n°312 - décembre 2 0 13 - Mairie de Rueil

n°312 - décembre 2 0 13 - Mairie de Rueil
Rueil
INFOS
LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATION DE RUEIL-MALMAISON
n°312 - décembre 2013
x
N
u
e
o
e
y
l
o
!
J
11 ÉLECTIONS,
MODE D’EMPLOI
SUR
12 LELESPOINT
LOGEMENTS
www.mairie-rueilmalmaison.fr
SOCIAUX
19 HOMMAGE
À LOUISE BAUMEL
Sommaire
ma ville
24
04 RENDEZ-VOUS
Sorties, spectacles, expos
05 L’ÉDITORIAL
06 ALBUM
08 RUEIL BOUGE !
Résidentialisation : La Lutèce aussi !
09 TRAVAUX
Mobipôle : réduction des accès
à la gare côté rue Victor-Hugo
Les bus 141 et N53 se renforcent !
Fin des travaux et sens de circulation
modifié à Buzenval
11 ÉLECTIONS
Élections municipales
des 23 et 30 mars 2014
12 LOGEMENT
Logements sociaux, mode d’emploi
14 SANTÉ
Accueil et hospitalisation de jour,
partenaires du maintien à domicile
16 ÉDUCATION
Exercice grandeur nature
19 HOMMAGE
Louise Baumel,
la (grand) mère des Rueillois
29
21 TRIBUNE DE L’OPPOSITION
22 FESTIVITÉS DE FIN D’ANNÉE
Rueil fête Noël
24 CULTURE
Les peintres du paysage provençal
(1850-1920) : faites entrer le soleil !
Sous le charme du Nil, fleuve-roi !
27
29 ENVIRONNEMENT
27
Une journée à la ferme
30 EN BREF
33 COMMERCE
Des étals plus hauts
au marché du centre-ville
35 PAGE JEUNES
37 HISTOIRE
Noël d’autrefois
39 GENS D’ICI
41 LE CARNET
Rueil
INFOS
© C.S.
n°312
LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS DE RUEIL-MALMAISON - Hôtel de Ville: 13 bd Foch,
92501 Rueil-Malmaison Cedex - Tél.: 0147326565 • Directeur de la publication : Patrick Ollier • Codirec-
10-31-1093
Certifié PEFC
pefc-france.org
teur de la publication : Alain Magnin-Lambert • Direction de la communication : F. Billard • Directrice adjointe :
A. Föllmi • Rédaction en chef : A.-M. Conté • Secrétariat de rédaction: Y. Simon • Rédaction : A.-M. Conté, Y. Delon,
S. Gauthier, K. Ricard, Y. Simon • Recherche iconographique : C. Mitchell • Photos : P. Martinez, C. Soresto • Conception,
réalisation :
• Imprimerie : I.M.E. • Régie publicitaire : C.M.P. : Les Espaces multi-services, 56 boulevard de
Courcerin, Croissy-Beaubourg, 77435 Marne-la-Vallée Cedex 2 - Tél : 01 64 62 26 00 - Fax : 01 64 62 28 49 - Dépôt légal : 4e trimestre
2013. Imprimé sur du papier issu de forêts gérées durablement par une usine ISO 14 001. Couverture : © Jean-Louis Botté.
Rendez-vous sorties!spectacles!expos!
Rueil Infos 312 / décembre 2013
D.R.
04
D.R.
Jusqu’au 19 décembre
Jusqu’au 31 décembre
Jusqu’au 15 décembre
Vendredi 13 décembre
Regards
de jeunes
Rueil
1913-2013 :
un siècle
en images
Quinzaine
artistique
Soirée jazz
L’A.P.E.I. (Association de parents
et amis de personnes handicapées
mentales) de Rueil-Malmaison
présente « Regards de nos jeunes
sur leur ville », une exposition de
photographies (sous la direction de
Philippe Hilaire) et de scrapbooking
(sous la direction de Dominique
Zuliani).
Comment une bourgade rurale
s’est-elle muée en un centre
urbain dynamique aux portes
de Paris ? C’est ce que vous propose de découvrir le musée d’histoire locale à travers une série
de clichés de Rueil du début du
XXe siècle à nos jours. Une passionnante exploration de l’évolution architecturale, sociale et
culturelle de notre ville.
Le Marché des peintres et des
sculpteurs rend à nouveau hommage à Emilio Coukidis, peintre
rueillois décédé en août 2011. Plus
de quarante artistes participent
à l’exposition organisée à sa
mémoire, au cours de laquelle sera
décerné le prix Emilio-Coukidis.
Par ailleurs, notre ville est mise
à l’honneur dans le cadre de la
deuxième édition de l’exposition
« Rueil vue par les artistes ».
Le service des Affaires culturelles
et le théâtre André-Malraux vous
invitent au prochain concert cabaret jazz. De retour en France après
trois années passées à New York,
le trompettiste Fabien Mary et ses
compères (Mourad Benhamou
à la batterie, Fabien Marcoz à la
contrebasse et Hugo Lippi à la
guitare) feront démonstration de
leur talent devant le public rueillois.
Un quartet à découvrir !
Du lundi au samedi,
de 14h30 à 17h45
Musée d’histoire locale :
place du 11-Novembre
Renseignements :
01 47 32 66 50
De 10h à 18h
Médiathèque Jacques-Baumel :
15-21 boulevard Foch
Renseignements : 01 47 14 54 54
À 20h30
Salle cabaret de l’Ariel « centreville » : 97 avenue Paul-Doumer
Vente des billets au théâtre
André-Malraux : 01 47 32 24 42
ou www.tam.fr
Renseignements auprès du
service des Affaires culturelles :
01 47 14 54 39
Du lundi au vendredi, de 10h à
20h, et le samedi, de 10h à 18h
Entrée libre
Centre culturel Edmond-Rostand :
20 boulevard Edmond-Rostand
Centre culturel Athénée :
2 avenue d’Alsace-Lorraine
Renseignements :
01 47 51 85 45 (EdmondRostand) et 01 41 96 90 60
(Athénée)
En attendant Noël…
d’autant plus de mérite qu’ils viennent tout
juste d’être élus ! En effet, fin novembre,
quelque 3000 collégiens et lycéens se
sont rendus aux urnes pour désigner leurs
représentants. Une expérience d’engagement citoyen qui, espérons-le, sera suivie
par leurs aînés. Les procédures d’inscriptions sur les listes électorales sont rappelées en page 11.
Au-delà de ses dimensions commerciale
et festive, Noël est un temps de partage
avec ses proches. C’est le moment où
Rueil exprime son grand cœur ! Personnes
âgées, enfants et familles en difficultés
économiques, personne ne sera oublié
grâce aux actions solidaires mises en place
par les services municipaux, les conseils
de village, les associations caritatives… Des
usages qui se transmettent de génération
en génération comme en témoignent les
affiches des fêtes de bienfaisance organisées à Rueil depuis 1885 (lire page 37).
Outre la mobilisation autour des festivités, la fin de l’année est aussi un temps
d’accélération de l’action avant la période
hivernale. Les travaux de construction de
nouveaux immeubles et de nouveaux ouvrages s’accélèrent, des rénovations dans
les équipements publics sont menées à la
faveur des vacances, les agents des services
techniques se préparent à parer aux effets
d’éventuelles chutes de neige, tandis que
les directions et les élus s’affairent à l’élaboration du budget 2014. Ce dernier exercice devient beaucoup plus difficile pour les
Villes. Nous aurons l’occasion d’en reparler !
Dans ce même contexte, une mention
très bien doit être attribuée aux membres
du conseil municipal des jeunes (C.M.J.).
Depuis presque vingt ans, ils se transforment en lutins des « Pères Noël du cœur »
et collectent des jouets destinés aux enfants des familles bénéficiaires des Restos
du cœur. Cette année, les jeunes ont
En cette fin décembre, essayez d’oublier
les difficultés de la vie courante et vivez
le bonheur d’être entre Rueillois en partageant cette ambiance de fête et de solidarité. Les membres du conseil municipal
souhaitent à toutes les Rueilloises et tous
les Rueillois un joyeux Noël et d’excellentes
fêtes de fin d’année !
En raison des élections municipales de 2014 et conformément à l’article L. 52-1 du
Code électoral concernant la communication en période préélectorale, l’éditorial
du magazine municipal ne sera dorénavant plus signé par le maire, et sa photo sera
supprimée jusqu’aux élections.
Rueil Infos 312 / décembre 2013
L
es festivités de Noël approchent !
Comme chaque année, décembre sera un mois riche en
réjouissances. Vous trouverez,
à l’intérieur de ce magazine, un
programme détaillé des nombreuses activités proposées par la Ville et ses partenaires, notamment la patinoire, le Marché
du monde au centre-ville, les manifestations dans les quartiers…
05
À la mémoire des
morts pour la France
Le maire, le conseil municipal, le conseiller régional, le
conseiller général et de hauts représentants de l’armée
se sont rassemblés sur la place du 11-Novembre pour
commémorer le 95e anniversaire de l’armistice de la
Première Guerre mondiale. De nombreux Rueillois,
accompagnés de leurs enfants et petits-enfants, étaient
également présents pour célébrer ce moment solennel
et honorer tous les morts pour la France.
8 novembre
11 novembre
ALBUM
© C.S.
Une excellente récolte !
Prix Don Quichotte :
cuvée 2013
La deuxième édition du prix Don Quichotte, le
concours francophone de la nouvelle organisé par la
médiathèque et ses partenaires dans le cadre de la
Semaine de la langue française et de la francophonie, a
récompensé cinq lauréats pour leurs textes sur le thème
du passage. Parmi ceux-ci, la Rueilloise Chantal Mangin,
ancien professeur de lettres.
Rueil Infos 312 / décembre 2013
18 octobre
9 novembre
© P.M.
Avec quelque 2000 visiteurs, la déchetterie mobile organisée à
Rueil, du 8 au 11 novembre, par la communauté d’agglomération
du mont Valérien (C.A.M.V.) a encore connu un grand succès, dont
témoignent les neuf tonnes de déchets d’équipements électriques et
électroniques récoltées. Lors de son lancement, auquel participaient
le maire, plusieurs adjoints et des représentants du syndicat
intercommunal pour le traitement des résidus urbains (Sitru) de la
boucle de la Seine, Alain Gournac, sénateur des Yvelines et président
du Sitru, a félicité les organisateurs de cette opération et émis le
vœu de l’étendre à d’autres villes du syndicat.
6
© P.M.
Les 30 ans de
l’association C.A.A.
© C.S.
Il y a trois décennies, la municipalité de Rueil, consciente
des problèmes auxquels pouvaient être confrontées les
personnes mises soudainement en préretraite, participait
à la création de l’association Cessation d’activité
anticipée (C.A.A.). Aujourd’hui, celle-ci compte près de
800 adhérents, auxquels elle propose 42 activités. Le
18 octobre, à l’Atrium, le maire et le conseiller général
Jean-Claude Caron ont participé à cet anniversaire avec
les anciens et les nouveaux dirigeants (A. Van Laethem,
premier vice-président, Jacques Defrancesco, président
actuel, G. Farigoule, deuxième président, R. Pelletier,
cinquième président, et R. Thomassin, septième
président).
Avec 15 100 visiteurs (également acheteurs),
la 23e édition du Salon du terroir a battu tous
les records de fréquentation ! Trois journées
intenses, ponctuées de dégustations et ateliers,
qui ont été très appréciés par les Rueillois,
le maire et ses adjoints, ainsi que par les
invités d’honneurs, Nicolaé Robu, maire de
Timișoara, ville jumelle de Rueil en Roumanie,
et le journaliste Pierre Bonte. Par ailleurs, les
excédents du salon (100 kg de pommes) ont été
offerts aux Restos du cœur de la ville.
23 novembre
Métiers de bouche,
métiers d’avenir
Pour la deuxième année consécutive, le Salon du terroir a accueilli le
concours artistique des métiers de bouche. Plusieurs chefs de renom
(dont Gabriel Paillasson, deux fois « meilleur pâtissier de France », et Michel
Dionnet, président de l’association Goût, Avenir, Tradition, organisatrice du
concours) faisaient partie du jury qui a récompensé les meilleurs créateurs
en boucherie, charcuterie, boulangerie et pâtisserie parmi 32 jeunes
professionnels venus de toute la France.
© P.M.
La haute couture
du petit four
William Windys, directeur de Saveurs Cristal, société
spécialisée dans la création de produits festifs
haut de gamme cryogénisés, et Patrick Ollier ont
accueilli Régis Labeaume, maire de Québec, dans
son laboratoire rueillois. Créée il y a dix ans, Saveurs
Cristal réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires de
2,6 millions d’euros. Une activité alléchante pour les
Canadiens qui envisagent d’implanter une unité de
production à Québec. Affaire à suivre...
© C.S
23 novembre
14 novembre
© P.M.
© P.M.
Le chamois sur la colline
et la légende du ski
Nombre de personnalités de Kitzbühel (dont le nom signifie « le
chamois sur la colline »), notre ville jumelle autrichienne, se
sont réunies à la médiathèque autour du maire de Rueil pour
le vernissage de l’exposition « Kitzbühel, la légende : 120 ans
d’histoire du ski ». Celle-ci présentait des objets anciens et insolites,
prêtés par le musée local de Kitzbühel, retraçant l’évolution des
sports d’hiver.
Rueil Infos 312/ décembre 2013
22-24 novembre
Des gourmands...
solidaires
7
RUEIL BOUGE !
Résidentialisation :
La Lutèce aussi !
L’
©
12
20
lt as
ra
te
In
.fr
las
at
er
t
in
w.
ww
embellissement et la réogranisation des espaces publics aux abords
des grands ensembles des années 50-60 concernent plusieurs résidences rueilloises (lire encadré ci-contre). Déjà engagé au Clos des
terres rouges et à Camille-Saint-Saëns, ce processus est également
d’actualité à La Lutèce où, après des réhabilitations internes aux
logements (sanitaires, chauffage, parties communes...), les espaces extérieurs
seront rénovés et les accès à la résidence, sécurisés. C’est le sens du projet
présenté aux locataires lors d’une réunion publique, en présence de représentants du bailleur, France Habitation, du maire et de plusieurs élus municipaux,
qui s’est tenue le 21 octobre dernier à l’école des Buissonnets devant près d’une
centaine de personnes.
Sur le modèle des
résidences du Clos des terres
rouges et de Camille-SaintSaëns, la cité de La Lutèce, aux
Mazurières, fait l’objet de travaux de
résidentialisation destinés à sécuriser les
accès et embellir l’espace public. Le projet,
réalisé en partenariat avec la Ville, a été
présenté aux locataires fin octobre.
jardin exotique avec des essences tropicales (palmier, bananier...) invitant à
la détente et au repos et un espace sportif (le terrain de sport existant sera
rénové). Résultant d’une concertation associant les jeunes de la cité, le maire
et les médiateurs, ce dernier sera notamment équipé d’un revêtement synthétique, financé pour moitié par la Ville (l’autre moitié étant à la charge du bailleur),
ainsi que d’une fontaine à eau. Plus généralement, les espaces verts seront
améliorés : 111 nouveaux arbres seront plantés, alors que 28 seulement seront
enlevés dans le cadre de la rénovation. De quoi assurer durablement un cadre
de vie agréable aux locataires de la résidence !
Rueil Infos 312 / décembre 2013
Sécuriser les accès
8
En effet, comme d’autres résidences datant de la même période, La Lutèce
n’est pas fermée. Au contraire, elle comporte plusieurs accès, et ses espaces
publics sont mal définis, ce qui entraîne des problèmes de stationnement et
de sécurité, par exemple avec des accès pompiers non fonctionnels. Le processus de résidentialisation prévu comporte l’installation d’une clôture autour
de la résidence afin de bien distinguer les espaces publics des espaces privés,
mais aussi l’installation de portails pour voitures et piétons aux deux entrées,
avenue du 18-Juin-1940 et rue Victorien-Sardou. Le projet inclut également la
modernisation du système de tri sélectif des ordures ménagères (sept bornes
enterrées seront installées près des halls d’immeuble), ainsi que la rénovation
des espaces verts.
Trois terrasses pour trois ambiances
La pente douce naturelle du site sera conservée pour les espaces publics nouvellement aménagés au cœur de la résidence. Ceux-ci seront organisés en trois
terrasses : un espace famille avec des aires de jeux pour enfants, un espace
Le processus de résidentialisation a déjà été
réalisé ou est en cours dans quatre grands
ensembles de la ville :
• Le Clos des terres rouges aux Mazurières ;
• La Lutèce aux Mazurières ;
• Camille-Saint-Saëns à Plaine-Gare ;
• Fauré/De-Lattre-de-Tassigny à Plaine-Gare.
Pour d’autres (Les Géraniums, Les Godardes, CharlesGounod, Jules-Verne et La Côte noire), des études sont
actuellement menées.
Mobipôle : réduction des accès à la gare
côté rue Victor-Hugo
TRAVAUX
Dans le cadre des travaux de construction du Mobipôle en cours, une intervention sera menée
dès ce mois-ci sur le hall Est, constituant l’accès à la gare R.E.R. côté rue Victor-Hugo. Ainsi,
à partir de début décembre, sept tourniquets, majoritairement utilisés pour les sorties de la
gare, seront neutralisés. Il en restera donc huit en service, plus le portillon pour les personnes à
mobilité réduite. Nécessaire dans le cadre de la construction d’un nouveau hall R.E.R. intégré à la
future gare routière, cette situation devrait durer cinq mois. Les autres accès par la rue des DeuxGares et la passerelle ne seront pas affectés. Une communication sera effectuée sur place par la
R.A.T.P., ainsi que sur le site Internet consacré au projet : www.mobipole.fr
Les bus 141 et N53 se renforcent !
Lors de sa séance du 9 octobre dernier, le conseil du Stif (syndicat des transports d’Île-deFrance), responsable des transports en commun dans la région, a pris deux décisions de
renforcement de l’offre de service concernant des lignes de bus 141 et N53, en réponse aux
demandes de la Ville :
∞ Bus 141 (lycée de Rueil - La Défense) :
le nombre de bus est renforcé aux heures de pointe du matin et du soir dans les deux sens, avec
une vingtaine de courses supplémentaires. De plus, les intervalles de passage ne seront plus que
de 15 minutes à partir de 21h et jusqu’à la fin du service. Ces modifications sont effectives depuis
le 4 novembre. La grille des nouveaux horaires est disponible sur le site www.ratp.fr
∞ Bus Noctilien N53 (gare Saint-Lazare - Nanterre-Université) :
© C.S.
ce bus de nuit, qui circule en semaine et le week-end, dessert le centre-ville et les hauts de
Rueil. Son service sera renforcé le week-end avec des départs toutes les 20 minutes, contre
30 minutes auparavant. De plus, les courses partielles qui existaient jusqu’alors entre NanterreUniversité et le Val d’Or sont supprimées et remplacées par des courses complètes entre
Nanterre-Université et la gare Saint-Lazare. Ces nouveaux horaires sont effectifs depuis la nuit
du 16 au 17 novembre. Il est rappelé aux noctambules qu’ils peuvent également emprunter le
bus Noctilien N153, qui dessert la gare R.E.R. de Rueil au départ de la gare Saint-Lazare et en
direction de Saint-Germain-en-Laye, avec un passage toutes les heures.
Mis en chantier depuis près d’un an, le cœur de Buzenval a retrouvé son
éclat. Discutée avec le conseil général qui a financé et réalisé ces travaux
(terminés fin octobre), cette rénovation va rendre au « village de Buzenval »
son ambiance d’antan, à laquelle participent également les commerces de
proximité présents dans le quartier. À partir du rond-point Henri-Regnault,
la route de l’Empereur puis la rue du Colonel-de-Rochebrune, principales
artères traversant le cœur du village, ont été réaménagées avec un
© Mairie de Rueil-Malmaison
nouveau tapis de chaussée et un traitement sans trottoirs qui invitent les
automobilistes à ralentir et les piétons à se réapproprier l’espace. La place de Buzenval a été rénovée
selon le même principe et pourvue de places de parking (arrêts minute) destinées aux clients des
commerces du quartier. Le secteur est placé en zone 30 (donc avec un contresens vélo autorisé
dans les rues à sens unique), la place de Buzenval étant elle-même classée en « zone de rencontre »
(priorité aux piétons et vélos). Conformément à ce qui avait été décidé en réunion publique en juillet
dernier, ces travaux s’accompagnent d’un nouveau schéma de circulation dans le village :
• Direction Garches : sens unique depuis la place de Buzenval jusqu’au chemin des Gaudonnes
puis double sens jusqu’au rond-point des Suisses.
• En venant de Garches : double sens depuis le rond-point des Suisses jusqu’au chemin des
Gaudonnes. Seuls les bus peuvent poursuivre jusqu’à la rue du Lieutenant-Colonel-deMontbrison. Deux sas de croisement ont été aménagés à cet effet. Merci de ne pas y stationner.
Rueil Infos 312 / décembre 2013
Fin des travaux et
sens de circulation modifié
à Buzenval
9
ÉLECTIONS
Élections municipales
des 23 et 30 mars 2014 : pour voter
Rueil Infos 312 / décembre 2013
il faut être inscrit sur les listes électorales
11
LOGEMENT
Logements sociaux,
mode d’emploi
© C.S.
almaison
© Mairie de Rueil-M
© C.S.
À Rueil, les logements sociaux représentent 8037 habitations (1), soit 24 % du parc
locatif. Ce pourcentage dépasse le seuil de 20 % fixé par la loi S.R.U. (solidarité et
renouvellement urbain) et place la ville parmi les bonnes élèves de l’Hexagone.
Anna-Maria Conté
L
Rueil Infos 312 / décembre 2013
e verdict est sans appel : se loger en région
parisienne devient de plus en plus difficile.
Causes principales : la pénurie de logements et la flambée corollaire des prix.
« À Rueil comme ailleurs, les demandes de
logements sociaux se multiplient. Mais malgré l’obligation imposée aux promoteurs (lire encadré rose),
l’offre ne parvient pas à satisfaire la demande »,
explique Catherine Louiset, à la tête de la direction
de l’Habitat et du Logement.
12
Le rôle de la mairie
Dans cette situation, les préjugés sur la gestion et
l’attribution des logements prolifèrent. Souvent,
la mairie est considérée comme l’unique responsable de l’obtention (ou pas) de l’appartement tant
espéré, parce que l’on croit que les logements sociaux lui appartiennent. « Rueil-Malmaison n’a pas
d’office H.L.M., et aujourd’hui, la loi ne permet plus
d’en créer, regrette le maire. Les logements sociaux
n’appartiennent pas à la Ville, mais à des bailleurs
sociaux (France Habitation, Hauts-de-Seine Habitat,
Immobilière 3F, etc.). » Or, chaque année, très peu de
Rueillois quittent leur appartement, et par conséquent, le nombre de logements vacants est limité.
De plus, la mairie ne peut proposer des candidats
que pour une partie d’entre eux sur le contingent qui
lui est réservé. En outre, elle ne choisit pas seule !
Pour chaque logement libre, elle doit présenter trois
dossiers qui seront ensuite examinés par une commission d’attribution (non municipale) réunissant des
représentants du bailleur social, des associations de
locataires et du service Logement. « Dans chaque
commission, composée de plusieurs membres,
même si la Ville défend au mieux ses propositions,
son représentant ne dispose que d’une voix », précise
le conseiller municipal délégué au Logement.
Les autres partenaires
Le droit de réservation est également exercé par
les autres partenaires, notamment la préfecture
des Hauts-de-Seine, représentant l’État pour 30 %
des logements, et le 1 % patronal (2). La Caf, le conseil
général, le conseil régional et certains bailleurs, dont
Hauts-de-Seine Habitat (H.S.H.), sont eux aussi réservataires pour un certain nombre de logements
au prorata de ceux qu’ils ont financés ou garantis
au moment de la construction des immeubles. Les
règles d’attribution sont toujours les mêmes : l’organisme réservataire présente ses candidats à la commission, qui choisit collégialement.
Plusieurs critères,
différents budgets
En amont de la présentation des dossiers en commission d’attribution, les particuliers doivent déposer
leurs demandes dans les lieux d’enregistrement (lire
encadré gris). Plusieurs critères seront pris en compte
dans leur examen : les revenus du foyer, l’ancienneté
de la demande, les situations particulières, comme le
handicap... Cependant, il ne faut pas en conclure que
seule une minorité de la population est concernée.
« Au regard des différentes grilles applicables aux
trois grandes catégories de logement social (P.L.S.,
P.L.U.S. et P.L.A.I., lire encadré bleu) et de l’attention
accordée à la mixité sociale, plusieurs catégories de
Rueillois sont éligibles », poursuit Catherine Louiset.
Enfin, en tant que propriétaires et administrateurs
des bâtiments, les bailleurs sociaux s’occupent de
leur entretien et des travaux. En cas de controverse, la Ville, à travers sa direction de l’Habitat,
LOGEMENT
peut accompagner les démarches des locataires
et des associations et elle accompagne également
les projets de réhabilitation et de rénovation des
résidences (voir le cas de la résidentialisation de la
Lutèce page 8).
Guide pratique
(1) Au 1er janvier 2013.
(2) Il s’agit de la participation des employeurs à l’effort
de construction qui permet d’aider les salariés à se
loger. Créé en 1943, ce dispositif a pris le nom d’« Action
logement » en 2009.
P.L.U.S., P.L.S. et P.L.A.I. : trois
sigles pour désigner trois
prêts qui permettent de créer
trois catégories de loyers pour
les logements sociaux. L’accessibilité
à l’un de ces logements dépend des
revenus des futurs locataires. Le P.L.U.S.
(prêt locatif à usage social) est réservé
aux demandeurs dont le revenu fiscal
de référence n’excède pas 49 094 € pour
l’année 2013 pour un couple avec deux
enfants. Le P.L.S. (prêt locatif social) est
accessible aux revenus supérieurs. Enfin,
le P.L.A.I. (prêt locatif aidé d’intégration)
est accessible aux moins favorisés.
Les aides financières
pour le logement
Sous certaines conditions,
la Caf propose :
Où adresser sa demande ?
À la mairie, auprès du bailleur (en particulier Hauts-de-Seine Habitat)
et, pour les salariés dont l’entreprise cotise au 1 %, auprès de leur
employeur. Attention ! La demande est valable un an.
Quels documents faut-il fournir ?
Le formulaire Cerfa n°14069*01 dans lequel le demandeur doit préciser
la composition de sa famille, le montant de ses revenus et les éventuelles
prestations familiales. Il faut y ajouter une copie d’une pièce d’identité
et, si le candidat est étranger, un titre de séjour en cours de validité.
Qu’est-ce que la commission d’attribution ?
C’est l’assemblée qui décide de l’attribution des logements disponibles.
Elle est composée d’un représentant de la commune, de représentants
du bailleur concerné et de membres d’associations de locataires.
Comment renouveler sa demande de logement ?
Deux mois avant la date anniversaire de la première demande de logement,
la D.R.I.H.L. (direction régionale et interdépartementale de l’Hébergement
et du Logement) adresse un nouveau Cerfa au candidat. S’il souhaite
toujours obtenir un logement social, il lui suffit d’adresser son Cerfa,
dûment renseigné, à la mairie de son choix ou au bailleur. L’enregistrement
de ce document fera office de renouvellement. Si un changement majeur,
dans sa situation familiale ou professionnelle, intervient avant la date de
renouvellement, il appartient au candidat de le signaler immédiatement.
Y a-t-il une limite de durée pour une location en
H.L.M. ?
Non. Le locataire a droit au maintien dans les lieux, sauf cas particuliers.
Dans les zones tendues, comme la région parisienne, les organismes peuvent
résilier le bail d’un locataire dont les revenus dépassent le double du plafond
de ressources du logement qu’il occupe. Le bail est résilié au bout de deux
années, sauf si ses ressources redeviennent inférieures au plafond *.
> l’aide personnalisée au
logement (A.P.L.)
> l’allocation de logement
familiale (A.L.F.),
> l’allocation de logement
sociale (A.L.S.).
Peut-on demander à un locataire de déménager dans
un logement plus petit ?
Pour savoir si vous êtes éligible et
déposer un dossier, veuillez vous
renseigner auprès de la Caf.
* Cette disposition ne s’applique pas aux locataires de plus de 65 ans, handicapés ou ayant à leur charge
une personne handicapée ni aux locataires en zone urbaine sensible.
Le bailleur doit proposer à ses locataires en sous-occupation un relogement
dont le loyer principal est inférieur à celui du logement d’origine. Le refus
de trois offres entraîne la perte du droit au maintien dans les lieux *.
Rueil Infos 312 / décembre 2013
En 2007, afin de promouvoir la mixité sociale
dans tous les quartiers, le
conseil municipal a décidé
que toute nouvelle opération de construction dont
la surface est supérieure
ou égale à 900 m² devait
comporter au moins 30 %
de logements sociaux.
13
SANTÉ
Accueil et hospitalisation
de jour,
partenaires du maintien
à domicile
Afin de mieux répondre aux besoins de santé publique que représentent les problématiques du
vieillissement et des maladies chroniques, Rueil-Malmaison vient de se doter de trois services
innovants qui contribuent à étoffer et diversifier une offre de soins et d’accompagnement de qualité.
Yaël Simon
Focus sur ces nouveaux dispositifs d’accueil et d’hospitalisation de jour.
D
u fait de l’allongement de la durée de vie et des pathologies graves qui peuvent survenir à tout âge, nombre de
nos concitoyens sont confrontés à des situations de fragilité et de dépendance, qu’elles les affectent directement
ou concernent un de leurs proches. Afin de leur permettre de mieux appréhender ces circonstances délicates, les
politiques publiques préconisent une prise en charge globale, adaptée et personnalisée de la personne âgée ou du
patient « au bon endroit, au bon moment ». Elles encouragent au demeurant le maintien à domicile, la prévention
de la perte d’autonomie et le soutien aux aidants familiaux (1). Dans cette perspective, trois nouvelles structures rueilloises
proposent des solutions alternatives au placement en institution ou à l’hospitalisation complète, à la résidence La Bruyère, à
l’hôpital Stell et à la maison médicale Notre-Dame du Lac.
Rueil Infos 312 / décembre 2013
L’accueil de jour gériatrique
de la résidence La Bruyère
14
Appartenant au groupe privé Almage, la résidence La Bruyère, inaugurée
en 2007, abrite un Ehpad (2) de 105 lits réservé aux personnes atteintes
d’affections neurodégénératives de type Alzheimer. Depuis le 1er octobre,
elle organise, dans des locaux distincts, un accueil de jour gériatrique de
quinze places voué à stimuler les capacités cognitives des participants et à
offrir un temps de répit à leur entourage. Après une visite médicale initiale,
les personnes sont accueillies de 10h à 17h30, un à cinq jours par semaine,
du lundi au vendredi. Sous la responsabilité d’un encadrement qualifié
(médecin, infirmière, aides médico-psychologiques, psychomotricienne,
psychologue), elles suivent un planning d’animations, individuellement ou
par petits groupes homogènes. Ateliers mémoire, équilibre, art, cuisine et
jardinage, réveil corporel et relaxation, promenades et sorties, de même
que le déjeuner pris en commun avec l’équipe, œuvrent à la resocialisation
et au bien-être des intéressés. « Vectrices de repères et de valorisation,
les activités programmées s’attachent du reste à ralentir l’évolution de la
pathologie et à favoriser l’autonomie », explique Marie Sauvage, directrice
de l’établissement. « Recommandé dès les premières manifestations de
la maladie, l’accueil de jour peut constituer une phase transitoire vers un
hébergement temporaire ou permanent, qui épargne à la personne âgée le
traumatisme d’un changement brutal d’environnement et prévient l’épuisement des aidants », ajoute Ewa Kerrec, directrice d’exploitation du groupe
Almage. Encouragée par la Ville, cette initiative inédite à Rueil pourrait prochainement faire des émules.
© C.S.
Résidence La Bruyère
1 rue La Bruyère
Tél. : 01 47 10 26 26
santé
L’hôpital de jour en soins palliatifs
de la maison médicale Notre-Dame du Lac
Centre hospitalier départemental Stell
1 rue Charles-Drot
Tél : 01 41 29 90 00
Ligne directe hôpital de jour : 01 41 29 90 93 - www.chd-stell.fr
L’hôpital de jour en soins de suite
et de réadaptation gériatriques
du centre hospitalier départemental Stell
En passe de devenir une référence en la matière, l’hôpital Stell a
ouvert en septembre sept places d’hôpital de jour (H.D.J.) en soins
de suite et de réadaptation gériatriques. « Cette prise en charge
ambulatoire ajoute une nouvelle pierre à notre édifice, constitué
d’une unité de gériatrie aiguë de 30 lits et d’une unité de soins de
suite et de réadaptation gériatriques de 60 lits, sans oublier les
consultations* et l’Ehpad (2) Jules-Parent, explique Yannick Lorentz,
son directeur. Grâce à ce panel de services, nous sommes en
mesure de proposer aux usagers un parcours de soins personnalisé
et coordonné sur un même site. »
L’H.D.J. accueille les patients âgés dont l’état ne justifie pas ou
plus une hospitalisation complète, de 9h à 16h30, une à trois
fois par semaine. « L’hospitalisation de jour donne lieu à un bilan
médical à visée diagnostique, à des soins, traitements et actions de
rééducation adaptés à chaque profil, en lien avec le médecin traitant,
précise le Dr Aycel Nasr, chef du service. En veillant à la continuité
des soins, en évaluant les facteurs de fragilité et en optimisant les
capacités fonctionnelles, physiques et psychiques des patients, elle
permet de réduire la durée des séjours hospitaliers et de préparer
au mieux le retour au domicile. » Les aidants peuvent bénéficier
pour leur part d’une éducation thérapeutique et d’un soutien
psychologique ou social.
L’H.D.J., qui s’appuie sur un plateau technique important et une
équipe pluridisciplinaire **, dispose de six chambres, dont cinq
individuelles, d’un salon de repos, d’une salle d’ergothérapie et de
kinésithérapie, d’une balnéothérapie et d’une cuisine thérapeutique
– qui participe au réapprentissage des gestes du quotidien. Un jardin
agrémenté d’un parcours de marche et de rééducation complétera
bientôt ces équipements. Adressés par leur généraliste ou un
médecin hospitalier, les patients sont admis sur avis du médecin
responsable de l’H.D.J. « Soucieux de favoriser un accompagnement
global de nos usagers, nous travaillons en étroite coopération
avec les médecins libéraux, la maison de l’autonomie, les centres
locaux d’information et de coordination gérontologique (Clic) et les
structures d’aide et de soins à domicile », conclut Yannick Lorentz.
Depuis 1946, la maison médicale Notre-Dame du Lac, aujourd’hui
gérée par la Fondation Diaconesses de Rueilly, accueille et
accompagne les malades en fin de vie. L’établissement de 32 lits
– l’une des deux unités de soins palliatifs du département – s’est
pourvu, en 2000, d’une équipe mobile intervenant au domicile des
patients ou dans les Ehpad (2), en coordination avec les médecins
traitants, les familles et les personnels des structures médicosociales. En 2005, le centre s’est enrichi d’un service de soins de
suite neurologiques à orientation palliative de 16 lits.
Le 15 octobre dernier, il a ouvert cinq places* d’hôpital de jour
en soins palliatifs, à l’attention des personnes de tous âges
atteintes de maladies graves évolutives vivant chez elles ou en
institution médico-sociale, reçues de 9h30 à 17h. « Notre équipe
pluridisciplinaire ** procède tout d’abord à une évaluation des
besoins afin d’élaborer un projet de soins qui préserve autant
que possible la qualité de vie du patient et sa relation avec ses
proches, indique Catherine Dépré, cadre de santé. Nous assurons
le traitement de la douleur, des symptômes générateurs
d’inconfort et les soins complexes et prenons en compte la
souffrance psychologique des malades. » L’hypnose, la relaxation
et les massages concourent également à améliorer leur quotidien.
« Ce service s’emploie par ailleurs à apporter un soutien médical
et psychologique aux aidants et à leur prodiguer des conseils par
le biais de l’éducation thérapeutique : les compétences et réflexes
qu’ils acquièrent leur permettent de faire face aux situations de
crise au domicile et d’éviter les transferts intempestifs vers des
services d’urgences souvent saturés », souligne Claire-Marie
Scheffels, directrice de la maison médicale. « Nous étudions aussi
avec l’entourage les questions matérielles et financières », signale
Édith de Lubersac, assistante sociale. Enfin, le cas échéant,
l’admission en hospitalisation complète est facilitée par la prise
en charge du patient en hôpital de jour.
* Soit près de la moitié des places actuellement disponibles dans
toute l’Île-de-France.
** Médecin, infirmières, aide-soignant et, ponctuellement, psychologue, ergothérapeute, diététicienne, orthophoniste, kinésithérapeute
et assistante sociale.
* Évaluation gérontologique, mémoire et autres spécialités.
** Médecins neurologues et gériatres, kinésithérapeutes,
ergothérapeutes, neuropsychologues, diététicienne, orthophoniste,
infirmière, aide-soignante, assistante sociale.
© C.S.
(1) Plus d’informations sur le site du ministère des Affaires sociales et de la Santé :
www.sante.gouv.fr.
Ces préoccupations sont partagées par la municipalité, comme en atteste la
création de la maison de l’autonomie. Lire Rueil Infos de novembre, pages 26-27.
(2) Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.
Maison médicale Notre-Dame du Lac
2 rue de Zürick
Tél. : 01 47 14 84 00
E-mail : hjd.notredamedulac@fondationdiaconesses.org
Rueil Infos 312 / décembre 2013
© C.S.
15
ÉDUCATION
Exercice
grandeur nature
Dans le cadre de sa politique d’exercices de sécurité civile, la
préfecture des Hauts-de-Seine organise régulièrement des
opérations en partenariat avec les services départementaux
de l’Éducation nationale et les Villes. Reportage à l’école
élémentaire Les Trianons à l’occasion de la journée
départementale destinée à vérifier le caractère opérationnel
du dispositif, dans l’intérêt de tous les élèves.
Anna-Maria Conté
7 novembre. Une tempête (fictive !), accompagnée d’orages violents provoquant des inondations, frappe l’ouest de l’Île-de-France. Vers 10h, les directeurs
des établissements scolaires (primaires, collèges et lycées) de toute la région
sont avertis par e-mail et par téléphone. Sifflet à la bouche ou corne de brume à
la main, ils parcourent les couloirs afin de déclencher le plan particulier de mise
en sûreté (P.P.M.S.) approprié. Dans chaque classe, les enseignants s’activent :
les élèves sont confinés en lieu sûr en attendant le retour au calme. Après une
heure, retour à la normale : les cours reprennent. Aujourd’hui, le danger n’était
pas réel, mais au moins, tout le monde est rassuré : l’on sait qu’en cas de risque
majeur, le plan particulier de mise en sûreté fonctionne !
Rueil Infos 312 / décembre 2013
Apprendre les bons réflexes
16
L’explosion de l’usine A.Z.F. en 2001 est à l’origine de la mise en place de ce
dispositif. En effet, cet accident a pointé du doigt la nécessité d’élaborer des
plans de prévention afin que les populations – a fortiori les enfants, qui sont
les plus vulnérables – apprennent les réflexes et les attitudes à adopter en
cas de catastrophe naturelle ou technologique. « La participation aux P.P.M.S.
est recommandée dans la circulaire 2002-119 du 29 mai 2002 du ministère de
l’Éducation », précise le maire adjoint à l’Éducation. « Au moins une fois par
an, un exercice de P.P.M.S. avec le même scénario de mise en situation a lieu
simultanément dans tous les établissements scolaires de la région, poursuit
Roger Frantz, directeur de la sécurité publique municipale, chargé de s’assurer
du bon déroulement de l’opération dans les écoles rueilloises. En plus du test
grandeur nature, le but de la simulation consiste à améliorer le P.P.M.S. de
manière empirique et de capitaliser les retours d’expérience. »
La culture de crise
« Ces exercices sont essentiels pour diffuser en profondeur auprès des
élèves et du corps enseignant une véritable culture de crise et de l’urgence,
explique Isabelle Grundy directrice de l’école élémentaire Les Trianons. Cela
fait désormais douze ans qu’ils ont lieu, et j’ai vu les mentalités changer. Au
fur et à mesure, le désordre a laissé place à l’organisation. De plus, ils ont permis à chaque établissement d’affiner ses exercices. » En effet, les consignes
générales doivent être adaptées aux caractéristiques des écoles. Par exemple,
dans certains bâtiments (à l’instar de celui de l’école Les Trianons), il vaut
mieux ne pas prendre en compte le calfeutrage des fenêtres et concentrer les
efforts autour de la mise en sûreté des élèves dans des zones « confinables »
(en l’occurrence les couloirs de l’école Les Trianons). L’exercice doit également
intégrer des points essentiels, comme la prise en charge des élèves faisant des
malaises ou des crises d’angoisse, de ceux qui suivent des traitements, ainsi
que la gestion des parents d’élèves qui veulent récupérer leur enfant.
Le bilan de la journée départementale P.P.M.S. est très positif pour notre ville,
avec un taux de participation de 90 % des établissements scolaires.
ÉDUCATION
Les directeurs d’établissement
parcourent les couloirs afin de
déclencher le plan particulier de
mise en sûreté.
© C.S.
Les élèves sont confinés
en lieu sûr en attendant
le retour au calme.
© C.S.
L’exercice doit également intégrer des
points essentiels, comme la prise en
charge des élèves faisant des malaises
ou de ceux qui suivent des traitements.
© C.S.
En plus d’une simulation
P.P.M.S. par an (sur différents
thèmes), au moins deux
exercices d’évacuation
incendie doivent être
organisés chaque année dans
les établissements scolaires.
Rueil Infos 312 / décembre 2013
Bon
à savoir...
17
HOMMAGE
D.R.
Louise Baumel,
Fille de la rudesse des icebergs de son île natale,
Louise gagne, encore enfant, la métropole. Étudiante dans la région de Rennes, elle travaille
auprès d’un avoué qu’elle sauve d’une rafle pendant la guerre. C’est à cette période que se forme
sa conscience politique. Gaulliste de la première
heure, elle resta dévouée toute sa vie à Charles
de Gaulle. Lorsqu’elle monte à Paris, à la fin de la
guerre, c’est en militant auprès du Général qu’elle
rencontre Jacques Baumel, son futur époux.
La femme d’affaires
Esprit brillant, dotée d’un sens aigu de la politique, attentive à la carrière de son mari, Louise
a côtoyé nombre de grandes personnalités du
siècle dernier et d’aujourd’hui. Mais elle n’est pas
seulement l’épouse de Jacques. Engagée politiquement à ses côtés, elle est aussi une femme
d’affaires avisée. Elle a créé la revue Panorama
et elle a dirigé pendant des années la maison
d’édition Euro photo compo. Passionnée d’éco-
nomie, elle participe aux tout premiers clubs
d’investissement et, jusqu’à la fin de sa vie, elle
suit les cours de la bourse.
Les années Rueil
Vers la fin des années 60, Jacques Baumel devient
député des Hauts-de-Seine. Ensuite, en 1971, il
est élu maire de Rueil-Malmaison (fonction qu’il
occupe jusqu’en 2004). Les Baumel quittent alors
Paris pour s’installer définitivement à Rueil, avenue Napoléon-Bonaparte. Petit à petit, Louise
s’attache à la ville. Bien sûr, elle participe aux événements officiels en qualité d’épouse du maire,
mais elle s’implique également dans la vie locale,
dans la culture, en soutenant Jacques Taddei, et
dans plusieurs associations, notamment celles
qui sont liées aux valeurs du civisme et de la famille. Dotée d’une grande mémoire, elle se souvenait de tout le monde. Pour cette raison, pour sa
gentillesse, pour sa générosité et pour sa fonction
de « porte-parole » de ses concitoyens auprès de
son mari, Louise a été, tout au long des quarante
années qu’elle a passées dans notre ville, très
appréciée par les Rueillois.
Le 19 novembre, nombreux sont ceux qui lui ont
rendu un dernier hommage lors de ses obsèques
à l’église Saint-Pierre Saint-Paul. Dans l’assistance figuraient des personnalités, dont Michèle
Alliot-Marie et Patrick Ollier, qui a présenté ses
condoléances à ses deux filles, Barbara et Bettina, et à leurs familles, au nom du conseil municipal et des Rueillois.
Anna-Maria Conté
La famille Baumel réunie le 15 juin
à l’occasion de la présentation du
timbre dédié à Jacques Baumel.
Rueil Infos 312 / décembre 2012
elle qui aimait se définir comme « le
compagnon de route de [son] mari »
Jacques est partie le rejoindre. Louise
Baumel, née Bachelot le 11 septembre
1924 à Saint-Pierre-et-Miquelon, s’est
éteinte le 14 novembre dernier à l’hôpital Stell.
© P.M.
C
la (grand) mère des Rueillois
19
Les conseillers municipaux du groupe « Ensemble, changeons Rueil »
De gauche à droite : Bertrand Rocheron, président de groupe (P.S.) - Martine Jambon, conseillère
municipale (P.S.) - Cécile Alavoine, conseillère municipale (E.E.L.V.) - Marc Becquey (P.C.F.) - Roland
Toulouse, conseiller municipal (P.S.) - Anne Lesens, conseillère municipale (P.S.)
LA RÉFORME SCOLAIRE :
MISE AU POINT
L
a question des rythmes scolaires
agite depuis longtemps l’Éducation nationale. Au vu d’un certain
nombre de difficultés dont témoignent le rang de la France dans
le classement international des performances
scolaires et l’écart de 40 jours scolarisés en
moins par rapport à nos voisins, il était évident
qu’une réforme s’imposait.
Le profil de l’élève a changé
Avec l’expansion de l’individualisme dans
notre société, l’enfant réclame aujourd’hui une
attention plus personnalisée et des méthodes
variées qui puissent s’adapter à des capacités
d’écoute extrêmement labiles ainsi qu’à la
concurrence des sollicitations extérieures. La
nouvelle répartition des enseignements dans
la semaine aux moments de la meilleure disposition des enfants à la concentration s’efforce
de prendre en compte ce nouveau profil, en
évitant la surcharge journalière. C’est aussi un
moyen de faire accéder un plus grand nombre
d’entre eux à des activités complémentaires
des enseignements de base, en particulier ceux
qui en sont souvent exclus pour des raisons
financières. Mieux encadrés, les élèves seront
davantage à même de se responsabiliser face – associatives et municipales – réparties dans
à la tâche scolaire.
les écoles pour des activités bien spécifiques
dans les domaines sportif, musical ou autres.
La question du financement Notons que des animateurs sont déjà rémunéElle préoccupe à juste titre les communes et rés par la commune pour ce type d’intervention.
entraîne des protestations qui appellent un Notons également que, depuis que l’enseignecertain nombre de mises au point, en particulier ment de l’anglais en primaire est assuré par
à Rueil.
les professeurs, la Ville fait l’économie de cette
prestation qu’elle fournissait auparavant. Enfin,
Listons d’abord ce qui ne coûte rien ou pas plus les nouvelles dispositions constituent une
qu’auparavant :
opportunité de formation et d’emploi pour des
- la demi-heure de 16h à 16h30 : récréation.
jeunes gravement touchés par le chômage.
- la prise en charge des enfants après 16h30 Rappelons la participation : de l’État, soit 50 euros
existe déjà : il s’agit de l’étude surveillée ou du (minimum)/élève/an et de la Caf, soit 53 euros/
centre de loisirs, Cap, etc., prestations d’ailleurs élève/an.
facturées aux familles (sauf Cap) et revalorisées chaque année d’environ 2 %, alors que Conclusion
le tarif de l’aide municipale à l’inscription des La dépense de 2 millions annoncée par la
enfants à certaines activités (Pass-loisirs) n’a municipalité demande donc à être étudiée
pas augmenté depuis sa création.
de près.
- certes, il faudra assurer la cantine du mercredi Mais, en tout état de cause, serait-il choquant
(réservée aux enfants des parents indispo- que la Ville consacre une part un peu plus
nibles), mais la Ville économise l’accueil en élevée de son budget à l’amélioration des
centres de loisirs du mercredi matin.
conditions d’éducation des jeunes Rueillois,
quand par ailleurs elle n’hésite pas à financer
Les éventuels frais supplémentaires concernent des projets de taille disproportionnée tels que
le vendredi après 15h et les prestations l’aménagement de la plaine des Closeaux ?
Rueil Infos 312 / décembre 2013
Cette rubrique est ouverte au groupe d’opposition représenté au sein du conseil municipal.
TRIBUNE DE L’OPPOSITION
21
>
FESTIVITÉS DE FIN D’ANNÉE
Rueil fete Noëel
Que l’on soit enfant ou adulte, les fêtes de fin d’année sont
toujours une réjouissance. Illuminations, patinoire, marchés de
Noël, concerts..., « Rueil fête Noël », la manifestation organisée
par la Ville, revient avec la même magie. Vous trouverez dans ce
magazine le programme détachable des animations. Au-delà des
quelques idées de cadeaux ci-dessous, nous vous rappelons que
la Ville, les associations caritatives et les conseils de village se
mobilisent également dans des actions de solidarité afin que
tout le monde puisse passer un joyeux Noël.
Rueil Infos 312 / décembre 2013
Conseils pour vos achats
22
Ne manquez pas
l’occasion de dénicher
des cadeaux originaux
aux marchés de Noël
du 13 au 15 décembre
(au centre-ville et sur la
place Marcel-Noutary,
voir programme). Et
pourquoi ne pas offrir
des livres d’écrivains
rueillois que vous
pourriez rencontrer par
la suite ?
Le Destin
de Louise,
Gérard Glatt,
éditions De
Borée, 21 €
Dans les
Plaines
d’Abraham,
Colette Piat,
éditions
Québec-Livres,
17 €
Les Enfants
rouges, Isabelle
Kévorkian,
éditions Jérôme
Do. Bentzinger,
22 €
EN VENTE DANS LES LIBRAIRIES DE LA VILLE
N’oubliez pas non plus que la boutique de l’office du tourisme (2 passage Schneider, parvis de la
médiathèque - Tél. : 01 47 08 53 42) propose des cadeaux « made in Rueil ».
L’Odyssée de la
bonté. Edward
Tuck et Julia
Stell : une œuvre
philanthropique
entre France et
Amérique (18421938), Arnauld
Berthonnet et
Nathalie Sanchez,
éditions in Siglo, 19 €
FESTIVITÉS DE FIN D’ANNÉE
Pendant les fêtes, n’oublions pas le tri sélectif et
jetons les emballages des cadeaux, les bouteilles
de champagne et autres déchets dans les bons
bacs. Évitons également d’encombrer les trottoirs
de sapins en participant à la collecte organisée
par la communauté d’agglomération du mont
Valérien. Les arbres seront broyés et transformés
en compost.
• Les samedis 11 et 18 janvier,
de 8h à 17h, place du Général-Leclerc
(devant la caserne).
Noël
dans les villages
PLATEAU, COTEAUX,
MONT-VALÉRIEN :
SPECTACLES DE MARIONNETTES
Pour fêter Noël, les conseils de village Coteaux, Plateau
et Mont-Valérien invitent les enfants à un spectacle de
marionnettes « Guignol et la magie de Noël ! », dans la
tradition du guignol de la compagnie du Petit Théâtre,
samedi 14 décembre, à l’Atrium. Deux représentations sont
prévues, à 15h et 16h30, suivies d’un goûter de Noël pour les
enfants.
Parking assuré à l’école Robespierre A
Entrée sur présentation du tract distribué dans les boîtes
aux lettres ou à télécharger et imprimer sur le site :
www.conseilsdevillages.com
Pour toute information, contactez le service Citoyenneté :
01 47 32 67 23
VITRINES EN FOLIE
Le conseil de village Plateau lance la 4e édition du jeu
concours Vitrines en folie, qui permet de nouer de nouveaux
liens entre les habitants et les commerçants du quartier.
Jeu gratuit et ouvert à tous, du 10 décembre au 12 janvier
Plus d’informations dans la plaquette et sur le site plateau.
conseilsdevillages.com
9e FÊTE DES LUMIÈRES
Le conseil de village Jonchère-Malmaison-Saint-Cucufa vous
convie à une visite du village de nuit, à bord du petit train
touristique, pour admirer les illuminations réalisées par les
habitants.
Dimanche 15 décembre, départ à 17h sur le parking de
l’Ehpad Cognac-Jay : 16 avenue de Versailles
Noël pour
tous
Chèques cadeau
pour les familles
et les handicapés
À l’occasion des fêtes de fin d’année,
la direction des Affaires sanitaires
et sociales réédite l’opération « Noël
famille » : les foyers rueillois relevant des
tranches 1 et 2 du quotient familial 2014
recevront par courrier une invitation à
venir retirer auprès du C.C.A.S., jusqu’au
31 janvier, un chèque cadeau à valoir dans
certaines librairies de la ville. Son montant
s’élève à 10 € par famille, plus 5 € par
enfant scolarisé de 6 à 18 ans (un certificat
de scolarité sera exigé pour les enfants de
plus de 16 ans).
C.C.A.S. : 2 place Jean-Jaurès
Tél. : 01 47 32 67 67
Les Rueillois en situation de handicap
titulaires d’une carte d’invalidité en cours
de validité recevront par courrier un
chèque cadeau d’une valeur de 25 € valable
chez de nombreux commerçants de RueilMalmaison adhérant au dispositif. Cette
opération se déroule jusqu’au 31 janvier.
Renseignements auprès de la maison
de l’autonomie :
10 ter rue d’Estienne-d’Orves
Tél. : 01 41 39 88 00
Un joyeux Noël
pour nos aînés
Comme le veut la tradition, la Ville organise
des déjeuners dansants à l’attention des
Rueillois de 65 ans et plus, préalablement
inscrits auprès du Forum seniors ou dans
les mairies de village. Ceux-ci auront lieu
du 17 au 19 décembre au parc des sports
et de loisirs Michel-Ricard (15 rue HenriSainte-Claire-Deville). Un colis de Noël
sera offert aux personnes de 70 ans et
plus qui ne peuvent pas se déplacer.
Renseignements auprès du Forum
seniors : 17 bis rue de la Libération
Tél. : 01 41 96 96 35
Des conseillers municipaux rendront
visite aux pensionnaires des Ehpad
(établissements d’hébergement pour
personnes âgées dépendantes) de la ville
et leur distribueront des chocolats et des
plaids.
L’A.J.P.A. (Action des jeunes pour les
personnes âgées) invite les Rueillois de
plus de 65 ans à son réveillon de Noël
(dîner, spectacle et bal) à l’Atrium (81 rue
des Bons-Raisins). Des chauffeurs se
proposent de véhiculer les personnes
ayant des difficultés pour se déplacer, et
celles qui le souhaitent seront conduites à
la messe de 19h à l’église Notre-Dame de
la Compassion. Le 24 décembre au matin,
des visites seront effectuées auprès des
seniors qui ne peuvent pas se déplacer.
L’association recherche des bénévoles
majeurs et, si possible, véhiculés dans
le cadre de l’organisation du réveillon
et/ou pour participer aux activités
proposées pendant l’année. Si vous êtes
intéressés, faites-vous connaître avant le
15 décembre.
Renseignements et inscriptions :
06 49 30 57 04 ou
ajpa_newsletter@yahoo.fr
Solidarités
hivernales
Les Restos du cœur, dont la campagne
2013-2014 a débuté le 26 novembre, sont
ouverts les mardis et jeudis de 9h30 à 12h
et de 14h à 16h. Les inscriptions se font
aux jours et heures de distribution.
Restos du cœur : 33 rue Henri-Dunant
Tél. : 01 47 08 43 44
Dans le cadre du plan froid, activé du
1er novembre au 31 mars, la Boussole,
centre d’hébergement pour sans domicile
fixe, est ouverte du lundi au vendredi, de
8h à 13h30 et de 14h à 20h (fermée le
jeudi de 13h30 à 14h30). Le samedi et le
dimanche, l’ouverture est assurée par la
Croix-Rouge de 8h30 à 12h.
La Boussole : 16 avenue de la République
Tél. : 01 47 51 00 62
Rueil Infos 312 / décembre 2013
Un cadeau
pour la planète
23
CULTURE
Les peintres du paysage provençal (1850-1920)
Faites entrer
Au cœur de l’hiver, quelle bonne idée d’aller chercher un peu de lumière, de chaleur et de
couleur ! Il suffit pour cela de pousser les portes de l’Atelier Grognard, du 14 décembre au
17 mars. Sans risquer les coups de soleil, vous assisterez au coup d’envoi de la nouvelle
saison culturelle de Rueil-Malmaison, avec une exposition originale intitulée « Les peintres
du paysage provençal (1850-1920) ».
Sandrine Gauthier
C
e thème de la peinture provençale permet de présenter un
large panorama d’œuvres que
l’on doit à des peintres natifs
ou non du Midi, mais tous fortement inspirés par cette région, sa lumière,
ses couleurs et sa douceur de vivre », déclare
Hervé Duval, commissaire de l’exposition.
Rueil Infos 312 / décembre 2013
Une scénographie
chronologique
24
André Lhote, Paysage du Midi.
L’exposition promet une agréable incursion dans le Midi de la France, du bord de la
Méditerranée à l’intérieur des terres. C’est
aussi un formidable voyage dans le temps,
de 1850 à 1920, autour de trois générations
d’artistes. « Construite chronologiquement,
elle aborde quatre périodes dans la peinture
dite provençale. Et le sujet est plus large,
puisque nous présentons les œuvres de
peintres qui ont été attirés par la lumière
et la chaleur du Midi. De ce fait, elle diffère
des manifestations artistiques qui ont fleuri
un peu partout cet été », précise Colette
Bal-Parisot, directrice du centre d’exposition de l’Atelier Grognard. La très classique
école marseillaise sera donc dignement
représentée par son créateur Émile Loubon
et ses contemporains, Paul Guigou, Félix
Ziem, Adolphe Monticelli, mais également
par leurs successeurs, plus audacieux,
osant des couleurs plus crues, dont JeanBaptiste Olive et Joseph Garibaldi. Seront
également présents les Fauves provençaux
Albert Lombard, Le Portail du jardin d’Aix.
« qui transcendent la lumière, exagèrent la
couleur naturelle et épurent les paysages
au maximum, explique Hervé Duval. La visite s’achève par les Modernes qui, comme
Paul Signac, André Lhote ou encore Albert
Marquet, ont vécu pleinement, dans leurs
œuvres et leurs vies, l’attrait du Midi. »
Une palette riche et variée
Les visiteurs pourront admirer près de
quatre-vingt-dix toiles, dont de nombreux
grands formats, grâce aux prêts de la fondation Regards de Provence, du musée de
L’Annonciade à Saint-Tropez et d’un collectionneur privé. « Tout comme celles qui
l’ont précédée, cette exposition réunit des
peintres de référence, connus et moins
connus, que le public aura plaisir à découvrir », déclare le maire adjoint à la Politique
culturelle. « Chacun pourra véritablement y
trouver son compte ! », conclut Colette BalParisot qui a prévu des visites commentées
par une médiatrice, tous les samedis à 15h
et 16h30. Non-initiés, connaisseurs ou
curieux de nature, tous sont les bienvenus !
CULTURE
le soleil!
René Seyssaud, Le Faucheur.
Ne
manquez
pas les
brunchs
familiaux
Tout le
monde
en parle
Henri Person, Place des Lyces à Saint-Tropez.
Les samedis 9 et 16 mars,
venez en famille à l’Atelier
Grognard. Pendant que
les parents visiteront
l’exposition, avec les
commentaires éclairés
d’une médiatrice, les
enfants seront pris en
charge par un animateur.
Ils se retrouveront ensuite
autour d’un brunch
convivial. Réservez vite !
Depuis quelques années,
les expositions picturales de
l’Atelier Grognard attirent
un public de plus en plus
nombreux (pas moins de
20 000 entrées pour les
peintres de Pont-Aven !)
et font l’objet de multiples
articles dans la presse
nationale. « C’est le fruit
d’un long travail et de notre
exigence de qualité. Et il
faut croire que tout cela est
aujourd’hui reconnu. Notre
public dépasse désormais les
limites de Rueil et vient plus
fréquemment qu’auparavant
de la capitale », confie le
maire adjoint à la Politique
culturelle.
Exposition « Les peintres du paysage provençal (1850-1920) »
DU 14 DÉ CE MBRE AU 17 M AR S
Ouverte tous les jours de 13h30 à 19h, sauf les 24, 25 et 31 décembre et le 1er janvier
Tarifs : 5 € (plein tarif), 2,50 € pour les groupes à partir de onze personnes
et les demandeurs d’emploi, gratuit pour les moins de 18 ans
Atelier Grognard : 6 avenue du Château-de-Malmaison
Renseignements et réservations : 01 47 14 11 63
Francis Picabia, Juan-les-Pins.
Rueil Infos 312 / décembre 2013
Albert Marquet, Le Vieux Port et le Pont transbordeur.
25
CULTURE
Sous le charme
du Nil, fleuve-roi !
Dans le cadre de la 11e édition des Rencontres de l’histoire et de l’actualité,
la médiathèque Jacques-Baumel célèbre le Nil du 17 décembre au 1er février.
L’occasion, pour les Rueillois, de parfaire leurs connaissances historiques,
mythologiques, géographiques et artistiques au sujet du deuxième plus long
fleuve du monde, empreint de mystère…
La compréhension
d’un phénomène
« L’énigme des sources légendaires du
Nil a enflammé les plus grands explorateurs. L’histoire millénaire de l’Égypte
des pharaons et les crues du fleuve – les
larmes d’Isis qui font renaître la vie sur
son parcours – passionnent toujours
les foules et les plus grands spécialistes », explique Carole Berté, directrice
de la médiathèque, à l’initiative de cet
événement.
S’il est chargé de mythes, le Nil n’en est
pas moins source d’enjeux politiques
considérables. Long de 6695 kilomètres, il est aujourd’hui essentiellement assimilé à l’Égypte. Il est pourtant
avant tout le fruit de la réunion du Nil
blanc (qui naît au Zaïre) et du Nil bleu
(qui prend sa source sur les hauts plateaux éthiopiens). Ses deux branches
s’unissent à Khartoum, capitale du
Soudan. Il longe ou traverse au total une
dizaine de pays africains et se jette dans
la Méditerranée en formant un delta au
nord de l’Égypte.
Le Nil, autrefois sacré, est bouleversé par
les rêves technologiques des ingénieurs
égyptiens actuels. « Lui qui joua un rôle
essentiel dans l’Égypte antique, d’un
point de vue économique, social, agricole et religieux, se retrouve aujourd’hui,
bien malgré lui, source de conflits avec
d’autres pays, dont l’Éthiopie avec son
barrage de la Renaissance. Un sujet bien
actuel », ajoute Carole Berté.
Du Nil, on retient en général une vision
poétique et mythologique. L’occasion
nous est donnée ici d’en apprendre davantage sur l’histoire et les réalités de
ce fleuve au travers d’expositions, de
conférences, de projections et de soirées
musicales enrichissantes.
des projections cinématographiques de
grands classiques et de documentaires
contemporains vous feront voyager par
grand écran interposé.
Karine Micard
Médiathèque Jacques-Baumel :
15-21 boulevard Foch
Renseignements : 01 47 14 54 54
Entrée libre
Conférences sur réservation
à l’accueil
Programme détaillé :
www.mediatheque-rueilmalmaison.fr
Des rendez-vous
passionnants
Parmi les temps forts de la manifestation, l’exposition colorée de trois artistes
peintres originaires du Soudan, dont les
œuvres transmettent la mémoire du
Nil et son histoire, riche et ancienne. Un
sculpteur et céramiste ainsi qu’un peintre
et graveur nous font voyager quant à eux
dans un univers chimérique.
Également au programme, des conférences captivantes sur l’histoire du Nil et
ses enjeux vous seront proposées. Enfin,
Rueil Infos 312 / décembre 2013
L
e concept de cette manifestation annuelle est simple : un
fait d’actualité – cette année,
les événements politiques en
Égypte – donne l’opportunité
d’étudier l’histoire du pays, des origines
à nos jours, en passant en revue les éléments fondamentaux de sa culture.
27
ENVIRONNEMENT
Une journée
à la ferme
Créée en 1994, la ferme pédagogique
du mont Valérien a pour vocation de
faire découvrir la nature aux enfants.
Dans sa cour pavée cohabitent vaches,
canards, lapins, poules, chèvres, oies,
moutons... et, depuis octobre, Belinda,
une ânesse du Cotentin. Visite guidée.
Anna-Maria Conté
Nouveau !
E
© P.M.
lle n’a pas les yeux bleus, Belinda, mais
avec sa jolie robe gris cendré et sa croix
de Saint-André sur le dos, cette nouvelle
pensionnaire crée l’événement. Pour
mieux connaître ce charmant animal,
une exposition et des activités y ont été consacrées
lors des portes ouvertes (lire encadré) de novembre.
« Pour l’heure, Belinda est encore trop jeune, mais les
responsables commenceront bientôt à la débourrer
à l’attelage pour organiser ensuite des promenades
autour du parc », indique le maire, qui a tenu à l’acquérir
puisqu’elle était destinée à l’abattoir. Grâce à son tempérament réfléchi et à son excellente mémoire, l’âne
est un compagnon de choix pour les autres animaux.
De plus, il fait des merveilles auprès du public handicapé. « Une activité que nous avons prévu de développer d’ici quelque temps, dès que Belinda sera prête ! »,
ajoute Claude Bendali, spécialisé dans les équidés et
responsable de la structure.
Le charme d’antan
Cependant, l’ânesse n’est pas la seule attraction de
la ferme. Située dans une zone résidentielle et parfaitement intégrée au paysage urbain, cette dernière
tire son charme d’antan de sa structure en bois au
toit de chaume. « Toute la semaine, nous accueillons
des jeunes dans le cadre scolaire ou périscolaire en
leur proposant des activités autour de l’agriculture
et de l’élevage », explique Hélène Talet, référente
pédagogique. Aider les animateurs à traire les chèvres,
à transformer le lait en beurre, à tisser la laine ou à
fabriquer du pain..., autant d’activités que les enseignants (ou les animateurs des centres de loisirs) apprécient particulièrement, car elles sont d’excellents
supports pour développer des sujets de fond tels que
la protection de l’environnement, le développement
durable, l’alimentation saine, la biodiversité...
Un lieu pour tous
De plus, depuis trois ans, les centres culturels (1) et le
conseil du village du Mont-Valérien (2) proposent des
ateliers de cuisine aux enfants et aux adultes le samedi
matin. Enfin, les apiculteurs de Rueil et des alentours se
retrouvent à la ferme une fois par mois pour discuter de
leurs projets, notamment celui, porté par la mairie, qui
consiste à installer des ruches dans certains espaces
verts de la ville (lire Rueil Infos d’avril, p. 19).
(1) www.lescentresculturels-rueil.com
(2) www.mont-valerien.conseilsdevillages.com
Les
mercredis
famille
Désormais la ferme propose des
animations le mercredi, de 14h
à 16h30. Participation ouverte à
tous à partir de 5 ans (les enfants
doivent obligatoirement être
accompagnés par un adulte).
Prochaines dates :
le 29 janvier (préparation de
beignets), le 12 février (atelier
cuisine), les 5 et 19 mars (ateliers
autour du potager).
Tarif : 3,80 €
Inscription obligatoire :
01 47 52 07 37 ou
fermedumontvalerien@mairierueilmalmaison.fr
Infos pratiques
La ferme est ouverte gratuitement au public le 3e week-end de chaque mois, samedi
et dimanche, de 14h à 18h (sauf janvier, juillet et août). Durant les portes ouvertes,
des ateliers autour de différents thèmes (nourrissage des animaux, traite des chèvres,
travaux de jardinage, tonte des moutons, fabrication du pain, du fromage, du jus de
pomme…) sont organisés. Contactez la ferme pour connaître les animations.
23 rue des Talus - Tél. : 01 47 52 07 37
Rueil Infos 312 / décembre 2013
© C.S.
29
En BREF
Appel à bénévoles
Soutenez la cause
des enfants
Le comité départemental des
Hauts-de-Seine de l’Unicef fait
appel aux personnes motivées
par la cause de l’enfance pour sa
campagne de vente de cartes de
vœux et de cadeaux sur les stands
des centres commerciaux et des
comités d’entreprise. L’Unicef
recrute également, toute l’année,
des bénévoles en mesure de
participer à la sensibilisation des
élèves ou à d’autres activités.
Contact (antenne Ouest 92 Saint-Cloud) : 06 07 16 98 02
(Élisabeth Calgaro)
Solidarité
Rueil Infos 312 / décembre 2013
Association
rueilloise
ma ville,
mon hôpital
30
Succédant au Comité de défense
de l’hôpital Stell de RueilMalmaison, fondé en 1992 dans
le but d’empêcher la fermeture
de l’hôpital départemental de
proximité, l’association Les Amis
de l’hôpital Stell s’emploie à mener
des activités en faveur de l’accueil
et du mieux vivre des personnes
âgées isolées hospitalisées en
soins de suite et de réadaptation
gérontologiques ou hébergées à
l’Ehpad Jules-Parent. Lors de son
assemblée générale du 4 avril
dernier, ses membres ont choisi
de modifier son intitulé afin
d’accroître son rayonnement :
« l’Association rueilloise ma
ville, mon hôpital » poursuivra
désormais son œuvre sociale
(animations diverses, acquisition
de petit matériel, d’ouvrages et de
magazines pour les bibliothèques
des établissements, festival du
cinéma seniors, etc.). L’association
recherche des donateurs et des
bénévoles pour soutenir son
action. N’hésitez pas à la contacter !
Association rueilloise ma ville,
mon hôpital : 4 rue Diderot
Tél. : 01 47 51 91 35
Le Souvenir français
tient son assemblée générale
Le comité du Souvenir français de Rueil-Malmaison tiendra son assemblée générale le dimanche 15 décembre,
à 11h, à la salle des mariages, en présence du maire et d’André Labour, délégué départemental de l’association.
Celle-ci sera précédée d’une cérémonie au monument aux morts de la mairie. Fondé en 1901, le comité de Rueil,
fort de 340 adhérents, a pour missions d’entretenir les tombes des morts pour la France et de transmettre le
flambeau du devoir de mémoire aux jeunes générations.
Handicap :
objectif
sensibilisation
Coup
de
chapeau
∞ Lors de la Semaine du handicap,
117 élèves des écoles Alphonse-Daudet
et Albert-Camus ont pu assister, les 15 et 18 octobre à l’auditorium de
la médiathèque, à deux spectacles de sensibilisation organisés par le
service Ressources et Animations de la maison de l’autonomie et la
troupe de comédiens de l’association Handicap et Libertés. Par ailleurs,
le 16 octobre, sept enfants de 7 à 11 ans et deux accompagnateurs de
l’accueil de loisirs Joëlle-Prudhomme ont visité la maison de l’autonomie
et son appartement témoin et participé à des ateliers de mise en situation
(parcours à l’aveugle, combinaison de simulation de vieillissement, etc.).
∞ Du 14 octobre au 12 novembre, les élèves de l’école des Trianons ont
bénéficié d’actions de sensibilisation au handicap (présentation des
différents types de handicaps et mises en situation) pilotées par l’A.P.F.
(Association des paralysés de France), sur la sollicitation de la directrice
de l’établissement, Isabelle Grundy. De nombreux bénévoles, dont des
représentants de l’A.P.F., des associations Autisme 92 et Valentin-Haüy
et des fédérations de parents d’élèves, ont contribué au succès de
l’opération, en coopération avec le service Ressources et Animations de la
maison de l’autonomie et les membres de la charte Rueil-Handicap.
D.R.
Collecte de
jouets à la
résidence Mapi
Dans le cadre de l’opération
« Les voisins solidaires » portée
par le groupe Médica-France, la
résidence Mapi (établissement
d’hébergement pour personnes
âgées dépendantes) organise
une collecte de jouets neufs ou
en excellent état au profit des
enfants des bénéficiaires des
Restos du cœur.
Les personnes intéressées sont
invitées à déposer leurs dons
jusqu’au 8 décembre à l’accueil
de la résidence Mapi :
29-31 boulevard Solférino
Renseignements :
01 47 16 62 00
Assurance maladie
Attention ! Envoyez tous vos documents par la poste
Dorénavant, il n’est plus possible de déposer des documents (ordonnances, feuilles de soins, arrêts de travail,
etc.) dans la boîte aux lettres de la caisse primaire d’assurance maladie de Rueil. Ceux-ci doivent être adressés,
par voie postale, à la C.P.A.M. des Hauts-de-Seine : C.P.A.M., 92026 Nanterre Cedex.
Halte aux escroqueries en ligne !
La C.P.A.M. 92 met en garde ses assurés contre les e-mails frauduleux, imitant ceux de l’Assurance maladie, les
invitant à communiquer leurs coordonnées bancaires et autres justificatifs d’identité ou de domicile. Sachez
qu’en aucun cas ces informations ne vous seront demandées par votre caisse par Internet, par e-mail ou par
téléphone. Ne répondez surtout pas à ce type de message !
Plus d’informations :
www.ameli.fr
Rendez-vous
dans les villages
Dimanche 8 décembre
Rueil-sur-Seine :
point rencontre
citoyen
Pharmacie du Centre
18 rue Paul-Vaillant-Couturier
Tél. : 01 47 49 01 36
Dimanche 15 décembre
Grande Pharmacie
48 avenue de Fouilleuse
Tél. : 01 47 51 55 95
Dimanche 22 décembre
Pharmacie Ngau Ly
23 rue du Château
Tél. : 01 47 08 57 21
Mercredi 25 décembre
Pharmacie Manuel Château
16 rue Paul-Vaillant-Couturier
Tél. : 01 47 51 01 33
Dimanche 29 décembre
Pharmacie du Théâtre
2 rue Jean-Mermoz
Tél. : 01 47 51 11 44
Mercredi 1er janvier
Pharmacie Desjardin
107 boulevard National
Tél. : 01 47 51 24 29
Dimanche 5 janvier
Pharmacie de l’Europe
4 cours Ferdinand-de-Lesseps
Tél. : 01 47 08 04 30
Emploi
RichelieuChâtaigneraie :
concours photo
du village
Dernier rappel pour participer au
concours photo organisé par le
conseil de village RichelieuChâtaigneraie, cette année sur le
thème « Rueil insolite ». Les photos devront être déposées au plus
tard le 10 janvier à la maison du
village, 1 rue Jean-Bourguignon.
Une exposition présentant les
meilleurs clichés sera organisée
du 3 au 13 février au centre
culturel l’Ermitage.
N.B. : Les conseils de village
organisent également plusieurs
manifestations dans le cadre des
fêtes de fin d’année, voir dossier
de Noël, page 23.
Carnet médical
∞ La clinique vétérinaire des Dr Lacourt et Melikov,
située au 19 rue du 18-Arpents, change d’adresse à partir du 1er janvier :
189 route de l’Empereur. Les coordonnées téléphoniques et horaires ne
seront pas modifiés. Tél. : 01 47 51 00 65
∞ Le docteur Patrick Natta,
allergologue (exploration fonctionnelle respiratoire, adultes et enfants),
consulte au 5-9 rue Jacques-Daguerre.
Tél. : 01 41 96 70 40 - E-mail : dr.patrick.natta@orange.fr
∞ Charlotte Mondollot,
ostéopathe D.O. (périnatalité, D.U. intervention d’urgence et soins
milieu sportif) s’est installée au 52 rue Gambetta. Tél. : 06 67 12 66 18 ou
01 47 32 06 28 - E-mail : charlottemodollot.osteo@gmail.com
∞ Juliette Ferné,
ostéopathe D.O. (D.U. de psychosomatique), reçoit au 52 rue Gambetta.
Tél. : 06 60 07 80 54 ou 01 47 32 06 28
∞ Ouarda Ouai,
infirmière libérale, s’est installée au 5 boulevard du Général-de-Gaulle.
Tél. : 06 23 87 76 18
∞ Julina Destilice,
infirmière libérale, s’est installée au 10 rue Jean-Mermoz. Tél. : 07 81 52 52 85
À l’occasion de la Ferme de Rueilsur-Seine, organisée sur la place de
l’Europe samedi 14 décembre, le
conseil de village tiendra un point
rencontre citoyen de 14h à 16h30.
Venez rencontrer vos conseillers
et échanger avec eux sur la vie du
quartier.
© C.S.
Coup
de
chapeau
Les Rueillois
ont la brioche
attitude !
Dans le cadre de l’opération
brioche qui s’est déroulée
du 7 au 13 octobre, pour la
10e année consécutive, sous
l’égide de l’A.P.E.I. de RueilNanterre, quelque 6100 brioches
ont été vendues. Un record
a même été battu le samedi
12 octobre, avec 2330 brioches
écoulées. Bravo à tous les
gourmands et aux équipes de
bénévoles !
Coup
de
Des clowns chapeau
pour les enfants
hospitalisés
Grâce aux participants à la
11e Marche contre le cancer,
organisée le 6 octobre par
le comité Fnaca (Fédération
nationale des anciens
combattants en Algérie, Maroc et
Tunisie) de Rueil-Malmaison, en
association avec la Ligue contre
le cancer, 4500€ ont pu être
collectés et reversés à l’association
«Le Rire médecin». Merci à tous et
à l’année prochaine !
La mairie
recrute !
Voici les postes à pourvoir
au sein de la Ville
de Rueil-Malmaison :
∞ Pour la direction
de la Petite Enfance :
- Un directeur et un directeur
adjoint d’établissement d’accueil H/F
(diplôme d’infirmière-puéricultrice)
- Un directeur accueil familial H/F
(E.J.E., infirmier, puéricultrice)
- Des auxiliaires de puériculture
diplômés H/F
∞ Pour le service Gestion
technique du patrimoine
et les Ateliers :
un gestionnaire technique
maintenance conformité H/F
(grade technicien)
∞ Pour le service
des Espaces verts :
- Un responsable de régie H/F
(grade de technicien)
- Un responsable administratif et
comptable H/F (grade adjoint
technique/rédacteur), compétences
en comptabilité publique impératives
∞ Pour la police municipale :
- Un policier municipal brigade
équestre H/F (grade de gardien,
agent de P.M.)
- Un policier municipal H/F
(grade de gardien, agent de P.M.)
- Un A.S.V.P. H/F (grade adjoint
technique)
∞ Pour la direction
des Affaires sociales :
un infirmier de prévention H/F
(infirmier diplômé)
∞ Pour la direction des Ressources
humaines et de la Formation :
un gestionnaire carrière H/F (grade
adjoint administratif/rédacteur),
expérience dans un poste similaire
du secteur public exigée.
Les candidatures (lettre de
motivation et C.V.) doivent être
adressées à Monsieur le maire
à l’adresse suivante : service.
ressources.humaines@mairierueilmalmaison.fr
Rueil Infos 312 / décembre 2013
Pharmacies
de garde
31
En BREF
Agenda
Jardinage
Mardi 31 décembre,
accueil à 20h
Tarif : 105 €
Au mois d’août dernier, les buis de la ville ont été attaqués par une
chenille originaire d’Asie qui sévit en France depuis quelques années :
la pyrale du buis (Cydalima perspectalis). Le service des Espaces
verts a aussitôt appliqué aux plantations dont il a la responsabilité un
traitement biologique à base de Bacillus thuringiensis, efficace contre
le parasite mais sans danger pour les autres espèces. Au printemps,
la pyrale pourrait faire son retour dans nos jardins. Les Rueillois sont
donc invités à pulvériser leurs buis dès l’apparition de la chenille
(le traitement préventif n’étant d’aucune utilité) à l’aide de produits
biologiques disponibles en jardinerie. Notez que les contacts avec les
insectes sont déconseillés.
Plus d’informations auprès du service des Espaces verts :
01 47 10 08 20
Sport & Loisirs
Découvrez les arts martiaux
vietnamiens
Une nouvelle association dédiée aux arts martiaux est née à RueilMalmaison : Som Lam Hac Ho vous propose de pratiquer les arts
martiaux vietnamiens le lundi de 18h à 20h (adultes/ados) et le samedi
de 14h à 16h (adultes/ados) et de 16h30 à 18h30 (enfants).
Association Som Lam Hac Ho
Complexe sportif Jean-Dame : 25 rue Prudent-Néel
Renseignements : 06 49 39 50 47
Les mots, toute une aventure !
L’association rueilloise L’Aventure des mots, créée en juillet dernier, propose
des ateliers littéraires aux enfants de 6 à 10 ans (lecture de textes de grands
auteurs, échanges, écriture et illustrations, jeux autour des mots...).
Un mercredi par mois en période scolaire et tous les mercredis
pendant les vacances scolaires
Maison des associations : 156 avenue Paul-Doumer
Renseignements (Chloé Segard): 06 11 96 92 96
ou chloe.segard@yahoo.fr
Rueil Infos 312 / décembre 2013
Coup
de
chapeau
32
Rac Tennis :
record battu !
D.R.
À l’occasion de la journée d’accueil des nouveaux membres du Rac
Tennis, le 17 novembre, Anne-Ingrid Gentien (au centre sur la photo),
1000e adhérente de la section, s’est vu remettre le survêtement du club et
une boîte de balles, en présence du maire adjoint à la Politique sportive, de
Dominique Agis-Garcin, président de la ligue, d’Emmanuel Gato, directeur
du centre de ligue, et de Claire Kalaydjian, présidente du Rac Tennis.
Depuis la rentrée, le club, très prisé des sportifs rueillois, a franchi la barre
des 1200 adhérents !
2013
À l’occasion de la 27e édition du
Téléthon, les 6 et 7 décembre,
Rueil se mobilise : concerts,
spectacles, conférence,
exposition vous attendent, sans
oublier le village Téléthon, le
samedi 7 décembre, sur le parvis
de la médiathèque et place
de l’Église. Venez nombreux
participer aux animations et
exprimer votre solidarité avec les
malades !
Vendredi 6 et
dimanche 7 décembre
Programme complet :
www.mairie-rueilmalmaison.fr
Vive 2014 !
L’Amicale des originaires du
Massif central organise son
traditionnel réveillon de la
saint Sylvestre. Au programme,
dîner de gala, champagne,
orchestre et cotillons. Les places
sont limitées : ne tardez pas à
réserver !
Conseil général
Salle de convivialité
« La Passerelle » :
13-15 rue Becquerel
Renseignements et inscriptions :
06 81 83 95 86
D.R.
Protégez vos buis !
Cuivres
et orgue
L’association des Amis de
l’orgue vous convie au concert
du quintette de cuivres TocaSenh (formé, entre autres,
de musiciens de la Garde
républicaine), accompagné de
l’orgue du temple.
Dimanche 8 décembre, à 17h
Entrée libre
Église réformée de RueilNanterre : 32 rue Molière
Permanence
Renouvellement
d’arbres
Combattre la
violence morale
Dans le cadre de la gestion des
arbres des routes départementales
de Rueil, le conseil général des
Hauts-de-Seine procédera à la
suppression de 43 arbres cet
automne, du fait de leur état
phytosanitaire dégradé. Les travaux
de replantation de 25 jeunes arbres
interviendront cet hiver.
Depuis dix ans, l’association
A.J.C. lutte contre la violence
morale (manipulations,
violences verbales, humiliations,
harcèlement) en offrant aux
victimes écoute, informations,
lieux d’accueil et aides diverses.
Elle tient une permanence au
C.C.A.S. (2 place Jean-Jaurès)
le jeudi après-midi sur rendezvous.
Notez que certains arbres
ne seront pas remplacés en
raison de projets de voirie ou
d’emplacements inadaptés.
Plus d’informations (service des
Espaces verts) : 01 47 10 08 20
Renseignements :
07 81 48 77 80 ou
ajcviolence92@gmail.com
COMMERCE
Des étals plus hauts
au marché du centre-ville
Nouveaux
commerçants
Désormais, les personnes de grande taille (ainsi que les utilisateurs de parapluies) qui font leurs courses au marché
du centre-ville peuvent tranquillement se promener autour les étals ! En effet, depuis fin novembre, à la demande du
maire, qui a pris en compte les sollicitations des usagers, les tubes constituant les supports de la couverture mobile de la
place Jean-Jaurès et de la place Lully mesurent dix centimètres de plus, permettant ainsi de rehausser les installations.
« Je remercie la société délégataire Géraud, notre partenaire, qui a répondu favorablement à cette requête, indique le
maire adjoint au Commerce et à l’Artisanat. Notre marché est donc le premier en France à avoir une telle hauteur ! »
Ces nouvelles dimensions des étals, qui améliorent le confort des clients et des commerçants et offrent davantage de
clarté, ont pu être adoptées grâce à l’utilisation de nouveaux matériels (qui n’existaient pas encore l’an dernier). Ceuxci ont permis de respecter la contrainte de poids maximal des structures (25 kg) imposée par la législation du travail.
RUEIL CONDUITE
AUTO-ÉCOLE
18 boulevard Solférino
Tél. : 01 47 14 91 12
DANS L’ÎLE AUX
ENFANTS
VENTE SECONDE MAIN
VÊTEMENTS BÉBÉS DE 0 À 3 ANS
2 rue de la Réunion
Tél. : 06 24 62 63 73
D.R.
Chocolat
supérieur
Coup
de
chapeau
À l’occasion de la remise des
Awards des meilleurs chocolatiers
de France par le Club des
croqueurs de chocolat, le jeudi
31 octobre, le Rueillois Gilles
Cresno a remporté la récompense
maximale de « 5 tablettes » pour la
quatrième année consécutive. Une
performance rare ! Cette année,
l’artisan chocolatier a également reçu
le premier prix régional du concours
Stars & Métiers organisé par la Bred
Banque populaire.
Régulièrement, vous recevez dans vos boîtes aux lettres des publicités
mentionnant la Ville de Rueil-Malmaison. Ces documents n’ont
aucune relation avec la mairie, qui n’est pas responsable des tarifs
pratiqués par les annonceurs. Faites donc très attention : des artisans
sans scrupule profitent de la naïveté ou de l’inexpérience de certains
clients. Veillez surtout sur vos aînés : parents, connaissances, voisins...
Par ailleurs, si vous souhaitez faire appel à des artisans de confiance,
la Ville de Rueil-Malmaison a mis en place il y a quelques années, en
partenariat avec la chambre de métiers et de l’artisanat des Hautsde-Seine, une charte qualité confiance qui valorise les entreprises
artisanales engagées dans une démarche qualitative en matière de
conseil, de respect des devis et des délais et de disponibilité.
Cette liste est disponible au service Commerce et Artisanat :
37 rue Jean-Le-Coz - Tél. : 01 47 32 53 87, sur www.mairierueilmalmaison.fr et sur www.chartequalite-artisanat.com
LA B DE LUXE
BOULANGERIE-PÂTISSERIE
12 rue du Colonel-deRochebrune
Tél. : 01 41 42 16 39
MCDONALD’S
RESTAURATION RAPIDE
46 rue du Château
Tél. : 01 55 94 98 94
Rueil Infos 312 / décembre 2013
D.R.
ABUS
de confiance
33
page
Des jeunes engagés
Un jouet pour Noël
Chaque année, vous êtes nombreux
à participer à la collecte de jouets neufs
organisée par le conseil municipal des jeunes
en faveur des enfants dont les parents sont
bénéficiaires des Restos du cœur.
Retrouvez les Pères Noël du cœur les
samedis 7 et 14 et le dimanche 15 décembre,
de 9h à 18h, au centre Leclerc. Merci pour
votre générosité !
Des collégiens
et des lycéens
au Marché du monde
L’un des chalets du Marché du monde de la place de
l’Église (du 13 au 15 décembre, lire dépliant à l’intérieur
de ce magazine) sera tenu par des élèves du collège
Henri-Dunant et du lycée Richelieu. Leur mission ?
Vendre les produits (huile d’olive, jus de fruits, café...)
en provenance de pays hispaniques importés par leur
nouvelle « mini-entreprise », ESNatural.esp. L’occasion
d’acheter des denrées savoureuses (bio et écologiques) et
de rendre service à vos camarades.
Les rendez-vous
de l’Avant-scène
©Mairie de Rueil
À VOS AGENDAS ! (1)
Vous ne savez pas quoi faire samedi 7 décembre à 20h30 ? Venez découvrir The
Cauka’s Science ! Ce groupe vous étonnera avec sa musique indie rock qui allie
des voix légères et des guitares aériennes avec des rythmiques puissantes.
Et pour les amateurs de théâtre, le 14 décembre à 20h30, les jeunes de l’atelier
théâtre de l’Avant-scène vous proposent deux courtes pièces sur le thème des
jeux violents.
L’Avant-scène : 6 place du 8-Mai-1945
(1) Merci à Chloé et Kéli, stagiaires de troisième, pour leur aide à la rédaction de ces informations.
PROCHAINEMENT DANS CES PAGES !
Devoir de mémoire
Le 16 octobre, après avoir assisté à une
conférence de Maurice Nave, ancien
résistant rueillois, des élus du conseil
municipal des jeunes ont visité le mémorial
du mont Valérien. Un parcours émouvant
dans l’histoire de France que l’on peut
revivre sur www.mont-valerien.fr
Le 29 novembre, vous avez élu vos nouveaux représentants au conseil municipal des jeunes. Nous vous les présenterons le mois prochain.
Rueil Infos 312 / décembre 2013
Vous préférez la musique pop ? Pas de problème ! The Probs, groupe frais
et dynamique sélectionné par le concours Träce 2013, vous fera apprécier sa
musique originale associant l’énergie des années 70 et la pop moderne.
35
Rubrique réalisée avec le précieux concours des membres de
la Société historique de Rueil-Malmaison (S.H.R.M.) - Tél. : 01 47 32 57 38
L
es premières célébrations publiques de Noël dans notre ville
datent de 1885. La marquise
de Bonneval, sœur du duc de
Cadore, propriétaire du château
de Buzenval, voulant perpétuer le souvenir de cette famille bienfaitrice, offre à
l’église, en décembre 1885, « un splendide
arbre de Noël aux branches duquel étaient
suspendus, entre autres objets, plus de
700 oranges et quantité de jouets. Mille à
onze cents enfants sont ainsi gâtés sans
distinction de religion ou d’appartenance
politique », explique Dominique HelotLécroart de la S.H.R.M.
Au temps de
Roger Jourdain
Par la suite, ce serait sous la mandature de
Roger Jourdain qu’un arbre de Noël aurait été
officiellement offert aux enfants de Rueil
dans les salons de l’hôtel de ville. « Maire
atypique élu le 20 mai 1900 et artiste peintre
d’une certaine notoriété, Roger Jourdain fréquente avec sa femme, née Henriette Dubois
de Moulignon, les musiciens, peintres et
Noël d’autrefois
Nous vous présentons dans ce magazine les
manifestations organisées à l’occasion des
fêtes de fin d’année à Rueil. Une tradition qui
dure depuis plus d’un siècle…
écrivains de l’époque dans le salon que tient
à Paris sa sœur, Madame de Saint Marceaux,
propriétaire d’une maison chemin des Vignes
à la Jonchère », ajoute Liliane Kalenitchenko,
chargée de mission au cabinet du maire et
mémoire de la ville.
Un comité des fêtes à but philanthropique
est constitué pour venir en aide aux malades
indigents et aux personnes nécessiteuses.
Des concerts, des bals, des tombolas dotées
de très nombreux lots offerts par toutes les
personnalités, les commerçants et anonymes de la ville sont ainsi organisés.
Guignol
Mais la principale manifestation est une
fête de bienfaisance autour d’un arbre de
Noël, préparée par un groupe de dames
patronnesses dirigé par Madame Roger
Jourdain. Quelques jours auparavant, des
vêtements sont distribués aux enfants des
familles nécessiteuses. En 1903, Le Réveil
ruellois écrit : « On ne peut imaginer rien
de plus touchant que ce défilé silencieux et
ému d’enfants, filles et garçons, auxquels
des cœurs charitables plus favorisés par
la fortune se sont intéressés [...] Dans la
grande salle de la mairie, appelés un à un
du vestibule comble où régnait un silence
relatif, ils arrivaient, et aussitôt des mains
expertes avec cette douceur maternelle
innée au cœur de la femme les accaparaient et leur essayaient leur petit d’hiver.
Plus de 400 enfants ont reçu vêtements,
bas, chemises, tabliers, amoncelés sur le
sévère tapis vert de nos édiles. » Le jour
de Noël, tous les enfants de la ville sont
conviés dans les salons de l’hôtel de ville
à assister (à tour de rôle) à un spectacle
de Guignol et une séance de prestidigitation donnée par un grand illusionniste du
théâtre Robert-Hodin de Paris. À la suite
de la représentation, les dames patronnesses distribuent sucres de pomme,
oranges, bonbons et jouets (dominos, jeux
de dames, lotos, cordes à sauter, raquettes
et volants, trompettes, etc.).
Après la guerre
Cependant, cette manifestation ne survit pas à la démission de Roger Jourdain
en 1906. Mais, en 1909, on annonce la
création d’un arbre de Noël sous la présidence du tout nouveau curé, l’abbé Faivre.
D’autres arbres de Noël sont également
célébrés dans les quartiers, les écoles et
les associations.
Les archives évoquent l’existence, en 1946,
d’un « comité de l’arbre de Noël unique de
Rueil-Malmaison », composé de représentants de tous les groupements de la commune. Une fête est organisée pour tous les
enfants âgés de 6 à 12 ans, quel que soit
l’établissement scolaire fréquenté, car
« nombreux seront certainement, cette année, ceux dont le Père Noël ne visitera pas la
cheminée [...] La dureté des temps oblige les
familles à des restrictions excessives. Il ne
faut pas que l’enfance souffre, à l’occasion
de cette fête, de l’âpreté et des difficultés
des temps actuels. »
Rueil Infos 312
306 // décembre
avril 2013 2013
Cette rubrique
révèle les secrets
de l’histoire des
lieux, des rues, des
bâtiments... de Rueil.
Ces « anciennes
actualités »,
vivantes, insolites et
anecdotiques, nous
remémorent le riche
passé culturel de
notre ville.
HISTOIRE
29
37
GENS D’ICI
Bertrand Perrin
Vers une culture du football
© C.S.
Le football, pour Bertrand Perrin, est plus
qu’un simple loisir : il est avant tout matière
à réflexion. « Après avoir passé beaucoup
de temps à y jouer et à regarder les matchs
à la télévision, j’ai eu envie, un jour, de
comprendre les raisons d’un tel engouement
collectif, explique-t-il. J’ai donc cherché
de la littérature sur le sujet. Sans succès.
De là est né mon projet : écrire le livre que
j’aurais voulu lire sur ce sport qui déchaîne
les passions à l’échelle planétaire. » Après
trois ans de recherches et de compilations,
c’est en juin dernier que ce Rueillois fan du
ballon du rond publie Football. Les raisons
d’une passion, aux éditions Persée. Un
aboutissement auquel il associe d’ailleurs
la médiathèque de Rueil, « dont la richesse
documentaire a pleinement contribué à
l’écriture du contenu ». Spécialiste de la
conception automobile, Bertrand a décidé,
avec cet ouvrage, de mettre ses idées
au service de la culture footballistique.
« J’avais envie de redonner ses lettres de
noblesse au football, d’expliquer l’attrait
de ce jeu auprès du grand public et des
éducateurs sportifs », confie l’auteur de cette
radioscopie réussie du football, regrettant
que « certains clubs amateurs cultivent trop
systématiquement l’esprit de compétition
au détriment du plaisir du jeu ». Que vous
soyez passionné de football ou seulement
curieux de découvrir le fonctionnement
du phénomène, vous apprécierez très
certainement l’originalité du livre de Bertrand
Perrin, qui vient à point nommé pour
célébrer les 150 ans de ce sport si populaire.
Bertrand Perrin,
Football. les raisons d’une
passion, éditions Persée, 16,30 €
Disponible sur
www.radioscopiedufootball.com,
www.fnac.com et www.amazon.fr
Cyrille Legendre
Lorsque, début avril, à l’occasion du dernier festival de Beaune, Cyrille Legendre reçoit
le prix du premier roman policier pour Quitte ou double, il avoue sa grande surprise.
Pour ce journaliste sportif, aujourd’hui communicant pour le compte de la ligue Paris
Île-de-France de football, écrire est une passion depuis plus de vingt ans. C’est en
janvier que le Rueillois est contacté par les éditions du Masque pour participer à ce
concours littéraire. Depuis, Cyrille vit un véritable conte de fées, les critiques de la
presse et des lecteurs étant très positives. « Si le milieu du football est présent dans le
livre, il n’en est pas le thème central, explique l’auteur. Dans Quitte ou double, j’ai voulu
aussi parler des sujets que j’aime, comme les voyages et, surtout, la géopolitique. En
fait, c’est, plus qu’un simple polar, un roman d’aventure. » C’est dans l’actualité que
Cyrille puise ses principales sources d’inspiration, mais pas seulement… En effet, si
vous lisez Quitte ou double, vous verrez que cet amoureux de Rueil depuis quinze
ans rend aussi hommage à la ville, puisque le héros, tout comme lui, y habite et que
la scène finale se déroule dans le parc de Bois-Préau ! « Rueil est une ville où on se
sent bien et où il y a une vraie vie de quartier », confie notre écrivain, qui s’apprête à
mettre un point final à la suite de Quitte ou double, dont la sortie est prévue pour le
printemps 2014.
Cyrille Legendre,
Quitte ou double, éditions du Masque, 6,60 €
© C.S.
Rueil Infos 312 / décembre 2013
Du journalisme
à l’écriture de polars
39
Le Carnet
Naissances
Resthem Muhadri
et Marion Didier-Pichat
Patrice Casbonne
et Martine Nouchy
Olivier Joseph
et Suzy Navarro
Loïc Deletoille
et Emmanuelle Comolet
Jérémy Muraben
et Sylvia Gicquel
Kamel Hammouche
et Sara Bouih
Cédric Martin
et émilie Nunes sanches
Nicolas Compagne
et Nora Boukelloul
• 21 avril > Yvann ZOLA-BABINGI • 30 septembre > Philémon ELIAS,
Thibaut LESOIL • 1er octobre > Antoine DEMARTY• 2 octobre > Emma
JOLLY, Shérine HAMAN, Simon CUNHA DA COSTA • 3 octobre >
Mohamed BOUCEKKINE • 4 octobre > Arthur LAMY, Mohamed-Amine
KADDOURI, Maxence GOFFIN • 5 octobre > Héloïse DELEUZE, Élise
ETTAMIRI, Leyïden SILO EDIMO BOUCAUD • 6 octobre > Raphaël
SABER • 7 octobre > Adèle BROSSARD, Anna DEQUICK, Raphaël
BIENCOURT BAUMONT • 8 octobre > Chris MBONDI NGANGUE,
Layana EL MEZABI, Massyl AMRANE, Maïssa LAGADIC • 10 octobre >
Agastya IYER • 11 octobre > Aurélien PRIGENT, Ismaïl SERROUKH,
Alexia PAPAZACHARIOU • 12 octobre > Cléa POMPILI, Lilou RIVOIRE,
Océane GIRARD, Liam GODINEAU • 13 octobre > Dany DESVIGNES,
Élise CARBONNIER, Mathys CHATELARD • 14 octobre > Thibault
CHAIN, Youssef LABIDI, Johanna CHANEL • 15 octobre > Maayane
KHAYAT, Naïa GOMIS • 16 octobre > Grégoire PLARD • 17 octobre >
Kamil EL MAÂROUFI • 18 octobre > Sara CÉLIMÈNE, Alicia AUROUX,
Anissa HAMMADI, Divine ZOUZOUKO, Émilie VINSONNEAU,
Solenn KODJO • 20 octobre > Jimy FEKPE • 21 octobre > Joseph
KYRYYCHUK • 22 octobre > Lya BRAUN TESSIER, Rose GORMAND
TUIZAT • 23 octobre > Naël ESSAHAL • 24 octobre > Fatima
GUISSE, Axel SAULNIER • 25 octobre > Fatmata SY, Justine
BIGNON • 26 octobre > Axel MOZAR BERMIRON • 28 octobre > Jade
COQUILLAUD • 29 octobre > Audrina DELAGE TEIXEIRA • 30 octobre >
Hanna BOUIRDEN
Mariages
Rueil Infos 312 / décembre 2013
Axel Saulnier
24 octobre
41
Le Carnet
Décès
Rueil Infos 312 / décembre 2013
Mariages
42
François Petetin
et Camille Séguret
Loic Honore
et Taïna Abraham
Franck Leite
et Sèïvé Gbenagnon
Frédéric Brisson
et Inès Andreo
Éric Chiche
et Cécile Brihaye
Bruno Gomes
et Laure Besnier
Jimmy Olive
et Sandrine Pintard
Claude Dorion
et Line Boisseau
• 1er septembre > Renée LEBRETON veuve DECLERCQ, Suzanne BERCU veuve
DITMANN • 1er octobre > René MOLINS, Véronique DELATOUR, Guy BOURGEOIS
• 2 octobre > Georget JOLLY, Hubert AVRAM, Christian DAVID, Jean-Pierre
LAMOUROUX, Martine VÉDRENNE veuve PHILOUZE • 3 octobre > Roosevelt
COUCEIRO de ALMEIDA, Jeanne DRAGHI • 4 octobre > Guy LEBAS, Gérard
SEVAULT • 5 octobre > Narcisse GALUP veuve PATOUREAU, Michel JOUSSEIN,
Jean BORTOLI, Georges COUVREUR • 6 octobre > Germaine WOLF veuve CURATI,
Élisabeth LE TANNO, Christian JACOTOT • 7 octobre > Gisèle GASPARET, JeanMichel GROTTARD, Philippe CAROFF • 8 octobre > Paula PROST, Paule DIZARN,
Roger BUET • 10 octobre > Gérard FOUQUET • 11 octobre > Katherine KNOLL,
Élisabeth GUILMET veuve LECHOPIED, Marilyn CARTER • 12 octobre > Ammar
TROUBA • 13 octobre > Rolande MARTINCOURT veuve SEYER, Jacqueline NAY
veuve BAROUX, Eugène FACOMPRÉ • 14 octobre > Monique BERGES, Jean-Marc
FAYOUX, Marie-Thérèse BERNARD veuve BULTÉ • 15 octobre > Marie MAURY
veuve PICART • 16 octobre > Fatma TAAZIBT • 17 octobre > Marie MALGA veuve
DUBRAY, Virginie BERTRAND veuve ROCHÉ • 18 octobre > Joseph MANIN,
Gabriel VAUCHEZ-BONGAIN • 19 octobre > Paul BERTHET, Monique RODAS
veuve GAUTIER, Claude PELTIER • 20 octobre > Marguerite VIDAL veuve DUCDODON, Blanche PAROTON, Lucette LARRUE veuve LUCURON • 21 octobre >
Marie OFFRET veuve PREVOST • 23 octobre > Nassera BOUDJERADA, Marcel
KLISNICK • 24 octobre > Anne BOTKAY veuve KLEIN, Gérard MONGIN, Yvonne
ESCUR veuve BAILLAVOINE, Marie-Claire CASSAGNEAU, Jacqueline AULUC,
Solange PLAGNOL veuve COUPRIE • 25 octobre > Marguerite LEFRANÇOIS veuve
VIALA, Yvonne LE PROVOST veuve GABORY, Roger MOREAU • 26 octobre >
Madeleine PACILLY • 27 octobre > Jacqueline CHÉRY veuve ROUSSEL, Jean
KERAVEC • 29 octobre > Chana PAWLOWSKA veuve HORENFELD • 31 octobre >
Fabrice ROCHU, André NEVEUX, Sophie GALLOUEDEC, René VANTHUYNE
Pour toute réclamation, contactez le service de l’État civil au 01 47 32 66 40.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising