Saison 2013/2014 - Théâtre Jean Lurçat

Saison 2013/2014 - Théâtre Jean Lurçat
SCENE NATIONALE AUBUSSON
SAISON 2013-2014
L’association
des scenes nationaLes
La scène nationale d’aubusson
fait partie du réseau des scènes nationales
et soutient toutes les initiatives
de l’association des scènes nationales
L’association des scènes nationales réunit 68 maisons de créations qui
témoignent d’un engagement sans faille auprès des artistes de toutes les
disciplines du spectacle vivant jusqu’aux arts visuels.
Réseau unique, envié dans toute l’europe, les scènes nationales totalisent
chaque saison plus de 3,5 millions d’entrées. Le critère d’audience n’est
cependant pas le seul. en additionnant l’ensemble des actions de chacune
des scènes, on mesure l’importance du travail effectué par ce réseau, qui
s’affirme comme structurant pour la création en France.
Près de 400 créations sont soutenues chaque saison. en finançant, en
accompagnant, en mettant des espaces de travail à disposition, les scènes
nationales jouent un rôle déterminant dans la chaîne de création et
nourrissent le lien primordial entre les artistes et le public en instaurant une
relation durable.
ainsi, à partir de chaque maison se dessine une aventure artistique et
humaine qui va se développer, partir vers d’autres territoires et se révéler
à d’autres publics.
dynamisme et vitalité caractérisent ce regroupement, symbole exemplaire
du maillage si particulier de l’action publique en matière de décentralisation
culturelle.
ii
edito
IMMERSION ARTISTIQUE
La plongée des artistes dans la vie quotidienne
des habitants occasionne toujours une
interrogation. soit cette démarche semble
impossible, soit elle apparaît suspecte.
Les artistes vivent comme tout un chacun,
connaissent les difficultés de la vie quotidienne :
logement, transport, travail (l’intermittence 2013
n’est pas meilleure que la précarité 2003), mais
ils s’engagent aussi aux côtés des populations
dans des projets artistiques et culturels où la
parole des habitants est apportée, développée,
relayée. sans démagogie, avec souvent beaucoup
d’abnégation, ils s’approchent des populations
pas ou peu concernées par le spectacle vivant.
nathalie Pernette et Guy alloucherie seront
donc en immersion, pour l’une à l’intérieur des
eHPad (maisons de retraite), et pour l’autre sur
le territoire de la communauté de communes
du plateau de Gentioux et sur la commune de
Bourganeuf.
d’autres artistes puisent leurs inspirations au
cours de séjours prolongés au contact des
habitants, comme par exemple, au Moyen orient.
BeRLin, groupe belge, a ainsi côtoyé pendant
de longs mois, israéliens et palestiniens pour
créer Jérusalem, forme très élaborée de théâtredocumentaire accompagnée d’une création
musicale.
au-delà de ces présences sur les territoires, les
initiatives d’actions artistiques continuent à
traiter le rapport intergénérationnel avec adhok
(doriane Moretus et Patrick dordoigne), la cie
les cambrioleurs (Julie Berès) et le photographe
Philippe Laurençon, compagnon de la scène
nationale.
Parmi les artistes invités cette saison, nous
continuons notre association avec deux
compagnies : le collectif Les Possédés animé
par Rodolphe dana qui donnera en mars 2014
à aubusson les premières représentations de
Voyage au bout de la nuit d’après céline et la
chorégraphe nathalie Pernette qui dévoilera ici
son prochain spectacle La cérémonie en novembre.
IMMERSION ET PRESENCE DURABLE
Les résidences d’artistes sont toujours présentes
et nécessaires dans un objectif de rencontres
et d’échanges avec le public.
nous vous proposons plus de 15 créations
et 16 résidences. L’activité artistique de la
scène nationale et de la Pépinière se
développe et nous vous donnons rendez-vous
pour les premières pousses, les rencontres avec
les artistes en bords de scène, autant de
moments privilégiés pour se familiariser avec
le spectacle vivant.
cette saison sera donc encore fidèle au soutien
à la création artistique contemporaine, avec
1/3 de ses rendez-vous dédiés aux créations.
La scène nationale s’engage dans la découverte
et l’accueil de spectacles qui questionnent,
bousculent et traitent de problèmes sociaux,
politiques et géographiques de notre temps. en
témoigneront au plateau des artistes tels que
les compagnies du dagor, L’unijambiste, Happés
(Mélissa Von Vépy), Pas suivant (thomas
Visonneau), day-for-night (anne Monfort),
collectif Makizart / La Poursuite, BeRLin (Yves
degryse et Bart Baele).
cette saison laisse aussi une belle présence
aux spectacles jeune public. trois compagnies
en résidence créeront ici pour tous les âges (Le
chat perplexe, cie du dagor et Fée d’hiver).
sans oublier la découverte de nouvelles
personnalités, de la légèreté, de l’humour, du
rire et de la chanson : le conteur Yannick
Jaulin, le guitariste claude Barthélémy, la
violoncelliste cécile Girard et les chansons
drôlatiques et militantes des Fouteurs de joie.
Le soutien aux zygomatiques aubussonnais
semble assuré.
enfin, en mai 2014, la 6e édition du Festival
danses Vagabondes en Limousin sera présidée
par le chorégraphe issu du milieu hip-hop,
Kader attou, directeur du centre chorégraphique
national de La Rochelle et son invitée, la cie
alexandra n’Possee pour des représentations
dans votre région.
toute l’équipe de la scène nationale vous
souhaite une très belle immersion artistique,
une saison de rencontres, de partages et de
nouveautés.
Gérard Bono
directeur
1
soMMaiRe
PResentation
de saison
Lundi 16 septembre
à partir de 18h
Edito
p. 1
Danses vagabondes en Limousin
note d’intention
p. 3
Artistes associés
p. 4 à 7
Compagnons
p. 8 à 11
Venez découvrir la programmation et
rencontrer les artistes* invités pour cette
saison 2013-2014
Rodolphe Dana
collectif Les Possédés, artiste associé
Nathalie Pernette
compagnie Pernette, artiste associée
Anne Monfort
compagnie day-for-night
Hala Ghosn
collectif La Poursuite / Makizart
Thomas Visonneau
compagnie du Pas suivant
Céline Deest-Coirre
compagnie Fée d’hiver
Lucie Catsu
compagnie Le chat perplexe
Spectacles
p. 12 à 77
Danses vagabondes en Limousin
p. 78 à 81
Itinéraires d’artistes,
spectacles vagabonds en Limousin
p. 82 à 85
La Pépinière
p. 86-87
Approcher le spectacle vivant
p. 88-89
Nouvelles générations et spectacle vivant
p. 90-91
Partenaires
p. 92-93
Partenariat Aubusson,
Guéret, La Souterraine
p. 94
Production des spectacles
p. 95
Calendrier
p. 96-97
entrée libre
* Présence sous réserve de leur disponibilité
Mode d’emploi
et bulletin d’adhésion
p. 98-99
Equipe
p. 100
2
La danse hip-hop à l’honneur
depuis 2003, la scène nationale d’aubusson organise les Danses vagabondes
en Limousin pour faire découvrir au plus grand nombre la danse contemporaine.
approcher l’univers artistique d’une compagnie, d’un artiste, tel est l’objectif
de ce festival organisé tous les deux ans. Le chorégraphe invité pour la 6e édition
est Kader Attou, directeur du centre chorégraphique national de La Rochelle
et de la compagnie accrorap. ce chorégraphe offre des spectacles d’une belle
sensibilité poétique et véhicule l’image de la danse au travers de la rencontre
des cultures. entre hip-hop et danse contemporaine, il a créé une dizaine
de spectacles et se produit dans le monde entier.
Kader Attou est issu du milieu du hip-hop et s’est formé à l’école de cirque de
saint-Priest. a la fin des années 1980, il crée le collectif accrorap avec Mourad Merzouki,
chaouki said et eric Mézino. son spectacle athina présenté en 1994 à la Biennale de la
danse de Lyon marque le début de sa reconnaissance en France. il devient
directeur du centre chorégraphique national de La Rochelle, succédant à Régine
chopinot. en 2010, il obtient une carte blanche pour l’édition de suresnes cité danse3.
La compagnie de danse invitée, Alexandra N’Possee, est codirigée par les chorégraphes
Martine Jaussen et abdennour Belalit. ils travaillent ensemble depuis la création de la
compagnie. ils ont à leur actif une quinzaine de créations. Parmi elles, le duo né pour
l’autre qui a remporté un vif succès avec plus de 100 représentations en France et à
l’étranger et toujours en tournée actuellement. ils ont engagé, dès l’origine de la
compagnie, une politique d’enseignement et de formation à la danse hip-hop,
tant au niveau national qu’international (allemagne, tunisie, territoires Palestiniens,
République d’Haïti, Russie…).
Le centre culturel Yves Furet à La souterraine, La Fabrique - scène conventionnée
de Guéret, le théâtre du cloître - scène conventionnée de Bellac, la ville de Bourganeuf,
la communauté de communes du plateau de Gentioux, le Pays combraille en Marche
et la communauté de communes de Bourganeuf-Royère sont les partenaires privilégiés
de la scène nationale d’aubusson pour organiser cet événement.
en partenariat avec l’adiaM 23, un travail chorégraphique, animé par un danseur
du centre chorégraphique national de La Rochelle avec des danseurs amateurs
aura lieu de mars à mai, sur plusieurs week-ends et sera présenté en première partie de
Petites histoires.com et de The Roots.
3
natHaLie PeRnette
artiste associée
Présentez votre parcours, votre compagnie
J’ai créé la compagnie qui porte mon nom en
2001, laquelle présente depuis des spectacles
dans toute la France et à l’étranger. L’activité
de création, marquée par un goût pour
l’expérimentation et la rencontre, emprunte
depuis toujours différents chemins menant de
la salle à l’espace public, en passant par des
lieux insolites. elle cultive également le
frottement avec d’autres disciplines artistiques
comme les arts plastiques et la musique
vivante…
autour d’une vaste activité de production et
de diffusion de créations chorégraphiques se
développent enfin de nombreuses actions de
sensibilisation à la danse contemporaine. La
compagnie Pernette défend des lignes artistiques
multiples et la concrétisation de notre travail
d’implantation sur le territoire franc-comtois,
aboutit en 2011 avec l’installation de l’équipe
dans un studio de danse à Besançon.
depuis mes débuts, je désire que la danse
puisse être vue et défendue dans des lieux de
natures multiples. Les spectacles sont présentés
à la fois sur des grands plateaux nationaux
(théâtre de la Ville, opéra Bastille, théâtre de
chaillot, scènes nationales et conventionnées…),
dans des festivals (Zat-Montpellier, châlon
dans La Rue, coup de chauffe-cognac…) et
dans des lieux urbains ou ruraux, en extérieur
comme en intérieur.
cette large diffusion vise à faire connaître et aimer
la danse, en abolissant autant que possible les
préjugés et les réticences.
Quinze pièces ont vu le jour depuis la création
de la compagnie, dont certaines ont été
accueillies à aubusson.
délicieuses (2002), Le nid (2003), Je ne sais
pas, un jour, peut-être… (2002-2004), La Flûte
enchantée et Flûte ! (2005), Le cabaret martien
(2006), le triptyque Les naufragées : animale,
Pedigree, Le Passage (2006), Le Repas (2007),
La Maison (2009), Les Miniatures (2009), de
Profundis (2011), La Peur du loup (2011), La
collection (2013).
A quel moment s’est mise en place la
collaboration avec la scène nationale ?
elle s’est mise en place en 2010, à l’invitation de
Gérard Bono, directeur. L’envie était de donner
un “coup de pouce” à la danse sur le territoire
en offrant à la compagnie Pernette la possibilité
de créer, diffuser et d’inventer des formes de
sensibilisation spécifiques à la réalité de la ville
d’aubusson et de sa région.
Vous êtes artiste associée pour la 4e année
consécutive. Quelle en est la signification pour
vous ?
c’est le signe que cette collaboration est riche,
intense et que nous n’en avons pas encore fait
le tour ! il reste à inventer ; pour nous-mêmes, de
manière un peu égoïste, et pour le public bien
sûr, au travers de nos diverses propositions
artistiques.
Cette année vous êtes présente avec Du bout
des doigts, spectacle en itinérance et votre
nouvelle création La cérémonie, qui ont tous
deux pour thématique le touché et qui jouent
d’une interactivité avec le spectateur. Que
voulez-vous susciter chez lui ?
Le touché se retrouve en effet dans les deux
propositions, même si les cinq sens pourront être
convoqués dans le cadre de La cérémonie. J’ai
entamé, je crois, un nouveau cycle de création
avec de Profundis, qui trouve son développement
cette saison, autour de la part sensible de la
danse. en effet, la danse est pour moi un autre
monde, où les mots sont absents mais où les
sens sont en éveil, cultivés et en action… Un
monde où l’expression de soi est encouragée,
la singularité permise et la relation aux autres
enrichie d’un contact physique diversement
coloré. Je souhaite faire partager cet art plus
directement et dans une possible mise en jeu
du corps des spectateurs.
Si vous étiez un oiseau, lequel seriez-vous ?
Pourquoi ?
J’aimerais beaucoup être un corbeau, un animal
que je trouve très beau et inquiétant à la fois :
plumage noir et luisant, profil magnifique, sans
oublier sa fonction de charognard qui suscite
une certaine crainte, un certain malaise chez
l’humain. Mais il est fort à parier que je
ressemble davantage à un moineau, par la
taille, l’appétit, la tonicité et le goût pour le
mouvement permanent !
entretien réalisé en juillet 2013
5
collectif Les Possedes
RodoLPHe dana
artiste associé
Présentez votre parcours, votre collectif.
Mon parcours se confond avec celui du collectif,
car, pour être précis, mon aventure théâtrale a
réellement commencé le jour de la naissance
du collectif. tout ce que j’ai fait avant m’a
permis de découvrir qui j’étais, ou plutôt, ce que
je désirais. Je fais du théâtre pour ne pas être
seul. Pas seulement bien sûr. Je ne peux
concevoir la création théâtrale qu’en termes
de partages, de doutes, de joies, de colères,
d’euphories mais partagés. c’est autant pour
moi d’ailleurs une épopée autour de textes à
créer, à faire exister, qu’une aventure humaine.
depuis plus de dix ans, on écrit ensemble une
histoire, avec panache, il en faut pour monter
sur un plateau, et de l’humilité, pour y rester. et
cette histoire est devenue une partie de ma vie.
c’est pas rien tout ça ! L’association avec la
scène nationale d’aubusson, depuis 3 ans,
participe à l’écriture de cette histoire.
A quel moment s’est mise en place la
collaboration avec la scène nationale ? Vous
êtes artiste associé pour la 3e année consécutive. Quelle en est la signification pour vous ?
Par les complicités créées avec l’équipe du
théâtre, les échanges artistiques et leurs goûts
pour la bonne chère, on a l’impression que la
famille s’agrandit. cette association nous
permet de poser nos valises, nous qui sommes
souvent sur les routes, et de prendre le temps
de rencontrer les spectateurs, de trouver, là
aussi, d’autres moyens de partager la question
théâtrale, sous formes de stages, de lectures…
La scène nationale d’aubusson nous permet
d’inventer de nouveaux échanges avec le public,
les publics. nous sommes complémentaires,
une association de bienfaiteurs, j’espère. car
notre but commun est de continuer à se battre
pour rendre indispensables le théâtre, les
textes, classiques, contemporains, peu importe
si la parole est belle et l’engagement est
beau, mais surtout faire en sorte qu’il y ait du
monde dans la salle pour écouter et voir, et
s’émouvoir.
Vos choix d’auteurs vous amènent à naviguer
entre écriture classique et contemporaine
(Proust, John Cheever, Laurent Mauvignier,
Tchekhov…). Pourquoi Céline ? Pourquoi
Voyage au bout de la nuit ?
Parce que tout au long du “Voyage”, il y a cette
quête d’absolu, cette langue explosive, jubilatoire, pour dire le pire comme le beau, si le
beau existe. il y a du shakespeare chez céline.
de la chair, du sang, du caca même (formidable
épisode à new-York où il découvre les toilettes
publiques)… il parle de tout céline, il n’a peur
de rien. c’est un enfant. Un enfant innocent
plongé dans un monde coupable. L’humanité, il
la prend tout entière, dans le sublime comme
dans le grotesque, il dit tout, et toujours avec
fulgurance et poésie. et humour, ne l’oublions
jamais. a la fin de sa vie, quand on demandait
à céline, ce qu’il retenait des hommes, il répondait : “Mon dieu, qu’ils étaient lourds ! Mais
lourds !”. Je tâcherai de ne jamais oublier cette
phrase, et de viser juste, le plus léger possible,
pour pouvoir jouer avec les fantômes. et de
toujours trouver en moi suffisamment de
musique pour faire danser la vie !
Si vous étiez un oiseau, lequel seriez-vous ?
Pourquoi ?
si j’étais un oiseau, je serais un serin, parce
qu’il paraît que c’est l’oiseau qui chante le
mieux, et que j’ai toujours chanté comme une
casserole.
entretien réalisé en juillet 2013
La scène nationale d’aubusson a déjà accueilli oncle
Vania, ce que la nuit doit au jour et Bullet Park (2012), tout
mon amour, Loin d’eux et derniers remords avant l’oubli
(2013).
7
Les coMPaGnons
CIE FEE D’HIVER
céline deest-coirre
CIE LE CHAT PERPLExE
Lucie catsu
théâtre - jeune public
théâtre - danse - musique
jeune public
Fée d’hiver, est une compagnie aubussonnaise
de théâtre et de musique. son équipe est
composée de comédiens, metteurs en scène,
musiciens, compositeurs, techniciens, créateurs
de décors et de costumes, graphistes dont le but
commun est de fabriquer des spectacles pour
enfants.
Le chat perplexe offre des espaces, ouvre des
fenêtres, propose des univers… Leur représentation
théâtrale du monde s’appuie sur l’évocation.
elle laisse une grande place à l’imaginaire du
spectateur. a chacun de se faire son chemin.
Leurs créations, qu’elles soient scéniques, contées
ou simplement sonores privilégient toujours la
poésie. théâtre, danse, conte, musique, théâtre
d’objets, marionnette, sculpture… spectacles de
plateau ou spectacles tout-terrain…
Fée d’hiver est une invitation au voyage, à la poésie, à la légèreté, à la vie, à l’émotion, à
l’inventivité ludique, au jeu du corps et de l’espace,
aux images, au plaisir de jouer, de donner,
d’échanger.
Le théâtre représente pour l’enfant une rencontre
avec son imagination, qui l’aide à construire sa
réalité intérieure et à comprendre ses émotions,
reconnaître ses besoins, ses envies, et à lutter
pour elles.
Bidules trucs..., nouvelle création de la compagnie
est une collection de six fables qui évoquent avec
cruauté et humour notre monde contemporain.
créée en 2000 à aubusson, Le chat perplexe est
un collectif. chaque création naît du désir de l’un,
tous participent à sa construction. Les différentes
disciplines se mêlent joyeusement, donnant
naissance à des spectacles insolites et poétiques.
Vlagôshtùt, comprend qui peut..., spectacle pour
les 3-7ans, est un retour aux sources du langage,
où les sons précèdent la signification. Le langage
est musical, physique et surtout ludique.
En résidence 28 octobre au 09 novembre 2013
En résidence du 7 au 18 octobre 2013
La scène nationale a déjà accueilli la compagnie en résidence
du 18 au 28 décembre 2012 et du 21 au 27 janvier 2013
8
La scène nationale a déjà accueilli Filles de joies, Les poilus,
Les concubines à cuba, Le salon de sieste, La ville en bois,
Le chant du petit pois, Mino-Mushi, Mini Mino, Voyage d’un
courant d’air, Un pas dans la nuit
CIE HENDRICK VAN DER zEE
Guy alloucherie
théâtre - danse - musique - vidéo
CIE DU PAS SUIVANT
thomas Visonneau
et aurélie Ruby
théâtre
La compagnie Hendrick Van der Zee, créée par
Guy alloucherie en 1997, est installée à Loos-enGohelle, dans le bassin minier du Pas-de-calais.
Guy alloucherie et HVdZ ont développé leur projet
artistique et culturel depuis le territoire qui les
entoure, les cités minières au carrefour de Lens et
Liévin. a partir de là, de leur base 11/19, ils ont
continué toujours plus loin dans la région, en
France ou à l’étranger à faire coïncider recherche
artistique, action culturelle et engagement militant.
HVdZ revient pour deux résidences de collectages
autour de La diagonale du vide, formulation
inventée par des géographes, démographes et
experts du développement territorial. elle désigne
une zone de faible densité qui traverse la France,
des ardennes aux Landes, en passant par le
Limousin.
La compagnie du Pas suivant, dirigée par thomas
Visonneau et aurélie Ruby a été créée en 2011
suite à leur formation à l’académie-ecole Professionnelle supérieure du théâtre du Limousinthéâtre de l’Union-cdn du Limousin.
en 2012, la jeune compagnie a présenté Les nuits
blanches, roman de Fiodor dostoïevski, mis
en scène par aurélie Ruby dans le cadre des
“itinéraires d’artistes, spectacles vagabonds en
Limousin”.
training, nouvelle création mise en scène par
thomas Visonneau porte un regard sur le monde
d’aujourd’hui par le prisme du sport. a travers
des collectes de paroles, des interviews, des
extraits littéraires, ce spectacle nous emmène
dans l’exploration d’un phénomène universel
sous une forme directe et touchante.
La compagnie, par le biais des rencontres et des
témoignages, évoque la richesse et la diversité
artistique, culturelle et économique de ce territoire.
En résidence du 25 au 30 novembre en partenariat avec
la ville de Bourganeuf et du 2 au 7 décembre en partenariat
avec la communauté de communes du plateau de Gentioux
La scène nationale a déjà accueilli Les sublimes (2005), Base
11/19 (2007) et Le Portrait d’aubusson (2013)
En résidence du 2 au 7 décembre, du 16 au 20 décembre,
du 3 au 14 mars et du 1er au 12 avril
La scène nationale a déjà accueilli nuits blanches (2012)
9
Les coMPaGnons
COLLECTIF LA POURSUITE /
MAKIzART
Hala Ghosn
CIE DU DAGOR
Marie Blondel
théâtre - jeune public
théâtre
Hala Ghosn, franco-libanaise entame une
formation de comédienne à l’atelier international
de théâtre à Paris, puis à l’académie-ecole
Professionnelle supérieure du théâtre du Limousinthéâtre de l’Union-cdn du Limousin.
Jeune artiste inventive et engagée, elle fonde en
2000 le collectif La Poursuite, où elle met en scène
des textes écrits collectivement, abordant pour la
plupart des sujets de société et des problématiques
politiques, dont Beyrouth adrénaline, apprivoiser
la panthère (inspiré des identités meurtrières
d’amin Maalouf) et a la folie.
dans le cadre du Festival au Bord du Risque #2,
ont eu lieu les premières représentations de Mon
petit guide en croatie. ce spectacle met le
spectateur en situation de touriste qui part en
voyage organisé à la découverte de la croatie.
cette forme déambulatoire aborde les questions
de l’europe, des frontières, du groupe…
en 2014, la scène nationale accueille la nouvelle
création du collectif Makizart / La Poursuite, Les
Primitifs. cette création nous confrontera à nos
angoisses face aux discours et aux différentes
formes de propagandes, politiques, religieuses…
chercher le garçon est la première pièce de
théâtre de thomas Gornet, déjà auteur de
plusieurs romans jeunesse et directeur artistique
de la compagnie du dagor. sa mise en scène
est confiée à Marie Blondel, collaboratrice a
rtistique au sein de la compagnie.
Marie Blondel est issue de la classe d’art
dramatique du conservatoire national de région
de Rouen. elle poursuit également une formation
de chant lyrique, puis elle intègre en 2000
l’académie-théâtre de l’Union, à Limoges. Pour la
compagnie du dagor, elle assiste sophie tandel
à la mise en scène de L’œil de l’ornithorynque,
est collaboratrice artistique de thomas Gornet
sur des paillettes sur ma robe et de toute(s)
pièce(s) (dans lequel elle joue également) avant
de le mettre en scène dans tout contre Léo.
chercher le garçon est l’histoire de deux
adolescents à la recherche d’eux-mêmes. c’est
une histoire d’amitié fusionnelle, où tout est vécu
absolument, totalement. c’est une histoire tragique
où les héros se rêvent ailleurs et “en mieux” mais
où la réalité les rattrape en plein élan.
En résidence du 6 au 17 janvier
La scène nationale a déjà accueilli Beyrouth adrénaline
(2009), apprivoiser la panthère (2010), a la folie (2012) et
Mon petit guide en croatie (2013)
10
La scène nationale a déjà accueilli L’œil de l’ornithorynque
(2009), Lapin (2011), tout contre Léo (2012) et Le nez dans la
serrure (2012)
HAPPES THEATRE VERTICAL
Mélissa Von Vépy
PHILIPPE LAURENCON
Photographe
arts de la piste
a sa sortie du centre national des arts du cirque,
Mélissa Von Vépy entame avec chloé Moglia une
recherche sur la technique du trapèze et les enjeux
de cette discipline. elles fondent ensemble la
compagnie Moglice-Von Verx pour créer Un certain
endroit du ventre en 2001, premier spectacle
d’une longue série dont plusieurs ont été accueillis
à la scène nationale.
durant six années, elles ont tenu à poursuivre
chacune, en parallèle, un travail d’interprète pour
élargir et nourrir leurs questionnements artistiques
auprès de différents chorégraphes et metteurs en
scène.
Mélissa Von Vépy développe son travail autour
de la pratique du théâtre vertical, physique et
fortement lié à la danse. elle ne cesse dans
toutes ses créations d’interroger la notion de la
gravité. son travail à la fois physique, poétique
et philosophique en fait une artiste singulière.
son activité de photographe s’est développée en
partie autour du spectacle vivant, curieux des
possibilités d’expressions que portent les arts
dramatiques. Philippe Laurençon cherche à
explorer et à utiliser la matière et l’esthétique de
chacun pour en proposer une interprétation. en
même temps que cela nourrit ses perceptions
esthétiques et participe à son travail photographique, il a toujours eu l’envie de garder une
trace des travaux de création dans lesquels
l’artiste se met en danger.
depuis 2011, Philippe Laurençon suit en images
la programmation de la scène nationale
d’aubusson.
J’ai ainsi la satisfaction de participer à l’écriture
en images d’une facette de notre société, d’être
à un carrefour de rencontres, au contact de notre
environnement social et humain…
La scène nationale a déjà accueilli temps troubles (2005),
i look up, i look down (2006), croc et nimbus (2009), dans la
gueule du ciel (2009), Miroir, Miroir (2011)
11
LE CIRQUE MISERE
Julien candy
cie La Faux Populaire
Le Mort aux dents
III Tous ensemble,
comme des enfants, ils jouent à faire le cirque
et comme avec les enfants, c’est très sérieux,
drôle et parfois violent.
Julien candy s’interroge
sur les relations humaines, la misère humaine,
celle du quotidien, sociétale, celle qui nous enferme,
personnelle mais universelle. il questionne
les émotions et leurs mécanismes, l’homme face
à l’amour, à la modernité, à la manipulation,
au pouvoir, une recherche de vérité même cruelle.
Peut-on être heureux en étant lucide ?
Julien candy poursuit son travail autour de la poésie
des objets - papier, tréteaux, scotch, une pièce de
2 euros et s’accompagne de quatre interprètes
choisis pour leurs capacités artistiques et techniques
mais aussi pour leur physique et leur démarche
singulière : un musicien, un acrobate, un skater
et un chanteur d’opéra.
ARTS DE LA PISTE
spectacle sous chapiteau
à voir en famille
à partir de 9 ans
durée 1h15
tarif C
III jeudi 26 septembre
20h30
III vendredi 27 septembre
19h30
Felletin esplanade du
stade
en partenariat avec la ville
en partenariat avec le Sirque-Pôle
National des Arts du Cirque
de Nexon en Limousin dans le cadre
des Itinéraires de cirque
sous chapiteau en Limousin
et Massif Central
auteur et interprète Julien candy
avec olivier abalam, Jérôme
chevalier, stéphane Guillemin,
Hervé Vaysse metteur en piste
Paola Rizza costumière,
scénographe camille Lacombe
créatrice lumière Julie Valette
concepteur scénographie Pierrick
stéphant
13
LIMOGES-AUBUSSON, 3 JOURS AVEC
soRtie - sPectacLe
L’HISTOIRE TERRIBLE
MAIS INACHEVEE DE
NORODOM SIHANOUK,
ROI DU CAMBODGE
1e ET 2e EPOQUE + INTEGRALE
texte Hélène cixous
Georges Bigot et delphine cottu
Recréation en khmer d’après la mise
en scène d’ariane Mnouchkine (1985)
Le théâtre du soleil recrée plus de vingt-cinq ans après, la pièce
d’Hélène cixous. Mais cette fois, ce sont les descendants des victimes
des Khmers rouges eux-mêmes qui viennent nous conter l’histoire
douloureuse et chaotique du peuple cambodgien, pris dans
les tourments du XXe siècle.
sous nos yeux, une jeune équipe issue de l’ecole Phare Ponleu selpak
ranime la mémoire silencieuse des années sombres, au milieu d’un
décor sommaire. c’est là toute la beauté d’évocation d’un spectacle
qui, sous une forme vivante et bouleversante, montre un peuple tentant
de se reconstruire.
Théâtre de l’Union-CDN
du Limousin-Limoges
THEATRE
spectacle en khmer, surtitré en
français
durée 8h avec entracte
petite restauration sur place
tarif unique 20 €
transport 5 €
III dimanche 29 septembre
14h30
mise en scène Georges Bigot et
delphine cottu direction historique
et textuelle ashley thompson
traduction ang chouléan
avec trente jeunes artistes
cambodgiens de l’ecole Phare
Ponleu selpak décors et accessoires
everest canto de Montserrat, elena
antsiferova lumières elsa Revol
costumes elisabeth cerqueira,
Marie-Hélène Bouvet, d’après les
costumes originaux interprète et
surtitrage Rotha Moeng assistante
à la mise en scène sophie Piollet
régie olivier Petitgas, Vincent
Lefevre, assistés de sam sopheak
et sonia chauveau
CAHIERS D’HISTOIRES #3
mise en scène Philippe delaigue (France)
et Papy Maurice Mbwiti (R.d. congo)
et le lycée devient théâtre ! cahier d’histoires #3, dernier volet des
cahiers d’histoires est un cahier afrique de l’ouest. Philippe delaigue
a eu envie de faire le voyage du théâtre au lycée. Mettre en scène un
projet hors les murs dédié aux lycées et aux lycéens dans le même
souci d’exigence et de qualité que pour tout autre spectacle.
cahier d’histoires #3 est le titre pour quatre pièces très différentes,
tant par leur auteur que par leur forme. spécialement écrites pour
cette aventure, elles abordent quatre thèmes : l’amour, la politique, la
mort et le désir d’ailleurs. chacune se joue dans un lieu précis du
lycée (cour, salle de classe, réfectoire…). elles permettent d’interroger
le théâtre et de constater avec les lycéens qu’il n’y a pas qu’un théâtre,
mais comme tout art, des formes de théâtre et que chacune nous
inspire des émotions et différentes façons d’observer notre monde.
14
III lundi 30 septembre
Aubusson
lycée professionnel
Jean Jaurès
textes José Pliya (Bénin / France),
Gustave akakpo (togo) et Julien
Mabiala Bissila (congo)
LES FRANCOPHONIES EN LIMOUSIN
SOUS LEURS PIEDS,
LE PARADIS
thomas Lebrun
Radouhane el Meddeb
La compagnie de soi
III Donne-moi
ma liberté, lâche mes mains ! Moi j’ai tout
donné il ne me reste rien ! Ah ! tu as fait
saigner mon poignet avec tes chaînes !
Pourquoi les garderais-je elles ne me tiennent
plus, je garde le souvenir des promesses
que tu n’as pas respectées ! Je suis fatiguée
de cette prison, j’ai le monde pour moi.
ce solo est dansé sur al atlal (les ruines) poème
de l’égyptien ibrahim naji, chanté en concert
par oum Kalthoum en 1966.
L’islam a donné à la mère un statut distingué par
rapport à celui du père pour ce qui est du dévouement,
de l’affection et de la charité. Pour donner vie à
l’enfant, la mère fournit énormément d’effort et
porte la totalité du poids. dans ce sens, la
tradition prophétique dit que “Le paradis est sous
les pieds des mères”.
c’est à partir de cette figure maternelle que
Radouhane el Meddeb explore ce solo, sonde son
désir d’être sur scène, pour un hommage aux
mères, aux femmes, à la féminité. c’est un signe
vers les femmes qui l’entourent, mais aussi vers la
femme qui est en lui, vers sa propre féminité.
se mettre dans la peau d’une femme, c’est puiser
profondément en soi, pour trouver la générosité et
la sensualité (dans les mouvements, les déplacements,
la gestuelle des mains…). Un homme pour
danser la femme.
DANSE
durée 50 min
tarif C
III mardi 1er octobre
20h30
De et avec Radhouane el Meddeb
Chorégraphie thomas Lebrun et
Radhouane el Meddeb
Scénographie annie tolleter
Lumières Xavier Lazarini
Scénographe stéphane Gombert
Régisseur général Bruno Moinard
Administration-Production Florence
Kremper
15
JERUSALEM
[Holocène #1.2]
Yves degryse et Bart Baele
BeRLin (Belgique)
III J’ai bien peur d’être
en complet désaccord avec ce que vous venez
de dire. Mais, poursuivez s’il-vous-plaît.
Mike Swirsky, Jérusalem [#1]
depuis 2003, Bart Baele et Yves degryse
dressent des portraits de villes, regroupés dans un
cycle qui porte le nom de notre actuelle période
géologique : Holocène : iqaluit, Bonanza,
Moscow, et Jérusalem.
dix ans plus tard, BeRLin revisite le portrait de
cette ville. Le peuple israélien vit dans la peur
des attentats, les Palestiniens sont traités comme
des citoyens de seconde zone. Le tout dans le contexte
quotidien d’une véritable métropole, avec ses
discothèques, ses marchés, ses projets immobiliers,
ses artistes, ses fêtes…
Les dirigeants ne sont plus les
mêmes, la barrière de sécurité existe désormais, le
Hamas est au pouvoir, la Palestine requiert la
reconnaissance d’un etat Palestinien auprès de
l’o.n.U., les israéliens manifestent contre leur
propre gouvernement… Finalement, rien n’a
fondamentalement évolué dans ce conflit…
La scénographie de Jérusalem, se compose de
trois écrans, symboles des trois religions, présentant
simultanément un portrait en triptyque de la ville.
des images de la première version seront mixées
aux images de la nouvelle version. Une composition
musicale est créée spécifiquement et sera
jouée en direct.
THEATRE DOCUMENTAIRE
INSTALLATION VIDEO
MUSIQUE
durée 1h15
tarif C
III jeudi 10 octobre
20h30
III vendredi 11 octobre
19h30
avec les voix de Rabbin Mike
swirsky, Maia sigal Lesiau, Meir
shalev, Rabbin daniël epstein,
Mahmoud salamat, Wajeeh
nusseibeh, Père angelo ison, omar
al-nady, sheikh Muhamad Husain,
Munir nusseibeh, Ziad alaraj,
Micha Kurz, Greg Myre, Laith
Youssef, sari nusseibeh, suzanne et
Max singer concept BeRLin [Bart
Baele et Yves degryse] composition
musicale Peter Van Laerhoven
musiciens Peter Van Laerhoven
(guitare/ saz), eric thielemans
(percussion), Katelijn Van Kerckhoven
(violoncelle), tristan driessens (oud)
interviews Yves degryse caméra
Bart Baele, Luk sponselee montage
Bart Baele, Geert de Vleesschauwer,
Lotte de troyer mixage son Peter
Van Laerhoven enregistrements
sonores tom de With, toon Meuris,
Robrecht Ghesquière, Maarten
Moesen coordination technique
Robrecht Ghesquière coordination
générale natalie schrauwen
construction des décors Manu
siebens, Jef de cremer technique
Jef Loots costumes Kim troubleyn
photographies de la scène Gaël
Maleux traduction de l’arabe Majd
Khalifeh chauffeur nour siam
17
BIDULES TRUCS…
texte Pierre notte
céline deest-coirre
cie Fée d’hiver
CREATION
III Bidules Trucs…
chatouille les zygomatiques, dessine un théâtre
de l’absurde, un théâtre proche du baroque,
un détournement du théâtre par le grotesque
dans un univers rempli de facétie.
dans un univers décalé, onirique où se côtoient
humour déjanté et tendre poésie, Bidules trucs…,
évoque avec cruauté et humour notre monde
contemporain, notre maladresse, nos pulsions,
nos croyances, notre regard sur l’autre, notre regard
sur nous-mêmes racontés à travers six fables.
c’est tout simplement l’histoire d’une famille, pas
comme les autres, qui évolue, se questionne, se
provoque, se rassure et qui vit ! c’est un parcours
initiatique centré sur la dualité du passage de
l’enfance à l’âge adulte. dualité d’une part entre
le désir d’émancipation, de liberté des enfants et
d’autre part, des parents qui ne veulent pas grandir,
qui s’accrochent au monde du rêve,
un monde où tout est permis.
THEATRE JEUNE PUBLIC
à partir de 8 ans
durée 1h10
tarif D
scolaire du CE2 au CM2
LA PEPINIERE
III jeudi 17 octobre
14h30
III vendredi 18 octobre
10h et 14h30
III mardi 5 novembre
14h30
à voir en famille
III mercredi 6 novembre
15h
scolaire du CE2 au CM2
BOURGANEUF
salle Maurice Cauvin
III lundi 4 novembre
10h et 14h30
sont-ils les seuls aujourd’hui ?
texte Pierre notte mise en scène
céline deest–coirre avec Renaud
Frugier, Hélène stadnicky, Grégory
servant, charly Blanche
scénographie, accessoires, décors,
costumes collectif BangBang cowboy musique sébastien deest régie
Frédéric Marcon
19
CONTEUR ? CONTEUR
Yannick Jaulin
Le Beau Monde ? cie Yannick Jaulin
III C’est pas faute
d’avoir essayé de changer de nom. Diseur,
raconteur, humoriste, poète, comédien ! J’ai tout
essayé avant de me résoudre, la sagesse venant,
à reprendre mon nom de naissance : conteur.
Un spectacle hybride, inédit, jamais le même
d’un endroit à l’autre.
Un spectacle où le défi est de trouver une nouvelle
histoire à raconter, une nouvelle façon de la
raconter, et pourquoi pas en inventer.
diseur, raconteur, humoriste, poète, comédien,
conteur, Yannick Jaulin se présente face à nous,
dans l’actualité du monde qui résonne.
Un spectacle dans lequel l’artiste ne s’endort jamais.
Un spectacle qui impose Yannick Jaulin dans
son statut de conteur mais qui en même temps
lui laisse un immense espace de liberté.
Un spectacle dans lequel Yannick Jaulin va puiser
dans sa besace des histoires emmagasinées
depuis toutes ces années, des histoires venues de
la nuit des temps, des histoires récentes tirées de
son patrimoine personnel.
Un spectacle où Yannick Jaulin joue à fond son rôle
de passeur entre les générations.
CONTE
durée 1h15
tarif A
III vendredi 18 octobre
20h30
texte et jeu Yannick Jaulin (en
collaboration avec les gens qui
l’accueillent) collaboration
artistique Valérie Puech musique
camille Rocailleux mise en son
Fabien Girard et JB andré création
lumières Guillaume suzenet régie
lumières Guillaume suzenet ou
dominique Grignon régie générale
Laurent Jaulin
21
VLAGOSHTUT,
comprend qui peut…
Lucie catsu
cie Le chat perplexe
CREATION
III Trois personnages
burlesques nous entraînent sur une autre planète.
Un univers où le temps et l’espace nous jouent de
drôles de tours… Dans ce petit monde, tout est
blanc, même l’herbe, mais les couleurs éclatent
de rire à tout instant !
c’est un monde tellement petit, que toutes les
cinq minutes c’est le jour puis la nuit.
c’est un monde tellement petit, qu’on en fait le tour
avant la fin du jour.
La boussole tourne en rond, les galets volent,
les ampoules chantent, et les ombres s’envolent.
Les trois personnages parlent et échangent dans
un langage que l’on ne comprend pas.
Mais a-t-on vraiment besoin de mots pour
comprendre l’autre ?
Les tout-petits savent bien que non !
La compagnie Le chat perplexe nous convie à un
retour aux sources du langage, où les sons
précèdent la signification. Le langage est musical,
physique et surtout ludique. Musique et danse
créent un univers d’espièglerie et de bonheur, où
tout devient source de jeu. Les éléments sonores
composés de voix, de sons de la nature et de
musiques du monde sont traités en direct. La danse
contemporaine y est réjouissante. Les corps, les
ombres et les objets manipulés valsent en un
ballet ludique et poétique pour le plus grand
plaisir de tous.
THEATRE - DANSE - MUSIQUE
jeune public - 3 à 7 ans
durée 35mn
scolaire du PS au CE2
III jeudi 7 novembre
14h30
III vendredi 8 novembre
10h et 14h30
mise en scène Lucie catsu avec
stella cohen Hadria, camille
Reverdiau et estelle coquin
scénographie et son nico Gotro
lumière emma atkinson
collaborations artistiques Muriel
corbel, Jean-Louis Baille
ce spectacle est également
accueilli à La Fabrique de Guéret
le 14 mars et au Centre Culturel
Yves Furet de La Souterraine
le 6 mai.
23
LE PONT DU SCORFF
claude Barthélémy
et L’occidentale de Fanfare
Le Maxiphone collectif
CREATION
III Guitariste, oudiste,
compositeur (et mathématicien), Claude Barthélemy
est un artiste phare de la scène musicale française
qui n’a cessé de multiplier les expériences dans
toutes les sphères artistiques depuis ses débuts
en 1978 avec Michel Portal.
en 2004, claude Barthélémy, sort très enthousiaste
de l’europa Jazz du Mans où il vient d’assister à
un concert de l’occidentale de Fanfare. Quelques
années plus tard, Frédéric Pouget, nouveau directeur
artistique d’une équipe plus resserrée reprend
contact avec ce créateur boulimique pour un
nouveau projet…
Version originale, dernier opus de l’occidentale de
Fanfare va croiser les riffs avec l’un des meilleurs
“guitar héros”. La folie créative de ce compositeur
orchestrateur incomparablement doué va électrifier
ce mariage unique des cornemuses et des cuivres
et multiplier par deux la dynamique de l’orchestre.
MUSIQUE JAZZ
durée 1h15
tarif A
III jeudi 14 novembre
20h30
L’Occidentale de Fanfare
claude Barthélémy va s’emparer du répertoire de
l’occidentale, le désosser, le malaxer, le mettre en
miroir, en abîmes, en volutes, et nous serons avec
lui sur scène pour fêter ensemble, dans un grand
charivari, la jeunesse éternelle des musiques
populaires.
directeur artistique, compositions,
clarinettes (mib, Sib, basse et
contrebasse), cornemuses
Frédéric Pouget compositions,
accordéon diatonique, flûte,
bombarde Gwen Goulène
saxophones alto, soprano, ténor,
baryton Guillaume schmidt
flûtes anne colas tuba, trombone
Fidel Fourneyron bagpipe, uilleann
pipe anthony Masselin batterie
Maurice Fari saxophone baryton
stéphane Pelletier trompette, bugle,
cornet à pistons, saxhorn alto, etc…
claude Barrault vielle à roue
électro-acoustique Gilles chabenat
25
POST
Martin Palisse et elsa Guérin
cirque Bang Bang
III Deux humains
survivants de l’humanité, au beau milieu du vide,
s’accrochant à leurs balles et à l’autre, comme
les éléments essentiels à leur survie.
Post est une pièce pour deux jongleurs-acteurs.
avec un sens profond de la poésie, le spectacle est
une combinaison de déplacements et de jonglage
qui interroge les relations à l’autre,
à l’espace et au temps.
Post nous parle de l’humain, de sa solitude et de
son interdépendance à l’autre, de la pression que
l’on exerce sur lui.
ARTS DE LA PISTE - JONGLAGE
spectacle sous chapiteau
esplanade Charles de Gaulle
durée 1h
tarif C
Post est une relation aux accents mélancoliques,
exaltée par une puissante bande-son post-rock,
entre communion abstraite et mélodrame.
Post, c’est elsa Guérin et Martin Palisse qui
développent un art du jonglage sensible,
chorégraphique et théâtral délaissant le spectaculaire
au profit de l’enjeu dramatique.
entre ombre et lumière, les balles volent et chaque main
cherche à saisir encore et toujours l’objet rebelle,
malgré l’empêchement.
Post est un spectacle en adéquation avec son
temps, moderne, voire post-moderne… Un objet
qui bouleverse par la force poétique du mouvement
dans son abstraction pure tout en reflétant une
proposition artistique pleine de légèreté et d’une
grande précision.
III mercredi 20 novembre
19h30
scolaire du CM2 à la 3e
III jeudi 21 novembre
14h30
en partenariat avec le Sirque-Pôle
National des Arts du Cirque
de Nexon en Limousin dans le cadre
des Itinéraires de cirque
sous chapiteau en Limousin
et Massif Central
conception, mise en scène et jeu
elsa Guérin et Martin Palisse
collaboration artistique Romuald
collinet, Manu deligne
lumière et scénographie elsa
Guérin et Martin Palisse régie
lumière et son Manu deligne régie
plateau et chapiteau Louis-Marie
cormerais
27
DU BOUT DES DOIGTS
nathalie Pernette
cie Pernette
La scène nationale d’aubusson est partie prenante
d’un nouveau projet départemental en milieu hospitalier,
intitulé acces cULtURe en direction des publics empêchés.
nathalie Pernette, chorégraphe, va rencontrer et proposer
des ateliers autour de la thématique du touché aux
résidents des eHPad d’aubusson, Royère et de La courtine.
ces interventions verront dans chaque lieu
la participation d’une classe de primaire.
suite à ces interventions, nathalie Pernette proposera
un stage de danse à destination des parents et de leurs
enfants. La journée se terminera par la représentation
du bout des doigts, trois duos placés sous le signe du
touché : L’apparition, L’insomnie et Le désir.
Plaisir ludique, contact avec la pâte à modeler, délicatesse
d’un massage, conversation tactile au travers d’un
vêtement élastique. cet ensemble sera pimenté de
quelques jeux dansés avec le public, en solo, duo
et surtout en lien avec un tissu d’une belle douceur !
en parallèle des interventions de nathalie Pernette dans
les eHPad en relation avec des élèves de primaire,
la scène nationale d’aubusson donne carte blanche
à Philippe Laurençon pour proposer en images son
regard et les sensations perçues entre deux, voire trois
âges pendant ces rencontres… à travers le touché,
souvenir tactile signe de partage, un échange,
et pourquoi pas avec le reflet d’une peau sur un tissu,
voire dans le noir qui met les sens aux aguets et fait
ressentir une présence.
DANSE
ACTION CULTURELLE
III jeudi 21 novembre
14h30 Ehpad Royère
III vendredi 22 novembre
10h30 Ehpad La Courtine
15h Ehpad Aubusson
III samedi 23 novembre
15h scène nationale
stage de danse parentsenfants
18h présentation Du bout
des doigts
entrée libre sur réservation
Chorégraphie nathalie Pernette
avec Laurent Falguieras et
nathalie Pernette direction
technique stéphane Magnin
29
PORTRAITS DE VILLAGES
Guy alloucherie
cie Hendrick Van der Zee
III Nous ne sommes
ni des journalistes, ni des sociologues, c’est notre
regard d’artistes que nous offrons aux habitants.
Le risque est réel, il nous faut trouver notre position,
ce décalage, marque de l’art, qui doit susciter
la réaction. Collecter des histoires individuelles,
c’est aussi et naturellement parler de l’histoire
collective, de notre société. Guy Alloucherie
de Bourganeuf au plateau de Gentioux…
ces deux portraits font suite à celui réalisé à
aubusson et s’inscrivent dans le cycle la
Diagonale du vide, débuté l’année dernière.
Les portraits sont la retranscription de véritables
tranches de vie, transmission de savoirs et
d’émotions, témoins d’une vitalité, d’une volonté
créatrice, d’un mieux vivre ensemble.
Les portraits naissent de la rencontre avec un territoire
et une population. Un partage du sensible, un
renouvellement d’une forme d’art populaire où
l’habitant trouve sa place et alimente la démarche
et le propos de la compagnie. Une semaine, un
temps pour multiplier les rendez-vous, où les artistes
s’inscrivent dans le quotidien ; parler d’art, de la
relation à la culture, investir et occuper la ville.
de cette matière brute, la compagnie en fait une
œuvre d’art, populaire, exigeante et engagée.
au travers de nombreuses entrevues, les personnes
se livrent, se racontent, font découvrir leur espace,
leur territoire, donnent à voir l’invisible. Une certaine
intimité se développe qui permet d’interroger le
rapport singulier qu’entretient chacun avec l’art.
THEATRE - VIDEO - MUSIQUE
DANSE
durée 1h
entrée libre
les représentations sont
à l’issue d’une semaine de
résidence dans chaque lieu
spectacle jumelé
avec Aimer si fort…
tarif B
III samedi 30 novembre
19h30
Portraits à Bourganeuf
salle Maurice Cauvin
III samedi 7 décembre
19h30
Portraits à Faux-la-Montagne
salle des fêtes
en partenariat avec la ville de
Bourganeuf et la communauté de
communes du plateau de Gentioux
avec Guy alloucherie, Jérémie
Bernaert, Martine cendre, didier
cousin, Maggie deléglise, Marie
Louët
31
LA CEREMONIE
nathalie Pernette
cie Pernette
CREATION
III La danse,
cet autre monde… Une pièce chorégraphique
pour trois corps, un piano et une voix.
Pour nathalie Pernette, la danse est un monde où
les mots sont absents mais où les sens sont en éveil,
cultivés et en action. L’enjeu de ce spectacle est de
faire ressentir au public cet autre monde et révéler
à quel point vivre la danse peut aider à saisir la
vie plus finement, plus intensément et de manière
instinctive. La danse est une autre appréhension
de notre rapport au monde.
L’envie est d’installer le public face à l’action dansée,
lui faire déguster les ingrédients qui font la danse,
lui faire partager cette expérience. il sera question
d’espaces, de relation à la musique, de liens entre
les corps et les êtres, de jeux avec les costumes
et les accessoires, de sens et de sensations…
a travers de courtes séquences, le spectacle
donne des clés de lecture sur le mouvement d’une
manière ludique et amène une autre compréhension
de la mécanique des corps, de leurs relations aux
objets, aux autres, aux sens et au temps. Une conférence,
des textes, des exemples et des démonstrations.
difficile de résumer en quelques mots la danse
contemporaine. c’est pour cela que nathalie Pernette
vous invite à sa cérémonie pour la célébrer le
temps d’un spectacle !
DANSE
durée 1h
spectacle jumelé avec
Obstinés lambeaux d’images
tarif B
III mardi 10 décembre
20h30
suivi d’un Bord de scène
chorégraphie nathalie Pernette
interprétation Lucien Brabec, Lisa
Guerrero, Laure Wernly
pianiste Wandrille decaëns
musique Les tableaux d’une exposition de Moussorgsky écriture des
textes nathalie Pernette et Franck
Gervais création lumières caroline
nguyen image scénographique
daniel Pernette direction technique
stéphane Magnin
33
AIMER SI FORT…
Guy alloucherie
cie Hendrick Van der Zee
CREATION
III C’est pas parce qu’on
aime, qu’on ne souffre pas. C’est pas parce qu’on
souffre, qu’on n’aime pas. C’est pas parce qu’il pleut,
qu’il ne faut pas aller au charbon. C’est pas parce
qu’on saigne, qu’on souffre. C’est pas parce
qu’on souffre, qu’on saigne. C’est pas parce que
ça parle des femmes, que c’est féministe. C’est pas
parce qu’on est une femme, qu’on est forcément
féministe. C’est pas parce qu’on est un homme,
qu’on ne peut pas être féministe.
La compagnie HVdZ revient avec une forme
spectaculaire (cirque, danse, théâtre) et renoue avec
le théâtre de plateau, abandonné depuis quelques
années au profit d’un travail de terrain. aimer si fort…
la mort, l’amour, la douleur, l’épuisement physique
et moral, l’engagement, le rôle de l’artiste
dans la société...
L’acrobatie, la danse pour faire front. Le corps comme
le prolongement d’une idée. Le corps comme une
autre idée. Le corps mobilisé tout entier… acrobates,
danseurs, comédiens tiennent tête, accusent les coups,
allient le corps, le geste à la parole, comme une
recherche d’authenticité ou de vérité.
confusion de l’esprit. tout donner. aller jusqu’au
bout du souffle. Un cri. Un appel à l’aide.
Qu’on nous sorte de là. on a touché à tout.
on n’a pas trouvé de solutions.
THEATRE - CIRQUE - DANSE
durée 1h30
spectacle jumelé avec
Portraits de villages
tarif B
III jeudi 19 décembre
20h30
suivi d’un Bord de scène
mise en scène et scénographie
Guy alloucherie avec Karine about,
Mathilde arsenault-Van-Volsem,
camille Blanc, céline dély, nadia
Ghadanfar, Marion Hergas,
clémentine Lamouret, dorothée
Lamy, sophia Perez… images Jérémie Bernaert création son Martine
cendre dramaturgie didier cousin,
Martine cendre chorégraphie
Howard Richard lumières Pierre
staigre
35
LES PRIMITIFS
Hala Ghosn
collectif La Poursuite / Makizart
CREATION
III Les mots peuvent
être façonnés jusqu’à rendre méconnaissables
les idées qu’ils véhiculent. Heiner Goebbels,
metteur en scène
c’est l’histoire d’une femme en campagne électorale.
Face au public : le maire de la ville, le membre de
l’opposition, la directrice du théâtre, le metteur en
scène, les acteurs, pris mystérieusement en otage.
Face à l’angoisse, les paniqués, les téméraires,
les paranoïaques, les profiteurs, les rassurants… Les
spectateurs savent tout, ils sont complices du jeu.
Les cinq comédiens du collectif tourbillonnent d’un
personnage à l’autre. Portés par un dispositif vidéo
malicieux, ils nous entraînent avec délectation
dans un “show” millimétré.
toujours réactif à l’actualité, le collectif La Poursuite /
Makizart défend un théâtre porteur de sens, qui allie
réflexion, humour et émotion.
Hala Ghosn et son équipe s’intéressent aux peurs.
Pourquoi les discours politiques ou religieux
s’enracinent-ils sur le terrain de nos angoisses ?
s’écrivent-ils en fonction du retentissement médiatique ?
comment séduisent-ils les électeurs ?
Quelle crédibilité accorde t-on à ceux qui se
posent en sauveurs ?
ces quelques interrogations émanent d’une réflexion
concernant notre capacité à adhérer aux différentes
formes de propagande alors que nous en
connaissons les mécanismes et les dangers.
THEATRE
durée 1h30
spectacle jumelé
avec Et si je te le disais,
cela ne changerait rien
tarif C
III jeudi 16 janvier
20h30
III vendredi 17 janvier
19h30
suivi d’un Bord de scène
idée originale et mise en scène
Hala Ghosn collaboration
artistique nicolas Petisoff
avec Hélène Lina Bosch, céline
Garnavault, Jean-François sirérol,
darko Japelj, Jérémy colas
scénographie, son, vidéo Frédéric
Picart et Jérôme Faure
développeur stéphane cottin
création lumière christophe Lescurat
construction décors ateliers du
théâtre de L’Union - cdn du
Limousin
37
L’ACADEMIE
ecole Professionnelle
supérieure de théâtre du Limousin
sous la direction d’anton Kouznetsov,
responsable pédagogique
COURTINE 1917, une saison rouge
Léa Miguel et Jean-Baptiste tur
c’est l’histoire oubliée de 40 000 soldats russes, qui
échangés contre un stock d’armes, sont venus
combattre aux côtés des soldats français pendant la
première guerre mondiale. a la chute du tsar, ils sont
parqués dans le camp militaire de La courtine en
plein cœur de la campagne creusoise, de peur que
leurs idées révolutionnaires ne contaminent les troupes
françaises. Les mutins créeront la première république
soviétique de l’histoire avant d’entrer dans une lutte
fratricide avec la troupe russe dite “loyaliste”. c’est
dans ce cadre tragique que Jeanne, coiffeuse du
village, rencontre Grigori, president du soviet des
soldats russes. Le spectacle raconte leur amour
et leur destin tragique. il questionne à travers eux
ce qui pousse l’humain à lutter, à rêver, à risquer
sa vie ou à la transformer.
LA REBELLE
timothée François
tirée en partie de la pièce Limoges 1905 de l’auteur
limousin Joël nivard, La rebelle raconte l’histoire
des luttes ouvrières qui secouèrent la ville de Limoges
au début du XXe siècle et qui débouchèrent sur la
mort d’un jeune ouvrier de tout juste vingt ans,
camille Vardelle. s’y mêlent différents textes et
chansons qui évoquent la liberté et le combat
pour l’obtenir.
THEATRE
durée 1h par spectacle
tarif D
III mardi 21 janvier 20h30
Saint-Yrieix-la-Montagne
en partenariat avec la
communauté de communes du
Plateau de Gentioux
COURTINE 1917, une saison rouge
d’après Y’a pas de bon dieu de
Jean anglade avec Vladimir
Barbera, stéphane Bensimon,
Guillaume delalandre, elisa
delorme, clément delpérié,
timothée Francois, teymuraz Glonti,
Guillaume Laloux, simon Mauclair
LA REBELLE
d’après Limoges 1905, La rebelle
de Joël nivard avec Guillaume
delalandre, elisa delorme, clément
delpérié, elsa Ritter, Jean-Baptiste
tur
ces deux spectacles ont été réalisés
par les élèves de la séquence 7
dans le cadre des projets personnels.
39
EL PASADO ES UN
ANIMAL GROTESCO
Mariano Pensotti
Buenos-aires, argentine
III Le passé se dévoile
comme un animal dans la forêt des rêves, un
animal qui change de forme à chaque fois que
nous y pensons, un animal grotesque.
est-il possible d’inventer de nos jours des fictions
qui se mêlent aux faits réels de nos vies
et à celles de nos proches ?
au travers de courts fragments de vie, le spectacle
rend compte des histoires de quatre personnages
âgés de 25 à 35 ans – le moment où l’on cesse
d’être celui que l’on croit devenir pour être celui que
l’on est – de Buenos aires, sur dix ans, de 1999 à
2009. en toile de fond, les changements économiques
et sociaux qui ont secoué l’argentine.
Mario s’essaie à écrire des scénarii. Laura quitte sa
banlieue pour Paris. Vicky découvre que son père
a une seconde famille. Pablo trouve devant sa porte
une main coupée tenant un stylo. Pendant dix ans,
on suit les péripéties de leur existence que l’on
pourrait attribuer aux coups du destin mais qui sont,
on le réalise peu à peu, déclenchées par des
représentations : photos personnelles, écrits intimes
ou publics, films, pièces de théâtre, vidéos, chansons…
Mariano Pensotti est cinéaste, vidéaste, plasticien,
performeur et metteur en scène, n’hésitant jamais
à mêler et à confronter différents supports. entrecroisant
fictions et documents, réalités et transpositions,
ses œuvres s’inscrivent dans une étonnante
cartographie des subjectivités.
THEATRE
spectacle en espagnol surtitré
durée 1h50
tarif B
III lundi 27 janvier
20h30
suivi d’un Bord de scène
texte et mise en scène Mariano
Pensotti assistant à la mise en
scène Leandro orellano avec
santiago Gobernori, Javier Lorenzo,
Laura Paredes, María ines sancerni
scénographie et costumes Mariana
tirantte lumières Matías sendón
musique diego Vainer
Ce spectacle est accueilli grâce au
soutien de Linea Directa et de
l’ONDA.
41
OBSTINES
LAMBEAUX D’IMAGES
andrea sitter
cie die donau
CREATION
III Andrea Sitter
n’est décidément jamais là où on l’attend,
surprenant toujours son public.
Pour cette
nouvelle création, elle est accompagnée d’une
fil-de-feriste, sarah schwarz et de Max… un cochon
philosophe un peu particulier qui adore danser
et boire du champagne ! L’imaginaire renversant
de la chorégraphe s’inspire aussi bien de la
musique d’Hervé Vilar que celle de carl orff, sans
oublier les textes de Pascal Quignard, écrits
spécialement pour Max.
DANSE - ARTS DE LA PISTE
il y a du silence, de la sérénité, et aussi une
interprétation de la tristesse, des grands écarts et
des pirouettes très gaies, des pommes, des courgettes,
des traversés aériennes, des araignées, des danses
de câble et de sol, des duos, des danses des cinq
doigts, des portés d’humains, des portés de pierres,
du lard, des os, un couteau, salomé, un cabaret,
des frétillements de queue, un castrat, des
interrogatoires inattendus et des collisions de
textes drôles et tragiques.
s’envoyer en l’air, c’est aussi important que de
manger ou de boire pour la simple raison que ça
oxygène. c’est volubile et bon pour la santé, en
particulier pour les reins et toute la zone post-lombaire
si sujette à sciatique dans la vie sédentaire moderne.
il ne faut donc pas hésiter, après une journée de
travail à changer d’horizon en se mettant à
l’horizontale ou à la verticale pour prendre son
envol vers des destinations inconnues.
andréa sitter
durée 1h
spectacle jumelé
avec La cérémonie
tarif C
III mardi 4 février
20h30
conception, mise en scène,
chorégraphie, textes et
interprétation andrea sitter
dressage, funambulisme et
interprétation sarah schwarz
accompagnement artistique, textes,
et voix du cantonnier fil-de-voix
Pascal Quignard cochon Max
accompagnement artistique,
administration et production
Philippe-ahmed Braschi lumières
Laurent Patissier création et
enregistrement sonores alain Mahé
costumes andrea sitter, anne-Lucie
Morelet régie générale et acrobate
sergio nguyen vidéo Laurent Jarrige
43
FREAKS, monstres,
miroirs, merveilles
anne Bitran
cie Les Rémouleurs
III Nous ne vous avons
pas menti, messieurs dames, nous vous avons
annoncé des monstres et vous avez vu des monstres !
Ils vous ont fait rire et trembler. Et pourtant si le
hasard l’avait voulu, vous pourriez être l’un d’eux.
Premières paroles du film de Tod Browning
Le spectacle d’anne Bitran, inspiré de Freaks, film
culte de tod Browning, prolonge la réflexion initiée
par le réalisateur sur la monstruosité et plus
particulièrement sur le stigmate, en se référant au
livre stigmates d’erving Goffman. Qu’est-ce qu’un
monstre ? Qui est stigmatisé et pourquoi ? comment
notre regard change t-il lorsque nous pouvons
dépasser le stade de l’apparence ?
Freaks nous parle d’un cirque où l’on montre des
phénomènes de foire. ce cirque, que le spectateur
perçoit assez vite, est une parabole de notre
monde, un miroir grossissant. deux populations s’y
confrontent : les hommes et les femmes dits normaux,
qui répondent aux canons de beauté et brillent par
leurs performances, et les “freaks”, monstres difformes,
handicapés ou attardés mentaux, mais aussi nains,
qui n’ont d’autre différence avec nous que leur taille…
Réceptacle des sentiments extrêmes (répulsion,
terreur, pitié) le “freak”, le monstre, ou celui qui est
perçu comme tel, fascine autant qu’il effraie, rassure
autant qu’il inquiète. sa difformité, son étrangeté
nous réconcilient avec notre propre enveloppe
corporelle ; son malheur nous rend la vie plus belle.
MARIONNETTES DE BAR
durée 1h
entrée libre sur réservation
III mercredi 5 février 19h
Aubusson, L’Avant-Scène
III jeudi 6 février 19h
Bourganeuf
III vendredi 7 février 19h
Felletin, Grand Café
en partenariat avec la
ville de Bourganeuf et les lieux
d’accueil
mise en scène anne Bitran et
catherine Gendre interprétation,
fabrication et manipulation des
marionnettes Bérénice Guénée et
anne Bitran musique scott taylor,
Joséphine Baker, Hobo erectus…
textes olivier Vallet et extraits tirés
de Victor Hugo, Patrick Kerman, tod
Browning… costumes catherine
coustère création lumière,
inventions lumineuses olivier Vallet
45
CHERCHER LE GARCON
texte thomas Gornet
Marie Blondel
cie du dagor
CREATION
III Cherchez le garçon.
Trouvez son nom. Cherchez le garçon. Taxi Girl
Une salle de classe déserte, un soir. tom trouve
refuge et découvre tony, caché là lui aussi. deux
adolescents en fuite. chacun pour des raisons
différentes qu’ils (se) dévoileront par bribes. deux
envies de quitter l’endroit d’où ils viennent, de
rejoindre un ailleurs dont ils ignorent même
l’existence. deux impatiences de se construire à
l’image de leur idéal. ils se rencontrent et se racontent,
ayant le pouvoir de se transporter en pensée
n’importe où et n’importe quand.
chercher le garçon, référence au fameux titre de
taxi Girl… cette chanson évoque chez Marie Blondel
la perdition, un no man’s land où se situe l’histoire.
La recherche d’un ailleurs de tous les possibles,
la recherche de l’amour absolu.
L’adolescence, l’âge de tous les fantasmes, l’âge
où l’on vit tout, bien plus dans sa tête que dans
son corps, où l’on se demande ce qu’on fera quand
on aura trente ans, quand on s’invente des “road
movies” en faisant du sur place. cherchez le garçon,
c’est un son de synthétiseur, une mélodie particulière
qu’on garde en tête et qu’on n’oublie pas. c’est la
mélancolie en dansant. c’est se regarder dans
sa mélancolie. Marie Blondel
THEATRE
à partir de 14 ans
durée 1h30
tarif C
III mardi 11 février
14h30 scolaire de la 4e à la Tle
et 19h30 tout public
suivi d’un Bord de scène
texte thomas Gornet mise en scène
Marie Blondel collaboration
artistique Mathieu Quintin avec
Pierre Bidard, nicolas dupont,
Rama Grinberg scénographie et
création lumières Lucie Joliot
création sonore adrien Ledoux
47
MANANA ES MANANA
Jur domingo
et Julien Vittecoq
cridacompany
CREATION
III Après On the Edge
(2007) et Aïe (2010), Cridacompany poursuit
son travail de recherche sur le mouvement
et la performance.
cridacompany est une petite fabrique qui a le cœur
voyageur et l’âme poétique. des deux acrobates
danseurs, qui en composent l’équipe – Jur domingo
et Julien Vittecoq – surgissent des créations multiples :
formes dansées procédant par associations d’idées
sonores glanées ici et là ; performances et jongleries
de petits riens ; photos où exhiber des hasards plutôt
incontrôlés – tous fragments dérisoires arrachés
à l’instant, qui font voir l’émotion par le trou
des fêlures qu’ils creusent dans le quotidien.
des influences s’y nichent d’andy de Groat à Jan
Lauwers, en passant par Josef nadj, mais ils aiment
aussi Kerouac, Kafka et Beckett, écoutent Leonard
cohen, Bashung, Bibo Valdez et Brigitte Fontaine.
Passés par le théâtre de rue, mais formés au Lido,
centre des arts du cirque de toulouse, ils ne se figent
nulle part et se trouvent inclassables, faisant feu
de tout bois, fussent-ils ceux d’un cerf.
dans cet espace apparemment sans queue ni tête,
ils inventent Mañana es mañana, conçu avec Gabriel
andrès agosti et anicet Leone, entre douleur et
sentiments, pour faire tanguer l’ivresse circassienne
et déboussoler la danse.
ARTS DE LA PISTE - DANSE
durée 1h
tarif C
III jeudi 13 février
20h30
conception Jur domingo et Julien
Vittecoq un spectacle de et avec
Gabriel agosti, Jur domingo, anicet
Leone et Julien Vittecoq mise en
scène Julien Vittecoq création
musicale Jur domingo conseil
artistique Henri devier, eric Fassa
création lumière eric Fassa
technicien son Julien Bordais
49
LENDEMAINS DE FETE
Julie Berès
cie Les cambrioleurs
III C’est une invitation au
voyage mental d’un vieil homme, ancien musicien,
mélomane, un parcours dans ses différents âges
de la vie où bonheurs et déboires s’entrelacent.
c’est un voyage où les temps se déstructurent et se
confondent racontant le combat d’un homme dont la
mémoire part en lambeaux. c’est aussi et surtout
une histoire d’amour qui unit deux corps âgés,
bonheurs et déboires entrelacés ; mais aussi de la
jouissance, du désir, dont il reste quelque chose
de vif sous la peau usée.
Le vieil homme explore le kaléidoscope de sa vie,
composé de fragments de mémoires accumulés.
son labyrinthe intérieur se peuple ainsi de corps
retrouvés issus de son passé, et de corps fantasmés
surgis de son imaginaire. dans ce monde, les
personnages changent de peau comme de nom
et de passé.
Lendemains de fête prolonge le questionnement
de Julie Berès sur la pathologie d’alzheimer chez
les personnes âgées. ce spectacle aborde aussi
la question du vieillissement et les mécanismes de
l’inconscient et donne corps à une fiction onirique.
trois acteurs magnifiques de 70 ans et de jeunes
interprètes- circassiens incarnent ces réminiscences
et donnent vie à ce voyage où s’entremêlent et se
répondent les différents âges de la vie :
enfance, maturité et vieillesse.
THEATRE
durée 1h30
spectacle jumelé
avec Echappées belles, Point
de fuite
tarif B
III jeudi 20 février
20h30
suivi d’un Bord de scène
conception et mise en scène Julie
Berès avec christian Bouillette,
evelyne didi, Matthieu Gary, Fanny
sintes, Vasil tasevski et des amateurs
creusois scénario, dramaturgie,
montage Julie Berès, elsa dourdet,
nicolas Richar, david Wahl
chorégraphie stéphanie chêne
scénographie Mathias Baudry
assisté de camille Riquier création
sonore david segalen création
vidéo christian archambeau
création lumière daniel Lévy
plasticiens Juliette Barbier, Laurent
Pelois création des costumes
aurore thibout assistée de Florinda
donga création des perruques
nathalie Régior travail sur le chant
ariana Vafadari piano enregistré
Marine tournegros construction du
décor Les ateliers du cdna et
daniel Martin régie générale Hervé
Vincent assisté de camille Riquier
51
VOYAGE AU BOUT
DE LA NUIT
Rodolphe dana et Katja Hunsinger
collectif Les Possédés
CREATION
III Un voyage à travers
l’absurdité du monde, jusque dans les
bas-fonds du quotidien.
Une quête d’absolu, tout le génie de Céline.
choc esthétique, livre phare qui a révolutionné la
littérature, Voyage au bout de la nuit et son écriture
explosive avaient tout pour embarquer Les Possédés.
seul en scène, Rodolphe dana interprétera Ferdinand
Bardamu, figure tragi-comique de ce début du XXe siècle
et les divers personnages de ce “Voyage…”.
La langue, toujours puissante, affamée, généreuse
de céline apportera un souffle de vitalité permanent
et une densité de vie supplémentaire au narrateur
ainsi qu’à ses différents interlocuteurs. tout au long
du voyage, on retrouve cette quête d’absolu, cette
langue explosive, jubilatoire, pour dire le pire comme
le beau, si le beau existe. il y a du shakespeare
chez céline. de la chair, du sang… il parle de tout,
céline, il n’a peur de rien. il embrasse l’humanité
tout entière, le sublime comme le grotesque, il dit
tout, et toujours avec fulgurance et poésie. Grande
place sera faite au jeu. s’efforcer d’être subtil pour
ne pas illustrer ce qui est contenu dans la parole,
mais trouver un moyen sonore de renforcer ce qui
est dit, sans jamais alourdir. avec toujours, évidemment
et nécessairement l’humour, comme seule échappatoire
à cette bêtise atroce des hommes.
Rodolphe dana
THEATRE
durée 1h45
tarif C
III jeudi 13 mars
20h30
III vendredi 14 mars
19h30
suivi d’un Bord de scène
création et adaptation Rodolphe
dana et Katja Hunsinger d’après le
roman de Louis-Ferdinand céline
(éditions Gallimard) avec Rodolphe
dana lumière Valérie sigward son
othello Vilgard régie générale
Wilfried Gourdin
53
REVER LES YEUX OUVERTS*
Rémy Balagué
cie cirque Plein d’air
CREATION
III Il y a ceux qui rêvent
les yeux ouverts et ceux qui vivent les yeux fermés.
Ceux pour qui tout va tout à l’envers, jamais le
cœur résigné, abîmé. Pierre Barouh
* titre provisoire
ARTS DE LA PISTE
spectacle sous yourte
durée 50mn
tarif D
dans cet univers fait de bric et de broc, deux
personnages se retrouvent sur une piste en bois
chaleureusement éclairée.
des gardines poussiéreuses, une fanfare klezmer,
le grincement musical des machineries, tel un vieux
cirque forain à l’ambiance festive. Leur complicité
raconte leur équilibre, leur équilibre dicte leur
quotidien, circulaire qui ne cesse de tourner,
virevolter, se désaxer.
ils nous content leurs histoires, leurs souvenirs,
nous parlent avec leur corps. Les déambulations
fanfaresques tourbillonnent sur la piste, dans ce
monde imaginaire, et bien réel à la fois. Mais que
deviendraient-ils si l’un d’eux venait à disparaître ?
comment se reconstruire, désormais seul,
déséquilibré, dans le souvenir ou dans la fuite, vivre…
III mardi 18 mars 19h30
Bourganeuf
Espace Cauvin
III vendredi 21 mars 19h30
Saint-Marc-à-Loubaud
en partenariat avec la ville de
Bourganeuf et la communauté
de communes du Plateau de
Gentioux
avec anne desmoucelles, voltigeuse
acrobate, tubiste Joseph defromont,
porteur acrobate, clarinettiste,
metteur en scène Rémy Balagué
son lumière régisseur plateau
Julien chéné monteurs chapiteau
Julien chéné, Joseph defromont,
anne et Lise desmoucelles
visuel graphisme Hélène defromont
équipe en tournée Julien chéné,
Joseph defromont, anne et Lise
desmoucelles
ce spectacle est également
accueilli à La Fabrique de Guéret
le 6 juin. La cie est aussi soutenue
par le Centre Culturel Yves Furet
de La Souterraine.
55
PARDI
Bérengère Fournier
et samuel Faccioli
cie La Vouivre
III Est-ce une arche,
une île, une parenthèse, un instant suspendu ?
C’est quoi qu’il en soit, un lieu de renouveau,
où tout se recompose à la mesure de nos rêves.
Pardi est une vision onirique du paradis, un jardin d’eden,
un au-delà. Un lieu où l’on invente sa métamorphose, où
les corps jouent à se réinventer dans l’étrange et le ludique.
La chorégraphie, la vidéo, le chant lyrique, la musique
en directe (inspirée des chants polyphoniques du XVe -XViie)
se juxtaposent sur la scène et nappe après nappe,
donne à entendre une matière nouvelle, où les sons
traduisent les paroles, à la manière de…
Pardi est un jeu de strates successives, autant de liens
tissés entre l’écriture chorégraphique et l’écriture musicale.
et si, dans la répétition, les images et les sons n’étaient pas
exactement ce qu’ils nous donnent à voir ou à entendre ?
comme si la somme de toutes nos expériences nous
métamorphosait, comme si toutes ces strates successives
composaient un être qui se tient debout…
… ici et maintenant, pardi !
Bérengère Fournier et samuel Faccioli manient
la danse comme une histoire intime, malicieusement
détournée, façonnent toutes les nuances de leur relation,
de l’apprivoisement à la révolte jusqu’au point d’équilibre,
si éphémère soit-il. Le duo s’amuse des contrastes en
une danse libre, alerte, réglée au fil d’une imparable
mécanique de dérision.
DANSE
à partir du 12 ans
durée 50mn
tarif C
III jeudi 20 mars
20h30
conception, mise en scène
et interprétation Bérengère Fournier
et samuel Faccioli création lumière
Gilles de Metz création musicale,
musicien et jeu Gabriel Fabing
création de masque nathalie
Martella création vidéo Marine
drouard et Florian Martin
57
OTTO, autobiographie
d’un ours en peluche
d’après tomi Ungerer
alban coulaud
o’navio théâtre
III Alban Coulaud
est un véritable fan d’albums illustrés pour la
jeunesse et s’est fait une spécialité de les adapter
scéniquement à l’aide de la marionnette
et de la vidéo.
Un ours en peluche, arrivé à la fin de sa vie, découvre
qu’il est vieux et raconte son histoire. Un retour en
arrière nous amène au début de sa vie qui se situe
dans une époque proche, antérieure à la seconde
guerre mondiale. Les événements historiques dont
il est le témoin (déportation) ou qu’il subit
(bombardements) le font passer d’une famille
allemande à une famille américaine.
THEATRE
jeune public
à partir de 8 ans
durée 50mn
c’est l’histoire d’une vie, celle d’un ours porte-parole
et témoin de l’histoire, qui nous confronte à des
épisodes sombres du siècle dernier. Les émotions,
les sentiments éprouvés par otto, permettent de
mieux comprendre l’état d’esprit de la société de
l’époque. d’un épisode à l’autre, otto joue le rôle
d’un passeur, d’un personnage humain à un autre.
La compagnie o’navio, avec ce spectacle, offre
une vision saisissante et inédite des thèmes éternels
du bien et du mal. Grâce à un astucieux système
de marionnettes grandeur nature et un décor
modulable, la compagnie évoque avec brio la
période nazie et ses abominables conséquences,
utilisant otto comme acteur, témoin, et finalement
lien entre les générations, les nations et les religions.
Un symbole de réconciliation, de rédemption et de pardon.
scolaire du CE2 au CM2
III mardi 25 mars
10h et 14h30
adaptation, mise en scène et
scénographie alban coulaud
assistante à la mise en scène
Fabienne Muet avec Paul eguisier,
Béatrice courette, christophe
Roche, caroline cybula
marionnettes Béatrice courette
scénographie et costumes isabelle
decoux lumières claude Fontaine
vidéo Paul eguisier assisté de
Renaud Frugier musique originale
christophe Roche son simon
chapelas construction décor
sylvain eguisier chargée de
production diffusion elodie
couraud, Ben Pair
59
VIELLEICHT
Mélissa Von Vépy
Happés théâtre vertical
CREATION
III Vous la croyez à terre,
elle voltige dans les airs, vous la pensiez perdue
dans les hauteurs, elle frôle le sol de son corps.
Elle n’est jamais là où on pense,
jamais comme on l’imagine.
elle est femme et marionnette, être humain et pantin.
Mélissa Von Vépy n’a pas envie de s’assagir et de
marcher sur la scène du théâtre en posant simplement
un pied devant l’autre. elle a envie d’apesanteur,
de décollage, d’alunissage. elle veut que son corps
tourne en tous sens, debout, couché, de biais, suspendu
à d’invisibles fils noirs. cette jeune femme aérienne
revient vers un art ancestral : la marionnette.
Une marionnette dont la danse peut conduire
à la chute, implique vigilance et rigueur, mais ouvre à
la représentation des possibles poétiques.
Pièce en un acte, Vielleicht qui veut dire “peut-être” en
allemand, se lit comme on le souhaite : métaphore
d’un corps qui se libère, traduction d’un esprit qui
s’éveille aux dimensions spirituelles, fatras d’un monde
qui englue et dont on voudrait bien, parfois, s’échapper.
il y a tout cela, et plus encore, dans la performance
magistrale de cette interprète pleine de grâce.
ARTS DE LA PISTE
durée 50mn
tarif C
III jeudi 27 mars
20h30
de et avec Mélissa Von Vépy
collaborations artistiques Pierre
Meunier, sumako Koseki son Jeandamien Ratel lumière Xavier
Lazarini réalisation scénographie
dominique Grand, neil Price
costume catherine sardi régie
générale et lumière sabine
charreire régie son et plateau
olivier Pot ou Julien cherault
remerciements Mathilde arsenault
et sandrine Leblond
61
EKATERINA IVANOVNA
texte Léonid andreïev
david Gauchard
cie L’unijambiste
CREATION
III Quand le sol se
dérobe. Un monde chavire, un couple s’effondre
et une âme s’enlise dans la fange au milieu d’une
société aveugle. Ekatérina Ivanovna est un sommet
de noirceur, d’exploration psychologique et de
cruauté familière.
La pièce s’ouvre sur trois coup de feu. dans une
famille aisée, rien ne présageait ce qui allait arriver
et pourtant le père, député de l’assemblée a tenté
d’assassiner sa femme, ekatérina. Pure folie ? acte
de vengeance ? il l’accuse à tort d’adultère.
Pour Léonid andreïev, l’auteur, rien n’est noir ou blanc.
il repousse le spectateur dans ses retranchements
afin de nous faire prendre conscience du côté
sombre qui sommeille en chacun de nous. ecrite
à Moscou en 1912, la pièce est d’une réalité
déconcertante, traitant de l’infidélité, de l’émancipation
et de la place de la femme dans une société régie
par l’homme. Percevant comme une catastrophe
l’aliénation de l’homme moderne, Léonid andreïev
réussit à peindre avec beaucoup d’expressivité
les paradoxes psychologiques.
en 2002, david Gauchard présenta sa première mise
en scène d’ekatérina ivanovna qui amorça sa future
collaboration avec andré Markowicz. dix ans plus tard,
le metteur en scène s’attelle de nouveau à ce texte
jamais mis en scène depuis et nous promet un théâtre
ancré dans l’actualité du jour pour s’intéresser au
moment où tout bascule, où l’urgence de vivre
devient motrice.
THEATRE
durée 2h
tarif B
III mardi 1er avril
20h30
suivi d’un Bord de scène
texte Léonid andreïev traduction
andré Markowicz (texte publié aux
éditions José corti) adaptation,
mise en scène et scénographie
david Gauchard musique olivier
Mellano piano et ondes Martenot
christine ott chorégraphie Julia
cima avec Bérengère Lebacle,
Philippe Labonne, alexandre Le
nours, Vincent Mourlon, Marion
Verstraeten, nicolas Petisoff,
christine ott, Marie thomas, david
Gauchard, david Moreau et deux
enfants graphisme david Moreau
création lumière christophe Rouffy
régie lumière Michaël cousin son
Klaus Löhmann construction du
décor alain Pinochet (ateliers du
théâtre de l’Union, cdn du
Limousin)
63
VIOLONCELLE
SUR CANAPE,
de Bach à Pink Floyd…
cécile Girard
cie nuages et sons
III Un voyage musical qui
devrait séduire les mélomanes les plus exigeants
mais aussi tous ceux qui n’ont, de la musique,
qu’une approche lointaine ou sélective.
Violoncelle sur canapé est un voyage musical
avec des escales qui jalonnent le parcours d’une
musicienne aussi chevronnée qu’atypique. elle nous
invite, avec la complicité de son guitariste à un voyage
intime d’une grande sensibilité parmi les œuvres
qui ont jalonné son parcours.
Partant de l’œuvre essentielle – les suites de
Jean-sébastien Bach – les morceaux qui composent
ce spectacle ont une fonction bien précise.
il s’agit de retracer le cheminement chronologique
d’une musicienne qui réalise que le “classique” ne lui
permet pas d’exprimer toutes ses envies : la poésie,
la musique traditionnelle, la chanson française,
l’improvisation…
Le fil doré de son interprétation nous conduit
allègrement de la valse swing-musette à la gigue
irlandaise en passant par les chansons de Brassens,
Prévert et la poésie de Genet, avec la même délicatesse,
la même passion pour la musique et cette rare
capacité à nous faire partager des univers musicaux
plus complémentaires que contradictoires.
Un rendez-vous pour partager la richesse d’un
instrument, la singularité d’une histoire et la joie
de la musique.
MUSIQUE - CHANSON
HUMOUR
durée 1h05
tarif C
III mardi 8 avril
20h30
violoncelle et voix cécile Girard
guitare david doucerain direction
artistique damien Bricoteaux
lumière Rémi saintot décor denis
Richard son antoine Garry,
Bruno Rey
65
TRAINING
thomas Visonneau
cie du Pas suivant
CREATION
III Vous pratiquez un sport ?
Vous aimez le sport ?
Vous n’avez aucune pratique ? Le sport vous ennuie ?
Existe-t-il un esprit sportif ?
Quelles sont les valeurs du sport ?
Pourquoi faire du sport ? Pour vivre mieux ?
Pour battre des records ?
Le sport crée t-il des monstres ?
Vous avez lu W ou le Souvenir d’enfance
de Georges Perec ?
Pour sa nouvelle création, la compagnie du Pas
suivant porte un regard sur notre monde d’aujourd’hui
à travers le prisme du sport. Un monde en quête
de performances, où l’individuel prime sur le collectif.
a travers des interviews, des paroles collectées ainsi
que des extraits littéraires, les quatre comédiens
nous emmènent sur le terrain des origines du sport,
ses valeurs, son évolution, son rapport à la politique,
à la publicité et au commerce.
training ne répondra pas aux questions.
il ne s’agit pas d’une réflexion, mais bel et bien d’une
exploration. Une forme ludique donc, authentique,
généreuse, drôle, touchante, directe et précise.
THEATRE
durée 1h15
tarif D
III mercredi 9 avril 20h30
Aubusson
III jeudi 10 avril 20h30
Egletons
III vendredi 11 avril 20h30
Peyrelevade
III samedi 12 avril 20h30
Saint-Pierre-Chérignat
III lundi 14 avril 20h30
Bourganeuf
en partenariat avec la ville
de Bourganeuf, le lycée
Pierre Caraminot d’Egletons,
les communautés de
communes de Bourganeuf–
Royère-de-Vassivière et du
plateau de Gentioux
mise en scène thomas Visonneau
avec Marion Lambert, aurélie Ruby,
Romain Brosseau et arnaud agnel
67
ET SI JE TE LE DISAIS,
CELA NE CHANGERAIT
RIEN
textes Falk Richter
anne Monfort
cie day-for-night
CREATION
III A partir de différents
matériaux – journal, pièces inédites – ce nouveau
texte de Richter articule amour et économie.
deux générations, deux couples, l’un d’une vingtaine
d’années, l’autre d’une cinquantaine. Une parole
qui circule entre la fiction et la réalité, qui passe
de l’un à l’autre. comment a-t-on intériorisé les
principes du capitalisme dans la vie quotidienne ?
comment les principes de performance et d’économie
ont pu contaminer notre existence amoureuse ?
Les acteurs jouent et ne jouent pas, sont eux-mêmes,
jouent à jouer, à se mettre eux-mêmes dans de
nouvelles situations, mettent les autres dans des
places qu’ils n’auraient pas imaginées.
La démonstration s’achève, les personnages tentent
de se reconfigurer, de se réagencer, de trouver leur
place, comme des particules isolées. emergent alors
les problématiques des générations, des âges. La
scène explose, avec l’humour et la cruauté du fond
du gouffre propres à Richter. Les relations partent
dans tous les sens, comme une planète qui “foncerait
à toute vitesse dans un univers vide”. La problématique
du couple cède à la question du groupe.
comment se constituer en collectif ?
THEATRE
durée 1h15
spectacle jumelé
avec Les primitifs
tarif C
III mardi 15 avril
20h30
suivi d’un Bord de scène
de Falk Richter mise en scène
et traduction anne Monfort avec
Katell daunis, claude Guyonnet,
Julien Romelard, anne sée régie
générale, lumières Frédéric Blanc
collaboration artistique et costumes
charlène strock son emmanuel
Richier assistante-stagiaire à la
mise en scène alexia Krioucoff
69
PETIT NOOF
stéphane Gourdon
cie des Uns des autres
III Quand le numérique croise l’artisanal !
Petit noof est petit. Petit noof est maladroit.
Petit noof a du caractère. il doit aller se coucher.
Mais il ne veut pas. alors ses parents ferment la porte.
Le voilà seul dans sa chambre. Petit noof retrouve
par hasard cette table à roulettes : il y a un micro
dessus et une drôle de machine qui répète les sons
que l’on fait dans le micro…
Petit noof est un spectacle solo de chansons
orchestrées à la voix, de stéphane Gourdon, membre
du groupe Les Wriggles. L’artiste, qui a la faculté
d’imiter le son d’un grand nombre d’instruments de
musique, les enregistre en direct, jusqu’à nous donner
l’impression qu’un véritable orchestre est présent
sur scène… alors qu’il n’y en a pas !
CHANSON - BEAT BOX
comme la voix, les mains peintes de Petit noof
traduisent l’évolution d’un jeune enfant vécue par
un adulte. “ce n’est pas lui qui est petit, c’est ce
qui l’entoure qui est immense !” ce choix affirmé
amène les enfants à se découvrir en s’identifiant
au personnage. avec le parcours de Petit noof,
les enfants ont la surprise de voir et d’entendre
les chansons se construire.
Le tout emporté par une énergie sans limites !
durée 45mn
scolaire de la GS au CM2
III jeudi 17 avril
14h30
III vendredi 18 avril
10h et 14h30
auteur compositeur interprète
stéphane Gourdon mise en scène
scénographie sandrine Gréaume
création lumière Romain Rastimba
création son cédric Le Gal
71
ACROBATES
stéphane Ricordel
olivier Meyrou
III Acrobates célèbre
le rapport à l’apesanteur, au temps qui s’étire,
au souvenir et à la vie.
ce spectacle
parle d’humanité car au-delà même du mouvement,
l’acrobate se dévoile, expose ses failles et se présente
au public à livre ouvert. c’est une autre manière
d’aborder l’espace, d’aborder la vie : une énergie,
un jet d’adrénaline.
acrobates est une ode à la vie, à l’amitié,
à la tendresse. ce spectacle raconte le long et tumultueux
voyage vers l’âge adulte. deux silhouettes traversent
des mondes oniriques et parallèles, un menhir,
une forêt de fougères, une mangrove, une boîte noire,
avant de revenir à la lumière du jour. Un peu comme
si les deux acrobates du spectacle, tombés dans
un film de Miyazaki, devenaient les personnages
d’une quête universelle. c’est une célébration de
l’acrobatie qui démarre sur un deuil mais s’achève
sur la naissance de deux interprètes dont l’énergie
vitale nous transportent. ils dansent l’acrobatie et
la vie. ici, la fiction et le réel se croisent. acrobates
est une partie de leur histoire.
acrobates est empreint d’une infinie tendresse. il y
a dans le main à main quelque chose de l’amour
physique : effort, jouissance, petite mort, enfantement.
dans le tendre corps-à-corps de Matias Pilet et
alexandre Fournier, il y a comme l’envie de faire
(re)naître un trapéziste : Fabrice champion.
acrobates rend hommage à Fabrice champion,
trapéziste des arts sauts décédé en 2011
ARTS DE LA PISTE
durée 1h
tarif C
III mardi 6 mai
20h30
mise en scène stéphane Ricordel
dramaturgie et images olivier Meyrou interprètes alexandre Fournier
et Matias Pilet musique Françoiseudes chanfrault création son sébastien savine scénographie et
construction arteoh et side-up
concept création lumières vidéo et
consultants Joris Mathieu, Loïc Bontems et nicolas Boudier (cie Haut
et court) monteuse amrita david
régie générale simon andré
73
LES FOUTEURS DE JOIE
cie H3P
III Entre chansons
populaires et chansons militantes,
des chanteurs drôlatiques.
We are not the Rolling stones
We are not Metallica
We are not Mylène Farmer
We are not django
We are not Jean-Pierre Marielle
We are not che Guevara
We are not dalida
We are… les Fouteurs de Joie, quintette poéticoburlesque et boys-band humaniste.
en 2012, les Fouteurs de Joie bousculent leur
répertoire. Guitares manouches, ukulélé, accordéon,
banjo, contrebasse, tuba, clarinette et saxophone
en bandoulière, ils gravissent la montagne
d’un nouveau spectacle !
Regards actuels sur le monde qui nous entoure, ces
cinq garçons dans le vent ironisent sur les patrons,
le mal de cerveau, l’égocentrisme et les robes
chanel… corps souples et verbe haut, venez découvrir
ou revoir ces hommes d’un soir, qui ne savent faire
que… l’amour. en une heure, les Fouteurs de Joie
vous invitent à voyager sur place et secouer la
planète des tristes !
MUSIQUE - CHANSON
durée 1h15
tarif C
III mardi 13 mai
20h30
Christophe Dorémus contrebasse,
guitare, scie musicale, chœur
Nicolas Ducron accordéon,
clarinette, saxophone, ukulélé, chant
Alexandre Léauthaud accordéon,
chœur Madiot guitare, ukulélé, tuba,
chant Tom Poisson guitare, banjo,
chant
75
ECHAPPEES BELLES
doriane Morétus
et Patrick dordoigne
adhok
III Que savons-nous
réellement de nos parents et grands-parents ?
De nos proches qui petit à petit s’acheminent
vers la fin de leur vie ? Et eux ? Comment se
débrouillent-ils avec le temps qui passe, la mémoire
qui vacille et le corps qui lâche ? Et que veut dire
vieillir aujourd’hui, alors que partout la jeunesse
est célébrée ?
Échappées belles propose deux explorations
sensibles du vieillissement, à partir d’une collecte de
témoignages mis en mots et chorégraphies. Pas
de plaintes ici, mais des constats lucides, et quelques
joyeuses provocations !
issue de secours retrace l’évasion de sept seniors
de leur maison de repos, comme une dernière
connexion à la vie du dehors. Qui voudrait encore
d’eux ? Que feront-ils de ce baroud d’honneur ?
Point de fuite revisite tout le parcours d’une vie.
Que reste-t-il de l’enfance, de l’amour, des souvenirs,
des désirs intacts, des blessures et des espoirs ?
tant que le cœur palpite, l’insoutenable légèreté de l’être
vit ! car n’allez pas croire que le grand âge signe
la fin de tout… et sachez qu’à chaque instant,
le miracle de petites renaissances guette…
Vieillira bien qui vieillira le dernier !
III mardi 3 juin
Issue de secours
THEATRE DE RUE
EN DEAMBULATION
13h départ Ehpad Saint-Jean
durée 30mn
entrée libre
Point de fuite
THEATRE DE RUE
21h30 esplanade du théâtre
durée 1h
spectacle jumelé
avec Lendemains de fête
tarif C
de doriane Moretus et Patrick
dordoigne avec christiane collard,
Françoise Loreau, irène Palko,
claudette Walker, dominique Gras,
Wolfgang Kleinertz, Guy delamarche
régie achil Bras et William defresnes
sonorisation erwan Quintin et
Guillaume Patissier scénographie
lumineuse tiLt costumes Fabienne
desfleches, Melanie clenet et
caroline Briemel diffusion asilys
deymarie administration thérèse
n’thérèse
77
THE ROOTS
Kader attou
ccn de La Rochelle
cie accrorap
III Avec The Roots, je me
pose cette question : Qu’est-ce que ma danse ?
Cette pièce arrive comme une ré-interrogation
de la danse hip-hop, dans toute sa capacité
d’ouverture, de transformation, de sensibilité,
d’émotion. J’ai toujours été là où on ne m’attendait
pas, mais vraiment sans calcul. Surprendre, c’est
aussi ça l’acte de création. Kader Attou
the Roots est avant tout un voyage, une aventure
humaine. onze danseurs hip-hop d’excellence en sont
les interprètes et accompagnent le chorégraphe dans
cette aventure. tableau après tableau, la performance
transforme, ouvre vers un ailleurs, emmène vers un
autre. L’univers est celui du quotidien, de l’ordinaire ;
un vinyle craque sur un tourne-disque tel un souvenir
d’enfance. La musique, évocatrice, joue les questions
réponses avec la masse des danseurs ; Brahms,
Beethoven et la musique électronique ouvrent des
portes à cette humanité dansante.
depuis une vingtaine d’années ma danse s’est
façonnée dans le frottement des esthétiques, danse
hip-hop, danse kathak, danse contemporaine. ce qui
m’importe dans cette relation, c’est de construire des
ponts, créer du lien, du dialogue dans la différence.
cette recherche m’a conduit à essayer de mieux
comprendre ce qui était du ressort du corps ou de
l’émotion. comment à partir d’une technique, d’un
mouvement mécanique, d’un code, et avec la
virtuosité, naît cette émotion. Kader attou
DANSE HIP-HOP
durée 1h30
tarif B
III mardi 27 mai 20h30
scène nationale
direction artistique et chorégraphie
Kader attou interprétation Babacar
“Bouba” cissé, Bruce chiefare,
Virgile dagneaux, erwan Godard,
Mabrouk Gouicem, adrien Goulinet,
Kevin Mischel, artem orlov, Mehdi
ouachek, nabil ouelhadj, Maxime
Vicente scénographie olivier Borne
création sonore originale Régis
Baillet - diaphane, augmentée de
musiques additionnelles création
lumière Fabrice crouzet création
des costumes nadia Genez
79
Le chorégraphe Kader attou
invite la cie alexandra n’Possee
ZIG-ZAG
abdennour Belalit
cie alexandra n’Possee
Un banc comme l’espace des errances en solitaire,
de la déchéance mais aussi de la rencontre. autour de cette
place assise se raconte une histoire de famille et la nécessité
de se confronter à l’image d’un père sdF. autour de ce banc,
les personnages se construisent, se cherchent,
dialoguent avec l’absence, grandissent. Le duo souligne les
allers-retours entre rejet et appropriation d’une histoire, la
quête d’équilibre dans la recherche à travers l’autre.
a ces paroles muettes et ces liens invisibles se substitue une
danse tendrement virile.
tarif D
III samedi 17 mai 18h30
Chambon-sur-Voueize
en partenariat avec Pays Combraille
en Marche
réservation 05 55 83 11 17
III dimanche 18 mai 16h
Bellac
en partenariat avec le Théâtre
du Cloître-Scène conventionnée
réservation 05 55 60 87 61
III lundi 19 mai 19h30
Bourganeuf
en partenariat avec la ville
III mardi 20 mai 19h30
Gentioux
en partenariat avec la Communauté
de communes du plateau de Gentioux
CHUTCHUTCHUTE
III mercredi 21 mai 19h30
Saint-Moreil
abdennour Belalit
cie alexandra n’Possee
en partenariat avec la Communauté
de communes de Bourganeuf-Royère
Vivre c’est accepter les chutes, celles où nous entraînent les
déceptions, les épreuves, les défaites.
chuter, c’est accepter les leçons qui nous instruisent sur notre
capacité à être au monde, à nous transformer pour le
changer. a partir de la chute, il s’agit de se construire,
de se reconstruire, vers le haut, la verticale.
se faire, se défaire, se refaire... et grandir.
L’échec n’est pas la chute mais le fait de rester à terre.
80
DANSE HIP-HOP / PLEIN AIR
zig-zag
durée 30mn
chorégraphie abdennour Belalit
interprétation abdennour Belalit et
Ludovic Lacroix musique adaptation
originale arrangement Julien
thomas et Florent Ricci création
lumières Rodolphe Martin création
décor Patrick Bette
Chutchutchute
durée 30mn
chorégraphie abdennour Belalit
interprétation abdennour Belalit
et alexandre sanavixay musique
adaptation originale création
lumières stéphane avenas
PETITES HISTOIRES.COM
Kader attou
ccn de La Rochelle / cie accrorap
DANSE HIP-HOP
durée 1h15
Pour Petites histoires.com, Kader attou imagine un spectacle
composé de petites pièces. certaines racontent des histoires,
d’autres restent plus abstraites. Les saynètes évoquent le
cinéma burlesque et de petites touches d’humour viennent
rythmer les envolées chorégraphiques, de manière libre,
légère, poétique et affranchie des codes. Les choses de la vie
tout comme l’actualité nourrissent depuis toujours le travail de
Kader attou. Passer d’une histoire à l’autre, sauter du coq à
l’âne, mélanger performance, émotion, musicalité dans un
spectacle plutôt burlesque, voilà l’enjeu.
III mardi 20 mai 20h30
Guéret
en partenariat avec La Fabrique
Scène conventionnée
réservation 05 55 52 84 94
III jeudi 22 mai 20h30
La Souterraine
en partenariat avec le Centre Culturel
Yves Furet
réservation 05 55 63 46 46
chorégraphie Kader attou lumières
Fabrice crouzet costumes nadia
Genez scénographie Guillaume de
Baudreuil collaboration théâtrale
Mohamed Guellati interprétation
Kader attou ou sébastien Vela
Lopez, Pierre Bolo, Brahim
Bouchelaghem, thô anothai,
Hichem serir abdallah
81
itineRaiRes d’aRtistes,
sPectacLes VaGaBonds
en LiMoUsin
Spectateurs des Itinéraires d’artistes en Limousin, la saison 2013-2014 vient chez vous.
comme à l’habitude, les spectacles vont s’installer ici, dans les salles polyvalentes, les foyers
ruraux, les places du marché, les stades, les écoles et les bibliothèques. Les artistes viennent
à vous, vos amis, vos familles, présenter leur spectacle. il faut rappeler que ces spectacles
sont souvent les mêmes que ceux présentés à aubusson. ils sont adaptés, allégés quelquefois sur le
plan technique, mais les ambitions des comédiens, danseurs, musiciens et circassiens sont identiques
quel que soit le lieu d’accueil.
ces spectacles sont aussi des créations de l’année car vous avez droit au meilleur, à l’actualité
de la création contemporaine. cette année, pas moins de 10 propositions vont circuler sur la
région Limousin et le département de la creuse à l’initiative de la scène nationale d’aubusson.
cirque, danse, théâtre, musique et formes transversales (marionnettes, vidéos), vous avez devant vous
toutes les disciplines artistiques pour tous les publics.
Parmi les nouveautés, toujours dans la volonté de mener des actions artistiques et participatives avec
la population, la cie HVdZ, animée par Guy alloucherie sera en résidence à Bourganeuf et à Faux-laMontagne. Les artistes seront en immersion pendant deux séjours d’une semaine à la
rencontre des habitants. de ces rencontres aboutiront la création et la présentation de deux Portraits
de villages.
autre rendez-vous d’importance, la 6e édition de danses Vagabondes en Limousin invite le
chorégraphe Kader attou et la cie alexandra n’Possee qui présenteront leurs spectacles de danse
hip-hop contemporain dans les salles et sur les places de villages.
ces itinéraires existent grâce au soutien constant des partenaires de la scène nationale (Ministère
de la culture et de la communication-dRac Limousin, le conseil régional du Limousin, le conseil
général de la creuse) et se développent plus encore grâce au soutien des communes, des
communautés de communes et des associations qui accueillent les artistes sur le terrain.
Pour que ces vagabondages artistiques rencontrent la population,
nous savons que vous en serez les ambassadeurs infatigables et convaincus.
Que tous ces partenaires en soient ici remerciés.
Bonnes découvertes artistiques à chacun.
Gérard Bono
directeur
LE CIRQUE
MISERE
Julien Candy
Cie La Faux Populaire
Le Mort aux Dents
arts de la piste
spectacle sous chapiteau
jeudi 26 septembre 20h30
et vendredi 27 septembre 19h30
Felletin, esplanade du stade
en partenariat avec la ville
Julien candy et sa bande
s’emploient sans compter à tirer
du non-sens toute sa poésie, à
rendre ses quartiers de noblesse
au charme désuet du cerf-volant
et des avions en papier…
(voir p. 13)
BIDULES
TRUCS…
texte Pierre Notte
Céline Deest-Coirre
Cie Fée d’hiver
création
théâtre jeune public
scolaire du ce2 au cM2
DU BOUT
DES DOIGTS
Nathalie Pernette
Cie Pernette
danse - action culturelle
en relation avec accès culture,
projet commun creusois favorisant
l’accès culturel aux publics empêchés
PORTRAITS
DE VILLAGES
Guy Alloucherie
Cie HVDz
théâtre - vidéo
musique - danse
en partenariat avec la ville de
Bourganeuf et la communauté de
communes du plateau de Gentioux
lundi 4 novembre 10h et 14h30
Bourganeuf
salle Maurice Cauvin
c’est tout simplement l’histoire
d’une famille, certes pas comme
les autres, mais une famille tout
de même.
(voir p. 19)
jeudi 21 novembre
Ehpad Royère
vendredi 22 novembre
Ehpad La Courtine
Ehpad Aubusson
atelier participatif autour de trois
duos placés sous le signe du
touché.
(voir p. 29)
samedi 30 novembre 19h30
Portrait à Bourganeuf, salle
Maurice Cauvin
samedi 7 décembre 19h30
Portrait à Faux-la-Montagne,
salle des fêtes
Les portraits de villages
résultent de la rencontre et de
la participation des habitants.
Véritables tranches de vie.
(voir p. 31)
84
L’ACADEMIE
ecole Professionnelle
supérieure de théâtre du
Limousin
COURTINE 1917,
une saison rouge
Léa Miguel
et Jean-Baptiste Tur
mardi 21 janvier 20h30
Saint-Yrieix-la-Montagne
ces deux spectacles ont été
réalisés par les élèves de la
séquence 7 dans le cadre des
Projets personnels, sous la direction
d’anton Kouznetsov, responsable
pédagogique.
(voir p. 39)
& LA REBELLE
Timothée François
théâtre
FREAKS,
monstres, miroirs,
merveilles
Anne Bitran
Cie Les Rémouleurs
marionnettes de bar
mercredi 5 février 19h
Aubusson, L’Avant-Scène
jeudi 6 février 19h
Bourganeuf
vendredi 7 février 19h
Felletin, Grand café
Freaks nous parle d’un cirque où
l’on montre des phénomènes de
foire. ce cirque, le spectateur le
perçoit vite, est une parabole de
notre monde, un miroir grossissant
(voir p. 45).
REVER LES YEUX
OUVERTS*
Rémy Balagué
Cie Cirque Plein d’Air
création
* titre provisoire
arts de la piste
spectacle sous yourte
TRAINING
Thomas Visonneau
Cie du Pas suivant
création
théâtre
mardi 18 mars 19h30
Bourganeuf, Espace Cauvin
vendredi 21 mars 19h30
Saint-Marc-à-Loubaud
deux personnages nous content
leurs histoires, leurs souvenirs, ils
nous parlent avec leur corps.
(voir p. 55)
mercredi 9 avril 20h30 Aubusson
jeudi 10 avril 20h30 Egletons
vendredi 11 avril 20h30
Peyrelevade
samedi 12 avril 20h30
Saint-Pierre-Chérignat
lundi 14 avril 20h30 Bourganeuf
La nouvelle création de la
compagnie porte un regard sur
notre monde d’aujourd’hui à
travers le prisme du sport.
(voir p. 67)
85
La PePinieRe
Lieu de création et de résidences d’artistes
La Pépinière est un lieu de création, qui peut,
selon les artistes accueillis, être un abri, un
cocon calme et serein pour interroger des projets
futurs. La Pépinière est un lieu de répétition, un
laboratoire de recherche, un atelier de fabrication.
Pour la quatrième saison, des artistes, qu’ils
soient en devenir, régionaux ou confirmés, vont
une fois de plus mener à maturité des idées et
expérimenter des œuvres en constructions.
autour de ces résidences, des rencontres vous
sont proposées. ce sont les Premières pousses,
temps d’échanges et de rencontres, des
moments importants pour chacun.
Pour chacune de ses créations, la compagnie
interroge des questionnements universels à partir de
situations particulières, poétiques et politiques, tentant
de mettre à jour une certaine absurdité du monde.
emile, adolescent solitaire, attend impatiemment
le retour de la chienne Laïka, guettant dans son
télescope l’étoile la plus brillante de la constellation
du chien…
EN RESIDENCE DU 2 AU 7 SEPTEMBRE
Première pousse le jeudi 5 septembre à 18h30
JE NE SUIS PAS JEROME BEL
Cie Pic la Poule - Laurent Falguiéras - danse
en effet, je ne suis pas Jérôme Bel, ni mon voisin de
palier… et pourtant, des personnes atteintes de troubles
bipolaires s’identifient régulièrement à certaines
personnes qui les fascinent. Laurent Falguiéras.
ce solo est un questionnement en tant que danseur
dans le milieu artistique, mais également dans la
société en tant qu’individu.
sportif de haut niveau, Laurent Falguiéras se forme
au conservatoire de Poitiers. il travaille aux côtés de
nathalie Pernette (artiste associée de la scène
nationale) depuis dix ans.
EN RESIDENCE DU 23 AU 29 SEPTEMBRE
Première pousse le jeudi 26 septembre à 18h30
TRAINING Cie le Pas suivant,
Qu’est ce qui se passe quand ce qui devait se passer
ne se passe pas ? surtout quand ce qui devait se
passer n’est pas vraiment ce qui à l’origine devait
se passer… sur cette situation classique du faux
problème qui fait dévier la représentation prévue,
la compagnie cherche le point de contact le plus
radical entre le public, venu pour autre chose et le
comédien venu lui aussi pour autre chose. c’est cet
autre chose qui intéresse la compagnie… pas ce qui
aurait dû être, mais ce qui alors, est.
EN RESIDENCE DU 9 AU 15 DéCEMBRE
Première pousse le jeudi 12 décembre à 18h30
DZAAA !
Cie de la Tortue - Delphine Noly
Librement inspiré de Mongol de Karin Serres
théâtre, jeune public,
à partir de 7 ans
LA CONSTELLATION DU CHIEN
Cie O’Navio - Alban Coulaud
texte Pascal Chevarie - théâtre
BIDULES TRUCS… Cie Fée d’hiver,
ET APRES Cie des indiscrets
Lucie Gougat et Jean-Louis Baille - théâtre
voir p. 10
voir p. 11
Première pousse le jeudi 19 décembre à 18h30
La compagnie a été fondée sous l’impulsion de
delphine noly et son désir d’explorer le croisement
de genres narratifs dans une recherche théâtrale qui
met en jeu le corps et l’espace. Les spectacles sont
écrits pour tous et animés par le souhait de toucher
l’adulte qui est dans l’enfant et l’enfant qui est dans
l’adulte.
Ludovic, un garçon lent et solitaire est traité de mongol
dans la cour de récréation. il ouvre un dictionnaire et
trouve habitant de la Mongolie. a partir de cet
instant, Ludovic se passionne pour ce pays, les livres
deviennent son arme de rébellion, un espace
imaginaire qui lui donne la force d’agir et de ne plus
subir.
EN RESIDENCE DU 17 AU 22 MARS
Première pousse le jeudi 20 mars à 18h30
OR NOT (titre provisoire)
Collectif Jakart / Mugiscué
Claire Lapeyre-Mazérat - théâtre
en 2010, la compagnie a mis en scène le cabaret
desRoutes, spectacle itinérant d’après Molière,
forme légère s’adaptant autant en intérieur qu’en
extérieur. La compagnie, profondément émue de
cette expérience renouvelle l’aventure. Le projet
reprend les personnages du cabaret desRoutes, la
famille de forains, en s’attaquant cette fois-ci à la
langue de shakespeare.
EN RESIDENCE DU 4 AU 13 JUIN
Première pousse le jeudi 12 juin à 18h30
87
aPPRocHeR
Le sPectacLe
ViVant
Pour prolonger et enrichir votre
relation avec les artistes, des
rencontres, des stages, des ateliers,
des projections, des débats, des
discussions, des lectures en liaison
avec la programmation vous sont
proposés durant la saison.
DANSE
NATHALIE PERNETTE animera un atelier ouvert
à destination des parents et de leurs enfants
samedi 23 novembre, de 15h à 18h
BORDS DE SCENE
des rencontres à l’issue des représentations
seront prévues avec Guy alloucherie, Hala
Ghosn, Mariano Pensotti, Julie Berès, le collectif
Les Possédés, anne Monfort, david Gauchard,
Marie Blondel et nathalie Pernette.
SOIREES CINEMA
en partenariat avec le cinéma Le Colbert
d’Aubusson
autour du spectacle el pasado es un animal
grotesco de Mariano Pensotti
Les Acacias, Pablo Giorgelli (2011, caméra
d’or au Festival de cannes)
vendredi 24 janvier, 20h45
autour du spectacle Lendemains de fête de
Julie Berès
Les Petits ruisseaux, Pascal Rabaté (2010)
vendredi 14 février, 20h45
ExPOSITION
autour de l’action culturelle du bout des doigts,
cie Pernette
Philippe Laurençon, photographe, réalisera
un travail photographique en parallèle de
l’intervention de nathalie Pernette dans les
eHPad (établissement d’hébergement pour
personnes âgées dépendantes) de Royère-deVassivière, La courtine et aubusson.
dans le cadre d’accès culture, projet culturel
commun entre La Fabrique de Guéret, le centre
culturel Yves Furet de La souterraine et la scène
nationale d’aubusson.
88
La cie Pernette présentera ensuite du bout des
doigts
samedi 23 novembre, 18h
CIE PIC LA POULE
La cie animera des ateliers en direction d’un
public sportif et de la petite enfance.
information et réservation auprès de Virginie chabat
05 55 83 09 10
FESTIVAL DANSES VAGABONDES EN LIMOUSIN
des ateliers de danse, dirigés par un danseur
du ccn de La Rochelle / cie accrorap auront
lieu en février, mars et avril. a l’issue, une petite
forme sera présentée en première partie
des spectacles programmés à Guéret, La
souterraine et aubusson.
information et réservation au 05 55 83 09 10
THEATRE
COLLECTIF LES POSSEDES
interventions en milieu scolaire auprès des
classes option théâtre du Lycée eugène Jamot
d’aubusson.
des comédiens du collectif animeront des
ateliers théâtre.
information et réservation auprès de Virginie chabat
05 55 83 09 10
CIRQUE BANG BANG
Martin Palisse et elsa Guérin interviendront en
milieu scolaire auprès des classes à horaires
aménagés théâtre (c.H.a.t.).
d’autres rendez-vous vous seront proposés
au cours de la saison. Vous retrouverez les
informations dans le nouveau Journal.
DANS TOUS LES SENS,
SPECTACLES ACCESSIBLES
La scène nationale d’aubusson est associée
au projet Dans tous les sens impulsé par la
dRac Limousin et confié à la compagnie
les Singuliers Associés. ce projet favorise
l’accessibilité au spectacle vivant pour les
personnes en situation de handicap sensoriel.
Acrobates et dans le cadre du Festival danses
vagabondes en Limousin, les duos zig-zag &
Chutchutchute et The Roots.
La plaquette dans tous Les sens et le site
www.dtls.fr (entièrement adapté) sont à votre
disposition pour connaître l’ensemble des
spectacles accessibles.
Les spectacles accessibles aux personnes nonvoyantes et malvoyantes sont Conteur ? Conteur,
Voyage au bout de la nuit, Violoncelle
sur canapé ; aux personnes sourdes et
malentendantes : Post, El pasado es un animal
grotesco (surtitré en espagnol), Vielleicht,
aPPRocHeR
Le sPectacLe ViVant,
c’est aUssi…
L’ECOLE DU SPECTATEUR
LA VISITE DU THEATRE
si vous avez envie de visiter le théâtre et ses
coulisses, avec votre association ou entre amis,
nous pouvons l’organiser en journée ou en
soirée. nous vous ferons découvrir l’envers du
décor, le fonctionnement, les moyens et
l’histoire du théâtre Jean Lurçat. ces visites sont
gratuites et durent 1 heure. certains aspects
techniques (son, lumière, plateau…) peuvent
également donner lieu à des visites spécifiques.
nous pouvons proposer de multiples actions
que vous soyez étudiant, professeur, membre
d’une association, d’un comité d’entreprise,
d’un centre social ou hospitalier, d’une troupe
de théâtre amateur. nous pouvons vous
accompagner dans la définition de vos projets
culturels, dans l’élaboration de vos ateliers de
pratiques artistiques, et nous pouvons imaginer
des parcours culturels adaptés à vos élèves,
vous proposer des rencontres dans les classes
avec les artistes présents sur la saison ou des
visites du théâtre.
89
Les noUVeLLes GeneRations
et Le sPectacLe ViVant
Partenariat entre la Cité Scolaire Eugène Jamot d’Aubusson
et la scène nationale
depuis dix-sept ans, la scène nationale d’aubusson et le lycée-collège
eugène Jamot d’aubusson sont partenaires pour l’enseignement
théâtre - expression dramatique, le seul existant dans le département.
a la rentrée 2013, une classe à horaires aménagés théâtre (c.H.a.t.) sera
mise en place dès la 4e. ces élèves vont ainsi pratiquer le théâtre,
découvrir les spectacles, l’univers du spectacle vivant et ses métiers
spécifiques, rencontrer les artistes, visiter le théâtre.
L’offre d’enseignement est composée d’une exploration
arts du spectacle pour les secondes, d’un parcours
théâtre - expression dramatique de la seconde à la terminale.
en complément, vient d’ouvrir une classe à horaires
aménagés musique (c.H.a.M.).
cet enseignement très complet, qui conduit en trois ans à un
baccalauréat Lettres spécialité arts, regroupe une pratique théâtrale
et une formation culturelle : étude de l’histoire du théâtre, vision
et analyse de spectacles, rencontres avec des créateurs (auteurs,
metteurs en scène, chorégraphes, comédiens), suivie de répétitions,
visites de différents théâtres et structures culturelles.
Les cours de théâtre - expression dramatique sont assurés
par un professeur du lycée eugène Jamot, Geneviève Passani
et des comédiens ou metteurs en scène professionnels :
Bruno Marchand du cyclique théâtre,
alexandra courquet de la compagnie L’abadis
et Renaud Frugier de L’unijambiste.
91
PaRtenaiRes
depuis sa création en 1981 et sa labellisation
scène nationale en 1991, le théâtre Jean Lurçat
a ajouté à son titre une mission territoriale à
l’échelle départementale et régionale en
investissant les plateaux et les scènes du
Limousin.
cette mission de développement artistique s’est
concrétisée avec des artistes nationaux et
régionaux, mais également autour de partenariats
entre structures culturelles, associations locales,
collectivités, administrations et services de l’etat.
avec les artistes et la volonté active des réseaux
professionnels et des collectivités territoriales,
de nombreux projets ont vu le jour.
Danses Vagabondes en Limousin, Festival créé
en 2003, qui a lieu en alternance avec Au bord
du risque, Festival de curiosités créé en 2011.
Itinéraires d’artistes, spectacles vagabonds en
Limousin créés en 2002, une programmation en
décentralisation, véritable saison culturelle sur
la commune de Bourganeuf et sur la
communauté de communes du plateau de
Gentioux.
des artistes installés en région tels que Hala
Ghosn - collectif La Poursuite / Makizart, Marie
Blondel et thomas Gornet - cie du dagor, Lucie
catsu - Le chat perplexe, thomas Visonneau cie du Pas suivant, céline deest-coirre - cie
Fée d’hiver bénéficient de ces partenariats
sous forme de soutiens croisés.
a la croisée des chemins, la scène nationale
entretient des rapports privilégiés avec les
partenaires locaux d’aubusson-Felletin.
elle développe des partenariats fertiles avec
les structures départementales de Guéret, La
souterraine, la Bibliothèque départementale de
la creuse, le conservatoire de musique et de
danse, l’adiaM 23, la Métive, Pays’sage.
elle engage des productions avec les structures
professionnelles de la région, théâtre de l’Unioncdn de Limoges, Festival des Francophonies,
centres culturels municipaux de Limoges, scène
conventionnée de Bellac.
elle invente chaque saison de nouveaux projets
avec de nouveaux partenaires. chaque saison,
ces partenaires sont aussi des opérateurs
culturels très actifs. nous vous invitons à
découvrir leurs activités : le sirque-Pôle national
92
des arts du cirque-nexon-Limousin, théâtre de
l’Union-cdn du Limousin, centres culturels
municipaux-Limoges, théâtre du cloître-scène
conventionnée-Bellac, Festival Les Francophonies
en Limousin-Limoges, théâtre des sept collinesscène conventionnée-tulle, centre culturel JeanPierre Fabrègue–saint-Yrieix-la-Perche, théâtre
Les treize arches-Brive, Pôle culturel La
Mégisserie–saint-Junien, La Fabrique-scène
conventionnée-Guéret, centre culturel Yves
Furet-La souterraine.
LES PARTENAIRES LOCAUx
DUNE
Performance chorégraphique avec les résidents
et le personnel des eHPad d’aubusson et de
Royère-de-Vassivière, mise en scène par le
danseur sylvain Blocquaux.
en juin dernier, leur route les a menés jusqu’à
la mer pour danser tout simplement. de retour
chez eux, c’est tout naturellement qu’ils viennent
partager cette nouvelle aventure avec le public
aubussonnais dans le lieu qui est aux origines
de cette aventure dansée.
jeudi 3 octobre à 19h30
entrée libre
information et réservation 05 55 83 09 09
FESTIVAL DES NUITS NOIRES
entièrement dédiée au polar, cette 8e édition
se déroulera du 3 au 6 juin. différentes activités
sont réparties sur cette manifestation intitulée
“Presque 10e nuits noires” et impliquent les
collèges et lycées de la région Limousin, pour
l’attribution du premier prix du polar collégien
et du prix du polar lycéen, sous la présidence
de sylvie Granotier.
vendredi 6 juin, scène nationale
13h30 lecture des textes
15h15 remise des prix
information 05 55 83 09 10
ILS NOUS ACCOMPAGNENT
différents organismes ou structures accompagnent
la scène nationale pour l’accueil d’un spectacle,
une exposition ou un rendez-vous singulier.
a aubusson, la librairie la Licorne où vous
retrouvez tous les ouvrages présentés cette
saison, L’avant-scène, le cinéma art & essai
Le colbert, la Médiathèque intercommunale
d’aubusson-Felletin et la cité internationale de
la tapisserie et de l’art tissé.
LES ACTEURS CULTURELS CREUSOIS
DES PARTENAIRES EN REGION
depuis quelques années, la scène nationale
organise des rencontres entre acteurs culturels.
se rencontrer, se connaître, échanger sur nos
activités et enclencher ainsi une réflexion
commune sur le département. chaque opérateur
évoque son actualité, ses problématiques, ses
axes de développement. de cette familiarité et
reconnaissance se dégagent peu à peu des
envies d’agir, des connivences et de vrais
partenariats :
adiaM 23-Guéret, Bibliothèque départementale
de la creuse-Guéret, conservatoire départemental
emile Goué-Guéret, La Métive- Le Moutier d’ahun,
centre international d’art & du Paysage-ile de
Vassivière, Pays’sage-Flayat, Quartier RougeFelletin, naut’active-champagnat, L’atelier-emile
a une vache–Royère-de-Vassivière.
convaincus de la complémentarité des
territoires et des acteurs, le sirque-Pôle
national des arts du cirque de nexon en
Limousin et la scène nationale d’aubusson ont
souhaité construire un axe fort pour les arts du
cirque dans une dynamique régionale. en
décembre 2011, ce partenariat a été formalisé
pour soutenir la création contemporaine dans le
domaine des arts de la piste, pour assurer leur
diffusion en région Limousin et sur le territoire
national. cette collaboration particulière existe,
depuis plusieurs années autour de l’accueil en
résidence et de la diffusion de spectacles : Le
Galop du girafon (2006), cirque précaire
(2009), aïe (2010), Le sort du dedans (2011),
Un cirque tout juste (octobre 2012) et Le cirque
misère (septembre 2013 à Felletin).
93
PaRtenaRiat
aUBUsson, GUeRet, La soUteRRaine
ACCES CULTURE
CHEz NOS VOISINS
Dispositif creusois favorisant l’accès culturel
aux publics empêchés
cette saison, la scène nationale d’aubussonthéâtre Jean Lurçat, La Fabrique-scène
conventionnée de Guéret et le centre culturel
Yves Furet-La souterraine, soutenus par la dRac
Limousin et le conseil général de la creuse,
s’associent dans la mise en œuvre d’un
nouveau projet autour du milieu hospitalier, en
direction des publics empêchés.
a travers tout le département, ces trois structures
proposent aux résidents et patients, des actions
culturelles et artistiques en lien avec les
différentes disciplines du spectacle vivant :
résidences d’auteurs et de musiciens, lectures
et mises en espace, rencontres et ateliers de
pratique artistique.
deux ou trois interventions par structure durant
la saison sont programmées en partenariat
avec divers établissements de santé (eHPad,
hôpitaux, centres de soins, centres de
rééducation…).
nous croiserons, à travers ces parcours, des
artistes ou des compagnies telles nathalie
Pernette pour la danse, la compagnie adhok
pour le théâtre de rue, les singuliers associés,
la chanteuse Laetikèt, Hervé Herpe et chloé
coulaud pour une mise en espace musicale,
Marc-antoine Million, compositeur, pour une
résidence de création musicale et emmanuel
darley, auteur dramatique pour une résidence
d’écriture.
L’opération accès culture est également suivie
par deux photographes, thierry Laporte et
Philippe Laurençon qui présenteront leurs
visions respectives de ces évènements par des
expositions itinérantes en fin de saison.
ces actions permettent, par le biais du
spectacle vivant, de favoriser l’accès culturel
aux publics empêchés tout en créant du lien
social, et développer le “Mieux vivre ensemble”.
des spectacles que nous avons repéré pour vos
sorties
Magma rock, jazz, avant-garde et chant choral
jeudi 21 novembre 20h30
centre culturel Yves Furet, La souterraine
L’Orchestre régional symphonique du Limousin
samedi 8 février 20h30
La Fabrique-scène conventionnée de Guéret
Ibrahim Maalouf jazz, musique du monde
vendredi 21 mars 21h
La Fabrique-scène conventionnée de Guéret
Juliette chanson
lundi 14 avril 21h
La Fabrique-scène conventionnée de Guéret
Grupo Compay Segundo musique du monde
vendredi 30 mai 20h30
centre culturel Yves Furet, La souterraine
94
information au 05 55 83 09 09
PROJETS ARTISTIQUES
ACCUEILLIS EN CREUSE
La scène nationale d’aubusson, La Fabriquescène conventionnée de Guéret et le centre
culturel Yves Furet de La souterraine accueillent
cette saison les nouvelles créations des
compagnies Le chat perplexe (Vlagôshtùt,
comprend qui peut…) et cirque plein d’air
(Rêver les yeux ouverts, titre provisoire).
Vlagôshtùt, comprend qui peut…
à Guéret le vendredi 14 mars
à La souterraine le mardi 6 mai
Rêver les yeux ouverts (titre provisoire)
à Guéret le vendredi 6 juin
La compagnie est soutenue par le centre
culturel Yves Furet de La souterraine
PRodUctions des sPectacLes
LE CIRQUE MISERE, Cie La Faux Populaire Le Mort aux Dents
coproductions La Verrerie d’alès-Pôle national des arts du
cirque Languedoc Roussillon et ses copartenaires : Le théâtrescène nationale-narbonne, adda-scènes croisées de Lozèrescène conventionnée écriture d’aujourd'hui-Mende, Mairie de
Bédarieux. L’athanor-scène nationale-albi, Le Gallia théâtrescène conventionnée-saintes, aGoRa-Pôle national des arts du
cirque-Boulazac, Le sirque -Pôle national des arts du cirquenexon Limousin, derrière Le Hublot-Pôle des arts de la rue en Région Midi-Pyrénées dans le cadre du projet itinéraire de cirque
en Massif central-capdenac, ciRca-Pôle national des arts du
cirque-auch, scène nationale d’Aubusson-Théâtre Jean Lurçat.
soutiens Le conseil régional du Languedoc-Roussillon. avec le
concours du Ministère de la culture et de la communication-direction Générale de la création artistique. avec le concours de
la préfecture de région du Languedoc-Roussillon-dRac.
SOUS LEURS PIEDS, LE PARADIS, La Cie de SOI
Production La cie de soi. coproductions Montpellier danse
2012-agora-cité internationale de la danse, le centQUatReParis, le centre chorégraphique national-tours. avec le concours
du ministère de la culture et de la communication-dRac ile-deFrance. soutien centre national de la danse-accueil studio-Pantin.
JERUSALEM [Holocène #1.2], BERLIN
Production BeRLin. coproduction : teMPs d’iMaGes / centQUatRe - Paris [FR] ; Pact ZoLLVeRein - essen [de] ; La comédie de Valence - cdn drôme ardèche [FR] et Le Lux, scène
nationale de Valence [FR], sPieLaRt Festival/Münchner Kammerspiele, München [de]. avec le soutien de la communauté flamande. BeRLin est artiste associé au centQUatRe - Paris. avec
nos remerciements : stUK Kunstencentrum, ccBe, evelyn Lernout,
Frederic Mariage, Vladimir ivanoff, toby Back, Karen Mets, stijn
segers, obada alami, Pardes institute of Jewish studies, Balkan
Beat Box, Wadi Hilweh information center - Majd Gaith, Ludo
abicht, Brigitte Hermans, ozel, Helge daniëls, dani dorani, Fam.
Z. alaraj, Remi & ilias, Kirsten, toby Back, osama H. al-Risheq,
anthe, ama oda, Linde, tom de With, east-Jerusalem YMca Rehabilitation Program, cathy Blisson, Vanessa & Kiko, samer Hussam, alaa abu saa, Michael Wolpe.
BIDULES, TRUCS…, Cie Fée D’hiver - Création
Scène nationale d’Aubusson-Théâtre Jean Lurçat, Festival
Graines de Rue - Bessines-sur-Gartempe, conseil régional du Limousin, conseil général de la creuse, communauté de communes aubusson-Felletin. Projet bénéficiant du dispositif d’aide
à la coproduction de la région Limousin.
CONTEUR ? CONTEUR, Cie Le Beau Monde ? Yannick Jaulin
Production Le Beau Monde ? cie Yannick Jaulin. soutien centre
culturel simone signoret-canéjan.
VLAGOSHTUT, comprend qui peut..., Cie Le chat perplexe Création
coproductions scène nationale d’Aubusson-Théâtre Jean Lurçat,
Les treize arches-scène conventionnée Brive, Les sept collinesscène conventionnée tulle, centres culturels municipaux-Ville de
Limoges. accueils en résidence centre culturel Yves Furet La
souterraine, théâtre-cusset, chantier théâtre-st-Paul de serre,
théâtre des carmes-La Rochefoucauld, théâtre du cloître-scène
conventionnée Bellac, Le Pied au Plancher-adiaM 23 Guéret,
salle Pierre cravey-La teste de Buch, salle Raoul Hausmann-lieu
de résidence de la région Limousin-ile de Vassivière. Projet bénéficiant du dispositif d’aide à la coproduction de la région Limousin.
LE PONT DU SCORFF, Le Maxiphone Collectif - Création
coproduction Le Maxiphone collectif, L’occidentale de Fanfare,
Les sept collines scène conventionnée de tulle, Festival eclats
d’email Jazz edition et avec le soutien de la Fondation Laborie
en Limousin, du dispositif “dynamiques des arts Vivants en Massif central” et du domaine de sédières. avec l’aide de l’adaMi,
la sPedidaM, la saceM et le cnV. Le Maxiphone collectif est
soutenu par le ministère de la culture et de la communication
(dRac du Limousin), la région Limousin, le département de la
corrèze, la ville de tulle.
DU BOUT DES DOIGTS, Cie Pernette
Production cie Pernette. coproduction scène nationale d’Aubusson-Théâtre Jean Lurçat.
POST, Cirque Bang Bang
Production cirque Bang Bang. coproductions sémaphore-scène
conventionnée pluridisciplinaire-cébazat, La Passerelle-Pont de
Menat, théâtre-scène conventionnée-cusset. soutiens Le sirquePôle national des arts du cirque-nexon en Limousin, 2r2c-coopérative de rue de cirque-Paris, ville de cébazat, conseil général
du Puy-de-dôme, conseil régional d’auvergne. avec le concours
du Ministère de la culture et de la communication-dGca. aide à
la production dramatique Ministère de la culture et de la communication-dRac auvergne.
PORTRAITS DE VILLAGES, Cie HVDz
coproduction Scène nationale d’Aubusson-Théâtre Jean Lurçat.
en partenariat avec la ville de Bourganeuf, la communauté de
communes du plateau de Gentioux, la ville de Faux-la-Montagne.
LA CEREMONIE, Cie Pernette - Création
coproductions association na-cie Pernette, le théâtre de l’espace-scène nationale-Besançon, le théâtre-scène nationale de
Mâcon, scène nationale d’Aubusson-Théâtre Jean Lurçat, les
scènes du Jura-scène nationale, le ccn Kader attou / cie accrorap-La Rochelle, le théâtre de châtillon, le ccn du Val-deMarne-créteil et la cie Käfig dans le cadre de l’accueil studio.
AIMER SI FORT…, Cie HVDz - Création
coproductions Le Bateau Feu-scène nationale-dunkerque, culture commune-scène nationale du bassin minier du Pas-decalais-Loos-en-Gohelle, L’hippodrome-scène nationale-douai, Le
théâtre-scène nationale-saint-nazaire, cie HVdZ. soutiens Ministère de la culture et de la communication-dRac-Pas-decalais, conseil régional du Pas-de-calais, conseil général du
Pas-de-calais.
LES PRIMITIFS, Collectif La Poursuite / Makizart - Création
Production théâtre Romain Rolland-scène conventionnée-Villejuif-Val de Bièvre. coproductions collectif La Poursuite/ Makizart,
théâtre de l’Union-cdn du Limousin-Limoges, scène nationale
d’Aubusson-Théâtre Jean Lurçat, Le Volcan-scène nationale-Le
Havre, dsn - scène nationale-dieppe, théâtre arc en ciel-théâtre-Rungis. avec le concours du Ministère de la culture et de la
communication-dRac Haute-normandie. soutien conseil régional de Haute-normandie, conseil régional du Val-de-Marne. en
partenariat avec smol.org et vixns. Projet bénéficiant du dispositif d’aide à la coproduction de la région Limousin.
COURTINE 1917, une saison rouge et LA REBELLE,
L’Académie-CDN du Limousin
Production académie-ecole supérieure Professionnelle de théâtre du Limousin-saint-Priest-taurion. coproduction théâtre de
l’Union-cdn du Limousin-Limoges.
EL PASADO ES UN ANIMAL GROSTESCO, Mariano Pensotti
Production Grupo Marea-Buenos aires-argentine. coproduction
Kunstenfestivaldesarts-Bruxelles-Belgique, complejo teatral de
Buenos aires-argentine, theaterformen-Hanovre-allemagne, norfolk and norwich Festival-angleterre, Festival de otoño de Madrid-espagne. diffusion en collaboration avec Ligne directe /
Judith Martin (www.lignedirecte.net). soutien onda-office national de diffusion artistique.
OBSTINES LAMBEAUx D’IMAGES, Cie Die Donau - Création
coproduction cie die donau, Pôle sud-scène conventionnée
pour la danse et la musique-strasbourg, théâtre-scène conventionnée-thouars, théâtre-cinéma Paul eluard-choisy-le-Roi. avec
le concours du Ministère de la culture et de la communicationdRac alsace. soutien académie Fratellini-centre international
des arts du spectacle-saint-denis La Plaine, Le Moulin de Pierrecentre des arts equestre du cirque-noailles, La Briqueterie- centre
de développement chorégraphique du Val-de-Marne-Vitry-surseine. Remerciement Jérôme thomas.
FREAKS, monstres, miroirs, merveilles, Cie Les Rémouleurs
aide à la production arcadi. soutien théâtre de la MarionnetteParis, Le Grand Parquet-Paris.
CHERCHER LE GARçON, Cie du Dagor - Création
coproduction cie du dagor, dsn-scène nationale-dieppe, scène
nationale d’Aubusson-Théâtre Jean Lurçat. accueil en résidence
La coloc’ de la culture-cournon d’auvergne. avec le concours du
Ministère de la culture et de la communication-dRac LimousinLimoges. soutien conseil régional du Limousin. aide à l’encouragement cnt-centre national du théâtre, juin 2013. Projet
bénéficiant du dispositif d’aide à la coproduction de la région
Limousin.
MANANA ES MANANA, Cridacompany - Création
coproductions ciRca, Pôle national des arts du cirque -auch, La
Verrerie-Pôle national des arts du cirque-alès, Festival Montpellier danse 2013-agora-cité international de la danse, Les Pronomade(s) en Haute-Garonne-centre national des arts de la
Rue-encausse-les-thermes, La Brèche-Pôle national des arts du
cirque-cherbourg, La Gare Mondiale-Melkior théâtre-Lieu de recherche et de confrontation artistique-Bergerac, 2r2c-coopérative
de rue de cirque-Paris. aides à la résidence Pôle national des
arts du cirque-Méditérranée-théâtre europe-La seyne sur mer et
Le cReac-Marseille, Le carré Magique-Pôle national des arts
du cirque en Bretagne-Lannion, Le Bateau Feu-scène nationaledunkerque, el Graner-Barcelone. aide à la création du Ministère
de la culture et de la communication-dGca. aide à la production
Ministère de la culture et de la communication-dRac Midi-Pyrénées. aide au projet conseil régional Midi-Pyrénées, ville de toulouse.
LENDEMAINS DE FETE, Cie Les Cambrioleurs
Julie Berès - cie Les cambrioleurs. Production déléguée Mc2:
Grenoble. coproductions compagnie Les cambrioleurs, La Rose
des vents-scène nationale-Villeneuve d’ascq, Le Grand R-scène
nationale-La Roche-sur-Yon, Le Granit-scène nationale-Belfort, Le
carreau-scène nationale-Forbach, théâtre de la Ville-Paris, théâtre Gérard Philippe- champigny-sur-Marne, cdna-centre dramatique national des alpes-Grenoble, Le Quartz-scène
nationale-Brest. soutien L’Hexagone-scène nationale-Meylan,
théâtre Romain Rolland-Villejuif, La française aM. avec la participation théâtre des Quartiers d’ivry - cdn du Val-de-Marne en
préfiguration. La cie Les cambrioleurs est une compagnie
conventionnée par le Ministère de la culture et de la communication - dRac Bretagne et la Région Bretagne. elle est soutenue
pour ses projets par le conseil Général du Finistère et la Ville de
Brest.
VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT, Collectif Les Possédés - Création
Production collectif Les Possédés. coproductions théâtre-nîmes,
La Ferme du Buisson-scène nationale-Marne-la-Vallée, scène nationale-Théâtre Jean Lurçat-Aubusson. soutien Ministère de la
culture et de la communication-dRac-ile-de-France. Projet bénéficiant du dispositif d’aide à la coproduction de la région Limousin.
REVER LES YEUx OUVERTS, Cie Cirque Plein d’Air - Création
Production cirque Plein d’air. coproductions Le sirque - Pôle national des arts du cirque en Limousin-nexon, La Fabrique -scène
conventionnée-Guéret, centres culturels Municipaux-Limoges, La
Mégisserie - etablissement Public de coopération culturellesaint-Junien. avec le concours Ministère de la culture et de la
communication-dRac-Limousin, conseil régional du Limousin.
PARDI, Cie La Vouivre
Production La Vouivre. coproductions La comédie-scène nationale-clermont-Ferrand, Le Pacifique-cdch-Grenoble, Ballet de
l’opéra national du Rhin-ccn, La Rampe-La Ponatière-scène
conventionnée danse et musique-echirolles. Résidences KLaPMaison pour la danse-Marseille. soutien arcal-compagnie nationale de théâtre lyrique et musical-Paris. accueil studio centre
national de la danse-Lyon, Maison de la danse-Lyon, cie Beau
Geste.
OTTO, autobiographie d’un ours en peluche, O’Navio Théâtre
Production cie o’navio. coproduction association bourguignonne culturelle - Festival a pas contés -dijon, scène nationaledieppe, centres culturels municipaux-Limoges, théâtre du
cloître-scène conventionée-Bellac. Résidences espace JP Fabrègues-saint-YRieiX La Perche, Le tas de sable - cie ches
Panses Vertes - Pôle des arts de la marionnette-région Picardie.
VIELLEICHT, Happés Théâtre Vertical - Création
Production Happés - théâtre vertical. ccoproductions La Verrerie-Pôle national des arts du cirque Languedoc-Roussillon-alès,
Le carré / Les colonnes-scène conventionnée- saint-Médard-enJalles / Blanquefort, scène nationale d’Aubusson-Théâtre Jean
Lurçat, Les Migrateurs-associés pour les arts du cirque-strasbourg, La Filature - scène nationale-Mulhouse, théâtre Vidy-Lausanne-suisse. soutiens théâtre-scène nationale-saint-Quentin-en-Yvelines,
La Passerelle-scène nationale-Gap, conseil régional Languedoc-Roussillon, Ministère de la culture et de la communication-dGca et dRac
Languedoc-Roussillon.
EKATERINA IVANOVNA, Cie L’unijambiste - Création
coproductions le théâtre-scène nationale-saint-nazaire, théâtre-Villefranche-sur-saône, espace Jean Legendre-scène nationale en préfiguration-compiègne, dsn-scène nationale-dieppe,
théâtre de l’Union-cdn du Limousin-Limoges, Ma scène nationale-pays de Montbéliard, les treize arches-scène conventionnée-Brive. soutiens Festival les nuits carrées-antibes, Fondatin
Hartung Bergman-antibes.
VIOLONCELLE SUR CANAPE, de Bach à Pink floyd, Cie Nuages
et Sons
coproduction nuages et sons, théâtre Plus Productions.
TRAINING, Cie du Pas suivant - Création
Production cie du Pas suivant. coproduction scène nationale
d’Aubusson-Théâtre Jean Lurçat, expression 7-théâtre-Limoges.
Projet bénéficiant du dispositif d’aide à la coproduction de la
région Limousin.
ET SI JE TE LE DISAIS, CELA NE CHANGERAIT RIEN, Cie day-fornight - Création
Production day-for-night / cie anne Monfort. coproductions le
Granit-scène nationale-Belfort, le nouveau Relax-scène conventionnée-chaumont, le théâtre-cinéma Paul eluard-choisy-le-Roi.
soutiens Région Franche-comté, centQUatRe-Paris, cdn-Besançon-Franche-comté, Bureau FormaRt-Paris. avec l’aide à la création du cnt. ce spectacle bénéficie du dispositif diese #
Rhône-alpes-ecole de la comédie de saint-etienne.
PETIT NOOF, Cie des Uns des Autres
coproduction cie des Uns des autres, cie à tour de rôle, théâtre antoine Vitez-ivry, arcadi. soutien conseil général de l’essonne, Festival de Marne.
ACROBATES, Stéphane Ricordel - Olivier Meyrou
Production déléguée : Le Monfort / Laurence de Magalhaes. coproductions théâtre de la Ville-Paris, théâtre Vidy-Lausannesuisse, L’agora-Pole national des arts du cirque-Boulazac-aquitaine,
cirque-théâtre d’elbeuf-Pôle national des arts du cirque Haute
normandie-elbeuf, L’Hippodrome-scène nationale-douai, Le nouveau Relax-scène conventionnée-chaumont. soutiens Ministère
de la culture et de la communication-dRac ile-de-France, academie Fratellini-centre international des arts du spectacle-saintdenis, la Fondation BnP Paribas. Résidences Le Monfort
théâtre-Paris, L’Hippodrome-scène nationale-douai, La Faïencerie-théâtre-scène conventionnée-creil, La Ferme du Buissonscène nationale-Marne-la-Vallée, Le nouveau Relax-scène
conventionnée-chaumont.
LES FOUTEURS DE JOIE, Cie H3P
coproduction cie H3P, L’Hippodrome-scène nationale-douai,
théâtre du chevalet-noyon. soutiens cnV, adami, spedidam.
aide à la diffusion arcadi.
ECHAPPEES BELLES, Adhok
aides à la résidence et à la création Le Parapluie-centre international de création artistique-aurillac, L’atelier 231-centre national des arts de la Rue-sotteville-lès-Rouen, La Paperie-centre
national des arts de la Rue-angers. Projet réalisé dans le cadre
du teR en partenariat avec la ville de saint-Hilaire-de-Riez, Le
Fourneau-centre national des arts de la Rue-Brest, Le Moulin
Fondu-centre national des arts de la Rue-noisy-le-sec, Le Boulon -Pôle régional des arts de la rue-Vieux condé. soutiens Ministère de la culture et de la communication-dRac ile-de-France,
adaMi. aide à l’ecriture -sacd en partenariat avec le Ministère
de la culture et de la communication-dGca, sacd / auteurs d’espace.
CHUTCHUTCHUTE, Cie Alexandra N’Possee
Production cie alexandra n’Possee. soutien ville de cognin pour
l’accueil en résidence au canal des arts.
zIG-zAG, Cie Alexandra N’Possee
Productions cie alexandra n’Possee. soutiens l’espace Malrauxscène nationale-chambéry et de la savoie, centre de créationMontmélian-adMs, Université de savoie/sUaPs.
PETITES HISTOIRES.COM, CCN de La Rochelle / Cie Accrorap
Productions cnc-La Rochelle et Poitou charentes-cie accrorap,
théâtre Jean-Vilar-suresnes, théâtre de l’espace-scène nationaleBesançon, La coursive-scène nationale-La Rochelle, cndc-angers, ccn de Franche-comté-Belfort, cncdc-châteauvallon.
THE ROOTS, CCN de La Rochelle / Cie Accrorap
Production ccn-La Rochelle et Poitou-charentes-cie accrorap.
coproductions La coursive-scène nationale-La Rochelle, Ma
scène nationale-Pays de Montbéliard. aide à la résidence chateauvallon-cncdc.
95
caLendRieR
Les sPectacLes toUt PUBLic
Lundi 16 septembre
18h
Mardi 1er octobre
20h30
Jeudi 10 octobre
20h30
Vendredi 11 octobre
19h30
Vendredi 18 octobre
20h30
Mercredi 6 novembre
15h
Jeudi 14 novembre
20h30
Mercredi 20 novembre 19h30
Samedi 23 novembre
18h
Mardi 10 décembre
20h30
Jeudi 19 décembre
20h30
Jeudi 16 janvier
20h30
Vendredi 17 janvier
19h30
Lundi 27 janvier
20h30
Mardi 4 février
20h30
Mardi 11 février
19h30
Jeudi 13 février
20h30
Jeudi 20 février
20h30
Jeudi 13 mars
20h30
Vendredi 14 mars
19h30
Jeudi 20 mars
20h30
Jeudi 27 mars
20h30
Mardi 1er avril
20h30
Mardi 8 avril
20h30
Mercredi 9 avril
20h30
Mardi 15 avril
20h30
Mardi 6 mai
20h30
Mardi 13 mai
20h30
Mardi 27 mai
20h30
Mardi 3 juin
13h/21h30
PRESENTATION DE SAISON
SOUS LEURS PIEDS, LE PARADIS
CONTEUR ? CONTEUR
BIDULES TRUCS…
LE PONT DU SCORFF
POST
DU BOUT DES DOIGTS
LA CEREMONIE
AIMER SI FORT…
p. 2
Danse
p. 15
Théâtre documentaire - Installation vidéo
p. 17
Musique
Conte
p. 21
Théâtre
p. 19
Musique jazz
p. 25
Arts de la piste - Jonglage
p. 27
Danse
p. 29
Danse
p. 33
Théâtre - Cirque - Danse
p. 35
LES PRIMITIFS
Théâtre
p. 37
EL PASADO ES UN ANIMAL GROTESCO
OBSTINES LAMBEAUX D’IMAGES
CHERCHER LE GARCON
MANANA ES MANANA
LENDEMAINS DE FETE
Théâtre
Danse - Arts de la piste
Théâtre
Arts de la piste - Danse
Théâtre
p. 41
p. 43
p. 47
p. 49
p. 51
VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT
Théâtre
p. 53
PARDI
VIELLEICHT
EKATERINA IVANOVNA
VIOLONCELLE SUR CANAPE […]
TRAINING
ET SI JE TE LE DISAIS […]
ACROBATES
LES FOUTEURS DE JOIE
THE ROOTS
ECHAPPEES BELLES
Danse
Arts de la piste
Théâtre
Musique - Chanson - Humour
Théâtre
Théâtre
Arts de la piste
Musique - Chanson
Danse hip-hop
Théâtre de rue
p. 57
p. 61
p. 63
p. 65
p. 67
p. 69
p. 73
p. 75
p. 79
p. 77
JERUSALEM [HOLOCENE #1.2]
Les sPectacLes JeUne PUBLic
Jeudi 17 octobre
Vendredi 18 octobre
Mardi 5 novembre
Jeudi 7 novembre
Vendredi 8 novembre
Jeudi 21 novembre
Mardi 11 février
Mardi 25 mars
Jeudi 17 avril
Vendredi 18 avril
96
14h30
10h et 14h30
14h30
14h30
10h et 14h30
14h30
14h30
10h et 14h30
14h30
10h et 14h30
BIDULES TRUCS…
Théâtre
p. 19
VLAGOSHTUT,
comprend qui peut…
POST
CHERCHER LE GARCON
OTTO, autobiographie d’un ours…
Théâtre - Danse - Musique
p. 23
Arts de la piste
Théâtre
Théâtre
p. 27
p. 47
p. 59
PETIT NOOF
Chanson - Beat box
p. 71
Les sPectacLes
itineRaiRes d’aRtistes, sPectacLes VaGaBonds en LiMoUsin
Jeudi 26 septembre
20h30 Felletin
Vendredi 27 septembre 19h30 Felletin
Lundi 4 novembre
10h et 14h30 Bourganeuf
Jeudi 21 novembre
14h30 Ehpad Royère
Vendredi 22 novembre 10h30 Ehpad La Courtine
Vendredi 22 novembre 15h
Ehpad Aubusson
Samedi 30 novembre 19h30 Bourganeuf
Samedi 7 décembre 19h30 Faux-la-Montagne
Mardi 21 janvier
20h30 Saint-Yrieix-la-Montagne
Mercredi 5 février
19h
Aubusson
Jeudi 6 février
19h
Bourganeuf
Vendredi 7 février
19h
Felletin
Mardi 18 mars
19h30 Bourganeuf
Vendredi 21 mars
19h30 Saint-Marc-à-Loubaud
Jeudi 10 avril
20h30 Egletons
Vendredi 11 avril
20h30 Peyrelevade
Samedi 12 avril
20h30 Saint-Pierre-Chérignat
Lundi 14 avril
20h30 Bourganeuf
LE CIRQUE MISERE
Arts de la piste
p. 13
BIDULES TRUCS…
Théâtre Jeune public
p. 19
DU BOUT DES DOIGTS
Danse
p. 29
PORTRAITS DE VILLAGES
COURTINE… & LA REBELLE
Théâtre - Vidéo
Musique - Danse
Théâtre
FREAKS,
Marionnettes de bar
monstres, miroirs, merveilles
REVER LES YEUX OUVERTS
p. 31
p. 39
p. 45
Arts de la piste
p. 55
Théâtre
p. 67
ZIG-ZAG
et CHUTCHUTCHUTE
Danse hip-hop
p. 80
PETITES HISTOIRES.COM
Danse hip-hop
p. 81
THE ROOTS
Danse hip-hop
p. 79
(titre provisoire)
TRAINING
Les sPectacLes
danses VaGaBondes en LiMoUsin
Samedi 17 mai
Dimanche 18 mai
Lundi 19 mai
Mardi 20 mai
Mercredi 21 mai
Mardi 20 mai
Jeudi 22 mai
Mardi 27 mai
18h30
16h
19h30
19h30
19h30
20h30
20h30
20h30
Chambon-sur-Voueize
Bellac
Bourganeuf
Gentioux
Saint-Moreil
Guéret
La Souterrraine
Aubusson
97
La scene
nationaLe
Mode d’eMPLoi
ABONNEMENT
ACCUEIL, BILLETTERIE
L’accueil-billetterie est ouvert au public :
du mardi 3 septembre au vendredi
18 octobre, le lundi de 14h à 18h et du mardi
au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 18h,
à partir du mardi 5 novembre, du mardi au
vendredi, de 14h à 18h,
les soirs de spectacle, jusqu’à 20h30 ,
les lundis de spectacle, de 14h à 20h30.
INFORMATION ET RESERVATION
Par courrier, vous pouvez envoyer vos réservations
et/ou votre bulletin d’abonnement accompagné
de votre règlement sous 48h.
Par téléphone au 05 55 83 09 09, puis votre
règlement sous 48h.
au-delà des 48h, les places sont remises à la
vente.
toute place réservée la veille ou le jour de la
représentation doit être réglée à la commande.
aucun billet n’est ni remboursé, ni échangé.
ADHESION
en adhérant, vous soutenez l’association et les
activités de la scène nationale. L’adhésion vous
permet aussi d’être prioritaire sur votre
réservation et de bénéficier d’un tarif préférentiel.
Adhésion adulte 11 €
Adhésion réduite (demandeur d’emploi, étudiant
ou moins de 26 ans) 3 €
Adhésion famille (à partir de 3 personnes) 20 €
Adhésion collective (comité d’entreprise,
association, établissement scolaire…) à partir
de 50 € avec sur demande, distribution d’une
carte nominative gratuite à chaque membre de
la structure adhérente.
98
L’adhésion vous donne droit à l’abonnement qui
vous permet d’être prioritaire sur votre réservation.
Possibilité de régler en deux fois.
L’abonnement adulte : tous les spectacles à 10 €.
4 spectacles minimum répartis dans deux
rubriques (découvertes et créations, voir bulletin
d’abonnement).
L’abonnement réduit : tous les spectacles à 6 €.
Pour les moins de 26 ans, les étudiants ou les
demandeurs d’emploi.
3 spectacles minimum répartis dans deux
rubriques (découvertes et créations, voir bulletin
d’abonnement).
au cours de la saison, il est possible d’ajouter
des spectacles en supplément de l’abonnement
initial, au tarif de 6€ ou 10€ (sous réserve des
places disponibles).
L’abonnement Etoile : pour les gourmands, tous
les spectacles de l’abonnement avec, en plus,
Bidules trucs…, Freaks, training offerts, soit
27 spectacles pour un coût, adhésion comprise,
de 180 €.
ETRE ABONNE/ADHERENT
A LA SCENE NATIONALE,
C’EST AUSSI… (sur présentation de la carte)
Bénéficier d’un tarif préférentiel au cinéma Le
colbert d’aubusson.
Bénéficier d’un tarif préférentiel dans les
structures suivantes : théâtre de l’Union-cdn
du Limousin, Le sirque-Pôle national des arts
du cirque-nexon-Limousin, La Fabrique-scène
conventionnée de Guéret, le centre culturel
Yves Furet de La souterraine, Le Fracas-cdn de
Montluçon et La comédie-scène nationale de
clermont-Ferrand.
COLLECTIVITES
SCOLAIRES
Les associations, comités d’entreprises, groupes
d’individus, établissements scolaires… peuvent
adhérer à la scène nationale pour un montant
forfaitaire à partir de 50 €. cette adhésion
permet à tous les membres de la collectivité de
bénéficier des tarifs adhérents sur tous les
spectacles ou de souscrire un abonnement
individuel.
L’établissement scolaire s’acquitte de l’adhésion
collective (à partir de 50 €) et permet ainsi aux
élèves, enseignants et personnels de souscrire
un abonnement (jeune et adulte) ou, pour les
déplacements en groupe, de bénéficier des
tarifs “adhérent” ou “adhérent réduit”.
TARIFS
Tarif
Tarif
Tarif
Tarif
Tarif
Plein Tarif
A
20 €
B
17 €
C
12 €
Duo
D (spectacles vagabonds)
Adhérent
Adhérent Réduit *
15 €
09 €
12 €
07 €
10 €
06 €
16 €
10 €
Adulte : 6 € / Enfant : 4 €
Abonné
10 €
10 €
10 €
16 €
Abonné Réduit *
06 €
06 €
06 €
10 €
* (moins de 26 ans, étudiant, demandeur d’emploi, scolaires)
TARIF SCOLAIRE
SOIRS DE SPECTACLE
Pour les écoles maternelles et primaires en séances
scolaires au théâtre ou en décentralisation : 4 €.
Pour les élèves de l’option théâtre - expression
dramatique : adhésion + 4€ la place.
Pour les collégiens et les lycéens : tarif adhérent
réduit.
Pour le respect de tous et des artistes en
particulier, les spectacles débutent à l’heure
précise. L’accès des retardataires peut être
refusé ou soumis aux conditions de la
compagnie invitée. Les photos, avec ou sans
flash, et les enregistrements sonores et vidéos
sont formellement interdits, sauf accords
particuliers avec la direction du théâtre. Pensez
à éteindre votre téléphone portable dès votre
arrivée.
La scène nationale-théâtre Jean Lurçat ne
pourra être tenue responsable des changements
qui interviendraient dans la programmation et
qui seraient indépendants de sa volonté.
DISPOSITIF D’INSERTION
DES PUBLICS EN DIFFICULTE
Bénéficiaires du Rsa, demandeurs d’emploi en
situation précaire.
Pour faciliter votre venue, des passeports culture
sont mis en place par le service social du
conseil général de la creuse. n’hésitez pas à
contactez le service social de votre commune.
POUR LES JEUNES : LE CHEQ’UP
Mis en place par le conseil régional du Limousin,
le cheq’up est un chéquier culture/sport à
destination de tous les lycéens et apprentis
scolarisés et des 16-20 ans domiciliés dans la
région.
information auprès du conseil régional du
Limousin ou de la Maison de région de Guéret
www.region-limousin.fr/cheq-up-culture-et-sportpour-tous
Une programmation particulière pour les jeunes
enfants vous est proposée en journée. n’hésitez
pas à accompagner votre enfant pour venir
assister à un spectacle programmé à 10h ou
14h30. cependant, pour chaque spectacle un âge
minimum est indiqué. Faites-nous confiance et
respectez les âges préconisés par les compagnies
et nous-mêmes. ces indications tiennent compte du
niveau de compréhension, d’attention et de
perception des enfants. Pour les spectacles tout
public proposés en soirée, consultez-nous pour
connaître l’âge minimum préconisé (en général
4 ans).
99
L’eQUiPe dU tHeatRe
L’association ccaJL
DIRECTION
Gérard Bono
ADMINISTRATION
Marie-Pierre Jean
COMMUNICATION
RELATIONS PUBLIQUES
emilie Gianre
Kevin-Gabriel Fricot
RELATIONS PUBLIQUES
Virginie chabat
SECRETARIAT
christine chausselat
ACCUEIL-BILLETTERIE
Gwladys Gabriel-Lang
REGIE GENERALE ET LUMIERE
Jean-christophe Legrand
REGIE PLATEAU
Pierre carnet
REGIE SON
stéphane ducourtioux
ENTRETIEN ET AFFICHAGE
Mélanie shreeve
AVEC LE RENFORT
des personnels intermittents techniques
et des hôtes de salle
L’association centre culturel et artistique Jean
Lurçat, présidée par Gérard crinière, gère la
scène nationale d’aubusson-théâtre Jean Lurçat.
MEMBRES DE DROIT
des représentants de l’etat, du conseil régional
du Limousin, du conseil général de la creuse
et de la ville d’aubusson
MEMBRES FONDATEURS
Jacqueline defemme-Verdier
andré chandernagor
MEMBRES ASSOCIES
Geneviève azaïs, Laurent Rouby, Gérard
crinière, Renée nicoux, Marie-Hélène
chauvat-Pouget et thierry Letellier
MEMBRES ADHERENTS
Marcel Bosdevigie (MGen) et Jean chapelot
(association des anciens ouvriers de l’usine
Philips), représentants des adhérents
collectifs
REPRESENTANTS DES ADHERENTS INDIVIDUELS
Patrick Faure, daniel Petitbon
Marie-ange Gracia et Jean Régnier
COMPOSITION DU BUREAU
Président Gérard crinière
Vice-président daniel Petitbon
Trésorier Patrick Faure
Secrétaire Marie-ange Gracia
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION
Gérard Bono
CONCEPTION ET REDACTION
Gérard Bono, Virginie chabat, Kevin-Gabriel Fricot,
emilie Gianre et Marie-Pierre Jean
VISUEL DE SAISON
Quentin Bertoux
CREATION GRAPHIQUE
Kevin-Gabriel Fricot et expatatas
SITE INTERNET
Retrouvez toute la programmation, l’actualité, les informations
pratiques, l’histoire du lieu et les archives sur
www.ccajl.com
WEBMASTER Godefroy Quintanilla
IMPRESSION
dGR-Limoges
LICENCES 1-1038264, 2-1038265, 3-1038263
CODE APE 9004Z
SIRET 315 534 057 000 23
100
ICONOGRAPHIE
Léonid andreïv, Julie Berès, BeRLin, Quentin Bertoux, Marie
Blondel, Pascal Bouclier, antonio catarino, cirque plein d’air,
Hermine cléret, cie alexandra n’Possee, cie fée d’hiver, cie du
Pas suivant, cie le chat perplexe, collectif Les Possédés,
collectif Makizart / La Poursuite, almudena crespo, Vincent
d’eaubonne, Maggie deléglise, Gilles delorme, Jérôme Faure,
Jean-Louis Fernandez, Joâo Garcia, stephan Girard, sylvain
Gripoix, Happés théâtre vertical, HdVZ, a. Lafontaine, thierry
Laporte, claude Journu, nathalie Jumelais, Ryan J. Lane,
Philippe Laurençon, Fanchon Ménart Pagean, dominique
Moreliéras, Vincent Muteau, thierry Pasquet, Yves Petit, agathe
Poupeney, christophe Raynaud de Lage, charlène strock,
ernesto timor, serge Viennet, Julien Vittecoq, tous droits réservés
Les PaRtenaiRes FinancieRs
La scène nationale est subventionnée pour son fonctionnement
par le Ministère de la culture et de la communication-dRac Limousin,
le conseil général de la creuse, le conseil régional du Limousin
et les villes d’aubusson et de Felletin
aVec Le soUtien
onda-office national de diffusion artistique
PaRtenaiRe PResse
La scène nationale bénéficie de l’aide de Quadria à Limoges
et d’un accord particulier avec l’Hôtel de la Beauze à aubusson
scene nationaLe d’aUBUsson - tHeatRe Jean LURcat
aVenUe des LissieRs, BP 11 - 23 200 aUBUsson
BiLLetteRie 05 55 83 09 09
adMinistRation 05 55 83 09 10
infos@ccajl.com / www.ccajl.com
www.facebook.com/scenenationale.aubusson
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising