Surtout pas de panique! (2e partie)

Surtout pas de panique! (2e partie)
 Wissenschaft · Science
12
La CMPS informe sur les poux de tête: traitement et résistances
Surtout pas de panique! (2e partie)
Maria n n e B e u t l e r, C h r i s t i n a R u o b F u c h s
Qui ne connaît pas ces parents honteux qui viennent se renseigner sur un
traitement efficace contre les poux de tête de leur enfant? La population
­s uisse consacre près de trois millions de francs par an à l’achat de produits
contre les poux [1,2]. Ces derniers temps, plusieurs pédiculicides «naturels»
sont sortis sur le marché suisse. Ils seraient extrêmement efficaces sans avoir
les effets indésirables de leurs équivalents chimiques. En se basant sur une
analyse sérieuse de la littérature disponible sur le sujet, le présent article
présente les connaissances actuelles – parfois encore lacunaires – sur un traitement prometteur des poux de tête et aborde le problème de la résistance
accrue aux pédiculicides.
tients atteints d’une grave surinfection
bactérienne du cuir chevelu. L’ivermectine,
On dispose de deux types de pédiculici- un antheliminthique à large spectre, est
des pour le traitement local des poux: les efficace contre les poux de tête en une
produits qui ont un effet neurotoxique et dose unique de 0,2 à 0,4 mg/kg. On reles produits qui agissent physiquement sur commande de répéter le traitement au
les poux en les asphyxiant. Dans certains bout d’une semaine. C’est le médicament
cas, le médecin peut également prescrire de première intention chez les patients
un traitement systémique par des antibio- polyparasités [6]. L’ivermectine (Stromectiques à effet pédiculocide (cotrimoxazol, tol® compr. à 3 mg), qui n’est pas homotétracycline), en particulier chez les pa- logué en Suisse, est en vente en France.
Le traitement des pédiculoses
Pour pouvoir recommander des traitements en pharmacie, il est nécessaire de
connaître l’efficacité des différents pédiculicides topiques. Des tests in vitro et
surtout des études cliniques probantes et
de qualité sont nécessaires pour pouvoir
apporter la preuve de leur efficacité.
Une telle étude clinique doit remplir les
critères suivants:
R être contrôlée (groupe placebo ou
comparatif)
R randomisée
R si possible en double aveugle
R avec une infestation par des poux
avérée
R comprendre un nombre suffisant de
patients
R recourir à un traitement standardisé,
p. ex. utilisation prévue ou exclue
d’un peigne à poux par tous les patients.
Les bonnes études cliniques contrôlées et
randomisées sont malheureusement ra-
Tableau 1. Pédiculicides enregistrés. Application selon information spécialisée [10]
Nom
Principe actif
Application
et
Renouveler
Études
Contre-indications, mesures de
­l ’application
contrôlées
­p récaution, effets indésirables
disponibles
­c oncentration
Jacutin®,
Lindane 0,3%
gel
1.Cheveux humides
oui
oui
2.Durée d’action: 3 jours
R Application déconseillée en raison
de ses propriétés neurotoxiques et
3.Bien rincer les cheveux
probablement cancérigènes.
R Jacutin® sera retiré du marché
suisse en 2008.
Loxazol®,
Perméthrine 1% 1.Cheveux humides
oui, après
oui
7 à 15 jours
R Enfants de moins de 2 ans sous
lotion de
2.Durée d’action: 10 minutes
rinçage
3.Bien rincer les cheveux
R Grossesse et allaitement
4.Sécher les cheveux comme
R Hypersensibilité face aux pyréthroï-
contrôle médical
d’habitude (possible avec un
des
sèche-cheveux)
Prioderm®,
Malathion 1%
shampooing
R Asthmatiques
1.Cheveux humides
oui, après
2.Durée d’action: 10 minutes
7 et 15 jours
3.Rincer les cheveux à l’eau tiède et
les faire sécher à l’air libre (ne pas
utiliser de sèche-cheveux)
L’utilisation d’un peigne à poux est recommandée pour tous les produits.
Mesures de précaution:R Ne pas appliquer à proximité des yeux ou sur les muqueuses.
R Ne pas appliquer dans la baignoire.
pharmaJournal 18 | 9.2007
oui
R Enfants de moins de 3 ans sous
contrôle médical
R Grossesse et allaitement
R I rritations cutanées et conjonctivite
 Wissenschaft · Science
res et les études d’observation (sans grou- Unis, le malathion, qui est utilisé chez les
pe de contrôle) peu probantes.
nourrissons à partir de six mois, est considéré comme sûr pendant la grossesse et
Les caractéristiques des études cliniques l’allaitement dans la littérature médicale
et des pédiculicides étudiés sont présen- [5]. En Suisse, on conseille de traiter les
tées en détail ci-après.
nourrissons et les jeunes enfants âgés de
moins de trois ans sous contrôle médical.
Les pédiculicides chimiques
Le malathion peut entraîner des irritations cutanées ou une conjonctivite s’il
(informations sur le produit, voir le
entre en contact avec les yeux [12]. Le
malathion (Prioderm®) est recommandé
­tableau 1)
Les pédiculicides chimiques tuent aussi en cas de résistance à la perméthrine. Et
bien les animaux adultes que les larves. Ils comme le deuxième traitement est initié
s’attaquent au système nerveux du pou au bout de sept jours, le traitement devra
en modifiant l’excitabilité des cellules être répété au bout de 15 jours.
nerveuses ou en inhibant une enzyme-clé,
comme l’acétylcholinestérase [8]. Selon L e l i n dane
des études récentes, une partie de l’insecticide est stockée entre l’œuf et l’intérieur Le lindane (Jacutin®) est déconseillé en
du couvercle de chitine. A l’éclosion, la raison de ses propriétés neurotoxiques et
nymphe entre en contact avec l’insectici- probablement cancérigènes. Jacutin® va
de et meurt [16]. L’action ovicide des pé- être retiré du marché suisse en 2008.
diculicides étant limitée [4], le traitement
doit être renouvelé au bout de huit à dix Les pédiculicides à action physique
jours (durée nécessaire au développement du pou)! La répétition du traitement (informations sur le produit, voir le
empêche aussi le développement de poux ­tableau 2)
résistants du fait de l’action résiduelle des Les pédiculicides à action physique sont
produits lorsque tous les poux n’ont pas le diméticone et l’huile de coco. Ces sub­
été tués lors du premier traitement [11].
stances recouvrent les poux et leurs orifiLa neurotoxicité des substances n’est pas ces respiratoires d’un film imperméable
sans poser problème chez l’enfant. La qui les asphyxient et les dessèchent. Ce
résorption par le cuir chevelu quatre fois mode d’action rend donc toute résistance
supérieure à celle d’autres régions du improbable, l’utilisation de ces produits
corps et la meilleure résorption en raison n’est pas toxique. Mais la question de leur
des excorations dues au grattage doivent efficacité se pose du fait que les poux ne
être prises en compte [8].
sont pas tributaires d’une fonction respiratoire et circulatoire continue et que les
La p e r m é t h r i n e
animaux paraissant morts peuvent néanmoins se reproduire.
La perméthrine (Loxazol®) est un pyréthroïde synthétique tiré de l’extrait de L e d i méticone
chrysanthème. L’absorption par la peau
est inférieure à 2%, la dégradation dans Le diméticone, un silicone à longue chaîl’organisme rapide et la toxicité chez ne, a une tension superficielle plus faible
l’homme faible. Plusieurs études contrô- et une viscosité plus élevée que les autres
lées européennes ont démontré l’effica- huiles, ce qui favorise la pénétration
cité de la perméthrine. Étant donné son dans les orifices respiratoires ou renforce
utilisation fréquente en Europe centrale, il l’adhérence sur les poux. Les poux et les
faut s’attendre en Suisse aussi à une aug- œufs ne pouvant plus récupérer sont élimentation des résistances vis-à-vis de ce minés plus efficacement que lors de l’utiproduit dans les années à venir [9].
lisation d’autres huiles [13]. On pense
également que le diméticone ramollirait
Le m a l a t h i o n
le squelette en chitine, empêchant ainsi le
cœur du pou, qui est fixé par des fibres à
Près de 8% de la dose utilisée est résorbée l’enveloppe de chitine, de se contracter
par la peau. Chez l’homme, le malathion correctement [8].
serait transformé en malaoxon toxique,
L’efficacité de Hedrin® (diméticone à
qui ne présente toutefois aucun danger 4%) a été étudiée dans un essai en simple
en raison de la quantité infime. Aux États- aveugle, randomisé et contrôlé portant
pharmaJournal 18 | 9.2007
sur 253 patients. La solution était appli- 13
quée sur la chevelure tout entière puisqu’on a observé des poux essayant de
s’échapper le long des cheveux lors de
l’application de la lotion. Ce qui explique
pourquoi les produits à base de diméti­
cone doivent s’appliquer sur les cheveux
et pas seulement sur le cuir chevelu. Le
schéma thérapeutique de l’étude respectait cette procédure (voir le tableau 2). On
demanda aussi aux sujets de l’étude de ne
pas éliminer les poux à l’aide d’un peigne
à poux. Le traitement s’est révélé efficace
chez 69% des sujets. Le taux de réussite
dans le groupe de contrôle, qui avait été
traité par un pédiculicide chimique (dphénothrine à 0,5%), était de 78% [15].
Le rapport de l’étude indique en outre
que 4% de diméticone prévient l’éclosion
de 74 à 84% des œufs [16].
Une étude a montré qu’en enveloppant le cheveu, le diméticone facilitait
l’élimination des œufs et des lentes à
l’aide d’un peigne et augmentait l’efficacité du peignage [14].
Une étude in vitro d’un traitement
des poux par Pedicul® Hermal (diméticone à 100%) a démontré une efficacité de
100% en une heure [17] et des études sur
les œufs une efficacité de 100% au bout
de 10 minutes [18]. L’utilisation pratique
n’a été étudiée que dans une étude d’observation portant sur 58 patients, où 95%
des personnes traitées étaient débarrassées de leurs poux après le traitement
[19].
L’huile de coco
L’huile de coco, qui colmate les orifices
respiratoires des poux, serait également
efficace. L’hexane et l’octane, les acides
gras qu’elle contient, auraient en outre un
effet létal sur les insectes. Lorsque les
cheveux sont bien imbibés, l’huile aurait
un effet létal rapide sur tous les stades de
développement du pou [11].
Une étude in vitro sur Lausweg® a
montré que 24% des poux survivaient
après une période d’incubation de trois
heures [20].
L’efficacité de Lausweg® a été évaluée dans une étude randomisée, contrôlée, en double aveugle. A la fin du traitement, 59% des sujets étaient débarrassés
de leurs poux mais aussi 50% dans le
groupe placebo! Une explication possible
de ce résultat surprenant serait que les
parents n’avaient pas été informés qu’ils
ne devaient pas utiliser de peigne à poux.
 Wissenschaft · Science
14
En plus de l’huile de coco, Paranix® con­
tient de l’huile d’anis qui aurait également le pouvoir d’empêcher les poux de
respirer. L’huile de ylang-ylang vise à calmer le cuir chevelu irrité par le grattage.
Des études in vitro ont montré une
efficacité de 100% sur les poux et de 69%
sur les œufs après un temps de pose de
15 minutes.
Deux études randomisées, ouvertes
et contrôlées ont obtenu après trois applications un taux de réussite de 92% avec
Paranix® et de 92% avec la préparation
comparée à base de malathione [21,22].
Dans ces études, un peigne à poux était
utilisé chaque jour [22].
Rausch Laus-Stop®, le dernier produit mis sur le marché, contient, en plus
de l’huile de coco, de l’huile de colza
(pour asphyxier les poux), de l’andiroba
(répulsif et anti-inflammatoire) et du vinaigre de quassia (qui s’attaque à la structure de chitine des lentes) ainsi que des
huiles essentielles non précisées. L’effica-
cité de ce produit n’a été étudiée que dans
deux études d’observation portant respectivement sur 79 et 15 sujets. La première étude a démontré une efficacité de
75% dans le traitement des poux et la seconde une diminution notable du nombre d’œufs (98%).
Traitement mécanique: le peignage
La seule élimination mécanique des poux
de tête est une variante intéressante et
Tableau 2. Pédiculicides à action physique. Application selon notice d’emballage
Nom
Principe actif et
Application
concentration
Renouveler
Études
Contre-indications, mesures de
l’application
contrôlées
précaution, effets indésirables
disponibles
Hedrin®,
Diméticone 4%
1.Cheveux secs
oui, après 7
solution
R Cyclomé-
2.Appliquer depuis les racines jusqu’aux
jours
thicone 5
(excipient)
oui
R Approprié pour les petits enfants
à partir de 6 mois, les femmes
pointes des cheveux
enceintes et les femmes qui
3.Durée d’action: 8 heures, resp. durant la nuit
allaitent
4.Laver les cheveux avec du shampooing
R Éviter tout contact avec les yeux
normal, puis les rincer correctement
R Démangeaisons, irritations
cutanées, irritations des yeux
Pedicul
Diméticone
Hermal®
100%
Fluid
1.Cheveux secs (tableau de quantité suivant
la longueur des cheveux)
2.Appliquer jusqu’à ce que les cheveux et le
cuir chevelu soient entièrement mouillés
oui, si des
Insuffi­
poux ou des
samment
œufs sont
documenté
trouvés lors
3.Durée d’action: 10 minutes
du contrôle
4.Éliminer les poux et les lentes à l’aide d’un
après 10 jours
R Approprié pour les nourrissons,
les femmes enceintes et les
femmes qui allaitent
R Le produit ne doit pas entrer en
contact avec les yeux.
R Démangeaisons, rougeurs de la
peigne
peau
5.Laver les cheveux avec du shampooing
normal et rincer abondamment
Lausweg®,
Dérivés d’huile
1.Cheveux secs (50 ml)
oui, après 7 et
Insuffi­
solution
de coco
2.Masser la solution
15 jours
samment
mous-
3.Durée d’action: 15 minutes
sante
4.Rincer les cheveux à l’eau tiède
documenté
R Approprié pour les enfants à
partir de 2 ans
R Peut être utilisé pendant la
grossesse et l’allaitement
5.Éliminer les poux et les lentes à l’aide
d’un peigne
Paranix®,
Huile de coco
1.Cheveux secs
oui, après 9 à
spray
Huile d’anis
2.Bien masser jusqu’à ce que le cuir chevelu
10 jours
Huile de
oui
à l’un des composants
et tous les cheveux soient induits de liquide
ylang-ylang
3.Durée d’action: 15 minutes
Alcool isopropyle
4.Laver les cheveux avec du shampooing
R Ne pas appliquer aux enfants de
moins de 2 ans
R Pas d’indications sur la grossesse
normal, puis les rincer
et l’allaitement
5.Éliminer les poux et les lentes à l’aide d’un
R Éviter tout contact avec les yeux
peigne
et les muqueuses
Rausch
Andriroba
1.Cheveux secs
oui, après 7 et
Insuffi­
Laus-
Huile de coco
2.Appliquer sur tout le cuir chevelu
15 jours
samment
Stop®,
Huile de colza
3.Durée d’action: 15 à 20 minutes. Bonnet de
crème
Vinaigre de
protection disponible
quassia
4.Rincer abondamment à l’eau tiède
Autres huiles
5.Éliminer les poux et les lentes à l’aide d’un
essentielles
peigne
6.Laver les cheveux avec du shampooing
Peignage indispensable, même si rien n’est mentionné sur la notice d’emballage.
pharmaJournal 18 | 9.2007
R Ne pas appliquer en cas d’allergie
documenté
R Ne pas appliquer aux enfants de
moins de 3 ans
R Pas d’indications sur la grossesse
et l’allaitement
R Éviter tout contact avec les yeux
et les muqueuses
R Légères rougeurs de la peau, cuir
chevelu sec et pellicules
 Wissenschaft · Science
prometteuse, même chez le nourrisson et
le jeune enfant. Mais elle exige la collaboration et la discipline des parents. Le peigne doit en effet être utilisé deux fois par
semaine pendant un mois ou jusqu’à ce
qu’aucun pou ne soit trouvé pendant
deux semaines. Pour ce faire, on répartit
sur les cheveux mouillés un conditionneur en vente dans le commerce puis on
passe le peigne à poux (avec des dents
espacées de 0,2 à 0,3 mm) en suivant à la
lettre le mode d’emploi. Des instructions
détaillées sont données sur le site www.
kopflaus.ch [9]. Le conditionneur permet
de passer plus facilement le peigne dans
les cheveux, les œufs collent moins au
cheveu et les poux ont du mal à bouger.
Pour faciliter le peignage, on peut utiliser
du vinaigre (50 ml de vinaigre pour 1 litre
d’eau), qui a un effet astringent sur le
cheveu, et améliore le peignage. Ce mélange entraîne toutefois sur le cuir chevelu irrité une désagréable sensation de
brûlure. Dans une étude randomisée en
simple aveugle et contrôlée avec quatre
séances de peignage à trois jours d’intervalle, le taux de guérison du traitement
mécanique était de 57% [23]. Le groupe
de contrôle avait été traité par le malathion (taux de réussite: 17%) et par la
perméthrine (taux de réussite: 10%). Ces
mauvais résultats s’expliquent par la fréquence de la résistance aux pédiculicides
chimiques en Grande-Bretagne, pays où
l’étude fut réalisée.
le patient (famille, camarades d’école ou Tableau 4. Mesures d’accompagnede jeu) pour éviter une réinfestation. Le ment [4]
fait de ne trouver que des lentes est le siR Tremper les peignes, brosses, barrettes et
gne que la pédiculose est guérie. Ces
élastiques à cheveux pendant 10 minutes
personnes ainsi que les personnes non
dans une lotion savonneuse à 70 °C.
infestées ne devront pas être traitées. Pour
des raisons esthétiques, les lentes peu- R Laver les pyjamas, draps de lit, taies
d’oreiller, essuie-mains, serviettes de
vent être éliminées mécaniquement à
toilettes, linges de corps, bonnets et
l’aide d’un peigne à poux.
foulards à 60 °C.
Mesures d’accompagnement
R Placer tout ce qui ne peut pas être lavé à
cette température et qui peut contenir des
Pour prévenir la propagation des poux, les
poux (oreillers, peluches, etc.) dans un sac
parents doivent impérativement signaler
plastique pendant trois jours ou dans le
au jardin d’enfants ou à l’école qu’ils ont
congélateur pendant 24 heures.
découvert des poux chez leurs enfants.
R I l n’est pas nécessaire de passer à l’aspiraLes mesures d’hygiène nécessaires sont
teur les sols, les meubles capitonnés ou
indiquées au tableau 4. Au lieu de se fixer
les lits.
sur ces mesures, les parents devraient se
soucier de traiter les cheveux de manière
R Deux fois par semaine, effectuer un
approfondie.
contrôle avec le peigne à poux chez tous
La question qui se pose souvent est
les membres de la famille, ce, pendant
comment éviter une infestation de poux.
deux semaines après le dernier résultat
L’efficacité de produits répulsifs, comme
positif.
Lusap® Bio-Repellent, Läusejäger® ou
R I l n’est pas nécessaire de couper les
Rausch Weidenteer Shampoo®, n’est pas
cheveux; les œufs n’ont pas besoin d’une
garantie. En cas d’épidémie de poux, la
longueur de cheveux de plus de 5 mm
distribution de ces produits a cependant
pour s’agripper.
un effet calmant sur les mamans des
­enfants qui ne sont pas (encore) touchés.
La distribution concomitante d’un peigne Est-ce que la dose était suffisante
compte tenu de la densité et de la
à poux avec la recommandation de pro­
longueur des cheveux?
céder à des inspections hebdomadaires jus­
qu’à la fin de l’«épidémie» est importante. Est-ce que le traitement a été re­
nouvelé?
Échec thérapeutique – erreur
Est-ce qu’un peigne à poux a été
Traitement standard
utilisé? A quelle fréquence?
­d ’utilisation ou résistance?
3. Est-ce que les personnes en contact
Le traitement standard d’une infestation Les causes d’un échec thérapeutique, qui
avec le patient ont été informées et
par des poux de tête consiste à associer sont multiples, n’ont jamais été analysées
traitées?
un pédiculicide chimique ou physique de manière systématique. Pour le choix de 4. S’agit-il d’une réinfestation?
avec l’utilisation d’un peigne à poux. Avec la procédure à suivre, il faut poser au
le peignage, le taux de récidive diminue client les questions suivantes:
La réponse à ces questions explique sousensiblement [5].
1. Est-ce qu’il s’agissait bien d’une pévent l’échec thérapeutique. Si aucune exLe tableau 3 présente un schéma
diculose lors du premier diagnostic?
plication n’est trouvée, un changement
thérapeutique recommandé [4].
2. Quel a été le traitement ? Est-ce que de produit s’impose (il peut s’agir d’une
Il est important de traiter en même
le mode d’emploi a été compris?
résistance aux pédiculicides chimiques).
temps toutes les personnes infestées de Est-ce que le temps de pose a été
En cas d’échec du passage de la permé­
poux ou d’œufs ayant été en contact avec
suffisamment long?
thrine au malathion ou à un traitement
physique et au peignage systématiqueTableau 3. Schéma thérapeutique [4]
ment associé à un traitement par des pédiculicides, le médecin scolaire devra être
Jour 1
Traitement topique et peignage humide.
informé.
Jour 5
Peignage humide pour retirer les larves sorties trop tôt avant qu’elles ne
deviennent mobiles.
Jours 8, 9 ou 10
Traitement topique afin de tuer les larves sorties plus tard.
Jour 13
Examen de contrôle par un peignage humide.
Jour 17
Éventuellement dernier contrôle par un peignage humide.
pharmaJournal 18 | 9.2007
Résistances aux pédiculicides
chimiques
On suspecte désormais une résistance
des poux aux pédiculicides chimiques en
Suisse. Des études européennes (réalisées
15
 Wissenschaft · Science
16
entre autres en France et en Grande-Bretagne) ont prouvé l’apparition de résistances à la perméthrine, au malathion et
au lindane. Mais l’occurrence de ces résistances n’est pas uniforme. Des différences sont observées entre les régions, voire
dans une même ville [6]. Aucune étude
n’ayant été réalisée sur ce sujet en Suisse,
il est difficile de savoir si les poux sont
devenus résistants ou si les traitements
sont mal appliqués. Le fait de trouver des
poux adultes juste après un traitement
correctement appliqué est un indice de
résistance (des larves peuvent être présentes les jours qui suivent une première
application des produits en raison de l’effet ovicide insuffisant des substances utilisées [9])
Bilan
En dépit des recherches approfondies, il
est difficile de répondre de manière
concluante à la question de savoir si, et à
quelle fréquence, on rencontre des résistances aux pédiculicides chimiques en
Suisse. L’augmentation croissante des
ventes de produits contre les poux et l’incidence relativement stable des infestations par les poux de tête semblent être
un signe en ce sens.
La perméthrine (Loxazol®) et le malathion (Prioderm®) n’en demeurent pas
moins des produits de premier choix. Les
pédiculicides physiques sont une bonne
alternative pour les jeunes enfants ainsi
que pour les femmes enceintes et allaitantes. On donnera alors la préférence
aux produits mieux étudiés, comme Hedrin® ou Paranix®. L’efficacité des autres
produits physiques devra être mieux
prouvée par des études contrôlées. Pour
tous les pédiculicides, l’association d’un
peignage à l’aide d’un peigne à poux est
indispensable pour le succès du traitement. Si plusieurs fabricants de produits
physiques laissent entendre que le peignage serait superflu lors de l’utilisation
de leurs produits, les résultats d’études
prouvent qu’il n’en est rien.
Il est important que les parents con­
cernés soient bien informés. L’utilisation
des produits et les mesures d’accompagne­
ment doivent être bien expliquées. En cas
d’échec répété d’un traitement, le médecin scolaire devra être informé afin de co­
ordonner les mesures thérapeutiques dans
la région concernée (résistances possibles).
S’il n’y a que des lentes (enveloppes vides),
z
le traitement est superflu. pharmaJournal 18 | 9.2007
Cet article a été rédigé sur mandat de la CMPS par:
Dr Christina Ruob Fuchs, Zurich et Dr Marianne Beutler, Egg
Nous remercions le Dr méd. Peter Vogelsanger, médecin
­scolaire de la ville de Zurich, pour la relecture du manuscrit.
Adresse de correspondance:
Commission des médicaments
des pharmaciens suisses (CMPS)
Case postale 5247
3001 Berne
Tél. 01 994 75 63
Fax 01 994 75 64
E-mail: mail@aka.ch
Littérature: voir texte allemand, pharmaJournal 17/2007
 Werbung · Publicité
17
pharmaJournal 18 | 9.2007
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising