Chaudière fioul à condensation TOB / TOB-TS

Chaudière fioul à condensation TOB / TOB-TS

Notice de montage pour installateurs

Chaudière fioul à condensation TOB / TOB-TS

TOB pour le chauffage, TOB-TS pour le chauffage avec ballon à stratification

Wolf GmbH Postfach 1380 D-84048 Mainburg Tél. +49-8751/74-0 Fax +49-8751/74-1600 Internet : www.wolf-heiztechnik.de

N° d’art. : 3064024_201601 Sous réserve de modifications

FR

CH

BE

2

Sommaire

1. Indications sur la documentation ....................................................................................4

2. Consignes de sécurité ....................................................................................................5

3. Mise en place / Pièces fournies ......................................................................................6

4. Dimensions / Ouvrir l’habillage .......................................................................................7

5. Données techniques .......................................................................................................8

6. Normes et réglementations ............................................................................................9

7. Description des sous-ensembles..................................................................................12

8. Schéma d’ensemble .....................................................................................................13

9. Conseils de mise en place............................................................................................14

10. Conseils généraux ......................................................................................................15

11. Réglage de la puissance de chauffe maximale ..........................................................18

12. Accessoires ................................................................................................................19

13. Raccordement du ballon.............................................................................................20

14. Exemples d’installation ...............................................................................................22

15. Raccordement de fioul avec système monotube........................................................23

16. Siphon / Neutralisation / Pompe à condensats ..........................................................25

17. Montage de la conduite d’air / des fumées .................................................................26

18. Remplissage de l’installation de chauffage ................................................................27

19. Vidange de l’installation de chauffage ........................................................................27

20. Raccordement électrique............................................................................................28

21. Module d’affichage / de commande / Montage ..........................................................32

22. Module d’affichage AM ...............................................................................................33

23. Module de fonctionnement BM-2................................................................................34

3064024_201601

Sommaire

24. Paramètres de régulation HG .....................................................................................35

25. Description des paramètres........................................................................................36

26. Mise en service...........................................................................................................46

27. Réglage CO

2 .................................................................................................................................................................................................. 49

28. Données d'entretien et de planification ......................................................................54

29. Conseils d'étude de conduite d'air / des fumées ........................................................55

30. Fonctionnement en cascade: Régulation / Caractéristiques techniques / Conseils ...64

31. Fonctionnement en cascade: Installation clapet gaz brûlés .......................................65

32. Fonctionnement en cascade: Installation clapet gaz brûlés / Schéma électrique ......66

33. Fonctionnement en cascade: Exécution système d’évacuation des fumées .............67

34. Fonctionnement en cascade: Exécution conduit collecteur des fumées ....................68

35. Fonctionnement en cascade: Exécution conduit collecteur des fumées / Conseils ...69

36. Fonctionnement en cascade: Contrôle d’étanchéité clapet gaz brûlés ......................71

37. Schéma électrique ......................................................................................................72

38. Réinitialisation ............................................................................................................74

39. Pannes - Causes - Remèdes .....................................................................................75

40. Messages d’avertissement - Causes - Remèdes .......................................................78

41. Liste de contrôle de mise en service ..........................................................................79

42. Fiche de produit selon règlement (UE) n° 811/2013...................................................81

43. Paramètres techniques selon règlement (UE) n° 813/2013 .......................................83

DÉCLARATION DE CONFORMITÉ .................................................................................84

3064024_201601

3

4

1. Indications sur la documentation

Autres documentations applicables

Notice d'utilisation TOB/TS pour l’utilisateur

Notice d'entretien TOB/TS

Manuel de l’installation et de service

Le cas échéant, les notices de tous les modules accessoires et autres accessoires mis en œuvre sont également d’application.

Conservation des documents

L’exploitant ou l’utilisateur du système sont chargés de la conservation de toutes les notices et autres documents.

f

Transmettez cette notice de montage ainsi que toutes les autres notices applicables à l’exploitant et à l’utilisateur du système.

Validité de la notice

Cette notice de montage est valable pour la chaudière fioul à condensation

TOB/TS

Réception

L’exploitant est tenu de présenter l’installation de chaudière à l’organisme responsable dans les 4 semaines suivant la mise en service.

Indication pour la mise au rebut

Nous reprenons gratuitement votre ancienne unité Wolf auprès d’un de nos entrepôts de livraison.

3064024_201601

2. Consignes de sécurité

Ces instructions sont à lire avant le début du montage, de la mise en service ou de l’entretien, par la personne qui doit effectuer ces différents travaux. Les indications données dans ces notices doivent être respectées. En cas de non-respect de la notice de montage, le recours à la garantie ne pourra pas être invoqué envers la société WOLF. Le montage, la mise en service et l’entretien de la chaudière ne peuvent être exécutés que par du personnel qualifié et informé. Les interventions aux parties sous tension (p.ex. régulation) ne peuvent être effectuées selon VDE 0105, partie 1, que par des électriciens.

Pour les interventions sur l’installation électrique, les dispositions des entreprises de distribution d'énergie locales sont d’application. La chaudière ne peut être utilisée que dans la plage de puissance indiquée dans la documentation technique de la société WOLF. La chaudière est destinée exclusivement à une utilisation pour les systèmes de chauffage à eau selon NF EN 12828. Les dispositifs de sécurité et de contrôle ne peuvent pas être enlevés, pontés ni mis hors service de quelque manière que ce soit. La chaudière ne peut être utilisée que dans un état technique irréprochable. Les pannes et dommages qui entravent ou pourraient entraver la sécurité doivent être immédiatement éliminés dans les règles de l’art. Les pièces et composants endommagés ne peuvent être remplacés que par des pièces de rechange d’origine WOLF.

Dans ce descriptif, les symboles et les pictogrammes suivants sont utilisés. Ces instructions importantes concernent la protection des personnes et la sécurité de fonctionnement technique.

Attention

Une « consigne de sécurité » caractérise une instruction à suivre à la lettre pour éviter de mettre en danger ou de blesser des personnes, et d’endommager la chaudière.

Danger dû à la tension électrique des composants

électriques !

Attention : couper l'interrupteur de service avant d’enlever l’habillage.

Ne jamais saisir de composants ni de contacts

électriques lorsque l'interrupteur de service est sous tension ! Il y a un danger de décharge

électrique pouvant provoquer des lésions voire la mort.

Les bornes de raccordement se trouvent sous tension, même si l’interrupteur de service est coupé.

Une « indication » caractérise des instructions techniques pour éviter des dégâts de la chaudière ou des dysfonctionnements.

Travaux sur le système

- Mettre le système hors tension (p.ex. via le fusible ou un commutateur principal, un interrupteur d’arrêt d’urgence de chauffage) et contrôler l’absence de tension.

- Protéger le système contre toute remise en marche

Danger en cas d’odeur de fumées

- Éteindre la chaudière.

- Ouvrir les portes et les fenêtres.

- Signaler le cas à un installateur agréé.

Inspection et entretien

- Recommandation pour le client : Conclure avec un installateur agréé un contrat d’entretien et d’inspection annuelle, ainsi qu’un contrat d’entretien suivant les besoins.

- L’exploitant est responsable de la sécurité, du respect de l’environnement et des performances énergétiques de l’installation de chauffage.

- Uniquement utiliser des pièces de rechange d'origine !

Illustration : Danger dû à la tension électrique et danger de brûlure dû aux composants chauds

Illustration : Boîte à bornes : danger dû à la tension électrique

Nous n'assumons aucune responsabilité pour les dégâts découlant de modifications techniques apportées à la régulation ou à ses composants.

Cette chaudière ne convient pas aux personnes (y compris les enfants) ayant des capacités physiques, sensorielles ou mentales limitées ou ne disposant pas d'expérience et/ou de savoir-faire, sauf si elles sont surveillées par une personne responsable de leur sécurité ou ont reçu de cette dernière des instructions d'utilisation de l'appareil.

Indication : Cette notice de montage doit être soigneusement conservée et être lue avant l’installation de la chaudière. Observez également les conseils d’étude en annexe !

3064024_201601

5

3. Mise en place / Pièces fournies

Chaudière fioul à condensation TOB pour le chauffage, avec raccordement possible à un chauffe-eau à accumulation, p.ex. : SE-2, SEM-..., BSP

Chaudière fioul à condensation TOB avec ballon à stratification TS, placé à droite

Chaudière fioul à condensation TOB avec ballon à stratification TS, placé à gauche

Chaudière fioul à condensation TOB avec ballon à stratification TS, placé derrière

Pièces livrées TOB

Chaudière fioul à condensation

Adaptateur de raccordement pour les fumées avec prises de mesure

Siphon avec tuyau flexible

Brosse de nettoyage en inox

Outil d’entretien avec gabarit de réglage

Notice de montage TOB/TS

Notice d'utilisation TOB/TS

Notice d'entretien TOB/TS

Manuel de l’installation et de service

Combinaison filtre - purgeur

Pièces fournies TOB-TS

Chaudière fioul à condensation

Ballon à stratification

Adaptateur de raccordement pour les fumées avec prises de mesure

Siphon avec tuyau flexible

Brosse de nettoyage en inox

Outil d’entretien avec gabarit de réglage

Notice de montage TOB/TS

Notice d'utilisation TOB/TS

Notice d'entretien TOB/TS

Manuel de l’installation et de service

Combinaison filtre - purgeur

La chaudière est entièrement prémontée et habillée. La régulation est prête au branchement.

6 3064024_201601

Ouverture de l’habillage

4. Dimensions / Ouvrir l’habillage

Passages permettant la pose individuelle de tuyauteries pour les raccordements de chauffage

Raccord d’évacuation de l’air / des fumées

Départ

Traversées pour flexibles de fioul

(au choix)

Retour

Possibilité de fixation du filtre à fioul

Hauteur de déversement pour condensat

Fermeture de l’habillage

3064024_201601

7

5. Données techniques

Chaudière fioul à condensation

Puissance thermique nominale à 80 / 60 °C min/max

Puissance thermique nominale à 50 / 30 °C min/max

Charge nominale min/max

Débit de fioul min/max

Capacité nominale TS (ou équivalent)

Puissance / débit continu TS

Indice de puissance TS

Puissance de sortie de l’eau chaude TS

Consommation en mode veille TS

Pression de raccordement max. admissible pour l’eau froide TS

Courant anodique minimal de l’anode de protection en magnésium

Ø extérieur départ chauffage

Ø extérieur retour chauffage

Raccord à condensats

Raccordement de fioul tuyau flexible de départ / de retour

Entrée eau froide

Raccord d’eau chaude

Raccordement de circulation

Hauteur

Largeur

Profondeur

Poids de la chaudière

Poids du ballon

Raccordement conduit ventouse

Conduite d’air / des fumées

Fioul conformément à la norme DIN 51603-1/6

Gicleur *

Filtre à fioul

Pression de pompe min

Pression de pompe max

Dépression max. dans les conduites de fioul

Réglage d’usine température de départ

Température de départ max.

Pertes de charge à Δ T=20 K

Pertes de charge pour Δ T=10 K

Surpression max. autorisée chaudière

Volume d’eau de l’échangeur de chaleur

Rendement normalisé à 40/30 °C (PCI/PCS)

Rendement normalisé à 75/60 °C (PCI/PCS)

Rendement à charge nominale à 80 / 60 °C (PCI/PCS)

Rendement pour une charge partielle de 30 % et TR = 30 °C

(PCI/PCS)

Pertes à l’arrêt chaudière qB à 70 °C (EnEV)

Valeurs pour le calcul du système de fumées

Puissance thermique nominale max. :

Débit massique des fumées

Température des fumées 50/30 - 80/60 °C

Pression de refoulement disponible sur le ventilateur

Charge thermique min. :

Débit massique des fumées

Température des fumées 50/30 - 80/60 °C

Pression de refoulement disponible sur le ventilateur

Raccordement électrique

Fusible intégré (action demi-retardée)

Puissance électrique absorbée min/max

Puissance électrique absorbée en veille

Classe de protection

Débit d’eau de condensation max. à 40/30 °C

Valeur de pH du condensat

Numéro d’identification CE bar bar bar

°C

°C mbar mbar bar litres

%

%

%

%

% kW kW kW kg/h litres kW / l/h

NL60 l/10 min kWh/24h bar mA

G

G mm mm mm kg

G

G

G

G kg mm

Type

TOB-18

6,3 / 17,7

6,6 / 18,6

6,4 / 18,1

0,53 / 1,52

-

-

-

-

-

-

-

TOB-18/TS

6,3 / 17,7

6,6 / 18,6

6,4 / 18,1

0,53 / 1,52

160 (200)

18 / 440

4

270

1.47

10

> 0,3

1½“

1½“

1“

3/8“

-

-

-

1290

1½“

1½“

1“

3/8“

3/4“

3/4“

3/4“

1290

566

605

92

-

566

605

92

76

80/125 80/125

B23p,B33p, C33(x),C43(x),C53(x), C63(x),C83(x),C93(x)

Fioul EL Standard, Fioul EL pauvre en soufre ou fioul bio B10

Steinen-Wolf 0,25 / 60° MST ; Steinen 0,25 / 80° MST

Opticlean 5-20 µm

80

7

20

3

3,5

23

0,3

75

7,5

105 / 99

102 / 97

99 / 94

105 / 99

80

7

20

3

3,5

23

0,3

75

7,5

105 / 99

102 / 97

99 / 94

105 / 99

0,75 0,75 g/s

°C

Pa

7,02

44 - 61

70

7,02

44 - 61

70

A

W

W g/s

°C

Pa l/h

2,44

32 - 50

2,44

32 - 50

20 20

1 ~ NPE / 230 VCA / 50 Hz / min10 A/B / max 16 A/B

4

23 / 101

4

23 / 101

5

IP 20

1,4 env. 3

CE-0085CO0305

5

IP 20

1,4 env. 3

* Ces gicleurs permettent de répondre aux exigences d’émissions imposées par la norme et d’assurer un fonctionnement fiable.

Il est interdit d’utiliser d’autres gicleurs !

8 3064024_201601

3064024_201601

6. Normes et réglementations

Chaudière fioul à condensation TOB / TOB-TS

Chaudière fioul à condensation modulante avec allumage électronique et surveillance

électronique des fumées, pour chauffage basse température et préparation ECS dans les installations de chauffage avec températures de départ de max. 90 °C et surpression admissible de 3 bar.

La TOB est conforme aux règlements suivants :

Directives CE :

- 92/42 CEE Directive sur les exigences de rendement

- 2004/108/CE Directive CEM

- 2006/95/CE Directive sur les basses tensions

Normes DIN / EN :

EN 267, EN 298, EN 303, EN 304, EN 15034, EN 15035, EN 12828, EN 61000-3-2,

EN 61000-3-3, EN 61000-4-3, EN 55014-1, EN 60335-1, EN 60335-2-102, EN 60529

Ballon à stratification de type TS en acier S235JR avec raccordements à la tuyauterie sur chantier.

Protection anti-corrosion par émaillage de la paroi intérieure du réservoir conforme à la norme DIN 4753 et protection anti-corrosion supplémentaire par anode de protection en magnésium.

Les chaudières fioul à condensation avec raccordement cheminée ne peuvent être installées que dans un local qui répond aux prescriptions d’aération en vigueur. Il y a sinon un risque d’asphyxie ou d’intoxication. Lisez les notices de montage et d’entretien avant d’installer la chaudière ! Observez également les conseils d’étude.

Pour économiser l’énergie et protéger l’installation contre l’entartrage, la température de l’eau chaude peut être réglée à maximum 50 °C à partir d’une dureté totale de 15°TH (2,5 mol/m³).

Avec une dureté totale de plus de 20°dH, nous recommandons pour le chauffage de l’eau potable, d’utiliser un traitement de l’eau sur l’entrée d’eau froide afin d’allonger les intervalles de maintenance (détartrage de l’échangeur à plaques)

Avant d’installer la chaudière fioul à condensation Wolf, il est nécessaire d’obtenir l’accord de l’organisme de contrôle responsable et du service des eaux.

Seul un chauffagiste agréé peut procéder à l’installation de la chaudière fioul à condensation Wolf. Celui-ci endosse également la responsabilité de la conformité de l’installation et de la première mise en service. La fiche de travail G676 du DVGW s’applique ainsi que les directives sur les chaufferies ou le règlement régional sur les constructions

« Directives pour la construction et la mise en œuvre de chaufferies centralisées et de leurs locaux de stockage de combustible ».

Respecter les normes et directives applicables pour le montage et le fonctionnement de l’installation de chauffage !

Respecter les indications sur la plaque signalétique de la chaudière !

9

10

6. Normes et réglementations

Les règlements locaux ci-dessous doivent être respectés pour l’installation et le fonctionnement de l’installation de chauffage :

• Conditions de montage

• Installations d’air fourni et repris, raccordement à la cheminée

• Branchement sur l’alimentation électrique

• Règles techniques pour les systèmes de stockage de fioul et les chaudières à fioul

• Prescriptions et normes relatives à l’équipement technique de sécurité des systèmes de chauffage à eau

• Installation d’eau potable

Les prescriptions, directives et règlements suivants doivent être observés, surtout pour l’installation :

• (NF) EN 806 Spécifications techniques relatives aux installations pour l'eau

• (NF) EN 1717 Protection contre la pollution de l'eau potable dans les réseaux intérieurs

• (NF) EN 12831 Systèmes de chauffage dans les bâtiments - Méthode de calcul des déperditions calorifiques de base

• (NF) EN 12828 Systèmes de chauffage dans les bâtiments - Conception des systèmes de chauffage à eau dans les bâtiments

• (NF) EN 13384 Conduits de fumée - Méthodes de calcul thermo-aéraulique

• (NF) EN 50156-1 (VDE 0116 partie 1) Équipements électriques d'installation de chaudière

• VDE 0470/(NF) EN 60529 Degrés de protection procurés par les enveloppes

• VDI 2035 Prévention des dommages dans les systèmes de chauffage à eau

- Formation de tartre (feuille 1)

- Corrosion côté amont (feuille 2)

- Corrosion côté fumées (feuille 3)

De plus, l’installation et le fonctionnement en Allemagne sont soumis aux textes ci-dessous :

• Règles techniques pour les installations au fioul IWO-TRÖL dans leur édition en vigueur

• DIN 1988 Règles techniques pour les installations d’eau potable

• DIN 18160 Installations d’évacuation des fumées

• DWA-A 251 Condensats de chaudières à condensation

• ATV-DVWK-M115-3 Rejet indirect d’eaux usées non domestiques - Partie 3 : Pratique de surveillance des rejets indirects

• VDE 0100 Spécifications pour la mise en œuvre d'installations à courant fort avec tensions nominales jusqu'à 1000 V.

• VDE 0105 : Utilisation d’installations à courant fort, généralités

• KÜO - Ordonnance allemande sur le nettoyage et le contrôle des installations de fumées

• Loi pour l’économie d’énergie (EnEG) et ses décrets connexes :

EneV Règlement sur les économies d’énergie (dans l’édition en vigueur)

3064024_201601

3064024_201601

6. Normes et réglementations

L’installation et le fonctionnement en France sont soumis aux textes suivants :

• Décret 2009-648 du 9 juin 2009 relatif à l’inspection des chaudières de puissance utile supérieure à 400 kW.

• Décret 2009-649 du 9 juin 2009 relatif à l’entretien annuel des chaudières de puissance utile comprise entre 4 et 400 kW.

• Pour les installations dans des bâtiments à usage d’habitation : Arrêté du 2 août

1977 modifié relatif aux règles techniques et de sécurité applicables aux installations de gaz combustible et d‘hydrocarbures liquéfiés situés à l’intérieur des bâtiments d’habitation ou de leurs dépendances.

• Pour les établissements recevant du public :

- Arrêté du 25 juin 1980 portant approbation des dispositions générales du règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP) et en particulier ses articles GZ (installations de gaz) et

CH (chauffage) établissements de 1ère à 4ème catégorie

- Arrêté du 22 juin 1990 portant approbation de dispositions complétant le règlement de sécurité contre les risques d‘incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP type PE, PO, PU, PX). Petits établissements recevant du public de 5ème catégorie.

• Arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments RT 2012.

• Arrêté du 03 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermique et à la performance

énergétique des bâtiments existant. RT existant « élément par élément.

• Arrêté du 13 juin 2008 relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1 000 mètres carrés, lorsqu’ils font l’objet de travaux de rénovation importants RT existant pour les bâtiments de surface importante.

• Peut-être : NF DTU 60, 1 décembre 2012

Travaux de bâtiment - Plomberie sanitaire pour bâtiments - Partie 1-1-1 : réseaux d‘alimentation d’eau froide et chaude sanitaire - Cahier des clauses techniques types

- Partie 1-1-2 : réseaux d‘évacuation - cahier des clauses techniques types - Partie

1-1-3 : appareils sanitaires et appareils de production d’eau sanitaire - Cahier des clauses techniques - Partie 1-2 : critères généraux de choix des matériaux - Partie

2 : Cahier des clauses administratives spéciales types - Référence commerciales des parties P1-1-1, P1-1-2, P1-1-3, P1-2 et P2 du NF DTU 60.1 décembre 2012.

• NF C15-100 Installations électriques à basse tension - Version compilée de la norme

NF C15-100 de décembre 2002, de sa mise à jour de juin 2005, de ses amendements

A1 d‘août 2008, A2 de novembre 2008, A3 de février 2010 et A4 de mai 2013, de son rectificatif d‘octobre 2010 et des fiches d’interprétation F11 à F26.

S’applique notamment à l’installation et à l’exploitation en Suisse:

• SVGW - règles

• VKF - règles

• Prescriptions OFEFP et prescriptions locales.

11

Description des composants TOB

Ligne gicleur

Purgeur automatique

Limiteur de la température de sécurité (STB)

Moteur de la pompe à fioul

Capteur de pression de fioul

Pompe fioul

Sonde de chaudière

7. Description des sous-ensembles

Transformateur d'allumage /

Contrôleur de flammes

Ventilateur

Pressostat air

Limiteur de température des fumées

Capteur de pression d’eau

Sonde de température de retour

Robinet de vidange

Description des composants TS

Retour chauffage, 1“

Raccord d’eau chaude ¾“

Pompe de stratification

Échangeur à plaques

Tube plongeur de la sonde du ballon

Sonde de charge stratification

Pompe de charge du ballon

12

Départ chauffage, 1“

Raccord d’eau froide ¾“

(en option dans les accessoires)

Vase d’expansion 8 l

(accessoire)

Pompe de circulation

(accessoire)

Anode de protection

(sous le capot)

Vidange

3064024_201601

8. Schéma d’ensemble

Chaudière fioul à condensation TOB-TS avec ballon à stratification

1 Purgeur automatique (compris dans la livraison)

2 Limiteur de température de sécurité

3 Sonde de température de départ

4 Sonde des fumées

5 Siphon

6 Pompe à condensats avec neutralisation

7 Pompe de charge du ballon

8 Capteur de charge du ballon

9 Échangeur à plaques dans le ballon e.c.s.

10 Pompe de stratification

11 Soutirage de l’eau chaude pour chargement du ballon

12 Chargement du ballon par le haut, avec plaque déflectrice et plaque de distribution

13 Doigt de gant pour sonde de ballon

14 Anode de protection en magnésium

15 Conduite de circulation

16 Vidange de la chaudière (comprise dans la livraison)

17 Arrivée d’eau froide au travers d’un dispositif d’acheminement et de distribution

18 Soutirage de l’eau froide pour chargement du ballon

Chaudière fioul à condensation Ballon à stratification

Circulation

Eau froide

Eau chaude

3064024_201601

13

9. Conseils de mise en place

Transport

Chaudière / Ballon à stratification

- La chaudière et le ballon à stratification sont transportés dans l’emballage d’origine complet sur une palette.

- Il est recommandé d’utiliser un diable.

- Positionner le diable à l’arrière de la chaudière ou du ballon à stratification, fixer à l’aide d’une sangle de serrage puis transporter sur le lieu de son installation.

- Desserrer la sangle de serrage et enlever l’emballage.

- Dévisser les deux vis de fixation sur la palette.

- Soulever la chaudière ou le ballon à stratification de la palette.

Conseils pour la mise en place

Distances minimales recommandées

- La chaudière et le ballon à stratification doivent être mis en place sur un sol plan et résistant.

- La chaudière et le ballon à stratification doivent être ajustés horizontalement à l’aide des vis de mise de niveau.

Vis de mise de niveau

Attention

Attention

- La chaudière ne peut être installée que dans un local protégé du gel. S’il devait y avoir, lors d’une période d’arrêt, un risque de gel, alors la chaudière, le chauffe-eau à accumulation et l’installation de chauffage doivent être vidangés.

- La chaudière ne peut pas être installée dans un local où il y a des vapeurs agressives, des grandes retombées de poussière ou une humidité de l'air importante (atelier, buanderie, local de bricolage,…).

Attention

- L’air de combustion doit être exempt d’hydrocarbures halogénés.

- Dans le cadre d’une utilisation conforme, la TOB ne présente pas de températures de surface supérieures à 40 °C. En cas de mise en place dans des locaux servant au stockage du fioul, respecter les prescriptions locales de protection contre l’incendie.

Les TOB et CS sont des chaudières au sol, cela signifie qu’il suffit de respecter un espace libre de 70 cm à l’avant. Respecter l’espace libre recommandé entre la chaudière et le mur lors de la mise en place de celle-ci, pour faciliter le montage, l’entretien et les travaux de service. Espace libre minimal au-dessus de la TOB 30 cm.

Attention

- En cas de montage au sol, le bornier électrique doit être placé en un endroit accessible au-dessus de ou à côté de la chaudière.

TOB

TOB avec

TS à droite ou à gauche

70 cm

TOB avec

TS derrière

70 cm

14 3064024_201601

Technique de sécurité

Eau de chauffage

10. Conseils généraux

Indication :

Le point le plus bas du système doit être muni d’un robinet de remplissage et vidange.

La chaudière TOB est livrée

sans vase d’expansion. Ce dernier doit être monté en externe (programme d'accessoires Wolf). Le vase d’expansion doit être suffisamment dimensionné conformément à DIN 4807.

Il ne peut pas y avoir de vanne d’arrêt entre le vase d’expansion et la chaudière fioul à condensation ; l’augmentation de la pression causée par le réchauffement endommagerait sinon la chaudière de manière irrémédiable. Risque d’explosion des composants de l’installation avec risque de brûlures.

Cependant, il est permis d’installer des soupapes à chapeau avant le vase d’expansion.

Une soupape de sécurité de 3 bar est installée dans le groupe de sécurité du programme d’accessoires Wolf. La conduite d’évacuation doit être dirigée vers un siphon.

La pression minimale de l’installation est de 0,8 bar.

La chaudière fioul à condensation est homologuée uniquement pour des systèmes fermés ne dépassant pas 3 bar. La température max. de départ est réglée de série

à 75 °C et peut si nécessaire être modifiée à 90 °C. En cas de mode Eau chaude, la température de départ max. est réglée à 80 °C et peut être réglée à 90 °C si besoin.

Si la température de départ reste en deçà de 80 °C, aucun débit minimum n’est requis.

Sur le retour vers la chaudière, il est nécessaire de prévoir un séparateur de boues.

Wolf recommande un séparateur de boue avec séparateur de magnétite afin de protéger la chaudière et la pompe à haut rendement contre les impuretés / boues et la magnétite.

Les dépôts dans l’échangeur thermique peuvent provoquer des bruits d’ébullition, une perte de puissance et une destruction de la chaudière.

L’eau de remplissage ou d’appoint peut être de l’eau potable. Le traitement ne peut être exécuté qu’au moyen d’un processus de dessalement.

L’installation doit être complètement rincée avant son remplissage.

L’addition de produits chimiques, de même qu’un détartrant au moyen d’échangeurs d’ions à un étage sont interdits.

Les valeurs suivantes doivent être respectées:

Traitement de l’eau de chauffage conformément à VDI 2035 :

(V

A

Valeurs limites en fonction du volume spécifique de l’installation V

A

= volume de l’installation / performance individuelle la plus petite) Conversion dureté totale : 1 mol/m³ = 5,6 °dH

V

A

≤ 10 l/kW V

A

> 10 l/kW und < 40 l/kW V

A

≥ 40 l/kW

Dureté totale /

Somme des métaux alcalino-terreux

Conductivité

Dureté totale /

Somme des métaux alcalino-terreux

Conductivité

Dureté totale /

Somme des métaux alcalino-terreux

Conductivité

[kW] [°dH] [mol/m³] LF [µS/cm] [°dH]

1 < 50 > 2 > 0,36

2 50-200 2 - 11,2 0,36 - 2,0

60 - 500

60 - 300

2 - 11,2

2 - 8,4

[mol/m³]

0,36 -2,0

0,36 -1,5

LF [µS/cm] [°dH]

60 - 300

60 - 200

2 - 3

2 - 3

[mol/m³]

0,36 - 0,54

0,36 - 0,54

LF [µS/cm]

60 - 100

60 - 100

L’eau du système ne peut pas présenter un degré de dureté totale inférieure à 2°dH, ce qui correspond à une conductance d’environ 60 µS/cm. Si cette limite n’est pas atteinte pour l’eau de remplissage, il faut couper cette dernière avec de l’eau potable non traitée.

3064024_201601

15

Exemple:

16

10. Conseils généraux

Valeurs limites en fonction du volume spécifique de l’installation V

A

(V

A

= volume de l’installation / performance individuelle la plus petite)

Conversion dureté totale : 1 mol/m³ = 5,6 °dH)

V

A

≤ 10 l/kW

Dureté totale /

Somme des métaux alcalino-terreux

V

A

> 10 l/kW und < 40 l/kW

Conductivité

Dureté totale /

Somme des métaux alcalino-terreux

Conductivité

V

A

≥ 40 l/kW

Dureté totale /

Somme des métaux alcalino-terreux

Conductivité

[kW]

1 < 50

[°dH]

> 2

[mol/m³] LF [µS/cm] [°dH]

> 0,36

[mol/m³] LF [µS/cm] [°dH]

60 - 500 2 - 11,2 0,36 -2,0 60 - 300

[mol/m³] LF [µS/cm]

2 - 3 0,36 - 0,54 60 - 100

2 50-200 2 - 11,2 0,36 - 2,0 60 - 300 2 - 8,4 0,36 -1,5 60 - 200 2 - 3 0,36 - 0,54 60 - 100

Installation avec un TOB-18

Volume de l’installation = 250 l

Dureté totale de l’eau potable non traitée = 18°dH

V

A

= 250 l / 18 kW = 14 l / kW

Étant donné que le volume spécifique de l’installation VA se situe entre 10 et 40 l/kW pour une puissance globale < 50 kW, l’eau de remplissage ou d’appoint doit être réglée pour une dureté totale entre 2 et 11,2°dH. Si la dureté totale de l’eau potable non traitée est trop élevée, une partie de l’eau de remplissage et d’appoint doit être dessalée :

A % d’eau dessalée doivent être utilisés pour le remplissage.

A = 100% - [(C max

-0,1°dH) / C

Trinkwasser

- 0,1°dH)] x 100%

C max

:

C eau potable dureté totale maximale autorisée en °dH

: dureté totale de l’eau potable non traité en °dH

A = 100% - [(11,2°dH - 0,1°dH) / (18°dH - 0,1°dH)] x 100% = 38%

38 % de l’eau de remplissage et d’appoint doivent être dessalés.

V

Traitement

= 38% x 250 l = 95 l

Lors du remplissage de l’installation, il faut utiliser au moins 155 l d’eau dessalée.

Ensuite, il est possible de faire l’appoint avec l’eau potable disponible.

Méthodes autorisées :

- Dessalement par le biais de cartouches à lit mélangé. Ce sont des échangeurs d’ions à plusieurs étages. Lors du premier remplissage et ensuite au besoin, nous recommandons d’utiliser, p.ex. les cartouches « Megafill Alu » de la société Taconova.

- Appoint d’eau distillée.

Nous vous recommandons de stabiliser la valeur pH de l’eau de chauffage entre pH 8,2 et pH 8,5.

Wolf décline toute responsabilité en cas de dégâts sur l’échangeur thermique occasionnés par une diffusion d’oxygène dans l’eau de chauffage. Si de l’oxygène peut pénétrer dans le système, nous recommandons un séparateur hydraulique par le branchement intermédiaire d’un échangeur de chaleur.

Sur les installations riches en eau ou les installations qui nécessitent de grandes quantités d’eau d’appoint (p.ex. en raison de fuites d’eau), les prescriptions de la Directive VDI 2035

« Prévention des dommages dans les installations de chauffage de l’eau - formation de tartre et corrosion » doivent être respectées.

Les inhibiteurs (substances permettant d’éviter la corrosion et les dépôts de calcaire) ainsi que les produits antigel ne sont pas autorisés. Il y a un risque de dommages sur la chaudière en raison d’une mauvaise transmission de la chaleur ou de corrosion.

3064024_201601

Indication donnée par la

Directive VDI 2035

Hydraulique

Évacuation des condensats

Raccord d’alimentation en fioul

Raccord de la conduite des fumées

Indications sur l’utilisation de mélanges de bio-fioul :

3064024_201601

10. Conseils généraux

La formation de tartre peut avant tout être influencée par les modalités de la mise en service. Mettre l’installation à température à puissance minimale avec un débit régulier et suffisant.

Avant la mise en service, il faut soumettre toute la tuyauterie hydraulique

à un contrôle d’étanchéité :

Pression de contrôle côté eau de chauffage 4 bar max.

Avant d’effectuer le contrôle, fermer les robinets d’arrêt du circuit de chauffage menant à la chaudière, car la soupape de sécurité (accessoires) s’ouvre alors à 3 bar. L’étanchéité de la chaudière est déjà contrôlée en usine à une pression de 4,5 bar.

En cas de non-étanchéité, il y a risque de fuites d’eau avec dégâts matériels.

Le débit maximal ne peut pas dépasser 6 000 l/h (100 l/min).

Le siphon doit être rempli d’eau avant la mise en service. Dans le cas contraire, risque d’échappement de fumées.

Le raccordement du fioul doit être un système monotube de manière à

éviter toute oxydation pouvant survenir par l’apport d’oxygène atmosphérique dans le réservoir à fioul.

Avant d’installer la conduite des fumées ou de procéder au raccordement des fumées, veuillez observer les conseils d’étude des conduites d’air / des fumées !

Comme les prescriptions peuvent varier d’une région à l’autre, nous recommandons, avant d’installer la chaudière, de prendre contact avec les autorités compétentes et le ramoneur compétent.

Pour la protection de notre environnement, nous recommandons d’utiliser du fioul pauvre en soufre.

1. Part admissible de bio-fioul

Les TOB peuvent fonctionner avec du fioul contenant jusqu’à 10 % de produits alternatifs

- B10 - conformément à la norme DIN V 51603-6.

2. Qualité du bio-fioul

Au moment du remplissage du réservoir du client, le bio-fioul doit être conforme à la norme EN 14213.

3. Cuves de stockage du fioul

Le client doit s’adresser au fabricant ou au fournisseur et lui demander une confirmation

écrite de la compatibilité de son réservoir avec le bio-fioul, avec mention de la teneur max. admissible d’EMAG. Veiller également à ce que les accessoires du réservoir, les joints, les filtres ainsi que les conduites de fioul soient bien adaptés au bio-fioul.

4. Nettoyage du réservoir

L’EMAG agit comme un solvant et dissout ainsi tous les dépôts et résidus qui se trouvent dans le réservoir et les conduites. C’est pourquoi Wolf recommande un nettoyage du réservoir avant de le remplir de bio-fioul.

5. Stockage de bio-fiouls

Le bio-fioul est un produit naturel qui se conserve moins longtemps qu’un fioul EL. C’est pourquoi le bio-fioul doit être stocké au frais (température ambiante comprise entre 5 °C et 20 °C) et à l’abri de l’irradiation solaire (surtout avec des réservoirs en plastique).

Selon l’état actuel des connaissances, le bio-fioul ne doit pas être stocké plus d’un an. L’industrie pétrolière cherche actuellement à augmenter cette durée de stockage par l’ajout d’additifs appropriés.

17

11. Réglage de la puissance de chauffe maximale

Réglage de la puissance (paramètre HG04)

Le réglage de la puissance peut s’effectuer via un accessoire de régulation Wolf compatible avec eBus.

La puissance de chauffe est déterminée par la puissance du brûleur. En réduisant la puissance du brûleur selon le tableau, la puissance maximale de chauffe est adaptée à 80/60 °C.

TOB

Valeur d’affichage (%) 34

Puissance de chauffe (kW) 6

Tableau : Réglage de puissance

43

8

51

9

58

10

67

12

75

14

83

15

100

18

Limitation de la puissance de chauffe maximale reportée sur une température de départ / de retour de 80/60 °C

20

18

16

14

12

10

8

6

4

2

0

0 20 40 60 80 100 120

18 3064024_201601

12. Accessoires

Nous recommandons un raccordement au système de chauffage en utilisant les pièces suivantes, issues du programme d'accessoires Wolf.

Kit de raccordement TOB au sol comprenant :

2 croix équipées chacune d’un raccord

2 attaches

1 tube ondulé en inox 1“, longueur 1 300 mm

1 tube ondulé en inox 1“, longueur 800 mm

1 tube de graisse au silicone

Kit de raccordement TOB avec TS au sol comprenant :

2 croix équipées chacune de deux raccords

4 attaches

3 tubes ondulés en inox 1“, longueur 1 300 mm

1 tubes ondulés en inox 1“, longueur 800 mm

2 tubes ondulés en inox ¾“, longueur 800 mm

1 tube de graisse au silicone

1 kit de réduction ¾“

Kit de raccordement TOB au sol pour préparateur e.c.s.

vertical jusqu’à SEM-1-750 et SE-2-750, comprenant :

2 croix équipées chacune de deux raccords

3 tubes ondulés en inox 1“, longueur 1 300 mm

1 tubes ondulés en inox 1“, longueur 800 mm

4 attaches

1 tube de graisse au silicone 6 joints plats 1“

1 coude

1 Pompe

2 mamelons doubles

G1“ filet ext. - G1“

2 joints plats 1½“ EPDM

1 raccord de transition G1½“

filet int. / G1“ filet ext.

1 raccord angulaire avec purgeur

Kit d’accessoires TS pour eau froide sanitaire comprenant :

1 Vase d’expansion 8 l

1 raccord d’eau froide sur le vase d’expansion

2 mamelons doubles ¾“

1 kit de réduction ¾“

Kit d’accessoires TS pompe de circulation comprenant :

1 pompe de circulation analogique

1 tube ondulé en inox ¾“

1 kit de réduction ¾“

Groupe pompe comprenant :

1 pompe à haut rendement (EEI < 0,23)

2 thermomètres sur les conduites de départ et de retour

2 robinets à boisseau sphérique sur les conduites de départ et de retour

- avec / sans vanne mélangeuse

- avec traverse de distribution pour 2 ou 3 groupes pompe

Bac de neutralisation comprenant :

1 charge de granulats

1 accessoires de montage

(Lorsque du fioul EL normal (teneur en soufre > 50 ppm) est utilisé, il est recommandé de procéder à une neutralisation du condensat).

Pompe de relevage des condensats avec sortie d’alarme

sans potentiel comprenant :

1 pompe à condensats avec sortie d’alarme sans potentiel

1 bac à condensats avec couvercle et support mural

1 tuyau de PVC 10 mm (longueur 6 m)

1 soupape anti-retour

1 adaptateur d’admission de condensat

Pour d’autres accessoires comme p.ex. le groupe de sécurité 1“ ou le support mural pour le groupe pompe ? etc., consulter la liste de prix « Système de chauffage ».

3064024_201601

19

Raccord d’eau froide

13. Raccordement du ballon

Il est conseillé d’installer un robinet d’entretien sur la conduite d’arrivée d’eau froide. Si la pression de la conduite d’arrivée d’eau froide dépasse la pression de fonctionnement maximale de 10 bar, il faut placer un réducteur de pression agréé et contrôlé. Au cas où des robinets mélangeurs (mitigeurs) sont utilisés, il faut prévoir une réduction de pression centralisée. Lors du raccordement d’eau chaude et d’eau froide, la norme DIN

1988 et les prescriptions de la compagnie locale des eaux doivent être respectées. Si l'installation ne correspond pas à l'illustration présentée, la garantie devient caduque.

Exemple : Chaudière fioul à condensation TOB avec ballon à stratification TS à droite

(en regardant l’avant de la chaudière). Les conduites de départ et de retour du chauffage ainsi que les conduites de départ et de retour de l’eau chaude reliées au ballon à stratification sont des tubes ondulés en inox

(accessoires). (voir chapitre « Installation - Accessoires ») au-dessus du bord supérieur du ballon

Soupape de sécurité (testée)

Départ chaudière

Soupape anti-retour (composant testé) Vanne d'arrêt

Retour chaudière

Illustration : raccord d’eau froide selon DIN 1988

Vidange

Indication : lors du choix du matériau servant au montage de l’installation, il faut veiller aux règles de la technique ainsi qu’à d’éventuels processus électrochimiques (installation mixte).

Raccordement du ballon

Retour chauffage, 1“

Raccord d’eau chaude ¾“

Raccord d’eau froide ¾“

Départ chauffage, 1“

Illustration : Ballon à stratification TS

Lors de l’installation du ballon

à stratification, veiller à ce que l’interrupteur de service de la pompe de charge du ballon soit réglé sur

« Pression constante ».

Le chapitre 19 « Raccordement

électrique » contient des indications sur le raccordement électrique.

20 3064024_201601

13. Raccordement du ballon

Purge du circuit de chauffage de ballon à stratification TS

1) Ouvrir le capuchon purgeur et remplir l’installation de chauffage.

2) Une fois que l’installation est remplie, activer la pompe de charge via la fonction Test relais sur l’AM ou la BM-2.

Menu principal

Voir chapitre

Mot de passe pour niveau d'installateur module d'affichage AM

Sous-menu

Installateur

← Retour

Test relais

Système

Paramètres

Réinit. param.

Hist. dysfonc.

Acquitt. dysfonc.

Point de menu

Test relais

LP

A1

3WUV

FA

Arrêt

Arrêt

Arrêt

Arrêt après la purge du ballon à stratification, ramener le Test relais à la position « Arrêt » !

LP Arrêt

← Retour

LP

Arrêt

LP

March

3) Mettre le ballon e.c.s. en service.

3064024_201601

21

Groupe pompe pour 3 circuits de chauffage avec traverse de distribution pour montage sur le groupe de sécurité

14. Exemples d’installation

Groupe pompe pour 2 circuits de chauffage avec traverse de distribution pour montage sur le groupe de sécurité

Groupe pompe pour 1 circuit de chauffage pour montage sur le groupe de sécurité

Groupe de sécurité pour montage sur les tubes ondulés en inox du départ et retour chauffage

Le groupe de sécurité et le groupe pompe nécessaire peuvent être montés sur un mur à gauche, à droite ou derrière la chaudière, ou encore sur l’habillage latéral de la chaudière.

Indication : le groupe pompe pour les trois circuits de chauffage doit être monté sur un seul mur.

22 3064024_201601

Filtre à fioul

15. Raccordement de fioul avec système monotube

La combinaison filtre-purgeur avec vanne d'arrêt intégrée (comprise dans la livraison) est fixée avec son support sur les emplacements prévus à l’extérieur de l’enveloppe de la chaudière. Au niveau de la traversée de la paroi arrière, le flexible de fioul ne peut pas dépasser de plus de 90 cm hors du caisson. Une fois montée, la combinaison filtre-purgeur doit rester librement accessible.

Indication :

utiliser uniquement des éléments filtrants en papier de 5 à 20 μm.

Installation de la conduite de fioul

L’installation doit être raccordée en monotube.

Une combinaison filtre-purgeur avec vanne d'arrêt intégrée, comprise dans la livraison de la TOB, doit être installée.

Les anciennes installations avec un système bitube doivent être converties en un système monotube.

Les systèmes bitube occasionnent un vieillissement accéléré du fioul et une occlusion d’air dans le fioul.

Elles ne sont plus conformes aux règles de l'art.

Seuls des matériaux appropriés pour les conduites de fioul peuvent être utilisés.

Dans le cas des conduites en cuivre, seuls les raccords à bague coupante avec douilles de support sont admis. Ceux-ci évitent efficacement les aspirations d’air.

Éviter les compteurs de fioul en raison des fuites possibles et des coussins d’air. Une aspiration flottante dans le réservoir est recommandée.

Pour éviter tout dommage sur la pompe de fioul, le fioul doit être aspiré avec une pompe à main placée sur le filtre.

La température minimale ne doit pas être inférieure à +5 °C. Dans le cas des réservoirs extérieurs, il convient de prévoir des chauffages auxiliaires.

Les conduites de fioul doivent être montées hors tension, ceci afin d’éviter tout manque d’étanchéité. Les impuretés peuvent endommager l’installation.

Avant la mise en service, il est important de rincer la conduite de fioul.

3064024_201601

23

15. Raccordement de fioul avec système monotube

Longueurs de conduites maximales pour les systèmes monotubes

La longueur maximale de la conduite d’aspiration est déterminée sur base des pertes de charge de la tuyauterie et de ses accessoires, ainsi que de la hauteur d'aspiration.

La longueur de conduite désigne tous les tubes verticaux et horizontaux.

Utiliser le tableau ci-dessous pour le dimensionnement. Pour la configuration de la longueur de conduite, les différentes pertes de charge des filtres, de la soupape antiretour et des 6 coudes 90° ont été prises en considération.

Il est recommandé de ne pas installer des conduites d'aspiration de plus de 40 m de long.

La dépression maximale admissible dans la conduite d'aspiration est de 0,3 bar.

Chaudière Débit

TOB-18 kg/h

1,52

DN

Diamètre intérieur de la conduite

4

4 3

Hauteur d’aspiration H (m)

2 1 0 -1 -2 -3

40m 40m 40m 40m 40m 40m 40m 24m

Monter la conduite d’alimentation présentant un diamètre intérieur de 4 mm. Si une conduite présentant un diamètre plus grand est installée sur une installation existante, remplacer la conduite d’alimentation.

Vanne anti-siphonage

Pompe à mazout du brûleur

Pompe fioul du brûleur Aspiration flottante

Aspiration flottante

Vanne anti-siphonage

Illustration :

Système monotube avec pompe plus bas que le réservoir

Illustration :

Système monotube avec pompe plus haute que le réservoir

L’utilisation d’une aspiration flottante est vivement recommandée, dans la mesure où elle est autorisée. Une aspiration flottante n’est pas autorisée sur les cuves à fioul enterrées et/ou sur les cuves à fioul pour lesquelles le constructeur a prescrit un dispositif de prélèvement spécial.

Les conduites de fioul de dimensions trop élevées peuvent occasionner des perturbations de service en raison d’inclusions d’air. De ce fait, la conduite de fioul doit être exécutée dans un diamètre aussi petit que possible.

Si la hauteur d'aspiration ou la longueur max. de la conduite d’aspiration pour un réservoir en contrebas sont supérieures aux valeurs du tableau ci-dessus, il faut installer un groupe de transfert de fioul avec réservoir intermédiaire à proximité directe de la chaudière. L’alimentation en fioul à partir du réservoir intermédiaire doit

être assurée par la pompe du brûleur à fioul propre à la chaudière. La commande du groupe de transfert de fioul doit être indépendante de la chaudière, c.-à-d. qu’un prise de signal sur la chaudière ne peut pas avoir lieu à cet effet. Lors du raccordement d’une pompe d’alimentation dans la conduite d’alimentation, la surpression maximale ne doit pas dépasser 0,5 bar.

Lorsque les vannes anti-siphonage sont commandées par dépression, la dépression côté aspiration augmente considérablement. Souvent, il n’est pas possible de maintenir la dépression maximale autorisée de 0,3 bar dans la conduite de fioul. C’est pourquoi nous recommandons l’utilisation de vannes anti-siphonage à commande électromagnétique.

Les dispositifs anti-siphonage électriques peuvent être raccordés de deux manières à la TOB :

1. La vanne anti-siphonage est raccordée à la sortie A1. L’A1 doit pour ce faire être paramétrée sur 9 (vanne ext. combustible), voir HG14.

2. Si la sortie A1 est déjà utilisée (p.ex. pour une pompe de circulation), il est possible d’utiliser une fiche intermédiaire (accessoires). L’adaptateur est branché entre la fiche et la vanne magnétique.

24 3064024_201601

Tuyau d’évacuation du siphon

Illustration : exemple de tuyau d'évacuation sur le siphon

Pompe à condensats

16. Siphon / Neutralisation /

Pompe à condensats

Siphon

Siphon

Illustration : exemple de pompe à condensats sur le siphon

Conduite d’évacuation des condensats sans neutralisation

Si du fioul EL pauvre en soufre (teneur en soufre < 50 mg/kg) est utilisé, il est possible de renoncer à la neutralisation des condensats après avoir interrogé le service des eaux !

Les condensats ne peuvent être évacués que via des conduites de drainage conformes à la fiche de travail ATV DVGW A251.

Une neutralisation est cependant requise si une quantité suffisante d’eaux usées domestiques n’est pas mêlée au condensat

(minimum 20 x le volume de condensant attendu).

Après avoir enlevé le capot, raccorder le siphon livré aux embouts de raccordement de la cuve de la chambre de combustion.

Attention

Le bouchon installé sur l’évacuation du siphon doit être enlevé avant le montage de ce dernier.

Utiliser le flexible d’évacuation du siphon pour réaliser une liaison avec l’écoulement sur chantier, présentant une pente continue (hauteur d’écoulement hors du siphon 260 mm).

Si une pompe à condensats est utilisée, brancher le flexible d’évacuation du siphon sur la pompe à condensats et réaliser à partir de cette pompe une liaison avec l’évacuation sur chantier.

Indication : le siphon doit être rempli d’eau avant la mise en service ! Veiller à ce que le flexible de condensats ne soit pas plié sous peine de former un bouchon de condensats.

Le fonctionnement de la chaudière avec un siphon vide entraîne un risque d’intoxication dû à l’émanation des fumées. Pour cette raison, le remplir d’eau avant la mise en service. Dévisser le siphon, le retirer et le remplir jusqu’à ce que de l’eau s’échappe de l’écoulement latéral. Revisser le siphon et contrôler l’assise correcte du joint.

Si les condensats sont évacués directement dans la conduite d’évacuation du client, il faut alors mettre en place un système de purge afin d’éviter tout retour de la conduite d’évacuation vers la chaudière.

Conduite d’évacuation de condensats avec neutralisation

En cas d’utilisation de fioul EL normal (teneur en soufre

> 50 ppm), il faut impérativement procéder à une neutralisation des condensats !

Indication : Avant toute mise en service, le siphon et le boîtier de neutralisation doivent être remplis avec de l’eau

! Veiller à ce que le flexible de condensats ne soit pas plié sous peine de former un bouchon de condensats.

Attention

Respecter les instructions de montage du bac de neutralisation !

Bac de neutralisation

(en option avec pompe à condensats)

Siphon

Illustration : exemple de bac de neutralisation

(en option avec pompe à condensats)

sur siphon

3064024_201601

25

17. Montage de la conduite d’air / des fumées

Montage de la conduite d’air / des fumées

Attention

Pour l’installation de la conduite d’air / de fumées concentrique et des conduites des fumées, seules des pièces Wolf d'origine peuvent

être employées.

Avant d’installer la conduite des fumées ou de procéder au raccordement des fumées, veuillez observer les conseils d’étude de la conduite d’air / des fumées !

Comme les prescriptions peuvent varier d’une région à l’autre, nous recommandons, avant d’installer la chaudière, de prendre contact avec les autorités compétentes et le ramoneur compétent.

Attention

Les embouts de mesure des fumées doivent rester accessibles pour le ramoneur.

Illustration : exemple de conduite d’air / des fumées C93X

Attention

Poser la conduite d'air / des fumées au-dessus de la chaudière de manière à garantir le démontage de l’organe de refoulement (espace libre minimal au-dessus de la TOB = 30 cm).

Les raccordements côté fumées sont réalisés par manchons et joints. Les manchons sont toujours disposés dans le sens contraire à l’écoulement des condensats.

La conduite d’air / des fumées doit être posée avec une pente minimale de 3° (6 cm/m) vers la chaudière fioul à condensation. Des colliers d’écartement sont placés pour la fixation en position.

Une pente plus faible de la conduite d’air / de fumées peut dans des circonstances défavorables entraîner la corrosion ou des pannes de fonctionnement.

Attention

Après avoir raccourci le tube de fumées, biseauter les bords ou les chanfreiner afin d’assurer l’étanchéité des raccords de tubes. Veiller à l’assise correcte des joints. Enlever toutes les impuretés avant le montage ; en aucun cas, il ne faut utiliser des composants endommagés.

Il faut laisser au moins une distance de 0,4 m entre l’embouchure des fumées et le toit.

26 3064024_201601

Purge

18. Remplissage de l’installation de chauffage

19. Vidange de l’installation de chauffage

Remplissage de l’installation de chauffage

Attention

Pour garantir un fonctionnement sans problème de la chaudière à condensation, il est nécessaire de procéder à un remplissage correct selon le traitement de l'eau, le manuel du système et de service et à une purge totale de l'air.

Il faut rincer le circuit de chauffage avant de le raccorder à la chaudière afin d'éliminer des résidus tels que gouttes de soudure, chanvre, pâte d'étanchéité, etc. des conduites.

Isoler le vase d’expansion du système en fermant la soupape à chapeau.

Illustration : purge côté eau de la TOB

- Dévisser d’un tour le capuchon du purgeur sur la chaudière.

- Ouvrir toutes les vannes des radiateurs.

- Remplir lentement l’ensemble du système de chauffage et la chaudière, à froid et jusqu’à 2 bar environ, au moyen du robinet de remplissage et vidange sur le retour (observer le manomètre).

- Contrôler l'étanchéité à l’eau de l’installation complète.

- Ouvrir lentement le vase d’expansion.

- Enclencher la chaudière

- Purger la pompe en dévissant brièvement la vis de purge d’air et en la revissant.

- Purger totalement le circuit de chauffage en mettant pendant

5 secondes l’interrupteur de la chaudière 5 fois consécutives sur MARCHE puis sur ARRÊT.

- En cas de baisse de la pression de l’installation en dessous de 1,5 bar, faire l’appoint d'eau.

Vidange de l’installation de chauffage

- Mettre l’installation hors tension (voir notice d'utilisation) et la laisser refroidir jusqu’à 40 °C minimum, sans quoi il y a un risque de brûlures.

- Protéger le chauffage contre tout rétablissement intempestif de la tension.

- Ouvrir le robinet de vidange (robinet de remplissage et vidange) par exemple au niveau de la chaudière.

- Ouvrir les purgeurs sur les radiateurs.

- Vider l'eau du chauffage.

3064024_201601

27

20. Raccordement électrique

Conseils généraux

L’installation ne peut être effectuée que par un

électricien agréé. Observer les prescriptions

VDE ainsi que les prescriptions locales des compagnies distributrices d’électricité.

Raccordement réseau

Dans le cas d’un raccordement fixe, le réseau doit être raccordé par le biais d’un dispositif de séparation (p.ex. fusible, interrupteur d’arrêt d’urgence de chauffage) avec un écartement des contacts d’au moins 3 mm. Câble de raccordement flexible, 3 x 1,0 mm², ou rigide, max. 3x1,5 mm2 .

L’intensité maximale admissible sur les sorties est de 1,5 A, toutefois, au total celle-ci ne doit pas dépasser 4 A.

Même si l’interrupteur de service est éteint, les bornes d’alimentation de la chaudière sont toujours sous tension.

Pour installation en Autriche : Les dispositions et les prescriptions du ÖVE (règlement autrichien sur les installations électriques) ainsi que celles des entreprises locales de distribution d’énergie doivent être observées.

Avant de changer un fusible, il faut impérativement débrancher la chaudière du réseau. Le fait d’actionner l’interrupteur de Marche / Arrêt n’isole pas la chaudière du réseau ! Danger dû

à la tension électrique des composants électriques. Ne jamais saisir les composants ou raccords électriques si la chaudière n’est pas isolée du réseau. Il y a danger de mort !

Avant d'effectuer des travaux d’entretien et de montage, le système complet doit être mis hors tension, sinon il y a risque de décharges

électriques !

Conseils de montage raccordement électrique

Mettre l’installation hors tension avant de l’ouvrir.

Déclipser le bornier électrique de son support.

Ouvrir le bornier électrique.

Visser des dispositifs antitraction dans les inserts.

Dénuder le câble de raccordement sur environ 70 mm.

Faire passer le câble à travers le dispositif anti-traction puis serrer ce dernier.

Raccorder les conducteurs appropriés à la prise Rast5.

Introduire à nouveau les inserts dans le bornier électrique.

Brancher la prise Rast5, monter le couvercle.

20.1

Ouvrir le bornier électrique TOB

Illustration : Bornier électrique

28 3064024_201601

20.2

Montage du bornier électrique

20. Raccordement électrique

À la livraison, le bornier électrique est monté sur la paroi arrière de la chaudière.

En cas de besoin, le bornier électrique peut être installé sur le mur, à droite, à gauche ou au-dessus de la chaudière fioul à condensation.

Les équipements de régulation, de commande et de sécurité sont livrés câblés et contrôlés.

Ouverture pour passe-câble

Chaudière fioul à condensation

Tuyauterie pour raccordements de ballon à stratification et pompe à condensats

Montage

Bornier électrique

Face arrière (d’usine)

Tuyauterie pour raccordements

Chaudière fioul à condensation

Illustration : Face arrière TOB - bornier électrique

Montage

Bornier électrique

à gauche

Montage

Bornier électrique au-dessus de la chaudière fioul à condensation

Montage

Bornier électrique

à droite

Illustration : Face avant TOB - bornier électrique

3064024_201601

Sortie des câbles à gauche, à droite ou au-dessus !

29

20. Raccordement électrique

20.3

Raccordements dans le boîtier de régulation

30 eBus

Sonde ballon

Sonde extérieure

Sonde collecteur E2

Entrée paramétrable E1

Sortie paramétrable A1

Pompe de charge du ballon LP

Pompe d’alimentation / circuit de chauffage ZHP

Raccordement Z1 230 V

Raccordement réseau 230 V

eBus (accessoires de régulation Wolf p.ex. BM-2, MM, KM, SM1, SM2)

SF T_ECS (sonde de ballon 5kNTC)

AF T_Extérieur (sonde extérieure 5kNTC)

E2 (sonde collecteur 5kNTC = bouteille de mélange ; alternative commande 0-10 V, p.ex. 8 V = 80 % de puissance calorifique)

E1 (entrée paramétrable (HG13) p.ex. volet de fumées ou thermostat d'ambiance)

*A1 (sortie paramétrable (HG14)

230 VCA

)

*LP (pompe de charge du ballon)

*ZHP commande ZHP (pompe d’alimentation / de circuit de chauffage)

*Z1 (sortie 230 V lorsque l’interrupteur de service est en MARCHE)

Raccordement réseau

* max. 1,5 A par sortie, la somme ne dépassant pas 600 VA

Attention

Seule une tension externe de max. 10 V peut être appliquée à l’entrée E2 ; une tension supérieure pourrait détruire la platine de régulation.

1(a) = 10V, 2(b) = GND

Attention

Lors de l’installation de l’unité dans des zones à risque accru de couplage électromagnétique, il est recommandé de doter les câbles de sonde et d’eBus d’un blindage. Il est conseillé à cet effet de fixer le blindage des câbles unilatéralement sur le potentiel

PE au niveau de la régulation.

3064024_201601

20. Raccordement électrique

20.4

Raccordement électrique TOB (prête à brancher)

20.5

Raccordement électrique au ballon à stratification TS

Signal de commande de la pompe à charge stratifiée

Pompe à charge stratifiée TS

Sonde de charge stratification

Signal PWM pour pompe circuit de chauffage régulé en vitesse

Pompe à charge stratifiée TS

Signal de commande de la pompe à charge stratifiée

Prise secteur de la pompe à condensats

Interrupteur d’alarme de la pompe à condensats

Sonde de charge stratification

Illustration : Câble de raccordement électrique au dos de la chaudière TOB

Pompe de charge du ballon

Sonde de température de ballon

Circulation

Sortie A1

(Sortie paramétrable

(HG14) 230VCA)

Illustration : Raccordement électrique au ballon à stratification TS

20.6

Changement de fusible (HCM-2)

Avant de changer de fusible, la chaudière à condensation doit

être isolée du réseau.

Le fait d’actionner l’interrupteur de Marche / Arrêt n’isole pas la chaudière du réseau !

Le fusible se trouve en dessous du couvercle supérieur du caisson.

Danger dû à la tension électrique sur des composants électriques. Ne jamais saisir les composants ou raccords électriques si la chaudière à condensation n’est pas isolée du réseau. Il y a danger de mort !

Fusible pour courant faible M4A.

HCM-2

Fuse

5x20

Netz

N

L1 L1

N

Z1 ZHP

L1 N L1

LP

N L1

N

A1

Illustration : changement de fusible HCM-2

3064024_201601

31

21. Module d’affichage / de commande /

Montage

Un module d’affichage AM ou un module de commande BM-2 doit être enfiché pour le fonctionnement de la TOB.

AM BM-2

État

Mode fonction.

M. chauffage

État brûleur

March

1x

Chaudière

M.chauffage/eau chaude

25,2

Chaudière

14:12

°C

1,5 bar

Pression

20.01.2013

L’AM ne fait fonction que de module d'affichage pour la chaudière. Il permet le paramétrage et l’affichage des paramètres et valeurs spécifiques à la chaudière.

Données techniques :

• Écran LCD 3’’

• 4 touches rapides

• 1 bouton poussoir rotatif

Remarques :

• Application lorsque le BM-2 est utilisé comme commande à distance ou dans un raccordement en cascade

• L’AM est toujours intégré à la chaudière

Status

Betriebsart

Heizbetrieb

Brennerstatus

Softstart

Le BM-2 (module de commande) communique via eBus avec tous les modules d’extension raccordés avec la chaudière

Données techniques :

• Écran couleurs 3,5’’, 4 touches de fonction, 1 bouton poussoir rotatif

• Emplacement carte SD pour mise à jour du logiciel

• Élément de commande central avec réglage de la température de départ en fonction de la température extérieure

• Programme horaire pour chauffage, eau chaude et bouclage e.c.s.

Enficher l’AM ou le BM-2 dans l’emplacement au-dessus de l’interrupteur de service (logo Wolf).

L’habillage frontal doit être enlevé pour le montage.

Les deux modules peuvent être enfichés sur cet emplacement. Consulter la notice de montage BM-2 pour d’autres mesures liées à la mise en service ou à l’adressage typiques du BM-2.

32

Status

Betriebsart

Heizbetrieb

Brennerstatus

Softstart

Interrupteur de service

Enclencher l’alimentation / le fusible et actionner l’interrupteur de service sur la TOB.

3064024_201601

Vue d’ensemble AM

22. Module d’affichage AM

Indication :

Si aucun module d'affichage AM n’est présent sur votre chaudière

Wolf, cette page n’est pas d’application !

D’autres fonctions et explications sont donnés dans la notice de montage pour l’installateur et dans les notices d'utilisation pour l’utilisateur du module d'affichage AM

Indicateur d'état

Touches rapides

Touche 1

Touche 2

Touche 3

Touche 4

État

M. fonction.

M. chauffage

État brûleur

March

Bouton poussoir rotatif

Brûleur MARCHE

Chaudière en régime chauffage

Pompe de chaudière MARCHE

3064024_201601

Touche 1

Touche 2

Touche 3

Touche 4

Température de consigne chaudière

(si BM-2 utilisé comme commande à distance - pas de fonction)

Température de consigne ECS

(si BM-2 utilisé comme commande à distance - pas de fonction)

Activer le régime Ramonage

(uniquement pour ramoneur)

Acquitter panne / Terminer / Retour

33

Vue d’ensemble BM-2

23. Module de fonctionnement BM-2

Indication :

D’autres fonctions et explications sont données dans la notice de montage pour l’installateur et dans les notices d'utilisation pour l’utilisateur du module de commande BM-2

Mode de fonctionnement

Touches rapides

Titre de l’écran

État du brûleur

Indicateur d'état

Touche 1

Touche 2

Touche 3

Touche 4

1x

Chaudière

M. chauffage

Brûleur March

25,2

°C

Temp. chaudière

14:12

1,5 bar

Pression

20.01.2013

Heure

Bouton poussoir rotatif

Affichage des données du système

(le contenu peut varier)

Date eBus - Connexion présente eBus - Connexion pas présente

34

Touche 1

Touche 2

Touche 3

Touche 4

1x

(sur cette illustration - sans fonction)

1x chargement ECS

Activer le régime Ramonage

(uniquement pour ramoneur)

(sur cette illustration - sans fonction)

3064024_201601

24. Paramètres de régulation HG

Attention

Les modifications ne peuvent être effectuées que par un professionnel agréé ou par le service aprèsvente Wolf. Une utilisation non conforme peut entraîner des dysfonctionnements.

Une modification et l’affichage des paramètres de régulation ne sont possibles que via le module d’affichage AM ou le module de commande BM-2. La procédure à suivre est décrite dans les instructions de service de chaque pièce d’accessoire.

N° : Désignation :

HG01 Hystérésis brûleur

HG02 Puissance minimale de brûleur

Puissance minimale de brûleur

HG03 Puissance supérieure brûleur eau chaude

Puissance maximale de brûleur pour e.c.s. en %

HG04 Puissance supérieure brûleur chauffage

Puissance maximale de brûleur chauffage en %"

HG07 Durée de poursuite de fonctionnement pompes circuit de chauffage

Durée de poursuite de fonctionnement des pompes circuit de chauffage en régime chauffage

HG08 Température maximale de chaudière chauffage (valable pour régime chauffage) TV-max

HG09 Blocage de cycle de brûleur valable pour régime chauffage

HG10 Adresse eBus du générateur de chaleur

HG12 Pas de fonction

HG13 Fonction Entrée E1

L’entrée E1 peut être affectée de différentes fonctions.

HG14 Fonction Sortie A1 (230 V CA)

La sortie A1 peut être affectée de différentes fonctions.

HG15 Hystérésis de ballon e.c.s. différence de commutation pour une recharge du ballon

HG16 Puissance minimale de la pompe circuit chauffage

HG17 Puissance maximale de la pompe circuit chauffage

HG19 Durée de poursuite de fonctionnement pompe de charge du ballon

HG20 Durée max. de charge du ballon

HG21 Température minimale de chaudière TK-min

HG22 Température maximale chaudière TK-max

HG25 Surtempérature de chaudière pour chargement ballon

HG33 Durée de fonctionnement hystérésis de brûleur

HG34 Alimentation eBus

HG37 Type de réglage de pompe (valeur fixe / linéaire / delta T)

HG38 Delta T de consigne pour réglage de pompe (delta T)

HG39 Durée démarrage progressif

HG40 Configuration du système (voir chapitre « Description des paramètres »)

HG41 Vitesse de rotation ZHP ECS

HG42 Hystérésis collecteur

HG43 Pas de fonction

HG44 Pas de fonction

HG45 Pas de fonction

HG46 Surtempérature chaudière collecteur

HG47 Réglage du CO2

HG48 Réglage du CO2

HG49 Réglage du CO2

Unité

°C

%

%

%

Min

°C

Min

-

-

-

-

°C

%

°C

-

-

-

°C

%

%

Min

Min

°C

°C

°C

Min

-

-

°C

Min

-

Réglage d'usine

15

34

100

100

1

75

10

1

-

Aucun

Aucun

5

25

100

4

120

20

80

10

10

Auto linéaire

20

3

1

100

5

-

-

-

6

Min :

7

34

34

34

0

40

-

1

1 div.

div.

1

15

15

1

30/Off

20

50

1

1

Arrêt div.

0

0 div.

15

0

-

-

-

0

Max :

30

100

100

100

30

90

30

5

div.

div.

30

100

100

10

180

90

90

30

30

Marche div.

40

10 div.

100

20

-

-

-

20

3064024_201601

35

25. Description des paramètres

Paramètre HG01

Différentiel de commutation du brûleur

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

Le différentiel de commutation du brûleur règle la température de chaudière dans la plage préréglée en allumant et en éteignant le brûleur. Plus la différence de mise en marche/ à l‘arrêt est grande, plus l'oscillation de la température de chaudière se rapproche de la consigne avec en même temps des durées de fonctionnement de brûleur plus longues et inversement. Des durées de fonctionnement de brûleur plus longues ménagent l’environnement et prolongent la durabilité des pièces d’usure.

Réglage individuel :_____

Différentiel de commutation réglé 15 °C

Temps d’hystérésis 10 minutes

7

Durée de fonctionnement du brûleur (min)

Illustration :

Évolution dans le temps du différentiel de commutation dynamique du brûleur pour un différentiel de commutation du brûleur défini par l’utilisateur de 15 °C et un temps d’hystérésis choisi de 10 minutes (paramètre HG33).

Paramètre HG02

Puissance minimale de brûleur

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

Le réglage de la puissance minimale du brûleur (sollicitation minimale de l’unité) vaut pour tous les modes de fonctionnement. Ce pourcentage correspond approximativement à la puissance effective de l’unité.

Réglage individuel :_____

Paramètre HG03

Puissance maximale du brûleur ECS

Réglage de la puissance maximale du brûleur en mode ECS (sollicitation maximale de l’unité). Valide pour chargement de ballon Ce pourcentage correspond approximativement à la puissance effective de l’unité.

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

Réglage individuel :_____

Paramètre HG04

Puissance supérieure brûleur chauffage

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

Réglage de la puissance maximale du brûleur en régime chauffage (charge maximale de la chaudière). Valable pour le régime chauffage, GTB et ramoneur. Ce pourcentage correspond approximativement à la puissance effective de l’unité.

Réglage individuel :_____

36 3064024_201601

25. Description des paramètres

Paramètre HG07

Durée de poursuite de fonctionnement pompe circuit de chauffage

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

S’il n’y a plus de demande de chaleur de la part du circuit de chauffage, la pompe d’alimentation / circuit de chauffage ZHP continue de fonctionner pendant le temps préréglé afin d’éviter une coupure de la chaudière à des températures trop hautes.

Réglage individuel :_____

Paramètre HG08

Température maximale de chaudière chauffage TV-max.

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

Cette fonction limite la température de chaudière en régime chauffage vers le haut et le brûleur se déclenche. Lors du chargement de ballon, ce paramètre n’est pas actif et la température de chaudière peut durant ce temps être également plus élevée. Les « effets post-chauffage » peuvent causer un petit dépassement de la température.

Réglage individuel :_____

Paramètre HG09

Blocage de cycle de brûleur

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

Après chaque coupure du brûleur en régime chauffage, celui-ci est verrouillé pendant toute la durée du blocage de cycle du brûleur. Le blocage de cycle du brûleur est remis à zéro en commutant l’interrupteur de service sur ARRÊT puis sur MARCHE ou en appuyant brièvement sur la touche de remise à zéro.

Réglage individuel :_____

Paramètre HG10

Adresse eBus du générateur de chaleur

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

Si plusieurs générateurs de chaleur sont commandés au sein d’un système de chauffage avec module en cascade, il faut un adressage de ces générateurs de chaleur. Chaque générateur de chaleur a besoin de sa propre adresse eBus pour pouvoir communiquer avec le module en cascade. L’ordre d’affectation des générateurs de chaleur peut être réglé au sein du module de cascade.

Attention : des adresses attribuées deux fois entraînent des dysfonctionnements du système de chauffage.

Réglage individuel:_____

3064024_201601

37

Paramètre HG13

Fonction Entrée E1

25. Description des paramètres

Les fonctions de l’entrée E1 ne peuvent être lues et réglées directement sur la chaudière qu’avec le module d’affichage AM ou le module de commande

BM-2, sous le paramètre HG 13.

Affichage Désignation :

Aucun Aucune fonction (réglage d’usine)

L’entrée E1 n’est pas prise en compte par la régulation.

Sond amb

ECS

Samb/

ECS

Thermostat d’ambiance

Si l’entrée E1 est ouverte, le mode Chauffage est bloqué (mode Été), ceci indépendamment d’un accessoire numérique de régulation Wolf.

Blocage / validation ECS

Si l’entrée E1 est ouverte, la préparation d'eau chaude est bloquée et ce, indépendamment d’un accessoire numérique de régulation Wolf.

Blocage / validation chauffage et eau chaude

Si l’entrée E1 est ouverte, le régime chauffage et la préparation ECS sont bloqués, ceci indépendamment des accessoires numériques de régulation Wolf.

Zirk

FSB

Clpt gaz brûl.

Zirkomat (bouton-poussoir circulation)

En cas de configuration de l’entrée E1 comme bouton-poussoir de circulation, la sortie A1 est automatiquement réglée sur « pompe de circulation » et est bloquée pour les autres réglages. En cas d’entrée

E1 fermée, la sortie A1 est activée pendant 5 minutes. Après l’arrêt de l’entrée E1 et écoulement de 30 minutes, la fonction Zirkomat est à nouveau validée pour le fonctionnement suivant.

Fonctionnement sans brûleur (blocage du brûleur)

Si le contact E1 est fermé, le brûleur est bloqué.

La pompe circuit de chauffage et la pompe de charge du ballon continuent à fonctionner en mode normal.

En régime ramonage et en régime protection anti-gel, le brûleur est validé.

Un contact E1 ouvert libère de nouveau le brûleur

Volet des fumées / d’air fourni

Contrôle de fonctionnement du volet des fumées / d’air fourni avec un contact libre de potentiel

La condition préalable à la validation du brûleur en régime chauffage, eau chaude et ramonage est que le contact soit fermé.

Si l’entrée E1 est configurée comme volet des fumées, la sortie A1 est automatiquement paramétrée comme volet des fumées et bloquée au réglage.

38 3064024_201601

Paramètre HG14

Fonction Sortie A1

3064024_201601

25. Description des paramètres

Les fonctions de la sortie A1 ne peuvent être lues et réglées directement sur la chaudière qu’avec le module d’affichage AM ou le module de commande

BM-2, sous le paramètre HG 14.

Affichage Désignation :

Aucun Néant (réglage d'usine)

La sortie A1 n’est pas prise en compte par le régulateur

Zirk 100

Zirk 50

Zirk 20

Pompe de circulation 50 %

La sortie A1 est commandée par cycle lors de la validation de la circulation par un programme horaire au sein de l’accessoire de régulation.

5 minutes MARCHE, 5 minutes ARRÊT. Sans accessoire de régulation, la sortie A1 est commandée par cycle en permanence.

Pompe de circulation 20 %

La sortie A1 est commandée par cycle lors de la validation de la circulation par un programme horaire au sein de l’accessoire de régulation.

2 minutes MARCHE, 8 minutes ARRÊT. Sans accessoire de régulation, la sortie A1 est commandée par cycle en permanence.

Alarme

Flamme

Sortie alarme

La sortie A1 est commandée à la suite d’une panne après un délai de 4 minutes.

Indicateur de flamme

La sortie A1 est commandée après détection d’une flamme

Zirkomat Zirkomat (bouton-poussoir circulation)

La sortie A1 est commandée pendant 5 minutes lorsque l’entrée E1 se ferme.

En cas de configuration de la sortie A1 comme Zircomat (horloge progr.), l’entrée E1 est automatiquement réglée sur « bouton-poussoir de circulation » et est bloquée pour les autres réglages. Après l’arrêt de l’entrée E1 et écoulement de 30 minutes, la fonction Zirkomat est à nouveau validée pour le fonctionnement suivant.

Clpt gaz brûl.

Pompe de circulation 100 %

La sortie A1 est commandée lors de la validation de la circulation par un programme horaire au sein de l’accessoire de régulation.

Sans accessoire de régulation, la sortie A1 est commandée en permanence.

Ven.ext.

Vanne comb.

Volet des fumées / d’air fourni

Avant tout démarrage du brûleur, la sortie A1 est préalablement commandée. La validation du brûleur ne se produit cependant que lorsque l’entrée E1 est fermée. La condition préalable à la libération du brûleur en régime chauffage, eau chaude et ramonage est que le contact E1 soit fermé.

Si la sortie A1 est commandée et l’entrée E1 ne se ferme pas dans un délai de 1 minute, une erreur (FC 8) est générée.

Si la sortie A1 est désactivée et l’entrée E1 ne s’ouvre pas dans un délai de 1 minute, une erreur (FC 8) est générée.

Si la sortie A1 est configurée comme volet des fumées, l’entrée E1 est automatiquement paramétrée comme volet des fumées et bloquée au réglage.

Ventilation externe

La sortie A1 est commandée inversement à la vanne combinée à gaz.

L’arrêt d’une ventilation externe (p.ex. aspiration d’émanations) pendant le mode Brûleur n’est nécessaire que pour un raccordement cheminée.

Vanne à combustible externe

Commande d’une vanne à combustible supplémentaire lors du mode

Brûleur.

La sortie A1 est mise en circuit à partir du prérinçage de l’unité jusqu’à la coupure du brûleur.

39

25. Description des paramètres

Paramètre HG15

Hystérésis de chauffe-eau

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

Le point d’enclenchement du chargement du ballon est régulé avec l‘hystérésis de ballon. Plus le réglage est élevé, plus le point d’enclenchement du chargement de ballon est bas.

Exemple : Température de consigne du ballon 60 °C

Hystérésis du ballon 5K

Le chargement du ballon commence dès 55 °C et se termine à 60 °C.

Réglage individuel :_____

Paramètre HG16

Puissance minimale de la pompe circuit chauffage

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

En régime chauffage, la pompe ne régule pas en deçà de cette valeur réglée.

Indépendant du type de régulation de pompe réglé sous HG37.

Réglage individuel:_____

Paramètre HG17

Puissance maximale de la pompe circuit chauffage

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

En régime chauffage, la pompe ne régule pas au-delà de cette valeur réglée.

Indépendant du type de régulation de pompe réglé sous HG37. Avec le type de régulation de pompe « Valeur fixe », HG17 est utilisé comme valeur de réglage pour la vitesse de pompe en régime chauffage.

Réglage individuel :_____

Paramètre HG19

Durée de poursuite de fonctionnement pompe de charge du ballon

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

Réglage individuel :_____

Quand le chargement du ballon est terminé en mode Été (le ballon a atteint la température réglée), la pompe de charge du ballon poursuit son fonctionnement selon la durée réglée.

Si la température d’eau de chaudière chute lors de la poursuite de fonctionnement jusqu’à une différence de 5K entre la température de consigne de la chaudière et celle du ballon e.c.s., la pompe de charge du ballon s’arrête prématurément.

En mode Hiver, la pompe de charge du ballon poursuit son fonctionnement pendant 90 secondes fermes après tout chargement effectué de ballon (indépendamment du paramètre HG 19).

40 3064024_201601

25. Description des paramètres

Paramètre HG20

Durée max. de charge du ballon

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

Réglage individuel :_____

Si la sonde de température du ballon demande de la chaleur, le chargement du ballon commence. Si la chaudière a été sous-dimensionnée, si le ballon est entartré ou s'il y a une consommation permanente d'eau chaude, en mode prioritaire, les pompes de circulation du chauffage restent constamment à l'arrêt. L'habitation se refroidit fortement. Afin de limiter cela, il est possible de fixer un temps de charge maximal du ballon.

Si le temps maximal de charge du ballon est écoulé, le message de défaut

FC52 apparaît sur le module de commande ou d’affichage.

La régulation revient sur le régime chauffage et alterne à un rythme paramétré

(HG20) entre le régime chauffage et le mode charge du ballon, sans savoir si le ballon a atteint ou non sa température de consigne.

La fonction « Durée max. de charge du ballon » reste également active si le fonctionnement en parallèle des pompes est activé. Si le paramètre HG 20 est réglé sur arrêt, la fonction « Durée max. de charge du ballon » est désactivée.

Sur les installations de chauffage à forte consommation d’eau chaude, p.ex. dans les hôtels, les clubs sportifs, etc., ce paramètre devrait être réglé sur Arrêt.

Paramètre HG21

Température minimale de chaudière

TK-min

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

La régulation est munie d'un régulateur électronique de température de chaudière sur lequel la température d'enclenchement minimale est réglable. Si cette température est dépassée par le bas en raison d’une demande de chaleur, le brûleur va être alors activé tout en tenant compte de l’anti-court-cycle. Si aucune demande de chaleur n’est faite, il est alors possible de dépasser vers le bas la température minimale de la chaudière TK-min.

Réglage individuel :_____

Paramètre HG22

Température max. de chaudière

TK-max

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

La régulation est munie d'un régulateur électronique de température de chaudière sur lequel la température de déclenchement est réglable (température maximale de chaudière). Si celle-ci est dépassée, le brûleur est arrêté. Le brûleur est remis en marche quand la température de chaudière est redescendue de la différence d'enclenchement du brûleur.

Réglage individuel :_____

Paramètre HG25

Surtempérature chaudière lors du chargement de ballon

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

Avec le paramètre HG25, la différence de surtempérature est réglée entre la température de ballon et la température de chaudière pendant le chargement du ballon.

La température de chaudière est toujours limitée par la température maximale de chaudière (paramètre HG22). Ainsi, on est assuré que, même pendant les saisons transitoires (printemps / automne), la température de chaudière est plus

élevée que la température du ballon, ce qui assure des temps de charge réduits.

Réglage individuel :_____

3064024_201601

41

25. Description des paramètres

Paramètre HG33

Durée de fonctionnement hystérésis de brûleur

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

Au démarrage du brûleur ou lors du passage en régime chauffage, l’hystérésis du brûleur est réglée sur le paramètre « Différentiel de commutation du brûleur »

HG01. Partant de cette valeur réglée, l’hystérésis du brûleur est réduite jusqu’à la valeur minimale d’hystérésis de 7K pendant la « Durée de fonctionnement d’hystérésis de brûleur » HG33 réglée. Ceci permet d’éviter les brèves durées de fonctionnement du brûleur.

Réglage individuel :_____

Paramètre HG34

Alimentation eBus

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

En position « Auto », l’alimentation électrique du système eBus est automatiquement (dés)activée en fonction du nombre de participants eBus présents.

ARRÊT = L’alimentation du bus est toujours coupée.

MARCHE = L’alimentation du bus est toujours activée.

Auto = La régulation (dés)active automatiquement l’alimentation du bus.

Réglage individuel :_____

Paramètre HG37

Type de régulation de pompe

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

Réglage individuel :_____

Réglage du type de vitesse de pompe en régime chauffage, régime cascade et avec GTB.

Valeur fixe = vitesse de pompe fixe (HG17)

Linéaire = régulation linéaire de vitesse entre HG16 et HG 17 selon la dT puissance actuelle du brûleur

= régulation de vitesse entre HG16 et HG17 pour atteindre le delta T départ / retour (HG38)

Paramètre HG38

Delta T de consigne pour réglage de pompe

Si la régulation de pompe dT est activée au sein du paramètre HG37, le delta

T de consigne réglé sous HG38 est d’application. Le delta T départ et retour est réglé dans les limites de vitesse sous HG16 et HG17, via la modification de la vitesse de pompe.

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

Réglage individuel :_____

Paramètre HG39

Durée démarrage progressif

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

En régime chauffage, le brûleur fonctionne à puissance réduite pendant la durée réglée après son démarrage.

Réglage individuel :_____

42 3064024_201601

Paramètre HG40

Configuration installation

25. Description des paramètres

L’adaptation de la TOB au système de chauffage est effectuée par la sélection d’une des 6 configurations de système préconfigurées, celles-ci ne peuvent

être consultées et réglées que de manière directe sur la chaudière, à l’aide du module d'affichage ou du module de commande BM-2 et sous le paramètre HG

40. Ce paramètre influence le fonctionnement du ZHP (pompe d’alimentation

/ circuit de chauffage) ainsi que l’entrée E2.

Configuration d’installation 01

Circuit de chauffage direct sur appareil à condensation

+ autres circuits mélangés optionnels via des modules de vanne de mélange

(Réglage d'usine)

• Le brûleur se met en marche après une demande du circuit de chauffage direct ou par les circuits mélangés optionnels raccordés

• Pompe d’alimentation / de circuit de chauffage (ZHP) activée en tant que pompe circuit de chauffage

• Régulation de température de chaudière ;

Présélection de point de consigne via circuit de chauffage ou circuits mélangés

• Entrée E2 : pas attribuée

Configuration d’installation 02

Un ou plusieurs circuits mélangés via des modules de vanne de mélange (pas de circuit de chauffage direct sur l’appareil à condensation)

• Le brûleur se met en marche à la suite d’une demande des circuits mélangés raccordés

• Régulation de température de chaudière ;

présélection de point de consigne via circuits mélangés

• Entrée E2 : pas attribuée dHk

MK1

Les schémas hydrauliques suivants sont possibles avec la configuration d’installation 11 :

Configuration installation 11

Bouteille de mélange / échangeur à plaques comme séparateur hydraulique sans ballon, et ballon en aval de la bouteille de mélange

• Le brûleur se met en marche après une demande via la régulation de température de collecteur

• Pompe d’alimentation / de circuit de chauffage (ZHP) activée en tant que pompe d’alimentation

• Régulation de température de collecteur

• Entrée E2 : sonde du collecteur

E2

SAF

→ Circuit de chauffage et chargement de ballon avec MM !

3064024_201601

43

25. Description des paramètres

Configuration installation 11

Ballon en amont de la bouteille de mélange / l’échangeur à

plaques, comme séparateur hydraulique

• Le brûleur démarre à la suite d’une demande du régulateur de température du collecteur (régime chauffage) ou en cas demande du ballon.

• Pompe d’alimentation / pompe circuit de chauffage (ZHP) active comme pompe d'alimentation (uniquement en régime chauffage). Pas de commande lors du chargement de ballon

• Régulateur de température du collecteur (uniquement en régime chauffage)

• Entrée E2 : sonde du collecteur (uniquement en régime chauffage)

• Lors du chargement du ballon, le réglage se fait sur une sonde de la chaudière.

Configuration installation 11

Ballon BSP avec sonde du collecteur

• Le brûleur démarre à la suite d’une demande du régulateur de température du collecteur (régime chauffage) ou en cas demande du ballon.

• Pompe d’alimentation / pompe circuit de chauffage (ZHP) active comme pompe d'alimentation (uniquement en régime chauffage). Pas de commande lors du chargement de ballon

• Régulateur de température du collecteur (uniquement en régime chauffage)

• Entrée E2 : sonde du collecteur (uniquement en régime chauffage)

• Lors du chargement du ballon, le réglage se fait sur une sonde de la chaudière.

SF

E2

→ Circuit de chauffage avec MM !

SF

E2

Ballon e.c.s.

LP

SF

ZHP

SAF

SF

SAF

→ Circuit de chauffage avec MM !

Voir schémas hydrauliques dessins n°

16-52-018-003, 16-52-018-005 et 16-52-

018-006

Configuration installation 51

GTB - puissance du brûleur

• Le brûleur démarre à la suite d’une demande via régulateur externe (anti-court-cycle et démarrage progressif pas actifs)

• Pompe d’alimentation / circuit de chauffage (ZHP) activée comme pompe d’alimentation à partir de 2 V

• Pas de régulation de température

• Entrée E2 :

commande 0-10 V par régulateur externe

0-2 V brûleur OFF,

2-10 V puissance de brûleur de min. à max. au sein des limites paramétrées

• La réduction automatique de puissance est activée lors d’un rapprochement à TK max

(HG22). Déclenchement à TK max

Configuration installation 52

GTB - Température de chaudière de consigne

• Le brûleur démarre à la suite d’une demande via thermostat/ aquastat de chaudière (anti-court-cycle et démarrage progressif pas actifs)

• Pompe d’alimentation / circuit de chauffage (ZHP) activée comme pompe d’alimentation à partir de 2 V

• Régulation de température de chaudière

• Entrée E2 :

commande 0-10 V par régulateur externe

0-2 V brûleur Off

2-10 V température de chaudière de consigne

TK min

(HG21) - TK max

(HG22)

E2

E2

GTB %

GTB °C

44 3064024_201601

25. Description des paramètres

Configuration installation 60

Cascade pour installations à chaudières multiples

(réglage automatique lorsque le module en cascade est connecté)

• Le brûleur se met en marche après une demande via eBus du module de cascade (puissance du brûleur 0-100 % ; min. à max. au sein des limites paramétrées)

• Pompe d’alimentation / de circuit de chauffage (ZHP) activée en tant que pompe d’alimentation

• Régulation de température de collecteur via module de cascade

• Entrée E2 : pas attribuée

• La réduction automatique de puissance est activée lors d’un rapprochement à TKmax (HG22). Déclenchement à TKmax

• Il est possible d’utiliser une bouteille de mélange ou un échangeur thermique à plaques en tant que séparateur hydraulique.

Conseil important :

Dans ce schéma de principe, les dispositifs d’arrêt, les purges et les mesures techniques de sécurité ne sont pas illustrés. Ceux-ci doivent être réalisés conformément aux prescriptions et normes en vigueur en fonction de l’installation.

Les détails hydrauliques et électriques peuvent être consultés dans le document de planification « Solutions de systèmes hydrauliques » !

Paramètre HG41

Vitesse de rotation ZHP ECS

En mode ECS, la pompe fonctionne à cette valeur réglée. Indépendant du type de régulation de pompe réglé sous HG37.

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

Réglage individuel :_____

Paramètre HG42

Hystérésis collecteur

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

L’hystérésis du collecteur règle la température du collecteur dans la plage préréglée en allumant et éteignant le générateur de chaleur. Plus la différence de température d’enclenchement / déclenchement est grande, plus la variation de la température du collecteur se rapproche de la consigne avec en même temps des durées de fonctionnement du générateur de chaleur plus longues et inversement.

Réglage individuel :_____

Paramètre HG46

Surtempérature chaudière collecteur

Réglage d'usine / plage de réglage : voir le tableau

Avec le paramètre HG46, la différence de surtempérature entre la température du collecteur et celle de la chaudière est réglée pendant le chargement du ballon. La température de chaudière est toujours limitée par la température maximale de chaudière (paramètre HG22).

Réglage individuel :_____

Paramètres HG47 - 49

Réglage CO

2

3064024_201601

Le paramètre installateur HG47 - 49 permet de régler une modification de la vitesse du ventilateur pout toute la plage de modulation, afin d’adapter les unités au système de fumées.

Le réglage s’effectue sur 3 points de charge.

45

26.1

Mise en service

Attention

26. Mise en service

La première mise en service et utilisation de la chaudière doivent être effectuées par un installateur qualifié. Il en va de même pour la mise au courant de l'utilisateur !

f

Contrôler l'étanchéité de la chaudière et du système. Pression de service usuelle à l’état froid : 1,5 à 2,0 bar. Il faut exclure toute fuite d’eau. f

Contrôler le logement et l’assise des équipements (p.ex. position de l’organe de refoulement).

f

Contrôler le niveau de fioul dans le réservoir et le niveau d'eau dans le siphon.

f

Contrôler l’étanchéité de tous les raccords, ainsi que les jonctions entre les composants.

f

Il y a un risque de dégâts d’eau au cas où l’étanchéité ne serait pas garantie !

f

Monter l’habillage.

f

Contrôler le montage correct de l’accessoire pour les fumées.

f

Ouvrer les vannes d'arrêt sur le départ et le retour.

f

Ouvrir les vannes d’arrêt du fioul (réservoir, conduite de fioul, filtre).

f

Activer l’arrêt d’urgence du chauffage.

f

Enclencher l'interrupteur de fonctionnement du régulateur.

26.2

Purge pompe fioul

Attention

Pour garantir l’absence d’air dans la conduite de fioul, il faut au préalable rincer la pompe de fioul via le test relais « Purge de pompe de fioul ».

La fonction de purge n’est pas conçue pour l’aspiration hors du réservoir de fioul.

La pompe de fioul est endommagée.

La fonction de purge n’est possible que dans les 5 min. qui suivent la mise sous tension.

La fonction ne peut plus être activée après.

- Activation de la fonction via le paramètre installateur Test relais « Purge de pompe de fioul » (voir page suivante).

- La pompe de fioul fonctionne pendant 60 sec. à 100 %, l’allumage est activé pour des raisons de sécurité.

- Contrôle visuel de la présence de bulles d’air dans le filtre.

- S’il n’y a plus de bulles d’air, arrêter la fonction de purge et l’unité peut

être mise en service.

- S’il y a encore des bulles d’air qui se forment, répéter la procédure et contrôler si nécessaire l’alimentation en fioul.

- Si une vanne externe de combustible est installée, A1 doit être piloté simultanément et s’il n’est pas automatiquement activé, il doit l’être manuellement via le test relais « A1 ».

46 3064024_201601

26.2 Purge de la pompe de fioul

Menu principal

26. Mise en service

Voir chapitre

Mot de passe pour niveau d'installateur module d'affichage AM

Sous-menu

Installateur

← Retour

Test relais

Système

Paramètres

Réinit. param.

Hist. dysfonc.

Acquitt. dysfonc.

Point de menu

Test relais

FA

Purge

Purge pompe fioul

← Retour

Arrêt

Arrêt

Purge Arrêt

← Terminer

Purge

Arrêt

Purge

Marche

Purge

Arrêt

Après la purge de la pompe de fioul

(60s), réajuster la fonction de purge sur Arrêt !

26.3 Contrôle du

système des fumées

Orifice de mesure

« Air d’aspiration »

Orifice de mesure

« Fumées »

- Enlever le capuchon de l’orifice de mesure gauche (air d’aspiration).

- Activer le mode ramonage.

- Introduire la sonde de mesure sur 2 cm.

- Après une période de préventilation d'environ 10 secondes, la pompe se met en marche et l’électrovanne s’ouvre dès que la pression de démarrage est atteinte.

Le fioul aspiré aboutit au gicleur où une flamme se forme.

- Si la pompe de fioul ne présente pas de débit suffisant pendant la phase de préventilation lors de la première mise en service, le brûleur commute sur Dysfonctionnement.

Répéter le processus « Purge de la pompe de fioul ».

- Mesurer la température et le CO

2

de l’air d’aspiration et enregistrer les valeurs dans le rapport de mise en service mentionné dans le chapitre 26.

- Si la teneur en CO

2

est supérieure à 0,2 %, cela signifie que le système d’évacuation des fumées n’est pas étanche et que la fuite doit être réparée.

- Terminer le régime ramonage.

- Retirer la sonde de mesure et refermer l’orifice de mesure.

Vérifier l’assise correcte du capuchon.

Interrupteur de service

Illustration : Contrôle du système de fumées

3064024_201601

47

26. Mise en service

26.4 Rapport de mise en service

Travaux de mise en service

1.) Fioul

Valeurs relevées ou confirmation

Standard EL

Pauvre en soufre EL

Bio-fioul B10

2.) Contrôle d’étanchéité au fioul effectué ?

3.) Système d’air / d’évacuation des fumées contrôlée ?

4.) Étanchéité du système hydraulique contrôlée ?

5.) Siphon rempli ?

6.) Chaudière et système purgés ?

7.) Pression de l'installation entre 1,5 bar et 2,5 bar ?

8.) Essai de fonctionnement effectué ?

9.) Mesure des fumées :

Température brute des fumées

Température de l’air d’admission

Température nette des fumées

Teneur moyenne en dioxyde de carbone (CO

2

) ou en oxygène (O

2

) %

Teneur moyenne en monoxyde de carbone (CO) → Appuyer sur le bouton rotatif

Teneur min. en dioxyde de carbone (CO

2

) ou en oxygène (O

2

) %

Teneur min. en monoxyde de carbone (CO) → Appuyer sur le bouton rotatif

Teneur max. en dioxyde de carbone (CO

2

) ou en oxygène (O

2

) %

Teneur max. en monoxyde de carbone (CO) → Appuyer sur le bouton rotatif

10.) Habillage mis en place ?

12.) Paramètres de régulation contrôlés ?

11.) Utilisateur informé, documents transmis ?

12.) Mise en service confirmée ?

__________________ t

A

[°C]

__________________ t

L

[°C]

__________________ (t

A

- t

L

) [°C]

__________________ %

__________________ ppm

__________________ %

__________________ ppm

__________________ %

__________________ ppm

Date : ____________________________

Signature : ________________________

48 3064024_201601

Réglage CO

2

Orifice de mesure

« Fumées »

Interrupteur de service

Illustration : Orifice de mesure « Fumées »

27. Réglage CO

2

- Enlever l’habillage frontal et le couvercle pour la mesure du CO

2

.

- Mise en service de l’unité par l’activation des paramètres chauffagiste HG 47-49.

- Introduire la sonde de l’appareil de mesure du CO

2

« fumées » (env. 70 mm).

dans l’orifice de mesure

- Après env. 120 secondes de fonctionnement, mesurer la teneur en CO

2 suivant l’ordre défini :

en

1. HG 48 Milieu (puissance moyenne )

2. HG 47 Min. (puissance minimale)

3. HG 49 Max. (puissance maximale)

- Comparer avec les valeurs selon le tableau suivant.

HG

48

47

49

Appareil ouvert

Q

B

Milieu

Q

B

Min

Q

B

Max

CO

2

12,3 ± 0,2

12,0 ± 0,2

12,5 ± 0,2

O

2

4,3 ± 0,3

4,7 ± 0,3

4,0 ± 0,3

- Régler si nécessaire la teneur en CO

2

conformément au tableau.

Le réglage ne peut être effectué qu’après avoir atteint la puissance de consigne prédéfinie. La validation pour le réglage est signalée par le réaffichage du paramètre HG et la valeur réglée (voir diagramme de cycle de réglage du CO

2

).

L’augmentation de la valeur CO

2

s’effectue en réduisant la valeur réglée au sein des limites de réglage suivantes.

La diminution de la valeur CO

2

s’effectue en augmentant la valeur réglée au sein des limites de réglage suivantes.

Pour atteindre le réglage exact de la valeur de CO

2

de procéder au réglage de la valeur par pas de ±1.

, il est recommandé

- S’il n’est pas possible d’atteindre une valeur adéquate de teneur en CO

2 le biais des limites de réglage, contrôler le gicleur de fioul et celui d’air !

par

- Si la chaudière ne peut pas être démarrée avec les réglages d'usine, un réglage du paramètre HG peut être effectué après un délai d’attente de 3 min.

3064024_201601

49

27. Réglage CO2

Diagramme de cycle de réglage du CO

2

1. Mesure

Réglage CO

2

à puissance moyenne de brûleur

Voir module d'affichage AM pour le mot de passe pour niveau d'installateur

Installateur

← Retour

Test relais

Système

Paramètres

Réinit. param.

Hist. dysfonc.

Acquitt. dysfonc.

Paramètres

HG47

HG48

HG49

← Retour

Réglage CO2 TOB

Réglage CO2

← Terminer

HG48

HG47

HG49

Procéder à la mesure du CO2

Réglage CO2

Temps restant

T-chaudière

Puis. cons.

Puis. réel.

Prolonger durée

HG48 Milieu

← Retour

15 min

38,7°C

55 %

49 %

54

50

Réglage CO2

Temps restant

T-chaudière

Puis. cons.

Puis. réel.

Prolonger durée

HG48 Milieu

← Retour

15 min

38,7°C

55 %

52 %

54

HG48 Milieu

054

Plage :

48 ... 60

48

Valeur CO

2

plus haute Valeur CO

2

60

plus basse non

12,3 ±0,2%

Appareil ouvert

oui

Réglage CO2

Temps restant

T-chaudière

Puis. cons.

Puis. réel.

Prolonger durée

HG48 Milieu

← Retour

15 min

38,7°C

55 %

52 %

54

3064024_201601

27. Réglage CO2

2e Mesure

Réglage CO

2

à puissance minimum de brûleur

Réglage CO2

← Terminer

HG48

HG47

HG49

Procéder à la mesure du CO

2

Réglage CO2

Temps restant

T-chaudière

Puis. cons.

Puis. réel.

Prolonger durée

HG47 Min

← Retour

15 min

38,7°C

34 %

42 %

35

Réglage CO2

Temps restant

T-chaudière

Puis. cons.

Puis. réel.

Prolonger durée

HG47 Min

← Retour

15 min

38,7°C

34 %

42 %

35

HG47 Min

035

Plage :

30 ... 37

30

Valeur CO

2

plus haute

37

Valeur CO

2

plus basse non

12,0±0,2%

oui

Réglage CO2

Temps restant

T-chaudière

Puis. cons.

Puis. réel.

Prolonger durée

HG47 Milieu

← Retour

13 min

38,7°C

34 %

62 %

35

Appareil ouvert

3064024_201601

51

27. Réglage CO

2

3e Mesure

Réglage CO

2

à puissance maximum de brûleur

Réglage CO2

← Terminer

HG48

HG47

HG49

Procéder à la mesure du CO

2

Réglage CO2

Temps restant

T-chaudière

Puis. cons.

Puis. réel.

Prolonger durée

HG49 Max

← Retour

15 min

45,7°C

100 %

88 %

88

Réglage CO2

Temps restant

T-chaudière

Puis. cons.

Puis. réel.

Prolonger durée

HG49 Max

← Retour

15 min

45,7°C

100 %

88 %

88

HG49 Max

089

Plage :

71 ... 90

71

Valeur CO

2

plus haute

90

Valeur CO

2

plus basse non

12,5±0,2%

Appareil ouvert

oui

Réglage CO2

Temps restant

T-chaudière

Puis. cons.

Puis. réel.

Prolonger durée

HG49 Max

← Retour

15 min

45,7°C

100 %

88 %

88

52 3064024_201601

Fin des opérations de réglage

27. Réglage CO

2

- Après avoir terminé les travaux, remonter le couvercle d’habillage et contrôler les valeurs CO

2

avec l’unité fermée.

- Observer aussi lors du réglage de CO

2 réglage CO

2

les émissions de CO. En cas de

correct, la valeur CO doit être < 50 ppm.

- Si le réglage est correct, la chaudière doit correspondre aux valeurs CO

2 tableau ci-dessous.

du

Valeur de consigne CO2 en cas d’habillage

ouvert

HG

48

Appareil fermé

Q

B

Milieu

CO

2

max

13,3 %

47 Q

B

Min 13,0 %

49 Q

B

Max 13,5 %

O

2

min

3,0 %

3,4 %

2,7 %

- Si la valeur du CO

2 doit être contrôlée.

a trop fortement augmenté, la conduite d’air / des fumées

- Documenter les valeurs des fumées, la teneur en CO

2

, la température des fumées ainsi que la quantité de suie dans le rapport de mise en service.

- Terminer la mesure de CO

2

en quittant le paramètre HG.

Fin des opérations de réglage

- Retirer la sonde de mesure et refermer l’orifice de mesure des fumées. Vérifier l’assise correcte du capuchon.

- Vérifier les paramètres de régulation et si nécessaire les adapter à l’installation.

- Familiariser le client à la manipulation de l’unité en faisant référence aux notices de service et de montage.

- Compléter le rapport de mise en service et remettre les notices au client.

- Informer le client de la nécessité d’un entretien annuel.

- Attirer l’attention des clients sur les possibilités d’économie d’énergie.

- Renvoyer les clients au chapitre « Conseil pour un fonctionnement économisant l’énergie » des notices d’utilisation.

3064024_201601

53

Résistances de sonde CTN

Sonde de chaudière, sonde de ballon, sonde extérieure, sonde du collecteur, sonde de chargement de l’eau chaude

28. Données d'entretien et de planification

Temp. °C

7

8

9

10

11

12

13

5

6

3

4

0

1

-2

-1

2

-6

-5

-4

-3

-10

-9

-8

-7

-15

-14

-13

-12

-11

-21

-20

-19

-18

-17

-16

Temp. °C

42

43

44

45

46

38

39

40

41

47

48

33

34

35

36

37

29

30

31

32

25

26

27

28

20

21

22

23

24

14

15

16

17

18

19

14027

13344

12697

12086

11508

10961

10442

9952

9487

9046

8629

22305

21157

20075

19054

18091

17183

16325

15515

14750

36447

34463

32599

30846

29198

27648

26189

24816

23523

Résistance Ω

51393

48487

45762

43207

40810

38560

Temp. °C

77

78

79

80

81

73

74

75

76

82

83

68

69

70

71

72

64

65

66

67

60

61

62

63

55

56

57

58

59

49

50

51

52

53

54

2887

2772

2662

2558

2458

2362

2271

2183

2100

2020

1944

4204

4028

3860

3701

3549

3403

3265

3133

3007

6247

5972

5710

5461

5225

5000

4786

4582

4388

Résistance Ω

8233

7857

7501

7162

6841

6536

693

670

670

628

608

791

765

740

716

589

570

1078

1041

1005

971

938

906

876

846

818

1493

1438

1387

1337

1289

1244

1200

1158

1117

Résistance Ω

1870

1800

1733

1669

1608

1549

Temp. °C

112

113

114

115

116

108

109

110

111

117

118

103

104

105

106

107

99

100

101

102

95

96

97

98

90

91

92

93

94

84

85

86

87

88

89

241

235

228

222

216

270

262

255

248

211

205

311

302

294

285

277

349

339

330

320

393

382

371

360

458

444

431

418

406

Résistance Ω

552

535

519

503

487

472

Perte de charge TOB côté eau

TOB-18 delta T 10K

TOB-18 delta T 20K

Débit d’eau (l/h)

54 3064024_201601

29. Conseils d'étude de conduite d'air / des fumées

Types de raccords

Chaudière

Type d’unité

1), 2), 3)

Type

Mode de fonctionnement raccordement cheminée

à l’air extérieur une cheminée insensible à l’humidité

TOB B23p, B33p, C33x,

C43x, C53, C53x,

C63x, C83x, C93x oui oui B33p, C53,

C83x cheminée d’air / de fumées

C43x raccordable à

Conduite d’air / des fumées

C33x, C53x,

C93x cheminée d’air

/ des fumées conforme

C63x insensible

à l’humidité

Conduite des fumées

B23p, C53x,

C83x

1)

Avec le marquage « x », toutes les pièces de la conduite des fumées sont parcourues par l'air de combustion et satisfont

à des exigences élevées d’étanchéité.

2) biant).

Avec le type C, l’air de combustion est prélevé à l’air libre via un système fermé (foyer fonctionnant à l'air ambiant).

Les conduites d’air / des fumées ou les conduites des fumées agréées CE-0036-CPD-9169003 peuvent être utilisées :

● Conduite des fumées DN 80

● Conduite concentrique d’air / des fumées DN 80/125

● Conduite concentrique d’air / des fumées (en façade) DN 80/125

● Conduite de fumées DN110

● Conduite des fumées flexible DN 83

Les étiquettes d’identification ainsi que les certificats d’homologation sont joints à chaque accessoire Wolf.

Observer en outre les indications de montage jointes aux accessoires.

3064024_201601

55

29. Conseils d’étude de conduite d’air / des fumées

Conduite d’air / des fumées

Variantes de chaudières à condensation

B23, Conduite des fumées dans la cheminée et air de combustion directement par l’unité

(raccordement cheminée)

B33 Conduite de fumées dans la cheminée avec conduite de raccordement horizontale concentrique

(raccordement cheminée)

B 33 Raccord à une cheminée de fumées insensible à l’humidité avec canalisation de raccordement concentrique horizontale (raccordement cheminée)

Longueur max. à la verticale

1)

TOB-18

30

30

Calcul selon DIN EN 13384

(fabricant de conduite d’air / des fumées)

24 C33x Passage concentrique vertical par toit incliné ou horizontal, conduite verticale concentrique air / fumées pour installation en cheminée (raccordement ventouse)

C43x Raccordement à une cheminée d’air / de fumées (LAS) insensible à l’humidité, longueur max. du tuyau du centre du coude de l’unité jusqu’au raccord : 2 m (raccordement ventouse)

Calcul selon DIN EN 13384

(fabricant de conduite d’air / des fumées)

30 C53 Raccord à une conduite de fumées dans la cheminée et conduite d’arrivée d’air passant par un mur extérieur

(raccordement ventouse, conduite air fourni DN 125, 4 m 1 coude x 87)

C53x Raccordement à la conduite de fumées en façade (raccordement ventouse)

C53x Raccord à une conduite de fumées dans la cheminée et conduite d’arrivée d’air passant par un mur extérieur

(raccordement ventouse, conduite air fourni DN 125, 4 m 1 coude x 87)

C83x Raccordement concentrique à une cheminée de fumées insensible à l’humidité et air de combustion par mur extérieur (raccordement ventouse)

C93x Conduite de fumées verticale pour une installation en cheminée à dimensions minimales rigide ou flexible avec conduite de raccordement horizontale concentrique rigide flexible

30

30

Calcul selon DIN EN 13384

(fabricant de conduite d’air / des fumées)

23

22

1)

Pression de refoulement disponible du ventilateur : TOB 70 Pa

(La longueur maximale correspond à la longueur totale de l’unité jusqu’à l’embouchure des fumées)

2)

Pour conduite de fumée verticale pour montage en puits d’aération flexible avec conduite de raccordement concentrique horizontale, la longueur maximale doit être calculée selon DIN EN 13384 (fabricant de conduite d’air / des fumées).

Indication :

Le calcul est effectué en considérant les conditions de pression (hauteur géodésique : 325 m)

Les exemples de montage sont à adapter aux dispositions particulières de la législation régionale et aux prescriptions en matière de construction. Les questions concernant l’installation, en particulier pour les pièces de révision et les orifices d’admission d’air, sont à discuter avec le ramoneur responsable du district.

Les données de longueurs de la conduite concentrique d’air / des fumées et des conduites des fumées s’appliquent uniquement aux pièces d’origine Wolf.

Calcul de la longueur de la conduite d’air / de fumées

La longueur déterminée pour la conduite d’air / de fumées ou conduite des fumées se compose de la longueur de tube rectiligne et de la longueur des coudes.

Exemple :

Section droite de conduite de 1,5 m de long

Coude 87° = 2,5 m

2 x coude à 45° = 2 x 1,5 m

Pièce

Coude à 87°

Coude à 45°

Tube rectiligne

Tableau : Calcul des longueurs de tube

L = 1,5 m + 1 x 2,5 m + 2 x 1,5 m

L = 7,0 m

Longueur calculée

2,5 m

1,5 m selon la longueur

56 3064024_201601

29. Conseils d'étude de conduite d'air / des fumées

Dimensions minimales de cheminée pour raccordement ventouse C93x

Condition préalable : dans le local d’installation 2 coudes de révision,

1 coude de 87° + 1,5 m de conduite horizontale avec coude de support de 87°

Conduite des fumées rigide DN 80

Conduite de fumées flexible DN83

Cheminée carrée a x a (mm)

Tube des fumées DN80

Conduite des fumées rigide DN 80

Conduite de fumées flexible DN83

C93 x à raccordement ventouse

Cheminée ronde Ø (mm)

Dimensions minimales de la cheminée pour un fonctionnement à l’air ambiant B23, B33 et pour un fonctionnement à l’air extérieur C53, C83(x)

La cavité entre la conduite des fumées et la cheminée doit être ventilée en permanence.

En raison de la ventilation par l’arrière nécessaire selon DIN 18160, lors de la pose d’une conduite air

/ fumées rigide et flexible dans une cheminée, les dimensions minimales ci-dessous sont indispensable pour la cheminée.

DN 80

Ronde Ø

Carrée

150 mm 130 mm

3064024_201601

57

29. Conseils d'étude de conduite d'air / des fumées

Conduite concentrique d’air / des fumées raccordement ventouse C33x, C93x et conduite des fumées en façade C53x (exemples) DN 80/125

1 Chaudière fioul à condensation

2 Adaptateur de raccordement

avec embout de mesure de l’air et des fumées (fourni avec TOB)

4 Conduite d’air / des fumées

500 mm

1000 mm

2000 mm

5 Collier d’écartement

7 Conduite d’air / des fumées verticale

Passage de toiture pour toit incliné ou plat

8 Dispositif de séparation

(manchon coulissant) si nécessaire

10 Pièce de révision 87°

11 Coude à 87°

16 Rosace

17 Raccord à la paroi extérieure

avec conduit d'air lisse aux 2 extrémités

18 Conduite d’air / des fumées façade

19 Tubulure air fourni

20 Pièce d’embouchure d’air façade

21 Passage de toiture en façade

23 Rail de pose

24 Coude de support 87°

25 Collier de centrage

26 Conduite des fumées en Polypropylène

500 mm

1000 mm

2000 mm

27 Couverture de cheminée

28 Conduite d’air

29 Tube d’aspiration d’air

33 Pièce d’embouchure en Polypropylène

C53x

Conduite des fumées en façade env.1500 mm

C33x, C93x

C53 x

58

La conduite horizontale des fumées doit être posée avec une pente d’environ 3° (6 cm/m) vers l’unité. La conduite d’air horizontale doit être posée avec une pente d’environ 3° vers l’extérieur. Équiper l’admission d’air d’une protection contre le vent. Pression du vent sur l’entrée d’air inférieure à 90 Pa car une pression plus élevée empêcherait la mise en marche du brûleur. Il est possible de raccorder une conduite des fumées rigide ou flexible dans la cheminée, après le coude de support (24).

3064024_201601

29. Conseils d'étude de conduite d'air / des fumées

Conduite d’air et de fumées verticale et concentrique pour un fonctionnement à l’air extérieur C33x

(exemples) DN 80/125

1 Chaudière fioul à condensation

2 Adaptateur de raccordement avec embout de mesure

pour l’air et les fumées (fourni avec TOB)

3 Conduite d’air / des fumées avec orifice de visite

(longueur de 250 mm)

4 Conduite d’air / des fumées

500 mm

1000 mm

2000 mm

5 Collier d’écartement

6 Étrier de fixation

pour passage de toiture

7 Conduite d’air / des fumées verticale

Passage de toiture pour toit incliné ou plat

8 Dispositif de séparation

(manchon coulissant) si nécessaire

9 Coude à 45°

10 Pièce de révision 87°

11 Coude à 87°

12 Tuile universelle pour toit incliné

25° - 45°

13 Adaptateur « Klöber » 20° - 50°

14 Solin pour toit plat

3064024_201601

C33 x C33 x C33 x

Indications : La conduite horizontale des fumées doit être posée avec une pente d’environ 3° (6 cm/m) vers l’unité. Lors du montage, enfoncer le dispositif d’isolation (8) dans le manchon jusqu’à la butée. Ensuite, faire glisser le tube d’air / des fumées (4) de 50 mm (cote « S ») dans le manchon du dispositif de séparation et fixer immédiatement dans cette position avec par exemple un collier de serrage

(5) ou côté air avec une vis de blocage.

Graisser les joints et les extrémités des tubes pour un montage plus aisé (utiliser exclusivement des lubrifiants exempts de silicone).

Attention

Avant le montage, consulter l’organisme responsable au sujet des pièces de visite (3) et (10) requises.

59

29. Conseils d'étude de conduite d'air / des fumées

Conduite d'air / des fumées raccordement ventouse excentrique C53 (exemple) DN 80

Monter un embranchement excentrique de tube d'air / des fumées (29) pour conduits séparés d'air / des fumées.

La conduite horizontale des fumées doit être posée avec une pente d’environ 3° (6 cm/m) vers l’unité. La conduite d’air horizontale doit être posée avec une pente d’environ 3° vers l’extérieur. Équiper l’admission d’air d’une protection contre le vent. Pression du vent sur l’entrée d’air inférieure à 90 Pa car une pression plus élevée empêcherait la mise en marche du brûleur.

Ventilation par derrière

C53

Conduite d’air et de fumées pour raccordement cheminée B23 et B33

(exemple) DN 80/125

1 Chaudière fioul à condensation

2 Adaptateur de raccordement avec embout de mesure

pour l’air et les fumées (fourni avec TOB)

4 Conduite d’air / des fumées

500 mm

1000 mm

2000 mm

5 Collier d’écartement (seulement en cas de besoin)

10 Pièce de révision 87°

16 Rosace

22 Raccordement à une cheminée de fumées B33

Longueur 250 mm avec orifice d’admission d’air

23 Rail de pose

24 Coude de support 87°

25 Collier de centrage

26 Conduite des fumées en Polypropylène

500 mm

1000 mm

2000 mm

27 Couverture de cheminée

29 Embranchement pour tube d’air / des fumées

30 Tube d’aspiration d’air

31 Coude à 87°

32 Coude à 87° avec orifice de visite

33 Pièce d’embouchure en Polypropylène

env.1500 mm (COB-15/20/29) env.1700 mm (COB-40)

B33

Ventilation par derrière

Ventilation par derrière

B23

60 3064024_201601

29. Conseils d'étude de conduite d'air / des fumées

Instructions complémentaires de montage pour conduite d’air / des fumées DN 80/125

Toit plat : installer un passage de plafond env. Ø 130 mm (14) sur la couverture de toit.

Toit incliné : pour la pièce (12), suivre les instructions concernant l’inclinaison du toit indiquées sur le capot.

Introduire le passage de toiture (7) dans le toit en le glissant par le haut et le fixer verticalement avec la pièce (6) à la poutre ou à la maçonnerie.

Le passage de toiture peut uniquement être monté dans son

état original. Les modifications ne sont pas autorisées.

Distance

A

Déport

Coude Déport

87° min. 204 mm

45° min. 93 mm

Distance A

7

11 4

Distance A

11

Si un orifice de visite est souhaité dans la conduite d’air / des fumées, il faut alors utiliser un conduit ventouse avec visite (3) (prévoir une longueur de 250 mm).

Toujours Monter l’adaptateur de raccordement avec embout de mesure (2) sur le raccordement de la chaudière fioul à condensation.

Séparer la conduite des fumées par le biais d’un manchon coulissant (8)

Pour la visite, desserrer le collier à déclic de la pièce de visite et le faire glisser. Desserrer et enlever le couvercle du tuyau de visite.

10 4 11

Déterminer la distance A. La longueur du tube d’air / des fumées (4) doit toujours dépasser d’environ 100 mm la distance A. Il faut toujours raccourcir le tube de fumées du côté lisse, pas du côté manchon.

Après avoir raccourci le tube de fumées, biseauter les bords.

Lors du montage, enfoncer le dispositif d’isolation (8) dans le manchon jusqu’à la butée. Ensuite, faire glisser le tube d’air / des fumées (4) de 50 mm (cote « S ») dans le manchon du dispositif de séparation et fixer immédiatement dans cette position avec par exemple un collier de serrage (5) ou côté air avec une vis de blocage.

4

5

S

S

8

4

Adaptateur de raccordement avec embout de mesure (2)

Manchon coulissant -

(dispositif de séparation) (8)

Pièce de visite (3)

Manchon coulissant -

(dispositif de séparation) (8)

Attention

Graisser le joint du tube d’air et du tube de fumées avant le montage avec par exemple de l’eau savonneuse, ou avec un lubrifiant adéquat exempt de silicone.

3064024_201601

61

29. Conseils d'étude de conduite d'air / des fumées

Conseils généraux

Pour des raisons techniques de sécurité, seules des pièces Wolf d'origine peuvent être employées pour les conduites d’air / des fumées concentriques et les conduites des fumées.

Les exemples de montage sont à adapter aux dispositions particulières de la législation régionale et aux prescriptions en matière de construction. Les questions concernant l’installation, en particulier pour les pièces de révision et les orifices d’air fourni, sont à clarifier avec l'organisme responsable.

En cas de basses températures extérieures, il se peut que la vapeur d'eau contenue dans les fumées se condense sur la conduite d’air / des fumées, formant ainsi de la glace. Cette glace peut sous certaines conditions tomber du toit et blesser ainsi des personnes ou endommager des objets. Des mesures prises par le client telles que le montage d'un arrêt de neige empêchent la chute de la glace.

Un écartement de la conduite concentrique d’air / de fumées par rapport aux matériaux de construction ou aux éléments inflammables n’est pas nécessaire car les températures ne dépassent pas 85 °C à la puissance thermique nominale de l’appareil.

La conduite d’air / de fumées ne peut pas traverser d’autres locaux d’installation sans être munie d’une cheminée étant donné le risque de propagation rapide d’un incendie, de même si aucune protection mécanique n’est garantie.

Attention

Les cheminées auxquelles des chaudières au fioul ou à combustibles solides ont été précédemment raccordées doivent être nettoyées à fond par le ramoneur. Il ne peut subsister aucune poussière de soufre ou de résidus de suie sur la surface intérieure de la cheminée. Si cela n’est pas possible, une conduite d’air séparée doit être installée.

Au cas où l’air de combustion est aspiré au travers du puits nettoyé, il peut se produire des odeurs dans le local d'installation en raison de l'utilisation antérieure.

Si des étages sont traversés par une conduite d’air

/ de fumées, les conduites se trouvant à l’extérieur du local d’installation doivent être placées dans une cheminée offrant une résistance au feu d’au moins

90 min et d’au moins 30 min pour des immeubles d’habitation moins hauts. En cas de non-respect de cette consigne, un incendie pourrait se propager plus rapidement.

Les chaudières à condensation avec une conduite d’air / des fumées à travers le toit ne peuvent être installées que dans des mansardes, des pièces dont le plafond constitue également le toit ou encore des combles.

Fixer les conduites d’air / des fumées ou les conduites des fumées se trouvant en dehors de cheminées

à l’aide de colliers d’écartement à une distance de

50 cm du raccord de l’appareil, ou bien après ou avant un coude, de façon à ce que les raccords de conduite ne s’emboîtent pas les uns dans les autres.

Le non-respect de ces indications entraîne un risque d’échappement des fumées et d’intoxication dû à l’émanation de fumées. De plus, l’unité pourrait subir des dommages.

Raccord à la conduite d’air / de fumées

La section libre des conduites de fumées doit pouvoir être contrôlée. Le local d’installation doit au moins comporter un orifice de contrôle et / ou d’essai conforme, en accord avec l’organisme responsable.

Pour des chaudières avec une conduite d’air / de fumées à travers le toit installées dans des combles, il faut tenir compte de ce qui suit :

Si une résistance au feu est exigée pour le plafond, les conduites d’admission d’air et d’évacuation des fumées situées dans la zone comprise entre le bord supérieur du plafond et la couverture du toit doivent

être munies d’un habillage qui possède aussi cette résistance au feu et qui est constitué de matériaux ininflammables. Si les dispositions nommées ci-dessus ne sont pas rencontrées, un incendie pourrait se propager plus rapidement.

Si aucune résistance au feu n’est préconisée, les conduites d’admission d’air de combustion et d’évacuation des fumées situées entre le bord supérieur du plafond et la couverture du toit doivent

être posées dans une cheminée composée de matériaux ininflammables et rigides ou dans un tube de protection métallique (protection mécanique). Si les dispositions nommées ci-dessus ne sont pas rencontrées, un incendie pourrait se propager plus rapidement.

62

Limiteur de température des fumées

Le limiteur de température des fumées arrête la chaudière quand la température des fumées dépasse 120 °C.

La chaudière se remet en service automatiquement en appuyant sur la touche de remise à zéro.

3064024_201601

29. Conseils d'étude de conduite d'air / des fumées

Raccordement à une cheminée d'air / des fumées insensible à l’humidité de type C43x.

La conduite horizontale d’air / des fumées

ne peut pas

dépasser 3 m de long en cas de montage sur une cheminée air-fumées.

La cheminée d’air / des fumées doit être agréée CE.

Raccordement à une conduite de fumées insensible à l’humidité de type C53, C83x pour fonctionnement à l’air extérieur

Une conduite des fumées horizontale

ne peut excéder les 3

mètres. Pour une conduite horizontale d’air fourni, on conseille une longueur maximale de 3 mètres. Les exigences particulières stipulées par les prescriptions locales de combustion en matière de conduite de fumées non entourées d’air de combustion doivent être respectées.

Raccordement à un système de fumées insensible à l’humidité de type B33 pour raccordement cheminée

La conduite horizontale des fumées

ne peut pas dépasser 3

m de long en cas de montage sur une cheminée air-fumées.

La cheminée d’air / des fumées doit être agréée CE.

Le cas échéant, se procurer la pièce de raccordement auprès du fabricant de la cheminée.

Les orifices d’aération du local d’installation doivent être totalement dégagés.

Raccordement à un système de fumées insensible à l’humidité de type B23 pour raccordement cheminée

Une conduite des fumées horizontale

ne peut excéder les

3 mètres.

La cheminée d’air / des fumées doit être agréée CE.

Raccordement d’une conduite d’arrivée d’air / d’évacuation des fumées non testée pour foyers au fioul, de type C63x

Les pièces d’origine Wolf font l’objet d’améliorations depuis de longues années et sont compatibles avec les chaudières fioul

à condensation Wolf. En cas d’utilisation d’autres systèmes uniquement agréés CE, l’installateur est seul responsable de la pose correcte et du fonctionnement irréprochable. En cas de pannes ou de dommages matériels et corporels qui seraient dus à une longueur incorrecte des tuyaux, à des trop grandes pertes de charge, à une usure prématurée de l’évacuation des fumées ou de la condensation, ou encore un fonctionnement défectueux (p.ex. des composants qui se détacheraient), nous n’assumons aucune garantie en cas de systèmes d’une autre marque uniquement agréés CE/DIBT.

La conduite horizontale d’air / des fumées

ne peut dépasser

3 m de long en cas de montage sur une conduite d’admission d’air de combustion / d’évacuation des fumées.

Si l’air de combustion est prélevé dans la cheminée, celle-ci doit être propre.

3064024_201601

63

Généralités

30. Fonctionnement en cascade: Régulation

/ Caractéristiques techniques / Conseils

Réglage de l’adresse eBus lors d’un fonctionnement en cascade

(voir aussi les instructions de montage du module KM)

Les chaudières fioul à condensation TOB-18 à partir de la date de fabrication KW

32/2014 peuvent être exécutées en cascade avec max. quatre unités et une plage de puissance entre 6,6 kW et 72,4 kW.

Pour le mode cascade, les unités doivent être raccordées à un module cascade KM car les cartes de circuits imprimés doivent être adaptées au KM afin que les unités soient exploitées à la même puissance.

En outre, des clapets gaz brûlés électriques doivent être installés sur les unités avec conduit collecteur des fumées (voir chapitre « Exécution conduit collecteur des fumées »).

Indication : seules des chaudières de même type et puissance peuvent être mises en cascade.

Les paramètres relatifs à la puissance des chaudières - HG02 puissance minimale et

HG03 / HG04 puissance maximale - doivent être réglés de la même manière sur toutes les chaudières.

Le régulateur numérique en cascade KM est capable, en fonction de la charge du départ du collecteur, de piloter un circuit de mélange et un circuit d’eau de ballon. Pour la régulation d’un circuit de mélange supplémentaire et d’un circuit de radiateurs, on peut raccorder le régulateur numérique de type MM des accessoires de régulation de WOLF. Un module de commande BM-2 avec socle mural peut être raccordé pour la commande à distance.

Pour une description détaillée, voir les instructions de montage des modules séparés.

Le réglage de l’adresse eBUS est effectué dans les paramètres chauffagiste. Le paramètre HG10 permet de sélectionner les adresses 1 à 4, une adresse ne pouvant pas être attribuée plus d’une fois au sein d’une cascade. Par défaut, l’adresse 1 est attribuée à toutes les unités.

Préparateur e.c.s.

Le raccordement d’un préparateur e.c.s. s’effectue en principe après isolation des systèmes. (p.ex. par bouteille de mélange).

Le chargement du ballon est commandé via le régulateur en cascade de type KM auquel sont raccordés une pompe de charge de ballon et le capteur électronique de ballon.

Circuit de chauffage

Bouteille de mélange

Séparateur hydraulique

Données techniques

Afin de garantir un débit volumique d’eau de chauffage d’égale valeur au travers de chaque chaudière à condensation les modes de raccordement suivants sont recommandés :

1. Pour l’équilibrage hydraulique exact, une vanne d'équilibrage peut être montée dans la conduite d’alimentation des différentes unités.

2. Réaliser la conduite de départ et la conduite de retour de longueur identique pour le départ et le retour conformément au système Tichelmann, afin de garantir les mêmes pertes de charge dans chaque tronçon.

Il faut exclure une interférence sur le fonctionnement de la chaudière à condensation par un circuit de chauffage ou des pompes de charge côté client. C’est pourquoi il faut installer une bouteille de mélange avant les circuits de chauffage ou de ballon. Il faut en outre veiller à ce que le débit volumique d’eau de chauffage au travers des chaudières à condensation soit réglé plus bas que celui du circuit de chauffage suivant.

Il faut donc régler le débit volumique avant la bouteille de mélange au moyen d’une vanne d'équilibrage ou d’une soupape d’étranglement.

En alternative aux bouteilles de mélange, un échangeur thermique peut être installé.

Celui-ci est d’ailleurs indispensable en cas de montage de tuyaux non étanches à la diffusion.

Type cascades

Puissance thermique nominale à 80/60 °C

Puissance thermique nominale à 50/30 °C

Charge thermique nominale

Puissance thermique minimale à 80 / 60 °C, niveau 1

Puissance thermique minimale à 50 / 30 °C, niveau 1

Puissance thermique minimale kW kW kW kW kW kW

2 x

TOB-18

35,4

37,2

36,2

3 x

TOB-18

53,1

55,8

54,3

6,3

6,6

6,4

4 x

TOB-18

70,8

74,4

72,4

64 3064024_201601

Conseils de montage clapet gaz brûlés

31. Fonctionnement en cascade:

Installation clapet gaz brûlés

- Introduire le clapet gaz brûlés de l’adaptateur de raccordement (avec embouts de mesure) sur la chaudière jusqu’à la butée.

- Insérer également la conduite des fumées du clapet gaz brûlés jusqu’à la butée.

- Raccorder dans les règles de l’art l’interrupteur de fin de course et le câble moteur du clapet gaz brûlés au bornier électrique et au câble (sortie paramétrable A1)

Montage du clapet gaz brûlés

Clapet gaz brûlés

TOB

Pompe de relevage des condensats (accessoires) en mode cascade

Si une seule pompe de relevage des condensats Wolf est utilisée, il faut raccorder en mode cascade le câble de secteur de cette pompe de relevage des condensats Wolf

à une tension permanente externe 230 VCA, cela afin de garantir le fonctionnement de la pompe de relevage des condensats Wolf lors de la maintenance d’une chaudière

(interrupteur de service Arrêt).

3064024_201601

65

32. Fonctionnement en cascade: Installation clapet gaz brûlés / Schéma électrique

Raccordement électrique clapet gaz brûlés

- Mettre l’installation hors tension avant de l’ouvrir.

- Contrôler l’absence de tension.

- Ouvrir le couvercle inférieur du boîtier du HCM-2

- Dénuder le câble de raccordement du moteur de clapet et du contact de signalisation.

- Débrancher le connecteur Rast5 de la sortie A1.

- Faire passer le câble de raccordement du moteur de clapet gaz brûlés / d’air fourni à travers le dispositif anti-traction (insert) puis serrer à fond.

- Connecter les brins sur le connecteur Rast5 A1 et brancher le connecteur.

- Débrancher le connecteur Rast5 de l’entrée A1.

- Faire passer le câble de fin de course du moteur de clapet gaz brûlés à travers le dispositif anti-traction (insert) puis serrer à vis.

- Connecter les brins sur le connecteur Rast5 E1 et brancher le connecteur.

Raccordement électrique HCM-2

A1 (sortie paramétrable)

E1 (entrée paramétrable p.ex. « Clapet gaz brûlés »)

L1

LP

N L1

N

A1

E1 a b

1 2

E2 a b

1 2

AF

1 2

SF

1 2 eBUS

+

-

1 2

1 2 1 2

M

230V~

Indication :

Moteur de clapet d’air repris

Le paramètre installateur HG13 (Entrée 1) doit

être réglé sur

« Clpt gaz brûl. »

(Sortie 1) sur « Clpt gaz brûl. ».

et le HG14

Si le fin de course est ouvert, le brûleur reste bloqué pour l’eau chaude et le chauffage, ainsi que pour le ramonage et la protection anti-gel.

Fin de course

Attention !

Le fin de course du Clapet gaz brûlés doit être libre de potentiel !

Si ce n’est pas le cas, la carte de circuits imprimés HCM-2 sera détruite.

Essai de fonctionnement du clapet gaz brûlés

Mettre l'unité en service

Contrôler visuellement si le clapet est ouvert

Lors du fonctionnement, enlever l’E1 pendant 2 minutes

L’unité doit s’arrêter avec verrouillage et code de défaut 8, le ventilateur continuant à tourner à vitesse de rotation réduite.

Brancher à nouveau l’E1

Acquitter le message de défaut

Contrôle visuel si le clapet de prise d'air est fermé à l’arrêt

66 3064024_201601

Conduite d’air / des fumées

33. Fonctionnement en cascade: Exécution système d’évacuation des fumées

Les chaudières à condensation à mazout avec une conduite d’air / de fumées concentrique séparées (DN 80/125 ou DN 110/160) sur le toit, art. C33 x ne peuvent être installées que dans des étages mansardés ou des pièces dont le plafond constitue

également le toit ou encore des combles.

Si des étages du bâtiment sont traversés par des conduites d’amenée d’air de combustion et d’évacuation des fumées, les conduites se trouvant à l’extérieur du local d’installation doivent être placées dans une gaine offrant une résistance au feu d’au moins 90 min et d’au moins 30 min pour des immeubles d’habitation moins hauts.

Afin d’empêcher un retour d’aspiration des fumées par des passages de toiture voisins en cas de multiples embouchures de fumées disposées côte à côte, les embouchures doivent être disposées à peu près à même hauteur et à une distance d’environ 600 mm.

La longueur développée maximale autorisée en cas de conduite air / fumées concentrique de diamètre nominal DN 80/125 ne peut pas dépasser 24 m. La longueur déterminée pour la conduite d’air / de fumées se compose de la longueur de tube rectiligne et de la longueur des coudes. Un coude à 87° est considéré équivalent à 2,5 m et un coude à 45° à 1,5 m. (voir aussi le chapitre « Conseils d'étude »)

3064024_201601

Commande en cascade avec conduite d’air / fumées concentrique séparée verticale art. C33x

67

Cascade de fumées

34. Fonctionnement en cascade: Exécution conduit collecteur des fumées

Les cascades de fumées ne conviennent qu’en mode de fonctionnement à l’air ambiant.

Elles doivent être dimensionnées selon EN 13984-1.

Pour éviter toute fuite de fumées, une cascade de fumées est uniquement autorisée avec un clapet gaz brûlés agréé.

Conduite des fumées avec tube de fumée collective

Chaudière fioul à condensation avec tube de fumée collective - fonctionnant à l’air ambiant en type d’installation B23.

En cas de fonctionnement à l’air ambiant, une ouverture menant à l’air libre d’une section d’au moins 150 cm² doit être disponible dans le local d’installation.

Les exemples de montage sont à adapter aux dispositions particulières de la législation régionale et aux prescriptions en matière de construction. Les questions concernant l’installation, en particulier celles concernant l’installation de

pièces de révision et les ouvertures d’arrivée d’air (nécessaire en général pour les puissances de

ventilation dépassant 50 kW), sont à discuter avec l'organisme responsable.

Nombre

Installation

Diamètre nominal conduite des fumées

Débit massique total des fumées

Température max. des fumées g/s

°C

Hauteur de construction effective max.

m

2 x

TOB-18

DN 110

14,04

30

3 x

TOB-18

Art B23

DN 110

21,06

83

30

4 x

TOB-18

DN 110

28,08

29

Les hauteurs effectives indiquées ne valent que si la longueur de la conduite des fumées entre les différentes unités ne dépasse pas 1 m, ou 2 m après la dernière unité. On suppose 325 m comme hauteur géodésique. Lorsque les conditions préalables du lieu d’installation divergent, un calcul individuel est indispensable.

68

Commande en cascade avec tube de fumée collective

3064024_201601

35. Fonctionnement en cascade: Exécution conduit collecteur des fumées / Conseils

Conduite des fumées avec tube de fumée collective

La longueur horizontale maximale de la conduite collectrice des fumées ne peut dépasser 1,5 m entre les unités et 1,5 m derrière la dernière unité. Au maximum, deux coudes

à 87° peuvent être utilisés, en supplément des pièces de raccordement de l'unité.

Calcul des longueurs de tuyau :

La longueur calculée pour la conduite de fumées se compose de la longueur de tube rectiligne et de la longueur des coudes.

Pièce

Coude à 87°

Coude à 45°

Raccord en T à 87° avec orifice de visite

Tube rectiligne

Longueur calculée

2,5 m

1,5 m

3,0 m selon la longueur

Montage dans la cheminée / puits d’aération disponible

Section minimale de cheminée : La distance nette de la conduite des fumées à la paroi doit atteindre au moins 3 cm pour une cheminée ronde et 2 cm pour une cheminée carrée.

Les conduites de fumées doivent être montées dans les cheminées et canaux de sorte que le contrôle et si nécessaire le nettoyage de la section ventilée soit possible. Les ouvertures de nettoyage dans les puits munis de fermetures de nettoyage de cheminée, pour lesquelles un certificat de contrôle est alloué, doivent être verrouillées.

La distance de l’ouverture de nettoyage et de contrôle dans la cheminée / canal au bord avant de la conduite des fumées ne doit pas dépasser 2 fois le diamètre de la conduite des fumées, avec cependant un maximum de 35 cm, pour autant qu’un nettoyage et une contrôle ne s’effectue pas à partir de l’embouchure.

Au niveau de l’embouchure, les conduites de fumées dans les cheminées doivent être réalisées de sorte qu’aucune précipitation ne puisse pénétrer dans l’espace entre la conduite de fumées et la cheminée et que la ventilation par l’arrière puise s’effectuer sans encombres.

Les capots amovibles doivent pouvoir se retirer sans outil et être protégés contre une chute intempestive.

Les feuillards de fixation et les colliers de centrage doivent être disposés de sorte que le contrôle et si nécessaire le nettoyage de la section libre de la cheminée soient possibles.

Il faut prévoir un nombre suffisant d’ouvertures de nettoyage et de contrôle.

3064024_201601

69

Montage de la conduite des fumées

35. Fonctionnement en cascade: Exécution conduit collecteur des fumées / Conseils

Une ouverture de contrôle et de nettoyage est indispensable dans la partie verticale de la conduite des fumées, immédiatement au-dessus ou au-dessous du coude de la conduite, lorsque la distance du milieu de l’ouverture de nettoyage et de contrôle dans la partie horizontale de la conduite à l’axe vertical de la conduite est supérieure

à 30 cm.

La distance peut atteindre 1 m lorsque l’ouverture de contrôle de la partie horizontale de la conduite est appliquée sur la face frontale et que la conduite ne comporte aucun coude entre cette ouverture et la partie verticale.

Dans la partie supérieure de la conduite de fumées disposée dans le bâtiment

(< 5 m), une ouverture de nettoyage et de contrôle est indispensable pour autant qu’un nettoyage ou une vérification ne puisse avoir lieu depuis le toit.

Avant la mise en service de l’installation de chauffe, le maitre-ramoneur du district doit confirmer l’aptitude à une utilisation en toute sécurité de l’installation d’évacuation des fumées.

1 Chaudière fioul à condensation

2 Adaptateur de raccordement avec embout de mesure

pour l’air et les fumées (fourni avec TOB)

16 Rosace

23 Rail de pose

24 Coude de support 87°

25 Collier de centrage

26 Conduite des fumées en Polypropylène

27 Couverture de cheminée

33 Pièce d’embouchure en Polypropylène

34 Clapet gaz brûlés électrique

35 Extension (seulement en cas de besoin)

36 Siphon

37 Tuyau collecteur en Polypropylène

38 Embout avec ouverture de révision et manchon d'évacuation des condensats

1 1 1 1

Exemple d’exécution en cascade raccordement cheminée selon type B23

70

Ventilation par derrière

3064024_201601

Contrôle d’étanchéité sur unités voisines

36. Fonctionnement en cascade: Contrôle d’étanchéité clapet gaz brûlés

Lors de la vérification annuelle des chaudières, les chaudières à surpression doivent être soumises à un contrôle d’étanchéité du clapet des cascades, afin que du CO

2

ne puisse s’échapper dans le local d’installation ; danger d’intoxication ou d’asphyxie.

Le contrôle doit être effectué avec les unités fermées.

Nous recommandons la procédure suivante :

Contrôle d’étanchéité sur unités voisines

- Placer le sélecteur de programme (bouton rotatif gauche) du module de commande

BM sur « Veille ».

- Régler ensuite la première TOB sur la position 1 « Ramoneur » au moyen du sélecteur de température d’eau de chauffage è la TOB se met en marche.

- Exploiter la première TOB durant au moins 5 minutes

- Mesurer la teneur en CO

2 appareils :

sur la tubulure de raccordement d’air de tous les autres

- Si la valeur de CO

2 miner.

dépasse 0,2 % dans les 15 minutes , il faut trouver la fuite et l’éli-

- Refermer ensuite tous les orifices de mesure. Vérifier la bonne assise des capuchons.

Contrôle d’étanchéité de la première TOB

- Tourner le sélecteur de température de la première TOB en position centraleè la TOB s’arrête.

- Régler la deuxième TOB sur la position 1 « Ramoneur » au moyen du sélecteur de température d’eau de chauffage è la TOB se met en marche.

- Exploiter la deuxième TOB durant au moins 5 minutes.

- Exécuter une mesure de CO2 sur la première TOB.

- Si la valeur de CO

2 miner.

dépasse 0,2 % dans les 15 minutes , il faut trouver la fuite et l’éli-

- Refermer ensuite tous les orifices de mesure. Vérifier la bonne assise des capuchons.

1 2 3 4

1. ON

2. OFF

OFF

ON

OFF

OFF

OFF

OFF

3064024_201601

71

37. Schéma électrique

Message d’erreur Pompe

HCM-2

72

Panneau frontal

Réinitialisation

Commutateur principal Circuit imprimé service

Réinitialisation

Circuit imprimé AM/BM

3064024_201601

3064024_201601

37. Schéma électrique

Mise à la terre châssis d’unité

Pompe fioul

Vanne fioul

Brûleur à fioul

Électrodes d'allumage

Unité d'allumage avec détection de flamme

Ventilat.

230 V AC

Sonde de température chaudière

Limiteur de la température de sécurité (STB)

Sonde des fumées

Ventilat.

Signal PWM

Capteur de pression de fioul

Contrôleur de pression différentielle

73

Réinitialisation

État

Mode fonction.

M. chauffage

État brûleur

March

38. Réinitialisation

Réinit. param.

Si une réinitialisation des paramètres est effectuée, tous les paramètres sont réinitialisés au réglage d'usine.

Voir Paramètres.

Menu princip

Retour

Afficher

Régl. base

Ramonage

Installateur

Retour

Installateur

Code installateur

1111

Retour

Test relais

Système

Paramètres

Réinit. param.

Hist. dysfonc.

Acquitt. dysfonc.

Retour

Mot de passe

Autorisation nécessaire !

- - - -

Rétablir les réglages d’usine pour les paramètres ?

Non

Oui

Rétablir les réglages d’usine pour les paramètres ?

Non

Oui

74 3064024_201601

39. Pannes - Causes - Remèdes

Conseils généraux

Les dispositifs de sécurité et de contrôle ne peuvent pas être enlevés, pontés ni mis hors service de quelque manière que ce soit.

La chaudière ne peut être utilisée que dans un état technique irréprochable. Les pannes et dommages qui entravent ou pourraient entraver la sécurité doivent être immédiatement éliminés dans les règles de l’art. Les pièces et composants endommagés ne peuvent être remplacés que par des pièces de rechange d’origine WOLF.

Les pannes et avertissements sont affichés en texte clair à l’écran de l’accessoire de régulation module d’affichage AM ou module de commande BM-2 et correspondent aux messages figurant dans les tableaux ci-dessous.

Un symbole d’avertissement / d’erreur affiché à l’écran (symbole : triangle avec point d’exclamation) indique un message d’avertissement ou d’erreur actif. Un symbole de verrouillage (symbole : cadenas) signale que le message d’erreur actuel a arrêté et bloqué la chaudière. En outre, la durée du message actuel est affichée.

Message

Avertissement 107

Pression CC

Avertissement depuis

5 min

Attention

Les messages d’avertissement ne doivent pas

être acquittés et n’entraînent pas directement l’arrêt de la chaudière. Les causes des avertissements peuvent néanmoins entraîner des dysfonctionnements de la chaudière / du système ou encore des pannes, c’est pourquoi il faut les faire supprimer dans les règles de l’art.

-

-

Message

Panne 4

Pas de formation de flammes

Panne depuis

2 min

Attention

Les pannes ne peuvent être supprimées que par du personnel qualifié. Si un message d’erreur bloquant est acquitté plusieurs fois sans que la cause du défaut ne soit supprimée, ceci peut endommager les composants ou le système.

Les pannes comme p.ex. une sonde de température ou d’autres sondes défectueuses sont automatiquement acquittés par la régulation lorsque le composant concerné a été remplacé et fournit des valeurs de mesure plausibles.

Procédure en cas de panne :

- Lire le message de panne

Déterminer la cause de la panne à l’aide du tableau suivant et mettre hors circuit

-

Réinitialiser le défaut à l’aide du bouton-poussoir « Acquitter panne » ou sous le menu Installateur

« Acquittement panne ».

S’il n’est pas possible d’acquitter le message de défaut, il se peut que des températures accrues sur l’échangeur de chaleur empêchent tout déverrouillage.

Contrôler le fonctionnement correct du système

-

-

-

Procédure en cas d’avertissement :

- Lire le message d’avertissement

Déterminer la cause de l’avertissement à l’aide du tableau suivant et mettre hors circuit

Un acquittement d’erreur n’est pas requis dans le cas des avertissements

Contrôler le fonctionnement correct du système

Historique des pannes :

Le menu Installateur du module d’affichage AM ou du module de commande BM-2 permet d’accéder à un historique des pannes et d’afficher les derniers messages d’erreur.

Menu principal Sous-menu Point de menu

Voir module d'affichage AM pour le mot de passe pour niveau d'installateur

Installateur

← Retour

Test

Système

Paramètres

Réinit. param.

Hist. dysfonc.

Histo. pannes

Contr. de débit

41

Durée

20 min

15

Histo. pannes

Surtempérature STB

1

Durée

30 min

15

3064024_201601

75

39. Pannes - Causes - Remèdes

En cas de panne, un code d’erreur est affiché par l’accessoire de régulation Wolf compatible avec eBus, permettant à l’aide du tableau suivant de trouver la cause et le remède. Ce tableau devrait faciliter la recherche des erreurs par l'installateur en cas de panne.

Code d’erreur

1

Panne Cause Remède

4

5

6

7

8

11

12

13

14

15

16

19

22

23

24

26

27

Déclenchement du limiteur thermostat de sécurité

Pas de formation de flamme Pas de flamme après écoulement du délai de sécurité

Absence de flamme

Surtempérature thermocontact

Température trop élevée sur la sonde de fumées

Le clapet gaz brûlés / de prise d’air ne commute pas.

Simulation flamme

Sonde de chaudière défectueuse

Sonde de fumées défectueuse

Sonde de ballon SF défectueuse

Sonde extérieure défectueuse

Déclenchement du limiteur thermostat de sécurité

La température de départ est supérieure à 110 °C lors du démarrage du brûleur

Électrodes d'allumage encrassées

Présence d’air dans la conduite d’arrivée du fioul

Chaudière encrassée

Écart organe de refoulement - nervure 98 - 103 mm

Absence de flamme lors du fonctionnement,

Retour de fumées (fumées dans l’air fourni)

Présence d’air dans la conduite d’arrivée du fioul

Chaudière encrassée

La température de départ est supérieure à la limite fixée sur le thermocontact (95 °C)

La température des fumées est supérieure à 120 °C

Le contact du clapet gaz brûlés / de prise d’air (E1) ne s’ouvre ou ne se ferme pas sur demande

Une flamme a été détectée avant le démarrage du brûleur.

Sonde de chaudière ou câble défectueux

Sonde de chaudière ou câble défectueux

Sonde de ballon ou câble défectueux

Sonde extérieure ou câble défectueux

Sonde de retour défectueuse

Sonde de retour ou câble défectueux

Capteur de pression de fioul Capteur de pression de fioul ou câble défectueux

Contrôler sonde / câble

Contrôler la pompe circuit de chauffage

Purger le système

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Nettoyer l’échangeur de chaleur

Contrôler la conduite d’arrivée de fioul, contrôler si nécessaire le niveau de fioul

Contrôler l’électrode d’allumage et le transformateur d'allumage

Contrôler l’électrovanne de la pompe de fioul

Contrôler le manchon d'évacuation des condensats

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Contrôler les valeurs de CO2

Effectuer un entretien

Contrôler l’étanchéité du système des fumées

Contrôler la conduite d’arrivée de fioul, contrôler si nécessaire le niveau de fioul

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Contrôler les valeurs de CO2

Entretien requis

Purger le système

Contrôler la pompe circuit de chauffage

Nettoyer l’échangeur de chaleur

Contrôler si tous les organes de refoulement sont en place

Vérifier la circulation de la chaudière

Contrôler le raccordement correct du départ / retour

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Contrôler le câblage du clapet gaz brûlés / de prise d’air

Contrôler l’électrovanne de la pompe de fioul

Contrôler l’électrode d’allumage et le transformateur d'allumage

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Contrôler la sonde

Contrôler le câble

Contrôler la sonde

Contrôler le câble

Contrôler la sonde

Contrôler le câble

Contrôler la sonde

Contrôler le câble

Contrôler la sonde

Contrôler le câble

Contrôler la sonde

Contrôler le câble

Contrôler les circuits air fourni et fumées

Contrôler le pressostat air

Contrôler le câble

Contrôler le pressostat air

Le pressostat air ne s’enclenche pas

Le pressostat air ne diminue pas

Erreur vitesse de rotation ventilateur

Différence de pression trop faible en phase de prérin-

çage

Pressostat air ou câble défectueux

Le pressostat air ne se réinitialise pas

Erreur ventilateur

Sonde de charge stratification défectueuse

La vitesse de consigne du ventilateur n’est pas atteinte Appuyer sur la touche de remise à zéro

Commuter le réseau Arrêt / Marche

Contrôler le conduit d’alimentation du ventilateur.

Contrôler le ventilateur

Le ventilateur ne parvient pas à s’arrêter

Sonde de charge stratification du ballon à stratification ou câble défectueux

Contrôler le conduit d’alimentation du ventilateur.

Contrôler le ventilateur

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Contrôler la sonde

Contrôler le câble

76 3064024_201601

39. Pannes - Causes - Remèdes

Code d’erreur

30

34

35

36

37

Panne

CRC

Commande automatique de brûleur

ID BCC CRC défectueuse dans CM-EEPROM

BCC incorrecte

ID BCC CRC défectueuse dans BCC

BCC incorrect

Cause

Le bloc de données EEPROM n’est pas valide

Erreur de la fiche paramétrique

La fiche paramétrique a été enlevée ou n’est pas correctement enfichée

Erreur de la fiche paramétrique

La fiche paramétrique n’est pas compatible avec la commande automatique de brûleur

38

39

41

42

52

66

67

78

83

84

85

86

90

95

96

99

107

Remède

Couper et enclencher à nouveau le secteur, si aucun effet, changer la commande automatique de brûleur.

Changer la fiche paramétrique

Enficher à nouveau la fiche paramétrique correcte

Changer la fiche paramétrique

Mise à jour requise pour

BCC

Erreur système BCC

Contrôle de débit

Pompe à condensats ne fonctionne pas

Durée max. de charge du ballon

La pression de fioul n’atteint pas la pression de fonctionnement

Erreur de la fiche paramétrique, le circuit imprimé exige une nouvelle fiche paramétrique (pièce de rechange)

Erreur de la fiche paramétrique

Température de retour > départ + 12 K

Départ et retour permutés

Pompe à condensats défectueuse

Conduite d’évacuation bouchée

Pas d’alimentation tension pour la pompe

La durée de charge du ballon dure plus longtemps que permis

Écart entre pression de consigne / réelle

Présence d’air dans la conduite d’arrivée du fioul

Pompe de fioul défectueuse

Pression de fioul pas plausible

Erreur sur la sonde du collecteur

La pression de fioul n’atteint pas la pression de repos

La vitesse de rotation du moteur de la pompe ne correspond pas à la pression de fioul

Pompe de fioul défectueuse

Moteur de pompe défectueux

Sonde du collecteur ou câble défectueux

La pression de fioul en veille ne correspond pas à la valeur de consigne

Vitesse de rotation pompe de fioul

Test relais

La pression de fioul n’atteint pas la pression d’allumage

Communication FA

Mode Prog.

Réinitialisation

Erreur de système de commande automatique de brûleur

Pression CC

Le moteur de pompe à fioul ne s’arrête pas

Échec du test de relais

Fluctuations de la pression de fioul > que la plage admissible

Arrêt d'urgence via ChipCom

Communication entre carte de circuits imprimés et commande automatique de brûleur perturbée

La commande automatique de brûleur est pilotée par

PC

Touche de remise à zéro trop souvent actionnée

Erreur interne de commande automatique de brûleur

Pression de système trop faible

Câble de sonde de pression défectueuse

Capteur de pression défectueux

Fiche paramétrique incompatible

Enficher la fiche paramétrique correcte

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Enficher à nouveau la fiche paramétrique

Contrôler la fiche paramétrique

Changer la fiche paramétrique

Purger l'installation, contrôler la pression de l’installation.

Contrôler la pompe circuit de chauffage.

Contrôler pompe à condensats

Contrôler conduite d’évacuation

Contrôler la prise secteur et le fusible

Contrôler la sonde ECS (sonde de ballon) et le câble de sonde, purger le ballon

Allonger la durée de charge du ballon

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Contrôler la conduite d’arrivée de fioul, contrôler si nécessaire le niveau de fioul

Contrôler la pompe de fioul / le moteur de pompe

Sonde de pression défectueuse

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Contrôler la pompe de fioul

Contrôler le moteur de pompe

Sonde de pression défectueuse

Contrôler la sonde

Contrôler le câble

Contrôler la sonde de pression

Contrôler le moteur

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Contrôler la pression initiale

Contrôler le moteur de la pompe de fioul

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Commuter le réseau Arrêt / Marche

Appuyer sur la touche de remise à zéro.

Si l’erreur persiste, contacter l’installateur

Contrôler la conduite d’arrivée de fioul, contrôler si nécessaire le niveau de fioul

Contrôler la pompe de fioul / le moteur de pompe

Sonde de pression défectueuse

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Appuyer sur la touche de remise à zéro.

Contrôler la connexion entre la commande automatique de brûleur et la platine HCM-2

Si l’erreur persiste, contacter l’installateur

Aucune mesure

Réseau ON/OFF.

Si infructueux, contacter l’installateur

Réseau ON/OFF

Si infructueux, contacter l’installateur

Contrôler la pression de l’installation

Contrôler si le câble d’alimentation est défectueux.

Sonde de pression :

- Contrôler les câbles et connecteurs

- Si OK et pas de fonctionnement, remplacer la sonde de pression

Appuyer sur la touche de remise à zéro

3064024_201601

77

40. Messages d’avertissement - Causes -

Remèdes

Messages d’avertissement

Les avertissements suivants sont présents dans le système

Code d’erreur

4

5

22

23

24

26

66

67

83

84

86

107

Panne

Absence de flamme

Le pressostat air ne s’enclenche pas

Cause

Pas de formation de flamme Pas de flamme après écoulement du délai de sécurité lors du démarrage du brûleur

Électrodes d'allumage encrassées

Présence d’air dans la conduite d’arrivée du fioul

Chaudière encrassée

Absence de flamme lors du fonctionnement,

Retour de fumées (fumées dans l’air fourni)

Présence d’air dans la conduite d’arrivée du fioul

Chaudière encrassée

Différence de pression trop faible en phase de prérinçage

Pressostat air ou câble défectueux

Remède

Contrôler la conduite d’arrivée de fioul, contrôler si nécessaire le niveau de fioul

Contrôler l’électrode d’allumage et le transformateur d'allumage

Contrôler l’électrovanne de la pompe de fioul

Contrôler le manchon d'évacuation des condensats

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Contrôler les valeurs de CO2

Effectuer un entretien

Contrôler l’étanchéité du système des fumées

Contrôler la conduite d’arrivée de fioul, contrôler si nécessaire le niveau de fioul

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Contrôler les valeurs de CO2

Entretien requis

Contrôler les circuits air fourni et fumées

Contrôler le pressostat air

Contrôler le câble

Contrôler le pressostat air Le pressostat air ne diminue pas

Erreur vitesse de rotation ventilateur

Erreur ventilateur

La pression de fioul n’atteint pas la pression de fonctionnement

Pression de fioul pas plausible

La pression de fioul n’atteint pas la pression de repos

Vitesse de rotation pompe de fioul

La pression de fioul n’atteint pas la pression d’allumage

Pression CC

Le pressostat air ne se réinitialise pas

La vitesse de consigne du ventilateur n’est pas atteinte

Le ventilateur ne parvient pas à s’arrêter

Écart entre pression de consigne / réelle

Présence d’air dans la conduite d’arrivée du fioul

Pompe de fioul défectueuse

La vitesse de rotation du moteur de la pompe ne correspond pas à la pression de fioul

Pompe de fioul défectueuse

Moteur de pompe défectueux

La pression de fioul en veille ne correspond pas à la valeur de consigne

Le moteur de pompe à fioul ne s’arrête pas

Fluctuations de la pression de fioul > que la plage admissible

Pression de système trop faible

Câble de sonde de pression défectueuse

Capteur de pression défectueux

Contrôler le conduit d’alimentation du ventilateur.

Contrôler le ventilateur

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Contrôler le conduit d’alimentation du ventilateur.

Contrôler le ventilateur

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Contrôler la conduite d’arrivée de fioul, contrôler si nécessaire le niveau de fioul

Contrôler la pompe de fioul / le moteur de pompe

Sonde de pression défectueuse

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Contrôler la pompe de fioul

Contrôler le moteur de pompe

Sonde de pression défectueuse

Contrôler la sonde de pression

Contrôler le moteur

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Contrôler le moteur de la pompe de fioul

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Contrôler la conduite d’arrivée de fioul, contrôler si nécessaire le niveau de fioul

Contrôler la pompe de fioul / le moteur de pompe

Sonde de pression défectueuse

Appuyer sur la touche de remise à zéro

Contrôler la pression de l’installation

Contrôler si le câble d’alimentation est défectueux.

Sonde de pression :

- Contrôler les câbles et connecteurs

- Si OK et pas de fonctionnement, remplacer la sonde de pression et appuyer sur la touche de remise à zéro

78 3064024_201601

41. Liste de contrôle de mise en service

Cette liste de contrôle a été rédigée sur base de notre expérience SAV afin d’éviter les causes de défauts survenant fréquemment lors de la mise en service.

Veuillez vérifier les points suivants avant la mise en service du générateur de chaleur :

1

Critère

Alimentation en fioul

Longueur du flexible de fioul en dehors du caisson de la chambre de combustion

Finesse de cartouche de filtre à fioul

Consigne

Longueur max. de flexible pour traversée de paroi arrière : 90 cm

Opticlean 5-20 µm

Remarques

Ceci garantit la position d’entretien

Conduite d’arrivée de fioul

Température min. de fioul

Dépression max. sur la pompe de fioul

Surpression max. sur la pompe de fioul

Monotube avec combinaison filtre-purgeur

Section de conduite requise selon tableau Notice de montage

5 °C

0,3 bar

0,5 bar

Coller l’autocollant d’avertissement joint

à l’unité

Rincer la conduite de fioul avant la mise en service ; aspirer le fioul jusqu’au filtre avec une pompe à main ad hoc

Selon la puissance, la longueur de conduite et la hauteur d'aspiration

Prévoir un chauffage auxiliaire pour les réservoirs extérieurs

Contrôle après la mise en service

Contrôle après la mise en service

2 Évacuation des condensats

Siphon installé ?

Bac de neutralisation

Montage flexibles d’écoulement monté

Bac de neutralisation requis si fioul avec teneur S >50 mg/kg

Remplir le siphon d’eau avant la mise en service

Remplir le bac de neutralisation d’eau avant la mise en service

Pente constante, sans étranglement Monter une pompe à condensats si la pose du flexible en pente constante n’est pas possible

OK

3 Remplissage de l’installation de chauffage

Raccordement départ / retour

Système rincé ?

Eau de chauffage

- Dureté rincé

Utilisation eau potable ; pour les installations riches en eau, dessalement requis selon notice de montage

6,5 à max. 8,5

Contrôle de l’écoulement correct

Pas d’encrassement qui pourrait causer un bouchon

Un détartrage via simple échangeur d’ions est interdit

Les adjuvants chimiques (inhibiteurs, antigel) ne sont pas admis

Eau de chauffage

- Valeur pH

Unité / système purgé ?

Pression système

Vannes d'arrêt départ et retour ouvertes ?

Vannes des radiateurs ouvertes ?

Purgeur d’unité, pompe, radiateurs

1,5…2,5 bar ouvert ouvertes

Voir manomètre, affichage BM-2 / AM

3064024_201601

79

80

41. Liste de contrôle de mise en service

Consigne Remarques OK N°

4

Critère

Réglage CO2 via module d'affichage AM

5 Système d’air / des fumées

Sens de la conduite des fumées

Pente de la conduite des fumées

Montage conduite d’air / des fumées hors tension ?

Colliers de fixation montés?

Embouchure libre ?

Longueur max. OK ?

Air de combustion issu de cheminée existante

Pas de retour des fumées ?

(contrôle après la mise en service)

Manchon vers embouchure

> 6 cm / m hors tension

Écartement d’env. 1,5 m libre

Cheminée nettoyée par un professionnel

(exempte de poussières)

CO2 < 0,2 %

Sens des fumées

> 6 cm

1 m

Pour les traversées de mur (p.ex. ne pas maçonner le raccord dans la cheminée)

Fixation de conduite

Contrôle

Conforme au tableau Notice de montage

Odeurs possibles dans le local d'installation en raison de l’utilisation antérieure (c’est pourquoi une conduite d’air fourni séparée est préférable)

Mesure du passage annulaire sur embout de mesure, assise solide du tube de fumées interne dans le bac à condensats

6

7

Régulation / câblage chaudière fioul à condensation

Câblage de l’unité selon raccordement

électrique ?

230 V / 50 Hz,

Sonde de température

Accessoires

Réglage adresse et configuration installation des chaudières OK ?

Adresse eBUS HG10

Configuration installation HG40

Réglages de base de la régulation paramétrés ?

Régulation / câblage des accessoires de régulation MM, KM, SM1, SM2

Câblage des modules d’extension selon raccordement électrique ?

230 V / 50 Hz,

Sonde de température

Accessoires

Réglage d’adresse et de configuration d’installation pour les modules

(MM, KM, SM2) OK ?

voir chapitre 19, veiller à la polarité sur l’eBUS !

Double affectation des adresses impossible p.ex. date et heure

Voir notice de montage des modules d’extension, veiller à la polarité pour l’eBUS !

MM Paramètres vanne de mélange MI05

KM Paramètres cascade KM01

SM2 Paramètres solaire SOL12

3064024_201601

42. Fiche de produit selon règlement

(UE) n° 811/2013

Groupe de produits:

TOB

Nom ou marque commerciale du fournisseur

Référence du modèle donnée par le fournisseur

Classe d’efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage des locaux

Puissance thermique nominale

Efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage des locaux

Consommation annuelle d’énergie pour le chauffage des locaux

Niveau de puissance acoustique, à l’intérieur

Les éventuelles précautions particulières qui doivent être prises lors du montage, de l’installation ou de l’entretien

P rated

η s

Q

HE

L

WA kW

%

Wolf GmbH

TOB-18

A

18

93 kWh dB

10065

58

Voir notice de montage

3064024_201601

Wolf GmbH, Postfach 1380, D-84048 Mainburg, Tel. +49-8751/74-0, Fax +49-8751/741600, Internet: www.wolf-heiztechnik.de

Numéro d’article: 3020208 03/2015

BE FR

81

LU

42. Fiche de produit selon règlement

(UE) n° 811/2013

Groupe de produits:

TOB-18 + Speicher

Nom ou marque commerciale du fournisseur

Référence du modèle donnée par le fournisseur

Profil de soutirage

Classe d’efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage des locaux

Classe d’efficacité énergétique pour le chauffage de l’eau

Puissance thermique nominale

Consommation annuelle d’énergie pour le chauffage des locaux

Consommation annuelle de combustible pour le chauffage de l’eau

Efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage des locaux

Efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage de l’eau

Niveau de puissance acoustique, à l’intérieur

Les éventuelles précautions particulières qui doivent être prises lors du montage, de l’installation ou de l’entretien

P rated

Q

HE

AFC

η s

η wh

L

WA

GJ

%

% dB kW kWh

Wolf GmbH

TOB-18 + SEM-

2-300

XL

Wolf GmbH

TOB-18 + SEM-

2-400

XL

A A

Wolf GmbH

TOB-18 + TS-

160L

XL

A

A

18

10065

A

18

10065

A

18

10065

18

93

82

58

Voir notice de montage

18

93

83

58

Voir notice de montage

18

93

82

58

Voir notice de montage

82

Wolf GmbH, Postfach 1380, D-84048 Mainburg, Tel. +49-8751/74-0, Fax +49-8751/741600, Internet: www.wolf-heiztechnik.de

Numéro d’article: 3020600 03/2015

BE

3064024_201601

FR LU

Fiche de produit selon règlement (UE) n° 811/2013

Groupe de produits:

TOB-18 + Speicher

Nom ou marque commerciale du fournisseur

Référence du modèle donnée par le fournisseur

Profil de soutirage

Classe d’efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage des locaux

Classe d’efficacité énergétique pour le chauffage de l’eau

Puissance thermique nominale

Consommation annuelle d’énergie pour le chauffage des locaux

Consommation annuelle de combustible pour le chauffage de l’eau

Efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage des locaux

Efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage de l’eau

Niveau de puissance acoustique, à l’intérieur

Les éventuelles précautions particulières qui doivent être prises lors du montage, de l’installation ou de l’entretien

P rated

Q

HE

AFC

η s

η wh

L

WA

GJ

%

% dB kW kWh

Wolf GmbH

TOB-18 + SEM-

2-300

XL

Wolf GmbH

TOB-18 + SEM-

2-400

XL

A A

Wolf GmbH

TOB-18 + TS-

160L

XL

A

A

18

10065

A

18

10065

A

18

10065

18

93

82

58

Voir notice de montage

18

93

83

58

Voir notice de montage

18

93

82

58

Voir notice de montage

43. Paramètres techniques selon règlement (UE) n° 813/2013

Type

Chaudière à condensation

Chaudière basse température (**)

Chaudière de type B11

Dispositif de chauffage des locaux par cogénération

Si oui, équipé d’un dispositif de chauffage d’appoint

Dispositif de chauffage mixte

Caractéristique

[oui/non]

[oui/non]

[oui/non]

[oui/non]

[oui/non]

Puissance thermique nominale

Production de chaleur utile à la puissance thermique nominale et en régime haute température (*)

Production de chaleur utile à 30

% de la puissance thermique nominale et en régime basse température (**)

Consommation d’électricité auxiliaire à pleine charge

Consommation d’électricité auxiliaire à charge partielle

Consommation d’électricité auxiliaire en mode veille

Efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage des locaux

Efficacité utile à la puissance thermique nominale et en régime haute température (*)

Efficacité utile à 30 % de la puissance thermique nominale et en régime basse température (**)

Pertes thermiques en régime stabilisé

Consommation d’électricité du brûleur d’allumage

Émissions d’oxydes d’azote

Profil de soutirage déclaré

Consommation journalière d’électricité

Efficacité énergétique pour le chauffage de l’eau

Consommation journalière de combustible

Coordonnées de contact

[oui/non]

Symbole

P

P

P

4

1 elmax elmin

P

P

P rated n n n

SB

4

1 s stby ing

NO x

(M, L,

XL, XXL)

Qelec nwh

Qfuel

Unité

kW kW kW kW kW kW

%

%

% kW kW mg/kWh

kWh

% kWh

TOB-18

oui non non non

non

18

18,1

5,3

0,109

0,045

0,003

93

92,2

99,1

0,083

0,000

44

-

-

-

-

TOB-18/TS

oui non non non

oui

18

18,1

5,3

0,109

0,045

0,003

93

92,2

99,1

0,083

0,000

44

XL

0,277

82

23,796

Wolf GmbH, Industriestraße 1, D-84048 Mainburg

(*) Par régime haute température, on entend une température de retour de 60°C à l’entrée du dispositif de chauffage et une température d’alimentation de 80°C à la sortie du dispositif de chauffage.

(**) Par basse température, on entend une température de retour (à l’entrée du dispositif de chauffage), de 30°C pour les chaudières à condensation, de 37°C pour les chaudières basse température et de 50°C pour les autres dispositifs de chauffage.

Wolf GmbH, Postfach 1380, D-84048 Mainburg, Tel. +49-8751/74-0, Fax +49-8751/741600, Internet: www.wolf-heiztechnik.de

Numéro d’article: 3020600 03/2015

BE FR LU

3064024_201601

83

84

DÉCLARATION DE CONFORMITÉ

(conformément à DIN EN ISO/IEC 17050-1)

Numéro :

Émetteur :

Adresse :

Produit :

3064024

Wolf GmbH

Industriestraße 1, D-84048 Mainburg chaudière fioul à condensation

TOB/TOB-TS

Le produit décrit ci-dessus satisfait aux exigences des documents suivants :

§6, 1. BImSchV, 26.01.2010

DIN EN 298, 11/2012

DIN EN 267, 03/2012

DIN EN 303, 12/2003

DIN EN 304, 01/2004

DIN EN 15034, 01/2007

DIN EN 15035, 05/2007

DIN EN 12828, 06/2003

DIN EN 61000-3-2, 03/2010

DIN EN 61000-3-3, 06/2009

DIN EN 61000-4-3, 06/2008

DIN EN 55014-1, 02/2010

DIN EN 60335-1, 02/2007

DIN EN 60335-2-102, 04/2007

DIN EN 60529, 09/2000

ISO 23552-1, 10/2007

Conformément aux dispositions des directives ci-dessous

2004/108/CE (Directive CEM)

2006/95/CE (Directive sur les basses tensions)

2009/125/EG (Directive ErP)

2011/65/EU (Directive RoHS)

le produit porte le marquage ci-dessous

:

0085

Mainburg, le 15.07.2015

Gerdewan Jacobs

Directeur technique

Klaus Grabmaier

Homologation produits

3064024_201601

DÉCLARATION DE CONFORMITÉ

(conformément à DIN EN ISO/IEC 17050-1)

Numéro :

Émetteur :

Adresse :

Produit :

3064024

Wolf GmbH

Industriestraße 1, D-84048 Mainburg

Ballon TS

Le produit décrit ci-dessus satisfait aux exigences des documents suivants :

DIN EN 12897:2006-09

Conformément aux dispositions des directives ci-dessous

2009/125/EG (Directive ErP)

le produit porte le marquage ci-dessous

:

Mainburg, le 15.07.2015

Gerdewan Jacobs

Directeur technique

Klaus Grabmaier

Homologation produits

3064024_201601

85

86 3064024_201601

3064024_201601

87

88 3064024_201601

Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement

Table of contents