Saison 2011/2012 - Théâtre Jean Lurçat

Saison 2011/2012 - Théâtre Jean Lurçat
scène nationale d’aubusson
Présenter la saison
Présentation de saison
Lundi 5 septembre, à partir de 18h
Pour entendre, voir, découvrir des histoires, des textes, des mouvements
et rencontrer de nouveaux artistes !
En présence de nos artistes associés :
> Nathalie Pernette de la Cie Pernette, chorégraphe invitée pour la 5e édition
du Festival “Danses vagabondes en Limousin”, pour la danse contemporaine
> Rodolphe Dana et David Clavel du Collectif Les Possédés, pour le théâtre
Et d’artistes accueillis en résidence qui viendront nous parler de leurs créations :
> David Gauchard de L’unijambiste pour Le songe d’une nuit d’été,
une adaptation de William Shakespeare - Théâtre - Musique - Arts numériques
> Hala Ghosn de la Cie Makizart / La Poursuite
pour son spectacle jeune public À la folie - Théâtre - Vidéo
> Julien Bonnet de la Cie du Dagor pour Le nez dans la serrure - Théâtre gestuel
> Jani Nuutinen de la Cie Circo Aereo pour Trilogie Cirque d’Objets
Cirque d’objets
Entrée libre
Sous réserve de leur disponibilité
Sommaire
Éditorial, page 3
Artistes associés, pages 4-5
Des compagnons fidèles, page 6
Danses vagabondes en Limousin, page 7
Premières ébauches, pages 8-9
Les spectacles, pages 10 à 43
Itinéraires d’artistes, spectacles vagabonds en Limousin, pages 44-45
La Pépinière, les productions, page 46
Des acteurs culturels creusois et nos partenaires en région, page 47
Le calendrier, pages 48-49
Approcher le spectacle vivant et nos partenaires, pages 50-51
Mode d’emploi, pages 52-53
Les producteurs des spectacles, page 54
Les partenaires et l’équipe du théâtre, page 55
Editorial
Du verbe au théâtre - Du texte au plateau - De la poésie au spectacle
La saison 2011-2012 s’annonce tournée vers le texte et le théâtre
avec la venue de nouveaux partenaires de jeux associés à la scène
nationale d’Aubusson. Autour du collectif Les Possédés animé par
Rodolphe Dana, nous vous proposons la découverte d’un théâtre de
proximité, de sensibilité et de création. Trois spectacles de ce collectif
seront à l’affiche : Oncle Vania de Anton Tchekhov, Ce que la nuit
doit au jour d’après Marcel Proust et la création Bullet Park d’après
l’œuvre de John Cheever. Cette nouvelle association assurera une
présence artistique durable (2011-2014), et plus ancrée sur le territoire.
Nos fidélités théâtrales demeurent avec le retour de Andrea Novicov
(Sous la glace), Jacques Vincey (Les Bonnes), David Gauchard (Le
songe d’une nuit d’été), Wajdi Mouawad (Temps) et Didier Bezace
(Lecture).
Avec cette présence théâtrale forte, les répertoires classiques et
contemporains alterneront avec les visions poétiques et politiques du
monde où nous vivons.
La danse contemporaine, représentée par la chorégraphe Nathalie
Pernette, irriguera les salles limousines pendant le festival Danses
vagabondes en Limousin (mai 2012) avec la tournée de plusieurs
pièces : La peur du loup et Les Miniatures. Pour enrichir les amateurs
de danse, quatre autres rendez-vous chorégraphiques seront à
l’affiche. Vous découvrirez de nouvelles figures de la danse contemporaine locale : Claire Durand-Drouhin, Luce Cathala et nationale :
Nathalie Béasse, Thomas Lebrun.
Au niveau de la création, la scène nationale d’Aubusson s’engage à
soutenir douze créations sur trente spectacles et dix compagnies
seront accueillies en résidence sur le plateau et à La Pépinière.
Trois spectacles Arts de la piste sous chapiteaux seront installés à
Aubusson et en vagabondage. Le premier de la saison s’implantera
à Felletin dès les 15, 16 et 17 septembre avec Le sort du dedans du
Baro d’Evel Cirk Cie en collaboration avec nos collègues Le Sirque Pôle national des arts du cirque, Nexon - Limousin.
Les spectacles programmés dans le cadre des “Itinéraires d’artistes,
spectacles vagabonds en Limousin” seront au nombre de six. Ils se
déplaceront sur tout le département et notamment à Bourganeuf et sur
le territoire de la communauté de communes du plateau de Gentioux.
La musique est au rendez-vous avec quatre spectacles musicaux dont
la création de l’Orchestre de Limoges et du Limousin avec Ibrahim
Maalouf. Les mélomanes auront le choix : de la chanson, du théâtre
musical, du rock, du classique et du jazz.
Le jeune public connaîtra une saison riche et axée sur la création
avec À la folie de Hala Ghosn, Cie Makizart / La Poursuite et La
muse à la coque du Maxiphone collectif.
Pour que de jeunes artistes expérimentent leurs spectacles, nous
avons créé un cycle original : Premières ébauches, des femmes qui
créent afin de soutenir et d’accompagner dans leur démarche de très
jeunes compagnies.
Pour que le théâtre s’associe aux autres disciplines, nous avons imaginé
un rendez-vous intitulé Au bord du risque, Cabinet des curiosités #1.
Cet événement envisage de vous surprendre, vous étonner et va
ébranler les habitudes culturelles acquises autour de petites formes,
brèves et étonnantes.
Cette soirée unique s’organise pour que la poésie, le texte, le verbe
rencontrent l’image, l’art contemporain, le mouvement, la musique et
le cirque. En déambulation nocturne dans la ville d’Aubusson,
souhaitons-nous frissons et émotions.
Cette saison riche de trente spectacles et d’environ quatre-vingts
représentations s’adresse à tous. Tous les publics seront les bienvenus
dans les salles, dans les théâtres et en plein air car nous pensons
ardemment que le théâtre n’en a pas fini de nous dire le monde, de
nous parler de la vie, de ses souffrances et de nous éclairer de sa
poésie.
Gérard Bono
3
Artiste associée
Nathalie Pernette - Compagnie Pernette
Danse
Après un premier compagnonnage avec la chorégraphe
Nathalie Pernette, une deuxième saison va débuter avec, dès
le mois d’octobre, sa nouvelle création La peur du loup.
Nathalie Pernette est étonnante. Crâne rasé, silhouette nerveuse,
toute en tension, en expression, elle surprend tout autant que
ses spectacles sont non conventionnels et inattendus. Gestuelle
minutieuse, précise, parfois déstructurée où toutes les articulations du corps sont mobilisées, Nathalie Pernette ancre le
mouvement dans la spontanéité. La décharge émotive est
nourrie de la sensation intérieure, du vivant et de l’inanimé, du
hasard et de l’expérience. Mais également du rapport à
l’objet, de la relation à la musique vivante. Précision du tracé,
du mouvement dans l’espace et du développement d’un corps
mobile jusque dans ses moindres articulations. Une multiplicité
des «états de corps» sont ainsi recherchés.
Voici les spectacles de la compagnie Pernette que vous pourrez
découvrir cette saison :
> La peur du loup
Lundi 10 octobre > 20h30
Mardi 11 octobre > 14h30
Et dans le cadre du Festival des “Danses vagabondes en Limousin” :
> La peur du loup et Les Miniatures seront en tournée dans la
région.
“La danse est pour moi une autre façon d’être au monde et
aux autres : ‘privée’ de parole, elle révèle la sensation, le
temps, l’odeur, le tactile, les émotions (parfois indescriptibles)
dans une grande variété d’énergies.”
Nathalie Pernette sera en résidence à la scène nationale du lundi 26 septembre au mardi 11 octobre 2011.
À la scène nationale, elle a déjà présenté Délicieuses en mai 2005, La Maison en janvier 2010, Les Miniatures en octobre 2010,
Le cabaret du 1er flocon en décembre 2010 et De profundis en mai 2011.
4
Artiste associé
Collectif Les Possédés
Théâtre
Depuis sa création en 2002, le Collectif Les Possédés suit la voie
d’un théâtre qui s’intéresse profondément à l’humain : ses travers,
ses espoirs, ses échecs, ses réalisations, sa société…
Prospecter, creuser, interroger ce que nos familles, ce que nos vies
font et défont, ce qui rend si complexe et si riche le tissu des relations
humaines qui enveloppe nos existences. Ainsi, pour les textes qu’il
monte, le collectif creuse l’écriture : c’est d’abord l’approche par
une vue d’ensemble qui s’affine en fonction de la richesse des
regards de chaque acteur, du degré d’intimité créé avec la
matière en question et de la singularité des perceptions de chacun.
Une aventure intérieure collective vers les enjeux cachés d’un texte,
ses secrets et ses mystères. Approcher l’auteur et son œuvre pour,
alors, s’en détacher, se délivrer de sa force et de son emprise afin
de faire apparaître sa propre lecture, son propre théâtre. Les
membres du collectif se connaissent depuis longtemps, presque tous issus du Cours Florent, et la relation étroite qui les unit sert un jeu
qui laisse la part belle à leurs propres personnalités. C’est certainement leur marque de fabrique : un théâtre qui privilégie l’humain
et la fragilité qui le constitue. C’est donc assez naturellement que des auteurs comme Jean-Luc Lagarce ou Anton Tchekhov, grands
explorateurs de la condition humaine de leurs époques respectives, ont pris place dans le répertoire du collectif.
Les membres permanents du collectif sont Julien Chavrial, Marie-Hélène Roig, Rodolphe Dana, David Clavel, Nadir Legrand, Katja
Hunsinger, Laurent Bellambe et Christophe Paou.
Trois spectacles du Collectif Les Possédés seront à découvrir : Oncle Vania de Anton Tchekhov le jeudi 2 février à 20h30 et le vendredi
3 février à 19h30. Dans le cadre des “Itinéraires d’artistes, spectacles vagabonds en Limousin” : Ce que la nuit doit au jour d’après
l’œuvre de Marcel Proust du mardi 10 au samedi 14 avril, spectacle vagabond en appartement et Bullet Park d’après le roman de
John Cheever le jeudi 19 avril à 20h30.
Du 19 au 24 novembre, le Collectif Les Possédés animera un stage de théâtre ouvert à tous (samedi 19 et dimanche 20 novembre)
ainsi que des ateliers avec les élèves de l’option théâtre du lycée Eugène Jamot d’Aubusson. Du lundi 30 janvier au vendredi 3 février,
le collectif sera en résidence pour la reprise du spectacle Oncle Vania présenté en février 2012.
5
Des compagnons fidèles
L’unijambiste / Théâtre - Musique - Arts numériques
David Gauchard et toute l’équipe de L’unijambiste ont été accueillis en résidence en mai 2011 pour la création : Le songe
d’une nuit d’été de William Shakespeare. Ils seront en résidence du 3 au 17 janvier pour la dernière phase de création
de ce spectacle hors du commun que vous pourrez découvrir le lundi 16 janvier à 20h30 et le mardi 17 janvier à 19h30.
Compagnie Makizart/La Poursuite / Théâtre - Vidéo - Jeune public
Hala Ghosn, metteur en scène, Jalie Barcilon, auteure et toute l’équipe de la compagnie Makizart ont entamé une résidence
en avril 2011 pour la création d’un tout nouveau spectacle jeune public intitulé À la folie. Les premières représentations
auront lieu le jeudi 23 février à 14h30 et le vendredi 24 février à 10h. La compagnie sera en résidence du 24 au 31 octobre
et du 15 au 24 février.
Circo Aereo / Cirque d’objets
Jani Nuutinen a été accueilli en résidence en juin 2011. Il reviendra cette saison nous présenter : Trilogie Cirque d’Objets,
trois spectacles qui se dérouleront sous trois chapiteaux. Vous pourrez y assister le vendredi 11 et le samedi 12 mai à
19h. Jani Nuutinen sera à nouveau en résidence du 11 au 21 décembre.
Compagnie du Dagor / Théâtre - Jeune public et Théâtre gestuel
La compagnie du Dagor est accueillie à deux reprises cette saison. Thomas Gornet revient avec un spectacle jeune
public : Tout contre Léo le lundi 14 novembre à 14h30 et le mardi 15 novembre à 10h et 14h30. Puis, Julien Bonnet nous
fera partager un spectacle sans paroles, visuel et poétique : Le nez dans la serrure présenté dans le cadre des “Itinéraires
d’artistes, spectacles vagabonds en Limousin” du lundi 19 au mercredi 21 mars. En résidence du 7 au 13 novembre et
du 8 au 21 mars.
Cridacompany / Chanson - Musique - Arts de la piste - Danse
Jur Domingo, Julien Vittecoq et Nicolas Arnould ont été accueillis à plusieurs reprises la saison précédente pour des périodes
de résidence et vous avez pu découvrir leur spectacle Aïe en mars 2011. Ils reviennent cette saison pour deux rendezvous : un concert de Jur intitulé Ladrona le mardi 13 décembre à 20h30 à l’Avant-Scène, café-musique d’Aubusson et pour
le spectacle On the Edge le vendredi 16 décembre à 20h30. Ils seront à nouveau en résidence du 12 au 17 décembre.
6
Danses vagabondes en Limousin
Depuis 2003, la scène nationale d’Aubusson organise les “Danses vagabondes en Limousin”
pour faire découvrir la danse contemporaine au plus grand nombre. Approcher l’univers
artistique d’une compagnie, d’un artiste, tel est l’objectif de ce festival qui a lieu tous les deux
ans.
Cette 5e édition fera la part belle à notre artiste associée Danse, la chorégraphe Nathalie
Pernette. Venez découvrir sa nouvelle création, La peur du loup et le cycle complet des
Miniatures, six formes dansées, Les oignons, La rose, L’apparition, L’insomnie, Le verglas et
À livre ouvert qui apparaissent dans l’espace public et prennent appui sur un lieu, une
ambiance, une ruelle.
Le Centre culturel Yves Furet à La Souterraine, le Théâtre du Cloître - scène conventionnée de Bellac, la Fabrique - scène conventionnée
de Guéret, les villes d’Ussel, Bourganeuf, Chambon-sur-Voueize, Saint-Georges-Nigremont et le Pays Combraille en Marche sont les
partenaires privilégiés de la scène nationale d’Aubusson pour organiser cet événement.
Du 9 au 16 mai, des ateliers de danse auront lieu dans les différentes villes, renseignez-vous directement auprès de ces partenaires.
Dans le cadre des “Itinéraires d’artistes, spectacles vagabonds en Limousin”, Les Miniatures vous surprendront du 28 mai au 2 juin à
Saint-Georges-Nigremont, Bourganeuf, Chambon-sur-Voueize, Ussel et enfin Aubusson pour clore joyeusement ce festival.
En partenariat avec l’ADIAM 23, un travail chorégraphique avec des danseurs amateurs, animé par la compagnie Pernette, s’inscrira
dans la journée de clôture du samedi 2 juin.
La peur du loup
Mardi 22 mai > 20h30 > Centre culturel Yves Furet - La Souterraine
Jeudi 24 mai > 20h > Espace André Lejeune / La Fabrique - scène conventionnée de Guéret
Vendredi 25 mai > 20h30 > Théâtre du Cloître - scène conventionnée de Bellac
Les Miniatures
Lundi 28 mai > à partir de midi > pique-nique chorégraphique > Saint-Georges-Nigremont
Mardi 29 mai > 19h30 > Bourganeuf
Mercredi 30 mai > 19h30 > Chambon-sur-Voueize
Jeudi 31 mai > 18h30 > Ussel
Samedi 2 juin > journée de clôture suivie d’un bal > Aubusson
7
Premières ébauches
À la Pépinière, pendant la saison 2011-2012, quatre rendez-vous vous seront proposés afin de rencontrer de très jeunes compagnies
en recherches théâtrales, chorégraphiques et musicales sur des premiers projets. La scène nationale d’Aubusson accompagne ces
quatre jeunes créatrices.
JeCompagnie
me suisLa accrochée
à une planche
vie sans toi…t / Théâtre - Danse
Katell Coquillon et Laura Greaves
Première ébauche > mercredi 21 septembre > 18h30 > La Pépinière
La comédienne Katell Coquillon et la danseuse Laura Geaves allient la voix et
le mouvement pour l’écriture de cette histoire originale
Le texte, un court roman écrit par Katell Coquillon, s’ouvre sur une image : celle
d’une femme accrochée à une planche. Dans une sorte de déluge : la fin du
monde a bien eu lieu. À perte de vue, il n’y a que de l’eau. Une femme dérive,
un courant l’emporte. Qui est-elle ? Où va-t-elle ? Que deviendra-t-elle ? C’est
l’histoire d’une recherche d’identité autant que celle de la création d’un nouveau
monde où les anciens codes sont caducs, où les chants des oiseaux ne sont
plus que des souvenirs, où la parole des hommes n’est plus…
En résidence à La Pépinière du samedi 9 au mercredi 13 juillet
et du lundi 19 au samedi 24 septembre
REsistancES, parole de femmes creusoises, volet II
Compagnie L’oiseau Vache Creuse / Théâtre - Musique
Valérie Chatain
Première ébauche > vendredi 9 décembre > 18h30 > La Pépinière
En mêlant écriture, mise en scène, musique rock, images et textes, Valérie Chatain construit
son travail sur l’écoute et la transmission de la parole des femmes
Après plus de deux ans passés dans les quartiers HLM de la ville de Guéret, Valérie Chatain
souhaite élargir son champ d’écoute auprès de femmes vivant dans des villages creusois. Elle
recueille des témoignages et offre un haut-parleur à celles qui ont peu l’occasion de s’exprimer
ou d’être entendues.
En résidence à la Pépinière du lundi 5 au samedi 10 décembre
8
Des femmes qui créent
Ces artistes en herbe pourront chercher, expérimenter et montrer le résultat de leurs démarches au public et aux professionnels.
Installées depuis peu en Creuse et avides de créer, elles ont besoin de la présence de chacun. Ces rendez-vous auront lieu à La Pépinière
en jauge limitée, alors n’hésitez pas à réserver vos places !
Bidules trucs
Compagnie Fée d’hiver / Théâtre - Jeune public
Céline Deest-Coirre
Première ébauche > vendredi 13 janvier > 18h30 > La Pépinière
Ce spectacle, à destination du jeune public, est composé de six courtes histoires qui n’ont
rien de fadaises
L’univers magique de Pierre Notte est peuplé de grenouilles agiles et pubères, de policiers
trop zélés, de loups tristes et de rois aussi corpulents que paresseux. Son écriture gratte,
glisse, dérape, étonne et fascine. Pour ce spectacle, la compagnie Fée d’hiver revisite la
fable et réveille les fantômes de notre enfance. Une façon de regarder sous nos lits s’il ne
reste pas quelques monstres à faire ressurgir.
En résidence à la Pépinière du lundi 9 au samedi 21 janvier
Jupes et pantalons
Compagnie de l’Art dans l’Air / Théâtre - Vidéo
Claire Benjamin Galeyrand
Première ébauche > vendredi 27 avril > 18h30 > La Pépinière
Une femme retrace l’histoire du mouvement des femmes des années 70
Elle est arrivée à ce moment de sa vie où survient le désir de transmettre une mémoire, de
passer le relais à celles qui suivent. Elle fait revivre, à la manière d’une épopée, ces moments
exaltants de lutte. Ces femmes qui se sont soulevées, mobilisées pour gagner les droits
nécessaires à leur émancipation. Dans son récit, d’autres voix l’accompagnent et, par petites
touches, se dessinent des portraits de femmes singuliers. Le dispositif narratif et vidéo multiplie
les points de vue : images d’archives, témoignages, slogans…
En résidence à la Pépinière du lundi 23 au samedi 28 avril
9
Le sort du dedans
Baro d’Evel Cirk Compagnie
arts de la piste
jeudi 15, vendredi 16 et samedi 17 septembre > 20h30
Lycée des Métiers du Bâtiment, Felletin > spectacle sous chapiteau
durée 1h15
tarif C
à partir de 7 ans, à voir en famille
Création musicale Thibaud Soulas
Création sonore Fanny Thollot
Œil extérieur Virginie Baes
Collaboration artistique Jean Gaudin
Lumières et collaboration à la scénographie Pierre Heydorff
Costumes Nathalie Prats
Conseils acrobatiques Abdeliazide Senhadj, Mahmoud Louertani et Rémi Balagué
Conseils techniques Frédéric Sintomer
Régies Marc Boudier et Laurent Jacquin
10
Spectacle accueilli dans le cadre des 100 ans du LMB de Felletin
et des Itinéraires de cirque sous chapiteaux en Limousin et Massif
Central en partenariat avec Le Sirque - Pôle national des arts du
cirque Nexon Limousin. Un événement Télérama.
Conception et direction artistique Camille Decourtye et Blaï Mateu Trias
En piste Camille Decourtye (voltige, chant)
Blaï Mateu Trias (portés, rythmique)
Thibaud Soulas (contrebasse)
et le cheval Bonito
Le sort du dedans, c’est avoir un cercle pour maison, des jambes comme poumons et un cheval comme conscience
Approchez-vous. Glissez-vous à l’intérieur de cette toile rouge et élégante. Prenez place dans ce chapiteau à double circulation conçu
comme une spirale. On y entre comme on entre dans une matrice. On franchit des rideaux comme on perce une membrane pour
atteindre le cœur d’un organisme vivant. Assis en ras de piste, on assiste à une création poétique et sensuelle où deux hommes, une
contrebasse, un cheval et une femme se côtoient et tutoient des expériences diverses, essentiellement celles de la communication et du
partage. Les corps s’enchevêtrent, se séparent, volent dans les airs ou roulent tout autour de la piste. On participe alors à un spectacle
introspectif, sublime d’efficacité, d’humour et de tendresse.
Le sort du dedans est un spectacle ciselé par le langage des corps, la musique, la voix et les rythmes, avec pour fil rouge, les portés
acrobatiques, les voltiges, l’art du clown et le chant.
11
Au
bord
du
risque
Cabinet des curiosités #1
musiques - arts de la piste - danse - théâtre - performance moto…
Venez découvrir une soirée atypique avec des spectacles choisis pour leur différence, leur singularité.
Une soirée concoctée pour des étonnements et des petits bonheurs successifs. De 18h30 à minuit,
une déambulation dans la ville d’Aubusson dévoilera des surprises dans des lieux inhabituels : des
formes brèves qui surprennent, des chorégraphies qui provoquent des émotions, des textes et des
musiques qui s’entrechoquent, des œuvres d’art contemporain qui détonnent. Pendant cette soirée,
des petites douceurs sont prévues pour vos gosiers et vos estomacs, et, toujours la présence de la
poésie accompagnera nos oreilles. Nous vous souhaitons une longue soirée parcourue de frissons
dans le dos et de palpitations dans le cœur.
Martine Altenburger joue Xenakis et Ligeti
Animale
Association Ryoanji - Martine Altenburger
Musique contemporaine
Kottos de Iannis Xenakis et Sonate de György Ligeti
Interprétation et improvisation au violoncelle seul de
Martine Altenburger.
Compagnie Pernette - Nathalie Pernette
Danse
Chorégraphie Nathalie Pernette assistée de Regina Meier
Avec Nathalie Pernette
Pièce pour une danseuse et une souris. Une rencontre
entre l’Homme et l’Animal, entre fascination et répulsion.
Lames sensibles
Ariane dans son bain* titre provisoire
Théâtre en flammes - Denis Maillefer
Théâtre
Texte d’Albert Cohen tiré de Belle du seigneur
Mise en scène Denis Maillefer
Avec Aline Papin
Monologue pour une actrice dans une baignoire.
Ariane est dans son bain et parle toute seule.
Elle se prépare pour Solal, son amour…
Compagnie Croche - Josselin Disdier et Kristel Verlhac
Forme théâtrale et chorégraphiée de lancer de couteaux
De et avec Josselin Disdier et Kristel Verlhac
Un homme et une femme revisitent le genre de ce numéro
de cirque traditionnel : le lancer de couteaux dans un
duel sensible, sensuel et machiavélique.
12
vendredi 30 septembre > de 18h30 à minuit (au moins)
parcours déambulatoire dans la ville d’Aubusson
tarif unique 20€, repas de curiosités compris
jauge très réduite, réservation obligatoire
… théâtre de rue - arts plastiques - son - vidéo
Mécanique quantique* titre provisoire
Le Mur de la Mort - Collectif MDLM
Performance moto - Entresort forain
Mise en scène collective MDLM
Un phénomène curieux et spectaculaire. Un défi pur et simple
aux lois les plus élémentaires de la gravitation !
Rattus-Rattus
Vodka
L’unijambiste - David Gauchard
Pièce radiophonique
Texte de David Gauchard
Lecture d’un texte de David Gauchard enregistrée par France Culture dans le cadre de
l’émission Nouveau répertoire dramatique
dirigée par Lucien Attoun.
L’unijambiste - David Gauchard
Vidéo - Clip musical
Vodka est une vidéo performance autour d’une bouteille de vodka.
Filmée séparément, chaque personne déguste et improvise à sa
manière en fonction des effets produits. Assemblés en clip, ces
portraits offrent un cocktail diversifié d’humains unis avec le
même sens du partage et de la communion.
Apparitions / Disparitions
Laetitia Shériff en concert
Les souffleurs commandos poétiques
Commando d’interventions poétiques
Conception artistique Olivier Comte
Qui les a vus une fois, jamais n’oublie cette
tribu délicate et silencieuse d’hommes et de
femmes vêtus de noir.
accompagnée de L.O.S
avec la participation exceptionnelle de François Jeanneau
Une proposition de L’unijambiste
Musique
Un concert solo de Laetitia Shériff accompagnée de L.O.S au Beat
Box et de François Jeanneau au sax alto.
La scène nationale d’Aubusson tient à remercier la ville d’Aubusson, le café-musique L’Avant-Scène et la Cité internationale de la
tapisserie et de l’art tissé.
Programme sous réserve de modifications.
13
La peur du loup
Compagnie Pernette
danse - vidéo / création - résidence
Chorégraphie Nathalie Pernette, assistée de Regina Meier
Avec Nathalie Pernette
lundi 10 octobre > 20h30
mardi 11 octobre > 14h30
durée estimée 1h
tarif C
scolaire > du CM1 à la 5e
Création musicale Franck Gervais / Création lumières Caroline Nguyen
Création costumes Nadia Genez / Création des images et animation Guillaume Bertrand
Scénographie et accessoires Daniel Pernette / Direction technique Stéphane Magnin
Pièce chorégraphique pour une danseuse, la Bête et un environnement d’images
Le loup est l’Animal qui inquiète et fascine à la fois. Une communauté parfois inconsciente de croyances et de références, construite en partie par les contes de l’enfance,
la religion catholique et d’effrayants faits divers. Pour cette création, Nathalie Pernette
a envie de convoquer un certain nombre de nos peurs liées au loup : crainte du surgissement de la bête, hantise d’être dévoré, transformé, possédé.
Elle tentera de rendre palpable une angoisse et une présence par un jeu de tensions
entre la danse et des images vidéo en noir et blanc, à dominante graphique projetées
sur le sol ou en fond de scène : des évocations de paysages en mouvement, des présences
inquiétantes.
Course, présence immobile, hurlement, douceur… Cet univers fantastique et fantasmagorique sera illustré par l’évocation du loup… celui que l’on craint, mais celui aussi que
l’on souhaite voir sortir de la forêt…
Ce solo place la figure du danseur face à ses peurs, ses émotions et interroge le côté
animal qui existe en chacun de nous.
Nathalie Pernette est artiste associée à la scène nationale d’Aubusson, elle est également la chorégraphe invitée pour la 5e édition des Danses vagabondes en Limousin.
En résidence du 26 septembre au 11 octobre.
À la scène nationale, elle a déjà présenté Délicieuses en mai 2005, La Maison en janvier 2010, Les
Miniatures en octobre 2010, Le cabaret du 1er flocon en décembre 2010 et De profundis en mai 2011.
14
Oskar
et
Viktor
opus
2
Hommages collatéraux
chanson française - humour musical
mardi 18 octobre > 20h30 > théâtre Jean Lurçat
mercredi 19 octobre > 20h30 > Peyrelevade
jeudi 20 octobre > 20h30 > Bourganeuf
durée 1h45
tarif C et D
Ils chantent comme d’autres courent ou tirent : dans tous les sens
Oskar et Viktor ont de la ressource. Une culture musicale éclectique, sans
hiérarchie des genres, ni jugement de valeur artistique, leur laisse de la marge
et de la matière pour explorer les recoins de notre juke box identitaire.
Par associations d’idées, de mots, de notes et sauts intempestifs du coq à l’âne,
ils modèlent, arrangent et contorsionnent avec humour les rengaines incontournables de la chanson populaire.
Ils se demandent si elle ne gagnerait pas à être chantée dans une autre langue
(la chanson française en allemand a son charme aussi…). Ils s’interrogent sur
le passé No Futur prôné par le punk. Ils observent et tachent de saisir les
messages philosophiques ou prémonitoires véhiculés par certaines chansons
trop arbitrairement considérées comme naïves. Ils s’essaient à l’accordéon, au
ukulélé et à la flûte à bec, au mixage de quelques 45 tours, au moonwalk et à
la démesure spectaculaire des concerts rock dernier cri.
Beaucoup d’humour et de talent, une belle fantaisie et des voix chaleureuses
portées par un accordéon archaïque mais ô combien lyrique.
On passe, le sourire en coin, d’une émotion à une autre.
La scène nationale a déjà accueilli Oskar et Viktor opus 1 en décembre 2003 et Suites
nuptiales de Cédric Marchal en mai 2004.
En partenariat avec la ville de Bourganeuf et la Communauté de communes du Plateau de
Gentioux.
15
Compagnie Les Boules au Plafond & le Priviet Théâtre
Conception, arrangements et interprétation
Cédric Marchal et François Thollet
Son Pascal Thollet
Avec la complicité de Sophie Bœuf et Thomas Guerry
et Camille Rocailleux (Cie Arcosm)
Costumes Anne Dumont
Soirée partagée : Jeunes chorégraphes
Chambre 10
Compagnie Traction
danse / création
Chorégraphie Claire Durand-Drouhin
Avec Sylvain Blocquaux, Alain Chaussat
et Claire Durand-Drouhin en alternance avec Mai Ishiwata
Musique Frédéric Chopin, Electro beats
et Ellen Alien
Son Guillaume Olmeta
“De l’homme à l’homme vrai, le chemin passe par l’homme fou.”
Michel Foucault
Cette pièce chorégraphique est inspirée de la vie d’une femme
internée. Mi-femme, mi-animal, ce personnage nous entraîne dans
un monde qui n’a ni les mêmes limites, ni les mêmes règles que le
nôtre. Les seuls personnages qui la visitent sont l’infirmier qui la
soigne (interprété par un danseur) et le médecin chef (incarné par
un patient de l’hôpital Esquirol de Limoges). Dans cette chambre
d’où elle ne sort jamais, rêve et réalité se confondent.
Claire Durand-Drouhin a rencontré l’univers singulier des hôpitaux
psychiatriques il y a dix ans. Si cette expérience est le point de
départ de cette création, c’est au bout du compte le thème de
l’animalité qui s’est imposé. Des attitudes étranges, des postures
inconfortables, des formes absurdes, des gestes incontrôlés ont
donné naissance à un personnage hybride. Il est aussi question de
dualité, d’altérité, de contradictions où des réactions violentes
alternent avec des sentiments de tendresse. Les trois personnages se
retrouvent tiraillés dans un univers oscillant entre le comique de
certaines situations et la tristesse du réel.
16
Jeudi 3 novembre > 20h30
durée 1h15
tarif C
Mets ta veste rouge (extrait)
danse - musique / création
Conception et mise en espace Luce Cathala
Spectacle pour trois danseurs et deux musiciens
Ce spectacle pourrait être l’histoire de jeunes gens en visite au pays
inconnu de la bourrée.
En explorateurs, ils s’approprient cette danse traditionnelle et mettent leur langage au service de ces bourrées “rêvées” qu’ils n’ont
pas connues.
Certains jouent de la vielle à roue, de la cornemuse, du saxo et de
l’électro.
D’autres dansent le flamenco, le contemporain, le hip-hop et la
house.
À travers leur rencontre, ils cherchent la danse originelle et universelle, celle qui tourne, qui roule, qui balance, qui frappe avec les
mains, qui tape avec les pieds.
Ensemble, ils invoquent avec humour cette danse traditionnelle. Ils
réinventent les bals populaires, les mazurkas et nous offrent un
spectacle à la croisée des territoires traditionnels et contemporains.
17
Collectif Pied au Plancher / ADIAM 23
Création lumière Jean-Christophe Goguet
Avec Stella Cohen-Hadria, chant et danse
Mathieu Le Moine, danse
Camille Reverdiau, danse
Emmanuel Monnet, danse, vielle à roue et cornemuse
Benoît Lefèvre, générateur de sons
Les Bonnes
théâtre / création
mardi 8 novembre > 20h30
durée 1h45
tarif A
Compagnie Sirènes
Texte Jean Genet
Mise en scène Jacques Vincey
assistanat à la mise en scène et chant
Vanasay Khamphommala
Avec Hélène Alexandridis, Marilú Marini et Myrto Procopiou
Collaboration artistique Paillette
Scénographie et costumes Pierre-André Weitz
Lumière Bertrand Killy
Musique et son Frédéric Minière et Alexandre Meyer
Régie générale André Néri
“Sacrées ou non, ces bonnes sont des monstres, comme nous-mêmes quand nous nous rêvons ceci ou cela”. Jean Genet
Le 2 février 1933, Christine et Léa Papin assassinent sauvagement et sans
aucune raison apparente leur maîtresse et sa fille. Une dizaine d’années
plus tard, Jean Genet s’inspire de ce fait divers pour en faire du théâtre. Il
fait entrer Les Bonnes dans “la famille des réprouvés glorieux qui prennent
dans l’imaginaire une revanche sur leur condition de misère” (M. Corvin).
“Les Bonnes jouent à un jeu dangereux. Elles vont se prendre au jeu, et la
farce basculera dans le tragique. La chambre de Madame est une arène :
acteurs et spectateurs sont complices d’une mort annoncée, mais la victime
ne sera pas celle qu’on attendait…
Jean Genet joue avec les codes du théâtre et avec les repères des spectateurs.
Il nous maintient aux lisières du vrai et du faux, du trivial et du merveilleux,
du rire et de l’effroi. Pathétiques et grandioses, ses personnages évoquent
les grands clowns qui, au sommet de leur art, savent nous faire rire et
pleurer dans le même instant. Rien n’est plus éloigné du réel que ces figures
outrancières, et pourtant, rien ne nous parle plus intimement de notre
humanité la plus secrète.” Jacques Vincey
De la compagnie Sirènes, la scène nationale a accueilli Mademoiselle Julie en janvier
2008, Madame de Sade en octobre 2008, La Nuit des Rois en octobre 2009 et Jours
souterrains en mars 2011.
18
Tout contre Léo traite d’un sujet difficile, dont on parle peu aux enfants.
C’est un texte magnifique sur l’amour fraternel, le secret familial, la mort et le souvenir.
C’est l’histoire d’une insouciance qui disparaît brutalement. Un soir, P’tit Marcel grandit d’un seul coup, par mégarde, en attrapant au
vol une conversation de grands. La nouvelle tombe, invraisemblable : son grand frère Léo est malade, peu lui importe si c’est du sida.
P’tit Marcel est là devant nous, il est grand maintenant, et l’adulte réservé qu’il est devenu ne s’est pas remis de ce coup dur de la vie,
il a encore mal aux mensonges, aux préjugés, à l’absence. Il se livre avec la révolte naïve de l’enfant à qui l’on fait croire au Père
Noël et autres mondes merveilleux, jusqu’au jour où il faut cesser tout enfantillage. Mais les mots lui manquent. Alors, avec un feutre,
une feuille de papier, Marcel redessine son enfance pour mieux la dire, la comprendre et enfin tourner la page.
Les feuilles blanches constituent l’espace de jeu que Thomas Gornet froisse, dessine, troue. Elles deviennent des personnages, expriment
les humeurs de Marcel qui dessine ainsi sa peine pour mieux la canaliser. Ce spectacle nous livre, avec une vérité étonnante, un portrait
sensible de l’enfance qui s’en va et aborde, sans mièvrerie, l’amour à hauteur de petit garçon : familial, filial, fraternel. Une chasse
aux souvenirs, bien vivante, comme pour en apprivoiser certains, en garder d’autres, tout contre, et pour en rire aussi.
La compagnie du Dagor a déjà présenté L’œil de l’ornithorynque en février 2009 et Lapin en février 2011.
Tout contre Léo
Compagnie du Dagor
théâtre / jeune public
lundi 14 novembre > 14h30
mardi 15 novembre > 10h et 14h30
Texte de Christophe Honoré
Adaptation et mise en scène Marie Blondel
durée 1h
scolaire > du CM1 à la 5e
19
Avec Thomas Gornet
Scénographie Frédéric Pickering
Lumières Frédéric Rebuffat
Collaboration artistique Julien Bonnet
Lecture et Cinéma
Association Lavaud Soubranne
vendredi 18 novembre > 19h30
Lecture de Didier Bezace
“L’écriture du scénario est la partie la plus difficile de toute l’affaire, la moins comprise et la moins remarquée.”
Franck Capra
Un atelier d’écriture Lavaud Soubranne est né de la rencontre entre l’écrivain Jean-Guy Soumy et les producteurs, auteurs et réalisateurs
de films : Annie et Claude Miller. Cet atelier a pour objectif d’accompagner l’écriture de scénarios. Un jury, composé de professionnels
du cinéma, de l’audiovisuel et du théâtre participe à la sélection des scénarios.
Un travail d’écriture est alors mis en œuvre où chaque scénario est travaillé en relation étroite avec un professionnel (scénariste /
écrivain / réalisateur). Le but étant de permettre un projet de film de fiction ou de documentaire, réalisable, et ensuite de le destiner
à une exploitation en salles ou en diffusion télévisuelle. C’est aussi créer une adaptation du scénario sous la forme d’un roman.
À l’issue de ces ateliers d’écriture, des lectures publiques des scénarios seront données dans des lieux culturels, caractéristiques et
singuliers de la région.
C’est Didier Bezace, acteur, metteur en scène et directeur du CDN d’Aubervilliers, accompagné
de comédiens (distribution en cours) qui en liront des extraits.
Les trois scénarios choisis par l’atelier d’écriture :
> Des désirs arrachés… (titre provisoire) de Jacques Guyomarc’h
> Sur les pas de la lune de Denis Zentz
> Et moi, et moi, et moi… de Cécile Maistre
Cinéma
La lecture sera suivie de la diffusion de courts-métrages : surprises !
Entrée libre
Réservation conseillée
20
Sous la glace
théâtre
vendredi 25 novembre > 20h30
durée 1h20
tarif B
Théâtre Populaire Romand
Avec Ludovic Chazaud, Baptiste Coustenoble, Roberto Molo et un enfant
Lumière Laurent Junod
Texte Falk Richter
Son Jean-Baptiste Bosshard
Traduction Anne Monfort
Costumes Anna Van Brée
Mise en scène Andrea Novicov
Construction décor André Simon-Vermot, Neda Loncarevic
assisté de Camille Mermet
Régie lumière Didier Henry
Scénographie Elissa Bier
Régie son Ghislain Butscher
L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté
Sous la glace est une fantaisie poétique et humoristique sur le monde de l’entreprise, la destruction de l’individu,
la complaisance et l’acceptation tacite de chacun de nous face à un système politique de plus en plus complexe et abstrait
Trois consultants d’entreprise, avec trois parcours parallèles de vies solitaires, sont à la fois victimes et bourreaux d’une société régie
par les lois du marché. À travers ses personnages, Falk Richter cherche à comprendre quelle sorte de personnes ils sont. Quelle façon
de penser les anime, quels sont leurs peurs, leurs fantasmes ? Au sein de l’entreprise, leur vie est bien sûr passionnante. Il y a les
séminaires de trainings où il faut se mettre dans la peau de la girafe ou du lion, les sorties entre collègues, le jogging, la tournée des
bars, les avions et le téléphone rose.
Andrea Novicov a voulu des héros forts, beaux et subtils. Servie par trois comédiens fascinants, la pièce aborde les questions de
richesse, de pouvoir, de beauté et d’argent. Il y a de l’humanité, de la folie et de l’intelligence à pétrir. Le dispositif scénique, sorte de
rampe de lancement sur le néant, tourne, porte et broie, lancinant. L’éclairage cru et précis fait sourdre la panique…
Andrea Novicov nous entraîne dans un univers froid, glacé, l’univers financier du consulting.
Sous la glace, c’est du théâtre politique, incontestablement.
Andrea Novicov a présenté à la scène nationale La Maison de Bernarda Alba en janvier 2007.
21
Train de vies
Compagnie Cirque plein d’air
arts de la piste - musique
mardi 29 novembre > 19h30 > Bourganeuf
vendredi 2 décembre > 19h30 > La Villedieu
durée 50mn - tarif D
à partir de 5 ans, à voir en famille
jauge limitée, réservation conseillée
Auteurs Anne Desmoucelles, Joseph Defromont, Inouk Crespin et Damien Caufepé
Conception scénographique et jeu Anne Desmoucelles, Joseph Defromont et Inouk Crespin
Regard extérieur Damien Caufepé
Création lumière Mattéo Bassahon
Construction de la yourte Cirque Plein d’Air et l’entreprise Filloux
Trio acrobatique et musical dans un chapiteau-yourte intimiste et chaleureux
Les portes s’ouvrent, entrebâillées sur trois personnages aux corps courbés
par les lignes du temps. La musique retentit des doigts tremblants d’un vieil
accordéoniste. Chacun vaque à ses occupations. Une horloge, ternie par
l’usure, remonte le temps pour raconter les bribes du passé de ces trois
vies. De leur rencontre à leur mort en passant par la guerre, leur quotidien
est ponctué de portés acrobatiques et de musique. Le temps file, coûte que
coûte, et ils sont là, tous les trois, depuis toujours : ils vivent, tout simplement.
Le Cirque plein d’air se définit comme un cirque nouveau tout en conservant
l’aspect circulaire et itinérant du cirque traditionnel. Leur chapiteau-yourte,
qu’ils ont confectionné eux-mêmes, est avant tout un lieu d’échange et de
rencontre ouvert à tous les publics.
En partenariat avec la ville de Bourganeuf et la Communauté de communes du Plateau
de Gentioux.
22
Happy Child
danse - théâtre
jeudi 8 décembre > 20h30
durée 1h15 - tarif C
spectacle couplé avec La constellation consternée > tarif Duo
“On s’amusait plus quand on était enfant”
Compagnie Nathalie Béasse
Conception, scénographie et mise en scène Nathalie Béasse
Avec Étienne Fague, Karim Fatihi, Erik Gerken, Anne Reymann et Camille Trophème
Lumières Nathalie Gallard
Régie son Antoine Monzonis-Calvet / Bande sonore Julien Parsy
Costumes Laure Chartier / Sculpture Corinne Forget
Fragments de textes : Partition rouge - Anthologie Poèmes et chants des Indiens d’Amérique
du Nord, traduits par Jacques Roubaud et Florence Delay / Le Roi Lear de William Shakespeare
Écriture collective de textes et de chants / Comptines
Musiques Mendelssohn, Tindersticks, The Stray cats, Nancy Sinatra et Camille Trophème
Dans un univers totalement blanc et froid qui évoque le grand nord américain, évoluent trois hommes et deux femmes que l’on suppose frères et sœurs. Ils se retrouvent peut-être à l’occasion d’un enterrement. La famille et la perte, les souvenirs, et puis très vite, les
gestes de l’enfance : les jeux, les bousculades, les contes à dormir debout, les courses-poursuites, les chansons, les parties sans fin de
déguisement, tout remonte à la surface. La mémoire s’infiltre dans les gestes, elle craquelle les rires et fend l’insouciante chamaille. Les
simulacres de famille, les folles peurs, les écorchures anciennes, les secrets viennent cogner pêle-mêle au conscient du présent, s’emparent des corps et chargent le mouvement d’une violence retenue.
Très plastique, insolite mais impeccablement tenu par
la dramaturgie, Happy Child chemine aux lisières du
réel et du fantasme et creuse les silences de nos histoires.
Ce spectacle rayonne d’une pure beauté ludique, il
rend à la scène une candeur qui émerveille. Son sens de
l’économie visuelle relève d’une esthétique minimaliste
sans ostentation.
Joyeusement âpre autant qu’intriguant, le conte théâtral
et chorégraphique de Nathalie Béasse touche cette
intime énigme, douce et douloureuse, que laisse notre
enfance : une enfance retrouvée sur un mode déjanté,
joyeux et festif.
23
Deux spectacles pour (re)découvrir l’univers
Jur, Ladrona
Cridacompany
chanson - musique
mardi 13 décembre > 20h30 > L’Avant-Scène, café-musique
durée 1h15
tarif unique 8€
Un concert plus pénétrant et écorché que jamais avec ce deuxième album : Ladrona
Après un premier album Juste ici sorti en 2009, voici Ladrona.
Écrits par les trois membres de la compagnie, les textes à la poésie
surréaliste sont portés par le timbre profond et fragile de Jur Domingo.
Jur chante en français, espagnol et catalan. Cette chanteuse à la
gestuelle faussement gauche possède une voix profonde et douce.
Elle porte des chansons libres de forme qui s’élancent comme un cri,
un murmure adressé au silence. Les deux musiciens, Julien Vittecoq et
Nicolas Arnould qui l’accompagnent jouent une musique intimiste qui
va droit au cœur. Sur scène, le trio renoue avec le parfum d’étrangeté
captivante qui constitue sa singularité.
La revanche promet d’être belle !
Concert en partenariat avec le café-musique L’Avant-Scène à Aubusson.
Jur a donné un concert à L’Avant-Scène, café-musique à Aubusson en septembre
2010 à l’occasion de la présentation de saison 2010-2011.
24
Avec Jur Domingo, chant
Nicolas Arnould, guitare et harmonica
Julien Vittecoq, piano, guitare et accordéon
de cette jeune compagnie, déjà si fort en émotions
On the Edge
Cridacompany
arts de la piste - danse
Collaboration artistique Eric Fassa et le Groupe Merci
(Solange Oswald, Joël Fesel et Georges Campagnac)
Création lumière et régie Eric Fassa
Création sonore Antoine Eole, Victor Belin et Jur Domingo
vendredi 16 décembre > 20h30
durée 1h
tarif C
De et avec Jur Domingo et Julien Vittecoq
On the Edge, “sur le fil”, entre tragédie et comique, folie et petits délires ordinaires, mimiques venues de l’enfance et gestuelles d’un âge adulte
On the Edge est un spectacle mêlant travail gestuel, danse et jonglage.
Il est basé sur une recherche corporelle poussée de laquelle ont émergé
deux personnages déroutants par leur gestuelle, leur langage, leurs
regards et leur relation étrange. Une image, une idée, un geste : tout
est prétexte à un travail du corps. S’arrêter sur un détail et l’exploiter
jusqu’à la moelle, par la déformation du corps ou de l’objet, c’est ainsi
qu’a été construit On the Edge.
“Jur Domingo la catalane, grande gigue filiforme aux attitudes d’adolescente mal dégrossie, et Julien Vittecoq, petit Français en costard et
air lunaire, ont bataillé avec des fragments de matériaux improvisés
pour créer ce premier spectacle à deux. Et c’est ainsi qu’ils apparaissent
sur scène, deux êtres non conformes qui s’intriguent et s’apprivoisent,
composant avec l’étrangeté de l’autre et leurs mondes intérieurs. Ils
s’emberlificotent les pinceaux, s’enchevêtrent les bras et les jambes,
ses quilles à elle, ses balles à lui. Il se contorsionne, elle se tord les
cordes vocales à coups de complaintes et de vocalises baroques, ils se
percutent et se portent comme des pantins désarticulés, bras ballants
et pieds en dedans ou en dehors. […] Et les sensations déferlent, du
trouble à l’onirisme décalé, évocatrices de petites histoires inépuisables
que chacun voudra bien se raconter.”
Cathy Blisson, Télérama
25
Le songe d’une nuit d’été
L’unijambiste
théâtre - musique - arts numériques / création - résidence
Texte William Shakespeare / Traduction Françoise Morvan et André Markowicz
Adaptation, réalisation, mise en scène et scénographie David Gauchard
lundi 16 janvier > 20h30
mardi 17 janvier > 19h30
durée 2h
tarif B
Collaboration artistique Youness Anzane / Musique Robert Le Magnifique et Thomas Poli / Featuring Laetitia Shériff
Nouvelles technologies Taprik / Vidéo et graphisme David Moreau / Direction technique Yvon Truffaut
Création lumière Christophe Rouffy / Régie lumière Mickaël Cousin / Son Klaus Löhmann
Construction décor Alain Pinochet (ateliers du Théâtre de l’Union, CDN du Limousin)
Avec Nicolas Petisoff, Emmanuelle Hiron, Vincent Mourlon, Philippe Labonne,
Anne Buffet, Émilie Quinquis, Frank Magis & L.O.S / Laurent Duprat
Et à l’écran Léonore Chaix, Guillaume Cantillon et trois enfants
David Gauchard et l’équipe de L’unijambiste, adeptes des nouvelles technologies conjuguent Shakespeare
et les arts numériques. Ils nous montrent que, désormais, seule notre imagination pose les limites du possible.
Deux couples d’amoureux transis, une dispute entre le roi et la reine des fées, une potion qui s’en mêle et une troupe
de comédiens amateurs qui préparent une pièce pour le mariage d’un prince, tous vont s’entrecroiser dans cette forêt
étrange, un peu magique, le temps d’une nuit d’été ensorcelante qui ressemble à un rêve.
“La nuit, personnage éponyme, invite aux incantations, permet qu’on retourne âmes et objets : les éléments
du plateau sont sous commandes, tout comme la nature est sous influence. En cette Épiphanie d’été,
sonore, c’est ainsi que le verbe se traduit. Comme un grand poème illustré, rimes adossées aux images,
colonne double révélant la beauté du disparate.” David Gauchard
L’unijambiste a présenté à la scène nationale Talking Heads en novembre 2002,
Hamlet en février 2004, Des couteaux dans les poules en novembre 2008,
Richard III en mars 2010 et Herem en mai 2011.
En résidence du 3 au 17 janvier.
Ce flash code est un code barre qui vous permet d’accéder
à des vidéos, des images de répétition ou autres bonus
du Songe d’une nuit d’été depuis votre mobile.
26
La muse à la coque
Le Maxiphone collectif
musique / jeune public / création
De et avec
Fred Pouget compositions musicales, clarinettes
Marie-Édith Leyssene scénographie, décors, lumières et jeu
Claude Barrault trompette, bugle, cornet à pistons, saxhorn alto…
Fabrice Farriou batterie, guitare
vendredi 20 janvier > 14h30
durée 50mn
scolaire > du CE1 au CM2
Il faut laisser beaucoup de place aux oreilles et cultiver l’esprit de jeu qui animera les jaillissements
de sons, de mots et d’images
Après Appolo Bussola, le collectif Le Maxiphone fait une nouvelle
proposition destinée au jeune public. Cette création s’est
construite sur des poèmes ardents et candides d’un jeune
garçon. La musique va prendre les enfants par la main pour
jouer d’instruments, de rythmes et de sons, jouer de mots, de
dessins et de matières et voir comment les parfums, les couleurs
et les sons se répondent.
Les approches se feront à l’instar des comptines et des rondes :
accumulations, ajouts, répons, reprises. Les manipulations et
constructions (mots, graphismes..) se feront à vue, permettant
aux enfants de prendre part à la création en train de se faire.
La musique originale écrite par Fred Pouget sera retravaillée
par le trio de musiciens et par Marie-Édith Leyssene qui,
derrière sa table, bricole des images et des mots. Une véritable
palette sonore malléable et en mouvement pour un quatuor
inventif.
Le Maxiphone collectif a présenté Appolo Bussola en janvier 2007, Neuf Têtes en octobre 2008 et Mangeurs de soleil en novembre 2010.
27
La constellation consternée
danse
Compagnie Illico
Chorégraphies Thomas Lebrun
Créations lumière Jean-Marc Serre
Costumes Jeanne Guellaff
jeudi 26 janvier > 20h30
durée 1h30 - tarif B
spectacle couplé avec Happy Child > tarif Duo
Gwiazda / Solo
Avec Anne-Emmanuelle Deroo
Chant en direct Émeline Deroo
Musique Nick Cave, Seb Martel avec l’aimable
participation de Vincent Segal et Greg Szlapczynski
Le temps de briller / Solo
Avec Raphaël Cottin
Musique Jean Sibélius La Valse Triste
Introduction musicale David François Moreau
Éclats de simulacre / Duo
Avec Anthony Cazaux et Tatiana Julien
Musique création originale Pièce pour orchestre
et courants électriques de David François Moreau
Poème Du Klarer stern d’Adolf Böttger lu par Agnès Olier
Fulgurances céans / Quintette
Avec Anthony Cazaux, Raphaël Cottin, Anne-Emmanuelle Deroo, Tatiana Julien et Anne-Sophie Lancelin
Musique d’introduction Serenade for Tenor de Benjamin Britten
Création originale Pièce pour orchestre et voix enregistrées de David François Moreau, (cor solo : Jean-Jacques Justafré hautbois et cor anglais, solo : François Xavier Bourin)
L’étoile jaune / Solo
Avec Anne-Sophie Lancelin
Musique Adagio for Strings de Samuel Barber
Créer une nouvelle constellation, une constellation vivante dont la brillance serait celle
qui émane de l’interprète
L’étoile de la réincarnation, l’étoile jaune, la star, l’étoile filante et la bonne étoile
forment cette “constellation consternée” qui, en cinq pièces courtes, ausculte diverses
métaphores de la perte, de la stigmatisation, du succès, de la vanité, de la foi... La danse
est ici un art du lien et du partage, et la chorégraphie l’invention d’une constellation
dont la brillance émanerait de l’interprète.
Avec une écriture précise et rigoureuse, Thomas Lebrun fait naître un lien palpable
entre l’étoile et son danseur, qui finissent par ne faire plus qu’un.
Des lumières séraphiques, une bande-son toujours inattendue et à propos : Thomas
Lebrun a le sens de la mise en scène et dirige ses danseurs avec maestria.
Cette constellation brille par sa beauté et sa profondeur. L’esthétique dépouillée et ciselée
est renforcée par l’équilibre maîtrisé de la composition et la force de l’illustration. Un
voyage sidérant à la rencontre de corps célestes – mais terriblement humains –
condamnés à briller ou à s’éteindre, à jamais.
28
Ficelles
Compagnie Les pieds dans le vent
théâtre d’objets / jeune public
lundi 30 janvier > 14h30 > La Pépinière
mardi 31 janvier > 10h et 14h30 > La Pépinière
mercredi 1er février > 15h > La Pépinière
jeudi 2 février > 14h et 15h30 > La Nouaille
vendredi 3 février > 14h et 15h30 > Bourganeuf
durée 45 mn
scolaire > de la PS au CE2 / à partir de 3 ans, à voir en famille
De et avec Valérie Joyeux et Vincent Raoult
Mise en scène Véronique Dumont
Ficelles Valérie Joyeux et Vincent Raoult
Décor Arnaud Van hammée
Costumes et petits décors Marie Kersten
Création lumière François Demyttenaere
Décor sonore Vincent Raoult
- Prête Brigitte ?
- Prête à tout, Alain.
Alain et Brigitte vivent dans une armoire. Un réveil sonne, la journée commence. Alain est
déjà plein d’énergie. Il secoue Brigitte qui dormirait bien encore un peu. “Allez ! Boulot,
boulot, boulot, Brigitte !”. Alors, le duo se met à l’ouvrage. Ils s’inventent, chaque matin,
un nouveau boulot dont ils ne savent, a priori, rien. Ils suivent des instructions quasisystématiques, sans vraiment se poser de questions. Mais durant les pauses : ils s’amusent !
Animant des petites formes, de petits êtres souples et malicieux uniquement composés de
bobines et de bouts de ficelle, le duo crée une multitude de scènes drôles et poétiques,
débordantes d’imagination. Des mondes surgissent des tiroirs et des recoins de l’armoire.
Puis… le boulot reprend.
On pourrait penser qu’il ne se passe rien, mais on est captivé, amusé, surpris. Dans une
mise en scène toute en fluidité, les deux comédiens-manipulateurs mettent en œuvre une
inventivité jamais prise en défaut. Peu de mots, parfois même des dialogues qui frisent le
grommelot. Ficelles mène, avec une économie de moyens, à s’interroger sur la nécessité
de travailler, de comprendre à quoi l’on sert. Construire des merveilles avec des bouts de
ficelles, telle est la proposition de ces deux personnages. Inévitablement on pense au
Cirque de Calder, à cette économie des formes et des moyens qui crée une poésie visuelle,
un humour décalé. Ficelles ravit par ses astuces et son langage inventé.
En partenariat avec la ville de Bourganeuf et la Communauté de communes du Plateau de Gentioux.
29
Oncle Vania
Collectif Les Possédés
théâtre / résidence
jeudi 2 février > 20h30
vendredi 3 février > 19h30
durée 2h - tarif B
spectacle couplé avec Bullet Park > tarif Duo
Texte Anton Tchekhov / Traduction André Markowicz et Françoise Morvan
Mise en scène Rodolphe Dana et Katja Hunsinger
Lumière Valérie Sigward
Avec
Simon Bakhouche, David Clavel, Rodolphe Dana, Michelle Farges,
Katja Hunsinger, Nadir Legrand et Marie-Hélène Roig
“Au centre de l’espace, une table. Autour de la table, les comédiens. À proximité des comédiens, les spectateurs.
Pour ce vaudeville tragique, nous voulons que les spectateurs se sentent inclus dans l’espace de jeu, l’objectif étant de démythifier
le rapport des spectateurs à l’espace théâtral. Ils sont chez eux, chez nous.” Rodolphe Dana
Le vieux et vaniteux professeur Sérébriakov est venu se retirer à la campagne, dans
la maison de sa première épouse. Cette arrivée perturbe la vie paisible de Sonia,
la fille du professeur, et d’Oncle Vania, qui à eux deux exploitent tant bien que mal
le domaine. L’attention des proches et de Vania lui-même, très vite, se cristallise sur
Eléna, la seconde et très désirable jeune épouse de Sérébriakov. La crise éclate.
Inévitable. Violente.
Puis, c’est avec le départ du couple, le retour au calme. Mais c’est là que se révèle
la véritable nature du drame : la résignation. Car c’est de cela qu’il s’agit : l’hiver
à la campagne, le thé à sept heures du matin, les soirées interminables, le dégoût
des autres et surtout de soi-même... L’ennui, comme une espèce de boue gluante
dans laquelle ils s’enlisent, comme des sables mouvants qui les engloutissent tous.
Dans un dernier sursaut, ils sortent la tête, essaient de haïr, d’aimer, de tuer, de se
tuer... Ils n’en ont plus la force, ni l’envie. Rien que de penser à tout ce qu’ils auraient
pu être, à tout ce qu’ils auraient pu faire... Oui, mais quoi ? Ailleurs, sans doute, il
existe autre chose, une autre vie...
Le Collectif Les Possédés est artiste associé à la scène nationale d’Aubusson et à la Ferme du
Buisson, scène nationale de Marne-la-Vallée. En résidence du 30 janvier au 3 février.
Au cours de la saison, du Collectif Les Possédés, vous pourrez également découvrir Ce que la nuit
doit au jour du 10 au 14 avril et Bullet Park le jeudi 19 avril à 20h30.
30
8760
heures
Combien de temps dure un souvenir ?
Théâtre à cru
concert de théâtre - chanson
Conception et mise en scène Alexis Armengol
Composition musicale Camille Tropheme
Avec Camille Tropheme, Alexis Armengol, Alexandre Le Nours et Laurent Seron-Keller
Scénographie James Bouquard
Batterie et régie son Stéphane Bayoux
Création et régie lumière François Blet / Régie générale Rémi Cassabé
Production musicale et création surround Frédéric Duzan
Costumes et diffusion Audrey Gendre
Réalisation photo et vidéo Frank Ternier
mardi 14 février > 20h30
durée 1h15
tarif C
8760 heures. De septembre à septembre. 365 nuits. Que vivons-nous dans une année,
que retenons-nous de ces 8760 heures ? Combien de temps dure un souvenir ?
“La compagnie Théâtre à cru s’amuse à mélanger les genres : entre musique, théâtre
et arts plastiques, elle mêle chant, texte, performance et vidéo. À travers ce «concert
théâtre», elle invente sa propre forme scénique, originale et audacieuse : un art du
récit déstructuré et fragmenté, au service d’une autofiction individuelle et collective.
Elle nous embarque dans un voyage, réel ou fantasmé, plein de surprises sonores
et visuelles, plein de ces émotions contradictoires qui hantent notre quotidien : la
légèreté d’un rire de vacances, la gravité de la solitude, l’espoir d’une rencontre…
Sur le plancher usé, vestige d’un petit bal perdu, un joyeux bazar accueille les spectateurs : au milieu des pieds de micro et des platines de mixage, autour du piano
électro, une foule d’accessoires attendent leur entrée en scène.
Les textes joués ou chantés ne parlent pas seulement d’amour et de désillusions, ils
proposent une réflexion politique, à la fois pertinente et humble, lucide et responsable,
consciente de ses propres limites. Ils mettent à jour des liens entre l’émergence de
la pornographie et le marché de neuroleptiques dans les années 70, entre l’hypocrisie
de l’ordre moral et la lente reconnaissance du sida dans les années 80. Dans cet
univers étrange et fascinant, bercé de rythmes pop rock, de bruitages hétéroclites,
balayé par des lumières tamisées, des anges solitaires et mélancoliques n’ont pas
peur de perdre quelques plumes… pour nous consoler de nos vagues à l’âme.”
Estelle Gap, Les trois coups
31
À la folie
Compagnie Makizart / La Poursuite
théâtre - vidéo / jeune public / création - résidence
jeudi 23 février > 14h30
vendredi 24 février > 10h
Mise en scène Hala Ghosn
Auteure associée Jalie Barcilon
Scénographie, son, vidéo Frédéric Picart et Jérôme Faure
Collaboration artistique Elsa Tauveron
Avec Hélène Arnault, Maréva Carasso et Hélène Lina Bosch
À l’écran Darko Japelj et Jean-François Sirerol
Réalisation vidéo Bérénice André
durée 1h
scolaire > du CM1 à la 5e
Pourquoi est-il si difficile de parler aux êtres qui nous sont les plus proches ? Pourquoi est-il si difficile de dire la vérité aux enfants ?
Dans deux jours, les vacances d’été commencent. Fernando passionné de
sciences a promis à sa fille Lucia de l’emmener au Futuroscope de Poitiers.
Le bonheur… Mais le jour J., rien ne se passe comme prévu. Un volcan
explose en Islande, formant un nuage de cendres qui plane dans le ciel.
Tous les avions sont bloqués. Il règne une atmosphère de fin du monde. Et
quand Lucia rentre de l’école, son père a disparu… Pour Jeanne sa mère
et Mercedes sa grand-mère, il est tant de parler. De parler de la maladie,
de psychose et de “faire tomber le héros”. Mais quel langage utiliser pour
parler à une enfant si jeune ? Et d’ailleurs existe-t-il des mots pour expliquer
la déraison ?
Pour cette création jeune public, Hala Ghosn a imaginé un spectacle où la
projection vidéo tient une place importante. Elle est à la fois l’expression
mentale de Lucia dans la projection qu’elle a de son père absent et elle
représente aussi l’univers quotidien des adolescents d’aujourd’hui, nourris
de jeux vidéos, de Chat, de lecteurs MP3 et de visioconférences.
De la compagnie Makizart/La Poursuite, la scène nationale a déjà accueilli Beyrouth
Adrénaline en novembre 2009 et Apprivoiser la panthère en février 2010.
En résidence du 24 au 31 octobre et du 15 au 24 février.
32
Les S’Tazunis
Compagnie Alexandra N’Possee - Belalit / Jaussen
danse hip-hop
mardi 13 mars > 20h30
durée 1h
tarif C
L’Amérique entre fascination et désillusion
Direction artistique et chorégraphie Abdennour Belalit
Avec Abdennour Belalit, Islam El Shafey, Clarisse Veaux, Constance Besançon
Mickaël Arnaud (en alternance avec Laurent Kong A Siou)
Giovanni Paroumanou et Sithy Sithadé Ros
Arrangements musicaux et samples Florent Ricci
Création lumière Sébastien Lefèvre
Création costumes Nadia Genez
Difficile de nier la force créatrice et contagieuse des États-Unis, aussi difficile que d’admettre sans nuance l’idéal du modèle. L’Amérique,
dans sa disproportion, fabrique du rêve autant que des désillusions, fascine autant qu’elle agace. Cette pièce, en convoquant les
symboles et les mythes qui construisent une image universelle des États-Unis, danse sous l’influence de ce pays, la reconnaissance autant
que la prise de distance avec ses emblèmes. Les S’Tazunis est un spectacle utilisant toute la gestuelle de la danse hip-hop au service
d’un questionnement légitime : quelle influence peuvent avoir les images fortes de l’Amérique sur une jeunesse française ? Que restet-il de tout cela après digestion ?
Le chorégraphe Abdennour Belalit s’est efforcé de transmettre un message fort sur les influences de l’Amérique à travers des allusions
à la société de consommation, la ségrégation ou la liberté. Et d’emblée les six danseurs donnent le ton avec des acrobaties de haut
vol, de solides performances physiques. Pendant une heure, ils font preuve d’une maîtrise sans faille, enchaînant les figures avec
l’insolente facilité que donne le travail acharné.
33
Le nez dans la serrure
Compagnie du Dagor
théâtre gestuel / création - résidence
Conception et mise en scène Julien Bonnet
lundi 19 mars > 20h30 > La Pépinière
assisté de Marine Duséhu
mardi 20 mars > 20h30 > Bourganeuf
mercredi 21 mars > 20h30 > Saint-Marc-à-Loubaud (sous réserve)
Avec Pierre-Jean Étienne, Rama Grinberg, Franck Magis, Judith Margolin
Scénographie Jean-François Garraud
Création sonore Adrien Ledoux / Création lumière Bruno Brinas
Travail corporel Émilie Yana / Costumes Sarah Leterrier
durée estimée 1h
tarif D
à partir de 12 ans, à voir en famille
Un spectacle sans paroles, visuel et poétique
Je n’ai jamais beaucoup parlé. Je peux rester très longtemps sans parler, cela ne me dérange pas. Julien Bonnet
Quatre personnages vivent dans une armoire. Ils ne parlent pas.
Ils fument. Ils se grattent. Ils tentent de manger, de dormir, de
rêver et même d’aimer. Ils sont là, tous les quatre. Ils ne sortent
jamais. Ils sont comme ça depuis longtemps. Ils ne savent plus
exactement. Tout cela pourrait durer éternellement. Seulement, un
matin, l’un d’eux se réveille… à l’extérieur de l’armoire.
“J’ai fréquemment la sensation que l’on parle trop, que l’on
explique trop, souvent par peur du silence ou d’être incompris.
Ces quatre personnages ne parlent pas, peut-être qu’ils ont su à
une époque, peut-être qu’ils n’ont jamais appris, on ne saura pas.
Ils se débrouillent avec ce qu’ils sont. Ils organisent leur quotidien
comme ils peuvent. Et nous verrons le quotidien de ces quatre
personnages. Un quotidien fait de petits gestes et de rituels.”
Julien Bonnet
En résidence du 7 au 13 novembre et du 8 au 21 mars.
En partenariat avec la ville de Bourganeuf et la Communauté de communes
du Plateau de Gentioux.
34
Rencontre musicale hors norme autour d’une commande d’écriture confiée
par l’Orchestre de Limoges et du Limousin au talentueux trompettiste
Ibrahim Maalouf
L’Orchestre ouvre sa saison avec une affiche à faire pâlir le privilège de l’âge.
Tous deux trentenaires, le Franco-Libanais Ibrahim Maalouf (révélation instrumentale des Victoires du Jazz 2010) et le Québécois Jean-Michaël Lavoie (Prix
Opus / Découverte de l’année 2010) rejoignent Mozart et Nino Rota au rang de
ces prodiges qu’un talent précoce distingue parmi les meilleurs. Leur exigence
et leur générosité ont fait le reste. L’un et l’autre ont visé haut et international,
s’adjoignant immédiatement les plus grands partenaires et orchestres, pratiquant
la musique comme on partage entre amis. Ce sont des hommes du monde en
ce qu’ils sont partout chez eux, sans jamais oublier leurs racines, et cet éclectisme
se ressent aussi dans leur répertoire, vaste et contemporain. Cet engagement
dans la musique de leur temps leur vaut d’être au cœur de la création : interprète,
chef ou compositeur, comme ici Ibrahim Maalouf avec cette Métamorphise
interrogeant la notion d’identité sur la courbe du temps.
“Le thème principal de cette pièce est de montrer un être humain qui s’exprime avec un langage simple et plutôt intuitif et dont le
discours va évoluer vers un aspect plus sombre, plus scientifique et beaucoup plus complexe. La transformation fait son chemin. Son
identité évolue et devient beaucoup moins facile à cerner. Elle va de plus en plus se diriger vers un compromis entre les références des
origines et les complexités du temps. Pour entrer dans le détail de la structure musicale, l’œuvre est construite sous forme d’une pièce
de 12-13 minutes, introduite par une improvisation de trompette d’environ 3-4 minutes accompagnée par un ostinato de contrebasse
violoncelle, dans un mode traditionnel arabo-africain.” Extraits de la note d’intention d’Ibrahim Maalouf pour Métamorphise
Métamorphoses
Orchestre de Limoges et du Limousin
concert symphonique / création
Direction musicale Jean-Michaël Lavoie
Soliste invité Ibrahim Maalouf, trompettiste
Ensemble de 40 musiciens
Concerto pour orchestre à cordes Nino Rota
Métamorphise, création mondiale Ibrahim Maalouf
Symphonie n° 41 Jupiter en ut majeur K551 Wolfgang Amadeus Mozart
mardi 27 mars > 20h30
durée 1h20
tarif A
35
Temps
théâtre
vendredi 6 avril > 20h30
durée 2h15
tarif A
Texte et mise en scène Wajdi Mouawad
Au carré de l’hypoténuse
Avec Marie-Josée Bastien, Jean-Jacqui Boutet, Véronique Côté,
Gérald Gagnon, Linda Laplante, Anne-Marie Olivier, Valeriy Pankov, Isabelle Roy
Assistance à la mise en scène Alain Roy / Conseil artistique François Ismert
Dramaturgie Charlotte Farcet / Scénographie Emmanuel Clolus
Costumes Isabelle Larivière / Lumières Eric Champoux
Musique Michael Jon Fink / Son Jean-Sébastien Côté / Maquillages Angelo Barsetti
Après le Liban de Littoral, le Moyen-Orient d’Incendies, les camps de concentration de Forêts, l’ambiance d’une grande organisation
internationale pour Ciels, la Russie de Seuls, nous voilà plongés dans l’univers de Fermont, une ville nordique québécoise,
pour cette nouvelle création de Wajdi Mouawad : Temps
Deux frères et une sœur se retrouvent quarante ans plus tard pour liquider la succession de leur père mourant. Cela se passe l’hiver,
dans la ville minière de Fermont, à la frontière avec le Labrador, où les températures peuvent descendre jusqu’à - 60°C. Pour lutter
contre la violence des vents, un mur écran a été construit derrière lequel vivent les habitants de Fermont, dont la plupart sont employés
par la compagnie qui gère la mine de fer. Entre l’intérieur de la maison où a lieu la rencontre des enfants, et l’extérieur où les vents
violents qui balaient la ville n’empêchent nullement une invasion de ses rues par une horde de rats, quelque chose va sourdre, comme
une blessure mortelle et ancienne, que les enfants vont devoir confronter pour retrouver, peut-être, une sensation de légèreté. Mais la
légèreté se paie aujourd’hui au prix fort. Ils en feront l’expérience.
“Wajdi avait fait le choix de venir les poches vides, du
moins, le plus possible. Pendant des mois, il avait tenté de
garder fermé «le couvercle de la marmite», empêchant
son esprit de trop construire, désirant être le plus libre,
le plus vierge possible, habité par le désir secret de se
déporter. Ne pas construire, ne pas prévoir, pour «dériver».
Ce mot a été le premier prononcé et nous a offert
l’embarcation sur laquelle nous nous sommes installés.”
Charlotte Farcet, dramaturge
Les spectacles Incendies (2003 et 2005), Silence d’usine : paroles
d’ouvriers (2005), Forêts (2006), Seuls (2008) et Littoral (2010)
ont été accueillis à la scène nationale.
36
Nomade si j’veux
Bouffou Théâtre
théâtre d’objets conté / jeune public
jeudi 12 avril > 14h30
vendredi 13 avril > 10h et 14h30
Mise en scène Serge Boulier
De et avec Katia Belalimat
Conception décor Serge Boulier et Katia Belalimat
durée 45mn
scolaire > de la GS au CE2
Regarde ailleurs, ailleurs c’est très loin mais c’est tout près
Entre contes traditionnels et brèves de vie, Nomade si j’veux raconte, avec trois fois
rien, la vie des Touaregs, le désir de rester ce que l’on est tout en se rapprochant de
l’autre. Quatre histoires qui commencent par trois vérités et finissent par trois mensonges.
Quatre histoires qui parlent du temps d’avant et de maintenant, de hyène, de mouton,
de dinosaure, d’ogresse, de génie des sables. Quatre histoires qui parlent de la
femme, de la confiance d’un père pour son petit garçon, d’une bataille déséquilibrée
contre un géant, de la confiance d’une famille pour son aïeul, de la peur de l’autre.
Quatre histoires qui parlent de la vie.
Un carillon qui tinte sur un souffle de vent : c’est le désert. Un voile de tissu arraché et
voilà une tente berbère. Des cônes de carton : voici des dunes. Une feuille de papier
est un troupeau, un coin déchiré est un mouton. Nomade si j’veux met en scène une
conteuse, qui avec trois fois rien, parle un langage universel, raconte d’autres modes
de vie et de pensée, propose un nouveau rapport au temps.
“Je voulais que ce spectacle ressemble aux Touaregs. Simples et légers. Deux cultures
en équilibre, l’Occident et l’Afrique, à moins que ce ne soit le conte et le théâtre d’objets.
Le fil du temps comme fil rouge, comme frontière, celle-là même qui révèle bien plus
que nos différences, nos ressemblances. La musique des mots, la matière du son, des
objets, du vent, de la peinture, du dessin... Pour dire ce qui ne se dit pas et finalement
laisser une trace.” Katia Belalimat
Du Bouffou Théâtre, la scène nationale a déjà accueilli La mer en pointillés en mars 2008
et Bynocchio de Mergerac en mars 2009.
37
Le Collectif Les Possédés suit la voie d’un théâtre qui s’intéresse
Ce que la nuit doit au jour
lecture - théâtre en appartement / création
mardi 10 avril > 20h30 > La Roche Bouchard
mercredi 11 avril > 20h30 > Faux-La-Montagne
jeudi 12 avril > 20h30 > Bourganeuf
vendredi 13 avril > 20h30 > Bellegarde-en-Marche
samedi 14 avril > 20h30 > La Roussille
Texte À la recherche du temps perdu de Marcel Proust
Création dirigée par Rodolphe Dana
Avec David Clavel, Rodolphe Dana,
Marie Roig, Katja Hunsinger
durée 1h - tarif D
Pour qu’une chose devienne intéressante, il suffit de la regarder
longtemps. Gustave Flaubert
“Citation que Proust a appliquée à la lettre. Aucun autre écrivain n’a
autant que lui pris le temps de raconter, dans des détails sublimes, ce
qu’est une existence. Et personne n’a su mieux que lui nous dire que la
vie est riche, volatile et précieuse. Nous vous proposons de voyager
pendant une heure, à la lumière des bougies, et grâce à la voix des
comédiens dans l’enfance de Marcel Proust. Nous piocherons dans
À la recherche du temps perdu des extraits de ces moments uniques et
beaux – beaux parce que précis – qui constituent une enfance, celle de
Proust, la nôtre. Nous vivrons ensemble la découverte des Aubépines,
les Promenades solitaires au clair de lune, la Madeleine, les Premiers
amours imaginaires, les Cloches de l’église de Saint-Hilaire, les Lectures
dans le jardin, le Drame du coucher de Combray...
Ensemble, nous ferons ce voyage dans le temps, vers ce paradis que
nous avons perdu, et que lui s’est efforcé de faire ressurgir dans toute
sa beauté singulière, celui de notre enfance.” Rodolphe Dana
En partenariat avec la ville de Bourganeuf et la Communauté de communes du
Plateau de Gentioux. Remerciements aux hôtes accueillant ce spectacle.
38
profondément à l’humain : ses travers, ses espoirs, ses réalisations
Bullet Park
Collectif Les Possédés
théâtre / création
jeudi 19 avril > 20h30
durée estimée 1h40
tarif C
spectacle couplé avec Oncle Vania > tarif Duo
Texte Bullet Park de John Cheever
(© 1969, John Cheever, tous droits réservés)
Création dirigée par Rodolphe Dana
Adaptation Rodolphe Dana et Katja Hunsinger
Conseiller à la dramaturgie Laurent Mauvignier
Scénographie Julia Kravtsova
Lumière Valérie Sigward
Régie générale Wilfried Gourdin
Avec David Clavel, Françoise Gazio, Katja Hunsinger,
Antoine Kahan, Nadir Legrand, Christophe Paou,
Marie-Hélène Roig
Considérer le roman comme un matériau, les situations comme les morceaux d’un puzzle à inventer pour le théâtre. Rodolphe Dana
Bullet park est une banlieue aisée américaine où vivent les Nailles,
charmante famille unie. Et pourtant un matin, leur jeune fils Tony refuse
de se lever et sombre dans la dépression. Le père se met à absorber des
tranquillisants, la mère cherche un gourou pour guérir son fils. Mais les
façades des pavillons cachent bien d’autres secrets, et le tableau
idyllique se fissure davantage avec l’arrivée de cet étrange voisin : Paul
Hammer, qui s’est donné comme but dans la vie de crucifier le rêve
américain…
Bullet Park décrit avec causticité l’Amérique bien-pensante des années 60
et en révèle les fêlures. Avec un humour noir mais une tendresse sincère,
John Cheever invente des personnages ordinaires et les confronte à des
situations inédites. Il les fait douter jusqu’à l’absurde et l’effroi. Il ébranle
leurs croyances, leurs morales et leurs psychismes. On suit avec compassion et curiosité leurs débâcles intérieures. Il n’y a pas de cynisme, juste
de la fragilité.
Le Collectif Les Possédés est artiste associé à la scène nationale d’Aubusson et à la
Ferme du Buisson, scène nationale de Marne-la-Vallée.
39
Trilogie Cirque d’Objets
Un cirque tout juste / Un cirque plus juste / Un cirque juste juste
La Trilogie Cirque d’Objets est la création de trois spectacles pour trois chapiteaux. À travers un parcours, le public est invité à
se déplacer d’un chapiteau à l’autre et à entrer, tour à tour, dans trois univers intimistes.
Trois chapiteaux qui se démultiplient à l’image des poupées russes allant du plus petit au plus grand, ou inversement, afin de découvrir
à chaque fois un nouveau spectacle et de nouveaux objets manipulés.
Toute la démarche de Jani Nuutinen s’est construite autour de la notion de “juste” : de justesse, de bon sens, de ce qui est exact et
adapté, de ce qui est pertinent. Mais également de ce qui est “trop” juste et qualifie l’étroitesse. Car Jani Nuutinen a la générosité de
vouloir faire entrer le monde dans son monde : un ensemble cohérent et maîtrisé, tout simplement précis. Un monde où les petites choses
auraient la place des grandes. Un monde où les objets du quotidien, détournés, deviennent les matières premières de numéros de
cirque. Car ici, tout est fait à partir d’ustensiles simples, de petits trésors dénichés à la ferraillerie. L’artiste joue avec les ombres et les
lumières, la musique et le silence, il fait entrer le spectateur dans son univers intimiste et créatif : le spectateur est chez Jani Nuutinen.
Alors, entrez et venez découvrir du jonglage, de la magie, du courage, de l’humour, de l’énergie, des surprises et des défis.
Cette soirée est un voyage dans l’univers de Jani Nuutinen et nous vous proposons, à l’issue du dernier spectacle, de déguster un plat
typiquement finlandais.
De Circo Aereo, la scène nationale a déjà accueilli Un cirque plus juste en avril 2007 et Une séance peu ordinaire en octobre 2009.
En résidence du 10 au 19 juin et du 11 au 21 décembre 2011.
40
Circo Aereo
cirque d’objets / création - résidence
vendredi 11 et samedi 12 mai > 19h
De et avec Jani Nuutinen
durée totale 3h
tarif unique : adultes 15€, enfants 12€ - repas compris
à partir de 12 ans, à voir en famille
jauge limitée, réservation conseillée
Un cirque tout juste
C’est le spectacle de cirque d’un homme seul. Une lumière douce, quelques lanternes et une musique nostalgique nous accueillent au
cœur d’une toute petite scène. Le plancher grince, une lampe se balance sur un air d’accordéon, un tourne-disque grésille. Il est là
avec ses manières et ses habitudes. Le temps coule, la lumière s’éteint.
Un cirque plus juste
Un spectacle encore plus intime et minimaliste que le précédent. Une petite piste, quelques lumières et… des ombres. Une bougie
s’allume, la silhouette d’un homme apparaît. Sous ces lumières artisanales, on découvre un convoi de petits objets de rien du tout.
Nous voilà alors emportés vers l’amour du détail, de surprises en surprises : tout un cirque se construit à partir de ces choses peu
spectaculaires.
Un cirque juste juste
Et voici une curiosité à savourer en toute intimité, coudes à coudes, sous un chapiteau… une tente foraine. Des tours d’escamotage,
des manipulations étranges et des expériences magiques où les objets révèlent leurs pouvoirs secrets. L’émerveillement au nez et à la
barbe des spectateurs qui découvriront un entresort mystérieux… Entrez, entrez…
41
Danses vagabondes
La peur du loup et le cycle complet des Miniatures sont à l’affiche
La peur du loup
danse - vidéo / création
Chorégraphie Nathalie Pernette assistée de Regina Meier
Avec Nathalie Pernette
Création musicale Franck Gervais / Création lumières Caroline Nguyen
Création costumes Nadia Genez / Création des images et animation Guillaume Bertrand
Scénographie et accessoires Daniel Pernette / Direction technique Stéphane Magnin
mardi 22 mai > 20h30 > Centre culturel Yves Furet - La Souterraine
jeudi 24 mai > 20h > Espace André Lejeune / La Fabrique - scène conventionnée de Guéret
vendredi 25 mai > 20h30 > Théâtre du Cloître - scène conventionnée de Bellac
durée 1h - tarif, réservation et billetterie auprès des partenaires
Pièce chorégraphique pour une danseuse, la Bête et un environnement d’images. Voir page 14.
Les Miniatures
danse
à partir de 6 ans, à voir en famille
lundi 28 mai > à partir de midi > pique-nique chorégraphique > Saint-Georges-Nigremont
mardi 29 mai > 19h30 > Bourganeuf
mercredi 30 mai > 19h30 > Chambon-sur-Voueize
jeudi 31 mai > 18h30 > Ussel
samedi 2 juin > journée de clôture suivie d’un bal > Aubusson
Pour les représentations de Chambon-sur-Voueize et Ussel : tarifs, réservation et billetterie auprès de ces partenaires. Autres représentations tarif D
42
en Limousin
de cette 5e édition des Danses vagabondes en Limousin
Chorégraphie Nathalie Pernette assistée de Regina Meier
Avec Lucien Brabec, Arnaud Cabias, Franck Gervais, Lisa Guerrero, Nathalie Pernette
Nathalie Pernette - Compagnie Pernette
Création musicale et conteur Franck Gervais
Création costumes Nadia Genez
Apparitions et disparitions… Quand la danse contemporaine s’invite dans l’espace urbain.
Découvrir ou redécouvrir Les Miniatures (La rose, L’apparition, L’insomnie et Les oignons) ainsi que deux nouvelles : Le verglas et À livre
ouvert.
Le verglas, impression d’une chute sans fin… Cette forme s’appuie sur un incident fréquent de l’hiver : glisser sur une plaque de
verglas ! Pas de présence de glace mais des carrés de bois lisses, sur lesquels évoluent les danseurs dans des partitions en solo et en
relation dans le décalage, l’unisson ou la fugue. Ces “plaques de verglas individuelles” maintiennent les corps, après une chute initiale,
dans un glissement permanent et ralenti. Glissements au sol et dans l’espace, descentes et remontées incessantes sur la verticale ou en
spirale.
À livre ouvert, que verrions-nous, qu’entendrions-nous si d’un seul coup, nos pensées prenaient forme et son ? Cette Miniature est
destinée au banc public, siège de beaucoup de lectures, siestes mais aussi de réflexions et de contemplations… Elle cherchera à rendre
palpable ces pensées qui nous traversent ou nous habitent le temps d’une assise. Mélange de mots, de mouvements et d’onomatopées
parfois associés. Deux danseurs côte à côte, deux cerveaux à ciel ouvert, tel un livre laissé sur un banc…
samedi 2 juin > journée de clôture suivie d’un bal > Aubusson
En journée, nous vous proposons un parcours chorégraphique dans la ville d’Aubusson autour des Miniatures. En partenariat avec
l’ADIAM 23, un travail chorégraphique avec des danseurs amateurs, animé par la compagnie Pernette, s’inscrira dans cette manifestation. Et pour clore agréablement le festival, la soirée sera marquée par un événement festif : un bal. Ce sera l’occasion d’apprendre,
ensemble, quelques pas de danse, des jeux chorégraphiques entremêlés de numéros réalisés par les danseurs de la compagnie
Pernette, de danser des séquences orchestrées par un maître de cérémonie et un groupe de musiciens.
En partenariat avec le Centre Culturel Yves Furet - La Souterraine, La Fabrique - scène conventionnée de Guéret, le Théâtre du Cloître - scène conventionnée
de Bellac, les villes de Saint-Georges-Nigremont, Bourganeuf, Chambon-sur-Voueize, Ussel et le Pays Combraille en Marche.
43
Itinéraires d’artistes,
Cette nouvelle saison 2011-2012 poursuit le chemin et la route des années précédentes en partenariat avec la ville de Bourganeuf et la Communauté de communes du Plateau de
Gentioux. La programmation constitue une saison itinérante bien installée dans le paysage depuis
plusieurs années.
Cette saison, la 5e édition des Danses vagabondes en Limousin permettra, en compagnie de la chorégraphe Nathalie Pernette, de découvrir de nouveaux lieux et de nouveaux partenaires : la ville de
Chambon-sur-Voueize (en partenariat avec le Pays Combraille en Marche) et la ville de Saint-GeorgesNigremont. Nul doute que Les Miniatures fassent, en ces lieux, de nouveaux adeptes de la danse
contemporaine.
Avec Ce que la nuit doit au jour, un spectacle-lecture en appartement proposé par le Collectif Les
Possédés, nous serons plus proche du public car ce spectacle sera joué chez l’habitant.
Que cette saison procure à chacun de belles découvertes artistiques !
Le sort du dedans
Arts de la piste
Baro d’Evel Cirk Compagnie
Camille Decourtye
et Blaï Mateu Trias
Du 15 au 17 septembre > 20h30 > Felletin
Le sort du dedans, c’est avoir un cercle
pour maison, des jambes comme poumons
et un cheval comme conscience. Voir pages 10-11
Oskar et Viktor opus 2, Hommages collatéraux
Train de vies
Chanson française - Humour musical
Compagnie Les Boules au Plafond & le Priviet Théâtre
Cédric Marchal et François Thollet
Mercredi 19 octobre > > 20h30 > Peyrelevade
Jeudi 20 octobre > 20h30 > Bourganeuf
Arts de la piste - Musique
Compagnie Cirque Plein d’air
Anne Desmoucelles, Joseph Defromont, Inouk Crespin
et Damien Caufepé
Mardi 29 novembre > 19h30 > Bourganeuf
Vendredi 2 décembre > 19h30 > La Villedieu
Ils chantent comme d’autres courent ou
tirent : dans tous les sens
Trio acrobatique et musical
dans un chapiteau-yourte intimiste
et chaleureux
Par associations d’idées, de mots, de
notes et sauts intempestifs du coq à
l’âne, Oskar et Viktor modèlent, arrangent et contorsionnent avec humour
les rengaines incontournables de la
Les portes s’ouvrent et l’on découvre le
passé de trois personnages : de leur
rencontre à leur mort en passant par la
guerre, leur quotidien est ponctué de
portés acrobatiques et de musique.
chanson populaire.
44
spectacles vagabonds en Limousin
Ficelles
Le nez dans la serrure
Théâtre gestuel / Création - Résidence
Compagnie du Dagor - Julien Bonnet
Mardi 20 mars > 20h30 > Bourganeuf
Mercredi 21 mars > 20h30 > Saint-Marc-à-Loubaud (sous réserve)
Théâtre d’objets / Jeune public
Compagnie Les pieds dans le vent
Valérie Joyeux et Vincent Raoult
Jeudi 2 février > 14h et 15h30 > La Nouaille
Vendredi 3 février > 14h et 15h30 > Bourganeuf
Un spectacle sans paroles, visuel
et poétique
- Prête Brigitte ?
- Prête à tout, Alain.
Animant des petites formes, de petits êtres
souples et malicieux uniquement composés de bobines et de bouts de ficelle,
les deux comédiens manipulateurs créent
une multitude de scènes drôles et poétiques, débordantes d’imagination.
Quatre personnages vivent dans une
armoire. Ils ne parlent pas. Ils fument. Ils
se grattent. Ils tentent de manger, de
dormir, de rêver et même d’aimer. Ils
sont là tous les quatre. Ils ne sortent
jamais. Seulement, un matin, l’un d’eux se réveille… à l’extérieur
de l’armoire.
Ce que la nuit doit au jour
Les Miniatures
Lecture - Théâtre en appartement / Création
Collectif Les Possédés - Rodolphe Dana
Mardi 10 avril > 20h30 > La Roche Bouchard
Mercredi 11 avril > 20h30 > Faux-La-Montagne
Jeudi 12 avril > 20h30 > Bourganeuf
Vendredi 13 avril > 20h30 > Bellegarde-en-Marche
Samedi 14 avril > 20h30 > La Roussille
Danse
Compagnie Pernette - Nathalie Pernette
Lundi 28 mai > à partir de midi > Saint-Georges-Nigremont
Mardi 29 mai > 19h30 > Bourganeuf
Mercredi 30 mai > 19h30 > Chambon-sur-Voueize
Jeudi 31 mai > 18h30 > Ussel
Quand la danse contemporaine s’invite
dans la rue et sur des sites à caractère
patrimonial
Pour qu’une chose devienne intéressante, il suffit de la regarder longtemps.
Gustave Flaubert
Venez découvrir ou redécouvrir Les
Miniatures (La rose, L’apparition, L’insomnie et Les oignons), ainsi que deux
nouvelles : Le verglas et À livre ouvert. Et
aussi La peur du loup à La Souterraine, Guéret et Bellac
À travers des extraits de À la recherche
du temps perdu, venez voyager pendant
une heure à la lumière des bougies et
grâce à la voix des comédiens dans
l’enfance de Marcel Proust. Un voyage dans le temps, vers le
paradis perdu, celui de notre enfance.
L’équipe de la scène nationale d’Aubusson tient à remercier tout particulièrement : la communauté de communes du Plateau de Gentioux, le Pays Combraille
en Marche, les villes d’Ussel, Bourganeuf, Chambon-sur-Voueize et Saint-Georges-Nigremont, les élus, les habitants partenaires, les personnels techniques
et administratifs, ainsi que les bénévoles des associations relais.
45
La Pépinière,
lieu de création
et de résidences d’artistes
La Pépinière, créée depuis deux années pleines (septembre 2009 - septembre 2011), est devenue au fil de ces deux saisons de
démarrage un lieu qui compte pour les artistes. Chaque année, cinq à six compagnies théâtrales, chorégraphiques, musicales ou
circassiennes y résident pour créer de nouveaux spectacles. Cet espace de répétition et de création est aussi devenu un lieu de
recherche et d’expérimentation.
Au total, ce sont 180 jours d’occupation sur la saison 2010-2011.
Ainsi, les projets peuvent être conçus, écrits, conceptualisés sur place, avant d’entrer dans des phases de répétition, sur le plateau, au
théâtre Jean Lurçat mais aussi dans d’autres théâtres, d’autres scènes partenaires, qui favorisent l’aboutissement des projets et leur
présentation aux publics.
La scène nationale d’Aubusson s’engage dans l’accompagnement de ces créations dès les premières ébauches en résidence, puis en
coproduction et en diffusion.
Nous cherchons ainsi à aider matériellement et financièrement des projets artistiques ambitieux. Nous cherchons également à les faire
reconnaître par les réseaux nationaux de diffusions artistiques, les festivals et les lieux labellisés comme les scènes nationales.
Les productions de la saison 2011-2012
> La peur du loup, compagnie Pernette : création à la scène nationale d’Aubusson les 10 et 11 octobre 2011 et en tournée pour
30 représentations.
> Les Bonnes, compagnie Sirènes / Jacques Vincey : création au Granit de Belfort du 11 au 14 octobre et en tournée pour
87 représentations.
> Le songe d’une nuit d’été, L’unijambiste / David Gauchard : création les 16 et 17 janvier 2012 à la scène nationale d’Aubusson
et en tournée pour 35 représentations.
> À la folie, compagnie Makizart / La Poursuite - Hala Ghosn et Jalie Barcilon : création les 23 et 24 mars 2012 à la scène
nationale d’Aubusson et en tournée pour une vingtaine de représentations.
> Le nez dans la serrure, compagnie du Dagor / Julien Bonnet : création du 19 au 21 mars 2012 à la scène nationale d’Aubusson
et en tournée pour une dizaine de représentations.
> Bullet Park, Collectif Les Possédés / Rodolphe Dana : création du 2 au 12 novembre au Théâtre de Vidy à Lausanne et en tournée
pour une soixantaine de représentations.
> Trilogie Cirque d’Objets, Circo aereo / Jani Nuutinen : création les 30 et 31 mars au Sirque Pôle national des Arts du Cirque de
Nexon - Limousin et en tournée pour une trentaine de représentations.
46
Des acteurs culturels creusois
Depuis plus d’une d’année, un réseau d’acteurs culturels s’est créé à l’initiative de la scène nationale d’Aubusson. Échanger, partager,
mieux se connaître et développer des espaces de communication communs, constituent les principaux objectifs de ce réseau informel.
Les premières réunions ont révélé la très grande richesse des actions entreprises, la grande complémentarité des institutions et les possibilités
de croisement des propositions artistiques pour un plus large public. L’outil Internet a été choisi comme un vecteur fort de regroupement
et de démultiplication des informations. Les structures culturelles, quelles que soient leurs tailles et leurs formes juridiques, démarrent
ensemble un processus de reconnaissance et d’actions. Nous vous proposons de découvrir leurs activités sur leur site Internet.
Liste des structures (liste non exhaustive) :
Le Centre International d’Art & du Paysage - Ile de Vassivière >
www.ciapiledevassiviere.com
Pays’Sage - Flayat > www.pays-sage.net
Quartier Rouge - Felletin > www.quartierrouge.org
Naut’Active - Champagnat > www.lanaute.com
L’Avant-Scène - Aubusson > www.avantscene.free.fr
L’Atelier / Émile a une vache - Royère-de-Vassivière >
www.latelier23.free.fr et www.emileaunevache.org
La scène nationale d’Aubusson > www.ccajl.com
La Fabrique - Guéret > www.ville-gueret.fr
Centre Culturel Yves Furet - La Souterraine >
www.centreculturel-yvesfuret.com
L’ADIAM 23 - Guéret > www.adiam.creuse.com
La Bibliothèque Départementale de la Creuse - Guéret > www.creuse.fr
Le Conservatoire Départemental Émile Goué - Guéret > www.culture.creuse.fr
La Métive - Moutier d’Ahun > www.lametive.fr
Nos partenaires en région
Avec nos collègues de plusieurs structures, des partenariats privilégiés sont établis, notamment avec Le Sirque - Pôle national des Arts
du Cirque de Nexon. Tous ces établissements culturels de la région proposent des créations de haut niveau en accueillant et en diffusant
des spectacles de grande qualité. Nous vous proposons de jeter un regard curieux sur des spectacles qu’ils proposent pour la saison
2011- 2012, et que nous avons sélectionné pour vous. Vous les trouverez sur le site Internet de la scène nationale - www.ccajl.com
Ainsi chaque spectateur pourra élargir ses choix artistiques et repérer de nouveaux talents.
Le Sirque - Pôle national des arts du cirque - Nexon - Limousin > www.cirquenexon.com
Théâtre de l’Union / Centre dramatique national - Limoges > www.theatre-union.fr
Opéra - théâtre de Limoges > www.operalimoges.fr
Centres culturels municipaux - Limoges > www.ville-limoges.fr
Théâtre du Cloître - Scène Conventionnée - Bellac > www.theatre-du-cloitre.fr
Festival Les Francophonies en Limousin - Limoges > www.lesfrancophonies.com
Théâtre des Sept Collines - Scène Conventionnée - Tulle > www.septcollines.com
Centre Culturel Jean-Pierre Fabrègue - Saint-Yrieix-la-Perche > www.culture.saint.yrieix.com
Théâtre Les Treize Arches - Brive > www.lestreizearches.com
Pôle Culturel La Mégisserie - Saint-Junien > www.lamegisserie.com
Le Festin / Centre dramatique national - Montluçon > www.lefestin-cdn.com
Équinoxe / Scène nationale - Châteauroux > www.equinoxe-lagrandescene.com
La Comédie / Scène nationale - Clermont-Ferrand > www.lacomediedeclermont.com
47
Calendrier
Les spectacles tout public
Lundi 5 septembre
18h
Jeudi 15, vendredi 16
20h30
et samedi 17 septembre
Vendredi 30 septembre
18h30
Lundi 10 octobre
20h30
Mardi 18 octobre
20h30
Jeudi 3 novembre
20h30
Mardi 8 novembre
20h30
Vendredi 18 novembre
19h30
Vendredi 25 novembre
20h30
Jeudi 8 décembre
20h30
Mardi 13 décembre
20h30
Vendredi 16 décembre
20h30
Lundi 16 janvier
20h30
Mardi 17 janvier
19h30
Jeudi 26 janvier
20h30
Mercredi 1er février
15h
Jeudi 2 février
20h30
Vendredi 3 février
19h30
Mardi 14 février
20h30
Mardi 13 mars
20h30
Lundi 19 mars
20h30
Mardi 27 mars
20h30
Vendredi 6 avril
20h30
Jeudi 19 avril
20h30
Vendredi 11 mai
19h
Samedi 12 mai
19h
Samedi 2 juin
Journée de clôture
Présentation de saison
p. 2
Le sort du dedans
Arts de la piste
p. 10-11
Au bord du risque
La peur du loup
Oskar et Viktor opus 2
Chambre 10 et Mets ta veste rouge
Les Bonnes
Lecture et Cinéma
Sous la glace
Happy Child
Jur Ladrona
On the Edge
Pluridisciplinaire
Danse - Vidéo
Chanson française - Humour musical
Danse - Musique
Théâtre
Théâtre
Danse - Théâtre
Chanson - Musique
Arts de la piste - Danse
p. 12-13
p. 14
p. 15
p. 16-17
p. 18
p. 20
p. 21
p. 23
p. 24
p. 25
Le songe d’une nuit d’été
Théâtre - Musique - Arts numériques
p. 26
La constellation consternée
Ficelles
Danse
Théâtre d’objets
p. 28
p. 29
Oncle Vania
Théâtre
p. 30
8760 heures
Les S’Tazunis
Le nez dans la serrure
Métamorphoses
Temps
Bullet Park
Concert de théâtre - Chanson
Danse hip-hop
Théâtre gestuel
Concert symphonique
Théâtre
Théâtre
p. 31
p. 33
p. 34
p. 35
p. 36
p. 39
Trilogie Cirque d’Objets
Cirque d’objets
Danses vagabondes en Limousin
Danse - Bal
48
p. 40-41
p. 43
Les spectacles jeune public
Mardi 11 octobre
Lundi 14 novembre
Mardi 15 novembre
Vendredi 20 janvier
Lundi 30 janvier
Mardi 31 janvier
Jeudi 23 février
Vendredi 24 février
Jeudi 12 avril
Vendredi 13 avril
14h30
14h30
10h et 14h30
14h30
14h30
10h et 14h30
14h30
10h
14h30
10h et 14h30
La peur du loup
Danse - Vidéo
p. 14
Tout contre Léo
Théâtre
p. 19
La muse à la coque
Musique
p. 27
Ficelles
Théâtre d’objets
p. 29
À la folie
Théâtre - Vidéo
p. 32
Nomade si j’veux
Théâtre d’objets
p. 37
Les spectacles “Itinéraires d’artistes, spectacles vagabonds en Limousin”
Mercredi 19 octobre
Jeudi 20 octobre
Mardi 29 novembre
Vendredi 2 décembre
Jeudi 2 février
Vendredi 3 février
Mardi 20 mars
Mercredi 21 mars
Mardi 10 avril
Mercredi 11 avril
Jeudi 12 avril
Vendredi 13 avril
Samedi 14 avril
20h30 > Peyrelevade
20h30 > Bourganeuf
19h30 > Bourganeuf
19h30 > La Villedieu
14h et 15h30 > La Nouaille
14h et 15h30 > Bourganeuf
20h30 > Bourganeuf
20h30 > Saint-Marc-à-Loubaud (sous réserve)
20h30 > La Roche Bouchard
20h30 > Faux La Montagne
20h30 > Bourganeuf
20h30 > Bellegarde-en-Marche
20h30 > La Roussille
Oskar et Viktor opus 2
Chanson française - Humour musical p. 15
Train de vies
Arts de la piste
p. 22
Ficelles
Théâtre d’objets
p. 29
Le nez dans la serrure
Théâtre gestuel
p. 34
Ce que la nuit doit au jour Lecture - Théâtre en appartement
p. 38
Les spectacles “Danses vagabondes en Limousin”
Mardi 22 mai
Jeudi 24 mai
Vendredi 25 mai
Lundi 28 mai
Mardi 29 mai
Mercredi 30 mai
Jeudi 31 mai
Samedi 2 juin
20h30 > Centre culturel Yves Furet - La Souterraine
20h > Espace André Lejeune / La Fabrique - scène conventionnée de Guéret
20h30 > Théâtre du Cloître - scène conventionnée de Bellac
à partir de midi > Saint-Georges-Nigremont
19h30 > Bourganeuf
19h30 > Chambon-sur-Voueize
18h30 > Ussel
journée de clôture > Aubusson
49
La peur du loup
Danse - Vidéo p. 42
Les Miniatures
Danse
p. 43
Approcher le spectacle vivant
En étroite relation avec la programmation, nous proposons des rencontres,
des stages, des ateliers, des projections, des débats, des discussions,
des lectures. N’hésitez pas, venez nous rejoindre.
Danse
Autour de Wajdi Mouawad
> Projection du film québécois Incendies réalisé par Denis Villeneuve
(2010) et inspiré de la pièce de théâtre Incendies de Wajdi Mouawad,
lundi 2 avril > 20h45
Autour de Nathalie Pernette - Cie Pernette
> Ateliers dans le cadre des “Danses vagabondes en Limousin”
Des ateliers à destination des amateurs sont prévus du mercredi 9 au
mercredi 16 mai dans les structures partenaires du festival. Ces ateliers
sont animés par des danseurs de la compagnie Pernette. Pour connaître les dates et horaires de ces ateliers, nous vous invitons à prendre
directement contact avec les structures.
> Ateliers de danse, en partenariat avec l’ADIAM 23
Plusieurs ateliers de danse, à destination d’amateurs confirmés seront
animés par Nathalie Pernette et ce travail chorégraphique fera partie
de la journée de clôture du festival “Danses vagabondes en Limousin”
le samedi 2 juin.
Pour plus de renseignements, nous vous invitons à contacter Emilie Gianre et
Virginie Chabat, du service des relations publiques au 05 55 83 09 10.
“Dans tous les sens” > Spectacles accessibles
En parcourant notre programme, vous avez rencontré des pictogrammes,
signalant certains spectacles comme accessibles aux personnes aveugles,
malvoyantes, sourdes ou malentendantes notamment La peur du loup,
On the Edge, Les S’Tazunis, La Trilogie Cirque d’Objets et Résistances,
paroles de femmes creusoises.
En effet, la scène nationale d’Aubusson souhaite favoriser l’accessibilité aux œuvres du spectacle vivant pour les personnes en situation de
handicap sensoriel. Nous nous associons pour cela au projet “DANS
TOUS LES SENS” impulsé par la Direction Régionale des Affaires
Culturelles du Limousin et confié à la compagnie les Singuliers Associés.
Depuis 2010, ce projet se propose de repérer et de communiquer
autour de spectacles accessibles programmés dans les principaux lieux
de diffusion en région Limousin.
Théâtre
Autour du Collectif Les Possédés
> Interventions en milieu scolaire
Atelier auprès des classes option Théâtre du Lycée Eugène Jamot
d’Aubusson, les lundi 21, mardi 22 et jeudi 24 novembre.
> Stage de théâtre
Deux comédiens du Collectif Les Possédés vont diriger un travail autour
de Oncle Vania d’Anton Tchekhov, samedi 19 et dimanche 20 novembre
> 10h-13h et 14h-17h.
Cinéma en partenariat avec le cinéma Le Colbert d’Aubusson
Autour du spectacle Bullet Park
Rodolphe Dana, metteur en scène du Collectif Les Possédés propose
le film Les noces rebelles de Sam Mendes (2009), lundi 30 janvier >
20h45.
Pour prendre connaissance de la programmation culturelle accessible dans la
région Limousin, la plaquette “DANS TOUS LES SENS” et le site internet www.dtls.fr
(entièrement adapté) sont à votre disposition.
50
Approcher le spectacle vivant, c’est aussi…
La visite du théâtre
Au cours de la saison, nous vous proposons de visiter le théâtre et ses coulisses, de découvrir l’envers du décor, le fonctionnement, les moyens et
modes de fabrication et l’histoire du Théâtre Jean Lurçat. Ces visites gratuites durent une heure. Certains aspects techniques (son, lumière, plateau…)
peuvent également donner lieu à des visites spécifiques.
L’école du spectateur
Que vous soyez étudiant, professeur, membre d’une association, d’un comité d’entreprise, d’un centre social ou hospitalier, d’une troupe de théâtre
amateur…, nous pouvons vous proposer de multiples actions : vous accompagner dans la définition de vos projets culturels, construire ensemble des
ateliers de pratiques artistiques, envisager des classes artistiques, imaginer des parcours culturels adaptés à vos élèves, organiser des rencontres dans
les classes avec les artistes présents sur la saison ou des visites du théâtre.
Nos partenaires locaux
Différents organismes ou structures accompagnent la scène nationale d’Aubusson pour un spectacle, une conférence
ou un rendez-vous singulier.
Le café musique L’Avant-Scène d’Aubusson, l’Adiam
23, le cinéma Art & Essai Le Colbert d’Aubusson, la
Médiathèque intercommunale d’Aubusson-Felletin,
la Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé.
La Librairie La Licorne
La librairie La Licorne est partenaire de la scène nationale, vous pouvez
y retrouver tous les ouvrages de la saison.
Le Lycée-Collège Eugène Jamot d’Aubusson
La scène nationale d’Aubusson et le Lycée-Collège Eugène Jamot sont
partenaires de longue date, notamment pour l’enseignement ThéâtreExpression Dramatique.
Ce partenariat a pour but de faire découvrir le spectacle vivant aux
élèves du collège et du lycée par leur venue aux spectacles, mais aussi
par leur participation à des actions culturelles diverses.
51
L’enseignement Théâtre-Expression Dramatique se compose de pratique
ainsi que d’une formation culturelle : étude de l’histoire du théâtre,
vision et analyse de spectacles, rencontres avec des créateurs (auteurs,
metteurs en scène, chorégraphes, comédiens), suivi de répétitions,
visites de différents théâtres et structures culturelles… Les cours sont
assurés par un professeur, Geneviève Passani (lycée) et des comédiens
ou metteurs en scène professionnels, Bruno Marchand du Cyclique
Théâtre, Alexandra Courquet de la Cie du Désordre et Renaud Frugier
de L’unijambiste.
Le partenariat existe aussi pour l’atelier théâtre du collège encadré par
Pascal Gil, enseignant, la classe à horaires aménagés “Musique” et
le cours d’enseignement d’exploration “Arts du spectacle” pour les
secondes. Les élèves de ces classes peuvent ainsi découvrir les spectacles, l’univers du spectacle vivant et ses métiers spécifiques, rencontrer
les artistes, visiter le théâtre…
La scène nationale d’Aubusson…
mode d’emploi
Accueil, Billetterie
Réservation
Abonnement
Pour être abonné, il faut être adhérent. Priorité sur la location
des places. Possibilité de régler en deux fois.
L’abonnement adulte : tarif unique : tous les spectacles à 10 €
Les abonnés choisissent quatre spectacles minimum répartis
dans deux rubriques (voir bulletin d’abonnement).
Tout au long de l’année, il est possible d’ajouter des spectacles
en supplément de l’abonnement initial au tarif de 10 € (sous
réserve des places disponibles).
L’abonnement réduit : tarif unique : tous les spectacles à 6 €
Pour les moins de 26 ans, les étudiants ou les demandeurs
d’emploi.
Les abonnés choisissent trois spectacles minimum répartis
dans deux rubriques (voir bulletin d’abonnement).
Tout au long de l’année, il est possible d’ajouter des spectacles
en supplément de l’abonnement initial au tarif de 6 € (sous
réserve des places disponibles).
L’abonnement Étoile : pour les gourmands, tous les spectacles
de l’abonnement avec, en plus, Train de vies, Le nez dans la
serrure et Ce que la nuit doit au jour offerts, soit 24 spectacles
pour un coût unique, adhésion comprise, de 180 €.
L’accueil-billetterie est ouvert au public :
à partir du mardi 6 septembre jusqu’au vendredi 21 octobre,
le lundi de 14h à 18h et du mardi au vendredi, de 9h à 12h et
de 14h à 18h ;
à partir du lundi 24 octobre, du mardi au vendredi, de 14h
à 18h ;
les soirs de spectacle, jusqu’à 20h30 ;
les lundis de spectacle, de 14h à 20h30.
Vous pouvez nous adresser vos réservations et/ou bulletins
d’abonnement et d’adhésion, accompagnés de votre règlement
par courrier.
Les renseignements et les réservations sont également donnés
par téléphone au 05 55 83 09 09 ou par courrier.
Les réservations par téléphone ou par courrier doivent être
réglées sous 48h. Au-delà, les places ne sont plus réservées.
Toute place réservée la veille ou le jour d’un spectacle doit être
payée au moment de la réservation.
Tout billet non utilisé ne pourra être ni remboursé, ni échangé.
Adhésion
Etre abonné/adhérent au Théâtre
(sur présentation de la carte), c’est aussi…
Réductions sur le prix des places. Priorité sur la location des
places.
Adhésion adulte : 11 €
Adhésion réduite (demandeur d’emploi, étudiant ou moins de
26 ans) : 3 €
Adhésion famille (à partir de 3 personnes) : 20 €
Adhésion collective (comité d’entreprise, association, établissement scolaire…) : 50 € avec distribution d’une carte nominative gratuite à chaque membre de la structure adhérente, sur
demande.
Bénéficier d’un tarif préférentiel au cinéma Le Colbert d’Aubusson.
Bénéficier d’un tarif préférentiel dans les structures suivantes :
Théâtre de l’Union - CDN du Limousin, Le Sirque-Pôle national
des arts du cirque - Nexon - Limousin, La Fabrique - scène
conventionnée de Guéret, le centre culturel Yves Furet de La
Souterraine, Le Festin - CDN de Montluçon et La Comédie scène nationale de Clermont-Ferrand.
52
Collectivités
Scolaires
Les associations, comités d’entreprises, établissements
scolaires, groupes d’individus… peuvent adhérer au Théâtre
pour un montant forfaitaire de 50 €. Cette adhésion permet à
tous les membres de la collectivité de bénéficier des tarifs
adhérents sur tous les spectacles de la saison ou de souscrire
un abonnement individuel.
L’établissement scolaire s’acquitte de l’adhésion collective
(50 €) et permet ainsi aux élèves, enseignants et personnel de
souscrire un abonnement (jeune et adulte) ou, pour les
déplacements en groupe, de bénéficier des tarifs “adhérent” ou
“adhérent réduit”.
Tarifs
Plein Tarif
Tarif A
20 €
Tarif B
17 €
Tarif C
12 €
Tarif Duo
Tarif D (spectacles vagabonds)
Adhérent
Adhérent Réduit *
15 €
09 €
12 €
07 €
10 €
06 €
16 €
10 €
Adulte : 6 € / Enfant : 4 €
Abonné
10 €
10 €
10 €
16 €
Abonné Réduit *
06 €
06 €
06 €
10 €
*(moins de 26 ans, étudiant, demandeur d’emploi, scolaires)
Tarif scolaire
Soirs de spectacle
Tarif adhérent réduit pour les collégiens et les lycéens.
Pour les écoles maternelles et primaires en séances scolaires au
Théâtre ou pour les spectacles vagabonds : 4 €
Pour les élèves de l’option L3 : adhésion + 4 € la place.
Pour le respect de tous et des artistes en particulier, les spectacles
doivent commencer à l’heure précise. L’accès des retardataires
peut être refusé ou soumis aux conditions de la compagnie
invitée. Les photos, avec ou sans flash, et les enregistrements
sonores et vidéos sont formellement interdits, sauf accords
particuliers avec la direction du Théâtre. Pensez à éteindre
votre téléphone portable dès votre entrée dans le Théâtre.
La scène nationale ne pourra être tenue responsable des
changements qui interviendraient dans la programmation et qui
seraient indépendants de sa volonté.
Dispositif d’insertion des publics
en difficulté
(Bénéficiaires du RMI, chômeurs en situation précaire)
Des “chèques culture” ont été mis en place par le Service social
du Conseil général de la Creuse pour faciliter votre venue au
spectacle. N’hésitez pas à les demander auprès du Service
social de votre commune.
Une programmation particulière pour les jeunes enfants vous est
proposée en journée. N’hésitez donc pas à accompagner votre
enfant pour venir assister à un spectacle programmé à 10h ou
14h30. Cependant, pour chaque spectacle un âge minimum est
indiqué. Faites-nous confiance et respectez les âges préconisés
par les compagnies et nous-mêmes. Ces indications tiennent
compte du niveau de compréhension, d’attention et de
perception des enfants. Pour les spectacles tout public proposés
en soirée, consultez-nous pour connaître l’âge minimum
préconisé (en général 4 ans minimum).
Pour les jeunes : le chequ’up
Le Conseil régional du Limousin a mis en place un chéquier
Culture/Sport à destination de tous les lycéens et apprentis
scolarisés en Limousin et de tous les jeunes de 16 à 20 ans
domiciliés en Limousin. N’hésitez pas à les demander auprès
du Conseil régional ou de la Maison de la Région en Creuse,
à Guéret.
53
Les producteurs de spectacles
Le sort du dedans, Baro d’Evel Cirk Cie
Coproduction Festival La Strada, Graz - Autriche, Le Mercat de les Flors Barcelone, Circ Crac - Centre de recherche des arts du cirque - Sant Esteve
de Palautordera, El Canal - Centre d’arts scéniques de Salt - Girona. Circuits-scène conventionnée Auch Gers Midi-Pyrénées, Pronomade(s) en
Haute-Garonne-Centre national des arts de la rue, L’Usine-Lieu conventionné
dédié aux arts de la rue - Tournefeuille, La Grainerie fabrique des arts du
cirque - Toulouse (aide en nature). Le Sirque-Pôle cirque de Nexon en Limousin, La Verrerie d’Alès en Cévennes-Pôle cirque région Languedoc-Roussillon, L’Agora de Boulazac - scène conventionnée pour les arts du cirque,
Le Théâtre Firmin Gémier - La Piscine-scène conventionnée pour les arts du
cirque d’Antony, Le Théâtre de la Coupe d’Or à Rochefort, Le Prato-Théâtre international de quartier de Lille, Le Carré magique de Lannion. Spectacle accueilli à Aubusson en partenariat avec Le Sirque - Pôle national des
Arts du Cirque de Nexon en Limousin dans le cadre des Itinéraires de
cirque sous chapiteaux en Limousin et Massif Central, opération soutenue
par l’État - FNADT, DATAR dans le cadre de la convention inter-régionale
de Massif Central soutenue par les régions Auvergne et Limousin. Un événement Télérama.
Au bord du risque, Cie XY
Kottos et Ligheti, Association Ryoanji : production association Ryoanji. Animale, Cie Pernette : coproduction Cie Pernette / association NA, le Théâtre-scène nationale de Mâcon, L’Arche de Bethoncourt-scène conventionnée
pour l’enfance et la jeunesse - scène jeunes publics du Doubs. Lames sensibles, Cie Croche : production et diffusion la Cie Croche. Aline dans son
bain, Théâtre en flammes : production Théâtre en flammes. Éclipse mécanique, Le Mur de la Mort : production Le Mur de la Mort/ Quartier Rouge.
Rattus - Rattus, Vodka et Concert Lætitia Sheriff, L’unijambiste : production
L’unijambiste. Apparitions / Disparitions, Les souffleurs commandos poétiques : production Les souffleurs commandos poétiques.
La peur du loup, Cie Pernette - CRÉATION-RÉSIDENCE
Coproduction Cie Pernette / association NA, scène nationale d’Aubussonthéâtre Jean Lurçat, le théâtre de l’Espace-scène nationale de Besançon, Ars
Numérica-centre européen pour les arts numériques à Montbéliard, Culture Commune, scène nationale du Bassin Minier du Pas-de-Calais, Scènes
du Jura-scène conventionnée écritures d’aujourd’hui en territoire. Résidence
de création au Lycée Professionnel Montciel de Lons-le-Saunier. Artiste associée à la scène nationale d’Aubusson. Projet bénéficiant du dispositif
d’aide à la coproduction de la région Limousin.
Oskar et Viktor - opus 2, Cie Les boules au plafond et le Priviet Théâtre
Coproduction Les Boules au Plafond & le Priviet Théâtre, CAPI-Théâtre du Vellein, Maison des Arts de Thonon, Espace Culturel de Saint-Genis-Laval, Théâtre de Givors, Le Train-Théâtre avec le soutien du Rabelais et de l’Espace La
Traverse au Bourget-du-Lac.
Chambre 10, Cie Traction - CRÉATION
Coproduction Cie Traction, avec l’aide au projet de la DRAC Limousin et
le soutien du Centre culturel Jean Gagnant de Limoges-scène conventionnée
pour la danse. Accueil studio du CND de Pantin et du CCN d’Orléans. La
Cie Traction reçoit l’aide du CR du Limousin.
Mets ta veste rouge, Collectif Pied au Plancher et ADIAM 23 - CRÉATION
Production Adiam de la Creuse. Coproduction Les sept collines-scène
conventionnée de Tulle, Adda Scènes croisées (Languedoc-Roussillon),
Association nationale culture et tradition (Auvergne), Maison du patrimoine
oral de Bourgogne, Centre régional des musiques traditionnelles en
Limousin, L’Institut d’Etudes Occitanes du Limousin. Avec le soutien financier
de la DATAR Massif Central et des régions Limousin, Auvergne, Bourgogne
et Languedoc-Roussillon dans le cadre du projet “Patrimoine culturel et identité territoriale : musiques et danses en Massif Central”. Avec le soutien de
l’association Pour la salle des fêtes de Faux-la-Montagne et de l’association
À Côté de tes pompes.
Les Bonnes, Cie Sirènes - CRÉATION
Production Cie Sirènes. Coproduction Le Granit-scène nationale de Belfort,
scène nationale d’Albi, Théâtre du Beauvaisis, Gallia Théâtre, scène
conventionnée de Saintes, Espace Jacques-Prévert-Théâtre d’Aulnay-sousBois, Centre des Bords de Marne-scène publique conventionnée du Perreuxsur-Marne, La Coursive-scène nationale de La Rochelle, scène nationale
d’Aubusson, Théâtre des 13 vents-CDN de Montpellier. Avec le soutien de
la DRAC Ile de France-ministère de la Culture et de la Communication et
l’aide à la création du CG du Val-de-Marne. Direction de production et
diffusion Cie sirènes Emmanuel Magis - ANAHI
Tout contre Léo, Cie du Dagor
Coproduction Cie du Dagor, Festival Le P’tit Strapontin, Cie Commediamuse, Cie Martine Fait du Théâtre. Avec le soutien du CR du Limousin et
l’aide de la Marmaille O’Navio théâtre.
Sous la glace, Théâtre Populaire Romand
Création Théâtre Populaire Romand. Coproduction Théâtre du Grütli - Genève.
Train de vies, Cie Cirque Plein d’Air
Production Cirque Plein d’Air. Coproduction Le Sirque-Pôle cirque de
Nexon en Limousin. Avec le soutien de la Cie Chabatz d’Entrar, du CR du
Limousin et du CG de la Haute Vienne, Envie d’Agir et le Crédit Mutuel.
Happy Child, Cie Nathalie Béasse
Production et résidence le Quai-Forum des Arts Vivants et du CND Contemporaine, Angers.
Jur, Ladrona, Cridacompany
La Cridacompany reçoit l’aide du ministère de la Culture et de la Communication-DRAC Midi-Pyrénées, du CR Midi-Pyrénées, du CG de la HauteGaronne et de la Mairie de Toulouse.
On the Edge, Cridacompany
Partenaires et coproducteurs Le Carré Magique-scène conventionnée de
Lannion-Trégor, Circuits-scène conventionnée d’Auch, Cirque Théâtre d’Elbeuf-Centre des Arts du Cirque Haute-Normandie, Equinoxe-scène Nationale de Châteauroux, L’Espace Périphérique, Jeunes Talents Cirque 2006,
Le Lido dans le cadre du Studio Création, Le Melkior Théâtre en partenariat avec l’Agora de Boulazac, Les Migrateurs et le Maillon de Strasbourg
dans le cadre du programme “Voix Off”, le Parc de la Villette-Paris, La
scène nationale de Petit-Quevilly–Mont-Saint-Aignan, La Verrerie d’Alès en
Cévennes-pôle cirque région Languedoc-Roussillon. Cridacompany est compagnie partenaire de Circa-scène conventionnée d’Auch-Gers-MidiPyrénées.
Le songe d’une nuit d’été, L’unijambiste - CRÉATION-RÉSIDENCE
Coproduction scène nationale d’Aubusson-Théâtre Jean Lurçat, Le Fanalscène nationale de Saint-Nazaire, le Théâtre de Villefranche, le Granit-Belfort, le Théâtre de l’Union-CDN du Limousin, Dieppe-scène nationale,
l’Espace Jean Legendre-Compiègne, le Théâtre Cinéma Paul Eluard-scène
conventionnée de Choisy-le-Roi, et le Théâtre de Privas. Avec le soutien du
Grand Logis-Bruz, Théâtre de Poche-Hédé, des Nuits Carrées et de la Fondation Hartung Bergman-Antibes. L’unijambiste est compagnie associée au
Fanal-scène nationale de Saint-Nazaire, au Théâtre de Villefranche-surSaône, et conventionnée par la région Limousin et par le ministère de la
Culture et de la Communication - DRAC Limousin. Avec la participation du
DICRéAM, ministère de la Culture et de la Communication, CNC, CNL. Projet bénéficiant du dispositif d’aide à la coproduction de la région Limousin.
La muse à la coque, Le Maxiphone collectif - CRÉATION
Coproduction Le Maxiphone collectif et Les Sept Collines-scène conventionnée
pluridisciplinaire de Tulle. Le Maxiphone bénéficie du soutien du ministère de
la Culture et de la Communication (DRAC Limousin), du CR Limousin, du CG
Corrèze, de la ville de Tulle ainsi que de la Sacem. Ce spectacle a obtenu
l’aide de la Spedidam et de l’Adami.
La constellation consternée, Cie Illico
Pour Gwiazda : Production Cie Illico, avec le soutien de Danse à Lille-CDC.
Pour Le temps de briller : Production Cie Illico. Coproduction : Les Subsistances, dans le cadre du Week-End “ça valse”. Pour Éclats de simulacre :
Production Cie Illico, avec le soutien de Danse à Lille-CDC. Coproduction:
Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis. Pour Fulgurances céans : Production Cie Illico. Coproduction : Danse à Lille-CDC,
CND (création en résidence), CCN Ballet de l’Opéra national du Rhin (accueil
studio). Pour L’étoile jaune : Production Cie Illico, avec le soutien de Danse
à Lille-CDC.
Ficelles, Cie Les Pieds dans le vent
Production Foule théâtre. Avec l’aide de la Communauté française de Belgique.
Oncle Vania, collectif Les Possédés
Production Les Possédés. Coproduction La Ferme du Buisson-scène nationale de Marne-la-Vallée. Administration/diffusion Made in Productions. Le
Collectif Les Possédés est associé à la scène nationale d’Aubusson-théâtre
Jean Lurçat et à la Ferme du Buisson-scène nationale de Marne-la-Vallée.
54
8760, Théâtre à cru
Coproduction Théâtre de l’Agora-scène nationale d’Evry et de l’Essonne,
CECN2 et le FEDER dans le cadre du programme Interreg IV France-Wallonie-Vlaanderen. Accueil en résidence de création au Volapuk-Tours, à la
Halle aux grains-scène nationale de Blois, à L’L - lieu de recherche et d’accompagnement pour la jeune création - Bruxelles (Belgique), au Théâtre
Royal de Mons (Belgique) et au Théâtre de l’Agora à Evry.
À la folie, Cies Makizart & La Poursuite - CRÉATION-RÉSIDENCE
Coproduction Collectif La Poursuite (Haute-Normandie)-Makizart (Limousin),
scène nationale d’Aubusson-Théâtre Jean Lurçat, scène nationale de Dieppe.
Avec le soutien de : DRAC Haute-Normandie, CR Limousin, Le Manège.mons/
CECN (B). Projet bénéficiant du dispositif d’aide à la coproduction de la région Limousin.
Les S’Tazunis, compagnie N’Possee
Coproduction Cie Alexandra N’Possee, Espace Paul Jargot à Crolles, CCN de
La Rochelle, CNCDC de Châteauvallon, Centre Culturel de Talange, Centre
Culturel de Dudelange. Soutien : Espace Malraux-scène nationale Chambéry/Savoie.
Le nez dans la serrure, Cie du Dagor - CRÉATION-RÉSIDENCE
Production Cie du Dagor. Coproduction et résidence de création scène nationale d’Aubusson-Théâtre Jean Lurçat. Accueil en résidence Ville de Limoges Centres culturels municipaux, Centre culturel Robert Margerit-Isle, La MarmailleLimoges. Avec le soutien du Théâtre de l’Union-CDN du Limousin. Projet bénéficiant du dispositif d’aide à la coproduction de la région Limousin.
Métamorphoses, Orchestre de Limoges et du Limousin - CRÉATION
Coproduction Orchestre de Limoges et du Limousin et les Francophonies en
Limousin.
Temps, Au carré de l’hypoténuse
Création du Théâtre du Trident et du Théâtre d’Aujourd‘hui. Coproduction
théâtre français du Centre national des Arts-Ottawa, Abé Carré Cé CarréQuébec, Au carré de l’hypoténuse-France, Théâtre national de Chaillot,
GrandT-scène conventionnée Loire-Atlantique, Comédie de Clermont-Ferrandscène nationale et la Schaubühne Berlin. Collaboration Le Grand Théâtre de
Québec.
Nomade si j’veux, Bouffou Théâtre à la coque
La compagnie est conventionnée avec la DRAC Bretagne, le CR Bretagne,
le CG Morbihan et la ville d’Hennebont.
Ce que la nuit doit au jour, collectif Les Possédés - CRÉATION
Production du Collectif Les Possédés. Le Collectif Les Possédés est associé
à la scène nationale d’Aubusson-théâtre Jean Lurçat et à la Ferme du Buisson-scène nationale de Marne-la-Vallée.
Bullet Park, collectif Les Possédés - CRÉATION
Production du Collectif Les Possédés. Coproduction Festival d’Automne à
Paris, CDR de Tours, Théâtre Vidy-Lausanne, Théâtre de Nîmes, Théâtre de
la Bastille, La Ferme du Buisson-scène nationale de Marne-la-Vallée, scène
nationale d’Aubusson-théâtre Jean Lurçat. Avec l’aide à la production d’Arcadi. Avec l’aide à la création du CG Seine-et-Marne. Le Collectif Les Possédés bénéficie du soutien de la DRAC Ile-de-France, ministère de la
Culture et de la Communication. Production/diffusion : Made In Productions.
Trilogie Cirque d’Objets, Circo Aereo - CRÉATION-RÉSIDENCE
Coproduction Centre National des Arts du Cirque - Le Sirque-Pôle national
des Arts du Cirque - Nexon - Limousin, Agora-scène conventionnée de Boulazac, La Fabrique-scène conventionnée de Guéret, Les Tombées de la NuitRennes, scène nationale d’Aubusson-théâtre Jean Lurçat, Espace
Chambon-Cusset. Soutien Centre Régional des Arts du Cirque de Cherbourg, le CR Champagne Ardenne, ADAMI, Fondation Beaumarchais SACD (aide à l'écriture), Regards et Mouvements - Hostellerie de Pontempeyrat, La Pleïade - Ville de La Riche, DRAC Limousin, le CR Limousin, ministère de la Culture-DGCA. Projet bénéficiant du dispositif d’aide à la
coproduction de la région Limousin.
Les Miniatures, Cie Pernette
Coproduction Cie Pernette / Association NA, Les Pronomade(s) en HauteGaronne, CNAR Encausse-les-Thermes, L’Abattoir, CNAR Châlon-sur-Saône,
Le Moulin Fondu, CNAR Noisy-le-Sec, Le Citron Jaune, CNAR Port-Saint-Louis.
Le Théâtre-scène nationale de Macon, Château Rouge à Annemasse.
Artiste associée à la scène nationale d’Aubusson.
Le site de la scène nationale
L’association CCAJL
Retrouvez toute la programmation de la saison 2011-2012,
l’actualité, les informations pratiques, l’histoire du lieu et les archives
sur le site http://www.ccajl.com réalisé par Godefroy Quintanilla.
Membres de droit : des représentants de l’Etat, du Conseil régional du
Limousin, du Conseil général de la Creuse et de la ville d’Aubusson.
Membres fondateurs : Jacqueline Defemme-Verdier, André Chandernagor.
Membres associés : Geneviève Azaïs, Laurent Rouby, Gérard Crinière,
Pierre-Henri Chevalier.
Membres adhérents : Marcel Bosdevigie (MGEN), Jean Chapelot
(association des anciens ouvriers de l’usine Philips), Marion Guy
(association sportive et culturelle de Faux-la-Montagne), représentants
des adhérents collectifs.
Patrick Faure, Daniel Petitbon et Marie-Ange David, représentants
des adhérents individuels.
Composition du bureau : Gérard Crinière président, Daniel Petitbon
vice-président, Patrick Faure trésorier, Marie-Ange David secrétaire.
Les voisins
La Médiathèque intercommunale d’Aubusson 05 55 66 61 23.
La Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé 05 55 83 08 30.
Le café-musique L’Avant-Scène 05 55 83 88 59.
Les financeurs
L’association Centre Culturel et Artistique Jean Lurçat, présidée par
Gérard Crinière, gère la scène nationale d’Aubusson-théâtre Jean
Lurçat. Elle est subventionnée pour son fonctionnement par le
Ministère de la culture et de la communication (DRAC Limousin), le
Conseil général de la Creuse, le Conseil régional du Limousin et les
villes d’Aubusson et de Felletin. L’association reçoit le soutien de l’Office national de diffusion artistique.
Les partenaires
La scène nationale d’Aubusson-Théâtre Jean Lurçat bénéficie de
l’aide de Quadria/Limoges et a également des accords particuliers
avec la MGEN, l’Agence Technique et Culturelle Régionale du
Limousin, la Librairie La Licorne et la Villa Adonis.
France Culture aime et soutient le spectacle vivant,
la création et votre scène nationale !
Tout savoir, tout écouter sur franceculture.com.
L’équipe du théâtre
Direction Gérard Bono
Administration Marie-Pierre Jean
Communication et relations publiques Emilie Gianre
Relations publiques Virginie Chabat
Secrétariat Christine Chausselat
Accueil-billetterie Gwladys Lang
Régie générale et lumière Jean-Christophe Legrand
Régie plateau Philippe Vareille
Régie son Stéphane Ducourtioux
Entretien et affichage Mélanie Shreeve
Avec le renfort des personnels intermittents techniques et des hôtes de salle.
Directeur de la publication : Gérard Bono. Conception et rédaction : Gérard Bono, Virginie Chabat, Laurie-Anne Estaque, Emilie Gianre et Marie-Pierre Jean.
Visuel de saison : Laurence Broilliard. Création graphique : Laurie-Anne Estaque et Expatatas. Impression : Huguet, Boussac.
Iconographie : American - 1866-1950 Illeson sisters - Collection of the John and Mable Ringling Museum of Art Archives, Yannick Blaser, Barbara Buchman,
Vincent Champoux, Cie Croche, Brigitte Enguerand, Laurie-Anne Estaque, Jérôme Faure, Isabelle Fournier, Gilles Garofolin, Franck Gervais, Glasier, Jean Henry,
Frédéric Iovino, Claude Journu, Karosabutkiss, Thierry Laporte, Philippe Laurençon, Vanessa Lefranc, Philippe Léonard, Le Maxiphone collectif, Milla, David Moreau,
Michel Nicolas, Guillaume Ohl, Christine Pagier, Guillaume Perret, Nicolas Petisoff, Marie Pétry, Collectif Pied au plancher, Severin Pignol, Les Possédés,
Dan Ramaën, Denis Rouvre, Les souffleurs commandos, Théâtre en flammes, Wilfried Thierry, L’unijambiste, Frederick Whitman, DR Les Possédés.
Licences d’entrepreneur de spectacle n° 1/1038264, 2/1038265, 3/1038263. APE n° 9004Z. SIRET n° 315 534 057 000 23.
scène nationale d’aubusson - théâtre jean lurçat
Avenue des Lissiers, BP 11, 23200 Aubusson
Tél. 05 55 83 09 09 - Fax 05 55 83 09 18 infos@ccajl.com - www.ccajl.com
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising