Téléchargez la version PDF

Téléchargez la version PDF
ANSPnews
Septembre 2011
L’ÉVÉNEMENT
Par Olivier Wickers,
Directeur général de l’ANSP
L’Agence nationale des services à
la personne vous a suffisamment
répété que le monde changeait, qu’il
fallait innover, développer la qualité,
organiser des services efficacement
pour ne pas s’appliquer à elle-même
ces saints principes.
Depuis l’adoption de ses axes stratégiques par le Conseil d’administration
du 19 mai dont la newsletter avait déjà
fait état, l’Agence s’est organisée en
équipes projets.
A cette fin, elle s’est réunie en sémi-
naire le 15 septembre 2011 pour
déterminer des feuilles de routes, des
calendriers, établir sa cartographie
d’acteurs car l’ensemble de ces
chantiers destiné à améliorer collectivement efficacité et visibilité des
services à la personne ne saurait
être conduit sans que cela soit en
lien avec l’ensemble des partenaires,
offreurs de services, employeurs,
salariés, dans toutes les dimensions
des services à la personne, communication, performance, prix, etc.
Plus que jamais dans des périodes
troublées, notamment au regard
des crises des finances publiques,
un secteur comme le nôtre qui
fait largement appel à ces mêmes
financements publics doit se doter des
moyens d’être force de proposition et
tel est l’objet du rôle de l’Agence que
d’accompagner les acteurs dans la
formalisation de ces propositions.
http://www.servicesalapersonne.gouv.fr
Les CCAS, le service public
des services à la personne
Un grand nombre de centres communaux d’action sociale
se sont investis dans le secteur des services à la personne.
En particulier dans les zones rurales et auprès des publics
fragiles. Lire p.2
Lire p.3
Lire p.4
Lire p.6
CÔTÉ PROs
EN vUE
prÈs de chez vous
Dans la peau
d’un enfant ou
d’un vieillard
Le site de l’ANSP
fait sa mue
Garde d’enfant :
la solution
du domicile
Se retrouver subitement dans
le corps d’un bambin de 2 ans
ou dans celui d’un homme de
85 : c’est une expérience à vivre
au Salon des services à la personne. But du jeu : sensibiliser
aux accidents domestiques.
Plus claire et plus pratique, la
nouvelle version du site Web
de l’ANSP a été mise en ligne
le 2 septembre. Présentation
avec Joachim Soëtard, directeur de la communication et
du marketing.
Les services à la personne
offrent une alternative au
manque de place en structures d’accueil, tout en bénéficiant des avantages fiscaux
des services à la personne et
d’un coup de pouce de la Caf.
Septembre 2011
ANSPnews
L’ÉVÉNEMENT
Les CCAS, le service public des services
à la personne
Françoise Nouhen
3e vice-présidente de l’Union nationale des CCAS
« 25 % des heures de service à domicile en
France sont effectuées par les CCAS ou par
les CIAS (centres intercommunaux) », affirme
Françoise Nouhen, la 3e vice-présidente de
l’Union nationale des CCAS(1). Un résultat
d’autant plus remarquable que les CCAS n’interviennent pas sur certains créneaux comme
les soins esthétiques ou le soutien scolaire.
« Nous gérons peu de prestations dites de
confort, confirme Françoise Nouhen. Notre
vocation est d’intervenir auprès des publics
fragiles et dépendants : personnes âgées,
petite enfance et handicapés, indépendamment des conditions de ressources de
chacun. »
G Les services plus généralement portés
par les CCAS sont l’aide ménagère et le portage de repas (ses deux missions “historiques”
dans le domaine de l’aide aux personnes),
suivis de la téléalarme, du transport à la
demande, des petits travaux et de la garde
d’enfants(2). La loi Borloo de 2005 et l’évolution de la société ont amené les CCAS à
étoffer leur offre au cours des dernières
années (nos lecteurs en trouveront un
exemple dans la rubrique Focus métier).
G Un CCAS sur deux
52 % des CCAS et CIAS adhérents à l’Unccas
déclarent gérer un ou plusieurs services à
domicile, selon l’enquête “Panorama des
domaines d’intervention des CCAS et CIAS”
2
Qu’il intervienne comme prestataire ou comme
mandataire, le CCAS se fixe pour objectif d’être
présent là où le tissu associatif et le secteur
privé font défaut ou couvrent insuffisamment
le territoire. C’est manifeste en milieu rural. Il
apparaît en effet que la moitié des services
gérés par le réseau des CCAS/CIAS le sont
sur des zones comprises entre 5 000 et 20 000
habitants. On constate aussi que ce sont les
villes de 3 500 à 5 000 habitants qui proposent
le plus grand nombre de services à la personne, et non pas les villes les plus importantes comme on pourrait l’imaginer(2).
G Ces chiffres mettent en lumière la mission
de service public des CCAS. « Les CCAS interviennent souvent là les associations ou les
entreprises ne souhaitent pas intervenir pour
différentes raisons, souligne Françoise
Nouhen. C’est un choix politique pour une
commune que de créer un service à la personne et d’en confier la gestion à son centre
communal d’action sociale. » Rappelons au
passage que le maire est président de droit du
CCAS et que son conseil d’administration se
compose pour moitié de conseillers municipaux. « L’offre du CCAS doit être complémentaire de l’offre existante, précise la
vice-présidente de l’Unccas, mais elle rentre
aussi forcément dans une forme de concurrence à partir du moment où les bénéficiaires
ont le libre choix de leur intervenant. Personne
n’a le monopole et personne ne couvre un
secteur à lui tout seul. »
Pour autant, les CCAS sont soumis aux
mêmes règles et aux mêmes obligations que
les autres acteurs des services à la personne. Une exception : ils sont dispensés de
la condition d’activité exclusive.
(Informations recueillies auprès de l’Unccas :
www.unccas.org)
datée de mai 2011. L’Unccas fédère 3 850
adhérents représentant 6 000 communes,
dont la quasi-totalité des villes de plus de
10 000 habitants. Soit 44 millions de Français
(68 % de la population). Il apparaît aussi que
(1) Françoise Nouhen est aussi membre du conseil d’administration de l’ANSP au titre de l’Unccas, présidente
de l’Union des CCAS du Puy-de-Dôme, adjointe au maire
de Clermont-Ferrand en charge des affaires sociales, et
vice-présidente du CCAS de la ville.
(2) Ces éléments sont tirés de l’enquête Unccas-ANSP
de juin 2010 sur le secteur public des services à la
personne.
L’avis de Sabine Jeuch,
Responsable de l’action sociale à l’ANSP
G « Un rôle considérable »
« Les CCAS sont des acteurs historiques
des services à la personne, puisque
qu’ils font du service ménager et du
portage de repas à domicile depuis
longtemps. Avec la loi Borloo, ils ont
élargi le champ de leurs prestations.
Même si leur nombre est relativement
restreint — on compte 1 250 CCAS et
CIAS sur 26 000 organismes agréés —,
leur rôle est considérable puisqu’ils
interviennent auprès de publics fragiles
et dans des territoires déficitaires.
Ils assurent un véritable service
de proximité. L’ANSP a signé une
première convention avec l’Unccas
en 2009 pour mieux connaître les
spécificités du secteur public des
services à la personne, qui comprend
aussi 250 communes, communautés
de communes, syndicats intercommunaux et groupements de coopération
sociale et médico-sociale. Cette
convention va être renouvelée. Elle
est destinée à aider l’Unccas à faire face
aux enjeux de la professionnalisation
du secteur. »
les CCAS/CIAS gèrent en moyenne trois
types de services, et assurent un maillage
territorial important, gérant de ce fait de
petites structures dans des zones plutôt
rurales.
Septembre 2011
ANSPnews
L’ÉVÉNEMENT
Les CCAS, le service public des services à la personne
G Un congrès et un salon
Le 64e congrès de l’Union nationale des
centres communaux d’action sociale se
tiendra les 27 et 28 septembre au Palais
des congrès à Paris. Olivier Wickers,
directeur général de l’ANSP y interviendra.
En même temps et au même endroit se
déroulera le Salon Santé Social Expo, qui
est destiné aux acteurs sanitaires, sociaux
et médico-sociaux. L’Agence nationale des
services à la personne répondra à vos questions sur le stand 117.
Profitons-en pour rappeler que les CCAS et
CIAS représentent un budget consolidé de
2,6 milliards d’euros et qu’ils emploient
près de 110 000 personnes.
Santé Social Expo :
http://www.salons.groupemoniteur.fr/
sante_social_expo/
ACTU CESU
Le Cesu à la portée de tous
G La rubrique Cesu profite de la refonte
du site de l’ANSP pour gagner en lisibilité.
Le Cesu c’est compliqué ? Qu’à cela ne tienne.
La rubrique dédiée au Chèque emploi service
universel sur le site de l’ANSP en explique le
mécanisme. Et ce avec d’autant plus d’efficacité qu’elle s’est mise au diapason de la
nouvelle version du site mise en ligne le 2
septembre dernier : elle est à la fois mieux
structurée et plus pédagogique qu’avant. La
rubrique, dans sa nouvelle version, propose
elle aussi une entrée par profils : que l’on soit
utilisateur ou financeur du Cesu, ou bien
professionnel des services à la personne, on
accède directement au mode d’emploi
correspondant à son statut. En prime, plusieurs liens apportent une réponse aux
questions pratiques les plus courantes. Par
exemple : comment encaisser les Cesu préfinancés quand on est salarié en emploi direct,
ou bien comment faire sa déclaration de
revenus pour bénéficier de la réduction ou du
crédit d’impôt. Et si vous vous demandez
quelle est la différence entre Cesu déclaratif
et Cesu préfinancé ?... la rubrique Cesu du site
de l’ANSP est faite pour vous.
CÔTÉ PROS
Dans la peau d’un enfant ou d’un vieillard
G Se retrouver subitement dans le
corps d’un bambin de 2 ans ou dans
celui d’un homme de 85 : c’est une
expérience à vivre au Salon des services
à la personne. But du jeu : sensibiliser
aux accidents domestiques.
Chérie, j’ai rétréci les gosses : on se souvient de
cette comédie à succès dans laquelle un savant
fou réduit par accident ses enfants à une taille
lilliputienne. Cette aventure, pas très confortable
en vérité, on peut la vivre au Salon des services
à la personne, dont la 5e édition se déroule du
3
1er au 3 décembre prochain à Paris. La Maison
géante constitue l’une des nouvelles animations
programmées cette année. Elle reconstitue le
monde tel qu’on le voit et tel qu’on le vit quand
on a seulement deux printemps. Les objets
deviennent deux fois plus grands et six fois plus
lourds. Le visiteur adulte doit se hisser sur la
pointe des pieds pour saisir la queue d’une
casserole, dont le contenu ne manque pas de se
renverser sur lui. Monter sur une chaise
devient un exercice d’escalade. Le reste est à
l’avenant.
Septembre 2011
ANSPnews
CÔTÉ PROS
Dans la peau d’un enfant ou d’un vieillard
G Sortant un peu tourneboulé de cette
machine à remonter le temps, le visiteur
peut se plonger sans transition dans
Retour vers le futur. Le simulateur de
vieillissement, qui est l’autre nouveauté du
salon, le couvre de rides et surtout de handicaps : il y voit moins bien en chaussant des
G La Maison du Futur, concentré
d’avenir
Autre attraction présente pour la seconde
année consécutive au Salon des services à
la personne : la Maison du Futur. Cette
reconstitution d’un logement se veut un
concentré d’innovations technologiques qui
lunettes reconstituant les troubles visuels
liés à l’âge, et il perd de sa motricité en se couvrant le corps de prothèses qui entravent ses
mouvements et raidissent ses articulations.
Au-delà de l’aspect quelque peu ludique de
ces deux animations, le but du jeu est de « faire
prendre conscience au grand public, et plus
spécialement aux aidants et intervenants à
domicile, des risques liés aux accidents
domestiques et des difficultés quotidiennes
liées à l’âge », comme l’explique Marie-Pierre
Doré, l’une des cofondatrices du salon(1). Les
chiffres sont en effet accablants : les accidents
de la vie courante causent environ 20 000
décès par an en France, cinq fois plus que les
accidents de la route !
G Loin d’être des attractions de fête
foraine, la Maison géante et le simulateur de vieillissement font figure
d’ateliers pédagogiques tout ce qu’il y
a de plus sérieux. Ils sont destinés à alerter
poursuivent un triple objectif : favoriser
l’autonomie des personnes âgées et dépendantes, favoriser le lien social grâce aux
outils de communication, et enfin améliorer
le confort domestique.
On y croisera par exemple des robots d’assistance personnelle, une baignoire à porte
les professionnels et les particuliers sur les
dangers qui guettent chacun d’entre nous
au milieu de notre univers le plus familier,
et aussi le plus traître. La sécurité des
jeunes enfants et des personnes âgées est
plus que jamais entre les mains des aides à
domicile, et la prévention plus que jamais à
l’ordre du jour.
(1) Le Salon des services à la personne est organisé par
Planète micro-entreprises, en partenariat avec l’Agence
nationale des services à la personne, à la Porte de
Versailles. 250 exposants, 100 conférences et animations.
www.salon-services-personne.com
Pour en savoir plus sur la Maison géante :
www.lamaisongeante.fr
et sur le simulateur de vieillissement :
ou encore un distributeur de savon à infrarouge. Autant d’inventions présentées par
des industriels à la pointe du progrès, inventions qui font sens dans un contexte de prise
en charge de la dépendance, de lutte contre
la solitude et de prévention des accidents
domestiques.
EN VUE
Le site de l’ANSP fait sa mue
G Plus claire et plus pratique, la nouvelle
version du site Web de l’ANSP a été mise en
ligne le 2 septembre. Présentation avec
Joachim Soëtard, directeur de la communication et du marketing.
Pourquoi une refonte du site Internet de
l’ANSP ?
Le site a vu le jour en 2006 et il connaît
aujourd’hui sa troisième version, après une
première refonte en 2008. Cette fois-ci, nous
avons voulu introduire davantage de clarté et
d’accessibilité dans un site où les sujets
4
abordés sont complexes. Comment ? D’une
part en améliorant l’aspect général du site, et
en particulier celui de la page d’accueil, qui
donne une vision quasi immédiate et transversale du contenu. D’autre part en proposant
aux internautes une navigation par profils.
Nos deux millions de visiteurs annuels se
rangent en effet dans trois catégories : les
demandeurs d’emploi et les salariés des
services à la personne ; les particuliers à la
recherche d’une prestation ; les organismes
de services à la personne et les créateurs
d’entreprise potentiels. Le nouveau site
Septembre 2011
ANSPnews
LA QUESTION
EN VUE
Le site de l’ANSP fait sa mue
s’efforce d’aménager des parcours, de tracer
un chemin adapté à chaque type d’utilisateur,
qu’il soit consommateur de services ou professionnel du secteur. L’accès à l’information
se veut plus simple et plus rapide, tout en
veillant à ce que celle-ci soit précise et complète. Nous avons voulu que l’approche ne soit
pas trop institutionnelle et qu’elle soit le reflet
de l’ANSP. C’est-à-dire un carrefour entre
plusieurs publics différents, et au service du
secteur.
Hormis cet accès par profils, quelles sont les
autres nouveautés ?
La nouvelle version du site propose une
rubrique Cesu plus étoffée que la précédente
(détails dans la rubrique Actu Cesu de cette
newsletter) et offre de nouvelles fonctionnalités aux membres de la communauté
professionnelle. Le réseau s’enrichit de
quatre rubriques : l’agenda pour organiser et
créer ses rendez-vous, le carnet d’adresses
pour contacter facilement son réseau de
contacts, la possibilité de promouvoir son
groupe sur son site Web, et un espace
d’échange des bonnes pratiques sur le secteur des services à la personne. Pour
information, l’espace communautaire, qui a
été inauguré en octobre 2010, compte déjà
19 500 inscrits.
Une version ultérieure est-elle d’ores et déjà
programmée ?
Nous prévoyons effectivement de lancer une
nouvelle version d’ici à un an, un an et demi.
Elle fera sans doute la part belle à la vidéo.
La durée de vie d’un site est de deux ou trois
ans. Il est nécessaire de procéder à un toilettage régulier pour qu’un site garde son
attractivité et suscite l’appétence des
internautes.
focus métier
Services à domicile :
Colibri décolle à Neufchâteau
« La mairie et le CCAS sont partis à l’époque du
constat que beaucoup de personnes âgées ne
pouvaient pas bénéficier des services à la personne à cause de tarifs trop élevés, explique le
directeur actuel, Eric Delétang. Une étude de
marché réalisée auprès de cinquante habitants
de plus de 75 ans tirés au sort sur les listes
électorales nous a confortés dans cette opinion,
puisque 80 % des personnes interrogées se sont
dit intéressées par cette initiative. »
G Colibri s’adresse à un public élargi aux plus
G Le CCAS de ce gros bourg vosgien a lancé fin
2008 un service qui profite aux personnes les
plus démunies sans concurrencer le secteur
marchand.
Neufchâteau, ses 7 000 habitants, son centre
historique, son Musée de la Poupée et son…
Colibri. Ce nom d’oiseau désigne un service
lancé fin 2008 par le centre communal d’action
sociale. Colibri est en fait l’aimable acronyme
de “courses livraison bricolage”. Il recouvre
diverses prestations de services à la personne
auxquelles ont recours quelques 140 Néocastriens.
5
de 65 ans, aux personnes handicapées ou qui
sont immobilisées temporairement pour raisons médicales. Il propose un large éventail de
services : petits travaux de jardinage, petits travaux de bricolage, livraison de courses et de
bouteilles de gaz, ramassage et livraison de
linge à repasser. L’assistance administrative à
domicile et la délivrance de menus services
domestiques (ramassage du courrier, arrosage
des plantes, nourriture des animaux de compagnie) se sont ajoutés récemment à sa palette. Le
privé est partenaire de l’opération : trois supermarchés et un marchand de journaux pour les
courses, un Esat (ex-centre d’aide par le travail)
Comment faire la
promotion d’un
événement
?
auprès de la
communauté
professionnelle
des services à la
personne ?
Il existe plusieurs entrées
possibles sur le réseau professionnel, mis à disposition par
l’ANSP.
Signaler votre présence à un
salon ? Faire part de la création
d’une nouvelle activité au sein de
votre entreprise ? C’est bien sûr
possible en rejoignant la communauté professionnelle des
services à la personne hébergée
sur le site de l’ANSP. Il suffit de
s’inscrire pour en devenir membre
et de remplir son profil avec le
maximum de renseignements
pour être identifié plus facilement
par les autres membres. Comme
son nom l’indique, l’onglet
“Evénements” permet de faire
part à la communauté de tout
événement que vous souhaitez
porter à sa connaissance. Avec
même la possibilité de poster une
photo et de lancer une invitation
aux contacts que vous aurez
sélectionnés. Vous avez également la possibilité de diffuser vos
informations en créant ou en
rejoignant un groupe de discussion, ou en ajoutant une actualité
en cliquant l’onglet du même
nom. Bref, tous les chemins
mènent à l’information sur le
réseau social des professionnels
des services à la personne !
Septembre 2011
ANSPnews
focus métier
Services à domicile : Colibri décolle à Neufchâteau
pour le linge. D’autres prestations pourraient
venir se greffer à cette offre déjà diversifiée,
comme des travaux de réfection d’appartements. Toujours en veillant à ne pas faire
concurrence au secteur marchand, ni à « faire à
la place des autres ».
C’est d’ailleurs pour cela que le CCAS a modulé
ses tarifs d’intervention en fonction des ressources des bénéficiaires. Le barème comprend
en tout neuf tranches. Il est à la fois attractif pour
les bas revenus et dissuasif pour les plus hauts
revenus. On passe par exemple de 2,50 euros de
l’heure à 31,88 euros de l’heure pour les petits
travaux de bricolage et de jardinage.
G « Nous touchons ainsi les personnes ou les
familles les plus modestes, souligne le
directeur du CCAS : 60 % des clients de Colibri
ont un revenu inférieur à 643 euros par mois. Il
s’agit en majorité de femmes âgées de 85 à 90
ans. Un créneau quelque peu délaissé par les
associations qui interviennent plutôt dans les
petites communes rurales, et qui n’est pas
rentable pour les entreprises. » Colibri coûte
environ 45 000 euros par an au CCAS, budget
qui comprend notamment le mi-temps du responsable technique plus quelques heures pour
l’accompagnement administratif. Les recettes
rapportées par ce service sont très loin de couvrir
ses frais de fonctionnement.
Reste que Colibri est aujourd’hui victime de son
succès. « Nous sommes débordés », avoue
Eric Delétang, au point que le poste à mi-temps
pourrait se voir transformé prochainement en
poste à plein temps pour faire face à l’afflux de
demandes. Sans doute un effet d’une forme de
« paupérisation de la population » observée par
le directeur du CCAS, mais aussi la preuve de
l’utilité de ce service. L’Unccas (Union nationale
des CCAS) ne s’y est pas trompée, et a décerné
au CCAS de Neufchâteau son 1er Prix d’innovation sociale locale en 2009.
Le site du CCAS :
www.cissov.fr/neufchateau.
Le site de l’Unccas : www.unccas.org.
avec accès à la Banque d’expériences dans
laquelle figure la fiche Colibri.
près de chez VOUS
Garde d’enfant :
la solution du domicile
G Les services à la personne offrent une
alternative au manque de place en structures d’accueil, tout en bénéficiant des
avantages fiscaux des services à la personne
et d’un coup de pouce de la Caf.
« La crèche couvre environ 10 % des besoins
de garde d’enfants en France », indique MariePierre Le Breton, directrice du développement
de l’offre et des partenariats à l’ANSP. On sait
que notre pays souffre d’un manque de places
en crèche, ce qui a incité le gouvernement à
mettre le turbo dans ce domaine : il s’est
engagé à créer 200 000 places supplémentaires d’ici à 2012, pour moitié en structures
6
d’accueil collectif et pour moitié chez les
assistantes maternelles.
Dans cette stratégie d’enrichissement de
l’offre, la formule de la garde d’enfant à domicile a aussi toute sa place. La balle est dans
le camp des particuliers, qui peuvent avoir
recours à ce type de prestation entrant dans
le champ des services à la personne. Avec tous
les avantages qui en découlent, notamment
sur la feuille d’impôt. « L’offre dans le secteur
des services à la personne est protéiforme,
tient à souligner Marie-Pierre Le Breton. Elle
peut répondre à une demande occasionnelle
ou permanente, elle peut être périphérique
(aller chercher un enfant à la crèche ou à
l’école) ou permettre à deux ou trois familles
de partager le même intervenant. »(1)
G Pour satisfaire la diversité de ces besoins
exprimés par les familles, Marie-Pierre Le
Breton « voit se développer des réseaux
nationaux spécialisés dans la petite
enfance ». C’est le cas de Kinougarde, une
branche du groupe Complétude, société
spécialisée à l’origine dans le soutien scolaire et les cours particuliers à domicile. La
garde d’enfants de 3 à 11 ans est pour elle
« un nouveau relais de croissance », comme
G Les aides possibles
Les parents ont le choix de faire garder
leurs enfants de moins de 6 ans par
une assistante maternelle agréée ou
par une garde d’enfants à domicile.
Soit directement en qualité de parents
employeurs (déclarés à Pajemploi),
soit en faisant appel à une association
ou à une entreprise habilitée. Dans
les deux cas, ils peuvent bénéficier du
complément de libre choix du mode
de garde (CMG) versé par la caisse
d’allocations familiales dans le cadre de
la prestation d’accueil du jeune enfant
(Paje). Le CMG ouvre droit à une prise
en charge partielle de la rémunération
du salarié et à une prise en charge des
cotisations sociales (totale pour une
assistante maternelle agréée, à 50 %
avec plafond pour une garde d’enfants
à domicile). En cas de recours à une
structure, les parents reçoivent une
aide forfaitaire variable selon leurs
ressources.
Le recours à une garde d’enfants ou
à une assistante maternelle permet
également de bénéficier d’une réduction
ou d’un crédit d’impôt de 50 %. Enfin, les
prestations de garde d’enfants à domicile
ou hors domicile (assistante maternelle,
crèche, halte-garderie) peuvent être
réglées avec des Cesu préfinancés.
Septembre 2011
ANSPnews
près de chez VOUS
Garde d’enfant : la solution du domicile
l’explique son président, Hervé Lecat. Il
souligne aussi que l’intervention d’une
entreprise de services à la personne apporte
bien plus de « sécurité et de professionnalisme » qu’un étudiant recruté sous
couvert de travail dissimulé. Lancé en avril
2010, Kinougarde couvre déjà la région parisienne et une douzaine de villes en
province.
Kinougarde comptait 900 clients et autant
d’intervenants à la rentrée. Un chiffre qui
devrait grimper autour de 1 500 en cours de
saison. Le réseau est du reste appelé à s’étoffer puisque quatre nouvelles ouvertures sont
prévues en province, tandis que l’activité pourrait être étendue à la garde d’enfants de moins
de 3 ans.
G Les démarches à suivre
Voici les formalités à accomplir par le parent
employeur pour déclarer la garde de son
enfant.
1. Dépôt d’une demande de complément de
libre choix de mode de garde (CMG) auprès
de la Caf ou de la MSA. Formulaire téléchargeable sur www.caf.fr ou www.msa.fr.
G Le tissu associatif n’est pas en reste, à
l’image de Côté Familles. Cette entité de
l’Amsav intervient principalement sur Paris
et dans les Hauts-de-Seine, soit comme
prestataire, soit comme mandataire. Ses
prestations vont de la garde à domicile aux
sorties d’école ou de crèche, en passant par
l’accompagnement à des activités extérieures. L’association insiste beaucoup sur
la notion de qualité, aussi bien au niveau du
service rendu que de la qualification de son
personnel. « Nous sommes très stricts sur
le recrutement, souligne Nadia Marchetti,
directrice de Côté Familles. Nous mettons
en avant l’expérience plutôt que le diplôme.
Nos critères d’embauche : trois ans d’expérience au minimum et avoir quitté son poste
2. Immatriculation comme employeur par
le centre Pajemploi après examen de la
demande par la Caf ou la MSA.
3. Déclaration mensuelle des salaires de
l’employé sur le site Internet de Pajemploi
www.pajemploi.urssaf.fr grâce à l’identifiant et au mot de passe fournis (possibilité
de déclaration papier).
depuis moins d’un an. La formation est un
plus, mais nous pouvons aider un salarié
dans sa démarche de validation des acquis
de l’expérience (VAE). Le personnel, c’est en
quelque sorte notre “matière première”. »
Côté Familles compte une centaine de
salariés, moitié en prestataire, moitié en
mandataire.
(1) On dénombre 3 776 organismes agréés de services à la
personne proposant la garde d’enfants de moins de 3 ans,
et 9 207 proposant la garde d’enfants de plus de 3 ans
(source : nOva, août 2011).
www.kinougarde.com
www.cotefamilles.fr
4. Envoi du bulletin de salaire au salarié par
Pajemploi et communication à l’employeur
du montant des cotisations (cotisations
prises en charge par la Caf/MSA et montant
prélevé sur compte bancaire).
5. Versement par la Caf/MSA du CMJ Paje.
6. Délivrance en fin d’année par Pajemploi
de l’attestation permettant de bénéficier de
la réduction ou du crédit d’impôt.
EN BREF
Services à la personne : la simplification en marche
Une procédure simplifiée de déclaration va
prochainement s’appliquer aux organismes
de services à la personne qui souhaitent
développer une activité de services à la
personne.
Le décret remplaçant le dispositif actuel de
l’agrément simple et de l’agrément qualité est
paru le 22 septembre 2011. Il instaure un
régime général de déclaration et d’agrément
qualité pour les activités en direction de
publics fragiles. Il entrera en vigueur le 22
novembre prochain. Avant cette date, une
circulaire d’application et un cahier des
charges seront publiés.
Vu par… 11 millions de personnes
La campagne publicitaire orchestrée par
l’ANSP avant l’été pour promouvoir les services à la personne a été vue par 11 millions
de lecteurs de la PQR (presse quotidienne
régionale), si l’on en croit un sondage réalisé
par l’Ifop. La PQR recouvre 57 titres différents
et touche un tiers des Français. Sur le plan
qualitatif, la campagne a visiblement été
7
appréciée, avec des scores très supérieurs à
la moyenne. Elle a en particulier donné envie
à plus de 2 millions de personnes, en majorité
des femmes, de se rendre sur le site de l’ANSP
pour en savoir plus sur les services à la
personne.
Cette réforme maintient les garanties pour
les consommateurs mais rend plus simple
l’accès au secteur pour les offreurs de
service.
Septembre 2011
ANSPnews
EN BREF
Les assises nationales de l’aide à domicile
Les 2es Assises nationales de l’aide à domicile
se sont déroulées les 21 et 22 septembre à
Paris. Organisées par le Journal du domicile
& des services à la personne, elles ont réuni
tous les acteurs du secteur autour de thèmes
tels que la tarification ou le renouvellement
de l’agrément. Argumentaire de cette manifestation : « Le secteur de l’aide à domicile,
bien qu’au cœur du débat national sur la
dépendance, se bat toujours pour sa
survie… »
NE MANQUEZ PAS
27 et 28 septembre 2011
64e congrès de l’unccas
Palais des Congrès de Paris
Le congrès 2011 de l’Union nationale des
centres communaux d’action sociale
(UNCCAS) se déroulera du 27 au 28 septembre à Paris, sur le thème «Des territoires
innovants pour un développement social
durable». Ce congrès comporte à la fois des
forums sur des thèmes d’actualité (dépendance, RSA, droit opposable au logement,
services à domicile) et des forums et plénières consacrés à la thématique du congrès
(précarité énergétique, agenda 21, accès
aux droits, innovation sociale, pour un
emploi durable et non délocalisable, expériences internationales...).
Pour vous inscrire, lire le programme et les
informations pratiques : cliquez ici
Contact concernant les inscriptions au
congrès : Mlle Rama Sow
rsow@unccas.org
tél : 01 53 19 85 53
27 et 28 septembre 2011
Salon sante social expo
Palais des Congrès de Paris
En face du congrès organisé par l’Unccas, le
Salon Santé Social Expo accueillera services
et produits destinés aux acteurs sanitaires,
sociaux et médico-sociaux. L’Agence nationale des services à la personne répondra à
vos questions sur le stand 117.
Pour plus d’informations : cliquez ici
8 octobre 2011
Salon des services a la personne
La Rotonde Thaon les Vosges
Organisé, avec le soutien de L’ANSP, par la
Maison des services publics et l’Unité
8
Territoriale des Vosges de la DIRECCTE de
Lorraine, le salon des services à la personne
accueillera de 10h à 18h les particuliers et
les professionnels.
8 octobre 2011
Assises de l’union nationale des
associations intermediaires (unai)
Bordeaux
15 octobre 2011
Alter-ego : premier forum dedie aux
aidants
Espace Lino Ventura d’Avrille
Organisé par Anjou Domicile, ce forum sera
l’occasion pour toutes les personnes qui
accompagnent au quotidien un proche âgé
de trouver des réponses à leurs préoccupations, mais aussi d’avoir la possibilité
d’échanger et de partager avec d’autres
aidants et professionnels sur leur position
toute particulière d’aidant.
Une quinzaine de stands d’associations ou
services, des mini conférences, des ateliers
d’échanges de savoirs, ponctués de moments
conviviaux sont au programme !
Pour en savoir plus : cliquez ici
pour éclairer les évolutions en cours.
Pour vous inscrire, lire le programme et les
informations pratiques : cliquez ici
4 et 5 novembre 2011
SALON DEPARTEMENTAL DES SERVICES A
LA PERSONNE
Auxerrexpo
Organisé par la Maison de l’emploi et de la
formation de l’Auxerrois, avec le soutien
territorial de L’Yonne de la DIRECCTE de
Bourgogne et de l’ANSP, ce salon apportera
des réponses aux particuliers, demandeurs
d’emploi, porteurs de projet et salariés.
Pour en savoir plus : cliquez ici
9 novembre 2011
REMISE DES TROPHEES DU CONCOURS
TALENTS
Ministère de l’économie,
des finances et de l’industrie
Organisé par la Maison
23 novembre 2011
REMISE DES PRIX DU CONCOURS MALAKOFF
MEDERIC
Paris
18 et 19 octobre 2011
25 et 26 novembre 2011
17e congrès coorace
Palais du pharo Marseille
FORUM DES SERVICES A LA PERSONNE
Halle aux Grains de Blois
2 jours de débats et d’échanges sur l’emploi
des personnes en situation de précarité,
sur les solutions d’avenir à mettre en œuvre
pour un développement économique,
inclusif et durable des territoires, sur l’engagement de la classe politique aux côtés
des acteurs de terrain et des réseaux qui les
représentent… avec la participation de
personnalités issues d’horizons divers
Organisé par le Conseil général du Loir-etCher avec le soutien de l’Unité Territoriale du
Loir-et-Cher de la DIRECCTE du Centre et
de l’ANSP, cette seconde édition mettra l’accent sur la découverte des métiers et la
valorisation des emplois de ce secteur
dynamique.
Pour en savoir plus : cliquez ici
Directeur de publication : Olivier Wickers, Rédactrice en chef : Sarah Cassone
Rédacteur : Agence Info, Conception-réalisation : Plan créatif and co.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising