Le journal du tri et de l`écocitoyenneté au quotidien en Haute

Le journal du tri et de l`écocitoyenneté au quotidien en Haute
Trimania
Le journal du tri et de l’écocitoyenneté au quotidien en Haute-Saintonge
Offert
Edition 008
1
Qui s’occupe de vos déchets ?
Découvrez vos élus en charge de la nouvelle commission ‘déchets ménagers’, fraîchement investie depuis le mois d’avril.
Monsieur Jean-Michel RAPITEAU
Président de la Commission
Maire d’Orignolles
Madame Ida DROUET
Maire de St-Martial sur le Né
Madame Chantal GUIMBERTEAU
Maire d’Arthenac
Monsieur Jean-Pierre FAVRE
Maire de St-Martin d’Ary
Monsieur René MENARD
Maire de Chepniers
Madame Josette RAPET
Maire de St-Germain du Seudre
Monsieur Marcel NORMANDIN
Maire de Brie sous Archiac
Monsieur François BASTERE
Maire de Montguyon
Madame Sylvia JENSEN
Déléguée de St Sigismond de C.
Monsieur Jean-Yves BAUDRIT
Maire d’Echebrune
Monsieur Jean-Louis LAMANT
Maire de Cierzac
Monsieur Georges BERTRAND
Maire de Champagnolles
Madame Eliane GODRIE
Maire de Chamouillac
Monsieur Laurent NIVARD
Délégué de St-Bonnet s/G.
Monsieur Jean-Michel DAVIAUD
Maire de St-Germain-de-Vibrac
Monsieur Jean-Marie FRADON
Maire de Pouillac
Monsieur Jean-Jacques BOUYER
Maire de Corignac
Monsieur Rémi BERTEAU
Maire de St Martin de Coux
Monsieur Roland BOUSSION
Maire de Nieul le Virouil
Madame Jaqueline GOYEAU
Maire de Guitinières
Monsieur Guy PASQUET
Maire de Clérac
Monsieur Brice GRAIGNIC
Délégué d’Archiac
Monsieur Jean-Claude TEXIER
1er adjoint de Jonzac
Monsieur Guy BROTTEAU
Maire de Réaux
Monsieur Alain CHIRON
Maire de St-Aigulin
Monsieur Jean-Michel MARIAU
Maire de St-Maurice-de-Tavernol
Monsieur Charles PAIN
Maire de Sémillac
Monsieur Bernard PERUFO
Adjoint délégué Chatenet
Monsieur Pierre-Jean RAVET
Adjoint de Jonzac
Edito
Votre avis nous intéresse
Ce nouveau Trimania est conçu pour vous informer
mais aussi, et surtout, pour vous aider à gérer plus
simplement vos déchets. Deux enjeux majeurs s’offrent
à nous, moins dépenser et moins gaspiller de produits.
La nouvelle commission des élus, tous volontaires pour
prendre en charge ce secteur, vous est présentée cicontre.
Tous les membres sont animés par la volonté de ralentir
voir d’inverser la progression des coûts de gestion des
déchets, en valorisant le maximum de produits.
La marge de manœuvre est suffisamment large pour
réussir, mais rien ne se fera sans votre concours, ni
sans changer quelques habitudes. Un certain nombre
d’expériences et d’améliorations du service vous seront
proposées pendant les six prochaines années. Vous serez
à chaque étape tenus informés et invités à participer à
la modernisation de notre activité, afin d’éviter de payer
toujours plus.
L’équation est relativement simple à exposer : Plus nous
trions et récupérons, moins la facture sera lourde. La
mise en oeuvre est un peu plus compliquée car un
certain nombre d’actions demandent des investissements
lourds mais en tant que Hauts-Saintongeais, nous
essaierons de conjuguer l’art du souhaitable avec celui
du possible. Bonnes vacances.
Jean-Michel RAPITEAU
Qui s’occupe de vos déchets ?
Edito
Résultat du tri déchets en 2007
Déchèteries de la Communauté de Haute-Saintonge
Recyclage : mode d’emploi
La Haute-Saintonge roule au diester
Faites votre compost
Le tri, c’est facile
La deuxième vie des déchets
Zoom sur l’éco-participation
Le recyclage des publicités de votre boite aux lettres
Principaux logos et labels du recyclage
Formations vertes en Haute-Saintonge
Ecoquizz : testez votre éco-sensibilité
Jeux pour les enfants
Merci d’envoyer vos remarques,
suggestions et questions à :
Communauté de Communes de la HauteSaintonge - ‘‘Trimania’’ - 7, rue Taillefer
B.P. - 1701 Jonzac Cedex
Tél. 0.46.48.1.11
Fax. 0.46.48.74.78
[email protected]
Le Trimania est une revue éditée par la
Communauté de Communes de la HauteSaintonge.
Tirage : 30 000 exp
Impression sur papier PEFC et encres
végétales.
Rédaction et publication :
Communauté de Communes de la HauteSaintonge
7, rue Taillefer -B.P. - 1701 Jonzac
Cedex.
Conception/Réalisation:
Service Communication de la
Communauté de Communes de la HauteSaintonge
Crédits photos :
Eco emballages, CDC HS, sxc.hu
Sommaire
Page 2
Page3
Pages 4 et 5
Page 6
Pages 7
Page 8
Page 9
Page 10
Page 11
Pages 12 et 13
Page 14
Page 15
Page 16
Page 17
Page 18
3
Le résultat du tri des déchets en 2007
Sur une base 100, répartition des dépenses de la gestion des déchets
Collecte des ordures ménagères
35€
22,53 €/hab
en 2007
Traitement des ordures ménagères par enfouissement
34€
21,90 €/hab
en 2007
Déchèteries
20€
12,87 €/hab
en 2007
Collecte sélective des emballages ménagers et journaux
11€
7,08 €/hab
en 2007
Le coût réél est de 64,39 €/habitant en 2007
Les sources de financement de l’ensemble du service «déchets»
Recettes diverses : 6 %
Soutien Eco-Emballages : 6 %
Vente matière : 6 %
TE0M* : 31 %
Budget global
Intercommunalité : 51 %
Financement : 4 428 153 €
*Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères
4
28
kilos
partent en
Co
û
Pour 100 Kilos de déchets :
ta
u Kg
0,10 €/kg
DÉCHÈTERIES :
soit au total 7 112,78 T
Centre de compostage
(Déchets verts) soit au total 2 270,06 T
Usine Traitement
(Déchets toxiques ménagers) soit au total 47,96 T
Usine recyclage
(Bois, carton, ferraille) soit au total 1 679,07 T
CET
(Encombrant) soit au total 3 115,7 T
13
kilos
partent en
USINES DE RECYCLAGE
VIA LE TRI :
Co
û
soit au total 3 428,61 T
ta
u Kg
0,11 €/kg
Appor
direct tés
e
en déc ment
hèterie
dans Mis
l
ou la e sac, le
b
colon
ne ja ac
unes
dans Mis
la po
u
noire belle
s
12 kilos
8,8 kilo
s
0,7 kilo
s
6,5 kilo
La sécurisation des circuits de
collecte, entamée en 2003 en
application de la recommandation
R388 de la CNAM, est bientôt
terminée en partenariat avec les
communes, l’entreprise SITA Sud
Ouest et le Syndicat de collecte et
de nettoiement des cantons de
Montlieu la Garde et Montguyon,
chargés des collectes. Cette
sécurisation consiste à supprimer
lors du ramassage des déchets
ménagers toutes les manœuvres
dangereuses pour les équipages
de collecte.
59
kilos
finissent en
CENTRES D’ENFOUISSEMENT
TECHNIQUE :
Production de déchets
en Haute-Saintonge 2007
soit 15 248,72 T
25 791,19 Tonnes
339,64 kg
habitant/an
Coû
t
Kg
au
habitant/an
(hors déchèterie)
Moyenne
nationale
365kg
0,16 €/kg
Déchèterie : mode d’emploi
PL
A
«Il n’est pas toujours aisé de s’y retrouver dans une déchèterie ou de bien comprendre l’importance et la portée de l’acte
de tri. Avec ce petit mémo, complètez vos connaissances afin de savoir ce que deviennent vos déchets recyclables.»
N
Tout venant
(Vieux matelas, baignoire...)
Reconditionnés, recyclés
ou mis en décharge
Ferraille
Recyclée par des aciéries
ou des fonderies
Amiante
(plaque fibro-ciment liée)
Triée, traitée rendue inoffensive
Grands cartons
(Pliés et vidés)
Recyclés dans des usines
papetières pour créer de
nouveaux cartons.
Bois
(Palettes, chaises, tables... )
Recyclé, il sert à la fabrication
de nouveaux produits ou
en chaufferie bois
Batteries
L'acide contenu
est neutralisé, le plomb
et le plastique recyclés
Gravats
(Déchets de démolition,
pierres...)
Utilisés en remblais ou
stockés en décharge spécifique
Piles
Traitées puis les métaux et
composants sont recyclés
Néons, Ampoules
Téléphones mobiles
Reconditionnés, recyclés
ou mis en décharge
Déchets verts
(Tontes de gazon,
d'arbres...)
Broyés et compostés afin
d'être valorisés en agriculture
et dans les espaces verts
Huiles de friture
Régénérées et utilisées en
cimenterie pour produire
de l'énergie
Déchets toxiques
(résidus de solvant,
peinture, traitement...)
Triés, traités, rendus inoffensifs
Huiles de vidange
L'acide contenu
est neutralisé, le plomb
et le plastique recyclés
Equipements
Electroniques
(Ecran ordinateur, TV... )
Reconditionnés, recyclés
ou mis en décharge
D
N
'U
rie
e
t
è
ch
é
ED
7
La Haute-Saintonge roule au Diester
La Communauté de Communes de Haute-Saintonge a confié la collecte des ordures ménagères et du tri séléctif à
l’entreprise SITA Sud-Ouest qui utilise des véhicules propulsés au diester. Monsieur RAPITEAU, 1er Vice Président de la
CDCHS et en charge de la Commission Ordures Ménagères, nous explique ce choix.
Pourquoi avoir choisi de renouveler
votre confiance à SITA S.O.?
Le précédent contrat qui a duré 6
ans, s’est déroulé dans le cadre
d’un partenariat efficace
et constructif. Ce qui a
t:
permis de maintenir
ontra
c
u
d
un service public
texte ns :
io
el con
de qualité, tout
Rapp de prestatecte des u tri
ll
e
o
p
c
y
en cherchant à
et d
T
ères
hé de
l’améliorer et à
Marcres Ménag
des
l’optimiser.
Ordu tif
sport
sélec hé de tran èteries
Marc es de déch
Lors de la consultation pour le nouveau
ment
benn
marché, nous avons souhaité que les prouvelle 6
o
n
e
R
00
positions ne répondent pas uniquement
clés :
oût Datesntrat en a icules
à l’organisation d’un service qui pourrait
du co bre de véh
être figé pour toute la durée du marché,
Nom ernés : 6 munes /
nous voulions maintenir un partenariat pour
conc bre de comsservis :
poursuivre notre travail. SITA a su proposer
Nom itants de s
une offre « modulable » dans le temps avec des
d’habcommune nts
objectifs clairement définis.
13 00 habita
0
Pourquoi avoir choisi un biocarburant tel que le
Diester ? Quels sont pour vous ses avantages ?
La proposition de SITA S.O. d’utiliser dans ses camions de collecte (bennes Ordures Ménagères et camions grues) du diester, correspondait complètement à l’élan que nous voulions
donner à notre service, à savoir un service de qualité tout
en maîtrisant les coûts et les impacts sur l’environnement
(arrêts systématiques des camions et dégradations des voies
communales, émissions de gaz à effet de serre…).
L’utilisation du Diester va dans le sens de l’économie des énergies fossiles et de réduction de la pollution. Ceci nous semble
très important étant donné l’étendue et la ruralité de notre
territoire. De plus, c’est un effort qui est très apprécié des
usagers.
Que signifie pour la CDC Haute-Saintonge, la notion de développement durable ? Avez-vous d’autres projets contribuant à la préservation de notre environnement ?
Le développement durable est un mode de développement
pour un territoire qui à long terme doit se révéler à la fois
économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable. La CDC Haute-Saintonge travaille dans ce
sens depuis sa création en 1, avec une usine d’incinération des ordures ménagères qui alimentait en complément
du bois le réseau de chauffage urbain de la ville de Jonzac
jusqu’en 003.
Depuis sa fermeture ce sont deux chaudières bois de 3MW
chacune qui ont pris le relais.
Aujourd’hui la CDC de Haute-Saintonge continue ces activités dans ce sens avec entre autre la mise en place sur son
territoire d’une filière bois énergie, l’encouragement dans les
communes à la création de chauffage collectif au bois, et l’information sur les bio ressources et les bioénergies.
8
LE DIESTER
Le Diester - contraction de Diesel et Ester - est
le nom donné en France au biocarburant issu
d’huiles végétales obtenues à partir de plantes
oléagineuses (colza, soja, tournesol, arachide).
> Fabrication
Le procédé d’obtention des huiles consiste en trois étapes :
• La préparation (cuisson et broyage) et le pressage de la graine donnant environ 4% d’huile brute et % de tourteau
(résidu);
• Le premier raffinage permettant d’éliminer les gommes ;
• Enfin un traitement basique puis acide permettant d’obtenir
l’huile raffinée.
A partir des huiles, la production d’esters se fait par la réaction appelée transestérification, qui conduit à la formation
d’esters méthyliques (ester méthylique d’huiles végétales ou
encore EMHV) et de glycérine.
1 tonne d’huile végétale + 0,1 tonne de méthanol
= 1tonne de Diester + 0,1 tonne de glycérine.
> Avantages
• Moins dépendant des cours pétroliers
• Grande biodégradabilité du biodiesel
• Réduction des émissions dangereuses
• Fort bilan énergétique
> Conclusion
La consommation d’une tonne de Diester permet d’économiser, grâce à la photosynthèse, l’équivalent de 2,5 tonnes de
CO2, soit un gain total pour 2003 de près de 800 000t
équivalent CO2. Ainsi un véhicule roulant avec un mélange de
30% Diester 70% gazole, réduit de 23% ses émissions de
gaz à effet de serre.
Faites votre compost
Vous avez à votre disposition une large gamme de méthodes et de matériels pour faire votre compost. Comment choisir ?
Sur quelles bases ? En fait, chaque solution a des avantages et des inconvénients. Les critères qui pourront vous guider
sont la place disponible, la quantité de déchets organiques, la proximité du voisinage, le temps à consacrer à cette activité …
Quel que soit votre choix, l’important est de bien suivre le processus de compostage.
une parade efficace. Le tas est exposé aux aléas climatiques,
aux précipitations, au vent, à la sécheresse, au froid qui ont
Cette technique consiste à regrouper les déchets directement pour conséquence de rendre le processus irrégulier. Une
sur le sol afin de former un tas d’une hauteur variable (0,5 m surveillance régulière permet de pallier ces inconvénients. Par
à 1,5 m en moyenne).
ailleurs, la vision d’un tas n’est pas du goût de tout le monde.
Le compostage est un peu plus long : il faut de six mois à un an
AVANTAGES:
pour obtenir un compost mûr prêt à l’emploi.
Souplesse et facilité d’utilisation
Il n’y a aucune contrainte de volume. Vous
jouez sur la hauteur, la longueur et vous pouvez
Composter, oui, mais où ?
faire autant de tas que vous le souhaitez. Les
Le tas de compost sera installé à même le
déchets sont toujours accessibles et visibles.
sol, pour faciliter la colonisation par les vers
Vous les surveillez en toute facilité.
de terre et les insectes. Vous pourrez étendre
Le compostage en tas convient à ceux qui
tout d’abord un lit de branchages pour assudisposent de place et n’ont pas beaucoup de
rer un drainage du compost par le bas.
temps à lui consacrer. Le manque d’arrosage
est compensé par les pluies périodiques.
Le tas sera placé ni trop près ni trop loin de voL’aération naturelle est souvent importante
tre maison, pour combiner facilité d’accès et
et limite ainsi les risques d’asphyxie.
agrément. Vous devrez aussi prévoir les allersL’évaporation relativement aisée peut aider
retours de votre brouette entre le compost et
à combattre l’excès d’eau. Mais le mieux est
votre jardin. Un endroit caché, bien drainé, à
quand même de surveiller et de mélanger
mi-ombre et à l’abri du vent sera l’idéal.
régulièrement votre compost.
Ce qu’il ne faut pas faire :
INCONVENIENTS :
• le placer juste en limite de propriété : vos voiLenteur et désagréments visuels
sins risquent de ne pas apprécier la vision de
Le tas est à la merci d’animaux (chiens,
votre compost ;
chats, rongeurs, etc.) qui peuvent éventuellement être attirés • le mettre dans un creux : l’eau pourrait
par les épluchures, les os et la viande et autres restes de s’y accumuler.
cuisine. Déposer les déchets frais au milieu du tas peut être
Le compostage en tas
Le compostage en bac
Un composteur, aussi appelé « bac à compost » ou « silo à compost », se présente sous la
forme d’une structure en bois, en métal ou en plastique. Il contient un volume réduit de déchets
à composter et limite les effets de surface tels que l’assèchement ou le refroidissement. Il
peut être plus ou moins ouvert sur l’extérieur.
AVANTAGES :
Encombrement et nuisances
visuelles réduits
Vous pouvez le mettre à l’abri
des aléas climatiques et
assurer une décomposition
homogène pour l’ensemble de
la masse. Les composteurs
fermés placent les déchets
hors de portée des animaux.
Un composteur vous permet
de fabriquer votre compost
même si vous ne disposez
que de peu de place. Le
compostage peut être rapide
(quatre à cinq mois).
INCONVENIENTS :
Il convient uniquement pour
les petits volumes (jusqu’à
1 000 litres). Vous pourrez
remédier à cette contrainte
en
utilisant
plusieurs
composteurs. Pour que
le compostage en bac
fonctionne correctement, il
faut y consacrer du temps.
Le fait que le composteur
soit fermé ne signifie pas
que le compostage se fasse
seul. Il faut le surveiller
fréquemment pour éviter
des dérives (sécheresse,
pourrissement nauséabond)
qui sont irréversibles en
l’absence d’intervention de
l’opérateur. Le brassage
est malaisé dans un
composteur. Le plus simple
est de le vider complètement
et de le remplir en prenant
soin de ne pas mélanger les
déchets frais et le compost
en maturation. Le mieux
pour cela est de disposer
de deux (ou plus) bacs : le
premier pour les déchets les
plus frais, le dernier pour la
maturation du compost.
Vous êtes intéressés par le compostage; vous souhaitez plus
d’information, merci de remplir ce coupon de contact et le
retourner à votre mairie ou à la Communauté de Communes de Haute-Saintonge, 7 rue Taillefer, BP 2, 17 501 JONZAC Cedex / Par email : [email protected] en
indiquant en objet : infos compost.
NOM :__________________________________________
Prénom :________________________________________
Adresse :________________________________________
CP :____________________________________________
Ville :___________________________________________
Téléphone :______________________________________
Email :__________________________________________
Les données collectées ici ne serviront pas à d’autres fins et
ne seront cédées à aucun tiers commercial.
Le tri, c’est facile
La collecte des déchets recyclables doit respecter certaines règles simples pour éviter des erreurs de tri qui peuvent
rapidement se révèler coûteuses et dangereuses pour les personnes qui en ont la charge.
D’abord, le geste de tri à la maison
C’est le geste de base sans lequel rien n’est possible.
Que ce soit à la maison, au travail, à l’école, dans les lieux
publics, que ce soit le week-end, en vacances ou tous les
jours, il existe toujours une solution pour trier un déchet en
vue de son recyclage.
Je vide et mets en vrac
dans le sac jaune translucide,
le bac ou la colonne jaune :
Les bouteilles et flacons en plastique : eau, jus de fruit, soda,
adoucissant, lessive, liquide lave-vaisselle, eau de javel, nettoyants ménagers,
cubitainers de vin, bouteilles de lait, shampoing, gel douche, bain moussant, les
bouteilles d'huile, de mayonnaise, de ketchup...
Ensuite la collecte
Des agents de collecte, appelés «Rippeurs», viennent
chercher le fruit de la collecte sélective pour transporter les
déchets recyclables des poubelles jaunes et bleues au centre
de tri. (SOTRIVAL à Clérac)
Le tri par matériaux
Arrivés au Centre de Tri, les déchets sont versés sur un tapis
roulant. Le tapis passe devant des agents de tri, qui séparent
à la main, les déchets par matériaux. C’est un travail pénible
et il faut, pour leur sécurité, respecter les consignes de tri.
Ainsi, ils ne risquent pas de se blesser.
Le papier
Les boîtes et les suremballages en carton
Les briques alimentaires
La Mise en Balle
Les déchets, ainsi triés par matériau, sont compressés
sous forme de cubes, appelés «Balles». C’est sous cette
forme qu’ils seront alors directement transportés dans les
industries de recyclage. S’ouvre alors pour eux une nouvelle
vie !
Les boîtes de conserve et de boisson, les aérosols, les bidons,
les barquettes aluminium...
Attention aux erreurs !
Les agents de tri ont laissé sur le tapis les déchets indésirables
qui ne sont pas recyclables. C’est ce qu’on appelle le refus de
tri.
Déchets que je mets dans la sac noir opaque
et dans la poubelle ou à la déchèterie
Ce refus de tri repart directement au Centre d’Enfouissement
Technique.
Il existe trois inconvénients majeurs à ces erreurs :
Pot de Yaourt
Gobelets
Papier sali
Barquette
avec restes
Pot de crème
Barquettes
Blisters
Vaisselle
èterie
èterie
Ampoule
Pot de fromage
déch
déch
Emballages
plastiques
Le premier est humain. Le centre de tri où sont séparés les
déchets de la collecte sélective selon leur matière, emploie
des salariés pour une tri manuel. Pour eux, les erreurs de tri
signifient risques de santé et d’hygiène, odeurs, etc.
Pot de fleurs
en plastique
Le deuxième inconvénient est économique. Les erreurs de
tri sont comptabilisées et viennent moduler financièrement
le coût de collecte. Contrairement à certaines idées reçues,
c’est en triant plus et mieux que le coût de traitement des
déchets pourra être stabilisé.
Polystyrène
Le dernier inconvénient est environnemental. Un déchet non
recyclable mis dans une poubelle de collecte sélective est
transporté inutilement du conteneur au centre de tri, du
centre de tri au lieu d’élimination, utilisant ainsi de l’énergie.
Barquettes
translucides
Un doute sur le tri ? Appelez le
déch
èterie
Pour 007, les erreurs de tri
en Haute-Saintonge ont représenté
6,8% des déchets collectés
soit 234 Tonnes.
Cela a occasionné un surcoût de
traitement de 14 427 €.
Pot de fleurs
en terre
10
La deuxième vie des déchets
Lorsque l’on trie ses emballages, on n’imagine pas toujours qu’en faisant cela on leur offre une seconde vie. En effet, ils
vont renaître sous la même forme ou sous une totalement différente.
11
Zoom sur l’Eco-participation
«Depuis le 15 novembre 2006, nous payons une participation supplémentaire lorsque nous achetons un congélateur, un
téléphone ou une télévision. Découvrez en plus sur cette fameuse ECO-PARTICIPATION»
La filière de collecte et de traitement des déchets l’exploitation de matières premières entrant
d’équipements électriques et électroniques dans leurs compositions justifient pleinement
ménagers (DEEE) est mise en place depuis le 15 une gestion spécifique des déchets issus de ces
novembre 2006. Elle est basée sur
équipements. La filière s’est progressivement
le principe dit de responsabilité
organisée dans le cadre de l’application de
«Les déch
élargie des producteurs
deux directives européennes, transposées
dʼéquipem ets
d’équipements électriques
en droit français après une large
e
et électroniques. Ainsi ces
concertation de tous les acteurs.
électrique nts
représente s
producteurs doivent prendre
n
en charge l’élimination des ordures m t 5% des
é
nagères»
équipements une fois ceux-ci
usagés. Avec moins de 1,3
Dans 4 kg de déchets
millions de tonnes par an, les
électriques et électroniques,
déchets d’équipements électriques
et électroniques ménagers sont certes
il y a...
une faible part du total des déchets produits en
- 1/7 de téléviseur
France mais ils représentent environ % des
- 1/2 imprimante
ordures ménagères et ce flux, constitué pour une
- 1 magnétoscope
part importante de déchets dangereux, est en
- 8 téléphones
forte croissance.
40
téléphones
portables
La complexité des éléments qui composent
ces équipements, la dangerosité ou la toxicité
de certaines substances qu’ils contiennent et
l’impact très important sur l’environnement de
DEEE
Produits :
blancs
On estime que 1,3 millions de tonnes de déchets
électroniques sont
jetées chaque année en
France. Chacun
d’entre nous en
«produit»
ainsi 14 kg par an,
ints de
soit 5 %
du volume des
o
p
0
0
d é c h e t s ʻʻ10 3 te repartis
totaux.
( Réfrégirateur, machine à laver...)
bruns
( Télévision, chaine hi-fi...)
gris
( micro-informatique...)
COLLECTE SELECTIVE
TRATITEMENT SELECTIVE
Ex : Réparation / Démantèlement/Dépollution
Extraction de fluides/Broyage/Procédés thermiques
Equipements pollués
ou contenant des
substances dangereuses
à détruire ex: CFC/PCB
ELIMINATION
Ex : Centre de stockage
des déchets ultimes,
incinération
Réutilisation des
équipements entiers
Energétique
Déchets de
valorisation
collec la France.
te
Un chiffre
qui devrait
sur tou 00 points
doubler
d’ici 1 ans,
20 entaires
m
é
tant la
durée
de
l
8
p
3
m
co ésentant
vie des
appareils se
r
ʼ
p
.ʼ
e
s
r
t
n
)
(... s dʼhabita
raccourcit
: un ordinateur
est renouvelé
tous les 4 ans
million
environ, et un
dure pas plus de
téléphone portable ne
ans.
VALORISATION
Réutilisation des pièces
Matière et Recyclage
Batteries : Mercure,
lithium, cadmium
S’agissant de la collecte sélective de ces déchets, la reprise gratuite
et obligatoire de l’ancien appareil par le distributeur lors de la vente
d’un nouvel équipement représente près de 10 300 points de collecte
répartis sur toute la France. Cette pratique est appelée le «1 pour
1». En ajoutant à ces sites environ 000 points complémentaires de
collecte sélective grâce à la contractualisation de 30 collectivités locales,
représentant environ 38 millions d’habitants, la mise en place de la collecte
sélective des DEEE est un succès.
Avant démontage, broyage, ou découpage, tous les composants et toutes
les substances susceptibles d’être dangereuses pour l’environnement ou
la santé doivent être enlevés. Un tube cathodique de télévision peut ainsi
contenir 2 kg de plomb, et le système électronique d’arrêt automatique
d’un réveille-matin contient du mercure, un métal lourd qui s’accumule
dans les milieux terrestres et aquatiques. Sans compter les CFC dans
les appareils frigorifiques, des gaz responsables de la destruction de la
couche d’ozone (remplacés depuis 1995).
1
Anciens réfrégirateurs : CFC (gaz à
effet de serre) dans le circuit de
refroidissement et la mousse isolante.
Circuits
imprimés et
carte-mère :
Chlore, brome,
plomb, beryllium
Plastiques : PVC (non incinérable) et
retardateurs de flammes.
Ecran : Baryum, plomb,
phosphore, mercure
l faut d’abord séparer les différents composants. Le montant de l’éco-participation est fixé par l’éco-organisme.
Pas évident : différents plastiques sont par D’autres critères permettent d’évaluer le coût et le volume
lexemple
mélangés dans la coque d’un ordinateur. de matières à recycler : le poids du produit, la contenance
Et pour compliquer encore les choses, les d’un réfrigérateur, ou la diagonale d’un écran de télévision par
boîtiers sont souvent munis d’étiquette, de exemple.
tampons anti-chocs, ou contiennent des additifs
ou des pigments toxiques.
Les métaux sont plus intéressants : ils sont
recyclables un nombre illimité de fois. Les
métaux précieux, tels que l’or et l’argent,
sont extraits des circuits imprimés et autres
composants par des procédés chimiques, et
peuvent être revendus.
Les produits polluants (métaux lourds, huiles, plastiques non recyclables…) devront faire
l’objet d’un traitement spécial. A terme, «l’éco-conception» devrait permettre de
faciliter le recyclage en utilisant des matériaux non toxiques et séparables.
Prix TTC
écocontribution
incluse
‘‘Décodez un
eco-prix’’
339,80 € + 0,20 € EC
Liens internet
vers la page
d'information
Prix TTC hors
Montant de
La directive européenne sur l’interdiction des substances polluantes fait d’ailleurs tâche
écocontribution
l'écocontribution
d’huile : de nombreux fabricants de matériel électronique ont choisi d’en tenir compte au
niveau mondial , et la Chine a adopté récemment une loi similaire.
i on ne peut qu’encourager le recyclage, Sans compter l’impossibilité de trouver des
il faut rappeler que les meilleurs déchets pièces détachées : si la brosse de votre
aspirateur est cassée, on vous conseille tout
sont ceux… que l’on ne produit pas !
simplement de racheter un aspirateur entier.
Les entreprises de réparation solidaire
Or
tout
est
fait
+8 €
+6 €
+13 €
sont confrontées aux
aujourd’hui
mêmes difficultés, et
pour
nous
Age moyen des appareils ménagers
n’arrivent pas à se
encourager
lorsqu’ils sont mis au rebut
procurer des pièces de
à jeter plutôt
qu’à réparer. Cuisinière électrique
rechange pour retaper
1 ans
Le
rythme
les anciens appareils.
+8
€
+2 €
+1,5 €
+4 €
11 ans
d’évolution des Réfrégirateurs et congélateurs
10 ans
technologies Téléviseurs
Lors de votre achat,
ans
et du design Chaînes HiFi et amplificateurs
faites attention aux
ans
des appareils Lave-linge, lave-vaisselle et sécheuses
classes énergétiques
8 ans
est de plus en Aspirateurs
de vos appareils. Il est
Equipements
vidéo
7
ans
plus
rapide.
préférable de choisir
+1 €
+0,5 €
+0,3 €
une classe A, A+
Outils ménagers et de jardin
7 ans
Le
nouvel Fours micro-ondes
que C ou D. Le coût
7 ans
o r d i n a t e u r Ordinateurs et périphériques
à l’achat est à peine
6 ans
que
vous Radios et baladeurs, lecteurs CD
plus élevé et le gain
6 ans
avez acheté Téléphones, télécopieurs et répondeurs
en consommation
6 ans
il
y
a
quatre
d’électricité
+0,3 €
+0,1€
+0,3 €
4 ans
mois
est Téléphones mobiles
est rapidement
électriques et consoles de jeux
d’ores et déjà Jouets
constaté surtout
Source : T.Coopers and K. Mayers, «Prospects for household
obsolète sur
sur les appareils
le marché du
comme
les
neuf. Quant à
machines à laver.
la réparation, elle s’avère
+0,1 €
+0,1 €
+0,1 €
bien souvent plus chère que de racheter un
nouvel appareil.
’Eco-participation n’est pas une taxe ! Pas Oui et non. La contribution visible (l’affichage notre compte les produits et déchets concernés.
le moindre centime ne va dans les caisses spécial) est destinée à couvrir les coûts Ce montant peut varier d’un éco-organisme à un
supportés pour l’élimination des déchets autre.
de l’Etat ou dans la poche du constructeur.
électroniques historiques (issus d’équipements
mis sur le marché avant le 13 août 00). Pour plus d’informations sur l’éco-participation,
A qui profite l’éco-participation ?
L’éco-participation représente le coût de Elle n’est donc applicable que pour une durée le recyclage et la reprise de vos anciens
la collecte et du traitement des déchets limitée ( à 7 ans selon les équipements). Après appareils, n’hésitez pas à vous rendre sur le
électriques et électroniques et est entièrement 011, le producteur devra toujours verser une site suivant :
reversée aux organismes s’occupant de ce contribution à l’éco-organisme, mais celle-ci ne www.ecologic.fr
circuit. En moyenne, le coût est d’environ 0, sera plus affichée de manière visible et sera
euros par kg dont 74% pour le traitement, intégrée dans le prix total. L’enseigne sera alors
07,
ʻʻEn 20 nisme
14% pour le transport et 1% pour les frais libre de réévaluer elle-même ce montant.
ga
d’administration et d’information.
LʼEco orté 110 000
Cette contribution existe déjà dans d’autres Le commerçant peut-il fixer lui-même le
a collec de déchets
domaines (pneumatiques et emballages par montant de l’éco-participation ?
tonnes ipements
exemple), mais elle est intégrée dans le prix Non. Le montant de la contribution est fixé
dʼéqu niques.ʼʼ
de vente et le consommateur n’en a pas par l’éco-organisme en charge du recyclage.
électro
Cette éco-contribution correspond au coût du
conscience.
recyclage de ce produit. Elle sera intégralement
reversée à un éco-organisme qui traitera pour
L’éco-participation est-elle provisoire ?
S
L
13
Le recyclage des publicités de votre boite aux lettres
Refuser la pub dans votre boîte aux lettres, c’est économiser une moyenne de 40 kg de papier par an;
40 kg de prospectus.
personnes qui distribuent. Concernant les publications des collectivités, si
l’apposition d’un «Stop pub» a pu entraîner généralement une diminution
de leur distribution, les principaux diffuseurs d’imprimés gratuits proposent
désormais aux collectivités la possibilité de distribuer, à des prix compétitifs,
leurs publications séparément des imprimés gratuits permettant ainsi aux
foyers ayant apposé un autocollant «Stop pub» de continuer à les recevoir.
Une fois la pub «consommée» ou «non-consommée», il faut ajouter le coût
du traitement : collecte, transformation ou incinération (environ 4 euros par
foyer), assumé par les particuliers au travers des différents impôts et taxes.
Pour une ville de 60 000 habitants, le courrier non adressé représente 1
200 tonnes par an et une dépense de 120 000 euros par an en frais de
collecte et traitement.
Les autocollants et étiquettes mentionnés ci-dessus ne visent que les
imprimés non adressés, c’est à dire ceux sur lesquels ne figurent pas vos
coordonnées (nom et adresse).
Avec ce dispositif, vous continuerez donc à recevoir les imprimés publicitaires
adressés. Une partie est liée aux enseignes où vous avez déjà effectué des
achats et en particulier celles où vous avez une carte de fidélité. Si vous
souhaitez ne plus recevoir ces envois, prenez contact avec les enseignes
correspondantes.
Pour les enseignes avec qui vous n’êtes pas en relation commerciale, vous
pouvez souscrire gratuitement à la Liste Robinson qui a pour objet de
permettre à toute personne qui en fait la demande, de recevoir moins de
documents publicitaires adressés dans sa boîte aux lettres. En cas de non
respect de l’autocollant, si vous habitez dans une commune qui participe à
l’opération «stop pub», le premier réflexe est de le signaler à votre mairie qui
pourra relayer cette information à la fois auprès du diffuseur et de l’émetteur
de l’imprimé, et permettre ainsi dans la plupart des cas la résolution du
problème.
Si vous ne lisez pas ces imprimés, vous pouvez apposer
un autocollant ou une étiquette mentionnant le refus
de recevoir
ces imprimés. L’étiquette
e s t
soit réalisée par vos
soins à la main ou
r,
e
i
p
a
p
e
d
imprimée selon un
s
o
l
40 ki
modèle proposé
ʻPour il faut : e bois
ʻ
par les associations
ou le Ministère
d
g
u
40 k
dʼea
de l’Ecologie. Ces
autocollants
- 20 à 600 litres h
w
à
mentionnent
en
général
K
0
0
0
- 2 20 à 24 té
le souhait de
continuer
- 1 lectrici taux
à
recevoir
l’information
dʼé des mé
des collectivités
locales.
avec ds
e
r
c
n
-E
lour colorants
rs
s et
Attention,
il
s ’ a g i t
uvant de 62 € homent
j
d
A
i
personnelle
d’une
démarche
e
t
n
i
c
e
Coût mfacturé dir urs lors d’engager vos
N’essayez
pas
.,
te
voisins en collant, par
exemple, un
distrib consomma hats.ʼʼ
autocollant sur la porte de
votre immeuble
aux e leurs ac
d
vos voisins !
ou la boîte aux lettres de
L’autocollant n’est pas un
dispositif obligatoire,
il repose sur la responsabilité
de chacun. Les deux
de la Poste et Adrexo,
principaux diffuseurs (Médiapost, filiale
représentés tous deux par le Syndicat de la Distribution Directe) se sont
engagés à respecter les autocollants en ne distribuant plus d’imprimés
publicitaires ni de journaux gratuits non adressés dans les boîtes aux
lettres correspondantes, grâce à une information adaptée auprès des
Sinon, vous pouvez vous adresser à la personne qui distribue habituellement
les imprimés non adressés dans votre immeuble ou dans votre quartier.
Attention, ce n’est pas forcément votre facteur qui assure la distribution de
ces prospectus, mais souvent une société privée !
A défaut ou en cas d’échec de la démarche, vous pouvez vous adresser à
l’éditeur de l’imprimé, donneur d’ordre de la société de distribution à domicile.
Les associations de défense de l’environnement et des consommateurs
pourront appuyer vos démarches.
Après les filières consacrées à l’élimination des ou spécialisées. Si ces imprimés sont certes ils ont distribué leur publicité, des espaces de
pneumatiques usagées (2004), des véhicules distribués gratuitement, leur élimination, elle, communication consacrés à la bonne gestion
hors d’usage (mai 2006) et celle des déchets est prise en charge par les communes et donc des déchets. Soit en apportant une contribution
financière établie selon un barème précis :
d’équipements électriques et électroniques financée par les contribuables locaux.
(novembre 2006), c’est
au tour des imprimés
Les principaux émetteurs de publicité non adressée
• 65 euros la tonne d’imprimés
non sollicités et non
en pourcentage du poids des documents distribués (année 2005)
recyclés.
adressés de faire l’objet
• 30 euros la tonne d’imprimés
d’une réglementation
7,9 % Autres*
faisant l’objet d’une valorisation
pour leur élimination et
organique ou d’une valorisation
leur traitement.
Grandes
énergétique.
12,2 % surfaces
• 2 euros la tonne d’imprimés
Désormais les émetteurs
spécialisées
faisant l’objet d’un autre traitement
de ce genre de prospectus
(stockage, incinération sans
devront mettre la main
récupération d’énergie etc.)
au porte-monnaie et
s’acquitter d’une taxe
Grandes
C’est l’éco-organisme Eco-folio
en vue du traitement et
62,6 % surfaces
alimentaires qui a la charge de collecter ces
de l’élimination de ces
Commerce
17,3 %
fonds. En année pleine, le total des
déchets.
local
versements devrait représenter
environ 0 millions d’euros en faveur
Tous les prospectus
des collectivités.
publicitaires, et les
journaux
d’annonces
Les entreprises qui ne s’acquittent
gratuites, glissés dans
pas de cette contribution, sont
les boîtes aux lettres
* principalement les banques, assurances, agences immobilières,
soumises à la taxe générale sur les
des particuliers sont
services financiers, vente et réparation automobile, services locaux
activités polluantes (TGAP), d’un
concernés par ce
montant de 00 euros par tonne d’imprimés
nouveau dispositif.
Avec ce nouveau dispositif, obligation est faite diffusés. Eco-folio regroupe 33 entreprises
Cela représente en France chaque année entre aux émetteurs d’imprimés de contribuer au associées, dont notamment plusieurs acteurs de
800 000 et 1 100 000 tonnes de papiers, 7% traitement de ces derniers. Soit en mettant à la distribution.
provenant des grandes surfaces alimentaires disposition des collectivités locales sur lesquelles
14
Principaux logos et labels du recyclage
Petit tour d’horizon des logos et labels les plus courants.
80%
Ecolabel européen Indique que le produit a obtenu
le label écologique commun
à tous les pays membres de
l’Union Européenne. Il s’applique
à toutes sortes de produits
sauf les denrées alimentaires,
les boissons et les produits
pharmaceutiques. Chaque type de
produit doit répondre à un cahier
des charges précis qui prend
en considération le cycle de vie
du produit (matières premières,
distribution,
consommation,
recyclage...).
Aluminuim recyclable
Indique que le produit ou
l’emballage
est
constitué
d’aluminum, matériau qui peut
être recyclé. Rien ne garantit
cependant que le produit soit
recyclé
.
Acier recyclable
Indique que le produit ou
l’emballage est constitué
d’acier, matériau qui peut être
facilement trié (d’où la présence
de l’aimant) et recyclé. Rien
ne garantit cependant que le
produit soit en acier recyclé.
NF Environnement
Indique que le produit a obtenu
l’écolabel officiel français, géré
par l’Afnor. Il peut s’appliquer
à toute sorte de produits sauf
les produits pharmaceutiques,
l’agro-alimentaire, les services et
le secteur automobile. Le produit
doit répondre à un cahier des
charges précis qui prend en
considération la qualité d’usage
pour le consommateur et le
respect de l’environnement.
Plastique recyclable Composé
de
plastiques
recyclables. Le logo est
généralement accompagné d’un
chiffre qui correspond à un type
de plastique :
• Le chiffre 1 : PET (bouteille
d’eau)
• Le chiffre 2 : PEHD (bouteille de
détergent ou de shampoing)
• Le chiffre 3 : PVC (tuyau d’eau
gris, gaine électrique)
• Le chiffre 4 : PELD (film
d’emballage)
• Le chiffre 5 : Polypropylène
(bouchons de boissons gazeuzes)
• Le chiffre 6 : Polystyrène (tableau
de bord, isolation)
• Le chiffre 7 : autres plastiques
Papier recyclé Indique le pourcentage de fibres
de récupérations issues du
recyclage qui entrent dans la
composition du produit ou de
l’emballage.
Recyclable (cercle de Moebius)
Indique que le produit ou emballage
est recyclable. Rien ne garantit
cependant que le produit soit en
matériau recyclé.
Verre recyclable
Indique que l’emballage est composé
de verre recyclable (le verre est
recyclable...). Rien ne garantit que le
produit soit en verre recyclé.
Emballage réutilisable
Indique que l’emballage
peut être réutilisé, avec
ou
sans
traitement
(nettoyage). Bouteilles de
verre ou palette de bois,
par exemple.
Contient des matériaux recyclés Indique que le produit ou emballage
contient des produits recyclés. Au
centre du cercle de Moebius figure
un pourcentage qui mentionne la
part de produits recyclés dans le
produit. Bien plus concret que le
logo précédent.
RECYCLONS NOS OBJETS
Editions Albin Michel Jeunesse
Code médiathèque : J 363.72 EBO
Un pneu usé : poubelle ! Une bouteille en plastique
vide : poubelle ! Un bout de tissu effiloché : poubelle !
Nombreux sont nos objets dont la vie s’arrête au
premier usage. Et pourtant, il existe des possibilités
infinies de réutilisation, amusantes ou astucieuses.
Puis vient le temps du recyclage et la création de
nouveaux objets. Chez nous ou dans d’autres pays,
les objets vivent des aventures insolites !
Tidy man
Rappelle
seulement
au
consommateur
que
les
emballages doivent être jetés
dans les poubelles. Ce logo est
présent notamment sur les
canettes de boissons et certains
sacs plastique.
Poubelle barrée
Le symbole indiquant que les
équipements électriques et
électroniques font l’objet d’une
collecte sélective représente
une poubelle sur roues barrée
d’une croix. Ce symbole doit être
apposé d’une manière visible,
lisible et indélébile. Tous les
produits marqués ainsi doivent
être apportés en déchèterie
ou auprès de professionnels
certifiés. Ne surtout pas jeter
ces produits dans la poubelle
classique.
PEFC
Ce logo signifie Programme
de
Reconnaissance
des
Certifications
Forestières.
Présent dans 32 pays, il vise à
garantir aux consommateurs
que le bois qu’ils achètent
provient de forêts bien gérées
et leur permet ainsi de participer
au bien-être des forêts.
FSC
Ce logo, apposé sur du bois ou des
produits à base de bois, garantit la
gestion durable des forêts sur la
base des critères économiques,
sociaux et environnementaux de
l’organisation internationale FSC
(Forest Stewardship Council).
Point vert
Le point vert figure sur 95%
de nos emballages… Il permet
de reconnaître une entreprise
partenaire du programme français
de valorisation des emballages
ménagers.
LES DECHETS ET LE RECYCLAGE
Editions Doc à Doc
Code médiathèque : J 363.72 TUR
T’es-tu déjà demandé ce que deviennent les choses
que tu jettes ? Ce livre te fera découvrir comment les
déchets sont enterrés, brûlés ou recyclés pour fabriquer
quelque chose de nouveau. Les déchets et le recyclage
fait partie d’une collection passionnante pour les jeunes
enfants qui commencent à lire tout seuls.
Découvrez le recyclage ludique avec ces ouvrages disponibles à la médiathèque de Haute-Saintonge
15
Formations vertes en Haute-Saintonge
Les métiers de l’écologie, du tri et plus généralement de la filière verte vont progresser dans les années à venir. Un besoin
croissant de personnel qualifié va apparaître, ouvrant ainsi une perspective professionnelle d’avenir à de nombreux jeunes.
Voici deux formations de niveau CAP proposées par la Maison Familiale Rurale à Chevanceaux.
C.A.P. Opérateur des industries du recyclage
Ce CAP forme des ouvriers intervenant dans le tri des déchets, la collecte, le
conditionnement, et la maintenance des machines et outils de travail.
La
formation est composée d’enseignements généraux (mathématiques, français,
langue vivante, sciences appliquées à l’environnement ...), et d’enseignements
professionnels (techniques de tri des matériaux, hygiène, sécurité et conditions
de travail, etc.). Les débouchés se trouvent dans l’industrie du récyclage.
Les 5 fonctions exercées
• Fonction de «réception de la matière d’oeuvre» correspondant aux activités
• Fonction de «conditionnement et stockage» correspondant aux activités
• Fonction de «maintenance des machines et des matériels» correspondant aux activités
• Fonction de «contrôle de qualité» correspondant aux activités suivantes.
Le titulaire de ce CAP peut envisager de poursuivre sa formation en intégrant :
• le BEP Métiers de l’hygiène, de la propreté et de l’environnement
• le BEP Métiers des industries de procédés : industries chimiques, bio-industries, traitement des eaux,
industries
A CONSULTER
C.A.P. Gestion des Déchets et Propreté Urbaine
Ce CAP forme des agents chargés de la collecte, la réception, du tri des déchets et du nettoiement,
conformément aux normes environnementales et aux règles d’hygiène et de sécurité. L’agent se
charge également de la maintenance des appareils, et peut conseiller les clients sur les opérations de
traitement des déchets. La formation se déroule en ans et s’articule autour d’enseignements généraux
(mathématiques, français, langue vivante...), et d’enseignements professionnels. Les débouchés se
trouvent dans les entreprises publiques et privées, dans l’industrie du récyclage... Les métiers : agent
de nettoiement mécanisé ; agent d’accueil et de contrôle de déchèteries.
Les 3 fonctions exercées
• Fonction de «réception et orientation des déchets» correspondant aux activités
• Fonction de «collecte des déchets» correspondant aux activités
• Fonction de «nettoiement» correspondant aux activités
Code médiathèque
J363.372 TUR
Le titulaire de ce CAP peut envisager de poursuivre sa formation en intégrant :
• le BEP Métiers de l’hygiène, de la propreté et de l’environnement
• le BEP Métiers des industries de procédés : industries chimiques, bio-industries, traitement des eaux, industries papetières,
le bac pro Hygiène et environnement.
Les Maisons Familiales Rurales reconnues pour leur
savoir-faire dans le domaine de l’alternance ont investi
depuis longtemps le secteur de l’apprentissage. Elles en
ont fait une des priorités de leur développement.
Objectif :
Permettre à un jeune d’obtenir une qualification professionnelle
sanctionnée par un diplôme ou un titre homologué
Contact :
Public :
M.F.R. - Ecole Forestière - 74 avenue de Paris
1710 CHEVANCEAUX
Tél : 0.46.4.1.3 - Fax : 0.46.4.6.
Jeunes de 16 ans à moins de 6 ans (modalités particulières
pour les moins de 16 ans)
Nature et durée du contrat :
ʻʻEn 2050, nous
serons 9 milliards
d’individus. 60 %
de la population
devraient être
concentrés dans
des villes. Ces
métiers seront
essentiels pour
nous aider à
affronter les défis
écologiques de
demain.’’
Contrat de travail à durée déterminée de type particulier assortit
d’une période d’essai de deux mois. Il est écrit, établi selon un
modèle type et soumis à enregistrement. Cycle de formation de
ans en général.
Pédagogie :
alternance entreprise/Centre de Formation d’Apprentis (C.F.A.)
Formation :
Dispensée obligatoirement au C.F.A. en alternance avec
l’entreprise. Durée variable selon le diplôme ou le titre préparé.
Rémunération minimale :
Calculée en pourcentage du SMIC ou du salaire conventionnel de
l’emploi occupé.
16
Ecoquizz : testez votre éco-sensibilité
Etes-vous un pro du tri ?
1/ Quelle est la part en volume des emballages recyclables
dans notre poubelle ?
a) 15 %
b) 40 %
c) 70 %
2/ Parmi ces emballages en plastique le(s)quel(s) se
recycle(nt) ?
a) Les flacons de shampoing
b) Les films en plastique de sur-emballages
c) Les pots de crème fraîche
3/ Parmi ces emballages, lesquels ne se recyclent pas ?
a) les pots de yaourt
b) les bouteilles de jus de fruit en verre
c) la bouteille d’huile en plastique
4/ Les bouchons des bouteilles en plastique sont
a) A retirer de la bouteille en plastique
b) A jeter aux ordures ménagères
c) A laisser sur la bouteille pour être recyclés
5/ Pour gagner de la place dans les poches et colonnes
jaunes
a) Je compacte les emballages
b) Je les emboite
c) Je les coupe en petits morceaux
6/Avant de mettre mes emballages dans le bac jaune
a) je les vide et je les lave
b) je les vide, je les lave et je les essuie
c) je les vide
7/ Que signifie le logo Point vert ?
a) L’emballage est recyclé
b) L’emballage est recyclable
c) Le fabricant du produit contribue financièrement au
recyclage des emballages ménagers pour cet emballage.
8/ Les enveloppes à fenêtre peuvent elles être mises dans
les colonnes ou poches jaunes
a) oui
b) non
9/ Les produits toxiques
a) Je les emporte à la déchèterie
b) Je les dépose dans le bac à ordures ménagères
c) Je les dépose dans le bac jaune
Trier, c’est bon pour l’environnement.
Jusqu’à quel point ? Réponse en 10 questions.
1/ Chaque Français produit chaque jour.
a) 200 grammes de déchets ménagers
b) Environ 1 kg
c) 5 kg
2/ 40 % des produits qui nous entourent sont fabriqués à
partir de matières recyclées.
a) Vrai
b) Faux
3/ Recycler une tonne de plastique, c’est économiser 800
kg de pétrole.
a) Vrai
b) Faux
4/ Pour fabriquer 1 cadre de vélo en aluminium recyclé, il
faut :
a) 130 canettes de soda
b) 1 200
c) 2 200
5/ En triant une tonne de verre, j’économise :
a) 500 kg de sable
b) 660 kg de sable
c) 1 000 kg de sable
6/ En 2003, la collecte sélective de l’acier a permis de
recycler l’équivalent de :
a) 8 fois le poids de la tour Eiffel
b) 21 fois le poids de la tour Eiffel
c) 36 fois le poids de la tour Eiffel
7/ En recyclant 1 tonne de briques alimentaires on
économise :
a) 500 kg de bois
b) 1 tonne de bois
c) 2 tonnes de bois
10/ Les déchets verts et de jardins
a) Je les emporte à la déchèterie
b) Je les dépose dans le bac à ordures ménagères
c) Je les dépose dans le bac jaune
8/ Avec des bouteilles en plastique, on peut fabriquer des
pulls en fourrure polaire ?
a) Vrai
b) Faux
9/ Fin 2004, combien la France compte-elle de trieurs ?
a) 37 millions
b) 45 millions
c) 55 millions
Quizz «Trier, c’est bon pour l’environnement»
1:b, 2:a, 3:a, 4:a, 5:b, 6:c, 7:c, 8:a, 9:c, 10:a
10/ Dans combien de pays de l’Union Européenne la collecte
sélective des emballages ménagers existe-t-elle ?
a) La majorité
b) 10 pays
c) La France, le Bénélux et l’Allemagne.
Quizz «Etes-vous un pro du tri?»
1: b, 2 : a, 3 : a, 4 : c, 5: a, 6: a, 7: c, 8: a, 9: a, 10: a.
17
Jeux pour les enfants
Mots croisés du tri
1
VERTICALEMENT
tes
ns ges
les bo ment :
e
r
ecolo/
v
u
Déco environne iosphere.tv/
l’
pour /www.cur
http:/
2 - Inutile de le faire avant de recycler une boite de conserve
6 - S’utilise exceptionnellement en voiture quand il fait chaud
8 - Matière quasiment recyclable à l’infini
9 - Ressource naturelle indispensable à l’homme, il faut la préserver
10 - Des capteurs permettent de récupérer son énergie
2
3
4
HORIZONTALEMENT
5
6
1 - Bleues, jaunes, vertes, elles permettent la collecte des déchets
recyclables
3 - On y apporte ses déchets
4 - Il est indispensable de bien les trier
5 - Hélice qui produit de l’électricité
7 - Transport en commun moins polluant que la voiture
7
8
HORIZONTALEMENT :
1-Colonnes, 3-Déchèterie, 4-Emballages, 5-Eolienne, 7-Train
9
VERTICALEMENT :
2-Rincer, 6-Climatisation, 8-Verre, 9-eau, 10-Soleil
10
On recycle...
Dans la maison, il y a des poubelles séparées pour chaque type de déchets. Une fois
recyclés, que deviendront-ils ? Reforme les paires !
Aide le chauffeur à retrouver les mots de la liste
ci-contre avant d’arriver à la déchèterie.
1
Une bouteille en verre
B Des boïtes de conserve
2
Du carton
C Des canettes en aluminium
3
Un pull polaire
D Des briques alimentaires
4
Une voiture
E Des bocaux de verre
5
Un cadre de vélo
Réponses : A 3, B 4, C 5, D 2, E 1
Direction la déchèterie
A Des bouteilles en plastique
Ce guide
propose des ge
quotidiens à ef stes
pour prendre fectuer
soin de
la Terre et acqu
des réflexes si érir
en toute situat mples,
de devenir un ion afin
toyen respectuécocila vie et des reeux de
ssources
naturelles.
Editions Milan
Code médiathèque : J 363 .7 MOB
18
10 bouteilles en
plastique recyclées
= 1 veste de ski
Trier, c’est créer
‘‘Facilitez-vous le tri
dans les colonnes,
demandez votre
sac de pré-collecte
Haute-Saintonge’’
Sac disponible gratuitement auprès de la Communauté de Communes de Haute-Saintonge
7, rue Taillefer - 17 500 JONZAC - Tél. 05 46 48 12 11 - Fax. 05 46 48 74 78
www.haute-saintonge.com
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement