Rapport sur le marchÉ Locatif RMR de Montréal Faits saillants

Rapport sur le marchÉ Locatif RMR de Montréal Faits saillants
L e
m a r c h É
d e
l ’ h a b i t a t i o n
Rapport sur le marchÉ Locatif
RMR de Montréal
Société canadienne d’hypothèques et de logement
Date de diffusion : automne 2008
Table des matières
Faits saillants
•
Le taux d’inoccupation a diminué de 0,5 point de pourcentage en
octobre 2008 comparativement à la même période en 2007 et s’est
établi à 2,4 %.
•
Le taux d’inoccupation a particulièrement régressé pour les logements
dont les loyers sont les plus chers (900 $ et plus) et les logements
spacieux (trois chambres à coucher et plus).
Selon les estimations, les loyers des logements existants ont augmenté en
moyenne de 2,1 % entre octobre 2007 et octobre 2008.
•
Figure 1
2
Baisse du taux d’inoccupation en
2008
3
Augmentation modérée du loyer
moyen
3
Baisse importante du taux
d’inoccupation dans le segment des
logements les plus chers
4
Le repli du taux d’inoccupation a
été plus important sur l’Île de
Montréal
5
Le marché des copropriétés offertes
en location s’est également resserré
8
Cartes des zones d’enquête
9
Description des zones d’enquête
N
Le taux d'inoccupation des
app. de la RMR de Montréal
en 2008 est de : 2,4%
Rive-Nord
1,4%
33 Définitions
Laval
2,4%
Île-de-Montréal
2,5%
Rive-Sud
2,4%
Vaudreuil-Soulanges
0,8%
Légende
2,5% Taux d'inoccupation de Île-de-Montréal pour 2008
Taux d'inoccupation en 2008 égal à celui de 2007
Taux d'inoccupation en 2008 supérieur à celui de 2007
0
3.5
7
14 Km
Taux d'inoccupation en 2008 inférieur à celui de 2007
Abonnez-vous
maintenant
à cette publication et à d’autres rapports du CAM
en passant par le Bureau de commandes, à l’adresse
www.schl.ca/marchedelhabitation. C’est
pratique et rapide!Vous pouvez consulter, imprimer
ou télécharger les publications, ou encore vous y
abonner et les recevoir par courriel, le jour même
où elles sont diffusées. Mieux encore, la version
électronique des produits nationaux standards
est maintenant gratuite.
AU CŒUR DE L’HABITATION
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
Avis au lecteur
À partir de cette année, les immeubles
locatifs desservant exclusivement une
clientèle de personnes âgées seront
exclus de l’enquête. Pour de plus amples
renseignements, consultez la section
Notes techniques, à la fin du rapport.
Baisse du taux
d’inoccupation en 2008
Selon les résultats de l’Enquête sur les
logements locatifs effectuée par la
SCHL au mois d’octobre 2008, le taux
d’inoccupation a diminué dans la
région métropolitaine de recensement
(RMR) de Montréal par rapport à la
même période en 2007. Le
pourcentage
d’appartements
inoccupés dans les immeubles
d’initiative privée comptant trois
logements et plus a atteint 2,4 % en
octobre dernier, comparativement à
2,9 % en 2007. Bien que le taux
d’inoccupation dans la RMR de
Montréal accuse ainsi sa première
baisse depuis 2001, il dépasse
largement le niveau où il se trouvait
cette année-là (0,6 %).
La forte augmentation de la migration
nette observée entre 2006 et 2007
a particulièrement contribué à la
baisse du taux d’inoccupation : il y a
eu 21 690 nouveaux arrivants
en 2007, contre 13 246 en 2006, ce
qui représente une hausse de 64 %.
La majeure partie sont des
immigrants, type de ménage ayant
tendance à privilégier les logements
locatifs à leur arrivée, pour ensuite –
dans la plupart des cas, plusieurs
années plus tard – faire le saut vers
la propriété. Cette hausse du
nombre de migrants a eu pour effet
d’accroître la demande de logements
et a donc favorisé la baisse du taux
d’inoccupation.
La croissance de l’emploi chez les
moins de 25 ans est un autre
facteur qui a contribué au recul du
taux d’inoccupation. L’emploi chez
les jeunes a progressé de 4,1 %
d’octobre 2007 à octobre 2008 et
s’est particulièrement accru du côté
des postes à temps plein. Ce taux de
croissance est supérieur à
l’augmentation globale enregistrée
pour le marché de l’emploi
montréalais, qui s’est chiffrée à 0,3 %
durant la même période. Depuis le
début de l’année, il s’est créé plus de
31 000 emplois chez les moins de
25 ans. Cette progression de
l’emploi – et donc des revenus – a
incité une plus grande proportion
Figure 2
T au x d 'in o ccu p atio n - R M R d e M o n tré al
Imme u b le s d 'in itiativ e p riv é e (3 lo g . e t p lu s)
%
3 ,0
2 ,5
2 ,0
1 ,5
1 ,0
0 ,5
0 ,0
2000
Sour c e : SCHL
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
de jeunes à louer un appartement
parce qu’ils en avaient désormais la
capacité financière, ce qui a favorisé
la hausse de la demande de
logements locatifs. Les bonnes
perspectives d’emploi pour les
jeunes dans la région de Montréal
ont vraisemblablement attiré des
travailleurs de l’extérieur de la RMR,
Taux d'inoccupation des
appartements (%)
par grand centre
Abbotsford
Barrie
oct.07 oct.08
2,1
2,6
3,2
3,5
Brantford
2,9
2,4
Calgary
Edmonton
1,5
1,5
2,1
2,4
Gatineau
2,9
1,9
Grand Sudbury
Guelph
0,6
1,9
0,7
2,3
Halifax
3,1
3,4
Hamilton
Kelowna
3,5
0,0
3,2
0,3
Kingston
3,2
1,3
Kitchener
London
2,7
3,6
1,8
3,9
Moncton
4,3
2,4
Montréal
2,9
2,4
Oshawa
Ottawa
3,7
2,3
4,2
1,4
Peterborough
2,8
2,4
Québec
Regina
1,2
1,7
0,6
0,5
Saguenay
2,8
1,6
Saint John
Saskatoon
5,2
0,6
3,1
1,9
Sherbrooke
2,4
2,8
St. Catharines-Niagara
St. John's
4,0
2,6
4,3
0,8
Thunder Bay
3,8
2,2
Toronto
Trois-Rivières
3,2
1,5
2,0
1,7
Vancouver
0,7
0,5
Victoria
Windsor
0,5
12,8
0,5
14,6
Winnipeg
1,5
1,0
Tous les centres
2,6
2,2
Société canadienne d’hypothèques et de logement
2
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
ce qui a également contribué à la
demande locative soutenue.
Ces facteurs ont eu d’autant plus
d’impact que d’autres éléments ont
freiné la croissance du parc locatif.
D’une part, la construction de
logements locatifs traditionnels a été
plus modérée en 2008
comparativement à la moyenne des
trois années précédentes. En outre,
un peu plus de 600 logements ont
été démolis au cours de l’année, en
grande partie dans les secteurs
Villeray, Saint-Michel, Ahuntsic et
Cartierville (zones 7 et 12). Même si
ces logements seront ultérieurement
remplacés par de nouveaux
ensembles, leur démolition a pour
effet, à court terme, de réduire le
nombre d’unités disponibles sur le
marché, ce qui contribue également
à la diminution du taux
d’inoccupation.
Par ailleurs, le mouvement
d’accession à la propriété reste fort,
notamment chez les acheteurs d’une
première habitation qui se tournent
vers la copropriété. Ce phénomène a
nettement contribué ces dernières
années à réduire la demande locative
et a ainsi exercé des pressions à la
hausse sur les taux d’inoccupation. Il
est intéressant de constater que ce
facteur continue d’avoir une
influence prépondérante sur
l’évolution de la demande de
logements locatifs. En effet, durant les
neuf premiers mois de l’année 2008,
les ventes de copropriétés
existantes ont augmenté de 7 %
dans la RMR de Montréal et de plus
de 20 % dans les zones de l’île de
Montréal où le logement est plus
abordable (Hochelaga-Maisonneuve,
Anjou, Saint-Léonard, Pointe-auxTrembles et Rivière-des-Prairies, soit
les zones 8 à 10 et la zone 18) et
donc généralement plus à la portée
des locataires ayant décidé de
devenir propriétaires. En outre, les
mises en chantier de logements plus
abordables (appartements en
copropriété, maisons jumelées et en
rangée) ont aussi continué leur
progression en 2008, dans un
contexte de taux hypothécaires
favorables. Cependant, l’effet combiné
des différents facteurs mentionnés
dans les paragraphes précédents a
tout de même contrebalancé l’impact
du mouvement d’accession à la
propriété, si bien que le taux
d’inoccupation a enregistré une
baisse pour la première fois en
sept ans.
Augmentation modérée
du loyer moyen
En octobre 2008, les locataires
devaient débourser en moyenne
640 $ par mois pour louer un
appartement dans la RMR de
Montréal, comparativement à 632 $
un an auparavant. Notons que ce
montant peut inclure ou non les
services, tels que l’électricité et le
chauffage. Ce chiffre donne une
bonne estimation du loyer moyen
demandé sur le marché. Dans
l’échantillon composé de logements
qu’ont en commun l’Enquête de
2007 et celle de 2008, les loyers ont
augmenté en moyenne de 2,1 %
entre octobre 2007 et octobre 2008.
Compte tenu de la hausse des taux
d’inoccupation des dernières années
et du fort mouvement d’accession à
la propriété, il est probable que de
nombreux propriétaires-bailleurs
aient fait le choix de limiter les
majorations de loyer afin de
conserver leurs locataires.
Baisse importante du
taux d’inoccupation dans
le segment des logements
les plus chers
Bien que le taux d’inoccupation ait
diminué dans toutes les gammes de
loyers (sauf dans celle des loyers de
moins de 500 $, où il est demeuré
stable), la baisse a été nettement plus
forte dans le segment des logements
les plus chers (900 $ et plus). Dans
cette gamme de loyers, le taux
d’inoccupation est passé de 4,5 % en
2007 à 2,7 % en 2008, accusant un
recul de 1,8 point de pourcentage,
alors que dans les autres gammes, les
replis ont été plus modestes
(inférieurs à 0,5 point de
pourcentage). Cette baisse du taux
d’inoccupation dans la catégorie des
logements dont les loyers sont les
plus élevés est en partie attribuable à
l’accroissement de la demande de
logements locatifs spacieux – et
donc plus chers –, soit les logements
de trois chambres à coucher et plus.
La croissance soutenue des prix des
maisons unifamiliales a poussé de
nombreux ménages à se tourner
vers des types d’habitation plus
abordables, comme les maisons en
rangée ou jumelées, ou encore les
appartements en copropriété. Dans
ce contexte, les logements locatifs
spacieux peuvent aussi être
considérés comme des produits
substituts, ce qui explique que la
demande dans ce segment de
marché soit soutenue. C’est encore
dans la gamme des loyers de 500 à
699 $ que le taux d’inoccupation
était le plus faible : il s’élevait à 2,3 %
en octobre 2008.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
3
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
Figure 3
T aux d'inoccupation se lon la fourche tte de loye rs
R M R de M ontré al
%
5,0
2007
2008
4,0
3,0
2,0
1,0
0,0
M oins de 500 $
500 à 699 $
700 à 899 $
900 $ e t +
S o u rce : S C H L
Le repli du taux
d’inoccupation a été plus
important sur l’île de
Montréal
Même si tous les secteurs
géographiques (à l’exception de la
Rive-Nord) ont connu une baisse de
leur taux d’inoccupation, c’est sur
l’île de Montréal que l’on observe la
plus forte diminution cette année. En
effet, le taux d’inoccupation dans ce
secteur est passé de 3,1 % en 2007
à 2,5 % en 2008. Ce sont les zones
du centre-ville et des pointes Ouest
et Est de l’île qui ont connu les
reculs les plus considérables,
chacune accusant des baisses de
plus de 2 points de pourcentage. En
outre, c’est dans les immeubles de
100 logements et plus que la
diminution a été la plus importante
(le taux d’inoccupation y est passé
de 4,2 % en 2007 à 2,7 % en 2008).
Le recul a été fort aussi dans la
catégorie des logements plus récents,
soit ceux construits en l’an 2000 ou
après, où le taux d’inoccupation est
passé de 8,1 à 1,6 % en un an. À
noter que quelques zones ont tout
de même vu leur taux
d’inoccupation augmenter. C’est le
cas notamment des secteurs de
LaSalle (zone 3) , de Villeray-SaintMichel-Parc-Extension (zone 7) et
de Dollard-des-Ormeaux-Pierrefond
(zone 16), où les augmentations du
taux d’inoccupation varient entre
0,6 et 1,4 point de pourcentage.
Taux d’inoccupation
similaire pour Laval et la
Rive-Sud
Sur l’île de Montréal, le taux
d’inoccupation a presque rejoint
celui de Laval et de la Rive-Sud, deux
secteurs où il s’établit à 2,4 %. À
Laval, la zone ayant connu la plus
forte baisse est celle de la pointe Est
de l’île, où le taux d’inoccupation est
passé de 4,8 à 3,1 %. À noter que la
zone 24, qui inclut notamment le
secteur Ste-Rose et Fabreville, a vu
son taux d’inoccupation descendre
sous la barre du 1 % et s’établir à
0,6 %. C’est aussi la zone, à Laval, où
le loyer moyen des logements est le
plus faible (609 $). Sur la Rive-Sud, la
plus forte diminution a été
enregistrée dans le segment des
logements de plus de 900 $, où le
taux d’inoccupation est passé de
9,1 % en 2007 à 1,5 % en 2008.
L’attrait des logements spacieux est
confirmé dans ce secteur, où le taux
d’inoccupation des unités de deux
chambres a fondu : de 12,9 % en
2007, il est descendu à 1,8 % en
2008. De plus, sur la Rive-Sud, le taux
d’inoccupation des logements de
deux chambres a diminué dans
toutes les catégories d’immeubles,
sauf dans celle des ensembles de
100 unités et plus, où il est monté de
3,3 à 3,8 %. C’est dans les immeubles
de 50 à 99 unités qu’il a connu le
plus fort recul : il est passé de 3,9
à 2,1 %.
La Rive-Nord se
démarque des autres
secteurs géographiques
Sur la Rive-Nord, le marché locatif se
démarque de celui des autres
secteurs géographiques de la RMR
de Montréal, et ce, de deux façons.
Tout d’abord, il est le seul à avoir
connu une hausse de son taux
d’inoccupation, soit une très légère
augmentation de 0,1 point de
pourcentage. Toutefois, malgré ce
mouvement contraire à la tendance
observée ailleurs dans la RMR, le
taux de 1,4 % enregistré sur la RiveNord est le plus faible de tous les
secteurs géographiques. Cette
situation n’est pas étrangère au fait
que c’est aussi l’endroit où les
logements sont les moins chers. Le
loyer moyen des logements sur la
Rive-Nord était de 599 $ en
octobre, comparativement à 646 $
sur l’île de Montréal, secteur le plus
cher de la RMR. Notons que le taux
d’inoccupation se situe sous la barre
du 1 % dans les secteurs de DeuxMontagnes/Saint-Eustache (zone 25)
et de Mascouche et Terrebonne
Société canadienne d’hypothèques et de logement
4
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
(zone 27), où il s’établissait
respectivement à 0,6 % et à 0,7 % en
octobre 2008.
Taux de disponibilité
Le taux de disponibilité se distingue
du taux d’inoccupation en ce sens
qu’il tient compte non seulement
des logements vacants, mais aussi de
ceux pour lesquels le locataire a
reçu un avis de déménagement
officiel et aucun nouveau locataire
n’a signé de bail. C’est donc un
indicateur de l’offre à court terme
de logements locatifs, mais aussi de
l’orientation future du marché. Un
taux de disponibilité de loin
supérieur au taux d’inoccupation est
annonciateur d’une détente future
du marché, alors que le contraire
laisse présager un resserrement du
marché locatif.
Le taux de disponibilité est toujours
égal ou supérieur au taux
d’inoccupation. Selon nos derniers
résultats, le taux de disponibilité s’est
établi à 3,1 % en octobre 2008 dans
la RMR de Montréal, alors qu’il était
de 3,6 % en 2007. Il a donc diminué
dans la même mesure que le taux
d’inoccupation, soit de 0,5 point de
pourcentage, et demeure, comme en
2007, supérieur de 0,7 point de
pourcentage au taux d’inoccupation.
Tout comme les taux d’inoccupation,
le taux de disponibilité est supérieur
à la moyenne dans le cas des petits
logements (studios et appartements
d’une chambre à coucher), alors qu’il
est inférieur à la moyenne dans la
catégorie des grands logements
(appartements de plus de deux
chambres à coucher). On constate
par ailleurs que le taux de
disponibilité sur l’île de Montréal
(3,2 %) est supérieur à celui de la
banlieue (2,7 %). Il faut toutefois
noter que l’île de Montréal compte
notamment une plus grande
proportion d’étudiants et de
travailleurs à temps partiel. Ceux-ci
changent de logement plus souvent,
étant donné leur statut, ce qui se
traduit par une plus grande mobilité
des locataires et donc un taux de
disponibilité un peu plus élevé que
dans la banlieue.
L’indicateur de
l’abordabilité des
logements locatifs
s’améliore
Depuis 2006, l’indicateur de
l’abordabilité des logements locatifs
progresse lentement sur le marché
de Montréal. La hausse du revenu
médian des ménages locataires,
supérieure à celle du loyer médian
d’un appartement de deux
chambres à coucher, est responsable
de l’augmentation de l’indicateur. En
2008, ce dernier s’est établi à 135*,
en légère hausse par rapport au
niveau de 2007 (soit 133).
L’indicateur de l’abordabilité est
donc supérieur au niveau repère
de 100.
Le taux d’inoccupation
en 2009
L’évolution des différents facteurs
économiques dans les prochains
mois nous aidera à définir la
tendance du taux d’inoccupation
pour l’année 2009, lors de notre
prochain exercice de prévision. La
hausse des cibles en matière
d’immigration devrait favoriser la
demande de logements locatifs dans
les années à venir. Compte tenu de
l’incertitude économique et de la
stabilité anticipée du niveau de
l’emploi dans la RMR de Montréal, il
est possible que l’on assiste à un
second resserrement plutôt qu’à
une détente du marché locatif
traditionnel. En contrepartie, la
disponibilité croissante de propriétés
sur le marché pourrait inciter
certains ménages à accéder à la
propriété, ce qui favoriserait plutôt
une hausse du taux d’inoccupation.
Le marché des
copropriétés offertes en
location s’est également
resserré
La hausse des mises en chantier de
copropriétés a contribué à accroître
la disponibilité de ce type de
logements sur le marché
montréalais.
Selon les résultats de notre dernière
enquête, l’univers des copropriétés
et le pourcentage de logements de
* L’indicateur d’abordabilité des logements locatifs sert à déterminer dans quelle mesure un marché locatif est abordable pour les ménages qui y sont
locataires. Le nouvel indicateur compare la moyenne triennale mobile des revenus médians des ménages locataires et le loyer médian des appartements de
deux chambres dans un même centre urbain. Plus précisément, on calcule d’abord combien doit gagner un ménage locataire pour être en mesure de payer
le loyer médian des appartements de deux chambres sans y consacrer plus de 30 % de son revenu. Ensuite, on divise la moyenne mobile des revenus
médians des ménages par le revenu minimum requis. Le quotient est multiplié par 100, et le produit devient notre indicateur. Si ce dernier se chiffre à 100,
c’est signe que le loyer médian des appartements de deux chambres correspond à 30 % du revenu médian des ménages locataires. L’indicateur sera
supérieur à 100 si moins de 30 % du revenu est requis, et inférieur si 30 % du revenu ne suffit pas à payer le loyer médian des appartements de deux
chambres. En général, l’indicateur augmente si le marché devient plus abordable et diminue dans le cas contraire.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
5
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
ce type offerts en location ont tous
deux augmenté. En octobre dernier,
dans la RMR de Montréal, on estimait
l’univers des copropriétés à
93 438 unités, en hausse de 6 % par
rapport à 2007. Les copropriétés
offertes en location ont augmenté
encore plus, soit de 10 %, si bien qu’à
l’heure actuelle, on estime que 9,4 %
des copropriétés de la RMR de
Montréal sont louées. Le
pourcentage de copropriétés
données en location s’est accru
davantage dans le secteur centreville/Île-des-Sœurs, où il est passé de
16,5 à 19,6 %. C’est aussi dans ce
secteur qu’il demeure le plus élevé :
il y est de 19,6 %, ce qui correspond
à près d’un logement sur cinq.
Depuis notre première enquête sur
les copropriétés offertes en location,
en 2006, la préférence des locataires
de copropriétés va
vraisemblablement aux immeubles
de 100 unités et plus, puisque ces
derniers présentent des taux
d’inoccupation plus faibles. Il est
donc peu surprenant de constater
que le nombre de copropriétés
offertes en location ait augmenté
davantage dans les immeubles de
cette taille et que c’est précisément
dans ceux-ci que le pourcentage de
copropriétés à louer est le plus élevé
(13 %).
Tout comme le marché locatif
traditionnel, le marché des
copropriétés offertes en location
s’est resserré. Le taux d’inoccupation
de ces dernières dans la RMR de
Montréal était de 3,2 % en octobre
dernier, comparativement à 3,8 % en
octobre 2007.
C’est sur l’île de Montréal que le
marché s’est resserré : le taux
d’inoccupation y est passé de 4,3 %
en octobre 2007 à 2,6 % en octobre
dernier. Ce resserrement est
uniquement dû à la diminution du
pourcentage de copropriétés
inoccupées dans le secteur centreville/Île-des-Sœurs, où se trouve
près du quart des copropriétés
offertes en location. Dans tous les
autres secteurs, une hausse du taux
d’inoccupation a été observée entre
2007 et 2008. La popularité
croissante de la location dans le
secteur centre-ville/Île-des-Sœurs y
est pour beaucoup. Tant sur le
marché locatif traditionnel que sur le
marché de la copropriété louée, on
observe une diminution du
pourcentage de logements vacants.
Bien qu’il soit l’un des plus chers, le
secteur centre-ville/Île-des-Sœurs
affiche la meilleure performance,
puisque seulement 1,9 % des
copropriétés offertes en location y
sont inoccupées.
évolution. Les logements en
copropriété entrent sur le marché
locatif ou en sortent au gré des
besoins de leurs propriétaires.
Contrairement aux logements
construits expressément pour le
marché locatif traditionnel, les
copropriétés peuvent être locatives
une année, puis repasser dans la
catégorie des unités de propriétaireoccupant l’année suivante. Pour
cette raison, les données se
rapportant aux copropriétés
peuvent varier fortement d’une
année à l’autre. C’est notamment le
cas en ce qui a trait aux loyers des
copropriétés.
En octobre 2008, louer une
copropriété d’une chambre à
coucher coûtait en moyenne
1 009 $, contre 872 $ en octobre
2007. Les loyers moyens des
copropriétés de deux chambres et
de celles de trois chambres et plus
s’élevaient respectivement à 1 037 $
et à 1 140 $ par mois en 2008, alors
qu’ils étaient de 1 082 $ et de
1 386 $ en 2007.
Le secteur Rive-Sud/VaudreuilSoulanges présente le taux
d’inoccupation le plus élevé,
soit 3,5 %.
Il faut mentionner que l’univers des
copropriétés offertes en location est
très dynamique et en constante
Société canadienne d’hypothèques et de logement
6
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
BAISSE DU TAUX D’INOCCUPATION DES LOGEMENTS LOCATIFS AU CANADA EN
OCTOBRE 2008
Le taux d’inoccupation moyen des appartements locatifs dans les 34 principaux centres urbains du Canada1 a
diminué en octobre 2008 par rapport à un an auparavant, passant de 2,6 à 2,2 %. Les centres urbains présentant les
taux d’inoccupation les plus élevés en 2008 sont Windsor (14,6 %), St. Catharines-Niagara (4,3 %) et Oshawa
(4,2 %), et ceux où on a relevé les taux les plus bas sont Kelowna (0,3 %), Victoria (0,5 %), Vancouver (0,5 %) et
Regina (0,5 %).
La demande de logements locatifs a augmenté au Canada grâce au niveau élevé de la migration, à la croissance de
l’emploi chez les jeunes et à l’écart important entre le coût de la location et de la possession d’une habitation.
Malgré la construction d’unités locatives et la concurrence du marché de la copropriété, la demande continue de
croître sur le marché locatif.
Par ordre décroissant, les loyers mensuels moyens les plus élevés pour les appartements de deux chambres,
immeubles neufs et existants confondus, ont été enregistrés à Calgary (1 148 $), Vancouver (1 123 $), Toronto
(1 095 $), Edmonton (1 034 $), Ottawa (995 $), Kelowna (967 $) et Victoria (965 $). C’est à Trois-Rivières (505 $),
Saguenay (518 $) et Sherbrooke (543 $) que ces appartements se louent le moins cher en moyenne.
Une comparaison d’année en année des loyers des logements neufs et existants peut être un peu trompeuse, car
les unités neuves ont tendance à se louer plus cher que celles de construction moins récente. Mais en excluant les
immeubles neufs, nous pouvons nous faire une meilleure idée de l’augmentation réelle que subissent les locataires.
Le loyer moyen des appartements de deux chambres existants s’est accru dans tous les grands centres. Les plus
fortes majorations ont été enregistrées à Saskatoon (20,3 %), Regina (13,5 %), Edmonton (9,2 %) et
Kelowna (8,4 %). Dans les 34 grands centres urbains réunis, le loyer moyen des appartements de deux chambres
existants a progressé de 2,9 % entre octobre 2007 et octobre 2008.
L’Enquête sur les logements locatifs que la SCHL a menée en octobre 2008 englobe aussi les appartements en
copropriété offerts en location dans les centres suivants : Calgary, Edmonton, Montréal, Ottawa, Québec, Regina,
Saskatoon, Toronto, Vancouver et Victoria. En 2008, le taux d’inoccupation de ces appartements était inférieur à 1 %
dans quatre des dix agglomérations à l’étude. Les plus bas pourcentages ont été relevés à Regina, Toronto, Ottawa et
Vancouver et les plus hauts, à Calgary (4,0 %) et Edmonton (3,4 %).
Les résultats de l’Enquête révèlent que, cette année, les taux d’inoccupation des appartements en copropriété
offerts en location étaient inférieurs à ceux des logements du marché locatif traditionnel à Ottawa, Regina, Saskatoon
et Toronto. C’est à Toronto, Vancouver et Calgary que les appartements en copropriété de deux chambres se
louaient le plus cher en moyenne, soit respectivement 1 625, 1 507 et 1 293 $ par mois. En 2008, dans tous les
centres visés par l’Enquête, les loyers mensuels moyens des appartements de deux chambres étaient plus élevés
dans le cas des copropriétés que dans celui des logements locatifs traditionnels d’initiative privée.
Les principaux centres urbains correspondent aux régions métropolitaines de recensement (RMR) définies par Statistique Canada,
exception faite de la RMR d’Ottawa-Gatineau, qui est considérée comme deux centres distincts pour les besoins de l’Enquête sur les
logements locatifs.
1
Société canadienne d’hypothèques et de logement
7
N
SIR JOH
U
U
ROUT
329
TE
PRIN CIPALE
D
E 344
AV BÉTHANY
RUE
CH
C
LA
RO
RT E
RT
E
E
RT
AR
TH
ROUTE
35
35
U
SA
U
338
R
A
ID L
IL FR
SIR W ROUTE 50
AUTO
R
UR IE
BO
VÉ
BO
25
25
U
HÉBERT
UL
29
29
L
ARTHU R
U
TE
U
RO
RO
CH
SAU VÉ
8
TE
15
D
UL
A
'OK
E
D
15
15
CH
PH
SO
IE
AN
DE
A UT
16
16
GR
BO
T LO
UIS
AU
TO
RO
UT
E
LA
E
ST
24
24
TE
CÔ
640
26
26
AU
19
19
AL
L AV
N LESAGE
JEA
T
C
32
32
13
13
L
AL
AV
07
07
11
11
22
22
27
27
AR
03
03
IE
E
RU
05
05
04
04
D
ÉC
RU
RU E LA
UT
JE U A
EB
NE
ER
RI
SSE
RU
E
SA
IN
T
21
21
12
12
NN E
23
23
EBO
E TE RR
ÔT
20
20
14
14
O
TE
A IN
EN
02
02
RU
IS
06
06
D
09
09
E
18
18
TCHAR LES
10
10
CHS
01
01
08
08
17
17
UT
BO
UL
CH
E
33
9
D
E
ST
JE A
30
30
RO
UT
E
RO
ÉD
AR D
OU
AU
BOUL
CH
S AIN
TE
ST
U
RO
UL
OO
N
E
RU
31
31
28
28
343
US
CH
CO
T
AU
SAIN
IN
E
MA
RIE
N
JE A
NB
TO
30
N
RI
RUE
OU
L
0
AUTOROUTE 10
34
34
33
33
C
VI
LU
BO
RW
BA
P TIS
HA
RTE
IS
T
JEA
N
ISID O
ST
ST
TR
ÉG
ES
Y
DE
E AU
T E 35
GS
AU
E
OM
R
HE
U
OU
OR
AU T
ST RÉM
RA N
E
AU
T
A
U
TO C H
RO ST HE
NR I
UT
E
25
PO
MÉ
TR
O
T
AU
CH
O
N
BR
O
ES
ES
T
AU
ER
D
TI
L
T ID
SC
TA
SH
N
BE
E
E
UR
LA
LA
LIT
AIN
UL
RÉ
CU
LE
EN
RU
E
BO
NO
UR
LA
T
O
D
AG
AU
KE
G
DES
U
EA
PIN
PA
2.5
E
UT
RO
TO
TE
5
U
RO
10
R IV
AG
E
E 112
4
RO UT
N
ST P
BO
IER
RE
MONTÉE
E
BOU L
KE
IE R
UR
ERB
RO
O
N
SH
ROU TE
N
O
TR
AU
E
T
DA
DE
ME
LA
RIV
E
UL
BO
L'ACIE R
117
O
SC
T D
E
LO
PI
AU
TE
UL
AU
TO
RO
U
BO
LA
GA
BO
U
L
PAT
R IC
R IO
HE
LIE
TE
U
S
E
RD
NA
D
CH ES
CH
TE
IP P
RO
U
HIL
ROUTE 133 RUE D U
TP
223
ES
RT
U
3 41
E
R
BE
RU
IE
EL IE
CH
R
LT
VA
LA
R ICH
RMR de Montréal
227
ROUTE
10
15
Km
N
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
C
L
VII
15
I
RE RD
D
20 1
Société canadienne d’hypothèques et de logement
8
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
Z o ne 1
Z o ne 2
Z o ne 3
Z o ne 4
Z o ne 5
Z o ne 6
Z o ne 7
Z o ne 8
Z o ne 9
Z o ne 10
Z o ne 11
Z o ne 12
Z o ne
Z o ne
Z o ne
Z o ne
13
14
15
16
Z o ne 17
Z o ne 18
Zone s 1 -1 8
Z o ne 19
Z o ne 20
Z o ne 21
Z o ne 22
Z o ne 23
Z o ne 24
Zone s 1 9 -2 4
Z o ne 25
Z o ne 26
Z o ne 27
Z o ne 28
Z o ne 29
Zone s 2 5 -2 9
Zone s 1 9 -2 9
Z o ne 30
Z o ne 31
Z o ne 32
Z o ne 33
Z o ne 34
Zone s 3 0 -3 4
Z o ne 35
Zone s 1 9 -3 5
Zone s 1 -3 5
D E SCRIP T IO N D E S ZO N E S D E L'E LL – RM R D E M O N T RÉ AL
Ce ntre -ville de M ontré al, Île -de s-Soe urs - F leuve Saint-Laurent (sud), chemin Remembrance et avenue des Pins
(no rd), rue Amherst (est), rue G uy (o uest) et l'Île-des-So eurs.
Sud-O ue st (M tl), V e rdun (M tl) - F leuve Saint-Laurent (sud), canal Lachine et limites de W estmo unt (no rd), rue G uy
et auto ro ute Bo naventure (est), limites de LaSalle (o uest).
LaSalle (M tl)
N otre -D ame -de -G râce (M tl), Côte -Saint-Luc, H ampste ad, W e stmount, M ontré al-O ue st - canal Lachine
(sud), limites de Cô te-Saint-Luc et de H ampstead (no rd), bo ul. D écarie et limites de W estmo unt (est), limites de
Mo ntréal-O uest et de Saint-Pierre (o uest).
Côte -de s-Ne ig e s (M tl), M ont-Royal, O utre mont (M tl) - limites de W estmo unt et vo ie Camillien-H o ude (sud),
limites de Ville Mo nt-Ro yal (no rd), limites d'O utremo nt (est), bo ul. D écarie (o uest).
P late au M ont-Royal (M tl) - rue Sherbro o ke (sud), vo ie ferrée du CP (no rd), rue d'Iberville (est), limites d'O utremo nt
et avenue du Parc (o uest).
V ille ray (M tl), Saint-M iche l (M tl), P arc-E x te nsion (M tl) - rue Bélanger et rue Jean-Talo n (sud), bo ul.
Métro po litain et vo ie ferrée du CN (no rd), 24 e Avenue (est), bo ul. de l'Acadie (o uest).
H oche lag a-M aisonne uve (M tl) - F leuve Saint-Laurent (sud), rue Sherbro o ke (no rd), rue Viau (est), vo ie ferrée du CP
(o uest).
Rose mont (M tl), La Pe tite -P atrie (M tl) - rue Sherbro o ke et vo ie ferrée du CP (sud), rue Jean-Talo n, rue B élanger
et limites de Saint-Léo nard (no rd), rue Laco rdaire et rue D ickso n (est), avenue du Parc (o uest).
Anjou (M tl), Saint-Lé onard (M tl) - bo ul. Métro po litain et rue Jarry (sud), rivière des Prairies (no rd), limites de
Mo ntréal-No rd et de Saint-Léo nard (est), vo ie ferrée (o uest).
M ontré al-Nord (M tl)
Ahuntsic (M tl), Cartie rville (M tl) - rivière des Prairies (no rd), bo ul. Saint-Michel (est), limites de l'ancienne
municipalité de Pierrefo nds (o uest).
Saint-Laure nt (M tl)
D orval, Lachine (M tl), Saint-P ie rre (M tl)
Baie -d'U rfé , Be aconsfie ld, K irk land, P ointe -Claire , Se nne ville , Sainte -Anne -de -Be lle vue
D ollard-de s-O rme aux , Saint-Raphaë l-de -l'Île -Bizard (M tl), P ie rre fonds (M tl), Rox boro (M tl), Sainte G e ne viè ve (M tl)
M e rcie r (M tl) - Fleuve Saint-Laurent (sud), rue Bélanger (no rd), limites de l'ancienne municipalité de Mo ntréal-Est
(est), rue Viau et rue D ickso n (o uest).
P ointe -aux -T re mble s (M tl), Riviè re -de s-Prairie s (M tl), M ontré al-E st (M tl)
Île -de -M ontré al
Chome de y, Sainte -D orothé e (Laval)
Laval-de s-Rapide s (Laval)
P ont-V iau (Laval)
Saint-François, Saint-V ince nt, D uve rnay (Laval)
V imont, Aute uil (Laval)
Laval-O ue st, Fabre ville , Sainte -Rose (Laval)
Laval
D e ux -M ontag ne s, O k a, P ointe -Calume t, Sainte -M arthe -sur-le -Lac, Saint-E ustache , Saint-Jose ph-du-Lac,
Saint-Placide , M irabe l
Blainville , Boisbriand, Bois-de s-Filion, Lorraine , Rose mè re , Sainte -Anne -de s-P laine s, Sainte -T hé rè se
Lache naie , La P laine , M ascouche , T e rre bonne
Charle mag ne , L'Assomption, Le G arde ur, L'É piphanie , Re pe ntig ny, Saint-G é rard-M aje lla, Saint-Sulpice ,
Lavaltrie
Be lle fe uille , Lafontaine , Saint-Antoine , Saint-Jé rôme , G ore , Saint-Colomban
Rive -Nord
Laval-Rive -N ord
Long ue uil
Bouche rville , Brossard, G re e nfie ld-P ark , Le moyne , Saint-H ube rt, Saint-Lambe rt
Be auharnois, Candiac, Châte aug uay, D e lson, Laprairie , Lé ry, M aple G rove , M e loche ville , M e rcie r, Sainte Cathe rine , Saint-Constant, Saint-Isidore , Saint-M athie u, Saint-P hilippe
Be loe il, M cM aste rville , Saint-Amable , Saint-Basile -le -G rand, Saint-Bruno-de -M ontarville , Sainte -Julie , SaintM athie u-de -Be loe il, V are nne s, V e rchè re s
Carig nan, Chambly, M ont-Saint-H ilaire , N otre -D ame -du-Bon-Se cours, O tte rburn P ark , Riche lie u, SaintM athias
Rive -Sud
N otre -D ame -de -L'île -P e rrot, P incourt, P ointe -de s-Cascade s, V audre uil-sur-le -Lac, Saint-Lazare , T e rrasse V audre uil, V audre uil-D orion, H udson, Île -Cadie ux , Île -Pe rrot, Le s Cè dre s, Saint-Zotique , Cote au-du-Lac M ,
Le s Cote aux M .
Banlie ue
RM R de M ontré al
Société canadienne d’hypothèques et de logement
9
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
DESCRIPTION DES SOUS-SECTEURS – ENQUÊTES SUR LES COPROPRIÉTÉS – RMR DE MONTRÉAL
Sous-secteur 1
Centre-ville. Zone 1 (centre-ville de Montréal et Île-des-Soeurs).
Sous-secteur 2
Péricentre. Zones 2 (Sud-Ouest [Mtl] et Verdun [Mtl]), 4 (Notre-Dame-de-Grâce [Mtl], Côte-Saint-Luc, Hampstead,
Westmount et Montréal-Ouest), 5 (Côte-des-Neiges [Mtl], Mont-Royal et Outremont [Mtl]) et 6 (Plateau Mont-Royal
[Mtl]).
Sous-secteur 3
Ouest de l'île de Montréal. Zones 3 (LaSalle [Mtl]), 12 (Ahuntsic [Mtl] et Cartierville [Mtl]),13 (Saint-Laurent [Mtl]),
14 (Dorval, Lachine [Mtl] et Saint-Pierre [Mtl]), 15 (Baie-d'Urfé, Beaconsfield, Kirkland, Pointe-Claire, Senneville et
Sainte-Anne-de-Bellevue) et 16 (Dollard-des-Ormeaux, Saint-Raphaël-de-l'Île-Bizard [Mtl], Pierrefonds [Mtl], Roxboro
[Mtl] et Sainte-Geneviève [Mtl]).
Sous-secteur 4
Est de l'île de Montréal. Zones 7 (Villeray [Mtl], Saint-Michel [Mtl] et Parc-Extension [Mtl]), 8 (HochelagaMaisonneuve [Mtl]), 9 (Rosemont [Mtl] et La Petite-Patrie [Mtl]), 10 (Anjou [Mtl] et Saint-Léonard [Mtl]), 11 (MontréalNord [Mtl]), 17 (Mercier [Mtl]) et 18 (Pointe-aux-Trembles [Mtl], Rivière-des-Prairies [Mtl] et Montréal-Est [Mtl]).
Sous-secteurs
1-4
Sous-secteur 5
Sous-secteur 6
Sous-secteurs
1-6
Île de Montréal
Laval et Rive-Nord. Zones 19 (Chomedey et Sainte-Dorothée [Laval]), 20 (Laval-des-Rapides [Laval]), 21 (Pont-Viau
[Laval]), 22 (Saint-François, Saint-Vincent et Duvernay [Laval]), 23 (Vimont et Auteuil [Laval]), 24 (Laval-Ouest, Fabreville
et Sainte-Rose [Laval]), 25 (Deux-Montagnes, Oka, Pointe-Calumet, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Saint-Eustache, SaintJoseph-du-Lac, Saint-Placide et Mirabel), 26 (Blainville, Boisbriand, Bois-des-Filion, Lorraine, Rosemère, Sainte-Anne-desPlaines et Sainte-Thérèse), 27 (Lachenaie, La Plaine, Mascouche et Terrebonne), 28 (Charlemagne, L'Assomption, Le
Gardeur, L'Épiphanie, Repentigny, Saint-Gérard-Majella, Saint-Sulpice et Lavaltrie) et 29 (Bellefeuille, Lafontaine, SaintAntoine, Saint-Jérôme, Gore et Saint-Colomban).
Rive-Sud et Vaudreuil-Soulanges. Zones 30 (Longueuil), 31 (Boucherville, Brossard, Greenfield-Park, Lemoyne,
Saint-Hubert et Saint-Lambert), 32 (Beauharnois, Candiac, Châteauguay, Delson, Laprairie, Léry, Maple Grove,
Melocheville, Mercier, Sainte-Catherine, Saint-Constant, Saint-Isidore, Saint-Mathieu et Saint-Philippe), 33 (Beloeil,
McMasterville, Saint-Amable, Saint-Basile-le-Grand, Saint-Bruno-de-Montarville, Sainte-Julie, Saint-Mathieu-de-Beloeil et
Varennes), 34 (Carignan, Chambly, Mont-Saint-Hilaire, Notre-Dame-du-Bon-Secours, Otterburn Park, Richelieu et SaintMathias) et 35 (Notre-Dame-de-l'Île-Perrot, Pincourt, Pointe-des-Cascades, Vaudreuil-sur-le-Lac, Saint-Lazare, TerrasseVaudreuil, Vaudreuil-Dorion, Hudson, Île-Cadieux, Île-Perrot et Les Cèdres).
RMR de Montréal
NOTA : Pour plus de détails, voir la description des zones de l'ELL
Société canadienne d’hypothèques et de logement
10
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
Tableaux compris dans les Rapports
sur le marché locative
Fournis dans TOUS les Rapports sur le marché locative
Données sur les appartements d'initiative privée
1.1.1
Taux d'inoccupation (%), selon la zone et le nombre de chambres
1.1.2
Loyer moyen ($), selon la zone et le nombre de chambres
1.1.3
Univers et nombre d'unités vacantes, selon la zone et le nombre de chambres
1.1.4
Taux de disponibilité (%), selon la zone et le nombre de chambers
1.1.5
Variation en % estimative du loyer moyen
1.2.1
Taux d'inoccupation (%), selon l'année de construction et le nombre de chambres
1.2.2
Loyer moyen ($), selon l'année de construction et le nombre de chambres
1.3.1
Taux d'inoccupation (%), selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
1.3.2
Loyer moyen ($), selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
1.4
Taux d'inoccupation (%), selon la fourchette de loyers et le nombre de chambers
Fournis dans CERTAINS des Rapports sur le marché locative
Données sur les appartements d'initiative privée
1.3.3
Taux d'inoccupation (%), selon la zone et le nombre de logements dans l'immeuble
Données sur les maisons en rangée d'initiative privée
2.1.1
Taux d'inoccupation (%), selon la zone et le nombre de chambres
2.1.2
Loyer moyen ($), selon la zone et le nombre de chambres
2.1.3
Univers et nombre d'unités vacantes, selon la zone et le nombre de chambres
2.1.4
Taux de disponibilité (%), selon la zone et le nombre de chambers
2.1.5
Variation en % estimative du loyer moyen
Données sur les appartements et les maisons en rangée d'initiative privée
3.1.1
Taux d'inoccupation (%), selon la zone et le nombre de chambres
3.1.2
Loyer moyen ($), selon la zone et le nombre de chambres
3.1.3
Univers et nombre d'unités vacantes, selon la zone et le nombre de chambres
3.1.4
Taux de disponibilité (%), selon la zone et le nombre de chambers
3.1.5
Variation en % estimative du loyer moyen
Fournis dans les rapports de Québec, Montréal, Ottawa, Toronto, Regina, Saskatoon, Edmonton, Calgary, Vancouver et
Victoria
Données sur les appartements en copropriété offerts en location *
4.1.1
App. en coprop. offerts en location et app. d'initiative privée visés par l'ELL - Taux d'inoccupation (%)
4.1.2
Loyer moyen ($) des app. en coprop. offerts en location et des app. d'initiative privée visés par l'ELL - nbre de chambers
4.1.3
Loyer moyen ($) des appartements en copropriété offerts en location
4.2.1
Appartements en coprop. offerts en location et app. d'initiative privée visés par l'ELL, Taux d'inoccupation global (%)
- taille de l'immeuble
4.3.1
Univers des coprop., nbre d'unités offertes en location, pourcentage d'app. en coprop. offerts en location et taux
d'inoccupation, Appartements en copropriété.
4.3.2
Univers des coprop., nbre d'unités offertes en location, pourcentage d'app. en coprop. offerts en location et taux d'inoccupation, Appartements
en copropriété - taille de l'immeuble
Fournis dans les rapports de Montréal, Toronto, Vancouver, St. John’s, Halifax, Québec, Barrie, Ottawa, Regina,
Saskatoon, Calgary, Edmonton, Abbotsford, Kelowna et Victoria
Données sur les logements locatifs du marché secondaire
5.1
Loyer moyen ($) des logements locatifs du marché secondaire selon le type de logement
5.2
Nbre et pourcentage estimatifs de ménages occupant des log. locatifs du marché secondaire selon le type de log.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
11
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
1.1.1 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Montréal
Studios
oct.07 oct.08
Zone
1 chambre
oct.07 oct.08
2 chambres
oct.07 oct.08
3 chambres +
oct.07 oct.08
Tous les log.
oct.07 oct.08
Île-de-Montréal zone 1
Zone 2
4,4 b
**
2,9 a
**
3,8 a
**
2,5 a
1,3 d
5,3 b
**
2,4 a
3,5 d
**
0,1 b
1,4 a
**
4,5 a
2,8 b
2,5 a
2,3 c
Zone 3
Zone 4
2,8 c
4,1 b
**
4,0 d
3,6 b
4,4 b
3,3 c
3,3 c
1,7 c
3,5 b
3,7 d
2,7 b
0,1 b
3,7 d
0,4 b
1,5 a
2,1 b
4,0 b
3,5 c
3,0 c
Zone 5
Zone 6
4,7 c
3,3 c
4,8 c
3,0 c
3,9 b
1,6 c
3,3 b
1,2 d
2,3 b
**
1,8 b
**
1,3 d
**
**
**
3,1 b
2,5 c
2,7 a
1,8 b
Zone 7
Zone 8
1,8 c
**
**
5,1 d
2,2 c
2,7 c
2,6 c
**
1,5 a
**
**
**
1,9 b
2,5 c
2,5 b
2,1 c
Zone 9
Zone 10
4,0 d
**
5,1 d
5,2 d
2,5 c
4,2 c
1,2 a
3,9 c
0,6 b
2,0 c
0,4 b
0,9 a
**
1,2 d
1,7 c
3,0 c
1,2 a
1,8 b
Zone 11
Zone 12
4,3 c
5,6 c
2,2 c
5,3 d
5,4 c
4,8 c
4,6 d
4,1 c
4,3 d
2,6 c
3,3 d
2,3 c
**
0,2 b
4,4 c
3,8 b
3,3 d
3,5 b
Zone 13
Zone 14
5,8 a
8,1 b
1,9 a
8,2 c
5,9 a
7,0 c
5,4 a
5,4 b
4,3 a
5,4 b
3,4 b
4,4 b
2,2 b
2,6 c
2,9 b
2,7 c
4,8 a
5,9 b
4,0 a
4,8 b
Zone 15
Zone 16
14,3 a
11,8 d
1,4 a
7,5 b
4,0 a
2,4 a
1,0 a
6,6 b
2,6 a
3,5 b
1,6 b
5,0 b
2,0 a
3,2 d
1,7 a
**
4,2 a
3,9 b
1,4 a
5,2 b
Zone 17
Zone 18
0,7 b
5,9 d
0,7 b
4,0 d
0,6 b
2,0 c
0,2 b
**
**
0,4 a
0,7 a
4,7 c
1,3 a
2,0 c
Île-de-Montréal (zones 1-18)
Laval zone 19
5,0 b
**
Zone 20
Zone 21
1,0 a
7,7 a
Zone 22
Zone 23
1,7 c
6,0 c
Zone 24
Laval (zones 19-24)
**
**
1,0 a
4,7 d
**
**
**
**
**
**
0,1 b
**
**
**
3,5 a
5,6 c
2,8 a
4,0 c
2,5 a
3,7 c
2,2 a
4,0 b
2,3 c
2,0 c
1,1 a
2,2 c
3,1 a
4,2 c
2,5 a
3,8 b
0,7 a
2,5 b
1,5 d
7,3 c
0,6 b
2,1 c
1,0 a
2,7 c
**
2,9 c
0,2 b
**
0,8 a
3,1 b
1,2 a
3,7 c
0,0 d
0,0 d
7,4 b
0,4 a
4,2 d
2,7 c
3,2 b
2,1 c
2,8 c
0,6 b
4,8 b
1,8 b
3,1 d
1,1 a
4,5 b
5,2 b
3,6 d
5,4 d
2,7 b
3,6 b
0,8 a
3,1 c
0,8 a
2,1 a
0,4 a
2,2 a
0,4 b
2,8 b
**
1,8 c
1,4 a
2,7 a
0,6 a
2,4 a
Rive-Nord zone 25
Zone 26
0,5 a
3,9 d
0,0 d
**
1,1 a
0,4 b
0,8 d
**
0,8 d
0,9 a
0,7 a
1,2 a
0,1 b
**
0,0 c
0,5 b
0,7 a
0,8 a
0,6 a
1,2 a
Zone 27
Zone 28
0,0 d
2,8 c
**
3,6 d
1,4 d
3,3 c
**
2,0 c
**
1,2 a
0,7 b
1,4 a
**
0,5 b
0,7 b
1,1 d
1,2 d
1,7 b
0,7 a
1,5 a
Zone 29
Rive-Nord (zones 25-29)
**
2,5 c
**
**
1,3 a
1,5 b
2,3 c
1,8 c
2,1 c
1,2 a
1,7 c
1,1 a
**
0,9 d
0,4 b
0,5 a
1,9 c
1,3 a
2,5 c
1,4 a
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
Rive-Sud zone 30
3,9 b
5,3 d
**
**
2,6 a
3,6 c
2,4 a
4,6 c
1,6 a
3,6 c
1,6 a
3,2 d
1,6 c
4,0 d
1,0 a
**
1,9 a
3,7 b
1,8 a
3,7 c
Zone 31
Zone 32
2,3 c
2,8 c
**
0,0 d
2,9 b
1,6 c
1,3 a
2,9 c
1,9 b
1,3 a
1,4 a
0,6 a
1,4 a
0,5 b
1,7 c
0,6 b
2,1 a
1,2 a
1,8 b
0,9 a
Zone 33
Zone 34
0,0 c
**
**
0,0 d
3,4 d
2,0 b
1,4 a
2,2 c
1,6 c
1,2 a
0,2 b
0,4 b
0,0 c
0,7 b
0,0 c
0,0 c
1,6 c
1,6 c
0,4 a
0,6 a
Rive-Sud (zones 30-34)
Zone 35
3,3 c
4,9 d
**
0,0 d
3,1 b
0,0 c
3,2 c
0,0 c
2,4 a
0,9 d
1,8 b
1,0 d
2,3 c
0,0 c
1,8 c
0,4 b
2,6 a
0,9 a
2,4 a
0,8 d
Banlieue (zones 19-35)
3,7 b
**
2,8 a
2,8 a
1,9 a
1,7 a
1,9 b
1,4 a
2,2 a
2,1 a
Montréal (RMR)
4,8 b
4,6 b
3,4 a
2,8 a
2,3 a
2,1 a
2,2 c
1,2 a
2,9 a
2,4 a
4,3 b
**
**
**
**
**
**
**
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a – Excellent, b – Très bon, c – Bon, d – Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
12
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
1.1.2 Loyer moyen ($) des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Montréal
Studios
Zone
oct.07
oct.08
1 chambre
oct.07
oct.08
2 chambres
3 chambres +
oct.07
oct.08
oct.07
oct.08
Tous les log.
oct.07
oct.08
Île-de-Montréal zone 1
640 a
651 a
866 a
885 a
1 184 a
1 180 a
1 485 c
1 476 c
919 a
924 a
Zone 2
Zone 3
439 c
446 a
446 b
457 b
490 a
571 a
541 a
572 a
552 a
639 a
599 a
670 a
672 b
751 b
713 b
748 b
538 a
625 a
595 a
628 a
Zone 4
516 a
514 a
675 a
680 a
866 a
839 a
1 174 b
1 028 d
776 a
742 a
Zone 5
Zone 6
491 a
547 a
499 a
567 a
640 a
647 a
662 a
674 b
804 a
763 b
792 a
757 b
965 b
1 084 d
975 b
1 032 c
718 a
720 a
725 a
720 a
Zone 7
400 a
401 a
466 a
489 a
540 a
539 a
721 b
689 c
511 a
529 a
Zone 8
Zone 9
434 a
442 a
454 a
443 a
519 a
507 a
504 a
514 a
659 a
599 a
624 a
622 a
778 b
766 b
**
752 b
626 a
562 a
579 a
575 a
Zone 10
436 b
431 b
559 a
553 a
632 a
622 a
744 b
723 a
629 a
618 a
Zone 11
Zone 12
457 a
408 a
426 a
426 b
498 a
483 a
509 a
507 a
543 a
596 a
559 a
616 a
629 a
810 b
656 a
819 b
542 a
532 a
556 a
553 a
Zone 13
Zone 14
521 a
464 a
518 a
463 a
642 a
554 a
654 a
559 a
761 a
594 a
763 a
618 a
789 a
692 b
748 a
709 b
704 a
581 a
707 a
597 a
Zone 15
535 a
573 a
733 a
744 a
873 a
892 a
976 a
1 068 a
821 a
855 a
Zone 16
Zone 17
477 a
411 a
487 a
436 b
592 a
482 a
608 a
504 a
702 a
530 a
707 a
542 a
795 b
639 b
783 a
661 b
665 a
525 a
673 a
536 a
Zone 18
471 b
502 b
496 a
501 a
577 a
576 a
656 b
706 a
576 a
583 a
Île-de-Montréal (zones 1-18)
Laval zone 19
494 a
476 b
507 a
507 b
589 a
600 a
602 a
594 a
661 a
681 a
671 a
705 a
851 a
870 b
833 a
890 b
639 a
679 a
646 a
697 a
Zone 20
428 b
472 a
519 a
536 a
582 a
602 a
688 b
699 b
570 a
587 a
Zone 21
Zone 22
473 a
429 c
472 a
440 a
517 a
554 a
539 a
567 a
549 a
582 a
584 a
600 a
587 a
664 b
618 a
677 b
555 a
580 a
583 a
596 a
Zone 23
Zone 24
416 c
433 c
448 b
447 a
496 a
498 a
512 a
513 a
615 a
596 a
628 a
622 a
740 a
691 a
758 b
716 a
604 a
594 a
619 a
609 a
Laval (zones 19-24)
449 a
476 a
553 a
558 a
614 a
640 a
722 a
756 a
611 a
630 a
Rive-Nord zone 25
Zone 26
398 a
480 d
389 a
458 b
468 a
524 b
500 a
505 a
598 a
596 a
634 a
595 a
708 a
715 a
732 a
709 a
597 a
612 a
629 a
607 a
Zone 27
474 b
426 a
530 b
538 a
629 a
663 a
701 a
713 b
614 a
635 a
Zone 28
Zone 29
440 a
387 c
434 a
397 b
496 a
454 a
509 a
474 a
582 a
531 a
606 a
546 a
657 a
664 b
705 a
677 a
570 a
532 a
606 a
541 a
Rive-Nord (zones 25-29)
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
421 b
432 a
407 a
439 a
486 a
521 a
499 a
529 a
586 a
600 a
607 a
622 a
690 a
702 a
704 a
722 a
583 a
596 a
599 a
613 a
Rive-Sud zone 30
445 b
404 b
568 a
561 a
627 a
624 a
696 a
700 a
619 a
607 a
Zone 31
Zone 32
453 b
403 b
441 a
434 a
548 a
507 a
575 a
524 a
649 a
599 a
651 a
620 a
709 a
662 a
739 a
682 a
628 a
597 a
636 a
617 a
Zone 33
414 a
465 b
521 a
578 a
617 a
641 a
732 b
714 a
614 a
643 a
Zone 34
Rive-Sud (zones 30-34)
438 b
443 a
392 a
420 b
535 b
552 a
526 a
563 a
601 a
627 a
617 a
633 a
669 a
698 a
680 a
709 a
598 a
617 a
615 a
620 a
Zone 35
360 b
411 a
469 a
509 a
607 a
638 a
675 a
716 a
599 a
629 a
Banlieue (zones 19-35)
436 a
428 a
535 a
545 a
611 a
627 a
700 a
715 a
605 a
617 a
Montréal (RMR)
490 a
500 a
581 a
594 a
647 a
659 a
806 a
799 a
632 a
640 a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation) :
a – Excellent (0 [ cv [ 2,5), b – Très bon (2,5 < cv [ 5), c – Bon (5 < cv [ 7,5),
d – Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv [ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
13
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
1.1.3 Univers des appartements d'initiative privée et nombre d'unités vacantes en octobre 2008
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Montréal
Zone
Île-de-Montréal zone 1
Zone 2
Zone 3
Studios
1 chambre
2 chambres
3 chambres +
Tous les log.
Vacants Univers Vacants Univers Vacants Univers Vacants Univers Vacants Univers
153 a
5 339
195 a
7 794
109 a
4 454
19 a
1 354
475 a
18 941
**
1 873
95 d
7 423
393 d 11 347
**
4 466
585 c
25 109
**
655
102 c
3 116
173 d
4 649
3 b
832
328 c
9 251
Zone 4
Zone 5
Zone 6
144 d
171 c
239 c
3 601
3 589
8 075
394 c
433 b
143 d
11 846
13 074
11 871
282 b
241 b
**
10 298
13 200
11 153
43 a
**
**
2 895
3 143
4 761
863 c
895 a
633 b
28 640
33 006
35 860
Zone 7
Zone 8
Zone 9
Zone 10
Zone 11
**
171
224
20
14
d
d
d
c
3 186
3 331
4 440
392
624
256
**
134
140
152
a
c
d
10 009
8 161
10 976
3 587
3 302
**
**
67 b
81 a
327 d
14 284
10 041
16 669
9 241
9 981
**
**
2 b
**
**
4 164
2 991
3 045
2 899
2 187
790
510
428
290
531
b
c
a
b
d
31 643
24 524
35 129
16 119
16 095
Zone 12
133 d
2 507
342 c
8 354
174 c
7 427
**
1 062
b
5 890
b
4 788
b
1 439
b
4 909
b
5 804
c
6 514
a 152 087
b
5 003
a
4 699
c
981
c
1 686
47
27
9
**
**
6
447
24
1
**
**
1 610
1 003
495
907
1 634
1 347
40 792
1 086
469
560
190
674 b
531 a
468 b
44 a
455 b
163 a
189 c
8 854 a
311 b
85 a
69 c
76 d
19 349
13 211
9 714
3 132
8 683
12 222
9 387
350 015
8 208
7 154
1 886
2 465
26
11
578
29
92
33
74
169
a
a
a
a
a
a
a
c
2 352
1 740
23 805
5 021
7 487
4 499
5 030
6 875
Zone 13
Zone 14
Zone 15
Zone 16
Zone 17
Zone 18
Île-de-Montréal (zones 1-18)
Laval zone 19
Zone 20
Zone 21
Zone 22
13
53
3
37
**
**
1 765
**
**
**
0
a
c
a
b
b
d
d
d
d
d
c
700
652
218
499
755
190
40 626
177
335
89
29
272
176
9
157
**
**
3 307
78
24
19
23
a
b
a
b
5 011
3 272
981
2 368
4 029
1 336
116 509
1 941
1 651
255
560
199
212
23
244
33
128
3 335
198
45
26
47
24
83
738
124
47
97
137
412
11
2
157
5
**
**
15
46
c
a
c
d
c
c
413
256
5 076
679
924
997
743
2 009
9
4
329
24
62
19
43
53
a
c
d
c
d
Zone 23
Zone 24
Laval (zones 19-24)
Rive-Nord zone 25
Zone 26
Zone 27
Zone 28
Zone 29
0
3
40
0
**
**
5
**
Rive-Nord (zones 25-29)
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
Rive-Sud zone 30
**
**
**
818
1 556
965
94 c
251 a
254 c
5 351
10 427
5 542
d
b
c
a
a
a
c
b
b
a
a
a
a
b
a
c
1 654
1 159
15 182
3 384
5 031
2 917
3 199
3 144
**
**
51
0
7
3
11
6
c
c
b
b
d
b
261
242
2 809
834
1 485
488
951
1 310
201 a
531 a
312 d
17 674
32 856
9 869
27 a
78 a
**
5 069
7 878
3 518
397 a
975 a
732 c
28 912
52 717
19 895
Zone 31
**
611
40 a
3 149
95 a
6 925
37 c
2 174
238 b
12 858
Zone 32
Zone 33
Zone 34
0 d
**
0 d
56
146
52
20 c
8 a
8 c
685
569
377
21 a
6 b
4 b
3 589
2 584
1 033
7 b
0 c
0 c
1 028
937
578
47 a
16 a
12 a
5 358
4 236
2 040
Rive-Sud (zones 30-34)
Zone 35
Banlieue (zones 19-35)
**
0 d
**
1 830
50
3 435
330 c
0 c
582 a
10 323
193
20 944
438 b
12 d
981 a
24 000
1 252
58 108
152 c
1 b
231 a
8 234
235
16 347
1 046 a
13 d
2 034 a
44 387
1 729
98 833
2 005 b
44 062
4 316 a 210 195
678 a
Montréal (RMR)
3 889 a 137 453
57 139 10 888 a 448 848
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a – Excellent, b – Très bon, c – Bon, d – Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
14
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
1.1.4 Taux de disponibilité (%) des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Montréal
Studios
Zone
oct.07
1 chambre
oct.08
oct.07
2 chambres
oct.08
oct.07
3 chambres +
oct.08
oct.07
Tous les log.
oct.08
oct.07
oct.08
Île-de-Montréal zone 1
Zone 2
4,9 b
**
3,8 b
**
4,3 a
**
4,1 b
**
5,9 b
**
3,9 b
4,0 d
**
0,1 b
2,3 c
0,7 b
5,0 a
3,0 b
3,8 a
3,1 d
Zone 3
Zone 4
Zone 5
Zone 6
**
4,4 b
5,0 c
3,8 c
**
5,0 c
6,0 c
3,5 c
4,3
5,3
4,1
2,0
3,6
5,0
3,8
1,5
c
c
b
c
1,8 c
4,0 b
2,6 b
**
3,8 d
3,7 c
2,1 b
**
0,3 b
4,4 d
1,4 a
**
0,4 b
2,1 c
**
**
2,6
4,6
3,4
3,0
3,7
4,2
3,2
2,2
Zone 7
3,4 d
2,6 c
2,9 c
**
Zone 8
**
Zone 9
Zone 10
Zone 11
Zone 12
Zone 13
Zone 14
4,4
**
5,3
7,6
7,0
8,5
Zone 15
Zone 16
Zone 17
Zone 18
Île-de-Montréal (zones 1-18)
Laval zone 19
d
c
c
a
b
15,6
13,0
0,8
**
5,7
8,9
a
d
d
b
c
Zone 20
Zone 21
Zone 22
Zone 23
Zone 24
Laval (zones 19-24)
1,3
7,7
1,7
6,0
4,5
6,0
a
a
c
c
b
b
Rive-Nord zone 25
Zone 26
Zone 27
Zone 28
Zone 29
0,5
3,9
0,0
4,6
**
a
d
d
c
**
c
b
b
c
4,1 d
**
**
**
**
**
**
2,7 b
2,3 c
**
**
**
**
3,0 c
2,6
3,3
5,1
4,8
7,3
b
c
b
b
a
1,4
2,9
3,6
4,1
4,8
a
b
d
b
a
3,8
3,6
3,1
**
**
1,9
b
7,1
5,6
4,7
1,1
5,1
3,8
b
a
b
d
c
a
6,0
3,0
6,9
2,0
3,5
3,2
b
b
b
c
c
a
2,2 c
0,2 b
3,3 d
**
**
**
4,4
0,9
3,4
5,6
2,1
1,5
c
a
b
b
b
a
4,0
1,2
4,9
4,8
1,3
0,7
b
a
c
d
a
a
2,8 b
0,5 b
0,6 b
**
**
**
2,0
0,0
0,5
**
3,0
0,8
2,9
1,0
1,6
1,3
2,5
3,4
a
a
c
a
a
d
2,8
0,6
1,6
1,2
3,2
3,3
a
a
c
a
c
d
2,8 c
5,2
**
3,2
6,1
4,2
8,5
3,7
4,5
6,8
6,1
8,8
d
c
b
b
a
1,3
4,9
5,6
4,6
6,5
a
c
c
c
a
1,2
2,3
4,7
2,9
7,1
d
b
d
c
a
0,5
2,2
3,5
2,8
4,0
b
c
d
c
b
**
1,2 d
**
0,4 b
3,0 b
4,7 b
9,5 b
**
**
5,1 b
**
9,0
5,1
3,4
**
4,9
4,5
5,8
c
a
b
b
a
b
6,3
4,1
4,2
0,7
4,6
3,1
b
a
b
b
d
b
5,4
3,1
6,5
1,3
3,1
2,7
b
b
b
d
c
a
2,6
4,2
3,8
0,2
**
2,8
c
a
d
b
d
a
6,8
2,2
8,5
**
**
3,6
0,7
3,0
7,4
0,7
2,7
c
a
b
b
a
b
4,4
1,5
9,9
**
3,3
0,8
c
d
c
3,7
0,7
2,6
4,6
2,4
0,9
c
a
c
c
b
a
4,1
1,0
3,5
3,8
0,7
0,5
b
a
d
d
a
a
2,0
**
2,9
**
2,5
0,4
c
**
**
0,0 d
0,0 d
3,6 d
5,9 d
0,0 d
**
**
5,1 d
**
3,7
1,4
**
1,4
3,3
**
b
a
3,9
0,9
**
0,9
3,6
4,6
2,3
1,1
1,7
1,3
2,2
3,2
a
a
c
d
b
d
2,4
0,7
1,7
1,3
3,1
1,9
a
a
c
a
c
c
d
c
a
c
d
c
a
d
a
b
a
d
d
d
c
c
b
b
3,5 c
2,6 c
5,5 d
d
**
b
a
b
c
c
c
c
b
d
b
d
c
c
b
d
d
Rive-Nord (zones 25-29)
3,0 c
**
3,0 c
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
Rive-Sud zone 30
4,6 b
**
**
**
3,4 b
5,7 b
2,9 b
3,4 b
5,4 c
1,9 b
2,1 a
4,8 c
1,8 a
2,1 a
3,9 d
1,4 a
1,9 c
4,4 d
1,0 a
1,4 a
**
2,1 b
2,5 a
5,1 b
2,1 a
2,4 a
4,6 c
Zone 31
Zone 32
Zone 33
2,3 c
2,8 c
0,0 c
**
0,0 d
**
3,1 c
3,0 b
4,3 d
1,4 a
2,9 c
1,5 c
2,4 c
2,1 b
1,6 c
1,7 c
1,1 a
1,1 a
1,4 a
0,5 b
0,0 c
1,7 c
2,8 c
0,2 b
2,5 b
2,0 b
1,7 c
2,1 b
1,6 b
1,0 a
Zone 34
Rive-Sud (zones 30-34)
Zone 35
**
4,1 d
**
0,0 d
**
**
2,0 b
4,3 b
0,0 c
2,9 c
3,7 b
0,0 c
1,3 a
3,2 b
2,9 c
0,5 b
2,4 b
2,8 c
0,7 b
2,5 c
0,0 c
0,5 b
3,0 d
**
1,6 c
3,4 b
2,2 c
0,9 a
3,0 b
2,3 c
Banlieue (zones 19-35)
4,4 b
**
3,8 b
3,5 b
2,6 a
2,2 a
2,1 b
2,2 c
2,9 a
2,7 a
Montréal (RMR)
5,6 b
5,3 b
4,3 a
3,6 a
2,9 a
2,6 a
2,6 b
2,0 b
3,6 a
3,1 a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a – Excellent, b – Très bon, c – Bon, d – Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
15
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
1.1.5 Variation en % estimative du loyer moyen des appartements d'initiative privée 1
selon le nombre de chambres
RMR de Montréal
Studios
oct.06
à
oct.07
Centre
Île-de-Montréal zone 1
Zone 2
++
++
1 chambre
oct.07
à
oct.08
oct.06
à
oct.07
oct.07
à
oct.08
2 chambres
oct.06
à
oct.07
oct.07
à
oct.08
5,4 d
**
3 chambres +
oct.06
à
oct.07
4,6 c
**
++
++
4,1 d
++
++
3,1 d
++
++
2,9 c
2,8 c
++
++
**
**
2,8 c
2,9 c
++
3,1 d
++
++
oct.07
à
oct.08
**
++
Tous les log.
oct.06
à
oct.07
oct.07
à
oct.08
++
++
4,6 b
4,5 d
++
**
2,3 c
++
**
**
4,4 c
**
2,8 c
1,4 d
Zone 3
++
++
++
Zone 4
Zone 5
++
++
4,4 c
++
**
4,6 c
Zone 6
2,4 c
++
++
1,4 d
++
++
++
**
**
Zone 7
Zone 8
++
++
++
++
++
++
++
++
++
++
++
++
++
++
++
++
**
++
++
++
Zone 9
3,9 d
++
5,0 d
++
6,9 c
++
++
2,9 c
5,6 c
++
Zone 10
++
++
3,7 d
1,3 a
3,2 d
++
++
++
3,1 d
++
Zone 11
Zone 12
++
++
++
++
++
++
++
++
2,7 c
++
++
++
++
++
++
++
++
++
++
++
Zone 13
++
1,2 d
++
2,6 c
++
3,2 d
++
++
++
2,6 c
Zone 14
Zone 15
++
5,0 d
5,9 d
4,1 b
++
++
3,4 d
4,2 d
++
++
2,7 b
5,6 d
++
3,8 c
++
++
3,2 b
4,9 c
Zone 16
**
++
2,5 c
++
2,2 c
++
++
++
2,4 c
++
Zone 17
Zone 18
++
**
++
**
**
2,7 c
++
2,5 c
++
**
++
++
++
2,4 c
++
1,4 d
++
2,5 c
++
++
Île-de-Montréal (zones 1-18)
1,8 c
2,4 c
2,4 b
2,4 c
2,2 b
2,2 c
++
**
2,2 b
2,0 b
Laval zone 19
3,6 d
**
3,2 b
++
**
2,1 c
2,9 c
++
2,1 c
++
Zone 20
Zone 21
**
**
**
**
++
**
**
3,8 d
**
++
++
++
++
++
**
++
**
++
++
**
Zone 22
**
**
**
++
3,1 d
++
**
**
3,1 d
++
Zone 23
Zone 24
**
**
**
**
**
++
++
++
4,4 d
3,6 d
**
++
++
5,1 d
6,4 c
++
3,6 d
4,2 d
**
++
Laval (zones 19-24)
5,3 c
++
-2,4 c
5,5 d
3,8 d
**
3,2 d
++
++
++
2,7 b
1,7 c
Rive-Nord zone 25
Zone 26
**
**
**
**
3,2 d
++
**
++
++
++
++
++
++
++
++
**
++
++
++
**
Zone 27
**
**
++
4,5 d
5,1 d
3,0 c
++
++
4,8 d
2,6 c
Zone 28
Zone 29
**
**
**
**
**
**
++
++
**
6,1 c
++
++
**
**
++
++
5,6 d
4,3 d
++
++
Rive-Nord (zones 25-29)
**
++
3,8 d
2,5 c
3,2 d
**
3,3 d
3,5 d
3,2 d
2,7 c
3,2 d
3,8 d
2,0 c
3,2 c
2,3 c
2,6 c
3,0 b
2,2 c
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
4,2 d
1,7 c
(suite)
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a – Excellent, b – Très bon, c – Bon, d – Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
++ La variation du loyer n'est pas statistiquement significative.Autrement dit, elle
n'est pas différente de zéro (0) sur le plan statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
16
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
1.1.5 Variation en % estimative du loyer moyen des appartements d'initiative privée 1
selon le nombre de chambres
RMR de Montréal
Studios
oct.06
à
oct.07
Centre
1 chambre
oct.07
à
oct.08
3,3 d
++
**
Zone 32
**
**
++
Zone 33
Zone 34
**
**
**
**
4,5 d
**
4,8 c
++
4,4 d
**
2,0 c
2,6 b
2,9 c
**
2,6 c
**
**
++
1,4 d
oct.06
à
oct.07
Zone 31
Rive-Sud (zones 30-34)
1,5 c
oct.07
à
oct.08
Rive-Sud zone 30
Zone 35
1,2 d
oct.06
à
oct.07
2 chambres
4,0 c
**
**
1,7 c
oct.07
à
oct.08
3 chambres +
oct.06
à
oct.07
oct.07
à
oct.08
Tous les log.
oct.06
à
oct.07
oct.07
à
oct.08
1,1 d
++
++
1,8 c
1,3 a
**
4,0 c
++
++
1,9 c
3,7 c
**
2,5 c
4,1 d
3,1 d
2,4 c
2,6 c
**
++
**
3,1 c
++
++
4,7 d
2,0 c
**
++
2,0 b
2,4 b
2,1 c
++
2,2 b
2,3 b
++
++
++
++
++
++
Banlieue (zones 19-35)
3,6 c
2,9 c
2,9 b
2,3 b
2,6 b
2,0 b
2,2 c
2,0 c
2,6 a
2,3 b
Montréal (RMR)
2,0 c
2,5 b
2,5 b
2,4 b
2,3 a
2,1 b
1,5 d
3,0 c
2,3 a
2,1 b
1L'estimatio n
du po urcentage de changement co nstitue une mesure de l'évo lutio n du marché et est fo ndée sur les structures qui o nt fait partie de l'échantillo n les deux années.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a – Excellent, b – Très bon, c – Bon, d – Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
++ La variation du loyer n'est pas statistiquement significative.Autrement dit, elle
n'est pas différente de zéro (0) sur le plan statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
17
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
1.2.1 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon l'année de construction et le nombre de chambres
RMR de Montréal
Année de construction
Studios
oct.07
1 chambre
oct.08
oct.07
oct.08
2 chambres
oct.07
oct.08
3 chambres +
oct.07
oct.08
Tous les log.
oct.07
oct.08
Île-de-Montréal (zones 1-18)
Inconnue
**
**
**
1,0 d
1,2 d
0,9 d
0,5 b
**
1,6 c
1,3 a
Avant 1940
1940 à 1959
2,4 c
5,3 c
2,8 c
4,9 b
2,9 c
2,3 a
1,9 c
2,7 a
1,7 c
2,1 b
2,2 c
2,1 b
**
0,8 a
0,8 d
1,5 a
2,4 b
2,5 a
1,9 b
2,6 a
1960 à 1974
4,6 a
4,4 a
4,3 a
3,8 a
3,2 b
2,8 a
2,1 c
1,8 c
3,8 a
3,3 a
1975 à 1989
1990 à 1999
3,8 b
5,9 d
3,1 c
**
3,6 b
2,7 b
3,0 a
**
3,3 d
1,7 c
2,4 b
0,5 b
4,6 d
**
1,4 a
0,4 b
3,6 b
2,3 b
2,5 a
1,4 a
14,8 a
4,3 d
8,5 a
1,5 c
5,0 c
1,7 c
**
0,0 d
8,1 b
1,6 c
5,0 b
4,3 b
3,5 a
2,8 a
2,5 a
2,2 a
2,3 c
1,1 a
3,1 a
2,5 a
**
2000 ou après
Tous les immeubles
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
Inconnue
**
**
0,2 b
**
0,2 b
**
**
**
0,1 b
Avant 1940
**
**
**
0,4 b
**
**
**
0,0 d
**
**
1940 à 1959
**
**
**
**
0,6 b
5,4 d
0,0 d
0,0 d
0,9 d
5,6 d
1960 à 1974
1975 à 1989
3,6 c
5,3 c
1990 à 1999
5,4 d
2,0 c
3,5 c
2,3 b
3,7 c
1,8 b
2,3 b
1,2 a
2,4 b
1,0 a
3,3 d
0,9 a
2,0 c
0,7 a
2,9 a
1,6 a
2,8 a
1,2 a
0,7 b
1,6 c
0,3 b
**
0,6 b
1,2 a
0,5 a
**
**
0,6 a
2000 ou après
3,2 a
**
3,4 d
**
2,5 c
3,2 c
**
**
2,8 c
3,0 c
Tous les immeubles
Rive-Sud (zones 30-34)
3,9 b
**
2,6 a
2,4 a
1,6 a
1,6 a
1,6 c
1,0 a
1,9 a
1,8 a
Inconnue
**
**
**
**
**
**
**
**
5,0 d
**
Avant 1940
**
0,0 d
**
0,0 d
**
**
**
**
**
**
1940 à 1959
1960 à 1974
**
3,0 c
**
**
**
3,5 c
**
4,2 c
**
2,7 c
0,4 b
2,5 c
**
3,7 d
1975 à 1989
3,6 b
**
3,3 b
2,4 a
2,2 b
1,9 c
1,9 c
**
0,0 d
1,1 a
0,9 d
0,2 b
0,2 b
**
**
1,1 a
3,1 b
1,8 c
3,2 c
2,3 c
2,4 a
1,2 d
1,8 b
**
**
1,0 d
1,4 a
0,9 d
0,4 b
1990 à 1999
2000 ou après
Tous les immeubles
Montréal (RMR)
Inconnue
3,3 d
3,3 c
**
**
2,4 c
**
3,1 c
**
3,2 c
**
2,5 a
2,2 b
0,6 b
0,1 b
0,5 a
0,2 b
0,0 d
2,3 c
0,0 c
1,8 c
1,8 c
2,6 a
1,1 d
2,4 a
**
1,7 c
1,2 a
Avant 1940
1940 à 1959
2,4 c
5,2 c
3,2 d
5,3 b
3,0 c
2,3 a
1,9 c
2,7 a
1,7 c
2,1 b
2,2 c
2,2 b
**
0,9 a
0,8 d
1,5 a
2,4 b
2,5 a
1,9 b
2,7 a
1960 à 1974
4,6 a
4,5 a
4,2 a
3,8 a
3,1 a
2,7 a
2,6 b
1,9 b
3,6 a
3,3 a
1975 à 1989
4,0 a
3,5 c
1990 à 1999
2000 ou après
Tous les immeubles
3,2 a
2,6 a
2,3 b
1,8 a
2,7 c
1,4 a
2,7 a
2,0 a
5,5 d
11,7 a
**
**
1,7 b
5,9 a
1,6 c
2,2 c
1,3 a
3,4 c
0,3 b
2,4 b
0,6 b
**
0,4 b
0,4 b
1,5 a
5,2 b
0,7 a
2,1 b
4,8 b
4,6 b
3,4 a
2,8 a
2,3 a
2,1 a
2,2 c
1,2 a
2,9 a
2,4 a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a – Excellent, b – Très bon, c – Bon, d – Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
18
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
1.2.2 Loyer moyen ($) des appartements d'initiative privée
selon l'année de construction et le nombre de chambres
RMR de Montréal
Année de construction
Studios
oct.07
1 chambre
oct.08
oct.07
oct.08
2 chambres
oct.07
oct.08
3 chambres +
oct.07
oct.08
Tous les log.
oct.07
oct.08
Île-de-Montréal (zones 1-18)
Inconnue
438 b
441 b
512 a
502 b
604 a
625 a
811 b
784 b
606 a
584 a
Avant 1940
1940 à 1959
467 b
458 a
510 b
458 a
545 a
523 a
550 a
559 a
638 a
618 a
631 a
618 a
916 b
772 b
850 b
744 b
658 a
578 a
643 a
589 a
1960 à 1974
495 a
511 a
626 a
640 a
681 a
712 a
806 a
851 b
638 a
664 a
1975 à 1989
1990 à 1999
560 a
485 c
608 a
508 b
644 a
637 c
695 a
570 b
685 a
725 a
720 a
713 b
850 b
806 c
876 b
851 c
676 a
702 a
717 a
658 b
**
**
971 c
814 c 1 114 c
919 c 1 027 d
914 c 1 057 c
877 b
494 a
507 a
589 a
602 a
661 a
671 a
851 a
833 a
639 a
646 a
491 b
2000 ou après
Tous les immeubles
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
Inconnue
**
**
417 b
425 b
524 a
494 c
636 b
656 c
518 a
Avant 1940
395 a
395 a
469 a
463 b
541 a
537 b
580 b
663 b
524 a
513 b
1940 à 1959
396 b
390 c
448 b
489 b
521 a
512 a
605 b
653 c
496 a
504 a
1960 à 1974
1975 à 1989
441 a
421 b
470 a
439 a
560 a
506 a
554 a
520 a
596 a
583 a
598 a
601 a
728 b
662 a
739 b
694 a
599 a
576 a
599 a
596 a
1990 à 1999
**
**
505 b
527 a
612 a
636 a
721 a
723 a
635 a
642 a
2000 ou après
**
**
617 a
585 b
765 a
815 a
841 b
881 a
763 a
809 a
Tous les immeubles
Rive-Sud (zones 30-34)
432 a
439 a
521 a
529 a
600 a
622 a
702 a
722 a
596 a
613 a
Inconnue
388 b
479 c
458 b
455 c
541 b
567 b
714 d
632 b
549 b
541 b
Avant 1940
**
**
462 b
489 b
566 c
557 b
**
781 c
521 b
552 b
1940 à 1959
1960 à 1974
432 b
437 a
340 c
440 a
453 b
573 a
466 b
567 a
549 b
613 a
533 b
629 a
648 b
685 a
690 c
715 a
527 b
611 a
488 c
613 a
1975 à 1989
450 a
462 a
547 a
563 a
604 a
622 a
694 a
699 a
602 a
620 a
1990 à 1999
421 b
431 b
541 a
576 a
644 a
648 a
699 a
699 a
648 a
656 a
2000 ou après
Tous les immeubles
**
443 a
**
420 b
782 a
552 a
785 a
563 a
867 a
627 a
822 a
633 a
857 a
698 a
856 a
709 a
853 a
617 a
819 a
620 a
Montréal (RMR)
Inconnue
437 b
442 b
505 a
500 a
598 a
621 a
794 b
776 b
599 a
581 a
Avant 1940
1940 à 1959
466 b
456 a
506 b
450 a
543 a
519 a
548 a
554 a
635 a
613 a
629 a
613 a
908 b
760 b
848 b
739 b
654 a
575 a
640 a
584 a
1960 à 1974
492 a
506 a
618 a
629 a
664 a
688 a
771 a
813 a
632 a
653 a
1975 à 1989
535 a
580 a
596 a
631 a
628 a
654 a
746 a
764 a
629 a
658 a
1990 à 1999
2000 ou après
478 c
**
504 c
**
568 b
864 c
556 a
777 c
661 a
914 b
661 a
842 a
729 a
903 b
733 a
891 a
661 a
906 b
651 a
836 a
Tous les immeubles
490 a
500 a
581 a
594 a
647 a
659 a
806 a
799 a
632 a
640 a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation) :
a – Excellent (0 [ cv [ 2,5), b – Très bon (2,5 < cv [ 5), c – Bon (5 < cv [ 7,5),
d – Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv [ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
19
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
1.3.1 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
RMR de Montréal
Studios
Taille
oct.07
1 chambre
oct.08
oct.07
oct.08
2 chambres
oct.07
oct.08
3 chambres +
oct.07
oct.08
Tous les log.
oct.07
oct.08
Île-de-Montréal (zones 1-18)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
0,5 b
5,9 d
**
5,5 d
1,7 c
3,1 c
1,4 a
2,4 b
1,6 c
2,3 b
1,7 c
1,9 b
**
1,9 c
1,0 d
0,8 a
1,7 c
2,7 a
1,5 b
2,2 a
20 à 49 unités
5,7 a
5,2 a
4,5 a
3,9 a
3,7 a
3,0 a
2,8 a
2,0 a
4,4 a
3,8 a
50 à 99 unités
100 unités et +
4,3 a
4,8 a
3,9 a
1,9 a
4,8 a
4,1 a
4,6 a
3,1 a
4,3 a
3,9 a
4,1 a
2,9 a
5,1 a
2,7 a
3,0 b
1,9 a
4,6 a
4,2 a
4,2 a
2,7 a
Tous les immeubles
5,0 b
4,3 b
3,5 a
2,8 a
2,5 a
2,2 a
2,3 c
1,1 a
3,1 a
2,5 a
**
**
**
**
0,8 d
1,6 c
**
2,0 c
1,2 a
1,1 a
1,0 a
1,1 a
1,3 d
1,5 c
0,3 b
1,4 a
1,1 a
1,3 a
1,4 a
1,3 a
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
20 à 49 unités
4,6 a
3,6 a
3,8 a
2,6 a
2,3 a
2,5 a
1,5 a
1,3 a
3,0 a
2,5 a
50 à 99 unités
100 unités et +
1,2 a
5,3 a
4,9 d
**
2,0 a
4,0 a
3,2 b
**
3,3 a
4,8 b
5,7 a
11,2 d
5,9 a
3,1 a
1,3 a
3,4 b
2,8 a
4,4 a
4,4 a
8,4 c
Tous les immeubles
3,9 b
**
2,6 a
2,4 a
1,6 a
1,6 a
1,6 c
1,0 a
1,9 a
1,8 a
3 à 5 unités
6 à 19 unités
**
**
**
**
4,5 d
**
**
**
2,8 c
2,2 c
0,7 b
2,0 c
**
2,6 c
0,3 b
**
2,9 c
2,2 b
1,5 a
2,5 c
20 à 49 unités
5,2 a
2,3 a
4,2 a
3,6 a
2,0 a
1,6 a
2,8 a
2,7 a
3,1 a
2,4 a
50 à 99 unités
100 unités et +
4,1 a
3,6 a
5,7 a
3,4 a
1,6 a
2,6 a
2,1 a
3,1 a
3,9 b
3,3 a
2,1 a
3,8 a
2,2 a
3,2 a
2,3 a
3,7 a
2,9 a
3,0 a
2,3 a
3,5 a
Tous les immeubles
3,3 c
**
3,1 b
3,2 c
2,4 a
1,8 b
2,3 c
1,8 c
2,6 a
2,4 a
Montréal (RMR)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
**
5,5 d
**
5,6 d
1,9 c
2,9 b
1,6 c
2,4 b
1,6 c
2,0 a
1,5 c
1,8 b
**
2,0 c
0,8 a
1,2 a
1,7 c
2,4 a
1,5 a
2,1 a
20 à 49 unités
5,7 a
5,1 a
4,4 a
3,8 a
3,2 a
2,7 a
2,6 a
2,1 a
4,1 a
3,5 a
50 à 99 unités
100 unités et +
4,3 a
4,8 a
3,9 a
2,0 a
4,3 a
4,0 a
4,4 a
3,2 a
4,2 a
4,0 a
3,9 a
3,6 a
4,7 a
2,8 a
2,8 a
2,4 a
4,3 a
4,1 a
4,0 a
3,0 a
Tous les immeubles
4,8 b
4,6 b
3,4 a
2,8 a
2,3 a
2,1 a
2,2 c
1,2 a
2,9 a
2,4 a
Rive-Sud (zones 30-34)
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a – Excellent, b – Très bon, c – Bon, d – Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
20
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
1.3.2 Loyer moyen ($) des appartements d'initiative privée
selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
RMR de Montréal
Studios
Taille
oct.07
oct.08
1 chambre
oct.07
oct.08
2 chambres
oct.07
oct.08
3 chambres +
oct.07
oct.08
Tous les log.
oct.07
oct.08
Île-de-Montréal (zones 1-18)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
458 c
437 b
483 c
457 a
490 a
518 a
506 a
536 a
603 a
594 a
598 a
609 a
817 b
786 b
816 b
736 b
924 a
609 a
588 a
610 a
592 a
20 à 49 unités
446 a
453 a
566 a
582 a
709 a
723 a
964 a
600 a
613 a
50 à 99 unités
490 a
502 a
658 a
667 a
841 a
855 a 1 135 a 1 125 a
699 a
710 a
100 unités et +
Tous les immeubles
647 a
494 a
667 a
507 a
830 a
589 a
858 a 1 108 a 1 099 a 1 523 a 1 575 a
602 a
661 a
671 a
851 a
833 a
897 a
639 a
914 a
646 a
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
3 à 5 unités
431 b
403 c
466 a
487 a
596 a
632 a
705 a
737 a
606 a
629 a
6 à 19 unités
20 à 49 unités
396 b
440 a
427 a
443 a
495 a
526 a
511 a
533 a
583 a
608 a
606 a
621 a
639 a
681 a
659 a
702 a
573 a
571 a
593 a
585 a
716 a
50 à 99 unités
459 a
481 a
572 a
572 a
615 a
684 a
793 a
605 a
658 a
100 unités et +
581 b
615 b
739 b
759 a
859 a
875 a 1 145 a 1 124 a
858 b
873 a
Tous les immeubles
Rive-Sud (zones 30-34)
432 a
439 a
521 a
529 a
600 a
622 a
702 a
722 a
596 a
613 a
3 à 5 unités
391 a
427 b
457 a
485 a
604 a
609 a
719 a
711 a
597 a
601 a
6 à 19 unités
20 à 49 unités
443 b
432 a
391 b
441 a
494 a
550 a
502 a
564 a
584 a
643 a
598 a
657 a
660 a
693 a
682 a
701 a
587 a
602 a
592 a
617 a
50 à 99 unités
497 a
490 a
638 a
674 a
806 a
769 a
803 a
842 a
743 a
730 a
100 unités et +
631 c
639 a
733 a
745 a
835 a
848 a
996 a
993 a
803 a
814 a
Tous les immeubles
443 a
420 b
552 a
563 a
627 a
633 a
698 a
709 a
617 a
620 a
Montréal (RMR)
3 à 5 unités
452 c
472 b
485 a
503 a
602 a
604 a
787 b
793 a
608 a
612 a
6 à 19 unités
435 b
450 a
514 a
531 a
591 a
607 a
745 a
716 a
585 a
593 a
20 à 49 unités
50 à 99 unités
445 a
489 a
452 a
502 a
561 a
654 a
576 a
665 a
683 a
824 a
698 a
838 a
864 a
833 a 1 055 a 1 055 a
597 a
700 a
611 a
709 a
100 unités et +
647 a
667 a
820 a
848 a 1 060 a 1 061 a 1 386 a 1 428 a
889 a
906 a
Tous les immeubles
490 a
500 a
581 a
594 a
632 a
640 a
647 a
659 a
806 a
799 a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation) :
a – Excellent (0 [ cv [ 2,5), b – Très bon (2,5 < cv [ 5), c – Bon (5 < cv [ 7,5),
d – Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv [ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
21
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
1.3.3 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de logements dans l'immeuble
RMR de Montréal
3-5
Zone
oct.07
Île-de-Montréal zone 1
Zone 2
**
**
6-19
oct.08
**
**
oct.07
4,5 d
3,9 c
Zone 3
0,7 b
**
0,7 b
Zone 4
**
**
5,1 d
Zone 5
Zone 6
**
**
**
**
2,6 c
0,7 b
Zone 7
**
**
2,0 c
Zone 8
**
**
**
**
**
Zone 9
1,4 d
Zone 10
Zone 11
0,6 b
**
Zone 12
**
1,3 d
**
**
20-49
oct.08
**
**
4,5 d
oct.07
4,6 a
4,2 a
50-99
oct.08
2,6 a
4,1 a
oct.07
4,7 a
5,6 a
100+
oct.08
2,6 a
6,5 a
oct.07
oct.08
4,5 a
**
2,5 a
**
4,8 a
4,0 a
3,9 a
3,6 a
1,0 a
4,0 a
3,3 a
3,7 a
2,3 a
3,3 a
3,6 c
1,7 c
1,5 d
3,6 a
4,3 b
3,5 a
2,4 a
5,2 a
3,6 b
5,1 a
3,0 a
2,2 a
2,9 a
1,8 a
1,4 a
2,9 c
3,8 a
4,4 a
6,6 a
8,9 c
0,3 a
3,9 a
2,2 c
4,1 a
4,0 b
4,3 a
5,0 a
1,3 a
3,1 a
4,2 a
2,7 c
1,6 a
6,1 a
**
2,0 c
4,1 d
1,1 a
**
4,0 a
8,9 a
3,2 a
5,0 a
8,3 c
5,8 a
3,6 a
4,0 a
9,0 a
2,7 a
**
**
**
**
**
**
3,9 d
3,1 d
6,6 a
5,2 a
3,2 a
2,8 a
0,5 a
3,1 c
Zone 13
2,6 a
1,7 a
4,1 c
4,1 c
3,3 a
3,9 a
5,1 a
5,1 a
6,0 a
3,3 a
Zone 14
Zone 15
**
1,3 a
4,8 d
1,4 a
4,6 d
4,7 b
4,0 d
2,1 a
6,1 a
2,3 a
5,5 a
2,7 a
5,6 a
2,5 a
4,2 a
0,8 a
**
5,6 a
**
0,2 a
2,4 a
8,3 a
6,2 a
6,2 a
Zone 16
**
**
3,2 d
3,3 c
4,2 b
2,9 a
Zone 17
0,5 b
**
0,5 b
0,7 b
1,7 a
3,4 b
Zone 18
Île-de-Montréal (zones 1-18)
**
1,7 c
0,6 b
1,5 b
5,0 d
2,7 a
**
2,2 a
3,5 a
4,4 a
2,1 a
3,8 a
Laval zone 19
1,4 d
0,5 b
1,5 c
2,4 c
2,6 a
2,5 a
Zone 20
1,1 d
1,0 d
0,6 b
1,1 a
2,8 a
2,2 a
a.l.u.
a.l.u.
2,2 c
7,1 c
3,7 d
3,3 d
3,9 d
5,4 a
5,4 b
2,8 a
**
**
**
a.l.e.
Zone 21
Zone 22
**
**
**
**
**
5,8 a
4,6 a
2,5 a
**
**
**
7,6 a
4,2 a
4,9 a
4,2 a
a.l.u.
2,7 a
2,8 a
9,0 b
8,9 b
**
4,3 a
**
**
a.l.u.
a.l.e.
Zone 23
2,5 c
1,2 d
1,6 c
0,7 a
3,8 a
4,3 d
**
**
**
a.l.u.
Zone 24
0,5 b
0,5 b
0,9 a
0,3 b
2,7 b
2,1 a
**
a.l.u.
**
a.l.u.
Laval (zones 19-24)
Rive-Nord zone 25
1,4 a
0,6 b
1,4 a
**
1,6 b
0,3 b
1,6 b
0,6 b
3,2 a
2,4 a
2,7 a
2,1 a
0,7 b
Zone 26
**
0,6 b
Zone 27
**
0,9 d
Zone 28
**
**
1,0 d
2,0 a
2,2 a
0,6 b
2,3 a
1,0 a
1,7 c
1,2 a
2,7 a
2,2 a
1,7 c
1,0 a
3,5 a
2,7 a
**
3,3 a
**
1,8 a
a.l.u.
3,0 c
**
8,5 a
5,7 a
**
2,2 a
8,4 c
a.l.u.
a.l.e.
a.l.u.
a.l.u.
a.l.u.
2,5 a
**
**
a.l.u.
3,0 b
2,2 a
**
2,2 a
a.l.u.
6,3 a
2,2 a
1,6 a
Zone 29
Rive-Nord (zones 25-29)
**
1,0 a
**
1,5 a
1,7 c
1,0 a
1,4 a
1,3 a
1,3 a
3,0 a
2,5 a
2,8 a
4,4 a
4,4 a
8,4 c
3,3 d
3,6 d
4,3 a
3,9 a
2,8 a
5,5 a
3,7 a
3,9 a
1,4 a
0,8 d
2,8 c
0,7 b
1,8 a
3,0 a
1,3 a
1,4 a
3,4 b
0,3 a
1,2 a
**
2,3 a
**
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
1,1 a
Rive-Sud zone 30
4,7 d
Zone 31
Zone 32
**
0,5 b
**
0,3 b
Zone 33
**
0,0 c
Zone 34
0,7 b
Rive-Sud (zones 30-34)
Zone 35
2,9 c
**
**
**
1,5 a
0,0 c
**
a.l.u.
a.l.e.
**
**
0,4 b
1,3 a
1,1 a
**
**
**
**
0,4 b
0,4 b
3,9 a
0,8 a
**
a.l.u.
**
a.l.u.
2,2 b
0,6 b
2,5 c
0,5 a
3,1 a
0,0 a
2,4 a
4,6 a
2,9 a
a.l.u.
2,3 a
a.l.u.
3,0 a
**
3,5 a
a.l.u.
Banlieue (zones 19-35)
1,8 b
1,4 a
1,7 b
1,8 b
3,0 a
2,5 a
2,8 a
2,9 a
3,8 a
5,8 b
Montréal (RMR)
1,7 c
1,5 a
2,4 a
2,1 a
4,1 a
3,5 a
4,3 a
4,0 a
4,1 a
3,0 a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a – Excellent, b – Très bon, c – Bon, d – Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
22
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
1.4 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon la fourchette de loyers
RMR de Montréal
Fourchette de loyers
Studios
oct.07
1 chambre
oct.08
oct.07
oct.08
2 chambres
oct.07
oct.08
3 chambres +
oct.07
oct.08
Total
oct.07
oct.08
Île-de-Montréal (zones 1-18)
Moins de 500 $
500 à 699 $
4,9 b
4,6 c
5,8 b
3,0 b
3,3 c
3,8 a
2,2 b
3,3 a
1,7 c
2,4 a
1,2 d
2,1 b
**
1,4 a
**
1,0 a
3,4 b
2,9 a
3,2 b
2,5 a
700 à 899 $
3,4 b
2,1 b
4,0 b
3,0 b
3,5 b
4,3 b
2,1 c
0,7 b
3,4 b
3,1 b
900 $ et +
Toutes les fourchettes
**
5,0 b
4,4 d
4,3 b
5,7 b
3,5 a
3,7 c
2,8 a
4,0 b
2,5 a
2,5 a
2,2 a
**
2,3 c
1,9 c
1,1 a
4,2 c
3,1 a
2,7 a
2,5 a
3,6 d
**
1,1 a
1,3 a
1,5 a
500 à 699 $
700 à 899 $
2,9 c
a.l.e.
**
a.l.e.
3,4 b
8,2 c
2,4 b
4,7 d
1,4 a
3,1 c
900 $ et +
a.l.e.
Laval/Rive-Nord (zones 19-29)
Moins de 500 $
Toutes les fourchettes
Rive-Sud (zones 30-34)
3,9 b
Moins de 500 $
**
**
**
2,6 a
**
1,3 a
2,1 c
**
7,1 b
3,6 d
2,4 a
1,6 a
1,6 a
**
1,6 c
**
**
1,6 b
2,5 c
0,9 a
0,9 a
1,6 a
3,1 c
1,5 a
1,9 c
2,4 c
**
4,3 d
1,0 a
1,9 a
1,8 a
4,4 d
4,6 d
**
2,7 c
**
**
**
2,9 b
500 à 699 $
**
3,8 d
3,8 b
3,6 c
2,7 b
2,5 b
2,2 c
**
2,8 a
2,7 b
700 à 899 $
900 $ et +
**
a.l.e.
**
a.l.e.
3,9 b
**
1,8 a
**
2,2 b
12,9 c
1,0 a
1,8 a
2,8 c
1,0 a
**
1,1 a
2,7 b
9,1 b
1,7 c
1,5 b
3,3 c
**
3,1 b
3,2 c
2,4 a
1,8 b
2,3 c
1,8 c
2,6 a
2,4 a
Montréal (RMR)
Moins de 500 $
4,8 b
6,0 b
3,0 c
2,2 b
1,8 c
1,3 d
**
3,2 b
3,2 b
500 à 699 $
4,5 c
3,1 b
3,7 a
3,2 a
2,2 a
2,0 a
1,4 a
1,2 a
2,7 a
2,3 a
700 à 899 $
900 $ et +
3,4 b
**
2,1 b
5,5 d
4,1 b
5,7 b
3,0 a
3,9 c
3,4 b
4,8 b
3,7 b
2,6 a
2,2 c
**
1,0 a
1,9 c
3,3 b
4,5 c
2,8 a
2,7 a
Toutes les fourchettes
4,8 b
4,6 b
3,4 a
2,8 a
2,3 a
2,1 a
2,2 c
1,2 a
2,9 a
2,4 a
Toutes les fourchettes
**
**
0,7 a
1,9 c
**
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a – Excellent, b – Très bon, c – Bon, d – Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
23
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
4.1.1 Appartements en copropriété offerts
en location et appartements d'initiative privée visés par l'ELL1
Taux d'inoccupation (%)
RMR de Montréal - octobre 2008
Sous-secteur (copropriétés)
Appartements en copropriété offerts en
location
oct.07
Centre-ville + Île-des-Soeurs
oct.08
Appartements visés par l'ELL1
oct.07
oct.08
**
1,9 a
4,5 a
2,5 a
Péricentre
Ouest de l'Île de Montréal
2,9 a
3,0 b
3,1 c
3,3 c
3,1 b
4,1 a
2,4 a
3,9 a
Est de l'Île de Montréal
Île de Montréal
1,2 a
4,3 a
2,1 b
2,6 a
2,5 a
3,1 a
2,0 a
2,5 a
Laval et la rive Nord
Rive Sud/Vaudreuil-Soulanges
2,7 b
3,4 c
**
3,5 d
1,9 a
2,6 a
1,8 a
2,3 a
Montréal (RMR)
3,8 a
3,2 b
2,9 a
2,4 a
1Seuls
les appartements situés dans des immeubles lo catifs co mptant au mo ins tro is lo gements o fferts en lo catio n so nt visés par l'ELL.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a – Excellent, b – Très bon, c – Bon, d – Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
24
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
4.1.2 Loyer moyen ($) des appartements en copropriété offerts
en location et des appartements d'initiative privée visés par l'ELL1
selon le nombre de chambres
RMR de Montréal - octobre 2008
Sous-secteur (copropriétés)
Centre-ville + Île-des-Soeurs
Péricentre
Ouest de l'Île de Montréal
Est de l'Île de Montréal
Île de Montréal
Laval et la rive Nord
Rive Sud/Vaudreuil-Soulanges
Montréal (RMR)
1Seuls
Studios
1 chambre
2 chambres
3 chambres +
App. en
App. en
App. en
App. en
coprop. App. visés coprop. App. visés coprop. App. visés coprop. App. visés
offerts en par l'ELL1 offerts en par l'ELL1 offerts en par l'ELL1 offerts en par l'ELL1
location
location
location
location
**
651 a
1 127 d
885 a
1 389 d
1 180 a
**
1 476 c
**
a.l.u.
530 a
458 a
**
**
652 a
576 a
**
893 b
746 a
686 a
**
**
920 b
787 a
**
**
435 a
507 a
862 d
1 079 c
508 a
602 a
823 d
1 155 c
588 a
671 a
**
1 313 d
720 a
833 a
a.l.u.
a.l.u.
439 a
420 b
**
**
529 a
561 a
892 c
904 d
622 a
633 a
**
943 d
722 a
709 a
**
500 a
594 a
1 037 b
659 a
1 140 d
799 a
1 009 c
les appartements situés dans des immeubles lo catifs co mptant au mo ins tro is lo gements o fferts en lo catio n so nt visés par l'ELL.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation) :
a – Excellent (0 [ cv [ 2,5), b – Très bon (2,5 < cv [ 5), c – Bon (5 < cv [ 7,5),
d – Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv [ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
25
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
4.1.3 Loyer moyen ($) des appartements en copropriété offerts en location
selon le nombre de chambres à coucher
RMR de Montréal - octobre 2008
Secteur (copropriétés)
Centre-ville + Île-des-Soeurs
Studios
1 chambre
2 chambres
3 chambres +
Total
oct.07 oct.08 oct.07 oct.08 oct.07 oct.08 oct.07 oct.08 oct.07 oct.08
**
**
**
1 127 d
**
Péricentre
a.l.u.
**
**
**
**
**
**
**
1 265 d 1 272 c
Ouest de l'Île de Montréal
a.l.u.
a.l.u.
**
**
934 c
893 b
1 213 c
**
1 016 b
**
**
**
**
Laval et la rive Nord
a.l.u.
a.l.u.
**
**
839 b
892 c
**
**
800 b
866 c
Rive Sud/Vaudreuil-Soulanges
a.l.u.
a.l.u.
698 b
**
888 d
904 d
**
943 d
824 c
906 c
**
**
Est de l'Île de Montréal
Île de Montréal
Montréal (RMR)
1 389 d 1 817 c
**
**
1 254 c
966 c
671 c
862 d
779 c
823 d
**
**
717 b
841 c
958 c 1 079 c 1 295 c 1 155 c 1 498 c 1 313 d 1 210 b 1 147 b
872 c 1 009 c 1 082 c 1 037 b 1 386 c 1 140 d 1 054 b 1 043 b
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation) :
a – Excellent (0 [ cv [ 2,5), b – Très bon (2,5 < cv [ 5), c – Bon (5 < cv [ 7,5),
d – Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv [ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
26
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
4.2.1 Appartements en copropriété offerts
en location et appartements d'initiative privée visés par l'ELL1
Taux d'inoccupation global (%)
selon la taille de l'immeuble
RMR de Montréal - octobre 2008
Taille (en nombre de logements)
App. visés par l'ELL1
App. en coprop. offerts en location
oct.07
oct.08
oct.07
oct.08
Île de Montréal
3 à 5 unités
3,3 d
1,7 c
1,5 b
6 à 19 unités
5,4 b
4,0 c
2,7 a
2,2 a
20 à 49 unités
4,8 b
3,1 b
4,4 a
3,8 a
50 à 99 unités
100 unités et +
4,4 b
2,6 b
2,3 a
1,4 a
4,6 a
4,2 a
4,2 a
2,7 a
Tous les immeubles
4,3 a
2,6 a
3,1 a
2,5 a
**
Montréal (RMR)
3 à 5 unités
4,5 d
**
1,7 c
1,5 a
6 à 19 unités
4,9 b
4,7 b
2,4 a
2,1 a
20 à 49 unités
4,0 b
3,3 a
4,1 a
3,5 a
50 à 99 unités
100 unités et +
3,7 b
2,0 b
2,8 a
1,7 a
4,3 a
4,1 a
4,0 a
3,0 a
Tous les immeubles
3,8 a
3,2 b
2,9 a
2,4 a
1Seuls
les appartements situés dans des immeubles lo catifs co mptant au mo ins tro is lo gements o fferts en lo catio n so nt visés par l'ELL.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a – Excellent, b – Très bon, c – Bon, d – Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
27
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
4.3.1 Univers des copropriétés, nombre d'unités offertes en location, pourcentage
d'appartements en copropriété offerts en location et taux d'inoccupation
Appartements en copropriété
RMR de Montréal - octobre 2008
Sous-secteur (copropriétés)
Univers des
copropriétés
oct.07
Centre-ville + Île-des-Soeurs
oct.08
9 972
10 222
Pourcentage d'app.
Nombre d'unités
en
coprop. offerts en
offertes en location 1
location
oct.07
1 645 a
oct.08
2 002 a
oct.07
16,5 a
oct.08
Taux d'inoccupation
oct.07
19,6 a
oct.08
**
1,9 a
Péricentre
17 942
18 964
1 580 a
1 673 a
8,8 a
8,8 a
2,9 a
3,1 c
Ouest de l'Île de Montréal
Est de l'Île de Montréal
13 977
13 402
14 227
14 836
1 328 a
691 a
1 167 a
877 a
9,5 a
5,2 a
8,2 a
5,9 a
3,0 b
1,2 a
3,3 c
2,1 b
Île de Montréal
55 293
58 249
5 203 a
5 725 a
9,4 a
9,8 a
4,3 a
2,6 a
Laval et la rive Nord
16 842
17 730
1 479 a
1 788 a
8,8 a
10,1 a
2,7 b
**
Rive Sud/Vaudreuil-Soulanges
Montréal (RMR)
1Les
16 353
17 459
1 286 a
1 258 a
7,9 a
7,2 a
3,4 c
3,5 d
88 488
93 438
7 959 a
8 781 a
9,0 a
9,4 a
3,8 a
3,2 b
to taux des co lo nnnes peuvent ne pas co rrespo ndre à la so mme des éléments parce que les chiffres o nt été a) arro ndis o u b) varient en fo nctio n de l'échantillo n.
2Seuls
les immeubles o ù il se lo ue des co pro priétés so nt inclus dans l'univers de l'enquête sur les lo gements en co pro priété.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a – Excellent, b – Très bon, c – Bon, d – Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
28
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
4.3.2 Univers des copropriétés, nombre d'unités offertes en location,
Pourcentage d'appartements en copropriété offerts en location et taux d'inoccupation
selon la taille de l'immeuble
RMR de Montréal - octobre 2008
Taille (en nombre de logements)
Univers des
copropriétés
oct.07
oct.08
Nombre d'unités
offertes en location 1
oct.07
oct.08
Pourcentage d'unités
Taux d'inoccupation
offertes en location
oct.07
oct.08
oct.07
oct.08
Île de Montréal
3 à 5 unités
6 à 19 unités
1 973
16 836
1 856
16 919
162 b
1 265 a
167 b
1 274 a
8,2 b
7,5 a
9,0 b
7,5 a
3,3 d
5,4 b
**
4,0 c
20 à 49 unités
11 974
12 647
1 232 a
1 181 a
10,3 a
9,3 a
4,8 b
3,1 b
50 à 99 unités
100 unités et +
12 478
12 032
12 505
14 322
1 284 a
1 262 c
1 201 a
1 914 a
10,3 a
10,5 c
9,6 a
13,4 a
4,4 b
2,6 b
2,3 a
1,4 a
Tous les immeubles
55 293
58 249
5 203 a
5 725 a
9,4 a
9,8 a
4,3 a
2,6 a
Montréal (RMR)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
4 273
34 981
4 151
35 689
295 b
2 574 a
325 b
2 726 a
6,9 b
7,4 a
7,8 b
7,6 a
4,5 d
4,9 b
**
4,7 b
20 à 49 unités
17 338
18 083
1 675 a
1 723 a
9,7 a
9,5 a
4,0 b
3,3 a
50 à 99 unités
16 490
17 227
1 630 a
1 644 a
9,9 a
9,5 a
3,7 b
2,8 a
100 unités et +
Tous les immeubles
15 406
88 488
18 288
93 438
1 771 a
7 959 a
2 381 a
8 781 a
11,5 a
9,0 a
13,0 a
9,4 a
2,0 b
3,8 a
1,7 a
3,2 b
1Les
to taux des co lo nnnes peuvent ne pas co rrespo ndre à la so mme des éléments parce que les chiffres o nt été a) arro ndis o u b) varient en fo nctio n de l'échantillo n.
2Seuls
les immeubles o ù il se lo ue des co pro priétés so nt inclus dans l'univers de l'enquête sur les lo gements en co pro priété.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a – Excellent, b – Très bon, c – Bon, d – Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
29
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
5.1 Loyer moyen ($) des autres logements locatifs du marché secondaire1
selon le type de logement
RMR de Montréal - octobre 2008
Studios
1 chambre
2 chambres
3 chambres +
Tous le log.
oct.07 oct.08 oct.07 oct.08 oct.07 oct.08 oct.07 oct.08 oct.07 oct.08
Montréal (RMR)
Logements individuels
a.l.e.
a.l.e.
**
**
**
608 d
918 d
974 c
635 d
728 c
Jumelés, logements en rangée et duplex
Autres (logements accessoires, surtout)
**
a.l.e.
a.l.e.
**
510 c
484 b
485 b
443 b
600 a
583 b
648 a
676 c
743 b
767 c
836 b
809 b
613 a
568 b
657 a
662 c
**
**
488 b
477 b
602 a
654 a
758 a
845 b
601 a
665 a
Tous les types de logement
1So nt
exclus des do nnées sur les lo gements lo catifs du marché seco ndaire : appartements situés dans des immeubles d'au mo ins tro is unités co nstruits expressément po ur le
marché lo catif, appartements en co pro priété, unités se tro uvant dans des établissements institutio nnels, habitatio ns do nt le type était impo ssible à déterminer durant l'Enquête.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation) :
a – Excellent (0 [ cv [ 2,5), b – Très bon (2,5 < cv [ 5), c – Bon (5 < cv [ 7,5),
d – Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv [ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
5.2 Nombre estimatifs de ménages occupant des autres logements
locatifs du marché secondaire1
selon le type de logement
RMR de Montréal - octobre 2008
Nombre estimatif de ménages occupant
des autres logements locatifs du marché
secondaire 1
oct.07
Montréal (RMR)
Logements individuels
oct.08
14 265 c
20 378 c
Jumelés, logements en rangée et duplex
Autres (logements accessoires, surtout)
122 911 b
50 792 c
118 713 a
61 411 b
Tous les types de logement
187 969 b
200 503 a
1So nt
exclus des do nnées sur les lo gements lo catifs du marché seco ndaire : appartements situés dans des immeubles d'au mo ins tro is
unités co nstruits expressément po ur le marché lo catif, appartements en co pro priété, unités se tro uvant dans des établissements
institutio nnels, habitatio ns do nt le type était impo ssible à déterminer durant l'Enquête.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a – Excellent, b – Très bon, c – Bon, d – Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l'univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l'échantillon
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
30
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
NOTES TECHNIQUES
Variation en pourcentage des loyers moyens (immeubles neufs et existants)
Différence entre la variation en pourcentage des loyers moyens (immeubles neufs et existants) ET la variation en
pourcentage des loyers moyens de l’échantillon fixe (immeubles existants seulement).
Variation en pourcentage des loyers moyens (immeubles neufs et existants) : Le résultat (hausse ou baisse) du
calcul de la variation en pourcentage des loyers moyens d’une année à une autre (par exemple : dans le cas d’un
loyer moyen qui passerait de 500 $ en 2007 à 550 $ en 2008, le résultat serait une hausse de 10 %) est influencé
par l’évolution de la composition de l’univers des logements locatifs (par exemple, l’ajout à l’univers de l’Enquête
d’ensembles neufs de logements locatifs luxueux, la rénovation ou la modernisation d’unités locatives et le
roulement des locataires peuvent faire monter les loyers moyens par rapport à l’année précédente) et par la
variation du niveau des loyers (c’est-à-dire par les hausses et les baisses du niveau des loyers exigés par les
propriétaires-bailleurs).
Variation en pourcentage des loyers moyens de l’échantillon fixe (immeubles existants seulement) : Cette mesure
permet d’estimer la variation du niveau des loyers. Cette estimation est effectuée à partir d’immeubles qu’ont en
commun les échantillons des Enquêtes sur les logements locatifs menées à l’automne de 2007 et celui de 2008. Par
contre, le résultat est quand même influencé, dans une certaine mesure, par l’évolution de la composition de
l’univers des logements locatifs (par exemple, par la rénovation ou la modernisation d’unités locatives et le
roulement des locataires, des facteurs qui ne sont par mesurés par l’Enquête, les données recueillies n’étant pas
assez détaillées).
Modification de l’Enquête sur les logements locatifs au Québec
En octobre 2008, une modification à l’Enquête sur les logements locatifs au Québec a été apportée. Les immeubles
locatifs desservant exclusivement une clientèle de personnes âgées ont été retirés de l’enquête. Ayant des
caractéristiques particulières (démographiques, structurales et cycliques) propres, ces résidences forment un
marché locatif distinct. Par exemple, la présence de services dans la plupart des résidences fait en sorte que les
loyers y sont significativement (notablement) plus élevés que sur le marché dit traditionnel
Jusqu’en avril 2008 inclusivement, les statistiques sur le taux d’inoccupation et de disponibilité incluaient ces
immeubles, alors qu’ils étaient exclus du calcul du loyer moyen. Cette modification s’appliquera de façon
permanente à partir de cette année.
Pour voir l’impact de ce changement sur les statistiques de 2007, cliquez sur ce lien.
http://www.schl.ca/fr/clfihaclin/remaha/stdo/tasufidome/tasufidome_020.cfm
Société canadienne d’hypothèques et de logement
31
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
MÉTHODE DE L’ENQUÊTE SUR LES LOGEMENTS LOCATIFS
La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) mène l’Enquête sur les logements locatifs (ELL) chaque année en avril et en
octobre pour mesurer les forces en présence sur le marché locatif. L’Enquête porte sur un échantillon de logements pris dans tous les centres
urbains de 10 000 habitants ou plus. Seuls les immeubles d’initiative privée qui comptent au moins trois logements locatifs et qui sont sur le
marché depuis au moins trois mois sont inclus. Les enquêteurs obtiennent des données sur les loyers du marché, les logements disponibles et
les logements inoccupés pour tous les immeubles compris dans l’échantillon. La plupart des résultats diffusés dans la présente publication
portent sur les immeubles d’appartements d’initiative privée.
L’Enquête se fait par téléphone ou sur place, et l’information est obtenue du propriétaire, du gestionnaire ou du concierge. L’Enquête a lieu
pendant les deux premières semaines des mois d’avril et octobre, et ses résultats reflètent la conjoncture du marché à ce moment-là.
L’Enquête sur les logements locatifs que mène la SCHL permet de connaître les taux d’inoccupation, les taux de disponibilité et les loyers
moyens des logements neufs ou existants. En octobre 2006, la SCHL a adopté une nouvelle mesure qui permet d’estimer le taux de variation
des loyers dans les immeubles existants seulement. Cette mesure tient compte d’immeubles qu’ont en commun les échantillons des enquêtes
de l’année en cours et de l’année précédente. En examinant comment évoluent les loyers dans les immeubles existants, on fait abstraction de
l’incidence que peuvent avoir les immeubles neufs, les immeubles convertis et le renouvellement de l’échantillon sur le pourcentage de
variation des loyers. Les estimations relatives aux immeubles existants sont diffusées dans le Rapport sur le marché locatif : Faits saillants pour le
Canada et dans les Rapports sur le marché locatif : Faits saillants de chaque province. Les loyers pratiqués dans les immeubles neufs et dans les
immeubles existants y figurent également. Les taux de variation des loyers sont statistiquement significatifs dans le cas des immeubles existants,
alors qu’ils peuvent ne pas l’être dans le cas de certains calculs touchant les loyers des logements neufs et existants.
MÉTHODE DE L’ENQUÊTE SUR LE MARCHÉ LOCATIF SECONDAIRE
Chaque année en septembre et en octobre, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) mène l’Enquête sur le
marché locatif secondaire (EMLS) pour mesurer les forces en présence sur ce marché. Ce dernier englobe les logements qui ne
sont pas visés par l’Enquête sur les logements locatifs (ELL). Voici les types de logement que la SCHL inclut dans l’EMLS :
• maisons individuelles offertes en location;
• maisons jumelées offertes en location (maisons situées dans un ensemble comptant deux logements de taille comparable qui
partagent un seul toit et qui sont situés soit côte à côte, soit l'un derrière l'autre);
• maisons en rangée en propriété absolue offertes en location;
• appartements offerts en location dans un duplex (immeuble comptant deux logements superposés);
• appartements accessoires offerts en location (logements distincts situés à l’intérieur d’une habitation);
• logements en copropriété offerts en location (catégorie pouvant comprendre plusieurs types de logement, mais
essentiellement composée d'appartements);
• appartements situés dans un bâtiment commercial ou un autre type d'immeuble renfermant un ou deux logements.
L’EMLS est effectuée dans certaines régions métropolitaines de recensement (RMR). Elle comporte trois volets :
• l’Enquête auprès des ménages sur les loyers;
• l’Enquête sur les loyers des appartements en copropriété (menée auprès des ménages locataires);
• l’Enquête sur les taux d’inoccupation des appartements en copropriété (menée auprès des propriétaires).
Les trois enquêtes se font par téléphone. Dans l’Enquête sur les taux d’inoccupation des appartements en copropriété, les données
sont obtenues du propriétaire, du gestionnaire ou du concierge et peuvent être recueillies sur place si aucun contact téléphonique n’a
pu être établi. Dans les deux autres enquêtes, l’information est recueillie auprès d’un adulte faisant partie du ménage. Les trois enquêtes
ont lieu en septembre et en octobre, et les résultats témoignent de la conjoncture du marché à ce moment-là.
Dans le cas de l’Enquête sur les taux d’inoccupation des appartements en copropriété, la SCHL publie des données sur le nombre
d’unités louées et sur les taux d’inoccupation. Dans le cas de l’Enquête sur les loyers des appartements en copropriété et de l’Enquête
auprès des ménages sur les loyers, elle publie des données sur les loyers moyens. Chaque estimation fournie est assortie d’un code à
une lettre indiquant son degré de fiabilité statistique (déterminé selon le coefficient de variation, ou c.v.). En 2008, les appartements en
copropriété offerts en location ont fait l'objet de l’EMLS dans les RMR suivantes : Vancouver, Victoria, Calgary, Edmonton, Regina, Saskatoon,
Toronto, Ottawa, Montréal et Québec (NOTE : les données sur les copropriétés offertes en location n’ont pas été compilées pour Regina et
Saskatoon). D'autres logements du marché locatif secondaire ont été visés par l’EMLS à Abbotsford, Barrie, Calgary, Edmonton, Halifax,
Montréal, Ottawa, Québec, St. John’s, Toronto Regina, Saskatoon, Kelowna, Vancouver et Victoria.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
32
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
Définitions
Logement disponible : Un logement locatif est considéré comme étant disponible si le locataire actuel a envoyé ou reçu un
avis de déménagement officiel et qu’aucun nouveau locataire n’a signé de bail, ou encore si le logement est vacant (voir la
définition de « logement vacant »).
Loyer : Montant réel que les locataires paient pour leur logement. Aucun rajustement n’est fait selon que des commodités et
services, comme le chauffage, l’électricité, le stationnement et l’eau chaude, sont inclus ou non dans le loyer. Dans le cas des
logements disponibles ou vacants, le loyer correspond au montant demandé par le propriétaire.
Les chiffres sur les loyers moyens figurant dans la présente publication donnent une bonne indication du montant que paient
les locataires selon la taille des logements et le secteur géographique. Les services comme le chauffage, l’électricité et l’eau
chaude peuvent être inclus ou non dans le loyer.
Immeuble d’appartements locatifs : Tout immeuble comptant au moins trois logements offerts en location, dont un ou
plus n’a pas d’entrée privée. Les habitations occupées par les propriétaires n’entrent pas dans le nombre total de logements
locatifs compris dans les immeubles.
Ensemble de logements en rangée locatifs : Tout immeuble comptant au moins trois logements contigus avec entrée
privée qui sont offerts en location. Les habitations occupées par les propriétaires n’entrent pas dans le nombre total de
logements locatifs compris dans les ensembles. Les logements (ou maisons) en rangée sont parfois appelés logements en
bande.
Logement vacant : Un logement est considéré comme étant vacant s’il n’est pas occupé au moment de l’Enquête et qu’il
pourrait l’être immédiatement.
Définition des secteurs de recensement utilisés dans la présente publication
Une région métropolitaine de recensement (RMR) ou une agglomération de recensement (AR) est formée d’une ou de
plusieurs municipalités adjacentes situées autour d’une grande région urbaine (appelée noyau urbain). Un noyau urbain doit,
selon les données du recensement de la population, compter au moins 10 000 habitants pour former une AR et au moins
100 000 habitants pour former une RMR. Pour être incluses dans une RMR ou une AR, les municipalités adjacentes doivent
avoir un degré d’intégration élevé avec la région urbaine centrale, lequel est déterminé par le volume de navetteurs établi
d’après les données du recensement sur le lieu de travail. Les RMR et les AR englobent des municipalités ou des subdivisions
de recensement.
Toutes les données figurant dans la présente publication de la SCHL sont fondées sur les secteurs définis aux fins du
Recensement de 2001 et 2006 de Statistique Canada.
Remerciements
L’Enquête sur les logements locatifs et l’Enquête sur le marché locatif secondaire n’auraient pas pu être effectuées sans la collaboration des
propriétaires, gestionnaires et concierges d’immeubles des différentes régions du Canada. La SCHL apprécie grandement leur travail acharné
ainsi que l’aide qu’ils lui apportent en fournissant de l’information exacte en temps voulu. Grâce à leur contribution, la SCHL est en mesure
de diffuser de l’information qui profitera à l’ensemble du secteur de l’habitation.
L’indicateur de l’abordabilité des logements locatif
La Société canadienne d’hypothèques et de logement a élaboré un nouvel indicateur de l’abordabilité des logements locatifs
afin d’évaluer dans quelle mesure un marché locatif est abordable pour les ménages qui y sont locataires. On calcule d’abord
combien un ménage locataire doit gagner pour être en mesure de payer le loyer médian des appartements de deux chambres
sans y consacrer plus de 30 % de son revenu. Ensuite, on divise la moyenne triennale mobile des revenus médians des ménages
par le revenu minimum requis. Le quotient est multiplié par 100, et le produit devient notre indicateur. Ce dernier sera
supérieur à 100 si moins de 30 % du revenu est requis, et inférieur si 30 % du revenu ne suffit pas à payer le loyer médian des
appartements de deux chambres. En général, l’indicateur augmentera si un marché devient plus abordable et diminuera dans le
cas contraire.
Les chiffres estimatifs dont se sert la SCHL dans le cas du revenu médian des ménages locataires sont fondés sur les résultats
de l’Enquête sur la dynamique du travail et du revenu, de Statistique Canada. Des données sont disponibles pour la période
allant de 1994 à 2005. La SCHL a établi des prévisions pour 2006, 2007 et 2008..
Société canadienne d’hypothèques et de logement
33
Rapport sur le marché locatif - RMR de Montréal - Date de diffusion : automne 2008
La SCHL : Au cœur de l’habitation
La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) est l’organisme national responsable de l’habitation au Canada, et ce
depuis plus de 60 ans.
En collaboration avec d’autres intervenants du secteur de l’habitation, elle contribue à faire en sorte que le système canadien de
logement demeure l’un des meilleurs du monde. La SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables,
abordables et de qualité, favorisant ainsi la création de collectivités et de villes dynamiques et saines partout au pays.
Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez consulter le site Web de la SCHL à l’adresse suivante : www.schl.ca
Vous pouvez aussi communiquer avec nous par téléphone : 1-800-668-2642 ou par télécopieur : 1-800-245-9274.
De l’extérieur du Canada : 613-748-2003; télécopieur : 613-748-2016.
La Société canadienne d’hypothèques et de logement souscrit à la politique du gouvernement fédéral sur l’accès des personnes
handicapées à l’information. Si vous désirez obtenir la présente publication sur des supports de substitution, composez le 1-800-668-2642.
La gamme complète des publications nationales standards du Centre d’analyse de marché (CAM) est désormais offerte
gratuitement, en format électronique, sur le site Web de la SCHL. Vous pouvez maintenant consulter, imprimer ou télécharger les
éditions déjà parues, ou encore vous abonner aux futures éditions et recevoir automatiquement, par courriel, de l’information sur le
marché le jour même où elle est diffusée : c’est rapide et pratique! Visitez le www.schl.ca/marchedelhabitation
Pour en savoir davantage au sujet du CAM et de la mine de renseignements sur le marché de l’habitation qu’il met à votre
disposition, rendez-vous au www.schl.ca/marchedelhabitation
Pour vous abonner à la version papier (payante) des publications du CAM, veuillez composer le 1 800 668-2642.
©2007 Société canadienne d’hypothèques et de logement. Tous droits réservés. La SCHL autorise toute utilisation raisonnable du contenu de
la présente publication, à la condition toutefois que ce soit à des fins personnelles, pour des recherches d’affaires ou d’intérêt public, ou encore
dans un but éducatif. Elle accorde le droit d’utiliser le contenu à titre de référence générale dans des analyses écrites ou dans la présentation de
résultats, de conclusions ou de prévisions, et de citer de façon limitée les données figurant dans la présente publication. La SCHL autorise
également l’utilisation raisonnable et restreinte du contenu de ses rapports dans des publications commerciales, sous réserve des conditions
susmentionnées. Elle conserve toutefois le droit d’exiger, pour une quelconque raison, l’interruption d’une telle utilisation.
Chaque fois que le contenu d’une publication de la SCHL est utilisé, y compris les données statistiques, il faut en indiquer la source comme suit :
Source : SCHL (ou, selon le cas, « Adaptation de données provenant de la SCHL »), titre de la publication, année et date de diffusion.
À défaut de quoi ledit contenu ne peut être reproduit ni transmis à quiconque. Lorsqu’une organisation se procure une publication, elle ne doit
pas en donner l’accès à des personnes qui ne sont pas à son emploi. La publication ne peut être affichée, que ce soit en partie ou en totalité,
dans un site Web qui serait ouvert au public ou accessible à des personnes qui ne travaillent pas directement pour l’organisation. Pour obtenir la
permission d’utiliser le contenu d’une publication d’analyse de marché de la SCHL à des fins autres que celles susmentionnées ou de
reproduire de grands extraits ou l’intégralité des publications d’analyse de marché de la SCHL, veuillez communiquer avec le Centre canadien
de documentation sur l’habitation (CCDH) ; courriel : chic@schl.ca – téléphone : 613-748-2367 ou 1 800 668-2642.
Veuillez fournir les informations suivantes au CCDH :
Titre de la publication, année et date de diffusion
Sans limiter la portée générale de ce qui précède, il est interdit de traduire un extrait de publication sans l’autorisation préalable écrite de la
Société canadienne d’hypothèques et de logement.
Les renseignements, analyses et opinions contenus dans cette publication sont fondés sur diverses sources jugées fiables, mais
leur exactitude ne peut être garantie, et ni la Société canadienne d’hypothèques et de logement ni ses employés n’en assument la
responsabilité.
12/ 11/ 2008
Société canadienne d’hypothèques et de logement
34
ëçóÉò=~ì=Ñ~áí=Çì
ã~êÅܨ=ÇÉ=äÛÜ~Äáí~íáçå>
Prenez des décisions éclairées grâce aux données les plus récentes sur les
tendances du marché de l’habitation au Canada et les occasions à saisir.
Rapports gratuits en ligne :
Les rapports électroniques du
Centre d’analyse de marché de la
SCHL procurent une foule de
renseignements détaillés sur les
marchés national, provinciaux,
régionaux et locaux.
I
I
I
I
I
I
I
I
I
I
Prévisions et analyses :
renseignements sur les
tendances futures du marché
de l’habitation aux échelles
locale, régionale et nationale.
Données et statistiques :
renseignements sur les différents
aspects du marché de l’habitation
– mises en chantier, loyers,
taux d’inoccupation, et
beaucoup plus!
I
I
I
I
I
I
I
Statistiques du logement au Canada
Bulletin mensuel d'information sur le logement
Perspectives du marché de l'habitation, Canada
Perspectives du marché de l'habitation : Faits saillants - Canada
et les régions
Perspectives du marché de l'habitation, grands centres urbains
Actualités habitation, Canada
Actualités habitation, grands centres urbains
Actualités habitation, régions
Statistiques mensuelles sur l'habitation
Perspectives du marché, Nord du Canada
Tableaux de données provisoires sur les mises en chantier
Rapport sur la rénovation et l’achat de logements
Rapport sur le marché locatif : Faits saillants
Rapport sur le marché locatif, grands centres urbains
Statistiques sur le marché locatif
Rapports régionaux gratuits aussi disponibles :
I
I
I
I
I
I
Enquête sur le logement des aînés, Colombie-Britannique
Rapport sur les maisons de retraite, Ontario
Les résidences pour personnes âgées - Étude de marché, centres
urbains du Québec
Tableaux de données sur le marché de l'habitation : Quelques
centres urbains du Centre-Sud de l'Ontario
Construction résidentielle en bref, centres urbains des Prairies
Analyse du marché de la revente, centres urbains du Québec
Obtenez tout de suite l’information dont vous avez besoin!
Cliquez sur www.schl.ca/marchedelhabitation pour consulter,
imprimer, télécharger ou vous abonner.
64413_2008_A01
EQuilibriumMC : maison saine pour un environnement sain
Découvrez comment l’initiative des maisons EQuilibriumMC de la SCHL contribue à
améliorer la qualité de vie des Canadiens grâce à des habitations plus saines, plus efficaces
et plus confortables.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising