Solid 3000H - Bosch Climate

Solid 3000H - Bosch Climate

Chaudière à combustible solide

Solid 3000H

20 | 25 | 32 | 40

Notice d'utilisation destinée à l'utilisateur

2 | Table des matières

Table des matières

Table des matières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2

1 Consignes de sécurité et explication des symboles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

1.1

Explication des symboles . . . . . . . . . . . . . . 3

1.2

Consignes de sécurité . . . . . . . . . . . . . . . . 3

2 Caractéristiques de l’appareil . . . . . . . . . . . . . . . 5

2.1

Utilisation conforme à l’usage prévu . . . . . 5

2.2

Normes, prescriptions et directives . . . . . . 5

2.3

Description du produit . . . . . . . . . . . . . . . . 5

2.4

Plaque signalétique . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6

2.5

Caractéristiques techniques . . . . . . . . . . . . 7

3 Recommandations générales relatives aux combustibles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8

4 Mise en service et utilisation . . . . . . . . . . . . . . . 10

4.1

Recommandations relatives au fonctionnement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10

4.2

Avant la mise en service . . . . . . . . . . . . . . 10

4.3

Vérifier la pression de service, rajouter de l’eau de chauffage et purger l’installation de chauffage . . . . . . 10

4.3.1 Contrôle de la pression de service . . . . . . 11

4.3.2 Rajouter de l’eau de chauffage et purger l’installation . . . . . . . . . . . . . . . . . 11

4.4

Réglage du régulateur de combustion . . . 12

4.5

Arrivée d’air frais . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12

4.6

Mise en feu de la chaudière . . . . . . . . . . . 13

4.7

Capacité d’absorption énergétique . . . . . 14

4.8

Rajouter du combustible . . . . . . . . . . . . . 14

4.9

Chauffage permanent

(le feu brûle pendant la nuit) . . . . . . . . . . 15

4.10 Mettre la chaudière hors service . . . . . . . 16

4.11 Comportement en cas d’urgence . . . . . . . 16

5 Nettoyage et entretien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17

5.1

Nettoyer la chaudière . . . . . . . . . . . . . . . . 17

5.1.1 Nettoyer les parcours des fumées et le foyer . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18

5.1.2 Vider le compartiment des cendres . . . . . 18

5.1.3 Nettoyer le collecteur de fumées . . . . . . . 19

5.1.4 Contrôle de la pression de service . . . . . . 19

6 Protection de l’environnement/Recyclage . . . . 19

7 Elimination des défauts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20

Index . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21

6 720 802 673 (2012/05) Solid 3000H

Consignes de sécurité et explication des symboles | 3

1 Consignes de sécurité et explication des symboles

1.1

Explication des symboles

Avertissements

Dans le texte, les avertissements sont indiqués et encadrés par un triangle de signalisation sur fond grisé.

Pour les risques liés au courant électrique, le point d’exclamation dans le triangle de signalisation est remplacé par un symbole d’éclair.

Les mots de signalement au début d’un avertissement caractérisent le type et l’importance des conséquences

éventuelles si les mesures nécessaires pour éviter le danger ne sont pas respectées.

AVIS signale le risque de dégâts matériels.

PRUDENCE signale le risque d’accidents corporels légers à moyens.

AVERTISSEMENT signale le risque d’accidents corporels graves.

DANGER signale le risque d’accidents mortels.

Informations importantes

Les informations importantes ne concernant pas de situations à risques pour l’homme ou le matériel sont signalées par le symbole ci-contre. Elles sont limitées par des lignes dans la partie inférieure et supérieure du texte.

Autres symboles

Symbole

B

Æ

Signification

Etape à suivre

Renvoi à d’autres passages dans le document ou dans d’autres documents

Enumération/Enregistrement dans la liste

Enumération/Enregistrement dans la liste (2e niveau)

Tab. 1

1.2

Consignes de sécurité

Consignes générales de sécurité

Le non respect des consignes de sécurité peut provoquer des accidents graves – voire mortels – ainsi que des dégâts matériels et écologiques.

B

S’assurer que l’installation et les raccordements de l’évacuation des fumées, la première mise en service ainsi que l’entretien et les réparations sont réalisés exclusivement par une entreprise spécialisée.

B

S’assurer que la réception de l’installation est réalisée par les autorités compétentes.

B

Effectuer le nettoyage en fonction de l’utilisation.

Tenir compte des cycles d’entretien indiqués au chap.

« Entretien ». Eliminer immédiatement les défauts constatés.

B

L’entretien doit être effectué au moins une fois par an. Le parfait fonctionnement de l’ensemble de l’installation doit être vérifié à cette occasion. Eliminer immédiatement les défauts constatés.

B

Avant la mise en service de l’installation, lire attentivement les consignes de sécurité.

Risques dus à une négligence concernant votre propre sécurité dans les cas d’urgence, par ex. lors d’un incendie

B

Ne vous mettez jamais vous-même en danger de mort.

La sécurité de chacun est toujours prioritaire.

Dégâts dus à une erreur d’utilisation

Les erreurs de commande peuvent entraîner des dommages personnels et/ou matériels.

B

S’assurer que les utilisateurs savent utiliser l’appareil de manière conforme.

B

L’installation et la mise en service ainsi que l’entretien et la maintenance doivent être effectués exclusivement par un professionnel.

Mise en place, fonctionnement

B

Faire exécuter la mise en place de l’appareil uniquement par un professionnel agréé.

B

Le système d’évacuation des fumées ne doit pas être modifié.

B

Ne pas faire fonctionner l’appareil sans le volume d’eau suffisant.

Solid 3000H 6 720 802 673 (2012/05)

4 | Consignes de sécurité et explication des symboles

B

Veiller à ce que toutes les ouvertures de l’installation

(portes, trappes de visite, orifices de remplissage) restent toujours fermées pendant le fonctionnement de l’appareil.

B

Utiliser uniquement les combustibles homologués indiqués sur la plaque signalétique.

B

Ne pas obturer ni diminuer les orifices d’aération sur les portes, fenêtres et murs.

Danger de mort par électrocution

B

Faire effectuer le raccordement électrique uniquement par un électricien. Respecter le schéma de connexion !

B

Avant l’installation : mettre l’appareil hors tension sur tous les pôles. Sécuriser contre tout réenclenchement involontaire.

B

Ne pas monter cet accessoire dans une pièce humide.

Révision/Entretien

B

Recommandation au client : conclure un contrat de maintenance et d’inspection avec un professionnel agréé et faire réviser l’appareil une fois par an.

B

L’utilisateur est responsable de la sécurité et du respect de l’environnement en ce qui concerne l’installation (loi relative à la protection contre les effets nocifs sur l’environnement).

B

Respecter les consignes de sécurité dans le chapitre

« Entretien et nettoyage ».

Pièces de rechange d’origine

Le fabricant n’est aucunement responsable des dégâts occasionnés par les pièces de rechange non livrées par lui.

B

Utiliser uniquement les pièces de rechange d’origine et les accessoires du fabricant.

Risques d’intoxication

B

Une arrivée d’air insuffisante peut entraîner des

échappements de fumées dangereux.

B

Veiller à ce que les ouvertures d’arrivée et de sortie d’air ne soient ni réduites ni fermées.

B

Si le défaut n’est pas éliminé immédiatement, ne pas faire fonctionner/ne pas poursuivre le fonctionnement de la chaudière.

B

En cas d’échappement des fumées dans le local d’installation, aérer ce dernier, sortir du local et, si nécessaire, appeler les pompiers.

B

Informer l’utilisateur de l’installation par écrit des défauts et dangers éventuels.

Risques de brûlure/ébouillantage

Les surfaces chaudes de la chaudière, du système d’évacuation des fumées et de la tuyauterie, l’échappement de gaz de combustion ou de fumées ainsi que l’eau chaude s’écoulant des dispositifs de sécurité peuvent provoquer des brûlures/ébouillantages.

B

Ne toucher les surfaces chaudes qu’avec un équipement approprié.

B

Ouvrir les portes de la chaudière avec précaution.

B

Avant de démarrer tous types de travaux sur la chaudière, celle-ci doit être refroidie.

B

Les enfants ne doivent pas rester sans surveillance à proximité de la chaudière chaude.

Risque de dégâts sur les installations en raison des différences de tirage minimum de la cheminée

Si les pressions disponibles sont plus élevées, les émissions augmentent ce qui charge davantage la chaudière et augmente le risque de l’endommager.

B

S’assurer que la cheminée et le raccordement des fumées respectent les prescriptions en vigueur.

B

S’assurer que les pressions disponibles sont respectées.

B

Faire vérifier par un professionnel agréé que le tirage nécessaire est respecté.

Matériaux explosifs ou facilement inflammables

B

Ne pas stocker de matériaux ou liquides inflammables

à proximité immédiate de la chaudière.

B

Respecter les distances minimales par rapport aux matériaux inflammables.

Air de combustion/air ambiant

B

L’air de combustion/air ambiant doivent être exempts de substances corrosives (par exemple hydrocarbures halogénés qui contiennent des liaisons chlorées ou fluorées). Le système est ainsi protégé contre la corrosion.

Risques de dégâts sur l’installation de chauffage en raison de la surpression

Pour éviter des dégâts dus à la surpression, de l’eau peut s’écouler pendant le chauffage au niveau de la soupape de sécurité du circuit d’eau de chauffage et de l’alimentation en eau chaude sanitaire.

B

Ne fermer en aucun cas les soupapes de sécurité.

B

Ne couper en aucun cas le circuit d’eau de chauffage.

B

Ne couper en aucun cas le circuit d’eau de refroidissement.

6 720 802 673 (2012/05) Solid 3000H

Caractéristiques de l’appareil | 5

2 Caractéristiques de l’appareil

Cette notice contient des informations importantes destinées à l’utilisateur et nécessaires à l’utilisation fiable de la chaudière.

2.1

Utilisation conforme à l’usage prévu

La chaudière à combustible solide Solid 3000H... est une chaudière à pouvoir calorifique inférieur pour la combustion de coke dans les maisons individuelles et les immeubles collectifs (combustibles de substitution voir

chap. 3, page 8). Pour pouvoir garantir l’utilisation con-

forme, vous devez respecter les indications fournies sur la plaque signalétique ainsi que les caractéristiques techniques.

Pour que les limites de températures indiquées soient respectées, il faut installer un dispositif approprié.

Il est interdit d’installer la chaudière dans les pièces de séjour et les entrées.

La chaudière à combustible solide est désignée ci-dessous par le terme général de chaudière.

La chaudière doit être utilisée exclusivement pour le réchauffement de l’eau de chauffage et la production indirecte d’eau chaude sanitaire. Vous trouverez des informations complémentaires relatives à une utilisation

conforme au chap. 4.1, page 10 et chap. 2.3, page 5.

Le foyer transmet la chaleur produite à l’eau de chauffage.

Le régulateur de combustion [6] est relié au clapet d’air

[7] par une chaîne et régule l’alimentation d’air de la chaudière. Plus la chaudière chauffe, plus le clapet d’air doit être fermé pour que la température réglée de l’eau de chaudière ne soit pas dépassée.

Le cendrier est situé derrière la porte du réservoir des cendres [4].

Le carénage est composé de matériau isolant qui permet d'éviter au maximum les pertes par rayonnement et à l’état de veille.

Le thermomètre / manomètre indique la température à l’intérieur de la chaudière ainsi que la pression d’eau.

La chaudière aspire l’air de combustion nécessaire dans l’air ambiant. La chaudière doit

être installée et fonctionner uniquement dans des locaux bien aérés en permanence !

2.2

Normes, prescriptions et directives

Respecter les normes et prescriptions spécifiques à chaque pays !

2.3

Description du produit

La Solid 3000H... est une chaudière à combustible solide homologuée pour la combustion de coke.

Combustibles de substitution voir chap. 3, page 8.

La chaudière se compose des éléments suivants :

Barre de traction du clapet des fumées [1]

Porte de remplissage [2]

Réglage de l’air secondaire avec viseur de flamme [3]

Porte du cendrier [4]

Thermomètre/manomètre [5]

Régulateur de combustion [6]

Clapet d’air [7]

La porte de remplissage [2] sert à remplir le foyer avec du combustible.

Fig. 1 Aperçu des produits

7

6 720 643 469-01.2T

Solid 3000H 6 720 802 673 (2012/05)

6 | Caractéristiques de l’appareil

Clapet des fumées

Le clapet des fumées doit être ouvert pour la mise en température d’une chaudière froide ou si le tirage de la

cheminée n’est pas conforme (Æ Fig. 2 en haut). Les

fumées chaudes arrivent plus rapidement dans la cheminée et celle-ci „tire “ mieux.

En mode normal, et avec un tirage suffisant, le clapet des

fumées est en partie fermé (Æ Fig. 2 en bas). Les pertes

par refroidissement par la cheminée sont alors moindres.

Fig. 2 Clapet des fumées (en haut ouvert ; en bas fermé)

2.4

Plaque signalétique

La plaque signalétique se trouve sur le côté droit du bloc chaudière.

Vous y trouverez le numéro de série, les données concernant la puissance et l'homologation.

6 720 802 673 (2012/05) Solid 3000H

Caractéristiques de l’appareil | 7

2.5

Caractéristiques techniques

Catégorie de chaudière selon EN 303-5

Nombre d'éléments de chaudière

Contenance en eau

Contenu du foyer

Rendement

Plage de température de l’eau de chaudière

Température de retour minimale

Température des fumées à puissance nominale

Débit massique des fumées

(puissance nominale) env.

Tirage nécessaire en cas de fonctionnement à puissance nominale

Pression de service autorisée

Pression d’essai maximale

Coke

Puissance calorifique avec le coke

(puissance nominale)

Consommation de combustible à puissance nominale env.

Durée de combustion à puissance nominale env.

Charbon

Module

l l u

%

°C

°C

°C g/sec

Pa bar bar kW kg/h

20

4

27

25,5

17,7

20

20

3,9

Puissance calorifique nominale pour le charbon

(valeur nominale)

Consommation de combustible à puissance nominale env.

kW kg/h

18

1,9/3,6

Durée de combustion à puissance nominale env.

u

Bois avec un PCI de 13 MJ/kg et une humidité maximale de 20 %

Puissance calorifique à puissance nominale

Consommation de combustible à puissance nominale env.

Durée de combustion à puissance nominale env.

Longueur maximale de la bûche (diamètre 150 mm)

Tab. 2 Caractéristiques techniques

kW kg/h u mm

16

2,6/5,3

270

Taille de la chaudière

25 32

1

5

31

34

6

35

42,5

72 à 78

65 à 90

65

23,0

250 – 300

28,3

22 23

4

8

25

5,1

27

2,3/4,6

23

3,5/7,1

370

4

4

2

32

6,2

30

2,6/5,2

27

4,3/8,5

470

40

40

6,9

7

39

51

31,8

28

35

3,2/6,4

30

4,9/9,8

570

Solid 3000H 6 720 802 673 (2012/05)

8 | Recommandations générales relatives aux combustibles

3 Recommandations générales relatives aux combustibles

La chaudière est conçue pour le coke en tant que combustible principal – noix de coke 1 (20 – 40 mm).

Les combustibles de substitution autorisés sont (puissance réduite et cycles d’entretien plus courts) :

Charbon et noix de coke 2 (10 – 20 mm)

Morceaux de charbon et de coke (40 – 100 mm)

Bois

Combustion au bois

Les combustibles prescrits sont les bûches séchées et coupées avec un diamètre de 150 mm et une humidité maximale de 20 %.

DANGER : Danger de mort dû à l’échappement de monoxyde de carbone (CO) !

La chaudière n’est pas conçue pour la combustion de lignite. La combustion au lignite peut encrasser la chaudière et provoquer l’échappement de CO.

B

Ne pas utiliser de lignite pour la combustion.

Modèle de chaudière

3000H 20

3000H 25

3000H 32

Longueur maximale des bûches

270 mm,

370 mm

470 mm

3000H 40 570 mm

Tab. 3 Longueur maximale des bûches

Utiliser uniquement du bois sec en morceaux, à l’état naturel. Si l'humidité du bois est supérieure à 20 %, la puissance de la chaudière diminue. Ceci entraîne également une importante formation de suie qui réduit la durée de vie de la chaudière. Les performances indiquées ainsi que le fonctionnement illimité de la chaudière ne peuvent être garantis qu’avec une humidité maximale de 20 %.

DANGER : Dégâts sur l’installation et/ou risques pour la santé dus à l’utilisation d’autres combustibles ou de combustibles inappropriés !

L’utilisation d’autres combustibles ou de combustibles inappropriés peut entraîner la formation de substances insalubres et/ou risquant d’endommager l’installation de chauffage.

B

Pour la combustion, ne pas utiliser de matériaux synthétiques, déchets domestiques, résidus de bois traités chimiquement, vieux papiers, copeaux de bois, résidus d'écorce et panneaux stratifiés, pellets et substances poussiéreuses.

Les températures des fumées en mode régulation sont de 250 – 300 °C.

Selon les conditions locales, les combustibles utilisés

(bois ou charbon) et l’état de propreté, ces valeurs peuvent être dépassées.

Essence

Hêtre, chêne, frêne

Erable, bouleau

Pouvoir calorifique inférieur

1)

kWh/kg

4,1

4,2

kWh/rm

2100

1900

Peuplier

Pin, mélèze, sapin douglas

4,1

4,4

1200

1700

Epicéa, sapin 4,5 1500

Tab. 4 Valeurs énergétiques des différentes essences de bois

1) Bois à l’état sec avec une humidité de 20%.

6 720 802 673 (2012/05) Solid 3000H

Formation de condensats et de goudron

Une utilisation incorrecte de la chaudière entraîne une trop grande formation de condensats et de goudron. Ce qui peut endommager la chaudière et le système d’évacuation des fumées.

La mise en température de la chaudière froide condense l'eau qui coule sur les parois intérieures de la chaudière.

Ceci donne l’impression que la chaudière a des fuites.

Cette „transpiration“ de la chaudière s'arrête dès que des cendres se déposent sur les parois internes.

Le fonctionnement à basse température inférieure à

65 °C ou l’utilisation d’un combustible trop humide entraînent également la formation de condensation sur les surfaces de chauffe. Ici aussi les condensats coulent vers le bas.

Le chauffage à des températures de chaudière trop faibles entraîne la formation de goudron, encrasse le système d’évacuation des fumées et peut l’endommager.

B

Respecter les consignes d’exploitation de la chaudière.

B

Faire fonctionner la chaudière avec les températures de service autorisées.

B

Ne faire fonctionner la chaudière qu’avec les combustibles indiqués.

B

Retirer les dépôts de goudron avec le racloir (accessoire joint à la livraison) pendant que la chaudière est encore chaude.

Recommandations générales relatives aux combustibles | 9

Solid 3000H 6 720 802 673 (2012/05)

10 | Mise en service et utilisation

4 Mise en service et utilisation

4.1

Recommandations relatives au fonctionnement

Veuillez respecter les recommandations suivantes en ce qui concerne le fonctionnement de l'installation de chauffage :

B

La chaudière doit être utilisée exclusivement par des adultes qui ont été informés des consignes à respecter ainsi que du fonctionnement de la chaudière.

B

Veiller à ce que les enfants ne restent pas sans surveillance à proximité d’une chaudière en marche.

B

Ne pas jeter de liquides dans le feu ni utiliser de liquides visant à augmenter la puissance de la chaudière.

B

Ne pas déposer ni stocker d’objets inflammables à proximité du foyer et du compartiment de remplissage ou à une distance de sécurité de 200 mm minimum autour de la chaudière.

B

Ne pas poser d’objets inflammables sur la chaudière.

B

Nettoyer les surfaces de la chaudière exclusivement avec des produits ininflammables.

B

Ne pas stocker de substances inflammables dans le local d’installation de la chaudière (par ex. pétrole, fioul).

B

Pendant le fonctionnement de la chaudière, n’augmenter en aucun cas sa puissance nominale (surchauffe).

B

Stocker les cendres dans un réservoir sécurisé contre le feu avec un couvercle fermé.

B

La chaudière doit fonctionner avec une température maximale de 90 °C et être contrôlée régulièrement pendant la marche.

B

Faire tourner la chaudière avec une température de retour minimale de 65 °C. S’assurer que cette limite de température est respectée par un dispositif adéquat.

B

La température minimale d’eau de chaudière doit être supérieure à 65 °C pour éviter la condensation de la vapeur d’eau à basse température et la formation de goudron. Ceci a des répercussions négatives sur le fonctionnement conforme de la chaudière et sa durée de vie.

B

L’utilisateur doit respecter la notice d’utilisation.

L’utilisateur est uniquement autorisé à mettre la chaudière en service et hors service, et la nettoyer. Toutes les autres opérations doivent être exécutées par une entreprise agréée.

B

En cas de risque d’explosion, d’incendie, de fuite de gaz ou vapeurs inflammables (par ex. vapeurs provoquées par l’encollage de linoléum, PVC, etc.) ne pas faire fonctionner la chaudière.

B

Tenir compte de l’inflammabilité des matériaux de construction.

4.2

Avant la mise en service

DANGER : Risques d’accidents dus à des portes de chaudière ouvertes !

B

Maintenir la porte du foyer de la chaudière fermée pendant le fonctionnement.

DANGER : Risques d’accidents dus aux températures élevées du collecteur des fumées

(Æ Fig. 2, page 6) !

B

Ne pas toucher le collecteur des fumées pendant le fonctionnement.

AVERTISSEMENT : Dégâts sur l’installation !

La mise en service sans une quantité d’eau suffisante détruit l’appareil.

B

La chaudière doit toujours fonctionner avec suffisamment d’eau.

Respecter les consignes suivantes pour votre propre sécurité avant de commencer la mise en service :

Il est interdit de faire fonctionner la chaudière sans surveillance lorsque la porte est ouverte.

L’utilisation d’accélérateurs d’ignition dans la chaudière est interdite.

4.3

Vérifier la pression de service, rajouter de l’eau de chauffage et purger l’installation de chauffage

L’eau de chauffage qui vient d’être rajoutée perd beaucoup de volume pendant les premiers jours, étant donné qu’elle dégage encore beaucoup de gaz. Des coussins d’air se forment ainsi et perturbent le système de chauffage.

B

Sur les nouvelles installations, vérifier d’abord quotidiennement la pression de service, rajouter de l’eau de chauffage et purger les radiateurs et le sysème de chauffage si nécessaire.

B

Par la suite, vérifier la pression de service une fois par mois, rajouter de l’eau si nécessaire et purger les radiateurs et le système de chauffage.

6 720 802 673 (2012/05) Solid 3000H

Mise en service et utilisation | 11

4.3.1

Contrôle de la pression de service

Le chauffagiste a réglé la pression nécessaire sur 1 bar

minimum et l’a enregistrée dans le tabl. 5, page 11.

En général, on fait la distinction entre installations ouvertes et fermées. Les installations ouvertes ne sont plus que rarement utilisées. C’est pourquoi le contrôle de la pression d’eau sera expliqué sur la base des installations fermées.

B

Vérifier la pression de service. Si la pression de l’installation descend en dessous de 1 bar (sous l’aiguille rouge), il faut rajouter de l’eau.

Fig. 3 Thermomètre / Manomètre

4.3.2

Rajouter de l’eau de chauffage et purger l’installation

Demandez au chauffagiste de vous montrer où se trouve le robinet de remplissage et de vidange sur votre installation pour rajouter l’eau de chauffage.

AVIS : Dégâts sur l’installation dus à des variations de température !

Si l’installation de chauffage est remplie à chaud, les écarts de température peuvent provoquer des fissures. la chaudière n’est alors plus étanche.

B

Remplir l’installation de chauffage uniquement à froid (la température de départ ne doit pas dépasser 40 °C maximum).

AVIS : Dégâts sur l’installation dus à des remplissages fréquents !

Si l’installation de chauffage doit souvent

être remplie d’eau de chauffage, celle-ci risque d’être endommagée par la corrosion ou la formation de tartre, selon la qualité de l’eau utilisée.

B

Demander à l’installateur si l’eau courante non traitée peut être utilisée, ou si, le cas échéant, elle doit être traitée.

B

Informer le chauffagiste si l’installation doit souvent être remplie d’eau d’appoint.

PRUDENCE : Risques pour la santé dus à la pollution de l’eau potable !

B

Respecter les prescriptions et normes locales en vigueur pour éviter la pollution de l’eau potable (par ex. par l’eau provenant des installations de chauffage).

B

Remplir l’installation de chauffage lentement Pendant le remplissage, observer l'indicateur de pression

(thermo/manomètre).

B

Une fois la pression de service souhaitée atteinte, fermer le robinet d’eau et le robinet de remplissage et de vidange.

B

Purger l’installation au niveau des vannes de purge des radiateurs.

B

Si la pression de service diminue à cause de la purge, rajouter de l’eau.

Pression de service/qualité de l’eau

Pression de service minimale

(rajouter de l’eau si la valeur est inférieure à la consigne) ________________ bar

Pression de consigne

(valeur optimale)

Pression de service maximale de l’installation (pression admissible de la soupape de sécurité)

________________ bar

________________ bar

L’eau d’appoint doit être traitée.

Oui/Non

Tab. 5 Pression de service (enregistrée par le chauffagiste)

Solid 3000H 6 720 802 673 (2012/05)

12 | Mise en service et utilisation

4.4

Réglage du régulateur de combustion

B

Régler le régulateur de combustion sur le marquage

rouge (85 °C) (Æ Fig. 4).

B

Régler la tension de la chaîne avec la position du levier

(ou en raccourcissant la chaîne) de manière à ce que le clapet d’air avec une température d’eau de chaudière de 85 °C se ferme au maximum (5 mm) et que la chaîne soit legèrement détendue.

Fig. 4 Réglage du régulateur de combustion

1

Marquage rouge (85 °C)

On évite ainsi la formation de gaz carbonique lorsque la température d’eau de chaudière est atteinte. La chaudière fonctionne à puissance minimale.

Si le clapet d’air est entièrement fermé, la combustion n’est pas complète. Du goudron se dépose sur les surfaces de chauffe, ce qui rend le nettoyage plus difficile.

4.5

Arrivée d’air frais

DANGER : Danger de mort dû au manque d’oxygène dans le local d’installation !

B

Veiller à ce que l’arrivée d’air frais en provenance de l’extérieur soit suffisante grâce à des ouvertures vers l’air libre.

B

Veiller à ce que ces ouvertures ne soient ni obstruées ni diminuées.

AVERTISSEMENT : Dégâts sur l’installation et risques d’accidents en cas de mise en service incorrecte !

Le manque d’air de combustion risque d’entraîner la formation de goudron et de gaz de distillation à basse température.

B

Veiller à ce que l’arrivée d’air frais en provenance de l’extérieur soit suffisante grâce à des ouvertures vers l’air libre.

B

Veiller à ce que ces ouvertures ne soient ni obstruées ni diminuées.

AVIS : Dégâts sur l’installation dus à des substances agressives présentes dans l’arrivée d’air !

La combustion des hydrocarbures halogénés contenant des substances chlorées ou fluorées, augmente la corrosion dans la chaudière.

B

Eviter que l’arrivée d’air ne contienne des substances agressives.

La chaudière aspire l’air de combustion nécessaire dans l’air ambiant.

B

La chaudière doit être installée et fonctionner uniquement dans des locaux bien aérés en permanence !

6 720 802 673 (2012/05) Solid 3000H

Mise en service et utilisation | 13

4.6

Mise en feu de la chaudière

AVERTISSEMENT : Dégâts sur l’installation dus à une utilisation inappropriée !

Surcharger le foyer avec du combustible peut entraîner une surchauffe et endommager la chaudière.

B

Adapter la quantité de combustible à la capacité d’absorption énergétique du

système de chauffage (Æ chap. 4.7, page 14).

L’utilisation adaptée de la chaudière ainsi qu’une pression de refoulement suffisante du système d’évacuation des fumées sont déterminants pour une combustion correcte.

B

Ouvrir la porte du cendrier.

B

Ouvrir le clapet des fumées pour augmenter le tirage de la chaudière.

Fig. 6

6 720 643 469-24.2T

Mettre du petit bois pour la mise en feu

1

2

Porte de protection du foyer

Porte de décendrage

B

Laisser le combustible brûler pendant 15 – 20 minutes pour former de la braise.

B

Fermer la porte de décendrage.

B

Ouvrir la porte de remplissage et remplir le foyer [1]

à ¼ de son volume avec du combustible.

Avant de remplir le foyer [1], le combustible doit être entièrement consumé et le volume de braise suffisant.

Fig. 5 Ouvrir le clapet des fumées

B

Poser une couche de papier.

B

Rajouter une couche de combustible d’env. 8 à 10 cm d’épaisseur (petit bois d’allumage, charbon ou coke).

Ne pas utiliser de grosses bûches.

B

Allumer le combustible à l'intérieur de la chaudière.

B

En cas d'utilisation d'auxiliaires d'allumage (allumefeu charbon) : enflammer les auxiliaires d'allumage à l'extérieur de la chaudière avant de les poser sur les matériaux de mise en feu.

B

Fermer la porte de protection du foyer.

B

Laisser la porte de décendrage légèrement ouverte.

Fig. 7

1

Foyer

6 720 643 469-25.2T

Rajouter du combustible (mise en feu)

Solid 3000H 6 720 802 673 (2012/05)

14 | Mise en service et utilisation

B

Fermer la porte de remplissage.

B

Si possible, fermer le clapet des fumées en fonction du tirage pour éviter des pertes de chaleur par la che-

minée (Æ Fig. 8, en bas).

Si les fumées sont mal évacuées (tirage insuffisant),

rouvrir légèrement le clapet des fumées (Æ Fig. 8, en

haut).

4.7

Capacité d’absorption énergétique

La capacité d’absorption énergétique du système de chauffage dépend de la valeur réelle de la température d’eau et des pertes thermiques du bâtiment chauffé.

Pour le fonctionnement économique de l’installation de chauffage, la quantité de combustible utilisée doit être adaptée à la capacité d’absorption énergétique correspondante. On évite ainsi la surchauffe de la chaudière et on réduit l’émission de substances polluantes.

Fig. 8 Clapet des fumées (en haut ouvert ; en bas fermé)

La durée de mise à feu peut varier selon l’état de propreté de la chaudière, les conditions locales, les combustibles utilisés et la météo (dépression dans le système d’évacuation des fumées).

A prendre en compte pour le combustion au bois : des bûches trop courtes et trop épaisses entraînent une combustion irrégulière.

La grille doit être entièrement recouverte de combustible.

B

Utiliser uniquement des bûches avec les

épaisseurs et longueurs indiquées

(Æ chap. 3, page 8).

Les gros morceaux de charbon et de coke brûlent plus longtemps, mais la puissance calorifique peut être réduite si le volume de combustible est trop important. Contrôlez et attisez le feu à intervalles courts.

4.8

Rajouter du combustible

PRUDENCE : Risques d’accidents par déflagration !

B

Ne pas utiliser de combustibles liquides

(par ex. essence, pétrole).

B

Ne jamais verser ou pulvériser de combustible liquide dans le feu ou dans les braises.

Selon le genre et la qualité de combustible, la durée de la combustion d’un remplissage à puissance nominale de la chaudière est d’env. 3 à 5 heures.

La combustion est perturbée par l'ouverture intermédiaire de la porte. Ceci peut entraîner un mauvais comportement de combustion et trop d’échappement de fumées.

B

Laisser le volume de combustible se consumer entièrement dans la mesure du possible.

Pour rajouter du combustible ou contrôler le niveau de remplissage :

B

Ouvrir la porte de remplissage [1] sur une petite fente et attendre env. 10 secondes jusqu’à ce que la quantité des gaz de combustion ait diminué dans le compartiment de remplissage. Dès que la quantité des fumées est moins importante, ouvrir la porte de remplissage entièrement.

B

Ouvrir le clapet des fumées pour diminuer la formation de fumées dans le local d’installation pendant

que vous rajoutez du combustible (Æ Fig. 8 en haut).

B

Attiser le feu avec le pique-feu et rajouter la quantité de combustible souhaitée.

En attisant le feu régulièrement, on obtient une combustion homogène et une puissance utile constante de la chaudière.

6 720 802 673 (2012/05) Solid 3000H

Mise en service et utilisation | 15

En recouvrant rapidement les braises avec le combustible, vous diminuez les risques d’échappement des fumées.

Combustion au bois : ne rajouter que la quantité de bois nécessaire pour qu’il reste au moins 50 mm entre la dernière bûche du haut et le bord supérieur du foyer

(Æ Fig. 9).

Combustion au coke : remplir le foyer de coke jusqu’au bord inférieur de la porte de remplissage.

B

Refermer la porte de remplissage [1] et le clapet des

fumées (Æ Fig. 8, page 14).

Fig. 9 Rajouter du bois

6 720 643 469-26.2T

4.9

Chauffage permanent (le feu brûle pendant la nuit)

Si le chauffage fonctionne en permanence, la chaudière peut fonctionner avec une restitution de la chaleur réduite pendant env. douze heures.

DANGER : Danger de mort dû au gaz carbonique !

Le fonctionnement à puissance réduite peut former du gaz carbonique qui s’avère très dangereux s’il est inhalé.

B

Ne pas inhaler les volutes de fumées.

B

Veillez à ce que le local d’installation soit bien aéré.

B

Nettoyer la chaudière et le parcours des

fumées (Æ chap. 5.1, page 17).

B

Faire contrôler le tirage de la cheminée.

PRUDENCE : Dégâts sur l’installation dus au goudron et aux condensats !

Si les températures d’eau de la chaudière sont inférieures à 65 °C, plus de goudron et de condensats se forment dans le foyer et la durée de vie de la chaudière est nettement diminuée.

B

Faire tourner la chaudière en permanence avec une température d’eau comprise entre 65 °C et 90 °C.

Effectuez le réglage suivant pour le chauffage permanent :

B

Attiser le feu et remplir le foyer entièrement avec du combustible (bûches).

B

Fermer le clapet d’air presque entièrement pour réduire l’arrivée d’air de combustion.

B

Ouvrir le clapet des fumées.

La formation de dépôts de suie et de goudron dans le parcours des fumées est ainsi diminuée si la chaudière chauffe en permanence.

B

Régler les organes de régulation (mélangeur, élévation de la température de retour) de manière à ce que la température de l’eau de chaudière augmente à

80 °C – 90 °C.

Dès le lendemain, la chaudière est à nouveau rapidement opérationnelle si vous :

B

Rajouter du combustible et mettre les organes de régulation (mélangeur, élévation de la température de retour) en position normale (voir ci-dessus, température de retour > 65 °C).

B

Ouvrir le clapet d’air de la largeur d’une fente (50 mm).

B

Fermer le clapet des fumées une fois que la mise en feu est terminée.

Solid 3000H 6 720 802 673 (2012/05)

16 | Mise en service et utilisation

4.10 Mettre la chaudière hors service

AVERTISSEMENT : Dégâts sur l’installation dus au gel !

Si l’installation de chauffage ne fonctionne pas en cas de grands froids, elle risque de geler.

B

Protéger l’installation de chauffage contre le gel.

B

En cas de risque de gel et si la chaudière est arrêtée, vidanger l’installation.

Laissez la chaudière se consumer entièrement pour la mise hors service sans accélérer le processus de combustion de manière artificielle.

B

En cas de mise hors service prolongée (par ex. à la fin d’une période de chauffage), nettoyer l’installation avec soin pour éviter la corrosion due à l’humidité contenue dans les cendres.

B

Protéger l’installation de chauffage contre le gel. Vous pouvez vidanger les conduites d’eau ou remplir le système avec du produit antigel (respecter les consignes du fabricant).

Mettre la chaudière provisoirement hors service

B

Laisser refroidir la chaudière.

B

Ouvrir la porte de remplissage et nettoyer le foyer.

B

Ouvrir la porte du cendrier et retirer ce dernier.

B

Recycler les cendres.

B

Nettoyer le compartiment des cendres.

B

Mettre le cendrier en place et fermer la porte.

B

Fermer la porte de remplissage.

4.11 Comportement en cas d’urgence

En cas d’urgence, par ex. risques d’explosion

(par ex. vapeurs, surchauffe de la chaudière), ou en cas d’incendie, procéder comme suit :

B

Ne jamais se mettre soi-même en danger. La sécurité de chacun est toujours prioritaire.

B

Ouvrir la porte de remplissage avec précaution.

En ouvrant la porte de remplissage avec précaution, les flammes ne peuvent pas vous sauter au visage.

B

Retirer les braises de la chaudière après avoir ouvert la porte de protection du foyer.

B

Devant la chaudière, éteindre avec précaution avec de l’eau.

6 720 802 673 (2012/05) Solid 3000H

Nettoyage et entretien | 17

5 Nettoyage et entretien

AVIS : Dégâts sur l’installation dus à un entretien non conforme !

L’absence d’entretien ou un entretien non conforme de la chaudière peuvent endommager l’installation.

B

Veiller à assurer un entretien régulier, complet et professionnel de l’installation de chauffage.

Si l’entretien ou le nettoyage sont insuffisants, le fabricant ne peut pas être tenu pour responsable.

L’entretien régulier et professionnel de l’installation de chauffage permet de maintenir le rendement, garantit une sécurité de fonctionnement élevée ainsi qu’une combustion qui respecte l’environnement.

Le nettoyage de l’installation de chauffage dépend de la qualité du combustible et des conditions environnantes.

5.1

Nettoyer la chaudière

Le nettoyage de l’installation de chauffage dépend de la qualité du bois et des conditions environnantes.

Les dépôts de suie et de cendres sur les parois internes de la chaudière diminuent le transfert de la chaleur. Un nettoyage insuffisant augmente la consommation de combustible et peut polluer l’environnement.

PRUDENCE : Risques d’accidents dus à un nettoyage inapproprié !

Lors du nettoyage, des résidus de combustion et les bords tranchants peuvent blesser.

B

Porter des gants de protection pour le nettoyage.

PRUDENCE : Risques pour la santé dus aux fumées !

Le nettoyage à l’eau peut entraîner des fuites côté fumées.

B

Ne pas nettoyer l’intérieur de la chaudière avec de l’eau.

PRUDENCE : Pollution environnementale due à un état de service non favorable !

B

Nettoyer la chaudière régulièrement en fonction de la consommation de combustible.

Effectuer toujours le nettoyage avant le début du chauffage et uniquement lorsque le foyer est froid.

Pour retirer les dépôts de goudron, la chaudière doit être réchauffée. Les dépôts de goudron se détachent alors plus facilement avec le racloir (accessoire joint à la livraison).

Intervalles de nettoyage

Les cycles d’entretien dépendent du combustible, de la température de retour et des habitudes de chauffage.

Les cycles d’entretien sont représentés dans le tableau ci-dessous :

Intervalle

Quotidien

Travaux de nettoyage

Vider le compartiment des cendres.

Nettoyer les parcours des fumées et le foyer à l’aide de la brosse.

Nettoyer la porte de protection du foyer avec la brosse.

Nettoyer le collecteur des fumées et l’élément de raccordement.

Nettoyage de la cheminée.

Contrôler le système des fumées.

Tab. 6 Intervalles de nettoyage

mini. une fois par semaine mini. une fois par trimestre mini. une fois par trimestre mini. tous les

3 ans

Solid 3000H 6 720 802 673 (2012/05)

18 | Nettoyage et entretien

5.1.1

Nettoyer les parcours des fumées et le foyer

B

Ouvrir la porte du cendrier et la porte de remplissage.

B

Retirer les résidus de cendres dans les parcours des fumées et le foyer à l’aide de la brosse.

B

Retirer les résidus de cendres de la porte de protection du foyer avec la brosse.

Si la grille de support est nettoyée irrégulièrement, la combustion est moins bonne en raison de la diminution de l’alimentation en oxygène.

5.1.2

Vider le compartiment des cendres

AVIS : Dégâts sur l’installation dus à un entretien et un nettoyage insuffisants !

De trop grandes quantités de cendres dans le compartiment des cendres peuvent surchauffer et endommager la chaudière.

B

Retirer les cendres régulièrement de la chaudière.

B

Ouvrir la porte de décendrage [2].

B

Balayer les résidus de combustion dans le compartiment des cendres.

B

Retirer les résidus de combustion du compartiment des cendres avec le cendrier [1].

Ne remplissez pas de cendres chaudes dans un réservoir en plastique ou une poubelle.

Fig. 10 Nettoyer les parcours des fumées

B

Fermer la porte de remplissage.

B

Retirer les cendres.

6 720 643 469-27.2T

6 720 643 469-28.2T

Fig. 11 Nettoyer le compartiment des cendres

1

2

Cendrier

Porte de décendrage

6 720 802 673 (2012/05) Solid 3000H

Protection de l’environnement/Recyclage | 19

5.1.3

Nettoyer le collecteur de fumées

Une trappe située dans la partie inférieure du collecteur des fumées sert au nettoyage.

B

Dévisser les écrous-papillons du couvercle de la trappe de visite [2].

B

Retirer le couvercle avec précaution.

B

Retirer les résidus de combustion par la trappe de visite.

B

Fermer la trappe de visite avec le couvercle. Veiller à ce que le joint soit parfaitement en place.

B

Fermer le couvercle avec les écrous papillons et serrer fort.

1

2

3

Fig. 12 Couvercle de la trappe de visite sur le collecteur de fumées

Pièce de maintien

Trappe de visite

Ecrou papillon

5.1.4

Contrôle de la pression de service

Æ

chap. 4.3.1 et chap. 4.3.2, page 11.

6 Protection de l’environnement/Recyclage

La protection de l'environnement est un principe fondamental de Bosch.

Pour nous, la qualité de nos produits, la rentabilité et la protection de l'environnement constituent des objectifs aussi importants l'un que l'autre. Les lois et les règlements concernant la protection de l'environnement sont strictement observés.

Pour la protection de l'environnement, nous utilisons, tout en respectant les aspects économiques, les meilleurs technologies et matériaux possibles.

emballage

En matière d’emballages, nous participons aux systèmes de mise en valeur spécifiques à chaque pays, qui visent

à garantir un recyclage optimal.

Tous les matériaux d’emballage utilisés respectent l’environnement et sont recyclables.

Environnement Recyclage Emballage Appareils usagés

Les appareils usagés contiennent des matériaux recyclables qui doivent passer par une filière de recyclage.

Les différents éléments des produits sont facilement séparables et les matériaux sont identifiés. Il est ainsi possible de trier les différents modules en vue de leur recyclage ou de leur élimination.

Solid 3000H 6 720 802 673 (2012/05)

20 | Elimination des défauts

7 Elimination des défauts

Si le défaut ne résulte pas d’une erreur d’utilisation, contactez votre chauffagiste.

L’exploitant doit effectuer uniquement les réparations concernant le simple remplacement de la bande d'étanchéité.

Défaut

Puissance de chaudière trop faible

Dans le foyer de la chaudière se forment trop de condensats, un liquide noir s’écoule de la porte de remplissage.

Impossible de régler la chaudière.

De l’eau s’écoule de l’écoulement thermique de sécurité (si installé).

Cause

Le pouvoir calorifique du combustible utilisé est trop faible, le taux d’humidité est supérieur à 20 %.

Remède

Utiliser le combustible prescrit avec le taux d’humidité prescrit

Conditions d’exploitation non respectées.

Contrôler le tirage, la température de retour.

Les dépôts de suie se trouvent sur les parcours et/ou le collecteur des fumées.

Le clapet des fumées est ouvert.

Puissance de chaudière trop élevée

Adapter la cheminée si le tirage est insuffisant.

Nettoyer les parcours et le collecteur des fumées.

Fermer le clapet des fumées.

Insérer moins de combustible.

Trop peu d’air de combustion.

Combustible incorrect ou trop humide

Température d'eau de chaudière faible

La porte de décendrage ne ferme pas de manière étanche.

Le tirage est trop fort.

La température de chaudière est trop

élevée.

L’écoulement thermique de sécurité ne ferme pas correctement. Encrassé, défectueux.

Vérifier le réglage du régulateur de combustion.

Contrôler et nettoyer les parcours de l’air de combustion.

Utiliser le combustible prescrit avec le taux d’humidité prescrit.

Vérifier/augmenter la température minimale d’eau de chaudière et garantir pour le retour une température minimale de 65 °C.

Contrôler le cordon d’étanchéité, le repositionner ou le remplacer.

Diminuer le tirage avec le clapet des fumées ou adapter la cheminée.

Modifier le réglage du modérateur de tirage.

Diminuer le combustible, garantir la consommation thermique.

Rincer l’écoulement thermique de sécurité, le remplacer si nécessaire.

Tab. 7 Aperçu des défauts

6 720 802 673 (2012/05) Solid 3000H

Index

A

Appareils usagés ........................................................ 19

C

Caractéristiques techniques ........................................ 7

Clapet des fumées ....................................................... 6

Combust....................................................................... 8

Combustible de remplacement .................................... 8

Combustion au bois ..................................................... 8

E

Emballage................................................................... 19 emballage................................................................... 19

Environnement ........................................................... 19

Environnement Recyclage Emballage

Appareils usagés .................................................... 19

F

Fumées......................................................................... 6

M

Mise au rebut ............................................................. 19

R

Recyclage ................................................................... 19

Réglage du régulateur de combustion ....................... 12

Régulateur de combustion 5

Index | 21

Solid 3000H 6 720 802 673 (2012/05)

22 |

Notes

6 720 802 673 (2012/05) Solid 3000H

Notes

| 23

Solid 3000H 6 720 802 673 (2012/05)

Bosch Thermotechnologie SAS

B.P. 1

F-29410 Saint-Thégonnec www.bosch-climate.fr

IMPORTANT: il est nécessaire de faire retour du bon de garantie ou de s’enregistrer sur notre site www.bosch-climate.fr.

Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement

Table of contents