Skin Fra.
MANUEL
D’UTILISATION
SKIN
SKIN
Volez en toute liberté
NIVIUK GLIDERS SKIN
BIENVENUE
Ce manuel vous offre toutes les informations nécessaires pour que vous
vous familiarisiez avec les caractéristiques principales de votre nouvelle
voile.
Nous vous souhaitons la bienvenue dans le team Niviuk et nous vous
remercions pour la confiance que vous investissez dans nos produits.
Nous aimerions vous faire partager le plaisir avec lequel nous avons créé
cette aile, ainsi que l’importance et le soin que nous avons consacrés à la
conception et à la fabrication de ce nouveau modèle dans le but de vous
offrir un maximum de plaisir à chaque vol.
Une voile sans intrados peut-elle offrir les mêmes performances qu’une voile
normale ? Peut-elle être aussi facile à piloter qu’une voile école, tout en étant
aussi réactive et amusante qu’une mini-voile ? Peut-elle signifier à elle seule
une nouvelle approche du plaisir en vol ?
Nous sommes sûrs que voler avec cette voile vous sera profitable et que
vous comprendrez très vite la signification de notre slogan: « Donner de
l’importance à ces petits détails qui construisent les grandes choses » .
Ceci est le manuel d’utilisation, nous vous conseillons de le lire
attentivement.
L’équipe NIVIUK.
NIVIUK GLIDERS & AIR GAMES SL C/ DEL TER 6, NAVE D 17165 LA CELLERA DE TER - GIRONA - SPAIN
TEL. +34 972 42 28 78 FAX +34 972 42 00 86
info@niviuk.com www.niviuk.com
2
MANUEL D’UTILISATION
Bien que ce manuel vous informe au sujet de cette aile, il ne vous procure
pas les instructions de pilotage. L’apprentissage du vol peut seulement
être garanti dans une école compétente de votre pays ou région de vol.
Il est de toute façon très utile de lire attentivement le manuel de votre
nouvelle voile SKIN.
Une mauvaise utilisation de l’équipement peut entraîner des dégâts
irréversibles, pouvant aller jusqu’à la mort du pilote et de son passager.
Ni le fabricant, ni les revendeurs, ne peuvent assumer la responsabilité
d’un mauvais usage du matériel. Il en va de la responsabilité du seul pilote
d’utiliser son équipement de façon adéquate.
SOMMAIRE
BIENVENUE 2
4.1 VOLER EN TURBULENCES
8
MANUEL D’UTILISATION 2
4.2 CONFIGURATIONS POSSIBLES
8
1. CARACTÉRISTIQUES
4
4.3 L’UTILISATION DE L’ACCÉLÉRATEUR 10
1.1 A QUI EST-ELLE DESTINÉE ?
4
4.4 VOLER SANS LES COMMANDES
10
1.2 HOMOLOGATION
4
4.5 NŒUDS EN VOL
11
1.3 COMPORTEMENT EN VOL
4
5. PERDRE DE L’ALTITUDE
11
1.4 ASSEMBLAGE, MATÉRIAUX
4
5.1 OREILLES
11
1.5 ÉLÉMENTS, COMPOSANTS 5
5.2 360 DEGRÉS
11
2. DÉBALLAGE ET ASSEMBLAGE
5
5.3 LA DESCENTE DOUCE 12
2.1 CHOISISSEZ LE BON ENDROIT
6
6. MÉTHODES SPÉCIALES DE VOL
12
2.2 PROCÉDURE
6
6.1 TREUILLAGE
12
2.3 ASSEMBLAGE DE LA SELLETTE
6
6.2 VOL ACROBATIQUE
12
2.4 TYPE DE SELLETTE
6
7. SOIN DE MAINTENANCE
12
2.5 ASSEMBLAGE DE ACCÉLÉRATEUR
6
7.1 MAINTENANCE
12
7.2 STOCKAGE 13
2.6 INSPECTION ET GONFLAGE
SUR LE SOL
6
7.3 RÉVISION ET CHECK-UP
13
2.7 AJUSTEMENT DES FREINS
7
7.4 RÉPARATIONS
14
3. LE PREMIER VOL
7
8. SÉCURITÉ ET RESPONSABILITÉ
14
3.1 LE CHOIX DU BON ENDROIT
7
9. GARANTIE
14
3.2 PRÉPARATION
7
10. DONÉES TECHNIQUES
15
3.3 PLAN DE VOL
7
10.1 DONÉES TECHNIQUES
15
3.4 LISTE DE CONTRÔLE PREVOL
7
10.2 DESCRIPTION DES MATÉRIAUX
16
3.5 GONFLAGE, CONTRÔLE,
10.3 PLAN DES ÉLÉVATEURS
17
DÉCOLLAGE7
10.4 PLAN DE SUSPENTAGE
18
3.6 ATTERRISSAGE
8
10.5 DIMENSIONS SKIN 16
19
3.7 STOCKAGE
8
10.6 DIMENSIONS SKIN 18
19
4. EN VOL
8
10.7 DIMENSIONS SKIN 20
20
3
1. CARACTÉRISTIQUES
1.1 A QUI EST-ELLE DESTINÉE ?
La SKIN s’adresse aux pilotes amoureux de la montagne, à ceux qui
pratiquent le Hike&Fly, ainsi qu’à ceux qui font le pari de traversées risquées.
Ses bonnes performances en vol permettent d’explorer les conditions météo,
sans se charger d’un équipement pesant et volumineux et sans jamais
compromettre, bien entendu, la sécurité du pilote.
Chez Niviuk, nous voulons être très clairs sur le fait que la SKIN n’est pas
uniquement une voile de descente. Ses bonnes performances, tant en
thermique qu’en plané ou en vitesse (12 cm d’accélérateur) font de ce modèle
une aile facile et accessible pour des pilotes dotés d’une certaine expérience
de vol.
La reconnaissance du pilote comme habilité à voler dans cette catégorie
relève du pouvoir des autorités aéronautiques compétentes.
un maximum d’informations de manière compréhensible et confortable
afin que le pilote puisse se concentrer sur ses sensations en était un
autre. Enfin, il s’agissait de faire en sorte d’obtenir un pilotage sans
accrocs pour pouvoir profiter de toutes les occasions favorables pour
voler.
En vol, le profil de la voile se ressent comme étant très compact dans
toutes ses facettes. L’aile n’induit pas des “hauts et bas”, pas même
accélérée à fond. Le plané se maintient haut et le profil est stable. Le
virage est précis, moins physique, et s’enclenche sans grande amplitude
dans les commandes. Avec un gonflage facile, même sans vent, un
décollage extrêmement court - idéal en montagne - et un atterrissage
doux et précis.
Son pilotage est très intuitif et présente une abondance de nuances et de
signaux clairs par rapport à la masse d’air; ses messages sont rapidement
compréhensibles. Elle répond aux décisions du pilote avec efficacité, y
compris en conditions thermiques fortes: même en turbulences, elle se
maintient, compacte, bien armée.
1.2 HOMOLOGATION
Les tests en charge ont été réalisés par Air Turquoise en Suisse, passant
les 8 G avec succès.
1.3 COMPORTEMENT EN VOL
Le cahier des charges qui a servi de base à la conception de la SKIN
mentionnait des consignes strictes : offrir des prestations optimales
tout en réduisant au maximum le poids et le volume, avec pour objectif
d’obtenir une voile facilement transportable, harmoniser les sensations,
faciliter le pilotage et surtout, maintenir une très haute sécurité dans les
fondements mêmes de ce nouveau concept de voile.
La SKIN lit la masse d’air avec aisance. Elle entre en thermique avec de
la vitesse pour se placer au centre de l’ascendance de façon progressive.
Elle possède une commande progressive et efficace pour pouvoir profiter
encore plus du plaisir de voler sous un modèle émouvant et d’une qualité
extraordinaire.
Pour pouvoir profiter encore davantage du plaisir de voler sous une
voile d’une émotion et d’une qualité extraordinaires, celle-ci est légère,
plus souple en vol, facile à pilote, avec un comportement en turbulence
exceptionnel et une gamme de vitesses surprenante, obtenant ainsi un
plané incroyable.
1.4 A
SSEMBLAGE, MATÉRIAUX
Parvenir à augmenter les performances, tout en maintenant une sécurité
très élevée pour la catégorie était un défi. Obtenir un profil qui transmette
4
La SKIN, en plus de jouir de toutes les techniques utilisées dans le reste
de la gamme, dispose de petits éléments destinés, d’une part, à améliorer
le confort du pilote et, d’autre part, à améliorer le rendement grâce aux
SLE et TNT.
Des poulies à roulements à billes de très petite taille sont montées sur les
élévateurs pour vous donner plus de fluidité à l’accélérateur sans vous
fatiguer et ainsi mieux ressentir votre voile dans les pieds.
SLE.- Permet de renforcer le bord d’attaque en évitant sa déformation et
entraîne ainsi un meilleur écoulement de l’air sur toute la surface frontale
de la voile.
TNT.- Une révolution technique à base de titane.
L’usage de Nitinol dans la construction de la structure interne de la voile a
permis de concevoir un profil plus résistant aux déformations, à la chaleur
et aux déchirures.
Grâce à l’application de cette technologie, la voile maintient ses
performances originales plus longtemps. De plus, elle augmente
significativement la résistance à l’usure, le transport et le pliage de la
voile.
Le suspentage de la SKIN combine l’Aramid Edelrid pour la partie
supérieure en cascades avec le TNL et pour les ramifications et les
suspentes principales. Cette combinaison est la même que celle utilisée
sur les modèles supérieurs avec une efficacité prouvée.
L’Aramid ne dispose pas de gaine, ce qui fait qu’il est exposé directement
aux abrasions. Par conséquent et conformément à préconisation de la
norme d’homologation EN, un contrôle du suspentage, effectué par une
structure professionnelle toutes le 100 h doit être effectué. Ces matériaux
haute performance demandent la plus grande attention avant chaque vol.
Le tissu utilisé est choisi parmi les meilleurs tissus du marché, offrant
légèreté, durabilité et résistance, sans perte de couleur.
Le processus de fabrication est très précis et ne laisse aucune place à
l’approximation. Les fichiers numériques issus de l’ordinateur de notre
chef concepteur : Olivier NEF, pilotent les tables de découpe, chaque
pièce est ainsi, coupée, repérée et numérotée.
Les suspentes sont produites de manière semi-automatique, les coutures
sont finalisées et contrôlés par des techniciens experts.
Toutes les pièces de l’aile sont coupées et assemblées sous des
conditions strictes, imposées par l’automatisation du processus. Le
puzzle d’assemblage devient alors plus facile en utilisant ces méthodes
industrielles.
Le contrôle qualité finalise le procès, toutes les ailes Niviuk sont
minutieusement inspectées, contrôlées et mesurées, les lignes de chaque
aile sont mesurées individuellement dès l’assemblage terminé.
Une fois validée, l’aile est emballée, suivant les instructions de stockage
et de conservation, prévues pour les matériaux haut de gamme.
Les parapentes Niviuk sont fabriqués avec des matériaux de haute
technologie conformément à la demande de performances, de durabilité
et d’exigences d’homologation du marché d’aujourd’hui.
Vous trouverez les informations sur les matériaux utilisés à la fin de ce
manuel.
1.5 É
LÉMENTS, COMPOSANTS
La SKIN est livrée à son propriétaire avec un kit de réparation de la
voile ripstop autoadhésif de la même couleur que l’aile et des pièces de
rechange pour les sécurités des maillons.
2.DEBALLAGE ET ASSEMBLAGE
5
2.1 CHOISISSEZ LE BON ENDROIT
Nous vous recommandons de déballer et connecter votre parapente sur
une pente école, ou encore mieux sur une surface plate sans obstacles
et sans vent. Ces conditions vous permettront d’effectuer pas à pas les
instructions d’assemblage et de gonflage de votre SKIN.
Nous recommandons qu’un revendeur supervise la procédure entière,
il est le seul à être compétent en cas de doute, et ceci d’une façon
professionnelle.
l’ensemble voile/sellette, et par conséquent sur le pilotage de l’aile :
une ouverture excessive entraine plus de sensations mais peut affecter
la stabilité de l’aile. Et au contraire, une ouverture trop étroite entraîne
plus de stabilité, mais aussi une perte de sensations et un risque de twist
accru.
Dans tous les cas, il convient de se référer à notice d’emploi de la sellette
ainsi qu’au rapport de test d’homologation qui fait état des ouvertures de
ventrales utilisées pour ces tests.
2.5 ASSEMBLAGE DE L’ACCÉLÉRATEUR
2.2 PROCÉDURE
Sortez le parapente du sac à dos, ouvrez-le et étalez-le avec les
suspentes sur l’intrados. Positionnez l’aile comme si vous alliez la
gonfler. Contrôlez l’état du tissu et des suspentes, vérifiez qu’il n’y ait
pas d’anomalies, contrôlez que les maillons qui attachent les suspentes
aux élévateurs sont bien fermés. Identifiez et démêlez les suspentes des
élévateurs A, B, C et D les freins et les élévateurs correspondants. Vérifiez
qu’il n’y ait pas de nœuds ou de cravates.
2.3 ASSEMBLAGE DE LA SELLETTE
La majorité des harnais et sellettes de parapente disposent déjà d’une
pré installation de l’accélérateur, vous n’aurez qu’à la faire remonter et
accrocher les maillons de l’accélérateur avec ceux des élévateurs. Il faut
juste raccorder l’accélérateur à ce système et ajuster la longueur pour une
utilisation correcte. La longueur varie selon la taille des jambes du pilote.
Positionnez correctement les élévateurs sur la partie supérieure du
triangle des écarteurs. Il ne peut y avoir aucun twist et l’ordre doit être
respecté. Vérifiez que les mousquetons sont bien fermés. Dans un
deuxième temps, reliez les écarteurs
à la sellette du pilote et, en dernier lieu, accrochez la sellette du passager.
Nous vous conseillons d’installer et régler l’accélérateur sur un portique
conçu pour cela: la plupart des écoles possèdent ce genre d’équipement.
En cas de doute, demander conseil à un professionnel.
2.4 TYPE DE SELLETTE
Une fois tout contrôlé, et après vous être assuré que les conditions
aérologiques soient compatibles avec une activité de gonflage au sol,
gonflez votre aile autant de fois que nécessaire pour vous familiariser
avec son comportement. La SKIN gonfle très facilement et doucement.
Très peu d’énergie est nécessaire, l’aile gonfle avec très peu d’action sur
la sellette.
La SKIN est utilisable avec tous les types de sellettes actuelles, y compris
celle équipée d’un cocon.
Le réglage de la sangle ventrale de la sellette influe sur la stabilité de
6
Le système d’accélérateur de d’accélérateur. Le système est facilement
connectable et doit être ajusté convenablement en fonction de
l’accélérateur que vous avez choisis de la SKIN fonctionne en poussant
avec les pieds sur la barre
2.6 INSPECTION ET GONFLAGE SUR LE SOL
Vous pouvez aider la montée de la voile en accompagnant les
élévateurs A.
N’hésitez pas à vous familiariser aux différentes techniques de gonflage
(face et dos voile). Nous vous recommandons de vous familiariser
avec les spécificités de gonflage de la SKIN. Un pré-gonflage doux, est
recommandé pour placer le profil dans le lit du vent.
Nous recommandons que vous fassiez votre premier vol avec votre SKIN
sur une pente école ou bien sur un site que vous pratiquez régulièrement.
3.2 PRÉPARATION
Pour déballer et préparer votre SKIN, répétez les procédures du chapitre 2
DEBALLAGE ET ASSEMBLAGE.
2.7 AJUSTEMENT DES FREINS
3.3 PLAN DE VOL
La longueur des freins est ajustée à l’usine pendant l’assemblage et ceci
selon les critères de l’homologation. Mais on peut en changer la longueur
selon le style de pilotage. Nous conseillons cependant de voler d’abord
un certain temps avec la longueur originale, et ceci dans le but de se
familiariser avec le comportement original de la SKIN.
Concevez votre plan de vol avant le décollage pour éviter des erreurs de
pilotage.
3.4 LISTE DE CONTRÔLE PREVOL
Si vous changez la longueur des freins, il faut défaire le nœud, glisser
la suspente à travers le nœud jusqu’à la longueur désirée, et ensuite
resserrer le nœud fermement. Ce réglage doit être effectué par du
personnel qualifié. Il faut vérifier que ce réglage NE FREINE pas l’aile en
permanence. Les deux lignes de freins doivent être symétriques. Les deux
nœuds les plus utilisés sont le nœud de chaise ou en huit.
Une fois que vous êtes prêt, mais avant le décollage, faites encore
une inspection de votre équipement ; vérifiez l’installation correcte de
l’ensemble et l’absence de nœuds dans les suspentes. Vérifiez si les
conditions aérologiques correspondent bien à votre niveau de vol.
Lorsque vous changez la longueur des freins, vous devez vérifier que
ceux-ci ne sont pas sollicités quand vous poussez l’accélérateur. Quand
nous accélérons, la voile se “brise” à hauteur des élévateurs D, avec pour
conséquence que le bord de fuite est plus élevé. Il nous faut donc vérifier
que le frein est bien ajusté en fonction de cette longueur supplémentaire
causée par l’accélération. Avec la déformation du profil, nous courons le
risque de générer des turbulences et de provoquer une fermeture frontale
ou asymétrique.
La SKIN gonfle très facilement et ne nécessite pas beaucoup d’énergie.
Elle n’a pas de tendance à dépasser. Le gonflage peut se faire sans
crainte, pour aboutir à une phase de temporisation suffisante pour exercer
un contrôle visuel avant de décider de courir et de décoller.
3. LE PREMIER VOL
3.1 LE CHOIX DU BON ENDROIT
3.5 G
ONFLAGE, CONTRÔLE, DÉCOLLAGE
Si la vitesse du vent le permet, nous conseillons un gonflage face à la
voile. Cette technique, vous permet un meilleur contrôle visuel de la voile.
La SKIN est particulièrement facile à contrôler dans cette configuration en
vent fort. Un vent de 25 à 30 Km/h doit être considéré comme fort.
La préparation et le positionnement de la voile sur le décollage sont très
importants. Choisissez l’endroit approprié en fonction de la direction et de
la force du vent. Positionnez la voile de manière arrondie en respectant la
7
forme de l’aile en vol. Tout ceci contribuera à vous permettre de réaliser
un beau décollage.
3.6 ATTERRISSAGE
La SKIN s’atterrit comme un autre parapente. Le bon respect des
différentes phases, rendra d’autant plus sûr et précis le retour au sol, y
compris par vent nul.
• Choisir son axe de finale
• Dans les 3 – 4 dernières secondes, il convient de rester bras hauts.
• A proximité directe du sol, un enfoncement franc des commandes
permet d’obtenir un arrondi et une dissipation efficace de la vitesse
horizontale.
• Il ne reste plus qu’à accompagner le retour au sol par quelques pas
Il n’est pas recommandé de faire un tour de frein pour améliorer
l’efficacité du freinage.
3.7 STOCKAGE
La SKIN dispose d’un profil très élaboré doté des dernières
technologies. Pour garantir la conservation de la voile et s’assurer
qu’elle maintiendra ses performances initiales plus longtemps, nous
conseillons de stocker l’équipement correctement en utilisant une
méthode de pliage appropriée. Souvenons-nous que le moindre
composant de notre équipement de vol réclame un soin adéquat afin
d’assurer un rendement optimal.
La voile doit être repliée en accordéon, en prenant soin de bien mettre
les renforts du bord d’attaque (nitinol) complètement à plat les uns
contre les autres. Cette méthode garantit le maintien du profil en bon
état sans endommager ni le profil de la voile, ni les performances de
cette dernière. Veillez donc à ce que les renforts ne soient pas tordus ni
pliés. Il n’est pas nécessaire de procéder à un pliage très serré, car cela
8
peut abîmer le tissu ou les suspentes.
4. EN VOL
4.1 VOLER EN TURBULENCES
La SKIN dispose d’un excellent profil pour affronter les différentes
situations aérologiques dans les meilleures conditions de pilotage et
de stabilité. Elle réagit admirablement en vol passif, c’est-à-dire sans
intervention du pilote; elle offre donc un très haut degré de sécurité
en conditions turbulentes. Néanmoins il est très important que le pilote
évolue dans des conditions aérologiques correspondant à son niveau de
pilotage. Le facteur ultime de sécurité est le pilote lui-même.
Nous recommandons au pilote d’anticiper, de se placer dans la masse
d’air et procéder à un pilotage actif, l’amenant à effectuer les corrections
appropriées et dosées.
Une situation de sur pilotage est dangereuse, tout action doit être
adaptée en temps réaction, en amplitude et en durée. L’objectif final du
pilotage étant de conserver la vitesse de la voile. VITESSE = SÉCURITÉ
N’hésitez pas à vous adresser aux personnes habilitées et certifiées pour
demander conseils.
4.2 CONFIGURATIONS POSSIBLES
Pour vous entraîner à ces figures, nous vous conseillons de vous exercer
sous la supervision d’une école compétente. Le pilote devra à tout moment
adapter l’action qu’il exerce sur les freins en fonction de la charge de l’aile
avec laquelle il vole, en évitant le sur-pilotage en cas de charge basse ou le
manque d’énergie avec une charge élevée.
Dans le rapport, vous trouverez toute l’information nécessaire pour savoir
comment réagit votre nouvelle voile face à chacune des manœuvres testées.
Il est important de remarquer que, d’une taille à l’autre, le type de réaction
à la manœuvre peut varier, y compris au sein d’une même taille: selon que
la charge soit maximale ou minimale, le comportement et les réactions de
la voile peuvent différer.
Dans le rapport, vous trouverez toute l’information nécessaire pour savoir
comment réagit votre nouvelle voile face à chacune des manœuvres
testées.
Disposer de cette information est fondamental pour savoir comment
réagira votre voile face à ces manœuvres dans un vol réel et pouvoir ainsi
affronter ces situations avec la plus grande sécurité possible.
Fermeture asymétrique
Même si la SKIN a un profil très stable, certaines conditions
météorologiques turbulentes pourraient être la cause d’une fermeture
asymétrique. Ceci se produit dans la plupart des cas quand le pilote n’a
pas senti arriver la réaction de la voile. Juste avant la fermeture, le pilote
sent une diminution de la pression sur les freins et sur la sellette. Pour
éviter cette fermeture il faut mettre de la pression sur le frein du côté qui
pourrait se fermer pour augmenter l’angle d’incidence. Si la fermeture se
produit, la SKIN ne va pas réagir violemment, la tendance de virage est
graduelle et facile à contrôler. Déplacez le poids de votre corps sur le
côté qui est encore ouvert pour contrer le virage et pour maintenir le 8
cap. La fermeture se rouvrira normalement d’elle-même, mais si cela ne
se produit pas, freinez complètement le côté fermé (100%). Allez-y avec
fermeté. Il se pourrait qu’il faille répéter ce mouvement pour provoquer
la réouverture. Faites attention à ne pas sur-commander le côté qui est
encore ouvert (contrôle du virage). Une fois que la fermeture est résolue,
laissez la voile reprendre sa vitesse.
Fermeture symétrique
En conditions de vol normales, il est peu probable qu’une fermeture
symétrique se produise, en raison de la conception de la SKIN. Le
profil de la voile a été dessiné pour tolérer largement les changements
d’angle d’incidence. Une fermeture symétrique pourrait se faire dans
de fortes conditions turbulentes, en entrant ou en sortant d’un fort
thermique ou en adaptant mal l’utilisation de l’accélérateur au conditions
de vol. Une fermeture symétrique se regonfle d’elle-même sans que la
voile ait tendance à tourner, mais vous pouvez freiner symétriquement
énergiquement pour accélérer le regonflement. Relâchez les freins
immédiatement pour retourner à la vitesse optimale.
Vrille à plat
Cette configuration est hors du comportement de vol normal de la SKIN.
Néanmoins, certaines circonstances pourraient provoquer cette
configuration, comme par exemple essayer de tourner quand l’aile
vole très lentement (parce qu’on la freine beaucoup). Il n’est pas facile
de donner une réponse à ce genre d’incident car tout dépendra des
circonstances de vol. Tenez compte du fait qu’il faut restaurer le vent
relatif sur le profil. Pour y arriver, réduisez progressivement la pression sur
les freins pour que la voile reprenne de la vitesse. La réaction attendue est
une abattée avec une amorce de virage inférieure à 360° avant le retour
au vol normal.
Décrochage parachutal
La tendance à entrer ou à rester en mode parachutal est écartée avec la
SKIN.
Décrochage complet
La possibilité que votre voile se trouve dans cette situation est très
invraisemblable en vol normal. Ceci pourrait se produire en volant à
très basse vitesse et en sur-pilotage dans une série de manœuvres en
conditions turbulentes fortes. Pour provoquer un décrochage complet,
il faut freiner symétriquement pour que la voile vole à sa vitesse
minimale ; une fois arrivé dans cette situation, continuez à freiner
jusqu’à 100 % et gardez les freins dans cette position. La voile va
tomber en arrière pour après se positionner au-dessus de la tête avec
un léger basculement, dont l’ampleur dépendra de la façon dont la
manœuvre aura été effectuée.
9
En effectuant un décrochage, il ne peut y avoir d’hésitation, pas une
seconde. Ne relâchez pas les freins quand vous êtes à moitié de la
manœuvre. Ceci pourrait provoquer une abattée vigoureuse, avec le
risque que la voile se trouve en dessous de vos pieds. Il est très important
que vous gardiez la pression sur les freins jusqu’à ce que la voile se
stabilise au-dessus de la tête.
Pour retourner au vol normal, il faut relâcher progressivement et
symétriquement les freins. De cette façon, la voile va reprendre de la
vitesse dans une abatée. La voile va donc plonger en avant, ceci est
nécessaire pour que le vent relatif se réinstalle sur le profil. Il ne faut pas
sur-piloter les freins à ce stade car la voile doit reprendre de la vitesse
absolument pour sortir de ce décrochage.
Si vous avez à contrôler une fermeture frontale, mettez de la pression
sur les freins brièvement et symétriquement, même si la voile se trouve
encore au-dessus de la tête.
Cravate
Une cravate peut se produire après une fermeture asymétrique : la partie
extérieure de l’aile est coincée entre les suspentes. Cette situation peut
très vite provoquer un virage de la voile, dépendant de l’importance de la
cravate. Les actions de correction sont les mêmes que dans le cas d’une
fermeture asymétrique : contrôlez la tendance de virage en freinant du
côté opposé et penchez votre poids pour contrer le virage. Au plus vite,
localisez la suspente 3STI qui va jusqu’au stabilisateur qui est coincé.
Cette suspente est d’une couleur différente et fait partie des suspentes
extérieures de l’élévateur B.
Tirez dessus jusqu’à ce qu’elle soit tendue, ceci devrait libérer la
voile. Si vous n’arrivez pas à résoudre le problème, volez jusqu’au lieu
d’atterrissage le plus proche en contrôlant le cap avec le corps et un peu
de pression sur l’autre frein. Faites attention, en défaisant la cravate, de
ne pas voler trop près de la montagne ou d’autres pilotes. Vous pourriez
perdre le contrôle de votre voile et causer une collision.
10
Sur-pilotage
La plupart des incidents de vol sont causés par des erreurs de pilotage, il
y a un enchaînement d’incidents à la suite de configurations anormales de
vol (une cascade d’incidents). Il faut se rappeler que le sur-pilotage mène
à des niveaux de fonctionnement critiques. La SKIN est conçue pour
restaurer le vol normal d’elle-même, ne la sur-pilotez pas ! En général, on
peut dire que les réactions de la voile, à la suite d’un sur-pilotage, ne sont
pas le résultat de l’action elle-même ou de son intensité, mais de la durée
de la manœuvre. Il faut que le profil reprenne sa vitesse normale après
toute action.
4.3 L
’UTILISATION DE L’ACCÉLÉRATEUR
Le profil de la SKIN a été conçu pour voler de façon stable dans
toute la plage de vitesse. L’accélérateur est un outil fortement utilisé
en compétition, il est nécessaire de vous entraîner régulièrement à
cette pratique pour pouvoir ressentir au mieux votre voile et anticiper
d’éventuelles fermetures. Nous vous conseillons d’avoir un pilotage actif
et fin aux pieds avec l’accélérateur, qui s’éloigne du “tout ou rien” qui
peut être source de fermetures par manque d’anticipation.
Quand vous accélérez votre voile, le profil devient plus sensible aux
turbulences et s’approche plus d’une possible fermeture frontale. Si
vous sentez une diminution de pression, relâcher un peu l’accélérateur
et mettez un peu de pression sur les freins pour augmenter l’incidence
de vol du profil. N’oubliez pas de rétablir la vitesse normale de vol après
avoir corrigé l’incident. Il est déconseillé de voler accéléré près d’un
relief ou dans des circonstances fortement turbulentes. Au besoin, vous
devrez doser vos mouvements lorsque vous cesserez de pousser sur
l’accélérateur, et équilibrez également le mouvement par la traction sur les
lignes de freins. Ce mouvement dosé avec l’accélérateur est considéré
comme un pilotage actif.
4.4 VOLER SANS LES COMMANDES
Si pour une raison ou une autre vous ne pouvez pas utiliser les freins
de votre SKIN, vous serez obligé de piloter en utilisant les élévateurs D
et votre corps pour voler vers l’atterrissage le plus proche. Piloter avec
les d est facile parce qu’il y a moins de pression. Il faut faire attention
au sur-pilotage pour ne pas causer un décrochage ou une vrille à plat.
Pour atterrir, vous devez laisser voler l’aile à pleine vitesse et juste avant
de toucher le sol, il faut descendre symétriquement les deux D. Cette
méthode de freiner n’est pas aussi efficace que l’utilisation des freins,
vous allez donc atterrir avec une vitesse plus élevée.
4.5 NŒUDS EN VOL
La meilleure façon pour éviter ces nœuds et emmêlements est de bien
inspecter les suspentes avant de gonfler l’aile pour décoller. Si vous
découvrez un nœud juste avant le décollage, arrêtez immédiatement de
courir et ne décollez pas. Si vous avez décollé avec un nœud, vous aurez
à compenser la dérive en vous penchant de l’autre côté du nœud et en
même temps en freinant du même côté. De cette façon vous pouvez
gentiment tirer au frein pour voir si le nœud se défait. Vous pouvez aussi
essayer d’identifier la suspente avec le nœud et ensuite essayer de
défaire le nœud en tirant dessus. N’essayez jamais de défaire un nœud
près d’un relief. Si le nœud est trop serré, volez gentiment et en toute
sécurité vers un endroit proche pour atterrir. Soyez très prudent quand
vous essayez de défaire un nœud. S’il y a un nœud ou si les suspentes
sont en désordre, ne freinez pas trop fort. Il y a en effet un risque
d’augmenter les chances de décrochage ou de vrille à plat. Vérifiez qu’il
n’y ait pas d’autres pilotes volant tout près.
5. PERDRE DE L’ALTITUDE
Le fait de savoir descendre en se servant de différentes techniques est
une ressource importante à utiliser en certaines circonstances. Le choix
de la méthode de descente dépendra de la situation particulière. Nous
vous recommandons d’apprendre ces méthodes sous la supervision
d’une école compétente.
5.1 OREILLES
Les oreilles sont une technique de descente modérée de -3 à -4 m/s.
La vitesse au sol diminue de 3 à 5 km/h et le pilotage est limité. Cela
augmente aussi l’angle d’incidence et la charge de l’aile sur la superficie
qui reste ouverte. Pour rétablir la vitesse horizontale et l’angle d’incidence,
nous pourrons accélérer une fois que les oreilles sont stabilisées.
Pour réaliser cette figure, prenez la suspente 3A3 extérieure de l’élévateur
A des deux côtés, le plus haut possible, et tirez vers l’extérieur et vers le
bas. Vous remarquerez que l’aile se plie en partant des extrémités. Pour
rouvrir la voile, lâchez les suspentes et elle s’ouvrira seule. Si ce n’est
pas le cas, freinez progressivement un côté puis l’autre. La réouverture
est recommandée de manière asymétrique pour ne pas compromettre
l’angle d’incidence, a fortiori si vous êtes près du sol ou en situation de
turbulences.
5.2 360 DEGRÉS
Voici une façon plus efficace pour perdre de la hauteur. Il faut savoir que la
voile va prendre pas mal de vitesse et de G. Ceux-ci peuvent désorienter
le pilote et même le rendre inconscient. C’est la raison pour laquelle il
est préférable d’apprendre cette manœuvre progressivement. De cette
façon, vous allez apprendre à résister aux forces G et à comprendre la
manœuvre. Exercez-vous à cette manœuvre à grande altitude.
Pour entrer dans la manœuvre, appuyez d’abord votre poids d’un côté
de la sellette et ensuite freinez du même côté. Vous pouvez régler
l’intensité du virage en freinant un peu à l’extérieur du virage. Un
parapente à pleine vitesse peut descendre à -20 m/s, ce qui équivaut
à 70 km/h en vitesse verticale. Il se stabilise en spirale dès -15 m/s.
C’est la raison pour laquelle il faut se familiariser avec la manœuvre et
savoir comment en sortir !
Pour sortir de cette manœuvre, il faut progressivement relâcher le frein
11
intérieur du virage. En même temps, il faut freiner brièvement et appuyer
le poids vers l’extérieur du virage. Cette action doit être dosée et stoppée
quand la voile commence à sortir du virage. L’effet secondaire de cette
action de sortie est un mouvement pendulaire et une abattée latérale,
dépendant de la façon dont la manœuvre a été menée.
6.2 VOL ACROBATIQUE
Bien que la SKIN ait été testé par des experts en acro dans des situations
extrêmes, elle N’A PAS été conçue pour le vol acrobatique et nous
recommandons DE NE PAS UTILISER CE TYPE DE VOILE pour ce
domaine d’activité.
Exercez ces mouvements avec modération à grande altitude.
5.3 LA DESCENTE DOUCE
En utilisant cette technique (il ne faut pas être pressé pour descendre),
vous vous maintiendrez dans un domaine de vol normal sans éprouver le
matériel. Il s’agit de localiser les zones de descendance et de se placer en
tournant comme s’il s’agissait d’un thermique, avec la claire intention de
descendre.
Ne pas cherchez à descendre à tout prix dans des conditions turbulentes,
éloignez-vous d’abord puis de chercher à descendre dans des conditions
saines pour vous poser en sécurité.
Le vol acro est la plus jeune discipline du vol libre. Comme vol acro, nous
considérons toute forme de vol différent d’un vol normal. Pour apprendre
à maîtriser les manœuvres acro, vous devriez prendre des cours audessus de l’eau, supervisé par un instructeur qualifié. Un vol acro vous
mène, vous et votre aile, vers des forces centrifuges qui peuvent atteindre
4 à 5 G. Les matériaux s’usent plus vite qu’en vol normal. Si vous
pratiquez régulièrement des manœuvres extrêmes, nous vous conseillons
de faire réviser vos suspentes au moins une fois tous les 3 mois.
7. SOIN DE MAINTENANCE
7.1 MAINTENANCE
6. METHODES SPECIALES DE VOL
6.1 TREUILLAGE
La SKIN ne pose pas de problèmes pour utilisation au treuil. Seul du
personnel dûment formé et qualifié doit utiliser le matériel de treuillage.
La voile doit être gonflée de la même façon qu’en vol normal. Il est
important de travailler sur un débattement très court en cas de besoin
de réalignement surtout en début de treuillage. La voile étant soumise à
un fort couple à cabrer, elle est très proche de sa vitesse de décrochage,
donc la correction à la commande doit se faire de façon très douce pour
ne pas augmenter trop fortement ce couple à cabrer. Le treuiller doit vous
faire un briefing avec tout treuillage.
12
Chez Niviuk, nous parions fermement sur le fait de convertir la
technologie en quelque chose d’accessible à tous les pilotes. C’est
pourquoi nos voiles sont équipes des dernières avancées technologiques
transposées de l’expérience acquise grâce à notre I+D.
Si vous prenez bien soin de votre voile, elle sera performante.
Indépendamment des contrôles généraux, nous conseillons de porter une
attention active à l’ensemble du matériel.
Un contrôle pré-vol du matériel est obligatoire avant chaque vol. Si vous
relevez l’une ou l’autre défaillance, là où le matériel est susceptible d’être
endommagé, vous devez contrôler le matériel et agir en conséquence.
Toutes les défaillances qui touchent le bord d’attaque réclament d’être
contrôlées : les coups secs que peut subir le bord d’attaque contre le sol
peuvent être à l’origine d’un tissu abîmé.
La combinaison de suspentes dégainées et gainées est synonyme
de meilleures performances, mais cela oblige à plus d’attention dans
l’utilisation et l’entretien du matériel.
Le tissu et les suspentes ne doivent pas être lavés. En cas de salissure,
vous pouvez vous servir d’un linge humide et doux pour les faire
disparaitre.
Si votre parapente est humide, séchez-le dans un endroit aéré et loin du
soleil. Si votre parapente sont mouillés par de l’eau salée, vous devrez
d’abord les rincer abondamment dans de l’eau douce pour éliminer le
sel. Attention les atterrissages sur les plages peuvent saler les voiles.
Le soleil endommage prématurément votre voile, ne laissez pas votre
voile ouverte au décollage. Une fois que vous avez atterri, ne laissez pas
votre voile au soleil, rangez-la dès que possible.
Si vous utilisez votre matériel dans une zone sablonneuse, il est inévitable
que du sable rentre à l’intérieur de la voile. Videz alors le sable une fois
l’activité terminée.
Nous vous recommandons également, avant de procéder au pliage,
de retirer tous les restes de feuilles, de matière végétale, organique,
d’insectes, etc.
7.2 STOCKAGE
Stockez votre voile dans un endroit frais, sec et loin des solvants, graisses
ou carburants.
Il n’est pas nécessaire de le comprimer pour obtenir un stockage
correct. Un pliage correct est très important pour ne pas provoquer
de déformations sur le matériel durant le stockage. Les mauvaises
positions empireront avec le stockage. Ne mettez pas du poids sur votre
équipement.
Nous déconseillons de ranger votre matériel dans le coffre de la voiture
de manière permanente. Les températures à l’intérieur de la voiture
peuvent être très élevées et détériorer des parties du matériel sensibles à
la chaleur.
7.3 RÉVISION ET CHECK-UP
Il est important que votre SKIN soit régulièrement contrôlée chez dans les
ateliers de contrôle de votre choix, toutes les 100 heures d’utilisation ou
tous les deux ans (Norme EN/LTF) selon ce qui arrive en premier lieu. Ceci
est la seule façon de garantir, que votre SKIN, continue à fonctionner
correctement en respectant les normes de l’homologation.
Nous conseillons fermement que toutes les modifications apportées à la
voile soient assistées ou réalisées par des professionnels.
Avant chaque vol, il vous faut réaliser un check-up préventif de tout
l’équipement.
La SKIN est fabriquée en partie avec des suspentes sans gaine. Leur
durabilité s’inscrit dans les standards des suspentes sans gaine. Sa
résistance mécanique et aux UV font partie des plus élevées pour cette
type de suspentes.
Cependant, une des obligations dérivées de l’usage de ces technologies
est la nécessité de maintenir la couture de notre SKIN à l’intérieur des
marges déterminées. Autrement dit, avec les suspentes sans gaine
augmente l’exigence de stabilité sur les suspentes et, aussi petite que
soit la variation sur des suspentes, elle affecte de manière directe les
performances.
Nous recommandons de réaliser un contrôle des suspentes après les
30 premières heures de vol environ. Ce contrôle des suspentes doit
être réalisé indépendamment des révisions périodiques qui devront être
effectuées toutes les 100 heures de vol ou tous les deux ans, selon ce qui
13
arrive en premier.
Pourquoi est-ce nécessaire ?
Les contrôles de calage, permettent de maintenir votre aile à des niveaux
performances originaux sur le long terme, ne les négligez pas.
Le résultat sera différent sur chaque voile, en fonction des conditions
d’usage de chaque zone de vol, de la région climatique, de la
température, de l’humidité, du type de terrain, du poids total volant,
etc. C’est pourquoi il faudra s’accommoder des particularités, s’il y en
a, afin de maintenir une des suspentes en parfait état. Ce travail sur les
suspentes doit être réalisé par un personnel qualifié. Il est important de
ne pas modifier les suspentes d’une aile de la même manière que sur une
autre, car il est possible que ce soit nécessaire sur une et pas sur l’autre.
7.4 RÉPARATIONS
Si la voile est endommagée, vous pouvez temporairement la réparer en
utilisant du ripstop que vous trouverez dans votre kit de réparation. Ceci
est valable si les coutures ne sont pas touchées. Tout autre dégât doit être
réparé dans un atelier spécialisé par du personnel qualifié. N’acceptez
pas du travail non professionnel.
8.SÉCURITÉ ET RESPONSABILITÉ
Le parapente est considéré comme un sport à risques, où la sécurité
dépend de la personne qui le pratique. Un mauvais usage de
l’équipement peut être la cause de blessures graves, voire de la mort
du pilote. Les fabricants et les distributeurs ne peuvent être tenus
responsables pour les actions ou accidents résultant de la pratique de ce
sport.
N’utilisez cet équipement si vous n’êtes pas formé. Ne prenez pas de
14
conseils auprès de quelqu’un qui n’est pas qualifié, référez-vous qu’à des
instructeurs ou moniteurs diplômés ou certifiés, et ne vous formez pas
avec une personne non compétente.
9. GARANTIE
Cet équipement et tous ses composants sont garantis pendant 2 ans
pour tout vice de fabrication. Cette garantie ne couvre pas les dégâts liés
à un mauvais usage ou une utilisation anormale du matériel.
AVERTISSEMENT LÉGAL
Le parapente est une activité qui requiert concentration, connaissances
spécifiques et sagesse. Alors attention ! Veillez à bien acquérir toutes
les connaissances sous la supervision et l’orientation d’une école
certifiée. Contractez une assurance personnelle, passez votre licence
de pilote. Soyez humble lorsque vous évaluez votre niveau, au regard
des conditions météorologiques, avant de vous décider à voler. La
responsabilité d’éventuels dégâts ne peut être imputée à Niviuk que si ses
produits sont directement mis en cause. Niviuk n’est pas responsable de
vos actions. Volez en assumant le risque que cela comporte.
10. DONNÉES TECHNIQUES
10.1 DONNÉES TECHNIQUES
SKIN
ALVÉOLES
À PLAT
16
18
20
NOMBRE
39
39
39
CAISSONS
39
39
39
SURFACE
m
16
18
20
ENVERGURE
m
9,38
9,95
10,5
5,5
5,5
5,5
2
ALLONGEMENT
PROJETÉE
SURFACE
m2
13,5
15,2
16,9
ENVERGURE
m
7,46
7,92
8,34
4,13
4,13
4,13
%
15
15
15
MAXIMUM
m
2,11
2,24
2,37
MINIMUM
m
0,44
0,46
0,49
MOYENNE
m
1,71
1,81
1,9
MÈTRES TOTALES
m
356
378
399
HAUTEUR
m
5,9
6,3
6,6
NOMBRE
388
388
388
PRINCIPALES
3/3/4/2
3/3/4/2
3/3/4/2
A/B/C/D
A/B/C/D
A/B/C/D
NON
NON
NON
ALLONGEMENT
APLATISSEMENT
CORDE
SUSPENTES
ÉLÉVATEURS
NOMBRE
4
AFFICHEURS
ACCÉLÉRATEUR
m/m
120
120
120
POIDS TOTAL
MINIMUM
kg
60
70
85
EN VOL
MAXIMUM
kg
85
95
110
POIDS DE L'AILE
kg
2,5
2,7
2,9
HOMOLOGATION
EN
926-1
926-1
926-1
15
10.2 DESCRIPTION DES MATÉRIAUX
16
VOILERIE
MATÉRIAUX
FABRICANT
ÉLÉVATEURS
MATÉRIAUX
FABRICANT
EXTRADOS
9017 E25
PORCHER IND (FRANCE)
SANGLES
WD103
COUSIN (FRANCE)
INTRADOS
9017 E25
PORCHER IND (FRANCE)
INDICATEUR DE COULEUR
PAD
TECNI SANGLES (FRANCE)
PROFIL
9017 E29
PORCHER IND (FRANCE)
FIL
V138
COATS (ENGLAND)
POINT D'ATTACHE
LKI - 10
KOLON IND. (KOREA)
MAILLONS
MRI4
ANSUNG PRECISION (KOREA)
RENFORT DU POINT D'ATTACHE
9017
PORCHER IND (FRANCE)
POULIE
PY - 1304-2
ANSUNG PRECISION (KOREA)
RENFORT DU BORD DE FUITE
MYLAR 20
D-P (GERMANY)
RENFORT CLOISONS
LTN-0.8 STICK
SPORTWARE CO.CHINA
FIL
SERAFIL 60
AMAN (GERMANY)
SUSPENTAGE
MATÉRIAUX
FABRICANT
CASCADES SUPERIEURES
DC - 40
LIROS GMHB (GERMANY)
CASCADES SUPERIEURES
8000/U - 50
EDELRID (GERMANY)
CASCADES INTERMEDIAIRES
DC - 40
LIROS GMHB (GERMANY)
CASCADES INTERMEDIAIRES
8000/U - 70
EDELRID (GERMANY)
CASCADES INTERMEDIAIRES
8000/U - 90
EDELRID (GERMANY)
CASCADES INTERMEDIAIRES
TNL-80
TEIJIM LIMITED (JAPAN)
CASCADES INTERMEDIAIRES
TNL-140
TEIJIM LIMITED (JAPAN)
CASCADES PRINCIPALES
TNL-140
TEIJIM LIMITED (JAPAN)
CASCADES PRINCIPALES
TNL-220
TEIJIM LIMITED (JAPAN)
CASCADES PRINCIPALES FREIN
TNL-280
TEIJIM LIMITED (JAPAN)
FIL
SERAFIL 60
AMAN (GERMANY)
10.3 PLAN DES ÉLÉVATEURS
17
10.4 PLAN DE SUSPENTAGE
18
10.5 DIMENSIONS SKIN 16
10.6 DIMENSIONS SKIN 18
LONGUEURS TOTALES m/m
LONGUEURS TOTALES m/m
A
B
C
D
E
F
br
A
B
C
1
5470
5435
5391
5402
5441
5512
5770
D
E
F
br
1
5831
5794
5746
5758
5801
5875
2
5408
5374
5323
5335
5363
5397
6152
5602
2
5766
5730
5676
5688
5718
5754
3
5394
5361
5314
5321
5342
5975
5390
5573
3
5753
5718
5667
5674
5698
5748
4
5365
5332
5283
5283
5946
5324
5368
5507
4
5723
5688
5636
5636
5680
5726
5
5367
5336
5282
5878
5281
5318
5350
5418
5
5726
5693
5636
5634
5673
5707
6
5411
5381
5785
5332
5325
5363
5431
5425
6
5773
5742
5690
5681
5723
5794
7
5346
5793
5314
5275
5274
5321
5392
5359
7
5705
5671
5630
5629
5679
5754
8
5725
5271
5242
5195
5199
5243
5275
5290
8
5627
5596
5546
5551
5597
5630
5653
9
5246
5220
5174
5179
5226
5266
5251
9
5601
5573
5525
5530
5579
5622
5613
10
5224
5198
5154
5158
5206
5242
5278
10
5578
5551
5504
5508
5559
5597
5642
11
5208
5187
5141
5146
5198
5220
11
5562
5539
5491
5496
5550
5574
12
5228
5210
5172
5172
5232
5283
12
5584
5564
5525
5524
5587
5640
13
5151
5125
5094
5089
5109
5171
13
5502
5474
5442
5436
5458
5523
14
5063
5043
5007
5016
5034
5067
14
5409
5387
5350
5359
5378
5413
15
5006
4992
4957
4973
4993
5033
15
5349
5334
5296
5314
5335
5377
16
4947
4933
4900
4917
4932
4968
16
5285
5271
5236
5255
5270
5308
17
4895
4888
4855
4868
4883
4914
17
5231
5223
5189
5203
5219
5252
18
4878
4877
4842
4846
4860
4885
18
5212
5212
5175
5180
5194
5221
19
4715
4685
4697
4714
4740
19
5041
5008
5020
5038
5066
20
4654
4668
4681
4717
20
4975
4990
5004
LONGUEURS DES ÉLÉVATEURS m/m
A
B
C
D
480
480
480
480
360
390
435
120
90
45
5042
LONGUEURS DES ÉLÉVATEURS m/m
A
B
C
D
NEUTRE
480
480
480
480
NEUTRE
480
ACCÉLÉRÉE
360
390
435
480
ACCÉLÉRÉE
0
PARCOURS
120
90
45
0
PARCOURS
19
10.7 DIMENSIONS SKIN 20
LONGUEURS TOTALES m/m
A
B
C
D
E
F
br
1
6172
6133
6082
6094
6141
6220
6514
2
6104
6066
6009
6022
6055
6093
6329
3
6092
6054
6001
6008
6034
6087
6300
4
6061
6024
5969
5969
6016
6065
6229
5
6065
6031
5970
5968
6010
6046
6132
6
6116
6083
6028
6019
6063
6138
6142
7
6046
6010
5966
5965
6018
6097
6065
8
5964
5931
5878
5883
5932
5967
5994
9
5936
5907
5856
5861
5913
5958
5952
10
5913
5884
5835
5839
5892
5932
5984
11
5897
5872
5822
5827
5883
5908
12
5920
5900
5858
5858
5923
5979
13
5835
5805
5772
5767
5790
5860
14
5735
5711
5671
5679
5695
5729
15
5672
5656
5617
5636
5657
5701
16
5606
5590
5555
5574
5590
5630
17
5549
5541
5504
5519
5537
5572
18
5529
5528
5490
5496
5511
5539
19
5348
5314
5327
5346
5375
20
5279
5295
5309
5349
LONGUEURS DES ÉLÉVATEURS m/m
20
A
B
C
D
480
480
480
480
NEUTRE
360
390
435
480
ACCÉLÉRÉE
120
90
45
0
PARCOURS
The importance of small details
niviuk.com
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising