Équipement de des pour

Équipement de des pour
Équipement
pour lelevage
des bovins
de boucherie
Agriculture
Canada
On
peut obtenir des exemplaires de cette publication à
la
DIVISION DE L'INFORMATION
MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE DU
OTTAWA
K1A0C7
©INFORMATION CANADA, OTTAWA, 1973
N° de
Cat.:
A53-1390F
10M-36559-9-73
CANADA
TABLE DES MATIERES
Corrals
6
Hangars et abris
6
Rampes d'embarquement
9
Couloirs de contention pour bovins
9
Dispositif d'entravement
Mangeoires et
Mangeoires en
Installations
râteliers
mobiles
libre service
du parc d'engraissement
15
15
16
23
Clôtures et barrières
23
Installations d'eau
27
Silos
29
Volume
et
poids des foins et ensilages
29
Bascules
31
Décornage, marquage et castration
31
Remerciements
32
Digitized by the Internet Archive
in
Agriculture
2012 with funding from
and Agri-Food Canada - Agriculture
et
Agroalimentaire
http://www.archive.org/details/quipementpourlleOOhubb
Canada
EQUIPEMENT POUR L'ELEVAGE
DES BOVINS DE BOUCHERIE
WILLIAM
A.
HUBBARD
Station de recherches, Kamloops, Colombie-Britannique
est rentable
Il
de construire du matériel d'élevage convenant bien
aux besoins de l'exploitation. Grâce
et des autres installations,
épargner au chapitre de
au minimum.
les
déchets
que
corrals,
main-d'oeuvre et surtout réduire
la
de serrage ou bacs
aux
universellement
animaux plus facilement,
les
n'existe pas de plan unique
Il
couloirs
bascules,
une bonne conception des corrals
à
on peut manier
de matériel
immersion,
à
de tous. Toutefois,
besoins
tel
y
il
réponde
qui
certaines
a
caractéristiques de construction qui conviennent aussi bien aux ranchs
qu'aux fermes.
pour
suffisantes
de
Un bon
réseau de corrals devrait disposer d'installations
traitement des bestiaux.
le
d'abreuvement. En certains
l'eau
cas,
il
On
devrait aussi y trouver
serait
bon d'aménager des
endroits ombragés et quelques abris.
Pour
pratique,
être
utile
toute
efficace,
et
pièce de
matériel
d'élevage doit posséder certaines caractéristiques essentielles auxquelles
pourront s'ajouter d'autres qualités souhaitables.
Voici
les
caractéristiques essentielles:
Simplicité
de construction— Comme
bovins est habituellement
non
spécialisée
et
de
la
ferme
ou semi-spécialisée,
il
même
par de
la
de
d'élevage
main-d'oeuvre
Une
doit être simple à construire.
simple épargne du travail et des matériaux et permet
construction
d'utiliser
fait à la
matériel
le
des raccordements et des attaches qui confèrent de
la
solidité
stabilité à l'ensemble.
Solidité— Le matériel servant à l'alimentation est soumis à de durs
coups du
repas.
que
fait
Tout
supporter
les
ce matériel doit
les
poussées et
Stabilité—Pour
non
renverser
en
un bâtiment
fixé à
facilement
animaux
les
les
les
poussent et
donc
se pressent au
assurer
être assez solide et résistant
la
stabilité,
il
les
râteliers trop légers.
les râteliers
efficace,
être
pour
faut que tout matériel
soit bas, lourd et large. Les bovins
mangeoires et
temps des
chocs éventuels.
mangeoires et
Fiabilité—Pour
se
le
Ils
déplacent
peuvent
aussi
qui sont étroits et hauts.
matériel d'élevage doit pouvoir
fonctionner sans se détraquer.
Parmi
les
caractéristiques souhaitables, mentionnons:
Coût d'achat raisonnable— On peut
procurant
le
matériel sur
le
parfois réduire
le
coût en
marché d'occasions ou dans l'entourage.
se
coût d'entretien— Le
Faible
doit exiger très peu d'entretien.
bon
garder en
des
plus graves causés par
économique de remettre
Mobilité— Le
Les
amovible.
matériel
des exploitations bovines
faut l'examiner
fréquemment pour
le
d'élevage
matériel
comme
pièces
animaux
bon état.
les
matériel en
utilisé
et constitue
un moyen
l'extérieur
doit être
à
mangeoires,
les
râteliers
devraient être construites sur patins de façon qu'on puisse
Accès— L'emplacement
et
forme des
la
crèches doivent en faciliter l'utilisation par
par
les
sur
le
le
Le prompt remplacement des pièces brisées prévient
état.
dommages
Il
râteliers,
trémies
et
les
déplacer.
mangeoires ou
main-d'oeuvre et l'accès
la
animaux.
D urab
sol,
il
ité—Pour
faut
il
éviter
pourriture rapide des poteaux reposant
la
les traiter à
créosote.
la
On
peut aussi prolonger
la
durée du matériel en choisissant soigneusement du bois durable et
résistant
aux intempéries.
CORRALS
L'établissement d'un bon corral (figure
bovins
minimum de main-d'oeuvre
un
avec
permet de manipuler
1)
de
et
les
Certaines
frais.
caractéristiques sont essentielles.
Il
faut
Le
Le
le
commode
construire à un endroit
pour
faire assez solide
disposer
de
et bien égoutté.
qu'il retienne bien les
que
façon
les
animaux
animaux.
puissent
être
triés
rapidement et facilement.
Construire de solides couloirs de chargement et de séparation avec
surfaces unies pour
empêcher que
les
animaux ne
se blessent
ou ne
s'estropient sur les coins.
des
Prévoir
chargement,
les
le
pulvérisations,
Utiliser les
installations
déchargement,
le
triage et
matériaux
exemple des perches au
lieu
la
les
pour
le
pesée,
la
marquage,
les
le
décornage,
le
traitements par immersion,
manutention des bovins.
plus économiques à votre disposition, par
de bois de construction.
Éviter les poches et les tournants à angle droit. Traiter les poteaux
pour aider
à leur
conservation et
les
placer à 6 ou 8 pi de distance en
les
1
enfonçant d'au moins 2 /2 pi dans le sol. Commencer par placer les
poteaux à l'extérieur de la clôture du corral, le côté uni tourné vers
l'intérieur.
Matelasser ou arrondir tous
vieux pneus d'automobiles à cette
les coins.
On
peut
utiliser
de
fin.
HANGARS ET ABRIS
Les bovins de boucherie peuvent supporter des froids extrêmes
pourvu qu'on
se
coucher
les
à l'extérieur
De
beaucoup d'animaux préfèrent
plutôt que sous abri lorsque le temps est sec et
tienne au sec.
fait,
>
o
CD
/
;
\
<
OC
oc
o
u
(M
m
— O
2.<
u_ û-
?
^
R
*
-'
t
\V /
|Vl
y
7
-o\
\
CD
o
o
1^
"q
O
;
"I
c
c
_E
_E
D
a
c
_E
a
1
Y"
~1
9
o
(0
X
I&
;
^
V
«VI
i
O
a
1
a>
a
1
ai
a
3
i/i
U
ai
d)
</>
<o
E
U
D
10
<D
"O
O "O
~ •— O
<o
O
d>
d)
oo
^I5'-^|4'|— 15'
'KfS'-»1
71'
U ai
Z
o£
<
2
Q_
111
P<
a
o£
a.
8
o
calme. Toutefois, dans
bovins de finition,
très froid et
durant
sous
construits
il
la
faut ménager un abri qui
tempêtes (figure
les
les
production des bovins d'engraissement et des
vents
protégera par temps
les
Les abris exposés au sud ou
2).
dominants assurent habituellement une
protection suffisante aux bovins de boucherie. Dans
sement,
les
les
les
hangars ouverts doivent donner de 20 à 30
veaux, et de 40 à 50 pi
2
pour
les
pi
parcs d'engrais2
par tête pour
gros bovins. La figure 3 montre un
hangar construit avec du contreplaqué, des perches et un toit en
aluminium; tous ces matériaux sont
fond sont fermés, mais
Dans
les
qui
le
devant est ouvert.
brise-vent constituent une protection contre les vents
incommodants.
d'hiver
Les côtés et
ranchs qui produisent un grand nombre de bovins de
les
boucherie,
le
faciles à obtenir.
On
les
n'offrent
apprécie particulièrement dans
pratiquement
pas
d'abri
les
pâturages
On
naturel.
peut
construire un brise-vent (figure 4) convenable avec une clôture pleine,
en contreplaqué de 3/8 de po ou en tôle ondulée de calibre 28 ou une
clôture à claire-voie faite de planches de
action protectrice
faites
deux
fois plus loin
Saskatoon, Sask.,
à
effective
de cette
1
po. Cette dernière exerce son
qu'une clôture pleine. Des études
indiquent que, sous
protection
équivaut
cinq
à
le
vent,
fois
distance
la
hauteur du
la
brise-vent.
RAMPES D'EMBARQUEMENT
Il
y a deux types de rampes d'embarquement: mobiles ou fixes.
Celle qu'illustre
la
figure 5 est
clouer en place pour
la
de type mobile bien
rendre fixe. Maintenir
la
qu'il suffirait
pente de
la
rampe
de
la
aussi
faible que le permet l'espace dont on dispose. L'embarquement et le
débarquement en seront facilités et les animaux risqueront moins de
glisser. Certains éleveurs utilisent même des rampes en escalier avec
girons de 2 x 10 po et contremarches de 2 x 4 po. La rampe doit être
aussi
étroite
que
destinée. Selon
le
l'autorise
la
cas, elle sera
largeur des
animaux auxquels
de 28 ou 36 po de
largeur.
On
elle est
rencontre
des éleveurs qui préfèrent une rampe avec côtés pleins parce qu'elle
réduit les occasions de distraction des bovins qui ainsi s'embarquent
ou
descendent plus rapidement.
COULOIRS DE CONTENTION POUR BOVINS
Les couloirs de contention munis d'une porte à cornadis épargnent
du temps et du travail et permettent d'éviter des blessures aux bovins
que l'on veut immobiliser. Ils peuvent être à flancs droits ou évasés, ou
présenter une combinaison de ces deux agencements (figure 6). Le
couloir à flancs évasés doit mesurer 14 po de largeur au bas, environ 27
po à la hauteur de 3 pi et 40 po à la hauteur de 5 pi. Le couloir à flancs
droits mesurera 24 po de largeur pour les bovins décornés et 30 po pour
10
X
O
>s
*"
"*T
O
3
O
c
^
<D
°
o cû
CL
X
B
4 WP"'
hI-
L
<
LU
C
C
—
(D
X
u
<
>
•*—
13
LU
UJ
ID
O
i
o à
^
a
—
OC
Cû
i/>
UJ
OC
,
o
-
Q_
I
U_
/
U
</)
<D
"D
X
-,
C
co
O
o
o
>
I
O
U
c
>
•
(D
10
i_
Cû
<D
C
>
i
(D
nhi
</>
cû
Lï
c
LU
Ol
CD
OO
<=^F
S^
*
+
11
12
i
>
o
CÛ
Q£
O
Q.
,0.1
Z
O
-
'
,
&
.
.i^'
x V'4i'"!
_i
:S
-
z
o
u
—
LU
Q
Q£
i
O)
u_
3
z:
O
</>
i_
0)
^
c
CD
5 5 ï
13
Q
u
14
animaux de race avec cornes. Dans les deux genres de couloirs, est
conseiller de fermer complètement le bas avec des planches jusqu'à la
les
à
il
hauteur de
3V2
planches,
les
P', car
lorsqu'on laisse des fentes ou des espaces entre
animaux peuvent parfois
les
sabots en donnant des coups.
Un
gauche du couloir et orienté dans
permet de
aux pattes ou aux
se blesser
trottoir construit
la
long
le
flanc
direction d'avancement des bovins
conduire plus facilement. Ce trottoir, construit
les
du
à
environ
26 po au-dessus du sol, ne devra pas mesurer moins de 18 po de largeur.
Il faut un couloir d'environ 30 pi de longueur pour accommoder quatre
ou cinq animaux
longueur prévient
telle
et
à partir
des parquets jusqu'à
les retards,
permet généralement de mieux
On
hâte
le
(comme
travail
utiliser la
porte de sortie.
la
Une
décornage)
le
main-d'oeuvre disponible.
nombreux types de carcans pour
du genre pilori, illustré à la
par de nombreux éleveurs qui s'en trouvent très
rencontre maintenant de
emprisonner
la
tête des bovins, et celui
figure 7, est utilisé
satisfaits.
Muni de charnières de façon
à s'ouvrir
pour
libérer l'animal,
ce type de carcan fait office de porte de sortie.
DISPOSITIF
Le plan du dispositif
D'ENTRAVEMENT
même
à serrage latéral est essentiellement le
du couloir de contention, sauf qu'un des flancs est monté sur
Le serrage latéral immobilise davantage l'animal que ne
le fait un collier ou carcan. Tous ces dispositifs doivent être forts et
est souvent
faciles à actionner puisque, en y introduisant un animal,
nécessaire de fermer et verrouiller la barrière en une fraction de
seconde. L'achat d'un couloir d'entravement en métal chez un
que
celui
des charnières.
il
fournisseur de matériel d'élevage est à conseiller;
son fonctionnement bruyant puisse énerver
les
il
est efficace, bien
bovins élevés en
que
liberté.
MANGEOIRES ET RÂTELIERS MOBILES
Les mangeoires mobiles pour l'ensilage et
les
concentrés doivent
être assez larges et lourdes pour ne pas se renverser.
On
les fait
en bois
de 2 po. Les pattes en madrier de 4 x 4 po seront boulonnées
contreventées à
et
mangeoire même. La figure 8 indique une bonne
la
méthode pour renforcer les pattes. Cette mangeoire peut être déplacée
par un chargeur frontal ou en fixant les pattes sur des patins de 4 x 4
po.
Généralement,
les
mangeoires ont 24 po de hauteur pour
les
veaux
ou moins) et 30 po pour les bovins plus âgés (plus de 600 Ib).
La profondeur sera de 8 po pour les veaux et de 8 à 10 po pour les
(600
Ib
bovins plus âgés. Quant à
la
largeur, elle varie
ne se servent que d'un côté, mais
elle est
de 24
à
30 po
si
les
bovins
d'environ 36 po lorsqu'ils
le
font des deux côtés.
15
Si l'on sert des céréales et d'autres concentrés, prévoir respective-
ment de 18
à
24 po
chaque bovin plus
Lorsque
la
et
de 20
30 po d'espace pour chaque veau et
quand on distribue les aliments par repas.
âgé,
à
distribution se fait en libre service, prévoir pour chaque
animal de 6 à 9 po et de 8 à 12 po d'espace respectivement, selon qu'il
de veaux ou de bovins plus
s'agit
Le
âgés.
9 peut contenir 2/3 de tonne de foin
râtelier illustré à la figure
long, soit
suffisamment pour nourrir 12 bovins pendant 5 ou 6 jours
à
20 Ib par tête et par jour. L'avantage de ce type de dispositif
que les animaux ne peuvent se bousculer pour s'y faire une place.
raison de
est
Certains éleveurs favorisent l'utilisation de râteliers combinés pour
les
que d'autres préfèrent un râtelier pour le
foin et une mangeoire ou auge séparée pour l'ensilage et les céréales. La
figure 10 montre l'emploi de perches dans la construction d'un râtelier.
céréales et les fourrages, tandis
De
cette façon
on peut
utiliser les
matériaux disponibles sur place.
Avec une alimentation riche en céréales et en concentrés, assurer de
6 à 9 po d'espace par tête au râtelier en libre service pour les fourrages
secs, et de 12 à 18 po pour l'ensilage. Avec un régime pauvre en
céréales, prévoir 12 po d'espace par tête pour les fourrages secs, et 24
po pour
l'ensilage.
Sur
pâturage
irrigué,
est
il
complément de mélasse, de
mobile fera bien
que
l'affaire,
parfois
elle
de fournir un
ou des deux. Une mangeoire
céréales,
mais
nécessaire
devra être assez lourde et large pour
animaux ne la renversent pas. Les dimensions suivantes sont
conseillées pour sa construction: 12 pi de long, 2 pi de haut et 30 po de
les
large.
Les pattes seront de 4 x 4 po, et
corps de
le
la
mangeoire en tôle
galvanisée de calibre 24. Faite en demi-cercle, elle sera renforcée sur
côtés et
fond par des planches de 2 x 10 po. Une mangeoire
le
les
ainsi
construite est unie, facile à nettoyer et très étanche.
MANGEOIRES EN LIBRE SERVICE
La consommation des concentrés et du foin haché en alimentation
libre
est
méthode pratique qui épargne de
une
particulièrement
mangeoires
donne
pâturage
sur
et
les
la
prés
main-d'oeuvre,
irrigués.
Les
cette fin varient beaucoup. Cette publication
utilisées à
les détails
libre
sur
de construction de quelques modèles. Les trémies pour
l'alimentation à volonté des veaux sont habituellement placées près des
points d'eau ou à d'autres endroits où
modèle
illustré
à
la
figure
11
les
bovins se rassemblent. Le
doit être entouré d'une clôture avec
ouvertures de 18 po de largeur permettant
autre
modèle
(figure 12) est
de clôture. D'ordinaire,
période d'allaitement.
On
sionnements d'aliments
16
les
surmonté d'un
veaux ont accès
le
passage des veaux.
large toit et ne requiert pas
à ces
mangeoires durant
recourt à cette pratique lorsque
sont
rares,
Un
lorsque
les
les
la
approvi-
veaux doivent être
o
~CM
X
O
»_
1
O
"(M
i
1
O
1
(M
X
X
«•
CM
00
O O
o
"ro
i
<x>
1
|
o
<£>
X
X
X
X
X
CM
CM
CM
CM
CM
OC
LU
oc
<
S.
Z
LU
O
E
CD
UJ
oc
<D
Vi
oo
ï
O
LU
O
.15
u-
2
rsi
en
vl
17
r^u_
—
^va
.9k,9i
-|-r,2i*t* „o .2
,.0,9
18
-Jz
U
jggga^g^Ealp
—
'
LU
U
a:
o
<u
LU
-1
LU
3 t-
U)
LL
"„8 ,S
.0
>
7,8
,s
19
«
OC
20
'
z
o
I-
z*
2 =
LU <.
—
a>
OC
û
LU
-ç
O
—
ovLÎO
o>
il
K >
»-'<
(O
X
CM
21
3
22
\UJ
vendus
900
ou quand
engraissés à
un jeune âge
mères sont
très jeunes et
combler
les
besoins de leurs veaux. La trémie mobile illustrée à
13
munie de portes
est
et
peu près
à
à
Ib,
ne produisent pas suffisamment de
chaque extrémité pour en
à
lait
la
les
pour
figure
faciliter
s'en sert aussi
pour d'autres concentrés
du tourteau de lin. On mélange
restreindre la consommation.
parfois
comme
du
des céréales séchées et
au tourteau de
sel
le
On
remplissage. Elle peut contenir à peu près 150 boisseaux de céréales.
lin
pour en
INSTALLATIONS DU PARC D'ENGRAISSEMENT
Pour
de 150
est en terre battue, allouer
P° ou
P' us
nature du
P' e d selon la
P ar
revêtement dur d'au moins 10
pi
100
pi
2
d'espace
1
200
à
à
/4 à /2 po par pied. Si le sol
2
par tête et une pente de
pi
extérieur par tête. Assurer une pente de
V2
50
parcs à surface dure, compter de
les
sol.
Ménager un espace
à
autour des abreuvoirs, des mangeoires
et des râteliers.
CLÔTURES ET BARRIÈRES
Clôtures— Il existe plusieurs sortes de clôtures. Les clôtures de ligne
empêchent
que
leur
animaux d'empiéter sur
les
la
propriété des voisins, tandis
empêchent
les
bestiaux de sortir de
pâturage ou d'y accéder et confinent
les
troupeaux dans des
clôtures de rassemblement
les
déterminés.
endroits
Certaines
font que
ne
clôtures
partager
les
parcours en secteurs de façon à en améliorer l'exploitation. Les clôtures
facilitent
la
manipulation des bestiaux sur
par exemple former des enclos pour
somme.
Elles retiennent aussi
les
temporairement
rassemblements ou en d'autres occasions;
les
parcours; elles peuvent
les
chevaux de
elles
les
selle et les
bêtes de
bestiaux durant
peuvent
servir à réserver
aliments destinés à des utilisations spéciales, par exemple pour
vaches
laitières.
ou pour
On
les
les
enclôt pour combattre l'érosion à certains endroits
interdire aux bestiaux l'accès
de peuplements peu étendus mais
remplis de plantes vénéneuses.
La figure
14
une bonne clôture en
illustre
écartements nécessaires.
On
de
fil
y montre aussi des renforts pour
le sol,
on
utilise
poteaux de clôture (figure
de perches
support,
se
la
(figure
16),
la
le
plus
des chevalets de roches pour supporter
les
15).
Parmi
les
nombreux genres de
clôture de boulins
la
(billes)
clôture de type Russell sont celles qui
fréquemment dans
matériel pour construire de telles clôtures.
la
clôtures
avec blocs de
les
régions boisées.
perches en pin sec, bien élaguées et sans noeuds, constituent
retarder
angles
les
clôture en zigzag et
rencontrent
les
les
de planter
et les ouvertures des barrières. Lorsqu'il est impossible
poteaux dans
avec
fer
Il
faut
les
le
Des
meilleur
écorcer pour
pourriture. Quelques perches peuvent être fendues en
deux
morceaux.
23
UJ
LU
Q
•—
2
*-
c
z
D
O
UJ
«/>
w 0)
.1/10)
c
E
LU
0£
~z
—
/LU
I
0£
OC
e©@©
<
CQ
E S
•
.
£
O
CL
l/>
0)
(/>
cn_û
<U
2 _l
„
X
©000
24
C
UJ
Q
UJ
<D
-a
s
e e
*_
•o
/O
o
H
-u
c
a>
E
a>
u
o
-o
U)
vO
3
CD
"O
Q.
UJ
CT5
i—
©
©
25
Figure 16. Clôtures courantes dans
les
régions boisées. En haut, clôture de billes
avec blocs de support; au milieu, clôture en zigzag; au bas, clôture Russell.
26
nombre de
Barrières— Les ranchs ont besoin d'un grand
barrière illustrée à
la
barrières.
un excellent modèle, mais
figure 17 est
La
doit
elle
convenablement construite. Les barrières pivotantes ne doivent pas
être
déformer facilement.
s'affaisser ni se
La solide barrière pour corrals que
rester closes lorsqu'on les ferme.
peut voir
à la figure
l'on
18 pivote librement.
Fausse barrière— Infranchissable par
barrière canadienne
aisément et
Elles doivent s'ouvrir
ou anglaise
les
bovins, cet obstacle appelé aussi
s'installe là
où
clôtures
les
donnent sur
des chemins achalandés. Les installations permanentes peuvent être en
madriers, en béton et bois ou en béton et acier. Des modèles types sont
illustrés
de
la
aux figures 19 et 20.
On
creuse une fosse sous toute
canadienne de façon
barrière
continuellement
libre car
à
pouvoir en tenir
se remplit avec
il
barrière canadienne portative d'un vieux
même
irrigués et
s'en servir
le
lit
aux endroits où
temps.
On
dessous
le
peut faire une
à ressort sur les
pâturages
l'on doit laisser les barrières
ouvertes pendant une période prolongée. Celle qui paraît à
est
longueur
la
la
figure 21
entièrement construite en métal.
INSTALLATIONS D'EAU
est
Il
important de disposer de bonnes installations pour
très
l'abreuvement des bestiaux dans
les
grands parcours. Elles doivent
assurer une répartition uniforme sur les vastes pâturages, permettre
d'utiliser les superficies qui ne le seraient pas faute d'eau, et améliorer la
qualité de l'eau mise à
boire
ils
disposition des bestiaux. Les bovins peuvent
10 gallons de bonne eau
jusqu'à
l'obtenir,
la
propre chaque jour; pour
ne devraient pas être obligés de parcourir plus de
ou plus de 2 milles sur
sur terrain accidenté,
1
/ 2 mille
terrain uni. L'eau peut
provenir de sources, de puits munis d'éoliennes ou de pompes, et de
réservoirs.
Le tableau
1
indique
la
consommation
journalière d'eau des
bovins et des moutons.
On
utilise
presque toujours des tuyaux et des auges avec
et les puits. L'auge
surtout dans
et risque
les
ronde en béton est probablement
pleine d'eau.
d'abreuvoirs.
l'action
les
du
gel.
dommages
par
le gel
lorsque l'auge
Les figures 22 et 23 illustrent deux types
Les auges doivent être placées près du puits sur un
ferme et bien égoutté.
dans
sources
En de nombreux endroits,
en ciment avec côtés en pente donne satisfaction.
de fendre sous
L'inclinaison des côtés prévient les
laissée
plus
les
commode,
parcs d'engraissement; elle coûte cependant assez cher
l'auge rectangulaire
est
la
On
pourra empêcher
les
sol
animaux de marcher
auges en plaçant une perche par-dessus. L'addition de sulfate de
cuivre, inoffensif
les réservoirs
pour
d'eau et
pour empêcher
la
le
les
bétail, préviendra la croissance d'algues
auges.
Il
n'en faut que
croissance des algues.
Comme
il
1
dans
partie par million
se dissout lentement,
27
7
TABLEAU 1. CONSOMMATION D'EAU PAR LES BOVINS ET
LES MOUTONS
Consommation
d'eau
Animal
Condition(s)
(lb*/jour)
Bovins
Veaux Holstein
Nourris au
lait
poudre de
dans l'eau
la
Âgés de
Âgés de
Âgés de
Âgés de
Âgés de
Âgés de
ou
à
dissoute
4 semaines
8 semaines
10—12
12 semaines
18—20
25—28
32-36
33—48
13
16 semaines
20 semaines
26 semaines
Génisses laitières
En gestation
Bouvillons
En
Â
liquide
lait
60- -70
35
ration d'entretien
70
l'engraissement
Bovins sur grands
35- -70
parcours
En
Vaches Jersey
lactation
5—30
En
Vaches Holstein
Ib
60- -102
par jour
lactation
20-50 Ib par jour
80 Ib par jour
80- -102
190
90
Taries
Moutons
Sur grand parcours ou sur
5—13
pâturage non irrigué
Sur parcours (aliments
Avec
ou
gallon d'eau pèse
10
1
ration foin et céréales
0,3—6
foin, racines et céréales
Sur bons pâturages
Un
salés)
irrigués
0,1—0,3
Ib.
on en placera quelques cristaux dans une bouteille fermée par un
bouchon de
liège
dans lequel on
dépose cette bouteille au fond de
a taillé
une petite fente
l'auge. Ainsi, le sulfate s'en
lentement. Mettre une planche pour empêcher
dans l'auge et de
28
s'y
décomposer;
latérale.
les
installer aussi
On
dégage
oiseaux de se noyer
un petit morceau de
attaché au côté et trempant dans l'eau pour que puissent s'en
toile
échapper
Les
rongeurs qui y tomberaient.
les
ronds en acier galvanisé n'exigent pas autant de
réservoirs
précautions que
endommagées par
les
auges en bois; ces dernières en effet peuvent être
les
les
bovins qui se pressent autour. Cependant,
empêcher
vider à l'automne pour
Prévoir
dommages
les
il
causés par
faut
le gel.
pied linéaire d'accès aux abreuvoirs pour chaque groupe de 10
1
bovins ou assurer un abreuvoir automatique par 25 têtes de bovins.
Les bestiaux ne boiront pas suffisamment d'eau en hiver
On
disposent que d'eau glacée.
offert présentement sur
80° F
est satisfaisante
peut
utiliser
ne
s'ils
n'importe quel chauffe-eau
marché. Une température variant entre 40 et
le
pour
l'eau.
SILOS
un aliment fort
L'ensilage est
hiver
utile
pour
les
bovins de boucherie en
pour l'engraissement des bovins, particulièrement dans
et
régions où
les
foins de légumineuses ne sont pas abondants.
De
les
plus en
plus d'agriculteurs ensilent leur première coupe de foin, évitant ainsi
risque de
l'un,
perdre à cause du mauvais temps.
la
au-dessus du
que
tandis
Kamloops,
les
est
l'autre
comprend
les
La
silo-fosse.
le
deux types de
y a
tours et
mis au point un type
C.-B., a
au-dessus du
aussi
sol,
Il
les
silos
le
silos:
horizontaux,
Station
de recherches de
très simple
de silo-taupinière
Les parois mobiles (figure 24) peuvent être utilisées
sol.
souvent que nécessaire en disjoignant
les
câbles des ventrières et en
soutenant avec un tracteur.
VOLUME
Pour trouver
volume de
la
ET POIDS DES FOINS ET ENSILAGES
le
meule
Meule basse
tonnage du foin en meule, commencer par établir
sommet
à
le
d'une des formules suivantes*:
à l'aide
AB
arrondi:
[(0,52
X
D)
- (0,44
X
A)]
X
D) - (0,55
X
A)]
= volume
Meule carrée
sommet
à
AB
plat:
[(0,56
= volume
sommet
Meule haute
à
A
B =
AB
arrondi:
[(0,52
X
D) - (0,46
X A)]
= volume
=
largeur;
longueur;
D =
distance du sol au sol en passant
par-dessus.
Exemple:
haute à
sommet
largeur de
D'après
pour déterminer
20
arrondi dont
pi et la
le feuillet
la
volume d'une meule rectangulaire
distance par le dessus est de 45 pi, la
le
longueur de 50
pi,
on procède
comme
suit:
72 (1931) du ministère de l'Agriculture des États-Unis.
29
Volume = (20X50) X [(0,52X45)- (0,46X20)]
= 1 000 X (23,40 - 9,20)
= 14 200 pi 3 dans la meule.
Puisque 590
14 200
pi
3
pi
3
de foin non pressé pèsent
peu près une tonne,
pèseront 14 200/590, soit environ 2,4 tonnes.
Le tableau 2 présente
sortes
à
de foin
et
de
le
volume approximatif par tonne d'autres
l'ensilage.
Une tonne de copeaux de
occupe environ 100
pi
3
bois en balles et légèrement humides
tandis qu'une tonne de blé pesant 60 Ib au
,
boisseau occupe à peu près 42 pi
Le tableau 3 indique
TABLEAU
la
3
.
moment du
capacité des silos-tours au
VOLUME DE STOCKAGE REQUIS POUR
2.
LE
FOIN ET L'ENSILAGE
Vol urne approximatif
Matériau
Foin:
pi
en vrac, en meules profondes
100
130
en balles, haute densité
balles, faible densité
en petites
haché
200
500
balles, faible densité
très long (4 à
5 po)
250-300
haché long (2 à 3 po)
Ensilage:
silo
peu profond (moins de 25
67
40
40
Pi)
silo élevé
silo-fosse (tassé
Paille:
par tonne
510-550
440-500
en vrac, en meules peu Drofondes
en
)
au tracteur)
en vrac
500
en balles
170
TABLEAU
CAPACITÉ DES SILOS-TOURS
3.
Diamètre
Tonnes
d' ensilage
d
3
maïs
intérieur
(hauteur en
(pi)
10
12
14
18
9
13
14
20
28
38
50
43
20
27
35
45
55
67
95
51
80
113
14
17
16
23
29
18
20
22
24
30
10
35
64
79
22
26
38
51
67
84
104
126
150
pi )
26
30
33
48
65
85
104
107
132
132
162
196
160
199
41
58
79
234
34
50
70
95
124
157
194
235
279
augmenté de 25
remplissage. Après 2 à 3 semaines, leur capacité a
30%. Le poids de
et
la
hauteur du
l'ensilage varie
selon l'hypothèse qui
totale
du
ajouter
silo,
la
45
à
au
Ib
pi
,
selon
le
à
tassement
silo.
Le tableau 4 indique
compenser
de 35
3
pi
1
20
capacité des silos-fosses et horizontaux,
la
3
pèse 50
pi à
pente de 10
pi à
la
Pour déterminer
Ib.
longueur de
la
longueur
la
section principale pour
chaque extrémité.
BASCULES
Les bascules de type agricole sont utiles pour enregistrer
des bestiaux et pour peser
placées de façon que
avoisinants
sans
les
avoir
les
fourrages ou
le
bovins puissent être manipulés dans
à
passer
les
gains
grain. Elles doivent être
les
corrals
Ces bascules doivent être
dessus.
protégées par un abri.
DÉCORNAGE, MARQUAGE ET CASTRATION
Les outils servant au décornage des bovins comprennent divers
scies,
des décorneuses automatiques et des tubes à décorner.
utilise aussi
des préparations de soude caustique ou de potasse pour
types de
On
prévenir
la
croissance des cornes sur
les
jeunes animaux.
Le marquage permanent des bovins
fer froid
lettres
trempé dans un liquide
comme
D
O, C,
Le
fer à imprimer.
fer à
peut composer des
et P
au fer chaud, soit au
marquer, soit par un tatouage. Les
peuvent s'appliquer distinctement avec un
main
lettres
à
se fait soit
levée est
comme
un simple crochet avec lequel on
A, M, N,
W
autant de fois que nécessaire pour compléter ces
et
X
en l'appliquant
lettres.
Profondeur
Largeur
du
silo
à la base
Largeur
du
au
de
Capacité (tonnes)
l'ensi-
silo
lage au
sommet
remplissage
(longueur en
(pi)
(pi)
(pi)
20
12
14
14
58,5
-
14
16
14
16
18
18
20
20
6
8
6
8
6
8
20
22
7
12
40
60
80
97,5
136
182
157
_
—
78
67
130
90
150
142
190
183
—
—
pi)
112
210
202
199
270
256
266
256
342
330
31
La
castration
se
fait
au
moyen d'un couteau ou de
pinces
mécaniques. Pour exécuter l'opération, on peut retenir l'animal en
l'immobilisant par des liens ou dans un dispositif de contention à
serrage latéral. Cette dernière façon de procéder est préférable: elle
risque
elle
moins de
épargne de
temps
et
de
la
blesser l'animal, elle rend
la
main-d'oeuvre. Pour
les
la
manutention plus
facile et
veaux, on peut épargner du
main-d'oeuvre en utilisant une table pour marquage de
fabrication commerciale.
REMERCIEMENTS
Nous remercions
les
organismes suivants qui nous ont fourni
épures de quelques-uns des plans:
rurales
canadiennes,
le
Ottawa, pour
Service de plans de constructions
la
figure
2;
l'administration
Rétablissement agricole des Prairies, Regina, Sask., pour
17, 19 et 22;
figure 20;
le
le
Service de plans du Midwest, pour
d'État du Colorado, Fort Collins, Col., pour
enfin,
la
Station expérimentale agricole de
32
la
la
figure 3; l'Université
les figures
la
du
les figures 7,
ministère des Travaux publics, Victoria, C.-B., pour
figures 6, 12 et 18.
les
1,
Californie,
11 et 13;
pour
les
—
û
c
.
>
—
i
O
ex
/K.
'
o
a>
c ~
Q*
°
Q>
"O
*
1
0£
\
/
<
\
\
1
QJ
1°
II
o
'
1
/
1j
V
/
£1
loi
a. I
1
/a)
iu
VV
Q. -O
tu
'
f
rR
4
<
•
i
1
1
ai
CL
'\i
\
i
1^1
1 -a I
s.
—
k
\
\
IvJ- 7
r
ai
on
*T*»
tli
;
<
z.
û
oc
o
',
»:i:
t
f
r
ol
ri
—
u-X
— /LU
©F
\
1
\
:
LU
r^ û£
i
s
0)
î
(^
5 Q£
.?<
J
u- aa
1
|
_
a>
»
O
o
X
s^ -^ ro
/<L>
oo
/O
<
o
O
"»
_
r.
C
""S
1/1
i
\
\
,
0)
;
Vfl}
i
\
i
s
—o
<1>
!r
«^
J" Er-X
0)
ord
1
fi
i/>
en
3
«-
C
D-
c
O
i
r-^r
E
o P
—
~i
«"g
**"
O
V
\
i
'
O
_
"O
d
8
i
fer
»
méc
•
Q>
C
C
o
Q.
<L>
0)
U
LL
l
\
pentures
ressorts
Poteau
Bande
bande
—
.
loi
rsi
—
l/)
O
°"\
l
1-ï
\-°
l
'
r— ro
o
CL.
/
1
o
v/
1
:
f
"D
%,'ro
(D
x)2
"Va- _
c*
X
w
|g
a)
_c
-*-;.£ -*..2|
*-
*,tll
\
•*
i
t"\"*"
—
O
E
c
E
-+
,.i\
"D
o
o ^> ro3
o
XX
-
Q.
1/)
U
1/1
5
Cû
0)
O
QJ
cn
'
-
(ni
Q.
i
)'"
kj/
^
r
\
M
Uh-
1
©
(A
O
ô
-
'
-
/
i
O
:
"tt
/y\
.
O
D
E
D
l
= l
loi
l
cni rsi
de
'
boulons
spire
Q
C
fe
c c
1/)
X
en
de
^
=
E
o
i
1
.
i
en
-a)
O
= U
1
'
1
!
c
3a .ET
a a
a>
l
l
o
i
=>
i
.s
cû
_J
j
v
^<L>
1
l
c
C
D
3
.— r- .—
;
S
i
O
^
r
a>
S|
<D
-
oj
3D
Il
Il
Il
Il
Il
Il
Il
Il
Il
:
o
'a
c
°
3
o
:
cû
1
1
:
l
\
A.
V\
:
:
O
!
j
\
<
;
c
o
"°
'°
!
<u
\y
«
i
^
ri*
.
u
i
[
"°
5
1
v
J
u
a
V
""
1
1
u
(D
j»
1
;
5
{
1
1
i
!*>
J
;#
i j
—
rv
\
\
l
i
<s»
!
t
33
—
-1
<
OC
oc
ai
/£>
C
H*
n
û
u
i
II
,11
-
—
o
u
a
j
'
_Q
'
ni
'
w,
1
.
1
» ^*>
^^
C
y
£
o
a
N»
°
c.
i«
.
.
1
*
rv
:l/vi
:
A
\i
p
•
—-
g
»
<
'"
[:-^k
V
'
•!
•
!
e
i
•!
o
io
r
\\
v
cû
cr
x
c
o
= c
D
c o
u
<
U
o
\Q>
A
01
A
_
voiture
—
s
6
:
dinaire
tiliser
Z)
\
)
X
3 m ï
w u
c
C O
CJ
V
ocage
<D
Œ
:
l-J
double
ssort
"
o -o
CM
e
O
O'.
2X6
détrempé
re
3
MI
o;
1
E
Y\>
\ \
c
o
;
5
Vf \
"S
\
j
O
X
£
\
\
LT)
O
V
1
•\
;o
o;
;
^;\
o
°!
o
!•
\
:
"o
.2
~
\! y.
c
o
o
X
—
r
x
X3
""
X
xLLJ
B
\
rsi
o
cm
CÛ ,o
X
U
3
[/ci
\
-.-r
•—
>\
de
°
^\"\
:
cû
....
a
3
X
2
r
~D
i
\
X
Bande
er
>
u Ia
V
^
1
L
u
.
1
i.iù
o!
:
ï.
i
i
«i
\o
\
i
\r\
!
X
<3 *°
X
CNI
34
3
<^"i
— /LU
ï Oc!
3 û£
.^^
U_ où
(>
1
/=
LU
oo OC
o\
A
A
<•>
<
X
>.c
LU
1-
,8.1
V
V
LU
t> OL
'LU
—
0>
OU
D IX
(_n
<
u_ CO
"ESJ
rESEH
,.9>
K^^
.9 .C
35
a
'
UJ
Q-
il
1
n
...I
.A
?
,
:
i
s
»o
UJ
//
m
oc
<
.1
o
O
M
C
o
il
I
o
£_
^
©ht:
»
nËâ
U
i
.S"
ô-
-ir ESC
jHB
I
^
^k
ni
û
£3
°
s
8
X
3
de
\
r
l/>
l/>
(U
-o
(U
C
"D
_o
<D
Û.
J
aux
>
Q_
(/)
loué
3
CD
O
(D
U
8c
anche
U)
z>
yr*
'
ai
Tra
o
c
-o
'°
°-
10
'
<-
"
c
<
U
-
oo
•
CQ
UJ
X
?
I
--
^ ^bS§
P?
•v
\\
<u
CM C3
XX
^^
Y
'
1
rsi rsi
a>
<u
Il
c
II
T
f
*-.«.£ -*1
36
u
.01
-
CN ^*
UJ
ï
O)
u
Q
Ù_ 0-
37
38
39
40
TABLE DE CONVERSION
1
LONGUEUR
pouce = 2,54 cm
= 0,3048 m
verge = 0,914 m
pied
mille
= 1,609 km
=
=
=
=
=
millimètre
centimètre
décimètre
mètre
kilomètre
0.039 po
0.394 po
3.937 po
3.28 pi
0.621 mille
SURFACE
po carré
= 6,452 cm 2
= 0,093 m 2
= 0,836 m 2
carré
v carrée
mille carré
= 2,59 km 2
acre
= 0,405 ha
pi
cm 2 = 0.155 po
m2
km 2
ha
carré
— 1 .196 verge carrée
= 0.386 mille carré
= 2.471 acres
VOLUME
= 16,387 cm 3
= 0,028 m 3
= 0,765 m 3
= 36,368 litres
boisseau
pied planche =
0,0024 m 3
pouce cube
pied cube
verge cube
cm 3
m3
hectolitre
m3
= 0.061 po cube
= 31.338 pi cubes
= 2.8 boisseaux
= 1.308 verge cube
CAPACITÉ
once liquide = 28,412 ml
= 0,568 litre
chopine
= 4,546 litres
gallon
litre
hectolitre
= 35.2 onces liquides
= 26.41 8 gallons
POIDS
once
—
gramme
28,349 g
= 0.035 once avdp
kilogramme = 2.205 Ib avdp
= 1 .102 tonne courte
tonne
= 453,592 g
quintal = 45,359 kg
=
tonne
0,907 tonne (métrique)
livre
PROPORTION
1
gai /acre
1
Ib/acre
1
Ib/po carré
boi/acre
1
= 11,232 litres/ha
= 1,120 kg/ha
= 0,0702 kg/cm 2
= 0,898 hl/ha
1
litre/ha
1
kg/ha
1
kg/cm 2
1
hl/ha
= 14.24 on liquides/acre
= 14.5 on avdp/acre
= 14.227 Ib/po carré
= 1.112 boi/acre
3 9073 00219555 2
INFORMATION
John Carling Building
930 Carling Avenue
Edifice Sir
Ottawa, Ontario
K1A0C7
I*
Canada
Postes
Post
Canada
Poslage paid
Port
Third
class
Troisième
classe
paye
K1A 0C5
Ottawa
IF
UNDELIVERED, RETURN TO SENDER
EN CAS DE NON-LIVRAISON, RETOURNER À L'EXPÉDITEUR
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising