LES DICTIONNAIRES - Association Française pour la Lecture

LES DICTIONNAIRES - Association Française pour la Lecture
des enfants des écrits
048 _ Les Actes de Lecture n°102 _ juin 2008 _ [des enfants, des écrits...] 
Le Centre Paris Lecture a demandé à l’AFL une journée de formation sur un genre d’écrits particulier : le dictionnaire. Cette journée, destinée à des animateurs de BCD, avait pour but d’aider les
participants à utiliser ces usuels de manière ludique et pourtant
instructrice pour les enfants. Cet article doit beaucoup à un excellent numéro du Français Aujourd’hui (le n°94, de juin 1991 intitulé
Des dictionnaires). Cette journée a été passionnante, vive et pleine
d’imprévus : les mots (leur histoire, leur formation, leur emploi...)
ayant eu le pouvoir de mettre le groupe en ébullition. Puisse cet
article sinon retranscrire le plaisir intellectuel rencontré, du moins
susciter des initiatives autour « des dictionnaires ».
LES DICTIONNAIRES
Yvanne CHENOUF
grec lexicon
anglais dictionnary
allemand Wörterbuch
espagnol diccionario
italien dizionario
russe slovar
Livre des livres, le dictionnaire (les dictionnaires devrait-on dire) est un
ouvrage souvent bien rangé sur les étagères des classes, parfois en plusieurs exemplaires, rarement dans des éditions différentes. Leur ordre
tranquille suggère un emploi rare ou décevant : « Madame, ça y est pas
dans le dictionnaire ! » ou « Monsieur, j’y comprends rien ! ». Et si on apprenait aux enfants à lire les dictionnaires, à se promener dans leurs pages
comme dans les allées d’un parc où chaque mot est un paysage. Mais
d’abord ouvrons, avec eux, les grilles : qu’est-ce qu’un dictionnaire ?
De l’–aire. L’évangéliaire contient les Évangiles, le bullaire des bulles papales, un locutionnaire recense les locutions d’une langue, un vocabulaire les
mots (vocables) d’une langue, d’une œuvre, d’un auteur, un nobiliaire est
le registre d’une famille noble, un sermonnaire un recueil de sermons, un
reliquaire contient des reliques, un ossuaire un édifice public où on dépose
 Les Actes de Lecture n°102 _ juin 2008 _ [des enfants, des écrits...] _ Les dictionnaires _ Yvanne Chenouf _ 049
les ossements, un bréviaire contient les prières de chaque jour
à lire par le prêtre (de bref, lettre du pape).1
Parlons d’abord avec les enfants de ces choses qu’on
appréhende, donnons du sens aux actions d’aujourd’hui
en revenant sur les auspices qui les virent naître. Un dictionnaire est un ensemble ( -aire suggère le collectif) de
dictio « action de dire », « mot, expression ». Voilà les présentations faites. En remontant l’histoire
1. DUBOIS Jean &
du mot, on croise des connaissances, on
DUBOIS-CHARLIER
Françoise, La
Dérivation suffixale
gagne en relations. On s’inscrit.
en Français, Nathan
Université, 1999, p.211
Les premières formes de dictionnaires,
dans l’Antiquité gréco-latine, sont des
listes thématiques 2 (la plus ancienne connue
remonte au Vè siècle av. J-C) et des glossaires
(de glose : nécessité d’expliquer). Cette activité, antérieure
au dictionnaire, repose sur deux attitudes : d’une part, comprendre les mots pour maîtriser les textes (fondements du
savoir et de la tradition), d’autre part, rechercher la vérité
dans et par les mots. Dans le sud de l’Europe, Ambroglio
Calepino publie, en 1502, son premier dictionnaire latin :
il en reste aujourd’hui un nom attaché à un petit carnet
(calepin). En France, Robert Estienne (humaniste et imprimeur) publie en 1538 un dictionnaire latin/français. Cet
ouvrage atteste le mot dictionnaire. Les mutations scientifico-techniques font apparaître des encyclopédies alphabétiques (Diderot-d’Alembert) tandis que le Dictionnaire de
l’Académie française prétend refléter le bon usage (la parole
des courtisans, celle de l’honnête homme tel qu’on le
définissait alors). Émile Littré parcourt la langue, de l’étymologie à son usage contemporain. Le Grand dictionnaire
universel de Pierre Larousse étudie les traits idéologiques
et persuasifs masqués ou non de toute œuvre de ce genre.
En France, le Trésor de la Langue Française (TLF) émanant
d’un institut du CNRS, ne se préoccupe pas de commercialisation (il est mis en ligne sur Internet).
2. GOODY Jack, La
Raison graphique ou
la domestication de
la pensée sauvage,
Minuit, 1977
Aujourd’hui, le dictionnaire a gardé la forme de la liste
(liste alphabétique), à la fin de certains livres documentaires, on trouve encore des glossaires, l’Académie française
continue de définir le sens des mots tout en enregistrant
la manière dont le peuple fait évoluer sa propre langue et
les calepins continuent de conserver, au fond des poches,
notes et renseignements secrets. « Quel que soit le nom qu’on
lui donne, « livre de mots » (ou des mots) comme en allemand,
« recueil de mots, ou manière de dire » (dictiones) dans les langues
venues du latin, ou encore « livre des noms », « lexique », etc., ce
type d’œuvre didactique nous est à la fois familier et étrange. (...)
La fonction de tout dictionnaire est, en partant d’un ensemble de
discours homogènes et en sélectionnant des éléments
3. REY Alain,
et des relations, de produire une liste cohérente de
Le Dictionnaire
culturel en
langue française,
signes isolables appartenant à une ou plusieurs lanLe Robert, D/L,
2005, p.45
gues mises en rapport. »3.
DICTIONNAIRE : LE NOMBRE
« Machines à rêver », machines à plaisir, pour le « plaisir des mots » (...). Un
dictionnaire me renvoie toujours à un autre dictionnaire... George Jean
« Oui, les dictionnaires tiennent une grande place dans ma vie et dans
mon travail d’écrivain. J’en possède d’ailleurs une soixantaine et le tiers de
mon travail d’écriture est consacré à les feuilleter. » Georges Perec
Les dictionnaires vont ensemble. Ils n’ont ni la même épaisseur, ni les mêmes fonctions et gagent à être consultés de
manière préférentielle ou de manière concurrentielle.
Quel est le meilleur dictionnaire ? Le plus gros ? Le plus
cher ? « Tel dictionnaire de poche peut l’emporter en pertinence et en
rigueur sur tel grand ouvrage à objectif culturel. ». Alain Rey
Quel est le plus facile ? Celui qui a des images ? Celui
qui donne des exemples ? Celui qui a de courtes définitions, éliminant la pluralité des sens ? Celui qui use d’artifices typographiques ? Les réponses à ces questions se
construiront avec l’usage.
À quoi sert le dictionnaire ? À comprendre le sens d’un mot,
à vérifier son orthographe ? Oui, mais quand il y a plusieurs
sens ou quand on ignore l’ordre des lettres qui le compose ?
Pourquoi avoir plusieurs dictionnaires ? Ne sont-ils pas
tous les mêmes ? Le sens d’un mot n’est-il pas fixe ? Un rat
n’est-il pas un rat ? Bien n’est-il pas toujours le contraire de
Mal ? Parent peut-il avoir un sens extrafamilial ? Faut-il être
poète pour avoir besoin de tant de dictionnaires ? Que faire
de cette diversité ? Comme Pierre Rey, écrivain, on peut se
servir des dictionnaires pour l’orthographe des mots : « Je
compare la mienne à la leur. Il faut reconnaître que, sauf coquilles
(très rares), ils ne font pas de fautes. » On peut s’en servir pour
chercher un synonyme et, en cours de route, tomber sur des
drôles de mots, des mots inconnus fascinants. On peut s’en
050 _ Les Actes de Lecture n°102 _ juin 2008 _ [des enfants, des écrits...] _ Les dictionnaires _ Yvanne Chenouf 
servir aussi pour regarder des images qui ouvrent à des univers infinis. Bien choisir l’outil en fonction de ses besoins
de savoir et de rêver.
Observatoire des dictionnaires
Comme pour les autres livres, les dictionnaires peuvent
devenir des objets d’étude, être comparés, selon leurs
atouts et leurs failles : quelles aides à la consultation, quelles
récompenses à la folâtrerie ?
Prenons trois dictionnaires, allant du CP au CM2, dans
trois maisons d’édition :
1) Hachette benjamin (CP-CE, 6-8 ans), 2004
2) Larousse junior (7/11 ans, CE/CM), 2003
3) Le Robert junior (8-12 ans, CE/CM), 1999
Pour le premier dictionnaire nous indiquerons (I), (II)
pour le deuxième, (III) pour le troisième.
la représentent : les animaux, le sport, les progrès spectaculaires ? Machines à rêver...
I On peut essayer de retrouver ces images, leur nom, leur définition,
à l’intérieur du dictionnaire. (faire des équipes pour échanger des stratégies). Où chercher ?
Le recours au mot signal n’est pas toujours lucratif (il n’est pas toujours
associé à la même image), les planches sont des sources plus sûres.
L’ocelot, par exemple, est dans la même position que sur la couverture
(II) à la page des félins (les enfants l’avaient d’abord cherché à tigre, léopard, puis aux planches sur les animaux, les mammifères, les fauves).
l Les textes. Benjamin et Junior, les termes correspondent
aux âges ; il est intéressant d’aller vérifier leur sens.
Benjamin (I) : « Le plus jeune enfant d’une famille ».
Benjamin (II et III) ajoute : « La plus jeune personne d’un
groupe/Jeune sportif d’un groupe ».
l Les couvertures. Les couvertures (respectivement orange,
bleu, rouge) sont vives et proposent illustrations et textes.
600 illustrations pour le premier volume (576 pages), 2 000
pour les deux autres (1 186 et 1 231 pages). Plus le dictionnaire est gros, plus il a d’images (environ trois fois plus).
Junior (I) : Jeune sportif qui a entre 17 et 21 ans.
D’un côté, « des planches thématiques » non répertoriées
(I), de l’autre, 50 planches thématiques et un atlas du monde
(II), 38 planches thématiques et des tableaux de conjugaison (III). Seuls les « junior » répertorient ces rubriques dans
un sommaire.
Comment comprendre ces termes quand ils sont associés
à l’école où tout le monde est jeune ? La notion de groupe
est retenue (groupe scolaire), les termes benjamin, junior
existent déjà dans l’édition (Folio Gallimard). Il manque
donc cadet. Revenir si besoin aux contes où « junior » est
remplacé par « aîné » comme dans Le Chat botté ou Les
Trois petits cochons, ces contes où se lit le droit d’aînesse.
Sur la première couverture (I), un gros bébé tigre, avec,
en plus petit, un hélicoptère, un poisson rouge dans un
aquarium et un char à voiles.
Sur la deuxième, un ocelot sur une branche et deux effigies : une grenouille et un drakkar.
Sur la troisième, un poisson (poisson-ange), une éolienne
et un joueur de hockey.
Pourquoi ces images ? On constate qu’il y a toujours
un animal, un moyen de locomotion (ancien ou récent),
une allusion au sport et quelque chose qui oriente vers le
monde technologique (éolienne et hélicoptère). A-t-on ici
les pôles de la curiosité enfantine telles que les auteurs se
Junior (II) : Jeune sportif qui a entre 16 et 20 ans./ Qui
concerne les jeunes.
Junior (III) : Jeune sportif qui a entre 17 et 21 ans.
Les textes des couvertures indiquent aussi le nombre de
mots alignés : plus de 6 000 (I), 20 000 (II et II). Une
information est intrigante : à côté des 20 000 mots, sur
le troisième ouvrage, figure « plus de 40 000 définitions ».
Deux fois plus de définitions que de mots ? Polysémie
à l’horizon. Ailleurs (III) la précision suivante, tout aussi
intrigante : « Langue Française ». En quelle langue sont les
autres ? Les dictionnaires de langue entrent en jeu.
Enfin, la notion de classe accompagne les âges (CP-CE,
6-8 ans, etc.) associant le gros livre à l’école, au savoir scolaire. Le rêve s’éloignerait-il ?
 Les Actes de Lecture n°102 _ juin 2008 _ [des enfants, des écrits...] _ Les dictionnaires _ Yvanne Chenouf _ 051
Les quatrièmes de couverture sont chargées d’informations, denses, dont certaines sont en couleur :
w reprise des indications de la couverture (possibilité de
les retrouver) ;
w slogans : « le plaisir de découvrir et de savoir/Un vrai dictionnaire
pour apprendre et comprendre avec plaisir » (I), « l’outil idéal pour les
élèves de l’école élémentaire » (II) ;
w caution pédagogique : « 6 000 mots sélectionnés par une équipe
d’enseignants » (I), « Conforme aux nouveaux programmes » (II) ;
w intérêt pédagogique : « indispensable pour se préparer à l’entrée
en 6ème », « Il apprend à l’enfant l’utilisation autonome du dictionnaire, lui permet de maîtriser la langue, écrite et orale, et d’enrichir son
vocabulaire afin de progresser tous les jours. » ;
w caution de l’éditeur : « conçu avec l’exigence de rigueur des dictionnaires LE ROBERT, le Robert Junior répond à l’attente des
parents et des enseignants. ». (III) ;
w clarté des définitions, simplicité de la langue ( I et II) ;
w synonymes et contraires (I et II), homonymes en plus (III) ;
w points de grammaire, d’orthographe et de prononciation
(I et II) ;
w exemples illustratifs (II et III) ;
w présentation de mots par familles (II et III)
Si les couvertures sont bien ces vitrines qui donnent, ou
non, l’envie d’entrer, leur « lecture » peut être incitatrice
ou dissuasive. En tous les cas digne d’intérêt. Qu’en pensent les enfants ? Quels renseignements leur semblent les
mieux adaptés à leurs besoins, leurs envies ? À quels indices se fieraient-ils pour choisir un dictionnaire ? le plus
utile ? le plus facile ? le plus joli ? Savoir ou rêverie ? Et
pourquoi pas les deux : « Sapientia : nul pou4. Roland BARTHES,
voir, un peu de savoir, un peu de sagesse, et le plus
Leçon, Seuil essais,
1978, p.46
de saveur possible. »4
« Voyez, d’autre part, les dictionnaires que nous avons à notre disposition (...)
Leur différence est significative. Et la préférence que nous marquerons à l’un
plutôt qu’à l’autre, le fait que nous nous en servirons, seront également significatifs. » Francis Ponge
l Mode d’emploi. Chaque dictionnaire comporte un mode
d’emploi sur une double page (II, III) ou une seule page (I).
Ces espaces sont si riches en enseignements qu’ils deviennent des pages de travail fructueuses. Deux dictionnaires
ont un sommaire (II, III).
l Ordre alphabétique. Le premier dictionnaire insiste, en
raison du jeune âge du public, sur l’alphabet : alphabet
phonétique pour la prononciation, alphabet (minuscules
et majuscules) pour l’écriture, alphabet sur le bord extérieur de chaque page, avec la lettre de la partie concernée
bien en évidence (couleur) pour la lecture. Un alphabet
phonétique (III) ou des conseils de prononciation (II)
pour les deux autres.
La lettre concernée (lettrine) est travaillée différemment :
w en capitales d’imprimerie, grande et décorée par les
« matières » d’un mot commençant par la lettre enseigne :
écailles d’ananas pour le A, veines de
bois pour le B, zeste de citron pour
le C... (I)
I On peut s’amuser à deviner le mot
qui se cache dans la lettre, en trouver
d’autres, dessiner autrement la lettrine.
w en
capitales d’imprimerie, grande,
colorée, déclinée dans d’autres polices et d’autres corps (II) ;
w en capitales d’imprimerie, noire et
sobre (III).
La lettrine « de la partie du dictionnaire où on se trouve »
est reprise de part et d’autre de la double page (II)
Chaque nouveau mot a un traitement particulier :
w initiale en couleur (couleur enlevée pour les mots de la
même famille) (I)
w mots de la même famille précédés d’une flèche (II, III)
Les vedettes de repérages (mots signaux en haut des
pages) sont intégraux dans les trois dictionnaires évitant
aux enfants d’être confrontés à des mots coupés (syllabes
ou parties de mots).
l Les mots, les groupes de mots, les unités inférieures aux
mots. Caractéristiques grammaticales, définitions, sens
multiples, synonymes, contraires, mot souche dans le cas
de dérivés, exemples en italique, conseils de prononciation, renvois à la planche d’illustration... toutes les informations entourant les mots sont clairement hiérarchisées
052 _ Les Actes de Lecture n°102 _ juin 2008 _ [des enfants, des écrits...] _ Les dictionnaires _ Yvanne Chenouf 
par des codes couleur ou typographique (et définies dans
le mode d’emploi).
Le Larousse et Le Robert Junior proposent des informations sur la ponctuation, le nom des nombres, la liste des
affixes principaux, des informations sur les registres de
langue, l’énumération des principales expressions ou proverbes. Machines à rêver...
l Les informations annexes. Un dictionnaire ne contient pas
que des définitions de mots, c’est aussi un ensemble d’informations diverses et générales. En plus des planches, un
planisphère en couleur (reliefs terrestres et sous-marins,
états du monde) entrent dans le premier dictionnaire. Les
drapeaux en couleur (sous forme de planche dans le premier dictionnaire) occupent les pages de garde des deux
autres (augmentés d’informations substantielles sur les
pays dans Le Larousse). Des documents géographiques
complètent les dictionnaires junior confirmant la réputation de « machines à rêver » de ces ouvrages.
Les tranches des dictionnaires peuvent indiquer, par des traits de couleur, le changement de lettres
(I), ou par des pages de couleur, les informations annexes
comme celles concernant l’atlas du monde (III).
l Tranche.
l Sigles. Quadrillage entourant la lettre H, renvoyant à la
page du cahier, traitement graphique , esthétique du R de
Robert et fameuse semeuse de graines de pissenlit de la
maison Larousse : je sème à tous vents.
LE DICTIONNAIRE : LE GENRE
Le dictionnaire renvoie à l’idée de classement. On peut
créer un réseau de livres autour de cette notion d’usuels,
ces ouvrages qui regroupent, en les ordonnant, des savoirs
élémentaires et fondamentaux (almanach, annuaires, encyclopédies, fragments, imagiers, index...). Les abécédaires, en raison
de leur focalisation sur l’alphabet, retiendront d’abord
l’attention, les imagiers, pour l’ordre de présentation des
savoirs suivront.
L’abécédaire
l Définition. Travail d’aiguilles de jeunes filles qui les aide
à reconnaître les lettres ou à se calmer le sang ? Livre facile
qui donne l’illusion d’instruire et de conduire aux mystères du monde en associant l’étude des lettres à celle du
catéchisme ou en explorant le monde (jeux, cris de la ville,
oiseaux, quadrupèdes, Histoire) jusqu’à l’Encyclopédie
de Diderot et d’Alembert, les travaux de Buffon ? Manuel
déguisé ? « L’abécédaire met aux lettres celui qui ne sait pas lire,
et en premier lieu l’enfant : véhicule élémentaire de la culture écrite,
il accompagne l’acquisition des rudiments ; ainsi l’apprentissage de
la lecture, simple performance technique, joue également le rôle d’un
rite de passage. L’enjeu des mots et des textes choisis pour apprendre à lire importe à tel point que dans les formes traditionnelles de
l’abécédaire, catéchèse et leçon de lecture vont de pair. Mais le siècle
des Lumières, en disséminant des pratiques pédagogiques longtemps
réservées aux éducations delphinales ou princières, a laïcisé l’abécédaire qui se transforme alors en somme encyclopédique de savoirs de
l’enfance. »5. Précurseur du dictionnaire, l’abécédaire n’est
pas seulement réservé aux enfants, qui
restent cependant le public cible de cette
5. LE MEN Ségolène,
« Abécédaires
entrée méthodique, partielle et simple
anglais et français
XVIII -XIX siècles »,
dans une première culture.
Histoire de l’écriture.
è
è
De l’idéogramme au
multimédia, sous la
direction de Anne-Marie
CHRISTIN, Flammarion,
2001, p.327
« Les abécédaires proposent un modèle prototypique qui met en scène la forme des let6. L’abécédaire
tres et propose de les reconnaître. Les uns
de Selçuk, Paul
Édouard, Pastel,
(L’ABCdaire de Selçuk6) présentent une
1995
pluralité de polices de caractères et une image
7. L’alphabêtisier,
Brami Elisabeth, Le
où l’on peut reconnaître la lettre. L’enfant est
Néouanic Lionel, Seuil
Jeunesse, 2001
ainsi convié à une sorte de jeu : identifier la
8. Mon premier
Alphabet, Gaudrat
lettre
représentée sous l’habillage anecdotique.
Marie-Agnès, Courtin
Thierry, Bayard
Pour
ce faire, il doit s’appuyer tant sur des
jeunesse, 1993
capacités de discrimination visuelle que sur une
9. SEVE Pierre, Lire/
Ecrire à l’école, CRDP
de Grenoble.
maîtrise de la comptine de l’ordre alphabétique
qui permet de savoir à quelle lettre s’attendre.
(...). D’autres (L’alphabêtisier7, Mon premier Alphabet8)
invitent à associer la lettre à sa (ses) valeur(s) phonogrammique(s)
archétypique(s), soit qu’ils donnent à lire une liste de mots contenant la lettre en question, soit qu’ils fournissent un ensemble de
dessins d’objets dont le nom commence par elle. L’enfant se trouve
ainsi incité à associer la lettre à sa valeur sonore pour peu qu’il
sache isoler le phonème visé. »9.
 Les Actes de Lecture n°102 _ juin 2008 _ [des enfants, des écrits...] _ Les dictionnaires _ Yvanne Chenouf _ 053
10. Voir le
travail réalisé
par la classe
de Nadine Le
Clère : « Les
abécédaires »
ou comment
organiser un
observatoire
des écrits,
L’enfance de
lire, AFL, 2005,
pp.105-108
11. Dans La
Boîte à outils
(Rascal, Pastel,
2001) valorise le
travail manuel,
associant la
lettre à un outil,
l’écriture à un
bricolage.
On peut lancer le même travail d’observation
autour des abécédaires qu’autour des dictionnaires10 : quels supports (albums, grands, petits,
animés...), quelle place donnée à l’alphabet
(reprise intégrale, en diverses polices, en plusieurs langues...), quels choix pour les entrées
(lettre ou graphème, sonorité ou phonème),
quel(s) traitement(s) de la lettre (lettre seule,
accompagnée de mot(s), de récits, place dans
la page, forme choisie entre la minuscule, la
majuscule, le script, la cursive, indication ou
non de la quantième), forme du texte d’accompagnement (rimes, rythme...), thématique (animaux, voyage, art, outils11...).
Les imagiers sont-ils des dictionnaires ?
Les images des imagiers, fonctionnent de plus en plus souvent par analogie. On propose aux enfants de nommer et
d’unir sémantiquement deux représentations apparemment
hétérogènes. On entre donc dans une forme de dictionnaire
des idées, une sorte de dictionnaire analogique : « Son rôle
est de remédier aux défaillances de la mémoire, à la déficience verbale,
soit en faisant rappeler les mots oubliés, soit en faisant
12. Avantdécouvrir des mots inconnus par le jeu des analogies;
propos du
dictionnaire
chaque mot trouvé en fait découvrir d’autres »12. Les
analogique de
Larousse.
auteurs les plus célèbres de ces « imagiers analogiques » sont Katy Couprie et Antonin Louchard (Tout un monde, A Table, Au jardin, Thierry Magnier).
Au Seuil, GianPaolo Pagni a publié Tourbillon et Christian
Bruel, avec Gosia Machon, Jeux étranges (Être).
Des enseignants de la circonscription d’Istres ont élaboré
un espace collaboratif de travail pour un outil particulier :
un imagier dictionnaire analogique. Cet espace permet à
chaque classe d’avoir accès à des images illustrant un mot
de la langue française. Elles sont créées par les classes de
Grandes Sections de maternelle. Les mots sont repérés
dans les lectures effectuées en classe. Les élèves choisissent
avec leur enseignant la manière la plus judicieuse d’illustrer
le mot en question. Les CP, destinataires de ces images,
inventent des phrases où insérer chaque mot. Ils placent à
leur tour leurs productions sur l’espace collaboratif. Alors,
les élèves de CE1 s’emparent des productions des Grands
13. Voir le site :
www.istres.ien.13.ac-aixmarseille.fr (Les Projets
départementaux sur la
circonscription) / Voir le site du
Centre Paris Lecture, grand
producteur de dictionnaires :
www.observatoire-de-lalangue.com
14. Le Larousse des toutpetits chez Larousse (Les
noms, les verbes, les adjectifs,
les adverbes) / L’Alphabet fou
des syllabes sibyllines, Agnès
Rosenthiel, Larousse, 1978
15. Bouge, Steve Jenkins &
Robin Page, Circonflexe, 2007
16. Messieurs Sandwich
et Poubelle, Histoire des
noms propres devenus noms
communs, Denys Prache
& Nicole Claveloux, Albin
Michel, 2002 / D’où vient ton
nom ? Tout savoir sur les
noms de famille, Jean-Louis
Beaucarnot & Diego
Aragena, Albin Michel, 2002
17. Où, précisément ? Tana
Hoban, Kaléidoscope, 1991
18. Comment te sens-tu ?,
Aliki, Kaléidoscope, 2006 /
J’aime, J’ai peur, J’ai envie !
Les petits mots des sentiments,
Virginie Aladjidi & Laurent
Kling, Albin Michel, 2005
19. Mon œil !, Mario Ramos,
Pastel, 2005 / Un courant d’air
dans la bouche, illustrations
de mots d’enfants, Korneï
Tchoukovski & Yassen
Grigorov, La Joie de
Lire, 2004
et des CP pour chercher les termes
analogiquement liés à l’image et à la
phrase afin d’augmenter le lexique de
leurs camarades (exemples, citations).
Cela prend place à son tour dans
l’espace collaboratif pour toutes les
classes qui souhaitent se doter d’un
imagier dictionnaire analogique13.
Les imagiers peuvent être construits
avec des élèves autour de notions langagières (voir notamment toutes les
formes d’alphabets et de dictionnaires
qu’a produit Agnès Rosenthiel14) :
w imagier des verbes des actions de la
classe (gommer, barrer, souligner...) ;
w imagier des verbes de motricité
(sauter, grimper, courir...)15 ;
w imagier de noms propres16 ;
w imagier des adverbes17 ;
w imagier des émotions, des
adjectifs18 ;
w imagier d’expressions
langagières.19
LES ENFANTS ET LEURS DICTIONNAIRES
« Un dictionnaire est un objet adorable et inutile. Il est destiné aux enfants
et aux écrivains. À ceux qui doivent apprendre le sens des mots et à ceux
qui s’efforcent de les oublier. » Jean-Michel Maulpoix
Avoir déjà fait l’expérience suivante : les
définitions d’un même mot ne sont pas tout à fait les
mêmes selon les dictionnaires et tous les dictionnaires
ne s’intéressent pas de la même façon aux mêmes mots.
Donc, mise en concurrence de plusieurs dictionnaires,
dictionnaires pour enfants, grands et petits, dictionnaires
pour adultes, dictionnaires généraux et spécialisés (rimes,
synonymes, mots rares...) À côté des ouvrages papier
(gros, intimidants, décourageants), ne pas avoir peur de
recourir à l’informatique, les dictionnaires en ligne.
l En préalable.
054 _ Les Actes de Lecture n°102 _ juin 2008 _ [des enfants, des écrits...] _ Les dictionnaires _ Yvanne Chenouf 
l Prévention salutaire. Pour bien les utiliser, les dictionnaires seront intégrés aux activités de façon régulière,
structurée, ludique et fonctionnelle. Aux adultes d’avoir le
réflexe dictionnaire en le consultant fréquemment devant
les enfants (trouver le sens d’un mot, vérifier à partir d’un
doute, savoir écrire mais aussi s’étonner d’un mot surprenant, d’un sens inimaginable). C’est par cet usage partagé
que les enfants feront la différence entre les dictionnaires.
Ils participeront alors aux achats de ceux qui leur « font
défaut ». Recourir aussi aux histoires qui mettent en scène
le dictionnaire, comme celle-ci...
« Sur un rayonnage de bibliothèque, un gros livre à couverture rouge
demande très poliment à son voisin, un petit maigrichon plutôt pâle :
- Donner me monsieur pardon pourriez renseignement un vous ?
- Excusez-moi, je ne comprends pas ce que vous dites, répond tout
aussi poliment le voisin maigrichon.
- Ah, c’est vrai, dit le gros livre rouge avec un soupçon de mépris,
j’oubliais que vous n’êtes qu’un petit roman et que vous ne savez pas
parler comme nous, les dictionnaires, par ordre alphabétique !
- Un dictionnaire ! s’écrie le roman, indigné. Eh bien,
puis-je vous demander, monsieur le dictionnaire, ce
20. FRIOT
Bernard,
que vous faites dans une histoire ? Les histoires, c’est
Histoires
pressées (à
croquer vite,
réservé à nous les romans !
comme un
bonbon, ou à
Réellement vexé, le gros dictionnaire rouge s’abat de
laisser fondre
sur la langue,
tout son poids sur le petit roman, maigre et pâlot.
lentement. Ça
dépend). Milan
Zanzibar, 1991,
- Crétin de espèce tiens, dit-il, capables d’ des dictionpp.27-28
naires histoires inventer les prouvera que qui sanglan21.
DESCHAMPS
tes sont te voilà ! »20
Jean-Luc,
« Enseigner
l’usage des
dictionnaires ? »,
Le Français
aujourd’hui
n°94, p.60
l Précautions d’usage. « Cherche dans ton diction-
naire ! » L’injonction a besoin d’accompagnement : « N’est point aisé le repérage d’un mot dans le
serpentin sans fin que constitue la liste alphabétique des vedettes d’un
dictionnaire. À ce sport faut-il s’exercer ? Oui da ! »21. S’assurer
d’abord que tous les enfants connaissent l’alphabet.
I reconnaître les voyelles des consonnes (on enlève les unes ou les
autres pour les faire retrouver, on lit le poème de Rimbaud (Voyelles)
et on colore, à son tour, les voyelles).
I écrire l’alphabet à l’envers, le remettre en ordre, reconnaître des
intrus (lettres doubles, absentes, lettres étrangères...)
I lire des abécédaires qui usent d’historiettes22
I chanter des comptines sur l’alphabet23
22. L’Histoire
de Monsieur
A, Jean-Pierre
Blanpain, Thierry
Magnier, 2003
23. Mon
Imagier de
l’alphabet,
Bernard Davois
& Olivier Tallec,
Gallimard, 2005
l Faire les présentations. Classement,
avec ou
sans « s » ? Le classement alphabétique n’est
pas le seul. Il existe :
w des
classements « par matières » : dictionnaire
analogique
w des classements par finales et non par initiales :
dictionnaires de rimes, voire de mots croisés
w des
classements où les lettres de chaque mot apparaissent dans
l’ordre alphabétique : dictionnaire de Scrabble.
I Penser à faire des expositions de dictionnaires, d’abécédaires,
d’imagiers.
Veiller à ne pas faire du dictionnaire
un recueil de vérités neutres. Objet idéologique par excellence (ne fixe-t-il pas les normes du bien-parler, le sens des
choses ?) le dictionnaire est un véhicule d’idées, d’idéologies, de valeurs circulant sous les formes les plus diverses
dont le stéréotype [cliché, lieu commun, poncif, idée reçue, banalité...]. Voir Le Dictionnaire des idées reçues de Flaubert : « répertorier par ordre alphabétique sur tous les sujets possibles, tout ce qu’il
fau dire en société pour être un homme convenable et honorable. ».
l Sans prétention ?
Les stéréotypies vivent le plus souvent dans les citations :
voir les illustrations du mot « femme » : « Ô femme ! femme !
femme ! créature faible et décevante ». (Beaumarchais) [...] « Souvent, femme varie. Bien fol qui s’y fie. » (Hugo) La femme inspiratrice du poète. Égérie, muse... « Quand sera brisé le servage
de la femme, quand elle vivra pour elle et par elle... elle sera poète, elle
aussi. » Rimbaud
 Les Actes de Lecture n°102 _ juin 2008 _ [des enfants, des écrits...] _ Les dictionnaires _ Yvanne Chenouf _ 055
I demander aux enfants de comparer la définition de enfant, de fille,
de garçon... ou de tout autre mot les touchant de près :
Hachette Benjamin
Larousse Junior
Robert Junior
Enfant
1. Petit garçon ou
petite fille.
2. Fils ou fille.
1. Fille, garçon qui ne sont
pas encore adolescents.
2. Fils, fille de quelqu’un.
1. Être humain dans les premières années de sa vie, de
la naissance à l’adolescence.
2. Être humain considéré par
rapport à ses parents.
Fille
1. Enfant qui plus tard
deviendra une femme.
2. Nom donné à une
fille ou à une femme par
rapport à ses parents.
3. Jeune fille : grande
fille qui n’est pas encore
une dame.
1. Enfant de sexe féminin.
2. Jeune personne de sexe
féminin.
La fille de quelqu’un c’est son
enfant de sexe féminin.
Personne de sexe féminin
très jeune ou assez jeune.
Jeune femme mariée ou non :
c’est une fille charmante
Garçon
1. Enfant qui plus tard
deviendra un homme.
2. Serveur dans un café.
1. Enfant de sexe masculin.
2. Jeune personne de sexe
masculin.
3. Garçon de café : serveur
dans un café.
4. Vieux garçon : homme qui
n’est pas marié et qui vit seul.
Enfant du sexe masculin.
Jeune homme : c’est un
garçon très intelligent.
Un garçon de café c’est un
serveur dans un café.
I commencer par faire imaginer les définitions de chaque mot avant
d’aller les chercher.
I
puis commenter les résultats obtenus : l le sexe masculin a
deux mots pour séparer le sexe et la filiation (garçon / fils), le sexe
féminin n’en a qu’un qui sert aux deux sens (fille). l l’inégalité de
précisions (dans la première colonne, fille a 3 sens, 2 pour garçon
dont un métier : il n’est ni fils, ni jeune homme. l « Vieux garçon »
n’a pas de correspondant pour les filles. Ne dit-on pas « vieille fille » ?
l Et enfin, la nature des exemples : la fille est charmante, le garçon
est très intelligent.
Le but est d’attiser l’intérêt des enfants, leur faire trouver
un enjeu dans la lecture de ce genre de livre autre que celui
du simple service, de développer leur sens critique là où
on ne pensait trouver que des « preuves » : « Je ne cherche
pas des preuves dans le dictionnaire. Ni par l’étymologie ni par
l’académie. Mais comment ne pas buter sur celles, trop visibles, de
notre bêtise ? Toute cette régimentation du vocabulaire en niveaux de
langue, tous ces mots techniques qui ne sont pas là, ni les « régionalismes » (Sénégal ou Poitou, c’est tout un), ni tant de « vieux » mots
que Rabelais ou Montaigne ont pourtant pris le soin d’illustrer, etc.
(Et, dans la partie des noms propres, ces histoires de « pays d’outremer » qui commencent avec leur découverte par nous autres !). Tout
cet esprit snob ou grossièrement prétentieux, et qui persiste, ne rend-il
pas notre langue timorée et de moins en moins capable d’invention ?
(...) mais quand même le dictionnaire me comble aussi (et souvent)
avec des mots qui me parlent, aussitôt que les voilà lus dans le gros
livre, comme si je les avais de tout temps trimballés dans mon cœur :
marmenteau, fouée, parfilage... » James Sacré
Marmenteau, fouée, parfilage... étrangers, ces mots parlent
déjà à l’imagination.
Marmenteau ? Petit marmot ? / Fouée ? Brassée de quelque
chose ? / Parfilage ? Terme de couture ? Se rendre dans le
dictionnaire avec des idées pré-conçues, des intuitions, et
la curiosité devient mobile, motrice.
Se dit d’un bois de haute futaie qu’on ne coupe pas
et qui sert à la décoration d’un domaine. Raté !
Marmenteau :
Fouée : 1. Chasse aux petits oiseaux qui se fait la nuit à la clarté
du feu le long des haies. 2. Feu qu’on allume dans un four pour le
chauffer. 3. Fagot. Juste, in extremis !
Parfiler : Tisser avec des fils de métal précieux. Pas si loin que ça !
I On peut, par équipes, se lancer des défis, chercher des mots bizarres sur lesquels faire des hypothèses avant d’aller vérifier. Le fameux
mot du jour, si commun aux démarrages de classe, pourrait être ainsi
abordé : que peut-il signifier ? Comment justifier notre intuition ? À quel
trait a-t-on été sensible (phonologique, graphique, morphologique ?)
Les mots commençant par les lettres rares (Y, Z) sont souvent de beaux
déclencheurs d’impressions : yole, yourte, zénith ou zibeline.
« Mais le dictionnaire ne comporte pas que des effets de surprise (bonne
ou mauvaise) l’automatisme de son ordre alphabétique produit aussi
un effet d’empâtement.
1) Si à la lettre H on prend plaisir à voir le hangar précéder le
hanneton, le hareng côtoyer le harem et la haridelle faire suite
au haricot... 2) ...on parcourt avec lassitude la litanie harmonie,
harmonieusement, harmoniquement, harmonisation,
harmoniser, harmoniste... ».24
Les enfants savent-ils que enfant, dans les trois dictionnaires
sélectionnés est entre énerver et enfer ? Les dictionnaires ont
bien raison : les enfants, quand ils s’énervent sont énervants.
C’est l’enfer ! Si après ça, ils ne vont pas chercher à adulte !
Entre adroit et adversaire (I), entre adroit
24. DUFAYS Jean-Louis,
et advenir (II et III). Adroits par rapport
« Dictionnaires, clichés et
doxa : voyage en stéréotypie »,
à qui, les adultes ? Adversaires de qui ?
Le Français Aujourd’hui n°94
056 _ Les Actes de Lecture n°102 _ juin 2008 _ [des enfants, des écrits...] _ Les dictionnaires _ Yvanne Chenouf 
Et que peut-il leur advenir ou que leur reste-t-il à advenir ?
Le dictionnaire peut être un délicieux sujet de querelle (entre
quenelle et question, quenouille et quérir c’est selon). C’est infini.
I on s’amusera donc à chercher les encadrements de mots les plus
communs pour les dépoussiérer : l ‘grammaire’ est entre ‘grasse’ et
‘gramme’ (I) : lourde à digérer ou légère comme tout. l ‘dictée’ est
entre ‘dictature’ et ‘dictionnaire’ (II) : oppression du premier, soutien
du second. l ‘science’ est entre ‘scie’ et ‘scier’ : tiens ! le mot a réussi
à se glisser entre des mots d’une même famille. Pas étonnant que
derrière ‘scier’ il y ait ‘scinder’ !
L’exercice devient vite excitant et les enfants se passionnent à trouver les encadrements les plus judicieux, pour
eux. « Madame, locomotive, il est entre locataire et logement ! (I) Ça doit être bien d’habiter dans une locomotive. C’est
mieux qu’une caravane ! » Et caravane, qu’est-ce qui l’entoure ? Carapace et carburant ! Incroyable.
Il vaut mieux préparer des mots riches qui permettront de
lancer des recherches en série (un contraire, un synonyme)
afin de ne pas dessécher : pauvre est entre pause et se pavaner
ou pavé (I) : se pavaner quand on est pauvre ou battre le pavé,
jeter des pavés... Riche est entre ricaner et ricocher : ironie des
puissants qui héritent de cette puissance par ricochets ! Les
enfants feront, évidemment, d’autres associations et on les
verra feuilleter fébrilement les pages à la recherche de bons
mots, de sens nouveaux, de surprise à partager : « Fouiller les
dictionnaires c’est monter au grenier, on y retrouve les semences. (...) Il y
a réelle et neuve littérature quand avec ces vieux petits mots secs l’auteur
sait faire lever un champ nouveau et que celui-ci tout farine ou couleurs
ou parfum réveille à son tour, du lecteur, les cinq sens. » J-L Trassard
CONSULTER LE DICTIONNAIRE
Re-courir au dictionnaire, dit-on. Encore faut-il ne pas
craindre d’en-courir un échec ! Il faut être capable de
par-courir un article pour se-courir une compétence aux
abois. Il faut être capable de faire dis-courir les mots en
des emplois familiers, en des énoncés vivants. Il est très
instructif de faire con-courir les dictionnaires entre eux,
de concourir en groupe avec les diction25. DELAS Daniel,
naires. Reste encore ac-courir... À vous de
présentation du
n°94 de Le Français
jouer !25
Aujourd’hui, juin 1991
En jeux
l Vérifier l’orthographe d’un mot. Avant d’aller chercher un
mot dont on n’est pas sûr, s’interroger sur la lettre initiale :
où trouver autobus : dans les [ o ], le [ a ] de au, le [ e ] de
eau, le [ h ] comme hôtel...) ? On propose ainsi plusieurs
mots à l’initiale troublante : hippocampe (i, y hi, hy) ? antenne
(en, an, em, am, han, hen...) ? indolore (in, ain, ein, hin...) ?
Chercher d’abord si le mot ne comporte pas un radical
connu (auto / autobus), un préfixe significatif (hippo / hippopotame, in / indolore)... Avant de faire la recherche, noter
sur une feuille toutes les possibilités... et discuter les logiques individuelles, leurs explications.
Trouver un mot
l Vedettes de repérage et lettrines.26 Prendre une vedette de
repérage (ou une lettrine) et chercher le mot qui pourrait
serrer ces éléments de plus près, en amont et
26. Mots ou
en aval : le tout en 40 secondes et sans prenlettres encadrant
les listes de mots
dre les dérivés, les mots de la même famille.
proposés sur les
doubles pages
Deux équipes face à face, départagées par la
et signalant le
premier et le
taille de l’écart entre les mots trouvés et les
dernier mot de
cet espace.
mots du dictionnaire. Exemples, parmi les
plus séduisants :
I Lecture et libraire sont les mots qui encadrent les pages 324 et
325 du Hachette benjamin. Quel pourrait être le mot suivant lecture,
quel pourrait être le mot précédent libraire ? Exclure les mots de la
même famille.
On cherche par tâtonnement, avec un alphabet, on écrit
les mots, on en donne la définition et on vérifie dans le
dictionnaire : il s’agit de légende et de liberté. On ne pouvait
pas mieux trouver : les légendes et la liberté ne sont-ils pas
associées à la lecture et aux libraires ?
I
Longue-vue et loupe encadrent les pages 624 et 625 du Robert
junior. Cette juxtaposition est déjà savoureuse. Entre voir de loin et
voir de près, peut-on apercevoir les mots les plus proches ? Il s’agit
de looping et de loup. Des remarques accompagnent cette recherche :
l sens opposé et pourtant proche de la longue-vue et de la loupe :
mieux voir mais pas à la même distance ! l lien entre la longue-vue et
le looping (c’est plus facile à admirer qu’avec une loupe) l le sens de la
voyelle « e » dans loupe qui n’est pas le féminin du dit animal. Loupé !
 Les Actes de Lecture n°102 _ juin 2008 _ [des enfants, des écrits...] _ Les dictionnaires _ Yvanne Chenouf _ 057
Connaître la structure
du dictionnaire. Dans une définition, il y a une suite d’informations de différents niveaux : des abréviations, des
différences de caractère, des exemples, des citations, des
nombres, des flèches, des puces, des tirets, des conseils...
Bref, il faut savoir se repérer entre ces différentes données
pour en jouir.
l Mise en pièce détachée d’un article.
1
[interj. : abréviation qui renseigne sur la nature grammaticale
(en gras)
F : nouveau signe, annonçant probablement une hiérarchie dans
le sens
Interjection marquant l’impatience, la déception :
définition.
2 mince, zut : la flèche, le 2, plus petit suivis de deux mots
en gras indique une seconde suite de synonymes.

FLÛTE : Mot-vedette, majuscules grasses.
Flûte, alors, c’est raté ! : en italiques, séparé par un point,
[ flyt ] : Alphabet phonétique.
l’exemple.
(du lat. flare « souffler ») : Information sur l’origine
latine du mot.

n.f. : Abréviation qui renseigne sur la nature grammaticale
du mot (en gras).
1
: Indique qu’il y aura plusieurs sens.
l Mot pour mot. Amener les enfants à prendre conscience
que le sens d’un mot dépend de son contexte et que le dictionnaire demande à savoir choisir entre plusieurs définitions. Commencer par un mot que les enfants connaissent
bien : « J’ai cliqué sur la souris. »/« J’ai craqué pour une souris. »
Instrument à vent formé d’un tube de bois ou de
métal percé de plusieurs trous : Information sur le sens du
mot : définition.
(Grande flûte. Flûte de Pan. Flûte à bec. Flûte traversière.) :
Entre parenthèses et séparés par des points, des genres de flûtes.
Petite flûte  (fifre), 1 flageolet, piccolo : Dans la
parenthèse et en italiques, un genre supplémentaire de flûte. Suivi
d’une flèche, d’un mot en gras, du nombre 1,plus petit, lequel indique
une première suite de synonymes.
2
1 petit appareil relié à un ordinateur qui permet d’intervenir sur l’écran sans taper sur le clavier.
petit rongeur aux poils gris, blancs ou bruns qui a un
museau pointu. Mais aussi « petite nana », bonne amie.
2
Il est temps de prendre une allure batifoleuse, de parcourir certaines pages à la recherche de trésors. Les écrivains
sont encore les spécialistes de ces musardises.
: Indique un deuxième sens.
Pain de forme mince et allongée : Définition.
La flûte est plus petite que la baguette : En italiques, séparé par
un point, l’exemple illustre ce deuxième sens.
3
fam. merde : la flèche, suivie de l’abréviation sépare le terme
familier.
Verre à pied, haut et étroit : Troisième définition.
Une flûte à champagne : en italiques, séparé par un point, l’exemple illustre ce troisième sens.
w : le signe sépare les définitions et leurs illustrations des mots
dérivés (Flûté, flûtiste).
2 Flûte : deuxième mot semblable, en gras, précédé du nombre
2 : sens non issu de la même souche ? (Il sera indiqué, plus bas,
l’origine probable d’un soupir de déception).
[ flyt] : même prononciation
...
NOURRIR SON IMAGINAIRE AVEC
LE DICTIONNAIRE
« On a inventé dans les années 1960 un dispositif permettant de varier de
façon continue la distance focale d’un objectif cinématographique, simulant
ainsi (assez grossièrement d’ailleurs) un effet de mouvement, sans avoir à
déplacer effectivement la caméra. Ça s’appelle un ‘‘zoom’’ et le verbe correspondant ‘‘zoomer’’, bien que non encore admis dans les dictionnaires, s’est très
vite imposé dans la profession. Ce n’est pas toujours le cas : par exemple, il y
a, dans la plupart des véhicules automobiles, trois pédales, et pour chacune
d’elles un verbe spécifique : accélérer, débrayer, freiner ; mais aucun verbe (à
ma connaissance) ne correspond au levier de vitesse ; il faut dire ‘‘changer
de vitesse’’, ‘‘passer en troisième’’, etc. De même, il y a un verbe pour les lacets
(lacer), pour les boutons (boutonner) mais il n’y en a pas pour les fermetures à
glissière (ou ‘Eclair’) alors qu’il y en a un en américain (to zip). Les Américains
ont aussi un verbe qui signifie ‘‘habiter en banlieue et travailler en ville’’ (to
058 _ Les Actes de Lecture n°102 _ juin 2008 _ [des enfants, des écrits...] _ Les dictionnaires _ Yvanne Chenouf 
commute) mais, pas plus que nous, ils n’en ont un qui voudrait dire « boire un
verre de vin blanc avec un camarade bourguignon, au café des Deux-Magots,
vers six heures, un jour de pluie, en parlant de la non-signification du monde,
sachant que vous venez de rencontrer votre ancien professeur de chimie et
qu’à côté de vous, une jeune femme dit à sa voisine : ‘‘Je lui en ai fait voir de
toutes les couleurs, tu sais’’ » ! Jean Tardieu, « Petits problèmes et travaux pratiques », dans
Un Mot pour un autre, N.R.F., 1951.
De A à Z
« Je me souviens d’un oncle qui lisait systématiquement ses dictionnaires page après page, et sans sauter les mots faciles. À bien y réfléchir,
ça n’était pas si bête ; les dictionnaires lus de cette façon, racontent
la plus surprenante histoire : comment on va, en français, du premier
mot de la lettre A au dernier de la lettre Z. (...) Avec, à chaque passage
d’un mot à l’autre, les plus imprévues rêveries possibles. » James Sacré
Nos dictionnaires commencent par « abaisser, s’abaisser »
et finissent par « zut ».
On peut chercher les naissances de sens entre les premiers
et les derniers mots de chaque « lettre » : dans le B, nous
avons un baba et un buveur... de rhum ? Dans le D une
dactylo... dyslexique. (III). Pas mal !
On peut demander aux enfants de chercher des proximités intéressantes, susceptibles de faire naître des histoires.
Promenade dans les capillarités lexicales :
w crabe
à la suite de cow-boy (I) : question de démarches...
w grandir, grand-mère, grand-père (I) : toute une vie !
w ogre, oh ! oie (II) : on va y laisser des plumes !
w piranha, pirate, pire, pirogue (II) : danger, attaques, suspense,
survie... à condition de savoir ramer.
w kilt, kimono (III) : mode unisexe
w flétrir et fleur (III) : nature contrariée.
ÉCRIRE AVEC LE DICTIONNAIRE,
AUTOUR DU DICTIONNAIRE
« Alors voilà qu’on peut lire dans le dictionnaire (c’est quand même
pas tout facile) les poèmes qu’on avait envie d’écrire. D’ailleurs mon
oncle a bien fini, lui aussi, par écrire quelques poèmes. » James Sacré
Les écrivains se servent beaucoup des dictionnaires pour
explorer les limites de leur espace d’écriture. Certains ont
laissé des pistes à suivre ou à détourner. Et voilà le dictionnaire devenu le meilleur allié non pas pour l’orthographe mais pour les idées.
l Approche Oulipienne. Abécédaire : texte où les initiales des
mots successifs suivent l’ordre alphabétique. Exemple :
Inventaire : À brader : cinq danseuses en froufrou (grassouillettes), huit ingénues (joueuses) kleptomanes le matin,
neuf (onze peut-être) quadragénaires rabougries, six travailleuses, une valeureuse walkyrie, x yuppies (zélées). On
pioche dans les listes.
« À bord, chacun devait enlever facilement gants, hauts de forme
inconfortables. Je kilométrais les miles nouveaux ou, plutôt que râler
stupidement, tirais une voile wagnérienne... » Michel Laclos
l Boule de neige. Une boule de neige de longueur n est un
poème dont le premier vers est fait d’un mot d’une lettre,
le second d’un mot de deux lettres, etc... Le nième vers a
n lettres. Une boule de neige fondante commence par un
vers de n lettres, après quoi le nombre des
27. Ma langue
à toutes les
lettres diminue d’une unité à chaque vers. On
sauces, Christine
Beigel & Anne
parcourt cette fois-ci les colonnes de mots en
Simon, Albin
Michel, 2006,
scrutant la longueur des mots. 27
pp.34-35.
Dans un énoncé donné, on
remplace chaque vocable signifiant (substantif, adjectif,
verbe, adverbe) par une de ses définitions dans un dictionnaire donné ; on réitère l’opération sur le nouvel énoncé
obtenu, et ainsi de suite.
w Ex : Énoncé de départ : Le chat a bu le lait.
w Étape 1 : Le mammifère
carnivore digitigrade domestique
a avalé un liquide blanc, d’une
saveur douce fournie par les femelles des mammifères.
w Étape 2 : Celui qui a des
mamelles, mange de la viande,
marche sur l’extrémité de ses
doigts et concerne la maison a
fait descendre dans le gosier par
l’estomac un état de la matière
sans forme propre, de la couleur
du lait, d’une impres28. Idem,
sion agréable sur
pp.22-23.
l’organe du goût et
procuré par les animaux du sexe
féminin qui ont des mamelles.28
l Littérature définitionnelle.
 Les Actes de Lecture n°102 _ juin 2008 _ [des enfants, des écrits...] _ Les dictionnaires _ Yvanne Chenouf _ 059
l S + 7. Dans
29. Idem,
pp.20-21.
un énoncé on remplace chaque mot noyau
par le septième mot de la même catégorie donné
par le dictionnaire consulté.29
l Voyage de l’escargot. Mot
valise (créer un mot à partir de
deux mots) : éléfanfare est composé de éléphant et de fanfare.
Mot escargot (à partir d’un mot trouver une suite) : en partant de piano, on pourrait avoir : piano-noël-élan-lentementmenton-tombola-lapin...
Pour toutes ces situations le dictionnaire est une aide considérable.
CONSTRUIRE UN DICTIONNAIRE
La création d’un dictionnaire va permettre de se confronter à toutes les situations qu’on vient d’évoquer.
30. MARIN PORTA
Brigitte, Créer son
dictionnaire avec les
mots de l’école, ARGOS,
CRDP de Créteil
L’observatoire du début de cet article aura
permis d’établir un tableau des questions
à se poser tandis que l’expérience aidera à
les résoudre.30
« On nous honore et on nous aime. Ce nonobstant, on nous insulte souvent.
Ceux-ci nous voient lacunaires, ceux-là excédentaires, tout à la fois boudins de
paragraphes, labyrinthes minoens, grimoires obèses, tout juste bons à hausser Bébé sur sa chaise ; au mieux, délivrer de leurs angoisses les forçats d’Ortografe... (...) Nous chiffrons nos messages, en effet. Nous jargonnons. Mais
concevez qu’entrer dans nos glossaires et les mots et les choses n’est pas une
mince affaire : nos éditeurs veillent aux volumes de nos volumes – si pesants
qu’ils paraissent... (...) Débarrassons nos accès, déserrons nos dédales, permettons des galops d’essais, invitons à manier nos casiers : qu’à chacun, à temps
venu, toute loge soit familière, et d’un coup d’œil rejointe, ou reconnue. Allons,
venez céans courir nos couloirs, hanter nos boudoirs, ouvrir nos ciboires ! Qu’à
tous vents, nos trésors soient semés ! » Jean-Luc Descamps
Yvanne CHENOUF 
Sites Internet
http://atoutlire.free.fr/bibliographies/dictionn.htm
w LE DICTIONNAIRE
http://www.le-dictionnaire.com/
Un doute dans l’écriture d’un
mot, une question de vocabulaire ou peut-être votre mémoire
vous joue-t-elle des tours sur
l’imparfait du subjonctif ? Le site
« Le-dictionnaire.com » rassemble l’essentiel : recherche directe
dans différents dictionnaires en
ligne (orthographe, conjugaison,
synonymes, encyclopédie), liens
intéressants et utiles.
_____________
w L’ANTIDICO
http://membres.lycos.fr/antidico/
Qualifié de « Le dictionnaire des
mots absents des autres dictionnaires », ce site fournit une courte
définition de quelque 9000
mots actuels, employés par des
journalistes, mais non recensés
dans les dictionnaires courants
(exemples : abaya, dactylothèque, gadouilleux, mafiosité,...)
_____________
w GYMNASTIQUE LINGUISTIQUE
http://www.ac-versailles.fr/
pedagogi/anti/gymlg0.htm
Idées de « Jeux de langue »,
présentées par le CRDP de l’Académie de Versailles mettant des
mots en relation avec l’origine
latine ou grecque ; informations
linguistiques et idées d’activités
classées en 5 chapitres : 1) Latin
et vocabulaire français / 2)
Latin et orthographe française /
3) Latin et grammaire française
/ 4) Grec et vocabulaire français / 5) Grec et orthographe
française.
_____________
w LEXIMOT.NET
http://www.leximot.net
La consultation de ce dictionnaire gratuite. On peut, par
e-mail, demander la définition
d’autres mots.
Sur ce site, on trouve la signification et l’origine de plus de
1700 expressions curieuses de
la langue française. Expressions
ainsi répertoriées : Par rubriques
(6) - Par thèmes (24) - Par ordre
alphabétique - Par fréquence de
consultation (Top 20) ; on peut
les retrouver grâce au moteur de
recherche.
_____________
_____________
w MOTAMOT
w PORTRAITS DE MOTS
http://pages.infinit.net/
jora/index.html
http://www.mediaport.net/CP/
Magnum/PdM/portraitMots.fr.html
Voici plus de 50 petites énigmes portant sur des mots et
des lettres, réunies par Raymond Boutin, à jouer « on line »
(pas toujours facile de résister à
la tentation de se précipiter sur
les solutions !).
Sur ce site, 13 grands photographes illustrent 100 mots
abstraits de la langue française
(exemples : charme - respect solidarité -...) : original !
Tous les mots recensés sont
extraits des quotidiens Le Monde
(en France) et Le Soir (en Belgique), plus rarement d’autres
journaux ou périodiques.
Les jeux sont répartis en 4
niveaux de difficulté : Facile Moyen - Difficile - Défi.
Minoens ? entre minnesinger et minois. (Petit Robert, 1977)
mots dans des mots / d) Enigmes-Rébus /e) Divers. Ce site
contient citations et réflexions
générales.
Types de jeux : a) Lettres mutantes / b) Anagrammes / c) Des
Pour chaque mot, on trouve
définition, synonymes, contraires, citations, photos illustrant
ce mot.
http://www.webzinemaker.com
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising