RMR de Saguenay Rapport Sur le marchÉ Locatif Faits saillants

RMR de Saguenay Rapport Sur le marchÉ Locatif Faits saillants
L e
m a r c h É
d e
l ’ h a b i t a t i o n
Rapport Sur le marchÉ Locatif
RMR de Saguenay
Société canadienne d’hypothèques et de logement
Table des matières
Date de diffusion : automne 2014
Faits saillants
„„ Le
taux d’inoccupation se chiffrait à 4,2 % dans la région métropolitaine
de recensement (RMR) de Saguenay en octobre 2014, comparativement
à 2,8 %, un an plus tôt.
secteurs de La Baie et Jonquière ont vu leur taux d’inoccupation
augmenter.
1
Faits saillants
2
Aperçu du marché locatif
dans la RMR de Saguenay
2
Le marché se détend
à Jonquière et à La Baie
2
Le taux d’inoccupation
augmente pour les
logements de grande taille
3
Le taux de disponibilité
est à la hausse
3
Les loyers moyens
augmentent légèrement
4
Facteurs liés à l’offre
et à la demande de
logements locatifs
4
Lac-Saint-Jean
5
Ailleurs au Québec
„„ Les
„„ Entre
2013 et 2014, le taux de croissance estimatif du loyer moyen
des appartements de deux chambres s’est établi à 2,1 %.
Figure 1
N
Le taux d'inoccupation des
app. de la RMR de Saguenay
en 2014 est de : 4,2%
­
8 Tableaux statistiques
17 Définitions
ç
­
03
3,9%
ç
01
3,4%
A b o n n e z - vo u s
maintenant!
02
4,4%
­
04
5,0%
Légende
3,4% Taux d'inoccupation de la Zone 01 pour 2014
ç
­
4.5
9
18 Km
­
0
Taux d'inoccupation en 2014 égal à celui de 2013
Taux d'inoccupation en 2014 supérieur à celui de 2013
Taux d'inoccupation en 2014 inférieur à celui de 2013
Marché de l’habitation : notre savoir à votre service
à cette publication et à d’autres
rapports du CAM en passant par le
Bureau de commandes, à l’adresse
www.schl.ca/marchedelhabitation.
C’est pratique et rapide! Vous pouvez
consulter, imprimer ou télécharger
les publications, ou encore vous y
abonner et les recevoir par courriel,
le jour même où elles sont diffusées.
Mieux encore, la version électronique
des produits nationaux standards est
maintenant gratuite.
AU CŒUR DE L’HABITATION
Rapport sur le marché locatif - RMR de Saguenay - Date de diffusion - automne 2014
Aperçu du marché locatif
dans la RMR de Saguenay
Selon les résultats de l’Enquête sur
les logements locatifs menée par la
Société canadienne d’hypothèques
et de logement (SCHL), le taux
d’inoccupation était estimé à 4,2 %
sur le marché locatif de la région
métropolitaine de recensement
(RMR) de Saguenay en octobre 2014,
alors qu’il était de 2,8 %, un an plus
tôt. Cet assouplissement du marché
s’explique par une hausse de l’offre,
jumelée à une demande moins
soutenue. Un tel taux d’inoccupation
n’a pas été enregistré dans la région
depuis 2006. Cette détente s’inscrit
dans le sillage de la détente du marché
observée depuis 2012.
Ce sont les secteurs de La Baie
et Jonquière qui ont vu leur
pourcentage d’unités locatives
vacantes augmenter. Entre 2013 et
2014, le taux d’inoccupation est
demeuré inchangé dans tous les
types de logements, sauf les unités
de trois chambres et plus où le taux
a augmenté.
Aussi, la variation estimative du
loyer moyen des logements de deux
chambres à Saguenay a légèrement
progressé en 2014 : elle était de
2,1 %, comparativement à 1,9 %
en 2013. Le loyer de ce type de
logement se chiffrait à 595 $ en
octobre 2014 et est le deuxième
plus faible relevé parmi les RMR
du pays.
Figure 1
Taux
(%)
Tauxd'inoccupation
d’inoccupation (%)
RMR de Saguenay
4,5
4,2
4,1
2,8
2005
2006
2007
2,8
1,6
1,5
2008
2009
2,0
1,8
1,4
2010
2011
2012
2013
2014
Source : SCHL
Source : SCHL
menées en octobre 2013 et
octobre 2014. Dans le premier
cas, il est passé de 2,2 à 3,9 % et
dans le second, de 1,8 à 5,0 %.
Dans les autres secteurs, les taux
d’inoccupation n’ont pas beaucoup
varié. Les proportions d’unités
locatives vacantes dans les secteurs
Nord et Chicoutimi-Sud se situaient
à 3,4 et 4,4 %, respectivement.
Ce dernier secteur comporte le
plus grand nombre de logements
locatifs au sein de la RMR. Il comprend
également beaucoup de logements
de construction récente : près de
1 200 unités destinées au marché
locatif y ont été construites depuis
le début des années 1990.
Le marché se détend
à Jonquière et à La Baie
Le taux d’inoccupation
augmente pour les
logements de grande taille
Le portrait de l’ensemble de
la RMR révèle donc un
assouplissement des conditions
de marché. À Jonquière comme
à La Baie, le taux d’inoccupation
a augmenté entre les enquêtes
On note que la relation entre
l’offre et la demande n’a pas évolué
de la même façon pour tous les
types de logements. Entre 2013 et
2014, le taux d’inoccupation est
demeuré inchangé dans tous les
types de logements, sauf les unités
de trois chambres et plus où le taux
a augmenté.
En octobre 2014, la proportion
d’appartements vacants de une
chambre se situait à 4,8 %. Les
appartements de deux chambres
ont affiché un taux d’inoccupation
de 3,7 % et les appartements de
trois chambres et plus, de 3,8 %.
Le taux d’inoccupation des
appartements situés dans des
immeubles construits entre 1975
et 1989 était estimé à 4,0 % en
octobre 2014. Il s’agit d’une détente
substantielle, car ce taux était de
2,2 % un an plus tôt. Puisque le loyer
moyen des unités de ces immeubles
est relativement bas, la détente est
probablement associée à un recul
de la demande chez les jeunes.
Dans le cas des immeubles construits
après 1989, le taux d’inoccupation
variait entre 3,2 et 4,8 %, tandis
que les immeubles plus anciens
construits avant 1975 avaient un
taux d’inoccupation qui se chiffrait
entre 3,6 et 3,9 %.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
2
Rapport sur
le marché
locatif - RMR
Saguenay
- Date de diffusion
- automne 2014
Taux
d'inoccupation
(%)dedans
les différents
secteurs
de la RMR, 2014
Le taux de disponibilité
est à la hausse
Dans le même sillage que la
dynamique affectant le taux
d’inoccupation, on note une
progression du taux de disponibilité
des logements, qui tient compte
non seulement des unités vacantes,
mais aussi des unités qui sont
encore occupées et qui se libéreront
prochainement. Le taux de disponibilité
est passé de 3,4 à 4,3 % entre les
enquêtes menées en octobre 2013 et
octobre 2014. Ce taux donne donc
un aperçu de l’offre de logements
à court terme. Il faut toutefois
préciser qu’il y a relativement peu
de déménagements à l’automne au
Québec, étant donné que les baux
prennent habituellement fin en juin.
Ceci explique l’écart minime observé
entre le taux d’inoccupation et le taux
de disponibilité.
À l’image du taux d’inoccupation,
c’est dans le secteur de La Baie où
le taux de disponibilité a augmenté,
passant de 2,6 à 5,2 %. Entre 2013
et 2014, le taux de disponibilité est
demeuré inchangé dans tous les
autres secteurs. De plus, il n’y avait
pas de différence significative entre
les secteurs.
Les loyers moyens
augmentent légèrement
La variation estimative du loyer
moyen1 des appartements de deux
chambres s’est chiffrée à 2,1 % entre
2013 et 2014. Dans le secteur de
1
Figure 2
Taux d’inoccupation (%) dans
les différents secteurs de la RMR, 2014
5,0
4,4
3,9
3,4
Secteur Nord
Chicoutimi-Sud
Jonquière
La Baie
Source : SCHL
Source : SCHL
La Baie, la variation du loyer moyen
de tous les types d’appartements
s’est établie à 1,5 % entre 2013
et 2014. Ailleurs dans la région,
elle se situait entre 1,7 et 2,9 %.
La variation peu soutenue observée
à La Baie pourrait s’expliquer
par le fait que les conditions
du marché sont relativement
souples dans ce secteur, le taux
d’inoccupation y ayant atteint
5,0 % en octobre dernier.
Une analyse des données révèle que
les secteurs les plus abordables pour
la location d’un appartement de deux
chambres sont La Baie (514 $) et le
secteur Nord (531 $). Comme nous
l’avons vu précédemment, ces secteurs
sont ceux qui comportent le moins
de logements locatifs de construction
récente. Or, les résultats de l’Enquête
montrent que plus un logement est
ancien, moins le loyer est élevé.
En effet, les loyers moyens des
logements de deux chambres
construits avant 1990 varient
entre 484 $ et 554 $, alors que
ceux des unités bâties en 1990
ou après varient entre 617 $
et 810 $.
C’est dans Chicoutimi-Sud (638 $)
et à Jonquière (586 $) que l’on
trouve les loyers moyens les plus
élevés pour les logements de deux
chambres. Cette situation peut
s’expliquer par le fait que c’est dans
ces secteurs où l’on trouve le plus
d’appartements de construction
récente, pour lesquels on exige
généralement des loyers plus chers.
Aussi, la proximité de nombreux
services et des pôles d’emplois
explique, en partie, le fait que les
loyers y soient plus hauts.
La SCHL utilise une mesure qui permet d’estimer l’évolution des loyers demandés dans les immeubles existants et d’éliminer l’incidence des immeubles qui ont été
construits ou convertis entre les enquêtes. La variation en pourcentage du loyer moyen constitue une mesure de l’évolution du marché et est fondée sur les immeubles
qui ont fait partie de l’échantillon de l’Enquête les deux années.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
3
Rapport sur le marché locatif - RMR de Saguenay - Date de diffusion - automne 2014
Facteurs liés à l’offre
et à la demande de
logements locatifs
Les conditions sur le marché locatif
se sont donc encore assouplies cette
année. Sous ce portrait se cache une
dynamique où la demande a diminué
et où l’offre a progressé de façon
modérée. Entre 2013 et 2014, on
estime que le niveau de la demande
sur le marché locatif a varié sous
l’effet de divers facteurs.
Tout d’abord, l’emploi a reculé chez
les jeunes de 15 à 24 ans, ce qui a
contribué à limiter la progression de
la demande. Ce repli a fait en sorte
qu’un certain nombre de jeunes ont
probablement quitté la région pour se
trouver du travail ailleurs. En effet, en
2014, le bassin de locataires potentiels
dans la région n’a pas été alimenté par
le flux de jeunes adultes ayant quitté
le domicile parental ou les collectivités
rurales pour s’établir à Saguenay.
Comme en témoigne la baisse de
8 % de la population âgée de 15 à
24 ans, la migration est demeurée
faible en 2014 dans la région de
Saguenay et a peu stimulé la demande
de logements locatifs. Historiquement,
ce sont les jeunes qui contribuent
le plus à la fluctuation du bilan
migratoire dans la région. Aussi,
ces derniers ont plus tendance à
louer un logement et ce groupe
de la population continue année
après année d’influencer la demande
de logements locatifs à Saguenay.
Toutefois, cette baisse a
vraisemblablement été tempérée
par le ralentissement du mouvement
d’accession à la propriété. Le recul
observé tant du côté des transactions
Centris® que de celui des mises
en chantier de logements pour
propriétaires-occupants
témoigne
Loyer moyen ($) des appartements
de deux chambres
dans les différents secteurs de la RMR, 2014
Figure 3
Loyer moyen ($) des appartements de deux chambres
dans les différents secteurs de la RMR, 2014
638
586
531
Secteur Nord
514
Chicoutimi-Sud
Jonquière
La Baie
de ce phénomène. Un certain
nombre de ménages susceptibles
d’accéder à la propriété sont donc
demeurés locataires. Tout compte
fait, la demande sur le marché locatif
semble avoir diminué légèrement
depuis un an.
Du côté de l’offre, on a enregistré
une diminution du nombre d’unités
locatives achevées2 entre les deux
dernières enquêtes : celui-ci est passé
de 336, en octobre 2013, à 213, en
octobre 2014. L’offre de logements
neufs a donc été moins importante
cette année, comparativement à
l’an dernier. Au final, en considérant
les différentes dynamiques liées au
marché locatif, on en déduit que la
demande a diminué alors que l’offre
a augmenté de façon modérée.
Lac-Saint-Jean
Tous les centres urbains du
Lac-Saint-Jean ont vu leur taux
d’inoccupation varier entre les deux
dernières enquêtes. Néanmoins, ces
différents marchés n’ont pas évolué de
la même façon. Les marchés d’Alma
et de Dolbeau-Mistassini se sont
détendus, tandis que ceux de Roberval
et de Saint-Félicien se sont resserrés.
C’est d’ailleurs dans ce dernier que
les conditions de marché étaient
les plus tendues en octobre dernier,
avec un pourcentage de logements
vacants de 1,2 %. Par ailleurs, c’est à
Dolbeau-Mistassini que la proportion
d’unités disponibles était la plus
importante, soit 6,5 %. Pour ce
qui est des marchés d’Alma et de
Roberval, le taux d’inoccupation
était de 5,9 et 3,8 %, respectivement.
Source : SCHL
Source : SCHL
2
Logement achevé : Dans le contexte du Relevé des mises en chantier et des achèvements, on considère qu’un logement est achevé lorsque tous les travaux projetés
sont terminés. Dans certains cas, on peut considérer qu’un logement est achevé s’il ne reste qu’au plus 10 % des travaux projetés à exécuter. Les logements locatifs
achevés et faisant partie de l’Enquête sur les logements locatifs doivent être achevés en mai de la même année.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
4
Rapport
sur le marché
Taux d'inoccupation (%) dans les
différents
centreslocatif
du - RMR de Saguenay - Date de diffusion - automne 2014
Lac-Saint-Jean, 2014
Taux d'inoccupation des
appartements (%)
par grand centre
Figure 4
Taux d’inoccupation (%) dans les différents centres
du Lac-Saint-Jean, 2014
oct. oct.
2013 2014
6,5
5,9
3,8
1,2
Alma
Roberval
Saint-Félicien
Dolbeau-Mistassini
Source : SCHL
Source : SCHL
De plus,
la variation du loyer
moyen1 des appartements de
deux chambres a légèrement
augmenté dans tous les centres
urbains du Lac-Saint-Jean. Celle-ci
s’est chiffrée à 1,9 % à Saint-Félicien,
1,3 % à Dolbeau-Mistassini, 1,0 %
à Alma et 0,7 % à Roberval.
Ailleurs au Québec
En général, la situation des marchés
s’est détendue dans les grands
centres urbains du Québec, sauf
dans les RMR de Sherbrooke
et de Trois-Rivières, où le taux
d’inoccupation est demeuré stable.
Les taux d’inoccupation des RMR
de Gatineau, de Sherbrooke et de
Trois-Rivières, qui se sont établis à
6,5 %, 5,4 % et 5,3 %, respectivement,
sont parmi les plus hauts de la
province. À l’inverse, les RMR de
Québec, de Saguenay et de Montréal
présentent les plus faibles proportions
de logements vacants, ce qui en fait
donc les marchés les plus serrés
(3,1 %, 4,2 % et 3,4 %, respectivement).
Pour l’ensemble des agglomérations
de recensement de 50 000 à 99 999
habitants, le taux d’inoccupation moyen
s’est élevé à 4,1 %. Globalement,
la détente des marchés régionaux
s’est accompagnée d’une faible
progression des loyers moyens des
appartements de deux chambres.
Ainsi, selon les estimations pour la
période d’octobre 2013 à octobre
2014, cette progression va de 1,7 %,
dans la RMR de Sherbrooke, à 2,2 %,
dans celle de Montréal.
Abbotsford-Mission
Barrie
Brantford
Calgary
Edmonton
Gatineau
Grand Sudbury
Guelph
Halifax
Hamilton
Kelowna
Kingston
Kitchener-Cambridge-Waterloo
London
Moncton
Montréal
Oshawa
Ottawa
Peterborough
Québec
Regina
Saguenay
Saint John
Saskatoon
Sherbrooke
St. Catharines-Niagara
St. John's
Thunder Bay
Toronto
Trois-Rivières
Vancouver
Victoria
Windsor
Winnipeg
Tous les centres
3,2
3,0
2,9
1,0
1,4
5,1
3,4
1,9
3,2
3,4
1,8
2,3
2,9
3,3
9,1
2,8
2,1
2,9
4,8
2,3
1,8
2,8
11,4
2,7
5,3
4,1
3,2
2,6
1,6
5,1
1,7
2,8
5,9
2,5
2,7
Société canadienne d’hypothèques et de logement
3,1
1,6
2,4
1,4
1,7
6,5
4,2
1,2
3,8
2,2
1,0
1,9
2,3
2,9
8,7
3,4
1,8
2,6
2,9
3,1
3,0
4,2
9,0
3,4
5,4
3,6
4,6
2,3
1,6
5,3
1,0
1,5
4,3
2,5
2,8
5
03 - Jonquière
*
D'après le Recensement de 2011, Statistique Canada
04 - La Baie
02 - Chicoutimi-Sud
* Frontières municipales
01 - Secteur Nord
ZONES
Larouche
AUTO RO
MAT
U TE
RT
E
70
HIA
S
BO
T
TA
L
BO
UL
Saguenay
Saint-Honoré
RO
UT
E
17
0
0 1.5 3
6
Sainte-Rose-du-Nord
Saint-Félix-d'Otis
ROU TE 172
Saint-Fulgence
TE 381
RO
U
Saint-David-de-Falardeau
RMR de Saguenay
9
Km
N
Rapport sur le marché locatif - RMR de Saguenay - Date de diffusion - automne 2014
E1
UT
RO
69
Société canadienne d’hypothèques et de logement
6
Rapport sur le marché locatif - RMR de Saguenay - Date de diffusion - automne 2014
Zone 1
Zone 2
Zones 1-2
Zone 3
Zone 4
Zones 1-4
DESCRIPTION DES ZONES DE L'ELL – RMR DE SAGUENAY
Secteur Nord : Chicoutimi-Nord, Saint-Honoré, Shipshaw, Saint-Fulgence et le canton Tremblay
Chicoutimi-Sud
Chicoutimi et secteur Nord
Jonquière, Larouche, Laterrière et Lac Kénogami
La Baie
RMR de Saguenay
Société canadienne d’hypothèques et de logement
7
Rapport sur le marché locatif - RMR de Saguenay - Date de diffusion - automne 2014
Tableaux compris dans les Rapports
sur le marché locatiF
Fournis dans TOUS les Rapports sur le marché locatif
Données sur les appartements d'initiative privée
1.1.1
Taux d'inoccupation (%), selon la zone et le nombre de chambres
1.1.2
Loyer moyen ($), selon la zone et le nombre de chambres
1.1.3
Univers selon la zone et le nombre de chambres
1.1.4
Taux de disponibilité (%), selon la zone et le nombre de chambres
1.1.5
Variation en (%) estimative du loyer moyen, selon la zone et le nombre de chambres
1.2.1
Taux d'inoccupation (%), selon l'année de construction et le nombre de chambres
1.2.2
Loyer moyen ($), selon l'année de construction et le nombre de chambres
1.3.1
Taux d'inoccupation (%), selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
1.3.2
Loyer moyen ($), selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
1.4
Taux d'inoccupation (%), selon la fourchette de loyers et le nombre de chambres
Fournis dans CERTAINS des Rapports sur le marché locatif
Données sur les appartements d'initiative privée
1.3.3
Taux d'inoccupation (%), selon la zone et le nombre de logements dans l'immeuble
Données sur les maisons en rangée d'initiative privée
2.1.1
Taux d'inoccupation (%), selon la zone et le nombre de chambres
2.1.2
Loyer moyen ($), selon la zone et le nombre de chambres
2.1.3
Univers selon la zone et le nombre de chambres
2.1.4
Taux de disponibilité (%), selon la zone et le nombre de chambres
2.1.5
Variation en (%) estimative du loyer moyen, selon la zone et le nombre de chambres
Données sur les appartements et les maisons en rangée d'initiative privée
3.1.1
Taux d'inoccupation (%), selon la zone et le nombre de chambres
3.1.2
Loyer moyen ($), selon la zone et le nombre de chambres
3.1.3
Univers selon la zone et le nombre de chambres
3.1.4
Taux de disponibilité (%), selon la zone et le nombre de chambres
3.1.5
Variation en (%) estimative du loyer moyen, selon la zone et le nombre de chambres
Fournis dans les rapports de Québec, Montréal, Ottawa, Toronto, Winnipeg, Regina, Saskatoon, Edmonton, Calgary,
Vancouver et Victoria
Données sur les appartements en copropriété offerts en location
4.1.1
App. en coprop. offerts en location et app. d'initiative privée visés par l'ELL - Taux d'inoccupation (%)
4.1.2
Loyer moyen ($) des app. en coprop. offerts en location et des app. d'initiative privée visés par l'ELL - nombre de chambres
4.1.3
Loyer moyen ($) des appartements en copropriété offerts en location - nombre de chambres
4.2.1
Appartements en coprop. offerts en location et app. d'initiative privée visés par l'ELL - Taux d'inoccupation global (%)
- taille de l'immeuble
4.3.1
Univers des coprop., nombre d'unités offertes en location, pourcentage d'app. en coprop. offerts en location et taux
d'inoccupation, appartements en copropriété, selon les sous-secteurs (copropriétés)
4.3.2
Univers des coprop., nombre d'unités offertes en location, pourcentage d'app. en coprop. offerts en location et taux d'inoccupation, appartements
en copropriété - taille de l'immeuble
Fournis dans les rapports de Montréal, Toronto, Vancouver, St. John’s, Halifax, Québec, Barrie, Ottawa, Winnipeg, Regina,
Saskatoon, Calgary, Edmonton, Abbotsford, Kelowna et Victoria
Données sur les logements locatifs du marché secondaire
5.1
Loyer moyen ($) des logements locatifs du marché secondaire selon le type de logement
5.2
Nombre de ménages occupant des log. locatifs du marché secondaire selon le type de log.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
8
Rapport sur le marché locatif - RMR de Saguenay - Date de diffusion - automne 2014
1.1.1 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Saguenay
Zone
Zone 1 - Secteur Nord
Zone 2 - Chicoutimi-Sud
Chicoutimi et secteur Nord (zones 1-2)
Zone 3 - Jonquière
Zone 4 - La Baie
Saguenay (RMR)
Studios
oct.13
oct.14
**
**
**
**
**
**
**
**
**
**
4,4 d
**
1 chambre
oct.13
oct.14
**
**
2,9 c
4,8 d
3,9 d
4,5 d
3,5 d
5,0 d
**
5,8 d
3,7 c
4,8 c
-
2 chambres
oct.13
oct.14
**
4,2 d
3,3 d
3,3 d
3,6 d
3,5 c
**
3,9 d
1,8 c
4,0 d
2,9 c
3,7 c
-
3 chambres +
oct.13
oct.14
**
2,5 c
**
5,9 d
2,8 c
4,7 d 0,0 c
**
1,2 d
5,7 d ↑
1,5 c
3,8 d ↑
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
Tous les log.
oct.13
oct.14
5,2 d
3,4 d
3,2 c
4,4 c
3,6 c
4,2 c
2,2 c
3,9 c
1,8 c
5,0 c
2,8 b
4,2 b
↑
↑
↑
s.o. : Sans objet
: correspond à une hausse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
: correspond à une baisse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
- : indique que la variation n’est pas significative sur le plan statistique
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
1.1.2 Loyer moyen ($) des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Saguenay
Zone
Zone 1 - Secteur Nord
Zone 2 - Chicoutimi-Sud
Chicoutimi et secteur Nord (zones 1-2)
Zone 3 - Jonquière
Zone 4 - La Baie
Saguenay (RMR)
Studios
oct.14
oct.13
**
568 d
382 b
367 b
399 b
377 b
376 b
374 b
334 a
333 b
389 b
375 b
1 chambre
oct.13
oct.14
436 a
446 a
481 a
488 a
474 a
484 a
431 a
453 a
467 b
443 b
455 a
468 a
2 chambres
oct.13
oct.14
523 b
531 b
604 a
638 b
590 a
618 a
561 a
586 b
509 b
514 a
571 a
595 a
3 chambres +
oct.13
oct.14
625 b
622 b
671 b
668 b
656 a
650 b
629 a
633 b
499 b
521 a
623 a
624 a
Tous les log.
oct.13
oct.14
538 a
548 a
576 a
587 a
568 a
579 a
534 a
552 a
497 a
501 a
548 a
561 a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation):
a - Excellent (0 £ cv £ 2,5), b - Très bon (2,5 < cv £ 5), c - Bon (5 < cv £ 7,5), d - Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv £ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
- Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
9
Rapport sur le marché locatif - RMR de Saguenay - Date de diffusion - automne 2014
1.1.3 Univers des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Saguenay
Studios
Zone
Zone 1 - Secteur Nord
Zone 2 - Chicoutimi-Sud
Chicoutimi et secteur Nord (zones 1-2)
Zone 3 - Jonquière
Zone 4 - La Baie
Saguenay (RMR)
oct.13
17
187
204
93
8
305
oct.14
16
194
210
118
10
338
1 chambre
oct.13
172
1 269
1 441
934
193
2 568
3 chambres +
2 chambres
oct.14
181
1 311
1 492
943
216
2 651
oct.13
1 046
4 034
5 080
4 092
1 071
10 243
oct.14
1 023
4 047
5 070
3 861
1 065
9 996
oct.13
233
648
881
591
279
1 751
oct.14
251
655
906
655
283
1 844
Tous les log.
oct.13
1 468
6 138
7 606
5 710
1 551
14 867
oct.14
1 471
6 207
7 678
5 577
1 574
14 829
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
- Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
1.1.4 Taux de disponibilité (%) des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de chambres
RMR de Saguenay
Zone
Zone 1 - Secteur Nord
Zone 2 - Chicoutimi-Sud
Chicoutimi et secteur Nord (zones 1-2)
Zone 3 - Jonquière
Zone 4 - La Baie
Saguenay (RMR)
Studios
oct.14
oct.13
**
**
**
**
5,5 d
**
**
**
**
**
**
**
1 chambre
oct.13
oct.14
**
**
3,1 d
4,8 d
4,1 d
4,5 d
3,9 d
5,0 d
**
5,8 d
3,9 c
4,8 c
-
2 chambres
oct.13
oct.14
**
4,2 d
4,0 d
3,3 d
4,3 d
3,5 c
2,3 c
4,4 d
2,4 c
4,0 d
3,4 c
3,9 c
-
3 chambres +
oct.13
oct.14
**
**
**
5,9 d
3,1 d
5,4 d 1,0 d
**
**
**
2,3 c
4,1 d ↑
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
Tous les log.
oct.13
oct.14
5,4 d
4,0 d
3,7 c
4,4 c
4,1 c
4,3 c
2,7 c
4,2 c
2,6 c
5,2 c
3,4 b
4,3 b
↑
↑
s.o. : Sans objet
: correspond à une hausse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
: correspond à une baisse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
- : indique que la variation n’est pas significative sur le plan statistique
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
10
Rapport sur le marché locatif - RMR de Saguenay - Date de diffusion - automne 2014
1.1.5 Variation en % estimative du loyer moyen des appartements d'initiative privée 1
selon le nombre de chambres
RMR de Saguenay
Studios
oct.12
oct.13
à
à
oct.13
oct.14
Centre
Zone 1 - Secteur Nord
Zone 2 - Chicoutimi-Sud
Chicoutimi et secteur Nord (zones 1-2)
Zone 3 - Jonquière
Zone 4 - La Baie
Saguenay (RMR)
**
++
++
++
**
++
**
++
++
**
**
**
1 chambre
oct.12
oct.13
à
à
oct.13
oct.14
++
**
**
++
4,7 c
1,8 c
**
2,2
2,4
4,2
4,1
3,2
2 chambres
oct.12
oct.13
à
à
oct.13
oct.14
c
c
c
d
c
++
2,2
**
1,9
3,4
1,9
c
c
d
c
**
**
1,4 d
3,2 d
++
2,1 c
3 chambres +
oct.12
oct.13
à
à
oct.13
oct.14
**
**
1,9 c
++
++
1,3 a
++
++
++
5,8 d
++
3,3 d
Tous les log.
oct.12
oct.13
à
à
oct.13
oct.14
++
2,3
1,8
2,5
3,5
2,2
b
c
c
c
b
**
1,7
1,7
2,9
1,5
2,1
c
c
b
c
b
1
La variation en pourcentage du loyer moyen constitue une mesure de l'évolution du marché et est fondée sur les immeubles qui ont fait partie de l'échantillon les deux années.
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
++ La variation du loyer n’est pas statistiquement significative. Autrement dit, elle n’est pas différente de zéro (0) sur le plan statistique.
- Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
1.2.1 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon l'année de construction et le nombre de chambres
RMR de Saguenay
Année de construction
Saguenay (RMR)
Avant 1960
1960 à 1974
1975 à 1989
1990 à 2004
2005 ou après
Tous les immeubles
Studios
oct.13
oct.14
0,0 d
**
**
**
**
4,4 d
**
5,7 d
**
**
**
**
1 chambre
oct.13
oct.14
**
5,6 d
0,9 a
**
**
3,7 c
3,5 d
2,3 c ↓
**
**
**
4,8 c -
2 chambres
oct.13
oct.14
**
5,4
3,0
1,2
**
2,9
d
d
d
c
4,9
4,5
2,8
1,2
4,6
3,7
d
d
b
d
d
c
3 chambres +
oct.13
oct.14
-
0,2
1,4
1,9
0,0
**
1,5
b
d
c
c
c
**
**
4,0 d ↑
**
**
3,8 d ↑
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
Tous les log.
oct.13
oct.14
2,5
4,9
2,2
1,3
**
2,8
c
c
c
a
b
3,9
3,6
4,0
3,2
4,8
4,2
d
c
c
d
d
b
↑
↑
s.o. : Sans objet
: correspond à une hausse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
: correspond à une baisse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
- : indique que la variation n’est pas significative sur le plan statistique
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
11
Rapport sur le marché locatif - RMR de Saguenay - Date de diffusion - automne 2014
1.2.2 Loyer moyen ($) des appartements d'initiative privée
selon l'année de construction et le nombre de chambres
RMR de Saguenay
Année de construction
Saguenay (RMR)
Avant 1960
1960 à 1974
1975 à 1989
1990 à 2004
2005 ou après
Tous les immeubles
Studios
oct.14
oct.13
351
399
373
**
**
389
c
c
b
366
365
364
**
**
375
b
1 chambre
oct.13
oct.14
b
c
c
b
395
475
467
487
518
455
a
b
a
a
c
a
405
493
482
487
582
468
2 chambres
oct.13
oct.14
a
a
a
b
b
a
468
544
527
614
780
571
a
a
a
a
b
a
484
554
542
617
810
595
3 chambres +
oct.13
oct.14
a
b
a
a
a
a
565
581
610
659
747
623
b
b
a
b
b
a
573
587
621
672
793
624
Tous les log.
oct.13
oct.14
a
b
a
c
c
a
464
521
521
610
743
548
a
a
a
a
b
a
475
520
537
612
797
561
a
a
a
a
a
a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation):
a - Excellent (0 £ cv £ 2,5), b - Très bon (2,5 < cv £ 5), c - Bon (5 < cv £ 7,5), d - Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv £ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
- Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
1.3.1 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
RMR de Saguenay
Taille
Saguenay (RMR)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
20 à 49 unités
50 à 99 unités
100 unités et +
Tous les immeubles
Studios
oct.14
oct.13
0,0 d
**
**
4,4 d
**
**
**
**
1 chambre
oct.13
oct.14
**
2,9 c
4,1 b
3,7 c
**
7,8 b ↑
0,6 a ↓
4,8 c -
2 chambres
oct.13
oct.14
2,9
2,9
1,9
2,9
c
b
b
c
3,3
4,6
2,2
3,7
d c ↑
b -
c -
3 chambres +
oct.13
oct.14
**
2,1 c
3,1 d
1,5 c
**
**
**
3,8 d ↑
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
Tous les log.
oct.13
oct.14
2,8
2,9
3,3
2,8
c
a
c
b
2,9
6,5
1,7
4,2
c b ↑
b ↓
b ↑
s.o. : Sans objet
: correspond à une hausse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
: correspond à une baisse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
- : indique que la variation n’est pas significative sur le plan statistique
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
12
Rapport sur le marché locatif - RMR de Saguenay - Date de diffusion - automne 2014
1.3.2 Loyer moyen ($) des appartements d'initiative privée
selon la taille de l'immeuble et le nombre de chambres
RMR de Saguenay
Studios
oct.13
oct.14
Taille
Saguenay (RMR)
3 à 5 unités
6 à 19 unités
20 à 49 unités
50 à 99 unités
100 unités et +
Tous les immeubles
382
395
379
389
b
b
a
b
359
387
383
375
1 chambre
oct.13
oct.14
c
b
a
b
433
461
511
455
b
a
a
a
429
473
549
468
2 chambres
oct.13
oct.14
b
a
a
a
572
561
629
571
b
a
a
a
604
579
601
595
3 chambres +
oct.13
oct.14
b
a
a
a
613
634
671
623
b
a
a
a
620 b
630 a
**
624 a
Tous les log.
oct.14
oct.13
552
537
573
548
a
a
a
a
571
547
556
561
a
a
a
a
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives (cv = coefficient de variation):
a - Excellent (0 £ cv £ 2,5), b - Très bon (2,5 < cv £ 5), c - Bon (5 < cv £ 7,5), d - Passable (utiliser avec prudence) (7,5 < cv £ 10)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
- Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
s.o. : Sans objet
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
1.3.3 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
selon la zone et le nombre de logements dans l'immeuble
RMR de Saguenay
3-5
Zone
Zone 1 - Secteur Nord
Zone 2 - Chicoutimi-Sud
Chicoutimi et secteur Nord (zones 1-2)
Zone 3 - Jonquière
Zone 4 - La Baie
Saguenay (RMR)
oct.13
**
3,4 d
4,2 d
**
0,6 b
2,8 c
oct.14
**
**
**
3,2 d
4,7 d ↑
2,9 c -
6-19
oct.13
oct.14
3,0 d
7,0 c
3,1 c
7,0 c
3,0 c
7,0 b
2,1 c
5,9 c
4,5 c
5,2 b
2,9 a
6,5 b
↑
↑
↑
↑
↑
20-49
oct.13
oct.14
**
**
2,3 a
1,2 a ↓
2,2 a
1,7 b 5,3 d
**
**
**
3,3 c
1,7 b ↓
oct.13
-
50-99
oct.14
-
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
oct.13
-
100+
oct.14
-
s.o. : Sans objet
: correspond à une hausse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
: correspond à une baisse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
- : indique que la variation n’est pas significative sur le plan statistique
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
13
Rapport sur le marché locatif - RMR de Saguenay - Date de diffusion - automne 2014
1.4 Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée1
selon la fourchette de loyers
RMR de Saguenay
Fourchette de loyers
Saguenay (RMR)
Moins de 400 $
400 à 449 $
450 à 499 $
500 à 549 $
550 à 599 $
600 $ et +
Toutes les fourchettes
1
Studios
oct.13
oct.14
**
**
**
**
**
**
4,4 d
**
**
**
**
**
**
**
1 chambre
oct.13
oct.14
**
**
5,2 d
**
**
0,0 d
3,7 c
**
**
**
2,8 c
0,0 d
**
4,8 c -
2 chambres
oct.13
oct.14
**
**
**
**
3,7 d
2,5 c
2,9 c
**
**
**
5,6
5,5
3,6
3,7
d
d d c -
3 chambres +
oct.13
oct.14
**
0,0 d
0,0 d
**
**
**
1,5 c
**
**
**
**
**
5,2 d
3,8 d ↑
oct.13
**
4,2
3,5
**
3,9
2,4
2,8
Total
oct.14
d
d
d
c
b
4,1
3,4
**
4,1
4,3
3,9
4,2
d
d d
d c b ↑
Taux d'inoccupation selon la fourchette de loyers lorsque le loyer est connu. Pour le total, les taux d'inoccupation incluent tous les immeubles
Les lettres suivantes indiquent le degré de fiabilité des données estimatives :
a - Excellent, b - Très bon, c - Bon, d - Passable (utiliser avec prudence)
** Donnée non fournie pour des raisons de confidentialité ou de fiabilité statistique.
a.l.u. : Aucun logement de cette catégorie dans l’univers
a.l.e. : Aucun logement de cette catégorie dans l’échantillon
s.o. : Sans objet
: correspond à une hausse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
: correspond à une baisse d’une année à l’autre significative sur le plan statistique
- : indique que la variation n’est pas significative sur le plan statistique
Veuillez cliquer sur Méthode d’enquête ou Tableaux sur la fiabilité des données pour en savoir davantage
Société canadienne d’hypothèques et de logement
14
Rapport sur le marché locatif - RMR de Saguenay - Date de diffusion - automne 2014
Note technique
Différence entre la variation en pourcentage des loyers moyens (immeubles neufs et existants) ET
la variation en pourcentage des loyers moyens de l’échantillon fixe (immeubles existants
seulement)
Variation en pourcentage des loyers moyens (immeubles neufs et existants) : Le résultat
(hausse ou baisse) du calcul de la variation en pourcentage des loyers moyens d’une année à une autre
(par exemple : dans le cas d’un loyer moyen qui passerait de 500 $ une année donnée à 550 $ l’année
suivante, le résultat serait une hausse de 10 %) est influencé par l’évolution de la composition de l’univers
des logements locatifs (par exemple, l’ajout à l’univers de l’Enquête d’ensembles neufs de logements
locatifs luxueux, la rénovation ou la modernisation d’unités locatives et le roulement des locataires
peuvent faire monter les loyers moyens par rapport à l’année précédente) et par la variation du niveau
des loyers (c’est-à-dire par les hausses et les baisses du niveau des loyers exigés par les propriétairesbailleurs).
Variation en pourcentage des loyers moyens de l’échantillon fixe (immeubles existants
seulement) : Cette mesure permet d’estimer la variation du niveau des loyers. L'estimation est faite à
partir des données sur les immeubles faisant partie de l'échantillon commun à l'Enquête sur les logements
locatifs de l'année en cours et à l'Enquête de l'année précédente. Par contre, le résultat est quand même
influencé, dans une certaine mesure, par l’évolution de la composition de l’univers des logements locatifs
(par exemple, par la rénovation ou la modernisation d’unités locatives et le roulement des locataires, des
facteurs qui ne sont pas mesurés par l’Enquête, les données recueillies n’étant pas assez détaillées).
Société canadienne d’hypothèques et de logement
15
Rapport sur le marché locatif - RMR de Saguenay - Date de diffusion - automne 2014
MÉTHODE DE L’ENQUÊTE SUR LES LOGEMENTS LOCATIFS
La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) mène l’Enquête sur les logements locatifs (ELL) chaque année en avril et en
octobre pour mesurer les forces en présence sur le marché locatif. L’ELL porte sur un échantillon de logements pris dans tous les centres urbains
de 10 000 habitants ou plus. Seuls les immeubles d’initiative privée qui comptent au moins trois logements locatifs et qui sont sur le marché depuis au
moins trois mois sont inclus. L’Enquête permet de recueillir des données sur les loyers du marché, les unités disponibles et les unités vacantes pour
tous les immeubles compris dans l’échantillon.
L’ELL se fait par téléphone ou sur place, et l’information est obtenue du propriétaire, du gestionnaire ou du concierge. Elle a lieu pendant les deux
premières semaines d’avril et d’octobre, et ses résultats reflètent la conjoncture du marché à ce moment-là.
La SCHL revoit constamment l’univers des immeubles de logements locatifs pour veiller à ce qu’il soit le plus complet possible. Chaque année, les
immeubles achevés récemment qui comptent au moins trois logements locatifs sont ajoutés à l’univers de l’Enquête. De plus, la SCHL effectue des
examens approfondis en comparant l’univers locatif à d’autres sources de données pour s’assurer que la liste des immeubles visés par l'Enquête est
aussi complète que possible.
L’ELL de la SCHL permet de connaître les taux d’inoccupation, les taux de disponibilité et les loyers moyens des logements neufs et existants. En
outre, une mesure permet d’estimer le taux de variation des loyers dans les immeubles existants seulement. Cette mesure tient compte des
immeubles qu’ont en commun les échantillons d'enquête de la période actuelle et de l’année précédente. En examinant comment évoluent les
loyers dans les immeubles existants, on fait abstraction de l’incidence que peuvent avoir les immeubles neufs, les immeubles convertis et le
renouvellement de l’échantillon de l’Enquête sur la variation en pourcentage des loyers, et l'on obtient ainsi une estimation de l’évolution des loyers
exigés par les propriétaires. Les estimations relatives à la variation des loyers dans les immeubles existants sont diffusées dans les Rapports sur le
marché locatif : Faits saillants pour le Canada et pour chaque province, ainsi que dans les rapports portant sur les régions métropolitaines de
recensement (Enquête de l’automne seulement). Les loyers pratiqués dans les immeubles neufs et les immeubles existants y figurent également. Les
taux de variation des loyers sont statistiquement significatifs dans le cas des immeubles existants, alors qu’ils peuvent ne pas l’être si on les calcule
en incluant les logements neufs et existants.
Il faut faire preuve de prudence au moment de comparer des variations d’une année à l’autre observées dans les données. Ainsi, même s’il y a une
différence d’une année à l’autre, celle-ci n’est pas nécessairement significative sur le plan statistique. Les tableaux présentés ici comprennent des
indicateurs pouvant aider le lecteur à interpréter les variations. La flèche vers le haut (↑) et la flèche vers le bas (↓) indiquent que les variations d’une
année à l’autre sont significatives et correspondent respectivement à une hausse et à une baisse. Le tiret (–) indique quant à lui que taille concrète de
l'échantillon ne permet d’interpréter les variations d’une année à l’autre comme étant significative sur le plan statistique.
MÉTHODE DE L’ENQUÊTE SUR LE MARCHÉ LOCATIF SECONDAIRE
Chaque année en septembre et en octobre, la SCHL mène l’Enquête sur le marché locatif secondaire (EMLS) pour mesurer les forces en
présence sur ce marché. Ce dernier englobe les logements qui ne sont pas visés par l’ELL : maisons individuelles offertes en location, maisons
jumelées offertes en location (maisons situées dans un ensemble comptant deux logements), maisons en rangée en propriété absolue offertes en
location, appartements offerts en location dans un duplex (immeuble comptant deux logements superposés), appartements accessoires offerts en
location (logements distincts situés à l’intérieur d’une habitation), logements en copropriété offerts en location (catégorie pouvant comprendre
plusieurs types de logement, mais essentiellement composée d'appartements), appartements situés dans un bâtiment commercial ou un autre type
d'immeuble renfermant un ou deux logements.
L’EMLS est effectuée dans certaines régions métropolitaines de recensement (RMR). Elle comporte trois volets :
• Enquête auprès des ménages sur les loyers;
• Enquête sur les loyers des appartements en copropriété (menée auprès des ménages locataires);
• Enquête sur les taux d’inoccupation des appartements en copropriété (menée auprès des propriétaires).
Les trois enquêtes se font par téléphone. Dans l’Enquête sur les taux d’inoccupation des appartements en copropriété, les données sont obtenues
du propriétaire, du gestionnaire ou du concierge et peuvent être recueillies sur place si aucun contact téléphonique n’a pu être établi. Dans les
deux autres enquêtes, l’information est recueillie auprès d’un adulte faisant partie du ménage. Les trois enquêtes ont lieu en septembre et en
octobre, et les résultats témoignent de la conjoncture du marché à ce moment-là.
Dans le cas de l’Enquête sur les taux d’inoccupation des appartements en copropriété, la SCHL publie des données sur le nombre d’unités louées
et sur les taux d’inoccupation. Dans le cas de l’Enquête sur les loyers des appartements en copropriété et de l’Enquête auprès des ménages sur les
loyers, elle publie des données sur les loyers moyens. Chaque estimation fournie est assortie d’un code à une lettre indiquant son degré de fiabilité
statistique (déterminé selon le coefficient de variation, ou c.v.). Les appartements en copropriété offerts en location ont fait l'objet de l’EMLS dans
les RMR suivantes : Vancouver, Victoria, Calgary, Edmonton, Regina, Saskatoon, Winnipeg, Toronto, Ottawa, Montréal et Québec (NOTE : les
données sur les loyers des copropriétés offertes en location n’ont pas été recueillies pour Regina et Saskatoon). D'autres logements du marché
locatif secondaire ont été visés par l’EMLS à Abbotsford, Barrie, Calgary, Edmonton, Halifax, Montréal, Ottawa, Québec, St. John’s, Toronto,
Winnipeg, Regina, Saskatoon, Kelowna, Vancouver et Victoria.
Chaque année, la SCHL revoit les méthodes d’estimation utilisées dans le cadre de l’Enquête auprès des ménages sur les loyers, ce qui peut
entraîner des changements aux estimations déjà publiées. Toutefois, toutes les données statistiques figurant dans la présente publication sont
conformes aux nouvelles méthodes d’estimation.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
16
Rapport sur le marché locatif - RMR de Saguenay - Date de diffusion - automne 2014
Définitions
Logement disponible : Un logement locatif est considéré comme étant disponible si le locataire actuel a envoyé ou reçu un
avis de déménagement officiel et qu’aucun nouveau locataire n’a signé de bail, ou encore si le logement est vacant (voir la
définition de « logement vacant »).
Loyer : Montant réel que les locataires paient pour leur logement. Aucun rajustement n’est fait selon que des commodités et
services, comme le chauffage, l’électricité, le stationnement et l’eau chaude, sont inclus ou non dans le loyer. Dans le cas des
logements disponibles ou vacants, le loyer correspond au montant demandé par le propriétaire.
Les chiffres sur les loyers moyens figurant dans la présente publication donnent une bonne indication du montant que paient
les locataires selon la taille des logements et le secteur géographique. Les services comme le chauffage, l’électricité et l’eau
chaude peuvent être inclus ou non dans le loyer.
Immeuble d’appartements locatifs : Tout immeuble comptant au moins trois logements offerts en location, dont un ou
plus n’a pas d’entrée privée. Les habitations occupées par les propriétaires n’entrent pas dans le nombre total de logements
locatifs compris dans les immeubles.
Ensemble de logements en rangée locatifs : Tout immeuble comptant au moins trois logements contigus avec entrée
privée qui sont offerts en location. Les habitations occupées par les propriétaires n’entrent pas dans le nombre total de
logements locatifs compris dans les ensembles. Les logements (ou maisons) en rangée sont parfois appelés logements en
bande.
Logement vacant : Un logement est considéré comme étant vacant s’il n’est pas occupé au moment de l’Enquête et qu’il
pourrait l’être immédiatement.
Définition des secteurs de recensement utilisés dans la présente publication
Une région métropolitaine de recensement (RMR) ou une agglomération de recensement (AR) est formée d’une ou de
plusieurs municipalités adjacentes situées autour d’une grande région urbaine (appelée noyau urbain). Un noyau urbain doit,
selon les données du recensement de la population, compter au moins 10 000 habitants pour former une AR et au moins
100 000 habitants pour former une RMR. Pour être incluses dans une RMR ou une AR, les municipalités adjacentes doivent
avoir un degré d’intégration élevé avec la région urbaine centrale, lequel est déterminé par le volume de navetteurs établi
d’après les données du recensement sur le lieu de travail. Les RMR et les AR englobent des municipalités ou des subdivisions
de recensement.
Les données sont fondées sur les secteurs définis aux fins du Recensement de 2011 de Statistique Canada.
Remerciements
L’Enquête sur les logements locatifs et l’Enquête sur le marché locatif secondaire n’auraient pas pu être effectuées sans la
collaboration des propriétaires, gestionnaires et concierges d’immeubles des différentes régions du Canada. La SCHL apprécie
grandement leur travail acharné ainsi que l’aide qu’ils lui apportent en fournissant de l’information exacte en temps voulu.
Grâce à leur contribution, la SCHL est en mesure de diffuser de l’information qui profitera à l’ensemble du secteur de
l’habitation.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
17
Rapport sur le marché locatif - RMR de Saguenay - Date de diffusion - automne 2014
La SCHL : Au cœur de l’habitation
La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) est l’organisme national responsable de l’habitation au Canada,
et ce, depuis plus de 65 ans.
En collaboration avec d’autres intervenants du secteur de l’habitation, elle contribue à faire en sorte que le système canadien
de logement demeure l’un des meilleurs du monde. La SCHL aide les Canadiens à accéder à un large éventail de solutions de
logements durables, abordables et de qualité, favorisant ainsi la création de collectivités et de villes dynamiques et saines
partout au pays.
Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez consulter le site Web de la SCHL à l’adresse suivante :
www.schl.ca ou suivez nous sur Twitter, YouTube et Flickr.
Vous pouvez aussi communiquer avec nous par téléphone, au 1-800-668-2642, ou par télécopieur, au 1-800-245-9274.
De l’extérieur du Canada : 613-748-2003 (téléphone); 613-748-2016 (télécopieur).
La Société canadienne d’hypothèques et de logement souscrit à la politique du gouvernement fédéral sur l’accès des
personnes handicapées à l’information. Si vous désirez obtenir la présente publication sur des supports de substitution,
composez le 1-800-668-2642.
La gamme complète des publications nationales standards du Centre d’analyse de marché (CAM) est offerte gratuitement,
en format électronique, sur le site Web de la SCHL. Vous pouvez consulter, imprimer ou télécharger les éditions déjà parues,
ou encore vous abonner aux futures éditions et recevoir automatiquement, par courriel, de l’information sur le marché le
jour même où elle est diffusée : c’est rapide et pratique! Visitez le www.schl.ca/marchedelhabitation.
Pour en savoir davantage au sujet du CAM et de la mine de renseignements sur le marché de l’habitation qu’il met à votre
disposition, rendez-vous au www.schl.ca/marchedelhabitation.
© 2014, Société canadienne d’hypothèques et de logement. Tous droits réservés. La SCHL autorise toute utilisation
raisonnable du contenu de la présente publication, à la condition toutefois que ce soit à des fins personnelles, pour des
recherches d’affaires ou d’intérêt public, ou encore dans un but éducatif. Elle accorde le droit d’utiliser le contenu à titre
de référence générale dans des analyses écrites ou dans la présentation de résultats, de conclusions ou de prévisions, et de
citer de façon limitée les données figurant dans la présente publication. La SCHL autorise également l’utilisation raisonnable
et restreinte du contenu de ses rapports dans des publications commerciales, sous réserve des conditions susmentionnées.
Elle conserve toutefois le droit d’exiger, pour une quelconque raison, l’interruption d’une telle utilisation.
Chaque fois que le contenu d’une publication de la SCHL est utilisé, y compris les données statistiques, il faut en indiquer la
source comme suit :
Source : SCHL (ou, selon le cas, « Adaptation de données provenant de la SCHL »), titre de la publication, année et date
de diffusion.
À défaut de quoi ledit contenu ne peut être reproduit ni transmis à quiconque. Lorsqu’une organisation se procure une
publication, elle ne doit pas en donner l’accès à des personnes qui ne sont pas à son emploi. La publication ne peut être
affichée, que ce soit en partie ou en totalité, dans un site Web qui serait ouvert au public ou accessible à des personnes
qui ne travaillent pas directement pour l’organisation. Pour obtenir la permission d’utiliser le contenu d’une publication
d’analyse de marché de la SCHL à des fins autres que celles susmentionnées ou de reproduire de grands extraits ou
l’intégralité des publications d’analyse de marché de la SCHL, veuillez communiquer avec le Centre canadien de
documentation sur l’habitation (CCDH); courriel : chic@schl.ca – téléphone : 613-748-2367 ou 1-800-668-2642.
Veuillez fournir les informations suivantes au CCDH :
Titre de la publication, année et date de diffusion.
Sans limiter la portée générale de ce qui précède, il est interdit de traduire un extrait de publication sans l’autorisation
préalable écrite de la Société canadienne d’hypothèques et de logement.
Les renseignements, analyses et opinions contenus dans cette publication sont fondés sur diverses sources jugées fiables,
mais leur exactitude ne peut être garantie, et ni la Société canadienne d’hypothèques et de logement ni ses employés n’en
assument la responsabilité.
Société canadienne d’hypothèques et de logement
18
Marché de l’habitation :
notre savoir
à votre service
RAPPORTS GRATUITS EN LIGNE :
n Statistiques du logement au Canada
n Rapport de l’Enquête auprès des copropriétaires
n Bulletin mensuel d’information sur le logement
n Perspectives du marché de l’habitation, Canada
n Perspectives du marché de l’habitation :
Faits saillants – Canada et les régions
n Perspectives du marché de l’habitation, grands centres urbains
n Tableaux de données sur le marché de l’habitation :
Quelques centres urbains du Centre-Sud de l’Ontario
n Actualités habitation, Canada
n Actualités habitation, grands centres urbains
n Actualités habitation, régions
n Statistiques mensuelles sur l’habitation
n Perspectives du marché, Nord du Canada
n Tableaux de données provisoires sur les mises en chantier
n Rapport sur le marché locatif : Faits saillants provinciaux
n Rapport sur le marché locatif, grands centres urbains
n Statistiques sur le marché locatif
n Construction résidentielle en bref, centres urbains des Prairies
n Rapports sur les résidences pour personnes âgées
Les rapports électroniques du
Centre d’analyse de marché de
la SCHL procurent une foule de
renseignements détaillés sur les
marchés national, provinciaux,
régionaux et locaux.
Prévisions et analyses :
renseignements sur les
tendances futures du marché
de l’habitation aux échelles
locale, régionale et nationale.
Données et statistiques :
renseignements sur les
différents aspects du marché de
l’habitation – mises en chantier,
loyers, taux d’inoccupation, et
beaucoup plus!
Obtenez tout de suite l’information dont vous avez besoin!
Cliquez sur www.schl.ca/marchedelhabitation pour consulter
ou télécharger des publications ou encore pour vous abonner.
64437_2014_A01
PORTAIL DE L’INFORMATION
SUR LE MARCHÉ DE L’HABITATION
Les données sur l’habitation comme vous les voulez
Information à un
emplacement centralisé
Accès rapide
et facile
Données à l’échelle
d’un quartier
schl.ca/portailimh
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Related manuals

Download PDF

advertising