Bibliographie des études perecquiennes depuis 1990

Bibliographie des études perecquiennes depuis 1990
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 1 Bibliographie des études perecquiennes (1990-)
Christelle Reggiani
1. Bibliographies
[1993]
MAGNE Bernard, Tentative d’inventaire pas trop approximatif des écrits de Georges Perec,
Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 149 p.
2. Monographies, ouvrages collectifs
[1990]
Mélanges, Cahiers Georges Perec, n° 4, Valence, Éditions du Limon, 183 p.
BURGELIN Claude, Georges Perec, Seuil, coll. « Les Contemporains », 256 p.
RIBIERE Mireille éd., Parcours Perec, actes du colloque de Londres, Lyon, Presses
Universitaires de Lyon, 162 p.
[1991]
LEJEUNE Philippe, La Mémoire et l’Oblique. Georges Perec autobiographe, Paris, P.O.L,
256 p.
SCHNEIDER Martine, Les Choses, Espèces d’espaces, Georges Perec, Nathan,
coll. « Balises », 96 p.
[1992]
CHASSAY Jean-François, Le Jeu des coïncidences dans La Vie mode d’emploi de Georges
Perec, Québec, Hurtebise, 172 p.
MAGNE Bernard et RIBIERE Mireille, Les Poèmes hétérogrammatiques, Cahiers Georges
Perec, n° 5, Valence, Éditions du Limon, 172 p.
RITTE Jürgen, Das Sprachspiel der Moderne. Eine Studie zur Literarästhetik Georges
Perecs, Köln, Janus, 168 p.
[1993]
BATUR Enis, Perec Kullanim Kilavuzu, Istanbul, Mitos, 127 p.
BELLOS David, Georges Perec. A Life in Words, London, Harvill, 802 p.
DUVIGNAUD Jean, Perec ou la cicatrice, Arles, Actes Sud, 63 p.
HARTJE Hans, MAGNE Bernard et NEEFS Jacques éd., Georges Perec. Cahier des charges
de La Vie mode d’emploi, Paris-Cadeilhan, Éditions du CNRS-Zulma, 304 p.
HARTJE Hans et NEEFS Jacques, Georges Perec. Images, Paris, Seuil, 191 p.
PHILIBERT Muriel, Kafka et Perec : Clôture et lignes de fuite, Fontenay-aux-Roses, École
normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, 164 p.
ROBIN Régine, Le Deuil de l’origine. Une langue en trop, la langue en moins, Saint-Denis,
Presses Universitaires de Vincennes, 264 p.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 2 SHERINGHAM Michael, French Autobiography : Devices and Desires. Rousseau to Perec,
Oxford, Clarendon Press, 350 p.
[1994]
BELLOS David, Georges Perec. Une vie dans les mots, Paris, Seuil, 829 p.
[1995]
BEHAR Stella, Georges Perec : Écrire pour ne pas dire, New York-Bern, Peter Lang,
231 p.
ROSIENSKI-PELLERIN Sylvie, PERECgrinations ludiques, Toronto, Gref, 260 p.
[1996]
L’Œil d’abord… Georges Perec et la peinture, Cahiers Georges Perec, n° 6, Seuil, 240 p.
BURGELIN Claude, Les Parties de dominos chez Monsieur Lefèvre. Perec avec Freud –
Perec contre Freud, Saulxures, Circé, 240 p.
CAMARERO Jesus, El escritor total. Ensayos sobre Georges Perec, Vitoria, Arteragin,
159 p.
MAGOUDI Ali, La Lettre fantôme, Paris, Minuit, 112 p.
MILLER Anita, Georges Perec. Zwischen Anamnese und Struktur, Bonn, Romanistischer
Verlag, 312 p.
[1997]
ANGLARD Véronique, Humain et Inhumain : Médée, Sénèque ; Frankenstein, Mary
Shelley ; W ou le souvenir d’enfance, Georges Perec, Paris, Nathan, coll. « 128 », 128 p.
BRAUNSTEIN-SYLVESTRE Florence et PEPIN Jean-François, Humain, Inhumain : Médée,
Sénèque ; Frankenstein, Mary Shelley ; W ou le souvenir d’enfance, Georges Perec, Paris,
Armand Colin, 144 p.
CHAUVIN Andrée, Leçon littéraire sur W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec,
Paris, PUF, coll. « Major », 128 p.
DUPONT Florence, BERTHIN Christine et BELLOSTA Marie-Christine, L’Humain et
l’Inhumain : Médée, Sénèque ; Frankenstein, Mary Shelley ; W ou le souvenir d’enfance,
Georges Perec, Paris, Belin, 320 p.
GOGA Yvonne éd., Actes du colloque international Georges Perec, Cluj-Napoca, Dacia,
112 p.
ROCHE Anne, W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec, Paris, Gallimard,
coll. « Foliothèque », 238 p.
SAMOYAULT Tiphaine, W ou le souvenir d’enfance de Perec : étude de l’œuvre, Paris,
Hachette, coll. « Repères », 96 p.
[1998]
BERTHARION Jacques-Denis, Poétique de Georges Perec : une trace, une marque ou
quelques signes, Saint-Genouph, Nizet, 300 p.
BRASSEUR Roland, Je me souviens de Je me souviens. Notes pour Je me souviens de
Georges Perec à l’usage des générations oublieuses, Bordeaux, Le Castor astral, 304 p.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 3 DANA Catherine, Fictions pour mémoire : Camus, Perec et l’écriture de la Shoah, Paris,
L’Harmattan, 190 p.
RUSZNIEWSKI-DAHAN Myriam, Romanciers de la Shoah : « si l’écho de leur voix faiblit »,
Paris, L’Harmattan, 190 p.
[1999]
ARTS Clemens, Oulipo et Tel Quel. Jeux formels et contraintes génératrices, université de
Leiden, 214 p.
MAGNE Bernard, Georges Perec, Paris, Nathan, coll. « 128 », 128 p.
VAN MONTFRANS Manet, Georges Perec. La Contrainte du réel, Amsterdam-New York,
Rodopi, 418 p.
[2000]
AMATULLI Margareth, Lazzaro risorto. Memoria e identità nell’autofinzione di Jean
Cayrol, Albert Cohen et Georges Perec, Trieste, Parnaso, 150 p.
JORGENSEN Steen Bille et SESTOFT Carsten éd., Georges Perec et l’Histoire, Copenhague,
Museum Tusculanum Press, 213 p.
LAMBLIN Bianca, La Biographie de Georges Perec par David Bellos : Lecture critique,
Paris, Le Jardin d’essai, 71 p.
[2001]
DAVID Pierre, Pénibles zastuces : Georges Perec et Jacques Lederer, Paris, Merdre, 15 p.
DUQUESNE Dominique, Les Choses, Georges Perec, Paris, Bertrand Lacoste, 128 p.
KEATING Maria-Eduarda, Lire le trompe l’œil. Una leitura de La Vie mode d’emploi de
Georges Perec, Braga, Universidade do Minho, 249 p.
PEREC Paulette éd., Portrait(s) de Georges Perec, Paris, Bibliothèque nationale de France,
240 p.
STEINER Ariane, Georges Perec und Deutschland : das Puzzle und die Leere, Würzburg,
Königshausen und Neumann, 298 p.
[2002]
DANGY Isabelle, Étude sur Georges Perec, W ou le souvenir d’enfance, Paris, Ellipses,
126 p.
DANGY Isabelle, L’Énigme criminelle dans les romans de Georges Perec, Paris, Honoré
Champion, 387 p.
JOLY Jean-Luc éd., L’Œuvre de Georges Perec : Réception et mythisation, Rabat,
Publications de la faculté des lettres et des sciences humaines de l’université Mohammed V,
362 p.
RIBAUPIERRE Claire de, Le Roman généalogique : Claude Simon et Georges Perec,
Bruxelles, La Part de l’Œil, 366 p.
[2003]
ARDELEANU Mircea, Introduction à l’œuvre romanesque de Georges Perec, Sibiu, Editura
Universitatii Lucian Blaga, 398 p.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 4 BEAUMATIN Éric éd., Antibiotiques, Cahiers Georges Perec, n° 7, Bordeaux, Le Castor
astral.
BRASSEUR Roland, Je me souviens encore mieux de Je me souviens : Notes pour Je me
souviens de Georges Perec à l’usage des générations oublieuses et de celles qui n’ont jamais
su, Bordeaux, Le Castor astral, 361 p.
BRUNEL Pierre, Les Choses : une histoire des années soixante, Georges Perec, Hatier,
coll. « Profil d’une œuvre », 128 p.
CLERC Thomas, W ou le souvenir d’enfance, Georges Perec, Hatier, coll. « Profil d’une
œuvre », 127 p.
OVERBECK Renate, Georges Perec : Das Leben Gebrauchsanweisung. Der Roman als
Puzzle, Annweiler am Trifels, Sonnenberg, 108 p.
VAN MONTFRANS Manet, Georges Perec, een gebruiksaanwijzing, Amsterdam, Uitgeverij
De Arbeiderspers, 118 p.
[2004]
AMIGO PINO Claudia, A Ficçao da Escrita, Cotia (Brésil), Atelie Editorial, 271 p.
CHASSAY Jean-François éd., Colloque de Montréal, Cahiers Georges Perec, n° 8,
Bordeaux, Le Castor astral, 269 p.
NIFTANIDOU Théocharoula, Georges Perec et Nikos-Gabriel Pentzikis : une poétique du
minimal, Paris, L’Harmattan, 286 p.
OBERGÖKER Timo, Écritures du non-lieu. Topographies d’une impossible quête
identitaire : Romain Gary, Patrick Modiano et Georges Perec, Berne, Peter Lang, 398 p.
RINALDI Rinaldo, La grande catena : studi su La Vie mode d’emploi di Georges Perec,
Genova, Marietti 1820, 195 p.
[2005]
BEAUMATIN Eric et RIBIERE Mireille éd., De Perec etc., derechef. Textes, lettres, règles &
sens. Mélanges offerts à Bernard Magné, Nantes, Joseph K., 399 p.
CORCOS Maurice, Penser la mélancolie. Une lecture de Georges Perec, Paris, Albin
Michel, 277 p.
SPERTI Valeria, Fotografia e Romanzo. Marguerite Duras, Georges Perec, Patrick
Modiano, Napoli, Liguori Editore, 197 p.
[2006]
DE BARY Cécile éd., Le Cinématographe, Cahiers Georges Perec, n° 9, Bordeaux, Le
Castor astral, 319 p.
GASCOIGNE David, The Games of Fiction. Georges Perec and Modern French Ludic
Narrative, Bern, Peter Lang, 332 p.
RIBIERE Mireille et GOGA Yvonne éd., Georges Perec. Inventivité, postérité, actes du
colloque de Cluj-Napoca (Roumanie), université Babes-Bolyai (14-16 mai 2004), ClujNapoca, Casa Cartii de Stiinta, 321 p.
SCHILLING Derek, Mémoires du quotidien : les lieux de Perec, Villeneuve d’Ascq, Presses
Universitaires du Septentrion, 192 p.
SHERINGHAM Michael, Everyday Life. Theories and Practices from Surrealism to the
Present, Oxford, Oxford University Press, 437 p. (« Georges Perec : Uncovering the InfraOrdinary », p. 248-291).
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 5 [2007]
BOHMAN-KALAJA Kimberly, Reading Games : an Æsthetics of Play in Flann O’Brien,
Samuel Beckett and Georges Perec, Normal (Ill.), Dalkey Archive Press, 267 p.
REGGIANI Christelle et MAGNE Bernard éd., Écrire l’énigme, Paris, Presses de l’Université
de Paris-Sorbonne, 347 p.
SIRVENT Michel, Georges Perec ou le dialogue des genres, Amsterdam-New York,
Rodopi, 229 p.
[2008]
CONSTANTIN Danielle, Masques et Mirages. Genèse du roman chez Cortazar, Perec et
Villemaire, New York, Peter Lang, 193 p.
FŒILLET-PERRUCHE Mariane, J.-B. Pontalis, une œuvre, trois rencontres : Sartre, Lacan,
Perec, Paris, L’Harmattan.
SALGAS Jean-Pierre éd., « Regarde de tous tes yeux, regarde ». L’Art contemporain de
Georges Perec, catalogue de l’exposition des musées des beaux-arts de Nantes et de Dole,
Nantes, Joseph K., 126 p.
SCHULTE NORDHOLT Annelies, Perec, Modiano, Raczymow. La Génération d’après et la
mémoire de la Shoah, Amsterdam-New York, Rodopi, 335 p.
[2009]
ABDELKEFI Rabâa éd., La Mémoire des lieux dans l’œuvre de Georges Perec, Tunis,
Sahar, 280 p.
JAMES Alison, Constraining Chance : Georges Perec and the Oulipo, Evanston (Ill.),
Northwestern University Press, 325 p.
KIM Myoung-Sook, Imaginaire et espaces urbains : Georges Perec, Patrick Modiano et
Kim Sung-ok, Paris, L’Harmattan.
ROCHE Roger-Yve, Photofictions. Perec, Modiano, Duras, Goldschmidt, Barthes,
Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 316 p.
[2010]
EVRARD Franck, Georges Perec ou la littérature au singulier pluriel, Paris, Milan, 64 p.
JOLY Jean-Luc éd., Perec et l’art contemporain, Cahiers Georges Perec, n° 10, Bordeaux,
Le Castor astral, 527 p.
MARTELLI Erika, Per una poetica dello scacco. Semantica del soggetto nell’autobiografia
da Michel Leiris a Georges Perec, Parma, Edicta Edizioni, 165 p.
REGGIANI Christelle, L’Éternel et l’Éphémère. Temporalités dans l’œuvre de Georges
Perec, Amsterdam-New York, Rodopi, 203 p.
[2011]
FUX Jacques, Jorge Luis Borges, Georges Perec e o Oulipo, Belo Horizonte (Brésil),
Tradiçao Planalto, 224 p.
GRON Silvia & VIGLIOCCO Elena, Impronte urbane 01, les lieux, les choses, la règle : à
Georges Perec, Torino, Politecnico di Torino, 169 p. HECK Maryline éd., Filiations perecquiennes, Cahiers Georges Perec, n° 11, Bordeaux, Le
Castor astral, 272 p.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 6 RUIZ DE SAMANIEGO Alberto éd., Pere(t)c. Tentativa de inventario, catalogue de
l’exposition de la Fondation Luis Seoane (La Corogne), Madrid, Maia Ediciones, 2011, 424 p.
[2012]
BONACCORSI Robert, Perec – Poli : treize séquences dans le temps (1978-1997), La Seynesur-Mer, Villa Tamaris Centre d’art, 14 p. [catalogue de l’exposition Jacques Poli :
rétrospective 1966-2002].
BURGELIN Claude, Les Mal Nommés. Duras, Leiris, Calet, Bove, Perec, Gary et quelques
autres, Seuil, 368 p.
HECK Maryline, Georges Perec, le corps à la lettre, Paris, José Corti, 272 p.
HILSUM Mireille, Comment devient-on écrivain ? Sartre, Aragon, Perec et Modiano,
Kimé, 224 p. (« W ou le souvenir d’enfance, un livre d’épreuves », p. 85-124).
MONTEMONT Véronique et REGGIANI Christelle éd., Georges Perec artisan de la langue,
Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 198 p.
[2014]
OBERGÖKER Timo, Écritures du non-lieu. Topographies d’une impossible quête
identitaire : Romain Gary, Patrick Modiano, Georges Perec, deuxième édition enrichie,
Berne, Peter Lang, 306 p.
3. Numéros spéciaux de périodiques
[1990]
MAGNE Bernard éd., Georges Perec, écrire/transformer, Études littéraires, université
Laval (Québec), vol. XXIII, n° 1-2, 234 p.
[1991]
MELE Santino éd., Georges Perec, Nuova Corrente, n° 108.
[1992]
Georges Perec. Poetica narrativa y teoria literaria, Anthropos, n° 134-135.
[1993]
The Review of Contemporary Fiction, n° 13.
Magazine littéraire, n° 316.
[1994]
[1995]
[1996]
[1997]
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 7 [1998]
[1999]
[2000]
[2001]
[2002]
Poésie 2002, n° 94.
MAGNE Bernard éd., Georges Perec et le renouveau des contraintes, Formules, n° 6.
RIBIERE Mireille éd., Perec – aujourd’hui, Agora [Cluj-Napoca (Roumanie)], n° 4, 150 p.
[2003]
[2004]
MOTTE Warren et POUCEL Jean-Jacques éd., Pereckonings : Reading Georges Perec, Yale
French Studies, n° 105, 183 p.
[2005]
[2006]
[2007]
[2008]
[2009]
[2010]
[2011]
CHALONGE Florence de et REGGIANI Christelle éd., Les Choses et Un homme qui dort,
Roman 20-50, n° 51, 184 p.
[2012]
Europe, n° 993-994. 4. Articles, contributions à des ouvrages collectifs
[1990]
BAETENS Jan, « Série B ou comment les textes peuvent occuper les volumes », dans
Parcours Perec, p. 127-146.
BELLOS David, « Georges Perec : de “La Ligne générale” aux Choses », Études d’art et de
littérature, université de Jérusalem, n° 17, p. 205-216.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 8 BELLOS David, « Perec et Saussure. À propos de La Vie mode d’emploi », dans Parcours
Perec, p. 91-96.
BENABOU Marcel, « Vraie et fausse érudition chez Perec », dans Parcours Perec, p. 41-48.
BERGE Claude et BEAUMATIN Éric, « Georges Perec et la combinatoire », Cahiers Georges
Perec, n° 4, p. 83-96.
BERTELLI Dominique, « transPhormER/Ecrire », Études littéraires, n° 1-2, p. 159-168.
BOUCHOT Vincent, « L’intertextualité vernienne dans W ou le souvenir d’enfance », Études
littéraires, n° 1-2, p. 111-120.
BOUCHOT Vincent, « De la musique dans l’œuvre de Georges Perec : fréquentations,
thèmes, structures », Cahiers Georges Perec, n° 4, p. 97-120.
CHASSAY Jean-François, « Récrire le monde à son image. Le cas de Perceval
Bartlebooth », Études littéraires, n° 1-2, p. 149-158.
CHAUVIN Andrée, « Le jeu des erreurs ou Métamorphoses en minuscules », Études
littéraires, n° 1-2, p. 87-110.
CONDOMINAS Georges, « L’ethnologie mode d’emploi », Cahiers Georges Perec, n° 4,
p. 69-74.
CONTAT Michel, « Un biographème », Cahiers Georges Perec, n° 4, p. 27-38.
CORRIVEAU Hugues, « Georges Perec ou le système de la déception », Études littéraires,
n° 1-2, p. 135-148.
GERVAIS André, « Perec/White : Trompe l’œil. Le tour de l’angrais et le retour du temps »,
Études littéraires, n° 1-2, p. 169-184.
HILL Leslie, « Perec à Warwick », dans Parcours Perec, p. 25-30.
LEAK Andrew, « W/Dans un réseau de lignes entrecroisées : souvenir, souvenir-écran et
construction dans W ou le souvenir d’enfance », dans Parcours Perec, p. 75-90.
LECARME Jacques, « Perec et Freud ou le mode d’emploi », Cahiers Georges Perec, n° 4,
p. 121-141.
LEE John, « Ce qui dit art maniaque dit oui », Études littéraires, n° 1-2, p. 79-86.
LEE John, « La Disparition : problèmes de traduction », dans Parcours Perec, p. 109-126.
LEJEUNE Philippe, « Cent trente-trois lieux de Georges Perec », dans Louis Hay éd.,
Carnets d’écrivains, Paris, Éditions du CNRS, p. 201-253.
LEJEUNE Philippe, « La lettre hébraïque. Un premier souvenir en sept versions », Études
littéraires, n° 1-2, p. 121-134.
LEJEUNE Philippe, « Les projets autobiographiques de Georges Perec », dans Parcours
Perec, p. 49-74.
LURÇAT François, « Georges Perec et le comique des neurosciences », La Nouvelle Revue
Française, avril, p. 43-53.
MAGNE Bernard, « De l’écart à la trace. Avatars de la contrainte », Études littéraires, n° 12, p. 9-26.
MAGNE Bernard, « “53 jours”, pour lecteurs chevronnés… », Études littéraires, n° 1-2,
p. 185-201.
MAGNE Bernard, « Bout à bout tabou : About “Still Life/Style Leaf” », dans Parcours
Perec, p. 97-108.
MAGNE Bernard, « Pour une lecture réticulée », Cahiers Georges Perec, n° 4, p. 143-180.
MAGNE Bernard, « Du registre au chapitre : le “cahier des charges” de La Vie mode
d’emploi », dans Béatrice Didier et Jacques Neefs éd., Penser, classer, écrire : de Pascal à
Perec, Saint-Denis, Presses Universitaires de Vincennes, p. 181-200.
MAGNE Bernard, « Perécriture », dans Claudette Oriol-Boyer éd., La Réécriture, Grenoble,
Céditel, p. 67-96.
MOTTE Warren, « Jeux mortels », Études littéraires, n° 1-2, p. 43-52.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 9 PAWLIKOWSKA Ewa, « Insertion, recomposition dans W ou le souvenir d’enfance de
Georges Perec », dans Béatrice Didier et Jacques Neefs éd., Penser, classer, écrire : de
Pascal à Perec, Saint-Denis, Presses Universitaires de Vincennes, p. 171-179.
PAWLIKOWSKA Ewa, « Premières tentatives d’écriture : l’inachevé, le fragmentaire », dans
Parcours Perec, p. 13-17.
POUILLOUX Jean-Yves, « Une écriture en trompe l’œil », Cahiers Georges Perec, n° 4,
p. 19-25.
RIBIERE Mireille, « “Maudit Bic !” ou la Maldiction », Études littéraires, n° 1-2, p. 53-78.
RIBIERE Mireille, « Signé Perec ou l’ordonnance des poèmes dans Alphabets », dans
Parcours Perec, p. 147-154.
ROSIENSKI-PELLERIN Sylvie, « Jeux péritextuels. Quel petit vélo à guidon chromé au fond
de la cour ? de Georges Perec », Études littéraires, n° 1-2, p. 27-42.
ROUBAUD Jacques, « Notes sur la poétique des listes chez Georges Perec », dans Béatrice
Didier et Jacques Neefs éd., Penser, classer, écrire : de Pascal à Perec, Saint-Denis, Presses
Universitaires de Vincennes, p. 201-208.
ROUBAUD Jacques et NEEFS Jacques, « Entretien : récit et langue, à propos de “53 jours”
de Perec », Littérature, n° 80, p. 95-100.
[1991]
BAETENS Jan, « Nature morte en A4 », Nuova Corrente, n° 108, p. 199-216.
BELLOS David, « Perec in onda. Un frammento di vita », Nuova Corrente, n° 108, p. 217236.
BONGIOVANNI BERTINI Mariolina, « Il mediatore invisibile : Les Choses come romanzo del
desiderio », Nuova Corrente, n° 108, p. 237-248.
BORSARI Andrea, « Le cause comuni. Una rassegna e tre conversazioni intorno a Georges
Perec », Nuova Corrente, n° 108, p. 249-296.
GABELLONE Lino, « L’ascesi materiale. Su Un homme qui dort di Georges Perec », Nuova
Corrente, n° 108, p. 297-316.
LEE John, « Vingt-trois shan du grand Li Po : histoire de “lipogramme” », Nuova Corrente,
n° 108, p. 317-348.
MAGNE Bernard, « Du pépère au pervers : le jeu des repères chronologiques dans La Vie
mode d’emploi de Georges Perec », dans Temps et récit romanesque, actes du deuxième
colloque de narratologie, Cahiers de narratologie, n° 3, Nice, Publications de l’université de
Nice, p. 195-214.
MAGNE Bernard, « Notes concernant les personnages que le lecteur est amené à rencontrer
lorsqu’il a sur sa table de travail quelques-uns des romans de Georges Perec », dans
Personnage et histoire littéraire, actes du colloque de Toulouse, Toulouse, Presses
Universitaires du Mirail, p. 141-154.
MELE Santino, « L’eterno e l’effimero. Rapido tentativo di esaurimento della Vita », Nuova
Corrente, n° 108, p. 349-376.
MELENOTTE Georges-Henri, « Un graphisme indescriptible de Georges Perec », Revue du
littoral, novembre, p. 7-23.
MILESI Laurent, « La variante joycienne et perecquienne : études contrastives », dans
Daniel Ferrer et Jean-Louis Lebrave éd., L’Écriture et ses doubles : Genèse et variation
textuelle, Paris, Éditions du CNRS, p. 175-213.
MOUILLAUD-FRAISSE Geneviève, « Le récit du survivant et ses paradoxes dans W ou le
souvenir d’enfance », dans Temps et récit romanesque, actes du deuxième colloque de
narratologie, Nice, Publications de l’université de Nice, p. 235-243.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 10 PEDERSEN John, « Perec : comment le lire ? Réflexions à propos de La Vie mode
d’emploi », Nuova Corrente, n° 108, p. 377-400.
REUTER Yves, « Rêves et littérature. À propos de La Boutique obscure », dans Jozef
Heistein et Alain Montandon éd., Formes littéraires brèves, Wroclaw-Paris, Éditions de
l’université de Wroclaw-Nizet, p. 67-76.
ROBELLO Felicita, « Bibliografia selettiva », Nuova Corrente, n° 108, p. 401-414.
STALLONI Yves, « Georges Perec : W ou le souvenir d’enfance », L’École des lettres,
juillet, p. 161-170. [1992]
ASTRO Alan, « Parenthèse sur la judéité chez Georges Perec », Pardès, n° 15, p. 113-136.
BELLOS David, « Perec avant Perec », Écritures, n° 2, p. 47-64.
CHAUVIN Andrée, « Jeux de mémoire et histoires de mots dans Je me souviens de Georges
Perec », Les Cahiers du CRELEF, vol. I, n° 33, p. 55-66.
DE LORENZO POZ Marco, « Ritratti critici di contemporanei. Georges Perec », Belfagor,
novembre, p. 679-697.
GAMAL AL-ADAWI, « Le Beau Perec ou l’art mode d’emploi », Cahiers d’esthétique,
n° 19, p. 117-137.
JULLIEN Dominique, « Portrait de l’artiste en mille morceaux : les avatars du roman
d’artiste dans La Vie mode d’emploi », The Romanic Review, mai, p. 389-404.
LEJEUNE Philippe, « Georges Perec. Vilin – souvenirs », Genesis, n° 1, p. 127-151.
LURÇAT François, « Le défi de Georges Perec », La Nouvelle Revue Française, avril, p. 6672.
MAGNE Bernard, « El autobiotexto perecquiano », Anthropos, n° 134-135, p. 67-81.
POMART Paul-Dominique, « Georges Perec et la documentation. Question à notre métier »,
Documentaliste, n° 5, p. 243-249. VAN MONTFRANS Manet, « Le réalisme de Georges Perec », Rapports. Het Franse Boek,
n° 2, p. 71-80.
[1993]
ADAIR Gilbert, « The Eleventh Day : Perec and the Infra-Ordinary », The Review of
Contemporary Fiction, n° 13, p. 98-107.
BEAUMATIN Éric, « Écrivain et juif », Magazine littéraire, n° 316, p. 46-49.
BEHAR Stella, « Georges Perec, de La Disparition aux Revenentes. Féminin/masculin : l’e
muet du sérail », Pardès, n° 18, p. 163-174. BELLOS David, « The Old and the New : an Introduction to Georges Perec », The Review of
Contemporary Fiction, n° 13, p. 8-15.
BELLOS David, « Perec in English », The Review of Contemporary Fiction, n° 13, p. 135141.
BELLOS David, « La “Bretzel Connection” en Côte d’Ivoire », Le Cabinet d’amateur, n° 2,
p. 107.
BENABOU Marcel, « Perec’s Jewishness », The Review of Contemporary Fiction, n° 13,
p. 76-87.
BERTELLI Dominique, « L’invention du cinquante-trois », Le Cabinet d’amateur, n° 1,
p. 57-68.
BERTELLI Dominique, « Du bon usage de l’intertextualité perecquienne (la vie dans les
livres) », Le Cabinet d’amateur, n° 2, p. 85-106.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 11 BERTHARION Jacques-Denis, « Je me souviens : un cryptogramme autobiographique », Le
Cabinet d’amateur, n° 2, p. 73-84.
BILOUS Nicole, « Les choses dans Les Choses (feuilleton théorique, 1) », Le Cabinet
d’amateur, n° 1, p. 99-119.
BRASSEUR Roland, « Perec sur ordinateur », Magazine littéraire, n° 316, p. 79-80.
BURGELIN Claude, « Autoportrait d’une âme [La Vie mode d’emploi] », Magazine
littéraire, n° 316, p. 50-52.
BURGELIN Claude, « Perec ou comment écrire après », Quai Voltaire, n° 8, p. 6-15.
BURGELIN Claude, « Les parties de dominos chez Monsieur Lefèvre (Perec avec Freud,
Perec contre Freud) », Le Cabinet d’amateur, n° 2, p. 9-30.
DANGY Isabelle, « La Vie mode d’emploi de Georges Perec. Étude du chapitre XXV »,
L’École des lettres, février, p. 63-81.
GARRETA Anne, « Mirage dans deux miroirs », Magazine littéraire, n° 316, p. 77-79.
HARTJE Hans, « Les archives Perec », Cahiers de textologie, n° 4, p. 109-134.
JOUET Jacques, « Les sept règles de Perec », Magazine littéraire, n° 316, p. 74-77.
LEAK Andrew, « Phago-citations : Barthes, Perec and the Transformation of Literature »,
The Review of Contemporary Fiction, n° 13, p. 57-75.
LECARME Jacques, « La page des sports », Magazine littéraire, n° 316, p. 40-42.
LEJEUNE Philippe, « W or the Memory of Childhood », The Review of Contemporary
Fiction, n° 13, p. 88-97.
LEJEUNE Philippe, « Une autobiographie sous contrainte », Magazine littéraire, n° 316,
p. 18-21.
LORIAN Alexandre, « Georges Perec à l’école de François Rabelais ? », dans Parcours et
rencontres. Mélanges de langue, d’histoire et de littérature françaises offerts à Enea Balmas,
Paris, Klincksieck, t. II, p. 1477-1487.
MAGNE Bernard, « Les anneaux du diable. Remarques sur Georges Perec et l’amour du
vain », Barca, n° 1, p. 205-218.
MAGNE Bernard, « Les cahiers des charges de Georges Perec », Magazine littéraire,
n° 316, p. 69-74.
MAGNE Bernard, « Construire l’anodin : les Deux cent quarante-trois cartes postales en
couleurs véritables », Le Cabinet d’amateur, n° 1, p. 29-55.
MAGNE Bernard, « Le Biais », Le Cabinet d'amateur, n° 2, p. 37-53.
MAGNE Bernard, « De Roussel et Perec, derechef : à propos des procédés », dans Pierre
Bazantay et Patrick Besnier éd., Raymond Roussel. Perversion classique ou invention
moderne ?, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, p. 245-266.
MAGNE Bernard, « Transformations of Constraints », The Review of Contemporary
Fiction, n° 13, p. 111-123.
MAGNE Bernard, « De l’exhibitionnisme dans la traduction : à propos de la traduction
anglaise de La Vie mode d’emploi », Meta, n° 38, p. 397-402.
MAGNE Bernard et DI SCIULLO Pierre, « Les tristes épousailles d’Andin Basnoda », Le
Cabinet d’amateur, n° 1, p. 121-129.
MAZZORATO Wilfrid, « Peut-on entrer dans La Boutique obscure sans se heurter à la
table ? (Histoire d’un accident de lecture) », Le Cabinet d’amateur, n° 2, p. 31-36.
MOLTENI Patrizia, « Perec’s Painterly Eye », The Review of Contemporary Fiction, n° 13,
p. 124-134.
NEEFS Jacques, « Des lieux, des pages, des œuvres », Magazine littéraire, n° 316, p. 35-37.
PONS Maurice, « Images d’Un homme qui dort », Magazine littéraire, n° 316, p. 28-29.
POUILLOUX Jean-Yves, « Lieux psychanalytiques », Magazine littéraire, n° 316, p. 43-46.
REUTER Yves, « Construction/déconstruction du personnage dans Un homme qui dort de
Georges Perec », Roman 20-50, n° 17, p. 209-223.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 12 RIBIERE Mireille, « En parallèle : rencontre (“Alphabet pour Stämpfli”) », Le Cabinet
d’amateur, n° 1, p. 77-97.
ROBIN Régine, « Un projet autobiographique inédit de Georges Perec : L’Arbre », Le
Cabinet d’amateur, n° 1, p. 5-28.
ROUBAUD Jacques, « Le démon de la forme », Magazine littéraire, n° 316, p. 65-67.
SMITH Karen, « Allegory and Autobiography : Georges Perec’s Narrative Resistance to
Nostalgia », The Journal of Narrative Technique, automne, p. 201-209.
VETTORI Laura, « La lingua in scena : il teatro di Georges Perec », Esperienze letterarie,
juillet-septembre, p. 99-104.
WINCKLER Martin, « Qu’a dit la voix off ? », Magazine littéraire, n° 316, p. 37-39.
[1994]
ARDILLA CORDERO Antonio, « Les Choses. Georges Perec : articulacion semiotica del
discurso descriptivo-narrativo », dans Actas del II Coloquio sobre los estudios de filologia
francesa en la Universidad espanola, Universidad de Castilla-La Mancha, p. 79-85.
BAETENS Jan, « Belle et fidèle : Fragments de déserts et de culture », Le Cabinet
d’amateur, n° 3, p. 19-24.
BEAUMATIN Éric, « La biographie hypothalamique selon David Bellos : English Gossip ou
french cancan ? », Le Cabinet d’amateur, n° 3, p. 89-105.
BENABOU Marcel, « Faux et usage de faux chez Perec », Le Cabinet d’amateur, n° 3, p. 2536.
BORSARI Andrea, « Entre oubli et mémoire. Georges Perec et les choses », Le Cabinet
d’amateur, n° 3, p. 57-74.
BRASSEUR Roland, « De l’ordinateur comme machine à écrire », Le Cabinet d’amateur,
n° 3, p. 107-118.
HARRER Élise, « Prolégomènes à une mathématique perecquienne », Littératures, n° 30,
p. 105-123.
MAGNE Bernard, « Le viol du bourdon », Le Cabinet d’amateur, n° 3, p. 75-88.
MAGNE Bernard, « Le Saint Jérôme d’Antonello de Messine, œuvre-clé du pinacotexte
perecquien », dans Jean-Pierre Guillerm éd., Récits/Tableaux, Lille, Presses Universitaires de
Lille, p. 299-243.
MAGNE Bernard, « L’Art effaré. Fragments d’un opéra inachevé de Georges Perec suivis
de quelques considérations sur les mots et les notes », Les Cahiers de l’Ircam, n° 6, p. 153183.
MAMBRINI Simona, « Georges Perec e lo spazio della letteratura », Francofonia, n° 26,
p. 41-59.
MARTINEZ Odile, « Un trompe-l’œil photographique dans W ou le Souvenir d’enfance »,
dans Monique Streiff Moutté, Mireille Revol Cappelletti et Odile Martinez éd., Il senso del
nonsenso. Scritti in memoria di Lynn Salkin Sbiroli, Università degli Studi di Perugia,
Edizioni Scientifiche Italiane, p. 531-548.
PENZENSTADLER Franz, « Die Poetik der Gruppe Oulipo und deren literarische Praxis in
Georges Perec’s La Disparition », Zeitschrift für romanische Philologie, n° 2, p. 163-182.
SOBOCZYNSKI Krzysztof, « Les pérégrinations de Georges Perec », Acta Universitatis
Lodzsiensis, n° 35, p. 181-191.
STUMP Jordan, « Un homme qui dort et ses doubles », French Review, mars, p. 609-618.
[1995]
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 13 GREAVES Sara, « De La Disparition de Georges Perec à Vanish’d de John Lee : la
traduction traduite », Palimpsestes, n° 9, p. 105-115.
JEANDILLOU Jean-François, « Verbigérations cruciverbistes : pour un dialogisme
énigmatique dans les mots croisés de Georges Perec », Le Cabinet d’amateur, n° 4, p. 75-96. KOOS Leonard, « Abysmal Play : Simulating Forgery in Perec’s Un cabinet d’amateur »,
Romance Notes, automne, p. 75-82.
MAGNE Bernard, « Georges Perec : Poèmes d’images », dans Dominique Moncond’huy et
Pascaline Mourier-Casile éd., L’Image génératrice de textes de fiction, La Licorne, n° 35,
p. 225-234.
MAGNE Bernard, « Georges Perec : faire concurrence au dictionnaire », dans Pierre Corbin
et Jean-Pierre Guillerm éd., Dictionnaires et Littérature, Lexique, n° 12-13, p. 331-341.
MAZZORATO Wilfrid et RAYSSEGUIER Serge, « L’intervention du dix-sept », Le Cabinet
d’amateur, n° 4, p. 97-108.
NEEFS Jacques, « Georges Perec, ma ville », Magazine littéraire, n° 332, p. 58-60.
ORTIZ Maria Consuelo, « L’autobiographie chez Perec : le cas d’Espèces d’espaces »,
Romanische Forschungen, n° 1-2, p. 157-162.
ROUBAUD Jacques, « Hypothèses génétiques concernant la perecquation de la forme
roman », Le Cabinet d’amateur, n° 4, p. 9-23.
SIRVENT Michel, « Blanc, coupe, énigme : “auto(bio)graphies”. W ou le souvenir d’enfance
de Georges Perec », Littérature, n° 98, p. 3-23.
[1996]
ANDREWS Chris, « Puzzles and Lists : Georges Perec’s Un homme qui dort », Modern
Language Notes, n° 111, p. 775-796.
BALLESTERO Catherine, « Un cabinet d’amateur ou le “Testament artistique” de Georges
Perec », Cahiers Georges Perec, n° 6, p. 164-172.
BARILE Laura, « L’infraordinario in Calvino e in Perec », Lettere italiane, n° 98, p. 25-43.
CHAUVIN Andrée, HARTJE Hans, LARRIVE Véronique et MONK Ian, « Le “cahier des
charges” d’Un cabinet d’amateur », Cahiers Georges Perec, n° 6, p. 128-156.
CHAUVIN Andrée, « Six personnages en quête d’histoire ou la poche à récits », dans Marie
Miguet-Ollagnier éd., Le Théâtre des romanciers, Besançon, Annales littéraires de
l’université de Franche-Comté, p. 187-218.
JEANDILLOU Jean-François, « La définition des noms propres dans Les Mots croisés de
Perec », dans Martine Léonard et Élisabeth Nardout-Lafarge éd., Le Texte et le Nom,
Montréal, XYZ, p. 205-218.
MAGNE Bernard, « Perec et l’Oulipo », Page, n° 40, p. 36-37.
MAGNE Bernard, « Saint Jérôme mode d’emploi », Cahiers Georges Perec, n° 6, p. 91112.
MAGNE Bernard, « L’écriture de Georges Perec », Maknasat, n° 10, p. 7-19.
MARTY Élisabeth, « De Georges à Giorgione », Cahiers Georges Perec, n° 6, p. 157-163.
MELE Santino, « Perec et Klee : l’encre et l’aquarelle », Cahiers Georges Perec, n° 6,
p. 80-90.
MILLER Anita, « Peinture et projet d’anamnèse », Cahiers Georges Perec, n° 6, p. 185-195.
MOLTENI Patrizia, « Faussaire et réaliste : le premier Gaspard de Georges Perec », Cahiers
Georges Perec, n° 6, p. 56-79.
PO Guillaume, « Perec et Boltanski, deux interrogations sur la disparition », Cahiers
Georges Perec, n° 6, p. 207-213.
POUILLOUX Jean-Yves, « Sur un “écrit de jeunesse” », Cahiers Georges Perec, n° 6, p. 1315.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 14 QUELEN Dominique et REBEJKOW Jean-Christophe, « Un cabinet d’amateur : le lecteur
ébloui », Cahiers Georges Perec, n° 6, p. 173-184.
VILAR Pierre, « La peinture dans les mots : quelques remarques sur l’accrochage des toiles
et l’installation du regard dans La Vie mode d’emploi », Cahiers Georges Perec, n° 6, p. 113127.
[1997]
BERTELLI Dominique, « Une bibliothèque d’éducation et de recréation : les impli-citations
des Voyages extraordinaires de Jules Verne dans La Vie mode d’emploi », Le Cabinet
d’amateur, n° 5, p. 87-132.
BERTHARION Jacques-Denis, « Des Lieux aux non-lieux : de la rue Vilin à Ellis Island », Le
Cabinet d’amateur, n° 5, p. 51-72.
BRASSEUR Roland, « Je me souviens de I Remember », Le Cabinet d’amateur, n° 6, p. 101127.
CAPUSAN Maria, « To be or… », dans Actes du colloque international Georges Perec,
p. 37-42.
CAPUSAN Horia, « Georges Perec – approche archétypale », dans Actes du colloque
international Georges Perec, p. 43-49.
CHAUVIN Andrée et MADINI Mongi, « La remontée des images (sur les Récits d’Ellis
Island) », Le Cabinet d’amateur, n° 6, p. 39-81.
FLORE Michaela, « Entre la métaphore et l’ambiguïté (Quel petit vélo à guidon chromé au
fond de la cour ?) », dans Actes du colloque international Georges Perec, p. 89-100.
GOGA Yvonne, « Un cabinet d’amateur : de l’image au livre », dans Actes du colloque
international Georges Perec, p. 101-110.
HARTJE Hans, « Un homme qui dort : le lu et le tu », dans Actes du colloque international
Georges Perec, p. 77-88.
HURST André, « Atlas, Héraclès et le passé du lipogramme », dans Actes du colloque
international Georges Perec, p. 9-16.
JULLIEN Dominique, « Le cas Polonius », Le Cabinet d’amateur, n° 5, p. 73-85.
MAGNE Bernard, « Éléments pour une pragmatique de l’intertextualité perecquienne »,
dans Éric Le Calvez éd., Texte(s) et Intertexte(s), Amsterdam-Atlanta, Rodopi, p. 71-95.
MAGNE Bernard, « Les figures du lecteur dans La Vie mode d’emploi », dans Actes du
colloque international Georges Perec, p. 53-65.
MAGNE Bernard, « Tentative de description de choses vues dans Tentative de description
de choses vues au carrefour Mabillon le 19 mai 1978 », dans Isabelle Chol et Christian
Moncelet éd., Écritures radiophoniques, Clermont-Ferrand, Presses de l’Université Blaise
Pascal, p. 173-182.
MAGNE Bernard, « Trois fois treize ancrages dans la page », Texte en main, n° 12, p. 109110.
MAGNE Bernard, « Là, causent des mots… Le vocable et ses avatars dans l’écriture de
Georges Perec », Barca, n° 8, p. 63-91.
MAGNE Bernard, « L’autobiotexte perecquien », Le Cabinet d’amateur, n° 5, p. 5-42.
MAGNE Bernard, « Georges Perec : faire concurrence au dictionnaire », Le Cabinet
d’amateur, n° 6, p. 13-32.
PEYTARD Jean, « De l’écriture-calligramme à l’écriture-cinéma : le cas Perec », Le Cabinet
d’amateur, n° 6, p. 33-37.
RIBIERE Mireille, « En marge du cahier des charges de La Vie mode d’emploi », dans Actes
du colloque international Georges Perec, p. 67-76.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 15 SAGNOL Marc, « Georges Perec : quête d’écriture et autobiographie », dans Actes du
colloque international Georges Perec, p. 23-36.
SAMOYAULT Tiphaine, « Le collectionneur », Le Cabinet d’amateur, n° 6, p. 83-100.
SESTOFT Carsten, « Perec et le “postmodernisme” américain », dans Actes du colloque
international Georges Perec, p. 17-22.
SIGURET Pierre, « Machines kabbalistiques, machines informatiques : du convertisseur
Bessemer au convertisseur oulipien. Perec et les machines », Le Cabinet d’amateur, n° 5,
p. 43-50.
[1998]
AMIGO PINO Claudia, « A criaçao na critica e a critica na criaçao. A critica genetica e a
literatura post-moderna. O exemplo de Georges Perec », Manuscritica, n° 7, p. 111-134.
BAUDE Jeannine, « De l’improbable ou de l’autobiographie. Georges Perec : lire, écouter,
voir », Le Cabinet d’amateur, n° 7-8, p. 47-50.
BERTELLI Dominique, « La farce cachée des choses : du songe d’Ursule au tombeau de
Vibescu », Le Cabinet d’amateur, n° 7-8, p. 87-98.
BERTELLI Dominique, « Petite revue d’un scrutateur : les impli-citations d’Italo Calvino
dans La Vie mode d’emploi », Le Cabinet d’amateur, n° 7-8, p. 265-277.
BERTHARION Jacques-Denis, « Quelle petite voiture rouge au fond de la mémoire ? », Le
Cabinet d’amateur, n° 7-8, p. 121-130.
BERTINI Mariolina, « Viaggi straordinari in luoghi comuni : gli spazi di Perec », dans Paolo
Amalfitano éd., Le configurazioni dello spazio nel romanzo del ‘900, Roma, Bulzoni, p. 167193.
BRASSEUR Roland, « Les images dont Je me souviens », Le Cabinet d’amateur, n° 7-8,
p. 131-143.
DE BARY Cécile, « Les glaces gravées », Le Cabinet d’amateur, n° 7-8, p. 41-46.
EXEL Marie-Hélène, « Boltanski, Perec et MC Solaar », Le Cabinet d’amateur, n° 7-8,
p. 81-86.
FERRATO-COMBE Brigitte, « Perec, Simon et le condottière », Le Cabinet d’amateur, n° 78, p. 99-106.
KISLOV Valery, « Perecstroïka », Le Cabinet d’amateur, n° 7-8, p. 199-206.
LEVY Sidney, « Le temps mode d’emploi », Littérature, n° 109, p. 98-115.
LORENTE Catherine, « Quelles lunettes pour le lecteur ? », Le Cabinet d’amateur, n° 7-8,
p. 31-39.
MAGNE Bernard, « Les descriptions de photographies dans W ou le Souvenir d’enfance »,
Le Cabinet d’amateur, n° 7-8, p. 9-20.
MAZZORATO Wilfrid, « Citizen Kane, un film d’Orson Welles dans les textes de Georges
Perec », Le Cabinet d’amateur, n° 7-8, p. 217-233.
ORIOL-BOYER Claudette et TIXIER Nicolas, « Produire avec Perec », Le Cabinet d’amateur,
n° 7-8, p. 147-152.
PARAYRE Marc, « La Disparition : Ah, le livre sans e ! El Secuestro : Euh… un livre sans
a ? », Formules, n° 2, p. 61-70.
PO Guillaume, « Perec et Boltanski, de la rue Vilin à la rue de Vaugirard », Le Cabinet
d’amateur, n° 7-8, p. 75-79.
RAPAK Waclaw, « Georges Perec et quelques aspects du récit post-moderne », dans
Aleksander Ablamowicz éd., Le Romanesque français d’une fin de siècle à l’autre, Katowice,
Wydawnictwo Uniwersytetu Slaskiego, p. 177-187.
RAULT Jean, « Espèces d’espaces photographiques », Le Cabinet d’amateur, n° 7-8, p. 6974.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 16 REGGIANI Christelle, « L’image perecquienne comme antitexte », Le Cabinet d’amateur,
n° 7-8, p. 21-29.
REGGIANI Christelle, « Je me souviens : la rhétorique perecquienne des noms propres », Le
Cabinet d’amateur, n° 7-8, p. 235-254.
RIBIERE Mireille, « La photographie dans La Clôture », Le Cabinet d’amateur, n° 7-8,
p. 107-119.
RIBIERE Mireille, « Par acquit de conscience : le temps dans W ou le souvenir d’enfance »,
Le Cabinet d’amateur, n° 7-8, p. 255-264.
SESSA Jacqueline, « Le double interdit dans La Disparition : réécriture de Kafka, Melville,
Borges », dans Jacques Dugast, Irène Langlois et François Mouret éd., Littérature et interdits,
Rennes, Presses Universitaires de Rennes, p. 235-246.
SESTOFT Carsten, « Les allusions à la littérature danoise dans La Vie mode d’emploi », Le
Cabinet d’amateur, n° 7-8, p. 207-216. SIGURET Pierre, « Georges Perec : une herméneutique de l’espace-temps », Cahiers de
l’imaginaire, n° 16, p. 81-92.
SOBCZYNSKI Krzysztof, « L’objet iconique dans La Vie mode d’emploi de Georges Perec »,
Roczniki Humanistyczne, n° 46-47, p. 5-50.
THIBAUD Jean-Paul et TIXIER Nicolas, « L’ordinaire du regard », Le Cabinet d’amateur,
n° 7-8, p. 51-67.
VIDAL-NAQUET Pierre, « Auschwitz et l’Atlantide. Note sur un récit de Georges Perec »,
Sigila, n° 2, p. 17-28.
[1999]
BELLOS David, « The “Third Dimension” of Georges Perec’s W ou le souvenir
d’enfance », French Studies Bulletin, n° 70, p. 1-3.
BENABOU Marcel, « À propos de What a man ! Premiers éléments pour une retractatio »,
Formules, n° 3, p. 150-162.
COPPEL-BATSCH Marthe, « Georges Perec, romancier de la psychanalyse », Les Temps
modernes, n° 604, p. 190-203.
DANA Catherine, « Écrire de mémoire, écrire pour mémoire : W ou le souvenir d’enfance
de Georges Perec », dans Annette Wieviorka et Claude Mouchard éd., La Shoah :
Témoignages, savoirs, œuvres, Saint-Denis, Presses Universitaires de Vincennes, p. 283-296.
GAERTNER Jan, « Perec’s “53 jours” and Calvino’s Se une notte d’inverno un
viaggiatore », French Studies Bulletin, n° 72, p. 9-10.
HARTJE Hans, « Georges Perec lecteur de Thomas Mann : d’une version littéraire de la
musique sérielle l’autre », dans Pascal Dethurens éd., Musique et littérature au XXe siècle,
Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, p. 201-210.
HARTJE Hans, « Cherchez l’intrus : L’Élu dans La Disparition », dans Jacqueline Sessa éd.,
Figures de l’exclu, Saint-Étienne, Publications de l’université de Saint-Étienne, p. 345-352.
HERMETET Anne-Rachel, « Adieu au référent : le peintre dans To the Lighthouse de
Virginia Woolf et La Vie mode d’emploi de Georges Perec », Roman 20-50, n° 28, p. 103114.
JARON Steven, « Georges Perec ou “la vérité de la littérature” », Perspectives, n° 6, p. 6780.
KIM Ho-Young, « L’écriture de la série chez Perec : répétition et différence », Études de
langue et littérature françaises [Corée], n° 40. KLEINBERGER Alain, « Listes, énumérations, inventaires dans Récits d’Ellis Island de
Robert Bober et Georges Perec », Cahiers RITM, n° 19, p. 127-143.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 17 KRIZ Jaroslav, « Svet jako skladanka ci hracka [Le monde comme jeu de puzzle ou
jouet] », Svet literatury [Le Monde de la littérature, République tchèque], n° 17, p. 99-104.
MAGNE Bernard, « Tentative de génération de quelques menus perecquiens potentiels »,
dans François-Charles Gaudard éd., L’Esprit et les Lettres : Mélanges offerts à Georges
Mailhos, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, p. 311-320.
MAGNE Bernard, « Georges Perec : mise en cadre, mise au carré », dans Andrée Mansau
éd., Mises en cadre dans la littérature et dans les arts, Toulouse, Presses Universitaires du
Mirail, p. 169-188.
MAGNE Bernard, « Jacques Poli, Georges Perec : une (trop) brève rencontre », Verso arts
et lettres, n° 16, p. 7-9.
MAGNE Bernard, « Georges Perec oulibiographe », dans Peter Kuon, Monika Neuhofer et
Christian Ollivier éd., Oulipo Poétiques, Tübingen, Gunter Narr Verlag, p. 41-62.
MINUCCI Marina, “Spazi” colletivi e “luoghi” individuali : alcuni aspetti della città
nell’opera di Perec », Micromégas, n° 69, p. 87-109.
POIER-BERNHARD Astrid, « Vergessen-Erinnern-Gedächtnis in der “Oulibiographie” W ou
le souvenir d’enfance von Georges Perec », Sprachkunst, n° 31, p. 321-331.
RAPAK Waclaw, « Paris et les Espèces d’espaces de Georges Perec », dans Ryszard Siwek
éd., Paris en France et ailleurs, jadis et aujourd’hui, Krakow, Widawnictwo Naukowe
Akademii Pedagogicznej, p. 145-151.
SAINT Nigel, « “Drame de juillet, tragédie de l’été” : Perec et Roland Garros ? »,
L’Information littéraire, n° 4, p. 39-42.
SEITE Yannick, « Perec : à vélo, partir pour la guerre », Les Temps modernes, n° 604,
p. 152-189.
SIGURET Pierre, « Perec et Proust : de “L’Affaire Lemoine” à La Vie mode d’emploi »,
Bulletin Marcel Proust, n° 49, p. 91-105.
[2000]
BELL Colin, « Misquoting Foucault : Perec and the Creative Exegesis », French Studies
Bulletin, n° 54, p. 11-13.
BELLOS David, « Les “erreurs historiques” dans W ou le souvenir d’enfance à la lumière du
manuscrit de Stockholm », dans Georges Perec et l’Histoire, p. 21-46.
CHAUVIN Andrée, « “Les cocotiers sont arrivés” : tentative de reformulation de choses
répétées au carrefour de l’altération », dans François Migeot et Jean-Marie Viprey éd.,
Répétition, altération, reformulation dans les textes et les discours, Besançon, Presses
universitaires franc-comtoises, p. 81-112.
CONSTANTIN Danielle, « “Ne rien nier. Énoncer.” La mise en place des instances
énonciatives et narratives dans les premiers temps de la rédaction de La Vie mode d’emploi »,
Texte, n° 27-28, p. 267-295.
DAYAN-ROSENMAN Anny, « Écriture et choix : raconter cette histoire-là, déchiffrer la
lettre », dans Georges Perec et l’Histoire, p. 169-182.
DE BARY Cécile, « Une mémoire fabuleuse : de l’Histoire à l’histoire », dans Georges
Perec et l’Histoire, p. 9-20.
ERGAL Yves-Michel, « Don Giovanni ou la disparition », dans Yves Chevrel et Camille
Dumoulié éd., Le Mythe en littérature, Paris, PUF, p. 123-133.
GASCOIGNE David, « Dreaming the Self, Writing the Dream : the Subject in the DreamNarratives of Georges Perec », dans Paul Gifford et Johnnie Gratton éd., Subject Matters :
Subject and Self in French Literature from Descartes to the Present, Amsterdam-Atlanta,
Rodopi, p. 128-144.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 18 GOGA Yvonne, « Les Choses – histoire d’une réception», dans Georges Perec et l’Histoire,
p. 47-52.
HARTJE Hans, « Conjonctures du lipogramme », dans Laurent Cassagnau et Jacques
Lajarrige éd., Pérennité des formes poétiques codifiées, Clermont-Ferrand, Presses
Universitaires Blaise Pascal, p. 131-138.
HARTJE Hans, « Georges Perec et ses papiers », Revue de la Bibliothèque nationale de
France, n° 6, p. 22-26.
HARTJE Hans, « W et l’histoire d’une enfance en France », dans Georges Perec et
l’Histoire, p. 53-66.
JAMES Alison, « Fear of Falling : the Myth of Icarus in La Vie mode d’emploi », The
Romanic Review, n° 91, p. 505-522.
JORGENSEN Steen Bille, « Lecture-investigation : l’histoire dans le détail de La Vie mode
d’emploi », dans Georges Perec et l’Histoire, p. 67-76.
MAGNE Bernard, « Coup d(e) H », dans Georges Perec et l’Histoire, p. 77-86.
MAGNE Bernard, « Perlaine et Verec : à propos des Micro-traductions de Georges Perec »,
dans François Migeot et Jean-Marie Viprey éd., Répétition, altération, reformulation dans les
textes et les discours, Semen, n° 12, Besançon, Presses universitaires franc-comtoises, p. 181196.
MAWHINNEY Heather, « Perec and Calvino : a Reply to Jan Gaertner », French Studies
Bulletin, n° 74, p. 18-21.
NEEFS Jacques, « Les manuscrits de Georges Perec à la bibliothèque de l’Arsenal »,
Bulletin du bibliophile, n° 2, p. 405-414.
ORUM Tania, « Perec et l’avant-garde dans les arts plastiques », dans Georges Perec et
l’Histoire, p. 201-213.
PEDERSEN John, « Construire et détruire : Georges Perec et les théories de l’Oulipo », dans
Gerhard Boysen et Jorn Moestrup éd., Études de linguistique et de littérature dédiées à
Morten Nojgaard, Odense, Odense University Press, p. 403-414.
PEDERSEN John, « Histoires per excellence… Une lecture d’Un homme qui dort », dans
Georges Perec et l’Histoire, p. 129-142.
RIBIERE Mireille, « La Disparition/A Void : deux temps, deux histoires », dans Georges
Perec et l’Histoire, p. 143-157.
ROBIN Régine et MOLKOU Elizabeth, « De l’arbre à l’herbier. L’histoire pulvérisée », dans
Georges Perec et l’Histoire, p. 87-104.
ROCHE Anne, « Perec et le monde arabe », dans Georges Perec et l’Histoire, p. 157-168.
SCHNITZER Daphné, « Entrer dans La Boutique obscure (sans se heurter à la table) », dans
Georges Perec et l’Histoire, p. 183-200.
VAN MONTFRANS Manet, « Georges Perec : copier/créer – d’un cabinet d’amateur
l’autre », dans Georges Perec et l’Histoire, p. 105-128.
[2001]
AUSTER Paul, « Cartes postales pour Georges Perec », dans Portrait(s) de Georges Perec,
p. 163-165.
BENABOU Marcel, « Georges Perec : les jeux de la mémoire et du langage », Perspectives,
n° 8, p. 129-144.
BLASSELLE Bruno, « Le fonds privé Georges Perec à la bibliothèque de l’Arsenal », dans
Portrait(s) de Georges Perec, p. 10-11.
CHAUVIN Andrée, « Boutique à rêves et clientèle de texte : une destination ambiguë », dans
Sylvie Crinquand éd., De vous à moi : le destinataire dans les écrits intimes, Dijon, Éditions
universitaires de Dijon, p. 81-94.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 19 CONTE IMBERT David, « Mémoire et utopie dans W ou le souvenir d’enfance », Thélème :
revista complutense de estudios franceses, n° 16, p. 139-150.
CUVELIER Marcel, « L’ami théâtre », dans Portrait(s) de Georges Perec, p. 150-155.
GETZLER Pierre, « D’un embarras d’espace », dans Portrait(s) de Georges Perec, p. 167171.
LEAK Andrew, « Some Ramifications of the Theme of Laterality in the Work of Georges
Perec », Nottingham French Studies, n° 40, p. 46-58.
MAGNE Bernard, « Georges Perec, l’oulibiographe », Magazine littéraire, n° 398, p. 52-55.
MAGNE Bernard, « Georges Perec : espèces d’espaces écrits », dans Marie-Odile Germain
et Danièle Thibault éd., Brouillons d’écrivains, Paris, Bibliothèque nationale de France, p. 94101.
MAGNE Bernard, « Quelques pièces pour un blason ou les sept gestes de Perec », dans
Portrait(s) de Georges Perec, p. 199-233.
MAGNE Bernard, « L’estampille ou comment Georges Perec a récrit certaines contraintes »,
dans Forme et Mesure. Mélanges pour Jacques Roubaud, Mezura, n° 49, Paris, INALCO,
p. 293-303.
MAGNE Bernard, « Le RAPT de La Disparition », Formules, n° 5/TEM, n° 13, p. 202-219.
MAGNE Bernard, « Sur La Disparition de Georges Perec », Agora, n° 2, p. 81-89.
MARIN LA MESLEE Valérie, « Pleins feux sur Georges Perec », Magazine littéraire, n° 396,
p. 93-95.
OTCHAKOVSKY-LAURENS Paul, « Un soir de 1977, chez Marty », dans Portrait(s) de
Georges Perec, p. 147-149.
OULIPO, « Vies brèves de Georges Perec », dans Portrait(s) de Georges Perec, p. 172-179.
PEREC Paulette, « Chronique de la vie de Georges Perec : 7 mars 1936-3 mars 1982 », dans
Portrait(s) de Georges Perec, p. 13-117.
RABENSTEIN Helga, « Les fantômes de la guerre : Perec et Modiano », dans Pierre Glaudes
et Helmut Meter éd., L’Expérience des limites dans les récits de guerre (1914-1945), Genève,
Slatkine, p. 147-160.
RICARDOU Jean, « L’impensé de la contrainte », Formules, n° 5/TEM, n° 13, p. 220-231.
ROBIN Régine, « Georges Perec. Paris-nostalgie : lieux, non-lieux, et le hors-lieu de
l’écriture », dans Portrait(s) de Georges Perec, p. 180-198.
ROUBAUD Jacques, « S’écrire sous la contrainte (remarques 1967-1999) », dans Portrait(s)
de Georges Perec, p. 118-123.
ROUMETTE Julien, « Georges Perec : W ou la mémoire ravalée », dans Philippe Forest et
Claude Gaugain éd., Les Romans du je, Nantes, Pleins Feux, p. 53-78.
SHILLONY Helena, « Les incertitudes du nom : le cas Georges Perec », Perspectives, n° 8,
p. 33-42.
SIGURET Pierre, « Les textes à contraintes dures : le recueil Alphabets de Georges Perec et
l’écriture cruciverbiste », dans François Rouget éd., Poétiques de l’objet : l’objet dans la
poésie française du Moyen Âge au XXe siècle, Paris, Honoré Champion, p. 525-535.
VARGA Zoltan, « Écrire le quotidien : analyse d’un texte de Georges Perec », dans Milena
Horvath éd., ÉcRire, Pécs, Université de Pécs, p. 210-216.
VIRILIO Paul, « Un homme qui marche », dans Portrait(s) de Georges Perec, p. 157-162.
[2002]
ASSOUN Paul-Laurent, « Le témoin à son insu. De Stendhal à Perec », dans Jean-François
Chiantaretto éd., L’écriture de soi peut-elle dire l’histoire ?, Paris, Bibliothèque publique
d’information, p. 183-189.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 20 BANCQUART Marie-Claire, « Georges Perec : un Paris lipogrammatique », Poésie 2002,
n° 94, p. 51-59.
BEGGAR Awatif, « W ou le souvenir d’enfance : une autobiographie sous contrainte », dans
L’Œuvre de Georges Perec : Réception et mythisation, p. 129-133.
BELLOS David, « La pudeur de Perec », Poésie 2002, n° 94, p. 39-49.
BELLOS David, « Winckler fait tache d’huile », Formules, n° 6, p. 85-88.
BELLOS David, « La présence de Georges Perec dans le monde anglophone. Anecdotes et
analyses », dans L’Œuvre de Georges Perec : Réception et mythisation, p. 137-148.
BEN OUANES Kamel, « Le roman par tu ou la dramaturgie de l’énonciation dans Un homme
qui dort de Georges Perec », dans Rabâa Abdelkéfi éd., Travaux du groupe de recherches sur
les écritures du moi, Montpellier-Tunis, Université Paul Valéry-Ambassade de France en
Tunisie, p. 78-91.
BENABOU Marcel, « Dans le sillage de Perec », Poésie 2002, n° 94, p. 75-77.
BERTELLI Dominique, « “Hors programme” », Formules, n° 6, p. 45-64.
BERTELLI Dominique, « Des lieux d’une ruse », dans L’Œuvre de Georges Perec :
Réception et mythisation, p. 255-276.
BILOUS Daniel, « Double contrainte », Poésie 2002, n° 94, p. 64-67.
BORAKI Chemseddoha, « W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec : les pièges de la
traduction », dans L’Œuvre de Georges Perec : Réception et mythisation, p. 237-245.
BRASSEUR Roland, « Le grand palindrome en chiffres », Agora, n° 4, p. 95-97.
BRASSEUR Roland, « Une partie de ce dont je ne m’étais pas souvenu dans Je me souviens
de Je me souviens », Formules, n° 6, p. 89-98.
BURGELIN Claude, « Perec et la judéité : une transmission paradoxale », Revue d’histoire
de la Shoah : le monde juif, n° 176, p. 167-182. CAMARERO Jesus, « Tabularité et autobiographie », Agora, n° 4, p. 35-38.
CONSTANTIN Danielle, « “Le seul véritable problème est bien évidemment de
commencer“ : Sur le travail prérédactionnel et l’entrée en écriture de La Vie mode d’emploi
de Georges Perec », Beginnings in French Literature, French Literature Studies, AmsterdamNew York, Rodopi, vol. XXIX, p. 145-154.
CONSTANTIN Danielle, « Sur les traces du scrivain : les manuscrits de La Vie mode
d’emploi », Agora, n° 4, p. 131-141.
COPPEL-BATSCH Marthe, « Les ressources du crépuscule : Georges Perec, Marcel Proust et
la psychanalyse », dans Maurice Corcos, Pierre Lévy-Soussan et Emmanuelle Sabouret éd.,
Babel : psychanalyse et littérature, Paris, Éditions EDK, p. 91-106.
DE BARY Cécile, « L’image pré-texte », Agora, n° 4, p. 98-130.
DE BARY Cécile, « Contre une littérature réaliste ? », Formules, n° 6, p. 69-84.
DE BARY Cécile, « “Il faut encore une fois partir de l’image du puzzle” », dans L’Œuvre
de Georges Perec : Réception et mythisation, p. 79-94.
ES-SETTE Bouchta, « De quelques emplois du verbe écrire chez Georges Perec », dans
L’Œuvre de Georges Perec : Réception et mythisation, p. 115-128.
FAYE Jean-Pierre, « Espaces Perec », Poésie 2002, n° 94, p. 69-71.
FERRIER Michaël, « Perec Illimited Ink. Corporation. Par la bande et par la bride : sur les
réceptions japonaise et internationale de l’œuvre de Perec », dans L’Œuvre de Georges
Perec : Réception et mythisation, p. 159-178.
GASCOIGNE David, « Le vide mode d’emploi : quelques remarques sur la poétique de
l’absence dans La Vie mode d’emploi de Georges Perec », dans Suzanne Guellouz et
Gabrielle Chamarat-Malandain éd., Modèles, dialogues et invention : mélanges offerts à Anne
Chevalier, Caen, Presses Universitaires de Caen, p. 303-311.
GODEAU Florence, « Nuremberg, New York, Paris : station d’un parcours erratique, de
Melville à Georges Perec », Agora, n° 4, p. 45-62.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 21 GOGA Yvonne, « Les Choses au-delà des choses », Agora, n° 4, p. 7-14.
GUYON André, « Les questions de Georges Perec dans La Vie mode d’emploi », dans
Bernard-Marie Garreau éd., Les Représentations de la mort, Rennes, Presses Universitaires de
Rennes, p. 233-246.
HARTJE Hans, « Perec sur Internet », Histoires littéraires, n° 10, p. 129-131.
HELMLE Eugen, « Oulipo-an-der-Saar », dans L’Œuvre de Georges Perec : Réception et
mythisation, p. 61-66.
HILLEN Sabine, « “Je ne suis pas donc je cogite” : un face à face Pascal-Perec », Orbis
littrarum, n° 57, p. 52-74.
HORVATH Krisztina, « La réception de Georges Perec dans les républiques populaires
d’Europe de l’Est », dans L’Œuvre de Georges Perec : Réception et mythisation, p. 179-188.
JARON Steven, « Autobiographie and the Holocaust : an Examination of the Liminal
Generation in France », French Studies, n° 56, p. 207-219.
JOLY Jean-Luc, « Perec en ses lecteurs », dans L’Œuvre de Georges Perec : Réception et
mythisation, p. 37-43.
KEATING Maria-Eduarda, « Les paradoxes de Baucis et les tapis de Marcel-Émile
Burnachs. Aventures de La Vie mode d’emploi en péninsule ibérique », dans L’Œuvre de
Georges Perec : Réception et mythisation, p. 191-208.
KILITO Abdelfattah, « Perec et Harîrî », dans L’Œuvre de Georges Perec : Réception et
mythisation, p. 248-254.
KINTZLER Catherine, « W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec : quand le sport
devient sérieux », dans Jean-Marc Silvain et Nourredine Seoudi éd., Regards sur le sport :
Hommage à Bernard Jeu, Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, p. 49-70.
KLEINBERGER Alain, « L’image en contrepoint : retour sur Les Lieux d’une fugue de
Georges Perec », dans Laurence Schifano éd., Cinéma et Littérature : d’une écriture l’autre,
Nanterre, Université Paris X-Nanterre, p. 183-193.
LAPPRAND Marc, « Ce repère, Perec », Poésie 2002, n° 94, p. 32-38.
LAVALLADE Éric, « Le phénomène Perec. Réflexion autour de quelques chiffres
concernant le lectorat et la vente des livres de Georges Perec », dans L’Œuvre de Georges
Perec : Réception et mythisation, p. 67-78.
MAGNE Bernard, « Maurice Scève, Georges Perec et la féline contrainte », Agora, n° 4,
p. 78-86.
MAGNE Bernard, « “Ça doit tout le temps rester enfoui !” Quelques remarques sur
l’encryptage biographique chez Georges Perec », dans L’Œuvre de Georges Perec :
Réception et mythisation, p. 95-113.
MAGNE Bernard, « À propos de W ou le souvenir d’enfance : cinq micro-lectures du
manuscrit de Stockholm », Formules, n° 6, p. 21-31.
MAGNE Bernard, « Georges Perec et les mathématiques », Tangente, n° 87, p. 30-33.
MAGNE Bernard, « Poésie ininterrompue », Poésie 2002, n° 94, p. 9-19.
MAWHINNEY Heather, « “Vol du bourdon” : the Purloined Letter in Perec’s La
Disparition », The Modern Language Review, n° 97, p. 47-58.
MURAT Michel, « Une mémoire démentielle », Rivista di letterature moderne e comparate,
n° 55, p. 293-305.
NEEFS Jacques, « La profondeur spéculaire », Littérature, n° 125, p. 111-126.
NICULAE Laura Ionela, « La poétique du fragment dans l’œuvre de Georges Perec : le cas
de La Vie mode d’emploi », dans Ricard Ripoll éd., L’Écriture fragmentaire : théories et
pratiques, Perpignan, Presses Universitaires de Perpignan, p. 327-340.
ORIOL-BOYER Claudette, « Perec et la réception de l’image », dans L’Œuvre de Georges
Perec : Réception et mythisation, p. 305-312.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 22 OULMEHDI Omar, « Lecture de Perec : W ou le souvenir de Roussel », dans L’Œuvre de
Georges Perec : Réception et mythisation, p. 277-298.
PARNOT Isabelle, « Perec traducteur de Mathews : entre sautes d’humour et surenchère
pornographique », dans Mongi Madini éd., Deux mille ans de rire : Permanence et modernité,
Besançon, Presses universitaires franc-comtoises, p. 229-238.
PARNOT Isabelle, dans Béatrix Marillaud éd., L’Oralité dans l’écrit… et réciproquement,
Toulouse, CALS-CPST, p. 103-117.
POIRIER Jacques, « Tout savoir pour mieux ignorer : sur Georges Perec », dans Véronique
Dufief-Sanchez éd., Les Écrivains face au savoir, Dijon, Éditions Universitaires de Dijon,
p. 111-121.
RACHID Amina, « Les Choses de Georges Perec : bonheurs et impasses d’une traduction »,
dans L’Œuvre de Georges Perec : Réception et mythisation, p. 229-236.
REGGIANI Christelle, « Perec, poète lyrique », Poésie 2002, n° 94, p. 24-31.
REGGIANI Christelle, « Amours et naufrages : Contrainte et romanesque dans La Vie mode
d’emploi », Formules, n° 6, p. 32-44.
REGGIANI Christelle, « Parenthèses perecquiennes », Champs du signe, n° 13-14, p. 251267.
REGGIANI Christelle, « Épuisement du roman et expérience du temps dans Un cabinet
d’amateur », Agora, n° 4, p. 63-77.
RIBIERE Mireille, « Vingt ans d’études perecquiennes », Formules, n° 6, p. 10-20.
RIBIERE Mireille et BERTELLI Dominique, « Les entretiens et conférences », Agora, n° 4,
p. 142-145.
ROSSI Paul-Louis, « Le jeu des dominos », Poésie 2002, n° 94, p. 72-73.
ROUBAUD Jacques, « Composition rythmique sur les consonnes du nom de Perec »,
Poésie 2002, n° 94, p. 60-64.
SAGNOL Marc, « La magie des lieux chez Perec », Agora, n° 4, p. 21-34.
SALCEDA Hermes, « L’éclatement fictionnel dans La Disparition de Perec », Agora, n° 4,
p. 87-94.
SALCEDA Hermes, « Traduire les contraintes de La Disparition en espagnol », dans
L’Œuvre de Georges Perec : Réception et mythisation, p. 209-228.
SALGAS Jean-Pierre, « Georges Perec “contemporain capital posthume” », dans L’Œuvre
de Georges Perec : Réception et mythisation, p. 299-304.
SCHIAVETTA Angelo, « Perec et la contrainte comme signe », Formules, n° 6, p. 65-68.
SESTOFT Carsten, « “et nous n’en avons pas d’autre”, écrit Perec », Agora, n° 4, p. 39-44.
SHIOTSUKA Shuichiro, « Perec au Japon », Formules, n° 6, p. 122-123.
SOUSSAN Myriam, « L’Association Georges Perec : acteur et témoin du succès Perec. De la
genèse à l’actualité du mythe », dans L’Œuvre de Georges Perec : Réception et mythisation,
p. 313-320.
SUTA Simona, « La peinture du décor chez Proust et Perec », dans Yvonne Goga et Corina
Moldovan éd., Marcel Proust au début du troisième millénaire, Cluj-Napoca (Roumanie),
Editura Limes, p. 161-166.
SUTA Simona, « Absurde et engagement politique chez Perec », Agora, n° 4, p. 15-20.
TALEB Mustapha, « Georges Perec et le monde arabe », dans L’Œuvre de Georges Perec :
Réception et mythisation, p. 149-158.
TREMBLAY Pascal, « Perec et le lecteur : la construction d’une œuvre par le jeu », dans
Ricard Ripoll éd., L’Écriture fragmentaire : théories et pratiques, Perpignan, Presses
Universitaires de Perpignan, p. 313-326.
VERLET Agnès, « Georges Perec : les fissures du plafond », Magazine littéraire, n° 411,
p. 56-57.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 23 ZALMANSKI Alain, « Les Voyages divers. Petite étude des plagiats par anticipation de
Hugo Vernier dans l’ordre de leur divulgation », Formules, n° 6, p. 114-121.
[2003]
BALLESTERO Catherine, « Lecture de David Bellos », Cahiers Georges Perec, n° 7, p. 145148.
BELLOS David, « Les projets “fous” de Georges Perec », dans Jean-Jacques Lefrère et
Michel Pierssens éd., Fous littéraires, nouveaux chantiers : sixième colloque des Invalides
(2002), Tusson, Du Lérot, p. 175-177.
BENABOU Marcel, « Perec et son biographe », Cahiers Georges Perec, n° 7, p. 85-89.
BIENENFELD Ela, « Note sur le livre de David Bellos », Cahiers Georges Perec, n° 7, p. 91113.
CHAVRANSKI Henri, « Lettre à Bernadette Bost », Cahiers Georges Perec, n° 7, p. 141144.
CHEVRIER Alain, « Les échiquiers poétiques. Figuration et lecture multiple », Formules,
n° 7, p. 72-93.
COMPERE Daniel, « Biographie : ré-énonciation, traduction, trahison (pistes de
recherches) », Cahiers Georges Perec, n° 7, p. 23-32.
CROGIEZ Michèle, « De l’interprétation dans La Disparition de Perec », Versants, n° 4445, p. 357-373.
DANGY Isabelle, « L’arbre des Gratiolet ou les déboires du marquis de Carabas »,
Littérature, n° 131, p. 37-58.
GASCOIGNE David, « Un récit d’enfance et ses stratégies : Les Lieux d’une fugue de
Georges Perec », dans Anne Chevalier et Carole Dornier éd., Le Récit d’enfance et ses
modèles, Caen, Presses Universitaires de Caen, p. 247-257.
GAUDIER Jacques, « Quelques remarques et un témoignage », Cahiers Georges Perec,
n° 7, p. 151-152.
HAUTOIS Delphine, « Portraits de Georges Perec par Robert Bober, entre documentaire et
fiction », dans Jean-François Louette et Roger-Yves Roche éd., Portraits de l’écrivain
contemporain, Seyssel, Champ Vallon, p. 293-306.
HEIDMANN Ute, « L’Histoire avec sa grande hache. Trois façons de l’affronter par
l’écriture : Lessico familiare (Natalia Ginzburg), W ou le souvenir d’enfance (Georges Perec)
et Kindheitsmuster (Christa Wolf) », Arcadia. Zeitschrift für Allgemeine und Vergleichende
Literaturwissenschaft, n° 38, p. 55-65.
HYPPOLITE Pierre, « La représentation hyperréaliste : les frontières en jeu », dans Nathalie
Martinière et Sophie Le Ménahèze, Écrire la frontière, Limoges, PULIM, p. 161-172.
JULLIEN Dominique, « La cuisine de Georges Perec », Littérature, n° 129, p. 3-14.
KELLEY Paul B., « “D’un espace inutile” : Perec, Proust, and Architectural Motif in La Voe
mode d’emploi », Romance Notes, n° 44, p. 61-68.
LAMBLIN Bianca, « La biographie de Georges Perec par David Bellos : lecture critique »,
Cahiers Georges Perec, n° 7, p. 33-70.
LAMBLIN Bianca, « Corrections et appréciations portées sur Georges Perec : une vie dans
les mots de David Bellos », Cahiers Georges Perec, n° 7, p. 115-140.
LEDERER Jacques, « À propos du livre de David Bellos : quelques remarques et
corrections », Cahiers Georges Perec, n° 7, p. 149-150.
LEJEUNE Philippe, « La rédaction finale de W ou le souvenir d’enfance », Poétique, n° 133,
p. 73-107.
MAGNE Bernard, « Georges Perec : duplicata, duplicité », dans Monique Léonard éd.,
Mémoire et Écriture, Paris, Honoré Champion, p. 111-120.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 24 MAGNE Bernard, « Focalisez, modalisez : il en restera toujours quelque chose… », Cahiers
Georges Perec, n° 7, p. 17-21.
MAGNE Bernard, « Tentative d’inventaire de quelques-unes des choses inexactes qui ont
été trouvées dans Georges Perec, une vie dans les mots au fil des ans », Cahiers Georges
Perec, n° 7, p. 71-83.
REGGIANI Christelle, « Perec photographe », Formules, n° 7, p. 47-59.
REGGIANI Christelle, « Perec : une poétique de la photographie », Littérature, n° 129,
p. 77-106.
ROUFFIAT Françoise, « Le rêve et le texte dans La Boutique obscure de Georges Perec »,
Recherches et Travaux, n° 63, p. 91-118.
ROUMETTE Julien, « Perec, l’autre visage. Face à Beckett : Un homme qui dort, du roman
au film », Littératures, n° 48-48, p. 255-279.
TROCAN Lelia, « Le récit comme le tracé du “centre” (Georges Perec) », L’Approche
poïétique/poétique, n° 4, p. 85-91. [2004]
BEAUMATIN Éric, « Le traducteur et l’écrivain : interprétations, récupérations et cohérences
textuelles dans la version française de Harry Mathews, Le Naufrage du stade Odradek »,
Cahiers Georges Perec, n° 8, p. 181-202.
BENABOU Marcel, « From Jewishness to the Aesthetic of Lack », Yale French Studies,
n° 105, p. 20-35.
BENABOU Marcel, « “Ce repère Perec” : Perec miroir du roman contemporain », Cahiers
Georges Perec, n° 8, p. 13-24.
BERTELLI Dominique, « Le frayage de l’inter-dit dans Les Choses », Cahiers Georges
Perec, n° 8, p. 131-148.
BERTELLI Dominique, « Les tombeaux de Cyrla », dans Andrée Chauvin, Claude Condé et
François Migeot éd., Le Vif du sujet : Texte, lecture, interprétation, Besançon, Presses
universitaires franc-comtoises, p. 195-209.
BURGELIN Claude, « Georges Perec, or the Spirit of Beginnings », Yale French Studies,
n° 105 p. 9-19.
CAZE Antoine, « L’image dans le tapis : aspects de la culture anglo-saxonne dans l’œuvre
de Perec », Cahiers Georges Perec, n° 8, p. 203-218.
CHAUVIN Andrée, « Cartes et plans : représentations de l’espace et conditions de lecture »,
Cahiers Georges Perec, n° 8, p. 237-253.
CONSTANTIN Danielle, « La rédaction de La Vie mode d’emploi de Georges Perec : la pièce
de la mémoire », Genesis, n° 23, p. 42-55.
CORTIJO TALAVERA Adela, « Fortius altius citius. La vision autobiografica e insular de dos
patafisicos : Georges Perec y Boris Vian », dans José M. Oliver Frade éd., Isla abierta :
estudios franceses en memoria de Alejandro Cioranescu, La Laguna, Universidad de La
Laguna, t. I, p. 375-389.
DE BARY Cécile, « L’arbitraire de la contrainte : du sens chez Perec », dans Jan Baetens et
Bernardo Schiavetta éd., Le Goût de la forme en littérature, actes du colloque de Cerisy-laSalle (14-21 août 2001), Noésis, p. 139-153.
GARNIER Xavier, « Georges Perec : l’expérience de la désappropriation », dans Le Récit
superficiel : l’Art de la surface dans la narration littéraire moderne, Bruxelles-Bern, Presses
Interuniversitaires européennes-Peter Lang, p. 101-114. HARRIS Paul A., « La vie de l’autre côté : le temps à l’ombre du signe », Cahiers Georges
Perec, n° 8, p. 47-55.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 25 HARTJE Hans, « Les pièces radiophoniques de Georges Perec », dans Robert Kahn éd., À
travers les modes, Rouen, Publications de l’université de Rouen, p. 15-24.
HARTJE Hans, « Les extraordinaires aventures de Georges Perec en Oulipie », Cahiers
Georges Perec, n° 8, p. 149-169.
HAVERCROFT Barbara, « Perec, Wolf et le souvenir de l’autobiographie », Cahiers Georges
Perec, n° 8, p. 93-112.
HUBERT Renée Reise et HUBERT Judd, « Georges Perec’s and Paolo Boni’s Métaux », Yale
French Studies, n° 105, p. 156-177.
JAMES Alison, « Pour un modèle diagrammatique de la contrainte : l’écriture oulipienne de
Georges Perec », Théorie Littérature Enseignement, n° 22, p. 55-81.
JOLY Jean-Luc, « Georges Perec et Paul Auster : une musique du hasard », The Romanic
Review, n° 95, p. 99-134.
JOUET Jacques, « In Brief », Yale French Studies, n° 105 p. 4-8.
KAHN Robert, « La trace du mythe, le mythe de la trace : W ou le souvenir d’enfance et
l’Atlantide », dans Chantal Foucrier et Lauric Guillaud éd., Atlantides imaginaires, Paris,
M. Houdiard, p. 245-258.
LAPPRAND Marc, « “Ulcérations” : tu as l’écriture, la conscrite », Cahiers Georges Perec,
n° 8, p. 113-120.
LEVY Sydney, « Emergence in Georges Perec », Yale French Studies, n° 105 p. 36-55.
MADINI Mongi et CHAUVIN Andrée, « Devos, Kafka, Perec : inquiétude de l’espace et
travail du langage », dans Marion Perrefort éd., Les Signes dans tous leurs états : Hommage à
Yves Gilli, Besançon, Presses universitaires franc-comtoises, p. 53-74.
MAGNE Bernard, « Georges Perec on the Index », Yale French Studies, n° 105 p. 72-88.
MAGNE Bernard, « La Vie mode d’emploi : roman polygraphique », Cahiers Georges
Perec, n° 8, p. 25-45.
MOTTE Warren, « The Work of Mourning », Yale French Studies, n° 105 p. 56-71.
MOTTE Warren, « Contrainte et catastrophe », Cahiers Georges Perec, n° 8, p. 75-83.
PARAYRE Marc, « Peut-on traduire un texte soumis – et généré par – une contrainte
formelle ? », dans Jacqueline Michel éd., Les Enjeux de la traduction littéraire, Paris,
Publisud, p. 57-74.
PARNOT Isabelle, « Procès en règle d’un traduit de justice : Georges Perec, traducteur de
Harry Mathews, ou la traduction comme hygiène oulipienne », dans Pierre Nobel éd., Textes
et Cultures : Réception, modèles, interférences, t. II : Interférences et modèles culturels,
Besançon, Presses universitaires franc-comtoises, p. 207-218.
POUCEL Jean-Jacques, « The Arc of Reading in Georges Perec’s La Clôture », Yale French
Studies, n° 105 p. 127-155.
PRINCE Gerald, « Preliminary Discussion of Women in La Vie mode d’emploi », Yale
French Studies, n° 105 p. 89-98.
REGGIANI Christelle, « Le romanesque de la contrainte », dans Jan Baetens et Bernardo
Schiavetta éd., Le Goût de la forme en littérature, actes du colloque de Cerisy-la-Salle (14-21
août 2001), Noésis, p. 230-245.
REMY Matthieu, « Georges Perec et l’air du temps situationniste », Archives et documents
situationnistes, n° 4.
ROSIENSKI-PELLERIN Sylvie, « Georges Perec et le récit de détection », Cahiers Georges
Perec, n° 8, p. 171-179.
ROUBAUD Jacques, « Perecquian Oulipo », Yale French Studies, n° 105 p. 99-109.
ROUBAUD Jacques, « Perec’s 17 Extreme Experiences », Yale French Studies, n° 105
p. 178-179.
ROUMETTE Julien, « Le sublime évanescent : la tentation de l’émotion esthétique dans les
romans de Perec », Littérature, n° 135, p. 41-70.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 26 SAMOYAULT Tiphaine, « Les mots et les choses de Georges Perec : une aventure des
années soixante », Cahiers Georges Perec, n° 8, p. 57-74.
SCHNITZER Daphné, « A Drop in Numbers : Deciphering Georges Perec’s Postanalytic
Narratives », Yale French Studies, n° 105 p. 110-126.
SCHWARTZ Paul, « Lire et voir Ellis Island », Cahiers Georges Perec, n° 8, p. 255-262.
SIGURET Pierre, « Perecologie du Larinville : l’imago mundi de la rue Vilin », Cahiers
Georges Perec, n° 8, p. 219-236.
SOBCZYNSKI Krzysztof, « Mortimer Smautf et son maître. Les domestiques dans La Vie
mode d’emploi de Georges Perec », dans Czesaw Grzesiak éd., Statut et fonctions des
domestiques dans les littératures romanes, Lublin, Wydawnictwo Uniwersytetu Marii CurieSkodowskiej, p. 203-210.
VIDAL Jean-Pierre, « Quelle secrète référence au pied de la lettre », Cahiers Georges
Perec, n° 8, p. 121-129.
VOILLEY Pascale, « Le sport, la violence dans W et Rollerball », Cahiers Georges Perec,
n° 8, p. 85-92.
[2005]
ABDELKEFI Rabâa, « Jeu et enjeu de la métamorphose dans La Disparition de Georges
Perec », dans De Perec etc., derechef, p. 105-111.
BEAUMATIN Éric, « Le révélé de l’envers : ordre de la langue et ordre du texte chez Gérard
de Verlan », dans Jean-François Jeandillou et Bernard Magné éd., L’Ordre des mots, Semen,
Besançon, n° 19, p. 413-157.
BIAGIOLI Nicole, « Scarron, Perec, des æncres parallèles », dans De Perec etc., derechef,
p. 134-143.
BRUNO Pierre, « Res clinica (sur “Les lieux d’une ruse”) », dans De Perec etc., derechef,
p. 161-167.
DE BARY Cécile, « L’æncrage dans la phrase perecquienne », dans De Perec etc., derechef,
p. 188-203.
DE BARY Cécile, « Perec, lecteur de Jules Verne », dans Jean-Pierre Picot et Christian
Robin éd., Jules Verne cent ans après, Rennes, Terre de brume, p. 413-428.
DE BARY Cécile, « Le réel contraint », Poétique, n° 144, p. 481-489.
DE BARY Cécile, « Le palindrome a-t-il un sens ? », Formules, n° 9, p. 49-58.
DOLLE Marie, « Le sport à la lettre dans W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec »,
dans Philippe Baudorre, Myriam Boucharenc et Michel Brousse éd., Écrire le sport, Pessac,
Presses Universitaires de Bordeaux, p. 201-207.
GOGA Yvonne, « La mode dans Les Choses de Georges Perec », dans De Perec etc.,
derechef, p. 204-215.
JOLY Jean-Luc, « Une leçon des Choses : approche de la poétique perecquienne de la
totalité », dans De Perec etc., derechef, p. 237-253.
JOLY Jean-Luc, « L’écriture cartographique de Georges Perec », dans Jeanne Garane éd.,
Discursive Geographies : Writing Space and Place in French, Amsterdam-New York,
Rodopi, p. 223-235.
KASPER Judith, « Georges Perecs W ou le souvenir d’enfance : Trauma, Körper,
Zeuenschaft », dans Joseph Jurt éd., Die Literatur und die Erinnerung an die Shoah, Freiburg
im Breisgau, Albert Ludwig Universität Freiburg, p. 69-79.
KEATING Maria-Eduarda, « “Quand on voit la contrainte, on ne voit plus que la
contrainte” : statut(s) du traducteur dans quelques versions oulipiennes de romans de Perec »,
dans De Perec etc., derechef, p. 264-274.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 27 MAGNE Bernard, « La figure de l’orphelin dans l’œuvre de Georges Perec », Modernités,
n° 21, p. 297-316.
MAGNE Bernard, « Expressions figées et fonctionnements des contraintes dans La Vie
mode d’emploi : l’exemple des couples », dans Jean-François Jeandillou et Bernard Magné
éd., L’Ordre des mots, Semen, Besançon, n° 19, p. 15-31.
NICHET Jacques, « L’Augmentation de Georges Perec, ou le visage caché », Littérature,
n° 138, p. 27-33.
PARAYRE Marc, « Disparition – en onze lettres, bien sûr ! », dans De Perec etc., derechef,
p. 309-325.
REGGIANI Christelle, « Référence démonstrative et incipit fictionnel : l’exemple de La Vie
mode d’emploi », dans Claire Badiou-Monferran, Frédéric Calas, Julien Piat et Christelle
Reggiani éd., La langue, le style, le sens. Études offertes à Anne-Marie Garagnon,
L’Improviste, p. 193-201.
REGGIANI Christelle, « Le roman de la théorie », dans De Perec etc., derechef, p. 328-337.
REGGIANI Christelle, « L’ordre des signes : Fixation de la référence et incipit romanesque
dans La Vie mode d’emploi », dans Jean-François Jeandillou et Bernard Magné éd., L’Ordre
des mots, Semen, Besançon, n° 19, p. 47-55.
RIBIERE Mireille, « Georges Perec, Roland Barthes : l’élève et le maître », dans De Perec
etc., derechef, p. 338-353.
ROBIN Régine, « Une magistrale leçon de lecture », dans De Perec etc., derechef, p. 354363.
SCHNITZER Daphné, « Le rêve américain revisité par Georges Perec et Robert Bober »,
dans De Perec etc., derechef, p. 378-389.
SHILLONY Helena, « La judéité de Georges Perec : un silence, une absence, une question »,
Perspectives, n° 12, p. 133-143.
WARCHOL Jadwiga, « La dimension anthropologique et symbolique du jeu du masculin et
du féminin dans le livre de Georges Perec Un homme qui dort », dans Krzystyna
Modrzejewska éd., La Condition masculine dans la littérature française, Opole, Uniwersytet
Opolski, p. 119-127.
YVAN Frédéric, « Figure(s) de l’analyste chez Perec », Savoirs et Clinique, vol. I, n° 6,
p. 141‒148.
ZARD Philippe, « Perec et Kafka, des kabbalistes devenus fous ? », Perspectives, n° 12,
p. 103-131. [2006]
AMRI-ABBES Rafika, « De la contrainte formelle à l’émergence du sujet », dans Wafa
Bsais Ourari éd., Subjectivité et corps dans les littératures de langue française, MontpellierTunis, Université Paul Valéry-Ambassade de France en Tunisie, p. 49-59.
ARDELEANU Mircea, « Notes sur l’esthétique romanesque de Georges Perec », dans
Mugura Constantinescu, Ion Horia Birleanu et Alain Montandon éd., Poétique de la tradition,
Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, p. 103-114.
BEN OUANES Kamel, « La mémoire physique dans W ou le souvenir d’enfance de Perec »,
dans Wafa Bsais Ourari éd., Subjectivité et corps dans les littératures de langue française,
Montpellier-Tunis, Université Paul Valéry-Ambassade de France en Tunisie, p. 181-194.
BLAÏECH CHAMMEM Yosr, « Comment habiter son propre corps dans Un homme qui dort
de Georges Perec », dans Wafa Bsais Ourari éd., Subjectivité et corps dans les littératures de
langue française, Montpellier-Tunis, Université Paul Valéry-Ambassade de France en
Tunisie, p. 39-48.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 28 CHAMBERS Ross, « A Poetics of Quandary : Perec’s W ou le souvenir d’enfance and the
Figure of Assemblage », French Forum, n° 31, p. 53-80.
CHAUVIN Andrée, « Perec de biais et de face : la mémoire en filmant », Cahiers Georges
Perec, n° 9, p. 255-272.
CHIESA Giulia, « Italo Calvino and Georges Perec : the Multiple and Contrasting Emotions
of Cities and Puzzles », The Romanic Review, n° 97, p. 401-421.
CONSTANTIN Danielle, « Perec et Proust : le travail de la mémoire », dans Claude Filteau et
Michel Beniamino éd., Mémoire et Culture, Limoges, Presses Universitaires de Limoges,
p. 133-143.
CONSTANTIN Danielle, « “10 films”, ou l’excédent du tableau général des listes », Cahiers
Georges Perec, n° 9, p. 85-92.
DANCIE Christiane, « Le programme trouvé dans l’escalier », Cahiers Georges Perec, n° 9,
p. 83-84.
DANGY Isabelle, « Du manque perecquien au vide échenozien : écritures de la
disparition », dans Georges Perec. Inventivité, postérité, p. 9-24.
DANGY Isabelle, « Apuena et Appenzzell : Perec au cœur du monde primitif », Cahiers
Georges Perec, n° 9, p. 205-222.
DANGY Isabelle, « La vengeance et son récit : le cas de Georges Perec », dans Pierre
Marillaud et Robert Gauthier éd., La Vengeance et ses discours, Toulouse, CALS-CPST,
p. 131-139.
GASCOIGNE David, « Le jeu des métalepses de Perec », dans Georges Perec. Inventivité,
postérité, p. 25-35.
GODEAU Florence, « Espèces d’entomologi(st)es : les Poli de Perec », dans Georges Perec.
Inventivité, postérité, p. 36-54.
GOGA Yvonne, « Pour une “rhétorique précisément onirique” », dans Georges Perec.
Inventivité, postérité, p. 55-66.
GUNERATNE Kristy, « Left Behind : Memory, Laterality and Clinamen in Perec’s W ou le
souvenir d’enfance », Romance Studies, n° 24, p. 29-39.
HAMAIDE Éléonore, « L’influence de Perec sur Jean-Pierre Jeunet : héritier fidèle ou
légataire impertinent ? », Cahiers Georges Perec, n° 9, p. 273-290.
JAMES Alison, « Pour un modèle diagrammatique de la contrainte : l’écriture oulipienne de
Georges Perec », Cahiers de l’Association internationale des études françaises, n° 58, p. 379404.
JOLY Jean-Luc, « Le magasin d’antiquités de Madame Marcia : sur le tropisme de totalité
chez Perec », dans Georges Perec. Inventivité, postérité, p. 67-89.
JORGENSEN Steen Bille, « Poétique du ready made et ironie dans La Vie mode d’emploi »,
dans Georges Perec. Inventivité, postérité, p. 90-104.
KISLOV Valery, « Traduire La Disparition », Formules, n° 10, p. 279-308.
KLINKERT Thomas, « Das Schreiben des Nicht-Erlebten : Georges Perec und Patrick
Modiano », dans Silker Segler-Messner, Monika Neuhofer et Peter Kuon éd., Vom Zeugnis
zur Fiktion : Repräsentation von Lagerwirklichkeit und Shoah in der französischen Literatur
nach 1945, Francfort-sur-le-Main, Peter Lang, p. 321-335.
LAPPRAND Marc, « La maladie de Winckler », dans Georges Perec. Inventivité, postérité,
p. 105-117.
LAWNICZAK Monika, « L’autre île », Cahiers Georges Perec, n° 9, p. 229-244.
MAGNE Bernard, « Contraintes et invention de la fiction dans La Vie mode d’emploi »,
dans Georges Perec. Inventivité, postérité, p. 118-131.
MAGNE Bernard, « Quand Perec et Lederer causaient cinoche », Cahiers Georges Perec,
n° 9, p. 15-36.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 29 MAGNE Bernard, « Flaubert/Perec : emprunts, derechef », Bulletin Flaubert-Maupassant,
n° 19, p. 67-78.
MARTENS Michel, « Perec et le cinéma au temps des Choses », Cahiers Georges Perec,
n° 9, p. 55-60.
MAZZORATO Wilfrid, « Ne pas aller en cours et rédiger un devoir de mémoire : à propos du
film Les Lieux d’une fugue », Cahiers Georges Perec, n° 9, p. 131-142.
MUSTATEA Alexandrina, « Aliénation et altérité discursive dans Un homme qui dort »,
dans Georges Perec. Inventivité, postérité, p. 152-158.
PARNOT Isabelle, « “Una stanza ammobigliata !” ou la lecture comme art de meubler les
stances », dans Georges Perec. Inventivité, postérité, p. 159-175.
PARNOT Isabelle, « Pano sur un tournage porno : gros plans, gros mots ou quand le
traducteur s’égare », Cahiers Georges Perec, n° 9, p. 93-107.
REGGIANI Christelle, « La lettre et l’image : Paradoxes de la réception posthume de
l’œuvre de Georges Perec », dans Georges Perec. Inventivité, postérité, p. 176-190.
REGGIANI Christelle, « Le cinéma invisible de Georges Perec », Cahiers Georges Perec,
n° 9, p. 63-72.
REMY Matthieu, « “L’évidente nécessité de la mémoire” », Cahiers Georges Perec, n° 9,
p. 41-54.
RIBIERE Mireille, « Traces mallarméennes chez Georges Perec », dans Daniel Bilous éd.,
Mallarmé, et après ? Fortunes d’une œuvre, Noésis, p. 237-246.
RIBIERE Mireille, « La postérité de La Disparition », dans Georges Perec. Inventivité,
postérité, p. 191-209.
RIBIERE Mireille, « Cinéma : les projets inaboutis de Georges Perec », Cahiers Georges
Perec, n° 9, p. 151-172.
ROCHE Anne, « Un cinquante-quatrième jour », dans Georges Perec. Inventivité, postérité,
p. 210-226.
SAGNOL Marc, « Georges Perec, littérature du déracinement », dans Georges Perec.
Inventivité, postérité, p. 227-239.
SALCEDA Hermes, « La Disparition : roman de l’écriture et de la lecture », dans Georges
Perec. Inventivité, postérité, p. 240-258.
SCHNITZER Daphné, « Annuler la convention, ou du moins la déplacer : Perec sur scène »,
dans Georges Perec. Inventivité, postérité, p. 259-272.
SEGERER Raphaëlle, « Perec et Poupart », Cahiers Georges Perec, n° 9, p. 183-200.
SHIOTSUKA Shuichiro, « La peinture comme “modèle structural” : dix tableaux générateurs
de La Vie mode d’emploi », dans Georges Perec. Inventivité, postérité, p. 273-285.
SUTA Simona, « Espèces d’espaces : une poétique de la ville », dans Georges Perec.
Inventivité, postérité, p. 286-291.
THOMAS Jean-Jacques, « “Du hareng saur au caviar” ou l’autoportrait bien ordinaire selon
Georges Perec », dans Georges Perec. Inventivité, postérité, p. 286-291.
VAN MONTFRANS Manet, « Le quotidien chez Georges Perec et François Bon : enjeux et
pratiques scripturales », dans Georges Perec. Inventivité, postérité, p. 292-310.
WAGNER Frank, « À “mystificateur”, mystificateur et demi : sur les degrés du rapport à la
mystification dans le récit de fiction », dans Nathalie Preiss éd., Mélire ? Lecture et
mystification, Paris, L’Improviste, p. 103-115.
[2007]
ABDELKEFI Rabâa, « Mystère et enchâssement des récits dans “53 jours” », dans Écrire
l’énigme, p. 153-162.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 30 AMIGO PINO Claudia, « O espaço da pagina : digressao a partir de um romance de Perec »,
dans Claudia Amigo Pino éd., Criaçao em debate, Sao Paulo, Humanitas, p. 77-88.
CONSTANTIN Danielle, « Genèse du chapitre XLVI de La Vie mode d’emploi de Georges
Perec », dans Écrire l’énigme, p. 101-114.
DANGY Isabelle, « Le mystère du personnage dans La Vie mode d’emploi », dans Écrire
l’énigme, p. 89-99.
DE BARY Cécile, « Le jeu, métaphore du texte énigmatique perecquien », dans Écrire
l’énigme, p. 305-315.
DE BARY Cécile, « Georges Perec, les films d’un homme de lettres », Ciné Nice, n° 15,
p. 67-73.
DE BARY Cécile, « Reconnaissez-vous l’héritage de Queneau ? Perec et l’oulipien que tout
le monde connaît », dans Connaissez-vous Queneau ?, Tunis/Dijon, Académie Beït al
Hikma/Presses universitaires de Dijon, p. 39-51.
ESCOBAR Matthew, « X : Identity, Reflexivity and Potential Space in Perec’s W ou le
souvenir d’enfance and Gide’s Les Faux-Monnayeurs », The Romanic Review, n° 98, p. 413433.
GOGA Yvonne, « Formes de l’autoréflexivité mallarméenne dans Un homme qui dort de
Georges Perec », dans Écrire l’énigme, p. 127-138.
GUSS Nathan, « Melancholia and Perec’s La Disparition », Dalhousie French Studies,
n° 78, p. 63-73.
HARTJE Hans, « Kafka dans Perec », dans Philippe Zard éd., Sillage de Kafka, p. 199-209.
JOLY Jean-Luc, « Pièges de sens. Contrainte et révélation dans l’œuvre de Georges Perec »,
dans Écrire l’énigme, p. 289-304.
JOLY Jean-Luc, « Georges Perec et Jules Verne : une leçon en totalisation », dans
Christophe Reffait et Alain Schaffner éd., Jules Verne ou les inventions romanesques,
Amiens, Encrage Université, p. 439-469.
LECAT Bruno, « Pacheco/Perec. A/M/W : l’idéogramme et la lettre dans deux récits de
Pacheco et Perec », Revue de littérature comparée, n° 323, p. 291-301.
LEJEUNE Philippe, « Georges Perec : autobiographie et fiction », dans Jean-Louis Jeannelle
et Catherine Viollet éd., Genèse et Autofiction, Louvain-la-Neuve, Academia Bruylant,
p. 143-147.
MADELENAT Daniel, « Le vrai, le faux, le figuré : à propos de David Bellos, Georges
Perec, une vie dans les mots (Seuil, 1994) et d’Antibiotiques (Cahiers Georges Perec, n° 7,
Le Castor astral, 2003) », dans Anne-Marie Monluçon et Agathe Salha éd., Fictions
biographiques : XIXe-XXe siècles, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, p. 289-304.
MAGNE Bernard, « Perec et l’ordinateur », dans Mesures et démesure dans les lettres
françaises au XXe siècle : Hommage à Henri Béhar, Paris, Honoré Champion, p. 403-414.
MAGNE Bernard, « Tentative d’argumentaire pour quelques-unes des énigmes qui ont été
trouvées dans La Vie mode d’emploi au fil des ans », dans Écrire l’énigme, p. 71-88.
MURAD Samira, « Irmaos inimigos ? Critica genética e teoria do efeito estético em Le
Voyage d’hiver de Georges Perec », dans Claudia Amigo Pino éd., Criaçao em debate, Sao
Paulo, Humanitas, p. 145-160.
NEEFS Jacques, « Georges Perec : Distributive Constraints, Textual Liberties », Journal of
Romance Studies, n° 7, p. 59-74.
PANOSETTI Daniela, « Le texte littéraire comme espace ambigu. Identité topologique,
“trous noirs” et expérience esthétique “inquiète” dans l’œuvre de Perec et Calvino », dans
Alain Milon et Marc Perelman éd., Le Livre et ses espaces, Nanterre, Presses Universitaires
de Paris X, p. 373-394.
PARAYRE Marc, « Formes de l’énigme dans La Disparition », dans Écrire l’énigme, p. 139151.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 31 SAGNOL Marc, « Georges Perec, littérature du déracinement », Les Temps modernes,
n° 642, p. 57-69.
SHIOTSUKA Shuichiro, « Le réel dans Un cabinet d’amateur de Georges Perec », dans
Yoshikazu NAKAJI, L’Autre de l’œuvre, Saint-Denis, Presses Universitaires de Vincennes,
p. 113-122.
VAN MONTFRANS Manet, « L’enchâssement des énigmes. Les Villes invisibles de Calvino
dans La Vie mode d’emploi de Perec », dans Écrire l’énigme, p. 115-126.
WOLOWSKI Witold et SOBCZYNSKI Krzysztof, « “Vous nous l’avez racontée au moins
cinquante fois…” : effacement énonciatif et effets de généricité dans La Poche Parmentier de
Georges Perec », Roczniki Humanistyczne, n° 54-55, p. 51-82.
YVAN Frédéric, « Circonfigurations autour d’Espèces d’espaces de Georges Perec et de La
Maison des feuilles de Mark Z. Danielewski », dans Alain Milon et Marc Perelman éd., Le
Livre et ses espaces, Nanterre, Presses Universitaires de Paris X, p. 359-372.
YVAN Frédéric, « L’extase du vide de Un homme qui dort à Espèces d’espaces de Georges
Perec », Savoirs et clinique, n° 8, p. 143-153.
[2008]
AMIGO PINO Claudia, « Les derniers 53 jours de Georges Perec : l’impossibilité d’écrire en
abyme », Genesis, n° 29, p. 127-137.
GUIDEE Raphaëlle, « L’éternel retour de la catastrophe : répétition et destruction dans les
œuvres de Georges Perec et W. G. Sebald », dans Jean-Paul Engélibert et Yen-Mai TranGervat éd., La Littérature dépliée : Reprise, répétition, réécriture, Rennes, Presses
Universitaires de Rennes, p. 37-47.
HARTJE Hans, « Réécrire l’histoire littéraire. Georges Perec et d’autres voyageurs
d’hiver », dans Jean-Paul Engélibert et Yen-Mai Tran-Gervat éd., La Littérature dépliée :
Reprise, répétition, réécriture, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, p. 431-436.
JAMES Alison, « The Maltese and the Mustard Fields : Oulipian Translation », Substance,
n° 115, p. 134-147.
JOLY Jean-Luc, « Le “romans” de l’artiste contemporain », dans « Regarde de tous tes yeux
regarde », p. 34-50.
MAGNE Bernard, « Georges Perec : une autobiographie desmodromique », dans « Regarde
de tous tes yeux regarde », p. 51-59.
MAGNE Bernard, « Georges Perec et les mathématiques », dans Culture maths : Choix
d’articles de la revue Tangente, Paris, Seuil, p. 61-74.
PARE Daouda, « Écrire le déchirement : W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec »,
dans Clément Dili Palai et Daouda Pare éd., Littératures et Déchirures, Paris, L’Harmattan,
p. 77-89.
REGGIANI Christelle, « L’écriture photographique de Georges Perec », dans « Regarde de
tous tes yeux regarde », p. 60-66.
REULECKE Anne-Kathrin, « Fälschung und Intermedialität in Georges Perecs Roman Un
cabinet d’amateur », Weimarer Beiträge, n° 1, p. 103-116.
SALGAS Jean-Pierre, « Le Centre Georges Perec », dans « Regarde de tous tes yeux
regarde », p. 9-25.
SCHULTE NORDHOLT Annelies, « Perec, Modiano, Raczymow et les lieux comme ancrages
de la postmémoire », dans Annelies Schulte Nordholt éd., Témoignages de l’après-Auschwitz
dans la littérature juive française : Enfants de survivants et survivants-enfants, AmsterdamNew York, p. 243-256.
THOREL-CAILLETEAU Sylvie, « Georges Perec : la preuve de la poésie par le désastre »,
Roman 20-50, n° 46, p. 135-148.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 32 WOLF Nelly, « Georges Perec : la cicatrice ou le visage de l’exil », Romanistische
Zeitschrift für Literaturgeschichte, n° 32, p. 105-112.
[2009]
ABDELKEFI Rabâa, « La mémoire des lieux dans “53 jours” », dans La Mémoire des lieux
dans l’œuvre de Georges Perec, p. 81-92.
AMRI-ABBES Rafika, « De la discontinuité à l’unité dans l’énonciation de l’espace
perecquien », dans La Mémoire des lieux dans l’œuvre de Georges Perec, p. 249-262.
BEN OUANES Kamel, « La Tunisie : de l’image à l’imaginaire dans l’écriture romanesque
de Georges Perec », dans La Mémoire des lieux dans l’œuvre de Georges Perec, p. 61-80.
BERRETTI-FOLLET Jany, « Face à l’inextricable incohérence du monde : The Waves, Un
homme qui dort », Formules, n° 13, p. 343-356.
BLAÏECH Yosr, « Structuration de l’espace par le jeu du regard dans Un homme qui dort,
Tentative d’épuisement d’un lieu parisien de Georges Perec et La Tentation de saint Antoine
de Gustave Flaubert », dans La Mémoire des lieux dans l’œuvre de Georges Perec, p. 233248.
CONANT Chloé, « Simulacres panoptiques et opacité du réel : l’imaginaire panoramique
chez quelques photographes et écrivains contemporains », Revue des sciences humaines,
n° 294, p. 127-138.
CONSTANTIN Danielle, « Autobiographie vespérale et lieux du sommeil tunisiens », dans
La Mémoire des lieux dans l’œuvre de Georges Perec, p. 41-60.
DE BARY Cécile, « Des formes narratives à leurs effets », Les Cahiers du CERACC, n° 4,
http://www.ecritures-modernite.eu/?page_id=517
DE BARY Cécile, « Récits d’Ellis Island (Georges Perec). Des récits contestés », Cahiers
de narratologie, n° 16, http://revel.unice.fr/cnarra/sommaire.html?id=853
GAHA Hend, « Lieu de la lettre », dans La Mémoire des lieux dans l’œuvre de Georges
Perec, p. 263-278.
GINESTET Dominique, « La lettre et la poussière : rupture et trace dans les Récits d’Ellis
Island de Georges Perec », dans Caroline Andriot-Saillant éd., Paroles, langues et silences en
héritage : Essais sur la transmission intergénérationnelle aux XXe et XXIe siècles, ClermontFerrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, p. 171-179.
HABIB BEN SLIMANE Mohamed, « Esthétique de la déconstruction dans Un cabinet
d’amateur de Georges Perec », dans La Mémoire des lieux dans l’œuvre de Georges Perec,
p. 129-146.
HARTJE Hans, « Les ambivalences du phénomène sportif dans The Loneliness of the LongDistance Runner d’Allan Sillitoe (1959), W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec
(1975), Le Vainqueur de coupe de Rachid Boudjedra (1981) », dans Sylvain Floc’h, Hans
Hartje et Gérard Lahouati éd., La vie, la mort, les mots. Hommage à l’ami disparu : Jacques
Gadeau, Pau, Vallongues, p. 97-101.
JAMES Alison, « Paysages de la mémoire : Proust, Aragon, Perec », Théorie-LittératureÉpistémologie, n° 26, p. 163-183.
JAMES Ian, « Death, Memory, Subjectivity : Perec’s W ou le souvenir d’enfance », dans
Peter Collier, Anna-Magdalena Elsner et Olga Smith éd., Anamnesia : Private and Public
Memory in Modern French Culture, Bern, Peter Lang, p. 29-39. JEANDILLOU Jean-François, « “Accepter qu’un texte puisse se porter tout seul” : le prétexte
onomastique dans les Vœux de Perec », Poétique, n° 157, p. 41-51.
JEANNELLE Jean-Louis, « Perec et le divers de l’histoire littéraire : sur Le Voyage d’hiver »,
dans Jean-Louis Jeannelle éd., Fictions d’histoire littéraire (La Licorne, n° 86), Rennes,
Presses Universitaires de Rennes, p. 171-194.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 33 JOLY Jean-Luc, « La mémoire totale des lieux », dans La Mémoire des lieux dans l’œuvre
de Georges Perec, p. 171-232.
LEAK Andrew, « Écrire le banal : les “lieux communs” de Georges Perec », dans
Dominique Rabaté et Dominique Viart éd., Écritures blanches, Saint-Étienne, Publications de
l’Université de Saint-Étienne, p. 137-147.
MAGNE Bernard, « L’intertextualité dans la genèse de l’autobiographie perecquienne »,
dans Véronique Montémont et Catherine Viollet éd., Le Moi et ses modèles : Genèse et
transtextualités, Louvain-la-Neuve, Academia Bruylant, p. 141-154.
MAGNE Bernard, « L’image de la Tunisie dans La Vie mode d’emploi », dans La Mémoire
des lieux dans l’œuvre de Georges Perec, p. 21-40.
PEREC Paulette, « Propos autour de Georges Perec et de son œuvre », dans La Mémoire des
lieux dans l’œuvre de Georges Perec, p. 11-20.
REGGIANI Christelle, « Perec et l’art de la mémoire », dans La Mémoire des lieux dans
l’œuvre de Georges Perec, p. 103-127.
RIBIERE Mireille, « Le lieu et la forme dans La Clôture », dans La Mémoire des lieux dans
l’œuvre de Georges Perec, p. 147-170.
RIBIERE Mireille, « Kateb Yacine, Georges Perec : une poétique de l’absence ? », dans
Rabâa Abdelkéfi éd., Dialogue et intertextualité dans l’œuvre de Kateb Yacine, actes du
colloque de Tunis (22-23 février 2005), Tunis, Éditions Sahar avec le concours de l’Institut
français de coopération, 2009, p. 135-158.
RIOU Daniel, « Les bibliothèques de Georges Perec ou le mal d’archive », dans Claudine
Nédélec éd., Les Bibliothèques, entre imaginaires et réalités, Arras, Artois Presses Université,
p. 461-471.
SICK Franziska, « Bildbeschreibung als Signatur : zur Verortung des Erzählers in La Vie
mode d’emploi von Georges Perec », Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte, n° 33,
p. 147-168.
SOULAGES François, « De l’intolérable à la tolérance. Littérature, photographie et
philosophie : Georges Perec, Bernard Koest et Socrate », dans Philippe Daros et Michel
Gironde éd., Les Mémoires de la violence : Littérature, peinture, photographie, cinéma, Paris,
L’Harmattan, p. 113-133.
SOUSSI-BOUBAKER Chébila, « L’espace sfaxien et l’expérience de l’anéantissement dans
Les Choses de Georges Perec », dans La Mémoire des lieux dans l’œuvre de Georges Perec,
p. 93-102.
ZARD Philippe, « Georges Perec, La Vie mode d’emploi. Cinoc ou la diaspora : variations
sur un chapitre de La Vie mode d’emploi », dans Hédi Kaddour éd., Littérature et Saveur :
Explications de texte et commentaires offerts à Jean Goldzink, Paris, Le Manuscrit, p. 279287.
[2010]
ASSILA Maud, « La lettre et la voix redoublées », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 301316.
BAETENS Jan, « L’OuBaPo avec et sans Perec », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 445452.
BAKISSIA Serifou Adelaide, « Envie de dire : le rêve comme dispositif de communication,
La Boutique obscure », dans Jean-Marie Kouakou éd., Les Représentations dans les fictions
littéraires, t. II, Paris, L’Harmattan, p. 39-46.
BEN OUANES Kamel, « Le temps dans l’œuvre de Georges Perec », dans Mohamed Ridha
Bouguerra éd., Le Temps dans le roman du XXe siècle, Rennes, Presses Universitaires de
Rennes, p. 115-125.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 34 BIZET François, « Ceci n’est pas Un homme qui dort », French Forum, n° 35, p. 39-57.
BON François, « Que l’espace devient question », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 35-38.
BURGELIN Claude, « Les Choses, un devenir-roman des Mythologies ? », Recherches et
Travaux, n° 77, p. 57-66.
COLARD Jean-Max, « Perec et l’exposition », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 51-66.
DE BARY Cécile, « Les lettres de Perec », dans Hermes Salceda et Jean-Jacques Thomas
éd., Le Pied de la lettre. Créativité et littérature potentielle, La Nouvelle Orléans, Presses
Universitaires du Nouveau Monde, p. 55-64.
DE BARY Cécile, « L’hyperréalisme n’est qu’un mot », Cahiers Georges Perec, n° 10,
p. 83-90.
DECOUT Maxime, « La judéité de l’autre », Roman 20-50, n° 49, p. 123-134.
DESANTI Laetitia, « De la chose à l’image de la chose : les liens entre le Pop Art et l’objet
perecquien », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 103-120.
DESCENDRE Nadine, « La collection comme pratique artistique ou la métaphore du
puzzle », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 419-442.
DUBROMEL Marie-France, « 37 choses et gens (+ 7) que je… partage avec Georges
Perec », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 483-490.
FERRIER Michael, « De l’infra-ordinaire au Super Normal : poétique et politique de
l’ordinaire chez Jasper Morrison, Naoto Fukasawa et Georges Perec », Cahiers Georges
Perec, n° 10, p. 193-206.
GIRARD-LETHIER Élisabeth et LIEGE Dominique de, « Comment nous avons brodé certains
de ses livres », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 477-482.
GRISON Laurent, « (Je)u topique », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 131-140.
HALPHEN-BESSARD Véronique, « Les métamorphoses de l’utopie chez Georges Perec »,
dans Dominique Berthet éd., L’Utopie : Art, littérature et société, Paris, L’Harmattan, p. 129139. HAMAIDE-JAGER Éléonore, « Le Petit Perec illustré », Cahiers Georges Perec, n° 10,
p. 453-463.
HECK Maryline, « Carrés blancs sur fond blanc : destins du monochrome chez Perec »,
Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 121-130.
HOROVITZ Pauline, « Je me souviens : un genre d’art contemporain ? », Cahiers Georges
Perec, n° 10, p. 255-272.
HYPPOLITE Pierre, « Georges Perec et la peinture hyperréaliste », Cahiers Georges Perec,
n° 10, p. 91-102.
IELPO Silva Rodrigo, « Georges Perec et les pouvoirs du simulacre », Textuel, n° 62, p. 6977.
JOLY Jean-Luc, « Compter/Créer : Boltanski/Closky/Kawara/Opalka/Perec », Cahiers
Georges Perec, n° 10, p. 363-406.
LA HAYE Noémie, « Les monovocalismes perecquiens ou l’enfance de l’art », dans
Hermes Salceda et Jean-Jacques Thomas éd., Le Pied de la lettre. Créativité et littérature
potentielle, La Nouvelle Orléans, Presses Universitaires du Nouveau Monde, p. 65-74.
MAGNE Bernard, « Perec parapheur », dans Hermes Salceda et Jean-Jacques Thomas éd.,
Le Pied de la lettre. Créativité et littérature potentielle, La Nouvelle Orléans, Presses
Universitaires du Nouveau Monde, p. 91-102.
MAGNE Bernard, « PEREC LEVE », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 333-344.
MAGNE Bernard, « Perec préfacier », dans Patrick Marot éd. Les Textes liminaires,
Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, p. 327-365.
MARIANI-ROUSSET Sophie, « Perec et ses descendants : les explorations de NOAO »,
Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 159-174.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 35 MONTEMONT Véronique, « Portrait de Sophie Calle en héroïne perecquienne », Cahiers
Georges Perec, n° 10, p. 273-286.
OUATTARA Siriki, « La rue Vilin : sens de la mémoire, mémoire des sens », dans dans
Jean-Marie Kouakou éd., Les Représentations dans les fictions littéraires, t. II, Paris,
L’Harmattan, p. 277-286.
PARNOT Isabelle, « Fluxus, vu du futur », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 69-82.
POMPARAT Catherine, « Des étudiants de l’École des beaux-arts perecquiens », Cahiers
Georges Perec, n° 10, p. 175-189.
RAUS Tonia, « D’un déconditionnement l’autre : “ce qui se passe quand il ne se passe rien”
chez Thomas Demand et Georges Perec », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 317-330.
RAVINDRANATHAN Thangam, « Lettres en souffrance : sur quelques usages de la carte
postale », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 207-226.
REGGIANI Christelle, « De la littérature considérée comme un des beaux-arts (l’œuvre de
Perec et l’art contemporain) », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 39-49.
REIG Christophe, « Nomen est (h)omen. Lettres et onomastique dans Le Voyage d’hiver et
ses oulipiennes séquelles », dans Hermes Salceda et Jean-Jacques Thomas éd., Le Pied de la
lettre. Créativité et littérature potentielle, La Nouvelle Orléans, Presses Universitaires du
Nouveau Monde, p. 117-132.
REMY Matthieu, « L’art du quotidien », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 141-153.
RIBIERE Mireille, « Art citationnel et romanesque dans La Disparition », dans Hermes
Salceda et Jean-Jacques Thomas éd., Le Pied de la lettre. Créativité et littérature potentielle,
La Nouvelle Orléans, Presses Universitaires du Nouveau Monde, p. 133-144.
RIBIERE Mireille, « Georges Perec/Joachim Schmid : tentative de description d’un projet de
livre d’artiste », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 227-234.
ROLLAND Marylin, « Un écart tracé nu », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 467-470.
SALAS Irène, « Allegro Ma Non Troppo : Georges Perec et le laboratoire musical »,
Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 499-512.
SALCEDA Hermes, « Actualisations fictionelles et valeurs sémantiques de la lettre dans La
Disparition », dans Hermes Salceda et Jean-Jacques Thomas éd., Le Pied de la lettre.
Créativité et littérature potentielle, La Nouvelle Orléans, Presses Universitaires du Nouveau
Monde, p. 145-156.
SALGAS Jean-Pierre, « Onze remarques en guise de post-scriptum à l’exposition de Nantes
puis de Dole », Cahiers Georges Perec, n° 10, p. 513-514.
SCHAFFNER Alain, « Le romanesque mode d’emploi », dans Wolfgang Asholt et Marc
Dambre éd., Un retour des normes romanesques dans la littérature française contemporaine,
Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, p. 51-65.
SIKEL Damla, « W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec : un récit allégorique de
l’absence », Frankofoni, n° 22, p. 381-392.
THOMAS Jean-Jacques, « Lettre ouverte sur un bureau et autres natures mortes chez
Perec », dans Hermes Salceda et Jean-Jacques Thomas éd., Le Pied de la lettre. Créativité et
littérature potentielle, La Nouvelle Orléans, Presses Universitaires du Nouveau Monde,
p. 103-116.
WATTEAU Diane, « La blancheur de Méduse : “Tu te déprends de tout” », Cahiers Georges
Perec, n° 10, p. 289-300.
[2011]
ADINOLFI Pierangela, « Ricordo o immaginazione : l’assenza della madre in W ou le
souvenir d’enfance di Georges Perec », Studi francesi, n° 165, p. 566-578.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 36 BEAUMATIN Éric, « Historia, identidad y creacion : el sentido de la busqueda formal en la
obra de Georges Perec », dans Pere(t)c, p. 67-76.
BERTELLI Dominique, « Fortune des Choses : I. Notes brèves à propos des publications
anthumes des Choses ; II. Essai de bibliographie », Roman 20-50, n° 51, p. 73-94.
BLANCKEMAN Bruno, « Modiano/Perec : faux airs ? faux frères ? faussaires ? », Cahiers
Georges Perec, n° 11, p. 121-132.
BLESA Tua, « Perec, investigador », dans Pere(t)c, p. 79-84.
BLOOMFIELD Camille, « L’héritage de Georges Perec chez les jeunes Oulipiens : Anne
F. Garréta, Ian Monk, Hervé Le Tellier et Jacques Jouet », Cahiers Georges Perec, n° 11,
p. 19-32. CAMARERO Jesus, « Perec & Oulipo », dans Pere(t)c, p. 99-110.
CHALONGE Florence de et REGGIANI Christelle, « Relire le “premier Perec” », Roman 2050, n° 51, p. 5-10.
DANGY Isabelle, « Naissances du personnage dans Un homme qui dort », Roman 20-50,
n° 51, p. 95-106.
DANGY Isabelle, « Les arpenteurs du non-lieu : des héritiers de Perec ? », p. 185-198.
DE BARY Cécile, « Georges Perec et Valérie Mréjen », Cahiers Georges Perec, n° 11,
p. 85-96.
DE BARY Cécile, « Les listes oulipiennes », Poétique, n° 168, p. 415-429.
DECOUT Maxime, « Perec : l’abyme de Robbe-Grillet, le miroir de Stendhal », Poétique,
n° 168, p. 399-414.
DESANTI Laëtitia, « L’architecture dans les romans de Sarraute et de Perec : Manipulations
et détournements », Études littéraires, vol. XLII, n° 1, p. 51-65.
FAUCHEREAU Serge, « Fotografias y un viaje a Polonia de Georges Perec y Serge
Fauchereau », dans Pere(t)c, p. 189-196.
GRIS Fabien, « Perec, ou les débuts de la cinéphilie littéraire », Cahiers Georges Perec,
n° 11, p. 61-72.
HAMAIDE-JAGER Éléonore, « Claude Ponti, passionnant passeur de Perec pour les petites
personnes », Cahiers Georges Perec, n° 11, p. 105-120.
HECK Maryline, « “Vigne, virus, ville, village, visage” : Un homme qui dort, enquête sur
un visage », Roman 20-50, n° 51, p. 107-115.
HECK Maryline, « Perec après Perec », Cahiers Georges Perec, n° 11, p. 7-15.
HIRSCHI Stéphane, « Le peu qui fait signe ou le deuil des parents (G. Perec, M. Gagnon) »,
Revue des sciences humaines, n° 304, p. 89-118.
JEANDILLOU Jean-François, « Échos d’une voix de fin silence dans l’écriture
lipogrammatique », Poétique, n° 168, p. 387-397.
JERUSALEM Christine, « Quelques choses sur les liens entre Jean Échenoz et Georges
Perec », Cahiers Georges Perec, n° 11, p. 133-148.
JOLY Jean-Luc, « La “novelas” del artista contemporaneo », dans Pere(t)c, p. 45-66.
JOLY Jean-Luc, « Des choses qui dorment », Roman 20-50, n° 51, p. 11-26.
JOLY Jean-Luc, « Succession de Lieux : Georges Perec, Thomas Clerc », Cahiers Georges
Perec, n° 11, p. 161-184.
JOLY Jean-Luc, « Perec et les Hardennes », Les Amis de l’Ardenne, n° 31, p. 47-57.
MAEYAMA Yû, « La “mise en abyme” chez Georges Perec », Poétique, n° 167, p. 285-303.
MAGNE Bernard, « Peintureecriture », dans Pere(t)c, p. 85-98.
MARTIN RUIZ Pablo, « La novela sin e y el secreto borgeano de Georges Perec », dans
Magdalena Campora et Javier Roberto Gonzalez éd., Borges – Francia, Buenos Aires, Publ.
de la Facultad de filosofia y letras, p. 193-202.
MONTEMONT Véronique, « Perec/Ernaux : Biographes de la société de consommation »,
Cahiers Georges Perec, n° 11, p. 73-84. Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 37 MOURINO José Manuel, « Cartografiado a Duermevela : Combray – Auschwitz – Calle
Vilin. El cine de Georges Perec », dans Pere(t)c, p. 141-162.
NANNICINI Chiara, « “Coiffure dames” : la photographie dans le parcours
autobiographique de Perec », dans Jan Baetens et Alexander Streitberger éd., De
l’autoportrait à l’autobiographie, Revue des lettres modernes, série Lire et Voir, n° 2, Caen,
Lettres modernes Minard, p. 73-89.
OBERGÖKER Timo, « D’une île l’autre : mémoire et insularité chez Georges Perec », dans
Danièle Sabbah éd., L’Exil et la Différence, Pessac, Presses Universitaires de Bordeaux,
p. 123-133.
PARAYRE Marc, « Je me souviens que Georges Perec voulait écrire des livres pour
enfants… », Cahiers Georges Perec, n° 11, p. 97-104.
PARAYRE Marc, « Fantômes d’écrivains dans La Disparition de Georges Perec », dans
Anne Chamayou et Nathalie Solomon éd., Fantômes d’écrivains, Perpignan, Presses
Universitaires de Perpignan, p. 43-55.
PEREC Paulette, « Les Choses en leur temps suivi de Les Films vus par Georges Perec
pendant la composition des Choses (août 1963-mars 1965) », Roman 20-50, n° 51, p. 39-58.
RABATE Dominique, « Perec et le paradigme de la disparition », Cahiers Georges Perec,
n° 11, p. 33-42.
REGGIANI Christelle, « De la literatura considerada como una de las bellas artes (la obra de
Perec y el arte contemporaneo) », dans Pere(t)c, p. 127-140.
REMY Matthieu, « Penser et représenter la société des années 1960 : Les Choses et Un
homme qui dort comme tentatives de littérature réaliste critique », Roman 20-50, n° 51, p. 2738.
ROCHE Anne, « “La voix mise en plis” : Perec ghost-guest chez Olivier Rolin », Cahiers
Georges Perec, n° 11, p. 149-160. RUIZ DE SAMANIEGO Alberto éd., « Ejercicios de stylo. Georges Perec o el arte del lugar »,
dans Pere(t)c, p. 9-38.
SAIGNES Anna, « L’autre, le moi et l’histoire : lecture croisée de Nous autres d’Eugène
Zamiatine et W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec », Europe, n° 985, p. 217-229.
SALCEDA Hermes, « Actualizaciones ficcionales y valores semanticos de la letra en La
Disparition », dans Pere(t)c, p. 111-126.
SCHAFFNER Alain, « Marcel Bénabou, auteur de l’œuvre de Georges Perec », Cahiers
Georges Perec, n° 11, p. 255-260.
THOREL Sylvie, « Les Choses, ou le comble du réalisme », Roman 20-50, n° 51, p. 59-72.
TILLARD Patrick, « L’effet-Bartleby : répétitions et nouveautés dans Un homme qui dort de
Georges Perec », Études littéraires, vol. XLII, n° 2, p. 181-193.
TURIN Gaspard, « Listes perecquiennes et filiation contemporaine : entre hybris et
mélancolie », Cahiers Georges Perec, n° 11, p. 43-60. VILA-MATAS Enrique, « Un mehari verde », dans Pere(t)c, p. 39-44.
[2012]
BELLOS David, « Perec and Translation », Formules, n° 16, p. 27-32.
BENABOU Marcel, « Le page et la plume. Proust à la lumière de Perec », Europe, n° 993994, p. 214-222.
BONNOT Marie, « Écriture du rêve et jeux de mots dans La Boutique obscure », dans
Georges Perec artisan de la langue, p. 121-130.
BURGELIN Claude, « Perec et l’archive », Europe, n° 993-994, p. 71-82.
BURGELIN Claude et MARTIN Jean-Pierre, « Georges, Claude et Perec », Europe, n° 993994, p. 13-25.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 38 CELATI Gianni, « Georges Perec et l’homme qui dort », Europe, n° 993-994, p. 33-42.
CHALONGE Florence de, « Stylistique de l’indifférence : Un homme qui dort », dans
Georges Perec artisan de la langue, p. 145-154.
COSNARD Denis, « Perec-Modiano, un dialogue imaginaire », Europe, n° 993-994, p. 232236.
COWARD David, « Good as old » [sur Le Condottière], Times Literary Supplement,
n° 5 716, 19 octobre 2012, p. 21.
DANGY Isabelle, « Les verbes mode d’emploi : la conjugaison dans La Vie mode
d’emploi », dans Georges Perec artisan de la langue, p. 43-54.
DE BARY Cécile, « L’Oulipo est-il un groupe littéraire ? », Formules, n° 16, p. 75-83.
DECOUT Maxime, « Les madeleines de Georges Perec », Europe, n° 993-994, p. 3-8.
DECOUT Maxime, « Les judéités bricolées de Georges Perec », Europe, n° 993-994,
p. 183-194.
DECOUT Maxime, « “53 jours” de Georges Perec : la génétique, mode d’emploi »,
Littérature, n° 168, p. 43-55.
DECOUT Maxime, « “53 jours” de Georges Perec : les lieux d’une ruse », Genesis, n° 35,
p. 209-219.
DECOUT Maxime, « Georges Perec : grandeur et misère d’une signification abymée » [sur
« 53 jours »], Études littéraires, vol. XLIII, n° 1, p. 157-171.
DELEMAZURE Raoul et SEITE Yannick, « Perec dans le XVIIIe siècle », Europe, n° 993-994,
p. 195-213.
DIDION Philippe, « Perec et les petits papiers », Histoires littéraires, n° 50, p. 57-67.
DÜRRENMATT Jacques, « Que dit la ponctuation de Perec ? », dans Georges Perec artisan
de la langue, p. 31-42.
FOURNEL Paul, « Georges Perec beau présent », Europe, n° 993-994, p. 256-257.
FURLAN Pierre, « La vengeance de Perec », Europe, n° 993-994, p. 158-165.
GASCOIGNE David, « Georges Perec’s La Vie mode d’emploi, or how to take on painting
and win », Nottingham French Studies, vol. LI, n° 3, p. 286-297. GETZLER Pierre et DEPAULE Jean-Charles, « Perec, la langue, la ville », Europe, n° 993994, p. 83-94.
GOGA Yvonne, « “Douze regards obliques”, un discours d’indirection », dans Georges
Perec artisan de la langue, p. 113-120.
HECK Maryline, « L’“infra-ordinaire”, une poétique du regard », Europe, n° 993-994,
p. 62-70.
HECK Maryline, « “Ce repère, Perec” : Postérité de Perec oulipien », Formules, n° 16,
p. 323-332.
HECK Maryline, « L’“écriture blanche” de Georges Perec », dans Georges Perec artisan de
la langue, p. 91-102.
HECK Maryline, « Les affects entre parenthèses : W ou le souvenir d’enfance de Georges
Perec », Modernités, Bordeaux, n° 34, p. 161-171.
HECK Maryline, « Un homme qui dort : genèse d’un film », dans Mireille Hilsum et Hélène
Védrine éd., La Relecture de l’œuvre par ses écrivains mêmes, t. III : Se relire par l’image,
Paris, Kimé, p. 393-403.
JORGENSEN Steen Bille, « Pastiche et poétique de l’œuvre. Stratégies de réécriture
contemporaine », Revue d’histoire littéraire de la France, n° 1, p. 105-117.
JORGENSEN Steen Bille, « Approches conceptuelles du roman et appropriation du réel chez
Georges Perec », La Licorne, n° 100 (« 50 ans d’Oulipo : de la contrainte à l’œuvre »),
Rennes, Presses Universitaires de Rennes, p. 113-125. JOLY Jean-Luc, « Là, vis mode d’emploi », Europe, n° 993-994, p. 142-157.
JOSIPOVICI Gabriel, « À propos de La Vie mode d’emploi », Europe, n° 993-994, p. 95-122.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 39 LONGHI Julien, « Un “autre versant du langage” : la relation fond/forme et figure/fond dans
deux œuvres de Perec », dans Georges Perec artisan de la langue, p. 103-112.
LORENTE Catherine, « Georges Perec et le cinéma : de l’encré à l’écran », dans Valérie
Berty et Marc Cerisuelo éd., Quand des écrivains font du cinéma : instantanés critiques,
Paris, Archives Karéline, p. 119-136.
MANEA Lucia, « Pratiques de la liste de lieux et effets de style perecquiens », dans
Georges Perec artisan de la langue, p. 175-184.
MONCOND’HUY Dominique, « Écrire l’ordinaire : le jeu de l’intime et du collectif dans
Espèces d’espaces », dans Georges Perec artisan de la langue, p. 131-141.
MONTEMONT Véronique, « Du lexique perecquien », dans Georges Perec artisan de la
langue, p. 19-30.
MONTEMONT Véronique et REGGIANI Christelle, « Perec et la langue », dans Georges
Perec artisan de la langue, p. 7-11.
OLENDER Maurice, « Quelques minutes d’une rencontre avec Georges Perec », Europe,
n° 993-994, p. 244-255.
PARAYRE Marc, « Grammaire du lipogramme : La Disparition », dans Georges Perec
artisan de la langue, p. 55-66.
PARNOT Isabelle, « Faufilage à l’anglaise d’un sujet sans langue (de l’art de délier les
langues) », dans Georges Perec artisan de la langue, p. 67-76.
PEREC Paulette, « Remarques », dans Georges Perec artisan de la langue, p. 13-15.
PLET-NICOLAS Florence, « Une amitié scientifique et littéraire : Perec et Gotlib », Europe,
n° 993-994, p. 223-231.
RABATE Dominique, « “Comme tout le monde, je suppose” », Europe, n° 993-994, p. 4351.
RANNOUX Catherine, « Les effets de liste dans Espèces d’espaces et Les Choses », dans
Georges Perec artisan de la langue, p. 155-164.
RAUS Tonia, « “Une parenté retrouvée” : filiations fictionnelles entre Le Voyage d’hiver de
Georges Perec et Le Voyage d’hier de Jacques Roubaud », dans Jean-Michel Wittmann éd.,
Biographie et Roman, Metz, Publications de l’université Paul-Verlaine, p. 213-226.
REGGIANI Christelle, « Perec avant l’Oulipo », Europe, n° 993-994, p. 26-32.
REMY Matthieu, « Essai de contextualisation des usages énumératifs dans Les Choses »,
dans Georges Perec artisan de la langue, p. 165-174.
ROUMETTE Julien, « La circulation des images mélancoliques », Europe, n° 993-994,
p. 166-182.
ROUMETTE Julien, « Perec, Proust et Borges : entre “temps retrouvé” et “mort vécue”,
différentes tonalités de réminiscence », dans Jean-Yves Laurichesse éd., L’Ombre du
souvenir : littérature et réminiscence, du Moyen Âge au XXIe siècle, Paris, Classiques Garnier,
p. 247-261.
SALCEDA Hermes, « Transposer la variation du Petit vélo en espagnol », dans Georges
Perec artisan de la langue, p. 77-87.
SCHAFFNER Alain, « Perec romanesque », Europe, n° 993-994, p. 123-131.
SCHOCK Ralph, « Une amitié à travers les langues : Georges Perec et Eugen Helmlé »,
Europe, n° 993-994, p. 237-243.
SHERINGHAM Michael, « La vie quotidienne », Europe, n° 993-994, p. 52-61.
SHILLONY Helena, « La correspondance Georges Perec-Jacques Lederer : la naissance d’un
écrivain », dans Waclaw Rapak, Jakub Kornhauser et Iwona Piechnik éd., De la lettre aux
belles-lettres : études dédiées à Regina Bochenek-Franczakowa, Krakow, Wydawnictwo
Uniwersytetu Jagiellonskiegoi, p. 493-499.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 40 SHIOTSUKA Shuichiro, « Deux romans lipogrammatiques en japonais : la traduction de La
Disparition et Mettons du rouge à lèvres sur l’image rémanente de Yasutaka Tsutsui »,
Formules, n° 16, p. 291-300. SOUVAY François, « Bibliothèque mode d’emploi », Europe, n° 993-994, p. 132-141.
VILA-MATAS Enrique, « Café Perec », Europe, n° 993-994, p. 9-12.
[2013]
BURGELIN Claude, « Retrouver Les Choses », Acta fabula, vol. XIV, n° 8 (« 1966, annus
mirabilis »).
CHEVRIER, Alain, « Perecova tajna pism(en)a ili o belle absente », trad. Vanda Micksic,
Tema (Zagreb), n° 5-6, p. 45-55.
DANGY Isabelle, « Présences du mythe dans La Vie mode d’emploi de Georges Perec »,
dans Marie-Hélène Boblet éd., Chances du roman, charmes du mythe : Versions et
subversions du mythe dans la fiction francophone depuis 1950, Presses de la Sorbonne
nouvelle, p. 115-123.
DE BARY Cécile, « En contrepoint d’un discours personnel douloureux », La Faute à
Rousseau, n° 63, p. 44-45.
GASCOIGNE David, « Perec et la fiction ludique : lire l’adversaire », dans Samir Marzouki
éd., Littérature et Jeu, Berne, Peter Lang, p. 41-52.
IELPO Rodrigo, « La démarche brechtienne dans la construction de l’espace perecquien »,
Cahiers ERTA, n° 3, p. 159-174.
NANNICINI Chiara, « La reconstruction syncopée du récit autobiographique : W ou le
souvenir d’enfance de Georges Perec et Le Système périodique de Primo Levi », dans Alison
Boulanger, Chiara Nannicini et Alice Pintiaux éd., Ruptures du récit : essai sur la
discontinuité narrative, Le Manuscrit, p. 123-139.
PARAYRE Marc, « Tentative de non-épuisement chez Perec. Les listes et leurs effets dans
La Disparition », dans Sophie Milcent-Lawson, Michelle Lecolle et Raymond Michel éd.,
Liste et effet liste en littérature, Classiques Garnier, p. 491-504.
REGGIANI Christelle, « Poétique de la liste. Inventaire et épuisement dans l’œuvre de
Georges Perec », dans Sophie Milcent-Lawson, Michelle Lecolle et Raymond Michel éd.,
Liste et effet liste en littérature, Classiques Garnier, p. 505-517.
STANCU Valeriu, « Le trompe l’œil perecquien et l’illusion du medium », Neohelicon,
vol. XL, n° 1, p. 349-360. [2014]
ANAYAN Yana, « La critique des systèmes idéologiques ciblés par Georges Perec dans sa
dystopie W ou le souvenir d’enfance », Études interdisciplinaires en sciences humaines
(Tbilissi), n° 1, p. 127-138.
DE BARY Cécile, « L’écriture ou la voix. Perec et le style », Poétique, n° 175, p. 59-72.
CHEVRIER, Alain, « Les lettres secrètes de Perec : sur la “belle absente” », dans Secrets,
actes du dix-septième colloque des Invalides (2013), Tusson, Du Lérot, p. 49-66.
GUELLEC Laurence, « Du harcèlement des objets à l’appel publicitaire des choses (d’après
Simmel, Valéry, Perec, Houellebecq, Toussaint », dans Marta Caraion éd., Usages de l’objet.
Littérature, histoire, arts et techniques (XIXe-XXe siècles), Seyssel, Champ Vallon, p. 176-189.
HECK Maryline, « Les affects entre parenthèses : W ou le souvenir d’enfance de Georges
Perec », dans L’Émotion, puissance de la littérature, colloque en ligne du site Fabula,
http://fabula.org/colloques/ document2335.php
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 41 REGGIANI Christelle, « Les non-lieux littéraires comme lieux rhétoriques. Quelques
remarques sur l’imaginaire spatial de la littérature française contemporaine » [sur Espèces
d’espaces], dans Sylvie Freyermuth, Jean-François Bonnot et Timo Obergöker éd., Ville
infectée, ville déshumanisée. Reconstructions littéraires françaises et francophones des
espaces sociopolitiques, historiques et scientifiques de l’extrême contemporain, Bruxelles,
Peter Lang, p. 251-263.
REGGIANI Christelle, « Georges Perec et l’Oulipo », dans Camille Bloomfield et Claire
Lesage éd., Oulipo. Ouvroir de littérature potentielle, Paris, Bibliothèque nationale de
France-Gallimard, 2014, p. 112-119.
TURIN Gaspard, « Objet pléthorique, sujet mélancolique : de Perec, Le Clézio et Modiano à
Quignard », dans Marta Caraion éd., Usages de l’objet. Littérature, histoire, arts et
techniques (XIXe-XXe siècles), Seyssel, Champ Vallon, p. 163-175.
WOLF Nelly, « La cicatrice ou le visage de l’exil », Proses du monde. Les Enjeux sociaux
des styles littéraires, Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, p. 121-130.
5. Préfaces et postfaces
6. Notices de dictionnaires, encyclopédies et manuels
7. Travaux universitaires
[1990]
BERTACCHINI Eleonora, Georges Perec : il sintomo ossessivo e l’espressione creativa, tesi di
laurea, dir. M. Ugozzoni, université de Modena, 90 p.
BERTHARION Jacques-Denis, Introduction au parcours d’un espace textuel : La Vie mode
d’emploi de Georges Perec, mémoire de maîtrise, dir. Christiane Moatti, université de
Paris III, 165 p.
CAILLARD-PREVITALI Colette, La Littérature combinatoire : tentative de description,
mémoire de maîtrise, dir. Bernard Magné, université de Toulouse II, 148 p.
CAILLIBOT Nathalie, Lecture de l’intertextualité et de l’autoreprésentation dans La Vie mode
d’emploi de Georges Perec, mémoire de DEA, dir. F. Dugast, université de Haute-Bretagne,
167 p.
CHASSAY Jean-François, Imaginaire littéraire et imaginaire scientifique : La Vie mode
d’emploi de Georges Perec, thèse de doctorat, université de Montréal, 312 p.
DE LORENZO POZ Marco, La strategia letteraria di Georges Perec, tesi di laurea,
dir. A. Boschetti, université de Venise, 243 p.
ESCANDE Nathalie, L’Écriture homophonique dans l’œuvre de Georges Perec, mémoire de
maîtrise, dir. Bernard Magné, université de Toulouse II, 90 p.
JOVE Marc, Jeux duels, île : formes du double dans W ou le souvenir d’enfance de Georges
Perec, mémoire de maîtrise, dir. Bernard Magné, université de Toulouse II, 138 p.
LEISEWITZ Philippa, Double vue ou la structure spéculaire dans l’œuvre de Georges Perec,
mémoire de maîtrise, dir. Bernard Magné, université de Toulouse II, 104 p.
LONGEVIALLE Jeanne, Georges Perec, un regard littéraire. Approche sociologique de l’œuvre
de Georges Perec, mémoire de maîtrise, dir. Jean Duvignaud, université de Paris VII, 81 p.
MONSABERT Anne-Sophie de, L’Effet-dictionnaire dans Un cabinet d’amateur, mémoire de
DEA, dir. Jean-Yves Pouilloux, université de Paris VII, 38 p.
PRONO Cristina, Rêve et littérature : La Boutique obscure de Georges Perec, tesi di laurea,
dir. L. Sozzi, université de Turin, 165 p.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 42 ROMAN Y CASTANDER Ana, Procédés spatiaux d’écriture dans les œuvres d’Italo Calvino et
de Georges Perec, mémoire de DEA, dir. Claude de Grève, université de Paris X, 57 p.
ROUMETTE Julien, Le Temps dans La Vie mode d’emploi de Georges Perec, mémoire de
DEA, dir. Jean-Yves Pouilloux, université de Paris VII, 52 p.
[1991]
BARY Cécile de, Étude littéraire de Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ? de
Georges Perec, mémoire de maîtrise, dir. Marie-Claire Bancquart, université de Paris IV,
92 p.
BEHAR Stella, Georges Perec : écrire pour ne pas dire, Ph. D., université de Californie (Los
Angeles), 341 p.
BRUN Emmanuelle, Approche de l’ironie dans La Vie mode d’emploi de Georges Perec,
mémoire de maîtrise, dir. Claude Burgelin, université de Lyon II, 47 p.
CAZALBOU Alain, Crise de noms : de quelques pistes, traces et propositions dans l’œuvre de
Georges Perec, mémoire de maîtrise, dir. Bernard Magné, université de Toulouse II, 211 p.
CARDON Agnès, Enquête sur les objets des Choses. Les Choses de Georges Perec et les
années soixante, mémoire de maîtrise, dir. Jean-Yves Tadié, université de Paris IV, 111 p.
CHAUVIN Andrée, Ironie et intertextualité dans certains récits de Georges Perec, thèse de
doctorat, dir. Jean Peytard, université de Franche-Comté, 4 volumes, 1360 p.
FORTUNADE Véronique, Le Parti-pris des choses d’après Les Choses de Georges Perec,
mémoire de maîtrise, dir. M. Gille, université de Nancy II, 93 p.
LAMY Catherine, W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec : le savoir par l’écriture,
mémoire de maîtrise, université Laval (Québec), 95 p.
MARTY-PION Élisabeth, La Peinture dans l’œuvre de Georges Perec, mémoire de DEA,
dir. Claude Martin et Claude Burgelin, université de Lyon II, 93 p.
ROSIENSKI Sylvie, PERECgrinations ludiques, thèse de doctorat, université de Toronto.
RAYSSEGUIER Serge, Sur une écriture du regard. Tout autour de Tentative d’épuisement d’un
lieu parisien, mémoire de maîtrise, dir. Bernard Magné, université de Toulouse II, 82 p.
SAILLARD Thierry, Autour de l’esthétique romanesque de Georges Perec, mémoire de
maîtrise, dir. Claude Burgelin, université de Lyon II, 123 p.
SCHAK Sonja, Mathematik und Literatur. Georges Perec roman La Vie mode d’emploi, thèse
de doctorat, université de Vienne, 267 p.
SMALL Carole, La Coopération textuelle : œuvre romanesque du lecteur et structures actives
dans le roman. Une perspective pragmatique ; une double application : Vladimir Nabokov,
Georges Perec, mémoire de maîtrise, université Laval (Québec), 100 p.
[1992]
BEARD Timothy Edward, Les Bateleurs-jongleurs : Words in Narrative, with Special
Reference to La Vie mode d’emploi by Georges Perec, Ph. D., université de Bristol, 447 p.
BERTELLI Dominique, transPhormER/Ecrire. Tentative d’approche du texte signé « Perec »,
thèse de doctorat, dir. Bernard Magné, université de Toulouse II, 336 p.
MAZZORATO Wilfrid, Lecture d’une prise d’écriture : les Je me souviens de Georges Perec,
mémoire de maîtrise, dir. Bernard Magné, université de Toulouse II, 214 p.
MERCIER Régis, De La Vie mode d’emploi à Un cabinet d’amateur : figures d’un passage,
mémoire de maîtrise, dir. Jean-Yves Pouilloux, université de Paris VII, 66 p.
MÜLLER Anette-Johanna, Bilder im französischen Gegenwartsroman : eine Untersuchung am
Beispiel Roman von Alain Robbe-Grillet La Belle Captive und Georges Perec La Vie mode
d’emploi, mémoire de maîtrise, dir. Hermann Lindner, université de Munich, 106 p.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 43 PARAYRE Marc, Lire La Disparition, thèse de doctorat, dir. Bernard Magné, université de
Toulouse II, 700 p.
SCHNITZER Daphné, W ou la mémoire de l’anéantissement : Georges Perec et l’écriture de la
Shoah, mémoire de maîtrise, dir. Elisheva Rosen, université de Tel-Aviv, 94 p.
VAKILY Anne, Mimesis und Autorepräsentation im narrativen Werk Georges Perec, mémoire
de maîtrise, dir. Hermann Lindner, université de Munich, 106 p.
VILLENA Alvarado, Roman à tiroirs, ou Tora à miroirs ? Les Structures spéculaires dans
« 53 jours » de Georges Perec, mémoire de maîtrise, dir. Bernard Magné, université de
Toulouse II, 76 p.
[1993]
BENAROYA Chloé, Étude littéraire de « 53 jours », mémoire de maîtrise, dir. Marie-Claire
Bancquart, université de Paris IV, 162 p.
BON Emmanuelle, Modes et emplois du descriptif dans La Vie mode d’emploi de Georges
Perec, mémoire de maîtrise, dir. Andrée Chauvin et Jacques Bourdin, université de FrancheComté, 88 p.
BONATTI Mariadele, Motivi autobiografici in W ou le souvenir d’enfance di Georges Perec,
tesi di laurea, dir. Mariolina Bertini, université de Parme, 345 p.
LARRIVE Véronique, Relire-relier. De La Vie mode d’emploi à Un cabinet d’amateur :
intertexte et stratégie, mémoire de maîtrise, dir. Bernard Magné, université de Toulouse II,
130 p.
LAZAROVA-TCHERNOGOROVA Margarita, La Mort dans l’œuvre de Georges Perec, mémoire
de DEA, dir. Julia Kristeva, université de Paris VII, 65 p.
MAZZORATO Wilfrid, Réalitécriture : lecture de l’écriture autobiographique de Georges
Perec, mémoire de DEA, dir. Bernard Magné, université de Toulouse II, 95 p.
MOLTENI Patrizia, Perec me pinxit. Paintings and painterly Practice in Georges Perec from
Le Condottière to La Vie mode d’emploi, Ph. D., dir. David Bellos, université de Manchester,
370 p.
OSTERMEYER Ulrike, Die ästhetische Funktion von Intertextualität im französischen Roman
der 70er Jahre. Eine Untersuchung am Beispiel von Georges Perecs La Vie mode d’emploi
und Philippe Sollers Paradis, mémoire de maîtrise, dir. Michael Rössner, université Ludwig
Maximilian (Munich), 122 p.
[1994]
BAUDOIN Cécile, Formes du jeu et jeux des formes dans La Vie mode d’emploi de Georges
Perec, mémoire de maîtrise, dir. Andrée Chauvin et Claude Condé, université de FrancheComté, 89 p.
BAUER Lydia, « 53 jours » de Georges Perec : une enquête littéraire, mémoire de maîtrise,
dir. Francine Dugast, université de Rennes II, 128 p.
BERTHARION Jacques-Denis, Georges Perec, une aventure sémiologique, thèse de doctorat,
dir. Christiane Moatti, université de Paris III, 497 p.
BERTRAND Fabrice, La Musique dans l’œuvre romanesque de Georges Perec, mémoire de
maîtrise, dir. Francis Marmande, université de Paris VII, 156 p.
BLANC Florence, L’Organisation de l’espace dans La Vie mode d’emploi de Georges Perec,
mémoire de maîtrise, dir. Bernard Magné, université de Toulouse II, 102 p.
CHIERCHIA Floriana, Le Lettere del Perec : sui romanzi lipogrammatici, tesi di laurea,
dir. Massimo Colesanti, université La Sapienza (Rome), 269 p.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 44 FONTANEL Jean-Pierre, Jeu autobiographique et je fictionnel dans Pseudo (Ajar/Gary), W ou
le souvenir d’enfance (Perec) et Exobiographie (Obaldia), mémoire de maîtrise, dir. Andrée
Chauvin et Claude Condé, université de Franche-Comté, 109 p.
GUELZ Andreas, Postavantgardistische Ästhetik : Positionen der französischen und
italienischen Gegenwartsliteratur, thèse de doctorat, dir. Helene Harth, université de
Düsseldorf, 332 p.
GUERRERO Marie-Hélène, Je me souviens et W ou le souvenir d’enfance : deux approches de
l’autobiographie perecquienne, mémoire de maîtrise, dir. Bernard Magné, université de
Toulouse II, 91 p.
MERCIER Régis, Lieux de passage : une lecture de Raymond Queneau, Georges Perec et Italo
Calvino, mémoire de DEA, dir. Jean-Yves Pouilloux, université de Paris VII, 86 p.
MONSABERT Anne-Sophie de, L’Intranquillité du lecteur de Georges Perec, thèse de doctorat,
dir. Jean-Yves Pouilloux, université de Paris VII, 341 p.
NOLIBE Marc, La Photographie comme image de soi, mémoire de DEA, dir. E. Pinto,
université de Paris I, 65 p.
PASQUARIELLO Mario, La Disparition : mode d’emploi, tesi di laurea, dir. M. Tango,
université de Naples, 150 p.
QUAGLIA Claire, Espace et récit chez Georges Perec et Jorge Luis Borges, mémoire de
maîtrise, dir. Gabriel Saad, université de Paris III, 115 p.
SESTOFT Carsten, Georges Perec : un anti-spiritualiste dans le champ littéraire, mémoire de
magister artium, dir. M. Tygstrup, université de Copenhague, 165 p.
VIGNA Sandro, La Disparition di Georges Perec, tesi di laurea, dir. Carlo Passi et Valerio
Magrelli, université de Pise, 320 p.
[1995]
BLONDEL Héléna, Le Travail du document dans W ou le souvenir d’enfance, autobiographie
de Georges Perec, mémoire de maîtrise, dir. Michèle Touret, université de Rennes II, 159 p.
CAILLAT Emmanuelle, Portrait de l’artiste en faussaire : Un cabinet d’amateur de Georges
Perec, tesi di laurea, dir. Marie-Louise Lentengre, université de Bologne, 157 p.
DANGY Isabelle, Quête et enquête dans La Vie mode d’emploi de Georges Perec, mémoire de
DEA, dir. Christiane Moatti, université de Paris III, n. p.
FARGETTE Véronique, Jeux théâtraux et jeux verbaux dans La Poche Parmentier de Georges
Perec, mémoire de maîtrise, dir. Andrée Chauvin, université de Franche-Comté, 126 p.
GAUDIN Christelle, L’Indirect d’un souvenir d’enfance : étude de la nouvelle et du film de
Georges Perec Les Lieux d’une fugue, mémoire de maîtrise, dir. Philippe Lejeune, université
de Paris XIII, 136 p.
HARTJE Hans, Georges Perec écrivant, thèse de doctorat, dir. Jacques Neefs, université de
Paris VIII, 301 p.
LE DORZ Philippe-Alain, Quelques positions narratives chez Georges Perec (la position du
narrateur dans la perspective oral-écrit), mémoire de maîtrise, dir. Jacques Neefs, université
de Paris VIII, 118 p.
PARNOT Isabelle, Signe et usage du signe dans « 53 jours » de Georges Perec, mémoire de
maîtrise, dir. Andrée Chauvin, université de Franche-Comté, 114 p.
PIOTRAUT Jacqueline, Lieux et jeux de l’écriture dans l’œuvre de Georges Perec, mémoire de
maîtrise, dir. M. Kaufmann, université Bar-Ilan (Israël), 149 p.
REYES Céline, Objets et contraintes dans La Vie mode d’emploi de Georges Perec, mémoire
de maîtrise, dir. Bernard Magné, université de Toulouse II, 95 p.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 45 ROMAN Y CASTANDER Ana, Reescritura y procedimientos espaciales en la obra de Georges
Perec y Jean Lahougue, thèse de doctorat, dir. Antonio Altarriba, université du Pays basque
(Vitoria), 539 p.
SEGERER Raphaëlle, Les Choix et les étapes de l’écriture d’un scénario d’adaptation : Série
noire, film d’Alain Corneau, écrit par Alain Corneau et Georges Perec, mémoire de maîtrise,
dir. M. Ramirez, université de Paris III, 88 p.
STEINER Ariane, Georges Perec et l’Allemagne : approches d’un travail radiophonique,
mémoire de maîtrise, dir. H. Schulte, université de Paris III, 153 p.
VANDESTIEN Nolwenn, Fiction et consommation dans Les Choses de Georges Perec,
mémoire de maîtrise, dir. Michel Murat, université de Paris IV, 80 p.
[1996]
BARTHOLOMEYCZIK Claudia, Georges Perec und die Konstruktion von Erinnerung in W ou le
souvenir d’enfance, mémoire de maîtrise, dir. M. Neumeister, université de Berlin, 128 p.
GODARD Delphine, L’Identité en question. Une lecture de la partie fiction de W ou le
souvenir d’enfance de Georges Perec, accompagnée d’une édition critique et génétique, thèse
de doctorat, dir. Claude Debon, université de Paris III, 560 p.
PITON Bernard, Figures de peintres dans l’œuvre de Georges Perec, mémoire de maîtrise,
dir. Dominique Berthet, université de Paris VIII, 151 p.
PO Guillaume, « Trace l’écart » : compositions sous contraintes et tremplins de la mémoire,
thèse de troisième cycle, dir. Pierre Baque, université de Paris I, 280 p.
RÜTH Axel, La Réception de La Disparition de Georges Perec : problèmes de lisibilité d’un
roman, mémoire de maîtrise, dir. Henri Béhar et Jean-Pierre Goldenstein, université de
Paris III, 133 p.
SAMOYAULT Tiphaine, Romans-mondes : les formes de la totalisation romanesque au
vingtième siècle, thèse de doctorat, dir. Jacques Neefs, université de Paris VIII, 1010 p.
STEPPEN Ulrike, Le Jeu lipogrammatique dans La Disparition de Georges Perec : une
approche médiationniste, mémoire de maîtrise, dir. Michael Hermann, université de Trier,
101 p.
[1997]
DARRIEUSSECQ Marie, Moments critiques dans l’autobiographie contemporaine, thèse de
doctorat, dir. Francis Marmande, université de Paris VII, 394 p.
FISCHER Olivier, Les Labyrinthes du texte, mémoire de maîtrise, dir. Pascal Dethurens,
université de Strasbourg II, 144 p.
GAUDRAS Julie, L’Écriture du texte et du tableau, mémoire de maîtrise, dir. Gabriel Saad,
université de Paris III, 109 p.
KULIS Ivan-Davor, Le cose di Perec e le cose in Perec : storia di un percorso endotico, tesi di
laurea, dir. M. Bertini, université de Parme, 153 p.
LABOREY Claire, Histoire, mémoire, fiction, mémoire de maîtrise, dir. Gabriel Saad,
université de Paris III, 141 p.
LAVALLADE Éric, Les Fleekmen chez Perec, mémoire de maîtrise, dir. Anne-Marie Pelletier,
université de Marne-la-Vallée, 231 p.
MARTELLI Erika, Georges Perec : la produzione saggistica giovanile (1955-1974), tesi di
laurea, dir. M. Bertini, université de Parme, 211 p.
NEYMAN Nicolas, Un homme qui dort, analyse et description des brouillons de Georges
Perec, mémoire de DEA, dir. Almuth Grésillon, université de Paris VII, 211 p.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 46 PARNOT Isabelle, Perec traducteur de Mathews : vrai jumeau ou faux frère ? Perec écrivant,
Perec traduisant : continuité et rupture, mémoire de DEA, dir. Claude Condé, université de
Franche-Comté, 75 p.
REGGIANI Christelle, La Rhétorique de l’invention de Raymond Roussel à l’Oulipo, thèse de
doctorat, dir. Georges Molinié, université de Paris IV, 723 p.
TEMPERANI Alessandra, Georges Perec e l’autobiografia : W ou le souvenir d’enfance, tesi di
laurea, dir. Brunella Eruli, université de Florence, 180 p.
[1998]
AMATULLI Margherita, L’autobiografia secondo Perec, tesi di laurea, dir. Giovanni Bogliolo,
université d’Urbino, 229 p.
CHENARD Jacqueline, Le Scriptor affligé du syndrome de Jeanne d’Arc ou les voies de La
Disparition : lecture du système énonciatif de La Disparition, mémoire de maîtrise,
dir. Frances Fortier, université du Québec à Rimouski, 179 p.
LEDROGUENE Anaïs, Le Puzzle de Perec, mémoire de maîtrise, dir. C. Petr, université
d’Avignon, 70 p.
MACHADO Emelinda Maria, La Vie mode d’emploi/A vida modo de usar : a traduçao modo
de abusar, mémoire de maîtrise, dir. Maria-Eduarda Keating, université du Minho (Portugal),
116 p.
MAGLICA Céline, La Question de l’autofiction à travers Enfance de Nathalie Sarraute, W ou
le souvenir d’enfance de Georges Perec et Fils de Serge Doubrovsky, mémoire de maîtrise,
dir. Jacques Poirier, université de Bourgogne, 205 p.
MAZZORATO Wilfrid, Écrire des traces : l’écriture autobiographique de Georges Perec, thèse
de doctorat, dir. Bernard Magné, université de Toulouse II, 522 p.
REMY Matthieu, Georges Perec pulvérulent, mémoire de DEA, dir. Françoise SusiniAnastopoulos, université de Nancy II, 148 p.
SCHMIDT Julia, Die abgebrochene Kindheit. Autobiographisches Schreiben in Georges Perecs
W ou le souvenir d’enfance, mémoire de magister artium, dir. Klaus Rühl, université de
Hambourg, 117 p.
ULLRICH Julika Leonie, Georges Perec und die intellektuelle Krise der Jugend in Les Choses,
mémoire de maîtrise, dir. M. Borso, université Heinrich Heine (Düsseldorf), 96 p.
ZAFFARANO Michele, L’alchimia del verbo in Georges Perec, tesi di laurea, dir. Marisa
Ferrarini, université des langues et littératures étrangères de Milan, 300 p.
[1999]
BARAN Johanna, Style-liste ou Perec et l’énumération, mémoire de maîtrise, dir. Anne Roche,
université d’Aix-Marseille I, 104 p.
BLANCHARD Sylvie, Le Travail de la perte dans W ou le souvenir d’enfance, mémoire de
maîtrise, dir. Éric Marty, université de Paris VII, 74 p.
COUESNON Isabelle, La Contrainte chez Georges Perec : Alphabets et La Disparition,
mémoire de maîtrise, dir. Georges Molinié, université de Paris IV, 114 p.
DEDJA Lorena, Tableaux de la vie française des années soixante et de la société de
consommation dans Les Petits Enfants du siècle de Christiane Rochefort et Les Choses de
Georges Perec, mémoire de DEA, dir. Mireille Sacotte, université de Paris III, 93 p.
FIMA Hélène, Intertextualité et réécritures dans La Disparition et W ou le souvenir d’enfance
de Georges Perec, mémoire de maîtrise, dir. Georges Molinié, 106 p.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 47 GOURE Charlotte, Un cabinet d’amateur mode d’emploi : projet d’édition critique d’Un
cabinet d’amateur de Georges Perec, mémoire de maîtrise, dir. Christiane Moatti, université
de Paris III, 143 p.
JACQUEMOT Anne, Quelques oulipiens antiques, mémoire de maîtrise, dir. Florence Dupont,
université de Paris VII, 148 p.
JORGENSEN Steen Bille, La Vie mode d’emploi de Georges Perec : lectures en quête, thèse de
doctorat, dir. Jacques Neefs, université de Paris VIII, 344 p.
KIM Ho-Young, Les Séries en déséquilibre dans l’écriture de Georges Perec, thèse de
doctorat, dir. Jacques Neefs, université de Paris VIII, 369 p.
LAMARRE Matthieu, La Disparition : roman en or ou en toc ?, mémoire de maîtrise,
dir. Claude Debon, université de Paris III, 101 p.
LAVALLADE Éric, Une bibliothèque de cadavres : réflexions autour du roman policier pour
l’analyse de « 53 jours » de Georges Perec, mémoire de DEA, dir. Jacques Neefs, université
de Paris VIII, 78 p.
NIFTANIDOU Théocharoula, Georges Perec et Nikos-Gabriel Pentzikis : une poétique du
minimal, thèse de doctorat, dir. Jean Bessière, université de Paris III, 299 p.
OUDRY Maxime, Les Jeux du jazz : tentative de description d’un motif perecquien, mémoire
de maîtrise, dir. Yannick Séité, université de Paris VII, 104 p.
RIBAUPIERRE Claire de, Les Fantômes, enfin. Dispositifs visuels du roman généalogique chez
Claude Simon et Georges Perec, thèse de doctorat, dir. Doris Jakubec, université de
Lausanne, 458 p.
ROUMETTE Julien, Le Temps mode d’emploi. Problématiques et écriture du temps dans les
romans de Georges Perec, thèse de doctorat, dir. Jean-Yves Pouilloux, université de
Paris VII, 843 p.
SCHRICKER Sophie, Rôle et fonction des noms propres d’origine germanique dans l’œuvre de
Georges Perec, mémoire de maîtrise, dir. Jürgen Ritte, université de Paris III, 110 p.
SEONNET Marie, Enjeux et stratégies traductives dans le cas d’un texte à contrainte
lipogrammatique : la version castillane de La Disparition de Georges Perec, mémoire de
maîtrise, dir. M. Luquet, université de Paris III, 136 p.
STEINER Ariane, Ausdruck auf Umwegen : Georges Perec und Deutschland, thèse de doctorat,
universität des Saarlandes, 296 p.
VINIUS Fernando de Farias Meira, La Vie mode d’emploi de Georges Perec : quatro possiveis
modos de interrogaçao, thèse de doctorat, dir. Gloria Carneiro do Arnaral, université de Sao
Paulo, 172 p.
[2000]
DANGY Isabelle, Roman du crime et roman de l’enquête : place, rôle et signification du récit
policier dans l’œuvre de Georges Perec, thèse de doctorat, dir. Christiane Moatti, université
de Paris III, 575 p.
DESCOMBES Audrey, Éléments pour la caractérisation du genre de « 53 jours » de Georges
Perec, dir. Brigitte Combe, université Stendhal-Grenoble III, 137 p.
DORR Sandra, La Temporalité de l’absurde dans La Nausée de Jean-Paul Sartre, L’Étranger
d’Albert Camus et Un homme qui dort de Georges Perec, mémoire de maîtrise, dir. Sylviane
Coyault, université Blaise Pascal-Clermont II, 119 p.
DULA-MANOURY Daïana, Le Rêve dans la littérature française du XXe siècle : Queneau,
Perec, Butor, Blanchot, thèse de doctorat, dir. Alain Goulet, université de Caen, 456 p.
DUVIGNEAU Julie, Le Miroir et le Voile. Fiction et écriture dans La Disparition de Georges
Perec et V de Thomas Pynchon, mémoire de maîtrise, dir. Gabriel Saad, université de
Paris III, 96 p.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 48 FIENI Simona, La traduzione di La Disparition di Georges Perec, tesi di laurea, dir. Giovanna
Silvani, université de Parme, 165 p.
GEORGES Yasmine, Un homme qui dort de Perec : une my(s)thification, mémoire de maîtrise,
dir. Claude Burgelin, université Lumière-Lyon II, 112 p.
KUTER Monika, Les Romans d’un immeuble : Pot-Bouille d’Émile Zola et La Vie mode
d’emploi de Georges Perec, mémoire de maîtrise, dir. Krzysztofa Sobczynskiego, université
catholique de Lublin, 74 p.
LAYERLE Sébastien, Une poétique des choses : Georges Perec et le cinéma, mémoire de
DEA, dir. Francis Ramirez, université de Paris III, 50 p.
LORENTE Catherine, Citation et Mémoire (Queneau, Perec, Bénabou), thèse de doctorat,
dir. Claude Mouchard, université de Paris VIII, 551 p.
NIEDERHAUSEN Anja, Zur sprachlichen und literarischen Struktur eines Lipogramms,
mémoire de magister artium, dir. Karlheinrich Biermann, université Westfälische Wilhelm
(Münster), 79 p.
SCHNITZER Daphné, W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec, un texte et son entour :
étude de cryptanalyse, thèse de doctorat, dir. Bernard Magné, université de Toulouse II,
478 p.
VIALLE Laure, Perec et son lecteur dans La Disparition, mémoire de maîtrise, dir. Claudette
Oriol-Boyer, université Stendhal-Grenoble III, 101 p.
[2001]
EMANE Virginie, De Leiris à Perec : la rhétorique de l’authenticité, mémoire de maîtrise,
dir. Pierre Vilar, université de Paris III, 124 p.
FIMA Hélène, Georges Perec et Harry Mathews : le travail de deux amis, deux hommes de
lettres, mémoire de DEA, dir. Georges Molinié, université de Paris IV, 49 p.
HAMAIDE Éléonore, Dire la fracture ou Comment accéder à la vérité et à la réalité dans La
Pluie d’été de Marguerite Duras et W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec, mémoire
de DEA, dir. Vincent Jouve, université de Reims, 182 p.
JÖRGENS Thomas, Trauma und Gedächtnis anhand ausgewählter Texte von Georges Perec,
mémoire de magister artium, dir. Vittoria Borso, université Heinrich Heine (Düsseldorf),
92 p.
[2002]
BAVETTA Antonina, L’alterno gioco degli elementi seduttivi in La Vie mode d’emploi di
Georges Perec, tesi di laurea, dir. Maria Teresa Russo, université de Palerme, 155 p.
DE BARY Cécile, Image, imagination, imaginaire dans l’œuvre de Georges Perec, thèse de
doctorat, dir. Philippe Hamon, université de Paris III, 435 p.
DUPORT Sophie, Du Voyage d’hiver de Georges Perec au Voyage des verres de Harry
Mathews : à partir d’une œuvre personnelle de Perec, la création d’une œuvre collective
oulipienne ?, mémoire de maîtrise, dir. Corinne Grenouillet, université de Strasbourg II,
118 p.
EMANE Virginie, La Vie de la lettre : langue et poésie chez Leiris et Perec, mémoire de DEA,
dir. Jacques Lecarme, université de Paris III, 82 p.
HAGBI Yaniv, Ode to Absolute Nothingness. A Comparative Study between S. Y. Agnon and
Georges Perec, thèse de doctorat, université Bar-Ilan (Israël), 380 p.
HARTMANN Julien, Manipulation formelle et vision du monde dans les œuvres de Georges
Perec, mémoire de maîtrise, dir. Pierre Cahné, université de Paris IV, 94 p.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 49 HECK Maryline, L’Autobiographie comme adresse aux figures parentales : W ou le souvenir
d’enfance de Georges Perec, mémoire de maîtrise, dir. Dominique Carlat, université
Lumière-Lyon II, 168 p.
MIALHE Claire, Georges Perec : parcours de création, mémoire de maîtrise, dir. Michel
Lapeyre, université de Toulouse II, 56 p.
MOSSER Delphine, Georges Perec, « 53 jours » ou la disparition du texte, mémoire de
maîtrise, dir. Raymond Michel, université de Metz, 150 p.
[2003]
BEDON David, L’Intertextualité dans Le Voyage d’hiver de Georges Perec et ses suites
oulipiennes, mémoire de maîtrise, dir. Yannick Séité, université de Paris VII, 122 p.
COMUNE Victoria, Georges Perec lecteur de Borges : La Disparition, mémoire de maîtrise,
dir. Gabriel Saad, université de Paris III, 125 p.
JAMES Alison, Construction, contrainte et hasard dans La Vie mode d’emploi de Georges
Perec, mémoire de DEA, dir. Jacques Neefs, université de Paris VIII, 130 p.
LAWNICZAK Monika, Île/ils. L’autre me souvient : Récits d’Ellis Island de Georges Perec et
Robert Bober, projet autobiographique, mémoire de maîtrise, dir. Anny Dayan-Rosenman,
université de Paris VII, 108 p.
REMY Matthieu, La Concession. Pour une éthique des transformations textuelles dans l’œuvre
de Georges Perec, thèse de doctorat, dir. Françoise Susini-Anastopoulos, université de
Nancy II, 675 p.
[2004]
AHMADI Mohammad-Rahim, Le Travail du point de vue dans La Vie mode d’emploi de
Georges Perec, thèse de doctorat, dir. Claudette Oriol-Boyer, université StendhalGrenoble III, 380 p.
JOLY Jean-Luc, Connaissement du monde. Multiplicité, exhaustivité, totalité dans l’œuvre de
Georges Perec, thèse de doctorat, dir. Bernard Magné, université de Toulouse II, 1289 p.
[2005]
BÜRKI Adrien, « Ne pas écrire etc. » Pratiques de la liste dans l’œuvre de Georges Perec,
mémoire de maîtrise, dir. Abdré Wyss, université de Lausanne.
JAMES Alison, « Le hasard fait aussi partie de la règle » : Chance, Constraints and Narrative
in the Works of Georges Perec, Ph. D., université de Columbia, 315 p.
MOINO SANCHEZ Pablo, Una muestra de la literatura ludica del siglo XVII : las novelas sin
vocales, mémoire de DEA, dir. Pablo Jauralde Pou, université autonome de Madrid, 179 p.
SIMONNEY Margot, La Disparition dans La Vie mode d’emploi, mémoire de maîtrise,
dir. Yannick Séité, université de Paris VII, 99 p.
WADHERA Priya, Copy Play : the Discourse on Art in Georges Perec’s Un cabinet d’amateur
and its Intertexts, Ph. D., université de Columbia, 274 p.
[2006]
HARDY Audrey, Quête autobiographique et distanciation. L’Indicible de l’ « Histoire avec sa
grande hache » dans deux récits d’enfance : Kindheitsmuster de Christa Wolf et W ou le
souvenir d’enfance de Georges Perec, mémoire de M2, dir. Jean-Yves Debreuille, université
Lumière-Lyon II, 158 p.
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 50 SIMONNEY Margot, La Pensée chez Georges Perec, mémoire de M2, dir. Yannick Séité,
université de Paris VII.
[2007]
BLED Anaëlle, La Poétique de l’image dans Un cabinet d’amateur de Georges Perec,
mémoire de M1, dir. Christelle Reggiani, université de Paris IV, 66 p.
FROEHLINGER Camille, La Contrainte oulipienne comme « machine textuelle » chez Perec et
Calvino, mémoire de M2, dir. Guy Ducrey, université de Strasbourg II, 123 p.
MECHRI Yamina, Le Traitement du récit dans l’adaptation cinématographique : Un homme
qui dort, récit de Georges Perec/Un homme qui dort, film de Georges Perec et Bernard
Queysanne, mémoire de maîtrise, université de La Manouba (Tunis), 57 p.
[2008]
GUIDEE Raphaëlle, Mémoires de l’oubli : Revenance et crise de la tradition dans les œuvres
de William Faulkner, Joseph Roth, Claude Simon, Georges Perec et W.G. Sebald, thèse de
doctorat, dir. Denis Mellier, université de Poitiers, 2008.
HAMAIDE Éléonore, Intertextualité, influences, jeux d’échos : Georges Perec et la littérature
de jeunesse, thèse de doctorat, dir. Jeanyves Guérin, université de Marne-la-Vallée, 632 p.
[2009]
EHLINGER Sarah, Les Effets comiques suscités par la contrainte dans le roman La Disparition
de Georges Perec, mémoire de M1, dir. Alain Schaffner, université de Paris III, 145 p.
PEREZ BAGUES Sonia, La Disparition : pouvoir du signifiant et pouvoir du traducteur,
mémoire de M2, dir. Mercè Pujol, université de Lille III, 99 p.
[2010]
BONNOT Marie, L’Écrivain, la psychanalyse et le rêve : La Boutique obscure de Georges
Perec, une écriture du déplacement, mémoire de M1, dir. Alain Schaffner, université de
Paris III, 166 p.
EHLINGER Sarah, Le Comique dans La Vie mode d’emploi, mémoire de M2, dir. Alain
Schaffner, université de Paris III.
FUX Jacques, La Mathématique dans les œuvres de Georges Perec et de Jorge Luis Borges :
une étude comparative, thèse de doctorat, dir. Maria Ester Maciel Borges et Christelle
Reggiani, Université Fédérale du Minas Gerais (Brésil) et université de Lille III, 266 p.
RAUS Tonia, La Mise en abyme chez Georges Perec (avec application des résultats
théoriques à un corpus d’écrivains francophones luxembourgeois : Jean Portante et Jean
Sorrente), thèse de doctorat, dir. Daniel Delbreil et Frank Wilhelm, universités de Paris III et
du Luxembourg, 477 p.
TAMBURRINI Eleonora, Le Condottière di Georges Perec : tra delitto e falsificazione, tesi di
laurea, dir. Ferdinando Amigoni, université de Bologne, 241 p.
ZAMORANO Julie, Un homme qui dort et La Disparition : autoportraits perecquiens, mémoire
de M2, dir. Christelle Reggiani, université de Lille III, 105 p.
[2011]
Le Cabinet d’amateur. Revue d’études perecquiennes / 51 IORGULESCU Adriana, À la recherche de l’identité perdue, à la lumière de La Boutique
obscure de Georges Perec, thèse de doctorat, dir. Pierre Masson, université de Nantes, 476 p.
[2012]
MARTIN SANCHEZ Pablo, El arte de combinar fragmentos. Practicas hipertextuales en la
literatura oulipiana (Raymond Queneau, Georges Perec, Italo Calvino, Jacques Roubaud),
thèse de doctorat, dir. Domingo Sanchez-Mesa et Christelle Reggiani, universités de Grenade
et de Lille III, 420 p.
UDRESCU MENU Roxana-Veronica, La Construction de l’identité chez Georges Perec, thèse
de doctorat, dir. Radu Toma et Christelle Reggiani, universités de Bucarest et de Lille III,
234 p.
8. Mentions et références d’ouvrages généraux
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising