RMR de Montréal Rapport Sur le marchÉ Locatif Faits saillants

RMR de Montréal Rapport Sur le marchÉ Locatif Faits saillants
L e
m a r c h É
d e
l ’ h a b i t a t i o n
Rapport Sur le marchÉ Locatif
RMR de Montréal
Société canadienne d’hypothèques et de logement
Table des matières
Date de diffusion : automne 2010
Faits saillants
„„ Le
taux d’inoccupation est demeuré relativement stable dans la RMR de
Montréal en octobre 2010 : il s’est chiffré à 2,7 %.
„„ Les
taux d’inoccupation les plus élevés ont été enregistrés sur la Rive-Sud
(3,2 %) et sur l’île de Montréal (2,7 %), et les plus bas, sur la Rive-Nord
(2,4 %) et à Laval (2,2 %).
„„ La
variation estimative du loyer moyen des appartements a été de 3,4 %.
Figure 1
2
Le taux d’inoccupation était
stable en octobre 2010 dans
la RMR
2
Les grands appartements
ont toujours la faveur des
locataires
3
Résultats par secteur
5
Les loyers en 2010
5
Prévisions pour 2011
5
L’indicateur de l’abordabilité
des logements locatifs
6
Hausse du taux
d’inoccupation des
copropriétés offertes en
location
7
Baisse du taux d’inoccupation
au Canada en octobre 2010
Le taux d'inoccupation des
app. de la RMR de Montréal
en 2010 est de : 2,7%
N
Rive-Nord
2,4%
A B O N N E Z - VO U S
MAINTENANT!
Laval
2,2%
Île-de-Montréal
2,7%
Rive-Sud
3,2%
Vaudreuil-Soulanges
3,1%
Légende
2,7% Taux d'inoccupation de Île-de-Montréal pour 2010
Taux d'inoccupation en 2010 égal à celui de 2009
Taux d'inoccupation en 2010 supérieur à celui de 2009
0
5
10
20 Km
Taux d'inoccupation en 2010 inférieur à celui de 2009
Marché de l’habitation : notre savoir à votre service
à cette publication et à d’autres
rapports du CAM en passant par le
Bureau de commandes, à l’adresse
www.schl.ca/marchedelhabitation.
C’est pratique et rapide! Vous pouvez
consulter, imprimer ou télécharger
les publications, ou encore vous y
abonner et les recevoir par courriel,
le jour même où elles sont diffusées.
Mieux encore, la version électronique
des produits nationaux standards est
maintenant gratuite.
AU CŒUR DE L’HABITATION
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
Le taux
d’inoccupation était
stable en octobre
2010 dans la RMR
Selon les résultats de l’Enquête sur
les logements locatifs effectuée par
la SCHL au mois d’octobre 2010,
le taux d’inoccupation est demeuré
relativement stable dans la région
métropolitaine de recensement (RMR)
de Montréal : il a atteint 2,7 %, alors
qu’il était de 2,5 % en octobre 20091.
Ce résultat traduit une stabilité de la
demande et de l’offre.
Du côté de la demande, la
conjoncture économique et
démographique favorable a donné
lieu à des dynamiques dont les effets,
au final, se sont annulés : l’accession
à la propriété a été forte, mais il y a
eu croissance du nombre de ménages
locataires.
Le fort mouvement d’accession à
la propriété a sans doute réduit la
demande locative. En effet, le faible
niveau des taux hypothécaires,
conjugué à la reprise du marché de
l’emploi, a facilité l’accession à la
propriété de nombreux ménages
en 2010. Beaucoup de locataires,
par exemple, ont fait l’achat d’une
copropriété, comme en témoigne la
vigueur de la construction de ce type
d’habitation, qui devrait enregistrer
un record de plus de 10 000 mises
en chantier en 2010. En revanche, la
demande de logements locatifs a été
soutenue par la formation de ménages
locataires, laquelle a été alimentée par
le solde migratoire élevé et, dans une
moindre mesure, par la relance du
marché de l’emploi chez les 15 à 24
ans.
1
2
La croissance du solde migratoire
est le principal facteur ayant
fait contrepoids au mouvement
d’accession à la propriété et limité
la remontée du taux d’inoccupation.
Selon nos prévisions, le bilan
migratoire de la RMR de Montréal
devrait se chiffrer à 39 492 en 2010
et présenter une hausse marquée
par rapport à 2009 (30 068). Ce
solde élevé découle de l’arrivée d’un
nombre important d’immigrants,
résultat conforme aux cibles
d’immigration du gouvernement du
Québec. Comme les immigrants
tendent à opter pour un logement en
location à leur arrivée, l’accroissement
de la migration internationale est venu
soutenir la demande locative.
Le marché de l’emploi chez les
15-24 ans se remet lentement des
importantes pertes subies durant la
récession. Plus durement touchés
que les autres groupes d’âge, les
jeunes ont vu leur niveau d’emplois
connaître une légère augmentation
de 1,2 % d’octobre 2009 à octobre
20102 Malgré cette croissance, le
nombre d’emplois dans ce groupe
d’âge demeure largement inférieur
au sommet d’avant la récession : il
est moins élevé d’environ 13 000 à
ce qu’il était à la fin de 2008. L’impact
de la croissance de la demande chez
ces jeunes a été faible en 2010 et
n’a que modérément contribué au
resserrement du marché locatif.
Du côté de l’offre, les mises en
chantier de logements locatifs ont été
peu nombreuses ces dernières années.
Les constructeurs d’immeubles
d’appartements continuent d’opter
pour la construction de logements
en copropriété ou de résidences
pour personnes âgées, des marchés
plus profitables. La croissance plutôt
limitée du parc locatif favorise la
stabilité du taux d’inoccupation
observée depuis quelques années.
Les grands appartements
auraient toujours la faveur
des locataires 
Selon les résultats de l’Enquête,
le taux d’inoccupation est resté
stable dans toutes les catégories
d’appartement en 2010. Les grands
appartements demeurent plus
populaires que les petits et présentent
des taux d’inoccupation inférieurs. En
effet, le taux d’inoccupation des unités
de deux chambres a atteint 2,3 % en
octobre 2010 et celui des unités de
trois chambres et plus, 2,1 %. Du côté
des appartements plus petits, le taux
d’inoccupation s’est chiffré à 3,8 %
pour les studios et à 3,3 % pour les
unités d’une chambre en 2010.
Par ailleurs, les données selon l’année
de construction révèlent qu’en
général, les taux d’inoccupation
sont plus bas dans les immeubles
récents. Cette meilleure performance
peut s’expliquer par le fait que les
unités locatives récentes sont mieux
adaptées aux goûts et aux besoins
des locataires. En effet, le taux
d’inoccupation des appartements
construits entre 1990 à 1999 et
celui des unités bâties dans les
années 2000 s’établissent à 1,4 % et
à 1,9 %, respectivement. Du côté des
appartements plus vieux, le taux varie
entre 2,3 %, pour les logements qui
datent d’avant 1940, et 3,5 %, pour
ceux bâtis durant les années 1960 à
1974.
Les taux d’inoccupation varient selon
la taille des immeubles. De façon
générale, le taux d’inoccupation
est plus bas dans les immeubles de
petite taille. Il se chiffre à 1,9 % dans
Immeubles d’initiative privée comptant trois logements et plus.
Emploi chez les 15 à 24 ans : moyenne mobile de douze mois.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
2
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
Figure 2
particulièrement au segment de la
copropriété. Selon les données de
l’Institut de la statistique du Québec,
plus de sept immigrants sur dix qui
arrivent au Québec choisissent de
s’établir sur l’île de Montréal3.
Taux d'inoccuapation - RMR de Montréal
Immeubles d'initiative privée (3 log. et plus)
%
9,0
8,0
7,0
6,0
5,0
4,0
3,0
2,0
1,0
0,0
1990
1992
1994
1996
1998
2000
2002
2004
2006
2008
2010
Source : CMHC
les ensembles de 3 à 5 unités et à
2,5 % dans ceux de 6 à 19 unités.
Dans les immeubles plus grands, le
taux d’inoccupation atteint 3,9 %
dans les ensembles comptant de 20
à 99 unités et 3,1 % dans ceux de
100 unités et plus. Il est probable
que les propriétaires de petits
immeubles, qui sont parfois aussi des
propriétaires-occupants, cherchent
davantage à conserver leurs locataires
pour favoriser la stabilité de leurs
revenus de location, d’où les taux
d’inoccupation relativement faibles
dans ces petits ensembles.
Île de Montréal : le taux
d’inoccupation se chiffre à
2,7 %
En octobre 2010, le taux
d’inoccupation des appartements sur
l’île est demeuré relativement stable
en comparaison de 2009 : il s’est établi
à 2,7 %, un niveau identique à celui de
la région métropolitaine. La dynamique
dans la région métropolitaine est
proche de celle qu’on observe dans
l’île de Montréal, car on trouve dans
3
ce secteur plus de trois quarts des
unités locatives visées par l’Enquête.
Même si la croissance de la demande
d’unités locatives est stimulée par
l’afflux d’un nombre important
d’immigrants internationaux, l’effet
de ce facteur a été atténué par
le mouvement d’accession à la
propriété, qui, dans l’île, profite plus
Les différentes zones de l’île
présentent toutefois un portrait
hétérogène. D’une part, les secteurs
centraux de l’île, tels que Rosemont
La Petite-Patrie (2,2 %), le centre-ville
de Montréal et l’Île-des-Sœurs (2,0 %)
et le plateau Mont-Royal (1,7 %),
affichent les taux d’inoccupation parmi
les plus bas de l’île. D’autre part, les
secteurs plus éloignés, à l’ouest et au
nord de l’île, tendent à enregistrer
une plus grande proportion d’unités
inoccupées. C’est le cas par exemple
de Montréal Nord (5,1 %), du secteur
composé de Dorval et Lachine (4,5 %)
et de la partie sud de l’ouest de
l’île (4,1 %), qui présentent des taux
d’inoccupation parmi les plus élevés
de l’île.
Sur l’île de Montréal, comme dans
l’ensemble de la RMR, les taux
Figure 3
%
Taux d'inoccupation selon le nombre de chambres
- RMR de Montréal Immeubles d'initiative privée (3 log. et plus)
5,0
2009
2010
4,0
3,0
2,0
1,0
0,0
Bachelor
1-Bedroom
2-Bedroom
3-Bedroom +
Total
Source : CMHC
Institut de la statistique du Québec : migrations internationales et interprovinciales par région administrative, Québec, 1996-2009.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
3
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
d’inoccupation sont en général plus
faibles du côté des logements les plus
spacieux. En outre, les appartements
situés dans des immeubles de petite
taille affichent aussi en moyenne de
meilleures performances que ceux
situés dans des immeubles de grande
taille.
Le loyer moyen des appartements
de deux chambres varie grandement
selon les zones de marché de l’île. Le
loyer le plus élevé, c’est-à-dire 1 316 $,
a été enregistré dans le secteur du
centre-ville et de l’Île-des-Sœurs. Les
loyers moyens se situent entre 575
et 946 $ dans les autres zones de
marché de l’île.
Marché locatif de Laval :
parmi les plus serrés
Grâce à la forte migration, le marché
locatif lavallois enregistre un taux
d’inoccupation de 2,2 %, soit l’un
des plus faibles de la RMR. En effet,
selon les données de l’Institut de la
statistique du Québec, Laval attire
en moyenne le plus grand nombre
de résidents en provenance de l’île
de Montréal : chaque année depuis le
début des années 2000, plus de 6 600
personnes partent de l’île pour s’y
installer. Cet afflux démographique
continu a soutenu la demande
d’appartements. Laval a enregistré un
gain net de plus de 4 500 personnes
durant la période 2008-20094.
Une proportion accrue de logements
se sont trouvés vacants dans
l’ensemble des zones de Laval,
exception faite de Laval-des-Rapides
et de Saint-François, Saint-Vincent et
Duvernay, qui n’ont pas enregistré de
différences notables par rapport à l’an
dernier. Laval-des-Rapides bénéficie de
la proximité des stations de métro et
4
affiche un taux d’inoccupation parmi
les plus faibles de l’ensemble des
zones de la RMR (1 %).
les moins chères, que ce soit des
maisons de propriétaire-occupant ou
des logements en copropriété.
Il y a eu une hausse marquée de la
proportion de logements vacants
dans la catégorie des appartements
de trois chambres et plus : le taux
d’inoccupation y a augmenté de 1,9
point de pourcentage pour s’établir à
2,6 % en octobre 2010.
La hausse a été considérable dans
le secteur de Lachenaie, La Plaine,
Mascouche et Terrebonne, où le
taux d’inoccupation a atteint 2,7 %.
L’an dernier, cette zone affichait un
des plus bas taux d’inoccupation de
la RMR, soit 0,3 %. Bon nombre de
locataires, notamment du côté de
Mascouche, ont probablement accédé
à la propriété, comme en témoigne
le fort niveau de construction de
copropriétés dans ce secteur au cours
des dernières années.
Le loyer moyen des appartements de
deux chambres varie peu selon les
zones de marché de Laval. Il oscille
entre 616 et 651 $ dans la plupart de
ces zones. Seule la zone de Chomedey
et Sainte-Dorothée se distingue : elle
enregistre un loyer moyen de 747 $, le
plus élevé du secteur.
Rive-Nord : le taux
d’inoccupation se situe à
2,4 %
Le taux d’inoccupation sur la RiveNord n’a pas beaucoup bougé; il
s’est établi à 2,4 % en 2010. Du côté
des appartements les plus spacieux,
c’est-à-dire ceux de trois chambres
et plus, 1,9 % étaient vacants. Les
appartements plus petits, soit les
studios et les appartements d’une
chambre, ont présenté des taux
d’inoccupation respectifs de 3,7 % et
de 2,6 %.
Dans la catégorie des appartements
de deux chambres, le taux
d’inoccupation a enregistré une hausse
importante et a atteint 2,4 % (il était
de 1,5 % en 2009). Cette hausse
résulte principalement du mouvement
soutenu d’accession à la propriété.
Selon les données de la Fédération
des Chambres Immobilières du
Québec (FCIQ), c’est sur la RiveNord que l’on trouve les habitations
La zone qui est composée de
Bellefeuille, Lafontaine, Saint-Antoine,
Saint-Jérôme, Gore et Saint-Colomban
demeure la plus abordable : le loyer
moyen s’y élève à 585 $ pour un
appartement de deux chambres. Les
loyers moyens se situent entre 647
et 733 $ dans les autres zones de
marché de la Rive-Nord.
Rive-Sud : taux
d’inoccupation de 3,2 %
Le taux d’inoccupation sur la Rive-Sud
s’est établi à 3,2 % en octobre 2010 et
fait maintenant partie des taux les plus
élevés parmi ceux des grands secteurs
de la région métropolitaine.
La proportion de logements locatifs
vacants a beaucoup progressé dans
le secteur composé de Brossard,
Boucherville, Greenfield Park,
Lemoyne, Saint-Hubert et SaintLambert, où elle est passée de
1,8 % en 2009 à 3,1 % cette année.
Cette détente du marché locatif
est en bonne partie le résultat du
mouvement d’accession à la propriété.
En effet, cette zone est proche de
Institut de la statistique du Québec : Soldes migratoires des régions administratives avec chacune des autres régions, tous âges, Québec et
régions administratives, 2008-2009 et 2007-2008; Migrations internationales et interprovinciales par région administrative, Québec, 1996-2009.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
4
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
l’île, et le segment des logements en
copropriété y est particulièrement
développé. Le secteur de Longueuil
enregistre un des plus hauts taux
d’inoccupation sur la Rive-Sud, c’est-àdire 4,4 %.
Les taux d’inoccupation ont augmenté
considérablement du côté des
studios et des appartements de trois
chambres et plus, où il est passé
respectivement de 2,5 à 4,3 % et de
2,3 à 3,7 %.
Le loyer moyen des appartements
de deux chambres varie peu selon
les zones de marché de la RiveSud. Il oscille entre 650 $, dans
l’Ouest de la Rive-Sud (secteur qui
comprend entre autres Beauharnois,
Candiac et Châteauguay), et 675 $,
dans le secteur réunissant Brossard,
Boucherville, Greenfield Park,
Lemoyne, Saint-Hubert et SaintLambert.
Les loyers en 2010
Le loyer moyen des appartements
(tous types confondus)5 s’élève à
680 $ dans la RMR de Montréal.
Un des loyers moyens les plus bas
se trouve, sur l’île, dans le secteur
Ahuntsic et Cartierville (565 $).
Le plus élevé a une fois de plus été
enregistré dans la zone centre-ville/
Île-des-Sœurs (1 017 $), où il y a une
forte proportion de logements haut
de gamme.
La variation estimative du loyer
moyen des appartements d’octobre
2009 à octobre 2010 a été de 3,4 %.
Cette estimation est faite à partir
des immeubles qu’ont en commun
les échantillons des enquêtes de
5
6
l’automne 2009 et de l’automne
2010. L’augmentation s’est chiffrée à
3,3 % pour les appartements d’une
chambre et à 3,9 % pour les studios.
Les appartements de deux chambres
et ceux de trois chambres ont quant
à eux enregistré des hausses de loyer
respectives de 3,1 % et de 2,4 %, en
moyenne.
Sur la Rive-Nord, le loyer moyen
a connu une progression de 3,7 %
d’octobre 2009 à octobre 2010, et
il a augmenté de 3,6 % sur l’île de
Montréal, selon les estimations. Il s’agit
des hausses les plus importantes de
la RMR. Sur la Rive-Sud, les loyers
des logements existants ont crû en
moyenne de 2,2 % durant la même
période, alors qu’à Laval, ils ont monté
de 2,1 %.
Taux de disponibilité
Le taux de disponibilité a atteint 3,2 %
en octobre 2010. Un logement est
considéré comme étant disponible si
le locataire actuel a envoyé ou reçu
un avis de déménagement et qu’aucun
nouveau locataire n’a signé de bail,
ou encore si le logement est vacant.
Le taux de disponibilité est donc
toujours égal ou supérieur au taux
d’inoccupation et donne une idée de
l’évolution de l’offre à court terme.
L’écart entre le taux d’inoccupation
et le taux de disponibilité (0,5 point
de pourcentage) laisse présager une
hausse de la proportion d’unités
vacantes au cours des prochains mois.
Prévisions pour 2011
En 2011, le taux d’inoccupation dans
la RMR de Montréal sera d’environ
2,4 %. La demande sera de nouveau
soutenue par un solde migratoire
accru. Le bilan migratoire de la RMR
progressera de 1,3 % pour s’établir
à 40 000. Le mouvement d’accession
à la propriété se poursuivra, mais
son ampleur sera plus limitée. Les
accédants à la propriété ont été très
nombreux en 2010 et certains d’entre
eux ont probablement devancé un
achat qu’ils auraient fait en 2011. Sur
le marché locatif, l’offre devrait pour
sa part progresser lentement en
raison du nombre limité de mises en
chantier d’unités locatives en 2010, ce
qui contribuera également à la relative
stabilité du taux d’inoccupation.
L’indicateur de
l’abordabilité des
logements locatifs
L’indicateur de l’abordabilité sert à
déterminer dans quelle mesure un
marché locatif est abordable pour
les ménages qui y sont locataires.
L’indicateur se chiffre à 130 dans
la RMR de Montréal, en baisse de
6 points par rapport à 2009. Un
indicateur supérieur à 100 signifie que
moins de 30 % du revenu médian des
ménages locataires est requis pour
payer le loyer médian dans la région
de Montréal.
Même si l’indicateur a diminué, le
marché montréalais reste relativement
abordable pour les ménages locataires.
Au Québec, les villes de Saguenay
(152), Sherbrooke (136), Trois-Rivières
et Gatineau (131) présentent des
indicateurs plus élevés que celui de
Montréal. Ces villes figurent également
en tête du palmarès des grandes villes
canadiennes les plus abordables6.
Les services comme le chauffage et l’électricité peuvent être inclus ou non dans le loyer.
Lorsque l’indicateur de l’abordabilité est de 100, cela signifie que le loyer médian des appartements locatifs correspond exactement à 30 %
du revenu médian brut des ménages locataires. L’indicateur est supérieur à 100 si moins de 30 % du revenu est requis, et inférieur si 30 % du
revenu ne suffit pas à payer le loyer médian des appartements de deux chambres. En général, l’indicateur augmentera si un marché devient plus
abordable et diminuera dans le cas contraire.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
5
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
Hausse du taux
d’inoccupation des
copropriétés offertes en
location
Le taux d’inoccupation des
copropriétés offertes en location est
passé de 2,7 % en octobre 2009 à
4,2 % en octobre 2010. Cette hausse
s’explique par l’augmentation de
l’offre de copropriétés en location et
de l’impact du mouvement d’accession
à la propriété.
Le niveau élevé des mises en chantier
de copropriétés au cours des
dernières années n’est pas étranger
au fait que le nombre d’unités qui
sont offertes en location augmente
d’année en année. Du côté de la
demande, étant donné que le loyer
moyen des copropriétés en location
est largement supérieur à celui des
appartements locatifs traditionnels,
l’écart entre le loyer moyen d’une
copropriété en location et le paiement
hypothécaire mensuel relié à l’achat
d’une copropriété est relativement
faible. Cet écart a été davantage réduit
par les bas taux hypothécaires actuels.
Ainsi, le mouvement d’accession à
la propriété a probablement eu un
impact plus important sur le marché
des copropriétés en location que sur
le marché locatif traditionnel.
Sur l’île de Montréal, le taux
d’inoccupation des copropriétés s’est
établi à 3,9 %. À Laval/Rive-Nord, il
s’est élevé à 5,0 %, alors que celui des
appartements locatifs traditionnels
était de 2,3 %. L’écart s’explique en
bonne partie par le fait que le loyer
moyen est supérieur dans le cas des
copropriétés offertes en location.
En effet, à Laval/Rive-Nord, une
copropriété de deux chambres se loue
en moyenne 843 $, contre 664 $ pour
un appartement de deux chambres
sur le marché locatif traditionnel.
Ces loyers relativement élevés
rendent l’accession à la propriété
plus attrayante. Dans le secteur
Rive-Sud/Vaudreuil-Soulanges, bien
que l’écart de taux d’inoccupation
soit faible entre les copropriétés
locatives et les logements du marché
locatif traditionnel, l’écart de loyer
(appartements de deux chambres) est
similaire à celui qu’on observe à Laval/
Rive-Nord.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
6
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
BAISSE DU TAUX
D’INOCCUPATION
AU CANADA EN
OCTOBRE 2010
Dans les 35 grands centres urbains7
du Canada, le taux d’inoccupation
moyen des appartements locatifs a
diminué en octobre 2010 par rapport
à un an plus tôt : il est passé de 2,8 à
2,6 %.
L’immigration continue d’être un
moteur important de la croissance de
la demande sur le marché locatif, car
les nouveaux immigrants ont tendance
à louer un logement avant d’en
acquérir un. De plus, l’amélioration
de la conjoncture économique a
probablement stimulé la demande de
logements locatifs et pesé sur les taux
d’inoccupation. L’effet de ces facteurs
a toutefois été atténué par le repli du
niveau de l’emploi chez les jeunes, qui
a sans doute fait diminuer la formation
de ménages chez les jeunes adultes
(moins de 24 ans), parmi lesquels on
trouve une majorité de locataires.
Dans les immeubles neufs et existants
confondus, le loyer mensuel moyen
des appartements de deux chambres
au Canada se chiffrait à 860 $ en 2010,
alors qu’il était de 836 $ en 2009. Les
plus élevés, à l’échelle des régions
métropolitaines de recensement
(RMR), ont été enregistrés à
Vancouver (1 195 $), Toronto
(1 123 $), Calgary (1 069 $), OttawaGatineau (partie ontarienne, 1 048 $),
Victoria (1 024 $) et Edmonton
(1 015 $), seuls grands centres où le
loyer mensuel moyen atteignait ou
dépassait 1 000 $. Les loyers moyens
les plus bas dans la catégorie des
appartements de deux chambres ont
7
été observés à Trois-Rivières
(533 $), Saguenay (535 $) et
Sherbrooke (566 $).
Taux d'inoccupation des
appartements (%)
par grand centre
À l’échelle des provinces, c’est en
Alberta (1 036 $), en ColombieBritannique (1 019 $) et en Ontario
(980 $) que les logements se louaient
le plus cher en moyenne, et au
Québec (666 $), à Terre-Neuve-etLabrador et au Nouveau-Brunswick
(668 $) qu’ils étaient les plus
abordables.
Comparer, d’année en année, les
loyers moyens des logements neufs
et existants peut mener à des
conclusions légèrement trompeuses,
car les unités neuves ont tendance
à se louer plus cher que celles de
construction moins récente. En
excluant les immeubles neufs, il est
possible de se faire une meilleure idée
de l’augmentation réelle que subissent
la plupart des locataires. Dans les 35
grands centres urbains réunis, le loyer
moyen des appartements de deux
chambres existants s’est accru de
2,4 % d’octobre 2009 à octobre 2010,
soit à un rythme semblable à celui
relevé d’octobre 2008 à octobre 2009
(2,3 %). Les plus fortes majorations
ont été enregistrées à St. John’s
(8,9 %), Regina (6,3 %) et Winnipeg
(4,5 %); elles sont le reflet du
resserrement de la conjoncture
du marché locatif dans ces RMR.
À l’opposé, on constate une baisse
du loyer moyen dans les immeubles
existants à Calgary ( 2,7 %) et à
Windsor ( 0,4 %).
L’Enquête sur les logements locatifs
que la SCHL a menée en octobre
2010 englobe aussi les appartements
en copropriété offerts en location
dans les centres suivants : Calgary,
Edmonton, Montréal, Ottawa,
Abbotsford
Barrie
Brantford
Calgary
Edmonton
Gatineau
Grand Sudbury
Guelph
Halifax
Hamilton
Kelowna
Kingston
Kitchener
London
Moncton
Montréal
Oshawa
Ottawa
Peterborough
Québec
Regina
Saguenay
Saint John
Saskatoon
Sherbrooke
St. Catharines-Niagara
St. John's
Thunder Bay
Toronto
Trois-Rivières
Vancouver
Victoria
Windsor
Winnipeg
Tous les centres
oct.09 oct.10
6,1
6,5
3,8
3,4
3,3
3,7
5,3
3,6
4,5
4,2
2,2
2,5
2,9
3,0
4,1
3,4
2,9
2,6
4,0
3,7
3,0
3,5
1,3
1,0
3,3
2,6
5,0
5,0
3,8
4,2
2,5
2,7
4,2
3,0
1,5
1,6
6,0
4,1
0,6
1,0
0,6
1,0
1,5
1,8
3,6
5,1
1,9
2,6
3,9
4,6
4,4
4,4
0,9
1,1
2,3
2,2
3,1
2,1
2,7
3,9
2,1
1,9
1,4
1,5
13,0
10,9
1,1
0,8
2,8
2,6
Québec, Regina, Saskatoon, Toronto,
Vancouver et Victoria. Dans six de ces
dix centres, le taux d’inoccupation
des appartements en copropriété à
louer était de 2,0 % ou moins. Les
plus bas taux ont été observés à
Saskatoon (0,9 %), Regina (1,4 %) et
Victoria (1,6 %) et les plus hauts, à
Les grands centres urbains correspondent aux régions métropolitaines de recensement (RMR) définies par Statistique Canada. Font exception
la RMR d’Ottawa-Gatineau, qui est considérée comme deux centres distincts pour les besoins de l’Enquête sur les logements locatifs, et
Charlottetown, qui est une agglomération de recensement (AR).
Société canadienne d’hypothèques et de logement
7
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
Edmonton (5,2 %), Calgary (5,2 %) et
Montréal (4,2 %). C’est à Vancouver
(1 610 $), Toronto (1 590 $), Calgary
(1 385 $) et Ottawa-Gatineau
(partie ontarienne, 1 212 $) que les
appartements en copropriété se
louaient le plus cher en moyenne.
Les loyers mensuels moyens des
appartements de deux chambres
étaient plus élevés dans le cas des
copropriétés que dans celui des
logements locatifs traditionnels
d’initiative privée, et ce, dans tous les
centres à l’étude.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
8
N
SIR JOH
RO
E
UT
PRINC IPALE
DU
C
LA
E3
ROU T 44
AV BÉTHANY
R UE
CH
329
RT E
RT
E
E
RT
AR
TH
ROUTE
35
35
U
SA
U
33 8
R
U
ID LA
IL FR
SIR W
AUTOROUTE 50
R IER
BO
VÉ
BO
25
25
U
HÉBERT
UL
29
29
L
ARTHUR
U
TE
U
RO
RO
CH
SAUVÉ
8
TE
15
L
U
BO
D 'O
KA
T LO
UIS
E
ST
PH
SO
E
D
15
15
CH
IE
AU
TO
RO
UT
E
AN
DE
GR
A UT
16
16
LA
24
24
TE
CÔ
640
26
26
AU
19
19
AL
L AV
N LESAGE
JE A
T
C
AR
03
03
IE
E
RU
05
05
04
04
DÉ
C
IN
T
07
07
11
11
22
22
27
27
RU
UT
RU E LA
JE U A
EB
NE
ER
RI
SSE
RU
E
SA
21
21
12
12
32
32
13
13
20
20
14
14
O
L
VA
LA
23
23
O NN E
E TERREB
ÔT
E
AU
T
EN
IS
06
06
D
09
09
E
02
02
RU
18
18
TCHARLES
10
10
CHS
A IN
U
C
T
OR H ST
HE N
OU
RI
TE
25
A
01
01
08
08
17
17
BO
UL
CH
33
9
D
E
ST
JE A
30
30
RO
UT
E
TE
N
RO U TE
E
RU
31
31
343
28
28
T
AU
RO
U
AR
OU
D
AU
B OU L
S AIN
TE
ÉD
S T R ÉM
CH
U
RO
UL
RTE
US
CH
CO
NT
AU
S AI
IN
E
MA
E
RI
N
JE A
TO
30
N
RI
R UE
N BO
UL
0
AUTOROU TE 10
34
34
33
33
C
VI
LU
BO
E
IST
OO
BA
PT
RW
JEA
N
HA
ST
IS
T
R
ISID O
ST
ST
T E 35
TR
ÉG
Y
DE
E AU
OU
TO R
GS
1
AU
RA N
ER
CH
U
S
ES
PO
E
MÉ
TR
O
D
TI
LL
AU
E
OM
KE
N
BE
CH
O
N
BR
O
LA
RE
U
LA
ES
T
AU
HE
R
ES
UL
RÉ
CU
T ID
2.5
TE
5
U
RO
104
RO UT E
N
ST P
BO
NO
EN
E
D
AG
D ES
UR
LA
LIT
AI
N
B OU L
T
S
MO NTÉE
G
AU
RU
E
ER
RI
AU
NE
PI
PA
O
T
AU
BO
I ER
RE
N
E
O
KE
SC
RO
O
117
A
HE
RB
E
D
AM
E
OT
R
N
DE
LA
RI
VE
UL
BO
L'AC IER
L
TE
U
G
AU
TO
RO
U
BO
U
LA
H
S
TA
T D
E
E
BO
U
D
L
CH ES
PA
R IC
TR
HE
IO
LIE
TE
U
S
C
TE
PP
I LI
RO
U
PH
LO
PI
AU
R
BE
E
E
RI
RD
NA
RU
ST
RIV
AG
E
ROUTE 133 RUE D U
E
RT
223
34
IEU
CH
LT
VA
LA
112
R ICH
EL
RMR de Montréal
227
ROU TE
10
15
Km
N
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
C
L
VII
E
UT
RO
TO
15
I
E RD
D
20 1
Société canadienne d’hypothèques et de logement
9
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
Zone 1
Zone 2
Zone 3
Zone 4
Zone 5
Zone 6
Zone 7
Zone 8
Zone 9
Zone 10
Zone 11
Zone 12
Zone 13
Zone 14
Zone 15
Zone 16
Zone 17
Zone 18
Zones 1-18
Zone 19
Zone 20
Zone 21
Zone 22
Zone 23
Zone 24
Zones 19-24
Zone 25
Zone 26
Zone 27
Zone 28
Zone 29
Zones 25-29
Zones 19-29
Zone 30
Zone 31
Zone 32
Zone 33
Zone 34
Zones 30-34
Zone 35
Zones 19-35
Zones 1-35
DESCRIPTION DES ZONES DE L'ELL – RMR DE MONTRÉAL
Centre-ville de Montréal, Île-des-Soeurs - Fleuve Saint-Laurent (sud), chemin Remembrance, avenue des Pins et rue
Sherbrooke (nord), rue Amherst (est), rue Guy (ouest), Île-des-Soeurs.
Sud-Ouest (Mtl), Verdun (Mtl) - Fleuve Saint-Laurent (sud), canal Lachine et limites de Westmount (nord), rue Guy et
autoroute Bonaventure (est), limites de LaSalle (ouest).
LaSalle (Mtl)
Notre-Dame-de-Grâce (Mtl), Côte-Saint-Luc, Hampstead, Westmount, Montréal-Ouest - canal Lachine (sud), limites
de Côte-Saint-Luc et de Hampstead (nord), boul. Décarie et limites de Westmount (est), limites de Montréal-Ouest et de SaintPierre (ouest).
Côte-des-Neiges (Mtl), Mont-Royal, Outremont (Mtl) - limites de Westmount et voie Camillien-Houde (sud), limites de
Ville Mont-Royal (nord), limites d'Outremont (est), boul. Décarie (ouest).
Plateau Mont-Royal (Mtl) - rue Sherbrooke (sud), voie ferrée du CP (nord), rue d'Iberville (est), limites d'Outremont et
avenue du Parc (ouest).
Villeray (Mtl), Saint-Michel (Mtl), Parc-Extension (Mtl) - rue Bélanger et rue Jean-Talon (sud), boul. Métropolitain et voie
ferrée du CN (nord), 24 e Avenue (est), boul. de l'Acadie (ouest).
Hochelaga-Maisonneuve (Mtl) - Fleuve Saint-Laurent (sud), rue Sherbrooke (nord), rue Viau (est), rue Amherst (ouest).
Rosemont (Mtl), La Petite-Patrie (Mtl) - rue Sherbrooke et voie ferrée du CP (sud), rue Jean-Talon, rue Bélanger et limites
de Saint-Léonard (nord), rue Lacordaire et rue Dickson (est), avenue du Parc (ouest).
Anjou (Mtl), Saint-Léonard (Mtl) - boul. Métropolitain et rue Jarry (sud), rivière des Prairies (nord), limites de MontréalNord et de Saint-Léonard (est), voie ferrée (ouest).
Montréal-Nord (Mtl)
Ahuntsic (Mtl), Cartierville (Mtl) - rivière des Prairies (nord), boul. Saint-Michel (est), limites de l'ancienne municipalité de
Pierrefonds (ouest).
Saint-Laurent (Mtl)
Dorval, Lachine (Mtl), Saint-Pierre (Mtl)
Baie-d'Urfé, Beaconsfield, Kirkland, Pointe-Claire, Senneville, Sainte-Anne-de-Bellevue
Dollard-des-Ormeaux, Saint-Raphaël-de-l'Île-Bizard (Mtl), Pierrefonds (Mtl), Roxboro (Mtl), Sainte-Geneviève
(Mtl)
Mercier (Mtl) - Fleuve Saint-Laurent (sud), rue Bélanger (nord), limites de l'ancienne municipalité de Montréal-Est (est), rue
Viau et rue Dickson (ouest).
Pointe-aux-Trembles (Mtl), Rivière-des-Prairies (Mtl), Montréal-Est (Mtl)
Île-de-Montréal
Chomedey, Sainte-Dorothée (Laval)
Laval-des-Rapides (Laval)
Pont-Viau (Laval)
Saint-François, Saint-Vincent, Duvernay (Laval)
Vimont, Auteuil (Laval)
Laval-Ouest, Fabreville, Sainte-Rose (Laval)
Laval
Deux-Montagnes, Oka, Pointe-Calumet, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Saint-Eustache, Saint-Joseph-du-Lac, SaintPlacide, Mirabel
Blainville, Boisbriand, Bois-des-Filion, Lorraine, Rosemère, Sainte-Anne-des-Plaines, Sainte-Thérèse
Lachenaie, La Plaine, Mascouche, Terrebonne
Charlemagne, L'Assomption, Le Gardeur, L'Épiphanie, Repentigny, Saint-Gérard-Majella, Saint-Sulpice, Lavaltrie
Bellefeuille, Lafontaine, Saint-Antoine, Saint-Jérôme, Gore, Saint-Colomban
Rive-Nord
Laval-Rive-Nord
Longueuil
Boucherville, Brossard, Greenfield-Park, Lemoyne, Saint-Hubert, Saint-Lambert
Beauharnois, Candiac, Châteauguay, Delson, Laprairie, Léry, Maple Grove, Melocheville, Mercier, SainteCatherine, Saint-Constant, Saint-Isidore, Saint-Mathieu, Saint-Philippe
Beloeil, McMasterville, Saint-Amable, Saint-Basile-le-Grand, Saint-Bruno-de-Montarville, Sainte-Julie, SaintMathieu-de-Beloeil, Varennes, Verchères
Carignan, Chambly, Mont-Saint-Hilaire, Notre-Dame-du-Bon-Secours, Otterburn Park, Richelieu, Saint-Mathias
Rive-Sud
Notre-Dame-de-L'île-Perrot, Pincourt, Pointe-des-Cascades, Vaudreuil-sur-le-Lac, Saint-Lazare, TerrasseVaudreuil, Vaudreuil-Dorion, Hudson, Île-Cadieux, Île-Perrot, Les Cèdres, Saint-Zotique, Coteau-du-Lac M, Les
Coteaux M.
Banlieue
RMR de Montréal
Société canadienne d’hypothèques et de logement
10
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
DESCRIPTION DES SOUS-SECTEURS – ENQUÊTES SUR LES COPROPRIÉTÉS – RMR DE MONTRÉAL
Sous-secteur 1
Centre-ville. Zone 1 (centre-ville de Montréal et Île-des-Soeurs).
Sous-secteur 2
Péricentre. Zones 2 (Sud-Ouest [Mtl] et Verdun [Mtl]), 4 (Notre-Dame-de-Grâce [Mtl], Côte-Saint-Luc, Hampstead,
Westmount et Montréal-Ouest), 5 (Côte-des-Neiges [Mtl], Mont-Royal et Outremont [Mtl]) et 6 (Plateau Mont-Royal [Mtl]).
Sous-secteur 3
Sous-secteur 4
Ouest de l'île de Montréal. Zones 3 (LaSalle [Mtl]), 12 (Ahuntsic [Mtl] et Cartierville [Mtl]),13 (Saint-Laurent [Mtl]), 14
(Dorval, Lachine [Mtl] et Saint-Pierre [Mtl]), 15 (Baie-d'Urfé, Beaconsfield, Kirkland, Pointe-Claire, Senneville et Sainte-Anne-deBellevue) et 16 (Dollard-des-Ormeaux, Saint-Raphaël-de-l'Île-Bizard [Mtl], Pierrefonds [Mtl], Roxboro [Mtl] et Sainte-Geneviève
[Mtl]).
Est de l'île de Montréal. Zones 7 (Villeray [Mtl], Saint-Michel [Mtl] et Parc-Extension [Mtl]), 8 (Hochelaga-Maisonneuve [Mtl]),
9 (Rosemont [Mtl] et La Petite-Patrie [Mtl]), 10 (Anjou [Mtl] et Saint-Léonard [Mtl]), 11 (Montréal-Nord [Mtl]), 17 (Mercier
[Mtl]) et 18 (Pointe-aux-Trembles [Mtl], Rivière-des-Prairies [Mtl] et Montréal-Est [Mtl]).
Sous-secteurs
1-4
Sous-secteur 5
Île de Montréal
Sous-secteur 6
Rive-Sud et Vaudreuil-Soulanges. Zones 30 (Longueuil), 31 (Boucherville, Brossard, Greenfield-Park, Lemoyne, Saint-Hubert
et Saint-Lambert), 32 (Beauharnois, Candiac, Châteauguay, Delson, Laprairie, Léry, Maple Grove, Melocheville, Mercier, SainteCatherine, Saint-Constant, Saint-Isidore, Saint-Mathieu et Saint-Philippe), 33 (Beloeil, McMasterville, Saint-Amable, Saint-Basile-leGrand, Saint-Bruno-de-Montarville, Sainte-Julie, Saint-Mathieu-de-Beloeil et Varennes), 34 (Carignan, Chambly, Mont-SaintHilaire, Notre-Dame-du-Bon-Secours, Otterburn Park, Richelieu et Saint-Mathias) et 35 (Notre-Dame-de-l'Île-Perrot, Pincourt,
Pointe-des-Cascades, Vaudreuil-sur-le-Lac, Saint-Lazare, Terrasse-Vaudreuil, Vaudreuil-Dorion, Hudson, Île-Cadieux, Île-Perrot
et Les Cèdres).
Sous-secteurs
1-6
RMR de Montréal
Laval et Rive-Nord. Zones 19 (Chomedey et Sainte-Dorothée [Laval]), 20 (Laval-des-Rapides [Laval]), 21 (Pont-Viau [Laval]),
22 (Saint-François, Saint-Vincent et Duvernay [Laval]), 23 (Vimont et Auteuil [Laval]), 24 (Laval-Ouest, Fabreville et Sainte-Rose
[Laval]), 25 (Deux-Montagnes, Oka, Pointe-Calumet, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Saint-Eustache, Saint-Joseph-du-Lac, Saint-Placide
et Mirabel), 26 (Blainville, Boisbriand, Bois-des-Filion, Lorraine, Rosemère, Sainte-Anne-des-Plaines et Sainte-Thérèse), 27
(Lachenaie, La Plaine, Mascouche et Terrebonne), 28 (Charlemagne, L'Assomption, Le Gardeur, L'Épiphanie, Repentigny, SaintGérard-Majella, Saint-Sulpice et Lavaltrie) et 29 (Bellefeuille, Lafontaine, Saint-Antoine, Saint-Jérôme, Gore et Saint-Colomban).
NOTA : Pour plus de détails, voir la description des zones de l'ELL
Société canadienne d’hypothèques et de logement
11
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
Tableaux compris dans les Rapports
sur le marché locative
Fournis dans TOUS les Rapports sur le marché locative
Données sur les appartements d'initiative privée
1.1.1
Taux d'inoccupation (%), selon la zone et le nombre de chambres
1.1.2
Loyer moyen ($), selon la zone et le nombre de chambres
1.1.3
Univers et nombre d'unités vacantes, selon la zone et le nombre de chambres
1.1.4
Taux de disponibilité (%), selon la zone et le nombre de chambres
1.1.5
Variation en % estimative du loyer moyen
1.2.1
Taux d'inoccupation (%), selon l'année de construction et le nombre de chambres
1.2.2
Loyer moyen ($), selon l'année de construction et le nombre de chambres
1.3.1
Taux d'inoccupation (%), selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
1.3.2
Loyer moyen ($), selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
1.4
Taux d'inoccupation (%), selon la fourchette de loyers et le nombre de chambres
Fournis dans CERTAINS des Rapports sur le marché locative
Données sur les appartements d'initiative privée
1.3.3
Taux d'inoccupation (%), selon la zone et le nombre de logements dans l'immeuble
Données sur les maisons en rangée d'initiative privée
2.1.1
Taux d'inoccupation (%), selon la zone et le nombre de chambres
2.1.2
Loyer moyen ($), selon la zone et le nombre de chambres
2.1.3
Univers et nombre d'unités vacantes, selon la zone et le nombre de chambres
2.1.4
Taux de disponibilité (%), selon la zone et le nombre de chambres
2.1.5
Variation en % estimative du loyer moyen
Données sur les appartements et les maisons en rangée d'initiative privée
3.1.1
Taux d'inoccupation (%), selon la zone et le nombre de chambres
3.1.2
Loyer moyen ($), selon la zone et le nombre de chambres
3.1.3
Univers et nombre d'unités vacantes, selon la zone et le nombre de chambres
3.1.4
Taux de disponibilité (%), selon la zone et le nombre de chambres
3.1.5
Variation en % estimative du loyer moyen
Fournis dans les rapports de Québec, Montréal, Ottawa, Toronto, Regina, Saskatoon, Edmonton, Calgary, Vancouver et
Victoria
Données sur les appartements en copropriété offerts en location *
4.1.1
App. en coprop. offerts en location et app. d'initiative privée visés par l'ELL - Taux d'inoccupation (%)
4.1.2
Loyer moyen ($) des app. en coprop. offerts en location et des app. d'initiative privée visés par l'ELL - nbre de chambres
4.1.3
Loyer moyen ($) des appartements en copropriété offerts en location
4.2.1
Appartements en coprop. offerts en location et app. d'initiative privée visés par l'ELL, Taux d'inoccupation global (%)
- taille de l'immeuble
4.3.1
Univers des coprop., nbre d'unités offertes en location, pourcentage d'app. en coprop. offerts en location et taux
d'inoccupation, Appartements en copropriété.
4.3.2
Univers des coprop., nbre d'unités offertes en location, pourcentage d'app. en coprop. offerts en location et taux d'inoccupation, Appartements
en copropriété - taille de l'immeuble
Fournis dans les rapports de Montréal, Toronto, Vancouver, St. John’s, Halifax, Québec, Barrie, Ottawa, Regina,
Saskatoon, Calgary, Edmonton, Abbotsford, Kelowna et Victoria
Données sur les logements locatifs du marché secondaire
5.1
Loyer moyen ($) des logements locatifs du marché secondaire selon le type de logement
5.2
Nbre et pourcentage estimatifs de ménages occupant des log. locatifs du marché secondaire selon le type de log.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
12
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
1.1.1 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Montréal
Zone
Île-de-Montréal zone 1
Zone 2
Zone 3
Zone 4
Zone 5
Zone 6
Zone 7
Zone 8
Zone 9
Zone 10
Zone 11
Zone 12
Zone 13
Zone 14
Zone 15
Zone 16
Zone 17
Zone 18
Île-de-Montréal (zones 1-18)
Laval zone 19
Zone 20
Zone 21
Zone 22
Zone 23
Zone 24
Laval (zones 19-24)
Rive-Nord zone 25
Zone 26
Zone 27
Zone 28
Zone 29
Rive-Nord (zones 25-29)
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
Rive-Sud zone 30
Zone 31
Zone 32
Zone 33
Zone 34
Rive-Sud (zones 30-34)
Zone 35
Banlieue (zones 19-35)
Montréal (RMR)
Studios
oct.10
oct.09
3,3 c
2,8 a
1,4 d
**
**
5,2 d
2,7 a
3,2 b
4,5 c
3,3 c
2,6 c
3,0 c
**
5,2 d
3,6 d
3,5 d
4,2 d
4,0 d
**
3,0 c
**
4,5 d
3,7 d
**
2,4 b
2,9 b
4,4 d
4,5 c
6,8 b
2,4 b
6,8 b
3,1 c
**
5,6 d
**
**
3,7 b
3,8 b
0,0 c
0,7 b
5,7 d
**
0,0 c
6,4 c
1,8 c
0,0 d
0,0 d
0,0 d
4,2 d
**
2,8 c
3,5 d
**
**
**
**
**
0,0 d
2,2 c
1,9 b
**
**
5,1 d
3,7 d
4,2 d
3,6 d
3,2 d
5,6 d
**
**
0,0 d
**
**
0,0 d
**
5,9 d
2,5 c
4,3 d
**
**
3,4 c
4,0 c
3,7 b
3,8 b
1 chambre
oct.09
oct.10
2,8 b
1,7 a
3,0 c
4,0 d
5,4 c
4,0 c
4,2 b
4,1 b
1,9 a
2,2 a
2,5 c
1,4 a
5,2 d
3,2 d
**
4,9 d
1,6 c
2,5 c
3,2 c
2,6 b
4,1 b
7,6 c
2,8 b
3,6 b
5,1 b
4,3 a
5,3 b
4,9 b
4,2 a
3,9 b
3,9 b
3,3 b
**
3,8 d
3,8 d
3,0 d
3,1 b
3,3 b
3,1 c
1,3 a
1,1 d
2,2 c
2,6 c
4,7 d
6,2 c
5,8 b
1,7 b
2,9 c
1,6 c
1,9 c
2,7 a
2,5 a
**
**
**
2,4 c
0,7 b
2,6 c
1,7 c
1,5 d
4,9 d
3,2 d
3,5 c
2,6 b
3,1 c
2,6 a
4,3 c
4,5 c
2,1 b
2,9 b
4,1 d
4,1 d
2,4 c
3,3 d
**
**
3,4 b
3,8 b
**
3,2 d
3,2 b
3,2 b
3,2 a
3,3 a
2 chambres
oct.09
oct.10
4,3 c
1,7 b
**
2,3 c
1,2 a
3,4 d
3,7 b
2,7 a
1,6 b
1,6 b
**
1,1 d
1,0 d
**
**
**
2,3 c
**
0,8 a
1,2 a
2,2 b
4,8 c
1,6 c
2,4 c
4,4 b
3,0 b
3,7 c
4,6 b
2,9 a
5,0 b
2,1 b
2,4 b
1,1 a
1,7 c
2,9 c
2,5 c
2,1 a
2,3 a
2,0 b
2,6 b
1,0 a
0,5 b
2,0 c
4,2 d
2,6 b
3,0 b
0,9 a
1,6 c
0,7 a
2,9 c
1,5 a
1,9 a
0,9 a
2,0 c
1,5 c
3,7 d
0,1 b
2,6 c
2,1 c
1,1 a
2,8 c
1,5 a
1,5 b
2,4 b
1,5 a
2,2 a
3,4 d
3,9 c
1,9 b
3,0 c
3,0 b
1,1 a
0,7 a
1,3 a
0,2 b
1,0 d
2,5 a
2,8 a
2,3 c
3,0 d
1,9 a
2,4 a
2,0 a
2,3 a
3 chambres +
oct.09
oct.10
1,8 c
0,8 a
**
**
**
**
3,3 c
2,3 c
0,3 b
1,3 a
0,2 b
**
0,3 b
0,5 b
**
**
**
**
1,2 d
**
1,4 d
**
0,3 b
**
3,6 c
1,8 c
**
3,1 d
2,7 b
2,7 a
0,8 d
0,7 a
**
**
**
**
1,7 c
1,8 b
0,6 b
4,6 d
0,7 b
**
0,9 a
1,4 d
**
**
0,5 b
1,5 d
0,4 b
1,2 d
0,7 a
2,6 b
**
0,4 b
**
**
0,2 b
**
**
**
**
**
1,5 c
1,9 c
1,2 a
2,1 b
3,4 d
5,4 d
1,2 d
3,6 d
2,6 c
1,4 d
**
**
0,4 b
**
2,3 c
3,7 d
**
**
1,7 b
2,9 b
1,7 b
2,1 b
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
Tous les log.
oct.09
oct.10
3,2 b
2,0 a
2,1 c
3,0 d
2,9 b
3,8 c
3,7 b
3,3 b
1,9 a
2,0 a
2,1 b
1,7 b
2,8 b
2,5 b
1,9 c
3,0 d
2,5 c
2,2 b
1,5 b
1,7 b
2,5 b
5,1 c
2,3 b
3,4 b
4,4 b
3,3 a
4,1 b
4,5 b
3,6 a
4,1 a
2,8 a
2,5 a
1,6 c
2,7 c
3,1 c
2,6 b
2,6 a
2,7 a
2,1 b
2,6 a
1,1 a
1,0 a
1,6 c
3,4 c
3,3 c
3,6 b
1,0 a
1,8 b
0,9 a
2,6 b
1,7 a
2,2 a
1,2 a
1,7 c
2,0 c
3,1 d
0,3 b
2,7 b
2,2 b
1,6 c
3,6 c
2,3 c
2,0 a
2,4 a
1,9 a
2,3 a
3,6 c
4,4 c
1,8 a
3,1 b
3,1 c
1,7 b
1,0 a
1,3 a
0,6 a
1,3 a
2,6 a
3,2 b
2,1 c
3,1 c
2,2 a
2,7 a
2,5 a
2,7 a
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
13
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
1.1.2 Loyer moyen ($) des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Montréal
Zone
Île-de-Montréal zone 1
Zone 2
Zone 3
Zone 4
Zone 5
Zone 6
Zone 7
Zone 8
Zone 9
Zone 10
Zone 11
Zone 12
Zone 13
Zone 14
Zone 15
Zone 16
Zone 17
Zone 18
Île-de-Montréal (zones 1-18)
Laval zone 19
Zone 20
Zone 21
Zone 22
Zone 23
Zone 24
Laval (zones 19-24)
Rive-Nord zone 25
Zone 26
Zone 27
Zone 28
Zone 29
Rive-Nord (zones 25-29)
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
Rive-Sud zone 30
Zone 31
Zone 32
Zone 33
Zone 34
Rive-Sud (zones 30-34)
Zone 35
Banlieue (zones 19-35)
Montréal (RMR)
Studios
1 chambre
2 chambres
3 chambres +
Tous les log.
oct.10
oct.09
oct.10
oct.09
oct.10
oct.09
oct.10
oct.09
oct.10
oct.09
670 a
712 a
938 a
968 a 1 211 b 1 316 a 1 353 b 1 512 c
967 a 1 017 a
433 a
470 b
530 a
553 b
586 a
648 a
710 c
708 b
570 a
604 a
457 b
480 a
591 a
594 a
668 a
684 a
823 b
855 a
649 a
667 a
522 a
546 a
701 a
726 a
865 a
927 a 1 137 b 1 227 b
790 a
835 a
502 a
512 a
656 a
686 a
797 a
833 a
938 b 1 043 b
717 a
760 a
576 a
588 a
669 a
727 a
794 b
803 a 1 062 c 1 057 b
711 a
764 a
430 b
453 a
495 a
530 a
557 a
624 a
711 b
786 c
539 a
584 a
478 b
488 b
515 b
518 a
615 b
645 a
809 b
838 b
607 a
617 a
467 a
456 a
527 a
554 a
611 a
652 a
778 c
806 b
581 a
605 a
456 a
470 a
586 a
595 a
641 a
660 a
769 a
778 a
646 a
658 a
432 a
442 a
502 a
512 a
562 a
575 a
644 a
697 a
553 a
572 a
424 a
431 a
519 a
531 a
619 a
635 a
798 c
831 b
559 a
565 a
527 a
542 a
661 a
670 a
771 a
791 a
794 a
809 a
719 a
736 a
464 a
491 a
563 a
587 a
635 a
655 a
713 b
755 a
609 a
633 a
563 a
567 a
737 a
776 a
917 a
946 a 1 001 a 1 044 a
850 a
880 a
523 a
534 a
655 a
655 a
755 a
754 a
850 b
833 a
719 a
722 a
446 b
446 a
498 a
518 a
576 a
592 a
653 b
732 b
555 a
581 a
483 c
498 b
502 a
515 a
585 a
606 a
699 b
741 a
583 a
609 a
519 a
531 a
612 a
636 a
681 a
715 a
848 a
909 a
656 a
688 a
470 a
438 a
587 a
615 a
689 a
747 a
869 b
876 b
677 a
729 a
484 a
514 b
525 a
533 a
608 a
616 a
708 a
726 a
596 a
607 a
508 a
500 a
526 a
572 a
604 a
617 a
634 a
681 a
601 a
630 a
425 a
427 a
609 a
597 a
632 a
642 a
676 a
720 a
626 a
635 a
455 b
476 b
587 a
580 a
646 a
651 a
761 b
775 a
645 a
647 a
462 a
506 b
500 a
526 a
619 a
644 a
734 a
800 a
618 a
648 a
477 a
483 a
563 a
578 a
641 a
665 a
730 a
779 a
631 a
659 a
421 b
446 a
527 a
563 a
646 a
679 a
736 a
772 a
646 a
678 a
**
453 b
553 a
580 a
623 a
667 a
740 a
765 a
635 a
669 a
434 c
475 b
550 a
586 a
678 a
733 a
720 a
751 a
646 a
701 a
441 a
456 a
528 a
551 a
616 a
647 a
714 a
716 b
612 a
640 a
382 b
415 a
490 a
513 a
558 a
585 a
715 a
732 b
549 a
578 a
399 a
440 a
523 a
547 a
622 a
663 a
727 a
748 a
614 a
649 a
427 a
456 a
541 a
561 a
631 a
664 a
728 a
760 a
622 a
653 a
449 a
454 a
582 a
590 a
638 a
652 a
747 a
736 a
640 a
644 a
441 a
476 b
577 a
589 a
660 a
675 a
734 a
744 b
644 a
658 a
445 a
433 a
540 a
558 a
632 a
650 a
695 a
738 a
626 a
646 a
437 a
469 b
569 a
570 a
658 a
667 a
715 a
781 a
650 a
669 a
406 a
433 a
546 a
563 a
634 a
651 a
700 a
704 a
633 a
645 a
443 a
459 a
575 a
585 a
645 a
660 a
732 a
740 a
640 a
651 a
443 a
491 a
513 a
531 a
631 a
669 a
724 a
790 c
624 a
664 a
434 a
458 a
557 a
573 a
637 a
662 a
730 a
751 a
630 a
652 a
514 a
526 a
604 a
627 a
669 a
700 a
812 a
860 a
650 a
680 a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation):
a - Excellent (0 £ cv £ 2,5), b - Très bon (2,5 < cv £ 5), c - Bon (5 < cv £ 7,5), d - Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv £ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
14
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
1.1.3 Univers des appartements d'initiative privée et nombre d'unités vacantes en octobre 2010
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Montréal
Zone
Île-de-Montréal zone 1
Zone 2
Zone 3
Zone 4
Zone 5
Zone 6
Zone 7
Zone 8
Zone 9
Zone 10
Zone 11
Zone 12
Zone 13
Zone 14
Zone 15
Zone 16
Zone 17
Zone 18
Île-de-Montréal (zones 1-18)
Laval zone 19
Zone 20
Zone 21
Zone 22
Zone 23
Zone 24
Laval (zones 19-24)
Rive-Nord zone 25
Zone 26
Zone 27
Zone 28
Zone 29
Rive-Nord (zones 25-29)
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
Rive-Sud zone 30
Zone 31
Zone 32
Zone 33
Zone 34
Rive-Sud (zones 30-34)
Zone 35
Banlieue (zones 19-35)
Montréal (RMR)
3 chambres +
Tous les log.
Studios
1 chambre
2 chambres
Vacants Univers Vacants Univers Vacants Univers Vacants Univers Vacants Univers
152 a
5 407
142 a
8 170
76 b
4 369
12 a
1 501
383 a
19 447
**
2 634
338 d
8 432
258 c
11 060
**
2 692
754 d
24 817
24 d
470
119 c
2 931
169 d
4 894
**
1 063
356 c
9 358
111 b
3 410
453 b
10 990
292 a
11 006
70 c
3 005
926 b
28 411
109 c
3 273
301 a
13 991
192 b
11 926
43 a
3 423
645 a
32 614
241 c
8 006
144 a
10 315
149 d
13 290
**
4 365
626 b
35 976
230 d
4 384
311 d
9 741
**
14 759
15 b
3 003
788 b
31 888
87 d
2 466
399 d
8 132
**
10 649
**
3 272
745 d
24 520
223 d
5 578
286 c
11 534
**
14 936
**
3 357
793 b
35 405
16 c
541
95 b
3 629
111 a
9 230
**
2 630
271 b
16 030
32 d
704
249 c
3 271
488 c
10 225
**
1 876
822 c
16 075
**
2 612
298 b
8 253
183 c
7 584
**
657
653 b
19 106
21 b
715
216 a
4 980
180 b
5 991
32 c
1 795
448 a
13 481
29 c
654
150 b
3 078
222 b
4 835
32 d
1 045
434 b
9 612
5 b
196
36 b
933
71 b
1 413
12 a
459
124 a
3 001
16 c
509
83 b
2 519
113 b
4 658
7 a
1 087
219 a
8 773
36 d
641
125 d
3 289
120 c
6 986
**
1 347
327 c
12 263
**
200
40 d
1 318
169 c
6 623
**
1 302
249 b
9 442
1 611 b
42 401
3 785 b 115 505
3 490 a 154 435
678 b
37 878
9 565 a
350 219
1 b
146
24 a
1 747
122 b
4 638
47 d
1 018
194 a
7 548
**
191
30 c
1 337
25 b
5 186
**
540
72 a
7 254
5 c
78
10 d
214
44 d
1 031
9 d
666
68 c
1 989
0 d
28
29 b
504
41 b
1 345
**
195
75 b
2 072
0 d
28
14 c
486
25 c
1 584
4 d
284
44 b
2 382
**
66
5 c
243
35 c
1 223
3 d
277
47 b
1 810
19 d
537
111 a
4 532
292 a
15 007
77 b
2 979
499 a
23 055
**
180
**
632
66 c
3 302
4 b
1 124
89 c
5 238
**
178
21 c
855
199 d
5 366
**
1 357
242 d
7 756
0 d
80
26 c
984
83 c
3 201
**
526
130 b
4 791
3 b
161
11 d
752
37 a
3 241
**
946
82 c
5 100
**
352
72 d
2 272
48 a
3 242
**
1 286
167 c
7 152
35 d
951
145 b
5 495
432 b
18 353
97 c
5 239
710 a
30 038
54 d
1 488
256 a
10 027
724 a
33 360
174 b
8 218
1 209 a
53 093
47 d
846
240 c
5 394
387 c
9 937
207 d
3 852
881 c
20 029
**
383
94 b
3 182
219 c
7 243
71 d
1 976
396 b
12 783
**
74
40 d
976
40 a
3 679
13 d
928
95 b
5 656
0 d
149
17 d
521
38 a
2 940
**
738
55 a
4 348
4 d
72
**
370
11 d
1 135
**
535
27 a
2 113
66 d
1 523
395 b
10 444
695 a
24 934
298 d
8 028
1 454 b
44 929
**
61
7 d
208
38 d
1 234
**
273
55 c
1 777
122 c
3 072
658 b
20 679
1 457 a
59 527
481 b
16 519
2 718 a
99 798
1 733 b 45 473 4 443 a 136 183 4 948 a 213 963 1 159 b 54 397 12 283 a 450 017
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
15
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
1.1.4 Taux de disponibilité (%) des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Montréal
Zone
Île-de-Montréal zone 1
Zone 2
Zone 3
Zone 4
Zone 5
Zone 6
Zone 7
Zone 8
Zone 9
Zone 10
Zone 11
Zone 12
Zone 13
Zone 14
Zone 15
Zone 16
Zone 17
Zone 18
Île-de-Montréal (zones 1-18)
Laval zone 19
Zone 20
Zone 21
Zone 22
Zone 23
Zone 24
Laval (zones 19-24)
Rive-Nord zone 25
Zone 26
Zone 27
Zone 28
Zone 29
Rive-Nord (zones 25-29)
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
Rive-Sud zone 30
Zone 31
Zone 32
Zone 33
Zone 34
Rive-Sud (zones 30-34)
Zone 35
Banlieue (zones 19-35)
Montréal (RMR)
Studios
oct.10
oct.09
4,3 c
4,0 b
**
**
**
5,2 d
3,4 b
3,8 b
5,2 c
3,9 c
3,4 c
3,6 c
**
5,4 d
4,5 d
3,6 d
5,9 d
5,2 d
**
4,1 d
**
5,0 d
5,6 c
**
3,4 c
3,7 c
6,8 c
4,8 c
10,5 c
3,4 c
9,4 c
4,1 c
**
5,6 d
**
**
4,9 b
4,4 b
0,0 c
0,7 b
**
5,1 d
0,0 c
6,4 c
1,8 c
0,0 d
0,0 d
0,0 d
4,2 d
**
3,0 d
3,7 d
**
**
**
**
**
0,0 d
2,2 c
3,9 d
**
**
5,1 d
4,0 d
4,3 d
3,9 d
**
5,9 d
**
**
0,0 d
**
**
0,0 d
**
5,9 d
4,3 d
4,5 d
**
**
4,3 c
4,2 c
4,8 b
4,4 b
1 chambre
oct.09
oct.10
3,7 c
3,3 b
3,2 d
4,0 d
5,6 c
5,3 c
4,8 b
4,6 b
2,8 a
2,9 a
3,1 d
1,8 c
6,0 d
3,2 d
**
5,5 d
**
2,6 c
4,4 c
3,4 b
4,4 b
7,9 c
4,3 c
4,8 c
7,1 b
5,5 a
8,6 b
5,0 b
5,8 a
6,0 a
4,9 b
4,7 b
4,2 d
3,8 d
**
4,1 d
4,2 a
3,9 a
3,3 c
1,8 b
1,8 c
2,3 c
3,0 d
5,2 d
6,2 c
6,4 b
2,1 b
3,1 d
1,6 c
1,9 c
3,0 a
2,8 a
**
**
**
2,4 c
1,1 d
2,6 c
1,9 c
3,2 d
5,2 d
3,2 d
3,8 c
2,9 b
3,4 b
2,8 a
5,5 b
6,0 b
2,3 b
3,6 c
4,6 d
5,6 c
3,0 d
3,3 d
3,1 d
**
4,2 b
4,9 b
**
3,2 d
3,8 b
3,9 a
4,1 a
3,9 a
2 chambres
oct.09
oct.10
5,1 b
3,4 b
2,7 c
2,3 c
1,2 a
3,5 d
4,6 b
3,0 b
2,6 b
2,0 b
**
1,1 d
1,7 c
**
1,5 d
**
3,0 c
**
1,4 a
1,6 c
2,2 b
4,8 c
2,1 c
3,4 d
7,2 b
4,0 a
7,3 b
5,0 b
4,3 a
6,5 a
3,1 d
3,8 c
2,4 c
1,7 c
3,9 c
2,9 c
2,9 a
2,6 a
2,6 b
3,0 c
1,2 a
1,3 a
2,6 c
5,2 d
2,7 b
4,6 b
1,8 c
1,9 c
0,9 a
3,7 c
1,9 a
2,7 a
0,9 a
2,2 c
1,5 c
3,7 d
0,2 b
3,0 c
2,5 c
3,8 d
3,9 d
1,5 c
1,8 b
2,9 a
1,9 a
2,8 a
3,8 c
4,9 c
2,1 b
3,3 c
3,8 c
1,5 a
0,9 a
1,8 c
1,9 c
1,2 a
2,9 a
3,4 b
2,8 c
4,0 d
2,3 a
3,1 a
2,7 a
2,7 a
3 chambres +
oct.09
oct.10
2,1 c
1,8 b
**
**
**
**
3,6 c
2,6 c
1,2 d
1,5 c
0,2 b
**
0,3 b
0,7 b
**
**
**
**
1,3 d
**
1,4 d
**
0,7 b
**
5,3 c
3,1 c
**
3,3 d
6,8 b
3,4 b
1,2 a
1,0 a
**
**
**
2,9 c
2,1 b
2,0 b
0,6 b
4,7 d
1,1 d
**
0,9 a
1,4 d
**
**
1,4 d
1,5 d
0,4 b
1,2 d
0,9 a
2,8 b
**
0,4 b
**
**
0,2 b
**
**
5,6 d
**
**
1,6 c
2,3 c
1,4 a
2,5 b
3,5 d
5,5 d
1,5 a
3,6 d
4,2 d
**
**
**
0,4 b
**
2,6 b
4,1 d
**
**
2,0 b
3,3 c
2,1 b
2,4 a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
Tous les log.
oct.09
oct.10
4,1 b
3,4 a
3,0 b
3,0 d
3,0 c
4,3 b
4,4 b
3,7 b
2,8 a
2,5 a
2,6 b
2,0 b
3,6 c
2,6 b
2,2 c
3,4 d
3,5 c
2,5 b
2,1 b
2,2 b
2,5 b
5,2 c
3,4 b
4,4 b
6,7 a
4,4 a
7,3 b
4,8 b
5,6 a
5,7 a
3,9 c
3,7 b
3,1 c
2,7 c
4,4 c
3,2 c
3,5 a
3,2 a
2,5 b
2,9 a
1,5 a
1,6 c
1,9 c
4,0 c
3,5 c
5,0 b
1,8 b
2,1 b
1,0 a
3,2 c
2,1 a
2,7 a
1,3 a
1,8 c
2,0 c
3,2 d
0,5 a
3,0 b
2,4 b
4,0 c
4,3 c
2,4 c
2,3 a
2,9 a
2,2 a
2,8 a
4,3 b
5,4 b
2,1 a
3,4 b
3,9 c
2,7 b
1,3 a
1,6 c
1,8 c
1,3 a
3,2 b
3,9 b
2,7 b
3,7 d
2,6 a
3,3 a
3,3 a
3,2 a
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
16
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
1.1.5 Variation en % estimative du loyer moyen des appartements d'initiative privée
selon le nombre de chambres
RMR de Montréal
Centre
Île-de-Montréal zone 1
Zone 2
Zone 3
Zone 4
Zone 5
Zone 6
Zone 7
Zone 8
Zone 9
Zone 10
Zone 11
Zone 12
Zone 13
Zone 14
Zone 15
Zone 16
Zone 17
Zone 18
Île-de-Montréal (zones 1-18)
Laval zone 19
Zone 20
Zone 21
Zone 22
Zone 23
Zone 24
Laval (zones 19-24)
Rive-Nord zone 25
Zone 26
Zone 27
Zone 28
Zone 29
Rive-Nord (zones 25-29)
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
Studios
oct.08
oct.09
à
à
oct.09
oct.10
**
3,8 d
**
++
**
3,9 d
5,0 c
1,9 c
**
3,2 d
2,1 c
6,9 c
3,6 d
**
++
++
++
5,7 c
**
3,6 d
2,7 c
++
3,6 d
2,8 c
1,5 d
3,4 d
**
5,3 d
2,5 b
1,5 d
4,8 d
3,8 b
**
**
4,7 b
++
2,7 a
4,1 b
**
++
**
1,3 d
**
12,7 d
++
++
++
**
2,6 c
1,4 a
4,5 d
1,8 c
++
4,4 d
++
**
++
++
**
**
++
3,1 d
2,5 c
++
3,4 d
1,2 d
1 chambre
oct.09
oct.08
à
à
oct.09
oct.10
**
3,8 d
4,2 d
++
++
3,2 d
3,3 c
3,3 c
1,4 a
2,3 c
3,3 d
**
2,9 c
6,4 c
++
**
3,9 c
3,7 d
2,0 c
5,4 c
2,9 b
1,2 d
1,7 c
3,4 d
1,6 c
1,8 c
1,3 a
3,4 c
++
**
2,9 b
3,5 c
++
2,1 c
1,5 d
-1,4 d
3,0 c
3,5 b
5,3 c
++
**
++
5,4 d
++
**
**
**
11,2 d
**
5,2 d
3,7 c
1,9 c
**
5,8 c
**
3,9 d
4,1 d
5,6 d
4,5 c
2,5 c
3,1 d
2,0 c
2,6 b
3,8 c
3,1 b
2,9 b
2 chambres
oct.08
oct.09
à
à
oct.09
oct.10
6,1 c
5,5 d
2,3 c
++
1,6 c
2,5 b
3,1 c
4,1 c
1,9 c
++
++
**
5,0 d
3,7 d
**
**
1,0 d
4,3 b
2,2 c
3,3 d
2,5 c
1,4 d
3,2 d
1,7 c
1,9 c
2,1 c
++
3,7 d
++
++
2,9 b
2,7 b
**
++
2,4 c
++
2,6 a
3,3 b
3,5 d
++
3,4 d
3,5 d
**
**
2,6 c
5,5 c
3,0 d
**
++
4,1 d
3,4 c
2,4 c
**
**
4,7 c
5,0 c
2,6 c
**
4,8 d
**
**
3,0 d
3,7 c
4,2 c
3,6 b
3,4 b
3 chambres +
oct.08
oct.09
à
à
oct.09
oct.10
++
++
**
++
**
3,1 d
5,3 d
++
++
++
++
**
**
++
++
++
++
**
++
++
**
++
**
++
**
++
++
++
-2,6 c
5,7 d
3,3 d
3,4 d
++
**
3,7 c
-4,7 c
3,7 d
**
++
++
**
5,6 d
**
++
++
**
++
**
++
3,8 d
2,5 c
**
++
++
2,1 c
++
**
**
**
++
**
**
2,6 c
2,3 c
2,5 c
2,2 c
1
Tous les log.
oct.08
oct.09
à
à
oct.09
oct.10
5,7 c
3,5 d
4,3 d
++
0,9 d
3,5 c
3,6 c
3,2 c
1,7 c
1,7 c
2,1 c
7,0 c
4,3 d
6,1 c
**
4,2 d
1,2 a
5,5 b
2,5 c
3,9 c
2,5 b
++
2,5 b
2,2 c
2,0 b
2,1 c
1,4 a
3,2 d
++
++
3,2 c
3,0 a
2,6 c
**
2,7 b
++
2,7 a
3,6 b
3,9 c
++
3,6 d
2,4 c
4,3 d
2,3 c
2,5 c
4,8 c
2,7 c
7,9 c
**
3,8 c
3,4 b
2,1 c
**
3,3 d
2,9 c
4,5 c
2,3 c
5,8 d
4,3 c
2,9 c
2,7 c
2,2 c
2,8 b
3,7 b
3,1 b
3,0 a
(suite)
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
++ La variation du loyer n’est pas statistiquement significative. Autrement dit, elle n’est pas différente de zéro (0) sur le plan statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
17
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
1.1.5 Variation en % estimative du loyer moyen des appartements d'initiative privée
selon le nombre de chambres
RMR de Montréal
Studios
oct.08
oct.09
à
à
oct.09
oct.10
Centre
Rive-Sud zone 30
Zone 31
Zone 32
Zone 33
Zone 34
Rive-Sud (zones 30-34)
Zone 35
Banlieue (zones 19-35)
Montréal (RMR)
1
1,0 d
++
++
**
++
++
**
1,8 c
2,6 a
3,9
++
**
++
**
3,5
**
2,6
3,9
1 chambre
oct.09
oct.08
à
à
oct.09
oct.10
c
c
b
b
2,8
1,4
++
++
++
1,9
**
2,5
2,9
c
a
c
a
a
1,6
1,8
6,4
++
**
2,1
++
2,4
3,3
3 chambres +
oct.08
oct.09
à
à
oct.09
oct.10
2 chambres
oct.08
oct.09
à
à
oct.09
oct.10
c
c
c
b
a
b
2,3
2,6
++
++
2,7
1,9
**
2,8
2,6
b
c
c
b
a
a
2,0
**
4,4
++
3,4
2,2
++
2,8
3,1
c
d
d
b
a
b
**
2,5
-4,4
**
++
**
**
2,1
3,2
c
d
c
c
++
4,0
10,8
++
**
3,0
**
2,6
2,4
1
Tous les log.
oct.08
oct.09
à
à
oct.09
oct.10
d
d
c
b
c
2,0
2,1
++
**
3,0
1,8
**
2,5
2,7
c
b
d
b
a
a
1,9
2,2
3,5
++
3,8
2,2
**
2,6
3,4
b
c
d
d
a
a
a
La variation en pourcentage du loyer moyen constitue une mesure de l'évolution du marché et est fondée sur les immeubles qui ont fait partie de l'échantillon les deux années.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
++ La variation du loyer n’est pas statistiquement significative. Autrement dit, elle n’est pas différente de zéro (0) sur le plan statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
18
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
1.2.1 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon l'année de construction et le nombre de chambres
RMR de Montréal
Année de construction
Île-de-Montréal (zones 1-18)
Inconnue
Avant 1940
1940 à 1959
1960 à 1974
1975 à 1989
1990 à 1999
2000 ou après
Tous les immeubles
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
Inconnue
Avant 1940
1940 à 1959
1960 à 1974
1975 à 1989
1990 à 1999
2000 ou après
Tous les immeubles
Rive-Sud (zones 30-34)
Inconnue
Avant 1940
1940 à 1959
1960 à 1974
1975 à 1989
1990 à 1999
2000 ou après
Tous les immeubles
Montréal (RMR)
Inconnue
Avant 1940
1940 à 1959
1960 à 1974
1975 à 1989
1990 à 1999
2000 ou après
Tous les immeubles
Studios
oct.10
oct.09
**
**
3,9
4,3
2,7
**
0,4
3,7
1 chambre
oct.09
oct.10
b
b
0,6
4,0
3,5
4,4
2,9
**
2,8
3,8
**
**
**
3,5 d
4,2 d
**
**
4,2 d
**
**
0,0
4,1
4,9
**
**
3,6
d
**
**
1,2
3,6
2,6
**
1,4
3,1
**
**
**
3,7
1,2
0,0
**
2,5
**
**
**
**
2,3 c
**
**
4,3 d
0,5
4,0
3,4
4,5
3,0
**
2,5
3,8
**
2,6
3,8
4,3
2,8
**
0,3
3,7
c
a
a
d
a
d
c
c
c
a
a
b
b
b
d
c
a
a
c
b
d
c
d
b
d
c
a
b
c
b
**
1,9
3,5
3,7
3,1
3,6
1,3
3,1
c
c
a
b
d
a
b
3,2
2,6
3,6
3,6
3,3
**
0,9
3,3
a
c
**
**
**
3,8
2,3
**
1,4
2,6
**
**
**
4,0
3,4
1,0
0,7
3,4
**
1,9
3,4
3,7
3,1
3,7
1,3
3,2
2 chambres
oct.09
oct.10
d
c
c
a
b
a
b
**
1,7
2,1
2,6
1,8
1,2
2,9
2,1
c
b
a
b
d
c
a
1,3
2,0
1,8
3,2
2,1
**
1,6
2,3
c
b
a
b
c
a
**
0,4
**
2,7
2,2
1,1
2,3
2,2
a
a
**
**
2,5
2,0
1,3
0,2
1,8
1,5
c
b
d
a
b
**
**
**
4,3
4,0
1,6
2,6
3,8
c
b
c
c
b
**
**
**
3,4
2,2
0,5
2,3
2,5
d
b
b
c
a
**
0,0
**
3,6
2,8
1,4
1,3
2,8
c
c
a
b
d
a
a
3,2
2,5
3,6
3,6
3,2
1,9
1,4
3,3
d
c
c
a
b
c
a
a
**
1,8
2,0
2,6
1,7
0,6
2,3
2,0
c
b
a
a
a
b
a
1,3
2,0
1,8
3,2
2,3
1,5
2,1
2,3
d
c
b
c
b
3 chambres +
oct.09
oct.10
a
c
b
b
b
c
a
b
b
a
d
c
a
0,6
**
1,8
1,8
1,0
**
**
1,7
**
**
**
1,1
1,0
**
0,4
1,2
c
b
d
a
a
**
**
**
2,9
2,3
0,2
**
2,3
a
c
b
a
a
c
b
a
0,6
**
1,9
2,0
1,3
1,3
1,2
1,7
d
b
b
b
a
c
a
d
b
a
c
c
b
c
b
b
b
a
d
d
b
**
1,8
1,1
1,7
1,5
**
0,4
1,8
Tous les log.
oct.09
oct.10
1,6
1,8
2,8
3,2
2,2
1,9
2,1
2,6
c
b
a
a
a
c
c
a
2,0
2,3
2,6
3,4
2,5
1,8
1,4
2,7
c
b
**
4,4
2,5
2,3
1,6
1,4
1,6
1,9
d
c
a
a
d
c
a
**
0,9
**
3,0
2,3
1,0
2,2
2,3
**
**
**
4,5 d
**
**
0,4 b
3,7 d
**
**
1,5
3,4
2,5
0,5
2,1
2,6
d
c
a
a
c
a
**
**
**
4,1
3,1
1,5
1,4
3,2
b
c
c
a
b
**
1,8
1,7
2,5
2,4
0,9
1,7
2,1
1,6
1,9
2,7
3,2
2,1
1,3
2,0
2,5
c
b
a
a
a
a
b
a
2,0
2,3
2,6
3,5
2,6
1,4
1,9
2,7
c
b
a
a
a
a
a
a
**
**
**
2,6
2,7
**
2,2
2,1
c
a
b
c
b
b
c
c
c
c
b
c
d
c
b
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
c
b
a
a
a
c
a
a
d
a
a
a
b
a
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
19
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
1.2.2 Loyer moyen ($) des appartements d'initiative privée
selon l'année de construction et le nombre de chambres
RMR de Montréal
Année de construction
Île-de-Montréal (zones 1-18)
Inconnue
Avant 1940
1940 à 1959
1960 à 1974
1975 à 1989
1990 à 1999
2000 ou après
Tous les immeubles
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
Inconnue
Avant 1940
1940 à 1959
1960 à 1974
1975 à 1989
1990 à 1999
2000 ou après
Tous les immeubles
Rive-Sud (zones 30-34)
Inconnue
Avant 1940
1940 à 1959
1960 à 1974
1975 à 1989
1990 à 1999
2000 ou après
Tous les immeubles
Montréal (RMR)
Inconnue
Avant 1940
1940 à 1959
1960 à 1974
1975 à 1989
1990 à 1999
2000 ou après
Tous les immeubles
Studios
oct.10
oct.09
446
541
461
527
596
475
695
519
**
401
341
469
436
**
**
427
b
b
a
a
a
c
c
a
a
d
a
a
a
1 chambre
oct.09
oct.10
2 chambres
oct.09
oct.10
3 chambres +
oct.09
oct.10
468
504
492
541
624
554
792
531
d
b
a
a
a
c
b
a
557
548
557
652
677
696
892
612
b
a
a
a
a
b
c
a
570
578
584
677
692
633
842
636
a
a
a
a
a
c
b
a
631
660
628
721
689
701
1 025
681
b
a
a
a
a
a
c
a
673
686
693
742
722
707
1 048
715
a
a
a
a
a
b
c
a
786
847
862
854
852
837
**
848
c
b
b
a
b
c
423
430
468
472
450
**
**
456
d
a
c
a
a
489
457
459
532
541
545
664
541
b
b
a
a
a
b
a
a
**
457
486
555
550
552
716
561
c
b
a
a
a
a
a
495
571
543
599
614
650
810
631
c
b
a
a
a
a
a
a
536
582
557
620
628
679
855
664
b
b
a
a
a
a
a
a
578
577
629
696
710
759
896
728
c
b
a
a
d
a
426
473
508
592
567
564
772
575
b
b
a
a
a
a
a
a
515
**
518
599
579
574
763
585
b
a
a
a
b
a
561
573
569
643
631
652
795
645
b
d
a
a
a
a
a
a
622
645
567
661
640
672
832
660
b
c
b
a
a
a
a
a
c
b
a
a
a
c
b
a
550
547
554
642
624
607
790
604
b
a
a
a
a
a
b
a
567
576
580
664
638
591
795
627
a
a
a
a
a
b
b
a
620
657
623
697
651
670
851
669
b
a
a
a
a
a
a
a
669
684
685
718
671
691
898
700
a
a
a
a
a
a
a
a
**
**
420
440
467
409
**
443
d
a
a
a
a
507
**
442
451
467
483
**
459
430
536
458
523
568
472
686
514
b
b
a
a
a
c
c
a
465
502
491
536
587
548
769
526
a
c
Tous les log.
oct.09
oct.10
b
b
b
a
b
b
a
889
930
850
929
912
892
**
909
629
654
599
674
691
702
957
656
b
a
a
a
a
a
c
a
661
684
641
698
721
709
967
688
a
a
a
a
a
a
b
a
b
c
c
a
a
a
a
a
711
585
**
702
742
768
940
760
d
d
478
530
511
592
608
671
800
622
b
b
a
a
a
a
a
a
508
543
571
612
623
681
852
653
c
b
b
a
a
a
a
a
**
**
780
726
729
723
888
732
c
b
a
a
a
a
a
686
**
702
739
734
742
886
740
b
a
a
a
a
a
527
513
565
642
627
663
802
640
c
c
a
a
a
a
a
a
602
590
572
653
634
685
828
651
b
b
b
a
a
a
a
a
780
842
853
804
769
768
928
812
c
b
b
a
a
a
b
a
884
924
838
852
807
785
969
860
b
b
b
a
a
a
b
a
618
651
596
664
652
680
843
650
b
a
a
a
a
a
a
a
657
682
637
686
673
694
883
680
a
a
a
a
a
a
a
a
a
a
a
a
a
a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation):
a - Excellent (0 £ cv £ 2,5), b - Très bon (2,5 < cv £ 5), c - Bon (5 < cv £ 7,5), d - Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv £ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
20
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
1.3.1 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
RMR de Montréal
Studios
oct.10
oct.09
Taille
Île-de-Montréal (zones 1-18)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
20 à 49 unités
50 à 99 unités
100 unités et +
Tous les immeubles
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
20 à 49 unités
50 à 99 unités
100 unités et +
Tous les immeubles
Rive-Sud (zones 30-34)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
20 à 49 unités
50 à 99 unités
100 unités et +
Tous les immeubles
Montréal (RMR)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
20 à 49 unités
50 à 99 unités
100 unités et +
Tous les immeubles
**
3,9
5,6
3,6
1,8
3,7
d
a
a
a
b
**
4,1
5,3
3,9
1,9
3,8
**
4,3
6,2
4,1
0,0
4,2
d
c
a
a
d
**
**
6,8
10,9
0,0
3,6
**
**
3,8
3,4
2,0
2,5
**
3,9
5,6
3,6
1,8
3,7
1 chambre
oct.09
oct.10
2 chambres
oct.09
oct.10
3 chambres +
oct.09
oct.10
Tous les log.
oct.09
oct.10
d
a
a
a
b
1,7
3,4
3,6
4,1
3,2
3,1
c
c
a
a
a
b
2,8
2,9
4,0
4,0
3,2
3,3
c
b
a
a
a
b
1,1
2,0
3,3
3,4
3,5
2,1
a
b
a
a
a
a
1,3
2,3
3,0
3,3
3,7
2,3
a
b
a
a
a
a
**
1,1
3,4
2,5
2,4
1,7
a
b
a
a
c
2,0
1,3
2,8
2,6
1,8
1,8
c
a
a
a
a
b
1,5
2,4
3,9
3,7
2,9
2,6
a
a
a
a
a
a
1,9
2,5
3,9
3,7
3,0
2,7
b
a
a
a
a
a
b
a
a
d
**
4,2
2,7
3,5
1,2
3,1
c
a
a
a
c
0,7
3,4
3,2
2,2
1,1
2,6
b
c
a
a
a
a
0,7
1,4
2,8
4,3
3,6
1,5
a
a
a
b
a
a
1,8
1,9
3,2
8,1
3,9
2,2
c
b
a
a
a
a
1,3
0,9
2,1
4,2
0,6
1,2
d
a
b
a
a
a
1,1
3,1
3,2
3,8
5,4
2,1
d
d
b
a
a
b
1,1
1,8
3,0
4,0
2,4
1,9
a
a
a
a
a
a
1,3
2,2
3,4
6,0
3,2
2,3
a
a
a
a
a
a
c
a
a
c
**
**
5,3
5,8
8,2
4,3
a
a
a
d
**
4,9
3,9
3,4
2,0
3,4
d
a
a
a
b
**
3,1
4,9
5,7
4,3
3,8
d
a
a
a
b
1,5
2,6
2,3
3,6
2,1
2,5
d
c
a
a
a
a
2,6
2,7
2,4
4,4
4,5
2,8
c
c
a
a
a
a
0,7
2,9
3,9
1,5
2,2
2,3
b
c
a
a
a
c
**
4,4
4,6
3,7
5,7
3,7
d
b
a
a
d
1,1
3,0
3,1
3,4
2,1
2,6
a
b
a
a
a
a
2,1
3,1
3,6
4,9
4,6
3,2
c
c
a
a
a
b
d
a
a
a
b
**
4,0
5,3
4,0
1,9
3,8
d
a
a
a
b
1,7
3,6
3,6
4,1
3,0
3,2
c
c
a
a
a
a
2,5
3,0
4,1
4,1
3,2
3,3
c
b
a
a
a
a
1,1
2,0
3,0
3,5
3,4
2,0
a
a
a
a
a
a
1,5
2,3
2,9
3,7
3,8
2,3
a
a
a
a
a
a
1,6
1,4
3,3
2,5
2,2
1,7
c
a
a
a
a
b
1,8
2,1
3,2
2,8
2,6
2,1
c
b
a
a
a
b
1,4
2,4
3,7
3,7
2,8
2,5
a
a
a
a
a
a
1,9
2,5
3,9
3,9
3,1
2,7
b
a
a
a
a
a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
21
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
1.3.2 Loyer moyen ($) des appartements d'initiative privée
selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
RMR de Montréal
Studios
oct.09
oct.10
Taille
Île-de-Montréal (zones 1-18)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
20 à 49 unités
50 à 99 unités
100 unités et +
Tous les immeubles
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
20 à 49 unités
50 à 99 unités
100 unités et +
Tous les immeubles
Rive-Sud (zones 30-34)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
20 à 49 unités
50 à 99 unités
100 unités et +
Tous les immeubles
Montréal (RMR)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
20 à 49 unités
50 à 99 unités
100 unités et +
Tous les immeubles
1 chambre
oct.09
oct.10
2 chambres
oct.09
oct.10
3 chambres +
oct.09
oct.10
Tous les log.
oct.10
oct.09
512
462
473
518
657
519
b
a
a
a
a
a
473
459
487
539
699
531
b
a
a
a
a
a
507
541
601
686
871
612
a
a
a
a
a
a
531
567
611
706
906
636
a
a
a
a
a
a
617
616
739
873
1 114
681
a
a
a
a
a
a
650
654
754
897
1 169
715
a
a
a
a
a
a
821
751
1 022
1 160
1 613
848
a
a
a
a
b
a
889
793
1 023
1 176
1 777
909
a
a
a
a
a
a
619
600
634
727
919
656
a
a
a
a
a
a
652
633
647
754
968
688
a
a
a
a
a
a
352
408
470
481
561
427
d
b
a
a
a
a
452
442
465
512
515
456
b
a
a
a
a
a
494
515
573
597
730
541
a
a
a
a
a
a
521
547
573
599
789
561
a
a
a
a
a
a
631
615
646
712
871
631
a
a
a
a
a
a
681
641
661
705
1 080
664
a
a
a
a
a
a
754
675
734
760
1 057
728
a
a
a
a
a
a
772
704
747
801
1 326
760
a
a
a
a
a
a
639
601
612
670
836
622
a
a
a
a
a
a
676
630
623
676
1 012
653
a
a
a
a
a
a
383
432
442
501
620
443
b
b
a
a
a
a
438
433
456
498
679
459
b
a
a
a
a
a
500
515
568
670
767
575
a
a
a
a
a
a
505
535
579
687
775
585
a
a
a
a
a
a
611
617
668
775
870
645
a
a
a
a
a
a
649
625
677
800
892
660
a
a
a
a
a
a
742
702
715
833
1 049
732
a
a
a
a
a
a
769
698
726
866
1 072
740
a
a
a
a
a
a
623
618
625
729
839
640
a
a
a
a
a
a
650
621
634
746
854
651
a
a
a
a
a
a
500
458
471
517
656
514
b
a
a
a
a
a
470
457
485
537
698
526
b
a
a
a
a
a
505
537
595
682
860
604
a
a
a
a
a
a
528
562
605
702
895
627
a
a
a
a
a
a
619
616
714
849
1 075
669
a
a
a
a
a
a
655
647
728
874
1 139
700
a
a
a
a
a
a
800
732
918
1 085
1 482
812
a
a
a
a
a
a
854
764
924
1 104
1 647
860
a
a
a
a
a
a
622
603
631
725
911
650
a
a
a
a
a
a
655
631
643
751
963
680
a
a
a
a
a
a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation):
a - Excellent (0 £ cv £ 2,5), b - Très bon (2,5 < cv £ 5), c - Bon (5 < cv £ 7,5), d - Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv £ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
22
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
1.3.3 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de logements dans l'immeuble
RMR de Montréal
Zone
Île-de-Montréal zone 1
Zone 2
Zone 3
Zone 4
Zone 5
Zone 6
Zone 7
Zone 8
Zone 9
Zone 10
Zone 11
Zone 12
Zone 13
Zone 14
Zone 15
Zone 16
Zone 17
Zone 18
Île-de-Montréal (zones 1-18)
Laval zone 19
Zone 20
Zone 21
Zone 22
Zone 23
Zone 24
Laval (zones 19-24)
Rive-Nord zone 25
Zone 26
Zone 27
Zone 28
Zone 29
Rive-Nord (zones 25-29)
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
Rive-Sud zone 30
Zone 31
Zone 32
Zone 33
Zone 34
Rive-Sud (zones 30-34)
Zone 35
Banlieue (zones 19-35)
Montréal (RMR)
3-5
oct.09
oct.10
0,6 b
**
**
**
**
3,5 d
**
**
**
**
**
**
2,5 c
**
**
**
**
**
0,5 b
0,6 b
**
**
**
0,6 b
2,9 c
1,5 a
**
**
1,3 d
1,9 c
0,6 b
0,6 b
**
**
**
**
1,5 a
1,9 b
0,3 b
**
1,4 d
0,0 c
1,3 d
**
0,4 b
**
0,0 c
**
0,0 c
**
0,6 a
1,5 c
**
**
**
**
0,4 b
**
**
0,1 b
**
0,6 b
1,4 a
1,3 a
1,1 a
1,3 a
**
**
0,7 b
**
**
1,2 d
0,5 b
0,5 b
0,0 c
**
1,1 a
2,1 c
**
**
1,1 a
1,6 b
1,4 a
1,9 b
6-19
oct.09
oct.10
3,1 d
**
**
**
1,5 c
3,8 d
4,3 d
1,3 a
1,0 d
0,7 a
2,5 c
**
2,3 c
2,2 c
**
3,2 d
3,6 d
2,3 c
2,3 c
2,0 c
1,5 a
4,9 d
1,8 c
4,3 d
5,0 c
2,9 c
4,0 d
3,7 d
5,0 a
3,7 c
0,5 b
0,8 d
1,8 c
1,4 a
3,5 d
2,9 c
2,4 a
2,5 a
1,8 c
2,0 c
0,8 a
0,9 a
0,8 a
4,3 d
7,5 c
3,8 c
1,0 a
2,0 c
1,2 a
1,8 c
1,6 b
1,8 b
1,1 a
1,7 c
2,2 c
3,5 d
0,1 b
2,8 c
2,2 c
**
3,8 c
2,6 c
2,0 b
2,6 b
1,8 a
2,2 a
4,6 d
4,1 d
1,3 a
3,2 d
2,7 c
1,5 a
1,0 a
1,5 c
0,9 a
1,0 d
3,0 b
3,1 c
1,6 c
3,4 d
2,3 a
2,6 a
2,4 a
2,5 a
20-49
oct.09
oct.10
5,9 c
2,5 a
4,8 a
6,3 a
2,5 a
4,3 a
3,8 a
3,4 a
3,1 a
3,1 a
3,1 a
2,8 a
4,8 a
3,8 a
4,5 b
5,2 a
3,7 a
4,5 a
2,2 a
3,1 a
6,4 a
7,4 a
4,5 a
5,1 a
5,5 a
3,3 a
4,8 b
4,9 a
3,8 d
2,2 b
1,2 a
1,7 b
3,9 d
6,1 b
3,9 c
3,6 b
3,9 a
3,9 a
3,6 b
2,5 a
3,0 b
2,8 b
**
4,3 a
0,2 b
4,7 b
3,6 b
3,0 a
1,2 a
4,1 a
2,6 a
3,2 a
2,6 b
3,5 a
2,5 a
3,7 b
1,2 a
2,2 b
2,1 a
1,3 a
7,7 b
8,2 c
3,5 a
3,8 b
3,0 a
3,4 a
3,8 a
5,0 a
2,4 a
2,7 a
4,1 a
2,4 a
1,6 a
1,4 a
0,9 a
2,4 b
3,1 a
3,6 a
2,2 a
4,3 a
3,0 a
3,6 a
3,7 a
3,9 a
50-99
oct.09
oct.10
3,3 c
1,9 a
4,5 a
6,5 a
5,1 a
4,4 a
3,4 b
4,0 a
2,6 a
3,2 b
3,0 a
2,8 a
9,0 a
9,7 c
**
7,7 a
0,6 a
3,0 a
1,9 a
3,2 a
5,6 a
4,7 a
1,9 a
2,4 c
4,1 b
3,7 a
4,3 c
7,3 a
**
1,8 a
5,0 a
3,4 a
**
**
3,5 a
4,1 a
3,7 a
3,7 a
2,5 a
7,2 a
a.l.u.
a.l.u.
**
**
**
a.l.u.
**
**
a.l.u.
a.l.u.
3,6 a
6,1 a
**
**
7,0 a
5,9 a
a.l.u.
a.l.u.
**
**
a.l.u.
a.l.u.
4,7 b
5,8 a
4,0 a
6,0 a
3,9 a
7,5 a
3,4 a
4,3 a
**
**
**
**
a.l.u.
a.l.u.
3,4 a
4,9 a
a.l.u.
a.l.u.
3,6 a
5,2 a
3,7 a
3,9 a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
100+
oct.09
oct.10
2,7 a
1,5 a
**
**
**
**
3,5 a
4,8 b
1,6 a
2,5 a
1,8 a
1,1 a
6,6 a
4,3 a
**
**
**
**
**
**
**
a.l.u.
0,8 a
7,1 a
4,2 b
3,8 a
a.l.e.
a.l.e.
3,2 a
6,7 a
4,4 c
4,8 a
**
**
a.l.u.
a.l.u.
2,9 a
3,0 a
2,5 a
3,0 a
**
**
a.l.u.
a.l.u.
**
a.l.u.
a.l.u.
a.l.u.
a.l.u.
a.l.u.
1,9 a
2,7 a
a.l.u.
a.l.u.
**
**
a.l.u.
a.l.u.
a.l.u.
a.l.u.
a.l.u.
a.l.u.
**
**
2,4 a
3,2 a
1,8 a
5,2 a
**
**
**
**
**
**
a.l.u.
a.l.u.
2,1 a
4,6 a
a.l.u.
a.l.u.
2,2 a
4,1 a
2,8 a
3,1 a
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
23
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
1.4 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon la fourchette de loyers
RMR de Montréal
Fourchette de loyers
Île-de-Montréal (zones 1-18)
Moins de 500 $
500 à 699 $
700 à 899 $
900 $ et +
Toutes les fourchettes
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
Moins de 500 $
500 à 699 $
700 à 899 $
900 $ et +
Toutes les fourchettes
Rive-Sud (zones 30-34)
Moins de 500 $
500 à 699 $
700 à 899 $
900 $ et +
Toutes les fourchettes
Montréal (RMR)
Moins de 500 $
500 à 699 $
700 à 899 $
900 $ et +
Toutes les fourchettes
Studios
oct.09
oct.10
4,8
3,0
2,9
**
3,7
b
a
c
2 chambres
oct.09
oct.10
3 chambres +
oct.09
oct.10
Total
oct.09
oct.10
b
b
a
c
b
2,8
3,7
3,0
3,2
3,1
c
b
a
b
b
5,0
3,2
4,0
2,2
3,3
c
b
b
a
b
2,0
1,9
2,5
3,3
2,1
c
a
b
b
a
1,0
2,6
2,4
3,0
2,3
d
a
a
a
a
**
1,0 d
**
2,1 c
1,7 c
**
1,5
1,3
3,0
1,8
a
a
d
b
3,3
2,6
2,6
2,9
2,6
b
a
a
a
a
4,3
2,8
2,6
2,8
2,7
b
a
a
a
a
4,6 d
2,6 c
a.l.e.
a.l.e.
4,2 d
3,5 d
3,9 c
**
a.l.e.
3,6 d
3,2
3,4
3,4
**
3,1
d
c
c
c
**
2,6 a
3,7 d
**
2,6 a
**
1,5
2,1
1,5
1,5
a
b
c
a
**
2,3
2,6
5,3
2,2
a
b
d
a
**
0,7 b
**
1,0 d
1,2 a
**
**
2,4 c
2,9 c
2,1 b
3,0
1,7
2,4
1,6
1,9
c
a
b
b
a
2,1
2,4
2,6
4,1
2,3
c
a
b
c
a
3,1 d
0,8 a
**
**
2,5 c
4,8 d
3,1 d
**
**
4,3 d
2,9
4,2
1,2
7,1
3,4
c
c
a
b
b
0,5
5,0
3,6
**
3,8
b
b
a
b
**
2,8
1,8
2,0
2,5
b
b
b
a
0,2
3,1
3,2
3,8
2,8
b
c
c
c
a
**
3,5 d
1,6 c
**
2,3 c
**
3,5
3,6
1,6
3,7
d
d
c
d
2,2
3,2
1,7
2,0
2,6
c
b
b
b
a
2,1
3,6
3,4
3,3
3,2
c
b
c
c
b
4,7
2,9
2,9
**
3,7
5,0
3,1
1,4
1,7
3,8
2,9
3,7
2,9
3,2
3,2
b
b
a
b
a
4,4
3,3
4,0
2,3
3,3
c
b
b
a
a
1,8
1,9
2,4
3,2
2,0
c
a
a
b
a
0,9
2,6
2,5
3,2
2,3
d
a
a
b
a
**
1,4
2,1
2,0
1,7
**
2,1
2,1
2,9
2,1
c
b
c
b
3,2
2,5
2,5
2,8
2,5
b
a
a
a
a
4,0
2,8
2,7
2,9
2,7
b
a
a
a
a
b
b
a
c
b
5,2
3,1
1,3
1,6
3,8
1 chambre
oct.09
oct.10
b
b
a
c
b
a
c
c
b
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
24
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
4.1.1 Appartements en copropriété offerts
en location et appartements d'initiative privée visés par l'ELL1
Taux d'inoccupation (%)
RMR de Montréal - octobre 2010
Sous-secteur (copropriétés)
Appartements en copropriété offerts en
location
oct.09
Centre-ville + Île-des-Soeurs
Péricentre
Ouest de l'Île de Montréal
Est de l'Île de Montréal
Île de Montréal
Laval et la rive Nord
Rive Sud/Vaudreuil-Soulanges
Montréal (RMR)
1
Appartements visés par l'ELL 1
oct.10
1,3
1,7
3,6
2,0
2,0
3,0
5,1
2,7
a
b
c
c
a
c
d
a
oct.09
3,4
5,3
3,3
3,5
3,9
5,0
4,0
4,2
c
d
d
c
c
b
d
b
oct.10
3,2
2,4
3,3
2,3
2,6
1,9
2,6
2,5
b
a
a
a
a
a
a
a
2,0
2,4
3,5
2,7
2,7
2,3
3,2
2,7
a
a
a
a
a
a
b
a
Seuls les appartements situés dans des immeubles locatifs comptant au moins trois logements offerts en location sont visés par l'ELL.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
25
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
4.1.2 Loyer moyen ($) des appartements en copropriété offerts
1
en location et des appartements d'initiative privée visés par l'ELL
selon le nombre de chambres
RMR de Montréal - octobre 2010
Sous-secteur (copropriétés)
Centre-ville + Île-des-Soeurs
Péricentre
Ouest de l'Île de Montréal
Est de l'Île de Montréal
Île de Montréal
Laval et la rive Nord
Rive Sud/Vaudreuil-Soulanges
Montréal (RMR)
1
3 chambres +
Studios
1 chambre
2 chambres
App. en
App. en
App. en
App. en
App. visés
App. visés
App. visés
coprop.
coprop.
coprop. App. visés coprop.
offerts en par l'ELL1 offerts en par l'ELL1 offerts en par l'ELL1 offerts en par l'ELL1
location
location
location
location
a.l.u.
712 a
1 334 c
968 a
**
1 316 a
**
1 512 c
**
548 a
1 070 d
685 a
1 154 d
803 a
**
1 032 a
a.l.u.
474 a
707 c
602 a
947 b
713 a
1 199 c
832 a
**
461 a
**
537 a
919 c
626 a
1 032 c
781 a
**
531 a
1 142 c
636 a
1 389 d
715 a
1 563 d
909 a
a.l.u.
456 a
**
561 a
843 c
664 a
**
760 a
a.l.u.
460 a
689 b
584 a
840 b
660 a
776 c
742 a
**
526 a
1 001 c
627 a
1 144 c
700 a
1 341 d
860 a
Seuls les appartements situés dans des immeubles locatifs comptant au moins trois logements offerts en location sont visés par l'ELL.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation):
a - Excellent (0 £ cv £ 2,5), b - Très bon (2,5 < cv £ 5), c - Bon (5 < cv £ 7,5), d - Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv £ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
26
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
4.1.3 Loyer moyen ($) des appartements en copropriété offerts en location
selon le nombre de chambres à coucher
RMR de Montréal - octobre 2010
Secteur (copropriétés)
Centre-ville + Île-des-Soeurs
Péricentre
Ouest de l'Île de Montréal
Est de l'Île de Montréal
Île de Montréal
Laval et la rive Nord
Rive Sud/Vaudreuil-Soulanges
Montréal (RMR)
Studios
1 chambre
2 chambres
oct.09
oct.10
oct.09
oct.10
a.l.u.
**
a.l.u.
**
**
a.l.u.
a.l.u.
**
a.l.u.
**
a.l.u.
**
**
a.l.u.
a.l.u.
**
1 305
**
774
728
1 005
624
779
934
1 334
1 070
707
**
1 142
**
689
1 001
d
c
c
d
c
c
c
c
d
c
oct.09
1 433
1 257
1 067
839
c 1 193
850
b
885
c 1 070
3 chambres +
oct.10
d
**
c 1 154
d
947
c
919
b 1 389
c
843
b
840
b 1 144
d
b
c
d
c
b
c
Total
oct.09
oct.10
oct.09
**
**
969
1 049
1 200
**
973
1 111
**
**
1 199
1 032
1 563
**
776
1 341
1 410
1 158
998
849
1 135
836
883
1 040
c
c
d
d
c
c
c
d
c
d
oct.10
c
**
c 1 172
c
950
b
927
b 1 334
c
839
b
786
b 1 125
c
b
b
c
b
b
b
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation):
a - Excellent (0 £ cv £ 2,5), b - Très bon (2,5 < cv £ 5), c - Bon (5 < cv £ 7,5), d - Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv £ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
27
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
4.2.1 Appartements en copropriété offerts
en location et appartements d'initiative privée visés par l'ELL1
Taux d'inoccupation global (%)
selon la taille de l'immeuble
RMR de Montréal - octobre 2010
Taille (en nombre de logements)
oct.09
Île de Montréal
3 à 5 unités
6 à 19 unités
20 à 49 unités
50 à 99 unités
100 unités et +
Tous les immeubles
Montréal (RMR)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
20 à 49 unités
50 à 99 unités
100 unités et +
Tous les immeubles
1
1
App. en coprop. offerts en location
App. visés par l'ELL
oct.10
oct.09
oct.10
3,5
4,3
2,0
1,6
0,6
2,0
d
c
a
b
a
a
**
3,5
3,0
5,7
3,9
3,9
c
b
c
d
c
1,5
2,4
3,9
3,7
2,9
2,6
a
a
a
a
a
a
1,9
2,5
3,9
3,7
3,0
2,7
b
a
a
a
a
a
4,8
4,1
2,6
2,5
1,0
2,7
d
b
a
c
a
a
**
4,7
3,2
5,4
3,9
4,2
b
b
c
c
b
1,4
2,4
3,7
3,7
2,8
2,5
a
a
a
a
a
a
1,9
2,5
3,9
3,9
3,1
2,7
b
a
a
a
a
a
Seuls les appartements situés dans des immeubles locatifs comptant au moins trois logements offerts en location sont visés par l'ELL.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
28
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
4.3.1 Univers des copropriétés, nombre d'unités offertes en location, pourcentage d'appartements en
copropriété offerts en location et taux d'inoccupation
Appartements en copropriété2
RMR de Montréal - octobre 2010
Sous-secteur (copropriétés)
Univers des
copropriétés
oct.09
Centre-ville + Île-des-Soeurs
Péricentre
Ouest de l'Île de Montréal
Est de l'Île de Montréal
Île de Montréal
Laval et la rive Nord
Rive Sud/Vaudreuil-Soulanges
Montréal (RMR)
oct.10
10 190
13 750
21 096
18 727
15 060
15 527
16 305
17 377
62 651
65 381
19 527
21 105
19 255
20 775
101 433 107 261
Nombre d'unités
offertes en location
oct.09
2 318
1 823
1 235
942
6 356
1 997
1 491
9 848
Pourcentage d'app. en
coprop. offerts en
location
1
oct.10
d
a
a
a
a
a
b
a
2 626
1 629
1 160
1 061
6 427
2 006
1 649
10 081
oct.09
a
a
a
a
a
b
a
a
22,7
8,6
8,2
5,8
10,1
10,2
7,7
9,7
oct.10
d
a
a
a
a
a
b
a
19,1
8,7
7,5
6,1
9,8
9,5
7,9
9,4
Taux d'inoccupation
oct.09
a
a
a
a
a
b
a
a
1
Les totaux des colonnnes peuvent ne pas correspondre à la somme des éléments parce que les chiffres ont été a) arrondis ou b) varient en fonction de l'échantillon.
2
Seuls les immeubles où il se loue des copropriétés sont inclus dans l'univers de l'enquête sur les logements en copropriété.
1,3
1,7
3,6
2,0
2,0
3,0
5,1
2,7
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
oct.10
a
b
c
c
a
c
d
a
3,4
5,3
3,3
3,5
3,9
5,0
4,0
4,2
c
d
d
c
c
b
d
b
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
29
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
4.3.2 Univers des copropriétés, nombre d'unités offertes en location,
Pourcentage d'appartements en copropriété2 offerts en location et taux d'inoccupation
selon la taille de l'immeuble
RMR de Montréal - octobre 2010
Taille (en nombre de logements)
Univers des
copropriétés
oct.09
Île de Montréal
3 à 5 unités
6 à 19 unités
20 à 49 unités
50 à 99 unités
100 unités et +
Tous les immeubles
Montréal (RMR)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
20 à 49 unités
50 à 99 unités
100 unités et +
Tous les immeubles
oct.10
Nombre d'unités
offertes en location
oct.09
Pourcentage d'unités
offertes en location
1
oct.10
oct.09
Taux d'inoccupation
oct.10
oct.09
oct.10
2 051
18 133
14 293
13 206
14 968
62 651
2 146
18 545
14 935
13 522
16 233
65 381
164
1 361
1 224
1 360
2 255
6 356
b
a
a
a
d
a
175
1 487
1 282
1 304
2 191
6 427
b
a
a
a
c
a
8,0
7,5
8,6
10,3
15,1
10,1
b
a
a
a
d
a
8,2
8,0
8,6
9,6
13,5
9,8
b
a
a
a
c
a
3,5
4,3
2,0
1,6
0,6
2,0
d
c
a
b
a
a
**
3,5
3,0
5,7
3,9
3,9
c
b
c
d
c
4 985
39 330
19 880
17 580
19 658
101 433
5 438
41 210
20 927
17 847
21 839
107 261
386
3 040
1 790
1 656
2 997
9 848
b
a
a
a
a
a
408
3 212
1 910
1 634
2 940
10 081
b
a
a
a
a
a
7,8
7,7
9,0
9,4
15,2
9,7
b
a
a
a
a
a
7,5
7,8
9,1
9,2
13,5
9,4
b
a
a
a
a
a
4,8
4,1
2,6
2,5
1,0
2,7
d
b
a
c
a
a
**
4,7
3,2
5,4
3,9
4,2
b
b
c
c
b
1
Les totaux des colonnnes peuvent ne pas correspondre à la somme des éléments parce que les chiffres ont été a) arrondis ou b) varient en fonction de l'échantillon.
2
Seuls les immeubles où il se loue des copropriétés sont inclus dans l'univers de l'enquête sur les logements en copropriété.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
30
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
1
5.1 Loyer moyen ($) des autres logements locatifs du marché secondaire
selon le type de logement
RMR de Montréal - octobre 2010
Studios
Montréal (RMR)
Logements individuels
Jumelés, logements en rangée et duplex
Autres (logements accessoires, surtout)
Tous les types de logement
1 chambre
2 chambres
3 chambres +
oct.09
oct.10
oct.09
oct.10
oct.09
oct.10
oct.09
a.l.e.
a.l.e.
a.l.e.
a.l.e.
a.l.e.
a.l.e.
a.l.e.
a.l.e.
518
555
505
533
507
516
501
512
628
637
586
622
598
659
684
660
849
782
774
788
c
c
b
b
c
b
c
b
d
a
b
a
c
a
c
a
c
b
c
a
Tous le log.
oct.10
919 c
773 a
**
791 a
oct.09
oct.10
695
661
617
650
753
664
604
663
c
a
b
a
c
a
c
a
1
Sont exclus des données sur les logements locatifs du marché secondaire : appartements situés dans des immeubles d'au moins trois unités construits expressément pour le marché locatif,
appartements en copropriété, unités se trouvant dans des établissements institutionnels, habitations dont le type était impossible à déterminer durant l'Enquête.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation):
a - Excellent (0 £ cv £ 2,5), b - Très bon (2,5 < cv £ 5), c - Bon (5 < cv £ 7,5), d - Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv £ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
5.2 Nombre estimatifs de ménages occupant des autres logements
locatifs du marché secondaire1
selon le type de logement
RMR de Montréal - octobre 2010
Nombre estimatif de ménages occupant des
autres logements locatifs du marché
secondaire1
oct.09
Montréal (RMR)
Logements individuels
Jumelés, logements en rangée et duplex
Autres (logements accessoires, surtout)
Tous les types de logement
23 040
111 189
64 959
199 188
oct.10
c
b
b
a
22 700
149 064
32 957
204 721
b
a
c
a
1
Sont exclus des données sur les logements locatifs du marché secondaire : appartements situés dans des immeubles d'au moins trois unités construits
expressément pour le marché locatif, appartements en copropriété, unités se trouvant dans des établissements institutionnels, habitations dont le type était
impossible à déterminer durant l'Enquête.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
31
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
Note technique
Différence entre la variation en pourcentage des loyers moyens (immeubles neufs et existants) ET
la variation en pourcentage des loyers moyens de l’échantillon fixe (immeubles existants
seulement)
Variation en pourcentage des loyers moyens (immeubles neufs et existants) : Le résultat
(hausse ou baisse) du calcul de la variation en pourcentage des loyers moyens d’une année à une autre
(par exemple : dans le cas d’un loyer moyen qui passerait de 500 $ une année donnée à 550 $ l’année
suivante, le résultat serait une hausse de 10 %) est influencé par l’évolution de la composition de l’univers
des logements locatifs (par exemple, l’ajout à l’univers de l’Enquête d’ensembles neufs de logements
locatifs luxueux, la rénovation ou la modernisation d’unités locatives et le roulement des locataires
peuvent faire monter les loyers moyens par rapport à l’année précédente) et par la variation du niveau
des loyers (c’est-à-dire par les hausses et les baisses du niveau des loyers exigés par les propriétairesbailleurs).
Variation en pourcentage des loyers moyens de l’échantillon fixe (immeubles existants
seulement) : Cette mesure permet d’estimer la variation du niveau des loyers. Cette estimation est
effectuée à partir d’immeubles qu’ont en commun les échantillons des Enquêtes sur les logements locatifs
menées en octobre l’an dernier et en octobre cette année. Par contre, le résultat est quand même
influencé, dans une certaine mesure, par l’évolution de la composition de l’univers des logements locatifs
(par exemple, par la rénovation ou la modernisation d’unités locatives et le roulement des locataires, des
facteurs qui ne sont pas mesurés par l’Enquête, les données recueillies n’étant pas assez détaillées).
Société canadienne d’hypothèques et de logement
32
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
MÉTHODE DE L’ENQUÊTE SUR LES LOGEMENTS LOCATIFS
La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) mène l’Enquête sur les logements locatifs (ELL) chaque année en avril et en
octobre pour mesurer les forces en présence sur le marché locatif. L’Enquête porte sur un échantillon de logements pris dans tous les centres
urbains de 10 000 habitants ou plus. Seuls les immeubles d’initiative privée qui comptent au moins trois logements locatifs et qui sont sur le
marché depuis au moins trois mois sont inclus. Les enquêteurs obtiennent des données sur les loyers du marché, les logements disponibles et
les logements inoccupés pour tous les immeubles compris dans l’échantillon. La plupart des résultats diffusés dans la présente publication
portent sur les immeubles d’appartements d’initiative privée.
L’Enquête se fait par téléphone ou sur place, et l’information est obtenue du propriétaire, du gestionnaire ou du concierge. L’Enquête a lieu
pendant les deux premières semaines des mois d’avril et octobre, et ses résultats reflètent la conjoncture du marché à ce moment-là.
L’Enquête sur les logements locatifs que mène la SCHL permet de connaître les taux d’inoccupation, les taux de disponibilité et les loyers
moyens des logements neufs ou existants. En octobre 2006, la SCHL a adopté une nouvelle mesure qui permet d’estimer le taux de variation
des loyers dans les immeubles existants seulement. Cette mesure tient compte d’immeubles qu’ont en commun les échantillons des enquêtes
de l’année en cours et de l’année précédente. En examinant comment évoluent les loyers dans les immeubles existants, on fait abstraction de
l’incidence que peuvent avoir les immeubles neufs, les immeubles convertis et le renouvellement de l’échantillon sur le pourcentage de
variation des loyers. Les estimations relatives aux immeubles existants sont diffusées dans le Rapport sur le marché locatif : Faits saillants pour le
Canada et dans les Rapports sur le marché locatif : Faits saillants de chaque province. Les loyers pratiqués dans les immeubles neufs et dans les
immeubles existants y figurent également. Les taux de variation des loyers sont statistiquement significatifs dans le cas des immeubles existants,
alors qu’ils peuvent ne pas l’être dans le cas de certains calculs touchant les loyers des logements neufs et existants.
MÉTHODE DE L’ENQUÊTE SUR LE MARCHÉ LOCATIF SECONDAIRE
Chaque année en septembre et en octobre, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) mène l’Enquête sur le
marché locatif secondaire (EMLS) pour mesurer les forces en présence sur ce marché. Ce dernier englobe les logements qui ne
sont pas visés par l’Enquête sur les logements locatifs (ELL). Voici les types de logement que la SCHL inclut dans l’EMLS :
• maisons individuelles offertes en location;
• maisons jumelées offertes en location (maisons situées dans un ensemble comptant deux logements de taille comparable qui
partagent un seul toit et qui sont situés soit côte à côte, soit l'un derrière l'autre);
• maisons en rangée en propriété absolue offertes en location;
• appartements offerts en location dans un duplex (immeuble comptant deux logements superposés);
• appartements accessoires offerts en location (logements distincts situés à l’intérieur d’une habitation);
• logements en copropriété offerts en location (catégorie pouvant comprendre plusieurs types de logement, mais
essentiellement composée d'appartements);
• appartements situés dans un bâtiment commercial ou un autre type d'immeuble renfermant un ou deux logements.
L’EMLS est effectuée dans certaines régions métropolitaines de recensement (RMR). Elle comporte trois volets :
• l’Enquête auprès des ménages sur les loyers;
• l’Enquête sur les loyers des appartements en copropriété (menée auprès des ménages locataires);
• l’Enquête sur les taux d’inoccupation des appartements en copropriété (menée auprès des propriétaires).
Les trois enquêtes se font par téléphone. Dans l’Enquête sur les taux d’inoccupation des appartements en copropriété, les données
sont obtenues du propriétaire, du gestionnaire ou du concierge et peuvent être recueillies sur place si aucun contact téléphonique n’a
pu être établi. Dans les deux autres enquêtes, l’information est recueillie auprès d’un adulte faisant partie du ménage. Les trois enquêtes
ont lieu en septembre et en octobre, et les résultats témoignent de la conjoncture du marché à ce moment-là.
Dans le cas de l’Enquête sur les taux d’inoccupation des appartements en copropriété, la SCHL publie des données sur le nombre
d’unités louées et sur les taux d’inoccupation. Dans le cas de l’Enquête sur les loyers des appartements en copropriété et de l’Enquête
auprès des ménages sur les loyers, elle publie des données sur les loyers moyens. Chaque estimation fournie est assortie d’un code à
une lettre indiquant son degré de fiabilité statistique (déterminé selon le coefficient de variation, ou c.v.). Les appartements en
copropriété offerts en location ont fait l'objet de l’EMLS dans les RMR suivantes : Vancouver, Victoria, Calgary, Edmonton, Regina, Saskatoon,
Toronto, Ottawa, Montréal et Québec (NOTE : les données sur les copropriétés offertes en location n’ont pas été compilées pour Regina et
Saskatoon). D'autres logements du marché locatif secondaire ont été visés par l’EMLS à Abbotsford, Barrie, Calgary, Edmonton, Halifax,
Montréal, Ottawa, Québec, St. John’s, Toronto Regina, Saskatoon, Kelowna, Vancouver et Victoria.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
33
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
Définitions
Logement disponible : Un logement locatif est considéré comme étant disponible si le locataire actuel a envoyé ou reçu un
avis de déménagement officiel et qu’aucun nouveau locataire n’a signé de bail, ou encore si le logement est vacant (voir la
définition de « logement vacant »).
Loyer : Montant réel que les locataires paient pour leur logement. Aucun rajustement n’est fait selon que des commodités et
services, comme le chauffage, l’électricité, le stationnement et l’eau chaude, sont inclus ou non dans le loyer. Dans le cas des
logements disponibles ou vacants, le loyer correspond au montant demandé par le propriétaire.
Les chiffres sur les loyers moyens figurant dans la présente publication donnent une bonne indication du montant que paient
les locataires selon la taille des logements et le secteur géographique. Les services comme le chauffage, l’électricité et l’eau
chaude peuvent être inclus ou non dans le loyer.
Immeuble d’appartements locatifs : Tout immeuble comptant au moins trois logements offerts en location, dont un ou
plus n’a pas d’entrée privée. Les habitations occupées par les propriétaires n’entrent pas dans le nombre total de logements
locatifs compris dans les immeubles.
Ensemble de logements en rangée locatifs : Tout immeuble comptant au moins trois logements contigus avec entrée
privée qui sont offerts en location. Les habitations occupées par les propriétaires n’entrent pas dans le nombre total de
logements locatifs compris dans les ensembles. Les logements (ou maisons) en rangée sont parfois appelés logements en
bande.
Logement vacant : Un logement est considéré comme étant vacant s’il n’est pas occupé au moment de l’Enquête et qu’il
pourrait l’être immédiatement.
Définition des secteurs de recensement utilisés dans la présente publication
Une région métropolitaine de recensement (RMR) ou une agglomération de recensement (AR) est formée d’une ou de
plusieurs municipalités adjacentes situées autour d’une grande région urbaine (appelée noyau urbain). Un noyau urbain doit,
selon les données du recensement de la population, compter au moins 10 000 habitants pour former une AR et au moins
100 000 habitants pour former une RMR. Pour être incluses dans une RMR ou une AR, les municipalités adjacentes doivent
avoir un degré d’intégration élevé avec la région urbaine centrale, lequel est déterminé par le volume de navetteurs établi
d’après les données du recensement sur le lieu de travail. Les RMR et les AR englobent des municipalités ou des subdivisions
de recensement.
Toutes les données figurant dans la présente publication de la SCHL sont fondées sur les secteurs définis aux fins du
Recensement de 2001 et 2006 de Statistique Canada.
Remerciements
L’Enquête sur les logements locatifs et l’Enquête sur le marché locatif secondaire n’auraient pas pu être effectuées sans la collaboration des
propriétaires, gestionnaires et concierges d’immeubles des différentes régions du Canada. La SCHL apprécie grandement leur travail acharné
ainsi que l’aide qu’ils lui apportent en fournissant de l’information exacte en temps voulu. Grâce à leur contribution, la SCHL est en mesure
de diffuser de l’information qui profitera à l’ensemble du secteur de l’habitation.
L’indicateur de l’abordabilité des logements locatif
La Société canadienne d’hypothèques et de logement a élaboré un nouvel indicateur de l’abordabilité des logements locatifs
afin d’évaluer dans quelle mesure un marché locatif est abordable pour les ménages qui y sont locataires. On calcule d’abord
combien un ménage locataire doit gagner pour être en mesure de payer le loyer médian des appartements de deux chambres
sans y consacrer plus de 30 % de son revenu. Ensuite, on divise la moyenne triennale mobile des revenus médians des ménages
locataires par le revenu minimum requis. Le quotient est multiplié par 100, et le produit devient notre indicateur. Ce dernier
sera supérieur à 100 si moins de 30 % du revenu est requis, et inférieur si 30 % du revenu ne suffit pas à payer le loyer médian
des appartements de deux chambres. En général, l’indicateur augmentera si un marché devient plus abordable et diminuera
dans le cas contraire.
Les chiffres estimatifs dont se sert la SCHL dans le cas du revenu médian des ménages locataires sont fondés sur les résultats
de l’Enquête sur la dynamique du travail et du revenu, de Statistique Canada. Des données sont disponibles pour la période
allant de 1994 à 2005. La SCHL a établi des prévisions depuis 2006.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
34
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion - automne 2010
La SCHL : Au cœur de l’habitation
La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) est l’organisme national responsable de l’habitation au Canada, et ce
depuis plus de 60 ans.
En collaboration avec d’autres intervenants du secteur de l’habitation, elle contribue à faire en sorte que le système canadien de
logement demeure l’un des meilleurs du monde. La SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables,
abordables et de qualité, favorisant ainsi la création de collectivités et de villes dynamiques et saines partout au pays.
Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez consulter le site Web de la SCHL à l’adresse suivante : www.schl.ca
Vous pouvez aussi communiquer avec nous par téléphone : 1-800-668-2642 ou par télécopieur : 1-800-245-9274.
De l’extérieur du Canada : 613-748-2003; télécopieur : 613-748-2016.
La Société canadienne d’hypothèques et de logement souscrit à la politique du gouvernement fédéral sur l’accès des personnes
handicapées à l’information. Si vous désirez obtenir la présente publication sur des supports de substitution, composez le 1-800-668-2642.
La gamme complète des publications nationales standards du Centre d’analyse de marché (CAM) est offerte gratuitement, en format
électronique, sur le site Web de la SCHL. Vous pouvez consulter, imprimer ou télécharger les éditions déjà parues, ou encore vous
abonner aux futures éditions et recevoir automatiquement, par courriel, de l’information sur le marché le jour même où elle est
diffusée : c’est rapide et pratique! Visitez le www.schl.ca/marchedelhabitation
Pour en savoir davantage au sujet du CAM et de la mine de renseignements sur le marché de l’habitation qu’il met à votre
disposition, rendez-vous au www.schl.ca/marchedelhabitation
Pour vous abonner à la version papier (payante) des publications du CAM, veuillez composer le 1-800-668-2642.
©2010 Société canadienne d’hypothèques et de logement. Tous droits réservés. La SCHL autorise toute utilisation raisonnable du contenu de
la présente publication, à la condition toutefois que ce soit à des fins personnelles, pour des recherches d’affaires ou d’intérêt public, ou encore
dans un but éducatif. Elle accorde le droit d’utiliser le contenu à titre de référence générale dans des analyses écrites ou dans la présentation de
résultats, de conclusions ou de prévisions, et de citer de façon limitée les données figurant dans la présente publication. La SCHL autorise
également l’utilisation raisonnable et restreinte du contenu de ses rapports dans des publications commerciales, sous réserve des conditions
susmentionnées. Elle conserve toutefois le droit d’exiger, pour une quelconque raison, l’interruption d’une telle utilisation.
Chaque fois que le contenu d’une publication de la SCHL est utilisé, y compris les données statistiques, il faut en indiquer la source comme suit :
Source : SCHL (ou, selon le cas, « Adaptation de données provenant de la SCHL »), titre de la publication, année et date de diffusion.
À défaut de quoi ledit contenu ne peut être reproduit ni transmis à quiconque. Lorsqu’une organisation se procure une publication, elle ne doit
pas en donner l’accès à des personnes qui ne sont pas à son emploi. La publication ne peut être affichée, que ce soit en partie ou en totalité,
dans un site Web qui serait ouvert au public ou accessible à des personnes qui ne travaillent pas directement pour l’organisation. Pour obtenir la
permission d’utiliser le contenu d’une publication d’analyse de marché de la SCHL à des fins autres que celles susmentionnées ou de
reproduire de grands extraits ou l’intégralité des publications d’analyse de marché de la SCHL, veuillez communiquer avec le Centre canadien
de documentation sur l’habitation (CCDH) ; courriel : chic@schl.ca – téléphone : 613-748-2367 ou 1-800-668-2642.
Veuillez fournir les informations suivantes au CCDH :
Titre de la publication, année et date de diffusion
Sans limiter la portée générale de ce qui précède, il est interdit de traduire un extrait de publication sans l’autorisation préalable écrite de la
Société canadienne d’hypothèques et de logement.
Les renseignements, analyses et opinions contenus dans cette publication sont fondés sur diverses sources jugées fiables, mais
leur exactitude ne peut être garantie, et ni la Société canadienne d’hypothèques et de logement ni ses employés n’en assument la
responsabilité.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
35
Marché de l’habitation :
notre savoir
à votre service
RAPPORTS GRATUITS EN LIGNE :
n Statistiques du logement au Canada
n Bulletin mensuel d’information sur le logement
n Perspectives du marché de l’habitation, Canada
n Perspectives du marché de l’habitation :
Faits saillants – Canada et les régions
n Perspectives du marché de l’habitation, grands centres urbains
n Tableaux de données sur le marché de l’habitation :
Quelques centres urbains du Centre-Sud de l’Ontario
n Actualités habitation, Canada
n Actualités habitation, grands centres urbains
n Actualités habitation, régions
n Statistiques mensuelles sur l’habitation
n Perspectives du marché, Nord du Canada n Tableaux de données provisoires sur les mises en chantier
n Rapport sur la rénovation et l’achat de logements n Rapport sur le marché locatif : Faits saillants provinciaux Maintenant publié deux fois l’an!
n Rapport sur le marché locatif, grands centres urbains
n Statistiques sur le marché locatif Maintenant publié deux fois l’an!
n Construction résidentielle en bref, centres urbains des Prairies
n Rapports sur les résidences pour personnes âgées n Rapports sur les résidences pour personnes âgées –
Tableaux supplémentaires, régions
Les rapports électroniques du Centre d’analyse de marché
de la SCHL procurent une
foule de renseignements
détaillés sur les marchés
national, provinciaux, régionaux et locaux.
Prévisions et analyses :
renseignements sur les
tendances futures du
marché de l’habitation aux
échelles locale, régionale
et nationale.
Données et statistiques :
renseignements sur les
différents aspects du
marché de l’habitation –
mises en chantier, loyers,
taux d’inoccupation,
et beaucoup plus!
Obtenez tout de suite l’information dont vous avez besoin!
64413_2010_A01
Cliquez sur www.schl.ca/marchedelhabitation pour
consulter, imprimer, télécharger ou vous abonner.
L’OBSERVATEUR DU LOGEMENT AU CANADA 2010, avec un volet consacré
au logement et à l’économie
De portée nationale, exhaustif et riche en analyses perspicaces, L’Observateur du logement au Canada trace
un portrait complet des tendances et des enjeux concernant le logement au pays. Consultez les données
supplémentaires disponibles en ligne et téléchargez votre exemplaire GRATUIT dès aujourd’hui!
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising