gelukkig nieuwjaar - Woluwe-Saint

gelukkig nieuwjaar - Woluwe-Saint
Wolu info
janvier
januari
2014
le magazine de la commune de Woluwe-Saint-Lambert
bonne et heureuse
nouvelle année !
gelukkig nieuwjaar !
Dossier :
La criminalité en net recul
à WSL
De criminaliteit daalt in SLW
Commune solidaire !
Een solidaire gemeente!
Les mini-entreprises
WOLUWE-SAINT-LAMBERT ı SINT-LAMBRECHTS-WOLUWE
www.woluwe1200.be
pratique
sommaire
Numéro général de l’administration
communale pour tous renseignements
02.761.27.11
Hôtel communal
avenue Paul Hymans, 2
28
24
Erratum
Wolu tv
35
3
4-7
8
9
10-17
18-19
21
22-23
24-25
27
28-29
30-31
33
35
36-37 38
39
40-41
43 44-45
47
48-49 52-58
59-61
63
Edito
Instantanés
Nouvelle zone bleue
Quel avenir pour les ateliers Malou
Déneigement des trottoirs
Prudence, prévoyance et solidarité !
Dossier : la criminalité en recul à WSL
Finances
Electeurs européens
Travaux dans nos rues
Les hôtesses d’accueil
Remboursement partiel des centimes additionnels communaux au
précompte immobilier
Pour une politique de l’emploi dynamique à Woluwe-SaintLambert
Woluwe-Saint-Lambert, commune solidaire !
Inscriptions en 1ère année commune du secondaire 2014-2015 :
mode d’emploi
Les victoires du sport 2013 : survol du palmarès
Rencontre : Maurice Halloy, champion de pétanque
Avec vous, peignons l’avenir de toutes les couleurs ! Une nouvelle
brochure consacrée
Retour sur la Semaine Européenne de Réduction des Déchets
(SERD) à Woluwe-Saint-Lambert.
Soirée coup de cœur du bourgmestre Olivier Maingain
Je cours pour ma forme
L’obésité de l’enfant à l’adulte
Dossier historique : bref coup d’œil sur l’histoire des maisons
communales de Woluwe-Saint-Lambert
Les jeunes du Silex au Québec
Woluwe-Saint-Lambert soutient activement le projet des minientreprises !
Actualiteiten
Tribune politique
Lingua
Dans le n° de décembre du Wolu Info, nous vous
avions présenté le nouveau logo de Wolu TV….,
mais une erreur s’est glissée dans la mise en
page et nous a fait publier…. l’ancien !
Voici donc le nouveau logo du gestionnaire de réseau communal qui vous propose un service TV,
internet, téléphonie fixe et GSM, de qualité.
Une nouvelle équipe dynamique vous accueille de
8 à 18h chaque jour de la semaine, jusqu’à 19h le
jeudi et de 8h30 à 12h le samedi. N’hésitez pas à
demander une offre comparative : le transfert de
vos services actuels de TV, internet, téléphonie
fixe et GSM est très simple et est assuré par un
de ses techniciens. De plus, des promotions de
bienvenue attendront chaque nouvel utilisateur.
WoluTV
Avenue Georges Henri, 399
02.736.7789
[email protected]
www.wolutv.be
wolu
FAIT PEAU NEUVE !
SOLDES
Digibox HD
2 Wolu-Info janvier 2014
.be
99€
79€
TV
4
1
À
MO
K
À
editorial
WOLUWE-SAINT-LAMBERT
SINT-LAMBRECHTS-WOLUWE
WOLU info
11 éditions – 29.000 ex.
Tous droits réservés à l’Administration
communale de Woluwe-Saint-Lambert. Sauf autorisation préalable et écrite de
l’Administration communale de WoluweSaint-Lambert ou des éventuels autres
ayants-droit, toute reproduction et utilisation
du contenu de cette publication (textes,
photos et logos), par quelque moyen que ce
soit, sont interdits.
Alle rechten voorbehouden aan het Gemeentebestuur van Sint-Lambrechts-Woluwe. Tenzij voorafgaande en geschreven toestemming van het Gemeentebestuur van
Sint-Lambrechts-Woluwe of eventuele rechthebbenden zijn elke reproductie en gebruik
van deze publicatie (tekst-en, foto’s en logo’s)
via welk middel ook strikt verboden.
N° de tél. général
de l’administration communale
pour tous renseignements :
Algemeen tel. nr.
van het Gemeentebestuur :
02.761.27.11
Editeur responsable Verantwoord. uitgever : Françoise Rossignol
Service Information-Communication Informatie-Communicatie Dienst Administration communale de Woluwe-Saint-Lambert. Gemeentebestuur van Sint-Lambrechts-Woluwe, Av. Paul Hymanslaan 2 Tél. : 02.761.27.45/46/47 02.774.35.61 Fax. : 02.761.27.44 www.woluwe1200.be [email protected]
Publicité – Publiciteit : Tél. : 02.774.35.61 [email protected]
Agenda : Tél. : 02.774.35.61 [email protected]
Au nom du collège, du conseil communal et, en mon
nom personnel, je vous présente mes vœux bien
sincères pour que l’année nouvelle vous permette de
réaliser vos projets les plus intenses, avec l’espoir que
la santé et la sérénité vous soient un réel réconfort.
Parce que la commune reste cet irremplaçable pouvoir
de proximité, les mandataires communaux savent quelles
peuvent être les difficultés de vie, les souffrances ou les
inquiétudes de nombre de leurs concitoyens. Nous n’aurons jamais la prétention de pouvoir faire face à toutes
ces situations de détresse qu’elles nous soient connues
ou non. Nous ne pouvons qu’espérer, grâce aussi au
formidable travail d’associations et d’habitants dévoués,
apporter quelque réconfort à toutes celles et tous ceux
qui refusent le fatalisme de l’abandon devant les épreuves.
Grâce à votre confiance, j’ai entamé un deuxième mandat de bourgmestre. J’en connais les
exigences mais aussi la satisfaction qu’apporte l’exercice de la fonction. Alors que le monde
politique est souvent décrié pour son impitoyable dureté, les engagements annoncés et non
respectés, la recherche d’avantages totalement injustifiés, les mandataires locaux bénéficient
généralement d’une crédibilité qui tient à leur disponibilité, à leur écoute et à leur volonté de
répondre quotidiennement aux attentes exprimées par les citoyens. Avec toute l’équipe du Collège, je m’y emploie avec toute la détermination dont je fais preuve. C’est un travail inlassable et
j’éprouve aussi l’impatience de réaliser encore plus vite et mieux ce à quoi nous nous sommes
engagés. Et si les attentes sont parfois longues, ce n’est pas le résultat d’un désintérêt ou d’une
négligence mais la conséquence du long périple administratif que doivent assumer les services
communaux pour faire aboutir un projet.
En quelques années, j’ai dû constater que l’administration communale, dont je salue le dévouement et la compétence, est confrontée à une complexité de législation, à la lourdeur des
procédures mises en place et, plus inquiétant encore, aux instructions de plus en plus versatiles,
voire franchement contradictoires, émanant des autorités supérieures. La seule lecture des
législations, réglementations et circulaires, venant de la Région ou de l’Etat fédéral, requiert
un temps de travail considérable de la part des différents services communaux. En réalité, la
commune est devenue le pouvoir d’exécution de politiques décidées à des niveaux supérieurs et
pour lesquelles elle ne reçoit guère d’aide ou de moyens financiers. En plus, seuls les services
communaux assument un devoir d’information à l’égard des citoyens confrontés à cette même
complexité.
Malgré cette évolution qui interpelle tous les gestionnaires communaux, nous sommes plus volontaires que jamais pour poursuivre un travail qui permette aux citoyens de trouver dans notre
commune des motifs de satisfaction et même de bonheur.
C’est dans cet esprit que je poursuivrai, en cette année 2014, mon travail de bourgmestre. Et ma
plus grande satisfaction reste ce témoignage qui me revient si souvent: « Comme il est agréable
de vivre à Woluwe-Saint-Lambert »..
Votre bourgmestre
Olivier Maingain
instantanes
La sécurité des femmes de 55+
Une séance d’information a eu lieu le 17 octobre,
visant à renforcer la confiance des femmes de
plus de 55 ans, en utilisant des moyens de protection et éventuellement de défense.
Ce fut l’occasion d’aborder différents thèmes tels
que : savoir dire « non », la confiance en soi, apprendre à analyser les médias et la façon dont les
victimes et les agresseurs y sont représentés, comment porter son sac à main afin d’éviter le vol, ...
Cette initiative, d’Isabelle Molenberg, Echevine de
l’Egalité des chances, a débouché sur la formation
de 2 groupes (d’une dizaine de personnes chacun) de réflexion et d’ateliers, animés par l’asbl
Garance.
Semaine plutôt chargée, début décembre, pour
le Grand Saint-Nicolas !
Accompagné par l’échevin de la Jeunesse, Éric Bott, celui-ci a néanmoins trouvé le temps d’aller rendre une petite visite aux enfants de
différentes structures et associations de Woluwe-Saint-Lambert (Maison de la Jeunesse, antennes « Jeunesse » des quartiers Andromède
et Hof-ten-Berg, JJJY,…)
4 Wolu-Info janvier 2014
instantanes
du 13 au 15 décembre, le village
de Noël connu un vif succès
place saint-lambert
Wolu-Info janvier 2014 5
instantanes
Anniversaires de mariage
célébrés par le bourgmestre Olivier Maingain
1
30 novembre : M. & Mme Verstraete-Piérard
65 ans de mariage le 18/12
Noces de brillant
1
2
2
7 décembre : M.& Mme Mahieu-GaudyOpsomer
50 ans de mariage le 5/10
Noces d’or
3
3
3
21 décembre : M. & Mme Robert-Donot
50 ans de mariage le 11/12
Noces d’or
4
4
4
6 Wolu-Info janvier 2014
21 décembre : M. & Mme Ledent-De Fré
50 ans de mariage le 28/12
Noces d’or
instantanes
5
5
21 décembre : M. & Mme De Greef-Baldewyns
50 ans de mariage le 21/12
Noce d’or
Suzanne Otlet
100-naire
Une centenaire passionnée par l’art
Suzanne Otlet est née à Ixelles, le 25 décembre
1913. Son père, originaire de Fontaine-L’Evêque,
était un mélomane passionné qui pratiqua la musique en amateur et écrivit plusieurs compositions
pour le piano. L’art s’est donc invité très tôt dans la
vie de notre centenaire !
Lorsque la famille s’installe à Boitsfort, des
peintres et des musiciens deviennent familiers
de la maison. Le frère de Suzanne, Louis, créa un
groupe de jazz avec quelques amis musiciens. L’un
d’entre eux, saxophoniste, s’appelait Robert-Louis
Delevoy. C’est ainsi qu’elle fit la connaissance de
son futur mari.
Après ses humanités gréco-latines et des études
à l’Ecole centrale de Service Social, elle étudie la
pédagogie et suit les cours d’histoire de l’art.
A l’initiative de Jean Capart, conservateur du Musée, elle est engagée pour assister Jacques Lefranc, responsable du service éducatif. Une de leurs réalisations fut
l’aménagement d’un choix d’oeuvres illustrant l’histoire de la
sculpture et de l’architecture grecque et romaine.
Lorsqu’elle devient à son tour responsable du service éducatif,
Suzy développe l’accueil des groupes scolaires et la sensibilisation à l’art et à l’histoire. Au début des années 70, elle crée le
« Dynamusée », organisant des visites guidées en liaison avec
des ateliers créatifs animés par des artistes.
A part le tennis, sa seconde passion, Suzy a consacré sa vie
à faire partager son amour pour l’art. En plus de son travail
au Cinquantenaire, elle a soutenu son mari, qui fut un éminent
critique d’art, auteur de nombreuses monographies, professeur puis directeur de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts
Visuels de La Cambre.
Suzy l’aida notamment dans la gestion de la galerie d’art qu’il
avait créée en 1941, la Galerie Apollo. Elle eut ainsi l’occasion
de rencontrer les peintres faisant partie de « La Jeune peinture belge », comme Gaston Bertrand, Marc Mendelson, Mig
Quinet, Louis Van Lint, Pierre Alechinsky, Jean Milo, Antoine
Mortier, Luc Peire, Georges Collignon, Serge Creuz, Jo Delahaut, Jules Lismonde et d’autres.
Après le décès de son mari, en novembre 1982, elle continua à
soutenir les artistes, moralement ou financièrement, notamment en achetant des oeuvres, parfois à de jeunes artistes encore inconnus du grand public.
Elle a également aidé le Fonds Félicien Rops à restaurer le
château de Thozée (à Mettet) afin d’y créer des ateliers résidences pour écrivains et artistes plasticiens.
Wolu-Info janvier 2014 7
AA
N
EL
ILL
S G
RIBA
UM
LOU
I
UE
AVE
N
STRA
AT
LOU
IS
ON T
OQ
UE
V
BR
DE
EIN
H PL
JO-C
. MA
RTIN
RUE
G.J
RU
VE E DE
RB
IN LA L
DI
NG IAIS
ST ON
RA
AT
RU
K R E DU
UI S
C
PU ARR
NT
E
ST FOU
R.
R
ON
TA
LD
L.
AL
NT
NS
AAN
A.J. SLEGERSL
AVENUE A. J.
RUE
A
DE L
AN
A. J. SLEGERSLA
SLEGERS
CLOS
SLEGERS
GAARDE
AN
ANS LA
ERCKM
ST
AV. M.
LLON
R. CO
AV. J.
L’asbl « Ateliers Malou » est une des cinq associations reconnues en Fédération Wallonie-Bruxelles comme centre d’expression et de créativité.
Cette association a bénéficié, depuis longtemps, d’un soutien important
des autorités communales, notamment par le mise à disposition de locaux,
l’octroi d’avantages matériels et d’une subvention d’un montant important,
soit quelque 46.000 euros jusqu’au début de l’année 2013. C’est dire combien la volonté du Collège était de permettre à cette association de poursuivre son travail au bénéfice des artistes et créateurs.
Mais les autorités communales doivent veiller au bon usage des deniers
publics et exercer un réel contrôle sur leur affectation. Trop souvent, des
subventions sont accordées par des pouvoirs publics sans que ceux-ci en
vérifient l’usage.
Depuis plusieurs mois, les services communaux de contrôle n’ont pas
manqué d’alerter le Collège d’une évolution préoccupante quant à la gestion de cette asbl: délocalisation d’une partie importante des activités sur
le territoire d’une autre commune, changement fréquent dans la composition du conseil d’administration de l’asbl, manque de précision dans la
gestion administrative et comptable, licenciements répétés de membres
8 Wolu-Info janvier 2014
N
J. R. COLLO
TR
RENS
TER KAME
BRE
CAM
Infos :
Division Stratégie et Mobilité
02.774.35.13 – [email protected]
Quel avenir pour les Ateliers Malou?
Le Collège se garde généralement de communiquer, par voie
du journal communal, les informations dont il dispose et qui
sont relatives à la gestion d’associations qui ne dépendent
pas directement de son autorité directe. Mais une conseillère
communale de l’opposition, appartenant aujourd’hui au groupe
MR après des adhésions successives à plusieurs partis, ayant
diffusé dans un récent toutes-boites des informations tendancieuses, pour ne pas dire incorrectes, le Collège entend faire
une mise au point.
AVE
GENNUE G
ERA ENE
AL B R
AS
N
LLAA
DDA
GOU
TERBEEK
T
AA
T
TO
R
CH
S LAAN
D
N
TA
TR
O
M
O
.C
AV
RS
G
UME ABELOO
AVENUE GUILLA
AN
LLA
VICTOR GILSOU
DE
ER
DE BROQUEVILLELAAN
STATION
GRIBAUMONT
EL
POLICE
POLITIE
D'O
VAL
U
AA
UE
Pour rappel,
de la commune
peut obtenir gratuiA D STR tout habitant
RU
E L NE
EN
ED
E D OGIN
V
U
U
R RT
A
DU
E
tement
une
carte
d’habitant
lui
permettant
de stationner sans
C
H
TER KAMERENSTRAAT
CAMBRE
DE LA
HERT
RUE de la commune.
limite de temps dans toutes les zones
OGS bleues
TRAA
T
Le Guichet stationnement se trouve à l’hôtel communal : il est
ouvert du lundi au jeudi de 8h à 12h45 ainsi que le jeudi soir de
17 à 19h. Pour obtenir une carte d’habitant, il faut s’y rendre muni de sa carte d’identité,
du certificat d’immatriculation du véhicule (une attestation de jouissance exclusive vous
sera demandée si vous n’êtes pas propriétaire du véhicule) et d’ une caution de 10 €.
MB
LAAN
DE
LOMMERLAAN
TO
EB
U
AV. D
STATION
JOSEPHINE-
AA
T
TYTGAT
NDE
AAN
ENL
IN
EL
S TWE N
A
LA
SE
ES T
O
BR
A.J. SLEGERS
TR
INE
EDGARD
AVENUE
RE
AV.
PLEIN
IND
KEL
EUL
I
HENR
UL
INS
LE
M
NE
ING
UEVIL
BROQ
GRIB
AUM
ONTL
A
N
T
AA
STR
ARLOTTE
HTS
EPHINE-CH
REC
SQUARE JOS
AMB N
A
T -L
SQUARE
SIN
ELA
W
JOSEPHINELU
WO
CHARLOTTE
PRE
-SA
SO
CLOS
VICTOR GILSOUL
GAARDE
WE
L’instauration de cetteDzone
la gesOLU a été étudiée dans le cadre de CHARLOTTE
EW
M
AV.
LE
tion globale ICdu
stationnement
sur
le
territoire
communal,
après
L
I
AVENUE
DES OMBRAGES
R H
EV
DIET AAN
L
ENRI
consultation
partagée.
QU
AV. H DIETRICH des habitants et à leur demande largement
N
TILL
AA
T
BER
M
-LA
INT
AN
KL
EN
IND
KEL
SLA
PRE
C
ITLO
AS
UC
ED
NU
AVE
SLO
PRIN
TLA
TEL
GIL
ON
ON
AN
A
LA
BU
OM
G
RU
ALB
CAS
ERF
AN
DU
ICT
OR
EK
AB
.D
LAAN
T
ON
HA
OP
TEL
R
WH
BET
UE
N
AVE
EV
E
NU
E
AV
DE
ED
FR
WELS
KRO
GO
EL
G
E
HENR
I PAU
G
NIN
ED
ER
RU
SO
AVEN
UE
IS
E
AN
TLA
SLO
N
LAA
. LE
AV
LEV
ITIE
HER
NUE
AVE
ND
AA
HL
NU
RU
RU
N
N LAUDY LAA
AVENUE JEA
LN
T.
RU
E
NTPO
CE
BRA
I
ENR
T-H
.
SAIN RIKSTR
E
U
D
R
EN
T-H
SIN
AV
E
ED
E
FR
A
EL
AVENUE J. G. VAN
GOOLEN LAAN
Y
DD
AM
W
RO
MB
TM
PA
E
CH
O
NO
TO
E
AL
FAT
RUE SOLLEVELD
AV
.C
ON
STA
N
CH
ER L.
ND DE MEEST
AV. RAYMO
DU
PRIN
PARVIS SAINT-HENRI
SINT-HENDRIKSVOORPLEIN
.
R
ST
AA
T
SSTR
KER
WER
RIJN
SCH
AAT
STR
NTALDL
AAN
R
T
DLO
OTS
ER
TIG
CONSTA
NT MO
NUISIE
NINGL.
RIDDER KO
E
RU
E
ABB
RUE 'EPEE
L
DE
AT
R
STE STRA
PRIE 'EPEE
L
DE
U
E D
O
OUR
C
E DU
U
AVEN
NT
E
NNEM
CHEVALIER
AV. DU ROI
U ME
Métairie
Van Meyel
Depuis ce 6 janvier, la rue de la Cambre ainsi que
les avenues J.G. Van Goolen, Jean Laudy et Michel
Sterckmans ont été mises en zone bleue.
ISA
- EL
X
DEU
DES
NUE
AA
T
GEO
UE
K
ETH
HE
C
ITLO
ERT
S
RGE
NRI
N
AVE
N
ALB
PLACE
J.B. DEGROOFF
PLEIN
NU
AVE
WH
R
GEO
RUE D
Une nouvelle zone bleue
N
LAA
I
ENR
H
GES
I
I
AL
AAN
ENL
IND
KEL
ND
N
LAA
GEN
SDA
N
RTY
LBE
EA
NU
AVE
NU
AVE
H
GES
R
GEO
E
O
KE S CER NTA
G
RS
ELA ISIER NE
RE S
NB
ER
GS
TR
AAT
AN
ILA
ENR
ENR
SH
RGE
EO
EG
TYN
BER
PRE
BRA
N
ON
N
LAA
ACTUALITES
SE
AT
BD
N
LAA
ART
N
AVE
M.L.
RA
S ST
SE
- JO
M
UE
A. &
AT
RA
SST
ARIE
J
RUE
Institut
des sourds
et muets
O
UTB
IE
R
MA
N
AA
EL
OS
THO
LIN
LAM
UE
EN
AV
du personnel. Tous indices justifiant un travail de contrôle encore plus
approfondi. Des fonctionnaires communaux compétents et impartiaux ont
veillé à mener ce travail avec rigueur et indépendance. Il en est résulté la
constatation de faits troublants justifiant que les autorités judiciaires en
soient informées pour tout devoir d’enquête. Le Collège a veillé à requérir
l’avis d’un avocat avant de transmettre le dossier à l’Office de Monsieur le
procureur du Roi de Bruxelles et à celui de l’auditeur du travail.
Les services communaux n’ont pas compétence pour mener des devoirs
d’enquête judiciaire. Ils n’ont pas la qualité d’autorité de police. Les faits
dénoncés méritent d’être vérifiés. Le Collège ne préjuge pas mais n’entend pas accorder son soutien à une association qui n’aurait pas la même
exigence du strict respect de la loi.
Le Collège déplore que la conseillère communale de l’opposition ait diffusé une information à propos de cette association avant même d’avoir
développé son interpellation en séance du conseil communal. Une telle
manière de faire, totalement cavalière, n’est pas seulement la preuve d’un
manque de prudence mais risque de porter un préjudice plus grave encore à l’intérêt qu’elle prétend défendre.
Le Collège attendra plus sagement de connaitre les suites que les autorités judiciaires réserveront aux faits dénoncés, avant de se prononcer
sur la manière de poursuivre ou non la collaboration avec l’association
concernée. En tout cas, il a la volonté de maintenir une offre de service de qualité à tous les créateurs qui fréquentent les Ateliers Malou
puisque d’autres centres d’expression et de créativité peuvent accueillir
leur travail et concourir à sa diffusion.
W
S
ACTUALITES
Déneigement des trottoirs
Prudence, prévoyance et solidarité !
Avec l’arrivée des grands froids,
rappelons quelques règles
de prudence, mais aussi les
obligations qui incombent aux
habitants.
Vous êtes responsables de l’état de votre
trottoir !
Les citoyens, locataires ou propriétaires,
ont l’obligation légale de veiller à la propreté de leur trottoir et à la sécurité des
usagers de la voie publique, notamment
en enlevant la neige et la glace qui se
trouvent sur les trottoirs. (articles 33 et
64 à 68 du Règlement général de police)
Leur responsabilité serait engagée en
cas d’accident survenant suite au nonrespect de ce règlement.
Qui doit déneiger le trottoir ?
• Les immeubles habités : le propriétaire
ou les copropriétaires de l’immeuble
ou les personnes chargées de l’entretien quotidien des lieux. A défaut d’une
convention écrite, cette obligation est à
charge du locataire qui occupe le rez-dechaussée, si celui-ci n’est pas occupé,
ou si l’occupant est absent, à charge de
ceux qui occupent les étages supérieurs
en commençant par le premier étage.
• Les immeubles non affectés à l’habitation : les propriétaires ou les
concierges, portiers, gardiens ou les
personnes chargées de l’entretien
quotidien des lieux.
• Les immeubles non occupés ou les terrains non-bâtis : tout titulaire d’un droit
réel sur le bien ou les locataires.
Comment procéder au déneigement ?
L’épandage préventif de produit destiné à
faire fondre la neige (sel de déneigement,
etc…) ne suffit pas ! Les trottoirs couverts
de neige ou de verglas doivent être balayés ou rendus non glissants sur un minimum de 1 mètre.
La neige doit être déposée en tas au bord
du trottoir et ne peut être jetée sur la
chaussée. Si la disposition des lieux ne le
permet pas, la neige peut être déposée au
bord de la chaussée, en veillant à ce que
les avaloirs d’égouts, les caniveaux et les
traversées piétonnes restent dégagées.
Les stalactites de glace qui se forment
aux parties élevées des immeubles surplombant la voie publique doivent être
enlevées.
glace, de déposer sur l’espace public de la
neige ou de la glace venant de propriétés
privées.
Il est interdit de marcher, jouer ou laisser
aller un animal sur la glace des bassins,
étangs et cours d’eau sans autorisation.
Rappelons que les infractions au règlement général de police sont passibles
d’une amende administrative de 250€
(125€ pour les mineurs de moins de 16
ans).
Le règlement général de police est consultable sur le site www.woluwe1200.be
Et sur les routes ?
Les autorités communales ont anticipé
les conditions hivernales en stockant du
sel de déneigement en quantité suffisante
et en s’assurant un réapprovisionnement
rapide en cas de nécessité.
Les trajets d’épandage sont définis en
collaboration avec les services de police
de la zone Montgomery qui, présents sur
le terrain, sont mieux à même de signaler les priorités. Un roulement est assuré
pour couvrir un maximum d’artères.
Prudence !
Par temps de gel il est interdit de verser
de l’eau sur la voie publique, d’y faire des
glissoires, de jeter de la neige ou de la
Wolu-Info janvier 2014 9
dossier
La criminalité
en net recul
à Woluwe-SaintLambert
Le rapport d’activités
de la zone de police
Montgomery présenté fin
2013 (évaluation de l’année 2012) montre
une diminution significative de la criminalité à Woluwe-
Saint-Lambert. Les statistiques sont encourageantes. Il y a une réelle
diminution des faits délictueux constatés. La volonté du bourgmestre
Olivier Maingain et du Collège de police de donner à la police les moyens
de ses missions produit des résultats incontestés, mais la lutte contre
la criminalité demande toujours une vigilance accrue.
10 Wolu-Info janvier 2014
Vols dans véhicules - Diefstal in voertuig
Région Bxl Capitale
dossier
Au niveau fédéral une dimin
de 6% entre 2009 et 2012
(76089 en 2012)
Vols dans habitations – Diefstal in woning
Au niveau fédéral une
augmentation de 16%
entre 2009 et 2012
(75268 en 2012)
Région Bxl Capitale
LE TRAVAIL DE LA POLICE
Tout cela est le fruit d’un travail permanent d’amélioration des services de police
qui ont vu le renforcement du budget qui
leur est alloué et l’augmentation de leurs
effectifs, le développement de la brigade
cycliste, l’installation du nouveau chenil
de police dans le quartier Andromède.
Mais aussi l’application de plans de prévention, tels l’opération Rosace ( sensibilisation à la sécurité des habitations),
l’opération Laguna (surveillance des
habitations en période d’été), l’opération Rose de Noël (surveillance
accrue
des
zones
commerçantes
durant les périodes de grande fréquentation que sont les fêtes de fin d’année).
Depuis 2009, les interceptions en flagrant
délit et les privations de liberté ont triplé
au sein de la zone de police Montgomery,
grâce à de nouvelles méthodes d’interpellation, de techniques d’enquêtes et de
recoupement des informations.
Des statistiques
encourageantes !
Les chiffres de la criminalité enregistrés
en 2012 par la police
sur le territoire ce
Woluwe-Saint-Lambert sont encourageants. Si les statistiques de la criminalité
diminuent globalement
sur tout le territoire de
la région bruxelloise, Woluwe-Saint-Lambert enregistre
un recul nettement plus significatif de la
criminalité.
Il va de soi que les efforts de sécurisation
du territoire sont poursuivis afin d’améliorer encore la sécurité et le bien-être des
habitants de notre commune !
Vol dans les habitations
Grâce aux efforts de la zone de police
Montgomery, et aussi à des actions de
- 25 %
Territoire Zone de Pol
- 12 %
Territoire Zone de Police
prévention, telles que la
Car & Homejacking - 42 %
création d’une prime de
Au niveau fédéral une diminut
Région Bxl Capitale
de 35% entre 2009 et 2012 pou
techno-prévention, per‘Car Jacking’ et une augmenta
de 17 % pour ‘Home Jacking’
mettant de renforcer la
(456 et 113 en 2012)
Woluwe-Saint-Lambert
sécurisation des habitations et à l’opéra- 34 %
tion Laguna, les Vols
volsdedans
les habitations
voitures- Autodiefstal
connaissent une baisse de 39% entre 2010
Au niveau fédéral une diminution
- 44 %
et 2012
(région
bruxelloise : -12%)
Région
Bxl Capitale
580
545
530
480
488
330
280
Territoire Zone de Polic
471
430
380
de 19 % entre 2009 et 2012
(11725 en 2012)
Woluwe-Saint-Lambert
vols dans les véhicules
- 17 %- 39%
Carjacking
Après une hausse en 2009, le nombre de carjackings
dans notre commune reste relativeTerritoire Zone de Police
2009
2010
2011
2012
ment faible avec 4 cas en 2011 et un seul en
vols dans les habitations
2012. (région bruxelloise : 95 cas en 2012)
330
Vols de voitures
Les vols de voitures sont en diminution
- 35 %
constante ces quatre dernières années
avec une diminution de 47% des faits depuis 2009. (région bruxelloise : -17%)
Woluwe-Saint-Lambert
Woluwe-Saint-Lambert
14
12
13
10
8
6
4
2
0
2
0
2009
4
1
1
2010
2011
Car Jacking
1
1
2012
Home Jacking
home- et carjacking
- 47 %
vols de voitures
Vols dans les véhicules
On note une diminution constante des vols
dans les véhicules à Woluwe-Saint-Lambert, avec un recul de 44% depuis 2009.
(région bruxelloise : -25%)
Homejacking
Le phénomène de homejacking reste très
faible dans notre commune avec un seul
cas par an depuis 2010. (région bruxelloise : 20 cas en 2012)
Vols de vélos
Le nombre de vols de vélos avait augmenté de manière préoccupante entre 2008
et 2010. Grâce à la vigilance des gardiens
de la paix et des patrouilles de police, le
fait a pu être endigué, et on constate une
diminution des vols de 30% depuis 2010.
(région bruxelloise : -22% depuis 2011)
Des range-vélos sécurisés ( en encart)
En parallèle, la commune a entrepris l’installation de nombreux range-vélos qui permettent d’attacher correctement les cycles.
L’installation d’ici l’été 2014 de boxes rangevélos fermés améliorera encore la sécurité
des deux roues. Ceux-ci seront, dans un
premier temps, placés au square Joséphine Charlotte puis au parvis Saint-Henri,
d’autres emplacements seront étudiés.
Wolu-Info janvier 2014 11
Vols à main armée - Gewapende diefstal
Région Bxl Capitale
Au niveau fédéral
52317 en 2012
Au niveau fédéral
une diminution de 15%
entre 2009 et 2012
(4945 en 2012)
Région Bxl Capitale
- 22 %
+68 %
dossier
Territoire Zone de Police
- 22 %
Territoire Zone de Po
- 14 %
Territoire Zone de Police
Vols à main armée
victimes. Des investissements en matériel
Une hausse du nombre de vols à main arvont être faits afin d’améliorer les techniques
mée en 2009 a suscité une attention acd’audition avec, notamment, l’aménagement
Vols à étalage – Winkeldiefstal
crue des forces de police ; depuis- 45lors,
le
d’un local d’auditions filmées au sein de la
%
Woluwe-Saint-Lambert
de
ce
type
de
vols
a
diminué
de
zone de police Montgomery.
Vols avec violences - Diefstal met geweldnombre
Région Bxl Capitale
52%. (région bruxelloise : -22%)
Au niveau fédéral
Woluwe-Saint-Lambert
+47 %
Des opérations de gravure préventive
des
vélos sont régulièrement organisées par
le service de la prévention et la police.
Au niveau fédéral une
augmentation de 7%
entre 2009 et 2012
55
(41293 en 2012)
Région Bxl Capitale
- 30 %
22389 en 2012
Woluwe-Saint-Lambert
50
50
+80%
45
-7%
40
+ 24 %
- 52 %
35
32
30
vols de vélos
25
20
28
24
Territoire Zone de Police
Vols avec violences
Territoire Zone de Police
vols à main armée
L’augmentation du nombre de gardiens de
la paix, le renforcement des effectifs de
police et la présence accrue des brigades
Vols à l’étalage
-25 %
cycliste et canine ont permis une diminuOn enregistre une diminution du nombre
tion de 39% des vols avec violences depuis
des cas, constante depuis 2010.
– Vols de sac à main(région
- Vols à l’arraché
2009 à Sacjacking
Woluwe-Saint-Lambert.
– Handtasdiefstal
bruxelloise Sacjacking
: + 24% de
2009 à 2011,– Grijpdiefstal
- 7%
Woluwe-Saint-Lambert
depuisRégion
2011)Bxl Capitale
2009
2010
2011
2012
Woluwe-Saint-Lambert
400
362
350
310
300
301
- 39%
250
219
200
2009
2010
2011
vols à ‘étalage
Territoire Zone de Police
2012
vols avec violences
Vols de sacs à main Les vols de sacs à main, les vols à l’arraché et les sacjackings sont également en
diminution.
80
70
Woluwe-Saint-Lambert
68
60
Sac-jacking
61
58
50
40
39
30
20
0
36
Vol à l'arraché
37
22
3
5
2009
Vol de sac à main
44
17
10
2010
Violence intrafamiliales Un point reste cependant préoccupant :
l’augmentation de cas de violences intrafamiliales.
Les autorités communales sont très attentives à cette problématique. La lutte
contre les violences faites aux femmes
et, de manière plus générale, contre les
violences intrafamiliales, est l’une des
priorités du nouveau plan de sécurité de
la zone de police Montgomery.
Une préoccupation qui n’est pas neuve,
la zone de police Montgomery a en effet
procédé à une sensibilisation de tous les
acteurs de terrain susceptibles d’être en
contact avec ce type de problématique.
Le bureau d’assistance aux victimes de la
zone de police a ainsi procédé à la formation
des policiers chargés d’acter les plaintes. Les
membres de la section locale de recherche
ainsi que ceux du service famille/ jeunesse
ont reçu des formations garantissant la qualité de l’accueil et de la prise en charge des
2011
1
2012
vols de sacs à main
12 Wolu-Info janvier 2014
violences interfamiliales
dossier
Rencontre avec le commissaire
Jean-Marie Brabant,
chef de corps de la zone de police Montgomery
(Woluwe-Saint-Lambert – Woluwe-Saint-Pierre et
Etterbeek)
en rue a aussi un effet dissuasif sur d’autres types de
criminalité comme les vols à la tire, les arrachages de
sacs, les vols dans les voitures et les incivilités, tels les
tags, les dégradations, etc..
Une diminution de la criminalité en grande partie due
à un renforcement des effectifs et à de nouvelles techniques d’enquête, comme nous l’explique le commissaire Jean-Marie Brabant.
« Une des points les plus importants est que, grâce aux
efforts financiers consentis par les communes de la zone,
nous avons pu, d’année en année, renforcer nos effectifs,
grâce à de nouveaux engagements, auxquels se sont ajoutés des renforts détachés par la police fédérale.
Nous atteignons maintenant, pour la zone Montgomery,
le nombre de 540 - 545 effectifs.
Cela nous a permis de renforcer les services d’accueil,
améliorant ainsi le service rendu à la population. Une attention particulière est portée à l’écoute des personnes qui
se présentent en nos services afin de traiter, au mieux, et le
plus rapidement possible, les différents cas. Une partie de
notre personnel a reçu une formation spécifique pour encadrer, avec toutes les précautions nécessaires, les cas de
violences faites aux femmes ou de violences intrafamiliales.
Nous avons par ailleurs affiné nos techniques d’enquête, grâce à la mise en place d’un « carrefour d’information zonal », des outils de communication qui
permettent d’analyser quotidiennement les chiffres de
la criminalité et les PV qui ont été rédigés. Le recoupement de ces données permet de voir, très rapidement, l’émergence de faits de criminalité. En 24h ou
48h nous sommes capables de déceler qu’une série de
délits similaires sont commis dans une zone déterminée, d’anticiper l’action des malfaiteurs et de les
surprendre en flagrant délit.
Cette collecte et cette analyse beaucoup plus rapide des
informations nous permettent de donner des consignes
plus précises à nos équipes d’intervention afin de
mieux cibler les actions sur le terrain.
Et puis, les informations circulant aussi chez les malfrats, souligne le commissaire Brabant, la rapidité
d’intervention de la police de la zone Montgomery, et
nos bons résultats en matière d’arrestations, dissuadent les bandes de venir commettre des délits sur notre
territoire ! »
Ces nouveaux effectifs nous ont aussi permis de créer
des équipes d’enquête en civil, plus à même de procéder à des arrestations en flagrant délit.
La police fédérale a également détaché des agents supplémentaires pour la sécurisation des abords des stations de métro. 27 agents ont été affectés à la zone
de police Montgomery. Cette présence policière accrue
Wolu-Info janvier 2014 13
dossier
Et les abords des
transports en commun ?
Le site de l’UCL,
une attention
particulière
La commune de Woluwe-Saint-Lambert accueille sur son territoire le site
bruxellois de l’UCL, un véritable village dans la ville, où se croisent chaque jour
26.000 personnes, étudiants, travailleurs, patients et visiteurs des cliniques
Saint-Luc.
Les gardiens de la paix du service communal de la prévention et les services
de police sont particulièrement attentifs
aux abords du métro, en particulier aux
heures de pointes.
240 policiers supplémentaires ont été affectés depuis le mois de décembre 2013
à la sécurité des abords des transports
en commun de la région bruxelloise.
27 d’entre eux ont été affectés à la zone
de Police Montgomery. Ils veilleront donc
à renforcer la sécurité et les contrôles aux
abords des entrées de métro.
14 Wolu-Info janvier 2014
Une population très variée, très animée, un site particulier, privé mais accessible
au public, en grande partie piétonnier, qui nécessite une approche spécifique de la
part de la police.
Depuis un an, un groupe de travail a été mis en place regroupant des responsables
des cliniques Saint-Luc, de l’université et des services de police de la zone Montgomery, de manière à étudier les problématiques spécifiques qui peuvent se poser
sur ce site et à définir un plan d’action adapté. Ce travail passe par l’étude de tous
les faits de criminalité, mais également des incidents qui peuvent se produire, afin
d’obtenir une vision plus précise et plus complète de la situation et des solutions
qui peuvent être apportées.
Le site de l’UCL a en effet des caractéristiques propres : un important public de
passage avec les visiteurs des cliniques, une importante activité socio-culturelle
(festivités estudiantines, établissements horeca, activités sportives et de loisir),
une gestion de la mobilité complexe (de nombreux et vastes parkings, du stationnement sauvage, des véhicules d’urgence…), une vaste zone piétonne, comprenant
en son centre une station de métro et enfin, une forte densité de population par la
présence de nombreux logements étudiants.
Depuis 2008, une antenne décentralisée avec une permanence hebdomadaire a été
ouverte place Carnoy, les brigades cycliste et canine, bien adaptées aux zones piétonnes, sont particulièrement présentes sur le site. Grâce aux analyses faites par
le groupe de travail, une stratégie d’actions ciblées est en train d’être mise en place
de manière à assurer une sécurité optimale à toutes les personnes qui fréquentent
le site de l’UCL à Woluwe ou y habitent.
dossier
Les initiatives communales
graffitis sur les biens privés à
un prix très bas, de manière
à préserver la qualité de l’espace public. Les autorités communales sont également très
attentives au bon entretien et à
la propreté de l’espace public ; un territoire
propre génère en effet un sentiment plus
sécurisant qu’un espace mal entretenu.
Des primes pour se protéger
Une prime de techno-prévention d’un
montant maximum de 200 € a été instaurée. Elle est octroyée aux personnes qui
sécurisent leur habitation par la mise en
place de moyens techniques (vitres antieffraction, portes blindées, etc...).
Télépolice vision
Une prime a été
créée pour aider
les commerçants
à s’équiper du système de prévention et de
protection « Télépolice
Vision » Des caméras placées dans les
commerces peuvent être enclenchées
simplement et discrètement en cas de
AV
GA ENUE
LG
ELAADU
GIBE
N
T
AV
.H
.V.
W
HO
FO
LA
RI
UE
EN
BE
RG
AV
EN
IN
KLE
L
DA
WO
LU
WE
E
LUW
HENDREEF
HOF TER MUSSC
ER
AU
NR
AV
. KO
RDE
LGAA
VELD
KAPE
CHAMPS
E AUX
ST
R.
CHAPELL
E
N
IO N
PT LAA
OM
SS ART
L'A VA
DE EMEL
UE H
EN A AV ARI
M
NIL
M
PA
CA
CLOS
LA
LE MIS
NN ER
EK ABL
EM E
ARE
L.
RIE
AV. MA
DU
E
KK
ED
KLA
LE
EL
KK
ED
KLA
AA
N
M
EMILE V
ERVELDE
VAND
AVENUE EMILE
AV
EN
UE
DU
LAAN
AN
RT
NE
CEL
DE
VIEN
BE
DE
F.
MAR
J.
VE
ALBE
LA
GROENENBERG
ER
RU
E
DUINDOO
RNGALERIE GALLERIJ
ARGOUS DES
IERS
F TER
E HO
DREV
AT
RA
RST
VE
OE
E
RIV
EL
LE
ST
RA
AV
AT
GO . DU
UD G
EN OBE
BE LE
KE T D
RL
. 'OR
LA
DE
RU
E
E
RU
EN
VELLE
DU
IN
EM
CH
rvel
d
Nee
Parc
EN
WEG
OL
LLEM
VE
DE
LA
CH
RIVE
EM
IN
OEV
DU
ER
VE
ST
RA
LLEM
AT
OL
EN
DA
L
WE
LU
WO
E
UW
WEG
LL
OL
EN
APE
LLEM
.D
AD
MO
MUSSC
HEN
LEN
D
RV
EL
N
EE
RU
E
R
L' UE
K ATH D
ATHON ENE
IN
EN KLI EE
EU JK RO
YA
M
ST
L
R.
RA
AT
DST
RV
EL
NEE
D
RV
EL
NEE
RU
E
OL
AW
DK
RU
MIST
DU
E
NU
BD
AD
WO
E LA
BD
.D
RA
VELLEMOLENWEG
L
AV
ENUE
NEERVE
DES
LD STR
AAT
N
EOLIENNES
STAART
MOLENSL.
LLAA
RA
MIST
RA
AT
ST
ER
YP
CU
DE
AV
E
OB
E
EL
VEL
N
NE
ER
IEN
CK
DEV
DE
EL
F.
AV
EN
UE
AV
E
MA
NU
RC
E
STADIONLAAN
AER
ES
MAE
T
ER
GE
KA
RC
UT
LAAN
ORG
ST
RA
AT
UE
GE
EN
AV
WO
LU
WE
LA
CH
E ST
LA
EL
D
BL
AD
BLE
UE
T
OO
TV
GR
DU PON
RUE DES
RUE
S
RUE
TON
NIE
PON
TON R
IERSTR
.
L
KE
N
E
RU
KO
.S.P
(W
WOLUWE
AA
T
IN
ON DE
STR
SM
DEPORTES
RUE
IN
JA
LA STATI
JASM
AVENUE
E LO
UIS
FABR
Y
RU
DU
Wolu-Info janvier 2014 15
UIS
EL
A
ARC G
M NE
OS Y
CL NTE
FO
GG
RO
D
ITEN
ILLE GE
RUE
MONT.
DES LAP
INS
KONIJNE
NBERG
VREFEU
WEGGEVOERDENSTR.
TVEL
. LO
AV
RUE VANDENHOVEN
N
EM
A
LO F
LA
RB
TE HO
EM
BO NNEN
LO
BI
EB
OO
AN
DE
EE
TR
AA
T
GR
MONT
SAINT- LAMBERT
SINTLAMBERTUSBERG
SS
OTS
L
EENW
EG
CH
VO
FABRYSTR
AAT
RUE DE
EENW
E ST
KELS
STOK
CKE
CHEE. DE STO
OR
DUN D'
OS O
CL UT
BO
.D
EE
KELS
AU
DREVE
AUX GRAN
DIM GE
ES
TIEN
DEN
SCHUU
RDR
EEF
EG
AL
MMUN ION
E COLIJK STAD
STAD
ENTE
GEME
KEL
OC
E ST
STOK
DU CHE
VEN
HO
EN
.
RU
TENNIS
PARC
MALOU
PARC
MEDIATINE
ND
VA
STR
AT
AV.
RA
ST
EN
STAD
RU
E A.
A.
CRAB CRAB
BEST. BE
AT
NIER
DU
CHATEAU
MALOU
KASTEEL
KE
L
AT
RA
BA
UE
ST
L ST
N
TLAA
ER
KA
RC
MAE
ORG
RA
E J.
EDAL
WOLUW
AV
OC
YO
AV
EN
UE
L'E
XC
UR DE
SIO
N
ES
ST
AV
DE . DU
NN
EC
LEVA
M
AD
NIERES
RU
ON E N
ZE OTR
LIEV E
D
E V AM
RO E
UW
S
DEB
RD
OT
RU
E
J.
CH
B
EN OIS
BO D
SL E SA
.
PIN
J.F.
GROOTVELD
E VO
RUE DE L'EGLISE
ST.-LAMBERT
ST.-LAMBERTUSKERKSTR.
BE
CH
VEL EM
LE IN D
M U
OLE
N
LLE
UE
US STRAAT
KERKEDELLE
ST.-LAMB
ERT
RUE SAINT-LAMBERT
RUE VER
VLOESEM
DONKERSTR
PS
STATION
VANDERVELDE
ELAA
APE
LA
DE
UE N
EN AA
AV PELL
KA
EN
E
PLACE
SAINT-LAMBERT
SINT-LAMBERTUSPLEIN
RU
RUE
SOM
BRE
M
CK
KK
NBA
EE
ST
IES
ER
UET
IQ
BR
ES
AV
D
AG
STR. ON
RE
DO
EO
TH
RUE L. B
AAT
SSTR
BERU
T-LAM
SIN
ERT
MB
SAINT
-LA
RUE
shopwoluwe
ping
cente
r
AVENUE
BADEN
POWELL
LAAN
RUE
CAMPAN
ILEPLEIN
PL. DU
CAMPAN
ILE
A
CH
EN
AT
WOLUWE-SAINT-PIERRE
FOLIANT
GAARDE
VELD
NDER
J.F. DEBE CKER
P
TER KAMERENSTRAAT
TER KAMERENSTRAAT
UX
DE
R. DRIES
DRIESSTR.
N
AA
NS
L
HY
MA
AVENU
E J.
J. P.
RULLE P. RULLE
NSLAA NS
N
S LAA
N
PAUWEL
AV
BOU
RU
E
PRIE ABBE
STER J. HE
J. HE YM
YM ANS
AN
SSTR
.
NU
EP
AU
L
AV
E
RU
VE E DE
RB
IN LA LI
DIN A
G ISO
ST
RA N
AT
RU
KR E DU
UISP CA
UN RREF
TS
TR OUR
.
HEN
ER
AN
ELA
UE AR
IANE
RA
AT
AST
AT
TIC
UE
IQ
D'A
TT
E
RU
AN
ALA
ED
M
DR
O
AN
ED
E
M
O
DR
AN
NU
E
AV
E
E
RN
O
IC
CA
PR
U
AV
.D
KARRESTRAAT
RRETTE
DE LA
CHA
RUE
AER
T LAAN
CK
SP
EE
.
ED
L.
LD
TA
NT
TA
AV
. CO
NS
HENRI
N
RUE DES BAN
CAM
EA
R
AVENUE
AV. DE
TOUTES
LES COU
LEURS
KLEUREN
PRACHT LAA
PLACE DU
SACRE-COEUR
HEILIG-HARTPLEIN
BRE
LL
E
DR
SLEGERSLAAN
APE
RUE MAR
T
AN
ERG
RU
CH
VA
EMILE
LDE
AAN
S
TOMB
UE
U
NAUERL
DEDALE
CAMPAN DU
CAMPAN ILE
DOOLGA ILENG
CLO
STR
D ME
AN
CLOS
STRUYKBEKENWEG
LAAN
R VE
AV
EN
N
KE
MONTALD
DE
K. ADE
3
BE
AAT
N
MOU
YK
CONSTANT
LEN
BERG
WINDMO
SERRES
COMMUNALES
RA
LAUDY LAAN
AVENUE JEAN
VA
N
AA
AV
CL . DE
KL USE LA
M UIZE
AR
IA
LA
AN
EL
RU
ST
AN
E
ELL
EMANNU
PLACE DU
CARNOY
CARNOYPL.
SQUARE
JOSEPH HANSE
DU
UMON
TLA
MIL
P
PASSAGE
DU SOLEIL
COUCHANT
AVONDZONPASSAGE
IN
GRIBA
AV
.E
RU
KA E DU
ST
EE CHAT
L KI
EF EAU
FE
LTSTKIEF
R. FELT
AV
KA . DES
NT
EL CREN
EN
L. AUX
Clin
univ
Sain
NA
ST
AVENUE J. G. VAN
GOOLEN LAAN
PS
EM
T.
AM
CH
LN
CH
HIPPO
N
LINDENBERG
OT
LOUI
S
EA
P
AVENUE
PLAA
AV. CHARLES
DE THIENNES LAAN
VO
ONT
P
KER
AAT
VERVLOESEMSTR
E
N
MOULIN
A VENT
WINDMOLEN
LL
UX
AA
TA
FLORALIENSTR.
AT
STRA
RU
SL
CH
APE
AT
E
UITS
ESEM
AUM
CR
CLAIREAU
LO
RV
S GR
IB
PO
DROO
RA
S FLO LIES
E DE
RU
AV. DU DERNIER REPOS
LAATSTE RUSTL.
RUE DE LA CAMBRE
AV.
HIP
U
AN
NS LA
HYMA
CLOS BEL
HORIZON
SCHOONZICHTGAARDE
VE
LOUI
TRAAT
OS
SC
M
AV. PA
DAPPEREN LAAN
LARD
RA
TE
HOF TER
MUSSCHEN
.D
AV
STATION
ROODEBEEK
ESEM
UE
WEG
S
RUE VERV LO
AVEN
K STEEN
PAUL
MSTRAAT
AN
EBEE
SE
LOE
RV
VE
MON
E
UR
TA
CEN
DU
UE
AV
EN
N
LON
ESEM
LA
HIR
YL
LE VAL
ROOD
MAN
UL HY
POSEIDON
BERG
Village culturel
Cultuurdorp
KRAA
EH
OC
LT
IN DAL
ROODEBEEK
DES VAILLANTS
TOM
AV
E
IPP
CE
HET KLE
N
AA
LO
LE
AR
P
A
ELL
RV
UE
VIL
CLOS HOF
TEN BERG
KA
BR
E VE
LLAAN
DDA
LAAN
AT
ENSTRA
TER KAMER
LA
IE
LL
RU
LAAN
J. R. COLLON
BR
U
IE
LL
ON
R. COLL
AV. J.
CLOS DE LA
TRAMONTANE
GAARDE
AV. DES
ILES D'OR
GOUDEN
EILANDEN
LAAN
PLACE DU
TOMBERG
PLEIN
RN
YPE
CU
J.
CIMETIERE
KERKHOF
E FE
DE
M
U
HOTEL
COMMUNAL
GEMEENTEHUIS
BERG
RG
D
VEL
M
OQ
NH
EL
RT
BE
RT
LAAN
UE
AVEN
M
TOM
AA
T
BE
AA
P
TRAAT
SOLLEVELDS
VELD
RUE SOLLE
STATION
TOMBERG
AVEN
GENE UE GE
RAAL NERA
BASTIL BA
STIN
NLAA
N
J.
IL
BE
AT
DRE
EO
E TH
G
IL
RA
EN
NU
EM
RS
OF
G
BR
TH
E
RE
LAAN
E
ST
TR
FT
RU
LIE
LIE
U
DES NS
IN ISO WEG
EM MA
CHEUX UIZEN
D EEH
TW
DE
EO
N
PU
EN
AV
IN
DO
IRY
L
AA
UP
SA
SS
R
Y
CU
DE
RE
TH
RU
DE
SSEE
CH
ERS
VAN MUYLD
AV. ECH.
MUYLDERSL.
SCH. VAN
PLE
EG
DER
GOU
JO-CH
CEL
N
O
IL
U
Q AN
L'A LA
E N
. D ILO
AV QU
A
UIZENW
EL
POLICE
POLITIE
D'OR
TYTGAT
AAT
AR
L'ECL
USE
ST
PE
AN
EM
DE
NBERG
INE
T KLE
HO
AA
R
PO
E
DRI
AVENUE SLEGERS
DE LA
RUE
NU
PE
LAAN
RMILLE
LA CHA
TWEEH
EB
G
LAAN
A. J. SLEGERS
NS LAAN
AN
AN
TIEN
ISONS
.D
DE BROQUEVILLELAAN
STERCKMA
TS
AV
E
ES
NU
ED
AAT
STR
FR
S LA
LA
D LA
AA
X MA
HUIS
E
NTA
AV. M.
ER
RG
GW
AN
NU
DES DEU
RS
CAYE
RU
JESP
N BE
ARP
AV
E
S
ONEN
MO
R.
KAREL ENSST
RUE MOON
KAREL
R.
.
ER
CLOS
SLEGERS
GAARDE
DIX
F TE
IEL
CHEMIN
RUE
MB
SLEGERS
AR
HO
DES
SD
AU
G
SOLLEVELDSTR
VAL
RUE
CLOS
ALBERT
MARINUS
GAARDE
RIES
OSC
RG
UE
AV
E
N
ROODEBEEKSTEENWE
O
M
AVENUE A. J.
AV.
N BE
EG
T
PL.
RU
RU
AV. DU
N STR
AN
F TE
AV
EN
R
ESST
IE
DR
E WRUE
ER DE
KZ L'A
AA C
M TIV
HE IT
ID E
ST
R.
AT
EDGARD
MARTI
BR
NNET
NW
S
RA
LD
AN
NST
S LA
HO
CLO
LE
T
AA
TO
O
JESP
ER
N
N MO
AN
IZE
ST
AV.
N
NLAA
CAMBRE
DE LA
LA
JEA
LA
HU
L.
INDE
RUE
CA
DE
EL
LA NI
UE DE AAN
AVEN ERIKL
BOLD
TR
SS
DR
RUE SOLLEVELD
E ABELOOS
AVENUE GUILLAUM
AAN
AR
UE
DA
CALABRE
UE
IRE
EE
INE
AT
OSC
EN
SH
TW
AT
E RE
RA
UE
AV
EN
AV
RK
S
RA
G
NN
INST
STATION
GRIBAUMONT
.C
AV
AN
YO
ON
AIS
QST
ER
BO
NING
VICTOR GILSOULL
A.J. SLEGERS
DU
TAGNE
OC
LA
E KO
D DE MEESTER
AN
LA
AT
CLOS
VICTOR GILSOUL
GAARDE
UE
DE BRE
CR
DE
ED
LE
M
IRY
TH
EN
AV
RUE
Q
GO
UEVIL
BROQ
AN
LA
OC
RO
L
CE
AR
ET
AVENUE JEAN MONN
EN
PP
HA
CR
L.
RIDDER KONING
MBU
TO
STRA
UG
ALBR
HA
ON
OP
EL
PREK
G.J.
SC
EN
E
MB
AV
EN
IJEN
LA
AVEN
ME
GE
E
RU
TA
E FA RUE
CH
E LA
L.
RG
S
TE
RN
U
RSEAAN
VE LA
MAN
TO
INE
N BE
EN
IE
4 SEIZOENENHOF
LE
ED
HO
CQ
CLOS DES
4 SAISONS
AV. RAYMON
VIS
. LE
AV
NT-LE
UL
N
J.
E
RU
CR
O
PARC
GEORGES HENRI
ST
TO
I
PARK
RU
DES E MO
KE CERI NTA
G
RS
ELA SIER NE
RAAT
RE S
NBE
TSST
RO
RG
IGE
AT STRA
LOTT
OD
AT
RSSTRA
NO
RKE
WE
RU
AN
F TE
Voir carte.
D’autres sites d’installation sont à l’étude.
AU
M
ICO
CHEVALIER
PO
DE
E
AV
LOMMERLAAN
UX
PR
. DU
AV ER
WAT
AV. DU ROI
AAN
AT
RA
N
TO
CQ
NR
HE
AN
RG
LA
N BE
S
D
BE ES
RK BO
EN ULE
HO A
F UX
EK
HO
J.
O
ES
S L.
H.V
. W AVEN
OLV U
EN E
S LA
F TE
BEUKEN
CHSEE DE ROODEBE
PLACE
VERHEYLE WEGHEN
PLEIN
ILAA
HE
ES
CR
G
OR
N
ST
AM
W
HO
NTA
UE
EM
ILIE
NW
ORG
RU
E
RIJN
SCH
EN
EN
HAAG
E-FAM
MEILAAN
GE
R.
OLV
AV
AVE
HEILIG
KST
E
INGL
STATION
JOSEPHINECHARLOTTE
DE
CA
E
R
LIE
BE AN
U
. D MLA
AV RA
E DU
DEN
(ET.)
AN
UN
S
DE
HIN
UP
RD
AA
RU
N
ELIN
SLAA
PREK
PIENS
LLA
DE
NUE
PLACE DE
LA SAINTEFAMILLE
GE
IN
YR
ZE
LAAN
AVENUE DES OMBRAGES
AT
RA
PH
KRON
A.J. SLEGERS
AA
T
NR
W
EN
U
VICT
AVENUE
TR
PARC DE ROODEBEEK
ROODEBEEKPARK
DE MAI
EST
ED
PA
GIL
IN
DU
DA
G
IJN
LF
DU
ER
EN
EM
CH
S
AT
STRA
MENUISI
E
NU
NES
EE
E
AV
CH
ET
AG
EE
W
AN
M
E
ILL
DO
TBOS
RUE DU
EB
DST
L'EQ
DE
RU
SO
SQUARE
JOSEPHINECHARLOTTE
PLEIN
EV
UE
EN
AV
S
GEOR
OR
RIN
ERFP
UE
MENA
TO
CLO
N
UIN
HEYDENBERGLAA
AAT
S STR
THOU
T LIN
IER
HERIT
DES
AG
E
NU
E
AV
MUSEE
COMMUNAL
GEMEENTEMUSEUM
GLA
ILA
AV
UE
AN
E
RMAN
THOU
CE
SQUARE JOSEPHI
CLO
ENBERG
AVENUE HEYD
LIN
PRIN
AVEN
RUE
PE
MARCEL THIRYLAAN
BR
EG
IN
IER
HENR
OD
AVENUE
EN
SQUARE
DE MEUDON
MEUDONPLEIN
GES
RO
NU
RIS
TIMME
DE
DU
STRAAT
LAAN
IS
UE
C
CE
DY
NE-CHARLOTTE
EV
EN
AV
DES
GULLE
.
AV
N
AA
TL
AER
OX
T
AER
CK
EE
SP
ARD
J. B.
BO
ABBE
RUE PEE
L'E
DE
T
TER TRAA
PRIES PEES
L'E
DE
AVEN
DU
ON
RUE
E DU
N
-
DEN
E DU
-
QU
RO
B
DE
N
MEILAAN
OU
OU
UE
AN
MBREC
T - LA LAAN
SIN
LUWE
WO
UE
RU
ORI
RU
SLAA
ERT
BRE
AV. DE SEPTEM
SEPTEMBERL.
DALECHAMP
AT
-LA
AINT
E-S
UW
WOL
DE
AV.
ROBERT
UT
AV. D'AO L.
AUGUSTUS
RA
DU
OKTOBERLAA
ED
AVE
N
LA
SLOT
HTS
HERTOG
ETTERBEEK
AVENUE
MAARTLAAN
ST
UE
AVEN
MB
TRICH
NRI DIE LAAN
AV. HE DIETRICH
I
HENR
SE
ES
CH AAT
DU
LA ESTR
E DE GINN
RU RTO
HE
DALECHAMP
S
Y
AT
LIN
EE
LS TW AN
LA
RA
DE MAR
NC
RE
ST
AVENUE
RT
N
FO
CAST
N
RIO
AN
AF
TILLEU
BR
DU
C.P.A.S
O.C.M.W
ROODEBEEK
RUE D'OCT
OBRE
ED
NT
DE
D
AR
ED
RU
E
DE DE
DE
CE
MBE CE
RSTRMBR
E
.
EN
AV
AAT
T STR
EL
CAST
LAAN
SLOT
EL
UE
AVEN
ES X
. D AU
AV EME
G
ARTLA
MA
RIN
ER
ENRI
T-H
R.
SAIN
IKST
RUE
ENDR
T-H
SIN
NE
OR
RS
ERFP
UD
PARVIS SAINT-HENRI
SINT-HENDRIKSVOORPLEIN
E
FR
NEME
URON
CO
UE DU
CHAUSSE
JULILAAN
JUILLET
UE
SQUARE
MARIE JOSE
PLEIN
S-K
SERVAI
AVEN
LAA
HO
GEOR
UE
DU
EE
I
HENR
GES
GEOR
UE
Métairie
AVEN
Van Meyel
PLACE
J.B. DEGROOFF
PLEIN
I
CK
ST
AF
M.L.
OIX
SU
CR
LA
. DE
AV
DE MAI
ZU
D
ENWEG
JANUARILAAN
AVENUE
INE
A. &
RTYN
AAN
FORT
LAAN
T
AVENUE ROBER
MA
IER
BRAF
HERIT
TO
BETH
ISA
- EL
DEUX
DES
ALBE
BETH
ISA
- EL
DES
NG
E
RU
RT
ALBE
AV.
UE
IER
SELA
RUE
IDER
-
ER
TT
HU
SC AN
LA
N
AA
UISL
KR
SP
IE-JO
ALBE
HENR
GES
DU
CORA
KL .
NBO
STEE
SIRIUS
GAARDE
CK
MAR
SE
JO
Institut
des sourds
et muets
AVEN
LO
HIT
BATO
NN
AVEN
RES
RUE
W
ND
RAAT
BRA
OUTST
GE
AV
JO
CK
LINTH
UE
AVEN
IE -
MAR
UE
EN
SELA
DENL
T
I
HENR
S
ORGE
LAM
.
AV
AN
LAAN
ALBE
ITLO
WH
OU
NRI
RT
)
T.
LAAN
N
JOSE
RTYN
UE
AVEN
S HE
GE
GEOR
IE
LAA
LAAN
AN
MAR
REN
IUS
S SIR
CLO
GI
EEKSTE
AVENUE DE
BEAU
ELIN
NTH
E LI
AN
ENLA
SDAG
KRUI
NS
GATIO
S RO
DE
AV.
(E
LAAN
BEAU
LAM
PREK
ND
BRA
ED
ALBE
AVEN
BD
RU
JONN
JONN
RT
UE
AVEN
CE
DEN
UE
N
AA
ARTL
RT
ALBE
ART
LAAN
BEAU
ELIN
E
RU
ELA
LAM
PREK
IE -
MAR
KERS
GEN
LIN
EE
TW
SA
. DU
AV
NU
E
L.
SE .
GA N
PE SUSL
AV. GA
AIRE
PE
TT
AN
NH
EE
DE
ES
PRIN
UE
E
S
IGUE
IGUE
OT
RG
VE
ET
DE JUILL
AVENUE
CERI
ROODEB
JULILAAN
LART
AL
LAM
UE
DE MAI
IO
AT
LL
TE
AVENUE DE JANVIER
PLACE
DE MAI
MEIPLEIN
MEILAAN
RA
GENE
BEAU
AV
IL
VR
D'A
EN
AV
SIER
LART
EN
RG
VE
DES
P
DELLE
DELLE
GULLE
LAAN
PLEJADEN
LA
LIC
LA L.
. DE RN
AV OO
UE
RG
DU
AVEN
T
AA
TR
ES
OT
L
RA
AV
AN
UE
NS
EE
NS
E
BE
RE
ER
ST
E
LD
CO
.O
AV
AVEN
O
UE
HO
GENE
UE
GE
LA
HO
AVE
N
E
RU
AVEN
AN
HER
ENUE
AVENUE
SQUARE LEVIE
LEVIEPLEIN
ER
SQUARE
VERGOTE
VERGOTEPLEIN
AN
LA
ER
OV
HO
T
ER
APR
OV
T
BER
UE
EEK
RB
HE
ER
HER
EN
AV
CL
DU OS
DRA
DRA
KEH G
OFON
ROODEB
ILLA
ER
OV
T
BER
ER
VRI N
FE LAA
DE ARI
AV. BRU
FE
.
NG
OR
CLOS CASSIOPEE
CASSIOPEAGAARDE
AV
E
N
AA
NL
O
NH
EN
AV
EE DE
OV
UE
MM
CO
.
NX OF
LY NH
DU NE
OS BIN
CL NX
LY
DES
CL. DE LA
CARENE
CARINAGAARDE
SL
URU
E
DE RN
OS CO
CL LI
LA
EVERE
AFRIT
E
OK
AV. DU CAPRICORN NB
EE
ST
UE
GE UIK
LIE
L
S - EL LE
EL USS
UX BR
BR
0
E4
40
PLEIA
DES
AVEN
19
SORTIE
CLOS DE LA BALANCE
WEEGSCHAALBINNENHOF
E
E
UT EG
RO LW
TO NE
AU TOS
AU
CHAUSS
HO
AV
EN
RU
E
AR D'AR
AG
ON
ES
ED
NU
E
AV
EVERE
UE
T
BER
TO
E
IK
IEG
- L - LU
L
ES
ELL USSE
R
UX
BR 0 B
0
EVERE
E4
E4
AFRIT
E 19
TE LWEG
U
SORTI
RO NE
TO OS
AU AUT
P
S
HER
AG
AN
DE
UE
Des caméras de
surveillance ont été
ZAVENTEM
installées
dans l’espace
public.
PE
LLA
NTA
EN
AV
STEE
DU
E
CE
Une nouvelle répartition
du territoire communal
en 7 quartiers permet aux
gardiens de la paix, toujours affectés au même
SCHAAERBEEK
quartier, de tisser des
liens plus étroits avec les
habitants et d’avoir une
meilleur connaissance du
terrain.
Une attention constante
est accordée à la lutte
contre les incivilités. En
matière de tags la commune propose un service
de nettoyage des tags et
EG
NW
ENSE
LEUV
AV
EN
UE
AIN
LOUV
DE
CH.
S
CLOER
YP
CU
E E
. D RD
TH AA
G
Là aussi, la commune met tout en œuvre
pour sécuriser et rassurer les habitants.
Le nombre de gardiens de la paix du service communal de la prévention a été
augmenté, ce qui permet de renforcer
leur présence dans tous les quartiers.
Une équipe de surveillants habilités a été
créée. Ils sont spécialement formés par la
police pour veiller à la sécurité aux abords
des écoles, notamment pour aider les enfants à traverser et pour
inciter les automobilistes
à adopter des comportements qui respectent la
sécurité des enfants.
AN
Même si les chiffres de la criminalités
sont en baisse constante, une enquête
menée en 2012 montre que subsiste, dans
la population, un sentiment subjectif
d’insécurité, généré le plus souvent pas
les petites incivilités, telles la présence
de tags, de dégradations ou de détritus.
menace. Un bouton d’appel met directement le commerce en liaison visuelle et
auditive avec le dispatching de la zone de
police Montgomery. Cela permet aux services de police d’intervenir rapidement
et efficacement puisqu’ils sont informés,
en temps réel, de ce qui se passe dans
le magasin. La prime communale couvre
jusqu’à 50% des frais d’installation et
50% des frais de la redevance mensuelle,
avec un plafond maximum de 550€ par an
et par commerce.
ARI
Toute l’importance de la
prévention
AAT
De nombreuses mesures sont prises au
niveau communal pour assurer la sécurité des habitants que ce soit face à la
délinquance, ou en matière de sécurité
routière.
EL
KONK
RUE
EL
KONK
dossier
Des actions ciblées sont
menées
•
•
•
•
Opération « Laguna » : surveillance
des habitations vides durant les vacances par les services de police.
Opération « Rose de noël » : présence renforcée et vigilance accrue
des gardiens de la paix du service
communal de la prévention dans les
zones commerciales (Georges Henri,
shopping, quartier Saint-Lambert)
durant les périodes de grande affluence (fêtes de fin d’année, soldes),
afin de limiter les arrachages de sacs
et les vols dans les magasins.
Opération « Rosace » : campagne de
sensibilisation à la protection des habitations
Opération « Tournesol » : présence
accrue dans les espaces verts à la
belle saison
et sur nos routes ?
La sécurité c’est, bien entendu, aussi
la sécurité routière et particulièrement
celle des usagers faibles.
Chaque année, depuis 2008, le service
communal de la prévention organise, en
collaboration avec les services de police,
une campagne annuelle de la sécurité
routière. Durant une dizaine de jours, des
opérations visant à sensibiliser les usagers
à diverses problématiques sont menées
en divers points sensibles de la commune
(grands boulevards, abords des écoles,
carrefours dangereux,…) Ces campagnes
traitent de thématiques telles que la vitesse, le stationnement sauvage, le port de
la ceinture, les usagers faibles, les droits et
devoirs des cyclistes, le respect de la sécurité aux abords des écoles. Dans le cadre
de cette campagne, les écoliers reçoivent
une formation à la sécurité routière et sont
invités à venir découvrir la piste de simulation de circulation pour jeunes cyclistes.
respecter : vitesse réduite, respect du stationnement, et usage des « arrêts-minute ».
Chaque année, les enfants des 5ème et 6ème
années primaires bénéficient de formations au code de la route et à la sécurité
routière.
La sécurité des cyclistes
Les pistes cyclables, même régionales,
sont régulièrement entretenues par
les services communaux, tant en ce qui
concerne la surface de roulage que les
marquages au sol.
Prudence aux abords des
écoles
Un effort tout particulier est fait aux abords
des écoles : plusieurs établissements ont
été équipés de zones « arrêt-minute ». Des
campagnes de sensibilisation à la sécurité routière (opération cartable) sont menées au début de chaque année scolaire
aux abords des établissements scolaires.
Les règles de sécurité en matière de traversées des piétons sont rappelées aux enfants
et aux parents. Des dépliants sont remis aux
automobilistes pour rappeler les règles à
16 Wolu-Info janvier 2014
Des aménagements
adaptés à chaque voirie
Dans chaque quartier, des études sont
menées pour voir quelles adaptations
peuvent être faites afin de diminuer la
dossier
vitesse et de renforcer la sécurité, et
en particulier celle des usagers faibles,
qu’ils soient cyclistes, piétons ou personnes à mobilité réduite. Au cas par cas,
le service de la mobilité envisage des
aménagements tels que la mise en zone
30, l’aménagement de carrefours surélevés, la création de de chicanes, de cassevitesse, de rétrécissements ou de traversées sécurisées.
Accidents de la
circulation … mais que
fait la Région ?
Force est hélas de constater que le
nombre d’accidents de roulage avec blessés reste relativement constant. Sans
surprise, c’est sur les axes les plus importants, et où la vitesse est donc souvent trop élevée, que se produisent le
plus d’accidents graves (boulevard de la
Woluwe, l’axe Vandervelde-Hymans-Gribaumont et le boulevard Brand Whitlock).
Des axes dépendant des instances régionales, sur lesquels les autorités communales ne peuvent hélas pas procéder ellesmêmes à des travaux de sécurisation.
Des axes régionaux au sujet desquels les
autorités communales ne cessent de demander que des mesures renforçant la
sécurité des usages faibles et limitant la
vitesse soient prises, sans grands effets
jusqu’ici.
Si le réaménagement du boulevard de la
Woluwe est prévu lors de la prolongation
du tram 94, les autorités régionales ont
annoncé que rien n’était envisagé pour le
boulevard Brand Whitlock.
Des « études » seraient en cours pour
Quelques aménagements réalisés ces derniers mois :
• Bleuet-Konkel : rétrécissement de la largeur de voirie par la création d’oreilles
de trottoirs
• Rue Neerveld : création d’îlots au croisement avec l’avenue de l’Aquilon
• Rue Vervloesem : aménagement d’extensions de trottoirs au croisement avec le
clos Bel Horizon
• Place de la Sainte Famille : étude du réaménagement des passages piétons, de
la circulation et du stationnement à proximité des établissements scolaires
• Avenue de Calabre : aménagements de passages pour piétons surélevés, élargissement des trottoirs
• Clos des Bouleaux : placement de potelets de sécurité à l’entrée de l’école et aménagement d’un trottoir traversant au carrefour avec l’avenue Théodore De Cuyper
• Avenue Mounier : marquage pour cyclistes et passages pour piétons. Aménagement de passages pour piétons avec passage en chicane en bermes centrales
• Réaménagement du carrefour formé par la chaussée de Roodebeek, l’avenue
de Mai et la place Verheylewegen • Sécurisation de la chaussée de Roodebeek entre l’avenue Heydenberg et l’avenue
de Mai par le placement de chicanes, de coussins berlinois, d’oreilles de trottoirs
• Rue des Bluets : dans le cadre de la rénovation du chemin piétonnier, rénovation
de la piste cyclable afin d’assurer plus de confort et de sécurité aux cyclistes
• Avenue Rullens : redéfinition du profil du carrefour avec le Tomberg (création
d’oreilles de trottoirs, d’un trottoir traversant du côté place Tomberg) afin de renforcer la sécurité des piétons. Le carrefour avec l’avenue Général Bastin a lui
aussi été réaménagé par redressement du tracé et aménagement d’oreilles de
trottoirs pour rendre les rues plus perpendiculaires
• Avenue de la Chapelle : placement de coussins berlinois afin de modérer la vitesse
Informations pratiques
• Dispatching de la zone de police Montgomery : 02.788.53.43
www.policemontgomery.irisnet.be
• Division de police de Woluwe-Saint-Lambert : 15-17 rue F. Debelder, 02.788.92.00
• Primes communales de téchno-prévention et télépolice vision - règlements
et formulaires : service communal de la prévention - [email protected] 02.761.29.77.
Toutes ces informations, ainsi que les dates des opérations de
gravure préventive des vélos sont disponibles et téléchargeables
sur le site www.woluwe120.be
l’axe Broqueville-Hymans, Spaak,
Vandervelde, et notamment pour le
carrefour Tomberg-Hymans, mais
sans qu’aucun délai ait été précisé.
On note que 31 % des blessés sont
des automobilistes, 17 % des passagers, 18 % des usagers de cyclomoteurs ou de motos, 3 % des cyclistes
et 19 % des piétons.
Le nombres de cyclistes et de piétons
blessés lors d’accidents de la circulation est cependant en diminution
Poursuivre les efforts
Malgré ces chiffres encourageants, qui
marquent un net recul de la criminalité dans
notre commune, et sont le fruit de la politique de sécurisation menée au jour le jour
sur notre territoire, assurer la sécurité des
habitants et la sécurité routière restent des
priorités pour les autorités communales.
Une réflexion constante est menée par le
Collège et le Conseil de Police, présidés
par le bourgmestre Olivier Maingain, pour
veiller à améliorer encore les mesures de
prévention et de protections des citoyens.
Wolu-Info janvier 2014 17
ACTUALITES
Des finances communales
saines
Maitriser les équilibres
budgétaires et financiers,
sans augmentation des taxes
additionnelles mises à charge des
habitants de notre commune, tel
est et reste l’objectif prioritaire de
la majorité.
C’est aussi la condition
incontournable pour assurer la
meilleure gestion de l’ensemble
de nos politiques au service de
tous.
Des réserves financières en
constante augmentation
Le Conseil communal a approuvé récemment les comptes et les résultats de l’année 2012, qui se clôturent avec un excédent
appréciable de 1.146.301E. Tel était également le cas lors des années antérieures,
avec des excédents de 1,3m en 2009, de 2m
en 2010 et de 1,6m en 2011. Ces bons résultats nous ont permis d’augmenter nos
réserves financières qui, en 2006, étaient
de 2,2 millions et qui, depuis, ont été portées au montant actuel de 9 millions. Ayant
été plus que quadruplées au cours des
sept dernières années, ces réserves sont
là pour parer à d’éventuels coups durs.
C’est de bonne et saine gestion !
18 Wolu-Info janvier 2014
Une bonne gestion qui permet
des investissements au bénéfice de tous
Nous disposons par ailleurs d’un fonds de
réserve dit ‘extraordinaire’ qui regroupe
les moyens financiers résultant de ventes
immobilières dont le produit est affecté
à de nouvelles acquisitions communales
utiles, comme par exemple celles destinées à revitaliser l’avenue Georges Henri.
Pour le surplus, elles financent aussi une
partie de nos programmes d’investissements.
Avec une moyenne annuelle de 11 millions sur la période 2007 à 2012, ces investissements ont été substantiels et ont
porté sur le bon entretien, la rénovation et
l’amélioration des performances énergétiques de nos infrastructures éducatives,
culturelles, sportives, tout comme sur
l’embellissement de l’espace public et les
aménagements en matière de mobilité.
Les charges de la dette restent cependant dans des limites parfaitement acceptables, à hauteur de 7,1 % de notre budget
annuel de dépenses.
Poursuivre les efforts pour assurer l’avenir
Est-ce dire pour autant que nous pouvons
relâcher nos efforts pour l’avenir ? Bien
sûr que non ! L’élaboration d’un budget communal s’inscrit toujours dans un
cheminement douloureux et parsemé de
contraintes. Bien des communes souffrent aujourd’hui dans le contexte économique et financier difficile que nous
connaissons. Des charges supplémentaires nous sont imposées, comme la
contribution aux équilibres de la sécurité
sociale et au financement des pensions.
Ainsi en est-il de l’augmentation sensible
et progressive des cotisations patronales
ACTUALITES
sur notre personnel statutaire (qui passeront l’an prochain de 26,5 à 28,5 %, et
progresseront jusqu’à 34,5 % d’ici 2016)
ou l’imposition depuis cette année 2013
d’une « cotisation annuelle de responsabilisation » de plus de 800.000E à l’ONSS
des pouvoirs locaux pour les pensions des
agents statutaires. Des efforts analogues
sont consentis en faveur de notre CPAS et
de notre zone de police, via les dotations
communales annuelles.
Ces efforts justifient aussi un certain
nombre de taxes communales qui existent chez nous comme ailleurs et qui, bon
an mal an, sont adaptées en fonction de
l’augmentation du coût de la vie. Mais
nous veillons, en matière fiscale, à pratiquer la modération et la juste mesure.
Des taxes non-majorées ou
supprimées
Comme nous nous y étions engagés, les
impôts communaux n’ont pas été augmentés et demeurent, tant pour l’impôt
des personnes physiques que pour l’impôt
foncier, parmi les plus bas de la région
bruxelloise.
Nous avons également décidé, pour 2014,
de ne pas majorer les taxes sur les bu-
reaux, sur les emplacements de parking,
sur les chantiers et autres occupations
temporaires du domaine public, et nous
avons supprimé deux taxes, sur les distributeurs automatiques et l’affichage sur
emplacements publics. Notre commune, à
la différence d’autres, ne taxe par ailleurs
ni les surfaces commerciales ni les enseignes, pas plus que la force motrice
ou le personnel employé. Nous voulons
en effet éviter de pénaliser l’importante
activité économique et commerciale présente sur le territoire communal et qui
participe à son attractivité. De son côté, la
redevance due pour la réservation d’emplacements de parcage, le transport et le
placement de barrières Nadar, qui n’avait
plus été majorée depuis au moins quatre
ans, ne le sera pas davantage en 2014. La
taxe sur les chambres d’étudiants sera,
elle, maintenue à 70E par chambre et par
an, avec exonération pour les deux premières chambres mises à disposition par
un même propriétaire. Nous avons par
ailleurs instauré une nouvelle gratuité
pour les cartes d’identité-papier pour
enfants de moins de 12 ans, limitant par
ailleurs le coût des cartes électroniques
aux seuls 6,10E que nous réclame l’Etat
fédéral pour leur confection, hors de toute
taxe communale complémentaire, celle
préexistante de 1,25E étant supprimée.
Les tarifs pour autres documents administratifs resteront, eux, inchangés en 2014.
Tout en devant faire face à d’importantes
charges supplémentaires d’un côté et
en pratiquant la modération fiscale de
l’autre, Woluwe-Saint-Lambert s’en tire
bien grâce aux efforts permanents que
nous réalisons pour garantir nos équilibres tant actuels que futurs. C’est aussi
le contrat que nous avons conclu et entendons respecter avec la population de
notre commune. Nous pourrions citer la
grande diversité de services de qualité
que nous offrons dans tous les domaines,
écoles, crèches, infrastructures sportives
et culturelles, entretien et rénovation des
voiries et trottoirs, sécurité, propreté,
services sociaux, politique du logement,
…. sans oublier les guichets communaux
auxquels plus de 85.000 demandes sont
adressées chaque année ! La liste est longue ! La qualité de nos infrastructures et
la grande diversité des services rendus
aux habitants de Woluwe-Saint-Lambert
supportent plus que largement la comparaison avec bien d’autres communes.
Mais elles ne sont concevables que parce
qu’elles s’inscrivent dans une gestion
prudente, rigoureuse et dynamique des
deniers publics qui nous sont confiés.
C’est en tout cas notre ferme ambition de
poursuivre dans cette voie !
Infos :
services de Benoît Veldekens,
échevin du Budget et des Finances
[email protected]
02.761 27 38
Wolu-Info janvier 2014 19
de Maurice à Olivier
Zou u graag een
aankondiging plaatsen
in dit blad ?
Contacteer Wolu-Info op
het nr. 02.774.35.61 of stuur
een e-mail naar
[email protected]
Carte complète et menus à consulter sur
www.demauriceàolivier.be
Promenade du sel au sucre
Mise en appétit selon les caprices du marché.
Croquettes de crevettes grises épluchées main.
ou
Terrine de pigeonneau au bas armagnac.
ou
Soupe de poisson, rouille et croûtons dorés.
ou
Anguilles au vert.
Canette de Challans simplement rôtie, jus moscatel aux fruits du mendiant.
voorta an
8 pagina’s
ou
Dorade royale en habit vert, émulsion au Cheverny.
ou
Paleron de veau confit, fine champagne aux premières morilles.
Nougat glacé aux pralines roses Louis XV, coulis pomme verte kiwi.
ou
Macaron tiède caramel au beurre salé, crème glacée à la vanille de Madagascar.
ou
Crème brûlée.
Menu 30 € le couvert
Ce menu peut, pour 45 €, être accompagné d’une demi bouteille de vin par personne.
Domaine Saint Vincent 2010 Chardonnay/ Château Haut Millet 2010 Première Côte de Blaye
Fermé dimanche, lundi soir et jours fériés.
antiquité brocante
246, CHAUSSÉE DE ROODEBEEK
02.771.33.98
m
Vide maison lift
Devis et déplacement gratuits
20 ans expérience
boubekeur
Salon lavoir automatique
place verheyleweghen, 18
1200 Bruxelles
0479.38.15.30
242, chaussée de Roodebeek
Ouvert 7/7 jours
de 6 à 22h
collection sacs de marque
et vêtements...
Plus de 25 machines 6,5 kg,
14 kg et 18 kg • 22 séchoirs
Calandres industrielles
Boissons, snacks, glaces
m
Système écologique du traitement des eaux
Grossiste
pièces auto
& outillage
(professionnel & particulier)
Spécialiste
THULE
Coffres et barres de toit •
Porte-vélo à la vente
et/ou à la location
Rue de la Cambre 278A - 1200 Bruxelles
Tél. 02/770 70 70 - www.cockaerts.be
Nos marques :
Bosch • Valeo
Brembo
Monroe • Loctite
Hitachi…
parking réservé
à la clientèle
BX30279200/LVO-E
• Pièces auto
• Outillage
• Matériel de
garage
• Matériel
industriel
ACTUALITES
25 mai, élections
européennes
El 25 de mayo : elecciones al
Parlamento Europeo
25 maggio : elezione del Parlamento europeo.
Le traité de Maestricht a accordé le droit de vote
et d’éligibilité aux ressortissants de l’Union
européenne pour les élections européennes.
Tout ressortissant d’un état membre de l’Union
européenne peut voter à condition de respecter
les conditions liées à la capacité d’électeur et de
s’être préalablement inscrit comme électeur.
El Tratado de Maastricht otorga derecho
de voto y de elegibilidad (sufragio activo y pasivo) en las elecciones europeas a los ciudadanos de la Unión Europea residentes en un
estado miembro del que no sean nacionales.
Cualquier ciudadano de un estado miembro de la
Unión Europea podrá votar, siempre que cumpla
los requisitos relativos a la capacidad de elector y
que esté inscrito en el censo electoral.
Il Trattato di Maastricht accorda infatti il diritto
di voto e di eleggibilità per le elezioni europee a
tutti i cittadini dell’Unione europea residenti in
un altro Stato membro.
�Qualsiasi residente che sia cittadino dell’Unione europea può votare a condizione di rispettare
le condizioni relative alla sua capacità di elettore
e di essersi inscritto in quanto elettore.
¿Qué requisitos hay que cumplir?
• Ser nacional de uno de los 26 otros estados
miembros de la Unión Europea;
• Estar inscrito en el censo de población o en el
registro de extranjeros de Woluwe-Saint-Lambert, a más tardar, el 1 de marzo de 2014;
• Ser mayor de edad (tener 18 años cumplidos) el
25 de mayo de 2014;
• Estar en plena posesión de sus derechos civiles
y políticos a 25 de mayo de 2014;
• Estar inscrito en el censo electoral.
Quali sono le condizioni da rispettare?
• Avere la nazionalità di uno degli altri 26 Stati
membri dell’Unione europea;
• Essere iscritti al registro delle popolazione o al
registro dei cittadini stranieri di Woluwe-SaintLambert entro il 1° marzo 2014;
• Avere compiuto 18 anni alla data del 25 maggio
2014;
• Godere, alla data del 25 maggio, dei propri diritti civili e politici;
• Essere iscritti all’elenco degli elettori.
Para figurar en el censo electoral, tendrá que hacernos llegar el formulario de inscripción, debidamente cumplimentado y firmado, antes del 28
de febrero de 2014.
Per comparire nell’elenco degli elettori, lei dovrà ritornarci il modulo d’iscrizione, debitamente
compilato e firmato, entro il 28 febbraio.
Quelles sont les conditions à respecter ?
• Posséder la nationalité d’un des 26 autres états
membres de l’Union européenne ;
• Etre inscrit au registre de la population ou au
registre des étrangers de Woluwe-Saint-Lambert le 1er mars 2014 au plus tard ;
• Etre âgé de 18 ans minimum à la date du 25 mai
2014 ;
• Jouir, au 25 mai 2014, de ses droits civils et politiques ;
• Etre inscrit sur la liste des électeurs.
Pour figurer sur la liste des électeurs, il y a lieu
de nous retourner le formulaire d’inscription cijoint, dûment complété et signé avant le 28 février.
(http://w w w.woluwe1200.be/fr/news/fichiers/
FORMULE_C1-FR.pdf)
Toutefois, si vous vous étiez déjà inscrits pour les
élections européennes en 2009, vous ne devez plus effectuer aucune démarche et serez automatiquement
repris sur la liste des électeurs. Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à contacter
notre service Population (02.761.27.85 02.761.27.89
– 02.774.35.40) ou à consulter le site Elections
du Service public fédéral Intérieur : www.elections.fgov.be.
25 mei : verkiezingen van het
Europees parlement
Het Verdrag van Maastricht verleent namelijk
aan de staatsburgers van de Europese Unie het
stem- en verkiesbaarheidsrecht voor de Europese verkiezingen.
Iedere staatsburger van een lidstaat van de
Europese Unie mag stemmen op voorwaarde dat
hij aan de voorwaarden voldoet die vereist zijn
om te mogen stemmen en dat hij zich voordien
heeft ingeschreven als kiezer.
Aan welke voorwaarden moet men voldoen ?
• De nationaliteit bezitten van één van de 28 lidstaten van de Europese Unie ;
• Op 1 maart 2014 ingeschreven zijn in het bevolkings- of vreemdelingenregister van SintLambrechts-Woluwe ;
• Op 25 mei 2014 minstens 18 jaar zijn;
• Op 25 mei 2014 genieten van alle civiele en politieke rechten ;
• Ingeschreven zijn op de kiezerlijst.
Om opgenomen te worden in de kiezerlijst, dient
u bijgevoegd formulier volledig en correct ingevuld, en ondertekend, terug te sturen vóór 28 februari (http://www.woluwe1200.be/nl/nieuwtjes/
bestanden/FORMULIER_C1-NL.pdf).
Indien u echter al ingeschreven was voor de
Europese verkiezingen van 2009, moet u niets
meer ondernemen en staat u automatisch op
de kiezerlijst. Voor bijkomende inlichtingen,
staat onze dienst Bevolking ter uwe beschikking
(02.761.27.85 – 02.761.27.89 – 02.774.35.40) of verwijzen wij u graag naar de website Verkiezingen
van de FOD Binnenlandse Zaken : www.verkiezingen.fgov.be.
Sin embargo, si usted ya se inscribió para las
elecciones europeas de 2009, aparecerá automáticamente en el censo electoral, por lo que no
tendrá que realizar ningún trámite. Si necesita
más información, no dude en ponerse en contacto con nuestro servicio de Población (02.761.27.85
o 02.761.27.89 o 02.774.35.40) o consulte la página
web Elecciones del Servicio Público Federal Interno: www.elections.fgov.be.
25 May : European Parliamentary elections
The Maastricht Treaty gives European Union citizens resident in another EU country the right to
vote in European Parliamentary elections.
Please find below details of the conditions you
must meet in order to exercise your right to vote
as «Citizens of a European Union Member State».
You need to be:
• A citizen of one of the other 26 European Union
Member States;
• Listed on the Woluwe-Saint-Lambert Population Register or Foreign Nationals Register by
1 March 2014;
• Aged eighteen or over on 25 May 2014;
• Not in a category barred from voting on 25 May;
• Listed on the electoral register.
To be included on the electoral register, please
complete, sign and return the registration form to
us by 28 February.
If you registered for the European Parliamentary
elections in 2009, your name will be maintained
on the electoral register and no further action
is required. For more information, please contact our Community Department (02.761.27.85,
02.761.27.89 or 02.774.35.40) or visit the Home Affairs Federal Public Service’s elections website:
www.elections.fgov.be.
Peraltro, qualora lei fosse già stato/a iscritto/a
per le elezioni del 2009, non dovrà fare nulla
e sarà automaticamente incluso/a nell’elenco
degli elettori. Per qualsiasi informazione complementare non esiti a contattare il nostro servizio Popolazione (02.761.27.85 o 02.761.27.89 o
02.774.35.40) o a consultare il sito dedicato alla
elezione del Servizio pubblico federale Interni:
www.elections.fgov.be.
25. Mai : Wahl des europäischen Parlaments.
Der Vertrag von Maastricht hat den Bürgern
der Europäischen Union ein aktives und passives Wahlrecht für die Wahlen zum Europäischen Parlament gewährt. Jeder Staatsangehörige eines Mitgliedsstaates
der Europäischen Union kann wählen, unter der
Voraussetzung, dass er die Bedingungen in Verbindung mit der Fähigkeit eines Wählers erfüllt
und dass er sich im Voraus als Wähler registrieren lassen hat.
Welche Bedingungen müssen erfüllt werden?
• Über die Staatsangehörigkeit eines der 26 Mitgliedsstaaten der Europäischen Union verfügen;
• Spätestens am 1. März 2014 im Bevölkerungsregister oder im Ausländerregister von Woluwe-Saint-Lambert eingetragen sein;
• Am 25. Mai 2014 mindestens 18 Jahre alt sein;
• Am 25. Mai über alle bürgerlichen und politischen Rechte verfügen;
• Im Wählerverzeichnis registriert sein.
• Um im Wählerverzeichnis registriert zu werden, müssen Sie uns das Registrierungsformular vor dem 28. Februarordnungsgemäß ausgefüllt und unterschrieben zurücksenden.
Wenn Sie allerdings bereits für die Wahlen zum
Europäischen Parlament im Jahre 2009 registriert waren, müssen Sie keine weiteren Schritte
unternehmen und werden automatisch im Wählerverzeichnis aufgenommen. Weitere Informationen erhalten Sie bei unserer Dienststelle für
Bevölkerung (02.761.27.85 oder 02.761.27.89 oder
02.774.35.40) oder auf der Webseite der Wahlen
des Inneren Föderalen Öffentlichen Dienstes:
www.elections.fgov.be.
Wolu-Info janvier 2014 21
ACTUALITES
Travaux dans nos rues
Travaux d’entretien et de
sécurisation effectués ces
dernières semaines
Entretien et réparation
• Asphaltage de nids de poules : parking
du chemin du Struykbeken, avenues
Abeloos, Montald, Gilsoul, Slegers,
Gribaumont, du Prince Héritier, Prekelinden, Hippocrate, Wolu Techni Cité,
place Saint-Lambert ;
• Réparation de trottoirs : avenue des
Cerisiers ;
• Réparation d’enfoncements : avenue
des Cerisiers ;
• Réparation de dallages : école Parc
Malou-R. Maistriau, rue Solleveld ;
• Remplacement de pavés : chemin du
Struykbeken ;
• Remplacement ou réparation de bordures : avenues de la Charmille, Heydenberg ;
• Remplacement de taques d’égout :
avenues Hippocrate, du Prince Héritier,
• Réparation de klinkers : stade communal ;
• Remplacement de schiste rouge :
place Saint-Lambert, allée Pierre Levie (parking de la Médiatine) ;
Signalisation, sécurisation et embellissement de l’espace urbain
• Placement ou remplacement de
panneaux de signalisation : rues De
Cuyper, Dries, du Bois de Linthout,
Servais-Kinet, avenues de l’Idéal, Wolvens, Hippocrate, Jespers, des Floralies, De Meester, de l’Assomption, des
Pléiades, place de la Sainte-Famille,
parvis Saint-Henri, chaussée de Stockel, parking du Poseidon ;
• Placement ou remplacement de
plaques de rue : avenue Mounier, des
Cerisiers, de Mars, Monnet, Henri
Lafontaine (placement de plaques informatives sur Henri Lafontaine), des
Pléiades, du Castel, rues de l’Activité,
Dries, place de Mai, square de Meudon ;
• Placement ou remplacement de potelets : rues De Cuyper, Lola Bobesco,
Vervloesem, Abbé Heymans, avenues
Lambeau, Prekelinden, des Floralies,
Laudy, Slegers, Gribaumont, du Val
d’Or, Pauwels, Sterckmans, place SaintLambert, entrée du parc de Roodebeek ;
• Rafraîchissement de marquages au
22 Wolu-Info janvier 2014
•
•
•
•
•
sol de stationnement : place de la
Saint Famille, avenues de Mars, du
Prince Héritier, du Roi Chevalier, parvis
Saint Henri ;
Placement de poteaux stationnement
PMR : avenue Georges Henri, allée
Pierre Levie ;
Placement de poubelles : avenues
Vandervelde, Chapelle aux champs,
Hof Ten berg ;
Placement ou remplacement de bacs
à plantes : rue Neerveld, avenue des
Constellations ;
Placement de panneaux en vue de la
mise en zone bleue du stationnement :
quartier Laudy
Placement d’arceaux ranges-vélos :
rue Montagne des Cerisiers ;
Travaux communaux en cours
Réfection des trottoirs
Avenue de Calabre, rue d’Aragon, clos du
Dragon, avenue et clos du Centaure, avenue et clos de la Licorne
Travaux des intercommunales
Quartier Heydenberg
Vivaqua procède actuellement au remplacement de son réseau de distribution
d’eau, tandis que Sibelga procède au renouvellement de ses installations ;
Réfection des installations de distribution
d’eau
Avenue de Mai, quartier des Constellations, avenue Charles de Thiennes, Lindenberg, Windmolenberg, Kerkedelle ;
Réfection des canalisations de gaz et des
câbles électriques
Tomberg, rue Jacques Hoton, rue
Verheyleweghen, Groenenberg, avenue
des Dix Arpents, et des Briqueteries ;
Pose de câblage électrique
Chaussée de Roodebeek ;
Travaux au réseau de télécommunication
Rue des Floralies, avenue de la Charmille,
chemin du Struykbeken ;
Réfection du réseau d’égouttage
Rues d’Octobre, Théodore De Cuyper, avenue
Raymond de Meester, quartier Calabre, ave-
Toutes les dates et durées estimées
sont données à titre indicatif et peuvent fluctuer en fonction de conditions météorologiques particulières
ou de faits imprévus lors des travaux
Respect des interdictions de
stationnement
Pendant les chantiers, tout est mis
en œuvre pour réduire au maximum
les nuisances pour les riverains, il
est néanmoins demandé de respecter
scrupuleusement les interdictions de
stationnement. La police tente d’identifier le propriétaire d’un véhicule avant
de procéder à l’enlèvement. Nous vous
demandons dès lors de placer, derrière
le pare-brise de votre véhicule, un avis
pour vous identifier (précisez le numéro de rue où vous êtes établi ou un
n° de téléphone). Invitez les personnes
qui vous rendent visite à faire de même.
nue du Centaure et de La Licorne, avenue de
Calabre et rue d’Aragon
Région
Mobilité - accès PRM au métro
La STIB procède à des travaux d’aménagement de la station de métro Georges
Henri. Certains escalators seront remplacés par des ascenseurs, afin de faciliter
l’accès des personnes à mobilité réduite.
Les travaux, commencés fin novembre,
devraient durer jusque fin de l’année 2014
mais ne perturbent pas la circulation des
piétons ni des automobilistes.
Infos : www.bruxelles.irisnet.be
contacts
• Déroulement des chantiers (pour la
commune) : division Réalisation et
Entretien (02.761.29.86 - 02.761.28.09)
[email protected]
• de manière plus générale : cabinet du
bourgmestre Olivier Maingain
(02.761.27.41-02.761.27.43)
[email protected]
ACTUALITES
Quand la commune s’en mêle
Mobilité
Mise à double sens de l’avenue Jacques Brel
Eclairage public géré par Sibelga, grands axes dépendant de la Région, transports en commun, responsabilité de la STIB,… la commune
n’est pas la seule à décider de ce qui se passe sur son territoire et
nombre de matières dépendent des instances régionales ou des intercommunales.
Les autorités communales sont cependant attentives à tout ce qui
peut améliorer la qualité de vie à Woluwe-Saint-Lambert et informent régulièrement les instances concernées des dysfonctionnement constatés ou introduisent des demandent visant à améliorer la
sécurité des usagers.
Les riverains habitant la chaussée de Roodebeek, entre la
rue Vervloesem et la rue Théodore De Cuyper, sont confrontés à d’importants problèmes de circulation et de sécurité. Le
quartier subit en effet de nombreux chantiers qui provoquent
des désagréments récurrents. Le plan communal de mobilité
prévoit la mise à double sens de l’avenue Jacques Brel et la
création d’un carrefour avec le cours Paul-Henri Spaak ce qui
permettrait de délester un peu le bas de la chaussée de Roodebeek dont le goulet serait mis à sens unique.
Avenue Ariane
Stationnement gênant sur la piste cyclable
En février 2013, les autorités communales avaient écrit à
Bruxelles Mobilité, pour relayer les plaintes des riverains et
de la section locale du GRACQ, concernant le fait que la piste
cyclable située au bas de l’avenue Ariane, au carrefour avec
l’avenue Marcel Thiry (tronçon régional), est fréquemment encombrée par des véhicules en stationnement.
La situation n’ayant pas évolué, les services communaux ont,
à nouveau, écrit à la Région pour lui suggérer des aménagements : élargir le trottoir, y intégrer la piste cyclable et placer
des bollards pour empêcher le stationnement sur le trottoir.
Elles espèrent une réponse rapide à cette proposition.
Parc Georges Henri
Installation de range-vélos
Lors d’une rencontre entre le service communal de la Mobilité
et des responsables de Bruxelles Environnement, ces derniers
avaient évoqué la possibilité d’installer des range-vélos près
de la plaine de jeux du parc Georges Henri (régional). Un dispositif qui serait bien pratique pour les personnes qui se rendent
au parc à vélo. La commune a adressé un courrier au service
Gestion des espaces verts de Bruxelles Environnement rappelant l’intérêt de cette installation et demandant que le projet
aboutisse.
Réaménagement du carrefour Hippocrate - Mounier
Sécurisation
Les autorités communales ont informé les autorités communales de Zaventem du projet de réaménagement du carrefour
formé par les avenues Mounier et Hippocrate, dans le cadre de
la mise en zone 30 de l’avenue Mounier. Ils prévoient un agrandissement des oreilles de trottoir, de nouveaux marquages au
sol et la création d’îlots en dur. Ce dispositif en chicane empêchera le stationnement de véhicules aux angles des rues, réduira la taille du carrefour et permettra de diminuer la vitesse
dans l’avenue Mounier, assurant ainsi une meilleure sécurité.
Les autorités communales ont tenu à informer les autorités de
Zaventem de ce projet, afin de veiller à l’homogénéité des deux
accès à l’avenue Hippocrate en ce carrefour, l’avenue Marie la
Misérable se trouvant en effet sur le territoire de Zaventem.
Le croisement entre l’avenue Jacques Brel et le cours PaulHenri Spaak deviendrait le carrefour principal, alors que le
carrefour Hymans/Roodebeek/Saint-Lambert deviendrait
quant à lui un carrefour local.
Les autorités communales ont informé la direction Projets et
travaux d’aménagement des voiries de Bruxelles Mobilié afin
de lui soumettre ce projet qui implique le réaménagement de
carrefours avec des axes régionaux. La commune souhaite
que ce projet soit abordé et résolu dans le cadre de l’extension
de la ligne de tram 94 qui verra le réaménagement du bas du
cours Paul-Henri Spaak et du boulevard de la Woluwe.
Avenue de la Spiruline
Stationnement gênant des bus De Lijn
Relayant les plaintes des riverains, les autorités communales
ont adressé un courrier à la société De Lijn pour l’informer
que des bus De Lijn stationnent régulièrement dans la rue de
la Spiruline entre l’avenue Jacques Brel et la chaussée de Roodebeek. Une avenue où le stationnement est interdit et où les
véhicules circulent à double sens. Ces bus sont en infraction,
ils créent une situation dangereuse pour les automobilistes et
nuisent à la fluidité du trafic. Les autorités communales souhaitent que cette situation cesse, sans quoi il sera fait appel
aux services de police pour constater les infractions au code
de la route.
Avenue Georges Henri
Un nouvel arrêt de bus « Zéphyr »
Après consultation de la population, le Collège de WoluweSaint-Lambert a rendu un avis favorable à l’implantation de
nouveaux arrêts du bus 27, dénommés « Zéphyr », dans l’avenue Georges HenrI. Lors de l’aménagement de ces nouveaux
arrêts, le quai de bus existant devant les maisons du n° 79 au
n° 85 de l’avenue Georges Henri sera démonté.
Wolu-Info janvier 2014 23
les métiers de l’administration
Leurs activités sont peu ou mal connues pourtant elles permettent
le fonctionnement quotidien des infrastructures publiques, assurent
la sécurité de nos concitoyens ou embellissent notre commune. Qui
sont-ils ? Découvrons les métiers des services communaux, et les
personnes qui les exercent au quotidien.
Les hôtesses d’accueil
Hôtesse d’accueil ? Quoi de plus facile
comme job ! Une bonne présentation,
un sourire avenant et quelques heures
de présence physique, voilà tout ce que
le métier évoque. Si cette image colle à
la réalité dans certaines situations, lors
d’un salon commercial par exemple, elle
n’évoque que la partie émergée de l’iceberg que représente la totalité des activités des quatre hôtesses d’accueil de
l’hôtel communal. Si parfois l’équipe se
retrouve au grand complet à la réception,
dans la salle des pas perdus, ce n’est pas
qu’elles soient en surnombre mais plutôt qu’aucune de leurs
autres activités ne les
retient ailleurs.
public. On n’imagine pas la multitude des
profils humains et des questions (parfois
sans rapport direct avec les fonctions
d’une administration communale) auxquels les hôtesses doivent faire face.
Des situations de détresse, d’inquiétude,
mais de bonheur aussi, sont quotidiennement exposées, plus ou moins clairement, plus ou moins calmement, avec
plus ou moins de respect, à l’accueil de
première ligne qu’elles assurent.
Cela exige des compétences humaines,
un tact et un sens de la psychologie
dont on ne mesure pas toujours l’étendue. Comme quasiment
chaque membre du service Information-Communication, leurs fonctions requièrent une vue
d’ensemble des activités et de la structure de
l’administration, la maîtrise de connaissances
transversales, ce qui est
assez rare, car chaque
agent communal se
spécialise in fine dans
la matière qui concerne
son service et ne connaît
pas forcément toutes
les subtilités de l’organisation des compétences de l’équipe
voisine. Cette transversalité, précieuse dans
toutes les grandes structures professionnelles, est une notion clé du travail
de l’équipe. L’administration vit et évolue
sans cesse ; à elles de se tenir informées
au mieux. Adresses, coordonnées des
personnes, horaires, événements, ac-
Adresses, coordonnées
des personnes, horaires,
événements, actualité
communale mais aussi
fonctionnement général
des institutions, y compris
régionales et fédérales,
sont autant d’éléments
avec lesquels elles jonglent
quotidiennement.
L’équipe des hôtesses
est une composante à
part entière du service
Information-Communication, aux côtés des
responsables de publication, rédacteurs, graphistes et secrétaires.
Elles assurent l’accueil
et l’information du public qui se rend à l’hôtel communal, aussi
bien pour son orientation vers les services
appropriés, mais aussi
pour une foule d’autres
aides à apporter. Renseigner, autant que faire se peut, tout
citoyen dans ses contacts avec l’administration, ou résoudre un problème de
vie qui va parfois bien au-delà de considérations purement techniques, constitue une importante mission de service
24 Wolu-Info janvier 2014
les métiers de l’administration
tualité communale mais aussi fonctionnement général des institutions, y compris régionales et fédérales, sont autant
d’éléments avec lesquels elles jonglent
quotidiennement.
Notons ici que les hôtesses du bureau de
l’accueil sont au service
des citoyens du lundi au
vendredi de 8h à 17h, et
le mardi et le jeudi, lors
de nocturnes, de 8h à
19h. Soit des plages
horaires qui les rendent très accessibles
au public et qui dépassent celles de l’ouverture des guichets.
Mais les hôtesses ne
renseignent pas exclusivement les citoyens ;
elles sont bien souvent
sollicitées par le personnel communal
qui fait confiance à leur situation centrale et à leur disponibilité naturelle
afin qu’elles leur prêtent main-forte dès
qu’une information ou un coup de main
est nécessaire.
en leur sein un étudiant stagiaire
qu’elles accompagnent dans l’apprentissage de ce métier qui demande autant
d’empathie que de mémoire, de sens de
l’organisation, de bonne humeur et de
nerfs à toute épreuve.
Sans compter la faculté de décoder certaines demandes dans
les diverses langues
les plus usitées en Europe. Notre commune a
séduit nombre de fonctionnaires européens,
diplomates et expatriés
de toutes nationalités,
pour le service desquels de bonnes notions d’anglais, d’italien ou d’espagnol sont
nécessaires.
Bien souvent les citoyens
leur font part d’un souhait,
d’un problème non pris en
charge, d’une information
erronée ou périmée,
qu’elles communiquent
aux services concernés
Ces fonctions de renseignement et
d’orientation ne sont pourtant que la
partie visible de leurs attributions. Elles
ont aussi la charge de l’accompagnement des cérémonies officielles de mariage, qui se tiennent habituellement
au château Malou ; des noces d’or ou de
diamant qui fêtent les longues unions
de nos concitoyens ; des cérémonies
d’hommage que la commune rend à ses
centenaires, à domicile ou dans les maisons de repos ; des conseils communaux
dont elles assurent la correcte installation et la signature des registres de
présence ; de la mise en place des buffets lors d’événements, de vernissages
ou de verres de l’amitié, pour lesquels
elles se transforment en barmaids, autant d’événements qui jalonnent la vie
communale tout au long de l’année.
Véritables relais de l’information à destination des usagers, les hôtesses le sont
également à destination des agents communaux. Bien souvent les citoyens leur
font part d’un souhait, d’un problème non
pris en charge, d’une information erronée ou périmée, qu’elles communiquent
aux services concernés qui peuvent alors
prendre les mesures nécessaires afin
de coller le plus précisément aux réalités vécues par les Woluwéens. Sous
ses dehors paisibles, le métier d’hôtesse d’accueil requiert toute une série
de précieuses qualités, mais est aussi
traditionnellement dévolu à la gent féminine. Et pourquoi pas hôte d’accueil ?
Récemment, à la faveur du raffinement
croissant de nos sociétés, davantage
d’étudiants masculins effectuent leur
stage en entreprise auprès de l’équipe
qui demeure la carte de visite mais aussi
le sourire de l’administration.
Deux d’entres elles occupent leurs fonctions depuis une dizaine d’années, deux
autres depuis environ cinq ans. C’est
cette durée qui fait l’essentiel de leurs
compétences car le métier s’apprend sur
le tas. Régulièrement, elles accueillent
Wolu-Info janvier 2014 25
Ecole de Musique
TCHAIKOVSKY (asbl)
Première école en Belgique depuis 2002
utilisant la Méthode Classique Russe
Cours individuels ou semi-collectifs
pour les enfants et adultes (tous les âges) de:
Piano, Violon, Guitare, Chant,
Balalaïka, Violoncelle, Flûte ...
Cours collectifs de:
Eveil musical, Théâtre musical (2,5 - 6 ans)
Solfège (1, 2, 3 classes)
Psychomotricité en musique (2,5 - 5 ans)
Stages de musique
pendant les vacances scolaires pour les enfants (2,5 - 6 ans)
Plusiers langues
Inscription pendant tout l'année
Av G. Henri, 257 à Woluwe-St-Lambert, Bruxelles
Gsm: +32.489.220 520 • Tél. :+32.2.611.50.60
[email protected] • www.e-m-t.be
Désirez-vous insérer
une annonce dans ce
magazine ?
Contactez Wolu-Info
au n° 02.774.35.61 ou
envoyez une demande à
l'adresse
[email protected]
Moulin
Lindekemale
Molen
RESTAURANT GASTRONOMIQUE
Menu accompagné de ses vins
60 EUR 1/2 Bout p.p.
Menu
de Janvier
Kir royal à la pêche de vigne
Mise en bouche du retour matinal
-
Quenelles de mousse de caille fumée
aux pépites de noisettes
Coulis aux fruits de la passion et vanille de Madagascar
Tranche de pain aux noix toastée
Ou
Croustillant de ris de veau et petits gris de Namur
Beurre clarifié aromatisé à l'ail et échalote rose
Crumble au lard fumé
t
maintenan
8 pages
Ou
Carpaccio d'espadon aux copeaux de foie gras
de canard fumé au bois de hêtre
Cylindre de salade de saison à l'huile de lavande
Espuma de saumon d'Ecosse au dill
-
Filet pur de marcassin à la Wellington
Méli mélo de champignons de saisons
Réduction de fond de gibier à la bière d'Orval
Ou
AV. J.F. DE BECKERLAAN, 6
BRUXELLES 1200 BRUSSEL
( EN FACE DU WOLUWE SHOPPING CENTER )
UNIVERSAL WOLUWE
1200 Woluwe-St-Lambert,
Av Georges Henri 174 Georges Henrilaan 174
TEL : 02.770.90.57
FAX : 02.762.94.57
E-MAIL : [email protected]
www.lindekemale.be
PubMoulin_JAN2014.indd 1
Filets de Sole farcis aux crevettes royales
Beurre monté au vin blanc
et parfumé à la poudre de paprika
Chips de pommes de terre bintje
Ou
Magret de Canard des Landes au jus de veau
et thym citronné
Nid de légumes d'Hiver sautés
Mousseline de céleri rave à la pomme Golden
Café et Mignardises
Dessert au gré du chef
17/12/13 10:28
ACTUALITES
Remboursement partiel des centimes additionnels
communaux au précompte immobilier pour une habitation
nouvellement acquise ou construite à Woluwe-Saint-Lambert
Depuis le 1er janvier 2011, la commune octroie une aide aux nouveaux propriétaires.
Pendant sept ans, il pourra être demandé
à la commune de procéder au remboursement partiel des centimes additionnels
communaux au précompte immobilier. A
chaque demande annuelle, le pourcentage de remboursement augmente, allant de 30 à 90 %. De surcroît, ce pourcentage est majoré de 5 % par enfant
mineur à charge et de 10 % si l’enfant
est handicapé. Ainsi, les familles bénéficient-elles d’un avantage financier supplémentaire pour faire face aux charges
nouvelles qu’engendre la naissance d’un
enfant. Ce régime est donc un encouragement à l’établissement des familles
dans notre commune.
Pour bénéficier de cette aide, il faut remplir
certaines conditions :
• le(s) demandeur(s) doi(ven)t habiter
le bien,
• le(s) demandeur(s) doi(ven)t avoir
moins de 50 ans,
• le revenu cadastral du bien visé ne
doit pas dépasser 2500 €,
• il faut être plein propriétaire du bien
et ne pas disposer d’autres droits
réels en Belgique ou à l’étranger,
• ne pas avoir de revenus supérieurs
aux montants fixés par le règlement.
La procédure administrative se déroule en
deux temps. Dans les douze mois de la signature de l’acte authentique d’achat ou la
réception provisoire des travaux, une de-
mande d’ouverture de dossier doit parvenir
à la commune. Au plus tard 6 mois après la
date du premier avertissement-extrait de
rôle concernant le précompte immobilier
établi au nom du demandeur, celui-ci doit
faire parvenir à la commune une demande
de remboursement, accompagnée de tous
les documents prescrits.
Le texte complet de ce règlement peut être
consulté sur le site internet de la commune
– www.woluwe1200.be –. Vous y trouverez
également les formulaires nécessaires .
Infos :
service des affaires juridiques/
propriétés communales
02.761.28.20.
REPOS HEBDOMADAIRE- TABLEAU DES
DEROGATIONS ACCORDEES POUR 2014,
CONFORMEMENT AUX DISPOSITIONS DE LA LOI
RELATIVE AUX HEURES D’OUVERTURE DANS LE
COMMERCE, L’ARTISANAT ET LES SERVICES.
Les jours de fermeture, tombant pendant
les semaines citées ci-dessous, ne doivent
pas être observés ni récupérés :
Un jour pour la période
1. du 01 janvier au 07 janvier inclus
2. du 15 avril au 21 avril inclus
3. du 28 avril au 04 mai inclus
4. du 05 mai au 11 mai inclus
5. du 04 juin au 10 juin inclus
6. du 01 juillet au 07 juillet inclus
7. du 05 octobre au 11 octobre inclus
8. du 27 octobre au 02 novembre inclus
9. du 09 novembre au 15 novembre inclus
10. du 30 novembre au 06 décembre inclus
11. du 11 décembre au 17 décembre inclus
12. du 18 décembre au 24 décembre inclus
13. du 25 décembre au 31 décembre inclus
Wolu-Info janvier 2014 27
ACTUALITES
Pour une politique
de l’emploi dynamique
à Woluwe-Saint-Lambert
En guise de clôture à la Semaine de l’Emploi que notre commune a
accueillie du 18 au 22 novembre dernier, l’échevin Éric Bott a tracé
les grandes lignes du Plan communal de l’Emploi destiné à être
développé dans les années à venir.
Woluwe-Saint-Lambert fait partie des
communes résidentielles d’une zone appelée la « seconde couronne » (zone sud-est
de la région qui regroupe les communes
d’Auderghem, Watermael-Boitsfort, Uccle
et les deux Woluwe). Sa population dépasse aujourd’hui les 50.000 habitants,
soit environ 4, 5 % des 1.089.538 habitants
en région bruxelloise.
En comparaison avec les autres communes de la région bruxelloise, la situation
de Woluwe-Saint-Lambert, en matière de
taux de chômage, n’est assurément pas la
plus mauvaise et est équivalente à celle
des autres communes de la « seconde couronne ».
Les chiffres généraux du dernier rapport
de l’Observatoire bruxellois de l’Emploi
renseignent effectivement 11, 6 % pour Woluwe-Saint-Lambert et 20, 4 % au niveau
régional. En ce qui concerne les jeunes
de moins de 25 ans, ces taux sont respectivement de 22, 4 % et 31, 4 %. Même s’ils
sont loin d’être réjouissants, les chiffres
enregistrés dans notre commune sont les
plus faibles de la région bruxelloise, à égalité avec Auderghem. Seule Woluwe-SaintPierre présente un taux inférieur.
Le problème de l’emploi est une préoccupation qui concerne tout le monde : chaque
individu en âge de travailler mais aussi les
responsables politiques qui, à tous les niveaux de pouvoir, s’efforcent d’engager des
mesures pour tenter de contrer les effets
de la récession économique et d’endiguer
28 Wolu-Info janvier 2014
les nombreuses pertes d’emplois qu’induit
celle-ci depuis plusieurs années.
Divers dispositifs sont mis en place en
vue de lutter contre le chômage et d’aider
chaque citoyen concerné à (re) prendre le
chemin du travail. Ces dernières années,
on a pu constater le développement, en Belgique et à Bruxelles tout particulièrement,
de nombreux projets d’insertion socio-professionnelle, l’accroissement du nombre
de programmes de formations qualifiantes
proposés, le déploiement d’initiatives tendant à réduire la fracture entre les qualifications des jeunes sortant de l’école et les
exigences pointues des entreprises, ….
Malgré ces diverses actions, la crise économique a continué à faire empirer une situation déjà bien délicate ! Aujourd’hui, dans
notre capitale, le nombre de chômeurs
complets indemnisés tourne autour de
110.000 unités, dont environ 12.000 jeunes
de moins de 24 ans. Et parmi ceux-ci, on
constate malheureusement que deux sur
trois n’ont pas terminé leurs humanités.
La stratégie développée dans le cadre de
la lutte contre le chômage des jeunes doit
être menée de manière globale en y associant tous les acteurs des secteurs de
l’emploi et de la formation mais aussi de
l’enseignement et des services de la jeunesse.
Dès à présent, ce rassemblement des
forces permet de créer chaque année, à
Bruxelles, 10.000 emplois nouveaux.
Ceux-ci bénéficient, en partie, aux jeunes
qui débarquent sur le marché de l’emploi
mais, la population étant en pleine croissance, ces emplois créés ne suffisent pas
pour résorber le taux de chômage bruxellois et inverser une tendance toujours à la
hausse. Ce constat est inquiétant et le défi
à relever est de taille. Toutefois, se retrousser les manches pour tenter d’apporter, au
niveau local, quelques solutions à cette
situation difficile, fait incontestablement
partie des missions prioritaires assignées
aux mandataires politiques communaux.
Le « Plan communal pour l’Emploi à Woluwe-Saint-Lambert » a pour objectif de
proposer et explorer, à l’échelle municipale, toute une série de pistes pour lutter
contre le fléau du chômage. La note de politique générale présentée par le Collège
reprenait, notamment et de manière nonexhaustive, les objectifs suivants :
ACTUALITES
ainsi que de l’insertion socioprofessionnelle. Et ceci, pour tous les demandeurs
d’emplois, quel que soit leur profil.
Dès à présent, plusieurs projets ont déjà été
menés à concrétisation dans le cadre de ce
Plan communal pour l’Emploi. Parmi ceux-ci :
• La dynamisation du service communal
de l’Emploi et son adaptation en fonction des nouvelles directives à venir
• L’organisation d’un Salon de l’Emploi
• Le développement de projets divers
Lors de la confection du programme, l’échevin de l’Emploi s’est également largement
inspiré de ses engagements personnels,
pris en début de mandature pour ce secteur
de compétence et qui comprenaient :
• « Le développement de partenariats
avec des entreprises et des agences
d’intérim, afin de proposer une plus
large variété d’offres emploi (…) »
• « L’encouragement des entreprises locales à recruter à Woluwe-Saint-Lambert en améliorant les diffusions des
offres d’emploi »
• « La mise en exergue des employeurs
locaux qui offriront leur chances à des
jeunes demandeurs d’emploi de la commune et le renforcement des formations préparatoires à des métiers de
proximité existant dans la commune,
notamment dans les secteurs sociaux,
de santé publique, de sécurité…. (…) »
• « L’organisation d’une rencontre annuelle entre les employeurs locaux et
les élèves des classes terminales de
l’enseignement secondaire pour faire
connaître à ceux-ci la réalité de l’activité professionnelle »
Si l’on excepte Schaerbeek, Woluwe-SaintLambert est la seule commune de la région bruxelloise à développer un plan local
pour l’emploi, dans le cadre de ses compétences municipales, qui réponde à une volonté bien affirmée d’être présent et d’œuvrer, en mobilisant toutes les forces vives
à disposition, tant au niveau de la création
d’emploi que de la formation et de l’accompagnement des personnes au chômage
• La création de la Semaine de l’Emploi
• La réalisation de la brochure « Je trouve
un job : mode d’emploi - Guide pratique
du chercheur d’emploi et de son accompagnement à Woluwe-Saint-Lambert »
• La création du site Internet www.dynamic-emploi.be
• La mise en place de Points-Contacts,
l’accès aux cyberespaces et l’organisation de formations informatiques
notamment à l’intention spécifique des
demandeurs d’emploi
Pour le futur, les grands axes de travail
ont été fixés et toute une liste de projets
et initiatives a été établie. Leur développement sera précédé d’analyses approfondies et de discussions au sein d’un
comité de pilotage, composé de différents
acteurs influents et compétents du secteur de l’emploi à Woluwe-Saint-Lambert
(service communal et Maison de l’Emploi,
Wolu-Services, CPAS et antenne locale
d’Actiris).
La composition de ce comité de pilotage
a été approuvée par le Conseil communal
lors de sa séance du 24 juin 2013 dans le
cadre de la nouvelle convention de collaboration établie pour la Maison de l’Emploi. Les échanges au sein de ce groupe
de travail permettront d’affiner chaque
idée et d’ajuster sa concrétisation et son
développement à la réalité du terrain en
fonction de l’évolution de la conjoncture.
Voici quelques-uns des différents points
envisagés dans la première mouture du
Plan communal pour l’Emploi à WoluweSaint-Lambert :
• La création d’une Mission locale pour
l’Emploi et d’une entreprise d’économie sociale à Woluwe-Saint-Lambert
• Le développement d’un guichet d’économie locale
• La mise en place d’une plate-forme
d’information en partenariat avec les
entreprises installées sur le territoire
de la commune
• La création d’un centre d’entreprises
• Le développement et le renforcement
des partenariats avec différentes
structures actives dans le domaine de
l’Emploi en Région bruxelloise (Impulse Brussels / Coordination bruxelloise pour l’Emploi, Réseau AID..)
• La création d’un laboratoire de langues
s’inscrivant dans la contribution accrue à la préparation des candidats à
l’embauche
• L’organisation de « Job Days » et de
« Job Student Days » incluant des
séances de « Job Dating » et le développement du « Job Coaching »
• La lutte contre toutes les formes de
discrimination à l’embauche et les exigences linguistiques démesurées
• La création d’une newsletter électronique liée au site internet DynamicEmploi
• L’organisation régulière de conférences sur le thème de l’emploi
• La réalisation d’une émission récurrente dédiée au secteur de l’emploi sur
la web-radio Radio Tamtam
Infos :
Services de l’échevin Éric Bott
02.740.04.41/47
[email protected]
Wolu-Info janvier 2014 29
ACTUALITES
Depuis plusieurs années, à
l’initiative du bourgmestre Olivier
Maingain et de Benoît Veldekens,
échevin de la Solidarité
internationale, la commune de
Woluwe-Saint-Lambert soutient
de nombreuses initiatives de
solidarité avec les pays en voie de
développement.
Woluwe-Saint-Lambert,
commune solidaire !
Woluwe-Saint-Lambert est, en effet, convaincue que les communes ont un rôle à jouer
dans le domaine de la coopération au développement, notamment par le soutien à des
micro-projets qui ne font souvent pas l’objet
d’un soutien par les bailleurs de fond traditionnels. Pourtant, ce sont ces petits projets
qui touchent le plus directement les populations des régions concernées par ces petits
projets. Woluwe-Saint-Lambert veut donc
mener cette action, complémentaire à celle
des autorités supérieures (Région, Fédération
Wallonie-Bruxelles, Etat belge,...), en axant
aussi ces projets sur la sensibilisation de la
population de Woluwe-Saint-Lambert aux
enjeux des partenariats Nord/Sud.
Outre les projets communaux avec Bandalungwa, Haïti et M’Bazi, dont nous avons déjà fait
écho dans le Wolu Info, des aides ponctuelles
sont accordées à des associations sur base
du règlement communal sur la solidarité internationale. En effet, le Collège des bourgmestre et échevins a souhaité prévoir un
budget permettant de soutenir, de manière
ponctuelle, des projets de petite envergure
mais portés par des Woluwéens. Ce budget
permet aussi de soutenir les ONG actives
dans le secours afin de contribuer à l’aide internationale en cas de situation d’urgence.
Le Conseil communal s’est prononcé au mois
de novembre sur les dossiers introduits auprès de l’administration communale en 2013.
Plusieurs projets intéressants, allant de
l’éducation à la santé, en passant par l’agri-
30 Wolu-Info janvier 2014
culture et l’aide d’urgence, ont été retenus.
Éducation, scolarisation
et formation au cœur des
préoccupations
Quatre projets ont été retenus dans ces domaines si essentiels que constituent l’éducation et la formation des jeunes et des femmes
dans les pays en voie de développement. La
commune de Woluwe-Saint-Lambert démontre de ce fait l’importance qu’elle accorde
à l’éducation de celles et ceux qui pourront
ainsi s’émanciper et contribuer au développement économique et social de leur pays.
• L’asbl Afghanistan-Europe (http://afghanistan.lueur.be/) met en place depuis
plusieurs années des classes d’alphabétisation à destination des femmes dans
différentes régions d’Afghanistan. Ces
classes s’organisent sur un cycle de trois
ans et sont animées par un professeur
d’alphabétisation. Woluwe-Saint-Lambert
a décidé en 2011 de permettre à l’association d’ouvrir 2 classes complémentaires,
pour un cycle complet de 3 ans. Cette année encore, ces classes seront soutenues
afin de finir le cycle entamé en 2011.
• Touchés par la situation du Burundi, de
jeunes Belges ont créé en 2005 le projet
Village Imuhira (http://www.villageimuhira.be/). Ce projet touche de nombreux domaines de l’aide au développement (santé,
développement des économies locales,
emploi, formation, éducation, agriculture,...). Woluwe-Saint-Lambert a décidé
de participer à la construction et l’équipement de trois nouvelles salles de classes
dans le Village Imuhira.
• Enfants en Inde (http://www.enfantseninde.be/), association née de l’initiative de
Madame Dumez il y a 30 ans, vient en aide
à des jeunes filles issues des Tribal People,
population défavorisée en Inde, par la prise
en charge de leurs frais de scolarité dans
différents orphelinats. L’association a décidé de soutenir la construction d’un orphelinat dans une région montagneuse du
nord-est de l’Inde, à Maram, permettant
d’accueillir 120 jeunes filles. La commune
soutiendra la construction de la citerne
d’eau de pluie nécessaire pour faire face
aux longs mois de sécheresse que connaît
la région et récolter l’eau de pluie durant
la saison des pluies torrentielles de juin à
octobre.
• Born in Africa (http://www.borninafrica.
org/), association fondée en 2003, a pour
objectif de scolariser des enfants défavorisés dans une région touristique d’Afrique
du Sud en pleine croissance, mais avec
ACTUALITES
d’énormes contrastes entre riches et
pauvres. Woluwe-Saint-Lambert a soutenu, entre 2010 et 2012, la scolarisation de
4 enfants. La commune a décidé de renouveler son soutien pour la période allant de
2013 à 2015.
Soutien aux économies locales via
le soutien à l’agriculture
Le subside 2013 prévoit le soutien au projet
de techniciens-paysans dans une région du
Pérou mené par l’association Îles de Paix
(www.ilesdepaix.org). Entamé en 2012, il sera
prolongé en 2013 afin de terminer le cycle de
formation de deux ans à l’utilisation de nouvelles techniques, plus adaptées aux réalités
du terrain et permettant l’accroissement des
rendements de production.
La santé et l’hygiène, priorités de
Woluwe-Saint-Lambert
Parce que la santé est au cœur des défis que
doivent relever les pays en voie de développement, de nombreux projets sont introduits
dans ce domaine. La commune a décidé de
répondre à ce défi en soutenant plusieurs demandes touchant à la santé et l’hygiène.
• Par son partenariat avec Bandalungwa
dans le cadre de la coopération internationale communale, Woluwe-Saint-Lambert a voulu soutenir le projet de diversification alimentaire de l’ONG JEEP. Cette
ong congolaise installée à Kinshasa depuis des années, promeut la plantation
et la consommation d’espèces d’arbres
et arbustes que les populations locales
consomment très peu à Kinshasa, malgré
leurs bienfaits nutritifs reconnus, notamment pour les jeunes femmes enceintes ou
allaitantes et les enfants en bas-âge.
• La Chaîne de l’Espoir (http://www.chaineespoir.be/), association woluwéenne active dans le domaine de la santé, permet
depuis plusieurs années à des enfants
atteints de malformations de venir se faire
opérer dans des hôpitaux belges, mais
aussi à des médecins belges de se rendre
plusieurs fois par an dans les pays du Sud
pour y mener des opérations et pour y former le personnel local. La commune de
Woluwe-Saint-Lambert a voulu montrer
son intérêt pour un tel projet en participant
à l’achat de matériel chirurgical indispensable au fonctionnement optimal d’un hôpital du Bénin.
• Enfin, la commune a voulu soutenir la Fondation Return to Care (http://www.returntocare.org/) dont le but est de pousser des
médecins formés en Belgique à retourner dans leur pays d’origine pour former
le personnel médical local. La Fondation
fournit ces médecins en matériel médical afin de leur permettre d’exercer leur
profession dans des conditions plus optimales. La commune de Woluwe-SaintLambert va donc permettre à la Fondation
d’acheter une partie du matériel médical
nécessaire au fonctionnement d’un hôpital
du Burkina Faso.
Situations d’urgence : la commune
se mobilise pour venir en aide aux
victimes
Le consortium 12-12 (http://www.1212.be/)
a lancé en 2013 l’appel « Sauver des vies –
Syrie 12-12 » pour venir en aide aux victimes
du conflit interne en Syrie, notamment les
personnes déplacées dans les camps de réfugiés installés dans les régions frontalières
de la Syrie. La commune souhaite répondre
à cet appel en faisant un don au consortium.
La commune prolongera cette action en soutenant directement l’UNICEF (http://unicef.
be/fr), association partenaire de la commune
lors de l’organisation du Beau Vélo de Ravel,
pour son programme « Un pas de plus vers
l’école », fortement utilisé en Syrie pour permettre aux enfants déplacés de reprendre
leur scolarité.
Touchées par la catastrophe provoquée
par le passage du typhon Haiyan dans les
Philippines, les autorités communales ont
voulu apporter leur appui à la reconstruction des zones touchées. Il a été décidé de
soutenir l’UNICEF (http://unicef.be/fr) qui se
Peu après
décision du Conseil
commobilise
pourlaapprovisionner
en nourriture
associations
et munal
en eau de
les soutenir
régions lesles
plus
touchées par
le bourgmestre
la ci-dessus,
catastrophe naturelle,
mais aussiOlivier
pour la
Maingain des
a étéenfants,
contactél’assainissement,
par une Woprotection
luwéenneetàlapropos
de la
l’éducation
fourniture
encatastrophe
médicaments.
dans lesa lancé
Philippines.
Louise Baterna,
L’UNICEF
début novembre,
à la suite
d’origine,
estderevenue
dé-rédePhilippine
la catastrophe,
un appel
fonds pour
but novembre
village natal,
pondre
aux besoinsde
les son
plus élémentaires
des
San Dionisio,
situé
sur la
la commune
côte de l’île
populations
locales
auquel
a déPanay.
Elle explique la situation de ce
cidé
de répondre.
village de pêcheurs, dont les maisons
et les bateaux ont été ravagés par des
vents de plus de 300 km/h et des vagues de plus de 5 mètres. Louise Baterna et sa famille se proposent de
mettre en place un système de parrainage permettant de racheter des
bateaux, indispensables à la population pour subvenir à ses besoins et
essayer de se reconstruire. Un bateau
coûte une centaine d’euros.
Que la pêche soit
avec vous !
Si vous êtes touchés par cette
initiative, n’hésitez pas à la soutenir
en versant un don sur le compte
BE29 3631 2751 8664 de Louise
Baterna, avec comme communication
« Que la pêche soit avec vous ».
Wolu-Info janvier 2014 31
UNIF-COPY
Av. de l’Assomption, 23 (Face Eglise Kapelleveld)
Métro Vandervelde - Campus UCL
1200 Bruxelles
0488/47.50.26 site internet :
www.facopy.be
rix
e-mail :
s p
e
d
e
iss
Ba
NEW
Copie N/B
Copie couleur
[email protected]
NEW
IMPRESSION USB AU MÊME PRIX
sur 10 PC à votre disposition
3 CENT tvac (sans minimum)
25 Dans votre voisinage
immédiat
Travaux toiture sanitaire
Rénovation appartement
Réparation et entretien
BELGO - REPAR
Avenue de Broqueville 13 B 18
1200 Bruxelles
Téléphone 02/733 14 22
www.volet.be
E.W. ELECTRICITE
E.W.
ELECTRICITE
RENOVATION - MISE EN CONFORMITE
RENOVATION - MISE EN CONFORMITE
PARLOPHONIE
VIDEOPHONIE
PARLOPHONIE -- VIDEOPHONIE
ECLAIRAGE -- DEPANNAGE
ECLAIRAGE
DEPANNAGE
RESIDENCE - SHOWROOM - MAGASIN
SHOWROOM - MAGASIN
GSM
GSM 0499
0499 144
144 124
124
Moteur offert sur certains modèles
de tentes solaires
Woluwé
Saint-Lambert
Woluwé
Saint-Lambert
TVA: 0829 840 344
TVA: 0829 840 344
[email protected]
[email protected]
REPARATIONS - RENOVATIONS
• Plomberie
générale • Débouchage • Travaux
ch. de Louvain 1111
d’égouttage
1200 Woluwe• Inspection par caméra • Aménagement
de salles de bains • Roofing • Dépannage
136 Rue Théodore De Cuyper
1200 urgent
Bruxelles • Spécialiste en rénovation d’égouttage •
mms-sprl.be
T. 02Toitures
772
09 02
plates, Derbigum • Rénovations générales
E-mail: [email protected]
AMT
ch. de Louvain 1111
1200 Woluwe
du lundi au samedi
mms-sprl.be • E-mail: [email protected]
Restaurant
REPARATIONS-RENOVATIONS
12:00 à 14:00 - 19:00 à 22:00
02 726 66 18
0475 251 261
d’alimentation
• Plomberie généraleMagasin
• Débouchage
• Travaux
Tél.
- GSM
10:00 à 18:30
d’égouttage • Inspection par caméra • Aménagement
de salles de bains • Roofing • Dépannage
urgent • Spécialiste en rénovation d’égouttage •
Toitures plates, Derbigum • Rénovations générales
Tél. 02 726 66 18 - GSM 0475 251 261
Gratis motor op sommige modellen
van de zonnetenten
Volets
Tentes solaires
Zonnetenten
Stores intérieur
Binnenzonnewering
Porte de garage
Garagepoorten
Screen
TEL : 02/772 66 77
Rue au bois 135 Bosstraat
1150 BRUXELLES
ACTUALITES
Inscriptions en 1ère année
commune du secondaire
2014-2015 : mode d’emploi
Le décret « Inscriptions » de la Fédération WallonieBruxelles définit les modalités d’inscription en première
année commune de l’enseignement secondaire. Sont
concernés par cette procédure d’inscription uniquement les
élèves de 6ème primaire de l’enseignement ordinaire et ceux de
l’enseignement spécialisé en degré de maturité IV.
Quelles sont les obligations
des parents ?
Pour le 14 février au plus tard, chaque
parent d’élève inscrit en 6ème année primaire dans l’enseignement francophone
recevra un Formulaire Unique d’Inscription (FUI). Ce formulaire, qui comporte
deux volets, est à remplir par les parents
et à déposer dans l’école secondaire de
leur choix entre le 10 et le 28 mars inclus.
Dans le volet général du formulaire, les
parents devront compléter et/ou corriger
les données erronées et indiquer le nom
de l’école secondaire de leur premier
choix. Il est également important d’indiquer dans ce premier volet si l’enfant bénéficie de priorités dans cette école.
Dans le volet confidentiel du formulaire,
les parents indiqueront (par ordre de
préférence), maximum 9 autres écoles.
Ce document, qui est remis dans une enveloppe fermée, est transmis à la CIRI
(Commission Inter-réseaux des Inscriptions) par l’école du premier choix si cette
dernière n’a plus de places disponibles.
Quelles sont les suites
réservées à la demande
des parents ?
Début mai au plus tard, l’école
secondaire du premier choix
avertit les parents concernant
la situation de leur enfant :
• soit l’enfant est inscrit dans
l’école de premier choix
et les démarches pour
les parents s’arrêtent
là. Toutefois, il faudra
transmettre, en juin 2014,
l’attestation de réussite de leur enfant
(Certificat d’Études de Base).
• soit l’école du premier choix n’a plus de
places disponibles et elle transmet le
volet confidentiel du formulaire à la CIRI
qui se chargera de trouver une place
dans l’une des autres écoles choisies.
A partir du 5 mai, une deuxième phase
d’inscription est possible pour les parents
qui n’ont pas remis le formulaire pendant
la première période d’inscription. Ils peuvent se rendre dans l’école de leur choix
afin d’y inscrire leur enfant. Attention : les
inscriptions sont faites par ordre chronologique et ce suite au classement des inscriptions faites entre le 10 et le 28 mars.
Les priorités ne sont plus valables.
Plus d’informations sur la procédure
d’inscription : www.inscription.cfwb.be
Soucieux d’aider les parents à s’y
retrouver, le bourgmestre Olivier
Maingain et l’échevine de l’enseignement Monique Louis vous convient à
une séance d’information gratuite,
le mardi 25 février à 18h à la salle
des conférences de l’hôtel communal). Chaque élève de 6ème année
primaire inscrit dans une école située sur le territoire de la commune
recevra également une invitation
à cette séance d’information à la
quelle participeront également des
représentants de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Garderie gratuite prévue sur réservation au 02.761.28.65.
Contact :
Antenne Scolaire du service Prévention :
02.770.38.60 – 0498.944.990
Cellule de Guidance du service
Enseignement : 0498.944 .998
Wolu-Info janvier 2014 33
BOSCH MCM64060
Robot de Cuisine
1200W, 1 bol 3,9L, blender, presse agrume, chopper
Boschcuve en matière synthétique (3,9 L) blender,
presse agrume, chopper, sac de rangement
avenue Georges Henrilaan 285
1200 Bruxelles
Tél. 02.735.45.90
www.letoile-electro.be
679 €
499 €
179 €
BOSCH WAE28475FG
Lessiveuse = 1400 Tm
7 kg, grand display LCD,
VarioPerfect, delay 1-24h,
A+++B
219 €
499 €
499 €
729€
BOSCH HBA23B150E
Four Colone Multifctonction
Four en Colonne Multifonction
3D, 7 modes de cuisson, horloge
électronique A, Inox
679€
LIEBHERR CTPsl2921
Frigo Double Porte
220L
Surgélateur 52L ****
157*55cm, Super A++
299 €
BOSCH PKE645D17
449€
Taque Vitro Quick
Commande Vitro 4xQuick, 60cm, sensitives,
avec cadre, inox Bosch. Table de cuisson
vitrocéramique - HighSpeed - 60 cm
579€
399 €
BOSCH SMS50D42EU
Lave-vaisselle 5 Prg
Eco 50°C, 1 fct. spéciales,
delay24h, VarioFlex, RackMatic,
BoschClasse d’efficacité
énergétique : A+ Classe
d’efficacité de séchage : A
L’IMMOBILIER EN CONFIANCE
www.latouretpetit.be
WOLU info 1/2 page voeux.indd 1
13/12/13 18:08
ACTUALITES
Salle comble et plein succès
pour la cérémonie de remise des
« Victoires du Sport et de l’Avenir »
qui s’est déroulée à Wolubilis,
le 1er décembre dernier. Voici les
sportifs, clubs et dirigeants qui
ont été récompensés à l’occasion
de cette soirée.
Les victoires du sport 2013 :
survol du palmarès
« Victoires de l’Avenir » - Prix
collectif
• 1er ex æquo : Royal Linthout Basket
Club (Équipes Benjamins Régionaux et
Cadets Provinciaux)
• 1er ex æquo : United Basket Woluwe
(Équipe Pupilles Régionaux)
• 2e : La Rasante Hockey Saint-Lambert
(Équipes Juniors Filles & Garçons)
• 3e : Brussels Kangaroos
(Équipe Minimes)
« Victoires de l’Avenir » - Prix
individuel
• 1ère ex æquo : Anaïs COLLIN (Brussels GR)
• 1ère ex æquo : Maellyse BRASSART
(Gym Phenix)
• 2e ex æquo : Claire DE HAUWER
(Cercle d’Escrime de la Woluwe)
• 2e ex æquo : Clémence VISSOTSKY
(Cercle d’Escrime Européen de Bruxelles)
• 3e : Matilde RODRIGUES (Europa Gym)
« Victoires du Sport » - Prix
individuel
• 1ère : Chloé HENRY (Vilvoorde Atletiek
Club)
• 2e : Delphine GROSLAMBERT
(Cercle d’Escrime Européen de Bruxelles)
• 3e : Camille LAUS
(Royal White Star Athletic Club)
Membres de comité méritants
Didier VAN LEEUW (Bruxelles-Est VC)
Personne comptant 25 années
ou plus d’activités sportives
« Victoires du Sport » - Prix
collectif
•
•
•
1er : Royal White Star Athletic Club
(Équipes de relais 4X200m et 4X400m)
2e : La Rasante Hockey Saint-Lambert
(Équipe Dames)
3e : Pétanque Club Élite (Équipe Dames)
Camille MAMMERICKX (Royal White Star
AC & Kuristo)
Distinction particulière
Jean SMETS (Royal White Star AC)
Mentions spéciales du jury
• Cyclo Woluwe Saint-Lambert
• Yoseikan Budo Club
• Bruxelles-Est Volley Club
(École des Jeunes)
• Brussels Kangaroos
(Équipe féminine de softball)
• Isabelle GILLET (Wolu Plongée Club)
Prix spécial du jury
• Royal Léopold Uccle Woluwe Football Club
• La Ville de Meudon (Échanges sportifs
dans le cadre des accords de jumelage
entre celle-ci et Woluwe-Saint-Lambert)
Toutes les photos de la cérémonie
peuvent être consultées
dans la galerie du site
www.dynamic-tamtam.be
Wolu-Info janvier 2014 35
rencontre
Maurice Halloy :
champion de pétanque
Comme bien souvent les gens talentueux, Maurice Halloy est
modeste. Ou, à tout le moins, discret. Difficile d’en savoir beaucoup
sur lui. Un incontournable cependant, il est champion de Belgique
honoraire de pétanque !
Le saviez-vous, ce sont pas moins de cinquante pistes de pétanque publiques et extérieures qui sont accessibles à WoluweSaint-Lambert. Mais lorsque l’hiver est là,
les passionnés peuvent exercer leur sport
favori, bien au chaud, sur l’une des neuf
pistes couvertes du Royal Pétanque Club
Elite, qui compte aussi quelques pistes extérieures, pour les beaux jours. Une belle
infrastructure, bien équipée, pratique et
moderne, accueille le club aux confins
de la place Saint-Lambert. Un club qui,
chaque semaine, attire plus de deux cent
36 Wolu-Info janvier 2014
cinquante personnes, membres ou non,
venues jouer ou prendre plaisir à regarder
jouer. Une organisation bien huilée qui,
chaque année, met sur pied des tournois
prestigieux, rassemblant les meilleurs
joueurs et joueuses du pays. Une participation à la vie sociale de la commune, qui
permet la rencontre de jeunes et de moins
jeunes autour d’un terrain, ou d’un verre
de l’amitié. Une atmosphère chaleureuse
et familiale qui règne au sein des équipes,
se partageant les pistes dans le grand
hall qui les abrite. Un univers mixte qui
prévaut alors qu’on aurait pu croire que
la pétanque était un sport majoritairement masculin, bon nombre de joueuses
expérimentées y évoluent adroitement
(et ne sont pas les dernières à mettre de
l’ambiance). Dix années de présence en ce
lieu, dignement fêtées début décembre, et
cinquante ans d’existence, qui valent au
club son titre de ʺ royal ʺ ; partons à la
rencontre de Maurice Halloy, champion de
pétanque, président du club pendant quarante ans, et de facto l’un de ses membres
éminents.
Tu pointes ou tu tires ? Du haut de ses 84
printemps, celui qui fut champion de Belgique en équipe senior en 1968, et deux fois
en équipe vétérans, a du entendre bien souvent cette question qui évoque mieux que
toute autre l’univers des boulistes. Membre
rencontre
du club depuis sa création, le 1er août 1963,
il a accompagné sa destinée jusqu’au sommet de la reconnaissance sportive. Dès son
entrée dans le monde de la pétanque belge,
lors du championnat d’hiver, le Royal Pétanque Club Elite remporte directement sa
première victoire en division III et accède à la
division II. Le club acquiert également un local personnel en avril 1964 pour y remporter
le titre de champion en division I en 1966. Un
succès qui en annonçait d’autres, puisqu’il
allait conquérir le titre de champion de Belgique interclubs en 1973, un titre qu’il gagnera également en 1976, 1977 et 1980, sans
compter les finales perdues de 1986 et 1987.
Un club dont l’histoire est auréolée de succès, et qui aura fait son entrée dans le 21e
siècle par la grande porte en remportant la
coupe d’Europe des clubs en l’an 2000.
L’Elite n’a pas toujours été aussi gâtée
en termes d’infrastructure et Maurice
Halloy se rappelle, avec une certaine
mélancolie, l’époque où les pistes couvertes étaient aménagées dans un ancien
garage dont les fosses avaient été comblées par du gravier. L’époque de la glorieuse ascension du club qui l’a mené à
sa renommée actuelle, le hissant au rang
des acteurs qui ont profondément marqué de leur empreinte le paysage sportif
woluwéen. Tout au long de son histoire,
l’Elite s’est activement impliqué dans la
vie communale. Chaque
année depuis 2006, avec
«Les triplettes dans la
ville», en coopération
avec
l’échevinat
des
Sports et de la Jeunesse,
il a pris la bonne habitude
de fixer rendez-vous, à
cheval entre le printemps
et l’été, aux boulistes de
tout poil pour quelques
bons moments d’amusement et de détente autour du cochonnet. Ouvertes à tous, les étapes
dominicales de ce circuit
itinérant de pétanque
connaissent un succès
qui va grandissant au fil
des ans. Les fidèles sont
de plus en plus nombreux
et, chaque saison, de nouvelles têtes accourent pour venir en grossir les rangs.
L’ambiance bon enfant qui règne lors
de chaque rendez-vous contribue pour
beaucoup à cet engouement.
Dans le prolongement des «triplettes»
(équipe de trois joueurs à la pétanque),
est née «La Woluwéenne», l’open de pétanque de Woluwe-Saint-Lambert. Cette
manifestation chapeautée par le RPC
Elite, en collaboration avec la
Fédération belge
et avec le soutien
du Fonds sportif,
est devenue une
épreuve nationale,
protégée dans le
calendrier des activités
sportives
officielles. Ce nouveau titre permet
à la compétition
d’attirer,
outre
plusieurs délégations étrangères
(France, Luxembourg, Pays-Bas,
Autriche, Hongrie,
Danemark et Maroc...), quelques
champions
de
stature mondiale
et entraîne de
sensibles bénéfices au niveau de l’organisation. Parmi les principaux: l’augmentation substantielle du «prize-money»,
l’étalement de l’épreuve sur deux jours,
ainsi que le doublement du nombre de
pistes tracées sur l’esplanade du chemin
du Struykbeken, en face du stade Fallon,
pour atteindre la centaine de pistes mises
à disposition des compétiteurs.
Mémoire vivante du club, Maurice Halloy
rappelle que ce sont les bénévoles, et on
ne les remerciera jamais assez du travail
accompli, qui, tout au long de l’année,
s’acquittent des tâches quotidiennes qui
procurent à l’Elite la stabilité de son assise. Ils forment une famille, à laquelle ils
sont fiers d’appartenir et relèvent chaque
instant un challenge pour avancer en vue
de continuer à vivre les émotions des
victoires au plus haut niveau. C’est aussi
pour ça que le Royal Pétanque Club Elite
est à la recherche de partenaires fiables,
qui souhaitent le soutenir dans ses activités. A bon entendeur...
Royal Pétanque Club Elite
34, rue Saint-Lambert
02.771.97.93
[email protected]
Wolu-Info janvier 2014 37
ACTUALITES
Avec vous, peignons l’avenir
de toutes les couleurs ! Une
nouvelle brochure consacrée
à l’agenda 21 de Woluwe-Saint-Lambert
Qu’est-ce qu’un agenda 21 ? A quoi cela
sert-il ? Que fait concrètement la commune en matière de développement
durable ? Toutes ces questions et bien
d’autres trouveront une réponse dans
cette toute nouvelle brochure éditée par
l’administation communale.
Articulée autour des 5 piliers classiques du développement durable (les
aspects environnementaux, sociaux et
économiques, sans oublier la gestion
du territoire et la mobilité, et la gouvernance), cette brochure est la traduction
synthétique des efforts réalisés par la
commune afin d’améliorer la qualité de
vie sur le territoire de Woluwe-SaintLambert. C’est d’ailleurs à cette fin
que le développement durable promeut
également les processus décisionnels
participatifs, tels que le conseil de la
jeunesse, les diagnostics « population »
ou encore les consultations d’habitants,
d’associations ou de comités de quartier.
Cette brochure est dès à présent disponible à l’hôtel communal (sur le présentoir
consacré à l’agenda 21). Vous la trouverez
aussi au stand « agenda 21 » lors de certains événements communaux auxquels
la cellule Développement durable prendra part, et pouvez aussi vous la procurer
sur simple demande à l’adresse suivante :
cellule Développement durable - serres
communales - avenue de toutes les couleurs 9, ou en adressant un courriel à :
[email protected]
La brochure peut être téléchargée sur
le site de la commune (http://www.woluwe1200.be/fr/utile/brochures/fichiers/
Agenda21_FR.pdf) ou sur le blogue http://
www.agenda21woluwe1200 .be/
Infos :
Services de Gregory Matgen, échevin
du développement durable
02.761.29.42
[email protected]
Récolter les bouchons en plastique
peut rendre service
Depuis décembre
2013,
quelques
points de récolte
des bouchons en
plastique ont été
mis en place au
profit de l’asbl GEH
GEH, Groupe d’Entraide pour Hémiplégiques, a
développé, depuis cinq ans une collecte de bouchons et couvercles plastiques (déjà 80 tonnes
soit 500 m³) à laquelle chacun est invité à se
joindre puisqu’il s’agit d’une démarche d’écologie
citoyenne et de solidarité envers les personnes
à mobilité réduite. Ces petits bouts de plastique
sont rachetés par la firme Eryplast et ont ainsi
déjà permis de fabriquer près de 2.700 palettes
plastiques entièrement recyclables.
Avec l’argent récolté GEH rend toute une série
de services.
• Aide, soutien et information. Écoute des problèmes, conseil dans les démarches adminis-
38 Wolu-Info janvier 2014
tratives et sociales.
• Envoi de ses publications périodiques (son trimestriel « L ‘Hémi-lien » et son mensuel « Le
Petit Hémi-lien »), qui informent ses membres
des progrès dans le suivi médical et paramédical, dévoilent des « trucs et astuces » visant à
améliorer la vie quotidienne et l’intégration sociale, annoncent ses nombreuses activités, …
• Mails réguliers : transfert de nouvelles et renseignements reçus quotidiennement
• Un site internet : www.geh-asbl.eu
Des réunions-rencontres pour briser le sentiment d’isolement de la personne à mobilité
réduite et de son entourage en cultivant ce sentiment de solidarité :
• permettre aux personnes ayant les mêmes
problèmes de se rencontrer et de confronter
leurs expériences
• développer de multiples thèmes d’intérêt général propres à bon nombre de situations de
handicap : aides techniques, mobilité, accessibilité, habillement, loisirs, aménagement
du domicile, compensations (avantages) et
démarches à réaliser pour les obtenir, législation en matière de handicap, conseils informatiques,…
Activités culturelles ou récréatives pour ses
membres (concerts, excursions, visites, repas, …).
Journées d’information pour développer auprès
des membres mais aussi dans le grand public
et auprès des professionnels de la santé, une
meilleure connaissance de l’hémiplégie.
Diffusion d’un DVD sur l’hémiplégie à destination
des infirmiers et aides-soignants et d’un dossier
sur la «re-conduite automobile» pour les personnes ayant perdu leur autonomie dans ce domaine (démarches, législation, compensations,
adaptation du véhicule …)
Différents services communaux sont dotés de
poubelles de récolte ainsi que l’hôtel communal
où les citoyens peuvent venir y déposer leur bouchons (en entrant à gauche de l’entrée principale).
Déjà merci de votre solidarité !
ACTUALITES
Retour sur la Semaine Européenne
de Réduction des Déchets (SERD)
à Woluwe-Saint-Lambert.
Le coup d’envoi de cette semaine a été donné le lundi 18 novembre dans les écoles Parc Schuman
et Prince Baudouin, où se déroulait une activité « bidons futés ». Après avoir participé à un atelier
de fabrication de produits d’entretien écologiques, les élèves des 3ème et 4ème primaires ont récolté
des bidons qu’ils ont ensuite utilisés afin de stocker ces produits d’entretien « faits maison ». Les
équipes d’entretien pourront à leur tour s’en servir à l’école, et les parents pourront profiter à la
maison de l’apprentissage des enfants. Tout bénéfice pour l’environnement !
Vous avez été nombreux à réclamer votre
auto-collant STOP PUB à l’accueil de
l’hôtel communal le mardi 19 novembre.
Aussi, nous avons décidé de poursuivre
l’opération jusqu’à épuisement du stock!
N’hésitez pas, lorsque vous êtes de passage à l’hôtel communal, à en demander
l’un ou l’autre auprès de nos hôtesses.
Quelques courageux ont bravé le froid et
la pluie le mercredi 20 novembre et... ne
l’ont pas regretté! Ils ont découvert, lors
de notre atelier gratuit, ce que l’on pouvait faire d’un vieux châssis et de quelques
palettes usagées en bois, à savoir : de magnifiques bacs de plantation, aussi beaux
(sinon plus) que du matériel neuf! Ce jourlà, de l’avis des participants, la pluie et
le vent charriaient également quelques
bonnes idées et quelques bons tuyaux!
à l’association Soleil d’hiver, qui vient en
aide à ceux qui en ont le plus besoin. Ces
différents objets (toujours en parfait état)
dont vous nous avez fait gracieusement
don ont tous été remis dans le circuit, et
pour longtemps, espérons-le!
Enfin, le vendredi 22 novembre la semaine européenne de réduction des déchets s’est achevée en beauté par une
démonstration de compostage et de vermicompostage, en présence d’un maître
composteur de la commune. Pour petits
et grands. Une activité ludique et gratuite.
Vos questions étaient nombreuses, et l’intérêt pour cette pratique continue incontestablement de croître.
Au total, c’est un peu plus de 500kg de
déchets qui ont échappé aux flammes
de l’incinérateur. Cela tombe bien! Cette
année, la réutilisation était justement le
thème central de la SERD!
Nous vous remercions chaleureusement
de votre participation et de votre générosité, et nous vous donnons d’ores et déjà
rendez-vous l’année prochaine pour de
nouvelles activités.
N’oubliez pas de visiter notre blogue :
http://www.agenda21woluwe1200.be/
Le jeudi 21 novembre, toute une série
d’objets divers ont trouvé de nouveaux
(heureux) propriétaires : vêtements,
livres, jouets, mobilier, vaisselle, il y en
avait pour tous les goûts. Et c’était gratuit! Nous avons pu également faire plaisir
Wolu-Info janvier 2014 39
ACTUALITES
oup
C
de de du bourgmestre
Soirée Coup
Olivier Maingain :
Coduep
Apporter un peu de fantaisie et d’évasion
aux enfants hospitalisés
Chaque année, la soirée « Coup de cœur du bourgmestre Olivier
Maingain » vous offre l’occasion de passer un agréable moment
de découverte culturelle tout en soutenant les activités d’une
association solidaire.
Le mercredi 26 février à 20h, Wolubilis accueillera la 5ème édition de cette
soirée « Coup de cœur », l’occasion de
découvrir « Trac ! » le tout nouveau spectacle de ce fabuleux magicien des mots
qu’est Bruno Coppens.
La manifestation est organisée au bénéfice de l’asbl « Les Messagers du
cœur », une association implantée à Woluwe-Saint-Lambert, qui organise des
activités ludiques pour les enfants hospitalisés et fête cette année son 25ème
anniversaire.
La maladie d’un enfant est
toujours une injustice
Pas toujours facile pour un enfant de vivre
la maladie, l’hospitalisation…a fortiori
pour les séjours de longue durée. L’hôpital, un univers froid, effrayant, où l’on ne
comprend pas tout…
Plongée brusquement dans le monde de
l’hôpital des enfants par un de ces terribles aléas que la vie nous impose, Julie
River ne put rester indifférente. Surgit
alors en elle l’envie, le besoin, pour adoucir les moments difficiles qu’elle traversait, de faire quelque chose pour égayer
le quotidien de ces enfants hospitalisés.
Offrir un peu de rêve et d’évasion à ces
petits malades en leur proposant des activités récréatives et surtout la visite de
40 Wolu-Info janvier 2014
personnages poétiques qui invitent les
enfants à s’évader d’un quotidien douloureux en ouvrant grand les portes de leur
imagination.
il y a 25 ans, Julie River crée l’asbl « Les
Messagers du cœur. « Il existait déjà des
clini-clowns qui font du très bon travail, explique-t’elle, je voulais faire autre
chose. J’ai imaginé le personnage de Balladino, inspiré de la Commedia dell’arte.
Un personnage joyeux et poétique, qui
rend visite aux enfants hospitalisés. Il leur
raconte des histoires puis, petit à petit, les
invite à inventer la suite de l’histoire. Cela
permet à l’enfant de s’évader de l’hôpital
pour construire un autre univers et de
profiter d’un moment de joie et de divertissement ».
Au fil du temps, Julie imagine de nouveaux
personnages : ils sont aujourd’hui onze
personnages poétiques à peupler l’univers onirique de Balladino.
Très créative, illustratrice et écrivain,
Julie River décide de coucher sur papier
l’histoire de Balladino. Il y a deux ans, elle
publie un livre « Balladino, le messager
du soleil ».
« Le livre est offert aux enfants hospitalisés, il leur permet de voyager dans le
monde de Balladino même lorsque les
comédiens ne sont pas présents. Cela
donne aussi une trame aux comédiens
qui jouent Balladino, il existe un univers à
partir duquel ils peuvent improviser avec
les enfants. Nous travaillons avec neuf
comédiens présents dans 8 hôpitaux. Il
nous semblait important, pour la qualité
des prestations que ce soit des artistes
professionnels rémunérés. L’argent que
nous récoltons sert à financer leur travail et le matériel (costumes, accessoires,
instruments, livres, …).
Peut-être un jour… une
comédie musicale…
« L’histoire de Balladino ne s’adresse pas
seulement aux enfants malades mais à
tous les enfants et aussi aux adultes, elle
a été écrite de manière à pouvoir, un jour
je l’espère, être adaptée en comédie musicale, le livret et la musique (écrite par
Isabelle Rigaud) existent… il nous faudrait juste trouver un producteur… » nous
confie Julie River avec un sourire.
Des projets, Julie en a d’autres : la finalisation de « César à l’hôpital » un livre
dont elle a réalisé les textes et les illustrations, visant à dédramatiser les opérations, destiné aux enfants de moins de 8
ans.
« Les Messagers du cœur » proposent également d’autres animations
ACTUALITES
aux enfants hospitalisés : la visite de
Mamycha, Mamy Rose ou Malou, trois
conteuses, de petits concerts, des
spectacles de marionnettes, des ateliers d’écriture ou de création de bijoux.
Rue du bonheur
Et puis, afin d’ajouter un peu de fantaisie
et d’optimiste dans l’univers hospitalier
des jeunes malades, « Les Messagers du
cœur » rebaptisent les couloirs des services pédiatriques des hôpitaux en y apposant des plaques de rue dotées de noms
poétiques ou fantaisistes tels « le clos des
petits bonheurs », « le chemin du soleil »
ou « la rue des gros câlins ! ».
Plusieurs centaines de plaques ont déjà
été apposées dans divers hôpitaux.
L’asbl « Les messagers du cœurs » est
active dans 8 hôpitaux. Principalement
à l’hôpital des enfants Reine Fabiola à
Bruxelles, mais également aux cliniques
universitaire Saint-Luc, aux cliniques
Sainte-Anne et Sainte-Elisabeth à Anderlecht, à la clinique Saint-Pierre à Ottignies, à l’hôpital de Braine-l’Alleud, au
CHwapi de Tournai et à l’hôpital d’Auvelais
La soirée coup de cœur vous invite à découvrir…
« Trac ! » le nouveau spectacle de Bruno Coppens
Un spectacle qui va enfin réparer un oubli majeur du théâtre : parler du trac…
du public !
En effet, si les comédiens se gargarisent en parlant du « trâââââc de l’acteur »,
ils oublient celui, majeur, du spectateur ! Être assis, dans le noir, pendant 1h30,
entouré d’inconnus qui pourraient ne plus l’être en fin de soirée…, angoissé
à l’idée d’être appelé sur scène, et en même temps, le désirant ardemment…
c’est un trac monumental dont on ne parle jamais ! Dans ce nouveau seul en
scène, Bruno Coppens traque le trac.
Avec son humour pertinent et son talent d’agitateur verbal Bruno Coppens retrace les grands tracs de l’Histoire. Ceux d’hier : « La Dernière Cène » comme
vous ne l’avez jamais imaginée. Jeanne d’Arc version « The Voice » … Et ceux d’aujourd’hui : Bart De Wever dans « Rendez-vous en terre inconnue : la Wallonie…. ».
Tel le Christ prenant sur lui tous les péchés du monde, le comédien tentera
d’aspirer tous les tracs du public en répondant aux angoisses de chacun…
Bruno Coppens, véritable dompteur de mots, qu’il plie, compose, décompose, recompose selon sa fantaisie pour nous offrir une moment de pur délire verbal et de fou rire assuré…
Mise en scène : Eric de Staercke
Renseignements :
www.lesmessagersducoeur.be
Soirée « Coup de Cœur du bourgmestre
Olivier Maingain »
Mercredi 26 février à 20h.
Le spectacle sera suivi d’un cocktail
A Wolubilis, 1 cours Paul-Henri Spaak (anciennement 251 av. Paul Hymans)
Prix des places 25 €
Réservations :
02.761.60.30 - www.woluwe1200.be
Infos :
Cabinet du bourgmestre Olivier Maingain
02.774.35.22
c [email protected]
Wolu-Info janvier 2014 41
ix
r
p
s
de
e-mail :
[email protected]
e
Baiss
NEW
M
NEW
IMPRESSION USB AU MÊME PRIX
sur 10 PC à votre disposition
P
Copie N/B
3 CENT aisons
ropres
tvac (sans minimum)
Copie couleur
25
La société Titres-Services près de chez vous
64
se s
i
l
g lle
l’E
.be
E.W.eELECTRICITE
de ruxe nsp
Ru 50 B aisosp.be
11 [email protected] son
tac .mai- MISE EN CONFORMITE
RENOVATION
n
o
c ww
PARLOPHONIE - VIDEOPHONIE
02
/4
69
35
La Botte de cadeaux remplie, nous vous souhaitons
d’excellentes fêtes de fin d’année
ECLAIRAGE - DEPANNAGE
SHOWROOM - MAGASIN
Et nous vous offrons sur présentation de ce bon
00
GSM 0499
144
124
Une
demi-heure
de repassage.
Woluwé Saint-Lambert
TVA: 0829 840 344
Réparation et entretien
BELGO - REPAR
Avenue de Broqueville 13 B 18
1200 Bruxelles
DECAUX
ON
VOUS
ANNONCE
DEJA LA
COULEUR
Téléphone 02/733 14 22
LE ROUGE, VOTRE NOUVELLE RÉFÉRENCE IMMOBILIÈRE
IMMO-BXL
UNIVERSAL
WWW.UNIVERSAL.BE
[email protected]
Valabe jusqu’au 28 février 2014 - Un bon par famille
Acheter les meubles
ch. de Louvain 1111 REPARATIONS - RENOVATIONSde votre vie
1200 Woluwe
• Plomberie
générale • Débouchage • Travaux
à des prix soldés
ch. de Louvain 1111
d’égouttage • Inspection par caméra • AménageAMT
1200 Woluwe
ment de salles de bains • Roofing • Dépannage
urgent • Spécialiste en rénovation d’égouttage •
mms-sprl.be
Toitures plates, Derbigum • Rénovations générales
E-mail: [email protected]
mms-sprl.be • E-mail: [email protected]
REPARATIONS-RENOVATIONS
02 726 66 18
0475 251 261
• Plomberie générale • Débouchage • Travaux
Tél.
- GSM
d’égouttage • Inspection par caméra • Aménagement
de salles de bains • Roofing • Dépannage
urgent • Spécialiste en rénovation d’égouttage •
Toitures plates, Derbigum • Rénovations générales
Tél. 02 726 66 18 - GSM 0475 251 261
canapés Rolf Benz
WoluInfo_2013_mars.indd 42
04/03/13 09:46
1200 BRUXELLES - WOLUWE
av. Georges Henri 407
TÉL. 02 736 24 20
www.forme-style.be
FSTCRE0008_55856 Woluinfo 165x118 Soldes janvier.indd 1
13/12/13 13:57
ACTUALITES
« Je cours pour ma forme » :
coup d’envoi de la session d’hiver
Au printemps 2008, WoluweSaint-Lambert a été la première
commune bruxelloise à adhérer
au concept « Je cours pour ma
Forme », un programme de mise
en condition physique par la
course à pied, développé par
l’équipe du magazine « Running
et Santé » Zatopek.
La formation débute au niveau zéro. L’objectif de l’initiative, accessible à tout le
monde même au parfait néophyte, n’est
absolument pas la compétition et
sa philosophie tient en deux mots :
santé et convivialité.
La nouvelle saison a débuté à la miseptembre mais un nouveau cycle sera proposé dès le lundi 27 janvier. Étalés comme
toujours sur 3 mois et encadrés par des moniteurs spécialisés, les différents modules seront organisés comme suit : les lundis (Niveau
1 – Objectif : 5 km), les mardis (Niveau 2 – Objectif : 10 km) et les jeudis (Niveau 3 – Objectif
15 km – et Niveau 4 – Objectif 20 km). Le début
de l’entraînement est toujours fixé à 18h30
sur la piste d’athlétisme du Stade communal
Fallon (Chemin du Struykbeken 2).
La participation aux frais pour un module
complet est fixée à 20 € pour les habitants
de Woluwe-Saint-Lambert et à 25 € pour
L’obésité de l’enfant à l’adulte :
le sport est-il une solution ?…
uNe iNitiatiVe D’eric bott, ÉcheViN De la JeuNesse et Des sports De woluwe-saiNt-laMbert
Les rencontres du sport
CONFÉRENCE-DÉBAT
L’OBÉSITÉ DE L’ENFANT À
L’ADULTE
LE SPORT EST-IL UNE SOLUTION ?
ORATEURS
Jeudi 23 JAnVier 2014
à 19 heures
Salle «la Rotonde»
avenue J.F. debeckeR, 54
1200 bRuxelleS
Nathalie JoDoGNe
Psychothérapeute dans le service de psychiatrie infanto-juvénile et
pédiatrie des cliniques universitaires Saint-luc
Michel VaNhaeVerbeek
docteur en médecine, licencié en médecine interne et endocrinologie,
chargé d’enseignement à l’université de Mons
philippe reuMoNt
kinésithérapeute, ostéopathe et nutritionniste
keNNeth stewart
E.R. : marie-Jean de Froidmont - Avenue du Couronnement, 65 - 1200 Bruxelles - photo © poles - Fotolia.com - Ne pas jeter sur la voie publique
licencié en kinésithérapie et responsable de la remise en condition
physique des personnes obèses au sein de la clinique du Poids idéal à
l’hôpital Saint-Pierre
Accès grAtuit
réserVAtion souhAitée
([email protected])
renseignements
02 776 82 50 – www.DyNAmiC-TAmTAm.BE
En collaboration avec l’association « Sport
et Médecine », le service communal des
Sports et le Fonds sportif de WoluweSaint-Lambert poursuivent le cycle de
conférences/débat entamé dans le courant de l’année 2013, à l’initiative de l’échevin Éric Bott, sous l’appellation générique
des « Rencontres du Sport ».
Le jeudi 23 janvier à 19 heures, le quatrième
rendez-vous proposé abordera le problème
de l’obésité, un sujet particulièrement
préoccupant et si difficile à comprendre,
en compagnie de spécialistes réputés. Les
orateurs invités et thèmes des interventions
proposées seront les suivants : Nathalie
Jodogne, psychothérapeute dans le service
de psychiatrie infanto-juvénile et pédiatrie des
Cliniques universitaires Saint-Luc (« Enjeux
systémiques de l’obésité chez l’enfant »), le
professeur Michel Vanhaeverbeek, docteur
en médecine, licencié en médecine interne
et endocrinologie, chargé d’enseignement
à l’Université de Mons (« Liens et
les personnes qui ne résident pas dans
la commune. Ce montant couvre les frais
d’assurance et donne droit à un carnet d’entraînement personnalisé truffé de conseils
pratiques et un exemplaire du magazine
« Zatopek ». Un brevet de réussite sera remis
à chacun à l’issue du programme. Pour des
raisons de bonne organisation, il est demandé aux personnes intéressées de s’inscrire
préalablement.
Infos :
02.761.03.43
[email protected]
relations entre l’obésité et le diabète chez
l’enfant et l’adultes »), ainsi que Philippe
Reumont, kinésithérapeute, ostéopathe et
nutritionniste (« La nutrition dans l’obésité :
comment l’aborder et la présenter aux jeunes
comme aux adultes ? ») et Kenneth Stewart,
licencié en kinésithérapie et responsable
de la remise en condition physique des
personnes obèses au sein de la Clinique
du Poids idéal à l’hôpital Saint-Pierre (« La
place du sport comme moyen thérapeutique
dans l’obésité »).
Les différents sujets seront présentés de
manière simple et accessible au grand public
tandis qu’une large place sera également
laissée à la traditionnelle séance de « questions/réponses » qui clôturera cette soirée,
organisée dans la salle la Rotonde du stade
communal (avenue J.F. Debecker 54) et accessible gratuitement.
Pour des raisons de bonne organisation, il
est souhaitable de s’inscrire au préalable à
l’adresse suivante : [email protected]
Infos :
services de l’échevin Éric Bott
02.776.82.50
Woluwe-Saint-Lambert
Wolu-Info janvier 2014 43
dossier historique
L’ancienne maison communale, actuel « Shalom Center ».
Photo prise vers 1950 lorsque le bâtiment abritait les services
de la Commission d’Assistance publique.
(Coll. Musée communal de WSL)
BREF COUP D’OEIL SUR L’HISTOIRE
DES MAISONS
histoire
COMMUNALES DE
WOLUWE-SAINT-LAMBERT
Rédaction :
Marc Villeirs,
Musée communal
V
ers 1830, Woluwe-Saint-Lambert n’est
qu’une petite bourgade rurale. Sa
population, 1.000 habitants tout au
plus, est répartie en un modeste noyau
villageois centré autour de l’église
Saint-Lambert, un hameau (Roodebeek),
quelques fermes, moulins et brasseries dans
la vallée. On y chercherait en vain un édifice
officiel regroupant les différents services
offerts par une administration moderne.
Seule infrastructure publique : une classe
d’école installée depuis 1824 dans l’ancienne
maison du sacristain organiste, au pied de
l’église !
Cet état de chose n’a rien de surprenant. Bon
nombre de localités rurales du pays sont à
cette époque dans une situation semblable,
le besoin de disposer d’un tel édifice ne
se faisant alors nullement sentir. A titre
d’exemple, une commune comme Etterbeek,
qui compte plus du double d’habitants, est
elle-même démunie de maison communale
jusqu’en 1882. Les conseils et les actes de la vie
publique se tiennent dans l’arrière-salle du «
Moriaen », une antique auberge de la chaussée
d’Etterbeek.
A Woluwe-Saint-Lambert, c’est la ferme de
Jean-Baptiste Claes, ancien maire-adjoint
sous le régime français, et depuis secrétaire
communal, qui fait office de maison
communale. Quelquefois dénommée « Hof te
44 Wolu-Info janvier 2014
La chaussée de Roodebeek au début des années cinquante. Seules les maisons situées
à l’arrière-plan subsistent. A gauche, l’ancienne propriété du secrétaire communal Jean-Baptiste Claes.
(Coll. Musée communal de WSL)
Nazareth » (Cour ou ferme de Nazareth), elle se
dressait jusqu’en 1963 en bordure de la chaussée
de Roodebeek, à proximité immédiate du
carrefour que celle-ci forme avec le chemin
des Deux Maisons et la rue Vervloesem. En
1831, l’administration communale la louait
annuellement pour 25 florins soit un peu
plus de 50 francs. A ce moment, une partie
de l’édifice servait également d’auberge. Cet
établissement, pompeusement dénommé «
Salon de la Concorde et de la Gaîté » était décrit
en 1855 par Alphonse Wauters, le renommé
archiviste de la Ville de Bruxelles, comme une
guinguette très fréquentée où « les bals qui s’y
donnent l’été sont fort animés ».
Il faut attendre 1852 pour que le conseil
communal se décide à doter Woluwe-SaintLambert d’un immeuble plus conforme à la
gestion d’une entité qui voit sa population
s’accroître progressivement. Il opte pour
une maison d’ordonnance néoclassique,
érigée en 1802 face à l’église Saint-Lambert
par Jean-Baptiste Van Keerberghen, agent
municipal sous le régime français, instituteur
et sacristain, mais également cabaretier et
marchand de bières !
Entrée au plus tard en 1814 dans le patrimoine
d’un avocat bruxellois, Jacques Boitteau, elle
dossier historique
multiples facteurs entraînant des retards
considérables dans l’exécution des travaux
verront la concrétisation d’un tout autre
projet, très fonctionnel, d’inspiration Art
Déco, à partir de 1937.
Deuxième projet d’hôtel communal de style néorenaissance flamande conçu par Joseph Diongre. 1919
(Coll. Musée communal de WSL)
devint par la suite la propriété d’un négociant
de la Capitale, Gérard-Antoine Beeckmans.
L’acquisition du nouvel immeuble se fait en
date du 18 novembre 1852 pour le prix de 4640
francs. On y installe un bureau ainsi qu’une
classe d’école et un logis pour l’instituteur.
Deux ans plus tard, en 1854, le siège officiel
de l’Administration communale y est
définitivement transféré, ramenant ainsi le
centre de la vie politique locale du hameau au
noyau villageois. Quant à l’école, elle prend
place dans un bâtiment de la rue Madyol
achevé en 1856. C’est l’actuelle bibliothèque
Saint-Lambert.
En 1900 la population de Woluwe-SaintLambert approche des 3500 habitants. Dix ans
après, elle en compte près de 8900.
Cette explosion démographique s’explique
en ordre principal par l’urbanisation du
quartier de Linthout rondement menée par les
promoteurs immobiliers et les propriétaires
fonciers locaux vivement intéressés par la
plus-value de leurs terrains. Ce qui oblige les
édiles communaux placés sous la houlette
du bourgmestre Jean-Baptiste De Cock, à
rechercher un édifice mieux à même de
répondre aux souhaits d’une population sans
cesse croissante. En outre une commune qui
s’apprête à accueillir une population au statut
social élevé se doit d’offrir aux regards un
édifice à l’allure prestigieuse.
Pendant un temps, on envisage d’occuper le «
Château Prekelinden », imposante demeure
érigée en 1903 par Firmin Lambeau, banquier
et homme d’affaire bruxellois, par ailleurs
administrateur de la société immobilière à
laquelle a été confiée l’urbanisation des environs.
L’édifice n’est pas retenu. Situé non loin du square
Vergote, il occupe une position trop excentrique
par rapport au centre de la commune.
Finalement, en 1909, les autorités communales
décident de mettre sur pied un concours pour
la construction d’un immeuble neuf. Trois
architectes s’y démarquent : Joseph Diongre,
Albert Dumont, et Hubert Marcq. Diongre
vainqueur du concours, conçoit un projet
intitulé « Stilte » (Silence, Tranquillité), de
style néorenaissance flamande, qui serait
érigé sur le plateau du Tomberg, futur point
de convergence entre le Woluwe urbain et
le Woluwe rural. La guerre de 1914-1918 et de
L’ancienne maison communale, désaffectée en
1939, abritera à partir de cette date les services
de la Commission d’Assistance Publique, avant
de faire l’objet d’un échange avec la paroisse
Saint-Lambert en 1958. Restaurée, elle héberge
à l’heure actuelle un centre de rencontre et de
loisirs, le Shalom Center.
L’hôtel communal à la fin des
travaux de construction en
1939. L’escalier d’honneur,
aujourd’hui disparu, est en
voie d’achèvement.
(Extrait de L’Emulation, n° 8,
1939, p. 131)
wolu
.be
FAIT PEAU NEUVE !
SOLDES
Digibox HD
99€
79€
Installation et activation
gratuite pour tout nouveau
contrat 3P
TV
INTERNET
MOBILE
TELEPHONE
40 chaines analogiques
100 chaines numériques
À partir de 12,88€ par mois
KING & KONG
À partir de 15€ par mois
Jusqu’à 120 Mbps
Wifi inclus
À partir de 25,50€ par mois
Illimité après 16h00
2000 min vers Europe inclus
À partir de 20,50€ par mois
Offre valable du 03/01/2014 au 31/01/2014 *annonce non contractuelle
Wolu TV Avenue Georges Henri 399, 1200 Woluwe-Saint-Lambert
[email protected] - Tel 02 736 77 89 - www.wolutv.be
PARTENAIRE
Ouvert du lundi au vendredi de 8h00 à 18h00 (permanence le jeudi jusqu’à 19h00) Le samedi de 8h30 à 12h00
Vous hésitez à
portez des lentilles
de contact ?
Demandez votre
pack Start to Lens®
gratuit
*
** 20
jusq’à
€
prime
s
sur v tart
premie otre
r acha
t **
Excepté les frais d’adaptation
Conditions de l’action sur www.start-to-lens.com
Optique St-Lambert
Rue Voot 14 (Place St-Lambert)
1200 Woluwe-Saint-Lambert
02 770 74 88
www.optiquestlambert.be
Du lundi au vendredi 9.30h-18.30h
Le samedi 9.30h-18.00h
ACTUALITES
Les jeunes du Silex
au Quebec
En septembre dernier, huit jeunes du Silex dont six en situation
de handicap ont vécu une expérience extraordinaire en traversant
l’océan pour découvrir le Québec, une province du Canada grande
comme 54 fois notre pays. Huit heures de vol séparaient la capitale
de l’Europe de Montréal, capitale économique. Baptême de l’air
pour certains et petite appréhension.
Pas de vrai choc culturel puisque nous
parlons la même langue, même si les
accents et certains mots sont très différents. Découverte d’une alimentation excellente mais parfois surprenante avec la
fameuse poutine. Découverte d’une nature belle à couper le souffle au pays des
castors, des orignaux, caribous, écureuils
et même des baleines.
Le plus important dans ce voyage furent
les rencontres avec les amis québécois et
leurs nombreuses associations. L’AMDI
tout d’abord dont certains membres sont
venus chez nous en 2012. Plaisir des retrouvailles avec une association de loisirs
dont les objectifs sont proches de ceux
du Silex. Ensemble les jeunes ont vu le
très beau film Gabrielle et en ont parlé,
en particulier du désir d’autonomie et
du droit à la vie affective. Le film passe
à Bruxelles et les jeunes en ont fait une
grande publicité.
Ensuite location d’un « char » extraordinaire qui a mené les jeunes à Québec, ville
chargée de 400 ans d’histoire, plus proche
de nous et de nos villes médiévales.
Accueil de toute première classe par le
Centre de parrainage Civique de Québec
qui a inspiré la création du Ricochet à
Bruxelles. Ce fut notamment l’occasion
de faire des rencontres très enrichissantes avec d’autres jeunes qui vivent des
choses à la fois différentes mais proches
de notre vécu. Occasion aussi de faire la
fête ensemble lors d’une soirée dansante
très appréciée.
Une table ronde avec des autorités publiques et d’autres organismes communautaires a aussi été organisée, sur le
thème « Suis-je vraiment acteur de mes
loisirs ? Mes obstacles ? Mes richesses ? »
Un bon moment avec un groupe musical
composé de personnes en situation de
handicap ou non. L’esprit d’une grande famille et aussi l’aspect intergénérationnel
ont frappé les esprits.
La rencontre avec le Mouvement Personnes d’abord a fortement marqué les
esprits. Un groupe autogéré où les personnes en situation de handicap sont ac-
teurs de changement et défendent ellesmêmes leurs droits. Le Silex retient le
slogan « Les étiquettes vont sur les pots
et pas sur les personnes ». Cela rejoint
l’esprit du Silex mais c’est tellement bien
dit. Nous avons décidé d’en parler à notre
prochain Conseil Général avec le projet de
diffuser le slogan chez nous.
Après toutes ces rencontres les jeunes
ont voulu aussi découvrir la Belle Province. Ils ont découvert la grande ville de
Montréal, ses buildings impressionnants,
ses nombreux parcs et ses écureuils qui
pullulent dans toute la ville, alors que
chez nous, ce sont les pigeons ! Découverte des dépanneurs, version locale de
nos « nightshops ». C’est tellement mieux
que de parler en franglais.
A Québec, balades dans la vieille ville avec
une superbe fresque sur une maison, le
Parlement et la chute la plus haute de
l’Amérique du Nord, la chute Montmorency. Que d’eau !
Emerveillement lors du séjour dans le
Charlevoix avec les magnifiques couleurs
de l’automne débutant et les érables
rouges, les grandes forêts et surtout le
fleuve qui dépasse tout ce que nous pouvons imaginer. Le séjour dans un chalet
fut un moment de bien être et d’apaisement notamment au coin du feu. Une petite déception. Pas un ours au coin des
chemins…
Le clou du voyage touristique a été l’expédition en zodiac. Revêtus de vêtements
rouges très chauds voici les jeunes se lançant à la rencontre des baleines grandes
de plus de trente mètres. Grandiose et
quasi inimaginable pour nous dont la mer
du Nord n’accueille que des cabillauds et
des soles et de très rares phoques égarés
sur nos plages. Tout est grand et notamment le fleuve qui à Tadoussac fait trente
kilomètres de large.
En résumé les jeunes ont été reçus
comme des rois. L’accueil fut chaleureux
et sincère. Bref un beau pays et surtout de
belles gens.
A leur retour les jeunes ont témoigné de
leur aventure lors de plusieurs soirées.
La réaction des autres membres a été immédiate : nous avons aussi envie d’y aller !
Wolu-Info janvier 2014 47
ACTUALITES
Woluwe-Saint-Lambert soutient activement
le projet des mini-entreprises !
Chaque année, l’ASBL Les Jeunes Entreprises (LJE) active le potentiel
entrepreneurial des jeunes en leur proposant de créer une entreprise
à échelle réduite pendant quelques mois (de septembre à mars). Ce
projet qui s’adresse aux jeunes issus du 3e degré de l’enseignement
secondaire, a pour but de les responsabiliser en les initiant au
fonctionnement de l’entreprise de manière pratique et concrète.
Ainsi, ces groupes de jeunes vont créer, souvent fabriquer, et commercialiser un produit,
un service ou un évènement. De plus, ils vont
devoir gérer :
• le relationnel : se répartir les rôles, les
tâches, organiser des réunions et des activités
• l’aspect administratif et financier: faire
parvenir à temps les différentes déclarations, tenir la comptabilité, gérer les stocks
• le marketing : assurer la promotion de
l’idée, la vente
Les jeunes entrepreneurs vont donc travailler
comme dans une vraie entreprise!
A travers cette expérience de terrain, les
jeunes vont développer des capacités entrepreneuriales telles que la créativité, le sens
des responsabilités, la confiance en soi, l’esprit d’équipe, la persévérance, le sens de l’initiative ; bénéficier d’une formation personnelle, professionnelle et de la reconnaissance
de leur entourage.
La commune de Woluwe-St-Lambert, et plus
particulièrement Michèle Nahum-Hasquin,
échevine des classes moyennes, soutient
activement le projet depuis de nombreuses
années, notamment en accueillant les jeunes
dans la salle des conférences de l’hôtel communal pour l’organisation des assemblées
générales d’actionnaires des mini-entreprises, en leur permettant de vendre leurs
produits lors du Village de Noël, en mettant à
disposition une quinzaine de tentes pour une
vente au Square de Meudon et en assurant
une partie de la promotion dans le Wolu Info
48 Wolu-Info janvier 2014
Les projets de cette année dans
les établissements de WoluweSaint-Lambert
Hello U c’est surtout:
• un lien : celui que vous garderez avec votre
enfant, moitié ou meilleur(e) ami(e).
• une solution, lors d’une absence ou un
éloignement, qui permet de garder un lien
en toute circonstance.
• un élément important pour le développement personnel de votre enfant ou pour le
bien-être de votre entourage.
• Alors, n’hésitez plus, avec Hello U, TouTeddy!
Pour tout contact: www.hello-u.be
A l’Institut de la Providence
Top tip
A l’Institut des Dames de Marie
Scan Me
«Scan Me commercialise un T-shirt imprimé
d’un QR-code personnalisable. L’acheteur a la
possibilité de partager publiquement son site
ou le lien qu’il préfère : une fois scanné par
un smartphone, le QR-code redirigera vers
la fonction définie par le client. La personne
ayant scanné le T-shirt aura donc la possibilité de consulter quand il le voudra le lien partagé par le propriétaire du T-shirt.
Facebook : https://www.facebook.com/
scanmeddm?fref=ts
Hello U
Hello U, c’est une peluche unique qui dispose
d’un enregistreur rangé dans un petit sac fait
main, qui permet d’enregistrer et d’écouter
des messages.
Marre des magnifiques pompiers sur vos
calendriers ? Ou pas spécialement envie de
les montrer à tout le monde ? La mini entreprise Top Tip vous propose des calendriers
tout aussi spéciaux, mais dans un contexte
différent : toutes leurs petites astuces quotidiennes y sont répertoriées ! Cerise sur le gâteau : la moitié des profits seront reversés à
une cause : les victimes du typhon Haiyan aux
Phillipines. Top tip, toujours à pic !
Be Pull
Be pull commercialise des pulls personnalisables pour deux circonstances particulières:
des pulls pour supporter les diables rouges
qualifiés pour le mondial 2014 et des pulls de
rhétos pour les écoles. De quoi vous équiper
chaudement pour la fin de l’hiver tout en supportant nos diables !
Contact Facebook : https://www.
facebook.com/pages/BE-PULLLJE/1431788470370568?fref=ts
ACTUALITES
Be pull
Au collège Don Bosco
D-Be Clean :
Pack with Me
un motif spécifique ou un prénom!
Cette mini-entreprise a plusieurs qualités :
• Tout est acheté localement ! Vous faites
profiter l’économie belge !
• Les produits sont de qualité et sont vendus
à des prix abordables !
• Vous ne passerez plus jamais de longues
heures à emballer vos cadeaux
• Les sacs sont faits de papier et donc sont
écologiques !
Contacts : http://minipackwithme.tumblr.
com ou mail : [email protected]
Cette mini-entreprise commercialise du liquide de nettoyage naturel pour rendre votre
intérieur plus propre et net ! Assurément un
groupe qui cherche à améliorer le quotidien
de chacun d’entre nous !
Pour les contacter : www.dbeclean.be
Beat Book
A l’Ecole Européenne
Retro Electro
Pic Light Factory
mander dès aujourd’hui votre nouveau t-shirt
préféré qui ne passera pas inaperçu auprès
des autres ! https://www.facebook.com/
yellowppl?fref=ts
Pic Light Factory
Pic Light Factory commercialise une lampe
cylindrique dont l’abat-jour est composé de
négatifs-photo. Une lampe design avec des
matériaux provenant de Belgique uniquement
basée sur la qualité et l’artisanat! De plus,
chaque lampe est unique car ils utilisent des
négatifs de récupération ou des vieux négatifs qui trainent dans les caves, greniers ou
archives pour permettre de personnaliser
VOTRE Piclight.
Pour plus d’infos et/ou commandes: [email protected]
Zen & senses
Cette mini-entreprise transforme les vieux
livres en porte baffles afin vous permettre
d’écouter votre musique dans tous les endroits désirés. Ce produit design et pratique se
range facilement dans un sac ou sur une étagère. Une idée qui ne manque pas de beats !
Au Centre Scolaire du Sacré-Cœur de Linthout
Yellow People
Cette mini-entreprise a eu l’idée de créer des
accessoires chouettes, de style « rétro », sur
base écologique, afin de réduire le gaspillage
d’objets électroniques. Leur produit phare est
une cassette audio transformée en portemonnaie pratique et unique, disponible dans
une variété de couleurs différentes.
Ils produisent également des porte-clés personnalisés à partir de touches d’anciens claviers d’ordinateurs qui rendront votre trousseau de clefs très original !
Contact : [email protected]
Site web : www.retroelectro.weebly.com
Facebook : https://www.facebook.com/retroelectroblog
Pack with Me
Cette mini-entreprise s’est lancée dans la
personnalisation de sacs en papier pour emballer vos cadeaux. Vous pouvez commander
Yellow People est une mini-entreprise qui
s’est associée avec le dessinateur Adrien Noterdaem afin de créer des T-Shirts représentant la Belgique, par le biais de ses célébrités
emblématiques caricaturées à la manière
des « Simpsons ». Le but étant de lancer un
effet de mode en créant un concept unique
sur le marché. La mini entreprise « Yellow
People » vous offre la possibilité de com-
Le projet de cette équipe est de concevoir des
jardins zen totalement innovants et différents
de tout ce que vous avez pu voir jusqu’à aujourd’hui. Ces jardins miniatures, réadaptés pour différentes pièces de votre maison,
comme la salle de bain et le bureau, font
varier les éléments en fonction de la gamme
proposée. Le but ? Vous aider à retrouver
votre zenitude !
Contact : [email protected]
Envie de soutenir cette
initiative entrepreneuriale ?
Devenez coach bénévole! C’est
une expérience enthousiasmante,
enrichissante et pleine
d’enseignement !
N’hésitez pas à contacter le
responsable du projet, Frédéric
Mesmaeker : [email protected] 0475.56.02.29 - www.lje.be
Wolu-Info janvier 2014 49
Un programme d’entraînement complet en 30 minutes
conçu pour les femmes
Et si vous veniez de trouver le centre de remise en forme qui allait enfin vous convenir ?
A Woluwe-Saint-Lambert, Curves, leader mondial de remise en forme dédié aux femmes, est
installé non loin du Cora. Maud, la gérante, nous explique ce concept unique sur Bruxelles.
mes cheveux
et moi
C o m nmneéneceezn
l’ a
B e a u té
pour votre
première visite
-10
€
e/couleur
tous menus coupmmes
dames et ho
lgique
15 salons en Be elles
TERBEEK
WE SANKÉ ET -63
SANKÉ WOLU
Place Jourdan 62
2 salons à Brux
nri 229
Avenue Georges HeLambert
1200 Woluwe St 0 53 50
02 23
[email protected]
1040 Etterbeek
02 231 15 69
be
[email protected]
Qu’est ce que le programme Curves ?
Curves propose un programme complet d’exercices en seulement 30 minutes qui permet de
faire travailler les principaux groupes de muscles ainsi que le cardio-vasculaire.
Il se présente sous la forme d’un circuit en cercle toujours supervisé par un coach, et 2 fois par
semaine, nous avons aussi la Zumba.
En quoi Curves est-il différent des autres centres ?
Il s’agit tout d’abord d’un club convivial à dimension humaine. Nous voulons en effet assurer un
suivi personnalisé à toutes nos membres.
Le coach, présent en permanence, motive les adhérentes et accompagne leur effort.
Le circuit est composé de machines à résistance hydraulique. Sans poids à manipuler, les
mouvements se font en toute sécurité pour toutes les conditions physiques et tous les âges. Notre
doyenne a 81 ans !
Qu’avez vous envie de dire aux femmes qui liront cet article ?
Qu’elles doivent prendre du temps pour elles et pour leur santé ; l’activité physique régulière
permet d’aider à perdre du poids, maintenir sa forme, et de gagner en énergie.
30 minutes c’est facile à intégrer dans une journée ! et une femme bien dans sa peau, c’est toute
la famille qui en bénéficie ! Il suffit de lire les témoignages des Bruxelloises du club sur notre site
internet pour connaître les bienfaits de Curves.
Venez nous voir et vous verrez la différence !
Visites et bilan de forme gratuits sur RDV.
02 771 24 00
Offre valable contre remise de ce bon, jusqu’au 14 février 2014.
Gulledelle 96
1200 Woluwe-Saint-Lambert
www.curves-bruxelles.com
Funérailles Patrick Vanhorenbeke
2013_12 - Etterbeek-Woluwe - adv_Woluinfo - 73x100.indd 1
12/12/2013 4:28:01 PM
A votre service depuis plus de 30 ans pour l’organisation complète de funérailles respectueuses, nous vous
recevons dans notre bureau à Woluwe-Saint-Pierre ou nous nous déplaçons à votre domicile partout dans
Bruxelles.
Vous aurez la possibilité chez nous d’organiser à l’avance vos funérailles avec dépôt de vos dernières volontés
(contrat d’assurance décès ou paiement anticipatif).
Nous vous proposons également, en plus de notre gamme de
cercueils traditionnels en bois, une nouvelle alternative naturelle et
artisanale* en herbe marine ou jacinthe d’eau pour des funérailles
écologiques.
* cercueils issus du commerce équitable
Nous sommes disponibles 24h/24 et 7j/7 en cas
02/763.46.00
de décès via notre permanence téléphonique :
N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour tous renseignements.
Avenue Jules de Trooz, 6 - 1150 Woluwe-Saint-Pierre
www.patrickvanhorenbeke.be
02 736 67 92
VENTE ­– LOCATION – GESTION PRIVATIVE
L’agence leader de votre commune vous présente
la vitrine la plus visitée de Woluwe-Saint-Lambert
ESTIMATIONS ET CONSEILS GRATUITS
Bénéficiez des meilleures conditions du marché sur présentation de ce bon
Consultez le plus grand choix de biens à Woluwe-Saint-Lambert sur notre site internet
02 736 67 92 – 212 AV. DES CERISIERS à 1200 WOLUWE-SAINT-LAMBERT
WWW.EXPERTISSIMMO.EU – [email protected]
Quelques bonnes raisons
d’utiliser une aide-ménagère
Aaxe Titres-Services
• Vivre dans un intérieur
toujours propre et accueillant
• Disposer de son linge
repassé et facile à ranger
• Faible coût horaire et
déduction fiscale partielle
• Une plus grande disponibilité
pour ses proches
• La sérénité de toujours
pouvoir compter sur la
même personne
• Notre société a la volonté
d’être reconnue comme l’une
des meilleures entreprises de
titres-services du pays
& 02 770 70 68 - www.aaxe.be
Du lundi au vendredi, de 09h00 à 12h30 & de 13h30 à 17h30
Votre aide-ménagère dans le grand Bruxelles
Aaxe Wolven 127x188.indd 2
8/02/13 14:05
– ACTUALITEIT –
Namens het Schepencollege, de gemeenteraad en namens mezelf
bied ik u mijn oprechte wensen aan voor het nieuwe jaar, waarin
u hopelijk uw vurigste dromen zal kunnen realiseren, genietend
van rust en een goede gezondheid.
De gemeente blijft nu eenmaal een onvervangbare machtsinstantie
in onze onmiddellijke nabijheid: de gemeentelijke mandatarissen
weten hoe moeilijk en pijnlijk het leven kan zijn en zij kennen
de problemen die heel wat medeburgers bezighouden. Wij
zullen nooit beweren soelaas te kunnen bieden voor al deze
probleemsituaties, of ze ons nu bekend zijn of niet. Wij kunnen
alleen maar hopen, mede dankzij de fantastische inzet van
toegewijde inwoners en verenigingen, om wat troost te kunnen
bieden aan iedereen die weigert de moed op te geven en zich niet overgeeft aan fatalisme
ten aanzien van de moeilijkheden die hem of haar te beurt vallen.
Dankzij uw vertrouwen heb ik een tweede termijn als burgemeester aangevat. Ik
ken de eisen die de functie stelt, maar ook de voldoening die de uitoefening ervan
met zich meebrengt. Terwijl de politieke wereld vaak kritiek krijgt omwille van zijn
meedogenloosheid, gedane beloften die niet worden ingelost, het nastreven van volledig
onterechte profijten, genieten de lokale mandatarissen doorgaans een geloofwaardigheid
die zij te danken hebben aan hun beschikbaarheid, hun luisterend oor en hun bereidheid
om dag na dag in te spelen op de verwachtingen van de burgers. Samen met het voltallige
Schepencollege span ik mij daarvoor in met de vastberadenheid die u ziet. Het werk
is nooit gedaan, en ook ik zou onze verbintenissen graag nog sneller en beter willen
kunnen naleven. Als er soms lang geduld moet worden geoefend, is dat niet omwille van
onachtzaamheid of nalatigheid, maar het gevolg van de lange administratieve weg die
onze gemeentediensten moeten afleggen om een project tot een goed einde te brengen.
De voorbije jaren heb ik vastgesteld dat het gemeentebestuur, waarvan ik de toewijding en
bekwaamheid waardeer, af te rekenen heeft met een complexe wetgeving, omslachtige
procedures en, wat nog verontrustender is, met steeds weer veranderende en zelfs
ronduit tegenstrijdige instructies van de hogere overheden. Alleen al het lezen van de
wetten, reglementen en circulaires van de Gewestelijke en Federale overheid vergt heel
wat tijd van de verschillende gemeentelijke diensten. In werkelijkheid is de gemeente
de uitvoerende macht geworden van een beleid dat op een hoger niveau wordt bepaald
en waarvoor ze weinig hulp of financiële middelen ontvangt. Bovendien zien enkel de
gemeentelijke diensten het als hun plicht om de burgers te informeren over deze complexe
zaken.
Ondanks deze evolutie, die alle gemeentelijke bestuurders aanbelangt, zijn wij meer dan
ooit bereid om ons werk voort te zetten, opdat de burger zich tevreden en ook gelukkig
zou voelen in onze gemeente.
Het is in deze geest dat ik ook in 2014 mijn werk als burgemeester zal voortzetten. Mijn
grootste voldoening haal ik daarbij uit de getuigenissen die ik zo vaak te horen krijg: ‘Wat
is het aangenaam leven in Sint-Lambrechts-Woluwe’.
Uw burgemeester
Olivier Maingain
Sneeuw ruimen op de
voetpaden: Voorzichtigheid,
voorzienigheid en solidarit
Met de komst van de winter herinneren we
aan enkele voorzichtigheidsregels, maar ook
aan de verplichtingen voor de inwoners.
U bent verantwoordelijk voor de
staat van uw voetpad!
Burgers, huurders of eigenaars hebben de
wettelijke verplichting om ervoor te zorgen
dat hun voetpad proper en veilig is voor de
openbare weggebruikers, in het bijzonder
door sneeuw of ijs te ruimen op de voetpaden. (artikels 33 en 64 tot 68 van het Algemeen politiereglement)
Hun verantwoordelijkheid zal worden ingeroepen bij een ongeval dat gebeurt door nietnaleving van dit reglement.
Wie moet de sneeuw op het voetpad
ruimen?
• Bewoonde gebouwen: de eigenaar of de
mede-eigenaars van het gebouw of de personen die instaan voor het dagelijks onderhoud van de plaats. Bij ontstentenis van een
schriftelijke overeenkomst is deze verplichting voor de huurder die op de gelijkvloerse
verdieping woont, indien deze verdieping
niet bewoond is of indien de bewoner afwezig is, staan de bewoners van de bovenverdiepingen hiervoor in, te beginnen met
de eerste verdieping.
• Gebouwen die niet bestemd zijn voor woningen: de eigenaars of de conciërges, portiers,
bewakers of de personen die instaan voor
het dagelijks onderhoud van de plaatsen.
• Niet-bewoonde gebouwen of niet-bebouwde terreinen: elke houder van een zakelijk
recht op het gebouw of de huurders.
Hoe sneeuw ruimen?
Preventief strooien van product om de
sneeuw te doen smelten (strooizout enz.)
volstaat niet! Met sneeuw of ijs bedekte voetpaden moeten vrijgemaakt of slipvrij worden
gemaakt over minimum 1 meter.
De sneeuw moet aan de rand van het voetpad worden opgehoopt en mag niet op de rijweg worden gegooid. Indien de inrichting van
de plaats het niet toelaat, kan de sneeuw aan
de rand van de weg worden gedeponeerd; men
moet erop letten dat rioolputten, straatgoten en
oversteekplaatsen voor voetgangers vrij blijven.
IJskegels die zich vormen aan hoge delen van
gebouwen die boven de openbare weg uitsteken, dienen verwijderd te worden.
Voorzichtigheid geboden!
Bij vriesweer is het verboden water op de
openbare weg te gieten, er glijbanen te maken, sneeuw of ijs op te gooien, sneeuw of
52 Wolu-Info januari 2014
– ACTUALITEIT –
ijs afkomstig van privé-eigendommen in de
openbare ruimte te deponeren.
Het is verboden om te stappen op het ijs van
fonteinen, vijvers en waterlopen, erop te spelen
of er een dier op te laten zonder toestemming.
We herinneren eraan dat inbreuken op het
algemeen politiereglement onderhevig zijn
aan een administratieve boete van 250 € (125
€ voor minderjarigen onder de 16 jaar).
Het algemeen politiereglement kan worden
geraadpleegd op de site van de gemeente
www.woluwe1200.be
En op de wegen?
De gemeentelijke overheden hebben geanticipeerd op de winteromstandigheden door
strooizout op te slaan in voldoende hoeveelheden en een snelle herbevoorrading te garanderen indien nodig.
De strooitrajecten worden bepaald in samenwerking met de politiediensten van de zone
Montgomery die, aanwezig op het terrein, beter in staat zijn om de prioriteiten te melden.
Er wordt een beurtrol voorzien om een maximum aan wegen te bereiken.
De criminaliteit is sterk
gedaald in Sint-LambrechtsWoluwe
Het activiteitenrapport van de politiezone
Montgomery dat eind 2013 werd voorgelegd
(evaluatie van het jaar 2012) wijst op een
gevoelige daling van de criminaliteit in SintLambrechts-Woluwe.
We stellen een daling met 39% vast van diefstallen in woningen sinds 2010, 44% minder
diefstallen in voertuigen sinds 2009, een daling met 39% van diefstallen met geweldpleging sinds 2009 en een constante daling van
vandalisme en overlast.
KNAP WERK VAN DE POLITIE
Dat alles is het resultaat van de permanente
inspanningen om de politiediensten te verbeteren. De politie zag haar budget vergroten en haar personeelsbestand uitbreiden, zij
zette een fietsbrigade op en installeerde een
nieuwe politiekennel in de Andromedawijk.
Daarnaast kwamen er ook preventieplannen, zoals operatie Rozet (sensibilisering voor beveiliging van woningen), operatie Laguna (bewaking van
woningen in de zomerperiode), operatie
Kerstroos (verhoogd toezicht in de handelszones tijdens de drukke eindejaarsperiode).
Sinds 2009 is het aantal betrappingen op heterdaad en arrestaties verdrievoudigd in de
politiezone Montgomery, dankzij nieuwe aanhoudingsmethoden en onderzoekstechnieken
en het bundelen van informatie.
Bemoedigende statistieken!
De criminaliteitcijfers die de politie in 2012
registreerde voor het grondgebied van SintLambrechts-Woluwe zijn bemoedigend. De
misdaadstatistieken wijzen weliswaar op een
algemene daling over het volledige grondgebied van het Brussels Hoofdstedelijk Gewest,
maar in Sint-Lambrechts-Woluwe is de daling van de criminaliteit toch significanter.
Het spreekt voor zich dat de inspanningen om
het grondgebied te beveiligen worden voortgezet teneinde de veiligheid en het welzijn
van de inwoners van onze gemeente verder
te verbeteren!
Diefstal uit woningen
Dankzij de inspanningen van de politiezone
Montgomery, en mede dankzij preventieacties
zoals de uitwerking van een technopreventiepremie voor het verbeteren van de veiligheid
van woningen, alsook operatie Laguna, daalde
het aantal diefstallen in woningen met 39%
tussen 2010 en 2012 (Brussels gewest: -12%)
Wagendiefstallen
De voorbije vier jaar is het aantal autodiefstallen voortdurend gedaald; we noteren 47%
minder feitenplegingen sinds 2009. (Brussels
gewest: -17%)
Diefstallen uit wagens
We noteren een gestage daling van het aantal diefstallen uit auto’s in Sint-LambrechtsWoluwe, met een daling van 44% sinds 2009.
(Brussels gewest: -25%)
Homejacking
Homejacking blijft een randfenomeen in onze
gemeente, met slechts een voorval per jaar sinds
2010. (Brussels gewest: 20 gevallen in 2012)
Carjacking
Na een stijging in 2009 blijft het aantal carjackings in onze gemeente relatief laag, met 4
gevallen in 2011 en slechts een geval in 2012.
(Brussels gewest: 95 gevallen 2012)
Fietsdiefstallen
Het aantal fietsdiefstallen nam alarmerend
toe tussen 2008 en 2010. Dankzij de waakzaamheid van de stadswachten en de politiepatrouilles kon het probleem worden ingedijkt; we noteren een daling van het aantal
diefstallen met 30% sinds 2010. (Brussels gewest: -22% sinds 2011)
(Brussels gewest: + 24% tussen 2009 en 2011,
- 7% sinds 2011)
Handtasdiefstallen
Ook het aantal handtasdiefstallen, het afrukken van handtassen en sacjackings daalt.
Gewapende overvallen
Een toename van het aantal gewapende overvallen in 2009 trok de aandacht van de politie;
sindsdien is deze vorm van diefstal afgenomen met 52%. (Brussels gewest: -22%)
Winkeldiefstallen
We noteren een gestage afname sinds 2010.
Huishoudelijk geweld De toename van het aantal gevallen van huishoudelijk geweld blijft evenwel een zorgpunt.
De gemeentelijke overheid besteedt veel aandacht aan dit probleem. De strijd tegen geweldpleging tegen vrouwen en meer algemeen tegen huishoudelijk geweld is een van
de prioriteiten in het nieuwe veiligheidsplan
van de politiezone Montgomery.
Deze bezorgdheid is niet nieuw. De politiezone Montgomery ging over tot sensibilisering
van alle betrokkenen op het terrein die met
dit soort problemen in aanraking komen.
De dienst slachtofferhulp van de politiezone
zorgde voor een speciale opleiding van de politiemensen die dit soort klachten optekenen.
Leden van de lokale recherche en van de gezins-/jeugdhulpverlening kregen speciale opleidingen om de slachtoffers met de nodige
kwaliteitszorg te omringen. Er zal worden
geïnvesteerd in materieel om de interviewtechnieken te verbeteren; zo komt er meer
bepaald een filmlokaal voor de verhoren in de
politiezone Montgomery.
Wat met de omgeving van het openbaar vervoer?
De stadswachters van de dienst preventie en
de politie zijn extra waakzaam in de omgeving
van de metro, vooral tijdens de spitsuren.
Sinds december 2013 zijn 240 extra politieagenten ingezet voor de veiligheid in de
omgeving van het openbaar vervoer in het
Brussels gewest. 18 van hen zijn aan de politiezone Montgomery toegewezen. Zij zullen
toezien op de veiligheid en de controles aan
de metro-ingangen.
Initiatieven van de gemeente
Diefstal met geweldpleging
De toename van het aantal stadswachten, de
versterking van het politiebestand en de verhoogde aanwezigheid van fiets- en hondenbrigades resulteerden in een daling met 39%
van het aantal diefstallen met geweldpleging sinds 2009 in Sint-Lambrechts-Woluwe.
Er zijn veel maatregelen genomen op lokaal
niveau om de veiligheid van de inwoners te
garanderen, zowel op het gebied van criminaliteit als op het vlak van verkeersveiligheid.
Het belang van preventie
Ook al nemen de criminaliteitcijfers gestaag
Wolu-Info januari 2014 53
– ACTUALITEIT –
af, een enquête uit 2012 wijst uit dat er bij de
bevolking een subjectief onveiligheidsgevoel
blijft bestaan, overwegend veroorzaakt door
kleine inbreuken zoals de aanwezigheid van
graffiti, beschadigingen of zwerfvuil.
Ook op dat vlak stelt de gemeente alles in het
werk om de inwoners gerust te stellen en
een gevoel van veiligheid te geven. Het aantal
stadswachters van de gemeentelijke preventiedienst is aanzienlijk uitgebreid, waardoor
zij nadrukkelijker aanwezig zijn in alle wijken.
Er werd een team van gemachtigde opzichters in het leven geroepen. Zij worden specifiek opgeleid door de politie om toe te zien op
de veiligheid in de omgeving van scholen, meer
bepaald om de kinderen te helpen oversteken
en om de autobestuurders aan te manen de
veiligheid van de kinderen in acht te nemen.
Installatie van bewakingscamera’s in
de openbare ruimte
Tombergplein, Tombergpark, Tomberg metro,
parking Poseidon, metro Roodebeek, Wolubilis, Meudonsquare, Degrooffsquare, Georges
Henrilaan – kruising Brand Whitlocklaan,
Sint-Lambertusplein, Andromeda (busterminus, speeltuin en voetgangersgebied), Hof ten
Berg directe omgeving speeltuin, kruispunt
Woluwelaan - Vandervelde, kruispunt Plejadenlaan - Tweehuizenweg, kruispunt Struykbekenstraat - Stokkelsesteenweg, ingang
Georges Henripark, Sint-Hendriksvoorplein,
kruising Plejadenlaan en Centauruslaan, kruising Vanderveldelaan - Debeckerlaan, Verheylewegenplein, kruising Gemeenschappenlaan - Marcel Thirystraat.
Verdere installaties worden overwogen.
Doelgerichte acties
Een nieuwe indeling van het grondgebied van
onze gemeente in 7 wijken stelt de stadswachters in staat om nauwere banden te
smeden met de buurtbewoners en een betere terreinkennis te verwerven, aangezien
zij steeds aan dezelfde wijk worden toegewezen.
Het bestrijden van overlast is een constant
aandachtspunt. De gemeente biedt een
schoonmaakservice aan voor het verwijderen van tags en graffiti van privéwoningen
tegen een zeer lage prijs teneinde de openbare ruimte netjes te houden. De gemeentelijke overheden zijn ook erg gevoelig voor
een schone en goed onderhouden openbare
ruimte: een schoon terrein geeft immers een
veiliger gevoel dan een verloederde ruimte.
• Operatie ‘Laguna’: toezicht op leegstaande
woningen tijdens de vakantie door de politie.
• Operatie ‘Kerstroos’: verhoogde aanwezigheid en waakzaamheid van de stadswachters van de gemeentelijke preventiedienst
in de handelszones (Georges Henri, shopping, Sint-Lambertuswijk) tijdens perioden van grote drukte (eindejaarsfeesten,
koopjesperiode), teneinde het aantal winkeldiefstallen en het stelen van tassen te
beperken.
• Operatie ‘Rozet’: sensibiliseringscampagne
voor het beveiligen van woningen.
• Operatie ‘Zonnebloem’: verhoogde aanwezigheid in groene zones tijdens de zomer.
Beveiligingspremies
Er werd een technopreventiepremie ingevoerd ten bedrage van maximaal 200 €. Deze
wordt toegekend aan al wie zijn huis beveiligt
met behulp van technische middelen (anti-inbraakramen, geblindeerde deuren, enz.)
En op de weg?
Télépolice vision
Er werd een premie ingevoerd ter ondersteuning van handelaars die een preventief beveiligingsysteem wensen te installeren, het zogenaamde ‘Télépolice Vision’. Daarbij worden
camera’s in de winkels geplaatst die in geval
van bedreiging eenvoudig en discreet in werking kunnen worden gesteld. Een oproepknop
stelt de handelszaak rechtstreeks visueel en
auditief in verbinding met de dispatching van
de politiezone Montgomery. De politie krijgt zo
informatie in real time over wat er zich afspeelt in de winkel en kan daardoor snel en
efficiënt optreden. De gemeentepremie dekt
tot 50% van de installatiekosten en 50% van
de maandelijkse vergoeding, met een maximum van 550€ per jaar en per handelszaak.
54 Wolu-Info januari 2014
stellingen hebben nu een ‘kiss & ride’-zone. Bij het begin van elk schooljaar worden
bewustmakingscampagnes op het gebied
van verkeersveiligheid georganiseerd (operatie boekentas) in schoolomgevingen.
Ouders en kinderen worden er nog eens aan
herinnerd hoe je als voetganger veilig oversteekt. Autobestuurders krijgen folders waarin de belangrijkste regels worden aangestipt:
vertragen, parkeren volgens de regels en gebruik maken van de ‘kiss & ride’-zone.
Elk jaar krijgen kinderen van het vijfde en
zesde jaar in de lagere school speciale verkeerslessen.
Veilig op de fiets
De fietspaden (ook de gewestelijke) worden
regelmatig onderhouden door de gemeentediensten; daarbij wordt zowel op het fietsvlak
als op de markeringen gelet.
Aangepaste inrichting voor elk soort
weg
Voor elke wijk wordt onderzocht welke aanpassingen mogelijk zijn om de snelheid te
beperken en de veiligheid te verbeteren, in
het bijzonder van de zwakke weggebruiker
– fietsers, voetgangers of personen met beperkte mobiliteit. De dienst mobiliteit bestudeert de mogelijkheden voor elk geval apart:
invoering van zone 30, aanleg van verhoogde
kruispunten, zigzagdoorgangen, verkeersdrempels, versmallingen of veilige oversteekplaatsen.
Verkeersongevallen … Wat doet het
Gewest?
Onder veiligheid verstaan we uiteraard ook
verkeersveiligheid, in het bijzonder van de
zwakke weggebruikers.
Sinds 2008 organiseert de preventiedienst van
de gemeente in samenwerking met de politie een jaarlijkse verkeersveiligheidcampagne.
Gedurende een tiental dagen worden de weggebruikers op diverse pijnpunten gewezen op
gevoelige locaties in de gemeente (grote lanen, schoolomgevingen, gevaarlijke kruispunten, …) De campagnes zijn opgebouwd rond
thema’s als snelheid, wildparkeren, dragen
van de veiligheidsgordel, zwakke weggebruikers, rechten en plichten van fietsers, naleving van de veiligheid in de buurt van scholen.
In het kader van deze campagne krijgen de
scholieren een cursus verkeersveiligheid en
mogen ze de simulatiepiste voor jonge fietsers uitproberen.
Voorzichtig, je nadert mijn school!
Voor de schoolomgevingen wordt een bijzondere inspanning gedaan: meerdere in-
We stellen jammer genoeg vast dat het aantal
verkeersongevallen met gewonden nagenoeg
constant blijft. Uiteraard vinden de ergste
ongevallen plaats op de grote verkeersaders,
waar de snelheid vaak te hoog ligt (Woluwelaan, as Vandervelde-Hymans-Gribaumont en
Brand Whitlocklaan).
Deze assen hangen echter af van de gewestelijke overheden, en de gemeentelijke overheid kan hier helaas niets ondernemen om de
veiligheid te verbeteren.
De gemeentelijke overheden blijven maatregelen vragen om de veiligheid van de zwakke
weggebruiker op deze gewestwegen te verbeteren, meer bepaald door de snelheid te
beperken. Tot nog toe kwam er hier weinig
reactie op.
Voor de Woluwelaan is een heraanleg gepland
in het kader van de verlenging van tramlijn
94, maar de regionale overheid heeft laten
weten dat er niets gepland is voor de Brand
Whitlocklaan.
Er zouden evenwel ‘studies’ aan de gang zijn
voor de as Broqueville-Hymans, Spaak, Vandervelde, en meer bepaald voor het kruispunt
– ACTUALITEIT –
Tomberg-Hymans, maar er is geen termijn
aangegeven.
We stellen vast dat 31% van de gewonden automobilisten zijn, 17% zijn passagiers, 18% gebruikers van bromfietsen of motorfietsen, 3%
fietsers en 19% voetgangers.
Het aantal fietsers en voetgangers dat gewond geraakt tijdens verkeersongevallen
neemt evenwel af.
Volgehouden inspanningen
De cijfers zijn bemoedigend: de criminaliteit
neemt duidelijk af in onze gemeente dankzij het
niet aflatend veiligheidsbeleid op ons grondgebied. Instaan voor de veiligheid van onze inwoners en de weggebruikers blijft evenwel een
prioriteit voor de gemeentelijke overheid.
In samenwerking met de politie van de zone
Montgomery wordt er voortdurend nagedacht
over verdere preventieve maatregelen om de
burger nog beter te beschermen.
Praktische info (inzet)
• Dispatching van de politiezone Montgomery: 02.788.53.43 - www.policemontgomery.irisnet.be
• Politieafdeling van Sint-LambrechtsWoluwe: F. Debelderstraat 15-17,
02.788.92.00
• Gemeentepremies technopreventie en
‘télépolice vision’ – regelgeving en
formulieren: preventiedienst van de
gemeente - [email protected] 02.761.29.77.
Bovenstaande informatie evenals de data
voor het preventief graveren van fietsen
zijn terug te vinden op de website www.
woluwe1200.be
Openbare werken
Onderhouds- en beveiligingswerken
die de laatste weken zijn gebeurd
Onderhoud en herstel
• Asfaltering putten: parking Struykbekenweg, Abelooslaan, Montaldlaan, Gilsoullaan,
Slegerslaan, Gribaumontlaan, Erfprinslaan,
Prekelindenlaan, Hippokrateslaan, Wolu
Techni Cité, Sint-Lambertusplein;
• Herstelling voetpaden: Kerselarenlaan;
• Herstelling verzakkingen: Kerselarenlaan;
• Herstelling tegels: school Parc Malou-R.
Maistriau, Solleveldstraat;
• Vervanging straatstenen: Struykbekenweg;
• Vervanging of herstelling van de stoepranden: Haagbeukenlaan, Heydenberglaan;
• Vervanging riooldeksels: Hippokrateslaan,
Erfprinslaan,
• Herstelling klinkers: gemeentestadion;
• Vervanging rode lei: Sint-Lambertusplein,
Pierre Leviedreef (parking van de Médiatine);
Signalisatie, beveiliging en verfraaiing van
de stadsruimte
• Plaatsing of vervanging van de verkeersborden: De Cuyperstraat, Driesstraat, Linthoutbosstraat, Servais-Kinetstraat, Ideaallaan, Wolvenslaan, Hippokrateslaan,
Jesperslaan, Floraliënstraat, De Meesterlaan, Maria-Hemelvaartlaan, Plejadenlaan,
Heilige Familieplein, Sint-Hendriksvoorplein, Stokkelsesteenweg, parking van het
Poseidon;
• Plaatsing of vervanging van straatborden:
Mounierlaan, Kerselarenlaan, Maartlaan,
Monnetlaan, Henri Lafontainelaan (plaatsing
van informatieborden over Henri Lafontaine), Plejadenlaan, Slotlaan, Werkzaamheidlaan, Driesstraat, Meiplein, Meudonplein;
• Plaatsing of vervanging van paaltjes: De
Cuyperstraat, Lola Bobescostraat, Vervloesemstraat, Priester Heymansstraat, Lambeaulaan, Prekelindenlaan, Floraliënstraat,
Laudylaan, Slegerslaan, Gribaumontlaan,
Gouddallaan, Pauwelslaan, Sterckmanslaan, Sint-Lambertusplein, ingang van het
Roodebeekpark;
• Opfrissing parkeerlijnen op de grond: Heilige Familieplein, Maartlaan, Erfprinslaan,
Ridder Koninglaan, Sint-Hendriksvoorplein;
• Plaatsing van parkeerpalen PBM: Georges
Henrilaan, Pierre Leviedreef;
• Plaatsing van vuilnisbakken: Vanderveldelaan, Veldkapellaan, Hof Ten berglaan;
• Plaatsing of vervanging van plantenbakken: Neerveldstraat, Sterrebeeldenlaan;
• Plaatsing van borden met het oog op de
inrichting van een blauwe parkeerzone:
wijk Laudy
• Plaatsing van fietsrekbogen: Kerselarenbergstraat;
Gemeentewerken die momenteel aan
de gang zijn
Herstelwerkzaamheden voetpaden
Calabriëlaan, Aragonstraat, Drakenhof, Centauruslaan en -gaarde, Eenhoornlaan en -gaarde
Intercommunale werkzaamheden
Wijk Heydenberg
Vivaqua werkt momenteel aan de vervanging
van haar waterdistributienetwerk, terwijl Sibelga haar installaties vernieuwt;
Herstelwerkzaamheden waterdistributieinstallaties
Meilaan, Sterrebeelden-wijk, Charles de Thienneslaan, Lindenberg, Windmolenberg, Kerkedelle;
Herstelwerkzaamheden gasleidingen en
elektriciteitskabels
Tomberg, Jacques Hotonstraat, Verheyleweghenstraat, Groenenberg, Tiendagwandlaan,
Steenbakkerijstraat;
Plaatsing elektriciteitskabels
Roodebeeksesteenweg;
Werkzaamheden aan het telecommunicatienetwerk
Floraliënstraat, Haagbeukenlaan, Struykbekenweg;
Herstelwerkzaamheden rioolnetwerk
Oktoberstraat, Théodore De Cuyperstraat,
Raymond de Meesterlaan, Calabriëwijk, Centauruslaan en Eenhoornlaan, Calabriëlaan en
Aragonstraat
GEWEST
Mobiliteit - Toegang PBM tot de metro
De MIVB werkt aan de inrichting van het metrostation Georges Henri. Sommige roltrappen
zullen worden vervangen door liften, om de
toegang van personen met een beperkte mobiliteit te vergemakkelijken. De werkzaamheden, die eind november zijn begonnen, zouden
tot eind 2014 moeten duren maar ze hinderen
noch het voetgangersverkeer noch dat van de
automobilisten. Info: www.bruxelles.irisnet.be
Alle data en geschatte duurtijden worden
gegeven bij wijze van indicatie en kunnen wisselen naargelang van specifieke
weersomstandigheden of onverwachtse
feiten tijdens de werkzaamheden.
Naleving van het parkeerverbod
Tijdens de werkzaamheden wordt alles in het
werk gesteld om de hinder voor de buurtbewoners te beperken; er wordt niettemin gevraagd om het parkeerverbod strikt na te leven. De politie probeert de eigenaar van een
voertuig te identificeren vooraleer het te takelen. We vragen u dus, achter de ruitenwisser van uw voertuig, een bericht te plaatsen
om u te identificeren (vermeld het straatnummer waar u woont of een telefoonnummer). Vraag aan de mensen die u bezoeken,
om hetzelfde te doen.
Contactpersonen
• verloop van de werven (voor de gemeente): afdeling Realisatie en Onderhoud (02.761.29.86 – 02.761.28.09)
[email protected]
• meer algemeen: kabinet van de burgemeester
Olivier Maingain (02.761.27.41-02.761.27.43)
[email protected]
Administratieve beroepen:
onthaalhostess
Hun activiteiten zijn weinig of niet gekend. Toch maken ze de dagelijkse werking van de openbare infrastructuren mogelijk, garanderen de veiligheid van onze
Wolu-Info januari 2014 55
– ACTUALITEIT –
medeburgers of maken onze gemeente
mooi. Wie zijn ze? Een blik op de beroepen
van de gemeentediensten en de mensen
die ze dagelijks uitvoeren.
Onthaalhostess? Niets zo gemakkelijk als job!
Een goed voorkomen, een charmante glimlach
en enkele uren fysieke aanwezigheid, dat is
alles waar je aan denkt bij het beroep. Hoewel
dit beeld in bepaalde situaties klopt met de
realiteit, op een handelsbeurs bijvoorbeeld, is
dit maar het topje van de ijsberg van alle activiteiten die de vier onthaalhostessen op het
gemeentehuis doen. Als het team soms voltallig aan de receptie staat, in de grote hal, is het
niet omdat ze met teveel zijn maar omdat hun
andere activiteiten elders hen niet ophouden.
Het hostessenteam is een apart onderdeel van
de dienst Informatie/Communicatie, naast
de publicatieverantwoordelijken, redacteurs,
grafici en secretarissen. Ze zorgen voor het
onthaal en geven informatie aan mensen die
naar het gemeentehuis komen. Ze verwijzen
hen naar de juiste diensten maar helpen hen
ook bij tal van andere problemen. Elke burger
zo goed mogelijk informeren in zijn contacten
met de administratie, of een menselijk probleem oplossen dat soms verder gaat dan louter technische aspecten, vormt een belangrijke taak van openbare dienstverlening. Men
kan zich niet voorstellen met hoeveel profielen van mensen en vragen (soms zonder
rechtstreeks verband met de functies van een
gemeentebestuur) de hostessen te maken
krijgen. Situaties van ontreddering, bezorgdheid, maar ook van geluk, worden dagelijks
- al dan niet duidelijk, al dan niet rustig, met
respect of minder respect - gebracht aan het
onthaal op de eerste lijn.
Dat vergt menselijke vaardigheden, tact en
een zin voor psychologie die men vaak onderschat. Zoals voor bijna alle leden van de dienst
Informatie/communicatiedienst, vragen hun
taken een totaalbeeld van de activiteiten en
van de structuur van de administratie. De beheersing ook van transversale kennis, wat vrij
zeldzaam is, want elke gemeenteambtenaar
specialiseert zich uiteindelijk in het gebied van
zijn dienst en kent niet noodzakelijk alle subtiliteiten van de bevoegdhedenorganisatie van
het team naast hem. Dit transversale karakter, kostbaar in alle grote professionele structuren, is een sleutelbegrip voor het werk van
het team. De administratie leeft en verandert
voortdurend; aan hen om zo goed mogelijk op
de hoogte te blijven. Adressen, persoonsgegevens, uren, evenementen, gemeentelijke
actualiteit maar ook algemene werking van
instellingen, waaronder gewestelijke en federale, zijn allemaal elementen waarmee ze
dagelijks goochelen.
De hostessen van het onthaalbureau staan in
dienst van de burgers van maandag tot vrijdag
56 Wolu-Info januari 2014
van 8u tot 17u, en op dinsdag en donderdag,
tijdens de nocturnes, van 8u tot 19u. Met andere woorden, uren waardoor ze heel toegankelijk zijn voor het publiek en die verder
reiken dan de openingsuren van de loketten.
De hostessen informeren echter niet alleen de
burgers; ze worden ook vaak aangesproken
door het gemeentepersoneel, dat vertrouwt
op hun centrale positie en hun vanzelfsprekende beschikbaarheid om een handje toe te
steken als ze informatie of hulp nodig hebben.
Deze advies- en verwijsfuncties zijn echter
slechts het zichtbare gedeelte van hun bevoegdheden. Ze staan ook in voor de begeleiding van officiële huwelijksplechtigheden, die
meestal gehouden worden in kasteel Malou;
gouden of diamanten bruiloften om de koppels die al zo lang bij elkaar zijn te vieren, huldeplechtigheden die de gemeente houdt voor
haar eeuwelingen, thuis of in de rusthuizen;
gemeenteraden waarbij ze zorgen voor de
juiste opstelling en de ondertekening van de
aanwezigheidsregisters, de organisatie van
buffetten bij evenementen, vernissages of recepties, waarvoor ze barmaids worden, allemaal evenementen die horen bij het dagelijks
leven van de gemeente.
Twee van hen zijn al een tiental jaar in dienst,
de twee anderen ongeveer vijf jaar. Het is hun
ervaring die telt want het vak leer je in de
praktijk. Ze begeleiden regelmatig een student-stagiair om het vak te leren, een vak dat
evengoed empathie als geheugen, zin voor organisatie, een goed humeur en stalen zenuwen vereist. Zonder te vergeten dat men bepaalde vragen moet kunnen ontcijferen in de
verschillende, meest courant gebruikte talen
in Europa. In onze gemeente wonen heel wat
Europese ambtenaren, diplomaten en expats
van alle nationaliteiten. Om hen te woord te
staan zijn goede noties van het Engels, Italiaans en Spaans noodzakelijk.
De hostessen zijn echte schakelpunten van informatie voor de gebruikers, maar ook voor
de gemeenteambtenaren. De burgers komen
vaak bij hen met een verlangen, een probleem
dat niet werd behandeld, verkeerde of verouderde informatie, die deze laatsten dan meedelen aan de betrokken diensten. De nodige
maatregelen kunnen dan worden genomen
om zo nauw mogelijk aan te sluiten bij de realiteit die de inwoners van Woluwe ervaren.
Het beroep van onthaalhostess vraagt een hele
reeks kwaliteiten, maar het is ook traditioneel
voorbehouden voor vrouwen. En waarom geen
onthaalhost? Dankzij de toenemende verfijning
van onze gemeenschappen, doen steeds meer
mannelijke studenten hun bedrijfsstage in het
team, dat het visitekaartje maar ook de glimlach van de administratie blijft.
Gedeeltelijke terugbetaling van gemeentelijke
opcentiemen op de onroerende voorheffing
voor een nieuwe woning, aangekocht of gebouwd in Sint-Lambrechts-Woluwe
Vanaf 1 januari 2011 verleent
de gemeente een steun aan
nieuwe eigenaars.
Gedurende zeven jaar zal men aan de gemeente een gedeeltelijke terugbetaling van de
gemeentelijke opcentiemen op de onroerende
voorheffing kunnen vragen. Bij elke jaarlijkse
aanvraag gaat het terugbetalingspercentage
omhoog, gaande van 30 tot 90%. Bovendien
wordt dit percentage vermeerderd met 5%
per minderjarig kind ten laste en met 10%
indien het kind gehandicapt is. Zo krijgen de
gezinnen een extra financieel voordeel voor
de nieuwe uitgaven bij de geboorte van een
kind. Dit stelsel is dus een aanmoediging voor
nieuwe gezinnen in onze gemeente.
Om deze steun te krijgen, moet men voldoen
aan bepaalde voorwaarden:
• de aanvrager(s) moet(en) het goed bewonen,
• de aanvrager(s) moet(en) moeten jonger
zijn dan 50 jaar,
• het kadastraal inkomen van het goed mag
niet hoger zijn dan 2500 €,
• men moet volle eigenaar zijn van het goed
en geen andere zakelijke rechten hebben in
België of in het buitenland,
• geen inkomens hebben die hoger zijn dan de
bedragen, vastgelegd door het reglement.
De administratieve procedure omvat twee delen. Binnen de twaalf maanden van de ondertekening van de authentieke aankoopakte of
de voorlopige oplevering van de werken, moet
een aanvraag tot opening dossier toekomen bij
de gemeente. Uiterlijk 6 maanden na de datum van het eerste aanslagbiljet betreffende
de onroerende voorheffing opgesteld op naam
van de aanvrager, moet deze een aanvraag tot
terugbetaling bezorgen aan de gemeente, samen met alle vereiste documenten.
De volledige tekst van dit reglement kan worden geraadpleegd op de website van de gemeente – www.woluwe1200.be –. U vindt
er ook de nodige formulieren.
Info: dienst juridische zaken/ eigendommen
van de gemeente – 02.761.28.20.
– ACTUALITEIT –
VOOR EEN DYNAMISCH
TEWERKSTELLINGSBELEID IN
SINT-LAMBRECHTS -WOLUWE
Bij wijze van afsluiting van de Week van
de Werkgelegenheid, die onze gemeente
hield van 18 tot 22 november jongstleden,
heeft schepen Éric Bott de grote lijnen
geschetst van het Gemeenteplan voor de
Werkgelegenheid voor de volgende jaren.
Sint-Lambrechts-Woluwe behoort tot de residentiële gemeenten van een zone die de
“tweede kroon” wordt genoemd (zuidoostelijke zone van het gewest dat de gemeenten
Oudergem, Watermaal-Bosvoorde, Ukkel en
de twee Woluwes omvat). Er wonen momenteel meer dan 50.000 mensen, of ongeveer 4,5% van de 1.089.538 inwoners in het
Brusselse gewest.
In vergelijking met de andere gemeenten van
het Brusselse gewest is de situatie van SintLambrechts-Woluwe, op het vlak van werkloosheid, niet bepaald de slechtste en vergelijkbaar met die in de andere gemeenten van
de “tweede kroon”.
De algemene cijfers van het laatste rapport van het Brussels Observatorium voor
de Werkgelegenheid spreken effectief over
11,6% voor Sint-Lambrechts-Woluwe en
20,4% op gewestelijk niveau. Voor de jongeren onder de 25 jaar zijn deze cijfers respectievelijk 22,4% en 31,4%. De cijfers van onze
gemeente zijn verre van verheugend, maar ze
zijn bij de laagste van het Brusselse gewest
en gelijk met Oudergem. Alleen Sint-PietersWoluwe kent een lager cijfer.
Het probleem van tewerkstelling is een zaak die
iedereen aanbelangt: elk individu op werkleeftijd maar ook de politieke verantwoordelijken.
Zij doen op alle niveaus hun best om maatregelen te nemen die de gevolgen van de economische recessie - met name het grote banenverlies van de laatste jaren - kunnen afweren.
Er worden verschillende middelen ingezet in
de strijd tegen werkloosheid en om elke betrokken burger te helpen (weer) de weg van
het werk in te slaan. De laatste jaren hebben we de ontwikkeling kunnen vaststellen,
in België en vooral in Brussel, van heel wat
sociaal-professionele integratieprojecten; de
toename van het aantal aangeboden opleidingsprogramma’s die leiden tot een kwalificatie, de ontwikkeling van initiatieven om de
kloof te dichten tussen de kwalificaties van
jonge schoolverlaters en de hoge eisen van de
bedrijven,...
Ondanks deze verschillende acties heeft de
economische crisis gezorgd voor een verslechtering van de situatie, die al moeilijk was! Mo-
menteel draait het aantal werklozen met een
uitkering in onze hoofdstad rond de 110.000,
waarvan 12.000 jongeren onder de 24 jaar.
En onder hen zijn er - jammer genoeg - twee
op drie die hun middelbare school niet hebben afgewerkt.
De strategie, ontwikkeld in het kader van de
strijd tegen de werkloosheid bij jongeren,
moet globaal worden gevoerd. Alle spelers
van de werkgelegenheid- en opleidingssectoren moeten erbij betrokken worden maar ook
die van het onderwijs en de jeugddiensten.
Dankzij deze bundeling van krachten worden
elk jaar 10.000 nieuwe arbeidsplaatsen gecreeërd in Brussel.
Die zijn, gedeeltelijk, voor jonge starters op
de arbeidsmarkt. Omdat de bevolkingsgroep
volop groeit, volstaan deze gecreëerde banen
echter niet om het Brusselse werkloosheidscijfer weg te werken en een steeds toenemende trend om te keren. Deze vaststelling
is zorgwekkend en de uitdaging is groot. De
mouwen oprollen om, op lokaal niveau, enkele oplossingen voor deze moeilijke situatie
te brengen, behoort ongetwijfeld tot de prioritaire opdrachten voor de politieke gemeentemandatarissen.
Het “Gemeentelijk Plan voor de Werkgelegenheid in Sint-Lambrechts-Woluwe” heeft als
doel, op gemeentelijke schaal, een hele reeks
pistes voor te stellen en te verkennen om de
werkloosheidsplaag tegen te gaan. De algemene beleidsnota die het College voorstelde,
omvatte in het bijzonder en niet-exhaustief,
de volgende doelstellingen:
• De vitalisering van de gemeentedienst voor
Werkgelegenheid en aanpassing ervan in
functie van de nieuwe toekomstige richtlijnen
• Organisatie van een Jobbeurs • De uitwerking van uiteenlopende projecten
Bij de opmaak van het programma heeft de
schepen van Werkgelegenheid zich ook ruimschoots laten inspireren door zijn persoonlijke
verbintenissen, genomen in het begin van de
ambtstermijn voor deze bevoegdheidssector
en die omvatten:
• “De ontwikkeling van partnerships met bedrijven en uitzendkantoren, om een bredere waaier van jobaanbiedingen te brengen
(...)”
• Aanmoediging van lokale bedrijven om te
rekruteren in Sint-Lambrechts-Woluwe
door de verspreiding van de jobaanbiedingen te verbeteren”
• “De lokale werkgevers in de kijker zetten,
die hun mogelijkheden zullen aanbieden
aan jonge werkzoekenden van de gemeente. De versterking ook van opleidingen die
voorbereiden op beroepen in de buurt, in
het bijzonder in de sociale sectoren, volksgezondheid, veiligheid... (…)”
• “De organisatie van een jaarlijkse ontmoeting tussen de lokale werkgevers en laatstejaarsleerlingen van het secundair onderwijs om hen kennis te laten maken met de
realiteit van het beroepsleven”
Buiten Schaarbeek is Sint-Lambrechts-Woluwe de enige gemeente van het Brusselse gewest die - in het kader van haar gemeentelijke bevoegdheden - een lokaal plan voor de
werkgelegenheid ontwikkelt dat beantwoordt
aan een sterk verlangen om aanwezig te zijn
en zich in te zetten. Het wil alle beschikbare
krachten mobiliseren, zowel op het vlak van
banencreatie als van opleiding en begeleiding
van werklozen en sociaal-professionele integratie. En dit voor alle werkzoekenden, ongeacht hun profiel.
Er werden al verschillende projecten uitgewerkt om dit Gemeenteplan voor de Werkgelegenheid te concretiseren. Zoals:
• De Week van de Werkgelegenheid
• De realisatie van de brochure “Ik vind een
job: handleiding - Praktische gids voor de
werkzoekende en zijn begeleiding in SintLambrechts-Woluwe”
• De creatie van de website www.dynamicemploi.be
• De invoering van Contactpunten, de toegang tot cyberruimtes en de organisatie
van computeropleidingen, specifiek voor
werkzoekenden
Er werden grote werklijnen bepaald voor de
toekomst en er werd een hele lijst projecten
en initiatieven opgesteld. De ontwikkeling ervan zal voorafgegaan worden door grondige
analyses en besprekingen binnen een stuurcomité, bestaande uit verschillende, invloedrijke en bevoegde spelers van de werkgelegenheidssector in Sint-Lambrechts-Woluwe
(gemeentelijke dienst en Jobhuis, Wolu-Services, OCMW en lokaal kantoor van Actiris).
De samenstelling van deze stuurgroep werd
goedgekeurd door de gemeenteraad op de
zitting van 24 juni 2013 in het kader van de
nieuwe samenwerkingsovereenkomst, opgemaakt voor het Jobhuis. De uitwisselingen
binnen deze werkgroep zullen toelaten elk
idee te verfijnen en de concretisering en ontwikkeling ervan af te stemmen op de realiteit
van het terrein naargelang van de evolutie
van de conjunctuur.
Dit zijn enkele punten, beoogd in de eerste
versie van het Gemeenteplan voor de Werkgelegenheid in Sint-Lambrechts-Woluwe:
• De oprichting van een lokale Werkwinkel en
een onderneming voor sociale economie in
Sint-Lambrechts-Woluwe
Wolu-Info januari 2014 57
– ACTUALITEIT –
• De ontwikkeling van een loket voor lokale
economie
• De invoering van een informatieplatform in
samenwerking met de bedrijven, gevestigd
op het grondgebied van de gemeente
• De oprichting van een bedrijvencentrum
• De ontwikkeling en de versterking van partnerships met verschillende structuren, actief op het vlak van Werkgelegenheid in het
Brusselse gewest (Impulse Brussels / Brusselse coördinatie voor Werkgelegenheid,
Netwerk AID...)
• De oprichting van een taallabo voor een
grotere bijdrage aan de voorbereiding van
kandidaten op werk
• De organisatie van “Job Days” en van “Job
Student Days” met “Job Dating” sessies en
de ontwikkeling van “Job Coaching”
• De strijd tegen alle soorten discriminatie op
het werk en de overdreven taalvereisten
• De creatie van een elektronische newsletter gekoppeld aan de website DynamicEmploi
• Regelmatige organisatie van lezingen over
het thema werkgelegenheid
• De realisatie van een terugkerende uitzending over de arbeidssector voor de webradio Radio Tamtam
Info: Diensten van de schepen Éric Bott – 02
740 04 47 – [email protected]
Sint-Lambrechts-Woluwe,
een solidaire gemeente!
Op initiatief van burgemeester Olivier
Maingain en Benoît Veldekens, schepen
van internationale Solidariteit, steunt de
gemeente Sint-Lambrechts-Woluwe al
enkele jaren talrijke solidariteitsinitiatieven voor de ontwikkelingslanden.
Sint-Lambrechts-Woluwe is er namelijk van
overtuigd dat de gemeenten een belangrijke
rol spelen op het vlak van ontwikkelingssamenwerking, in het bijzonder door steun aan
microprojecten die niet altijd worden ondersteund door de traditionele sponsors. Toch zijn
het juist deze kleine projecten die de meest directe invloed hebben op de plaatselijke bevolking. Sint-Lambrechts-Woluwe wil deze actie
dus voeren, naast die van de hogere overheden (Gewest, Federatie Wallonië-Brussel, Belgische staat) en deze projecten ook richten op
sensibilisatie van de bevolking van Sint-Lambrechts-Woluwe voor de uitdagingen van de
Noord-Zuid samenwerking.
Naast de gemeentelijke projecten met Bandalungwa, Haïti en M’Bazi, die al aan bod kwamen in de Wolu Info, wordt er specifieke
steun verleend aan verenigingen op basis van
het gemeentereglement over de internationale
58 Wolu-Info januari 2014
solidariteit. Het College van burgemeester en
schepenen heeft namelijk een begroting willen voorzien om, op regelmatige basis, projecten te ondersteunen die kleinschalig zijn maar
gedragen worden door de inwoners van SintLambrechts-Woluwe. Deze begroting laat ook
toe de NGO’s die actief zijn op het vlak van
hulpverlening te ondersteunen en zo bij te dragen aan internationale hulp in noodsituaties.
De gemeenteraad heeft zich in de maand november uitgesproken over de dossiers, ingediend bij de gemeenteraad in 2013. Verschillende interessante projecten, gaande van
onderwijs tot gezondheid, via landbouw en
noodhulp, werden geselecteerd.
Opleiding, onderwijs en vorming
staan centraal
Er werden vier projecten geselecteerd in deze
cruciale domeinen van opvoeding en de vorming van jongeren en vrouwen in de ontwikkelingslanden. De gemeente Sint-Lambrechts-Woluwe toont op die manier dat ze
veel belang hecht aan de opleiding van degenen die zich op die manier kunnen emanciperen en kunnen bijdragen aan de economische
en sociale ontwikkeling van hun land.
De vzw Afghanistan-Europa (http://afghanistan.lueur.be/) organiseert al meerdere jaren
alfabetiseringsklassen voor vrouwen in verschillende regio’s van Afghanistan. Deze klassen worden gegeven in een cyclus van drie jaar
en begeleid door een leerkracht alfabetisering.
Sint-Lambrechts-Woluwe heeft in 2011 beslist om aan de vereniging de mogelijkheid te
bieden om te beginnen met 2 extra klassen,
voor een volledige cyclus van 3 jaar. Dit jaar
nog zullen deze klassen worden gesteund om
de cyclus, opgestart in 2011, te voltooien.
Jonge Belgen, geraakt door de situatie in Burundi, hebben in 2005 het project Village
Imuhira (http://www.villageimuhira.be/) opgericht. Dit project heeft betrekking op talrijke
domeinen van ontwikkelingshulp (gezondheid,
ontwikkeling van lokale economie, tewerkstelling, opleiding, onderwijs, landbouw). SintLambrechts-Woluwe heeft beslist deel te nemen aan de bouw en de inrichting van drie
nieuwe klaslokalen in het Dorp Imuhira.
Enfants en Inde
(http://www.enfantseninde.be/), een vereniging die 30 jaar geleden werd opgericht
op initiatief van Mevrouw Dumez, helpt meisjes van de Tribal People, een kansarme bevolkingsgroep in India, door hun schoolkosten te betalen in verschillende weeshuizen.
De vereniging heeft beslist de bouw van een
weeshuis te steunen in een bergstreek in het
Noordoosten van India, in Maram, met plaats
voor 120 meisjes. De gemeente zal de bouw
steunen van de regenwaterput, nodig om het
hoofd te bieden aan de lange maanden droogte die de regio kent. Hij kan het regenwater
opvangen in het zware regenseizoen van juni
tot oktober.
Born in Africa (http://www.borninafrica.
org/), een vereniging opgericht in 2003, heeft
als doel onderwijs te bieden aan kansarme
kinderen in een toeristische regio van ZuidAfrika in volle groei, maar met enorme contrasten tussen rijk en arm. Sint-LambrechtsWoluwe steunde, tussen 2010 en 2012, het
onderwijs van 4 kinderen. De gemeente heeft
beslist haar steun te verlengen voor de periode van 2013 tot 2015.
Steun aan de lokale economie via
steun aan de landbouw
De subsidie 2013 voorziet steun aan het project van technici-landbouwers in een regio
van Peru geleid door de vereniging Îles de
Paix (www.ilesdepaix.org). Het werd opgestart in 2012 en zal worden verlengd in 2013
in het kader van de opleidingscyclus van twee
jaar voor het gebruik van nieuwe technieken,
meer aangepast aan de realiteit van het terrein en voor hogere productie-opbrengsten.
Gezondheid en hygiëne, prioriteiten
in Sint-Lambrechts-Woluwe
Omdat gezondheid centraal staat in de uitdagingen die de ontwikkelingslanden moeten
opnemen, worden er tal van projecten op dat
gebied voorgesteld. De gemeente heeft beslist
in te gaan op die uitdaging door meerdere
aanvragen te steunen die betrekking hebben
op gezondheid en hygiëne.
Door haar partnership met Bandalungwa in
het kader van de internationale gemeentelijke samenwerking, heeft Sint-LambrechtsWoluwe het voedseldiversificatieproject van
de NGO JEEP willen steunen. Deze Congolese
NGO, al jaren gevestigd in Kinshasa, promoot
de aanplanting en het gebruik van boom- en
struiksoorten die de lokale bevolking in Kinshasa niet echt kent, niettegenstaande hun erkende voedingseigenschappen, in het bijzonder voor de jonge vrouwen die zwanger zijn
of die borstvoeding geven en kleine kinderen.
La Chaîne de l’Espoir (http://www.chaineespoir.be/), een vereniging uit Woluwe actief
op het vlak van gezondheid, zorgt er al enkele jaren voor dat kinderen met misvormingen zich kunnen laten opereren in Belgische
ziekenhuizen, maar ook dat Belgische artsen
verschillende keren per jaar naar de Zuidelijke
landen kunnen gaan om er operaties uit te
voeren en het lokale personeel op te leiden.
De gemeente Sint-Lambrechts-Woluwe heeft
haar belangstelling willen tonen voor een dergelijk project door bij te dragen aan de aankoop van chirurgisch materiaal, nodig voor de
optimale werking van een ziekenhuis in Benin.
Tot slot heeft de gemeente de Stichting Return to Care (http://www.returntocare.
org/) willen steunen. Hun doel is, artsen die
– ACTUALITEIT –
zijn opgeleid in België te stimuleren om terug te keren naar hun land van oorsprong om
het lokale medisch personeel op te leiden. De
Stichting levert medisch materiaal aan deze
geneesheren zodat ze hun beroep kunnen uitoefenen in de meest optimale omstandigheden. De gemeente Sint-Lambrechts-Woluwe
zal er dus voor zorgen dat de Stichting een
deel van het medisch materiaal kan kopen,
nodig voor de werking van een ziekenhuis in
Burkina Faso.
Noodsituaties: de gemeente zet zich in
om hulp te bieden aan de slachtoffers
Het consortium 12-12 (http://www.1212.
be/) heeft in 2013 de oproep “Sauver des
vies – Syrie 12-12” (Levens redden – Syrië
12-12) gelanceerd om hulp te bieden aan de
slachtoffers van het interne conflict in Syrië,
in het bijzonder de vluchtelingen in de vluchtelingenkampen in de grensstreken van Syrië.
De gemeente wil reageren op deze oproep via
een schenking aan het consortium. De gemeente zal deze actie verlengen via een directe steun aan UNICEF (http://unicef.be/fr),
partnervereniging van de gemeente bij de organisatie van de Beau Vélo de Ravel, voor haar
programma “Un pas de plus vers l’école” (Een
stap verder richting school), veel gebruikt in
Syrië om ontheemde kinderen de kans te geven terug naar school te gaan.
Het gemeentebestuur was geraakt door de
ramp, veroorzaakt door de passage van de tyfoon Haiyan op de Filippijnen, en heeft zijn
steun willen verlenen aan de heropbouw van
de getroffen gebieden. Er werd beslist UNICEF
(http://unicef.be/fr) te steunen, die zich inzet om water en voedsel te bevoorraden aan
de gebieden die het meest zijn getroffen door
de natuurramp, maar ook voor de bescherming van kinderen, sanering, opleiding en
het verschaffen van geneesmiddelen. UNICEF
heeft begin november, na de ramp, een verzoek tot storting gedaan om te voldoen aan
de meest elementaire behoeften van de lokale bevolking. De gemeente heeft beslist om
in te gaan op deze oproep.
Veel geluk met de visvangst!
Kort na de beslissing van de gemeenteraad om
de bovengenoemde verenigingen te steunen,
werd de burgemeester Olivier Maingain gecontacteerd door een inwoonster van Woluwe
over de ramp op de Filippijnen. Louise Baterna, Filippijnse van origine, is begin november
teruggekeerd uit haar geboortedorp, San Dionisio, aan de kust van het eiland Panay. Ze
wijst op de situatie in dit vissersdorp, waar
de huizen en boten werden vernield door rukwinden van meer dan 300 km/u en golven van
meer dan 5 meter. Louise Baterna en haar familie stellen voor een systeem van peterschap
in te voeren om boten te kopen, een must voor
de bevolking om te voldoen aan hun behoeften
en de poging tot wederopbouw. Een boot kost
een honderdtal euro’s.
Vindt u dit initiatief positief? Aarzel niet het te
steunen door een gift te storten op rekening
BE29 3631 2751 8664 van Louise Baterna, met
de mededeling “Veel geluk met de visvangst”.
Samen met u de toekomst
in alle kleurenpracht
schilderen!
Een nieuwe brochure over de agenda 21
van Sint-Lambrechts-Woluwe
Wat is een agenda 21? Waarvoor dient
hij? Wat doet de gemeente concreet op
het vlak van duurzame ontwikkeling? Al
die vragen en zoveel andere krijgen een
antwoord in deze nieuwe brochure, uitgegeven door het gemeentebestuur.
Deze brochure is opgebouwd rond de 5 klassieke pijlers van duurzame ontwikkeling (de
milieu-, sociale en economische aspecten,
zonder ruimtelijke ordening en mobiliteit te
vergeten, en bestuur). Ze geeft een samenvatting van de inspanningen die de gemeente
doet om de levenskwaliteit op het grondgebied van Sint-Lambrechts-Woluwe te verbeteren. Het is trouwens daarom dat duurzame
ontwikkeling ook de participatieve beslissingsprocessen promoot, zoals de jeugdraad,
de “bevolkingsdiagnoses” of het raadplegen
van inwoners, verenigingen en wijkcomités.
Deze brochure is vanaf nu beschikbaar in het
gemeentehuis (aan de display van agenda
21). U vindt ze ook op de stand “agenda 21”,
op sommige gemeente-evenementen waaraan de cel Duurzame ontwikkeling zal deelnemen, en u kan ze ook verkrijgen op eenvoudig
schriftelijk verzoek op het volgende adres: cel
Duurzame ontwikkeling - gemeentelijke serres - Kleurenprachtlaan 9.
Of door een mail te sturen naar: [email protected]
woluwe1200.be
De brochure kan worden gedownload op de
site van de gemeente (http://www.woluwe1200.be/nl/praktisch/brochures/bestanden/Agenda21_NL.pdf) of op de blog http://
www.agenda21woluwe1200.be/
Info:
Diensten van Gregory Matgen, schepen van
duurzame ontwikkeling
02.761 29 42 - [email protected]
Plastic doppen inzamelen
kan een dienst bewijzen
In december 2013 werden er - op initiatief
van Gregory Matgen, schepen van leefmili-
eu en duurzame ontwikkeling - enkele inzamelpunten van plastic doppen geplaatst
ten voordele van de vzw GEH.
GEH, Groupe d’Entraide pour Hémiplégiques of
Hulpgroep voor halfzijdige verlamden, zamelt al
vijf jaar plastic doppen en deksels in (reeds 80
ton of 500 m2). Iedereen wordt uitgenodigd om
mee te doen aangezien het gaat om een burgerlijke milieu- en solidariteitsactie voor personen met een beperkte mobiliteit. Deze plastic
dopjes worden opgekocht door het bedrijf Eryplast en er konden al bijna 2.700 volledig recycleerbare paletten van gemaakt worden.
Met het ingezamelde geld levert GEH een
hele reeks diensten.
• Hulp, ondersteuning en informatie. Luisteren naar problemen, raad in de administratieve en sociale stappen.
• Verzending van periodieke publicaties (haar
driemaandelijks tijdschrift “Hémi-lien” en
haar maandblad “Le Petit Hémi-lien”), die
haar leden informeren over de vooruitgang in
de medische en paramedische behandeling. Ze
omvatten ook tips en weetjes om het dagelijks
leven en de sociale integratie te verbeteren, en
berichten over hun talrijke activiteiten...
• Regelmatige e-mails: doorgeven van dagelijks ontvangen nieuws en inlichtingen
• Een website: www.geh-asbl.eu
Bijeenkomsten-ontmoetingen om het gevoel van isolement van de persoon met een
beperkte mobiliteit en zijn omgeving te
doorbreken door dat solidariteitsgevoel te
versterken:
• mensen met dezelfde problemen de mogelijkheid bieden elkaar te ontmoeten en hun
ervaringen te delen
• allerlei thema’s uitwerken van algemeen
belang voor heel wat handicapsituaties:
technische hulp, mobiliteit, toegankelijkheid, kledij, vrije tijd, huisinrichting, vergoedingen (voordelen) en te zetten stappen
om ze te verkrijgen, wetgeving op het vlak
van handicap, computertips,...
Culturele of ontspanningsactiviteiten door
haar leden (concerten, uitstappen, bezoeken, etentjes,...). Informatiedagen voor een
betere kennis van eenzijdige verlamming bij
de leden maar ook bij het grote publiek en
gezondheidsprofessionals.
Verspreiding van een CD over halfzijdige verlamming voor verplegers en hulpverzorgers
en een dossier over “opnieuw autorijden”
voor personen die hun autonomie op dit vlak
hebben verloren (stappen, wetgeving, vergoedingen, aanpassing van het voertuig...)
Alvast bedankt voor uw solidariteit!
Wolu-Info januari 2014 59
ay 2014
ose
bring you and th
near and dear to
rt
you ever y comfo
and happiness.
Your Mayor,
Olivier MAINGAIN
he il 2014 vi
por ti, assiem
e
le persone ch a tutte
e
care, enti di r vi sono
iconfor to
e di felicità !
Il vostro Sinda
co,
Olivier MAINGAIN
ue el 2014
les depare a ustedes
y a todos sus allegado
s
momentos de consuelo
y felicidad.
Su Burgomaestre,
Olivier MAINGAIN
öge 2014
Ihnen und all Ihren
Lieben neue Kraft
schenken und Momente
des Glücks bringen.
Ihr Bürgermeister,
Olivier MAINGAIN
tribune
Liste du bourgmestre
Le respect mutuel entre communautés linguistiques est une réalité à Woluwe-Saint-Lambert.
La presse flamande avait salué déjà, en son
temps, le fait que notre bourgmestre, Olivier
Maingain, est considéré de tous les bourgmestres
de la Région bruxelloise comme le plus respectueux des droits culturels et linguistiques de la
population flamande. Quoi de plus normal, pour
cet ardent défenseur des droits des minorités.
Il est remarquable de constater qu’à WoluweSaint-Lambert, c’est une échevine francophone,
Monique Louis, qui est chargée des relations avec
la population flamande et qu’à l’inverse, c’est
un échevin néerlandophone, Xavier Liénart, qui
est chargé des relations avec les citoyens de la
périphérie et plus particulièrement de Zaventem,
commune voisine. Cet esprit de respect mutuel
est à mettre à l’honneur de l’équipe qui dirige
Woluwe-Saint-Lambert
depuis
plusieurs
décennies. L’ancien bourgmestre Georges Désir
y était déjà très attaché. Comme le suggérait
le grand écrivain Albert Camus, la patrie, c’est
aimer les siens, ce n’est pas détester les autres.
nobles - et certes parfois plus importantes encore défendues à des milliers de kilomètres,
pourquoi ne pourrait-elle pas l’être avec ceux
qui demandent le respect de leur langue et de
leur culture là où ils habitent, en l’occurrence
à Zaventem. Bruxelles est riche de sa diversité linguistique. Comment croire que Zaventem
et toutes les communes de la périphérie ne
connaissent pas la même réalité sociologique ?
Dès lors, pourquoi y refuser de reconnaître cette
diversité et d’organiser des services administratifs et culturels en plusieurs langues, dont le
français ? Telle est l’exigence démocratique que
nous rappellent régulièrement les institutions
européennes et internationales. Woluwe-SaintLambert s’inscrit dans cette ambition démocratique que l’Europe promeut. Les nationalistes
sont à l’opposé de cette exigence démocratique.
C’est faire preuve de civisme que de refuser de
se soumettre aux abus et aux discriminations
qu’imposent les autorités politiques flamandes
de plus en plus guidées par ce nationalisme
d’une époque révolue.
Quand le chef de groupe Ecolo injurie l’échevin
néerlandophone
Lors de la dernière séance du conseil communal, un déplorable incident est venu ternir le respect qui doit présider au fonctionnement d’une
assemblée démocratiquement élue. Le chef de
groupe Ecolo, Monsieur Ide, a traité l’échevin
néerlandophone de « caniche du bourgmestre ».
Un tel mépris pour l’homme et la fonction qu’il
exerce est inacceptable, alors que les relations
entre les membres du conseil communal sont
généralement empreintes d’estime et de considération réciproque. Que Monsieur Ide ne soit
pas d’accord avec telle ou telle initiative du Collège, c’est son droit. Qu’il s’en prenne à la personne d’un membre du Collège, voilà qui généralement ne correspond pas à son style, mais qui
dénote une fébrilité politique dès qu’on aborde
les questions relatives aux relations entre les
communautés. Oui, les élus de la Liste du Bourgmestre (FDF, libéraux et indépendants) n’acceptent pas qu’une frontière linguistique inique,
fondée sur un principe nationaliste, vienne enfermer Bruxelles dans un carcan insupportable
et contraire aux intérêts économiques de notre
région et de ses habitants.
Le rôle d’une commune, c’est de tendre la
main à ceux dont les droits sont bafoués. Si notre
commune peut être solidaire avec des causes
MR-NVA : un discours politique commun, une complicité de plus en plus inquiétante
Au cours de la même séance du conseil communal, il fut consternant d’entendre de la part
du porte-parole du groupe MR un discours qui
avait tous les accents de celui de la NVA. En effet,
Geert Bourgeois, ministre NVA des affaires intérieures du gouvernement flamand, a été la seule
autorité à s’inquiéter des initiatives de la commune de Woluwe-Saint-Lambert au bénéficie
des citoyens de Zaventem. C’est tout dire et pour
cause: ce nationaliste, confédéraliste ou séparatiste, veut ériger la frontière linguistique en
frontière d’Etat. Toute initiative qui vise à contester l’existence de cette frontière linguistique lui
est évidemment insupportable. Faut-il rappeler
que ce ministre s’illustre toujours par le refus de
nommer des bourgmestres démocratiquement
élus qui veillent à respecter la loi et qui refusent
de se soumettre à des circulaires linguistiques
totalement illégales. Ce nationaliste n’aime pas
la démocratie.
Quelle ne fut donc pas notre consternation
de retrouver dans les mots du porte-parole du
groupe MR des arguments similaires à ceux de
cet extrémiste flamingant. Comme bon nombre
de Bruxellois et de démocrates, nous sommes
de plus en plus inquiets de voir la pente dangereuse que prend le MR en cherchant à plaire à
la NVA. Nombre de dirigeants du MR ne cachent
plus leur sympathie pour ce parti qui menace
l’avenir du pays.
Dans l’avenir, le choix sera de plus en plus
clair. Il y a ceux qui se résignent et sont déjà prêts
à satisfaire le chantage institutionnel des confédéralistes et des séparatistes. Et il y a ceux, qui
mus par des convictions européennes sincères,
s’opposeront toujours à tous les nationalismes.
Les élus de la Liste du Bourgmestre font le choix
de la démocratie, des droits des minorités, de
l’entente et du respect mutuel entre tous les citoyens, sans discrimination fondée sur la langue,
la culture, le sexe, l’origine, la race ou les préférences sexuelles. Plus que jamais, nous aurons
à cœur d’être solidaires de tous ceux qui prônent
ces valeurs et non celles de la haine nationaliste.
Les membres du collège de la Liste du Bourgmestre :
Olivier Maingain, Monique Louis, Eric Bott,
Isabelle Molenberg, Michèle Hasquin-Nahum,
Benoît Veldekens, Jacqueline Destrée-Laurent,
Gregory Matgen, Xavier Liénart.
Les membres du conseil communal de la Liste du
Bourgmestre :
Désir Georges, Frankignoul Daniel, De Maere
D'aertrycke Pierre-Alexandre, Henry Fabienne,
Bette Francine, Tshombe Marie-Paule, Charue
Françoise, De Valkeneer Delphine, Melard Aurélie,
Drion Du Chapois Anne, Calmeyn Ariane, Jaquemyns Philippe, Vandevelde Jean-Jacques, Deville
Quentin, Begyn Sonia
tribune
MR
Le bourgmestre ne doit pas confondre l’argent
de la commune avec celui du FDF !
Alors qu’à tous les niveaux de pouvoir – fédéral, régional et communal –, la priorité est au
socio-économique et à la bonne gouvernance, le
président bourgmestre FDF de Woluwe-SaintLambert joue le jeu de la NVA et de la provocation
communautaire avec l’argent des contribuables.
Le MR s’y oppose fermement.
L’intéressé a en effet annoncé dans la presse,
sans en référer au conseil communal, qu’il utiliserait l’enveloppe liée à la nomination de l’échevin surnuméraire pour financer des associations
francophones en périphérie, que le président du
FDF utilise comme faire-valoir de sa politique de
confrontation communautaire.
Le MR déplore une fois de plus l’instrumentalisation de la commune par le président du FDF
au profit de son parti et constate que les priorités
du bourgmestre ne sont pas d’ordre communal.
Rien de mieux, en effet, pour le président du FDF
qu’une petite opération marketing destinée à dé-
tourner l’actualité centrée sur les mesures de relance économique au profit des tensions et peurs
communautaires. Il était ainsi certain de bénéficier de la caisse de résonance de son meilleur
ennemi et alter égo, la NVA.
Mais, il y a bien plus grave. La désignation d’un
échevin flamand surnuméraire, qui rapportera
près de 500.000€ à la commune de Woluwe-SaintLambert, aurait dû servir au développement de
projets au profit des habitants de la commune.
Woluwe-Saint-Lambert a besoin de moyens financiers pour ouvrir de nouvelles crèches, rénover ses écoles, construire de nouveaux logements
et améliorer la prise en charge dans sa maison de
repos et au CPAS. En effet, malgré une autosatisfaction de façade, la commune n’a plus de fonds
propres pour répondre aux défis de demain. Pour
y parer, la majorité semble avoir opté pour l’endettement – la dette communale s’élevait fin 2012
à plus de 64.000.000€, soit une augmentation de
plus 16.000.000€ en un an ! – et l’augmentation
de la fiscalité locale comme le démontrent les
récentes hausses de taxes locales décidées par
la majorité.
Nous nous étonnons par ailleurs du contenu de
l’aide apportée aux francophones de la périphérie bruxelloise. Sur la base de quels critères les
subsides ont-ils été octroyés aux associations?
Quelle transparence ? Quelle objectivité ? Nous
rappelons que cet argent revient avant tout aux
habitants de Woluwe-Saint-Lambert. Pas au FDF
! Nous déplorons que le choix d’allouer le budget
de l’échevin surnuméraire à des associations
francophones n’ait fait l’objet d’aucune présentation en Conseil communal.
Julie Van Goidsenhoven-Bolle ([email protected]),
cheffe de groupe MR au conseil communal, avec
Danielle Caron, Henry de Harenne, Emmanuel Deroubaix, Philippe Geelhand et Pierre Vanderwaeren
Plus d’infos ? www.mr1200.be
cdH
Il se dit…
Que 2014 va être une année importante. Pensez
donc ! trois élections d’autant plus déterminantes que
chacune d’elles s’articule autour d’un enjeu essentiel.
Ainsi, à Bruxelles, le résultat des élections régionales déterminera si les édifices institutionnels qui ont été mis en place sont encore viables.
En d’autres termes, si les partis démocratiques
flamands n’obtiennent pas la majorité dans leur
groupe linguistique, « we zullen inde pataten zijn » !
Au niveau national, le résultat des élections fédérales sera, notamment, un indice d’adhésion des
électeurs aux nouvelles évolutions. Si le CDH a accepté cette réforme- rappelez-vous le pays n’avait
plus de gouvernement depuis 530 jours – il faudra
62 Wolu-Info janvier 2014
vérifier si cette sortie de crise, agrémentée d’un
solide cahier des charges, n’en générera pas une
nouvelle à moyen terme.
Au niveau international, le résultat des élections
européennes indiquera peut-être une exigence
d’améliorations d’une institution dont la Belgique
tire de réels avantages mais dont le fonctionnement est remis en cause, apparaissant trop éloigné
des préoccupations des citoyens.
A Woluwe-St-Lambert ? Le CDH, via son échevin de l’urbanisme, J.F.Thayer, s’efforce de justifier
la confiance qui lui a été accordée, en soutenant
l’action de la majorité tout en exploitant au mieux
les opportunités de l’heure. Savez-vous qu’en peu
de temps, pas loin de 500 logements remplaceront
des bureaux désespérément vides depuis des années. Bonne nouvelle certes, mais tempérée par
l’annonce de nouvelles exigences régionales, communautaires, fédérales, même européennes dont
la légitimité apparaît moins que le coût.
Nos communes seront-elles en mesure d’assumer ces charges supplémentaires ? Certaines seront bien en peine de les honorer.
Toutefois, pas de panique. La mer du Nord
monte, mais la Woluwe reste dans son lit.
Le CDH vous présente ses meilleurs vœux.
Michel Lemaire, conseiller communal.
tribune
Ecolo
Solidarité internationale à Woluwe-Saint-Lambert :
augmenter la quantité et améliorer la qualité de l’aide !
Il y a quelques semaines, le Conseil communal a
approuvé les subsides accordés à des associations
porteuses de projets de solidarité internationale. Si
les conseillers Ecolo ont voté ces subsides, ce n’est
pas sans réserve. Le montant de l’aide accordée aux
associations est de 30.000 euros. Cela représente 0,
03 % du budget communal ou à peine 50 cents par
habitant. Bien sûr, à cela s’ajoute un montant comparable consacré au jumelage avec M’Bazi et à la
coopération avec la commune de Bandalungwa en
RDC, ce qui élève le montant de la solidarité internationale à environ 1 euro par habitant.
Nous pensons que notre commune peut mieux
faire et porter cette aide progressivement à 2 euros
par habitant.
Une partie de l’aide est réservée pour faire face
aux catastrophes naturelles à travers le monde
(Haïti, Thaïlande…) en répondant aux appels de
grandes organisations humanitaires internationales
(UNICEF, Consortium 12-12). Le reste est consacré
à divers projets en fonction de critères variables et…
variants.
Ecolo propose que le budget de solidarité internationale de notre commune soit consacré à 80 % à des
projets initiés par des habitants ou des associations
auxquelles collaborent activement des habitants de
la commune. Pour garantir un maximum d’équité
dans les choix, nous souhaitons que les critères
d’attribution soient rendus transparents.
Nous souhaitons que la commune choisisse de
pérenniser les budgets accordés aux associations
qui répondent aux critères et qu’elle leur apporte un
soutien matériel en matière de promotion auprès de
la population. Cette promotion peut se concrétiser
à travers une présence régulière dans le Wolu-Info
et sur le site web de la commune. Nous proposons
en outre l’organisation d’un « Forum annuel de la
solidarité internationale » qui rassemblerait les associations et le public en un lieu d’échange d’idées
et d’expériences.
N’hésitez pas à nous faire part de votre avis, pour
comparaison, le budget consacré à l’achat de guirlandes de noël fin 2013 s’est élevé à 80.000 euros...
Autant savoir !
Martine Adnet, représentante Ecolo dans l’asbl communale Wolu-International & Jean-Claude Van der
Auwera, conseiller communal Ecolo
www.woluwe-saint-lambert.ecolo.be
PS
Depuis quelques mois, les communes peuvent
élargir leur panel de sanctions administratives et
décider de les appliquer (ou non) à des jeunes de
moins de 16 ans. Woluwe-Saint-Lambert a pris
pour option de ne pas abaisser l’âge de la répression aux citoyens qui ont entre 14 et 16 ans. Une
bonne décision, parce que la punition n’a de sens
- surtout pour un jeune- que si elle est accom-
pagnée d’une démarche éducative pédagogique
pour la mise en œuvre de laquelle il faut du personnel qualifié.
A l’autre bout de l’échelle des âges, une motion
a été largement approuvée par le conseil visant
à élargir l’âge de la scolarité obligatoire à trois
ans. L’idée est séduisante en termes d’apprentissage du vivre-ensemble mais pourrait poser
des problèmes pratiques lorsqu’on sait que les
infrastructures scolaires permettant d’accueillir
les enfants risquent de manquer dans les années
à venir.
Anne Broché
Conseillère communale
0475.511.950.
CD&V
Ik wens u allen een gezond, voorspoedig en gelukkig nieuwjaar 2014
Ik wens u ook een propere en veilige gemeente, een
gemeente met een correcte tweetaligheid en vriendelijk personeel aan de gemeenteloketten en het onthaal
in ons gemeentehuis ten dienste van alle inwoners.
Ik hoop ook dat er na mijn 20 jaar van vragen en
interpelleren, eindelijk een erkende Nederlandstalige bibliotheek zal komen. Dit kan geen enkel
probleem meer zijn aangezien wij 525.000 euro
subsidie krijgen voor onze Vlaamse schepen. Dit
vergt maar 5 minuten politieke eerlijkheid want de
beslissing van het schepencollege is er al. Dank u
burgemeester en schepenen en in het bijzonder
onze Vlaamse schepen .
Ook dit jaar kunt u rekenen op mijn interpellaties met het oog op een betere gemeente voor
alle inwoners.
Laat het mij weten als u vragen hebt, dan breng ik
deze op de gemeenteraad voor u. IK BEN ER VOOR U.
Georges De Smul
Gemeenteraadslid voor de CD&V SLW
Gsm: 0496.12.23.61
E-mail [email protected]
Wolu-Info janvier 2014 63
5ème édition
Soirée
du Bourgmestre
Olivier Maingain
MER. 26 FÉVRIER
À 20H00
au profit de l’asbl « Les Messagers du cœur »
Bruno Coppens : « Trac ! »
à Wolubilis cours Paul-Henri Spaak 1
www.wolubilis.be
Réservation : 02.761.60.30
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement