null  null
INSTRUCTIONS D’INSTALLATION ET DE
FONCTIONNEMENT
VESTA 28 C
VESTA 38 C
Cette notice d´instructions et de fonctionnement précise les règles de montage et d´utilisation de
votre chaudière. Nous vous remercions d´avoir choisi une chaudière DEVILLE THERMIQUE.
Toute reproduction totale ou partielle en vue de leur publication ou de leur diffusion par quelque
moyen et sous quelque forme que ce soit, même à titre gratuit, est strictement interdite sans
autorisation écrite préalable de la société Deville Thermique S.A.
Version 1.0 Janvier 2009
SOMMAIRE
Page
1.- LISTE DES COMPOSANTS...........................................................................................3
2.- COMPOSANTS DU TABLEAU DE COMMANDE...........................................................4
3.- INSTRUCTIONS POUR L’INSTALLATION ....................................................................5
3.1.- EMPLACEMENT DE LA CHAUDIERE ....................................................................................5
3.2.- CONDUIT DE CHEMINEE ET CONDUIT DE RACCORDEMENT ...................................................5
3.2.1.- CONDUIT DE CHEMINEE ...............................................................................................5
3.2.2.- CONDUIT DE RACCORDEMENT .......................................................................................6
3.2.3.- CAS D'UN CONDUIT DE CHEMINEE EXISTANT ...................................................................6
3.2.4.- CAS D'UN CONDUIT DE CHEMINEE NEUF.........................................................................6
3.2.5.- DEPRESSION DE LA CHEMINEE………………………………………………………………6
3.3.- INSTALLATION HYDRAULIQUE ...........................................................................................7
3.4.- INSTALLATION BALLON ....................................................................................................8
3.5.- BRANCHEMENT ELECTRIQUE............................................................................................9
4.- MISE EN EAU ................................................................................................................9
5.- MISE EN SECURITE…………………………………………………………………………10
5.1.- MISE EN SECURITE SURCHAUFFE................................................................................... 10
5.2.- MISE EN SECURITE DU BRULEUR .................................................................................... 10
6.- FONCTIONNEMENT....................................................................................................10
6.1.- POSITION HIVER "!" .................................................................................................... 10
6.2.- POSITION ETE "!"........................................................................................................ 10
7.- ARRET DE LA CHAUDIERE ........................................................................................11
8.- MAINTENANCE DE LA CHAUDIERE ..........................................................................11
8.1.- NETTOYAGE DU FOYER ................................................................................................. 11
8.2.- PRESSION DE L’INSTALLATION CHAUFFAGE...................................................................... 11
8.3.- PROTECTION DU BALLON ECS ........................................................................................ 12
9.- COURBES DE DEBIT DU CIRCULATEUR ..................................................................12
10.- DIMENSIONS.............................................................................................................13
11.- CARACTERISTIQUES TECHNIQUES.......................................................................14
12.- SCHEMA ELECTRIQUE ............................................................................................15
13.- BRULEUR ..................................................................................................................16
13.1.- INSTALLATION FIOUL ................................................................................................... 16
13.2.- DIAGRAMMES TUYAUTERIES D ALIMENTATION FIOUL ....................................................... 16
13.3.- MISE EN SERVICE DU BRULEUR .................................................................................... 17
13.4.- REGLAGE AIR PRIMAIRE ............................................................................................... 17
13.5.- REGLAGE LIGNE GICLEUR ............................................................................................ 17
13.6.- REGLAGE DES ELECTRODES ........................................................................................ 18
13.7.- REGLAGE DE LA PRESSION FIOUL ................................................................................. 18
13.8.- GICLEUR ET REGLAGES BRULEURS ............................................................................... 19
13.9.-SCHEMAS ELECTRIQUES .............................................................................................. 20
13.10.- RACCORD DE CONNEXION RAPIDE (BRULEUR FIOUL) .................................................... 21
14.- ANOMALIES............................................................................................................... 22
14.1.- ANOMALIES DU BRULEUR ............................................................................................. 22
14.2.- ANOMALIES DE LA CHAUDIERE ..................................................................................... 22
15.- GARANTIE .................................................................................................................23
1.- LISTE DES COMPOSANTS
1. Soupape de sécurité E.C.S. 7 bar
2. Robinet de remplissage.
3. Purgeur automatique.
4. Ballon E.C.S.
5. Clapet anti-retour.
6. Vanne de vidange du ballon E.C.S.
7. Pompe de charge E.C.S.
8. Soupape de sécurité chauffage 3 bars.
9. Vase d´expansion chauffage.
10. Circulateur chauffage.
11. Corps de chauffe en fonte.
12. Brûleur.
13. Robinet de vidange de la chaudière.
14. Thermostat de sécurité.
15. Sélecteur général.
16. Thermostat de contrôle eau
de chauffage.
17. Thermostat de régulation
température E.C.S.
18. Thermo manomètre.
19. Voyant lumineux mise en
sécurité surchauffe.
20. Voyant lumineux position
HIVER.
21. Voyant lumineux position
ETE.
3
TABLEAU DE COMMANDE
14
15
16
17
18
t
Deville
19
20 21
2.- COMPOSANTS DU TABLEAU DE COMMANDE
Sélecteur général (15):
Il permet d’allumer et d’éteindre la chaudière. La position ‘’ !’’ permet de sélectionner le
fonctionnement Eté (seulement pour la production de l’E.C.S). La position ‘’!’’ permet
de sélectionner le fonctionnement Hiver (pour le chauffage et la production de l’E.C.S.).
La position ‘’O’’ permet de mettre la chaudière à l’arrêt.
Thermostat de contrôle chauffage TC (16):
Il permet de sélectionner la température de consigne de l’eau de chauffage
Thermostat de régulation E.C.S. TECS (17):
Il permet de sélectionner la température de l’eau chaude sanitaire.
Thermo manomètre (18):
Indique la température et la pression de l’eau de chauffage de la chaudière.
Thermostat de sécurité de surchauffe TS (14):
Au delà de 110°C, met la chaudière en sécurité (coupure du brûleur). Thermostat à
réarmement manuel.
Thermostat limiteur sanitaire TF 4 :
Situé à l’intérieur du tableau, il arrête la chaudière à 80°C en fonctionnement sanitaire
Thermostat anti inertie chauffage TF3 :
Situé à l’intérieur du tableau, il démarre la pompe de chauffage en cas de coupure par
thermostat d’ambiance et si la température de la chaudière dépasse 93°C
4
3.- INSTRUCTIONS POUR L’ INSTALLATION
La chaudière doit être installée par du personnel qualifié en respectant les normes en
vigueur. Il faut cependant respecter les recommandations générales suivantes lors de
l’installation de la chaudière. Une mauvaise installation peut causer des dommages aux
personnes, animaux et biens, pour lesquels le fabriquant n’est pas responsable.
3.1-
Emplacement de la chaudière
Il est obligatoire de bien ventiler la chaufferie par des ouvertures sur l’extérieur. Cette
amenée d’air neuf doit être d’une surface minimum de 50 cm2 et être située le plus près
possible de la chaudière.
La chaudière peut être posée directement au sol. Cependant, si la chaufferie est humide
ou si le sol n’est pas adapté, il est nécessaire de prévoir un socle en ciment.
Après installation la chaudière devra être de niveau et bien stable afin de réduire les
vibrations et les bruits.
La chaudière doit être installée dans un local technique non destiné à l’habitation (par
exemple : garage, caves, etc.)
Il est indispensable de laisser un libre accès aux parties latérales de la chaudière,
pour faciliter les opérations de maintenance.
3.2-
Conduit de cheminée et conduit de raccordement
- 3.2.1 Conduit de cheminée :
La chaudière doit être obligatoirement raccordée à un conduit de cheminée.
Quelques préconisations générales :
!
!
!
5
La chaudière ne doit pas être raccordée à un conduit de cheminée desservant un autre
appareil.
Un bon conduit de cheminée doit être construit en matériaux peu conducteurs de
chaleur afin de limiter son refroidissement :
o Il doit être absolument étanche, sans rugosité et stable.
o Il ne doit pas comporter de variations de section brusques : pente par rapport à la
verticale inférieure à 45°.
o Il doit déboucher à 0,4 m au moins au-dessus du faîte du toit et des toits voisins, et
8m minimum de tout obstacle. Se reporter en tout état de cause au DTU 24.1.
o Les boisseaux doivent être montés parties mâles vers le bas afin d’éviter le passage
de coulures de condensats et de bistre à l’extérieur.
o Le conduit de cheminée ne doit pas comporter plus de deux dévoiements (c’est à
dire plus d’une partie non verticale). L’angle de ces dévoiements ne doit pas
excéder 45° avec la verticale.
Il est fortement recommandé d’installer un té de purge pour recueillir la condensation. Il
doit être raccordé à l’égout.
- 3.2.2 Conduit de raccordement :
!
!
!
!
!
Dans le cas où le conduit de raccordement comporte une partie horizontale, une pente
de 5 cm par mètre vers le té de purge doit exister (ne jamais dépasser 2 mètres de
partie horizontale).
Il convient également d’éviter le recours excessif aux coudes (2 coudes 90° au
maximum).
En aucun cas le diamètre de raccordement du conduit ne doit être réduit par rapport à
la buse de raccordement de la chaudière.
Le conduit doit être visible sur tout son parcours et ramonable de façon mécanique. Sa
dilatation ne doit pas nuire à l’étanchéité des jonctions amont et aval ainsi qu’à sa
bonne tenue mécanique et à celle du conduit de cheminée. Sa conception et, en
particulier, le raccordement avec le conduit de cheminée doit empêcher l’accumulation
de suie, notamment au moment du ramonage.
Il faut s’assurer que le tirage minimal est garanti pour le bon fonctionnement de la
chaudière.
- 3.2.3 : Cas d’un conduit de cheminée existant :
L’installateur prend à son compte la responsabilité des parties existantes. Il doit vérifier
l'état du conduit de cheminée et y apporter les aménagements nécessaires pour son bon
fonctionnement et la mise en conformité avec la réglementation.
Ramoner le conduit de cheminée puis procéder à un examen sérieux pour vérifier :
. La compatibilité du conduit avec son utilisation.
. La stabilité.
. La vacuité et l’étanchéité.
Si le conduit de cheminée n'est pas compatible, réaliser un tubage à l'aide d'un procédé
titulaire d'un Avis Technique favorable ou mettre en place un nouveau conduit de
cheminée.
- 3.2.4 : Cas d’un conduit de cheminée neuf :
Utilisation des matériaux suivants : (liste non exhaustive)
. Boisseaux de terre cuite conformes à la NF EN 1806.
. Boisseaux en béton conformes à la NF P 51-321.
. Conduits métalliques composites conformes aux NF D 35-304 et NF D 35-303.
. Briques en terre cuite conformes à la NF P 51-301.
. Briques réfractaires conformes à la NF P 51-302.
L'utilisation de matériaux isolés d'origine permet d'éviter la mise en place d'une isolation
sur le chantier, notamment au niveau des parois de la souche.
-3.2.5 : Dépression de la cheminée:
Pour un fonctionnement correct, la dépression de la cheminée doit être de 1,5 mm
CE, chaudière à la température de consigne. Il est fortement préconisé d’installer sur le
conduit un régulateur de tirage si la dépression est trop importante
6
3.3-
Installation hydraulique
L’installation hydraulique doit être réalisée par du personnel qualifié en respectant la
réglementation en vigueur et en prenant en compte les recommandations suivantes.
Si la pression d’eau d’alimentation de réseau est supérieure à 3 bars, installer un
réducteur de pression.
L’installation d’un disconnecteur (non fourni) avec une vanne d’arrêt en amont et une en
aval sur le remplissage de l’installation est obligatoire. Le disconnecteur doit être raccordé
à l’égout.
Toutes les soupapes de sécurité doivent être raccordées à l’égout.
- Installation neuve :
Avant la mise en service de la chaudière, l’intérieur des tuyauteries et des surfaces de
chauffe doit être soigneusement nettoyé et rincé.
Cette opération a pour but d’éviter des dépôts de corps étrangers pouvant nuire au bon
fonctionnement de la chaudière.
- Installation ancienne :
Réaliser un désembouage complet de toute l’installation existante, avant de poser la
nouvelle chaudière. Cette opération doit être effectuée à l’aide d’un produit désembouant,
suivi de plusieurs rinçages et d’une passivation. Ceci afin d’éliminer l’ensemble des boues
se trouvant dans l’ancienne installation.
- Caractéristiques de l’eau de l’installation
Il est très important pour le bon fonctionnement et la sécurité de l’installation de connaître
les caractéristiques chimiques et physiques de l’eau de remplissage.
L’emploi d’une eau trop dure peut provoquer des dépôts sur les surfaces d’échange
thermique.
Une trop grande concentration de carbonate de calcium et de magnésium (calcaire), par
l’effet du chauffage, précipite en formant des dépôts.
Les dépôts calcaires diminuent l’échange et peuvent être la cause de surchauffe localisée
qui fragilisent les structures en provoquant une rupture. Nous conseillons donc d’effectuer
un traitement de l’eau dans les cas suivants :
!
!
!
!
Haute dureté de l’eau de remplissage (au-delà de 20° F).
Installation à grande capacité en eau.
Remplissages fréquents causés par des pertes d’eau.
Remplissages fréquents à cause de travaux d’entretien de l’installation.
7
Vidange de la chaudière
Raccorder un tube flexible au robinet de vidange de la chaudière afin de pouvoir évacuer
l’eau à l’égout. Ouvrir le robinet de vidange. Lorsque la vidange est terminée, refermer le
robinet.
Précaution contre le gel
La chaudière ne dispose pas de protection antigel. Pour éviter tout dommage à la
chaudière, il est recommandé de protéger l’installation avec de l’antigel.
En cas d’arrêt prolongé ou de non fonctionnement de la chaudière, il est conseillé de
vidanger complètement l’installation.
3.4-
Installation ballon
La garantie du ballon ECS est soumise à un contrôle annuel de l’anode de
protection contre la corrosion par un technicien qualifié (si nécessaire, la
remplacer) et de l’utilisation de la chaudière avec une eau d’alimentation ayant un
Ph de 7 et un Th compris entre 10 et 20 °F.
La production d´eau chaude par ballon, impose le respect de l´exécution des points
suivants:
- Le tuyau d´évacuation de la soupape de sécurité sanitaire 7 bars doit être relié à
l´égout.
- Quand la pression du réseau d´eau est supérieure à 3 bars, il est nécessaire de
prévoir un réducteur de pression.
- II est conseillé de mettre un vase d´expansion sanitaire sur le circuit ECS entre la
soupape de sécurité et le ballon afin d’éviter l’écoulement d’eau par la soupape.
- Afin d’éviter que l’E.C.S. ne dépasse les 60 ºC aux points de puisage de
l’installation, il est fortement recommandé d’installer un mitigeur thermostatique à la
sortie du ballon E.C.S.
-La chaudière est équipée d’origine d’une soupape de sécurité sanitaire 7 bar et de
manchons diélectriques sur les tubes d’alimentation eau froide et sortie eau chaude
du ballon.
Vidange du ballon :
Raccorder un tube flexible au robinet de vidange du ballon afin de pouvoir évacuer l’eau à
l’égout. Ouvrir le robinet de vidange. Lorsque la vidange est terminée, refermer le robinet.
8
3.5-Branchement électrique
La chaudière doit être alimentée sous tension monophasée de 230 V -50Hz + terre au
moyen d’un câble à trois fils (non fourni).
Un interrupteur général protégé par un fusible de 4 A est obligatoire.
En tout état de cause se reporter aux normes
électriques- règles.
en vigueur NFC 15-100 installations
Pour la sécurité de l’utilisateur, la connexion de la chaudière à une prise de terre
efficace est obligatoire.
Mettre la chaudière hors tension avant d’effectuer toute intervention d’entretien ou
de contrôle.
Thermostat d’ambiance : pour le branchement d’un thermostat d’ambiance, enlever le pont
entre les bornes 8 et 9 du bornier situé dessous le tableau de commande, et raccorder le
thermostat (à contact sec). Le thermostat d’ambiance agit en coupure brûleur et pompe
chauffage.
4. MISE EN EAU
Pour mettre en eau l´installation, ouvrir les robinets d’arrêt amont et aval du disconnecteur
(non fourni et obligatoire, et à raccorder à l’égout), puis le robinet de remplissage de la
chaudière jusqu´à ce que le manomètre (page 3) indique une pression comprise entre 1 et
1,5 bar. Le remplissage de l’installation doit se faire lentement avec le bouchon du purgeur
automatique (page 3) dévissé afin de purger l’installation. Le reste de l´installation doit être
purgé convenablement à l´aide de purgeurs automatiques et manuels prévus à cet effet.
Une fois la mise en eau terminée, fermer le robinet de remplissage de la chaudière, et les
vannes d’arrêts amont et aval du disconnecteur.
NB: Allumer la chaudière sans eau peut provoquer des dégâts important dans
l’installation et la chaudière.
9
5. MISE EN SECURITE
5.1-
Mise en sécurité surchauffe
Cette mise en sécurité est signalée à l’aide du voyant lumineux de sécurité température
N°19 (voir page 4). La chaudière se met en sécurité lorsque la température de celle-ci
dépasse 110ºC. Pour la remettre en fonctionnement, retirer le capuchon en plastique
noir du thermostat de surchauffe et appuyer sur l’axe du thermostat, après avoir éliminé
la cause du défaut.
5.2-Mise en sécurité du brûleur
Cette mise en sécurité est signalée à l’aide du voyant lumineux situé sur le brûleur.
Pour redémarrer le brûleur, appuyer sur le voyant lumineux qui se trouve sur le brûleur.
Nota : Si la mise en sécurité du brûleur devenait répétitive, contactez votre SAV.
6. FONCTIONNEMENT
6.1-
Position hiver "!" : fonctionnement chauffage et Eau Chaude Sanitaire.
Mettre le sélecteur N°15(voir page 4) en position hiver "!".
La chaudière démarre en fonction sanitaire, si la température du ballon ECS est
inférieure à la température de consigne du thermostat de régulation ECS N°17(voir
page 4). Le brûleur et la pompe de charge ECS fonctionnent. Le circulateur du circuit
chauffage est arrêté.
Lorsque la température de consigne de l’eau du ballon ECS est atteinte, la chaudière
passe automatiquement en mode chauffage, la pompe de charge du circuit ECS est
arrêtée ainsi que le brûleur.
Si la température de l’eau de chauffage est inférieure à la température de la consigne
du thermostat de contrôle N°16(voir page 4) ou si le thermostat d’ambiance lorsqu’il y
en a un est en demande (température ambiante inférieure à la température de consigne
du thermostat), le brûleur et le circulateur du circuit chauffage se mettent en
fonctionnement. La pompe de charge du circuit ECS est arrêtée.
6.2-
Position été "!" : fonctionnement Eau Chaude Sanitaire uniquement.
Mettre le sélecteur N°15(voir page 4) en position été "!".
La chaudière démarre en fonction sanitaire, si la température du ballon ECS est
inférieure à la température de consigne du thermostat de régulation ECS N°17(voir
page 4). Le brûleur et la pompe de charge ECS fonctionnent. Le circulateur du circuit
chauffage est arrêté.
Lorsque la température de consigne de l’eau du ballon ECS est atteinte, la chaudière se
met à l’arrêt et en attente d’une demande ECS. La pompe de charge du circuit ECS est
arrêtée ainsi que le brûleur.
10
7.-ARRET DE LA CHAUDIERE
Pour arrêter complètement la chaudière, disposer le sélecteur N°15 (voir page 4) en
position “O”.
8.-MAINTENANCE DE LA CHAUDIERE
Pour préserver les performances de la chaudière et la maintenir en parfait état, il est
obligatoire de procéder au moins une fois par an à une révision complète de l’ensemble du
groupe thermique, comme l’impose le Règlement Sanitaire Départemental. Cette révision
devra être confiée à du personnel qualifié et comportera au minimum les opérations
suivantes
8.1.-Nettoyage du foyer
- Mettre la chaudière hors tension
- Démonter le brûleur de son support en desserrant son écrou de fixation et l’ôter de la
chaudière.
- Démonter la porte du circuit des fumées et la porte du foyer pour avoir accès à
l’intérieur du corps de chauffe.
-Enlever et nettoyer les quatre turbulateurs en inox.
- Brosser toutes les surfaces intérieures du corps de la chaudière et enlever les dépôts
issus de cette opération.
- Remonter tous les éléments démontés en veillant à leur parfaire étanchéité et en
remplaçant les points d’étanchéité si nécessaire.
8.2.-Pression de l’installation de chauffage
- Vérifier à l’aide du manomètre du tableau de commande que la pression de
l’installation de chauffage soit comprise entre 1 et 1,5 bar. Cette vérification est à faire
régulièrement
11
8.3.-Protection du ballon ECS
- Sur ce modèle de chaudière, il est indispensable d’effectuer une révision
périodique annuelle de l’anode de protection cathodique du ballon ECS. Si
l’épaisseur de l’anode est trop faible, la remplacer.
- Si cette maintenance n’est pas scrupuleusement réalisée, la durée de vie utile du
ballon d’E.C.S. risque d’être considérablement amenuisée, et la garantie ne pourra pas
être appliquée.
- Vérifier les caractéristiques de l’eau d’alimentation en eau froide, Le Ph doit être de 7
et le Th compris entre 10 et 20°F. Si tel n’est pas le cas, la garantie du ballon ne pourra
pas être appliquée.
9.-COURBES DE DEBIT DU CIRCULATEUR
Les graphiques suivants donnent les pressions et débits du circulateur du circuit chauffage
de la chaudière en fonction de la vitesse choisie.
NYL 43-15
H(m)
NYL 53-25
H(m)
5
6
4
5
4
3
III
II
2
II
2
I
1
III
3
I
1
0
0
0
0.5
1
1.5
2
Q(m 3/h)
VESTA 28 C
2.5
3
3.5
0
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
3
Q(m /h)
VESTA 38 C
12
10.-DIMENSIONS
DC: Départ chauffage.
CÔTE L
DC
RC
EES
DECS
VESTA
28 C
700
1” M
1” M
3/4” M
VESTA
38 C
800
1” M
1” M
3/4” M
RC: Retour chauffage.
EES: Entrée eau froide sanitaire.
DECS: Départ eau chaude sanitaire
VeCS: Vidange du ballon E.C.S., 3/8" M.
VC: Vidange de la chaudière 1/2" M.
SS: Soupape de sécurité 3 bars.
SSS : Soupape de sécurité sanitaire 7 bars
13
11.-CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
MODELE
Nombre d’éléments fonte
-
Type de chaudière
-
VESTA 28 C
VESTA 38 C
3
4
Standard + E.C.S. par
accumulation
Consommation calorifique nominale
kW
29,3
40,5
Puissance utile nominale
kW
27,8
38,5
Production E.C.S. en 10 min. "t=30ºC
Lts
190
190
Production E.C.S. en 1 heure "t=30ºC
Lts/1h
750
750
Débit nominal d’E.C.S. "T = 30ºC
l/min
11
11,2
Temps de réchauffage du ballon de 35 a 58 ºC
min.
7,5
7,15
Régulation de la température chauffage
ºC
60-85
Régulation de la température de l’E.C.S.
ºC
80 maxi
Température maxi de sécurité surchauffe
ºC
110
Pression maxi de fonctionnement
bar
3
Pression maxi de fonctionnement du circuit E.C.S.
bar
7
Contenance en eau de la chaudière
L
Capacité du ballon E.C.S.
L
Perte de charge coté eau
mb
15
19
L
11,4
17,5
Débits fumés maxi
Kg/s
0,0132
0,0186
Perte de charge coté fumées
mb
0.17
0.18
Profondeur foyer
mm
300
400
Volumes fumés
16,2
20,2
100
Type foyer de combustion
-
Humide, trois parcours de
fumées
Type régulation Brûleur
-
Tout ou Rien
Alimentation électrique – Puissance absorbée
-
230 V - 50 Hz - 200 W
Poids chaudière seule / chaudière emballée
Nº certification CE
Kg
-
210/240
246/285
RC 99BM90
14
12.-SCHEMA ELECTRIQUE
Q: Brûleur.
TA: Thermostat d´ambiance (non fourni).
CE: Pompe de charge ECS.
TC: Thermostat contrôle chauffage maxi 85 ºC.
CC: Circulateur chauffage.
TS: Thermostat de sécurité surchauffe 110 ºC.
R: Bobine de relais.
TECS: Thermostat ECS maxi 80 ºC.
VH: Voyant lumineux fonction hiver.
TF3: Thermostat anti inertie chauffage 93 ºC.
VE: Voyant lumineux fonction été.
TF4: Thermostat limiteur sanitaire 80 ºC.
VB: Voyant lumineux mise en sécurité
SG: Sélecteur général.
brûleur (sur brûleur).
15
13.-BRULEUR
Les chaudières VESTA 28 C et VESTA 38 C sont livrées d’origine avec un brûleur fioul intégré.
Pour l’installation du combustible, se conformer aux instructions figurant sur cette notice (voir chapitre
diagrammes tuyauteries d’alimentation fioul et brûleur fioul)
L’installation fioul, la mise en service, le réglage et l’entretien annuel du brûleur doivent être effectués
par du personnel qualifié.
13.1-Installation fioul
Raccorder les flexibles d’aspiration et de retour en intercalant sur l’aspiration un filtre fioul.
13.2-Diagrammes tuyauteries d’alimentation en fioul
Le système d’alimentation fioul du brûleur doit être parfaitement étanche.
Installation en aspiration
Installation en aspiration
H
H
Installation en chargement
Longueur tuyau
(m)
"int 8 mm.
"int 10 mm.
0,0
25
60
0,5
21
50
1,0
18
44
1,5
15
38
2,0
12
26
2,5
10
26
3,0
8
20
3,5
6
16
H
Installation en chargement
H
H
Longueur tuyau
(m)
"int 8 mm.
"int 10 mm.
0,5
10
20
1,0
20
40
1,5
40
80
60
100
16
13.3.-Mise en service du brûleur
- Vérifier que :
! la cuve de stockage de combustible est suffisamment remplie et que le brûleur est
bien alimenté en fioul.
! le brûleur est sous tension
! les raccordements des conduites fioul sont étanches.
! les raccordements d’évacuation des produits de combustion sont étanches.
- Mettre le sélecteur N° 15 (voir page 4) en position chauffage (hiver) pour démarrer le
brûleur.
13.4.-Réglage d’air primaire
10
0
Pour augmenter l’arrivée d’air primaire,
tourner la vis dans le sens horaire pour la
diminuer, tourner la vis en sens inverse (voir
schéma ci contre).
13.5.-Réglage de la ligne gicleur
Pour régler la ligne gicleur, desserrer la vis de blocage "BL": Tourner la molette de réglage "RL", dans
le sens horaire pour augmenter l’arrivée d’air et dans le sens anti horaire pour la diminuer. Une fois le
réglage effectué, resserrer la vis de blocage "BL".
Voir schéma ci-dessous.
+
RL
1
0
BL
3 mm
17
13.6.-Réglages des électrodes
Pour obtenir un allumage et un fonctionnement correct du brûleur, régler le positionnement des
électrodes d’allumage comme indiquées sur le schéma ci-dessous.
3 mm
2/3 mm
13.7.-Réglage de la pression de fioul
Pour régler la pression de la pompe fioul du brûleur, tournez la vis (1) dans le sens horaire pour
augmenter la pression et dans le sens contraire pour la diminuer.
1- Réglage de la pression.
2 - Prise vacuomètre.
3 - Electrovanne.
4 - Prise manomètre
5 - Sortie ligne gicleur.
6 - Retour.
7 – Aspiration.
8- Vis de by-pass
(intérieur pompe)
Pour une installation en monotube, retirer la vis de by-pass (8) et bouchonner au raccord (6) du
circuit de retour de la pompe fioul. Il n’est pas recommandé de réaliser une installation monotube
en aspiration.
18
13.8.-Gicleur et réglages brûleur
Les chaudières VESTA 28 C et 38 C sont livrées avec le brûleur monté, avec son
gicleur correspondant. Sur le tableau suivant nous spécifions les gicleurs et régulations
correspondantes à chaque modèle:
Remarques importantes :
Les réglages ci dessous sont donnés à titre indicatif
Il est impératif de faire régler le brûleur à la mise en service et après chaque intervention
par un professionnel qualifié.
Il est nécessaire de contrôler les réglages en vérifiant l’indice de noircissement, le taux de
CO et le taux de CO2.
GICLEUR
PRESSION FIOUL
DANFOSS
(bar)
VESTA 28 C
0,65/80º S
VESTA 38 C
0,85/45º S
MODELES
REGLAGE D'AIR
REGLAGE DE
LIGNE GICLEUR
10
3.5
1
10
5
3,5
19
13.9.-Schémas électriques
TC: Thermostat de chaudière.
TS: Thermostat de sécurité.
LB: Témoin de défaut.
FR: Cellule photoélectrique.
TR: Transformateur d’allumage
MP: Moteur pompe.
EV: Electrovanne.
RP: Résistance de préchauffage.
20
13.10.-Raccord de connexion rapide
Pour connecter et déconnecter le tube rouge d’entrée de fioul à la ligne gicleur,
procédez de la façon suivante :
- Appuyez du doigt sur l’anneau du raccord dans le sens de la flèche en tirant
simultanément du tube rouge.
RACCORD DE CONNEXION
21
14.-ANOMALIES
La liste ci-dessous indique les pannes les plus courantes, pour la chaudière et son brûleur.
14.1.-Anomalies du brûleur
Le brûleur comporte un système de sécurité signalé par un voyant lumineux sur le
brûleur. Si tel est le cas, réarmez-le en appuyant sur ce voyant. En cas de mise en
sécurité répétitive, contacter votre SAV
PANNE
Brûleur ne
s’allume pas
Mises en
sécurités
fréquentes
CAUSE
- Vanne alimentation fioul fermée
RÉPARATION
Ouvrir la vanne
-Pas d’alimentation électrique à la chaudière
Vérifier
l’alimentation
électrique
Remplacer le gicleur
Régler suivant notice
Mettre le thermostat et
l’ aquastat en demande
Remplacer le gicleur
- Gicleur défectueux
- Electrodes allumage mal réglées
-Pas de demande thermostat d’ambiance ou de
l’ aquastat de la chaudière
- Gicleur défectueux
- Cellule photoélectrique sale ou défectueuse
- Circuit des fumées obstrué
- Filtres fioul, de l’installation ou de la pompe du
brûleur, encrassés
Nettoyer la cellule ou la
remplacer
Nettoyer la chaudière
Nettoyer les filtres
14.2.-Anomalies de la chaudière
PANNE
CAUSE
- La pompe chauffage ne fonctionne pas
Radiateur ne - Air dans le circuit hydraulique
chauffe pas
- Brûleur mal réglé
Bruit excessif
-Flamme instable
RÉPARATION
Vérifier et débloquer la
pompe si nécessaire.
Purger l’installation et
la chaudière (Le
bouchon du purgeur
automatique doit
toujours être desserré)
Vérifier le réglage du
brûleur
Vérifier le réglage
brûleur
22
15 .GARANTIE
La garantie est soumise à un usage normal des appareils et dans la mesure ou les
instructions de la notice d'emploi sont respectées.
Nous ne saurions trop vous conseiller de lire attentivement cette notice ainsi que les
conditions de garantie ci-dessous.
Nos appareils doivent être installés par un professionnel qualifié suivant les règles de l'art,
normes et réglementations en vigueur.
Nos appareils sont garantis à dater du jour de la facture dans les conditions ci-après:
- Corps de chauffe : 5 ans
- Ballon sanitaire: 3 ans
- Accessoires électriques: 1 an
Pour bénéficier de la garantie, seule la présentation de la facture d’achat fait foi.
Pendant la période de garantie, DEVILLE THERMIQUE garantit tout défaut de matière ou
de fabrication et n'est tenu qu'au remplacement gratuit des pièces reconnues
défectueuses après contrôle par ses services. Les frais de main d’œuvre et de
déplacement ne seront pas pris en considération.
D'une manière non limitative, la garantie ne couvre pas les effets dus à l'usure normale,
ainsi que les détériorations résultant d'une mauvaise utilisation de l'appareil, d'un défaut
d'installation ou d'une insuffisance d'entretien.
Ces dispositions ne sont pas exclusives du bénéfice au profit de l'acheteur de la garantie
légale pour défauts ou vices cachés, qui s'applique, en tout état de cause, dans les
conditions des articles 1641 et suivants du code civil.
En cas de litige, les Tribunaux de LYON sont seuls compétents.
23
Les descriptions et caractéristiques figurant sur ce document sont données à titre
d'information et non d'engagement. En effet, soucieux de la qualité de nos produits, nous
n o u s r é s e r vo n s l e d r o i t d ' e f f e c t u e r , s a n s p r é a vi s , t o u t e m o d i f i c a t i o n o u a m é l i o r a t i o n .
* * *
DEVILLE THERMIQUE
ZAC Les Marche du Rhône Est – 69 720 SAINT LAURENT DE MURE
www.devillethermique.com - [email protected]
V e r s i o n 1 . 0 J a n vie r 2 0 0 9
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement