RMR de Kingston Rapport Sur le marchÉ Locatif Faits saillants

RMR de Kingston Rapport Sur le marchÉ Locatif Faits saillants
L e
m a r c h É
d e
l ’ h a b i t a t i o n
Rapport Sur le marchÉ Locatif
RMR de Kingston
Société canadienne d’hypothèques et de logement
Table des matières
Date de diffusion : automne 2014
Faits saillants
„„ En
octobre 2014, le taux d’inoccupation à Kingston s’est fixé à 1,9 %, en
baisse par rapport à 2013.
loyer moyen dans l’échantillon fixe1 s’est accru de 2,1 % d’une année à
l’autre.
1
Faits saillants
2
Aperçu : taux d’inoccupation et
loyers dans la RMR de Kingston
2
Analyse des
sous-marchés : le taux
d’inoccupation baisse au
centre-ville, mais augmente en
périphérie
3
Facteurs influant sur l’offre et la
demande : la hausse des effectifs
étudiants et l’amélioration de
l’emploi chez les jeunes adultes
ont soutenu la demande de
logements locatifs
4
Le loyer moyen progresse à
Kingston en 2014
5
Carte des zones d’enquête
6
Description des zones d’enquête
7
Tableaux du rapport sur le
marché locatif
„„ Le
„„ La
conjoncture économique et la hausse des effectifs étudiants ont soutenu
le marché locatif.
Figure 1
Le taux d'inoccupation des
app. de la RMR de Kingston
en 2014 est de : 1,9%
N
­
­
­
03
2,0%
A b o n n e z - vo u s
maintenant!
04
2,4%
02
1,7%
01
1,8%
Légende
1,8% Taux d'inoccupation de la Zone 01 pour 2014
ç
­
1
0.475
0.95
1.9 Km
­
0
Taux d'inoccupation en 2014 égal à celui de 2013
Taux d'inoccupation en 2014 supérieur à celui de 2013
Taux d'inoccupation en 2014 inférieur à celui de 2013
à cette publication et à d’autres
rapports du CAM en passant par le
Bureau de commandes, à l’adresse
www.schl.ca/marchedelhabitation.
C’est pratique et rapide! Vous pouvez
consulter, imprimer ou télécharger
les publications, ou encore vous y
abonner et les recevoir par courriel,
le jour même où elles sont diffusées.
Mieux encore, la version électronique
des produits nationaux standards est
maintenant gratuite.
L’échantillon fixe englobe l’univers des appartements de deux chambres situés dans les immeubles
existants qu’ont en commun l’Enquête d’octobre 2013 et celle d’octobre 2014.
Marché de l’habitation : notre savoir à votre service
AU CŒUR DE L’HABITATION
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
En Ontario, le taux d’inoccupation
moyen est descendu à 2,3 %, et les
seuls grands centres ayant affiché un
taux inférieur à celui de Kingston
sont Toronto, Guelph et Barrie. Dans
les centres avoisinants de plus petite
taille, les taux d’inoccupation n’ont pas
tous évolué de la même façon cette
année. À Belleville et à Cornwall, le
taux d’inoccupation moyen est monté
à 5,1 et à 4,9 %, respectivement, alors
que non loin de là il a reculé, se fixant
à 1,8 % dans le canton de Greater
Napanee et à 4,4 % à Brockville.
Si le taux d’inoccupation est plus
bas cette année à Kingston, c’est
parce que la demande de logements
locatifs dépasse l’offre. L’univers des
appartements d’initiative privée a
crû de 1,8 % par comparaison à l’an
dernier. Malgré cette croissance, le
taux d’inoccupation global a reculé
d’une année à l’autre, ce qui signifie
Taux d'inoccupation plus bas et loyer moyen à la hausse
1 070 $
1 054 $
1 005 $
965 $
935 $
909 $
880 $
856 $
841 $
807 $
785 $
1 200 $
Loyer moyen (appartements de 2 chambres)
3,2 %
1 100 $
Taux d'inoccupation
1 000 $
2,4 %
900 $
2,4 %
1,9 %
800 $
2,3 %
2,1 %
700 $
1,3 %
600 $
1,7 %
1,3 %
500 $
1,0 % 1,1 %
400 $
300 $
200 $
3,5 %
3,0 %
2,5 %
2,0 %
1,5 %
1,0 %
0,5 %
Taux d'inoccupation
Selon les résultats de l’Enquête sur
les logements locatifs menée par la
Société canadienne d’hypothèques
et de logement (SCHL) en octobre
2014, le taux d’inoccupation moyen
des immeubles locatifs d’initiative
privée comptant au moins trois
appartements a diminué par rapport
à l’année précédente dans la région
métropolitaine de recensement (RMR)
de Kingston. Il s’est établi à
1,9 %, ce qui est inférieur à la
moyenne ontarienne. Kingston
demeure ainsi l’un des marchés les
plus tendus de la province.
Figure 2
Loyer mensuel moyen (2
chambres)
Aperçu : taux
d’inoccupation et loyers
dans la RMR de Kingston
0,0 %
2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Source : SCHL, Enquête sur les logements locatifs (immeubles comptant au moins trois
appartements)
que la demande a augmenté davantage
que l’offre.
et donc un resserrement du marché
locatif.
La hausse de la demande, pour sa
part, s’explique par l’amélioration
de l’emploi chez les plus jeunes
groupes d’âge. Cette amélioration a
probablement stimulé la formation de
ménages dans ces groupes d’âge clés
du marché locatif. De plus, la demande
a été étayée par la hausse des effectifs
étudiants des différents établissements
d’enseignement postsecondaire de
Kingston.
Analyse des
sous-marchés : le taux
d’inoccupation baisse
au centre-ville, mais
augmente en périphérie
Le taux de disponibilité2 des
appartements d’initiative privée dans
la RMR de Kingston est demeuré
stable : il était de 3,5 % en 2014,
contre 3,6 % en 2013. Un repli de
cet indicateur dénote une baisse du
nombre d’unités disponibles pour la
location durant la période à l’étude
Le taux d’inoccupation moyen
dans la zone 1 (centre-ville – ou
Vieux-Kingston) a reculé, passant
de 2,3 % en octobre 2013 à 1,8 %
en octobre 2014. Les appartements
les plus recherchés étaient ceux qui
font partie d’immeubles de 20 à 49
unités, comme en atteste leur taux
d’inoccupation de 0,3 %, le plus bas
de la zone. Le centre-ville est un
quartier très populaire qui attire des
personnes de tous âges.
Un logement locatif est considéré comme étant disponible si le locataire actuel a envoyé ou reçu un avis de déménagement officiel et qu’aucun nouveau locataire
n’a signé de bail, ou encore si le logement est vacant. Étant donné que, par définition, les logements disponibles englobent les logements vacants, le taux de
disponibilité sera toujours égal ou supérieur au taux d’inoccupation.
2
Société canadienne d’hypothèques et de logement
2
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
Dans la zone 2 (Portsmouth Village,
Polson Park et Calvin Park), le taux
d’inoccupation moyen est descendu à
1,7 %, après s’être établi à 1,9 % l’an
dernier. Cette baisse a ramené le taux
d’inoccupation de ces quartiers à un
niveau inférieur à celui du centre-ville.
Un peu comme dans la zone 1, ces
quartiers bénéficient de la présence
de nombreux étudiants, en particulier
ceux du Collège Saint-Laurent.
Par ailleurs, dans cette zone, les
immeubles de 100 unités et plus ont
continué de se tailler la part du lion
sur le marché, et de ce fait leur taux
d’inoccupation a été le plus bas parmi
tous les types d’immeubles, soit 0,7 %.
Au centre-ville, la demande de
logements locatifs a continué
d’être soutenue par la grande
quantité d’étudiants à plein temps à
l’Université Queen’s et au Collège
Saint-Laurent. Le nombre d’étudiants
inscrits aux collèges et universités
de Kingston a contribué au repli du
taux d’inoccupation. L’Université
Queen’s rapporte un gonflement de
ses effectifs étudiants à temps plein
approchant les 5 % en 2013-2014.
Pareillement, le campus de Kingston
du Collège Saint-Laurent a accueilli
un nombre accru d’étudiants au cours
de la dernière année scolaire. Ces
robustes hausses des inscriptions ont
probablement stimulé le rythme de
formation des ménages et, du même
coup, soutenu la demande.
La demande a également été soutenue
par le nombre croissant d’aînés qui
choisissent non seulement de vivre
dans un appartement, mais aussi de
louer plutôt que d’acheter. Selon
les données de l’Enquête nationale
auprès des ménages, plus de 23 % des
ménages privés dont les membres
ont plus de 65 ans sont locataires
d’un appartement, un pourcentage
nettement plus élevé que ceux relevés
pour les divers autres groupes d’âge. À
mesure que la population vieillit, bon
nombre d’aînés décident de vendre
leur logement existant et d’en louer
un autre où ils peuvent continuer de
mener une vie active et autonome.
La zone 3 (Glenarden, Rideau Heights,
Kingscourt et Strathcona Park) est
Taux d'inoccupation selon la zone
Figure 3
3,5 %
2013
2014
3,2 %
2,5 %
2,0 %
1,5 %
2,4 %
2,3 %
1,8 %
1,9 %
2,0 %
2,3 %
1,9 %
1,7 %
1,4 %
1,0 %
0,5 %
0,0 %
Zone 1
Zone 2
Zone 3
Zone 4
Fait intéressant à souligner, les taux
d’inoccupation ont progressé cette
année dans la zone 4 (secteur Est
et couronne de Kingston). Le taux
moyen y est passé de 1,4 % en 2013 à
2,4 % en 2014. Sa hausse s’explique en
partie par le fait que la quasi-totalité
des nouvelles unités qui se sont
ajoutées à l’univers locatif sont situées
dans cette zone; ces unités sont en
majorité des appartements de deux
chambres, bien qu’il y ait parmi elles
bon nombre d’appartements d’une
chambre.
Facteurs influant sur l’offre
et la demande : la hausse
des effectifs étudiants et
l’amélioration de l’emploi
chez les jeunes adultes ont
soutenu la demande de
logements locatifs
Seule la zone 4 a vu son taux d'inoccupation augmenter
3,0 %
celle où le taux d’inoccupation moyen
a affiché la plus forte baisse : il est
descendu de 3,2 % en octobre 2013
à 2,0 % un an plus tard. Les banlieues
de la zone 3 ont vraisemblablement
davantage profité de l’amélioration
de l’emploi chez les plus jeunes
groupes d’âge que les quartiers des
zones 1 et 2. La zone 3 ne bénéficie
en général pas autant que le centreville de la présence d’une forte
population d’étudiants à Kingston; ses
propriétaires-bailleurs à la recherche
de locataires sont donc beaucoup plus
tributaires de la population locale et
de la situation du marché de l’emploi.
RMR de Kingston
La progression de la demande de
logements locatifs, combinée à la
hausse de l’offre de ce type de
logements, a permis de soutenir la
stabilité de la progression des loyers
des appartements expressément
construits pour la location. Depuis
Source : SCHL (Enquête sur les logements locatifs)
Société canadienne d’hypothèques et de logement
3
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
quelques années, les investisseurs
sont présents sur le marché locatif de
Kingston, attirés par la persistance des
bas taux d’inoccupation et les loyers
relativement élevés. Les logements
locatifs en construction en octobre
2014 étaient au nombre de 521, ce qui
représente l’un des plus hauts niveaux
enregistrés en plus de 20 ans.
Les promoteurs, encouragés par
cette tendance, ont depuis quelques
années intensifié la production de
logements destinés à la location.
L’accroissement de l’offre devrait
favoriser l’équilibre du marché, car
les locataires auront davantage de
choix et la concurrence sera plus
vive sur le marché locatif. Le récent
resserrement du marché devrait être
perçu comme un signe bienvenu que
la demande réagit à l’offre. Le marché
locatif de Kingston est généralement
considéré comme étant plus serré
que d’autres, et il devrait le demeurer
par rapport à la moyenne provinciale.
Traditionnellement, une baisse du
taux d’inoccupation donne lieu, les
années suivantes, à un accroissement
de l’offre. À l’opposé, lorsque le taux
d’inoccupation remonte, les ajouts à
l’offre ralentissent.
De janvier à octobre 2014, l’emploi
chez les 15 à 24 ans a suivi une
tendance haussière. Une plus forte
formation de ménages dans ce
groupe d’âge tend à faire progresser
la demande de logements locatifs,
vu que les jeunes adultes sont
majoritairement locataires.
De plus, la demande de logements
locatifs à Kingston est alimentée
par les personnes faisant des études
postsecondaires et par les personnes
âgées. Dernièrement, la hausse des
effectifs étudiants des universités
et collèges de la RMR, plus rapide
que les années antérieures, a attisé
la demande. Les étudiants préfèrent
se loger à proximité de leur campus
et ils ont donc un effet positif sur la
demande dans les quartiers proches
des établissements qu’ils fréquentent.
Par ailleurs, les personnes âgées
représentent une part croissante de la
population, et elles ont elles aussi une
influence favorable sur la demande.
Le loyer moyen progresse
à Kingston en 2014
Dans la RMR de Kingston, le loyer
moyen des appartements existants
de deux chambres faisant partie de
l’échantillon fixe a augmenté de 1,5 %
en octobre 2014. Cette progression
est inférieure à celle de 2,8 % affichée
un an plus tôt. La majoration des
loyers autorisée par la loi et applicable
uniquement aux locataires existants
a été plus basse cette année que
l’an dernier, se limitant à 0,8 %. Les
loyers ont augmenté dans toutes
les catégories de logements, sauf
dans celle des appartements de trois
chambres et plus, où ils ont accusé un
recul de 3,6 % qui a annulé la hausse
de 3,7 % relevée l’année d’avant.
Le léger ralentissement de la
progression des loyers reflète en
partie la concurrence plus forte que
se livrent les logements disponibles.
Le taux de disponibilité moyen des
appartements d’initiative privée à
Kingston s’est chiffré à 3,5 % en 2014;
il demeure pratiquement inchangé par
rapport à celui de 3,6 % enregistré
en 2013. Cette diminution donne
à penser que les propriétairesbailleurs ont eu moins de mal à
trouver preneur pour leurs logements
disponibles qu’à l’automne 2013.
À Kingston, le loyer global le plus
élevé des appartements de deux
chambres a été relevé dans la
zone 4, où il s’est fixé à 1 271 $,
comparativement à un loyer moyen
de 1 070 $ dans la RMR. La zone
Taux d'inoccupation des
appartements (%)
par grand centre
oct. oct.
2013 2014
Abbotsford-Mission
Barrie
Brantford
Calgary
Edmonton
Gatineau
Grand Sudbury
Guelph
Halifax
Hamilton
Kelowna
Kingston
Kitchener-Cambridge-Waterloo
London
Moncton
Montréal
Oshawa
Ottawa
Peterborough
Québec
Regina
Saguenay
Saint John
Saskatoon
Sherbrooke
St. Catharines-Niagara
St. John's
Thunder Bay
Toronto
Trois-Rivières
Vancouver
Victoria
Windsor
Winnipeg
Tous les centres
3,2
3,0
2,9
1,0
1,4
5,1
3,4
1,9
3,2
3,4
1,8
2,3
2,9
3,3
9,1
2,8
2,1
2,9
4,8
2,3
1,8
2,8
11,4
2,7
5,3
4,1
3,2
2,6
1,6
5,1
1,7
2,8
5,9
2,5
2,7
3,1
1,6
2,4
1,4
1,7
6,5
4,2
1,2
3,8
2,2
1,0
1,9
2,3
2,9
8,7
3,4
1,8
2,6
2,9
3,1
3,0
4,2
9,0
3,4
5,4
3,6
4,6
2,3
1,6
5,3
1,0
1,5
4,3
2,5
2,8
4 est une partie de Kingston où il
s’est achevé un grand nombre de
logements locatifs, ce qui a en fait
mené à un recul du loyer moyen,
qui en 2013 avait atteint 1 295 $. Au
deuxième rang des loyers les plus
élevés se trouvent ceux du centreville (zone 1), où les appartements
se louaient en moyenne 1 129 $ par
mois, suivi de ceux de la zone 2
(1 003 $) et de la zone 3 (951 $).
Société canadienne d’hypothèques et de logement
4
2
4
TY
12
Km
9
RD
L
5
O
U
TY
N
RD
RE G
Loyalist
38
YARKE R
AY
W
L RD
GH
HI
NA
IO
33
2
RD
ST
LAKE
U N IT Y
RD
RD
38
T
OR
RD
RD
FRO NT
BATH
RD
TW
KI NG S
H IGH W
AY 401
Kingston
RU TLED GE
LOP
CO
U
NT
RD
Y
RD
95
DH
IL L R D
9
COUN TY
RD 6
SA N
CO
RD
UN
RD 42
S
O
TI
TA
N
RD
RD 34
TY
CO
N
DS
PK
Y
03 - Nord de la
ville
04 - Reste de la
RMR
1000
A
I SL
3
Y RD 5
RD
UN
T
D'après le Recensement de 2011, Statistique Canada
Frontières municipales *
02 - Sud-Ouest
de la ville
*
UN
ZONES
CO
01 - Centre-ville
22
TY
RMR de Kingston
33
AY
W
IG
H
TO
RD
LE R D
2
M IDD
Frontenac
Islands
D UN
South Frontenac
STP
RD
PE
RT
H
O
C
8
RD
TY
N
U
40
H
D
N
RO
E SE
UN
8
UN
EN
I
R EG
A
ON
RD
C
4
RD
4
RD
1
RD
TY
UN
14
RO C
K
AL
N
CO
C
Y
NT
OU
11
CO
RD
BEL L
E
ER
T
DE
S
W ILT
ON
RD
WE
RD
CO UN TY RD 15
COUNTYRD
12
1
D4
0
7
27
IO
ER
YR
RD
T
UN
G
RE
PA L
ACE
CO
U
6
RI V
CO
Y
NT
RD
RD
RD
L
NA
GIO
RD
RD
TY
NT
Y
Y
RD
U
RE
UN
CO
O
RD
RD
CO
MD
CO
T
UN
1
TY
A
MA
RD
CA
6
RD
RD
SE
UN
CO
M
ER
SYDEN HA
BA
TT
15
HW
AY
H IG
R
OR D D
TY
BED F
UN
10
CO
TY
C OU N
C
C
AL
IO N
RD
RE G
TY
D
N T YR
OU
N
C OU
CO
UN
RTD
Y
N
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
TY
RD
RD
Société canadienne d’hypothèques et de logement
5
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
Zone 1
DESCRIPTION DES ZONES DE L'ELL – RMR DE KINGSTON
Centre-ville - Zone délimitée au sud par le lac Ontario, à l'est par la rivière Cataraqui, à l'ouest par les rues Sir John A. Macdonald,
Albert, Princess, Division et Montreal, et au nord par les rues Concession, Joseph et Railway.
Zone 2
Zone 3
Zone 4
Zones 1-4
Sud-Ouest de la ville - Zone délimitée au sud par le lac Ontario, à l'ouest par la rivière Little Cataraqui et à l'est par la zone 1.
Nord de la ville - Zone délimitée par les zones 1 et 2 au sud, et par les limites de l'ancienne ville de Kingston à l'est, au nord et à
l'ouest.
Reste de la RMR
RMR de Kingston
Société canadienne d’hypothèques et de logement
6
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
Tableaux compris dans les Rapports
sur le marché locatiF
Fournis dans TOUS les Rapports sur le marché locatif
Données sur les appartements d'initiative privée
1.1.1
Taux d'inoccupation (%), selon la zone et le nombre de chambres
1.1.2
Loyer moyen ($), selon la zone et le nombre de chambres
1.1.3
Univers selon la zone et le nombre de chambres
1.1.4
Taux de disponibilité (%), selon la zone et le nombre de chambres
1.1.5
Variation en (%) estimative du loyer moyen, selon la zone et le nombre de chambres
1.2.1
Taux d'inoccupation (%), selon l'année de construction et le nombre de chambres
1.2.2
Loyer moyen ($), selon l'année de construction et le nombre de chambres
1.3.1
Taux d'inoccupation (%), selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
1.3.2
Loyer moyen ($), selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
1.4
Taux d'inoccupation (%), selon la fourchette de loyers et le nombre de chambres
Fournis dans CERTAINS des Rapports sur le marché locatif
Données sur les appartements d'initiative privée
1.3.3
Taux d'inoccupation (%), selon la zone et le nombre de logements dans l'immeuble
Données sur les maisons en rangée d'initiative privée
2.1.1
Taux d'inoccupation (%), selon la zone et le nombre de chambres
2.1.2
Loyer moyen ($), selon la zone et le nombre de chambres
2.1.3
Univers selon la zone et le nombre de chambres
2.1.4
Taux de disponibilité (%), selon la zone et le nombre de chambres
2.1.5
Variation en (%) estimative du loyer moyen, selon la zone et le nombre de chambres
Données sur les appartements et les maisons en rangée d'initiative privée
3.1.1
Taux d'inoccupation (%), selon la zone et le nombre de chambres
3.1.2
Loyer moyen ($), selon la zone et le nombre de chambres
3.1.3
Univers selon la zone et le nombre de chambres
3.1.4
Taux de disponibilité (%), selon la zone et le nombre de chambres
3.1.5
Variation en (%) estimative du loyer moyen, selon la zone et le nombre de chambres
Fournis dans les rapports de Québec, Montréal, Ottawa, Toronto, Winnipeg, Regina, Saskatoon, Edmonton, Calgary,
Vancouver et Victoria
Données sur les appartements en copropriété offerts en location
4.1.1
App. en coprop. offerts en location et app. d'initiative privée visés par l'ELL - Taux d'inoccupation (%)
4.1.2
Loyer moyen ($) des app. en coprop. offerts en location et des app. d'initiative privée visés par l'ELL - nombre de chambres
4.1.3
Loyer moyen ($) des appartements en copropriété offerts en location - nombre de chambres
4.2.1
Appartements en coprop. offerts en location et app. d'initiative privée visés par l'ELL - Taux d'inoccupation global (%)
- taille de l'immeuble
4.3.1
Univers des coprop., nombre d'unités offertes en location, pourcentage d'app. en coprop. offerts en location et taux
d'inoccupation, appartements en copropriété, selon les sous-secteurs (copropriétés)
4.3.2
Univers des coprop., nombre d'unités offertes en location, pourcentage d'app. en coprop. offerts en location et taux d'inoccupation, appartements
en copropriété - taille de l'immeuble
Fournis dans les rapports de Montréal, Toronto, Vancouver, St. John’s, Halifax, Québec, Barrie, Ottawa, Winnipeg, Regina,
Saskatoon, Calgary, Edmonton, Abbotsford, Kelowna et Victoria
Données sur les logements locatifs du marché secondaire
5.1
Loyer moyen ($) des logements locatifs du marché secondaire selon le type de logement
5.2
Nombre de ménages occupant des log. locatifs du marché secondaire selon le type de log.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
7
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
1.1.1 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Kingston
Zone
Kingston zone 1
Kingston zone 2
Kingston zone 3
Kingston zone 4
Kingston (RMR)
Studios
oct.14
oct.13
1,2 d
**
**
2,2 c
**
5,9 d
**
3,8 a
1,9 c
3,1 d -
1 chambre
oct.13
oct.14
2,2 c
**
1,6 b
2,7 a
2,3 a
1,7 a
1,3 a
3,2 a
2,0 a
2,3 a
↑
↓
↑
-
2 chambres
oct.13
oct.14
2,3 c
1,5 c
2,2 a
1,4 a
3,4 b
1,9 a
1,4 a
1,9 a
2,4 a
1,7 a
↓
↓
↑
↓
3 chambres +
oct.13
oct.14
**
0,0 c
**
0,0 c
3,9 d
4,8 d 1,9 c
4,2 a ↑
**
1,3 a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
Tous les log.
oct.13
oct.14
2,3 b
1,8 c
1,9 a
1,7 a
3,2 a
2,0 a
1,4 a
2,4 a
2,3 a
1,9 a
↓
↑
↓
s.o. : Sans objet
: correspond à une hausse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
: correspond à une baisse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
- : indique que la variation n’est pas significative sur le plan statistique
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
1.1.2 Loyer moyen ($) des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Kingston
Zone
Kingston zone 1
Kingston zone 2
Kingston zone 3
Kingston zone 4
Kingston (RMR)
Studios
oct.14
oct.13
708 b
671 a
655 a
667 a
607 a
607 a
**
586 a
676 a
662 a
1 chambre
2 chambres
3 chambres +
oct.13
oct.14
oct.13
oct.14
oct.13
oct.14
876 a
914 b 1 067 a 1 129 a 1 748 d 1 737 d
812 a
833 a
996 a 1 003 a 1 118 b 1 098 a
835 a
847 a
948 a
951 a 1 064 b 1 096 a
941 b
963 a 1 295 b 1 271 a 1 326 a 1 417 b
859 a
888 a 1 054 a 1 070 a 1 463 c 1 411 b
Tous les log.
oct.13
oct.14
1 024 a 1 052 b
920 a
939 a
917 a
922 a
1 191 b 1 166 a
994 a 1 009 a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation):
a - Excellent (0 £ cv £ 2,5), b - Très bon (2,5 < cv £ 5), c - Bon (5 < cv £ 7,5), d - Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv £ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
- Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
8
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
1.1.3 Univers des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Kingston
Zone
Kingston zone 1
Kingston zone 2
Kingston zone 3
Kingston zone 4
Kingston (RMR)
Studios
oct.13
344
262
44
24
674
oct.14
340
262
43
26
671
1 chambre
oct.13
1 501
1 116
1 047
621
4 285
3 chambres +
2 chambres
oct.14
1 492
1 109
1 045
713
4 359
oct.13
1 788
2 143
2 069
1 254
7 254
oct.14
1 793
2 144
2 061
1 411
7 409
oct.13
319
144
135
50
648
oct.14
323
145
135
50
653
Tous les log.
oct.13
3 952
3 665
3 295
1 949
12 861
oct.14
3 948
3 660
3 284
2 200
13 092
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
- Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
1.1.4 Taux de disponibilité (%) des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Kingston
Zone
Kingston zone 1
Kingston zone 2
Kingston zone 3
Kingston zone 4
Kingston (RMR)
Studios
oct.13
oct.14
1,5 c
**
3,0 c
4,2 c **
5,9 d
**
7,5 a
2,6 c
4,2 c -
1 chambre
oct.13
oct.14
2,7 c
3,2 d
4,0 b
4,3 b
4,0 b
3,5 a
2,0 c
5,0 a
3,3 b
3,9 b
↑
-
2 chambres
oct.13
oct.14
3,6 d
2,4 b
4,3 b
3,1 b
5,1 a
4,2 a
1,8 b
4,1 a
3,9 a
3,4 a
↓
↓
↑
↓
3 chambres +
oct.13
oct.14
**
0,0 c
**
0,6 b
4,6 d
6,2 c 3,9 c
4,2 a **
1,7 c
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
Tous les log.
oct.13
oct.14
3,1 c
2,6 b
4,1 a
3,4 a
4,8 a
4,1 a
1,9 b
4,4 a
3,6 a
3,5 a
↓
↓
↑
-
s.o. : Sans objet
: correspond à une hausse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
: correspond à une baisse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
- : indique que la variation n’est pas significative sur le plan statistique
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
9
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
1.1.5 Variation en % estimative du loyer moyen des appartements d'initiative privée 1
selon le nombre de chambres
RMR de Kingston
Studios
oct.12
oct.13
à
à
oct.13
oct.14
Centre
Kingston zone 1
Kingston zone 2
Kingston zone 3
Kingston zone 4
Kingston (RMR)
**
4,5 c
2,5 a
**
3,5 c
1 chambre
oct.12
oct.13
à
à
oct.13
oct.14
++
++
0,9 a
**
++
3,1
3,3
2,9
**
3,1
c
a
a
3,7
2,1
1,5
**
3,3
b
2 chambres
oct.12
oct.13
à
à
oct.13
oct.14
b
a
a
b
3,5
2,7
2,9
1,3
2,8
b
a
a
a
a
2,2
1,6
0,8
4,7
2,1
3 chambres +
oct.12
oct.13
à
à
oct.13
oct.14
c
a
a
d
a
3,6
++
4,5
3,5
3,7
d
c
b
b
++
++
2,7 c
5,3 b
3,1 d
Tous les log.
oct.12
oct.13
à
à
oct.13
oct.14
3,2
2,9
3,0
1,3
2,8
b
a
b
d
a
2,6
1,8
1,1
4,7
2,3
b
a
a
c
a
1
La variation en pourcentage du loyer moyen constitue une mesure de l'évolution du marché et est fondée sur les immeubles qui ont fait partie de l'échantillon les deux années.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
++ La variation du loyer n’est pas statistiquement significative. Autrement dit, elle n’est pas différente de zéro (0) sur le plan statistique.
- Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
1.2.1 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon l'année de construction et le nombre de chambres
RMR de Kingston
Année de construction
Kingston (RMR)
Avant 1960
1960 à 1974
1975 à 1989
1990 à 2004
2005 ou après
Tous les immeubles
Studios
oct.14
oct.13
**
2,2 c
**
**
**
1,9 c
**
1,7 a **
**
**
3,1 d -
1 chambre
oct.13
oct.14
3,8
1,9
1,6
**
0,5
2,0
d
b
a
a
a
**
2,1
1,6
0,6
3,3
2,3
a
a
a
a
a
2 chambres
oct.13
oct.14
↑
-
2,2
3,0
3,2
0,9
0,9
2,4
c
c
a
a
a
a
2,8
1,6
2,0
0,2
1,3
1,7
c
b
a
a
a
a
3 chambres +
oct.13
oct.14
↓
↓
↓
↑
↓
0,0 c
**
**
**
**
**
**
0,7 b
3,2 d
**
**
1,3 a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
Tous les log.
oct.13
oct.14
2,6
2,8
2,6
0,6
0,7
2,3
c
a
a
a
a
a
3,4
1,7
1,9
0,3
2,0
1,9
d
a
a
a
a
a
↓
↓
↑
↓
s.o. : Sans objet
: correspond à une hausse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
: correspond à une baisse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
- : indique que la variation n’est pas significative sur le plan statistique
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
10
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
1.2.2 Loyer moyen ($) des appartements d'initiative privée
selon l'année de construction et le nombre de chambres
RMR de Kingston
Année de construction
Kingston (RMR)
Avant 1960
1960 à 1974
1975 à 1989
1990 à 2004
2005 ou après
Tous les immeubles
Studios
oct.14
oct.13
655
676
647
**
**
676
b
a
b
632
681
693
**
**
662
a
1 chambre
oct.13
oct.14
a
a
b
a
769
784
860
905
1 267
859
a
a
a
a
a
a
812
793
893
923
1 291
888
2 chambres
oct.13
oct.14
b
a
a
a
a
a
897
914
1 001
1 250
1 497
1 054
a
a
a
a
a
a
966
916
1 017
1 237
1 528
1 070
3 chambres +
oct.13
oct.14
b
a
a
a
a
a
1 573
1 093
1 489
**
**
1 463
c
a
d
c
1 299
1 199
1 308
**
**
1 411
Tous les log.
oct.13
oct.14
d
b
b
b
872
868
966
1 224
1 439
994
a
a
a
b
a
a
887
878
984
1 215
1 470
1 009
b
a
a
a
a
a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation):
a - Excellent (0 £ cv £ 2,5), b - Très bon (2,5 < cv £ 5), c - Bon (5 < cv £ 7,5), d - Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv £ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
- Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
1.3.1 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
RMR de Kingston
Taille
Kingston (RMR)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
20 à 49 unités
50 à 99 unités
100 unités et +
Tous les immeubles
Studios
oct.13
oct.14
**
**
**
0,8 a
0,6 a
1,9 c
**
**
1,1
2,2
1,3
3,1
a
a ↑
a ↑
d -
1 chambre
oct.13
oct.14
**
3,5
0,7
1,9
0,8
2,0
d
a
c
a
a
**
**
1,0
3,7
1,6
2,3
a
a
a
a
2 chambres
oct.13
oct.14
↑
↑
-
**
3,2
2,5
2,3
1,7
2,4
d
a
a
a
a
**
2,9
2,0
1,7
0,8
1,7
c
a
a
a
a
3 chambres +
oct.13
oct.14
↓
↓
↓
↓
**
**
**
0,9 d
4,2 c
**
**
**
1,9
1,5
1,8
1,3
b
a a ↓
a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
Tous les log.
oct.13
oct.14
3,1
3,6
2,1
2,1
1,3
2,3
d
c
a
a
a
a
**
2,7
1,7
2,3
1,1
1,9
b
a
a
a
a
↓
↓
↓
s.o. : Sans objet
: correspond à une hausse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
: correspond à une baisse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
- : indique que la variation n’est pas significative sur le plan statistique
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
11
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
1.3.2 Loyer moyen ($) des appartements d'initiative privée
selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
RMR de Kingston
Studios
oct.13
oct.14
Taille
Kingston (RMR)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
20 à 49 unités
50 à 99 unités
100 unités et +
Tous les immeubles
653
661
711
676
686
676
c
b
c
a
a
a
624
644
667
681
697
662
1 chambre
oct.13
oct.14
b
b
b
a
a
a
763
721
809
853
1 014
859
b
a
a
a
a
a
725
809
825
850
1 048
888
2 chambres
oct.13
oct.14
b
b
a
a
a
a
924
864
905
1 102
1 228
1 054
b
a
a
a
a
a
1 004
889
911
1 078
1 259
1 070
3 chambres +
oct.13
oct.14
b
a
a
a
a
a
**
**
1 147
1 173
1 389
1 463
b
b
b
c
**
1 504
1 250
1 169
1 427
1 411
Tous les log.
oct.14
oct.13
d
a
a
a
b
976
839
876
1 024
1 132
994
c
a
a
a
a
a
921
898
902
995
1 166
1 009
c
b
a
a
a
a
100+
oct.13
oct.14
0,6 a
1,7 a
1,1 a
0,7 a
1,9 a
1,2 a
1,7 a
1,4 a
1,3 a
1,1 a
↑
↓
↓
↓
↓
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation):
a - Excellent (0 £ cv £ 2,5), b - Très bon (2,5 < cv £ 5), c - Bon (5 < cv £ 7,5), d - Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv £ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
- Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
1.3.3 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de logements dans l'immeuble
RMR de Kingston
Zone
Kingston zone 1
Kingston zone 2
Kingston zone 3
Kingston zone 4
Kingston (RMR)
3-5
oct.13
**
**
**
3,1 d
oct.14
**
0,0 d
**
**
6-19
oct.13
oct.14
3,1 d
2,0 c 3,9 d
3,9 d **
4,9 d
**
2,7 b
3,6 c
2,7 b -
20-49
oct.13
oct.14
1,5 a
0,3 a
2,2 c
2,2 b
3,3 a
1,7 a
0,0 a
2,8 a
2,1 a
1,7 a
↓
↓
↑
↓
50-99
oct.13
oct.14
0,6 a
0,6 a
1,5 a
2,2 a
3,2 c
2,1 a
**
3,2 a
2,1 a
2,3 a
↑
↓
-
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
: correspond à une hausse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
: correspond à une baisse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
- : indique que la variation n’est pas significative sur le plan statistique
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
12
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
1.4 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée1
selon la fourchette de loyers
RMR de Kingston
Fourchette de loyers
Kingston (RMR)
Moins de 400 $
400 à 599 $
600 à 799 $
800 à 999 $
1000 à 1199 $
1200 $ et +
Toutes les fourchettes
1
Studios
oct.13
oct.14
**
**
1,9 c
**
**
**
1,9 c
**
**
**
**
**
**
3,1 d -
1 chambre
oct.13
oct.14
**
**
1,9
2,3
0,2
2,6
2,0
c
b
a
c
a
**
**
1,1
2,6
1,0
4,6
2,3
a
a
a
c
a
2 chambres
oct.13
oct.14
↑
↑
-
**
**
2,6
3,4
2,4
1,3
2,4
c
b
b
a
a
**
**
1,0
2,3
0,6
1,6
1,7
d
a
a
a
a
3 chambres +
oct.13
oct.14
↓
↓
↓
↓
**
**
**
**
**
1,3 d
**
**
**
**
**
0,0 d
1,1 d 1,3 a
oct.13
**
**
2,1
3,0
2,4
1,4
2,3
Total
oct.14
b
b
b
a
a
**
**
1,6
2,5
0,6
2,1
1,9
c
a
a
a
a
↓
↓
↑
↓
Tous les log.
oct.13
oct.14
2,2 b
1,7 c
2,0 a
1,8 a
3,2 a
2,0 a
1,3 a
2,5 a
2,3 a
1,9 a
↓
↑
↓
Taux d'inoccupation selon la fourchette de loyers lorsque le loyer est connu. Pour le total, les taux d'inoccupation incluent tous les immeubles
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
: correspond à une hausse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
: correspond à une baisse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
- : indique que la variation n’est pas significative sur le plan statistique
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
3.1.1 Taux d'inoccupation (%) des appartements et des maisons en rangée d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Kingston
Zone
Kingston zone 1
Kingston zone 2
Kingston zone 3
Kingston zone 4
Kingston (RMR)
Studios
oct.13
oct.14
1,2 d
**
**
2,2 c
**
5,9 d
**
3,8 a
1,9 c
3,1 d -
1 chambre
oct.13
oct.14
2,2 c
**
1,6 b
2,7 a
2,3 a
1,7 a
1,3 a
3,2 a
2,0 a
2,3 a
↑
↓
↑
-
2 chambres
oct.13
oct.14
2,2 c
1,5 a
2,2 a
1,4 a
3,4 b
1,9 a
1,4 a
1,9 a
2,4 a
1,6 a
↓
↓
↑
↓
3 chambres +
oct.13
oct.14
**
0,0 c
4,1 d
1,0 a ↓
3,9 d
4,8 d 0,6 b
4,6 a ↑
**
1,9 b
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
: correspond à une hausse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
: correspond à une baisse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
- : indique que la variation n’est pas significative sur le plan statistique
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
13
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
3.1.2 Loyer moyen ($) des appartements et des maisons en rangée d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Kingston
Zone
Kingston zone 1
Kingston zone 2
Kingston zone 3
Kingston zone 4
Kingston (RMR)
Studios
oct.14
oct.13
707 b
671 a
655 a
667 a
607 a
607 a
**
586 a
676 a
662 a
1 chambre
2 chambres
3 chambres +
oct.13
oct.14
oct.13
oct.14
oct.13
oct.14
875 a
914 b 1 062 a 1 121 a 1 738 d 1 695 d
812 a
833 a
996 a 1 003 a 1 086 b 1 091 a
835 a
847 a
948 a
951 a 1 064 b 1 096 a
941 b
963 a 1 295 b 1 271 a 1 307 a 1 272 a
859 a
888 a 1 053 a 1 069 a 1 417 b 1 360 b
Tous les log.
oct.13
oct.14
1 022 a 1 049 b
921 a
940 a
917 a
922 a
1 197 b 1 168 a
997 a 1 010 a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation):
a - Excellent (0 £ cv £ 2,5), b - Très bon (2,5 < cv £ 5), c - Bon (5 < cv £ 7,5), d - Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv £ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
- Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
3.1.3 Univers des appartements et des maisons en rangée d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Kingston
Zone
Kingston zone 1
Kingston zone 2
Kingston zone 3
Kingston zone 4
Kingston (RMR)
Studios
oct.13
346
262
44
24
676
oct.14
342
262
43
26
673
1 chambre
oct.13
1 516
1 116
1 047
621
4 300
oct.14
1 502
1 109
1 045
713
4 369
2 chambres
oct.13
1 821
2 143
2 070
1 258
7 292
oct.14
1 823
2 144
2 062
1 415
7 444
3 chambres +
oct.13
342
180
137
156
815
oct.14
343
181
137
155
816
Tous les log.
oct.13
4 025
3 701
3 298
2 059
13 083
oct.14
4 010
3 696
3 287
2 309
13 302
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
- Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
14
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
3.1.4 Taux de disponibilité (%) des appartements et des maisons en rangée d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Kingston
Zone
Kingston zone 1
Kingston zone 2
Kingston zone 3
Kingston zone 4
Kingston (RMR)
Studios
oct.13
oct.14
1,5 c
**
3,0 c
4,2 c **
5,9 d
**
7,5 a
2,6 c
4,1 c -
1 chambre
oct.13
oct.14
2,7 c
3,2 d
4,0 b
4,3 b
4,0 b
3,5 a
2,0 c
5,0 a
3,3 b
3,9 b
2 chambres
oct.13
oct.14
3,6 d
2,4 b
4,3 b
3,1 b
5,1 a
4,2 a
1,8 b
4,1 a
3,9 a
3,4 a
↑
-
3 chambres +
oct.13
oct.14
**
0,0 c
5,3 d
1,5 a
4,5 d
6,2 c
1,2 a
7,2 a
3,4 d
2,8 b
↓
↓
↑
↓
↓
↑
-
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
Tous les log.
oct.13
oct.14
3,1 c
2,6 b
4,2 a
3,5 a
4,8 a
4,1 a
1,8 b
4,6 a
3,6 a
3,6 a
↓
↓
↑
-
s.o. : Sans objet
: correspond à une hausse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
: correspond à une baisse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
- : indique que la variation n’est pas significative sur le plan statistique
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
3.1.5 Variation en % estimative du loyer moyen des appartements et des maisons en rangée d'initiative privée
selon le nombre de chambres
1
RMR de Kingston
Centre
Kingston zone 1
Kingston zone 2
Kingston zone 3
Kingston zone 4
Kingston (RMR)
Studios
oct.12
oct.13
à
à
oct.14
oct.13
**
4,5 c
2,5 a
**
3,5 c
++
++
0,9 a
**
++
1 chambre
oct.12
oct.13
à
à
oct.13
oct.14
3,1
3,3
2,9
**
3,1
c
a
a
b
3,7
2,1
1,5
**
3,3
2 chambres
oct.12
oct.13
à
à
oct.13
oct.14
b
a
a
b
3,5
2,7
2,9
1,3
2,8
b
a
a
a
a
2,2
1,6
0,8
4,7
2,1
c
a
a
d
a
3 chambres +
oct.12
oct.13
à
à
oct.13
oct.14
3,6
3,2
4,5
3,4
3,8
c
d
c
b
b
++
++
2,7 c
4,9 c
3,1 d
Tous les log.
oct.12
oct.13
à
à
oct.13
oct.14
3,2
3,0
3,0
1,4
2,8
b
a
b
a
a
2,6
1,8
1,1
4,6
2,3
b
a
a
c
a
1
La variation en pourcentage du loyer moyen constitue une mesure de l'évolution du marché et est fondée sur les immeubles qui ont fait partie de l'échantillon les deux années.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
++ La variation du loyer n’est pas statistiquement significative. Autrement dit, elle n’est pas différente de zéro (0) sur le plan statistique.
- Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
15
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
Note technique
Différence entre la variation en pourcentage des loyers moyens (immeubles neufs et existants) ET
la variation en pourcentage des loyers moyens de l’échantillon fixe (immeubles existants
seulement)
Variation en pourcentage des loyers moyens (immeubles neufs et existants) : Le résultat
(hausse ou baisse) du calcul de la variation en pourcentage des loyers moyens d’une année à une autre
(par exemple : dans le cas d’un loyer moyen qui passerait de 500 $ une année donnée à 550 $ l’année
suivante, le résultat serait une hausse de 10 %) est influencé par l’évolution de la composition de l’univers
des logements locatifs (par exemple, l’ajout à l’univers de l’Enquête d’ensembles neufs de logements
locatifs luxueux, la rénovation ou la modernisation d’unités locatives et le roulement des locataires
peuvent faire monter les loyers moyens par rapport à l’année précédente) et par la variation du niveau
des loyers (c’est-à-dire par les hausses et les baisses du niveau des loyers exigés par les propriétairesbailleurs).
Variation en pourcentage des loyers moyens de l’échantillon fixe (immeubles existants
seulement) : Cette mesure permet d’estimer la variation du niveau des loyers. L'estimation est faite à
partir des données sur les immeubles faisant partie de l'échantillon commun à l'Enquête sur les logements
locatifs de l'année en cours et à l'Enquête de l'année précédente. Par contre, le résultat est quand même
influencé, dans une certaine mesure, par l’évolution de la composition de l’univers des logements locatifs
(par exemple, par la rénovation ou la modernisation d’unités locatives et le roulement des locataires, des
facteurs qui ne sont pas mesurés par l’Enquête, les données recueillies n’étant pas assez détaillées).
Société canadienne d’hypothèques et de logement
16
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
MÉTHODE DE L’ENQUÊTE SUR LES LOGEMENTS LOCATIFS
La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) mène l’Enquête sur les logements locatifs (ELL) chaque année en avril et en
octobre pour mesurer les forces en présence sur le marché locatif. L’ELL porte sur un échantillon de logements pris dans tous les centres urbains
de 10 000 habitants ou plus. Seuls les immeubles d’initiative privée qui comptent au moins trois logements locatifs et qui sont sur le marché depuis au
moins trois mois sont inclus. L’Enquête permet de recueillir des données sur les loyers du marché, les unités disponibles et les unités vacantes pour
tous les immeubles compris dans l’échantillon.
L’ELL se fait par téléphone ou sur place, et l’information est obtenue du propriétaire, du gestionnaire ou du concierge. Elle a lieu pendant les deux
premières semaines d’avril et d’octobre, et ses résultats reflètent la conjoncture du marché à ce moment-là.
La SCHL revoit constamment l’univers des immeubles de logements locatifs pour veiller à ce qu’il soit le plus complet possible. Chaque année, les
immeubles achevés récemment qui comptent au moins trois logements locatifs sont ajoutés à l’univers de l’Enquête. De plus, la SCHL effectue des
examens approfondis en comparant l’univers locatif à d’autres sources de données pour s’assurer que la liste des immeubles visés par l'Enquête est
aussi complète que possible.
L’ELL de la SCHL permet de connaître les taux d’inoccupation, les taux de disponibilité et les loyers moyens des logements neufs et existants. En
outre, une mesure permet d’estimer le taux de variation des loyers dans les immeubles existants seulement. Cette mesure tient compte des
immeubles qu’ont en commun les échantillons d'enquête de la période actuelle et de l’année précédente. En examinant comment évoluent les
loyers dans les immeubles existants, on fait abstraction de l’incidence que peuvent avoir les immeubles neufs, les immeubles convertis et le
renouvellement de l’échantillon de l’Enquête sur la variation en pourcentage des loyers, et l'on obtient ainsi une estimation de l’évolution des loyers
exigés par les propriétaires. Les estimations relatives à la variation des loyers dans les immeubles existants sont diffusées dans les Rapports sur le
marché locatif : Faits saillants pour le Canada et pour chaque province, ainsi que dans les rapports portant sur les régions métropolitaines de
recensement (Enquête de l’automne seulement). Les loyers pratiqués dans les immeubles neufs et les immeubles existants y figurent également. Les
taux de variation des loyers sont statistiquement significatifs dans le cas des immeubles existants, alors qu’ils peuvent ne pas l’être si on les calcule
en incluant les logements neufs et existants.
Il faut faire preuve de prudence au moment de comparer des variations d’une année à l’autre observées dans les données. Ainsi, même s’il y a une
différence d’une année à l’autre, celle-ci n’est pas nécessairement significative sur le plan statistique. Les tableaux présentés ici comprennent des
indicateurs pouvant aider le lecteur à interpréter les variations. La flèche vers le haut (↑) et la flèche vers le bas (↓) indiquent que les variations d’une
année à l’autre sont significatives et correspondent respectivement à une hausse et à une baisse. Le tiret (–) indique quant à lui que taille concrète de
l'échantillon ne permet d’interpréter les variations d’une année à l’autre comme étant significative sur le plan statistique.
MÉTHODE DE L’ENQUÊTE SUR LE MARCHÉ LOCATIF SECONDAIRE
Chaque année en septembre et en octobre, la SCHL mène l’Enquête sur le marché locatif secondaire (EMLS) pour mesurer les forces en
présence sur ce marché. Ce dernier englobe les logements qui ne sont pas visés par l’ELL : maisons individuelles offertes en location, maisons
jumelées offertes en location (maisons situées dans un ensemble comptant deux logements), maisons en rangée en propriété absolue offertes en
location, appartements offerts en location dans un duplex (immeuble comptant deux logements superposés), appartements accessoires offerts en
location (logements distincts situés à l’intérieur d’une habitation), logements en copropriété offerts en location (catégorie pouvant comprendre
plusieurs types de logement, mais essentiellement composée d'appartements), appartements situés dans un bâtiment commercial ou un autre type
d'immeuble renfermant un ou deux logements.
L’EMLS est effectuée dans certaines régions métropolitaines de recensement (RMR). Elle comporte trois volets :
• Enquête auprès des ménages sur les loyers;
• Enquête sur les loyers des appartements en copropriété (menée auprès des ménages locataires);
• Enquête sur les taux d’inoccupation des appartements en copropriété (menée auprès des propriétaires).
Les trois enquêtes se font par téléphone. Dans l’Enquête sur les taux d’inoccupation des appartements en copropriété, les données sont obtenues
du propriétaire, du gestionnaire ou du concierge et peuvent être recueillies sur place si aucun contact téléphonique n’a pu être établi. Dans les
deux autres enquêtes, l’information est recueillie auprès d’un adulte faisant partie du ménage. Les trois enquêtes ont lieu en septembre et en
octobre, et les résultats témoignent de la conjoncture du marché à ce moment-là.
Dans le cas de l’Enquête sur les taux d’inoccupation des appartements en copropriété, la SCHL publie des données sur le nombre d’unités louées
et sur les taux d’inoccupation. Dans le cas de l’Enquête sur les loyers des appartements en copropriété et de l’Enquête auprès des ménages sur les
loyers, elle publie des données sur les loyers moyens. Chaque estimation fournie est assortie d’un code à une lettre indiquant son degré de fiabilité
statistique (déterminé selon le coefficient de variation, ou c.v.). Les appartements en copropriété offerts en location ont fait l'objet de l’EMLS dans
les RMR suivantes : Vancouver, Victoria, Calgary, Edmonton, Regina, Saskatoon, Winnipeg, Toronto, Ottawa, Montréal et Québec (NOTE : les
données sur les loyers des copropriétés offertes en location n’ont pas été recueillies pour Regina et Saskatoon). D'autres logements du marché
locatif secondaire ont été visés par l’EMLS à Abbotsford, Barrie, Calgary, Edmonton, Halifax, Montréal, Ottawa, Québec, St. John’s, Toronto,
Winnipeg, Regina, Saskatoon, Kelowna, Vancouver et Victoria.
Chaque année, la SCHL revoit les méthodes d’estimation utilisées dans le cadre de l’Enquête auprès des ménages sur les loyers, ce qui peut
entraîner des changements aux estimations déjà publiées. Toutefois, toutes les données statistiques figurant dans la présente publication sont
conformes aux nouvelles méthodes d’estimation.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
17
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
Définitions
Logement disponible : Un logement locatif est considéré comme étant disponible si le locataire actuel a envoyé ou reçu un
avis de déménagement officiel et qu’aucun nouveau locataire n’a signé de bail, ou encore si le logement est vacant (voir la
définition de « logement vacant »).
Loyer : Montant réel que les locataires paient pour leur logement. Aucun rajustement n’est fait selon que des commodités et
services, comme le chauffage, l’électricité, le stationnement et l’eau chaude, sont inclus ou non dans le loyer. Dans le cas des
logements disponibles ou vacants, le loyer correspond au montant demandé par le propriétaire.
Les chiffres sur les loyers moyens figurant dans la présente publication donnent une bonne indication du montant que paient
les locataires selon la taille des logements et le secteur géographique. Les services comme le chauffage, l’électricité et l’eau
chaude peuvent être inclus ou non dans le loyer.
Immeuble d’appartements locatifs : Tout immeuble comptant au moins trois logements offerts en location, dont un ou
plus n’a pas d’entrée privée. Les habitations occupées par les propriétaires n’entrent pas dans le nombre total de logements
locatifs compris dans les immeubles.
Ensemble de logements en rangée locatifs : Tout immeuble comptant au moins trois logements contigus avec entrée
privée qui sont offerts en location. Les habitations occupées par les propriétaires n’entrent pas dans le nombre total de
logements locatifs compris dans les ensembles. Les logements (ou maisons) en rangée sont parfois appelés logements en
bande.
Logement vacant : Un logement est considéré comme étant vacant s’il n’est pas occupé au moment de l’Enquête et qu’il
pourrait l’être immédiatement.
Définition des secteurs de recensement utilisés dans la présente publication
Une région métropolitaine de recensement (RMR) ou une agglomération de recensement (AR) est formée d’une ou de
plusieurs municipalités adjacentes situées autour d’une grande région urbaine (appelée noyau urbain). Un noyau urbain doit,
selon les données du recensement de la population, compter au moins 10 000 habitants pour former une AR et au moins
100 000 habitants pour former une RMR. Pour être incluses dans une RMR ou une AR, les municipalités adjacentes doivent
avoir un degré d’intégration élevé avec la région urbaine centrale, lequel est déterminé par le volume de navetteurs établi
d’après les données du recensement sur le lieu de travail. Les RMR et les AR englobent des municipalités ou des subdivisions
de recensement.
Les données sont fondées sur les secteurs définis aux fins du Recensement de 2011 de Statistique Canada.
Remerciements
L’Enquête sur les logements locatifs et l’Enquête sur le marché locatif secondaire n’auraient pas pu être effectuées sans la
collaboration des propriétaires, gestionnaires et concierges d’immeubles des différentes régions du Canada. La SCHL apprécie
grandement leur travail acharné ainsi que l’aide qu’ils lui apportent en fournissant de l’information exacte en temps voulu.
Grâce à leur contribution, la SCHL est en mesure de diffuser de l’information qui profitera à l’ensemble du secteur de
l’habitation.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
18
Rapport sur le marché locatif - RMR de Kingston - Date de diffusion - automne 2014
La SCHL : Au cœur de l’habitation
La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) est l’organisme national responsable de l’habitation au Canada,
et ce, depuis plus de 65 ans.
En collaboration avec d’autres intervenants du secteur de l’habitation, elle contribue à faire en sorte que le système canadien
de logement demeure l’un des meilleurs du monde. La SCHL aide les Canadiens à accéder à un large éventail de solutions de
logements durables, abordables et de qualité, favorisant ainsi la création de collectivités et de villes dynamiques et saines
partout au pays.
Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez consulter le site Web de la SCHL à l’adresse suivante :
www.schl.ca ou suivez nous sur Twitter, YouTube et Flickr.
Vous pouvez aussi communiquer avec nous par téléphone, au 1-800-668-2642, ou par télécopieur, au 1-800-245-9274.
De l’extérieur du Canada : 613-748-2003 (téléphone); 613-748-2016 (télécopieur).
La Société canadienne d’hypothèques et de logement souscrit à la politique du gouvernement fédéral sur l’accès des
personnes handicapées à l’information. Si vous désirez obtenir la présente publication sur des supports de substitution,
composez le 1-800-668-2642.
La gamme complète des publications nationales standards du Centre d’analyse de marché (CAM) est offerte gratuitement,
en format électronique, sur le site Web de la SCHL. Vous pouvez consulter, imprimer ou télécharger les éditions déjà parues,
ou encore vous abonner aux futures éditions et recevoir automatiquement, par courriel, de l’information sur le marché le
jour même où elle est diffusée : c’est rapide et pratique! Visitez le www.schl.ca/marchedelhabitation.
Pour en savoir davantage au sujet du CAM et de la mine de renseignements sur le marché de l’habitation qu’il met à votre
disposition, rendez-vous au www.schl.ca/marchedelhabitation.
© 2014, Société canadienne d’hypothèques et de logement. Tous droits réservés. La SCHL autorise toute utilisation
raisonnable du contenu de la présente publication, à la condition toutefois que ce soit à des fins personnelles, pour des
recherches d’affaires ou d’intérêt public, ou encore dans un but éducatif. Elle accorde le droit d’utiliser le contenu à titre
de référence générale dans des analyses écrites ou dans la présentation de résultats, de conclusions ou de prévisions, et de
citer de façon limitée les données figurant dans la présente publication. La SCHL autorise également l’utilisation raisonnable
et restreinte du contenu de ses rapports dans des publications commerciales, sous réserve des conditions susmentionnées.
Elle conserve toutefois le droit d’exiger, pour une quelconque raison, l’interruption d’une telle utilisation.
Chaque fois que le contenu d’une publication de la SCHL est utilisé, y compris les données statistiques, il faut en indiquer la
source comme suit :
Source : SCHL (ou, selon le cas, « Adaptation de données provenant de la SCHL »), titre de la publication, année et date
de diffusion.
À défaut de quoi ledit contenu ne peut être reproduit ni transmis à quiconque. Lorsqu’une organisation se procure une
publication, elle ne doit pas en donner l’accès à des personnes qui ne sont pas à son emploi. La publication ne peut être
affichée, que ce soit en partie ou en totalité, dans un site Web qui serait ouvert au public ou accessible à des personnes
qui ne travaillent pas directement pour l’organisation. Pour obtenir la permission d’utiliser le contenu d’une publication
d’analyse de marché de la SCHL à des fins autres que celles susmentionnées ou de reproduire de grands extraits ou
l’intégralité des publications d’analyse de marché de la SCHL, veuillez communiquer avec le Centre canadien de
documentation sur l’habitation (CCDH); courriel : chic@schl.ca – téléphone : 613-748-2367 ou 1-800-668-2642.
Veuillez fournir les informations suivantes au CCDH :
Titre de la publication, année et date de diffusion.
Sans limiter la portée générale de ce qui précède, il est interdit de traduire un extrait de publication sans l’autorisation
préalable écrite de la Société canadienne d’hypothèques et de logement.
Les renseignements, analyses et opinions contenus dans cette publication sont fondés sur diverses sources jugées fiables,
mais leur exactitude ne peut être garantie, et ni la Société canadienne d’hypothèques et de logement ni ses employés n’en
assument la responsabilité.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
19
Marché de l’habitation :
notre savoir
à votre service
RAPPORTS GRATUITS EN LIGNE :
n Statistiques du logement au Canada
n Rapport de l’Enquête auprès des copropriétaires
n Bulletin mensuel d’information sur le logement
n Perspectives du marché de l’habitation, Canada
n Perspectives du marché de l’habitation :
Faits saillants – Canada et les régions
n Perspectives du marché de l’habitation, grands centres urbains
n Tableaux de données sur le marché de l’habitation :
Quelques centres urbains du Centre-Sud de l’Ontario
n Actualités habitation, Canada
n Actualités habitation, grands centres urbains
n Actualités habitation, régions
n Statistiques mensuelles sur l’habitation
n Perspectives du marché, Nord du Canada
n Tableaux de données provisoires sur les mises en chantier
n Rapport sur le marché locatif : Faits saillants provinciaux
n Rapport sur le marché locatif, grands centres urbains
n Statistiques sur le marché locatif
n Construction résidentielle en bref, centres urbains des Prairies
n Rapports sur les résidences pour personnes âgées
Les rapports électroniques du
Centre d’analyse de marché de
la SCHL procurent une foule de
renseignements détaillés sur les
marchés national, provinciaux,
régionaux et locaux.
Prévisions et analyses :
renseignements sur les
tendances futures du marché
de l’habitation aux échelles
locale, régionale et nationale.
Données et statistiques :
renseignements sur les
différents aspects du marché de
l’habitation – mises en chantier,
loyers, taux d’inoccupation, et
beaucoup plus!
Obtenez tout de suite l’information dont vous avez besoin!
Cliquez sur www.schl.ca/marchedelhabitation pour consulter
ou télécharger des publications ou encore pour vous abonner.
64673_2014_A01
PORTAIL DE L’INFORMATION
SUR LE MARCHÉ DE L’HABITATION
Les données sur l’habitation comme vous les voulez
Information à un
emplacement centralisé
Accès rapide
et facile
Données à l’échelle
d’un quartier
schl.ca/portailimh
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising