Télécharger le pdf

Télécharger le pdf
L e
j o u r n a l
d e s
l o c a t a i r e s
•
JUIll e t
2 0 1 4
#41
entre-nous
Enquête de satisfaction locataires
résultats
Les
s’obtiennent dans
la
Actualités
P. 4 :
Élection des
représentants des
locataires
durée
Actualités
P. 6 :
Canicule :
mode d’emploi
En période
de fortes chaleurs
ou de canicule
Personne âgée
Je mouille ma peau plusieurs fois par jour
tout en assurant une légère ventilation et ...
Je mange
normalement
(fruits, légumes,
pain, soupe…).
Je ne sors pas
aux heures les
plus chaudes.
Je passe
plusieurs heures
dans un endroit
frais ou climatisé.
Je bois environ
1,5 L d’eau
par jour.
Je ne consomme
pas d’alcool.
Je maintiens
ma maison
à l’abri de
la chaleur.
Je donne
de mes nouvelles
à mon entourage.
Sécurité P. 7 :
Détecteurs de
fumée : la sécurité
dans votre
logement
Enfant et adulte
TBWA\CORPORATE © Alexis / C.Maréchal
Réf. 260-40411-A
État des connaissances : avril 2011
Je bois beaucoup d’eau et ...
Je ne fais
pas d’efforts
physiques
intenses.
Je ne consomme
pas d’alcool.
Je ne reste pas
en plein soleil.
Au travail, je suis
vigilant pour
mes collègues
et moi-même.
Je maintiens
ma maison
à l’abri de
la chaleur.
Je prends
des nouvelles
de mon entourage.
En cas de malaise ou de coup de chaleur, j’appelle le 15
Pour plus d’informations : 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe)
www.sante.gouv.fr/canicule-et-chaleurs-extremes
www.meteo.fr
EN41SEM2.indd 1
22/06/14 00:26
Sommaire
Actualités
entre-nous
Sécurité
P. 7 :
Détecteurs de fumée :
la sécurité dans votre logement
Dossier
P. 8 :
Enquête de satisfaction locataires :
Les résultats s’obtiennent
sur la durée
Éco-logis
P. 11 :
Cosmétiques :
comment être plus écolo
entre-nous n°41
EN41SEM2.indd 2
- juillet 2014
Près de chez vous
P. 12 :
• Canicule, mode d’emploi
• Un partenariat a réglé
le problème des encombrants
P. 13 :
• Un exercice grandeur nature
pour les sapeurs-pompiers
P. 14 :
• Une locataire fidèle
• Une expo et une BD
• La résidence du Panier,
lieu de tournage
P. 15 :
• Un super carnaval !
• De nouveaux réflexes grâce
à l’Éco-Défi
entre
0 810 400 957
ENTRE-NOUS
24, rue de Paradis
75490 Paris cedex 10
Tél. : 01 55 33 99 69
Fax : 01 55 33 97 39
www.icfhabitat.fr/sud-est-mediterranee
Rédaction
Directeur de la publication :
Pierre Pelouzet
Rédacteur en chef :
Nadège Graglia
Rédacteur en chef adjoint :
Laëtitia Cosneau
Conseil et coordination :
Jean-Paul Boulet
Photo couverture : Philippe Frayseix
Photo édito : Lucie Moraillon
ntre-nous
P. 4 :
• Élection des représentants
des locataires : bientôt le vote !
P. 6 :
• Réclamation technique,
l’expérience des locataires
mise à profit
Images pages 4, 5 : Shutterstock - venimo
Image page 6 : Clément Apffel
Image page 7 : Shutterstock - Zerbor
Images dossier : Lucie Moraillon,
Yann Bouvier, ENS Louis-Lumière/Nicolas
Du Pasquier
Photo page 11 : Shutterstock - Africa Studio
Photo page 14 : histoired1feu
Photo page 15 : PIMMS
Ont collaboré à ce numéro :
Catherine Morvan, Ophélia Plasse,
Laëtitia Cosneau
Conception graphique, réalisation :
Thierry Massiet
Impression :
Imprimerie Ferréol
Détentes et loisirs
P. 16 :
• Le guide des festivals de l’été
22/06/14 00:26
ACTUALITÉS
3
Édito
Mieux communiquer
ntre-nous
Nous vivons dans un monde où nous
attendons des réponses instantanées
à toutes nos demandes. Dans le secteur du logement social, notre fonctionnement fait qu’il nous a fallu un
peu de temps pour prendre toute la
mesure de ce besoin de communication immédiate. Aujourd’hui, nous
avons pleinement pris conscience
de cette nécessité si bien que nous
avons engagé des actions qui vont
nous permettre de nous améliorer. Celles-ci portent à la fois sur les
outils, grâce auxquels nous allons
mettre en œuvre une communication harmonisée et professionnali-
L’agence
ICF Habitat Côte
d’Azur déménage
sée, mais aussi sur les process et les
méthodes. Enfin, bien communiquer
est aussi une question d’état d’esprit.
Il est clair désormais que chacun de
nous doit en avoir conscience. Y compris nos locataires qui ne doivent pas
hésiter à nous signaler des dysfonctionnements qui peuvent leur sembler mineurs. Ils nous aideront ainsi à
améliorer notre réactivité et à éviter
que de petits problèmes ne prennent
de l’importance.
Courant juillet, votre agence
ICF Habitat Côte d’Azur change
d’adresse :
Les Portes de l’Arenas
Entrée A
455, promenade des Anglais
06200 Nice
Les numéros de téléphone et fax
restent inchangés.
La date précise du changement
d’adresse vous sera
communiquée directement dans
les semaines à venir. n
re-nous
EN41SEM2.indd 3
Claudine Verlaque
Directrice de l’agence
ICF Habitat Provence
Le gestionnaire
d’immeubles :
votre interlocuteur
privilégié
En cas de réclamation ou de
quelconque problème dans votre
résidence, n’oubliez pas que
votre premier interlocuteur
privilégié reste votre gestionnaire
d’immeubles. n
entre-nous n°41
- juillet 2014
22/06/14 00:26
ACTUALITÉS
4
Élection des
représentants des
locataires : bientôt le vote !
Vote du budget, fixation des augmentations de
loyer, engagement de nouvelles constructions, de
réhabilitations, approbation des comptes… Afin
de vous associer à ces décisions importantes,
la loi prévoit, tous les quatre ans, l’élection de
vos représentants au Conseil de Surveillance.
Nouveauté cette année : le vote par internet !
Qui peut voter ?
• Tout locataire, quelle que soit sa
nationalité, ayant un contrat de
location d’un logement avec ICF
Habitat Sud-Est Méditerranée et qui
a été signé au plus tard six semaines
avant la date de l’élection.
• Tout sous-locataire d’associations
agréées.
• Les occupants dont le titre de location a été résilié pour défaut de paiement du loyer mais qui ont régularisé
leur dette six semaines avant la date
de l’élection ou bénéficiant d’un plan
d’apurement respecté. Chaque location, occupation ou sous-location ne
donne lieu qu’à une seule voix.
Que faut-il faire pour être candidat ?
Les représentants des locataires sont
élus sur des listes présentées par des
associations œuvrant dans le domaine
du logement et indépendantes de
tout parti politique ou organisation
philosophique, confessionnelle, ethnique ou raciale. On vote donc pour
une liste, non pour une personne.
Chaque liste fait sa propre campagne
et doit comporter six noms (trois titulaires, trois suppléants). Chaque candidat doit être majeur, à jour dans ses
loyers et représenter une association
de locataires.
Quelles sont les missions du
représentant des locataires ?
Le représentant des locataires veille
ainsi à ce que vos intérêts soient pris
en considération. Lui-même locataire
d’une résidence ICF Habitat Sud-Est
Méditerranée, il connaît bien les problématiques qui vous intéressent.
Sur le terrain, il recense les problèmes identifiés (travaux, entre-
entre-nous n°41
EN41SEM2.indd 4
- juillet 2014
22/06/14 00:26
ACTUALITÉS
tien, gestion locative…) et en discute
avec le bailleur afin de trouver les
solutions optimales pour les locataires. Il contribue donc à la vie de la
société, donne son avis, vote pour ou
contre les résolutions du conseil de
surveillance qui concernent principalement le budget, les augmentations
de loyer, les réhabilitations, les travaux, le montant des charges locatives, les actions sociales, etc.
Enfin, il désigne les représentants de
locataires qui participent aux commissions d’attribution des logements.
Comment se déroule le vote ?
Le vote a lieu au scrutin de liste à un
tour avec représentation proportion-
nelle au plus fort reste. Le dépouillement est effectué sous le contrôle
d’un huissier.
Le vote est-il anonyme?
Absolument. Que ce soit pour le vote
par internet ou pour le vote papier,
les techniques utilisées garantissent
l’anonymat des bulletins. Un huissier
est garant du bon déroulement du
vote.
Quel est le calendrier?
Fin août, sera affiché un document
d’information vous rappelant la
réglementation. Ce document sera
complété pour les résidences de
logements individuels d’un courrier
Comment voter ?
Depuis cette année, deux possibilités pour voter :
• Vote par correspondance :
Il vous suffit de renvoyer le bulletin choisi dans
l’enveloppe T. La lettre devant arriver au plus tard le
jour du dépouillement, il est conseillé de s’y prendre
au moins trois à cinq jours ouvrables à l’avance.
postal. Dans un deuxième temps,
vous recevrez par courrier le détail
des listes constituées. Trois semaines
avant la date du scrutin, le matériel
de vote vous est envoyé comprenant : un rappel de la procédure, les
professions de foi présentées par
ordre d’arrivée des listes, un
ensemble de bulletins détachables et
une enveloppe T retour.
Pour ICF Habitat Sud-Est Méditerranée, les prochaines élections se
dérouleront le mercredi 3 décembre
2014.
Le résultat des élections sera
communiqué par voie d’affichage dans
les jours qui suivent et publié dans un
prochain numéro de votre journal. n
• Vote par internet :
nouveau, simple et rapide !
ICF Habitat Sud-Est Méditerranée vous permet, pour
la première fois, de voter pour vos représentants par
internet : une solution plus simple et plus rapide que
le vote par correspondance. Les modalités de ce vote
vous seront détaillées par courrier et dans votre
prochain numéro d’Entre-Nous. n
entre-nous n°41
EN41SEM2.indd 5
5
- juillet 2014
22/06/14 00:26
ACTUALITÉS
6
Réclamation technique
L’expérience des locataires
mise à profit
Au cours d’une réunion de trois heures, le
28 février, les représentants de trois associations
nationales de locataires ont échangé avec Claude
Mulot, directeur du développement commercial
et social de la société, et Matthieu Poinot, chargé
de mission qualité. Ils livrent leur retour.
J
acques Auffèves, qui représente la Confédération nationale du logement (CNL), et
Patrick Eveilleau, secrétaire général
de l’AFOC du Var, ont apprécié la
démarche d’ICF Habitat Sud-Est
Méditerranée. « Elle va dans le sens
que nous souhaitons, précise ce dernier, à savoir se servir de l’expertise
d’usage des locataires pour avancer
sur les sujets qui posent problème. »
Coordinatrice logement social pour
l’Union Départementale CLCV du
entre-nous n°41
EN41SEM2.indd 6
Rhône, Anne Bourdin souligne :
« Nous avons eu connaissance des
résultats de l’enquête de satisfaction
locataires, ce qui correspondait à
l’une de nos demandes. Il est important de vérifier que les besoins sont
bien identifiés. »
Les échanges, libres et conviviaux,
ont confirmé les points à améliorer
dans le traitement de la réclamation
technique : l’accusé de réception de
la prise en compte de la demande, la
nécessité d’un retour d’information
sur le délai prévisionnel d’intervention. « En l’absence de nouvelles, le
locataire se sent délaissé, au point
d’en être exaspéré si cela se prolonge », fait valoir Jacques Auffèves.
« Le problème se situe tant dans le
circuit de remontée de la réclamation que dans celui de l’intervention
des entreprises », analyse Anne
Bourdin. Patrick Eveilleau insiste sur
la possibilité, pour le locataire, de
transmettre sa demande via le gestionnaire d’immeubles, l’agence ou
par mail et d’avoir un retour par le
même canal.
Les participants ont convenu de se
revoir dès juin pour parler des appels d’offres et des contrats des entreprises. C’est une première étape
dans le suivi du dossier qu’attendent
désormais tous les représentants
des locataires. n
- juillet 2014
22/06/14 00:26
ACTUALITÉS
7
Détecteurs de fumée :
la sécurité dans votre logement
D’ici mars 2015, tous les logements devront
obligatoirement être équipés de détecteurs de
fumée. Entre-Nous vous éclaire sur votre rôle
et celui d’ICF Habitat Sud-Est Méditerranée.
A
ujourd’hui, la loi indique que :
- À la mise en location d’un
logement, le bailleur doit
installer les détecteurs avertisseurs
autonomes de fumée (DAAF) et
s’assurer de leur bon fonctionnement
à la relocation.
- Lorsque le logement est occupé, le
locataire en place est responsable du
bon entretien des détecteurs, de leur
bon fonctionnement et de leur remplacement, si nécessaire. Le bailleur
est tenu de fournir l’équipement au
locataire en place.
ICF Habitat Sud-Est Méditerranée a
choisi d’aller plus loin que ce que la
loi exige en assurant la pose d’un
détecteur dans tous les logements
de son parc y compris ceux occupés.
ICF Habitat Sud-Est Méditerranée
assure ainsi une qualité de produit
certifiée, une pose dans les normes
par un prestataire extérieur et une
grande fiabilité des DAAF.
Les DAAF déjà posés dans les
logements seront remplacés
lors des opérations d’installation
par le prestataire d’ICF Habitat
Sud-Est Méditerranée.
Les logements dans lesquels sont
présents des personnes souffrant de
handicap seront équipés d’un kit
DAAF spécifique comprenant par
exemple un avertisseur lumineux ou
une commande à distance pour en
faciliter le test et l’utilisation.
Vous serez avertis de l’installation
des détecteurs grâce à une campagne de communication ICF Habitat Sud-Est Méditerranée. Aussi, un
numéro d’appel sera mis en service
afin de répondre à vos questions et
vous permettre signaler d’éventuels
dysfonctionnements du matériel. Il
vous sera communiqué dès sa mise
en place et rappelé à chaque parution du journal Entre-Nous. n
En résumé :
•Pour plus de sécurité et de
fiabilité, ne répondez-pas aux
sollicitations des démarcheurs
pour une installation de
détecteur. Cela vous fera
avancer des frais inutilement.
•ICF Habitat Sud-Est
Méditerranée fournit et pose le
détecteur dans votre logement.
•Il est de votre responsabilité de
veiller au bon entretien et au
bon fonctionnement du/des
détecteurs dans votre
logement.
•La campagne d’installation des
détecteurs débutera en fin
d’année pour s’achever en mars
2015, date limite légale pour
les installer dans les lieux
d’habitation. n
entre-nous n°41
EN41SEM2.indd 7
- juillet 2014
22/06/14 00:26
DOSSIER
8
Enquête de
Les
sati sf
résultats s
du ré
sur la
Parmi les thèmes bien notés par les locataires,
la propreté des parties communes démontre que
les actions mises en place par la société portent
leurs fruits sur la durée. De même, le traitement
de la réclamation est un sujet sur lequel des
actions ont d’ores et déjà été engagées.
«
Nous avons été très satisfaits
de constater que la note de
tête attribuée par les locataires
à la société (87 %) est très nettement
supérieure à la note de cœur (71 %),
indique Claude Mulot, directeur du
développement commercial et social
d’ICF Habitat Sud-Est Méditerranée.
Cela démontre qu’après réflexion,
entre-nous n°41
EN41SEM2.indd 8
les points positifs sont finalement
très majoritaires ». La note de tête
est en effet attribuée par le locataire
en fin d’entretien alors que la note
de cœur arrive spontanément, en
début de questionnaire. Deux autres
questions obtiennent un score très
élevé : 89 % des locataires sont plutôt ou tout à fait satisfaits de leur
- juillet 2014
22/06/14 00:26
DOSSIER
9
ati sfaction locataires
s s’obtiennent
u rée
logement et 87 % seraient prêts à
recommander leur bailleur à un ami.
De plus, à 83 %, ils sont également
satisfaits du rapport qualité/prix de
leur logement.
Les thèmes qui concernent les relations de proximité avec les clients
sont également bien perçus. L’amabilité des interlocuteurs et leur disponibilité lors des visites en agence ou au
téléphone obtiennent en moyenne
un bon 7/10 de même que l’accueil
téléphonique et physique du gestionnaire d’immeubles.
Une série d’actions
« Le point noir demeure le traitement
de la réclamation technique, reprend
Claude Mulot. On nous reproche surtout un manque de communication à
partir du moment où la réclamation a
été transmise au gestionnaire d’immeubles ou à l’agence. Dès lors, le
locataire trouve le temps long dans la
mesure où il n’est pas informé de
l’avancement de sa réclamation. En
revanche, une fois l’intervention réalisée, il se montre plutôt satisfait. » Sur
ce sujet, ICF Habitat Sud-Est Médi-
terranée a donc engagé une série
d’actions tout en sachant qu’elles ne
porteront leurs fruits que sur la
durée. Afin de permettre aux locataires de joindre plus facilement leur
agence, celle-ci devrait être déchargée des appels de demandeurs de
logements qui seront orientés vers le
siège. Des tests sont en cours avant
le déploiement à l’ensemble des
agences. Pour répondre à la
demande des locataires qui s’estiment mal informés des travaux dans
les parties communes de leur rési-
Une démarche rigoureuse
Pour réaliser les enquêtes de satisfaction, ICF Habitat s’appuie sur l’expertise d’une société spécialisée.
En 2003, au Congrès de Lille, le Mouvement Hlm s’est engagé dans une importante démarche d’amélioration
de la qualité du service rendu aux locataires. Il avait en particulier été décidé que les organismes réaliseraient
une enquête triennale de satisfaction des locataires sur les principaux services de base, les résultats devant
contribuer à l’élaboration de plans d’actions.
Sans attendre l’engagement de la profession, ICF Habitat avait initié dès 2002 des mesures annuelles de la
satisfaction clientèle auprès d’échantillons représentatifs de l’ensemble des locataires mais aussi, plus
spécifiquement, vis-à-vis des locataires entrants et dans les résidences ayant connu une réhabilitation.
L’enquête menée en décembre 2013 constitue la 9e vague du baromètre de satisfaction des locataires
d’ICF Habitat. Elle est réalisée par INIT, cabinet d’études marketing spécialisé dans la mesure de la satisfaction
et de la relation client, qui a constitué un panel représentatif des locataires d’ICF Habitat Sud-Est Méditerranée
composé de 1 171 locataires qui ont été interrogés par téléphone. Cet échantillon respecte précisément les
proportions de clients habitant en ZUS et hors ZUS, en logement collectif ou individuel, de cheminots et de non
cheminots ainsi que les répartitions par âge et composition du ménage. n
entre-nous n°41
EN41SEM2.indd 9
- juillet 2014
22/06/14 00:26
DOSSIER
10
Jardin
Réparation tuyauterie
Du 24.08.2013
Au 14.09.2013
Entreprise du bâtiment
Phrase 1
Phrase 2
Phrase 3
l’exception de l’état des sols et de
l’isolation contre le bruit. « Nous
connaissons bien ces reproches qui
reviennent régulièrement et qui
tiennent principalement à l’âge du
patrimoine pour l’isolation phonique,
précise Claude Mulot. Nous nous
efforçons également de faire des
campagnes de remplacement de sols
afin d’améliorer cette situation. »
Satisfaction sur les parties
communes et le cadre de vie
Du côté des parties communes, l’opinion des locataires est nettement à la
hausse pour atteindre des niveaux
satisfaisants. Le fonctionnement de
l’ascenseur passe ainsi de 5,5, en
2012, à 6,3, l’éclairage de 6,5 à 6,9,
l’état des façades de l’immeuble de
6,4 à 6,7, la propreté du hall d’entrée
de 6,6 à 6,8, la propreté de l’ascenseur de 6,2 à 6,7. « Année après
année, nos efforts ont porté leurs
fruits », se réjouit Claude Mulot.
De même, sur le cadre de vie, les
locataires expriment leur satisfaction.
Le cadre de vie du quartier obtient en
effet une note de 7,1 (contre 6,5 en
2012), la sécurité dans la résidence
est notée 6,6 (contre 6,0) alors que la
sécurité dans les parkings passe de
5,8 à 6,4. Des progressions très significatives. n
dence, les gestionnaires d’immeubles sont depuis peu dotés d’affiches-types qui seront placées dans
les halls. Une action est également
engagée sur l’amélioration de la traçabilité des réclamations. Des formations vont être mises en place dans le
but de généraliser à l’ensemble des
collaborateurs l’utilisation du logiciel
de gestion des réclamations. Ces
actions, et d’autres projets, ont été
évoqués le 28 février dernier, lors
d’une rencontre entre Claude Mulot
et Matthieu Poinot, chargé de mission qualité, avec les représentants
des locataires sur le traitement de la
réclamation (cf. article p.6). Les
échanges, très riches, ont duré trois
heures, en toute transparence et
convivialité.
Au chapitre du logement, les locataires se montrent plutôt satisfaits à
L e
entre-nous
Entre-Nous plébiscité
Entre-Nous, votre journal, recueille un taux
de satisfaction de 88 % ! Il remporte ainsi le
score le plus élevé des 45 critères de qualité
de service notés dans l’enquête. Merci pour
ce résultat qui nous va droit au cœur. n
j o u r n a
L
TouT
d e s
L o c a t a
i r e s
•
F e V r i e r
2 0 1 4
#40
sAvoir
chArges !
sur les
Actualités
P. 5 :
Nouvelle agence
ICF Habitat RhôneAlpes Bourgogne
EN40SEM.indd
Éco-logis
P. 9 :
Halte au
gaspillage
alimentaire !
Près de chez vous
P. 13 :
Du compost
et de la convivialité
1
07/02/14 17:36
entre-nous n°41
EN41SEM2.indd 10
- juillet 2014
22/06/14 00:26
ÉCO-LOGIS
11
Cosmétiques :
comment être plus écolo
Les produits cosmétiques
sont très présents
dans notre société et
leur consommation, en
constante augmentation.
Crèmes, dentifrices,
shampooings, savons,
maquillage,… sachez
repérer les produits
les plus respectueux
de la santé et de
l’environnement.
Y voir clair dans les labels
et appellations « bio »
Prenez garde aux produits cosmétiques « marketing » qui renvoient
l’image « bio » ou « naturel », en utilisent les codes (couleurs, symboles
nature,…), mais qui n’ont pas de
label reconnu ! Pour les savons, shampooing et après-shampooing, vous
pouvez vous fier à ces deux labels qui
vous garantissent une incidence minimale sur les écosystèmes aquatiques,
répondent à des exigences strictes
en matière de biodégradabilité et
réduisent les déchets d’emballage :
culture biologique, aucun test sur les
animaux, aucune utilisation d’OGM,
aucun ajout intentionnel de nanomatériaux ou d’ingrédients issus de la
pétrochimie, ni aucune exploitation
des espèces végétales ou animales
en danger…
Emballages
Tous ces produits du quotidien sont
sources de déchets et notamment
lorsque ceux-ci sont sur-emballés
(1/3 des déchets ménagers est constitué d’emballages). Préférez donc les
formats « famille » et les contenants
sans emballage superficiel (carton,
film plastique…). Lorsque c’est possible, optez pour l’écorecharge qui
représente une économie de 75 %
par rapport à un emballage rigide.
Pour éviter de jeter les produits qui
sont encore utilisables, déchiffrez les
étiquettes et notamment le symbole
du pot ouvert (voir encadré), qui permet de connaître la date de conservation du produit après ouverture.
Petite astuce, lorsque vous venez
d’acheter votre produit, notez le mois
d’achat du produit près du symbole
du pot ouvert. n
Symboles étiquettes
Écolabel français Écolabel européen
Ce symbole signifie que le produit, après ouverture,
se conserve pendant la durée indiquée sur le symbole.
Il existe beaucoup de labels pour les
cosmétiques « bio », en voici deux
auxquels vous fier lors de vos achats.
Ce symbole signifie que le produit ou son emballage est
recyclable ou qu’il contient un certain pourcentage de
matières recyclées. L’emballage sera donc recyclé
uniquement si le système de collecte ou la filière de
recyclage existe et si vous respectez les consignes de tri.
Chacun d’eux garanti : 95 % des
ingrédients végétaux issus de l’agri-
Pour en savoir plus : www.ecologie.gouv.fr
www.ecolabels.fr, http://ecocitoyens.ademe.fr n
entre-nous n°41
EN41SEM2.indd 11
- juillet 2014
22/06/14 00:26
12
près de chez vous
Canicule : mode d’emploi
En pér iod e
de for tes cha leu rs
ou de can icu le
En cas de fortes chaleurs, la santé des
personnes les plus fragiles peut être en
danger (risque de coup de chaleur pour les
personnes âgées et déshydratation chez
les enfants). Adoptez les bons gestes !
Je ne sors pas
aux heures les
plus chaudes.
Je mange
normalement
(fruits, légumes,
pain, soupe…).
Je passe
plusieurs heures
dans un endroit
frais ou climatisé.
Je bois environ
1,5 L d’eau
par jour.
Je ne consomme
pas d’alcool.
Je maintiens
ma maison
à l’abri de
la chaleur.
Je donne
de mes nouvelles
à mon entourage.
Réf. 260-40411-A
État des connaissances : avril 2011
Enfant et adulte
TBWA\CORPORATE © Alexis / C.Maréchal
• Maintenez votre maison fraîche en fermant les volets la journée.
• Évitez de sortir aux heures les plus chaudes de la journée.
• Passez plusieurs heures dans un endroit frais ou climatisé.
• Utilisez des vêtements amples, de couleurs claires et privilégiez le coton.
• Hydratez-vous régulièrement et adoptez une alimentation normale.
Si vous êtes une personne âgée, handicapée ou fragile, pensez à
donner des nouvelles à votre entourage. Vous pouvez également
vous inscrire sur le registre de votre mairie ou contacter votre
Centre Communal d’Action Sociale afin de bénéficier d’une aide
en cas de canicule. Prévenez immédiatement les secours en composant le 15 en cas de malaise ou de coup de chaleur. n
Personne âgée
Je mouille ma peau plusieurs
fois par jour
tout en assurant une légère ventilat
ion et ...
Je bois beaucoup d’eau et ...
Je ne fais
pas d’efforts
physiques
intenses.
Je ne reste pas
en plein soleil.
Je maintiens
ma maison
à l’abri de
la chaleur.
Je ne consomme
pas d’alcool.
Au travail, je suis
vigilant pour
mes collègues
et moi-même.
Je prends
des nouvelles
de mon entourage.
En cas de malaise ou de coup
de chaleur, j’appelle le 15
Pour plus d’informations : 0
800 06 66 66 (appel gratuit depuis un
poste fixe)
www.sante.gouv.fr/canicule-et
-chaleurs-extremes
www.meteo.fr
M i r amas ( 1 3 )
Un partenariat a réglé
le problème des encombrants
En plein accord avec l’amicale des locataires,
l’enlèvement des encombrants est confié à une
association d’insertion par l’activité économique.
À
Miramas, où le site d’ICF
Habitat Sud-Est Méditerranée
compte environ 700 logements, la société est régulièrement
citée en exemple pour son dispositif
d’enlèvement
des
encombrants.
Celui-ci est confié aux Ateliers de la
Crau, association d’insertion par l’activité économique, en plein accord avec
l’amicale des locataires et la mairie,
convaincue par les arguments de
l’agence Provence.
« Démarré au rythme de 4 heures par
entre-nous n°41
EN41SEM2.indd 12
semaine en 2011, le partenariat porte
aujourd’hui sur 6 heures hebdomadaires au tarif de 600 euros par mois,
soit moins d’un euro par locataire »,
indique Thierry Girardey, chef de secteur. Directrice des Ateliers de la Crau,
Jeanine Carreno ajoute : « Nous
sommes subventionnés à 75 %. Sur les
25 % de chiffre d’affaires restant, ICF
Habitat est un partenaire essentiel
dans notre mission d’insertion. Nous
accompagnons vers l’emploi entre 50
et 60 personnes par an. » n
- juillet 2014
22/06/14 00:26
près de chez vous
13
ANNECY (74)
Un exercice grandeur nature
pour les sapeurs-pompiers
Les sapeurs-pompiers de la Haute-Savoie se sont
livrés à un entraînement grandeur nature dans un
bâtiment d’ICF Habitat Sud-Est Méditerranée.
S
i tous les sapeurs-pompiers du
Service Départemental d’Incendie et de Secours de la HauteSavoie sont formés aux interventions
courantes, certaines actions de secours
nécessitent des équipes spécialisées.
C’est le cas du Groupe SauvetageDéblaiement (GSD) qui intervient en
cas de glissements de terrain, de
séismes ou encore d’effondrements
d’immeubles. Et pour être préparés
au mieux, les sapeurs-pompiers du
GSD sont régulièrement soumis à des
séances d’entraînement.
Informés qu’un bâtiment de l’avenue
Bouvard était voué à la démolition,
une vingtaine de sauveteurs déblayeurs
ont profité de l’occasion pour mettre
en application – en accord avec ICF
Habitat Sud-Est Méditerranée - leurs
techniques de sécurisation, de
recherches, de localisation et de sauvetage de victimes. Une matinée
durant, ils ont pu manœuvrer dans
des conditions proches de celles rencontrées en intervention, animant
ainsi ce bâtiment inoccupé de plusieurs mois. n
Les conseils
du GSD en cas
de séisme
Pendant…
Rester où l’on est :
- À l’intérieur : se mettre près
d’un mur porteur, d’une colonne
porteuse ou sous des meubles
solides et s’éloigner des fenêtres
- À l’extérieur : ne pas rester
en-dessous de fils électriques ou
d’une structure qui pourrait
s’effondrer (pont, toiture…),
s’éloigner des bâtiments
- En voiture : s’arrêter et ne pas
descendre avant la fin des
secousses
Ne pas allumer de flamme
Après…
Sortir du bâtiment
Ne pas téléphoner sauf en cas
d’urgence
Ne pas utiliser les ascenseurs
pour quitter l’immeuble
Vérifier le gaz, l’eau et
l’électricité et en cas de fuite,
couper les alimentations, ouvrir
les fenêtres et les portes et sortir
Ecouter les consignes données à
la radio n
V é nissi e u x ( 6 9 )
Le vide-grenier des Coblots
attire 1 500 visiteurs !
H
uit ans après sa création, le
vide-grenier des Coblots est
devenu l’événement du printemps dans ce quartier de Vénissieux.
« À l’origine, nous souhaitions créer
une animation pour faire vivre l’asso-
ciation, indique Patrice Testard,
organisateur du vide-grenier et
membre de l’amicale des locataires
dont son épouse est trésorière.
Avec l‘accord d’ICF Habitat, le
vide-grenier s’installe tous les ans
sur un pré et le parking de la résidence. Et son succès a dépassé
tous nos espoirs. » Le 17 mai dernier, l’événement a en effet réuni
plus de 100 exposants et 1 500
visiteurs. n
entre-nous n°41
EN41SEM2.indd 13
- juillet 2014
22/06/14 00:26
14
près de chez vous
Marseille (13)
Une expo et une BD
V
ous connaissez déjà Rachid Aït Amar, l’écrivain (Entre-Nous N°39). Voici
d’autres facettes de son talent. Après une exposition d’une vingtaine de
tableaux – à l’huile, à l’aquarelle et à l’encre de Chine –, le locataire de
la Grande Bastide Cazaulx prépare une bande dessinée dont il réalise à la fois
les illustrations et les textes. Sans compter qu’un site internet publie ses dessins d’actualité. « Je vis une retraite formidable, se réjouit-il, car je prends
beaucoup de plaisir à tout ce que je fais. » n
Marseille (13)
La résidence de la rue
du Petit Puits, lieu de tournage
Une scène du film
« Histoire d’un feu »
se déroule dans un
hall de la résidence.
«
Le choix de ce hall est le résultat
d’une balade dans Marseille,
indique Chloé Scialom, réalisatrice du film « Histoire d’un feu ».
C’est un endroit qui a du cachet et
dont les dimensions se prêtaient au
tournage. » Le scénario du film se
déroule tout au long d’une nuit dans
Marseille où les pensées de plusieurs
personnes s’enchevêtrent pour former une rêverie collective, un feu qui
durera jusqu’au petit matin pour
renaître ensuite. À la résidence de la
rue du Petit Puits, la scène se passe
donc de nuit même si elle a été tournée de jour. L’actrice, Wilda Philippe,
est un personnage itinérant qui se
précipite dans le hall pour y effectuer
un rituel haïtien qui va la réconforter.
La fin du tournage est prévue pour
mi-août et l’achèvement du film pour
2016. « Ce long métrage étant réalisé en autoproduction, la suite des
différentes étapes ressemble à une
course d’obstacles, ajoute Chloé
Scialom. Il reste que notre objectif
est d’aller vers les salles de cinéma. »
Retrouvez les avancées du tournage sur le site Internet http://
www.touscoprod.com/fr/histoired1feu et la page Facebook
Histoire d’Un Feu n
C HE N O VE ( 2 1 )
Une locataire fidèle
D
enise Tribolet, 80 ans, est arrivée dans son logement actuel
il y a 47 ans… « C’était en
1967. Avec mon mari cheminot et
mon fils, nous étions les premiers locataires de l’immeuble tout juste ter-
entre-nous n°41
EN41SEM2.indd 14
miné », se souvient-elle. Elle n’a toujours aucune intention de bouger.
« J’aime bien mon appartement et
mon quartier. C’est calme et tous les
commerçants sont à proximité, de
même que le bus et le tram. »
L’immeuble est actuellement en travaux : les façades sont isolées et
repeintes, les portes d’entrée sont
remplacées. « Ma cage d’escalier est
déjà terminée, reprend Denise
Tribolet, et le résultat est très joli. » n
- juillet 2014
22/06/14 00:26
près de chez vous
15
Marseille (13)
Un super carnaval !
S
oixante enfants, tous déguisés,
ont participé le 8 mars au carnaval organisé par l’association
« Nos quartiers, leurs avenirs » pour les
résidences de la Dominique et de la
Grande Bastide Cazaulx. Les trois plus
belles tenues ont été primées avant
que chacun se régale d’un magnifique
goûter composé de gâteaux apportés
par tous les parents. « J’invite toujours
les parents à participer au goûter, souligne Daniel Isoard, responsable de
l’association et habitant de la Grande
Bastide depuis toujours. C’est l’occasion de mieux se connaître et de passer un moment convivial. » n
S ain t - É t i e nn e
De nouveaux réflexes
grâce à l’Éco-Défi
Vingt-cinq familles de locataires de la résidence Burdeau
ont répondu à l’Éco-Défi proposé par l’association
PIMMS. Et ils s’en félicitent.
F
aire baisser la facture d’énergie
et d’eau de 10 %, c’était l’objectif proposé par l’association
PIMMS lors de la réunion de sensibilisation organisée en janvier dernier
dans les locaux de la résidence
Burdeau. Pas moins de 25 locataires
étaient présents pour participer à des
quiz et récupérer des astuces qui permettent de faire des économies.
Mariame Alaoui, responsable des
médiations PIMMS, leur a également
proposé un suivi personnalisé. « Je
me rends chez les locataires et je note
tout ce qui peut être amélioré,
explique-t-elle. Nous examinons aussi
les factures et nous parlons des aides
existantes. Mon but est qu’ils
constatent une baisse de leurs factures et de leurs charges locatives. » n
« J’ai appris
beaucoup
de choses »
Après avoir participé à la
réunion de sensibilisation, Assia
Cwiek, locataire de la résidence
Monteil, a mis en application
de nombreuses recommandations : 19° dans l’appartement,
la coupure des veilles d’appareils électriques, les volets
fermés la nuit, les ampoules
basse consommation, les
mousseurs pour réduire le
débit d’eau des robinets…
« Mme Alaoui m’a donné
d’autres conseils lorsqu’elle est
venue chez moi, par exemple
régler le lave-linge à 30° ou
baisser la température de l’eau
chaude sanitaire. Et j’ai appris
qu’il faut aérer la salle de bains
après la douche pour éviter les
moisissures. Tous ces gestes
sont devenus des réflexes. » n
entre-nous n°41
EN41SEM2.indd 15
- juillet 2014
22/06/14 00:26
16
DÉTENTE ET LOISIRS
té
é
’
l
e
d
s
l
a
v
i
t
s
e
f
Le guide des u crible les festivals
avons passé a
Pour vous, nous
nquer cet été !
a
m
s
a
p
e
n
à
n
de votre régio
de Belfort
Les Eurockéennes lfort (90)
Be
6 juillet –
vière
Les Nuits de Four
on (69)
au 30 juillet – Ly
Les Voix du Gaou
et –
du 16 au 26 juill
es (83)
ag
Pl
sSix-Fours-le
édition, les fese èm
Pour cette 18
tre
nt applaudir en
tivaliers pourro
id
dk
oo
W
Attack,
autres Massive
du
e
’îl
qu
r la pres
et Stromae su
de Six-Fours.
e
rg
Gaou, au la
du 3 juin
ique et citre, danse, mus
éâ
th
e
tr
En
au
ain de
du 4
rockéennes ac
éâtre gallo-rom
th
Eu
s
le
le
,
a,
89
m
19
né
s
Depui
été pour
au
anime chaque
rs de visiteurs
s’
ie
e
ill
èr
m
vi
s
ur
de
Fo
nt
cueille
y.
me cette
rel de Malsauc
us. Au program
tu
to
na
à
te
re
si
ai
pl
du
cœur
rtishead,
rdie édition Franz Fe
uve, Phoenix, Po
Fa
:
e 26
né
e
tt
an
ce
Pour
mae,
mpagnie Circa…
ack Keys, Stro
Elton John, la co
sonne
nand, The Bl
nt
so
s
te
Festival de Carceras ût –
autres artis
d’
en
bi
et
x
le
ao
Skril
du 19 juin au 1
Le Col des 1000
1)
à l’affiche.
(1
ne
on
–
Carcass
de 120
du 4 au 5 juillet
(38)
al propose près
s
iv
lle
st
fe
he
e
Éc
C
s
le
l
mus
Miribe
mêlant théâtre,
l de la Croix de
es
co
cl
se
ta
dI
du
ec
ra
et
sp
pa
m
IN
m
MUSIC
Au so
Cette an4 mètres d’altinse et cirque.
88
da
à
e,
,
rs
qu
ty
si
ar
M
na Del
Mille
accueille une
retrouverez La
us
al
iv
vo
st
fe
e,
né
ce
Blunt et
x
tude,
Avidan, James
genres musicau
f
sa
de
A
té
y,
rié
Re
va
grande
pes
aleh.
affiches et grou
même Gad Elm
mêlant têtes d’
e régionale.
issus de la scèn
D
Z FERDINAN
ONOMY • FRAN
E • PATRICE
• DéTROIT • METR
TERS • FAUV
MAE • SKRILLEX
NAL SPACE SHIF
AR BAN D
• PIXIES • STRO
THE SENSATIO
O • PAROV STEL
THE BLACK KEYS
RT PLANT &
MA
• BIFF Y CLYR
• M.I.A . • ROBE
GE • JAGWAR
S FLOW TERS
DREN
•
EUR
KT
SHAK A PONK
CASS
•
SBTR
LY
EAT
YQ•
SSEL • VOLB
FAT WHITE FAMI
DAX • SCHOOLBO
GAëTAN ROU
H TALK • THE
MATIK • BON
NGERZ
NE • MØ • TRAS
PEOPLE • GRA
A WAVES • D-BA
AMIN CLEMENTI
FOSTER THE
• FINDLAY • CIRC
E CALLED RED
E DRAGON • BENJ
PART Y PLAN
GROSOS • A TRIB
TEMPLES • LITTL
RVILL • MOFO
ST • CREW PELI
• ODE ZENN E
COOL • HERMIGE
NATIEMBE • GHO
NE • CATF ISH
SALUT C’EST
ALIE
WAY
NATH
JON
•
•
-KIN GS
ABRAKHA
DEA DBE ATS
ES & THE DAP
PEGASE • DAKH
LE ACID & THE
SHA RON JON
BRO DINS KI
• GOAT • UNC
L REV UE avec
BRO DI avec
I AM LEGI ON
E SUPE R SOU
LE
3 • PLAYA DEL
E CAT / JUNG
• THE DAP TON
SUGA RMA N
REIG NWO LF
ADA / CASHMER
BALA S / THE
RAN
ES.FR
ANTI
/
KAYT
/
EENN
DLEY
G FATHERS
WWW.EUROCK
CHA RLES BRA
GIBBS / YOUN
ock s2014 •
T / FREDDIE
MALIN • #eur
TRAVI$ SCOT
AL / MANU LE
CHEV
CLUB
/
LOUISAHHH!!!
Jazz à Vienne
• lIceNces 1
– 1057054 / 2
– 1040099 /
3 – 1040100
juillet –
du 27 juin au 12
Vienne (38)
la 34e édition
À l’occasion de
de renommée
de ce festival
vous pourrez
internationale,
sur les pentes
venir écouter
tique Paolo
du théâtre an
Maalouf ou
Conte, Ibrahim
d the Gang.
encore Kool an
SCHLEP © charles
MartIN / NatIoNal
GeoGrap hIc
vINtaGe • ape
9001Z • sIret
3497303410030
Musilac
et –
du 11 au 13 juill
3)
(7
Aix-les-Bains
du
lanade du bord
Installé sur l’esp
ap
us
vo
c
t, Musila
ge
ur
Bo
du
c
la
nne
e encore une bo
porte cette anné
tro
ec
él
d’
et
de rock
dose de pop,
eac
Pl
,
se
U
, Skip the
avec Bakermat
.
es
tr
au
d’
et bien
bo, M, Kavinsky
Festival de Nîmes et – Nîmes (30)
juin au 24 juill
du 28
cette
Nîmes propose
Les arènes de
ation
une programm
année encore
Top
de style : des ZZ
sans exclusivité
oody
ant par The Bl
à Fauve en pass
la.
driguo y Gabrie
Beetroots et Ro
entre-nous n°41
EN41SEM2.indd 16
- juillet 2014
22/06/14 00:26
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising