Le DIF Mode d`emploi

Le DIF Mode d`emploi
Le DIF, mode d’emploi
_____
Suite à la loi du 4 mai 2004,
le Droit individuel à la formation (DIF) est entré en vigueur le 1er janvier
2005
Concernant le personnel du tourisme,
l’ancienneté d’un an au titre du DIF doit être comptabilisée
à compter de la date d’application de la loi, soit à compter du 7 mai 2004
______________
Suivant le principe de formation tout au long de la vie professionnelle,
Le DIF permet au salarié de bénéficier de 20 heures de formation par
an,
à sa demande et avec l’accord de l’employeur.
_______________
Les bénéficiaires :
- salariés en CDI disposant d’au moins un an d’ancienneté dans l’entreprise.
20 heures de formation par an, cumulables sur six ans (120 heures maxi)
- salariés en CDD comptabilisant 4 mois d’ancienneté au cours des 12 derniers
mois (l’ancienneté peut-être acquise au titre de plusieurs contrats).
pour les CDD et les temps partiels, le DIF est calculé au prorata temporis.
Exemple : 6 mois de contrat = 10 heures de DIF
6 mois de contrat à mi-temps = 10 heures : 2 = 5 heures de DIF
Si le CDD est supérieur à 80 % les règles des salaires à temps plein s’appliquent.
Pour les salariés à temps partiel, le plafond de 120 heures s’applique quel que soit le
temps mis à l’atteindre (ex pour 1 salarié à mi-temps, cumul sur 12 ans possible).
La période d’absence pour congés de maternité, parental ou d’adoption est prise en
compte pour le calcul des droits.
Comment utiliser les droits acquis ?
Chaque année, le salarié reçoit un relevé lui indiquant le solde des heures utilisables
dans le cadre d’une formation individuelle.
30/10/2010
La mise en œuvre est à l’initiative du salarié. S’il souhaite profiter de son DIF,
il formule une requête écrite auprès de l’employeur (pour éviter toute
contestation de date, préférer une lettre recommandée ).
Ce dernier dispose d’un délai d’un mois pour répondre, son silence vaut accord.
Il s’agit d’une négociation individuelle entre le salarié et l’employeur, qui doit
déboucher sur un projet de formation commun, couché sur papier et signé par les
deux parties.
S’il y a refus de la part de ce dernier, le salarié n’a aucun recours contre
l’employeur. Il peut néanmoins réitérer autant de fois qu’il le souhaite durant deux
années à compter de la première demande. Au-delà, le salarié peut déposer sa
demande dans le cadre du CIF auprès du FONGECIF. Il sera alors prioritaire pour
bénéficier d’un Congé Individuel de Formation.
- s’il y a acceptation, l’employeur sera tenu de verser le montant de l’allocation
formation correspondant au droit du DIF du salarié et les frais de formation à
l’OPACIF (organisme collecteur, en général, les AGEFOS)
- s’il y a refus, le salarié ne dispose d’aucun recours contre l’OPACIF.
Rémunération
Si la formation se déroule pendant les heures de travail, le salaire est
intégralement versé.
Si la formation s’effectue en dehors des heures de travail, l’employeur doit
verser une allocation de formation qui s’élève à 50 % de la rémunération nette.
L’allocation de formation est imposable au titre de l’impôt sur le revenu et déclarée
par le salarié.
Le salarié bénéficie de la législation sur les accidents de travail et les maladies
professionnelles.
Coût pour l’entreprise
L’employeur prend en charge les coûts de formation, de transport et
d’hébergement.
Il peut faire une demande de prise en charge à l’OPCA (AGEFOS-PME)
30/10/2010
Départ du salarié
Utilisation du DIF pendant le préavis
Le salarié dont le contrat de travail est rompu peut demander à utiliser son DIF
pendant son préavis
Seul le salarié licencié pour faute lourde ne peut demander à en bénéficier.
Le salarié licencié doit faire sa demande de DIF avant la fin de son préavis.
Lorsque la formation est réalisée pendant le préavis, elle se déroule obligatoirement
pendant le temps de travail.
Dans la lettre de licenciement, l'employeur doit toujours mentionner les droits acquis
au titre du DIF.
A l'expiration du contrat de travail, l'employeur mentionne sur le certificat de travail,
les droits acquis par le salarié au titre du DIF, ainsi que l'OPCA compétent pour
financer la formation.
Utilisation du DIF chez le nouvel employeur
Lorsque le salarié en fait la demande auprès de son nouvel employeur, les heures de
DIF non utilisées chez son ancien employeur peuvent être utilisées au cours des 2
années suivant son embauche. La condition est que la précédente rupture du contrat
de travail devait ouvrir droit à une prise en charge par le régime d'assurance chômage.
Sont concernés notamment tous les licenciements (sauf pour faute lourde), la
démission légitime qui ouvre droit à l'indemnisation au titre de l'assurance chômage, la
rupture conventionnelle mais aussi l'arrivée à terme d'un contrat à durée déterminée
(CDD).
Le salarié peut utiliser son DIF dans les conditions suivantes :
- après accord de l'employeur, pour financer tout ou partie d'une action de bilan de
compétences, de VAE ou de formation ;
- même sans l'accord de l'employeur pour financer tout ou partie d'une action de bilans
de compétences, de VAE ou de formation relevant des priorités de branche.
L'OPCA compétent pour financer le DIF est celui dont relève la nouvelle entreprise du
salarié. La somme à verser par l'OPCA correspond au solde du nombre d'heures
acquises au titre du DIF et non utilisées multiplié par 9,15€. L'action se déroule dans ce
cas hors temps de travail et l'allocation de formation n'est pas due par l'employeur.
Utilisation du DIF pendant une période de chômage
Si le salarié dont le contrat de travail a été rompu n'a pas retrouvé d'emploi, il peut
demander à bénéficier de son DIF pour réaliser une action de bilan de compétences, de
30/10/2010
VAE ou de formation. Les conditions à remplir sont les mêmes que pour utiliser son
DIF chez son nouvel employeur : le salarié ne doit pas avoir été licencié pour faute
lourde et la rupture du contrat de travail doit ouvrir droit à une prise en charge par le
régime d'assurance chômage.
Si le demandeur d'emploi fait une demande de DIF, la somme versée par l'OPCA est
égale au solde du nombre d'heures acquises au titre du DIF et non utilisées multiplié
par 9,15€. Elle se fait en accord avec le référent chargé de l'accompagnement du
demandeur d'emploi. L'OPCA compétent est celui dont relève l'entreprise dans
laquelle le demandeur d'emploi a acquis ses droits à DIF.
Songez à la meilleure utilisation que vous pouvez faire de votre DIF !
Une formation : consultez le Plan de Formations proposé par la FROTSI Bretange.
Une V.A.E. : si vous pensez avoir acquis par l'expérience des compétences qui
pourraient être validées par le diplôme que vous n'avez pas.
Un bilan de compétences : si vous envisagez une réorientation professionnelle.
Vous pourrez disposer au maximum de 120 heures de DIF, soit un budget d'un peu
plus de 1 000 euros)
Retraite : le salarié perd les droits acquis non utilisés
Sources : ANPE – Orientation et Formation – Ministère de l’emploi, de la Cohésion
sociale et du logement – AGEFOS-PME
30/10/2010
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement