F:\Bureau d`Etudes\Notice\Notices techniques\Saint Roch\Fioul\Rokor

F:\Bureau d`Etudes\Notice\Notices techniques\Saint Roch\Fioul\Rokor
Gamme Saint Roch
ROKOR FC V
CHAUDIERE FIOUL EN FONTE
A CONDENSATION VENTOUSE
TABLE DES MATIERES
1.
GENERALITES .....................................................................................................
4
2.
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ET DIMENSIONNELLES ............
6
2.1.
2.2.
Caractéristiques chaudières Rokor FC V ..................................................................................................
Préréglages des brûleurs fioul ..................................................................................................................
6
7
3.
INSTRUCTIONS D'INSTALLATION ET D'UTILISATION ........................
9
3.1.
3.2.
3.3.
3.4.
3.5.
3.6.
3.7.
3.8.
Consignes générales d'installation ...........................................................................................................
Remarques techniques .............................................................................................................................
Raccordement hydraulique ......................................................................................................................
Raccordement combustible .....................................................................................................................
Instructions de montage de la ventouse ..................................................................................................
Mise en service .........................................................................................................................................
Disfonctionnements .................................................................................................................................
Raccordement de l'évacuation des condensats et première mise en service ............................................
9
9
10
10
10
18
18
4.
DESCRIPTION DU TABLEAU DE COMMANDE ........................................
19
4.1.
Tableau de commande de la gamme Rokor FC V ......................................................................................
19
5.
SCHEMAS ELECTRIQUES ................................................................................
20
5.1.
5.2.
5.3.
Schéma de principe "chauffage seul" .......................................................................................................
Schéma de principe "chauffage + E.C.S." .................................................................................................
Schéma de câblage du tableau de commande ...........................................................................................
20
21
22
6.
MISE EN SERVICE ..............................................................................................
25
7.
PROCEDURE DE MISE EN ROUTE ................................................................
25
7.1.
7.2.
7.3.
Vérification du bon fonctionnement .........................................................................................................
Arrêt de la chaudière ................................................................................................................................
Caractéristiques de l'eau du circuit de chauffage .....................................................................................
25
26
26
8.
ENTRETIEN DE LA CHAUDIERE ...................................................................
26
9.
ENTRETIEN DU CONDENSEUR .....................................................................
27
9.1.
9.2.
Nettoyage du condenseur ........................................................................................................................
Contrôles périodiques ..............................................................................................................................
27
27
10.
VUES ECLATEES ET PIECES DE RECHANGE ...........................................
28
18
NOTICE DE MONTAGE ET D'ENTRETIEN
Rokor FC V 0910-00
1 / 30
Gamme Saint Roch
"Votre chaudière est agréée Optimaz Elite pour autant qu'elle
soit équipée d'un brûleur repris sur les listes disponibles sur le site
www.informazout.be et que celui-ci soit installé et réglé par un
installateur agréé "Cedicol".
Le réglage devra répondre aux exigences Optimaz Elite.
Dans ce cas, et seulement dans ce cas, l'autocollant Optimaz Elite
numéroté qui accompagne votre chaudière pourra être apposé,
ceci sous la responsabilité de votre installateur.
Nousvoussouhaitonsbeaucoupde satisfactionavec votre nouvelle
chaudière Optimaz Elite".
Règles générales
Les conduits d'évacuation des produits de combustion
doivent être calculés et exécutés suivant les normes en
vigueur, les obligations locales et les prescriptions du
fabricant.
Les installations hydrauliques, fioul ou gaz seront établies selon les normes d'installation et de sécurité en
vigueur dans le pays d'utilisation.
2 /30
Gamme Saint Roch
Royaume de Belgique
SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement,
Direction générale de l'Environnement
Déclaration de conformité conformément à l'arrêté royal du 17 juillet 2009
Fabricant:
Nom du fabricant Saint Roch Couvin
Adresse du fabricant Rue de la gare 36
5660 Couvin
BELGIUM
Nom de son mandataire établi dans la
Saint Roch Couvin
Communauté européenne
Produit(s):
Type de combustible Fuel / Mazout
Type of products Chaudière équipée d'un brûleur à air soufflé au
fioul P = 70 kW
Puissance
20 - 35
KW
Modèle Saint Roch
Type 0461BT0914
N° CE Rokor FC V
Lex niveaux d'émission:
NOX
CO
100
NBN EN 303-2 EN 15034
mg/KWh
20 mg/KWh NBN EN 303-2 EN 15034
Extras:
le nom de l'organisme agréé NB nr 0461 - TECHNIGAZ A.S.B.L.
les coordonnées de la personne habilité
Didier Bomal
à signer la déclaration
le lieu et la date de la déclaration 08-06-20 10 Couvin
DidierBomal
3 / 30
Gamme Saint Roch
1 - GENERALITES
Chaudière équipée à condensation fioul à
très haut rendement pour chauffage central
à eau chaude et production d'eau chaude
sanitaire.
La gamme de chaudières Rokor FC V est
homologuée pour un fonctionnement en
raccordement ventouse.
Peut être utilisée pour l’alimentation de
radiateurs, convecteurs à eau ou plancher
chauffant basse température.
Destiné à l’équipement de logements neufs
et existants.
Désignations :
Rokor FC V
Type
Puissance
kW
Brûleur
FC 4 V
FC 5 V
FC 6 V
20
30
35
ILV.2-S LA80
NLV.2-S LA80
PLV.2-S LA80
- 3 modèles FC V en chauffage seul.
- Corps de chauffe fonte à éléments
assemblés avec porte foyère.
- Condenseur en céramique insensible à la
corrosion.
- Habillage en tôle d’acier laquée bleue,
tableau de commande bleu.
- Isolation thermique renforcée épaisseur
100 mm
- Tableau de commande précâblé
- Interrupteur Marche/Arrêt
- Aquastat de réglage de la température de
l’eau de chauffage
- Thermomètre chauffage
- Aquastat de sécurité à réarmement manuel
- Thermostat de sécurité fumées à réarmement manuel (120°C).
- Brûleurs fioul (FC 4 V) HL60 ILV.2-S
LA80
- Brûleurs fioul (FC 5 V) HL60 NLV.2-S
LA80
- Brûleurs fioul (FC 6 V) HL60 PLV.2-S
LA80
- Régulateur digital LAGO E8.0634.
Option :
- Bac de neutralisation des condensats et
sa recharge.
Garantie
(pièces uniquement)
- 10 ans pour l'ensemble corps de chauffe
- 5 ans pour le condenseur complet
- 10 ans pour les tubes céramiques de condenseur
- 2 ans pour les organes de commande et de
contrôle.
La garantie ne couvre pas:
- L'entartrage ni ses conséquences
- Les accidents dus au gel
- Les corrosions dûes à des concentrations de
chlorures dans l’eau sanitaire supérieures à
60 mg/l;
- Les dégâts au fini extérieur et intérieur;
- Les dégâts causés par des surpressions dans
le circuit de chauffage (max.4 bar) ou sanitaire
(max. 10 bar)
- Les accidents dus au mauvais fonctionnement
des organes de commande ou de sécurité
- Les défauts de l'installation électrique:
raccordement, tension...
- Les dégradations anormales
- Les accidents dûs à un mauvais entretien de
l’appareil.
- Les indemnités pour frais de main d'oeuvre,
d'immobilisation, frais de transport...
- Les corrosions dues à la présence de condensat
interne dans le circuit de fumée du corps de
chauffe.
4 /30
Gamme Saint Roch
PRINCIPEDEFONCTIONNEMENT
Avant d'être évacuées par la cheminée, les fumées très chaudes produites par la combustion, traversent un échangeur-condenseur
dans lequel circule l'eau de retour du circuit de chauffage. La vapeur d'eau contenue dans les fumées se condense sur l'échangeur qui
récupère sa chaleur, dite latente. Celle-ci réchauffe alors l'eau de retour du circuit de chauffage et s'ajoute à la chaleur de combustion.
L'eau résultant de la condensation, (les condensats), est évacuée quant à elle vers l'égout via le siphon (livré avec la chaudière).
Ce principe de fonctionnement, notamment garant de rendements très élevés et de consommations d'énergie amoindries, apporte
d'indéniables avantages aux chaudières à condensation par rapport aux chaudières traditionnelles.
La chaudière à condensation fonctionne moins longtemps puisque l'eau de retour est préchauffée "gratuitement" dans le condenseur
par la récupération de la chaleur latente des fumées, et ce avant d'être renvoyée dans l'installation de chauffage central. Elle consomme
donc moins d'énergie et par conséquence respecte l'environnement en rejetant moins de gaz polluants dans l'atmosphère.
Avec la récupération de la chaleur des fumées, la chaudière assure un rendement sur PCI (pouvoir calorifique inférieur) d'environ 100%
pour un régime de fonctionnement 50°C-30°C (départ - retour). Ce cas concerne des systèmes de chauffage central fonctionnant à (très)
basse température, radiateurs "chaleur douce" et planchers chauffants, qui apportent un très grand confort. Une chaudière à
condensation se trouve fortement recommandée pour ce type d'installation.
Des composants de qualité
Compte tenu de son fonctionnement spécifique, une chaudière à condensation impose qu'elle soit fabriquée avec des composants
et matériaux de qualité pour optimiser ses performances et sa fiabilité. C'est le cas de la gamme des chaudières à condensation Saint
Roch.
Dans une chaudière à condensation, il y a un risque de corrosion dû à la présence d'acides dans les condensats. Il est important qu'ils
soient évacués rapidement bien que la céramique des surfaces d'échange du condenseur résistent à la présence de condensats acides
à l'origine de la corrosion. La fiabilité est renforcée par leur surface lisse qui provoque un effet d'auto-nettoyage : les condensats
s'écoulent librement vers le bas tout en rinçant les surfaces d'échange qui restent propres.
Saint Roch commercialise également un bac de neutralisation des condensats et sa recharge afin de traiter ces derniers avant leur rejet
à l'égout, favorisant par là une démarche environnementale.
Conduits fumée
1. Eviter les changements de direction brutaux autant que possible (max. 2 coudes 90°).
Eviter les tronçons horizontaux contrariant le bon écoulement des gaz. Pente minimale de 2°.
2. Conserver un diamètre de conduit au moins équivalent à celui de la chaudière (Ø 100) sauf type C13/C33.
Se reporter au tableau page 11.
3. Travailler avec des conduits lisses plutôt que rugueux afin de diminuer les pertes de charge aérauliques.
4. Prévoir, en pied de conduit, un té de purge équipé d'un siphon donnant sur le système d'égouttage ou de
neutralisation.
5 / 30
Gamme Saint Roch
2. CARACTERISTIQUES
2.1.
CARACTERISTIQUES
TECHNIQUES ET DIMENSIONNELLES
CHAUDIERES ROKOR FC V
ROKOR FC V
Type de chaudière
Classe rendement CE 92/42
FC 4 V
FC 5 V
FC 6 V
Condensation
Condensation
Condensation
****
****
****
Certification CE
EF 1120/5517 Rev. 1
Evacuation
Ventouse
Ventouse
Ventouse
B23p / C13 / C33 / C53 / C83
Type d'évacuation
Diamètre sortie fumées, mm
100
100
100
Nombre d'éléments
4
5
6
Puissance nominale, kW
20
30
35
Débit calorifique, kW
20,6
31,2
36,2
Débit massique fumées gaz, kg/h
31
47
55
Volume des fumées gaz, m³/h
31
47
54
10,2
10,2
10,2
Débit massique fumées fioul, kg/h
32
46
54
Volume des fumées fioul, m³/h
31
46
53
12,9
13,6
13,5
Température fumées, °C
82
84
80
Volume circuit fumées, L
21,9
28,9
35,9
Longueur foyer, mm
414
497
580
Diamètre foyer, mm
300 * 270
300 * 270
300 * 270
Résistance côté fumées, mbar
0,16
0,48
0,62
Pression foyère max, mbar
0,48
0,84
0,70
Rendement charge 100% et 70°C, %
97,1
96,2
96,7
Rendement charge 30% et 50°C, %
101,8
101
101,5
Condensats 100% (50/30),L/h
0,9
1,4
1,6
Pertes à l'arrêt ΔT 30°, W
105
125
131
Débit nominal d'eau à Pn ΔT 20°, m³/h
0,9
1,3
1,5
13,53
16,43
19,33
Pression de service maximum, bar
4
4
4
Température de départ maximum, °C
90
90
90
Taux CO2 gaz, %
Taux CO2 fioul, %
Contenance en eau, L
Pertes de charge côté eau ΔT 20°, mbar
11,5
26
35
30 - 90
30 - 90
30 - 90
Température de sécurité surchauffe, °C
120
120
120
Hauteur chaudière, mm
995
995
995
Plage de réglage des thermostats, °C
Profondeur chaudière, mm
P
630
720
800
Profondeur chaudière, mm
P1
1110
1200
1275
115
115
115
< 105
< 105
< 105
Diamètre passage brûleur, mm
Nox, mg/kWh
Départ chaudière, ''G
1
1
1
Retour chaudière, ''G
1
1
1
Vidange, ''G
1/2
1/2
1/2
Poids net approximatif, kg
200
220
240
Code article
0-04-020-57682 0-04-020-57683 0-04-020-57684
6 /30
Gamme Saint Roch
CHAUDIERES ROKOR FC V
1263.17
P1
796.85
P
595
992.59
995
DEPART
1 "M
FUMEES
290
327.45
328
236
660.43
RETOUR
1" M
71.5
213.5
296
FACE AVANT
2.2.
PROFIL
GAUCHE
FACE ARRIERE
PREREGLAGES DES BRULEURS FIOUL
Type
Type
Puis s ance
de
de
utile
chaudière
brûleur
chaudière
ventous e
HL 6 0
kW
Ro ko r FC 4 V ILV.2-S LA 80
20
Ro ko r FC 5 V NLV.2-S LA 80
30
Ro ko r FC 6 V PLV.2-S LA 80
35
Gicleur
Pres s ion Volet d'air Recyclag e Pres s ion
préconis é
pompe
primaire
ventilateur
Danfos s H
rég lag e
GPH / ang le
bar
%
mm
mbar
0,4
16
25
2
7,7
0,6
13,5
70
0
7,5
0,65
14,5
64
2
6,6
Taux
de
CO 2
%
12,5
12,5
12,5
Avant la mise en service, il est conseillé de respecter les préréglages en matière de brûleurs fioul figurant sur le tableau ci-dessus
afin d’assurer une excellente mise à feu. Il convient cependant d’affiner les réglages en fonction des résultats des tests de combustion,
gage d’un fonctionnement optimal durable.
Seul l’installateur est responsable en final du réglage et donc de la qualité de la combustion à terme.
Pour information, les réglages sont donnés pour des configurations maximales.
7 / 30
Gamme Saint Roch
REGLAGE GENERAL DU BRULEUR FIOUL
Les réglages et contrôles seront impérativement effectués à chaud soit entre 70 et 80°C d'eau lors de la première mise en service de la chaudière
par un professionnel qualifié et équipé des appareils permettant un réglage fin et précis de la combustion.
Ces réglages varieront sensiblement en fonction des longueurs de conduits concentriques, de la configuration de la cheminée ou de la ventouse
(horizontale ou verticale), de la température de l'air comburant arrivant par le flexible souple au brûleur, de la température du fioul, de l'encrassement
du foyer etc ...
Il s'agit de vérifier et de régler si nécessaire les paramètres suivants :
- taux de CO2 : entre 12,5 et 13 % (chaudière à 70°C impérativement)
- taux de CO : maximum 50 ppm
- température des fumées : < 100°C (après condenseur) < 210°C (avant condenseur)
- pression de fioul à la pompe : (voir tableau de pré-réglages ci-dessus)
- indice opacimétrique : < 0,5
- qualité du démarrage du brûleur à chaud et à froid
- type de gicleur fioul : DANFOSS 80° H (OBLIGATOIRE)
Emplacement pour prise de pression
Prise de mesure de température fumées
Prise de mesure contre-pression foyer
8 /30
Régime 50°C/30°C
Régime 80°C/60°C
Gamme Saint Roch
3.
INSTRUCTIONS D'INSTALLATION ET D'UTILISATION
3.1.
CONSIGNES
GENERALES
D'INSTALLATION
Le fonctionnement impeccable du condenseur et la garantie d'usine ne peuvent être garantis que lorsque le montage, l'utilisation,
l'exploitation et la maintenance sont effectué(e)s correctement et conformément aux présentes instructions.
L'installation du condenseur et du système de chauffage ne peut être effectuée que par des entreprises spécialisées, dans le respect des normes
applicables et des prescriptions en matière de construction.
Avant de raccorder le condenseur à une installation de chauffage existante (circuit de chauffe d'un chauffage par le sol, ou circuit de chauffe de radiateurs
avec température minimale de retour de 30° C), celle-ci doit être rincée à fond de manière à la débarrasser des crasses et des boues éventuelles;
Afin d'assurer la durée de vie du corps de chauffe, la température au retour doit impérativement être de minimum 30°C.
3.2.
REMARQUES
TECHNIQUES
3.2.1. Valeurs maximales de charge
Les échangeurs thermiques de fumées des Rokor FC V ne peuvent être exploités que lorsque les conditions cadre ci-dessous sont réunies :
- Température minimale des gaz brûlés de la chaudière :
120°C
- Température maximale des gaz brûlés de la chaudière :
250°C
- Température maximale de sortie d'eau du condenseur :
80°C
- Pression de service maximale chaudière
:
3 bar
- Valeur maximale du thermostat limiteur des gaz brûlés :
120°C
- Pression foyère maximale : FC 4V: 0,48 mbar / FC 5V: 0,84 mbar / FC 6V: 0,70 mbar
Le condenseur est équipé d'un limiteur de température au niveau de la sortie de gaz brûlés qui limite la température maximale des gaz brûlés à 110°C,
de manière à protéger l'appareil et le conduit des gaz brûlés.
Mode de fonctionnement : le thermostat limiteur coupe le brûleur immédiatement en cas de dépassement de cette température !
9 / 30
Gamme Saint Roch
3.3.
RACCORDEMENT
HYDRAULIQUE
Le raccordement du condenseur doit être effectué conformément au schéma hydraulique ci-dessous.
Remarques :
L'intégration hydraulique du condenseur doit être effectuée de telle sorte que la chaleur générée dans le condenseur lors du fonctionnement du brûleur
puisse être évacuée (par exemple radiateurs sans vannes thermostatiques / régulation de température).
Il faut veiller à ce que le condenseur puisse être rempli et vidé sans encombres.
Afin d'éviter les dommages dus au gel (par exemple dans une nouvelle construction non occupée), il convient de prévoir un robinet de vidange à
l'endroit le plus bas approprié, afin de pouvoir vider le condenseur et l'installation en cas de nécessité.
M
Exemple non contractuel d'installation hydraulique pour utilisation du régulateur E8.0634
3.4.
RACCORDEMENT
COMBUSTIBLE
- Passer les deux flexibles combustibles dans le coin de la découpe en veillant à courber ceux-ci afin de ne pas les déteriorer.
- Raccorder les deux flexibles combustibles au filtre.
3.5.
INSTRUCTIONS DE MONTAGE DE LA VENTOUSE
Les chaudières Rokor FC V version ventouse peuvent être installées quel que soit le local telle qu'une cave, une cuisine ou une chaufferie sans qu'il
soit nécessaire de prévoir une ventilation de ce local.
3.5.1. Généralités
Les appareils de type C ne peuvent être mis en oeuvre qu'avec les dispositifs Saint Roch (en particulier les conduits concentriques, pièces de
raccordement, terminaux). Les appareils de type C peuvent être installés dans tous types de locaux quel qu'en soit le volume même s'ils ne comportent
pas de fenêtre ou de châssis ouvrant. Ils doivent être installés de façon à ce que leur position relative par rapport au dispositif spécial d'évacuation
ne puisse être modifiée même après intervention pour entretien. L'appareil, y compris son conduit de raccordement, doit demeurer accessible en
vue de son entretien et de sa réparation. Les accessoires de raccordement coaxiaux s'assemblent facilement par simple emboîtement mâle / femelle
et l'étanchéité est assurée par un joint à lèvres sur le conduit intérieur en Ø 80 mm comme sur le conduit extérieur en Ø 125 mm. Le conduit de
raccordement doit toujours rester démontable, entretenu en bon état, visité au moins une fois par an et nettoyé s'il y a lieu.
10 /30
Gamme Saint Roch
- les conduits de raccordement ne doivent être ni encastrés, ni incorporés, ni engravés dans les maçonneries et doivent être fixés à celles-ci
par des colliers. Ces conduits ne doivent être ni bloqués, ni scellés dans la traversée des planchers. Les colliers de fixation éventuels, disposés
au moins tous les mètres sur les rallonges, doivent être voisins des emboîtures et situés au-dessous de celles-ci. Les joints ou emboîtures
éventuels ne doivent pas être positionnés dans la traversée des planchers.
- les conduits de raccordement concentriques qui traversent une autre pièce habitable que le local d'installation doivent être protégés
contre les chocs mécaniques par un habillage. L'installateur devra respecter la réglementation incendie (arrêté du 31 janvier 1986).
- il est formellement interdit de rectifier ou de recouper les rallonges et les coudes. De ce fait, on utilisera obligatoirement un
élément réglable sur lestronçons dont la longueur exacte ne peut être obtenue par des rallonges. Il est possible d'inspecter l'état
d'un conduit en déplaçant un élément réglable.
Les conduits de raccordement et d'évacuation en synthétique doivent toujours être protégés contre l'incendie par une enveloppe anti-feu.
Un conduit d'évacuation en matière synthétique peut être placé dans une gaine à condition que :
- ce conduit est entouré sur toute sa longueur par la gaine ;
- la gaine a une résistance au feu de EI 30;
- dans cette gaine ne se trouve aucun autre conduit ou tuyau.
Une dérogation à cette exigence est admise dans le cas de chaudières à gaz à circuit de combustion étanche agréés comme une unité avec leur système
d'évacuation : dans ce cas le conduit d'évacuation en matière synthétique peut être placé concentriquement à l'intérieur d'un conduit métallique pour
autant que l'amenée d'air comburant de la chaudière se fasse par l'espace libre entre le conduit métallique enveloppant et le conduit d'évacuation(1).
Le raccordement d'un conduit de raccordement à un conduit d'évacuation en matière synthétique qui se trouve dans une gaine à résitance à feu peut
être effectué comme suit :
- pour un conduit de raccordement métallique : la transition du métal à la matière synthétique se fait toujours à l'intérieur de la gaine;
- pour un conduit de raccordement en matière synthétique : dans ce cas ce conduit doit être enveloppé concentriquement par un conduit
métallique jusqu'à l'intérieur de la gaine.
RACCORDEMENT A LA CHEMINEE
Le raccordement doit être effectué en conformité avec la norme EN 13384, en tenant compte des exigences et des prescriptions locales.
Les sections des orifices d'amenées d'air comburant seront calculées selon la norme NBN 61-002.
Afin d'éviter tout écoulement des condensats par le terminal, les conduites horizontales devront présenter une pente de 2° vers la chaudière.
CONDITIONS MINIMUM REQUISES POUR LA DETERMINATION DE VOTRE CHEMINEE
Afin de garantir un fonctionnement optimal, votre installation devra impérativement respecter les 3 conditions suivantes:
1) La contre pression foyer maximale autorisée est respectivement de 48/84/70 Pascal (FC 4/5/6 V)
2) Le système d'évacuation comportera au maximum 2 coudes (1 coude ou 1 terminal = 2 m)
3) Tableau des longueurs maximales autorisées en fonction des types de raccordement.
B23P
C13 / C33
C53 / C83
ROKOR FC 4 V
15m Ø 100mm
15m Ø80/125mm
15m Ø 100mm
ROKOR FC 5 V
15m Ø 100mm
8m Ø80/125 mm
15m Ø 100mm
ROKOR FC 6 V
15m Ø 100mm
6m Ø80/125 mm
15m Ø 100mm
C53 / C83 : longueurs cumulées
1. Dérogation admise par le Conseil supérieur de la sécurité contre l'incendie et l'explosion à l'AR du 19 décembre 1997.
11 / 30
Gamme Saint Roch
TYPES DE RACCORDEMENT
B23P : Raccordement à un système d'évacuation des produits de combustion qui est conçu pour fonctionner en pression positive.
C13 : Raccordement par des conduits à terminal horizontal qui simultanément admet l'air comburant pour le brûleur et rejette les produits de
combustion vers l'extérieur par des orifices soit concentriques soit suffisamment proches pour être soumis à des conditions de vent similaires.
C33 : Raccordement par des conduits à terminal vertical qui simultanément
admet l'air frais pour le brûleur et rejette les produits de combustion vers
l'extérieur par des orifices soit concentriques soit suffisamment proches
pour être soumis à des conditions de vent similaires.
C53 : Raccordement par des conduits séparés pour l'alimentation en air
comburant et pour l'évacuation des produits de combustion; ces conduits
peuvent aboutir dans des zones de pressions différentes.
C83 : Raccordement avec un système par simple ou double conduit. Ce
système se compose d'une cheminée avec sortie normale qui évacue les
produits de combustion. L'appareil est aussi relié par l'intermédiaire d'un
second conduit avec terminal, qui amène de l'extérieur du bâtiment de l'air
frais au brûleur.
ACCESSOIRES DE RACCORDEMENT CHEMINEE
KIT RENOVATION CHEMINEES Ø100 POUR CHAUDIERE CONDENSATION GAZ-FIOUL (15M)
CODE ARTICLE
COTES
DENOMINATION
TYPE DE
RACCORDEMENT
Flexible Ø 110/125 PP
Solin complet spe. 110/125 PP
Raccord Flex/Star 110 PP
1-30-3240-52100
C33
Support de conduit Ø 110
Réduction Ø 110F - 100M
KIT CONCENTRIQUE SORTIE HORIZONTALE Ø 80/125
CODE ARTICLE
COTES
DENOMINATION
TYPE DE
RACCORDEMENT
1 x réduction (100 --> 80)
1 x adaptateur (2*80 --> 80/125)
C13
5-04-020-43010
1 x terminal horizontal 80/125 GP
12 /30
Gamme Saint Roch
KIT CONCENTRIQUE SORTIE VERTICALE Ø 80/125
CODE ARTICLE
COTES
DENOMINATION
TYPE DE
RACCORDEMENT
1 x réduction (100 --> 80)
5-04-020-43000
1 x adaptateur (2*80 --> 80/125)
C33
1 x terminal vertical 80/125 GP
TERMINAUX
DENOMINATION
TYPE DE
RACCORDEMENT
1-30-390-52498
Terminal vertical 80/125 GP
C33
1-30-390-52555
Terminal vertical 100 noir BF
B23P / C53 / C83
1-30-390-52554
Terminal horizontal 80/125 GP
C13
1-30-390-52564
Terminal horizontal réglable
100 BF air ou fumée
B23P / C53 / C83
CODE ARTICLE
COTES
13 / 30
Gamme Saint Roch
ALLONGES ET COUDES FUMEE Ø 80/125 GP
DENOMINATION
TYPE DE
RACCORDEMENT
1-30-260-50041
Elément droit L 250
C13 / C33
1-30-260-50042
Elément droit L 500
C13 / C33
1-30-260-50043
Elément droit L 1000
C13 / C33
1-30-260-50023
Elément réglable
C13 / C33
1-30-240-52614
Elément coudé 90°
C13 / C33
1-30-240-52607
Elément coudé 45° (par 1
pièce)
C13 / C33
CODE ARTICLE
COTES
SOLINS POUR TERMINAUX (TOUS DIAMETRES)
DENOMINATION
TYPE DE
RACCORDEMENT
1-30-385-50001
Solin tout plomb 25-50° noir
B23P / C13 / C33 / C53
1-30-385-50002
Solin toit plat noir
B23P / C13 / C33 / C53
CODE ARTICLE
COTES
14 /30
Gamme Saint Roch
ALLONGES ET COUDES FUMEE Ø 100 BF
DENOMINATION
TYPE DE
RACCORDEMENT
1-30-260-50120
Elément droit L 250
B23P / C53 / C83
1-30-260-50121
Elément droit L 500
B23P / C53 / C83
1-30-260-50122
Elément droit L 1000
B23P / C53 / C83
1-30-260-52615
Elément coudé 90°
B23P / C53 / C83
1-30-240-52616
Elément coudé 45°
B23P / C53 / C83
CODE ARTICLE
COTES
ACCESSOIRES Ø 80 --> Ø 100
CODE ARTICLE
1-30-400-10080
COTES
DENOMINATION
TYPE DE
RACCORDEMENT
Adaptateur
C13 / C33
15 / 30
Gamme Saint Roch
ACCESSOIRES Ø 80/125
DENOMINATION
TYPE DE
RACCORDEMENT
1-30-205-30013
Adaptateur 2x80 - Ø 80/125
C13 / C33
1-30-240-52501
Collier universel
C13 / C33
1-30-370-05102
Rosace de propreté
C13 / C33
1-30-081-00080
Joint double lèvres Ø80
C13 / C33
1-30-081-00125
Joint double lèvres Ø125
C13 / C33
1-30-370-50040
Adaptateur prise de mesure
air et fumée - 2 prises
C13 / C33
DENOMINATION
TYPE DE
RACCORDEMENT
1-30-205-30013
Rosace de propreté Ø 100
B23P / C53 / C83
1-30-240-52501
Collier universel Ø 100
B23P / C53 / C83
1-30-370-05102
Joint double lèvres Ø 100
B23P / C53 / C83
1-30-370-50040
Joint double lèvres Ø 80
B23P / C53 / C83
CODE ARTICLE
COTES
ACCESSOIRES Ø 100 BF
CODE ARTICLE
COTES
16 /30
Gamme Saint Roch
3.5.2. Règles d'implantation des terminaux ventouse
- débouché sur paroi verticale : terminal horizontal obligatoire.
- débouché sur paroi horizontale ou oblique : terminal vertical obligatoire
17 / 30
Gamme Saint Roch
3.6.
MISE EN SERVICE
Lorsque la chaudière et le condenseur ont été remplis et purgés, il faut contrôler peu après le démarrage du brûleur si le condenseur présente un débit
d'eau suffisant.
3.7.
-
-
DYSFONCTIONNEMENTS
Défaut
Le brûleur ne se met plus en marche
Le limiteur de température des gaz
brûlés s’est déclenché (le voyant rouge
est allumé)
Autre cause
Cause possible
Encrassement
des
tuyaux
de
l’échangeur thermique dû à :
a) Réglage incorrect du brûleur ou défaut de
celui-ci (filtre ou gicleur colmaté, etc)
b) Absence de condensation = absence
d’auto-nettoyage dû par exemple à une
température de retour trop élevée, à une
pompe défectueuse ou à un organe de
réglage fermé.
- Le thermostat de sécurité fumées du
condenseur est défectueux
-
-
-
-
-
Défaut au niveau de gaz brûlés
Le brûleur se met de plus en plus
difficilement en marche (vibrations,
oscillations)
-
La température en aval du condenseur
a tendance à augmenter.
-
Odeurs de gaz brûlés, fuite de fumées
-
Le condenseur et les conduits des gaz
brûlés présentent des incrustations /
des étranglements (suie, cendres, etc.)
-
Les condensats s’accumulent dans le
raccord de sortie des gaz brûlés
La masse d’étanchéité ou les joints de
la chaudière, du condenseur ou des
conduits
de
raccordement
ou
d’évacuation des gaz sont défectueux.
* Si le cas de figure se répète, contactez un spécialiste.
3.8.
-
Mesure à prendre
Remise en marche* : enlevez le
couvercle et appuyez sur le bouton
de réarmement.
Si le bouton de réarmement ne
s’enclenche pas (après refroidissement
de la sonde), il convient de remplacer
le thermostat fumées.
Contrôler le fonctionnement et le
réglage du brûleur
Contrôler le circuit d’eau / la pompe /
l’organe de réglage
Respectez les instructions d’utilisation
de la chaudière et du brûleur.
-
Vérifiez si le condenseur et les
conduits des gaz brûlés présentent des
étranglements, éliminez ceux-ci le cas
échéant.
-
Contrôlez si les conduits d’évacuation
du condensat (flexibles) ne sont pas
bouchés.
-
Contrôlez
les
conduits
de
raccordement et les joints (inspection),
remplacez-les le cas échéant.
RACCORDEMENT DE L'EVACUATION DES CONDENSATS ET PREMIERE MISE EN
SERVICE
Les raccordements sur système d'évacuation des eaux usées se font par l'intermédiaire d'un tube diamètre 40 mm.
Attention : Respecter les réglementations locales en vigueur !
•
Avant la première mise en service, la conduite d'évacuation des condensats doit être raccordée au système d'écoulement des eaux
usées et le siphon amorcé en eau.
•
La conduite d'évacuation des condensats acides devra être maniée avec précaution en utilisant les vêtements de protection adéquats. Tenir
hors de portée des enfants !
•
Le tube d'évacuation doit être placé avec une pente constante jusqu'à son évacuation finale sur eaux usées, pour qu'il ne puisse exister de
stagnation pouvant engendrer un dysfonctionnement brûleur par obstruction des évacuations des gaz de fumées.
•
Avant la mise en service de la chaudière, l'étanchéité de la conduite d'évacuation des condensats sera à vérifier.
L'évacuation des condensats ne pourra en aucun cas être bouchée ou modifiée.
Toutes modifications de celle-ci entraînera la suppression de la garantie et la responsabilité du fabricant.
18 /30
Gamme Saint Roch
4. DESCRIPTION DU TABLEAU DE COMMANDE
4.1. TABLEAU DE COMMANDE DE LA GAMME ROKOR FC V
7
6
8
1
10
5
2
3
9
4
1)
2)
3)
4)
5)
6)
7)
8)
9)
Thermomètre qui fournit, à titre indicatif, la température de la chaudière.
Voyant orange d’indication de surchauffe de la chaudière.
Voyant rouge d’indication de mise en sécurité du brûleur.
Thermostat de sécurité à réarmement manuel (120°C).
Lago E8.0634
Bouton poussoir de test de surchauffe.
Interrupteur été / hiver.
Interrupteur marche / arrêt d’alimentation.
Thermostat de réglage de la température de la chaudière réglable entre 30°C et 90°C.
Afin d'éviter tout problème de surchauffe, nous vous conseillons de régler le thermostat comme indiqué sur le
schéma ci-dessus (Valeur approx.: 80°C).
10) Fusible 6,3 A
19 / 30
Gamme Saint Roch
5.1.
SCHEMAS
SCHÉMA
ELECTRIQUES
DE
PRINCIPE
CHAUDIERES
ROKOR FC V "CHAUFFAGE SEUL"
Femotra 2
5.
En cas de raccordement d'une chaudière ROKOR FC V avec un préparateur indépendant,
veuillez impérativement prévoir un module Lago Eco disponible en option.
20 /30
Femotra 2 + ECS
En cas de raccordement d'une chaudière ROKOR FC V avec un préparateur indépendant,
veuillez impérativement prévoir un module Lago Eco disponible en option.
Gamme Saint Roch
5.2. SCHÉMA DE PRINCIPE CHAUDIÈRES ROKORFC V "CHAUFFAGE + E.C.S."
21 / 30
Gamme Saint Roch
5.3. SCHÉMA DE CÂBLAGE DU TABLEAU DE COMMANDE POUR CHAUDIÈRE ROKORFCV
Attention
ne pas utiliser les bornes 26 et 27.
En fonction de l'application se
référer au manuel du régulateur.
22 /30
Gamme Saint Roch
AFFECTATION DES BORNES SUR LA PLATINE
1.
Phase entrée interrupteur commande - (noir)
Phase sortie interrupteur vers entrée fusible - (brun)
2.
Neutre entrée interrupteur commande - (bleu)
3.
Terre aquastat de réglage - (vert / jaune)
3.
Terre carcasse tableau de bord - (vert / jaune)
4.
Neutre sortie interrupteur commande - (bleu)
5.
Sortie fusible - (noir)
6.
Entrée interrupteur test - (noir)
7.
Sortie interrupteur test - (bleu)
8.
Borne 2 aquastat sécurité - (rouge)
9.
Borne P aquastat sécurité - (noir)
10. Borne 1 aquastat sécurité - (orange)
11. Témoin de surchauffe chaudière - (orange)
12. Témoin de sécurité brûleur - (bleu)
13. Témoin de surchauffe chaudière - (bleu)
14. Témoin de sécurité brûleur - (rouge)
15. Commun borne P aquastat de réglage - (noir)
16. Satisfait borne 2 aquastat de réglage - (blanc)
17. Demande borne 1 aquastat de réglage - (rouge)
23. Connexion alimentation phase
24. Connexion alimentation terre
25. Connexion alimentation neutre
26. Connexion thermostat d'ambiance
27. Connexion thermostat d'ambiance
28. Connexion sécurité gaz (TTB) ou incendie
29. Connexion sécurité gaz (TTB) ou incendie
30. Phase commande brûleur borne T2 - (noir)
31. Neutre brûleur borne N - (bleu)
32. Terre borne terre - (vert / jaune)
33.
Phase brûleur borne L1 - (brun)
34.
Phase retour témoin sécurité brûleur borne S3 - (noir)
35.
Connexion neutre circulateur chauffage
36.
Connexion terre circulateur chauffage
37.
Connexion phase circulateur chauffage
38 à 46. Connexion module E.C.S. (Ventec)
70.
Connexion module E.C.S. (Ventec)
47.
Connexion phase circulateur E.C.S.
48.
Connexion terre circulateur E.C.S.
49.
Connexion neutre circulateur E.C.S.
23 / 30
Gamme Saint Roch
rouge
gris
noir
bleu (350mm)
noir (420mm)
noir (420mm)
rouge (420mm)
blanc (350mm)
brun (420mm)
orange (350mm)
violet (350mm)
gris (420mm)
noir (420mm)
38
39
40
noir
noir
noir
bleu
41
42
43
44
Connecteur
Femotra 2
45
70
46
bleu
blanc (350 mm)
bleu (350 mm)
orange (350 mm)
vert-jaune
violet (350 mm)
Connecteur
régulateur
5.4. CONNEXIONÉLECTRIQUEENTRERÉGULATIONLAGOE8.0634ETMODULEDEBASEFEMOTRA2
vert-jaune
N PE N L1 PE
2
2
24 /30
Gamme Saint Roch
6. MISE EN SERVICE
Avant remplissage de l'installation, nous vous conseillons de rincer l'installation complète.
Ajuster la pression d'azote du vase d'expansion en fonction de la hauteur de l'installation. Vous obtenez la valeur de cette pression d'azote (P VASE
[bar]) en divisant la hauteur manométrique de l'installation par 10 et en y ajoutant une sécurité de 0,2 à 0,5. Exemple: Pour une hauteur d'installation
de 6 m: P VASE=(6/10+0,3)=0,9 bar.
Lorsque tous les accessoires sont placés (vase d’expansion, soupape de sûreté, manomètre... ) et que l’étanchéité des circuits hydrauliques est assurée,
procéder au remplissage du circuit chauffage :
- Ouvrir les clapets anti-thermosiphon (inactif/passage libre).
Clapet anti-retour ballon
Position automatique (clapet actif)
circulation sens unique
Position ouverte (clapet libre)
Image à titre indicatif.
Non contractuel.
circulation dans les 2 sens
- Le remplissage doit s’opérer lentement, les purgeurs étant ouverts ou dévissés afin d’éviter au maximum les blocages d’air.
- Vérifier le fonctionnement du purgeur automatique (si existant) placé sur le circuit hydraulique de réchauffe du ballon.
- Après un premier remplissage et une première purge, la pression à lire au manomètre sera égale à la pression statique (ou hauteur statique proprement
dite de l’installation) majorée de 0,1 à 0,5 bar suivant les cas.
- La première chauffe doit avoir lieu à la température la plus élevée possible (80-90°C) et être maintenue pendant plusieurs heures afin de dégazer
au maximum et le plus rapidement possible.
- Au cours de cette phase de chauffe à température élevée, l’air et les gaz libérés doivent être régulièrement évacués par les disposififs de séparation
et de purge d’air.
- Après une dernière purge,il faut lire la pression au manomètre ainsi que la température et arrêter l’installation (circulateur y compris); on laissera
refroidir jusqu’à une température d'environ 50°C.
- La pression à lire au manomètre à une température moyenne de 50°C après dégazage est approximativement égale à la pression de gonflage du
vase, majorée de 0,2 à 0,5 bar. Ainsi la pression avec laquelle l'eau de l'installation viendra pousser sur la membrane du vase sera telle, que cette
membrane soit légèrement bombée et qu’ultérieurement aucun point de l’installation ne puisse jamais être mis en dépression. Dans l'exemple cidessus, la pression de remplissage en eau froide de l'installation devra alors être ajustée à environ: P REMPLISSAGE=0,9 + 0,3 = 1,2 bar.
- Le remplissage en eau de la chaudière doit être complet.
- Contrôler l’étanchéité de tous les raccords et fermer les clapets anti-thermosiphon (actif).
- Amorcer impérativement le siphon d'évacuation des condensats.
7. PROCEDURE DE MISE EN ROUTE
7.1.
VERIFICATION DU BON FONCTIONNEMENT
1) Assister à un arrêt du brûleur lorsque la température de la chaudière dépasse le point de consigne ou quand la régulation n’est plus en demande
de chaleur.
2) Assister également à un réallumage au moment où la température descend en-dessous du point de consigne ou lorsque la régulation se met en
demande de chaleur.
3) Les chaudières sont équipées d’un aquastat de sécurité à réarmement manuel qui provoque l'arrêt total du brûleur si la température de l’eau
dépasse la limite supérieure fixée à 120°C.
Après une extinction provoquée par cet aquastat de sécurité, vérifier la pression de l’eau dans l’installation et le bon fonctionnement du
circulateur et le réarmer manuellement ( voir page 19/30 ).
4) En cas de nouvelle extinction, faire appel à un spécialiste.
5) En cas de mise en sécurité du brûleur, il y a lieu d’attendre quelques minutes avant de procéder à son réallumage.
25 / 30
Gamme Saint Roch
7.2. ARRET DE LA CHAUDIERE
1) La régulation digitale dispose, en position arrêt et pour autant que la chaudière reste sous tension et que le robinet
d'alimentation en fioul soit maintenu ouvert, d'un dispositif de protection anti-gel.
2) Veiller à prendre les dispositions nécessaires en vue d’éviter les dégâts que pourraient provoquer le gel (vidange complète si arrêt pour de
longues périodes).
7.3.
CARACTERISTIQUES DE L'EAU DU CIRCUIT DE CHAUFFAGE
Afin d’éviter tout entartrage nuisible et toute corrosion, il y a lieu de tenir compte des caractéristiques de l’eau utilisée dans le circuit de chauffage.
Les caractéristiques normales de l’eau du circuit de chauffage doivent être telles que :
- la dureté totale (teneur en carbonates de calcium ou calcaire) inférieure à 2,5 mol/m³ (25 THF)
- la résistivité supérieure à 2000 ohm/cm.
Un traitement d’adoucissement de l’eau du circuit de chauffage est nécessaire si la dureté est supérieure à 2,5 mol/m³.
Si le pH est inférieur à 7.2 et que la résistivité est inférieure à 2000 ohm/cm et pour autant que la dureté soit inférieure à 2,5 mol/m³ (soit
naturellement, soit après adoucissement), il faut soit procéder à un traitement permettant d’atteindre ces valeurs, soit procéder à un traitement
filmogène.
8. ENTRETIEN DE LA CHAUDIERE
Il est vivement conseillé à l’utilisateur de souscrire un contrat d’entretien annuel avec son installateur ou une entreprise spécialisée. Ainsi, la chaudière
et l’installation seront vérifiées et nettoyées, le brûleur sera réglé correctement et l’ensemble donnera toute satisfaction et fonctionnera de la manière
la plus économique.
Opérations à effectuer :
- ramoner si nécessaire et nettoyer à l'aide d'un écouvillon le foyer de la chaudière au minimum une fois par an.
- remplacer le gicleur cône plein ainsi que la cartouche filtrante du pré-filtre fioul.
- régler l'hygiène de combustion du brûleur fioul étanche pour un CO2 de 12,5 % avec une chaudière chaude
(température d'eau mini : 70°C)
- vérifier la pression d'eau du circuit de chauffage et le fonctionnement du vase d'expansion
- vérifier le bon fonctionnement de l'aquastat de réglage chaudière.
- remettre toutes les pièces en place et bien vérifier l'étanchéité de la porte foyère chaudière.
- lors de chaque démontage d'un ou des éléments de la ventouse, remplacer les joints à lèvres siliconés haute température (maxi 250°C)
au préalable humidifié avec de l'eau savonneuse ou de préférence avec de la graisse siliconée.
- nettoyer à l'eau claire le condenseur céramique au moyen de la seringue fournie.
Recommandations
Vérifier régulièrement la pression d’eau de l’installation.
La valeur indiquée sur le manomètre ne doit pas être inférieure à 1 bar à froid.
ATTENTION!
Avant toute intervention, couper le courant à la chaudière à l’aide de l’interrupteur général.
L'aquastat de sécurité est déclenché : vérifier le remplissage en eau, le fonctionnement du circulateur, ainsi que l'aquastat de réglage.
Le voyant rouge de sécurité brûleur est allumé: la panne provient du brûleur. Attendre quelques minutes et réarmer le relais de contrôle se trouvant
à l’avant du brûleur. Si rien ne se produit,faire appel à votre installateur ou une entreprise spécialisée.
Vidange
La vidange de la chaudière est indispensable s’il y a risque de gel. Pour la chaudière, utiliser le robinet de vidange placé à sa partie inférieure.
Attention ! pour le condenseur, il n'y a pas de vidange possible.
Placer un robinet de vidange au retour de l'installation.
26 /30
Gamme Saint Roch
9. ENTRETIEN DU CONDENSEUR
9.1.
NETTOYAGE DU CONDENSEUR
Lors du nettoyage du condenseur :
-
coupez le brûleur et retirez la fiche du brûleur
démontez le couvercle de la chaudière, enlevez l'isolation
desserrez le couvercle de nettoyage et aspirez les résidus de combustion s'étant détachés
nettoyez les tuyaux à l'aide de la seringue de nettoyage (celle-ci est comprise dans la livraison de la chaudière)
contrôlez l'état du joint du couvercle de nettoyage et si ce dernier ne doit pas être remplacé, remettez le couvercle en place sur l'appareil et serrezle.
- contrôlez le positionnement du flexible de sortie du siphon (à un niveau toujours inférieur à la sortie des gaz de combustion).
- enfichez à nouveau la fiche du brûleur et remettez ce dernier en marche
- contrôlez l'état et la position du limiteur de température des gaz brûlés.
9.2.
CONTROLES PERIODIQUES
Le contrôle périodique (environ tous les mois) doit englober les points suivants :
- contrôle du manomètre : en cas de pression trop faible, faites l'appoint d'eau dans le système de chauffage via le robinet de remplissage et de purge
(le cas échéant, recherchez la cause de la fuite).
- procédez à un contrôle visuel de l'ensemble de l'installation quant à d'éventuelles fuites.
27 / 30
Gamme Saint Roch
10. VUES ECLATEES ET PIECES DE RECHANGE
Bloc fonte Rokor FC V
24
30
29
28
27
26
26
26
26
25
23
22
21
20
Tableau de commande Rokor FC V
34
33 32
36
39
38
37
35
31
28 /30
Gamme Saint Roch
Habillage Rokor FC V
1
2
9
3
8
7
10
5
11
4
6
12
Hydraulique Rokor FC V
40
41
29 / 30
Gamme Saint Roch
Code article
Quantité
Désignation des pièces
Repère
0-04-020-57682
0-04-020-57683
0-04-020-57684
1
1
1
4-04-020-04272
4-04-020-04273
4-04-020-04274
1-30-380-90220
2-04-020-08100
1-30-300-01241
1-30-300-01240
1-60-700-10004
2-04-020-00000
2-04-000-02000
1-30-310-00003
2-04-020-01000
1-70-640-34101
2-04-020-03001
3-99-000-00000
1
1
1
1
1
1
1
1
1
suivant nombre
1
1
1
1
suivant nombre
3-04-020-02174
3-04-020-02175
3-04-020-02176
5-04-020-11117
3-04-020-00174
3-04-020-00175
3-04-020-00176
3-04-020-01174
3-04-020-01175
3-04-020-01176
3-04-020-03286
3-02-000-03600
3-04-020-08000
3-04-020-04176
3-04-020-05176
1-30-401-01432
1-60-770-00111
3-04-020-16174
3-04-020-16175
3-04-020-16176
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
Habillage Rokor FC V
Couvercle Rokor FC V 4
Couvercle Rokor FC V 5
Couvercle Rokor FC V 6
Tableau de bord
Pignon gauche Rokor FC V 4
Pignon gauche Rokor FC V 5
Pignon gauche Rokor FC V 6
Pignon droit Rokor FC V 4
Pignon droit Rokor FC V 5
Pignon droit Rokor FC V 6
Tôle avant (façade)
Capot acoustique brûleur
Fixation arrière supérieure
Tôle arrière inférieure
Tôle arrière supérieure
Condenseur AWR G 414-32
Siphon + coude 90° + flexible 650 mm
Socle tôle Rokor FC V 4
Socle tôle Rokor FC V 5
Socle tôle Rokor FC V 6
1
1
1
2
3
3
3
4
4
4
5
6
7
8
9
10
11
12
12
12
5-04-020-11117
1-70-050-01320
1-70-380-20013
1-70-050-02120
1-70-380-00013
1-70-880-40317
1-70-880-10115
1-70-850-00001
1-70-850-00021
1-70-340-05630
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
Tableau de commande complet Rokor FC V
Aquastat de sécurité à réarmement manuel SP-051 HE
Interrupteur Marche / Arrêt
Aquastat de réglage chaudière NT 174 HE/2
Bouton poussoir de test de surchauffe
Thermostat sécurité fumées 120°C
Thermomètre chaudière
Témoin sécurité brûleur 230 V rouge
Témoin de surchauffe 230 V orange
Fusible
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
1-60-550-00003
1-60-770-00111
1
1
Hydraulique Rokor FC V
Purgeur automatique sans clapet
Siphon + coude 90° + allonge
40
41
Chaudière Rokor FC V 4
Chaudière Rokor FC V 5
Chaudière Rokor FC V 6
Bloc fonte Rokor FC V 4 avec porte
Bloc fonte Rokor FC V 5 avec porte
Bloc fonte Rokor FC V 6 avec porte
Oeilleton verre + joints + tôle de protection
Porte foyère nue
Isolation carrée 190 x 260 x 38 mm
Isolation plaque foyère 317 x 511 x 30 mm
Robinet de vidange 1/2"
Elément avant
Elément intermédiaire
Isolation fond de foyer 220 x 290 x 20 mm
Elément arrière
Doigt de gant 3/4" - 100 + clips
Boîte à fumées
Nipple bicônique
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Informations contractuelles. Les informations techniques contenues dans cette brochure ne sont données
qu'à titre indicatif et sont susceptibles d'être modifiées sans notification préalable.
SAINT ROCH COUVIN
Rue de la Gare, 36 - 5660 COUVIN - Belgique
Tel : 060 / 34.56.51 - Fax : 060 / 34.62.28
[email protected]
www.saintrochcouvin.com
30 /30
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement