Desktop Power Laser

Desktop Power Laser
Desktop Power Laser
Mode d'emploi
Table des matieres
1.
Généralités.............................................................................................................1-1
1.1.
Contact ....................................................................................................................1-1
1.2.
Identification de l'appareil ........................................................................................1-2
1.3.
Consignes de sécurité importantes .........................................................................1-3
1.4.
Consignes d'utilisation.............................................................................................1-4
1.4.1.
Utilisation conforme à la destination ..................................................................................... 1-4
1.4.2.
Utilisation non conforme........................................................................................................ 1-4
1.5.
Poste de travail........................................................................................................1-4
1.6.
Garantie et responsabilités......................................................................................1-5
1.7.
Remarques relatives au mode d'emploi ..................................................................1-5
1.7.1.
Symboles et remarques ........................................................................................................ 1-6
2.
Consignes de sécurité ..........................................................................................2-1
2.1.
Remarques fondamentales en matière de sécurité.................................................2-1
2.1.1.
Remarques énoncées dans le mode d'emploi...................................................................... 2-1
2.1.2.
Obligation de l'exploitant ....................................................................................................... 2-1
2.1.3.
Obligations du personnel ...................................................................................................... 2-2
2.1.4.
Risques inhérents à l'utilisation de l'appareil ........................................................................ 2-2
2.1.5.
Mesures d'organisation ......................................................................................................... 2-2
2.1.6.
Dispositifs de protection ........................................................................................................ 2-2
2.1.7.
Mesures de sécurité informelles ........................................................................................... 2-3
2.1.8.
Formation du personnel ........................................................................................................ 2-3
2.1.9.
Mesures de sécurité en fonctionnement normal ................................................................... 2-3
2.1.10.
Dangers provoqués par l'énergie électrique ......................................................................... 2-3
2.1.11.
Emplacements comportant des risques particuliers ............................................................. 2-4
2.1.12.
Dégagement de gaz et vapeurs dangereux.......................................................................... 2-4
2.1.13.
Maintenance préventive et corrective, élimination des défauts ............................................ 2-4
2.1.14.
Modifications constructives de l'appareil............................................................................... 2-5
2.1.15.
Nettoyage de l'appareil et élimination ................................................................................... 2-5
2.2.
Consignes générales de sécurité pour dispositifs à laser .......................................2-6
2.2.1.
Généralités............................................................................................................................ 2-6
2.2.2.
Risques pour les yeux et la peau.......................................................................................... 2-7
2.2.3.
Exploitation d'un dispositif à laser au sens des règles légales de prévention des
accidents ............................................................................................................................... 2-8
2.2.4.
Délégué à la protection laser ................................................................................................ 2-8
DPL / TABLE DES MATIERES
(15.07.2005)
0-1
2.3.
Consignes spéciales de sécurité.............................................................................2-9
2.3.1.
Instructions d'utilisation pour le laser .................................................................................... 2-9
2.3.2.
Comportement en cas de brûlures...................................................................................... 2-11
2.4.
Consignes de maintenance...................................................................................2-12
2.4.1.
Travaux sous haute tension ................................................................................................ 2-12
2.4.2.
Travaux sous rayonnement laser........................................................................................ 2-14
2.5.
Plaques de danger et plaques signalétiques.........................................................2-14
3.
Description du système ........................................................................................3-1
3.1.
Aperçu des fonctions...............................................................................................3-1
3.2.
Principe de fonctionnement du soudage au laser ...................................................3-2
3.3.
Vue générale ...........................................................................................................3-4
3.4.
Description technique..............................................................................................3-6
3.4.1.
Caractéristiques techniques.................................................................................................. 3-6
3.4.2.
Description des éléments...................................................................................................... 3-7
3.5.
Eléments d'affichage et de commande .................................................................3-12
3.5.1.
Interrupteur principal (ARRET D’URGENCE) et commutateur à clé .................................. 3-12
3.5.2.
Zone d'affichage (visuel) ..................................................................................................... 3-13
3.5.3.
Clavier ................................................................................................................................. 3-14
3.5.4.
Eléments de commande dans la chambre de travail.......................................................... 3-17
3.5.5.
Interrupteurs à pédale ......................................................................................................... 3-18
4.
Installation .............................................................................................................4-1
4.1.
Conditions préalables..............................................................................................4-1
4.1.1.
Emplacement ........................................................................................................................ 4-1
4.1.2.
Conditions ambiantes............................................................................................................ 4-2
4.1.3.
Valeurs de raccordement ...................................................................................................... 4-2
4.2.
Mise en place ..........................................................................................................4-2
4.2.1.
Déballage .............................................................................................................................. 4-2
4.2.2.
Montage du stéréomicroscope.............................................................................................. 4-4
4.2.3.
Remplissage et raccordement .............................................................................................. 4-5
4.3.
Première mise en service ........................................................................................4-7
4.4.
Démontage (préparatifs pour le transport) ..............................................................4-7
5.
Manipulation ..........................................................................................................5-1
5.1.
Poste de travail........................................................................................................5-1
5.2.
Mise en marche.......................................................................................................5-2
5.3.
Réglage du stéréomicroscope.................................................................................5-4
5.3.1.
Mise au point du réticule et du plan focal.............................................................................. 5-4
5.3.2.
Centrage réticule / point de soudage .................................................................................... 5-5
0-2
(15.07.2005)
TABLE DES MATIERES
/ DPL
5.4.
Réglage des paramètres de service........................................................................5-6
5.4.1.
Réglage par le clavier ........................................................................................................... 5-6
5.4.2.
Réglage par les manettes de jeu .......................................................................................... 5-6
5.5.
Formes d’impulsion .................................................................................................5-7
5.6.
Sauvegarde des paramètres de service..................................................................5-8
5.7.
Rappel des paramètres de service enregistrés .....................................................5-10
5.7.1.
Rappel des paramètres de service par le clavier................................................................ 5-10
5.7.2.
Rappel des paramètres de service avec la manette de jeu................................................ 5-11
5.8.
Soudage ................................................................................................................5-12
5.9.
Menu fonction (Function Menue)...........................................................................5-15
5.9.1.
Vitesse de la turbine d’aspiration : Fan Speed [%] (1/18)................................................... 5-16
5.9.2.
Temps de poursuite du dispositif d’aspiration : Fan Off Time [s] (2/18) ............................. 5-17
5.9.3.
Calibrage du filtre : New Filter Calibr. (3/18)....................................................................... 5-18
5.9.4.
Compteur d’impulsions : Get Pulse Cntr. (5/18) ................................................................. 5-18
5.9.5.
Reset Param (6/18)............................................................................................................. 5-18
5.9.6.
Service (8/18)...................................................................................................................... 5-19
5.10.
Mise hors tension ..................................................................................................5-19
5.11.
Affichages des états ..............................................................................................5-20
5.12.
Journal de bord .....................................................................................................5-20
6.
Messages d'état et d'erreur/Elimination des défauts.........................................6-1
6.1.
Généralités ..............................................................................................................6-1
6.2.
Affichage des messages d’état et d’erreur ..............................................................6-2
7.
Maintenance préventive et corrective .................................................................7-1
7.1.
Matériel....................................................................................................................7-1
7.2.
Maintenance préventive (entretien).........................................................................7-2
7.3.
Maintenance corrective ...........................................................................................7-2
7.3.1.
Intervalles de maintenance ................................................................................................... 7-2
7.3.2.
Remplacement du verre de protection de l'objectif............................................................... 7-4
7.3.3.
Remplacement de la fenêtre anti-projections ....................................................................... 7-5
7.3.4.
Remplacement des lampes halogène................................................................................... 7-6
7.3.5.
Contrôle / appoint d’eau de refroidissement ......................................................................... 7-7
7.3.6.
Remplacement du filtre à eau ............................................................................................... 7-9
7.3.7.
Remplacement de la lampe flash du laser.......................................................................... 7-10
7.3.8.
Remplacement du filtre d'aspiration.................................................................................... 7-17
7.3.9.
Réarmement du disjoncteur thermostatique de température de l’eau................................ 7-18
7.4.
Service après-vente ..............................................................................................7-19
DPL / TABLE DES MATIERES
(15.07.2005)
0-3
Liste des figures
Figure 1.1 : Plaque signalétiques (exemple) .........................................................................1-2
Figure 2.1 : Plaques de danger et plaques signalétiques ...................................................2-15
Figure 2.2 : Plaques de danger et plaques signalétiques à l’arrière de l’appareil ...............2-16
Figure 2.3 : Plaque de danger à l’intérieur de la chambre de travail (paroi arrière) ............2-17
Figure 2.4 : Plaques de danger et plaques signalétiques à l’intérieur de l’appareil ............2-18
Figure 3.1 : Représentation de principe du résonateur laser ................................................3-2
Figure 3.2 : Impulsion laser ...................................................................................................3-3
Figure 3.3 : Vue générale......................................................................................................3-4
Figure 3.4 : Poste de travail - optique ...................................................................................3-8
Figure 3.5 : Interrupteur principal et commutateur à clé......................................................3-12
Figure 3.6 : Zone d'affichage (visuel) ..................................................................................3-13
Figure 3.7 : Clavier ..............................................................................................................3-14
Figure 3.8 : Eléments de commande dans la chambre de travail .......................................3-17
Figure 4.1 : Panneau de raccordement.................................................................................4-5
Figure 5.1 : Eléments de commande ....................................................................................5-2
Figure 5.2 : Manettes de jeu dans la chambre de travail ......................................................5-6
Figure 5.3 : Menu fonction après le rappel avec [F2] ..........................................................5-15
Figure 5.4 : Interrupteur principal / commutateur à clé........................................................5-19
0-4
(15.07.2005)
TABLE DES MATIERES
/ DPL
1.
Généralités
Le dispositif à laser décrit dans la présente brochure (et qui, d'une manière générale, sera
désormais appelé "appareil") constitue un moyen de travail au sens des directives
européennes.
1.1.
Contact
Téléphone :
+49 (0) 72 31 - 803 - 0
Fax :
+49 (0) 72 31 - 803 - 295
SAV Tél. :
+49 (0) 72 31 - 803 - 159
e-mail :
[email protected]
Web :
wwww.dentaurum.com
Ce mode d’emploi est couvert par le droit d’auteur. Tous droits réservés.
Toute reproduction – même par extrait – nécessite l’accord explicite de Dentaurum, J.P.
Winkelstroeter KG !
DPL / GENERALITES
(15.07.2005)
1-1
1.2.
Identification de l'appareil
Ce mode d’emploi est destiné au:
Produit :
DPL Desktop Power Laser
Société:
DENTAURUM J.P. Winkelstroeter KG
Figure 1.1 : Plaque signalétiques (exemple)
1-2
(15.07.2005)
GENERALITES
/ DPL
1.3.
Consignes de sécurité importantes
Ce dispositif à laser ne peut être manipulé que par un personnel spécialisé qui a reçu une
formation appropriée en matière de sécurité.
Danger !
Ce
dispositif
à
laser
est
dangereux
(classe
4).
Ce laser à hautes performances émet un rayonnement invisible
dangereux. Lors des travaux effectués dans un trajet du faisceau
ouvert : danger de brûlure des yeux et de la peau. Le rayonnement
diffusé est lui aussi dangereux. Une prudence extrême s'impose.
Pour tout travail effectué sur le laser ouvert, portez des lunettes de
protection !
Attention - l'utilisation de dispositifs de conduite ou de réglage ou la
mise en oeuvre de procédures autres que celles décrites dans la
présente brochure peut entraîner une exposition dangereuse au
rayonnement.
ATTENTION RAYONNEMENT LASER !
Ce laser à hautes performances utilise des hautes tensions dangereuses pour l’homme. Les
réparations du laser peuvent uniquement être effectuées par notre service de maintenance
ou du personnel spécialisé agréé.
Pour tous les travaux effectués sur des composants électriques :
•
Constatation de l'absence de tension
•
prendre les mesures de sécurité ;
•
respecter les consignes de sécurité.
Haute tension !
Attention !
Danger de mort !
DPL / GENERALITES
(15.07.2005)
1-3
1.4.
Consignes d'utilisation
1.4.1.
Utilisation conforme à la destination
L'appareil DPL est exclusivement destiné au soudage de métaux et d'alliages métalliques.
Toute autre utilisation doit être considérée comme non conforme. La société Dentaurum, J.P.
Winkelstroeter KG n'assume aucune responsabilité pour les dommages qui pourraient en
résulter. L'utilisation conforme implique également :
•
le respect de toutes les consignes énoncées dans le mode d'emploi et
•
le respect des travaux d'inspection et de maintenance.
1.4.2.
Utilisation non conforme
En principe, le rayonnement laser produit dans cet appareil permet de fondre, brûler ou
évaporer la quasi-totalité des matériaux. Selon la composition des matériaux de départ, il
peut en résulter des gaz et vapeurs dangereux pour la santé !
Attention !
1.5.
Le traitement de matériaux non métalliques, notamment de matières
plastiques, doit en conséquence être considéré comme une utilisation
non conforme de cet appareil.
Poste de travail
L'appareil est conçu de manière à permettre à tout opérateur assis d'atteindre aisément
l’ensemble des organes de commande.
Avant de mettre l'appareil sous tension, il convient de trouver une
position assise qui permet un travail détendu. En particulier,
l'interrupteur à pédale mobile doit être positionné correctement pour
éviter un déclenchement involontaire des impulsions laser.
Attention !
1-4
(15.07.2005)
GENERALITES
/ DPL
1.6.
Garantie et responsabilités
En principe, nos conditions générales de vente et de livraison entrent en application. Elles
sont remises à l'exploitant au plus tard à la conclusion du contrat. Les revendications en
garantie et responsabilité du chef de dommages corporels et matériels sont exclues,
lorsqu'elles se fondent sur une ou plusieurs des causes suivantes :
•
utilisation de l'appareil non conforme à sa destination ;
•
montage, mise en service, utilisation et maintenance de l'appareil non appropriés ;
•
exploitation de l'appareil avec des dispositifs de sécurité défectueux ou mal montés ou
avec des dispositifs de sécurité et de protection non opérationnels ;
•
non-respect des consignes énoncées dans le mode d'emploi en matière de transport, de
stockage, de montage, de mise en service, d'exploitation et de maintenance de
l'appareil ;
•
modifications constructives de l'appareil effectuées par l'exploitant ;
•
surveillance insuffisante de pièces de l'appareil sujettes à usure ;
•
réparations non conformes ;
•
catastrophes dues à l'action de corps étrangers et à des cas de force majeure.
1.7.
Remarques relatives au mode d'emploi
Le présent mode d'emploi contient toutes les informations qui, selon les prescriptions en
vigueur, doivent être respectées pour garantir une exploitation sans danger de l'appareil
décrit.
Outre les remarques générales relatives aux prescriptions de sécurité qui garantissent une
exploitation sûre lors d'une utilisation conforme de l'appareil, ce manuel comporte aussi des
Remarques relatives aux dangers résiduels qui ne peuvent pas être exclus par la
conception de l'appareil ou des mesures constructives. Dans ce mode d'emploi, ces
remarques sont repérées par un symbole particulier (voir à cet égard le paragraphe consacré
aux SYMBOLES ET REMARQUES à la page 1-6).
Seules les personnes qui ont lu et compris le présent mode d'emploi
sont habilitées à utiliser l'appareil décrit.
DPL / GENERALITES
(15.07.2005)
1-5
1.7.1.
Symboles et remarques
Le présent mode d'emploi utilise les dénominations et symboles suivants pour signaler les
dangers :
Indique un risque potentiel pour la vie et la santé des personnes.
Danger !
Le non-respect de ces indications peut avoir des conséquences
graves pour la santé, voire provoquer des blessures mortelles.
Indique une situation potentiellement dangereuse.
Le non-respect de ces indications peut entraîner des blessures légères
ou provoquer des dommages matériels.
Attention !
Ce symbole signale des remarques importantes en vue d'une
utilisation conforme de l'appareil.
Le non-respect de ces remarques peut perturber l'appareil ou son
environnement.
Ce symbole signale des trucs et astuces d'utilisation et des informations
particulièrement utiles. Ils doivent contribuer à une utilisation optimale de
toutes les fonctions de l'appareil.
1-6
(15.07.2005)
GENERALITES
/ DPL
2.
Consignes de sécurité
2.1.
Remarques fondamentales en matière de sécurité
2.1.1.
Remarques énoncées dans le mode d'emploi
•
La condition fondamentale à l'utilisation de cet appareil conformément aux règles de
sécurité et à sa parfaite exploitation réside dans la connaissance des consignes et
prescriptions de sécurité.
•
Le présent mode d'emploi contient les principales consignes d'exploitation sûre de
l'appareil.
•
Le présent mode d'emploi et, en particulier, les consignes de sécurité doivent être
observés par toutes les personnes amenées à utiliser l'appareil.
•
De plus, il convient de respecter les règles et prescriptions en matière de prévention des
accidents en vigueur pour le lieu d'utilisation, notamment la (BGV B2 (VBG 93)) ou les
réglementations nationales ou internationales équivalentes applicables au rayonnement
laser (telles que la directive CE 60825 ou la publication 825 de la CEI).
2.1.2.
Obligation de l'exploitant
L'exploitant s'engage à limiter l'utilisation de l'appareil à des personnes qui
•
connaissent les prescriptions de base en matière de sécurité du travail et de prévention
des accidents et ont reçu une formation adéquate dans le maniement de l'appareil ;
•
ont lu et compris le chapitre sur la sécurité et les avertissements du présent mode
d'emploi et l'ont confirmé en apposant leur signature ;
•
ont reçu une formation telle que celle prévue par les prescriptions sur la prévention des
accidents liés au rayonnement laser, qu'il s'agisse de la (BGV B2 (VBG 93)) ou de
réglementations nationales ou internationales équivalentes, telles que la directive CE
60825 ou la publication 825 de la CEI, en matière de risques inhérents aux rayons laser.
Le personnel doit participer à des recyclages permanents.
DPL / CONSIGNES DE SECURITE
(15.07.2005)
2-1
2.1.3.
Obligations du personnel
Toutes les personnes chargées de travailler sur l'appareil s'engagent, avant d'entamer leur
travail :
•
à respecter les prescriptions de base sur la sécurité du travail et la prévention des
accidents, en particulier la (BGV B2 (VBG 93)) ou les réglementations nationales ou
internationales équivalentes en matière de prévention des accidents inhérents au
rayonnement laser, telles que la directive CE 60825 ou la publication 825 de la CEI ;
•
à lire le chapitre sur la sécurité et les avertissements du présent mode d'emploi et à le
confirmer en apposant leur signature.
2.1.4.
Risques inhérents à l'utilisation de l'appareil
L'appareil DPL a été construit selon l'état actuel de la technique et les règles reconnues en
matière de sécurité. Toutefois, son exploitation peut impliquer des risques pour la personne
et la vie de l'utilisateur ou de tiers, réduire les performances de l'appareil ou endommager
d'autres biens. Il ne doit en conséquence être utilisé
•
que conformément à sa destination ;
•
dans un parfait état de sécurité.
Les défaillances susceptibles de réduire la sécurité doivent être éliminées sans délai.
2.1.5.
Mesures d'organisation
•
L'équipement de protection personnel requis dans le cas présent (lunettes de
protection contre les radiations laser ; uniquement nécessaires lors de travaux de
maintenance sur le laser ouvert) doit être fourni par l'exploitant. L'équipement de
protection personnel requis dans le cas présent (lunettes de protection contre les
radiations laser ; uniquement nécessaires lors de travaux de maintenance sur le
laser ouvert) doit être fourni par l'exploitant.
•
Il convient de respecter les exigences spéciales des règles de prévention des accidents
inhérents au rayonnement laser (BGV B2 (VBG 93)) ou les réglementations nationales
ou internationales équivalentes (telles que la directive CE 60825 ou la publication 825
de la CEI) (voir le paragraphe CONSIGNES GENERALES DE SECURITE POUR
DISPOSITIFS A LASER à la page 2-6).
2.1.6.
Dispositifs de protection
•
Avant toute mise en circuit de l'appareil, tous les dispositifs de protection doivent être
positionnés correctement et être opérationnels.
•
Les dispositifs de protection ne peuvent être retirés qu'après l'arrêt de l'appareil, en
s'assurant que toute remise en circuit est impossible.
2-2
(15.07.2005)
CONSIGNES DE SECURITE
/ DPL
2.1.7.
Mesures de sécurité informelles
•
Le mode d'emploi doit toujours être conservé sur le lieu d'installation de l'appareil.
•
Outre le mode d'emploi, il convient de respecter les réglementations généralement
valables ainsi que les réglementations locales en matière de prévention des accidents et
de protection de l'environnement, en particulier les règles de prévention des accidents
inhérents au rayonnement laser (BGV B2 (VBG 93)) ou les réglementations nationales
ou internationales équivalentes (telles que la directive CE 60825 ou la publication 825
de la CEI).
•
Toutes les indications relatives à la sécurité et aux dangers apposées sur l'appareil
doivent être bien lisibles (voir le paragraphe PLAQUES DE DANGER ET PLAQUES
SIGNALETIQUES à la page 2-14).
2.1.8.
Formation du personnel
•
Seul du personnel formé et instruit qui a également bénéficié d'une formation au sens
des règles de prévention des accidents inhérents au rayonnement laser (BGV B2
(VBG 93)) ou des réglementations nationales ou internationales équivalentes (telles que
la directive CE 60825 ou la publication 825 de la CEI) relatives aux dangers des rayons
laser est habilité à travailler sur cet appareil (voir la page 2-1).
•
Le personnel en formation ne peut travailler sur l'appareil que sous la surveillance d'une
personne expérimentée.
2.1.9.
Mesures de sécurité en fonctionnement normal
•
N'exploiter l'appareil que si tous les dispositifs de protection sont parfaitement
opérationnels.
•
Au moins une fois par semaine, vérifier l'absence de dommages extérieurs visibles ainsi
que le bon fonctionnement des dispositifs de sécurité (p. ex. verres de protection ou
circuits de sécurité).
2.1.10.
Dangers provoqués par l'énergie électrique
•
Ne faire procéder à des travaux sur l'alimentation électrique que par des membres du
service après-vente agréés.
•
L'appareil doit toujours demeurer fermé. Seul un personnel agréé muni d’outils adéquats
est habilité à ouvrir l'appareil.
•
Lorsque des travaux sur des parties sous tension sont effectués, il faut prévoir une
deuxième personne chargée de couper l'interrupteur principal en cas d'urgence (voir le
paragraphe CONSIGNES DE MAINTENANCE à la page 2-12).
DPL / CONSIGNES DE SECURITE
(15.07.2005)
2-3
2.1.11.
Emplacements comportant des risques particuliers
•
Les emplacements qui comportent des risques particuliers sont identifiés par des
plaques indicatrices. Les différentes plaques indicatrices et leurs emplacements
respectifs sur l'installation sont décrits au paragraphe PLAQUES DE DANGER ET
PLAQUES SIGNALÉTIQUESA la page 2-14.
•
Les risques sont accrus lorsque la chambre de travail est ouverte et que, simultanément,
les interrupteurs de sécurité sont shuntés (interrupteurs d'enclenchement).
•
Il faut particulièrement veiller à ne pas déclencher d'impulsion laser lorsque les mains ou
les doigts se situent directement dans ou sous le réticule du stéréomicroscope.
2.1.12.
Dégagement de gaz et vapeurs dangereux
•
Le traitement de métaux ou d’alliages de métaux dont le réchauffement ou les vapeurs
dégagent des substances dangereuses pour la santé nécessite le raccordement d’une
installation d’aspiration et de filtrage externe (voir le paragraphe ASPIRATION
EXTERNE à la page 3-11). L’appareil peut, en option, être livré avec un système
d’aspiration et de filtrage intégré (voir le chapitre ASPIRATION INTÉGRÉE à la
page 3-10).
•
Le rayonnement laser produit par cet appareil permet de fondre, brûler ou évaporer la
quasi-totalité des matériaux. Une utilisation non conforme à la destination peut entraîner
le dégagement de gaz et vapeurs qui, selon la composition des matériaux de départ,
peuvent être nocifs et dangereux pour la santé.
Le travail de matériaux non métalliques, en particulier de matières plastiques, constitue
une utilisation non conforme de cet appareil (voir la page 1-4).
2.1.13.
Maintenance préventive et corrective, élimination des défauts
•
Effectuer les travaux de maintenance selon le calendrier établi (voir les pages 7-2 et
suivantes).
•
Retirer la fiche secteur lors de tout travail de maintenance.
•
Après le remontage, vérifier que les connexions à vis sont fermement fixées.
•
A l'issue des travaux de maintenance, vérifier le fonctionnement des dispositifs de
sécurité.
2-4
(15.07.2005)
CONSIGNES DE SECURITE
/ DPL
2.1.14.
Modifications constructives de l'appareil
•
Ne pas effectuer de modification, d’ajout ou de transformation sans l'accord du
constructeur.
•
Toutes les mesures de transformation requièrent une confirmation écrite de la société
Dentaurum, J.P. Winkelstroeter KG.
•
Immédiatement remplacer les parties de l'appareil qui ne sont pas en parfait état.
•
N'utiliser que des pièces de rechange et d'usure d'origine (voir la page 7-1).
•
Si des pièces proviennent d'autres constructeurs, la conformité de conception et
fabrication aux revendications et aux exigences en matière de sécurité n'est pas
garantie.
2.1.15.
Nettoyage de l'appareil et élimination
Manipuler et éliminer les substances et matériaux utilisés (filtres, solvants pour le nettoyage)
selon la réglementation en vigueur.
Danger !
Ne pas nettoyer le filtre !
La tentative de dépoussiérer le filtre en frappant dessus ou à l’air
comprimé détruit le milieu filtrant.
Les substances nocives retenues dans le filtre parviennent dans l’air
ambiant !
DPL / CONSIGNES DE SECURITE
(15.07.2005)
2-5
2.2.
Consignes générales de sécurité pour dispositifs à laser
2.2.1.
Généralités
Ce dispositif à laser est un laser de classe 4.
Il s'agit d'un laser solide au néodyme-YAG d’un rayonnement optique de forte puissance. Le
rayonnement laser invisible a une longueur d'onde de 1064 nm dans l'infrarouge proche. Le
rayonnement secondaire visible peut, lors d'observations prolongées, engendrer des effets
d'aveuglement.
Danger !
Vu la longueur d'onde, le rayonnement laser produit est invisible pour
l’œil humain.
Il existe des dangers particuliers pour l’œil humain, du fait de ce rayonnement laser
infrarouge (invisible) dont la concentration est démultipliée par la lentille oculaire et qui est
focalisé sur la rétine. La puissance de rayonnement élevée générée sur la rétine provoque
un échauffement local extrême et brûle le tissu rétinien, ce qui peut réduire voire anéantir
complètement la vue. En conséquence, lors de tout travail effectué sur un laser ouvert
(maintenance, réparation),
Toujours porter des lunettes de protection contre les radiations laser !
Lors des travaux effectués avec le dispositif à laser, il convient de respecter la règle de
prévention des accidents BGV B2 (VBG 93) ou les réglementations nationales ou
internationales équivalentes (telles que la directive CE 60825 ou la publication 825 de la
CEI) !
REMARQUE :
lorsqu'une modification effectuée par l'utilisateur sur un dispositif à
laser déjà classé concerne un aspect quelconque de ses performances
ou de son fonctionnement projeté dans le cadre de cette norme, la
personne ou l'organisme qui procède à cette modification est
responsable d'une nouvelle classification et étiquetage du dispositif à
laser étant entendu que, dans pareil cas, il ou elle se substitue au
"constructeur".
2-6
(15.07.2005)
CONSIGNES DE SECURITE
/ DPL
2.2.2.
Risques pour les yeux et la peau
Il existe des risques liés
•
au faisceau laser direct,
•
au rayonnement laser réfléchi,
•
au rayonnement laser diffusé.
Les lunettes de protection requises contre les radiations laser (n° de réf. voir le paragraphe
MATERIEL à la page 7-1) protègent contre le faisceau direct, le rayonnement réfléchi et
diffusé. Malgré les lunettes de protection, il faut toutefois éviter de regarder directement dans
le faisceau direct. Un rayonnement laser intense est capable de détruire le filtre de
protection.
Lorsque des travaux de réglage ou de maintenance s'imposent sur un dispositif à laser de la
classe 4, toutes les personnes qui se tiennent dans la zone laser doivent porter des lunettes
de protection appropriées.
Ces lunettes de protection contre les radiations laser doivent correspondre au niveau de
protection applicable à la puissance de sortie du laser. Les interrupteurs de sécurité
(interrupteurs de déclenchement) ne peuvent être shuntés que par le personnel du service
après-vente ou un personnel spécialisé agréé et uniquement pour procéder à des travaux de
réglage ou de maintenance.
La peau peut certes supporter une intensité d'irradiation supérieure à l’œil, mais ici aussi - en
fonction de la durée et de l'intensité de l'irradiation - le tissu peut être détruit par brûlure. En
cas de besoin, il faut protéger la peau en portant des vêtements de protection
correspondants.
Face à un endommagement du laser présumé ou constaté, il faut immédiatement :
mettre le laser hors circuit,
informer le délégué à la protection laser et le délégué spécialisé en matière de sécurité,
consulter un médecin ou une clinique spécialisée.
RISQUE D'INCENDIE !
Attention !
La puissance de sortie élevée du laser de classe 4 peut enflammer de nombreux matériaux.
En conséquence, il est indispensable de prendre des mesures de protection incendie,
lorsque le trajet du faisceau est ouvert.
Le papier (schémas électriques, les papillons ou les posters muraux), les rideaux en tissu
non coupe-feu, les panneaux de bois peu épais ou des matériaux similaires peuvent
s'enflammer facilement sous l'effet d'un rayonnement laser dirigé ou réfléchi.
De plus, aucun récipient contenant des solvants ou des nettoyants facilement inflammables
ou explosibles (p. ex. lors d'une maintenance) ne doit se trouver dans la zone de travail du
faisceau laser.
DPL / CONSIGNES DE SECURITE
(15.07.2005)
2-7
En cas d'utilisation de solvants et nettoyants, il est indispensable de respecter les consignes
d'avertissement correspondantes !
Si, par inadvertance, les récipients sont touchés ou détruits par un faisceau laser intense
invisible, un foyer d'incendie ou d'explosion risque de se former très rapidement.
2.2.3.
Exploitation d'un dispositif à laser au sens des règles légales de
prévention des accidents
La règle de prévention des accidents inhérents au rayonnement laser BGV B2 (VBG 93)
impose de déclarer sans retard la première mise en service de ce dispositif à laser à la
caisse professionnelle d'assurances sociales compétente et aux autorités compétentes en
matière de protection du travail (inspection du travail).
Pour cela, il suffit d’une lettre sans formalité, à laquelle vous joignez une copie de la
déclaration de conformité CE et le certificat de non-opposition.
Nous vous recommandons d’utiliser les "formulaires d’inscription laser" joints au mode
d'emploi.
2.2.4.
Délégué à la protection laser
Pour exploiter ce dispositif à laser de la classe 4, l'entrepreneur doit désigner par écrit un
délégué compétent à la protection laser. Pour les dispositifs à laser de la classe 1, un
délégué à la protection laser ne doit être désigné que lorsque l'exploitant effectue luimême des travaux de maintenance et de dépannage sur le dispositif à laser avec
faisceau laser ouvert.
Cela présuppose que l'exploitant shunte les interrupteurs de sécurité ou actionne le
commutateur à clé pour shunter les interrupteurs de sécurité.
Compte tenu de sa formation spécialisée et de son expérience, le délégué à la protection
laser doit disposer de connaissances suffisantes dans le domaine du rayonnement laser,
plus spécifiquement en matière de mesures et de dispositifs de protection. Le délégué à la
protection laser assume l'entière responsabilité quant à la sécurité de l'exploitation du
dispositif à laser et aux mesures de protection requises.
La formation du délégué à la protection laser est constituée par un écolage correspondant
chez Dentaurum, J.P. Winkelstroeter KG ou dans des organismes agréés (p. ex. caisses
professionnelles d'assurances sociales).
Points à respecter :
2-8
•
Ce dispositif à laser ne doit être utilisé que conformément à sa
destination !
•
Le faisceau laser ne doit pas être dirigé sur des êtres humains ou des
animaux !
•
Toute personne chargée de la conduite, de la maintenance et de la
réparation du dispositif à laser doit avoir lu et compris le mode d'emploi et
les consignes de sécurité du dispositif.
(15.07.2005)
CONSIGNES DE SECURITE
/ DPL
2.3.
Consignes spéciales de sécurité
2.3.1.
Instructions d'utilisation pour le laser
Cet appareil est un dispositif à laser de classe 4. Lors d'une utilisation conforme à la
destination, cette classification se limite toutefois à des lésions cutanées éventuelles au
niveau des mains en cas de fausses manœuvres de l'opérateur ou lors de travaux de
dépannage du laser (voir le paragraphe CONSIGNES DE MAINTENANCE ci-après).
En ce qui concerne la protection des yeux, cet appareil est absolument sûr pour
l'opérateur - ainsi que pour toute autre personne se trouvant dans la zone de travail du
laser - au sens d'un dispositif à laser de la classe 1 (certificat de conformité).
Lorsque le laser est utilisé conformément à sa destination, aucune autre mesure de
protection ne s'impose.
Le laser n'est prêt à fonctionner qu'une fois que l'opérateur a introduit ses deux bras par les
ouvertures de l'appareil pour le passage des mains. Dans la chambre de travail se trouvent
des interrupteurs de sécurité (interrupteurs de déclenchement) qui sont activés par les bras.
Les deux interrupteurs de sécurité doivent toujours être activés pour que le laser soit prêt à
fonctionner.
L'opérateur peut positionner librement le matériau avec les mains à l'intérieur de l'appareil.
La position optimale est déterminée visuellement au microscope. Lors de cette opération, les
yeux de l'opérateur sont en permanence protégés contre le rayonnement laser par des filtres
de protection spéciaux et un volet spécial (obturateur d'observation) monté dans le
microscope.
Le verre de la fenêtre d'observation du capot de protection constitue également un filtre
spécial de protection laser qui bloque toute sortie de rayons laser nuisibles de l'appareil. De
plus, la composante des rayons ultraviolets générés dans le plasma de soudage et
dangereux pour les yeux est également retenue. Toutefois pour garantir une vue aussi
parfaite que possible dans la chambre de travail, la fenêtre laisse passer la frange visible de
la lumière. Le rayonnement secondaire visible peut, lors d'observations prolongées,
engendrer des effets d'aveuglement.
L'action thermique du faisceau laser engendre sur la plupart des matériaux un rayonnement
secondaire qui peut être observé par la fenêtre de protection anti-laser sans dommages pour
les yeux. Le faisceau laser lui-même est filtré.
Une prudence extrême s'impose lors du travail !
Attention !
Seules les mains non protégées de l'opérateur sont en danger. Si l'opérateur les plonge par
inadvertance dans le faisceau laser impulsionnel, l'impulsion laser peut entraîner une brûlure
locale de la main ou d'un doigt.
DPL / CONSIGNES DE SECURITE
(15.07.2005)
2-9
Les consignes suivantes doivent également être observées, lorsque
l'appareil est utilisé conformément à sa destination :
•
Lors du positionnement du matériau en vue du travail au laser, il faut toujours veiller à ce
que les deux bras reposent fermement sur les anneaux des ouvertures pour le passage
des mains. Ainsi le matériau peut être maintenu de manière fiable dans la bonne
position de travail.
•
Absolument veiller à ce qu'aucune surface cutanée des mains ne se situe à proximité
immédiate du faisceau laser. Lors du contrôle à l'aide du microscope, le foyer du laser
est repéré par un réticule. Vu les risques de brûlures, les doigts et les mains ne doivent
pas être positionnés dans ou sous le réticule !
•
Déclencher calmement et volontairement l'impulsion laser.
•
En cas de nouvelles impulsions, toujours contrôler l'exactitude de la position au
microscope.
•
Ne pas ranger de liquides ou solides facilement inflammables ou explosibles dans la
chambre de travail de l'appareil.
•
Eviter toute observation prolongée du flash de soudage par la fenêtre d'observation. Il
peut s'ensuivre des effets d'aveuglement comparables à une observation prolongée de
lampes halogène, de phares ou du soleil.
Attention !
2-10
Eviter de porter des bijoux brillants (bagues, montres, chaînes) aux
mains. Selon la nature de la surface, ces bijoux peuvent focaliser le
rayonnement diffusé et entraîner des brûlures superficielles de la
peau.
(15.07.2005)
CONSIGNES DE SECURITE
/ DPL
2.3.2.
Comportement en cas de brûlures
Si, par inadvertance, une impulsion laser touche un doigt ou la peau ou en cas de brûlure, il
est conseillé de traiter la plaie. Selon la gravité de la brûlure, éventuellement consulter un
médecin. Une petite plaie occasionnée par une brûlure est certes relativement anodine, mais
il faut en tout état de cause éviter toute infection de la plaie.
Rayonnement diffusé !
Attention !
Le rayonnement diffusé peut aussi entraîner des brûlures légères à la surface cutanée de la
main.
Le rayonnement diffusé provenant de l'emplacement à travailler est également dangereux en
fonction du matériau, des caractéristiques de rayonnement et de l'énergie impulsionnelle
réglée au niveau du laser.
Vu la brièveté relative des impulsions laser, seules des circonstances très défavorables
engendrent, du fait du rayonnement diffusé, de très fortes intensités d'irradiation,
susceptibles de provoquer des brûlures légères.
L'irradiation normale de la peau par un rayonnement diffusé de faible puissance doit, en
présence d'une longueur d'onde de 1064 nm, être considérée comme physiologiquement
neutre. Le rayonnement laser infrarouge se comporte comme un rayonnement thermique
normal.
DPL / CONSIGNES DE SECURITE
(15.07.2005)
2-11
2.4.
Consignes de maintenance
Lors de tous les travaux de dépannage et de maintenance,
NE JAMAIS TRAVAILLER SEUL !
Danger !
Dans tous les cas, une deuxième personne à tout le moins bien informée des risques
inhérents au rayonnement laser et à la haute tension doit travailler à proximité immédiate. En
cas d'urgence, cette personne peut couper le dispositif à laser ou (faire) prendre les mesures
de premiers soins.
L’utilisation de moyens de contrôle et d’aides de réglage ou de modes
opératoires non décrits dans ce manuel peut provoquer des radiations
laser dangereuses !
Danger !
2.4.1.
Travaux sous haute tension
HAUTE TENSION !
Danger !
Ce dispositif à laser a été construit selon les règles généralement reconnues de la technique.
Il s'agit des directives CE, normes EN (normes européennes), normes DIN et dispositions
VDE.
Comme ce laser est exploité ou allumé avec une haute tension dangereuse pour l’homme
(>1 kV), une prudence particulière s'impose durant tout travail sur le bloc d'alimentation du
laser. Lors des mesures effectuées sur des composants électriques de ce dispositif à laser
en cours d'exploitation, il est indispensable de respecter des distances de sécurité
adéquates (entrefers).
Il faut également tenir compte du fait que les condensateurs de haute tension qui génèrent
l'énergie électrique d'allumage et assurent des tensions d'exploitation élevées, nécessitent
15 minutes au maximum après la coupure du bloc d'alimentation du laser avant de se
décharger via les relais et les résistances de décharge.
Pour tous les travaux effectués sur l'équipement électrique, il convient de respecter la règle
de prévention des accidents VBG 4 "Installations et moyens d'exploitation électriques".
2-12
(15.07.2005)
CONSIGNES DE SECURITE
/ DPL
Lors de tous les travaux effectués sur des composants électriques, il est impératif de
respecter les cinq règles de sécurité suivantes :
•
Déconnexion
Les installations, parties d'installations et moyens d'exploitation sont déconnectés par
coupure ou débranchement de tous les côtés et sur tous les pôles de parties actives,
c'est-à-dire sous tension.
•
Sécurité contre la remise en circuit
Les moyens d'exploitation déconnectés doivent être protégés contre toute remise en
circuit involontaire (p. ex. à la suite d'une permutation) ou autonome (p. ex. à la suite
d'une secousse). Condamner l'interrupteur principal avec un cadenas ou retirer les
fusibles. Utiliser les dispositifs de verrouillage mécaniques existants. Pendant toute la
durée des travaux, apposer un panneau d'interdiction non amovible.
•
Constatation de l'absence de tension
Constater l'absence de tension avec des voltmètres ou des contrôleurs de tension.
Mesurer les phases de tous les pôles, par rapport au conducteur de protection.
•
Mise à la terre et court-circuit
Toujours commencer par mettre le dispositif à la terre. Pour les installations et
appareils à basse tension, court-circuiter les condensateurs. Pour les installations et
appareils à haute tension, court-circuiter les condensateurs et les lignes à haute tension.
Une fois les travaux terminés, ne pas oublier de retirer les ponts de mise à la terre et de
court-circuit.
•
Couverture et/ou isolement des parties proches sous tension
Si, lors de travaux à proximité des parties actives non protégées, il existe un risque de
contact direct avec ces parties et que celles-ci ne peuvent pas être mises hors tension,
elles doivent être protégées contre tout contact direct par des couvertures isolantes
suffisamment rigides et positionnées de manière fiable ou par d'autres dispositifs
appropriés. Protection à l'aide de plaques en matière plastique ou de tapis en
caoutchouc.
Il faut empêcher toute approche des parties non protégées (sous tension), en disposant
des barrières (câbles ou chaînes en matière plastique).
Tous les travaux à effectuer sur des composants électriques du dispositif à laser ne doivent
être exécutés que par le personnel du service après-vente ou par du personnel spécialisé
agréé. Ces personnes doivent être informées des risques inhérents au rayonnement laser.
•
Lors de tous les travaux effectués sur des composants électriques, ne
pas porter de chaînes métalliques, de montres et de bagues.
•
Protéger l'interrupteur principal contre toute mise sous tension
involontaire par un cadenas.
•
Délimiter le cas échéant la zone de travail en installant des barrières.
•
Prendre le temps nécessaire pour effectuer chaque travail.
•
Pour signaler les travaux en cours,
d'avertissement aux endroits appropriés.
Danger !
DPL / CONSIGNES DE SECURITE
(15.07.2005)
apposer
des
panneaux
2-13
2.4.2.
Travaux sous rayonnement laser
Les travaux effectués sur le laser avec trajet de faisceau ouvert (carter
du laser ouvert, interrupteurs de sécurité shuntés et laser sous
tension) ne peuvent être effectués que par du personnel de service
après-vente spécialement formé et agréé !
Danger !
Le personnel spécialisé de notre service après-vente a reçu une formation de délégué à la
protection laser. En cas d'action de maintenance, il peut ainsi garantir une exploitation sûre
du laser.
Lorsque, pour une action de maintenance, le personnel spécialisé travaille avec le faisceau
laser ouvert, ce laser se comporte comme un dispositif à laser de classe 4. Tout le local
d'installation du laser devient alors une zone laser (voir à cet égard les règles de prévention
des accidents BGV B2 (VBG 93)) ou les réglementations nationales ou internationales, telles
que la directive CE 60825 ou la publication 825 de la CEI). Dans ce cas, il ne faut pas perdre
de vue que les zones contiguës, uniquement séparées par des fenêtres font aussi partie de
la zone laser (le cas échéant, cela vaut aussi pour la zone située à l'extérieur d'un bâtiment).
Il est dès lors recommandé de confiner la zone laser au minimum requis, en plaçant des
paravents ou des rideaux de protection.
Dans la zone laser, toutes les personnes présentes doivent porter des lunettes de
protection spéciales pour la longueur d'onde laser indiquée ou quitter la zone laser pendant
les travaux effectués avec un faisceau laser ouvert.
Lors de tous les travaux effectués sur le laser, il est impératif de
respecter la règle de prévention des accidents BGV B2 (VBG 93) !
Danger !
2.5.
Plaques de danger et plaques signalétiques
Sur l'installation, il faut apposer les plaques signalétiques et les plaques de danger prescrites
à tous les endroits qui présentent des risques potentiels dans des conditions déterminées (p.
ex. ouverture des capots de protection). L'emplacement des différentes plaques est indiqué
dans les figures suivantes.
Ces plaques ne doivent pas être enlevées. Si, pour une raison quelconque, une telle plaque
a été enlevée ou si elle est absente, il convient d'apposer une plaque correspondante au
même emplacement avant de mettre l'installation en service.
2-14
(15.07.2005)
CONSIGNES DE SECURITE
/ DPL
Rayonnement laser invisible !
Eviter toute exposition des yeux ou de la peau
au rayonnement direct ou diffuse !
Produit laser de classe 4
Unsichtbare Laserstrahlung.
Bestrahlung von Auge oder Haut durch
direkte oder Streustrahlung vermeiden!
Laser Klasse 4
Invisible laser radiation.
Avoid eye or skin exposure to
direct or scattered radiation!
Class 4 Laser Product
2
1
Austrittsöffnung für
unsichtbare Laserstrahlung!
Avoid exposure. Invisible
laser radiation is emitted
from this aperture
Ouverture de sortie pour les
radiations laser invisibles
(1) = à l’intérieur de la chambre de travail
(2) = sur les deux côtés de l’appareil
Figure 2.1 : Plaques de danger et plaques signalétiques
DPL / CONSIGNES DE SECURITE
(15.07.2005)
2-15
Avant d'ouvrir, retirez la fichemâle !
Vor Öffnen d es Gehäuses
Netzstecker ziehen .
Vor Öffnen
Netzstecker
ziehen!
Before opening the box
disconnect mains.
Avant d’ouvrir le cof fret
retirez la fichemâle.
Figure 2.2 : Plaques de danger et plaques signalétiques à l’arrière de l’appareil
2-16
(15.07.2005)
CONSIGNES DE SECURITE
/ DPL
Die se Maschine kann g iftige
Rauche / Teilchen erzeugen.
This device may produce
poisonous smoke / particles.
Cette machine peut émettre des
fumées et des particules toxiques.
Figure 2.3 : Plaque de danger à l’intérieur de la chambre de travail (paroi arrière)
DPL / CONSIGNES DE SECURITE
(15.07.2005)
2-17
High te nsion!
W arning!
Danger to life!
Vor Berühren:
Entla den, Er den, Ku rzschließ en.
Teil k ann im Feh le rf all u nter
Spannung stehe n.
Discharge, earth
and
short-circuit
befor e touching
Dis cha rge , ea rt h an d
s hor t-c ir cui t b efore touching.
Fa ul ty compone nt ca n be l ive.
Haute tension !
Attention !
Danger de mort !
Avant de saisir la pièce :
La décharger,
la mettre à la terre
et la court-circuiter.
En cas de défaut, cette pièce
peut se trouver sous tension.
Avant de saisir la pièce :
La décharger,
la mettre à la terre
et la court-circuiter.
Figure 2.4 : Plaques de danger et plaques signalétiques à l’intérieur de l’appareil
2-18
(15.07.2005)
CONSIGNES DE SECURITE
/ DPL
3.
Description du système
3.1.
Aperçu des fonctions
Le laser de soudage DPL est un appareil complet mobile qui permet un soudage rapide,
fiable et précis de la quasi-totalité des métaux et des alliages de métaux.
Pour ce faire, les pièces à assembler sont jointées manuellement sous contrôle visuel et
soudées à l'aide d'une ou plusieurs impulsions de soudage.
Pour assurer un positionnement exact des pièces, l'appareil est équipé d'un
stéréomicroscope doté d'un réticule. Ce réticule indique sur la pièce l'impact précis de la
future impulsion laser.
Un point de soudage optimal ne peut être garanti que si la pièce est également positionnée
avec précision en hauteur. La hauteur est correctement réglée, lorsque l'image
stéréomicroscopique de la surface de la pièce est nette.
La qualité du point de soudage dépend de la hauteur d’impulsion (= tension de soudage en
volts), de la durée d’impulsion (= temps d’action des impulsions en ms) des impulsions laser,
du diamètre de la tache focale (foyer) et de la forme d'impulsion. La tension, la durée
d’impulsion et le foyer peuvent être réglés à l’aide des manettes de jeu situées dans la
chambre de travail ou à partir du clavier, la forme d’impulsion ne peut être sélectionnée
qu’au moyen du clavier.
Pour certains matériaux, une bonne qualité des points de soudage ne peut être obtenue que
grâce à l'utilisation d'un gaz protecteur. Pour ce faire, l'appareil est équipé d'un raccordement
pour gaz protecteur.
Une installation d’aspiration externe permet d’évacuer la fumée produite lors du soudage
dans la chambre de travail.
Chaque impulsion laser est déclenchée par un interrupteur à pédale.
DPL / DESCRIPTION DU SYSTEME
(15.07.2005)
3-1
3.2.
Principe de fonctionnement du soudage au laser
Pour le type de laser de l'appareil DPL, le processus laser proprement dit se déroule dans un
cristal cylindrique (5) aux extrémités polies. Le cristal laser est un grenat d'yttrium et
d'aluminium dopé au néodyme (notation abrégée : Nd:YAG).
Lorsqu'une lumière intense (p. ex. provenant d'une lampe flash en forme de barreau (2)) est
introduite dans le cristal, celui-ci peut dans un premier temps générer une lumière non
dirigée de longueur d'onde laser λ (pour le Nd:YAG λ = 1,06 µm). Pour optimaliser
l'exploitation de la lumière de la lampe, le cristal laser et la lampe flash se trouvent aux deux
"foyers" d'une ellipsoïde réfléchie (1).
1
4
2
3
5
Figure 3.1 : Représentation de principe du résonateur laser
En dehors du cristal se trouvent un miroir semi-transparent (4) et un miroir totalement
réfléchissant (3) (voir la figure 3.1) ; ces miroirs forment le résonateur laser. Seules les
composantes de la lumière laser qui touchent ces miroirs et sont rétroréfléchies dans le
cristal laser (5) peuvent être amplifiées lors de leur traversée du cristal. La lumière laser
amplifiée possède les mêmes propriétés que la lumière laser initiale, à savoir la même
direction, la même longueur d'onde, la même phase et la même polarisation. Les miroirs
déterminent la propriété de diffusion de la lumière laser qui dépend fortement de la direction.
Une partie de la lumière laser sort par le miroir semi-transparent (4) et peut être utilisée. Au
foyer d'une lentille, elle est concentrée en de très fortes densités énergétiques qui sont x fois
plus élevées que ne le permet la lumière normale. Cette énergie générée dans un temps
relativement court (0,5... 20 ms) au niveau du foyer chauffe la pièce au-delà de son point de
fusion et entraîne le soudage.
3-2
(15.07.2005)
DESCRIPTION DU SYSTEME
/ DPL
La lumière laser soude, selon le réglage des paramètres de fonctionnement (voir cidessous), des métaux dans une plage étroite de 0,5 à 2,5 mm de diamètre et permet aussi
un assemblage des métaux sûr, durable, précis et sans déformation par effet thermique. Le
soudage peut être réalisé par point ou en cordon. Vu la densité énergétique élevée et la
brièveté d'action d'une impulsion laser, la zone chauffée se limite uniquement à
l'environnement immédiat du point ou du cordon de soudure.
Figure 3.2 : Impulsion laser
La propriété d'une impulsion de soudage - et son effet sur le matériau - peut être influencée
par les paramètres TENSION et DUREE D'IMPULSION.
Dans la pratique, ces paramètres influencent le soudage des métaux comme suit :
•
la tension influence essentiellement la profondeur de soudage ;
•
la durée d'impulsion influence avant tout le diamètre du point de soudure ;
DPL / DESCRIPTION DU SYSTEME
(15.07.2005)
3-3
3.3.
Vue générale
11
10
9
8
1
2
3
7
4
5
6
Figure 3.3 : Vue générale
La figure ci-dessus montre une vue générale de l’installation laser fermée. Les différents
éléments fonctionnels sont repérés par des chiffres et sont énumérés ci-après.
3-4
(15.07.2005)
DESCRIPTION DU SYSTEME
/ DPL
(1)
Stéréomicroscope
(2)
Fenêtre d’observation
(3)
Portes de la chambre de travail (pour alimenter la chambre de travail)
(4)
Ouvertures pour le passage des mains
(5)
Boutons pour déverrouiller les portes de la chambre de travail
(6)
Interrupteur à pédale pour le déclenchement des impulsions avec commandes du gaz
protecteur
(7)
Elément filtrant pour l’aspiration intégrée (option)
(8)
Capot recouvrant le laser à impulsions haute énergie, le résevoir d’eau et le disjoncteur
de surchauffe
(9)
Zone d'affichage (visuel)
(10) Clavier
(11) Interrupteur principal (ARRET D’URGENCE) et commutateur à clé
DPL / DESCRIPTION DU SYSTEME
(15.07.2005)
3-5
3.4.
Description technique
3.4.1.
Caractéristiques techniques
3.4.1.1.
Dimensions mécaniques (cotes maximales)
Largeur x hauteur x profondeur
640 x 465 (310 au-dessus du table) x 310 mm
convient pour une profondeur de table ≥ 60 cm
Poids
75 kg
Raccordement électrique (au choix)
230 V ~/50 Hz 10 A monophasé
230 V ~/60 Hz 10 A monophasé
208 V ~/60 Hz 10 A monophasé
3.4.1.2.
Caractéristiques du laser (en fonction de l'équipement)
Cristal laser
Nd:YAG
Longueur d'onde
1.06 µm
Energie maximale des impulsions
50 J
Puissance laser
30 W
Puissance maximale d'une impulsion
4,0 kW
Impulsions discrètes/pulsation continue
0 / 0,5 ... 10 Hz
Durée d'impulsion - déclenchement de
pulsation discrète
0,5 ... 20 ms
Classe de laser fermé :
ouvert :
4 avec certificat de conformité
4
3.4.1.3.
Bloc d'alimentation
Convertisseur sinusoïdal, à séparation
galvanique du réseau
1500 W
interrupteur du courant de lampe,
max. 600 A
Allumage et Simmer pour la lampe laser
3-6
(15.07.2005)
DESCRIPTION DU SYSTEME
/ DPL
3.4.1.4.
Refroidissement
Echangeur de chaleur interne eau-air
Filtre à particules et filtre de désionisation dans
le circuit interne d'eau de refroidissement
Température max. de l'eau de refroidissement 60°C
Température ambiante maximale
3.4.1.5.
30°C
Aspiration intégrée (option)
Puissance
14 W
Débit volumétrique
95 m3/h
Vitesse de rotation
2850 t/min
Classe de filtre
C (selon ZH1/487)
3.4.1.6.
Gaz protecteur
Pression de service maximale
8 bar (recommandée : 1 bar)
Débit (réglage recommandée)
6 ... 15 litre/min
3.4.1.7.
Emissions sonores
Le niveau de bruit permanent émis par l'appareil est inférieur à 60 dB(A).
3.4.2.
Description des éléments
3.4.2.1.
Commande
Commande par microprocesseur, possibilité de programmation externe par interface
RS 232, reliée à des ajusteurs de consigne et des visuels pour la tension, la durée
d'impulsion, le diamètre de la tache focale et la forme d'impulsion.
3.4.2.2.
Circuits de contrôle pour
•
eau de refroidissement (température, niveau et débit) ;
•
contacts de sécurité externes ;
•
obturateur du faisceau laser (obturateur laser) ;
•
obturateur pour la protection des yeux dans le stéréomicroscope ;
•
tension du bloc d'alimentation ;
•
disponibilité ;
DPL / DESCRIPTION DU SYSTEME
(15.07.2005)
3-7
3.4.2.3.
Optique d'observation
•
Stéréomicroscope avec réticule, agrandissement visible 15 fois (standard)
•
fenêtre de protection laser dans le trajet de faisceau ;
•
l'obturateur d'observation se ferme automatiquement à chaque impulsion du laser
pendant une courte durée pour protéger les yeux (cf. remarque à la page 5-14).
•
fenêtre de protection composée d’un verre de protection laser et d’un recouvrement en
plastique pour l'observation directe de la zone de travail
•
éclairage de la zone de travail, luminosité réglable par régulateur dans la chambre de
travail
3.4.2.4.
Poste de travail
Le poste de travail (voir la figure 3.3, page 3-4 et la figure 3.4, page 3-8) se compose des
éléments suivants :
•
La chambre de travail est accessible par les deux portes (3), figure 3.3.
•
une fenêtre d'observation (2), figure 3.3, qui permet d'observer l'intérieur de la chambre
de travail éclairée de manière à pouvoir positionner grossièrement les pièces. La fenêtre
d'observation se compose d'un verre filtrant spécial qui absorbe le rayonnement laser
ainsi que la composante UV de la lumière du plasma ;
1
3
2
4
5
6
Figure 3.4 : Poste de travail - optique
•
le stéréomicroscope (1), figure 3.3, placé sur le dessus du poste de travail qui sert à
positionner précisément les pièces ;
•
un miroir à pouvoir réfléchissant élevé (3), figure 3.4, qui réfléchit le faisceau laser dans
le trajet de faisceau du stéréomicroscope ;
3-8
(15.07.2005)
DESCRIPTION DU SYSTEME
/ DPL
•
un objectif laser spécial (4), figure 3.4, qui focalise le faisceau laser sur la pièce dans le
plan de l'image (6), figure 3.7, du stéréomicroscope. Cet objectif laser constitue dans le
même temps l'objectif du stéréomicroscope ;
•
un verre de protection (5), figure 3.4 contre les poussières de travail et les projections de
métal protége l'objectif du laser;
•
un filtre protecteur pour les yeux (1), figure 3.4, ne laisse pas passer le rayonnement
laser et garantit par ailleurs qu'aucun rayonnement laser ne parvienne jusqu'aux yeux de
l'observateur ;
•
un obturateur d'observation (2), figure 3.4, qui empêche que les composantes UV de la
lumière du plasma, susceptible d'être produite durant le soudage puissent atteindre les
oculaires du stéréomicroscope et par conséquent les yeux de l'opérateur.
L'obturateur d'observation, un écran LCD, dont la perméabilité à la lumière est
commandée électroniquement et assombrit pendant la durée d’une impulsion laser
brièvement le champ de vision.
3.4.2.5.
Gaz protecteur
L'appareil comporte des prises destinées au gaz protecteur (argon).
Dans la chambre de travail sont disposée deux buses mobiles (pour l'argon et l'air de
soufflage) et une buse rigide de gaz protecteur (pour l'argon). Les buses mobiles se situent
chacune à l'extrémité d'un col de cygne qui peut être amenée dans une position quelconque
à proximité de la pièce.
DPL / DESCRIPTION DU SYSTEME
(15.07.2005)
3-9
3.4.2.6.
Aspiration intégrée (option)
Le laser de soudage DPL est équipé, en option, d’un système d'aspiration et de filtrage
intégré. Un filtre à particules de classe C (selon ZH1/487) retient aussi les particules les plus
fines.
Si le soudage provoque une émission de substances nocives qui ne
peuvent pas être complètement retenues par le filtre installé de classe
C (selon ZH1/487), il faut utiliser un système externe approprié
d'aspiration et de filtrage.
Danger !
Faute de quoi, il y a risque que des substances dangereuses pour la
santé soient transportées dans l’air ambiant.
Lorsque le display affiche le message Filter FULL, il faut
immédiatement remplacer l'élément filtrant du système d’aspiration
intégré.
Faute de quoi, il y a risque que des substances dangereuses pour la
santé s’échappent de la chambre de soudage et que des éléments
optiques soient encrassés et endommagés de manière irréparable.
Pour réduire les bruits pendant le processus de soudage, il faut que le système de filtrage
fonctionne avec la pédale en mode 2. Une commande de poursuite arrête le système
seulement quelque temps après la fin de la dernière opération de soudage. L’opérateur peut
régler le temps de poursuite (voir le paragraphe TEMPS DE POURSUITE DU DISPOSITIF
D’ASPIRATION à la page 5-17).
Le remplacement du filtre est décrit au paragraphe REMPLACEMENT DU FILTRE
D’ASPIRATION à la page 7-17.
3-10
(15.07.2005)
DESCRIPTION DU SYSTEME
/ DPL
3.4.2.7.
Aspiration externe
Il est possible de raccorder une installation d’aspiration et de filtrage à l’arrière de l’appareil
pour aspirer la fumée de soudage issue de l’appareil (voir le paragraphe REMPLISSAGE ET
RACCORDEMENTS à la page 4-5).
Danger !
Lors du fonctionnement de l’appareil de soudage laser, il faut veiller à
ce que la concentration maximale admissible pour les substances
nocives ne soit pas dépassée dans la chambre de travail. Pour des
raisons de sécurité, il convient de raccorder toujours une installation
d’aspiration adéquate !
Autrement, il y a risque que des substances dangereuses pour la santé
s’échappent, que les composants optiques soient encrassés ou
détériorés de manière irréparable.
3.4.2.8.
Divers
•
Manettes de jeux facilement accessibles pour le réglage des paramètres du laser
•
Arrivée de gaz protecteur et de l'air insufflé par buses réglables à proximité de la zone
de travail
•
déclenchement de l'impulsion laser par interrupteur à pédale à deux étages :
1. étage : arrivée de gaz protecteur
2. étage : déclenchement des impulsions laser
DPL / DESCRIPTION DU SYSTEME
(15.07.2005)
3-11
3.5.
Eléments d'affichage et de commande
3.5.1.
Interrupteur principal (ARRET D’URGENCE) et commutateur à clé
L’interrupteur principal équipé d’une fonction d’ARRET D’URGENCE et le commutateur à clé
se trouvent sur la face avant de l’appareil.
2
1
Figure 3.5 : Interrupteur principal et commutateur à clé
(1) Interrupteur
principal/ARRET
D’URGENCE
Cet interrupteur permet de contacter et de couper la
tension du secteur. Il agit directement sur la pompe du
groupe frigorifique.
(1) (1) Fonction d'ARRET
D'URGENCE
Cet interrupteur principal assume en même temps la
fonction d'ARRET D'URGENCE : en cas de danger, il peut
être coupé sans action préliminaire (position "0"). Par
suite, l'appareil est mis hors tension (indépendamment de
la polarité de la fiche de secteur).
(2) Commutateur à clé
Le bloc d’alimentation du laser et ainsi l’ensemble des
fonctions laser ne peuvent être activés qu’à l’aide du
commutateur à clé.
Conserver la clé de ce commutateur de telle sorte qu'elle ne soit
accessible qu'au personnel autorisé !
3-12
(15.07.2005)
DESCRIPTION DU SYSTEME
/ DPL
3.5.2.
Zone d'affichage (visuel)
L’appareil est équipé d’un visuel à 4 lignes qui permet à l’opérateur de commander le
dispositif. La figure suivante montre l’afficheur dans son état de base (menu principal). Les
autres informations affichées au visuel sont expliquées aux paragraphes correspondants.
Figure 3.6 : Zone d'affichage (visuel)
3.5.2.1.
Première ligne
Tension actuelle du banc de condensateurs : 220 ... 380 Volt
xxx V
xxx
xxx
m
s
Durée réglée de l’impulsion laser : 0,5 ... 20 millisecondes
H
Fréquence de pulsation choisie :
– Mode de pulsation discrète : 0.0
– Mode de pulsation continue : xxx = 0,5 ... 10 Hz
z
La valeur maximale pouvant être réglée pour la fréquence de pulsation
dépend des paramètres tension et durée d’impulsion choisis. De plus, elle
est limitée par la capacité de chargement du bloc d’alimentation et du banc
de condensateurs.
Réglage actuel de la focalisation (diamètre de la tache focale en unités
relatives) – paramètres de réglage possibles :
0,2 – 0,4 – 0,6 – 0,8 – 1 – 1,2 – 1,4 – 1,6 – 1,8 – 2 – 2,2 – 2,5
Ø
3.5.2.2.
Deuxième ligne
Représentation graphique de la forme d’impulsion choisie (voir le
paragraphe FORMES D’IMPULSION à la page 5-7).
3.5.2.3.
Troisième ligne
M xx: Texte
xx = numéro d'emplacement de mémoire choisi : 1 ... 20,
Texte = Nom de l’emplacement de mémoire (voir le paragraphe
SAUVEGARDE DES PARAMETRES DE SERVICE à la page 5-8)
DPL / DESCRIPTION DU SYSTEME
(15.07.2005)
3-13
3.5.2.4.
Quatrième ligne
Cette ligne affiche les messages d’état et d’erreur (voir le paragraphe AFFICHAGE DES
MESSAGES
D’ETAT
ET
D’ERREUR
à
la
page
6-2).
Il est possible de régler tous les paramètres soit avec les manettes de jeu
situées dans la chambre de travail (voir le paragraphe ELEMENTS DE
COMMANDE DANS LA CHAMBRE DE TRAVAIL à la page 3-15), soit à
l'aide du clavier (voir le paragraphe CLAVIER à la page 3-12).
3.5.3.
Clavier
Figure 3.7 : Clavier
Lorsque l’on actionne une fonction qui n’a aucune fonction dans le mode de
fonctionnement actuel, le visuel affiche le message Key without function.
LASER OK
La DEL indique les différents états de service par différentes
couleurs:
Vert:
L’appareil est prêt à déclencher des impulsions laser.
Rouge:
Impossible de déclencher une impulsion laser. Le bloc
d’alimentation n’a pas encore atteint la tension prédéfinie.
Cet état survient après la mise en marche de l’appareil
lorsque la lampe n’est pas encore allumée ou lorsque la
tension diminue ou lorsque les condensateurs doivent être
déchargés.
3-14
(15.07.2005)
DESCRIPTION DU SYSTEME
/ DPL
WARNING
Cet affichage apparaît lorsque l’appareil fait l’objet d’une panne ne
provoquant pas l’arrêt de l’appareil ni l’affichage d’un message
interlock (par ex. lorsqu’il faut remplacer le filtre de l’installation
d’aspiration ou que le passage du circuit d’eau de refroidissement
est affecté, mais que l’effet de refroidissement est encore suffisant).
En plus de cet affichage de panne, la ligne inférieure de la zone
d’affichage indique un symbole d’erreur (voir le paragraphe
AFFICHAGE DE MESSAGES D’ETAT ET D’ERREUR à la page
6-2).
Touches fléchées
[ ], [ ]
Dans le menu principal (état de base après la mise en marche) :
Sélectionner les paramètres.
Dans le menu fonction (accessible par [F2]):
Dépend du point de menu actuel.
Touches fléchées
[ ], [ ]
Dans le menu principal (état de base après la mise en marche) :
Modifier la valeur du paramètre sélectionné.
Tension banc de condensateurs par pas de 5 volts,
Durée d'impulsion inférieure à 3,0 ms par pas de 0,1 ms,
durée d’impulsion à partir de 3,0 ms par pas de 0,5 ms
à chaque actionnement de la touche fléchée
correspondante.
Dans le menu fonction (accessible par [F2]):
Sélectionner le point de menu (parcourir la page du visuel
en arrière ou en avant).
[Shutter OPEN]
Affichage (DEL) – affichage d’état pour l’obturateur de sécurité :
Clignote en vert :
L’obturateur s’ouvre dès que l’on passe les mains par les
ouvertures.
Vert statique :
L’obturateur est ouvert.
Touche: L’obturateur est libéré pour l’ouverture.
[Shutter CLOSE]
Affichage (DEL) – affichage d’état pour l’obturateur de sécurité :
Rouge statique :
Impossible d’ouvrir l’obturateur.
Pour libérer l’obturateur, appuyer sur la touche [SHUTTER
OPEN].
Touche: L’obturateur de sécurité se ferme.
[Interlock RESET]
Affichage :
La DEL s’allume lorsque l’interruption de sécurité est
déclenchée en raison d’un (interlock). Le visuel affiche un
message d’erreur (voir le paragraphe AFFICHAGE DES
MESSAGES D’ETAT ET D’ERREUR à la page 6-2).
Touche: Après avoir éliminé l’erreur, il est possible de rendre
l’appareil de nouveau en ordre de marche en appuyant sur
cette touche.
DPL / DESCRIPTION DU SYSTEME
(15.07.2005)
3-15
[F1]
Aucune fonction attribuée dans la présente version.
[F2]
Ouvre le menu fonction (voir le paragraphe MENU FONCTION à la
page 5-15).
[F3]
Aucune fonction attribuée dans la présente version.
[+] / [–]
Sélection du numéro d'emplacement de mémoire pour enregistrer ou
rappeler des blocs de paramètres de service (voir les paragraphes
SAUVEGARDE DES PARAMETRES DE SERVICE et RAPPEL DES
PARAMETRES DE SERVICE ENREGISTRES à la page 5-8 ss).
[MEM]
Active les fonctions de mémoire (voir les paragraphes
SAUVEGARDE DES PARAMETRES DE SERVICE et RAPPEL DES
PARAMETRES DE SERVICE ENREGISTRES à la page 5-8 ss).
[ESC]
Cette touche interrompt l’opération actuelle et retourne à la fonction
exécutée auparavant ou au menu activé auparavant. Si nécessaire,
appuyer plusieurs fois pour revenir plusieurs étapes en arrière.
[↵ ]
Dans le menu principal (état de base après la mise en marche) :
Commencer par entrer le nom de l’emplacement de
mémoire et sauvegarder les paramètres de service réglés
dans l’emplacement de mémoire choisi ou enregistrer les
paramètres sauvegardés comme paramètres de service
actuels (voir les paragraphes SAUVEGARDE DES
PARAMETRES DE SERVICE et RAPPEL DES
PARAMETRES DE SERVICE ENREGISTRES à la page
5-8 ss).
Dans le menu fonction (accessible par [F2]):
La valeur réglée pour le point de menu sélectionné est
enregistrée ou la commande est exécutée.
3-16
(15.07.2005)
DESCRIPTION DU SYSTEME
/ DPL
3.5.4.
Eléments de commande dans la chambre de travail
A l’intérieur de la chambre de travail (voir figure), vous trouverez sur la paroi arrière une
touche, trois manettes de jeu et un régulateur rotatif aux fonctions suivantes :
Hz +
V -
Ø+
V+
M-
M + ms -
Hz -
ms +
Ø-
Figure 3.8 : Eléments de commande dans la chambre de travail
Hz– / Hz+
Réglage de la fréquence de pulsation
− Mode de pulsation discrète : 0,0
− Mode de pulsation continue : xx
(xx = fréquence de pulsation choisie : 1 ... 10 Hz).
V– / V+
Modifier la consigne de tension. Ce réglage influence la hauteur de
l’impulsion laser et ainsi surtout la profondeur du point de soudage ou du
trou.
M– / M+
Sélection du numéro d’emplacement de mémoire pour rappeler les blocs
de paramètres de service (voir le paragraphe RAPPEL DES
PARAMETRES DE SERVICE AVEC LA MANETTE DE JEU à la page
5-11).
Ø– / Ø+
Réglage de la focalisation : Permet d’influencer le diamètre de la tache
focale.
ms– / ms+
Régler la valeur de consigne pour la durée de l’impulsion laser. Permet
d’influencer surtout le diamètre du point de soudage.
Ce bouton permet de régler l’intensité de l’éclairage halogène dans la
chambre de travail.
DPL / DESCRIPTION DU SYSTEME
(15.07.2005)
3-17
3.5.5.
Interrupteurs à pédale
L'appareil est équipé en série d'un interrupteur à pédale pour le déclenchement des
impulsions.
L'interrupteur à pédale est relié au reste de l'installation par l’intermédiaire d'un câble souple
et peut être placé dans une position quelconque, confortable pour l'opérateur. Pour cela,
l'interrupteur à pédale de déclenchement des impulsions est équipé d'un étrier, permettant
de l'attirer commodément à soi.
L'interrupteur à pédale de déclenchement des impulsions possède deux étages de
commutation dont les fonctions sont les suivantes :
enfoncement jusqu'à la
première résistance :
l'arrivée de gaz protecteur est libérée.
Enfoncer complètement
l’interrupteur à pédale jusqu’en
butée.
L’obturateur est fermé, une impulsion laser est
déclenchée.
L'arrivée de gaz est maintenue jusqu'à ce que l'interrupteur à pédale soit complètement
relâché (à condition qu'elle soit raccordée).
Lorsque plusieurs impulsions laser doivent être déclenchées successivement, on a les
possibilités suivantes :
•
On peut chaque fois relâcher légèrement l'interrupteur à pédale, puis l'enfoncer de
nouveau complètement et énergiquement.
•
En fonction du réglage de la fréquence de pulsation pour le service pulsé continu (voir le
paragraphe REGLAGE DES PARAMETRES DE SERVICE à la page 5-6 et ZONE
D’AFFICHAGE à la page 3-13), déclencher une série d'impulsions de la fréquence
réglée en maintenant l'interrupteur enfoncé suffisamment longtemps.
3-18
(15.07.2005)
DESCRIPTION DU SYSTEME
/ DPL
4.
Installation
Le présent chapitre décrit les conditions préalables requises pour assurer un parfait
fonctionnement du système et donne des instructions d'installation, de mise en service et de
transport de l'appareil.
4.1.
Conditions préalables
Pour garantir une parfaite exploitation de l'appareil, les conditions préalables énoncées cidessous doivent être remplies.
4.1.1.
Emplacement
L'emplacement de l'appareil doit satisfaire aux exigences suivantes :
•
l'appareil doit être installé dans un local sec et de préférence sans poussière ;
•
l'appareil ne doit pas se trouver en permanence dans la lumière directe du soleil.
•
Il est recommandé d’installer l'appareil de telle sorte qu’en cas de besoin (contrôle du
niveau d’eau et appoint d’eau de refroidissement) l’appareil soit facilement accessible de
tous les côtés.
Danger !
Danger !
DPL / INSTALLATION
L’interrupteur d’arrêt d’urgence doit être bien accessible à tout moment
!
Choisir l'emplacement de manière à permettre une délimitation
appropriée de la zone laser pour toute action du service après-vente
(voir à cet égard la règle de prévention des accidents BGV 92 (VBG
93)).
(15.07.2005)
4-1
4.1.2.
Conditions ambiantes
Exploitation :
10°C à 30°C température ambiante sans condensation
Stockage :
3°C minimum si l’appareil contient de l'eau de refroidissement (risque de
gel).
Ne jamais ajouter d'antigel à l'eau de refroidissement désionisée !
Attention !
4.1.3.
Valeurs de raccordement
L'appareil peut être réglé pour les valeurs de raccordement électrique suivantes :
•
230 V ~/50 Hz 10 A monophasé.
•
230 V ~/60 Hz 10 A monophasé.
•
208 V ~/60 Hz 10 A monophasé.
Le réglage est décrit au paragraphe REMPLISSAGE ET RACCORDEMENT (page 4-5).
4.2.
Mise en place
4.2.1.
Déballage
Avant sa livraison, le système laser a subi des tests approfondis et est donc livré en parfait
état. Avant de le déballer, vérifier que l'emballage n'a pas été endommagé durant le
transport.
Amener l'appareil - de préférence encore emballé - à son emplacement définitif.
Avant de déballer l’appareil, attendez que celui-ci s’acclimate pour éviter la formation de
condensation.
Vérifier l'absence de dommages dus au transport.
L’appareil devrait être porté par au moins deux personnes !
Attention !
4-2
(15.07.2005)
INSTALLATION
/ DPL
4.2.1.1.
Equipement de base
En standard, la livraison comporte les pièces suivantes :
•
Appareil complet DPL
•
Deux clés pour le commutateur à clé
•
Microscope
•
Bagues de fixation pour le microscope
•
Tuyau de gaz protecteur
•
Interrupteur à pédale électrique pour le déclenchement des impulsions
•
Cordon de secteur
•
2,5 litre d'eau désionisée
•
Armature argon
•
Assortiment d’échantillons
•
1 paquet de serviettes cosmétiques
•
Appui-mains molletonné
•
Support flans en titane
•
Flans en titane
•
Carte magnétique
•
Documentation comprenant :
- Manuel de technique dentaire
- Manuel technique
- Formulaires d’inscription
- Procès-verbal de remise
- Déclaration de conformité CE
- Schémas électriques
- Journal de bord
En option, la livraison peut comporter d'autres pièces. Dans ce cas, comparez les pièces
livrées avec le bordereau de livraison.
DPL / INSTALLATION
(15.07.2005)
4-3
4.2.2.
Montage du stéréomicroscope
Top
!
5
4
6
7
!
8
Le réglage du stéréomicroscope
STEREOMICROSCOPE à la page 5-4.
4-4
est
décrit
au
paragraphe
REGLAGE
(15.07.2005)
INSTALLATION
DU
/ DPL
4.2.3.
Remplissage et raccordement
Tout droit de garantie et de responsabilité est exclu pour les
dommages corporels et matériels dus à un raccordement non réalisé
dans les règles de l'art.
4.2.3.1.
Raccordements
Tous les raccordements se trouvent au dos de l'appareil
4
2
3
5
1
Figure 4.1 : Panneau de raccordement
(1)
(Ohne Bezeichnung)
Aspiration
(2)
FOOT SWITCH
LASER PULSE
(IMPULSIONS LASER)
Branchement pour interrupteur à pédale (déclenchement
des impulsions, gaz protecteur et aspiration)
(3)
MAIN POWER
Entrée secteur
(4)
ARGON
Entrée du gaz protecteur (argon)
(5)
MAIN AIR
Entrée d'air comprimé
DPL / INSTALLATION
(15.07.2005)
4-5
4.2.3.2.
Gaz protecteur
En vue du raccordement du gaz protecteur, l'appareil est équipé de prises pneumatiques à
accouplement rapide pour brancher des conduites pour air comprimé d'une section de 3 mm.
La pression de service maximale admissible est de 8 bar (pression recommandée : 1 bar).
4.2.3.3.
Eau de refroidissement
Avant la première mise en service, le réservoir de stockage du système de refroidissement
doit être rempli d'eau désionisée. La procédure est décrite dans le paragraphe CONTROLE /
APPOINT D'EAU DE REFROIDISSEMENT (voir page 7-7).
4.2.3.4.
Raccordement au secteur
En usine, l'appareil est réglé pour les valeurs
230 V ~/50 Hz 10 A monophasé pour autant qu'aucun réglage différent
n'ait été convenu lors de la commande de l'appareil.
Attention !
En cas de doute, s'adresser au fournisseur de l'appareil !
Le réglage ne peut être effectué que par notre service technique ou du
personnel spécialisé agréé !
4-6
(15.07.2005)
INSTALLATION
/ DPL
4.3.
Première mise en service
Après avoir effectué correctement les travaux décrits dans le paragraphe REMPLISSAGE
ET RACCORDEMENT (page 4-5), mettre l'appareil sous tension comme décrit au
paragraphe MISE EN MARCHE (page 5-2).
Si l'autodiagnostic s'est déroulé sans défaut, l'appareil est prêt au service.
4.4.
Démontage (préparatifs pour le transport)
Pour le transport sur de courtes distances, il suffit de débrancher l'alimentation électrique,
l'interrupteur à pédale et, le cas échéant, les conduites d'alimentation en gaz protecteur et en
air de soufflage. L'eau désionisée peut demeurer dans le réservoir de stockage.
L’appareil devrait être porté par au moins deux personnes !
Attention !
Pour le transport sur de longues distances (transport par camion, etc.) ou pour le stockage
de l’appareil, il est conseillé de vider l’eau désionisée (voir pour cela le paragraphe
REMPLACEMENT DU FILTRE A EAU à la page 7-9).
Si l'eau de refroidissement reste dans l'appareil, ne le stocker ou le
transporter à une température inférieure à 3 °C (risque de gel) !
Attention !
Lorsqu'il faut s'attendre à ce que l'appareil soit stocké ou transporté à une température
inférieure à 3 °C ou lorsqu'il n'est pas utilisé pendant plus d'un mois, il convient en outre
d'ouvrir l'unité d'excitation de la tête laser et de la sécher.
Ces travaux ne peuvent être effectués que par notre service technique
ou par du personnel spécialisé agréé.
Attention !
DPL / INSTALLATION
L'utilisation de matériaux inappropriés (tels que les serviettes en
cellulose) pour sécher les composants optiques peut engendrer des
dommages irréparables. Même des chiffons apparemment doux
peuvent rayer des surfaces optiques polies !
(15.07.2005)
4-7
5.
Manipulation
Les paragraphes suivants décrivent la manipulation de l'appareil. Le système descriptif suit
les règles suivantes :
Le symbole
identifie des opérations (actions) à effectuer par l'opérateur.
Dans la plupart des cas, les actions de l'opérateur déclenchent sous une forme quelconque
des réactions de l'installation qui sont repérées par le symbole .
Des instructions d'emploi supplémentaires sont signalées par le symbole
.
Les textes qui apparaissent à l'affichage sont représentées en majuscules et en italique.
Les chiffres entre parenthèses marquent la position des différents organes de commande et
de contrôle repris dans les figures qui sont reproduites sur la page adjacente ou sous le
paragraphe correspondant.
Toutes les entrées et les autres actions peuvent être interrompues à tout
moment avec la touche [ESC].
Ne pas frapper les entrées au clavier trop vite, car sinon l'installation n'est pas en
mesure de traiter parfaitement toutes les instructions.
5.1.
Poste de travail
L'appareil est conçu de manière à permettre à tout opérateur assis d'atteindre aisément
l’ensemble des organes de commande.
Avant de mettre l'appareil sous tension, il convient de trouver une
position assise qui permet un travail détendu. En particulier,
l'interrupteur à pédale mobile doit être positionné correctement pour
éviter un déclenchement involontaire des impulsions laser.
Attention !
DPL / MANIPULATION
(15.07.2005)
5-1
5.2.
Mise en marche
Figure 5.1 : Eléments de commande
5-2
(15.07.2005)
MANIPULATION
/ DPL
Action de l’opérateur
Réaction de l’installation
S’assurer que le commutateur à clé (2)
se trouve en position AUS/OFF.
Tourner l’interrupteur principal (1) en
position „I“.
La pompe du groupe frigorifique
commence à tourner et l’éclairage dans la
chambre de travail s'allume.
Tourner le commutateur à clé (2) vers la
droite.
Le visuel affiche les états de révision
actuels du programme et leur date.
L’affichage LASER OK et l’affichage de la
touche [SHUTTER CLOSE] s’allument en
rouge.
L’appareil effectue plusieurs auto-tests.
En cas d’erreur, le panneau de
commande affiche un message d’erreur
(voir pour cela le paragraphe
AFFICHAGES D’ETAT page 5-20).
En l’absence d'erreurs, le visuel affiche
dans la dernière ligne le message
Wait for Ignition !
(attendre que la lampe s'allume).
Attendez jusqu’à ce que l’auto-test soit
terminé et la lampe laser allumée.
L’affichage LASER OK s’allume en vert.
La ligne inférieure de l’afficheur indique
Light sensors (barrière optique).
Appuyer sur la touche [Shutter OPEN]
sur le clavier.
L’affichage dans la touche [Shutter
OPEN] sur le clavier clignote en vert.
S’il faut travailler avec du gaz protecteur :
Le cas échéant, régler la pression sur la
bouteille de gaz à 1 ... 1,5 bars env. ou le
débit à 6 ... 15 litres/min.
Affichage de la pression sur le
manomètre de la bouteille de gaz.
Ainsi, l’appareil est prêt à fonctionner. En mode normal, il n’est pas nécessaire de procéder à
des mesures de protection particulières.
DPL / MANIPULATION
(15.07.2005)
5-3
5.3.
Réglage du stéréomicroscope
5.3.1.
Mise au point du réticule et du plan focal
Pour obtenir un soudage de bonne qualité et reproductible, il est
impératif de régler le stéréomicroscope à l’acuité visuelle individuelle
de l’opérateur. Si le réglage est incorrect, l’opérateur pourra, certes,
voir la pièce nettement, mais elle ne se trouvera pas dans le plan focal
du faisceau laser.
Réglage du stéréomicroscope :
1. Mettre le système sous tension (il suffit de positionner l’interrupteur principal sur "I").
2. Positionner un objet test (par ex. une tôle d’acier) sur une table élévatrice à ciseaux dans
le champ de vision du stéréomicroscope de manière à le voir nettement (avec le réticule)
à travers l’oculaire droit.
3. Fixer cet objet test dans cette position.
4. Avec l’œil gauche, regarder à travers l’oculaire gauche et régler la bague de réglage de
l’oculaire gauche de manière à voir nettement l’objet test également dans l’oculaire
gauche.
5. Régler l’écartement des deux oculaires de sorte que les champs de vision (qui
apparaissent clairs) des deux oculaires chevauchent complètement, c’est-à-dire que, lors
d’une observation détendue, un seul champ de vision rond sans bords noirs au bord
intérieur ou extérieur du champ de vision.
Une fois ce réglage effectué, l’objet test placé à une certaine distance de l’objectif doit être
net dans les deux oculaires droit et gauche, en même temps que le réticule.
5-4
(15.07.2005)
MANIPULATION
/ DPL
5.3.2.
Centrage réticule / point de soudage
Si le point de soudage sur l’objet et la position marquée par le réticule ne correspondent pas,
il faut ajuster le réticule. Pour cela, procédez de la manière suivante :
1. Assurez-vous que le microscope est bien réglé à votre acuité visuelle (voir le paragraphe
MISE AU POINT DU RETICULE ET DU PLAN FOCAL à la page 5-4).
2. Posez une tôle en acier sur un porte-objet (par ex. table élévatrice à ciseaux) et réglez la
hauteur de la tôle en acier de sorte que la surface apparaisse également clairement
dans le microscope (par ex. en tournant la vis de réglage de la table élévatrice à
ciseaux).
3. Réglez une tension de 215 volts env. pour une durée d’impulsion de 1,2 ms (voir le
paragraphe REGLAGE DES PARAMETRES DE SERVICE à la page 5-6).
4. Recherchez une surface libre sur la pièce acier, ne la touchez plus et déclenchez une
seule impulsion laser.
5. Vérifiez les positions du point de soudage (SPOT) et du réticule.
6. Lorsque le réticule ne se trouve pas exactement au centre du point de soudage, il faut
ajuster la position du réticule. Veuillez pour cela procéder de la manière suivante :
7. Desserrer à l’aide d’une clé coudée pour vis à six pans creux (3 mm) la vis située audessous du microscope jusqu’à ce que l’on puisse déplacer le microscope.
8. Centrez le réticule en basculant le stéréomicroscope vers le milieu du point de soudage
et resserrer bien la vis à six pans creux.
Le serrage de la vis à six pans creux éloignera de
nouveau le réticule du centre du point de soudage.
9. Desserrez à nouveau la vis située au-dessous du
microscope et réglez le réticule à la même distance du
côté opposé au point de soudage et resserrez bien la vis
à six pans creux.
10. Si nécessaire, vous devez répéter cette opération à plusieurs reprises jusqu’à ce que le
réticule marque avec une précision suffisante le centre du point de soudage.
DPL / MANIPULATION
(15.07.2005)
5-5
5.4.
Réglage des paramètres de service
Quand on éteint l’appareil, les derniers paramètres utilisés qui ont été saisis au
moins 10 secondes avant la mise hors tension de l’appareil sont mémorisés et
utilisés comme paramètres de traitement actuels quand on le rallume.
5.4.1.
Réglage par le clavier
Action de l’opérateur
Réaction de l’installation / Remarques
Placer le curseur à l’aide des touches
fléchées [ ] et [ ] derrière la désignation
de l’unité ou devant la valeur numérique
du paramètre (par ex. V, ms, Hz) à
modifier.
Le curseur montre toujours dans la
direction du paramètre sélectionné.
La direction du curseur change
automatiquement selon la position
devant ou derrière le paramètre.
Modifier à l’aide des touches fléchées [ ]
et [ ] ou des touches [+] ou [–] la valeur
du paramètre.
La valeur actuelle est affichée sur la
zone d’affichage et s’applique à
toutes les autres actions (par ex.
déclenchement d’une impulsion laser
ou sauvegarde d’un bloc de
paramètres).
5.4.2.
Réglage par les manettes de jeu
Tous les paramètres de service (à l’exception de la forme d'impulsion) peuvent être réglés
directement (sans qu’il soit nécessaire d’actionner une autre touche auparavant) à l’aide des
manettes de jeu situées dans la chambre de travail (voir la figure ci-dessous). Les valeurs
modifiées sont affichées sur la zone d’affichage.
Hz +
V -
Ø+
V+
Hz -
M-
M + ms -
ms +
Ø-
Figure 5.2 : Manettes de jeu dans la chambre de travail
5-6
(15.07.2005)
MANIPULATION
/ DPL
5.5.
Formes d’impulsion
La forme de l’impulsion laser (c.-à-d. le comportement de l’intensité du rayon laser en
fonction du temps) a une influence considérable sur le comportement du matériau et ainsi
sur le résultat du soudage.
Le laser de soudage DPL dispose de quatre formes d'impulsion fixes prédéfinies, qui –
comme les autres paramètres – peuvent être sélectionnées pour le traitement et
enregistrées avec les autres paramètres.
Les formes d’impulsion suivantes sont disponibles :
Symbole
Désignation
Niveaux d’intensité (schéma)
Rectangle
Impulsion à un
étage
Impulsion à deux
étages
DPL / MANIPULATION
(15.07.2005)
5-7
5.6.
Sauvegarde des paramètres de service
La commande de l’appareil dispose de 20 emplacements de mémoire permettant de
sauvegarder des blocs de paramètres (par exemple, des paramètres optimisés pour
certaines applications ou certains matériaux), ce qui permet de travailler à tout moment avec
des paramètres éprouvés.
Pour faciliter leur identification, on peut caractériser les différents emplacements de mémoire
par des légendes rédigés à volonté.
Les emplacements de mémoire 1 à 4 sont déjà occupés par défaut par certains paramètres
de service et par les désignations par défaut correspondantes. Il est impossible d’écraser les
emplacements de mémoire prédéfinis.
Un bloc de paramètres sauvegardé comporte les éléments suivants :
•
tension,
•
largeur d’impulsion,
•
mode par impulsions discrètes ou fréquence de répétition pour le mode continu,
•
réglage de la focalisation,
•
Forme d’impulsion
•
texte descriptif
Les emplacements de mémoire 1 à 4 sont occupés par les paramètres suivants :
N°
Désignation
Tension
Durée
d’impulsion
Fréquence
d’impulsion
Foyer
Forme
d’impulsion
1
Au
290 V
6 ms
1 Hz
0,8 mm
Rectangle
2
Co/Cr
290 V
10 ms
1 Hz
0,8 mm
un étage
3
Titan
290 V
8 ms
1 Hz
0,8 mm
deux étages
4
Orthodontic
240 V
3 ms
1 Hz
0,8 mm
deux étages
5-8
(15.07.2005)
MANIPULATION
/ DPL
Pour sauvegarder des blocs de paramètres, procéder comme suit :
Action de l’opérateur
Réaction de l’installation
Régler les paramètres de service
(voir le paragraphe REGLAGE DES
PARAMETRES DE SERVICE à la
page 5-6) et sélectionner la forme
d’impulsion.
Le visuel affiche les paramètres de service
actuels et la forme d’impulsion
sélectionnée. Le "M" placé devant le
numéro d'emplacement de mémoire se
transforme en "m" (minuscule).
Appuyer deux fois sur la touche
[MEM].
La troisième ligne du visuel avant le
numéro d'emplacement de mémoire
affiche une flèche indiquant vers la droite
.
Sélectionner à l’aide des touches [+]
ou [–] le numéro d’emplacement de
mémoire souhaité.
Nom de l’emplacement de mémoire
Numéro d’emplacement de mémoire
Appuyer deux fois sur la touche [↵]
pour commencer à saisir une
désignation d'emplacement de
mémoire.
Le "m" placé devant le numéro
d’emplacement de mémoire se transforme
de nouveau en "M" (après le premier appui
de la touche [↵]) et le curseur sélectionne
la première position de caractère du nom
d’emplacement de mémoire.
Sélectionner à l'aide des touches
fléchées [ ] ou [ ] (ou des touches
[+] ou [–]) le caractère souhaité pour
la position actuelle des caractères.
Affichage inversé du caractère actuel. Une
fois la touche [ ] ou [+] actionnée, les
caractères défilent dans l’ordre suivant:
Caractères spéciaux – Chiffres –
Majuscules – Minuscules (Touche [ ] ou
[–] ordre inverse). L’espace est le premier
caractère des caractères spéciaux.
Les touches fléchées [ ] et [ ]
permettent de sélectionner n’importe
quelle position dans la ligne pour la
désignation d'emplacement de
mémoire.
Enregistrer à l’aide de la touche [↵]
les paramètres à l’emplacement de
mémoire actuel.
Quand on éteint l’appareil, seules les valeurs saisies ou enregistrées au moins
10 secondes avant la mise hors tension sont sauvegardées.
DPL / MANIPULATION
(15.07.2005)
5-9
5.7.
Rappel des paramètres de service enregistrés
Les blocs de paramètres de service précédemment sauvegardés (voir le paragraphe
SAUVEGARDE DES PARAMETRES DE SERVICE à la page 5-8) peuvent être rappelés à
l’aide de la manette de jeu du milieu dans la chambre de travail ou par le clavier et se trouver
ainsi activés pour la tâche suivante.
5.7.1.
Rappel des paramètres de service par le clavier
Action de l’opérateur
Réaction de l’installation / Remarques
Appuyer une fois sur la touche [MEM].
La deuxième ligne du visuel avant le
numéro d’emplacement de mémoire
affiche une flèche indiquant vers la
gauche .
Sélectionner à l’aide des touches [+] ou [–]
le numéro d’emplacement de mémoire
souhaité.
Le numéro d’emplacement de
mémoire, le nom d'emplacement de
mémoire et les paramètres de service
enregistrés (y compris la forme
d’impulsion) sont affichés.
Actionner la touche [↵] ou attendre au
moins trois minutes.
La flèche dans la troisième ligne
disparaît et le visuel affiche "M"
(majuscule). Les paramètres de
service sont réglés aux valeurs
enregistrées à l’emplacement de
mémoire concerné.
Lorsqu’un des paramètres est modifié (voir le paragraphe REGLAGE DES
PARAMETRES DE SERVICE à la page 5-6), le „M“ situé avant le numéro
d'emplacement de mémoire est remplacé par „m“ (minuscule). Cela permet de
reconnaître que le bloc de paramètres affiché momentanément n'est pas
enregistré dans un emplacement de mémoire.
Si à la suite des nouvelles valeurs la tension aux bornes du banc de
condensateurs s’est abaissée, elle se règle automatiquement à la nouvelle
valeur par émission de pulsations. Pendant cette opération, le visuel affiche le
message Wait for Discharge ! et l’affichage LASER OK passe brièvement au
rouge.
5-10
(15.07.2005)
MANIPULATION
/ DPL
5.7.2.
Rappel des paramètres de service avec la manette de jeu
La manette de jeu du milieu dans la chambre de travail permet de sélectionner un
emplacement de mémoire et de sélectionner les paramètres de service.
Après avoir actionné une fois la manette de jeu (quelque soit la direction M+ ou M–), la
devant la lettre M
deuxième ligne du visuel affiche une flèche indiquant vers la gauche
(mode de sélection activé). Un nouvel actionnement de la manette de jeu permet de modifier
le numéro d’emplacement de mémoire :
Position de la manette de jeu en haut (M+) :
supérieur
Position de manette de jeu en bas (M–) :
inférieur
numéro
d’emplacement
de
mémoire
numéro
d’emplacement
de
mémoire
Peu après avoir sélectionné un emplacement de mémoire (ou actionné la touche [↵]), les
paramètres de service sont réglés aux valeurs enregistrées à l’emplacement de mémoire
concerné et l’affichage de toutes les valeurs est statique.
DPL / MANIPULATION
(15.07.2005)
5-11
5.8.
Soudage
Action de l’opérateur
Réaction de l’installation
Ouvrir la/les porte(s) de la chambre de
travail.
Le visuel affiche le message Box open.
A ce stade de fonctionnement, l’obturateur de sécurité est fermé.
Aucun rayon laser ne peut alors s’échapper – même en cas
d’actionnement involontaire de l’interrupteur à pédale.
Placer les pièces à usiner dans la chambre de travail.
Fermer les capots des ouvertures pour
le passage des mains.
Le visuel affiche le message
Light sensors.
Assurez-vous que le dispositif d’aspiration est raccordé et mis sous
tension !
Attention !
Autrement, il y a risque que des substances dangereuses pour la santé
s’échappent ou que les composants optiques sensibles soient
encrassés ou endommagés de manière irréparable.
Si le traitement au laser dégage de la fumée ou des gaz, il est interdit
de travailler avec un dispositif d’aspiration défectueux !
Introduire les deux mains à travers les
ouvertures dans la chambre de travail.
Le message Light sensors disparaît.
Ne pas positionner les mains dans ou sous le réticule !
L’actionnement de l’interrupteur à pédale déclenche une impulsion
laser !
Attention !
Risque de brûlure !
Régler à l’aide du régulateur rotatif de l’éclairage (à droite sur la paroi arrière dans la
chambre de travail) l’intensité à la valeur appropriée. Déterminer cette valeur à travers le
stéréomicroscope et en fonction des propriétés de la pièce à usiner.
Si nécessaire, régler à l'aide de la
manette de jeu dans la chambre de
travail les paramètres laser souhaités.
5-12
Le visuel affiche les paramètres actuels.
(15.07.2005)
MANIPULATION
/ DPL
Action de l’opérateur
Réaction de l’installation
Lorsque l’obturateur n’est pas encore libéré (la DEL de la touche [Shutter CLOSE] au clavier
s’allume en rouge) :
Appuyer sur la touche [Shutter OPEN]
sur le clavier.
La DEL de la touche [obturateur OPEN] au
clavier s’allume en vert, la DEL de la
touche [SHUTTER CLOSE] s’éteint.
Lorsque la consigne de tension est diminuée, l’obturateur de sécurité est fermé
pour des raisons de sécurité. Pendant cette opération, le visuel affiche le
message Wait for Discharge ! et l’affichage LASER OK passe brièvement au
rouge.
Pour souder sous gaz protecteur, il faut positionner la buse à gaz à proximité du foyer du
laser. Le bord du champ de vision du stéréomicroscope au-dessus de l’image nette
constitue une position appropriée pour la plupart des applications.
En principe, le positionnement précis des pièces à usiner doit s’effectuer dans
les trois directions spatiales :
Direction spatiale horizontale : Le positionnement exact est contrôlé à l’aide du
réticule incrusté.
Direction spatiale verticale : Le positionnement peut être identifié à la netteté
de
l’image
de
la
pièce
dans
le
stéréomicroscope.
Le positionnement vertical influence considérablement la qualité du
soudage.
Regarder à travers le stéréomicroscope
et assembler les pièces avec les deux
mains et les positionner exactement.
Attention !
Le réticule montre la position exacte du
foyer du laser.
Ne pas placer les mains à proximité du réticule !
Risque de brûlure !
Lorsque le point de soudage apparaît de
manière nette dans le réticule, enfoncer
l’interrupteur à pédale jusqu’à la
première résistance.
L’alimentation en gaz est libérée.
Enfoncer complètement l’interrupteur à
pédale jusqu’en butée.
L’obturateur d’observation assombrit
brièvement le champ de vision et
l’impulsion laser se déclenche.
DPL / MANIPULATION
(15.07.2005)
5-13
Action de l’opérateur
Attention !
Réaction de l’installation
Si le champ de vision du stéréomicroscope ne s’obscurcit pas pendant
les impulsions laser et que des flashes apparaissent, c’est qu’il y a un
défaut de l’obturateur d’observation ou de sa surveillance. Dans ce
cas, il faut interrompre le travail sur l'appareil et contacter
immédiatement le service après-vente de Dentaurum, J.P.
Winkelstroeter KG.
Autrement, il peut en résulter des effets d’éblouissement, comme cela
est le cas lorsque l’on fixe de manière prolongée et non protégée des
lampes halogène, des phares ou encore le soleil.
Pour déclencher plusieurs impulsions
laser l’une après l’autre, il faut à chaque
fois lâcher l’interrupteur à pédale en
mode de pulsation discrète (fréquence
d’impulsion = 0) et ensuite à nouveau
complètement l’enfoncer.
Le laser est prêt à déclencher l’impulsion
suivante lorsque l’affichage LASER OK
s’allume en vert.
En mode de pulsation continue
(fréquence d’impulsion différente de
zéro), l’appareil déclenche sans cesse
des impulsions laser à la fréquence
réglée tant que l’interrupteur à pédale est
complètement enfoncé.
Une fois l’opération de soudage
terminée, déposer la pièce dans la
chambre de travail et retirer les deux
mains des ouvertures.
Le visuel affiche le message
Light sensors.
Ouvrir la/les porte(s) de la chambre de
travail et retirer la pièce.
Le visuel affiche le message Box open.
Il est nécessaire de déterminer expérimentalement les paramètres laser
(comme par ex. tension et durée d'impulsion) et le gaz protecteur appropriés
pour les différents matériaux. Dans de nombreux cas, il est possible
d’améliorer la qualité d’un point de soudage en appliquant sur ce point
plusieurs impulsions laser qui se succèdent à un rythme rapide.
Après chaque impulsion laser et après avoir modifié la valeur de tension, l’affichage LASER
OK passe au rouge jusqu’à ce que le système soit prêt pour déclencher l’impulsion suivante.
Ce temps de récupération est de 3 secondes au maximum (en fonction des valeurs réglées
pour TENSION et DUREE D’IMPULSION).
5-14
(15.07.2005)
MANIPULATION
/ DPL
5.9.
Menu fonction (Function Menue)
Le menu fonction est ouvert par appui sur la touche [F2].
Figure 5.3 : Menu fonction après le rappel avec [F2]
Fonctions des touches dans le menu fonction :
[
]/[
]
Dans le menu fonction pour passer à la page précédente/suivante.
[↵ ]
Exécuter la commande de menu choisie.
[Esc] ou [F2]
Fermer le menu fonction.
Les pages de menu <U4> et <U7> n’ont aucune fonction dans la présente version.
Les chiffres de la première ligne des menus de fonction désignent le numéro du menu
concerné (par ex. 5/18 = menu n° 5 de 18 menus au total) et n’ont aucune importance pour
l’utilisation. Les menus 9/18 à 18/18 ne peuvent être ouverts qu’avec un mot de passe de
service.
DPL / MANIPULATION
(15.07.2005)
5-15
5.9.1.
Vitesse de la turbine d’aspiration : Fan Speed [%] (1/18)
Cette commande permet de régler la vitesse (puissance d’aspiration) de la turbine
d’aspiration selon les exigences. La gamme de réglage oscille entre 30 et 100 % de la
vitesse maximale.
La puissance d’aspiration doit être réglée de telle sorte que la fumée
de soudage contenue dans la chambre d’usinage soit complètement
aspirée pour éviter un encrassement des éléments optiques et la
propagation de la fumée de soudage.
Attention !
Voici comment procéder :
Action de l’opérateur
Réaction de l’installation
Les touches fléchées [ ] ou [ ]
permettent de passer à la page de menu
fonction (1/18) Fan Speed [%].
La troisième ligne du menu de fonction
affiche l’actuelle vitesse de rotation
relative de l’aspiration.
Sélectionner à l’aide des touches
fléchées [ ] ou [ ] la décimale de la
valeur à modifier.
La décimale sélectionnée est soulignée.
Modifier à l’aide des touches [+] ou [–] la
décimale de la valeur en question.
Le nouveau chiffre s’affiche.
Après avoir réglé la valeur souhaitée,
enregistrer la valeur avec la touche [↵].
5-16
(15.07.2005)
MANIPULATION
/ DPL
5.9.2.
Temps de poursuite du dispositif d’aspiration : Fan Off Time [s] (2/18)
Cette commande permet de régler le temps de poursuite de la turbine d’aspiration (à partir
du moment de la dernière impulsion laser) selon les exigences. La gamme de réglage oscille
entre 6 et 30 secondes.
La poursuite de l'aspiration doit être réglée de telle sorte que la fumée
de soudage contenue dans la chambre d’usinage soit complètement
aspirée pour éviter un encrassement des éléments optiques et la
propagation de la fumée de soudage.
Attention !
Procéder de la manière suivante :
Action de l’opérateur
Réaction de l’installation
Les touches fléchées [ ] ou [ ]
permettent de passer à la page de menu
fonction (2/18) Fan Off Time [s].
La troisième ligne du menu de fonction
affiche l’actuelle temps de poursuite du
dispositif d’aspiration
Sélectionner à l’aide des touches
fléchées [ ] ou [ ] la décimale de la
valeur à modifier.
La décimale sélectionnée est soulignée.
Modifier à l’aide des touches [+] ou [–] la
décimale de la valeur en question.
Le nouveau chiffre s’affiche.
Après avoir réglé la valeur souhaitée,
enregistrer la valeur avec la touche [↵].
DPL / MANIPULATION
(15.07.2005)
5-17
5.9.3.
Calibrage du filtre : New Filter Calibr. (3/18)
L’appareil est équipé d’un test de filtre automatique qui affiche le message d'avertissement
Filter FULL sur le display lorsque le filtre atteint une certaine saturation qui réduit la
puissance d'aspiration. La perméabilité à l’air des cartouches de filtre neuves étant très
variable, il n’est possible de déterminer une valeur limite suffisamment exacte pour un
message d’avertissement que lorsque la perméabilité à l'air du filtre neuf est connue.
A cet effet, cette commande permet d’effectuer un calibrage grâce auquel il est possible
d’augmenter graduellement la tension alimentant la turbine d'aspiration et de calculer la
vitesse de rotation correspondante. C’est à partir de ces valeurs mesurées qu’est calculée la
valeur de seuil pour le message d’avertissement.
Mode opératoire :
Action de l’opérateur
Réaction de l’installation
.
Les touches fléchées [ ] ou [ ]
permettent de passer à la page de menu
de fonction (3/18) New Filter Calibr.
Lancer l’opération de calibrage à l’aide
de la touche [↵].
La ligne de menu New Filter Calibr.
affiche le message RUN.
La turbine d’aspiration démarre et la
vitesse de rotation augmente
progressivement.
Attendre jusqu’à ce que la turbine
d’aspiration s’arrête.
La ligne de menu New Filter Calibr.
affiche le message OK.
Lors du calibrage, il se peut que la LED WARNING s’allume brièvement en cas
de faibles vitesses de rotation de la turbine d’aspiration. Cela ne perturbe en rien
le calibrage.
5.9.4.
Compteur d’impulsions : Get Pulse Cntr. (5/18)
Après le rappel du menu de fonction, il est possible de sélectionner avec la touche fléchée
[ ] (si nécessaire, actionner plusieurs fois) le point de menu Get Pulse Cntr. (= rappeler le
compteur d’impulsions). Il faut appuyer sur la touche [↵] pour que le visuel affiche le niveau
actuel du compteur et le message OK.
Ce compteur enregistre le nombre des flashes déclenchés pour estimer l’âge des lampes
flashes.
5.9.5.
Reset Param (6/18)
Cette commande de menu permet de réinitialiser les désignations d’emplacement de
mémoire (voir le paragraphe SAUVEGARDE DES PARAMÈTRES DE SERVICE à la
page 5-8) sur les noms prédéfinis par le client. Ceci n'a aucune influence sur les paramètres
enregistrés.
5-18
(15.07.2005)
MANIPULATION
/ DPL
5.9.6.
Service (8/18)
La barre de menu *** Service *** permet de consulter les pages du menu de service aprèsvente (9/18) à (18/18) qui ne peuvent être ouvertes que par saisie du mot de passe correct.
Ce menu est conçu uniquement pour les techniciens du service après-vente.
Le menu fonction se referme par appui de la touche [Esc] ou [F2].
5.10.
Mise hors tension
2
1
Figure 5.4 : Interrupteur principal / commutateur à clé
Tourner le commutateur à clé (2) vers la gauche en position AUS /OFF.
Retirer la clé et la conserver dans un lieu uniquement accessible à des
personnes autorisées.
Tourner l’interrupteur principal (1) (NETZ / POWER) en position "O".
Fermer les vannes du gaz protecteur au niveau de la robinetterie des bouteilles de gaz.
Il est possible de cadenasser l’interrupteur principal pour éviter
toute mise en marche accidentelle ou involontaire.
DPL / MANIPULATION
(15.07.2005)
5-19
5.11.
Affichages des états
Pendant l'autodiagnostic de l'appareil qui suit la mise sous tension et en exploitation, l'état de
fonctionnement actuel est visualisé par les diodes électroluminescentes du clavier et par des
brefs messages dans la ligne inférieure du visuel.
Un composant matériel indépendant du microcontrôleur surveille les conditions de
déclenchement des impulsions selon les critères suivants :
•
lorsque l'obturateur de sécurité est ouvert, une impulsion ne peut être déclenchée qu'à
l'interrupteur à pédale ;
•
même en cas de dysfonctionnements graves du logiciel, de défauts du microcontrôleur,
etc., une impulsion laser ne peut jamais être produite ;
•
Lorsque l'obturateur de sécurité est fermé, l'utilisateur ne peut déclencher aucun flash de
lampe. (Cela permet d'éviter tout endommagement de l'obturateur de sécurité.)
•
Pour tous les déclenchements ("interlocks"), le déclenchement des impulsions est en
principe bloqué et le bloc d'alimentation de la lampe est coupé.
5.12.
Journal de bord
Dans l'intérêt d'une exploitation sûre et sans défaut de l'appareil, il est
fortement conseillé de tenir un journal de bord pour chaque appareil.
Dans ce journal, il convient de consigner tous les défauts et les
événements extraordinaires ainsi que tous les travaux de maintenance
et de réparation (p. ex. changement de lampe ou de filtre).
Une annexe au présent manuel contient des formulaires ainsi qu'un exemple de consignation
au journal de bord.
5-20
(15.07.2005)
MANIPULATION
/ DPL
6.
Danger !
Messages d'état et d'erreur/Elimination des défauts
Lors de travaux de maintenance sur l'appareil ouvert, il est impératif
de respecter les règles de prévention des accidents inhérents au
rayonnement laser (BGV B2 (VBG 93) ou les réglementations
nationales ou internationales équivalentes telles que la directive CE
60825 ou la publication 825 de la CEI) !
Toujours porter des lunettes de protection contre les radiations laser !
6.1.
Généralités
Les états de fonctionnement inhabituels pouvant être éliminés par une simple intervention de
l’opérateur ou ne nécessitant pas forcément la mise hors tension du laser sont signalés par
l’allumage de la LED WARNING.
Les états d’erreur qui nécessitent la mise hors tension du laser sont signalés par la DEL de
la touche [Interlock RESET]. De plus, la touche [SHUTTER CLOSE] est toujours rouge car
l’obturateur est toujours fermé dans ces cas de défauts.
Le type d’erreur s’affiche au visuel sous forme de petits messages dans la ligne inférieure
(voir le chapitre suivant).
Les messages d’erreur sont enregistrés, c.-à-d. il faut toujours effectuer une remise à zéro
manuelle en appuyant sur la touche [Interlock RESET]. La remise à zéro n’est pas acceptée
lorsque la cause de l’erreur subsiste.
Si l’obturateur de sécurité n’est pas raccordé ou qu’il ne se ferme pas
complètement, la LED de la touche [Interlock RESET] s'allume en
jaune tandis que la LED de la touche [SHUTTER CLOSE] s’allume en
rouge et que le visuel affiche le message Safety Shutter Ilck.
Danger !
La DEL rouge de la touche [SHUTTER CLOSE] signale ainsi soit un
obturateur fermé, soit un dysfonctionnement (en combinaison avec la
DEL Interlock RESET).
Ces défauts sont également identifiés lorsque le microcontrôleur
tombe en panne.
DPL / MESSAGES D'ETAT ET D'ERREUR/ELIMINATION DES DEFAUTS
(15.07.2005)
6-1
6.2.
Affichage des messages d’état et d’erreur
Les messages d’état et d’erreur sont affichés dans la dernière ligne du visuel. En cas de
messages d’erreur, une DEL supplémentaire s’allume au clavier, elle renvoie à la
classification
d’erreurs
suivante
:
DEL
IL
Classe d’erreur
Description
WARNING
Etats de fonctionnement susceptibles de provoquer des pannes
ultérieures qui n’empêchent cependant pas au laser de
fonctionner.
Interlock RESET
Pannes provoquant la mise hors tension de l’appareil. L’appareil
n’est alors prêt à fonctionner que lorsque la touche [Interlock
RESET] est actionnée après l’élimination de l’erreur.
Le tableau suivant renvoie à la classification des erreurs dans la colonne DEL par l’utilisation
du symbole
ou de l’abréviation IL.
N°
Message
1.
Light Sensors
2.
Wait for
Discharge !
4.
Safety Shutter
Ilck
HEX Level Ilck
Signification / explication
Mesures
Les barrières optiques situées dans
les ouvertures ne détectent pas les
mains/bras.
Passer les deux mains à travers les
ouvertures pour le passage des mains.
La/les porte(s) de la chambre de
travail n’est/ne sont pas ou pas
complètement fermée(s).
Fermer la/les porte(s) de la chambre de
travail.
Le banc de condensateurs est
déchargé.
Attendre jusqu’à ce que la tension du banc
de condensateurs soit réglée à une
nouvelle valeur.
IL
Erreur obturateur
Contacter le service après-vente.
IL
Niveau d’eau dans le réservoir de
stockage trop bas.
Vérifier le niveau d’eau.
Remplir le réservoir de stockage jusqu’au
repère maxi d'eau désionisée.
Box open
3.
5.
DEL
Si le symbole reste allumé, contacter le
service après-vente.
Si le symbole reste allumé, contacter le
service après-vente.
Si le symbole reste allumé, contacter le
service après-vente.
6.
HEX Flow Warn
Débit d’eau trop faible.
Débrancher l'appareil.
Vérifier qu’aucun flexible de
refroidissement n’est coudé.
Vérifier la pompe de recirculation et la
perméabilité du filtre en faisant aller le
conduit de retour directement dans le
réservoir de stockage.
Nettoyer le circuit d’eau de refroidissement
(par ex. après une très longue durée de
service ou un éclat de lampe).
Si le symbole reste allumé, contacter le
service après-vente.
6-2
(15.07.2005)
MESSAGES D'ETAT ET D'ERREUR/ELIMINATION DES DEFAUTS
/ DPL
N°
7.
Message
HEX Flow Ilck
DEL
IL
Signification / explication
Débit d’eau insuffisant.
Mesures
Débrancher l'appareil.
Vérifier qu’aucun flexible de
refroidissement n’est coudé.
Vérifier la pompe de recirculation.
Nettoyer le circuit d’eau de refroidissement
(par ex. après une très longue durée de
service ou un éclat de lampe).
Si le symbole reste allumé, contacter le
service après-vente.
8.
HEX
Temperature
Ilck
IL
La température maximale de l’eau
de refroidissement a été dépassée.
Attendre quelques minutes, réarmer
manuellement le disjoncteur
thermostatique (voir le paragraphe
REARMEMENT DU DISJONCTEUR
THERMOSTATIQUE DE TEMPERATUR
DE L’EAU à la page 7-18).
Température ambiante trop élevée.
Si le symbole reste allumé, contacter le
service après-vente.
9.
Wait for Ignition
La lampe n’est pas encore allumée.
Attendre jusqu’à ce que le banc de
condensateurs soit chargé et que la lampe
s’allume.
10.
Wait for Ignition
(après peu de
temps) : Power
Supply off
Lorsque l’installation est rapidement
mise sous et ensuite hors tension, le
bloc d’alimentation est déchargé
pour des raisons de sécurité.
Attention aux séquences de mise
hors et sous tension ! Voir les
paragraphes MISE EN MARCHE à
la page 5-2 et MISE HORS
TENSION à la page 5-19.
Attendre quelques minutes jusqu’à ce que
le bloc d’alimentation soit déchargé et que
le visuel affiche le message Light Sensors
(état de fonctionnement normal après la
mise sous tension).
Le clavier n’est pas correctement
raccordé ou défectueux.
Contrôler les raccordements. Si
nécessaire, remplacer le clavier.
11.
Keyboard error
Si l’état de fonctionnement normal n’est
pas atteint après quelques minutes, c’est
que la lampe laser est peut-être
défectueuse. Dans ce cas, veuillez
contacter le service après-vente.
Si le symbole reste allumé, contacter le
service après-vente.
12.
Key without
function
La touche actionnée n’a aucune
fonction dans l’état de
fonctionnement actuel.
13.
Filter FULL
Le filtre d'aspiration est encrassé
(saturé).
DPL / MESSAGES D'ETAT ET D'ERREUR/ELIMINATION DES DEFAUTS
(15.07.2005)
Remplacer immédiatement l'élément
filtrant (voir le paragraphe
(REMPLACEMENT DU FILTRE
D’ASPIRATION) à la page 7-17).
6-3
7.
Maintenance préventive et corrective
7.1.
Matériel
Produit de consommation
Désignation
N° de réf.
Filtre mixte F40-160 dans l'échangeur de chaleur
907-373-00
Elément filtrant pour aspiration
907-774-00
Au désionisée (2,5 liter)
998-077-10
Pièces d'usure
Désignation
N° de réf.
Lampe flash laser (Version 50 joules)
090-510-00
Lampe à halogène 12 V/20 W
908-316-00
Manchons de cuir à monter soi-même pour ouvertures passe mains
907-772-00
Pièces de rechange
Désignation
N° de réf.
Verre de protection de l'objectif
908-324-00
Verre de protection (située derrière la fenêtre de protection anti-laser)
907-773-00
Fusible 2,5 A
908-802-00
DPL / MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
(15.07.2005)
7-1
Une exploitation sans défaut de l'installation et des résultats de
soudage optimaux ne peuvent être obtenus qu'en effectuant les travaux
de maintenance selon les règles et les intervalles indiqués.
7.2.
Maintenance préventive (entretien)
La maintenance préventive de l'installation se limite au nettoyage des surfaces à l'aide d'un
chiffon humide avec de l'eau légèrement savonneuse.
N'utiliser en aucun cas des nettoyants mordants (p. ex. de la poudre à
récurer) ou des solvants !
7.3.
Danger !
Maintenance corrective
Tous les travaux de maintenance corrective qui ne sont pas
explicitement décrits dans ce manuel doivent être effectués - même
lorsque le laser n’est pas en marche - par des techniciens de service
après-vente spécialement formés et agréés.
7.3.1.
Intervalles de maintenance
7.3.1.1.
Maintenance journalière
ou après des soudages ayant entraîné de fortes projections de soudure.
Dévisser au moins une fois par jour le verre de protection situé devant l'objectif en vue d'une
inspection et nettoyer-le au besoin avec un papier de nettoyage pour lentilles, trempé dans
un solvant (alcool propylique) (p. ex. KODAK Lens Cleaning Paper ou Kleenex).
En cas d'adhérence de fortes projections métalliques, le verre de protection doit être
remplacé. Sinon, il risque d'être chauffé ponctuellement à l'emplacement des projections par
de nouvelles impulsions laser et d’éclater et de causer ainsi des blessures ou de détruire
l'objectif (voir à cet égard le paragraphe REMPLACEMENT DU VERRE DE PROTECTION
DE L'OBJECTIF à la page 7-4).
7-2
(15.07.2005)
MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
/ DPL
7.3.1.2.
Maintenance hebdomadaire
1. La plaque de protection contre les projections en matière plastique située derrière la
fenêtre de protection anti-laser doit être contrôlée une fois par semaine, afin de vérifier
l'absence de rayures, d’éclats ou d’impacts.
2. Vérifier les manchons dans les ouvertures pour le passage des mains pour traces
d'usure.
Si les manchons présentent des trous ou ne sont plus étanches au
niveau des bras, il faut les remplacer.
Sinon, le rayonnement laser pourrait s'échapper de façon incontrôlée.
Danger !
7.3.1.3.
Maintenance mensuelle
ou en présence de résultats de soudage non satisfaisants et après chaque remplacement de
la lampe.
Déterminer l'énergie laser comme suit :
Réglages :
tension :
300 V
ou se référer à la valeur indiquée sur le procès-verbal de réception
duree d'impulsion: 10 ms
Effectuer un tir d'essai (impulsion unique) sur un fil rond en titane de 1,5 mm. (Le fil rond
essai est fourni avec le procès-verbal de réception. Des fils ronds de rechange peuvent
être commandés auprès de Dentaurum, J.P. Winkelstroeter KG.)
A l'aide du stéréomicroscope, comparer la taille du point de soudure et la profondeur du
trou à l'avant et à l'arrière du fil rond en titane avec l'échantillon de référence.
7.3.1.4.
Maintenance semestrielle
1. Vérifier les ailettes de l'échangeur de chaleur pour dépôts de poussière et les nettoyer le
cas échéant avec un pinceau et un aspirateur.
2. Contrôler le niveau d’eau dans le réservoir de stockage (voir le paragraphe CONTROLE /
APPOINT D'EAU DE REFROIDISSEMENT à la page 7-7).
7.3.1.5.
Maintenance après 1000 heures de service, au moins une fois par an
Remplacer le filtre mixte du circuit d'eau (voir le paragraphe REMPLACEMENT DU FILTRE
A EAU à la page 7-9) et l'eau désionisée.
DPL / MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
(15.07.2005)
7-3
7.3.2.
Remplacement du verre de protection de l'objectif
Le verre de protection empêche tout endommagement de l’objectif par des actions
mécaniques telles que les projections métalliques ou la poussière. Pour éviter des pertes par
absorption, le verre de protection est traité des deux côtés.
Le verre de protection de l’objectif devrait même être remplacé
lorsqu’il n’est que légèrement encrassé (par ex. par des projections
métalliques).
Attention !
Autrement, le verre de protection peut tellement se réchauffer aux
endroits encrassés qu’il risque de s’éclater et de causer des
dommages indirects et des blessures.
Les salissures dues à la fumée de soudage peuvent normalement être nettoyées avec de
l’alcool. Par contre, lorsqu’il y a des particules brûlées, il faut procéder à un remplacement.
Mode opératoire :
1. Mettre le laser hors tension et l’interrupteur principal sur „O".
2. Ouvrir la/les porte(s) de la chambre de travail.
3. Dévisser la bague moletée (1)
située sur la partie inférieure de
l’objectif dans le sens contraire des
aiguilles d’une montre, la retirer et
la sortir aussi horizontalement que
possible de la chambre de travail.
1
4. Remplacer l’ancien verre de
protection par un verre neuf.
5. Visser la bague moletée avec le nouveau verre de protection sur la partie inférieure de
l’objectif en tournant vers la droite.
7-4
(15.07.2005)
MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
/ DPL
7.3.3.
Remplacement de la fenêtre anti-projections
La fenêtre d’observation est composée de deux verres :
•
La fenêtre de protection laser (position (1) dans la figure ci-dessous) empêche
l’échappement des rayons laser et des parts de lumière ultraviolets.
•
La fenêtre anti-projections (2) protège la fenêtre de protection laser contre les salissures
et la destruction.
3
1
2
3
Mode opératoire :
1. Ouvrir complètement les portes de la chambre de travail de l’appareil.
2. Retirer les deux vis à six pans creux (positions (3)) à l'intérieur de la chambre de travail,
enlever la fenêtre de protection.
3. Nettoyer la fenêtre de protection à l’alcool ou avec un nettoyant pour fenêtres en vente
dans le commerce ou – si nécessaire – la remplacer par une neuve.
Ne pas rayer la fenêtre de protection laser ni la fenêtre antiprojections !
Attention !
4. Fixer les fenêtres anti-projection avec les deux vis à six pans creux (positions (3)) dans
l'appareil.
DPL / MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
(15.07.2005)
7-5
7.3.4.
Remplacement des lampes halogène
Les deux lampes halogène de la chambre de travail sont raccordées en série. Cela a pour
conséquence que la panne d’une des deux lampes entraîne l’extinction de la seconde
Lampe bien que celle-ci soit encore en mesure de fonctionner. C’est pourquoi il est
recommandé de remplacer d’abord une des deux lampes halogène par une neuve. Si les
lampes ne s’allument toujours pas après le test suivant, il faut alors remplacer la seconde
lampe par la lampe enlevée auparavant.
Les lampes halogène peuvent tout
simplement être retirées de leurs
supports et ensuite remises en place
dans les supports.
7-6
(15.07.2005)
MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
/ DPL
7.3.5.
Contrôle / appoint d’eau de refroidissement
Le carter de l'appareil
dispose sur le côté gauche
d'une ouverture qui permet
de relever le niveau de
l'eau de refroidissement
dans le réservoir de
stockage. (Si nécessaire,
utiliser une lampe de
poche).
2
1
Lorsque le niveau d’eau
baisse jusqu’au repère
inférieur (1) du réservoir
de stockage, il faut faire
l’appoint d’eau désionisée.
Mode opératoire :
1. Eteindre le laser, tourner le commutateur à clé en position AUS / OFF et l’interrupteur
principal en position "O".
2. Retirer la fiche du secteur !
3. Attendre au moins 5 minutes.
4. Retirer le capot :
1
Retirer les vis à six
pans creux situées
sur les deux côtés
(1) et sur la face
arrière (2).
DPL / MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
2
(15.07.2005)
7-7
2
Soulever légèrement
le capot de
recouvrement sur
l'arrière (1) …
... jusqu'à ce qu'il
soit possible
d'accéder au
câble de mise à
la terre (situé à
peu près à la
position (4)).
1
Débloquer le dispositif de
blocage sur la cosse du câble de
mise à la terre et retirer le câble de
mise à la terre
Enlever le capot de recouvrement.
5. Retirer le bouchon (1).
6. Remplir d’eau désionisée jusqu’au
repère "MAX" (voir (2) de la figure à la
page 7-7 en haut).
Utiliser un instrument facilitant le
remplissage (par ex. un entonnoir en
vente dans le commerce) !
2
7. Au premier remplissage de l'appareil,
ouvrir le by-pass (2), actionner
l'interrupteur principal pour faire
démarrer la pompe et purger le circuit
d'eau de refroidissement. (Le niveau
d'eau dans le réservoir de stockage
baisse alors sensiblement.) Ensuite,
remplir d’eau désionisée jusqu’au
repère MAX.
1
8. Refermer le réservoir de stockage
d’eau avec le bouchon et fermer le
by-pass (2).
9. Mettre le capot en place, raccorder le câble de mise à la terre et fixer le capot.
7-8
(15.07.2005)
MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
/ DPL
7.3.6.
Remplacement du filtre à eau
1. Eteindre le laser, tourner le commutateur à clé en position AUS / OFF et l’interrupteur
principal en position "O".
2. Retirer la fiche du secteur !
3. Attendre au moins 5 minutes.
4. Retirer le capot, comme décrit sous le point 4 du paragraphe CONTROLE / APPOINT
D’EAU DE REFROIDISSEMENT à la page 7-7.
5. Dévisser le raccord de flexible (1).
6. Dévisser le couvercle du réservoir d’eau
avec le filtre combiné F65 vissé en
dessous (2) et le sortir lentement.
7. Remplacer l’eau désionisée. Pour cela,
vider le réservoir à la pompe et remplir
d'eau désionisée jusqu'au repère "MAX"
(voir (2) de la figure à la page 7-7 en
haut).
1
2
8. Mettre en place le couvercle avec le filtre
neuf et le boulonner.
9. Revisser le raccord de flexible (1).
10. Enficher le cordon de secteur.
11. Mettre le contact à l’interrupteur principal pour faire démarrer la pompe.
12. Attendre 5 minutes jusqu’à ce que l’air échappe du système laser et que l’eau
fraîchement remplie soit pompée à travers le filtre combiné. Si nécessaire, faire l’appoint
d’eau désionisée jusqu’au repère "MAX" (3).
13. Vérifier l’étanchéité des raccords.
14. Actionner le commutateur à clé au plus tôt après 30 minutes.
15. Mettre le capot en place, raccorder le câble de mise à la terre et fixer le capot.
DPL / MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
(15.07.2005)
7-9
7.3.7.
Remplacement de la lampe flash du laser
Dans des conditions d'exploitation normales, la longévité de la lampe flash du laser est d’au
moins un an. La longévité peut être nettement supérieure ou inférieure de cette moyenne en
fonction de la durée d’utilisation du laser et des paramètres laser utilisés (comme par ex. le
nombre d’impulsions et le niveau d’énergie par impulsion). Des défaillances prématurées de
certaines lampes flash (par ex. éclatement de la lampe) ne peuvent pas être exclues.
Le remplacement de la lampe flash du laser ne nécessite pas de
connaissances préliminaires particulières.
Attention !
Cependant, la lampe flash du laser ne devrait être remplacée que par
une personne ayant suffisamment de compétence technique.
Il est impératif d’observer les instructions données dans ce
paragraphe.
1.
Eteindre le laser, tourner l’interrupteur principal sur „O“.
2.
Retirer la fiche du secteur !
3.
Attendre au moins 5 minutes !
4.
Enlever le capot de recouvrement comme décrit au point (4) du paragraphe CONTROLE
/ APPOINT D'EAU DE REFROIDISSEMENT page 7-7
5.
Débloquer le dispositif de blocage
sur la cosse du câble de mise à la
terre et retirer le câble de mise à la
terre (voir (1) sur la figure suivante).
6.
Enlever le capot
CEM en dévissant
les vis à 6 pans
creux (voir les
flèches (2) sur la
figure ci-contre) et
retirer le capot CEM
par le haut.
7-10
2
2
1
2
2
(15.07.2005)
MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
/ DPL
1
7.
8.
Extraire le tuyau d’évacuation (1),
ôter le serre-câble (pas de figure) et
le conserver pour réutilisation.
2
Ouvrir le robinet d’arrêt (2) et sécher
l’unité d’excitation.
Le tuyau d'évacuation est placé à
côté de l'unité d'excitation (voir
chiffre (1) sur la figure suivante).
9.
Enlever les six vis
(2) du couvercle
de l'unité
d'excitation et
soulever
légèrement afin
que l'air puisse
pénétrer dans
l'unité d'excitation
et que l'unité
d'excitation sèche
complètement.
1
2
2
DPL / MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
(15.07.2005)
2
2
2
2
7-11
10. Soulever le
couvercle de
l'unité d'excitation
et le déposer sur
le côté (voir figure
ci-contre).
11. Retirer le recouvrement en
plastique du rayon (1):
Comprimer d'abord le
recouvrement du rayon
dans le sens de l'unité
d'excitation …
1
… puis l'extraire par le
haut.
7-12
(15.07.2005)
MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
/ DPL
2
1
12. Retirer la tôle de
recouvrement latérale du
carter CEM (1); pour cela,
dévisser les deux vis à six
pans creux (2).
2
13. Retirer la pièce de blocage (chiffre (1) sur la figure ci-dessous) du côté cathode (câble
noir); pour cela, dévisser la vis à 6 pans creux (2).
2
1
14. Retirer les vis
(1) et les
visser dans
les trous
taraudés (2).
1
2
2
DPL / MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
1
(15.07.2005)
7-13
15. Retirer le réflecteur
supérieur de la
cavité par de
légères secousses.
Veillez à ce que le
verre déflecteur
(voir position (1) sur
la figure de numéro
22) reste dans le
réflecteur inférieur
de la cavité.
Porter des lunettes de sécurité !
Danger !
La lampe peut éclater !
16. Retirer le contact de la
lampe côté cathode (câble
noir) (1) jusqu’à ce que le
contact lampe côté anode
(câble rouge) soit libre.
17. Si la lampe reste coincée
dans le contact côté anode,
il faut la retirer prudemment
avec une pincette ou une
pince.
18. Soulever la lampe
(1) et la retirer (2).
1
1
2
7-14
(15.07.2005)
MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
/ DPL
Si la lampe a éclaté, il faut éliminer soigneusement tous les éclats de verre de la cavité
(pincette). Dans ce cas, le reste de la lampe peut être retiré du contact avec une pincette ou
une pince.
Utiliser des gants de laboratoire !
Attention !
Ne pas saisir la lampe neuve avec les mains nues !
19. Introduire la lampe
neuve avec son
côté cathode dans
le contact de lampe
(1).
2
20. Abaisser la lampe
dans la cavité (2).
1
21. Enfoncer le contact de lampe dans le culot côté cathode et le pousser jusqu’en butée
dans le culot côté anode.
Respecter la polarité de la lampe !
Une lampe mal branchée vieillit déjà au bout d’un petit nombre
d’impulsions, à cause de dépôts noirs dans la zone de la cathode.
Attention !
Le côté anode (pôle plus) est repéré par une marque rouge à
l'extrémité de la lampe.
22. Vérifier que le verre
déflecteur (1) entre la
lampe (2) et le barreau
laser (3) est bien placé
verticalement dans la
cavité.
1
2
3
23. Mettre le réflecteur supérieur de la cavité soigneusement en place et le visser.
DPL / MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
(15.07.2005)
7-15
Le réflecteur supérieur de la cavité ne doit pas être appliqué avec
force !
Attention !
24. Remettre en place le couvercle de l’unité d’excitation. Veiller à ce que le joint
d’étanchéité du couvercle de l’unité d’excitation soit introduit correctement dans la
rainure prévue.
Les six vis destinées à fixer le couvercle de l’unité d’excitation
devraient être serrées avec un moment de 300 Ncm !
25. Monter de nouveau la pièce de blocage sur le contact cathode, la tôle de recouvrement
latérale du carter CEM et le recouvrement en plastique du rayon.
Faire attention à ce que l'encoche demi-ronde de la tôle de recouvrement latérale
soit dirigée vers le bas et à ce que le recouvrement en plastique du rayon repose à
plat tout autour du carter CEM.
26. Actionner l’interrupteur principal pour faire démarrer la pompe et purger le circuit d’eau
de refroidissement. Pour une meilleure purge, on peut ouvrir le by-pass provisoirement
(chiffre (7) sur le paragraphe CONTROLE / APPOINT D’EAU DE REFROIDISSEMENT
à la page 7-8).
27. Vérifier l’étanchéité de l’unité d’excitation.
28. Si nécessaire, refermer le by-pass
29. Mettre l’interrupteur principal en position « 0 ».
30. Monter le capot CEM et raccorder le câble de mise à la terre.
31. Contrôler le niveau de l’eau désionisée et, si nécessaire, faire l’appoint (voir le
paragraphe CONTROLE / APPOINT D’EAU DE REFROIDISSEMENT à la page 7-7).
32. Mettre le capot de recouvrement en place, raccorder le câble de mise à la terre et visser
le capot de recouvrement.
7-16
(15.07.2005)
MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
/ DPL
7.3.8.
Remplacement du filtre d'aspiration
La cartouche de filtre mécanique assure que plus de 99 % des substances nocives aspirées
sont retenues dans le filtre. Cela est aussi le cas quand la cartouche de filtre est
partiellement saturée. Toutefois, à saturation croissante, le débit d’aspiration de l’installation
de filtrage diminue.
Lorsque le filtre doit être remplacé, le display affiche le message Filter FULL et la LED
WARNING s'allume.
Danger !
Ne pas nettoyer le filtre !
La tentative de dépoussiérer le filtre en frappant dessus ou à l’air
comprimé détruit le milieu filtrant.
Les substances nocives retenues dans le filtre parviennent dans l’air
ambiant !
Procéder de la manière suivante :
1
1. Retirer les trois vis à six pans creux (1) et
le couvercle de fermeture (2).
1
2
1
2. Enlever l’élément filtrant (3) ; utiliser, si
nécessaire, un tournevis fin ou un autre
outil approprié.
DPL / MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
(15.07.2005)
3
7-17
3. Remettre dans l’appareil (5) l’élément
filtrant neuf avec la face ouverte (4)
dirigée vers l’avant.
5
4
4. Refixer le couvercle de fermeture avec
les trois vis à six pans creux (voir al. 1).
7.3.9.
Réarmement du disjoncteur thermostatique de température de l’eau
Lorsque le visuel affiche le message d'erreur HEX Temperature Ilck (température dépassée),
il faut remettre le disjoncteur de surchauffe en place (voir figure ci-dessous) pour rétablir le
fonctionnement de l'appareil. Auparavant toutefois, il faut s’assurer avoir remédié aux causes
possibles de l’anomalie (voir le paragraphe AFFICHAGE DES MESSAGES D’ETAT ET
D’ERREUR à la page 6-2).
1.
Retirer le capot de l’appareil, comme décrit au paragraphe CONTROLE / APPOINT
D’EAU DE REFROIDISSEMENT à la page 7-7.
2.
Enfoncer le
disjoncteur
thermostatique
(2). Le disjoncteur
se trouve entre les
deux tuyaux
coudés de
l’échangeur de
chaleur (1).
3.
7-18
1
2
Raccorder le câble de mise à la terre et remettre le capot en place !
(15.07.2005)
MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
/ DPL
7.4.
Service après-vente
Si cet appareil présente des défauts qui ne peuvent être éliminés par une des activités
décrites dans les paragraphes MAINTENANCE ou MESSAGES D'ERREUR ET
ELIMINATION DES DEFAUTS, immédiatement informer le département du service aprèsvente de Dentaurum, J.P. Winkelstroeter KG.
Les travaux du service après-vente ne peuvent être effectués que par
du personnel spécialisé et formé !
Danger !
Maintenance technique
DENTAURUM J.P. Winkelstroeter KG
Turnstraße 31
D-75228 Ispringen
Téléphone :
+49 (0) 72 31 - 803 - 0
Fax:
+49 (0) 72 31 - 803 - 295
SAV Téléphone:
+49 (0) 72 31 - 803 - 159
DPL / MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE
(15.07.2005)
7-19
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement