Mise en page 1 - Cezam Auvergne

Mise en page 1 - Cezam Auvergne
# théâtre
musique
patrimoine
THÉÂTRE
aurillac saison culturelle
scène conventionnée
scène régionale d’Auvergne
2011///2012
pour une culture qui se partage
Club des partenaires d’entreprise
Pour mettre son entreprise sur le devant de la scène !
Ils soutiennent le théâtre d’Aurillac :
Au Diapason
13 Rue des Carmes / Aurillac
04.71.48.16.10
www.audiapason.com
La Fontaine
6 rue Baldeyrou / Aurillac
04.71.48.26.88
L’Arsène sur Cour
Bar du Marché
17 Place de l’hôtel de ville/ Aurillac
04.71.48.16.10
18 rue Arsène Vermenouze / Aurillac
04.71.48.48.97
Le Carillon
Cantal Reprographie
92 rue de Marmiesse / Aurillac
04.71.48.11.56
www.cantal-reprographie.fr
Grand hôtel Le Bordeaux
2 avenue de la République / Aurillac
04.71.48.01.84
www.hotel-de-bordeaux.fr
10 place de l’hôtel de ville / Aurillac
04.71.48.78.13
Le pavé de bœuf
14 place de l’Hôtel de ville / Aurillac
04.71.43.51.40
L’Hippocampe
11 avenue Henri Mondor / Naucelles
04.71.47.26.10
Hôtel Delcher
20 rue des Carmes / Aurillac
04.71.48.01.69
Hôtel du palais
4 rue Beauclair / Aurillac
04.71.48.24.86
www.hotel-aurillac.com
SACAN
9 rue Marc Seguin / Arpajon sur Cère
04.71.63.47.42
www.sacan.fr
Hotel du Square
15 place du Squre / Aurillac
04 71 48 24 72 / www.hotel-le-square.com
03
Sommaire
Calendrier
4à7
____________________________________
Présentation de la saison
8
____________________________________
Les Compagnonnages Chorégraphes
9
____________________________________
La Compagnie
Magma Performing Théâtre
10
____________________________________
Spectacles
12 à 72
____________________________________
Zones libres
73
____________________________________
Les résidences
74
____________________________________
Le Théâtre accueille
75/76
____________________________________
Les expos
77
____________________________________
Mode d’emploi
78/79
____________________________________
Bon de commande
80
____________________________________
L’équipe
81
____________________________________
04
Calendrier
Théâtre
SEPTEMBRE
Mardi 20 : Les 400 coups du Théâtre
12
OCTOBRE
Jeudi 13 : Jusqu’à ce que les auteurs vivants nous rassemblent
Vendredi 21 : Le baiser de la méduse
16
18
NOVEMBRE
Mardi 8 : L’affaire de la Rue Lourcine
Jeudi 17 : La table du fond
29,30 et 1er décembre : Un verre de Crépuscule
21
23
27
JANVIER
Mardi 10 : Cependant tout arrive
Vendredi 20 : Dans la nuit plus claire jamais rêvée
31
34
FÉVRIER
Mardi 7 : Dom Juan
40
MARS
Lundi 5 et Mardi 6 : Carte blanche à Nadège Prugnard
Mardi 13 : Invisibles
Jeudi 22 : Petites histoires de la folie ordinaire
Lundi 23 : Jusqu’à ce que les auteurs vivants nous rassemblent
26,27, 28 : L’apprenti
50
55
56
57
60
AVRIL
Vendredi 6 : Angels in America
Jeudi 9 : Krafff
Vendredi 27 : Chambres d’hôtels
62
63
66
MAI
Jeudi 3 : Une île
69
05
Danse
SEPTEMBRE
Vendredi 23 : Les bulles chorégraphiques
13
NOVEMBRE
Mercredi 2 : Opéra for fools
Mardi 22 : R.A.F City’s
19
24
DÉCEMBRE
6, 7, 8 : Windows 3
28
JANVIER
Dimanche 22 : Métis 2
28 et 29 : Rencontres chorégraphiques départementales
35
37
FÉVRIER
Jeudi 2 : Requiem
Vendredi 10 : Cygn etc… et pliages
Du 23 au 28 : 36 heures
Dimanche 26 : Le roi penché
Mardi 28 : Blue lady
39
42
44
45
47
Mars
Jeudi 8 : Ashbury St.
52
Avril
Lundi 23 : Jusqu’à ce que les auteurs vivants nous rassemblent
Vendredi 27 : Chambres d’Hôtels
64
66
06
Jeune public
Janvier
Mercredi 4 : Zoom ! Les vestiges du rêve
30
Février
Mercredi 1er Février : Abeille, Habillez- moi de vous
38
Avril
Dimanche 29 : Où va l’eau
67
Lecture et poésie
Octobre
Mardi 18 : poésie : Françoise Coulmin
17
Novembre
8, 9,10 : Lecture Philippe Lacoche lu par Bruno Marchand
Mardi 29 : Poésie : Jean-Pierre Tardif
22
26
Janvier
11, 12,13 : Lecture Jean-Pierre Spilmont
lu par Isabelle Peuchlestrade
32
Février
8, 9,10 : Lecture Frédérique Deghelt lue par Chantal Malebert
Mardi 28 : Poésie Josyane De Jesus - Bergey
41
46
Mars
7, 8, 9 : Lecture autour de Didier Lévy
Mardi 27 : Poésie : Lou Raoul
51
59
Avril
4, 5, 6 : Lecture Philippe Fusaro lu par Bruno Marchand
Mardi 24 : Poésie M.N. Agniau & Laurent Bourdelas
61
65
Mai
2, 3, 4 : Lecture Léonora Miano lue par Thérèse Canet
Mardi 22 : Poésie : Revue Friches
68
72
07
Galas
Octobre
Samedi 8 : Le clan des célibataires
15
Novembre
Vendredi 4 : En coup de vamp
20
Janvier
Vendredi 13 : Rififi à l’Elysée
33
Mars
Samedi 24 : La nuit sera chaude
58
Musique (jazz, classique , rock, chanson…)
Octobre
Jeudi 6 : La forge de Géraud Bastar
14
Décembre
16, 17,18 : Voyage d’hiver : Roger Muraro
29
Février
Samedi 11 : Voyage d’hiver : Opus 62 Sextuor du Pas de Calais
43
Mars
Jeudi 1er : Hibernarock : Daniel Darc
Vendredi 2 : Hibernarock : Richard Gotainer
Samedi 10 : Voyage d’hiver : Flamenco Pradal
Dimanche 11 : Voyage d’hiver : Baptiste Trotignon
48
49
53
54
Mai
Jeudi 10 : ça jazz en ville / Andy Emler MegaOctet
Vendredi 11 : ça jazz en ville / Emler, Tchamitchian, Echampard trio
Samedi 12 : ça jazz en ville / Emler Thomas De Pourquery
Mardi 15 : Le long du passage
70
70
70
71
Expositions
Du 14 Octobre au 22 Décembre : Expo peinture Claudine Morand
Du 10 Janvier au 11 Février : Expo photographie Jean-Michel Peyral
Du 1er Mars au 6 Avril : Beauté et handicap
77
77
77
08
Le sens
de la saison
L’autre comme
miroir de soi
A combien de malentendus sommes-nous confrontés tous les jours visà-vis des autres ou des évènements qui nous entourent. Même si chacun
se trompe sur l’autre, chacun sait que l’on a quelque chose à apprendre
des autres.
Prosaïquement et sincèrement, c’est à cet exercice que se livrent chaque
soir sur notre scène, les artistes avec leur spectacle.
Chacun est donc porteur de nombreux malentendus. Ils font partie
intégrante de notre culture, naissent spontanément et s’incrustent avec
obstination, qu’il s’agisse de notre quotidien ou de grands événements.
Il n’en va pas autrement à l’époque d’internet et de son dialogue
planétaire.
Pour mieux se mouvoir face à ces dits malentendus, nous vous proposons
l’art comme grand terrain de jeu, sur lequel nous pouvons paisiblement
nous exercer à la compréhension, car ne pas comprendre et se
méprendre n’ont pas de suites dramatiques assis au spectacle.
C’est l’art précisément, qui peut entraîner le spectateur à s’interroger sur
le phénomène de la compréhension. Et c’est en ce sens que les
spectacles choisis pour cette programmation 2011-2012, invitent au jeu
du sens et de l’équivoque….
Nous vous souhaitons en conséquence une lecture riche en malentendus
et en découvertes éclairantes durant cette nouvelle saison.
Alain Calmette,
Maire d’Aurillac
Patrick Carpentier,
Adjoint au Maire
chargé de l’Action Culturelle
et de la Jeunesse
Jean-Paul Peuch,
Directeur du Théâtre
09
Danse
Compagnonnage avec deux chorégraphes
Sylvie Pabiot – Compagnie Wejna
Et Yan Raballand – Compagnie Contrepoint
Double mission pour ce compagnonnage entre deux chorégraphes et le
Théâtre : leur permettre de réfléchir et de travailler sur leur production
en cours et ouvrir un dialogue avec le public sur leur danse.
Vous les retrouverez à plusieurs rendez-vous durant la saison.
Après des formations en philosophie et en danse contemporaine (Ecole
Municipale de Danse de Clermont-Ferrand ; Université Paris 8 ; CCN. de
Montpellier - Mathilde Monnier), Sylvie Pabiot travaille comme interprète
au sein de plusieurs compagnies, notamment avec Maguy Marin (20002004), et chorégraphie une dizaine de courtes pièces. Elle fonde la
Compagnie Wejna en 2004, en créant un solo du même nom. Elle
interprète ensuite une « Fable de La Fontaine », chorégraphiée par Lia
Rodriguez. Elle chorégraphie « Un détroit » en 2005, puis trois pièces
dans lesquelles elle est aussi interprète : « R » , « Objecte », « Rezo ». En
2010 elle chorégraphie « Rumeurs ». Elle participe aussi à d’autres
projets interdisciplinaires : théâtre, musique et vidéo.
Après sa formation au Conservatoire National Supérieur de Musique et
de Danse de Lyon, Yan Raballand mène un parcours éclectique
d’interprète et de chorégraphe. Il travaille, comme danseur, avec Odile
Duboc pour la création des opéras « Cadmus et Hermione » et « Vénus
et Adonis », ainsi que pour « la Pierre des Songes ». En octobre 2009, il
est interprète dans la reprise d’« Insurrection ».
Il collabore également avec Stéphanie Aubin pour la création d’« Ex’Act »,
« Standards » et pour une reprise de rôle dans « Miniatures » ; avec
Dominique Boivin pour l’Opéra « Les Amours de Bastien et Bastienne »
ainsi que pour « A quoi tu penses? »; avec Bernadette Gaillard pour
« L’homme assis dans le couloir » (mise en scène de Stéphane AuvrayNoroy) et pour « Ces p’tites paroles en l’air ». Il est également interprète
auprès de Pascale Houbin dans son projet sur les gestes des métiers.
En 2001, il fonde sa propre compagnie Contrepoint.
« Le Théâtre , comme la parole,
a besoin qu’on le laisse libre !»
Antonin Artaud
10
Nadège
Prugnard
Artiste associée
au Théâtre d’Aurillac
Compagnie Magma
Performing Théâtre
« je veux la langue du choc je veux rendre la parole au texte et non le rendre
lisible à travers des codes et des mimétiques et des clichés d’une autre
époque je veux le théâtre d’aujourd’hui je ne veux pas imiter mais analyser le
réel je veux révolter la forme par l’expérience de la limite je veux mettre à bas
toute instance au dessus de l’homme je veux retrouver du caché de l’invisible
dans un univers surexposé où tout est normé et par là même figé je veux
retrouver de l’autre de la différence du nouveau dans le monde des identités
et des répétitions je veux exposer au cœur même du réel ce qui n’a plus la
parole je veux écrire la parole de ceux qui n’ont pas la parole je veux briser
les règles du théâtre d’aujourd’hui en introduisant sur scène tout ce qu’on
cherche à cacher ce dont on ne peut parler je veux le dire je veux toucher les
limites du corps d’identité de mort et de sexe je veux un théâtre qui exhibe
jusqu’à l’extrême limite notre réel décharné je veux réensauvager la langue
je veux la parole comme lieu d’un renouveau je veux un théâtre qui se pose
en critique d’un monde devenu obscène Je veux ébranler les certitudes et
nos identités stables je veux un théâtre du courage affirmatif de l’énergie qui
passe au dessus du désespoir Je veux l’appel à l’autre y’a quelqu’un ? » N.P
Pour notre quatrième année en résidence au Théâtre d’Aurillac, nous
poursuivrons la parole au cœur, les Zones libres mensuelles qui s’offriront
dans les bars, quartiers et chez l’habitant, des ateliers d’écriture et de pratique
théâtrale, et vous invitons à découvrir« Neige et autres ébauches » une carte
blanche où nous présenterons des fragments de pièces à venir… A ne pas
manquer également « La forge » de Géraud Bastar, la Cie Dynamo et les
Guêpes rouges, trois projets que j’ai eu la chance de pouvoir accompagner
soit à la mise en scène soit à l’écriture.
Nous tenons à remercier chaleureusement la Ville et le Théâtre d’Aurillac dirigé
par Jean-Paul Peuch de nous accueillir et de nous soutenir dans notre travail
de recherche et d’engagement artistique à faire découvrir les écritures
d’aujourd’hui, une parole qui s’adresse à tous, parce qu’elle parle de nous
autrement et parce qu’insoumise elle défend nos libertés.
Nadège Prugnard et Nicolas Groslier
Je n’ai pas d’obligation plus pressante
que celle d’être passionnément curieux.
Albert Einstein
L’art dramatique n’est aucunement un luxe,
c’est le fondement même de la civilisation.
Edward Bond
Dramaturge et metteur en scène
12
20
Mardi
sept. 2011
20h00
Genre : Théâtre
Durée : 1er volet : 1h10
2e volet : 55’, 3ème volet : 30’
Les 400 coups du Théâtre
Par la Compagnie l’Œil du Silence
Écriture gestuelle et visuelle, dramaturgie, et mise en scène : Anne Sicco
Création musicale et instrumentale, musique vivante : Christophe Seval
Fragments d’auteurs : Aristophane. Shakespeare . Rabelais . Molière
Citations d’auteures : Dea Loher. Carole Fréchette . Leslie Kaplan.Chloé
Delaume. Anja Hilling - Scénographies, lumières et direction technique :
François Klère – Conception et réalisation du mobilier en métal : David
Chevalier – Construction : Ateliers Appia – Création costumes : Groupe D3.
Avec : Jean-Claude Caron, Olivier Copin, Aurélia Marceau, Christophe Seval,
Alexandra Castellon, Julie Alayrac, Thomas Tréholan et la participation des
jeunes professionnels de l’atelier de formation de l’Œil du Silence : Stéphanie
Ribeyreix, Laura Flahaut, Corentin Cayla, Lucile Malnoë, Kenan Olivier,
Manon Petit, Marion Fontan et Fantine Crouzet.
Rencontre poétique parodique et inspirée avec l’art du théâtre.
Premier Volet : « Préludes, prologues et levée de rideaux »
Un assemblage de pièces, textes, réflexions, propos célèbres sur le théâtre, citations,
invectives, choeurs et vocalises ; une grande équipée dissipée et créative conduite par
un directeur de théâtre, un poète, un pianiste et un bouffon !
Deuxième volet : « Le Silence et le théâtre de répertoire »
Une traversée comique, onirique et tragique composée d’extraits d’Euripide,
Aristophane, Shakespeare, Molière, La Fontaine, Tchekhov !
C’est aussi le frôlement des visages et des corps et leur rencontre sensuelle et frémissante
avec le clair-obscur….
Troisième volet : « Les femmes turbulentes et les écritures d’aujourd’hui »
Une brève rencontre à vif avec les comédiennes déchainées et des citations magnifiques,
question de donner au public l’envie de découvrir et de lire les auteures d’aujourd’hui.
Production l’Œil du Silence, en collaboration avec la saison d’hiver de Saint-Céré, les
services culturels de Figeac Communauté et le Théâtre de Cahors.
Tarif : A
13
Les Bulles Chorégraphiques
Par la Cie Contrepoint / Yan Raballand
Chorégraphie : Yan Raballand
Interprètes : Evguenia Chtchelkova - Bérengère Fournier
Aurélien Le Glaunec - Claire Vuillemin
Costumes : Dominique Fabrègue - Création sonore : Francine Ferrer
Création lumière, régie générale : Dominique Legland.
23
Vendredi
sept. 2011
20h45
Genre : Danse
Durée : 1h20
Tout public
Des bulles légères, poétiques et fragiles.
Les Bulles Chorégraphiques, jouées en déambulatoire, sont une suite de petites formes
créées dans des lieux porteurs d’une histoire, d’une âme, d’une poésie. Nous avons choisi
les alentours du théâtre et des espaces dans le théâtre pour vous convier à cet itinéraire
dansé.
Du solo au quatuor, ces bulles nous peignent différentes tranches de vie sur des airs de
chansons d’amour en passant par Tino Rossi, Edith Piaf ou encore Arthur H.
Un souvenir nostalgique, une déclaration passionnée, un chagrin d’amour…
Traversant ce lieu de mémoire qui deviendra l’écrin d’une nouvelle histoire.
Coproduction Théâtre d’Aurillac et Opéra Théâtre de Saint Etienne.
Spectacle créé avec le soutien de la Commune de Cère et Goul en Carladès, de la Communauté
de Commune de Murat et la Communauté de Commune de Cère et Rance en Chataigneraie.
Tarif : A
06
Jeudi
octobre 2011
De Géraud Bastar
20h45
La Forge
Genre : Rock in progress
Durée : 1h30
14
Chant et guitare : Géraud Bastar - Textes : Géraud Bastar et Nadège Prugnard
Vielle : Patrick Bouffard - Accordéon : François Fabre
Guitare électrique : Frédéric Leclair « Lézard » - Batterie et Ferraille :
Patrick Lemarchand - Basse et Contrebasse : Clément Peyronnet
Lumière : William Mas - Son : Charles Gourlier - Accompagnement artistique :
Nadège Prugnard - Costumes : Marianne Mangone - Photos : Alexis Magand,
Marion, Daniel Aimé et Norbert Dutranoy - Video reportage : Tak Tak Prod.
« Ecrire et questionner la perte d’identité des hommes d’aujourd’hui, le monde du travail, les
violences et blessures de la société… (ré)ouvrir ce qui forge l’identité de chacun, la part de rêve
et le « devoir de beauté » de l’humain, écrire le diamant du charbon ».
Géraud
On ne présente plus Géraud, le leader des ex « Barons du Délire », chanteur à la voix
roc, rauque et rock à la Tom Waits, au style nerveux et épuré, aux textes conjuguant
intime et politique, imbibés de la révolte et de l’énergie rock de ses pairs, une simplicité
d’écriture, de celle qu’il aime à appeler la « noblesse populaire » celle de l’humanisme
et de la révolte des Brel, Brassens, Ferré, Sex Pistols, Iggy Pop, Bashung et autres
Hendrix. Géraud s’est forgé seul, exit « une longue route », avec plus de 1500 concerts
à son actif, qu’il soit en solo, rock band, ou en improvisation (avec Yoghourt dogs band,
M, Parabelum, Lofofora etc…). Une réputation de bête de scène tant par l’énergie et
la qualité musicale aux métissages les plus fous, que par l’engagement humaniste… à
l’âme révolutionnaire affirmée. Mais ce que veut forger Géraud aujourd’hui c’est Géraud
Bastar, être artisan de sa liberté d’artiste, combat armé d’un feu dévorant, renouer avec
le marteau et l’enclume « d’Héphaïstos » l’originel archaïque et charnel de la création
artistique, convoquer « l’espace tragique et sonore de la forge », comme puissance rock.
Partenaires : DRAC Auvergne, Clermont Communauté, le Conseil Régional d’
Auvergne, TAK TAK Production (Clermont Ferrand), le Lycée de communication St
Géraud, l’association Love Mi Tendeur (Aurillac) et le Théâtre d’Aurillac / Scène
Conventionnée / Scène Régionale d’Auvergne.
Tarif : A
15
Le Clan des Célibataires
Un spectacle « Média Production »
Sur une idée de Ludovic Cohen et Stéphane Lamy – Textes de Françoise
Royes (à qui l'on doit le succès "Moi, Mon Mari, Mes Emmerdes")
Metteur en scène Vincent Ross – Collaborateurs : Gil Roussier,
Guillaume Coulon, Benjamin Pierre
08
Samedi
octobre 2011
20h45
Genre : Gala
Durée : 1 h 30
Yohann et Enzo sont deux amis qui vivent une vie tranquille en colocation. Leur vie va
basculer le jour où Léa, rencontrée sur Facebook, emménage avec eux…Séduisante et
drôle, Léa va faire chavirer le cœur des deux garçons. Une compétition va s’installer
entre les deux copains pour faire craquer Léa. Va-t-elle résister au charme du macho
méditerranéen ? Va-t-elle préférer la finesse de Yohann ? A moins qu’elle n’ait d’autres
projets …
Avec Franck Borde (Le Juge Esteve de Plus Belle la Vie),
Indra (en alternance avec Léa François)
et Willy Liechty (Chroniqueur de Morandini sur Direct 8)
Tarif : 25€ / 22€
13
Jeudi
octobre 2011
20h45
Genre : Théâtre
Durée : 60’
Jusqu’à ce que les auteurs
vivants nous rassemblent
(première partie)
Par La Compagnie de L’Intime
Mise en scène : Isabelle Peuchlestrade - Assistée de Claire L'Homme
Auteur : Daniel Keene
16
Keene met son écriture précise au service de textes brefs,
bouleversants, sous diférentes formes dramatiques, monologues,
dialogues ou récits.
Textes :
"Avis aux Intéressés " dans Pièces Courtes 2
avec
Stéphane Comby : Léo, le fils
Jean-Luc Muscat : Daniel, le père
"Marie et Marguerite" dans Pièces Courtes 2
avec
Thérèse Canet : Marguerite
Sylvie Conan : Marie
"Le récit" dans Pièces Courtes 1
avec
Jean-Luc Muscat : Monsieur Skelton
Stéphane Comby : L'homme
avec la participation de Juliette Arnal : John
Tarif : A
17
Les Moments Poétiques d’Aurillac
Françoise Coulmin
En collaboration avec l’association la Porte des Poètes
Des poèmes de Françoise Coulmin et de Louis Aragon
lus par Isabelle Peuchlestrade
18
Mardi
oct. 2011
18h30
Genre : Poésie
Durée : 55’
Françoise Coulmin - Chotard, née en 1941 en Normandie, y vit actuellement après
une période passée à Paris. Poète, peintre et géographe, elle a successivement enseigné
les arts plastiques, mis en œuvre à l'Université de Caen une expérience d'université
inter-âges en milieu rural ainsi qu’un groupe de recherches sur les traditions populaires
qui ont donné lieu à l'édition de cahiers d'ethnologie.
« Poète de combat et de résistance, elle reste un électron libre et rebelle » ( J. C. Touzeil).
- Principaux recueils : Pour durer, (Le Dé Bleu/Les Écrits des Forges, Fr et Qc, 1993),
Entrer rebelle en ère de deuil, (La Bartavelle, Fr, 1997), Mais de ce qui se perd, (L'Arbre à
Paroles, Belgique, 1998), Tous les hommes sont des poètes, (Le Temps des Cerises, Fr,
2002), Le monde saigne devant toi, (Le Temps des Cerises/Les Écrits des Forges, Fr/Qc,
2006), Quelques méchancetés moins une, (l’Harmattan, Fr, 2011), Pendant qu’il est encore
temps, (Le Temps des Cerises, Fr, 2011). A mis en œuvre deux anthologies aux éditions
Le Temps des Cerises : Si le rouge n’existait pas, (67 auteurs, 2009) et Nous la multitude,
(107 auteurs, 2010).
- Autres publications en revues papier ou sur l’internet et dans une vingtaine
d’anthologies, en France et à l’étranger.
- Un extrait de Pour durer est le support d'une œuvre musicale du compositeur Valéry
Aubertin : Conversation du silence avec le silence, pour orgue, violoncelle et voix.
- Collaborations avec de nombreux plasticiens.
- Sociétaire de la Société des Gens de Lettres (SGDL), du P.E.N. Club français, de la
Nouvelle Pléïade, de l’Association des Écrivains et Artistes Révolutionnaires, (AEAR).
Entrée libre
18
Vendredi
octobre 2011
(ou l’obscure transe)
20h45
Par la Compagnie La Mangoune
Genre : Théâtre
Durée : 1 heure
et le Théâtre La Chélidoine
21
Le Baiser de la Méduse
Avec Sylvie Peyronnet et Thérèse Canet
Marcelle Delpastre, deux langues (occitan et français) qui se font écho.
Lire et dire Delpastre, c’est une question de souffle et d’émotion.
Ici nos deux lectrices jouent de leurs différences pour rendre le rire et les larmes, le
bilinguisme, sans oublier l’enfant qui se cache dans le cœur de l’adulte.
« Louange pour la femme », d’une part et « L’histoire dérisoire », d’autre part, sont les
œuvres choisies pour donner vie aux mots de Marcelle Delpastre autour de la
célébration de la femme dans tous ses états et à toutes les étapes de sa vie.
Magique.
Marcelle Delpastre est née en 1925 à Germont de Chamberet, en Limousin,
elle y est morte en 1998 au terme d’un incomparable voyage immobile, laissant une
œuvre imposante et variée, dont la part essentielle est d’ordre poétique, ordre
qu’elle a conjugué avec bonheur dans tous les modes possibles, de la ballade
au psaume, du poème dramatique à la prose poétique,
et dans ses deux langues, occitane et française.
Tarif : A
19
Opera For Fools
Par la Compagnie Vincent Mantsoe
Chorégraphe : Vincent Sekwati Koko Mantsoe
Interprètes : Aude Arago (France) - Romain Cappello (France) - Sarah
Cerneaux (France) - Desire Davids (Afrique du Sud) - Vincent Mantsoe (Afr.
du Sud/France) - 1 danseur (audition en cours)
Assistante : Cecile Maubert-Mantsoe - Lumières : Serge Damon Scénographie : Serge Damon - Musique : Andréa Cera
02
Mercredi
nov. 2011
20h45
Genre : Danse
Durée : 1 heure
Opera for Fools est une oeuvre sur la culture des shebeens depuis le temps de la
ségrégation jusqu’à la fin de l’Apartheid. Il s’agit d’une création permettant de découvrir
la force et l’énergie cachées dans la musique tribale sud-africaine et dans la soul
afro-américaine, à travers une immersion dans le monde des shebeens et la rencontre
des âmes qui s’y promènent.
Opera for Fools est un hymne à leur espoir, à leur colère, à leur joie mais il exalte
également la solitude et le désespoir.
L’histoire a choisi son camp. Elle s’est rangée derrière les habitués des shebeens, du côté
des danseurs de Toyi-Toyi, poings levés et qui crient encore Amandla !!!! Mais
peut-être dans un autre but aujourd’hui et en tout cas sur des musiques différentes,
celles de Mbaxanga, Kwela (Swing du sifflet de Penney), Miriam Makeba, Hugh
Masekela, Simon ‘Mahlatini’ et Hahotella Queens, Johnny Clegg, Brenda Fassie,
Mzwake Mbule, Sello’Chicco’ Twala, Stimela et beaucoup d’autres encore.
« Je ne fais pas de politique ;
Je suis simplement un artiste qui, dans un monde global et pris dans une course effrénée,
propose une lecture paradigmatique d’un fait culturel important afin d’en assurer la
préservation et la survivance. »
Vincent S.K. Mantsoe 2010
Traduit de l’anglais par : Pierre-Olivier Lombarteix
Production: Association Noa-Cie Vincent Mantsoe - Co-production: Festival Dance Umbrella Afrique du Sud,
Théâtre d'Aurillac (accueil en résidence). Avec le soutien du Théâtre de Cusset (accueil en résidence).
La Compagnie reçoit le soutien du Ministère de la Culture / Drac Auvergne au titre de l'aide aux compagnies,
du conseil Régional d'Auvergne, du Conseil Général de l'Allier.
Tarif : A
20
04
Vendredi
nov. 2011
20h45
Genre : Gala / Humour
Durée : 1h40
Dominique de Lacoste
Dans « En coup de Vamp »
Avec Dominique de Lacoste
Ecrit et mis en scène par Jean-Marie Chevret
Mâme Jansen !... L’incontournable amie satellite de Gisèle Rouleau, vient de grossir
les statistiques des accidentés de la route. C’est à la fin d’une excursion à « la mer de
sable » qu’elle s’est fait coincer par son sac bandoulière dans la porte arrière de l’autocar.
Bilan : 26 fractures, une prothèse dentaire et 3 mois d’hôpital…
Gisèle Rouleau se retrouve donc en charge d’une amie plus proche d’une terrine de
campagne que de Miss Univers ! Mâme Jansen est plâtrée, bandée, de la racine des
cheveux à la pointe des tongs, ce qui explique qu’elle ne participera que de façon virtuelle
au spectacle.
Avec son culot légendaire, son moral d’acier et sa pêche d’enfer, Gisèle prend tout en
main :
La survie de Mâme Jansen, la gestion de l’hôpital, le travail des médecins et infirmières,
qu’elle traite en confrères, les accueils aux urgences. Elle va même jusqu’à s’assurer à
« la cosaque » de la générosité dont devra faire preuve Mâme jansen envers son
encombrante auxiliaire de vie.
Le ton habituel retrouvé, la candeur, la causticité et le dynamisme à toute épreuve de
Gisèle prouvent que l’on peut rire de tout, même d’un séjour à l’hôpital…
Tarif : 25€ / 22€
21
L’Affaire de la Rue Lourcine
D’Eugène Labiche
Par la Compagnie Ecart Théâtre
Mise en scène Pascale Siméon - Assistanat à la mise en scène :
Anne Gaydier - Scénographie : Hervé Chantepie - Avec : Xavier Guittet,
Jean-Luc Guitton, Marielle Coubaillon, Fabrice Roumier, Antoine Rosenfeld
Lumières : Julia Grand - Musique : Alain Bruel - Costumes : Céline Deloche
08
Mardi
nov. 2011
20h45
Genre : Théâtre
Durée : En création
"Ah ! Je ne veux plus tuer de charbonnière, c’est trop salissant ! "
Lenglumé, noceur patenté se retrouve pris au piège de sa mémoire défaillante… au
petit matin la soirée de la veille n’est plus qu’un immense trou noir, « une lacune » dans
son existence bien rangée... Rien de bien grave, si ce n’est la présence incongrue de
Mistingue, un camarade de classe depuis longtemps oublié, on en rit, on cache ses
frasques à sa femme, on arrange les événements quand soudain l’impossible se dessine :
un meurtre a été commis, et les preuves s’accumulent transformant nos deux innocents
en bourreaux inconscients… Que s’est-il donc passé dans cette « lacune » ? De quiproquos
en rebondissements la comédie s’accélère… Avec tout le génie dont est capable Eugène
Labiche, nous assistons au tourbillon d’angoisses dans lequel nos protagonistes
s’engluent avec lâcheté pour notre plus grand bonheur…
Production : Compagnie Ecart Théâtre, Centre Régional de Tours,
Sémaphore - Ville de Cébazat - La compagnie Ecart Théâtre est en
résidence triennale à Cébazat, elle est conventionnée et reçoit le soutien
du Ministère de la culture/Drac Auvergne, du Conseil Régional
d’Auvergne, de la ville de Clermont-Ferrand.
Tarif : A
22
Genre : Lecture
Durée : 60’
Tout public
A Pages Ouvertes
Philippe Lacoche lu par Bruno Marchand
08
Mardi
nov. 2011
18h30
09
Médiathèque
de Saint-Paul-des-Landes
Mercredi
nov. 2011
18h30
Médiathèque
du Bassin d’Aurillac
10
Jeudi
nov. 2011
18h30
Médiathèque
d’Arpajon sur Cère
A chacune de ses parutions, Philippe Lacoche impose une manière, une couleur et un
ton. Ses héros, souvent désenchantés, vont de revers amoureux en échecs professionnels,
de déceptions politiques en disgrâces amicales. Ne serait ce pas pour ces raisons que
les livres de Philippe Lacoche touchent toujours ?
Doué pour saisir l'esprit d'une époque, il n'est jamais très loin de la fable avec des
histoires et des comédies humaines où une morale tracée à l'encre invisible se laisse
deviner et lire entre les lignes.
Ces récits sont simples et beaux parce que faits de silences interrogatifs, d'aventures
bâclées et de graves nostalgies.
Philippe Lacoche sait écrire bref, clair et concentré sur des personnages réalistes, ces
petites gens qui lui sont familiers.
Comment rester insensible à cette écriture du réel, qui sait toujours trouver une astuce
pour repeindre le ciel gris à la couleur de ses rêves ?
Lectures organisées par le Théâtre d’Aurillac et la Médiathèque du Bassin d’Aurillac
en collaboration avec la Médiathèque d’Arpajon-sur-Cère
et la Médiathèque de Saint-Paul-des-Landes.
Entrée libre
23
La Table du Fond
Par la Cie l’Entreprise François Cervantes
Ecriture et mise en scène :
François Cervantes (Texte édité aux éditions Maison 2006)
Avec : Nicole Choukroun et Stephan Pastor
Régie Générale : Christophe Bruyas
17
Jeudi
nov. 2011
20h45
Genre : Théâtre
Durée : 57’
au collège Jeanne de la Treilhe
En 1996, François Cervantes est allé dans un collège, s’est assis au fond de la classe
avec les élèves, il a suivi les cours et a écrit.
En 2006, il crée La Table du Fond pour mettre face à face l’école et le théâtre, les enfants
et les artistes, pour mieux comprendre le processus de l’apprentissage.
La salle de classe est à la fois le lieu de la fiction et celui de la représentation.
Production : L’Entreprise - partenaires de production : Théâtre Massalia, Friche La Belle de Mai , Marseille
Théâtre de l’Olivier, Istres/ Théâtre d’Arles / Le Merlan, Scène Nationale, Marseille / CDC, Les Pennes
Mirabeau / Théâtre de Cavaillon Scène Nationale / La Maison des Comoni, Le revest-les-Eaux / Conseil
Général des Bouches du Rhône / Projet réalisé dans le cadre des actions éducatives et artistiques du CG13
directions de l’Education et de la Culture. Création février 2006 - Friche La Belle de Mai, Marseille
« L’Entreprise » est une compagnie indépendante conventionnée par le Ministère de la Culture et de la
Communication, subventionnée par la DRAC PACA, le Conseil Régional PACA, le Conseil Général des
Bouches du Rhône et la Ville de Marseille, et en convention avec La Friche La Belle de Mai et le Théâtre
Massalia à Marseille.
Tarif : A
24
22
Mardi
nov. 2011
20h45
Genre : Danse hip-hop
Durée : 57’
R.A.F City’Z
Par le Théâtre National de Chaillot
De et avec Romuald Brizolier alias Romss - Grichka Caruge alias Monsta
Madness - Marvin Gofin alias Mar20 - Nicolas Medea alias Ace974 - Francis
Quessary alias 6Franc - Création sonore de soFLY - Création des costumes
Mario Faundez alias El Guerrero - Création lumière Philippe Diet - Avec toute
l’équipe du Théâtre National de Chaillot.
Un spectacle formidable par un collectif généreux.
Créé au Théâtre National de Chaillot à Paris en novembre 2010, ce spectacle de
Hip-Hop de cinq jeunes danseurs, bardés d’expériences dans des compagnies repérées,
commence comme un film d’aventures. Une carte au trésor en mains, nos compagnonsdanseurs tels une bande de pieds Nickelés transformés en mineurs de fond nous
embarquent dans une ville où ils passent d’un espace à l’autre avec brio, finesse et
roublardise.
La façon de faire corps des interprètes tout en laissant à chacun sa place et son identité
donne lieu à des moments de pur plaisir et tout cela parfaitement Hip-Hop.
Production : Théâtre National de Chaillot
Coproduction : Maison Folie de Wazemmes - Ville de Lille.
Tarif : A
Les Rapatonadas
Par l’Institut d’Etudes Occitanes
mercredi
23 Du
27 aunov.dimanche
2011
Genre : Conte
25
Le Rapaton (prononcer Rapatou) petit diable farceur, vous donne encore une fois
rendez-vous pour de nouvelles facéties à l’heure des premiers frimas de l’hiver !
Fête du conte par excellence, le festival est aussi depuis 3 éditions une véritable vitrine
de l’oralité au sens large.
Au programme, du conte comme toujours, mais aussi d’autres formes artistiques telles
que le théâtre, le chant, la poésie, la vidéo et des spectacles jeune public.
Rayonnant sur l’ensemble du département, le Rapaton n’oublie pas la culture occitane
qui tiendra bien évidemment une large place.
Jean-Louis Courtial et ses musiciens feront vivre en musique la littérature et la poésie
occitanes à travers le spectacle Sul Camin.
La compagnie de La Rampe de Montpellier conduira petits et grands sur le chemin
des aventures de Jan de Trop, mis en scène sur un texte de Thérèse Canet.
Le film Malaterra de Philippe Carrese, film en occitan sous-titré en français montrera
la vitalité de la création cinématographique contemporaine occitane.
Aux côtés de la culture occitane, une tête d’affiche en la personne de Pépito Matéo.
Invité cette année, le Maroc avec la conteuse Halima Hamdane.
Pépinière de conteurs, Las Rapatonadas ouvriront leur scène au jeune conteur
toulousain Florant Mercadier.
Renseignements : Institut d’Etudes Occitanes
BP602 - 32, cité Clair-Vivre - 15006 AURILLAC
04 71 48 93 87 - ieo.evenements@gmail.com
Billetterie & info IEO
26
29
Mardi
nov. 2011
18h30
Genre : Poésie
Durée : 55’
Les Moments Poétiques d’Aurillac
Jean-Pierre Tardif
En collaboration avec l’association la Porte des Poètes
Des poèmes de Jean-Pierre Tardif
et de Bernard Manciet lus par Thérèse Canet
Né à Lacaussade, dans le Haut-Agenais (Lot-et-Garonne), en 1954, Joan-Pèire Tardiu
a donné, à partir de 1972, plusieurs recueils de poèmes en langue d'oc, en particulier
Paraulas als quatre vents (1972) et Jorns Dobèrts (Prix Paul Froment 1977).
Parallèlement, d'autres parcours à travers langues et pays l'ont conduit à publier une
Pichona gramatica de l'arab magrebin (1973) et la traduction française de trois œuvres
du grand romancier italien Federigo Tozzi : Trois Croix, L'Ecole d'anatomie et Le
Domaine (en 1983, 1986 et 1989 respectivement, édition de « L’Ether Vague », diffusée
par les éditions Verdier). Il a publié au cours des années suivantes deux nouveaux
recueils poétiques, Lo Def òra endedins (1996) et La Mar quand i es pas / Absence de la
mer (1997). Son dernier ouvrage, Las quatre rotas / Les quatre routes, est paru en
novembre 2009 aux éditions Fédérop.
Dans la revue littéraire OC, dont il est le rédacteur en chef, Joan-Pèire Tardiu s’attache
à donner la parole aux poètes et écrivains occitans novateurs. Il a par ailleurs coordonné
le cahier de la revue Europe de juin-juillet 2002 consacré à la poésie occitane
d'aujourd'hui et participé, en juillet 2002, aux 10 émissions de Poésie sur Parole
consacrées par France-Culture aux poètes occitans contemporains. Traducteur de
plusieurs œuvres du poète congolais Gabriel Okoundji, il a donné une version occitane
de son dernier recueil, Prière aux ancêtres, paru aux éditions Fédérop en 2008, - ouvrage
dont il a aussi rédigé la préface.
Entrée libre
27
Un Verre de Crépuscule
Par la Compagnie Tabula Rasa
Un projet de la compagnie Tabula Rasa - Trois pièces courtes de Daniel Keene
Kaddish - Monologue sans titre - Un verre de crépuscule - Traduction de Séverine
Magois - Avec : Ali Esmili et Jean-François Lapalus - Chant et guitare : Tom A.
Reboul - Mise en scène et scénographie : Sébastien Bournac - Création Lumière :
Philippe Ferreira - Création sonore : Tom A. Reboul - Création Costumes :
Laurence Vacaresse - Diffusion : Améla Alihodzic - Photos : François Passerini
29
nov.
M 30
déc. 2011
J
01 20h45
M
Genre : Théâtre
Durée : 57’
Spectacle décentralisé
Navette gratuite
au départ du théâtre
Un objet théâtral de proximité en trois pièces courtes.
Dans Kaddish, un homme s’avance dans la pénombre, peut-être était-il déjà là. Il nous
parle. C’est un endeuillé ; puis dans Monologue sans titre, Matthew a quitté sa terre
natale pour trouver une situation, un travail dans la ville et enfin dans Un verre de
Crépuscule, on voit un commis voyageur rencontrer un jeune indigent dans un bar.
Des destins tragiques mais profondément humains.
A voir sans aucune hésitation.
Production : Compagnie Tabula Rasa – Coproduction : Théâtre de la Digue, Scène Nationale d’Albi, MJC de
Rodez, Ville d’Onet-le-Château - Soutien au projet (dans le cadre de la résidence de la compagnie Tabula
Rasa à Rodez et en Aveyron 2008-2011) : La Ville de Rodez, la Communauté d’agglomération du Grand
Rodez, le Conseil Général de l’Aveyron, le Pays Ruthénois.
Ce projet a été subventionné par Le Conseil Régional Midi-Pyrénées, la Ville de Toulouse, le Conseil Général
de la Haute-Garonne - La compagnie Tabula Rasa est conventionnée par la Ville de Toulouse - Le Groupe
Cahors - Fondation MAEC participe depuis 2005 au développement des projets de la compagnie Tabula Rasa
- Le spectacle a été créé le 18 décembre 2008 au Moulin de Cantaranne à Onet-le-Château dans le cadre de
la résidence de la compagnie à Rodez (MJC) et en Aveyron - Les trois pièces de Daniel Keene utilisées dans
le spectacle sont éditées aux Éditions théâtrales dans le premier volume Pièces courtes, 2001.
Tarif : A
28
Genre : Danse
Durée : 50’
Spectacle décentralisé
Navette gratuite
au départ du théâtre
06 déc.
M 07 2011
20h45
J 08
M
Dansewindows 3 Bach Project
Par Le Centre Chorégraphique National de Roubaix
Nord-Pas-de-Calais / Carolyn Carlson
Chorégraphie Carolyn Carlson et Yuval Pick
À la rencontre avec succès des habitants du Nord-Pas-de-Calais depuis trois ans,
Dansewindows s’exporte à Aurillac en décembre 2011 avec un programme chorégraphié
par Carolyn Carlson et Yuval Pick. Deux approches radicalement différentes sur la
musique de Bach. Une manière de montrer la diversité des écritures de la danse
contemporaine. Ce troisième volet de dansewindows résulte d’un dialogue entrepris
par Carolyn Carlson et Yuval Pick autour de l’œuvre de Jean-Sébastien Bach. Ce
dialogue a donné naissance à deux pièces qui composent le programme, l’une signée
par Carolyn Carlson, l’autre par Yuval Pick.
Josephine’s Cat
Chorégraphie : Carolyn Carlson - Musique : Jean-Sébastien Bach (Suite pour Violoncelle N° 1. BWV 1007. Sol
Majeur) - Assistants chorégraphiques : Henri Mayet, Antonia Vitti - Interprétation : Antonia Vitti, Dimitri La SadeDotti - Costumes : Emmanuelle Geoffroy
Avec légèreté et poésie, sur les Suites de Bach, Carolyn Carlson met en scène les
badinages de l’amour. Les sentiments qui lui sont liés sont universels. Nous rêvons tous
d’un alter ego… jeux de séduction, confrontation, incompréhension, déchirement,
réconciliation, tendresse constituent les élans et pulsions des relations. Spectateur de
ce huis clos intime : le chat, compagnon à la fois affectueux et indépendant…
PlayBach
Chorégraphie : Yuval Pick - Musique : Jean-Sébastien Bach - Assistante : Antonia Vitti - Interprétation : Antonia
Vitti, Dimitri La Sade-Dotti, Nathan Freyermuth - Costumes : Emmanuelle Geoffroy
Pour entrer dans l’œuvre de Bach : une « playlist » composée des morceaux préférés de
Yuval Pick et des danseurs, ceux qui leur parlent viscéralement. Les corps s’en emparent
avec puissance. L’énergie vitale se communique entre eux. Le poids de l’un repose sur
l’autre. Avec toute son histoire, ses racines. Ils s’accueillent mutuellement. Poussés à
l’extrême jusqu’au lâcher prise, ils font jaillir la musique, engagés dans la même passion,
dans une pure nécessité…
Production : Centre Chorégraphique National de Roubaix - Nord-Pas-de-Calais, avec le soutien du Conseil
Général du Pas-de-Calais et Lille Métropole Communauté Urbaine. Partenaires : Ministère de Culture et de la
Communication, Ville de Roubaix, Région Nord-Pas-de-Calais, Conseil Général du Nord, Conseil Général
du Pas-de-Calais et Lille Métropole Communauté Urbaine.
Tarif : A
29
16
S 17 déc.
D 18 2011
V
Voyage d’Hiver premiers rendez-vous
En collaboration avec l’association Musica Formosa
Concert d’ouverture - vendredi 16 décembre à 20h45
Deux pianos Luo Chin Le Bot et Claude Gosse de Gore
Au programme Mozart et Rachmaninoff
Concert Roger Muraro, la classe…
Samedi 17 décembre à 11h30, 16h30 et 20h30
Il voulait enseigner le saxophone ; il devient pianiste… Tel est, en raccourci, l’itinéraire
de Roger Muraro, aujourd’hui l’un des musiciens français les plus en vue dans le monde.
Ses aptitudes physiques hors norme, sa silhouette de géant dégingandé, ses mains
interminables prolongées de doigts immenses lui donnent au clavier une aisance qui
confine à l’évidence. Sous ses doigts de magicien doué de mille sortilèges, le grand piano
de concert se doit d’évidence d’acquérir des aptitudes beaucoup plus grandes tant
Muraro domine largement le clavier, si bien que la technique de jeu semble d’une
aisance souveraine.
Concert Open Bar Roger Muraro
Dimanche 18 décembre 2011 – 11h30
Tarif : 10€ / 15€
(pass 20 € pour 3 concerts du samedi)
Hors abonnement
30
04
Mercredi
janvier 2012
16h00
Genre :
Théâtre de marionnette
Durée : 50’
Age : A partir de 6 ans
Zoom ! Les vertiges du rêve
Par la Compagnie Pupella Noguès
Mise en scène et scénographie : Joëlle Noguès - Dramaturgie et adaptation :
Giorgio Pupella - Création vidéo et environnement cinématographique :
Pierre Noguès & Dominique Leray - Création musicale : Giorgio Pupella
& Victor Betti - Sculpture marionnettes : Nathalie Charrié, Gérôme Agostini
Structures scéniques : Frédéric Débabèche - Création lumière : Myriam
Bertol - Avec : Giorgio Pupella et Cyril Deguilhem
Inspirée de la somptueuse bande dessinée Little Nemo in Slumberland, cette création
nous transporte dans un monde imaginaire fantastique. Chaque nuit, un petit garçon
nommé Nemo, rêve et s’envole dans un royaume magique, celui de Slumberland, un
parc d’attraction démesuré et peuplé de figures clownesques. Nemo parcourt cet univers
étrange et contradictoire, entre rêve et cauchemar, où personnages et animaux ne
répondent plus aux lois de la gravité ou du rationnel.
Dans cette adaptation éblouissante, la Compagnie Pupella-Noguès propose une
nouvelle écriture, mêlant marionnettes, théâtre d’ombre, projection vidéos et extraits
de film d’époque (Keaton, Chaplin, Lloyd…). Une invitation à explorer le monde
merveilleux des rêves et à s’interroger sur la réalité qui nous entoure.
Production : Odradek - Compagnie Pupella Noguès, lieu compagnonnage marionnette missionné
par le Ministère de la Culture et de la Communication / DGCA - Avec l’aide : du Conseil général de
la Haute-Garonne, Compagnie Conventionnée par Le Ministère de la Culture et de la
Communication / DRAC Midi-Pyrénées et par le Conseil Régional Midi-Pyrénées.
Coproduction et partenariat : Centre Culturel de Ramonville Saint-Agne, Ville du Havre, Graine de
spectacle/Clermont-Ferrand, Espace Tonkin/Villeurbanne, Espace Culturel François
Mitterrand/Canteleu, Espace Germinal/Fosse, Odyssus/Scène Conventionnée.
Tarif : B
(hors abonnement)
31
Cependant tout
arrive
(de Philippe Ponty)
Par le Bottom Théâtre
10
Mise en scène : Marie-Pierre Bésanger - Texte : Philippe Ponty
Scénographie : Célia Guinemer - Musique, son : Gabriel Durif et Hugues
Germain - Lumière : Pauline Guyonnet - Recherche littéraire : Alexis Longuet
Accompagnement photographique : Sylvestre Nonique Desvergnes
Avec (sous réserve) : Alexey Blajenov et Hélène François - Et les empêcheurs
de retourner en rond : Ibrahime Diabaté, Hamid Djan , Aziz Maroki
Mardi
janvier 2012
20h45
Genre : Théâtre
Durée : en création
« Il n’y pas de voix du peuple, il n’y a que voix éclatées »
Jacques Rancière, philosophe.
Il y a Belleveille.
Il y a Elle, travailleuse sociale, engagée dans l’action militante.
Il y a Lui, déplacé, qui cherche une terre d’accueil, des papiers, un logement, un travail.
Sur scène, il y a l’histoire de leur rencontre.
A noter que toute vie peut à tout moment dévier de son cours.
Production : Le Bottom Théâtre en coproduction avec La Maison des Métallos - Avec le soutien de la
Fondation de France, du Théâtre d’Aurillac / Scène conventionnée Scène régionale d’Auvergne
(coproduction), du Centre Culturel Jean-Pierre Fabrègue à Saint-Yriex (résidence), du Centre régional des
Musiques traditionnelles en Limousin (résidence). Avec l’aide du Ministère de la Culture et de la
Communication / Drac Limousin.
Le Bottom Théâtre est conventionné par la Région Limousin, le Département de la Corrèze et la Ville de Tulle.
Tarif : A
32
Genre : Lecture
Durée : 60’
11
Mercredi
janv. 2012
18h30
Médiathèque
du Bassin d’Aurillac
À Pages Ouvertes
Jean-Pierre Spilmont lu par Isabelle Peuchlestrade
12
Jeudi
janv. 2012
18h30
Teissières-de-Cornet
13
Vendredi
janv. 2012
18h30
Médiathèque
de Saint-Paul-des-Landes
Jean-Pierre Spilmont est né en 1937. Il vit en Savoie. Poète, auteur d'essais, de romans,
de nouvelles et de théâtre, il a publié à ce jour une vingtaine d'ouvrages.
Jean-Pierre Spilmont livre des romans et des récits économes en mots mais denses en
émotions. Spilmont sait jouer sur les variations, celles où s'inscrivent la cohérence d'un
parcours et la grâce d'une écriture. Cet auteur sait dessiner les silences dans lesquels le
lecteur entend l'écho d'une phrase et d'un destin. Ses romans sont limpides, rien n'y
est de trop, le ton y est toujours juste.
Lire Spilmont, c’est prendre entre ses mains la vie d'un homme, sa richesse et sa
simplicité ; c'est aussi entrer au pays de la beauté.
Comment ne pas répondre à cette invitation : "Après ? Après commence un autre
désert, une autre vie, une autre histoire. Après commence le voyage. La lente remontée
vers d'autres lieux, vers d'autres terres ou vers d'autres visages."
Dans son parcours d'écriture, ce n'est pas un hasard si Spilmont, homme de ferveur et
de passion, a croisé la route d'une maison d'édition bretonne innovante : MLD
(Mérédith Le Dez).
Au fil de ses parutions, cette jeune et talentueuse éditrice tient ses promesses et assume
pleinement son objectif de départ : « Bâtir, dans la durée, un catalogue qui se tienne ».
Lectures organisées par le Théâtre d’Aurillac et la Médiathèque du Bassin d’Aurillac
en collaboration avec la Médiathèque de Teissières-de-Cornet
et la Médiathèque de Saint-Paul-des-Landes.
Entrée libre
33
Du rififi à l’Elysée
Par l’association Handynamic et Média Production
Auteurs : Ludovic Givron et Philippe Arezki
13
Vendredi
janvier 2012
20h45
Genre : Gala
Durée : 1h10
Qui aurait pu imaginer que cette ancienne de la DGSE (remerciée au bout d’un mois
pour manque de discrétion), aujourd’hui concierge à l’Elysée, nous livrerait les secrets
du palais présidentiel.
Du Général De Gaulle à Nicolas Sarkozy en passant par François Mitterrand.
Le miroir cassé de 1974 et les 7 ans de malheur de Giscard. Tout y passe…
A ce grand déballage de la vie politique, on rit de bon cœur.
Un conseil : ne vous mettez pas au premier rang parce que ça tire tous azimuts !
Tarif : 15€ / 10€
20
Vendredi
janvier 2012
20h45
Genre : Théâtre
Durée : 1h10
Dans la nuit la plus claire
jamais rêvée
par la Cie Sound Track / Patricia Dallio
Mise en scène et dramaturgie : Yves Lenoir - Conception et Composition :
Patricia Dallio - Auteur : Philippe Jaccottet - Scénographie et Mise en lumière :
Thierry Vareille - Interprétation, Poésie : Lionel Parlier - Accordéon et Orgue de
verres : Ben Jeger - Clavier et Instruments capteurs : Patricia Dallio - Assistant
musical : Carl Faia - Assistant à la mise en scène : Adrien Baerenzung
Ingénieur du son : Xavier Bordelais - Constructions scéniques : Olivier Charlet
34
Spectacle théâtral et musical autour de textes poétiques de Philippe
Jaccottet.
La poésie de Philippe Jaccottet fait aujourd’hui l’objet d’études innombrables. Pourtant,
il n’y a jamais eu de spectacle crée à partir des textes du poète dont le nom est
régulièrement cité comme un possible Nobel de littérature et futur membre du cercle
très restreint des auteurs édités à la Pléiade de leur vivant.
C’est désormais chose faite avec ce spectacle puisque Patricia Dallio compositrice et
interprète au clavier et capteur invite Ben Jeger, musicien et Lionel Parlier, comédien,
à partager un univers musical qu’elle compose autour de cette parole « ouverte à tous
les accidents de la lumière du monde » du poète Philippe Jaccottet.
Production : Cie Sound Track, Coproduction : CCAM / Scène nationale de
Vandœuvre-lès-Nancy, l’Allan / Scène nationale de Montbéliard, Le nouveau Relax
/ Scène conventionnée de Chaumont, Partenariat avec : Le Printemps de Poètes
La Forgerie de Wassy - Création soutenue par : le Ministère de la Culture et de la
Communication - DRAC Champagne-Ardenne,
le Conseil Régional de Champagne-Ardenne - ORCCA,
le Conseil Général de la Haute-Marne, la Ville de Chaumont.
Tarif : A
35
Métis_2
Par la Compagnie Wayne Barbaste
Chorégraphie : Wayne Barbaste – Danseurs, interprètes : Ingrid Vinatier,
Cathy Grouet, Georgey Souchette – Musique, Compositeur et interprète :
Beni Medina - Comédien : Okun Unbanga-Jones
Photo/Vidéo : Richard Volante.
22
Dimanche
janvier 2012
16h30
Genre : Danse
Durée : 1h10
Dans un contexte où la question de l’identité et de la mémoire suscite de
nombreux débats et de nombreuses polémiques, cette création est une
invitation à sortir d’un monde figé.
Dans un premier spectacle le chorégraphe proposait une approche de la notion de
métissage qui mêlait différentes esthétiques, à savoir la danse orientale, la danse africaine
et la danse jazz pour les amener à se confondre, à se mélanger au son d’une musique
gospel et soul.
Ce deuxième volet aborde un aspect différent du métissage, à savoir « comment une
culture se transmet, se déplace et s'exprime pour exister ou s'effacer, au regard de la
société d'aujourd'hui? » en faisant appel aux témoignages de la population de Rennes
Métropole.
Ces rencontres ont servi de support de création au chorégraphe Wayne Barbaste.
Métis_2 est ainsi directement inspirée de ces paroles et expressions témoignées par la
population locale qui font la société d'aujourd'hui.
Partenaires : Ville de Cesson-Sévigné - Spedidam - Région Bretagne - MJC Pacé - MJC Servon-sur-Vilaine
Ville de Melesse - Maison Internationale de Rennes, UAIR - DB-Grafik
Tarif : A
36
24
Mardi
janvier 2012
18h30
Les Moments Poétiques d’Aurillac
Pierre Soletti
Genre : Poésie
Durée : 55’
En collaboration avec l’association la Porte des Poètes
Des poèmes de Pierre Soletti et de Léo Ferré
lus par Thérèse Canet
Pierre Soletti est un poète qui vit dans la région toulousaine, fait des lectures publiques,
notamment : Voix de la Méditerranée à Lodève (2009) ; 14ème festival international de
poésie en Rhône-Alpes (2009), ActOral à Marseille (2010), L’usine aux chimères à
Toulouse (2011) ; Nouvelles Oralités, Caravanes des poètes (Indre, 2011)...
Il intervient régulièrement en bibliothèques, médiathèques et milieux scolaires.
Ses écrits ont donné lieu à la création de spectacles multimédia, tous orchestrés et
dirigés par son frère, le musicien Patrice Soletti : Urgent !! volume 2 au Centre Européen
de Poésie d’Avignon en 2006 ; Buildings : Forêts humaines, jungles urbaines au festival
quARTier LIBRE de Montpellier en 2007 ; Sur la corde raide en 2008 et Micro/Microbe
en 2010.
Entrée libre
37
Rencontres Chorégraphiques
Départementales
En collaboration avec Cantal Musique et Danse
28 Samedi
Dimanche
29 janvier 2012
Genre : Danse
L’objectif des Rencontres Chorégraphiques Départementales est de favoriser les
échanges artistiques, de stimuler et valoriser la pratique de la danse en amateur.
Cette manifestation a permis de montrer au cours des quatre éditions précédentes la
richesse, l’originalité et la qualité des propositions des groupes, qu’ils soient encadrés
par des professeurs ou par des artistes.
En 2012, l’événement souhaite une nouvelle fois mobiliser les publics autour d’un
programme qui rassemble professionnels et amateurs sur différents temps de pratique,
de spectacle et de convivialité.
L’un des enjeux de ces rencontres est en effet de tisser des liens durables entre la pratique
en amateur et les professionnels associés à ce temps fort, au travers de la mise en œuvre de
différentes actions de découverte (stages), d’accompagnement de projets (passeport-danse)
ou de création (La P’tite Cie).
L’agence Cantal Musique & Danse, initiatrice de cet événement, et le Théâtre d’Aurillac
continuent ainsi d’œuvrer ensemble pour développer pratique et présence de la danse
sur notre territoire.
(programme définitif communiqué en fin d’année 2011)
38
01
Mercredi
février 2012
15h30
Genre : Jeune public
Durée : 45’
Age : A partir de 7 ans
Abeilles, habillez-moi de vous
(de Philippe Dorin)
Par la Compagnie Pour Ainsi Dire
Texte : Philippe Dorin - Mise en scène : Sylviane Fortuny - Scénographie :
Sylviane Fortuny, Kelig Le Bars, Magali Murbach - Assistante à la mise en
scène : Christelle Lechat - Lumière : Kelig Le bars - Costumes : Magali
Murbach - Musique : Catherine Pavet - Jeu : Yvan Corbineau, Camille Voitellier
Régie : Jean Huleu - Construction, fabrication des accessoires :
Benoit Fincker - Couture : Marie-Cécile Viault.
Sur la scène, un jeune homme avec une jupe et une épée en bois sous le bras. Il marche
de long en large. Une jeune fille l’interpelle en coulisse. Elle l’oblige à raconter son
histoire, celui d’un gars qui vient de perdre sa sœur. Le jeune homme enfile la jupe et
brandit l’épée. Il part à la recherche de la jeune fille. Il tombe dans le château où son
père la retient prisonnière. Il a interdit à toute personne de poser un regard sur elle, et
il a fait coudre tous ses habits pour que jamais elle ne puisse s’en vêtir et s’échapper du
château. La jeune fille crie à la tour : « si seulement j’avais un frère ! » C’est l’histoire
d’un garçon sans sœur et d’une fille qui n’a pas de frère. Ils aimeraient bien se délivrer
de leur solitude.
Production déléguée : Pour Ainsi Dire - Coproduction : L’Equinoxe/Scène Nationale de
Châteauroux - Fontenay en Scènes/Fontenay sous Bois - Scènes et Cinés/Fos sur Mer - Théâtre
des Bergeries/Noisy-le-Sec - Très tôt théâtre/Quimper - Centre Culturel Pablo Picasso/Homécourt
Avec le soutien des affaires culturelles de la Ville de Paris, du Théâtre Simone Signoret/ConflansSainte-Honorine, du Théâtre Louis Aragon /Tremblay-en-France.
Un texte lauréat de l'aide à la création 2010 du Centre National du Théâtre
et édité au printemps 2010 à l’Ecole des Loisirs.
La Compagnie Pour Ainsi Dire reçoit le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles
d’Ile-de-France, Ministère de la culture et de la communication, et du Conseil Général du Val-deMarne. Elle est en résidence à Fontenay-sous-Bois (Fontenay en scènes) et à Noisy-le-Sec
(Théâtre des Bergeries), avec le soutien du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis.
Tarif : B (hors abonnement)
39
Requiem
Par la Compagnie La Zampa
Conception : Magali Milian et Romuald Luydlin - Avec : Magali Milian,
Romuald Luydlin, Marc Sens à la guitare - Création lumière : Pascale
Bongiovanni - Réalisation et régie son : Valérie Leroux - Sculpteur : Anne
Leray - Textes Casey
02
Jeudi
février 2012
20h45
Genre : Danse
Durée : 45’
Travaillant à la frontière des genres, Requiem fonctionne comme un agencement de
matériaux en tension : des cordes vocales chantant, scandant le texte, aux cordes de la
guitare frottées, frappées ou effleurées ; des muscles tenant les membres aux câbles
soutenant le corps comme une offrande ou un supplicié – chaque élément semble prêt
à basculer à chaque instant. Heurtant la scène pour se forcer un passage, les deux
interprètes brouillent les pistes et les rôles ; tour à tour récitant et passeur, silhouette
inanimée ou officiant d'une étrange cérémonie, ils incarnent la dimension double du
passage : corps qui traverse et fait traverser. En écho au texte de Casey, la musique de
Marc Sens – pleine de fracas, de grincements métalliques et d'élans mélodiques – se
fait orchestre et percussion, fouet qui zèbre le corps ou murmure qui le caresse. A force
de tirer, de tordre la chair, des images émergent – celle du gisant, de l'étreinte – comme
les figures doubles d'Eros et Thanatos qui chantent ensemble. Forever. Production déléguée : Compagnie la ZAMPA - Coproduction : Théâtre de Nîmes - Scène Nationale
d'Albi - Fondazione Pontedera Teatro/ Fabbrica Europa per le Arti Contemporanee (Italie) - Résidences de
création : DSN-Dieppe Scène Nationale - Scène Nationale d'Albi - Ville de Tournefeuille - Teatro Metastasio
de Prato (Italie) - La Ferme du Buisson Scène Nationale de Marne-la-Vallée - Avec le soutien du Programme
Culture de la Commission Européenne, projet 'Focus on Art and Science in the Performing Arts' - Dans le
cadre de sa tournée en Italie, ce spectacle bénéficie du soutien de l’Institut français et de l'Association
Beaumarchais-SACD.
Dans le cadre de sa tournée à New York et Montréal, Requiem a bénéficié du soutien du Service Culturel de
l’Ambassade de France aux Etats-Unis, du Service de Coopération et d’Action Culturelle du Consulat général
de France à Québec et de la Région Midi-Pyrénées dans le cadre de son Accord de coopération
décentralisée avec la Province du Québec.
La Zampa reçoit le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication / Direction Régionale des
Affaires Culturelles Midi-Pyrénées, de la Région Midi-Pyrénées, du Conseil Général de l'Ariège et de la Ville
de Pamiers.
Tarif : A
40
07
Mardi
février 2012
20h45
Genre : Théâtre
Durée : 1h30
Dom Juan (de Molière)
Par la Compagnie Metro Mouvance
Version pour cinq comédiens
Texte : Molière - Adaptation et mise en scène : Dominique Terrier - Avec la
collaboration artistique de : Fatima Soualhia Manet - Scénographie : Ludovic
Billy - Avec : Marc Marchand, Arnaud Frémont, Marion Berthier, Nadia Sahali,
Thomas Rollin - Construction : L’atelier de la Scène Nationale Moulin du Roc Lumière : Vincent Robert - Son : Géry Courty - Régisseur plateau : Patrick
Brunet - Costumes : Marylène Richard - Graphisme : Marie-Edith Leyssene.
Un Dom Juan séducteur et subversif.
La pièce relate la vie d’un personnage baroque, infidèle, libertin, anarchiste et
blasphémateur… un être de l’inconvenance et du mouvement.
Dom Juan, accompagné de son valet Sganarelle, accumule les conquêtes amoureuses,
mais surtout, affiche un certain cynisme dans les relations avec son entourage.
Molière remet en cause les déterminismes chrétiens, économiques et politiques : en un
mot - l’ordre établi - avec une modernité étourdissante et un esprit prérévolutionnaire…
Coproduction : Association « S’il vous plaît » Théâtre de Thouars / Scène
Conventionnée - Le Moulin du Roc, Scène Nationale de Niort - Résidences : Maison
du Comédien Maria Casarès à Alloue - Théâtre de Thouars, Scène Conventionnée
(Création le 25 et 26 février 2010).
Tarif : A
41
Genre : Lecture
Durée : 60’
À Pages Ouvertes
Frédérique Deghelt lue par Chantal Malebert
08
Mercredi
février 2012
18h30
Médiathèque
du Bassin d’Aurillac
09
Jeudi
février 2012
18h30
Médiathèque
d’Arpajon-sur-Cère
10
Vendredi
février 2012
18h30
Médiathèque
de Saint-Paul-des-Landes
Frédérique Deghelt possède l'amour des mots et le talent des phrases qui font mouche.
À travers le prisme de vies passionnées, elle transporte à chaque fois le lecteur dans des
univers qui le tiennent en alerte jusqu'au dénouement ultime de ses romans.
Belle écriture, qualité de l'intrigue, élégance de style, Frédérique Deghelt possède les
qualités d'une vraie et grande romancière. Il suffit de plonger dans son dernier roman
La Nonne et le brigand pour être « bluffé » jusqu'aux dernières pages.
En voyageant subtilement dans les méandres du sentiment amoureux, Frédérique
Deghelt conjugue harmonieusement le talent et la passion. Ni fleur bleue, ni naïve, elle
construit ses intrigues au cœur d'une sensualité qui donne le ton juste à ses romans.
Ne ratez surtout pas cette nouvelle voix qui se fait une place de choix dans le roman
contemporain.
Enlaçons, l'espace d'une lecture, l'amour de la littérature et l'agréable sensation du
travail bien fait.
Lectures organisées par le Théâtre d’Aurillac et la Médiathèque du Bassin d’Aurillac
en collaboration avec la Médiathèque d’Arpajon-sur-Cère
et la Médiathèque de Saint-Paul-des-Landes.
Entrée libre
42
10
Vendredi
février 2012
20h45
Genre : Danse
Durée : 40’ et 20’
Cygnes etc… et Pliage(s)
Par la Compagnie Pedro Pauwels
Deux solos pour un interprète,
une parfaite rencontre.
Cygnes etc...
Conception et interprétation : Pedro Pauwels - Collaboration artistique : Anne-Marie Reynaud Chorégraphes : Anne-Marie Reynaud, Odile Duboc, Carolyn Carlson, Françoise Dupuy, Elsa Wolliaston,
Wilfride Piollet, Patricia Karagozian, Zaza Disdier - Interprétation : Pedro Pauwels - Création costume :
Marie-Christine Franc - Création lumière : Evelyne Rubert
Travail photographique : Philippe Pico - Musique : Camille Saint-Saëns
La Mort du cygne chorégraphié par Fokine en 1905 n’avait jamais été repris, Pedro
Pauwels a décidé d’interpréter un mythe de la danse un siècle plus tard mais en
changeant les données ! Il a demandé à huit femmes dont l’œuvre, l’univers, la
philosophie l’intéressaient et avec lesquelles il avait envie de travailler de créer une
chorégraphie sur ce thème. L’interprète initiale, Ana Pavlova représentait la féminité à
l’état pur, Pauwels en reprenant cette danse questionne donc l’identité féminine et
masculine en chacun de nous.
Pliage(s)
Conception et interprétation : Pedro Pauwels - Chorégraphes : Pedro Pauwels, Anne-Marie Reynaud, MarieClaude Pietragalla (en cours de création) - Création lumière : Evelyne Rubert - Création costume : Pedro
Pauwels - Musique : Michel Puig (Note répétée), Franz Schubert (Des Fischers Liebesglück D93)
Pedro Pauwels questionne avec le solo Pliage(s) le rapport du costume à l’écriture
chorégraphique contemporaine. Cette œuvre minimaliste représente le rétrécissement
du territoire, la notion de temps y joue un rôle prépondérant, le rythme et les silences
en sont l’essence, le corps devient tour à tour métronome ou sculpture voués à l’éternel.
Dans la deuxième partie, il questionne le rapport du costume à la création chorégraphique,
le tutu évocation de danse classique, de féminité et de grâce se métamorphoserait-il en
un linceul ?
Dans l’obscurité, la lumière, symbole du regard extérieur porté sur la création pousse le
chorégraphe à un équilibrisme dangereux…
Cygnes etc... : Production : Association PePau avec l’aide de l’ADAMI et de l’ADIAM 95
Conseil Général du Val d’Oise et le soutien du Centre National de la Danse.
Pliage(s) : Production : Association PePau. Avec le soutien de l'ADIAM 95 - CG du Val D'Oise, et de la DRAC
Ile-de-France, Ministère de la Culture et de la Communication. Création 2006, Théâtre de L’Echangeur.
Tarif : A
43
Voyage d’Hiver
Sextuor Opus 62
En collaboration avec l’association Musica Formosa
11
Samedi
février 2012
20h45
Genre : Musique classique
Durée : 1h30
Sextuor à cordes "Le livre des origines" d'Anthony Girard
(commande d'Opus 62, créé en 2002)
Boruslav Martinù Antonin Dvorak
Créée en 1995, cette formation de musique de chambre (2 violons, 2 altos et 2
violoncelles) est l’un des rares sextuors à cordes d’Europe.
Composé de musiciens partageant la richesse des traditions musicales russe et française,
l’ensemble, à géométrie variable depuis plusieurs années, s’attache à faire découvrir au
grand public le vaste répertoire de musique de chambre avec une prédilection pour celui
du sextuor et du quintette à cordes.
Il est soutenu par les tutelles de sa région d’attache pour son travail de diffusion, de
sensibilisation, de création et de commande aux compositeurs d’aujourd’hui tels que
Jean-Guy Bailly, Édith Canat de Chizy, Christophe Looten, Aubert Lemeland,
Anthony Girard, Valéry Arzoumanov, Denis Levaillant, Thierry Eschaich, Philippe
Hersant....
Désireux d’une évolution permanente, le sextuor s’est perfectionné auprès de Valentin
Erben (Quatuor Alban Berg), de Walter Levin (Quatuor Lasalle) et de Dan larca
(Quatuor Atheneum Enesco).
Partenaire de solistes prestigieux comme Michel Portal, Marie-Josèphe Jude, lsabelle
Moretti......, l’ensemble, ambassadeur de la région Nord-Pas-de-Calais, se produit
régulièrement sur les scènes nationales et internationales.
Tarif : 15€/10€/5€
Hors abonnement
44
jeudi
23 Du
au mardi
28 février 2012
Genre : Danse
Les 36 heures
Festival de danse organisé par le Théâtre
d’Aurillac en collaboration avec l’association
Cantal Musique et Danse et La Manufacture
A l’initiative en 2007 de Vendetta Matthea et du Théâtre d’Aurillac auxquels l’agence
Cantal Musique et Danse est venue se joindre en 2008, le festival des 36 Heures
poursuit son action cette saison autour de la création régionale tout en élargissant ses
frontières. Une attention particulière est portée à le découverte des jeunes compagnies
lors des temps publics « regards » et « laboratoires ».
Corps et espace sont les deux repères qui ont guidé les accueils des compagnies invitées
cette année :
Sylvie Pabiot / Compagnie Wejna avec 1 + 1
Collectif Dynamo avec Opus 2
Pedro Pauwels / Compagnie Pepau avec La danse et le vin
Andrea Sitter avec Rock’n roll Suicide
Tarif : A
Le Roi Penché (de Marie Desplechin)
Par le Centre Chorégraphique National
de Roubaix
Nord-Pas-de-Calais / Carolyn Carlson
Chorégraphie : Carolyn Carlson - Interprétation : Maxim Kopistko, Guilhem
Rouillon, Cristina Santucci - Seconde distribution : Céline Maufroid
Assistants chorégraphiques : Henri Mayet, Jacky Berger
Musique originale : René Aubry - Voix masculines : René Aubry
Voix féminine : Joëlle Koundé Dramaturgie/textes/chansons : Marie Desplechin
Conseil littéraire : Hélène de Talhouët - Images et scénographie : Stéphane
Vérité - Production d’images : Romain Sosso - Régie images : Mathieu
Smagghe - Lumières : Stéphane Vérité - Assisté de : Thierry Schouteten
Costumes : Chrystel Zingiro - Accessoires : Fifi
Direction technique : Robert Pereira - Coordination artistique : Claire de Zorzi
26
Dimanche
février 2012
16h30
Genre : Danse jeune public
Durée : 1h
45
Des histoires extraordinaires.
« On l’appelait le Roi Penché car son corps immense était toujours plié. Sa tête était
alourdie par sa couronne et son regard avait perdu la possibilité de quitter le sol pour
aller jusqu’au ciel ».
Marie Desplechin
Reclus dans sa tour, le Roi Penché écoutait les oiseaux de nuit lui vanter la beauté de
Née d’un œuf. Avec les plumes de leurs ailes, avec leur bec, les oiseaux dessinèrent
l’image de la petite fille venue du ciel. Pris de passion, le roi résolut d’en faire sa femme.
Il décida que Née d’un œuf vivrait à ses côtés, telle son ombre, et qu’elle serait ses yeux
vers le ciel.
Entre ciel et terre, un chemin initiatique à la rencontre de l’autre et de soi-même.
Coproduction : Le Colisée / Théâtre de Roubaix - Festival Les
Boréales - Comédie de Caen / Centre Dramatique National de
Normandie - Avec le soutien financier du Crédit du Nord - En
partenariat avec France 3 Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Tarif : B
(hors abonnement)
46
28
Mardi
février 2012
18h30
Genre : Poésie
Durée : 55’
Les Moments Poétiques d’Aurillac
Josyane De Jesus-Bergey
En collaboration avec l’association la Porte des Poètes
Des poèmes de Josyane De Jesus-Bergey
et d’Eugène Guillevic lus par Thérèse Canet
Poète lusitano française, Josyane De Jesus-Bergey est née en 1941 à La Rochelle.
Retraitée de la fonction publique, elle vit à La Rochelle où elle s’occupe de différentes
associations culturelles, de rencontres littéraires et du Printemps des Poètes (La
Rochellivre dont elle est V.Présidente à ce jour, Quai des Lettres et l’association
culturelle France/ Maghreb Nedjma).
Très liée au monde méditerranéen, on la retrouve en 2010 dans l’équipe d’animation
du festival Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée de Sète, antérieurement dans
celle de Lodève.
Elle réalise ateliers d’écriture en milieu scolaire, universitaires, médiathèques et centres
sociaux et écrit chansons (Sacem 1990) et contes.
Ses rencontres et fraternités avec le poète Jean Bouhier (fondateur de l’école de
Rochefort), puis du poète Serge Wellens, lui ont été dit-elle décisives puisqu’elles lui
ont permis une autre approche de l’écriture et un aller vers l’autre qui lui semblent
indispensables.
Josyane De Jesus-Bergey traduite en arabe, espagnol et portugais, participe à de
nombreuses rencontres tant en France qu’à l’étranger.
Entrée libre
47
Blue Lady (Revisited)
Par le Centre Chorégraphique National
de Roubaix
Nord-Pas-de-Calais / Carolyn Carlson
28
Mardi
février 2012
20h45
Genre : Danse
Durée : 1h00
Chorégraphie : Carolyn Carlson
Interprétation : Jacky Berger (en alternance avec Tero Saarinen)
Musique originale : René Aubry - Scénographie originale : Frédéric Robert
Lumières : (recréation) Peter Vos - Lumières originales : John Davis, Claude Naville
- Costumes : (recréation) Chrystel Zingiro - Montage archives :
Baptiste Evrard - Crédits archives : Claude le-Anh (photos), André Labarthe (film),
Charles Picq (film) - Assistant artistique : Henri Mayet - Avec la collaboration artistique
et technique de : Larrio Ekson, Valentina Romito,
Gilles Nicolas, Fifi, Robert Pereira et Alain Normand.
Le solo mythique de Carolyn Carlson a laissé des images inoubliables dans le monde
entier.
Aujourd’hui, transmise à deux danseurs exceptionnels, l’âme de la Blue Lady est
éternelle.
Production : Centre Chorégraphique National Roubaix Nord-Pas-de-Calais Coproduction : Biennale de la
Danse de Lyon - Le Colisée /Théâtre de Roubaix - Avec la collaboration du Fresnoy, de l’Atelier de Paris Carolyn Carlson - Le Centre Chorégraphique Nationale Roubaix Nord-Pas de Calais est subventionné par Le
Ministère de la culture (DRAC Nord-Pas-de-Calais), le Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais,
la Ville de Roubaix, le Conseil Général du Nord.
Tarif : A
01
Jeudi
mars 2012
20h45
Hibernarock Daniel Darc
Genre : Rock français
Durée : 1h30
48
Qu’est ce que le rock français ? Des copies d’Elvis Presley récitant les traductions de
standards anglo-saxons, de jeunes francophones feignant le bilinguisme ou bien une
formule hybride, un rock amoureux des mots… des mots amoureux du rock… des
Gainsbourg, des Bashung, des Manset… et des Daniel Darc pour les tourments… et
des Gotainer pour l’enfance…
Personnage romantique par excellence, Daniel Darc est un mythe de la scène rock
hexagonale. Il a tout connu : le succès avec Taxi Girl (« Cherchez le Garçon » c’est lui),
les longues traversées du désert et le retour en grâce au mitan des années 2000 avec
deux albums formidables (Crève Cœur et Amours Suprêmes).
En 2012, il revient sur scène en formule acoustique (avec pianiste et violoncelliste) pour
revisiter son répertoire et faire découvrir ses nouveaux morceaux. Son univers déborde
comme jamais de spleen baudelairien, d’authentique rock et de mélancolie douce-amère
qui colle irrémédiablement à l’âme.
Intense et rare, Daniel Darc a le pouvoir de suspendre le temps à la simple force de ses
épaules vacillantes. C’est un art fragile qui tend à disparaître, ne le manquez pas.
Tarif : A
49
Hibernarock Richard Gotainer dans
Comme à la maison
02
Vendredi
mars 2012
20h45
Durée : 1h30
Un Gotainer cette fois plus « cabaret » que « music-hall ». Priorité à une joyeuse intimité
et aux sons acoustiques distillés par une poignée de fins musiciens !
Au programme : d’excitantes versions légèrement déshabillées des indispensables
chansons connues, d’autant plus séduisantes, et des reprises surprise de perles rares
attendues par les connaisseurs.
Les chansons incontournables seront, bien sûr, de la fête, mais d’aucuns disent qu’on
risque d’entendre aussi des morceaux d’anthologie rarement interprétés et pourtant très
attendus des connaisseurs.
Tarif : A
50
05
M 06 mars 2012
L
Genre : Théâtre
Durée : création
« Neige…et autres ébauches »
Compagnie Magma Performing Théâtre
Carte Blanche à Nadège Prugnard
Artiste associée au Théâtre
Avec : Jean-Luc Guitton, Nadège Prugnard... Distribution en cours
Il y aura des fragments de textes, des choses en attente depuis longtemps, des envies de
pièces qui me démangent. Il y aura un bout de ciel rouge, un duo glam’ rock, une histoire
d’amour. Il y aura un bout de Neige l’histoire d’un père Noël qui ne veut pas crever, il
y aura « Bordel » un cut-up’ inspiré de Nana d’Emile Zola, il y aura la parole de ceux
qui sont en marge et bancals, il y aura des pages d’insoumissions, des contradictions,
des réflexions sur le théâtre, de la guitare électrique... il y aura peut-être complètement
autre chose que ce que je dis là, il y aura ma liberté d’artiste, mon besoin de mot contre
maux pour bousculer le monde d’aujourd’hui.
« Une personnalité hors du commun, une auteure qui n’y va pas par quatre chemins
(…), Nadège Prugnard à l’écriture volcanique, éruptive de celle qui donne le tournis,
qui vous fait rire et fait mouche tant ses mots agissent comme de l’huile sur des plaies
jamais fermées venues de l’enfance. Elle dit le sexe, le désir, la violence des corps qui se
déchirent avec une audace un rien libertine qui, en ces temps de pudibonderie affectée,
trouble autant qu’elle dérange. Elle raconte la jouissance, les pulsions, les frustrations
dans une langue jubilatoire, coquine et drôle. Elle explore les blessures du corps pour
évoquer la violence du monde, la domination, la soumission. D’opprimés, les dominés
deviennent des insoumis. Cela passe par le corps, la langue, une écriture qui ne
s’embarrasse pas de concepts, mais qui s’inscrit dans un présent, notre présent jusqu’à
le mettre sens dessus dessous ».
Marie Josée Sirach - L’Humanité
Entrée libre.
51
À Pages Ouvertes
Jeune public - autour de Didier Lévy
07
Mercredi
mars 2012
15h30
Médiathèque
du Bassin d’Aurillac
08
Jeudi
mars 2012
17h00
Médiathèque
d’Arpajon-sur-Cère
Genre : Lecture
Durée : 60’
09
Vendredi
mars 2012
10h00
Médiathèque
de Saint-Paul-des-Landes
Né en 1964, Didier Lévy vit à Paris. Journaliste, il se consacre de plus en plus à l'écriture
pour la jeunesse. Il a publié une centaine de livres pour enfants chez différents éditeurs :
l'Ecole des loisirs, Sarbacane, Nathan ou Albin Michel jeunesse qui édite sa célèbre
Fée Coquillette.
« Qu'il croque les travers humains avec humour ou se penche avec pudeur sur des
questions essentielles, son talent de conteur emporte le lecteur avec la même magie »,
s'enthousiasme son éditeur Sarbacane, dont il est un des auteurs de prédilection.
Parmi ses plus grandes réussites, signalons les titres ou séries suivants :
Comment devenir un prince charmant en 10 leçons et Ernesto (Ecole des loisirs)
Le Gâteau de paix, Angelman, La bête curieuse, Le nouveau, L'arbre-lecteur, Les oubliés de
l'étagère,... (parus chez Sarbacane) – La Fée Coquillette (Albin Michel jeunesse), Gafi le
taureau, Le chevalier Bill Boquet, Le Roi des ogres ou La Princesse Mortadelle, séries de
premières lectures (chez Nathan).
Peut-on faire confiance à un crocodile affamé ? et Le popotin de l'hippopo (chez Nathan) et
La fabuleuse histoire de la cochonne volante (Mango jeunesse).
Lectures organisées par le Théâtre d’Aurillac et la Médiathèque du Bassin d’Aurillac
en collaboration avec la Médiathèque d’Arpajon-sur-Cère
et la Médiathèque de Saint-Paul-des-Landes.
Entrée libre
52
08
Jeudi
mars 2011
20h45
Genre : Danse
Durée : 1h15
Ashbury St. (relecture de la pièce «Liberté»)
Par le Centre Chorégraphique National de Nantes
Claude Brumachon / Benjamin lamarche
Chorégraphie : Claude Brumachon - Assistant : Benjamin Lamarche
Danseurs (distribution en cours) mais déjà annoncés : Grégory Alliot, Claude
Brumachon, Steven Chotard, Fabienne Donnio, Lise Fassier, Mickael Frappat,
Elisabetta Gareri, Julien Grosvalet, Benjamin Lamarche, Martin Mauriès, Valérie
Soulard, Alice Tremblay, Lenka Vagnerova (distribution en cours) – Décor /
conception : Jean-Jacques Brumachon - Décor / réalisation des chaises :
atelier technique du Grand T - Costumes : Claude Brumachon - Création
lumière : Olivier Tessier - Musique : Steve Reich, Henryk Gorecki, Jimy Hendrix,
Scott McKenzie... - Régie Générale : Jean-Jacques Brumachon
Une fête des corps.
Ce spectacle prend racine dans la naissance du mouvement hippie (summer love).
La chorégraphie donne une liberté à chaque mouvement : espace, envol, tourbillon,
vrille… ici le corps exulte, s’amuse, caracole, bondit et partage une liberté grande,
inassouvie. On bouscule les ordres établis en mettant au goût du jour l’utopie et on y
croit.
Production : CCN de Nantes - Coproductions :
Le Grand T (Scène Conventionnée LoireAtlantique) et le Grand Théâtre de Lorient.
Tarif : A
53
Voyage d’Hiver - Vicente Pradal Flamenco
En collaboration avec l’association Musica Formosa
10
Samedi
mars 2012
20h45
Genre : Musique classique
Durée : 1h30
Fils du peintre andalou Carlos Pradal et petit-fils de Gabriel Pradal, député de la
province d'Almería sous la République, Vicente Pradal est aussi l'arrière-petit fils de
Don Antonio Rodriguez Espinosa, maître d'école de Federico García Lorca à
Fuentevaqueros.
Sa carrière de compositeur commence en 1994 avec sa première création, La Nuit
Obscure. En 1996, sa création du Cantique Spirituel conclut son expérience avec les
textes de Jean de la Croix ; la critique salue de façon unanime le concept, la force de la
composition et la qualité de l'interprétation. En 1998, Carmen Linares le sollicite pour
la direction musicale et la composition originale de la pièce L'Apocalypse, mise en scène
et interprétée par Irène Papas. Cette même année voit la création du Llanto por Ignacio
Sánchez Mejías et le début de sa complicité avec Michel Rostain.
En 2000, il compose et met en scène L'Amour de loin.
L'année 2001 voit la création de Pelleas y Melisanda (poèmes de Pablo Neruda). Puis,
pendant deux ans (2002 - 2004) Pradal retrouve la poésie de Federico García Lorca
et compose une nouvelle œuvre musicale à partir du Romancero Gitano, recueil de
poèmes sur l'Andalousie gitane. En octobre 2005 il crée le récital Vendrá de noche.
Vicente Pradal est un compositeur en marche, qui fonde sa création musicale sur son
amour et sa connaissance de la poésie classique et contemporaine espagnole.
« Le flamenco de Pradal est nourri de liberté, de rencontres assumées,
de la marche inévitable du temps cela s’appelle l’exil. Ce voyage en haute gitanerie
est savant, riche, maîtrisé avec ferveur. Une vision du Romancero Gitano au vaste souffle. »
Bertrand Dicale - le Figaro 12.02.04.
Tarif : A
11
Dimanche
mars 2012
11h00
Voyage d’Hiver - Baptiste Trotignon
En collaboration avec l’association Musica Formosa
Genre : Musique classique
Durée : 1h15
Baptiste Trotignon est né en 1974 en région parisienne, puis passe son enfance proche
de Saumur, dans les Pays de la Loire. Il aborde l'étude du piano classique à l'âge de 9
ans, et quelques années plus tard, il rejoint le Conservatoire de Nantes où il obtient des
Prix de piano et d'écriture.
En 2000, à peine âgé de 26 ans il sort son premier disque Fluide en trio (avec Clovis
Nicolas et Tony Rabeson), et il obtiendra le Django d'Or du Jeune Espoir Français.
Rapidement on l'entend dans la plupart des clubs parisiens ainsi que lors de festivals, en
province ou à l'étranger (Marciac, Sète, Düsseldorf, Albi, Knitting Factory à New-York...).
En 2001, toujours avec le même trio, Baptiste Trotignon sort son deuxième album
Sightseeing, où il dit avoir « voulu être toujours le plus proche possible de la mélodie, telle
une chanson, chaque chant intérieur étant toujours à redécouvrir ». L'accueil est enthousiaste,
et pas uniquement de la part du public : Jazzman attribue au disque un Choc de l'année.
Grand Prix du concours international de piano-jazz Martial Solal 2002. Au printemps 2003, Baptiste Trotignon publie un nouvel opus Solo, cette fois-ci en piano
solo, dans un répertoire composé entièrement d'originaux. En 2009, sort l'opus
Share. Comme son nom l'indique, Share marque le retour de Trotignon avec un nouveau
groupe composé de musiciens américains aux noms prestigieux, de Matt Penman à la
contrebasse à Eric Harland et Otis Brown III à la batterie (selon les morceaux).
Franz Galo
54
Tarif : 15€/10€/5€
Hors abonnement
55
Invisibles
Par la compagnie Repères/Nasser Djemaï
Texte et mise en scène : Nasser Djemaï - Dramaturgie : Natacha Diet
Avec : Kader Kada, Mostefa Stiti, Azzedine Bouayad, Rabah Loucif,
Lounès Tazaïrt, Aribe David - Musiciens : Frédéric Minière, Alexandre Meyer
Scénographie : Michel Gueldry - Création Lumière : Renaud Lagier
Vidéaste : Quentin de Courtis - Régie générale : François Dupont.
13
Mardi
mars 2012
20h45
Genre : Théâtre
Durée : En création
Une façon de répondre à la xénophobie.
Parfois on en croise dans une rue et subitement on le voit. On le voit car il est arrêté.
Parfois on en voit un autre dans un café. Il est seul. Il a une consommation devant lui
mais il ne boit plus. Qui sont-ils? Des travailleurs immigrés, écartelés entre les deux
rives de la Méditerranée. Ils ont vieilli ici en France. Ils ne sont pas rentrés au Pays. La
France est devenue leur pays.
Tout le monde sait que ces hommes ont souffert, tout le monde connaît l’exploitation
industrielle dont ils ont été victimes. Tout le monde a entendu parler, de près ou de
loin, de cette génération qui a dû baisser la tête pour survivre, intériorisant ainsi la
honte, l’humiliation et la haine.
Maintenant qu’est ce qu’on fait avec ça ? Comment rire et s’amuser de ça par exemple ?
Comment briser ce cliché ?
Production déléguée : MC2: Grenoble - Coproduction : Maison de la Culture de Bourges
Le Granit / scène nationale de Belfort - Repères / groupe de création artistique - Théâtre Liberté / Toulon
Théâtre Vidy-Lausanne. Recueil de la parole en collaboration avec : L’association Fraternité / Teissere
(Grenoble) et le Foyer ADOMA de Grenoble - La Cie Repères est subventionnée par la Drac Rhône Alpes.
Le texte « Invisibles » a reçu l'Aide à la création du Centre National du Théâtre.
Tarif : A
56
22
Jeudi
mars 2012
20h45
Genre : Théâtre
Durée : 1h50
Petites Histoires
de la Folie ordinaire
(de Petr Zelenka)
Par le Collectif DRAO
Texte français Jaromír Janeček et Jean-François Loez (éd. Théâtrales)
Mise en scène et interprétation du Collectif DRAO : Stéphane Facco, Thomas
Matalou, Benoît Mochot, Gilles Nicolas, Sandy Ouvrier, Maïa Sandoz, Fatima
Souahlia-Manet. Scénographie et costumes : Catherine Cosme - Assistante
costumes : Magali Perrin-Toinin - Musique originale : Nihil Bordures
Lumières : Kelig Le Bars - Magie : Thierry Collet - Maquillages,
Perruques : Solweig Martz - Vidéo : Maïa Sandoz.
Des scènes burlesques pour un théâtre joyeusement forain.
Sur scène, toute une tribu de personnages égarés, confortant leurs peurs et quêtant leurs
idéaux. Un balancement continu entre réalisme et fantastique où la réalité et la folie se
côtoient pour dire l’impensable, expérimenter le quotidien, gober une ampoule
électrique, répondre à un téléphone qui sonne dans la rue. Tous ces personnages offrent
une vision de l’humanité démunie et irrésistible.
A voir en urgence.
Production collectif DRAO coproduction : Le Granit, Scène nationale de Belfort, Le Forum, Scène
Conventionnée de Blanc-Mesnil, Espace Jacques-Prévert -Théâtre d’Aulnay-sous-Bois, Act’Art 77
Conseil Général de Seine-et-Marne, Théâtre 95, Scène conventionnée de Cergy, Théâtre des
Quartiers d’Ivry - Centre Dramatique National, Théâtre des Bergeries de Noisy-le-Sec. Avec le soutien de la
DRAC Ile-de-France / Ministère de la culture et de la communication, de l’ADAMI, de la Mairie de Paris et de
la Générale. Avec l’aide à la production d’Arcadi. Le Collectif D.R.A.O. est en résidence au Forum Scène
conventionnée de Blanc-Mesnil avec le soutien du département de Seine Saint Denis. En coréalisation avec le
Théâtre de la Tempête - Paris. Direction de production & diffusion Emmanuel Magis / A N A H I.
L’Auteur est représenté dans les pays de langue française par l’agence MCR, Marie-Cécile
Renauld, Paris. Le texte de la pièce est publié aux éditions Théâtrales, au sein de la collection «Traits d’Union»
coédité avec Culturesfrance.
Tarif : A
Jusqu’à ce que les auteurs
vivants nous rassemblent
(deuxième partie)
Par La Compagnie de L’Intime
24
Samedi
mars 2012
17h00
Genre : Théâtre
Durée : 60’
Espace Hélitas
Des écritures au service d’un théâtre d’aujourd’hui.
Cet événement propose de faire découvrir et lire à un public le plus large possible des
textes de théâtre d’auteurs vivants.
Les lectures mises en espace sont réalisées par des comédiens d’ateliers amateurs de
l’agglomération.
La liste complète des auteurs choisis et des intervenants sortira en début d’année 2012.
Votre présence sera un joli clin d’œil à la découverte d’un nouveau répertoire de théâtre.
Tarif : A
57
58
24
Samedi
mars 2012
20h00
Genre : gala
Durée : 1h45
Au Prisme
La nuit sera chaude
Une pièce écrite, mise en scène et interprétée
par Josiane Balasko
Avec : Josiane Balasko, Valérie Lang, Daniel Berlioux, Pascal Bongard et
George Aguilar. Mise en scène : Josiane Balasko - Assistant à la mise en scène :
Medhi Mangal - Décor : Stéphanie Jarre - Accessoires : Jeanne Bizard
Construction du décor : L’Usine à 5 Pattes - Lumières : Gaëlle de Malglaive
Costumes : Fabienne Katany - Musiques : François Peyrony
La soirée aurait pu se passer d’une manière parfaite pour Dina (Valérie Lang), jeune
femme peintre, et son modèle favori, actuellement Francis (Pascal Bongard), son amant,
marié et pilote de ligne.
Seulement une femme va sonner à la porte, Monique ( Josiane Balasko), et prétendre
que ce même Francis, qui se détend dans son bain du Jet lag, est son mari, Pedro
(George Aguilar), chauffeur routier.
A partir du moment où Monique met les pieds chez Dina, la nuit de celle-ci va tourner
au cauchemar.
Car Monique qui physiquement n’a rien d’exceptionnel, possède le don ou plutôt le
pouvoir de séduire n’importe quel homme.
Et celui sur lequel elle a jeté son dévolu est ce même Francis. Et Monique va utiliser
tous les moyens, même les plus douteux, pour arriver à ses fins.
Billetterie Centre des Congrès - 04 71 46 86 58
de 14h00 à 18h30
1, bis place des Carmes -Aurillac.
Tarifs : de 36 à 42 €
59
Les Moments Poétiques d’Aurillac
Lou Raoul
En collaboration avec l’association la Porte des Poètes
Des poèmes de Lou Raoul et de Blaise Cendrars
lus par Isabelle Peuchlestrade
27
Mardi
mars 2012
18h30
Genre : Poésie
Durée : 55’
Lou Raoul vit en Bretagne où elle est née en 1964.
Depuis 2008, elle publie poèmes et textes dans diverses revues (Comme en Poésie,
Décharge, Gros Textes, Liqueur 44, N4728, Traction-Brabant, Trémalo, Verso... ).
Un recueil Roche Jagu / Roc'h Ugu (Éditions Encres Vives / Collection Lieu) est paru
en 2010, suivi en février 2011 par Sven (Éditions Gros Textes) et en mars 2011 par Les
jours où Else (Éditions Isabelle Sauvage). Un autre ensemble Else comme absentée est
annoncé aux Éditions Potentille pour septembre.
Parfois à l'intérieur d'un même ensemble, l'écriture de Lou Raoul oscille entre poésie
et prose narrative. Son travail d'écriture croise aussi les chantiers qu'elle mène en
spectacle vivant et en arts plastiques.
Son blog ouvert en 2010 accueille textes et photographies :
http://friches-et appentis.blogspot.com
Entrée libre
60
26 mars 2012
M 27
20h45
M 28
L
Genre : Théâtre
Durée : 1h00
Spectacle décentralisé
Navette gratuite
au départ du théâtre
L’Apprenti (De Daniel Keene)
Par la Compagnie Tabula Rasa
Mise en scène et scénographie : Sébastien Bournac
Traduction : Séverine Magois
Avec : Laurent Perez (distribution en cours)
Création de l’univers sonore : Tom. A Reboul - Production et diffusion :
Améla Alihodzic - Photographie : François Passerini.
Une histoire touchante sur la paternité.
Julien trouve son père distant. Il se cherche alors un « meilleur » papa, qui l’aimera pour
ce qu’il est. Il observe et étudie les habitudes des clients du café d’en face et choisit
Pascal, l’amateur de mots croisés. Cet adulte inachevé et maladroit sera-t-il le bon ?
La pièce montre avec pudeur cet appel d’un jeune adolescent délaissé en direction d’un
homme qui hésite à endosser le difficile rôle de père et qui devient l’Apprenti.
Tarif : A
61
À Pages Ouvertes
Philippe Fusaro lu par Bruno Marchand
04
Mercredi
avril 2012
18h30
Médiathèque
du Bassin d’Aurillac
05
Jeudi
avril 2012
18h30
Médiathèque
d’Arpajon-sur-Cère
Genre : Lecture
Durée : 1h00
06
Vendredi
avril 2012
18h30
Médiathèque
de Saint-Paul-des-Landes
Fils d'immigrés des Pouilles, Philippe Fusaro, né en 1971, a l'Italie dans le sang. Au fil
de ses romans, il poursuit la quête d'une Italie nostalgique, teintée d'une saudade
méditerranéenne. Inspiré par le cinéma et la photographie, ses textes sont empreints
de ces deux "arts".
Philippe Fusaro a une réelle capacité à colorer des ambiances, des lieux et des
sentiments.
Son écriture moderne et tonique restitue des images de cartes postales sur lesquelles
s'appuient ses personnages pour transcender leurs incertitudes.
Cet auteur possède un sens incomparable des ambiances et un talent évident pour faire
flotter dans ses pages un curieux mélange de tristesse et de joie dont le souvenir peine
à se dissiper.
Assurément, Philippe Fusaro est un styliste capable de restituer au plus près les
sentiments.
Ses textes sont portés par des images italiennes et des évocations musicales et
photographiques.
Lectures organisées par le Théâtre d’Aurillac et la Médiathèque du Bassin d’Aurillac
en collaboration avec la Médiathèque d’Arpajon-sur-Cère
et la Médiathèque de Saint-Paul-des-Landes.
Entrée libre
62
06
Vendredi
avril 2012
20h45
Genre : Théâtre
Durée : en création
Angels in America
Quatuor (Harper - Joe - Louis - Prior)
Par la Compagnie Le Souffleur de Verre
D’après Tony Kushner (Traduction française de Pierre Laville) - Mise en scène
et vidéo : Julien Rocha - Avec : Delphine Grept, Cédric Veschambre, Denis
Lejeune, Grégory Cartelier - Lumières : Cédric Veschambre - Adaptation
musicale : Matthieu Desbordes.
Contradictoire comme la vie...
Adaptée de la tragi-comédie fleuve (1989) de l’auteur Américain Tony Kushner, cette
version pour quatre comédiens (la pièce originale comptant une vingtaine de
personnages) s’attache à suivre l’intimité des parcours de deux couples qui se « fourrent »
la tête en confusion jusqu’à ne plus pouvoir rien faire d’autre que tenter de survivre.
Heureusement, ils peuvent parfois être drôles.
Années 80… années… blabla, années 80… etc.
Obsédés par « l’état d’être » : religions, sexe, grandes questions éculées sur l’humanité,
humour sur soi (salvateur), perversité, doutes, sensualité (salvatrice), potacheries et
politique…
Ils sont chacun en quête de se comprendre et d’apprendre à vivre avec eux-mêmes.
Quatre parcours de l’affranchissement de la pression sociale, de l’autre et de soi…
Quatre mouvements vers le bas, figures humaines, quotidiens merdiques et envolées
lyriques.
… Et même si pour chacun d’eux, l’avenir n’est pas si radieux, tous tentent d’en espérer
un… et c’est déjà pas mal.
Tarif : A
63
Vincent Jolfre
Krafff
Par le Théâtre de Romette
Conception : Johanny Bert - Mise en scène : Johanny Bert
Chorégraphie : Yan Raballand - En collaboration avec Chantal Péninon
Avec la complicité de Evguenia Chtchelkova - Interprétation : Maxime
Dubreuil, Julien Geskoff, Maïa Le Fourn, Christophe Noël, Yan Raballand
Conception marionnette : Judith Dubois - Lumière : Gilles Richard et Justine
Nahon - Création son : Francine Ferrer - Photographies : Vincent Jolfr.
19
Jeudi
avril 2012
16h00/20h45
Genre : Théâtre
Durée : 35’
Krafff c’est un personnage de papier kraft et c’est aussi le titre de ce joli spectacle. Froissé,
plié, torsadé, la grande marionnette de papier naît sous les mains de quatre comédiens
manipulateurs coordonnant ensuite chacun de ses mouvements, tandis que, Yan
Raballand, chorégraphe et danseur, entame autour d’elle un pas de deux insolite.
C’est très impressionnant.
Coproduction : Théâtre de Romette - La Comédie de Clermont-Ferrand / Scène Nationale
Compagnie Contrepoint - Avec le soutien du Centre National de la Danse en Rhône-Alpes
et du Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape - Programmation à Avignon avec l’aide du Transfo,
agence culturelle de la région Auvergne
Tarif : A
23
Lundi
avril 2012
18h00
Genre : Lecture dansée
Durée : 60’
Jusqu’à ce que les auteurs
vivants nous rassemblent
(troisième partie)
Par Sylvie Pabiot - Compagnie Wejna
Ni perdue, ni retrouvée, Daniel Kenne.
Chorégraphie : Sylvie Pabiot
64
Comme des cris de solitude, d’amour et d’espoir.
Après Rumeurs, pièce chorégraphique présentée au théâtre d’Aurillac la saison dernière,
la chorégraphe renouvelle son intérêt pour l’auteur contemporain Daniel Keene, et
présente une lecture dansée d’une de ses pièces courtes : Ni Perdue ni retrouvée.
Dans ce texte, une jeune fille retrouve sa mère après des années d’absence. La complexité
des sentiments qui les lient montre à quel point un rapport de filiation n’est jamais
donné, mais créé, à chaque instant, et emmène avec lui une foule de sentiments
équivoques et contradictoires.
La chorégraphe s’entoure d’artistes amateurs : une danseuse et un comédien, pour
transcrire l’intensité et la simplicité d’une situation où tout un chacun peut éprouver
son propre rapport à l’autre, mélange d’amour et d’incompréhension. Tarif : A
65
Les Moments Poétiques d’Aurillac
M.N. Agniau & Laurent Bourdelas
En collaboration avec l’association la Porte des Poètes
Des poèmes de Marie-Noëlle Agniau
et Laurent Bourdelas
Lus par Thérèse Canet et Isabelle Peuchlestrade
Associés à des poèmes d’Arthur Rimbaud
et Jules Laforgue
24
Mardi
avril 2012
18h30
Genre : Poésie
Durée : 55’
Marie-Noëlle Agniau est née le 4 janvier 1973. Elle enseigne la philosophie en
Limousin et se consacre à l'écriture depuis une quinzaine d'années. Depuis plusieurs
années, elle anime aussi une chronique philosophique sur le réseau radiophonique RCF.
La poésie est pour elle une manière d'engager la vie. Comme la lecture publique est
une manière d'engager le corps et la voix du poème.
Écrivain, poète et photographe, Laurent Bourdelas a publié une trentaine d'ouvrages
chez divers éditeurs (poésie, récits et histoire). Spécialiste de Léo Malet, il a publié chez
L'Harmattan en 2007 Le Paris de Nestor Burma. En photographie, il réalise des
"parcours" accompagnés de textes de lui ou d'autres écrivains (Agniau, Clancier,
Bergounioux...). En janvier 2007, le Palais du Luxembourg (Sénat, Paris) a accueilli
son exposition Le Chant d'Oradour. L'été 2010, la ville de St-Yrieix-la-Perche (HauteVienne) expose 20 photos grand format en plein air, place de la Nation.
Il est producteur de radio (RCF) depuis 1983. Apéro Tendances est diffusée le mardi à
18h30 et le samedi sur RCF Limousin (Limoges 99.6) à 11h30 (on peut l'écouter en
direct le mercredi sur le site http://www.rcf.fr en cliquant sur Limoges sur la carte).
Créateur et directeur de la manifestation littéraire Figures d'écrivains - Revues et bla bla
bla (Limoges). Fondateur (2003, puis départ) des Littorales de Port-Louis. Cofondateur des revues Friches (dont le n°100 est paru fin 2008), Analogie, L'Indicible
frontière.
Ancien vice-président de la Ligue d'Improvisation Théâtrale du Limousin créée par
Damien Odoul.
Entrée libre
66
27
Vendredi
avril 2012
20h45
Genre : Danse/théâtre
Durée : 1h30
Chambres d’hôtels
Par la Compagnie Paul les Oiseaux
Conception et chorégraphie : Valérie Rivière - Textes : Timothée de Fombelle
Interprètes chorégraphiques : Katia Noir (chambre 26), Chloé Camus-Hernandez
et Orin Camus (chambre 360), et Stéphanie Pignon (Chambre 4) - Voix off
(par ordre d’apparition) : Cécile de France, Annette Metzger, Guillaume Siron,
Mahaut Galiffi, Rudi Galiffi, Laetitia de Fombelle, Stéphan Wojtowicz, Phong
PhanVien - Scénographie : Claudia Jenatsch - Univers sonore : Guillaume
Siron/Baloo Productions - Musiques additionnelles : A.Bashung, G.Siron,
Y. Naïm, Talk Talk, P.Smith, V.Bellini, B.Herrmann, S.Bono - Création Lumière :
Éric Blosse (Chambre 26 & 360), Emmanuel Bassibé (Chambre 4) - Régie
lumière : Emmanuel Bassibé - Ingénieur Son : Guillaume Siron - Régie plateau :
Frank Karpinski - Construction décors : Atelier Décors - Opéra National de
Bordeaux (Chambre 26 & 360), JF Huchet - Jaleo Bordeaux, JP Dewynter
(Chambre 4) - Accessoires Etienne Boullier (Chambre 26 & 360),
by Plo (Chambre 4) - Vidéo/prise de vue Chambre 360 : Frank Karpinski
Vidéo/images additionnelles Chambre 360 : Laurent Meunier
Costumes by (Plo)
Trois points sur la planète, pour trois histoires courtes….
C’est à Berlin, la nuit. Un hôtel. Chambre 26. Une femme glisse dans sa bulle… Dont
elle a fait un lieu d’intimité.
Un couple. Une chambre est sans couleur. Ils se préparent. Plus tard, chambre 360, la
fatigue et le stress ne laissent entre eux que le fil tendu de la vérité.
Elle se croit loin de tout, hors de portée du monde. Chambre 4, l’après-midi. Il pleut
sur Hanoï.
Dans ce spectacle, la chambre est la limite mais également le point de vue de plusieurs
parties du monde.
Coproductions IDDAC - Institut Départemental de développement artistique et culturel, Opéra National de
Bordeaux, OARA - Office Artistique de la Région Aquitaine - Coproductions Chambre 26 Théâtre Paul Eluard
Scène conventionnée de Bezons, Le Cuvier d’Artigues-près-Bordeaux - CDC d’Aquitaine - Coproductions
Chambre 360 Centre Chorégraphique National de Nantes / Brumachon Lamarche, Le Carré-Les Colonnes,
Ville de Saint Médard en Jalles - Aides à la création Chambre 360 Adami - Coproductions Chambre 4 Soutien
du Centre Chorégraphique National d'Aquitaine Pyrénées-Atlantique - Malandain Ballet Biarritz. Accueil
Studio 2010 - Projet soutenu par le TNBA, le Glob'Théâtre-Bordeaux et le CEFEDEM Aquitaine
Remerciements Nathalie et Jean-Yves Potier-Duluc - Mme Hernandez.
Tarif : A
67
Où va l’eau ?
d’après Jeanne Ashbé (Éditions l’École des Loisirs)
Par la Compagnie O’Navio Théâtre
29
Dimanche
avril 2012
11h00 16h00 17h30
Genre : très jeune public
(12 à 24 mois)
Adaptation et mise en scène : Alban Coulaud - Scénographie et
costumes : Isabelle Decoux - Création Lumière : Martial Héneuche
Régie : Didier Flamen - Interprétation : Marie Blondel
Elle était juste venue là pour récupérer son petit sac à pois. Elle qui voulait surtout ne
pas se montrer... ne pas montrer le bout de son nez, le bout de son nez, tout cacher, pas
montrer, non non non... elle qui a peur, peur des spectateurs, des petits bouts comme
ça, jamais vu ça, jamais jamais, pas des comme ça, pas des hauts comme trois pommes
avec des yeux ouverts grands, comme ça.
Mais voilà qu’elle est coincée-là. Coincée-là ? La faute à qui la faute à quoi ? Du petit
sac à pois !
Coincée là dans ce tout blanc, c’est pas bien rassurant...
Quand soudain... Que voici que voilà,
Barbotant là, dans la mare... que voici que voilà,
Barbotant là, un canard...
Et ce monde tout blanc commence à tourner bizarrement...
La Cie O’Navio Théâtre est soutenue par : la DRAC Limousin / Ministère de la Culture - le Conseil Régional
du Limousin - La Ville de Limoges - La DRDJS Limousin / Jeunesse et Sports - Le Conseil Général de la
Haute-Vienne
Tarif : B
(hors abonnement)
68
Genre : Lecture
Durée : 60’
02
Mercredi
mai 2012
18h30
Médiathèque
du Bassin d’Aurillac
À Pages Ouvertes
Leonora Miano lue par Thérèse Canet
accompagnée à l’accordéon par Marie-Laure Fraysse
03
Jeudi
mai 2012
18h30
Médiathèque
d’Arpajon sur Cère
04
Vendredi
mai 2012
18h30
Médiathèque
de Saint-Paul-des-Landes
Léonora Miano a beau avoir passé la moitié de sa vie hors de sa terre natale, elle la sert
magnifiquement à distance. Elle sait partager avec force les fruits de sa réflexion sur le
continent qui l’a vu naître. Ses talents de conteuse, son style lyrique et puissant, son art
de la destruction lui permettent de rendre limpides les sources les plus obscures et les
plus secrètes.
Léonora Miano maîtrise un style alerte et aiguisé où la traite négrière trouve sa place
comme un fantôme fatigué d’errer.
Sa ponctuation n’est toujours pas orthodoxe car elle cherche des rythmes non européens
par une écriture tendue.
D’un style alerte et aiguisé, elle dessine les contours des difficiles rapports entre
l’individu et sa communauté.
Consciente de la nécessité de connaître le passé pour avancer, Léonora Miano creuse
ce sillon avec un talent qui n’a d’égal que l’âpreté de ses romans.
Est-ce parce qu’elle parle aux esprits que ses propos nous parviennent si limpides ?
Lectures organisées par le Théâtre d’Aurillac et la Médiathèque du Bassin d’Aurillac
en collaboration avec la Médiathèque d’Arpajon-sur-Cère
et la Médiathèque de Saint-Paul-des-Landes.
Entrée libre
69
Une Ile
Par l’Entreprise / Compagnie François Cervantes
Ecriture et mise en scène : François Cervantes - Sculpture des masques :
Didier Mouturat -Musique : Philippe Floch - Regards attentifs : Thierry Niang
Régie générale et son : Xavier Brousse - Création lumière : Nanouk Marty
Décor et accessoires : Arnaud Obric et Xavier Brousse - Costumes :
Catherine Lefebvre, Marie Cécile Winling assistée de Catherine Sardi - Avec :
Nicole Choukroun, Catherine Germain, Stephan Pastor et Laurent Ziserman.
03
Jeudi
mai 2012
20h45
Genre : Théâtre
Durée : 1h50
Age : à partir de 11 ans
Des masques pour du très bon théâtre.
A la mort d’un peintre, ses amis entreprennent un voyage en mer pour ramener chez
elle la jeune femme silencieuse qui était son modèle. Ils découvrent une île, une histoire.
Nicole Choukroun, Catherine Germain, Stephan Pastor et Laurent Ziserman font le
voyage vers le théâtre de masques.
Le travail de recherche sur le théâtre de masques, commencé en 1992 et qui aboutit
aujourd’hui à la création de Une île, est né de la rencontre entre François Cervantes et
Didier Mouturat, sculpteur de masques.
Didier Mouturat a sculpté une famille de douze masques. Douze essences de l’humanité
qui nous entoure : douze portraits écrits, puis sculptés.
Avec Une île, François Cervantes nous emmène dans un territoire de légendes, entre
passé et présent, entre morts et vivants, entre l’art et la vie.
Production : L’entreprise - Cie François Cervantes - Partenaires de production :
Théâtre Massalia, Friche La Belle de Mai, Marseille - Théâtre de Sartrouville, Centre Dramatique National
« L’Entreprise » est une compagnie indépendante conventionnée par le Ministère de la Culture et de la
communication, subventionnée par la DRAC PACA, le Conseil Régional PACA, le Conseil Général des
Bouches du Rhône et la Ville de Marseille, et en convention avec La Friche La Belle de Mai et le Théâtre
Massalia à Marseille.
Tarif : A
70
Genre : Jazz
Ça Jazz en Ville
Autour d’Andy Emler
10
jeudi
mai 2012
20h45
Andy Emler MegaOctet
11
vendredi
mai 2012
18h00
Emler, Tchamitchian,
Echampard Trio
12
samedi
mai 2012
18h00
Emler
Thomas de Pourquery
Du jazz à vous couper le souffle !
Andy Emler, compositeur, pianiste, catalyseur d'enthousiasmes, initiateur de rencontres,
arrangeur, passionné par l'improvisation, est un homme d’inventions.
Après les classes d'écritures, harmonie, contrepoint, fugue et la classe d’orchestration
avec Marius Constant, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et
les bals du samedi soir (rock, pop), il se lance dans de multiples expériences avec des
musiciens tels que : Antoine Hervé, Michel Portal, François Jeanneau, Woody Shaw,
Trilok Gurtu...
Pédagogue par goût de la transmission du désir et du plaisir depuis des siècles,
compositeur (ONJ 86, La Bande à Badault, WDR Big Band...), il sait briller dans les
formations de toutes tailles.
Il crée son laboratoire personnel, le MegaOctet en 1989 avec 8 des « plus flambeurs
improvisateurs » de la génération des années 80 qui obtient le Django d’Or de la
meilleure formation de jazz français 1992.
En 2000, il remonte le MegaOctet, s’installe en résidence jusqu’en juin 2003 à l’Espace
Daniel-Sorano de Vincennes avec la Compagnie aime l’air, dont il est l’initiateur. Il
crée Pop Unit 2000 avec le MegaOctet, deux danseurs et des images vidéo.
Tarif : A
71
Le Long du Passage
Par Emile Sanchis. Avec la complicité
de l’association On Connaît la Chanson
15
Mardi
mai 2012
20h45
Genre : Chanson
Durée : 1h50
Emile Sanchis (textes, musiques, chant, guitare, arrangements),
Julie Goudot (flûte, clarinette chant), Richard Hery (percussions,
clarinette basse), Arnaud Lauras (piano), Simon Sanchis
(guitare, accordéon, chant), Guillaume Bequet (sonorisation).
De la très bonne chanson.
Homme qui chante et qui s’expose, Emile Sanchis s’inscrit dans la lignée de la chanson
d’auteurs : il y trace des voies originales par des oeuvres chaleureuses ou intimes,
humanistes et politiques. Souvent émouvantes, elles montrent une très grande
cohérence et unité de sensibilité, kaléidoscope d’humanités, poésie qui invente ses
formes et portée par une musique colorée. Du cousu vrai. La voix est de caractère, fait quelques détours par la langue espagnole,
multiplie les facettes de la sincérité, se fait expressive tout en laissant la primauté au
texte : une façon de savoir être et donner.
Coproduction Théâtre d’Aurillac et Opéra Théâtre de Saint Etienne.
Spectacle créé avec le soutien de la Commune de Cère et Goul en Carladès,
de la communauté de commune de Murat
et la communauté de commune de Cère et Rance en Chataigneraie.
Tarif : A
72
22
Mardi
mai 2012
18h30
Genre : Poésie
Durée : 55’
Les Moments Poétiques d’Aurillac
La revue Friches
En collaboration avec l’association la Porte des Poètes
La revue Friches par Jean-Pierre Thuillat,
Alain Lacouchie et Josette Ségura
Situés dans le Limousin, « Les Cahiers de Poésie Verte » sont une association loi
1901 qui a pour but de promouvoir la poésie d'aujourd'hui et publient régulièrement la
revue Friches. Chaque livraison propose habituellement un dossier avec une approche
et des inédits d'un poète majeur de ce temps et donne à découvrir d'autres auteurs
connus ou moins connus, parfois débutants. Des articles de fond, des lectures de recueils
récents, des informations pratiques ou des entretiens ajoutent une image dynamique
de la diversité poétique d'aujourd'hui. Des dessins, des photographies ou des
reproductions d'artistes contemporains illustrent certains numéros. Depuis 1983 plus
de 107 numéros ont été publiés.
« Les Cahiers de Poésie Verte » éditent également une quarantaine de livres dans la
collection Trobar où sont publiés les prix Troubadours décernés sur manuscrit tous les
deux ans depuis 1984 ainsi que d’autres poètes et la collection Typoèmes. En 1997,
paraissait 12 poètes, 12 voix(es), une anthologie de 540 pages par Joseph Rouffanche sur
12 poètes « liés » au Limousin : Bernard Blot, Laurent Bourdelas, Georges-Emmanuel
Clancier, Pierre Courtaud, Marcelle Delpastre, Paule Laborie, Alain Lacouchie,
Michel-François Lavaur, Jean Mazeaufroid, Jean-Luc Peurot, Joseph Rouffanche et
Jean-Pierre Thuillat.
Jean-Pierre Thuillat et Alain Lacouchie (qui ont animé un moment poétique en 2008)
présenteront la revue Friches ainsi que leurs nouvelles parutions. Ils seront accompagnés
par Josette Ségura (fondatrice avec Eric Dazzan des éditions L’arrière-Pays) qui figure au
comité de lecture de la revue.
Entrée libre
73
Zones libres
Cie Magma Performing Théâtre Nadège Prugnard
Un lundi par mois
19 heures
d’octobre 2011
à juin 2012
Sous forme de lectures musicalisées, concerts, performances hybrides, spoken words,
débats d’idées, prose enragée, vertiges langagiers, poèmes de la vie et du monde…
Les Zones Libres initiées par Magma Performing Théâtre avec le soutien du Théâtre
et de la Ville d’Aurillac s’engagent à défendre et faire connaitre la pluralité et l’originalité
des nouvelles écritures pour la scène. Les zones libres sont des moments artistiques et
conviviaux ouverts à toutes et tous qui arrachent le théâtre à ses conventions, pour
donner à voir et découvrir dans des bars, appartements et lieux insolites, la langue-vie
des auteurs et artistes d’aujourd’hui. Pour l’année 2011-2012 les zones libres
continueront de déployer une culture « Bar-Bar » et investiront appartements et
quartiers. 9 rendez-vous à ne pas manquer dont en novembre la venue d’auteurs
d’Afrique Francophone, mais aussi : Jocelyn Bonnerave et Olivier Lété, Jean-François
Pauvros, Marie-Do Fréval pour Ma mort n’est la faute de personne, Un obus dans le cœur
avec Frédéric Künze, le spectacle de Rachel Dufour Quoi l’amour… à reinventer et bien
d’autres surprises….
Informations :
• Compagnie Magma Performing Théâtre.
www.magmaperformingtheatre.com
06 23 83 29 69
• Théâtre d’Aurillac : 04 71 45 46 04
Entrée libre
Les résidences
74
du
au
24 octobre 2011
31
Cette saison
le Théâtre accueille
2 résidences
de création
Vincent Mantsoe
Directeur et chorégraphe de la sa propre compagnie
avec « Opéra for Fools » présenté en avant-première le
mercredi 2 novembre 2011.
du
au
10 avril 2012
21
Sylvie Pabiot
Directrice et chorégraphe de la Compagnie Wejna avec
« Jusqu’à ce que les auteurs vivants nous rassemblent »
présenté le lundi 23 avril 2012.
75
Le Théâtre accueille
Ecrire le Théâtre d’aujourd’hui
• Compagnie Magma Performing Théâtre www.magmaperformingtheatre.com 06 23 83 29 69
• Théâtre d’Aurillac : 04 71 45 46 04
Un atelier d’écriture et de pratique théâtrale dirigée par Nadège
Prugnard est ouvert au théâtre à partir du mois d’octobre 2011.
« Une possibilité d’essayer l’écriture, de faire texte et Théâtre d’imaginer
ensemble ce dont nous aimerions nous rappeler demain… juste tenter
de faire résonner nos humanités, ce qui nous tient à cœur ce qui nous
tient en vie ». Ouvert à tous à partir de 16 ans.
Le grand débat
29, 30 septembre et 1er octobre 2011
Ecouter les grandes voix…
Rencontrer celles et ceux qui en tous domaines, traquent les vérités en
liberté, indépendants des partis politiques et des écoles de pensée.
Débattre avec les grands acteurs, les grands témoins et les écrivains qui
façonnent notre monde et décident d’une partie de nos vies.
Ce seront des moments de vérités, de découverte, de savoir et de
bonheur. Gratuit et ouvert à tous.
Semaine de rentrée étudiante
Programme complet de la manifestation sur le site : www.caba.fr
Renseignements service Vie Etudiante, 04 71 46 48 70
Les JMF, Jeunesse Musicale de France
Trois spectacles programmés au Théâtre d’Aurillac la saison prochaine :
Refrains - lundi 17 et mardi 18 octobre 2011
Busker et Keaton - lundi 16 et mardi 17 janvier 2012
Machine à court - lundi 2 et mardi 3 avril 2012
Renseignements Délégation Aurillac/Arpajon-sur-Cère des Jeunesses
Musicales de France - Mr Mestrie 04 71 47 73 39
76
Festival Cimade et semaine
de la Solidarité Internationale
Mercredi 16 novembre 2011 - 20h45
Festival Veau de Ville Organisé par le COS’ ARTS
23, 24 et 25 mars 2012
Le festival Veau de Ville sera présent pour sa 6ème édition des rencontres
de Théâtre Amateur au Théâtre d’Aurillac. Le thème retenu est le vaudeville
et le boulevard. Amateurs de théâtre, amoureux de rire et de comédie,
retenez ces dates ! Renseignements COS du Pays Vert : 04 71 48 45 62
Semaine de la Danse
par la Manufacture
du 29 mars au 1er avril 2012
La Semaine de la Danse de la Manufacture rassemble sur scène danseurs
amateurs, étudiants préprofessionnels et artistes professionnels. Cette
semaine fait aussi partie du dispositif d’évaluation scénique des élèves
du département Etudes et Formation.
Renseignements : La Manufacture 04 71 48 35 03
Les galas des écoles
de danse d’Aurillac ARABESQUE : vendredi 15 et samedi 16 juin 2012
CHORÈGE : vendredi 22 et samedi 23 juin 2012
77
Les expositions
Claudine Morand
du
au
14 oct.
18 déc. 2011
Exposition de peintures
Jean-Michel Peyral
du
au
10 janv.
11 fév. 2012
Exposition de photographies
Beauté et handicap
du
au
Présentée par APF 15,
association des Paralysés de France
01 mars
06 avril 2012
78
Le Théâtre d’Aurillac
Mode d’emploi
A
B
Plein
Fidélité (1)
Abonné (2)
& CE
Réduit (3)
Carte A +
12 €
4€
9€
4€
7€
4€
6€
4€
5€
4€
Enfant
- de 12 ans
4€
4€
Spectacles à tarif Gala :
- Le Clan des Célibataires : 25€ (22€ abonnés et CE),
- Coup de vamp : 25€ (22€ abonnés et CE),
- Rififi à l’Elysée : 15€ (10€ abonnés et CE),
- La Nuit sera Chaude : Entre 36€ et 42€ (Billetterie au centre de congrès 04 71 46 86 58).
(1) Le tarif «Fidélité» est accordé sur tous les spectacles (sauf spectacle à tarif Gala) :
- aux personnes qui après l’achat d’un premier billet plein tarif se voient délivrer une carte
d’adhésion qui leur donnera droit au tarif « fidélité » sur tous les spectacles,
- aux adhérents à la Comédie/Scène Nationale de Clermont-Ferrand.
(2) Le tarif « Abonné & CE » (sauf spectacle hors abonnement) :
- est accordé aux personnes qui prennent un abonnement au théâtre d’Aurillac : choix et
règlement de 3 spectacles minimum (pas de maximum) au moment de la souscription.
- est accordé aux membres des Comités d’Entreprise et des Associations qui ont pris une
adhésion au Théâtre d’Aurillac.
Les structures intéressées peuvent contacter l’administration pour obtenir des informations ou
un formulaire d’adhésion.
Une présentation de saison et une visite technique du théâtre peuvent être également organisées
à la demande.
(3) Le tarif «Réduit» est accordé sur présentation d’un justificatif aux chômeurs, étudiants,
personnes bénéficiaires du RSA ou du minimum vieillesse (APA), intermittents du spectacle
et personnes handicapées.
- Le tarif « Groupe scolaire/péri-scolaire »
Pour les établissements scolaires ou péri-scolaires : 4€ par élève (primaire/collège) ou 5€ par
élève (lycée) et gratuit pour les accompagnateurs.
- Pass cantal
Le Théâtre accepte les règlements par chèque Pass Cantal, mode de paiement qui s’adresse
aux jeunes de 11 à 17 ans. Ce chéquier est délivré par le Conseil Général du Cantal
(04.71.43.20.20).
- Le tarif Comédie/Scène Nationale de Clermont Ferrand
Un accord de partenariat passé entre le Théâtre d’Aurillac et La Comédie de Clermont-Ferrand
permet aux adhérents et abonnés au Théâtre d’Aurillac de bénéficier du tarif réduit pour les
spectacles proposés par la Scène clermontoise.
79
Informations générales
Accueil public / billetterie : 04.71.45.46.04
Théâtre – 4 rue de la Coste – 15000 Aurillac
du mardi au vendredi de 13h30 à 17h30
(Pendant les vacances scolaires uniquement
le mardi de 13h30 à 17h30)
Email pour info : billetterie@mairie-aurillac.fr
Site : www.aurillac.fr
Administration : 04.71.45.46.05
Mode de réservation ou de vente
- Au théâtre
à partir de septembre 2011 pendant les
horaires d’ouverture,
- Par téléphone (04.71.45.46.04)
à partir du jeudi 8 septembre 2011 pendant
les horaires d’ouverture,
toute réservation par téléphone devra être
réglée dans les 15 jours qui suivent, passé
ce délai les places seront remises à la vente,
- Par Internet
à partir de septembre 2011 sur le site de la
Ville d’Aurillac (www.aurillac.fr). Vous avez la
possibilité d’acheter vos billets en ligne sur la
page réservée au théâtre,
- Par courrier
15 jours au minimum avant la date du
spectacle, en joignant votre règlement et une
enveloppe timbrée avec vos nom et adresse
pour le retour des billets, les courriers sont
traités par ordre d’arrivée.
Abonnements
- À partir du jeudi 8 septembre 2011,
sur place ou par courrier uniquement :
remplir, découper et renvoyer le
formulaire « Bon de commande »
(P. 80) à : Théâtre d’Aurillac
4 rue de la Coste – 15000 Aurillac,
joindre au formulaire le règlement, par
chèque uniquement, à l’ordre du Trésor
Public.
Les abonnements ne sont pas pris par
téléphone.
Important ou Rappel
- Le soir de la représentation la billetterie sera
ouverte sur le lieu du spectacle ¾ d’heure
avant le lever de rideau.
- Sauf exception liée à des impératifs
techniques, les spectacles commencent
à l’heure indiquée.
- Après l’heure prévue du lever de rideau,
les places numérotées ne sont plus garanties.
- Les spectateurs retardataires ne peuvent
être placés qu’en fonction de l’accessibilité.
- Boissons, photos, films et enregistrements
sont strictement interdits dans la salle de
spectacle.
- Les téléphones portables doivent être
déconnectés pendant la durée du spectacle.
- Les billets ne sont ni repris ni échangés sauf
annulation du spectacle en cas de force
majeure.
- L’heure et le lieu de la représentation sont
indiqués sur le billet.
Accès pour les personnes à mobilité
réduite
Nous invitons les personnes à mobilité
réduite à nous prévenir lors de l’achat ou la
réservation des places.
Programme de la saison
Le théâtre se réserve le droit, si des
circonstances extérieures l’y contraignent,
de modifier les dates et lieux de spectacles
indiqués dans ce programme.
80
BON DE COMMANDE
Nom :
…………………………………………..…………………………………………......……………………………………….
Adresse :
CP :
Prénom
…………………………………………..……………….…………………………......…......................…
…………………………………………...………………………………………...…………………………………………...…………………………………………...…………………………………….……...……………..........................................
…………………………………………...…………
Tél. domicile :
Ville :
…………………………………………...…………………………………………...…………………………………………...…………………………………………....................................
…………………………………………............................…......………....…………
Tél. professionnel :
………………………………………….....................................……………………
J’accepte de recevoir des informations :
du Théâtre d’Aurillac
de la Ville
à mon adresse mail :
………………………………………….....................................………………………………………………………….....................................……………………..........................…...........................................…
Age :
- de 18 ans
18 / 30 ans
31 / 60 ans
+ de 60 ans
Profession :
agriculteur /exploitant
enseignant/profession intermédiaire
retraité
commerçant/artisan/chef d’entreprise
profession libérale
scolaire/étud.
cadre
ouvrier
sans emploi
En conformité avec la loi informatique et liberté, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux
informations vous concernant, qui servent essentiellement à une meilleure connaissance de notre public
et à l’envoi d’informations. Ces données ne sont pas communiquées.
DATE
HEURE
SPECTACLE
TARIF*
QTÉ
TOTAL
TOTAL
Bon de commande à découper ou photocopier et à retourner à :
Théâtre d’Aurillac – 4 rue de la Coste – 15000 Aurillac
avec un chèque à l’ordre du trésor public,
une enveloppe timbrée avec vos nom et adresse et une copie d’un justificatif pour le tarif réduit.
*Voir tarifs page 78
81
L’équipe
Direction : Jean-Paul Peuch
Technique : Dominique Guillot
Equipe technique : Cécile Bru, Yannick Tabeyse, Patrick Roumagniol,
Matthieu Bru, Olivier Caldamaison, Jean-Louis Fie, Géraud Cassagne,
Pierre Cros, Christophe Trin et Pierre Cazes.
Communication et relations publiques : Christelle Cornuéjols
Comptabilité : Josette Daval
Secrétariat, accueil compagnie : Christine Combier
Accueil Billetterie et relations publiques : Claire Capel
Entretien : Françoise Morand
Documentaliste : Jean-Claude Morgo
Le Théâtre d’Aurillac bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et de la
Communication - DRAC Auvergne (Direction Régionale des Affaires
Culturelles), du Conseil Régional d’Auvergne, du Conseil Général du Cantal
(Scènes en Partage), de La Communauté d’Agglomération du Bassin
d’Aurillac, de l’ONDA (Office National de Diffusion Artistique).
Les partenaires : Agence Cantal Musique et Danse, association « On
Connaît la Chanson », les Jeunesses Musicales de France, Love Mi
Tendeur, Session Libre, La Porte des Poètes, La Manufacture.
www.aurillac.fr
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising