MANUEL D'INSTRUCTIONS
MANUEL D’INSTRUCTIONS
D3-130A, D3-160A, D3-190A
D3-110i, D3-130i, D3-160i, D3-190i
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Ce manuel d’instructions est disponible dans les langues suivantes :
This operator’s manual is available in
English.
Dit instructieboek kan worden besteld
in het Nederlands.
Complete the form at the end of the operator’s manual to order a copy.
De bestelcoupon vindt u achter in het instructieboek.
Diese Betriebsanleitung ist auch auf
Deutsch erhältlich.
Denne instruktionsbog kan bestilles på
dansk.
Ein Bestellcoupon ist am Ende der Betriebsanleitung zu finden.
Bestillingskupon findes i slutningen af instruktionsbogen.
Den här instruktionsboken kan beställas på svenska.
Tämän ohjekirjan voi tilata myös suomenkielisenä.
Beställningskupong finns i slutet av instruktionsboken.
Tilauskuponki on ohjekirjan lopussa.
Este libro de instrucciones puede solicitarse en español.
Este manual de instruções pode ser
encomendado em português.
El cupón de pedido se encuentra al final del
libro.
O talão de requerimento encontra-se no fim
do manual.
Questo manuale d’istruzioni può essere ordinato in lingua italiana.
Áõôü ôï åã÷åéñßäéï ÷ñÞóçò äéáôßèåôáé
óôçí áããëéêÞ ãëþóóá.
Il tagliando per l’ordinazione è riportato alla
fine del manuale.
Ãéá íá ðáñáããåßëåôå Ýíá áíôßôõðï,
óõìðëçñþóôå ôç öüñìá ðïõ âñßóêåôáé óôï
ôÝëïò áõôïý ôïõ åã÷åéñéäßïõ ÷ñÞóçò.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Bienvenue à bord
Les moteurs marins Volvo Penta sont aujourd’hui utilisés au quatre coins du monde. Ils se retrouvent
dans tous les domaines possibles d’exploitation, que ce soit à des fins professionnelles ou pour la plaisance. Cela n’est pas surprenant.
Après plus de 90 ans d’expérience dans la fabrication de moteurs et plus de 500.000 moteurs marins
livrés, le nom de Volvo Penta est devenu un symbole de fiabilité, d’innovation technologique, de performances inégalées et longue durée de vie. Nous pensons de plus que c’est cela que vous exigez et que
vous attendez de votre moteur Volvo Penta.
Nous aimerions que vous lisiez attentivement ce manuel et que vous teniez compte des conseils que
nous vous donnons en termes de fonctionnement et de maintenance, avant d’effectuer votre première
sortie en mer.
Cordialement
AB VOLVO PENTA
IMPORTANT ! Ces instructions ne contiennent aucunes descriptions de commandes ou
de fonctionnement de bateaux équipés d’un système de propulsion hydrojet (waterjet). Si
votre bateau est propulsé par un système hydrojet Volvo Penta, les informations pertinentes se trouvent dans le manuel qui accompagne le produit.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
1
Table des matières
Information générale de sécurité ...................... 3-7
Généralités ............................................................ 3
Vitesse du bateau .................................................. 4
Entretien et maintenance ....................................... 6
Introduction ...................................................... 8-10
Respect de l’environnement ................................... 8
Période de rodage ................................................. 8
Carburant et huiles ................................................ 8
Entretien et pièces de rechange ............................. 8
Moteurs certifiés ................................................... 9
Informations concernant la garantie ...................... 9
Numéros d’identification ....................................... 11
Présentation ..................................................... 12-15
Description technique ........................................... 12
Orientation ........................................................... 13
EVC - Electronic Vessel Control (Centrale
électronique de navigation) ................................... 15
Instruments ...................................................... 16-18
Clé de contact ...................................................... 16
Indicateur d’état d’alarme ..................................... 17
EVC au tableau de bord ....................................... 19
Système de menu ........................................... 20-34
Menu principal ...................................................... 21
Menu Données ..................................................... 24
Menu Jauges ....................................................... 26
Menu Paramétrages ............................................. 29
Commandes ........................................................ 34
Commande à levier simple ................................... 34
Power Trim ...................................................... 35-36
Commandes du trim ............................................. 35
Plages de réglage du trim .................................... 35
Instrument de réglage du trim ............................... 36
Démarrage du moteur ...................................... 37-39
Démarrage, généralités ........................................ 37
Avant le démarrage .............................................. 37
Méthode de démarrage ........................................ 38
Système EVC ...................................................... 39
Arrêt du moteur ............................................... 45-46
Arrêt ..................................................................... 45
Après l’arrêt ......................................................... 45
Précautions par temps froid ................................. 46
Panne de fonctionnement .................................... 46
Transport sur remorque ........................................ 46
Schéma de maintenance ................................. 47-48
Maintenance ..................................................... 49-81
Moteur, généralités .............................................. 49
Système de lubrification ....................................... 51
Système à eau douce .......................................... 54
Système à eau de mer ......................................... 57
Système d’alimentation ........................................ 60
Système électrique .............................................. 62
Inverseur .............................................................. 67
Transmission SX, DP-S ....................................... 69
Transmission XDP ............................................... 75
Direction .............................................................. 79
Hélices ................................................................. 81
Hivernage/Mise à l’eau ..................................... 82-84
Conservation ........................................................ 82
Remise à l’eau ..................................................... 83
Peinture de la transmission et de la partie
immergée de la coque .......................................... 84
En cas d’urgence ............................................. 85-89
Démarrage à l’aide de batteries auxiliaires ........... 85
Présence d’eau dans le carburant ........................ 86
Localisation de panne .......................................... 87
Fonktion de diagnostic ......................................... 88
Écran d’état d’alarme ACL ................................... 89
Liste des codes d’erreur .................................. 90-92
Caractéristiques techniques ............................ 93-94
Moteur ................................................................. 93
Spécifications du carburant .................................. 93
Transmission ....................................................... 94
Power Trim .......................................................... 94
Direction .............................................................. 94
Fonctionnement ............................................... 40-44
Lecture des instruments ....................................... 40
Fonctionnement .................................................. 41
Vitesse de croisière ............................................. 41
Power Trim durant la navigation .......................... 42
Alarme ................................................................ 43
Échouement ......................................................... 44
© 2005 AB VOLVO PENTA
2
Tous droits de modifications réservés.
Imprimé sur papier écologique.
(Couverture : Department of transport (shipping), license 9809095)
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Information générale de sécurité
Lisez ce chapitre minutieusement. Il concerne votre propre sécurité. Cette section décrit de quelle manière l’information
relative à la sécurité est présentée dans le manuel de l’utilisateur et sur le moteur. Elle rappelle également de manière
générale les précautions de sécurité de base à respecter lors de l’utilisation du bateau et de l’entretien du moteur.
Assurez-vous que de bien avoir le manuel de l’utilisateur avant de commencer. Si cela n’est pas le cas, veuillez contacter votre concessionnaire Volvo Penta.
Des interventions effectuées de manière incorrecte risquent d’entraîner des dommages corporels ou
matériels. Lisez minutieusement le manuel de l’utilisateur avant toute utilisation ou opération d’entretien
sur le moteur. Pour toute question complémentaire, veuillez consulter votre concessionnaire Volvo Penta.
Ce symbole figure dans le présent manuel et sur le moteur et attire votre attention sur le fait qu’il s’agit
d’une information relative à la sécurité. Lisez toujours très minutieusement ces consignes de sécurité.
Dans le présent manuel de l’utilisateur , les textes de mise en garde sont traités selon la priorité suivante :
AVERTISSEMENT ! Ce terme signifie que le non-respect des consignes de sécurité peut entraîner
des dommages corporels, de graves dommages sur le produit ou de sérieux défauts de fonctionnement.
IMPORTANT ! Ce terme signifie que le non-respect des consignes de sécurité peut entraîner des
dommages matériels ou un défaut de fonctionnement du produit.
N B ! Ce terme attire l’attention sur une information importante dans le but de faciliter l’opération ou
l’utilisation.
Ce symbole est utilisé dans certains cas sur nos produits et renvoie à une information importante
dans le manuel de l’utilisateur. Assurez-vous que les autocollants d’avertissement et d’information en
place sur le moteur et la transmission sont parfaitement visibles et lisibles. Remplacez tout autocollant endommagé ou recouvert de peinture.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
3
Information générale de sécurité
Consignes de sécurité à observer lors de l’utilisation du bateau
Votre nouveau bateau
Veuillez lire et assimiler le manuel de l’utilisateur et toute
autre information fournie avec votre nouveau bateau. Familiarisez-vous avec le moteur, les commandes et les
équipements, de manière sûre et correcte.
S’il s’agit de votre premier bateau ou si c’est un bateau
que vous ne connaissez pas, nous vous recommandons
d’effectuer vos manœuvres avec précaution. Apprenez à
connaître les réactions de votre embarcation sous différentes conditions de charge, de météo et de vitesse,
avant votre première sortie.
N’oubliez pas que tout propriétaire de bateau est sensé
connaître les réglementations de sécurité en mer. Veillez
à vous renseigner sur les règles qui s’appliquent aux
eaux dans lesquelles vous vous déplacez. Pour ce faire
contactez les autorités ou l’organisme pertinents.
Il est recommandé de suivre un cours de navigation de
plaisance. Nous vous recommandons de prendre contact
avec votre club nautique local qui vous conseillera.
Remplissage de carburant
Le risque d’incendie ou d’explosion est toujours présent
lors de remplissage du réservoir de carburant. Il est interdit
de fumer et le moteur doit toujours être arrêté.
Ne jamais remplir le réservoir au-delà du fond du goulot.
Fermez correctement le bouchon de remplissage.
Utilisez uniquement des qualités de carburant recommandées dans le manuel de l’utilisateur. Une qualité de
carburant erronée peut entraîner des problèmes de fonctionnement ou provoquer l’arrêt du moteur. Sur un moteur
diesel, un mauvais carburant peut entraîner le grippage de
la tige de commande et un surrégime du moteur avec
risques de dégâts, corporels et matériels.
Ne pas démarrer le moteur
Ne pas démarrer le moteur si vous suspectez des fuites de
carburant ou de GPL dans le bateau, ou si vous vous
trouvez à proximité ou dans un local contenant des produits explosifs, etc. Risque potentiel d’explosion et/ou
d’incendie.
Accidents
Les statistiques montrent qu’un entretien insuffisant sur
les bateaux et un manque d’équipements de sécurité sont
souvent à l’origine d’accidents en mer.
Veillez à ce que votre bateau soit entretenu conformément aux instructions contenues dans ce manuel et que
les équipements de sécurité à bord fonctionnent correctement.
Bouton d’arrêt d’urgence
Nous vous conseillons fortement d’installer un bouton
d’arrêt d’urgence (accessoire), particulièrement si votre
bateau peut se à très grande vitesse. Le bouton d’arrêt
d’urgence arrête le moteur si le pilote chute et perd le contrôle du bateau.
Liste de contrôle journalier
Prenez pour habitude d’effectuer un contrôle visuel du
moteur et du compartiment moteur avant de quitter le quai
(avant de démarrer le moteur) et après être rentré au
port (après avoir arrêté le moteur). Ceci permet de détecter rapidement une fuite de carburant, de réfrigérant ou
d’huile, une anomalie ou un problème quelconque.
Pilotage
Évitez tout changement de cap et enclenchement de rapport violent et inattendu. Un passager éventuel risque de
perdre l’équilibre et de passer par dessus bord.
Une hélice en rotation peut provoquer de graves lésions.
Vérifiez que personne ne se trouve dans l’eau lorsque
vous enclenchez la marche avant ou l’inversion de
marche. Ne vous déplacez jamais à proximité de baigneurs ou dans des eaux de baignade.
Évitez d’emballer une transmission hors-bord, ceci risquant de réduire sévèrement la capacité de direction.
4
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Information générale de sécurité
Risque d’intoxication au monoxyde
de carbone
Lorsqu’un bateau se déplace vers l’avant, il se produit à
l’arrière de la poupe une certaine dépression. Dans certains cas, cette dépression peut être si forte que les propres gaz d’échappement du bateau sont aspirés dans le
cockpit ouvert ou dans le roof, ce qui risque d’intoxiquer
les personnes à bord.
Ce problème est le plus important sur de grosses embarcations surélevées dont le tableau arrière est droit. Toutefois, sur de petits bateaux, ce problème peut se présenter
sous certaines conditions, par exemple, lorsqu’on navigue
avec le capot en place. D’autres facteurs négatifs sont le
vent, la répartition de la charge, le trim, des écoutilles ou
des hublots ouverts, etc.
Néanmoins, les bateaux modernes sont conçus de telle
manière qu’aujourd’hui, ce problème est devenu rare. Si
ce phénomène d’aspiration devait malgré tout se présenter, veillez à fermer les écoutilles ou les hublots à l’avant du
bateau. Cela risquerait autrement d’amplifier ce
phénomène. Essayez de modifier la vitesse, l’angle de trim
ou la distribution de la charge. Essayez si besoin est de
modifier l’installation du capot. Contactez votre revendeur
qui vous donnera les conseils spécifiques pour votre
bateau.
Liste de contrôle
● Équipement de sécurité Gilets de sauvetage pour tous, équipement de communication radio, fusées de
détresse, extincteur homologué, trousse de premiers soins, bouées, ancre, rame, torche etc.
● Pièces de rechange et outils : roue à aubes, filtres à carburant, fusibles, rouleau adhésif, colliers de ser-
rage, huile moteur, hélice et outils pour toute réparation éventuelle.
● Veillez à utiliser des cartes de navigation mises à jour lors de la préparation d’une sortie en mer. Cal-
culez la distance et la consommation de carburant. Écoutez les bulletins météorologiques.
● Informez vos proches ou vos amis de vos plans lorsque vous partez pour une sortie en mer prolongée.
N’oubliez pas de leur signaler les changements d’itinéraire ou les retards éventuels.
● Montrez à tous les occupants l’emplacement des équipements de sécurité et expliquez leur fonctionne-
ment. Assurez-vous de ne pas être la seule personne à bord en mesure de démarrer le moteur et de piloter le bateau de manière sûre.
Cette liste peut aussi s’ajouter du fait que l’équipement de sécurité et les autres réglementations varient en
fonction du type d’embarcation et de son mode d’utilisation. Nous vous recommandons de prendre contact
avec votre organisme nautique local pour obtenir de plus amples informations relatives à la sécurité en mer.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
5
Information générale de sécurité
Consignes de sécurité concernant les opérations d’entretien et
de maintenance
Préparatifs
Incendie et explosion
Connaissances
Carburant et huile de lubrification
Le présent manuel de l’utilisateur contient les informations dont vous avez besoin pour utiliser et entretenir
votre moteur de manière sûre et efficace. Lisez
minutieusement ces instructions avant de commencer.
Tous les carburants, la plupart des lubrifiants et de nombreux produits chimiques sont inflammables. Veuillez lire
et observer attentivement les instructions sur l’emballage.
Une documentation d’entretien concernant des interventions plus complexes est disponible chez votre concessionnaire Volvo Penta.
Toute intervention sur le système d’alimentation doit se
faire sur un moteur froid. Des fuites de carburant et des
déversements sur des surfaces chaudes ou des composants électriques peuvent provoquer un incendie.
N’effectuez jamais d’interventions sur le produit si vous
n’êtes pas sûr de pouvoir les effectuer correctement. Contactez dans ce cas votre concessionnaire Volvo Penta qui
se fera un plaisir de vous aider.
Conservez les chiffons imbibés de carburant et d’huile ainsi que tout autre matériau inflammable dans un local à
l’épreuve du feu. Les chiffons imbibés d’huile sont, dans
certaines conditions, susceptibles de s’enflammer spontanément.
Arrêter le moteur
Ne jamais fumer lors du remplissage de carburant, de lubrifiant ou à proximité d’une station-service ou d’un compartiment moteur.
Arrêtez le moteur avant d’ouvrir ou de déposer une trappe
/ un capot moteur. Les interventions d’entretien et de
maintenance doivent s’effectuer sur un moteur arrêté, sauf
indication contraire.
Composants non d’origine
Éliminez tout risque de démarrage intempestif du moteur.
Pour ce faire, retirez la clé de contact et mettre hors tension avec les interrupteurs principaux, puis les verrouiller
dans cette position. Placez également un panneau
d’avertissement sur le poste de conduite, indiquant
qu’une opération d’entretien est en cours.
Les composants des systèmes électrique et d’alimentation
équipant les produits Volvo Penta sont conçus et fabriqués
pour minimiser les risques d’incendie et d’explosion.
S’approcher ou travailler sur un moteur en marche comporte toujours des risques. Les doigts, des vêtements amples, des cheveux longs ou un outil peuvent se prendre
dans des pièces en rotation du moteur et entraîner de
graves lésions. Volvo Penta recommande que toutes les
opérations d’entretien exigeant que le moteur tourne
soient confiées à un atelier agréé Volvo Penta.
Batteries
Levage du moteur
Une étincelle pouvant provenir d’un branchement incorrect
de la batterie ou d’une batterie auxiliaire, suffit pour
provoquer l’explosion de la batterie et entraîner de graves
dommages.
Pour le levage du moteur, utilisez les œillets de levage
montés sur ce dernier. Vérifiez toujours que tous les
équipements de levage sont en parfait état et qu’ils ont
une capacité suffisante pour le levage (poids du moteur
avec, éventuellement, inverseur et équipement auxiliaire).
Pour une manutention sûre, le moteur devra être soulevé
avec une potence réglable. Toutes les chaînes ou les
câbles doivent être parallèles les uns par rapport aux autres et le plus perpendiculaire possible par rapport au
plan du moteur. Il est bon de savoir que tout équipement
auxiliaire monté sur le moteur modifie son centre de gravité. Des dispositifs de levage spéciaux peuvent s’avérer
nécessaires pour conserver un bon équilibre et travailler
en toute sécurité. Ne travaillez jamais sur un moteur qui
est simplement suspendu à un dispositif de levage.
Avant de démarrer le moteur
Remontez toutes les protections qui ont été déposées,
avant de démarrer le moteur. Vérifiez qu’aucun outil ni autre objet n’ont été oubliés sur le moteur.
Ne jamais démarrer un moteur turbocompressé sans
avoir monté le filtre à air au préalable (ACL). La roue de
compresseur du turbocompresseur tourne rapidement et
peut provoquer de graves dommages corporels. La
pénétration de corps étrangers dans la tubulure
d’admission peut entraîner d’importants dégâts matériels.
6
L’utilisation de pièces non d’origine Volvo Penta peut provoquer un incendie ou une explosion à bord.
Les batteries contiennent et dégagent de l’hydrogène, particulièrement lors de la charge. Ce gaz est facilement
inflammable et extrêmement explosif.
Ne fumer en aucune circonstance et éviter toute flamme
nue ou étincelles électriques à proximité des batteries ou
du caisson de batterie.
Aérosol de démarrage
Ne jamais utiliser un aérosol de démarrage ou autre produit similaire pour faciliter le démarrage d’un moteur doté
d’un dispositif de préchauffage (bougie / élément de démarrage). Une explosion peut se produire dans la tubulure
d’admission. Risque de dommages corporels.
Surfaces et fluides chauds
Un moteur chaud représente toujours un risque de
brûlures graves. Faites attention aux surfaces chaudes. Par
exemple : collecteur d’échappement, turbocompresseur,
carter d’huile, tubulure d’air de suralimentation, élément de
démarrage, liquides et huiles brûlants dans les
canalisations et les flexibles.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Information générale de sécurité
Risque d’intoxication au monoxyde
de carbone
Démarrez uniquement le moteur dans un local bien ventilé. Si le moteur est démarré dans un local clos, les gaz
d’échappement et les gaz du carter moteur doivent être
évacués de manière appropriée.
Système d’alimentation
Utilisez toujours des gants de protection lors de recherche
de fuite. Le jet de liquides sous pression peut pénétrer
dans les tissus et provoquer de graves dommages. Risques sérieux d’empoisonnement du sang.
Toujours recouvrir l’alternateur, si celui-ci est monté sous
les filtres à carburant. Ce dernier peut être endommagé par
les déversements de carburant.
Produits chimiques
La plupart des produits chimiques tels que antigel, huiles
anticorrosion, huiles de conservation, dégraissants, etc.,
sont des produits nocifs. Veuillez lire et observer attentivement les instructions sur l’emballage.
Système électrique
Mise hors tension
Certains produits chimiques tels que les huiles de conservation sont inflammables et dangereux en cas
d’inhalation. Assurez une bonne ventilation et portez un
masque de protection adéquat lors d’application par pulvérisation. Veuillez lire et observer attentivement les instructions sur l’emballage.
Toujours arrêter le moteur et couper le courant à l’aide des
coupe-batteries avant d’intervenir sur le circuit électrique.
Déconnecter le courant de quai envoyé au radiateur du
bloc moteur, au chargeur des batteries ou aux accessoires
montés sur le moteur.
Conservez les produits chimiques et autres matériaux toxiques hors de portée des enfants. Déposez les produits
chimiques usagés ou en surplus dans une station de collecte pour destruction.
Batteries
Système de refroidissement
Les batteries contiennent de l’électrolyte qui est extrêmement corrosive. Toujours protéger la peau et les vêtements
lors de charge et de manutention des batteries. Toujours
utiliser des lunettes et des gants de protection.
En cas de contact de l’électrolyte avec la peau, lavez immédiatement avec du savon et beaucoup d’eau. En cas de
contact avec les yeux, rincez immédiatement avec beaucoup d’eau et consultez un médecin sans attendre.
Il y a un risque potentiel de pénétration d’eau dans le bateau lors de l’intervention sur le système d’eau de mer. Arrêtez le moteur et fermez le robinet de fond (si installé)
avant toute intervention sur le système de refroidissement.
Évitez d’ouvrir le bouchon de remplissage de liquide de
refroidissement lorsque le moteur est chaud. De la vapeur
ou du liquide de refroidissement très chaud peuvent jaillir
et causer de graves brûlures.
Ouvrir lentement le bouchon de remplissage et relâcher la
surpression du système de refroidissement si le bouchon
de refroidissement ou le robinet doivent être enlevés, ou
encore si le bouchon ou un conduit de refroidissement
doivent être démontés sur un moteur chaud. Notez que le
liquide réfrigérant peut toujours être très chaud et provoquer des brûlures.
Système de lubrification
L’huile chaude peut provoquer de graves brûlures. Évitez
tout contact avec de l’huile chaude. Avant toute intervention, s’assurer que le système de lubrification n’est pas
sous pression. Ne démarrez jamais et ne faites jamais
tourner le moteur sans le bouchon de remplissage d’huile
- risque d’éjection d’huile.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
7
Introduction
Le présent manuel de l’utilisateur a été réalisé en vue vous faire profiter au maximum de votre moteur Volvo Penta. Il contient les informations dont vous avez besoin pour utiliser et entretenir votre moteur de manière sûre et efficace. Veuillez
lire minutieusement le manuel de l’utilisateur et familiarisez-vous avec le moteur, les commandes et les équipements, de
manière sûre et correcte.
Conservez toujours le manuel de l’utilisateurà portée de main. Conservez-le dans un endroit sûr et n’oubliez pas de le
remettre au nouveau propriétaire, le cas échéant.
Respect de l’environnement
Carburant et huiles
Nous souhaitons tous vivre dans un environnement sain.
Respirer un air pur, profiter d’une nature grandiose et se
laisser dorer par les rayons du soleil, sans craindre pour
sa santé. Malheureusement, de nos jours, ceci n’est pas
une évidence sans les efforts conjoints de chaque citoyen
responsable.
Utiliser exclusivement un type de carburant et d’huiles recommandés dans le chapitre Caractéristiques techniques.
Des carburants et des huiles de qualité non conforme risquent d’entraîner des dysfonctionnements, une augmentation de la consommation de carburant et, à terme, une
réduction de la durée de vie utile du moteur.
En tant que motoriste de renom, Volvo Penta a une responsabilité particulière. C’est pourquoi le souci de
l’environnement constitue l’une des pierres d’assise de
notre politique de développement du produit. Volvo Penta
propose aujourd’hui une large gamme de moteurs pour
lesquels d’importants progrès ont été réalisés en terme de
réduction des émissions, de consommation de carburant,
de nuisances sonores, etc.
Toujours vidanger l’huile et remplacer les filtres à huile et à
carburant aux intervalles recommandés.
Nous espérons que vous aurez à cœur de préserver ces
propriétés. Suivez toujours les conseils énoncés dans le
présent manuel d’instructions en matière de qualité de carburant, de conduite et d’entretien. Prenez contact avec
votre concessionnaire Volvo Penta si vous constatez des
changements tels qu’une augmentation de la consommation de carburant ou des fumées d’échappement.
Adaptez la distance et la vitesse du bateau de manière
que les remous ou le niveau sonore élevé ne nuisent pas
à la faune aquatique, aux bateaux amarrés ou aux débarcadères. Il est primordial de toujours déposer les déchets
préjudiciables à l’environnement tels que les huiles et le
liquide de refroidissement usagés, les vieilles batteries,
etc., dans des stations de collecte pour destruction.
En joignant nos efforts, nous contribuerons favorablement à un environnement durable.
Entretien et pièces de rechange
Les moteurs Volvo Penta sont conçus pour assurer une
sécurité de fonctionnement et une durée de vie optimales.
Ils sont prévus pour supporter un environnement sévère
mais également pour avoir le moins d’impact possible sur
celui-ci. L’entretien régulier et l’utilisation de pièces de rechange d’origine Volvo Penta contribuent au maintien de
ces propriétés.
Volvo Penta dispose d’un vaste réseau mondial de concessionnaires agréés Ce sont des spécialistes des produits
Volvo Penta qui disposent des accessoires, des pièces
d’origine, des bancs d’essai et des outils spéciaux requis
pour effectuer un entretien et des réparations d’une
irréprochable qualité.
Respectez toujours les intervalles d’entretien spécifiés
dans le manuel d’instructions. N’oubliez pas de toujours
indiquer le numéro d’identification du moteur / de la transmission pour toute commande de pièces et d’entretien.
Période de rodage
Le moteur doit être rodé pendant les 10 premières heures
de service, selon la procédure suivante : Laissez tourner le
moteur au régime normal. N’accélérez pas à plein régime
sauf durant de courtes périodes. Pendant la durée du rodage, ne jamais faire tourner le moteur à un régime constant
pendant des périodes prolongées.
On peut s’attendre à ce que le moteur consomme beaucoup plus d’huile pendant la période de rodage que lors
de fonctionnement normal. Vérifier le niveau d’huile plus
souvent que ce qui est recommandé.
Un premier contrôle d’entretien doit être effectué après 20
à 50 heures de service. Pour de plus amples informations :
Se référer au Livret de garantie et d’entretien.
8
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Introduction
Moteurs certifiés
En tant que propriétaire d’un moteur homologué en matière d’émissions et utilisé dans une région sujette aux réglementations antipollution, il est important de connaître
les points suivants :
La désignation de moteur certifié signifie qu’un type de
moteur donné est contrôlé et homologué par l’autorité
compétente. Le motoriste garantit par la même que tous
les moteurs de ce type correspondent à l’exemplaire certifié.
Ceci impose certaines exigences en matière
d’entretien et de réparation, selon ce qui suit :
● Les périodicités d’entretien et de maintenance recom-
mandées par Volvo Penta doivent être observées.
● Seules des pièces de rechange d’origine Volvo Penta
● Aucune modification d’installation sur la ligne
d’échappement et sur les tubulures d’admission d’air
au moteur ne doit être apportée.
● Les plombages éventuels doivent être uniquement
brisés par un personnel agréé.
Par ailleurs, suivre les instructions générales contenues
dans le présent manuel et relatives à la conduite,
l’entretien et la maintenance.
IMPORTANT ! En cas de négligence quant à
l’exécution des opérations d’entretien et de maintenance, et de l’utilisation de pièces de rechange non
d’origine, AB Volvo Penta se dégage de toute responsabilité et ne pourra pas répondre de la conformité du
moteur concerné avec le modèle certifié.
doivent être utilisées.
● La maintenance qui concerne les pompes d’injection,
les calages de pompe et les injecteurs doit toujours
être réalisée dans un atelier agréé Volvo Penta.
● Le moteur ne doit d’aucune manière être reconstruit
Volvo Penta ne saurait en aucun cas être tenu responsable pour les dommages ou préjudices personnels ou matériels résultant du non-respect des
conditions susmentionnées.
ou modifié, à l’exception des accessoires et les lots
S.A.V. développés par Volvo Penta.
Garantie
Votre nouveau moteur marin Volvo Penta est couvert par une garantie limitée, conformément aux conditions et
instructions telles qu’elles sont décrites dans le Livret de garantie et d’entretien.
Il est bon de noter que la responsabilité de AB Volvo Penta se limite aux clauses indiquées dans le Livret de garantie et d’entretien. Veuillez lire attentivement ce livret dès réception du produit. Il contient des informations importantes portant notamment sur la carte de garantie, les intervalles d’entretien, la maintenance qu’en tant que
propriétaire, vous êtes tenu de connaître, de contrôler et d’effectuer. Dans tout autre cas, AB Volvo Penta se
réserve le droit de se libérer, en totalité ou en partie, de ses engagements au titre de la garantie.
Contactez sans attendre votre concessionnaire Volvo Penta si vous n’avez pas reçu de Livret de garantie et
d’entretien, ainsi qu’une copie client de la carte de garantie.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
9
Déclaration de conformité pour les moteurs des bateaux de plaisance avec exigences
sur les émissions sonores et des gaz d’échappement conformément à la direktive
94/25/EC avec additif selon 2003/44/EC
D3
Fabricant du moteur
AB Volvo Penta, Gropegårdsgatan, 405 08 Göteborg, Suède
Organisme pour l’estimation des émissions de gaz
d’échappement
Germanisher Lloyd
Vorsetzen 32/35
20459 Hamburg
Allemagne
Numéro d’identification ID: 0098
Module utilisé pour l’estimation des
émissions des gaz d’échappement
B+D
Contrôle de type CEE selon l’annexe VII
Déclaration de qualité de production selon
l’annexe VII et IX
Organisme pour l’estimation du bruit
International Marine Certification Institute
Rue Abbé Cuypres 3
B-1040 Bruxelles
Belgique
Numéro d’identification ID: 0609
Module utilisé pour l’estimation du bruit
Aa
Commande de production internationale
Test selon l’annexe VI
Autres directives appliquées : CEM 89/336/CEE
Description des moteurs et exigences principales : Moteur diesel 4 temps avec embase et tuyau d’échappement intégré
Modèles de moteur concernés par cette déclaration
Gaz d’échappement
Bruit
Modèles de moteur
Numéro de certificat
pour le type CEE
Modèles de moteur/embase
Numéro de certificat
pour le type CEE
D3-110i .................................. 31036-05 HH, 31037-05 HH
D3-130A embase SX ........................................ SDVOLV001
D3-130i/A ............................... 31036-05 HH, 31037-05 HH
D3-160A embase SX ........................................ SDVOLV001
D3-160i/A ............................... 31036-05 HH, 31037-05 HH
D3-160A embase DPS ..................................... SDVOLV001
D3-190i/A ............................... 31036-05 HH, 31037-05 HH
D3-190A embase DPS ..................................... SDVOLV001
Autres normes
Autres documents de
norme utilisés
Annexe I.B – Emissions des gaz d’échappement
Norme Volvo Penta
Annexe I.B.1
Identification du moteur
EN ISO 8178-1:1996
Annexe I.B.2
Exigence sur les émissions des gaz d’échappement
Norme Volvo Penta
Annexe I.B.3
ISO 10240:2004
Annexe I.B.4
EN ISO 14509:2000/prA1:2004
Annexe I.C.1
ISO 10240:2004
Annexe I.C.2
Exigences principales
Durée
Manuel d’utilisation
Annexe I.C – Bruit
Niveaux sonores
Manuel d’utilisation
Directive CEM
EN 61000-3-2, EN 61000-3-3,
CISPR 25
Cette déclaration de conformité est éditée avec le fabricant comme seule partie responsable. En tant que fabricant de moteur, je certifie
que le(s) moteur(s) est (sont) conforme(s) aux exigences des directives indiquées précédemment lorsqu’il(s) est(sont) installé(s) dans
un bateau de plaisance conformément aux instructions jointes. Le(s) moteur(s) ne doi(ven)t pas être mis en service avant d’avoir établi
que le bateau de plaisance où le(s) moteur(s) doi(ven)t être installé(s) est conforme aux prescriptions indiquées dans les directives
précédentes.
Nom et titre : Sam Behrmann, responsable produit
(identification de la personne avec droit de signature pour le
fabricant de moteur ou son représentant assigné)
Date et lieu : (année/mois/jour) 2005/12/12 Göteborg
10
Signature et titre :
(ou similaire)
PL-69/05
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Introduction
Numéros d’identification
N’oubliez pas de toujours indiquer le numéro d’identification du moteur / de la transmission pour toute commande de service ou de pièces et d’entretien.
Les numéros d’identification se trouvent sur un autocollant placé sur le bord avant du moteur. Notez les informations cidessous et faites une photocopie de la page. Conservez une copie de ces informations en lieu sûr, afin qu’elles soient disponibles en cas de vol.
N B ! Placez l’autocollant correspondant du tableau arrière et de la transmission sur l’autocollant de garantie.
Moteur
Tableau arrière (Transmission)
Désignation de produit (1*) .........................................
Désignation de produit (8*) .........................................
Numéro de série (2*) ..................................................
Numéro de série (9*) ..................................................
Numéro de produit (3*) ...............................................
Numéro de produit (10*) .............................................
Transmission
* Les chiffres renvoient à l’emplacement des numéros
d’identification sur l’autocollant
Désignation de produit (4*) .........................................
Rapport de démultiplication (5*) ..................................
Numéro de série (6*) ..................................................
Numéro de produit (7*) ...............................................
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
11
Présentation
Les nouveaux moteurs Volvo Penta de désignation D3-110, D3-130, D3-160 et D3-190 sont développés à partir des plus
récentes innovations en matière de technologie diesel. Le moteur risque autrement d’être sérieusement endommagé présente les caractéristiques suivantes : système d’injection à rampe commune, double arbres à cames en tête, 4 soupapes
par cylindre, turbocompresseur VGT (à géométrie variable) et aftercooler. Combiné à une cylindrée élevée et au système
électronique centralisé de navigation (EVC), il offre des performances diesel hors pair associées à de faibles émissions.
La version D3/SX convient aux installations mono ou bimoteur, pour des vitesses comprises entre 25 et 45 nœuds.
Description technique :
Bloc-moteur et culasse
Système d’admission et d’échappement
— Bloc-moteur et culasse en aluminium
— Filtre à air avec élément filtrant interchangeable
— Bloc-cylindres avec embase intégrée
— Reniflard du carter moteur fermé avec séparateur
d’huile de type cyclone
— Technologie 4 soupapes et dispositif de rattrapage de
jeu hydraulique
— Coude échappement en acier inox
— Double arbres à cames en tête
— Turbocompresseur à géométrie variable
— Pistons refroidis par huile comportant deux segments
de compression et un segment racleur.
Système de refroidissement
— Chemises de cylindre en fonte grise
— Vilebrequin à six paliers
Montage moteur
— Montage moteur flexible
Système de lubrification
— Filtre à huile (cartouche) à passage intégral aisément
remplaçable
— Refroidisseur d’huile à plaques
Système d’alimentation
— Circuit de refroidissement par eau douce à régulation
thermostatique
— Échangeur de chaleur tubulaire équipé d’un vase
d’expansion grand volume séparé
— Système de refroidissement préparé pour prise eau
chaude
— Pompe à rotor aisément accessible
Système électrique
— Système électrique 12V
— Alternateur 14V/140A avec régulateur de charge
intégré thermorégulé.
— Système d’injection à rampe commune
— Unité de commande de la phase d’injection
— Filtre fin avec séparateur d’eau
— Dispositif d’arrêt d’urgence
Instrumentation
— Instrumentation complète incluant clé de contact et
alarme asservie
— Instrument de trim numérique à lecture analogique ou
numérique (version sterndrive)
— Connexions enfichables
12
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Présentation
Orientation
1
3
2
5
7
8
4
6
9
16
14
15
10 11 12
13
17
18
D3 avec SX
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
Filtre à air
Turbocompresseur
Bouchon de remplissage, réfrigérant
Bouchon de remplissage d’huile (moteur)
Échangeur de chaleur
Refroidisseur d’huile
Jauge d’huile (moteur)
Filtre à carburant
Pompe de carburant haute pression
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
Alternateur
Pompe à eau de mer
Filtre à huile
Refroidisseur d’air de suralimentation (CAC)
Filtre à huile (SX)
Vérin de trim (SX)
Jauge de niveau d’huile (SX)
Anode sacrificielle (SX)
Vidange d’huile (SX)
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
13
Présentation
1
3
2
14 15
5
7
10 11 12
8
4
6
9
13
16
D3 avec inverseur HS45
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
14
Filtre à air
Turbocompresseur
Bouchon de remplissage, réfrigérant
Bouchon de remplissage d’huile (moteur)
Échangeur de chaleur
Refroidisseur d’huile
Jauge d’huile (moteur)
Filtre à carburant
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
Pompe de carburant haute pression
Alternateur
Pompe à eau de mer
Filtre à huile
Refroidisseur d’air de suralimentation (CAC)
Filtre à huile, Inverseur
Refroidisseur d’huile, Inverseur
Jauge d’huile, Inverseur
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Présentation
EVC - Electronic Vessel Control (Centrale électronique de
navigation)
La centrale électronique de navigation (EVCMC, désigné EVC ci-après) installée sur ce bateau est la toute récente innovation de Volvo Penta, conçue et élaborée pour permettre de disposer sur le bateau d’une gamme complète
d’instrumentation centralisée, de la détection de pannes aux systèmes d’avertissement, en passant par le centre
d’informations qui fournit des données cruciales par simple pression de touche.
Le système EVC consiste en une série de composants électroniques interconnectés qui partagent des informations en
continu, de manière à assurer que les systèmes équipant le bateau fonctionnent correctement. Le coeur du système EVC
est constitué d’un ordinateur qui gère le système dans son ensemble, fournissant au pilote une multitude de données et
de commandes système.
Comment fonctionne EVC
L’ordinateur qui pilote EVC reçoit des informations mises à jour en continu provenant du/des moteur(s), de la/des
transmission(s), et de divers autres capteurs et sondes implantés à l’intérieur et à l’extérieur du bateau.
Les informations sont disponibles via l’’indicateur ACL/compte-tours monté sur le tableau de bord ou sur un panneau de
commande, ainsi que par le biais des jauges ordinaires et d’un avertisseur sonore. Par simple pression sur une touche, le
pilote du bateau peut visualiser différentes informations transmises par le système, ou effectuer un certain nombre de
modifications des paramètres d’affichage des données.
Avantages offerts par le système EVC
Nombreux sont les avantages offerts par EVC sur un bateau, le plus important d’entre-eux étant la sécurité. L’EVC vous
apporte la confirmation que les systèmes équipant votre bateau fonctionnent au sein des paramètres prédéfinis et il vous
informe instantanément en cas de dysfonctionnement.
Voici la liste de quelques-unes des valeurs ajoutées offertes par le système EVC :
●
Une importante quantité de données disponibles en
un rien de temps.
●
Des informations concernant le moteur, la transmission et le système accessibles par simple pression de
touche.
●
Système de conception solide, robuste et fiable,
conçu pour résister à la rudesse du milieu marin.
●
Large gamme de fonctions d’avertissement de panne
et d’alarmes.
●
Identification rapide des pannes grâce à l’afficheur à
cristaux liquides (ACL).
●
Avertissements multiples de pannes incluant : avertisseur sonore, indicateur d’état de l’alarme et texte sur
afficheur ACL.
●
Visualisation automatique loch et données de distance parcourue.
●
Dans la plupart des cas, les données sont également
fournies avec plus de précision que sur des jauges
traditionnelles à noyau d’air.
●
Multicapteur intégré SDT (vitesse, profondeur et
température) (option)
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
15
Instruments
Ce chapitre décrit les panneaux d’instruments et de commandes commercialisés par Volvo Penta pour votre moteur.
Si vous souhaitez compléter votre instrumentation, si votre bateau est équipé d’instruments qui ne sont pas décrits ici ou si
vous n’êtes pas très sûr de leur fonctionnement, veuillez contacter votre concessionnaire Volvo Penta.
Afficheur ACL
Indicateur ACL/compte-tours
Voltmètre
Pression de suralimentation
Température du liquide
de refroidissement
Power trim
(analogique)
Niveau de carburant
Power trim (numérique)
Vitesse du bateau
Contacteur d’allumage
Le contacteur d’allumage comporte trois positions (cellesci se sont pas marquées) :
0 = La clé peut être insérée et retirée.
1 = Position de marche Tension système connectée
2 = Position démarreur (à ressort de rappel). Le démarreur est enclenché.
IMPORTANT ! Lire les instructions de démarrage
au chapitre « Démarrage du moteur ».
N B ! Les clés de contact sont identifiées par un code qui
sera utilisé lors de commande de clés supplémentaires.
Notez le code de la clé de manière à pouvoir en commander de nouvelles en cas de perte. Conservez le code dans
un endroit sûr à l’écart de toute personne non autorisée.
16
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instruments
Indicateur d’état d’alarme :
L’indicateur d’état d’alarme active un avertissement visuel, si et au moment de l’activation d’une alarme, pour vous prévenir de la présence d’un dysfonctionnement.
Les lampes témoins s’allument en séquence, lorsque la clé de contact est d’abord amenée en position de marche et juste
après le démarrage du moteur. Contrôler que toutes les lampes fonctionnent et qu’elles s’éteignent dès que le moteur a
démarré.
Si une anomalie survient, le témoin concerné s’allume sur l’indicateur d’état d’alarme et l’afficheur ACL indique un avertissement d’alarme et le buzzer retentit.
Le buzzer est uniquement activé la première fois qu’une anomalie est détectée. Si une panne disparaît et revient, seules
les lampes s’allumeront (par ex, la température du réfrigérant baisse et puis remonte). La seule exception est l’alarme de
profondeur qui retentira chaque fois qu’une panne est détectée.
N B ! Les lampes témoins ne doivent jamais s’allumer lorsque le moteur tourne.
Avertissement général (voyant rouge ou
jaune)
Toute panne, y compris les anomalies sur le système EVC,
activent le témoin d’avertissement général. De plus,
l’afficheur ACL indique un avertissement d’alarme plus
spécifique et le buzzer retentit.
Rouge : indique les pannes exigeant une action immédiate
ou attire l’attention de l’opérateur. Le buzzer retentit de
manière constante.
Jaune : indique des pannes moins graves qui ne nécessitent pas une action immédiate, mais qui impliquent une
perte de performance ou de fonctionnalité. Le buzzer émet
trois bips sonores courts.
Pression d’huile (voyant rouge)
Si le voyant de pression d’huile s’allume en cours de fonctionnement, cela indique que la pression d’huile dans le
moteur est insuffisante.
Arrêter immédiatement le moteur.
AVERTISSEMENT ! Une utilisation continue lorsque
la pression d’huile est insuffisante peut entraîner de
graves dommages sur le moteur.
Vérifier le niveau d’huile du moteur. Se reporter au
chapitre « Maintenance : Système de lubrification » pour
vérifier et effectuer l’appoint.
Contrôler aussi que le filtre à huile n’est pas colmaté.
Se reporter au chapitre « Maintenance : Système de lubrification »
Présence d’eau dans le carburant (voyant
orange)
Si ce voyant s’allume, cela signifie qu’il y a trop d’eau dans
le séparateur d’eau du préfiltre à carburant.
Vider le séparateur d’eau sous le préfiltre à carburant.
Se référer au chapitre « En cas d’urgence ».
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
17
Instruments
Batterie. (voyant orange)
Le témoin de batterie s’allume si l’alternateur ne charge
pas. Cela peut provenir d’une panne sur le système électrique ou du fait que la courroie d’entraînement de
l’alternateur est détendue.
Arrêter le moteur
Vérifier la courroie d’entraînement de l’alternateur.
AVERTISSEMENT ! Arrêter le moteur en cas de
problème avec les courroies d’entraînement de
l’alternateur. Le moteur risque autrement d’être
sérieusement endommagé.
Contrôler l’état des câbles et des connexions (mauvais
contact, rupture).
Température du liquide de refroidissement
(voyant rouge)
Ce voyant s’allume lorsque la température du liquide de
refroidissement est excessive.
Arrêter le moteur si ce voyant s’allume en cours de
fonctionnement.
Contrôler le niveau du liquide de refroidissement. Se
reporter au chapitre « Maintenance : Système à eau
douce ».
AVERTISSEMENT ! Ne pas ouvrir le bouchon de
remplissage du liquide de refroidissement lorsque le
moteur est chaud, sauf en cas d’urgence. De la vapeur ou du liquide brûlant peuvent jaillir.
Contrôler que le filtre à eau de mer n’est pas colmaté.
Se reporter au chapitre « Maintenance : Système d’eau
de mer »
Contrôler la roue de pompe à eau de mer. Se reporter
au chapitre « Maintenance : Entretien du système d’eau
de mer ».
Niveau de liquide de refroidissement
Ce voyant n’est pas activé sur le moteur D3.
Niveau d’huile
Ce voyant n’est pas activé sur le moteur D3.
18
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Instruments
EVC au tableau de bord
Le système EVCMC, implanté sur le tableau de commande du bateau, est constitué de quatre composants principaux :
Indicateur ACL/compte-tours, Panneau de commande, Indicateur d’état d’alarme et Indicateurs Easy-Link. Ces composants sont utilisés conjointement aux commandes du trim.
Indicateur ACL/compte-tours :
vous indique le régime du moteur (tr/mn) sur le comparateur à cadran.
En fonction du compte-tours qui est monté, l’écran ACL
affiche les heures de fonctionnement du moteur ou vous
présente différents écrans des menus et sous-menus
EVC, lesquels sont expliqués sous « Système de menu ».
Afficheur ACL
Panneau de commande :
vous permet de naviguer à travers les menus et sousmenus du système EVC sur l’indicateur ACL/compte-tours
Les touches sur ce panneau vous autorisent également à
effectuer des modifications de paramètres définis par
l’utilisateur.
Flèche haut :
Utilisée pour faire défiler les menus vers le haut. Utilisée
également dans certains sous-menus pour effectuer des
changements de paramètres (valeurs ascendantes).
Flèche bas :
Utilisée pour faire défiler les menus vers le bas. Utilisée
également dans certains sous-menus pour effectuer les
changements de paramètres (valeurs descendantes).
Flèche droite :
Utilisée pour entrer dans un sous-menu ou pour confirmer
une modification de paramètre.
Flèche gauche :
Utilisée pour entrer dans un sous-menu de niveau
supérieur au menu effectif ou pour l’abandon d’une modification de paramètre. Cette flèche est aussi utilisée pour
valider les messages d’erreur.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
19
Système de menu
Structure du menu
Le système EVC/MC est géré par le biais d’un panneau de commande implanté sur le tableau de bord du bateau, toute
information relative à l’EVC est affichée sur l’indicateur ACL/compte-tours.
L’indicateur ACL/compte-tours fournit différentes informations, tout en vous permettant simultanément d’effectuer certaines
modifications sur le mode de fonctionnement du système EVC.
L’illustration suivante représente la structure du menu
EVC. En fait, il s’agit d’une « capture d’écran » de
l’organisation des options de menus disponibles sur
l’écran ACL. Le restant de cette section contient des explications détaillées sur les menus et les sous-menus et explique comment effectuer les modifications de paramètres,
lorsque vous entrez dans un sous-menu qui autorise cette
opération.
20
N B ! En fonction de la configuration de votre bateau et du
type d’installation du système EVC, certains écrans et fonctions décrits dans le chapitre suivant peuvent ne pas être
disponibles sur votre afficheur ACL. SI vous estimez que
l’installation particulière à votre bateau devrait vous donner
accès à des écrans qui ne sont pas affichés, veuillez contacter votre revendeur, pour vérifier s’il n’y a pas d’erreur
dans l’installation.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Système de menu
Menu principal
Le menu principal se compose de quatre écrans affichant les données environnementales et les informations relatives au
bateau. Par ailleurs, le menu principal vous autorise l’accès à trois sous-menus contenant un supplément d’information.
Certains de ces sous-menus vous permettent également de modifier le mode de fonctionnement du système EVC.
Les données informatives du menu principal contiennent les options suivantes : Profondeur, température de l’eau, heures
de service moteur, rendement instantané de carburant, consommation instantanée de carburant ainsi qu’un menu de
pannes affichant l’état d’une panne lorsque ou si celle-ci est détectée.
Les sous-menus incluent les options suivantes : Données, Jauges, Paramétrages et Pannes.
Chaque description de menu ci-après est suivie d’icônes (flèches) qui indiquent les touches pouvant être utilisées dans
l’écran de menu activé.
Profondeur
(uniquement disponible avec le , instrumentation
supplémentaire)
Le sondeur de profondeur est placé au-dessous du transducteur. Les lectures de profondeur sont décalées par la
valeur entrée dans l’écran « de réglage de l’offset de profondeur. » Ce dernier peut indiquer la profondeur réelle, la
profondeur sous la quille/la coque ou inclure une marge
de sécurité.
La profondeur peut être affichée en Pieds (FT) ou en
Mètres (M), en fonction des unités de mesure sélectionnées dans le Menu Paramétrages (anglaise ou métrique).
Choix de touches possibles :
Temp. eau
(uniquement disponible avec le , instrumentation
supplémentaire)
L’écran de température de l’eau affiche en temps réel la
température de l’eau à l’extérieur du bateau. La température peut être affichée soit en degrés Fahrenheit (oF) soit en
degrés Celsius (oC), en fonction des unités de mesure
sélectionnées dans le Menu Paramétrages (anglaise ou
métrique).
Choix de touches possibles :
Totalisateur d’heures de service
L’écran Totalisateur indique le total cumulé du nombre
d’heures de fonctionnement du moteur du bateau.
Choix de touches possibles :
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
21
Système de menu
Cons. inst. carb.
Le menu Consommation instantanée de carburant affiche
en temps réel une indication de la consommation de carburant du moteur à un moment donné.
Le débit de consommation de carburant peut être affiché
soit en gallons par heure (G/H) soit en litres par heure (L/
H), en fonction des unités de mesure sélectionnées dans le
Menu Paramétrages (anglaise ou métrique).
Choix de touches possibles :
Eco. inst. carb.
Le menu Économie instantanée de carburant affiche en
temps réel une indication de la distance parcourue par le
bateau par unité (gallon ou litre) de carburant consommée
à un moment donnée.
L’économie instantanée de carburant peut être affichée
soit en milles nautiques par gallon (NM/G), milles nautiques par litre (NM/G), milles nautiques par litre (NM/L),
milles par gallon (MPG) ou kilomètres par litre (KM/L), en
fonction des unités de mesure sélectionnées dans le Menu
Paramétrages (anglaise ou métrique, nautique ou terrestre).
Choix de touches possibles :
Données journalières
L’écran Données vous permet d’entrer dans les sousmenus Trip (journaliers) qui contiennent les informations
suivantes, ainsi que d’accéder à l’option RAZ (remise à
zéro) données journalières qui s’applique à tous les
menus indiqués ci-après :
● Consommation moyenne de carburant
● Économie moyenne de carburant
● Temps écoulé
● Carburant consommé
● Distance parcourue
Les explications de ces sous-menus sont regroupées dans
la section intitulée « Menu Données ».
Choix de touches possibles :
22
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Système de menu
Jauges
L’écran Jauges vous permet d’accéder aux sous-menus
contenant les informations suivantes :
● Régime moteur
● Température du liquide de refroidissement
● Tension
● Vitesse bateau
● Position du trim
● Niveau du carburant
Les légendes de ces sous-menus sont regroupées dans la
section intitulée « Menu jauges ».
Choix de touches possibles :
Paramétrages
L’écran Paramétrages vous permet d’accéder aux sousmenus contenant les options suivantes :
● Niveau d’alarme profondeur et Paramétrages Marche/
Arrêt
● Remise à zéro des données journalières
● Réglage rétro-éclairage et Niveaux de contraste ACL
● Sélection des unités de mesure
● Sélection des unités de vitesse/distance
● Paramétrage de l’offset de profondeur
Les explications de ces sous-menus sont regroupées dans
la section intitulée « Menu paramétrages ».
Choix de touches possibles :
Aucune panne
L’écran Aucune panne est la fenêtre dans laquelle sont affichées les pannes, le cas échéant. Lorsque le système
EVC détecte une nouvelle panne, l’alarme retentit et
l’écran est automatiquement activé pour afficher la défaillance la plus récente dans le sous-menu Pannes.
Par ailleurs, les lettres « AL » clignotent dans le coin
supérieur gauche de l’écran, quelle que soit la fenêtre de
menu activée lorsque la panne survient.
Lorsqu’une nouvelle panne déclenche un passage au
sous-menu Pannes, appuyez sur la touche flèche gauche
pour revenir à l’écran actif précédent.
Pour toute description détaillée des types de pannes pouvant être affichés, veuillez vous reporter aux sections intitulées « Registre des codes d’erreur » et « Avertissements
d’alarme ACL ».
Choix de touches possibles :
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
23
Système de menu
Menu données distance parcourue
Le menu Données se compose de plusieurs sous-menus affichant des informations relatives à l’état journalier, tel que
l’utilisation du carburant, le temps d’utilisation, la distance parcourue, etc.
Pour la remise à zéro de ces valeurs, appuyez et maintenez la touche flèche droite durant environ trois secondes, alors
que vous êtes dans l’un des écrans de sous-menu de données. Vous pouvez retourner dans le Menu principal à tout moment en appuyant sur la touche flèche gauche.
N B ! La remise à zéro des données dans l’un des sous-menus de données réinitialise TOUS les sous-menus de données simultanément. La remise à zéro effective des données journalières se fait après une brève temporisation. Un bip
est également émis par l’avertisseur sonore.
Pour toute information complémentaire concernant la remise à zéro des données, veuillez vous reporter à « Paramétrages, Données journalières (RAZ). »
Éco. moyenne carb. (RAZ compteur)
L’écran Consommation moyenne de carburant affiche la
quantité de carburant consommée durant une période de
temps donnée. La consommation moyenne de carburant
se base sur une estimation du débit instantané de carburant communiqué par le moteur, calculé et moyenné
depuis la dernière remise à zéro des données
journalières.
Par exemple, si vous réinitialisez l’écran, la première lecture sera la valeur du dernier débit instantané de carburant
rapporté par le moteur. Supposé que vous mainteniez la
vitesse, cette valeur demeurera constante. Si vous faites
varier la vitesse du bateau, après un certain temps, le débit
de carburant augmentera ou diminuera pour correspondre
au changement du débit de consommation de carburant.
La consommation moyenne de carburant peut être affichée
soit en gallons par heure (G/H) soit en litres par heure (L/
H), en fonction des unités de mesure sélectionnées dans
le Menu Paramétrages (anglaise ou métrique).
Choix de touches possibles :
Éco. moyenne carb. (RAZ compteur)
L’écran Économie moyenne de carburant affiche une estimation de la distance moyenne parcourue par gallon (litre)
de carburant consommé.
Si l’écran est remis à zéro, il affiche à présent la même
valeur que Économie instantanée de carburant pendant 5
minutes. Après quoi, une valeur calculée de l’Économie
moyenne de carburant sera affichée. Durant le trajet, la distance est divisée par la quantité de carburant consommée
et cette valeur est affichée. Cette valeur est constamment
calculée et moyennée, et la nouvelle valeur est affichée.
L’économie instantanée de carburant peut être affichée
soit en milles nautiques par gallon (NM/G), milles nautiques par litre
(NM/G), milles nautiques par litre (NM/L), milles par gallon
(MPG) ou kilomètres par litre (KM/L), en fonction des unités
de mesure sélectionnées dans le Menu Paramétrages (anglaise ou métrique, nautique ou terrestre).
Choix de touches possibles :
24
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Système de menu
Temps écoulé (RAZ compteur)
L’écran Temps écoulé affiche le nombre d’heures durant
lesquelles le moteur tourne, depuis la dernière remise à
zéro des données.
Le temps écoulé s’affiche en HHH:MM. Ceci représente
jusqu’à 999 heures et 59 minutes de temps écoulé accumulé.
Choix de touches possibles :
Distance parcourue (RAZ compteur)
L’écran Distance parcourue affiche une estimation de la
distance parcourue par le bateau depuis la dernière
remise à zéro des données journalières.
La distance parcourue s’affiche soit en milles nautiques
(NM), en milles terrestres (MI) ou en kilomètres (KM), en
fonction des unités de mesure sélectionnées dans le Menu
Paramétrages (anglaise ou métrique, nautique ou terrestre).
Choix de touches possibles :
Carburant consommé (RAZ compteur)
L’écran Carburant consommé affiche la quantité de carburant consommée par le moteur depuis la dernière
remise à zéro des données journalières.
Le carburant consommé est affichée soit en gallons (GAL)
soit en litres (L), en fonction des unités de mesure sélectionnées dans le Menu Paramétrages (anglaise ou
métrique).
Choix de touches possibles :
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
25
Système de menu
Menu Jauges
Le tableau de bord du bateau peut uniquement comporter l’indicateur ACL/compte-tours, ou être en option complété par
les indicateurs Easy-Link.
Dans les deux cas, vous pouvez choisir à tout moment de visualiser les relevés des indicateurs suivants, via l’écran ACL/
compte-tour du système EVC : Régime moteur, température du réfrigérant, pression d’huile, tension de batterie, vitesse du
bateau, position du trim ou niveau de carburant.
Régime moteur
Le menu Régime moteur affiche le nombre de tours du moteur par minute. Les unités apparaissent sous la forme de
tours par minute (tr/mn) uniquement.
Choix de touches possibles :
Température du liquide de refroidissement
Le menu Temp liquide ref. affiche la température du liquide
de refroidissement. La valeur affichée peut varier en fonction du type de moteur et de la méthode de refroidissement
(par ex. refroidi par eau ou système de refroidissement fermé). Veuillez consulter le chapitre « Fonctionnement, lecture des instruments » pur connaître les paramètres de
fonctionnement de base.
La température peut être affichée soit en degrés Celsius
(oC) ou degrés Fahrenheit (oF), en fonction des unités de
mesure sélectionnées dans le Menu Paramétrages (anglaise ou métrique).
Choix de touches possibles :
Pression de suralimentation
Les unités sont affichées soit en Livres par pouce carré
(PSI) ou en Bar (BAR), en fonction des unités de mesure
sélectionnées dans le Menu Paramétrages (anglaise ou
métrique).
Choix de touches possibles :
26
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Système de menu
Batterie
Le menu Batterie affiche le niveau de tension de la batterie
principale du bateau. Si le moteur est arrêté, la valeur affichée représente le niveau de tension effectif de la batterie. Si le moteur tourne, la valeur affichée correspond à la
tension de la batterie combinée au niveau de tension produit par l’alternateur.
Les unités sont affichées en V (Volts).
Choix de touches possibles :
Vitesse bateau
(uniquement disponible avec le, instrumentation
supplémentaire)
Le menu Vitesse bateau affiche la vitesse avec laquelle se
déplace votre bateau sur l’eau. Si votre bateau est immobile, la valeur affichée sera zéro (0). Si un courant se déplace le long du bateau, la jauge indiquera la vitesse du
courant d’eau, même si le bateau est immobile.
Les unités sont affichées en milles terrestres par heure
(MPH), en kilomètres par heure (KM/H), ou en noeuds
(KN), en fonction des unités de mesure sélectionnées dans
le Menu Paramétrages (anglaise ou métrique, nautique ou
terrestre).
Choix de touches possibles :
Pos. trim
Le menu Position du trim affiche le niveau d’inclinaison approximatif de votre embase. Les écrans affichent des
niveaux de trim se trouvant au sein de la plage -7o à 55o.
N B ! En fonction de votre bateau, de l’angle de votre tableau arrière et d’autres variables, il est possible que la
valeur du niveau de trim puisse se trouver en dehors de la
plage indiquée ci-dessus. Votre concessionnaire est en
mesure de vous préciser si la valeur affichée est correcte
pour votre bateau.
N B ! Si vous utilisez un moteur inboard, l’indicateur de position de trim ne sera pas affiché sur l’écran ACL/comptetours.
N B ! Pour toute information détaillée quant à l’utilisation
des interrupteurs de trim et du réglage de la position de
trim pour votre embase, veuillez vous reporter au chapitre
« Power trim ».
Les unités affichées sont en degrés. Les valeurs dans ce
menu sont uniquement modifiées lorsque l’on active les
boutons de trim sur le panneau de commande.
Choix de touches possibles :
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
27
Système de menu
Niveau de carburant
Le menu Niveau de carburant affiche la quantité approximative de carburant restant dans le réservoir.
Les unités sont affichées sous forme de pourcentage (%)
du niveau maxi de carburant. Un réservoir de carburant
plein correspond à 100 %. Si votre réservoir est plein au
trois-quart, la jauge affiche 75 %, s’il est plein à moitié 50
%, et s’il ne reste qu’un quart dans le réservoir, 25 %, ainsi
de suite.
Choix de touches possibles :
28
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Système de menu
Menu Paramétrages
Le Menu Paramétrages est constitué de plusieurs sous-menus vous autorisant à modifier les divers paramètres du
système EVC. Les sous-menus se composent d’écrans de modification de paramètre concernant l’alarme de profondeur,
les données journalières, l’éclairage de l’indicateur (lorsque le rétro-éclairage est activé).
Niveau d’alarme de profondeur
Le Niveau d’alarme profondeur affiche la valeur seuil de
profondeur sur laquelle l’alarme est réglée pour émettre un
avertissement. Le but de ce paramétrage est de disposer
d’une mesure de sécurité lorsque vous naviguez dans ou à
proximité d’eaux peu profondes.
Par exemple, si le niveau d’alarme de profondeur est réglé
sur 1 mètre lorsque l’eau sous la quille est de 1 m ou
moins, l’alarme retentit pour vous prévenir que le bateau
vient de pénétrer dans des eaux de profondeur inférieure à
la marge de sécurité.
L’alarme est remise à zéro dès que la profondeur est repassée au-dessus de la valeur préréglée pendant 5 secondes. Quand l’alarme retentit, elle peut être annulée en
appuyant sur le bouton de gauche (comme pour toute autre alarme).
La profondeur peut être affichée en Pieds (FT) ou en
Mètres (M), en fonction des unités de mesure sélectionnées dans le Menu Paramétrages (anglaise ou métrique).
Pour modifier ce paramétrage, appuyer sur la flèche droite
pour accéder au sous-menu Réglage alarme de profondeur, décrit ci-après.
Choix de touches possibles :
Régler l’alarme de profondeur
Le sous-menu Régler l’alarme de profondeur vous autorise
à modifier la valeur de profondeur à partir de laquelle
l’alarme retentira, pour vous prévenir que le bateau vient
de pénétrer dans des eaux de profondeur inférieure à la
marge de sécurité.
Lorsque vous êtes dans cet écran, utilisez les flèches haut
et bas pour augmenter ou réduire le réglage d’alarme de
profondeur. La flèche haut permet d’augmenter la valeur
seuil de profondeur à partir de laquelle l’alarme réagit, tandis
que la flèche bas permet de réduire cette même valeur seuil.
N B ! Lors du réglage du niveau d’alarme de profondeur,
l’EVC prend automatiquement la priorité sur le réglage
Alarme profondeur Off et active l’alarme. Lorsqu’un nouveau
paramètre est introduit, le système émet un bref bip sonore.
Choix de touches possibles :
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
29
Système de menu
Al. profondeur ON/Al. profondeur Off
Une fois le niveau d’alarme de profondeur réglé, vous avez
la possibilité de laisser l’alarme active ou de la désactiver.
Lors du paramétrage de l’alarme de profondeur, l’EVC accuse réception de votre réglage en affichant un message «
ON ». Lorsque vous désactivez, l’alarme de profondeur, le
système accuse réception en activant un message « OFF».
Choix de touches possibles :
Données journalières (RAZ)
Le sous-menu Données (RAZ) vous permet de « réinitialiser » toute donnée relative à une sortie en bateau que vous
pouvez avoir cumulée.
Par exemple, avant une nouvelle sortie en bateau, vous
aimeriez nettoyer les informations cumulées lors des sorties précédentes. Ce sous-menu va vous permettre de nettoyer toutes les données existantes et de démarrer une
nouvelle sortie avec de nouvelles informations requises
pour cette sortie.
N B ! Lors de la remise à zéro des données, TOUTES les
autres informations stockées pour une sortie en mer sont
réinitialisées.
Pour commencer le processus de remise à zéro des données journalières, appuyez sur la touche flèche droite lorsque vous êtes dans l’écran Données journalières (RAZ).
Choix de touches possibles :
Conf. RAZ
Une fois la remise à zéro des données initiée, il vous sera
demandé de confirmer cette procédure. En appuyant sur la
touche flèche droite dans cet écran, vous confirmez que
vous souhaitez bien remettre à zéro toutes les informations
stockées pour la sortie en bateau actuelle.
Si vous décidez de conserver les données existantes et de
continuer à enregistrer des informations, appuyez tout simplement sur la touche flèche gauche pour abandonner la
procédure de RAZ.
Choix de touches possibles :
RAZ Données journalières
Une fois que vous avez validé le souhait de remettre à zéro
les données, toutes les informations relatives à la sortie en
bateau actuelle seront nettoyées et l’EVC vous informera
que cette opération a été effectuée. L’écran d’information
apparaît un court instant avant de laisser la place de nouveau au menu précédent.
Choix de touches possibles : Aucun
30
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Système de menu
Éclairage
L’écran Éclairage s’affiche uniquement si le rétro-éclairage
est allumé. Pour activer le rétro-éclairage, allumez les
lampes d’indicateur sur le panneau de commande.
Il est très probable que vous utilisiez uniquement l’option
de rétro-éclairage le soir ou la nuit.
Si l’éclairage du tableau de bord est activé, vous pourrez
accéder au sous-menu Éclairage. Dans le sous-menu
Éclairage, vous avez la possibilité de modifier l’intensité de
l’éclairage des indicateurs.
Choix de touches possibles :
Réglage de l’éclairage
Pour accéder à l’écran des paramétrages de l’éclairage,
utilisez la touche flèche droite à partir du sous-menu Éclairage. Une fois dans l’écran des paramétrages de
l’éclairage, vous pouvez utiliser les touches flèche haut ou
flèche bas pour ajuster le niveau de luminosité des indicateurs. Veuillez noter que cette opération affecte tous les indicateurs sur le tableau de commande.
Choix de touches possibles :
Contraste ACL
L’écran Contraste ACL vous autorise à modifier le niveau
du contraste de l’écran ACL /compte-tours.
Si vous souhaitez modifier le niveau du contraste de
l’écran ACL, appuyez simplement sur la touche flèche
droite pour accéder au sous-menu dans lequel vous pouvez effectuer les réglages voulus.
Veuillez noter que cette opération affecte uniquement
l’indicateur ACL/compte-tours et ne modifiera pas les
paramètres des autres indicateurs/jauges.
Choix de touches possibles :
Réglage du contraste ACL
Pour accéder à l’écran des paramétrages du Réglage du
contraste ACL, utilisez la touche flèche droite à partir du
sous-menu Contraste ACL.
Une fois dans l’écran Réglage du contraste ACL, vous
pouvez utiliser les touches flèche haut ou flèche bas pour
ajuster le niveau de contraste de l’écran ACL/compte-tours.
Cette opération affecte UNIQUEMENT l’indicateur ACL/
compte-tours.
N B ! Le contraste de l’écran peut être modifié par les variations de température de l’indicateur, le plus souvent du
fait de l’exposition directe aux rayons du soleil.
Choix de touches possibles :
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
31
Système de menu
Métrique/Anglais
L’écran Métrique/Anglais vous permet de modifier le mode
d’affichage des unités de mesure.
Si vous optez pour les unités Métrique, l’affichage est en
kilomètres (KM), litres (L), degrés Celsius (oC), pression
barométrique (BAR), etc. Par exemple, les unités Anglais
affichent les relevés en milles (Mi), gallons (G), degrés
Fahrenheit (oF), livres par pouce carré (PSI), etc.
Cet écran vous permet de basculer entre les unités Anglais
et Métrique, en appuyant sur la touche flèche droite.
Choix de touches possibles :
Vitesse, Un. dist.
L’écran Vitesse, Unités de distance vous permet de modifier le mode d’affichage des unités de mesure relatives à la
distance.
Par exemple, en sélectionnant Nautique, vous obtiendrez
des unités telles que les milles nautiques par gallon (NM/
G), milles nautiques par litre (NM/L) ou noeuds (KN).
De même, en optant pour Terrestre, vous obtiendrez des
unités non nautiques, selon que vous choisissiez Anglais
ou Métrique dans le menu Anglais/Métrique. Parmi les exemples citons les milles par gallon (MPG), les kilomètres
par litre (KM/L), etc.
Cette écran vous permet de basculer entre les unités Terrestre et Nautique, en appuyant sur la touche flèche droite.
Choix de touches possibles :
32
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Système de menu
Offset d’alarme de profondeur
L’écran Offset d’alarme de profondeur vous permet
d’introduire un offset (décalage) qui sera ajouté ou soustrait à la valeur de la profondeur mesurée.
Cette valeur s’applique à la profondeur émise par le sondeur avant que celle-ci soit affichée ou utilisée pour
l’alarme de profondeur. Le nombre entré ici est ajouté à la
profondeur mesurée ; ainsi les valeurs positives indiquent
une valeur de profondeur supérieure (éventuellement pour
indiquer la profondeur d’eau réelle), et les valeurs négatives indiquent une valeur de profondeur inférieure (éventuellement pour la profondeur sous la quille/la coque ou
inclure une marge de sécurité).
Choix de touches possibles :
Paramétrage de l’Offset d’alarme de profondeur
Une fois que vous avez initié le paramétrage d’offset de
profondeur, vous serez autorisé à entrer une nouvelle
valeur. En appuyant sur la touche flèche droite dans cet écran, vous confirmez que vous souhaitez bien utiliser cette
nouvelle valeur. Appuyez simplement sur la touche flèche
gauche pour abandonner la procédure.
Lorsque vous appuyez sur la touche flèche droite pour
modifier la valeur, un bref bip sonore retentit pour confirmer
que la valeur a été modifiée.
Choix de touches possibles :
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
33
Commandes
Ce chapitre décrit les commandes commercialisée par Volvo Penta pour votre moteur. Si votre bateau est équipé de commandes qui ne sont pas décrites ici et que vous n’êtes pas très sûr de leur fonctionnement, veuillez contacter le revendeur
où vous avez acheté le bateau.
Commande à levier simple
Pilotage
T
Les fonctions d’accélération et de changement de marche
sont commandées à l’aide du même levier (1).
T
N = Position neutre (point mort) Transmission désenclenchée.
1
F = Transmission enclenchée en marche avant.
R = Transmission enclenchée en marche inversée.
T = Commande d’accélération du moteur
2
Commande montée sur pupitre
Débrayage du mécanisme d’inversion de
marche
T
T
1
● Amener le levier de commande (1) dans la position de
point mort (N).
● Appuyer sur le bouton (2), déplacer le levier de com-
mande légèrement vers l’avant et relâcher le bouton.
La fonction d’inversion de marche est désaccouplée et
le levier agit uniquement sur le régime du moteur.
● Lorsque le levier est ramené sur sa position de point
2
mort, cette fonction sera automatiquement réenclenchée.
IMPORTANT ! Veiller à ne pas enclencher la transmission par inadvertance.
Commande à montage latéral
Réglage du frein à friction
Le frein à friction agit uniquement sur le déplacement de la
commande d’accélération.
● Soulever le couvercle au-dessus de la commande. Sur
les commandes à montage latéral, le levier doit d’abord
être déposé.
● Amener le levier en position mi accélération /inverseur.
● Régler le frein à friction. Tourner la vis dans le sens
horaire (+) pour durcir le déplacement du levier, ou
dans le sens anti-horaire (–) pour le rendre plus souple.
● Remonter le couvercle et le levier.
34
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Power Trim
Votre transmission Volvo Penta est équipé d’un système de commande hydraulique du trim, Power Trim, avec lequel
vous pouvez modifier l’angle d’inclinaison de la transmission par rapport au tableau arrière. Ce système modifie la position de marche de la coque et permet d’optimiser les manoeuvres du bateau dans des conditions de navigation variées.
N B ! Il est possible que les angles de trim aient été réglés différemment de ce qui est décrit dans ce chapitre.
Le Power Trim est commandé à partir de panneaux, commandes et instruments décrits dans ce chapitre. Le chapitre
« Conduite » contient plus informations concernant la conduite avec Power Trim.
AVERTISSEMENT ! Éviter de trimer exagérément l’embase au risque d’influer négativement sur la capacité de manoeuvrer le bateau.
Commandes de Power Trim
Le trim se manoeuvre à l’aide de l’interrupteur monté sur
le levier de commande (option)
Si l’on relève l’embase (la transmission s’éloigne du tableau arrière), l’étrave du bateau est soulevée par rapport à
l’axe horizontal ; si l’on rentre l’embase, l’étrave redescend.
Sur une installation bimoteur, il y a une commande de trim
pour chaque moteur.
La position actuelle de la transmission est affichée sur
l’indicateur de trim, se référer au chapitre « Indicateur de
Trim ».
● Basculer l’interrupteur monté sur le levier de com-
mande vers le haut pour soulever l’étrave et vers le bas
pour l’abaisser.
Plages de réglage du trim
Il est essentiel de connaître les différentes plages de
réglage du trim et leur utilisation, de manière à faire bon
usage des informations transmises par l’indicateur de trim.
Trois plages de réglage du trim sont proposées :
Plage de réglage du trim
La plage de réglage du trim permet d’obtenir un confort de
navigation optimal, quelle que soit la vitesse de déplacement (du démarrage à la vitesse maxi).
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
35
Power Trim
Plage de réglage d’approche de plage
La position approche de plage est utilisée pour naviguer
à vitesse réduite en eaux peu profondes ou lorsque la
profondeur de l’eau est incertaine.
AVERTISSEMENT ! Le régime moteur maxi autorisé
dans cette plage de réglage est de 1500 tr/mn.
Veiller à ce que les ouies d’admission d’eau de refroidissement de l’embase ne se trouvent jamais
hors de l’eau.
Plage de réglage de relevage
La plage de réglage de relevage permet de trimer au
maximum l’embase, mais pas lors de navigation. Cette
position est utilisée par exemple lorsque le bateau est remorqué. Le Power Trim comporte un arrêt automatique
qui met le système hors tension lorsque l’embase atteint
sa position de fin de course. Le dispositif d’arrêt est automatiquement réarmé lorsque l’on abaisse l’embase.
AVERTISSEMENT ! Ne jamais utiliser le moteur lorsque la transmission est dans la plage de réglage
de relevage.
Instrument de réglage du trim
Si un écran ACL/compte-tours est installé, l’angle de trim
sera également visible dans le menu Indicateurs.
3
Indicateur de trim analogue
2
Cet indicateur affiche la position effective de la transmission. La position approche de plage est indiquée par une
zone orange et la plage de relevage par une zone rouge.
1. Plage de réglage du trim.
2. Plage de réglage d’approche de plage (orange).
1
3. Plage de réglage de relevage (rouge).
Indicateur numérique de trim
La fenêtre d’écran affiche TRIM quand l’angle de
l’embase* se situe entre -6° et +6° (Plage de réglage du
trim).
La fenêtre de l’écran affiche BEACH quand l’angle de
l’embase* se situe entre +6° et +30° (Plage de réglage
d’approche de plage). La diode LED (1) s’allume d’une
couleur orange.
2
1
Lorsque l’angle de l’embase* dépasse +30° (plage inclinaison), la diode LED (2) s’allume d’une couleur rouge.
Aucun texte dans la fenêtre d’écran.
*Le nombre correspond à l’angle de la transmission par rapport à
l’axe horizontal (bateau à l’arrêt). La valeur la plus basse indique
que l’embase est rentrée au maximum, tandis que la valeur la
plus haute indique que la transmission est relevée au maximum.
N B ! La valeur la plus basse peut varier d’un bateau à l’autre, en
fonction de l’angle d’inclinaison du tableau arrière.
Les angles peuvent être trimés à des valeurs différentes de
celles décrites ici par le constructeur.
36
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Démarrage du moteur
Prenez pour habitude d’effectuer un contrôle visuel du moteur et de son compartiment avant de démarrer. Ceci permet de
détecter rapidement une anomalie ou un problème quelconque. Vérifier aussi que les instruments affichent des valeurs
normales après avoir démarré le moteur.
Afin de minimiser la quantité de fumées lors de démarrage à froid, nous recommandons d’installer un réchauffeur auxiliaire de moteur si les températures sont en-dessous de +5°C.
AVERTISSEMENT ! N’utilisez jamais un aérosol de démarrage ou autre produit similaire pour démarrer un moteur.
Risque d’explosion !
Démarrage, généralités
Le levier de commande d’accélération doit toujours être au
point mort avant le démarrage. Le système de gestion du
moteur veille à ce que le moteur reçoive toujours la quantité de combustible correct - même lors de démarrage à
froid.
Le régime de ralenti est également piloté par la température du moteur et il augmente quelque peu après un démarrage à froid.
Avant le démarrage
● Ouvrir le robinet de carburant
● Ouvrir la prise d’eau de mer
● Effectuer les opérations énoncées au chapitre «
Chaque jour, avant la mise en route » dans le schéma
de maintenance.
● Actionner les interrupteurs principaux.
IMPORTANT ! Ne jamais mettre hors tension à l’aide
des interrupteurs principaux lorsque le moteur tourne.
Cela risquerait d’endommager l’alternateur.
● Démarrer le ventilateur de compartiment moteur, le cas
échéant, et le laisser tourner au moins quatre minutes.
● Contrôler que la quantité de carburant à bord est suff-
isante pour la sortie prévue.
● Contrôler le niveau d’huile.
● Abaisser la/les embase(s) si elle(s) est/sont relevée(s).
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
37
Démarrage du moteur
Méthode de démarrage
Amener le levier de commande en
position point mort (neutre).
Désenclencher la transmission en amenant le(s) levier(s)
de commande en position point mort sur tous les postes de
commande.
Mettre le contact
Tourner la clé de contact en position « 1 » pour mettre
sous tension.
Contrôler les lampes témoin et les LED
Toutes les lampes et les LED s’allument au panneau de
commande principal, chaque fois que le contact est mis.
Vérifier que toutes les les lampes et les LED fonctionnent
parfaitement.
Démarrer le moteur
Utiliser la clé de contact
Tourner la clé de contact en position « 2 ». Relâcher la clé
et la laisser reprendre la position « 1 » dès que le moteur à
démarré. Ne pas insister si le moteur ne démarre pas
après 20 secondes.
Toutes les lampes témoins s’allument juste après le
moteur a démarré. Vérifier qu’elles s’éteignent toutes de
nouveau.
38
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Démarrage du moteur
Lire les instruments et laisser chauffer
le moteur
Laisser le moteur tourner au ralenti durant les premières
10 secondes, puis contrôler que les instruments et les
écrans affichent des valeurs normales. Vérifier qu’aucune
lampe témoin sur l’écran d’alarme ne clignote.
Faire ensuite chauffer le moteur à bas régime et à faible
charge, jusqu’à ce qu’il atteigne sa température de service,
avant de pouvoir utiliser toute la capacité du moteur.
IMPORTANT ! Ne jamais emballer le moteur quand il
est froid.
Système EVC
Lorsque vous mettez le contact ou que vous démarrez le
moteur, le système EVC est automatiquement mis sous
tension.
Lorsque le système EVC est activé, vous entendez deux
bips sonores brefs vous confirmant que le système est
sous tension. De plus, la jauge de l’indicateur d’état
d’alarme s’allume et s’éteint, selon un ordre séquentiel.
Lors du démarrage du moteur, les jauges sont mises hors
tension pour épargner la batterie durant le lancement du
moteur. Lorsque la clé est relâchée, les jauges et indicateurs ACL sont de nouveau sous tension.
Une fois que le système EVC a été réactivé, l’écran ACL
affiche le dernier menu qui était activé lors de la mise hors
tension du système.
Le système EVC est à présent activé ; veuillez vous reporter aux chapitres « Instruments » et « Système de menu »
pour plus d’informations.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
39
Fonctionnement
Apprenez à connaître les réactions de votre embarcation sous différentes conditions de charge, de météo et de vitesse,
avant votre première sortie. Évitez toute manoeuvre ou changement de marche brusques. Les passagers risqueraient de
tomber ou de passer par dessus bord.
AVERTISSEMENT ! Une hélice en rotation peut provoquer de graves lésions. Vérifiez que personne ne se trouve
dans l’eau lorsque vous enclenchez la marche avant ou l’inversion de marche. Ne naviguez jamais à proximité de
baigneurs ou dans des eaux de baignade.
Lecture des instruments
Contrôlez les instruments et les indicateurs d’état d’alarme
directement après le démarrage et ensuite, régulièrement
durant la navigation.
Toutes les valeurs affichées sur les instruments analogiques
sont aussi disponibles sur le Système de menus et l’écran
ACL.
Température du réfrigérant (option)
La jauge de température doit normalement indiquer une
valeur comprise entre 75 et 100°C (167-212°F) en service
normal.
Si la température du liquide de refroidissement est excessive, le buzzer se déclenche automatiquement, tandis que
la lampe témoin se met à clignoter.
Charge (option)
Durant la navigation, la tension du système doit être de
14V. Durant la phase de chauffage du moteur, la tension
est légèrement plus haute.
En cas de défaillance du système de charge, la lampe sur
l’écran d’avertissement se met à clignoter.
40
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Fonctionnement
Fonctionnement
Le changement de marche doit s’effectuer à bas régime.
Un changement de marche à un régime supérieur peut être
inconfortable pour les passagers et causer des contraintes
inutiles sur l’embase, ou encore l’arrêt du moteur.
1
Toujours procéder comme suit lors d’une manoeuvre
marche avant / inversion de marche :
1. Ramener le moteur au régime ralenti et laisser le bateau plus ou moins s’arrêter.
AVERTISSEMENT ! Ne jamais enclencher la marche
arrière lorsque le bateau déjauge.
2
3
2. Déplacer le levier vers le point mort d’un mouvement
rapide et distinct. Marquer une brève pause.
3. Puis amener le levier en position d’inversion d’un mouvement rapide et distinct, puis accélérer.
IMPORTANT ! Si le bateau comporte deux moteurs, il
est important que les deux fonctionnent durant la manoeuvre d’inversion de marche, pour éviter que de
l’eau pénètre (par le tuyau d’échappement) dans le
moteur arrêté.
Vitesse de croisière
Éviter de naviguer pleins gaz, pour une meilleure économie de carburant. Nous recommandons une vitesse de
croisière à au moins 10 % en dessous du régime maxi à
plein régime (pleins gaz). Le régime maxi varie en fonction
du choix de l’hélice, de la charge et de l’état de la mer, mais
il doit se situer dans la plage de puissance maxi.
Plage de puissance maxi :
D3-130A/160A/D3-190A ......................... 3800–4100 tr/mn
D3-130i/160i/D3190i ............................... 3800–4100 tr/mn
D3-110i .................................................... 2700–3000 tr/mn
Si le moteur n’atteint pas cette plage, cela peut provenir
d’un certain nombre de facteurs indiqués dans le chapitre
« Recherche de pannes ». Si le régime dépasse la plage
de puissance maxi, choisir un pas d’hélice plus grand. Demandez conseil à votre concessionnaire Volvo Penta.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
41
Fonctionnement
Power Trim durant la navigation
La fonction Power Trim permet de régler l’angle de la
transmission (l’assiette du bateau) de manière à obtenir un
confort optimal, une économie de carburant à différentes
vitesses, avec des charges variées, et en fonction des
vents et de l’état de la mer.
Les paramétrages et le réglage du Power Trim sont commandés à partir du poste de commande à l’aide de commandes et d’instruments qui sont décrits dans la section
Power Trim.
AVERTISSEMENT ! Éviter de trop trimer la transmission au risque d’affecter de manière défavorable la
direction du bateau.
Ne pas utiliser le moteur lorsque la transmission est
dans la plage de réglage « Relevage ».
IMPORTANT ! Éviter de naviguer avec la transmission trimée à fond durant de longues périodes (lors
de déjaugeage). En plus de l’augmentation de la
consommation, ceci peut engendrer des dommages
aux hélices dus à la cavitation.
Utilisation de la plage de réglage du trim
La plage de réglage du trim permet d’obtenir un confort de
navigation optimal, quelle que soit la vitesse de déplacement (du démarrage à la vitesse maxi).
Chaque bateau possède ses propres caractéristiques et
est affecté de manière différente par les facteurs concernés. Il ne sera par conséquent pas donner de conseil
d’ordre général sur la manière d’obtenir le meilleur angle
de trim sur votre bateau. De manière générale, on peut dire
que l’angle de trim optimal est obtenu lorsque le bateau
semble être parfaitement équilibre, facile à manoeuvrer et
agréable à piloter.
Avant le démarrage
Trimer la transmission vers le bas. La proue s’abaisse et le
bateau accélère plus rapidement. Cela donne des caractéristiques de navigation et de direction améliorées à
des vitesses en dessous du seuil de déjaugeage.
À une vitesse de déjaugeage
Trimer la transmission sur une position offrant la marche la
plus stable et la plus confortable.
Si le bateau comporte deux moteurs, les transmissions
peuvent être trimées à des angles différents pour compenser l’effet des vents latéraux et, dans une certaine
mesure, de compenser les charges irrégulières sur l’un ou
l’autre côté du bateau.
42
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Fonctionnement
Pour une économie de carburant optimale
Utiliser le moteur à un régime soutenu. Rentrer/sortir
légèrement la transmission. Le bateau se déplace avec facilité et l’accélération est souple et rapide. On peut ensuite
décélérer légèrement pour maintenir la vitesse initiale.
Sur une mer hachée ou lors de navigation face à
une mer montée
Trimer la transmission de manière que la proue s’abaisse.
Cela permettra une marche plus confortable.
Utilisation de la plage de réglage
d’approche de plage
La position approche de plage est utilisée pour naviguer à
vitesse réduite en eaux peu profondes ou lorsque la profondeur de l’eau est incertaine.
IMPORTANT ! Le régime moteur maxi autorisé sur
cette plage de réglage est de 1500 tr/mn. Vérifier que
la prise d’eau de refroidissement ne soit jamais hors
de l’eau.
Alarme
Si une panne survient le buzzer retentit et les lampes témoins s’allument.
Se reporter au chapitre « Instruments » pour plus
d’informations sur les témoins de l’indicateur d’état
d’alarme et sur le buzzer.
● Ramener le moteur au régime ralenti.
● Appuyer sur la touche flèche gauche du panneau de
commande pour valider le message. L’avertisseur sonore s’arrête de sonner.
Les voyants s’éteignent dès que la panne a été réparée.
Prière de se référer au chapitre « En cas d’urgence » pour
les informations détaillées concernant les mesures à
prendre, dans la section « Fonction de diagnostic ».
N B ! Si l’installation ne comporte pas de panneau de commande, le buzzer retentira jusqu’à ce que l’anomalie est
été réparée.
● La panne est de plus stockée sous forme de code
d’erreur tant que le dysfonctionnement n’a pas été éliminé. Il sera possible de lire le code d’erreur durant une
opération d’entretien.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
43
Fonctionnement
Échouement
La fonction de relevage automatique protège la transmission en cas de contact avec un obstacle dans l’eau. Si cette
fonction a été déclenchée et que la transmission est
relevée, celle-ci devra être ramenée dans sa position
d’origine à l’aide des boutons de commande.
IMPORTANT ! La fonction de relevage automatique
protège la transmission uniquement lorsque le bateau se déplace en marche avant. Il n’existe aucune
protection lors d’inversion de marche.
À la suite d’un échouement, vérifier que la transmission et
l’hélice n’ont pas été endommagés ou si des vibrations
sont générées par la transmission. Dans ce cas, essayer
de rentrer au port à bas régime et sortir le bateau de l’eau.
Sortir le bateau de l’eau. Vérifier le niveau d’huile de la
transmission. Si l’huile est grisâtre cela signifie que de
l’eau a pénétré dans la transmission. Dans ce cas où si
d’autres dommages apparaissent sur la transmission, demander à un atelier agréé Volvo Penta d’effectuer un contrôle. Remplacer l’hélice si celle-ci est endommagée.
Mettre le bateau à l’eau et tester la transmission. Si l’on
constate toujours des vibrations, demander à atelier agréé
Volvo Penta d’effectuer un nouveau contrôle.
IMPORTANT ! Afin de prévenir tout risque de corrosion galvanique, les surfaces de peinture endommagées sur la transmission et l’hélice doivent être réparés avant de mettre le bateau à l’eau. Se référer au
chapitre « Hivernage/Mise à l’eau ».
Contrôle de la barre de liaison
AVERTISSEMENT ! Si la barre de liaison présente
des signes d’endommagement, rentrer au port à vitesse réduite. La barre de liaison est un composant
essentiel de sécurité, tout endommage peut affecter
les propriétés du bateau. Dans le pire des cas, il peut
en résulter la perte totale de la direction. Ne jamais
redresse ou souder une barre de liaison endommagée. Contacter l’atelier agréé Volvo Penta le plus
proche pour bénéficier d’une assistance technique.
Vanne de patinage
L’inverseur peut être équipé d’une vanne de patinage qui
permet d’abaisser progressivement la vitesse minimale du
bateau de 1 à 80% avec un régime moteur jusqu’à 1200
tr/min.
IMPORTANT! A des vitesses supérieures, l’inverseur
risque dêtre surchauffé.
44
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Arrêt du moteur
Laisser tourner le moteur au ralenti quelques minute (au point mort) avant de couper le contact. Cela permet d’éviter que
l’eau se mette à bouillir et d’égaliser la température. Ceci est spécialement important si le moteur a été utilisé à de très
hauts régimes et sous de fortes charges
Arrêt
Tourner la clé de contact en position « 0 ».
Arrêt auxiliaire
Si le moteur ne peut pas être arrêté selon la procédure
normale, il est possible de l’arrêter à l’aide du dispositif
d’arrêt auxiliaire monté sur le côté du moteur.
Après l’arrêt du moteur
● Ouvrir le robinet de carburant.
● Fermer la prise d’eau de mer.
IMPORTANT ! Ne pas oublier d’ouvrir de nouveau les
robinets avant de redémarrer le moteur.
● Vérifier qu’il n’y pas de traces de fuites sur le moteur et
dans le compartiment moteur.
● Bateaux équipés de transmission : La transmission doit
être rentrée au maximum afin de protéger les surfaces
non traitées des vérins de trim contre tout risque
d’encrassement.
IMPORTANT ! Si l’embase risque de toucher le fond,
il faudra dans ce cas sortir au maximum la transmission.
● Couper le courant avec les interrupteurs principaux si le
bateau ne sera pas utilisé pendant quelques temps.
IMPORTANT ! Ne jamais mettre hors tension à l’aide
des coupe-batteries lorsque le moteur tourne. Ceci
risquerait d’endommager l’alternateur.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
45
Arrêt du moteur
Précautions par temps froid
Afin d’éviter tout dommage dû au gel, le système d’eau de
mer doit être complètement vidanger et le circuit d’eau
douce doit contenir suffisamment de protection antigel. Se
reporter au chapitre « Maintenance : Système à eau douce ».
IMPORTANT ! Une batterie faiblement chargée risque d’éclater en cas de gel.
Panne de fonctionnement
Dans l’eau : Si le bateau n’est pas utilisé pendant une
période prolongé mais qu’il est toujours dans l’eau, le moteur devra tourner à sa température de service au moins
tous les 15 jours. Cela permet d’empêcher la corrosion du
moteur. Si le moteur n’est pas utilisé pendant plus de deux
moins, il devra être conservé, se référer au chapitre «
Hivernage/Mise à l’eau ».
À terre : Lorsque les bateaux sont hors de l’eau, sur un
berceau ou encore sur une remorque, le niveau de protection contre la corrosion galvanique est légèrement inférieur, du fait de l’oxydation des anodes sacrificielles.
Avant la mise à l’eau du bateau, les anodes sur la transmission et le tableau requièrent un grattage au papier
émeri afin de retirer toute trace d’oxydation.
IMPORTANT ! Ne pas utiliser de brosse métallique ou
d’outils lors du nettoyage, ceux-ci risquant
d’endommager la protection galvanique.
Transport sur remorque
Relever la transmission avant de placer le bateau sur la remorque (relevage maxi). Une butée automatique coupe le
courant de la pompe hydraulique lorsque la transmission a
atteint sa position de relevage maxi. Le dispositif d’arrêt est
automatiquement réarmé lorsque l’on abaisse l’embase.
N B ! Se renseigner sur la législation relative au transport
de bateaux sur remorque, celle-ci varie d’un pays à l’autre.
IMPORTANT ! Ne pas utiliser le moteur lorsque la
transmission est dans la plage de réglage « Relevage ». Avant de transporter le bateau sur la remorque, s’assurer que la transmission est en position
de relevage et qu’elle est maintenue par un Kit Trailer
(accessoire) ou similaire, de manière qu’elle ne risque pas de tomber.
46
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Schéma de maintenance
Votre moteur Volvo Penta et son équipement sont conçus pour assurer une sécurité de fonctionnement et une durée de
vie optimales. Ils sont prévus pour résister à l’environnement marin mais également pour avoir le moins d’impact possible
sur celui-ci. Un entretien régulier conforme au schéma permettra de conserver ces propriétés et d’éviter des dysfonctionnements superflus.
Inspection de garantie
Au cours de la période d’utilisation initiale, l’inspection de garantie contractuelle, la « Première inspection d’entretien »,
doit être effectuée par un atelier agrée Volvo Penta. Les instructions concernant le mode et la date d’exécution de cette
inspection sont décrites dans le Livret de garantie et d’entretien.
Protection prolongée pour les bateaux de plaisance
Volvo Penta propose un programme de protection prolongée pour les moteurs marins diesel, y compris les transmissions
de ces moteurs, à condition que ces composants soient utilisés uniquement pour la navigation de plaisance. Pour que le
programme de protection prolongée soit valide, le moteur et la transmission doivent, aux frais du propriétaire, être soumis
à un service de protection prolongée spécifique, effectué par un distributeur, un concessionnaire ou un atelier agréé
Volvo Penta, avant l’expiration de la période de garantie ordinaire de 12 mois. Vous trouverez de plus amples
informations dans le Livret de garantie et d’entretien.
SCHÉMA DE MAINTENANCE
AVERTISSEMENT ! Avant toute opération d’entretien, prière de lire minutieusement le chapitre « Maintenance ». Il contient des conseils qui vous permettront d’effectuer une intervention
fiable et correcte.
IMPORTANT ! Les points de maintenance précédés du signe
atelier agréé Volvo Penta.
doivent être effectués par un
Chaque jour, avant la première mise en route :
● Moteur et compartiment moteur. Inspection générale ................................................ page 49
● Huile moteur. Contrôle du niveau .............................................................................. page 52
● Liquide de refroidissement. Contrôle du niveau ........................................................ page 56
● Inspection générale de la transmission, de(s) hélice(s) et du tableau.
Contrôle d’étanchéité et de fonctionnement. ........................................................ non illustré
Toutes les deux semaines :
● Batterie. Contrôle du niveau de l’électrolyte .............................................................. page 63
● Filtre eau de mer. Nettoyage ....................................................................................... page 59
● Transmission SX, DP-S. Contrôle des anodes sacrificielles ..................................... page 69
● Transmission XDP. Contrôle des anodes sacrificielles ............................................. page 74
● Transmission SX, DP-S. Contrôle du niveau d’huile. ................................................ page 70
● Transmission XDP. Contrôle du niveau d’huile. ........................................................ page 76
● Transmission SX, DP-S. Pompe de Power Trim Contrôle du niveau d’huile. ........... page 72
● Transmission XDP. Pompe de Power Trim Contrôle du niveau d’huile. .............. page 73/78
● Transmissions hors-bord. Servopompe. Contrôle du niveau d’huile. .................. non illustré
● Inverseur. Contrôle du niveau d'huile. ......................................................................... page 67
Toutes les 50 heures / au moins tous les 12 mois, Inclus dans le service de
protection prolongée :
● Transmission XDP. Vérifiez l’état des soufflets .......................................................... page 78
Toutes les 200 heures / au moins tous les 12 moisInclus dans le service de
protection prolongée :
● Transmission SX, DP-S. Remplacer l’anode sacrificielle .......................................... page 69
● Transmission XDP. Remplacer l’anode sacrificielle .................................................. page 75
● Transmissions hors-bord. Vidange d’huile ................................................................ page 70
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
47
Schéma de maintenance
Toutes les 200 heures / au moins tous les 12 moisInclus dans le service
de protection prolongée (suite) :
● Transmission XDP. Vidange d’huile ..................................................................... page 76-77
● Transmission SX, DP-S. Graisser le joint cardan et le palier de
l’arbre primaire ...................................................................................................... page 73-74
● Transmission SX, DP-S. Contrôle du joint cardan et des soufflets
d’échappement. .......................................................................................................... page 73
● Inverseur. Vidange de l'huile et remplacement du filtre à huile. .................................. page 67
● Huile moteur. Vidange1) .............................................................................................. page 53
● Filtre à huile. Remplacer2) ........................................................................................... page 52
● Filtre à air. Vidange ..................................................................................................... page 50
● Ligne d’échappement. Contrôle ................................................................................. page 50
● Pompe eau de mer. Contrôler la roue à aubes .......................................................... page 58
● Filtre/préfiltre à carburant. Vidange .................................................................... pages 60-61
Nettoyer et effectuer les retouches de peinture le cas échéant ............................ non illustré
Vérifier l’état des durites en caoutchouc et resserrer les colliers de durite .......... non illustré
Tous les deux ans :
● Liquide de refroidissement. Vidange ......................................................................... page 56
Transmission SX, DP-S, XDP. Remplacer les soufflets du joint cardan et
des soufflets d’échappement ................................................................................. non illustré
Toutes les 600 heures / au moins tous les 5 ans :
Inverseur. Remplacer le joint d'arbre d'hélice ....................................................... non illustré
Turbocompresseur. Contrôle/nettoyage si nécessaire ......................................... non illustré
Vérins de commande de trim, tuyaux, flexibles hydrauliques.
Contrôle d’étanchéité ............................................................................................ non illustré
Transmission hors-bord, vérifier le fonctionnement et l’état d’usure .................... non illustré
– Bagues/supports d’arbre dans tableau arrière et bras de suspension.
– Joints de l’arbre d’hélice
– Arbre d’hélice, contrôler la rectitude
– Mécanisme d’inversion de marche et câble de commande
– Direction
Toutes les 1200 heures / au moins tous les 5 ans :
Échangeur. Contrôle/nettoyage .............................................................................. non illustré
Intercooler. Contrôle/nettoyage ............................................................................... non illustré
Contrôler les câbles et les joints. Vidange ............................................................ non illustré
Conduites de liquide de refroidissement. Contrôle .............................................. non illustré
– Contrôle des flexibles, attaches et colliers de serrage
Contrôle de sécurité et de fonctionnement ........................................................... non illustré
– Lors d’un contrôle de sécurité et de fonctionnement, la transmission hors-bord est démontée pour contrôler l’usure et les dommages éventuels. Tous dommages doivent être
réparés. Remplacer la transmission complète, si nécessaire.
Toutes les 1400 heures :
Courroie de distribution. Remplacez ..................................................................... non illustré
48
1)
Les intervalles de vidange d’huile varient en fonction de la qualité d’huile et de la tenue en soufre dans
le carburant. Se reporter au chapitre « Maintenance : Système de lubrification ».
2)
Remplacer les filtres à chaque vidange d’huile.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Maintenance
Ce chapitre décrit de quelle manière la maintenance doit être effectuée. Lisez minutieusement ces instructions avant de
commencer. Les intervalles d’entretien sont indiqués dans le chapitre « Schéma de maintenance ».
AVERTISSEMENT ! Lire les consignes de sécurité concernant la maintenance et le service dans le chapitre « Information générale de sécurité », avant toute intervention.
AVERTISSEMENT ! Les interventions d’entretien et de maintenance doivent s’effectuer sur un moteur arrêté, sauf
indication contraire. Arrêtez le moteur avant d’ouvrir ou de déposer une trappe / un capot moteur. Éliminez tout risque de démarrage intempestif du moteur. Pour ce faire, retirez la clé de contact et mettez hors tension à l’aide de
l’interrupteur principal.
Moteur, généralités
Inspection générale
Prenez pour habitude d’effectuer un contrôle visuel du moteur et du compartiment moteur avant le démarrage et
après l’arrêt du moteur. Ceci permet de détecter rapidement
une anomalie ou un problème quelconque.
Contrôler particulièrement la présence de fuite de carburant, de réfrigérant ou d’huile, des vis desserrées, des
courroies détendues ou usées, des connexions lâches, des
durites et des câbles endommagés. Cette inspection ne demande que quelques minutes mais elle permet d’éviter de
graves problèmes et des réparations coûteuses.
AVERTISSEMENT ! L’accumulation de carburant,
d’huile ou de graisse sur le moteur ou dans le compartiment moteur représente un risque potentiel
d’incendie et doit être nettoyée sans attendre.
IMPORTANT ! Si une fuite de carburant, de réfrigérant
ou d’huile est détectée, rechercher l’origine du
problème et prendre les mesures correctives avant de
démarrer le moteur.
IMPORTANT ! Ne jamais orienter le jet de lavage
haute pression directement sur les joints, les durites
ou les composants électriques. Ne jamais nettoyer le
moteur au jet haute pression.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
49
Maintenance : Moteur, généralités
Filtre à air. Vidange
1.
Déposer le capot du filtre à air.
2.
Retirer le filtre à air usagé.
3.
Nettoyer le capot/le boîtier de filtre si nécessaire.
Veiller à ce qu’aucune impureté ne pénètre dans le
moteur.
4.
Positionner le nouveau filtre à air. Le boîtier doit être
positionné avec les orifices vers le bas, cf.
l’illustration.
Ligne d’échappement. Contrôle
La ligne d’échappement des installations de transmission
doit être contrôlée tous les ans, afin de vérifier qu’il n’y ait
pas de corrosion entre la durite et le tuyau.
AVERTISSEMENT ! Risque de pénétration d’eau.
L’inspection de la ligne d’échappement doit se faire
sur le bateau sorti de l’eau.
En cas de graves dégâts dus à la corrosion, le tuyau
doit être réparé ou remplacé par un neuf.
1. Desserrer les colliers de serrage et déposer la durite.
2. Contrôler la surface de contact. En cas de graves
dégâts dus à la corrosion, le tuyau doit être réparé ou
remplacé par un neuf.
50
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Système de lubrification
IMPORTANT ! Sur un moteur neuf ou remis á neuf, l’huile et les filtres à huile doivent être remplacés après 20 à 50
heures de service. Utiliser uniquement des qualités d’huile recommandées, voir ci-dessous.
IMPORTANT ! Les intervalles de vidange d’huile varient entre 100 et 200 heures, en fonction de la qualité d’huile et
de la tenue en soufre dans le carburant. Noter néanmoins que les intervalles de vidange d’huile ne doivent
jamais dépasser une période de 12 mois. Si vous souhaitez des intervalles plus espacés que ceux indiqués dans
le tableau ci-dessous, l’état de l’huile doit être contrôlée par le fournisseur d’huile par le bais de tests réguliers.
Teneur en soufre dans le carburant, pourcentage du poids
Qulaité d’huile1)
>1% 2)
<1%
Périodicité des vidanges d’huile, suivant la première des clauses atteinte:
VDS-2 et ACEA E7 3)
ou VDS-2 et Global DHD-1
ou VDS-2 et API CH-4
pu VDS-2 et API CI-4
200 heures ou12 mois
100 heures ou 12 mois
N. B. Des huiles minérales, synthétiques ou semi-synthétiques, peuvent être utilisées, à condition qu’elles répondent
aux qualités d’huile stipulées ci-dessus.
1)
2)
3)
Lorsque les spécifications des qualités d’huile sont accompagnées d’un « ou », peu importe laquelle des spécifications utilisée.
Lorsque les spécifications des qualités d’huile sont accompagnées d’un « et », l’huile moteur doit répondre aux deux exigences.
Si la teneur en soufre est > 1,0 % en poids, utiliser une huile d’indice TBN > 15.
ACEA E7 a remplacé ACEA E5, mais ACEA E5 peut être employée si disponible.
VDS
ACEA
API
TBN
Globla
= Volvo Drain Specification
= Association des Constructeurs Européenne d’Automobiles
= American Petroleum Institute
= Total Base Number
DHD = Global Diesel Heavy Duty
−30
−20
−10
±0
20
30
40
o
C
N B ! Les valeurs de température se réfèrent à des
températures ambiantes stables.
SAE 10W/30
−25oC
SAE 5W/30
−10oC
* Concerne des huiles synthétique ou semi-synthétique.
SAE 20W/30
SAE 30
±0oC
o
+10 C
−22
−4
+14
Viscosité
Choisir la viscosité dans le tableau.
SAE 15W/40
−15oC
✱
+10
Vidange d’huile
SAE 40
o
32
50
68
86
104
F
Prière de se reporter au chapitre « Caractéristiques techniques ».
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
51
Maintenance : Système de lubrification
Qualité d’huile. Contrôle et remplissage
d’appoint
Le niveau d’huile doit se trouver au sein de la plage indiquée sur la jauge d’huile. Contrôler le niveau d’huile tous
les jours, avant de démarrer le moteur.
Le remplissage d’appoint se fait par le dessus du moteur.
Parfaire le remplissage lentement. Patienter quelques minutes avant de contrôler de nouveau le niveau, pour permettre à l’huile de s’écouler dans le carter moteur. Contrôler ensuite de nouveau. Utiliser uniquement des qualités
d’huile recommandées (voir page précédente).
IMPORTANT ! Ne pas remplir d’huile au-dessus du
niveau MAXI.
Filtre à huile. Vidange
Le filtre à huile est de type pro-environnemental.
N B ! Remplacer les filtres à chaque vidange d’huile.
AVERTISSEMENT ! L’huile et les surfaces chaudes
peuvent causer des brûlures.
1
2
52
1.
Placer un récipient approprié au-dessous des filtres
pour éviter tout déversement.
2.
Desserrer le couvercle du boîtier de filtre.
3.
Patienter quelques minutes pour laisser le filtrer se
vider.
4.
Remonter l’élément filtrant (1).
5.
Monter un joint torique neuf (2) et serrer le couvercle à
la main. Utiliser une clé plate de 36.
6.
Démarrer le moteur (régime ralenti) et vérifier
l’étanchéité. Vérifier le niveau d’huile lorsque le moteur s’est arrêté.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Maintenance : Système de lubrification
Huile moteur. Vidange
Toujours respecter les intervalles de vidange
d’huile.
IMPORTANT ! Utiliser uniquement des qualités
d’huile recommandées.
AVERTISSEMENT ! Travailler ou s’approcher d’un
moteur en marche comporte toujours des risques. Attention aux pièces en rotation et aux surfaces
chaudes.
AVERTISSEMENT ! L’huile et les surfaces chaudes
peuvent causer des brûlures.
1.
Démarrer et laisser chauffer le moteur (cela permet de
plus facilement aspirer l’huile dans le carter). Laisser
tourner le moteur au ralenti jusqu’à ce qu’il atteigne
sa température de service (la jauge de température
indique une valeur entre 75 et 100°C (167-212°F)).
2.
Arrêter le moteur. Patienter dix minutes avant de
vidanger l’huile.
3.
Relier la pompe de vidage d’huile au tuyau de vidange et pomper l’huile.
4.
Remplacer le filtre à huile à chaque vidange (prière
de se reporter à « Échange du filtre à huile ». dans ce
chapitre.
5.
Remplir d’huile au niveau correct par l’orifice de remplissage sur le dessus cache-soupapes. Prière de se
reporter au chapitre « Caractéristiques techniques »
pour les contenances d’huile.
6.
Démarrer le moteur. Laisser tourner le moteur au ralenti jusqu’à ce qu’il atteigne sa température de service (la jauge de température indique une valeur entre 75 et 100°C).
Contrôler que le témoin de pression d’huile s’éteint.
Vérifier l’étanchéité après montage du filtre.
IMPORTANT ! Le contrôle du niveau d’huile doit se
faire sur un moteur chaud. Si l’huile est froide,
l’écoulement de celle-ci dans le carter moteur demandera beaucoup de temps.
7.
Arrêter le moteur. Patienter dix minutes avant de contrôler le niveau l’huile. Parfaire le remplissage le cas
échéant.
N B ! Récupérer l’huile usagée selon la réglementation locale en vigueur.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
53
Système à eau douce
Le système à eau douce correspond au système de refroidissement interne du moteur et permet au moteur de travailler à
une température exacte. Il s’agit d’un système fermé qui doit toujours être rempli avec un mélange d’au moins 40% de
liquide de refroidissement concentré et 60% d’eau pour assurer une bonne protection contre la corrosion interne, la
cavitation et le gel.
Nous recommandons l’utilisation du mélange tout prêt « Volvo Penta Coolant, Ready Mixed », ou du liquide de
refroidissement « Volvo Penta Coolant » (concentré) mélangé avec de l’eau propre conforme aux spécifications, voir «
Liquide de refroidissement. Mélange ». Le liquide de refroidissement de cette qualité est le seul qui est autorisé et adapté
au produit Volvo Penta.
Le liquide de refroidissement doit contenir du glycol éthylène de bonne qualité avec une composition chimique adéquate
pour assurer une bonne protection du moteur. Un produit anti-corrosion uniquement ne doit pas être utilisé dans les
moteurs Volvo Penta. Ne jamais utiliser uniquement de l’eau comme liquide de refroidissement.
IMPORTANT ! Du liquide de refroidissement, de composition exacte, doit être utilisé toute l’année. Ceci s’applique également où le risque de gel est inexistant, afin d’assurer au moteur une protection optimale contre la
corrosion.
Des demandes en garantie sur le moteur et son équipement peuvent être refusées si un liquide de refroidissement
inadéquat a été utilisé ou si les instructions de mélange du liquide de refroidissement n’ont pas être suivies.
N.B. Les additifs anticorrosion perdent de leur efficacité avec le temps et le liquide de refroidissement doit être vidangé,
voir « Schéma d’entretien ». Le système de refroidissement devra être rincé lors de la vidange du liquide de
refroidissement, voir « Système de refroidissement. Rinçage ».
« Volvo Penta Coolant » est un concentré de liquide de
refroidissement qui doit être mélangé avec de l’eau. Il est
spécialement étudié pour avoir un fonctionnement optimal
des moteurs Volvo Penta et assurer une bonne protection
contre la corrosion, les dégâts de cavitation et de gel.
« Volvo Penta Coolant, Ready Mixed » est un mélange tout
prêt de liquide de refroidissement, 40% de « Volvo Penta
Coolant » et 60% d’eau. Ce mélange protège le moteur
contre les dégâts de corrosion, de cavitation et de gel,
jusqu’à environ –28°C (–18°F).
54
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Maintenance : Système à eau douce
Liquide de refroidissement. Mélange
AVERTISSEMENT! Tous les glycols sont des produits
dangereux, pour la santé et pour l’environnement. A
ne pas consommer!
Le glycol est inflammable.
IMPORTANT ! L’éthylène glycol ne doit pas être
mélangé à d’autres types de glycol.
Mélanger:
40% de « Volvo Penta Coolant » (concentré)
avec 60% d’eau
Ce mélange protège de la corrosion interne, des dégâts de
cavitation et du gel jusqu’à –28°C (-18°F). (Avec un
mélange de glycol à 60%, le point de congélation peut être
abaissé à –54°C.) Ne mélanger jamais plus de 60% de
concentré (Volvo Penta Coolant) dans le liquide de
refroidissement, la capacité de refroidissement en serait
réduite d’où des risques de surchauffe et d’une protection
moindre contre le gel.
IMPORTANT ! Le liquide de refroidissement doit être
mélangé avec de l’eau propre , utiliser de l’eau
distillée ou désionisée. L’eau doit être conforme aux
exigences spécifiées par Volvo Penta, voir « Qualité
de l’eau ».
IMPORTANT ! Il est extrêmement important d’utiliser
une concentration exacte de liquide de
refroidissement pour remplir le système. Mélanger
dans un récipient propre, spécifique, avant le
remplissage du système de refroidissement. Faire
attention à bien mélanger les liquides.
Qualité de l’eau
ASTM D4985:
Particules solides, total ................................ < 340 ppm
Dureté totale ................................................. < 9,5° dH
Chlore ........................................................... < 40 ppm
Sulfate ........................................................... < 100 ppm
Valeur pH ......................................................
5,5– 9
Silicium (conforme à ASTM D859) .............. < 20 mg SiO2/l
Fer (conforme à ASTM D1068) ................... < 0,10 ppm
Manganèse (conforme à ASTM D858) ....... < 0,05 ppm
Conductibilité (conforme à ASTM D1125) ... < 500 µS/cm
Contenu organique, CODMn (conforme à
ISO8467) ...................................................... < 15 mg KMnO4/l
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
55
Maintenance : Système à eau douce
Contrôle du niveau du liquide de
refroidissement
AVERTISSEMENT ! Arrêter le moteur et le laisser refroidir un moment avant d’ouvrir le bouchon de remplissage. De la vapeur ou du liquide de refroidisseur
brûlant peuvent jaillir. Lliquide de refroidisseur et les
surfaces chaudes peuvent causer des brûlures.
1. Ouvrir lentement le bouchon de remplissage en sens
inverse d’horloge et relâcher la surpression du système
de refroidissement.
2. Le niveau de liquide de refroidissement doit se trouver
entre les repères MAXI et MINI est du vase
d’expansion, lorsque le moteur est froid.
3. Parfaire le remplissage le cas échéant. Remonter le
bouchon de remplissage.
Vidange du système d’eau douce
1. Retirer le bouchon du vase d’expansion (pour faciliter
l’écoulement du liquide).
2. Brancher un tuyau souple au raccord de purge et ouvrir
le robinet. Laisser couler l’eau dans un récipient approprié.
N B ! Récupérer le liquide de refroidissement usagé pour
destruction, selon la réglementation locale en vigueur.
56
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Système à eau de mer
Le circuit à eau de mer est le système de refroidissement externe du moteur. La pompe d’eau de mer aspire l’eau via la
prise d’eau, à travers le refroidisseur d’huile, vers la pompe d’eau de mer, après quoi l’eau traverse le filtre à eau de mer
avant d’être pompée à travers l’intercooler et l’échangeur de chaleur. Finalement, l’eau est pompée dans le coude
d’échappement, où elle est mélangée avec les gaz d’échappement.
AVERTISSEMENT ! Par conséquent, toujours fermer le robinet de fond. Il y a un risque potentiel de pénétration
d’eau dans le bateau lors de l’intervention sur le système d’eau de mer (si le bateau est dans l’eau). De l’eau risque
de s’infiltrer dans le bateau si une durite, un bouchon ou un élément similaire situés en dessous de la ligne de flottaison sont déposés. Si le bateau ne comporte pas de robinet de fond, l’écoulement de l’eau devra être stoppé de
manière sûre. Le bateau doit être sorti de l’eau dans la mesure du possible.
Contrôler/remplacer la roue à aubes
l AVERTISSEMENT ! Risque de pénétration d’eau.
1. Déposer le flasque de la pompe à eau de mer et déposer la roue à aubes. Remplacer la roue en cas de
présence de fissures visibles ou d’autres défauts.
2. Lubrifier le corps de pompe et l’intérieur du couvercle
avec un peu de graisse pour caoutchouc ou glycérine.
3. Remonter la roue en effectuant un mouvement dans le
sens anti-horaire. Monter le couvercle avec un joint
torique neuf.
N.B. Nettoyer toujours le filtre à eau de mer lors du
remplacement du rotor. Vous reporter à « Nettoyage du
circuit à eau de mer ».
Vidange du système d’eau de mer
1. Brancher un tuyau souple au raccord de purge sur
l’échangeur. Laisser couler l’eau dans un récipient approprié.
2. Retirer le tuyau et continuer à vidanger le liquide sur le
raccord du refroidisseur d’air de suralimentation.
3. Retirer le tuyau souple et vidanger le liquide de
refroidissement du refroidisseur de la servo-direction.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
57
Maintenance : Système à eau de mer
Système à eau de mer. Nettoyage et
conservation
Afin d’empêcher tout dépôt de cristaux de sel dans le
système d’eau de mer, ce dernier doit être rincé à l’eau
douce. Le bateau doit par ailleurs être conservé avant la
période d’hivernage.
AVERTISSEMENT ! Risque de pénétration d’eau. Le
nettoyage et la conservation du système d’eau de
mer doivent s’effectuer sur le bateau sorti de l’eau.
AVERTISSEMENT ! S’approcher d’un moteur en
marche comporte toujours des risques. Attention aux
pièces en rotation et aux surfaces chaudes.
1. Déposer la durite venant de la pompe d’eau de mer et
connecter un tuyau souple relié à un récipient rempli
d’eau douce. Vérifier qu’aucune pièce derrière la sortie
d’échappement ne risque d’être aspergée.
2. Récupérer le liquide usagé.
IMPORTANT ! La roue à aubes peut être endommagée si elle tourne à sec.
3
Amener le levier de changement de marche en position
de point mort. Vérifier qu’il n’y a personne à proximité
des hélices.
Démarrer le moteur. Le laisser tourner au ralenti haut
quelques minutes.
Arrêter le moteur.
4. Pour la conservation, remplir un bac avec un mélange
antigel (40/60 eau douce et antigel).
Fixer un récipient à la sortie de l’échappement.
Répéter le point 3.
5. Connecter la durite d’eau de mer.
6. Le système est désormais conservé. Laisser le mélange antigel dans le système durant la période
d’hivernage.
Vidanger le mélange juste avant la remise à l’eau.
Prendre en charge le mélange conformément à la législation en vigueur.
58
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Maintenance : Système à eau de mer
Nettoyage du filtre à eau de mer.
AVERTISSEMENT ! Risque de pénétration d’eau.
IMPORTANT ! Si le bateau est utilisé dans une eau
fortement polluée, algues etc., le filtre devra être contrôlé plus souvent que ce qui est indiqué dans le
schéma de maintenance. Le filtre risque autrement
de se colmater et d’entraîner la surchauffe du moteur
Filtre à eau de mer
Afin d’éviter tout déversement lors du nettoyage du filtre à
eau de mer, attendre 15 minutes après avoir arrêté le
moteur, de manière que celui-ci ait le temps de refroidir. En
effet, le circuit est sous pression.
1.
Dévisser le bouchon d’un tour dans le sens contraire
d’horloge et patienter 10 secondes.
2.
Dévisser complètement le bouchon.
3.
Soulever et nettoyer l’élément filtrant.
1
2
Filtre à eau de mer, equipement supplémentaire
3
1.
Dévisser le couvercle (1).
2.
Déposer la plaque d’étanchéité (2).
3.
Soulever, déposer et nettoyer la cartouche (3).
Soupape de vide. Nettoyage
Certains moteurs disposent d’une soupape de vide montée
dans la tuyauterie d’eau de mer.
AVERTISSEMENT ! Risque de pénétration d’eau.
Fermez la soupape de fond.
Pour que la vanne à dépression puisse fonctionner de
façon satisfaisante, elle devra être désassembler deux fois
par saison ou en cas de fuites.
Démonter entièrement la vanne de la cloison.
Déposer le couvercle de la vanne, retirer le joint et la
membrane, nettoyer pour enlever les éventuels dépôts.
Une membrane déformée doit être remplacée.
Le montage doit se faire avec la vanne retournée.
Monter la membrane dans le couvercle. S’assurer que la
membrane est correctement positionnée. La membrane ne
doit pas être pincée par le joint. Positionner le joint et
visser le couvercle. Couple de serrage 2 Nm. Si le
couvercle est trop serré, la vanne ne fonctionne pas.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
59
Système d’alimentation
Le système d’alimentation du moteur est un système d’injection dit à rampe commune. L’avantage du système d’injection
à rampe commune est que les unités de commande moteur pilotent le calage et la quantité de carburant, ce qui se traduit
par un meilleur contrôle des émissions et un fonctionnement plus souple du moteur.
Toute intervention sur le système d’injection à rampe commune doit être effectuée par un atelier agréé. Utiliser uniquement des qualités d’huile recommandées (se reporter aux « Caractéristiques techniques »).
AVERTISSEMENT ! Risque d’incendie. Toute intervention sur le système d’alimentation doit se faire sur un moteur
froid. Un déversement de carburant sur une surface chaude ou sur un composant électrique provoquer un incendie.
Stocker les chiffons imbibés de carburant dans un endroit à l’épreuve du feu.
Filtre à carburant. Vidange
1.
Fermer le(s) robinet(s) de carburant.
2.
Nettoyer le support de filtre et placer un récipient approprié sous le filtre.
4.
Dévisser le filtre en utilisant une clé appropriée si besoin est.
5.
Nettoyer la surface d’étanchéité sur le support de filtre.
S’assurer que le filtre neuf est absolument propre et
que les surfaces d’étanchéité sont intactes. Humidifier
le joint avec de l’huile moteur.
N B ! Ne pas remplir le nouveau filtre de carburant avant
l’assemblage. Des impuretés risquent de pénétrer dans le
système et de causer des dommages ou des dysfonctionnements.
60
6.
Visser le nouveau filtre à la main jusqu’à ce que le
joint entre en contact avec le support. Serrer ensuite
d’un ½ tour supplémentaire.
7.
Ouvrir le(s) robinet(s) de carburant.
8.
Purger le système, voir la section « Purge du système
d’alimentation » dans ce chapitre.
9.
Démarrer le moteur et vérifier l’étanchéité.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Maintenance : Système d’alimentation
Purge du système d’alimentation
2
1
Le système d’alimentation doit être purgé, par exemple
après le remplacement d’un filtre à carburant, si le réservoir est complètement vide ou après une immobilisation
prolongée.
AVERTISSEMENT ! Ne jamais déposer les tuyauteries de refoulement.
1.
1
Placer un récipient approprié sous le filtre à carburant.
2.
Dévisser la vis de purge sur le dessus du support de
filtre (1).
3.
Pomper le carburant à l’aide de la pompe manuelle
(2) sur le support de filtre jusqu’à ce qu’il n’y ait plus
de bulles d’air visibles dans le carburant. Continuer à
pomper et serrer simultanément la vis de purge.
4.
Actionner la pompe manuelle encore une dizaine de
fois. La résistance de la pompe manuelle peut
sembler plus dure que d’habitude lors de la purge le
système.
5.
Démarrer le moteur et vérifier l’étanchéité.
Préfiltre à carburant. Remplacement de
l’élément filtrant
AVERTISSEMENT ! S’approcher d’un moteur en
marche comporte toujours des risques. Attention aux
pièces en rotation et aux surfaces chaudes.
1.
Fermer le robinet de carburant du réservoir. Placer
un récipient approprié sous le filtre à carburant.
2.
Déposer le couvercle en dessérant la vis (1).
3.
Remonter l’élément filtrant (2) puis le couvercle.
2
N B ! Prendre en charge l’huile de moteur usagée conformément à la législation en vigueur.
4.
Ouvrir le robinet de carburant et purger le système,
voir la section « Purge du système d’alimentation »
dans ce chapitre.
5.
Démarrer le moteur et vérifier l’étanchéité.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
61
Système électrique
AVERTISSEMENT ! Toujours arrêter le moteur et couper le courant à l’aide des coupe-batteries avant d’intervenir
sur le circuit électrique. Déconnecter le courant de quai transmis au radiateur du bloc moteur, au chargeur des batteries ou aux accessoires montés sur le moteur.
Coupe-batteries
Ne jamais fermer le coupe-batteries avant que le moteur
soit complètement arrêté. Si le circuit entre l’alternateur et
la batterie est coupé lorsque le moteur tourne, l’alternateur
risque d’être sérieusement endommagé. Pour les mêmes
raisons, les circuits de charge ne doivent jamais être permutés lorsque le moteur est en marche.
IMPORTANT ! Ne jamais mettre hors tension à l’aide
des coupe-batteries lorsque le moteur tourne.
1
Fusibles
Le moteur comporte deux fusibles à lame (1), 20 A, placés
du côté droit du cache-soupapes. Les fusibles coupent le
courant en cas de surcharge du système électrique.
S’il n’est pas possible de démarrer le moteur ou si les instruments cessent de fonctionner en cours de marche, cela
signifie qu’un fusible a sauté. Si la panne persiste, identifier les codes d’erreur et prendre les mesures requises.
IMPORTANT ! Toujours rechercher l’origine d’une
surcharge !
Connexions électriques
Vérifier que les connexions électriques sont sèches et exemptes d’oxydation, et qu’elles sont correctement serrées.
Le cas échéant, les nettoyer et les pulvériser avec un aérosol hydrofuge (huile universelle Volvo Penta).
62
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Maintenance : Système électrique
Batterie. Maintenance
AVERTISSEMENT ! Risques d’incendie et
d’explosion. Évitez toute flamme nue ou étincelles
électriques à proximité de la/les batteries.
AVERTISSEMENT ! Veiller à toujours respecter la
polarité lors du branchement des câbles des batteries. Ceci peut autrement provoquer des étincelles et
une explosion.
AVERTISSEMENT ! L’électrolyte de batterie contient
de l’acide sulfurique hautement corrosif. Toujours
protéger la peau et les vêtements lors de charge et
de manutention des batteries. Toujours utiliser des
lunettes et des gants de protection. En cas de contact
de l’électrolyte avec la peau, lavez immédiatement
avec du savon et beaucoup d’eau. En cas de contact
avec les yeux, rincez immédiatement avec beaucoup
d’eau et consultez un médecin sans attendre.
Branchement et débranchement
Raccorder d’abord le câble rouge (+) à la borne positive
(+) de la batterie. Puis raccorder le câble noir (-) à la borne
négative (-) de la batterie.
Lors du débranchement, déconnecter d’abord le
câble noir - (noir) et ensuite le câble rouge + (rouge).
Nettoyage
Maintenir les batteries sèches et propres. La présence
d’impuretés et d’oxydation sur la batterie et sur les bornes
peut engendrer des sauts de courant, des chutes de tension et une décharge, en particulier par temps humide.
Nettoyer toutes traces d’oxydation sur les bornes de batterie et les cosses de câble à l’aide d’une brosse en laiton.
Serrer fermement les cosses de câble et les graisser avec
de la graisse pour bornes de batterie ou de la vaseline.
Remplissage d’appoint
Le niveau de l’électrolyte doit se trouver entre 5 et 10 mm
au-dessus des plaques dans la batterie. Parfaire le remplissage avec del’eau distillée si besoin est. Après l’appoint,
la batterie doit être rechargé au moins 30 minutes. Pour
cela, faire tourner le moteur au ralenti haut.
N B ! Certaines batteries sans entretien comportent des instructions spécifiques qu’il faudra observer.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
63
Maintenance : Système électrique
Batterie. Charge
AVERTISSEMENT ! Risque d’explosion ! Lors de la
charge, les batteries dégagent de l’hydrogène, qui,
mélangé à l’air, forme un gaz détonnant - Un courtcircuit, le contact avec une flamme nue ou des étincelles peuvent engendrer une forte explosion. Assurer
une ventilation suffisante.
AVERTISSEMENT ! L’électrolyte de batterie contient
de l’acide sulfurique hautement corrosif. Toujours
protéger la peau et les vêtements lors de charge et
de manutention des batteries. Toujours utiliser des
lunettes et des gants de protection. En cas de contact
de l’électrolyte avec la peau, lavez immédiatement
avec du savon et beaucoup d’eau. En cas de contact
avec les yeux, rincez immédiatement avec beaucoup
d’eau et consultez un médecin sans attendre.
Si une batterie est déchargée, elle devra être rechargée. Si
le moteur n’est pas utilisé pendant une période prolongé,
les batteries devront être chargées complètement et ensuite chargées en mode « maintien de charge » (se référer aux recommandations du fabricant). Une batterie faiblement chargée risque d’être endommagée et d’éclater en
cas de gel.
IMPORTANT ! Observer minutieusement les instructions du manuel fourni avec le chargeur. Afin d’éviter
tout risque de corrosion électrochimique lors de
l’utilisation d’un chargeur externe, débrancher les
câbles des batteries avant de raccorder le chargeur.
Durant la charge de la batterie, les bouchons doivent être
dévissés mais laissés en place dans leur orifice. Assurer
une bonne ventilation, particulièrement lors de charge
dans un local clos.
AVERTISSEMENT ! Toujours couper le circuit de
charge avant de débrancher les pinces de connexion
du chargeur de batterie. Veiller à toujours respecter
la polarité lors du branchement des câbles des batteries. Ceci peut autrement provoquer des étincelles
et une explosion.
Des instructions spéciales s’appliquent lors de charge
rapide des batteries. Éviter d’utiliser le mode de charge
rapide des batteries du fait qu’il réduit leur durée de vie.
64
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Maintenance : Système électrique
Installations électriques
Tout courant de fuite constaté sur le système électrique
peut provenir d’une installation incorrecte de l’équipement
électrique. Le courant de fuite peut détériorer la protection
galvanique des composants tels que la transmission,
l’hélice, l’arbre d’hélice, la mèche du gouvernail et la quille
et engendrer des dommages dus à la corrosion électrolytique.
IMPORTANT ! Toute intervention sur le circuit basse
tension du bateau doit être uniquement effectuée par
un monteur qualifié ou chevronné. Toute installation
ou intervention sur l’équipement d’alimentation de
rive doivent uniquement être effectuées par des
électriciens agréés et formés pour travailler sur des
installations haute tension.
Prière de toujours observer les point suivants :
1. Si le courant de rive est connecté, la liaison de terre de
protection doit être à terre, jamais sur la bateau. Le circuit de courant de rive doit toujours être équipé d’un
disjoncteur de fuite à la terre.
Les unités de puissance de rive (transformateur, redresseur, chargeurs de batterie etc.) doivent être prévus pour un usage marin et le circuit haute tension
doit être tension doit isolé du circuit basse tension.
2. Acheminer et serrer les câbles électriques de manière
qu’ils ne soient pas exposés à des frottements, de
l’humidité ou à l’eau de cale.
3. Ne jamais utiliser le moteur ou la transmission comme
point de mise à la terre.
IMPORTANT ! Le moteur ou la transmission ne
doivent jamais être utilisés comme liaison à la
terre ou être connectés par voie électrique à
d’autres équipements tels que radio, matériel de
navigation, gouvernail, échelle de bains etc.
Les liaisons à la terre de protection pour tous ces
équipements et bien d’autres comportent des liaisons à
la terre séparées qui devront être reliées à une borne
de masse commune.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
65
Maintenance : Système électrique
4. Un interrupteur principal doit être connecté à la borne
positive (+) de la batterie de démarrage. L’interrupteur
principal doit pouvoir mettre hors circuit tous les
équipements consommateurs de courant et doit être
désactivé lorsque le bateau n’est pas utilisé.
5. Si une batterie auxiliaire est utilisée, un interrupteur
principal devra être connecté entre sa borne + et le
bloc de fusibles, et entre la borne (–) et le bornier de
l’équipement électrique du bateau. L’interrupteur principal de la batterie auxiliaire doit pouvoir mettre hors
circuit tous les équipements consommateurs de courant connectés à cette batterie, et être désactivé
lorsqu’il n’est plus utilisé.
Tout équipement relié à la batterie auxiliaire doit comporter des interrupteurs séparés.
Pour charger simultanément deux circuits indépendants de batterie, monter un modèle approprié de distributeur de charge Volvo (accessoire) sur l’alternateur
de série.
66
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Inverseur
Les inverseurs de type HS25A/HS45A/HS63IV sont hydrauliques, autrement dit, les changements de marche avant/arrière
sont à commande hydraulique. Le système de lubrification de l'inverseur comporte un filtre à huile et un refroidisseur
d'huile. Les inverseurs sont munis d'électrovannes qui pilotent le changement de marche par voie électronique.
IMPORTANT ! Volvo Penta recommande l'installation d'un filtre à eau de mer afin de garantir un débit de liquide de
refroidissement correct vers le moteur et l'inverseur. La présence de contaminants dans l'eau de mer risque autrement de colmater le radiateur de l'inverseur et d'autres composants du système de refroidissement.
Niveau d'huile
Démarrer le moteur et le laisser tourner quelques minutes.
Arrêter le moteur et retirer la jauge d'huile en la faisant
tourner dans le sens anti-horaire. Essuyer la jauge et la
replacer de nouveau dans l'inverseur, sans la visser en
place. Retirer de nouveau la jauge et contrôler le niveau
d'huile. Le niveau d'huile se trouve au sein de la plage
indiquée sur la jauge d'huile.
Si besoin est, faire l'appoint d'huile par l'orifice de la jauge.
Prière de se reporter au chapitre « Caractéristiques
techniques » pour les contenances et les qualités d'huile.
IMPORTANT! Ne jamais remplir l'inverseur à raz
bord. Le niveau d'huile doit toujours se trouver au
sein de la plage recommandée.
Vidange de l'huile et remplacement du
filtre à huile
1. Nettoyer tout autour du couvercle (2) pour éviter la
pénétration des impuretés dans le boîtier de filtre.
2. Desserrer la vis (1) avec une clé mâle de 6 mm. Enlever le couvercle (2). Remplacer et huiler des joints
toriques neufs dans le couvercle.
3. Retirer le filtre (3).
2
1
4. Aspirer l'huile avec une pompe de vidange d'huile, via
le boîtier du filtre à huile. Brancher le flexible au tuyau
d'aspiration (4) sur le fond du boîtier.
5. Mesurer la quantité correcte d'huile et remplir
l'inverseur via le boîtier de filtre à huile. Prière de se
reporter au chapitre « Caractéristiques techniques »
pour les contenances et les qualités d'huile.
IMPORTANT! Ne jamais remplir l'inverseur à raz bord.
6. Monter le filtre neuf (3) dans le boîtier de filtre.
7. Monter le couvercle. Couple de serrage : 5–8 Nm.
3
8. Amener le levier de commande en position neutre.
Démarrer et laisser tourner le moteur à 1500 tr/min
pendant quelques minutes pour que le refroidisseur
d’huile de l’inverseur se remplisse d’huile.
9. Arrêter le moteur et vérifier le niveau d’huile. Faire
l’appoint si nécessaire.
4
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
67
Maintenance. Inverseur
Joint d’étanchéité de l’arbre d’hélice
Si le bateau est équipé d’un arbre Volvo Penta, le joint
d’étanchéité doit être purgé et lubrifié immédiatement
après la mise à l’eau.
Purger le joint d’étanchéité en le comprimant et en le
poussant vers le bas jusqu’à ce que de l’eau apparaisse.
Puis, remplir le joint d’étanchéité d’environ
1 cm3 de graisse hydrofuge.
IMPORTANT ! L’étanchéité doit être contrôlée toutes
les 600 heures de service et remplacée le cas
échéant. L’étanchéité doit toutefois être remplacée
tous les cinq ans.
68
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Transmission SX, DP-S
Votre transmission est protégée contre la corrosion galvanique. Cette protection consiste en cinq couches de peinture,
des anodes de protection et des tresses de masse. Les tresses de masse maintiennent une continuité électrique entre les
différents composants de la transmission. Une connexion interrompue peut provenir de la corrosion rapide d’un
composant, bien que la protection soit globalement efficace. Contrôler les tresses de masse une fois par an. Une
installation électrique défectueuse peut également être à l’origine d’une protection cathodique inopérante. Des
dommages dus à la corrosion galvanique peuvent apparaître rapidement et sont souvent très étendus. Pour des
informations plus détaillées, voir le chapitre : « Système électrique ».
IMPORTANT ! Réparer immédiatement des dommages sur la peinture. Une mauvaise application de la peinture
ou une peinture inadaptée sur la quille peut rendre inopérant le système de protection contre la corrosion. Pour des
informations plus détaillées concernant la peinture, voir le chapitre : Mise sur cales et mise à l’eau
1
Anodes sacrificielles. Contrôle
1.
Contrôler les anodes sacrificielles sur le bord avant
de la transmission (1) et sous le tableau arrière (2)
tous les 15 jours.
2.
Si une anode est au 2/3 de sa taille d’origine (érodée
à 1/3), elle devra être remplacée. Il est bon de noter
que la plupart des hélices en acier inoxydable (accessoire) usent les anodes sacrificielles plus rapidement.
IMPORTANT ! Serrer les nouvelles anodes de
manière à garantir un bon contact métallique.
IMPORTANT ! Utiliser des anodes sacrificielles en
zinc en cas de navigation en eau salée est des anodes au magnésium pour l’eau douce.
Les anodes sacrificielles s’oxydent au contact de l’air, ce
qui diminue la protection galvanique. Même une anode
neuve peut s’oxyder sur la surface. Aussi, veiller à toujours nettoyer les anodes avant de mettre le bateau à
l’eau.
2
IMPORTANT ! Utiliser du papier émeri. Ne pas utiliser
de brosse métallique ou d’outils lors du nettoyage,
ceux-ci risquant d’endommager la protection
galvanique.
Tresses de mise à la terre. Contrôler
Les tresses de mise à la terre relient la transmission et le
tableau arrière au point de mise à la terre commun sur le
moteur. Vérifier que les tresses de mise à la terre ne sont
pas sectionnées et assurent un bon contact.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
69
Maintenance : Transmission SX, DP-S
Niveau d’huile. Contrôler
1.
Amener la transmission dans sa position de marche
normale.
2.
Retirer la jauge d’huile (1) et contrôler que le niveau
d’huile couvre toute la zone marquée
3.
Monter un joint torique neuf sur la jauge.
1
IMPORTANT ! La jauge d’huile doit toujours être vissée complètement avant d’être retirée pour contrôler
le niveau d’huile.
Huile. Vidange et remplissage de la
transmission SX
1
1.
Trimer la transmission dans sa position de marche
normale puis retirer la jauge d’huile.
2.
Placer un récipient approprié sous l’orifice de vidange. Enlever le bouchon (1) et le joint.
3.
Laisser toute l’huile s’écouler. Prendre en charge
l’huile de moteur usagée conformément à la législation en vigueur.
4.
Monter le bouchon de vidange avec un joint torique
neuf.
IMPORTANT ! Si l’huile est grisâtre cela signifie que
de l’eau a pénétré dans la transmission. Veuillez
dans ce cas contacter votre concessionnaire Volvo
Penta.
3
2
70
5.
Soulever légèrement la transmission. Déposer le capot arrière (2) et retirer le bouchon (3) et le joint.
6.
Mesurer la quantité exacte d’huile et remplir d’huile
par l’orifice de la jauge. Pour la contenance et la qualité correctes, se reporter au chapitre « Caractéristiques techniques ».
7.
Monter le bouchon de vidange avec un joint torique
neuf.
8.
Amener la transmission dans sa position de marche
normale. Attendre environ 15 minutes pour permettre
à l’huile de s’écouler. Ne pas replacer la jauge durant cette période.
9.
Contrôler le niveau d’huile. Parfaire le remplissage si
besoin est.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Maintenance : Transmission SX, DP-S
Huile. Vidange et remplacement de la
transmission DP-S
1. Placez le dispositif de transmission en position de conduite (en bas). Retirez les hélices et le matériel de
montage. Reportez-vous à Hélices.
A
Note ! La dépose des hélices DuoProp nécessite l’emploi
d’outils spécifiques.
2. Déposez le bouchon de vidange d’huile (B) (sous l’arbre d’hélice) et la jauge d’huile (A).
3. Laissez le dispositif de transmission se vidanger complètement. Débarrassez-vous de l’huile usagée conformément aux réglementations pour l’environnement
en vigueur.
4. Pour remplir le dispositif de transmission, retirez les
trois vis de fixation de la protection arrière pour accéder
au bouchon de niveau d’huile (C). Retirez le bouchon
de niveau d’huile.
5.
Remplissez le dispositif de transmission avec de l’huile par le bouchon de vidange d’huile (). Remplissez
doucement pour purger l’air. Le dispositif de transmission est correctement rempli lorsque l’huile apparaît
au niveau du trou du bouchon de niveau d’huile. Pour
des informations concernant la qualité et la capacité
d’huile : Reportez-vous au chapitre Caractéristiques
techniques.
Note ! Si vous ne pouvez pas remplir le dispositif de
transmission par le bouchon de vidange d’huile, (B), la
transmission peut être remplie en l’équilibrant de quelques
degrés supérieurs et en le remplissant par le bouchon de
niveau d’huile (C).
6. Une fois correctement rempli, installez la jauge d’huile
et le bouchon de niveau d’huile d’abord pour éviter une
perte d’huile excessive, puis le bouchon de vidange
d’huile. Fermez bien les bouchons de niveau et de
vidange d’huile. Reposez le bouchon de niveau d’huile
et placez la transmission en position de conduite (en
bas). Déposez la jauge d’huile (A) et contrôlez le niveau d’huile. Reposez la jauge d’huile et serrez bien.
7. Installez les hélices. Installez la protection arrière et
serrez bien les vis. Contrôlez le niveau d’huile avec la
jauge d’huile, l’huile doit apparaître sur la zone
« plein » de la jauge d’huile. Ajoutez de l’huile, si nécessaire, par le trou de la jauge d’huile.
NOTE ! Si le dispositif de transmission a été rempli par le
bouchon de niveau d’huile (C), attendez 15 minutes avant
de contrôler l’huile avec la jauge d’huile. Cette opération
garantit la purge totale de l’air de la cavité d’huile. Laissez
pendre la jauge d’huile (A) pendant la période d’attente.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
71
Maintenance : Transmission SX, DP-S
Pompe de trim. Niveau d’huile
Lors du contrôle du niveau l’huile et du remplissage, il est
important de ne pas laisser pénétrer des impuretés dans
l’huile. Maintenir une grande propreté.
2
1.
Trimer la transmission au maximum vers le bas.
Contrôler que le niveau d’huile se situe entre les
repères Maxi et Mini sur le boîtier.
2.
Déposer le bouchon de remplissage d’huile (1). Utiliser du fluide pour transmission automatique.
Après le remplissage d’un réservoir complètement vide, il
est recommandé de purger le système en faisant rentrer
et sortir la transmission une dizaine de fois. Parfaire le
remplissage si besoin est.
1
Fusibles. Power Trim
3
IMPORTANT ! Toujours rechercher l’origine d’un déclenchement de fusible. Prévoir des fusibles de
réserve sur le bateau.
Sur le moteur de pompe de trim se trouve un porte-fusible
avec un fusible à lame de 10 A (2).
Un fusible automatique de 50 A se trouve sur le côté droit
du cache-soupapes du moteur (avec les fusibles du
système électrique du moteur). Réarmer le fusible en appuyant sur le bouton (3).
Le levier de commande avec interrupteurs intégrés de
commande du Power Trim (commande Volvo Penta) comporte un élément fusible 5 A (4) dans le faisceau.
4
72
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Maintenance : Hélices
Soufflets. Contrôler
Déposer la transmission de la fourche de suspension.
Contrôler l’état du joint cardan et des soufflets
d’échappement tous les ans. Remplacer toute pièce
présentant des fissures visibles ou d’autres défauts.
Autrement, remplacer tous les deux ans.
AVERTISSEMENT ! La dépose de la transmission
requiert des connaissances et un outillage spéciaux.
La chute d’une transmission peut provoquer de
graves lésions. Veuillez contacter votre concessionnaire agréé Volvo Penta le plus proche pour tout besoin d’assistance.
Lubrification. Joint cardan
2
1
1.
Déposer la transmission de la fourche de suspension.
2.
Injecter de la graisse jusqu’à ce qu’elle réapparaisse
dans le roulement. Utiliser de la graisse pour roulements EP.
N B ! Le joint cannelé sur l’arbre (1) doit être graissé avec
de la graisse molybdène.
3.
Lubrifier les deux joints toriques (2) avec un peu
d’huile moteur.
AVERTISSEMENT ! La dépose de la transmission
requiert des connaissances et un outillage spéciaux.
La chute d’une transmission peut provoquer de
graves lésions. Veuillez contacter votre concessionnaire agréé Volvo Penta le plus proche pour tout besoin d’assistance.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
73
Maintenance : Transmission SX, DP-S
Lubrification. Palier de l’arbre primaire
1
1.
Déposer la transmission de la fourche de suspension.
2.
Graisser le palier de l’arbre primaire via le graisseur
(1) à l’aide d’un pistolet graisseur. Utiliser de la
graisse pour roulements EP.
Injecter de la graisse jusqu’à ce qu’elle réapparaisse
dans le roulement. Si la graisse usagée porte des
traces de contamination d’eau, contrôler le roulement
et le remplacer s’il est endommagé.
AVERTISSEMENT ! La dépose de la transmission
requiert des connaissances et un outillage spéciaux.
La chute d’une transmission peut provoquer de
graves lésions. Veuillez contacter votre concessionnaire agréé Volvo Penta le plus proche pour tout besoin d’assistance.
Installation double,
Transmission DP-S
Pour les embases Duo Prop, double installation, les
embases doivent être ajustées de façon à éviter tout phénomène de cavitation.
Pour le réglage, mesurer la distance (A) entre l’axe des
deux embases. Adapter la longueur de la barre d’accouplement pour que la distance (B) entre les centres des
plaques de cavitation soit égale à la distance (A).
Aileron de trim Réglage
Aucun réglage n’est requis si le bateau est équipé de la
direction assistée. Dans le cas contraire, le réglage de
l’aileron de trim devra s’effectuer en fonction du sens de
rotation de l’hélice.
AVERTISSEMENT ! Veiller à immobiliser le moteur
avant de commencer.
Le réglage initial suivant s’applique aux deux types
d’installation mono et bimoteur.
Sur une hélice à rotation à gauche (B), la mesure D est 83
mm (E = 5°). Sur une hélice à rotation à droite A), la
mesure F est 57 mm (G = 30°). Serrer l’aileron de trim au
couple de 38-44 Nm.
Si le volant de direction est toujours un peu lourd à manoeuvrer, un nouveau réglage peut être requis.
74
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Transmission XDP
Anodes sacrificielles. Contrôle
1.
Contrôler les anodes sacrificielles sur le carter d’engrenage supérieur, le vérin de trim et à la base de
l’arbre d’hélices.
2.
Si une anode est au 2/3 de sa taille d’origine (érodée
à 1/3), elle devra être remplacée. Il est bon de noter
que la plupart des hélices en acier inoxydable
(accessoire) usent les anodes sacrificielles plus
rapidement.
IMPORTANT ! Serrer les nouvelles anodes de manière à garantir un bon contact métallique.
IMPORTANT ! Utiliser des anodes sacrificielles en
zinc en cas de navigation en eau salée est des
anodes au magnésium pour l’eau douce.
Les anodes sacrificielles s’oxydent au contact de l’air, ce
qui diminue la protection galvanique. Même une anode
neuve peut s’oxyder sur la surface. Aussi, veiller à
toujours nettoyer les anodes avant de mettre le bateau
à l’eau.
IMPORTANT ! Utiliser du papier émeri. Ne pas
utiliser de brosse métallique ou d’outils lors du
nettoyage, ceux-ci risquant d’endommager la
protection galvanique.
Remplacement d’anodes sacrificielles
1.
Déposez les deux vis qui maintiennent les anodes sur
le boîtier de transmission. Mettre les vis de côté pour
le remontage ultérieur.
2.
Déposez l’anode usagée.
3.
Montez l’anode neuve.
4.
Serrer avec une vis.
5.
Couple de serrage 6,8 – 9,5 Nm (60 – 84 in. lb.) pour
l’anode sur le boîtier de transmission
Si des équipements électroniques ou électriques sont
installés, chaque élément devra comporter une anode
individuelle ou un dispositif de mise à la masse et tous ces
dispositifs de mise à la masse devront être interconnectés.
Observez les recommandations des fabricants.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
75
Maintenance : Transmission XDP
Contrôle du niveau de lubrifiant
À la livraison, l’embase contient de l’huile de transmission
synthétique Volvo Penta.
Vérifiez que le niveau d’huile arrive au trou d’aération A en
haut de l’embase.
• L’huile doit présenter un aspect légèrement ambré.
• Son aspect est laiteux en présence d’humidité.
• Aucune trace de paillettes métalliques ne doit être
présente dans l’huile.
N.B. Le bouchon de vidange C est aimanté. Toute les
particules métalliques se trouvant en suspension dans
l’huile sont en principe retenues par le bouchon de vidange.
En cas de présence d’humidité ou de paillettes métalliques
dans l’huile, adressez-vous à votre revendeur Volvo Penta.
Si le niveau d’huile est trop bas, faites l’appoint jusqu’au
niveau requis, juste en-dessous du trou d’aération.
Vidange de la transmission
1. Abaissez la transmission en position de marche (vers
le bas).
N.B. La dépose des hélices DuoProp nécessite l’emploi
d’outils spéciaux.
2. Déposez les hélices et les pièces de montage.
3. Enlevez les deux vis de retenue (1) du carter arrière
pour accéder au bouchon d’aération.
4. Retirer le bouchon de vidange d’huile C et le bouchon
d’aération B.
5. Laissez l’huile de transmission s’écouler
complètement. Consignez l’huile usagée
conformément aux réglementations environnementales
en vigueur.
76
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Maintenance : Transmission XDP
Remplissage de la transmission
1.
Enlevez les deux vis de retenue (1) du carter arrière
pour accéder au bouchon d’aération.
2.
Remplissez l’unité avec de l’huile de transmission
synthétique Volvo Penta. Utilisez l’orifice de remplissage C. Verser lentement de manière à évacuer l’air.
La transmission est remplie lorsque le niveau
apparaît à hauteur de l’orifice d’aération. A.
IMPORTANT ! Un remplissage d’huile trop important
peut engendrer des dommages et des problèmes de
changement de marche.
3.
Lorsque le niveau est exact, remettez le bouchon de
purge puis le bouchon de vidange d’huile C.
4.
Serrez fermement les bouchons de vidange et de purge.
5.
Remontez le carter arrière et serrez fermement les vis.
N.B. Si vous ne pouvez pas remplir la transmission par le
bouchon de vidange d’huile, celle-ci peut être remplie en
la soulevant de quelques degrés et en le remplissant par
le bouchon d’aération d’huile. Remontez le bouchon de
purge et amenez la transmission en position de marche (vers
le bas). Enlevez le bouchon de purge et vérifiez le niveau.
Replacez le bouchon de purge et serrez fermement.
6.
Remontez les hélices. Reportez-vous à la section
Soins des hélices pour les instructions relatives au
remplacement d’hélice.
7.
Vérifiez le niveau d’huile (l’huile doit être visible par
l’ouverture de purge). Ajoutez de l’huile, si nécessaire, par le trou de purge. Veuillez vous reporter à la
section Caractéristiques techniques pour la
contenance d’huile de la transmission.
IMPORTANT ! Si votre embase est équipée d’une
plaque entretoise, vous devrez ajouter une quantité
d’huile supérieure au volume recommandé. Nous
vous recommandons avec insistance d’utiliser la
jauge d’huile pour vérifier le niveau à chaque fois
que vous vidangez ou que vous faites l’appoint.
N.B. Si la transmission a été remplie par le bouchon
d’aération d’huile, attendre 15 minutes avant d’effectuer le
contrôle. Cette mesure garantit la purge totale de l’air dans
la cavité d’huile. Ne mettez pas le bouchon de purge
pendant la période d’attente.
IMPORTANT ! Ne pas utiliser de nettoyeur haute
pression pour laver la transmission. Cette méthode
de lavage endommage le flexible d’admission d’eau
et les soufflets.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
77
Maintenance : Transmission XDP
Niveau de liquide de la fonction
Power Trim/Tilt
L’unité Power Trim/Tilt abrite un moteur électrique, une
pompe hydraulique et un réservoir.
Vérifiez le niveau d’huile dans le réservoir en début de
saison nautique:
1.
Rentrez la transmission le plus possible (vers le bas)
puis retirez le bouchon de remplissage E.
2.
Vérifiez le niveau d’huile. Celui-ci doit se situer entre
les repères mini et maxi (D & C) sur le réservoir
d’huile. Faites l’appoint, si nécessaire, avec du liquide
pour système Power Trim/Tilt et de direction Volvo Penta.
3.
Remontez le bouchon de remplissage et serrez fermement.
Soufflets de transmission
AVERTISSEMENT ! Ne travaillez jamais sur les
soufflets de la transmission sans avoir au préalable
verrouillé l’embase en position relevée, de façon à ce
qu’elle ne risque pas de tomber. Une transmission
qui tombe peut provoquer de graves dommages
personnels.
Vérifiez l’état des soufflets (fissures, détérioration).
Vérifiez l’étanchéité de tous les colliers de serrage.
Barre d’accouplement (installation
bimoteur uniquement)
Contrôlez l’état de la barre d’accouplement reliant les deux
embases, en particulier si vous avez heurté un obstacle. Si
la barre est cintrée, mal fixée ou endommagée, demandez
sans attendre à votre revendeur Volvo Penta de prendre
les mesures nécessaires. Pendant ce temps, pilotez votre
bateau à vitesse réduite.
AVERTISSEMENT ! La barre d’accouplement est un
élément de sécurité qui fait partie intégrante du
système de direction. Une barre endommagée peut
entraver le bon fonctionnement de la direction et la
rendre complètement inefficace. Remplacez toujours
une barre d’accouplement endommagée. N’essayez
jamais de la redresser ou de la souder.
78
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Direction
L’embase sterndrive Volvo Penta peut être équipée de la servodirection. Celle-ci se compose d’une pompe montée sur le
moteur, de flexibles et de vérins de direction. Ces derniers fonctionnent en conjonction avec le poste de commande et le
câble de direction pour actionner la barre, puis la transmission.
Le système de direction de votre transmission Volvo Penta est actionné au moyen d’un câble relié au poste de commande. Si le câble de direction ne se déplace pas librement, les performances de l’assistance hydraulique du système de
direction seront limitées, voire inexistantes.
N B ! Veiller à ce que les déplacements du câble de direction ne soient pas gênés pendant les derniers 90° d’inclinaison
du moteur. N’utilisez pas de dispositifs de maintien, de brides de fixation ou de sangles d’attache de câble. L’utilisation de
l’un ou de l’ensemble de ces éléments risque de freiner les déplacement du câble près du moteur. N’attachez pas de
faisceaux de câbles ou d’autres câbles de commande au câble de direction. Assurez-vous que les parois transversales
ne gênent pas les mouvements du câble de direction
En cas de panne du système de servo-direction, la direction devient plus difficile à manœuvrer. Si cela se produisait, recherchez la cause éventuelle et corrigez la panne si possible. Si le système de servo-direction ne peut être réparé à bord,
réduisez votre vitesse. Vous pourrez conduire votre bateau mais avec plus de difficulté. Adressez-vous le plus rapidement
possible à votre revendeur Volvo Penta pour prenne les mesures requises.
À vitesse réduite (sans sillage), votre bateau peut avoir tendance à louvoyer. Ceci est une réaction normale à laquelle
vous pouvez remédier en anticipant l’orientation de la proue et en corrigeant avec le volant de direction. Une accélération
légèrement plus élevé et le réglage de l’angle d’assiette peuvent également réduire la tendance du bateau à s’écarter de
sa trajectoire. Une modification de la répartition du poids, de l’arrière vers l’avant, peut également modifier le pilotage à
vitesse réduite.
Commande sur installation bimoteur
Sur les bateaux équipés de deux moteurs, il se peut qu’un
seul de ces moteurs possède un système de servo-direction totalement opérationnel. Ce système de servo-direction se trouve sur le moteur tribord. Par conséquent, lorsque vous n’utilisez qu’un seul moteur, utilisez celui de
tribord.
N B ! Si vous utilisez le moteur bâbord, qui ne possède
pas un système de servo-direction fonctionnel, vous aurez
plus de mal à contrôler la direction puisqu’il n’y aura plus
de servo-direction.
Les systèmes de servo-direction de certains bateaux
équipés de deux moteurs peuvent être raccordés par un
clapet préférentiel. Ceci permet d’utiliser l’un ou l’autre des
moteurs pour disposer de la servo-direction.
Lubrification du palier de direction
Lubrifier le cadre de direction (A) avec un pistolet graisseur. Utiliser de la graisse hydrofuge.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
79
Direction
Niveau de liquide du réservoir de direction assistée
Lorsque vous contrôlez le niveau d’huile dans le moteur,
vérifiez également la jauge de niveau du réservoir de la
direction.
Essuyez la jauge et notez les repères de liquide « chaud »
et « froid ». Faites l’appoint, si nécessaire, avec du liquide
pour système Power Trim/Tilt et de direction Volvo Penta.
Remplissez le réservoir de pompe jusqu’au niveau requis
sans le dépasser.
ATTENTION! N’utilisez jamais de fluide pour direction
de qualité inconnue. Les huiles non recommandées
peuvent entraîner une défaillance de la direction ou
des dommages sur les composants.
Veillez à ce qu’aucune impureté ne pénètre dans le
réservoir lors du contrôle de niveau ou du
remplissage d’huile.
80
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Hélices
Afin de bénéficier d’un bateau dont l’économie de carburant et les performances sont optimales, il est essentiel de choisir
le modèle d’hélice le mieux approprié. Se référer au chapitre « Navigation, Vitesse de croisière ». Si la vitesse du moteur
au régime maxi dépasse la plage maxi, il faudra changer de type d’hélice.
Demandez conseil à votre concessionnaire Volvo Penta dans le choix de l’hélice appropriée à vos besoins.
Sur les installations bimoteur, une hélice doit tourner à droite et l’autre à gauche. Les deux doivent avoir un pas et un diamètre identique.
AVERTISSEMENT ! Veiller à ce qu’il soit impossible de démarrer le moteur lors d’intervention sur les hélices. Retirer
la clé de contact.
IMPORTANT ! Remplacer toute hélice endommagée sans attendre. Si vous devez utiliser votre moteur avec une
hélice endommagée, faites-le avec extrêmement de précaution et à vitesse réduite.
Dépose et pose
L’arbre de l’hélice devra être enduit de graisse hydrofuge
une fois par an.
1.
Amener le levier de commande en position de point
mort. Retirer la goupille fendue (1) et la rondelle
d’arrêt (2).
2.
Placer une cale en bois entre les pales d’hélice et la
plaque de cavitation.
3.
Déposer l’écrou (3), l’entretoise (4), l’hélice (5) et la
bague (6).
4.
Enduire l’arbre de l’hélice de la graisse pour arbre hydrofuge.
5.
Monter la bague (6) avec le cône intérieur orienté
vers le cône de l’arbre d’hélice.
6.
Positionner l’hélice (5). Appuyer l’hélice contre la bague, jusqu’à ce que les bords des cannelures soient
visibles puis monter l’entretoise (4) sur les cannelures.
7.
Placer une cale en bois entre une pale d’hélice et la
plaque de cavitation. Monter l’écrou (3) et serrer au
couple de 96-108 Nm.
8.
Monter la rondelle d’arrêt (2) de manière à pouvoir insérer la goupille fendue dans le trou pratiqué dans
l’arbre. Insérer la goupille fendue (1).
5
1
6
4
3 2
IMPORTANT ! Utiliser toujours une goupille fendue
neuve.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
81
Hivernage/Mise à l’eau
Avant un hivernage prolongé, il est préconisé de demander à un atelier agréé Volvo Penta d’effectuer une révision du moteur et de l’équipement. Faire réparer si besoin est, de manière que l’équipement soit en bon état lors de la remise en service.
Il est important de procéder à une conservation du moteur et de l’équipement afin que ces derniers ne soient pas endommagés durant la période d’hivernage. Il est essentiel d’effectuer cette opération de manière correcte, sans rien oublier.
C’est pourquoi nous avons établi une liste de contrôle reprenant les points principaux.
AVERTISSEMENT ! Lire attentivement le chapitre « Maintenance » avant toute intervention. Il contient des instructions qui permettront d’effectuer des opérations d’entretien sûres et correctes.
Conservation du moteur
Il est préférable d’effectuer les étapes suivantes
avec le bateau encore dans l’eau :
● Vidanger l’huile moteur et remplacer le filtre à huile.
● Vidanger l’huile de l’inverseur.
● Remplacer le filtre et le préfiltre à carburant.
● Faire chauffer le moteur à une température de service
normale.
Il est préférable d’effectuer les étapes suivantes
avec le bateau hors de l’eau :
● Nettoyer la coque et la transmission directement après
● Vidanger l’huile de la transmission.
avoir sorti le bateau de l’eau (avant qu’il ne sèche).
● Nettoyer le filtre à eau de mer, le cas échéant.
● Nettoyer et conserver le système d’eau de mer.
● Déposer la roue à aubes de la pompe à eau de mer.
Conserver la roue à aubes dans un sac en plastique
dans un endroit frais.
● Contrôler l’état du liquide antigel / de refroidissement.
Parfaire le remplissage si besoin est.
IMPORTANT ! Un mélange anticorrosion dans le circuit du liquide de refroidissement du moteur ne protège pas contre le risque de gel. Vidanger le système
si le moteur risque d’être exposé á des températures
en dessous de zéro.
● Vidanger l’eau et les impuretés du réservoir de car-
IMPORTANT ! Faire attention lors de lavage haute
pression. Ne pas orienter le jet d’eau sur les soufflets
d’échappement et de la transmission, sur les joints
des vérins de trim / de direction, les joints de l’arbre
d’hélice, flexibles etc.
82
burant, le cas échéant. Remplir complètement le réservoir de carburant de manière à éviter toute formation de
condensation.
● Nettoyer l’extérieur du moteur. Ne jamais utiliser de lav-
age haute pression lors de nettoyage du moteur. Effectuer les retouches de peinture à l’aide de peinture
d’origine Volvo Penta.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Hivernage/Mise à l’eau
● Contrôler tous les câbles de commande et les pulvéris-
er avec un produit antirouille.
● Réparer et retoucher les dommages sur les surfaces
avec de la peinture d’origine Volvo Penta.
● Pulvériser un aérosol hydrofuge sur les composants
électriques.
● Déposer l’hélice durant l’hivernage. Enduire l’arbre de
l’hélice de graisse hydrofuge VP de réf. 828250.
N B ! Lire les instructions spéciales concernant la peinture
de la transmission sous le titre : « Peinture de la transmission et de la partie immergée de la coque » dans ce
chapitre.
● Débrancher les câbles de batterie. Nettoyer et charger
les batteries.
N B ! Une batterie faiblement chargée risque d’exploser en
cas de gel.
Remise à l’eau
● Vérifier le niveau d’huile du moteur et de la transmis-
sion. Parfaire le remplissage le cas échéant. Si de
l’huile de conservation se trouve dans le système, la
vidanger, remplir d’huile neuve et changer le filtre á
huile. Pour connaître la qualité correcte, se reporter au
chapitre « Caractéristiques techniques ».
● Contrôler le niveau du liquide de refroidissement mo-
teur et la protection antigel. Parfaire le remplissage le
cas échéant.
● Brancher les batteries complètement chargées.
● Peindre la transmission et la coque « Peinture de la
● Vidanger le liquide antigel du système d’eau de mer.
● Remonter la roue à aubes dans la pompe à eau de
mer. Remplacer la roue si elle est usée. Se référer au
chapitre « Maintenance, Système à eau de mer ».
transmission et de la partie immergée de la coque »
dans ce chapitre.
● Remplacer l’anode sacrificielle sur la transmission.
● Fermer/serrer bouchons et robinets de vidange.
● Monter les hélices.
● Contrôler la tension et l’état de (des) courroie(s)
● Mettre le bateau à l’eau. Vérifier l’étanchéité de
d’entraînement.
● Contrôler l’état des durites en caoutchouc et serrer les
colliers de durites.
l’ensemble.
● Démarrer le moteur. Contrôler l’absence de fuites de
carburant, d’huile, d’eau et de gaz d’échappement et le
bon fonctionnement de toutes les commandes.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
83
Hivernage/Mise à l’eau
Peinture de la transmission et de la
partie immergée de la coque
Transmission
Avant de traiter la transmission avec un agent antifouling,
retoucher toute surface de peinture endommagée. Poncer
légèrement les surfaces métalliques avec un papier abrasif
de grain 120 et les surfaces peintes avec un grain inférieur.
Nettoyer avec du diluant ou similaire. Boucher les pores
visibles en surface et poncer de nouveau. Passer une
couche d’apprêt Volvo Penta d’origine et une couche de
finition. Laisser sécher la peinture. Deux couches supplémentaires de primer antifouling Volvo Penta doivent être
appliquées. Laisser sécher. Deux couches supplémentaires de primer antifouling Volvo Penta doivent ensuite
être appliquées.
IMPORTANT ! Les anodes sacrificielles sur la transmission doivent être peintes ou traitées avec du Teflon®. Cela concerne aussi les hélices en acier inox
ou en bronze.
L’usage d’agents antifouling n’est pas permis dans tous les
pays. Renseignez-vous sur la réglementation en vigueur
en la matière dans votre pays avant de choisir votre peinture. Si les agents antifouling ne sont pas permis, nous recommandons une peinture à base de Teflon®* pur à appliquer sur la peinture d’origine sur la transmission sans la
poncer au préalable.
*Teflon est une marque de commerce déposée Du Pont Corp.
Partie immergée de la coque
Tous les types de peinture dite antifouling/antisalissures
sont toxiques et ont un effet négatif sur le milieu marin. Éviter l’utilisation de tels agents. La plupart des pays ont une
législation visant à contrôler l’usage d’agents antifouling.
Toujours se conformer à ces réglementations. Dans de
nombreux cas, il est absolument interdit de les utiliser sur
des bateaux de plaisance, par exemple en eau douce.
Pour les embarcations relativement faciles à sortir de l’eau,
nous recommandons uniquement un traitement à base de
Teflon combiné à un nettoyage mécanique plusieurs fois
dans la saison.
Pour les plus gros bateaux, cette méthode est exclue. Si le
bateau est utilisé dans des eaux favorisant la prolifération
de salissures, il faudra probablement utiliser une peinture
antifouling. Si cela est le cas, utiliser une peinture à base
de cuivre contenant du cyanure de cuivre et non pas de
l’oxyde de cuivre.
IMPORTANT ! Laisser une surface de 10 mm non
peinte autour de la transmission.
Ne pas utiliser d’agents à base d’étain (TBT). Renseignezvous sur la réglementation en vigueur en la matière
dans votre pays avant de choisir votre peinture. Laisser
bien sécher la peinture avant de mettre le bateau à l’eau.
84
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
En cas d’urgence
Malgré le respect du schéma de maintenance et une utilisation correcte du bateau, il se peut que certaines anomalies surviennent qu’il faudra réparer avant d’utiliser son bateau. Ce chapitre donne des conseils sur les méthodes de réparation
de certaines pannes.
Certaines fonctions de sécurité visant à protéger le moteur sont activées en cas de panne. Les cas suivants peuvent se
présenter :
● Le moteur ne peut pas démarrer.
● L’inverseur au point mort, le régime moteur est limité à 1000-1200 tr/mn, en fonction du type de moteur.
● Le moteur s’arrête
Lire les codes d’erreur et prendre les mesures correctives requises. Se référer au « Registre des codes d’erreur ».
Démarrage à l’aide de batteries auxiliaires
AVERTISSEMENT ! Assurer une bonne ventilation.
Les batteries contiennent et dégagent un gaz extrêmement inflammable et fortement explosif. Un
court-circuit, le contact avec une flamme nue ou des
étincelles peuvent engendrer une forte explosion.
AVERTISSEMENT ! Lors du montage de batteries,
veiller à ne jamais intervertir les polarités. Risques
d’étincelle et d’explosion.
1. Contrôler que la tension nominale de la batterie auxiliaire est la même que la tension système du moteur.
2. Brancher le câble de démarrage rouge à la borne positive (+) de la batterie à plat, puis à la borne positive de
la batterie auxiliaire.
3. Brancher le câble de démarrage noir à la borne négative (–) de la batterie auxiliaire, puis à un endroit distant des batteries à plat, par exemple la connexion négative du démarreur.
AVERTISSEMENT ! Le câble de démarrage noir (–)
ne doit en aucune circonstance venir en contact avec
la connexion positive du démarreur.
4.
Démarrer le moteur et le laisser tourner au ralenti
pendant dix minutes pour charger les batteries.
S’assurer qu’il n’y a pas d’accessoires supplémentaires connectés au système électrique.
AVERTISSEMENT ! Travailler ou s’approcher d’un
moteur en marche comporte toujours des risques. Attention aux pièces en rotation et aux surfaces
chaudes.
AVERTISSEMENT ! Ne pas toucher aux connexions
durant la tentative de démarrage. Risque de formation d’étincelle. Ne pas se pencher au-dessus des
batteries.
5. Arrêter le moteur. Retirer les câbles de démarrage exactement dans le sens inverse de leur installation.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
85
En cas d’urgence
Présence d’eau dans le carburant
Si les lampes
et
sur l’écran d’alarme clignotent
en alternance et que le ronfleur émet trois signaux courts,
cela indique qu’il y a trop d’eau dans le préfiltre à
carburant. Le texte Présence d’eau dans carburant (Water
in fuel) sera présenté sur l’indicateur ACL/compte-tours.
AVERTISSEMENT ! Arrêter le moteur en cas de
présence d’eau dans le filtre à carburant. Le moteur
risque autrement d’être sérieusement endommagé.
N B ! La sonde d’eau est un équipement obligatoire.
Purge du préfiltre à carburant
1. Arrêter le moteur et retirer la clé de contact.
2. Déposer le fil de la sonde d’eau (1).
3. Placer un récipient approprié sous le filtre à carburant,
puis desserrer prudemment et suffisamment le bouchon
(2) pour que l’eau puisse s’écouler.
4. Visser le capteur d’eau à fond sur le filtre.
1
2
5. Serrer le fil de la sonde d’eau (1).
6. Si le défaut persiste après avoir vidé le séparateur
d’eau, contacter un atelier agréé Volvo Penta.
IMPORTANT ! Patienter quelques heures après
l’arrêt du moteur pour purger le filtre.
86
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
En cas d’urgence
Localisation de panne
Un certain nombre de symptômes et de causes possibles de dysfonctionnement du moteur sont décrits dans le tableau cidessous. Prière de toujours contacter votre concessionnaire Volvo Penta si vous n’arrivez pas vous-même à réparer une
panne.
AVERTISSEMENT ! Lire les consignes de sécurité concernant la maintenance et le service dans le chapitre « Information générale de sécurité », avant toute intervention.
Symptôme et cause possible
Le démarreur ne tourne pas (ou alors lentement)
1, 2, 3
Le moteur ne démarre pas
4, 5, 6, 7
Le moteur démarre mais s’arrête de nouveau
6, 7
Le moteur a du mal à démarrer
4, 5, 6, 7
Le moteur n’atteint pas le régime correct aux pleins gaz (WOT)
5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 15, 18, 19, 20, 21
Cliquetis du moteur
4, 5, 6, 7
Le régime du moteur est irrégulier
4, 5, 6, 7, 10, 11
Le moteur vibre
15, 16
Consommation de gazole élevée
8, 9, 10, 12, 15
Fumées noires d’échappement
10
Fumées d’échappement bleues ou blanches
12, 22
Pression d’huile basse
13, 14
Température du liquide de refroidissement moteur trop élevée
17, 18, 19, 20, 21
Charge faible ou inexistante
2, 23
1. Batterie déchargée
2. Connexion desserrée/circuit ouvert
3. Fusible déclenché
4. Panne sèche
5. Filtre à carburant colmaté
6. Présence d’air dans le système
d’injection
7. Eau / impuretés dans le carburant
8. Bateau anormalement chargé
9. Salissures sur la coque/la transmission/l’hélice
10. Alimentation en air insuffisante
11. Température du liquide de refroidissement moteur trop élevée
19. La courroie d’entraînement de la
pompe de circulation patine
12. Température du liquide de refroidissement moteur trop faible
20. Roue à aubes défectueuse
13. Niveau de l’huile de lubrification trop
bas
14. Filtre à huile obstrué
15. Hélice défectueuse / non conforme
16. Silentblocs moteur défectueux
21. Thermostat défectueux / non conforme
22. Niveau de l’huile de lubrification trop
haut
23. La courroie d’entraînement de
l’alternateur patine
17. Quantité de liquide de refroidissement insuffisante
18. Prise d’eau de mer / tuyau/filtre obstrués
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
87
En cas d’urgence
Fonction de diagnostic
La fonction de diagnostic surveille et contrôle que le moteur, la transmission/inverseur et le système EVC MC fonctionnement normalement.
La fonction de diagnostic assure les tâches suivantes :
● Détecter et localiser les anomalies.
● Signaler la détection des anomalies.
● Servir de guide lors de la recherche de pannes.
● Protéger le moteur et assurer un fonctionnement minimal des commandes en cas de dysfonctionnement sérieux.
Indication d’anomalie
Si la fonction de diagnostic détecte un dysfonctionnement,
le pilote est informé par le biais du clignotement du témoin
lumineux du bouton de diagnostic. Appuyer sur la touche
flèche gauche du panneau de commande pour valider le
message et l’alarme. L’avertisseur sonore s’arrête de
sonner. Les voyants s’éteignent dès que la panne a été
réparée.
La fonction de diagnostic influe sur le fonctionnement du
moteur de la manière suivante :
1. La fonction de diagnostic a détecté une défaillance de
moindre importance qui ne risque pas d’endommager
le moteur.
Symptôme : Le fonctionnement du moteur reste
inchangé.
2. La fonction de diagnostic a détectée une défaillance
sérieuse qui ne risque pas d’endommager le moteur
immédiatement (par ex. température de refroidissement
excessive) :
Symptôme : La puissance du moteur est réduite
jusqu’à ce que la valeur d’origine soit rétablie.
3. La fonction de diagnostic a détecté un défaut de
fonctionnement sérieux qui va entraîner un dommage
sérieux sur le moteur ou le rendre impossible à contrôle.
Symptôme : Le moteur s’arrête.
4. La fonction de diagnostic a détecté un dysfonctionnement sérieux sur le système d’injection.
Symptôme : Le moteur est arrêté.
88
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Avertissements d’alarme ACL
Outre l’indicateur d’état d’alarme et le buzzer, l’unité EVC offre une troisième forme d’indication de panne. Ce dernier type
d’avertissement est présenté sous la forme d’un texte affiché sur l’indicateur ACL/compte-tours.
Normalement, l’indicateur ACL/compte-tours affiche un message qui signifie que le moteur, la transmission et le système
EVC fonctionnent tous trois correctement et selon les paramètres, ceci en affichant l’écran Aucune panne (se référer à «
Système de menu ; menu principal »)
Lorsqu’une anomalie survient, l’écran ACL affiche automatiquement la panne qui vient de survenir. Lorsque vous retournez sur l’écran « Aucune panne », il affiche le terme «
Panne ». De plus, vous verrez apparaitre un « AL » clignotant dans le coin supérieur gauche de l’écran ACL, quelle
que soit la fenêtre de menu activée.
Un exemple d’anomalie est la température excessive du
liquide de refroidissement moteur. Lorsque la température
du liquide de refroidissement moteur atteint un niveau qui
risque d’endommager le moteur, le système prend automatiquement la priorité, quel que soit l’écran activé, et le
remplace par l’écran affiché sur la gauche.
Si plus d’une alarme est activée, une flèche bas s’affiche
également sur l’écran. Vous pouvez défiler vers la
prochaine alarme à l’aide de la touche flèche bas. Vous
pouvez quitter cet écran d’avertissement à tout moment, en
appuyant sur la touche flèche gauche. Une fois que vous
avez quitté l’écran de panne affiché, vous êtes renvoyé à
l’écran que vous visualisiez avant l’apparition de la panne.
Défaillances du système EVC
Volvo Penta s’efforce continuellement de fabriquer des
produits faciles à utiliser. En conséquence, nos produits
comportent un certain nombre de caractéristiques à sûreté
intégrée.
De conception robuste et solide, le système EVC est parfaitement étanche, pour un usage en milieu marin. La
panne du système EVC est hautement improbable. Si une
anomalie venait toutefois à survenir, elle ne vous empêcherait pas de continuer à piloter le bateau.
L’unité EVC est conçue pour s’auto-diagnostiquer en continu. Si une panne est détectée (par ex. un court-circuit sur
le système électrique), l’EVC peut cesser de fournir des informations sur les systèmes du bateau. Si une panne est
localisée avec un capteur qui n’affecte pas l’aptitude de
l’unité EVC à lire d’autres pannes, les données de l’autre
capteur continueront d’être transmises.
N B ! À tout moment et même si une panne est détectée,
l’unité EVC vous autorise à piloter le moteur et la commande l’accélération, tout comme si vous n’aviez pas de
système EVC. Néanmoins, si le système EVC cesse de
fonctionner ou est déconnecté, vous n’aurez pas la possibilité de relever/abaisser l’embase.
L’image sur la gauche est un exemple d’alarme qui peut
s’afficher si une panne survient dans le système EVC.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
89
Liste des codes d’erreur
AVERTISSEMENT ! Lire les consignes de sécurité concernant la maintenance et le service dans le chapitre « Information générale de sécurité », avant toute intervention.
Commentaire
1.
2.
3.
R
4.
NIVEAU HUILE BAS
1. Lampe témoin clignotant durant une alarme.
2. Témoin d’avertissement général « R » signifie que la lampe clignote rouge (panne critique). « O » signifie que la
lampe clignote orange (panne moins critique).
3. Alarme sonore (buzzer) Sonnerie constante pour les pannes critiques et trois bips sonores pour les pannes moins critiques.
4. Un texte apparaît sur l’écran ACL/compte-tours accompagné de l’alarme.
R
PRESSION HUILE BASSE
Commentaire : Pression d’huile incorrecte.
Diagnostic : Bruits de moteur excessifs.
Remède :
• Vérifier le niveau d’huile du moteur. Se reporter au chapitre « Maintenance : Entretien lubrification », pour vérifier et effectuer l’appoint.
• Contrôler aussi que le filtre à huile n’est pas obstrué. Se reporter au chapitre « Maintenance : Système de lubrification »
• Vérifier l’étanchéité après montage.
• Contacter un atelier de service agréé Volvo Penta si le problème persiste.
O
PRÉSENCE EAU DANS CARBURANT
Commentaire : Eau dans le séparateur d’eau des filtres à carburant.
Diagnostic : Aucun diagnostic immédiat. Cela risquerait d’engendrer de graves dommages sur le moteur.
Remède :
• Arrêter le moteur en cas de présence d’eau dans le séparateur d’eau.
• Vider le séparateur d’eau sous le filtre à carburant ; se référer au chapitre « En cas d’urgence » : Présence d’eau dans le
carburant »
• Contacter un atelier de service agréé Volvo Penta si le problème persiste.
O
TENSION BASSE
Commentaire : L’alternateur ne charge pas.
Remède :
• Vérifier la courroie d’entraînement de l’alternateur.
• Contrôler l’état des câbles et des connexions (mauvais contact, rupture).
• Vérifier les fusibles Remplacez les fusibles qui ont sauté.
• Contacter un atelier de service agréé Volvo Penta si le problème persiste.
90
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Liste des codes d’erreur
R
TEMP. LIQUIDE REFROID. HAUTE
Commentaire : La température du liquide de refroidissement est élevée
Diagnostic : Le moteur surchauffe. Réduction de la puissance du moteur.
Remède :
• Contrôler le niveau du liquide de refroidissement. Se reporter au chapitre « Maintenance : Système à eau douce ».
• Contrôler la roue de pompe à eau de mer. Se reporter au chapitre « Maintenance : Entretien du système d’eau de mer ».
• Vérifier l’étanchéité après montage.
• Contacter un atelier de service agréé Volvo Penta si le problème persiste.
R
FAIBLE PROFONDEUR
Commentaire : La sonde de profondeur enregistre une eau très peu profonde.
Remède :
• Diriger le bateau hors de la zone à faible profondeur.
• Contrôler l’alarme de profondeur.
• Contacter un atelier de service agréé Volvo Penta si le problème persiste.
O
TRIM EMBASE TROP HAUT
Commentaire : Le moteur est trop haut pour l’angle de trim actuel.
Diagnostic : La direction devient instable. Trimer uniquement vers le bas si possible.
Remède :
• Régler le niveau du trim.
• Contacter un atelier de service agréé Volvo Penta si le problème persiste.
O
NIVEAU CARB. BAS
Commentaire : Niveau de carburant bas.
Remède :
• Contrôler le niveau de carburant.
• Contacter un atelier de service agréé Volvo Penta si le problème persiste.
R/O
PANNE ÉLECTR. MOTEUR
Commentaire : Panne système sur le système électrique.
Diagnostic : Réduction de la puissance du moteur, selon l’origine de la panne.
Remède :
• Contacter un atelier de service agréé Volvo Penta.
O
PANNE ÉLECTR. TRIM
Commentaire : Power Trim défectueux
Diagnostic : Impossible de modifier l’angle de l’embase par rapport au tableau arrière.
Remède :
• Contacter un atelier de service agréé Volvo Penta si le problème persiste.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
91
Liste des codes d’erreur
O
PANNE SYSTEME ÉLECTR.
Commentaire : Panne système sur le système électrique EVC/MC.
Diagnostic : En fonction de l’origine de la panne.
Remède :
• Contacter un atelier de service agréé Volvo Penta si le problème persiste.
O
PANNE CONTACT DÉMARRAGE
Commentaire : Panne système sur le système électrique EVC/MC.
Diagnostic : En fonction de l’origine de la panne.
Remède :
• Contacter un atelier de service agréé Volvo Penta si le problème persiste.
92
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Caractéristiques techniques
Modèle de moteur
Désignation du moteur ...........................................
D3-110i
Puissance au vilebrequin, kW .................................
Puissance à l'arbre porte-hélice, kW .....................
Régime moteur, tr/min ............................................
81
78
3000
2700-3000
Propeler selection range .............................................
D3-130i
D3-130A
96
92
4000
3900-4100
D3-160i
D3-160A
120
115
4000
3800-4100
D3-190i
D3-190A
140
134
4000
3800-4100
Généralités
Désignation du moteur ...........................................
Déplacement global de cylindre, l ..........................
N° des cylindres .....................................................
Alésage/course, mm ..............................................
Taux de compression .............................................
Vitesse de ralenti .................................................
Poids, moteur sec, kg ............................................
D3i-B, D3A-B
2,4
5
81/93,2
17.3:1
700
227
Caractéristiques techniques selon ISO 8665°
Système de lubrification
Contenance d’huile, max (y compris filtre à huile)
6,5 litres
Contenance d’huile, min (y compris filtre à huile)
4,8 litres
Qualité d’huile ........................................................
Viscosité ................................................................
Voir spécifications page 51
SAE 15W/40
Système de refroidissement
Thermostat ouvert/entièrement ouvert .................
Contenance du système à eau douce, env. .........
80°C/95°C
12,5 litres
Contenance entre les repères mini et maxi ..........
0,75 litres
Système électrique
Tension système ...................................................
Batterie démarreur, capacité .................................
12V
1 x 88Ah 800cca
Alternateur, puissance nom., maxi .......................
14V/140A
Démarreur, puissance nominale ...........................
2,2 kW
Spécifications du carburant
Le carburant doit satisfaire aux normes nationales et internationales relatives aux carburants vendus sur
le marché, tels que :
EN 590 (avec exigences adaptées au niveau national en terme environnemental et de caractéristiques de
tenue au froid)
ASTM D 975 No. 1-D et 2-D
JIS KK 2204
Teneur en soufre : Conforme avec les réglementations légales dans chaque pays.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
93
Caractéristiques techniques
Transmission SX
Désignation de type ...............................................
Rapport de démultiplication ...................................
SX-M1
1,66:1 ; 1,51:1
Qualité d’huile ........................................................
API GL5
Viscosité ................................................................
SAE 75W/90 (synthétique)
Contenance d’huile ................................................
Poids (y compris tableau AR) ...............................
2,1 litres
91 kg
Transmission DP-S
Désignation de type ...............................................
Rapport de démultiplication ...................................
DP-S
1,95:1 ; 2,11:1
Viscosité ................................................................
SAE 75W/90 (synthétique)
Contenance d’huile ................................................
2,4 litres
Transmission XDP
Désignation de type ...............................................
XDP-B
Rapport de démultiplication ...................................
Qualité d’huile ........................................................
1,95:1
DuraPlus GL5 (synthétique)
Contenance d’huile ................................................
2,5 litres
Inverseur
Désignation de type ...............................................
HS25A
HS45A
Rapport de vitesse ................................................
1,92:1
2,43:1 ;
Angle (arbre de sortie) ...........................................
8°
8°
Capacité d’huile, environ. ......................................
1,8 litres
2,5 litres
Qualité d’huile ........................................................
ATF (Dexron II, III)
ATF (Dexron II, III)
Poids ......................................................................
32 kg
37 kg
Désignation de type ...............................................
HS63IV
Rapport de vitesse ................................................
1,99:1 ; 2,48:1
Angle (arbre de sortie) ...........................................
12°
Capacité d’huile, environ. ......................................
4,8 litres
Qualité d’huile ........................................................
ATF (Dexron II, III)
Poids ......................................................................
66kg
2,03:1
Power Trim
Contenance d’huile ................................................
1,6 litres
Qualité d’huile ........................................................
ATF (Dexron II, III)
Direction
Servo-assistée
Qualité d’huile ........................................................
94
ATF (Dexron II, III)
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Notes
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
95
Notes
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
________________________________________________
96
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
✂
Yes please,
I would like an operator’s manual in English at no charge.
Orders can also be placed via
the Internet:
http://www.volvopenta.com/
manual/coupon
Publication number: 7745859
42200/615001/155099900192
Post or fax this coupon to:
Document & Distribution Center
Order Department
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Sweden
Fax: +46 31 545 772
Name
Address
Country
NOTE ! This offer is valid for a period of 12 months from delivery of the
boat. Availability after this period will be as far as supplies admit.
✂
Ja,
ich will kostenlos eine Betriebsanleitung in deutscher Sprache erhalten.
Die Bestellung kann auch über
das Internet erfolgen:
http://www.volvopenta.com/
manual/coupon
Publikationsnummer: 7745355
42200/615001/155099900192
Schicken Sie den Coupon
per Post oder als Fax an:
Document & Distribution Center
Order Department
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Schweden
Fax: +46 31 545 772
Name
Anschrift
Land
Bitte beachten Sie, dass dieses Angebot für die Dauer von 12 Monaten ab dem
Lieferdatum des Bootes gilt, danach bis zum Aufbrauchen des Lagerbestandes.
✂
Oui merci,
Vous pouvez également passer
la commande par Internet :
http://www.volvopenta.com/
manual/coupon
Nom
Adresse
Pays
42200/615001/155099900192
Envoyez ou faxez le bon de
commande à :
Document & Distribution Center
Order Department
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Suède
Fax : +46 31 545 772
Je souhaite recevoir un manuel d’instructions gratuit en français.
Numéro de publication: 7745356
Notez que l’offre est valable pendant 12 mois à partir de la date de livraison du bateau, ensuite seulement en fonction des stocks disponibles.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
97
✂
Sí gracias,
deseo recibir gratuitamente un libro de instrucciones en español.
El pedido puede hacerse también por internet:
http://www.volvopenta.com/
manual/coupon
Número de publicación : 7745357
42200/615001/155099900192
Franquear o enviar fax a:
Document & Distribution Center
Order Department
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Suecia
Fax: +46 31 545 772
Nombre
Dirección
País
Nótese que el ofrecimiento vale durante 12 meses después de la fecha de entrega
de la embarcación, y posteriormente solamente mientras duren las existencias.
✂
Sì, grazie,
desidero ricevere gratuitamente un manuale d’istruzioni in lingua italiana.
L’ordinazione può essere fatta
anche su Internet:
http://www.volvopenta.com/
manual/coupon
Public. No. : 7745358
42200/615001/155099900192
Spedire il tagliando per posta o
per fax a:
Document & Distribution Center
Order Department
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Svezia
Fax: +46 31 545 772
Nome e Cognome
Indirizzo
Paese
Si ricorda che l’offerta è valida per 12 mesi dalla data di consegna dell’imbarcazione; dopo il suddetto periodo l’offerta resta valida solo in base alla disposizione della
pubblicazione in oggetto.
✂
Ja tack,
Posta eller faxa kupongen till:
Dokument & Distribution center
Ordermottagningen
ARU2, Avd. 64620
SE-405 08 Göteborg
Sverige
Fax: +46 31 545 772
Beställningen kan även göras
via internet:
http://www.volvopenta.com/
manual/coupon
Publikationsnummer: 7745354
Namn
Adress
Land
Observera att erbjudandet gäller i 12 månader från båtens leveransdatum,
därefter endast i mån av tillgång.
98
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
42200/615001/155099900192
jag vill kostnadsfritt ha en instruktionsbok på svenska.
✂
Ja graag,
Ik wil kosteloos een instructieboek in het Nederlands ontvangen.
U kunt ook bestellen via
internet:
http://www.volvopenta.com/
manual/coupon
Publicatienummer: 7745374
42200/615001/155099900192
Stuur of fax de coupon naar:
Document & Distribution Center
Order Department
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Zweden
Fax: +46 31 545 772
Naam
Adres
Land
Denk eraan dat het aanbod geldt gedurende 12 maanden na de datum
waarop de boot werd afgeleverd, daarna alleen indien nog verkrijgbaar.
✂
Ja tak,
jeg vil gerne gratis have en instruktionsbog på dansk
Bestillingen kan også ske på
internet:
http://www.volvopenta.com/
manual/coupon
Publikationsnummer: 7745359
42200/615001/155099900192
Send kuponen med post eller
fax til:
Document & Distribution Center
Order Department
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Sverige
Fax: +46 31 545 772
Navn
Adresse
Land
Bemærk at tilbudet gælder i 12 måneder fra bådens leveringsdato, Derefter kun så længe lager haves.
✂
Kyllä kiitos,
Postita tai faksaa kuponki
osoitteella:
Document & Distribution Center
Order Department
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Ruotsi
Fax: +46 31 545 772
Tilauksen voi tehdä myös
Internetissä:
http://www.volvopenta.com/
manual/coupon
Julkaisunumero: 7745360
Nimi
Osoite
Maa
42200/615001/155099900192
haluan suomenkielisen ohjekirjan veloituksetta.
Huomaa, että tarjous on voimassa 12 kuukautta veneen toimituspäivämäärästä lukien ja sen jälkeen vain niin kauan kuin kirjoja riittää.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
99
✂
Sim, obrigado(a) !
Gostaria de receber gratuitamente um manual de instruções em português.
A encomenda também pode
ser feita através da Internet:
http://www.volvopenta.com/
manual/coupon
Número de publicação: 7745375
42200/615001/155099900192
Envie o talão pelo correio ou
um fax para:
Document & Distribution Center
Order Department
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Sweden
Fax: +46 31 545 772
Nome
Endereço
País
Observar que esta oferta é válida durante um período de 12 meses a contar da
data de entrega do barco. Após este período, a oferta está dependente do número
de exemplares disponíveis.
✂
Íáé,
Èá Þèåëá Ýíá áíôßôõðï ôïõ åã÷åéñéäßïõ ÷ñÞóçò óôçí áããëéêÞ ãëþóóá ÷ùñßò êáìéÜ ÷ñÝùóç.
Ìðïñåßôå åðßóçò íá äþóåôå ôçí
ðáñáããåëßá óáò ìÝóù ôïõ Internet, óôç äéåýèõíóç:
http://www.volvopenta.com/manual/
coupon
100
Áñéèìüò Ýêäïóçò: 7745373
¼íïìá
Äéåýèõíóç
×þñá
ÐÑÏÓÏ×Ç: ÁõôÞ ç ðñïóöïñÜ éó÷ýåé ãéá ÷ñïíéêÞ ðåñßïäï 12 ìçíþí áðü ôçí
ðáñÜäïóç ôïõ óêÜöïõò. ÌåôÜ ôï ðÝñáò ôçò åí ëüãù ÷ñïíéêÞò ðåñéüäïõ ç
äéáèåóéìüôçôá ôùí áíôéôýðùí èá åîáñôÜôáé áðü ôçí ðïóüôçôá ôùí áðïèåìÜôùí.
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
42200/615001/155099900192
Ôá÷õäñïìÞóôå áõôü ôï êïõðüíé
óôçí ðáñáêÜôù äéåýèõíóç Þ
óôåßëôå ôï ìå öáî óôïí
ðáñáêÜôù áñéèìü öáî:
Document & Distribution Center
Order Department
ARU2, Dept. 64620
SE-405 08 Göteborg
Sweden
Fax: +46 31 545 772
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
12-2005
French
7745356
Plus d'informations sur : www.dbmoteurs.fr
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement