R a p p ort s u r ... l o g e m e n t s ...

R a p p ort   s u r  ... l o g e m e n t s  ...
R
apport sur les
l o g e m e n t s l o c at i f s
MONCTON
Société canadienne d’hypothèques et de logement
La forte croissance de l’offre de
VOLUME 4 NUMÉRO 1
logements locatifs neufs aide à
OCTOBRE 2002
détendre les conditions sur le marché
SOMMAIRE
Légère hausse du taux d’inoccupation
sont élevés, la demande reste vive sur le
marché locatif grâce aux niveaux records
d’emploi et à la forte immigration dans la
région – les deux principaux facteurs qui
stimulent la demande de logements
locatifs.
Tableaux statistiques
5
Taux d’inoccupation des
appartements
5
Nombre d’appartements vacants et
nombre total d’appartements
(univers)
6
Loyer moyen des appartements
6
Taux d’inoccupation des
appartements selon le nombre de
logements et le nombre de chambres
6
Loyer moyen des appartements selon
le nombre de logements et le nombre
de chambres
7
Taux d’inoccupation des
appartements selon la taille de
l’immeuble et le nombre de chambres
7
Loyer moyen des appartements selon
la taille de l’immeuble et le nombre
de chambres
Ville de Moncton
7
2,1%
Lors de l’Enquête sur les logements
locatifs menée à l’automne 2002, on a
dénombré 195 appartements vacants
dans la région du Grand Moncton,
contre 137 un an auparavant. De 1,6 %
en octobre 2001, le taux d’inoccupation
est donc monté à 2,3 % en octobre
2002. Malgré cette hausse, le taux
d’inoccupation cette année demeure bas
en comparaison des niveaux historiques;
il se classe troisième parmi les taux les
plus bas enregistrés depuis 1993.
Taux d’inoccupation et loyer moyen
des appartements selon l’année
d’achèvement
8
Taux d’inoccupation selon la
fourchette de loyers
8
Taux d’inoccupation et loyer moyen
des appartements chauffés et non
chauffés
L’augmentation du nombre de logements
vacants en octobre est en grande partie
attribuable à la forte progression de
l’offre de logements locatifs neufs en
2002. Même si les taux d’inoccupation se
Le taux d’inoccupation a monté dans
toutes les catégories de logements, sauf
celle des studios. Il s’est accru dans la ville
de Moncton et à Dieppe, mais il a diminué
à Riverview. Plusieurs centaines de
logements neufs haut de gamme sont
entrés sur le marché au cours des
12 derniers mois, de sorte que le loyer
mensuel moyen s’est accru de 3,6 %, pour
atteindre 545 $.
2,3%
3,6%
Dieppe
2,2%
Riverview
Accroissement de l’offre
de logements locatifs
neufs
Depuis 1990, environ 200 appartements
neufs sont entrés sur le marché locatif en
moyenne par année. Cependant, en 2000
et en 2001, presque la moitié étaient des
logements en copropriété destinés au
marché de la propriété. Durant ces deux
années, la construction d’appartements
locatifs a beaucoup ralenti, ce qui a fait
descendre le taux d’inoccupation à des
niveaux records, soit 1,7 % en octobre
2000 et 1,6 % en octobre 2001. Ce
ralentissement des mises en chantier
d’appartements s’est produit à une
période où la demande atteignait un
sommet. En effet, durant ces années, plus
de 6 000 emplois ont été créés, ce qui a
favorisé l’immigration et alimenté encore
davantage la demande sur le marché
locatif. De toute évidence, les
constructeurs se sont activés en 2002
afin de combler le besoin accru de
logements locatifs.
En fait, l’année 2002 restera marquée par
la vigueur exceptionnelle de la
construction de logements collectifs. À la
fin de novembre, le cumul des mises en
chantier de collectifs (jumelés, logements
en rangée et appartements) s’élevait à
759 – du jamais vu depuis 1973, pour la
période de janvier à novembre. La plus
grande partie de ces logements (654)
sont des appartements. Même si la
plupart des ensembles n’ont pas été
achevés à temps pour être comptés dans
notre enquête de 2002, la hausse
importante du nombre de logements
neufs entrés sur le marché entre juillet
2001 et juin 2002 est un des principaux
facteurs ayant contribué à l’augmentation
des taux d’inoccupation cette année. Au
cours de cette période de douze mois,
presque 400 appartements ont
été achevés.
Les locataires sont
plus nombreux à
devenir
propriétaires
Loyer moyen ($)
537
525
2000
5,3%
3,8%
3,4%
3,0%
2,8%
2,3%
2,3%
1,7%
1,6%
√ En octobre 2002, les logements ayant
un loyer inférieur à 350 $ étaient les
plus en demande, puisque leur taux
d’inoccupation était nul. En octobre
2001, c’était les logements haut de
gamme (loyer supérieur à 700 $) qui
affichaient le plus bas taux
d’inoccupation.
√ En 2002, le taux d’inoccupation à
Dieppe a doublé par rapport à celui
enregistré en 2001, passant de 1,8 à
3,6 %. Des trois collectivités de la
région, celle de Dieppe affiche
maintenant le plus haut
taux d’inoccupation.
√ Cette année encore, c’est dans l’ouest
de Moncton que la demande a été la
plus vive, le taux d’inoccupation y étant
de 0,4 %, soit le plus faible parmi ceux
enregistrés dans tous les secteurs.
571
558
540
518
2001
Ville de Moncton
Riverview
5,8%
5,3%
√ Le taux d’inoccupation a crû dans
toutes les fourchettes de loyers, sauf
dans celle des loyers inférieurs à 350 $.
500
475
5,1%
Le saviez vous?
Certains résultats de notre enquête
d’octobre 2002 concordent avec ceux
de l’enquête menée un an plus tôt, tandis
que d’autres dénotent certains
changements. En voici une analyse
comparative.
568
517
5,3%
4,0%
À la fin de novembre, le cumul annuel
des ventes d’habitations existantes,
conclues par l’entremise de la chambre
immobilière locale, a atteint un sommet
inégalé, soit 1 663. C’est 5 % de plus que
le record précédent, qui avait été
enregistré en 2001.
553
519
Taux d'inocc. des appart.
5,0%
2,0%
Le marché de la revente s’est
1,0%
resserré en 2002, mais les bas
taux hypothécaires ont compensé 0,0%
90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 00 01 02
la majoration des prix. Ces
Source : Enquête sur les logements locatifs, Grand Moncton, SCHL
facteurs financiers ont incité bon
nombre de locataires à quitter
d’inoccupation est descendu à 2,2 %, et
leur appartement pour acheter une
ce, même si le loyer moyen est monté
habitation. Cette tendance s’est raffermie
de 354 à 429 $ entre les deux
lorsque les mensualités hypothécaires
enquêtes.
d’une habitation type, vendue par
l’intermédiaire de la chambre
√ Contrairement à la tendance observée
immobilière locale, sont descendues à
en 2001, les logements non chauffés
565 $, soit à un niveau inférieur au loyer
ont cette année un taux d’inoccupation
moyen d’un appartement de trois
plus élevé que ceux qui sont chauffés.
chambres (614 $).
600
550
6,0%
1,8%
Hausse du loyer moyen dans tous les secteurs
575
7,0%
Le taux d'inoccupation augmente légèrement
mais reste bas par rapport aux niveaux historiques
2002
Dieppe
Rapport sur les logements locatifs, Octobre 2002
√ Une fois de plus, c’est
à Dieppe que le loyer
moyen est le plus élevé
(571 $), en raison de
l’accroissement du
stock de logements
neufs.
√ Les studios ont été
plus recherchés cette
année que l’an dernier,
puisque leur taux
√ Le nombre de logements vacants a
beaucoup augmenté dans la fourchette
de loyers allant de 350 à 399 $.
√ La ville de Moncton continue de détenir
environ 80 % du stock locatif du Grand
Moncton.
√ Par rapport aux autres régions de la
province, le Grand Moncton possède
une forte proportion de logements
locatifs neufs. Au cours des 10
dernières années, 2 135 logements y
ont été construits, contre 1 018 à
Fredericton et 79 à Saint John. Dans le
Grand Moncton, seulement 16 % des
logements locatifs ont été construits
avant 1940.
2
dans différentes régions du Canada
RMR
Abbotsford
Calgary
Chicoutimi-Jonquière
Edmonton
Halifax
Hamilton
Gatineau
Kingston
Kitchener
London
Montréal
St. Catharines-Niagara
Oshawa
Ottawa
Québec
Regina
Saint John
St. John's
Saskatoon
Sherbrooke
Sudbury
Thunder Bay
Toronto
Trois-Rivières
Vancouver
Victoria
Windsor
Winnipeg
Charlottetown
CANADA
2001
2,4
1,2
4,4
0,9
2,8
1,3
0,6
1,5
0,9
1,6
0,6
1,9
1,3
0,8
0,8
2,1
5,6
2,5
2,9
2,3
5,7
5,8
0,9
4,7
1,0
0,5
2,9
1,4
1,8
2002
2,0
2,9
4,9
1,7
2,7
1,6
0,5
0,9
2,3
2,0
0,7
2,4
2,3
1,9
0,3
1,9
6,3
2,7
3,7
1,8
5,1
4,7
2,5
3,0
1,4
1,5
3,9
1,2
1,8
1,1
1,7
Selon la province
Terre-Neuve
Île-du-Prince-Édouard
Nouvelle-Écosse
Nouveau-Brunswick
Québec
Ontario
Manitoba
Saskatchewan
Alberta
Colombie-Britannique
Yellowknife
2001
2002
3,2
2,7
3,3
4,1
1,3
1,7
1,4
3,5
1,1
2,6
1,0
3,0
2,8
3,0
4,2
1,2
2,7
1,4
3,9
2,3
3,1
0,3
Le taux d’inoccupation dépassera
3 % d’ici la fin de 2003
Même s’il est improbable que la
croissance de l’emploi en 2003 sera aussi
vive qu’en 2002, la conjoncture du
marché de l’emploi restera favorable l’an
prochain. La construction de l’aérogare
de Moncton et la nouvelle autoroute
liant Fredericton et Moncton ont accru
l’accessibilité de la ville et continueront
de stimuler la croissance économique
régionale encore bien des années. En
outre, la construction de plusieurs
immeubles commerciaux favorisera la
confiance des consommateurs et
permettra la création de plusieurs
centaines d’emplois dans les secteurs de
la construction et du commerce au
détail. Ces nouvelles possibilités d’emploi
attireront beaucoup de gens de
l’extérieur de la région. Par conséquent,
la demande de logements locatifs
demeurera relativement vive en 2003,
grâce à la forte immigration.
Cependant, parmi les quelques centaines
d’appartements mis en chantier en 2002,
la majorité n’ont pas été achevés à temps
pour être comptés dans l’Enquête sur les
logements locatifs menée en octobre. Ces
nouveaux logements auront donc fort
probablement des répercussions sur les
résultats de notre enquête d’octobre
2003. En raison du grand nombre de
logements locatifs neufs qui entreront sur
le marché au cours des prochains mois,
le taux d’inoccupation montera à plus de
3 % d’ici la fin de 2003.
La construction d’appartements devrait
ralentir en 2003 mais rester élevée en
comparaison des niveaux historiques.
Après avoir été faibles en 2002, les mises
en chantier d’appartements à Dieppe
devraient reprendre, grâce à la forte
immigration en provenance du Nord du
Nouveau-Brunswick. Comme un grand
nombre de logements neufs haut de
gamme continuent d’entrer sur le
marché, la hausse des loyers moyens
devrait se situer entre 4 et 4,5 % à la fin
de 2003.
Grand Moncton - Reprise de la
construction résidentielle en 2002
Mises en chantier d'appart.
Taux d'inoccupation des appartements
700
654
Appartements - AR de Moncton
600
500
400
309
300
368
238
200 186
100
0
100
95
270
196
167
234 236
112
90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 00 01 02*
2002*: Période de janvier à novembre
Vous avez besoin de renseignements plus détaillés?
Les produits et services d’analyse de marché sont conçus
pour répondre à vos besoins.
La SCHL est la source d’analyses d’experts et de renseignements complets sur le marché de l’habitation. Si vous
êtes prêteur hypothécaire ou agent immobilier ou si vous travaillez dans le secteur de la construction, de
l’évaluation, de l’urbanisme, du déménagement ou dans le secteur public, il est crucial que vous compreniez les
tendances et les enjeux qui influent sur le marché de l’habitation du Nouveau-Brunswick. Rien ne remplace
l’analyse approfondie et concise de l’évolution du marché de l’habitation que vous propose la SCHL..
Communiquez avec Ben Champoux, analyste pour votre région,
au (506) 851-2742 .
Rapport sur les logements locatifs, Octobre 2002
Votre
le emarché
degl’habitation
Yo u r lien
L in kavec
to th
H o u s in
M a rk e t
3
Ce que révèle le recensement : Quand quitteront-ils le foyer familial?
Plus de jeunes adultes qu’auparavant vivent avec leurs parents
Selon Statistique Canada, la proportion de jeunes adultes qui vivent au foyer familial augmente. Au cours des deux dernières
décennies, on a observé une hausse du nombre de personnes âgées entre 20 et 29 ans qui habitent avec leurs parents (ou
reviennent vivre avec eux). Le Nouveau-Brunswick n’a pas échappé à ce phénomène. En effet, au cours des 20 dernières années,
la proportion de jeunes adultes qui habitent au foyer familial est passée de 31,3 %, en 1981, à 38,5 %, en 2001, soit une hausse de
7 points de pourcentage.
Divers facteurs expliquent cette tendance croissante à « rester au nid »,
notamment la baisse du taux de nuptialité, l’accroissement de l’âge
auquel a lieu le premier mariage, la poursuite d’études postsecondaires
et la difficulté à trouver un emploi. Même si les chiffres pour la province
sont inférieurs à la moyenne nationale (41 %), le fait qu’un nombre
accru de jeunes adultes habitent ou retournent au foyer familial a des
répercussions sur le marché locatif, car ce sont les gens de ce groupe
d’âge qui louent le plus souvent un logement.
Proportion de jeunes adultes âgés de 20
à 29 ans vivant chez leurs parents
Nouveau-Brunswick et Canada
(1981 et 2001)
50%
45%
40%
35%
Parmi les enfants ayant quitté le domicile familial, Statistique Canada
signale qu’environ 33 % d’hommes et 28 % de femmes de 20 à 29 ans
sont retournés vivre chez leurs parents au moins une fois après leur
départ initial.
30%
25%
1981
Nouveau-Brunswick
2001
Canada
MÉTHODOLOGIE
La Société canadienne d’hypothèques et de logement mène son Enquête sur les logements locatifs chaque année en octobre pour déterminer le nombre de
logements inoccupés et les loyers pratiqués dans les immeubles locatifs. L’Enquête porte sur un échantillon de logements pris dans tous les centres urbains
ayant une population de 10 000 habitants et plus. Seuls les immeubles qui sont sur le marché depuis au moins trois mois sont inclus. Alors que la présente
publication porte principalement sur les immeubles d’initiative privée de trois appartements ou plus, l’Enquête de la SCHL englobe également les maisons en
rangée et les logements locatifs et coopératifs d’initiative publique.
L’Enquête se fait par téléphone ou par une visite des lieux, et l’information sur les loyers est obtenue du propriétaire, du gestionnaire ou du concierge. L’Enquête
a lieu pendant les deux premières semaines d’octobre, et ses résultats reflètent la conjoncture à ce moment-là.
Définitions
Logement inoccupé : Un logement est
considéré inoccupé si, au moment de
l’enquête, personne n’y habite et qu’il peut
être loué immédiatement.
Loyer : Les données sur le loyer indiquent le
montant réel que les locataires payent pour
leur logement. Les commodités et services,
comme le chauffage, l’éclairage, le
stationnement, l’eau chaude et les
installations de buanderie, peuvent être
inclus ou non dans le loyer mensuel signalé
dans les cas individuels.
Les chiffres sur le loyer moyen indiqués dans
la publication représentent la moyenne pour
différents logements dans la zone de marché,
dont certains peuvent inclure une partie ou la
totalité des services offerts.
Immeuble d’appartements locatifs : Tout
immeuble comprenant au moins trois
logements offerts en location qui n’ont pas
d’entrée privée.
Maisons en rangée locatives : Tout
immeuble comptant au moins trois
logements offerts en location avec entrée
privée.
Rapport sur les logements locatifs, Octobre 2002
Remerciements
L’Enquête sur les logements locatifs n’aurait
pas pu être effectuée sans la coopération
des nombreux propriétaires et
gestionnaires immobiliers de toutes les
régions du Canada. Nous apprécions
grandement leur travail acharné et l’aide
qu’ils nous apportent en fournissant de
l’information exacte en temps voulu. Nous
espérons sincèrement que ces clients et
tout le secteur de l’habitation bénéficieront
des résultats de ce travail.
4
Tableaux statistiques
Tableau 1 : Taux d'inoccupation des appartements (%) selon la zone et le nombre de chambres
Secteur
Tous logements
confondus
Studios
Une
chambre
Deux
chambres
Trois
chambres et plus
2001
2002
2001
2002
2001
2002
2001
2002
2001
2002
1,2
2,1
4,2
1,6
0,6
2,5
1,8
2,0
0,0
2,2
Centre de Moncton
2,5
3,5
**
**
0,7
3,8
3,4
3,3
**
2,9
Ouest de Moncton
0,6
0,4
**
**
0,0
0,0
1,1
0,0
**
**
Est de Moncton
1,1
0,7
**
**
0,3
1,5
1,3
0,6
**
**
Nord de Moncton
0,2
1,8
**
**
0,8
0,8
0,1
2,3
**
**
Zone 2 - Riverview
2,7
2,2
**
**
5,0
2,9
2,2
2,1
**
**
Zone 3 - Dieppe
1,8
3,6
**
**
1,3
0,6
2,0
4,0
**
**
AR DE MONCTON
1,6
2,3
4,1
2,2
0,9
2,4
1,8
2,3
0,0
2,4
Zone 1 - Ville de Moncton
** Données non publiées
Tableau 2 : Nombre d'appartements vacants et nombre total d'appartements (univers)
Secteur
Tous logements
confondus
Vacants
Studios
Une
chambre
Deux
chambres
Trois
chambres et plus
Total Vacants Total Vacants Total Vacants Total Vacants
Total
144
6 811
5
324
46
1 838
82
4 137
11
512
Centre de Moncton
102
2 967
**
**
39
1 029
29
743
**
**
Ouest de Moncton
2
692
**
**
39
1 029
49
1 504
9
302
Est de Moncton
11
1 561
**
**
4
299
6
1 123
**
**
Nord de Moncton
29
1 591
**
**
2
272
27
1 165
**
**
Zone 2 - Riverview
16
721
**
**
4
143
12
555
**
**
Zone 3 - Dieppe
35
968
2
5
1
190
29
743
**
**
195
8 500
7
332
51
2 170
123
5 435
13
562
Zone 1 - Ville de Moncton
AR DE MONCTON
** Données non publiées
Description des sous-marchés
Centre de Moncton
Tous les secteurs situés au
nord de Petit Codiac River, à
l’ouest du boulevard
Wheeler et à l’est des
promenades Collishaw et
Vaughan Harvey.
Ouest de Moncton
Est de Moncton
Nord de Moncton
Tous les secteurs situés à
l’ouest des boulevards
Collishaw et Vaughan Harvey
et au sud des promenades
Berry Mills et Killiam.
Tous les secteurs situés au
sud de l’autoroute TC, à l’est
de North Branch Halls Creek
et au nord de la route d’Old
Shediac.
Secteurs délimités par Berry
Mills, la promenade Killiam, la
route Edgett et l’autoroute
TC.
Rapport sur les logements locatifs, Octobre 2002
5
Tableau 3 : Loyer moyen ($) des appartements
Secteur
Tous logements
confondus
Studios
Une
chambre
Deux
chambres
Trois
chambres et plus
2001
2002
2001
2002
2001
2002
2001
2002
2001
2002
518
540
353
429
451
461
558
575
598
616
Centre de Moncton
517
533
**
**
455
449
565
586
**
639
Ouest de Moncton
518
508
**
**
458
450
573
557
**
**
Est de Moncton
506
545
**
**
438
508
530
545
**
**
Nord de Moncton
533
563
**
**
444
462
569
595
**
**
Zone 2 - Riverview
537
558
**
**
444
439
562
588
**
**
Zone 3 - Dieppe
568
571
**
397
496
504
581
587
**
**
AR DE MONCTON
526
545
354
429
454
463
561
578
605
614
Zone 1 - Ville de Moncton
** Données non publiées
Tableau 4 : Taux d'inoccupation (%) des appartements selon le nombre de logements et le nombre de chambres
Nombre de logements
Tous logements
confondus
Studios
Une
chambre
Deux
chambres
Trois
chambres et plus
2001
2002
2001
2002
2001
2002
2001
2002
2001
2002
3 - 5 logements
1,6
3,5
**
**
0,9
3,3
1,9
4,0
0,0
3,1
6 - 19 logements
1,9
2,6
**
**
0,9
2,9
2,3
2,5
**
**
20 - 49 logements
1,5
1,2
3,6
1,2
1,0
1,1
1,5
1,2
**
0,0
50 - 99 logements
0,3
**
**
**
0,5
**
0,2
**
**
0,0
Total
1,6
2,3
4,1
2,2
0,9
2,4
1,8
2,3
0,0
2,4
** Données non publiées
Tableau 5 : Loyer moyen ($) des appartements selon le nombre de logements et le nombre de chambres
Nombre de logements
Tous logements
confondus
Studios
Une
chambre
Deux
chambres
Trois
chambres et plus
2001
2002
2001
2002
2001
2002
2001
2002
2001
2002
3 - 5 logements
496
485
**
**
421
408
506
511
589
579
6 - 19 logements
510
541
**
**
442
461
544
563
**
**
20 - 49 logements
538
557
351
367
469
485
583
597
**
714
50 - 99 logements
656
**
**
**
556
**
696
**
**
782
Total
526
545
354
429
454
463
561
578
605
614
** Données non publiées
Rapport sur les logements locatifs, Octobre 2002
6
Tableau 6 : Taux d'inoccupation (%) des appartements selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
Taille de l'immeuble
Tous logements
confondus
Une
chambre
Studios
Deux
chambres
Trois
chambres et plus
2001
2002
2001
2002
2001
2002
2001
2002
2001
2002
**
1,3
**
**
**
0,0
**
1,5
**
**
1 - 4 étages
1,7
2,6
4,5
1,5
1,0
2,8
1,9
2,5
0,0
3,1
5 - 9 étages
0,2
**
**
**
0,0
**
0,3
**
**
**
Total
1,6
2,3
4,1
2,2
0,9
2,4
1,8
2,3
0,0
2,4
Nbre d'étages non disp.
** Données non publiées
Tableau 7 : Loyer moyen ($) des appartements selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
Taille de l'immeuble
Tous logements
confondus
Une
chambre
Studios
Deux
chambres
Trois
chambres et plus
2001
2002
2001
2002
2001
2002
2001
2002
2001
2002
**
586
**
**
**
504
**
590
**
**
1 - 4 étages
518
537
354
362
446
450
552
573
603
609
5 - 9 étages
571
**
**
**
515
**
630
**
**
**
Total
526
545
354
429
454
463
561
578
605
614
Nbre d'étages non disp.
** Données non publiées
Tableau 8 : Taux d'inoccupation et loyer moyen des appartements selon l'année d'achèvement
Taux
Tous logements
d'inocc. (%)
confondus
2001
2002
Pas de date
1,4
0,0
Avant 1940
1,6
1940 - 1959
Loyer
moyen ($)
Tous logements
confondus
2001
2002
Pas de date
526
516
2,6
Avant 1940
495
1,9
6,1
1940 - 1959
1960 - 1974
1,5
1,7
1975 - 1984
0,4
1985 - 1994
Log. vacants Tous logements
et univers
confondus
Vacants
Total
Pas de date
0
449
478
Avant 1940
34
1 321
455
467
1940 - 1959
18
302
1960 - 1974
488
506
1960 - 1974
55
3 250
4,4
1975 - 1984
536
613
1975 - 1984
21
480
1,9
2,7
1985 - 1994
595
576
1985 - 1994
40
1 482
1995 et après
0,9
2,2
1995 et après
645
687
1995 et après
27
1 216
Total
1,6
2,3
Total
526
545
Total
195
8 500
** Données non publiées
Rapport sur les logements locatifs, Octobre 2002
7
Tableau 9 : Taux d'inoccupation (%) des appartements selon la fourchette de loyers
Fourchette Tous logements
de loyers ($)
confondus
2001
2002
**
**
300 - 349 $
2,0
350 - 399 $
Fourchette Tous logements
de loyers ($) confondus
2001
2002
< 350 $
2,1
0,0
0,0
350 - 399 $
3,3
3,3
6,3
400 - 449 $
400 - 449 $
0,3
3,1
450 - 499 $
3,3
500 $ et plus
Total
Fourchette Tous logements
de loyers ($) confondus
2001
2002
< 500 $
2,2
3,5
6,3
500 - 549 $
0,7
1,8
0,3
3,1
550 - 599 $
1,5
2,9
450 - 499 $
3,3
3,4
600 - 649 $
2,1
1,1
3,4
500 - 549 $
0,7
1,8
650 - 699 $
**
2,0
1,2
1,9
550 $ et plus
1,4
2,0
700 $ et plus
0,4
1,2
1,6
2,3
Total
1,6
2,3
Total
1,6
2,3
< 300 $
** Données non publiées
Tableau 10 : Taux d'inoccupation et loyer moyen des appartements chauffés et non chauffés
Tous logements
confondus
2001
Une
Studios
Deux
chambre
Trois
chambres
chambres et plus
2002
2001
2002
2001
2002
2001
2002
2001
2002
1,6
2,3
4,1
2,2
0,9
2,4
1,8
2,3
0,0
2,4
Chauffage non inclus
1,5
2,9
5,9
0,9
1,1
3,1
1,6
2,7
0,0
4,1
Chauffage inclus
1,7
1,4
2,9
2,9
0,6
1,4
2,1
1,5
0,0
0,0
526
545
355
429
454
463
561
578
604
614
Chauffage non inclus
533
554
341
339
446
460
571
591
576
579
Chauffage inclus
515
533
364
471
464
466
544
556
642
656
Taux d'inoccupation (%)
AR de Moncton
Loyer moyen ($)
AR de Moncton
** Données non publiées
Rapport sur les logements locatifs est publié une fois l’an pour le marché de Moncton. Il est vendu 40 $, taxes en sus. Pour en savoir davantage, communiquer avec Sandra
Slaunwhite du Centre d’affaires de l’Atlantique au (902) 426-4708. NO de commande NBRF2
This report is also available in English. Contact Sandra Slaunwhite at the Atlantic Business Centre at (902) 426-4708.
© 2002 Société canadienne d’hypothèques et de
logement. Tous droits réservés. La reproduction,
l’entre- posage ou la transmission d’un extrait
quelconque de cet ouvrage, par quelque procédé
que ce soit, tant élec- tronique que mécanique,
par photocopie ou par micro- film, sont interdits
sans l’autorisation préalable écrite de la Société
canadienne d’hypothèques et de logement. Tous
droits de traduction et d’adaptation réservés pour
tous les pays. La traduction d’un extrait quelconque
de cet ouvrage est interdite sans l’autorisation
préalable écrite de la Société canadienne
d’hypothèques et de logement. Les renseignements,
Rapport sur les logements locatifs, Octobre 2002
les analyses et les opinions contenus dans cet ouvrage
sont fondés sur des sources jugées fiables, mais dont
l’exactitude ne peut être garantie. Les renseignements,
les analyses et les opinions ne constituent pas des
déclarations pour lesquelles la Société canadienne
d’hypothèques et de logement ou ses employés
assument la responsabilité.
8
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising