Le dossier scientifique quadriennal 2008-2011 - Crisco

Le dossier scientifique quadriennal 2008-2011 - Crisco
DEMANDE DE CONTRACTUALISATION
2008-2011
Dossier simplifié
pour diffusion publique
Université de Caen (Bât. Sciences A, Porte SA S13), 14032 CAEN CEDEX
Tél. : 02 31 56 56 27 ou 02 31 56 64 15 — Fax : 02 31 56 54 27 —
Site web : www.crisco.unicaen.fr
E.mail direction : jacques.francois@unicaen.fr
E.mail secrétariat : martine.greneche@unicaen.fr
Chercheurs,
Enseignants-Chercheurs
et ATER
Equipe de direction
Directeur, Jacques FRANÇOIS
Directeur Adjoint, Franck NEVEU
30 + 1 vacataire
21 Enseignants-Chercheurs
Odile BLANVILLAIN
Catherine BOUGY
Eliane DELENTE
Christine DURIEUX
Jacques FRANÇOIS
Francis GANDON
Eric GILBERT
Claude GUIMIER
Isabelle HAIK
Maxi KRAUSE
Anne LACHERET-DUJOUR
Nicole LE QUERLER
Dominique LEGALLOIS
Franck NEVEU
Denis RAMASSE
Richard RENAULT
Elisabeth RICHARD
Emmanuelle ROUSSEL
Mathilde SALLES
Chris SMITH
Gisèle VALENCY
3 ATERS
(dont 2 doctorants)
Sophie ANQUETIL
Elisabet JOHANSSONMANOURY
Morgane SENECHAL
CRISCO FRE 2805
1 Chercheur en Délégation
au CNRS
Véronique LENEPVEU
***
1 Chercheur CNRS
Jean STURM
***
1 Chercheur associé
Dominique DUTOIT
Doctorants
Equipe administrative, 3 CNRS
Assistante de Direction
et gestionnaire,
Martine GRENÈCHE
Aide à la gestion et à l'édition,
Marie-Noëlle LEROY-HALÉ
Aide à la gestion (en stage)
Véronique ROCHER
42 + 2 ATERS
H. ABUDAYEH
A. AL SMADI
J. ALOUINI
S. ANQUETIL, ATER
C. BAILLEUL
A. BAZOUNI
C. BEXA
J. BIZARD
E. BOUHLEL
M. BOURDIN
C. CHAMSINE
N. CHEBLI
A. CHEKIR
E. DALE
A. DAOUD
J-B DUPRE
S. EL TAYEB EL RAFEI
A. GERGHABA
T. GHERARDI-BOZON
M. GHOUL
S. GIRAULT
N. GORDIENKO
***
1 Ingénieur de Recherches
CNRS
Jean-Luc MANGUIN
***
1 Ingénieur de Recherches
I.A.T.O.S. UNIVERSITE
Michel MOREL
***
1 Post-doctorant 2006/0
Ioulia GRICHKOVTSOVA
***
1 Vacataire CNRS
Aurélien PASSION
Dossier de contractualisation 2008 destiné à la diffusion
2
L. HAMELIN
N. IBRAHIM SAID
N. KHOLODKOVA
S. LAINE
B. LESAGE
B. MAATOUK
D. M'BENGUE
C. MOHAMED EL-SAYED A-G
S. MONNIER
P. NOON
A-M PERRONE
A. RONCO
M. SAADAOUI
R. SALAMEH
S. SALEH
S. SALLOUM
A. SAMBOU
K. SEGOND
M. SENECHAL, ATER
M. SHINTANI
Y. TAAM
Y. YU
TABLE
Caractéristiques de la demande de reconnaissance
4
Opérations scientifiques 2004-2007
6
Opérations scientifiques 2008-2011
7
Rapport scientifique 2004-2007
9
A. Le CRISCO dans le paysage des sciences du langage en France
9
Manifestations
9
Activité d’édition
14
Travaux édités par le CRISCO
14
Cahiers du CRISCO
23
B. Opérations scientifiques
24
Projet scientifique 2008-2011
31
Bilan quantitatif
47
Déclaration de politique scientifique pour la période 2008-2011
71
Caractéristiques de la demande de reconnaissance
Établissement demandant le rattachement de l’unité à titre principal :
Université de Caen Basse-Normandie
Label demandé
Demande d’association à un EPST ou Label demandé : UMR
EPIC (préciser) : EPST
(cf. nomenclature des labels)
Type de demande
x unité issue d'unité(s) contractualisée(s) (souligner le type de restructuration) :
renouvellement de l’unité de recherche ; unité issue de l’éclatement d’une ancienne unité
reconnue ; fusion de plusieurs unités reconnues ; éclatement-fusion.
Situation antérieure de l’unité
Etablissement
principal
UNIVERSITE
Nom du
responsable
précédent
Label
et n°
FRE 2805 J. FRANÇOIS
Intitulé de l’unité
CRISCO
Date de la dernière
reconnaissance
1er Janvier 2006
Intitulé complet de l’unité (au 1er janvier 2008)
CENTRE DE RECHERCHES INTER-LANGUES SUR LA SIGNIFICATION EN
CONTEXTE
Responsable (au 1er janvier 2008)
M./ Mme
M.
Nom
Prénom
Corps-Grade
NEVEU
Franck
Professeur 2e cl
Organisme
(le cas échéant)
Section du
C.N.U. ou de
l’organisme
Université de Caen
Basse-Normandie
7
Coordonnées officielles de l’unité
-
Localisation et établissement : CAEN
-
Numéro, voie : ESPLANADE DE LA PAIX
-
Boîte postale :
-
Code Postal et ville : 14032 CAEN CEDEX
-
Téléphone :02 31 56 56 27 Télécopie :02 31 56 54 27
-
Adresse électronique : franck.neveu@unicaen.fr et martine.greneche@unicaen.fr
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
4
Partenaire(s) concerné(s) par la demande
Départements Scientifiques
MSTP *
Secteurs disciplinaires MSTP *
Ministère
principal
secondaire(s)
6
70
Départements Scientifiques
CNRS *
HS 54
CNRS
principal
secondaire(s)
610 et 9
Sections du comité national
34
Mots-clefs Libres : Linguistique – Traitement automatique
Mots-clefs MSTP (cf. nomenclature) : DSPT 6 - DSPT 9
Ecole Doctorale de rattachement (établissement, n°, intitulé) : UNIVERSITE DE CAEN, n° ED
68, LITTERATURES, CULTURES ET SCIENCES SOCIALES
Participation à un programme pluri-formations ou à une structure fédérative (label et n°
éventuels, intitulé, responsable)
─ Institut de Linguistique Française (Fédération FR 2393 du CNRS) depuis 2002, sous
la direction du Prof. Benoît HABERT depuis septembre 2006
─ Agence Universitaire de la Francophonie depuis 2004 (Programme Lexicologie,
Terminologie, Traductologie)
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
5
OPÉRATIONS SCIENTIFIQUES 2004 – 2007
• Opération 1 : Syntaxe et composition du sens (Resp. C. Guimier)
Comp 1.1. L'adjectif,
(► J. François)
le
verbe
et
les
cadres
prédicatifs
Comp 1.2. Les connecteurs et relateurs (► C. Guimier)
Comp 1.3. Macrosyntaxe et structuration du texte ( ► M. Salles)
• Opération 2 : Linguistique de l'oral (Resp. A. Lacheret-Dujour
(2004-2006) et C. Bougy (2007))
Comp 2.1. Intonosyntaxe et pragmatique (► A. Lacheret-Dujour)
Comp.2.2. Prosodie et neurophysiologie cognitive (► A. Lacheret-Dujour)
Comp.2.3. Langue des jeunes et variation régionale (► C. Bougy)
Comp.2.4. Compréhension et réexpression dans l’interprétation de
conférence (► C. Durieux)
• Opération 3 : Typologie des langues (Resp. D. Bottineau (20042005) et R. Renault (2006-2007))
Comp.3.1.
Typologie
des
(► D. Bottineau et R. Renault)
Comp.3.2.
Base
(► R. Renault)
de
langues
données
en
et
fonctions
typologie
des
cognitives
langues
• Opération 4 : Epistémologie de la linguistique (Resp. F. Neveu)
Comp.4.1. Les paradigmes de la science du langage au 20° siècle
(► F. Gandon)
Comp.4.2. Les linguistiques du dynamisme cognitif et des pressions
fonctionnelles ► (J. François)
Comp.4.3. Terminologie linguistique (► F. Neveu)
• Opération 5 : Traitements automatiques (Resp. A. Lacheret-Dujour
(2004-2006) et J-L. Manguin (2007))
Comp.
5.1.
L’analyse
(► J.L. Manguin)
automatique
de
la
synonymie
Comp. 5.2. Synthèse de la parole à partir du texte (► M. Morel)
Comp. 5.3. Elaboration de ressources linguistiques et exploitation avancée
de corpus écrits et oraux (► R. Renault)
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
6
OPÉRATIONS SCIENTIFIQUES 2008 – 2011
• Opération 1 : Syntaxe et composition du sens (Resp. V. Lenepveu)
Comp 1.1. L'adjectif,
(► J. François)
le
verbe
et
les
cadres
prédicatifs
Comp 1.2. Les connecteurs et relateurs (► C. Guimier)
Comp 1.3. Macrosyntaxe et structuration du texte (► D. Legallois)
Comp 1.4. Construction
(► C. Durieux)
du
sens
et
transfert
interculturel
• Opération 2 : Traitements automatiques (Resp. J. François)
Comp
2.1.
L’analyse
(► J-L. manguin)
automatique
de
la
synonymie
Comp 2.2. Synthèse de la parole à partir du texte (► M. Morel)
Comp 2.3. Elaboration de ressources linguistiques et exploitation avancée
de corpus écrits et oraux (► R. Renault)
• Opération 3 : Epistémologie de la linguistique (Resp. F. Neveu)
Comp 3.1. Les paradigmes de la science du langage au 20è siècle
(► F. Gandon)
Comp 3.2. Fonctionnalisme vs. Formalisme à l’aube du 21è siècle
(► J. Francois)
Comp 3.3. Terminologie linguistique (► F. Neveu)
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
7
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
8
Rapport scientifique 2004-2007
Le Centre de Recherches Interlangues sur la Signification en Contexte est une équipe
jeune, rattachée à l’Institut de Linguistique Française, qui a vu le jour en 2000 à l’Université
de Caen sous l’impulsion de Jacques François ― son actuel directeur assisté de Franck
Neveu ― de Claude Guimier, directeur de l’ELSAP, équipe du CNRS dont il est
partiellement issu, et de Nicole Le Querler. L’intitulé de l’équipe pointe sur deux des
interfaces qui focalisent l’intérêt de ses membres, celle entre langues de groupes divers
(français moderne et ancien, anglais, allemand moderne et ancien, finnois) et celle entre
signification en langue et effets de sens en contexte. L’étude de cet espace de variation
sémantique met en jeu un troisième type d’interface, celle entre syntaxe et sémantique, ce qui
a donné le nom de la revue Syntaxe et sémantique éditée par l’équipe. Enfin une partie des
travaux de linguistique fondamentale de l’équipe s’adossent sur deux outils de traitement
automatique développés par l’équipe, le logiciel de synthèse vocale KALI pour le français et
l’anglais et le Dictionnaire Electronique des Synonymes (abrégé D.E.S).
A. Le CRISCO dans le paysage des sciences du langage en France
La place que s’est faite le CRISCO dans le paysage des sciences du langage en France
tient pour une large part aux manifestations scientifiques qu’il a conduites et à son activité de
publication et de diffusion de travaux en rapport avec les interfaces évoquées plus haut.
MANIFESTATIONS
2004
► Ecole d’été du CNRS « Linguistique de corpus : Constitution, Archivage, Evaluation »
co-organisée à l’université de Caen par Anne LACHERET-DUJOUR et Anne NICOLLE
(GREYC), 14-19 juin
S’adressant aux chercheurs et aux enseignants en linguistique théorique et appliquée (82
participants dont 29 intervenants, 55 auditeurs), cette école d’été proposait la présentation et
la manipulation de méthodes et d’outils permettant la recherche et l’analyse critique de
données linguistiques tant à l’oral qu’à l’écrit avec l’aide des technologies de l’information.
L’objectif était double : (i) ne pas se cantonner à un champ précis de la linguistique de
corpus mais proposer dans un premier temps une vision globale de la thématique, qui aborde à
la fois les corpus monolingues et multilingues, qu’il s’agisse de langues en danger ou
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
9
véhiculaires, de l’écrit comme de l’oral, d’une perspective diachronique tout autant que
synchronique ; (ii) apporter une formation solide et exhaustive à un public essentiellement
constitué d’agents du CNRS et d’enseignants chercheurs, articulée autour de conférences,
cours et TP. Cette école a eu la particularité de fournir une présentation théorique associée à
une application sur données réelles.
2005
► Colloque La terminologie linguistique organisé au CRISCO par Franck NEVEU, 12-13
mai
Pierre SWIGGERS :
Terminologie et terminographie linguistiques. Problèmes de
définition et de calibrage
Pierre LERAT :
Quelques réflexions sur le traitement terminographique
unilingue de la métalangue grammaticale en français
Didier BOTTINEAU :
Terminologie, terminographie et métalangue guillaumienne :
problèmes actuels
Jacques FRANÇOIS & Françoise CORDIER : Psycholinguistique vs Psychologie cognitive du langage.
Une simple variante terminologique ?
Jean-François SABLAYROLLES :
Terminologie de la néologie : lacunes, flottements et trop-pleins
Francis GANDON :
La « signologie » saussurienne des Notes item (18971900) : une terminologie hétérodoxe
Samir BAJRIC :
Quelle(s) langue(s) parlons-nous ? Problèmes de transfert et de
traduction de concepts
Claude GUIMIER :
La particule a-t-elle un statut en grammaire anglaise ?
Salah MEJRI :
La terminologie du figement. Approche contrastive (françaisarabe)
Saïd MOSBAH :
Traduction et métalangue : de la typologie de l’adverbe en
français aux typologies des équivalents en arabe
Béchir OUERHANI :
La problématique de l’exemple dans la traduction de la
métalangue
Hedi JATLAOUI :
La métalangue de la stylistique. Le cas du Coran
► Journée scientifique Cohésion, cohérence, textualisation organisée par Dominique
LEGALLOIS, 27 mai
Catherine SCHNEDECKER : Anaphores prédicatives démonstratives
Mathilde SALLES :
Cohésion-cohérence : accords et désaccords
F. CORNISH :
Relations de cohérence en discours : critères de reconnaissance,
caractérisation et articulation cohésion-cohérence
Dominique LEGALLOIS :
Quand le texte signale sa structure : la fonction textuelle des noms sousspécifiés
Jean-Marie VIPREY :
Lexicométrie et aspects macro-séquentiels du texte
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
10
La journée est publiée dans la revue électronique CORELA en automne 2006.
► Les formes non finies du verbe [1], 19e Colloque du CERLICO, organisé à l’université de
Caen par Odile BLANVILLAIN, Jacques FRANÇOIS & Claude GUIMIER C.
Guimier,3-4 juin [15 communications]
► Colloque Les linguistiques du détachement, co-organisé par le CRISCO et l’ATILF,
Nancy, 7-9 juin
Comité d’organisation : D. Apothéloz, B. Combettes, F. Neveu.
Comité scientifique : Denis Apothéloz, Peter Auer, Alain Berrendonner, Mylène BlascoDulbecco, Peter Blumenthal, Michel Charolles, Bernard Combettes, José Deulofeu, Jocelyne
Fernandez-Vest, Catherine Fuchs, Anne Grobet, Claude Guimier, Eva Havu, Knud Lambrecht,
Ludo Mélis, Franck Neveu, Michele Prandi.
Communications de : Annie Kuyumcuyan (Nancy 2), Jeanne-Marie Debaisieux (Nancy 2),
Nathalie Fournier (Lyon 2), Catherine Fuchs (CNRS), Estelle Moline (Université du Littoral),
André Rousseau (Lille 3), David Tizon Couto (University of Vigo), Hana Skrabalova (CNRS,
Paris 7), Eva Havu (Helsinki), Michel Pierrard (Vrije Universiteit Brussel), Tetiana Kriuchkova
(Neuchâtel), Teddy Arnavielle (Montpellier 3), Andreas Nolda (Berlin), Lisa Brunetti
(Barcelona), Frédéric Sabio (Université de Provence), Marion Colas-Blaise (Luxembourg), Marc
Bonhomme (Berne), Michèle Monte (Toulon), Virginie André, Cathy Pira (Nancy 2), Gabriele
Müller, Simona Pekarek Doehler (Neuchâtel), Olivier Simonin (Paris 4), Georges Rebuschi
(Paris 3), Anikó Lipták (Leiden), Anne Grobet (Genève), Anne Catherine Simon (Louvain),
Fernand Carton (Nancy 2), Chantal Rittaud-Hutinet (Université de Savoie), Dominique Lagorgette
(Université de Savoie), Cendrine Pagani-Naudet (Nice), Mylène Blasco-Dulbecco (Clermont 2),
Nelly Flaux, Dany Amiot (Arras), Laetitia Leonarduzzi (Université de Provence), José Deulofeu
(Université de Provence), Claus Dieter Pusch (Freiburg im Breisgau), Sophie Prévost (CNRS),
Mélanie Morinière (ENS LSH Lyon), Denis Vigier (Lyon 2), Anne Beaulieu-Masson (Fribourg
CH), Hélène Vinckel (Paris 4), Andrée Borillo (Toulouse Le Mirail), Sandrine Caddéo
(Université de Provence), Jan Goes (Arras), Jocelyne Fernandez-Vest (CNRS, EPHE), Sarah
Leroy (CNRS), Guy Achard-Bayle (Metz), Gilles Corminboeuf (Fribourg CH, Neuchâtel), Mathieu
Avanzi (Neuchâtel), Françoise Boch, Agnès Tutin, Damien Laurent (Grenoble 3), Catherine
Détrie (Montpellier 3), Catherine Schnedecker (Strasbourg 2), Florence Lefeuvre (Paris 3), Céline
Amourette (Rouen)
► Journées Portes ouvertes sur la recherche en linguistique dans le Nord-Ouest,
organisées par J. François avec la collaboration d’Amina METTOUCHI (Université de
Nantes)
jeudi 24 novembre – Délégation Régionale de Normandie du CNRS
Présentation des orientations de recherche des 4 laboratoires associés au CNRS : Laboratoire
SILEX, Lille 3, Laboratoire DYALANG, Rouen, Laboratoire GREYC, Caen, Laboratoire CRISCO,
Caen
Table-ronde 1 : La recherche en sciences du langage, la reconnaissance des équipes et la place de
l’ouest
sous la présidence de Jacques DURAND, Directeur Adjoint du Département SHS du CNRS
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
11
Intervenants
Alain LEMARECHAL, Président de la 7e section du CNU
Bernard VICTORRI, Directeur de Recherches au LATTICE – ENS Montrouge
Franck NEVEU, Président de l’Association des Sciences du Langage
Jacques FRANÇOIS, Directeur du CRISCO
vendredi 25 novembre – MRSH, Campus 1 de l’université de Caen
Table-ronde 2 : Les équipes de l’ouest en sciences du langage et la formation en Master et Doctorat
(ouverte aux représentants de toutes les équipes) sous la présidence de Franck NEVEU
4 démonstrations coordonnées par Amina Mettouchi, Université de Nantes
CRISCO, Jean-Luc Manguin : Dictionnaire Electronique des Synonymes
FORELL (Poitiers), Hélène et Jean Chuquet : Corpus, concordanciers, numérisation
FORELL (Poitiers), Gilles Col : Revue électronique CORELA
GREYC, Emmanuel Giguet : Analyse automatique de corpus
Simultanément, stands des différentes équipes de recherches
► Journée scientifique MoDyCo-CRISCO « Autour du dictionnaire Les verbes français de
J. Dubois & F. Dubois-Charlier – Classes syntactico-sémantiques et Polysémie » coorganisée par Jacques FRANÇOIS, Denis LE PESANT et Danielle LEEMAN le 15
décembre 2005
Jacques FRANÇOIS & Denis LE PESANT : Mode d’emploi et mise en perspective des Verbes Français
de Jean Dubois et Françoise Dubois-Charlier
Morgane SENECHAL & Dominique WILLEMS : Des régularités polysémiques aux classes verbales :
l’exemple des verbes locatifs du français
Rolf KAILUWEIT :
Les verbes de sentiment, classification dans une perspective
comparatiste
Sophie HAMON :
Si causer est un verbe « de cause »
Madona SAKHOKIA-GIRAUD :
Le verbe voir
Iris ESHKOL & Denis LE PESANT :
Trois petites études sur les prédicats de communication
verbaux et nominaux
Dominique DUTOIT & Jacques FRANÇOIS : Changer et ses synonymes majeurs entre syntaxe et
sémantique : le classement des Verbes Français en
perspective
Antoinette BALIBAR-MRABTI :
CRISCO FRE 2805
Conjuguer les verbes et les employer en phrases simples. Du
Bescherelle aux Verbes français, remarques sur l’emploi de
on dans l’exemplification
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
12
2006
► Journée scientifique Les agglutinations dans la morphologie et dans les langues –
Approche typologique et contrastive et théorisation
Université de Caen, 19 mai 2006 (journée CRISCO-MoDyCo organisée par Didier BOTTINEAU)
Alvaro ROCCHETTI (Paris III) : Existe-t-il un type agglutinant stable et homogène ? Les cas du turc
et de l’indo-européen
René-Joseph LAVIE (Paris X) :
Microsyntaxe et catégorisation dans la morphologie inuktitut ; que
reste-t-il de la polysynthèse ?
Didier BOTTINEAU &
Les types agglutinatifs dans la morphosyntaxe du basque
Daniel ROULLAND (CNRS MoDyCo-Paris X & UHB-Rennes 2)
Richard RENAULT (Caen) :
L’agglutination en finnois et le traitement automatique UNITEX
Annie MONTAUT (INALCO) :
Sur quelles bases a-t-on pu considérer le hindi comme une langue
agglutinante ?
André ROUSSEAU (Lille 3) :
L’indo-européen ancien comme langue agglutinante
► Ecole Thématique du CNRS « Acquisition du langage et corpus en linguistique et en
psychologie » co-organisée par Anne LACHERET-DUJOUR et Karine DUVIGNAU à
Moissac, 14-19 mai 2006 (16 intervenants, 42 auditeurs)
► Ecole Thématique du CNRS « Linguistique de Corpus Oraux » co-organisée par Anne
LACHERET-DUJOUR et Amina METTOUCHI à Nantes, 19-24 juin 2006 (19
intervenants, 43 auditeurs, donne lieu à une publication sous la direction de A. LacheretDujour et Amina Mettouchi aux Presses du CNRS)
► Atelier de linguistique française co-organisé au CRISCO par Véronique LENEPVEU et
Catherine SCHNEDECKER (SCOLIA, Université Marc Bloch Strasbourg 2) les 7-8
décembre 2006 [10 communications de chercheurs de SCOLIA et du CRISCO en
syntaxe, macrosyntaxe et sémantique du français moderne]
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
13
2007
► Colloque Témoignages sous influence
co-organisé par Dominique LEGALLOIS, Brest, 15-17 mars 2007
La valeur de vérité des témoignages est fréquemment mise en question par le
soulignement des influences qui peuvent peser sur le discours du témoin. Cette rencontre vise
à étudier les différentes modalités des influences décelables dans le processus de production
du témoignage, la nature de ces influences, la validité même de la notion d’influence dans
l’interprétation des témoignages.
► Colloque international Autour de la préposition (position, valeurs, statut et catégories
apparentées à travers les langues) organisé par Eric GILBERT, Claude GUIMIER et
Maxi KRAUSE, les 20-22 septembre 2007 à l’Université de Caen
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
14
ACTIVITÉ D’ÉDITION
Syntaxe & Sémantique n° 5
Polysémie et polylexicalité
(S. Mejri, dir. 2004)
Salah Mejri :
Présentation
Salah Mejri :
Introduction : Polysémie et polylexicalité
Georges Kleiber :
Item lexical, mots construits et polylexicalité vus sous l’angle de la
dénomination
Bernard Bosredon :
Le paramètre catégoriel dans les unités polylexicales : de la polysémie à la
néologie
Béchir Ouerhani :
Verbes supports : polysémie et polylexicalité
Pierre-André Buvet :
La construction déterminative DET N de
Gérard Petit :
La polysémie des séquences polylexicales
Denis Le Pesant :
La polysémie des phrases figées métaphoriques
Chantal Girardin :
Polysémie des verbes et traitement argumental dans les dictionnaires du
XVIIe siècle : le verbe «cuire»
Taïeb Baccouche
et Jouda Alouini :
Polysémie et terminologie des droits de l’homme
Said Mosbah :
La stéréotypie et la structuration du sens : cas de la polysémie et de la
polylexicalité
Saloua Tritar-Ben Ahmed : Polysémie et polylexicalité dans les relatives des énoncés proverbiaux
Thouraya Ben Amor :
Polylexicalité, polysémie et jeu de mots
Syntaxe & Sémantique n° 6
Autour de la prédication
I. Behr, J. François, A. Lacheret-Dujour & F. Lefeuvre (dir. 2005)
Pierre Cadiot :
L’anticipation du prédicat dans l’argument externe
Anne Lacheret-Dujour
Circonstance et prédication verbale en français parlé : contraintes
et Jacques François :
sémantico-pragmatiques et filtrage prosodique
Richard Renault :
Cas locatifs et prédication
Paulo de Carvalho :
Phrase nominale, « parties du discours » et théorie syntaxique
Konrad Ehlich :
Phrase averbale, phrase nominale ? La constellation sémitique
Marie-Josèphe Gouesse :
La phrase nominale hongroise : encore des questions
Jacqueline Guillemin-Flescher : Les énoncés averbaux : de l’identification à l’évaluation
Irmtraud Behr :
Prédications averbales dans un débat télévisé : formes et fonctions
Florence Lefeuvre :
Le prédicat nominal dans des articles de presse
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
15
Bibliothèque de Syntaxe & Sémantique
L’adjectif en français et à travers les langues
Jacques FRANÇOIS (dir 2005)
Jacques FRANÇOIS :
Introduction
L’ADJECTIF À TRAVERS LES LANGUES
L’adjectif en anglais, en latin et en français du Québec
Martine SCHUWER :
La séquence <Adjectif relationnel + nom> en anglais : un mode de
composition nominale ?
Chantal KIRCHER-DURAND : Adjectif et substantif en latin : à la lumière des études de morphologie
dérivationnelle
Paul LAURENDEAU :
L’actantialité de l’adjectif verbal d’origine gérondive dans deux
vernaculaires du français
L’apport de la typologie des langues
Denis CREISSELS :
Anna SÖRES :
La notion d’adjectif dans une perspective typologique
La place de l’adjectif épithète dans les langues. Approche typologique
L’ADJECTIF EN FRANÇAIS
La classe des adjectifs et la prototypicalité
Jan GOES :
Marie-Luce HONESTE :
Michèle NOAILLY :
Stéphanie GIRAULT :
Martin RIEGEL :
Les adjectifs primaires : prototypes sémantiques ou prototypes abstraits
Approche cognitive de la fonction adjectivale
Du lien primordial de l’adjectif et du substantif en français, et du peu
d’intérêt de la mise en relation de l’adjectif avec le verbe dans cette
même langue
Faille dans la dichotomie espace-temps ? Le participe épithète ou les
propriétés aspectuelles de l’adjectif
La catégorie grammaticale de l’adjectif en français : entre référence et
prédication
Le statut syntaxique de l’adjectif
Anne ABEILLE
et Danièle GODARD
Nathalie GARRIC
et Denis MAUREL
Éliane DELENTE :
Mats FORSGREN :
Les adjectifs invariables comme compléments légers en français
L’adjectif et la modification du nom propre
L’épithète de nature ou « Les terroristes sont-ils dangereux ?
La place de l’adjectif épithète : une solution globale est-elle possible ?
Thierry TRUBERT-OUVRARD : Dimensions et particularités fonctionnelles syntaxiques de la position
de l’adjectif épithète en français contemporain
Véronique LENEPVEU :
Position et interprétation des adjectifs épithètes et des adverbes dérivés
Denise MALRIEU :
Adjectif antéposé et genres textuels : étude de grands corpus étiquetés
Franck NEVEU :
Support et référenciateur de l’adjectif dans le système appositif – Sur
l’interprétation des prédicats détachés
Sarah de VOGÜE :
Fugaces figures : la fonction énonciative des adjectifs antéposés
Florence LEFEUVRE :
La structure de la forme : (marqueur +) adjectif + que + P
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
16
Jean-Marcel LEARD :
Pour une typologie des compléments adjectivaux : arguments, quasi- et
Sébastien MARENGO
arguments et non-arguments
Salah MEJRI :
Les séquences figées adjectivales
Mylène BLASCO-DULBECCO : Quelques remarques sur l’adjectif à l’oral
et Paul CAPPEAU
La typologie sémantique des adjectifs
Malgorzata NOWAKOWSKA : L’adjectif relationnel est-il modalisable
Clara ROMERO :
Les adjectifs intensifs
Mathilde SALLES :
Adjectifs « modaux » et adjectifs qualificatifs
Jean-Emmanuel TYVAERT : Une sous-catégorisation des adjectifs comme effet d’une différenciation
d’ordre référentiel
Dominique LEGALLOIS :
Synesthésie adjectivale, sémantique et psychologie de la forme : la
transposition
au cœur du lexique
Maryvonne ABRAHAM :
Représenter en image la sémantique lexicale de l’adjectif du français
Jean-Luc MANGUIN,
Polysémie adjectivale et rection nominale : quand gros et gras sont
Jacques FRANÇOIS
synonymes
et Bernard VICTORRI
Cahiers de Praxématique n° 44, 2005/1
L’idiolecte, du singulier dans le langage
Catherine DETRIE & Franck NEVEU (dir.)
Catherine DETRIE, Franck NEVEU : Présentation
Franck NEVEU :
L’idiolecte, entre linguistique et herméneutique
Catherine DETRIE :
La dynamique idiolectalisante, entre singularisation et réitération
Gilles PHILIPPE :
Traitement stylistique et traitement idiolectal des singularités
langagières
Alain RABATEL :
Idiolecte et re-présentation du discours de l’autre dans le discours
d’ego
Sylvianne REMI-GIRAUD :
La chatte et l’idiolecte
Marie-Jeanne BARBERIS :
Les moments, les lieux et leurs hommes : la construction de
l’idiolecte en discours oral
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
17
Bibliothèque de Syntaxe & Sémantique
Composition syntaxique et figement lexical
Jacques FRANÇOIS & Salah MEJRI (dir. 2005)
Jacques FRANÇOIS, Salah MEJRI :
Introduction
Le figement verbal
Claude GUIMIER, Lassaad OUESLATI : Le degré de figement des constructions « verbe + adjectif
invarié »
Salah MEJRI, Jacques FRANÇOIS : Restrictions sémantiques sur l’objet sous-entendu de verbes
transitifs (le cas de boire)
Béchir OUERHANI :
Les critères de définition des verbes supports entre le français et
l’arabe
Ezzedine BOUHLEL :
Restrictions sur la fonction sujet
Catherine CAMUGLI GALLARDO : De l’adjectif dans les séquences figées à verbe transitif du
Lexique Grammaire italien
Mathilde SALLES :
De avoir les yeux bleus à avoir les dents longues, en passant par
avoir la promesse facile : un continuum phraséologique
exemplaire
Le figement dans les syntagmes nominaux et adverbiaux
Christine DURIEUX :
Éliane DELENTE :
Dominique LEGALLOIS :
Véronique LENEPVEU :
Le figement lexical : une figure qui vaut de l’or
Le syntagme nominal avec épithète de nature : une séquence
figée ?
Détermination sémantique, contraintes syntagmatiques, histoire
de comprendre (un peu) le figement linguistique
Structure grammaticale et valeur sémantico-pragmatique
des locutions adverbiales de reformulation tout compte fait, tout
bien considéré,tout bien pesé
Figement, défigement et stéréotypes culturels
Mehrez SAADAOUI :
Taieb BACCOUCHE :
Jouda ALOUINI :
Mosbah SAÏD :
La variation lexicale : monolexicalité/polylexicalité
Le concept de figement en linguistique arabe219
Figement et connotation. Le cas de la représentation de l’autre
La stéréotypie dans les séquences figées : entre transparence et
opacité
Thouraya BEN AMOR :
Figement, défigement et jeux de mots formés sur énoncés
proverbiaux
Moufida GHARIANI BACCOUCHE : Séquences figées et stratégies d’apprentissage : Analyse de
corpus et perspectives didactiques
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
18
Les Périphrases Verbales
Hava BAR-ZEEV SHYLDKROT et Nicole LE QUERLER (dir.,2005)
Benjamins, Amsterdam
Partie I : Périphrases temporelles et aspectuelles
André ROUSSEAU :
Les périphrases verbales dans quelques langues européennes.
Émergence d’un système aspectuel en allemand
Richard RENAULT :
L’expression des TAM et la place des périphrases verbales dans
trois langues
et Jacques FRANÇOIS
Périphrases aspectuelles et temps grammatical dans les langues
Brenda LACA
romanes
Andrée BORILLO :
Peut-on identifier et caractériser les formes lexicales de l’aspect en
français ?
Liesbeth MORTIER :
Les périphrases aspectuelles « progressives » en français et en
néerlandais : présentation et voies de grammaticalisation
Jean-Claude ANSCOMBRE : Les deux périphrases nominales un N en train / un N en
cours :essai de caractérisation sémantique
Françoise LACHAUX :
La périphrase être en train de, perspective interlinguale (anglaisfrançais) : une modalisation de l’aspect ?
Partie II : Auxiliaires, copules et supports
Béatrice LAMIROY :
Les copules ressemblent-elles aux auxiliaires ?
et Ludo MELIS
Georges KLEIBER :
Les périphrases düen + verbe à l’infinitif en alsacien. Un
auxiliaire Martin RIEGEL
modal à tout…faire
Amr HELMY IBRAHIM :
Le paradigme des supports de point de vue en français et en arabe
Partie III : Les périphrases factitives
Shigehiro KOKUTANI :
Sur l’analyse unie de la construction « se faire + infinitif » en
français
Nicole LE QUERLER :
Les périphrases verbales d’immixtion : schéma actanciel,
complémentation et
organisation thématique
Hava BAT-ZEEV SHYLDKROT : Comment définir la périphrase « se laisser + infinitif » ?
Partie IV : Les périphrases venir et aller + infinitif / participe
Philippe BOURDIN :
Jukka HAVU :
Marie Luce HONESTE :
Martin BECKER :
Paul LARREYA :
Danielle LEEMAN :
CRISCO FRE 2805
Venir en français contemporain : de deux fonctionnements
périphrastiques
L’expression du passé récent en français. Observations sur
l’emploi de la périphrase venir de + infinitif
Venir est-il un verbe périphrastique ? Étude sémantico-cognitive
Venir / venire + participe présent en diachronie : les leçons de
deux trajectoires différentes et d’un échec commun
Sur les emplois de la périphrase aller + infinitif
Un nouvel auxiliaire : aller jusqu’à
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
19
Partie V : Les périphrases inchoatives
Bert PEETERS :
Sébastien HATON :
Émilie PAULY :
Commencer à + infinitif – métonymie intégrée et piste
métaphorique
L’intégration des périphrases verbales dans les « champs
sémantiques
multilingues unifiés » - illustration par la périphrase se mettre à
Des emplois spatiaux de partir à ses emplois périphrastiques
(partir à + infinitif)
Partie VI : Les périphrases de modalité
Philippe KREUTZ :
Fabienne MARTIN :
Cesser au pays de l’ellipse
Les deux lectures de faillir + inf. et les verbes présupposant
l’existence d’un
événement
Partie VII : L’héritage de Gustave Guillaume
Didier BOTTINEAU :
Francis TOLLIS :
Périphrases verbales et genèse de la prédication en langue
anglaise
La locution verbo-nominale dans les écrits de Gustave Guillaume
publiés entre 1919 et 1960
Approches de la discontinuité syntaxique et énonciative
Franck NEVEU (dir.)
L’Information grammaticale, n° 109 (mars 2006)
Bernard Combettes
Discontinuité et diachronie : deux types d’évolution
Éva Havu et Michel Pierrard Le détachement est-il une propriété syntaxique basique de la
prédication seconde ?
Mylène Blasco-Dulbecco Propositions pour le classement typologique de quelques
détachements
Sandrine Caddéo
Apposition ? À la limite !
Dominique Lagorgette
Du vocatif à l’apostrophe : problèmes terminologiques et
théoriques – Termes d’adresse et détachement en diachronie du
français
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
20
Travaux linguistiques du CERLICO 19
Les formes non finies du verbe – 1
Odile BLANVILLAIN & Claude GUIMIER (dir.)
12 articles de Frédéric LAMBERT, Didier BOTTINEAU, Sylvie VOISIN, Elena SOARE,
Catherine MERILLOU, Hans Petter HALLAND, Nathalie ROSSI-GENSANE, Céline
AMOURETTE, Andrée BORILLO, Fabrice MARSAC, Reza MIR-SAMII et Sarah LABATJACQMIN (juin 2006)
Langages 163
Unité(s) du texte
Dominique LEGALLOIS (dir.)
[à paraître en septembre 2006]
Francis Cornish :
Relations de cohérence et anaphores en contexte inter-phrastique : une
symbiose parfaite
Dominique Legallois :
Des phrases entre elles à l’unité réticulaire du texte
Denis Legros :
Variations interculturelles des représentations et du traitement des unités
du texte
Mathilde Salles : La modification adjectivale en anaphore associative : le cas de l’église
romane
Franck Neveu :
Critique du concept d’homonymie textuelle
François Rastier : Formes sémantiques et textualité
Anne Salazar Orvig : Peut-on parler d’anaphore chez le jeune enfant ? le cas des pronoms de
3ème personne
Jean-Marie Viprey : Structure non-séquentielle des textes
Langue Française 153
Autour du dictionnaire LES VERBES FRANÇAIS
de J. Dubois & F. Dubois-Charlier
Classes syntactico-sémantiques et polysémie
Jacques FRANÇOIS, Denis LE PESANT & Danielle LEEMAN (dir .)
[à paraître en mars 2007]
► voir Journée scientifique MoDyCo-CRISCO du 15 décembre 2005 dans la rubrique
Manifestations
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
21
Langages 164
La tradition grammaticale
Franck NEVEU & Salah MEJRI (dir. 2006)
[à paraître en décembre]
Franck NEVEU, Salah MEJRI : La tradition grammaticale, une approche épistémologique –
Présentation
Franck NEVEU, Peter LAUWERS : La notion de tradition grammaticale en linguistique
française
Taïeb BACCOUCHE, Salah MEJRI : Norme grammaticale et description linguistique : le cas
de l’arabe
Peter BLUMENTHAL :
Quelques concepts clés de la tradition grammaticale
allemande
Patrick SÉRIOT :
À quelle tradition appartient la tradition grammaticale
russe ?
Michele PRANDI :
Les fondements méthodologiques d’une grammaire
descriptive de l’italien
Claude GUIMIER :
La préposition et la tradition grammaticale anglaise
Irène TAMBA, Naomi IDA : La catégorie grammaticale japonaise ZI/TA et la transitivité
Syntaxe & Sémantique 7
La Terminologie Linguistique
Problèmes épistémologiques, conceptuels et traductionnels
[à paraître début 2007]
Franck NEVEU (dir.)
► voir colloque La terminologie linguistique (12-13 mai 2005) dans la rubrique
Manifestations
Cohésion, cohérence, textualisation
Dominique LEGALLOIS (dir.)
Revue électronique CORELA
[automne 2006]
Catherine SCHNEDECKER : Anaphores prédicatives démonstratives
Mathilde SALLES :
Cohésion-cohérence : accords et désaccords
Francis CORNISH :
Relations de cohérence en discours : critères de
reconnaissance, caractérisation et articulation cohésioncohérence
Dominique LAGALLOIS : Quand le texte signale sa structure : la fonction textuelle des
noms sous-spécifiés
Guy ACHARD-BAYLE :
Connexité(s), Cadrages co(n)textuels, Portée(s)
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
22
Syntaxe & Sémantique 8
Eléments de relation : de la phrase au texte
Claude GUIMIER (dir.)
[à paraître fin 2007]
Claude GUIMIER
Eric GILBERT
Laurence FLUCHA
Claude GUIMIER
Dominique LEGALLOIS
Emmanuelle ROUSSEL
Véronique LENEPVEU
Catherine BOUGY
Denis RAMASSE
Maxi KRAUSE
Franck NEVEU
CRISCO FRE 2805
Introduction
A propos de behind et after
Les dessous de under et below
Sur quelques emplois de la préposition to en co-texte nominal
Le connecteur histoire (de) au regard de ses occurrences dans
Frantext
Let alone est-il un « connecteur argumentatif » ?
Toutefois et néanmoins, une synonymie partielle
Les « pseudo-adverbes » concessifs neporuec, neporquant,
nequedent, et l’adverbe toute(s)voie(s) en ancien français
Prosodie des phrases comportant des adversatives et
concessives introduites par le connecteur alors que
Concessives sans conjonction de subordination (à l’exception
de wenn) : syntagmes intégrés, connectés ou simplement
juxtaposés. Le cas de l’allemand
Détachement et connexité
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
23
CAHIERS DU CRISCO
(depuis 2004)
téléchargeables sur le site www.crisco.unicaen.fr
n° 15
Emmanuelle ROUSSEL, Le commentaire associé au passif anglais (février 2004)
n° 16
Corinne OZOUF, Caractère différentiel et relation d’équivalence entre voir et
regarder (juin 2004)
n° 17
Jean-Luc MANGUIN & Jacques FRANÇOIS (coordination), Le Dictionnaire
Electronique des Synonymes du CRISCO – Un mode d’emploi à trois niveaux
(juillet 2004)
n° 18
Dominique LEGALLOIS & Song-Nim KWON, Sémantique lexicale et examen
écologique de la co-occurrence (janvier 2005)
n° 19
Jacques FRANÇOIS, Les bases épistémologiques des grammaires cognitives et
‘néo-fonctionnelles’ (juin 2005)
n° 20
Jacques FRANÇOIS, Le fléchage synonymique de la polysémie verbale (octobre
2005)
n° 21
Dominique LEGALLOIS & Jacques FRANÇOIS (coordination), Autour des
grammaires de constructions et de patterns (janvier 2006) [avec la participation de
Philippe GREA et Morgane SENECHAL]
n° 22
Odile BLANVILLAIN, Le marqueur such en anglais contemporain : anaphore
qualitative et identification notionnelle (mai 2006)
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
24
B. Opérations scientifiques
Opération 1 : SYNTAXE ET COMPOSITION DU SENS
Responsable : Claude GUIMIER
L’opération 1 se décline en trois composantes, la première, coordonnée par J. François,
est consacrée au domaine verbo-adjectival et à leurs cadres prédicatifs (ou structures
argumentales), la seconde, coordonnée par C. Guimier, aux connecteurs et relateurs et la
troisième, coordonnée par M. Salles, représente une extension au domaine transphrastique,
incluant la typologie des textes.
1.1.
L’adjectif, le verbe et les cadres prédicatifs
Composante sous la responsabilité de Jacques FRANÇOIS, avec la participation d’Eliane
DELENTE, Jacques FRANÇOIS, Isabelle HAIK, Véronique LENEPVEU, Richard
RENAULT et des doctorants Charlotte BAILLEUL, Dhouha DAHECH, Ezzedine
BOUHLEL, Mehrez SAADAOUI, Ranya SAMET et Morgane SENECHAL.
Les thèmes abordés sont
► L’adjectif épithète à valeur intensive : Véronique LENEPVEU
► L’analyse syntaxique et sémantico-pragmatique des syntagmes nominaux avec épithète de
nature et/ou épithète anaphorique : Eliane DELENTE
► Le verbe et l’espace de variation actancielle : Jacques FRANÇOIS
► Les « grammaires de construction » et leur application au français : Jacques FRANÇOIS,
Morgane SENECHAL
► L’exploitation critique du dictionnaire LES VERBES FRANÇAIS de J. Dubois & F. DuboisCharlier Jacques FRANÇOIS en collaboration avec Dominique DUTOIT et Denis LE
PESANT [MoDyCo, Lille 3], Morgane SENECHAL en collaboration avec Dominique
WILLEMS [Gand])
► L’analyse de la sémantaxe verbale en français dans le cadre de la ‘Role and Reference
Grammar’ : Jacques FRANÇOIS
► Le marquage verbal de la modalité en anglais : Erich GILBERT
► La typologie des périphrases verbales : Richard RENAULT et Jacques FRANÇOIS
► Les métonymies verbales : Isabelle HAÏK
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
25
1. 2. Connecteurs et relateurs
Composante sous la responsabilité de Claude GUIMIER, avec la participation d’Odile
BLANVILLAIN, Catherine BOUGY, Eric GILBERT, Claude GUIMIER, Elisabet
JOHANSSON-MANOURY, Maxi KRAUSE, Nicole LE QUERLER, Dominique
LEGALLOIS, Véronique LENEPVEU, Franck NEVEU, Denis RAMASSE, Emmanuelle
ROUSSEL et des doctorants Yasmina TAAM et Lise HAMELIN
► Recherches sur le français : Véronique LENEPVEU sur les adverbes connecteurs
concessifs et les locutions adverbiales résultatives (du type tout compte fait) ; Denis
RAMASSE sur le connecteur alors que ; Dominique LEGALLOIS sur la séquence
histoire de ; Catherine BOUGY sur les origines et le développement de l’adverbe
toutefois ; Franck NEVEU sur le détachement et la connexité.
► Recherches sur l’anglais : Erich GILBERT sur différentes prépositions (across, by,
through, in, on , at, after, behind) ; Claude GUIMIER sur les adverbes en –wise, un
emploi adnominal de la préposition to et une réflexion épistémologique et terminologique
sur la tradition grammaticale anglaise ; Emmanuelle ROUSSEL sur la portée pragmatique
de certaines constructions de l’anglais (let alone) ; Odile BLANVILLAIN sur le marqueur
such, Elisabeth JOHANSSON-MANOURY sur les emplois connectifs de so (thèse
soutenue en 2004).
► Recherches sur l’allemand : Maxi KRAUSE sur la syntaxe et sémantique des invariables
et la systématique des porteurs de relations (prépositions, adverbes ou particules verbales)
et des relations en tant que telles, en allemand moderne et ancien
1.3. Macrosyntaxe et structuration du texte
Composante sous la responsabilité de Mathilde SALLES, avec la participation de Dominique
LEGALLOIS, Mathilde SALLES, Franck NEVEU et Gisèle VALENCY et des doctorants
Jouda ALOUINI, Sophie ANQUETIL, Emmanuel DALLE (ne concerne que le français
moderne)
► Les relations de cohérence et le choix des liens cohésifs : Mathilde SALLES
► Les constructions spécificationnelles (du type : L’objectif est que P) et la structuration du
texte : Dominique LEGALLOIS
► La grammaire du texte évaluatif (construction d’un modèle informatisé permettant
d’analyser l’expression en discours du système évaluatif) : Dominique LEGALLOIS en
collaboration avec Stéphane FERRARI [GREYC, Caen]
► La contribution de la phraséologie à l’analyse textuelle : Dominique LEGALLOIS (à
l’aide de la plate-forme de TAL Linguastream élaborée par le GREYC)
► La discontinuité syntaxique et énonciative en français (reformulation de la problématique
du détachement) : Franck NEVEU
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
26
► L’idiolecte, entre linguistique et herméneutique : Franck NEVEU sur les origines
herméneutiques de l’idiolecte, qui permettent de comprendre le développement de la
notion en sémantique interprétative.
Opération 2 : LINGUISTIQUE DE L’ORAL
Responsable : Anne LACHERET-DUJOUR (2004-06), Catherine BOUGY (2007)
2.1. Intonosyntaxe et pragmatique
Composante sous la responsabilité d’Anne LACHERET-DUJOUR assitée de Michel MOREL
en partenariat avec Mathieu AVANZI (Berne), Alain BERRENDONNER (Fribourg), MarieJeanne BEGUELIN (Neuchâtel), Michel CHAROLLES (Paris 3), Sophie PREVOST
(LATTICE) et Joël PYNTE (LPL Aix-en-Provence)
Cette composante porte sur l’interface entre prosodie, micro-syntaxe, macro-syntaxe et
cohésion discursive (analyse de l’apport des indices prosodiques dans la mise en place de la
cohésion discursive et le traitement de l’information).
2.2. Prosodie et neurophysiologie cognitive
Composante sous la responsabilité d’Anne LACHERET-DUJOUR assistée de Michel
MOREL en partenariat avec Mireille BESSON (laboratoire de neurophysiologie cognitive de
Marseille), Bernard MAZOYER (Cyceron, Caen) et Bernard PACHOUD (CREA, Paris.)
Cette composante est consacrée à l’étude du rôle et du traitement des informations
prosodiques dans la compréhension et la production du langage dans une perspective
neuropsycholinguistique.
2.3. Langue des jeunes et variation régionale
Composante sous la responsabilité de Catherine BOUGY LACHERET-DUJOUR avec les
doctorants Jean-Baptiste DUPRÉ et Stéphane LAINÉ.
Cette composante vise à repérer les zones de vitalité dialectale forte, moyenne et faible en
Basse-Normandie avec en particulier une enquête dialectale de « sensibilité linguistique » en
Normandie et un examen du bilinguisme anglo-français des jeunes locuteurs d’Ottawa.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
27
2.4. Compréhension et réexpression en interprétation de conférence
Composante sous la responsabilité de Christine DURIEUX avec la doctorante Christie
BALWIN-SEGOND et en partenariat avec Jean VIVIER (Département de psychologie, Caen)
et LIU Heping (Université de Beijing).
La composante est consacrée à l’étude linguistique et psycholinguistique de la multimodalité
de la communication pour les interprètes de conférence.
Opération 3 : TYPOLOGIE DES LANGUES
Responsable : Didier BOTTINEAU (2004-05) ; Richard RENAULT (2006-07)
3.1. Typologie des langues et fonctions cognitives
Composante sous la responsabilité successive de Didier BOTTINEAU et Richard RENAULT
et avec la participation du doctorant Peter NOON.
► Morphosyntaxe et typologie cognitive
D. Bottineau dégage trois types de structuration syntaxique à fondement cognitif : sujet /
prédicat ; analyse / synthèse et rhème / pivot. Sur le plan morphologique, D. Bottineau
applique la théorie des cognèmes (submorphèmes agglutinés porteurs de la matrice de
processus fondamentaux de mise en relation sémantique que leur mise en œuvre implique) à
différents domaines lexicaux et grammaticaux en anglais, basque, breton et japonais, et étudie
la morphologie agglutinante des déclinaisons nominales et flexions verbales dans différentes
langues.
► Adpositions et antisymétrie
S’appuyant sur les travaux de C. Milner et de R. Kayne, R. Renault élabore un universal
d'implication mettant en jeu la nature des adpositions, le cas du complément de l'adposition et
l'ordre des constituants de la phrase : « Si une langue a des postpositions avec un complément
à l'accusatif, alors cette langue est du type SOV ».
3.2. Base de données en typologie des langues
La base de données en typologie des langues constituée par R. Renault contient actuellement
environ 200 descriptions paramétrées de langues et une vingtaine de descriptions complètes,
cf. http://www.unicaen.fr/typo_langues.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
28
Opération 4 : ÉPISTÉMOLOGIE DE LA LINGUISTIQUE
Responsable : Franck NEVEU
Cette opération porte sur l’héritage de Saussure (Francis GANDON), l’éventail des courants
fonctionnalistes de la fin du 20e siècle (J. FRANÇOIS) et la terminologie des sciences du
langage (F. NEVEU) au long du 20e siècle.
4.1. Les paradigmes de la science du langage au XXe siècle
Au-delà de son ouvrage de 2002 sur les Anagrammes de F. de Saussure1, F. Gandon revient
sur la sémiologie saussurienne avec une nouvelle étude approfondie2. Il consacre également le
numéro de mars 2007 de la revue Langages à l’Ecole guillaumienne de Bulgarie.
4.2. Les linguistiques du dynamisme cognitif et des pressions fonctionnelles
Cette composante accueille les travaux de Jacques FRANÇOIS sur les théories linguistiques
centrées sur l’observation de « pressions fonctionnelles » (comparées à la théorie de
« larchitecture parallèle » de R. Jackendoff) et ceux de Didier BOTTINEAU sur le
dynamisme cognitif à l’œuvre dans la construction du discours, en particulier la théorie des
cognèmes.
4.3. Terminologie linguistique
Cette composante sous la responsabilité de Franck NEVEU et qui accueille les doctorants
Myriam GHOUL et Lodfit CHEKIR, concerne le projet Étude contrastive de la métalangue
grammaticale : terminologie et traduction soutenu par l’AUF (réseau Lexicologie,
Terminologie et Traduction) sous sa responsabilité (en partenariat avec Salah MEJRI, LLI
Paris 13) qui a visé à établir une terminologie linguistique bilingue français/arabe, (étude des
notions de linguistique descriptive dans les domaines de la morphologie, de la syntaxe, et de la
sémantique à partir d’une analyse de corpus).
A cette composante se rattachent le Dictionnaire des sciences du langage de Franck NEVEU
et le numéro de décembre 2006 de la revue LANGAGES sur La tradition grammaticale
codirigé par F. NEVEU et S. MEJRI.
1
Cf. Gandon F. (2002), De dangereux édifices. Saussure lecteur de Lucrèce. Les cahiers d’anagrammes
consacrés au De Rerum natura, Peeters [Bibliothèque de l’information grammaticale].
2
Ref Gandon F. (2006), Le Nom de l’absent. Épistémologie de la science saussurienne des signes.Limoges :
Lambert-Lucas.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
29
Opération 5 : TRAITEMENTS AUTOMATIQUES
Responsables : Anne LACHERET-DUJOUR (2004-2006), Jean-Luc MANGUIN (2007)
5.1. Analyse automatique de la synonymie
Cette composante est sous la responsabilité de Jean-Luc MANGUIN ;avec la participation de
Dominique DUTOIT (Société MEMODATA, Caen) et Jacques FRANÇOIS
J.L. MANGUIN a élaboré un dictionnaire électronique des antonymes, il a en outre développé
des outils de traitement automatique pour les pages à accès protégé et examiné la transitivité
partielle de la synonymie.
J. FRANÇOIS a mis sur pied une méthode de « fléchage synonymique de la polysémie
verbale »3 à partir des cliques de synonymes du Dictionnaire Electronique des Synonymes du
CRISCO et a examiné pour une dizaine de verbes à complément prédicatif du français
l’aptitude de ce dictionnaire à représenter sur un plan de projection la partie de l’espace
sémantique du verbe compatible avec le complément prédicatif.
D. DUTOIT a contribué au dictionnaire des antonymes en fournissant des données brutes, et a
enrichi de parties du discours une version alternative du DES. en support de l’opération 1.1,
de nouvelles données en préparation permettront de réaliser un DES bilingue (français et
allemand) en support de l'opération 1.1 avec la visualisation de l’espace sémantique de la
vedette et de ses synonymes et traductions entre français et allemand.
5.2. Synthèse de la parole à partir du texte
Cette composante est sous la responsabilité de Michel MOREL, assisté d’Anne LACHERETDUJOUR et de Jean STURM.
Les améliorations apportées au logiciel de synthèse de parole KALI ont porté sur le
développement de la synthèse de l’anglais (que le système est apte à reconnaître
automatiquement) et pour le français, sur l’acceptabilité de la synthèse à partir d’un traitement
prosodique plus sophistiqué.
5.3. Elaboration de ressources linguistiques et exploitation avancée de corpus
écrits et oraux
Cette composante est sous la responsabilité de Richard RENAULT. Elle accueille des
contributions de Jacques FRANÇOIS, Anne LACHERET-DUJOUR et Jean-Luc MANGUIN
en partenariat avec Mathieu AVANZI (université de Neuchâtel), Ch. LYCHE (Université
d’Oslo, Norvège), J. DURAND (ERSS, Toulouse), I. FIJIMURA (Université de Lagano,
Japon), B. LAKS (Modyco, Paris 10), Ph. MARTIN (Université de Paris 7), P. MERTENS &
A.C. SIMON (Université de Louvain, Belgique), A. NICOLLE (GREYC, Université de
Caen), D. LUZZATI (Université du Mans) et B. VICTORRI (Lattice).
3
cf. J. François (à paraître en 2007), Pour une cartographie de la polysémie verbale. Louvain : Peeters.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
30
► L’annotation prosodique des corpus oraux (Anne LACHERET-DUJOUR) a comporté
trois sections : l’analyse de corpus d’interaction langagière ; le protocole de codage
prosodique du projet « Phologie du Français Contemporain » de l’Institut de Linguistique
Française, et la segmentation prosodique semi-automatique (tous ces projets ont été
développés en partenariat).
► Le projet d’exploitation des programmes Unitex pour un dictionnaire électronique du
finnois (Richard RENAULT) a été finalisé avec une attention particulière portée à la
catégorisation syntaxique des unités lexicales
► La question du poids discursif/lexical des différentes unités, et plus spécialement les
adjectifs comme ‘petit’ (Jean-Luc MANGUIN en collaboration avec Itsuko FUJIMURA :
étude des co-occurrences adjectivo-nominales dans deux corpus)
► Etude des « profils collocatifs » dans le champ sémantique de l’interlocution (Jacques
FRANÇOIS et Jean-Luc MANGUIN : comparaison des terminologies qui se sont
développées autour de la notion de collocation dans deux optiques, fonctionnelle vs.
statistique).
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
31
Projet scientifique 2008-2011
Opération 1 : SYNTAXE ET CONSTRUCTION DU SENS
Responsable : Véronique LENEPVEU
Composante 1.1. L'adjectif, le verbe et les cadres prédicatifs
Responsable :
Jacques FRANÇOIS
Participants :
Eliane DELENTE, Eric GILBERT, Isabelle HAIK, Véronique
LENEPVEU, Emmanuelle ROUSSEL
Doctorants :
Morgane SENECHAL, Mayu SHINTANI, Mehrez SAADAOUI, Dhouha
DAHECH (cotutelle), Ranya SAMET (cotutelle)
Eliane DELENTE va poursuivre sa recherche sur le fonctionnement syntaxique et
sémantico-pragmatique des syntagmes nominaux avec épithète de nature et/ou épithète
anaphorique. Sur la base d’une trentaine de contes merveilleux de Grimm, Andersen et
Perrault, il s’agira d’analyser la distribution de ces SN en fonction de variables telles que le
type de déterminant (défini, indéfini, démonstratif et possessif) et la fonction syntaxique du
SN.
L’étude portera ensuite sur le rôle de ces SN dans la construction de la cohésion du texte en
s’attachant tout particulièrement aux contraintes pesant sur le contexte gauche du SN avec
épithète anaphorique et sur le contexte droit du SN avec épithète anaphorique et/ou épithète
de nature.
Jacques FRANÇOIS se propose de développer ses travaux antérieurs sur la sémantaxe
verbale en français dans trois directions :
i.
Etude de l’intégration d’un actant dans le prédicat verbal dans le prolongement de
François (2004)4. Cette étude doit tirer parti de la distinction entre verbe « construit »
(formé de manière régulière morphologiquement et sémantiquement) et verbe
« complexe » (présentant une irrégularité morphophonologique ou sémantique), ex.
automatiser vu comme un verbe cosntruit dénominal (= transformer en [automate]N ou
comme un verbe complexe (rendre [automatique]A : formation par troncation par
opposition au verbe possible *automaticiser).
ii.
Discussion des critères d’identification distincts des « constructions à verbe support »
issus du LADL (cf. Ibrahim 1996) et des « Funktionsverbgefüge » (litt. chaînes à verbe
fonctionnel) de la tradition allemande (Peter von Polenz, Hans Heringer, etc.) comme l’a
4
cf. François J. (2004), « Prédication verbale et intégration actancielle en français ». In J. François & I. Behr
(dir.), Les constituants prédicatifs et la diversité des langues. Mémoires de la Société de Linguistique de Paris,
Nouvelel série Tome XIV, p.221-145.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
32
bien montré Jeroen van Pottelberge (1997), dans le prolongement de François (2003 :
Section V-2)5.
iii.
Mise en évidence des préférences pour un verbe donné entre différents cadres prédicatifs
selon les genres textuels et les époques. Une étude exploratoire6 a montré comment la
sélection d’un sujet inanimé pour des verbes de requête a été engagée au 17e siècle par
le verbe demander et s’est étendue ultérieurement à réclamer, exiger et appeler.
Eric GILBERT se propose, d’une part, de poursuivre ses recherches sur la modalité en
anglais, en s’intéressant plus particulièrement aux formes « passées » des modaux (might,
could, would, should) auxquelles il essaiera d’appliquer une système de représentation dérivé
de celui qu’il a élaboré pour les modaux primaires, et, d’autre part, de se pencher sur la
formalisation des marqueurs aspectuels be-ing et have-en pour lesquels il tentera de proposer
une représentation faisant entrer en jeu les mêmes outils conceptuels que ceux utilisés pour la
modalité afin de permettre une articulation des deux domaines.
Isabelle HAIK s’intéressera à certaines constructions attributives, dans leurs aspects
grammaticaux, principalement syntaxiques, et leurs aspects sémantiques, dans le but à
raisonnable échéance, de questionner la nature de l’opération de modification. Par exemple, je
me pencherai sur les constructions absolues, ces propositions averbales qui modifient un
argument, ainsi que sur la question de la modification d’un COD par un adjectif interprétable
comme un adverbe de manière portant sur le groupe verbal entier.
I. Les constructions absolues
Le propos sera de circonscrire et d’expliquer la distribution des constructions absolues
comportant un nom de partie du corps avec article défini où la construction n’est pas en
rupture intonative avec le reste de la proposition : Jean parle la bouche pleine ; Les fleurs ont
poussé les pétales ouverts.
L’examen de la distribution des constructions absolues montre que (a) Les constructions
absolues ne peuvent pas se trouver en position attribut ; (b) Elles apparaissent dans une
prédication seconde, c’est-à-dire, soit une position qui semble coïncider avec la position d’un
circonstant de manière : Il marchait les bras croisés, soit avec la position du prédicat enchâssé
dans une structure transitive complexe : (a) Je le croyais les yeux fermés (b) Je l’ai trouvé les
mains attachées. Mais dans ce dernier cas, on s’aperçoit que seules les constructions absolues
nommant des propriétés transitoires sont acceptables : *Je le croyais les yeux bleus/les
cheveux roux, etc.
Le but de la recherche d’I. Haïk sera de déterminer pourquoi la distribution est ce qu’elle est
(position non sous-catégorisée par une copule ou semi-copule), et pourquoi les constructions
se distinguent en deux classes sémantiques dans le contexte transitif complexe.
5
cf. François J. (2003), La prédication verbale et les cadres prédicatifs. Louvain : Peeters [Section V-2, p. 341357 : « Le mode d’expression lexical et phraséologique des états, processus et actions dans le domaine affectif en
français et en allemand »]
6
cf. François J. (à paraître), « L’émergence d’une construction : comment certains verbes français de requête
ont acquis l’aptitude à exprimer l’implication à partir du 17e siècle ». Journée d’hommage à Ahmed Brahim,
Tunis-La Manouba, juin 2006.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
33
2. Les adjectifs adverbiaux
On sait que dans le cas général, il n’est pas possible pour un adjectif d’agir comme un
adverbe : Il a donné un livre généreux à un mendiant. Or, parfois, un adjectif qualifiant le
COD nominal peut être interprété comme un adverbe verbal : Ils ont tiré une langue
impertinente.
I. Haïk se propose de déterminer les conditions sémantiques qui permettent de placer un
adjectif du COD interprété comme un adverbe. On observe la généralisation suivante : la
forme X a V~é une partie Adj. du corps est possible seulement si cette forme se paraphrase en
X s’est montré Adj. en V~ant partie du corps : (a) Jean a tourné une tête interrogative,
intriguée / *rapide ; (b) Maud a pointé un doigt accusateur/lancé un regard accusateur.
Ce qui intéresse particulièrement I. Haïk pour son étude est que cette généralisation tient, que
le VP soit métonymique ou non.
Véronique LENEPVEU souhaite prolonger son étude des adverbes en –ment mis en relation
avec l’adjectif source en étudiant maintenant le fonctionnement syntactico-sémantique des
adverbes totalement, complètement, entièrement, etc. intégrés aux « adverbes de manière
quantifieurs » chez Molinier & Levrier (2000) et traités également comme des modificateurs
de sens quantitatif par Nøjgaard (1995). Elle étudiera en particulier ces adverbes dans les
constructions verbales transitives, pour montrer comment l’interprétation de l’adverbe
« quantifieur de totalité » est déterminée en partie par la structure actancielle du verbe.
A partir de cette analyse, et sur la base d’exemples attestés (FRANTEXT, Le Monde sur CDROM), V. Lenepveu comparera les conditions d’emploi de totalement à celles de
complètement, de entièrement ou encore de intégralement. Elle essaiera ensuite d’établir une
corrélation entre ces adverbes et le fonctionnement des adjectifs source total, complet et entier
en s’appuyant sur les travaux de C. Schnedecker (2004 & 2005) consacrés à ces adverbes.
Emmanuelle ROUSSEL souhaite poursuivre dans la voie pragmatique cognitive, après avoir
montré précédemment une utilisation du past perfect comme moyen de révéler le présupposé
associé à l’énoncé, utilisation que l’on peut également trouver avec le present perfect. Avec à
chaque fois un net dépassement de la stricte valeur sémantique des formes.
Par ailleurs, il en est de même du passé composé et du plus-que-parfait. Ce sont donc là deux
nouvelles mises en application de la portée pragmatique des constructions grammaticales. E.
Roussel se propose donc de poursuivre dans ce sens, et notamment de continuer à travailler la
notion de temporalité dont il n’est pas directement question dans ces emplois.
► Thèses inscrites :
Dhouha DAHECH
La dérivation nominale en français et en arabe (inscription 2006)
Mehrez SAADAOUI La place des verbes à construction support et des verbes dérivées
dénominaux dans deux langues de spécialtié (économie et sports)
(inscription 2002)
Ranya SAMET
CRISCO FRE 2805
Etude contrastive des phénomènes de coalescence verbe-objet en
français et en arabe (inscription 2006)
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
34
Morgane SENECHAL La polysémie des verbes à construction locative en français
contemporain (inscription 2004)
Mayu SHINTANI
Sémantique cognitive et rhétorique : le français de la vie quotidienne
(inscription 2006)
Composante 1.2. Les connecteurs et relateurs
Responsable :
Claude GUIMIER
Participants :
Odile BLANVILLAIN, Catherine BOUGY, Eric GILBERT, Véronique
LENEPVEU, Maxi KRAUSE, Nicole LE QUERLER, Denis RAMASSE,
Emmanuelle ROUSSEL
Doctorants :
Yasmina TAAM, Lise HAMELIN
Odile BLANVILLAIN souhaite élargir sa recherche sur les marqueurs WH- dans les
prochaines années aux marqueurs HOW et WHAT. Elle reprendra également WHY, dans ses
valeurs exclamatives, pour l’associer à d’autres tournures exclamatives en anglais
contemporain. Elle poursuivra également son étude de la préposition WITH. L'ensemble de
ses travaux se situe toujours dans le cadre des Opérations Enonciatives d'A. Culioli, et vise à
proposer une représentation métalinguistique unifiée des marqueurs étudiés.
Catherine BOUGY envisage d’étudier en diachronie l’origine et l’évolution de la préposition
par : préposition, préfixe, préverbe, adverbe intensif. Elle compte également, en collaboration
avec Maxi Krause, initier une étude de macrosyntaxe dans un texte médiéval (Erec et Enid).
Eric GILBERT se propose de poursuivre son étude des prépositions de l’anglais, toujours
dans le même but de parvenir à un système de représentation global, homogène et cohérent.
Ses recherches se concentreront plus spécifiquement sur la formalisation des phénomènes de
télicité dans le domaine des prépositions, avec les prépositions dites téliques comme to, par
opposition aux prépositions dites atéliques comme towards ou along, et aux prépositions
susceptibles d’une double lecture comme across ou through. Comme dans ses travaux
antérieurs, l’approche de ces marqueurs se fera, dans le cadre de la Théorie des Opérations
Enonciatives, en ayant notamment recours aux concepts de repérage, de quantification et de
qualification, qui devront toutefois être enrichis pour pouvoir pleinement intégrer le problème
de la télicité.
Claude GUIMIER souhaite poursuivre le travail entamé sur le rôle des adverbes en position
initiale détachée (domaine anglais). Comme il a déjà été montré à propos des adverbes de
domaine, les adverbes qui occupent cette position ont en aval, dans leur subséquence, un rôle
essentiel au niveau de la segmentation du discours; mais ils ont également un rôle par rapport
à l’amont, en ce sens qu’ils s’appuient généralement sur le cotexte avant pour mette en place,
par exemple, un critère permettant l’interprétation de l’énoncé arrivant (adverbe de domaine)
ou un jugement subjectif porté sur cet énoncé (adverbe de modalité appréciative). Par ailleurs,
l’adverbe en position initiale détachée est pourvu d’un potentiel intégrateur qui lui permet de
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
35
porter non seulement sur la proposition à laquelle il appartient syntaxiquement, mais
également sur un ensemble de propositions subséquentes (référence à la théorie des cadres de
M. Charolles). Cette propriété vaut pour divers types d’adverbes, et pas seulement pour ceux
que la tradition appelle adverbes conjonctifs. Il s’agit donc de montrer que la majorité des
adverbes dits « de phrase », en position initiale détachée, en plus de leur valeur propre, de
type modal la plupart du temps, ont un rôle qui les rapproche des connecteurs authentiques.
Maxi KRAUSE continue ses recherches sur les éléments invariables, qu’ils soient
prépositions (au sens le plus large), adverbes ou éléments constitutifs d’adverbes (avec
notamment DA-, HIN- et HER-) et particules verbales (au sens également très large du terme).
Cette recherche vise la systématique des relations spatiales, temporelles et abstraites. Les
travaux suivent à la fois une perspective synchronique (projet Grammaire contrastive des
relations spatiales en coopération internationale ; achèvement de la description des
prépositions primaires) et diachronique (édition et exploitation de textes inédits ; études sur
les stades anciens de l’allemand).
Véronique LENEPVEU souhaite poursuivre sa recherche sur les adverbes concessifs du
français moderne et sur la symétrie posée par Nøjgaard 1992 entre adverbes concessifs et
adverbes consécutifs. Après avoir étudié, dans cette perspective, les relations de synonymie
partielle que peuvent entretenir les deux adverbes toutefois et néanmoins, elle se propose de
confronter sa recherche à deux adverbes reconnus comme typiquement concessifs cependant
et pourtant. Dans un deuxième temps, elle élargira sa recherche sur les connecteurs dans deux
directions :
–
au plan morpho-syntaxique : en direction des expressions nominales assurant une
fonction connective (Voir par exemple, l’article de Rossari 2005 sur la preuve ou les
analyses de D. Legallois sur le problème est que, l’important est que). Elle s’intéressera
en particulier à l’expression figée le fait est que.
–
au plan sémantico-énonciatif, en direction des marqueurs d’attitude que l’on peut
intégrer aux modalités au sens large telles qu’elles sont définies chez Bally. Son attention
portera sur des adverbes en –ment comme évidemment dont la fonction éventuellement
concessive est reconnue par Morel 1996, mais aussi sur des adverbes comme étrangement
et curieusement ou des expressions nominales plus ou moins figées comme le malheur est
que qui marquent à la fois une fonction de connecteur et une attitude subjective de la part
du locuteur.
Il ne s’agit pas d’abandonner l’étude des connecteurs classiques, mais de s’orienter vers une
étude du fonctionnement des connecteurs interphrastiques qui articulent la fonction de
connecteur avec l’expression d’attitude appréciative.
Nicole LE QUERLER va reprendre son activité de recherche sur la syntaxe et sémantique du
français moderne (constituants adverbiaux, sélection prépositionnelle, extraposition
circonstancielle, etc.) après avoir présidé l’Université de Caen de 2001 à 2006.
Denis RAMASSE se propose d’étudier la préposition en comme introducteur de SP à valeur
spatiale. Dans un premier temps il présentera les ambiguïtés syntaxiques pouvant apparaître
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
36
avec ce type de syntagme. Puis à partir de l’étude d’un corpus sonore constitué
d’enregistrements de l’émission télévisée Ripostes (présentée par Serge MOATI et diffusée le
dimanche après-midi sur France 5 ), il essaiera de dégager une corrélation entre chaque
fonction particulière et des indices acoustiques. Une recherche systématique de ces indices
sera faite, d’une part, au niveau segmental (structure formantique de la voyelle de la
préposition et, s’il y a liaison, de sa consonne nasale). Cette étude essaiera aussi de
confirmer, au niveau supra-segmental, le système d’oppositions prosodiques proposé par
Delattre (1966), (à propos de en Espagne : complément de nom ou complément
circonstanciel) et s’attachera à dégager un système similaire d’oppositions pour d’autres
fonctions.
► Thèses inscrites :
Yasmina TAAM
Etude des énoncés bisegmentaux paratactiques en français contemporain
Lise HAMELIN
Essai de formalisation du système prépositionnel de l'anglais moderne
Composante 1.3. Macrosyntaxe et structuration du texte
Responsable :
Dominique LEGALLOIS
Participants :
Franck NEVEU, Mathilde SALLES, Gisèle VALENCY
Doctorants :
Sophie ANQUETIL, Emmanuel DALLE
Dominique LEGALLOIS étudiera en priorité les structures d’enchaînement, c’est-à-dire un
moyen d’organisation textuelle intermédiaire entre les relations de cohérence (inter et
extraphrastiques) et les séquences textuelles (J.M.Adam). Ces structures d’enchaînement,
particulièrement polymorphes et récursives, se réalisent dans des chaînes de type situationévaluation- problème-solution / objectif-réalisation / désir-assouvissement, etc., mis en
lumière par la linguistique de texte. Chaque chaîne est composée de nœuds (par ex.
« situation », « objectif », « problème », etc.) qui appellent des nœuds postérieurs.
Herméneutiquement et dialogiquement motivées, ces structures sont signalées à l’interprétant
par des moyens lexico-grammaticaux. Parmi ces moyens, figure une catégorie nominale peu
étudiée : les noms sous spécifiés (entre 300 et 350 noms en français ; parmi les plus
fréquents : question, problème, réponse, objectif, but, désir, tâche, argument, démarche,
programme, sentiment…), qui possèdent un comportement syntaxique et des propriété
sémantiques spécifiques : ils intègrent tous la construction le N est de + inf. / que + phrase,
mais apparaissent évidemment dans d’autres configurations. Nous nous intéressons plus
particulièrement aux fonctionnements textuels de cette catégorie, en procédant à sa détection
automatique dans les corpus. Cette détection constitue un premier pas vers la constitution
d’une grammaire textuelle des structures d’enchaînement et son implémentation
informatique : il s’agira de prédire sur des empans variables quel marqueur nominal fait
référence à un nœud particulier dans une structure d’enchaînement.
L’un des projets attachés à la composante Macrosyntaxe et structuration du texte concerne les
rapports entre relations de cohérence (ou relations de discours) et choix référentiel.
L’hypothèse défendue par D. Legallois sera la suivante : le choix des expressions
référentielles est parfois conditionné par le type de relation de cohérence, plus précisément
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
37
par le degré de cohésion que celle-ci manifeste. Ainsi l’emploi d’une expression moins
fortement cohésive qu’une autre (par exemple, l’emploi d’un nom propre à la place d’un
pronom) est susceptible de modifier complètement la nature de la relation entre deux phrases
en convoquant une relation de cohérence à la force cohésive « plus lâche » (j’emprunte cette
expression à Cornish). Le caractère implicatif ou non de la relation (l’un des quatre primitifs
qui fondent la classification des relations de cohérence proposée par Sanders, Spooren et
Noordman) constitue vraisemblablement un paramètre décisif pour le choix référentiel, dans
la mesure où il permet bien d’opposer des relations extrêmement cohésives (les implicatives)
à des relations plus lâches (celles qui sont simplement additives). Mais d’autres paramètres
semblent pertinents, tels que le caractère mononucléaire ou polynucléaire de la relation (cf.
Mann et Thompson) ou encore, autre primitif fondant la classification des relations de
cohérence de Sanders, Spooren et Noordman, la source (sémantique ou pragmatique) de la
cohérence.
Franck NEVEU, en relation avec une monographie en préparation sur cette question,
développera ses recherches autour de la question des formes textuelles du discours
scientifique (notamment, du discours linguistique), et de ses caractéristiques énonciatives
(l’auctorialité scientifique). Sera privilégiée dans ce cadre l’étude des formes implicites de la
prescription normative du discours scientifique portant sur les langues et le langage (en
particulier, les marques de distanciation à valeur axiologique, les qualificatifs et circonstants
indistincts, la surénonciation, les stratégies d’effacement énonciatif et cognitif du scripteur).
Composante 1.4. Construction du sens et transfert interculturel
Responsable :
Christine DURIEUX
Doctorants :
Salwa CHALHOUB, Chirine CHAMSINE
L’étude que se propose de mener Christine DURIEUX porte en particulier sur la
construction du sens par l’interprète de conférence et le traducteur professionnel. Cette
recherche s’inscrit dans le paradigme d’une théorie cognitive de la traduction, en double
rupture épistémique par rapport à la linguistique contrastive. La construction du sens est
considérée in fine comme le résultat d’une décision pilotée par les émotions (Damasio 1995 et
1999, Changeux 2002, Berthoz 2003). Ce travail comporte deux volets.
(I) Une partie expérimentale avec l’Eye Tracking System. Le suivi du regard du traducteur
sur le texte à traduire et les enregistrements de son itinéraire de lecture avec les points et
les durées de fixation, les régressions, etc. devraient permettre de mettre en évidence les
appuis textuels de construction du sens.
(II) Une partie analytique fondée sur une étude de l’expression verbale des émotions. Le
corpus retenu comporte deux parties. D’une part, la traduction des questionnaires
d’évaluation de la douleur chez les patients hospitalisés. De fait, les hôpitaux français
reçoivent beaucoup de patients de diverses nationalités et les cellules « douleur »
disposent de questionnaires qu’il y a lieu de traduire en plusieurs langues. Au-delà de
l’aspect interlinguistique, l’aspect interculturel est d’autant plus fort que la douleur est
perçue, considérée et exprimée de façons très différentes selon les langues-cultures.
D’autre part, la traduction des textes de droit international. La situation est alors l’inverse
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
38
du cas précédent. Ici la recherche d’une convergence entre les différentes versions d’un
même texte est un impératif.
► Thèses inscrites
Salwa CHALHOUB
La traduction à vue : le suivi du regard du traducteur
Chirine CHAMSINE
Le langage des émotions dans le texte juridique international : cas du
droit humanitaire
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
39
Opération 2 : TRAITEMENTS AUTOMATIQUES
Responsable : Jacques FRANÇOIS
Composante 2.1. L’analyse automatique de la synonymie
Responsable :
Jean-Luc MANGUIN
Participants :
Dominique DUTOIT, Jacques FRANÇOIS
Pour cette composante, deux projets de Jean-Luc MANGUIN s’appuient sur le Dictionnaire
Electronique des Synonymes et se feront en collaboration avec le GREYC dans le cadre du
pôle Modescos.
I.
Tout d’abord, il s’agit d’intégrer ce dictionnaire dans la plate-forme Linguastream, afin
de l’utiliser dans l’analyse des structures discursives. Cette intégration sera le
déclencheur d’une évolution de ce dictionnaire dans sa structure, par exemple dans la
séparation des homographes et la prise en compte des catégories grammaticales ; un
ajout d’information sémantique pouvant déboucher sur une typologie interne de la
relation synonymique est également envisagé.
II.
Le second projet vise à réaliser une expérience psycholinguistique sur les synonymes
dont les sujets seraient les internautes ; ceux-ci devront, en binôme aveugle, proposer
des synonymes à un mot donné. Cette tâche leur sera présentée comme un jeu dans
lequel l’attribution des points dépendra de la coïncidence des synonymes proposés par
les deux partenaires. L’attractivité du jeu sera renforcée par la publication d’un
classement sur le site ; l’analyse des résultats doit nous mener à des regroupements de
synonymes sur des bases expérimentales statistiques. Les résultats de ce jeu sont
susceptibles d’alimenter les travaux sur les expansions de requêtes ou l’indexation par
mots-clés. De plus, la réalisation de l’infrastructure Web de cette expérience pourra être
utilisée dans d’autres projets.
Dominique DUTOIT prendra en charge un nouvel enrichissement du DES (synonymes plus
étroits, plus larges, casuels) et amorcera une réflexion sur l'impact de cette donnée
introduisant une épaisseur (d'origine exogène ou endogène) sur la perception des cliques. Une
contribution aux travaux de Jacques François se fera avec la définition des cliques bilingues
obtenues par calculs depuis la base multilingue Alexandria de la société MEMODATA.
Jacques FRANÇOIS se propose de développer, en collaboration,avec J. et H. Chuquet
(FORELL, Université de Poitiers) et D. Willems (Université de Gand) et sur la base de
l’article de Ploux & Ji7 (consacré à la polysémie adjectivale entre le français et l’anglais) un
projet de cartographie contrastive de la polysémie verbale en français et en allemand. Une
7
cf. Ploux, S. & Ji, H. (2003), “A model for matching semantic maps between languages (French/English,
English/French)”. Computational Linguistics 29-2, p.155-178
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
40
étude préparatoire a déjà été publiée8 pour la paire fr. tenir / alld halten. Au-delà de l’aspect
purement cartographique de l’entreprise, il s’agit d’élucider les facteurs sémantiques,
syntaxiques, stylistiques et textuels qui sélectionnent un procédé de traduction plutôt qu’un
autre.
Composante 2.2. Synthèse de la parole à partir du texte
Responsable :
Michel MOREL
Participant :
Jean STURM
Participant extérieur : Anne LACHERET-DUJOUR (MoDyCo, Paris X)
Le programme d'évaluation Evasy a montré que la prosodie, trop stylisée, est la principale
cause du manque de naturel de Kali. C'est pourquoi Michel MOREL a commencé à mettre au
point un modèle prosodique basé sur un dictionnaire de contours prosodiques naturels. La
méthode consiste à extraire les patrons prosodiques d'environ 1000 groupes prosodiques et à
les placer dans un dictionnaire accessible à l'aide d'une clé. Celle-ci est une représentation
mathématique des contraintes rythmiques, syntaxiques et pragmatiques, comportant
notamment : le nombre de syllabes du groupe – vides et pleines –, la mise en relief éventuelle
du groupe, la position du groupe dans la phrase, la relation avec les groupes voisins, le style
de discours (information, récit, dialogue), la dimension affective (intonation de doute,
d’ironie, d’évidence, de colère, etc.). Ensuite, Kali ira chercher en mémoire le patron destiné
au groupe intonatif en cours de lecture, sur la base d'une fonction de coût (distance entre la clé
de lecture et celles en mémoire) permettant de choisir le plus approprié. La nature des
informations contenues dans la clé ainsi que la fonction de coût sont en partie intuitives et
liées au modèle prosodique sous jacent (Morel & Lacheret 2001, Lacheret & Morel 2002,
2003). La mise au point de ce modèle impliquera des expériences perceptives permettant de
tester et de fixer la valeur des différents coefficients.
En ce qui concerne l'anglais, une amélioration importante de la transcription graphème
phonème – actuellement par règles – est prévue par ajout d'un dictionnaire phonétique et de
règles de flexion.
Toutes les collaborations énoncées dans le bilan vont se poursuivre, à l'exception du
programme Evasy, maintenant terminé.
Jean STURM poursuivra le travail engagé depuis 2002 visant à ajouter à Kali la synthèse de
parole hyper-articulée. Celle-ci peut être utile pour l'apprentissage des langues, la lecture par
les déficients visuels d'une langue mal maîtrisée ou le chant choral (apprentissage de
morceaux par des chanteurs exophones). Une voix masculine de synthèse a été créée à une
vitesse d'élocution réduite de moitié et des règles de durées ont été établies.
8
François, J. (à paraître), « L’espace sémantique des verbes fr. tenir et alld halten : noyau et extensions ». in C.
Paulin et al. (dir.), Constructions verbales et production du sens. Actes du colloque de Besançon. [Editeur non
spécifié]
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
41
Composante 2.3. Elaboration de ressources linguistiques et exploitation
avancée de corpus écrits et oraux
Responsable :
Richard RENAULT
Participants :
Éliane DELENTE, Stéphane FERRARI (GREYC, UMR 6072),
Dominique LEGALLOIS, Jean-Luc MANGUIN, Franck NEVEU,
Etienne LEBLOIS, (doctorant, Université de Lyon 2)
Cette composante de l'opération 2 regroupe plusieurs projets :
−
Implémentation d’une grammaire de l’évaluation des objets culturels (Stéphane Ferrari et
Dominique LEGALLOIS)
−
Analyse automatique des formes métriques et élaboration d’une base de données de textes
poétiques annotés du 17e au 19e siècle (Éliane DELENTE, Richard RENAULT)
−
Base de données en typologie des langues (Richard RENAULT)
−
Ressources linguistiques pour le finnois (Richard RENAULT)
Stéphane FERRARI et Dominique LEGALLOIS (Implémentation d’une grammaire de
l’évaluation des objets culturels)
L’évaluation, comme acte cognitif, constitue la manière dont tout être vivant s’inscrit dans un
milieu et réagit à son environnement ; l’axiologisation de l’entour est l’étape fondamentale
pour l’émergence du sens, de la socialisation, et de la rationalité. L’évaluation peut être
immédiate, sans être nécessairement verbalisée [sortir voir le temps qu’il fait, regarder les
filles (ou les garçons) à la terrasse d’un café, goûter la soupe…], ou elle peut être
institutionnalisée [évaluation scolaire, critique artistique, évaluation de propositions de
communication à un colloque universitaire, proclamation d’une sentence judiciaire ...]. Ce
travail porte sur la construction d’un modèle informatisé permettant d’analyser l’expression en
discours du système évaluatif d’objets culturels (livres), tel que ce système apparaît à l’étude
d’un corpus comprenant 300 avis de lecteurs déposés sur les sites amazon.fr ou fnac.fr. Ce
modèle sera à terme transposable sur des types textuels différents, afin, par exemple, de mettre
en évidence la dimension évaluative d’un texte, de procéder à des comparaisons entre
certaines stratégies évaluatives des locuteurs, de mettre en rapport des discours portant sur des
objets évalués différents, etc. L’analyse convoque plusieurs spécialités : la sémantique du
discours, pour l’aspect énonciatif et rhétorique des textes, la grammaire, pour l’identification
des formes récurrentes, l’informatique, pour la mise en œuvre des données linguistiques et
leur configuration en un modèle transposable.
Jean-Luc MANGUIN se propose de prolonger sa publication de 2004 sur la position de
l’adjectif épithète ; dans cette étude, il avait été remarqué que les adjectifs les plus courants
(comme grand ou petit) voient leur usage diminuer en tant qu’épithète (dans la base
Frantext) ; il s’agit maintenant de savoir si d’une part cette diminution d’usage a provoqué
une transfert vers certains de leurs synonymes, et d’autre part si cette perte d’usage
s’accompagne d’une « désémantisation » qui devrait donner lieu à des variations statistiques
dans les contextes nominaux.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
42
Éliane DELENTE et Richard RENAULT (Analyse automatique des formes métriques et
élaboration d’une base de données de textes poétiques annotés du 17e au 19e siècle).
Ce projet consiste à :
─ élaborer des outils appropriés pour l’étude des formes poétiques sur le plan de leur
structure formelle (analyse prosodico-métrique) et mettre sur pied une base de données de
textes poétiques prétraités (balisage XML). La fonction de tels outils sera de mettre en
œuvre des procédures de calcul sur le formatage métrique et strophique des poèmes, de
combiner les outils d’analyse automatique à des outils de statistique textuelle pour
effectuer des calculs de fréquence. Il sera possible également d’envisager l’analyse de
corpus génétiques (problème des variantes), de traiter parallèlement les données morphosyntaxiques et les informations métriques dans le but d’élaborer des requêtes croisées et
enfin de constituer des dictionnaires électroniques spécifiques à des périodes et/ou à des
auteurs afin de contribuer à la constitution d’une histoire des formes métriques ;
─ approfondir la recherche sur la concordance des expressions linguistiques et des
expressions métriques à l’intérieur du vers et à l’entrevers : formulation de critères
relativement indépendants et complémentaires capables de mesurer cette convergence ;
─ étudier les conditions d’association entre l’énoncé et le vers, l’énoncé et le module de
strophe, l’énoncé et la strophe : formulation d’hypothèses sur la relation entre périodicité
et cohérence.
Ce projet a fait l'objet d'une soumission à l’ANR (collaboration avec des linguistes et
métriciens de l’Université libre de Bruxelles, de Paris 8 et de Nantes, des spécialistes de la
littérature de l’Université de Caen et de la Vrije Universiteit Brussel et des informaticiens du
GREYC (Groupe de Recherche en Informatique, Image, Automatique et Instrumentation) de
l’Université de Caen.
Franck NEVEU se propose de développer son programme de recherches portant sur la nature
et les formes du discours linguistique. A partir d’un fonds documentaire constitué de
monographies en français des XVIIIe, XIXe et XXe siècles numérisées et réunies en corpus, il
mettra l’accent principalement sur la relation qui doit être établie entre les fondements
normatifs de la terminologie linguistique et l’observatoire discursif de la science du langage
saisie dans ses évolutions historiques et conceptuelles. Ce projet a pour objectif de mettre à la
disposition des chercheurs des ressources textuelles numérisées, annotées (méta-données
portant sur le système d’annotation et sur les sources des textes du corpus, annotations
morphosyntaxiques, lexicales et énonciatives : normes XML et TEI). Des collaborations sont
prévues avec des chercheurs de l’ENS LSH, Grenoble 3 et Paris 13.
Richard RENAULT (Base de données en typologie des langues) poursuivra le
développement de la base de données en typologie des langues en s'intéressant plus
particulièrement au traitement des données phonologiques récemment intégrées (base de
données UPSID). Il s'agit tout d'abord de compléter la prise en compte des données
accessibles ; actuellement seulement la moitié du corpus (environ 200 sur 451 langues) sont
directement accessibles. Par ailleurs, il s'agit également de finaliser la normalisation des
données afin de mettre à disposition des tables conformes aux normes internationales (codage
ISO des langues et des pays, descriptions phonologiques avec l'IPA et encodage UNICODE
des caractères). Par la suite, ces données phonologiques seront associées à des outils
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
43
d'interrogation spécifiques et à une mise en ligne d'une représentation géographique
dynamique de la distribution des sons et des systèmes phonologiques. Ce qui permettra à
terme de coupler les propriétés phonologiques des différentes langues avec les données de
nature génétique, typologique et aréale.
Richard RENAULT (Ressources linguistiques pour le finnois)9
La première version du dictionnaire électronique du finnois a été développée pour un usage
avec les programmes d'analyse de corpus Unitex. Ce dictionnaire se présente actuellement
sous deux formes : dictionnaire catégorisé de lemmes et dictionnaire des formes fléchies. La
poursuite du projet portera sur deux aspects 1) améliorations et extensions des dictionnaires
électroniques et 2) traitement parallèle des mots avec clitiques phrastiques et des mots
composés.
i.
Le travail sur le dictionnaire visera à élargir son domaine d'application en le rendant
disponible pour d'autres plateformes d'analyse. Pour ce faire, plusieurs approches de la
forme des mots fléchis seront envisagées en fonction du nombre de paradigmes de
clitiques pris en compte dans les dictionnaires ; la variation s'étend des simples formes
fléchies sans clitiques jusqu'à la prise en compte de toutes les combinaisons de clitiques.
Une étude des contraintes morpho-phonologiques et syntaxiques permettra de
déterminer les conditions d'emploi des différentes macrostructures et microstructures
des dictionnaires.
ii.
Cette variabilité dans la structuration des dictionnaires doit par conséquent être associée
à des outils complémentaires pour une reconnaissance complète des mots. La très
grande productivité de la composition en finnois ainsi que l'existence de plusieurs
paradigmes de clitiques phrastiques (particules relevant de l'organisation de la phrase et
du discours) ne permettent pas d'envisager une approche en TAL uniquement fondée sur
le recours à des dictionnaires. Étant donné que les contraintes morpho-phonologiques
sur la composition et sur la suffixation des clitiques phrastiques sont en bonne partie de
même nature, nous développerons une analyse par segmentation des mots non reconnus
par les dictionnaires qui utilise les mêmes algorithmes de traitement.
9
Avec la collaboration d’Etienne Leblois, doctorant, Université de Lyon 2
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
44
Opération 3 : ÉPISTÉMOLOGIE DE LA LINGUISTIQUE
Responsable Franck NEVEU
Composante 3.1. Les paradigmes de la science du langage au 20e siècle
Responsable :
Francis GANDON
Doctorants :
Joseph BIZARD, Anna-Marie PERRONE
L’activité de recherche principale de Francis GANDON portera sur un dépouillement voulu
exhaustif des manuscrits anagrammatiques de Saussure à la Bibliothèque Publique de
l’Université de Genève, en vue d'une édition de texte globale. Il s'agit en gros d'aboutir à une
édition comparable à celle de Marinetti & Melli (légende germanique) et de maria Pia
Marchese (manuscrits de Harvard), à la différence près que les données sont beaucoup plus
vastes (99 cahiers) et donc le choix des textes bien plus crucial. Un effort particulier portera
sur les "preuves philologiques" dont Starobinski (1971) donne certains échantillons, et qu'il
s'agira de recenser de façon exhaustive. Une seconde activité de recherche portera sur
l'évolution de l'évaluation en FLE dans le cadre de l'intégration européenne.
► Thèses inscrites en rapport avec la thématique de la composante10
Joseph BIZARD :
10
« La transposition didactique des principaux concepts de la
narratologie », 2003-2004.
Autres thèses inscrites sous la direction de Francis Gandon :
Béatrice LESAGE: « Stratégies d'enseignement du système verbal du français en contexte de langues
agglutinantes ». 2003-2004
Aline RONCO: « Les temps du passé en français, roumain et italien: aspects linguistiques et
didactiques ».2004-2005.
Daouda MBENGUE : « Modernité du wolof dans les domaines de la pêche et des élection ». Co-tutelle avec le
Pr Yéro SYLLA, IFAN, Dakar.2004-2005
Mohamed El Sayed ABD EL GHANI : « Programmes et méthodologie. Planification des programmes de
français écrit en Égypte pour développer quelques compétences de lecture chez les étudiants de 3e année de la
Faculté de Pédagogie de Tanta ». 2004-2005
Nadine GORDIENKO : « La formation des professeurs en Russie et les nouvelles approches de
l’enseignement à travers la chanson, les clips et les films », en co-tutelle avec le professeur Svetlana
KASHCHUK, (Kolomma.) 2006-2007.
Nastya KHOLODKOVA : « L’influence de la presse sur l’esprit des jeunes et l’utilisation des matériaux de la
presse écrite en cours de FLE », en co-tutelle avec le Pr DIMITRIENKO (Moscou) 2006-2007
Nadia Ali EL SAYED IBRAHIM : « Programme proposé pour développer l’expression orale du français par
l’utilisation de quelques stratégies cognitives et métacognitives, chez les étudiants de la Faculté de Pédagogie,
Département de français. 2006-2007
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
45
Anna-Maria PERRONE : « Traduction commentée de La Conquista del senso- La semantica
tra Bréal è Saussure de Marina de Palo. ». Co-tutelle avec M. de
PALO, Université de Salerne. 2004-2005
Composante 3.2. Fonctionnalisme vs. formalisme à l’aube du 21 e siècle
Responsable :
Jacques FRANÇOIS
Participants :
Dominique LEGALLOIS, Morgane SENECHAL
Jacques FRANÇOIS & Morgane SENECHAL (Le sémantisme des constructions
verbales) : La notion de « grammaire de construction » couvre des conceptions plus ou moins
ancrées dans un paradigme formaliste (Ch. Fillmore & P. Kay, L. Michaelis), cognitiviste (G.
Lakoff, A. Goldberg) ou fonctionnaliste (W. Croft). Dans le Cahier du CRISCO 21 « Autour
des grammaires de constructions et de patterns » Dominique Legallois a bien mis en évidence
les points de convergence entre les grammaires de construction d’origine californienne et les
grammaire de patterns (ou grammaires contextualistes) anglo-saxonnes (issues de la
grammaire fonctionnelle systémique de M.A.K. Halliday, cf. J. Sinclair, F. Hunston, etc.). La
force des grammaires de patterns réside dans leur ambition statistique, qui fait défaut aux
grammaires de construction, mais celles-ci ont des ambitions universalistes qui manquent aux
grammaires de patterns. L’article de J. François & M. Sénéchal (2004)11 vise à tirer profit des
deux approches pour étudier le sémantisme propre de différentes constructions verbales (ex.
N<qn> V N<qn> à INF) qui se combinent naturellement avec des verbes de pression
psychologique : pousser, inciter, contraindre, entraîner, etc. et par une sorte de greffe avec un
verbe de communication comme appeler (la construction exerçant une fonction d’attracteur).
L’objectif du travail de Jacques François et Morgane Sénéchal est ici d’établir un catalogue
de constructions verbales qui, à partir d’une analyse de corpus, se révèlent exercer
statistiquement une telle fonction d’attracteur.
Dans un article de 1983, Nicolas Ruwet examinait le bon usage des expressions idiomatiques
dans l'argumentation en syntaxe générative. Le travail de Dominique LEGALLOIS s’inspire
quelque peu de la démarche de ce linguiste, mais s’applique à deux modèles différents de la
théorie chomskyenne : la Grammaire de Construction (désormais GC) principalement
représentée par les linguistes américains Ch. Fillmore et A. Goldberg, et la Grammaire des
Patterns (désormais GP) exposée par les linguistes anglaises G. Francis et S. Hunston. Il nous
parait intéressant de discuter du contenu de ces théories pour trois raisons : premièrement,
parce que ces modèles ont très peu imprégné le milieu de la linguistique française, malgré des
propositions fertiles ; deuxièmement, parce que ces deux grammaires ne font jamais référence
l’une à l’autre, alors même qu’elles développent des principes fort semblables ;
troisièmement, enfin – et surtout - parce que toutes deux placent la phraséologie au cœur du
dispositif linguistique, à tel point que nous pourrions parler d’un tournant phraséologique de
la grammaire.
11
Cf. François, J. & M. Sénéchal (à paraître) « Le sémantisme propre des cadres prédicatifs et la polysémie des
verbes de production de parole ». In J.M. Merle (dir.) La prédication. Bibliothèque de Faits de Langue. Paris :
Ophrys.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
46
Composante 3.3. Terminologie linguistique
Responsable :
Franck NEVEU
Participant :
Claude GUIMIER
Doctorants :
Lodfit CHEKIR, Myriam GHOUL
En marge de sa collaboration à une opération sur la comparaison menée au laboratoire
LATTICE sous la direction de C. Fuchs, Claude GUIMIER s’interrogera sur le métalangage
utilisé par les grammaires dans les chapitres portant sur la comparaison. La terminologie est
loin d’être fixée. Par exemple le terme en kw- qui introduit le deuxième terme de la
comparaison (que ou comme) est, de façon fluctuante, appelé conjonction, préposition,
adverbe, particule. Ce deuxième terme lui-même est étiqueté, selon les cas, le comparant, le
repère, l’échantil, etc. Comment ces termes, et l’ensemble de ceux couramment utilisés pour
traiter le phénomène, se justifient-ils et en quoi concourent-ils à l’analyse linguistique du
phénomène de la comparaison ?
Franck NEVEU propose de poursuivre son programme de recherche en développant 3 axes :
(i) Morphologie et syntagmatique des termes linguistiques (termes linguistiques et classes de
mots ; termes de forme simple et termes de forme complexe ; la néologie et l’emprunt ; le
fonctionnement des paradigmes dérivationnels ; les contraintes syntagmatiques des termes
linguistiques ;
(ii) Sémantique des termes linguistiques (les désignateurs de classes, de catégories et de
propriétés ; les prédicats d’état, de propriétés, de relations, et d’opérations ; les fonctions
évocative, descriptive, évaluative des métatermes) ;
(iii)Problèmes épistémologiques de la terminologie linguistique (le fonctionnement prospectif
et résultatif de la terminologie linguistique ; les quatre lois de la terminologie linguistique
- économie, univocité, adéquation, non-contradiction – confrontées à l’observatoire
discursif de la science du langage ; traduire la terminologie linguistique ; le rôle de la
terminologie dans la description et la théorie linguistiques. Ce programme s’appuie sur un
fonds documentaire constitué de monographies en français des XVIIIe, XIXe et XXe
siècles numérisées et réunies en corpus, fonds destiné l’étude du discours linguistique,
saisi dans ses évolutions historiques et conceptuelles.
► Thèses inscrites :
Lotfi CHEKIR
Etude contrastive (français/arabe) du métalangage des catégories
grammaticales afférentes au verbe (dir. Franck Neveu)
Myriam GHOUL
La terminologie grammaticale dans les grammaires universitaires et les
dictionnaires de linguistique. Approche contrastive français/arabe (dir.
Franck Neveu)
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
47
BILAN QUANTITATIF
1.
Articles dans des revues avec comité de lecture (ACL)
Beaucousin V., Lacheret A., Turbelin M.R., Morel M., Mazoyer B. and Tzourio-Mazoyer N.
(2006): «FMRI Study of Emotional Speech Comprehension», Cerebral Cortex,
10.1093/cercor/bhj151, pp. 1-14.
Bougy C. (2003), « Comment lisait-on une lettre au Moyen Âge ? Le témoignage du Roman
du Mont-Saint-Michel », Revue électronique Tabularia, Sources écrites de la
Normandie médiévale, CRAHM-UMR 6577, Université de Caen Basse-Normandie
(http: //www.unicaen.fr/mrsh/crahm/revue/tabularia/bougy.html).
Bougy, C. (2005), « La langue improbable de l’Ystoire de li Normant (Italie du sud, XIVe
siècle) », Annales de Normandie, 2005 (n° 1-2), p. 77-85.
Bougy, C. (à paraître), « Les « pseudo adverbes » concessifs neporuec, neporquant,
nequedent, l’adverbe toute(s)voie(s) en ancien français », Syntaxe et Sémantique n°
8, sous la direction de Claude Guimier. Presses universitaires de Caen.
Delente, E. (2004a) : « Le prédicateur et la référence démonstrative dans le sonnet Mais si
faut-il mourir de Jean de Sponde », Questions de style, Presses universitaires de
Caen.
Durieux, Ch. (2005), « L’enseignement de la traduction : enjeux et démarches », META, Vol.
50, No. 1, Montréal (pp. 36-47).
Durieux, Ch. & J. Vivier (2005), « Pour une modélisation du processus de traduction », (en
coll. avec J. Vivier) Revue des Lettres et de Traduction, No.11 Université St-Esprit,
Kaslik, Liban (pp. 43-62).
Durieux, Ch., K. Baldwin-Segond & J. Vivier (à paraître), « Modeling the Translation
Process », China Research Journal, Université des langues et cultures étrangères de
Beijing, Chine.
Dutoit, D. & J. François (à paraître) « Changer et ses synonymes majeurs entre syntaxe et
sémantique : le classement des VERBES FRANÇAIS en perspective » In : J. François, D.
Le Pesant & D. Leeman (dir.), Classes syntactico-sémantiques et polysémie, Langue
Française 152 (déc. 2006).
François, J. (2005), « LE CRISCO de Caen et l’investigation des interfaces linguistiques ».
Zeitschrift für französische Sprache und Literatur 114/3, p.267-281.
François, J. (2006), « Le continuum de transitivité en français et la dimension universelle de
la ‘Participation’ », Zeitschrift für französische Sprache und Literatur 115/1, p.1-20
François, J., « Psycholinguistique vs. psychologie cognitive du langage : une simple variante
terminologique ? » in F. Neveu (dir.) La terminologie linguistique. Syntaxe &
Sémantique 7. Caen : PUC.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
48
François, J. & A. Lacheret-Dujour (2005), « Circonstance et prédication verbale en français
parlé : contraintes sémantico-pragmatiques et filtrage prosodique », Syntaxe &
Sémantique 6, Caen, PUC. p. 35-56.
François, J. & D. Le Pesant (à paraître), « Présentation de la Classification des Verbes
Français de Jean Dubois et Françoise Dubois-Charlier » In : J. François, D. Le
Pesant & D. Leeman (dir.), Classes syntactico-sémantiques et polysémie, Langue
Française 152 (déc. 2006).
François, J. & J.L. Manguin (2006), Dispute théologique, discussion oiseuse et conversation
téléphonique : les collocations adjectivo-nominales au cœur du débat. In F.J.
Hausmann & P. Blumenthal (dir.), Collocations, corpus, dictionnaires . N° 150 de
Langue Française (2006) p.50-65..
Gandon, F. (à paraître), « La typologie du signe saussurien à l’aune du tenseur binaire
radical ». Langages
Gandon, F. ( ) « Délie/Delia : un cas d’intertextualité ‘profonde’ chez F. de Saussure ».
Langage et inconscient n° 2, Limoges, Lambert-Lucas.
Gandon, F. (à paraître), Présentation, en collaboration avec Assen TCHAOUCHEV, du
numéro de Langages : « L’École guillaumienne de Bulgarie ».
Gilbert, E. (2004), « Across, by et through. Considérations sur les conditions de
représentation métalinguistique des prépositions. », in Anglophonia, 14, 2004.
Gilbert, E. (à paraître), « A propos de behind et after », in Syntaxe et Sémantique, 8, Presses
Universitaires de Caen, à paraître
Guimier, C. (2005 ), « Sur l’origine et le statut des formations en –wise de l’anglais
contemporain », Anglophonia-Sigma 16, pp. 71-98
Guimier, C. (à paraître), « Sur quelques emplois de la préposition to en co-texte nominal»,
Syntaxe et Sémantique, 8, C. Guimier (dir.).
Guimier, C. (en préparation) : « L’adverbe tout en construction comparative », Les structures
comparatives du français : des bases de données aux corpus, C. Fuchs, éd.,
Lingvisticae Investigationes.
Guimier, C. (sous presse), « La préposition et la tradition grammaticale anglaise », Langages,
La tradition grammaticale : une approche épistémologique, S. Mejri et F. Neveu,
éds.
Haïk, I. (2006) « Marrant et les adjectifs comme ça », Lingvisticae Investigationes, XXVI-2.
Krause, M. (2004), Konkurrenz, Komplementarität und Kooperation im Bereich der
Präpositionen und Verbalpartikeln oder Wie lange noch müssen Präpositionen und
Verbalpartikeln in Grammatiken ein Schattendasein führen? In: Linguistik online
18, 1/04 (35 pages)
Lacheret-Dujour A., François J. (2004) : « De la notion de détachement topical à celle de
constituant thématique extrapropositionnel », Cahiers de praxématique n° 40,
Linguistique du détachement (F. Neveu, dir.) Montpellier, 167-198.
Lacheret-Dujour A., François J. (2005) : « Circonstance et prédication en français parlé :
contraintes sémantico-pragmatiques et filtrage prosodique », Syntaxe et sémantique
6 : Aux marges de la prédication, I. Behr, J. François, A. Lacheret-Dujour & F.
Lefeuvre (dir .) A. Lacheret-Dujour & I. Behr (éd.), Caen, PUC, 35-56.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
49
Legallois, D. (2006) « L’hypertextualité comme constitution de la mémoire discursive » in
Pratiques (juin 2006).
Legallois, D. (2006), « L’objectif de cet article est de …. : construction spécificationnelle et
grammaire phraséologique » à paraître dans Les Cahiers de Praxématique (coord. S.
Leroy et M. Lecolle)
Legallois, D. (dir., à paraître en 2006), « Quand le texte signale sa structure : la fonction
textuelle d’une certaine catégorie nominale » In : D. Legallois (dir.) Cohésion,
Cohérence et Textualisation. Revue électronique CORELA.
Legallois, D. (à paraître en sept.2006), « Le texte et le problème de son et ses unités :
propositions pour une déclinaison ». Langages 164, D. Legallois (dir.).
Legallois, D. (à paraître en sept.2006), « Des phrases entre elles à l’unité réticulaire du
texte » Langages 164, D. Legallois (dir.).
Lenepveu, V. (à paraître) : « Toutefois et néanmoins, une synonymie partielle », Syntaxe et
Sémantique, 8, Presses Universitaires de Caen.
Lenepveu, V. (à paraître) : « Intensification et opposition », Travaux de linguistique,
Bruxelles.
Lenepveu, V. (sous presse) : « Toutefois dans le système adverbial concessif », Revue
québécoise de linguistique, Montréal.
Magne C., Astesano C., Lacheret-Dujour A, Morel M., Alter K., Besson M. (2005): «on-Line
processing of «pop-out» words in Spoken French dialogues» Journal of Cognitive
Neurosciences), 17:5; 740-756.
Manguin, J.L. (2004) : « Transitivité partielle de la synonymie : application aux dictionnaires
de synonymes », CORELA – Cognition, Représentation, Langage, Vol 2, n° 2.
Manguin, J.L. (2005) : « La dictionnairique Internet : l’exemple du dictionnaire des
synonymes du CRISCO », CORELA – Cognition, Représentation, Langage,
Numéro spécial.
Neveu F. (2005), « L’idiolecte, entre linguistique et herméneutique», Cahiers de
praxématique, n° 44, p. 25-50.
Neveu F. (2005), « La syntaxe des segments discontinus en fonction d’adresse », Modèles
linguistiques, Tome XXVI-2, vol. 52, p. 9-22.
Neveu F. (2006), « Présentation. Bibliographie générale », numéro thématique de
L’Information grammaticale, « Approches de la discontinuité syntaxique et
énonciative », n° 109, mars 2006, p. 3-12.
Neveu F. (à paraître) : « Critique du concept d’homonymie textuelle », Langages, n° 164,
« Unité(s) du texte » (dir. D. Legallois).
Neveu F. (à paraître), « Détachement et connexité », Syntaxe & Sémantique, n°8, « Éléments
de relation. De la phrase au texte » (dir. C. Guimier).
Neveu F. (à paraître), « Singularités langagières du discours scientifique. L’exemple du
discours linguistique », Pratiques, « Pratiques des styles », n° 135-136 (dir. A.
Petitjean, A. Rabatel).
Neveu F. & Détrie C. (2005), « L’idiolecte. Du singulier dans le langage. Présentation »,
Cahiers de praxématique, n° 44, p. 7-16.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
50
Neveu F. & Lauwers P. (à paraître), « La notion de tradition grammaticale en linguistique
française », Langages, n° 165, « La tradition grammaticale » (dir. F. Neveu et S.
Mejri).
Ramasse, D. (à paraître), « Prosodie des phrases comportant des adversatives et concessives
introduites par le connecteur alors que » in Syntaxe et Sémantique 8 (sous la
direction de C. Guimier).
Renault, R. (2004a), « Morphosyntaxe des participes finnois », Études Finno-ougriennes n°
36, ADEFI/l'Harmattan, Paris, pp.135-172
Roussel, E. (2005b) : « La portée pragmatique de Have a V », CORELA – Cognition,
Représentations, langages, vol. 3, n°1, http://www.revue-corela.org.
Roussel, E. (2006a) : « L’autonomie du passif anglais», pp. 185-203 in Anglophonia /
Sigma n°18/2005, Université de Toulouse-Le Mirail, Presses Universitaires du
Mirail, Toulouse.
Roussel,
E. (à paraître), « Let alone est-il un connecteur argumentatif ? », Syntaxe et
sémantique n° 8, Presses Universitaires de Caen.
Salles (2004), "Adjectif et adjectivité ou comment un substantif peut être plus adjectif qu'un
adjectif", L'information grammaticale n°103, p.7-12.
Salles, M. (2006) « La modification adjectivale en anaphore associative », Langages, n°163.
Salles, M. (2006) « Cohésion-cohérence : accords et désaccords », CoReLa, edel.univpoitiers.fr/corela/
Sénéchal, M. & D. WILLEMS (à paraître), « Classes verbales et régularités polysémiques : le
cas des verbes trivalenciels locatifs » in : J. François, D. Le pesant & D. Leeman
(dir.), Autour du dictionnaire de verbes de J. Dubois & F. Dubois-Charlier Classes syntactico-sémantiques et Polysémie. Langue Française.
2.
Articles dans des revues sans comité de lecture (SCL)
Gandon, F., « Anagrammes et philologie : étrange, et même posthume, rencontre entre
Saussure poéticien et les « conjectures » du latiniste Havet ». À paraître dans
Kritica, Sofia [Bulgarie], 2005.
Gandon, F., « Linguistique africaine et langue française : l’exemple de LOTI », Paris &
Pondichéry, éd. Kalash, 2003.
Gandon, F., « Pierre noire et anagrammes saussuriens : un problème d’écriture » Actualités de
l’Université Linguistique d’État Dobrolioubov de Nijni-Novgorod [Russie] —
Coopération scientifique avec les universités étrangères partenaires. Vol. 1., 2005.
Morel M., Banziger T. (2004): « Le rôle de l'intonation dans la communication vocale des
émotions: test par la synthèse », Cahiers de l'Institut de Linguistique de Louvain, vol.
30 n° 1-3, pp. 207-232.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
51
3.
Communications avec actes (ACT)
Anquetil, S. (à paraître), « Actes de langage indirects et inférences stéréotypiques : le
patrimoine, un argument illocutoire », Actes du colloque Stéréotypage, stéréotypes :
fonctionnements ordinaires et mises en scène. Perspectives interdisciplinaires 2123 juin 2006, Université Paul-Valéry, Montpellier III.
Astesano C., Morel M., Coquillon A.L., Espesser R., Besson M., Lacheret-Dujour A. (2004):
«Marquage acoustique du focus contrastif non codé syntaxiquement en français»,
25èmes Journées d’étude sur la parole, Fès, Maroc.
Beaucousin V., Lacheret-Dujour A, Tuberlin M.R., Morel M., Mazoyer B., Tzourio-Mazoyer
N. (2004): «Développement et validation psycholinguistique d’un corpus pour
l’étude des bases neurales de la prosodie affective», 25èmes Journées d’étude sur la
parole, Fès, Maroc.
Blanvillain, O. (2005), “Le marqueur SUCH en anglais contemporain : propriétés définitoires, partitionnement notionnel et intensification”, pp. 99-122, in Les Travaux
linguistiques du Cerlico n° 18 : Comparaison, intensité, degré –2–, Presses
Universitaires de Rennes, Rennes, 2005.
Bottineau, D. (2004), « Le problème de la négation et sa solution dans la langue anglaise : le
cognème N », DELMAS, C. & ROUX, L., La contradiction en anglais, C.I.E.R.E.C.
Travaux 116, Publications de l’Université de Saint-Etienne, 27-53.
Bottineau, D. (2004), « Traductologie, linguistique et cognition : les procédés de traduction
comme correction des écarts typologiques entre l’anglais et le français »,
BALLARD, M. & HEWSON, L. (dir.), Correct, incorrect, Artois Presses
Université, Arras, France, 109-122.
Bottineau, D. (2005), « Le statut théorique de la polysémie en psychomécanique du langage »,
SOUTET, O. (dir.), La polysémie, Presses de l’université Paris Sorbonne, 75-86.
Bottineau, D. (2005), « Prédication et interaction cognitive en basque », FRANÇOIS, J. &
BEHR, I., Les constituants prédicatifs et la diversité des langues, Mémoires de la
Société de Linguistique, XIV, Peeters, Louvain, 97-132.
Bottineau, D. (2005), « Périphrases verbales et genèse de la prédication en langue anglaise »,
LE QUERLER Nicole et BAT-ZEEV SHYLDKROT (dir.), Les périphrases
verbales, Lingvisticæ Investigationes Supplementa 25, Benjamins, 475-495.
Bottineau, D. (2006), « Le cognème <M>, marque linguistique de la présence de l’auteur dans
les grammèmes anglais », BANKS, D. (éd.), Les marqueurs linguistiques de la
présence de l'auteur, L’Harmattan, 143-164.
Bottineau, D. (2006), « Les formes non finies du verbe basque », BLANVILLAIN, O. &
GUIMIER, C., Travaux linguistiques du Cerlico, 19, Les formes non finies du verbe
-1-, Presses Universitaires de Rennes.
Bottineau, D. (2006), « Terminologie, terminographie et métalangue guillaumienne :
problèmes actuels » (à paraître : Syntaxe et sémantique, Presses Universitaires de
Caen, fin 2006)
Bottineau, D. (2005), « Sémantique et cognition : questions actuelles », communication à la
Journée d’étude de l’ALES (Association des Linguistes de l’Enseignement
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
52
Supérieur) Quelle place pour la sémantique dans les cursus de sciences du
langage ?, Paris, Sorbonne, 8 octobre 2005. (A paraître en 2007)
Bottineau, D. (2006), « La fonction syntaxique en typologie cognitive : esquisse d’une
systématique », communication au XIe colloque international de psychomécanique
du langage, Université Paul Valéry, 8-10 juin 2006, Montpellier ; à paraître dans les
Actes en 2007.
Bottineau, D. (à paraître), « Terminologie, terminographie et métalangue guillaumienne :
problèmes actuels ». Syntaxe & Sémantique 7
Bottineau, D. (à paraître), « Towards a cognitive modelization of the English modals »,
communication au colloque Modality in English 2, Pau, 2-4 sept. 2004.
Bottineau, D. (à paraître), « Morphosyntax as telecognition : the case of English”,
communication au colloque “Gram-Mind”, Bordeaux,
Bottineau, D. (à paraître) « Cet étrange étranger, l’allocutaire : l’exemple des relations unité /
ensemble », communication à l’ Atelier linguistique de l’ALAES, 46e congrès de la
SAES, Nantes, 12-14 mai 2006.
Bottineau, D. (à paraître), « La morphosyntaxe allocutive du sens grammatical », 4e
Rencontres de Sémantique et Pragmatique, Orléans, 13-15 Juin 2006, Université
d’Orléans.
Bottineau, D. (à paraître), Syntactic types and cognitive interaction, communication au
colloque Language, Culture and the Mind, Paris, ENST, 17-20 July 2006.
Bottineau, D. & Roulland, D. (à paraître 2006), « La grammaticalisation de l’adresse en
basque : tutoiement et allocutivité » in BEGIONI, L. & MULLER, C., Mélanges
Rousseau, CEGES, Université de Lille 3.
Bottineau, D. & Roulland, D. (2006), « Le problème de la réflexivité en basque », 2006 LER
(PUR, fin 2006)
Bottineau, D. & Roulland, D. (2006), « La coordination en basque », BEGGIONI, L,
QUAYLE, N & ROUSSEAU, A., La coordination, Actes du colloque « La
coordination », EA 2855 SELOEN, Université de Lille 3, 17 décembre 2004 (PUR,
2007).
Bougy, C. (2004), « Carabot, ensaucer, avoir de la goule : aspects du français régional de
Basse-Normandie, étude des permanences et des évolutions » in VIIIe colloque
international de dialectologie et littérature du domaine d'oïl occidental (Avignon, 1213 juin 2002), in Dialectologie et toponymie, Patrice Brasseur (Éd.), Avignon,
Laboratoire de linguistique de l’Université d’Avignon, 2004, p. 57-69.
Bougy, C. (2004), « Le français régional de jeunes Bas-Normands », communication au
Colloque international « Français du Canada, français de France » (26-29 septembre
2000), in Actes du sixième colloque international d’Orford, Québec, 26-29
septembre 2000, Louis Mercier (éd.), Tübingen, Max Niemeyer Verlag, 2004, p. 2134.
Bougy, C.(2005), « L’Atlas linguistique et ethnographique normand, 20 ans après, sondages
», in Images et dynamiques de la langue, poitevin, saintongeais, français et autres
langues en situation de contact, textes présentés et coordonnés par Liliane
Jagueneau, Paris, L’Harmattan, 2005, p. 61-87.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
53
Bougy, C. (2006), « L’image des ducs de Normandie dans le Roman de Rou de Wace et dans
le Roman du Mont Saint-Michel de Guillaume de Saint-Pair, in Glynn S. Burgess
(dir.), Actes du colloque Wace, a celebration, (Jersey, septembre 2004), Jersey,
Société Jersiaise, 2006.
Bougy, C.(à paraître), « Variations graphiques et particularités dialectales dans les deux
manuscrits du Roman du Mont Saint-Michel de Guillaume de Saint-Pair (Manche,
XIIe siècle), in Actes du Colloque international « Français de France, français du
Canada », Université Jean Moulin Lyon III, 17-19 juin 2003.
Bougy, C. (à paraître) « Le lexique des pêcheurs à pied de la baie du Mont Saint-Michel,
entre archaïsmes et dialectalismes », communication faite en mai 2004 au séminaire
du Pôle pluridisciplinaire Espaces maritimes, sociétés littorales et interfaces
portuaire. Presses universitaires de Caen.
Bougy, C.(à paraître), « La contestation du pouvoir dans la Muse Normande de David
Ferrand », communication au colloque La contestation du pouvoir en Normandie,
Xe-XVIIIe siècle, (C. Bougy et S . Poirey, dir.), Cerisy-la-Salle, 29 septembre-3
octobre 2004. Presses universitaires de Caen .
Boula de Mareüil P., d'Alessandro C., Bailly G., Béchet F., Garcia M.N., Morel M., Prudon
R., Véronis J. (2005): «Evaluating the pronounciation of proper names by four
French grapheme-to-phoneme converters», Proc. Eurospeech 2005 (Interspeech),
Lisbon, pp. 1521-1524.
Boula de Mareüil P., d'Alessandro C., Raake A., Bailly G., Garcia M.N., Morel M. (2006):
«A joint intelligibility evaluation of French text-to-speech systems: the EvaSy
SUS/ACR campaign», LREC, pp.
Delente, E. (2004b) : « L’épithète de nature ou « Les terroristes sont-ils dangereux ? », Actes
du colloque « L’adjectif en français et à travers les langues », Caen, Presses
universitaires de Caen, pp. 241-255.
Durieux, Ch. & J. Vivier (à paraître), Une approche cognitive du processus de traduction,
Actes du colloque Relations d’interdisciplinarité en traduction, Université Yildiz,
Istanbul.
Durieux, Ch. (2004), La traduction ou le passage d’une rive à l’autre, L’espace euroméditerranéen : une idiomaticité partagée, S. Mejri (éd.), Cahiers du CERES No.
12, Tunis, 2004 (pp. 99-111).
Durieux, Ch. (2005), La traduction : illustration d’un processus complexe, in Complexité, B.
Cadet (éd), Presses Universitaires de Caen (pp. 179-192).
Durieux, Ch. (2005), De la démarche contrastive à la ré-écriture : illustration d’un continuum,
Le continuum en linguistique, T. Baccouche et S. Mejri (éd), Tunis, 2005 (pp. 8397).
Durieux, Ch. (à paraître), La traductologie : une discipline limitrophe, Actes du colloque
Qu’est-ce que la traductologie ? M. Ballard (éd), Presses de l’Université d’Artois,
Arras, à paraître.
Dutoit D. (2005), « Intratexte : quand les textes aident leur prorpe lecture », 6 pages,
Technologie Internationale, Juillet-Août 2005, France.
Dutoit D. (2006) , « Alexandria as a result of the integration of WordNet and LDI », 7 pages,
Third International WordNet Conference, GWC 2006, January 2006, Jeju Island,
Korea.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
54
Dutoit D. (2006) , «Alexandria: a web 2.0 interface displaying linguistic data for the web
semantic», 6 pages, May 2006, Gène, Italie. [LREC: Language resources and
evaluation]
François, J. (à paraître), « Clusters of non predicative verbs and their description in RRG », In
Romance Languages in RRG, R. Kailuweit (dir.), Proceedings of the Aachen
Symposium, June 2004, Tübingen, Niemeyer.
François, J. (à paraître), « Types de prédications et statut participatif et référentiel de l’objet :
l’approche de la Role and Reference Grammar », in Indéfinis et prédication en
français, F. Corblin et al. (dir.), Presses de l’Université de Paris-Sorbonne.
François, J. (à paraître), « L’espace sémantique des verbes fr. tenir et alld halten : noyau et
extensions ». in C. Paulin et al. (dir.), Constructions verbales et production du sens.
Actes du colloque de Besançon. [Editeur non spécifié]
François, J. & M. Sénéchal (à paraître) « Le sémantisme propre des cadres prédicatifs et la
polysémie des verbes de production de parole ». In J.M. Merle (dir.) La prédication.
Bibliothèque de Faits de Langue. Paris : Ophrys.
Gandon, F. (à paraître), « Francophonie et traité instituant une Constitution pour l’Europe. Le
texte et la coutume ». À paraître dans les Actes des 3e journées scientifiques du
réseau « Sociolinguistique et dynamique des langues » de l’AUF, Moncton, 2-3
novembre 2005, « Actions sur les langues : synergies et partenariat ».
Gandon, F. (à paraître), « La terminologie saussurienne des Notes Item », à paraître dans La
terminologie linguistique, Syntaxe et sémantique 7.
Gandon, F. (à paraître), « Typologie de l’objet sémiologique saussurien », à paraître dans les
Actes du colloque Ferdinand de Saussure : Linguistique générale et théorie du
langage , P. Swiggers, dir., Louvain, 4-5 juin 2004.
Garcia M.N., d'Alessandro C., Bailly G., Boula de Mareüil P., Morel M. (2006): «A joint
prosody evaluation of French text-to-speech systems», LREC.
Gilbert, E. (2004), « Ebauche d’une formalisation des préposition in, on et at. », Souesme, J.C. (éd.), CYCNOS, Vol. 21, n° 1, Nice, 2004.
Gilbert, E. (à paraître), « NEED : de l’auxiliaire au verbe. Tentative de représentation », in
Pauchard, J. (éd), Actes des Journées Scientifiques en linguistique 2004-05,
CIRLEP, Presses Universitaires de Reims.
Gilbert, E. (à paraître), « Remarques autour de quelques prépositions », Actes du colloque de
Cerisy 2005 : Antoine Culioli, Un homme dans le langage, Ophrys.
Guimier, C (2005), « Les adverbes en –wise de l’anglais moderne : rôles sémantiques »,
L’adverbe : un pervers polymorphe, J. Goes, éd., , Actes du Colloque sur L’adverbe,
Université d’Artois à Arras, 26-28 mai 2003, organisé par le Centre de Recherches
Grammatica et le Département des langues romanes de l’Université-Ouest de
Timisoara. Artois Presses Université, pp. 107-125
Guimier, C. (2004), « Adverbes de domaine en –wise et linéarisation en anglais », Enoncer –
l’ordre informatif dans les langues, P. Cotte, M. Dalmas et H. Wlodarczyk, éds., ,
Actes des Journées d’études organisées par l’Ecole Doctorale Concepts et langages
sur La linéarisation de l’énoncé, 9-10 novembre 2001, Paris IV. L’Harmattan, pp.
169-184
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
55
Guimier, C. (2004), « Entre composition et affixation : le cas des formations en –wise de
l’anglais contemporain », Le continuum en linguistique, Actes du Colloque du
Département d’Arabe, 31 octobre, 1er et 2 novembre 2002, Faculté des Lettres et
Sciences Humaines de Sousse, H. Jatlaoui, S. Mejri & E. Majdoub, éds., pp. 99-121.
Guimier, C. (à paraître) « La préposition : approche psychomécanique et approche
cognitiviste », Actes du XIème Congrès International de Psychomécanique du
Langage, Montpellier, 8-10 juin 2006, J. Brès, éd., éditions Lambert-Lucas.
Guimier, C. (sous presse) : « Adverbe de domaine et structuration du discours », Actes du
Colloque International Les connecteurs, jalons du discours, organisé par l’Université
Paris 7 Denis-Diderot, équipe LILA, 26-28 mai 2005, A. Celle, éd., Bern, Peter
Lang.
Guimier, C. (sous presse), « La particule a-t-elle un statut dans la grammaire de l’anglais ? »,
Syntaxe et Sémantique, 7, F. Neveu, éd., Actes des journées scientifiques sur La
terminologie linguistique : problèmes traductionnels, conceptuels, épistémologiques
organisées par le Laboratoire CRISCO (FRE 2805) les 12 et 13 mai 2005.
Krause, M. (2004), « Zum Wechselspiel von Punktualisierung und Linearisierung », in:
L.Gautier/D.Haberkorn (éd.), Aspekt und Aktionsarten im heutigen Deutsch,
Eurogermanistik 19, Tübingen: Stauffenburg, 2004, 119-134
Krause, M. (2005), « Die Heilung des Blinden. Versuch eines Vergleichs ». In: Simmler,
Franz (éd.): Syntax. Althochdeutsch - Mittelhochdeutsch. Eine Gegenüberstellung
von Metrik und Prosa. Akten zum internationalen Kongress an der Freien
Universität Berlin vom 26. bis 29. Mai 2004 (Berliner sprachwissenschaftliche
Studien Bd. 7), Berlin : Weidler, 2005, 303-350
Krause, M. (à paraître), « Verweis mittels HERAB, HINAB, HIERAB und DARAB bei
O.Nachtgall », Colloque sur l'anaphore en allemand ancien, Paris (Université de
Paris Sorbonne – Paris IV), 8-10 juin 2006.
Lacheret-Dujour A., Lyche C., Morel M. (2004): «Pour une transcription prosodique
normalisée au sein du projet PFC (phonologie du français contemporain): champ
d’action et limites», 25èmes journées d’étude sur la parole, Fès, avril 2004.
Lacheret-Dujour A., Lyche Ch., Morel M. (2005) : “Phonological Analysis of Schwa and
Liaison within the PFC Project (Phonologie du Français Contemporain): how
determinant are the prosodic factors?», actes (CDROM) de la conférence
internationale EUROSPEECH, Lisbonne, septembre 2005.
Lacheret A. , Lyche Ch. (2006) : « Transcription prosodique mutualisée au sein du projet PFC
(Phonologie du français contemporain) : l’état d’un chantier », à paraître dans les
actes des 4èmes Journées Internationales de Linguistique de Corpus, Lorient, G.
Williams (dir.).
Le Querler N. (2005), « Les périphrases verbales d’immixtion : schéma actanciel, complémentation et organisation thématique » in H. Bat-Zeev Schyldkrot & N. Le Querler
(dir.), Les périphrases verbales. Amsterdam : Benjamins.
Legallois, D. (2004), « Cohésion lexicale et réseaux phrastiques dans la construction du texte
expositif » in Actes du colloque international tenu à Chypre mars 2004, publié dans
L’unité texte, S. Porhiel & D. Klinger (éd) Association perspectives, 2004
Legallois, D. (2005), « Du bon usage des expressions idiomatiques dans l'argumentation de
deux modèles anglo-saxons: la grammaire de construction et la grammaire
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
56
contextualiste », colloque international Phraséologie, Louvain-La-Neuve, octobre
2005, à paraître en 2006 dans Les Cahiers de l'Institut de Linguistique de Louvain
(CILL)
Legallois, D. & E. Richard (à paraître), « Vrai problème/véritable problème et autres
questions à propos de la grammaire compositionnelle et de la grammaire fondée sur
l’usage » (en collaboration avec Elisabeth Richard), colloque Aux marges des
Grammaires - hommage à Michèle Noailly, Rennes 9 Novembre 2005 (Publication
en 2006 aux Presses Universitaires de Rennes)
Lenepveu, V. (2005) : « Position et interprétation des adjectifs épithètes et des adverbes
dérivés », Actes du colloque international L’adjectif en français et à travers les
langues, Caen, juin 2001, in François, J. (dir.), Bibliothèque de Syntaxe &
Sémantique, Presses Universitaires de Caen, 293-307.
Lenepveu, V. (à paraître) : « En fin de compte, au bout du compte et tout compte fait : quand
reformuler, c’est reconsidérer », in Lebot, M. Cl. & Schuwer, M. (éds). Actes du
colloque international Voies de la reformulation. Contraintes, stratégies, objectifs,
mai 2006, Rennes 2,
Manguin, J.L. (2004) : « L’évolution en français de l’adjectif épithète vers la postposition :
réalité syntaxique ou trompe-l’œil lexical ?», in G. Purnelle, C. Fairon et A. Dister
(eds) JADT04 : Le poids de mots, actes des 7èmes Journées internationales d’analyse
de données textuelles, Louvain, Presses de l’Université de Louvain, 753-763.
Manguin, J.L. (2004) : « Partial transitivity of the synonymic relation : a method to improve
and check dictionaries of synonyms », CLIN – Computational Linguistics in the
Netherlands, Leiden, 17 décembre 2004.
Manguin, J.L. (2005) : « Regroupements de synonymes par indices de similitude : exemple
avec l’adjectif ancien ». Communication au colloque Les adjectifs non prédicatifs,
28-29 novembre 2002, Université de Paris-Nord Villetaneuse. Cahiers de
Lexicologie, 86, 239-254.
Manguin, J.L. (à paraître) : « Utilisation d’un corpus catégorisé pour l’étude et la
représentation de la synonymie en contexte ». Actes des 3èmes journées de
linguistique de corpus, 11-13 septembre 2003, Université de Bretagne Sud, Lorient.
Manguin, J.L., Fujimura I., Jacquet G. & Venant F. (à paraître) : « Etude simultanée de la
synonymie et de l'antonymie en contexte par analyse distributionnelle contrainte ».
Actes des 4èmes journées de linguistique de corpus, 15-17 septembre 2005, Université
de Bretagne Sud, Lorient.
Manguin, J.L., J. François & B. Victorri (2005), « Polysémie adjectivale et rection nominale :
quand gros et gras sont synonymes », in L’adjectif en français et à travers les
langues, J. François (dir.), Caen, PUC, p. 521-540.
Mejri, S. & J. François (2006) « Restrictions sémantiques sur l’objet sous-entendu de verbes
transitifs (le cas de boire) », in, J. François & S. Mejri (dir.) Composition syntaxique
et figement lexical, Presses Universitaires de Caen, p. 39-53
Morel M., Lacheret A. Lyche Ch (2006), « Vous avez dit proéminence ? », 26èmes journées
d’étude sur la parole, Dinard, juin 2006.
Neveu F. (2004), « La Discontinuité syntaxique. Présentation », 10 décembre 2004,
communication et présentation de la journée scientifique CONSCILA
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
57
(Confrontations en sciences du langage), Université Paris VII, « Approches de la
discontinuité syntaxique ». Organisateur : Franck Neveu.
Neveu F. (2004), « Sur l’usage des termes complexes dans le discours de la science du
langage – Préliminaires à une étude comparée de la terminologie linguistique », 15
octobre 2004, conférence invitée, faite dans le cadre des Journées scientifiques du
réseau Lexicologie, Terminologie, Traduction de l’AUF à Hammamet (Tunisie), La
Terminologie, entre traduction et bilinguisme. Organisateurs : Salah Mejri, Philippe
Thoiron.
Neveu F. (2005), « Détachement et connexité », 7 avril 2005, communication faite au
CRISCO, Université de Caen (opération 2), dans le cadre d’un séminaire
préparatoire à l’élaboration d’un numéro de la revue Syntaxe & Sémantique
consacré aux connecteurs. Organisateur : Claude Guimier.
Neveu F. (2005), « Deux fonctions majeures de la terminologie linguistique : régulation
notionnelle et délimitation des domaines disciplinaires», 13 mai 2005,
communication aux journées scientifiques La terminologie linguistique. Problèmes
traductionnels, conceptuels, épistémologiques (Université de Caen/CRISCO, 12-13
mai 2005). Organisateur : Franck Neveu.
Neveu F. (2005), « Frontières fonctionnelles et niveaux d’analyse des segments détachés », 28
octobre 2005, conférence invitée en séance plénière, faite au colloque international
de Tromsø (Norvège) Les fonctions grammaticales : histoire, théories, pratiques.
Organisateur : Aboubakar Ouattara.
Neveu F. (2005), « L’idiolecte, entre linguistique et herméneutique », 21 novembre
2005, communication à la journée scientifique « L’idiolecte. Du singulier dans le
langage », Université Montpellier III. Organisateurs : Catherine Détrie, Franck
Neveu.
Neveu F. (2005), « La syntaxe des segments discontinus en fonction d’adresse », 3 mars
2005, conférence invitée, faite dans le cadre des journées scientifiques Nomination,
dénomination et termes d’adresse (Université de Toulon, 3-4 mars 2005).
Organisateurs : André Joly, Dairine O’Kelly.
Neveu F. (2005), « Pour une description terminographique des sciences du langage », 30
septembre 2005, conférence invitée, faite aux journées d’étude « Langues de
spécialité », ENS Cachan et Paris VII. Organisatrice : Colette Cortès.
Neveu F. (2005), « Sur la discontinuité syntaxique en français. Problèmes d’analyse et de
terminologie », 9 novembre 2005, communication au colloque « Aux marges des
grammaires », Université de Rennes II. Organisateurs : Franck Neveu, Elisabeth
Richard.
Neveu F. (2005), « Un aspect de l’apport des corpus à la terminologie linguistique :
l’alignement », 9 septembre 2005, conférence invitée, faite au colloque international
Mots, Termes, et Contextes organisé par le réseau Lexicologie, terminologie,
Traduction de l’AUF (Bruxelles 8-10 septembre 2005). Organisateurs : Denis
Blampain, Philippe Thoiron.
Renault, R. (2004b), « La catégorie des participes en finnois et en français », Actes du 6e
colloque contrastif français-finnois, Université de Helsinki, pp. 248-268.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
58
Renault, R. (2005a), « Prédication et cas locatifs » , in A. Lacheret & I. Behr (eds.), La
prédication verbale et averbale, Syntaxe & Sémantique n°6, Presses Universitaires
de Caen, pp. 57-86.
Renault, R. (à paraître), « Les participes du finnois », Actes du 20e colloque du Cerlico,
Bordeaux, juin 2006, Presses Universitaires de Rennes.
Renault, R. & J. François (2005) « L’expression des TAM et la place des périphrases verbales
dans trois langues », in Les périphrases verbales, N. Lequerler & H. Bat-Zeev
Schyldkrot (dir.). Amsterdam, Benjamins, Collection Lingvisticae Investigationes
Supplementa, p. 27-45
Roussel, E. (2004) « De la valeur de commentaire du passif anglais », 44e Congrès de la
Société des Anglicistes de l’Enseignement Supérieur, 14-16 mai 2004, Parcours /
Détours, Université de Versailles Saint-Quentin-en- Yvelines.
Roussel, E. (à paraître) « L’altérité de Have a drink », Colloque International Identités et
altérités dans l’espace anglophone, 4-5 novembre 2004, Université de Valenciennes
et du Hainaut Cambrésis (septembre 2006).
Roussel, E. (à paraître) « Variation ou déviation ? Le cas des E.I.P. », Colloque Déviance,
déviation et variation organisé par le centre de recherche NORMA, 2-3 juin 2006,
Université de Picardie Jules Verne, Amiens.
Roussel, E. (à paraître) « Variations autour du past perfect », 46e Congrès de la Société des
Anglicistes de l’Enseignement Supérieur, 12-14 mai 2006, Etrange / Etranger,
Université de Nantes.
Salles, M. (2005), « Adjectifs « modaux » et adjectifs qualificatifs », L’adjectif en français et
à travers les langues, Actes du Colloque international de Caen (28-30 juin 2001), J.
François (dir.), Presses universitaires de Caen, Caen, 2005, p. 463-473.
Sénéchal, M. (à paraître), « Distribution des emplois d’un verbe polysémique français à
travers la base FRANTEXT par périodes et par types de textes », Actes de « Coldoc
05 - 2ème colloque Jeunes Chercheurs en Sciences du langage - », Université Paris
X, 16-17 juin 2005, Presses Universitaires de Nanterre.
4.
Communications sans actes (COM)
Anquetil, S. (2006), « Actes de langage indirects et arrière-plan représentationnel », Colloque
international des étudiants-chercheurs en didactique des langues et en linguistique,
des 4, 5, 6 et 7 juillet 2006, Université Stendhal de Grenoble.
Bougy, C. (2005), « Collatéralité, subjectivité, emblématisation en Basse-Normandie. Une
enquête dialectale, 2003-2005 », communication au colloque « langues collatérales »
de Limerick (Jean-Michel Eloy et Tadhg Ó hIfearnáin, dir.), 16-18 juin 2005.
Bougy, C. (2006), « L’Ystoire de li Normant, traduction française, par un anonyme italien du
XIVe siècle, de l’Historia Normannorum d’Aimé du Mont Cassin (XIe siècle) : un
casse-tête linguistique », communication au colloque consacré à la traduction par
l’IREFI (Viviana Agostini-Ouafi, dir.), Université de Caen, 12-13 janvier 2006.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
59
Bougy, C. (2006), « Le contexte linguistique de la présentation des notables dans les fabliaux
du Moyen Âge », communication au colloque « Notabilité urbaine » (Laurence JeanMarie et Christophe Maneuvrier, dir.), Université de Caen, 20-21 janvier 2006.
Delente, E. (2006) : « La perception des formes métriques et leur traitement informatique »,
Séminaire intermasters « Informatique, Psychologie, Sciences du Langage »
organisé par Pierre Beust et Denis Jacquet les 9, 10 et 11 février 2006, Université de
Caen.
François, J. (2006), « Le fléchage synonymique de la polysémie verbale à l’aide d’un
dictionnaire électronique et le repérage d’aires sémantaxiques ». Journées de
sémantique et modélisation, Université de Bordeaux I, 27-31 mars 2006
Krause, M. (2006), Verbes, verbes à particule et rection: le cas de l'allemand, Colloque
"Constructions verbales & production de sens", Besançon (Université de FrancheComté), 26-28 janvier 2006
Krause, M. (2006), Principes de composition en allemand, invitée à la Journée d'études: "La
composition dans uns perspective typologique", Arras (Université d'Artois), 24
mars 2006
Neveu F. (2005) « Les constructions absolues détachées. Un autre regard sur l’adjectivité »,
19 mai 2005, conférence faite au CRISCO, Université de Caen, dans le cadre d’un
séminaire sur l’adjectif.
Neveu F. (2005), « La discontinuité syntaxique en français », 4 avril 2005, conférence invitée,
faite dans le cadre du séminaire du LLI (Université Paris 13). Organisateurs : Gaston
Gross, Salah Mejri.
Neveu F. (2006), « Hiérarchisation et linéarisation en français : la question du support et du
contrôle en syntaxe détachée », 6 avril 2006, conférence invitée faite au colloque
« Hiérarchisation, énonciation » organisé à Lyon 3. Organisatrice : Marie-Hélène
Prat.
Neveu F. (2006), « L’apposition comme observatoire de la réflexion grammaticale.
Rendement et limites d’une notion », 14 octobre 2006, conférence invitée en séance
plénière faite dans le cadre de la journée d’étude organisée à Lyon 2 par l’équipe
Lilia de (Linguistique germanique) sur le thème « L’apposition pour quoi faire ? ».
Organisatrices : Marie-Hélène Pérennec, et Sylvianne Rémi-Giraud (Lyon 2).
Neveu F. (2006), « La notion de tradition grammaticale en linguistique française : une
approche épistémologique », 9 novembre 2006, conférence invitée, faite dans le
cadre du séminaire de l’équipe Sens, Texte, Histoire, Université de Paris-Sorbonne
(Paris IV). Organisateur : Olivier Soutet.
Neveu F. (2006), « La terminologie des sciences du langage », 6 octobre 2006, conférence
invitée faite dans le cadre de la journée scientifique sur « La terminologie »,
organisée à l’Université de Bologne (Forli). Organisateur : Michele Prandi.
Neveu F. (2006), « Un regard institutionnel sur les sciences du langage », 13 octobre 2006,
conférence invitée faite dans le cadre de la journée CONSCILA (Confrontations en
Sciences du Langage) organisée à l’ENS sur le thème « Les Sciences du Langage.
États des lieux et perspectives ». Organisatrice : Irène Fenoglio (CNRS, ITEM,
ENS).
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
60
5.
Conférences invitées (INV)12
Bougy C. (2006), « Toponymes et anthroponymes dans le Roman du Mont Saint-Michel de
Guillaume de Saint-Pair et dans le Roman de Rou de Wace », communication faite le
15 mai 2006 devant la Société française d’onomastique, à paraître en octobre 2006
dans le Bulletin de la Société française d’onomastique.
François, J. (2005), « Typologie participative et aspectuelle des prédications verbales et
assignation du rôle PATIENT ». Conférence à l’Institut de Romanistique de
l’université de Munich, 18 janvier 2005.
François, J. (2005), « Le sémantisme propre des cadres prédicatifs et la polysémie des verbes
de production de parole ». Conférence à l’Institut de Romanistique de l’université de
Tübingen, 19 janvier 2005.
François, J. (2005), « Exploitation élémentaire et avancée du Dictionnaire Electronique des
Synonymes du CRISCO (illustrée par l’espace sémantique du verbe coucher) ».
Conférence au laboratoire de psychoologie cognitive Langage & Cognition,
Université de Poitiers, 17 mars 2005.
François, J. (2005), « L’espace sémantique des verbes polysémiques selon le Dictionnaire
Electronique des Synonymes du CRISCO : homonymie, polysémie et variation des
cadres prédicatifs ». Conférence à l’université de Gand, Département d’études
romanes. (Intensive seminar: ‘Contrastive Linguistics: Syntax and Lexicon’, 23 mars
2005)
François, J. (2005), « Enquête sur la covariance entre l’éventail des significations verbales
(polysémie) et celui des cadres prédicatifs (polytaxie) en français ». Conférence au
laboratoire SILEX, Université de Lille 3, 13 mai 2005.
François, J. & M. Sénéchal (2006), « Etude de polysémie verbale – La polysémie du verbe
passer au regard du Dictionnaire Electronique des Synonymes et de corpus oraux ».
Journées Linguistiques, Université de Munich, Département de Romanistique, 27-30
avril 2006.
François, J. (2006), « L’émergence d’une construction : comment certains verbes français de
demande ont acquis l’aptitude à exprimer l’implication à partir du 17e siècle ».
Conférence à la Faculté des Lettres de Tunis-La Manouba, Journée d’hommage au
Professeur Ahmed Brahim, 23 juin 2006.
Gandon, F ( ), Université de Nijni-Novgorod (Russie). La motivation du signe. Analyse des
erreurs et analyse contrastive.
Gandon, F. ( ), Université de Liberec (République tchèque). Le littéraire dans l’enseignement
du FLE.
Guimier, C. (2006) : « Les adverbes en –wise : des marqueurs du Netspeak ? ». Séminaire du
LLI, Université de Paris 13, 19 juin 2006.
12
La notion de « conférence invitée » est floue, de la conférence isolée à la conférence en plenum dans le cadre
d’un grand colloque, en passant par la conférence sollicitée dans une journée scientifique, si bien que les
membres du CRISCO n’en ont mentionné qu’un nombre restreint. En outre, plusieurs conférences invitées ayant
donné lieu à publication ont été rangées dans la rubrique ACT.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
61
Haïk, I. (2004)
« Les métonymies verbales », Journée d'Etude GRAMMAIRE ET
FIGURES DE STYLE, Institut d'Anglais Université de Paris, le vendredi 27 février
2004.
Krause, M (2004)., Bausteine für eine Grammatik der Präpositionen [dans le cadre du cercle
linguistique de l'université] (= Eléments pour une grammaire des prépositions)
Juillet 2004, à la Otto-Friedrich-Universität Bamberg (RFA) (ERASMUS)
Krause, M (2004), Zur Semantik von Verbalpartikeln (= Sur la sémantique des verbes à
particule) [dans le cadre du cercle linguistique de Bamberg] Juillet 2004, à la OttoFriedrich-Universität Bamberg (RFA) (ERASMUS)
Krause, M (2005), Wortbildung des Verbs: Partikelverben und Verbalpartikeln (= Formation
lexicale du verbe: verbes à particule et particules verbales) [Séminaire d'une
journée] Novembre 2005, Humboldt-Universität Berlin/RFA (ERASMUS)
Krause, M. (2005), Partikelverben und Verbalpartikeln (= Verbes à particules et particules
verbales) Mai 2005, Otto-Friedrich-Universität Bamberg (RFA) (ERASMUS)
[Séminaire d'une journée]
Krause, M. (2005), ÜBER: Präposition, Adverb(teil) und Verbalpartikel (= ÜBER:
préposition, adverbe et élément constitutif d'adverbes et particule verbale)
Novembre 2005, Invitée à l'Universytet Łodzki (Pologne), Chaire de linguistique
allemande Prof. Dr. Sadzinski
Krause, M. (2005), Zur Semantik von Verbalpartikeln (= Sur la sémantique des verbes à
particule) Novembre 2005, Invitée à l'Universytet Łodzki (Pologne), Chaire de
linguistique allemande Prof. Dr. Sadzinski:
Krause, M. (2006), Bermerkungen zu den DA- + X –Bildungen ("Pronominaladverbien")(=
Autour des formations DA- + X / "adverbes pronominaux") [dans le cadre du cercle
linguistique de Bamberg] 10-15 Juillet 2006, Otto-Friedrich-Universität Bamberg
(RFA) (ERASMUS).
Krause, M. (2006), Konjunktionslose Strukturen zum Ausdruck konzessiver / oppositiver
Verhältnisse [= Structures concessives et oppositives sans conjonction) 10-15 Juillet
2006, Otto-Friedrich-Universität Bamberg (RFA) (ERASMUS)
Krause, M. (2006), Zum praktischen Nutzen von Alt- und Mittelhochdeutsch-Kursen im
Rahmen eines germanistischen Studiengangs (im Ausland − und Inland!) 10-15
Juillet 2006, Otto-Friedrich-Universität Bamberg (RFA) (ERASMUS):[= Sur
l'utilité de cours de vieux et moyen haut-allemand dans des filières germanistiques
en Allemagne et à l'étranger]
Lacheret-Dujour, A. Janvier 2004, « Modélisation prosodique du français parlé, Analyse, de
la substance, représentation formelle, interprétation symbolique », Séminaire Lyon
C. kerbrat-Orecchioni.
Lacheret-Dujour, A. Juin 2004, En coll. avec C. Lyche et M. Morel, ”Eléments pour un
traitement prosodique » dans PFC, Phonologie du français: Enjeux descriptifs et
théoriques, University of Calgary, Canada, 7-9 juillet 2004.
Lacheret-Dujour, A. Sept 2004, En coll. avec M. S. Colonna, M. Charolles, S. Prévost, J.
Pynte, “Adverbials introducing discourse: a mono-propositional or
multipropostional function: what do prosodic markers have to say?”,
Interdisciplinary meeting Linguistics-Psycholinguistics : Relations : From sentence
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
62
to discourse, from forms to processing, Aix-en-Provence, 20-21 sept 2004, M.
Charolles, J. Pynte (dir.)
Lacheret-Dujour, A. Sept 2004, “Prosody and the other levels of linguistic processing: what
does neurolinguistics have to say ?” Journées neuro-imagerie cérébrale et langage,
Toulouse, Ecole de Médecine, septembre 2004, Démonet (dir.).
Lacheret-Dujour, A. Février 2005, « La prosodie du français au 20ème siècle : pionniers
dissidents & fédérateurs », Rencontres internationales : un siècle de phonétique
expérimentale : Histoire et développement de Théodore Rosset à John Ohala,
Février 2004, Grenoble, Institut de la Commuication parlée.
Lacheret-Dujour, A. oût 2005, En coll. avec C. Lyche, “Coding strategies in PFC: the prosody
challenge, Phonological Variation : the Case of French”, Tromsø, Norway, August
24-27, 2005, http://www.projet-pfc.net/.
Lacheret-Dujour, A. Janvier 2006, « Constructions intonatives et constructions verbales en
français parlé », Séminaire Master Paris X, Nanterre (dir. C. Noyau, S . Kahane)
Lacheret-Dujour, A. Janvier 2006, « Transcription prosodique mutualisée au sein du projet
PFC (Phonologie du français contemporain) », Séminaire Master Paris X, Nanterre
(dir. B. Laks) :
Lacheret-Dujour, A. Janvier 2006, « Intonation et macrosyntaxe », Séminaire inter-doctoral
Université de Neuchâtel, janvier 2006.
Lacheret-Dujour, A. Janvier 2006 « La période comme unité de segmentation mejeure en
français parlé », Séminaire, Département de linguistique, Janvier 2006, Louvain
LaNeuve
Lacheret-Dujour, A. Juin 2006, « Séquençage et Mouvements intonodiscursifs en
français parlé », Journée Conscila : Séquentialité et mouvements dans le discours :
quelles unités, quelles portées ? Quels marqueurs ? Juin 2006, Paris, D. Apothéloz
(dir.)
Neveu F. (2004), « Sur l’usage des termes complexes dans le discours de la science du
langage – Préliminaires à une étude comparée de la terminologie linguistique », 15
octobre 2004, conférence invitée, faite dans le cadre des Journées scientifiques du
réseau Lexicologie, Terminologie, Traduction de l’AUF, à Hammamet (Tunisie), La
Terminologie, entre traduction et bilinguisme. Organisateurs : Salah Mejri, Philippe
Thoiron.
Neveu F. (2005), « Frontières fonctionnelles et niveaux d’analyse des segments détachés », 28
octobre 2005, conférence invitée en séance plénière, faite au colloque international
de Tromsø (Norvège) Les fonctions grammaticales : histoire, théories, pratiques.
Organisateur : Aboubakar Ouattara.
Neveu F. (2005), « La discontinuité syntaxique en français », 4 avril 2005, conférence invitée,
faite dans le cadre du séminaire du LLI (Université Paris 13). Organisateurs : Gaston
Gross, Salah Mejri.
Neveu F. (2005), « La syntaxe des segments discontinus en fonction d’adresse », 3 mars
2005, conférence invitée, faite dans le cadre des journées scientifiques Nomination,
dénomination et termes d’adresse (Université de Toulon, 3-4 mars 2005).
Organisateurs : André Joly, Dairine O’Kelly.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
63
Neveu F. (2005), « Pour une description terminographique des sciences du langage », 30
septembre 2005, conférence invitée faite aux journées d’étude « Langues de
spécialité », ENS Cachan et Paris VII. Organisatrice : Colette Cortès.
Neveu F. (2005), « Un aspect de l’apport des corpus à la terminologie linguistique :
l’alignement », 9 septembre 2005, conférence invitée, faite au colloque international
Mots, Termes, et Contextes organisé par le réseau Lexicologie, terminologie,
Traduction de l’AUF (Bruxelles 8-10 septembre 2005). Organisateurs : Denis
Blampain, Philippe Thoiron.
Neveu F. (2006), « Hiérarchisation et linéarisation en français : la question du support et du
contrôle en syntaxe détachée », 6 avril 2006, conférence invitée faite au colloque
« Hiérarchisation, énonciation » organisé à Lyon 3. Organisatrice : Marie-Hélène
Prat.
Neveu F. (2006), « L’apposition comme observatoire de la réflexion grammaticale.
Rendement et limites d’une notion », 14 octobre 2006, conférence invitée en séance
plénière faite dans le cadre de la journée d’étude organisée à Lyon 2 par l’équipe
Lilia de (Linguistique germanique) sur le thème « L’apposition pour quoi faire ? ».
Organisatrices : Marie-Hélène Pérennec, et Sylvianne Rémi-Giraud (Lyon 2).
Neveu F. (2006), « La notion de tradition grammaticale en linguistique française : une
approche épistémologique », 9 novembre 2006, conférence invitée, faite dans le
cadre du séminaire de l’équipe Sens, Texte, Histoire, Université de Paris-Sorbonne
(Paris IV). Organisateur : Olivier Soutet.
Neveu F. (2006), « La terminologie des sciences du langage », 6 octobre 2006, conférence
invitée faite dans le cadre de la journée scientifique sur « La terminologie »,
organisée à l’Université de Bologne (Forli). Organisateur : Michele Prandi.
Neveu F. (2006), « Un regard institutionnel sur les sciences du langage », 13 octobre 2006,
conférence invitée faite dans le cadre de la journée CONSCILA (Confrontations en
Sciences du Langage) organisée à l’ENS sur le thème « Les Sciences du Langage.
États des lieux et perspectives ». Organisatrice : Irèe Fenoglio (CNRS, ITEM, ENS).
6.
Ouvrages scientifiques (ou chapitres) (OS)
► Ouvrages
Bougy C. (à paraître), Le Roman du Mont Saint-Michel de Guillaume de Saint-Pair, édition
critique accompagnée d’une traduction, de notes linguistiques et d’un glossaire.
Presses universitaires de Caen.
François, J. (à paraître), Pour une cartographie de la polysémie verbale. Louvain : Peeters
[Bibliothèque de la Société de Linguistique de Paris]
Gandon, F. (sous presse), Le Nom de l’absent. Épistémologie de la science saussurienne des
signes, Limoges, Lambert-Lucas, sous presse.
Neveu F. (à paraître), Le discours linguistique. Introduction à la lecture des grammaires
modernes, Paris, Armand Colin, coll. « U Linguistique ».
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
64
► Chapitres d’ouvrages
Bottineau, D. & Roulland, D. (2006), « La grammaticalisation de l’adresse en basque :
tutoiement et allocutivité » in BEGIONI, L. & MULLER, C., Mélanges Rousseau,
CEGES, Université de Lille 3. (A paraître fin 2006)
Bougy C. (2006), « De la deshonnesté que l’en fist au pappe Formose : le XXVIIe conte du
Tombel de Chartrose (manuscrit 244 du Mont Saint-Michel) », in Remembrances et
Resveries, Hommage à Jean Batany, Orléans, Éditions Paradigme, 2006, p. 347-360.
Delente, E. (2006a) : « Le syntagme nominal avec épithète de nature : une séquence figée ? »,
in Composition syntaxique et figement lexical, dir. J. François et S. Mejri,
Bibliothèque de Syntaxe et Sémantique, Presses universitaires de Caen, pp. 145-164.
Durieux, Ch. (2004), Approche psycholinguistique de la traductologie, Journal of Applied
Psycholinguistics, Europia, 2004 (pp. 213-237).
Durieux, Ch. (2004), Complexité et cognition : un paradigme pour la traductologie,
Equivalences 32/2, Bruxelles, 2006 (pp. 5-30).
Durieux, Ch. (2006), Le figement lexical : une figure qui vaut de l’or, Composition
syntaxique et figement lexical, J. François & S. Mejri (dir.), Presses Universitaires de
Caen, 2006 (pp. 125-144).
Durieux, Ch. & J. Vivier (2004), Pragmatique de l’interprétation de conférence : discours
spontané vs discours lu, TranslationKompetenz, Leipzig, (pp. 731-750).
François, J. (2004), « Prédication verbale et intégration actancielle en français », in Les
constituants prédicatifs et la diversité des langues, J. François & I. Behr (dir.),
Mémoire de la Société de Linguistique de Paris, Louvain, Peeters, p. 221-145.
François, J. (2004), « Le fonctionalisme linguistique et les enjeux cognitifs », in Les
linguistiques cognitives, C. Fuchs (dir.), Presses de la Maison des Sciences de
l’Homme, p. 99-133.
François, J. (2005), « Polysémie verbale et cadres prédicatifs : demander et ses synonymes ».
in F. Lambert & H. Nølke (dir.), La syntaxe au cœur de la grammaire. Collection
Rivages linguistiques. Presses Universitaires de Rennes, p.85-98.
François, J. & J.L. Manguin (2004), « Le propre, l'impropre et le malpropre : esquisse d'un
traitement automatique de l'antonymie adjectivale », in Langues à niveaux multiples.
Hommage au Professeur Jacques Lerot à l’occasion de son éméritat, H. Bouillon
(dir.), Louvain-la-Neuve, Peeters, p.67-86.
Guimier, C. (en préparation), « Les comparatives d’excès et de suffisance en anglais »,
Mélanges Pierre Le Goffic, M. Charolles, F. Lefeuvre, N. Fournier, éds., Ophrys.
Guimier, C. & L. Oueslati (2006), « Le degré de figement des constructions ‘verbe + adjectif
invarié’ », Composition syntaxique et figement lexical, J. François et S. Mejri, dir.,
Presses Universitaires de Caen, pp. 17-38.
Haïk, I. (à paraître) « Les métonymies verbales », in C. Delmas et J. Guéron, (dir.),
Grammaire et figures de style, Presses de la Sorbonne Nouvelle.
Krause, M. ( ) Zum Status von Infinitiv und von ZU - historisch betrachtet, in: Marillier, J.F./Dalmas, M./Behr, I.: Text und Sinn. Studien zur Textsyntax und Deixis im
Deutschen und Französischen. Festschrift für Marcel Vuillaume, Tübingen:
Stauffenburg. (Eurogermanistik 23), p.43-48
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
65
Lacheret A. (2006 à paraître) : « Petit parcours prosodique de Grenoble à Aix-en-Provence :
pionniers, dissidents et fédérateurs », à paraître dans un siècle de phonétique
expérimentale : Histoire et développement de Théodore Rosset à John Ohala , (Abry
Boë et al éd.), ENS Editions, Lyon.
Lenepveu, V. (2004) : « La valeur intensive de l'adjectif antéposé », Travaux linguistiques du
CERLICO, 17, Presses Universitaires de Rennes, pp. 51-66.
Lenepveu, V. (2006) : « Structure grammaticale et valeur sémantico-pragmatique des
locutions adverbiales de reformulation tout compte fait, tout bien considéré, tout
bien pesé, ... », in François, J. & Mejri, S. (dir.), Composition syntaxique et figement
lexical, Bibliothèque de Syntaxe & Sémantique, 3ème vol., Presses Universitaires de
Caen, 187-202.
Neveu F. (2004), « Idiomaticité et métalangue », in S. Mejri, L’espace euro-méditérranéen :
une idiomaticité partagée, Tunis, Cahiers du CERES n°12, Série Linguistique, p.
267-280.
Neveu F. (2004), « Support et référenciateur de l’adjectif dans le système appositif - Sur
l’interprétation des prédicats détachés », in J. François L’adjectif en français et à
travers les langues, Caen, Presses Universitaires de Caen, p. 337-356. [ACT, INV]
Neveu F. (2004), articles « Apposition », « Grammaire », « Style », « "L’écrivain et sa
langue", Situations, IX », in F. Noudelmann & G. Philippe, Dictionnaire Sartre,
Paris, Honoré Champion.
Neveu F. (2005), « Sur l’usage des termes complexes dans le discours de la science du
langage. Préliminaire à une étude comparée de la terminologie linguistique », in S.
Mejri et P. Thoiron, La Terminologie, entre traduction et bilinguisme, Tunis, AUF,
réseau Lexicologie, Terminologie, Traduction, p. 107-120.
Neveu F. (à paraître), « Frontières fonctionnelles et niveaux d’analyse des segments
détachés », in A. Ouattara, Les fonctions grammaticales : histoire, théories,
pratiques, Berne, Peter Lang.
Neveu F. (à paraître), « Les fondements normatifs de la terminologie linguistique et
l’observatoire discursif de la science du langage », in A. Steuckardt et G. Siouffi,
Les linguistes et la norme. Aspects normatifs du discours linguistique, Berne, Peter
Lang.
Neveu F. (à paraître), « Pour une description terminographique des sciences du langage », in
C. Cortès, Cahiers du CIEL, « Langues de spécialité », Paris, Publication de
l’Université Paris VII (EILA).
Neveu F. (à paraître), « Sur la discontinuité syntaxique en français. Problèmes d’analyse et
de terminologie », in F. Neveu & E. Richard, Aux marges des grammaires.
Hommage à Michèle Noailly, Rennes, Presses Universitaires de Rennes.
Neveu F. (à paraître), « Un aspect de l’apport des corpus à la terminologie linguistique :
l’alignement», in D. Blampain et P. Thoiron, Mots, Termes, Concepts, Bruxelles,
ISTI, AUF.
Roussel E. (2005a) : « De la valeur du commentaire passif anglais », in Parcours
linguistiques, Domaine anglais, études réunies par Geneviève Girard-Gillet publiées
sous la responsabilité de Louis Roux, C.I.E.R.E.C. Travaux 122, Saint-Etienne,
Publications de l’Université de Saint-Etienne, p. 271-288
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
66
Salles, M. (2006), « De avoir les yeux bleus à avoir les dents longues, en passant par avoir la
promesse facile : un continuum phraséologique exemplaire », Composition
syntaxique et figement lexical en français et en arabe, J. François et S. Mejri (dir.),
Presses universitaires de Caen, Caen, 2006, p. 109-122.
7.
Ouvrages de vulgarisation (ou chapitres) (OV)
Besson M., Lacheret A. (2005) : « Le langage normal » dans Focus sur le cerveau, § :
analyser les comportements, n° spécial CNRS, 18-31
Neveu F. (2004), Dictionnaire des sciences du langage, Paris, Armand Colin, coll.
« Dictionnaires », 320 pages. [traductions en cours : portugais, arabe]
Neveu F. (2005), Lexique des notions linguistiques, Paris, Armand Colin, coll. « 128 », 128
pages (2e édition).
8.
Directions d’ouvrages (DO)
Apothéloz D., Combettes B., Neveu F. (à paraître), Les linguistiques du détachement [50
contributions], Nancy, Presses Universitaires de Nancy.
Behr, I., J. François, A. Lacheret-Dujour & F. Lefeuvre (2005 Dir.), Aux marges de la
prédication. Syntaxe & Sémantique 6. Presses Universitaires de Caen
Blanvillain, O. & C. Guimier (dir. 2006), Les formes non-finies du verbe 1. Presses
Universitaires de Rennes. Collection Travaux linguistiques du Cerlico n° 19. Presses
Universitaires de Rennes. Collection
Durieux, Ch. (dir. 2005), La traduction : identités et altérités, Cahiers de la MRSH, Presses
Universitaires de Caen, Numéro 24 novembre 2005.
François, J., (dir. 2005), L’adjectif en français et à travers les langues, [Actes du colloque de
Caen, juin 2001], Bibliothèque de Syntaxe & Sémantique, Caen, PUC.
François, J. & I. Behr (dir. 2004), Les constituants prédicatifs et la diversité des langues,
Mémoire de la Société de Linguistique de Paris, tome XV, nouvelle série, Louvain,
Peeters.
François, J. & S. Mejri (dir. 2005), Composition syntaxique et figement lexical en français et
en arabe : spécificités et interférences. [Actes de l’atelier de Caen, septembre 2002],
Bibliothèque de Syntaxe & Sémantique. Caen, PUC
François, J., D. Le Pesant & D. Leemann (dir. à paraître), Classes syntactico-sémantiques et
polysémie – Autour des Verbes Français de J. Dubois & F. Dubois-Charlier,
Langue Française 152 (déc. 2006).
Gandon, F. & A. Tchaouchev, (dir. à paraître), L’École guillaumienne de Bulgarie . Langages
Guimier, C (dir. en préparation), Eléments de relation : de la phrase au texte, revue Syntaxe et
Sémantique, 8, Presses Universitaires de Caen.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
67
Krause, M. & N. Ruge (dir. 2004), Das war echt spitze! Zur Exklamation im heutigen
Deutsch. Tübingen:Stauffenburg (Actes du colloque caennais de sept. 2003).
Legallois, D. (dir. à paraître en sept.2006), Unité(s) du Texte. n° 164 de Langages.
Legallois, D. (dir., à paraître en 2006), Cohésion, Cohérence et Textualisation. Revue
électronique CORELA.
Neveu F. (2005), Cahiers de la MRSH de Caen, numéro spécial, « Jeunes chercheurs en
Sciences humaines et sociales » [25 contributions], Caen, MRSH de Caen, CNRS.
Neveu F. (2006), L’Information grammaticale, n° 109 (mars 2006), « Approches de la
discontinuité syntaxique et énonciative », Louvain, Peeters.
Neveu F. (à paraître), Syntaxe & Sémantique, n° 7, « La terminologie linguistique. Problèmes
traductionnels, conceptuels, épistémologiques », Caen, Presses Universitaires de
Caen.
Neveu F. & Détrie C. (2005), Cahiers de praxématique, n° 44, « L’idiolecte. Du singulier
dans le langage », Montpellier, Presses de l’Université Montpellier III.
Neveu F. & Mejri S. (à paraître), Langages, « La tradition grammaticale».
Neveu F. & Pétillon S. (à paraître), Sciences du langage et sciences de l’Homme, Paris,
L’Harmattan.
Neveu F. & Richard E. (à paraître), Aux marges des grammaires. Hommage à Michèle
Noailly, Rennes, Presses Universitaires de Rennes.
9.
Autres publications (AP)
Blanvillain, O. (2006), Le marqueur SUCH en anglais contemporain : anaphore qualitative et
identification notionnelle, 30 pages, Cahiers du CRISCO n° 22, Caen, mai 2006
(publication également consultable en ligne sur le site du CRISCO :
www.crisco.unicaen.fr).
François, J. (2005), Les bases épistémologiques des grammaires cognitives et ‘néofonctionnelles. Cahier du CRISCO 19 (juin 2005, accessible en ligne
http://www.crisco.unicaen.fr/)
François, J. (2005), Le fléchage synonymique de la polysémie verbale. Cahier du CRISCO 20
(octobre 2005, accessible en ligne http://www.crisco.unicaen.fr/)
Bouscaren, J., H. Chuquet, J. Chuquet, E. Gilbert, version anglaise Flintham, R. (2006),
Glossaire bilingue français-anglais de la TOE (Théorie des Opérations Enonciatives
d'Antoine Culioli), Définitions et Sources, in: Bearth,T et Fennig Ch. (éds), 2003:
French/English Glossary of Linguistic Terms: (http://www.sil.org/linguistics/
glossary%5Ffe/defs.asp), Dallas,Texas : SIL international,
Legallois, D. & J. François (dir. 2006) Autour des grammaires de construction et de patterns.
avec la participation de Ph. Gréa et M. Sénéchal, Cahier du CRISCO n° 21
(accessible en ligne http://www.crisco.unicaen.fr/)
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
68
Manguin, J.L. & J. François (dir. 2004), Le Dictionnaire Electronique des Synonymes du
CRISCO – Un mode d’emploi à trois niveaux. Cahier du CRISCO 17 (juillet 2004)
Renault, R. (manuscrit à paraître) « Antisymétrie et postpositions ».
Renault, R. (manuscrit à paraître) « L'agglutination en finnois et le traitement automatique
des langues : Conception et réalisation d'un dictionnaire des formes fléchies ».
Roussel, E. (2004) : « Le commentaire associé au passif anglais », Cahier du CRISCO n°15,
janvier 2004.
10. Autres activités internationales
a) Le CRISCO a engagé à partir de 2001 une politique de collaboration avec les universités
tunisiennes par l’intermédiaire
i.
d’un projet soutenu par le CMCU franco-tunisien (partenaires : J. François pour le
CRISCO et Taieb Baccouche pour l’Institut Supérieur des Langues de Tunis),
ii.
d’un projet soutenu par l’AUF (Réseau Lexicologie, Terminologie, Traductologie,
partenaires : F. Neveu pour le CRISCO et Hedi Jatlaoui pour l’Université de Sousse)
et
iii.
de conventions de cotutelle de thèses concernant au total 6 étudiants (2 cotutelles
entre J. François et S. Mejri, 2 entre J. François et A. Brahim, 2 entre F. Neveu et S.
Mejri).
b) le CRISCO est associé à deux projets de recherches financés par le Fonds National Suisse
de la Recherche Scientifique (FNS), le premier dirigé par Marie-josé Béguelin à l'Université
de Neuchâtel (subside n°100012-113726/1), et intitulé « La structure interne des périodes »,
le second dirigé par Alain Berrendonner à l’Université de Fribourg, intitulé « Macrosyntaxe des insertions parenthétiques ».
11. Information et culture scientifique et technique
► Présentation des projets pris en charge par le CRISCO sous la responsabilité de J.L.
Manguin (Dictionnaire visuel et interactif des synonymes) et Michel MOREL
(Développement multilingue de la synthèse vocale Kali) dans le programme CRITIC
2001 (Caen, 2 juin 2004) sur fonds FEDER et FNADT
► Présentation interactive du CRISCO à la journée Portes ouvertes de la linguistique au
CNRS (Siège central du CNRS, 26 novembre 2004)
► Présentation du logiciel Kali à la Fête de la Science (Université de Caen, octobre 2005)
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
69
12. Valorisation : contrats de recherche, partenariat industriel, créations
d’entreprises
► Le projet de réalisation d'une version commerciale du dictionnaire en partenariat avec la
société Memodata s'est terminé en septembre 2004 ; il s'est fait dans le cadre de l'appel à
projets du Conseil Régional de Basse-Normandie, financé par des fonds européens et
nationaux. La commercialisation est assurée par Memodata, dans un cadre contractuel de
valorisation.
► Partenariat avec la société Innor (Mr Emmanuel de Bressy) depuis juin 2004 pour le
développement du projet Robotactic (système embarqué d'aide à la navigation). Le rôle
du CRISCO (à l'aide de stagiaires rémunérés par Innor) :
portage de Kali sous Linux (juin-septembre 2004),
ajout d'une voix anglaise masculine (début 2005),
intégration de contours prosodiques naturels adaptés au projet (mi-fin 2005).
Le projet doit aboutir à la création d'une entreprise.
► Des contrats de licence ont été signés avec les sociétés Compuzik et United Vision pour
la distribution de Kali.
► Le projet de développement multilingue de la synthèse vocale Kali, dans le cadre du
programme CRITIC 2001 soutenu par des fonds européens et nationaux, s'est terminé en
avril 2003. Il a abouti à la création de l’entreprise KaliBee. La voix anglaise est distribuée
depuis 2005.
.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
70
Déclaration de politique scientifique pour la période
2008-2011
Depuis sa création le 1er janvier 2000, le statut du CRISCO au regard du Département
des Sciences Humaines du CNRS a connu bien des avatars : FRE en 2000 et 2001, UMR en
2002 et 2003, à nouveau FRE de 2004 à 2007.
La politique du Département visant à désassocier les laboratoires ayant un nombre jugé
insuffisant de CR ou de DR l’atteint de plein fouet, après une période d’incertitude marquée
par sa rétrogradation au statut de FRE en 2004 et le renouvellement de ce statut en 2006.
Mme Michèle KAIL, DSA en charge du CRISCO, est venue à Caen en juillet 2006 pour
expliquer à l’équipe de direction du laboratoire et au personnel CNRS le souhait de la
direction du Département de désassocier le CRISCO. Après examen minutieux du dossier de
demande de contractualisation que le laboratoire soumet pour la période 2008-2011,
l’Assemblée Générale du CRISCO, réunie le 11 septembre 2006 a cependant estimé que la
qualité scientifique du dossier justifie le maintien d’une demande de renouvellement de
l’association du CRISCO au CNRS.
Il appartient à la Section 34 du Comité National et à la direction du Département des
Sciences Humaines d’évaluer, sur la base de ce dossier et des prestations passées bien
connues du laboratoire, la capacité du CRISCO à poursuivre dans les prochaines années une
démarche scientifique méritant d’être soutenue. Le CRISCO est certes une petite unité, mais
qui peut être consolidée par fusion avec l’autre laboratoire de sciences du langage du CNRS
dépendant de la DR 19 (DYALANG, Université de Rouen), moyennant une réarticulation
thématique des deux composantes.
Lors des journées de Portes Ouvertes sur la Recherche en Linguistique dans le NordOuest (Caen, DR 19 et MRSH, 24-25 novembre 2006), nous avons attiré l’attention des
représentants du CNRS et du CNU présents du risque de quasi-disparition des sciences du
langage de toute l’interrégion Nord-Ouest, couvrant 8 régions. Dans ce vaste espace
géographique, le CRISCO a fait la preuve de son rôle dans l’animation de la recherche avec
plusieurs grands colloques, trois écoles du CNRS co-organisées, les Portes Ouvertes déjà
citées, et une production éditoriale non négligeable.
Il serait regrettable pour le rayonnement de la linguistique que cette capacité soit
annihilée par une désassociation du CNRS. C’est la raison pour laquelle le CRISCO demande
au CNRS l’affectation d’un second chercheur, à la suite de la mutation pour raisons familiales
de Didier Bottineau au laboratoire MoDyCo de Paris 10. Les activités du CRISCO sont
suffisamment diversifiées (cf. plus haut Section II-1.1) pour offrir à un CR un large volant de
possibilités de développement. En outre, même s’il n’est pas situé en région parisienne, le
CRISCO est géographiquement attractif et les collaborations avec les chercheurs en
informatique, psychologie cognitive et littérature sont déjà en place.
C’est pourquoi l’équipe de direction du CRISCO demande au CNRS de revoir sa
position actuelle et de faire des propositions concrètes pour consolider le laboratoire.
CRISCO FRE 2805
Dossier de contractualisation 2008 simplifié
71
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising