Guide pratique: mon projet de rénovation - Région Nord

Guide pratique: mon projet de rénovation - Région Nord
CONCEVOIR I FINANCER I ORGANISER I RÉALISER I PROFITER
ÉDITO
Si vous avez aujourd’hui cet ouvrage en mains, c’est que le projet de rénovation
énergétique de votre habitation se concrétise et nous vous félicitons vivement de
cette initiative !
En effet, les bénéfices que vous allez en retirer seront immédiats et multiples : vous
y gagnerez à la fois un logement bien isolé, plus confortable, plus sain, nettement
moins coûteux à chauffer, moins polluant et augmenterez d’autant la valeur patrimoniale de votre « nid douillet ».
Imaginé pour vous accompagner à chaque grande étape de votre projet, de la conception à la réalisation en passant par le financement et la programmation, ce guide
pratique sera votre meilleur allié pour réussir la rénovation énergétique de votre
habitation et profiter pleinement de ce nouveau confort.
Par votre action qui améliorera votre qualité de vie tout en préservant l’environnement, vous vous inscrivez résolument dans la dynamique du Plan 100 000 logements
lancé par le Conseil régional Nord-Pas de Calais afin de répondre à la sur-consommation énergétique d’un grand nombre de logements.
De multiples partenaires se sont mobilisés pour allier leurs compétences et leurs
dispositifs dans cette perspective. Il existe ainsi désormais de nombreux professionnels et outils pour vous permettre de mener à bien votre projet de rénovation énergétique comme en témoigne ce guide pratique, véritable « mode d’emploi » à votre
service.
Daniel PERCHERON
Emmanuel CAU
Sénateur du Pas-de-Calais
Président du Conseil Régional
Nord-Pas de Calais
Vice-Président du Conseil Régional
Aménagement du Territoire,
Environnement, Plan Climat
2
SOMMAIRE
Les 8 points clés d’un bâtiment
économe en énergie..........................................p4
Les étapes pour réussir
mon projet de rénovation énergétique................. p6
ÉTAPE 1 : Concevoir mon projet............................p7
ÉTAPE 2 : Financer mon projet...........................p13
ÉTAPE 3 : Organiser mon projet..........................p18
ÉTAPE 4 : Réaliser mon projet............................ p22
ÉTAPE 5 : Profiter de mon projet........................p26
Liens .............................................................p31
COMMENT UTILISER CE GUIDE
Mon projet de rénovation ? Ça fait longtemps que j’y pense… Mais comment le
réussir ? Comment mettre mes efforts et mes moyens au bon endroit au bon
moment, comment me faire accompagner et par qui ?
Vous êtes un particulier, vous souhaitez vous engager dans un projet de
rénovation énergique, ce guide est fait pour vous !
Il a pour principaux objectifs de vous informer et de vous accompagner dans votre
démarche à chaque grande étape : conception, financement, programmation,
réalisation et suivi des travaux.
Il est complété par :
FICHE PRATIQUE
E
DEVIS : DEMAND
ET ANALYSE
UE
FICHE TECHNIQ
MBLES
J’ISOLE MES CO
ses
choisir un professionnel pour réaliser dequi
travaux est une étape importante
le contemande une réflexion préalable sur
des entrenu puis un comparatif des offres
interroger
prises. N’hésitez pas en effet à en
e cette
plusieurs. vous pouvez entreprendr
étape seul ou être accompagné !
QUE DOIS-JE VÉRIFIER
AVANT D’ISOLER MES COMBLES ?
> DE QUELS TYPES DE COMBLES
POUR VOUS AIDER,
CONSULTER ÉGALEMENT :
LES FICHES THÉMATIQUES
> DANS QUEL ÉTAT EST MA TOITURE,
MA CHARPENTE ?
> aSSURaNcES ET GaRaNTIES
Charpente 1930 avec pare-pluie goudron
Charpente 1930 sans pare-pluie
> DE QUELLE NATURE EST LE PLANCHER
ÉTAT ?
(BÉTON, BOIS…) ET DANS QUEL
: je vérifie que ni les
Le plancher est en bois par exemple
n’ont souffert de l’humisolives ni le parement du plancher
d’insectes, ou de toute autre
dité. La présence de moisissures,
avant de démarrer les
dégradation nécessite une intervention
déjà : je vérifie son état :
travaux d’isolation. Un isolant existe
et doit avoir préservé
toucher
au
désagréger
il ne doit pas se
présence d’une membrane
son épaisseur d’origine. Y a-t-il la
et l’isolant existant ?
d’étanchéité à l’air entre le plancher
> QUELLES SONT LES AUTRES
À PRENDRE EN COMPTE ?
toiture (et l’état de votre
Vérifiez l’étanchéité à l’eau de votre
des tuiles (écoulement), des
charpente) : elle se fait par le biais
d’un pare-pluie (memchéneaux et surtout par la présence
et les solives).
brane étanche à l’eau entre les tuilesHPV*
Charpente 1930 avec pare-pluie
doivent être répaDans tous les cas, la toiture et la charpente
l’isolant.
rées si nécessaire avant la pose de
> dES PROfESSIONNElS
POUR m’accOmPaGNER
> cERTIfIcaTS d’ÉcONOmIE
d’ÉNERGIE (cEE)
S’AGIT-IL ?
combles déterminent les
La configuration et l’usage des
et influent sur le cout des
solutions techniques possibles
travaux d’isolation.
:
Il existe deux principaux types de combles
réalise au niveau du
- les combles perdus : l’isolation se
plancher de comble.
se réalise sous les ram- les combles aménagés : l’isolation
pants (pente de toit).
> SIGNES dE QUalITÉ (RGE)
> mÉTIERS dE la RÉNOvaTION
Panne faîtière
Chevron
DES FICHES PRATIQUES
1/ POURQUOI LE DEVIS
EST-IL UNE ÉTAPE IMPORTANTEN ?
DE MON PROJET DE RÉNOVATIO
Liteau
Tuile mécanique
> QUElQUES cONSEIlS PRaTIQUES
Tuile mécanique
- de clarifier ma demande
en termes de travaux,
- d’avoir un prix détaillé et clair
des travaux en question,
- de comparer (deux à trois devis)
et de négocier,
- de contractualiser sur les équipements
:
et les matériaux utilisés (attention
devis signé = contrat)
- d’obtenir des aides, subventions
et prêts bancaires.
Liteau
Volige
Panne sablière
Chéneau zinc
DES FICHES TECHNIQUES
Pare-pluie HPV
Liteau
Volige
- réaliser au moins deux à trois devis,
exion
- ne pas signer sans un délai de réfl
(vérifier les 7 jours de rétractation),
des devis obtenus,
- construire un tableau comparatif
Panne
de l’entreprise
- demander l’attestation d’assurance
intermédiaire
et vérifier les activités
vers laquelle s’oriente votre choix
l’assurance,
par
effectivement concernées
de travaux
- ne pas oublier les déclarations préalables
ainsi que l’affichage.
Volige
CONTRAINTES
définiront « mon caLes différents cas de figures rencontrés
hier des charges » :
fenêtres de toit…),
- Existe-t-il des ouvertures (trappes,
dans quels états sont-ils ?
- Quels sont les réseaux existants et
(électricité, satelQuels sont les éventuels réseaux futurs
?
lite, VMC…)
(exemple VMC), le
- Faut-il prévoir un accès pour l’entretien
stockage de matériels…?
normes de sécurité en viPensez également à vérifier si les
gueur sont respectées.
Panne faîtière
Panne faîtière
:
consacrées à des thèmes ou
des outils spécifiques tels
que l’Audit Environnemental
et Énergétique, les garanties
et assurances, les demandes
de devis…
> lE dEvIS PERmET :
Chevron
3
Pare-pluie goudron noir
centrées sur des exemples
de travaux par étapes
assortis de précieux conseils
pour réussir votre projet.
Panne sablière
Contre litonnage
Chéneau zinc
Alors bonne lecture et surtout bon projet de rénovation énergétique !
S
É
L
C
S
T
N
I
O
P
8
LES
,
,
,
d’un batiment econome en energie
1
VALORISER
LES APPORTS
SOLAIRES
2
ISOLER LES PAROIS
DE MANIÈRE
RENFORCÉE
Quel meilleur chauffage que le soleil
lui-même ? Des volumes simples et
compacts additionnés à une façade sud
largement vitrée et dotée de protections
solaires pour gérer les surchauffes
l’été, valorisent les apports solaires et
favorisent la réduction des besoins de
chauffage.
ÉTÉ
HIVER
Nord
Est
Ouest
Sud
L’isolation peut être réalisée soit par l’intérieur (ITI), soit par l’extérieur (ITE) ce
qui permet de supprimer presque tous
les ponts thermiques tout en simplifiant
les travaux de rénovation, ce qui est apréciable.
Les épaisseurs d’isolant doivent être si
possible au moins égales à 30 cm pour
la toiture ou le plancher des combles
et à 15 cm pour les murs et le plancher
sur cave. Une attention particulière est
à porter aux phases de conception et de
chantier, afin de limiter au maximum
« les fuites » de chaleur liées à une discontinuité de l’enveloppe isolante et/ou
de l’étanchéité à l’air.
3
TRAITER
LES PONTS
THERMIQUES
Les ponts thermiques sont des zones
de fuite de chaleur, là ou l’isolation fait
défaut. Ils se situent généralement aux
points de jonction des différentes parties
de la construction (fenêtre/mur, plancher
intermédiaire / mur extérieur…).
Les ponts thermiques, à l’origine
des zones froides dans la maison,
sont donc sources d’inconfort. On y
constate souvent de la condensation, de
l’humidité, l’apparition de moisissures
ou encore le décollement des papiers
peints.
4
INSTALLER
DES FENÊTRES
PERFORMANTES
Un bâtiment dont l’étanchéité à l’air
est de mauvaise qualité peut voir ses
besoins de chauffage augmenter très
sensiblement.
D’où l’importance de vitrages performants surtout quand le bâtiment est
peu compact.
4
S
É
L
C
S
T
N
I
O
P
8
LES
,
,
,
d’un batiment econome en energie
5
ÉVITER
LES FUITES
L’impact énergétique d’une mauvaise
étanchéité à l’air est particulièrement
significatif, surtout si le climat est froid
et venteux. Il est nécessaire d’intégrer
cette préoccupation dès la phase de
conception du projet de rénovation
énergétique.
ÉTÉ
HIVER
Est
Sud
Des défauts d’étanchéité à l’air sont
souvent relevés au niveau des fenêtres
par exemple ou du passage des
différents câbles. Dans une maison
classique, ces fuites peuvent générer un
grand gaspillage d’énergie.
6
OPTER POUR
UNE VENTILATION
PERFORMANTE
La ventilation d’un logement est
impérative
pour
maintenir
une
ambiance saine. Elle a pour fonction
d’évacuer la vapeur d’eau et l’air pollué
ou vicié par les occupants, la cuisine, les
appareils sanitaires et ménagers, les
mobiliers, les peintures… afin d’éviter
condensations, odeurs et dégradations.
Une VMC (Ventilation Mécanique
Contrôlée) est prévue pour fonctionner
toute l’année, 24h/24 : il est donc
important de choisir un modèle
équipé d’un moteur performant et peu
gourmand en énergie.
7
OSER LES ÉNERGIES
RENOUVELABLES
Qu’il s’agisse de capteurs solaires ou
de chaudières à bois, les équipements
actuels sont performants et fiables.
Bien conçue et bien mise en œuvre, une
installation solaire ou bois-énergie peut
fonctionner pendant plus de 20 ans.
Inépuisables, les énergies renouvelables
multiplient les avantages à moyen et
long terme sur le plan économique.
Recourir à l’énergie naturelle fournie
par le soleil, le sol ou les forêts, c’est
consommer une énergie locale qui limite
les émissions de gaz à effet de serre et
réduit l'impact sur le réchauffement
climatique.
8
INVESTIR DANS
UN CHAUFFAGE
À HAUT RENDEMENT
LE CHAUFFAGE À HAUT RENDEMENT :
Le chauffage représente un poste important de consommation énergétique dans
un logement. L’investissement dans un
système performant est déterminant
pour réaliser des économies.
Lors du renouvellement d’un système de
chauffage et de production d'eau chaude
sanitaire, il est impératif de raisonner
en coût global : coût d’acquisition
du matériel, coûts prévisionnels
d’utilisation et d’entretien ainsi que sa
durée de vie. Une attention particulière
doit être portée au dimensionnement
des installations notamment sur le
remplacement ou non des radiateurs,
des canalisations et du système de
régulation.
5
,S
PdeErenovation
S, ÉmonTA
LPourEreussir
projet
1
CONCEVOIR
MON PROJET
2
FINANCER
MON PROJET
JE CHIFFRE
MON PROJET
J’ANALYSE L’ÉTAT
DE MON LOGEMENT
JE DÉFINIS
MES OBJECTIFS
ET MES BESOINS
EN TRAVAUX
>
<
JE TROUVE
MES
FINANCEMENTS
3
ORGANISER
MON PROJET
4
RÉALISER
MON PROJET
5
PROFITER
DE MON PROJET
JE DEMANDE
JE LANCE MES TRAVAUX
JE GÈRE ET JE SUIS
LES AUTORISATIONS
MES CONSOMMATIONS
JE RÉCEPTIONNE
> ET LES FINANCEMENTS >
>
LES TRAVAUX
J'ENTRETIENS
MES ÉQUIPEMENTS
< J’AJUSTE ET JE PLANIFIE
JE DEMANDE LE SOLDE
LE PROGRAMME
DES AIDES FINANCIÈRES
DES TRAVAUX
6
Concevoir mon projet
Avant de vous lancer dans votre projet de rénovation, informez-vous
et n’hésitez pas à vous faire accompagner !
De nombreux outils et professionnels sont en effet à votre disposition
pour vous aider à prendre un bon départ. Cette phase de préparation
de votre projet est une étape fondamentale…
Prenez tout le temps nécessaire pour laisser mûrir votre projet et
trouver le bon équilibre entre les différentes raisons qui vous amènent
à envisager de rénover votre logement : recherche de confort (thermique, acoustique, visuel…), remplacement d’équipements vieillissants, investissement pour faire face à l’augmentation du coût des
factures énergétiques…
LES FICHES POUR VOUS AIDER DANS CETTE ÉTAPE :
FICHE PRATIQUE
L’Audit Environnemental
et Énergétique
FICHE PRATIQUE
Autorisations et déclarations
FICHE TECHNIQUE
J'isole mes combles
FICHE TECHNIQUE
J'installe de nouvelles fenêtres
FICHE TECHNIQUE
J'installe une nouvelle chaudière
au gaz
7
INFO
1/ J'ANALYSE L’ÉTAT DE MON LOGEMENT
Avant de programmer des travaux de rénovation, il est en effet
primordial de bien connaître son logement, ses atouts, ses faiblesses
notamment du point de vue énergétique, environnemental et
architectural.
EXEMPLES DE SOURCES D’INCONFORT :
- les pathologies (humidité, fuites d’air, fuites d’eau…),
- l'augmentation des consommations d’énergie
(comparatif de l’évolution de vos factures)
Il vous faudra donc réaliser un diagnostic de l’état votre logement à partir de vos
ressentis et de vos constats.
- les problèmes liés à la sécurité des systèmes :
électricité, gaz, eau…
BON À SAVOIR
COMMENT APPRÉCIER LE CONFORT ?
Réaliser un logement de qualité, à la fois confortable et économe,
passe par la prise en compte de nombreux aspects. Les principaux
points de vigilance sont les suivants :
> LE CONFORT ACOUSTIQUE :
> LE CONFORT THERMIQUE ET HYGROTHERMIQUE :
Cette notion associe la température ressentie (moyenne entre la température de l’air et celle des parois) et l’humidité de l’air (vapeur d’eau
contenue naturellement dans l’air). Etanchéité à l’air et ventilation seront
donc 2 points à intégrer dans votre projet de rénovation.
> LE CONFORT D’HIVER ET D’ÉTÉ / LES SAISONS :
Le logement réagissant aux variations climatiques, il est possible d'optimiser les apports solaires en fonction de son orientation, de la nature
des surfaces vitrées, de l’inertie des parois intérieures exposées au
soleil et des protections solaires.
8
Il s’agit non seulement de la protection vis-à-vis des bruits extérieurs mais également des bruits intérieurs.
> L’ÉCLAIRAGE :
Le recours à l’éclairage naturel (direct ou non) pourra permettre de réduire les
consommations électriques. Le choix des couleurs des surfaces influe également
tout comme l’utilisation d’ampoules à économies d’énergie (veiller à choisir des
ampoules de qualité).
> LA QUALITÉ DE L’AIR INTÉRIEUR :
L'air intérieur est souvent plus pollué que l'air extérieur. En effet, certains matériaux
ou revêtements émettent des polluants qui peuvent avoir des effets nocifs sur la santé.
Un renouvellement d’air adapté permettra d’en réduire les conséquences sachant qu’il
existe par ailleurs sur le marché des matériaux peu émissifs en polluants.
Pour vous permettre d’évaluer l’état de votre logement, vous
trouverez ci-après quelques exemples de pathologies les plus
fréquemment rencontrées dans un habitat ancien :
CHARPENTE ET COUVERTURE
- fuite de la toiture et détérioration
d’accessoires de couverture
(pourrissement de la sablière, risque
de formation de champignons,
infiltration…),
- dégradation localisée d’éléments
en couverture : tuiles, chéneau...
AEE / DPE : COMMENT S'Y RETROUVER ?
Il existe de nombreux outils pour vous aider à analyser l'état de
votre logement, comme par exemple l'évaluation thermique.
L'Audit Environnemental et Énergétique (AEE) et le Diagnostic de
Performance Énergétique (DPE) sont les deux plus courants mais
il convient de les distinguer car leurs finalités sont différentes.
> AEE (AUDIT ENVIRONNEMENTAL ET ÉNERGÉTIQUE)
Outil détaillé d’aide à la décision pour les projets d’amélioration de la performance
environnementale et énergétique :
- analyse précise de l’état des lieux de l’existant
- proposition de plusieurs scénarios avec priorisation et estimation
des coûts de travaux énergétiques,
- basé sur des factures et des calculs de consommations par poste
(sur 5 postes de consommation),
- réalisé par un auditeur expert en thermie.
> DPE (DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE)
Outil d’information et de sensibilisation réalisé dans le cadre d’une vente ou d’une
mise en location d'un bien immobilier :
- état des lieux succinct de l’existant,
- basé sur des factures et/ou des méthodes de calcul simplifiées
(sur 3 postes de consommation),
- réalisé par un diagnostiqueur immobilier.
Voir la fiche pratique « Audit Environnemental et Énergétique »
MURS
- problèmes de condensation (moisissures),
- remontées capillaires (humidité),
- humidité dans la cave,
- descentes de gouttières vétustes percées,
- joints de maçonnerie dégradés en
façade,
- perte d’étanchéité des menuiseries.
SOLS
-à
l’étage : affaiblissement localisé
des planchers,
-a
u rez-de-chaussée : mouvements
de carrelage liés à des problèmes
de fondation.
INFOS
À votre disposition pour vous conseiller en amont de votre démarche
(par téléphone ou sur rdv) :
- les PRIS : Point Rénovation Info Service / N°Azur : 0 810 140 240
- les CAUE : Conseil d’Architecte, d’Urbanisme et de l’Environnement
Pour le Nord : www.caue-nord.com
Pour le Pas-de-Calais : www.caue62.org
Attention aux entreprises qui prospectent en porte-à-porte ou par
téléphone pour proposer des diagnostics gratuits = démarchage
commercial sans plus-values techniques et financières.
9
2/ JE DÉFINIS MES OBJECTIFS
ET MES BESOINS EN TRAVAUX
Une fois que vous avez effectué l’état des lieux de votre logement,
il vous faut maintenant lister et prioriser les principaux postes de
travaux que vous souhaitez entreprendre.
Cette étape nécessite d’avoir une vision globale précise de votre projet de rénovation,
que vous le réalisiez d’emblée ou par étapes, afin de bien coordonner les différents
types de travaux entre eux.
> QUELS MATÉRIAUX ?
Qu’il s’agisse de travaux de construction, de finition ou d’entretien, favorisez les
matériaux locaux et durables qui apportent du confort tout en ayant un faible impact
environnemental. Ces matériaux présentent les qualités suivantes :
- sains (qualité de l’air intérieur, pose du matériau…),
- compatibles avec les matériaux existants composant les parois,
- à forte inertie pour éviter les surchauffes en hiver,
- capables de réguler la vapeur d’eau (pour éviter la condensation),
- performants (résistance thermique….),
- et faciles à entretenir.
> QUELS OBJECTIFS ÉNERGÉTIQUES ?
2 schémas pour vous aider à apprécier la performance que vous souhaiteriez atteindre
suite à la rénovation de votre logement :
- LES ÉTIQUETTES ÉNERGÉTIQUES
ET CONSOMMATIONS CORRESPONDANTES
<50 Maison passive (neuf)
51 à 90 91 à 150
151 à 230 231 à 330
Bâtiment Basse Consommation (neuf)
Bâtiment Basse Consommation (rénovation)
Bâtiment récent (Réglement thermique 2005)
Consommation moy. des logements anciens (av. 1990)
331 à 450
>450
Source : démarche expérimentale de 600 audits environnementaux auprès de propriétaires occupants de maison
individuelle, Conseil régional Nord-Pas de Calais, 2012 / Chiffres exprimés en kWhep/m2.an.
- LES PRINCIPALES SOURCES DE DÉPERDITION DE CHALEUR
D'UN LOGEMENT NON ISOLÉ (Source : Ademe)
Toit
de 25 à 30 %
Air renouvelé
et fuites
de 20 à 25 %
Fenêtres
de 10 à 15 %
Murs
de 20 à 25 %
Ponts thermique
de 5 à 10 %
Planchers bas
de 7 à 10 %
10
> QUELS TRAVAUX ?
TRAVAUX D’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE :
Le projet de rénovation de votre logement, qui vise avant
tout l’efficacité énergétique, peut être également l’occasion
de prévoir des travaux de mise aux normes ou de confort…
- isolation de la toiture, des murs (par l’intérieur et/ou
par l’extérieur), des planchers bas,
- changement des menuiseries : fenêtres, portes et
porte-fenêtres,
- installation d’une ventilation du logement : VMC
(Ventilation Mécanique Contrôlée), VMR (Ventilation
Mécanique Répartie), ventilation double flux,
TRAVAUX DE SÉCURITÉ
ET CONFORMITÉ :
- mise en sécurité de l'électricité
et du gaz,
- remplacements des équipements :
chauffage central (production et
émission de chaleur), chauffage
d’appoint (bois, pellets…),
production d’eau chaude sanitaire,
énergies renouvelables…
- réfection de la toiture,
- assainissement (raccordement
au tout-à-l'égout...),
- structure : charpente, maçonnerie...
11
TRAVAUX DE CONFORT :
- sanitaires, cuisine,
- revêtements de sol, peintures...,
FICHE TECHNIQUE
J'isole mes combles
- accessibilité.
FICHE TECHNIQUE
J'installe de nouvelles
fenêtres
FICHE TECHNIQUE
J'installe une nouvelle
chaudière au gaz
SANS OUBLIER
- les petits travaux d’entretien qui
contribuent à améliorer la performance énergétique avec un faible
investissement : appareils de régulation du chauffage, entretien
et maintenance des équipements,
éclairage…
- la ré-organisation des espaces
(pièces de vie, extensions) qui
peut également aider à réduire les
consommations énergétiques.
> QUELLES AUTORISATIONS ?
Vous souhaitez changer vos fenêtres, réaliser une isolation des murs par l’extérieur,
rénover votre toiture…
Sachez que certains travaux doivent respecter les règles d’urbanisme définis par le
Code de l'Urbanisme. Il est donc indispensable de vous renseigner sur les démarches
à entreprendre auprès de votre mairie et ce d’autant plus si votre projet nécessite une
déclaration préalable de travaux voire un permis de construire.
Voir la fiche pratique « Autorisations et déclarations »
LA DÉCLARATION PRÉALABLE DE TRAVAUX
C’est un acte administratif qui donne les
moyens à l’administration de vérifier qu’un
projet de travaux respecte bien les règles
d’urbanisme en vigueur. Elle est généralement
exigée pour la réalisation d’aménagement de
faible importance. Délai d’instruction de votre
dossier de 1 à 2 mois.
LE PERMIS DE CONSTRUIRE
C’est également un acte administratif qui
donne les moyens à l’administration de vérifier
qu’un projet de construction respecte bien les
règles d’urbanisme en vigueur. Il est généralement exigé pour tous les travaux de grande
importance. Délai d’instruction de votre dossier de 2 à 6 mois.
BON À SAVOIR
Si votre logement est situé
dans un secteur sauvegardé,
si vous souhaitez en changer la
destination (ex : transformation
d'un local commercial en local
à usage d'habitation) ou encore
s’il s’agit d’un bâtiment historique, sachez que le délai d’instruction de votre dossier peut
être allongé, notamment par
la consultation d’un Architecte
des Bâtiments de France (ABF).
12
EN BREF
RÉNOVER DURABLEMENT, C’EST :
- Limiter les consommations en
matériaux, en eau, en énergie,
- Recycler, réutiliser ou offrir une
seconde vie aux produits,
- Utiliser des ressources
renouvelables et des matériaux
à faible empreinte écologique :
origines et transports des
matériaux, utilisation de l’énergie
pour leur fabrication,
- Éviter de produire des déchets,
- Veiller à réaliser et à optimiser
d'emblée vos travaux de
performance énergétique pour
ne pas avoir à y revenir.
Financer mon projet
Après avoir identifié tous les éléments à prendre en considération
dans votre projet de rénovation (connaissance de votre logement,
des besoins, expression des attentes), il s’agit maintenant de commencer à hiérarchiser les travaux à entreprendre en fonction des
priorités, des techniques choisies et surtout de votre budget…
LES FICHES POUR VOUS AIDER DANS CETTE ÉTAPE :
FICHE PRATIQUE
Devis : demande et analyse
FICHE TECHNIQUE
J'installe de nouvelles fenêtres
FICHE PRATIQUE
Garanties et assurances
FICHE TECHNIQUE
J'installe une nouvelle chaudière
au gaz
FICHE TECHNIQUE
J'isole mes combles
13
1/ JE DÉFINIS MON BUDGET
POUR LES TRAVAUX
BON À SAVOIR
4 questions préalables à vous poser :
Dans le cadre du Plan de Rénovation Énergétique de l’Habitat, l’État
a mis en place un dispositif d’accompagnement pour le particulier
par le biais d’un site internet :
- De quelle somme disposez-vous ?
www.renovation-info-service.gouv.fr
L’important est d’avoir une vision globale des coûts des différents
travaux envisagés sachant que votre budget sera à ajuster au fur et à
mesure de l’avancement de votre projet de rénovation.
- Quelle est votre capacité d’emprunt ?
- Avez-vous droit à des prêts à taux réduits ?
- Quelles sont les différentes aides financières dont vous pourriez bénéficier
en fonction de votre projet ?
,
A PROPOS DES AIDES
> VÉRIFIEZ que vous respectez bien les conditions
d’éligibilité aux aides à la rénovation ainsi que
leurs modalités d’instruction (documents demandés,
exigences…) et d’attribution.
> RENSEIGNEZ-VOUS sur les incidences fiscales
notamment dans le cas d’une augmentation
de la surface habitable.
> SOYEZ ATTENTIFS aux mises à jour des différentes
aides et dispositifs.
> NE DÉMARREZ PAS les travaux avant de solliciter des aides.
> SACHEZ que des avances sont possibles.
Quels sont les financements
auxquels vous avez droit ? Comment faire réaliser un diagnostic
thermique ? À quels artisans vous
adresser ? Comment comparer des
devis et monter un dossier de
financement ?
Autant de questions auxquelles
les Points Rénovation Info Service
(PRIS), présents partout en NordPas de Calais, pourront vous aider
à répondre.
0 810 140 240 : un n° unique qui
vous oriente vers le conseiller local
le plus adapté à votre situation
(conseiller Espace Info Énergie ou
guichet ANAH).
14
ZOOM SUR LE PARTENARIAT BANCAIRE
DANS LE CADRE DU PLAN 100 000 LOGEMENTS
2/ JE DÉCIDE DE PASSER PAR UNE MAÎTRISE
D’ŒUVRE OU PAS
Suite au partenariat noué par la Région Nord-Pas de Calais avec certaines banques,
vous pouvez maintenant bénéficier de prêts spécifiques pour vous aider à financer
la rénovation énergétique de votre logement. Ils se caractérisent par :
Faire appel à une maîtrise d’œuvre (architecte, bureau d’études techniques) vous permettra dans un premier temps de bénéficier d’un accompagnement au moins sur la conception de vos travaux voire également sur leur programmation (les deux options sont en effet possibles).
> DES TAUX D’INTÉRÊTS ÉQUIVALENTS À CEUX D’UNE ACQUISITION
IMMOBILIÈRE,
> DES MONTANTS D’EMPRUNT ADAPTÉS POUVANT ATTEINDRE
50 000 €, VOIRE DAVANTAGE,
> DES MENSUALITÉS CALCULÉES SUR 15 ANS VOIRE 20 ANS
SELON LA SOMME EMPRUNTÉE.
Ces prêts permettent également de prendre en charge le coût de l'Audit
Environnemental et Énergétique ainsi qu'une partie des travaux induits par votre
projet de rénovation (réfection du sol, mise aux normes des réseaux...).
Pour obtenir plus d’informations et connaître les banques
partenaires, rendez-vous sur :
www.nordpasdecalais.fr/plan100000logements
rubrique " en savoir plus " / aide au financement.
Les 29 conseillers Info Énergie
du Nord-Pas de Calais sont
également à votre disposition pour
vous renseigner et vous guider
sur toutes ces questions financières.
En savoir plus sur :
www.renovation-info-service.gouv.fr
Dans cette première phase, il s’agit essentiellement de la réalisation de métrés de
votre logement, d’esquisses, de schémas d’organisation, de la rédaction du cahier des
charges, d’estimation des coûts et de hiérarchisation des travaux. Vous pourrez ensuite
décider de poursuivre avec la maîtrise d’oeuvre en lui confiant la conduite et le suivi
de vos travaux. Sachez que la maîtrise d’œuvre peut également gérer à votre place la
rédaction et le dépôt en mairie des déclarations de travaux, permis de construire…
> QUEL EST LE COÛT D’UNE MAÎTRISE D’ŒUVRE ?
Il dépend des types de travaux à réaliser et se situe en règle générale entre 10 et 12% du
montant total des travaux suivis par la maîtrise d’œuvre.
Si vous ne passez pas par une maîtrise d’œuvre, il vous faudra alors
rédiger vous-même votre projet et réaliser un premier descriptif des
travaux que vous envisagez de confier à des entreprises pour effectuer
les demandes de devis correspondants. Dans le cas d’un projet de rénovation
globale, prenez également bien en compte le temps qu’il vous faudra consacrer pour la
coordination des entreprises et le suivi du chantier.
Plus d'informations sur :
(non exhaustif)
Conseil d'Architecte, d'Urbanisme et de
l'Environnement :
Pour le Nord : www.caue-nord.com
Pour le Pas-de-Calais : www.caue62.org
Ordre des architectes :
www.architectes.org/accueil/nordpasdecalais
15
3/ JE DEMANDE DES DEVIS AUX ENTREPRISES
Un devis est une offre de contrat rédigée sur demande du client
par une entreprise pour la réalisation de travaux déterminés.
L’entreprise y présente le contenu de son intervention ainsi qu’une
proposition chiffrée. Il est valable sur une période donnée et rédigé
en deux exemplaires. Il faut qu’il soit le plus détaillé possible car
il est, dans la majorité des cas, le document de référence pour les
demandes de subventions ou l’obtention d’un prêt.
DEVIS TYPE - EXEMPLE
Corps d’état ou spécialité
Date :
Références :
Nom de l’interlocuteur :
Tél :
NATURE DES TRAVAUX
Code
Désignation (ou postes)
Quantité
Unité
(m2,
ml, U)
Prix
unitaire HT
Montant du
poste HT
Taux de
TVA
1.1
Isolation des combles
Dépose sur plancher d’un isolant de 290 mm en
2 couches croisées type laine de bois (préciser
n° ACERMI) pour un R = 7,6 m22.K/W
FO : 36,2 €/m2 - mo : 9,4€/m2
50
m2
45,60
2 280,00
5,5
- renseignements administratifs, qualifications et assurances de l'entreprise,
- normes à respecter, attentes spécifiques en matière d’organisation du chantier
(évacuation des déchets, coordination des entreprises…), types de matériaux
envisagés et caractéristiques (résistance thermique pour l'isolation, numéro
ACERMI pour les isolants, Uw pour les fenêtres...),
Nom du client
Adresse des travaux
Adresse postale bureaux
Adresse siège
N° tel de l’entreprise
N° Kbis / RC / Siret / APE
N° enregistrement à la Chambre des
Métiers
Compagnie assurance et n°
Qualifications / Qualibat
et/ou infectifs
> QUELLE(S) DEMANDE(S) FORMULER AUPRÈS DES ENTREPRISES ?
Votre demande de devis doit contenir tous les éléments suivants, indispensables au
professionnel, pour évaluer l’importance et la complexité de votre projet de rénovation :
N° Devis
NOM DE L’ENTREPRISE
1.2
....
16
- main d’œuvre et matériaux à détailler et à chiffrer séparément,
- planning global (planning d’intervention),
- aides financières mobilisées (exigences techniques, délai…)
TOTAL HT
- conditions de règlement.
TVA
TOTAL TTC
Voir les fiches pratiques « Devis : demande et analyse » et « Garanties et assurances ».
Délai de validité du devis :
Le client :
Bon pour accord :
Signature et tampon de l’entreprise :
Date de démarrage :
Durée des travaux (recommandé) :
4/ J'ESTIME LE COÛT GLOBAL DE MA RÉNOVATION
ET LES ÉCONOMIES D’ÉNERGIES POTENTIELLES
Plusieurs indicateurs et outils peuvent vous permettre d’estimer
votre retour sur investissement avant de prendre la bonne décision :
> L'AUGMENTATION DES COÛTS PAR TYPE D'ÉNERGIE
(par exemple pour le chauffage)
12
10
Évolution du prix des énergies pour le chauffage
(en centimes d'euros TTC courants par kWh PCI.
G
Source : energivie.info, Région Alsace
8
Temps de retour sur investissement selon différents scénarii (en nombre d'années).
6
4
Électricité
Heure Creuse
Propane
Fuel domestique
2
Gaz naturel
Granulés en vrac
Voir la fiche pratique « Audit Environnemental et Énergétique »
11
09
17
20
07
20
05
20
03
20
01
20
20
99
Bûches
19
19
97
0
En bleu, le temps de retour avec des matériaux classiques. En vert, le nombre d'années supplémentaires
pour rentabiliser la mise en œuvre de matériaux écologiques.
> L'AUDIT ENVIRONNEMENTAL ET ÉNERGÉTIQUE (AEE)
et le calcul de retour sur investissement (estimation)
EN BREF
FINANCER SON PROJET DE RÉNOVATION, C’EST :
Exemple d'AEE.
- Hiérarchiser les travaux
de rénovation à réaliser,
- Demander des devis détaillés
auprès d’artisans.
- Se renseigner sur les aides
financières mobilisables,
- Définir sa capacité d’emprunt,
Organiser mon projet
Cette phase de programmation est également une étape très
importante qui nécessite du temps, des capacités de négociation et
le sens de l’organisation !
Souvent trop rapidement traitée, notamment dans le cas où il n’y a
pas de maîtrise d’œuvre, elle peut alors générer des complications
dans la coordination des entreprises, des délais supplémentaires
liés à des retards de livraison de matériaux et d’équipements voire
carrément un décalage de la date de fin de chantier !
LES FICHES POUR VOUS AIDER DANS CETTE ÉTAPE :
FICHE PRATIQUE
Devis : demande et analyse
(voir le tableau comparatif)
FICHE PRATIQUE
Autorisations et déclarations
FICHE PRATIQUE
Je rénove moi-même
FICHE TECHNIQUE
J'isole mes combles
FICHE TECHNIQUE
J'installe de nouvelles fenêtres
FICHE TECHNIQUE
J'installe une nouvelle chaudière
au gaz
18
Les principaux éléments d’analyse à retenir sont les suivants :
- conformité administrative de l’entreprise : coordonnées, numéro d’identification,
attestations d’assurances, situation financière….
- conformité avec votre demande : délai de réponse, critères techniques, matériaux,
quantités, équipements, délais d’exécution…
- r éférences : témoignages, photos des chantiers, qualification, labellisation, certification….
- prix : c’est certes un élément important mais ce n’est pas le seul !
Attention : le devis le moins cher n’est pas forcément le meilleur.
Inversement, le devis le plus cher n’est pas automatiquement un gage de qualité.
,
Bon a savoir: pour les materiaux
,
attention a la mention "equivalent"
,
Pour vous aider à prendre votre décision, vous pouvez réaliser un
tableau comparatif des travaux proposés par les différents artisans
et entreprises contactés en prenant en compte divers critères
d’appréciation notamment dans la perspective de l’obtention d’une
aide ou d’une subvention.
,
1/ JE FAIS MON CHOIX
Il est en effet plus prudent de spécifier
clairement en amont les matériaux
qui seront utilisés lors des travaux
car la notion « équivalent » ne peut porter
que sur une ou deux caractéristiques
du matériau en question.
Veillez à bien préciser par écrit l’ensemble
de vos demandes et les réponses apportées
par l’artisan ou l’entreprise.
19
Voir la fiche pratique « Devis : demande et analyse »
EXEMPLE DE TABLEAU COMPARATIF
TYPE DE TRAVAUX
ENTREPRISES
PRIX HT
DÉLAI / DÉMARRAGE
DES TRAVAUX
OPTIONS PROPOSÉES
QUALIFICATION
OBSERVATIONS
Entreprise A
7 550,00 €
1 mois
éco-matériaux
Qualibat RGE *
Choix n°1 : meilleur rapport
qualité/prix
Entreprise B
7 838,00 €
1 mois 1/2
finitions peinture
Isolation des murs par l'intérieur
Choix n°2
* La mention RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) qualifie les entreprises intervenant dans le
domaine de l'efficacité énergétique, qui respectent des critères objectifs et transparents en termes de
formation, d'assurances, de références, d'audit... Cette distinction est facile à reconnaître avec le logo RGE.
2/ JE N'OUBLIE PAS DE DEMANDER
LES AUTORISATIONS
ET LES FINANCEMENTS
> LES AUTORISATIONS
Cette étape peut varier en fonction des éléments suivants :
- type de travaux (déclaration préalable de travaux / permis de construire) et règlement
d’urbanisme de votre commune (PLU : Plan Local d’Urbanisme),
- temps d’instruction de votre dossier,
- affichage des décisions administratives,
- durée de validité de l’autorisation.
Voir la fiche pratique « Autorisations et déclarations »
> LES FINANCEMENTS
20
Chaque financement a ses propres modalités de fonctionnement pour la constitution du
dossier ainsi que pour son versement.
Rappel : les Points Rénovation Info Service sont à votre disposition pour vous accompagner
dans cette démarche, notamment sur le cumul des aides (0 810 140 240).
Exemples de financements mobilisables : le CIDD (Crédit d’Impôt Développement
Durable), les aides de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat), les
primes locales, les subventions, les prêts bancaires (Eco PTZ, prêts bancaires dans le
cadre du Plan 100 000 logements) et les CEE (Certificat d'Économie d'Énergie).
POUR PLUS D’INFOS
2 exemples parmi les guides
pratiques qui peuvent vous
être utiles sur ces questions :
- Guide ADEME sur internet :
ecocitoyens.ademe.fr /
rubrique « financer-monprojet »
- Guide ANAH :
guide des aides
3/ J'AJUSTE ET JE PLANIFIE LE PROGRAMME
DE MES TRAVAUX
« Planifier, réunir et coordonner ». Il vous faut maintenant réaliser
un planning complet d’exécution de vos travaux :
- celui-ci doit reprendre les moments clés du chantier (étape de réalisation, paiement)
afin de vous permettre de vérifier que les différents délais de réalisation sont
compatibles entre eux et conformes à vos souhaits.
- ce planning, qui sera en fait la base de dialogue entre les différents acteurs de votre
rénovation, est destiné à assurer une bonne coordination entre les différents artisans
et entreprises intervenant sur votre chantier.
Avant le démarrage des travaux, vous avez tout intérêt à organiser
une réunion de travail pour présenter le planning des travaux à tous
les intervenants et aborder également les points suivants :
CONSEIL PRATIQUE
Prévoyez :
- un plan détaillé « grand format » avec
les différents types d’intervention :
localisation dans le logement, intervenants, spécificités, points de vigilances,
coordination…
- un planning des travaux sur la base
des temps d’interventions définis lors
de la signature des devis tout en prévoyant une marge de sécurité (intempéries, délai de livraison, contrôle,
temps de séchage…).
- les délais de réalisation,
Exemple de plan.
- la date de début et de fin de chaque chantier,
- les moments-clés de vérification : par exemple entre deux types d’intervention
(électricité et isolation, isolation et pose des cloisons), à l’occasion de la mise en service
des équipements, pour optimiser la coordination des différentes entreprises, ou encore
lors de tests d’étanchéité à l’air…
Exemple de planning.
EN BREF
CHOISIR SON PROJET, C’EST :
- Faire un choix parmi les artisans
consultés,
- Demander les autorisations
nécessaires et les financements,
- Planifier les interventions
de chaque corps de métier.
21
Realiser mon projet
Les étapes de conception et de programmation étant achevées, il s’agit
maintenant de passer à la réalisation des travaux.
C’est une phase qui va vous demander de l’organisation, de la
disponibilité, de la patience et du dialogue….
Sa durée est variable selon que vous avez choisi de vous faire
accompagner par une maîtrise d’œuvre, de réaliser vos travaux vousmême en auto-réhabilitation ou encore de suivre vous-même les
entreprises.
LES FICHES POUR VOUS AIDER DANS CETTE ÉTAPE :
FICHE PRATIQUE
Je rénove moi-même
FICHE TECHNIQUE
J'installe de nouvelles fenêtres
FICHE PRATIQUE
Garanties et assurances
FICHE TECHNIQUE
J'installe une nouvelle chaudière
au gaz
FICHE TECHNIQUE
J'isole mes combles
22
1/ JE LANCE MES TRAVAUX
> LE DÉMARRAGE
C’est la concrétisation de votre projet ! Il est important dès le démarrage des travaux
d’instaurer un climat de dialogue et de confiance avec vos différents interlocuteurs
(maitre d’œuvre, entreprises, financeurs…).
> LE SUIVI DE CHANTIER
COMMENT PROCÉDER ?
QUE FAIRE EN CAS DE MODIFICATIONS DURANT LES TRAVAUX ?
- Respectez les règles de sécurité : veillez à ne pas gêner les professionnels lors des
travaux. Le cas échéant, portez un casque et des chaussures de sécurité et surtout
n’intervenez pas sur le chantier lors des travaux ou après le départ des entreprises.
Un chantier de rénovation peut réserver son lot de surprises positives comme négatives…
- Évitez tout excès au niveau relationnel : ne soyez ni trop familier, ni trop méfiant. En cas
de désaccord avec l’entreprise, cherchez toujours à maintenir le dialogue pour faciliter
la recherche d’un compromis.
- Organisez ou participez (suivant les situations avec ou sans maîtrise d’œuvre) aux
réunions de chantier. Le plus souvent, ces réunions ont lieu une fois par semaine en
fonction de l’avancement des travaux.
- Réalisez des rapports de chantier ou vérifiez que votre maître d’œuvre les rédige.
- Effectuez un listing des travaux réalisés par les entreprises.
- Conservez tous les plans et documents techniques et prenez régulièrement des photos
du chantier : vous garderez ainsi des traces de l’évolution de votre chantier (souvenirs,
conformités…).
En cas de modification, l’artisan ou l’entrepreneur doit obtenir votre accord préalable
sur les travaux à réaliser ainsi que sur leur prix. Il est vivement conseillé dans ce cas
d’élaborer un nouveau contrat mentionnant cette modification (veillez à ce que celle-ci
respecte bien les critères techniques et financiers de votre projet).
COMMENT RÉAGIR FACE À UN DÉSACCORD ?
Avant tout recours devant les tribunaux, tentez toujours de régler le problème à
l’amiable (par le biais de votre maîtrise d’œuvre, d’un conciliateur…) car les actions
devant les tribunaux sont lourdes, souvent coûteuses et entraînent un arrêt du chantier
de rénovation.
Si vous pensez être face à un litige, vérifiez le bien-fondé de votre désaccord en vous
référant au devis signé et en prenant un avis éclairé auprès d’un service juridique
compétent : association de consommateurs, avocat, assistance juridique dans le cadre
de votre contrat d’assurance habitation…
Enfin, si vous estimez être dans vos droits, envoyez une lettre recommandée avec
accusé de réception mettant en demeure l’artisan ou l’entreprise de respecter ses
engagements.
Voir la fiche pratique « Garanties et assurances »
23
2/ JE RÉCEPTIONNE LES TRAVAUX
ET JE DEMANDE LE SOLDE
DES AIDES FINANCIÈRES
> LA RÉCEPTION DES TRAVAUX
> LE PAIEMENT
Il s’effectue selon les modalités convenues lors de la signature du devis.
Surtout, ne payez pas la totalité de la facture s’il existe des désordres et des malfaçons
ou si les travaux ne sont pas achevés. À ce titre, vous pouvez consigner une partie du
prix, en général 5%, jusqu’à ce que la réparation ou l’achèvement soient réalisés.
La réception des travaux est un acte juridique qui signifie que vous acceptez les travaux
qui ont été réalisés avec ou sans réserve. Cette étape est formalisée par la signature
d’un procès-verbal de réception (cf document pour exemple).
S’il y a une ou plusieurs réserves, n’oubliez pas de mentionner sur le procès-verbal
de réception le délai supplémentaire fixé avec l’artisan ou l’entreprise pour réaliser les
travaux concernés ainsi que le montant de l’indemnité compensatoire prévue en cas de
défaillance.
NB : pendant les travaux, l’entreprise est responsable de l’ouvrage. À partir de la date de
réception, c’est vous qui prenez le relais et qui devenez responsable de l’ouvrage tandis
que les garanties apportées par l’artisan ou l’entreprise débutent.
> LA FACTURATION
La facture doit comprendre les éléments suivants :
- les données administratives " type " que l’on retrouve dans les devis,
- des données particulières telles que :
- numéro de facture,
- date d’émission et délai de paiement sur la base des termes du devis (vérifiez la
prise en compte des éventuelles modifications),
- montants HT et TTC avec indication du taux de TVA en vigueur (variable selon les
types de travaux),
- descriptif des travaux pour lesquels est établie la facture.
24
ZOOM
Assurez-vous que les caractéristiques demandées pour
l’obtention d’une aide, d’une
subvention, d’un crédit d’impôt,
d’un versement dans le cadre
d’un crédit bancaire figurent
bien sur la facture avant de la
régler.
Enfin, pensez à choisir le bon
moment pour la réception
des travaux : lumière/finition
enduit et peinture, toiture…
et surtout prenez votre temps
pour le faire.
25
Si vous réalisez les travaux
avec l’aide d’une maîtrise
d’œuvre, rappelez-vous qu’elle
est votre seul interlocuteur et
que vous devez la consulter
avant de prendre toute décision liée au chantier.
EN BREF
RÉALISER SON PROJET, C’EST :
- Bien préparer le démarrage
des travaux,
- Suivre le chantier, - Bien réceptionner les travaux
et obtenir les aides financières.
Gérez vos appareils, entretenez vos équipements et suivez vos
consommations !
Vos travaux terminés, c’est maintenant le moment d’en profiter !
Mais comment le faire durablement ? Cette phase est très importante
car mal anticipée, elle peut vous faire perdre une bonne partie des
bénéfices attendus tant sur le plan du confort que des économies
d'énergie !
Quelques conseils sur l'achat, la gestion, l’entretien, et l’usage de
vos équipements vous sont donc proposés… sachant que le premier
réflexe est de questionner les artisans ou les entreprises lors de la
réception des travaux sur le mode d’emploi, les conseils d’entretien
et d’utilisation à respecter pour optimiser votre investissement. Ces
professionnels sont en effet les mieux placés pour vous renseigner et
vous guider.
LES FICHES POUR VOUS AIDER DANS CETTE ÉTAPE :
FICHE TECHNIQUE
J'isole mes combles
FICHE TECHNIQUE
J'installe de nouvelles fenêtres
FICHE TECHNIQUE
J'installe une nouvelle chaudière
au gaz
26
> COÛTS ANNUELS MOYENS
1/ JE SUIS MES CONSOMMATIONS
Source : Ademe.
Conseils pratiques :
2€ - Grille-pain / Aspirateur (1h/semaine)
- relevez et calculez vos consommations d’énergie à date fixe pour chaque type
d’énergie,
3€ - Cafetière (1h/semaine)
- analysez et comparez vos consommations pour vous assurer que les économies escomptées sont bien réelles et pour repérer d’éventuels problèmes,
4€ - Fer à repasser (1,5h/semaine)
- pour l’électricité, repérez les postes les plus consommateurs : chauffe-eau,
chauffage, réfrigérateur, matériel informatique, éclairage…
7€ - Micro-ondes (1,5h/semaine)
12€ - TV Écran plat LCD (4h/jour)
Pour en mesurer l’impact, sachez qu’il existe des instruments de mesure qui
fonctionnent comme un compteur individuel à placer entre la prise de courant
et l’appareil pour en connaître la consommation exacte.
18€ - Lave linge A+++ (6 utilisations/semaine)
20€ - Box Internet Wifi (fonctionnement continu)
21€ - Lave vaisselle A+++ (8 utilisations/semaine)
BON À SAVOIR
22€ - Réfrigérateur congélateur A+++
Selon l’Ademe, la facture énergétique des ménages en France,
toutes énergies confondues, est en moyenne de 1 403 € /an en 2012.
25€ - Four de cuisine (1,5h/semaine)
> LES POSTES DE CONSOMMATION D’ÉNERGIE À LA MAISON
8%
Eau chaude
sanitaire
20
Appareils
électriques
%
40€ - TV Écran plat Plasma (4h/jour)
44€ - Climatiseur mobile (pendant 30 jrs, 5h/semaine)
8%
Cuisson
47€ - Sèche-linge (5 utilisations/semaine)
55€ - Réfrigérateur américain (+ de 5 ans)
64%
Chauffage
91€ - Aquarium (lampe et pompe comprises)
0
20
40
60
80
100
Coût annuel moyen, évalué en 2012 avec tarif moyen électricité = 0,11€/kWh.
Source : Ademe.
27
2/ J’ENTRETIENS
3/ JE RÈGLE
L’entretien de vos équipements et de votre logement est essentiel
car il est la clé du bon fonctionnement des systèmes et donc des
économies d’énergie qui en découlent !
Le mode d’utilisation, de réglage et
d’entretien est aussi important que le type
d’équipement choisi.
Les principaux entretiens à effectuer sont les suivants :
Le chauffage : la température intérieure conseillée est de 19°C (16°C pour les chambres la nuit).
Utilisez un thermostat programmable pour faire
varier la température en fonction de votre présence
(jusqu’à 10% d’économie).
- système de chauffage (une fois par an par le biais d’un contrat qui comprend en plus
de la visite liée à l’entretien, un à deux déplacements dans le cadre d’une panne du
système),
- ventilation (y compris dans le cas d’une VMC double flux) : nettoyage des grilles
d’aération, vérification des gaines (étanchéité), changement des filtres…
Exemple de la ventilation mécanique : faites vérifier
que les débits d’air sont correctement réglés. S’ils
sont trop importants, c’est une perte d’air chaud et
s’ils sont trop faibles, la qualité de l’air intérieur sera
mauvaise et vous risquez également des problèmes
de condensation.
- ballon d’eau chaude sanitaire : vidange,
calcaire…
- chéneaux et gouttières de la toiture,
- vitrages et joints d’étanchéité,
De la même manière, si vous avez réalisé des travaux
traitant l’étanchéité à l’air de votre logement, restez
attentif à la ventilation sinon des « désordres » du
même type pourraient apparaitre.
-
cheminée, poêle à bois (ramonage
mécanique jusqu’à deux fois par an
selon le type d’appareil, réglages…) et
installation solaire thermique.
4/ J’ÉVITE
- de percer des parois isolées,
- de couvrir ou d’encombrer les radiateurs,
- de placer le four à coté du réfrigérateur,
- de fermer ou boucher les grilles de ventilation,
- d’utiliser un poêle à pétrole.
28
5/ ACHAT ET CONSOMMATION
DE VOS ÉQUIPEMENTS
> LE FROID
> LA CUISSON
N’achetez pas de matériel surdimensionné par rapport à vos besoins et optez
pour les modèles A+ et A++ plus efficaces. L’achat d’un réfrigérateur de ce type
se rentabilise dans les deux ans. En effet, réfrigérateurs et congélateurs comptant
pour environ 19% de la consommation électrique d’un ménage, le retour sur
investissement est donc assez court.
Cuisiner en utilisant de l’électricité représente en moyenne 8% de la consommation
électrique d’un ménage.
> LE LAVAGE
Optez plutôt pour un four à air pulsé (chaleur tournante) car un petit ventilateur est
utilisé pour répartir l’air chaud, ce qui permet de réduire le temps de cuisson de 30%
et d’obtenir une économie d’énergie du même ordre.
Lave-linges et lave-vaisselles représentent environ 17% de la consommation
électrique d’un ménage.
Conseils d’achat :
- vérifiez si le lave-linge présente plusieurs options de niveau d’eau (en fonction
de la charge) ainsi qu’une option « trempage » ; privilégiez les lavages à froid
ou à basse température (30°C). Enfin, préférez les modèles avec détecteur
d’humidité automatique afin de réduire le temps de séchage.
- pour le lave-vaisselle, veillez à ce qu’il offre un programme « éco » permettant
un séchage naturel de la vaisselle, ce qui représente une économie d’énergie
considérable.
Exemple d'étiquette
énergétique d'un appareil
électro-ménager.
En règle générale, la cuisine se fait soit au gaz naturel soit à l’électricité. Si les fours
électriques sont bien plus économes en énergie que les fours à gaz, c’est en revanche
le contraire pour les plaques de cuisson.
Quant aux fours combinés, ils se servent de la technologie micro-ondes
et de lampes halogènes pour réduire le temps de cuisson et donc la consommation
d’énergie, de 66 à 75%.
> LES ÉQUIPEMENTS DE DIVERTISSEMENT
Les ordinateurs et autres équipements électroniques représentent une source
de consommation importante avec 34 % de la consommation électrique
d’un ménage.
Une part considérable de l’énergie est en fait consommée en « mode veille actif »,
mode où l’équipement s’apprête à fonctionner à nouveau dès qu’une touche est
activée.
29
CONSEILS PRATIQUES
- veillez à bien entretenir vos
équipements car un appareil
non
entretenu
consomme
davantage et dure moins longtemps.
- débranchez vos appareils non
utilisés ou coupez l’alimentation au niveau de la prise : vous
réduirez ainsi votre facture
d’électricité de 10%.
- utilisez des multiprises avec
interrupteur : c’est une méthode
très efficace pour diminuer la
consommation en veille.
EN BREF
BÉNÉFICIER DE SES TRAVAUX, C’EST :
-M
ettre en place un suivi
de ses consommations d’énergie,
-E
ntretenir régulièrement
ses équipements et ses
aménagements,
- Veiller à acheter des équipements
économes en énergie.
30
11
S
E
L
I
,
T
U
S
N
E
I
Lnon exhaustif
www.renovation-info-service.gouv.fr
www.effinergie.fr
REMERCIEMENTS
www.anah.fr
www.energieplus-lesite.be
www.anil.org
www.nordpasdecalais.fr
www.caue-nord.com
www.qualiconstruction.com
Ce guide pratique est le fruit d'une démarche partenariale menée dans le cadre
du Plan 100 000 logements piloté par la Région Nord-Pas de Calais. Il a fait l'objet
de nombreuses réunions de travail et de temps d'échanges portant sur l'écriture,
la validation et la relecture des textes ainsi que sur le choix des illustrations.
www.caue62.org
www.renovationdurable.eu
www.cd2e.com
Pour leur précieuse contribution, nous tenons tout particulièrement à remercier
les personnes suivantes :
- Ann-Gaël BEARD, ADIL du Nord
- David BESENGEZ, Région Nord-Pas de Calais
www.conso.net
- Frédéric BROUILLARD, Région Nord-Pas de Calais
www.ecocitoyens.ademe.fr
- Samuel COURDENT, Technicity
- Jérôme BULTEZ, DDTM du Nord
- Isabelle DAUCHY, URPACT
- Julien DORCHIES, ADIL du Nord
- Eric DRUOT, Habitat et Développement
- Ludovic DUBO, Habitat et Développement
- Cécilia DUVAL, Région Nord-Pas de Calais
- Quentin FLORENT Pays Cœur de Flandre
- Hervé FRYS, Ville de Lille
- Catherine JOST, Urbanis
- Thomas PLATT, Région Nord-Pas de Calais
- Laurent ROUSSEAUX, Région Nord-Pas de Calais
- Yannick SERPAUD, Région Nord-Pas de Calais
Conception/Rédaction : Cécilia Duval, David Besengez
Conception graphique : La Cuisine (Marcq-en-Barœul)
Impression : imprimerie Monsoise (Mons-en-Barœul)
N° ISBN : 979-10-93965-00-0
- Hélène VAN ESLANDE, Lille Métropole
31
Mon projet de rénovation ? Ça fait longtemps que j'y pense... Mais
comment le réussir ? Comment mettre mes efforts et mes moyens
au bon endroit au bon moment, comment me faire accompagner et
par qui ?
Vous êtes un particulier, vous souhaitez vous engager dans un
projet de rénovation énergétique, ce guide est fait pour vous !
Il a pour objectifs de vous informer et de vous accompagner dans
votre démarche de rénovation à chaque grande étape : conception,
financement, programmation, réalisation et suivi des travaux.
Région Nord-Pas de Calais / Mission Plan 100 000 logements
151 Avenue du Président Hoover - 59555 Lille cedex
Tél. : +33 (0)3 28 82 72 69
www.nordpasdecalais.fr/plan100000logements
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement