Technique de tampographie

Technique de tampographie
Technique de tampographie
Technique de tampographie  
Table des matières
1 Généralités - Le principe
6
1.1 Exemples typiques de tampographie
6
1.2 Historique6
1.3 Le principe
9
2 La tampographie aujourd’hui
11
2.1 Couleur11
2.2 Système de coloration ouvert
11
2.3 Système de coloration fermé
11
2.4 Tampon12
2.5 Entraînements des machines
12
2.6 Déroulement de procédé et accessoires
13
2.7 Viscomat14
2.8 Cadence de la machine
15
2.9 Température ambiante
16
2.10 Nettoyage automatique du tampon
17
3 Systèmes de machines
18
3.1 Système ouvert ou fermé
18
3.2 Répartition des systèmes de machines
19
4 Périphériques26
4.1 Éléments d’automatisation
26
4.2 Éléments de tables à transfert circulaires
27
4.3 Unités de sortie de tampon
29
4.4 Unités de déplacement de tampon
30
4.5 Dispositifs d’impression circulaire
30
4.5.1 Avec table de déplacement simple et logement pivotant de pièce à imprimer
30
4.5.2 Avec tampon circulaire et entraînement par servo pour tous les mouvements d’impression.
31
4.5.3 La machine d’impression circulaire pour imprimer des images individuelles à plusieurs couleurs sur un corps circulaire.
23
4.6 Logements de pièce à imprimer
33
4.7 Système à dépression de maintien et d’éjection de la pièce à imprimer
33
4.8 Tables à mouvements croisés
34
4.9 Tables à transfert circulaire
35
4.10 Tables de déplacement 35
4.11 Appareils de séchage
4.11.1 Séchage à air chaud
4.11.2 Spots à IR
4.11.3 Spots flash
4.11.4 Système de séchage fonctionnant en cadence 4.11.5 Séchage UV 36
36
37
37
38
38
4.12 Appareils de nettoyage 39
5 Clichés41
5.1 Types de clichés 5.1.1 Clichés en acier
5.1.2 Clichés en tôle
5.1.3 Clichés en plastique
41
42
42
42
5.2 Fabrication des clichés
5.2.1 Généralités sur les films
43
43
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 2
Technique de tampographie  
5.2.2 Spécifications des films
5.2.3 Films pour impression en quadrichromie
5.2.4 Fabrication de clichés en acier ou en tôle 5.2.5 Fabrication de clichés en plastique 44
44
45
47
6 Tampon48
6.1 Informations générales
48
6.2 Choix du tampon
6.2.1 Choix du tampon en fonction de sa forme
6.2.2 Par dureté de tampon
6.2.3 Règle générale
49
49
50
50
6.3 Modèles spéciaux
51
6.4 Traitement du tampon
52
6.4.1 Stockage 52
6.4.2 Nettoyage52
6.4.3 Durée de vie du tampon 52
7 Couleurs pour la tampographie
53
7.1 Généralités53
7.2 Liant53
7.3 Matière colorante
54
7.4 Adjuvants54
7.5 Solvants54
7.6 Séchage54
7.6.1 Séchage physique
54
7.6.2 Séchage chimique
54
7.6.3 Séchage oxydant
55
7.6.4 Résumé55
7.7 Couleur à 1 composant
55
7.8 Couleur à 2 composant
55
7.9 Couleurs spéciales 7.9.1 Couleurs UV 7.9.2 Couleurs fluorescentes 7.9.3 Couleurs phosphorescentes 7.9.4 Couleurs thermofixantes 7.9.5 Couleurs de sublimation
7.9.6 Couleurs à base d’eau
7.9.7 Colorants alimentaires
55
55
56
56
56
56
56
56
7.10 Choix de la couleur/Matériau à imprimer 57
7.10.1 Généralités57
7.10.2 Verre acrylique
57
7.10.3 Bakélite, résine de mélamine
57
7.10.4 Métal, verre, porcelaine, acier chromé
57
7.10.5 Polyacétate57
7.10.6 Polycarbonate58
7.10.7 Polyester 58
7.10.8 Polyéthylène, polypropylène
58
7.10.9 Polystyrène58
7.11 Préparation de la couleur et transfert
58
7.12 Contrôles qualité
59
7.12.1 Généralités59
7.12.2 Viskosität 59
7.12.3 Finesse des pigments
59
7.12.4 Indice de brillance
59
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 3
Technique de tampographie  
7.12.5 Dureté surfacique
7.12.6 Test à l’ongle
7.12.7 Test Tesa
7.12.8 Test de grille 60
60
60
60
7.13 Impression à plusieurs couleurs 60
7.14 Feuille de données de sécurité DIN 7.14.1 Dispositions en matière de sécurité 7.14.2 Directives de sécurité pour la fabrication et le transport 7.14.3 Directives de sécurité pour le traitement
7.14.4 Directives de sécurité pour le film de couleur sur l’objet à imprimer
7.14.5 Résumé 62
62
62
63
63
64
7.15 Subdivision feuille de données de sécurité DIN
64
7.15.1 Description du produit
64
7.15.2 Caractérisation chimique 64
7.15.3 Forme 64
7.15.4 Couleur64
7.15.5 Exemples d’odeur : 64
7.15.6 Données physiques et de sécurité technique
64
7.15.7 Changement d’état
64
7.15.8 Densité, densité en vrac 64
7.15.9 Tension de vapeur
64
7.15.10 Viskosité64
7.15.11 Solubilité dans l’eau 64
7.15.12 Point d’inflammation 65
7.15.13 Température d’ignition
65
8 Technique de Tampographie
66
8.1 La « fenêtre » de tampographie
66
8.2 Matériel de tampographie
68
8.2.1 Le tampon
68
8.2.2 Cliché68
8.2.3 Couleur69
8.3 Résolutions des problèmes
69
8.4 Charges électrostatiques 8.4.1 Produit antistatique
8.4.2 Appareil d’ionisation
69
70
70
8.5 Prétraitement70
8.5.1 Mesure de l’angle de mouillage
71
8.5.2 Contrôle de l’angle de raccordement 71
8.6 Généralités sur le prétraitement 72
8.6.1 Prétraitement chimique
72
8.6.2 Prétraitement à la flamme
72
8.6.3 Prétraitement Corona
73
8.6.4 Prétraitement plasma 74
8.6.5 Silicatisation74
8.6.6 Saupoudrage75
8.7 Le tampon ne prend pas la couleur
76
8.8 Le tampon émet mal la couleur
77
8.9 Le déroulement de la couleur n’est pas propre
78
8.10 Les surfaces ne sont pas complètement imprimées
79
8.11 Couvrance insuffisante
80
8.12 Petites inclusions d’air visibles
81
8.13 Impression pas nette
82
8.14 Image d’impression maculée
83
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 4
Technique de tampographie  
8.15 Les lignes fines se rejoignent
84
8.16 Points de la grille visibles
85
8.17 Projections de couleur sur les contours de l’image d’impression
86
8.18 La couleur ne correspond pas au modèle
87
8.19 Défaillance de l’image d’impression
88
8.20 Le repère ne correspond pas en impression à plusieurs couleurs
89
8.21 La couleur ne tient pas sur l'objet à imprimer
90
8.22 Le cliché n’est pas retiré propre
91
8.23 Test simple de cliché et de pot
92
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 5
Technique de tampographie / Généralités - Le principe / Exemples typiques de tampographie
1 Généralités - Le principe
Depuis la fin des années soixante, au siècle dernier, un ancien procédé d’impression, auparavant
répandu essentiellement dans l’industrie horlogère, connaît une nouvelle évolution insoupçonnée. La
tampographie a été découverte pour de nombreuses nouvelles applications et jouit d’une nouvelle
prospérité grâce au recours aux tampons en silicone et à de nouvelles machines.
Les entreprises de fabrication de machines de tampographie ont poussé comme des champignons et
satisfait le véritable besoin du marché : imprimer ou décorer des objets facilement et à moindre coût.
La tampographie permet aux designers et constructeurs de nouvelles possibilités de conception et
aux fabricants de rendre leurs produits plus attractifs ou fonctionnels.
Aujourd’hui, la tampographie a atteint une technique élevée. L’offre est très diversifiée. Cette brochure technique doit donner un aperçu de cette évolution à l’aide de la gamme de machines de
tampographie de microPrint. Elle doit aussi aider l’utilisateur à résoudre ses problèmes et questions
au quotidien.
1.1 Exemples typiques de tampographie
1.2 Historique
Qui a découvert le procédé de tampographie restera un secret pour toujours. Les racines de ce
procédé d’impression remontent aux origines de l’industrie céramique. Les horlogers du Jura suisse
et de la Forêt Noire commencèrent par peindre leurs cadrans fastidieusement à l’aide d’un pinceau.
Avec le temps, les cadrans se faisaient de plus en plus petits. Les pinceaux devaient suivre cette
tendance. Il finit par ne plus y avoir qu’un seul poil. Ce simple poil et une loupe permirent de créer de
véritables œuvres d’art. Des échantillons en sont exposés dans les musées de l’horlogerie, en particulier celui de La Chaux de Fonds.
Les caractères étaient devenus si petits qu’un œil normal ne pouvait plus les lire. Des textes entiers
de la bible et des cartes miniatures ont été représentés sur des montres bijoux. Les artistes qui sont
parvenus à de telles œuvres rapportent que c’est grâce à leur travail de concentration qu’elles sont
devenues si originales.
Des recherches fouillées au musée de l’horlogerie n’ont pas permis de découvrir quand la transition
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 6
Technique de tampographie / Généralités - Le principe / Historique
vers le procédé de tampographie, c‘est-à-dire la reproduction d’images sculptées une fois, eut lieu. Il
est toutefois certain que des impressions effectuées avec des précurseurs de cette machine ont été
réalisées au XVIIIème siècle.
Les premières machines de tampographie
Ces premières machines permettent d’expliquer facilement le principe d’impression. Elles étaient
conçues très simplement. Elles étaient composées d’un chariot horizontal et d’un chariot vertical. Les
deux chariots étaient actionnés à la main. Le chariot vertical était maintenu vers le haut à l’aide d’un
ressort.
Chariot vertical de tampon
Chariot horizontal de cliché
et de gabarit d’impression
Objet à imprimer
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Cliché
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 7
Technique de tampographie / Généralités - Le principe / Historique
Chaque machine de tampographie doit permettre de régler la position de prise et démission d’impression. Les premières machines de tampographie disposaient déjà de ces possibilités de réglage,
tout comme les machines actuelles modernes.
Axe Y à gauche
Position émission de couleur
Axe Y à droite
Position prise de
couleur
Éjecteur
Réglage rotation
(angle de rotation
émission de couleur)
Axe X (émission de couleur)
Comme cela a déjà été évoqué, toutes les possibilités de réglage manuel existent aussi sur les
machines modernes. La machine modulaire microPrint est une évolution intéressante.
Sur la machine modulaire microPrint, tous les réglages mécaniques X-Y-R sont effectués par des
moteurs pas à pas. Cela signifie que la machine peut être intégralement configurée depuis l’écran
tactile. Le grand avantage en est que tous les paramètres importants pour l’impression sont sauvegardés et rechargés.
Chariot de cliché réglable X-Y-R +/- 5
mm depuis l’écran tactile
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 8
Technique de tampographie / Généralités - Le principe / Le principe
1.3 Le principe
L’image d’impression est sculptée (aujourd’hui gravée ou enlevée
par lavage) à une profondeur d’environ 0,024 mm dans le cliché.
Dans la position de départ de l’impression, le cliché se trouve
sous le tampon
Le cliché et le logement de la pièce à imprimer sont fixés sur le
chariot horizontal.
La procédure d’impression commence lorsque l’on enduit le cliché
de couleur à l’aide d’une spatule.
La couleur est ensuite retirée à l’aide d’une spatule. Sur le cliché,
la couleur reste dans l’empreinte correspondant à l’image d’impression.
L’image d’impression est ensuite appliquée avec le tampon en
appuyant ce dernier vers le bas puis en le remontant.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 9
Technique de tampographie / Généralités - Le principe / Le principe
Le chariot horizontal est alors déplacé manuellement vers la droite
de sorte à ce que la pièce à imprimer passe sous le tampon.
Une nouvelle course permet d’appliquer l’image d’impression sur la
pièce à imprimer.
L’impression est terminée.
Le cliché doit à nouveau être enduit de couleur à l’aide d’une spatule.
Il apparaît à la lecture de cette description qu'une certaine dextérité était nécessaire pour faire fonctionner de telles machines. Un soin particulier devait être apporté à la préparation du tampon. Le
tampon en gélatine (élaboré à partir de farine d’os) a été mis en forme dans un moule. La surface
d’impression a été chauffée à la flamme puis tournée vers le haut. Lors du refroidissement, il en
résultait une belle surface, extrêmement brillante. Cette surface était si collante qu’une application de
couleur n’était possible que si la surface d’impression avait préalablement été poudrée. Ces tampons
poudrés permettaient alors d'effectuer environ 20 applications de bonne qualité avec de la couleur à
base de térébenthine. La composition de la poudre et de la couleur étaient à l’époque un secret de
fabrication très protégé.
Ce procédé d'impression ne s’appelait pas encore tampographie mais gravure sur acier. Ainsi furent
créées les professions de graveur, chargé de la gravure des clichés à la main dans les plaques de
cuivre ou de fer, et de décalqueuse pour la dame qui faisait fonctionner la machine.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 10
Technique de tampographie / La tampographie aujourd’hui / Couleur
2 La tampographie aujourd’hui
Rien n’a changé par rapport au principe d’impression décrit dans l’historique. Le processus de base
est exactement le même.
Il a changé
2.1 Couleur
Les couleurs utilisées aujourd’hui ne sont plus constituées de couleurs mettant longtemps à sécher, à
base de térébenthine, mais de couleurs pour sérigraphie séchant rapidement, idéales pour la tampographie.
2.2 Système de coloration ouvert
Avec un système ouvert, la couleur n’est plus enduite sur le cliché puis retirée manuellement mais
appliquée avec une raclette puis retirée avec une lame. Ce processus est bien évidemment entièrement automatique.
2.3 Système de coloration fermé
Le système fermé est composé d’un pot renversé avec un anneau de raclage. L’anneau de raclage
est en carbure ou en céramique et sert à retirer la couleur du cliché. Le pot est rempli de couleur et
simplement tiré sur le cliché. Le système à pot s’est aujourd’hui largement imposé. Le grand avantage en est que la couleur est entièrement enfermée et nécessite ainsi peu de d’entretien.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 11
Technique de tampographie / La tampographie aujourd’hui / Tampon
2.4 Tampon
Les couleurs actuelles ne peuvent être transférées avec des tampons en gélatine. Aujourd‘hui, quasiment 100 % des tampons sont en caoutchouc de silicone. Le silicone a la fantastique propriété
d’absorber la couleur et à la fois de très bien la restituer.
2.5 Entraînements des machines
L’entraînement des machines de tampographie a beaucoup évolué ces derniers temps. De l’entraînement manuel par le passé, il a évolué vers le moteur normal avec mouvements à came par pneumatique puis vers le servomoteur et enfin vers le moteur linéaire. Le choix de l’entraînement dépend
essentiellement de l’application.
Machine de tampographie
simple avec entraînement
pneumatique
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Machine de tampographie entraînée par moteur linéaire
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 12
Techniquedetampographie/Latampographieaujourd’hui/Déroulementdeprocédéetaccessoires
2.6 Déroulement de procédé et accessoires
Chaque procédé a une fenêtre dans laquelle le déroulement de procédé peut avoir lieu. Il en va de
même pour la tampographie.
Ainsi :
La couleur ne peut être appliquée correctement que pour une plage précise de profondeur
du cliché
La couleur ne peut être appliquée correctement que pour une plage précise de vitesse
d’évaporation
La couleur ne peut être appliquée correctement que pour une plage précise de viscosité
La couleur ne peut être appliquée correctement que pour une plage précise de durée
d’application de la couleur
Il n’est possible d’imprimer que dans une plage précise de température ambiante
Il n’est possible d’imprimer que dans une plage précise d’humidité de l’air.
Chacune de ces propriétés de paramètres peut être influencée en modifiant ces derniers. (voir aussi
chapitre Conseils techniques d’impression)
Du point de vue de la machine, seuls les 3 points verts peuvent être influencés.
La couleur ne peut être appliquée correctement que pour une plage précise de viscosité
La couleur ne peut être appliquée correctement que pour une plage précise
de durée d’application de la couleur
Il n’est possible d’imprimer que dans une plage précise de température ambiante
C’est pourquoi microPrint a conçu les accessoires suivants :
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 13
Technique de tampographie / La tampographie aujourd’hui / Viscomat
2.7 Viscomat
La couleur ne peut être appliquée correctement que pour une plage précise de viscosité
La viscosité de la couleur est d’une importance capitale pour l’impression. Avec un système ouvert, il
était nécessaire d’arrêter le procédé d’impression toutes les 30 à 40 minutes afin de rediluer la couleur. Avec un système à pot, cela dure beaucoup plus longtemps mais le diluant s’évapore en raison
des mouvements du pot sur le cliché.
microPrint a conçu le viscomat afin de conserver la viscosité. Il mesure la viscosité dans le pot à couleur et ajoute du diluant au besoin.
Machine de tampographie avec
plusieurs viscomats
Machine de tampographie
avec un viscomat
Le viscomat affiche les valeurs de viscosité à l’écran tactile où elles peuvent aussi être modifiées.
L’évolution de la viscosité peut être visualisée à la demande sous forme d’histogramme dans une
autre partie de l’écran tactile. Ceci s’avère très utile si des dysfonctionnements d’impression doivent
être trouvés.
Les valeurs de viscosité sont affichées
à l’écran tactile sous forme d'histogramme. Appuyer sur la touche plus
ou la touche moins permet de saisir la
valeur de viscosité souhaitée.
L’historique d’un viscomat sur
une journée complète peut aussi
être ouverte sous forme d’histogramme.
Le viscomat a encore deux autres avantages importants :
Le malaxage permanent (les couleurs sont thixotropes) et le maintien d’une viscosité constante
permettent d’étendre la durée du pot jusqu’à 8 à 12 heures avec des couleurs à 2 composants (voir
aussi sous Couleurs).
Il existe des couleurs dont les pigments peuvent tomber dans le pot à couleur (par ex. couleurs
dorées ou argentées. Le viscomat empêche cela et garantit un mélange d’impression constant de la
couleur durant tout le procédé d’impression.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 14
Technique de tampographie / La tampographie aujourd’hui / Cadence de la machine
2.8 Cadence de la machine
La couleur ne peut être appliquée correctement que pour une plage précise de durée d’application de la couleur
L’importance de la cadence en tampographie est facile à comprendre quand on connaît la théorie du
transfert de couleur :
Si l’on déclenche un processus d’impression, le pot (la raclette) retire la couleur se trouvant sur le cliché. Le diluant s’évaporera de la couleur se trouvant sur le cliché correspondant à l’image d’impression, ce qui rendra le film de couleur de la partie supérieure plus adhérent.
Si le tampon s’applique à cette surface colorée, la couleur adhère au tampon.
Si le tampon se lève du cliché, la même chose se produit sur le tampon. La surface de la couche de
couleur dégage du diluant et devient ainsi plus adhérente que la couche de couleur qui adhère au
tampon. Si le tampon passe alors à l’objet à imprimer, le film de couleur colle à ce dernier.
Idéalement, le tampon cède toute la couleur.
A contrario, on peut dire :
Si la cadence est trop élevée, il se peut que la couleur ne soit pas intégralement ou suffisamment
transférée.
Si la cadence est trop lente, il se peut que la couleur soit déjà trop sèche au moment de l’impression
et qu’il n’y ait pas de transfert de couleur.
Bien évidemment, l’image d’impression a aussi une influence sur le transfert de couleur. Des caractères très fins doivent être transférés plus rapidement que de grandes surfaces.
Il existe trois possibilités pour obtenir les bonnes durées de transfert de couleur :
1. Modification de la vitesse de la machine. Sur toutes les machines de tampographie microPrint, la
commande permet d’effectuer cette saisie facilement. La prise ou l’émission de couleur peuvent être
retardées.
2. Choix d’un diluant plus lent ou plus rapide.
3. Soufflage du tampon pour forcer l’évaporation. Il s’agit d’un moyen très fréquemment utilisé d’optimiser le transfert de couleur. Pour les impressions à plusieurs couleurs, l'objet à imprimer est soufflé
afin de rendre la couche de couleur en train de prendre la plus adhérente possible.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 15
Technique de tampographie / La tampographie aujourd’hui / Température ambiante
2.9 Température ambiante
Il n’est possible d’imprimer que dans une plage précise de température ambiante
La température ambiante a une grande influence sur la viscosité et la vitesse d’évaporation de la couleur.
La température d’impression idéal est de 20 degrés Celsius. Si la température monte à plus de 30°
l’été ou si la machine d’impression est dans un local chaud (entreprise d’extrusion), il est très avantageux pour le cliché de maintenir la température à 20 degrés à l’aide d’un dispositif de refroidissement.
microPrint propose un branchement de refroidissement de cliché pour toutes les machines.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 16
Technique de tampographie / La tampographie aujourd’hui / Nettoyage automatique du tampon
2.10 Nettoyage automatique du tampon
Les tampons peuvent s’encrasser : en raison de l’accumulation de couleur sur le tampon, de l’absorption de saletés par l’objet à imprimer ou de l’attraction de particules de poussière de l’air. C’est
pourquoi un tampon doit être nettoyé de temps à autres. Le nettoyage du tampon nécessite un soin
particulier. La qualité de la surface d’impression détermine directement la qualité d’impression.
Un nettoyage inapproprié de cette surface peut la détruire ou considérablement réduire la durée de
vie d’un tampon.
Les machines équipées d’un nettoyage automatique du tampon évitent aux opérateurs d’arrêter la
machine pendant le nettoyage et d’utiliser du matériel de nettoyage, ce qui signifie un poste de travail
plus respectueux de l’environnement. Les machines de tampographie équipées d’un nettoyage automatique du tampon rendent la durée de vie du tampon indépendante de la dextérité de l’opérateur.
Une augmentation de la durée de vie et une réduction drastique des rebuts sont la règle.
microPrint a intégré un nettoyage de tampon de façon optimale à toutes les machines.
Nettoyage de tampon sur un système d’émission
de couleur ouvert
Nettoyage de tampon sur un système
d’émission de couleur fermé
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 17
Technique de tampographie / Systèmes de machines / Système ouvert ou fermé
3 Systèmes de machines
D’une manière générale, c’est l‘application qui détermine le choix du système de machine. La question essentielle est toujours : doit-on utiliser un système ouvert ou un système fermé?
3.1 Système ouvert ou fermé
Système fermé
Système ouvert
Le système fermé s’est imposé sur le marché. Ses avantages sont convaincants.
La couleur est enfermée dans un réservoir et ainsi appliquée en permettant un entretien facile et en
préservant l’environnement. Néanmoins, il existe toujours des raisons de choisir un système ouvert.
1. L’image d’impression est grande et ne peut être mise en couleur dans un pot.
2. Coûts du cliché : avec un système fermé, le cliché doit être deux fois plus grand qu’avec un système ouvert.
3. Il existe des couleurs spéciales qui ne peuvent être utilisées qu’avec un système ouvert.
C'est la raison pour laquelle toutes les machines de tampographie de microPrint peuvent être utilisées ouvertes ou fermées. La conversion d’ouvert à fermé et inversement ne nécessite que quelques
minutes et peut être réalisée sans connaissances techniques.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 18
Technique de tampographie / Systèmes de machines / Répartition des systèmes de machines
3.2 Répartition des systèmes de machines
microPrint Smart Serie est une machine de tampographie simple et à
prix avantageux pour entrer dans la tampographie
microPrint LCN Serie est la machine à intégrer dans des lignes entièrement automatiques avec toutes les options modernes telles que le
nettoyage automatique du tampon et la régulation automatique de la
viscosité et de la température de cliché.
L’entraînement est pneumatique
microPrint MS Serie est une ligne de machines conventionnelle mais
avec toutes les options modernes telles que le nettoyage automatique
du tampon et la régulation automatique de la viscosité et de la température de cliché.
L’entraînement est pneumatique
microPrint ML Serie est une ligne de machines conventionnelle mais
avec toutes les options modernes telles que le nettoyage automatique
du tampon et la régulation automatique de la viscosité et de la température de cliché. L’entraînement est électromécanique par moteurs
linéaires ou servomoteurs. Avec un déplacement de tampon à entraînement à moteur linéaire, des caractères individuels peuvent être appelés
sur le tampon ou des impressions à plusieurs couleurs peuvent être
réalisées avec un logement de pièce à imprimer. Tous les paramètres
peuvent entrés sur un ordinateur puis rappelés.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 19
Technique de tampographie / Systèmes de machines / Répartition des systèmes de machines
microPrint 5 star
microPrint a fixé de nouvelles références en concevant le centre
de tampographie à 5 couleurs. 5 couleurs peuvent être imprimées
individuellement de façon optimale, par programmation, avec une
seule prise.
microPrint Selecta
La ligne Selecta permet d’imprimer des caractères individuels sur
appel. Il est possible d’appeler tout l’alphabet avec caractères spéciaux. Cela fait de cette machine une machine à écrire de tampographie.microPrint Selecta
microPrint Modul 160 est la ligne de machines pour la fabrication
entièrement automatique. La machine dispose d’une prise bus professionnelle par le biais de laquelle tous les paramètres (réglages
de la machine plus positions et angles d’impression) peuvent être
saisis.
microPrint Modul 100 110 130 200 est la ligne de machines pour
la fabrication entièrement automatique. La machine dispose d’une
prise bus par le biais de laquelle tous les paramètres (réglages de
la machine plus positions d’impression) peuvent être saisis. Ces
machines sont très rapides et peuvent prendre différentes images
sur l’axe Y et les céder à différentes positions. La bande de nettoyage du tampon peut être pleinement utilisée.
Systèmes d’impression circulaire microPrint
La ligne de machines de tampographie MS peut être équipée de
différents dispositifs d’impression circulaire comme accessoires.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 20
Technique de tampographie / Systèmes de machines / Répartition des systèmes de machines
ML 350 with Robotic System
Tampondruckmaschine zum mehrfarbigen bedrucken von komplizierten Teilen
Einfache Programmierung über Touch-Screen
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 21
Technique de tampographie / Systèmes de machines / Répartition des systèmes de machines
Modul 100
Modul 110
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 22
Technique de tampographie / Systèmes de machines / Répartition des systèmes de machines
Modul 130
Modul 200
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 23
Technique de tampographie / Systèmes de machines / Répartition des systèmes de machines
Modul 200
Modul 200
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 24
Technique de tampographie / Systèmes de machines / Répartition des systèmes de machines
Portal 120/5
Einfache Programmierung über Touch-Screen
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 25
Technique de tampographie / Périphériques / Éléments d’automatisation
4 Périphériques
4.1 Éléments d’automatisation
Des périphériques supplémentaires sont souvent nécessaires pour solutionner une tâche de tampographie.
Il s’agit de :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Éléments de tables à transfert circulaires
Unités de sortie de tampon
Unités de déplacement de tampon
Dispositifs d’impression circulaire
Avec table de déplacement simple et logement pivotant de pièce à imprimer
Avec tampon circulaire et entraînement par servo pour tous les mouvements d’impression.
Logements de pièce à imprimer
Système à dépression de maintien et d’éjection de la pièce à imprimer
Tables à mouvements croisés
Tables à transfert circulaire
Tables de déplacement
Appareils de séchage
Séchage à air chaud
Spots à IR
Spots flash
Système de séchage fonctionnant en cadence
Séchage UV
Appareils de nettoyage
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 26
Technique de tampographie / Périphériques / Éléments de tables à transfert circulaires
4.2 Éléments de tables à transfert circulaires
La table à transfert circulaire a conquis une place prépondérante en tant qu’élément d’automatisation. Il en est de même en tampographie. Des installations entières de tables circulaires peuvent être
assemblées très facilement avec le système Rotaprint, tout comme avec des briques de Lego.
Le cœur en est la table centrale avec table à transfert circulaire. Toutes
les tables supplémentaires et fixations peuvent être montées sur tous les
côtés de cette table de façon à être mobiles.
Table supplémentaire pour les machines de tampographie MS 130, MS
250
Table supplémentaire pour les machines de tampographie LCN 130, LCN
150
Table supplémentaire pour les machines de tampographie MSS 130
(réglable en hauteur)
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 27
Technique de tampographie / Périphériques / Éléments de tables à transfert circulaires
Retrait et manipulateur de chargement
Séchage ponctuel à l’air chaud
Prétraitement Corona
Appareils d’alimentation
Barrières lumineuses de sécurité
Commande modulaire pour commander :
Table à transfert circulaire, machines de tampographie, appareils de
manipulation, prétraitement ou posttraitement, appareils d’alimentation
et systèmes de barrières lumineuses
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 28
Technique de tampographie / Périphériques / Unités de sortie de tampon
4.3 Unités de sortie de tampon
Dans des cas spéciaux, il se peut qu’une unité de sortie de tampon résolve élégamment un problème
d’impression.
1. En cas d’impression à plusieurs couleurs si la pièce à imprimer est trop grosse
2. Si différentes combinaisons d’impression doivent être réalisées sans rééquipement
3. Si les surfaces à imprimer ont différentes hauteurs
Unité de sortie rentrée
Unité de sortie en module indépendant.
Peut être montée de façon pratique sur presque toutes
les machines de tampographie de la ligne MS.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 29
Technique de tampographie / Périphériques / Unités de déplacement de tampon
4.4 Unités de déplacement de tampon
Il peut aussi être avantageux dans des cas spéciaux de prendre une image d’impression sur une
petite surface et de la restituer agrandie. Cela signifie que des textes peuvent être restitués plus
grands que ce que la taille du pot à couleur le permet.
4.5 Dispositifs d’impression circulaire
Toutes les machines de tampographie de la ligne MS peuvent comporter des dispositifs d’impression
circulaire.
Il existe deux systèmes :
4.5.1 Avec table de déplacement simple et logement pivotant de pièce à imprimer
Pièce à imprimer
Le tampon prend la couleur comme dans une impression à tampon normale et passe sur la pièce à
imprimer. Le tampon descend ensuite contre une butée fixe. Le chariot de déplacement se déplace
ensuite de côté et l’image à imprimer est restituée sur le corps circulaire en rotation.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 30
Technique de tampographie / Périphériques / Dispositifs d’impression circulaire
4.5.2 Avec tampon circulaire et entraînement par servo pour tous les mouvements
d’impression.
Les impressions circulaires requérant une grande précision de positionnement nécessitent un tampon circulaire entraîné par servo qui prend l’image à imprimer sur le cliché grâce au mouvement de
rotation.
MS 250 avec dispositif d’impression circulaire de précision et barrières lumineuses de sécurité
Tampon circulaire entraîné par servo
Logement de pièce à imprimer également commandé
par servo avec dispositif d’éjection
Pièce à imprimer
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 31
Technique de tampographie / Périphériques / Dispositifs d’impression circulaire
4.5.3 La machine d’impression circulaire pour imprimer des images individuelles à
plusieurs couleurs sur un corps circulaire.
Cette machine permet de prendre des images individuelles facilement programmables et de les restituer par programmation sur un corps circulaire, dans toutes les positions.
MS 350L avec dispositif d’impression circulaire de précision
Course horizontale de tampon entraînée par moteur
linéaire
Table de déplacement entraînée par servo
Logement de pièce à imprimer avec rotation programmable
Pièce à imprimer
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 32
Technique de tampographie / Périphériques / Logements de pièce à imprimer
4.6 Logements de pièce à imprimer
Des exigences importantes sont imposées aux logements de pièce à imprimer. D’une part, ils doivent
positionner et maintenir sûrement la pièce à imprimer et d’autre part, le retrait et la mise en place
doivent être simples et rapides.
Logement pivotant pour une impression
à deux couleurs
4.7 Système à dépression de maintien et d’éjection de la pièce à imprimer
Les pièces à imprimer doivent être maintenues sûrement en particulier dans les impressions à plusieurs couleurs. Cela peut être réalisé grâce à la force d’un ressort ou la force pneumatique. Les
pièces sont également souvent maintenues par dépression puis éjectées par de l’air comprimé.
Unité de maintien par dépression et d'éjection par air comprimé VEB2
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 33
Technique de tampographie / Périphériques / Tables à mouvements croisés
4.8 Tables à mouvements croisés
Les tables à mouvements croisés sont utilisées pour positionner la pièce à imprimer avec le logement
correspondant.
C0 - Mini
C2 - Standard
C8 - Universal
C4 - Heavy
C4 - Heavy
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 34
Technique de tampographie / Périphériques / Tables à transfert circulaire
4.9 Tables à transfert circulaire
Table basculante à 180°
Des tables basculantes permettent d’accroître l’éjection. La raison
en est que l’impression et l’équipement peuvent avoir lieu en parallèle.
Table basculante avec 2 - 4 - 6 - 8 positionnements selon l’application
Les tables à transfert circulaires permettent de résoudre facilement
des problèmes d’impression simples et complexes. Les tables à
transfert circulaires sont avant tout utilisées quand des fonctions
supplémentaires sont encore exigées. (Prétraitement, séchage,
mise en place et éjection)
4.10 Tables de déplacement
Les tables de déplacement sont avant tout utilisées dans les impressions multiples ou à plusieurs
couleurs. Il existe des tables de déplacement à un ou deux axes souvent combinées à un dispositif
de rotation
Table de déplacement axe X 500
Table de déplacement X-Y 500
Table de déplacement entraînée par moteur linéaire
avec dispositif de basculement programmable
Table de déplacement X-Y
avec barrières lumineuses
de sécurité
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 35
Technique de tampographie / Périphériques / Appareils de séchage
4.11 Appareils de séchage
Environ 70 % de la couleur non séchée est du diluant. Ce diluant doit être retiré du film de couleur
après impression. Les impressions par tampon sèchent spontanément en surface en raison du film
relativement mince.
Cela peut devenir critique si plusieurs couches de couleur doivent être imprimées les unes sur les
autres.
Il est connu que les solvants se trouvant dans la dernière couche de couleur imprimée pénètrent dans
la couche de couleur se trouvant en dessous et la ramollissent. La libération de solvants de l’accumulation de couleurs sur plusieurs couches est fortement gênée et beaucoup plus lente qu’avec une
impression sur une seule couche si bien qu’il faut veiller à un excellent séchage final lors des impressions sur plusieurs couches.
Il existe les types de séchage suivants :
1. Séchage à air chaud
2. Spots à IR
3. Spots flash
4.11.1 Séchage à air chaud
Le séchage à l’air chaud est un type de séchage à prix avantageux. Il est suffisant dans la plupart
des cas. Il est avantageux si ces appareils fonctionnent en cadence. Ceci évite de chauffer toute
l’installation. Un fonctionnement en cadence ou la déviation du flux d’air pendant les pauses permet
de procéder avec des températures plus élevées. Lors du traitement à l’air chaud, connu sous le nom
de thermodiffusion, on travaille avec une température de traitement de 350 degrés Celsius. De cette
façon, une couleur à 2 composants peut être amenée à une bonne adhérence sur du polyéthylène.
Soufflerie à air chaud
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Une alimentation ponctuelle
empêche un échauffement trop
important de l’environnement et
apporte la chaleur là où elle est
nécessaire.
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 36
Technique de tampographie / Périphériques / Appareils de séchage
4.11.2 Spots à IR
Les spots à infrarouge transfèrent de grandes quantités d’énergie en peu de temps. Il existe des
spots à infrarouges de différents spectres. Le rayonnement à infrarouge à ondes courtes pénètre
plus loin dans le matériau, un rayonnement à ondes moyennes est plus fortement absorbé sur les
surfaces et dans les couches minces. Les spots à infrarouge sont avant tout utilisés dans des installations et canaux de séchage dans lesquels de grandes quantités ou des pièces volumineuses avec
grandes impressions doivent être séchées. La chaleur et la durée de traitement peuvent être réglées
de façon optimale dans ces appareils.
Four de séchage à infrarouge
4.11.3 Spots flash
Les spots flash sont des spots à infrarouges sur la gamme d’ondes de 800 à 1200 nm. Dans cette
gamme, les polymères ont un comportement transparent. Cela signifie que ce n’est pas la capacité
de conduction de la chaleur qui détermine la durée de transmission de l’énergie mais que le rayonnement pénètre en profondeur et a pour effet un chauffage volumétrique. Lors du séchage de la couleur, tout le film est chauffé et séché simultanément. Ceci entraîne une amélioration considérable de
l’adhérence de la couleur. Un autre grand avantage de ce séchage réside dans le fait que les pièces
imprimées sont complètement sèches pour la suite du traitement. Cela signifie qu’elles peuvent être
empilées immédiatement et qu’elles ne peuvent plus coller entre elles quand elles sont en vrac.
Spots flash pour grandes surfaces
Spots flash pour surfaces ponctuelles
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 37
Technique de tampographie / Périphériques / Appareils de séchage
4.11.4 Système de séchage fonctionnant en cadence
Dans la plupart des cas, les pièces à imprimer sont posées sur une bande et transportés à travers un
canal de séchage avant de tomber en vrac dans une cuve. Si le risque existe que les pièces soient
endommagées, ce type de séchage est impossible. Une personne supplémentaire doit retirer les
pièces et les déposer en conséquence.
microPrint a conçu un système de séchage en cadence pour que ce travail puisse être réalisé par
une seule personne (impression et mise en place). Il est composé d’un système à table à transfert
circulaire qui tourne en cadence avec la machine d’impression. Il peut être équipé d’air chaud, de
spots IR ou de spots flash.
4.11.5 Séchage UV
Les couleurs UV sont des couleurs qui ne sèchent qu’à la lumière ultraviolette. Ces derniers temps,
elles ont pris une importance considérable en tampographie. Il existe des modèles de têtes qui
peuvent être intégrés à des installations et des sécheurs en continu composés d’une bande de transport et d’une tête UV. La puissance de la lumière UV doit être adaptée à l’application. Pour des raisons de sécurité, la lumière UV doit toujours être bien couverte.
Tête de spot UV
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Spots UV avec bande de transport en
continu
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 38
Technique de tampographie / Périphériques / Appareils de nettoyage
4.12 Appareils de nettoyage
Il existe de nombreuses versions différentes d’appareils de nettoyage. L’ecoCleanomat est un nouvel
appareil respectueux de l’environnement.
La nature nous le montre
L’ecoCleanomat utilise entre autres les effets
des tensions superficielles et interfaciales pour
un système de nettoyage efficace et respectueux de l'environnement.
Tension superficielle bien visible
Nous l’imitons
L’ecoCleanomat est un système de nettoyage
révolutionnaire pour ustensiles de tampographie.
Il n’utilise pas de diluant. Le médium de nettoyage
est respectueux de l’environnement. Aucune
vapeur dangereuse n’est produite. L’appareil ne
nécessite ainsi aucun local de nettoyage spécial.
L’appareil fonctionne avec un système à deux
zones. Avec un réglage adéquat et un chargement
correct, les pièces sont nettoyées à 100 %.
ecoCleaner 500
Peu importe qu’il s’agisse de couleurs à 1 ou
2  composants. Le nettoyage peut durer un peu
plus longtemps avec une couleur à 2 composants
qui a complètement durci.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 39
Technique de tampographie / Périphériques / Appareils de nettoyage
Recyclage
L’appareil comporte un système de recyclage pour
le liquide de nettoyage. Le processus de recyclage prend environ 30 minutes. À cet effet, tout le
liquide de nettoyage est transporté et nettoyé dans
le système de recyclage. Il est donc impossible
d’effectuer un nettoyage pendant le processus de
recyclage.
La couleur défloculée est captée et retirée dans un
adsorbeur.
L’opérateur n’entre plus en contact avec la couleur
après chargement du panier !
Le nettoyage est toujours effectué avec le même liquide.
Seules les pertes dues au traînage nécessitent un remplissage
de complément.
ecoCleaner 740
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 40
Technique de tampographie / Clichés / Types de clichés
5 Clichés
Le cliché porte le motif d’impression. Un nouveau cliché est
nécessaire pour chaque nouveau motif. L’image d’impression est gravée ou enlevée par lavage dans le cliché. La
profondeur de gravure d’un cliché en acier est d’environ
0,018 à 0,025 mm selon l’application. Comme le tampon ne
peut transférer d’une quantité de couleur limitée, une profondeur plus importe n’est pas judicieuse. Avec une profondeur de gravure de 0,025 mm, le tampon ne prend qu’environ 0,012 mm de film de couleur. Le reste demeure dans
l’empreinte du cliché. Comme le film de couleur est composé à environ 40 % de diluant qui s’évapore de l’objet à imprimer pendant le transfert et le séchage, il reste une couche
de couleur d’environ 0,008 mm sur l’objet à imprimer
5.1 Types de clichés
Différents systèmes se sont imposés selon les différentes exigences telles que précision, durée de
vie, interchangeabilité et prix. Il est possible d’effectuer une répartition grossière selon la durée de
vie :
Clichés en acier
1 000 000
Clichés en tôle
200 000 - 300 000
Clichés en plastique
20 000 - 50 000
Céramique(pas d’info)
(k.A)
Feuille d’aluminium anodisée
40 000
Feuille de laiton chromatée
100 000
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 41
Technique de tampographie / Clichés / Types de clichés
5.1.1 Clichés en acier
Les clichés en acier sont principalement utilisés quand une précision
élevée (graduations, modélisme ferroviaire, échelles de mesure,
etc.) ou de grandes quantités sont nécessaires. Le cliché en acier
est composé d’un acier à outils d’environ 64 Rockwell. La surface
utilisée est rectifiée et rodée pour passer à la classe de rugosité N*.
Il existe des couleurs qui s’accrochent à cet acier à outils normal. S’il
n’est pas possible de se rabattre sur un type de couleur qui n’accroche pas à l’acier, il convient d’utiliser de l’acier à outils chromé.
5.1.2 Clichés en tôle
Les clichés en tôle ont récemment gagné en importance. Ils ont
considérablement accru leur part de marché et se sont imposés
dans de nombreuses applications. Des trous utilisés pour un positionnement précis peuvent être perforés dans les clichés en tôle. Les
clichés en tôle sont composés d’un acier feuillard de bonne fabrication dont la surface a une qualité de rodage de N3. La dureté est
d’environ 49 Rockwell.
La durée de vie est de 200 à 300 000 impressions selon les applications. Le procédé de revêtement, d’exposition et de gravure est
exactement le même que pour les clichés en acier. Il faut néanmoins
tenir compte du fait que le comportement de gravure est différent.
Ceci est particulièrement important quand on travaille avec une grille
en acier. Certains fabricants proposent de tels clichés déjà revêtus.
5.1.3 Clichés en plastique
Les clichés en plastique sont certainement les clichés les plus utilisés
aujourd’hui. Selon les exigences d’impression, 100 000 impressions
et plus peuvent être réalisées.
Il faut faire la distinction entre les clichés en plastique lavables à l’eau
et lavables avec un mélange d’alcool et d’eau.
Les clichés en plastique lavables avec un mélange d’alcool et d’eau
ont un revêtement en plastique plus dur. Ces clichés permettent
d’obtenir une qualité d’impression supérieure.
Les critères de durée de vie des clichés en plastique sont 1 : la
pression de la raclette et 2 : l’encrassement de la couleur par des
particules solides que le tampon transfert de l’objet à imprimer à la
couleur.
La fabrication des clichés en plastique a lieu selon les étapes suivantes :
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 42
Technique de tampographie / Clichés / Fabrication des clichés
5.2 Fabrication des clichés
5.2.1 Généralités sur les films
Un film positif (côté couche dessous) au bon pouvoir couvrant est utilisé pour fabriquer tous les types
de clichés. L’image d’impression est générée par ordinateur puis imprimée à l’aide d’un appareil
d’exposition de films. Le résultat de l’impression est influencé dès la fabrication du film. Seul un film
impeccable permet d’obtenir ultérieurement un bon cliché et une bonne image d’impression. Il est
souvent nécessaire de surimprimer une grille dans le film. Pour les clichés en plastique, le nombre de
points de la grille au cm² et le pourcentage de la grille déterminent la profondeur ultérieure du cliché.
Il n’y a quasiment pas de limites à la création d’un sujet. Il convient toutefois de ne pas aller en dessous d’une hauteur de police de 0,3 mm et d’une épaisseur de trait de 0,08 mm. Le film doit être bien
mati côté contact afin qu’il puisse être bien aspiré lors de l’exposition.
La couche sur le film soit toujours venir contre le cliché afin d’éviter une sous-exposition.
Pourquoi une grille ?
Avec de grandes parties à imprimer, le pot à couleur ou la
raclette à couleur peut tomber dans l’image d’impression
(fig. 1). En conséquence, la couleur est laissée répartie irrégulièrement dans le cliché. Lors de la prise de couleur, le tampon
chasse à son tour la couche de couleur en raison de son mouvement roulant (fig. 2). En conséquence, l’image d’impression
est irrégulière lors de l’émission de couleur. Pour éviter cet
inconvénient, une grille est ajoutée aux grandes parties à
imprimer. (Ce quadrillage a la même fonction que le quadrillage dans l’impression en creux.) Après gravure/enlevage par
lavage, de petits troncs de cônes ayant les avantages suivants restent dans les grandes zones à imprimer :
La raclette est soutenue par les petites surfaces circulaires
et ne peut donc ni tomber ni prendre de la couleur en trop
grande quantité ou irrégulièrement
Les cônes de la grille retiennent la couleur répartie uniformément (fig. 3)
Le tampon est soutenu par les petites surfaces et ne peut pas
chasser la couleur (fig. 4)
La prise de couleur est uniforme et en conséquence XXX
Fig.1
Fig.2
Fig.3
Fig.4
Si des surfaces d’image avec grille doivent être imprimées avec des bords nets, sans effet de dents
de scie, ces endroits de l’image doivent comporter un contour. Cela signifie que le quadrillage ne va
pas jusqu’au bord de l’image mais que le bord est entièrement gravé sur une largeur de ligne.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 43
Technique de tampographie / Clichés / Fabrication des clichés
5.2.2 Spécifications des films
Par rapport à la sérigraphie, le film de copie doit être parfaitement mati côté couche de film pour une
aspiration optimale. Les spécifications de matage pour les modèles de copie en vue de l’exposition
de clichés photopolymériques BSAF sont :
Profondeur brute maximale Rt >3,5 um
Profondeur de rugosité moyenne selon DIN Rz (DIN) >2,7 um
Valeur brute moyenne Ra>0,2 um
5.2.3 Films pour impression en quadrichromie
Pour la tampographie, un volume de coloris de 7 à 10 pourcents, un pas de grille de 80 lignes/cm et
une forme ponctuelle ronde sont recommandés. Il n’existe pas de profils standard pour la fabrication
du film. C’est la raison pour laquelle une épreuve est toujours réalisée. Pour les premiers essais, on
travaille avec un cliché en plastique. Si une gravure en profondeur différente est nécessaire pour la
gravure de surface donnée, un cliché en acier doit être utilisé.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 44
Technique de tampographie / Clichés / Fabrication des clichés
5.2.4 Fabrication de clichés en acier ou en tôle
La fabrication de clichés en acier ou en tôle a lieu selon les étapes suivantes :
1
Contact avec le film positif
Retirer le film de protection lentement. Mettre le cliché en acier
dans l’appareil d’exposition et positionner le film positif sur le
cliché non développé. Utilisez des films positifs ayant une densité
optique de film supérieure à 3,5 log. Assurez-vous que le film et
le cliché sont exempts de poussière avant d’être exposés.
2
Exposition
Fermer le couvercle d'aspiration et enclencher l'aspiration. Dès
que le vide est réalisé, enclencher l’exposition. Durée de l’exposition : 60 à 90 secondes. (Des appareils d’exposition sont disponibles chez nous)
3
Développement
Développer le cliché pendant environ 120 secondes dans une
cuve de développement.
4
Lavage
Nettoyer le cliché avec un jet d’eau doux. Les endroits non exposés sont enlevés par lavage.
5
Séchage
Souffler précautionneusement le cliché à l’air comprimé afin de
retirer tous les restes et toutes les particules de poussière de
l’image à imprimer. Le cliché est séché à l’air chaud.
Temps de séchage : 5 minutes à 60 à 90°C.
6
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Contrôle
Effectuer un contrôle visuel de la couche photo de l’image et le
cas échéant rectifier les petites erreurs avec du vernis à couvrir
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 45
Technique de tampographie / Clichés / Fabrication des clichés
7
8
9
10
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Gravure
Allumer le bain de gravure ou la machine et attendre jusqu’à ce
que la température de travail (environ 38 degrés) soit atteinte.
Enclencher la minuterie de la machine (valeur empirique environ
120 secondes pour environ 80 % de la profondeur de gravure).
Mettre le cliché dans la machine à graver et allumer ou incliner le
cliché dans le bain de gravure.
Lavage
Nettoyer le cliché avec un jet d’eau doux et le sécher avec un jet
d’air.
Contrôle de la profondeur de gravure
Mesurer la profondeur de gravure avec un appareil mécanique ou
optique.
Selon le résultat de la mesure, revenir au point 7 pour une nouvelle gravure.
Retrait des couches/Nettoyage
Retirer les couches du cliché avec un liquide adéquat et le nettoyer. Lubrifier légèrement le cliché propre pour qu’il ne s’oxyde
pas.
Emballer le cliché dans un papier huilé.
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 46
Technique de tampographie / Clichés / Fabrication des clichés
5.2.5 Fabrication de clichés en plastique
La fabrication des clichés en plastique a lieu selon les étapes suivantes :
1
Contact avec le film positif
Retirer le film de protection lentement. Positionner le film positif
sur le cliché non développé. Utilisez des films positifs ayant une
densité optique de film supérieure à 3,5 log.
Assurez-vous que le film et le cliché sont exempts de poussière
avant d’être exposés.
2
Exposition
Exposez le cliché à travers le film positif.
Durée de l’exposition : 1,40 à 2 minutes.
(Des appareils d’exposition sont disponibles chez nous)
3
Contact avec le film quadrillé
Retirez le film positif et mettez la grille sur le cliché qui n’est pas
encore développé. (Vous pourrez vous procurer des films quadrillés adéquats chez nous.)
4
Exposition
Exposez le cliché à travers la grille. Durée de l’exposition : comme
avec un film positif. C’est la durée d’exposition avec la grille qui
détermine la profondeur des coupelles. Plus la durée d’exposition
est courte, plus l’image d’impression est profonde.
5
Lavage
Retirez la grille. Lavez le cliché exposé à l’eau courante avec la
douchette. Lavez uniquement au jet d’eau (sans adjuvant).
Durée de lavage : 60 sec. Température de l’eau : environ 30 °C.
6
Séchage
Souffler précautionneusement le cliché à l’air comprimé afin de
retirer tous les restes et toutes les particules de poussière de
l’image à imprimer. Le cliché est séché à l’air chaud.
Temps de séchage :5 minutes à 60 à 70°C.
7
Nouvelle exposition
Réexposer le cliché (sans film) encore 5 minutes afin de durcir les
parties retirées par lavage.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 47
Technique de tampographie / Tampon / Informations générales
6 Tampon
6.1 Informations générales
En plus du cliché, le tampon est le facteur le plus important pour une impression impeccable. Un
tampon est composé d’un mélange sélectionné de silicone et d’huile de silicone. L’huile de silicone
est incorporée selon le degré de dureté souhaité de la masse de silicone. Les tampons sont teintés
avec de la couleur en silicone afin de distinguer les différentes classes de dureté. Ce sont des tampons en silicone qui ont rendu la tampographie d’aujourd’hui possible. La tension superficielle basse
du silicone, exactement à la limite entre la prise et l’émission de couleur selon l’état de séchage de la
couleur, permet un excellent transfert de couleur. Un tampon en silicone doit satisfaire les exigences
suivantes :
Tampon standard
• Résistance mécanique élevée
• Bonne dissipation des charges statiques
• Tension superficielles stable
• Surface brillante
L’huile de silicone joue un rôle essentiel pour la tension de surface. Comme elle s’évapore du tampon
après environ un an, la tension superficielle augmente et l’émission de couleur devient plus difficile.
Un tampon transfert la couleur à 100% uniquement si le réglage est optimal. Normalement, un tampon travaille par arrachement. Cela signifie qu’un mince film de couleur reste sur le tampon. Le transfert de couleur peut être influencé si la machine ralentit ou si la tampon est soufflé.
Le choix de la forme du tampon dépend de la taille et du type d’image d’impression et de la forme
de l’objet à imprimer. Il est donc possible qu’un tampon plat ne transfert pas assez de couleur. Des
trous de couleur s’évaporent partout. Un tampon plat aurait en outre des inclusions d’air et des ainsi
des endroits sans contact avec la couleur. Pour une surface plane, le tampon idéal est en forme de
mamelon.
Il est intéressant de savoir que l’angle de déroulement d’un tampon est presque toujours une droite
sur la surface à imprimer, indépendamment de sa forme. La forme courbée plus ou moins raide n’a
qu’une influence sur l’angle de cette droite. Pour une impression sans problème, l’angle de déroulement est normalement compris entre 20 et 50 degrés.
Une grande attention doit être accordée à la pointe d’un tampon. Il s’agit d’une zone problématique
en particulier en cas d’impression sans quadrillage sur toute la surface. S’il n’est pas possible de se
rabattre sur une surface sans couleur avec la pointe, il convient d’utiliser un tampon ayant un angle
de déroulement moyen et une pointe pointue. Avec un tampon trop plat, l’angle de déroulement serait
trop petit. Il en résulterait des trous. Avec un tampon trop pointu, il y aurait une pression trop élevée
sur la pointe. Cette pression chasserait la couleur en cas d’impression sans quadrillage sur toute la
surface. Il y aurait en conséquence une application de couleur irrégulière.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 48
Technique de tampographie / Tampon / Choix du tampon
6.2 Choix du tampon
Le type et la taille de l’image d’impression ou la forme de l’objet à imprimer exigent dans de nombreux cas une autre forme de tampon que la forme de mamelon idéale. C’est la raison pour laquelle il
existe une grande variété de formes de tampons.
6.2.1 Choix du tampon en fonction de sa forme
L’imprimeur de tampon effectuera une sélection parmi les nombreuses formes de tampons selon son
expérience ou par des essais. Heureusement, plus de 90 % des impressions par tampon peuvent
être effectuées sans problèmes avec quelques tampons différents. Des formes typiques et leur utilisation sont résumées ci-après. Ce choix de tampons sert d’orientation générale et ne saurait remplacer vos propres essais d’impression.
Tampon circulaire universel avec surface d’impression conique pour de
nombreuses applications
Tampon circulaire avec surface d’impression circulaire. Idéal pour l’impression sur
des objets circulaires
Tampon carré pour des surfaces d’impression carrées
Tampon rectangulaire pour des images d’impression rectangulaires
Tampon en selle idéal pour des mots seuls ou de petites images d’impression
Tampon long pour des images d’impression longues et étroites
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 49
Technique de tampographie / Tampon / Choix du tampon
6.2.2 Par dureté de tampon
D’une manière générale, des tampons durs permettent de meilleures impressions que les souples.
Un tampon dur transfert mieux la couleur, a une durée de vie plus longue et est moins sensible aux
vibrations avec les machines qui fonctionnent rapidement. On peut donc dire qu’il convient d’imprimer
avec un tampon le plus dur possible.
Les critères suivants requièrent l’utilisation de tampons souples :
• Grandes surfaces
• Irrégularités de grande surface.
• Faible force de la machine
Avec la même forme, un tampon souple permet d’imprimer sur une surface plus grande qu’avec un
tampon dur. Il est également plus facile de venir à bout des irrégularités de grande surface avec un
tampon souple. Un tampon souple transfert même plus de couleur qu’un tampon dur.
Il convient néanmoins de tenir compte du fait que chaque tampon ne peut subir qu’une certaine pression. Si la pression est trop forte, le tampon commence à « couler » et l’impression est détruite.
Pour les petites irrégularités, comme celles de petits trains électriques, un Tampon dur a nécessaire.
6.2.3 Règle générale
En règle générale, pour une bonne qualité d’impression, il faut une dureté Shore élevée, donc un
tampon dur, un tampon le plus pointu possible et le volume le plus grand possible.
Quelques règles doivent être respectées afin d’obtenir un résultat parfait:
• Choisissez un tampon plus dur pour les lignes et caractères fins et un tampon moins dur pour les
impressions sur de grandes surfaces
• Le tampon doit être assez grand par rapport à l’image d’impression. En cas de doute, prenez-en
un plus grand.
• Le point d’application du tampon ne doit si possible pas se trouver dans la zone de couleur
• Le tampon doit être positionné de sorte à transférer l’image d’impression avec le moins de pression possible
• Nettoyez le tampon uniquement avec des films adhésifs et légèrement à l’alcool au début
• Stockez le tampon de sorte à ce qu’il ne puisse être ni encrassé ni endommagé
• Utilisez toujours des couleurs spécialement fabriquées pour la tampographie
•
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 50
Technique de tampographie / Tampon / Modèles spéciaux
6.3 Modèles spéciaux
Si aucune solution n’est trouvée avec un tampon standard, des modèles spéciaux sont nécessaires.
Des tampons existants peuvent par exemple être montés ensemble sur la plaque de fixation afin
d’obtenir une combinaison de tampons.
Il est en outre possible de modifier une forme de tampon existante (par ex. la raccourcir ou y pratiquer des cavités) et ainsi de couler un nouveau tampon.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 51
Technique de tampographie / Tampon / Traitement du tampon
6.4 Traitement du tampon
6.4.1 Stockage
Les surfaces d’impression des tampons sont très délicates. Pour le transport, il faut veiller à ce que
ces surfaces ne soient pas endommagées. Certains fabricants ajoutent une masse de protection à
leurs tampons, d‘autres les emballent de sorte à éviter les zones de pressions ou les frottements.
Les tampons neufs doivent si possible être stockés sans masse de protection à température
constante (18 degrés) dans une pièce sombre ou dans une caisse. Il est impératif d’éviter que les
tampons soient directement exposés au soleil ou à la chaleur.
6.4.2 Nettoyage
Le nettoyage du tampon nécessite un soin particulier. La brillance de la surface d’impression détermine directement la qualité d‘impression. Un nettoyage in approprié de cette surface peut la détruire
ou considérablement réduire la durée de vie d’un tampon.
Sans nettoyage initial, un tampon neuf ne transférera pas de couleur. Il faut l’essuyer ou le nettoyer
rapidement avec un chiffon doux sans peluche et avec le diluant utilisé ou mieux, de l’alcool. Pendant
les pauses ou une fois l’impression terminée, le tampon doit si possible être nettoyé avec un solvant
doux pour couleurs (par ex. alcool). Les solvants forts pour couleurs rendent le tampon trop rapidement poreux et empêchent une bonne émission.
Un tampon ne doit jamais être trop sec ou frotté à la main. Le tampon serait détruit par l’effet de gommage.
Tous ces problèmes de nettoyage sont éliminés par les machines de tampographie équipées d’un
nettoyage automatique de tampon. Ces machines permettent de programmer le procédé de nettoyage de tampon. Un module de nettoyage à avance automatique est monté au-dessus de l’émetteur de couleur. Si le tampon doit être nettoyé après le programme, l’émetteur de couleur reste sur le
cliché. Au lieu que le tampon prenne de la couleur, il s’appuie contre le module et se nettoie ainsi tout
seul.
Ce type de nettoyage prend soin du tampon. L’opérateur est quitte de manipuler du diluant, ce qui
signifie un poste de travail respectueux de l’environnement. Une réduction drastique des rejets est
une autre conséquence appréciable.
6.4.3 Durée de vie du tampon
La durée de vie du tampon va de quelques pièces à plusieurs centaines de milliers. Elle dépend
avant tout des propriétés de l’objet à imprimer et du traitement du tampon. Des arêtes tranchantes de
l’objet à imprimer, des impuretés, un nettoyage et un stockage incorrects peuvent fortement réduire
la durée de vie d’un tampon. Si les mesures de traitement du tampon mentionnées dans ce manuel
sont respectées, 20 000 à 500 000 impressions peuvent être réalisées avec un tampon selon la qualité d’impression requise.
Si l’on utilise une couleur céramique, 20 000 à 25 000 impressions peuvent être effectuées au maximum. La granulométrie nécessaire avec les couleurs céramiques limite fortement la durée de vie du
tampon. Les machines de tampographie équipées d’un nettoyage automatique du tampon rendent la
durée de vie du tampon indépendante de la dextérité de l’opérateur. La durée de vie est multipliée.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 52
Technique de tampographie / Couleurs pour la tampographie / Généralités
7 Couleurs pour la tampographie
7.1 Généralités
Toutes les couleurs de tampographie des fabricants connus conviennent à la tampographie.
Vous devez toutefois savoir ce qui suit afin de choisir la bonne couleur pour votre application :
Les couleurs de tampographie sont des couleurs de sérigraphie transformées. Par rapport aux couleurs de sérigraphie, les pigments des couleurs de tampographie sont laminés beaucoup plus finement et ont un dosage plus élevé afin d’améliorer le pouvoir de couverture.
Les couleurs de tampographie sont composées de :
• Liant
• Matière colorante
• Adjuvants
• Solvants
7.2 Liant
Le composant le plus important est le liant. Il sert à lier les pigments de couleur au matériau à imprimer. Avec les adjuvants, le liant est responsable des propriétés mécaniques du film de la couleur
d’impression (adhérence, résistance aux frottements et aux rayures). Le liant est maintenu sur l’objet
à imprimer par le biais de divers mécanismes.
Forces électriques ou moléculaires
Diffusion du liant de couleur d’impression sur la surface de l’objet à imprimer gonflée ou corrodée par
les solvants de la couleur d’impression
Ancrage mécanique aux irrégularités surfaciques de l’objet à imprimer
Réaction chimique du liant de la couleur d’impression avec la surface de l’objet à imprimer (par ex.
couleurs à 2 composants).
Les couleurs de tampographie comportent généralement le liant suivant :
• Résine acrylique
• Résine alkyde
• Acétobutyrate de cellulose
• Coton collodion
• Résine époxy
• Résine de colophane
• Résine de condensation
• Résine de mélamine
• Polyester
• Résine de polyuréthane
• Copolymérisation PVC
Ces liants sont souvent combinés entre aux afin de satisfaire les nombreuses exigences. Le tableau
de la page 52 montre cette combinaison en rapport avec l’objet à imprimer adéquat à cet effet.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 53
Technique de tampographie / Couleurs pour la tampographie / Matière colorante
7.3 Matière colorante
Pour les matières colorantes, il faut faire la distinction entre les colorants et les pigments.
Les colorants sont solubles et divisés jusqu’à des molécules individuelles. Il n’y a plus de diffraction de la lumière sur de si petites particules. Les colorants sont donc transparents. Les colorants
conviennent pour des impressions à plusieurs couleurs avec grille où les tons sont créés sur fond
clair avec les couleurs de base correspondantes.
Les pigments sont insolubles. Ils peuvent être composés d’un matériau de base organique ou anorganique. Les pigments permettent d’obtenir des impressions couvrantes.
7.4 Adjuvants
D’autres matières brutes, les adjuvants, sont utilisées pour optimiser les propriétés du film de couleur
d’impression :
• Plastifiant pour améliorer la flexibilisation et l’adhérence
• Cires pour augmenter les propriétés mécaniques (résistance aux rayures et frottements)
• Différents adjuvants pour améliorer le traitement, augmenter le brillant ou obtenir des films mats
de couleur d’impression
7.5 Solvants
Des solvants sont nécessaires pour fabriquer les couleurs de tampographie à partir des composants
décrits ci-avant (liant, pigments, adjuvants) des couleurs d’impression. Les solvants sont des combinaisons chimiques volatiles, peu visqueuses et fluides capables de transformer les liants en forme
dissoute. La proportion de solvant dans les couleurs est d’environ 70 pourcents.
Quelques propriétés physiques sont nécessaire pour utiliser les solvants dans les couleurs d’impression
• Indice d’évaporation
• Point d’inflammation
• Température d’ignition
• Valeur de concentration maximale au poste de travail
7.6 Séchage
Les couleurs de tampographie peuvent sécher de trois façons différentes.
• Séchage physique
• Séchage chimique
• Séchage oxydant
7.6.1 Séchage physique
Avec le séchage physique, le liant n’est dissout que pour le traitement. Le film de couleur se constitue
pendant que les solvants s’évaporent. Il n’y pas de transformation de la matière. Si le film de couleur est à nouveau imprégné de solvants, il y a dissolution du film de couleur, c’est-à-dire que le liant
redevient liquide.
7.6.2 Séchage chimique
Avec le séchage chimique, le liant n’est pas encore assez hautement moléculaire. La réaction est
déclenchée par un durcisseur incorporé avant impression de la couleur.
La réaction vers l’état final hautement moléculaire n’a lieu sur le matériau à imprimer qu’après séchage physique. Il y a une transformation de la matière du liant. Une redissolution vers l’état initial est
impossible d’emblée.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 54
Technique de tampographie / Couleurs pour la tampographie / Couleur à 1 composant
7.6.3 Séchage oxydant
Avec le séchage oxydant, les couleurs réticulent en réagissant avec l’oxygène de l’air, une oxydation
primaire ayant lieu qui conduit à une réticulation des composants de la couleur pendant que le film
continue de se former.
7.6.4 Résumé
La première phase d’un procédé de séchage est un processus purement physique au cours duquel le
solvant s’évapore. Pendant la deuxième phase, la réaction au cours de laquelle de petites molécules
de liaison sont liées à de nouvelles chaînes plus grandes ou à des réseaux, a lieu avec les couleurs à
deux composants. Le durcissement complet des couleurs peut durer jusqu’à 6 jours. Un traitement de
finition adéquat à la chaleur peut considérablement accélérer le séchage et améliorer la qualité de la
couche d’adhérence et de couleur.
7.7 Couleur à 1 composant
Une couleur à 1 composant suffit amplement pour de nombreuses applications. Il existe des applications qui n’exigent pas de résistance chimique élevée sauf aux produits de nettoyage éventuellement
à l’alcool et où la couleur peut dissoudre le support. Avec les couleurs à 1 composant, le film se forme
uniquement par évaporation du solvant organique volatile. Le liant ne subit de pas de transformation de matière. Ce film peut être redissout sous l’action d’un solvant adéquat. C’est la raison pour
laquelle il est possible de réimprimer à tout instant sur les couleurs à 1 composant.
7.8 Couleur à 2 composant
Comme leur nom l’indique, les couleurs à 2 composants sont composées de deux composants :
couleur et durcisseur. La couleur et le durcissant sont mélangés avant traitement conformément aux
consignes. La réaction de réticulation commence dès cet instant. Lors du traitement, le mélange
devient de plus en plus épais car la réaction chimique continue. Il finit par gélifier et ne peut plus être
imprimé. Même l’ajout de solvant ne peut rien changer. Cette durée de traitement est appelée durée
du pot dans la documentation. Elle est généralement de 8 heures. Il faut encore évoquer le fait que le
réglage du bon degré de dilution a une influence décisive sur la durée de traitement. Une couleur pas
assez diluée gélifie plus rapidement qu’un mélange correctement réglé. Les couleurs à deux composants ne peuvent être surimprimées que jusqu’à environ 15 heures. Après cette durée, il ne peut
plus y avoir de polymérisation suffisante entre les deux films de couleur. Les couleurs à deux composants sont principalement utilisées s’il y a des exigences particulières quant au film de couleur en
matière de résistance aux rayures, de résistance aux milieux agressifs ou d’adhérence aux substrats
lourds (par ex. polyoléfine). Il faut toutefois noter que des résultats de premier ordre ne peuvent être
obtenus que si le matériau à imprimer présente une résistance suffisante au médium de contrôle. On
utilise souvent des polymères type groupe hydroxyle, à base de polyester ou de polyacrylate, comme
liant pour les couleurs d’impression à 2 composants. Ceux-ci sont réticulés chimiquement (polymérisés) en utilisant un durcisseur à base d’isocyanate polymérique. Les produits de départ résine et
durcisseur sont solubles dans les solvants adéquats. Le produit réticulé est insoluble, permettant
ainsi d’obtenir une meilleure résistance. Un autre système à 2 composants se base sur des résines
polyamides adéquates, qui die mit einem polymeren Epoxid vernetzt werden.
7.9 Couleurs spéciales
7.9.1 Couleurs UV
Les couleurs UV sont composées de monomères et de photoinitiateurs. Pour que les couleurs UV
puissent être bien transférées, elles contiennent un peu de solvant. Le durcissement n’a lieu qu’à la
lumière ultraviolette. Ceci a pour avantage que la couleur ne peut pas sécher dans la machine mais
immédiatement après l’impression. Les couleurs UV sont des couleurs très résistantes.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 55
Technique de tampographie / Couleurs pour la tampographie / Couleurs spéciales
7.9.2 Couleurs fluorescentes
Les couleurs fluorescentes reflètent la lumière du jour et la lumière UV. La réflexion est assurée par
des petites billes qui portent les pigments de couleur sur leur périphérie. Ces petites billes doivent
être rapetissées afin de pouvoir transférer suffisamment les couleurs fluorescentes en tampographie.
Ceci aurait toutefois pour conséquence qu’il n’y ait plus de pigments de couleur au point de rupture.
La couche de couleur deviendrait si mince qu’il ne pourrait plus y avoir de réflexion.
La tenue à la lumière aurait dans le même temps tellement baissé que la couleur pâlirait après
quelques jours.
Des couleurs fluorescentes peuvent toutefois être transférées si l'on fait les compromis suivants :
1. Une impression quadruple voire quintuple est nécessaire pour pouvoir former la couche de couleur.
2. De bandes fines ne peuvent être imprimées en raison de la granulométrie relativement élevée.
3. Les couleurs fluorescentes doivent être imprimées sur fond blanc.
7.9.3 Couleurs phosphorescentes
Les couleurs phosphoresentes ont des cristaux qui « accumulent la lumière ». Ils entrent en oscillation grâce à la lumière. Les oscillations continuent une fois la source de lumière éteinte et restituent
l’énergie chargée sous forme de lumière.
Si les cristaux étaient mis à la taille nécessaire pour la tampographie, ils seraient si petits qu’ils ne
pourraient pratiquement plus accumuler d’énergie. En outre, la réduction des pigments de couleur
diminuerait considérablement la tenue à la lumière.
7.9.4 Couleurs thermofixantes
Les couleurs thermofixantes ont été conçues pour imprimer des copolymères d’acétal (Hostaform C,
Delrin). La couleur est transférée par une impression à tampon normale puis diffusée dans le matériau grâce à un traitement de chaleur. Après traitement de chaleur et refroidissement, la couleur excédentaire doit être rincée à l’eau. La résistance aux rayures correspond alors à la surface du matériau
imprimé.
Seules des impressions foncées sur fond plus clair peuvent être réalisées. La couleur du fond a une
influence sur le ton final de l’impression. Les tons suivants sont normalement disponibles : noir, violet,
jaune, bleu, brun, rouge, orange et vert. Le ton blanc ne peut être fabriqué.
7.9.5 Couleurs de sublimation
Les couleurs de sublimation ont été conçues pour imprimer le polyester. La couleur peut être transférée par une impression à tampon normale puis diffusée dans le matériau grâce à un traitement de
chaleur. La résistance aux rayures correspond alors à la surface du matériau imprimé.
Seules des impressions foncées sur fond plus clair peuvent être réalisées. La couleur du fond a une
influence sur le ton final. Les demi-tons peuvent être mélangés à partir des trois couleurs de base. Le
demi-ton blanc n’est pas possible.
7.9.6 Couleurs à base d’eau
Les couleurs à base d’eau sont en cours de développement pour la tampographie.
7.9.7 Colorants alimentaires
Les colorants alimentaires ne peuvent pas être transférés en tampographie.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 56
Techniquedetampographie/Couleurspourlatampographie/Choixdelacouleur/Matériauàimprimer
7.10 Choix de la couleur/Matériau à imprimer
7.10.1 Généralités
Dans ce chapitre, nous décrivons les types de couleurs adéquats pour un matériau à imprimer précis.
En pratique toutefois, d’autres critères doivent être pris en compte dans le choix de la couleur. Par
exemple : domaine d’application, non-toxicité, résistance aux influences de l’environnement, prix, etc.
D’une manière générale, on peut dire qu’aujourd’hui, il existe sur le marché une couleur adéquate
pour presque tous les supports.
En ce qui concerne les prix des couleurs, il faut noter que les coûts en couleur ne correspondent
qu’à une faible part des coûts du produit fini. De ce fait, le prix devrait même jouer un rôle secondaire
d’autant plus que les coûts de réclamation pourraient fortement augmenter.
Il est très important que chaque tampographe prenne l’habitude de contrôler l’adhérence de la couleur et la résistance dans la suite du traitement du matériau imprimé avant la force d’appui. Ceci est
nécessaire car les matériaux à imprimer présentent souvent des impuretés ou des dépôts issus du
procédé de fabrication.
Pour les plastiques, on doit obtenir deux désignations séparées, en l’occurrence le nom commercial
et la désignation, qui permet de déduire la composition chimique. Les 3 700 noms commerciaux
peuvent être répartis en 3 groupes de plastiques. Quelques noms commerciaux typiques : Nylon,
Lexan, Ertalon, etc. Quelques noms chimiques typiques : polychlorure de vinyle, polystyrène, polyamide, etc.
Le chapitre Données comporte le nom commercial et le nom chimique des plastiques les plus importants.
Il arrive toutefois fréquemment que l’on doive imprimer sur un plastique dont le nom est inconnu.
Pour identifier des plastiques, il existe un test relativement simple décrit au chapitre 9.0.
7.10.2 Verre acrylique
Le verre acrylique est transparent, traité tous temps, déformable à la chaleur et résistant aux acides,
aux bases, à l’eau, aux graisses et aux huiles. Grâce à ces propriétés, les verres acryliques sont utilisés pour fabriquer des caches de machines, boîtiers d’appareils, etc. Les articles en verre acrylique
fabriqués par extrudage ou injection puis refroidis rapidement, ont une tendance à la formation des
fissures de contrainte. Dans ce cas, seul un procédé tempéré ou une courbe de température adéquate peuvent aider lors du refroidissement des pièces moulées.
Une couleur à 1 composant à base de résine alkyde ou une couleur à 2 composants peuvent être
utilisées pour l’impression.
7.10.3 Bakélite, résine de mélamine
La bakélite et la résine de mélamine sont des matériaux à imprimer lourds. Ces plastiques doivent
être imprimés avec des couleurs à 2 composants. Un posttraitement ou prétraitement à la flamme a
souvent pour effet une amélioration étonnante de l’adhérence de la couleur.
7.10.4 Métal, verre, porcelaine, acier chromé
Ces matériaux nécessitent la plupart du temps une posttraitement thermique. Pour le verre, il existe
des couleurs spéciales qui sont cuites pendant 30 minutes à 120 degrés Celsius. (Ne pas confondre
avec les couleurs céramiques qui sont cuites à 550 degrés Celsius.).
7.10.5 Polyacétate
Le polyacétate, connu sous les noms commerciaux DeIrin ou Hostaform C, est utilisé pour des fonctions de glissement, coulisseaux, corps de vanne, relais mais aussi pour les véhicules. Il présente
une bonne résistance à tous les solvants habituels. La plupart du temps, une couleur à 2 composants
à base de résine d’époxy est utilisée pour l’impression. Une adhérence de la couleur ne peut toutefois être obtenue que par un posttraitement thermique. Il peut s’agir d’un posttraitement à l’air chaud
ou à la flamme.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 57
Techniquedetampographie/Couleurspourlatampographie/Préparationdelacouleurettransfert
7.10.6 Polycarbonate
Le polycarbonate est avant tout utilisé pour les boîtiers transparents, pièces de fiches, pinces, verres
de lampes, pièces isolantes, boîtiers de petits appareils, pièces d’appareils domestiques, etc. Le
polycarbonate est fortement dissout par la couleur. Avec un matériau extrudé, cela peut provoquer
des fissures de contrainte visibles ayant des effets négatifs sur la résistance aux chocs. Le polycarbonate est principalement utilisé avec des couleurs à 1 composant. Des couleurs à 2 composants (à
base de résine d’époxy) peuvent aussi être utilisées.
7.10.7 Polyester
Le polyester est un plastique dur, aux dimensions stables et résistant à l’abrasion et aux solvants
organiques. Il résiste à la chaleur jusqu’à 180 degrés Celsius et peut donc être imprimé avec une
couleur à cuire. La plupart du temps, le polyester est imprimé avec des couleurs à 2 composants à
base de résine d’époxy. Si une résistance élevée à l’abrasion est exigée, comme par exemple sur
des touches de clavier, une couleur de sublimation est utilisée. Cette dernière est sublimée après
impression par un procédé thermique.
7.10.8 Polyéthylène, polypropylène
Le polyéthylène et le polypropylène sont particulièrement résistants aux acides, aux bases, à l’eau,
aux solvants organiques et aux produits chimiques. Aucune couleur ne peut adhérer sur la surface
non prétraitée de ces plastiques parce que la tension superficielle est trop basse. Un prétraitement
Corona ou à la flamme est donc indispensable. Normalement, une couleur à 2 composants à base de
résine d’époxy est utilisée pour ces deux matériaux.
7.10.9 Polystyrène
Le polystyrène résiste aux acides, aux bases, à l’eau, aux huiles et aux graisses mais pas aux solvants organiques. Le polystyrène est fortement dissout par la couleur et à donc tendance aux fissures
filiformes. Une couleur à 1 composant suffit amplement pour le polystyrène. La bonne dissolution
permet un mélange avec le support, ce qui entraîne une très bonne adhérence.
7.11 Préparation de la couleur et transfert
Les couleurs de tampographie sont généralement livrées prêtes à l’emploi. Normalement, la viscosité
doit encore être adaptée à la viscosité souhaitée pour le traitement. Avec les couleurs à deux composants, le durcisseur doit préalablement être incorporé. Il est impératif de veiller à ce que le rapport de
mélange couleur/durcisseur soit réalisé avec précision. Il ne faut jamais incorporer le durcisseur au
jugé.
Lors du traitement des couleurs de tampographie, il faut veiller à ce qu’elles arrivent dans la cuve
bien mélangées et de façon homogène.
Une redilution de la couleur dans la cuve doit être réalisée avec précaution car l’ajout soudain d’une
grande quantité de diluant peut provoquer un choc aux pigments entraînant une floculation de ces
derniers.Le réglage du bon degré de dilution, c’est à dire la consistance avec les diluants prévus pour
la couleur de tampographie ou éventuellement les retardateurs, est aussi un point nécessitant du
doigté et de l’expérience. Si la couleur est trop diluée, il peut y avoir des problèmes surfaciques si le
procédé de séchage doit être accéléré en utilisant un souffle d’air chaud. De même, le pouvoir couvrant est réduit et des différences de ton sont possibles. Si la viscosité de la couleur est trop élevée,
cette dernière tire éventuellement des fils.
L’utilisation de retardateurs est critique. Il convient d’y renoncer dans la mesure du possible. Si la
couleur libère ses solvants trop rapidement, elle sèche éventuellement dans le cliché et y reste collée
ou ne se lie pas assez au support à imprimer lors du transfert. S’il y a un retard trop important, la
surface de la couleur n’a pas assez d’adhérence sur le tampon et le film de couleur de l’impression
à tampon n’est pas transféré sur l’objet à imprimer. Cela signifie que l’adhérence de la couleur d’impression encore humide au caoutchouc de silicone du tampon est supérieure à l’adhérence au matériau à imprimer. Il est possible d’y remédier en soufflant le film de couleur se trouvant sur le tampon,
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 58
Technique de tampographie / Couleurs pour la tampographie / Contrôles qualité
ce qui a pour effet d’évaporer une partie du solvant de la couleur d’impression et d’obtenir l’adhérence nécessaire au transfert.
La composition de la couleur de tampographie et son comportement au séchage dans les empreintes
du cliché ou du tampon ont une influence considérable sur la vitesse d’impression qui peut être
atteinte. Il semble clair au vu de cet état de fait que le fabricant de la couleur ne peut effectuer le bon
réglage de la couleur jusqu’à la touche finale. Ce dernier doit être effectué à la machine selon les
conditions sur site.
7.12 Contrôles qualité
7.12.1 Généralités
Les contrôles qualité des couleurs doivent être répartis selon deux phases.
La première phase de contrôle a lieu chez le fabricant, la deuxième chez l’utilisateur. Le fabricant
contrôle les points suivants :
Viscosité
Ton
Indice de brillance
Finesse des pigments
Durée de séchage
Résistance du contenu, etc.
L’utilisateur effectuera les contrôles suivants selon les exigences et son expérience :
Viscosité
Dureté surfacique, test à l’ongle, test Tesa
Test de grille
Tests spécifiques d’abrasion (par ex. indice d’abrasion de Taber)
7.12.2 Viskosität
Genaue Viskositätsmessungen erfolgen mit dem Rotationsviskosimeter. Mit diesem Gerät bestimmt
man die Kraft (innere Reibung), die eine flüssige Substanz, in unserem Fall eine Tampondruckfarbe,
einer Drehbewegung entgegensetzt. Bei Messungen ist natürlich die Temperaturabhängigkeit der
Viskosität zu beachten. 1 Grad Temperaturerhöhung verursacht eine Viskositätsabnahme von 10%.
Viskositätsmessungen sind daher immer bei 20 Grad Celsius durchzuführen.
Der Praktiker an der Maschine wird keine solchen präzisen Viskositätsmeßgeräte zur Verfügung haben. Er braucht sie auch nicht, denn zur Einstellung der Farbe genügt ein Spachtel. Fährt man zügig
mit dem Spachtel durch die Farbe so muss sich der Graben der sich hinter dem Spachtel bildet sofort
wieder schliessen. Es wird so lange verdünnt, bis ein Erfahrungswert erreicht ist. Einfacher wird es
dann wenn ein Viscomat die weitere Kontrolle über die Viskosität der Farbe übernehmen kann.
Le bon réglage de la viscosité est extrêmement important pour le traitement et la qualité d’impression. Il y a des fabricants de couleurs de tampographie qui règlent leurs couleurs d’impression prêtes
à l’emploi. La plupart du temps, la couleur doit néanmoins être diluée avant utilisation.
7.12.3 Finesse des pigments
La finesse des pigments est avant tout mesurée avec un grindomètre. Le Grindopac et l‘appareil de
mesure de finesse de grain selon Garmsen sont d’autres appareils de mesure. Le grindomètre est un
corps de mesure avec lequel la granulométrie peut être lue simplement en ratissant la couleur (voir
ci-dessous « Qu’est-ce que la finesses des pigments ? ».
7.12.4 Indice de brillance
Les adjuvants à la couleur permettent de régler l’indice de brillance des couleurs de mat à très brillant. L’indice de brillance est mesuré à l’aide d’un brillancemètre selon lomgueur.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 59
Technique de tampographie / Couleurs pour la tampographie / Impression à plusieurs couleurs
7.12.5 Dureté surfacique
La dureté surfacique d’une couleur est déterminante pour sa résistance à l’abrasion. Une tige de
contrôle de la société Erichsen permet de mesurer avec précision la dureté surfacique de couleurs
de tampographie de la garder comme indice de mesure (voir sous « Qu’est-ce que la dureté surfacique ? »).
7.12.6 Test à l’ongle
Avec le test à l’ongle, on essaie d’éjecter le film de couleur à l’aide d’un ongle. Il s’agit d’un test
souvent appliqué qui ne doit pas être sous-estimé. Si un film de couleur passe ce test, on peut déjà
parler d’une bonne adhérence.
7.12.7 Test Tesa
Avec le test Tesa, on essaie de faire perdre son adhérence au film de couleur à l’aide d’une bande
adhésive. Il s’agit également d’un test efficace qui en révèle beaucoup sur l’adhérence de la couleur.
7.12.8 Test de grille
Le test de grille nécessite un appareil à découper équipé d’une tête de coupe octuple. 2 coupes
perpendiculaires l’une à l’autre sont effectuées sur l’échantillon à l’aide de cette tête de coupe. On
obtient ainsi 49 petits carrés. Ces carrés sont examinés à la loupe et se voient attribuer un paramètre
de grille. (Voir sous « Qu’est-ce que le test grille ? »).
7.13 Impression à plusieurs couleurs
En tampographie, les couleurs sont transférées « humide sur humide ». Cela signifie que le séchage
intermédiaire, tel qu’il est nécessaire par exemple en sérigraphie, n’a plus lieu d’être. La raison en
sont le fin film de couleur séchant rapidement de l’impression à tampon et le tampon en silicone qui
ne peut guère réabsorber la couleur émise. En tampographie, il faut faire la distinction entre l’impression à plusieurs couleurs sur de grandes surfaces avec des couleurs de tampographie normales et
la véritable impression à plusieurs couleurs avec une grille offset et des couleurs avec colorants. Les
impressions à plusieurs couleurs avec des couleurs de tampographie normales sont des impressions
couvrantes. Cela signifie qu’aucun nouveau ton ne peut être constitué par une surimpression ou une
grille. La couleur de fond a peu d’influence sur l’impression. Normalement, ce sont d’abord les tons
plus clairs qui sont appliqués. Avec le cliché à grille offset, ce sont des couleurs à base de colorants
qui sont appliquées. Ces couleurs sont transparentes. Selon l’extrait de couleur du film offset, tous
les tons peuvent être constitués. Comme ces couleurs sont transparentes, il faut imprimer sur un
fond clair ou appliquer une sous-couche blanche sur la surface à imprimer. Lors de la gravure du cliché offset, il faut veiller à ce que la profondeur de gravure ne soit pas la même que celle des clichés
normaux. Pour des trames fines, elle est d’environ 10 um, pour une bonne couvrance, de 20 um.
3 systèmes de machines se sont imposés pour pouvoir réaliser des impressions à plusieurs couleurs.
Machine d’impression simple à deux couleurs
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 60
Technique de tampographie / Couleurs pour la tampographie / Impression à plusieurs couleurs
Machine d’impression à plusieurs couleurs avec table de
déplacement
Machines d’impression à plusieurs couleurs avec déplacement de tampon MS 250
Machines d’impression à plusieurs couleurs avec déplacement de tampon MS 500
Machine de tampographie à 5 couleurs 5star avec table de
déplacement
Ne nécessite qu'un logement de pièce à imprimer
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 61
Technique de tampographie / Couleurs pour la tampographie / Feuille de données de sécurité DIN
Machine d’impression à 5 couleurs MS 500 avec transfert
carré. Pour une production élevée, 12 à 14 logements de
pièces à imprimer sont nécessaires.
7.14 Feuille de données de sécurité DIN
Les feuilles de données de sécurité décrivent la constitution des couleurs et de leurs diluants. Ces
données sont nécessaires afin de prendre les mesures préventives nécessaires pour pouvoir respecter les dispositions de sécurité pour le transport, le stockage et le traitement de ces produits
chimiques. Le modèle de ces feuilles de données de sécurité peut varier selon les pays. Dans ce
manuel, nous nous bornerons à décrire la feuille de données de sécurité DIN 52900.
Cette feuille de données de sécurité a le modèle suivant :
L’en-tête de la fiche doit indiquer le nom du fabricant et le nom commercial du produit.
Suivent les données propres, réparties en neuf sections :
1. Description du produit
2. Données physiques et de sécurité technique
3. Transport
4. Directives
5. Mesures de protection, stockage et manipulation
6. Mesures en cas d’accident et d’incendie
7. Informations toxicologiques
8. Informations écologiques
9. Autres remarques
Tous ces chapitres sont divisés en sous-sections. Ces sous-sections sont décrites dans le chapitre
suivant en se limitant à ce que le tampographe doit savoir. Cette description ne peut jamais remplacer les véritables feuilles de données. Elle ne montre que ce que l’on peut y lire.
7.14.1 Dispositions en matière de sécurité
Toutes les couleurs de tampographie ont un point commun. Environ 70 % du mélange fini est libéré
dans l’air. Cela signifie un impact sur l’environnement qui ne peut plus être accepté d'emblée en ces
temps de sensibilisation à la protection de l’environnement. Ces dernières années, les directives ont
été accentuées dans différents pays. Les fabricants font tout leur possible pour fabriquer des couleurs les moins toxiques possibles. Les couleurs contiennent toutefois des produits toxiques. Il est
donc extrêmement important que les directives de sécurité soient respectées.
Les directives de sécurité pour les couleurs peuvent être divisées en trois parties :
1. Directives de sécurité pour la fabrication et le transport
2. Directives de sécurité pour le traitement
3. Directives de sécurité pour la couleur sur l’objet à imprimer.
7.14.2 Directives de sécurité pour la fabrication et le transport
Évoquer ici toutes les directives sur la fabrication et le transport des couleurs disperserait le cadre de
ce manuel. En particulier en raison des différences considérables qu’il existe entre les pays industrialisés. Ces directives sont avant tout importantes pour les fabricants de couleurs.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 62
Technique de tampographie / Couleurs pour la tampographie / Feuille de données de sécurité DIN
7.14.3 Directives de sécurité pour le traitement
Les directives de sécurité pour le traitement des couleurs sont indiquées sur les étiquettes des récipients des couleurs par des symboles et du texte.
Une étiquette de couleur comporte les informations suivantes :
• Classes de produits toxiques
• Avertissements relatifs aux risques
• Conseils de sécurité
Classes de produits toxiques
Les couleurs de tampographie et les diluants correspondants sont principalement classés dans les
classes 3 et 4. Les classes de produits toxiques sur les étiquettes de couleurs sont identifiées par
des symboles. La classe 3 est une croix noire sur fond orange pour la zone CEE. En Suisse, il s’agit
d’une croix jaune. Le produit toxique contenu dans la couleur (par ex. Contient du butyle glycol - Dangereux à la santé) doit figurer avec la croix jaune. La classe 4 n’est pas spécialement identifiée dans
la zone CE. En Suisse, il s’agit d’un point rouge.
Avertissements relatifs aux risques
Les avertissements relatifs aux risques préviennent de la présence d’un risque. Les avertissements
suivants sont utilisés avec les couleurs de tampographie.
R 10
Inflammable
R 20/21/22Dangereux pour la santé en cas d’inspiration, d’ingestion ou de contact avec la peau
R 36/37/38Irrite les yeux, les organes respiratoires et la peau
R 43
Sensibilisation possible suite à un contact avec la peau.
Conseils de sécurité
Les conseils de sécurité recommandent des procédures lors du traitement des couleurs afin d’augmenter la sécurité des personnes. Les avertissements typiques suivants sont utilisés avec les couleurs et les diluants :
S 24/25
Éviter tout contact avec les yeux et la peau.
S 20/21
Ne pas manger, boire et fumer pendant le travail
S 24/25
Éviter tout contact avec les yeux et la peau.
7.14.4 Directives de sécurité pour le film de couleur sur l’objet à imprimer
Il existe des couleurs avec un réglage adéquat pour l’impression d’objets d’utilisation quotidienne
tombant sous la loi sur les denrées alimentaires et les biens d’utilisation quotidienne et pour lesquels
des directives spéciales sont applicable en vertu du projet de norme DIN pr EN 71 « Sécurité des
jouets, partie 3 ». Les couleurs ne doivent pas dépasser les valeurs suivantes d’éléments solubles :
100 mg/kg de plomb
250 mg/kg d’antimoine
100 mg/kg d’arsenic
500 mg/kg de baryum
100 mg/kg de cadmium
250 mg/kg de chrome
100 mg/kg de mercure
Ces couleurs sont souvent appelées « Non Toxiques » ou « NT » en abrégé. De nombreuses couleurs correspondent à la qualité NT dans leur réglage de base. Si la qualité NT est requise, il convient
de l’indiquer à la commande et d’obtenir une confirmation de la part du fournisseur.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 63
Techniquedetampographie/Couleurspourlatampographie/SubdivisionfeuillededonnéesdesécuritéDIN
7.14.5 Résumé
Comme évoqué au début, seules les informations importantes pour le tampographe sont indiquées
sur les étiquettes des bidons de couleurs. Une fiche de données de sécurité selon DIN doit être tenue
pour chaque couleur et diluant. La fiche décrit les couleurs en détail. Cette feuille de données peut
être obtenue auprès du fournisseur de la couleur. Un échantillon de feuille de données de sécurité est
décrit au chapitre suivant.
Bien que peu de couleur soit utilisée en tampographie, les directives de sécurité doivent être respectées volontairement. Une bonne aération est importante. Pour éviter tout contact avec la peau,
il existe aujourd'hui sur le marché des crèmes à appliquer avant le travail et à rincer après le travail.
Ces crèmes gardent les mains propres et douces.
7.15 Subdivision feuille de données de sécurité DIN
7.15.1 Description du produit
7.15.2 Caractérisation chimique
Exemples:
Couleur multicolore épaisse
Liant : résines acryliques et copolymères PVC
Pigments : pigments organiques et anorganiques
Solvant : ester, cétone, éther de glycol, etc.
7.15.3 Forme
Exemples :
Liquide, pâteux
7.15.4 Couleur
L’information normale est inscrite ici, selon la coloration
7.15.5 Exemples d’odeur :
Solvant organique
7.15.6 Données physiques et de sécurité technique
7.15.7 Changement d’état
Changement d’état signifie changement de forme pâteuse, liquide ou gazeuse à différentes températures. Il n’y a ici aucune information pour les couleurs de tampographie.
7.15.8 Densité, densité en vrac
La densité est le poids d’un litre de couleur.
7.15.9 Tension de vapeur
La tension de vapeur est mesurée à une température précise, au niveau de la mer.
7.15.10 Viskosité
La viscosité est indiquée sous ce point comme au point 1.2. État : pâteux ou liquide. La signification
de la viscosité est décrite dans la section « De quoi s’agit-il ». La viscosité de traitement est décrite
au chapitre « Technique d’impression ».
7.15.11 Solubilité dans l’eau
La solubilité dans l’eau est évaluée soluble, miscible ou insoluble. Les couleurs de tampographie et
leurs diluants sont la plupart du temps insolubles ou miscibles.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 64
Techniquedetampographie/Couleurspourlatampographie/SubdivisionfeuillededonnéesdesécuritéDIN
7.15.12 Point d’inflammation
Le point d’inflammation des couleurs de tampographie est obtenu à partir de la classe de risque qui
doit être mentionnée sur chaque bidon de couleur.
7.15.13 Température d’ignition
La température d’ignition de couleurs de tampographie est comprise entre 200 et 300 degrés Celsius.
Vous trouverez les directives de sécurité au travail dans les directives de sécurité des caisses accidents et des ordonnances relatives aux matières dangereuses.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 65
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / La « fenêtre » de tampographie
8 Technique de Tampographie
8.1 La « fenêtre » de tampographie
Chaque procédé a une fenêtre dans laquelle le déroulement de procédé peut avoir lieu. Il en va de
même pour la tampographie.
Ainsi:
• La couleur ne peut être appliquée avec des contours nets et une bonne couvrance que pour une
plage précise de profondeur du cliché.
• Il n’est possible d’imprimer que dans une plage précise de température ambiante.
• La couleur ne peut être appliquée correctement que pour une plage précise de viscosité.
• La couleur ne peut être appliquée correctement que pour une plage précise de vitesse d’évaporation.
• Il n’est possible d’imprimer que dans une plage précise d’humidité de l’air.
• La couleur ne peut être appliquée correctement que pour une plage précise de durée d’application de la couleur.
Profondeur de cliché :
non profonde
profonde
Température ambiante :
chaude
froide
Viscosité :
épaisse
diluée
Vitesse de dilution :
lente
rapide
Humidité de l'air :
sèche
humide
Durée de transfert de couleur :
longue
courte
microPrint
microPrint
Chacune de ces propriétés de paramètres peut être influencée en modifiant ces derniers.
Exemple 1 :
Si la température ambiante est trop élevée, non seulement la température peut être abaissée pour
inverser cet état de fait mais il est également possible :
• De légèrement approfondir le cliché
• De diluer un peu plus la couleur
• D’allonger la vitesse d’évaporation du diluant
• D’augmenter l’humidité de l‘air
• De raccourcir la durée de transfert de la couleur
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 66
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / La « fenêtre » de tampographie
Exemple 2 :
Si le cliché n’est pas assez profond, non seulement le cliché peut être approfondi pour inverser cet
état de fait mais il est également possible :
• D’abaisser la température ambiante
• De diluer un peu plus la couleur
• D’allonger la vitesse d’évaporation du diluant
• D’augmenter l’humidité de l‘air
• De raccourcir la durée de transfert de la couleur
Ces exemples servent uniquement à illustrer les oppositions. Il
vaut mieux prendre le problème à la racine et modifier le paramètre
qui provoque les dysfonctionnements.
Pour les petits dysfonctionnements, on choisit néanmoins souvent
la modification de paramètre la plus simple.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 67
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Matériel de tampographie
8.2 Matériel de tampographie
8.2.1 Le tampon
Quelques règles doivent être respectées afin d’obtenir un résultat parfait :
• Choisissez un tampon plus dur pour les lignes et caractères fins et un tampon moins dur pour les
impressions sur de grandes surfaces.
• Choisissez un tampon plus dur pour les lignes et caractères fins et un tampon moins dur pour les
impressions sur de grandes surfaces.
• Le tampon doit être assez grand par rapport à l’image d’impression. En cas de doute, prenez-en
un plus grand.
• Le point d’application du tampon ne doit si possible pas se trouver dans la zone de couleur.
• Le tampon doit être positionné de sorte à transférer l’image d’impression avec le moins de pression possible.
• Nettoyez le tampon uniquement avec des films adhésifs et légèrement à l’alcool au début.
• Stockez le tampon de sorte à ce qu’il ne puisse être ni encrassé ni endommagé.
• Utilisez toujours des couleurs spécialement fabriquées pour la tampographie.
• Les durées de vie des tampons sont limitées. Le tampon ne peut pas réaliser une impression
meilleure que sa prise d’image d’impression. Si l’image d’impression n’est plus nette sur le tampon, si la surface est devenue rugueuse, si le tampon est usé, c’est-à-dire sans effet de séparation ou si la surface a été endommagée par des arêtes vives, le tampon doit être
8.2.2 Cliché
•
•
•
•
•
•
Pour de grandes quantités, utiliser des clichés en acier.
Choisir une profondeur entre 0,018 et 0,020 mm pour les caractères fins, sinon 0,024 mm.
Avec les clichés en plastique, la grille doit être debout, c’est-à-dire que les points doivent atteindre la surface.
Après le lavage, rincer à nouveau abondamment avec un produit de lavage et bien nettoyer,
réexposer et bien sécher.
Les durées de vie des clichés sont limitées. Les clichés sont usés par la raclette. En conséquence, l’image d’impression peut ne plus être assez saturée et le pot à couleur n’est plus
étanche.
Les clichés en plastique peuvent en outre être rayés de l’extérieur par la poussière.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 68
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Résolutions des problèmes
8.2.3 Couleur
•
•
Utiliser uniquement des couleurs de tampographie de bonne qualité.
Bien mélanger et prédiluer la couleur (si l’on passe la tige de mélange dans le Becher et que
la couleur se refermer immédiatement après le passage de tige, la viscosité est dans la bonne
plage).
8.3 Résolutions des problèmes
En tampographie aussi il est bien évidemment impératif que la surface des supports à imprimer soit
propre et exempte de graisses, agents de séparation ou autres impuretés. Lors de l’impression,
la température de la pièce doit être de 20 degrés Celsius et tous les composants impliqués dans
l’impression (couleur, diluant, tampon, cliché, pièces) doivent préalablement être mis à cette température). Si par exemple la couleur ou la pièce viennent d’un local froid et passent directement dans le
procédé d’impression, le résultat d’impression ne sera certainement pas impeccable et uniforme. La
viscosité des couleurs d’impression dépend de la température. Une couleur d’impression froide est
nettement plus épaisse qu’une dont la température correspond à celle de la pièce. Il est préférable
de diluer la couleur froide si bien que lorsqu’elle passe à la température de la pièce, elle devient trop
diluée.
8.4 Charges électrostatiques
Les charges électrostatiques signifient qu’il y a des déséquilibres de l’état de charge électrique dans
les matériaux proches les uns des autres. Ils se produisent avant tout en raison d’une séparation de
charge dans les machines fonctionnant rapidement ou d’un déplacement de charge causé par des
personnes lors d’un mouvement dans des zones chargées.D’une manière générale, les plastiques
sont de très mauvais conducteurs électriques, la résistance surfacique étant la plupart du temps légèrement moins élevée que la résistance à l’intérieur du matériau en raison de l’absorption d’humidité.
Selon une valeur empirique générale, les matériaux ayant une résistance surfacique inférieure à 10
puissance 11 ohms selon DIN 53482 ne peuvent plus être chargés électrostatiquement. Un matériau
est considéré comme ne pouvant plus être chargé si sa résistance surfacique est inférieure à 10 puissance 9 ohms à 23 degrés C et 50 % d’humidité relative ou ne dépasse pas 10 puissance 11 ohms
dans des circonstances extrêmes (directives n° 4 de la caisse accidents Chimie). De nombreux
plastiques présentent néanmoins une résistance surfacique plus élevée. Un contact, des frottements
et plus souvent le procédé de fabrication génèrent des charges statiques qui empêchent l’impression
lorsque le temps ou l’humidité de l’air sont défavorables. Des charges électrostatiques sont également générées sur le tampon lors de la pression puis de la détente qui s’en suit mais aussi lorsque
l’humidité de l’air est défavorable. Ceci entraîne des éclaboussures et un encrassement rapide du
tampon à cause de l’attraction de particules de saleté. Les charges statiques peuvent être mesurées
avec un appareil de mesure de champ. Cet appareil statique fonctionnant selon la méthode de l’influence permet de mesurer sans pertes des charges électrostatiques, des champs et des potentiels,
même à des endroits difficilement accessibles.
Il y a plusieurs possibilités d’éliminer ces problèmes de charges statiques :
1. Produit antistatique sur le plastique et la couleur
2. Appareils d’ionisation
Il faut toutefois veiller à ce que l’humidité relative de l’air ne passe jamais en dessous de 60 %.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 69
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Prétraitement
8.4.1 Produit antistatique
Les produits antistatiques sont incorporés au matériau de base et à la couleur. Ceci a malheureusement un impact sur la qualité de ces deux éléments. Avec les couleurs à 2 composants, il ne faut pas
utiliser de produit antistatique parce que cela modifierait trop fortement la qualité de la couleur. Une
autre mesure contre les charges statiques peut aussi consister à essuyer le tampon avec un produit
antistatique adéquat.
Les produits antistatiques doivent être utilisés avec une grande précaution, uniquement après
contrôle approfondi.
8.4.2 Appareil d’ionisation
L’appareil d’ionisation est composé d’une électrode d’ionisation et d’un dispositif de soufflage d’air,
selon l’application. L’air ionisé soufflé par l’appareil est conducteur et peut ainsi décharger des
charges statiques. Avec le tampon, ceci est réalisé avec une tige d’ionisation positionnée entre la
prise et l’émission de couleur. La tige d’ionisation doit être plus longue de 20 mm que le tampon le
plus grand. L’apport en air doit en outre être nettoyé à travers un filtre fin.
Un générateur d’ions avec raccord d’air comprimé doit être utilisé pour décharger l’objet à imprimer.
Le flux d’air puissant permet en outre de dépoussiérer l’objet à imprimer. Il faut veiller à ce que le
souffle ne soit pas dirigé vers le cliché pour que la couleur ne sèche pas trop vite.
8.5 Prétraitement
Il existe des plastiques non polaires dont la tension superficielle peut être inférieure à 38 dyn/cm. La
couleur ne peut adhérer à de telles surfaces. La pratique a montré qu’une tension superficielle de 38
à 40 dyn/cm suffit pour l'adhérence de l'impression. Aucune amélioration n'est plus constatée au-delà
de 44 dyn/cm.
Tension superficielles des plastiques usuels (dyn/cm)
Polytétrafluoréthylène (Téflon)
19-20
Silicone24
Polypropylène29-31
Polyéthylène30-31
Polyméthyl-méthacrylate 36
Polyamide26-46
Polystyrène, ABS38
Polyester41-44
Eau72
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 70
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Prétraitement
La tension superficielle peut être mesurée de deux façons.
1. Mesure de l’angle de mouillage
2. Contrôle de l’angle de raccordement
8.5.1 Mesure de l’angle de mouillage
Pour mesurer l’angle de mouillage, une goutte d’eau est déposée sur le polyéthylène prétraité. De la
lumière parallèle arrive horizontalement sur la goutte d’eau projetée agrandie 30 fois sur un disque
mat à travers une lentille de 1,5 cm de focale. Un rapporteur est fixé sur le disque mat. On amène le
point de contact goutte d’eau/feuille sur le zéro du rapporteur en déplaçant la feuille à mesurer. Une
aiguille pivotante permet de fixer la tangente à l’image de projection de la goutte à partir du zéro du
rapporteur. L’angle de mouillage est ensuite mesuré.
8.5.2 Contrôle de l’angle de raccordement
Le contrôle de tension superficielle le plus utilisé à ce jour est réalisé à l’aide d’une encre de contrôle.
On trouve sur le marché des tiges en feutre avec de l’encre de contrôle sur une plage de 32 à 50 dyn/
cm par graduations de 2 dyn/cm.
Pour mesurer la tension superficielle, on appose un film liquide sur la surface à contrôler à l’aide de
ces tiges en feutres. Le film ne doit pas se rétracter en gouttes en moins de 2 secondes. Si le film ne
se rétracte qu’après 2 secondes, le mélange est utilisé avec la tension superficielle immédiatement
supérieure. Si le film s’est rétracté en moins de 2 secondes, l’essai est effectué avec le mélange de
la tension superficielle immédiatement inférieure. La tension superficielle du mélange correspond à la
tension de mouillage de l’échantillon si le film liquide se rétracte en 2 secondes exactement.
non mouillable
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
mouillable
Tiges de contrôle pour le contrôle de la tension superficielle
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 71
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Généralités sur le prétraitement
8.6 Généralités sur le prétraitement
L’objectif d’un prétraitement est d’augmenter la tension superficielle à au moins 38 dyn/cm afin que la
couleur puisse adhérer. Le prétraitement opère une modification physico-chimique de la surface. Les
surfaces traitées perdent ainsi plus ou moins en brillance selon le type de traitement. Le polyéthylène
et en particulier le polyéthylène basse pression contiennent des matières de charge et comportent
des additifs. Les compléments tels que lubrifiant et antistatique peuvent influencer négativement l’effet du prétraitement. Le lubrifiant et l’antistatique migrent ainsi vers la surface et y forment un mince
film. Il est donc recommandé d’effectuer le prétraitement le plus tôt possible après la fabrication des
pièces. Avec le polyéthylène basse pression, le prétraitement a encore un petit effet après 8 jours.
Il n’est plus certain que la couleur adhère. Le meilleur prétraitement a lieu à chaud, après moulage.
Cela nécessite peu d’énergie et l’effet est optimal. Le procédé d’impression peut ensuite avoir lieu
ultérieurement, pratiquement sans restrictions.
Il existe quatre types de prétraitement :
1. Prétraitement chimique
2. Prétraitement à la flamme
3. Prétraitement Corona
4. Prétraitement au plasma
8.6.1 Prétraitement chimique
Le prétraitement chimique est effectué avec un agent adhésif. L’agent adhésif est appliqué à l’aide
d’un chiffon à l’endroit où le prétraitement doit avoir lieu. Un procédé chimique opère alors une augmentation de la tension superficielle. Ce processus n’est rentable que pour les petites séries. Une
bonne aération est indispensable.
8.6.2 Prétraitement à la flamme
En plus du plasma, le prétraitement d’objets en plastique avec une flamme de gaz est toujours la
méthode la plus efficace, rationnelle et universelle pour rendre imprimable la surface d’objets en PE
ou PP. La flamme de gaz a une grande zone d’application et peut ainsi prétraiter même des pièces
de forme irrégulière. En comparaison avec le prétraitement Corona, les coûts d’investissement sont
faibles. La consommation de gaz est minimale. Avec les appareils qui fonctionnent en cadence, il faut
compter environ 0,15 €/h.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 72
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Généralités sur le prétraitement
8.6.3 Prétraitement Corona
Un appareil de prétraitement Corona est composé d’un générateur de courant alternatif à haute
fréquence et de deux électrodes de décharge. Une flamme de décharge composée d’électrons et
d’ions est produite entre les électrodes. Il existe deux systèmes différents. Avec le premier système,
la pièce à traiter est utilisée avec le logement en guise de contre-électrode. Avec le second système,
les deux électrodes se trouvent au-dessus de l’objet à traiter et la flamme de décharge est soufflée
sur les surfaces à traiter à l’aide d’un flux d’air. La surface à imprimer subit ainsi une modification
physico-chimique. Les molécules principalement non polaires sont transformées en groupes polaires
par oxydation. Ce processus augmente la tension superficielle et la couleur d’impression peut ainsi
adhérer. L’électrode doit à chaque fois être adaptée à l’objet à imprimer.
microPrint
microPrint
L’indication de puissance d’une électrode ne peut pas être augmentée n’importe comment. C’est la
raison pour laquelle plusieurs électrodes sont utilisées en parallèle lorsque les vitesses sont élevées,
par exemple deux à partir d’environ 100 mm/min. Le prétraitement Corona dégage de l’ozone. Une
aspiration est impérative dans les grandes installations. Une règle de base veut que sentir de l’ozone,
c’est déjà trop.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 73
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Généralités sur le prétraitement
8.6.4 Prétraitement plasma
Grâce à la combinaison d’un effet chimique et d’un effet physique, le prétraitement plasma est le
prétraitement le plus efficace connu en tampographie. La profondeur de traitement est supérieure à
10 nm alors qu’elle est comprise entre 5 et 10 nm avec les autres types de traitement. Le générateur
de plasma produit un jet de plasma sans potentiel. Aucune haute tension n’est appliquée à la pièce à
imprimer. Le traitement est donc sans potentiel.
Les installations à plasma sont très coûteuses par rapport à toutes les autres possibilités de prétraitement. Le plasma est de ce fait appliqué uniquement sur les surfaces très difficiles à imprimer et si
une sécurité absolue du procédé est exigée.
Générateur de plasma
Générateur de plasma
Jet de plasma
8.6.5 Silicatisation
Le principe de base de la silicatisation de surfaces consiste à poser une mince couche de silicate,
inférieure à 100 nm, sur des surfaces en métal, verre, céramique ou plastique. Le procédé a été
développé dans les années 80 comme alternative aux techniques de corroyage et gravure, en vue du
prétraitement de métaux pour le revêtement plastique dans le domaine dentaire puis introduit avec
succès sur le marché comme procédé pour des applications techniques. D’autres applications sont
actuellement développées pour le procédé.
Une combinaison de composés de silicium organique, optimisée pour l’application, est incorporée en
faibles concentrations dans une flamme de gaz. Pendant la combustion, ils forment une couche de
silicate lors d’un bref contact de la flamme avec la surface. Les durées de traitement se comptent en
secondes.
Éléments de liaison de la silicatisation :
Une activation et une amélioration de l’adhérence des composites à former (applications de couleur,
colle, peinture) de la surface de substrat sont obtenues avec le traitement bref à la flamme.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 74
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Généralités sur le prétraitement
8.6.6 Saupoudrage
Pour le saupoudrage, le plastique à traiter est placé dans un compartiment sous vide. Une fois le vide
établi et la pièce chauffée entre 60 et 65°C, un gaz fluoré pur est introduit. Les pièces restent environ une heure dans cet atmosphère. Ce traitement modifie la tension superficielle pendant toute la
durée de vie du matériau. La surface est tellement étanche qu’aucune odeur, par ex. de réservoirs de
carburant ou de fioul, ne peut s’échapper. La tension superficielle est supérieure à 40 dyn en permanence. Les coûts énormes sont un inconvénient. Une utilisation pour un petit nombre de pièces est
donc exclue.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 75
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Le tampon ne prend pas la couleur
8.7 Le tampon ne prend pas la couleur
Emplacement
du problème
Couleur
Cause possible
Possibilité d’élimination
Trop épaisse..............................
Rediluer
Séchée....................................
Nettoyer le cliché au diluant
Mauvais diluant.......................
Utiliser un diluant plus lent ou
adapté au type de couleur
Profondeur de gravure trop
faible..................................
Fabriquer un nouveau cliché
avec une profondeur de
gravure plus importante
microPrint
Cliché
Grille
incorrecte.........................
La surface présente des
dommages mécaniques
Tester un nouveau cliché avec
un autre film à grille
Rénover le cliché
microPrint
Tampon
microPrint
Divers
Trop plat.................................
Utiliser un tampon plus
pointu
Surface rugueuse.............
Utiliser un nouveau tampon
Surface trop répulsive........
Nettoyer plusieurs fois
Pression de prise du tampon
trop élevée
Utiliser un tampon plus grand
Le tampon commence à
« couler »
microPrint
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 76
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Le tampon émet mal la couleur
8.8 Le tampon émet mal la couleur
Emplacement
du problème
Cause possible
Possibilité d’élimination
Séché sur le tampon...........
Utiliser un diluant plus lent
Trop humide sur le tampon
(pas d’adhérence)..............
Utiliser un diluant plus rapide
Grille incorrecte.................
Gravure trop profonde .......
Tester un nouveau cliché avec
une autre grille
Fabriquer un nouveau cliché
avec une profondeur de
gravure moins importante
Forme de tampon
incorrecte............................
Utiliser un tampon plus pointu
microPrint
Surface rugueuse
usée....................................
Utiliser un nouveau tampon
Pièce à
imprimer
Surface sale........................
(graisse, sueur des mains,
agent de séparation)
Prénettoyer les pièces, par ex.
à l’alcool
Porter des gants
Impression trop lente...........
Optimiser la cadence
Température de la pièce trop
élevée...................................
La meilleure température de
pièce est comprise entre 18 et
20°C
Couleur
microPrint
Cliché
microPrint
Tampon
microPrint
Divers
microPrint
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 77
Techniquedetampographie/TechniquedeTampographie/Ledéroulementdelacouleurn’estpaspropre
8.9 Le déroulement de la couleur n’est pas propre
Cause possible
Emplacement
du problème
Couleur
Trop diluée............................
Rappliquer la couleur
Trop épaisse.........................
Rediluer
Couleur pas assez mélangée
Bien mélanger la couleur
avant de remplir le pot à
couleur
microPrint
Cliché
Mauvaise profondeur de
gravure................................
Grille incorrecte....................
microPrint
Tampon
Possibilité d’élimination
Contrôler la profondeur de
gravure et éventuellement
refaire un cliché
Tester un nouveau cliché avec
une autre grille
Surface trop rugueuse.......
Utiliser un nouveau tampon
Mauvaise forme ...............
Tester d’autres tampons
Surface sale........................
Nettoyer la surface
Surface avec des inclusions
Contrôler la qualité de la pièce
à imprimer
Surface trop rugueuse..........
Contrôler la qualité de la pièce
à imprimer
microPrint
Pièce à
imprimer
microPrint
Divers
x
x
microPrint
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 78
Techniquedetampographie/TechniquedeTampographie/Lessurfacesnesontpascomplètementimprimées
8.10 Les surfaces ne sont pas complètement imprimées
Emplacement
du problème
Couleur
microPrint
Cliché
microPrint
Tampon
Cause possible
Possibilité d’élimination
Trop diluée............................
Rappliquer la couleur
Mauvais type de couleur.......
Utiliser des couleurs de
tampographie
Couleur glaçante...................
Utiliser une couleur couvrante
Profondeur de gravure trop
faible..................................
Utiliser un nouveau cliché avec
une profondeur de gravure plus
importante
Incliner l’image d’impression
Utiliser un nouveau cliché avec
une profondeur de gravure
uniforme
Utiliser une forme plus
pointue
Utiliser un tampon plus dur
Image d’impression non
inclinée..............................
Mauvaise forme................
Trop mou..........................
Utiliser un nouveau tampon
microPrint
Surface du tampon trop
rugueuse..........................
Pièce à
imprimer
Surface de la pièce à
imprimer trop structurée
Utiliser un tampon pointu et
dur
Surface de la pièce à
imprimer sale
Nettoyer les pièces à imprimer
(par ex. à l’alcool)
La raclette ou le pot
s’affaissent
Incliner l’image à imprimer
Impression simple seulement
Impression double ou
préimprimer de la couleur
blanche
microPrint
Divers
microPrint
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 79
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Couvrance insuffisante
8.11 Couvrance insuffisante
Emplacement
du problème
Couleur
microPrint
Cliché
microPrint
Tampon
Cause possible
Possibilité d’élimination
Trop diluée.............................. Réduire la proportion de
diluant
Couleurs glaçantes................. Utiliser des tons couvrants
Mauvais type de couleur......... Utiliser des couleurs de
tampographie
Faible transfert de couleur...... Chercher les erreurs sur le
cliché ou le tampon
Profondeur de gravure trop
Fabriquer un nouveau cliché
faible...................................
avec une profondeur de
gravure plus importante
Surface non quadrillé............
Surface non inclinée..............
Grille incorrecte....................
Trop plat................................
Quadriller la surface
Incliner la surface
Utiliser d’autres grilles
Utiliser des tampons plus
pointus
Surface poreuse..................... Utiliser un nouveau tampon
microPrint
Pièce à
imprimer
microPrint
Divers
Trop mou...............................
Utiliser des tampons plus durs
Surface sale............................
Nettoyer la surface
d’impression
Fond sombre..........................
Impression double
Structure de la surface trop
rugueuse................................
.
Utiliser un tampon plus dur
La raclette ou le pot
s’affaissent
Quadriller le cliché ou incliner
l’image à imprimer
microPrint
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 80
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Petites inclusions d’air visibles
8.12 Petites inclusions d’air visibles
Emplacement
du problème
Couleur
Cause possible
Possibilité d’élimination
Trop épaisse..........................
Rediluer avec le viscomat
Augmenter la viscosité
Gravure non propre................
Contrôler le cliché à la loupe
et le refaire le cas échéant
Surface endommagée...........
Utiliser un nouveau tampon
Mauvaise forme.....................
Utiliser un tampon plus pointu
Trop mou................................
Utiliser un tampon plus dur
Charge statique....................
Monter une installation
d’ionisation
Salies par des particules de
poussière.............................
Prénettoyer les pièces à
imprimer
Modèle de film non propre
Contrôler la présence de
dommages sur le modèle de
film et le refaire
microPrint
Cliché
microPrint
Tampon
microPrint
Pièce à
imprimer
microPrint
Divers
microPrint
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 81
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Impression pas nette
8.13 Impression pas nette
Emplacement
du problème
Cause possible
Possibilité d’élimination
Couleur
Trop épaisse.......................
Rediluer avec le viscomat
Augmenter la viscosité
Trop diluée..........................
Rappliquer la couleur
Trop lente...........................
Utiliser un diluant plus rapide
Gravure non propre..............
Contrôler le cliché à la loupe
et le refaire éventuellement
Utiliser un nouveau cliché
avec une profondeur de
gravure moins importante
Utiliser un nouveau cliché
avec une autre trame
Utiliser un nouveau cliché
avec une autre film
microPrint
Cliché
Gravure trop profonde .....
Grille incorrecte..................
Modèle de film incorrect......
microPrint
Tampon
Trop mou...........................
Utiliser un tampon plus dur
Mauvaise forme.................
Autre forme de tampon
Surface sale...........................
Nettoyer la surface
Grandes différences de
hauteur...................................
Utiliser un montage de tampon
ou un tampon spécial
Impression dans la zone des
bords
Appuyer le tampon dans la
zone des bords
Utiliser un tampon plus dur
Cadence élevée pour un
grand volume de tampon
Ralentir la cadence
d’impression
microPrint
Pièce à
imprimer
microPrint
Divers
microPrint
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 82
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Image d’impression maculée
8.14 Image d’impression maculée
Emplacement
du problème
Couleur
Cause possible
Possibilité d’élimination
Trop diluée.............................
Rappliquer la couleur
Trop lente...............................
Utiliser un diluant plus rapide
Gravure trop profonde..........
Utiliser un nouveau cliché
avec une profondeur de
gravure moins importante
Grille incorrecte....................
Utiliser un nouveau cliché
avec un autre film de grille
Trop mou.............................
Utiliser un tampon plus dur
Volume trop petit.................
Utiliser un tampon plus grand
Surface sale........................
Nettoyer la surface
Logement de pièce instable
Améliorer le logement de la
pièce
Cliché raclé non propre.........
Voir 3.16
microPrint
Cliché
microPrint
Tampon
microPrint
Pièce à
imprimer
microPrint
Divers
microPrint
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 83
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Les lignes fines se rejoignent
8.15 Les lignes fines se rejoignent
Emplacement
du problème
Couleur
Cause possible
Possibilité d’élimination
Trop diluée...........................
Rappliquer la couleur
Trop lente.............................
Utiliser un diluant plus rapide
Gravure trop profonde
Utiliser un nouveau cliché
avec une profondeur de
gravure moins importante
Surface trop rugueuse..........
Utiliser un nouveau tampon
Forme de tampon ................
incorrecte.......
Utiliser une forme de tampon
plus raide
Point d’application du tampon
Modifier le point d’application
du tampon
microPrint
Cliché
microPrint
Tampon
microPrint
Pièce à
imprimer
microPrint
Divers
microPrint
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 84
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Points de la grille visibles
8.16 Points de la grille visibles
Emplacement
du problème
Couleur
microPrint
Cause possible
Trop épaisse...........................
Une couleur épaisse avec un
diluant rapide entraîne des
points de grille visibles
Trop diluée..............................
Une couleur diluée avec un
diluant lent entraîne des points
de grille invisibles
Utiliser un cliché avec une
gravure plus profonde
Gravure trop peu profonde....
Cliché
Grille incorrecte......................
Selon le résultat souhaité :
utiliser une grille plus fine
pour des points de grille
invisibles ou une grille plus
grossière pour des points de
grille visibles
Surface trop rugueuse............
Utiliser un nouveau tampon
Forme de tampon incorrecte..
Selon le résultat souhaité :
utiliser une forme de tampon
plus pointue pour des points
de grille visibles ou une forme
de tampon plus plate pour
des points de grille invisibles
Surface structurée trop
grossièrement/fortement
Dans ce cas, ce ne sont pas
les points de grille qui sont
visibles mais la structure de la
surface
microPrint
Tampon
microPrint
Pièce à
imprimer
Possibilité d’élimination
microPrint
Divers
Le modèle de film (trame) était Utiliser un nouveau cliché
mauvais
avec une meilleure trame
microPrint
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 85
Techniquedetampographie/TechniquedeTampographie/Projectionsdecouleursurlescontoursdel’imaged’impression
8.17 Projections de couleur sur les contours de l’image d’impression
Emplacement
du problème
Couleur
Cause possible
Possibilité d’élimination
Trop épaisse..........................
Rediluer
La couleur s’accumule sur le
tampon..................................
Utiliser un diluant plus rapide
Gravure trop profonde...........
Utiliser un nouveau cliché
avec une profondeur de
gravure moins importante
Grille incorrecte.....................
Utiliser un nouveau cliché
avec une grille plus fine
Forme de tampon incorrecte..
Forme de tampon incorrecte
Surface trop rugueuse...........
Surface trop rugueuse
La surface se charge
statiquement
Monter une installation
d’ionisation
Humidité de l’air trop basse...
Augmenter l’humidité de l’air à
maximum 80 %
microPrint
Cliché
microPrint
Tampon
microPrint
Pièce à
imprimer
microPrint
Divers
microPrint
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Cadence trop élevée............... Ralentir la cadence
d’impression
Cadence irrégulière................. Veiller à un déroulement
continu de l’impression ou
mettre le nettoyage de tampon
sur 1
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 86
Techniquedetampographie/TechniquedeTampographie/Lacouleurnecorrespondpasaumodèle
8.18 La couleur ne correspond pas au modèle
Emplacement Cause possible
du problème
Couleur
Possibilité d’élimination
Trop diluée.............................
Remettre de la couleur
Recette incorrecte..................
Contrôler la recette et
éventuellement remélanger
Mauvaise profondeur de
gravure..................................
Contrôler la profondeur de
gravure et éventuellement
utiliser un nouveau cliché
Grille incorrecte.....................
Utiliser un nouveau cliché
avec une autre grille
Forme de tampon incorrecte..
Utiliser un tampon pointu et
dur
Surface trop rugueuse...........
Utiliser un nouveau tampon
Fond sombre.........................
Essayer d’obtenir une
application de couleur plus
épaisse par une impression
double ou préimprimer du
blanc
microPrint
Cliché
microPrint
Tampon
microPrint
Pièce à
imprimer
microPrint
Divers
Impression simple seulement
Tester une impression double
microPrint
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 87
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Défaillance de l’image d’impression
8.19 Défaillance de l’image d’impression
Emplacement
du problème
Cause possible
Possibilité d’élimination
Cliché
Le motif ne va pas sur le
cliché
Mettre le film sur l’impression
finie et comparer,
éventuellement corriger le
modèle de film et faire un
nouveau cliché et l’utiliser
microPrint
Tampon
Forme de tampon incorrecte..
Trop mou ou trop dur..............
Pression d’application trop
élevée...................................
Pression d’application
hétérogène sur le cliché et
l’objet à imprimer
Point d’application incorrect...
Utiliser une autre forme de
tampon
Tester d’autres duretés
Raccourcir la course du
tampon
Corriger la course du tampon
Appliquer le tampon à un autre
endroit
Tampon avec plus de volume
microPrint
Trop peu de volume...............
Pièce à
imprimer
très molle/élastique...............
Refroidir les pièces avant
impression pour que le
matériau soit plus rigide,
souffler les corps creux
Logement de pièce
inapproprié............................
Améliorer le logement de la
pièce
microPrint
Divers
microPrint
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 88
Techniquedetampographie/TechniquedeTampographie/Lerepèrenecorrespondpasenimpressionàplusieurscouleurs
8.20 Le repère ne correspond pas en impression à plusieurs couleurs
Cause possible
Emplacement
du problème
Cliché
microPrint
Tampon
microPrint
Pièce à
imprimer
Les états de chaque
image d’impression ne
correspondent pas les uns
aux autres
Possibilité d’élimination
Avec des clichés continus,
le film doit être corrigé et
un nouveau cliché doit être
fabriqué
Les tampons ne sont pas
Réorienter les tampons
montés au centre......................
Forme de tampons
Remplacer les tampons
hétérogènes.............................
Différentes duretés de tampons Tous les tampon doivent avoir
la même dureté Shore
Le matériau n’est pas
impeccable
Se rabattre sur un autre
matériau
Les tables carrées, de
déplacement et à transfert
circulaires sont imprécises
Contrôler l’indexation
Les vis de fixation ne sont pas
bien serrées
Serrer les vis de fixation
x
x
microPrint
Divers
microPrint
microPrint
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 89
Techniquedetampographie/TechniquedeTampographie/Lacouleurnetientpassurl'objetàimprimer
8.21 La couleur ne tient pas sur l'objet à imprimer
Emplacement
du problème
Couleur
microPrint
Pièce à
imprimer
Cause possible
Mauvais type de couleur
Possibilité d’élimination
Utiliser uniquement le type de
couleur adéquat pour le support
à imprimer, conformément à la
fiche technique
Mauvais durcisseur ou pas de Le durcisseur correspondant
durcisseur
doit être ajouté pour les
couleurs à 2 composants
Rapport de mélange incorrect, Respecter précisément le
imprécis
rapport de mélange couleur/
durcisseur
Surface sale
Nettoyer l’objet à imprimer
Surfac non mouillable
Augmenter la mouillabilité de
la surface en la prétraitant
Surface pas/pas assez
prétraité
Contrôler le prétraitement
Durée de durcissement non
respectée
Respecter la durée de
durcissement conformément à
la fiche technique
Surface pas/pas assez XXX
nachbehandelt
Contrôler le posttraitement
microPrint
Divers
microPrint
microPrint
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 90
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Le cliché n’est pas retiré propre
8.22 Le cliché n’est pas retiré propre
Emplacement
du problème
Couleur
microPrint
Cliché
Cause possible
Possibilité d’élimination
Couleur trop épaisse............
Rediluer la couleur
Couleur trop diluée.................
Rappliquer la couleur
Pas de couleur de
tampographie........................
Utiliser une couleur de
tampographie
Uneben...................................
Abgenutzt...............................
Verspannt..............................
Utiliser un cliché plat
Utiliser un nouveau cliché
Contrôler la fixation
Bei dünnen Klischees
Schmutz unter dem Klischees
Retirer le cliché, tout nettoyer
et le remonter
Klischeeobefläche ist matt
Utiliser une film de brillance
pour la fabrication du cliché
Abgenutzt..............................
Utiliser un nouveau pot
Rakelkante beschädigt........
Utiliser un nouveau pot
Zu wenig Farbe im Topf.........
Remettre de la couleur
Abgenutzt..............................
Utiliser une nouvelle lame
Messer beschädigt................
Utiliser une nouvelle lame
nicht parallel zum Klischee...
Réajuster la lame
zu wenig Messerdruck...........
Augmenter la pression de la
lame
microPrint
Pot
microPrint
Lame
microPrint
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 91
Technique de tampographie / Technique de Tampographie / Test simple de cliché et de pot
8.23 Test simple de cliché et de pot
Tous les types de couleur et tous les tons ne retirent pas bien
du cliché. Le ton bleu en particulier peut amener des difficultés.
Si le cliché et le pot sont corrects, si la viscosité n’est pas trop
visqueuse et si le cliché n’est pas déformé, chaque couleur de
tampographie devrait permettre d’obtenir un bon résultat.
microPrint
Il existe un très bon test simple pour contrôler le cliché et le pot.
Retirer le cliché de son support et mettre en place un pot
nettoyé.
Mettre un peu de pétrole ou d’huile légère dans le pot.
microPrint
Faire de va-et-vient avec le pot, puis le tourner légèrement
avant de refaire des va-et-vient.
microPrint
Si une surface arc-en-ciel qui se déplace lors de la rotation apparaît à certains endroits du cliché, le
pot n’est pas correct.
Si une surface arc-en-ciel qui se ne déplace pas lors de la rotation apparaît à certains endroits du
cliché, le cliché n’est pas correct.
Si aucune surface arc-en-ciel n’est constatée lors de ce test et que malgré cela, le cliché ne retire pas
bien dans la machine, soit le cliché est utilisé voilé soit la couleur est trop épaisse.
microPrint LC GmbH
Mühlentalstrasse 184
CH-8200 Schaffhausen
Switzerland
Phone: ++41 (0) 52 624 50 59
Fax:
++41 (0) 52 624 50 22
Email:info@microprint.ch
Internet:www.microprint.ch
Seite 92
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising