Handball
Vie du collège
Présentation du foyer socio-éducatif
d'après une interview de Mme HAZARD
La gestion du F.S.E. est réalisée par un bureau composé de trois personnes :
– le Président M. Sauvage, Professeur de SVT
– la Trésorière, Mme Hazard, CPE
– et la Secrétaire, Mme Solenn Le Guen, ASEN
Lorsqu'un séjour est organisé, le Foyer Socio-Educatif prend part au financement du projet, il paye
donc une partie du coût du séjour, mais seulement pour les personnes qui adhèrent au F.S.E..
Pour adhérer au F.S.E., dans le dossier d'inscription, au début de l'année, il suffit de lire l'explicatif
du fonctionnement du F.S.E. et de son adhésion, puis de remplir la feuille.
Le local du F.S.E. est dans la continuité du bâtiment C et ses horaires d'ouverture sont de 11h45 à
13h15 tous les midis, cependant, chaque jour étant réservé à un niveau de classe :
–
Lundi pour les 6èmes
– Mardi pour les 3èmes
– Jeudi pour les 5èmes
– Vendredi pour les 4èmes.
Mais même chose que pour les contributions aux voyages, l'entrée au foyer est réservée aux cotisants.
A l'intérieur, il y a un espace "calme" et un espace "agité".
Dans l'espace calme, on y trouve un coin lecture, il y a des magazines, le journal du collège et autres. Il y a
également des jeux de sociétés.
Dans la partie agitée, on trouve deux tables de ping-pong, deux espaces fléchettes, un baby-foot, et enfin
quelques tables et portes-manteaux.
Le Foyer Socio-Educatif organise également des sorties telles que les suivantes, organisées l'année
dernière : Char à voile, concert de Renan Luce, match de foot Rennes-PSG, ou bien une visite du Zoo du
Morbihan.
Cette année, une sortie Rugby a déjà été organisée et une nouvelle sortie football est à venir.
Mais il est également possible de participer à des activités, telles que le tournoi Mario-Kart sur Wii, une idée
de M. Delesne, ce dernier a prêté sa Wii, et, avec l'aide de Solenn, ils ont organisé ce tournoi, qui n'a
toujours pas de gagnant étant donné que le tournoi n'est pas terminé.
Toutes ces idées émergent de la tête des élèves. Pour proposer une idée d'activité ou bien de sortie, il suffit
de la noter sur une feuille et la poser dans une boîte "Inscriptions d'idées" au foyer. Les enseignants et
autres personnes du collège peuvent également faire des suggestions.
Généralement, le midi dans le foyer, il n'y a pas de problème de discipline, mais attention, il y a déjà eu des
interdictions temporaires d'accès au foyer, et il peut encore y en avoir.
Après tout cet explicatif, j'espère que vous aurez envie d'adhérer au foyer, et donc d'y aller ou d'y retourner
le midi. Alors, AMUSEZ-VOUS BIEN !!!!!
Olivier DAVENEL
Vie du collège
Théâtre engagé, alliant textes et musiques
sur des questions toujours d'actualité, variété des
morceaux et des instruments, mise en scène
originale !
èmes
Puis les comédiens ont échangé avec les
Les 3 A à l’"École du
élèves : c'était la première fois qu'ils accueillaient
Spectateur"
un public pour ce spectacle. Questions sur le
choix des textes, les difficultés, la mise en place
èmes
Les 3
A poursuivent le parcours de du jeu des acteurs et les références géopolitiques
et culturelles.
leur "école du spectateur" avec la
rencontre de la Compagnie Staccato au Cette rencontre fut un moment fort puisque
Pôle Sud.
l'ensemble des élèves envisage d'aller voir le
spectacle.
La compagnie Staccato, en résidence au
Pôle sud pour la troisième année, a une
Nouvelle expérience grâce à laquelle les
prédilection pour les textes, plutôt courts, qui élèves poursuivent avec un vrai plaisir leurs
ouvrent vers d'autres horizons (Proche-Orient).
réflexions et leur plongée dans le monde du
Elle monte un spectacle : Que d'espoir! spectacle vivant.
Cabaret-Théâtre musical de Hanokh Levin,
dramaturge israélien (1943 – 1999), spectacle où
"toutes les persécutions invitent à rire du pire",
"patchwork musical se jouant des frontières de
genre, mêlant le drame à la farce absurde" (P.
Robert)
Rencontre nouvelle, étonnante et
différente des deux précédentes ! Accueillis sur
la scène de la grande salle du centre culturel
chartrain, les élèves ont pénétré dans une tente.
Les bancs étaient disposés de telle manière que
les quatre comédiens et le musicien pouvaient
circuler autour et au milieu du public.
Etonnement de tous, lorsque Philippe Robert les
a invités à se tourner le dos ! Durant une demiheure, les élèves ont assisté à une répétition filée
d'une partie du spectacle. Choc, étonnement,
plaisir d'être "englobés", pris, cernés par les
paroles, la musique de L. Carré, la présence toute
proche des quatre comédiens, Hélène Bothorel, J.
Clinchamp, G. Ronsin, P. Robert.
L'absurde, l'humour froid, décalé, la
critique acerbe de Hanokh Levin font alors
mouche, même si nos jeunes spectateurs ne
semblent pas toujours ressentir la vive et brûlante
actualité de ces textes.
Les chansons alternant en écho avec les
courtes saynètes, toutes différentes, animent et
renforcent le spectacle durant lequel les
comédiens déploient un dynamisme incroyable!
Peu de décors, mais ce choix correspond bien au
style du dramaturge israélien.
Verbatim
que mettre en place une pièce de théâtre est
"Spectacle génial !"S.M.
compliqué et réclame beaucoup de travail, de
"L'idée que les spectateurs soient au cœur du répétitions et de concentration." T.L.
spectacle, sur la scène est une très bonne idée, Cette rencontre a été très différente des autres
car on est en contact direct avec eux." A.V.
parce que c'était une répétition, puis la
"Les comédiens jouent cette pièce avec de disposition du public était originale. Enfin c'était
l'humour alors que c'est une histoire horrible." une bonne idée
que de vouloir faire un
M.L.
spectacle sur l'actualité dans le monde. C.C.
"Les comédiens et les comédiennes ont l'air très Ils ont réussi à nous captiver pendant une heure
soudés (sic) entre eux ... On voit
avec peu d'éléments matériels ! P.F.
Armelle LE LABOURIER
Vie du collège
Aux 4 coins du monde
FESTIVAL du FILM
Voyage - Aventure
9ème édition
Au programme, 45 films documentaires de voyage et d’aventure, dont une
quinzaine en compétition du 4 au 6 février 2011quinzaine en compétition.
Le festival s'est déroulé au Centre culturel du Pôle Sud et au cinéma l'Espérance de Chartres de
Bretagne. Tout le programme est sur le site :
http://www.aux4coinsdumonde.fr/
Notre collège, comme tous les deux ans, prend part au festival Aux 4 coins du monde, avec
la participation de deux élèves de 3ème, Julie Ricard et Lou Gourdais, au jury pour le Prix du jury
des collèges. Elles retrouveront des camarades d'autres collèges environnants.
Expérience magnifique que de faire partie d'un jury, de manifester son opinion, de le
justifier, d'échanger avec d'autres jeunes et aussi des adultes dans le respect des opinions de chacun,
en s'appuyant sur des critères précis d'évaluation.
"Participer au jury jeunes du festival n'est pas - une partie de
plaisir - (16 reportages, environ 13 heures de projection à
enchaîner, avec des moments d'interruption pour ...délibérer !!!),
mais c'est une aventure rare. Tous les jurés des deux expériences
précédentes en sont revenus enthousiastes !" nous dit Alain
Poirier, responsable des relations avec les collèges dans ce
festival. "L'important, pour un juré jeune, c'est d'être curieux,
d'avoir une certaine aisance pour communiquer. Pour le reste,
pas d'inquiétude : on ne leur demande pas d'être des spécialistes
de l'image !!!", ajoute Alain Poirier
Donc une belle expérience à vivre !
La classe de 3ème de ces deux jurés ont vu deux courts-métrages :
Annapurna Mandala Trail de Fabien Brusson et L'extarordinaire
tournée du facteur Maignan de Patrick Soulabaille. Leur travail
de choix et d'argumentation sera plus simple !
Armelle LE LABOURIER
Vie du collège
A CARNEVALE OGNI SCHERZO VALE !
(pendant le carnaval, toutes les plaisanteries sont permises)
Le
Carnaval de Venise est apparu pour la 1ère fois au Xème siècle (mais ses origines
remonteraient aux festivités appelées Fêtes de Saturne durant l'Antiquité Romaine). L'origine du
mot carnevale viendrait du latin carnem levare qui
signifie enlever la viande, car en effet, pendant la période du
Carême, on se devait de faire pénitence et l'Église interdisait
de manger de la viande.
Le Carnaval commence à la fin du mois de février ou au
début du mois de mars, au cours de la période de douze jours
précédant le mardi gras (l'usage voulait que ce jour là, on
déguste un repas à base de viande et de mets riches et copieux
avant d'entrer dans la diète du Carême) qui correspond au
moment culminant des festivités car le lendemain appelé
mercredi des Cendres marque le début du Carême.
Le carnaval était autrefois l'occasion de spectacles, jeux, feux
d'artifice et débordements en tout genre avant d'entrer dans
la période de pénitence du Carême. Les gondoles illuminées
glissaient sur les eaux de la lagune et les aristocrates passaient
la nuit en chantant et en buvant sans retenue.
Au 18ème, la noblesse vénitienne commença à se déguiser
avec la bauta, déguisement traditionnel inspiré de la
Commedia dell'arte (Théâtre de masques créé au
XVème siècle en italien et s'appuyant sur l'improvisation).
Grâce à ce masque on retrouvera plus tard une ombre de
l'égalité perdue au cours du temps, quand sous des
vêtements d'emprunt les
nobles
fraternisaient
encore avec le peuple.
La bauta est constituée de trois pièces :
une cape noire (le tabarro) en velours ou en soie, un tricorne
noir et un masque blanc en carton bouilli (la larva) de forme
quadrangulaire et dont la partie qui recouvre le bas du visage
pointe nettement vers l'avant, ce qui offre assez d'espace pour
permettre de boire et de manger sans avoir à le retirer.
Le mot bauta signifie "domino" et désigne l'ensemble de cette
tenue.
Aujourd'hui, même s'il a perdu en authenticité, le carnaval reste
un moment fort de l'année pendant lequel, Venise, devenue le décor d'incroyables défilés de
costumes, masques et personnages hauts en couleur, attire des foules considérables de touristes
venus du monde entier et se transforme pendant quelques jours en un gigantesque bal costumé.
B. LEDUC, professeur d'italien
Vie du collège
Séjour de ski à La Toussuire
Cette année, du 3 au 9 janvier 2011, les classes de 4
ème
A, 4èmeE et une partie des 4èmeC sont
partis à La Toussuire pour un séjour sportif à la montagne.
Voici quelques activités que les skieurs aguerris que nous sommes devenus avons traversé
Le voyage en bus
Bien que ce ne soit pas notre activité favorite elle est tout de même indispensable.
A l'aller comme au retour on s'occupe comme on peut.
Choix des chaussures de ski
Cette activité n'est pas non plus la préférée des
élèves. Moins longue que le bus c'est tout de
même parfois compliqué pour ceux qui n'ont
jamais mis de chaussures de ski, surtout quand
certains se trompent de chaussures.
Le SKI
L'activité principale de notre séjour est tout de même le ski. Appréciée de tous ou presque,
elle prenait, malgré tout, jusqu'à 5 heures de notre emploi du temps chargé.
Les skieurs étaient divisés en 4 groupes :
- les Chamois, dirigés par M. André, étaient les plus expérimentés.
- les Bouquetins, qui suivaient Mme Lefranc étaient du niveau juste en dessous.
- les Marmottes étaient composées des premières étoiles et encadrés par M me Hengoat et par
M. Mahé.
- et enfin les Débutants étaient formés par des moniteurs ESF et suivis par M me Hazard et
par Mme Guillotel.
M. Sauvage et M. Walger vaquaient parmi les groupes pour prendre des photos et des
vidéos.
Adrénaline et petites chutes étaient au programme.
Quelques réactions prises sur le vif :
Pierre-Arthur : "Je suis "débutant" dans le groupe de Christian. Aujourd'hui nous avons fait des pistes
rouges et révisé le virage "skis parallèles". Le temps passe plus vite quand il fait beau, ce qui n'était pas le
cas aujourd'hui : on a trouvé le temps long ! J'ai bien aimé quand on a fait des descentes avec des grands
virages."
Vincent : "Je suis "débutant" dans le groupe de Mélina. Aujourd'hui, on a fait une piste verte, une piste
bleue et une rouge. C'était difficile parce qu'il y avait à moitié une tempête de neige et on en avait plein
dans les yeux. Avec le masque on ne voyait rien ! Le télésiège, ça fait peur quand il s'arrête au milieu de la
montée. Je suis content de moi : j'ai bien progressé depuis le début."
Carla : "J'ai fait une chute, à cause des intempéries : je ne voyais pas grand chose dans mon masque,
mes deux skis se sont déchaussés. En me relevant, j'ai senti une douleur dans le genou. J'ai remonté la
piste à pied avec un professeur jusqu'au poste de secours qui était juste à côté (50 m). J'ai ensuite été
transportée en "barquette" jusqu'au poste de secours du bas des pistes puis une ambulance m'a amenée
chez le médecin. J'avais une petite entorse !"
Lilian : "On est passés dans le snow park et ceux qui le souhaitaient ont pu faire un saut. Avec mon
groupe, on a perdu 20 minutes parce qu'il fallait passer à la pharmacie pour acheter les médicaments des
malades et une paire de béquilles."
Damien : "Avec mon groupe de débutants et notre monitrice Elodie, nous avons pris pour la première fois
le télésiège et une piste bleue. Malgré quelques chutes, tout le monde s'est bien débrouillé"
Le temps libre
Ces quelques heures sont sans doute les
plus appréciées du séjour. Après une longue
journée de sport, rien de mieux que de se
retrouver entre amis.
Les repas
Nous mangions à 12h30 le midi et à 20h00 le
soir. Nous étions plusieurs groupes dans le
Dahu, nous ne pouvions donc pas manger
tous ensemble, voilà pourquoi il y avait
plusieurs services.
Les soirées à thème
Il y a eu trois soirées à thème pendant le séjour.
La première était un quiz musical, il fallait
deviner par groupe de huit une musique de pub,
de dessins animés...La deuxième était une boom.
Tous les collégiens se sont retrouvés pour danser
au bar qui se trouvait au rez-de-chaussée. Mais
les professeurs n'étaient pas en reste et se
défoulaient eux aussi sur la piste.
Maëlle HAUTBOIS
Vie du collège
"Une semaine des femmes et du respect ?"
"Où ça?"
"Au collège Fontenay bien sûr!
T'es pas au courant ?"
Comme promis dans le numéro 7 de décembre 2010, il y aura bien une "Semaine des Femmes
et du Respect" au collège Fontenay de Chartres de Bretagne. Elle aura lieu du 4 au 8 avril !
Dès maintenant vous pouvez tous participer à un arbre à messages géant. Comment ? Très
simple, en quelques mots, dites-nous ce que vous pensez des garçons, des filles, de leurs
comportements les uns envers les autres, des différences qui existent entre vous, parlez-nous
d'amour, de mépris, de respect. Vos messages sont à déposer dans les boîtes à disposition au CDI :
Rose pour les garçons et Bleu pour les filles... Ils seront ensuite rassemblés et exposés au CDI.
Nous recherchons des volontaires et des petites mains pour réaliser l'arbre qui portera toutes vos
idées sur les relations entre les filles et les garçons. Venez proposer vos talents au CDI, nous vous
fourniront matériel et notre précieuse aide pour la conception!
Beaucoup d'autres établissement en France organisent ce même genre d'évènement en leur sein.
C'est un moment de l'année important pour tout le monde, garçons et filles peuvent en profiter pour
se poser certaines questions qu'ils évitent de trop creuser le reste de l'année :
"Pourquoi les garçons nous parlent-ils mal parfois?"
"Parce que je suis un garçon, je dois vraiment aimer le foot et détester la danse?"
"Pourquoi je n'ose pas mettre de jupe au collège?"
"Si je suis un garçon, je peux être ami avec des filles?"
Autant de questions à débattre, entre vous et à certains moments en cours à l'occasion de cette
semaine dédiée au RESPECT.
Alice BAILLY
Jeu
Pieds / Têtes
A quelles têtes appartiennent ces pieds ?
Solutions en fin de journal
International
J'ai 16 ans, je suis Australienne et j'ai passé 6 semaines en France
Lucy Beguely, une australienne de 16 ans, est venue passer 6 semaines en France où elle a été
hébergée chez une famille de Chartres de Bretagne. Peut-être l'avez-vous croisée dans les couloirs
du Collège, elle nous raconte son expérience...
1
Pourquoi avez-vous souhaité venir en France?
I decided to come to France at the beginning of 2010, in hope of gaining a better
understanding of the language before entering my final year of school at the beginning of
2011. Considering that the exchange program ran through my summer vacances, it seemed
like a good idea to spend 6 weeks in France, living and experiencing a life different from
my own. I came not only to help my studies, but to experience a French culture and way of
life.
2
Comment?
I have come to France through an exchange program. This program came under the
organization of Nacel Australia. It allowed me to choose a certain period of time in which i
would come to France and live with a host family. The idea of exchange is to live the life of
that host family, including going to school and experiencing school life in another language.
The even greater idea of the program is to submerge yourself into an entirely different
language, and as a result begin to understand and learn that language in more depth.
3
Est-ce facile de vivre une telle expérience?
Being an Australian in France has not been an easy experience but absolutely a worthwhile
one. I have learnt French at my school in Melbourne, yet what we are taught is only the very
basics of the French that is spoken in France. As a result, understanding day to day
conversations is a difficulty. However, this is the reason you come to France on exchange,
and my time here may have been difficult but it was definitely worth it.
4
Est-ce très différent de votre vie en Australie ?
Life in France is quite different from my life in Australia; ranging from home life, the food
and the weather, to school, classes and the students. Back home in Melbourne I go to an all
girls school, which meant that coming to France and attending a mixed school came as quite
a shock. Even more so, ever since I started school I have worn a school uniform, however in
France that idea seems quite out of the ordinary. School, and the city of Rennes also, is
smaller than I am used to which I have found to mean a closer and more relaxed
atmosphere.
J'ai décidé de venir en France pendant mes vacances d'été pour aider à ma compréhension de la
langue avant de commence ma dernière année à l'école en février. Je suis resté avec Margaux et sa
famille, qui était très différente mais très bien. En vivant ici j’ai pu voir la belle ville de Rennes et
visiter beaucoup des petites villes en Bretagne. J’ai eu la chance aussi de visiter Paris, qui était très
beau. Après 6 semaines en France je dois revenir à Melbourne, mais ça a été une expérience
magnifique.
Lucy BEGUELY
International
Mode d'emploi : Pour étudier à l'étranger
V
ous avez peut-être rencontré Lucy, une australienne qui a passé 2 mois au collège et
qui raconte son séjour parmi nous. Moi-même j'aimerais partir au Canada.
Pour partir, on peut s'adresser à des organismes qui organisent des voyages linguistiques
comme le PIE (www.piefrance.com), L'UNSE (www.unse.org) et encore bien d'autres.
Partir, ce n'est pas donné, cela coûte de 5 500 € à 11 000 € selon les destinations, mais
on peut décrocher une bourse à partir de 16 ans grâce à certains organismes.
Quelques familles d'accueil sont bénévoles ce qui permet d'économiser un loyer mais
certaines réclament une pension.
Il ne faut pas oublier qu'en France vous êtes obligés de reprendre à votre retour ou vous
en étiez car cette année passée à l'étranger compte comme une année blanche.
On peut partir étudier à l'étranger dès l'âge de 14 ans jusqu'à 18 ans, cela dépend la
destination choisie.
Il faut fournir un dossier comportant : dossier scolaire, lettre de motivation, lettre à la
famille d'accueil,... Tout ça bien sûr avec l'accord de vos parents !
Il y a des qualités nécessaires pour profiter pleinement de cette expérience : la
motivation, l'autonomie, la maturité, un bon équilibre mental, être ouvert aux autres,
respect et politesse envers la famille d'accueil. En tout cas, attention, la timidité serait un
handicap.
Notez que l'on n'a pas besoin d'être premier de la classe pour partir à étudier à
l'étranger.
Quelques chiffres :
Chaque année, il y a environ 128 000 français qui partent pour des séjours linguistiques.
En 2008, il y a eu 15 000 français qui sont partis au Japon.
Carte des destinations les plus demandées a l'étranger :
Emma DE SOUZA, 4èmeB
International
Du courrier pour Tendéli
L
e vendredi 17 décembre 2010, Alain Poirier nous a fait la joie de venir lancer le projet de
correspondance avec les collégiens de Tendéli. Une trentaine d'élèves volontaires s'était réunie,
d'autres n'ayant pu venir à cause de leur emploi du temps.
Alain Poirier et Etienne Walger ont rappelé les liens très forts qui unissent notre collège et Tendéli.
Alain a souligné l'immense motivation des élèves et des enseignants de Tendéli pour créer ces
contacts.
"Notre correspondance, dit-il, n'aura rien à voir avec Facebook ! Les difficultés de communication
sont réelles avec ce village lointain, enclavé et à l'écart : pas d'électricité, pas d' Internet ! Il vous
faut mesurer les difficultés qu'ils ont en terme de matériel pour nous écrire. La réponse au courrier
n'arrivera que dans 4 ou 5 mois, d'où l'intérêt d'impliquer davantage les 6è / 5è /4ème de notre
collège. Il faut faire dans la durée : on ne peut commencer une correspondance et l'arrêter
rapidement, il faut prévoir 2 ou 3 ans au moins."
Alain insiste auprès des collégiens présents : "Il faut mesurer les différences de modes de pensée,
de modes de vie, de climat, de saisons (saison froide au Mali : 27 à 31°). Un village qui vit
simplement, pauvrement, mais où les relations sont fortes : jouer, rire ensemble! Les enfants
maliens travaillent avec la famille et ont peu de loisirs."
Réaction d'une élève de 6ème qui participe à l'échange de lettres :
Bonjour ,
Je suis en 6èmeF, j'ai 11 ans et toute ma classe , chacun de son coté ,on
a écris une lettre pour le MALI. On l'a écrite car M. SAUVAGE nous
l'avait demandé avant les vacances de Noël.
Moi j'ai parlé de moi , de ma famille , un peu du collège et j'ai envoyé
un petit cadeau pour qu'il puisse écrire.
Je pense que c'est sympa d'envoyer des lettre au MALI car ça leur fait
plaisir et à moi aussi bien sûr . J’espère que ce correspondant Malien
va me répondre dès qu'il pourra car cette lettre que j'ai envoyée m'a
fait très plaisir.
Marina YVON 6èmeF
Actuellement les lettres sont partis pour le Mali, non par la poste, mais dans les valises de
voyageurs. Soyons patient et attendons des nouvelles de nos correspondants Maliens!
International
Le Japon, le "Pays du Soleil Levant".
Les Kanjis qui composent le mot Japon signifient "Lieu où se lève le soleil". Situé au sudest de la Chine, c'est un archipel formé de quatre îles principales : Honshu, Hokkaido,
Kyushu et Shikoku ainsi que d'une multitude d'îlots.
Plus connu comme l'un des pays les plus avancés en matière de technologie mais aussi comme
la 2ème puissance mondiale, c'est avec un niveau de vie très élevé et la plus longue espérance de
vie au monde que le Japon nous dévoile sa culture.
Intéressons nous à présent à la gastronomie japonaise : Partie intégrante de la culture japonaise, la
gastronomie est maintenant considérée comme un art qui a pour principe fondamental de cuisiner
du frais et seulement du frais !
Pour les plats les plus typiques, on trouve les sushis, le sashimi, les nouilles udon et soba, les plats à
la sauce teriyaki, les fritures et beignets tels que les tempura, ainsi que le tofu et le natto.
En bref, pleins de bonnes choses pour combler de bonheur notre estomac!
Voici quelques plats populaires
dégustés au Japon
Tempura, beignets
de crevettes et de
légumes
Au Japon, les gens se servent d'une bento box pour transporter leur
repas. Ils se cuisinent un assortiment de sushis, des petites brochettes
de viande Teryaki (nom de la sauce utilisée), des crudités, du riz
vinaigré et encore bien d'autres plats qu'ils disposent dans leur bento
box pour ensuite manger au travail ou à l'école.
Souvent dans les mangas on aperçoit les étudiants sortant leur bento
box à la pause de midi!
Les Japonais sont également très friands de desserts, ci-contre la photo d'une coupe de glace
"gâteau d'anniversaire". Dans ce restaurant, on peut fêter son
anniversaire en partageant une coupe pour 10 personnes!
Le saviez-vous?
Une particularité que l'on retrouve dans pratiquement tous les
restaurants japonais : les devantures présentent des reproductions
plastiques des plats au menu! Et oui, cette coupe de glace est bien
en plastique!
Ces premières imitations ont été réalisées en 1917 pour attirer
davantage de clients. Le premier restaurant à essayer augmenta
considérablement son chiffre d'affaires. Aujourd'hui, tous les
restaurants japonais utilisent des reproductions de leurs différents
plats en guise de menu pour mettre l'eau à la bouche de leurs
clients! Pour les touristes, cela à également son intérêt lorsque l'on
ne maîtrise pas le Japonais : pointez du doigt le plat que vous avez
choisi en vitrine et le tour est joué!
Une vue de Tokyo et du temple de Nara par Alice Bailly
ありがとうございます
arigato gozaimasu
merci beaucoup
En espérant que ce dossier spécial Japon vous aura mis en appétit!
: beign
Dessins,Tempura
article de
Siham ES SNIOUATE
International
Petit lexique franco-japonais à l'intention des
curieux, des futurs voyageurs, des fans de mangas
et de culture japonaise en général
Ohayô! : bonjour!
Sayonara : au revoir signifiant adieu
Jaane : salut, à plus
Arigato : merci
gomene ou gomenasai : pardon
sumimasen: excusez-moi
itadakimasu : bon appétit!
Nani? : quoi?
Nande? : Pourquoi?
Baka! : idiot!
minna : tout le monde (quand on s'adresse à un groupe)
En japonais il y a différentes façons d'appeler une personne selon nos relations avec elle :
sensei : professeur
sempai : maître (peut-être utilisé à l'école pour s'adresser à un élève plus âgé)
Par ailleurs on peut aussi ajouter un suffixe à un prénom qui va varier, encore une fois selon nos
relations avec la personne :
Nana-san : standard
Nana – sama : pour une personne que l'on respecte particulièrement
Nana – chan : familier pour une femme
Kyôsuke – kun : familier pour un homme
Nana – dono : utiliser pour les nobles et les samurais
Tout ces termes font partis du quotidien des Japonais et lorsqu'on regarde des animes ou lit des
mangas on les reconnaît et les apprend bien vite!
Les quatre types de signe utilisés au Japon
Les Hiragana : Au nombre de 46, les enfants les utilisent pour commencer
leur scolarité (traits souples).
Les katakana : Au nombre de 46 également, ils sont utilisés pour les
onomatopées et pour les mots étrangers, les noms des villes, des pays (traits
fermes).
Les Kanji : Au nombre de 6000, mais seulement 1945 environs sont utilisés dans un usage courant.
La composition d'un caractère peut varier entre 1 trait et 20 traits.
Les Rômanji : Au nombre de 22, c'est l'alphabet latin utilisé au Japon pour traduire à l'intention des
occidentaux, ex : panneaux de direction sur la route, nom de quartier, de ville, etc.
Nicolas LEMASSON
Sport
Handball
Le handball est un sport collectif où deux équipes de 7 joueurs s'affrontent avec un ballon sur
un terrain rectangulaire (dimensions : 20 mètres par 40 mètres) séparé en deux camps. Le nom est
d'origine allemande. Un match dure deux fois 30 minutes, avec entre les deux parties une pause de
10 minutes.
Comment Jouer ?
Au handball, le principe est de dribbler avec le ballon. Une fois qu'il a le
ballon en main, le joueur peut avancer en dribblant d'autant de pas qu'il
le souhaite. Il ne peut effectuer que 3 pas sans dribbler et ne peut garder
le ballon plus de 3 secondes si le joueur reste immobile. Le Handball se
joue généralement en salle avec des chaussure spéciales.
Les joueurs
Les joueurs sur le terrain sont : un gardien de but et six joueurs de champ, répartis la plupart du
temps en deux ailiers (droit et gauche), deux arrières (droit et gauche), un demi-centre (ou arrièrecentral) et un pivot.
Dans l' actuelle équipe de France :
le goal : Thierry Omeyer
ailier : Luc Abalo , Olivier Girault , Michaël Guigou , Joël Abati , Cédric Paty .
Arrière : Nikola Karabatic , Cédric Burdet , Jérôme Fermandez , Guillaume gilles , Daniel
narcisse .Pivot : Didier Dinart , Bertrand Gille , Christophe Kempe
Équipe de France :
L'équipe de France a eu plusieurs surnoms selon les années et les joueurs :
de 1992-1995 : Les Bronzés
de 1995-2001 : Les Barjots
de 2001-2008 : Les Costauds
à partir de 2008 : Les Experts , qui est toujours le surnom de l'équipe actuelle .
Le Palmarès de l'équipe de France : Championne Olympique en 2008, Championne du Monde en
1995, 2001 et 2009 et Championne d'Europe en 2006
Les 2 meilleurs joueurs de France :
Nikola Karabatic :
C'est l'arrière gauche ou demi centre de la France. Il a été élu meilleur joueur du monde en 2007. Il
est d'origine serbe par sa mère et Croate par son père. Il mesure 1m95 pour 105 kilos. Il joue
actuellement en équipe de France et dans le club de Montpellier. Avec 500 000 euros annuels cela le
place dans le premier rang des handballeurs français les mieux payés. A son actif, en 9 ans, il a
marqué 737 buts en match, ce qui le classe en n°7 des meilleurs buteurs handballeurs de France .
Jackson Richardson :
C'etait le demi centre de 1991 à 2008 en équipe de France. Il a lui aussi été élu meilleur joueur du
Monde en 1995. Il mesure 1m87. Il a arrêté Le handball le 10 mai 2008 après son dernier match
contre l'US d'Ivry, ils avaient 34 ans. Il est 4 ème au classement des meilleurs buteurs de handball de
l'histoire de France .
Clara TRANCHANT 5ème D et Jonas MARCHAND 6ème E
Sport
Le Nihon Taï Jitsu
A notre époque où la violence éclate de toutes parts, les méthodes de défense sont plus que
nécessaires.
Le Nihon Taï Jitsu (en japonais "technique du corps"), qui a été importé en France au début des
années 70 par Maître Roland Hernaez, est un art martial japonais développé en Europe et en
Afrique du nord.
C’est un sport de self-défense, constitué de techniques d’arts martiaux traditionnels tels que le
judo, le karaté et l’aïkido, modifiés pour pouvoir s’en servir en cas d’agression. Il inclut donc des
atémis (frappes), des projections, des clefs (luxations). Les réflexes, l’équilibre, la souplesse, la
précision et la maîtrise de soi sont développés. On trouve aujourd’hui des clubs dans chaque
département, notamment à Chartres de Bretagne où je suis actuellement pratiquant.
Félix FLÉAU
Cinéma
Raiponce
F
lyn Rider est un brigand recherché dans tout le
royaume. Un jour alors qu'il cherche un endroit où se
cacher il tombe sur une tour où est enfermée Raiponce,
une jeune fille aux longs, très longs cheveux et qui
cache un terrible secret... Ses cheveux ont le pouvoir de
guérir et de rajeunir. Flynn décide d'aider Raiponce à
aller jusqu'au château où elle rêve d'aller. Mais la mère
adoptive de Raiponce qui l'a enfermée va tout faire pour
les en empêcher.
Ce dessin animé signé Disney est une adaptation d'un
conte des Frères Grimm.
Je vous conseille ce dessin animé à mourir de rire !
Salomé HOUEIX
Traveling Mexico
Du 22 février au 1er mars 2011 se déroulera le Festival Traveling cette année
consacrée au Mexique. Les films de cette programmation mexicaine seront
diffusés dans tous les cinémas Rennais.
Pour les plus petits, travelling junior propose une sélection adaptée.
Bonne séance !
Lecture
Le monde attend derrière la porte (Prix Ado)
Sarah vit avec sa famille dans une belle maison et va à l'école. Tout semble normal pour une jeune fille,
cependant, une différence existe : elle ne connaît rien du monde extérieur. Elle peut pratiquer le sport mais
avec quelques réticences de la part de ses parents, elle n'a pas le droit de parler aux gens ne faisant pas partie
de son environnement religieux et encore moins aux garçons.
Toutes ces différences existent dans le monde de Sarah pour la simple et bonne raison que sa famille et
elle font partie de la communauté religieuse des Rigoristes, surnommée Rigoureux par les gens n'en faisant
pas partie. Toutes les personnes étrangères sont considérées par les Rigoristes comme des personnes
condamnées au mal et possédées par le diable. Sarah, notre personnage principal, se rend compte après
quelques temps qu'elle déteste ce mode de vie. Au début elle était dans une école publique. Elle s'était fait
une amie, non rigoriste, à qui elle n'avait pas le droit de parler. Elle était constamment surveillée par une
autre fille de la communauté qui racontait au Tuteur, le chef des Rigoristes de leur ville, tous les "péchés" de
Sarah. Pour la punir, le Tuteur décide qu'elle doit quitter le collège et suivre des cours au sein de la
communauté. Elle est alors coupée de son amie et de sa professeure documentaliste préférée.
Bref, Sarah étouffe dans ce monde où elle est privée de tout, elle veut parler
aux garçons, sortir tard le soir, aller voir sa meilleure amie, toutes ces choses
qui lui sont inaccessibles tant qu'elle sera une rigoriste. Sarah se rebelle, elle
se met à ne plus respecter les règles et est systématiquement punie.
Après avoir été surprise en train de parler à un garçon, la communauté décide
de l'enfermer dans sa chambre. Elle décide alors de s'enfuir, où , elle ne le
savait pas... Ce sera la première fugue, et cette fuite entraînera de nouveaux
sentiments pour elle, mais également des problèmes.
Attention, ce livre est tout de même basé sur des faits réels, des
communautés religieuses de ce type existent de par le monde. Elles incitent
des gens à les rejoindre qui ne peuvent ensuite plus sortir de ce tourbillon
infernal. Des familles comme celle de Sarah, malheureusement, existent bel et
bien.
Ce livre explique bien le problème des sectes et communautés religieuses, il
explique bien comment une personne ayant vécu un drame peut facilement se
faire "enrôler" dans ces groupes malsains. Cette personne s'y sent bien et y
trouve du réconfort, jusqu'à ce qu'elle se rende compte de son erreur, mais
hélas, il est trop tard pour s'en sortir. Pascal Maret nous parle bien de ça et ce roman est écrit d'une façon
fluide avec un vocabulaire simple. On y apprend beaucoup.
Voilà pourquoi je vous conseille de le lire en espérant que ce résumé vous en donnera l'envie.
Le Monde Attend Derrière La Porte... deuxième avis...
Sarah est une pauvre petite fille. Ses parents vivent dans une communauté au règles bien définies, les
Rigoristes. Ces gens ont choisis d'abandonner notre société de consommation, pour revenir à une vie basée
sur des principes d'entente et sur une hiérarchie de la société basée sur le respect plutôt que sur la richesse.
Ils préfèrent donc qu'elle fasse ses devoirs plutôt que de sortir au cinéma ou d'aller faire les boutiques.
Ce livre est censé plonger le lecteur au cœur d'une secte, mais peut-on dire d'une communauté qu'elle est
une secte à partir de deux ou trois éléments un peu sévères. D'accord, Sarah n'a pas l'autorisation de voir
d'autre personnes que celles de la communauté, ni de s'habiller à la pointe de la mode. Elle est punie quand
elle fugue ou quand elle insulte un ami de la famille. Mais n'est ce pas tout simplement pour son bien que
ses parents on fait ce choix ?
Alors, non, à mes yeux ce livre n'a pas un grand intérêt documentaire et ne nous permet pas de reconnaître
les grands principes de la secte. Il est tout à fait le genre d'ouvrage que l'on pose au fond de sa bibliothèque
et que l'on oublie.
A. METIVIER
Lecture
Le temps des miracles (Prix Ado)
Au
milieu du Caucase vivent Koumaïl et Gloria, sa mère adoptive.
Koumaïl s'appelle en fait Blaise Fortune. D'après ce que raconte Gloria, elle
l'aurait sauvé lors de l'explosion d'un train.
Ils vivent avec d'autres familles dans des immeubles désaffectés pour
échapper à la politique de la Russie qui les force à se soumettre. Quand ils
sont obligés de fuir les immeubles, ils partent alors pour un voyage long et
douloureux vers la France.
Finalement Koumaïl réussi à atteindre son but mais il a perdu Gloria alors
qu'il était à la frontière allemande. A la fin du livre on le retrouve sept ans plus tard, alors qu'il
découvre le secret de sa naissance...
Maëlle HAUTBOIS
Copain des petites bêtes
Auteur : Léon Rogez
Edition : Milan Jeunesse
Ce livre est un documentaire dont les petites bêtes sont le
thème principal. Il aborde divers sujets comme : "Bien
réussir son élevage", "Leur rôle dans la nature", ...
Ce livre va vous apprendre à faire votre propre élevage, à
capturer les petites bêtes, à les observer. Il va aussi vous
apprendre beaucoup de choses sur les insectes "ces surdoués
de la nature".
Ce livre m'a plu car il contient plein d'activités pour capturer
puis observer les petites bêtes. Il contient aussi beaucoup
d'informations intéressantes et utiles sur elles.
Tom BOISSEAU 6ème E
Lecture.
KERORO
Auteur : Mine Yoshizaki
Genre : Manga
Type : Comédie, Science Fiction
Éditeur : Kana
Nombre de volumes : 21
Résumé:
A la tête d'une unité spéciale formée spécifiquement d'aliens, le Sergent Keroro
a pour mission de s'infiltrer secrètement sur Terre et d'y prévoir la plus terrible
des destinées ... mais la tâche s'avère être plus difficile que prévue. Dès son
arrivée, la petite troupe se retrouve dispersée et Keroro est capturé par une
famille terrienne qui le considère désormais comme son animal domestique. La
question est maintenant posée : comment le cortège va s'y prendre pour mener à
bien sa mission ? Et surtout, comment les personnages vont repartir,
maintenant que ces petits terriens les retiennent ?
Siham ES SNIOUATE.
Lecture
Le monde de la "lecture manga"
Dans le monde de la lecture manga, on ne lit pas de gauche à droite mais de droite
à gauche. Je vais vous présenter quelques créateurs de mangas très célèbres :
Tite kubo
le créateur
du manga
Bleach
Masashi
Kishimoto
le créateur
du manga
naruto
shippuden
Rumiko
Takahashi
Satoru Hiura
la créatrice la créatrice du
manga Hotaru
du manga
Inu-Yasha
Maintenant que je vous ai présenté leurs créateurs, parlons des mangas qu'ils ont créés :
Bleach : C'est l'histoire d'un garçon de 15 ans, Naruto: Naruto est un garçon un peu spécial.
Kurosaki Ichigo. Un lycéen comme les autres, Solitaire au caractère fougueux, il n'est pas des
excepté le fait que depuis sa naissance il peut
plus appréciés dans son village. Malgré cela, il
voir et communiquer avec les fantômes.
garde au fond de lui une ambition : celle de
devenir un "maître Hokage"(la plus haute
distinction dans l'ordre des ninjas), et ainsi
obtenir la reconnaissance de ses pairs mais cela
ne sera pas de tout repos...
Inu-Yasha: Kagome, jeune Japonaise de 15 ans,
mène une vie paisible au sein de sa famille
auprès d'un temple de Tokyo. Jusqu'au jour où,
tombant dans un puits, elle fait un bond dans le
temps et se retrouve à l'époque Sengoku dans un
Japon où monstres et esprits malins abondent.
Elle fait alors la rencontre d'Inu-Yasha, un être
hybride tenant à la fois de l'humain, du chien et
du démon. Celui-ci est à la recherche de la perle
de Shikon.
Hotaru : Amemyia Hotaru a une double
personnalité. Au travail, elle est bien habillée,
souriante et dynamique, mais chez elle, elle vit
la vie d’une parfaite himono-onna : elle paresse
en buvant de la bière et en mangeant devant ses
mangas. Quand on lui propose de sortir, elle
prétexte qu’elle est trop fatiguée et qu’elle
préfère rester chez elle.
Il existe plusieurs catégories de manga :
Les Shonen (qui veut dire jeune garçon) : c'est le manga d'aventure par excellence, ce genre
s'adresse en priorité aux jeunes garçons mais certaines filles les lisent aussi.
Ensuite il y a les Shojo (qui veut dire jeune fille) : des histoires écrites par des filles ou garçons
pour les filles mais certain garçon les lisent aussi.
Et voilà , je vous ai parlé du monde des mangas, maintenant vous connaissez
tout! Comme disent les japonais "sayonara", ce qui signifie au revoir
Fin
Moïse KALANGA
Les collégiens sont des écrivains
Voici un court récit autobiographique que Maxime a rédigé en hommage à son grand-père.
Aujourd’hui j’ai retrouvé une photo de moi, petit dans les bras de mon grand-père.
J’étais tellement heureux même s’il ne comprenait pas tout ce qu’on lui disait. Ma grand-mère passait la
plupart de son temps à s’en occuper car il avait la maladie d’Alzheimer. C’est une maladie
neurodégénérative du tissu cérébral qui entraîne la perte progressive et irréversible des fonctions mentales et
notamment de la mémoire. Il ne se souvenait plus de nos prénoms, enfin cela dépendait des conditions. Je
ne comprenais pas ce qu’il avait : un enfant avant 8 ans ne comprend pas forcément tout ce qui se passe
autour de lui. C’est la période où il est tombé malade. Pour moi cela ne changeait rien, c’était mon Papi et le
meilleur.
J'avais 6 ou 7 ans, mes parents et ma grand-mère ont dû le placer en maison de retraite, moi je détestais
ça, car je ne pouvais pas le voir tout le temps, je ne pouvais pas le serrer dans mes petits bras. Néanmoins je
le voyais souvent.
Un jour nous sommes allés lui rendre visite à la maison de retraite, je ne savais pas que c’était la dernière
fois. Ma mère m’a dit de prendre des objets ou des dessins que je voudrais lui donner, je pris une grenouille
qui, quand on lui appuyait sur le ventre, tirait la langue. J’ai recousu la bouche pour qu’il ne fasse pas de
bêtises avec et j'ai choisi plusieurs dessins. Nous arrivons à la maison de retraite. Je ne comprenais pas ce
que les médecins disaient, mais je crois qu’ils avaient augmenté la dose de morphine. La seule chose dont
Papi se souvenait, c'était mon prénom, il ne reconnaissait aucune personne, à part moi.
Je lui remis ma grenouille, mes dessins, et lui fis plusieurs câlins et bisous avant de partir. Un ou deux
jours plus tard, ma mère m’annonça que Papi était décédé dans la nuit, je fondis en larmes.
Cette période fut très difficile pour moi, je ne l’oublierai jamais, il restera à jamais gravé dans mon cœur.
La vie continue, il faut se dire que c’est comme ça. Nous aussi notre tour arrivera. Maintenant je m’y suis
fait, mais cela fait très mal, même après des années.
Maxime LECELLIER
Coup de cœur
Les Différences
Des différences distinguent les êtres humains. Couleurs de cheveux, taille, poids, sexe,
physique, goûts,…
La majorité des élèves français n’aimeraient pas porter d’uniforme, et pourtant, la différence de
style vestimentaire est un des premiers sujets de moquerie.
En France, les élèves ont la liberté de choisir leurs vêtements, contrairement à la plupart des
élèves anglais qui ont un uniforme, sûrement pour éviter des moqueries ou des commentaires
blessants, mais aussi pour banaliser le fait de porter une jupe. En France, peut-on considérer la
liberté de choisir ses vêtements comme une chance ou comme un problème ? Le ministère français
de l’éducation incite-t-il les gens à s’habiller comme ils veulent ou les rend-t-il plus sensible au
regard des autres ?
Je préfère pouvoir choisir mes vêtements au collège, car ça fait parti des libertés d’expression et
pouvoir choisir sa mode est une richesse à travers laquelle on peut s’exprimer à condition de
respecter celle des autres.
Claire SAUNIER
Travail en Arts
Plastiques d'Olivier
DAVENEL
La simple vérité
Nous sommes tous pareils
Même si nos religions ne sont pas les mêmes
Même si nous ne parlons pas la même langue
Nous sommes tous pareils : nous avons tous
Un cerveau, un corps, un cœur.
Et il y a cette force en nous qui nous permet de vivre,
de vivre tous ensemble sur cette planète.
C'est peut-être une histoire de survie, dans l'amour comme dans l'indifférence.
En tout cas nous ne sommes pas là par hasard, nous avons un destin, accomplissons-le.
Héloïse ARHANT 4èmeA
JOYEUX ANNIVERSAIRE !
Sylvia COLLEU (15 janvier) : Feliz
cumpleaños !
Daniel NOTARD (30 Janvier)
M. PHARABET(18 février)
Catherine WUIPLIEZ (9 février)
Guy HÉMERY (10 février) : Bonne retraite ! Happy Birthday !
Hervé GUYOMARD (13 février)
Alice BAILLY (23 février)
Serge BEAULIEU (23 février)
André L'HONORÉ (26 février)
Madelein HOSKIN (4 mars) : Happy Birthday !
Armelle LE LABOURIER (14 mars) : Felix natalis dies !
Jean -Paul L'HONNEN (14 mars)
Solutions du jeu Pieds/Têtes
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising