Au-delà des chiffres

Au-delà des chiffres
MANUEL DE L’ENSEIGNANT
‘AU-DELA DES CHIFFRES’
COFFRET DIDACTIQUE
CONSACRE A LA MIGRATION ET
A L’ASILE EN EUROPE
L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) part du principe
qu’une migration humaine et bien organisée profite aux migrants et à
la société. En tant qu’organisation intergouvernementale, l’Organisation
Internationale pour les Migrations (OIM) intervient, avec la collaboration
de ses partenaires, sur la scène internationale pour relever les défis
posés par la migration ; pour améliorer la compréhension des questions
liées à la migration ; pour encourager le développement social et
économique engendré par la migration et pour faire respecter la dignité
humaine et le bien-être des migrants.
Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR)
est une organisation apolitique et humanitaire. Son objectif principal
consiste à protéger les droits et le bien-être des réfugiés. Elle veut faire
en sorte que chacun puisse exercer son droit de demander l’asile, de
trouver un refuge et d’être en sécurité dans un autre état. La protection
des réfugiés implique également la sensibilisation de l’opinion publique
à l’existence des réfugiés. Il est essentiel de savoir que les réfugiés ne
représentent aucune menace. En effet, ils ont fait, eux-mêmes, l’objet
de menaces. En presque 60 ans, cette organisation a aidé environ 50
millions de personnes à démarrer une nouvelle vie.
1
PUBLIE PAR
Organisation Internationale pour
les Migrations (OIM)
Rue Montoyer 40
B-1000 Bruxelles
Belgique
Haut Commissariat des Nations Unies
pour les Réfugiés (UNHCR)
Rue Van Eyckstraat 11B
B-1050 Bruxelles
Belgique
© OIM/UNHCR 2009
Tous droits réservés
ISBN 978-92-9068-491-6
REMERCIEMENTS
Le DVD et le Manuel ont été produits par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et le Haut Commissariat des
Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) comme partie du projet co-financé par la Commission européenne dans le cadre du
Fond Européen pour les Réfugiés (2006).
LE DVD
Ecrit, filmé et mis en scène par Florence Aigner, Simon Arazi, Valérie Berteau, François Ducat, Laurent Van Lancker et Philippe
Witjes. Edité par Simon Arazi. Color correction par Stéphane Higelin. Mixage du son par Sylvain Geoffroy.
Post-production par Polymorfilms et Triangle 7
Adelina: Avec Adelina, Albina, Elmaze, Muhamed et la famille
à Gjilan, Durgut et Kadrije
Images et son au Kosovo: Adelina et Albina
Merci à Vania Ramirez, toute la famille d’Adelina et
Johnny, le service des Relations publiques de l’Université Libre
de Bruxelles
Tino: Avec Tino
Merci à Giovani Orlandi, Le Musée de la Mine du Bois-De-Luc,
L’Ecomusée du Bois-De-Luc et l’éditeur Alan Sutton pour avoir
pu utiliser les photos du livre ‘Le Centre’, le café du théâtre de
La Louvière.
Alfredo & Veronica: Avec Alfredo et Veronica
Doré: Avec Doré et Frauke
Merci à Frauke Scheller, Team Chakal
Images supplémentaires de “Comme un lundi” © Philippe
Witjes
2004.
Rean: Avec Rean et Kehan
Photos supplémentaires de Guillaume Van den Berghe
Photos supplémentaires du centre pour réfugiés ‘Le petit
Château’ © Rean et ©Polymorfilms/PTTL
Images supplémentaires de ‘Surya’ © Polymorfilms
Images supplémentaires du théâtre © Cinétroupe
Merci à Tommy et Akram.
Nous voulons remercier toutes les personnes qui ont participé
au tournage des portraits du DVD.
LE MANUEL
Expérience pédagogique externe par Mounir Zarour
Conception graphique par Deniz Kazma
Traduction par ViaVerbia, UNHCR/IOM
Imprimé par Impression Snel
Photos: Suitcase: ©Kosaeva p. 22 Xray: ©AFP/ Ho p. 22, 35 Boat: ©UNHCR / L. Boldrini p. 22, 35 Rêve: ©Florian/Transparency/
Photovoice p. 29 Frigo vide: ©Tatiana/Transparency/Photovoice p. 22, 30 Mon ami: ©Hawdin/Transparency/Photovoice
p. 22, 29 Point d’interrogation: ©Florian/ Transparency/Photovoice p. 22, 29
Merci spécialement à Anne Bathily, 2bouts asbl (Foued Bellali), Deborah Benarrosch, Mado et Sacha.
L’équipe de Polymorfilms:
Florence Aigner, Simon Arazi, Valérie Berteau, François Ducat, Laurent Van Lancker et Ilse Wijnen
2
Le DVD et le Manuel ont été revus par Ailsa Jones (OIM), Tamara Keating (OIM)
Vanessa Saenen (UNHCR) et Annabelle Roig (UNHCR)
Au-Delà
Des Chiffres
MANUEL DE L’ENSEIGNANT
‘AU-DELA DES CHIFFRES’
COFFRET DIDACTIQUE
CONSACRE A LA MIGRATION ET
A L’ASILE EN EUROPE
3
AVANT-PROPOS
INTRODUCTION AUX THEMES DE LA
MIGRATION ET DE L’ASILE
• VUE D’ENSEMBLE
• DEFINITIONS-CLES
MODE D’EMPLOI DU COFFRET
DIDACTIQUE ‘AU-DELA DES CHIFFRES’
• LE DVD ‘AU-DELA DES CHIFFRES’
• LES EXERCICES DE COMPOSITION
• DUREE
• TRANCHES D’AGE
• TERMINOLOGIE
EXERCICES DE COMPOSITION
EXERCICE-CLE SUR LA MIGRATION ET
L’ASILE EN EUROPE (TOUS LES AGES)
• FILM PRINCIPAL DU DVD ‘AU-DELA DES CHIFFRES’
• NARRATION OU DEBAT
EXERCICES THEMATIQUES
• TRAVAILLEURS MIGRANTS (15-18 ANS)
• MINEURS NON ACCOMPAGNES (12- 14 ANS)
• ASILE ET MIGRATION DANS LES MEDIAS (TOUS LES AGES)
• TRAITE DES ETRES HUMAINS ET TRAFIC ILLICITE DE MIGRANTS (15 – 18 ANS)
LIENS
4
5
6
7
9
11
12
12
13
13
13
14
15
16
20
25
26
28
31
33
37
AVANT-PROPOS
‘Au-delà des chiffres’ est un coffret didactique consacré à la migration et à l’asile
dans l’Union européenne. Cet outil est destiné à aider les enseignants et autres
formateurs à impliquer les jeunes gens dans des débats informels sur le sujet. Il
convient aux jeunes âgés entre 12 et 18 ans.
Les phénomènes de migration et d’asile ont pris une place de plus en plus
importante sur la scène sociale et politique au cours des vingt dernières années.
Pendant cette période, le monde témoigne de l'arrivée plus importante de
migrants, de demandeurs d’asile et de réfugiés. D’autre part, l’apparition de
problèmes de discrimination, de xénophobie et de racisme a provoqué des
tensions entre les communautés.
Les sociétés européennes devenant multiculturelles, il est essentiel de prendre
conscience des multiples raisons qui incitent ou contraignent certaines personnes
à quitter leur pays. Comprendre ce phénomène aiderait à promouvoir le respect
de la diversité et à encourager la cohésion sociale. Il conviendrait, en particulier,
d’informer davantage les jeunes gens, qui sont les décideurs de demain, mais
dont les avis sur la migration et l’asile ne sont pas toujours basés sur des données
factuelles et objectives.
Pour cette raison, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et le Haut
Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) ont uni leurs forces
pour mettre au point et diffuser ce nouvel outil didactique. Son objectif consiste
à encourager les débats ouverts et documentés sur ces questions importantes et
complexes.
Ce coffret didactique permet aux jeunes gens de comprendre que, derrière
chaque statistique anonyme relative à la migration et à l’asile se cache un visage
humain et une histoire personnelle.
5
Au-Delà
Des Chiffres
INTRODUCTION AUX
THEMES DE LA MIGRATION
ET DE L’ASILE
• APERCU GENERAL
• DEFINITIONS-CLES
6
APERCU GENERAL
Introduction
Au cours de l’histoire, des gens ont quitté leur pays, souvent en vue d’améliorer leur niveau de vie, d’offrir à
leur famille et à leurs enfants de meilleures opportunités, de fuir la pauvreté ou la persécution, l’instabilité
et la guerre. Notre société européenne devenant de plus en plus multiculturelle et plurielle, les questions
relatives à la migration et à l’asile se sont introduites progressivement dans notre quotidien. Cette
situation teste notre société tout en l’enrichissant. Dans quelle mesure, toutefois, comprenons-nous ces
phénomènes et pourquoi sont-ils importants ? Les quelques pages qui suivent tentent de définir les concepts
essentiels et d’éclaircir les principales questions concernant la migration et l’asile dans l’Union européenne.
Migration et Asile dans l’UE
Contexte
A l’origine, l’Europe était un continent caractérisé par
des migrations, en particulier au cours des 18e et 19e
siècles, époques auxquelles des personnes quittèrent
l’Europe en nombres plus importants pour tenter
une nouvelle vie (par exemple, la migration vers les
colonies américaines ou européennes).
Suite à la Deuxième Guerre mondiale, une multitude de
réfugiés et de personnes déplacées qui survécurent à ce
conflit eurent besoin d’assistance. Certaines personnes
furent réinstallées dans d’autres pays européens et
d’autres continuèrent leur voyage jusqu’en Amérique du
Nord et du Sud et en Australie. Ces contrées étaient à la
recherche de travailleurs migrants.
Bien que la réinstallation de réfugiés provenant
d’Europe de l’Est se soit poursuivie pendant les années
de Guerre froide, l’Europe occidentale devint une
destination pour d’autres catégories de personnes.
A l’origine, des projets pour travailleur immigré
furent élaborés dans les années 1950 et 60 en vue
de recruter des travailleurs migrants pour contribuer
à la reconstruction d’après-guerre. Certains pays
européens assistèrent à une vague d’immigration
en provenance des colonies et d’anciennes colonies
en Asie et en Afrique. Dans les années qui suivirent,
les schémas de migration se diversifièrent avec des
personnes arrivant de tous les coins du monde pour
de multiples raisons. Dans les années 1970, 80 et
90, de nombreux demandeurs d’asile et de réfugiés
arrivèrent, fuyant le conflit et la violation des droits
de l’homme dans plusieurs endroits du monde. Dans
les années 1990, suite à la chute du mur de Berlin,
l’apparition du trafic illicite de migrants et de la traite
d'êtres humains entraîna une vague de migrants et
de réfugiés se trouvant souvent dans une situation
très vulnérable. L’Union européenne durcissant
progressivement le contrôle de ses frontières, les
réfugiés et les migrants éprouvèrent de plus en plus
de difficultés à atteindre l’Europe.
A l’heure actuelle, les migrants et les réfugiés sont
contraints d’utiliser d’autres moyens – souvent plus
dangereux – pour pénétrer dans l’UE. De nombreux
nouveaux arrivants débarquent dans l’Union européenne
pour y travailler comme travailleurs migrants et combler
les pénuries du marché de l’emploi, trouver de meilleures
conditions économiques ou réunir la famille. En raison
de la démographie variable de l’UE, les analystes et les
observateurs estiment que, en raison du faible niveau de
l’âge de la population de l’UE et des taux de natalité, les
pays européens devront, de plus en plus, faire appel à la
migration pour maintenir la croissance économique.
De nombreux travailleurs migrants comblent les postes
peu qualifiés et boudés par la population locale. A
l’inverse, les travailleurs migrants très qualifiés peuvent
être engagés pour occuper des postes vacants dans les
marchés de l’emploi locaux.
Les migrants viennent également en Europe pour une
série d’autres raisons, par exemple pour étudier ou
pour visiter. Ils restent pour des périodes plus ou moins
longues ou peuvent s’installer de façon permanente.
D’autre part, les pays européens continuent à accueillir
des réfugiés et des demandeurs d’asile qui fuient la
persécution et la guerre et leur offre une protection.
Migration irrégulière
Les possibilités de migration légale vers l’Union
européenne sont limitées. Les personnes qui n’entrent
pas en ligne de compte pour les projets créés (par
exemple le visa du travailleur migrant) mais qui doivent
impérativement migrer pour des raisons économiques,
sociales ou autres, sont tentées d’emprunter la voie
irrégulière. Généralement, les migrants cherchant à
atteindre l’Europe se rendront en UE par la voie légale
(par exemple comme touriste ou comme étudiant), mais
ils resteront dans ce pays même après l’expiration de leur
visa de séjour ou de leur visa d’entrée. D’autres migrants
7
utiliseront, en revanche, des moyens de plus en plus
dangereux pour se rendre en Europe, par exemple par la
traversée en bateau de la Mer Adriatique ou Méditerranée
ou la traversée des frontières de l’Europe de l’Est caché
dans des camions.
Les migrants irréguliers ne sont, généralement, pas tout à
fait conscients des dangers et des conditions du voyage
qu’ils prévoient d’effectuer ou des conditions auxquelles
ils seront confrontés à leur arrivée. Pour certains, le risque
calculé de voyager vers l’Europe en empruntant une voie
irrégulière vaut la peine d’être pris, dans l’espoir d’une vie
meilleure.
Les Etats membres de l’UE se sont, récemment, penchés
sur la prévention de la migration irrégulière et le
renforcement des contrôles à la frontière. Ces mesures ont
attiré quelques critiques et l’UE a, ainsi, été qualifiée de
‘Europe Forteresse’ sous prétexte que les contrôles étaient
disproportionnés à la situation. En outre, nombreux sont
ceux qui affirment que ce type de contrôle empêche
les demandeurs d’asile et les réfugiés de recevoir une
protection dans l’UE.
Migration mixte
De nombreux réfugiés et demandeurs d’asile éprouvent
de plus en plus de difficultés à pénétrer dans l’UE
et empruntent, par conséquent, les mêmes voies
dangereuses que les migrants irréguliers. Il s’agit,
pour certains, de l’unique façon de fuir la guerre ou la
persécution. Bien que les migrants, les demandeurs d’asile
et les réfugiés utilisent souvent des moyens identiques
pour entrer dans l’UE, les demandeurs d’asile et les
réfugiés ont besoin d’une protection spécifique.
Politique de migration
Dans l’Union européenne, les Etats membres sont
compétents pour fixer leurs propres règles en matière
d’immigration. Celles-ci diffèrent donc considérablement
d’un pays à l’autre. Toutefois, certaines approches
communes du phénomène de la migration s’imposent
à tous ou, du moins, à une majorité des Etats membres.
Ces approches visent spécialement à relever les défis de
la croissance économique et les pénuries du marché de
l’emploi. En outre, l’intégration des migrants et la lutte
contre la migration irrégulière (en particulier l’exploitation,
la traite des êtres humains et le trafic illicite de migrants)
sont d’une importance capitale.
8
Politique relative à l’asile
Les Etats membres de l’UE ont progressivement pris
conscience de la nécessité de coopérer dans le domaine
de l’asile, afin de faire face aux défis que cette situation
implique et de protéger les personnes qui en ont besoin.
Par conséquent, une première série de lois contraignantes
fixant les seuils minimums fut mise au point dans la phase
initiale du projet visant à instaurer un système d’asile
commun européen (entre 1999 et 2005).
L’UE s’est, à présent, fixé comme but de créer un système
commun pour 2012, l’objectif final consistant à assurer aux
réfugiés l’accès au même système de protection dans tous
les Etats membres.
Facteurs de contrainte et facteurs
d’attraction de la migration et de l’asile
Un facteur de contrainte est généralement négatif et
consiste à pousser les gens en dehors d’un pays ou d’une
région. Par exemple : conflit, persécution, instabilité
politique, inégalités sociales et conditions économiques
misérables. Les facteurs d’attraction sont plus positifs, tels
que le niveau de vie élevé, l’emploi, les perspectives de
formation, la réunification familiale ou des communautés
plus libres ou plus sécurisantes dans le pays de
destination.
L’Union européenne représente une destination attrayante
pour les migrants et les réfugiés et ce, pour de multiples
raisons : les perspectives économiques, les opportunités
d’emploi, le niveau de formation et des soins de santé et le
respect de la liberté et des droits fondamentaux.
Parfois, les migrants et les réfugiés réalisent que la vie en
Europe ne correspond pas toujours à leurs attentes. Ils
peuvent éprouver des difficultés à s’intégrer, à s’adapter
à des cultures et à des langues différentes et d’être loin
de leurs familles. D’autres sont convaincus que l’Europe
offre une qualité de vie et de sécurité qu’ils ne pourraient
pas trouver dans leur pays d’origine et voient leur futur en
Europe, malgré les difficultés liées à leur statut d’étranger.
Les questions relatives à l’accueil et à l’intégration des
nouveaux venus constituent des défis actuels qui exigent
de la compréhension et une meilleure connaissance des
raisons poussant les gens à quitter leur lieu d’origine.
Afin d’aider les enseignants et éducateurs à utiliser ce
coffret didactique, nous avons repris ci-après une série de
définitions-clés relatives à la migration et à l’asile.
DEFINITIONSCLES1
Apatrides
Expulsion
Migrant
Est apatride toute personne
qui n’est considérée comme
son ressortissant par aucun
Etat en vertu de son droit.
Acte posé volontairement par
les autorités de l’état visant
à sécuriser l’expulsion de
personnes contre leur gré du
territoire de cet état.
Ce terme désigne
généralement une personne
qui décide, de son plein gré, de
partir dans une autre région ou
un autre pays, pour y trouver
de meilleures conditions
matérielles ou sociales et
améliorer leurs perspectives
d’avenir et celles de leur
famille. Les personnes peuvent
également migrer pour une
série d’autres raisons.
Demandeur d’asile
Personne qui se définit comme
réfugié et qui attend que sa
demande soit acceptée ou
rejetée. Le terme ne contient
aucune présomption – il se
limite à décrire une personne
qui a introduit la demande.
Certains demandeurs d’asile
seront reconnus comme
réfugiés, d’autres non.
Détention
Restriction de liberté
de mouvement par un
emprisonnement forcé d’un
individu par les autorités
gouvernementales. Il existe
deux types de détention :
la détention criminelle,
visant à punir pour le crime
commis, et la détention
administrative permettant
l’implémentation d’une autre
mesure administrative telle
que l’expulsion. Dans de
nombreux états, des migrants
irréguliers sont soumis à la
détention administrative, étant
donné qu’ils ne sont pas en
règle avec la législation en la
matière. Une personne peut, à
certains endroits, être détenue
dans l’attente d’une décision
relative à son statut de réfugié
ou à l’admission ou l’expulsion
d’un état.
1
Intégration
Procédé par lequel les
migrants et les réfugiés sont
tolérés dans une société.
L’intégration repose sur un
équilibre entre le respect des
valeurs culturelles d’origine et
les identités des migrants et
des réfugiés et la création d’un
sentiment d’appartenance
pour les nouveaux venus
(basé sur une acceptation des
valeurs fondamentales et des
institutions de la communauté
ou du pays d’accueil). Le
processus d’intégration couvre
tous les aspects de la vie en
société. Tant les arrivants que la
communauté d’accueil jouent
un rôle essentiel à cet égard.
Migration
économique
La migration économique est
souvent confondue
avec le terme de migration
professionnelle ;
Ce concept a, toutefois, une
portée plus large et peut
inclure la migration en vue
d’améliorer la qualité de vie sur
le plan social et économique.
La migration économique
peut être à la fois régulière et
irrégulière.
Migrant irrégulier
Ce terme désigne une
personne qui ne détient pas le
statut légal ni les documents
de voyage requis pour arriver
ou rester dans un pays. Arriver,
par exemple, dans un pays
sans passeport ni document
valide ou négliger d’accomplir
les formalités administratives
nécessaire à l’arrivée dans ou
au départ d’un pays.
Sources: Glossaire de la Migration par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), 2004, OIM Essentials
of Migration Management, 2004, UNHCR Protecting Refugees and the Role of UNHCR 2007-2008
Migration
professionnelle
La migration professionnelle
concerne les personnes qui
quittent leur région à des fins
professionnelles.
Les politiques en matière de
migration professionnelle
reposent sur des critères
économiques stricts basés sur
les demandes d’emploi du
pays en question. Dans l’UE, un
nombre croissant de pays
adoptent des politiques
d’immigration afin de
n’encourager que les
candidatures à des postes
hautement qualifiés.
En outre, certains pays tentent,
à l’heure actuelle, de limiter
l’arrivée de travailleurs peu
qualifiés provenant de pays ne
faisant pas partie de l’UE.
Mineur non
accompagné
Il s’agit de filles et de garçons
âgés de moins de moins de
18 ans, d’origine étrangère,
qui sont séparés de leurs
parents et qui ne sont pas
pris en charge par un adulte
responsable en vertu de la
loi ou de la coutume. Les
mineurs non accompagnés
peuvent être des réfugiés,
des demandeurs d’asile ou
des migrants. Les enfants
non accompagnés courent
le risque d’être exploités.
Les droits des mineurs non
accompagnés sont garantis
par la Convention relative aux
droits de l’enfant – Nations
Unies 1989.
9
Naturalisation
Régularisation
Il s’agit de l’acquisition de
la citoyenneté ou de la
nationalité d’un pays par une
personne qui n’en n’était ni
citoyen ni ressortissant à la
naissance.
Processus par lequel un pays
autorise des personnes dans
une situation irrégulière à
obtenir un statut légal dans le
pays.
Non-refoulement
Le non-refoulement est
un principe clé du droit
international relatif aux
réfugiés. Ce terme interdit de
refouler les réfugiés vers un
pays où leur vie ou leur liberté
peut être menacée.
Réfugié
La Convention relative au
statut des réfugiés (1951)
considère comme réfugiés
les personnes qui se trouvent
hors du pays dont elles ont
la nationalité ou dans lequel
elles avaient leur résidence
habituelle, ‘’craignant avec
raison d'être persécutée du
fait de sa race, de sa religion,
de sa nationalité, de son
appartenance à un certain
groupe social ou de ses
opinions politiques, et qui
ne peuvent ou, du fait de
cette crainte, ne veulent se
réclamer de la protection de
ce pays’’. Les personnes fuyant
les conflits ou la violence
généralisée sont également
considérées comme réfugiés.
Elles ne bénéficient d’aucune
protection de la part de
leur pays – en effet, ce sont
souvent leur gouvernement
qui sont à la source de leur
persécution.
10
Réinstallation
Les réfugiés ne peuvent pas
toujours rentrer chez eux
en sécurité ni rester dans le
pays où ils ont obtenu l’asile,
généralement en raison des
menaces de persécution.
Dans de telles circonstances,
l’UNHCR
tente de les réinstaller dans
des pays tiers sûr. Avec le
rapatriement volontaire
et l’intégration locale, la
réinstallation constitue l’une
des trois solutions à long
terme pour les réfugiés.
Grâce à la réinstallation, les
réfugiés bénéficient d’une
protection légale – résidence
et souvent citoyenneté – de
la part de gouvernements qui
consentent, au cas par cas, à
les accueillir.
Retour volontaire
Personnes qui retournent, de
leur plein gré, dans leur pays
d’origine
Réunification
familiale
Traite des êtres
humains
Processus par lequel les
membres d’une famille qui
ont été séparés suite à une
migration forcée ou volontaire
sont réunis, dans le pays
d’origine ou dans un autre
pays.
Réunir une famille dans un
pays qui n’est pas le sien
exige souvent un niveau de
discrétion
de la part de l’état sur les
conditions d’admission.
Le recrutement, le transport,
le transfert, l’entretien ou
l’accueil de personnes au
moyen de menaces, de
l’usage de la force ou de toute
autre forme de coercition. Les
formes les plus habituelles de
traite des êtres humains sont
l’exploitation sexuelle, la traite
d’enfants et la traite dans le
cadre de l'exploitation du
travail. La traite porte atteinte
aux droits de l’homme et
comporte l’enlèvement, la
fraude, la tromperie et l’abus
de pouvoir ou l’abus d’une
personne vulnérable.
Séjour au-delà de la
durée autorisée
Rester dans un pays au-delà de
la durée autorisée.
Trafic illicite de
migrants
Forme de migration opérée
avec le consentement
du migrant moyennant,
généralement, paiement de
la part de celui-ci pour les
services aux migrants. Le trafic
illicite de migrants peut être
synonyme d’exploitation et de
danger, même fatal, mais ne
comporte pas de coercition
au sens de la traite d'êtres
humains.
Au-Delà
Des Chiffres
MODE D’EMPLOI DU
COFFRET DIDACTIQUE
‘AU-DELA DES CHIFFRES‘
• LE DVD ‘AU-DELA DES CHIFFRES’
• LES EXERCICES DE COMPOSITION
• DUREE
• TRANCHES D’AGE
• TERMINOLOGIE
11
Le coffret didactique est composé d’un DVD, d’un manuel de l’enseignant et de
quelques photos.
Le principal objectif de ce coffret consiste à aider les élèves à comprendre les
questions relatives à la migration et à l’asile dans l’UE et de leur permettre d’élaborer
leurs opinions et leurs points de vue à partir d’informations objectives.
LE DVD ‘AU-DELA DES CHIFFRES’
Le premier menu du DVD vous permet de choisir la langue et diffuse automatiquement
tous les films dans celle-ci.
Le DVD a été conçu pour être utilisé en combinaison avec les exercices de compositions
décrits dans ce manuel. Pour faciliter l’utilisation, le menu du DVD rappelle le nom des
exercices. Après avoir choisi votre langue, vous serez dirigé vers un Menu contenant les
éléments suivants :
EXERCICE-CLE
Un film d’une durée de 30 minutes présentant trois portraits illustrant différentes facettes
des phénomènes de migration et d’asile.
TRAVAILLEURS MIGRANTS
Un film d’une durée de 15 minutes présentant deux portraits de migrants économiques.
MEDIAS
Une vidéo d’une durée de 2 minutes sans commentaire montrant l’arrivée en Europe de
migrants et de réfugiés par bateau.
TRAITE DES ETRES HUMAINS ET TRAFIC ILLICITE DE MIGRANTS
Un extrait d’une durée de 5 minutes du film principal consacré à la clandestinité.
PORTRAITS
Cette section vous permet de visionner les cinq portraits séparément.
EXERCICES DE COMPOSITION
Les exercices de composition ont été conçus pour être utilisés avec le DVD, dans l’ordre
et le délai proposés dans ce coffret, mais ils peuvent également être utilisés comme
bases de leçons indépendantes ou comme modules d’un cours particulier comme
l’histoire, la géographie, l’art...
12
Les icônes suivants sont utilisés dans le manuel :
L’enseignant s’adresse aux élèves
L’enseignant pose des questions aux élèves
Exercice avec matériel
Exercice avec photos
Exercice de lecture
DUREE
L’Exercice-clé devrait, idéalement, être organisé lors d’une double séance
(+/- 90 minutes). Les exercices thématiques constituent des séances simples (+/- 45 min.),
à l’exception de l’exercice lié aux travailleurs migrants qui dure 30 minutes.
Il est conseillé de combiner l’exercice-clé avec au moins un exercice thématique.
Si vous manquez de temps, vous pouvez diffuser les portraits séparément. Toutefois, nous
vous conseillons de montrer au moins deux portraits, un ‘migrant’ et un ‘réfugié’ suivis
d’au moins une étape de l’exercice-clé.
TRANCHES D’AGE
Le coffret didactique a été conçu pour des enfants âgés de 12 à 18 ans.
Lorsque c’est nécessaire, les exercices sont adaptés aux deux tranches d’âge : 12 – 14 ans
et 15 - 18 ans. L’âge est indiqué avant chaque exercice.
TERMINOLOGIE
Lorsque l’on aborde les thèmes de la migration et de l’asile, il est important d’utiliser
la terminologie appropriée afin de favoriser la compréhension et de fournir des
informations objectives. Pour cette raison, les définitions ont été ajoutées à l’introduction
à laquelle il faut faire référence lors de l’utilisation du coffret didactique.
Europe : sauf mention contraire, le terme “Europe” renvoie à l’Union européenne.
13
Au-Delà
Des Chiffres
EXERCICES DE COMPOSITION
14
EXERCICE-CLE :
MIGRATION ET ASILE
EN EUROPE
Cet exercice-clé est une introduction générale au thème de la migration et de l’asile
en Europe et consiste à présenter des histoires vraies aux élèves.
Durée : Double séance de +/-90 minutes (peut aussi être scindée en deux séances
séparées d’une semaine maximum).
ETAPE 1 : VISIONNER LE FILM PRINCIPAL DU DVD
ETAPE 2 : COMPRENDRE LA MIGRATION ET L’ASILE
ETAPE 3 : NARRATION (12 – 14 ANS) OU DEBAT (15 – 18 ANS)
ux
énéra
tifs g
Objec
de la
mène
o
n
é
h
e le p
prendr
sile
- Com
t de l’a
e
n
io
t
ns et
migra
opinio
s
e
d
r
t
xprime
appor
ble d’e
e par r
a
u
p
iq
a
c
it
r
c
- Etre
tion,
’esprit
intégra
euve d
r
l’
p
à
e
s
ir
e
fa
ns lié
uestio
me
à des q
le racis
t
e
é
it
l’ident
15
ETAPE 1 VISIONNER LE FILM PRINCIPAL DU DVD (30 min.)
sd
he
Tranc
M a té r
iel
s âges
tous le
’âge :
C
n, un P
visio
ne télé
u
c
e
v
a
ran.
ur DVD
t un éc
e
- Lecte
r
u
e
t
projec
ou un
Les élèves regardent le film du menu Exerciceclé du DVD. Ce film montre 3 portraits résumés
brièvement ci-dessous. Le film est diffusé dans
les langues d’origine et sont sous-titrés.
Résumé des portraits du DVD
Rean, 32, Iran, réfugié
Rean se marie à 22 ans et quitte l’Iran avec
son mari, pour être plus libre et démarrer une
nouvelle vie. Ils souhaitent se rendre aux EtatsUnis mais leurs demandes de visa sont refusées.
Ils décident donc de se rendre en Europe et
entament un long voyage rempli d’embûches. Ils
paient des passeurs pour les aider à franchir les
frontières et arrivent péniblement en Europe.
16
A leur arrivée, ils introduisent une demande d’asile
Pendant les sept années qui suivirent, Rean et son
mari attendront une décision concernant leur statut.
Ils passèrent ces années dans un centre d’accueil pour
demandeurs d’asile où ils vécurent des moments
difficiles. Ils furent confrontés à l’hypothèse de voir
leur demande d’asile refusée et d’être renvoyés en Iran.
Pendant cette période, Rean surmonta la solitude et les
difficultés quotidiennes en se faisant de nouveaux amis
et en participant à des projets artistiques et théâtraux.
Rean et son mari finirent par divorcer. Elle
réintroduisit une demande d’asile basée sur sa
nouvelle situation et elle obtint le statut de réfugié.
Son statut de femme divorcée n’aurait, en effet, pas
été accepté dans la société iranienne et elle courait
le risque d’être persécutée, voire pire. Aujourd’hui,
Rean a quitté le centre et vit heureuse avec son
nouveau compagnon et leur jeune fils Kehan.
Doré, 24, Congo-Brazzaville, migrant
Doré provient de Congo-Brazzaville et arrive à l’âge de 8 ans en Europe,
où il est abandonné par sa mère. Malgré le fait qu’il vive successivement
avec plusieurs membres de sa famille, on ne lui reconnut jamais de tuteur
légal et il ne put obtenir un statut de résident permanent. Il n’a pas de
passeport et il reste en Europe grâce à un visa d’étudiant renouvelable.
Doré est un acrobate à succès et gère son propre club de jeunes. Dans le futur,
il aimerait devenir professeur de gym. Fraucke, sa petite amie, vient d’un autre
Etat membre de l’Union européenne. Ils envisagent de fonder une famille.
Adelina, 27, Kosovo, réfugié naturalisé
Adelina est arrivée dans l’Union européenne à l’âge de 10 ans, au moment
où la situation politique au Kosovo se détériora. Son père, greffier à Gjilan,
était soumis à une pression politique intense dans son travail. Craignant
l’approche du conflit, il quitta son domicile pour demander l’asile.
Dans son nouveau pays d’accueil, il obtint le statut de réfugié et trouva du
travail dans une poissonnerie. Plus tard, sa femme et ses deux filles quittèrent,
à leur tour, le Kosovo pour le rejoindre, dans le cadre du processus de
réunification familiale. Elles obtinrent également le statut de réfugié.
Aujourd’hui, Adelina termine ses études de psychologie. Elle est citoyenne de son
pays d’accueil. On la voit, dans le portrait, retourner au Kosovo pour rendre visite à
sa famille qu’elle n’a plus vue depuis 17 ans. Elle décrit ses émotions dans ce cadre
et tente d’imaginer ce qu’aurait été sa vie si sa famille n’avait pas fui la guerre.
17
ETAPE 2 COMPRENDRE LA
MIGRATION ET L’ASILE (30 min.)
PHASE 1
Divisez la classe en 3 groupes et attribuez un protagoniste du film à chaque groupe.
Demandez aux élèves d’expliquer brièvement pourquoi ils ont quitté leur pays, à quel type de situations
ils ont été confrontés et comment ils ont vécu l’intégration et la discrimination ?
Utilisez en support le résumé du protagoniste, particulièrement pour les élèves plus jeunes.
Chaque groupe doit présenter son résumé à la classe.
PHASE 2
Ecrivez les termes suivants au tableau :
demandeur d’asile
migrant
réfugié
Demandez aux élèves s’ils connaissent ces termes et s’ils peuvent les expliquer. Utilisez
l’introduction et les définitions clés et expliquez correctement les termes à la classe.
PHASE 3
Donnez ensuite une explication générale sur la migration et l’asile (en vous référant à
l’introduction du manuel).
Voici des éléments supplémentaires auxquels vous référer :
• Remarquez que les gens se rendent dans de nombreux endroits, partout dans le monde, pas seulement
en Europe.
• Plus de 200 millions de gens vivent en dehors de leur pays d’origine, ce qui représente environ 3% de la
population mondiale.
18
• Environ 10 millions d’entre eux sont réfugiés et viennent principalement d’Afrique et d’Asie.
• La majorité des réfugiés restent dans leurs régions d’origine qui sont parmi les pays les plus pauvres
du monde. Par exemple : les Afghans vivent au Pakistan, les Irakiens vivent en Syrie, les Soudanais
vivent au Tchad ...2
• Les migrants économiques se déplacent dans presque toutes les régions du monde; certains partent
vers d’autres continents, d’autres se déplacent dans leur continent ou leur région. Par exemple : les
Africains de la région subsaharienne et du Nord de l’Afrique viennent en Europe, les Mexicains vont
aux USA, les travailleurs asiatiques (Philippins, Sri Lankais, Bengalis, etc.) vont dans les Etats du Golfe,
les Chinois vont en Australie, etc.3
• Les gens partent donc, pour toute une série de raisons, en ce compris celles illustrées dans le DVD
PHASE 4 HISTOIRES PERSONNELLES
Demandez à présent à 3 - 4 élèves d’expliquer le lieu d’origine de leurs familles et la raison de leur départ (si possible des
histoires internationales et locales)
Qui provient d’un autre pays ? D’un autre continent ?
Qui vient d’une autre région ?
Qui vient d’une autre ville ? D’un autre quartier ?
Suggestion de
devoir :
de
Demander aux étudiants
ssible
remonter le plus loin po
iliales,
dans leurs origines fam
établie
même si leur famille est
dans la région.
e
Ils doivent établir l’arbr
ille
généalogique de leur fam
nds(au moins jusqu’aux gra
parents).
Ils doivent également
r papier
rechercher et mettre su
2
3
l’année et les principales
raisons de ces déménagements
et, si possible, vérifier aussi si
un autre membre de la famille
a récemment déménagé et les
raisons. Si certains élèves ou
certaines familles émettent
des réticences à ce sujet ou
ignorent les raisons,
ils doivent indiquer « privé » ...
Remarque : cette liste n’est pas exhaustive et n’a pour ambition que de donner que quelques exemples.
Idem
19
NARRATION (12 - 14 ANS) OU
DEBAT (15 - 18 ANS)
A ce stade, plusieurs options sont proposées à chaque groupe d’âges. Ces deux exercices visent à inciter les élèves
à exprimer leurs opinions et leurs points de vue sur la migration et l’asile. Les élèves plus jeunes (12 – 14 ans) se
consacreront à l’exercice de narration tandis que les élèves plus âgés (15 – 18 ans) se concentreront sur le débat.
ETAPE 3A NARRATION
Durée : 30 min.
12 - 14
cice,
et exer
c
e
d
e
cadr
nt leur
Dans le
tilisero
u
s
e
v
édiger
les élè
pour r
n
io
t
a
tives à
imagin
ires rela deurs
o
t
is
h
n
rs
s dema
plusieu
nts, de
ées
a
r
ig
b
iés as
g
u
des m
f
é
r
ou des
s et de
d’asile
photo
e
d
ie
r
e sé
sur un
lés.
mots-c
ifiques
s spéc
bjectif
ent
rrectem
o
c
r
e
O
à la
d’utilis
pable
latives
a
e
r
c
s
e
r
e
t
é
-E
ssimil
ions a
ile
des
les not
t à l’as
rants,
e
ig
n
m
io
s
t
e
vie de
migra
s d’asil
ndre la
e
r
p
ndeur
m
a
m
- Co
e
d
tions
s
s et de
s situa
e
ié
d
g
s
u
f
n
é
a
r
td
aginan
en s’im
ritique
ires
types
sprit c
simila
’e
d
stéréo
e
t
v
e
u
s
e
e
r
s
p
ypothè
- Faire
es.
nt les h
a
n
r
e
thniqu
c
e
u
con
o
els
s, sexu
raciste
20
ans
M a té r
iel
ans le
rnies d
u
o
f
s
o
e:
6 phot
de
actiqu
id
d
t
ations
e
u
r
it
s
e
coff
ns d
usées
stratio
e, (diff
il
- 3 illu
s
’a
d
dias).
tion et
les mé
s
n
migra
a
d
t
lemen
des
généra
es par
is
r
p
s
o
t
gnés.
- 3 pho
compa
c
a
n
o
rs n
mineu
INSTRUCTIONS POUR LE JEU
Scindez la classe en quatre groupes. Chaque groupe doit s’aligner devant la classe et raconter, à la première
personne, une histoire imaginaire sur un migrant ou un réfugié. Chaque groupe reçoit, comme support, une des
méthodes de narration présentées ci-dessous.
Le premier élève de chaque groupe commence à raconter l’histoire, l’élève suivant du groupe doit la continuer et
le dernier élève la termine. Ensuite, le groupe suivant entame une nouvelle histoire utilisant une autre méthode.
Chaque méthode et, donc, chaque phase, doit être mise en pratique au moins deux fois.
Il est essentiel que chaque élève continue sa partie de l’histoire à partir des éléments transmis par les élèves
précédents. Il ne doit donc pas complètement modifier le cours de l’histoire du groupe. Toutefois, l’histoire d’un
groupe doit être différente de celle d’un autre groupe. Chaque histoire doit mentionner des personnes (réfugiés et/
ou migrants), des actes et des lieux.
Avant de commencer, l’enseignant note une série de mots-clés sur des morceaux de papier et les dépose dans
une boîte :
Armée, asile, frontière, contrat, centre de détention, formation, expulsion, peur, réunification familiale, opportunité,
parents, passeport, persécution, pauvreté, protection, retour, travailleur saisonnier, passeur, travail, visa de touriste.
PHASE 1 MEMOIRE
Invitez le premier groupe à imaginer une histoire à partir
des éléments qu’ils ont retenus du film principal.
PHASE 2 MOTS-CLES
Invitez le deuxième groupe à inventer une histoire
en utilisant une série de mots-clés tirés de la boîte
ou proposés par l’enseignant. Demandez à l’élève
d’expliquer brièvement la signification du mot ou
vérifiez si une explication est utile (ex. centre fermé,
asile, ...). Chaque élève utilise le mot-clé pour inventer sa
partie de l’histoire.
21
PHASE 3 PHOTOS
PHASE 4 PHOTOS & MOTS-CLES
Invitez le quatrième groupe à raconter une histoire en utilisant les mots-clés et les photos.
PHASE 5 RECAPITULATIF
Après le jeu, demandez aux élèves :
- si l’exercice était facile ou compliqué
- s’ils avaient utilisé leurs connaissances personnelles ou
des éléments qu’ils avaient retirés du coffret didactique
22
D e vo i
r
es de
ux élèv
a
z
e
d
photo
n
Dema
lés et 1
c
s
t
o
e
3m
actiqu
choisir
ret did
ff
o
c
rire
dans le
ur d’éc
le
z
e
d
an
emière
et dem
à la pr
e
u
ir
o
t
rant o
une his
un mig
r
u
s
e
n
person
gié.
u
un réf
©Florian/Transparency/Photovoice
©Hawdin/Transparency/
Photovoice
©APF
©Kosaeva
©UNHCR / L. Boldrini
©Tatiana/Transparency/
Photovoice
Invitez le troisième groupe à utiliser les photos fournies
dans le manuel pour raconter une histoire.
ETAPE 3B DEBAT
Il s’agit d’une façon active d’encourager les élèves à ouvrir le débat, de façon critique,
et d’exprimer leurs points de vue et leurs opinions sur les sujets abordés dans le coffret
didactique. Cet exercice met également en lumière les problèmes d’identité, de racisme et
de xénophobie.
Durée : 30 minutes
PHASE 1 PREPARATION
Demandez aux étudiants d’effectuer quelques recherches
et de recueillir, dans les médias, dans leur entourage
immédiat ou à partir de leurs propres points de vue au moins trois
"opinions", "affirmations" ou "jugements" concernant les migrants,
les demandeurs d’asile et les réfugiés (idéalement des opinions
conservatives et de plus en plus progressives).
En outre, préparez votre liste d’affirmations – certaines peuvent être
inspirées du DVD, (des suggestions sont également proposées cidessous). Chaque nouvelle opinion exprimée par un élève pendant
un débat dans le jeu peut également être utilisée comme nouvelle
affirmation. Les affirmations doivent toujours être rédigées à la
première personne, de même que toutes les réponses données au
cours du débat.
8 ans
15 – 1
pécifi
c tifs s
ques
rs de
ique lo
it
r
c
it
r
d’esp
preuve
primer
se
- Faire
et d’ex
en clas
r
s
e
n
p
p
io
s
sse
elo
discus
s en cla
de dév
t
a
le
b
b
é
a
d
ap
ant les
- Etre c
s pend
n
io
in
ses op
O bj e
M a té r
iel
ide
lasse v
- Une c
tions
ffirma
’a
d
e
t
- Lis
Suggestions d’affirmation à écrire sur un morceau de papier et à
placer dans une boîte :
• En tant que femme, je ne suis pas autorisée à
exprimer mes opinions dans mon pays d’origine. Je
suis contrainte de quitter mon pays et de chercher
asile là où je pourrai m’exprimer et être moi-même.
• Je ne suis pas raciste mais, si j’accepte des migrants
dans mon pays, ils devront apprendre notre langue
et notre culture.
• Je pense qu’il y a suffisamment de chômage dans
ce pays et nous ne devrions pas accueillir plus de
migrants.
• Chacun doit avoir le droit d’aller où ils le souhaitent.
• Dans notre société, on n’"existe" que lorsque l’on est
officiellement régularisé.
• Tous les migrants sans papier sont illégaux et doivent
être renvoyés dans leur pays.
23
PHASE 2 CONFRONTER LES OPINIONS
Pour commencer, tous les élèves sont debout au milieu de la pièce (la zone neutre). Tirez une phrase de la boîte et lisez-la. Les
élèves forment deux groupes : celui qui est d’accord avec la phrase et celui qui ne l’est pas (chaque groupe se trouve
aux extrémités opposées de la classe). Les élèves doivent être d’accord ou non, sans nuance “si …” ni de “mais”. Ils doivent réagir
immédiatement et choisir un camp. Chaque élève interprète l’affirmation de sa propre façon. Aucune explication n’est donnée.
Lorsque la classe est répartie dans les groupes, le débat s’ouvre et la minorité commence à s’exprimer. Les élèves doivent argumenter
personnellement leur points de vue. L’autre groupe peut réagir spontanément. Une fois que la minorité a terminé, c’est au tour de la
majorité à expliquer son opinion de la même façon.
Deux journalistes sont désignés pour les groupes (Minorité et Majorité). Au cours des débats, ils doivent noter au tableau
les expressions-clés, les images et les mots-clés utilisés pour étayer un argument.
POINTS IMPORTANTS
• Il n’y a pas de réponse ‘correcte’ ou ‘erronée. L’exercice porte sur les opinions,
les demandes individuelles et collectives et l’esprit critique.
• Les élèves peuvent changer d’avis après, voire pendant le débat,
uniquement s’ils en expliquent la raison - en utilisant toujours des réponses
à la première personne.
• Quand il intervient, l’élève ne peut parler que de son point de vue
personnel : "Je pense...", "Je suppose que... "Je sais que..."
• L’enseignant joue un rôle de modérateur et doit garder une position neutre.
Les questions et les remarques doivent être utilisées pour stimuler la
discussion et la relancer au besoin, par exemple : “Comment savez-vous ...,
Que voulez-vous dire..., Si j’entends bien..., Ceci n’est-il pas contraire à...” etc.
PHASE 3 RECAPITULATIF
En conclusion, les journalistes doivent résumer leurs observations. Utilisez leurs notes
pour mettre en évidence les contradictions, les similitudes et les différences.
Essayez d’amener les élèves à porter un regard critique sur les manières de pensée et encouragezles à échanger leurs opinions. Rassemblez les arguments avec les élèves. Utilisez les notes, tentez
de dégager une conclusion au débat (sans porter de jugement !)
24
L'enseignant peut poser les questions suivantes :
Qu’avez-vous remarqué pendant les discussions ?
Avez-vous changé d’avis ?
Avez-vous découvert une autre façon de penser ?
Trouvez-vous certaines affirmations vexantes?
Etiez-vous généralement du côté de la majorité ?
Réagissiez-vous de façon émotionnelle ou rationnelle dans vos arguments ?
D e vo i
r
ves
aux élè
z
e
d
n
Dema
pport
r un ra
e
ig
d
é
des
de r
sur l’un
l
e
n
n
qu’ils
perso
débat
u
d
s
t
n
éléme
nt.
prouve
p
désa
Au-Delà
Des Chiffres
EXERCICES THEMATIQUES
• TRAVAILLEURS MIGRANTS (15-18 ANS)
• MINEURS NON ACCOMPAGNES (12-14 ANS)
• MIGRATION ET ASILE DANS LES MEDIAS (TOUS LES AGES)
• TRAITE DES ETRES HUMAINS ET TRAFIC ILLICITE DE
MIGRANTS (15-18 ANS)
25
TRAVAILLEURS MIGRANTS
Dans le cadre de cet exercice, les élèves se familiarisent avec plusieurs générations de
migrants économiques et discutent des raisons qui poussent les gens à déménager pour
le travail.
Durée : 30 minutes
8
15-1
ans
la
e de
ssé
m
è
th
le pa
e
l
s
r
n
e
e
Obj voir abord omique da
n
- Pou ion éco
le.
t
a
r
tuel
mig eure ac
re le
l’h
rend
p
et à
m
e de
e co
ble d demand ope.
a
p
r
a
ec
el de ts en Eu
u
- Etr
t
c
n
gra
au a
nive leurs mi
l
ai
trav
c tifs
un
ion,
évis
l
é
t
une écran.
vec
a
D
V
et un
eur D jecteur
t
c
e
-L
pro
u un
o
C
P
érie
Mat
l
PHASE 1 VISIONNER LE FILM SUR
LES TRAVAILLEURS MIGRANTS
Diffusez les portraits des travailleurs migrants (15 min.)
Résumé des portraits inclus dans le DVD :
Tino, 76, Italien, migrant après la 2e guerre
Tino est retraité. Il est arrivé en Belgique en 1949 afin
de réunir la famille : son père y travaillait déjà comme
mineur.
Fuyant la famine suite à la guerre en Italie, Tino fut, à
16 ans, le plus jeune Italien à travailler dans la mine. Il
épousa plus tard une Belge avec qui il eut des enfants.
Il continua à travailler dans des usines.
26
Tino fait partie de la première vague de travailleurs
migrants qui ont participé à la reconstruction de
l’Europe d’après-guerre. Certains pays comme
l’Allemagne, la France, le Royaume Uni et la Belgique
ont souffert de graves pénuries en matière d’emploi et
furent contraints d’élaborer des systèmes pour attirer
les travailleurs migrants. Les gens vinrent de toute
l’Europe ainsi que d’autres continents.
Alfredo, 33 et Veronica, 32, Mexicains,
travailleurs migrants très qualifiés
Alfredo et Veronica sont tous les deux médecins. Ils sont
mariés et se sont installés en Europe il y a un an, lorsque
Alfredo se vit proposer un poste dans la recherche
psychiatrique, sa spécialisation.
Veronica, dermatologue, travaillait dans un
hôpital et avait son propre cabinet privé à Mexico.
Malheureusement, ses diplômes universitaires ne sont
pas reconnus en Europe et elle ne peut pas exercer
comme médecin. Elle a, néanmoins, trouvé du travail.
Alfredo et Veronica ont été confrontés à des
changements qu’ils n’avaient pas prévus : le coût de la
vie élevé comparé à leurs salaires nets, la difficulté de
trouver un logement, la distance qui les sépare de leurs
familles, etc.
Alfredo et Veronica incarnent des exemples de
travailleurs très qualifiés dont l’Union européenne a
besoin pour combler les pénuries du marché de l’emploi
européen. La plupart des pays de l’UE recherchent des
travailleurs très qualifiés et peu qualifiés.
PHASE 2 COMPREHENSION
Lancez une série de questions ouvertes.
Ces questions ne demandent pas de réponses définitives ; elles permettent d’ouvrir le débat. Les informations
contenues dans l’introduction du coffret didactique peuvent être utilisées pour orienter et tempérer le débat. Il est
également possible de renvoyer aux portraits et aux renseignements récoltés pendant l’exercice-clé.
Une fois le débat lancé, faites un bref récapitulatif du débat et résumez les principales questions, rappelez les
arguments pour et contre la nécessité d’accueillir des travailleurs migrants et l’impact de ce débat sur l’intégration et
l’anti-discrimination.
1. Pourquoi les gens déménagent-ils pour le travail ?
Pour quel type de travail les gens seraient-ils prêts à
déménager ? (Faites référence aux portraits ou à vos
exemples personnels – ex : famille, amis)
INDICATIONS DE REPONSE
Conditions sociales et économiques misérables dans
le pays d’origine, demande de travailleurs peu et très
qualifiés, contrats temporaires et travail saisonnier,
réunification familiale, subvention du retour de la
famille dans le pays d’origine.
2. A quels types de situations les travailleurs migrants
sont-ils confrontés lorsqu’ils s’installent dans un
nouveau pays pour y travailler ? Est-ce facile de
trouver un emploi ? Occupent-ils le même poste
que dans leur pays d’origine ? Quels problèmes
peuvent-ils rencontrer en matière de papiers, de
reconnaissance de diplômes, etc. ? (Faites référence
aux portraits et à vos exemples personnels – famille,
amis).
INDICATIONS DE REPONSE
Obtention de documents, reconnaissance de
diplômes, problèmes linguistiques, problème du
logement, sécurité sociale, reconnaissance de droits.
3. Comment les travailleurs migrants sont-ils perçus
dans votre pays et en Europe en général ?
Quelles attitudes négatives les gens peuvent-ils avoir
à l’égard des travailleurs migrants ?
Quelles attitudes positives les gens peuvent-ils
avoir ? Qu’en pensez-vous ?
INDICATIONS DE REPONSE
Attitudes négatives : ils prennent nos emplois, ils
bénéficient de la sécurité sociale et des allocations,
ils sont différents de nous.
Attitudes positives : ils occupent les postes vacants,
ils contribuent à l’économie du pays, ils paient des
taxes, ils enrichissent notre société grâce à leurs
différences culturelles.
AUTRES QUESTIONS
Si on vous proposait un travail intéressant à l’étranger,
quitteriez-vous votre maison et votre famille ?
Si oui, pourquoi et à quelles conditions ? Quitteriezvous votre vie pour n’importe quelle fonction ?
Comment aborderiez-vous la perspective de partir
travailler dans un pays que vous ne connaissez pas ?
r
Devoi
e
sible d
nt pos
e
m
le
s
ga
estion
Il est é
ces qu
e
à
e
r
d
e
lèv s d
répon
t aux é
n
a
s
s
o
p
herche
en pro
des rec
à
r
idérer
e
d
e cons
d
procé
t
e
s
oir à
fondie
un dev
e
m
appro
m
o
rcice c
cet exe
ile.
domic
27
MINEURS NON ACCOMPAGNES
Durée : 45 min.
s,
- 14 an
2
1
x
u
éa
ssi
Destin
ent au
m
e
l
l
e
’âge
éventu
nche d
a
r
t
a
l
pour
15 - 18
es
pt d
e
c
n
e co
fs e décrire l és
i
t
c
es
Obje capable d compagn cues par l
é
c
e
e
- Etr rs non a ations v ême âg n
u
u
o
m
e
it
urs n
min
les s
s du
e
e
r
n
e
n
i
d
u
je
or
es m
- Ab s ou les
ent d
n
t
n
n
e
aré
enfa ’ils devi
e sép
r
t
u
’ê
lorsq pagnés cultés d
m
iffi
acco er les d
d
r
o
- Ab amille
af
de s
ns le
s da
e
s
i
r
p
M otos (com ue)
h
q
i
aux
t
-4p
idac
atifs nés
l
d
e
t
r
e
s
pag
coffr résumé
com
s
c
f
a
e
r
-B
tos
non
pho
eurs
min t pris les
n
qui o
iel
a té r
PHASE 1 COMPREHENSION
Expliquez la notion de ‘mineur non accompagné’.
(Voir les définitions-clés).
Demandez aux élèves ce qu’ils ressentiraient s’ils vivaient loin de
leurs parents et de leurs amis dans un pays étranger. Quels sont
les aspects positifs/négatifs? Demandez-leur de s’imaginer seuls
sur une route longue et difficile et ce qu’ils ressentiraient s’ils
devaient vivre dans un avenir incertain.
VARIANTE
Encouragez les élèves à découvrir la situation des mineurs
non accompagnés dans leur pays et les initiatives mises sur
pied pour les aider. Certains élèves pourraient avoir envie de
correspondre avec ces mineurs.
PHASE 2 REDACTION DE LEGENDES
Divisez la classe en quatre groupes. Montrez les 4
photos (format A4) prises par des mineurs non
accompagnés.4
Demandez à chaque groupe de choisir une photo et laissez-les
expliquer leur choix. Chaque groupe doit, ensuite, inventer des
courtes légendes et de les présenter à la classe. Les autres
groupes peuvent commenter ou proposer des variantes.
PHASE 3 REDACTION DE CARTES
POSTALES
Chaque élève choisit une photo et l’utilise comme
base pour écrire une petite carte postale en se
mettant à la place d’un mineur non accompagné qui écrit
à ses parents ou à un ami resté à la maison. Ils doivent
mentionner des émotions, des questions d’intégration, un
statut administratif, etc.
PHASE 4 DEVOIR ou EXERCICE A
FAIRE EN CLASSE
Les élèves échangent des cartes postales et se
répondent en se mettant à la place de la famille ou
de l’ami resté à la maison.
Lisez, ensuite, à haute voix les légendes d’origine sur les photos
et résumez les tranches de vie des photographes
(voir ci-dessous).
28
4
Source : Projet Photovoice “Transparency”. Photovoice organise des ateliers de photographie à l’attention des groupes de
personnes défavorisées dans le monde, pour les aider à mieux se présenter. Pour plus d’informations, surfez sur : http://www.
photovoice.org/html/galleryandshop/photogalleries/index.htm
BIOGRAPHIES DES PHOTOGRAPHES
FLORIAN, 17, ROUMANIE
“Je viens de Roumanie. Je pense souvent à mon pays – il est
magnifique. Je pense à mes amis, ma famille et à mon pays. Je
vis ici, seul, depuis 8 mois, dans un hôtel. Je vais chaque jour
à l’école pour apprendre la langue locale. Après l’école, je me
rends à un cours de danse, j’apprends la danse moderne et
turque. J’aime discuter avec mes amis et j’aime aller en boîte
car j’y fais des rencontres. Britney Spears est ma chanteuse
favorite et j’aime la musique et écrire des chansons – je
joue de l’accordéon et du clavier. Dès que je connaîtrai la
langue, j’envisage d’étudier et de travailler dans un studio de
production.”
POINT D’INTERROGATION par Florian
Je ne sais pas qui je suis sur cette photo.
Je connais mon nom et d’autres choses mais je ne
sais pas ce que je fais ici.
Je pourrais vous raconter beaucoup de choses sur
moi dans ma langue maternelle mais j’ai du mal à
le faire dans leur langue.
REVE par Florian
J’étais chez mes amis et ils ont mis de la
musique turque. Elle commença à danser. J’aime
l’expression de rêve sur son visage.
HAWDIN, 17, IRAK
“Je m’appelle Hawdin et je suis réfugié. Je viens de la province
Kirkuk en Irak. Je vis actuellement en Europe. Mon père a été
tué pendant la guerre en Irak, en 1988. Ma mère décéda en
2001 des suites d’une maladie. Je n’ai qu’une soeur – elle s’est
mariée en Irak.
J’ai vécu en Irak avec mon oncle paternel, loin des conflits
et autres problèmes politiques. J’avais une petite amie que
j’aimais énormément. Elle représentait tout pour moi. Si je
ne la voyais pas pendant un jour, je me sentais misérable
et désespéré. Nous partagions beaucoup de choses. Nous
envisagions de vivre ensemble et de construire un paradis
dans ce monde Le régime dictatorial de Saddam ne me
permit pas de vivre ma vie comme je l’entendais et anéantit
MON AMI par Hawdin
Voici mon ami ‘Bomi’. Je l’ai acheté
parce que je vivais seul et que j’ai
besoin d’amis. Parfois je lui parle. Il
ne me répond jamais.
29
tous mes espoirs et souhaits. Sous prétexte que j’aidais le
parti kurde et que je travaillais pour eux, j’ai été arrêté et
torturé pendant 8 jours par le régime irakien. Mon oncle a
obtenu ma libération sous caution.
15 jours après mon arrestation, mon oncle fut arrêté et j’ai
fui vers l’Europe. J’ai quitté l’Irak pour la Syrie où je suis
resté pendant 25 jours. Je suis ensuite allé à Istanbul par
camion, j’y suis resté 7 jours et j’ai pris un autre camion.
Ce fut une mauvaise période – je n’ai mangé que 4 fois,
je n’ai pas dormi, je ne me sentais pas bien. Je me suis
retrouvé dans un autre camion et je n’ai plus vu la lumière
du jour pendant 3 jours. C’était absolument chaotique
et inconfortable. J’ai souhaité mourir. Après 3 jours, j’ai
su que j’étais dans l’une des plus grandes villes d’Europe.
J’étais épuisé et ne savais pas quoi faire. L’agent m’emmena
auprès des autorités en charge de l’immigration et me laissa
seul. J’ai introduit une demande d’asile et je fus traité avec
beaucoup de respect.”
TATIANA, 18, ANGOLA
“Je suis née en Angola. J’ai 18 ans et je viens d’arriver dans
ce pays. Ce pays m’apporte beaucoup de nouvelles choses
positives. Je suis donc très heureuse et reconnaissante.
Certaines choses de mon pays me manquent bien sûr mais
d’autres non. C’est étrange parce qu’il m’arrive, parfois, de
ne pas me sentir heureuse, contrairement à la majorité de
mes amis. Je ne sais pas pourquoi. Je voudrais simplement
être comme les autres mais je n’y arrive pas.
30
Ce n’est pas facile de choisir ce que je vais faire plus tard car
tout le monde te conseille différemment. Un métier où je
pourrais pratiquer les langues m’intéresse mais j’apprécie
également d’autres cours tels que le théâtre, la musique et
– bien sûr – la photographie.”
FRIGO VIDE par Tatiana
Je l’ai emmené dans ma chambre. Il n’y a
rien de pire qu’un frigo vide.
ASILE ET MIGRATION
DANS LES MEDIAS
Durée : 45 min.
s
Tous le
âges
pe
Euro es
’
l
e
d
d
ctifs re l’image igrants et
e
j
b
O prend
sm
e de
m
- Co nt de vu
eà
oi
itiqu z et
r
c
t
du p s.
i
r
de
gié
d’esp s enten des
réfu preuve
u
o
pos
ev
re
e qu ias à pro
c
- Fai
e
éd
rd d
l’éga ns les m igrants.
da
m
lisez s et des
é
i
g
réfu
l
érie
Mat
-
D
u DV
ait d
Extr
PHASE 1
Posez les questions suivantes aux élèves :
1. Comment l’Europe se présente-t-elle et se
compare-t-elle par rapport au monde extérieur ?
Pensez aux médias, au tourisme, à la télévision et
à la publicité. (Si vous avez le temps, demandez
aux élèves de faire quelques recherches à ce sujet).
2. Les migrants considèrent –ils l’Europe comme
un ‘Eldorado’ ou comme une ‘forteresse’ ? Que
signifient ces termes ? (Si vous avez le temps,
demandez aux élèves de faire quelques recherches
à ce sujet).
Voici les termes utilisés fréquemment dans les médias :
L’Eldorado est le terme espagnol pour désigner ‘l’or’. Ce
terme provient de la mythologie indo-sud-américaine
qui parlait d’une ville légendaire en or. Les colonisateurs
espagnols utilisèrent le terme pour la première fois
lorsqu’ils tentèrent de trouver cette ville mythique et ses
richesses. Aujourd’hui, ce terme est souvent utilisé pour
décrire un endroit mythique où abondent fortune et
richesse.
La forteresse Europe est un terme qui fait référence au
contrôle croissant des frontières européennes en vue de
réduire les vagues de migration.
3. Qu’est-ce qui attire les migrants et les
réfugiés en Europe ?
Demandez aux élèves de réfléchir d’abord aux raisons
qui poussent les migrants et les réfugiés à quitter leur
pays (facteurs de contrainte) et, ensuite, aux raisons qui les
attirent en Europe (facteurs d’attraction).
Une liste de facteurs d’attraction, est fournie ci-dessous.
Expliquez les termes et leur signification et n’hésitez pas à en
ajouter d’autres.
Les élèves doivent expliquer pourquoi chacun de ces termes
pourrait être un ‘facteur d’attraction’ pour la migration ou un
nécessité pour la protection des réfugiés. Ils doivent également
expliquer leurs commentaires : l’ont-ils lu quelque part ? S’agit-il
de ce que les gens disent en général ? L’ont-ils expérimenté
eux-mêmes ? L’ont-ils appris indirectement, à l’occasion d’une
rencontre ? Etc.
démocratie
niveau de vie élevé
sécurité
soins de santé
égalité des droits
opportunités de carrière
éducation
paix
droits de l’homme
mariage
études
31
PHASE 2 REDIGEZ VOTRE ARTICLE (30 min.)
Diffusez la brève séquence vidéo (2 min.) fournie dans le DVD. Cette séquence montre une
série de d’images (sans commentaire) de migrants et de réfugiés qui arrivent, épuisés, sur
un petit bateau sur la côte de l’île Lampedusa, une des frontières situées les plus au sud
d’Europe.
Divisez la classe en trois groupes : chaque groupe doit rédiger un commentaire illustrant les images.
Repassez les images de la séquence vidéo pendant que les élèves rédigent leurs commentaires.
Chaque groupe doit rédiger dans un style spécifique :
• un texte par un journaliste choqué par le caractère inhumain de la situation
• un texte par un journaliste hostile aux personnes arrivant de l’étranger
• un texte par un journaliste chargé de commenter la situation et qui essaie d’être impartial et
plaçant les choses dans leur contexte.
Distribuez ou lisez les points suivants à haute voix pour aider les élèves à rédiger leurs commentaires :
• Malgré l’augmentation du nombre d’arrivées par la mer de migrants et de réfugiés
irréguliers (nombre estimé entre 20 et 50 milliers d’arrivées par an à ce jour), ce chiffre ne
représente qu’une partie des vagues de migration vers l’Europe.
• De nombreux réfugiés et de migrants irréguliers arrivent également en Europe en
traversant les frontières de l’Union européenne de l’Est.
• Toutefois, une large majorité de migrants irréguliers arrive dans l’UE par des moyens
légaux et y restent après la date d’expiration de leurs visas.
Ensuite, un des membres du groupe doit lire les commentaires à la classe, de préférence en même
temps que les images qui défilent.
PHASE 3 RECAPITULATIF
Commentez avec le groupe le fait que, bien que les images soient identiques, les
commentaires peuvent être fort différents. Expliquez-leur qu’une même chose peut
être abordée de plusieurs façons par des personnes différentes et que ce que nous voyons et
entendons dans les médias est souvent plus subjectif que strictement objectif.
32
Discutez également avec la classe des propos et des termes utilisés dans les commentaires. Si
possible, tentez d’évaluer les mots qui ont été utilisés en rapport avec les images. Comment
interpréter cette combinaison ? Comment ce rapport entre les mots et les images influence-t-il nos
pensées, notre compréhension et notre perception de la migration et de l’asile dans les médias ?
D e vo i
r
presse
ticle de
r
a
n
u
r
n ou
Trouve
igratio
m
la
à
ez aux
relatif
mand
e
d
t
e
e
ser les
à l’asil
n analy
’e
d
s
e
élèv
.
termes
TRAITE DES ETRES HUMAINS ET
TRAFIC ILLICITE DE MIGRANTS
Durée : 45 min.
ge
e d’â
h
c
n
Tra 8 ans
1
15 –
e
xercic es
é
donn
t des
et e
NB : C
en
co n t i
bles.
sensi
ls
xque
s au t les
e
u
s risq
nts e
e
Obj prendre le les migra t de se
m
lus
tés
en
- Co
fron ils essai able et p
n
o
c
’
t
sont s lorsqu s confor
lu
gié
réfu ne vie p
r, du
peu a
u
a
r
l
e
e
cré
.
sàl
es d
risée s thèm ation lié afic
u
c
é
e
s
l
tr
it
rder
xplo ns et au
o
’e
l
b
e
-A
ai
td
ger e tres hum
e la
dan
ê
s.
es
entr
t
d
e
n
c
e
a
t
r
c
trai
éren
mig
trafi
a diff ns et le
e de
l
t
i
e
c
r
i
l
il
ai
end
mpr tres hum
- Co
ê
.
s
e de
ants
trait de migr
te
illici
c tifs
ér
Mat
iel
une
vec
a
D
un
V
ur D
C ou .
e
t
P
c
n
e
-l
,u
ran
ision
n éc
télév teur et u
ec
proj
PHASE 1 LA DIFFERENCE ENTRE LA TRAITE DES ETRES
HUMAINS ET LE TRAFIC ILLICITE DE MIGRANTS
Demandez d’abord aux élèves d’expliquer, avec leurs mots, la différence entre traite des êtres
humains et trafic illicite de migrants.
Expliquez ensuite ces notions à l’aide de l’introduction, des Définitions-clés et du
diagramme suivant :
TRAITE
DES ETRES
HUMAINS
La personne est contrainte
Activité
de partir.
lucrative pour
Peut inclure ou non la
les trafiquants
traversée d’une frontière
et les
La personne peut recevoir ou
passeurs
non des documents de voyage
Danger
légaux.
Vulnérabilité
Exploitation (souvent répétée)
Risque
Personne gardée sous
surveillance ou contrôle :
Pas de liberté
Saisie des documents
d’identité et de voyage
TRAFIC
ILLICITE DE
MIGRANTS
La personne part de son
plein gré.
Elle reçoit de l’aide pour
traverser
la frontière irrégulièrement.
Elle reçoit des documents
falsifiés
ou illégaux
Généralement livrés à leur
propre
sort à l’arrivée.
Expliquez également que toutes les personnes qui aident les gens à traverser les
frontières ne sont pas des ‘passeurs’. Certaines personnes aident les migrants et les
réfugiés à traverser les frontières dans des buts humanitaires : par exemple, les aider à
se rendre dans un endroit sûr ou dans un lieu où ils peuvent recevoir toute l’aide dont ils
auraient besoin. Les gens qui ne cherchent pas à tirer profit de la situation ne doivent pas
être classés parmi les ‘passeurs’.
33
PHASE 2 TEMOIGNAGE DE MANDY
Demandez à un élève de lire ce texte à voix haute : le
témoignage d’une femme âgée de 19 ans provenant du
Cameroun.
Veillez à lire le texte d’abord vous-même pour éviter de le
donner à quelqu’un qui pourrait être mal à l’aise.
Je me sens prête à présent, du moins un peu, à parler de ce qui s’est passé. Ce n’est pas facile pour moi mais mon
histoire pourra peut-être aider d’autres personnes. En tout cas, je l’espère.
J’ai rencontré ce type, Patrick, en 2000 en surfant sur Internet. J’avais 19 ans à l’époque. L’oncle d’un de mes amis a ouvert
un cybercafé où se trouvait une personne dont le travail consistait à aider les jeunes filles à trouver des maris blancs, de
vrais maris.
C’est ainsi que j’ai connu Patrick. Quatre mois plus tard, il vint se présenter à ma famille. Il rentra chez lui pendant deux
mois et revint pour m’épouser. J’ai demandé des documents de voyage à la maison communale et à l’ambassade. Trois
mois plus tard, après avoir obtenu mon visa, nous avons quitté mon pays. Tout semblait normal au début. Tout était si
nouveau pour moi. C’était la première fois que je venais en Europe.
Nous sommes arrivés dans une belle maison. Patrick invita ses amis ce soir-là, pour une petite fête en mon honneur. Le
même jour, il m’avait pris mon passeport sous prétexte qu’il devait entamer des procédures pour m’obtenir un permis de
séjour.
Je n’ai pas compris ce qui s’est passé ce soir-là. Ils m’ont amenée dans une pièce. Je ne connaissais personne. Je pensais
toujours, à tort, que je passerais une agréable soirée. Mais au cours de cette première nuit “à la maison”, j’ai été violée par
des hommes et des femmes ; je ne sais même plus combien ils étaient.
Je saignais et j’étais blessée. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps mais cet épisode n’était rien comparé à ce qui allait
suivre. J’étais prisonnière, je ne pouvais pas sortir ni me soustraire à ces abus sexuels. Les gens payaient mes ravisseurs et
ceux-ci me battaient lorsque je n’étais pas disposée à satisfaire leurs clients. Comment pouvaient-ils faire ça ? On aurait
dit des animaux. Comment pouvaient-ils ? Mon calvaire dura neuf mois. Ils me surveillaient jour et nuit.
Un jour, j’étais dans un restaurant et j’ai entendu des gens parler en Ewondo, mon dialecte. Ils provenaient du
Cameroun ! Mes gardiens ne prêtèrent pas attention à moi lorsque j’entamai une chanson dans mon dialecte local. Ce
moyen me permit d’alerter les compatriotes dans le restaurant avant d’être ramenée à la maison.
Deux semaines plus tard, j’entendis les sirènes dans la rue. J’ai commencé à pleurer et à crier comme une folle. Ensuite, je
me rappelle seulement m’être réveillée à l’hôpital. Il y eut un jugement. Mon aventure permit de délivrer deux autres filles
qui avaient été contraintes de se prostituer. Les Camerounais qui m’ont sauvé la vie ont pris soin de moi et m’aidèrent à
reprendre des forces.5
Permettez aux élèves de réagir et de commenter cette histoire difficile et donnez quelques mots d’explication sur l’exploitation.
34
5
Version abrégée du ‘témoignage de Mandy’ extraite du film/documentaire NordSud.com de François Ducat, 2008
PHASE 3 TEMOIGNAGE DE REAN
Regardez l’extrait du portrait de Rean dans lequel elle explique son voyage en Europe. Cet
extrait se trouve dans le menu du DVD, au chapitre ‘Traite des êtres humains et trafic illicite
de migrants’.
Demandez ensuite aux élèves de trouver l’exemple (Mandy ou Rean) qui a abordé le thème
de la traite des êtres humains et du trafic illicite de migrants.
PHASE 4 SENTIMENTS PERSONNELS
Montrez les deux photos à la classe (image d’un camion dans lequel se cachent des
personnes et un bateau rempli de migrants et de réfugiés).
Expliquez qu’il est impossible de déduire des photos qu’il s’agit d’une situation de traite des êtres
humains, de trafic illicite de migrants ou simplement d’assistance à des personnes pour traverser la
frontière dans un but humanitaire, seules les tranches de vie peuvent l’expliquer...
Expliquez également que de nombreuses personnes peuvent franchir des frontières par des moyens
moins spectaculaires (en utilisant des faux documents ou un visa de touriste et en restant au-delà de
leur date d’expiration). Pourtant, dans toutes ces situations, les migrants illégaux sont vulnérables et
sont exposés au danger.
Demandez aux élèves de s’asseoir en groupes et de décrire brièvement la façon dont ils réagiraient
s’ils étaient l’un de ces migrants ou réfugiés. Demandez-leur d’utiliser les mots “peur, exploitation et
danger”. Les élèves peuvent choisir d’écrire des textes en groupes ou individuellement.
Demandez à quelques élèves de lire leur texte à voix haute devant la classe. Les autres élèves doivent
en discuter.
35
©APF
©UNHCR / L. Boldrini
36
LIENS
International Organisation for Migration (IOM)
www.iom.int
Rue Montoyer 40
1000 Brussels
Belgium
United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR)
www.unhcr.org
Rue van Eyck 11b
1050 Brussels
Belgium
European Commission
European Parliament
ICRC - International Committee of the Red Cross
Council of Europe
UN
http://ec.europa.eu
http://www.europarl.europa.eu
http://www.icrc.org
http://www.coe.int
http://www.un.org
European Youth Forum
European Youth Portal
Against all Odds: educational game about refugees
http://www.youthforum.org
http://europa.eu/youth
http://www.playagainstallodds.com/
JRS
December 18th
Human Rights Watch
Amnesty International
Migrants Rights International
Platform for International Cooperation
on Undocumented Migrants
European Council on Refugees and Exiles
Refugee Education Trust
www.jrs.net
http://www.december18.net
http://hrw.org
http://www.amnesty.org
http://www.migrantwatch.org
Eurasylum
MPG - Migration Policy Group
Migration Policy Institute
Forced Migration Online
http://www.eurasylum.org
http://www.migpolgroup.com
http://www.migrationpolicy.org
http://www.forcedmigration.org
http://www.picum.org
http://www.ecre.org
http://www.r-e-t.com
37
Belgique/België
Centre d’égalité des chances
Centrum voor gelijkheid van kansen
en voor racismebestrijding www.diversiteit.be
Commissariat général aux refugiés et aux apatrides Commissariaat generaal voor de Vluchteligen en
de Staatlozen
www.cgra.org
www.cgvs.be
FEDASIL
www.fedasil.be
Ceska republicka Sdružení pro integraci a migraci OPU SOZE
Ministerstvo vnitra Česke Republicky
http://www.uprchlici.cz/
www.opu.cz
www.soze.cz
www.mvcr.cz
Deutschland Bundesamt für Migration und Flüchtlinge
Zuwanderung Das Integrationsportal www.bamf.de
www.zuwanderung.de
www.integration-in-deutschland.de
Eesti
Kodakondsus- ja Migrastiooniamet
Eesti Migratsioonifond Inimkaubanduse ennetamine:
metodologia tööks noortega
Käsikäes: Pagulaste ja varjupaigataotlejate
laste integreerimine Eesti haridussüsteemi Ελλάδα
Ινστιτούτο Μεταναστευτικής Πολιτικής
UN Greece
España
Comisión española de Ayuda al Refugiado Ministerio de Trabajo e Inmigración
Ministerio de Interior
France
Ministère de l’immigration, de l’intégration,
de l’identité nationale et du développement solidaire
Office français pour la protection
des refugiés et des apatrides 38
www.diversite.be
www.mig.ee
www.migfond.ee
http://iom.fi/content/
view/35/47/#Prevention_2005
http://www.meis.ee/est/
raamatukogu/?view=view&ID=178
www.imepo.gr
www.ungreece.org
www.cear.es
www.mtin.es
www.mir.es
http://www.immigration.gouv.fr
http://www.ofpra.gouv.fr/index.html
Ireland/Eire
National Action Plan Against Racism Forum on Migration and Communication
http://www.diversityireland.ie/
http://www.fomacs.org
Italia
Ministero dell’Interno
Consiglio Italiano per i Rifugiati
www.interno.it
www.cir-onlus.org
Κύπρος
Υπηρεσίας Ασύλου Latvija
Pilsonības un migrācijas lietu pārvalde
Latvijas valsts mājas lapa par bēgļu lietām
http://www.moi.gov.cy/MOI/asylum/Asylum.
nsf/DMLindex_gr/DMLindex_gr?OpenDocument
www.pmlp.gov.lv
www.refugees.lv
Lietuva
Darbaz
Migracijos Informacijos Centras
www.darbaz.lt
www.iom.lt/infocentras
Luxembourg
Ministère des Affaires Etrangères et de l’Immigration
http://www.mae.lu
Magyarország
Bevándorlási és Állampolgársági Hivatal (BÁH)
Menedék Migránsokat Segítő Egyeseület
IOM Közép- és Délkelet-Európai Regionális Képviselete:
ENSZ Menekültügyi Főbiztosság Közép-Európai Regionális Képviselete:
http://www.bmbah.hu/
http://menedek.hu/
www.iom.hu
www.unhcr.hu
Malta
Koperazzjoni Internazzjonali
People for change Malta
www.kopin.org
http://www.pfcmalta.org/
http://www.pfcmalta.org/teachtheworld.html
Nederland
VluchtelingenWerk Nederland
Centraal Orgaan opvang asielzoekers
www.vluchtelingenwerk.nl
www.coa.nl
Österreich
Nationaler Kontaktpunkt Österreich
im Europäischen Migrationsnetzwerk
Beratungszentrum für Migranten und Migrantinnen
www.emn.at
http://www.migrant.at
Polska
Polskie Forum Migracyjne
Polacy za granicą, cudzoziemcy w Polsce
http://www.forummigracyjne.org/pl/index.php
http://www.migracje.gov.pl/
Portugal
Ministério da Administração Interna
Alto Comissariado para a
Imigração e Diálogo Intercultural
Slovenija
Slovenska filantropija
Ministrstvo za notranje zadeve
http://www.mai.gov.pt/
http://www.acidi.gov.pt/
http://www.filantropija.org/
http://www.mnz.gov.si/si/delovna_podrocja/
upravno_notranje_zadeve/
Suomi
Suomen Pakolaisapu
Pakolaisneuvonta ry
www.pakolaisapu.fi
www.pakolaisneuvonta.fi
Slovensko
Migračné informačné centrum IOM
Liga za ľudské práva
www.mic.iom.sk
www.hrl.sk
Sverige
Webbsida rörande migration
Regeringens webbsida om asyl
UNHCRs webbaserade upplevelse
- och kunskapsspel om flyktingar
United Kingdom
UK Borders Agency
Refugee Council UK
IOM UK office
www.migrationsverket.se
www.regeringen.se
www.motallaodds.org
http://www.bia.homeoffice.gov.uk/
http://www.refugeecouncil.org.uk
www.iomuk.org
39
40
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising