FORMULAIRE D`ABONNEMENT - Le Taps

FORMULAIRE D`ABONNEMENT - Le Taps
FORMULAIRE
D’ABONNEMENT
TAPS
SAISON
2014-15
théâtre actuel et
public de strasbourg
3 ABONNEMENTS AU CHOIX
Découverte 4 à 6 spectacles
11,00 € par spectacle
Amateur 7 à 9 spectacles
9,00 € par spectacle
Saison 10 spectacles et +
6,50 € par spectacle
—
MODE D’EMPLOI
1.Vous optez pour la formule d’abonnement qui vous convient (abonnement nominatif)
2.Vous sélectionnez vos spectacles (4 minimum) sur le formulaire ci-après, en mentionnant
clairement le jour + la date de la représentation choisie.
3.Vous retournez le formulaire + votre règlement (par chèque à l’ordre de La Régie TAPS) à :
TAPS SCALA, 96 Route du Polygone - 67100 STRASBOURG.
Vous pouvez aussi régler sur place au TAPS SCALA (accueil du mar. au sam. de 13h30 à 18h30 hors
vacances scolaires)
Règlement possible au téléphone par CB (= CB VAD) ou dépôt de votre abonnement avec le
règlement à La Boutique Culture, Place de la Cathédrale, STRASBOURG (du mar. au sam. de 12 à 19h).
Taps Scala
Neudorf
–
Taps
Laiterie
–
www.taps.strasbourg.eu
www.facebook/TapsStrasbourg
—
tél. + 33 (0)3 88 34 10 36
VOS COORDONNÉES
Mme ¨
M. ¨
Nom…………………………………………………………………………………….........................................................
Prénom…………………………………………………………………………………….........................................................
Adresse…………………………………………………………………………………….........................................................
……………………………………………………………………………………………………........................................................
CP …………………………….......................
Ville …………………………………………………………………………………….
Tél. ……………..…………………………………
Courriel
Licences d’Entrepreneur de spectacle : 1-1059113, 1-1059112, 2-1059106, 3-1059107
taps laiterie
taps scala
LES TARIFS
DE LA SAISON
Plein tarif : 15,50 €
LES SPECTACLES
EN ABONNEMENT
TS : TAPS SCALA
TL : TAPS LAITERIE
CS : CAVEAU DU SCALA
Date choisie
1.
L’étourdi
TS — mer. 01 → dim. 05 oct.
2.
Sex Machina Don Quixote Hack & Love
TL — mer. 08 → sam. 11 oct.
3.
Pinocchio
TS — mar. 14 → ven.17 oct.
4.
La Campagne
TL — mar. 04 → dim. 09 nov.
5.
Les Psychopompes
TS — jeu. 13 → sam. 15 nov.
6.
No Man’s Square
TS — mer .19 → dim. 23 nov.
7.
Hiver
TL — jeu. 27 → dim. 30 nov.
8.
Orchestre Titanic
TS — mar. 02 → dim. 07 déc.
Tarif spécial : 9,50* €
9.
Nos règlements intérieurs
TL — mar. 09 → dim. 14 déc.
applicable aux groupes adultes constitués de 10 personnes au minimum, aux étudiants-es non
détenteurs-trices d’une Carte Culture ou Atout voir.
10. L’affaire de la rue de Lourcine
TS — mer. 17 → sam. 20 déc.
11. Don Quichotte
TS — mar. 13 → ven. 16 jan.
12. Radio Paradise
TL — mar. 20 → dim. 25 jan.
13. La Cerisaie
TS — mer. 28 → sam. 31 jan.
14. Assoiffés
TL — mar. 03 → dim. 08 fev.
15. Faune Aphone
TL — mar 10 → mer 11 fev.
16. Dikakanyo
TS — jeu. 12 → ven. 13 fev.
17. Final Mythos–Logique
TL — sam. 14 → dim. 15 fev.
18. Ali 74 Le combat du siècle
TS — mar. 17 → jeu. 19 fev.
19. Nanine
TL — mar. 10 → sam. 14 mars
20. La Grâce
TS — mar. 17 → dim. 22 mars
21. Sermons joyeux
TL — mer. 25 → dim. 29 mars
22. Tel que cela se trouve…
TS — mar. 31 mars → jeu 02 avr.
23. Orphelins
TS — mar. 21 → jeu 23 avr.
24. Pourquoi j’ai jeté ma grand-mère…
CS — mar. 19 → ven. 22 mai
25. Au bout du comptoir, la mer
TL — mer.20 → ven. 22 mai
26. Bérénice
TS — mar .26 → ven. 29 mai
Tarif réduit : 12,00* €
applicable aux détenteurs-trices d’une des cartes suivantes :
Alsace CE, Cezam - IRCOS, Cedim, CIRA, aux personnels de la CUS, aux abonnés-es à l’une des structures
culturelles suivantes : Opéra du Rhin, Orchestre Philharmonique de Strasbourg, Théâtre National de
Strasbourg, Pôle Sud, Maillon, TJP, Le Kafteur, Schiltigheim Culture, Odyssée, Illiade, Point d’Eau, Espace
culturel de Vendenheim, Le PréO Oberhausbergen, Salle du Cercle de Bischheim, Comédie de l’Est, La
Filature de Mulhouse et aux agents de la Haute Ecole des Arts du Rhin.
Tarif culture : 6,00* €
applicable aux détenteurs-trices d’une des cartes suivantes : Carte Culture, Atout voir, Saphir, aux groupes
scolaires à partir de 10 élèves (un billet gratuit pour un accompagnateur par groupe de 10 élèves au moins),
aux membres des ateliers de pratique artistique TAPS 2014/15 aux jeunes de moins de 15 ans.
Autre tarif : 5,50* €
applicable aux bénéficiaires du RSA et aux demandeurs d’emploi.
Actuelles XVII
Tarif unique : 6 € la soirée
Pass’ Actuelles 5 soirées : 15 €
Nombre de spectacles sélectionnés
Prix par spectacle : ……….. € X ……… spectacles. Montant net global : ………………. €
Mode de règlement (cochez la case correspondante) :
* sur présentation d’un justificatif en cours de validité.
4
chèque à l’ordre de La régie TAPS o
CB o
CB VAD o
espèces o
« Chaque fois que l’auteur croira nécessaire
de faire bien voir à tous, dans ses moindres
détails, une idée utile, une idée sociale, une
idée humaine, il posera le théâtre dessus
comme un verre grossissant ».
Victor Hugo, préface d’Angelo, tyran de Padoue,
7 mai 1835
1
EDITO
Chaque saison culturelle témoigne de la vitalité artistique de Strasbourg,
de son engagement pour que la culture se déploie, se partage largement
et constitue un vecteur fort de l’attractivité de notre ville.
Ainsi, dans le domaine du spectacle vivant, la Ville de Strasbourg
accompagne les projets et les équipes qui les portent ; elle encourage
la rencontre avec les publics ainsi que le développement des liens entre
les structures.
Par son positionnement original, qui fait de ce théâtre un lieu où de
nombreuses créations voient le jour, où se mêlent les esthétiques et où
artistes et publics aiment se retrouver, le TAPS s’inscrit pleinement dans
cette dynamique.
Sa programmation exigeante fait la part belle aux productions de
compagnies indépendantes qui bénéficient de temps de résidence
dans le théâtre. Un « Coup de pouce » est donné à de jeunes équipes afin
qu’elles confrontent leur travail au public ; et dans le cadre d’« Actuelles »,
le TAPS invite des auteurs dramatiques à découvrir leurs textes mis en
voix, souvent pour la première fois.
Qu’elles se déclinent dans la saison de spectacles ou encore via les
ateliers et stages de pratique théâtrale qui sont proposés, les actions du
TAPS se situent au plus près de la création, dans une relation de proximité
avec les publics, afin d’ouvrir le théâtre à tous et d’en faire un lieu de
partage et d’échanges.
Je vous souhaite de vivre une très belle saison 2014-2015.
Alain Fontanel
Premier Adjoint au Maire
Chargé de la Culture et du Patrimoine
2
3
EDITO
SOMMAIRE
Dans Requiem des Innocents (1952), Louis Calaferte raconte comment
l’éducation lui permit de sortir de la zone où il était condamné à vivre
une existence piteuse, reclus dans une misère noire et désespérante. Ce
témoignage poignant d’un homme sauvé de la médiocrité par le savoir
n’a, en soixante années, rien perdu de sa pertinence.
p.6
La culture est une chance pour chacun de nous parce qu’elle nous donne
les bases essentielles de notre liberté, les clés d’un jugement construit et
autonome, la garantie d’une indépendance conquise par l’esprit critique,
fruit de nos apprentissages et de nos expériences. Le théâtre y prend une
part active en nous invitant à comprendre notre histoire, à questionner le
présent, à confronter les formes et les points de vue pour avancer plus loin
dans le monde si vaste de la connaissance et forger le socle sur lequel
chacun peut se tenir debout, plus fort et plus libre : libre d’être soi-même
acteur de son existence, libre de choisir en conscience, libre de se protéger
des préjugés, des raccourcis et des extrémismes de tous bords.
—
Avec la fidèle équipe qui m’accompagne, l’ensemble des personnels
intermittents et vacataires, je vous souhaite une belle saison 2014-15 dans
nos salles, sous le signe de la culture et de l’échange, au service d’une
citoyenneté partagée !
—
Olivier Chapelet
Directeur du Théâtre Actuel
et Public de Strasbourg
Les artistes associés
—
p.9
p.13
Les Coups de pouce au Caveau
Les spectacles en abonnement
—
p.56
Actuelles XVII
—
p.66
p.68
L’accompagnement des publics
Les partenaires de la saison
—
p.69
La pratique théâtrale au TAPS,
ateliers et stages
—
p.74
L’équipe TAPS
—
p.75
4
Le TAPS mode d’emploi,
abonnements…
5
LES ARTISTES
ASSOCIÉS TAPS
2014-15
Catherine Javaloyès,
Xavier Boulanger,
artistes associés
Chaque saison, Olivier Chapelet invite deux artistes
à prendre part à la vie du Théâtre Actuel et Public
de Strasbourg. Ils mettent en œuvre le temps dédié
aux écritures contemporaines de théâtre : Actuelles
XVII (en avril) ; ils recherchent de nouveaux textes à
proposer au comité de lecture qu’ils animent ; ils
développent des liens dynamiques entre le TAPS
et de nombreux partenaires ; ils ont également
l’opportunité de développer des projets in situ.
Collaborant avec le TAPS pour la troisième saison,
Xavier Boulanger est aujourd’hui associé à Catherine
Javaloyès, metteuse en scène, comédienne et
directrice artistique de la compagnie Le Talon
Rouge. Ensemble, ils vous invitent à entrer au plus
près de la création théâtrale actuelle.
Vous les retrouverez par ailleurs l’un comme l’autre
sur les scènes du TAPS : Catherine Javaloyès en
tant que metteuse en scène et comédienne dans
La Campagne de Martin Crimp et Xavier Boulanger,
en tant que comédien dans la reprise d’Hiver de
Jon Fosse et dans Orchestre Titanic, de Hristo
Boytchev, la nouvelle production de Laurent
Crovella – Compagnie Les Méridiens.
6
Catherine Javaloyès
Elle a fait l’école Jean Périmony à Paris, avec
comme professeurs les comédiens Claude Evrard,
François Beaulieu de la Comédie-Française, Rosine
Rochette du Théâtre du Soleil, Anne-Marie Philipe,
André Dussolier, Philippe Mentha, Elle a travaillé la
chorégraphie avec Odile Duboc, Georges Appaix,
Dominique Pasquet et le chant avec Nicole Jouy, À
Paris, elle explore le théâtre gestuel et participe à
deux créations collectives avec Stéphane Lemaire.
Sur scène, elle travaille Marivaux, Molière, Choderlos
de Laclos, Daniel Besnehard, Dario Fo, Rémi de Vos,
Schnitzler, Strindberg, Dacia Maraini, Franca Rame,
Prévert, István Ôrkény, Christophe Tostain, auprès de
L’Attrape-Silence Théâtre, le Théâtr’Reis, la Mesnie
H, le Théâtre Lumière, la compagnie Théâtrino ou
Plume d’éléphant.
Pour le cinéma, elle tourne avec Marie Didierjean,
Félix Olivier, Edouard Niermans, Alexandre
Castagnetti et Pierric Gantelmi d’Ille, Podz,
Jean-Philippe Amar, Alexandre Pidoux ainsi qu’avec
Philippe Claudel. Elle fait entendre de nombreux-ses
auteurs-es contemporains-es dans des lectures
publiques ou dans ses travaux d’ateliers ; elle
enregistre des dramatiques radio pour FranceCulture, prête régulièrement sa voix et assure des
directions artistiques pour la chaîne Arte.
C’est en septembre 2003 qu’elle fonde sa
compagnie, Le Talon Rouge.
Ses auteurs-partenaires sont Emmanuel Adely,
Sylvain Levey, William Pellier ou encore Martin
Crimp ; ces textes qu’elle aime dénicher lui
permettent d’explorer toujours différemment notre
rapport au réel et de redessiner à chaque fois, les
contours d’un autre « vivre - ensemble ».
Elle interprète Mad about the Boy d’Emmanuel
Adely en 2005 et signe sa première mise en scène
avec Mon amour, du même auteur, en 2007. Elle
monte Marie Stuart de Dacia Maraini, en 2008.
Dans le sillon de ce travail autour des écritures
d’aujourd’hui, elle met en scène, avec son équipe,
Petites Pauses Poétiques, etc. d’après Sylvain Levey,
en 2009. Elle assure la mise en scène d’Hannah et
Martin de Roger Wiltz et Evelyne Dreyfus en 2010
et de la courte pièce Les Appalaches, de Sabine
Tamisier, avec la collaboration de la chorégraphe
Marie Dufaud, en 2011.
En novembre 2012, elle crée Grammaire des
mammifères, de William Pellier. L’année suivante,
elle travaille l’écriture de Michel Marc Bouchard
avec Les Muses orphelines. En mai 2014, Elle joue
Suzie dans Crises de mer de Christophe Tostain,
pour la compagnie Plume d’éléphant.
Catherine Javaloyès se tourne vers le théâtre
anglais contemporain pour sa nouvelle création
2014 : La Campagne de Martin Crimp dans laquelle
elle est à la fois comédienne et metteuse en scène.
7
Xavier Boulanger
Comédien, il étudie avec A. B. Mather du Royal
Academy of Dramatic Art et avec N. George du
Roy Hart. Il collabore avec Éric de Dadelsen,
Jean-Jacques Mercier, N. Lahlou, Jean-Paul
Zehnacker, Éric Wolff, Jean-Luc Falbriard, JeanLouis Hourdin… Depuis 1991, il prête sa voix aux
programmes d’Arte.
Ces dernières années, il est dirigé par Laurent
Fréchuret dans Alices de Lewis Carroll, Le Roi Lear
de W. Shakespeare, Médée d’Euripide ; par Pierre
Diependaële dans Les Comédies Françaises,
Candide ou l’optimisme. Il joue au TNS sous la
direction de Fanny Mentré dans Ce qui évolue Ce
qui demeure de H. Barker. Avec Laurent Crovella
(Cie Les Méridiens) il joue Tremblay en 3 temps,
Encore une fois si vous permettez de M. Tremblay,
Le Chemin des passes dangereuses de M. M.
Bouchard, Moulins à Paroles de A. Bennett, La
Petite Trilogie Keene de D. Keene et dernièrement
Hiver de Jon Fosse.
Cette saison il retrouve Laurent Crovella dans la
création d’Orchestre Titanic de H. Boytchev.
Au cinéma et à la télévision, Xavier Boulanger
travaille avec Michel Favart, Jean Chérasse, JeanFrançois Delassus, Jean-Luc Godard. Il joue dans
Les Miettes de Pierre Pinaud (Prix du Syndicat de la
critique /César 2009), dans Le Nouveau protocole
de Thomas Vincent ; La Résistance de F. Olivier ;
La Saison des orphelins de David Tardé ; Le Jour
viendra - es kommt der tag de S. Schneider (Festival
de Berlin/Toronto). Il tourne pour la télévision : Les
Invincibles de A. Castagnetti (Arte) et au cinéma :
L’Homme de la berge avec O. Charasson (Grand
Prix KKO festival) ; Blackout de R. Manzor, Face
à la nuit de P. Raymont. Il joue dans Mike sous la
direction de L. Blumers, Tous les soleils réalisé
par Philippe Claudel, À la Longue de S. Pioutaz,
dans Le défi des bâtisseurs de M. Jampolsky ou
encore dans Une vie de théâtre de G. Gumpper
et Comme si de David Baudry ainsi que dans Les
bêtises, réalisé par Alice et Rose Philippon.
Xavier Boulanger aime également faire découvrir
les textes d’auteurs-es contemporains-es par des
lectures publiques, notamment au TAPS dans le
cadre d’Actuelles.
Être attentif à l’émergence des talents, accompagner les équipes
artistiques qui portent leurs premiers projets, telle est la démarche
du TAPS qui, cette saison, a choisi de donner un « Coup de pouce » à
trois compagnies de théâtre.
Elles bénéficient de deux semaines de résidence pendant lesquelles
elles terminent leurs répétitions, épaulées par l’équipe technique du
TAPS. À l’issue de ce temps de travail, elles confrontent leur création
au public, au cours d’une série de représentations.
La réservation des places pour les spectacles « Coups de pouce » est
ouverte quinze jours avant la première date.
Photos : Benoît Linder
8
9
MAR 25 → SAM 29
NOVEMBRE 2014
20h30
COUP DE POUCE
TAPS 2014-15
DIM 30 NOV.
17h
La
trame
d’un
crépuscule
Compagnie
La Récidive,
Strasbourg
COUP DE POUCE
TAPS 2014-15
DIM 11 JAN.
17h
CAVEAU DU SCALA
Ecriture et mise en scène
Cyril Balny
MAR 06 → SAM 10
JANVIER 2015
20h30
A la lueur bègue d’un crépuscule, un homme se compose un ultime
voyage : s’extirper de la ville et de son halo de lumière.
Propulsé au cœur d’un milieu sauva ge, l’homme se met à balbutier une
langue déracinée, étrangère, un chant magique invoquant les fragments
de son existence.
Une existence fragmentée, un corps émigrant vers les confins d’un monde
au bord de basculer.
« La Récidive, créée en janvier 2013 à Strasbourg est un regroupement
d’acteurs, d’artisans, une camaraderie désireuse de taquiner les frontières
admises de notre réalité. Un jeu fulminant passant par le théâtre et le
cinéma. Ce désir profond de mouvement implique nécessairement la
récidive, remettre pleinement et inlassablement en jeu nos tentatives
pour échapper à la monotonie de systèmes ».
Où pouvons-nous encore rencontrer, véritablement, le voyage ?
Comment se faire étranger dans un monde qui nous apparaît de plus en
plus familier ? Cyril Balny
La trame d’un crépuscule a également fait l’objet d’un court-métrage
tourné en janvier 2014, actuellement en cours de montage.
Jeu Thomas Mardell Lumières Fanny Perreau Construction, plateau Arnaud
Angibeaud Résidence de création Le Cube d’Hérisson (Pierre Meunier-Compagnie
La Belle Meunière) TAPS, Théâtre Actuel et Public de Strasbourg.
La Confession
d’un enfant
du siècle
CAVEAU DU SCALA
D’Alfred de Musset
Par Nathanaël Kahn
Le Théâtre à l’Ancre,
Strasbourg
Octave, 19 ans, découvre la tromperie de sa maîtresse. Trahi, il se noie
dans la débauche et la désillusion. En ce temps de Restauration, Octave
tente de comprendre d’où vient la « maladie du siècle », qui fait de ses
pairs une jeunesse désabusée.
« La première chose qui m’a frappé dans La Confession d’un enfant du
siècle est son actualité, et à quel point cette description de la première
moitié du XIXe siècle (…) s’inscrit dans notre époque. C’est celle d’abord
d’une jeunesse privée de repères après la chute des idées, des idéaux et
des croyances de leurs parents, une jeunesse arrivée après la bataille,
condamnée à l’ennui et au cynisme, dans une liberté de mœurs aux
jouissances aisément illusoires ; celle d’un temps de grands progrès
technologiques, mais aussi de relative stagnation esthétique ; d’un
temps où la nostalgie du passé et l’espérance du futur entraînent la
haine du présent.
Ce n’est pas le seul intérêt de cette œuvre très riche, mais c’est celui sur
lequel nous avons choisi de nous concentrer, notamment à travers les
états d’âme du héros. (…) Nous avons sélectionné dans le texte le fil de
son parcours initiatique : de la trahison au désespoir et de la débauche
à la rédemption, le récit permet au spectacle, entre ironie et lucidité, de
progresser jusqu’au point culminant de l’émotion ». N. Kahn
Après une première lecture donnée à l’Atelier 152 à Schiltigheim et une
seconde, musicale, présentée au TAPS dans le cadre de la saison « Eté
cour, été jardin 2014 », c’est dans une configuration théâtrale et une
adresse au public assez directe que Nathanaël Kahn et le Théâtre à
l’Ancre souhaitent faire entendre la langue de Musset.
Production Le Théâtre à l’Ancre.
Résidence de création TAPS, Théâtre Actuel et Public de Strasbourg.
10
11
MAR 14 → SAM 18
AVRIL 2015
20h30
COUP DE POUCE
TAPS 2014-15
DIM 19 AVR.
17h
CAVEAU DU SCALA
Dehors
devant la porte,
il y a…
Libre adaptation de la
pièce Dehors devant la porte.
Une pièce qu’aucun théâtre
ne veut jouer et qu’aucun
public ne veut voir
de Wolfgang Borchert
Editions Jacqueline
Chambon, Nîmes
Mise en scène Nadia Foisil
Compagnie
Menschenstrasse321,
Strasbourg
Beckmann, un soldat allemand de retour du front russe, revient dans une
Allemagne dévastée par la guerre. Beckmann, «jeune vieillard», découvre
son pays en ruines, tant matériellement que moralement et rencontre
des personnages (Dieu, l’Elbe, un colonel, un balayeur, un directeur de
cabaret etc.), tous blessés par la guerre, d’une manière ou d’une autre. Ce
qu’il a laissé en partant le rejette, le repousse et le disqualifie au moment
de son retour. L’Elbe même, dans laquelle il tente de se jeter afin de ne
plus subir sa propre disqualification, n’en veut pas.
Dehors devant la porte, il y a… est la réaction d’un humain face à la ruine
d’un monde, ruine physique et psychologique. Se pose également au
centre de cette pièce la question de la responsabilité des uns par rapport
aux autres et de soi face à soi, de la relation entre croyance en Dieu et
guerre : écho au sens de la vie (Chaque jour on est assassiné, et chaque
jour on assassine). Pourquoi et comment continuer à vivre ? Tout au long
de la pièce, Beckmann s’interroge et interroge : continuer à vivre ? Vivre
comment ? Vivre à la place de quelqu’un d’autre ?
Tous sont meurtriers tour à tour et trouver une place équivaut à prendre
celle de quelqu’un d’autre.
En deçà du rôle du soldat joué par une femme, des interrogations
humaines se font jour et se jouent. La question du genre et des genres
est traitée par delà les catégories de sexe, d’âge, de lieu, d’époque.
Dans cette mise en scène, le texte adopte un statut équivalent aux
éléments plastiques de la représentation. Le travail scénographique se
construit parallèlement au jeu de l’acteur. Il s’agit de faire entendre une
langue forte, celle de la « Trümmerliteratur », à la lecture d’une actualité
mondialisée, compétitive, désincarnée et, dans le même temps, locale,
individuelle et intime.
Conseiller artistique et assistant mise en scène François Thomas Scénographie
Valérie Etter Technique corporelle Anke Gerber Régie Christian Peuckert Avec
Emeline Beckmann, Nadia Foisil
Résidence de création TAPS, Théâtre Actuel et Public de Strasbourg
12
26 spectacles vous sont
proposés cette saison.
Retrouvez sur chaque page le signe
qui indique la date des Après-coups
(rencontres avec les équipes artistiques à l’issue de la représentation)
13
MeR 01 → SAM 04
OctoBRE 2014
20h30
DIM 05 Oct.
17H
Création
2014
ven 3 oct.
TAPS scala
De Molière
Mise en scène
Catherine Delattres
Compagnie
Catherine Delattres,
Rouen
Production
Compagnie Catherine Delattres.
La compagnie est conventionnée
avec la Région Haute-Normandie et
avec la Ville de Rouen.
Coproduction
Comédie de Picardie, Théâtre Municipal
du Château d’Eu-Scène conventionnée
Musique et Théâtre Baroques,
Festival Les Nuits de la Mayenne.
Avec le soutien du Ministère de la Culture
et de la Communication-DRAC de HauteNormandie, de la Région Haute-Normandie
et des Départements de Seine-Maritime et
de l’Eure.
14
« Il s’agit de plaire en faisant rire, c’était le souhait de Molière. »
Catherine Delattres
Lélie, un jeune homme de bonne famille est amoureux de Célie, une belle
esclave retenue par le vieux Trufaldin. Pour l’épouser, il doit l’acheter
mais comment faire quand on est sans ressources ni imagination et
menacé par des rivaux plus ingénieux ? C’est grâce aux stratagèmes de
son malicieux valet Mascarille que le jeune homme pourra parvenir à ses
fins. Dans cette première « grande » comédie de Molière, on retrouve le
couple maître-valet si cher à l’auteur. Le serviteur Mascarille, un fourbe
génial, à la vitalité et l’ingéniosité inépuisables, vient au secours des
amours de son maître Lélie, étourdi incorrigible qui va faire échouer
tous les plans de son valet. C’est un inconscient qui ne voit rien de ce
que le public sait. Et le spectateur, sourire aux lèvres, se laisse balloter
entre espoir et consternation. La pièce est allègrement menée par six
jeunes comédiens masqués qui déclament les vers légers et bondissants
de Molière. À travers leur plaisir de jouer, nous ressentons le plaisir de
regarder.
Catherine Delattres est comédienne de formation, metteuse en scène et
pédagogue. Proche de la jeunesse, elle met en scène un théâtre enjoué,
accessible et au service de l’auteur. Avec sa compagnie, fondée à Rouen
en 1990, elle monte des pièces de répertoire dans une esthétique pop
et contemporaine. Plusieurs de ses productions ont été présentées lors
des précédentes saisons du TAPS.
Avec Bernard Cherboeuf, Nicolas Dégremont, Florent Houdu, Angelo Jossec, Lisa
Peyron, Lauren Toulin Collaboration artistique Maryse Ravera Scénographie Ludovic
Billy Lumière Jean-Claude Caillard Costumes Corinne Lejeune Masques Lisa Peyron
Régies Didier Boulland
15
MeR 08 → SAM 11
OctoBRE 2014
20h30
TAPS
LAITERIE
D’après le roman
Don Quixote, which
was a dream
de Kathy Acker
Editions Laurence Viallet
Adaptation
Laurence Viallet
Mise en scène
Sonya Oster
Calamity Jane
Compagnie,
Strasbourg
Avec le soutien de la Région Alsace
16
Création
2014
ven 10 oct.
La question du genre est centrale dans le théâtre de Sonya Oster,
axé autour des thématiques féministes, queers, anthropologiques,
philosophiques et esthétiques. Metteuse en scène engagée sur le
plan politique et social, cette femme militante questionne les bases
de la construction de notre société. Elle a créé en 1995 la Calamity
Jane Compagnie, un collectif de création transdisciplinaire aux formes
hybrides alliant théâtre, performances, arts visuels, audiovisuels,
graphiques, chorégraphiques, numériques, sonores… Ensemble, ils
mettent en scène un théâtre technologique, visuellement percutant.
Un théâtre modifiable en temps réel, porté par un véritable esprit
d’expérimentation par lequel il interroge les corps, les codes et les
normes.
Dans cette version post-punk de Don Quichotte, le héros devient une
vieille dame obsédée par la théorie poststructuraliste, une « chevaliernuit » qui se lance dans une formidable quête d’amour. Devenue folle
après un avortement, elle décide d’être « femme-homme » et de
combattre les ennemis de la libre expression sexuelle, qui sont ici
le capitalisme, le matérialisme, la pauvreté, l’aliénation, la peur et la
servilité. Accompagnée de son chien Saint-Siméon, elle déambule
dans les rues de New-York, Londres et Saint-Pétersbourg, cherchant à
découvrir son identité en terre masculine et donc étrangère.
Assistant à la mise en scène Alexandre Léonard Steidl Adaptation Judith AlbertiChaumont, Sonya Oster Avec Florian Wormser, Sonya Oster, Gilbert Lang, Fabienne
Duverne, Océane Gil, Vidéoscénographie, images, VJing Alexandre Léonard Steidl
Lumière Xavier Martayan Composition sonore, musicale et mix live Andrada
Noaghiu, Enzo Patruno Accessoiriste Jessica Preis
17
mar 14 → ven 17
OctobRE 2014
20h30
TAPS scala
D’après Carlo Collodi
Adaptation
Lee Hall et Mathieu Létuvé
Mise en scène
Mathieu Létuvé
Compagnie
Caliband Théâtre,
Rouen
Coproduction
L’Archipel-Scène conventionnée de Granville,
La Rotonde Commédiamuse de PetitCouronne, Le Rive Gauche-Scène
conventionnée pour la danse de
Saint–Etienne du Rouvray, le Théâtre
des Chalands de Val de Reuil,
Le Moulin et la Ville de Louviers.
Avec le soutien du Ministère de la Culture
et de la Communication-DRAC de HauteNormandie, de la Région Haute-Normandie,
du Conseil Général de l’Eure, du Conseil
Général de Seine-Maritime, de la Ville de
Rouen, de l’Adami et de l’Odia Normandie.
18
Création
2013
jeu 16 oct.
Le corps inanimé d’un petit pantin de bois est retrouvé pendu à un arbre.
Les analyses révèlent son identité : « Pinocchio » ! Les questions se
bousculent : Qui était ce « Pinocchio » ? Pourquoi a-t-il été assassiné ?
Qui est responsable de sa mort ? Un certain « Renard », escroc notoire
des bas quartiers, accompagné d’une « Chatte » fantasque, figurent en
haut de la liste des suspects. Pour l’inspecteur qui mène l’enquête,
difficile d’y voir clair dans cette affaire qui ressemble à un miroir aux
alouettes. Que s’est-il réellement passé au « Pays des Andouilles » ?
La pièce, menée tambour battant, est un polar féérique, léger et profond
à la fois, qui plonge le spectateur dans les affres d’un récit initiatique.
Adapté avec une forme humoristique par le Britannique Lee Hall, ce
Pinocchio est une fantasmagorie sur l’enfance et le monde. Avec un
sujet qui parle de la jeunesse et grâce à une écriture qui intéresse tout
le monde, l’auteur réussit le pari de réunir les générations.
Lee Hall est l’auteur de nombreuses pièces radiophoniques au RoyaumeUni et du scénario de Billy Elliot, qui lui a valu une nomination aux Oscars.
Face de cuillère (Spoonface Steinberg), sa première pièce de théâtre,
avait été présentée au TAPS en 2011.
Aide à la conception et à la mise en scène Marie Mellier Avec Stéphane Hervé,
Mathieu Létuvé, Jean-François Levistre, Lauren Toulin Scénographie William
Defresne Lumière Eric Guilbaud, Renaud Aubin Musique et sons Gabriel Fabing
Costumes Corinne Lejeune
19
MAR 04 → SAM 08
NOVEMBRE 2014
20h30
DIM 09 NOV.
17H
Création
2014
ven 7 nov.
TAPS LAITERIE
De Martin Crimp
L’Arche Éditeur
est agent théâtral
du texte représenté
Traduction
Philippe Djian
Mise en scène
Catherine Javaloyès
Compagnie
Le Talon Rouge,
Strasbourg
Avec l’aide du Ministère de la Culture et
de la Communication-DRAC Alsace,
et de la Ville de Strasbourg.
20
Un triangle amoureux dans une unité de lieu. Un couple a décidé de
quitter la ville pour s’installer à la campagne. Un troisième personnage
surgit, une jeune femme accidentée que le mari a trouvé étendue sur
le bord d’un chemin. Le fil de l’histoire se tisse au fur et à mesure des
révélations, dévoilant un vaudeville verdoyant aux allures de thriller
psychologique qui tient le spectateur en haleine. Cette tragédie
contemporaine traite la thématique du couple et ses dérivés : amour
et désamour, crise et complicité, errance et stabilité, quête de bonheur
et perte de repères... Les êtres évoluent dans une réalité autre, plus
enfouie, subtile et intrigante, entourés de cette pudeur so british installée
par l’auteur. Pour seul décor, un mur en lambris sur pivot, décentré,
fait office de frontière et de jonction, afin de révéler l’espace mental et
physique de ce huis-clos.
Catherine Javaloyès, artiste associée du TAPS pour deux saisons, met
en scène un théâtre contemporain : « cette matière offre une totale
liberté de construction et permet d’interroger les différents modes de
représentation théâtrale ». Monter une pièce écrite est une nouveauté
pour la metteuse en scène qui adaptait jusqu’ici des romans ou des
nouvelles. C’est aussi la première fois qu’elle joue dans une de ses mises
en scène.
Assistant à la mise en scène Guillaume Clayssen Avec Catherine Javaloyès, Nancy
Guyon, Jean-Philippe Meyer Scénographie Alexandre Fruh Lumière Xavier Martayan
Son Pascal Doumange Costumes Gwendoline Bouget Collaboration dramaturgique
Pascale Lequesne Regard chorégraphique Marie Dufaud Photographie Raoul
Gilibert
21
JEU 13 → SAM 15
NOVEMBRE 2014
20h30
TAPS scala
De Gilles Granouillet
Mise en scène
Gilles Granouillet
Travelling Théâtre,
Saint-Étienne
Coproduction
Théâtre du Parc - Andrézieu-Bouthéon.
Avec le soutien de la Région Rhône-Alpes,
du Conseil Général de la Loire,
de la Ville de Saint-Étienne et
de l’Opéra-Théâtre de Saint-Étienne.
22
Création
2014
ven 14 nov.
Gilles Granouillet est un observateur bienveillant de l’humanité. Il pose sur
elle un regard à la fois tendre et amusé. Pour sa deuxième intervention
au TAPS en tant qu’auteur, il monte une farce philosophique et drôle,
composée de personnages naïfs, un peu décalés.
Un ange, Pater, forme son fils, Junior, au métier de psychopompe,
autrement dit à devenir un conducteur des âmes des morts vers l’au-delà.
Comment repérer les humains prêts pour le grand voyage ? Comment
discerner les clients enclins à grimper dans le taxi ? La transmission
d’un métier n’est pas chose facile et l’accompagnement des défunts un
sujet sensible. Ce road-movie entre ciel et terre, avec ses personnages
empêtrés dans leur passé, paumés ou loufoques, prend des accents
de cabaret jazzy et lorgne avec humour du côté de la série noire. Gilles
Granouillet reste proche de nous, simples mortels, pris dans des questions
qui demeurent souvent sans réponse. Comment aider l’adolescent
d’aujourd’hui ? Comment réagir face à la mort ? Pater, demi-dieu dans
l’urgence, tente d’apporter un début de solution.
L’auteur nous transporte avec légèreté dans une féérie aérienne et
déjantée qui laisse voir les ficelles de la machinerie du théâtre, comme
autant de fils de notre destin. Il met en scène une pièce très « concrète »
bien que son sujet laisse supposer le contraire.
Avec Anthony Breurec, Yves Barbaut, Claudine Charreyre, Gilles Fisseau, Véronique
Kapoïan-Favel Lumière et régie Jérôme Aubert Costumes Stéphanie Lhopital
23
MER 19 → SAM 22
NOVEMBRE 2014
20h30
Création 2014
Spectacle en langue
alsacienne surtitrée
ven 21 nov.
DIM 23 NOV.
17H
TAPS SCALA
De Pierre Zeidler
Mise en scène
Christian Hahn
Compagnie
Les Conspir’acteurs,
Strasbourg
Le TAPS et la Ville de Strasbourg s’inscrivent dans une démarche de
soutien au théâtre dialectal par le biais d’appels à projets annuels. Ce
dispositif permet à des compagnies de créer des spectacles qui ancrent
l’alsacien dans l’expression artistique contemporaine.
Dans un parc, sur un banc, un homme et une femme se croisent, se
rencontrent. Ils se parlent, se révèlent, se découvrent. Parfois, un troisième personnage les rejoint, les détourne de leur trajectoire puis les
réunit, se perd lui-même… Pierre Zeidler s’amuse à les rendre tour à
tour tragiques et pathétiques, dans une écriture satirique, très actuelle,
empreinte d’humour et de poésie. La mise en scène est signée par
Christian Hahn. Producteur et réalisateur de télévision, il est aussi comédien, chanteur, auteur et metteur en scène. La pièce est jouée en alsacien
et surtitrée en français.
« Je me suis longtemps demandé comment contribuer à la rénovation
de l’esprit alsacien ? Un jour, l’évidence a surgi : il faut penser la langue
autrement, lui céder des propos universels afin de mieux exploiter sa
richesse et ses traits d’esprit, l’accommoder d’irrévérences stylisées,
d’humour et de poésie ». Pierre Zeidler
Avec le soutien
de la Ville de Strasbourg
24
Avec Luc Schillinger, Christine Wolff, Pierre Zeidler
25
JEU 27 → SAM 29
NOVEMBRE 2014
20h30
DIM 30 NOV.
17h
Création
2014
ven 28 nov.
TAPS LAITERIE
De Jon Fosse
L’Arche Éditeur
est agent théâtral
du texte représenté
Mise en scène
Laurent Crovella
Compagnie
Les Méridiens,
Strasbourg
Coproduction
TAPS, Théâtre Actuel
et Public de Strasbourg.
La compagnie Les Méridiens est
conventionnée par le Ministère de
la Culture et de la Communication
DRAC Alsace.
Avec le soutien de la Région Alsace.
26
Blanche Giraud-Beauregardt et Xavier Boulanger, artistes associés du
TAPS pendant trois saisons, reprennent Hiver, de Jon Fosse. Cette création
est l’aboutissement d’une carte blanche confiée la saison dernière aux
deux comédiens par Olivier Chapelet.
Ce texte bouleversant met en scène la rencontre d’un homme, commercial
en déplacement professionnel, et d’une femme qui semble perdue.
L’homme décide de tout quitter pour vivre l’instant présent, peu importe
les conséquences de son acte. Est-ce l’expression d’un désespoir ou le
signe des prémices d’une nouvelle vie ? Chacun est libre de l’interpréter.
Jon Fosse, auteur norvégien contemporain, raconte avec peu de mots la
solitude des individus à travers son écriture reconnaissable et accessible.
Dans son univers, l’essentiel n’est pas dit mais reste perceptible.
Hiver est une très forte partition pour les comédiens, mise en scène avec
la complicité de Laurent Crovella, artiste alsacien et porteur d’un théâtre
sensible et contemporain.
« J’aime mes personnages même s’ils sont parfois maladroits. Aucun
n’est jamais mauvais en soi. Les êtres humains n’ont pas un caractère
défini… Ce n’est pas notre identité mais nos relations qui mènent nos
vies. » Jon Fosse
Avec Xavier Boulanger, Blanche Giraud-Beauregardt Scénographie Gérard Puel
Lumière Sébastien Small Musique Pascal Doumange Costumes Elsa Poulie
27
MaR 02 → SAM 06
décEMBRE 2014
20h30
DIM 07 déc.
17H
Création
2014
ven 5 déc.
TAPS
SCALA
De Hristo Boytchev
Traduction
Roumiana Stantcheva
Mise en scène
Laurent Crovella
Compagnie
Les Méridiens,
Strasbourg
Coproduction
La Comédie de l’Est-CDN de Colmar,
Le théâtre d’Auxerre-Scène conventionnée.
Avec l’aide du Ministère de Culture et de la
Communication – DRAC Alsace, de la Région
Alsace, du Conseil Général du Bas-Rhin,
de la Ville de Strasbourg, de l’Agence
Culturelle d’Alsace, du Relais Culturel
de Haguenau, de l’Adami, de la
Spedidam, du Fijad avec le soutien
du Fonds d’Insertion pour Jeunes
Artistes Dramatiques, du Ministère de la
Culture et de la Communication - DRAC
Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
La compagnie Les Méridiens est
conventionnée par le Ministère de la Culture
et de la Communication – DRAC Alsace.
28
Une communauté de laissés-pour-compte a élu domicile dans une gare
déserte et désaffectée. Ils attendent. Un seul but les anime, celui de
monter dans un train lors de sa halte en gare, dévaliser les passagers,
redescendre au plus vite et s’offrir à boire avec le butin. En vain. Les trains
passent les uns après les autres, sans jamais s’arrêter. Jusqu’au jour où
le flamboyant Hari, illusionniste, débarque sur le quai, éjecté d’un train
en marche. Il emmène alors la troupe dans un voyage invraisemblable
et joyeusement tragique. Dans cette comédie triste et cruelle, les
protagonistes sont comme les musiciens de l’orchestre du paquebot
Titanic qui continuent à jouer alors que le bateau coule. Avec l’arrivée
de Hari (qui se fait passer pour le grand illusionniste Harry Houdini), ils
se retrouvent confrontés au rêve et à l’illusion. Le magicien va prendre
le pouvoir grâce à ses tours de passe-passe et les entraîner, tels des
pantins hypnotisés, sur le chemin de l’irréalité. Orchestre Titanic est une
pièce résolument politique qui questionne le modèle de nos sociétés
occidentales, vieillissantes et à bout de souffle.
Les méridiens sont les lignes fictives qui se rejoignent aux pôles. Ce sont
des points de rencontres et de convergences. C’est aussi le nom de la
compagnie fondée en 2004 à Strasbourg par Laurent Crovella, avec la
volonté de faire entendre la langue des auteurs d’aujourd’hui.
Avec Xavier Boulanger, Stéphanie Gramont, Frédéric Solunto, Philippe Cousin,
Ferdinand Barbet Scénographie Gérard Puel Lumière Michel Nicolas Création
sonore et musicale Pascal Holtzer Costumes Mechthild Freyburger Graphisme
Léo Puel Régie générale et son Christophe Lefebvre Régie plateau Olivier Benoît
Construction La Machinerie Administration Pauline Schuester Conseiller magie
Stéphane Amos
29
mar 09 → SAM 13
décEMBRE 2014
20h30
DIM 14 déc.
17h
Création
2014
ven 12 déc.
TAPS LAITERIE
avec
Mademoiselle Maria K
et Grégory Ott
Conception
Cécile Gheerbrant
Mise en scène
Annick Savonnet
Compagnie
Les Oreilles et la queue,
Strasbourg
Coproduction
La Passerelle à Rixheim, Espace culturel
de Vendenheim, Espace Athic à Obernai.
Accueil en résidence
La Passerelle à Rixheim, Théâtre
Gérard Philipe à Frouard, Espace
culturel de Vendenheim.
Spectacle parrainé par La PasserelleRixheim et Le Théâtre Gérard Philipe,
Frouard dans le cadre de Quintessence 2013.
Avec l’aide du Ministère de la Culture
et de la Communication - DRAC
Alsace, du Conseil Général du BasRhin et de la Ville de Strasbourg.
30
Mademoiselle Maria K est clown et tragédienne de rue. Elle nous parle de
Dieu, du Nouveau et de l’Ancien Testament, du Coran… Autant d’histoires
ancrées dans notre aujourd’hui, qui cimentent le fonctionnement,
l’imaginaire, les règles de nos sociétés. La clown-tragédienne se penche
sur les religions monothéistes existantes, ce bagage culturel qui nous
accompagne au quotidien, consciemment ou inconsciemment, que l’on
soit athée ou croyant. Le fait qu’un clown porte cette parole intrigue,
passionne et contribue à dédramatiser ce sujet sensible et au fond
bien méconnu.
Après Médée de Sénèque, Mademoiselle Maria K, alias Cécile Gheerbrant,
continue d’explorer les mythologies en jouant sur la contradiction
tragique/comique. Son personnage « vient du caniveau », du théâtre
de rue et fait preuve d’une détermination sans faille. Grégory Ott,
compositeur et pianiste de jazz reconnu, l’accompagne dans cette
création improvisée avant d’être écrite. Ils s’étaient rencontrés au
TAPS en 2011 en tant qu’artistes associés et ont décidé de prolonger
l’aventure. Ensemble, ils emmènent les spectateurs dans un voyage
clownesque et musical.
Avec Cécile Gheerbrant, Grégory Ott (claviers) Conseil clownesque François Small
Lumière Bernard Plançon Son Xavier Jacquot Composition musicale Grégory
Ott Accessoires et régie Olivier Aguilar Administration de production et diffusion
Agnès Weill
31
MeR 17 → SAM 20
décEMBRE 2014
20h30
TAPS SCALA
D’Eugène Labiche
Mise en scène
Yann Dacosta
Compagnie
Le Chat foin,
Rouen
Création
2014
ven 19 déc.
Le TAPS poursuit son aventure artistique avec Yann Dacosta, metteur en
scène sensible et doté d’une grande dextérité dans la direction d’acteurs.
Cette fois-ci, il propose une œuvre drôle et féroce, un ovni théâtral dans
lequel le rire est au service de la mécanique de la peur. Il met en scène
un véritable cauchemar, plus proche du théâtre de l’absurde et de Kafka
que du vaudeville, révélant une petite bourgeoisie prête à tout pour sauver
les apparences et les acquis.
Le rentier Lenglumé se réveille un matin avec la gueule de bois et le
souvenir de la perte de son parapluie vert. Il découvre dans son lit un
homme, Mistingue, chef cuisinier, qui se souvient seulement d’avoir
perdu un mouchoir avec ses initiales « J.M. ». Les deux hommes se sont
rencontrés la veille au banquet organisé par « l’institution Labadens »
dont ils étaient tous deux élèves. En lisant le journal au cours du
déjeuner, la femme de Lenglumé leur apprend que le cadavre d’une
jeune charbonnière a été découvert rue de Lourcine, horriblement mutilé.
Comme seuls témoins du crime, un parapluie vert et un mouchoir gravé
« J.M. » ont été retrouvés...
La compagnie Le Chat Foin, réunie autour de Yann Dacosta, est née au sein
de la classe d’Art Dramatique du Conservatoire à Rayonnement Régional
de Rouen en 2000, parmi ses créations, citons Le tableau de Slavkine et
Les larmes amères de Petra Von Kant, de Fassbinder, présentés au Taps.
Assistante à la mise en scène Laëtitia Botella Avec Benjamin Guillard, Guillaume
Marquet, Jean-Pascal Abribat, Hélène Francisci, Pierre Delmotte Compositeur
Pablo Elcoq Musiciens sur scène Pauline Denize et Pablo Elcoq
32
33
mar 13 → ven 16
janvier 2015
20h30
TAPS scala
jeu 15 jan.
De Miguel de Cervantes
d’après L’ingénieux Hidalgo
Don Quichotte de la Manche,
Editions Seuil
Régis Hébette dirige le Théâtre L’Échangeur à Bagnolet. Il y programme
des jeunes metteurs en scène avec lesquels il partage le goût des
spectacles qui questionnent, des sujets qui interpellent et suscitent
l’échange avec le public.
Traduction
Aline Schulman
Don Quichotte ou le vertige de Sancho est une adaptation du roman
de Cervantes créée autour de la relation entre Sancho et son maître.
Leurs échanges mettent en lumière deux rapports au monde, deux
rhétoriques qui se confrontent. Cette adaptation élève Sancho au
rang de protagoniste, à l’égal de son maître, entraîné par lui dans une
expérience initiatique qui le transformera. La pièce est montée de
manière minimaliste. Les costumes sont simples, la scénographie
épurée. Ce dénuement volontaire rappelle le combat délirant de Don
Quichotte contre des moulins à vent mais c’est aussi et surtout un moyen
d’accéder à l’imagination et l’invention poétique auxquelles nous ouvre
la représentation théâtrale. Superbement interprétée, cette version
de Don Quichotte est aussi audacieuse et captivante. Les comédiens
créent un rapport de proximité avec le public, leur jubilation est une
forme d’éclosion du théâtre dont Sancho est le trait d’union avec les
spectateurs.
Mise en scène
Régis Hebette
Compagnie
Public Chéri –
Théâtre de L’Echangeur,
Bagnolet
Production
Compagnie Public Chéri-Théâtre L’Echangeur.
Coproduction
CCAM-Scène Nationale de VandœuvreLès-Nancy. Avec l’aide à la production
du Ministère de la Culture et de la
Communication - DRAC d’Île-de-France
et de l’ADAMI. Le Théâtre L’Echangeur-Cie
Public Chéri est conventionné par Ministère
de la Culture et de la CommunicationDRAC d’Île-de-France, le Conseil Régional
d’Île-de-France, le Conseil Général de
Seine-Saint-Denis et la Ville de Bagnolet.
34
Création
2013
Avec Pascal Bernier, Marc Bertin, Fabrice Clément, Sylvain Dumont Collaboration
à la dramaturgie Gilles Aufray Lumière Saïd Lahmar Son Marc Bertin, Fabrice
Clément, Sylvain Dumont Accessoires sonores avec le concours de Benoit Poulain
Costumes Delphine Brouard
35
MaR 20 → SAM 24
janvier 2015
20h30
DIM 25 jan.
17H
Création
2015
ven 23 jan.
TAPS
laiterie
Preparadise Sorry Now !
et Du sang sur le cou du chat
De Rainer Werner Fassbinder
L’Arche Éditeur
est agent théâtral du texte
représenté
Mise en scène
Catherine Umbdenstock
Compagnie
Epik Hotel,
Strasbourg
Le TAPS et la Direction de la Culture de la Ville de Strasbourg se sont
inscrits dans une démarche de soutien aux créations interculturelles par
le biais d’appels à projets annuels. Ce dispositif permet à des compagnies
de donner jour à des spectacles théâtraux ou interdisciplinaires qui
placent la question de la rencontre des cultures au cœur de leur réflexion.
Catherine Umbdenstock est une jeune metteuse en scène formée
à l’école d’art dramatique Ernst Busch de Berlin. Elle porte en elle les
cultures française et germanique. Son approche très allemande de faire
du théâtre bouscule nos codes culturels. À l’occasion de son troisième
spectacle, elle met en scène Preparadise Sorry Now ! de R.W. Fassbinder
sur le thème brûlant de l’intolérance envers autrui. Trois comédiens
incarnent tour à tour de multiples personnages dans un patchwork
ludique, rythmé par les langues française et allemande. La pièce sera
suivie par Du sang sur le cou du chat du même auteur, un récit dans lequel
Phébé, une extraterrestre, débarque dans le monde des humains et tente
de comprendre leur modèle de société.
Rainer Werner Fassbinder (1945-1982), cinéaste et homme de théâtre
allemand, a réalisé une œuvre prolifique : plus de quarante longmétrages, une vingtaine de pièces de théâtre et de nombreuses
adaptations de romans pour la scène. Toute son œuvre est profondément
critique et politique.
Avec le soutien de la Ville de Strasbourg
36
Avec Charlotte Krenz, Christophe Brault, Jörn Hentschel Dramaturgie Katia
Flouest-Sell Scénographie et costumes Elisabeth Weiss Lumière, vidéo, son Romain
de Lagarde
37
mer 28 → sam 31
janvier 2015
20h30
TAPS scala
D’Anton Tchekhov
Mise en scène
Thibaut Wenger
Compagnie
Premiers actes,
Munster
Création
2014
ven 30 jan.
C’est avec Platonov que Thibaut Wenger, jeune metteur en scène alsacien,
a réellement rencontré Anton Tchekhov. Un « brouillon de jeunesse »
mettant en scène un Don Juan russe profondément indécis dans un
milieu où s’affrontent anciens et nouveaux riches de province. En montant
La Cerisaie de manière contemporaine et anticonformiste, avec près de
quinze comédiens sur scène, Thibaut Wenger approfondit sa relation
avec l’auteur.
De retour en Russie, Lioubov Andreevna doit se rendre à l’évidence : elle
est ruinée. Elle n’a d’autre choix que de vendre son domaine et, avec lui,
la cerisaie qui en fait le raffinement et la beauté, le lieu privilégié de ses
souvenirs d’enfance. La Cerisaie présente un tableau de l’aristocratie
russe de la fin du XIXe siècle, vieillissante et inadaptée à la mutation du
monde moderne. Ses personnages sont semblables à des fantômes,
des marionnettes aux fils brisés qui badinent alors que dehors le monde
s’effondre.
Anton Pavlovitch Tchekhov (1860-1904) est un écrivain russe, nouvelliste
et dramaturge. Il a exercé une influence considérable sur le théâtre du
XXe siècle, avec une écriture fondée sur la vie quotidienne. « Dans mes
pièces, il ne se passe rien », affirmait-il lui-même.
Coproduction
Théâtre Varia, Centre Dramatique de
la Fédération Wallonie-Bruxelles
Avec l’aide du Ministère de la Culture et
de la Communication-DRAC Alsace
Avec la participation artistique
du Jeune Théâtre National.
38
Assistante à la mise en scène Judith Ribardière Avec Yves-Noël Genod, Mathieu
Besnard, Nina Blanc, Claude Schmitz, Olindo Bolzan, Marcel Delval, Nathanaëlle
Vandersmissen, Marie Luçon, Sophia Leboutte, Laetitia Yalon, Jean-Pierre Basté
(distribution en cours) Scénographie Boris Dambly, Raffaëlle Bloch Musique et son
Grégoire Letouvet, Geoffrey Sorgius Dramaturgie Roumen Tchakarov Costumes
Raffaëlle Bloch, Odile Dubucq
39
MaR 03 → SAM 07
février 2015
20h30
DIM 08 fév.
17H
Création
2015
ven 6 fév.
TAPS laiterie
De Wajdi Mouawad
Editions Leméac,
Actes Sud Papiers
Mise en scène
Pauline Ringeade
L’ iMaGiNaRium Collectif,
Strasbourg
Coproduction
Le Granit-Scène Nationale de Belfort,
Le Créa-scène conventionnée jeune
public de Kingersheim, Festival Momix,
La Comédie Poitou-CharentesCDN de Poitiers.
Avec l’aide du Ministère de la Culture
et de la Communication- DRAC Alsace,
du Jeune Théâtre National, du Théâtre
des Carmes à La Rochefoucauld
et de la Ville de Strasbourg.
40
Pauline Ringeade, ancienne élève de l’École du Théâtre National de
Strasbourg, fait partie de la relève des artistes de théâtre en Alsace. Après
Les Bâtisseurs d’Empire ou le Schmürz de Boris Vian, présenté au TAPS en
2013, la jeune metteuse en scène aborde une dramaturgie radicalement
différente avec Assoiffés. Une continuité demeure : son intérêt pour les
personnages dont l’imaginaire modifie activement leur perception du
monde et leurs rapports aux autres. Assoiffés met en scène l’adolescence,
ce moment de la vie où tout est possible. Ici, l’imaginaire transforme le
réel, il donne de l’énergie, du potentiel, il donne soif de comprendre. Et
nous, spectateurs, devenons funambules, à la recherche de ce difficile
équilibre entre construction et destruction de soi.
L’iMaGiNaRium est un collectif artistique implanté à Strasbourg depuis
2010, regroupant acteurs, plasticiens, musiciens, photographes, auteurs,
costumiers, cadreurs, metteurs en scène… Travailler ensemble, construire
une recherche à plusieurs à travers laquelle chaque individu se réalise,
constitue sa force de création et son moteur.
Assistante à la mise en scène Stella Cohen Hadria Avec David Casada, Jonas
Marmy, Claire Rappin Lumière Florent Jacob Son Géraldine Foucault Collaboration
scénographique, construction et régie générale Camille Faure Costumes Aude
Bretagne
41
MAR 10 → MER 11
FEVRIER 2015
20h30
Création
2015
mar 10 fév.
TAPS LAITERIE
Faune
Aphone
de Kristine Groutsch
Collectif
Les Filles d’Aplomb,
Strasbourg
En février, DANSE AU TAPS
ouvre une fenêtre sur la
création chorégraphique
d’aujourd’hui.
Les trois compagnies que nous avons invitées cette
saison travaillent dans la région de Strasbourg, où
elles développent un parcours de recherches et
des esthétiques singulières. Trois spectacles pour
vous donner un aperçu de la vitalité actuelle de la
danse et vous laisser emmener sur les chemins du
mouvement.
42
Faune Aphone, le titre fait référence à différents silences. Celui des
animaux captifs utilisés à des fins commerciales ; celui d’espèces libres
de partager nos villes et nos campagnes, dont la voix est recouverte par la
pollution sonore ; le silence qui rime avec méconnaissance, indifférence à
une « vie sauvage » ; celui des bêtes que l’on « fait parler » pour mieux parler
de notre condition humaine.
Kristine Groutsch met en mouvement cette réflexion sur les rapports
homme/animal. La domination des hommes, l’expansion de leurs activités,
l’évolution de la science et des expériences font oublier la place évidente
des animaux dans la chaîne du monde. C’est la répercussion de la faune,
la réponse de celle-ci à la barbarie humaine que la chorégraphe met
en scène, dans une partition pour une personne et un drap mouvant.
Accompagnée de son double fantasmé, la comédienne-performeuse
évolue sur scène au son d’une création musicale originale imprégnée des
rythmes de la nature et de nos sociétés humaines.
« Penser notre avenir avec nos pairs humains, aidés de nos cousines
baleines, nos petites-cousines orchidées et nos aïeux bactériens, c’est
nous rassembler autour d’ « objets-art » et de cocréations – au lieu de
cultiver nos peurs. » Gauthier Chapelle – ingénieur agronome, naturaliste.
Chorégraphie Kristine Groutsch Aide et conseil pour la mise en scène Isabelle
Cloarec, Alexis Thépot Avec Béatriz Beaucaire, Kristine Groutsch Lumière et
photographie Michel Nicolas Musicien Joris Staad-Groutsch
43
JEU 12 → VEN 13
FEVRIER 2015
20h30
Création
2014
jeu 12 fév.
TAPS SCALA
Dikakanyo Conversation
with myself
Création
2014
SAM 14 FEVRIER 2015
20h30
DIM 15 FEV.
17h
TAPS LAITERIE
sam 14 fév.
FINAL,
MythosLogique
(actes I et II)
Creative commons 4
de Diwélé Lubi
Mise en scène
Jean-François Duroure
Compagnie Matlosana,
Strasbourg
D’origine sud-africaine, Diwélé Lubi est danseur, pédagogue et
chorégraphe. Quinze ans après leur première rencontre à Johannesburg,
il retrouve Jean-François Duroure, chorégraphe, pour aborder l’exercice
exigeant du solo. Avec l’envie de transmettre ses expériences humaines,
d’amener une parole à ses enfants, aux enfants d’Afrique du Sud, à sa
famille, au spectateur d’ici, de France, d’Occident. L’envie de parler de soi,
mais d’en parler par rapport à un référent, un guide : Nelson Mandela. Né
dans un township (quartier réservé aux Noirs) du Transvaal, Diwélé Lubi
s’est émancipé de son milieu social par l’art – la danse – certain que
Madiba pût avoir guidé ses pas.
À travers ses questionnements sur l’altérité, les métissages culturels
et l’histoire du peuple noir, le danseur construit son propre langage
corporel, entre l’enracinement et la puissance de la danse traditionnelle,
la qualité de mouvement et l’expressivité de la danse contemporaine.
Un bel hommage à celui qui a libéré son pays natal, son peuple, et qui lui
a insufflé la soif de liberté.
Chorégraphie et interprétation Diwélé Lubi Lumière Anne Raymond Création
musicale et bande son Bawrin Tavaziva, Costumes Christine Clavier Walter
44
de Vidal Bini
Compagnie KHZ,
Strasbourg
Coproduction
La Filature, Scène Nationale de Mulhouse,
Pôle Sud - Centre de Développement
Chorégraphique en Préfiguration Strasbourg, Théâtre du Marché aux Grains à
Bouxwiller, Ballet de l’Opéra National du Rhin
dans le cadre de l’Accueil Studio.
Avec le soutien de la Ville de Strasbourg,
du Ministère de la Culture et de la
Communication – DRAC Alsace, de la Région
Alsace, de la SPEDIDAM et de l’ADAMI.
FINAL, Mythos-Logique (actes I et II) est une création chorégraphique
intégrée dans le dispositif évolutif Creative Commons. Projet d’envergure
développé sur plusieurs années, Creative Commons a permis de
déterminer un espace, une méthodologie chorégraphique, de constituer
une équipe et un savoir-faire. Deux parcours scindent la pièce afin
d’amener le public dans plusieurs champs de perception.
Le premier acte est proposé à un spectateur immobile, éloigné,
observateur d’une danse dans sa globalité. Vidal Bini, danseur et artiste
indépendant, questionne la mobilité du mouvement. Il explore les sens et
les perceptions pour aboutir à la fusion de deux trajectoires entre l’écriture
chorégraphique et la composition instantanée. Dans le deuxième acte, la
notion de fiction, de mythologies anciennes et modernes, est centrale.
Le public est invité à prendre part à une installation vivante composée
de corps immobiles maquillés de signes et de sens. Sur le plateau, la
danse croise la lumière, la musique et la photographie pour former un
univers où corps fictifs et images concrètes se rencontrent en temps réel.
Chorégraphie Vidal Bini Regard extérieur Céline Larrère Avec Caroline Allaire,
Pasquale Nocera Marika Rizzi Musique Olivier Meyer Lumières Geoffrey Sorgius
Conseil photo et création logiciel lumière Candice Milon, Renaud Rubiano
45
MaR 17 → jeu 19
février 2015
20h30
TAPS scala
De Nicolas Bonneau
Compagnie
La Volige Nicolas Bonneau,
Sainte-Néomaye
Coproduction
NEST Théâtre - CDN Thionville-Lorraine,
La Coupe d’Or - Scène Conventionnée de
Rochefort, Théâtre de Charleville-Mézières,
Le Théâtre – Scène Conventionnée
de Thouars, Ville de Bayeux, La Halle
aux Grains - Scène Nationale de Blois,
Dieppe Scène Nationale, Les Carmes La Rochefoucauld, Cie Tam-Tam - Kinshasa /
République Démocratique du Congo.
Avec l’aide du Ministère de la Culture et de la
Communication-DRAC Poitou-Charentes, de
l’Institut Français - Région Poitou-Charentes,
du Conseil Régional de Poitou-Charentes,
du Conseil Général des Deux-Sèvres.
Avec le soutien de la SPEDIDAM.
Production déléguée Ici Même, Rennes.
46
Création
2013
mar 17 fév.
Septembre 1974, Kinshasa, Zaïre. Mohamed Ali, champion de boxe déchu
après dix ans de gloire internationale, s’apprête à affronter George
Foreman, le boxeur le plus redoutable de sa génération.
Sous la forme d’un ciné-récit-concert, Nicolas Bonneau nous fait revivre
ce « combat du siècle », round après round. Mêlant images d’archives et
récit imaginaire, au son d’une musique rock et baroque, le conteur évoque,
par ce match légendaire, l’histoire de la société américaine des années
60 et 70. Accompagné des musiciens Mikael Plunian et Fannytastic, il
part à la découverte du mythe Mohamed Ali dans une parole piquante,
pleine d’humour et de poésie. Avec, en fond, cette question : « Comment
se construit une légende contemporaine, comment devient-on un héros
et un modèle de courage qui donne aux autres la force de continuer le
combat ? »
« Et ce jour-là, dans mon salon, devant ma télé, j’ai été ému. Je suis
souvent ému par des athlètes qui se dépassent, les larmes aux yeux
parfois, mais là, c’était autre chose. Je me suis demandé pourquoi ? »
Nicolas Bonneau, Ali 74, Prologue
Nicolas Bonneau, conteur, auteur et comédien, se produit pour la
troisième fois sur les planches du TAPS. Après Sortie d’Usine, récit du
monde ouvrier en 2011 et Fait(s) divers, à la recherche de Jacques B. en
2012, il continue d’explorer le « théâtre-documentaire » avec Ali 74. Un
théâtre du réel auquel il ajoute la musique et l’image, l’imaginaire et
l’autofiction, dans une démarche citoyenne, politique et sociale.
Texte, mise en scène, récit et voix Nicolas Bonneau Musique et voix Mikael Plunian
et Fannytastic Regard extérieur Anne Marcel Lumière Xavier Baron Vidéo Laurent
Rouvray
47
mar 10 → sam 14
mars 2015
20h30
Création
2012
ven 13 mars
TAPS laiterie
ou comment faire
avec les filles pauvres
quand elles sont belles
De Voltaire
Mise en scène et
scénographie
Laurent Hatat
Compagnie
Anima Motrix,
Lille
Nanine est une jeune et vertueuse paysanne qui travaille au service de la
baronne de l’Orme. Cette dernière est amoureuse du comte d’Olban mais
celui-ci n’a d’yeux que pour la jolie Nanine et souhaite l’épouser. Il devra
vaincre les préjugés de sa classe pour proposer le mariage à la jeune fille.
Dans cette comédie en trois actes et en décasyllabes de 1749, l’amour
semble plus fort que les conditions sociales. Laurent Hatat revient aux
fondamentaux du texte et donne une lecture contemporaine de la pièce :
un noble qui veut épouser une paysanne est une révolution sociale au
XVIIIe siècle. Mais qu’en est-il aujourd’hui ? Qui, dans notre société, a le
droit au bonheur ? Plus encore que des injustices faites aux femmes,
le metteur en scène nous parle des inégalités envers les minorités.
Rythmée par des parties chantées à l’image d’une opérette ou d’une
comédie musicale, Nanine est portée par six talentueuses comédiennes
dans une mise en scène énergique et cadencée.
« Avec Voltaire, après Lessing et Beaumarchais, j’achève ainsi une traversée du XVIIIe siècle : un siècle porteur d’un théâtre d’idées, d’un théâtre
généreux, ambitieux, populaire. » Laurent Hatat
Coproduction
Théâtre du Nord-Centre Dramatique
National-CDN du Nord-Pas de Calais.
Avec l’aide de Béthune 2011Capitale Régionale de la Culture
et de la saison Voltaire
Soutenue par la Ville de Ferney-Voltaire,
la Communauté de Communes du
Pays de Gex, la Région Rhône Alpes
et le Conseil Général de l’Ain.
Avec le soutien du Ministère de la
Culture et de la Communication-DRAC
Nord-Pas-de-Calais, de la Région
Nord-Pas-de Calais, du Théâtre du
Nord-Lille et de la Ville de Béthune.
48
Laurent Hatat est metteur en scène et fondateur de la compagnie Anima
Motrix, qu’il a créée dans les années 1990. Elle a produit depuis treize
créations avec toujours cette volonté de promouvoir un théâtre empreint
des valeurs du vivre-ensemble, du partage et de l’égalité.
Avec Lucie Boissonneau, Marie Filippi, Carine Goron, Marilia Loiola De Menezes,
Aurélie Ruby, Naoko Horikawa Collaboration à la mise en scène Julien Gosselin
Lumière David Laurie Musique originale Johann Chauveau Espace Sonore Bertrand
Faure Costumes Morgane Dufour Administration Véronique Felenbok Chargée de
production Clémentine Marin
49
MaR 17 → SAM 21
mars 2015
20h30
DIM 22 mars
17H
Création
2015
ven 20 mars
TAPS scala
De Michael Lewis MacLennan
Traduction
Philippe Loubat-Delranc
Mise en scène
Jean-Marc Eder
Compagnie
Le Mythe de la Taverne,
Colmar
La Grâce bénéficie du dispositif
Arts Vivants en Alsace.
Avec le soutien du Ministère de
la Culture et de la CommunicationDRAC Alsace et de l’Agence Culturelle
d’Alsace pour la saison 2014/2015.
50
Jean-Marc Eder est acteur, metteur en scène et pédagogue. Comédien
dans la troupe du Théâtre National de Strasbourg sous la direction de
Stéphane Braunschweig de 2001 à 2005, il fonde à Colmar en 2007 sa
propre compagnie Le Mythe de la Taverne. La Grâce est sa deuxième
production d’envergure. L’action retrace la trajectoire de six personnages
anonymes errant dans une ville tentaculaire, en quête d’une grâce
salvatrice perdue. Mêlant théâtre et danse, la pièce de l’auteur canadien
Michael L. MacLennan est une variation autour de la question du Salut
aujourd’hui. La religion a apporté une partie de la réponse à nos angoisses
existentielles pendant près de deux mille ans. Dieu sauvera les hommes
en leur accordant sa grâce pour l’éternité. Mais de nos jours, dans une
époque matérialiste et rationaliste, qui peut nous sauver de la cruauté de
notre réalité humaine et sociale ?
Avec un humour léger et tendre, l’auteur fait surgir une possible résolution,
ancrée dans des tentatives de relations humaines, une grâce temporaire
d’homme à homme.
Assistant à la mise en scène Simon Vincent Avec Xavier de Guillebon, Blanche
Giraud-Beauregardt, Bérénice Hagmeyer, Anna Maier, Jérémie Reecht Nicolas
Umbdenstock Scénographie et costumes David Séchaud, Jean-Marc Eder
Assistante à la chorégraphie Michèle Rust Lumière Ondine Trager Création sonore
Clémence Gross
51
mer 25 → sam 28
mars 2015
20h30
Création
2015
ven 27 mars
DIM 29 mars
17H
TAPS laiterie
Il y a urgence
Objectons
J.P. Siméon
De Jean-Pierre Siméon
Mise en scène
Marion Grandjean
Compagnie
Les Anges Nus,
Strasbourg
Au départ, il y a le besoin d’exprimer une révolte. Le besoin de dire, de
questionner ensemble. Et puis, il y a la rencontre avec les textes et autres
harangues de Jean-Pierre Siméon, qui dénoncent sans jamais chercher
à donner de leçons. Ils sont cinq sur le plateau. Cinq êtres anonymes,
privés de leurs repères quotidiens, qui sortent de leur réserve et se
révèlent personnages de romans, de mythologies, de pièces de théâtre.
Ils sont cinq et bien plus encore. Une assemblée bigarrée et foutraque
de petites gens qui recourent à la fête pour dévoiler leur parole, leurs
inquiétudes et leurs espoirs. Leur enthousiasme est communicatif et
la parole échangée, vivante. Parole de colère et d’espoir, d’action et de
transformation. Une parole qui devient fête. Les artistes questionnent,
interpellent, associent les spectateurs qui eux aussi peuvent faire part
de leurs coups de gueule. Mêlant arts du cirque, marionnettes, théâtre et
chant, Sermons joyeux est un spectacle choral pour tout public.
Poète, dramaturge, romancier, critique littéraire né en 1950, Jean-Pierre
Siméon est l’auteur de nombreux romans, recueils de poèmes, pièces de
théâtre, essais et livres pour la jeunesse. Son œuvre lui a valu différents
prix littéraires (le prix Théophile Briant en 1978, Antonin Artaud en 1984,
Guillaume Apollinaire en 1994…). Il est directeur artistique du Printemps
des poètes depuis 2001.
Avec Anne Cantineau, Anne Sophie Diet, Christine Kolmer, Pauline Leurent,
Thomas Niess Scénographie Christine Kolmer Ecriture Anne Cantineau
Marionnette Christine Kolmer, Anne-Sophie Diet Lumière Sébastien Small
Création musicale et prise de son Mathieu Pelletier
52
53
MaR 31 mars →
jeu 02 avril 2015
20h30
Création
2014
mar 31 mars
TAPS scala
De Tarjei Vesaas
Editions José Corti
« À qui parlons-nous lorsque nous nous taisons ? »
Tarjei Vesaas – Vivre notre rêve
Traduction
Régis Boyer
Tel que cela se trouve dans le souvenir est un dialogue entre un père
et un fils, un cheval et l’hiver enneigé. Dans la forêt aveugle recouverte
d’une neige molle et silencieuse, ils travaillent à déblayer un chemin.
Tarjei Vesaas nous plonge dans les traumatismes secrets et indicibles
de l’hiver intérieur des personnages. À travers la description d’une
multitude de perceptions et d’impressions qui façonnent notre imagination, l’auteur transforme une histoire apparemment banale en récit
fantastique. La délicatesse de la scénographie plonge immédiatement
le public dans cette ambiance froide d’hiver, faisant ressortir l’essence
même du théâtre, sans artifice. « Nous sommes au-delà du réel, au bord
d’un rêve, l’instant d’éternité d’un souvenir inoublié. »
Comédien et metteur en scène, Étienne Pommeret aime les textes
méconnus. Il fait un théâtre à son image : empathique, attentif et
partageur. Son intérêt pour les auteurs nordiques remonte à quelques
années déjà avec la création de Dors mon petit enfant de Jon Fosse en
2006, reprise en 2007 au Théâtre de l’Échangeur à Bagnolet et nominée
aux Molières, suivie de celle de Vivre dans le secret du même auteur.
Mise en scène
Etienne Pommeret
Compagnie
C’est pour bientôt,
Paris
Co-réalisation
L’Echangeur-Cie Public Chéri.
Avec l’aide du Ministère de la Culture et
de la Communication-DRAC Ile-de-France,
de la SPEDIDAM et de NORLA (Centre pour
la littérature norvégienne à l’étranger).
54
Né en 1897 et mort en 1970, Tarjei Vesaas est un romancier, nouvelliste
et poète norvégien. Issu d’une famille d’agriculteurs, il hésite longtemps
entre l’écriture et le travail de la terre. Ses textes sont écrits en nynorsk,
langue rurale du sud de la Norvège et inspirent de nombreux auteurs
dont Jon Fosse.
Avec Anthony Breurec, Etienne Pommeret Lumière Jean-Yves Courcoux Son
Valérie Bajcsa
55
MAR 14 → sam 18
avril 2015
20h30
TAPS LAITERIE
AUTEURS ET TEXTES
ACTUELLES XVII
Mar. 14 avril
La beauté du monde
Simon Diard
l’écriture
de théâtre aujourd’hui
—
Mer. 15 avril
L’homme du coin
Marc-Emmanuel Soriano
Soirées composées par
Catherine Javaloyès
et Xavier Boulanger,
artistes associés
Tarif unique : 6 €
Pass 5 soirées : 15 €
Actuelles XVII s’inscrit dans l’action que mène le TAPS depuis de
nombreuses années afin de valoriser les écritures actuelles de théâtre
et favoriser les échanges entre les auteurs-es, les interprètes et le public.
Cinq auteurs-es dramatiques sont ainsi conviés-es au TAPS LAITERIE en
avril 2015.
Pleinement investis dans la recherche des textes, Catherine Javaloyès
et Xavier Boulanger assurent la mise en œuvre et la coordination de ce
programme ; ils animent également le comité de lecture TAPS. Composé
notamment d’abonnés-es et ouvert à tous, il participe à la sélection des
œuvres qui sont présentées cette saison.
Cinq soirées, cinq auteurs-es, cinq univers singuliers…
Après avoir été sélectionné, chaque texte est confié à des comédiensnes de la région de Strasbourg pour préparer sa mise en voix, dans une
ambiance sonore composée spécialement pour l’événement. L’auteur-e,
qui s’est mêlé-e au public du TAPS LAITERIE, en découvre alors la lecture,
parfois pour la première fois. A l’issue de celle-ci, la parole circule
librement et l’auteur-e dramatique prend part aux échanges suscités
par son texte. Agrémentées des petits mets concoctés par Benoît Gonce,
cuisinier inventif (Performance culinaire) et mises en espace par les
étudiants-es de la section scénographie de la Haute Ecole des Arts du
Rhin, les soirées Actuelles XVII invitent à une découverte conviviale du
théâtre d’aujourd’hui.
Le TAPS a développé un partenariat avec la Haute École des Arts du
Rhin (HEAR). Les élèves de la section scénographie, dirigée par François
Duconseille et Jean-Christophe Lanquetin interviennent sur le rapport
entre la scène et la salle et signent le dispositif scénographique de
chacune des soirées. Avec les collèges Louise Weiss et Louis Pasteur
(Strasbourg) un travail d’atelier est mené sur l’un des textes d’Actuelles
XVII ; celui-ci donne alors lieu à une lecture du texte, présentée par les
élèves à son auteur-e sur la scène du TAPS.
56
d’Olivier Sylvestre
Éditions Léméac (Actes Sud) Prix Gratien Gélinas 2012
de Ronan Cheneau
Éditions Les Solitaire Intempestifs
– Aide à la création 2012 du
Centre National du Théâtre
—
Jeu. 16 avril
Comme un Zeppelin en
flammes dans son vol
de retour
de Simon Diard
Julie Rossello
—
Ven. 17 avril
Un qui veut traverser
de Marc-Emmanuel Soriano
Publié dans la revue Po&sie n°144
—
Sam. 18 avril
Olivier Sylvestre
Duo (Lorsqu’un oiseau se
pose sur une toile blanche)
de Julie Rossello
Éditions L’Entretemps – Aide à la
création 2012 du Centre National
du Théâtre
Ronan Cheveau
Le Centre National du Théâtre (CNT),
le Jeune Théâtre National de Paris
et son comité de lecture, ainsi que
l’Hôtel Vendôme à Strasbourg sont
partenaires d’Actuelles.
57
mar 21 → jeu 23
avril 2015
20h30
TAPS scala
De Dennis Kelly
L’Arche Éditeur est agent
théâtral du texte représenté
Traduction
Philippe Le Moine
Mise en scène
Arnaud Anckaert
Le Théâtre du Prisme,
Villeneuve-d’Ascq
Coproduction
Centre culturel d’Agglomération Daniel
Balavoine à Arques, Ville de Grande Synthe.
Coréalisation
Le Théâtre du Prisme a bénéficié de
l’accueil en résidence et du soutien de
La Virgule, Centre transfrontalier de
Création Théâtrale Mouscron-Tourcoing,
et de l’accueil en résidence au Phénix,
scène nationale de Valenciennes.
Avec le soutien du Ministère de la Culture et
de la Communication-DRAC Nord-Pas-deCalais, du Conseil Régional du Nord-Pas-deCalais, du Conseil Général du Nord-Pas-deCalais et de la Ville de Villeneuve-d’Ascq.
Projet soutenu par l’ADAMI et la
Fondation d’entreprise OCIRP.
58
Création
2011
mar 21 avr.
Chez eux, un soir, Helen et son mari Danny dînent en tête-à-tête lorsque
Liam, le frère d’Helen, perturbe leur intimité en faisant irruption, couvert
de sang. Il prétend avoir secouru un immigré blessé dans une rixe. Le
malaise s’installe. Helen et Danny tentent d’en savoir plus. Les versions
diffèrent peu à peu, les réponses sont décousues. Liam révèle finalement
qu’il est directement lié à un règlement de compte. Sous l’apparence d’un
fait divers, ce texte fort, écrit comme un polar, met en scène la complexité
des rapports humains face à un crime raciste. Un dilemme énorme
surgit au sein du couple : faut-il cacher ou dénoncer Liam ? Le sujet,
éminemment politique, fait écho à l’actualité où la notion d’étrange vécu
comme une menace, est de plus en plus présente dans les discours
et les programmes politiques. Arnaud Anckaert place les comédiens
dans un lieu d’habitation froid et impersonnel, soulignant ainsi le réalisme
social dont est empreinte la pièce de Kelly. Ce huis-clos familial bouscule
le spectateur, posant la question : « Qu’aurais-je fait ? ». La violence de
l’écriture, soutenue par un véritable suspense psychologique, en fait un
spectacle bouleversant.
Dennis Kelly est un auteur britannique né à New Barnet en 1970 au nord de
Londres. Peu connu en France mais souvent joué dans son pays, et plus
largement en Europe, il dépeint dans ses pièces les violences urbaines
de notre monde contemporain.
Avec Fabrice Gaillard, François Godart, Valérie Marinese Lumière Olivier Floury
Bande son Juliette Galamez Costumes Alexandra Charles Construction et
accessoires Alexandre Herman Sculpteur Jacques-Olivier Molon
59
MaR 19 → ven 22
mai 2015
20h30
Création
2015
mer 20 mai
caveau du scala
De Serge Valletti
Edition L’Atalante
Le TAPS met un coup de projecteur sur l’écriture de Serge Valletti, auteur
méridional contemporain, en présentant deux de ses pièces.
Mise en scène
Etienne Pommeret
Fallait au moins qu’on soit deux. J’ai une excuse, l’autre c’était mon père.
Son fils.
- Tu es sûr, papa ?
- Oui, elle m’a dit « Cette ville que j’ai tant aimée ! »
Alors, un jour d’août, au soleil, d’un bateau, avec mon père, on a jeté ma
grand-mère dans l’eau du Vieux-Port.
Un homme jette les cendres de sa grand-mère dans le Vieux-Port quand
tout à coup Dolorès apparaît. Dolorès, une vieille femme qui voulait se faire
enterrer debout pour faire « chier » ses jambes pour l’éternité comme elles
l’ont fait souffrir toute sa vie. Étienne Pommeret met en scène l’histoire de
personnages qui se croisent tout au long d’un récit cocasse à l’écriture
limpide.
Interprété par Patrice Verdeil, seul en scène, le spectacle est gouailleur,
simple et intimiste, proche du public. La démarche du comédien se
compare à celle d’un conteur, bercé par le rythme propre à la tchatche
méridionale. Marseille, cette « immense ville-théâtre » où le verbe se fait
action et chair, prédomine dans l’œuvre de Serge Valletti, très lié à la
cité phocéenne. L’auteur nous livre ici un récit autobiographique empli
de tendresse, d’amour, de pudeur et d’humanité.
Théâtre tout terrain,
Colmar
Avec Patrice Verdeil (distribution en cours)
60
61
mer 20 → ven 22
mai 2015
20h30
Création
2015
TAPS laiterie
jeu 21 mai
De Serge Valletti
Christian Bourgeois Editeur
Mise en scène
Marie-Anne Jamaux,
Dominique Jacquot
Compagnie
Est-Ouest théâtre,
Strasbourg
Coproduction
Ville de Schiltigheim,
Espace Culturel de Vendenheim.
Avec le soutien du Conseil Général
du Bas-Rhin, de la Région Alsace
et la Ville de Strasbourg.
62
Deuxième pièce de l’auteur marseillais jouée cette saison au TAPS, Au
bout du comptoir, la mer met en scène un anti-héros, un « Don Quichotte
du dimanche » qui se sert du concret du monde pour libérer l’imaginaire.
Monsieur Stephan est animateur dans un casino d’une petite station
thermale. À la fin d’un spectacle, l’homme nous livre ses doutes, ses
états d’âme, ses espoirs avec humour et lucidité. Proche du spectateur,
cet artiste raté nous raconte son désir d’arpenter le monde au gré des
rencontres. Marie-Anne Jamaux et Dominique Jacquot poursuivent leur
exploration de l’œuvre de Serge Valletti débutée avec Mary’s à minuit en
2012-2013. L’auteur s’attache à nous présenter les anti-héros de notre
société, dont on se moque gentiment ou desquels on se détourne.
Par son écriture, ils deviennent des figures héroïques, le temps d’une
représentation.
Marie-Anne Jamaux et Dominique Jacquot travaillent ensemble depuis
longtemps et situent leur projet dans notre monde contemporain. Ils
créent leur compagnie en 2003, fondée sur une démarche artistique
inspirée d’écritures non théâtrales, avec la volonté de donner la parole à
ceux qui ne l’ont que rarement.
Avec Dominique Jacquot Scénographie et costumes Sabine Siegwalt Création
sonore Xavier Jacquot Lumières Maëlle Payonne Régie Olivier Aguilar
63
MaR 26 → ven 29
mai 2015
20h30
Création
2014
jeu 28 mai
taps scala
De Jean Racine
Mise en scène
Olivier Chapelet
Compagnie
OC&CO,
Strasbourg
Tout l’Empire parlait ; mais la gloire, Madame,
Ne s’était point encor fait entendre à mon cœur
Du ton dont elle parle au cœur d’un empereur.
Je sais tous les tourments où ce dessein me livre ;
Je sens bien que sans vous je ne saurais plus vivre,
Que mon cœur de moi-même est prêt à s’éloigner ;
Mais il ne s’agit plus de vivre, il faut régner.
Ainsi Titus, répondant à Bérénice, choisit d’éloigner celle qu’il aime afin
de satisfaire aux ambitions de Rome. Mis en scène avec simplicité par
Olivier Chapelet, le texte – créé au TAPS la saison dernière – parle d’une
destinée, des choix que l’on fait et de leurs conséquences.
Tragédie de la responsabilité et non de l’arbitraire, la pièce ne se résout pas
dans le sang, mais dans les larmes retenues des décisions implacables
qui font appel à la volonté. Titus, Bérénice, Antiochus, héros malgré eux de
leur amour déçu, se livrent au récit de leur destin contrarié et cherchent
en eux-mêmes la force pour survivre à leur peine. Olivier Chapelet ne nous
livre pas de clé temporelle. La pièce est portée par les comédiens dans
une scénographie épurée, sans coulisses, jouant sur la dialectique réalité/
illusion. En un clin d’œil, le comédien devient Titus, l’homme incarne le
personnage. Sur un plateau incliné bercé d’une lumière parfois douce,
parfois plus intense, les acteurs s’engagent corps et âme au service du
spectacle.
Coproduction
Ville de Strasbourg.
Avec le soutien du Ministère de la Culture
et de la Communication-DRAC Alsace,
de la Région Alsace, du Conseil Général
du Bas-Rhin, de la SPEDIDAM.
Avec l’aide de l’Agence Culturelle
d’Alsace dans le cadre de
l’accompagnement de création.
64
Les pièces de Jean Racine (1639-1699) sont considérées comme des
modèles de tragédie classique grâce à l’économie des moyens mis en
œuvre, la rigueur de leur construction, la maîtrise de l’alexandrin et la
profondeur de l’analyse psychologique de leurs personnages. Bérénice
fut écrite en 1670.
Avec Aude Koegler, Gaël Chaillat, Yann Siptrott, Sandrine Grange, Francis
Freyburger, Bruno Dreyfürst Scénographie Emmanuelle Bischoff Costumes
Mechthild Freyburger Lumière Stéphane Wolffer Musique Olivier Fuchs Régie
générale Olivier Songy
65
L’ACCOMPAGNEMENT
DES PUBLICS
Enseignement secondaire (collèges, lycées)
Tout public
Préparation à la représentation
L’école du spectateur
On joue ?
Les Après-coups
En amont de la sortie au théâtre : présentation et
découverte du TAPS (les lieux, les équipements, les
métiers du spectacle…) ; immersion dans l’œuvre
présentée ; intervention en classe ; mise à disposition de matériel documentaire et pédagogique.
Dispositif destiné aux enseignants-es du secondaire, élaboré en partenariat avec la Direction
Académique de l’Action Culturelle (DAAC) du
Rectorat de Strasbourg autour du spectacle La
Grâce de Michael MacLennan, mis en scène par
Jean-Marc Eder (Cie Le Mythe de la Taverne)
Atelier de pratique théâtrale de deux heures, destiné
aux enfants de 7 à 10 ans pendant que leurs parents
sont au spectacle au TAPS. Ce temps de jeu théâtral
est animé par la comédienne Sandrine Grange.
Objectif : acquisition d’outils d’analyse collective
d’une représentation.
Formateur : Jean-Pierre Loriol, ANRAT (Association
Nationale de Recherche et d’Action Théâtrale)
La Campagne
dim. 9 novembre 2014
de 16h30 à 18h30 / TAPS LAITERIE
Désormais bien connus du public TAPS, ces
moments d’échanges privilégiés avec les équipes
artistiques invitées se déroulent à l’issue de l’une
des représentations de chaque spectacle de la
saison. Ils sont ouverts à tous et leur accès est
libre. Les dates des Après-coups sont indiquées à
la page de chaque spectacle en abonnement par
le signe :
Spectacles concernés :
—
Parcours accompagnés
Intervention en classe des artistes (comédien-ne,
metteur-se en scène, chorégraphe…) sur des
thèmes choisis. Rencontres artistiques après le
spectacle, au TAPS ou en milieu scolaire.
Découverte et visite du TAPS (le théâtre, le plateau, les coulisses…). Participation privilégiée à une
répétition d’un spectacle en création et échanges
avec l’équipe sur les étapes de travail. Rencontre
technique et artistique autour de la création du son
pour un spectacle (sons naturels retravaillés, sons
de synthèse…)
—
Parcours « Actuelles »
Immersion dans l’écriture contemporaine de
théâtre : choix par les élèves de l’un des cinq textes
au programme d’Actuelles XVII. Travail de compréhension et de lecture sur scène, encadré par un-e
comédien-ne professionnel-le et l’enseignant-e ;
venue des élèves au TAPS LAITERIE lors de la lecture
publique du texte, en présence de l’auteur-e ; présentation à l’auteur-e de la mise en voix de son texte
par les élèves, sur la scène du TAPS et échanges sur
le processus d’écriture, le texte, cette expérience…
66
—
Au plus près de la création :
« Le théâtre chez vous »
« Bérénice » de Racine (Cie OC&CO)
dans une forme légère et itinérante
Cette proposition s’adresse à des groupes de 70 à
80 élèves (lycées), elle nécessite un espace d’environ 70 m².
Ateliers thématiques encadrés par le TAPS autour
des métiers artistiques de la scène : costumier-e,
scénographe, auteur-e, graphiste… Visite du théâtre
et rencontre avec un-e régisseur-e. Représentation
de Bérénice dans le lycée (version non intégrale durée 1h30 à 2h). Rencontre avec les comédiens-nes
et le metteur en scène, jeudi 21 ou vendredi 22
mai 2015.
L’affaire de la rue de Lourcine
sam. 20 décembre 2014
de 20 à 22h / TAPS SCALA
La Grâce
dim. 22 mars 2014
de 16h30 à 18h30 / TAPS SCALA
Participation gratuite pour les enfants
(dans la limite des places disponibles
et sur inscription préalable).
Tarif habituel du billet d’entrée pour les parents.
Contact : Sylvie BRAUNSTEIN
tél. 03 88 23 79 34
taps@strasbourg.eu
67
LES PARTENAIRES
de la SAIsON
TAPS 2014-15
L’Université de Strasbourg – UFR Arts
www.arts.unistra.fr
—
­
La Haute École des Arts du Rhin (HEAR)
section scénographie
www.hear.fr
—
­
L’Association Tôt ou t’Art
www.totoutart.org
­
—
Le Jeune Théâtre National (JTN),
Paris et son comité de lecture
www.jeune-theatre-national.com
­
—
Le Centre National du Théâtre (CNT)
www.cnt.asso.fr
—
­
La Carte Culture – Universités d’Alsace
http://www.carte-culture.org
—
­
La Carte Atout Voir – CUS
www.strasbourg.eu
­
—
L’IRCOS, association des comités d’entreprises
www.ircos-cezam.fr
Szenik – spectacles du Rhin supérieur www.szenik.eu
­—
Strasbourg aime ses étudiants
www.etudiants.strasbourg.eu
­
—
Théâtralis, festival de théâtre amateur
­
—
Le Rectorat de l’Académie de Strasbourg
—
­
Le Collège Louis Pasteur, Strasbourg
­
—
Le Collège Louise Weiss, Strasbourg
­
—
Les classes 4e-3e Art de la scène-théâtre,
Collège La Providence, Strasbourg
—
­
Ainsi que l’ensemble des médias et relais
d’information qui accompagnent le TAPS.
­
Le Théâtre Actuel et Public de Strasbourg participe à la
circulation des œuvres de spectacles vivants dans les
cinq régions du Grand Est. Ce projet est coordonné par
l’Association QUINT’EST – réseau Grand Est
du Spectacle vivant.
ATELIERS ET STAGES
Développer le lien avec le théâtre par la pratique du jeu et de l’écriture, s’ouvrir à la découverte de soi
et des autres, favoriser l’échange entre professionnels-les (comédiens-nes, metteurs-ses en scène,
auteurs-es…) et amateurs-trices fait partie intégrante de la mission de service public du Théâtre Actuel
et Public de Strasbourg.
Quatre ateliers hebdomadaires de pratique théâtrale, un stage d’écriture et trois stages de jeu vous sont
proposés dans nos salles cette saison.
68
69
LES ATELIERS
DE PRATIQUE
THÉÂTRALE
Hebdomadaires, ils sont
conduits par des artistes
professionnels et donneront
lieu à des présentations
publiques, au TAPS, au cours
du mois de juin 2015.
Contact : Sylvie BRAUNSTEIN
tél. 03 88 23 79 34
taps@strasbourg.eu
ATELIERS-JEU
POUR ADULTES (amateurs)
D’octobre 2014 à juin 2015 (hors congés scolaires),
de 20h à 22h, au CAVEAU DU SCALA
Réunion d’information le mardi 16 septembre 2014
à 19h au TAPS SCALA en présence des artistes qui
animeront chaque atelier.
Tarif d’un atelier : plein tarif 220 € / tarif réduit
(étudiants et demandeurs d’emploi) 165 €
A l’issue des deux premiers cours, les participantses s’engagent pour la saison par le règlement des
frais d’inscription.
LUNDI : ATELIER-JEU
« Le théâtre de Joël Pommerat »
animé par la comédienne
Blanche Giraud-Beauregardt
« Nous allons traverser une partie de l’œuvre
de Joël Pommerat et découvrir comment, au
travers d’une écriture qui touche au conte, il
interroge des problématiques contemporaines et
éternelles de l’humain et de la société : le deuil,
le pouvoir, le rapport au réel, la famille, le refus
de vieillir… Nous chercherons le code de jeu qui
permet de s’approprier et de donner à entendre
cette écriture faussement quotidienne, et de
naviguer constamment entre réel et imaginaire.
Nous travaillerons notamment Cendrillon. Tout au
long de l’année, des exercices nous permettront
également de consolider les fondamentaux
d’adresse, d’écoute, d’espace, d’énergie etc. »
Blanche Giraud-Beauregardt
70
MARDI : ATELIER-JEU
« Des dealeries »
animé par la comédienne
Aude KOEGLER
« En partant de l’œuvre de Bernard-Marie Koltès
mais aussi d’autres auteurs plus contemporains,
nous expérimenterons le plateau avec comme
tremplin le thème du deal… Si je m’offre, tu
prends ou pas ? Et toi, t’es à vendre ? Combien tu
coûtes ? On fait un échange ? Et si on magouillait
un truc ensemble ? Faisons un pacte… Tout se
négociera : l’amour, l’amitié, la mort, la naissance,
etc. Cette thématique nous offre une large palette
de situations et de personnages mais aussi la
possibilité d’éprouver le drame et la comédie.
Dans un registre de jeu que je rêve très incarné,
très corporel ». Aude KOEGLER
ATELIER DE PRATIQUE
THÉÂTRALE, ADOLESCENTS
(16-18 ans)
D’octobre 2014 à juin 2015 (hors congés scolaires),
le jeudi de 18h à 20h, au CAVEAU DU SCALA
Réunion d’information le jeudi 18 septembre 2014 à
19h au TAPS SCALA en présence de la comédienne
Sandrine GRANGE qui animera l’atelier.
Tarif unique : 165 €
A l’issue des deux premiers cours, les participants s’engagent
pour la saison par le règlement des frais d’inscription.
ATELIER-JEU « ADO » :
« Textes, corps et personnages »
animé par Sandrine GRANGE
MERCREDI : ATELIER-JEU
« Auteurs d’aujourd’hui » animé par le comédien
Patrice VERDEIL
« Cette année nous allons nous intéresser aux
auteurs qui écrivent le théâtre d’aujourd’hui.
J’aimerais plus particulièrement vous amener à
découvrir le théâtre de Joël Pommerat qui écrit avec
et pour ses acteurs. Nous essaierons de faire le
chemin inverse, c’est-à-dire de nous approprier les
textes de l’auteur pour les faire nôtres. Le théâtre,
c’est avant tout jouer ; jouer à faire semblant, jouer
pour faire croire que les mots d’auteurs sont nos
propres mots. Nous allons créer ensemble l’illusion
de la vérité pour mieux comprendre notre propre
humanité. » Patrice VERDEIL
« Pour cette première édition, nous nous confronterons au travail du texte. De la lecture à l’interprétation, nous aborderons le parcours de différents
personnages, leurs constructions, leurs facettes,
leurs paradoxes. Afin d’alimenter ce chantier,
nous passerons par des exercices de théâtre sur
le corps. Ce travail de recherche nécessitera une
cohésion de groupe afin de proposer différentes
visions du monde, d’apprendre les uns des autres
pour construire ensemble une histoire. Une thématique sera dégagée en concertation avec les
jeunes ».
Sandrine GRANGE
71
LES STAGES
Ils s’adressent à un public
adulte, se déroulent au fil
de la saison 2014-15 et
s’inscrivent dans les actions
menées par le TAPS autour
des écritures contemporaines
de théâtre et la pratique
artistique.
Certains stages ont un lien
direct avec l’une ou l’autre
création accueillie dans la
programmation TAPS.
Stage d’écriture théâtrale
animé par Dominique ZINS,
auteur dramatique et poète
« Ouvrir un espace utopique, une sorte de coopérative
d’écriture, voilà ce que propose cet atelier, ouvert
à toute personne qui souhaite expérimenter ou
perfectionner une écriture plus spécialement
orientée vers l’oralité et la scène. Une écriture du
corps, des émotions et des passions. Du vide et du
silence aussi, portes ouvertes à la poésie et la mise
en jeu théâtrale. Que chacun ira puiser autour de lui
et au fond de lui-même ». Dominique ZINS
De 13h à 19h / samedi 11 octobre, samedi 15
novembre, samedi 10 et dimanche 11 janvier
à la FABRIQUE DE THÉÂTRE
Tarif unique : 70 €
Réunion d’information
mercredi 24 septembre 2014 à 19h
au CAVEAU DU TAPS SCALA
Date limite d’inscription : vendredi 3 octobre 2014
Stage « le comédien,
le personnage et le jeu »
animé par Catherine UMBDENSTOCK,
metteuse en scène, directrice artistique de la
compagnie EPIK HOTEL
Comment un comédien travaille-t-il aujourd’hui un
texte, un rôle ? Que signifie la notion de personnage ?
Comment peut-elle être moteur de jeu ? Catherine
Umbdenstock, metteuse en scène alsacienne
formée à l’école Ernst Busch de Berlin propose à
un groupe de comédiens amateurs de travailler
sur la notion de construction d’un personnage,
de livrer des outils pratiques et théoriques selon
les enseignements de Brecht et de Stanislavsky,
d’expérimenter plusieurs chemins d’accès au jeu,
au plaisir d’ « être » sur un plateau. Avec les textes
Preparadise Sorry Now et Du sang sur le cou du
chat de R.W. Fassbinder comme point de départ.
Stage de jeu
« des identités clownesques »
animé par Cécile GHEERBRANT,
clown, comédienne et pédagogue, directrice
artistique de la compagnie Les oreilles et la
queue
Objectif : renforcer l’identité clownesque à travers
une recherche individuelle et collective.
Ce stage s’adresse à un public adulte amateur ayant
déjà suivi une initiation avec Cécile Gheerbrant.
« Le clown, personnage attachant et rebelle qui sait
transformer ses échecs en succès, ses maladresses
en prouesses, qui prend des coups certes, mais les
rend. Grâce à une arme qui fait de lui un géant :
l’humour. Un humour exigeant et bienveillant.
Généreux et partagé souvent. Cruel et violent
parfois. Engagement physique, de la contrainte
à la liberté. Spontanéité, écoute, réceptivité. Nous
referons un tour d’horizon des bases physiques
explorées lors du module précédent, puis suivra un
travail d’improvisation basé sur la rencontre pour
(re)faire connaissance. Entrées et sorties, prémices
d’une écriture clownesque ; à partir de situations
simples, nous chercherons le chemin vers l’écriture
propre au clown ». Cécile GHEERBRANT
Samedi 28 et dimanche 29 mars 2015
au TAPS SCALA
de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30
Tarif unique : 70 €
Date limite d’inscription : lundi 2 mars 2015
Stage professionnel
d’interprétation théâtrale
« autour de Feydeau »
animé par Catherine DELATTRES
metteuse en scène et pédagogue.
« Feydeau était metteur en scène de ses pièces
à une époque où cette fonction naissait à peine.
Restent les témoignages de ses comédiens relatant
son exigence obsessionnelle, ses maniaqueries
et son sens aigu du « plateau ». Aujourd’hui, ses
didascalies nous montrent l’artisan au travail : il
organise le flux des répliques, le rythme des scènes,
le déplacement des acteurs... Il savait l’art de faire
monter le rire, d’enchaîner les réparties avant
même de livrer sa machine à jouer aux acteurs.
Travailler Feydeau ensemble, c’est nous mettre au
service de cette écriture physique ; c’est trouver la
vivacité d’esprit, la vitesse de réaction, la souplesse
et la générosité émotionnelle nécessaires
aux personnages et aux situations. C’est nous
interroger sur l’absurdité des comportements,
la non-communication des personnages. C’est
consentir à l’irrationnel, au vertige. C’est aborder
un théâtre populaire dont on croit maîtriser les
codes, en évitant clichés et cabotinage. Et puis
retrouver l’essence de cette œuvre : le désir de
faire rire et de partager un moment d’euphorie ».
Catherine DELATTRES
Du 23 février au 07 mars 2015
au CAVEAU DU TAPS SCALA (horaires à confirmer)
Tarif unique : 170 €
Date limite d’inscription :
mercredi 10 décembre 2014
Samedi 13 décembre de 10h à 18h et dimanche
14 décembre de 14 à 18h
au TAPS SCALA
Tarif unique : 70 €
Date limite d’inscription :
vendredi 28 novembre 2014
72
73
L’équipe
TAPS
Direction de la Culture
de la Ville de Strasbourg
Direction
Olivier CHAPELET
Administration
Sophie KECK
Information, communication
Valérie BUSSEUIL
Accompagnement des publics
Sylvie BRAUNSTEIN
Accueil, billetterie
Rachel GROSS
Secrétariat
Sylvie SEGRETO
Comptabilité
Audrey SCHLEIFER
Régie générale TAPS LAITERIE
Denis RONDEL
Régie générale TAPS SCALA
Sébastien SMALL
Maintenance bâtiments
Laurence ANNEHEIM
Accueil LA FABRIQUE DE THÉÂTRE
André KOESTEL
Édition : TAPS 2014
Conception graphique, illustrations : DIZ&DARD /
Joël Christophe (Quartier Général). Tous droits réservés.
Collaboration à la rédaction : Cécile Clerc-Denizot
74
Abonnements, réservations,
billetterie, lieux…
75
Les formules
d’abonnement
Formule Découverte
4 à 6 spectacles différents 11,00 € par spectacle
Formule Amateur
7 à 9 spectacles différents 9,00 € par spectacle
Formule Saison
10 spectacles différents et plus 6,50 € par spectacle
Composez librement votre sélection,
parmi l’ensemble des spectacles
de la saison 2014-15 proposés en abonnement.
Rejoignez les abonnés-es TAPS…
Comment vous abonner ?
Réserver…
Vous réalisez des économies et vous bénéficiez
aussi d’un tarif réduit pour les spectacles que
vous sélectionnerez en complément de votre
abonnement.
Vous avez l’assurance d’obtenir des billets aux
dates qui vous conviennent et vous pouvez choisir
votre placement en salle (selon les disponibilités).
Vos billets vous sont expédiés à votre domicile, par
courrier, en début de saison.
Vous êtes régulièrement tenus informés des
événements TAPS et vous êtes invités aux soirées
de présentation de saison.
Sur présentation de votre carte d’abonnement
TAPS 2014-15, vous bénéficiez du tarif réduit dans
diverses structures culturelles : le TNS – Théâtre
National de Strasbourg, Pôle Sud, Strasbourg, Le
Maillon, Strasbourg, le TJP – Centre Dramatique
National, Strasbourg, Le Kafteur, Strasbourg,
Schiltigheim Culture, l’Odyssée – Cinéma de
Strasbourg, l’Illiade – Centre culturel d’IllkirchGraffenstaden, Le Point d’Eau à Ostwald, la Salle
du Cercle à Bischheim, le PréO à Oberhausbergen,
l’Espace Culturel de Vendenheim, La Comédie de
l’Est – Centre Dramatique National à Colmar, La
Filature – Scène Nationale de Mulhouse.
En utilisant le volet détachable de cette brochure.
Sélectionnez vos spectacles (4 minimum),
mentionnez la date de la représentation choisie
et retournez le formulaire, accompagné de votre
chèque de règlement libellé à l’ordre de La Régie
TAPS au TAPS SCALA - 96, route du Polygone –
67100 Strasbourg
Par téléphone : au TAPS SCALA aux heures
d’ouverture de l’accueil (cf. ci-contre).
Par courriel : resataps@strasbourg.eu
Par internet : www.taps.strasbourg.eu
rubrique billetterie
En se rendant à l’accueil du TAPS SCALA Vos places vous seront expédiées par courrier dans
les 15 jours.
Dans le cas où ce délai serait trop court par rapport
à la date du premier spectacle choisi, vous pourrez
également les retirer dans nos salles, en caisse du
soir ou vous rendre à l’accueil du TAPS SCALA (du
mar. au sam. de 13h30 à 18h30 - fermé pendant les
vacances scolaires).
Le règlement des abonnements s’effectue en
espèces, par carte bancaire (CB), par téléphone
(CB VAD – vente à distance) ou par chèque libellé
à l’ordre de La Régie TAPS.
Les soirs des représentations, le personnel d’accueil
n’est pas en mesure de délivrer d’abonnement et ne
prend pas de réservation pour d’autres spectacles
de la saison.
Les places réservées doivent être réglées et
retirées au plus tard 10 jours après la réservation.
Après ce délai, elles sont automatiquement
remises en vente.
Acheter…
Au théâtre
TAPS SCALA 96, route du Polygone – STRASBOURG Neudorf
du mardi au samedi de 13h30 à 18h30
(Fermé pendant les vacances scolaires à partir de décembre).
Tél. 03 88 34 10 36
TAPS LAITERIE, uniquement en caisse du soir 10, rue du Hohwald – STRASBOURG
Au plus tard ½ heure avant la représentation.
Tél. 03 88 23 79 38
À distance
Par téléphone : 03 88 34 10 36 du mar. au sam.
de 13h30 à 18h30, hors vacances scolaires.
Paiement CB VAD (vente à distance)
Par courrier
au TAPS SCALA - Règlement par chèque libellé
à l’ordre de La Régie TAPS à joindre à l’envoi.
À la Boutique Culture
10, Place de la Cathédrale – STRASBOURG
du mar. au sam. de 12h à 19h
tél. 03 88 23 84 65
Tarifs de la saison 2014-15 : voir page de
couverture de cette brochure.
76
77
Les salles
du TAPS
ET SI ON
FAISAIT MIEUX connaissance ?
Taps Scala + caveau du scala
Billets et placement
96, route du Polygone
67100 STRASBOURG Neudorf
Les places sont numérotées ; lors de l’achat, vous
pouvez choisir votre siège, selon les disponibilités.
Nous vous conseillons de vérifier vos billets au
moment du paiement, aucune réclamation ne
pourra être prise en compte après coup. Les billets
de sont ni repris, ni échangés, ni remboursés. En
cas de perte ou de vol, aucun duplicata ne pourra
être établi.
La direction du TAPS se réserve le droit de
modifier le programme, la distribution, les dates,
les horaires et les lieux en cas de nécessité
impérieuse indépendante de sa volonté. Elle ne
pourrait être tenue responsable des changements
qui interviendraient alors dans la programmation.
Bus ligne 14 ou 24 / arrêt Marché Neudorf
Tram ligne A ou E / arrêt Krimmeri Stade de la
Meinau
Tram ligne C, D ou E / arrêt Landsberg
TAPS LAITERIE + LA FABRIQUE DE THÉÂTRE
10, rue du Hohwald
67000 STRASBOURG
Bus ligne 2 ou 15 / arrêt Laiterie
Tram ligne B ou F / arrêt Laiterie
Accès handicapés
Pour chacun des spectacles de la saison 201415, au TAPS SCALA comme au TAPS LAITERIE, des
places sont réservées aux personnes handicapées
ou à mobilité réduite. Pour en disposer, nous vous
invitons à le préciser lors de votre réservation.
Précautions
Par respect pour les artistes et le public, nous
veillons à ce que les spectacles débutent à l’heure
annoncée. Les retardataires ne pourront être admis
en salle que si le déroulement de la représentation
le permet et seront placés selon les disponibilités.
L’utilisation de tout appareil photographique
ou d’enregistrement (vidéo ou sonore) est
formellement interdite dans nos théâtres. Pendant
la durée de la représentation, les téléphones
portables doivent demeurer éteints. La nourriture,
les boissons et les animaux ne sont pas autorisés
dans nos salles.
Développer des liens conviviaux, dans une réelle proximité avec les artistes et avec vous, qui fréquentez
nos théâtres ; être à l’écoute de vos retours sur les spectacles que vous découvrez, échanger, partager
sur votre rapport au spectacle vivant… telle est la voie dans laquelle le TAPS s’est engagé au fil des
saisons. C’est dans ce cadre que nous vous invitons à renseigner les informations ci-dessous. Merci.
Dans quelle tranche d’âge vous situez-vous ? (cocher une case)
15 / 18 ans o
19 / 25 ans
o
26 / 35 ans
o
36 / 45 ans
o
46 / 55 ans
o
56 / 65 ans
o
66 / 75 ans
o
76 ans et plus
o
Quelle est votre catégorie professionnelle ? (cocher une case)
Ouvrier-ère / agriculteur-trice / exploitant-e
Employé-e
Enseignant-e / professions intermédiaires
Cadre (du secteur public ou privé)
Artisan-e / commerçant-e / chef-fe d’entreprise
Profession libérale / travailleur-se indépendant-e
Professions artistiques, techniciens du spectacle…
Etudiant-e / collégien-ne / lycéen-ne
Demandeur-se d’emploi
Sans activité professionnelle
Retraité-e
Quelles structures culturelles fréquentez-vous ? (plusieurs choix possibles)
TNS
OPS*
Le Kafteur
Salle Du Cercle Bischheim
Schiltigheim Culture
Les Tanzmatten Sélestat Esp. Cult Vendenheim
o
o
o
o
o
o
o
* Orchestre Philharmonique de Strasbourg
78
o
o
o
o
o
o
o
o
o
o
o
Maillon
o
Opéra Du Rhin
o
Hall Des Chars
o
Le PréO o
L’illiade o
L’odyssée** o
Esp. Cult Django Reinhardt o
** cinéma Strasbourg
Pôle Sud
o
o
TJP Strasbourg
o
Laiterie Artefacts
Le Point D’Eau Ostwald
o
o
Comédie de L’Est Colmar
La Filature Mulhouse o
ET SI ON
FAISAIT MIEUX connaissance ?
Etes-vous abonné-e à d’autres structures culturelles que le TAPS
oui o
non o Si oui, combien ? 1 o
2o 3o
+ de 3 o
Quels spectacles aimez-vous voir sur scène ? (plusieurs choix possibles)
Danse contemporaine
Nouveau cirque
Humour, stand up
Lectures théâtrales
Théâtre musical
Spectacles à voir en famille
o
o
o
o
o
o
Cabaret o
Théâtre de répertoire o
Théâtre actuel (auteurs-es vivants-es) o
Récitals (classique, baroque…)
o
Concerts (pop, rock, jazz…)
o
Chanson française
o
Quel(s) style(s) de théâtre appréciez-vous ? (plusieurs choix possibles)
Théâtre actuel (auteurs-es vivants-es) o
Théâtre de répertoire
o
Théâtre jeune public
o
Théâtre de société (= sujets de société) o
Théâtre d’humour
o
Théâtre visuel Théâtre engagé
Théâtre musical
Seul(e) en scène Théâtre dialectal
o
o
o
o
o
Prénom …………………………..………….. Nom …………………………..………………..………..………
Questionnaire à nous retourner ou à déposer au
TAPS SCALA, 96 Route du Polygone – 67100 Strasbourg
par mail : resataps@strasbourg.eu
ou à la Boutique Culture, Place de la Cathédrale – Strasbourg
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising