MALATHION 500

MALATHION 500
Groupe/1B/Insecticide
MALATHION
500
10 LITRES
INSECTICIDE EN CONCENTRÉ ÉMULSIFIABLE
CONTENU NET :
AGRICOLE
Supprime les criquets (sauterelles)
les pucerons, acariens (mites), altises,
mouches domestiques et autres insectes.
LIRE L’ÉTIQUETTE ET LE DÉPLIANT CI-JOINT AVANT L’EMPLOI.
GARANTIE: Malathion 500 g/L
No D’HOMOLOGATION 5821
LOI SUR LES PRODUITS ANTIPARASITAIRES
AVERTISSEMENT
POISON
La Coopérative Interprovinciale Limitée, C.P. Box 1050, Saskatoon, Saskatchewan S7K 3M9
1-204-233-3461
M.D.
RC 944-0907 – 10 Litre
MODE D’EMPLOI: Le Malathion 500 Insecticide en Concentré Émulsifiable est un insecticide d’usage général
qui peut s’employer sur les légumes, les grandes cultures, les animaux et les bâtiments de ferme.
Il agit au mieux quand on l’utilise à des températures supérieures à 20°C. Pour toute culture, il faut utiliser assez
d’eau pour bien couvrir tout le feuillage. Consulter les autorités locales du ministère de l’Agriculture quant au
moment propice aux traitements en vue d’obtenir les meilleurs résultats.
Le chiffre entre parenthèses après chaque culture donne le nombre de jours sans traitement avant la récolte. Ainsi,
Blé (7) signifie qu’il ne faut pas récolter le blé moins de 7 jours après la pulvérisation.
TABLE DES MATIÈRES
Grandes cultures
Fourragères
Légumes
Plantes ornementales
Traitement de coffres vides
Suppression des mouches et poux
PASSER À LA Section 1
PASSER À LA Section 2
PASSER À LA Section 3
PASSER À LA Section 4
PASSER À LA Section 5
PASSER À LA Section 6
SECTION 1
CULTURES
Blé (7), avoine (7),
orge (7), seigle (7)
Mélange et application
Précautions
Premiers Soins
Renseignements toxicologiques
Élimination
PASSER À LA Section 7
PASSER À LA Section 8
PASSER À LA Section 9
PASSER À LA Section 10
PASSER À LA Section 11
Grandes cultures
DOSE À
INSECTES
L’HECTARE
Puceron des céréales,
1,5-2 litres
puceron vert des
graminées, ciron de la
farine (hiver) legionnaire
DIRECTIVES
Pulvériser à fond. Répéter selon le
besoin. Par voie de terre ou par avion.
Traiter dès l’apparition des vers.
Céréales (7),
graminées (7),
ou légumineuses
cultivées pour
le foin (7)
Criocère des céréales
Criquets (sauterelles)
550 mL-1,1 L
1,7 litre
Traiter quand il y a 2 ou 3 larves par
tige. Par voie de terre ou par avion.
Pulvériser de façon à couvrir à fond.
Lin (7)
Criquets (sauterelles)
1,1-1,7 L
Par voie de terre ou par avion. Traiter
de façon à couvrir à fond. Traiter
quand il n’y a pas d’abeilles.
Colza (7)
Fausse teigne des
crucifères(larves)
Altises
Criquets (sauterelles)
550 mL-850 mL
1,1 litre
1,1-1,7 L
Criquets (sauterelles)
1,7 L
Lentilles (14)
SECTION 2
Par voie de terre ou par avion. Traiter
quand il n’y a pas d’abeilles.
Pulvériser à fond, par voie de terre ou
par avion. Répéter le traitement après
7 jours. Maximum de deux (2)
applications par saison.
PASSER À LA SECTION 7
Fourragères
CULTURES
Mélilot (7)
INSECTES
Charançon du mélilot
Luzerne (7)
Charançon postiche
de la luzerne capside,
de la luzerne, cicadelle,
pucerons, croquets
(sauterelles), cercopes.
DOSE À
L’HECTARE
1,4-2,5 L
2-3 L
DIRECTIVES
Par voie de terre ou par avion. Traiter
les bordures de champs de mélilot de
première année à la fin de l’été ou au
début de l’automne. Retirer le
animaux pendant la pulvérisation.
Par voie de terre ou par avion. Traiter
quand 75% du feuillage présente des
dégâts. Ne pas traiter la luzerne en
fleurs.
PASSER À LA SECTION 7
SECTION 3
Légumes
NE PAS TRAITER LES LÉGUMES PAR VOIE AÉRIENNE
DOSE À
L’HECTARE
3L
CULTURES
Asperge (1)
INSECTES
Criocère de l’asperge
DIRECTIVES
Pulvériser à fond. Répéter selon le
besoin.
Tomate (3), Pomme
de terre (3)
Pucerons, cicadelle,
mineuses, acariens
(mites), chrysomèle
rayée du concombre,
doryphore de la
pomme de terre
1,4-2 L
Pulvériser à fond. Répéter selon le
besoin.
Haricot (1),
Betterave (7),
Radis (7)
Coccinelle mexicaine
du haricot, pucerons,
acariens (mites), altises,
Cicadelles
1,4-3 L
Pulvériser à fond. Répéter selon le
besoin.
Navet (7), Carotte (7),
Laitue (pommée, en
feuilles) (14),
Concombre (3),
Courge (3),
Brocoli (3), Chou de
Bruxelles (7), Chou (7),
Aubergine (3)
Pucerons, arpenteuse
1,4-3 L
du chou, piéride du
chou, tétraniques (mites),
cicadelle, chrysomèle
du concombre, altises
Pulvériser à fond. Répéter selon le
besoin. Utiliser au moins 2 L pour les
chrysomèle du concombre. Pulvériser
les concombres quand leur feuillage
est sec.
PASSER À LA SECTION 7
SECTION 4
Plantes ornementales
NE PAS TRAITER LES PLANTES ORNEMENTALES PAR VOIE AÉRIENNE
CULTURES
Plantes ornementales
INSECTES
Pucerons, chenille
burcicoles,
perce-pousse,
punaise réticulée,
cicadelles, mineuses,
kermès, cochenilles
(larves), tétranyques
(mites), punaise terne,
livrées, thrips
DOSE À
L’HECTARE
1,4-3 L
DIRECTIVES
Traiter dès l’apparition des insectes. Ne
pas traiter l’érable cramoisi.
PASSER À LA SECTION 7
SECTION 5
CULTURES
Grains en entrepôt
(traitement des coffres
vides)
Traitement de coffres vides
INSECTES
Tribolium brun de la
farine, ciron de la
farine, charançon des
grains, cucujide
roux, cucujide
dentelé grains, pyrale
indienne de la farine,
petit perceur des céréales
DOSE À
L’HECTARE
250-300 mL
par 5 litres
d’eau pour
100 m2
DIRECTIVES
Traiter de 2 à 4 semaines avant le
remplissage. Répéter selon le besoin.
Peut s’employer jusqu’à la veille de
l’entreposage des grains.
PASSER À LA SECTION 7
SECTION 6
Suppression des mouches et poux
CULTURES
Bâtiments de ferme
INSECTES
Mouche domestique,
moustique
(maringouin), mouche
piquante
des étables.
Bovins de boucherie
et bovins laitiers
Poux, tiques
moustiques
DOSE À
L’HECTARE
50-100 mL par
5 L d’eau
1 litre dans 100
litres d’eau
DIRECTIVES
5 à 10 litres par 100 m2. Répéter
après 2 à 3 semaines ou selon le
besoin. Ne pas utiliser dans
les locaux où l’on traite de lait.
Éviter d’atteindre oreilles, yeux,
nez et bouche. Ne pas traiter les
non en lactation,
moutons.
(maringouins)
Frottoirs de dos
bovins de
boucherie et
bovins laitiers
(en lactation).
Mouche des cornes,
poux
animaux de moins d’un mois, les
femelles allaitantes ou les bovins
laitiers moins de deux semaines
avant le vélage. Pour les bovins
de boucherie, ne pas traiter les
animaux moins de trente jours
avant l’abattage. Ne pas
pulvériser quand il fait moins
de 10˚C.
4 litres dans 96
L de mazout ou
d’huile diesel.
Un frottoir par 35 à 45 bovins. Ne pas
traiter les animaux de moins d’un
mois. Ne pas traiter les animaux
moins de trente jours avant l’abattage.
PASSER À LA SECTION 7
SECTION 7
MÉLANGE ET APPLICATION
1. Remplir le réservoir d’eau à moitié. Débuter l’agitation. 2. Ajouter le Malathion 500. 3. Finir de remplir le
réservoir. 4. Appliquer au moins 200 litres de solution par hectare en application terrestre, et un volume suffisant
pour assurer une couverture uniforme. Les gros plants peuvent exiger de plus forts volumes, mais en évitant le
ruissellement, dans l’application terrestre avec rampe. Pour les cultures de légumes et plantes ornementales,
appliquer suffisamment d’eau pour couvrir uniformément et à fond. Demander aux services agronomiques de la
province des précisions sur les volumes de solution à appliquer selon le besoin. 5. Ne pas dépasser 275 kPa pour
application terrestre.
Précautions en cas d’application aérienne (pour les cultures de céréales, le colza, les lentilles, mélilot,
luzerne et le lin seulement.) : Épandre seulement avec un avion ou un hélicoptère réglé et étalonné pour être
utilisé dans les conditions atmosphériques de la région et selon les taux et directives figurant sur l’étiquette. Les
précautions à prendre ainsi que les directives et taux d’épandage à respecter sont propres au produit. Lire
attentivement l’étiquette et s’assurer de bien la comprendre avant d’ouvrir le contenant. Utiliser seulement les
quantités recommandées pour l’épandage aérien qui sont indiquées sur l’étiquette. Si, pour l’utilisation prévue du
produit, aucun taux d’épandage aérien ne figure sur l’étiquette, on ne peut utiliser ce produit, et ce, quel que soit
le type d’appareil aérien disponible. S’assurer que l’épandage est uniforme. Afin d’éviter que le produit ne soit
épandu de façon non uniforme (épandage en bandes, irrégulier ou double), utiliser des marqueurs appropriés. Ne
pas utiliser des humains comme signaleur.
Mises en garde concernant l’utilisation : Épandre seulement quand les conditions météorologiques à l’endroit
traité permettent une couverture complète et uniforme de la culture visée. Les conditions favorables spécifiques à
l’épandage aérien décrites dans les Exigences relatives aux connaissances fondamentales requises pour la
formation sur les pesticides au Canada (élaborées par l’ACRCP) doivent être présentes. Ne pas épandre de
pesticides sur les étendues d’eau. Éviter que la dérive n’atteigne une étendue d’eau ou tout autre endroit non visé.
Les zones tampons indiquées devraient être respectées. Les grosses gouttelettes sont moins sujettes à la dérive; il
faut donc éviter les pressions et les types de buses qui permettent la formation de fines particules (brume). Ne pas
diriger les buses vers l’avant contre le courant aérien et ne pas accroître le volume de pulvérisation en augmentant
la pression dans la buse. Ne pas épandre par temps mort ou lorsque la vitesse du vent et son orientation peuvent
provoquer une dérive. Ne pas épandre également lorsque le vent souffle en direction d’une culture, d’un jardin,
d’un habitat terrestre (plantations brise-vent, etc.) ou aquatique vulnérable.
Mises en garde concernant l’opérateur antiparasitaire : Ne pas permettre au pilote de mélanger les produits
chimiques qui seront embarqués à bord de l’appareil. Il peut toutefois charger des produits chimiques pré-
mélangés contenus dans un système fermé. Il serait préférable que le pilote puisse établir une communication à
chaque emplacement traité au moment de l’épandage. Le personnel au sol de même que les personnes qui
s’occupent des mélanges et du chargement doivent porter des gants, des combinaisons et des lunettes ou un
masque les protégeant contre les produits chimiques durant le mélange des produits, le chargement, le nettoyage
et les réparations. Lorsque les précautions qu’on recommande à l’opérateur de prendre sont plus strictes que les
recommandations générales qui figurent sur les étiquettes pour épandage avec pulvérisateur terrestre, suivre les
précautions les plus rigoureuses. Tout le personnel doit se laver les mains et le visage à grande eau avant de
manger et de boire. Les vêtements protecteurs, le cockpit de l’avion et les cabines de véhicules doivent être
décontaminés régulièrement.
Mises en garde propres au produit : Lire attentivement l’étiquette au complet et bien la comprendre avant
d’ouvrir le contenant. Pour toute question, appeler le fabricant en composant le (204) 233-3461. Pour obtenir des
conseils techniques, contacter le distributeur ou un conseiller agricole provincial. L’épandage de ce produit
spécifique doit répondre aux exigences suivantes;
Volume : Quantité recommandée avec un volume de pulvérisation minimal de 30 litres par hectare. Utiliser une
pression de rampe de 235 kPa ou moins. Éviter d’installer les buses là ou le produit pulvérisé peut pénétrer dans
les tourbillons de bout d’aile.
Zones tampons : Des zones tampons appropriées doivent être prévues entre les aires d’application et les systèmes
aquatiques ainsi que les habitats fauniques significatifs.
PASSER À LA SECTION 8
SECTION 8
PRÉCAUTIONS
GARDER HORS DE LA PORTÉE DES ENFANTS. Dangereux si avalé, respiré ou absorbé par la peau. Éviter
de respirer la buée de pulvérisation ou la poudre. Éviter tout contact avec la peau, les yeux et les vêtements. Laver
à fond au savon et à l’eau la peau exposée au produit, après avoir utilisé du malathion. Avant de les porter à
nouveau, nettoyer les vêtements contaminés. Ne pas contaminer les aliments pour les humains ou les animaux. Ne
pas traiter les étables laitières. Ne pas appliquer aux pâturages pendant que les animaux laitiers y sont. Ne pas
traiter de plantes en fleurs. Éviter de contaminer quelque étendue d’eau. Laver avant de manger tout aliment traité.
Ne pas appliquer aux yeux ni aux oreilles (sauf en onguent) ni au museau de l’animal. Ne pas conserver près des
aliments pour les humains ou les animaux, des engrais et semences et produits analogues. Très toxique pour le
poisson et les abeilles. Les préparations de concentré émulsifiable peuvent nuire aux jeunes cucurbitacées et à des
plantes ornementales (crassule, houx, violette africaine, pétunia, genévriers de Sabin et de Canaert, fourgère de
Boston, adiante et ptéridie).
Si vous prévoyez utiliser le produit antiparasitaire sur une denrée pouvant être exportée aux Etats-Unis et si vous
avez besion de renseignements sur les concentrations de résidus acceptables aux État-Unis, consultez le site web
de CropLife Canada au www.croplife.ca.
Precautions d’environnement : Ce produit contient un distillat de pétrole qui peut être modérément ou
hautement toxique pour les organismes aquatiques. Évitez toute contamination des systèmes aquatiques durant
l’application. Ne pas contaminer ces systèmes par l’application directe de ce produit, le nettoyage de
l’equipement ou l’élimination des déchets.
GESTION DE LA RESISTANCE : Gestion de la résistance, Malathion 500 Insecticide en Concentré
Émulsifiable, insecticide du groupe 1B. Toute population d’insectes peut renfermer des individus naturellement
résistants à Malathion 500 Insecticide en Concentré Émulsifiable et à d’autres insecticides du groupe 1B. Ces
individus résistants peuvent finir par prédominer au sien de leur population si ces insecticides sont utilisés de
façon répétée dans un même champ. Il peut exister d’autres mécanismes de résistance sans lien avec le site ou le
mode d’action, mais qui sont spécifiques à des composés chimiques, comme un métabolisme accru. Il est
recommandé de suivre des stratégies appropriées de gestion de la résistance.
Pour retarder l’acquisition de la resistance aux insecticides : Dans la mesure du possible, alterner le Malathion
500 Insecticide en Concentré Émulsifiable ou les insecticides du même groupe 1B avec des insecticides
appartenant à d’autres groupes et qui éliminent les mêmes organismes nuisibles. Utiliser des mélanges en cuve
contenant des insecticides provenant d’un groupe différent, si cet emploi est permis. Utiliser les insecticides dans
le cadre d’un programme de lutte intégrée comprenant des inspections sur le terrain, la tenue de dossiers, et qui
envisage la possibilité d’integrer des pratiques de lutte culturale, biologique, ou d’autres formes de lutte chimique.
Inspecter les populatoins d’insectes traitées pour y découvrir les signes de l’acquisition d’une résistance. Pour des
cultures précises ou des organismes nuisibles précis, s’adresser au spécialiste local des interventions sur le terrain
ou à un conseiller agréé pour toute autre recommandation relative à la gestion de la résistance aux pesticides ou
encore à la Lute intégrée. Pour plus d’information ou pour signaler des cas possibles de résistance, s’adresser à
La Coopérative Interprovinciale Limitée au 1-204-233-3461.
PASSER À LA SECTION 9
SECTION 9
PREMIERS SOINS
En cas d’exposition au malathion, retirer la victime de la pièce et enlever tous les vêtements contaminés. Laver au
savon et à l’eau la peau exposée. Dans les yeux: rincer à l’eau. Si la respiration est faible ou irrégulière, donner la
respiration artificielle. Recourir promptement au médecin ou appeler un centre antipoison immédiatement.
DANGER - POISON: Ce produit renferme des distillats de pétrole. Si quelqu ’un en avale, ne pas le faire vomir.
Si la victime est inconciente, lui donner de l’air. Recourir immédiatement au médecin ou appeler un centre
antipoison. Emporter le contenant, l’étiquette ou prendre note du nom du produit et de son numéro
d’homologation lorsqu’on cherche à obtenir une aide médicale.
PASSER À LA SECTION 10
SECTION 10
RENSEIGNEMENTS TOXIGOLOGIQUES
L’atropine sert d’antidote. Ne pas utiliser de 2-PAM.
PASSER À LA SECTION 11
SECTION 11
ÉLIMINATION
ÉLIMINATION:
Ne pas utiliser ce contenant à d’autres fins. Il s’agit d’un contenant recyclable qui doit être éliminé à un point de
collecte des contenants. S’enquérir auprès de son distributeur ou de son détaillant ou encore auprès de
l’administration municipale pour savoir où se trouve le point de collecte le plus rapproché. Avant d’aller y porter
le contenant.
1. Rincer le contenant trois fois ou le rincer sous pression. Ajouter les rinçures au mélange à pulvériser dans le
réservoir.
2. Rendre le contenant inutilisable.
S’il n’existe pas de point de collecte dans votre région, éliminer le contenant conformément à la réglementation
provinciale. Pour tout renseignement concernant l’élimination des produits non utilisés ou dont on veut se
départir, s’adresser au fabricant ou à l’organisme de réglementation provincial. S’adresser également à eux en cas
de déversement ainsi que pour le nettoyage des déversements.
AVIS À L’UTILISATEUR: Ce produit antiparasitaire doit être employé strictement selon le mode d'emploi qui
figure sur la présente étiquette. L'emploi non conforme à ce mode d'emploi constitue une infraction à la Loi sur
les produits antiparasitaires. L'utilisateur assume les risques de blessures aux personnes ou de dommages aux
biens que l'utilisation du produit peut entraîner.
(L’étiquette de base)
Groupe/1B/Insecticide
MALATHION
500
10 LITRES
INSECTICIDE EN CONCENTRÉ ÉMULSIFIABLE
CONTENU NET :
AGRICOLE
Supprime les criquets (sauterelles)
les pucerons, acariens (mites), altises,
mouches domestiques et autres insectes.
LIRE L’ÉTIQUETTE ET LE DÉPLIANT CI-JOINT AVANT L’EMPLOI.
GARANTIE: Malathion 500 g/L
No D’HOMOLOGATION 5821
LOI SUR LES PRODUITS ANTIPARASITAIRES
AVERTISSEMENT
POISON
La Coopérative Interprovinciale Limitée, C.P. Box 1050, Saskatoon, Saskatchewan S7K 3M9
1-204-233-3461
M.D.
RC 944-0907– 10 Litre
(L’étiquette derrière)
MALATHION 500
INSECTICIDE EN CONCENTRÉ ÉMULSIFIABLE
AGRICOLE
Supprime les criquets (sauterelles) les pucerons, acariens (mites), altises,
mouches domestiques et autres insectes.
LIRE L’ÉTIQUETTE ET LE DÉPLIANT CI-JOINT AVANT L’EMPLOI.
GARANTIE: Malathion 500 g/L
No D’HOMOLOGATION 5821
LOI SUR LES PRODUITS ANTIPARASITAIRES
AVERTISSEMENT
POISON
PRÉCAUTIONS : GARDER HORS DE LA PORTÉE DES ENFANTS. Dangereux si avalé, respiré ou
absorbé par la peau. Éviter de respirer la buée de pulvérisation ou la poudre. Éviter tout contact avec la peau,
les yeux et les vêtements. Laver à fond au savon et à l’eau la peau exposée au produit, après avoir utilisé du
malathion. Avant de les porter de nouveau, nettoyer les vêtements contaminés. Ne pas contaminer les
aliments pour les humains ou les animaux ou les denrées alimentaires. Ne pas traiter les étables laitières. Ne
pas appliquer aux pâturages pendant que les animaux laitiers y sont. Ne pas traiter de plantes en fleurs. Éviter
de contaminer toute étendue d’eau. Laver avant de manger tout aliment traité. Ne pas appliquer aux yeux ni
aux oreilles (sauf en onguent) ni au museau de l’animal. Ne pas conserver près des aliments pour les humains
ou les animaux, des engrais et semences et produits analogues. Très toxique pour le poisson et les abeilles.
Les préparations de concentré émulsifiable peuvent nuire aux jeunes cucurbitacées et à des plantes
ornementales (craussule, houx, violette africaine, pétunia, genévriers de Sabin et de Canaert, fougère de
Boston, adiante et ptéridie).
PREMIERS SOINS : En cas d’exposition au Malathion, retirer la victime de la pièce et enlever tous les
vêtements contaminés. Laver au savon et à l’eau la peau exposée. Dans les yeux : rincer à l’eau. Si la
respiration est faible ou irrégulière, donner la respiration artificielle. Recourir promptement au médecin.
DANGER-POISON – Ce produit renferme des distillats de pétrole. Si avalé, ne pas faire vomir. Si la
victime est inconsciente, lui donner de l’air. Recourir au médecin ou appeler un centre antipoison
immédiatement. Emporter le contenant, l’étiquette ou prendre note du nom du produit et de son numéro
d’homologation lorsqu’on cherche à obtenir une attention médicale.
RENSEIGNEMENTS TOXICOLOGIQUES : L’atropine sert d’antidote. Ne pas utiliser de 2-PAM.
ÉLIMINATION : Ne pas utiliser ce contenant à d’autres fins. Il s’agit d’un contenant recyclable qui doit
être éliminé à un point de collecte des contenants. S’enquérir auprès de son distributeur ou de son détaillant
ou encore auprès de l’administration municipale pour savoir où se trouve le point de collecte le plus
rapproché. Avant d’aller y porter le contenant:
(1) Rincer le contenant trois fois ou le rincer sous pression. Ajouter les rinçures au mélange à pulvériser dans
le réservoir. (2) Rendre le contenant inutilisable.
S’il n’existe pas de point de collecte dans votre région, éliminer le contenant conformément à la
réglementation provinciale. Pour tout renseignement concernant l’élimination des produits non utilisés ou
dont on veut se départir, s’adresser au fabricant ou à l’organisme de réglementation provincial. S’adresser
également à eux en cas de déversement ainsi que pour le nettoyage des déversements.
La Coopérative Interprovinciale Limitée, C.P. 1050, Saskatoon, Saskatchewan S7K 3M9, 1-204-233-3461
RC 945-0907
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising