RECUL PERSISTANT DES TAUX D’INOCCUPATION EN 2001 SOMMAIRE

RECUL PERSISTANT DES TAUX D’INOCCUPATION EN 2001 SOMMAIRE
St. Catharines-Niagara
Société canadienne d’hypothèques et de logement
RECUL PERSISTANT DES TAUX
D’INOCCUPATION EN 2001
La hausse des prix et la pénurie de
logements à vendre ont ralenti le
mouvement des locataires vers
l’accession à la propriété en 2001. Le
taux d’inoccupation global dans la RMR
de St. Catharines-Niagara est passé de
2,6 % en 2000 à 1,9 % en 2001.
Entre 2000 et 2001, le nombre
d’appartements vacants, tout comme la
taille de l’univers de logements locatifs,
ont diminué, entraînant une baisse du
taux d’inoccupation. En octobre 2001,
316 appartements locatifs étaient
SOUS-MARCHÉS
LOCATIFS EN 2001
1,4 %
ST. CATHARINES
Zone 6
Zone 6
NOTL
Zone
1et 2
2,4 %
Zone 6
THOROLD
4,2 %
Zone 6
Zone
Zone 6
PELHAM
1,6 %
3&4
NIAGARA FALLS
Zone 5
WELLAND
Zone 6
WAINFLEET
Zone 6
PORT COLBORNE
4,2 %
Zone 7
FORT ERIE
vacants contre 419 au même mois en
2000. Pendant la même période, le
nombre d’appartements dans l’univers a
aussi fléchi, passant de 16 311 à 16 238.
En 2001, la baisse du taux
d’inoccupation a touché toutes les tailles
de logement, sauf les habitations de trois
chambres. Dans la catégorie des
logements de deux chambres, le taux
d’inoccupation est passé de 2,2 % en
2000 à 1,5 % en 2001, un repli accentué
par le fait que ce marché comptait
66 logements de moins à louer.
Affichant un taux de 2 % ou moins, le
marché des studios et des logements de
deux chambres est demeuré tendu en
2001. Par contre, les marchés des
logements de une chambre et des
habitations de trois chambres et plus
sont demeurés équilibrés, avec des taux
respectifs de 2,5 et de 2,4 %.
L’expansion de la demande de
logements locatifs a été ressentie dans la
plupart des municipalités de la région
du Niagara. Seule exception : la zone
6 (Autres secteurs), où le taux
d’inoccupation est passé de 3,0 à
4,2 %. Cette zone comprend la ville
de Port Colborne, et la hausse peut
tenir au nombre élevé de petits
immeubles dans ce secteur.
Avec un taux d’inoccupation de 2,4 %,
le marché de Niagara Falls demeure
équilibré. Le taux d’inoccupation est
descendu à 1,4 % dans la ville de St.
Catharines et à 1,6 % à Welland.
Comme le taux est inférieur à 2 %
dans ces deux marchés, on considère
l’offre insuffisante. À Fort Erie, le taux
d’inoccupation s’est replié, tout en
demeurant au-dessus de 4 %. Dans ce
marché et celui de la zone 6 (Autres
secteurs), qui affichent un taux
d’inoccupation supérieur à 3 %, on
caractérise l’offre d’excédentaire.
SCHL Hamilton, Analyse de Marché
Jim Koppang
Tel:(905) 570-7369
jkoppang@cmhc-schl.gc.ca
ENQUÊTE D’OCTOBRE
2001
SOMMAIRE
1 Faits saillants . . . . . . . . . . 2
2 Marché des maisons en
rangée - amélioration en 2001. .3
3 Niveau des loyers majoration avec le repli du taux
d’inoccupation. .. . . . . . . . . . . . . . . . 4
4 Article spécial : Marché
locatif dans les autres secteurs. . . . 5
Tableaux statistiques
Taux d’inoccupation, loyer moyen et
volume de logements selon la zone et le
nombre de chambres - appartements . . . . 6
Taux d’inoccupation, loyer moyen et
volume de logements selon la zone et le
nombre de chambres - maisons en rangée 7
Taux d’inoccupation, loyer moyen selon la
taille de l’immeuble et le nombre de
chambres - appartements. .. . . . . . . . . . . 8
Nombre de logements vacants et total,
maisons en rangée et appartements
d’initiative publique. . . . . . . . . . . . . . . . . 8
FAITS SAILLANTS
! Le taux d’inoccupation dans la RMR de St. Catharines-Niagara est tombé à
1,9 % en octobre 2001
! Toutes les principales municipalités dans la RMR ont enregistré une baisse
du taux d’inoccupation.
! Dans le secteur des maisons en rangée locatives, le taux d’inoccupation est
passé de 5,0 % en 2000 à 2,8 % en 2001.
! On prévoit que les taux d’inoccupation augmenteront légèrement en 2002
en raison de l’essoufflement de la croissance de l’emploi.
Le taux d’inoccupation de
St. Catharines-Niagara se
classe au quatrième rang
parmi les taux les plus
élevés en Ontario
Malgré la baisse relevée en 2001, le
taux d’inoccupation des
appartements dans la RMR de
St. Catharines-Niagara se classe
toujours parmi les plus élevés en
Ontario. Seuls les marchés de
Windsor, de Sudbury et de Thunder
Bay, qui affichent des taux respectifs
de 2,9, de 5,7 et de 5,8 %, ont
enregistré une proportion plus
élevée d’appartements vacants.
Taux d’inoccupation des
appartements par marché
2000 2001
Calgary
Chicoutimi-Jonquière
Edmonton
Halifax
Hamilton
Kitchener
London
Montréal
St. Catharines-Niagara
Oshawa
Hull
Ottawa
Québec
Regina
Saint John
St. John's
Saskatoon
Sherbrooke
Sudbury
Thunder Bay
Toronto
Trois-Rivières
Vancouver
Victoria
Windsor
Winnipeg
Charlottetown
En 2001, le marché de l’existant a
été robuste dans la RMR de
St. Catharines-Niagara, tout comme
dans la plupart des principales
régions métropolitaines du sud de
l’Ontario. Cependant, puisque le
prix de revente moyen dans le
secteur de St. Catharines-Niagara
était de 134 504 $ au troisième
trimestre de 2001, comparativement
à 172 917 $ à Hamilton, les frais de
possession moins élevés dans la
région du Niagara ont encore été un
grand attrait pour les accédants à la
propriété. À mesure que le prix
moyen des logements augmente, les
taux d’inoccupation reculent
Canada
généralement, en raison de la
proximité du marché de Toronto.
1.3
4.4
1.4
3.6
1.7
0.7
2.2
1.5
2.6
1.7
1.4
0.2
1.6
1.4
3.4
3.8
1.7
4.7
7.7
5.8
0.6
6.8
1.4
1.8
1.9
2.0
2.6
1.2
4.4
0.9
2.8
1.3
0.9
1.6
0.6
1.9
1.3
0.6
0.8
0.8
2.1
5.6
2.5
2.9
2.3
5.7
5.8
0.9
4.7
1.0
0.5
2.9
1.4
1.8
1.6
1.1
Rapport sur les logements locatifs de St. Catharines - octobre 2001
Le taux d’inoccupation
élevé limite la
construction
d’immeubles locatifs
dans la région du
Niagara
Peu d’ensembles locatifs d’initiative
privée ont été construits dans la
RMR depuis quelques années,
conséquence des taux
d’inoccupation supérieurs à 4 %
entre avril 1993 et octobre 1998, et
jusqu’en octobre 1999, dans les
secteurs situés à l’extérieur de
St. Catharines et de la région du
Niagara. En 2001, un ensemble de
22 appartements donnés en location
viagère a été commencé dans la ville
de St. Catharines. En outre, les taux
d’inoccupation élevés et le marché
de l’existant dynamique récemment
ont favorisé la conversion de
logements locatifs privés en
habitations pour
propriétaires-occupants. Ainsi, le
nombre de logements locatifs dans
l’univers est passé de 16 825 en avril
1993 à 16 238 en octobre 2001.
Légère hausse du taux
des logements aidés en
2001
Le taux d’inoccupation des maisons
en rangée et des appartements aidés
dans la région de
St. Catharines-Niagara s’est établi à
0,7 % en octobre 2001, contre 0,6
% en 2000. De plus, les taux
d’inoccupation des logements de 2
et de 3 chambres, de 1,2 et de 0,9 %
respectivement en octobre 2000, se
sont fixés à 1,3 % à la même période
en 2001.
Page 2
MARCHÉ ÉQUILIBRÉ DES MAISONS
EN RANGÉE LOCATIVES EN 2001
La demande de maisons en rangée
locatives dans la région du Niagara s’est
nettement améliorée en 2001. Le taux
d’inoccupation dans ce secteur est passé
de 5,0 % en octobre 2000 à 2,9 % à la
même période en 2001, dans la RMR de
St. Catharines-Niagara. Avec un taux
d’inoccupation inférieur à 3 %, le marché
est maintenant équilibré.
L’amélioration s’est surtout manifestée
dans la ville de St. Catharines, où le taux
d’inoccupation des maisons en rangée
locatives est descendu à 0,9 % après avoir
atteint 7,4 % en 2000.
Taux d’inoccupation des
maisons en rangée par marché
Calgary
Chicoutimi-Jonquière
Edmonton
Halifax
Hamilton
Kitchener
London
Montréal
St. Catharines-Niagara
Oshawa
Hull
Ottawa
Québec
Regina
Saint John
St. John's
Saskatoon
Sherbrooke
Sudbury
Thunder Bay
Toronto
Trois-Rivières
Vancouver
Victoria
Windsor
Winnipeg
Charlottetown
Canada
2000
2001
1.1
2.0
1.1
0.6
0.7
1.1
2.4
0.0
5.0
1.1
2.7
0.3
5.8
1.0
**
**
1.8
0.0
16.5
3.9
0.6
0.0
1.5
0.8
1.7
1.5
2.4
1.2
1.9
1.2
3.1
0.9
1.4
2.5
0.3
2.8
1.0
0.0
0.8
0.0
0.8
**
9.1
3.1
1.9
8.5
5.5
0.7
0.0
0.7
0.4
1.9
2.3
0.7
1.5
1.4
Amélioration du taux
d’inoccupation des
appartements dans les
ensembles petits et anciens
En octobre 2001, la demande
d’appartements locatifs a commencé à
s’améliorer également dans les ensembles
plus petits et anciens de la RMR de
St. Catharines-Niagara. Sur le marché des
appartements dont le loyer est de 400 $ ou
moins, le taux est passé de 13,2 % en 2000 à
4,5 % en octobre 2001. Le taux
d’inoccupation a continué à régresser, à
mesure qu’augmentait le loyer moyen. Dans
Malgré l’intensification de la demande
le secteur des appartements dont le loyer
pour les maisons en rangée, le loyer
moyen n’a augmenté que de 1,8 % pour moyen se situe dans la fourchette de 800 à
899 $, le taux est tombé à 0,7 % en 2001,
se situer à 673 $, dans le cas des
logements de 2 chambres. Il a progressé après avoir atteint 1,5 % en 2000. Cet écart
entre les taux d’inoccupation tient surtout
de 0,3 % sur le marché des maisons en
rangée de trois chambres, pour atteindre au fait que les logements dans la fourchette
715 $. Dans cette dernière catégorie, le inférieure des loyers se trouvent dans des
loyer moyen variait de 689 $ dans la ville emplacements moins prisés ou possèdent
des éléments peu esthétiques, de sorte que
de Welland à 762 $ dans celle de
les locataires déménagent dès que s’améliore
St. Catharines.
leur situation financière.
Le nombre de maisons en rangée locatives
Le taux d’inoccupation a nettement
sur le marché de
chuté en octobre 2001 dans les
St. Catharines-Niagara est passé de 952 en
ensembles construits avant 1940 pour se
octobre 2000 à 948 au même mois en
situer à 1,9 %. Toutefois, c’est dans les
2001. On a toutefois dénombré 20
immeubles bâtis entre 1940 et 1959 que
logements vacants de moins en octobre
le taux était le plus élevé (4,8 %). Les
2001. Aucun autre changement n’est
ensembles construits après 1960, qui
prévu dans l’univers des maisons en
représentent environ 80 % de l’univers,
rangée en 2002. La hausse des prix
affichaient un taux d’inoccupation
moyens sur le marché de l’existant
inférieur à 2 %. Ces derniers sont
ralentira le mouvement vers l’accession à
généralement des tours d’habitation
la propriété. Ainsi, on s’attend à ce que le
situées à l’extérieur du centre-ville, qui
taux d’inoccupation des maisons en rangée
offrent de nombreux services
locatives recule légèrement pour se situer
additionnels comme des buanderies.
à 2,4 % en octobre 2002.
En revanche, le taux d’inoccupation de
Welland est passé de 6,2 en octobre 2000
à 6,7 % en 2001. L’offre sur ce marché
demeure nettement excessive. À
l’extérieur de ces deux municipalités, le
taux d’inoccupation des maisons en rangée
se situe à 2,9 %, un niveau caractéristique
d’un marché équilibré.
Ta u x d 'in o c c u p a t io n d e s m a is o n s
en rangée
1994 - 2001
Pourcentage
10,0%
8,0%
6,9%
6,0%
6,2%
5,4%
5,3%
4,0%
4,0%
5,0%
3,7%
2,8%
2,0%
0,0%
Oct. 1994
Oct. 1996
Oct. 1995
Oct. 1998
Oct. 1997
Rapport sur les logements locatifs de St. Catharines - octobre 2001
Oct. 2000
Oct. 1999
Oct. 2001
Page 3
.
Hausse des taux
d’inoccupation prévue en
2002
On ne s’attend pas à ce que le
secteur local du tourisme se remette
des événements du 11 septembre,
avant le milieu de 2002. Conjugué au
relâchement de la demande
d’exportations vers les É.-U., le
ralentissement du secteur du
tourisme entraînera une diminution
des emplois à temps plein. De plus,
on prévoit que la faiblesse du
marché du travail freinera la
formation de nouveaux ménages,
réduisant ainsi la demande de
logements locatifs. Le mouvement
des locataires vers l’accession à la
propriété se ralentira également, en
raison de la hausse des prix moyens
et de l’incertitude économique en
2002.
Comme les taux d’inoccupation sont
inférieurs à 3 % dans les trois
principales municipalités de la région
du Niagara, les conversions
d’ensembles locatifs existants ne
devraient pas se poursuivre. L’offre
demeurera pratiquement au même
niveau, car on ne prévoit que peu,
voire pas, d’ajouts au parc locatif.
Compte tenu du recul de la
demande et de la stabilité de l’offre,
le taux d’inoccupation de la RMR de
St. Catharines-Niagara, augmentera
légèrement pour se situer à 2,3 % en
2002.
Majoration persistante des
loyers en 2002
Bien que l’on s’attende à un léger
repli de la demande de logements
locatifs dans la RMR de
St. Catharines-Niagara en 2002, les
taux d’inoccupation demeureront en
deçà de 3 %. Cette conjoncture,
conjuguée au manque quasi-total de
construction, maintiendra le marché
locatif équilibré. Le loyer moyen
devrait augmenter de 2,5 % en 2002,
un niveau nettement inférieur à la
majoration autorisée de 3,9 %.
MAJORATION DES LOYERS AVEC LE
REPLI DES TAUX D’INOCCUPATION
La majoration des loyers de deux
chambres demeure supérieure à 2 %
% de variation dans le loyer moyen par rapport à octobre 2000
6%
Variation
Lignes directrices
4%
2%
0%
-2%
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
Note : App. de 2 chambres, imm. de 3 logements et plus, RMR de St. Catharines-Niagara
Le fléchissement des taux
d’inoccupation au cours des deux
dernières années a permis aux
propriétaires-bailleurs de rattraper
le retard et d’augmenter les loyers
dans toutes les catégories de
logement. En octobre 2001, les
loyers des logements de une
chambre et de deux chambres ont
augmenté de 4,4 et de 4,2 %
respectivement, car les
propriétaires ont profité de
l’amélioration de la demande pour
majorer les prix de location. Dans
la catégorie des studios et celle des
logements de trois chambres et
plus, les loyers ont progressé de
4,7 %. D’une année à l’autre, le
loyer moyen fluctue cependant
considérablement sur le marché
des studios et celui des logements
de 3 chambres, en raison de la
petite population statistique.
Dans la région du Niagara, on a
relevé les loyers les plus élevés
dans la ville de St. Catharines, à
l’extérieur du centre-ville. Avec un
taux d’inoccupation de 0,7 %, le
marché locatif dans cette zone
possède la plus faible proportion
de logements vacants dans la
région du Niagara. Néanmoins, le
loyer moyen des logements de une
chambre dans ce secteur a
progressé de 4 %, un niveau
inférieur à la moyenne enregistrée
dans l’ensemble de la RMR.
Parallèlement, le loyer des
logements de 2 chambres a
augmenté de 2,4 %,
Rapport sur les logements locatifs de St. Catharines - octobre 2001
comparativement à une hausse de
4,1 %, dans l’ensemble de la RMR.
À Niagara Falls, les loyers moyens
variaient de 561 $ pour un logement
de 1 chambre à 687 $ pour ceux de
2 chambres. Les données sur le loyer
des studios et des logements de
2 chambres n’ont pas été consignées
en raison du faible nombre
d’habitations disponibles. Le loyer
moyen a fait un bond prodigieux dans
toutes les catégories de logement, par
rapport à octobre 2000. Sur le
marché des logements de 2 chambres,
le taux d’inoccupation est tombé à
0,8 %, situation qui a accentué la
pénurie de l’offre et entraîné une
hausse de 7,5 % des loyers. De même,
à Niagara Falls, à l’extérieur du
centre-ville, le taux d’inoccupation des
logements de une chambre est
descendu à 1,8 %, et le loyer moyen a
bondi de 5,7 % pour atteindre 605 $.
Dans le reste de la RMR, les loyers
moyens ont connu d'importantes
variations, conséquence du nombre
relativement faible de logements dans
l’univers locatif. Le loyer moyen des
logements de 2 chambres a progressé
de 1,9 % à Welland, car le taux
d’inoccupation est tombé à 1,4 %.
Malgré le taux d’inoccupation de
4,5 % dans la zone 6 (Autres
secteurs), le loyer moyen a bondi de
4,6 %. Le loyer des studios n’a pas été
consigné en raison du faible nombre
de logements disponibles.
Page 4
ARTICLE SPÉCIAL : Le marché locatif dans les autres secteurs en 2001
Port Colborne et Thorold représentent
75 % du marché locatif de la zone 6
Pourcentage
50%
42%
40%
34%
Port Colborne
Thorold
Lincoln
Pelham
Wainfleet
30%
20%
14%
10%
0%
8%
1%
La zone 6 (Autres secteurs) englobe les
villes de Port Colborne et de Thorold,
les municipalités de Pelham, de Niagaraon-the-Lake et de Lincoln, ainsi que le
canton de Wainfleet. L’univers locatif
d’initiative privée dans cette zone,
compte 164 immeubles, comprenant au
total 1 509 appartements, ainsi que
3 ensembles regroupant 53 maisons en
rangée.
Le marché locatif de Port Colborne
représente 42 % de nombre total des
appartements dans la zone 6 et celui de
Thorold, 34 %. Ainsi, les conditions dans
ces deux villes exercent une forte
influence sur le rendement global du
secteur locatif dans cette zone.
Généralement, la zone 6 enregistre un
taux d’inoccupation plus élevé que les
autres secteurs de la RMR. En
octobre 2001, le taux d’inoccupation
dans cette zone a légèrement augmenté,
passant de 3 % en octobre 2000 à 4,2 %,
ce qui correspond au même taux que la
ville de Fort Erie et représente le niveau
le plus élevé dans la région du Niagara.
Les taux d’inoccupation variaient de
2,5 % dans la catégorie des habitations
de 3 chambres à 5,1 % dans celle des
logements de 1 chambre. À 5,4 %, le
taux d’inoccupation de la ville de
Port Colborne a toutefois nettement
contribué à la hausse du taux global de
la zone 6. Dans le reste du secteur, le
taux d’inoccupation s’est établi à 3,2 %.
De même, seule la ville de Fort Erie a
enregistré un loyer moyen inférieur à
celui de la zone 6. Dans cette dernière,
les loyers moyens variaient de 522 $
dans la catégorie des studios en octobre
2001 à 675 $ dans celle des logements
de 3 chambres.
Pourquoi cette zone enregistre-t-elle un
taux d’inoccupation élevé et de faibles
loyers? D’abord, la taille des immeubles
d’habitation influe sur le niveau de loyer
pouvant être exigé. Dans la zone 6, 60 %
des appartements sont situés dans des
immeubles de moins de
20 logements, contre 39 % dans la RMR
de St. Catharines-Niagara. En outre,
seulement 8 % sont situés dans des
immeubles de 50 logements ou plus,
comparativement à 43 % dans
l’ensemble de la RMR. La hausse du taux
d’inoccupation dans la zone 6 a surtout
touché les ensembles de 3-5 logements,
où le taux d’inoccupation est passé de
4,5 % en octobre 2000 à 7,7 % au même
mois en 2001. Le taux d’inoccupation a
aussi augmenté dans les immeubles plus
grands, mais nettement moins.
Bien que la taille des immeubles explique
le faible niveau de loyer et le taux
d’inoccupation élevé dans cette zone, la
Les grands ensembles possèdent
moins de logements vacants...
Pourcentage
9
8
7,7
7
6
5
4,4
4
3
1,9
2
2,4
1
0
3 - 5 log.
6 - 19 log.
20 - 49 log.
50 log. et plus
conjoncture à l’extérieur du marché
locatif joue aussi un rôle en ce qui
concerne l’évolution des taux
d’inoccupation et de location. À
106 361 $ en 2001, le prix de revente
moyen à Port Colborne était le plus bas
dans la RMR. Les faibles coûts de
possession d’un logement de type
propriétaire-occupant et le volume
important d’habitations abordables sur
le marché attirent un nombre accru
d’accédants. De plus, les
propriétaires-bailleurs maintiennent les
loyers bas pour conserver les bons
locataires.
...mais exigent des loyers plus élevés
3 - 5 log.
493
581
6 - 19 log.
20 - 49 log.
737
50 log. et plus
739
400
500
600
700
800
Loyen moyen - log. de 2 chambres (en dollars)
AU SUJET DE L’ENQUÊTE
Chaque année en octobre, la Société canadienne d’hypothèques et de logement effectue son Enquête sur les logements locatifs dans toutes les
principales régions urbaines canadiennes.
L’univers de l’enquête, qui englobe le parc intégral d’ensembles locatifs dans le secteur d’enquête, comprend, notamment : 1) les appartements
d’initiative privée situés dans des immeubles locatifs de 6 logements et plus; 2) les appartements d’initiative privée situés dans des immeubles
locatifs comprenant de 3 à 5 logements; et 3) les ensembles de maisons en rangée locatives d’initiative privée. Seuls les ensembles locatifs
achevés au moins quatre mois avant la date de l’enquête y sont inclus.
Définition : Un logement est considéré vacant si, au moment de l’enquête, personne n’y habite, et il peut être loué immédiatement. La couverture
géographique de l’enquête représente la région métropolitaine de recensement de St. Catharines-Niagara, telle que définie par Statistique
Canada. La SCHL a précisé sept secteurs d’enquête dans la RMR de St. Catharines-Niagara, lesquels figurent sur la carte à la page 1 du présent
rapport.
Remerciements
L’information a été recueillie à l’aide d’entrevues auprès des propriétaires et des gestionnaires d’immeubles. Nous
remercions sincèrement ces derniers, car sans leur coopération, cette enquête ne pourrait être réalisée.
Note : Les renseignements, analyses et opinions contenus dans cet ouvrage sont fondés sur des sources jugées fiables, mais leur exactitude ne
peut être garantie, et ni la Société canadienne d’hypothèques et de logement ni ses employés n’en assument la responsabilité.
Rapport sur les logements locatifs de St. Catharines - octobre 2001
Page 5
Taux d’inoccupation, loyer moyen et nombre de logements - appartements
Taux d’inoccupation des appartements selon la zone et le nombre de chambres
Octobre 2001 - RMR de St. Catharines-Niagara
Zone Secteur
Tous log.
confondus
Studios
Une chambre
Deux
chambres
Trois chambres
et plus
2000
2001
2000
2001
2000
2001
2000
2001
2000
2001
Ville de St. Catharines
2.4
1.4
1.8
2.4
0.7
1.4
4.7
1.7
3.7
1.0
0.0
0.6
1.5
1.4
1.4
2.1
0.7
1.3
2.9
1.1
1.7
2.4
0.7
1.3
5.3
3.0
3.4
10.3
0.6
2.1
3
4
Niagara Falls (centre-ville)
Niagara Falls (reste)
2.7
2.0
2.8
1.7
**
**
**
**
4.6
4.1
5.9
1.8
1.6
1.3
0.5
1.2
**
**
**
**
3-4
Ville de Niagara Falls
2.5
2.4
**
**
4.5
4.8
1.5
0.8
**
**
5
Ville de Welland
4.2
1.6
**
0.0
5.4
2.6
4.1
1.4
1.7
0.3
6
Autres secteurs
3.0
4.2
14.2
**
3.7
5.1
2.3
3.5
0.0
2.5
7
Ville de Fort Erie
5.6
4.2
**
**
5.7
2.9
5.5
4.5
**
0.0
1-7
RMR DE ST.
2.6
1.9
4.0
1.8
3.0
2.5
2.2
1.5
2.4
2.4
1
2
St. Catharines (centre-ville)
St. Catharines (reste)
1-2
Loyer moyen des appartements selon la zone et le nombre de chambres
Octobre 2001 - RMR de St. Catharines-Niagara
Zone Secteur
Tous log.
confondus
Studios
Une chambre Deux chambres Trois chambres
et plus
2000
2001
2000 2001
2000
2001
2000
2001
2000
2001
588 $
659 $
631 $
612 $
683 $
656 $
401 $
429 $
412 $
421 $
459 $
436 $
541 $
582 $
563 $
567 $
605 $
587 $
648 $
701 $
682 $
679 $
718 $
704 $
746 $
782 $
776 $
750 $
849 $
835 $
588 $
624 $
**
**
526 $
549 $
633 $
693 $
**
**
Ville de Niagara Falls
629 $
603 $
660 $
637 $
**
**
**
**
561 $
537 $
593 $
561 $
649 $
639 $
679 $
687 $
**
**
**
**
5
Ville de Welland
585 $
608 $
**
387 $
516 $
550 $
631 $
643 $
661 $
675 $
6
Autres secteurs
574 $
593 $
385 $
**
515 $
522 $
604 $
632 $
689 $
675 $
7
Ville de Fort Erie
514 $
519 $
**
**
458 $
482 $
563 $
561 $
**
663 $
1-7
RMR DE ST. CATHARINES-NIAGARA
610 $
635 $
405 $
424 $
545 $
569 $
653 $
680 $
727 $
761 $
1
2
1-2
St. Catharines (centre-ville)
St. Catharines (reste)
3
Niagara Falls (centre-ville)
Niagara Falls (reste)
4
3-4
Ville de St. Catharines
Volume d’appartements - vacants et total (univers), selon la zone et le nombre de chambres
Octobre 2001 - RMR de St. Catharines-Niagara
Zone Secteur
Tous log.
confondus
Studios
Une chambre
Deux chambres
Vacants Total Vacant Total Vacants Total Vacants
1
2
1-2
St. Catharines (centre-ville)
St. Catharines (reste)
3
4
Vacants
Total
34
19
53
1 392
2 561
3 954
9
3
12
92
487
579
825
7
1 232
**
**
305
10
793
**
**
54
1 129
16
2 025
**
**
106
25
952
19
1 441
1
312
**
**
24
476
31
881
3
116
395
**
**
6
204
8
169
0
12
16 238
10
582
151
6 010
127
8 470
28
1 176
76
34
110
3 185
4 923
8 108
2
0
2
203
124
327
31
12
43
1 498
1 750
3 249
Niagara Falls (centre-ville)
Niagara Falls (reste)
60
2 159
**
**
48
22
1 255
**
**
5
3-4
Ville de Niagara Falls
81
3 414
**
**
5
Ville de Welland
458
2 812
0
6
Autres secteurs
63
1 509
7
Ville de Fort Erie
17
1-7
RMR DE ST. CATHARINES-NIAGARA
316
Ville de St. Catharines
Rapport sur les logements locatifs de St. Catharines - octobre 2001
Total
Trois chambres
et plus
Page 6
2. Taux d’inoccupation, loyer moyen et nombre de logements - Maisons en rangée
Taux d’inoccupation des maisons en rangée selon la zone et le nombre de chambres
Octobre 2001 - RMR de St. Catharines-Niagara
Zone Secteur
Toutes maisons
confondues
2000
Studios
2001
2000
Une chambre
Deux
chambres
2000
Trois chambres
et plus
2001
2000 2001
2001
2000
2001
1
2
St. Catharines (centre-ville)
St. Catharines (reste)
**
7.6
**
0.9
H.U.
**
H.U.
**
H.U.
H.U.
H.U.
H.U.
H.U.
8.2
H.U.
0.8
**
7.3
**
0.9
1-2
Ville de St. Catharines
7.4
0.9
**
**
H.U.
H.U.
8.2
0.8
7.0
0.9
3
4
Niagara Falls (centre-ville)
Niagara Falls (reste)
7.1
**
0.0
**
H.U.
H.U.
H.U.
H.U.
**
**
**
**
**
**
**
**
**
**
**
**
3-4
Ville de Niagara Falls
**
**
H.U.
H.U.
**
**
**
**
**
**
5
Ville de Welland
6.2
6.7
H.U.
H.U.
**
**
**
**
6.4
5.8
6
Autres secteurs
**
**
**
**
**
**
**
**
**
**
7
Ville de Fort Erie
0.0
0.0
H.U.
H.U.
H.U.
H.U.
**
**
**
**
1-7
RMR DE ST. CATHARINES-NIAGARA
5.0
2.8
**
**
**
**
5.9
0.9
4.4
3.4
Loyer moyen des maisons en rangée selon la zone et le nombre de chambres
Octobre 2001 - RMR de St. Catharines-Niagara
Zone Secteur
Toutes maisons
confondues
Studios
Une chambre Deux chambres Trois chambres
et plus
2000
2001
2000
2001
2000
2001
2000
2001
2000
**
**
H.U.
H.U.
H.U.
H.U.
H.U.
H.U.
**
**
2
St. Catharines (centre-ville)
St. Catharines (reste)
721 $
731 $
**
**
H.U.
H.U.
684 $
689 $
743 $
758 $
1-2
Ville de St. Catharines
725 $
735 $
**
**
H.U..
H.U.
684 $
689 $
748 $
762 $
3
Niagara Falls (centre-ville)
Niagara Falls (reste)
647 $
669 $
H.U.
H.U.
**
S.O.
**
**
**
**
4
**
**
H.U.
H.U.
**
**
**
**
**
**
3-4
Ville de Niagara Falls
**
**
H.U.
H.U.
**
**
**
**
**
**
5
Ville de Welland
680 $
676 $
H.U.
H.U.
**
**
**
**
694 $
689 $
6
Autres secteurs
**
**
**
**
**
**
**
S.O.
**
S.O.
7
Ville de Fort Erie
683 $
677 $
H.U.
H.U.
H.U.
H.U.
**
**
**
**
1-7
RMR DE ST.
CATHARINES NIAGARA
687 $
692 $
**
**
**
**
661 $
673 $
713 $
715 $
1
2001
Nombre de maisons en rangée - vacantes et total (univers) selon la zone et le nombre de chambres
Octobre 2001 - RMR de St. Catharines-Niagara
Zone Secteur
Toutes maisons
confondues
Studios
Vacantes Total Vacantes
1
2
1-2
3
St. Catharines (centre-ville)
St. Catharines (reste)
Ville de St. Catharines
**
**
3
3
339
347
H.U.
**
**
Une chambre
Deux chambres
Total Vacantes Total Vacantes Total
H.U.
H.U.
H.U.
H.U.
H.U.
**
**
H.U.
H.U.
H.U.
H.U.
1
1
Trois chambres
et plus
Vacantes
Total
**
**
118
118
2
2
220
228
Niagara Falls (centre-ville)
Niagara Falls (reste)
0
28
H.U.
H.U.
**
**
**
**
**
**
4
**
**
H.U.
H.U.
**
**
**
**
**
**
3-4
Ville de Niagara Falls
**
**
H.U.
H.U.
**
**
**
**
**
**
5
Ville de Welland
13
194
H.U.
H.U.
**
**
**
**
10
172
6
Autres secteurs
**
**
**
**
**
**
**
**
**
7
Ville de Fort Erie
0
24
H.U.
**
**
**
**
1-7
RMR DE ST.
CATHARINES NIAGARA
27
948
**
2
221
23
663
**
H.U.
H.U.
**
**
H.U.
**
Rapport sur les logements locatifs de St. Catharines - octobre 2001
Page 7
3. Taux d’inoccupation et loyer moyen selon la taille de l’immeuble - appartements
Taux d’inoccupation des appartements selon la taille de l’immeuble et le nombre de chambres
Octobre 2001 - RMR de St. Catharines-Niagara
Taille
Tous log.
confondus
2000
Studios
2001
2000
2001
Une chambre Deux chambres Trois chambres
et plus
2000
2.2
1.7
**
2001
6
3.6
2.7
2000
7
2.4
1.7
2001
De 3 à 5 logements
De 6 à 19 logements
De 20 à 49 logements
4.1
3.7
2.1
4.2
2.5
1.4
4.7
3.4
10.4
3.4
3.6
1.5
De 50 à 99 logements
0.9
0.8
1.4
0
0.6
0.8
0.8
100 logements et plus
2.5
1.3
0
3.4
2.5
1.4
2.3
6 logements et plus
2.3
1.5
3.7
1.6
2.3
1.6
2
RMR DE ST. CATHARINES-NIAGARA
2.6
1.9
4
1.8
3
2.5
2.2
2000
2001
0.5
**
1
2.6
**
4.3
0.9
3
1.4
1.3
3.8
0.7
1.4
3.2
2.2
1.5
2.4
2.4
2.2
2.5
0.9
Loyer moyen des appartements selon la taille de l’immeuble et le nombre de chambres
Octobre 2001 - RMR de St. Catharines-Niagara
Taille
Studios
De 3 à 5 logements
Une chambre
Deux chambres
Trois chambres et plus
2000
2001
2000
2001
2000
2001
2000
2001
372 $
387 $
440 $
465 $
540 $
557 $
603 $
672 $
De 6 à 19 logements
396 $
420 $
496 $
515 $
589 $
619 $
**
**
De 20 à 49 logements
De 50 à 99 logements
426 $
442 $
**
473 $
578 $
618 $
601 $
652 $
657 $
718 $
680 $
754 $
720 $
821 $
736 $
850 $
100 logements et plus
446 $
469 $
587 $
611 $
703 $
718 $
820 $
845 $
6 logements et plus
417 $
447 $
567 $
590 $
668 $
695 $
781 $
809 $
RMR DE ST. CATHARINES-NIAGARA
405 $
424 $
545 $
569 $
653 $
680 $
727 $
761 $
4. Appartements et maisons en rangée d’initiative publique
Logements d’initiative publique - vacants et total (univers), selon le nombre de chambres
Octobre 2001 - RMR de St. Catharines-Niagara
Type
Tous log.
confondus
Studios
Une chambre
Deux chambres
Trois chambres
et plus
Vacants
Total
Vacants
Total
Vacants
Total
Vacants
Total
Vacants
Total
Appartements
25
4 679
0
167
1
2 990
16
1 081
8
441
Maisons en rangée et appartements
42
6 360
0
179
1
3 014
20
1 592
21
1 575
© 2001 Société canadi enne d’hy pothèques et de logement. Tous droits réservés. La reproduction, l’entreposage ou la transmission d’un extrait quelc onque de cet
ouvrage, par quelque procédé que ce soit, tant électronique que mécanique, par photocopie ou par microfilm, sont interdits sans l’autorisation préal able écrite de la
Société canadienne d’hypothèques et de logement. Tous
droits de traduc tion et d’adaptation réservés pour tous les
pays. La traduction d’un extrait quelconque de cet
ouvrage est interdite sans l’autorisation préalabl e écrite
de la Société canadi enne d’hypothèques et de logement.
Les renseignem ents , les analyses et les opi- nions
contenus dans cet ouvr age sont fondés sur des sources
jugées fiables, mais dont l’exactitude ne peut être
garantie. Les renseignements, les analys es et les
opinions ne constit uent pas des déclarati ons pour
lesquelles la Société canadienne d’hypothèques et de
logement ou ses employ és assument la responsabilité.
Rapport sur les logements locatifs de St. Catharines - octobre 2001
Page 8
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising