Musée des be aux -ar

Musée des be aux -ar
Musée des beaux-arts du Canada Musée canadien de la photographie contemporaine
Rapport annuel
2002–2003
Musée des beaux-arts du Canada
Musée canadien de la photographie contemporaine
Rapport annuel
2002–2003
380, promenade Sussex
C.P. 427, Succ.A
O ttaw a (Ontario) K1N 9N4
Tél.: 613 990-1885
Fax: 613 993-4385
m usee.beaux-arts.ca
Toucher les Canadiens
et les Canadiennes
Rapport annuel
2002–2003
Musée des beaux-arts du Canada
Musée canadien de la photographie contemporaine
ISBN 0-88884-778-5
ISSN 1183-7608
This AnnualReportisavailable in English
Copyright © Musée des beaux-arts du Canada, 2003
Couverture:JanetCardiffet George Bures Mil
ler,TheParadi
seInstitute
Des
ign : Fugaz
i
SOMMAIRE
3
8
9
10
11
12
13
14
15
16
18
20
32
39
40
42
52
55
59
60
60
61
61
62
65
Une institution canadienne de réputation internationale
Message du président du conseil d’administration
Message du directeur
Une vision élargie
Pour le rayonnement de l’art
L’art d’ici
La collection en tournée au Canada
Accès illimité
Une communauté solidaire
Conseil d’administration et ses comités
Direction et gestionnaires
Acquisitions vedettes
Atteinte des objectifs
Nos estimés commanditaires
Fondation du Musée des beaux-arts du Canada
Acquisitions – Musée des beaux-arts du Canada
Acquisitions – Musée canadien de la photographie contemporaine
Prêts – Musée des beaux-arts du Canada
Prêts – Musée canadien de la photographie contemporaine
Expositions à Ottawa – Musée des beaux-arts du Canada
Expositions à Ottawa – Musée canadien de la photographie contemporaine
Expositions itinérantes – Musée des beaux-arts du Canada
Expositions itinérantes – Musée canadien de la photographie contemporaine
Rapport de gestion
États financiers
Le Musée des beaux-arts du Canada est l’un
des établissements d’art les plus respectés
du monde entier; il est renommé pour
la qualité exceptionnelle de ses collections,
pour son érudition et pour sa capacité
hors pair d’attirer des visiteurs de tous âges,
quelles que soient leurs connaissances artistiques.
U N E I N S T I T U T I O N C A N A D I E N N E D E R É P U TAT I O N I N T E R N AT I O N A L E
Créé en 1880, le Musée des beaux-arts
du Canada est l’une des plus anciennes
institutions culturelles du pays.
À la proclamation de la Loi sur les musées,
en 1990, le Musée est devenu une société
d’État fédérale.
4
Rapport annuel 2002 –2003
M A N DAT
VISION
Le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) a pour mandat
de constituer, d’entretenir et de faire connaître, dans
l’ensemble du Canada et à l’étranger, une collection d’œuvres
d’art anciennes, modernes et contemporaines principalement axée sur le Canada, et d’amener tous les Canadiens et
les Canadiennes à mieux connaître, comprendre et apprécier l’art en général.
Le Musée canadien de la photographie contemporaine
(MCPC), qui est affilié au Musée des beaux-arts du Canada,
a été créé en 1985. Son mandat est de collectionner,
d’interpréter et de diffuser la photographie canadienne
contemporaine.
Le Musée rend des comptes au Parlement par l’intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien. Avec
le ministère du Patrimoine canadien et dix-sept autres
institutions culturelles nationales, le Musée appartient
au portefeuille du Patrimoine canadien.
Le Musée des beaux-arts du Canada s’efforce d’amener les
Canadiens et les Canadiennes à s’identifier au riche patrimoine artistique de leur pays et en tirer fierté. Par ses collections, ses expositions présentées à Ottawa et ailleurs, ses
publications, ses programmes éducatifs, ses programmes
de formation professionnelle ainsi que ses initiatives de
rayonnement, le Musée aspire à l’excellence dans le domaine
de l’avancement des connaissances en arts visuels, au pays
comme à l’étranger. En collaboration avec d’autres institutions nationales et internationales, le Musée cherche à
rendre l’art plus accessible, chargé de sens et essentiel aux
yeux de publics variés et de tous les âges.
VA L E U R S
Accessibilité
Le Musée conçoit des programmes pour un public qui ne
se limite pas à ses seuls visiteurs mais qui comprend tous
les Canadiens et Canadiennes.
MISSION
Le Musée des beaux-arts du Canada tire sa force de ses
collections, en particulier d’art canadien, qu’il rend accessibles à tous les Canadiens et Canadiennes. Grâce à ces
collections, tous peuvent apprécier l’expression artistique
à son meilleur : les œuvres d’art nous renseignent sur le
passé, célèbrent le présent et sondent l’avenir. Les collections du Musée doivent être enrichies, préservées, interprétées et utilisées pleinement par le public; elles doivent
favoriser l’appréciation et la compréhension de l’art ainsi
que la recherche et l’avancement des connaissances.
Excellence et érudition
Le Musée profite de la solide réputation qu’il s’est acquise
au fil des ans dans tous les domaines, de la recherche aux
acquisitions en passant par les expositions, les publications
et les programmes publics.
Présence sociale
Le Musée respecte ses obligations juridiques ainsi que ses
obligations en matière d’orientations publiques.
Leadership
Le Musée assume son rôle de chef de file reconnu parmi
les musées d’art canadiens et étrangers.
Collaboration
Le Musée collabore avec le réseau des musées d’art de
toutes les régions du Canada et de l’étranger ainsi qu’avec
ses partenaires de Patrimoine canadien.
FA I T S S A I L L A N T S
Rapport annuel
2002 –2003
7
2002–2003
2002–2003
Réels
Prévus
524 059
84 845
608 904
550 000
50 000
600 000
702 487
168 653
700 000
55 000
250 000
20
20
200 000
30
20
437
50
77
823
1 387
800
1 456
50 461
10 677
61 138
700
35 000
5 000
40 000
Fréquentation
Musée des beaux-arts du Canada
Musée canadien de la photographie contemporaine
Nombre total de visiteurs
Fréquentation virtuelle – Nombre d’utilisateurs
MBAC et MCPC
CyberMuse
Programme d’expositions itinérantes
Fréquentation
Nombre d’expositions itinérantes disponibles
Nombre de lieux de présentation au Canada et à l’étranger
Prêts d’œuvres d’art – MBAC et MCPC
Programme de prêts
Prêts à long terme
Prêts aux ministères fédéraux
Prêts (expositions itinérantes)
Total
Programme scolaire
Nombre de visites de groupe
Nombre de participants aux visites de groupe guidées
Nombre de participants aux visites de groupe non guidées
Nombre total de participants
Programmes pour adultes
Nombre d’activités
Nombre de participants aux activités de groupe avec animateur
Nombre de participants aux activités de groupe sans animateur
Nombre de participants aux activités organisées par le MBAC
Nombre total de participants
1 565
13 363
7 356
4 423
25 142
Programmes pour les jeunes et les familles
Nombre d’activités
Nombre de participants à Artissimo et aux Dimanches en famille
Nombre de participants aux activités organisées par le MBAC
Nombre total de participants
320
15 163
2 827
17 990
Programmes spéciaux
Nombre d’activités
Nombre de participants aux visites guidées
Nombre de participants aux activités organisées par le MBAC
Nombre total de participants
170
1 691
24
1 715
17 000
175
17 175
8
Rapport annuel 2002 –2003
M E S S A G E D U P R É S I D E N T D U C O N S E I L D ’A D M I N I S T R AT I O N
Une année exceptionnelle vient de s’écouler au Musée
des beaux-arts du Canada (MBAC), année coïncidant avec
mon entrée en fonction comme président du conseil
d’administration.
Comme toujours, le Musée a su toucher et ravir ses
publics canadiens et étrangers à l’aide d’expositions
remarquables, d’une richesse et d’une profondeur hors
du commun, qui ont mis en valeur des artistes d’ici
et d’ailleurs.
Sur le plan du savoir, le Musée s’est distingué une fois
de plus par la publication du catalogue de l’exposition
Tom Thomson, où figuraient des détails sur l’artiste inédits
jusqu’alors et découverts par les chercheurs du MBAC.
Dans la même veine d’excellence, un numéro double de
la Revue du Musée des beaux-arts du Canada a été consacré
aux réalisations de l’ancienne directrice du Musée, Jean
Sutherland Boggs.
Je tiens à remercier les membres du conseil d’administration d’avoir mis à profit leur temps et leurs connaissances spécialisées au cours du dernier exercice, en particulier Jean Picard, dont le mandat se termine cette année.
En 2002–2003, le conseil d’administration a élaboré des
profils pour mieux détailler les compétences, les rôles et
les responsabilités associés à chaque poste d’administrateur. En outre, le comité de régie d’entreprise du conseil
d’administration a procédé à un nouvel examen annuel
dans le but d’évaluer le rendement du conseil en matière
de régie, conformément à la politique adoptée en 1998.
L’examen a porté sur les activités du conseil ainsi que sur
le mandat des membres de chaque comité. Un certain
nombre de politiques du Musée ont également été révisées.
Donald R. Sobey
J’aimerais exprimer ma gratitude au président sortant
du conseil d’administration, Harrison McCain. C’est grâce
à son engagement et à son leadership au cours des trois
dernières années et demie que le Musée a pu atteindre un
tel niveau d’excellence. Je félicite les membres du conseil
d’administration du Musée des beaux-arts du Canada et
de sa Fondation, ainsi que son président Thomas d’Aquino,
pour les dons importants qu’ils ont obtenus. Je remercie
tous les donateurs pour leur générosité et leur soutien
admirables, notamment le Cercle des partenaires fondateurs,
les auteurs de dons majeurs, les mécènes du Cercle, les
Amis donateurs, les membres du Musée et les sociétés
commanditaires.
Deux expositions passionnantes prendront l’affiche
en 2003 : la grande manifestation estivale, Au temps de
Watteau, Chardin et Fragonard. Chefs-d’œuvre de la peinture
de genre en France, qui met en lumière un genre artistique
fort répandu en France au XVIIIe siècle, et Le corps transformé, une exposition d’envergure présentée à Shawinigan
(Québec). Celle-ci a été rendue possible grâce à d’importants prêts nationaux et internationaux d’œuvres de
maîtres comme Rodin et Degas, et d’artistes contemporains
comme Janet Cardiff et Geneviève Cadieux.
Au nom du Musée des beaux-arts du Canada et du Musée
canadien de la photographie contemporaine, je suis
heureux de vous présenter le rapport annuel de l’exercice
2002–2003, accompagné des états financiers du Musée et
du rapport connexe du vérificateur général.
Rapport annuel
MESSAGE DU DIRECTEUR
2002 –2003
Pierre Théberge, O.C., C.Q.
La diversité canadienne a été à l’honneur au Musée des
beaux-arts du Canada en 2002. Dans tous nos secteurs
d’activité, nous avons célébré l’originalité et la splendeur
de l’art et des artistes canadiens, et répondu aux intérêts
variés de nos différents publics.
Nos acquisitions ont permis d’enrichir notre collection
d’art canadien tout en établissant des liens importants
entre des œuvres canadiennes et européennes, tandis que
le programme d’expositions a mis en valeur un éventail de
talents canadiens, qu’il s’agisse des maîtres Tom Thomson
et Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté, de l’artiste contemporain
Ken Lum, de l’artiste inuite Marion Tuu’luq ou de Janet
Cardiff et d’Edward Burtynsky, deux artistes contemporains
en début de carrière.
Le Musée des beaux-arts (MBAC) et le Musée canadien
de la photographie contemporaine (MCPC) ont accueilli
plus de 608 000 visiteurs l’an dernier, dépassant ainsi leurs
objectifs de 1 p. 100. Bien que la fréquentation du MBAC
ait été inférieure de 5 p. 100 par rapport aux prévisions, celle
du MCPC a dépassé les attentes de 70 p. 100, ce qui a permis
aux deux établissements d’atteindre leur objectif global.
La fréquentation virtuelle a atteint des niveaux records.
CyberMuse, notre site Web d’éducation artistique, a été
réaménagé pour répondre aux intérêts diversifiés de
cinq publics clés : les enfants, les jeunes, les enseignants,
les amateurs d’art et le grand public. Par ailleurs, notre
Programme d’expositions itinérantes a continué de rejoindre le public en région en offrant des expositions de haut
calibre d’un littoral à l’autre.
Je félicite l’équipe de conservation du Musée pour ses
nombreuses réalisations cette année, en particulier Michael
Pantazzi, conservateur de l’art européen, qui s’est vu décerner le titre de Chevalier des Arts et Lettres, distinction
accordée par la République française pour l’excellence dans
le rayonnement de l’art européen.
J’aimerais également remercier tous les généreux donateurs, membres et commanditaires du Musée des beauxarts et de sa Fondation, et en particulier :
• Donald et Beth Sobey pour leur généreux don en
vue de la recherche savante et des publications;
• la Fondation American Express pour son extraordinaire soutien à CyberMuse;
• Andrea et Charles Bronfman pour leur fonds
d’acquisition d’œuvres d’art canadiennes;
• la Fondation de la famille J.W. McConnell pour son don
spécial en vue de la création d’un programme d’activités
artistiques pour les personnes atteintes de handicaps;
• la Fondation Marjorie et Gerald Bronfman pour la création d’un fonds d’acquisition de dessins et le don de
deux œuvres de Tiepolo, maître italien du XVIIIe siècle;
• le Groupe Financier Banque TD pour la création de
quatre stages au cours des cinq prochaines années;
• Imperial Tobacco Canada pour son don au fonds de
dotation général;
• Exportation et développement Canada, le Groupe
Investors, la société Corel, la Fondation philanthropique Pétrolière Impériale et Sotheby’s pour avoir
parrainé nos projets spéciaux et nos expositions;
• les sociétés qui ont offert un support médiatique;
• les nombreux particuliers qui ont aidé à créer un
fonds de dotation et à financer des projets spéciaux.
C’est grâce au soutien continu de ces personnes et organismes que nous pouvons mettre sur pied des expositions
et des programmes de qualité supérieure, et nous leur en
sommes profondément reconnaissants.
Je tiens à féliciter le personnel du Musée pour son
professionnalisme sans égal et son engagement profond
envers le Musée des beaux-arts et sa mission. Je remercie
enfin l’honorable Sheila Copps, ministre du Patrimoine
canadien, pour son inlassable promotion des arts au Canada.
Le Musée possède plusieurs forces reconnues – un personnel remarquable, une exquise collection d’art canadien
et international, de magnifiques installations ainsi que des
expositions, des publications et des programmes éducatifs
novateurs. Au cours du prochain exercice, le Musée entend
miser sur ces forces et continuer sur sa lancée. Il acquerra
d’autres œuvres d’art qui enrichiront et diversifieront sa
collection permanente. Il montera des expositions qui
se distingueront par une présentation splendide et une
recherche approfondie. Afin de toucher le public le plus
vaste possible, le Musée présentera ses expositions à divers
endroits du pays et cherchera de nouveaux moyens de
s’associer à de plus petits musées. De plus, il continuera
de perfectionner CyberMuse afin de répondre aux besoins
de la population d’un océan à l’autre.
Bien entendu, l’exercice qui commence réserve quelques
défis au Musée, notamment le redressement d’un manque
à gagner dans les ressources allouées à la programmation.
Le Musée devra aussi entamer et conclure d’ici juin 2003
la négociation de nouvelles conventions collectives avec les
employés membres de l’Alliance de la fonction publique
du Canada. Il s’engage à parvenir à une entente par des
négociations ouvertes et équitables. Comme la plupart des
musées du monde, le MBAC s’attend à ce que le tourisme
au Canada et à l’étranger continue de se ressentir des
événements mondiaux récents. Il mettra donc tout en
œuvre pour fidéliser, élargir et diversifier davantage ses
publics, en veillant à ce que le Musée des beaux-arts du
Canada demeure un établissement important et dynamique.
9
10
Rapport annuel 2002 –2003
Acquérir des œuvres d’art nationales et internationales afin
de bien représenter le patrimoine canadien en arts visuels.
U N E V I S I O N É L A R G I E – D E S A C Q U I S I T I O N S D ’ E N V E R G U R E I N T E R N AT I O N A L E
En 2002, le Musée a fait l’acquisition de plusieurs œuvres d’art importantes.
Dans le rayon de l’art historique canadien, une œuvre rare – Au verger (printemps),
1892, de William Brymner – a été achetée grâce au Fonds d’art canadien Andrea et Charles
Bronfman. Un buste en terre cuite d’Alessandro Vittoria, La tête de Giulio Contarini,
v. 1570–1576, est venu enrichir la collection de sculptures de la Renaissance, tandis que
le collage Mz 426 Chiffres, 1922, de Kurt Schwitters, peut maintenant être admiré dans
la collection des œuvres européennes qui ont influencé l’art canadien.
Parmi les acquisitions dignes de mention au Musée canadien de la photographie
contemporaine, qui est affilié au Musée des beaux-arts, mentionnons les photographies
de Geoffrey James, d’Arnaud Maggs, de John Max et de Lucie Lefebvre.
Rapport annuel
2002 –2003
P O U R L E R A Y O N N E M E N T D E L’ A R T – I N N O V A T I O N E T S A V O I R
L’an dernier, le Musée des beaux-arts a mis sur pied Dessins italiens, une exposition
exceptionnelle parrainée par Sotheby’s, qui donnait à voir une partie importante de
sa collection habituellement soustraite aux regards. Il s’agissait de la première de cinq
expositions de dessins européens qui seront présentées au cours des prochaines années.
Le catalogue de l’exposition faisait ressortir la richesse des dessins tout en témoignant
de l’engagement du Musée à respecter des normées élevées en matière d’érudition.
Le Musée a produit d’autres ouvrages savants, dont le catalogue de l’exposition
Tom Thomson, qui renferme de nouveaux renseignements découverts par le Musée des
beaux-arts du Canada et le Musée des beaux-arts de l’Ontario; des catalogues exhaustifs pour les expositions de Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté et d’Edward Burtynsky, et,
avec l’aide des mécènes du Cercle, un numéro double de la Revue du Musée des beaux-arts
du Canada consacré à l’œuvre accomplie par Jean Sutherland Boggs, ancienne directrice
du Musée.
Préserver, documenter et étudier des œuvres d’art anciennes et contemporaines.
11
12
Rapport annuel 2002 –2003
Favoriser l’avancement des connaissances sur les œuvres
d’art et leur compréhension.
L’ A R T D ’ I C I – N O U V E A U R E G A R D S U R L’ A R T C A N A D I E N
L’an dernier, le Musée a adopté une approche novatrice en intégrant par ordre chronologique des œuvres d’artistes autochtones aux autres œuvres canadiennes exposées
dans les salles de la collection permanente. Cette initiative permet maintenant aux
visiteurs d’admirer l’art canadien dans un contexte élargi et de découvrir les liens et les
contrastes qui existent entre des œuvres présentées jusqu’ici séparément.
Parmi les autres réalisations remarquables du Musée, mentionnons l’exposition
Tom Thomson, une coproduction avec le Musée des beaux-arts de l’Ontario parrainée
par Exportation et développement Canada, qui mettait en valeur l’un des plus grands
maîtres canadiens; l’exposition Suzor-Coté, 1869–1937. Lumière et matière, parrainée par
le Groupe Investors et coproduite avec le Musée national des beaux-arts du Québec,
qui présentait l’un des meilleurs artistes au pays; et la rétrospective de milieu de carrière
du nouvel artiste canadien Edward Burtynsky.
Des expositions exceptionnelles ont figuré au programme du Musée canadien de la
photographie contemporaine (MCPC), dont une rétrospective de l’œuvre photographique de Ken Lum, un artiste de Vancouver, et une exposition de Robert Frank. En
provenance d’Allemagne, celle-ci n’a été présentée qu’à un seul endroit en Amérique du
Nord, le MCPC.
L A C O L L E C T I O N E N T O U R N É E A U C A N A DA – E X P O S I T I O N S I T I N É R A N T E S D E C A L I B R E I N T E R N AT I O N A L
Résolu à mettre ses expositions vedettes à la disposition des musées et des galeries d’art
de partout au Canada, le Musée a inauguré la tournée des Chefs-d’œuvre post-impressionnistes. À elle seule, cette exposition a permis aux deux premières institutions où elle a été
présentée – le Musée des beaux-arts de Sherbrooke et l’Art Gallery of Greater Victoria –
de dépasser leur niveau de fréquentation pour l’année. Conservateurs et visiteurs ont été
nombreux à nous écrire pour exprimer leur gratitude. Au terme de sa tournée nationale,
l’exposition avait attiré 250 000 visiteurs en cinq endroits différents.
Les expositions suivantes ont aussi effectué une tournée l’an dernier : Dessins italiens,
Gathie Falk, organisée par la Vancouver Art Gallery; Portrait d’un spiritualiste. Franklin
Carmichael; et Gary Neill Kennedy. Quarante ans de création, organisée par l’Art Gallery
of Nova Scotia. L’exposition de Lynne Cohen a entamé, quant à elle, une tournée européenne. Parmi les expositions itinérantes du Musée canadien de la photographie contemporaine, mentionnons Paris Circus. Michel Saint-Jean; Larry Towell. Projets 1985–2000;
Vision élargie. Les photographies de Thaddeus Holownia de 1975 à 1977; et Mouvance et
mutation, dont la dernière escale a eu lieu à la Thunder Bay Art Gallery.
Le Musée a prêté 38 tableaux du Groupe des Sept à la Glenbow Art Gallery de Calgary,
une série d’œuvres canadiennes au Musée des beaux-arts de Sherbrooke, ainsi qu’Abraham
et les trois anges, de Bartolomé Esteban Murillo, au Metropolitan Museum de New York.
Faire connaître les collections tant au Canada qu’à l’étranger.
14
Rapport annuel 2002 –2003
ACCÈS ILLIMITÉ – POUR TOUS LES CANADIENS ET LES CANADIENNES
En accord avec l’un des principaux mandats du Musée, soit favoriser une meilleure connaissance, compréhension et appréciation des œuvres d’art, nous sommes heureux de
constater qu’en 2002–2003 le quart des visiteurs au Musée a profité de nos programmes
artistiques de qualité. Au total, plus de 100 000 visiteurs ont pris part à des activités leur
permettant d’améliorer leur connaissance de l’art et de leur collection nationale.
L’une de nos plus importantes réalisations fut CyberMuse – le site Web d’éducation
artistique du Musée des beaux-arts du Canada – qui met en vedette la collection permanente du Musée. Cet outil regroupe plus de 10 000 images d’œuvres d’art, des vidéos
et des trames sonores d’artistes de renommée internationale, des jeux interactifs et
d’interprétation pour les enfants et les jeunes, des aperçus d’expositions spéciales, un
centre de ressources pour enseignants, des démonstrations de techniques artistiques et
des visites guidées virtuelles.
Ce précieux outil éducatif, accessible à tous les Canadiens et les Canadiennes, a
connu une refonte complète en septembre 2002 afin de mieux servir cinq segments de
notre auditoire : les enfants, les jeunes, les enseignants, les enthousiastes de l’art et le
grand public. Commandité par la Fondation American Express, le site a reçu plus
de 1,5 million de visites entre son lancement en septembre et la fin de l’année financière.
Unique, la section Mon CyberMuse permet aux usagers de créer leurs propres expositions virtuelles et de les présenter à leurs amis par Internet, tandis que la section Rescol
à la Source invite les écoliers du pays à afficher leurs créations artistiques en ligne.
Nos programmes continuent de susciter beaucoup d’intérêt et de satisfaction parmi les
participants tout en enrichissant leur expérience muséale. Parmi les nouvelles activités
pour les adultes, mentionnons la série d’exposés sur l’histoire de l’art européen et
américain, échelonnée sur cinq semaines. Le Conseil des ados a de son côté créé une série
de films pour le public et préparé avec l’aide d’artistes locaux des ateliers qui débuteront
en 2003. Les enfants et les familles sont venus nombreux aux Dimanches en famille,
parrainés par la Fondation philanthropique Pétrolière Impériale, aux Ateliers bout’choux
et au centre d’activité Artissimo.
Favoriser l’appréciation des arts chez les Canadiens et les Canadiennes.
Rapport annuel
2002 –2003
Développer des ressources et les administrer de façon efficace.
Marjorie Bronfman
avec le directeur du Musée,
Pierre Théberge
UNE COMMUNAUTÉ SOLIDAIRE – DU FINANCEMENT PRIVÉ SOUS LE SIGNE DE LA GÉNÉROSITÉ
Comme en témoignent les importants fonds de dotation constitués l’an dernier et les
généreux dons faits au Musée, les Canadiens et les Canadiennes tiennent à leur institution artistique nationale.
Grâce à un don de plus d’un million de dollars de M. Donald R. Sobey, membre
fondateur et président actuel de la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada, et
de Mme Beth Sobey, un fonds de dotation pour les conservateurs en chef a vu le jour
afin de financer des recherches savantes d’intérêt national et international.
En plus de léguer au Musée Un ange tenant la main d’un martyr et Des anges avec une
couronne de laurier, deux dessins du maître italien du XVIIIe siècle Giovanni Domenico
Tiepolo, la Fondation Marjorie et Gerald Bronfman a établi un fonds d’acquisition en vue
d’enrichir le volet dessin de la collection permanente. Pour leur part, Andrea et Charles
Bronfman ont créé un fonds pour l’acquisition d’œuvres exceptionnelles signées par des
artistes canadiens.
La Fondation de la famille J.W. McConnell s’est engagée à financer pendant cinq
ans un programme pour les personnes atteintes de handicaps. Celles-ci pourront, dans
le cadre de visites guidées et d’activités en atelier, acquérir d’importantes habiletés
visuelles, tactiles et sociales. Quant au Groupe Financier Banque TD, il s’est engagé à
parrainer sur une période de cinq ans quatre stages par année en gestion des collections,
en bibliothéconomie artistique, en technologie documentaire et en programmation
éducative et publique. De même, Imperial Tobacco Canada a versé un généreux don au
fonds de dotation de la Fondation.
15
16
Rapport annuel 2002 –2003
C O N S E I L D ’A D M I N I S T R AT I O N E T S E S C O M I T É S
RÉGIE D’ENTREPRISE
Dans tout ce qu’il entreprend, le conseil d’administration
du Musée des beaux-arts du Canada s’efforce de bien gérer
le patrimoine d’arts visuels du Canada, gestion axée sur la
reddition de comptes et la transparence dans l’intérêt de
la population canadienne. Il met l’accent sur une prestation
judicieuse des services et il respecte les objectifs établis par
le gouvernement fédéral.
C’est au conseil d’administration que revient la régie du
Musée. Composé de onze membres, y compris le président
nommé par la ministre avec l’approbation du gouverneur
en conseil, il doit rendre compte au Parlement du Canada
par l’entremise de la ministre du Patrimoine canadien.
La gérance et la responsabilité constituent les deux premiers principes que le conseil d’administration s’efforce
de reconnaître et de respecter dans la conduite des affaires
de l’institution. En mettant sur pied un comité de régie
d’entreprise en 1996, le conseil d’administration a renforcé
son rôle de gestionnaire du Musée. Le comité a adopté
plusieurs mesures novatrices, notamment une évaluation
annuelle du rendement, dont les résultats servent à assurer
le bon fonctionnement du conseil d’administration et de
ses six comités. Cette année, le comité a mené un sondage
auprès de l’ensemble des membres du conseil d’administration afin de cerner leurs attentes en matière d’information.
Le comité de vérification et de finances, composante clé
de la structure de responsabilisation, fait office de conseiller
auprès du conseil d’administration sur la solidité de la
gestion financière du Musée. Le comité suit de près les
améliorations apportées à la reddition de comptes afin de
veiller à l’uniformité et à l’intégrité des données relatives
au rendement du Musée.
Une fois l’an, le conseil d’administration tient sa réunion
à l’extérieur d’Ottawa. En octobre 2002, il s’est réuni à
Vancouver en Colombie-Britannique, où il a visité des musées
d’art et admiré les œuvres d’artistes locaux. Le conseil a
également été l’hôte d’une soirée tenue à la Vancouver Art
Gallery à l’intention de la communauté muséale.
C O N S E I L D ’A D M I N I S T R AT I O N
Du 1er avril 2002 au 31 mars 2003
Présidents
H. Harrison McCain, C.C., Florenceville
(Nouveau-Brunswick)
30 juin 1999–2 décembre 2002
Donald R. Sobey, Stellarton (Nouvelle-Écosse)
3 décembre 2002–18 novembre 2005
Vice-présidente
Merla Beckerman, West Vancouver (Colombie-Britannique)
8 mars 1998–17 mars 2005
Administrateurs
Ardyth Webster Brott, Hamilton (Ontario)
27 octobre 1998–5 novembre 2004
Mina Grossman-Ianni, Amherstburg (Ontario)
3 juin 1998–30 juillet 2004
Jean H. Picard, Montréal (Québec)
22 avril 1997– 18 novembre 2002
Robert Thomas Ross, Winnipeg (Manitoba)
28 septembre 1999–27 septembre 2002
Réjane Sanschagrin, Shawinigan (Québec)
1er octobre 1996–10 février 2006
Donald R. Sobey, Stellarton (Nouvelle-Écosse)
23 novembre 1995–2 décembre 2002
Irene Szylinger, Toronto (Ontario)
22 avril 1997–26 juillet 2003
Joseph-Richard Veilleux, Saint-Georges (Québec)
19 novembre 2002–18 novembre 2005
Sara Vered, Ottawa (Ontario)
1er octobre 1996–30 septembre 2002
Meeka Walsh, Winnipeg (Manitoba)
23 octobre 2001–22 octobre 2004
Rapport annuel
COMITÉS DU CONSEIL
D ’A D M I N I S T R AT I O N
Du 1er avril 2002 au 31 mars 2003
Sara Vered
Meeka Walsh
(à compter du 10 décembre 2002)
Comité exécutif
Conseillers
Le comité exécutif agit au nom du
conseil d’administration entre les réunions plénières de tous les membres
du conseil. Le comité a tenu trois réunions au cours de l’année, dont deux
téléconférences.
Brigitte Freybe
Nahum Gelber
Michal Hornstein
Phyllis Lambert
Sean B. Murphy
Constance Naubert-Riser
Janet Scott
Présidents
H. Harrison McCain
(jusqu’au 2 décembre 2002)
Donald R. Sobey
(à compter du 3 décembre 2002)
Administrateurs
Merla Beckerman
Ardyth Webster Brott
(à compter du 10 décembre 2002)
Mina Grossman-Ianni
(à compter du 10 décembre 2002)
Jean H. Picard
(jusqu’au 18 novembre 2002)
Réjane Sanschagrin
Donald R. Sobey
(jusqu’au 2 décembre 2002)
Irene Szylinger
Comité d’acquisitions
Le comité d’acquisitions approuve les
acquisitions et les analyses et recommande des politiques et des plans
portant sur les collections du Musée
des beaux-arts. Le comité a tenu trois
réunions au cours de l’année.
Comité de régie d’entreprise
Le comité de régie d’entreprise s’efforce
d’améliorer le rendement de l’organisme en effectuant des évaluations et
en formulant des recommandations
sur les valeurs de l’entreprise et le bon
fonctionnement du conseil d’administration. Le comité a tenu deux réunions
au cours de l’année.
Administrateurs
Merla Beckerman
(jusqu’au 9 décembre 2002)
Jean H. Picard
(jusqu’au 18 novembre 2002)
Irene Szylinger
Administrateurs
Robert Thomas Ross
Réjane Sanschagrin
Meeka Walsh
Comité de vérification et de finances
Le comité de vérification et de finances
fait office de conseiller auprès du conseil d’administration sur les questions
relatives à la responsabilité et à la
vérification; il assure le maintien de
contrôles internes rigoureux, suit de
près la situation financière du Musée
et recommande au besoin des mesures
particulières. Le comité a tenu trois
réunions au cours de l’année.
Présidents
Jean H. Picard
(jusqu’au 18 novembre 2002)
Ardyth Webster Brott
(à compter du 10 décembre 2002)
Présidentes
Administrateurs
Merla Beckerman
(jusqu’au 9 décembre 2002)
Mina Grossman-Ianni
(à compter du 10 décembre 2002)
Ardyth Webster Brott
(jusqu’au 9 décembre 2002)
Mina Grossman-Ianni
Robert Thomas Ross
Sara Vered
(à compter du 10 décembre 2002)
Administrateurs
Merla Beckerman
(à compter du 10 décembre 2002)
Mina Grossman-Ianni
(jusqu’au 9 décembre 2002)
Donald R. Sobey
(jusqu’au 2 décembre 2002)
Joseph-Richard Veilleux
(à compter du 10 décembre 2002)
Meeka Walsh
Présidents
Donald R. Sobey
(jusqu’au 2 décembre 2002)
Merla Beckerman
(à compter du 10 décembre 2002)
2002 –2003
Comité des programmes publics
Le comité des programmes publics
joue un rôle consultatif auprès du
conseil en ce qui touche à l’orientation
générale des programmes publics du
Musée et recommande au besoin
des orientations stratégiques sur ces
questions. Le comité a tenu deux
réunions au cours de l’année.
Comité consultatif du MCPC
Le comité consultatif du Musée canadien de la photographie contemporaine donne des avis au conseil d’administration du Musée des beaux-arts
du Canada sur toutes les questions
relatives au fonctionnement particulier du MCPC. Le comité a tenu deux
réunions au cours de l’année.
Présidente
Irene Szylinger
Présidente
Réjane Sanschagrin
Administrateurs
Ardyth Webster Brott
Irene Szylinger
Sara Vered
Le président du conseil d’administration est membre d’office de tous les
comités du conseil.
17
18
Rapport annuel 2002 –2003
DIRECTION
GESTIONNAIRES
Pierre Théberge, O.C., C.Q.
Directeur
Delphine Bishop
Chef, Gestion des collections
Mark Paradis
Chef, Services multimédias
David Franklin
Sous-directeur et conservateur en chef,
Collections et recherche
Karen Colby-Stothart
Chef, Gestion des expositions
Edmond Richard
Chef, Planification et gestion des
immeubles
Frances Cameron
Sous-directrice, Administration et
finances
Daniel Amadei
Directeur, Expositions et installations
Ruben Benmergui
Directeur, Relations employeur /
employés
Joanne Charette
Directrice, Affaires publiques
Mayo Graham
Directrice, Rayonnement national et
relations internationales
Martha Hanna
Directrice, Musée canadien de la
photographie contemporaine
Marie Claire Morin
Présidente et chef de la direction
de la Fondation du Musée des
beaux-arts du Canada, et directrice,
Développement
Jean-Charles D’Amours
Chef, Dons d’entreprises
Christine Feniak
Chef, Services techniques
Kathleen Scott
Conservatrice, Art contemporain
Serge Thériault
Chef, Publications
Louise Filiatrault
Chef, Éducation et programmes
publics
Ann Thomas
Conservatrice, Photographies
David Franklin
Conservateur, Dessins et estampes
Alan Todd
Chef, Services de design
Stephen Gritt
Chef, Laboratoire de restauration et
de conservation
Emily Tolot
Chef, Événements spéciaux
Charles C. Hill
Conservateur, Art canadien
Catherine Johnston
Conservatrice, Art européen et
américain
Martha King
Chef, Droits d’auteur
Paul Leduc
Chef, Services de comptabilité et
trésorerie
Sylvie Madely
Chef, Adhésions et commandites
JoAnn McGrath
Chef, Ressources humaines
Diana Nemiroff
Conservatrice, Art moderne
James Nicholson
Chef, Services de sécurité
Léo Tousignant
Chef, Services aux visiteurs
André Villeneuve
Chef, Technologie et systèmes
informatiques
Murray Waddington
Bibliothécaire en chef
Sheila Weeks
Chef, Librairie
Dave Willson
Chef, Gestion des documents
ACQUISITIONS VEDET TES
20
Rapport annuel 2002 –2003
Portrait de Giulio Contarini v. 1570–1576
Terre cuite
Acheté en 2002
Alessandro Vittoria
Italie, 1525–1608
Le sculpteur Alessandro Vittoria est né à Trente dans le nord de l’Italie vers 1525, et s’est installé à Venise en
1543. Il appartient donc à la même génération que les peintres vénitiens le Tintoret et Véronèse. Ce que ces
deux peintres, et Titien, ont apporté en fait d’innovations à l’art du portrait à Venise, Vittoria l’a pratiquement
réalisé seul en ce qui a trait à la sculpture. Le buste en terre cuite de Giulio Contarini, découvert récemment,
se révèle d’un intérêt majeur pour les historiens de la sculpture de la Renaissance italienne. Il s’agit en outre
de la plus belle réussite de Vittoria dans le genre du portrait.
En tant que professionnel accompli et éminent sculpteur de son époque, Vittoria pouvait travailler le
marbre, le bronze et le stuc, mais c’est avec la terre cuite qu’il a exécuté ses meilleures œuvres. Dans l’exemple
présenté ici, l’expressivité, la vivacité et la finesse du détail, rendues possibles par le modelage de l’argile,
ressortent en divers endroits, notamment dans la longue barbe et les plis dynamiques du tissu. L’œuvre est
en fait un dessin en argile.
La sculpture en terre cuite représente avec force sensibilité Giulio Contarini, membre de l’une des dynasties
vénitiennes les plus vénérées, à un âge avancé. Son expression, qui allie sagesse mélancolique et pouvoir
patriarcal, n’est pas sans rappeler un certain Moïse de Michel-Ange, artiste que Vittoria admirait énormément.
En tant qu’artiste vénitien, Vittoria connaissait aussi les modèles peints par Bellini, Lotto et Titien, et son
œuvre comprend une dimension picturale qui résume la tradition du portrait de la fin de la Renaissance,
juste à la veille de la période baroque – tradition qui allait avoir une influence majeure sur l’art de Bernini.
Giulio Contarini faisait partie d’une classe sociale qui a fourni de nombreux clients importants à Vittoria.
Bien que le gouvernement vénitien s’opposât officiellement à la glorification de l’individu, Vittoria fut le
premier à introduire le portrait en buste à Venise. On lie l’essor de ce type de portrait au désir des classes
dirigeantes de faire reconnaître Venise comme une nouvelle Rome et d’honorer son statut de république
ancienne. Ces bustes se voulaient évocateurs des anciens modèles, comme le montrent les contours arrondis
au bas de l’œuvre, le dos évidé et le traitement sévère des traits. Contarini porte en plus, de façon anachronique,
une sorte de toge.
Par ses références au classicisme et son rendu bienveillant de la condition humaine, la sculpture de Vittoria
constitue un ajout majeur à la collection du Musée des beaux-arts du Canada, dans un secteur auparavant
sous-représenté de la Renaissance italienne.
22
Rapport annuel 2002 –2003
Au verger (printemps) 1892
Huile sur carton fort
Acheté grâce au Fonds d’art canadien Andrea
et Charles Bronfman
William Brymner
Canada, 1855–1925
Certains tableaux s’impriment dans notre mémoire dès le premier regard. C’est ce qui s’est produit dans le cas
de cette représentation d’un subtil échange entre un homme et une femme. Les deux portent des vêtements
sombres et un chapeau; l’homme s’appuie sur une cane de bambou, la femme tient une ombrelle rose à son
côté. Barbu et plus grand, l’homme tourne la tête vers sa compagne pour lui parler tandis qu’elle l’écoute
attentivement, les yeux fixés sur le sentier. L’artiste a peint les détails à l’aide de touches larges et franches,
aménageant de fins contrastes d’ombre et de lumière. Les branches fleuries forment une voûte au-dessus des
promeneurs; ainsi encadré, le portrait de leur rencontre paraît intime et poignant.
Charles Hill, conservateur de l’art canadien du Musée, a vu ce tableau pour la première fois chez Elizabeth
Collard, éminente spécialiste de la poterie canadienne et anglaise. Elle et son mari, le journaliste et historien
Edgar Collard, ont toute leur vie été de grands amateurs de l’ère victorienne. À une époque où la peinture du
XIXe siècle n’était plus en vogue, les Collard fréquentaient les salles de vente de Montréal où ils se procuraient,
grâce aux économies d’une vie frugale, des tableaux de qualité et de dimensions raisonnables pour une maison. Ils ont acquis cette petite toile en 1960 à l’occasion d’une de ces ventes, et depuis elle orne les murs de leurs
appartements de Montréal ou d’Ottawa. Charles Hill éprouva un véritable coup de foudre en la voyant. Quand
il rendait visite aux Collard, à l’heure du thé, il s’asseyait toujours de manière à pouvoir admirer le charme
subtil et la lumière délicate du tableau.
William Brymner est une figure bien connue en art canadien, à la fois comme professeur et comme peintre
de scènes de genre et de paysages à l’huile et à l’aquarelle. Après des études à Paris, il s’installe à Montréal en
1886 où il devient enseignant à l’Art Association of Montreal, poste qu’il conservera jusqu’en 1921. Amateur
enthousiaste des arts visuels, il appuie des mouvements comme l’impressionnisme bien que son œuvre se
rapporte davantage à une tradition antérieure, la peinture de plein air. Ses toiles célèbres, Une gerbe de fleurs,
1884, et Lever de lune en septembre, 1899, toutes deux au Musée des beaux-arts, l’illustrent bien. Il a été impossible de relier Au verger (printemps) à une œuvre exposée par Brymner ou de connaître son titre original.
Comme il lui était facile de trouver des acheteurs pour ses toiles dans les années 1890, le tableau a probablement été vendu directement de son atelier. Si un collectionneur passionné s’en est vite emparé, c’est qu’il avait
l’œil, car l’approche sans détour et l’intimité qu’on y observe sont uniques dans l’œuvre de Brymner.
Edgar Collard est décédé en l’an 2000 et Elizabeth en 2001. Celle-ci légua ses peintures et sa collection de
céramique à la Thomas Fisher Rare Book Library de l’Université de Toronto. Les collections furent ensuite
vendues aux enchères au profit de la bibliothèque. Grâce à la grande générosité de Charles Bronfman, le Musée
des beaux-arts du Canada a pu se porter acquéreur de ce superbe Brymner. Ainsi, chaque fois que Charles
Hill revoit le tableau dans les salles du Musée, il repense aux Collard, à leur amour de l’art, et à l’affection et
au respect qu’ils se portaient l’un l’autre.
24
Rapport annuel 2002 –2003
The Paradise Institute 2001
Installation audio, vidéo et techniques mixtes
Don des artistes
Janet Cardiff
George Bures Miller
Canada, née en 1967
Canada, né en 1960
Depuis la présentation de The Paradise Institute au pavillon du Canada à la Biennale de Venise en 2001, le duo
composé de Janet Cardiff et de George Bures Miller est devenu l’un des plus en vue sur la scène artistique
internationale. À Venise, les deux artistes ont reçu le prix spécial du jury pour « avoir fait participer le public
à une nouvelle expérience cinématique au cours de laquelle la fiction et la réalité, la technologie et le corps
convergent en de multiples voyages dans l’espace et le temps. »
Cardiff et Miller partagent leur temps entre Lethbridge et Berlin. Ils poursuivent chacun une carrière
artistique indépendante mais ils se sont toujours aidés et soutenus. Cardiff a remporté le Prix du millénaire
en 2001 pour son Motet à quarante voix, un remaniement d’une composition chorale polyphonique de
Thomas Tallis, Spem in Alium, présenté au Musée des beaux-arts du Canada dans le cadre de l’exposition
Paradis insaisissables.
Dans The Paradise Institute, Cardiff et Miller continuent leur exploration de la perception et des environnements immersifs en se concentrant cette fois sur le langage et l’expérience du cinéma. Les spectateurs se
dirigent d’abord vers un simple pavillon en contreplaqué, gravissent des escaliers et se retrouvent dans un
intérieur luxueux et faiblement éclairé qui est meublé d’une moquette rouge et de deux rangées de fauteuils
en velours. Une fois assis, les spectateurs découvrent, en bas du balcon, la réplique miniature d’une somptueuse salle de cinéma d’autrefois. Il s’agit de la première d’une série d’illusions orchestrées par Cardiff et
Miller. Les spectateurs mettent ensuite les casques d’écoute fournis et assistent au début de la projection
d’une durée de 13 minutes.
Au moins deux histoires se déroulent simultanément. Il y a d’abord le film comme tel, ainsi que la bande
sonore qui l’accompagne. Se superpose à cela « l’action sonore » d’un public fictif. Le film lui-même s’avère
un mélange de genres : film noir, à sensations, avec des airs de science-fiction et de film expérimental. Mais
la particularité de cette installation est le son d’ambiance biaural que perçoit chaque spectateur grâce aux
casques d’écoute. Le sentiment d’isolement qu’il pourrait expérimenter se trouve alors court-circuité par des
intrusions qui semblent provenir de l’intérieur même de la salle de cinéma. Le téléphone cellulaire d’un
membre de l’auditoire se met à sonner, une amie proche demande en vous chuchotant à l’oreille si vous avez
éteint la cuisinière avant de partir. La fiction et la réalité s’entremêlent à mesure que l’attention portée au
film est perturbée par les réalités autres qui affluent.
Par leur utilisation du cinéma miniature et du son biaural, grâce auquel l’auditeur entend des sons semblant
provenir de divers endroits précis, Cardiff et Miller perpétuent la tradition artistique de l’illusionnisme.
Ils y parviennent par l’utilisation de la perspective, qui invite le spectateur à entrer « dans la peinture », mais
aussi par des pratiques immersives plus contemporaines comme la réalité virtuelle. Les artistes cherchent
non seulement à explorer comment le son affecte notre corps et notre perception visuelle, mais également à
ébranler nos attentes lors d’une sortie au cinéma.
26
Rapport annuel 2002 –2003
Grand Riviere 2001–02
Huile sur toile
Acheté en 2003
Peter Doig
né à Édimbourg en 1959
Grand Riviere est le premier tableau de Doig qui représente Trinité, où il vit maintenant. La scène dégage un
air tropical et quelque peu exotique. À l’été 2000, Doig avait pris plusieurs photographies du lagon à Grand
Riviere, dont une d’un cheval blanc sur la plage, entouré d’une volée de corbeaux. De retour à son atelier de
Londres, Doig a peint la scène.
De manière générale, Doig soumet ses images de départ, qu’il s’agisse de ses propres photographies, de
clichés de famille, de cartes postales ou de photos trouvées, à des manipulations ultérieures. Parfois il photocopie des photos, puis photocopie la photocopie, parfois il dessine ou peint par-dessus une photographie.
Au moment de peindre Grand Riviere, l’artiste s’est fié à quelques photos prises là-bas, de même qu’à son
souvenir de l’endroit, qu’il a traduit par une luxuriance et une humidité appuyées. D’une façon typique
chez Doig, le paysage se divise en sections horizontales. La forêt dense, verte et ondulante et les bandes d’eau
outremer et bleu foncé se trouvent étrangement éclairées par le clair de lune et les étoiles. La façon dont la
peinture est appliquée et l’intensité des couleurs créent une ambiance empreinte de chaleur et de lourdeur.
Comme dans la plupart des peintures de l’artiste, il y a quelque chose de dérangeant dans ce tableau.
À l’instar de nombreux paysages contemporains, les œuvres de Doig peuvent être interprétées comme une
représentation des ruines de la modernité, du passage d’une économie basée sur les ressources naturelles à
une économie postindustrielle et d’une critique contre-utopique du progrès, mais elles possèdent également
un caractère beaucoup plus ambigu. Ses tableaux montrent souvent un endroit singulier ou qui a pour lui une
signification personnelle profonde, mais ils évoquent par-dessus tout un état d’âme difficile à décrire.
Alors qu’il vivait à Londres, Peter Doig peignait rarement des scènes situées dans son environnement
immédiat. Il était surtout attiré par des lieux qui se trouvaient à une certaine distance de chez lui. Plusieurs
de ses premières œuvres représentent des lieux au Canada ou, du moins, qui ont l’air canadien. Ces « ailleurs »
apparemment nordiques sont souvent ensevelis sous la neige. À propos de cette portion de son œuvre,
Doig parle avec facilité, comme peu d’artistes canadiens le font en ce moment, de l’influence qu’ont eue sur
lui David Milne, le Groupe des Sept et Paterson Ewen notamment. Avec Grand Riviere, Doig porte encore
une fois son regard loin des confins de Londres, mais cette fois vers le sud, suivant peut-être les traces de
James Wilson Morrice (1865–1924), un autre peintre canadien. Morrice s’est en effet rendu en Afrique du
Nord (comme son ami Matisse) et dans les Antilles à la recherche de lumière et de couleurs vives. Morrice,
qui voyageait beaucoup tout en conservant ses liens avec le Canada, serait le premier artiste canadien à avoir
été reconnu sur la scène internationale. Il aurait également introduit un certain type de peinture moderne
au Canada. Il n’est pas surprenant de constater que Doig a subi l’influence de Morrice et de Matisse et qu’il a
amalgamé le modernisme et l’internationalisme que chacun représente.
28
Rapport annuel 2002 –2003
(Fantasme) Personnage avec des oiseaux 1972
Os de baleine, bois de caribou, ivoire de morse,
pierre et bois
Don de John et Mary Robertson, Ottawa
Karoo Ashevak
1940–1974, a vécu à Taloyoak, Territoires du Nord-Ouest
Karoo Ashevak est considéré comme l’une des figures de proue de la sculpture sur os de baleine. Sa sensibilité
moderne, son habileté technique et sa personnalité légendaire en ont fait l’un des artistes inuits les plus
populaires et les plus respectés. Bien qu’Ashevak ait commencé à sculpter, comme beaucoup d’autres, en 1968
grâce au programme d’arts et métiers mis en œuvre par le gouvernement, on estime que sa période prolifique
s’échelonne sur quatre brèves années, soit de 1971 jusqu’à sa mort, en 1974, à l’âge de 34 ans. En 1971, John
McGrath, agent de développement industriel pour le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, s’installait à Taloyoak avec son épouse Judy McGrath, tisserande et sculpteure. Percevant une qualité exceptionnelle
dans le talent d’Ashevak, ils commencèrent à l’encourager et à conserver ses pièces en vue d’expositions.
En 1972, Av Isaacs organise la première exposition individuelle de Karoo Ashevak à l’Innuit Gallery de
Toronto. L’année suivante a lieu l’exposition Karoo Ashevak: Spirits à l’American Indian Art Center de New York.
C’est un succès, autant aux yeux de la critique que sur le plan financier, ce qui vaut à l’artiste une reconnaissance internationale. Dans sa communauté, la célébrité le propulse au rang de héros local et son œuvre a une
influence marquante sur la sculpture de la région du Kitikmeot. En 1977, le Musée des beaux-arts de Winnipeg
organise une rétrospective majeure intitulée, simplement, Karoo Ashevak. Puis, en 1994, le Musée des beauxarts du Canada présente ses sculptures dans les salles d’art inuit afin d’explorer l’influence soutenue de son
œuvre vingt ans après sa mort.
Dans son essai pour le catalogue de la rétrospective, Jean Blodgett décrivait (Fantasme) Personnage avec
des oiseaux en ces termes : « probablement l’œuvre la plus élaborée d’Ashevak, qui révèle la complexité de
son imagerie et de ses formes. Le nombre de parties attachées au corps principal n’est surpassé que par la
multitude de petits détails et d’insertions dans chacune des composantes. »
La sculpture se compose de six pièces séparées. En plaçant les oiseaux à l’opposé de la main et de la créature
afin de créer un équilibre dans l’ensemble, Ashevak nous démontre son sens aigu des proportions et de la
composition. De plus, son utilisation de la forme singulière et parfois grotesque du fanon pour en tirer
toutes les qualités expressives et sculpturales prouve encore sa maîtrise de la matière ainsi que sa capacité de
mettre à profit les formes naturelles de l’os. Cependant, ce sont les détails de finition, comme les traits gravés
du visage, les dents et les yeux concentriques incrustés, de même que le lustre de l’os blanchi, qui révèlent
le mieux l’habileté technique de Karoo Ashevak et qui distinguent son travail de celui des autres sculpteurs.
Typique du reste de son œuvre, le sujet de (Fantasme) Personnage avec des oiseaux est ambigu et fantastique.
Deux interprétations sont possibles : le personnage est soit un chaman qui appelle les esprits bienveillants
(les oiseaux et la créature) pour mettre fin à une famine (ce que suggère la bouche grande ouverte placée bien
en évidence au centre), soit un Inuk qui cherche du gibier à plumes pour apaiser sa faim. Dans un cas comme
dans l’autre, la représentation des divers personnages se réclame d’un autre monde et semble animée d’une
vie propre.
30
Rapport annuel 2002 –2003
Série Passeport infini v. 1965–1972
160 épreuves à la gélatine argentique
Acheté en 2003
John Max
Canada, né en 1936
John Max est né à Montréal en 1936 de parents d’origine ukrainienne arrivés au pays dans les années 1920. Il
étudie la peinture avec Arthur Lismer et la musique au conservatoire de McGill avant de découvrir la photographie à la fin des années 1950 en la figure de Lutz Dille. Le travail photographique de Dille, fortement marqué
par les influences européennes de Cartier-Bresson, de Kertesz et de Doisneau, met au premier plan la subjectivité du photographe. Max trouve dans cette approche une manière qui correspond à sa vision de la condition
humaine. Il s’adonne dès lors à la photographie en autodidacte, complétant son apprentissage auprès de Guy
Borremans et de Nathan Lyons.
Max réalise, tout au long des années 1960, des commandes pour le compte de nombreux magazines et
surtout pour le Service de la photographie de l’Office national du film du Canada. Durant cette décennie très
productive, ses travaux sont diffusés abondamment, tout particulièrement dans les nombreuses expositions
et publications du Service. Il participe de plus à la réalisation du Pavillon chrétien à Expo 67. Il représente le
Canada à la Cinquième Biennale de Paris en 1967 et est l’un des participants à l’exposition Quatre photographes
montréalais organisée et diffusée par la Galerie nationale du Canada en 1968. Une monographie de 57 photographies intitulée And the sun it shone white all night long est présentée en Europe en 1969 sous l’égide des
Services culturels du ministère des Affaires extérieures du Canada.
La vision photographique de Max atteint son apogée avec l’exposition Open Passport – Passeport infini
organisée par le Service de la photographie de l’Office national du film du Canada et présentée à la Galerie de
l’Image à Ottawa en 1972. Dans cette longue suite de photographies en noir et blanc, pour la plupart prises
au cours des années 1960, Max utilise la photographie comme un outil d’introspection pour créer un journal
de sa vie. Il résume ainsi son entreprise : « C’est l’intérieur que je photographie – du moins c’est ce que j’essaie
de faire. L’ami, la famille, l’Indien, l’inconnu de la rue dont je capte l’image, tous reflètent mon être, conscient
et inconscient. La relation qui existe entre l’acte et le processus de libération individuelle m’apparaît de plus
en plus clairement. Voilà ce qui m’intéresse : la libération de l’homme, son PASSEPORT pour l’INFINI. »
Au fil du déroulement des images, des personnes apparaissent et deviennent des personnages de premier
plan dans la narration : un enfant grandit au fil du temps (le fils de Max), une femme vaque à des tâches domestiques (l’épouse de Max), la famille et le cercle des proches se rassemblent. On reconnaît au passage des figures
du milieu artistique montréalais : le graphiste Vittorio, le designer François Dallegret, l’artiste Charles Gagnon,
les photographes Nina Raginsky, Sam Tata, Guy Borremans et Judith Eglington. On retrouve au tournant la
passion de jeunesse de Max pour la musique : une image saisit l’intensité de Janis Joplin en concert, une
autre la désinvolture de Frank Zappa en coulisses; un jeune Leonard Cohen interroge l’objectif de toute la
profondeur de son regard.
Max fait preuve d’une maîtrise unique du vocabulaire de la séquence dans l’organisation des photographies,
et d’une capacité hors de l’ordinaire à tisser un récit polysémique où la signification est obtenue non seulement
par l’image mais par ses rapports avec ses semblables. Ainsi, tout au long de Passeport infini, il met en œuvre
nombre de stratégies narratives : répétition, scansion, découpage d’une action et rappels de motifs visuels,
entre autres choses. Chaque groupe d’images vient s’imbriquer dans un tout qui représente beaucoup plus
que la somme de ses parties. L’intense intériorité qui se dégage de l’ensemble vient principalement du traitement des portraits. Réalisés en gros plans, ceux-ci montrent une infinie variété de physionomies et surtout
soulignent l’affleurement de climats intérieurs sur le visage. Le regard des protagonistes dirigé droit vers
l’objectif nous prend à témoin. Ces visages et ces gestes sont ceux de tout humain. Le voyage de Max dans les
émotions et les rituels personnels glisse dès lors vers l’universel et participe d’une expérience commune à
l’humanité entière.
AT T E I N T E D E S O B J E C T I F S
Le plan d’entreprise du Musée des beaux-arts du
Canada énonce quatre objectifs pour les activités
du Musée. Voici un résumé des stratégies mises en
œuvre l’an dernier pour atteindre ces objectifs et
les résultats obtenus à ce jour.
OBJECTIF
1
Acquérir, préserver, documenter et étudier des œuvres d’art anciennes et
contemporaines, nationales et internationales, afin de bien représenter le patrimoine
canadien en arts visuels.
Stratégie 1
Acquérir des œuvres d’art de grande qualité pour enrichir la
collection, atténuer ses faiblesses et combler ses lacunes.
Résultats
• Le Musée a enrichi sa collection de 248 nouvelles œuvres – 155 dons
et 93 acquisitions. Le MCPC a obtenu 107 œuvres – 70 dons et
37 acquisitions. Ensemble, les deux établissements ont acquis
130 œuvres et en ont reçu 225 en don, pour un total de 355.
• Acquisitions importantes : The Paradise Institute (multimédia, 2001)
de Janet Cardiff et George Bures Miller; (Fantasme) Personnage
avec des oiseaux (sculpture, 1972) de Karoo Ashevak; et Au verger
(printemps) (huile sur carton fort, 1892) de William Brymner.
• Le MCPC a reçu d’importants dons d’œuvres des photographes
canadiens suivants : Donigan Cumming, Malak Karsh, Arnaud
Maggs et Vincent Sharp.
• Le Musée a publié un cinquième document hors série :
Photographies exposées en Grande-Bretagne de 1839 à 1865.
Répertoire des photographes et de leurs œuvres. L’ouvrage renferme
plus de 20 000 images produites par 1 390 photographes.
• Le Musée a publié un numéro double de la Revue du Musée
des beaux-arts du Canada, consacré à l’ancienne directrice,
Jean Sutherland Boggs.
• La Bibliothèque du Musée a terminé la numérisation des albums
souvenirs du Canada de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.
• Le Musée a mis au point un outil de référence électronique sur la
production complète des graveurs inuits du Grand Nord canadien
des années 1950 à aujourd’hui.
• Les archives de la Galerie Dominion ont été transférées de
Montréal à Ottawa.
• Un outil de recherche a été mis au point pour permettre aux
chercheurs d’accéder plus facilement aux Archives.
Stratégie 2
Préserver les collections pour les Canadiens et les
Canadiennes d’aujourd’hui et de demain.
Résultats
• Les restaurateurs du Musée ont traité 778 œuvres d’art, dont
91 p. 100 font partie de la collection permanente.
• Le Musée a acheté des appareils photos numériques ainsi que
du matériel et des logiciels d’imagerie dans le but d’abandonner
peu à peu la documentation photographique sur pellicule.
34
Rapport annuel 2002 –2003
OBJECTIF
2
Favoriser la connaissance, la compréhension et l’appréciation des arts visuels
chez les Canadiens et les Canadiennes et faire connaître les collections tant au Canada
qu’à l’étranger.
Stratégie 1
Accroître l’accès à la collection nationale à l’extérieur de la
région de la capitale nationale.
Résultats
• Au printemps 2002, le Musée et le MCPC offraient 20 nouvelles
expositions itinérantes en plus des 14 déjà proposées.
• L’exposition Suzor-Coté a été organisée en collaboration avec le
Musée national des beaux-arts du Québec.
• L’exposition David Rabinowitch a été coproduite avec le Musée d’art
contemporain de Montréal.
• L’exposition La vision de Billy a été organisée et mise en tournée
par la Mendel Art Gallery de la Saskatchewan.
• Des œuvres d’art importantes seront présentées à 40 endroits
répartis dans huit provinces.
• L’exposition Le pouvoir de l’invention. Sept décennies de dessin de
Tony Urquhart a été organisée par le Museum London.
• Une nouvelle exposition sur l’art post-impressionniste a été
inaugurée.
• Le Musée a aussi collaboré avec des maisons d’édition. Le catalogue
sur les œuvres d’Edward Burtynsky a été coédité avec la Yale
University Press, New Haven et Londres; le catalogue du Groupe
des Sept, avec Douglas & McIntyre, Toronto et Vancouver; et le
catalogue Suzor-Coté, avec Les Éditions de l’Homme, une division
du Groupe Sogides, Montréal.
• Au cours des cinq prochaines années, le Musée présentera cinq
expositions à l’extérieur du Canada; la première consiste en un
échange entre le MCPC et le Centro de la Imagen à Mexico.
• Le Musée a prêté 929 œuvres, soit 860 au Canada et 69 à l’étranger.
• Le Musée a acheté un programme afin d’obtenir des données
plus précises sur les visites de son site Web, ce qui lui a permis
de rajuster ses objectifs pour 2002–2003; il y a eu 4 430 000 appels
de fichier et 717 400 séances d’utilisation.
• Le site CyberMuse a été entièrement remanié et relancé en
septembre 2002. Depuis, le nombre de visites mensuelles est passé
de 76 000 à 525 000.
• La réalisation des projets suivants va bon train : mise en œuvre du
plan quadriennal sur le contenu de CyberMuse d’ici 2004–2005
et présence accrue du Musée sur Rescol.
• Le Musée a fourni 53 nouveaux fichiers d’images et de textes
à la bibliothèque virtuelle de l’Art Museum Image Consortium
(AMICO). Au total, le Musée a livré 2 717 fichiers à cette bibliothèque depuis sa création.
Stratégie 2
Établir des liens avec un plus grand nombre d’institutions
partout au Canada.
Résultats
• Le Musée s’est associé au Musée des beaux-arts de l’Ontario pour
organiser l’importante rétrospective Tom Thomson, actuellement
en tournée au Canada.
• Cinq bourses de recherche ont été octroyées l’an dernier : trois
en art canadien, une en art européen et une en photographie.
• Le Musée a reçu 26 stagiaires et apprentis, dont 20 provenaient
d’établissements canadiens et six de l’étranger.
• Le Musée a accueilli trois participants au programme des conservateurs invités.
• Le Musée s’était proposé de mettre cinq conférenciers à la disposition des musées et galeries d’art et il a atteint son objectif.
Stratégie 3
Mieux faire connaître, comprendre et apprécier la collection du Musée, ainsi que ses expositions et programmes.
Résultats
• Le Musée et le MCPC ont inauguré plus de 30 expositions au
cours de l’exercice.
• Un solide programme de publications comprenant toute une
gamme de catalogues et de brochures est venue appuyer les
expositions. Le Musée a produit des catalogues pour les expositions Tom Thomson, Marion Tuu’luq, Betty Goodwin, Suzor-Coté,
Edward Burtynsky, en plus de Chefs-d’œuvre post-impressionnistes
et Dessins italiens, première d’une série d’expositions de dessins
tirés de la collection du Musée des beaux-arts du Canada. Dans
le cadre du programme du MCPC, des catalogues ont été produits pour l’exposition Ken Lum et pour Confluence. La photographie canadienne contemporaine.
Rapport annuel
• Les programmes publics et éducatifs sur la collection permanente
et les expositions spéciales du Musée ont attiré 105 985 personnes,
dont un bon nombre découvraient les arts visuels pour la première
fois.
• Le Musée a entièrement repensé son magazine trimestriel,
Vernissage, afin d’offrir davantage d’articles de fond à ses lecteurs.
• Le Musée et le MCPC ont dépassé de 1 p. 100 leurs objectifs de
fréquentation. Le MCPC a accueilli 608 904 visiteurs, soit 70 p. 100
de plus que les prévisions pour 2002–2003, ce qui a compensé
pour la fréquentation inférieure aux prévisions (-5 p. 100) du
Musée des beaux-arts, soit 524 059 visiteurs.
• Le nouveau programme de sondages du Musée a fourni des données intéressantes sur la satisfaction des visiteurs. Selon un barème
de un à dix, le public a attribué les notes suivantes au Musée :
• services du Musée en général : 9,16
• expositions temporaires : 8,92
• collection permanente : 8,51
• Le Musée poursuit ses campagnes de publicité dans la presse,
sur les autobus, à la radio et à la télévision. Cette année, des
entrevues hebdomadaires avec des conservateurs du Musée ont
été présentées pendant l’émission One Treasure at a Time à la
radio de CBC.
• Le Musée a conçu une nouvelle maquette commune pour
présenter la programmation du MCPC et du MBAC, et une pour
la brochure d’activités.
• Le plan de marketing triennal a été révisé pour la collection permanente, les programmes éducatifs et les expositions itinérantes
du Musée.
Stratégie 4
Présenter la collection du Musée de manière à aider le
public à mieux apprécier et comprendre l’art.
Résultats
• Deux vastes projets de rénovation ont été entrepris pour réaménager les locaux réservés aux expositions temporaires au MBAC
et au MCPC, de façon à permettre la plus grande souplesse possible
dans la présentation des œuvres.
• À la suite du processus de consultation triennal du comité consultatif sur l’art autochtone, le Musée a entrepris, dans le cadre du
projet L’art d’ici, l’intégration de 100 à 115 objets autochtones
prêtés par d’autres institutions dans les salles d’art canadien.
Stratégie 5
Accélérer la mise en œuvre du plan de numérisation.
Résultats
• Le Musée a atteint son objectif annuel en numérisant 3 000
nouveaux fichiers des 52 000 à faire.
2002 –2003
Stratégie 6
Veiller à une bonne gestion des dossiers portant sur les collections et les questions de droits d’auteur.
Résultats
• Le Musée a créé des fichiers maîtres de toutes les œuvres
soumises pour acquisition et des prêts entrants.
• Des données, nouvelles ou révisées, sur la collection ont été versées
aux fichiers maîtres.
• Des textes enrichis pouvant servir aux expositions, à CyberMuse,
à AMICO et au RCIP, ont été intégrés à MultiMimsy.
• De nouveaux modules MultiMimsy et des formats de rapport
mieux adaptés aux besoins des clients ont été instaurés.
• Le Musée a continué d’obtenir des licences générales de la part
de titulaires de droits d’auteur, principalement pour le lancement
de son nouveau site CyberMuse.
• Le Musée a adopté une politique qui incorpore le droit de présentation publique dans toutes les licences à venir.
• Pour accroître l’efficacité administrative, le Musée a fusionné la
vente d’images et l’octroi de licences du Musée et du MCPC, et
les a intégrés au système de gestion des collections.
• Afin de protéger son droit d’auteur, le Musée a mis à jour ses documents d’octroi de licences par l’ajout d’une mention sur les nouvelles utilisations technologiques, et il a inséré dans son site Web
ainsi que dans CyberMuse un nouvel avis de droit d’auteur.
Stratégie 7
Collaborer avec les organismes qui partagent le portefeuille de Patrimoine canadien.
Résultats
• En siégeant aux comités du portefeuille, le Musée a participé :
• à la conception du cadre stratégique en matière d’histoire et
de patrimoine;
• au projet du Réseau de préservation du Canada;
• à l’élaboration de politiques sur les arts, les relations internationales, le rayonnement et les communications.
• Le Musée a collaboré avec ses partenaires de Patrimoine Canada
à divers projets de programmation et de communication conjoints,
dont :
• l’intégration d’œuvres exécutées par des artistes autochtones
dans les salles d’art canadien;
• la création de produits pour la programmation du 50e anniversaire de Radio-Canada;
• la création d’un mini-site CyberMuse en vue du Forum ministériel sur la diversité;
• la cérémonie de remise des prix Juno;
• le festival Scène atlantique du Centre national des Arts;
• les Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts
médiatiques du Conseil des Arts du Canada.
35
36
Rapport annuel 2002 –2003
OBJECTIF
3
Assurer la direction, la surveillance, le développement et la bonne gestion des
ressources.
Stratégie 1
Solliciter des recettes annuelles supplémentaires auprès
de sources privées pour permettre au Musée de réaliser
son mandat.
Stratégie 2
Veiller à ce que le Musée soit géré de façon efficace et
rentable, conformément aux exigences de la loi, aux pratiques commerciales loyales et aux règles déontologiques.
Résultats
• En 2002–2003, les recettes provenant de sources privées se sont
élevées à 7 869 000 $, soit au-delà des 7 735 000 $ prévus dans le
plan d’entreprise. Le nombre de visiteurs réels à l’exposition
Tom Thomson – 105 000 au lieu des 130 000 prévus – a entraîné
un déficit par rapport aux droits d’entrée et de stationnement
espérés pour cette exposition. Les recettes totales ont représenté
environ 16 p. 100 des ressources du Musée, à l’exclusion du
financement réservé à l’achat d’objets d’art.
Résultats
• Le conseil d’administration a approuvé la révision de six politiques
du Musée pendant l’exercice : celles sur l’investissement, la
passation de marchés, les acquisitions, la gestion des risques,
les communications et les expositions. Les autres politiques
seront soumises à l’approbation du conseil avant la fin de l’exercice
2003–2004.
• La Division des événements spéciaux et des locations a organisé
quelque 207 activités spéciales et locations, générant des recettes
de 516 000 $ – une augmentation de 14 p. 100 par rapport aux
prévisions de cette année et de 30 p. 100 par rapport à 2001–2002.
• Étant donné que 75 p. 100 des membres du Musée ont renouvelé
leur adhésion, leur nombre s’établit maintenant à 12 000.
• Les dons des membres et Amis donateurs ont augmenté de
52 p. 100, passant de 145 000 $ en 2001–2002 à 221 000 $ en
2002–2003.
• Les recettes globales provenant des adhésions et des dons se sont
accrues de 16 p. 100, passant de 619 000 $ en 2001–2002 à 720 000 $
en 2002–2003.
• Les commandites ont généré 678 000 $ (490 000 $ en espèces et
188 000 $ en nature), une augmentation de 32 p. 100 par rapport
à 2001–2002.
• La Fondation du Musée des beaux-arts du Canada a en outre
récolté 3,6 millions en dons et promesses de dons en 2002–2003.
• Afin de favoriser ses campagnes de financement, la Fondation du
Musée des beaux-arts du Canada a organisé plusieurs nouvelles
activités pour témoigner sa reconnaissance à l’égard des donateurs.
• Prévus pour l’année de planification 2003–2004, de nouveaux
processus de planification générale et budgétaire ont été mis
en œuvre à l’avance. Ils visent principalement à élargir le rôle du
conseil d’administration et du personnel dans ces deux domaines.
• Les plans annuel et quinquennal de vérification et d’évaluation
ont été mis à jour et approuvés par le comité de vérification et de
finances du conseil d’administration à sa réunion de mars 2002.
Le plan de 2002–2003 a été mis en œuvre tel qu’il a été approuvé,
à l’exception d’une modification avalisée par le comité, la vérification de la gestion des ressources humaines, qui a été reportée
d’un an.
Rapport annuel
Stratégie 3
Fournir des services efficaces en respectant les contrôles
de gestion appropriés.
Résultats
• Le Musée a complété son plan triennal sur l’infrastructure de la
technologie de l’information (TI) avant l’échéance de mars 2004.
• Le projet de numérisation a été accéléré.
2002 –2003
Stratégie 5
Être un employeur juste et bon.
Résultats
• Le Musée a doté le poste de chef des Ressources humaines.
• Le Musée s’est appliqué à rétablir les relations avec le personnel
et à finaliser les engagements liés aux négociations contractuelles.
• De nouvelles lignes de transmission d’Internet ont permis de
réduire les coûts annuels d’administration de 14 000 $.
• Le Musée a modifié le niveau de classification de certains postes
de l’Institut professionnel de la fonction publique du Canada
(IPFPC).
• Un système antipourriel a été installé afin d’améliorer la sécurité
du réseau informatique.
• Les postes de guides-éducateurs ont été intégrés à la convention
collective de l’AFPC.
• Le Musée a fait la promotion des produits de la Librairie en ligne
et mettra à la disposition des clients des bons de commande
électroniques qu’ils pourront envoyer directement par courriel.
• Le Musée et le MCPC se sont efforcés de réduire le nombre de
griefs en instance et de combler les postes vacants aux
Ressources humaines.
• L’accès au site Web a été amélioré.
• L’élaboration d’un nouveau cadre global pour les ressources
humaines constitue désormais une priorité pour le nouveau
chef des Ressources humaines.
• Le Musée a mis à jour sa politique sur le matériel informatique et
l’accès à Internet.
Stratégie 4
Améliorer les communications internes.
Résultats
• Le Musée a complètement renouvelé son site intranet, InfoMuse,
afin de fournir des renseignements à jour au personnel.
• Le bulletin interne mensuel Untitled / Sans titre paraît maintenant
dans InfoMuse.
• Le Musée a instauré des séances d’information mensuelles sur
les ressources humaines avec des représentants de l’Alliance de la
fonction publique du Canada (AFPC).
• Le Musée continue d’organiser, tous les six mois, des capsules
d’information pour renseigner le personnel sur les expositions à
venir.
37
38
Rapport annuel 2002 –2003
OBJECTIF
4
Offrir, pour la préservation et l’exposition des collections nationales, un lieu sûr et
adéquat qui soit facile d’accès pour le public.
Stratégie 1
Préserver les collections et les œuvres d’art confiées au
Musée, et assurer la sécurité du personnel et des visiteurs.
Résultats
• Le Musée a amélioré les mesures pour les autorisations de sécurité
et a instauré des vérifications sur une base régulière, conformément aux recommandations formulées dans le cadre de l’examen
des politiques de sécurité réalisé par le gouvernement à la suite
des événements du 11 septembre 2001.
• L’installation de caméras de surveillance à l’extérieur du bâtiment
a été exécutée comme prévu.
• Le Musée a terminé l’examen approfondi de la protection des
œuvres dans les salles d’exposition ainsi que de la sécurité des
salles et des collections de la Bibliothèque et des Archives, et a
apporté plusieurs améliorations.
• Le Musée a revu son plan d’intervention en cas d’urgence, organisé
des séances de formation pour tout le personnel appelé à intervenir en situation de crise, et procédé à un exercice d’alerte à la
bombe pour mettre à l’essai l’une des composantes du plan.
Stratégie 2
Veiller à ce que le personnel, les collections, les programmes
et les fonctions administratives du Musée soient logés
dans des locaux convenables et d’accès facile pour le public.
Résultats
• Par l’intermédiaire d’un expert-conseil, le Musée a entrepris une
étude sur les besoins d’espace du Musée et du MCPC; il a en outre
amorcé des discussions avec des représentants du gouvernement
sur la nécessité d’agrandir l’espace que le Musée consacre aux
programmes publics, aux activités éducatives et à l’entreposage.
• Le Musée a terminé les phases IV et V du projet de réfection de la
toiture en novembre 2002.
• Le système ignifuge au halon a été remplacé et le projet d’amélioration du rendement énergétique au MCPC a été complété à la
fin de mars 2003.
• Les réparations de la structure du garage ont été entreprises en
mars seulement à cause du temps exceptionnellement froid. Les
phases I et II seront achevées en 2003–2004, tandis que les phases
III et IV seront complétées en 2005–2006.
• Le Musée continue à examiner les différentes façons d’améliorer
les commandes des ascenseurs.
• Le Musée a rendu ses installations plus faciles d’accès aux personnes handicapées en automatisant les portes du Foyer des
groupes et les portes d’entrée du côté nord, et en modernisant
toutes les rampes et mains courantes conformément au code
du bâtiment.
• Le Musée est retourné en appel d’offres pour le contrat d’entretien
paysager.
• Le Musée a procédé au remplacement des fenêtres reliant le
pavillon de la Muséologie au bâtiment du Musée.
• Le Musée a prolongé son contrat avec le fournisseur actuel de
services de restauration privés. Il lancera un appel d’offres pour
ces services à la fin de 2003.
Rapport annuel
2002 –2003
N O S E S T I M É S C O M M A N D I TA I R E S
Le Musée des beaux-arts du Canada est très fier de s’associer à des entreprises, à des fondations privées et aux
médias pour le parrainage de ses expositions et de ses programmes spéciaux. Sans l’appui de ces commanditaires,
nous ne serions pas en mesure de mettre sur pied certaines
des expositions et des activités offertes dans nos locaux,
dans tout le pays et à l’étranger. Nos remerciements les
plus sincères vont à tous ceux qui, par leur aide inestimable,
ont contribué au succès de merveilleux projets.
Fondation American Express
Commanditaire principal de CyberMuse et de son nouveau
programme, Art à profusion
Corel Corporation
Commanditaire de la reproduction numérique de la collection
Exportation et développement Canada
Commanditaire principal de l’exposition Tom Thomson, de juin à
septembre 2002
Fondation philanthropique Pétrolière Impériale
Commanditaire des Fêtes familiales, 2002–2003
Groupe Investors
Commanditaire principal de l’exposition Suzor-Coté, 1869–1937.
Lumière et matière, de janvier à mai 2003
Sotheby’s
Commanditaire principal de l’exposition Dessins italiens du Musée
des beaux-arts du Canada
Le Musée remercie également les organismes suivants
pour leurs commandites en nature :
CBC Television
Créations Lucas
K.W. Catering
La Télévision de Radio-Canada
Le Droit
Les Ailes de la Mode
Monnaie royale canadienne
St. Joseph Print Group Ottawa
The Ottawa Citizen
Voir
Xpress
39
40
Rapport annuel 2002 –2003
F O N DAT I O N D U M U S É E D E S B E A U X- A R T S D U C A N A DA
Sous la direction consciencieuse de Thomas P. d’Aquino et d’administrateurs bénévoles, la Fondation
a obtenu des dons et des promesses de dons s’élevant à 3,6 millions de dollars au cours de l’exercice.
Elle est en voie de créer un fonds de dotation spécial pour divers secteurs d’activité essentiels du Musée,
comme les acquisitions stratégiques, l’appui à la conservation et à la recherche dans ce domaine, la
restauration et la conservation des œuvres, l’acquisition et la préservation de documents historiques
et de recherche pour la Bibliothèque, des stages et des bourses de recherche, des programmes éducatifs et publics, CyberMuse et les nouvelles technologies, ainsi que le rayonnement national et les
expositions itinérantes.
La Fondation, dont le mandat est de recueillir des fonds de sources privées afin de fournir au Musée
les ressources financières supplémentaires dont il a besoin pour croître et assumer son rôle de chef
de file local, national et international dans le domaine des arts, a fait l’objet de dons philanthropiques
extraordinaires. Tous les dons, d’une valeur entre 1 000 $ et un million, assurent la viabilité et la
prospérité du Musée.
Le Musée et sa Fondation saisissent cette occasion pour exprimer leur gratitude à ceux et celles
qui ont contribué au succès de projets extraordinaires et qui assurent l’avenir du Musée des beauxarts du Canada.
Conseil d’administration de la
Fondation du Musée 2002–2003
Thomas P. d’Aquino, président
Gérard Veilleux, O.C., vice-président
Marie Claire Morin, présidente et
chef de la direction
Donald R. Sobey, trésorier
Jane Burke-Robertson, secrétaire
Bernard A. Courtois, président,
Programme des dons majeurs et
Comité de vérification
Robert F. MacLellan, président,
Comité de placements
Bryan P. Davies
Jean-Claude Delorme, O.C., O.Q., c.r.
Marie Fortier
Michal Hornstein, C.M., O.Q.
I. David Marshall
Jean H. Picard
Michael R.P. Rayfied
Zeev Vered, ing.
Membre honoraire
John E. Cleghorn, O.C.
Dons et promesses de dons
Au cours de l’exercice 2002–2003, la
Fondation a amassé 3 556 218 $, soit :
Montants
reçus
Promesses
de dons
Total
s/o
112 392
Fonds annuel
112 392
Projets spéciaux
353 000
1 010 000
1 363 000
Fonds de dotation
814 826
1 266 000
2 080 826
Total
1 280 218
$
$
2 276 000
$
3 556 218
$
$
Rapport annuel
Le Cercle des partenaires fondateurs
Le Cercle des partenaires fondateurs se
compose des mécènes qui ont mis sur pied
la Fondation du Musée des beaux-arts du
Canada en 1997. Leurs contributions et
promesses de dons constituent le fonds de
dotation de 1,75 million de dollars de la
Fondation.
BMO Groupe Financier
BCE Inc.
Banque CIBC
Nahum Gelber, c.r., et Dre Sheila Gelber
Michal Hornstein, C.M., O.Q., et Renata
Hornstein
Fondation philanthropique Pétrolière
Impériale
Imperial Tobacco Canada
Fondation Parnassus (Raphael et Jane
Bernstein)
Jean H. Picard, C.M.
Power Corporation du Canada
RBC Groupe Financier
Donald et Beth Sobey
Groupe Financier Banque TD
Zeev Vered, ing., et Sara Vered
Cercle des partenaires
Harrison H. McCain, C.C., O.N.-B.
Judith Miller et Joyce Harpell
Banque Scotia
Programme des dons majeurs
Le Musée et la Fondation sont heureux de
souligner la générosité des sociétés, des fondations et des particuliers qui ont versé un
don important à la Fondation du Musée des
beaux-arts du Canada.
Fonds d’art canadien Andrea et Charles
Bronfman
Fonds d’acquisition de dessins Marjorie et
Gerald Bronfman
Fonds de la bibliothèque Clifford M. Brown
Fonds Imperial Tobacco Canada
Fondation de la famille J. W. McConnell,
Programme d’activités artistiques pour
personnes handicapées
Fonds commémoratif Charles Mervyn
Ruggles pour l’avancement de la formation dans le domaine de la conservation
Fonds de recherche Donald et Beth Sobey
pour conservateurs en chef
Stages du Groupe Financier Banque TD
Merla et Jerry Beckerman
Jane Burke-Robertson et David Sheriff-Scott
et la famille
John et Pattie Cleghorn et la famille
Dominique et Bernard Courtois
Thomas et Susan d’Aquino
Bryan P. Davies
Paule et Jean-Claude Delorme, O.C., O.Q., c.r.
Marie A. Fortier
Mina Grossman-Ianni
Martha Hanna
Robert et Margaret MacLellan
Marie Claire et Jean-Pierre Morin et
la famille
R.T. Ross Holding Inc.
Irene Szylinger et Peter Kellner
Pierre Théberge, O.C., C.Q.
Meeka Walsh
Don anonyme (1)
Le Cercle
Le Cercle réunit un groupe exclusif de philanthropes qui cherchent à mettre en valeur la
splendeur visuelle conservée dans l’un des
joyaux de l’architecture canadienne.
Depuis le lancement du programme en
2000, les mécènes du Cercle ont versé
339 000 $ au Musée, ce qui lui a permis de
réaliser les projets suivants : la restauration
du Saint Jérôme pénitent de Bartolomeo
Montagna; l’exposition du Prix du Millénaire;
le numéro spécial de la Revue en hommage
à Jean Sutherland Boggs; l’acquisition du
dessin Jeune homme et un âne dans un paysage,
1535, du maître italien Parmigianino, et une
partie de la rénovation de la salle d’art
baroque.
Le Musée et sa Fondation désirent
souligner la générosité des personnes, des
sociétés et des fondations suivantes, membres actifs du Cercle.
Cercle du maître (5 000 $)
Reesa Greenberg
Bernard Lamarre
J.-Robert Ouimet, C.M., C.Q., Ph.D.
Cercle du directeur (2 500 $)
Elsje et Paul Mandl
Velan Inc.
Cercle du conservateur (1 000 $)
Blair et Joselyn Adams
Mme John D. Barker
Avie et Beverly Bennett
Nancy Benson – agente immobilière
David et Cynthia Blumenthal
Boulet and Associates
Frances Cameron
Canada-Vie
Dr Michael Chamberlain et Mme Barbara
Chamberlain
Ruby Cormier
Donna et Duart Crabtree
Shirley et Jim Crang
Guy Dancosse
Paule et Jean-Claude Delorme
Pamela Osler Delworth
Aziz et Fatima Dhalla
Duffell Consulting
2002 –2003
Gerard Duffy
Glen et Christine Erikson
Ernst & Young srl, comptables agréés
Albert et Christa Fell
Margaret et Patrick Foody
Claudette Franklin
Jeanne F. Fuller
Martin et Betty Goodwin
Griffiths, Rankin, Cook Architects
Eve Osler Hampson
Elizabeth Anne Harris
Roy L. Heenan
Patricia A. Irwin / The Irwin Inn
Dr C. F. Janz et Mme C. F. Janz
Linda M. Jones
Beatrice Keleher-Raffoul
Ella Kelly
Richard Lafleur
Denis et Suzanne Lamadeleine
Mildred B. Lande, C.M.
Dennis et Sharon Lanigan
Thomas Latour – Scandes Design Furniture
Linda Lilge-Lowtherhouse Inc.
Kenneth et Christina Loeb
Marc et Patricia Lortie
La Fondation Luigi Liberatore
Major J. William K. Lye et Dre Judith
Davey-Lye
Normand et Janet Major
Margaret et Wallace McCain
Leanora McCarney
Audrey et David Mirvish
Nicholson House Bed and Breakfast
Sheila-Mary Pepin
Marc Perrier / Groupe Investors et Heather
Duncan
PPG Canada Inc. – M. F. Shoemaker
Pratt & Whitney Canada
André Preibish
Wendy Quinlan-Gagnon
Nathalie et James Wesley Rees
M. Frank J. Seger et Dre Marianne Seger
Jeanne d’Arc et Mitchell Sharp
Leah Shaw
Farid Shodjaee et Laurie Zrudlo
Jon et Colleen Snipper
Sony du Canada Ltée
Robert et Anne Stanfield
Louise Tanguay
Sylvia W. Tupper
The William and Nancy Turner Foundation
Joanne et Marc Villemaire
Wakefield Mill Inn
S.E. Walsh
Robert Webster et Jo-Anne Flynn
Louise Wendling et Morris Shamis
Mina I. Williams
Dr Conrad Winn et Mme Julia Winn
Dons anonymes (5)
41
ACQUISITIONS, PRÊTS ET EXPOSITIONS
Rapport annuel
2002 –2003
ACQUISITIONS – MUSÉE DES BE AUX-ARTS DU C ANADA
ART CANADIEN ANCIEN
Sculptures
Achats
Chartrand, Vincent (1795–1863)
Vierge 1841
Bois polychrome, 50,6 ∑ 19,9 ∑ 10,2 cm
41046
Arts décoratifs
Dons
Grande-Bretagne XIXe siècle
Plateau à thé présenté à John Leeming
v. 1840–1850
Argent massif laminé sur cuivre,
étamé au verso, 9,3 ∑ 70,4 ∑ 51,5 cm
41115
Don de Victor Isganaitis, Montréal
Cruickshank, Robert (v. 1745–1809)
Théière au chiffre présumé de Jacques Duperron
Bâby v. 1785–1790
Argent et acajou, 15,5 ∑ 28 ∑ 11 cm
41143.1–2
Don de Kae et William J. Marcoux,
Jackson (Michigan)
Langford, James (1815–1847)
Médaille maçonnique présentée au lieutenant
Henry Harvey 1840
Argent, 7,9 ∑ 4 ∑ 0,7 cm
41154
Don de Fred Ganzow et Nan Vye, Cultus
Lake (Colombie–Britannique)
Munroe, John (1791–1875)
Pince à sucre de la famille Hazen Prissick
v. 1820–1840
Argent, 16,5 ∑ 4,9 ∑ 1,8 cm
41153
Don de Fred Ganzow et Nan Vye, Cultus
Lake (Colombie–Britannique), à la mémoire
de Suzanne Granzow
Nordbeck, Peter (1789–1861)
Timbale de baptême de Robie Uniacke v. 1834
Argent, 16,5 ∑ 4,9 ∑ 8 cm de diamètre
41152
Don de Fred Ganzow et Nan Vye, Cultus
Lake (Colombie–Britannique)
Achats
Amiot, Laurent (1764–1839)
Théière à la sibylle v. 1805–10
Argent et acajou, 14 ∑ 32 ∑ 15,5 cm approx.
41081
Cotton, Michel (1700–1773)
Cuillère à ragoût aux armes de la famille
Boucher de Boucherville et au chiffre de La
Perrière v. 1730–35
Argent, 3,9 ∑ 41,8 ∑ 7,5 cm
41073
ART CANADIEN RÉCENT
Peintures
Dons
Boyle, John (né en 1941)
Parc Lakeside 1970
Acrylique sur toile, 198 ∑ 303,1 cm
41121
Don de l’artiste, Peterborough (Ontario)
Morrice, James Wilson (1865–1924)
Square Trafalgar 1914
Huile sur bois, 13,2 ∑ 17 cm
41114
Don de John Lewis Watson et Norma Ellina
Watson, Ottawa, à la mémoire d’Ivor Rhys
Lewis
Pflug, Christiane (1936–1972)
Chambre en Normandie 1954
Huile sur toile, 66,6 ∑ 56,7 cm
41150
Don de la famille Pflug, Toronto
Robertson, Sarah (1891–1948)
Décoration 1933
Huile sur toile, 68,6 ∑ 59 cm
41207
Legs de Naomi Jackson Groves, Ottawa
Thomson, Tom (1877–1917)
Soirée d’automne 1916
Huile sur bois, 21 ∑ 26,8 cm
40983
Legs de Ethel Southam Toller, Ottawa, 1977
Achats
Brittain, Miller (1912–1968)
Master McCullough 1939
Huile sur masonite, 50,8 ∑ 40,6 cm
41113
Brymner, William (1855–1925)
Au verger (printemps) 1892
Huile sur carton fort, 40,2 ∑ 30,6 cm
41077
Acheté avec le Fonds d’art canadien Andrea
et Charles Bronfman
Gagnon, Clarence (1881–1942)
Cour de ferme, France 1906
Huile sur bois, 15,3 ∑ 23 cm
41031
Jarvis, Lucy (1896–1985)
Les canards de madame Nickerson 1930
Huile sur masonite, 50,8 ∑ 60,5 cm
41083
Lyman, John (1886–1967)
Le philosophe arabe v. 1920–1926
Huile sur toile, 91 ∑ 65 cm
41082
Pflug, Christiane (1936–1972)
L’école Cottingham avec drapeau jaune
1970–1971
Huile sur toile, 152,3 ∑ 127 cm
41078
La porte de cuisine en hiver II 1964
Huile sur toile, 120,3 ∑ 100 cm
41079
Smith, Gordon (né en Angleterre en 1919)
Peinture 1955
Huile sur toile, 70,5 ∑ 101 cm
40996
Weld, Helen (1904–1996)
Maisons à Yarmouth Bar 1930
Huile sur panneau upsom, 25,9 ∑ 30,5 cm
41084
Sculptures
Dons
MacDonald, Thoreau (1901–1989)
Loutre v. 1929
Aluminium coulé, 13 ∑ 5 ∑ 20 cm
41108
Don de Rosemary Speirs, Pickering (Ontario),
à la mémoire de Doris et Murray Speirs
Arts décoratifs
Dons
MacDonald, Thoreau (1901–1989)
Lampe de bureau aux motifs de pin 1929–1930
Acier forgé et soudé avec réplique d’abatjour de papier peint, lampe :
134 ∑ 49,5 ∑ 39,8 cm;
abat-jour : 19,1 ∑ 31 ∑ 30,8 cm
41090.1–2
Boîte à bois 1929
Chêne cérusé avec poignée en acier forgé,
56 ∑ 76 ∑ 38 cm
41091
43
44
Rapport annuel 2002 –2003
Banc de coin de feu 1929
Chêne cérusé, 46,8 ∑ 136 ∑ 29,9 cm
41092
Cabinet de disques 1930
Chêne cérusé avec poignées en acier forgé,
127,6 ∑ 81 ∑ 112,3 cm
41093
Lampadaire aux motifs de pin 1929–1930
Acier forgé et soudé avec abat-jour de papier
peint, lampe : 152 ∑ 50 ∑ 50,5 cm;
abat-jour : 31 ∑ 35,5 ∑ 36 cm
41094.1–2
Lampe de bureau avec abat-jour aux motifs de
pin 1929–1930
Acier forgé et soudé avec abat–jour de
papier peint, lampe : 149,5 ∑ 16,3 ∑ 40 cm;
abat-jour : 23 ∑ 34,5 cm
41095.1–2
Bibliothèque avec pieds de métal 1930
Chêne cérusé avec pieds d’acier forgé,
127 ∑ 104 ∑ 21,5 cm
41096
Bibliothèque 1930
Chêne cérusé, 127,3 ∑ 105 ∑ 21,2 cm
41097
Table à tréteaux 1929–1930
Chêne, 74,8 ∑ 183,3 ∑ 80,3 cm
41098
Candélabre à trois composantes 1929–1930
Acier forgé et soudé avec cuivre, grands
candélabres : 45 ∑ 27 ∑ 18 cm chacun;
petit candélabre :
15,3 ∑ 39,6 ∑ 15,6 cm
41099.1–3
Horloge de parquet 1929–1930
Bois mou (tilleul d’Amérique ?) teint acajou
avec poignée d’acier forgé, verre et cadran,
mécanisme et poids en acier et laiton,
246,5 ∑ 43,3 ∑ 29,5 cm
41100
Quatre tables gigognes 1930
Chêne cérusé avec poignées d’acier forgé,
table 1 : 67 ∑ 68 ∑ 41 cm; table 2 :
65 ∑ 60,5 ∑ 37,5 cm;
table 3 : 62,5 ∑ 53,5 ∑ 35 cm; table 4 :
61 ∑ 46 ∑ 31 cm
41101.1–4
Lampadaire aux motifs de lis 1929–1930
Acier forgé et soudé avec abat-jour de papier
peint, lampe : 154 ∑ 48 ∑ 48,5 cm;
abat–jour : 30,3 ∑ 36,3 ∑ 41 cm
41102.1–2
Miroir 1929
Chêne cérusé, glace argentée et acier forgé,
79,5 ∑ 38 cm
41103
Table en demi-lune 1930
Chêne cérusé, 61 ∑ 58,4 ∑ 31 cm
41104
Cendrier à motif de tortue v. 1930
Marbre et bois, 5,5 ∑ 16 ∑ 20 cm
41106
Don de Rosemary Speirs, Pickering
(Ontario), à la mémoire de Doris et
Murray Speirs
Achats
Beau, Paul (1871–1949)
Service à café v. 1910
Laiton, cuivre et bois noirci, cafetière :
19,5 ∑ 18,7 ∑ 13,3 cm;
théière : 9,1 ∑ 10,5 ∑ 7,9 cm;
pot à crème : 7,1 ∑ 9 ∑ 6,4 cm;
sucrier : 6,9 ∑ 8,7 cm;
plateau : 3,5 ∑ 59,4 ∑ 33,4 cm
40982.1–5
ART CANADIEN CONTEMPORAIN
Dessins
Achats
Jungen, Brian (Canada [Dunne-Za], né en
1970)
Vernaculaire 1998–2001
Mine de plomb, encre, crayon de cire et
aquarelle sur papier vélin crème, 73 ∑ 112 cm
41030
Kigusiuq, Janet (née en 1926, vit à Baker
Lake [Nunavut])
Paysage arctique (Lac avec plage) 2001
Crayon de couleur sur papier vélin,
56,8 ∑ 76,2 cm; image : 53,8 ∑ 73,7 cm
41127
Paysage arctique (Rivière et lac) 2001
Crayon de couleur sur papier vélin,
56,8 ∑ 76,6 cm; image : 53,8 ∑ 74,5 cm
41128
Paysage arctique (Rivière et plage de galets)
2001
Crayon de couleur sur papier vélin,
56 ∑ 75,7 cm; image : 53,2 ∑ 73,2 cm
41129
Peintures
Dons
Bond, Eleanor (née en 1948)
L’activité du port est ravivée par le Jardin
botanique mondial, construit à partir de
matériaux recyclés de la ville de verre 1995
Huile sur toile, 249,2 ∑ 397,5 cm
41205
Don de l’artiste, Montréal
Lukacs, Attila Richard (né en 1962)
Les garçons mouchetés 1999
Huile, goudron et peinture-émail sur toile,
255,2 ∑ 315 cm
41149
Don de Helen et Joe Lukacs, Calgary
Achats
Falk, Gathie (née en 1928)
Développement de l’intrigue III 1992
Huile sur toile, 228,6 ∑ 160 cm chacune
40997.1–9
Lacasse, François (né en 1958)
Réduction I 2001
Acrylique et encre sur toile, 189,5 ∑ 152,2 cm
41055
Savard, Francine (née en 1954)
Une étendue jaune 2001
Acrylique sur toile, marouflée sur caisson
de bois, 119 ∑ 173,6 cm irrégulier
41050
Une aire bleue 2001
Acrylique sur toile, marouflée sur caisson
de bois, 106 ∑ 113 cm irrégulier
41051
Un pan orange 2001
Acrylique sur toile, marouflée sur caisson
de bois, 109 ∑ 104,8 cm irrégulier
41052
Un littoral vert 2001
Acrylique sur toile, marouflée sur caisson
de bois, 99,5 ∑ 165 cm irrégulier
41053
Une tache rose 2001
Acrylique sur toile, marouflée sur caisson
de bois, 91 ∑ 117,6 cm irrégulier
41054
Rapport annuel
Estampes
Dons
Belcher, Alan (né en 1957)
Tue-moi 1997
Panneau en couleurs composé de 10 feuilles
imprimées par procédé électrostatique sur
papier couché, 304,8 ∑ 609,6 cm total;
feuille : 125 ∑ 153 cm chacune (approx.)
41119.1–10
Don de Thomas H. Bjarnason, Toronto
Reinke, Steve (né en 1936)
Mon nouveau copain 1997
Panneau en couleurs composé de 10 feuilles
imprimées par procédé électrostatique sur
papier couché, 304,8 ∑ 609,6 cm total;
feuille : 125 ∑ 153 cm chacune (approx.)
41118.1–10
Don de Thomas H. Bjarnason, Toronto
Achats
Fones, Robert (né en 1949)
Habitat naturel du prunier sauvage 1984
Gravure sur bois sur papier Masa,
110,2 ∑ 167,3 cm
41056
Habitat naturel de l’arbre à noix 1984
Gravure sur bois sur papier Masa,
123,4 ∑ 110,2 cm
41057
Habitat naturel du chêne à gros glands 1984
Gravure sur bois sur papier Masa,
110,2 ∑ 119,6 cm
41058
Sculptures
Dons
Ashevak, Karoo (1940–1974, vécut à Taloyoak
[Territoires du Nord–Ouest])
(Fantasme) Personnage avec des oiseaux 1972
Os de baleine, bois de caribou, ivoire de
morse, pierre et bois, 48,5 ∑ 47 ∑ 26,5 cm
41155.1–6
Don de John et Mary Robertson, Ottawa
Beauchemin, Micheline (née en 1930)
Ailes d’or nordiques 1984
Tiges d’aluminium, au fini or pâle et or
foncé, fils de soie et structure d’aluminium
anodisé,
4,1 ∑ 7,1 ∑ 2,2 m
41151
Don de l’artiste, Montréal
Cardiff, Janet (née en 1957) et Miller,
George Bures (né en 1960)
The Paradise Institute 2001
Lecteur DVD, projecteur vidéo, commandes
électroniques, amplificateur, écran de film,
16 écouteurs, vidéo DVD de 13 minutes,
16 fauteuils de théâtre, tapis synthétique,
lampes à halogène et à incandescence, bois,
contreplaqué, peinture à l’huile du commerce, polystyrène et tissu, 3 ∑ 12 ∑ 5,1 m
41156
Don des artistes
General Idea (actif à Toronto 1969–1994)
Une journée d’AZT 1991
Cinq éléments en fibre de verre,
85 ∑ 214 ∑ 85 cm de diamètre chacun
41032.1–5
Don de Patsy et Jamie Anderson, Toronto
Achats
Cozic (actif à Montréal depuis 1967)
On nous épie 2000
Carton, vinyle et tissu, dimensions
d’installation variables
41109.1–84
Dean, Max (Canada, né en
Grande–Bretagne en 1949) et D’Andrea,
Raffaello (États–Unis, né en Italie en 1967)
La table : Enfance 1984–2001
Logiciel de contrôle, ordinateur, système
visuel, moteurs électriques, systèmes de contrôle, composantes électriques et électroniques, table en aluminium, 82 ∑ 145 ∑ 94 cm
41148
Iyaituk, Mattiusi (né en 1950, vit à Ivujivik
[Québec])
Sons de tambours et de chants provenant du
chaman 2000
Pierre calcaire, bois de caribou, poils de
bœuf musqué, tendons, encre de Chine,
77,5 ∑ 42,5 ∑ 40 cm
41061
DESSINS CANADIENS
ANTÉRIEURS À 1975
Dons
Hughes, E.J. (né en 1913)
Portrait de Fern 1941
Mine de plomb sur papier vélin beige,
40,6 ∑ 25,3 cm
41059
Don de Jacques Barbeau, Vancouver
2002 –2003
Jackson, A.Y. (1882–1974)
Novembre 1902
Aquarelle sur mine de plomb sur papier
aquarelle, 28,4 ∑ 39,2 cm
41208
Legs de Naomi Jackson Groves, Ottawa
MacDonald, Thoreau (1901–1989)
Autoportrait 1929
Mine de plomb sur papier vélin crème,
50,8 ∑ 40,4 cm
41107
Don de Rosemary Speirs, Pickering (Ontario),
à la mémoire de Doris et Murray Speirs
Achats
Barbeau, Marcel (né en 1925)
Nadja 1946
Encre de couleur sur papier vélin,
25,5 ∑ 31,8 cm
41088
Brandtner, Fritz (1896–1969)
La place Beaver Hall, hiver 1938
Gouache sur papier vélin chamois,
51 ∑ 70,2 cm
41071
Duncan, James (1806–1881)
Alexander Ramsay v. 1845
Aquarelle, mine de plomb et gomme
arabique sur carton, 28,2 ∑ 22 cm
40976
Flower, Anthony (1792–1875)
Albert Smith 1854
Aquarelle, plume et encre noire avec lavis
noir et gomme arabique sur mine de plomb
sur papier vélin, 23 ∑ 17,8 cm
41066
Hoit, Albert Gallatin (1809–1856)
Charles Stewart Davers 15 mai 1832
Mine de plomb sur carton au cadre décoratif gaufré, 27,6 ∑ 22,3 cm; image : 13 ∑ 11,2 cm
ovale
41065
Housser, Yvonne McKague (1897–1996)
Paysage v. 1949
Fusain sur papier vélin, 28 ∑ 38,3 cm
41067
Ferme avec une échelle, Charlevoix v. 1928–1929
Mine de plomb sur papier vélin crème,
23 ∑ 31 cm
41068
Ferme, Charlevoix v. 1928–1929
Mine de plomb, plume et encre noire avec
lavis brun sur papier vélin crème, 23 ∑ 30,5 cm
41069r
45
46
Rapport annuel 2002 –2003
Bassecour, Charlevoix v. 1928–1929
Mine de plomb sur papier vélin crème,
23 ∑ 30,5 cm
41069v
Rue d’un village, Charlevoix v. 1928–1929
Mine de plomb et lavis noir sur papier vélin
crème, 30,2 ∑ 22,4 cm
41070r
Une maison v. 1928–1929
Mine de plomb sur papier vélin crème,
30,2 ∑ 22,4 cm
41070v
Ross, Fred (né en 1927)
Dessin préliminaire pour « La destruction de la
guerre » 9 septembre 1946
Crayon de cire noire sur papier vélin ivoire,
97,1 ∑ 61,5 cm
41136
Dessin préliminaire pour « Rebâtir le monde au
moyen de l’éducation » 10 août 1946
Crayon de cire noire avec crayons de cire de
couleur sur papier vélin ivoire, 91,7 ∑ 61,5 cm
41137
Shadbolt, Jack (1909–1998)
Envahisseurs v. 1949–1950
Aquarelle, gouache, plume et encre noire
sur papier vélin, 68,2 ∑ 93,8 cm
41085
E S TA M P E S C A N A D I E N N E S
ANTÉRIEURES À 1975
E S TA M P E S C A N A D I E N N E S
POSTÉRIEURES À 1975
Dons
Barraud, Cyril H. (1877–1965)
Londres vu de Greenwich v. 1920–1930
Eau-forte sur papier vélin, 42,7 ∑ 54 cm
40999
Don de l’American Friends of Canada, Inc.,
grâce à la générosité de Rona Schneider,
Brooklyn Heights (New York)
Dons
Shadbolt, Jack (1909–1998)
Formes croissantes 1993
Eau-forte et aquatinte sur papier vélin,
100,8 ∑ 77 cm; planche : 80 ∑ 60,3 cm
41131
Menses, Jan (né aux Pays–Bas en 1933)
Sans titre 1961
Eau-forte sur papier vélin ivoire, 16,6 ∑ 33 cm
41033
Don de Atara Marmor, Westmount
Piège du soleil d’hiver 1993
Lithographie en couleurs sur papier vélin,
69 ∑ 91,5 cm; image : 69 ∑ 91,5 cm
41134
Don d’Irhold Inc., Montréal
FitzGerald, L.L. (1890–1956)
Cruche sur un rebord de fenêtre 1940
Linogravure sur papier vélin crème,
26,8 ∑ 10,3 cm; image : 16,8 ∑ 8,9 cm
41025
Achats
Hughes, E.J. (né en 1913)
Au bord de la mer, Crofton 1998
Gravure sur bois en couleurs sur papier
japon, 55,5 ∑ 72 cm; image : 45,5 ∑ 60,5 cm
41126
Pommes sur un rebord de fenêtre 1944
Linogravure sur papier vélin crème,
21,3 ∑ 14,5 cm; image : 18,3 ∑ 14 cm
41026
Valentine, William (1798–1849)
Portrait de garçon 1827
Aquarelle et mine de plomb sur papier
vélin, collé sur carton avec filets et lavis gris,
10,4 ∑ 7,9 cm
40977
Neumann, Ernst (1907–1956)
Le père de l’artiste v. 1931–1932
Gravure sur bois de bout sur papier japon,
22,7 ∑ 14,9 cm; image : 11,8 ∑ 10 cm
41037
DESSINS CANADIENS
POSTÉRIEURS À 1975
Achats
Bayefsky, Aba (né en 1923)
figure tatouée 1983
Aquarelle sur mine de plomb sur papier
vélin, 119,3 ∑ 75,8 cm
41063
Sans titre (de la série Épilogue) 1989
Aquarelle sur mine de plomb sur papier
vélin, 31,2 ∑ 21,7 cm
41064
Invictus 1993
Lithographie en couleurs sur papier vélin,
92 ∑ 68,5 cm; image : 92 ∑ 68,5 cm
41133
Achats
Bayefsky, Aba (né en 1923)
La canne, no 1 1965
Linogravure sur papier japon, 73,5 ∑ 53 cm;
image : 59,8 ∑ 41 cm
41062
Sans titre 1956
Pastel sur papier vélin, 73 ∑ 91,5 cm
41086
Verner, Frederick A. (1836–1928)
Le château, Scarborough 1879
Aquarelle sur papier vélin, 44,5 ∑ 32,3 cm
41060
Parturition II 1998
Eau-forte et aquatinte sur papier vélin,
67,3 ∑ 61 cm; planche : 42,5 ∑ 40 cm
41132
Vieux-Montréal vu d’un toit sur la rue NotreDame 1948
Eau-forte sur papier vergé, 23,9 ∑ 15,9 cm;
planche : 16,2 ∑ 12,4 cm
41038
John Neumann endormi 1933
Lithographie sur papier journal,
32 ∑ 23,5 cm maximum, irrégulier
41039
Simon, Ellen Rosalie (née en 1916)
Hommes 1937
Lithographie sur papier vélin, 29 ∑ 40 cm;
image : 24,5 ∑ 30,5 cm
41087
Kenojuak Ashevak (née en 1927, vit à Cape
Dorset [Nunavut])
Goélands et corbeaux 2001
Lithographie en couleurs sur papier vélin,
57 ∑ 76,5 cm
41075
ART CONTEMPORAIN EUROPÉEN
ET AMÉRICAIN
Dessins
Achats
Doig, Peter (Grande-Bretagne, né en 1959)
Sans titre (Deux portraits) 2002
Huile sur papier, 63,5 ∑ 52,3 cm total
41138.1–2
Peintures
Achats
Doig, Peter (Grande-Bretagne, né en 1959)
Grand Riviere 2001–2002
Huile sur toile, 228,8 ∑ 358,4 cm
41147
Rapport annuel
Photographies
Achats
Alÿs, Francis (Belgique, né en 1959
[vit au Mexique])
Les dormeurs II 2001
Quatre-vingt diapositives 35mm en couleurs,
dimensions d’installation variables
41076.1–80
Sculptures
Achats
Vittoria, Alessandro (Italie, 1525–1608)
Giulio Contarini v. 1570–1576
Terre cuite, 68,5 ∑ 63 cm
40984
DESSINS EUROPÉENS ET
AMÉRICAINS
Estampes
Dons
Jaar, Alfredo (Chili, né en 1956)
C’est difficile… 1997
Panneau en couleurs composé de 10 feuilles
imprimées par procédé électrostatique
sur papier couché, 304,8 ∑ 609,6 cm total;
feuille : 125 ∑ 153 cm chacune (approx.)
41117.1–10
Don de Thomas H. Bjarnason, Toronto
Mori, Mariko (Japon, née en 1967)
Initiation 1997
Panneau en couleurs composé de 10 feuilles
imprimées par procédé électrostatique sur
papier couché, 304,8 ∑ 609,6 cm total;
feuille : 125 ∑ 153 cm chacune (approx.)
41116.1–10
Don de Thomas H. Bjarnason, Toronto
Achats
Doig, Peter (Grande–Bretagne, né en 1959)
Il y a 100 ans 2001
Portefeuille contenant huit eaux-fortes
en couleurs sur papier hahnenmühle,
dimensions d’installation variables
41074.1–8
PEINTURES ET SCULPTURES
EUROPÉENNES
Peintures
Dons
Maître de Marradi (Italie, actif à Florence
v. 1480–v. 1500)
César se rend au Sénat (Le dernier jour de
César) 1480–1490
Détrempe à l’œuf et huile ? sur bois, aminci
et reporté sur contreplaqué composite,
parqueté, 69,5 ∑ 95 cm
41206
Don de John Lynch–Staunton, Ottawa
Dons
Canuti, Domenico Maria (Italie, 1625–1684)
Scène d’investiture v. 1662–1667
Plume et encre brune avec lavis brun sur
pierre noire sur papier vergé, 22,5 ∑ 20,2 cm
40994
Don de Sidney et Gladye Bregman, Toronto
France fin du XVIIe–début du XVIIIe siècle
(d’après François Boucher)
Le jugement de Suzanne v. 1800
Pierre noire avec traces de craie blanche sur
papier vergé, 44,2 ∑ 34,4 cm
41169
Don de la Galerie Charles Ratton & Guy
Ladrière
Gandolfi, Ubaldo, attribué à
(Italie, 1728–1781)
Cinq études pour la libération de saint Pierre
de la prison et une étude de tête v. 1760
Plume et encre brune avec lavis brun sur
sanguine sur papier vergé, 21,5 ∑ 30 cm
40995r
Trois scènes illustrant la libération de saint
Pierre v. 1760
Plume et encre brune avec lavis brun sur
papier vergé, 21,5 ∑ 30 cm
40995v
Don de l’American Friends of Canada
Committee, Inc., grâce à la générosité de
Kate Ganz, New York
Knight, Laura (Grande–Bretagne,
1877–1970)
Le cirque de Carmo v. 1938
Mine de plomb sur papier vélin,
35,4 ∑ 25,4 cm
41001
Don de l’American Friends of Canada
Committee, Inc., grâce à la générosité de
G. Frederic Bolling et Valerie A. Withington,
Detroit
2002 –2003
Lawrence, Thomas (Grande-Bretagne,
1769–1830)
Flore 1784
Pastel sur vélin, cloué à un châssis rond en
bois, 30 cm de diamètre
41024
Don de l’American Friends of Canada
Committee, Inc., grâce à la générosité de
Dr David H. Weinglass et Mme Marilyn
Carbonell
Saftleven, Herman (III) (Pays–Bas, 1609–1685)
Paysage 1660
Pierre noire avec lavis brun sur papier vergé
ivoire, 6,7 ∑ 17,4 cm
41120r
Étude d’un oiseau 1660
Pierre noire avec lavis brun sur papier vergé
ivoire, 6,7 ∑ 17,4 cm
41120v
Don de Evelyn et Charles Raphael,
Côte-Saint-Luc (Québec)
Tiepolo, Giovanni Battista (d’après
Alessandro Vittoria) (Italie, 1696–1770)
La tête de Giulio Contarini v. 1743
Sanguine et craie blanche sur papier vergé
bleu, 25,5 ∑ 17,8 cm
41144
Don de David Thomson, Toronto
Tiepolo, Giovanni Domenico (Italie,
1727–1804)
Un ange tenant la main d’un martyr v. 1783
Plume et encre brune avec lavis brun, sur
pierre noire sur papier vergé, 28 ∑ 20 cm
41122
Des anges avec une couronne de lauriers v. 1783
Plume et encre brune avec lavis gris sur
papier vergé, 27,6 ∑ 19,2 cm
41123
Don de Marjorie Bronfman, Westmount
Vimercati, Carlo (Italie, 1660–1715)
Figure enturbannée assise, étude de draperie et
portrait d’homme v. 1700
Sanguine avec rehauts de blanc sur papier
vergé, 25,1 ∑ 21,7 cm
40993
Don de Sidney et Gladye Bregman, Toronto
Achats
Cesi, Bartolomeo (Italie, 1556 / 57–1620 / 29)
Étude d’un homme debout tenant une urne
v. 1595
Sanguine sur papier vergé bleu,
33,7 ∑ 14,5 cm
41142
47
48
Rapport annuel 2002 –2003
Cochin, Charles-Nicolas fils (d’après JeanBaptiste Oudry) (France, 1715–1790)
Le savetier et le financier, tiré de la série « Les
Fables de La Fontaine »
(Livre III, Fable CXLIV) v. 1755
Mine de plomb sur papier vergé ivoire,
28,4 ∑ 22,1 cm
41139
Delacroix, Eugène (France, 1798–1863)
Christ en croix v. 1853–1856
Mine de plomb sur papier vélin ivoire,
21 ∑ 15,6 cm
40978
Géricault, Théodore (France, 1791–1824)
Œnone et une nymphe v. 1816
Plume et encre brune sur mine de plomb
avec lavis brun sur papier vélin beige,
20,8 ∑ 12,6 cm
41034r
Nu v. 1816
Plume et encre brune sur mine de plomb
avec lavis brun–orange sur papier vélin
beige, 20,8 ∑ 12,6 cm
41034v
Acheté grâce à une contribution de Guy
Wildenstein, New York
Parmigianino (Italie, 1503–1540)
Paysage avec un jeune homme menant un âne 1535
Plume et encre brune avec rehauts de blanc
sur papier vergé, 19,5 ∑ 19,1 cm
40992
Acheté grâce à l’appui des mécènes du Cercle
de la Fondation du Musée des beaux–arts du
Canada, des Mercredis culturels du Cercle
des bénévoles du Musée des beaux-arts du
Canada, et d’un donateur anonyme
Schwitters, Kurt (Allemagne, 1887–1948)
Mz 426 Chiffres 1922
Papier journal, papiers imprimés et colorés
sur papier vélin rose, 20 ∑ 16,8 cm
41089
Sogliani, Giovanni Antonio (Italie,
1492–1544)
Une jeune femme agenouillée v. 1520
Pierre noire avec rehauts de blanc et pinceau
et encre noire sur papier vergé chamois,
30,6 ∑ 21,5 cm
41080
Valkenborch, Frederik Van (Flandre,
v. 1566–1623)
Paysage montagneux et rivière avec des chasseurs
et des pêcheurs v. 1590–1600
Plume et encre noire avec lavis, aquarelle et
gouache sur papier vergé, 19,6 ∑ 29,8 cm
41047r
Études de main v. 1590–1600
Sanguine sur papier vergé, 19,6 ∑ 29,8 cm
41047v
Acheté grâce aux fonds des Amis du Cabinet
des Estampes
E S TA M P E S E U R O P É E N N E S E T
AMÉRICAINES
Dons
Callot, Jacques (France, 1592–1635)
La lumière du cloître 1628
Suite de 27 eaux-fortes sur papier vergé,
collées en plein sur 3 feuilles de
papier vergé, 6,4 ∑ 8,4 cm chacune (approx.)
41022.1–27
Les pénitents et pénitentes 1632
Suite de six eaux-fortes sur papier vergé,
collées sur une feuille de carton, 6,4 ∑ 4,4 cm
chacune (approx.)
41023.1–6
Don de l’American Friends of Canada
Committee, Inc., grâce à la générosité de
Dr David H. Weinglass et Mme Marilyn
Carbonell
Couvay, Jean (d’après Nicolas Poussin)
(France, 1622–1675)
Le martyre de saint Barthélemy 1655
Gravure au burin sur papier vergé,
62,9 ∑ 45,3 cm; image : 57 ∑ 34,5 cm
41000
Don de l’American Friends of Canada
Committee, Inc., grâce à la générosité de
James E. Bergquist
Fantin-Latour, Henri (France, 1836–1904)
Réveil v. 1887
Lithographie sur papier japon, 32,5 ∑ 23,4 cm;
image : 20,5 ∑ 15 cm
41021
Don de l’American Friends of Canada
Committee, Inc., grâce à la générosité de
Dr David H. Weinglass et Mme Marilyn
Carbonell
Knight, Laura (Grande-Bretagne, 1877–1970)
La soirée (Jean) 1923
Eau-forte et aquatinte sur papier vélin,
31 ∑ 23 cm
41002
La splendeur de septembre 1937
Offset sur papier vélin, 101,5 ∑ 63,3 cm
41003
La fraîcheur de septembre 1937
Offset sur papier vélin, 101,5 ∑ 63,3 cm
41004
L’hiver 1937
Offset sur papier vélin, 101,4 ∑ 63,1 cm
41005
Don de l’American Friends of Canada
Committee, Inc., grâce à la générosité de G.
Frederic Bolling et Valerie A. Withington,
Detroit
Achats
Ghisi, Giorgio (d’après Giovanni Battista
Bertani) (Italie, 1520–1582)
Le jugement de Paris 1555
Gravure sur papier vergé ivoire, 40,2 ∑ 53 cm
rogné à la planche
41130
PHOTOGRAPHIES
Dons
Adams, Shelby Lee (États-Unis, né en 1950)
Frère Shell maniant le feu 1987, tiré en 1990
Épreuve à la gélatine argentique,
50,5 ∑ 40,7 cm; image : 47,1 ∑ 38,1 cm
41006
This Questan 1991
Épreuve à la gélatine argentique,
50,5 ∑ 40,7 cm; image : 47,2 ∑ 37,7 cm
41007
La cuisine d’Anne 1992
Épreuve à la gélatine argentique,
40,5 ∑ 50,3 cm; image : 37,4 ∑ 48,1 cm
41008
Le menuisier 1992, tiré en 1995
Épreuve à la gélatine argentique,
40,3 ∑ 50,7 cm; image : 37,3 ∑ 48,2 cm
41009
Le porche arrière chez Leonard 1992
Épreuve à la gélatine argentique,
50,3 ∑ 40,5 cm; image : 47,2 ∑ 37,2 cm
41010
Le tue-mouches 1992, tiré en 1995
Épreuve à la gélatine argentique,
40,6 ∑ 50,5 cm; image : 36,3 ∑ 47,9 cm
41011
Autoportrait avec Martha et Kizzie 1992,
tiré en 1995
Épreuve à la gélatine argentique,
40,6 ∑ 50,5 cm; image : 32,1 ∑ 47,9 cm
41012
Les frères Napier avec jeunes chiens 1993,
tiré en 1995
Épreuve à la gélatine argentique,
40,2 ∑ 50,6 cm; image : 35,8 ∑ 48,5 cm
41013
Rapport annuel
Le coin de Hort 1993
Épreuve à la gélatine argentique,
40,5 ∑ 50,4 cm; image : 37,7 ∑ 48,4 cm
41014
Scott Stidham 1993
Épreuve à la gélatine argentique,
50,6 ∑ 40,3 cm; image : 47,4 ∑ 37,9 cm
41015
L’imperméable du midi 1993, tiré en 1995
Épreuve à la gélatine argentique,
50,4 ∑ 40,6 cm; image : 47,2 ∑ 38,4 cm
41016
Crow avec des boîtes de tomates 1994
Épreuve à la gélatine argentique,
40,3 ∑ 50,8 cm; image : 36,2 ∑ 48,1 cm
41017
Le pont suspendu 1994, tiré en 1995
Épreuve à la gélatine argentique,
50,4 ∑ 40,7 cm; image : 47,3 ∑ 38,4 cm
41018
Maudie 1996
Épreuve à la gélatine argentique,
50,4 ∑ 40,6 cm; image : 46,9 ∑ 38,1 cm
41019
Berthie sur son lit 1996
Épreuve à la gélatine argentique,
40,7 ∑ 50,4 cm; image : 37,7 ∑ 48,1 cm
41020
Don de l’American Friends of Canada
Committee, Inc., grâce à la générosité de
Anne S. Leaf
Bing, Ilse (Allemagne/États-Unis, 1899–1998)
Paris 1933, tiré v. 1955
Épreuve à la gélatine argentique, 28,2 ∑ 22,3 cm
40986
Paris 1933, tiré v. 1955
Épreuve à la gélatine argentique, 28,3 ∑ 22,3 cm
40987
Vue par la fenêtre, 8, rue Varenne 1935,
tiré v. 1955
Épreuve à la gélatine argentique, 19,1 ∑ 28,3 cm
40988
Les acrobates au cirque 1936, tiré v. 1955
Épreuve à la gélatine argentique, 22,3 ∑ 28,3 cm
40989
Sans titre 1936, tiré v. 1955
Épreuve à la gélatine argentique, 28,1 ∑ 19,4 cm
40990
Sans titre 1939, tiré v. 1955
Épreuve à la gélatine argentique, 19,8 ∑ 28 cm
40991
Don de la succession de Ilse Bing Wolff
Mertin, Roger (États-Unis, 1942–2001)
Pultneyville, New York 1977, tiré en 1980
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
20,2 ∑ 25,2 cm; image : 19,5 ∑ 24,5 cm
41222
Bord de la route, New York 1977, tiré en 1980
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
20,2 ∑ 25,2 cm; image : 19,5 ∑ 24,4 cm
41223
Don de George R. Carmody, Ottawa
2002 –2003
Trois squelettes anencéphales 1997, tiré en 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 ∑ 50,8 cm; image : 34,9 ∑ 48,1 cm
41219
Don de Kathryn Finter et Jim des Rivières,
Ottawa
Guit-guit 1995, tiré en 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 ∑ 50,8 cm; image : 31,8 ∑ 48,2 cm
41220
Purcell, Rosamond W. (États-Unis, née en
1942)
Un bloc d’ammonites coupé et poli avant 1992,
tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 ∑ 50,8 cm; image : 31,9 ∑ 48 cm
41210
Trois squelettes, Saint-Pétersbourg avant 1992,
tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,8 ∑ 40,6 cm; image : 48,1 ∑ 31,7 cm
41221
Don de David E. Wright et Mary Beth Sweet,
Ottawa
Une ammonite enfermée par une petite coquille
1994, tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,8 ∑ 40,6 cm; image : 48,2 ∑ 31,8 cm
41211
Don de Victor Rygiel, Ottawa
Bouche et nez d’un Espagnol 1987, tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,8 ∑ 40,6 cm; image : 48,2 ∑ 31,9 cm
41224
Un bébé avec colliers 1990, tiré en 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
35,6 ∑ 27,9 cm; image : 34,3 ∑ 22,5 cm
41212
Les flamants 1986, tiré en 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,8 ∑ 40,6 cm; image : 47,5 ∑ 31,6 cm
41213
Les pieds d’une personne trouvée dans une
tourbière 1985, tiré en 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 ∑ 50,8 cm; image : 31,8 ∑ 48,1 cm
41214
Don de Barbara V. Legowski, Ottawa
Les piquants 1992, tiré en 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,5 ∑ 50,8 cm; image : 32,7 ∑ 49,3 cm
41215
Les grenouilles 1994, tiré en 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,8 ∑ 40,6 cm; image : 44,6 ∑ 31,8 cm
41216
Un crâne phrénologique 1995, tiré en 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,8 ∑ 40,6 cm
41217
Papillons de nuit Samia 1986, tiré en 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,8 ∑ 40,5 cm; image : 48 ∑ 32,1 cm
41218
Un bocal contenant des objets non catalogués
avant 1992, tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,8 ∑ 40,6 cm; image : 47,9 ∑ 31,7 cm
41225
Trois bras : l’un avec corne, l’autre avec vérole,
le troisième avec gangrène 1993, tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 ∑ 50,8 cm; image : 31,8 ∑ 48,1 cm
41226
Don de George R. Carmody, Ottawa
Une chauve-souris évidée et colorée avant 1986,
tiré en 1995
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 ∑ 50,8 cm; image : 31,8 ∑ 48,2 cm
41228
Volaille de la jungle avant 1986, tiré en 1988
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,8 ∑ 40,6 cm; image : 48,1 ∑ 31,8 cm
41229
Don de Amalia et Stan Winer, Ottawa
Plumes d’un oiseau de paradis 1985, tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,8 ∑ 40,6 cm; image : 48,1 ∑ 31,8 cm
41230
Coquilles de crabe sur papier avant 1992,
tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 ∑ 50,8 cm; image : 30,5 ∑ 45,7 cm
41231
Don de Michael E. Welsh, Ottawa
49
50
Rapport annuel 2002 –2003
Têtes de Nias 1995, tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 ∑ 50,8 cm; image : 30 ∑ 45,2 cm
41232
Colugos avant 1986, tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 ∑ 50,8 cm
41233
Don de Barbara Gage Bolton, Ottawa
Guit-guit d’Hawaï 1990, tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,7 ∑ 50,8 cm; image : 31,9 ∑ 48 cm
41234
Colliers en dents de chien 1990, tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 ∑ 50,8 cm; image : 31,8 ∑ 48,2 cm
41235
Pieds d’un singe langur 1985, tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,7 ∑ 40,6 cm; image : 48,1 ∑ 31,9 cm
41236
Don de Lewis E. Auerbach, Ottawa
Trois squelettes avant 1996, tiré en 1998 ?
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 ∑ 50,8 cm; image : 30 ∑ 45,2 cm
41237
Singe de nuit 1986, tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,8 ∑ 40,6 cm; image : 47,5 ∑ 31,6 cm
41238
Crânes dans une vitrine au soleil 1993,
tiré en 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 ∑ 50,8 cm; image : 31,9 ∑ 48,2 cm
41239
Don de Zavie et Ida Miller, Ottawa
Squelette de singe tenant un livre 1996 ?,
tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 ∑ 50,8 cm; image : 30 ∑ 45,2 cm
41240
Détail d’une colonne vertébrale 1993 ?,
tiré en 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,8 ∑ 40,6 cm; image : 48,2 ∑ 31,8 cm
41241
Une lotte de mer 1985, tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 ∑ 50,8 cm; image : 32,2 ∑ 48,4 cm
41242
Un chat 1985, tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,8 ∑ 40,6 cm; image : 48,2 ∑ 31,8 cm
41243
Don de Zavie et Ida Miller, Ottawa, en hommage à Jean Druker
Solomon, Rosalind (États-Unis, née en
1930)
Mère Rosa Cedro 1981
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,6 ∑ 40,8 cm; image : 39,2 ∑ 39,3 cm
41157
Tête d’un enfant avec un bonnet turc 1993, tiré
v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,8 ∑ 40,6 cm; image : 48,1 ∑ 31,8 cm
41244
Sacrifice lors de la fête du buffle 1981, tiré en
1982
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,5 ∑ 40,5 cm; image : 38,8 ∑ 38,8 cm
41158
Les chiens de van Heurn 1990, tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,7 ∑ 50,8 cm; image : 31,8 ∑ 48,2 cm
41245
Don de Brian et Lynda MacIsaac, Ottawa
Poupée et lampes à l’huile 1981, tiré en 2001
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,4 ∑ 40,5 cm; image : 39,3 ∑ 39,2 cm
41159
Papillons Paradicea avant 1997, tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 ∑ 50,8 cm; image : 32,2 ∑ 48,2 cm
41246
Collection des médicaments et poisons 1985,
tiré v. 1998
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
40,6 ∑ 50,8 cm; image : 31,9 ∑ 48 cm
41247
Développement embryonnaire du fœtus, sept
stades 1993
Épreuve au colorant azoïque (Ilfochrome),
50,8 ∑ 40,6 cm; image : 48,1 ∑ 32,9 cm
41248
Don d’Irwin Reichstein, Ottawa
Schneider, Gary (États-Unis, né en Afrique
du Sud en 1954)
Légume 1993, tiré en 1994
Épreuve à la gélatine argentique,
86,7 ∑ 74,4 cm; image : 85,7 ∑ 73,1 cm
41227
Don de Amalia et Stanley Winer, Ottawa
Telma 1990
Épreuve à la gélatine argentique,
92,3 ∑ 74,6 cm; image : 91,1 ∑ 73,4 cm
40998
Datura 1996, tiré en 1999
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
92,7 ∑ 74,8 cm; image : 91,5 ∑ 73,6 cm
41124
Ann 1999
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
91,5 ∑ 74,9 cm; image : 91,5 ∑ 73,6 cm
41125
Don de l’American Friends of Canada
Committee, Inc., grâce à la générosité de
John Erdman
Satyajit Ray 1981, tiré en 1982
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,6 ∑ 40,5 cm; image : 38,8 ∑ 38,8 cm
41160
Les défenseurs des divinités 1981, tiré en 1982
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,6 ∑ 40,5 cm; image : 38,8 ∑ 38,8 cm
41161
Les démons de Kali 1981, tiré en 1982
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,5 ∑ 40,5 cm; image : 38,9 ∑ 38,8 cm
41162
Les garçons de Rhada 1982, tiré en 1983
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,5 ∑ 40,5 cm; image : 38,8 ∑ 38,7 cm
41163
Pieds d’une divinité 1982, tiré en 2001
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,5 ∑ 40,5 cm; image : 39,1 ∑ 38,9 cm
41164
Avant l’immersion de la déesse Durga 1982,
tiré en 1983
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,3 ∑ 40,5 cm; image : 39,1 ∑ 38,8 cm
41165
Pêcher à la drague 1983, tiré en 1984
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,5 ∑ 40,4 cm; image : 39,2 ∑ 39,1 cm
41166
Graffiti du métro 1984, tiré en 2002
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,5 ∑ 40,6 cm; image : 39 ∑ 39 cm
41167
« Enceinte de sept mois et demi et je veux rentrer
chez moi » 2000
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,5 ∑ 40,7 cm; image : 38,8 ∑ 38,7 cm
41168
Don de Joel Solomon, Vancouver
Rapport annuel
Shakti et ses branches de roncier 1981,
tiré en 1982
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,5 ∑ 40,5 cm; image : 38,8 ∑ 38,8 cm
41170
Ganesh Pyne, peintre 1982
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,5 ∑ 40,5 cm; image : 38,8 ∑ 38,8 cm
41171
Une barge, Midnapur, Bengale occidental 1983,
tiré en 1984
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,5 ∑ 40,5 cm; image : 38,9 ∑ 38,9 cm
41172
Indira Gandhi, première ministre 1982,
tiré en 1983
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,5 ∑ 40,5 cm; image : 38,9 ∑ 38,9 cm
41173
Les pèlerins 1981, tiré en 1984
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,5 ∑ 40,5 cm; image : 39 ∑ 38,7 cm
41174
Portière du métro 1984, tiré en 1989
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,5 ∑ 40,5 cm; image : 38,6 ∑ 38,8 cm
41175
« Qu’est-ce que la vie ? » 1985, tiré en 1986
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,5 ∑ 40,5 cm; image : 39,1 ∑ 38,9 cm
41176
Une fille dans Washington Square 1986
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,4 ∑ 40,4 cm; image : 38,5 ∑ 38,9 cm
41177
Une peintre de East Village 1986
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,4 ∑ 40,5 cm; image : 39,4 ∑ 39 cm
41178
Shark Beach 1988, tiré en 1990
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,4 ∑ 40,5 cm; image : 38 ∑ 38,2 cm
41179
Sculpture d’une pierre tombale 1976
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,6 ∑ 40,6 cm; image : 36,9 ∑ 37,5 cm
41180
Rosalynn Carter, femme du Président 1978,
tiré en 1980
Épreuve à la gélatine argentique, virée,
50,6 ∑ 40,5 cm; image : 38,5 ∑ 38,7 cm
41181
Don de l’artiste, New York
Achats
Bellmer, Hans (Allemagne / France,
1902–1975)
Sans titre, tiré de «La poupée» 1934, tiré en 1936
Épreuve à la gélatine argentique, 11,6 ∑ 7,7 cm
40980
Sans titre, tiré de «La poupée» 1934, tiré en 1936
Épreuve à la gélatine argentique, 7,7 ∑ 11,7 cm
40981
Eigen, Frauke (Allemagne, née en 1969)
Fundstücke (Objets trouvés), Kosovo 2000
2000, tiré en 2001
Portefolio dans un boîtier recouvert de lin
gris, contentant 14 épreuves à la gélatine
argentique, page de titre, textes et table des
matières, folio : 54,7 ∑ 53,9 ∑ 7 cm
40985.1–14
Garçon I de la série « Prendre le bain, Kosovo »
2000, tiré en 2002
Épreuve à la gélatine argentique,
60,5 ∑ 50,5 cm
41028
Fille I de la série «Prendre le bain, Kosovo»
2000, tiré en 2002
Épreuve à la gélatine argentique,
60,4 ∑ 50,5 cm
41029
Grauerholz, Angela (Canada, née en
Allemagne en 1952)
Livre de privation no 8 (couverture) 2001
Épreuve au jet d’encre, encadrée,
100 ∑ 6o cm approx.; image : 73 ∑ 56 cm
approx.;
cadre intégral : 113,8 ∑ 92,7 ∑ 3,3 cm
41110
Livre de privation no 55 (dos) 2001
Épreuve au jet d’encre, encadrée,
100 ∑ 60 cm approx.; image : 73 ∑ 56 cm
approx.; cadre intégral : 113,9 ∑ 92,8 ∑ 3,3 cm
41111
Livre de privation no 181 (dos) 2001
Épreuve au jet d’encre, encadrée,
100 ∑ 60 cm approx.; image : 73 ∑ 56 cm
approx.; cadre intégral : 113,8 ∑ 92,9 ∑ 3,2 cm
41112
James, Geoffrey (Canada, né en GrandeBretagne en 1942)
Nouvelles maisons au coin des rues Langstaff et
Dufferin, Vaughan 1999
Épreuve à développement chromogène,
102 ∑ 127 cm approx.; cadre intégral :
105,5 ∑ 130,8 ∑ 4,9 cm
41140
2002 –2003
Käsebier, Gertrude (États-Unis, 1852–1934)
Saint John’s, Terre-Neuve 1912
Épreuve au platine, 19 ∑ 23,6 cm
40979
Levitt, Helen (États-Unis, née en 1918)
New York 1940
Épreuve à la gélatine argentique,
18,5 ∑ 24,1 cm
41072
Llewelyn, John Dillwyn, Cercle de
(Grande-Bretagne, 1810–1882)
Les fougères v. 1848–1852
Épreuve à l’albumine argentique,
20,1 ∑ 24,2 cm
41027
Roh, Franz (Allemagne, 1890–1965)
Sans titre v. 1922–1928
Épreuve à la gélatine argentique,
18,2 ∑ 24 cm
41135
Ruwedel, Mark (États-Unis, né en 1954)
Earthworks : Portefolio I 2000
Portefolio dans un boîtier recouvert de toile
grise, contenant 10 épreuves à la gélatine
argentique, folio : 43 ∑ 53,5 ∑ 3,7 cm
41040.1–10
Acheté grâce au fonds du Photography
Collectors Group
Strand, Paul (États-Unis, 1890–1976)
Un pêcheur de Gaspé 1936, tiré en juillet 1937 ?
Épreuve à la gélatine argentique,
14,8 ∑ 11,7 cm
41141
Plage de Percé, Gaspé 1929, tiré v. 1945
Épreuve à la gélatine argentique,
12,6 ∑ 15,3 cm; image : 11,9 ∑ 14,7 cm
41145
Grange, Gaspé 1936
Épreuve au platine, vernie, 12,4 ∑ 15,7 cm;
image : 12,4 ∑ 15,7 cm
41146
Thiel, Frank (Allemagne, né en 1966)
Stadt 2 / 36 / B (Berlin) 1998
Épreuve à développement chromogène,
laminé sur plexiglas, 100 ∑ 139 cm
à la vue; image : 80 ∑ 119,4 cm;
cadre intégral : 103,3 ∑ 142,3 ∑ 2,8 cm
41048
Stadt 9 / 33 / A (Berlin) 2001
Épreuve à développement chromogène,
laminé sur plexiglas, 175 ∑ 225 cm
à la vue; image : 142,1 ∑ 195,3 cm; cadre
intégral : 180,7 ∑ 230 ∑ 4 cm
41049
51
ACQUISITIONS – MUSÉE CANADIEN DE LA PHOTOGRAPHIE CONTEMPORAINE
Dons
Cumming, Donigan (né aux États-Unis
en 1947)
Le 11 octobre 1991, du Journal de Harry
11 octobre 1991
Épreuve à la gélatine argentique, image :
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.156
Le 21 novembre 1991, du Journal de Harry
21 novembre 1991
Épreuve à la gélatine argentique, image :
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.157
Le 21 novembre 1991, du Journal de Harry
21 novembre 1991
Épreuve à la gélatine argentique, image :
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.158
Le 23 octobre 1991, du Journal de Harry
23 octobre 1991
Épreuve à la gélatine argentique, image :
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.159
Le 20 mai 1992, du Journal de Harry 20 mai 1992
Épreuve à la gélatine argentique, image :
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.160
Le 12 décembre 1991, du Journal de Harry
12 décembre 1991
Épreuve à la gélatine argentique, image :
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.161
Le 14 novembre 1991, du Journal de Harry
14 novembre 1991
Épreuve à la gélatine argentique, image :
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.162
Le 21 mai 1992, du Journal de Harry 21 mai 1992
Épreuve à la gélatine argentique, image :
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.165
Le 20 mai 1992, du Journal de Harry 20 mai 1992
Épreuve à la gélatine argentique, image :
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.166
Le 27 mai 1992, du Journal de Harry 27 mai 1992
Épreuve à la gélatine argentique, image :
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.167
Le 27 mai 1992, du Journal de Harry 27 mai 1992
Épreuve à la gélatine argentique,
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.168
Le 27 mai 1992, du Journal de Harry 27 mai 1992
Épreuve à la gélatine argentique, image :
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.169
Le 20 mai 1992, du Journal de Harry 20 mai 1992
Épreuve à la gélatine argentique, image :
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.170
Sans titre v. 1970–1975
Épreuve à la gélatine argentique,
28 ∑ 35,5 cm; image : 21,2 ∑ 31,7 cm
2003.32
Le 27 mai 1992, du Journal de Harry 27 mai 1992
Épreuve à la gélatine argentique, image :
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.171
Don de l’artiste, Montréal
Sans titre v. 1970–1975
Épreuve à la gélatine argentique,
15,9 ∑ 23,5 cm; image : 15,2 ∑ 22,9 cm
2003.33
Maggs, Arnaud (né en 1926)
Répertoire 1997
48 épreuves à développement chromogène
(Fujicolor), 250 ∑ 720 cm total; image :
51 ∑ 61 cm chacune
2003.0117.2
Don de l’artiste, Toronto, 2003
Malak (1915–2001)
Vue de la Bibliothèque du Parlement à partir de
la passerelle de la coupole, Ottawa 1999
Épreuve à développement chromogène,
76 ∑ 86 cm
2003.25
Hall de la Confédération, édifice du Parlement,
Ottawa 1999
Épreuve à développement chromogène,
76 ∑ 86 cm
2003.26
Entrée du Sénat, édifice du Parlement, Ottawa
1999
Épreuve à développement chromogène,
61 ∑ 76 cm
2003.27
Vue du Parlement à partir de Rideau Hall,
Ottawa 1968
Épreuve à développement chromogène,
50,5 ∑ 61 cm
2003.28
Entrée de la Bibliothèque du Parlement,
Ottawa 1999
Épreuve à développement chromogène,
40,5 ∑ 50,5 cm
2003.29
Pleine lune au-dessus des édifices du Parlement,
Ottawa 1990
Épreuve à développement chromogène,
50,5 ∑ 61 cm
2003.30
Don de Malak Photographs Ltd., Ottawa
Sharp, Vincent (1938–1998)
Sans titre v. 1970–1975
Épreuve à la gélatine argentique,
28 ∑ 35,4 cm; image : 16,9 ∑ 25 cm
2003.31
Sans titre v. 1970–1975
Épreuve à la gélatine argentique,
25,4 ∑ 20,3 cm; image : 22,9 ∑ 15,2 cm
2003.34
Sans titre v. 1970–1975
Épreuve à la gélatine argentique,
25,4 ∑ 20,3 cm; image : 22,9 ∑ 15,3 cm
2003.35
Sans titre v. 1970–1975
Épreuve à la gélatine argentique,
28 ∑ 35,4 cm; image : 18,4 ∑ 18,2 cm
2003.36
Sans titre v. 1970–1975
Épreuve à la gélatine argentique,
28 ∑ 35,5 cm; image : 18,5 ∑ 27,9 cm
2003.37
Sans titre v. 1970–1975
Épreuve à la gélatine argentique,
35,5 ∑ 28 cm; image : 22,9 ∑ 22,8 cm
2003.38
Sans titre v. 1973–1977
Épreuve à la gélatine argentique,
28 ∑ 35,4 cm; image : 18,5 ∑ 27,9 cm
2003.39
Sans titre 1974
Épreuve à la gélatine argentique,
28 ∑ 35,5 cm; image : 18,4 ∑ 27,9 cm
2003.40
Sans titre 1975
Épreuve à la gélatine argentique,
28 ∑ 35,5 cm; image : 19,5 ∑ 27,9 cm
2003.41
Sans titre v. 1973–1977
Épreuve à la gélatine argentique,
27,9 ∑ 35,4 cm; image : 20 ∑ 30,5 cm
2003.42
Sans titre v. 1973–1977
Épreuve à la gélatine argentique,
28 ∑ 35,4 cm; image : 20,4 ∑ 30,4 cm
2003.43
Sans titre v. 1973–1977
Épreuve à la gélatine argentique,
27,9 ∑ 35,4 cm; image : 21,1 ∑ 31,7 cm
2003.44
Sans titre 1975
Épreuve à la gélatine argentique,
28 ∑ 35,4 cm; image : 16,9 ∑ 24,9 cm
2003.45
Rapport annuel
2002 –2003
Sans titre 1975
Épreuve à la gélatine argentique,
27,9 ∑ 35,4 cm; image : 18,4 ∑ 27,9 cm
2003.46
Sans titre 1975
Épreuve à la gélatine argentique,
27,9 ∑ 35,4 cm; image : 18,4 ∑ 27,9 cm
2003.60
Sans titre v. 1980–1983
Épreuve à la gélatine argentique,
35,4 ∑ 28,1 cm; image : 33,4 ∑ 25,4 cm
2003.74
Sans titre v. 1973–1977
Épreuve à la gélatine argentique,
27,9 ∑ 35,4 cm; image : 21,1 ∑ 31,7 cm
2003.47
Sans titre 1973
Épreuve à la gélatine argentique,
35,5 ∑ 27,9 cm; image : 27,9 ∑ 18,4 cm
2003.61
Sans titre 1982
Épreuve à la gélatine argentique,
28,2 ∑ 35,4 cm; image : 25,8 ∑ 33,3 cm
2003.75
Sans titre v. 1973–1977
Épreuve à la gélatine argentique,
28,1 ∑ 35,4 cm; image : 20,5 ∑ 30,5 cm
2003.48
Sans titre v. 1973–1977
Épreuve à la gélatine argentique,
28 ∑ 35,4 cm; image : 25,4 ∑ 25,4 cm
2003.62
Sans titre 1982
Épreuve à la gélatine argentique,
28,1 ∑ 35,4 cm; image : 25,5 ∑ 33,3 cm
2003.76
Sans titre 1975
Épreuve à la gélatine argentique,
27,9 ∑ 35,5 cm; image : 18,4 ∑ 27,9 cm
2003.49
Sans titre 1975
Épreuve à la gélatine argentique,
35,4 ∑ 27,9 cm; image : 27,9 ∑ 18,4 cm
2003.63
Sans titre 1982
Épreuve à la gélatine argentique,
28,2 ∑ 35,4 cm; image : 25,6 ∑ 33,3 cm
2003.77
Sans titre 1975
Épreuve à la gélatine argentique,
35,5 ∑ 28 cm; image : 28 ∑ 18,5 cm
2003.50
Sans titre v. 1973–1977
Épreuve à la gélatine argentique,
35,4 ∑ 28 cm; image : 30,3 ∑ 20,3 cm
2003.64
Sans titre 1982
Épreuve à la gélatine argentique,
28,2 ∑ 35,4 cm; image : 25,6 ∑ 33,4 cm
2003.78
Sans titre 1975
Épreuve à la gélatine argentique,
35,4 ∑ 28,1 cm; image : 27,9 ∑ 18,6 cm
2003.51
Sans titre 1975
Épreuve à la gélatine argentique,
35,4 ∑ 28 cm; image : 27,9 ∑ 18,4 cm
2003.65
Sans titre 1975
Épreuve à la gélatine argentique,
35,4 ∑ 28 cm; image : 27,9 ∑ 18,5 cm
2003.52
Sans titre v. 1973–1977
Épreuve à la gélatine argentique,
35,5 ∑ 28 cm; image : 32,9 ∑ 21,4 cm
2003.66
Tempus Edax Rerum (Le Temps dévoreur de
toutes choses) 1979
Portefolio dans un boîtier recouvert de toile
beige, contenant 12 épreuves à la gélatine
argentique et une page de titre, boîtier :
33,2 ∑ 33,2 ∑ 4 cm
2003.79.1–12
Don de Betty Ferguson, Puslinch (Ontario)
Sans titre v. 1973–1977
Épreuve à la gélatine argentique,
35,3 ∑ 28 cm; image : 27,9 ∑ 18,5 cm
2003.53
Sans titre 1976
Épreuve à la gélatine argentique,
35,5 ∑ 27,9 cm; image : 27,9 ∑ 18,4 cm
2003.67
Sans titre 1976
Épreuve à la gélatine argentique,
35,5 ∑ 28 cm; image : 27,8 ∑ 18,4 cm
2003.54
Sans titre v. 1973–1977
Épreuve à la gélatine argentique,
28 ∑ 35,5 cm; image : 18,4 ∑ 27,9 cm
2003.68
Sans titre 1974
Épreuve à la gélatine argentique,
28,1 ∑ 35,5 cm; image : 18,5 ∑ 27,9 cm
2003.55
Sans titre 1982
Épreuve à la gélatine argentique,
35,4 ∑ 28,1 cm; image : 25,3 ∑ 25,7 cm
2003.69
Sans titre 1974
Épreuve à la gélatine argentique,
28 ∑ 35,4 cm; image : 18,4 ∑ 27,8 cm
2003.56
Sans titre 1982
Épreuve à la gélatine argentique,
28,1 ∑ 35,4 cm; image : 25,5 ∑ 33,4 cm
2003.70
Le 17 décembre 1991, du Journal de Harry
17 décembre 1991
Épreuve à la gélatine argentique, image :
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.172
Sans titre 1973
Épreuve à la gélatine argentique,
35,6 ∑ 27,8 cm; image : 25,5 ∑ 25,4 cm
2003.57
Sans titre 1980
Épreuve à la gélatine argentique,
33 ∑ 25,3 cm; image : 20,4 ∑ 20,4 cm
2003.71
Le 10 avril 1992, du Journal de Harry 10 avril 1992
Épreuve à la gélatine argentique, image :
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.173
Sans titre 1975
Épreuve à la gélatine argentique,
35,5 ∑ 28 cm; image : 27,9 ∑ 18,4 cm
2003.58
Sans titre 1982
Épreuve à la gélatine argentique,
28 ∑ 35,4 cm; image : 25,5 ∑ 33,2 cm
2003.72
Sans titre 1975
Épreuve à la gélatine argentique,
35,5 ∑ 27,9 cm; image : 27,9 ∑ 18,4 cm
2003.59
Sans titre 1982
Épreuve à la gélatine argentique,
35,3 ∑ 28,1 cm; image : 33,2 ∑ 25,6 cm
2003.73
Achats
Cumming, Donigan (né aux États-Unis en
1947)
Le 29 août 1991, du Journal de Harry 29 août 1991
Épreuve à la gélatine argentique, image :
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.163
Le 6 juillet 1991, du Journal de Harry 6 juillet 1991
Épreuve à la gélatine argentique, image :
112,6 ∑ 76,1 cm
2002.164
Holownia, Thaddeus (né en GrandeBretagne en 1949)
Pont Rockland 1981–2000 1981–2000
16 épreuves à la gélatine argentique,
20,4 ∑ 46,8 cm chacune; image : 16 ∑ 41,4 cm
chacune
2003.2.1–16
53
54
Rapport annuel 2002 –2003
James, Geoffrey (né en Grande-Bretagne
en 1942)
Devant la gare Saint-Lazare 1992
Épreuve à la gélatine argentique,
63,5 ∑ 71,2 cm; image : 37,9 ∑ 46,1 cm
2003.11
Rue Charlemagne 2000
Épreuve à la gélatine argentique,
76,2 ∑ 84 cm; image : 48,4 ∑ 58,5 cm
2003.12
Boulevard Haussmann, Paris 1996
Épreuve à la gélatine argentique,
81,5 ∑ 89 cm; image : 46,6 ∑ 57,3 cm
2003.13
Gare du Nord 2000
Épreuve à la gélatine argentique,
63,5 ∑ 71,3 cm; image : 35,4 ∑ 44,9 cm
2003.14
Rue Alibert, Paris 2000
Épreuve à la gélatine argentique,
63,4 ∑ 71,2 cm; image : 39 ∑ 44,6 cm
2003.15
Boulevard Saint-Martin, Paris 2000
Épreuve à la gélatine argentique,
63,5 ∑ 71,2 cm; image : 35,1 ∑ 45,2 cm
2003.16
Quai de la Tournelle 2000
Épreuve à la gélatine argentique,
76,3 ∑ 83,9 cm; image : 48,4 ∑ 58,3 cm
2003.17
Rotonde de la Villette 2000
Épreuve à la gélatine argentique,
63,6 ∑ 71,2 cm; image : 38,4 ∑ 48,2 cm
2003.18
Boulevard la Chapelle 2000
Épreuve à la gélatine argentique,
76,1 ∑ 83,9 cm; image : 48,3 ∑ 58,4 cm
2003.19
Boulevard la Chapelle 2000
Épreuve à la gélatine argentique,
76,1 ∑ 83,9 cm; image : 48,4 ∑ 58,4 cm
2003.20
Boulevard la Chapelle 2000
Épreuve à la gélatine argentique,
76,2 ∑ 83,9 cm; image : 47 ∑ 58,7 cm
2003.21
Rue des Haies, Paris 2000
Épreuve à la gélatine argentique,
63,5 ∑ 71,2 cm; image : 35,9 ∑ 44,5 cm
2003.22
Boulevard Poniatowski, Paris 2000
Épreuve à la gélatine argentique,
63,5 ∑ 71,2 cm; image : 35,7 ∑ 44,9 cm
2003.23
Boulevard Poniatowski 2000
Épreuve à la gélatine argentique,
76,9 ∑ 83,9 cm; image : 45,6 ∑ 55,5 cm
2003.24
Lefebvre, Lucie (née en 1956)
Marine 2000
Épreuves à développement chromogène
montées sur aluminium, 162,5 ∑ 226 cm
total
2002.154.1–3
Maggs, Arnaud (né en 1926)
48 vues 1981–1983
162 épreuves à la gélatine argentique,
41 ∑ 51 cm chacune (encadrée); image :
40,5 ∑ 50,5 cm chacune
2003.1.1–162
Malak (1915–2001)
White River, Ontario 1943, tiré en 2001
Épreuve à la gélatine argentique,
40,4 ∑ 50,5 cm; image : 39 ∑ 49,1 cm
2003.3
Fermière en train de labourer un champ, Québec
1940, tiré en 2001
Épreuve à la gélatine argentique,
50,5 ∑ 40,5 cm; image : 49,1 ∑ 39,1 cm
2003.4
Projet hydroélectrique Des Joachims, Québec
1948, tiré en 2001
Épreuve à la gélatine argentique,
50,5 ∑ 40,5 cm; image : 48,9 ∑ 39 cm
2003.5
Penmans Ltd., Saint-Hyacinthe, Québec 1948,
tiré en 2001
Épreuve à la gélatine argentique,
50,5 ∑ 40,4 cm; image : 49,1 ∑ 39,1 cm
2003.6
Drave sur la rivière Tomasine au nord de
Maniwaki, Québec 1948
Épreuve à la gélatine argentique,
54,3 ∑ 43,7 cm; image : 50,4 ∑ 40,5 cm
2003.10
Massey, John (né en 1950)
Les soldats napoléoniens 2001
Épreuve au jet d’encre, 103,1 ∑ 119,3 cm
encadrée
2002.153
Max, John (né en 1936)
Série Un passeport infini v. 1965–1972,
tiré en 1971–1972
160 épreuves à la gélatine argentique,
40,6 ∑ 50,7 cm chacune; image : 35 ∑ 51 cm
chacune
2003.80.1–160
Straiton, Ken (né en 1949)
Terrain de baseball et immeuble résidentiel,
plaine inondable de la rivière Tamagawa,
Tokyo 1998
Tirée de la série Sites de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
60,7 ∑ 50,8 cm; image : 46,2 ∑ 46,7 cm
2002.174
Maison et colline bétonnée, Kamakura 1997
Tirée de la série Sites de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
60,8 ∑ 50,8 cm; image : 46,4 ∑ 47,2 cm
2002.175
Shibuya, la nuit, Tokyo 1998
Tirée de la série Sites de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
60,8 ∑ 50,9 cm; image : 40,3 ∑ 46,8 cm
2002.176
Aluminum Company of Canada, Kingston,
Ontario 1948, tiré en 2001
Épreuve à la gélatine argentique,
50,5 ∑ 40,5 cm; image : 49,1 ∑ 39,2 cm
2003.7
Vue générale de la rivière Sumida depuis
l’édifice et la brasserie Asakusa, Tokyo 1997
Tirée de la série Sites de Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
60,8 ∑ 50,9 cm; image : 46,3 ∑ 46,9 cm
2002.177
Chef cuisinier, restaurant du Parlement,
Ottawa 1951, tiré en 2001
Épreuve à la gélatine argentique,
50,5 ∑ 40,5 cm; image : 49,1 ∑ 39,1 cm
2003.8
Les bars Noborito, Kanagawa 1997
Tirée de la série Moments à Tokyo
Épreuve à la gélatine argentique,
50,4 ∑ 40,6 cm; image : 36,4 ∑ 36,9 cm
2002.178
Déchargement d’une cargaison de blé,
Québec, Québec 1956, tiré en 2001
Épreuve à la gélatine argentique,
40,4 ∑ 50,5 cm; image : 39,1 ∑ 49,2 cm
2003.9
Waddell, Stephen (né en 1968)
Le pêcheur 2000
Épreuve à développement chromogène,
155 ∑ 104 cm encadrée
2002.155
Rapport annuel
2002 –2003
PRÊTS
MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA
Entre le 1er avril 2002 et le 31 mars 2003, le
Musée des beaux-arts du Canada a consenti
le prêt de 358 œuvres de sa collection à
36 institutions canadiennes et à 40 institutions
étrangères, qui les ont présentées dans le
cadre des expositions suivantes. (Entre
parenthèses, le nombre d’œuvres prêtées.)
CANADA
Alberta
Glenbow Museum, Calgary
Carl Rungius: Artist, Sportsman,
10 juin 2000–1er juin 2003
Rungius, Carl (1)
Présenté à la Collection McMichael d’art
canadien, 1er juin–18 août 2002; au Gene
Autry Western Heritage Museum,
23 février–1er juin 2003
Banned in Canada, 16 février–26 mai 2002
Curnoe, Greg (1), Warhol, Andy (1)
The Group of Seven in Western Canada,
13 juillet 2002–2 janvier 2004
FitzGerald, L.L. (7), Harris, Lawren S. (2),
Holgate, Edwin (2), Jackson, A.Y. (6),
MacDonald, J.E.H. (5), Varley, F.H. (3)
Présenté au Glenbow Museum, 13 juillet–
14 octobre 2002; à l’Art Gallery of Nova
Scotia, 2 novembre 2002–2 février 2003;
à la Winnipeg Art Gallery, 22 février–
18 mai 2003
Colombie-Britannique
Vancouver Art Gallery, Vancouver
Gathie Falk, 12 février 2000–17 novembre
2002
Falk, Gathie (8)
Présenté à la Beaverbrook Art Gallery,
15 septembre–17 novembre 2002
The Uncanny: Experiments in Cyborg Culture,
3 février 2002–janvier 2004
Duchamp, Marcel (1), Epstein, Jacob (1),
Léger, Fernand (1)
Présenté à la Vancouver Art Gallery,
3 février–25 mai 2002; à l’Edmonton Art
Gallery,
1er novembre 2002–28 février 2003
Liz Magor, 15 novembre 2002–25 mai 2003
Magor, Liz (1)
Présenté à la Vancouver Art Gallery,
15 novembre 2002–23 février 2003;
au Power Plant,
21 mars–25 mai 2003
Edward John Hughes, 30 janvier 2003–
15 mai 2004
Hughes, E.J. (10)
Présenté à la Vancouver Art Gallery,
30 janvier–8 juin 2003
Art Gallery of Greater Victoria, Victoria
Mapworks and Journeys: Medrie McPhee and
Landon Mackenzie, 22 mars–30 juin 2002
MacPhee, Medrie (1)
Above Ground: Mining Stories, 12 juillet–
13 octobre 2002
Housser, Yvonne McKague (1), Jackson,
A.Y. (3)
Manitoba
Art Gallery of Southwestern Manitoba,
Brandon
An Exhibition Focusing on Kinetic
Sculpture, 6 février–13 avril 2003
Brener, Roland (2)
Plug In Institute of Contemporary Arts,
Winnipeg
Untitled, 6 décembre 2002–20 juillet 2003
Cardiff, Janet; Miller, George Bures (1)
Présenté au Plug In Institute of
Contemporary Arts, 6 décembre 2002–
22 février 2003
University of Manitoba: Gallery III,
Winnipeg
Micah Lexier: 1, 11 octobre–8 novembre 2002
Lexier, Micah (1)
Winnipeg Art Gallery, Winnipeg
Home Show, 12 septembre 2002–26 janvier 2003
Wall, Jeff (1)
Nouvelle-Écosse
Art Gallery of Nova Scotia, Halifax
The First Annual Sobey Art Award
Ceremony, 5 décembre 2002–1er mars 2003
Jungen, Brian (1)
Ontario
Agnes Etherington Art Centre, Kingston
Better Worlds, 13 juillet–27 octobre 2002
Bond, Eleanor (1)
Collection McMichael d’art canadien,
Kleinburg
Places of Their Own: Emily Carr, Frida Kahlo,
Georgia O’Keeffe, 29 juin 2001–
15 septembre 2002
Carr, Emily (1), O’Keeffe, Georgia (1)
Présenté au National Museum of Women in
the Arts, 7 février–12 mai 2002; à la Vancouver
Art Gallery, 15 juin–15 septembre 2002
Museum London, London
Seeking the Ideal: The Athletic Sculptures of
R. Tait McKenzie, 23 juin 2001–23 mars 2003
McKenzie, R. Tait (1)
Présenté à la Owens Art Gallery,
23 janvier–23 mars 2003
The Drawings of Tony Urquhart, 5 avril
2002–14 décembre 2003
Urquhart, Tony (9)
Présenté à l’Art Gallery of Newfoundland
and Labrador, 5 avril–26 mai 2002;
à la Kitchener-Waterloo Art Gallery,
8 septembre–27 octobre 2002
Robert McLaughlin Gallery, Oshawa
Birth of the Modern, 1er novembre 2001–
29 juin 2003
Buller, Cecil (1), Coonan, Emily (1), Hébert,
Adrien (1), Lyman, John (1), Savage, Anne (1)
Présenté au Museum London, 3 août–
13 octobre 2002; à la Beaverbrook Art
Gallery, 24 novembre 2002–28 janvier 2003
Kazuo Nakamura: The Method of Nature,
1er novembre 2001–9 mars 2003
Nakamura, Kazuo (6)
Présenté au Agnes Etherington Art Centre,
21 avril–8 septembre 2002; à l’Art Gallery of
Hamilton, 21 septembre–1er décembre 2002;
à la Mendel Art Gallery, 10 janvier–
9 mars 2003
Banque d’œuvres d’art du Conseil des
Arts du Canada, Ottawa
Réception pour les lauréates et les lauréats des
Prix du Gouverneur général, 16 mars 2003
Colville, Alex (1)
Musée canadien de la guerre, Ottawa
Lignes de bataille. Artistes canadiens sur
le terrain 1917–1919, 4 novembre 2000–
26 avril 2003
Morrice, James Wilson (3)
Présenté au Confederation Centre Art
Gallery and Museum, 2 septembre 2002–
5 janvier 2003; à l’Owens Art Gallery,
7 mars–26 avril 2003
Tom Thomson Memorial Art Gallery,
Owen Sound
Return to Mowat Lodge: Tom Thomson and the
Algonquin School, 28 juin–3 novembre 2002
Beatty, J.W. (1), Jackson, A.Y. (2), Lismer,
Arthur (3), MacDonald, J.E.H. (1), Thomson,
Tom (7)
Art Gallery of Peterborough, Peterborough
Extraordinary of Presence: The Worlds of
P.K. Page, 24 octobre–8 décembre 2002
Irwin, P.K. (3)
55
56
Rapport annuel 2002 –2003
Musée des beaux-arts de l’Ontario, Toronto
Mary Hiester Reid, 2 novembre 2000–
21 septembre 2002
Reid, Mary Hiester (3)
Présenté à l’Art Gallery of Windsor, 4 mai–
7 juillet 2002; à la Galerie d’art Leonard et
Bina Ellen, 15 août–21 septembre 2002
The Art of Käthe Kollwitz, 1er mars–
14 décembre 2003
Kollwitz, Käthe (3)
Présenté au Musée des beaux-arts de
l’Ontario, 1er mars–25 mai 2003
Power Plant, Toronto
Bounce, 15 juin 2002–15 septembre 2003
MacLeod, Myfanwy (1)
Ydessa Hendeles Art Foundation, Toronto
Canadian Stories, 14 octobre 2000–30 juin 2003
Massey, John (1)
Art Gallery of Windsor, Windsor
The Arctic, 17 mars–3 novembre 2002
Harris, Lawren S. (4), Jackson, A.Y. (2)
Présenté à l’Art Gallery of Windsor, 17
mars–27 mai 2002; à l’Edmonton Art Gallery,
25 août–3 novembre 2002
Flowers: The Group of Seven and Tom
Thomson, 9 novembre 2002–19 janvier 2003
Carmichael, Frank (1), Lismer, Arthur (1),
MacDonald, J.E.H. (1), Thomson, Tom (1)
Québec
Pulperie de Chicoutimi, Chicoutimi
Pittoresque, 15 juin–15 octobre 2002
Brymner, William (1), Duncanson, Robert S.
(1), Edson, Allan (1), Harris, Lawren S. (1),
Jacobi, O.R. (1), Lismer, Arthur (1), O’Brien,
Lucius R. (1), Raphael, William (1), Varley,
F.H. (1)
Musée canadien des civilisations,
Gatineau
Armoire, Armoire, Ouvre-toi, 4 septembre 1994–
avril 2005
Artiste inconnu (1), Augier, Joseph (1),
Delezenne, Ignace-François (1), Lambert,
Paul (dit Saint-Paul) (1), Lambert, Paul (dit
Saint-Paul) (2), Mailloux, Joseph (1), Pagé,
Jacques (dit Quercy) (1), Paradis, Roland (2),
Varin, Jacques (dit Lapistole) (1)
Nuvisavik, «Là où nous tissons», 7 février 2002–
8 septembre 2003
Eeseemailee, Atungauyak (1), Ishulutaq,
Elisapee (2)
Centre canadien d’architecture, Montréal
Herzog & de Meuron : Histoire naturelle,
23 octobre 2002–5 septembre 2003
Judd, Donald (1)
Cinémathèque québécoise, Montréal
Festival du nouveau cinéma et des nouveaux
médias, 10 octobre–20 octobre 2002
Snow, Michael (1)
Fondation Daniel Langlois pour l’art,
la science et la technologie, Montréal
Événement Snow, Festival international du
nouveau cinéma et des nouveaux médias de
Montréal, 10 octobre–27 octobre 2002
Snow, Michael (3)
Galerie d’art Centre Saidye Bronfman,
Montréal
Voir grand, 7 novembre 2002–5 janvier 2003
Jungen, Brian (1)
Galerie de l’UQAM, Montréal
Are You Talking To Me?, 16 janvier–15 mars 2003
Mercer, Alexander Cavalié (1)
Galerie d’art Leonard et Bina Ellen,
Montréal
Mémoires et témoignages, 9 avril 2002–
10 janvier 2004
Husar, Natalka (1), Iskowitz, Gershon (14)
Présenté à la Galerie d’art Leonard et Bina
Ellen, 9 avril–18 mai 2002; à la Carleton
University Art Gallery, 22 juillet–
15 septembre 2002; à la Hart House,
6 février–6 mars 2003
Musée des beaux-arts de Montréal,
Montréal
Riopelle au Musée des beaux-arts de Montréal,
19 juin–29 septembre 2002
Riopelle, Jean Paul (1)
Les estampes de Rembrandt de la collection
du Musée des beaux-arts du Canada,
25 octobre 2002–9 février 2003
Rembrandt van Rijn (17)
Musée d’art contemporain de Montréal,
Montréal
Melvin Charney, 22 février–28 avril 2002
Charney, Melvin (3)
Lyne Lapointe – La tache aveugle, 3 mai–
13 octobre 2002
Lapointe, Lyne (1)
VOX, Montréal
La vie en temps réel, 21 mars–26 mai 2002
Sterbak, Jana (1)
Musée de la civilisation, Québec
Cowboy dans l’âme, 10 avril 2002–30 mars 2003
Kane, Paul (1)
Quelle vie de chien !, 30 octobre 2002–
19 octobre 2003
Barye, Antoine-Louis (1), Colville, Alex (1),
Grauer, Sherrard (1), Krieghoff, Cornelius
(1), Munnings, Alfred (1)
Parole de peau, 27 novembre 2002–2 septembre
2003
Levinstein, Leon (1)
Musée national des beaux-arts du Québec,
Québec
Marian Dale Scott. Pionnière de l’art moderne,
5 avril 2000–11 avril 2003
Scott, Marian (1)
Présenté à la Robert McLaughlin Gallery,
14 mars–5 mai 2002; à la Winnipeg Art
Gallery, 17 janvier–11 avril 2003
Rétrospective Denis Juneau, 13 décembre
2001–8 septembre 2002
Juneau, Denis (3)
Présenté au Musée national des beaux-arts
du Québec, 13 décembre 2001–7 avril 2002;
au Musée d’art de Joliette,
25 mai–8 septembre 2002
Suzor-Coté, 1869–1937. Lumière et matière,
10 octobre 2002–11 mai 2003
Suzor-Coté, Marc-Aurèle de Foy (17)
Présenté au Musée national des beaux-arts
du Québec, 10 octobre 2002–12 janvier 2003;
au Musée des beaux-arts du Canada,
24 janvier–11 mai 2003
Musée des beaux-arts de Sherbrooke,
Sherbrooke
Le Goût d’une époque. La collection nationale à
Sherbrooke, 13 juin–8 septembre 2002
Barnsley, James M. (1), Bell-Smith, Frederic
M. (1), Belle, Charles de (1), Britton, Harry
(1), Browne, J. Archibald (1), Brownell,
Franklin (2), Brymner, William (1),
Challener, Frederick (2), Clapp, W.H. (1),
Cullen, Maurice (1), Cutts, William M. (1),
Dabo, Leon (1), Dagnac-Rivière, Charles (1),
Des Clayes, Berthe (1), Dupuy, Paul-Michel
(1), Eaton, Wyatt (1), Edson, Allan (1),
Flameng, François (1), Franchère,
Joseph-Charles (1), Gagen, R.F. (1), Gruppe,
Charles P. (1), Harlamoff, Alexis (1), Harris,
Robert (1), Huot, Charles (1), Jackson, A.Y.
(1), Kate, Herman ten (1), Kerr-Lawson,
James (1), Le Gout-Gérard, Fernand (1),
MacDonald, J.E.H. (1), MacDonald, Manly (1),
Rapport annuel
Marcette, Alexandre (1), Martin, T. Mower
(1), Mitchell, Thomas W. (1), Molina,
Valentino (1), Neilson, H. Ivan (1), Palmer,
Herbert S. (1), Perrigard, Hal Ross (1),
Priestman, Bertram (1), Reid, George A. (1),
Robinson, Albert H. (1), Skelton, Leslie J. (1),
Tully, S. Strickland (1), Verner, Frederick A.
(1), Wrinch, Mary E. (1)
Fondation de la Maison Trestler,
Vaudreuil-Dorion
Alfred Pellan, 13 mars–20 mai 2002
Pellan, Alfred (1)
Saskatchewan
Mendel Art Gallery, Saskatoon
Qu’Appelle: A Tale of Two Valleys,
2 mars 2002–12 janvier 2003
Henderson, James (2), Jefferys, C.W. (1)
Présenté à la Collection McMichael d’art
canadien, 2 mars–12 mai 2002; à la Mendel
Art Gallery, 14 juin–2 septembre 2002;
à la Mackenzie Art Gallery, 27 septembre
2002–12 janvier 2003
ALLEMAGNE
Kunsthalle Bielefeld, Bielefeld
Donald Judd. Early Work (1956–1968),
5 mai–21 juillet 2002
Judd, Donald (5)
Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen,
Düsseldorf
La Révolution surréaliste, 20 juillet–
24 novembre 2002
Dalí, Salvador (1)
Museum Folkwang Essen, Essen
J.M.W. Turner, 14 septembre 2001–26 mai 2002
Turner, J.M.W. (d’après James Hakewill) (1)
Présenté au Kunsthaus Zurich, 1er février–
28 mai 2002
ESPAGNE
Museu d’Art Contemporani de Barcelone,
Barcelone
On Translation: Museum, 28 novembre 2002–
3 février 2003
Muntadas (1)
Instituto Valenciano de Arte Moderno,
Valence
Ben Nicholson, 25 avril–7 juillet 2002
Nicholson, Ben (1)
ÉTATS-UNIS
J. Paul Getty Museum, Los Angeles
Loan to Permanent Galleries, 1er juin 2000–
30 septembre 2002
Montagna, Bartolomeo (1)
Museum of Contemporary Art, Los Angeles
Tracing the figure: Drawings by Willem de
Kooning, 10 février 2002–5 janvier 2003
Kooning, Willem de (1)
Présenté au Museum of Contemporary Art,
Los Angeles, 10 février–28 avril 2002; au San
Francisco Museum of Modern Art, 26 juin–
8 septembre 2002; à la National Gallery of Art,
29 septembre 2002–5 janvier 2003
Hirshhorn Museum and Sculpture
Garden, Washington (D.C.)
Directions: Ron Mueck, 18 juillet–27 octobre
2002
Mueck, Ron (1)
Art Institute of Chicago, Chicago
Taken By Design: Photographs from the
Institute of Chicago, 2 mars 2002–2 mars 2003
Barrow, Thomas F. (1)
Présenté à l’Art Institute of Chicago,
2 mars–12 mai 2002; au San Francisco
Museum of Modern Art, 20 juillet–
20 octobre 2002; au Philadelphia Museum of
Art, 21 décembre 2002–2 mars 2003
University of Michigan Museum of Art,
Ann Arbor
Women who Ruled: Queens, Goddesses,
Amazons, 1500–1650, 17 février–8 décembre
2002
Morin, Jean (d’après Philippe de
Champaigne) (1)
Présenté au University of Michigan Museum
of Art, 17 février–5 mai 2002; au Davis
Museum and Cultural Center, 14 septembre–
8 décembre 2002
Grand Rapids Art Museum, Grand Rapids
Picasso and the 20th Century, 15 février–
9 juin 2002
Picasso, Pablo (4)
Paris 1890: The Art of Modern Life, 14 février–
18 mai 2003
Artiste inconnu (1), Bonnard, Pierre (5),
Cassatt, Mary (10), Cazals, F.A. (1), Degas,
Edgar (4), Feure, Georges de (1), Ibels,
Henri-Gabriel (2), Lunois, Alexandre (1),
Roussel, Ker Xavier (1), Toulouse-Lautrec,
Henri de (8), Vallotton, Félix (1), Vuillard,
Édouard (1), Willette, Adolphe (1)
2002 –2003
Minneapolis Institute of Arts,
Minneapolis
Picasso: Prints in the 20th Century, 17 août–
29 octobre 2002
Picasso, Pablo (4)
P.S.1 Contemporary Art Center, Long
Island
Janet Cardiff: A Survey Including Works Made
in Collaboration with George Bures Miller,
14 octobre 2001–8 septembre 2002
Cardiff, Janet (1)
Présenté au Musée d’art contemporain de
Montréal, 23 juin–8 septembre 2002
American Federation of Arts, New York
Images from the World Between: The Circus in
Twentieth-Century American Art,
19 octobre 2001–19 août 2002
Model, Lisette (4)
Présenté au John and Mable Ringling
Museum of Art, 1er février–12 mai 2002; au
Austin Museum of Art, 7 juin–19 août 2002
Debating American Modernism: Stieglitz and
Duchamp, 24 janvier–30 novembre 2003
Duchamp, Marcel (1)
Présenté au Georgia O’Keeffe Museum,
24 janvier–20 avril 2003
Hall & Knight (USA) Ltd., New York
Procaccini in America, 15 octobre–23 novembre
2002
Procaccini, Giulio Cesare (1)
Metropolitan Museum of Art, New York
Orazio and Artemisia Gentileschi, 14 février–
12 mai 2002
Gentileschi, Orazio (1)
The French Taste for Spanish Painting,
25 février–8 juin 2003
Murillo, Bartolomé Esteban (1)
Museum of Modern Art, New York
Gerhard Richter. Forty Years of Painting,
13 février 2002–18 mai 2003
Richter, Gerhard (1)
Présenté au Museum of Modern Art,
13 février–21 mai 2002; à l’Art Institute of
Chicago, 22 juin–15 septembre 2002;
au San Francisco Museum of Modern Art,
11 octobre 2002–14 janvier 2003; au
Hirshhorn Museum and Sculpture Garden,
19 février–18 mai 2003
Pierpont Morgan Library, New York
Pierre Matisse and His Artists, 14 février–
19 mai 2002
Riopelle, Jean Paul (1)
57
58
Rapport annuel 2002 –2003
Whitney Museum of American Art,
New York
Into the Light: The Projected Image in American
Art, 1964–1977, 18 octobre 2001–mars 2004
Snow, Michael (1)
Présenté au Cleveland Museum of Art,
30 juin–8 septembre 2002
Cleveland Museum of Art, Cleveland
A Print in Focus: Antonio Pollaiuolo’s “Battle of
the Nudes”, 25 août–27 octobre 2002
Pollaiuolo, Antonio (1)
Philadelphia Museum of Art,
Philadelphie
Barnett Newman, 24 mars 2002–5 janvier 2003
Newman, Barnett (1)
Présenté au Philadelphia Museum of Art,
24 mars–7 juillet 2002; à la Tate Modern
(Londres), 19 septembre 2002–5 janvier 2003
Dallas Museum of Art, Dallas
Anne Vallayer-Coster: Still-Life Painting in the
Age of Marie Antoinette, 30 juin 2002–23 juin
2003
Vallayer-Coster, Anne (1)
Présenté à la National Gallery of Art,
30 juin–22 septembre 2002; au Dallas
Museum of Art, 13 octobre 2002–5 janvier
2003; à la Frick Collection, 21 janvier–
23 mars 2003
Menil Collection, Houston
Donald Judd: Early Work (1956–1968),
31 janvier–27 avril 2003
Judd, Donald (4)
Museum of Fine Arts, Houston
The History of Japanese Photography
1854–2000, 2 mars–19 octobre 2003
Shimamura, Hohko (1)
Présenté au Museum of Fine Arts, Houston,
2 mars–27 avril 2003
Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris,
Paris
Rétrospective Francis Picabia, 15 novembre
2002–16 mars 2003
Picabia, Francis (1)
Fondation Maeght, Saint-Paul de Vence
Henry Moore, 3 juillet–3 novembre 2002
Moore, Henry (1)
Les Abattoirs, Toulouse
La conquête de l’air, les colonies de l’espace,
12 novembre 2002–2 février 2003
Stieglitz, Alfred (1)
ISRAËL
Israel Museum, Jérusalem
Yinka Shonibare, 30 mai 2002–1er juin 2003
Shonibare, Yinka (1)
Présenté au Israel Museum, 30 mai–
3 novembre 2002; au Nykytaiteen museo,
Museum of Contemporary Art, 1er janvier–
1er juin 2003
JAPON
Hokkaido Museum of Modern Art,
Sapporo
Vincent & Theo van Gogh, 5 juillet– 4 novembre
2002
Gogh, Vincent van (1)
Présenté au Hokkaido Museum of Modern
Art, 5 juillet– 25 août 2002; au Hyogo
Prefectural Museum of Modern Art,
7 septembre– 4 novembre 2002
Museum of Fine Arts, Gifu
Odilon Redon. Le souci de l’absolu, 2 août–
8 décembre 2002
Redon, Odilon (2)
Présenté au Shimane Art Museum, 2 août–
23 septembre 2002; au Museum of Fine Arts,
Gifu, 8 octobre–8 décembre 2002
FRANCE
Musée d’art contemporain de Bordeaux,
Bordeaux
1968–1977, l’art en cause, 17 octobre 2002–
19 janvier 2003
Snow, Michael (1)
Centre national d’art et de culture
Georges Pompidou, Paris
La Révolution surréaliste, 6 mars–24 juin 2002
Dalí, Salvador (1)
PAYS-BAS
Rembrandt Research Project, Amsterdam
The Mystery of the Young Rembrandt,
20 février–26 mai 2002
Rembrandt van Rijn (1)
ROYAUME-UNI
Arnolfini, Bristol
« Cover to Cover », 23 septembre 2001–
8 juin 2002
Snow, Michael (6)
Présenté à la John Hansard Gallery,
University of Southampton, 23 avril–
8 juin 2002
Drawing Room, Londres
The Beachcombers – Geoffrey Farmer, Brian
Jungen, Myfanwy MacLeod, 28 juin 2002–
15 mars 2003
Farmer, Geoffrey (1)
Présenté à la Gasworks Gallery, 28 juin–
11 août 2002; à la Middlesborough Art
Gallery, 16 novembre 2002–30 janvier 2003;
à la Mead Art Gallery / Mead Art Centre,
12 février–15 mars 2003
Tate Britain, Londres
Romantic Painting in England and France,
c. 1820–c. 1840, 6 février 2003–4 janvier 2004
Rousseau, Théodore (1)
Présenté à la Tate Britain (Londres),
5 février–11 mai 2003
Thomas Gainsborough (1727–1788),
24 octobre 2002–14 septembre 2003
Gainsborough, Thomas (1)
Présenté à la Gasworks Gallery, 28 juin–
11 août 2002; à la Middlesborough Art
Gallery, 16 novembre 2002–30 juin 2003; à la
Mead Art Gallery, 14 février–15 mars 2003
Tate Modern, Londres
Surrealism: Desire Unbound, 20 septembre
2001–12 mai 2002
Gorky, Arshile (1), Picabia, Francis (1)
Présenté au Metropolitan Museum of Art,
6 février–12 mai 2002
Whitechapel Art Gallery, Londres
Rodney Graham Retrospective, 13 septembre
2002–août 2003
Graham, Rodney (1)
Présenté à la Whitechapel Art Gallery,
13 septembre–10 novembre 2002; à la
Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen,
1er février–31 mai 2003
Rapport annuel
SUÈDE
Malmö Konsthall, Malmö
Jana Sterbak, 2 mars–22 septembre 2002
Sterbak, Jana (5)
Présenté au Malmö Konsthall, 2 mars–
12 mai 2002; au Haus der Kunst, 21 juin–
22 septembre 2002
SUISSE
Museum Jean Tinguely, Bâle
Jean Tinguely’s Favorites: Marcel Duchamp,
20 mars–30 juin 2002
Duchamp, Marcel (6)
MUSÉE CANADIEN DE LA
PHOTOGRAPHIE CONTEMPORAINE
Entre le 1er avril 2002 et le 31 mars 2003,
le Musée canadien de la photographie contemporaine a consenti le prêt de 79 œuvres
de sa collection à six institutions canadiennes
et à deux institutions étrangères, qui les ont
présentées dans le cadre des expositions
suivantes. (Entre parenthèses, le nombre
d’œuvres prêtées.)
CANADA
Colombie-Britannique
Morris & Helen Belkin Art Gallery,
Vancouver
Kelly Wood; The Continuous Garbage Project,
21 mars 2003–été 2005
Wood, Kelly (1)
Manitoba
Floating Gallery Centre for Photography,
Winnipeg
John Paskievich, 19 avril–17 mai 2002
Paskievich, John (68)
Ontario
Blackwood Gallery, Mississauga
General Idea Editions 1967–1995,
9 janvier 2003–6 janvier 2005
General Idea (1)
Présenté à la Blackwood Gallery,
9 janvier–16 février 2003; au Agnes
Etherington Art Centre, 1er mars–27 avril 2003
Oakville Galleries, Oakville
Roy Arden Exhibition, 2 février–7 avril 2002
Arden, Roy (2)
Gallery TPW, Toronto
The Found and the Familiar: Snapshots in
Contemporary Canadian Art, 17 octobre–
28 février 2004
Astman, Barbara (2), Ingelevics, Vid (1)
Présenté à la Gallery TPW, 17 octobre–
16 novembre 2002; au Confederation
Centre Art Gallery and Museum, 26 janvier–
4 mai 2003
Québec
VOX, Montréal
Roy Arden, 29 août–27 octobre 2002
Arden, Roy (2)
2002 –2003
FRANCE
Centre culturel canadien, Paris
Trouble en vue. Marian Penner Bancroft / Sylvie
Readman, 19 novembre 2002–8 février 2003
Readman, Sylvie (1)
ISRAËL
Israel Museum, Jérusalem
Revelation: Representations of Christ in
Photography, 4 octobre 2002–mars 2004
Evergon (1)
Présenté à l’Hôtel du Sully, 4 octobre 2002–
5 janvier 2003; au Israel Museum, 25 mars–
30 juin 2003
59
E X P O S I T I O N S À O T TAWA
MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA
Les images d’un classique. Maria
Chapdelaine
Bibliothèque
16 janvier–26 avril 2002
Le no man’s land. Les photographies
de Lynne Cohen
Salles des expositions temporaires
1er février–12 mai 2002
Gathie Falk
Salle des expositions temporaires
1er février–5 mai 2002
L’art en marche
Bibliothèque
11 septembre–27 décembre 2002
« Cible, poteau de descente et gros suçons »
Salles d’art européen et américain
12 février–18 mai 2003
L’estampe en Italie, 1550–1620
Salles des dessins, estampes et photographies
27 septembre 2002–5 janvier 2003
Les drames de Max Klinger. Un portefolio
de gravures allemandes
Salles d’art européen et américain
19 février–13 avril 2003
Jade, trésor suprême de la Chine ancienne
Salles d’art canadien
4 octobre 2002–5 janvier 2003
Marion Tuu’luq
Salles d’art contemporain
11 octobre 2002–12 janvier 2003
Dosso Dossi
Salles des expositions thématiques
22 mars–2 juin 2002
Géométrie abstraite. Estampes américaines
des années 1960 et 1970
Salles d’art moderne
23 octobre 2002–9 février 2003
Kenojuak Ashevak. La beauté incarnée
Salles d’art inuit
5 avril–20 octobre 2002
Max Dean
Salles d’art contemporain
25 octobre 2002–9 février 2003
De la collection
Les estampes de Rembrandt
Salles d’art européen et américain
8 mai–11 août 2002
Bartolomeo Montagna. Saint Jérôme pénitent
Salles des expositions thématiques
8 novembre 2002–2 février 2003
Christopher Pratt. Là où je suis allé
Salles des expositions thématiques
21 mars–1er juin 2003
MUSÉE CANADIEN DE LA
PHOTOGRAPHIE CONTEMPORAINE
Une mise en ordre. Forme et expression
dans la pratique photographique
canadienne
25 janvier–7 avril 2002
Déplacement et rencontre. Projets et
utopies, Arni Haraldsson et Manuel Piña
25 janvier–7 avril 2002
Peter Pitseolak, photographe inuit
25 janvier–7 avril 2002
Le livre illustré en Angleterre 1860–1900
Bibliothèque
8 mai–30 août 2002
Igluit. L’architecture inuite, réelle et
imaginaire
Salles d’art inuit
8 novembre 2002–6 avril 2003
Les estampes de Betty Goodwin
Salles des dessins, estampes et photographies
31 mai–2 septembre 2002
Albrecht Dürer. Mysticisme et allégorie
Salles d’art européen et américain
20 novembre 2002–16 février 2003
Ken Straiton
15 mai–15 septembre 2002
Tom Thomson
Salles des expositions temporaires
7 juin–8 septembre 2002
L’art d’ici
Salles d’art canadien
novembre 2002–avril 2003
La vision de Billy
Salles des expositions thématiques
15 juin–3 septembre 2002
Robert Frank. HOLD STILL – keep going.
Œuvres photographiques et cinématographiques
22 juin–12 septembre 2002
Janet Cardiff. Motet pour quarante voix
Chapelle Rideau
20 décembre 2002–16 février 2003
Ken Lum. Le travail de l’image
21 septembre 2002–12 janvier 2003
De la collection
L’œil surréaliste
Salles d’art européen et américain
18 juin–21 octobre 2002
Maritime Art. Le premier magazine d’art
au Canada (1940–1943)
Bibliothèque
8 janvier–2 mai 2003
Janet Cardiff et George Bures Miller
The Paradise Institute
Salles d’art contemporain
28 juin–2 septembre 2002
Suzor-Coté, 1869–1937. Lumière et matière
Salles des expositions temporaires
24 janvier–11 mai 2003
De la collection
Le dessin et l’art rocaille
Salles d’art européen et américain
14 août–17 novembre 2002
Paysages manufacturés. Les photographies d’Edward Burtynsky
Salles de dessins, estampes et photographies
31 janvier–4 mai 2003
Malak
13 avril–13 juin 2002
Mariana Yampolsky. Image ? Mémoire
17 avril–13 juin 2002
Confluence. La photographie canadienne
contemporaine
18 janvier–11 mai 2003
Rapport annuel
2002 –2003
EXPOSITIONS ITINÉRANTES
MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA
Chefs-d’œuvre impressionnistes du Musée
des beaux-arts du Canada
Musée national des beaux-arts du Québec,
Québec (Québec)
7 février–5 mai 2002
Garry Neill Kennedy. Quarante ans de
création
Nickle Arts Museum, Calgary (Alberta)
20 février–20 avril 2002
Marc Chagall. Fables et fantaisies
Musée d’art de Mont-Saint-Hilaire,
Mont-Saint-Hilaire (Québec)
3 mars–19 mai 2002
Orfèvrerie québécoise
Église Notre-Dame-de-la-Présentation,
Shawinigan-Sud (Québec)
18 mai–30 septembre 2002
Portrait d’un spiritualiste. Franklin
Carmichael et la collection du
Musée des beaux-arts du Canada
Kamloops Art Gallery, Kamloops
(Colombie-Britannique)
8 juin–18 août 2002
The Robert McLaughlin Gallery, Oshawa
(Ontario)
30 janvier–6 avril 2003
Le no man’s land. Les photographies de
Lynne Cohen
Oakville Galleries, Oakville (Ontario)
15 juin–25 août 2002
Musée de l’Élysée, Lausanne (Suisse)
2 février–30 mars 2003
Chefs-d’œuvre post-impressionnistes du
Musée des beaux-arts du Canada
Musée des beaux-arts de Sherbrooke,
Sherbrooke (Québec)
14 septembre–24 novembre 2002
Art Gallery of Greater Victoria, Victoria
(Colombie-Britannique)
6 décembre 2002–2 mars 2003
Edmonton Art Gallery, Edmonton (Alberta)
22 mars –1er juin 2003
Gathie Falk
Beaverbrook Art Gallery, Fredericton
(Nouveau-Brunswick)
15 septembre–17 novembre 2002
Tom Thomson
Vancouver Art Gallery, Vancouver
(Colombie-Britannique)
5 octobre 2002–5 janvier 2003
Musée national des beaux-arts du Québec,
Québec (Québec)
6 février–4 mai 2003
La forme du temps. Les photographies de
Harold E. Edgerton
Cambridge Galleries, Cambridge (Ontario)
7 décembre 2002–26 janvier 2003
Les estampes de Betty Goodwin
Dalhousie Art Gallery, Halifax
(Nouvelle-Écosse)
17 janvier–2 mars 2003
Dessins italiens de la collection du Musée
des beaux-arts du Canada
University of Toronto Art Centre, Toronto
(Ontario)
21 janvier–29 mars 2003
Magie de la nature. William Henry Fox
Talbot (1800–1877) et l’invention de la
photographie
Mississauga Art Gallery, Mississauga
(Ontario)
6 février–30 mars 2003
Janet Cardiff. Motet à quarante voix
St. Mary’s University Art Gallery, Halifax
(Nouvelle-Écosse)
7 mars–27 avril 2003
Le paysage en mutation. Peintures britanniques modernes, 1900–1950
Kelowna Art Gallery, Kelowna
(Colombie-Britannique)
22 mars–25 mai 2003
MUSÉE CANADIEN DE LA
PHOTOGRAPHIE CONTEMPORAINE
Vision élargie. Les photographies de
Thaddeus Holownia de 1975 à 1997
Centro de la Imagen, Mexico (Mexique)
28 février–2 juin 2002
Mouvance et mutation
Mount St. Vincent Art Gallery, Halifax,
(Nouvelle-Écosse)
31 août–12 octobre 2002
Thunder Bay Art Gallery, Thunder Bay
(Ontario)
10 janvier–23 février 2003
Paris Circus
Allie Griffin Art Gallery, Weyburn
(Saskatchewan)
1er–31 octobre 2002
Larry Towell. Projets 1985–2000
Leaf Rapids National Exhibition Centre,
Leaf Rapids (Manitoba)
2–31 octobre 2002
Oka, été 1990
Red Deer and District Museum and
Archives, Red Deer (Alberta)
6 octobre–24 novembre 2002
Portraits des Compagnons de l’Ordre du
Canada
Estevan Art Gallery and Museum, Estevan
(Saskatchewan)
1er novembre 2002–5 janvier 2003
Déplacement et rencontre. Projets et
utopies, Arni Haraldsson et Manuel Piña
Presentation House, North Vancouver
(Colombie-Britannique)
2 novembre–15 décembre 2002
61
RAPPORT DE GESTION
Rapport annuel
2002 –2003
Résumé
Recettes et contributions
Le Musée a terminé l’exercice 2002–2003 avec un modeste
surplus de 151 000 $ comparativement au résultat d’exploitation positif de 387 000 $ l’année précédente. Établies à
7 869 000 $, les recettes générées par le Musée ont subi une
légère baisse par rapport à l’année budgétaire 2001–2002,
mais ont connu une légère hausse par rapport aux 7 735 000 $
prévus dans le plan d’entreprise de 2002–2003. Les dépenses
s’élèvent à 50 749 000 $, soit 6 398 000 $ de plus que l’année
précédente, principalement en raison des augmentations
liées à l’achat d’œuvres d’art et aux salaires.
En règle générale, les recettes annuelles du Musée varient
considérablement selon le succès de l’exposition principale
de l’été. Cela n’a pas été le cas en 2002–2003. Quoique
l’exposition Tom Thomson ait attiré 105 000 visiteurs, soit
passablement moins que les 158 000 personnes qui s’étaient
déplacées à l’été 2001 pour voir Klimt. Vers un renouvellement
de la modernité, les recettes totales n’ont diminué que
légèrement. Elles sont passées de 7 901 000 $ en 2001–2002
à 7 869 000 $ en 2002–2003, tout en étant supérieures de
134 000 $ aux prévisions du plan d’entreprise. Les recettes
provenant de la billetterie et de la location des audioguides
ont fléchi de 509 000 $, et celles de la Librairie de 162 000 $
(un pourcentage moins dramatique que dans le cas de la
billetterie), soit de façon à peu près proportionnelle à la
baisse du nombre de visiteurs. Par contre, les recettes liées au
stationnement, aux événements spéciaux et aux adhésions
ont grimpé à 1 647 000 $ comparativement à 1 406 000 $ en
2001–2002, année marquée par un arrêt de travail. Les
commandites ont augmenté de 513 000 $ en 2001–2002 à
678 000 $ en 2002–2003. De plus, le financement de source
privée a presque doublé, passant de 271 000 $ en 2001–2002
à 530 000 $ en 2002–2003. La Fondation du Musée des
beaux-arts du Canada a contribué 75 000 $ des 678 000 $
reçus en commandites, et 166 000 $ des 530 000 $ provenant
de sources externes.
Ressources totales disponibles
Les ressources totales disponibles incluent les crédits
parlementaires (la partie reconnue comme revenus), les
recettes et les contributions. Au cours de l’exercice
2002–2003, ces ressources ont totalisé 50 900 000 $ (une
somme légèrement au-dessus des prévisions dans le plan
d’entreprise), comparativement à 44 738 000 $ l’année
précédente. La grande variation n’est pas due à des
changements importants dans l’encaisse, mais plutôt au
procédé comptable qui régit la constatation des crédits
parlementaires.
Crédits parlementaires
Selon la comptabilité de caisse, les crédits parlementaires
du Musée ont connu une baisse – de 43 234 000 $ en 2001–
2002 à 42 867 000 $ en 2002–2003. La différence de 377 000 $
s’explique par la réduction de 775 000 $ de la part du gouvernement pour les éléments en capital visés par le programme « Intégrité des programmes », mais elle est compensée partiellement par les 408 000 $ fournis par le
fédéral pour couvrir une partie des augmentations salariales au Musée.
Selon la comptabilité d’exercice, cependant, les crédits
parlementaires ont connu une hausse – de 36 837 000 $ en
2001–2002 à 43 031 000 $ en 2002–2003. Le Musée reporte
la somme destinée à l’achat d’œuvres d’art et au financement des immobilisations jusqu’au moment où les achats
seront faits. Du financement supplémentaire pour les
achats d’œuvres d’art et les immobilisations avait été reçu
tardivement en 2001–2002. Les crédits parlementaires
avaient alors été reportés à l’exercice suivant afin que les
dépenses afférentes soient faites dans une saine optique
commerciale.
Dépenses totales
Les dépenses totales en 2002–2003 s’élèvent à 50 749 000 $
comparativement à 44 351 000 $ en 2001–2002. Les dépenses
prévues dans le plan d’entreprise étaient de 50 190 000 $.
Salaires et avantages sociaux
Le coût des salaires et des avantages sociaux est passé de
15 304 000 $ en 2001–2002 à 17 526 000 $ en 2002–2003.
L’an dernier, à cause de la grève des employés, les salaires
étaient inférieurs d’environ 1 700 000 $ par rapport aux
prévisions, mais ils sont revenus à la normale en 2002–2003.
Ces coûts comprennent les augmentations stipulées dans les
conventions collectives et une somme prévue pour le règlement des problèmes pendants au chapitre des ressources
humaines, notamment les cas d’arbitrage et la reclassification éventuelle de certains postes régis par la convention
de l’Alliance de la fonction publique du Canada.
63
64
Rapport annuel 2002 –2003
Acquisition d’œuvres d’art
En 2001–2002, le gouvernement a augmenté le budget
d’acquisition d’œuvres d’art du Musée de 3 000 000 $, ce
qui porte le budget annuel à 6 000 000 $. Tel que mentionné plus haut, les crédits supplémentaires ayant été reçus
tardivement en 2001–2002, ils ont été reportés majoritairement en 2002–2003 pour un total de 9 005 000 $ (y compris
63 000 $ en intérêts) en crédits disponibles pour l’achat
d’œuvres d’art au cours de l’exercice. De plus, la somme de
189 000 $ a été versée par des sources privées pour l’acquisition d’objets d’art. La Fondation du Musée des beaux-arts
du Canada a contribué 160 000 $ de ce montant. Les dépenses
totales relatives à l’achat d’œuvres d’art ont augmenté de
3 113 000 $ en 2001–2002 à 6 433 000 $ en 2002–2003. La
somme de 2 461 000 $ qui reste pour de telles acquisitions
en 2002–2003 sera reportée au prochain exercice.
Autres coûts
L’ensemble des autres coûts a augmenté de 856 000 $, soit
de 25 934 000 $ en 2001–2002 à 26 790 000 $ en 2002–2003.
Voici un résumé des principales augmentations :
• 727 000 $ pour les publications reliées aux différentes
expositions; une augmentation du nombre de numéros
de Vernissage; et une publication majeure qui avait été
reportée de l’année précédente;
• 486 000 $ de plus pour les services publics et fournitures.
Les services publics ont augmenté de façon significative,
tant en quantité (à cause de l’hiver rigoureux) qu’en coût;
• 289 000 $ en frais de services de sécurité dus à un nouveau contrat et à des mesures plus strictes en matière de
sécurité;
• 114 000 $ en coûts d’amortissement afférents à de nombreux projets d’immobilisations terminés cette année; et
• 99 000 $ en paiements tenant lieu d’impôts.
Pour contrebalancer ces augmentations, il y a eu quelques
économies :
• 546 000 $ pour le transport d’œuvres d’art, l’exposition
Tom Thomson au cours de l’été 2002 ayant entraîné des
coûts beaucoup moins élevés que l’exposition Klimt l’été
précédent. Celle-ci était composée d’œuvres appartenant
à des collections européennes et avait occasionné des
frais de transport et d’assurances plus élevés;
• 176 000 $ en coûts d’exploitation de la Librairie, à cause
des ventes moins élevées; et
• 44 000 $ en frais juridiques et services conseils associés
à la grève de 2001–2002.
Acquisition d’immobilisations
En début d’exercice, des fonds de capital inutilisés au montant
de 4 325 000 $ ont été reportés de 2001–2002 à 2002–2003
et des crédits parlementaires supplémentaires de 2 290 000 $
ont été alloués, ce qui porte la somme totale disponible
pour les immobilisations à 6 615 000 $ pour 2002–2003. Les
dépenses effectuées, nettes de dispositions, étaient de
4 457 000 $ en 2002–2003, permettant un report de 2 158 000 $
en 2003–2004.
Voici un résumé des principales dépenses en immobilisations au cours de l’exercice 2002–2003 :
• 187 000 $ pour implanter des mesures d’économie
d’énergie au Musée canadien de la photographie
contemporaine;
• 247 000 $ pour le remplacement graduel des fenêtres;
• 328 000 $ pour l’achat d’équipement d’audioguides;
• 370 000 $ pour la réfection du toit;
• 733 000 $ pour la rénovation des salles d’expositions
temporaires; et
• 1 557 000 $ pour remplacer le système ignifuge au halon,
tel qu’exigé par la loi.
Bilan
À présent, le bilan comptable indique séparément la valeur
des crédits non utilisés pour les acquisitions d’immobilisations. Ces montants, qui étaient de 2 158 000 $ au 31 mars
2003 et de 4 325 000 $ au 31 mars 2002, étaient inclus auparavant sous le titre «Financement des immobilisations reporté».
É TAT S F I N A N C I E R S
R E S P O N S A B I L I T É D E L A D I R E C T I O N À L’ É G A R D D E L A P R É S E N T A T I O N D E R A P P O R T S F I N A N C I E R S
Les états financiers ci-joints du Musée des beaux-arts du Canada (le Musée) et tous les renseignements dans le présent
rapport annuel relèvent de la direction. Les états financiers comportent des sommes qui se fondent nécessairement sur
les estimations et le jugement de la direction.
Les états financiers ont été préparés conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada.
Les renseignements financiers présentés ailleurs dans le rapport annuel concordent avec ceux que contiennent les états
financiers.
En s’acquittant de sa responsabilité à l’égard de l’intégrité et de la fidélité des états financiers, la direction entretient
des systèmes et des pratiques de contrôle financier et de gestion conçus dans le but de fournir l’assurance raisonnable que
les opérations sont autorisées, que les actifs sont protégés, que des registres convenables sont tenus et que les opérations
sont effectuées conformément à la partie X de la Loi sur la gestion des finances publiques et ses règlements, à la Loi sur les
musées et aux règlements administratifs du Musée.
Le Conseil d’administration doit veiller à ce que la direction respecte ses obligations en matière de systèmes de contrôles
appropriés et de qualité des rapports financiers. Le Comité de vérification et de finance du Conseil d’administration se
réunit régulièrement avec la direction ainsi que les vérificateurs internes et externes afin de discuter de points concernant
la vérification, les contrôles internes et autres sujets financiers pertinents. Le Comité examine les états financiers et soumet
sa recommandation au Conseil d’administration qui les approuve.
Le vérificateur externe, soit la vérificatrice générale du Canada, est responsable de vérifier les états financiers et de
remettre son rapport à la ministre du Patrimoine canadien.
Pierre Théberge, O.C., C.Q.
Directeur du Musée
Ottawa, Canada
Le 30 mai 2003
Frances J. Cameron
Sous-directeur du Musée, Administration et finances
Rapport annuel
2002 –2003
R A P P O R T D U V É R I F I C AT E U R
À la ministre du Patrimoine canadien
J’ai vérifié le bilan du Musée des beaux-arts du Canada au 31 mars 2003 et les états des résultats et de l’avoir et des flux de
trésorerie de l’exercice terminé à cette date. La responsabilité de ces états financiers incombe à la direction du Musée. Ma
responsabilité consiste à exprimer une opinion sur ces états financiers en me fondant sur ma vérification.
Ma vérification a été effectuée conformément aux normes de vérification généralement reconnues du Canada. Ces
normes exigent que la vérification soit planifiée et exécutée de manière à fournir l’assurance raisonnable que les états
financiers sont exempts d’inexactitudes importantes. La vérification comprend le contrôle par sondages des éléments
probants à l’appui des montants et des autres éléments d’information fournis dans les états financiers. Elle comprend
également l’évaluation des principes comptables suivis et des estimations importantes faites par la direction, ainsi qu’une
appréciation de la présentation d’ensemble des états financiers.
À mon avis, ces états financiers donnent, à tous les égards importants, une image fidèle de la situation financière du Musée au
31 mars 2003 ainsi que des résultats de son exploitation et de ses flux de trésorerie pour l’exercice terminé à cette date selon les
principes comptables généralement reconnus du Canada. Conformément aux exigences de la Loi sur la gestion des finances
publiques, je déclare qu’à mon avis ces principes ont été appliqués de la même manière qu’au cours de l’exercice précédent.
De plus, à mon avis, les opérations du Musée dont j’ai eu connaissance au cours de ma vérification des états financiers ont
été effectuées, à tous les égards importants, conformément à la partie X de la Loi sur la gestion des finances publiques et ses
règlements, à la Loi sur les musées et aux règlements administratifs du Musée.
Pour la vérificatrice générale du Canada
Richard Flageole, FCA
vérificateur général adjoint
Ottawa, Canada
Le 30 mai 2003
67
68
Rapport annuel 2002 –2003
BILAN
au 31 mars
(en milliers de dollars)
2003
2002
7 737 $
5 668
1 123
723
1 446
16 697
7 590 $
8 359
2 279
817
1 354
20 399
1
14 178
30 876 $
1
11 631
32 031 $
6 159 $
2 461
2 158
10 778
7 543 $
2 942
4 325
14 810
1 992
822
14 178
27 770
1 749
887
11 631
29 077
130
129
97
2 879
2 976
30 876 $
76
2 749
2 825
32 031 $
Actif
À court terme
Encaisse et placements à court terme (note 3)
Encaisse placements et débiteur affectés (note 3)
Débiteurs (note 4)
Stocks
Frais payés d’avance
Collection (note 5)
Immobilisations (note 6)
Passif
À court terme
Créditeurs et charges à payer (note 7)
Crédits non utilisés reçus pour l’achat d’objets d’art pour la collection (note 8)
Crédits non utilisés reçus pour l’achat d’immobilisations (note 9)
Avantages sociaux futurs (note 10)
Contributions reportées (note 11)
Financement des immobilisations reporté (note 12)
Engagements (note 14)
Dotations
Dotations
Avoir du Canada
Grevé d’affectations d’origine interne
Non affecté
Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers.
Approuvé par le Conseil d’administration :
Le président,
La vice-présidente,
Rapport annuel
2002 –2003
69
É T A T D E S R É S U L T A T S E T D E L’ A V O I R
pour l’exercice terminé le 31 mars
(en milliers de dollars)
2003
2002
Revenus provenant de l’exploitation et de contributions (tableau 1)
7 869 $
7 901 $
Dépenses
Collections et recherche
exploitation
acquisitions (note 5)
4 735
6 433
4 299
3 113
11 168
7 412
1 535
6 915
3 991
5 867
15 623
5 650
1 058
5 762
3 882
6 232
14 449
5 556
Total des dépenses (tableau 2)
50 749
44 351
Résultat d’exploitation net avant financement public
42 880
36 450
Crédits parlementaires (note 13)
43 031
36 837
151
387
Avoir du Canada - début de l’exercice
2 825
2 438
Avoir du Canada - fin de l’exercice
2 976 $
2 825 $
Total - collections et recherche
Rayonnement
Affaires publiques
Développement
Expositions et gestion des collections
Installations
Administration
Résultats d’exploitation après financement public
Amortissement (tableau 2)
Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers.
70
Rapport annuel 2002 –2003
É TAT D E S F L U X D E T R É S O R E R I E
pour l’exercice terminé le 31 mars
(en milliers de dollars)
2003
2002
Activités d’exploitation :
Résultats d’exploitation après financement public
Éléments sans incidence sur l’encaisse et les placements
Amortissement
Indemnités de cessation d’emploi à payer
Perte sur aliénation d’immobilisations
Variation nette des opérations grevées d’affectations d’origine interne
Diminution (augmentation) des éléments hors caisse du fond de roulement
151 $
387 $
1 910
243
1
(21)
2 284
1 796
111
4
(23)
2 275
(226)
2 058
2 950
5 225
4 457
(1 910)
2 547
3 745
(1 796)
1 949
(4 459)
1
(4 458)
(3 757)
8
(3 749)
Activités de financement :
Financement des immobilisations provenant du gouvernement du Canada
Amortissement du financement des immobilisations reporté
Activités d’investissement :
Achat d’immobilisations
Produit de l’aliénation d’immobilisations
Augmentation de l’encaisse et des placements à court terme au cours de l’exercice
147
3 425
Encaisse et placements à court terme au début de l’exercice
7 590
4 165
Encaisse et placements à court terme à la fin de l’exercice
7 737 $
7 590 $
Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers.
Rapport annuel
2002 –2003
71
N O T E S A U X É TAT S F I N A N C I E R S
31 mars 2003
1. Pouvoirs, objectifs et activités
Le Musée des beaux-arts du Canada (le Musée) a été constitué en vertu de la Loi sur les musées en tant que société d’État le
1er juillet 1990, en vertu de la partie I de l’annexe III de la Loi sur la gestion des finances publiques.
La mission du Musée, telle que stipulée dans la Loi sur les musées, est de constituer, d’entretenir et de faire connaître, dans
l’ensemble du Canada et à l’étranger, une collection d’œuvres d’art anciennes, modernes et contemporaines, principalement
axée sur le Canada mais non exclusivement sur celui-ci, et d’amener tous les Canadiens et les Canadiennes à mieux connaître,
comprendre et apprécier l’art en général. L’exploitation du Musée inclut son affilié, le Musée canadien de la photographie
contemporaine (MCPC).
Le fonctionnement du Musée se divise en sept activités interdépendantes qui couvrent tous les aspects de son mandat.
Ces activités se définissent comme suit :
Collections et recherche
Acquérir, préserver, documenter et étudier des œuvres d’art anciennes et contemporaines, nationales et internationales,
afin de bien illustrer le patrimoine canadien en arts visuels et de les présenter dans le cadre des programmes du Musée.
Rayonnement
Instituer de nouveaux partenariats pour améliorer l’accès et la diffusion de la collection du Musée, notamment un programme
de conservateurs en résidence, des coacquisitions et des prêts à long terme, ainsi que des expositions itinérantes et le recours
aux nouvelles technologies de communication.
Affaires publiques
Favoriser la connaissance, la compréhension et l’appréciation des arts visuels chez les Canadiens et Canadiennes, et faire
connaître les collections tant au Canada qu’à l’étranger.
Développement
Identifier de nouvelles sources de financement pour le Musée et son affilié afin d’accroître les revenus autonomes.
Expositions et gestion des collections
Élaborer un programme d’expositions itinérantes et gérer les expositions et les installations présentées au Musée, et veiller
à la documentation des collections du Musée.
Installations
Offrir, pour la préservation et l’exposition des collections nationales d’œuvres d’art et des fonds de la Bibliothèque et des
Archives, un lieu sûr et adéquat qui soit ouvert et accessible au public.
Administration
Assurer la direction et la surveillance; administrer les ressources et bien les mettre en valeur.
72
Rapport annuel 2002 –2003
2. Conventions comptables importantes
Ces états financiers ont été préparés selon les principes comptables généralement reconnus du Canada. Voici les conventions
comptables les plus importantes :
(a) Stocks
Les stocks sont évalués au moindre du coût et de la valeur de réalisation nette. Le coût des livres et des publications est
amorti au cours d’une période maximale de trois ans, afin de tenir compte de la désuétude.
(b) Immobilisations
Les immobilisations sont enregistrées au coût et amorties sur les durées utiles estimatives selon la méthode linéaire, comme
il suit :
Matériel et mobilier
Améliorations locatives
Améliorations du bâtiment
Véhicules
5 à 12 ans
25 ans
10 à 25 ans
5 ans
Le coût original des édifices qu’occupe le Musée n’est pas inscrit aux états financiers puisqu’ils appartiennent au
gouvernement du Canada.
(c) Collection
Le Musée détient une collection d’œuvres d’art pour le bénéfice, présent et futur, des Canadiens et Canadiennes. La collection
est déclarée à la valeur nominale de 1 000 $ au bilan à cause des difficultés à déterminer une valeur raisonnable pour ces
actifs. Les œuvres d’art acquises par le Musée sont enregistrées comme dépense dans l’exercice d’acquisition. Les œuvres
d’art reçues en don par le Musée ne sont pas enregistrées dans les registres comptables.
(d) Avantages sociaux futurs
Régime de retraite
Les employés participent au Régime de pensions de retraite de la fonction publique administré par le gouvernement
du Canada. Le Musée verse des cotisations correspondant au plein montant des cotisations d’employeur. Ce montant
représente un multiple des cotisations versées par les employés et pourrait changer au fil du temps selon la situation
financière du Régime. Les cotisations du Musée représentent l’ensemble de ses obligations en matière de pensions de
retraite et sont imputées à l’exercice durant lequel les services sont rendus. Le Musée n’est pas tenu à l’heure actuelle de
verser des cotisations au titre des insuffisances actuarielles du Compte de pension de retraite de la fonction publique.
Indemnités de départ
Les employés ont droit à des indemnités de départ tel que le prévoient les conventions collectives et les conditions d’emploi.
Le coût de ces indemnités est imputé aux résultats de l’exercice au cours duquel elles sont gagnées par les employés. La
direction utilise des hypothèses et ses meilleures estimations pour calculer la valeur de l’obligation au titre des indemnités
de départ. Ces indemnités constituent pour le Musée la seule obligation de cette nature dont le règlement entraînera des
paiements ultérieurs.
(e) Crédits parlementaires
Les crédits parlementaires pour les dépenses d’expoitation sont constatés comme revenu lors de l’exercice au cours duquel ils
sont approuvés. Les crédits parlementaires reçus pour l’achat de biens immobilisés sont initialement comptabilisés comme
crédits non utilisés reçus pour l’achat d’immobilisations amortissables. Lorsque ces achats sont effectués, la portion du crédit
parlementaire affectée utilisée à l’achat d’immobilisations amortissables est comptabilisée à titre de financement des immobilisations reporté et est amortie selon la même méthode et sur la même période que les immobilisations correspondantes.
Les crédits parlementaires à l’égard de l’acquisition d’objets pour la collection sont comptabilisés initialement comme
des crédits non utilisés reçus pour l’achat d’objets pour la collection dans l’exercice auquel ils se rapportent et sont constatés
dans l’état des résultats lors de l’acquisition d’objets pour la collection.
Rapport annuel
2002 –2003
73
(f) Contributions reportées
Le Musée suit la méthode du report pour comptabiliser des contributions. Les contributions non affectées sont constatées
à titre de revenus une fois reçues ou lorsqu’elles sont à recevoir, si la somme à recevoir peut être raisonnablement estimée
et si sa perception est raisonnablement assurée. Les contributions grevées d’affectations d’origine externe, ainsi que l’intérêt sur les placements découlant de ces contributions, sont reportés et comptabilisés à titre de revenus de l’exercice au
cours duquel les dépenses afférentes sont engagées. Les contributions concernant les dotations sont enregistrées comme
dotations au bilan. L’intérêt sur les placements découlant de ces contributions est reporté et constaté à titre de revenu de
l’exercice au cours duquel les dépenses afférentes sont engagées.
Le Conseil d’administration a demandé que certaines contributions non affectées, ainsi que l’intérêt sur les placements
découlant de ces contributions, soient grevés d’affectations d’origine interne pour l’achat d’objets pour la collection et
pour d’autres activités connexes.
Les contributions sous forme de services sont inscrites à leur juste valeur à la date où le Musée les reçoit. Les bénévoles
contribuent des heures considérables chaque année. Puisqu’il est difficile de déterminer leur juste valeur, leurs services ne
sont pas comptabilisés dans les états financiers.
(g) Boutique et édition
Les dépenses de fonctionnement de la boutique et de l’édition sont comprises dans les dépenses d’exploitation.
(h) Dotations
Les dotations sont constituées des contributions affectées reçues par le Musée. Le capital de ces dotations doit demeurer
intact. Le revenu de placement produit par les dotations est comptabilisé comme contribution reportée et doit être employé
conformément aux diverses fins établies par les donateurs. Les dotations reçues sont créditées directement au compte de
dotations au bilan et ne sont pas reflétées à l’état des résultats.
(i) Fondation du Musée des beaux-arts du Canada
En 1997-1998, la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada (la Fondation) fut constituée en vertue de la Loi sur les
corporations canadiennes. La Fondation est une entité distincte qui a pour mandat de recueillir des fonds qui seront utilisés
exclusivement au profit du Musée. Les états financiers de la Fondation ont été vérifiés mais non consolidés avec les états
financiers du Musée.
(j) Incertitude relative à la mesure
Pour la préparation des états financiers conformément aux principes généralement reconnus du Canada, la direction
doit faire des estimations et des hypothèses qui influent sur les montants déclarés de l’actif et du passif à la date des états
financiers ainsi que sur les montants déclarés des revenus et des dépenses pour l’exercice. Les principaux éléments
susceptibles de faire l’objet d’estimations sont les passifs reliés aux employés et la durée de vie utile des immobilisations.
Les montants réels pourraient différer des estimations.
74
Rapport annuel 2002 –2003
3. Encaisse et placements à court terme
Le Musée effectue des placements à court terme et à faible risque sur le marché monétaire. Le rendement moyen du portefeuille
a été de 2,46 % (3,31 % en 2002). La valeur comptable de ces placements correspond approximativement à leur juste valeur.
(en milliers de dollars)
2003
2002
2 886 $
4 851
7 737 $
2 906 $
4 684
7 590 $
2 461 $
–
2 461
(58) $
3 000
2 942
Crédits non utilisés pour l’achat d’immobilisations
Encaisse et placements sur le marché monétaire
2 158
4 325
Contributions reportées, dotations et fonds grevés d’affectations d’origine interne
Encaisse et placements sur le marché monétaire
1 049
1 092
5 668 $
8 359 $
2003
2002
452 $
671
1 123 $
598 $
1 681
2 279 $
Les soldes à la fin de l’exercice sont :
Encaisse et placements à court terme non affectés :
Encaisse
Placements sur le marché monétaire
Encaissement, placements et débiteurs affectés :
Crédits non utilisés pour l’achat d’objets pour la collection
Encaisse et placements sur le marché monétaire
Affectés à recevoir
4. Débiteurs
(en milliers de dollars)
Débiteurs
Gouvernement du Canada
Rapport annuel
2002 –2003
75
5. Collection
Le Musée possède une vaste collection en arts visuels et spécialement en art canadien. La collection comprend quelque
35 800 œuvres d’art. De plus, le MCPC possède 160 400 pièces dans sa collection. Les principaux domaines de collection sont :
•
•
•
•
•
•
Art canadien, incluant l’art inuit
Art contemporain
Art américain, européen et asiatique
Art moderne du XXe siècle
Photographies
Estampes et dessins
Les acquisitions d’œuvres d’art pour la collection se font par achats, dons et legs. Les acquisitions de l’exercice sont comme
suit :
(en milliers de dollars)
2003
2002
Achats provenant des crédits pour l’achat d’objets pour la collection
Achats provenant des fonds des contributions reportées
6 244
189
3 095
18
Total des achats
6 433 $
3 113 $
Juste valeur marchande estimée des œuvres reçues par dons et legs
1 727
8 160 $
796
3 909 $
6. Immobilisations
(en milliers de dollars)
2003
Coût
Matériel et mobilier
Améliorations locatives
Améliorations du bâtiment
Véhicules
Amortissement
cumulé
2002
Valeur
comptable nette
Valeur
comptable nette
20 333 $
4 311
9 768
205
16 595 $
1 766
1 965
113
3 738 $
2 545
7 803
92
4 026 $
2 411
5 069
125
34 617 $
20 439 $
14 178 $
11 631 $
2003
2002
3 835 $
260
2 064
5 164 $
466
1 913
6 159 $
7 543 $
7. Créditeurs et charges à payer
(en milliers de dollars)
Fournisseurs
Dû aux ministères et aux sociétés d’État
Salaires et avantages à payer
76
Rapport annuel 2002 –2003
8. Crédits non utilisés reçus pour l’acquisition d’objets d’art pour la collection
Le Musée reçoit un crédit parlementaire annuel de 6 000 000 $ pour l’achat d’objets d’art pour la collection. Le Musée
accumule ces fonds, ainsi que les intérêts afférents, dans un compte séparé qui permet, lorsque l’occasion se présente,
d’effectuer l’acquisition d’œuvres historiquement importantes, uniques et de grande qualité, augmentant ainsi la valeur de
la collection.
(en milliers de dollars)
Solde au début de l’exercice
Crédit parlementaire
Intérêts
Total disponible
Achat d’objets pour la collection
Coûts relatifs aux acquisitions
Solde à la fin de l’exercice
2003
2002
2 942 $
6 000
63
252 $
6 000
85
9 005
(6 244)
(300)
2 461 $
6 337
(3 095)
(300)
2 942 $
9. Crédits non utilisés reçus pour les achats d’immobilisations
Dans les crédits parlementaires du Musée pour l’exploitation et les dépenses d’immobilisation, il y a des montants qui ont
été identifiés par le Conseil du Trésor comme des fonds pour des projets de nature capitale. Ces montants sont initialement
crédités au poste des crédits non utilisés reçus pour l’achat d’immobilisations et sont transférés au poste de financement des
immobilisations reporté lorsque les achats sont effectués.
(en milliers de dollars)
Solde au début de l’exercice
Crédits parlementaires
Total disponible
Achats nets d’immobilisations
Solde à la fin de l’exercice
2003
2002
4 325 $
2 290
1 693 $
6 377
6 615
(4 457)
2 158 $
8 070
(3 745)
4 325 $
Rapport annuel
2002 –2003
77
10. Avantages sociaux futurs
Régime de retraite
En vertu du Régime de pensions de retraite de la fonction publique, la cotisation du Musée représentait 2,14 fois celle des
employés (2,14 fois en 2002). La cotisation du Musée au Régime durant l’exercice a été de 1 661 000 $ (1 245 000 $ en 2002).
Indemnités de départ
Le Musée verse des indemnités de départ à ses employés. Ce régime n’étant pas provisionné, il ne détient aucun actif et
présente un déficit égal à l’obligation au titre des indemnités constituées. Les opérations affectant le solde de l’obligation
au titre des indemnités de départ sont les suivantes :
(en milliers de dollars)
2003
2002
Obligations au titre des indemnités - début de l’exercice
Dépenses pour l’exercice
Prestations versées durant l’exercice
1 991 $
383
(134)
1 952 $
202
(163)
Obligations au titre des indemnités - fin de l’exercice
2 240 $
1 991 $
Tranche à court terme
Tranche à long terme
248 $
1 992
242 $
1 749
2 240 $
1 991 $
11. Contributions reportées
Les contributions reportées consistent de la portion non constatée des contributions et du revenu de placement grevés
d’affectations d’origine externe devant servir à l’achat d’œuvres d’art ou à d’autres activités spécifiques telles que prescrites
par les donateurs pour des expositions, des publications, des programmes éducatifs ou de la recherche.
(en milliers de dollars)
Solde au début de l’exercice
Plus les recettes de l’exercice :
Intérêts
Dons et legs
Moins les déboursés de l’exercice :
Acquisition d’objets pour la collection
Autres
Solde à la fin de l’exercice
2003
2002
887 $
786 $
23
249
272
30
155
185
189
148
337
18
66
84
822 $
887 $
78
Rapport annuel 2002 –2003
12. Financement des immobilisations reporté
Le financement des immobilisations reporté représente la tranche non amortie de la portion du crédit parlementaire utilisée
pour l’achat de biens immobilisés amortissables.
(en milliers de dollars)
2003
2002
Solde au début de l’exercice
11 631 $
9 682 $
Crédit parlementaire reçu et utilisé pour l’achat d’immobilisations amortissables
Amortissement
4 457
(1 910)
3 745
(1 796)
Solde à la fin de l’exercice
14 178 $
11 631 $
2003
2002
Budget principal des dépenses
Budget supplémentaire des dépenses
35 455 $
1 412
36 867
33 188 $
4 046
37 234
Crédits parlementaires reportés pour l’achat d’immobilisations amortissables
Crédits parlementaires constatés pour les paiements en remplacement d’impôts
Amortissement du financement des immobilisations reporté
(2 290)
–
1 910
36 487
(6 377)
789
1 796
33 442
3 000
3 000
6 000
3 000
3 000
6 000
Crédit provenant des exercices antérieurs
Revenus d’intérêt
Crédit reporté aux exercices ultérieurs
2 942
63
(2 461)
6 544
252
85
(2 942)
3 395
Crédits parlementaires
43 031 $
36 837 $
13. Crédits parlementaires
(en milliers de dollars)
À l’égard des dépenses de fonctionnement et des dépenses en capital
À l’égard de l’acquisition d’objets pour la collection
Budget principal des dépenses
Budget supplémentaire des dépenses
Rapport annuel
2002 –2003
79
14. Engagements
Le Musée est signataire d’ententes et d’offres permanentes dont la somme de 25 462 000 $ est non échue au 31 mars 2003. La
majorité de ces engagements représente la partie qui reste d’un bail de 49 ans de 212 000 $ par année (1992 à 2041) avec la
Commission de la capitale nationale pour les locaux du MCPC. Ce bail peut être annulé avec pénalité dans l’année 2016. Voici
les versements minimums annuels exigés pour les exercices futurs :
(en milliers de dollars)
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007 et par la suite
5 296 $
4 516
4 111
4 166
7 373
15. Opérations entre apparentés
Le Musée est apparenté, aux termes de la propriété en commun, à tous les ministères, organismes et sociétés d’État du
gouvernement du Canada. Le Musée entreprend des opérations avec ces entités dans le cours normal des affaires.
16. Fondation
Au 31 mars 2003, la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada (Fondation) a amassé des fonds de dotation s’élevant
à 2 566 000 $ (1 747 000 $ au 31 mars 2002). Le Musée subvient aux besoins de la Fondation en lui fournissant sans frais des
services de personnel administratif et des installations. Les dépenses d’exploitation directes de la Fondation étaient
309 000 $ en 2003 (267 000 $ en 2002) dont le Musée a contribué 125 000 $ en 2003 (100 000 $ en 2002). Le Musée a reçu
une contribution de 226 000 $ en 2003 de la Fondation (42 000 $ en 2002).
17. Instruments financiers
La valeur comptable des débiteurs et des créditeurs et charges à payer se rapproche de leur juste valeur.
18. Chiffres correspondants
Certains chiffres correspondants de l’exercice 2002 ont été reclassés afin de les rendre conformes à la présentation adoptée
pour l’exercice en cours.
80
Rapport annuel 2002 –2003
TA B L E A U D E S R E V E N U S D ’ E X P L O I TAT I O N E T D E S C O N T R I B U T I O N S
pour l’exercice terminé le 31 mars
Tableau 1
(en milliers de dollars)
2003
2002
3 022 $
951
678
632
516
499
277
228
200
178
103
33
22
7 339
530
7 869 $
3 105 $
1 379
513
535
397
474
325
118
222
259
184
32
87
7 630
271
7 901 $
Exploitation
Boutique et édition
Droits d’entrée
Commandites
Stationnement
Location des endroits publics
Adhésions
Intérêts
Services d’éducation
Expositions itinérantes
Recouvrement des dépenses - prêts d’œuvres d’art
Guides audio
Services alimentaires
Autres
Contributions
TA B L E A U D E S D É P E N S E S
pour l’exercice terminé le 31 mars
Tableau 2
(en milliers de dollars)
Traitements et avantages sociaux
Acquisition d’objets d’art pour la collection
Paiements en remplacement d’impôts
Services professionnels et spéciaux
Réparations et entretien de l’édifice et du matériel
Services publics, fournitures et approvisionnements
Services de protection
Publications
Amortissement
Coût des ventes - boutiques
Publicité
Déplacements
Fret, camionnage et affranchissement
Loyer
Communications
Achats pour la bibliothèque
Programme de bourses de recherche
Location de matériel
Dépenses diverses
2003
17 526 $
6 433
5 614
3 899
2 891
2 643
2 549
2 011
1 910
1 336
1 245
860
714
326
306
303
81
71
31
50 749 $
2002
15 304 $
3 113
5 515
3 943
2 927
2 157
2 260
1 284
1 796
1 512
1 337
753
1 260
336
337
271
61
129
56
44 351 $
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising