rema® CC Kompendium

rema® CC Kompendium
remakompendium
CC
®
La coulée à l’ajustage
parfait avec rema® CC
®
rema
CC
kompendium
www.dentaurum.de
www.dentaurum.de
www.dentaurum.de
Préambule
Mesdames, Messieurs, chers collègues,
Tout au long des années passées, les attentes vis-à-vis des masses de revêtement
se sont montrées de plus en plus exigeantes. Lorsqu’un produit doit être en
mesure de convenir parfaitement à une si imposante palette d’utilisations
comme c’est le cas pour la masse de revêtement rema® CC, certains conseils
pour sa mise en œuvre peuvent certainement s’avérer très utiles.
Avec cette brochure, nous vous communiquons des informations permettant
d’obtenir lors de cette mise en œuvre des résultats de première classe.
Ces indications sont particulièrement précieuses pour l’obtention de pièces
de fonderie parfaitement ajustées même pour ce qui concerne les portées
importantes et cela particulièrement lorsque des alliages non précieux sont utilisés.
Que cela est possible vous sera démontré à l’aide de cette masse de revêtement
qui vient d’être développée tout récemment. Laissez-vous également convaincre
par ses qualités lors de sa mise en œuvre pour les alliages précieux et non
précieux ou une réalisation en céramique pressée.
Avec mes meilleurs vœux de succès,
Thomas Schneiderbanger
Prothésiste dentaire, manager responsable du secteur
produits pour la technique dentaire
3
®
rema
CC
kompendium
remakompendium
CC
®
4
1.
1.1
1.2
1.3
1.4
1.5
1.6
1.7
Masses de revêtement, généralités
Analyses préparatoires des matières premières (granulométrie, etc.)
Stockage
Mélange
Étude de l‘expansion (dilatomètre)
Contrôle des lots
Spécimen de calibrage
Conditionnement et distribution
2.
2.1
2.2
2.3
2.4
2.5
2.6
2.7
2.8
2.9
2.10
2.11
Facteurs influant l‘expansion
Feuille de thermoformage ou coiffe en cire
Mise en revêtement avec cylindre métallique
Mise en revêtement sans cylindre métallique
Température de stockage
Température de travail
Concentration pour le mélange (modulation de l’expansion)
Temps de mélange pour le mélange sous vide
Mise en revêtement
Expansions chimique et thermique
Préchauffage
Four de préchauffage
3.
3.1
3.2
3.3
3.4
3.5
3.6
3.7
La coulée
Remarques générales
Processus de coulée
Refroidissement
Placement des tiges de coulée et des ailettes de refroidissement
Répercussions au niveau de la qualité de surface
Ajustage des couronnes
Ajustage du bridge
4.
4.1
4.2
4.3
Mise en revêtement d’un noyau
Pourquoi une mise en revêtement d’un noyau ?
Domaine d’utilisation de la mise en revêtement d’un noyau
Un exemple de cas clinique
5.
5.1
5.2
Céramique pressée
Qualité de l’état de surface
Ajustage
6.
Résumé
7.
Mode d’emploi rema® CC
5
®
rema
CC
kompendium
1. Masses de revêtement,
généralités
ronds
1.1 Analyses préparatoires des matières
premières (granulométrie, etc.)
La confection d’une pièce prothétique dentaire
de grande qualité est fortement dépendante de
la masse de revêtement.
Les fondements sont alors déterminés par :
- la composition même de la masse
de revêtement
- la nature des matières premières utilisées
- la reproductibilité des étapes de la fabrication
Pour l’assurance de la qualité, chaque livraison
de matières premières est soumise à un
examen à la réception au sein du laboratoire
chimique de l’entreprise. Ainsi, des spécifications
particulières sont élaborées avec le concours
des fournisseurs afin de réduire à un minimum
les variations concernant la masse de revêtement
produite.
angles arrondis
anguleux
6
1ère partie – Masses de revêtement, généralités
1.2 Stockage
Chez Dentaurum, les conditions idéales pour
satisfaire ces exigences sont réalisées avec la
chaîne de production de masses de revêtement.
L’installation complexe de production
fonctionne en tant que système clos visant
tout autant un très faible niveau de poussière
qu’une absence de contamination. Afin de
protéger les matières premières dont certaines
sont hygroscopiques, les silos sont installés à
l’intérieur, équipés de filtres et de socles
anti-vibrations. Ils sont également équipés de
vis sans fin assurant la distribution et le
dosage, vis qui sont elles-mêmes pourvues
d’un système de commutation de la distribution
en vue d’un dosage parfaitement régulier.
Système de stockage de petits composants
Système de stockage de grandes quantités
Station
d‘ensachage
Mélangeur
Alimentation directe
du mélangeur
Poste de commande
central du processus
Surveillance
du processus
1ère partie – Masses de revêtement, généralités
7
®
rema
CC
kompendium
1.3 Mélange
Avec une grande précision de pesée et de dosage, les composants nécessaires
pour les masses de revêtement sont transportés à l’aide d’un système de
pesée en continu vers le mélangeur. La haute précision de composition ainsi
obtenue dans un cadre de tolérance très strict assure que les masses de
revêtement présenteront une qualité bien régulière et reproductible.
1.4 Étude de l‘expansion (dilatomètre)
Un dilatomètre sert à mesurer l’expansion thermique.
1.5 Contrôle des lots
Avant qu’un lot de masse de revêtement puisse sortir de l’usine, il subira de
sérieux contrôles dans les domaines de la technique et de la technique
spécifiquement dentaire. Le contrôle technique selon la norme EN ISO 15912
englobe les données caractéristiques pour masses de revêtement telles celles
concernant le comportement de fluidité, le début de prise, la résistance à la
compression et l’expansion thermique. De surcroît, un contrôle des lots du
point de vue de la technique dentaire est réalisé. Pour cela, un objet coulé
proche de la réalité clinique est confectionné conformément au mode d’emploi
le plus à jour. Les aspects suivants sont soumis à une évaluation : consistance
de travail, stabilité thermique, précision d‘ajustage ainsi que l’état de la
surface de l’objet coulé.
8
1ère partie – Masses de revêtement, généralités
1ère partie – Masses de revêtement, généralités
9
®
rema
CC
kompendium
1.6 Spécimen de calibrage
Un spécimen de calibrage sert lors du contrôle
des lots à examiner l’ajustage des couronnes
unitaires ainsi que de l’ensemble du bridge.
10
1ère partie – Masses de revêtement, généralités
Un spécimen de calibrage particulier pour
bridge (REF 319-741-00) destiné à déterminer
les valeurs de l’expansion rencontrées dans
les conditions propres au laboratoire concerné
est disponible chez Dentaurum.
1.7 Conditionnement et distribution
Seulement lorsque tous les résultats correspondent aux exigences qualitatives, la masse
de revêtement est considérée comme
commercialisable et conditionnée pour une
diffusion universelle.
1ère partie – Masses de revêtement, généralités
11
®
rema
CC
kompendium
2. Facteurs influant
l‘expansion
2.1 Feuille de thermoformage
ou coiffe en cire
Les feuilles de thermoformage mènent
à l’obtention d’une épaisseur stable et
„régulière“ des parois des couronnes.
L’expansion de prise des moignons en
masse de revêtement est entravée par ces
coiffes en matière plastique. Avec les
coiffes en cire, les couronnes seront un
peu plus larges après la coulée.
2.2 Mise en revêtement
avec cylindre métallique
Avec une mise en revêtement recourant
à un cylindre métallique et selon la taille
du cylindre, une garniture en fibre de
1 mm d’épaisseur ou de 2 mm (à partir
d’un cylindre de taille 6) doit être mise en
place. Les cylindres métalliques assurent
une expansion totale « contrôlée ».
De manière générale pour rema® CC :
2 mm de garniture.
2.3 Mise en revêtement
sans cylindre métallique
Avec l’emploi de cylindres en matière
plastique, le démoulage de la pièce est
plus aisé.
Cependant, les cylindres en matière
plastique ou en silicone doivent être
retirés assez tôt au cours du processus
d’expansion afin que l’expansion du
moule puisse se faire sans entrave.
12
2ème partie – Facteurs influant l‘expansion
2.4 Température de stockage
Les masses de revêtement à liant phosphate
doivent être stockées à une température
d’environ 18 - 20 °C. Pour cela, une armoire
tempérée est très utile. Le liquide de mélange
contient une dispersion siliceuse et réagit par
conséquent au gel.
2.5 Température de travail
Selon la masse de revêtement, la température de
travail idéale est de 18 - 22 °C.
2.6 Concentration pour le mélange
(modulation de l’expansion)
L’expansion peut être modulée à l’aide, entre
autres, de la concentration du liquide de
mélange. Plus la concentration du liquide sera
élevée, plus importante sera l’expansion de la
masse de revêtement.
Liquide
(100 g : 25 ml)
concentré : eau distillée
60 %
15 ml : 10 ml
70 %
17.5 ml : 7.5 ml
80 %
20 ml : 5 ml
90 %
22.5 ml : 2.5 ml
2ème partie – Facteurs influant l‘expansion
13
®
rema
CC
kompendium
2.7 Temps de mélange pour
le mélange sous vide
Des temps de mélange plus étendus peuvent
conduire à obtenir des surfaces plus lisses sur
les objets coulés et à une accentuation de
l’expansion. Néanmoins, il ne faut pas
dépasser deux minutes. Un mélange trop
prolongé peut aussi conduire à un phénomène
inverse au niveau de l’expansion.
2.8 Mise en revêtement
Lors du remplissage du moule sur un vibreur,
il faut toujours opérer avec des vibrations légères afin d’éviter une démixtion
de la masse de revêtement et la remontée
de bulles. Une mise en revêtement sous
pression évite la formation de bulles sur
l’objet coulé mais conduit également à
diminuer la perméabilité aux gaz et peut avoir,
en cas de pression exagérée, un effet néfaste
sur l’expansion de prise.
Expansions de prise et thermique
3,50 %
3,00 %
2,50 %
Expansion
2,00 %
1,50 %
2.9 Expansions chimique et thermique
Toutes les masses de revêtement à liant
phosphate présentent une expansion
chimique au cours de la phase de prise
(expansion de prise) ainsi qu’une expansion
thermique lors du processus de préchauffage.
1,00 %
0,50 %
0,00 %
100 % 90 % 80 %
60 %
Concentration du liquide mélange
■ Expansion de prise
14
■ Expansion thermique
2ème partie – Facteurs influant l‘expansion
2.10 Préchauffage
Préchauffage conventionnel : Après le respect
du temps de prise préconisé, le moufle est
placé à la température ambiante dans le four
de préchauffage. En règle générale, un palier
est programmé à 250 °C durant 60 minutes
pour la recristallisation de la cristobalite. En cas
de besoin, pour augmenter l’expansion, un
palier à 560 °C durant 30 minutes en faveur
de la recristallisation du quartz.
Préchauffage rapide „Speed“ : Le moufle est
placé avant la fin de l’expansion de prise à la
température finale qui s’élève selon l’alliage à
700 - 950 °C dans le four préchauffé. Pour
des raisons de sécurité, la porte du four doit
rester fermée durant les 15 premières minutes.
 = Préchauffe conventionelle
 = Préchauffe rapide
950 °C
250 °C
30
60
90
180
220 min
2.11 Four de préchauffage
Un four équipé de la chaleur tournante et
d’une sole structurée comme l’est par exemple
le four de préchauffage Protherm de Dentaurum
garantit des résultats de coulée bien réguliers
et reproductibles.
2ème partie – Facteurs influant l‘expansion
15
®
rema
CC
kompendium
16
3ème partie – La coulée
3. La coulée
3.1 Remarques générales
L‘expansion tridimensionnelle totale pour la
compensation de la contraction thermique
du matériau coulé est déterminante pour la
précision. Cette contraction est d’environ
2,2 % du volume total pour un alliage Cr-Co.
Il faut, pour rester en accord avec les
caractéristiques de l’alliage, respecter les
paramètres de coulée. Une surchauffe de
l’alliage entraîne une modification du réseau
cristallin du métal, une rugosité superficielle
accrue et des contraintes.
3.2 Processus de coulée
En règle générale, la coulée est entreprise avec :
- une flamme nue (voir photo)
- des frondes à haute fréquence
- appareils à couler par pression-vide
3.3 Refroidissement
Le retour du moufle dans le four de préchauffage
après la coulée est utile pour évacuer les
contraintes pour les bridges de grande portée,
les travaux implantaires ou en technique de la
coulée unique. Le four est arrêté et la porte
du four entrouverte. Après une heure,
la température du four est descendue jusqu’à
environ 600 °C. Sortir le moufle du four et
le laisser refroidir jusqu’à la température
ambiante.
En règle générale, le moufle ne doit jamais
être refroidi brutalement après la coulée !
3ème partie – La coulée
17
®
rema
CC
kompendium
3.4 Placement des tiges de coulée
et des ailettes de refroidissement
Le choix concernant le placement des tiges de
coulée – comme alimentation directe avec ou
sans nourrice ou avec un canal d’alimentation –
se fait selon la géométrie de l’objet à couler.
Pour les alliages Co Cr il faut que la nourrice ne
soit pas placée trop près de l’objet à couler en
raison de la phase de solidification brève du
métal. La nourrice devrait se situer franchement
au centre thermique du moufle afin d’éviter les
retassures.
Des ailettes de refroidissement devraient assurer
un refroidissement « piloté » particulièrement
pour les superstructures, les grands bridges
à grands éléments intermédiaires et les pièces à
couler présentant des parties aux volumes très
différents. À cet effet, des grilles de rétention
peuvent être placées à l’endroit le plus épais de
l’armature en cire.
18
3ème partie – La coulée
3.5 Répercussions au niveau
de la qualité de surface
La granulométrie fine de la masse de revêtement,
un temps de mélange sous vide prolongé
(120 s) et un abaissement de la température
de préchauffage jusqu’à 800 °C pour la coulée
d’alliages Cr Co, particulièrement pour les
objets coulés volumineux comme par exemple
des barres fraisées pour implants font que
les surfaces obtenues deviennent bien lisses.
Néanmoins, l’abaissement de la température
de préchauffage doit dépendre du type de
coulée mis en œuvre au laboratoire.
Une surchauffe de l’alliage conduit généralement
à obtenir des surfaces rugueuses.
3ème partie – La coulée
19
®
rema
CC
kompendium
3.6 Ajustage des couronnes
L’expansion indispensable est modulée par
l’intermédiaire de la concentration du liquide
de mélange. Les coiffes thermoformées
conduisent à un ajustage plus serré des
couronnes qu’avec des coiffes élaborées en
cire. Les coiffes dures en matière plastique
induisent une expansion thermique moindre
au niveau des moignons en masse de
revêtement (voir 2.1).
3.7 Ajustage du bridge
Il faut trouver une valeur moyenne entre l’ajustage
unitaire et global afin de compenser la
contraction pour les diverses portées. Les
couronnes-piliers et les éléments de bridge
doivent être solidarisés à l’aide d’une cire à
modeler se contractant que très peu (voir Abrégé
remanium® 1 – Couronnes et bridges).
Les bâtonnets de cire de qualité extra-dure
servent à soutenir solidement l’armature. Pour
empêcher l’éventuelle formation d’une tension
dans l’armature de bridge, le canal d’alimentation
peut être divisé en petits segments.
Un ajustage optimal du bridge est obtenu
en recourant à la mise en revêtement du noyau
(voir chapitre suivant).
20
3ème partie – La coulée
Vues de coupes de bridge pour
le contrôle de l‘ajustage :
Bon ajustage du bridge.
Ajustage du bridge trop serré : Conduit à
la formation d’un hiatus marginal au niveau
de la couronne et dans la zone occlusale entre
le moignon et la couronne.
Ajustage du bridge trop lâche : Conduit
généralement à un basculement du bridge.
3ème partie – La coulée
21
®
rema
CC
kompendium
22
4ème partie – Mise en revêtement d’un noyau
4. Mise en revêtement
d’un noyau
4.1 Pourquoi une mise
en revêtement d’un noyau ?
Lors de la coulée d’alliages Cr Co, la contraction
de la fonte s’élève à près de 2%. Ceci entraîne
une incohérence entre l’ajustage unitaire des
couronnes et l’ajustage global d’un bridge.
Il est donc conseillé de remplir séparément les
couronnes avec une concentration plus élevée
de la masse de revêtement que celle utilisée pour
l’ensemble du moule.
4.2 Domaine d’utilisation de la mise
en revêtement d’un noyau
Bridges de grande portée et structures pour
implants.
En particulier les superstructures implanto-portées
exigent, en raison de la haute précision des
piliers implantaires fabriqués industriellement,
des coulées à l’ajustage parfait.
4ème partie – Mise en revêtement d’un noyau
23
®
rema
CC
kompendium
4.3 Un exemple de cas clinique
La situation sur le modèle :
Des couronnes solidaires de 14 à 24 sont
prévues.
Confection des coiffes avec de la feuille pour
thermoformage de 1 mm et d’une feuille
d’espacement de 0,1 mm.
Ajout de la région cervicale avec de la cire.
24
4ème partie – Mise en revêtement d’un noyau
Le modelage des couronnes en réduction
anatomique et avec des festons.
Le placement des tiges de coulée :
Tiges de coulée 3 mm, canal d‘alimentation
central 4 mm,
Canaux d’alimentation 3,5 mm
Positionnement de l’objet à couler dans le
moule.
4ème partie – Mise en revêtement d’un noyau
25
®
rema
CC
kompendium
Mise en revêtement :
Les couronnes sont d’abord remplies avec une
concentration de 95 %.
Après le début de prise, un remplissage
complémentaire avec une concentration de
75% est effectué. En cas de travail en
milieu encore trop humide, ces différentes
concentrations des revêtements peuvent se
mélanger.
Après la coulée, l’intrados des couronnes est
débarrassé d’éventuelles perles de coulée.
26
4ème partie – Mise en revêtement d’un noyau
L’ajustage est vérifié en utilisant de l‘Okkluspray.
Ensuite, l’ajustage global est vérifié.
Le travail achevé avec un excellent ajustage et
prêt à recevoir un recouvrement céramique.
4ème partie – Mise en revêtement d’un noyau
27
®
rema
CC
kompendium
28
5ème partie – Céramique pressée
5. Céramique pressée
5.1 Qualité de l’état de surface
La composition de la masse de revêtement
universelle rema® CC Universal garantit
l’obtention d’une surface de céramique
exempte de réactions. La granulométrie très
fine permet une reproduction fidèle de tous
les détails ainsi qu’une surface très lisse de
l’objet pressé.
5.2 Ajustage
La dilution du liquide de mélange (60 % de
concentré – 40 % H2O) permet une réplique
en céramique très bien ajustée de la maquette
en cire.
La résistance à la compression de la masse de
revêtement doit pouvoir accepter les processus
de tous les systèmes de pressage et résister
aux hautes températures. Ainsi seront obtenus
des objets pressés exempts de bavures et
de tensions tout en pouvant être facilement
démoulés et sablés.
5ème partie – Céramique pressée
29
®
rema
CC
kompendium
6. Résumé
Facteurs importants influant la précision de l’ajustage :
30
•
Conception et placement des tiges de coulée
•
Température de stockage (armoire isothermique18 – 20 °C)
•
Température de travail de la poudre et du liquide (20 – 22 °C)
•
Concentration du liquide de mélange
•
mesure exacte de la quantité de poudre et de liquide
•
système de moufles (avec ou sans cylindre métallique)
•
taille du moufle (tailles 3, 6 ou 9)
•
respect de temps de mélange constants
•
mise en revêtement sous pression (expansion réduite)
•
processus de préchauffage (Speed ou conventionnel)
•
qualité du four de préchauffage
•
type d‘alliage
6ème partie – Résumé
6ème partie – Résumé
31
®
rema
CC
kompendium
32
7ème partie – Mode d’emploi du rema® CC
7. Mode d’emploi
Chère Cliente, Cher Client,
Nous sommes ravis que vous ayez opté pour Dentaurum. En choisissant ce produit, vous avez choisi la
fiabilité, la longévité et aussi la qualité du SAV.
Pour que ce produit destiné aux laboratoires dentaires vous donne entière satisfaction, veuillez l’utiliser en
suivant bien les instructions qui figurent dans le présent mode d’emploi. Ces instructions découlent des
directives de notre département Recherche & Développement. Elles vous indiquent de façon condensée
mais précise comment effectuer chacune des étapes de mise en œuvre de ce produit.
Notre équipe de conseillers techniques reste par ailleurs à votre disposition pour répondre à vos questions
éventuelles concernant l’utilisation de nos produits : vous pouvez les joindre au numéro ci-dessous :
Hotline : + 49 72 31 / 803 - 410
Nous vous rappelons également que les informations, modes d’emploi et fiches de sécurité sur nos
produits sont également consultables sur notre site www.dentaurum.de.
Garantie
La société Dentaurum garantit la qualité irréprochable des produits fabriqués par ses soins. Les informations
qui figurent dans le présent mode d’emploi sont issues de notre propre expérience. La responsabilité de la
mise en œuvre/de l’utilisation du présent produit incombe à l’utilisateur et à lui seul. La mise en
œuvre/l’utilisation ne dépendant pas de nous, notre responsabilité ne pourra être engagée pour le cas où des
résultats non satisfaisants seraient obtenus avec ce produit. Si un dédommagement est toutefois décidé,
celui-ci ne pourra excéder la valeur du produit.
7ème partie – Mode d’emploi du rema® CC
33
®
rema
CC
kompendium
Spécimen de calibrage
de bridges
Le spécimen de calibrage sert à déterminer
l’ajustage ideal (Fig.1). Un ajustage trop serré
ou trop large peut être compensé par une
modification de la concentration du liquide de
mélange.
Remarque : Ne serrer que légèrement les vis de
fixation.
Utilisation
Fig. 1
Réalisation d’un bridge en cire, mise en revêtement
suivant les instructions du mode d’emploi.
Vérification de l’ajustage :
1. Ajustage unitaire
2. Ajustage global
Ajustage
Ajustage trop serré (Fig. 2) :
Contact au niveau des surfaces extérieures :
Augmenter la concentration du liquide de mélange.
Ajustage trop large (Fig. 3) :
Contact au niveau des surfaces internes : Réduire la
concentration du liquide.
Fig. 2
Fig. 3
34
7ème partie – Mode d’emploi du rema® CC
Mode d’emploi du rema® CC
Masse de revêtement universelle de précision à liant phosphate acceptant le préchauffage
rapide, pour la technique C & B utilisant les alliages non précieux, les alliages précieux et pour
la céramique pressée.
Ce revêtement se distingue par sa forte expansion, le libre choix qu’il laisse à l’utilisateur au niveau du
préchauffage (et ce, sans nuire à la qualité d’ajustage de la pièce coulée), et par l’aspect très lisse
des pièces coulées. Afin de bénéficier pleinement de la qualité des résultats de coulée et de pressage
escomptés, le respect du mode d’emploi ci-après est d’une importance primordiale.
Consignes de sécurité

i vous optez pour le préchauffage rapide, la porte du four devra rester fermée pendant au
S
moins 15 minutes après l’enfournement des cylindres. Cela, à cause des risques de brûlure
(retour de flamme).
Les revêtements contiennent du quartz. Par conséquent ne pas en respirer les poussières
(risques de silicose et de cancer des poumons). Nos recommandations : porter un masque
respiratoire de type FFP 2 – EN 149:2001. Après avoir ouvert le sachet avec une paire de
ciseaux, vider la poudre (revêtement) dans le bol de mélange en évitant qu’il y ait dégagement
de poussières. Avant de froisser le sachet vide, bien le rincer à l’eau.
S’il y a des poussières de revêtement sur l’établi, les récupérer avec un chiffon mouillé.
Afin que le revêtement ne dégage pas de poussières lors du démoulage, plonger le
bloc réfractaire – après qu’il se soit bien refroidi après la coulée – dans de l’eau et l’y
laisser jusqu’à ce qu’il en soit bien imprégné.
Pour le sablage : le système d’aspiration devra être équipé d’un filtre à poussières ultra fin.
Conditionnement
6 kg (60 x 100 g)
6 kg (38 x 160 g)
REF 105-840-00
REF 105-841-00
rema® CC Liquide de mélange
1000 ml
REF 105-845-00
rema CC Spécimen de calibrage de bridge
1 pièce
REF 319-741-00
rema® CC Poudre
®
Date limite de conservation
La poudre : 36 mois ( l’entreposer dans un endroit sec !)
Le liquide : 24 mois (craint le gel !)
Caractéristiques matériau
DIN EN ISO 15 912
Type 1 , class 1 2
Début de solidification
Résistance à la compression
Ecoulement libre
Expansion thermique
7ème partie – Mode d’emploi du rema® CC
8-9 min
3 MPa
160-170 mm
1,03 %
35
®
rema
CC
kompendium
Mode d’emploi du rema® CC
Partie A: Mise en œuvre pour les alliages précieux et non-précieux
%
22 °
Température de stockage
20 °
Réducteur de tension
superficielle
A utiliser uniquement sur de la cire,
pas sur de la résine !
Moufle avec
cylindre métallique
(3, 6, 9) et sans cylindre (3, 6)
Rapport de mélange
160 g : 40 ml
Concentration du liquide
40 % – 100 %
Durée du mélange
120
Temps de travail
6 – 7 min
Mise en revêtement
Vibrer doucement.
Préchauffage de
type conventionnel
s
20-22 °C
5 °C/min
60 min
5 °C/min
40-60 min
60 min
20-22 °C
68-72 °F
36
mélange à effectuer sous vide.
250°C
482°F
7ème partie – Mode d’emploi du rema® CC
700-900°C
1292-1652 °F
Autres indications :
Bien respecter la température de travail (20 – 22°C) !
Refroidir le liquide seulement si la température est plus élevée !
Attention ! : bien respecter la température de travail globale
(poudre et liquide). Le mieux est d’utiliser une armoire
climatisée.
La température influe sur l’expansion.
Ne pas exposer au gel le liquide de mélange !
Attention aux livraisons pendant l’hiver !
Si vous utilisez un réducteur de tension superficielle,
employer uniquement le Lubrofilm® ou Lubrofilm® plus !
Et bien le laisser sécher ! Si vous n‘utilisez pas de réducteur de
tension superficielle, prenez soin de bien mélanger sous vide !
Faire en sorte qu’il n’y ait pas de résidus
d’alcool, appliquer le réducteur en couche
mince et le sécher en soufflant.
Cylindres de taille 3, 6 et 9 : utiliser une bande de garniture
sèche de 2 mm d’épaisseur (REF 127-251-00).
Si vous utilisez des cylindres en silicone/caoutchouc :
ils devront être suffisamment souples et élastiques.
Les enduire d’une fine couche de vaseline !
Bien respecter les proportions indiquées pour le mélange.
Utiliser un récipient doseur parfaitement propre !
Veuillez consulter le tableau des mélanges !
Concernant le préchauffage rapide : augmenter
légèrement la concentration du liquide.
Commencer par verser dans le bol de mélange le liquide, puis la
poudre. Ensuite bien mélanger à la main, avec une spatule.
Utiliser un bol de mélange bien propre, sans résidus de plâtre !
La vitesse de mélange et la géométrie des
pales de l’agitateur du malaxeur influent sur la
qualité du mélange et donc sur l’expansion !
Vitesse recommandée pour une qualité de
mélange idéale : 360 min-1 environ.
Mesuré à température ambiante (20 – 22 °C).
Si la température de travail est plus élevée :
refroidir le liquide.
Régler le vibreur sur une basse fréquence de vibration.
Apposer la bande de revêtement jusqu‘au
bord supérieur du cylindre. Remplir le
cylindre jusqu‘au bord de la bande.
Gratter légèrement le bord supérieur
du cylindre après la prise !
Temps de prise : 60 min
Montée en température idéale : 5 °C / min
Temps de maintien à 250 °C / h
Température finale : 700 – 900 °C (CoCr 800 – 900 °C)
Temps de maintien pour les cylindres de grande taille
(6 – 9): 60 – 90 min
La plaque du four devra être rainurée.
Enfourner les cylindres dans le four de
préchauffage, de façon à ce que leur face
« ouverte » regarde vers le bas. En cas de
fonctionnement durant le week-end : prendre
les mesures nécessaires pour que les cylindres
ne se dessèchent pas (les rendre étanches en
les recouvrant d’une couche de cire).
7ème partie – Mode d’emploi du rema® CC
37
®
rema
CC
kompendium
Mode d’emploi du rema® CC
!g
700-850 °C
Préchauffage rapide
60 min
30 min
20-22 °C
68-72 °F
Refroidissement
et démoulage
700-850°C
1292-1562 °F
Laisser lentement refroidir à température ambiante.
Dilution recommandée pour le liquide de mélange
%
REF 105-995-00
CoCr / NiCr Au Au/Pd
90%
50 – 60%
60 – 70%
Note : L es valeurs indiquées correspondent aux résultats obtenus au laboratoire d’essais de Dentaurum.
Nous attirons votre attention sur le fait que ces valeurs peuvent varier d’un cas à l’autre, car elles
dépendent aussi du type de modelage, de la résine de modelage, ainsi que de la température.
38
7ème partie – Mode d’emploi du rema® CC
Après avoir enfourné le cylindre, ne pas rouvrir le four avant
de 15 minutes, attention aux risques de déflagration!
Faire en sorte que la bande de revêtement dépasse du bord
supérieur du cylindre (cylindre métallique). Racler le dessus du
bloc (revêtement) avec une lame. Attendre 30 minutes, puis
enfourner aussitôt à la température finale (700 – 850 °C) !
Temps de maintien à température finale : 40 – 60 min
en fonction de la taille du cylindre.
Humidifier le bloc (revêtement), puis démouler
avec précaution. Ensuite sabler aux billes de verre ou à
l’alumine 50 – 125 µm avec 4 – 6 bars.
Ne pas utiliser de maillet !
Tableau des mélanges
Liquide de mélange
(160 g : 40 ml)
concentré : eau distillée
40 %
16 ml : 24 ml
50 %
20 ml : 20 ml
60 %
24 ml : 16 ml
70 %
28 ml : 12 ml
80 %
32 ml : 8 ml
90 %
36 ml : 4 ml
100 %
40 ml : 0 ml
7ème partie – Mode d’emploi du rema® CC
39
®
rema
CC
kompendium
Mode d’emploi du rema® CC
Partie B: Pressage d’inlays, facettes, ainsi que couronnes et bridges
Liquide de mélange

concentré : eau distillée
:
100 g : 25 ml


(100 g : 25 ml)
20 °C
68 °F
!
60 %
15 ml : 10 ml
6 – 7 min
70 %
17.5 ml : 7.5 ml
22 °C
72 °F
80 %
20 ml : 5 ml
90 %
22.5 ml : 2.5 ml

=

Al2O3
50 µm, 4 bars
40
7ème partie – Mode d’emploi du rema® CC


%
!
clean
Liquid 60 %
120 s
360 rpm
5 °C/min

30 min
5 °C/min
60 min
a
60 min
250 °C /
482 °F
20 – 22 °C
68 – 72 °F
850 °C /
1562 °F
60 min

b
30 min
850 °C /
1562 °F
20 – 22 °C
68 – 72 °F
!g

polishing beads
50 - 105 µm, 2 bars
7ème partie – Mode d’emploi du rema® CC
41
®
rema
CC
kompendium
Notes:
42
Notes:
43
®
rema
CC
kompendium
www.dentaurum.de
www.dentaurum.de
www.dentaurum.de
Vous trouverez davantage d’informations sur les produits Dentaurum sur notre site Internet.
Printed by Dentaurum
Germany
09/10
Mise à jour : 09/10
989-879-30
Turnstraße 31 · 75228 Ispringen · Allemagne · Téléphone + 49 72 31 / 803 - 0 · Fax + 49 72 31 / 803 - 295
www.dentaurum.de · E-Mail: info@dentaurum.de
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising