Chaudière bois / charbon Notice d`installation et d

Chaudière bois / charbon Notice d`installation et d
Chaudière bois / charbon
DB 30
Notice d’installation et d’emploi
NOT_DB30_V1_-2012
Sommaire
AVERTISSEMENTS GENERAUX ............................................................................................................... 3
1.
Caractéristiques techniques............................................................................................................ 4
2.
Description ..................................................................................................................................... 5
2.1
Construction de la chaudière .......................................................................................................... 5
2.2
Eléments de réglage et de sécurité................................................................................................. 5
3.
Dimensions et implantation............................................................................................................. 6
3.1
Prescriptions et directives ............................................................................................................... 6
3.2
Emplacements de la chaudière en égard à la protection contre l´incendie ....................................... 7
4.
Conduit de cheminée et conduit de raccordement........................................................................... 8
4.1
Conduit de cheminée...................................................................................................................... 8
4.2
Conduit de raccordement ............................................................................................................... 9
5.
Installation hydraulique ..................................................................................................................10
5.1
Système d’expansion de l’eau du circuit de l’installation.................................................................10
5.2
Schémas de principe hydrauliques ................................................................................................10
5.2.1
Installation chauffage seul ..................................................................................................11
5.2.2
Installation chauffage seul plus préparateur E.C.S. .............................................................12
5.2.3
Installation chauffage et ballon tampon avec E.C.S.............................................................13
6.
Montage de la chaudière ...............................................................................................................14
7.
Mise en service .............................................................................................................................19
7.1
Contrôle avant la mise en service ..................................................................................................19
7.2
Mise en service de la chaudière.....................................................................................................19
8.
Utilisation de la chaudière..............................................................................................................20
9.
Avis important ...............................................................................................................................21
10.
Entretien........................................................................................................................................21
11.
Garantie et responsabilité des défauts ...........................................................................................22
12.
Annexe au Bulletin de garantie pour le client utilisateur..................................................................23
NOT_DB30_V1_09-2012
2
AVERTISSEMENTS GENERAUX
Cette notice représente une partie essentielle du produit et elle doit être fournie à l’utilisateur.
Lire attentivement les avertissements donnant des indications importantes sur la sécurité de l’installation,
l’emploi et l’entretien de la chaudière. Conserver cette notice pour toute consultation ultérieure.
L’installation doit être effectuée par un personnel professionnellement qualifié suivant la
réglementation en vigueur. Une mauvaise installation peut causer des dommages aux personnes,
animaux et biens, pour lesquels le fabriquant n’est pas responsable.
S’assurer de l’intégrité du produit. En cas de doute, ne pas utiliser la chaudière et s’adresser à votre
installateur ou revendeur. Ne pas disperser les emballages et ne pas les laisser aux enfants.
En cas de panne ou de mauvais fonctionnement de la chaudière, l’arrêter. Ne pas essayer de la
réparer. L’éventuelle réparation doit être effectuée par un professionnel qualifié et en utilisant des
pièces de rechange d’origine.
Cette chaudière doit être destinée à l’emploi pour lequel elle a été fabriquée (chauffage central). Tous
autres types d’emplois sont impropres et dangereux.
Toute responsabilité contractuelle ou hors contrat, du fabricant, est exclue pour les dommages dus à
des erreurs d’installation, d’emploi ou de non-respect des instructions fournies par le fabricant.
La chaudière Cedra 3 est une chaudière à plusieurs éléments nipplés en fonte. Cette chaudière est destinée
uniquement à la combustion de :
- combustibles solides : coke, houille ou bois.
- la combustion d’autres matériaux est strictement interdite et annule la garantie de la chaudière.
- Voir recommandations sur le combustible chapitre1 (tableau suivant)
Le non-respect des indications ci-dessus peut compromettre la sécurité de la chaudière.
NOT_DB30_V1_09-2012
3
1. Caractéristiques techniques
Nota : Les chaudières sont livrées d’origine avec un adaptateur pour raccorder l’évacuation des
fumées en Ø 150mm.
NOT_DB30_V1_09-2012
4
2. Description
2.1
Construction de la chaudière
Le corps de la chaudière est composé d’éléments en fonte assemblés à l’aide de nipples et de tirants de
serrage.
L’élément arrière de la chaudière comporte en partie arrière supérieure un volet manuel de réglage de
tirage des fumées ainsi que le raccordement de départ chauffage. Dans la partie arrière inférieure le
raccordement de retour chauffage ainsi que le raccordement de vidange. Les portes de chargement et
de cendrier sont fixées sur l’élément avant. Une grille basculante se situe derrière la porte du cendrier.
Le corps de la chaudière est calorifugé par une isolation minérale de 50 mm d’épaisseur. La jaquette est
en tôle d’acier peinte.
La chaudière bénéficie de la dernière technologie brevetée « système air secondaire », permettant
d’obtenir une combustion propre et avec de faible émissions.
La chaudière est également livrée avec un échangeur de sécurité en cuivre et sa soupape thermique.
Ce kit de sécurité permet d’éviter une montée en température de la chaudière (panne de courant par
exemple). Lorsque le bulbe de la soupape détecte une température trop haute, la vanne s’ouvre et
permet à l’eau froide du réseau d’eau de ville de refroidir la chaudière en circulant dans l’échangeur en
cuivre.
2.2
Eléments de réglage et de sécurité
La chaudière est équipée en sortie des fumées d’un volet manuel de régulation de tirage, qui doit être
laissé maintenu en position ouverte et bloqué à l’aide de la vis papillon.
Le volet d’air situé sur la porte du cendrier règle l´admission d´air primaire. Il est commandé par le
régulateur de tirage.
Volet ouvert
Le volet situé sur la porte de chargement sert à l´admission de l´air secondaire dans la chambre de
combustion.
Volet air secondaire ouvert
Volet air secondaire fermé
NOT_DB30_V1_09-2012
5
Le thermomètre sert à contrôler la température du circuit chauffage.
Le bulbe du thermomètre doit être positionné dans le doi gt de ga nt prévu en ha ut à l’avant du
corps de chauffe en version sans échange ur de sécurité. Avec échangeur de sécurité le
doigt de gant est à déplacer sur celui-ci pour laisser place au doigt de gant de la
soupape therm ique de sécurité (livrée dans le carton de l’écha ngeur, voir
mo ntage cha pitre6).
3. Dimensions et implantation
3.1
Prescriptions et directives
La chaudière DB 30 doit être installée selon les normes en vigueur par un professionnel qualifié, en veillant à
bien respecter toutes les règles de sécurité.
Il est obligatoire de bien ventiler la chaufferie par des ouvertures sur l’extérieur :
- Ventilation basse : 0,03 dm²/kW Pu – avec section minimale de 3,5 dm²
- Ventilation haute : 0,02 dm²/kW Pu – avec section minimale de 2,5 dm²
Pour faciliter le nettoyage des circuits de fumée, en façade, laisser devant la chaudière un espace libre au
minimum égal à la longueur de celle ci et vérifier si la porte peut s’ouvrir à 90°sans obstacle.
Il est nécessaire de prévoir un socle en ciment (voir §3.2).
Après installation la chaudière devra être de niveau et bien stable afin de réduire les vibrations et les bruits.
La chaudière doit être installée dans un local technique non destiné à l’habitation
(par exemple : chaufferie, etc.).
Il est très important pour le bon fonctionnement et la sécurité de l’installation de connaître les
caractéristiques chimiques et physiques de l’eau de remplissage.
L’emploi d’une eau trop dure peut provoquer des dépôts sur les surfaces d’échange thermique.
Une trop grande concentration de carbonate de calcium et de magnésium (calcaire), par l’effet du chauffage,
précipite en formant des dépôts.
Les dépôts calcaires diminuent l’échange et peuvent être la cause de surchauffe localisée qui fragilisent les
structures métalliques en provoquant une rupture.
Nous conseillons donc d’effectuer un traitement de l’eau dans les cas suivants (liste non exhaustive):
Haute dureté de l’eau de remplissage (au-delà de 20°F).
Installation à grande capacité en eau.
Remplissages fréquents causés par des pertes d’eau.
Remplissages fréquents à cause de travaux d’entretien de l’installation.
Risque de gel, prévoir un antigel en plus.
Ph différent de 7
NOT_DB30_V1_09-2012
6
3.2
Emplacements de la chaudière en égard à la protection contre l´incendie
- Emplacement sur un sol en matière non inflammable (voir démentions en bas de page).
□ Poser la chaudière sur un support non inflammable, le socle doit dépasser la chaudière de 20
mm de chaque côté en longueur et profondeur du corps de la chaudière.
□ Si la chaudière est installée dans le sous-sol, il est recommandé de la poser sur un socle ayant
une hauteur minimum de 50 mm.
□ La chaudière doit être placée au centre de son support.
- Distance de sécurité entre la chaudière et les matières inflammables.
□ Lors de l´installation et penda nt le fonctionnement de la chaudière, respecter une distance de
sécurité de 200 mm avec toutes matières inflammables ayant la classe d´inflammabilité B, C1 et
C2
 □ Pour des matières facilement inflammables de la classe d´inflammabilité C 3 qui brûlent vite
même après l´élimination de la source d´allumage (ex: papiers, cartons, cartons bituminés et
goudronnés, bois et panneaux de fibres de bois, matières plastiques, couvres-sol) la distance
de sécurité doi t êt re doublé, c´est-à- dire 400 mm
□ Doubler la distance de sécurité dans le cas où la classe d´inflammabilité du matériau de
construction n´est pas déterminée.
Dimensions / Encombrement en mm
Autres dimensions en mm (socle)
Nombre éléments : 6
L : 815
Hauteur socle : 50
Largeur socle : 600
Longueur socle : 700
NOT_DB30_V1_09-2012
7
Classes d´inflammabilité des matières et des produits de construction
Normes NF EN 13501.1 arrêté du 22 mars 2004
Classe d´inflammabilité
des matériaux
et produits de construction
A - non inflammables
B - très peu inflammables
C1 - inflammabilité difficile
C2 - inflammabilité moyenne
C3 - inflammabilité facile
Matériaux et produits de construction intégrés dans la classe
d´inflammabilité
Granit, grès, bétons, brique, tuiles de céramique, mortiers, enduits contre
l’incendie,...
plaques et feutres en basalte, plaques en fibres de verre, etc.
Bois de hêtre, bois de chêne, contre-plaqué, etc.
Bois de pin, bois de mélèze, bois d´épicéa, panneaux de fibre de bois et de liège,
revêtements de sol en caoutchouc, etc.
Carton asphalté, panneaux en fibres de bois, matériau de cellulose, polyuréthane,
polystyrène, polyéthylène, PVC, etc.
- Emplacement de la chaudière (classe d´inflammabilité connue) :
□ Distance mini à l’avant de la chaudière:
□ Distance mini entre l’élément arrière de la chaudière et le mur:
□ Distance mini entre les cotés latéraux et le mur :
1000 mm.
600 mm
400 mm
- Emplacement du combustible:
□ Il est interdit de déposer le combustible derrière la chaudière ou à côté de la chaudière
□ Il est interdit de déposer le combustible entre deux chaudières dans la chaufferie
□ Le fabricant recommande de respecter une distance entre la chaudière et le combustible d’au
moins 1000 mm ou de déposer le combustible dans une autre pièce que celle où la chaudière est
installée.
4. Conduit de cheminée et conduit de raccordement
Le dimensionnement des conduits doit être validé par l’installateur professionnellement qualifié selon le
calcul à la norme EN 13384-1
En plus des normes de fumisterie, Il est indispensable de respecter les normes des sections minimum des
aérations haute et basse du local pour un bon fonctionnement de la chaudière.
4.1
Conduit de cheminée
La chaudière doit être obligatoirement raccordée à un conduit de cheminée.
Quelques préconisations générales :
• La chaudière ne doit pas être raccordée à un conduit de cheminée desservant un autre appareil.
• Un bon conduit de cheminée doit être construit en matériaux peu conducteurs de chaleur afin de limiter
son refroidissement :
o Il doit être absolument étanche, sans rugosité et stable.
o Il ne doit pas comporter de variations de section brusques :
pente par rapport à la verticale inférieure à 45°.
o Il doit déboucher à 0,4 m au moins au-dessus du faîte du toit et des toits voisins, et 8m minimum de
tout obstacle. Se reporter en tout état de cause au DTU 24.1.
NOT_DB30_V1_09-2012
8
Les boisseaux doivent être montés parties mâles vers le bas afin d’éviter le passage de coulures de
condensats et de bistre à l’extérieur.
o Le conduit de cheminée ne doit pas comporter plus de deux dévoiements (c’est à dire plus d’une
partie non verticale). L’angle de ces dévoiements ne doit pas excéder 45°avec la verticale.
Il est fortement recommandé d’installer un té de purge pour recueillir la condensation. Il doit être
raccordé à l’égout.
o
•
4.2
•
•
•
•
•
Conduit de raccordement
Dans le cas où le conduit de raccordement comporte une partie horizontale, une pente de 5cm par
mètre vers le té de purge doit exister (ne jamais dépasser 2 mètres de partie horizontale).
Il convient également d’éviter le recours excessif aux coudes (2 au maximum).
En aucun cas le diamètre de raccordement du conduit ne doit être réduit par rapport à la buse de
raccordement de la chaudière.
Le conduit doit être visible sur tout son parcours et doit pouvoir être ramoné de façon mécanique. Sa
dilatation ne doit pas nuire à l’étanchéité des jonctions amont et aval ainsi qu’à sa bonne tenue
mécanique et à celle du conduit de cheminée. Sa conception et, en particulier, le raccordement avec le
conduit de cheminée doit empêcher l’accumulation de suie, notamment au moment du ramonage.
Il faut s’assurer que le tirage minimal est garanti pour le bon fonctionnement de la chaudière
(cf. tableau chapitre1).
Cas d’un conduit de cheminée existant :
L’installateur prend à son compte la responsabilité des parties existantes. Il doit vérifier l'état du conduit de
cheminée et y apporter les aménagements nécessaires pour son bon fonctionnement et la mise en
conformité avec la réglementation.
Ramoner le conduit de cheminée puis procéder à un examen sérieux pour vérifier :
. La compatibilité du conduit avec son utilisation.
. La stabilité.
. La vacuité et l’étanchéité.
Si le conduit de cheminée n'est pas compatible, réaliser un tubage à l'aide d'un procédé titulaire d'un Avis
Technique favorable ou mettre en place un nouveau conduit de cheminée.
Cas d’un conduit de cheminée neuf :
Utilisation des matériaux suivants : (liste non exhaustive)
. Boisseaux de terre cuite conformes à la NF EN 1806.
. Boisseaux en béton conformes à la NF P 51-321.
. Conduits métalliques composites conformes aux NF D 35-304 et NF D 35-303.
. Briques en terre cuite conformes à la NF P 51-301.
. Briques réfractaires conformes à la NF P 51-302.
L'utilisation de matériaux isolés d'origine permet d'éviter la mise en place d'une isolation sur le chantier,
notamment au niveau des parois de la souche.
Dépression de la cheminée:
Pour un fonctionnement correct, la dépression de la cheminée doit être conforme aux valeurs
indiquées tableau chapitre1, la chaudière ayant atteinte la température de consigne. Il est fortement
préconisé d’installer sur le conduit un modérateur de tirage si la dépression est trop importante.
•
•
tirage
o
o
o
tirage
o
o
insuffisant :
risque d’extinction de la chaudière en période de ralenti.
mauvais fonctionnement de la chaudière en marche normale.
risque de légère déflagration dans le foyer d’échange.
trop important
risque de surchauffe de la chaudière en période de ralenti.
consommation
de
bois
excessive.
NOT_DB30_V1_09-2012
9
5. Installation hydraulique
5.1
Système d’expansion de l’eau du circuit de l’installation
Selon la réglementation en vigueur, toutes les installations hydrauliques comportant une chaudière à
combustible solide, doivent être équipées de vase d’expansion du type ouvert ou fermé.
Attention :
Le montage avec un vase d’expansion fermé sous pression est autorisé, à la stricte condition
d’équiper l’installation des éléments de sécurité nécessaires (soupape de pression 3 bar et soupape
thermique de décharge sur échangeur de sécurité)
5.2
Schémas de principe hydrauliques
Les schémas suivants sont donnés à titre indicatif et ne sauraient en aucun cas engager la
responsabilité de la société Deville Thermique.
En cas d’installation avec un vase d’expansion ouvert, raccorder ce vase directement sur le départ de la
chaudière.
Dans tous les cas, aucun organe de coupure ne doit être inséré entre la chaudière et les organes de
sécurité (vases d’expansion, soupapes, etc.).
En règle générale, pour que ce type de chaudière fonctionne bien en demi-saison, il est recommandé
d’installer un ballon tampon bien dimensionné (ballon tampon avec ou sans E.C.S.).
NOT_DB30_V1_09-2012
10
5.2.1
Installation chauffage seul
NOT_DB30_V1_09-2012
11
5.2.2
Installation chauffage seul plus préparateur E.C.S.
NOT_DB30_V1_09-2012
12
5.2.3
Installation chauffage et ballon tampon avec E.C.S.
NOT_DB30_V1_09-2012
13
6. Montage de la chaudière
1
2
3
4
5
6
Monter le régulateur de tirage (1) sur le dessus du premier élément du corps de chauffe (le
positionner comme indiqué). Utiliser de la filasse pour assurer l’étanchéité.
Placer l’isolant (2) directement sur le corps de la chaudière. Couper sur quelques centimètres sur la
partie avant afin de faire passer le régulateur de tirage. Placer l’isolation (4) après avoir bien
positionner l’isolation (3).
Enlever préalablement les deux portières en les soulevant légèrement après ouverture
Monter les quatre écrous M10 (A) sur les extrémités libres des tirants à l'arrière de la chaudière,
comme indiqué dans les photos ci-dessous. Ces écrous seront utilisés pour verrouiller les
panneaux latéraux après leur assemblage.
Ajuster les panneaux latéraux (7) et (8) en emboitant la découpe arrière sur les tirants. Attention au
sens des panneaux (gauche (7) et droite (8)). Fixer ensuite l’avant sur le corps de chauffe à
l’aide des vis (H) et des rondelles plates (F) pour le côté droit (8).
Fixer l’arrière du panneau côté droit, en serrant les deux écrous M10 et les rondelles plates
(B).
Desserrer sur la face avant les trois charnières (9) supérieures (à l’aide des quatre écrous M8 et
rondelles plates (G-F). Insérez le panneau gauche à travers les charnières, ajustez et serrez.
Vous pouvez régler l’ouverture et la fermeture des portes en serrant ou en desserrant les
charnières.
NOT_DB30_V1_09-2012
14
7
Avant de fixer le panneau supérieur (11), mettre d'abord en place le thermomètre (10) et son
capillaire à travers le trou sur le panneau supérieur. L’extrémité du bulbe doit être positionnée
dans le doigt de gant prévu (voir encadré).
La DB 30 est livrée dorénavant avec un échangeur
thermique de sécurité avec soupape :
Le doigt de gant du thermomètre est positionné en haut sur
l’avant du corps de la chaudière et doit être déplacé
sur l’em placement prévu sur l’échangeur de
sécurité, pour laisser place au doigt de gant de la
soupape thermique de sécurité (livrée dans le carton
de l’échangeur)
Voir le montage de l’échangeur au §14 de ce chapitre.
8
Fixer les vis (L) sur les panneaux latéraux, en prenant soin de laisser un espace d’environ 1 mm
pour venir insérer le panneau supérieur (11). Placer le panneau supérieur sur la chaudière.
9
Si le panneau supérieur ne prend pas place entre les deux panneaux latéraux, desserrer les écrous
de fixation des panneaux latéraux, et réajuster leur position pour les faire correspondre à la
partie supérieure. Fixer les panneaux latéraux à nouveau, et visser les panneaux latéraux et
supérieur ensemble avec les vis à chaque extrémité.
10 Fixer le panneau avant (12) par les pièces de centrage (T, S et R) et deux vis auto-taraudeuses (L)
aux panneaux
latéraux.
NOT_DB30_V1_09-2012
15
NOT_DB30_V1_09-2012
16
11 A l’aide des pièces D, Monter le volet d'air primaire (14) sur la porte avant inférieure (13).
12 Monter, sur le régulateur de tirage, la tige avec sa chainette et la relier au volet
d’air.
Pour le réglage de la chainette «voir la notice du régulateur de tirage»
13 Fixer les panneaux arrière (17) et (18) à l’aide des vis (A, B et L) comme indiqué ci-dessous.
14 Echangeur de sécurité :
Dans le cas ou le montage, le remplissage, la purge et l´étanchéité de l’installation de chauffage soient
corrects ; L'échangeur de sécurité est utilisé pour protéger la chaudière en cas de surchauffe (pompe de
circulation non fonctionnelle). Si la température de l'eau de la chaudière dépasse 95 º C, la soupape
thermique de sécurité s’ouvre et permet à l’eau froide de circuler dans l’échangeur en cuivre. L’échangeur va
refroidir l’eau à l’intérieur du corps de chauffe et l’eau de refroidissement va s’évacuer à l’égout. Lorsque la
température de la chaudière redescendra suffisamment, la soupape thermique se refermera.
NOT_DB30_V1_09-2012
17
Echangeur de sécurité
pour le modèle 4
Echangeur de sécurité pour
modèles 5, 6, 7 et 8
Echangeur pour
modèles 5, 6, 7 et 8
Doigt de gant
Soupape thermique
1/2’’
Doigt de gant du
thermomètre à
positionner
Joint de bride
Vidange
Raccord
1/2’’
(Non
fourni)
Départ eau chaude
Circuit chauffage
Réduction
1/2’’ – 3/4’’
(Non fourni)
Soupape thermique
de sécurité
Entrée eau froide
Vidange : à raccorder à l’évacuation (idem que la soupape de sécurité 3 bars).
NOT_DB30_V1_09-2012
18
Installer l'échangeur de chaleur de sécurité à l'orifice de distribution du corps de la chaudière, sur la section
arrière, par quatre boulons M10x25 (utiliser le joint fourni pour assurer l'étanchéité).
Raccorder le départ eau chaude du circuit chauffage sur la sortie prévue sur l’échangeur.
Sens de circulation de
l’eau de refroidissement
en direction de
l’échangeur
Le doigt de gant du bulbe therm omètre est à positionner sur l’échangeur et le doigt de gant du
bulbe de la soupape therm ique de sécurité est à positionner en haut sur l’avant du corps de la
chaudière
7. Mise en service
La mise en service de la chaudière
ne peut être réalisée que par une personne professionnellement qualifiée !
7.1
Contrôle avant la mise en service
Avant l‘allumage de la chaudière contrôler que:
□ La pose, le remplissage, la purge et l´étanchéité de l’installation de chauffage soient
corrects (contrôle du thermo manomètre).
□ Le raccordement à la cheminée soit conforme aux normes en vigueur (voir DTU 24.1).
□ Le fonctionnement du ou des régulateurs de tirage et des accessoires de sécurité soient
corrects.
7.2
Mise en service de la chaudière
□ Charger la chaudière en combustible et effectuer un allumage manuel.
□ Monter l’eau du circuit chauffage à une température d’environ 80°C.
□ Régler le régulateur de tirage y compris la longueur de la chaînette (selon le mode
d´emploi joint avec le régulateur de tirage).
□ Contrôler
de
nouveau
l´étanchéité
de
la
chaudière.
NOT_DB30_V1_09-2012
19
8. Utilisation de la chaudière
L’utilisation de bois d’une humidité excessive (supérieure à 20%) et/ou d’un chargement disproportionné par
rapport à la demande de l’installation (fonctionnement au ralenti fréquent) provoque de la condensation
dans le foyer bois de la chaudière.
La condensation dans le foyer bois provoque la corrosion du corps de chauffe. Cette corrosion n’est pas
prise sous garantie si elle est causée par une mauvaise utilisation de la chaudière (bois humide,
fonctionnement fréquent au ralenti , etc.).
Les fumées dans la chaudière sont chargées de vapeur d’eau, par effet de combustion et d’utilisation de
combustible chargé d’eau. Si les fumées sont en contact avec des surfaces relativement froides (inférieures
à 60°C), la vapeur d’eau se condense et en se combi nant avec d’autres produits de la combustion cause
des phénomènes de corrosion à l’intérieur du corps de chauffe.
Contrôler régulièrement s’il y a présence de condensation des fumées (coulures noires sur le sol, derrière la
chaudière).
Dans ce cas, utiliser du bois moins humide, contrôler le fonctionnement de la pompe de recyclage et la
température des fumées, augmenter la température de fonctionnement de la chaudière et pour réguler la
température de départ chauffage installer une vanne de mélange.
Une chaudière surdimensionnée par rapport aux déperditions de l’habitation entraîne de part
son fonctionnement fréquent en mode ralenti une forte production de condensation risquant de
provoquer une corrosion rapide du corps de chauffe (fuite d’eau) et un fort encrassement (goudron).
Cette corrosion n’entre pas dans le cadre de la garantie.
Il est alors recommandé de prévoir un ballon de stockage des calories (ballon tampon) dimensionné
en partie par rapport à ces déperditions préalablement déterminées
Allumage
-
-
-
Contrôler la pression d’eau de l’installation chauffage (1,5 bar) à l’aide d’un thermo manomètre.
Vérifier que le circuit chauffage (vannes, radiateurs etc.) soit bien ouvert.
Vérifier que le cendrier, le foyer de la chaudière et les conduits d’évacuation des fumées ne soient
pas obstrués.
Mettre, par la porte de décendrage sur la grille de combustion, 1 allume-feu et du petit bois sur toute
la longueur du foyer de la chaudière.
Ouvrir le clapet de tirage arrière (cf. §2.2).
Enflammer l’allume-feu.
Fermer la porte de décendrage et ouvrir complètement le volet du régulateur de tirage situé sur la
porte de décendrage.
Lorsque le petit bois est bien enflammé, compléter le chargement du combustible par étapes. Ne
pas charger le bois au-delà du bas de la porte de chargement et le répartir uniformément sur toute la
longueur du foyer
Lorsque la température d’eau du circuit atteint 80°C, régler le clapet arrière des fumées ainsi que le
volet du régulateur de tirage sur la porte de décendrage. En marche réduite le volet du régulateur
doit être pratiquement fermé, en laissant toutefois un léger passage d’air.
Affiner ensuite la combustion avec le volet d’air secondaire situé sur la porte de chargement.
Pendant le fonctionnement de la chaudière, la porte de décendrage doit toujours être fermée.
NOT_DB30_V1_09-2012
20
9. Avis important
1.
2.
La chaudière ne peut être utilisée qu´aux fins pour lesquelles elle est destinée.
La chaudière ne peut être manœuvrée que par des personnes adultes et familiarisées avec ce
mode d´emploi. Toutes modifications de la chaudière sont strictement interdites.
3. En cas d’utilisation de produit inflammable dans la chaufferie, arrêter impérativement la
chaudière.
4. Il est strictement interdit d’utiliser des liquides inflammables pour l’allumage de la chaudière.
5. Ne pas régler la consigne de température d’eau de la chaudière au delà de 80°C.
6. Aucun objet en matériau inflammable ne doit être posé sur la chaudière ou à une distance
inférieure à la distance de sécurité.
7. Lors du décendrage de la chaudière, aucune matière inflammable ne doit se trouver à moins
de 1,50 m de la chaudière.
8. Vérifier et nettoyer régulièrement le volet du régulateur de tirage pour éviter un éventuel
blocage.
9. En cas de fonctionnement de la chaudière à une température d’eau inférieure à 60 °C, une
formation de condensation à l’intérieur du foyer dans le corps de la chaudière se produit ,
ainsi une corrosion de basse température, peut survenir, réduisant la durée de vie du corps
de la chaudière. Il est donc fortement recommandé d´utiliser la chaudière à une température
d‘eau supérieure à 60°C voir une consigne minimum d e 70°C.
10. En fin de saison de chauffage, nettoyer la chaudière, les conduits de fumée et le volet du
régulateur manuel des fumées. Les axes rotatifs, le mécanisme du volet du régulateur manuel
des fumées et les autres parties mobiles de la chaudière doivent être graissés avec une
graisse graphite. La chaufferie doit être tenue propre et sèche.
11. En cas de circuit fermé (sous pression), il est obligatoire d´installer une soupape de sécurité
3 bar et une soupape de décharge thermique avec échangeur (ou soupape thermique de
sécurité avec échangeur de décharge) sur le circuit chauffage directement en sortie
chaudière sans aucun organe de coupure entre la chaudière et ces sécurités.
10.
Entretien
1. Selon le type de combustible utilisé, il peut être nécessaire de décendrer plusieurs fois par jour.
Le cendrier plein empêche la bonne répartition de l’air sous la grille et provoque une mauvaise
combustion. Eliminer tous les résidus du foyer avant chaque allumage de la chaudière.
Les cendres doivent être déposées dans des récipients non inflammables muni d’un couvercle.
Pendant les opérations de décendrage porter des protections.
2. Nettoyer régulièrement, au minimum une fois par semaine, et plus si nécessaire, les parois à l´intérieur
du foyer, les passages de fumées, les conduits de fumées et le volet du régulateur manuel de tirage des
fumées (à l’aide de la brosse fournie et de la trappe prévue à cet effet).
NOT_DB30_V1_09-2012
21
11.
Garantie et responsabilité des défauts
Garantie (Pièces uniquement)
- 5 ans pour le corps de chauffe (élément défectueux)
- 1 an pour les autres pièces.
- Pièces d’usure non garantie.
La garantie ne couvre pas:
- L'entartrage ni ses conséquences.
- Les accidents dus au gel.
- Les corrosions dues à une eau dont le Ph est différent de 7
et dont le Th est supérieur à 25°F ou inférieur à 15°F.
- Les dégâts au fini extérieur et intérieur.
- Les dégâts causés par des surpressions dans le circuit de chauffage (max.4 bar)
- Les accidents dus au mauvais fonctionnement des organes de commande ou de sécurité.
- Les dégradations anormales.
- Les accidents dus à un mauvais entretien de l’appareil.
- Les indemnités pour frais de main d'œuvre, déplacement, immobilisation, frais de transport, etc.
NOT_DB30_V1_09-2012
22
12.
Annexe au Bulletin de garantie pour le client utilisateur
Notes de réparations réalisées pendant et après la période de garantie (à préciser)
Date de
l‘intervention
Interventions réalisées
Intervention de l’entreprise
(signature, cachet)
DEVILLE THERMIQUE
ZAC LES MARCHES DU RHONE EST
69720 SAINT LAURENT DE MURE
www.devillethermique.com
NOT_DB30_V1_09-2012
23
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement