Guide de la VAE

Guide de la VAE
Validation des Acquis de
l’Expérience
Guide Méthodologique de la
V alidation des A cquis
de l’E xpérience
1
S ommaire
Définitions, principes et historique
p5
I - Quels sont les intérêts de la VAE
II - Que sont les certifications professionnelles en France
Les certifications de l'Education nationale
Les certifications institutionnelles Ucanss
p6
p6
p7
p8
Nomenclature des niveaux de formation
p9
III - Comment obtenir une certification ?
IV - Quelle certification choisir ?
Durée et conditions des années d'expérience requises
Définir le champ correspondant au plus près de son champ d'activité
Définir le niveau de certification correspondant à son niveau d'activité
Quelques conseils pour consulter le Répertoire national
des certifications professionnelles
Stratégie de validation pour un candidat
p10
p10
p10
p11
p11
p11
p12
Exemples de métiers pour lesquels existe une certification
inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles
p13
V - Description de la démarche de validation
La recevabilité de votre demande
L'évaluation des compétences
Description d'une situation d'activité
Récapitulatif des étapes de validation
p18
p19
p19
p20
p23
Les coûts et financements y afférents
p24
VI - Quel accompagnement
p26
VII - Quels financements
p28
VIII - Comment aider un candidat à la VAE
p28
La planification du dispositif de VAE dans sa globalité
pour les personnels Ugecam visant le diplôme professionnel
d'aide-soignant
p29
Procédure VAE des aides-soignants et auxiliaires de puériculuture
p31
Glossaire
p33
Fiches techniques par certification
Annexe : résultats de l'étude " Repérage des certifications pour les métiers de la Sécurité sociale ",
réalisée par l'Ucanss et le Centre académique de validation des acquis de Créteil en 2003
P réface
Préface
P
réfacer ce guide est un réel plaisir, il concrétise
l'accord cadre Education nationale/Sécurité sociale
(20 janvier 2006) qui formalise et dynamise des relations
jusqu'alors ponctuelles.
A travers cet outil conçu pour vous, l'Ucanss démontre sa volonté
d'utiliser mieux et davantage les possibilités offertes par la VAE.
Il facilitera son accès aux organismes désireux
d'accompagner leurs salariés.
Pour faire de ce guide un outil efficace et utile,
nous nous sommes servis de l'expérience
accumulée depuis de nombreuses années au
service de milliers de personnes qui ont pu,
grâce à cette loi, obtenir un diplôme national
dont la valeur est garantie par l'Etat.
I
nscrite dans les orientations prioritaires de
l'accord de branche et de la CPNEFP, la VAE,
qui est et restera une démarche individuelle, est
aussi une opportunité
collective, déjà utilisée par
certains organismes,
les Ugecam notamment.
Accompagner
la certification des
compétences individuelles
est un moyen de faire
connaître et reconnaître
nos savoir faire dans un
environnement de plus en plus concurrentiel.
Pour y parvenir, nous nous sommes efforcés
de vous simplifier la question
de la certification et de la validation,
complexe dans notre pays.
Cette loi sur la VAE offre pour les individus et les organisations de
multiples avantages, notamment : contribuer à la sécurisation des
parcours professionnels, valoriser et promouvoir l'expérience, faciliter
la mobilité interne ou externe, motiver, améliorer l'image des métiers
et de leur attractivité, impulser une dynamique de progression
et de changement…
Je suis convaincu que ce guide, à l'usage des responsables
ressources humaines et du management, trouvera son public en
répondant aux questions que se posent les salariés.
Certifiés ISO 9001, nous avons le souci
de la qualité des prestations que nous réalisons.
Vos suggestions et contributions sont les bienvenues pour enrichir et
améliorer ce guide, et en faire un levier de développement
de la validation des acquis de l'expérience.
La " formation tout au long de la vie ", inscrite dans la loi, doit
permettre à chacun de se qualifier, se promouvoir, se reconvertir ou
s'adapter aux changements réglementaires, sociaux, économiques,
technologiques et organisationnels. Dans ce contexte, la validation
des acquis de l'expérience prend tout son sens et trouve son utilité
individuelle, sociale et professionnelle.
Un grand merci aux auteurs et bon usage à tous de ce guide.
Jacques Chéritel
Délégué à la formation
continue
3
Ce guide est destiné en premier lieu aux
responsables ressources humaines et
responsables formation qui y trouveront
des réponses méthodologiques et techniques
concrètes. En ligne sur le site internet de
l'Ucanss, il évoluera en fonction de l'actualité
et de vos besoins.
Merci à l’académie de Créteil du travail
de clarification réalisé pour offrir à notre
Institution un outil unique en son genre
et d'une grande qualité.
Yves Dellery
Directeur de la formation
professionnelle
D éfinitions,
principes et historique
L
a validation des acquis de l'expérience est un droit individuel
(inscrit dans le livre IX du Code du travail et dans le Code de
l'Education) qui permet d'obtenir tout ou partie d'une certification professionnelle. L'ensemble des activités salariées, non salariées ou
bénévoles peuvent faire l'objet d'une demande de validation
des acquis de l'expérience. Une durée totale d'expérience
cumulée d'au moins trois ans est exigée (stages et contrats en
alternance non comptés) en rapport direct avec les exigences
du diplôme. Un candidat ne peut déposer qu'une seule
demande pendant la même année civile et pour le même diplôme (trois demandes maximum). La validation est indépendante de
la formation, et le diplôme visé sans rapport avec les diplômes
acquis.
Lorsque le diplôme n'est pas validé en totalité, les acquis validés
sont valables cinq ans.
La loi sur la validation des acquis de l'expérience prend appui sur la
précédente loi, dont elle étend l'accès et le champ de la validation.
Le demandeur de validation bénéficie de clauses de protection, en
particulier la confidentialité de sa démarche et la neutralité des
membres du jury, qui ne peuvent appartenir à son entreprise ou à
son organisme.
Un congé de validation a été créé, permettant à un salarié, sous
certaines conditions, d'obtenir une autorisation d'absence de
24h au maximum.
Une prise en charge financière peut être accordée par un organisme paritaire agréé au titre du congé
individuel de formation, tant pour ce qui concerne la rémunération que pour les frais afférents à la
validation.
Enfin, les actions de validation des acquis comme les bilans de compétences entrent désormais
dans le champ des actions de formation et, en conséquence, sont imputables dans le cadre du plan
de formation (se reporter aux circulaires annuelles du FAF Sécurité sociale). Elle est également finançable au titre de DIF (voir page 25).
5
I - Quels sont les intérêts de la VAE ?
P
our le salarié : interrogées sur leur motivation pour la démarche de VAE, les personnes évoquent en
première position (plus de 40 % des réponses) des raisons personnelles (désir de reconnaissance),
puis des désirs de promotion (30 %), d'évolution professionnelle (29%) et de mobilité (6%).
(Centre Académique de Validation des Acquis de Créteil)
Pour les organismes de Sécurité sociale : la reconnaissance des acquis de l'expérience constitue un chapitre de l'accord de branche qui indique que l'accessibilité à un diplôme, par la voie de la formation ou de la
validation des acquis, vise à faciliter la reconnaissance des salariés et leur mobilité professionnelle. Les diplômes internes devront ainsi conduire à des diplômes reconnus au plan national et/ou européen ou à des CQP.
La VAE permet, en effet, selon une enquête de 2005 du ministère de l'Economie et des finances auprès de
135 entreprises, de :
valoriser et motiver les personnes : 38%
développer l'employabilité interne et externe des salariés : 26 %
accompagner leur évolution interne : 19%
accompagner les évolutions de l'activité et des métiers : 17%
mettre en adéquation le poste occupé avec le niveau de qualification : 14%
La VAE permet également un gain de temps et d'argent. Combinée éventuellement à la formation, elle permet d'individualiser et de raccourcir les parcours.
II - Que sont les certifications
professionnelles en France ?
C
e sont tous les diplômes, délivrés par un ministère
(Education nationale, Affaires sociales, Emploi, Santé,
Jeunesse et Sports, Agriculture…), les titres à finalité professionnelle des organismes de formation ainsi que les certificats de qualification professionnelle des branches (CQP).
Les diplômes : crées par décret et arrêtés, après avis d'instances consultatives auxquelles participent des représentants
des branches concernées, ils ont une valeur nationale. C'està-dire qu'ils sont reconnus sur tout le territoire et qu'ils attestent un niveau de formation générale et professionnelle.
6
Pour l'Education nationale, les diplômes d'enseignement général sont exclus du champ de la VAE
(Brevet des collèges, Baccalauréats généraux). En revanche, tous les diplômes professionnels, du CAP
au BTS, et tous les diplômes de l'enseignement supérieur sont accessibles par la VAE.
Les diplômes sont enregistrés de droit dans le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).
Les titres à finalité professionnelle attestent de capacités techniques opérationnelles. Ils sont enregistrés
sur demande auprès de la commission nationale de la certification professionnelle. Ils sont créés et délivrés
par des organismes de formation privés ou publics.
Les certificats de qualification professionnelle (CQP) conçus dans le cadre des branches professionnelles valident des compétences spécialisées et sont inscrits dans les conventions collectives.
Les dispositions du code de l'Education et du travail se rapportant à la VAE visent exclusivement les certifications inscrites au Répertoire national des certifications professionnelles.
L'enregistrement au Répertoire national n'est pas obligatoire, il dépend de la volonté de l'organisme certificateur.
Les certifications spécifiques
de la branche Sécurité sociale
Certifications de l'Education nationale
Un accord cadre a été signé en janvier 2006 entre l'UCANSS et le ministère de l'Education nationale. Les principaux métiers concernés par cet accord sont les métiers de techniciens et gestionnaires de la protection sociale,
et les métiers de l'encadrement de proximité. Cet accord vise notamment à préparer le recrutement massif des
bac + 2 et bac + 3 pour faire face aux besoins de renouvellement des effectifs, consécutifs aux départs en retraite de près de la moitié des effectifs d'ici 2010. La diffusion de la culture de la protection sociale, de la technicité,
de la relation de service, de l'approche client, des nouvelles technologies est, à ce titre, essentielle. Parmi les axes
de coopération envisagés, cet accord a abouti à la création d'un BTS services et prestations du secteur sanitaire et social qui verra le jour pour la première promotion, en formation initiale à la rentrée 2007. Cette formation
correspond aux activités professionnelles des " techniciens conseils ".
Dans l'enseignement supérieur, des partenariats avec des universités ont également abouti à la création de licences professionnelles en management opérationnel dans la Protection sociale (Marne-la-Vallée, Toulouse I et
Nancy II et Rennes I), en gestion de la protection sociale orientée sur des postes de la maîtrise, technique et d’expertise dans les institutions sociales (Orléans). L’Ucanss a également mis en place une formation diplômante avec
l’IUT d’Evry (Diplôme d’université “Gestion de patrimoine”, certifiée Ucanss “Gestionnaire de patrimoine”) et une
formation diplômante d’acheteur avec l’IUT de Lille 2 (Diplôme d’université d’acheteur public)
certifiée Ucanss “Performance, Professionnalisation de l’acheteur”.
7
Certifications institutionnelles Ucanss
En décembre 2006 a été créé le premier CQP de la branche pour les délégués à l'Assurance maladie
(DAM).
Un dispositif interne de formation appelé Performance, aboutit à la délivrance du CAPESS (Certificat
d'Aptitude Professionnelle à l'Encadrement des organismes de la Sécurité sociale). Cette certification atteste des capacités à exercer les fonctions de manager opérationnel dans un organisme de Sécurité sociale.
Sur les métiers de l'expertise technique existent également des certifications délivrées par l'Ucanss sur les
fonctions de conseiller en organisation, d'auditeur interne, d’acheteur, de fondé de pouvoir, de gestionnaire
de patrimoine et d'inspecteur du recouvrement pour les Urssaf. Pour cette dernière certification, l'entrée en
formation nécessite des épreuves de sélection et des pré-requis en terme de diplômes : minimum BTS CGO
(comptabilité et gestion des organisations) ou DUT GEA (gestion des entreprises et administrations).
Les niveaux de qualification :
La qualification, en tant que maîtrise des savoirs et compétences nécessaires à la tenue d'un poste de
travail, peut être acquise par la formation ou l'expérience. Elle est reconnue officiellement par un diplôme, un
titre ou un CQP.
Une certification professionnelle enregistrée au RNCP atteste d'une "qualification" c'est-à-dire de capacités
à réaliser des activités professionnelles dans le cadre de plusieurs situations de travail, à des degrés de
responsabilités définis dans un "référentiel".
Les certifications sont positionnées en fonction des niveaux de qualification d'une personne. Ces niveaux s'échelonnent de I à V, dans un ordre décroissant : le niveau I correspond au niveau de qualification le plus élevé.
Ce classement constitue un "repère" par rapport au niveau d’autonomie et de responsabilité exercé.
8
N omenclature
des niveaux de formation
Niveaux
Certifications
Indications
V
Brevet d'études professionnelles (BEP)
Certificat d'aptitude professionnelle (CAP)
Certificat de formation professionnelle
des adultes (CFPA) du premier degré
Titres professionnels
Cette qualification concerne principalement
un travail d'exécution qui peut être autonome
dans la limite des techniques qui y sont
afférentes.
Niveau ouvrier qualifié
IV
Brevet professionnel (BP)
Brevet de technicien (BT)
Baccalauréat professionnel
Baccalauréat technologique
Brevet de maîtrise
Titres professionnels
Cette qualification implique davantage de
connaissances théoriques. Elle concerne
principalement un travail technique qui peut
être exécuté de façon autonome et/ou comporter
des responsabilités d'encadrement (maîtrise) et
de coordination.
Niveau ouvrier hautement qualifié,
agent de maîtrise
III
Diplôme des Instituts Universitaires de
Technologie (DUT)
Brevet de technicien supérieur (BTS)
Fin de premier cycle de l'enseignement
supérieur
Titres professionnels
Cette qualification correspond à des connaissances et des capacités de niveau supérieur sans
toutefois comporter la maîtrise des fondements
scientifiques des domaines concernés. Les
capacités et connaissances requises permettent
d'assurer de façon autonome ou indépendante
des responsabilités de conception et/ou
d'encadrement et/ou de gestion.
Niveau de technicien supérieur,
agent de maîtrise
II
Licence professionnelle
Master 1
Titres professionnels
Cette qualification implique la maîtrise des fondements scientifiques de la profession, conduisant généralement à l'autonomie dans l'exercice
de cette activité.
Niveau de cadre responsable d'un service ou
chef de projet.
Trois capacités attendues : animation et conduite
de réunion, gestion de budget, gestion de projet.
I
Master 2 professionnel
Master recherche
Doctorat
En plus d'une connaissance affirmée des fondements scientifiques d'une activité professionnelle, cette qualification nécessite la maîtrise de
processus en matière de conception stratégique
ou de recherche ou d'expertise.
Niveau de cadre supérieur
9
III - Comment obtenir une certification ?
L
a loi sur la VAE reconnaît que l'activité professionnelle est productrice de compétences et de savoirs
ayant la même valeur que s'ils avaient été acquis en formation. Il existe donc deux voies pour obtenir
une certification :
Formation
Î
Examen
Î
Certification
Expérience
Î
Dossier
Î
(Validation des acquis de l'expérience)
La VAE est donc une nouvelle voie pour obtenir tout ou partie d'un diplôme à finalité professionnelle, un titre
ou une certification professionnelle figurant sur la liste validée par la Commission Nationale des Certifications
Professionnelles. Cette liste est accessible en ligne sur le " le Répertoire National des Certifications
Professionnelles " (RNCP).
La voie d'accès au diplôme ou titre professionnel par la VAE s'ajoute donc aux voies scolaires et universitaires, à la formation professionnelle continue, à l'apprentissage. C'est le même diplôme, il a la même valeur.
IV - Quelle certification choisir ?
L
e choix se fait d'abord en fonction des critères d'éligibilité : justifier de trois ans d'expérience dans un
champ d'activité.
Durée et conditions des années d'expérience requises.
Les trois années nécessaires pour être éligible ont pu être exercées sur le champ d'activité de manière discontinue, de préférence au cours des dix dernières années. La durée cumulée doit correspondre à trois
années en équivalent temps plein soit 1.600 heures X 3 = 4.800 heures. Cette expérience peut avoir été réalisée dans le cadre d'une activité non salariée, comme bénévole dans une association par exemple. Dans tous
les cas, le candidat doit être en mesure de justifier de la durée requise par des documents officiels (certificat
de travail, bulletin de salaire, attestation du président de l'association dans le cas d'une activité bénévole …).
10
Définir le champ de formation correspondant au plus près à son champ d'activité.
La Commission Nationale des Certifications Professionnelles (CNCP) utilise dans son Répertoire National des
Certifications Professionnelles (RNCP : http://www.cncp.gouv.fr) la Nomenclature des Spécialités de
Formation (NSF : http://www.centre-inffo.fr/Nomenclature-des-specialites-de.html ) pour classer les certifications.
Afin de déterminer la certification pour laquelle la candidature sera recevable, il convient de déterminer dans
un premier temps son code NSF.
Une sélection dans le répertoire (RNCP) par le seul critère du code NSF est néanmoins insuffisante. En effet,
le résultat de la recherche vous donnera l'ensemble des certifications dans le même champ, quel que soit le
niveau de certification. Il faut donc affiner la recherche en tenant compte du niveau de formation choisi.
Définir le niveau de certification correspondant à son niveau d'activité
En effet, le jury cherchera d'emblée à vérifier si le candidat a bien acquis son expérience au niveau de responsabilité correspondant à la certification.
Les indications qui sont précisées sur la grille de niveaux de la nomenclature de formation de 1969 permettent de s'auto-positionner quant au
niveau de responsabilité exercé dans son activité.
En définissant le niveau (de V à I) et le code de la spécialité (NSF), le
RNCP affiche alors l'ensemble des certifications correspondantes. Le
résumé du référentiel qui est précisé pour chaque certification permet
de sélectionner la ou les certifications les plus proches de son activité.
Quelques conseils pour consulter le Répertoire (RNCP : http://www.cncp.gouv.fr )
Utilisez le formulaire "Rechercher une certification enregistrée" dans la rubrique Répertoire. Un fichier d'aide
vous guidera dans votre recherche. Attention, les recherches les plus simples sont souvent les pus fructueuses.
La recherche par code NSF est une des façons les plus sûres d'interroger le Répertoire. Consultez la liste des
codes grâce au lien “Codes NSF”.
Ne saisissez pas l'intitulé complet de la certification recherchée mais le terme le plus pertinent (exemple :
“sport” pour toutes les certifications liées au sport).
Pour visualiser le résumé descriptif de la certification, cliquez sur l'icône située à gauche du libellé dans la liste
des résultats.
11
Stratégie de validation pour un candidat
Une fois la spécialité de formation déterminée, il convient d'apporter le plus grand soin au choix du niveau
visé.
Le niveau visé doit correspondre en termes de tâches, d'activités et de responsabilité aux exigences du
diplôme.
Les exigences
de la certification
Les acquis
du candidat
NB : Afin d'éviter les échecs, toujours douloureux, le repérage du niveau doit être conduit par des spécialistes et avec prudence.
Repérage des certifications pour les métiers de la Sécurité sociale :
A titre d’illustration, voici un exemple de comparaison extraite de l’étude menée par l’Ucanss et le Centre
académique de validation des acquis de Créteil sur le métier d’assistante de direction en 2003.
METIER D'ASSISTANTE DE DIRECTION
Communication
5
4
. Accueil physique personnalisé/téléphonique
. Relations internes et externes (fournisseurs, entreprises)
. Relation avec les partenaires
. Réception et diffusion des messages
. Rédaction des courriers personnalisés,
. Rédaction de compte rendu
. Filtres des appels téléphonique, notes et transmission
. Animation de réunion
. formation de stagiaires, nouveaux employés..
….
3
2
Conduite de projets
Organisation et suivi des dossiers
. Participation à la mise en place de la qualité
. Mise en place d'une documentation
. Conception d'outils, de documents, supports..
. Elaboration de plaquettes
. Mise en place de procédures...
1
0
Assistanat
. Assister le Directeur dans divers domaines
(préparation de dossier, organisation de
réunion,rendez-vous…)
. Être la personne relais du service
. Régler des dysfonctionnement
...
. Gestion du temps et des urgences
. Récolte et diffusion de l'information
. Gestion et suivi des dossiers
. Mise à jour de la documentation
. Organisation des réunions
. Préparation des réunions (documents,
matériels...
. Prises de notes
. Rédaction de synthèse
. Propositions et/ou mise en place
d'amélioration..
. encadrement/gestion personnel
Gestion
référentiel diplôme BTS Assistant de direction
métier d'assistante de direction
12
. Gestion et suivi de budget
. Participation à l’élaboration d’un projet
. Élaboration de statistiques
. Conception de graphiques
. Actualisation de données quantitatives
E xemples de métiers
pour lesquels existe une certification
inscrite au RNCP*
En noir : les familles professionnelles et leur code - En gris : les anciens intitulés des métiers En jaune : les nouveaux intitulés et leur code
Répertoire des métiers de la Sécurité sociale
Intervention et développement social 04
Effectifs
2005
Code
NSF
818
331
Auxiliaire de puériculture
Chargé d'intervention auprès des jeunes enfants 0401
Réalise des activités d'éveil, de loisir et d'éducation en collaboration
Dispense des soins d'hygiène et de confort pour préserver la continuité de la vie, le bien être et l'autonomie de l'enfant.
Aide l'infirmier ou la puéricultrice à la réalisation de soins.
Assure l'entretien de l'environnement immédiat de l'enfant, des
matériels de soins, les matériels ludiques.
Participe à l'encadrement des stagiaires en formation et des nouveaux agents.
Diplômes
Diplôme professionnel
d'auxiliaire de
puériculture (DPAP)
Conseiller en économie sociale et familiale
Chargé de conseil et développement en action sociale
Informe et conseille les personnes et les familles en difficulté sur
tous les problèmes de la vie quotidienne : insertion, logement, gestion de budget, santé...
ll joue un rôle important en matière de développement social des
quartiers.
Contribue à la prévention de l'exclusion sociale sous toutes ses formes.
Organise diverses actions de formation (stages d'insertion, cours
d'économie sociale et familiale...).
Travaille en collaboration avec les autres travailleurs sociaux.
Assistant de service social
Conseiller en économie sociale et familiale
Chargé d'intervention sociale 0402
Effectue un diagnostic de la situation de la personne ou de la
famille dans son environnement et il négocie avec elle les objectifs
et modalités de l'intervention à réaliser.
Met en oeuvre, auprès de la personne ou de la famille,
un accompagnement socio-éducatif adapté et l'évalue
avec la (ou les) personne(s) concernée(s).
Participe à des diagnostics partagés de l'environnement afin
d'identifier des besoins sociaux locaux, avec des partenaires
intervenant dans le champ de l'action sociale (associations,…).
Fait émerger, accompagne et évalue des projets, en lien avec les
populations et partenaires concernés relatifs à l'animation de la vie
locale et/ou au développement de services de proximité.
Collabore à des évaluations partagées de l'impact des politiques
sociales sur le territoire.
* Répertoire national des certifications professionnelles
13
5 740
(niv III)
Bac pro Services
de proximité
et vie locale (niv IV)
Diplôme de Conseiller
en économie sociale et
familiale (niv III)
Effectifs
Effectifs
2005
Code
NSF
Offre de soins et prise en charge du handicap
06
2 555
331
DE Auxiliaire de Vie
Sociale (niv V)
DE Aide Médico
Psychologique (niv V)
DP Aide Soignant (niv V)
DP Auxiliaire de
Puériculture (niv V)
128
345
NB : il n'existe pas de
certification spécifique
sur le recouvrement et la
négociation avant contentieux
Aide-soignant
Auxiliaire de soins 0601
Assure des actes de prévention, d'éducation, d'hygiène
et de santé auprès du patient.
Entretient les matériels et les locaux dans l'environnement du
patient.
Met en oeuvre des soins d'hygiène (corporelle, mentale) et/ou
hôteliers.
Réalise et adapte des appareillages pour compenser les déficits.
Contribue à remplir le dossier du patient pour les activités qui le
concernent.
Participe à l'encadrement des stagiaires en formation
et des nouveaux agents.
3 750
Analyse et conseil juridiques 08
Chargé d'affaires techniques et juridique
Gestionnaire des litiges et créances 0802
Contribue à la résolution des litiges et au recouvrement des créances relatifs à l'application de la réglementation de son organisme.
Réalise un diagnostic des situations et repère celles nécessitant un
traitement spécifique.
Constitue, gère et suit les dossiers dans une démarche amiable ou
contentieuse.
Négocie avec les personnes concernées les modalités
de règlements de créances et les informe, si besoin, sur les voies
de recours.
Gestion comptable et financière 10
Envisageable sous certaines conditions en validation partielle :
DUT carrières juridiques
(niv. III)
MC4 assistance conseil,
vente à distance (niv. IV)
5 112
Comptable
Comptable 1001
Assure la tenue de la comptabilité de son organisme, contrôle
la cohérence des documents comptables produits et en assure la
conservation.
Contrôle et exécute des vérifications comptables afin de vérifier
la bonne utilisation des fonds versés par l'organisme.
Assure les paiements et/ou les encaissements de son organisme
et gère les oppositions.
Participe à l'analyse financière, statistique et budgétaire relative
14
Diplômes
314
310
313
BTS Comptabilité
et gestion des
organisations
(niv.III)
Effectifs
2005
Effectifs
Code
NSF
Diplômes
Trésorier
Trésorier 1003
NB : il n'existe pas de
certification spécifique
sur cette fonction. Les
certifications les plus
proches se trouvent sous
le code NSF 313
Assure la gestion des portefeuilles de titres et de valeurs de son
organisme et veille à la sécurité des transactions et des dépôts.
Détermine les prévisions des flux financiers.
Gère l'ensemble des flux financiers entrants et sortants et veille
à l'optimisation des circuits financiers au sein de son organisme.
Participe à la négociation avec les établissements bancaires en
termes de taux, de délais et de services rendus.
Gestion et développement
des ressources humaines 12
1 415
315
310
Technicien en gestion du personnel
Gestionnaire administratif ressources humaines 1202
Assure l'ensemble des actes de gestion administrative concernant
la situation des salariés de l'organisme (rémunération, charges sociales
déclarations, gestion du temps, formation, mouvements du personnel…).
Informe, oriente et conseille les salariés et leurs managers, à partir
de l'analyse des situations individuelles, sur les droits et obligations
de chacun.
Exploite le système d'information des ressources humaines afin
de fournir des données statistiques en interne et externe et
de contribuer à la réalisation d'études, projections et/ou simulations
(sur les effectifs, les coûts, …).
Information et communication 14
Assistante de direction
Assistante de direction
Secrétaire
Secrétaire 1404
Gère les relations internes et externes du responsable ou des
équipes (réception et orientation des différents interlocuteurs,
relations téléphoniques).
Elabore, met en forme et rédige des courriers, documents
et comptes-rendus de réunions.
Organise et gère les rendez-vous, réunions et déplacements
de son responsable et/ou de son équipe.
Recherche, diffuse et archive les informations nécessaires au
responsable ou aux équipes concernées.
Assure la préparation et le suivi de dossiers divers.
15
Pas de certification
gérée par le Cava
Dans l'enseignement
supérieur :
DUT Gestion des
entreprises et des
administrations option
ressources humaines
(niveau III)
Sur le niveau II, plusieurs licences professionnelles dans le
domaine de la RH
2 513
320
324
BTS assistant
de direction (niveau III)
6 746
320
324
Bac pro secrétariat
(niveau IV)
BEP métiers du
secrétariat (niveau V)
Effectifs Code
NSF
2005
Effectifs
2 091
Assistance logistique 15
Agent hôtelier
Agent hôtelier 1502
334
330
343
Assure et maintient la propreté, l'hygiène des locaux.
Assure la gestion et le service de lingerie.
Participe au service de restauration et d'hôtellerie.
Assure le réapprovisionnement des stocks.
Diplômes
CAP assistant(e)
technique en milieu
familial et collectif
(niv V)
BEP Métiers de
l'hygiène, de la propreté
et de l'environnement
(niv V)
BEP Bioservices (niv V)
BP Gouvernante (niv IV)
Gestion des moyens matériels 16
2 246
Agent d'entretien
Technicien tous corps d'état 1603
343
230
Effectue divers travaux d'entretien des matériels
et des locaux dans des champs techniques différents (électricité,
plomberie, peinture, chauffage, mécanique, horticulture…).
Effectue des travaux d'installations pour l'aménagement des locaux
et le montage des mobiliers.
Assure le stockage de certains approvisionnements de matériels,
de fournitures et de produits d'entretien.
Gestionnaire moyens mobiliers et immobiliers
Gestionnaire du patrimoine 1602
CAP Maintenance
de bâtiments de
collectivités (niv V)
2 325
Elabore et conduit les opérations de travaux immobiliers
(construction, réhabilitation, rénovation, aménagement,…)
en s'assurant du respect des normes de sûreté et de sécurité
des personnes et des biens, tout en veillant à l'optimisation
des surfaces et à l'ergonomie des postes de travail du personnel
de l'organisme.
Procède à la gestion centralisée des plans des bâtiments.
Prépare, suit le plan immobilier pluriannuel et conduit les actions
d'acquisition, de cession ou de location qui y sont prévues.
Participe à la gestion des contrats d'assurance des locaux dans
lesquels l'ensemble du personnel travaille.
16
CAP Maintenance
et Hygiène des Locaux
(niv V)
313
DU Gestion de patrimoine
(Evry) (niv III)
Licence Professionnelle
Management des
organisations option
management du
patrimoine immobilier
et mobilier (Evry) (niv II)
Effectifs
Management et pilotage 17
Responsable d'une unité (manager de proximité)
Manager opérationnel 1701
Détermine les objectifs opérationnels de son secteur d'activités.
Organise et gère les moyens et évalue la performance de son
secteur.
Anime son (ou ses) équipe(s) et manage les personnes qui la
(ou les) composent.
Met en oeuvre des démarches de résolution de problèmes
pour optimiser l'action de son secteur d'activités.
Propose des changements contribuant au développement de son
secteur et/ou de l'organisme.
Participe, en tant que personne ressource, à des projets ou
missions spécifiques.
Recherche et développe des coopérations avec des réseaux
de partenaires et intervient dans des actions de communication
à l'attention des publics alors identifiés.
17
Effectifs
2005
Code
NSF
Diplômes
15 126
310
332
Licence Professionnelle
Management des
organisations spécialité
Management d'une équipe
dans la protection sociale
(Nancy) (niv II)
Licence Professionnelle
Intervention sociale option
management d'unité de
travail dans les organismes
de protection sociale
(Marne la vallée) (niv II)
Licence Professionnelle
Intervention Sociale, Option :
Management d'Unité de
Travail dans la Protection
Sociale (Toulouse 1) (niv II)
Licence Professionnelle
Management des organisations spécialité
Management d'une équipe
dans la protection sociale
(Rennes 1) (niv II)
V - Description de la démarche de validation
Les exigences
de la certification
Acquis
personnels
Acquis
professionnels
Acquis
expérientiels
VAE
Requis
Acquis
formation
L
es acquis expérientiels sont constitués des acquis professionnels, des acquis en formation et des
acquis personnels (en noir) liés aux activités privées ou bénévoles de chaque candidat.
Ces acquis couvrent une partie (la plus importante possible) des requis du diplôme. La validation va porter
sur le dénominateur commun identifié entre ces requis et les acquis du candidat. Une validation complète
sera possible lorsque le jury sera convaincu de la transférabilité des acquis expérientiels sur la partie non
couverte des requis du diplôme.
18
Procédures
http://www.infovae-idf.com/html/procedure/valid.html
http://www.infovae-idf.com/html/procedure/valid2.html
Deux grandes étapes
La recevabilité de votre demande
Elle est effectuée par le valideur sur la base du dossier
de recevabilité du candidat. Ce dossier administratif
présente les justificatifs répondant aux conditions statutaires pour engager une démarche à savoir : justifier
de trois années d'expérience en lien avec la certification visée. (cf infra durée et conditions des années
d'expérience requises)
L'évaluation des compétences
Les modalités d'évaluation sont différentes selon les
organismes valideurs : soit par constitution d'un dossier de preuves (la plus usitée), soit par mise en situation
de travail reconstituée ou réelle (seules les certifications du ministère du Travail sont évaluées selon cette
modalité).
Un accompagnement est généralement proposé par les organismes valideurs pour la constitution du dossier
détaillé et argumenté mettant en évidence le potentiel, les compétences acquises au cours de l’itinéraire
professionnel et personnel, en lien avec la certification demandée.
Le dossier de preuve consiste à décrire des situations d'activité vécues au cours de son expérience, professionnelle, par exemple, qui sont en lien avec le référentiel d'activité ou métier de la certification visée. Un résumé de ce référentiel est systématiquement présenté dans la fiche présentant la certification sur le RNCP.
19
Description
d'une situation d'activité
Il ne s'agit pas de décrire la prescription ni le résultat mais
tout ce qui se passe entre les deux, à savoir :
) comment je m'y prends pour réaliser cette activité (comment
je m'organise, les savoir-faire méthodologiques) ?,
) à quelles connaissances je fais appel pour la réaliser (les
savoirs associés) ?,
) ma mission nécessite-t-elle la mobilisation de différents
acteurs pour la mener à bien ?,
) comment j'organise ce travail entre les différents acteurs ou
comment je participe ?
Il ne s'agit pas non plus de décrire toute sa biographie professionnelle mais de choisir les situations d'activité qui nous paraîtront les plus pertinentes à décrire en regard du référentiel d'activité/métier de la certification visée. In fine, l'exercice de style demandé consiste à mettre en correspondance les situations
d'activité que l'on a choisi de décrire avec le référentiel de la certification, qui lui est normé, et précise les différentes capacités d'un diplômé dans le cadre de l'exercice de ses fonctions.
Exemple de questions posées dans un dossier de VAE
Livret de VAE pour le diplôme d'aide soignant (extrait) :
1 - Votre expérience dans l'aide et l'accompagnement d'une personne dans les actes de la vie quotidienne :
) Quelles activités avez-vous fréquemment réalisées ? (toilette, habillage, repas, élimination ou déplacement, …)
) Dans quel lieu ?
) Quel type de personnes avez-vous aidé ?
2 - Dans votre expérience, choisissez deux situations où vous avez accompagné des personnes pour la toilette, l'habillage, le
repas, l'élimination et le déplacement.
) Situation 1 : Décrivez la situation : qui était la personne aidée (par exemple son âge, sa culture, ses habitudes…)
Dans quel endroit étiez-vous ? Etiez-vous seule ou avec d'autres ?
Pourquoi avez-vous procédé ainsi ?
20
Le livret 2 proposé pour les certifications de l'Education nationale du CAP au BTS est harmonisé sur l'ensemble du territoire quel que soit le diplôme visé. Il comprend 4 parties :
) une fiche parcours (P) dans laquelle le candidat liste tout ou partie des emplois et employeurs qu'il a eu
) une ou des fiche(s) organisation(s) (O) présentant les différents employeurs pour lesquels le dossier fera état
de description vécues d'activités
) une ou des fiche(s) emploi(s) (E) décrivant son poste de travail et ses fonctions
) au moins 4 fiches activités (A) au sein desquelles le candidat décrira son travail et ses différentes tâches
Exemple de questions sur la fiche Emploi
Qui définit, contrôle et évalue vos activités ?
Š qui dépend de qui ?, qui fait quoi ?, qui donne les consignes, de quelle manière et en quelles occasions?
Quelles sont-elles ? Idem pour contrôle et évaluation.
) Si des changements importants ont marqué l'évolution de votre emploi (fonction ou poste), de quel(s) ordre(s)
étaient-ils ?
Š Est-ce que votre emploi, vos fonctions ont évolué ?
Š Changements qui ne sont pas de votre initiative liés à l'organisation, liés au matériel ou aux technologies,
au relationnel …
Š Évolution dans l'entreprise, voire ailleurs. Changements (nature des tâches effectuées, outils, organisation,
responsabilités…)
) Donnez des exemples de situations imprévues que vous avez rencontrées et expliquez comment vous y avez fait
face :
Š Dans l'exercice de vos activités, vous arrive-t-il de rencontrer des situations imprévues ou qui vous posent
problème et gênent votre activité (dysfonctionnements, pannes,...) que vous arriviez à les résoudre ou non ?
Si oui : décrivez deux ou trois situations qui vous semblent significatives.
quelles en sont les causes ?
Š dites ce que vous faites face à chacune de ces situations, ou dites ce que vous pourriez proposer comme
solution.
) Vous répondrez à ces questions à l'aide d'exemples significatifs.
Tout métier comporte des difficultés. Le but n'est pas de critiquer votre travail, mais de montrer comment vous avez réagi
face à des événements imprévus liés à des problèmes d'ordre matériel ou humain.
En quoi les deux ou trois situations mentionnées posaient un problème. Ce que vous avez proposé et/ou réalisé pour
résoudre le problème ou améliorer la situation
21
Exemple de questions sur la fiche Activité
) En quoi cette activité tient-elle une place importante dans votre emploi (fonction, poste) ?
Š Expliquez le choix de décrire cette activité par rapport à toutes celles que vous avez
listées dans la fiche parcours
Š Donnez la fréquence, et expliquez l'importance
) Pour effectuer cette activité, vous traitez des informations :
ŠDe quelles Informations
avez-vous besoin ?
ŠComment et auprès de
qui vous les procurezvous ?
ŠComment les utilisezvous ? Quel(s) traitement(s) effectuez-vous ?
ŠEst-ce que pour utiliser
ŠTransmettez-vous
des informations ?
ŠA qui ? Pour quoi
faire ? Comment ?
ces informations, vous
devez les modifier ?
ŠEst-ce qu'elles sont utiles
pour vous immédiatement
ou pas ?
ŠEst-ce que vous devez les
transmettre en les modifiant ou non ?
) Décrivez comment vous vous organisez pour réaliser cette activité :
) Décrivez ici votre organisation, vos méthodes (en respectant l'ordre des étapes
de votre travail).
) Précisez aussi si vous devez tenir compte du travail de l'équipe
) Dire Je. Prendre des exemples
L'évaluation est effectuée par un jury officiel indépendant, dont la composition et la désignation sont fixées
par la réglementation. Celui-ci comprend obligatoirement des professionnels.
Le candidat peut s'entretenir avec le jury, s'il le souhaite ou si le jury le souhaite. L'entretien sert au jury à
s'assurer de la véracité et de l'authenticité du dossier. Il lui permet également d'obtenir des informations complémentaires.
Après délibération, le jury octroie le diplôme ou une partie du diplôme. Dans ce cas, il prescrit au candidat
une évaluation complémentaire et précise les unités restant à acquérir.
22
Récapitulatif des étapes de validation
Durée indicative moyenne
Choix de la certification visée
Î
Réunion préalable d'information chez le valideur
1 mois
Etude personnalisée du parcours du candidat
Î
2 mois
Î
Dépôt du dossier de recevabilité
2 mois
Notification de recevabilité
Constitution du dossier de preuve
Dépôt du dossier de preuve
Evaluation par le jury
2 sessions par an (selon les certificateurs)
En cas de validation partielle, formation complémentaire
La durée dépend des modules à compléter
Choix de la certification visée : cf infra quelle certification choisir et supra quel accompagnement ?
Réunion préalable d'information chez le valideur : souvent obligatoire pour engager une démarche
Etude personnalisée du parcours du candidat : appelée dossier de pré-orientation (DPO) dans certaines
universités, étude personnalisée au sein des DAVA (dispositif académique de validation d'acquis qui gèrent
la validation pour les diplômes professionnels du secondaire du CAP au BTS), cette étape est optionnelle ou
obligatoire en fonction du valideur.
Dépôt du dossier de recevabilité : chez certains valideurs (certifications du ministère de la Santé et des
affaires sociales) une fenêtre est définie annuellement pour le dépôt des dossiers par certification. Pour les
autres le dépôt se fait au fil de l'eau.
Notification de recevabilité de la part du valideur : elle intervient dans un délai maximal de deux mois à
compter du dépôt du dossier de recevabilité.
Constitution du dossier de preuve : un minimum de travail personnel est à prévoir pour réaliser ce dossier.
Les organismes de validation et certains cabinets privés proposent d'accompagner les candidats dans la
constitution de leur dossier.
23
Dépôt du dossier de preuve : la date du dépôt induit la date de réunion du jury pour évaluer le dossier
Evaluation par le jury : les jurys ne se réunissant pas au fil de l'eau, les valideurs prévoient généralement
deux sessions de jury par an pour leurs certifications
En cas de validation partielle, deux voies sont possibles :
une nouvelle VAE à condition d'acquérir une expérience complémentaire
et la formation.
On peut également coupler les deux. La durée de formation complémentaire dépend du nombre d'unités
obtenues sur la certification. D'où l'intérêt de pronostiquer en amont de la démarche le pourcentage de validation que l'on pense pouvoir obtenir : si l'on pense obtenir moins d'un tiers de la certification, mieux vaut
envisager une entrée en formation directement (on perd moins de temps).
Entrée en formation : la durée moyenne d'une formation pour une certification est de 1.100 heures sur
1 an si elle est effectuée à temps plein. Si elle est effectuée de manière
fractionnée, de manière à permettre la continuité d'une activité au 4/5ème
par exemple, celle-ci peut
s'étaler sur deux voire trois
années. Pour connaître les
conditions d'obtention et de
financement d'une formation
continue reportez vous à ce lien :
http://www.fongecif.com/Page/CCIFCDI.htm et aux circulaires annuelles du FAF
Sécurité sociale.
24
Les coûts et les financements y afférant
Les coûts concernent essentiellement les frais occasionnés lors des prestations d'accompagnement qui sont
optionnelles : ils se composent du coût de la prestation qui peut osciller dans une fourchette allant de 450 à
1.600 € en fonction de l'organisme choisi pour l'accompagnement ainsi que de la rémunération du salarié si
cette prestation est réalisée sur le temps de travail.
Dans le cadre de l'accord de branche de juin 2005, les actions de validation des acquis de l'expérience sont
considérées comme prioritairement éligibles au titre du DIF (droit individuel à la formation) qui a été institué.
Il est prévu que la mise en œuvre du DIF soit à l'initiative du salarié en accord avec l'employeur. Les actions
de formation (et/ou d'accompagnement VAE ou de bilans de compétences) liées au DIF se déroulent en tout
ou partie sur le temps de travail. Les heures consacrées à la formation pendant le temps de travail ouvrent
droit au maintien de la rémunération du salarié.
Le DIF est de 20 heures par an cumulable sur 6 ans. Il est transférable en cas de mutation entre organismes
du régime général.
Il est à noter dans cet accord que la mise en œuvre de la validation des acquis de l'expérience sera facilitée
par la mise en place dans les organismes d'un accompagnement par l'employeur des salariés engagés dans
cette démarche.
Les actions de formation complémentaires et consécutives à une démarche de validation des acquis de l'expérience ont également une priorité d'éligibilité au titre du droit individuel à la formation (DIF).
Il est rappelé dans l'accord de branche (chapitre 4, article 7) que les actions de formation complémentaires
et consécutives à une démarche de validation des acquis de l'expérience ont une priorité d'éligibilité au titre
du droit individuel à la formation (DIF).
Le congé de validation a été institué dans le cas où le candidat s'engage dans une démarche VAE à son initiative lui permettant d'obtenir une autorisation d'absence de 24h (6 X 4h) afin de réaliser les différentes prestations d'accompagnement et le passage devant le jury sur son temps de travail.
25
VI - Quel accompagnement choisir ?
Accompagnement
de l’organisation
Pour les employeurs, des prestataires peuvent apporter une aide
méthodologique. Le Centre Académique de Validation des Acquis de
Créteil, par exemple, peut proposer une étude de faisabilité pour déterminer l'adéquation entre les diplômes de l'Education Nationale et l'activité
professionnelle exercée en entreprise. Cette étude vise notamment à définir
les écarts existants entre la certification cible prioritaire et l'activité réelle sur
le cœur de métiers des candidats. En effet, les références que constituent les
certifications s'appuient sur des spectres de situations assez larges, que bien
souvent les salariés n'ont pas eu l'occasion d'assurer ; ce qui explique souvent les
refus d'octroi de certaines unités de diplômes ou de titres. L'étude de faisabilité est
donc un support précieux pour l'encadrement intermédiaire dans leur mission d'accompagnement : sans pour autant se mettre à la place du candidat, il s'agit pour eux
d'aider, d'encadrer au sens fort du terme, afin de prévenir ces risques d'échec, et d'aider la personne à y faire face
la cas échéant. En effet, leur fonction et la place qu’ils occupent dans la structure leur permettent d’avoir une vision
plus large de l’organisation. Leur rôle, notamment au travers de l'entretien professionnel, est de permettre au candidat de tracer des itinéraires et des parcours de progression au sein desquels la démarche VAE peut ou pas s'inscrire de manière pertinente.
L'étude de faisabilité permet à ce titre de délimiter le champ des possibles et de définir le cas échéant les formations ou le périmètre des compétences manquantes, nécessaires à l'obtention de la certification sur le
pôle d'activité étudié. Elle permet d'envisager quand c'est possible une mobilité temporaire des candidats
sur une fonction leur permettant d'acquérir les compétences manquantes ou leur entrée en formation si
l'obtention de la certification est nécessaire pour la préservation de leur employabilité. Les modules
de formation qui couvrent les champs de compétences identifiés comme manquant par l'étude
de faisabilité peuvent dans certains cas être réalisés en amont de la démarche de VAE
pour optimiser les chances de validation totale sur la certification visée.
26
Accompagnement du candidat
En amont de la démarche
L'Etat et les conseils régionaux ont créé des pôles
P
our les services de validation des acquis de
l'Education nationale (appelés DAVA ou CAVA),
l'étude personnalisée est une étape obligatoire
réglementaire réalisée à partir du document
" descriptif du parcours ", dûment renseigné par
chaque candidat, pour conseiller ou confirmer le
diplôme le plus adapté. Cette étude personnalisée
a notamment pour finalité d'éviter que le demandeur puisse s'engager plus avant dans la procédure sans la certitude de voir sa candidature
déclarée recevable. Les résultats de cette étude
sont adressés au candidat dans le mois qui suit
le dépôt de son CV.
d'information-conseil VAE (PRIC-VAE) dans chaque
région. En Ile de France, les candidats peuvent
consulter une antenne d'information conseil en VAE
(http://www.infovae-idf.com) pour les aider dans
leurs recherches. La plupart des valideurs organisent également des réunions d'information sur la
procédure de validation au sein de leurs établissements. Des cabinets privés proposent également
aux candidats de les accompagner dès l'étape de
positionnement pour les aider à déterminer le bon
niveau
et
le
bon
domaine
du
diplôme
(http://www.iciformation.fr). Enfin, certains accompagnements sont proposés pour aider les publics visant des premiers niveaux de qualification à réaliser la constitution de leur livret de recevabilité : cette aide peut prendre diverses formes, telles que l'aide à la réalisation
d'un CV, aide à la collecte des justificatifs, ateliers d'écriture…
Durant la démarche
Les organismes de validation et certains cabinets privés proposent d'accompagner les candidats dans la
constitution de leur dossier de preuve (après recevabilité) et de se préparer à l'oral.
Cet accompagnement peut prendre la forme d'ateliers en petits groupes, d'un même secteur d'activité pour
échanger les expériences des candidats, ou une forme plus individualisée (coaching avec utilisation NTIC par
mail, forum et newsgroup par exemple).
L'accompagnement peut s'avérer très utile pour les candidats de faible niveau de qualification.
27
Exemple : nature d'un accompagnement proposé
aux candidats VAE (CAVA de Créteil)
U
n atelier méthodologique collectif de 3h. Il a pour
objectif d'aider à comprendre l'organisation du livret 2 et
d'expliciter les questions posées ainsi que les attentes du jury
au travers de ces questions
En aval de la démarche
Certains valideurs proposent des entretiens
post-jury avec les candidats pour évaluer
l'opportunité de représenter un dossier de
validation.
Un conseil individualisé de 2h avec chaque candidat pour :
rechercher le ou les emploi(s) pertinent(s) à décrire,
sélectionner dans son parcours les activités les plus probantes
à explciter : une feuille de synthèse est remise au candidat à
l'issue de l'entretien
VII - Quels financements
pour la VAE ?
Un atelier méthodologique collectif de 3h pour suivre la formalisation de l'expérience professionnelle tout en tenant compte
des préconisations du conseil individualisé
En lien avec les préconisations de l'accord de
Un atelier de préparation à l'entretien avec le jury de 3h pour :
Seules les démarches de VAE visant l'obten-
connaître les attentes du jury,
„ appréhender la composition, le rôle du jury et le déroulement
de l'entretien,
„ maîtriser ses attitudes et mettre en valeur ses compétences
tion d'un diplôme ou titre enregistré au RNCP
„
„
„
branche : DIF, périodes de professionnalisation, autres.
pourront être prises en charge au titre du
congé individuel de validation créé par la loi de
modernisation sociale du 17 janvier 2002, décret d'application n 2002-795 du 3 mai 2002.
VIII - Comment aider un candidat à la VAE ?
A titre d'illustration, un dispositif a été mis en place dans le cadre de la VAE du diplôme d'aides soignants (DPAS)
pour les Ugecam. Il a été mis en œuvre à l'Ugecam d'Ile-de-France en 2006 et à l'Ugecam d'Alsace en 2007.
Pour faciliter la mise en œuvre de ce nouveau dispositif et aider les Ugecam dans l'accompagnement de leurs
candidat(e)s, un cadrage national a été conçu par l’Ucanss et la Cnamts avec le réseau des Gréta.
Cette démarche s'inscrit dans la continuité de l'accord de partenariat Ucanss/Education nationale et s'appuie sur les priorités définies dans l'accord de branche sur la formation professionnelle et les décisions prises par la Commission paritaire nationale pour l'emploi et la formation professionnelle.
Un " kit d'accompagnement " (voir schéma ci-après) permet aux Ugecam qui le souhaitent d'optimiser le
déroulement de chacune des étapes avec l'aide des Greta et du réseau institutionnel de formation. L'idée
retenue consiste à former des personnes internes aux structures (tuteurs-accompagnateurs) afin qu'elles
puissent prendre en charge elles-mêmes l'accompagnement des candidats, en respectant
l'éthique de la démarche, et en connaissance de cause.
28
L a planification du dispositif de VAE dans
sa globalité pour les personnels Ugecam
visant le diplôme professionnel
d’aide soignant
Recensement des candidats
J-
Organisation de l'accompagnement
Accompagnement des candidats à l'écriture
du livret 2 et suivi du module obligatoire de 70 h
J-
{{
1 année réglementaire
éligibles à la VAE
(choix des tuteurs-accompagnateurs)
Formations des accompagnateurs
J-
(2 jours)
" Regroupement " des accompagnateurs
J-
à mi-parcours (1 jour)
J-
J-
Dates de remise des livrets 2
Formation des formateurs qui vont " entraîner "
les candidats au jury
J - 10 j
Préparation des candidats au jury (oral)
(environ)
J
JURYS DE VAE
J + 10 j
Délivrance totale ou partielle du DPAS
(environ)
suivi, stratégies de suite de parcours, orientation
Voir également circulaire
Ucanss 027/06 du 14 juin 2006
29
P rocédure VAE des aides soignants
et auxiliaires de puériculture
Le candidat à la VAE doit :
1. Demander un livret 1 de recevabilité
Le centre d'appel du C.N.A.S.E.A.
Le C.N.A.S.E.A. gère les demandes de V.A.E. pour le compte du ministère de l'Emploi, de la cohésion sociale et du logement.
Vous pouvez joindre le centre d'appel C.N.A.S.E.A. pour toute question sur :
„
les calendriers des campagnes de recevabilité et sessions de jurys
„
le déroulement de la procédure
„
les demandes de livret 1 ou de livret 2
Le centre d'appel est joignable au : 08.10.01.77.10
(numéro azur : tarification au prix d'un appel local)
du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 20 h (heures de Paris)
Imprimer le livret de recevabilité à partir du site régional de la DRASS Ile-de-France en passant par celui du ministère :
http://www.sante.gouv.fr/
2. Il faut qu'il justifie en 2007 de 4 ans, soit 5600 heures, d'activité salariée ou bénévole en rapport direct avec le contenu
du diplôme (soins d'hygiène et de confort).
3. Il transmet son livret dûment complété accompagné des pièces justifiant de cette activité (attestations, certificats
de travail…) et une attestation sur l'honneur indiquant qu'il n'a pas déposé d'autre demande de VAE pour ce diplôme
(dans un autre département) par lettre recommandée avec accusé de réception.
4. Il attendra environ deux mois sa réponse. Le candidat recevable retirera alors un second dossier de présentation
des acquis de l'expérience auprès de la DDASS puis il disposera d'un an pour déposer ce dossier de présentation
des acquis. Lors du dépôt de ce livret 2, le candidat devra également fournir l'attestation de suivi du module obligatoire
de formation de 15 jours (70 heures).
31
G lossaire
(Sources Afnor et centre inffo-DGEFP)
Ce lien permet d'accéder au glossaire de la RNCP
http://www.cncp.gouv.fr/contenus/supp/supp_glossaire.htm
Acquis : ensemble des savoirs et savoir-faire dont une personne manifeste la maîtrise dans une activité professionnelle,
sociale ou de formation. Les acquis exigés pour suivre une formation constituent les pré requis (Afnor NF X 50750).
Pour plus d'informations : http://www.protection-sociale-emploi-cftc.org/telechargement/SEQUENCE96courrier%20organisme%20sociaux.doc
CAVA / DAVA : centre ou dispositif académique de validation des acquis. Ce sont des services de l'Education nationale
dont les missions sont :
„
la mise en œuvre de la procédure (accueil, information, conseil accompagnement) de validation des
acquis des adultes pouvant attester d'une expérience d'au moins trois ans dans un même champ professionnel
„
l'organisation (élaboration de sujets, surveillance, correction) de la validation des acquis de formation
des stagiaires demandeurs d'emploi (jeunes et adultes) engagés dans des actions de formation financées par le Conseil Régional d'Ile-de-France
„
le traitement des demandes de positionnement des différents publics concernés par l'organisation de
parcours aménagés de formation, qu'ils soient scolaires, apprentis ou adultes (salariés ou demandeurs d'emploi).
Certificat de formation : document écrit, délivré par le dispensateur de formation ou une autorité de référence reconnaissant au titulaire un niveau de capacité vérifié par un contrôle (Afnor NF X 50-750).
Certification : procédure par laquelle une tierce partie donne assurance écrite qu'un produit, un processus ou un service est conforme aux exigences spécifiées. (Afnor FD X 650-751)
CNCP : La Commission Nationale de la Certification Professionnelle a été créée par la loi de modernisation sociale de
janvier 2002. Elle a pour principale mission d'établir et de mettre à jour le Répertoire National des Certifications
Professionnelles (RNCP). Elle s'assure de la qualité de l'information en direction des personnes et des entreprises sur les certifications inscrites dans ce répertoire et sur les certifications reconnues dans les Etats membres
de l'Union Européenne.
Code NSF : code nomenclature services formations
CQP : Certificat de qualification professionnelle. Document écrit délivré sous la responsabilité d'une commission paritaire
nationale pour l'emploi (CNPE) de branche, parfois reconnue dans la convention collective de la branche. Il atteste
de la maîtrise par un individu des capacités et de compétences requises par un emploi ou un métier de la branche. Le CQP n'a de valeur que dans la branche qui l'a crée.
32
DIF : Droit individuel à la formation, il permet à tous les salariés, à leur initiative, d'accéder à des actions de formation
tout au long de leur vie professionnelle. Il concerne tout salarié en CDI (temps complet ou partiel) ayant un an
d'ancienneté dans la même entreprise et tout salarié en CDD ayant travaillé quatre mois au cours des douze
derniers mois. Sa durée est de vingt heures par an cumulables pendant six ans. Les actions de formation éligibles
au titre du DIF sont définies par accords de branche ou interprofessionnel en fonction des priorités. Sa mise en
œuvre peut être en dehors du temps de travail ou en partie pendant le temps de travail si un accord de branche ou
d'entreprise le permet.
Jury de validation : instance désignée par les textes officiels en vigueur pour la validation des acquis de l'expérience
qui est seule habilitée à octroyer des dispenses d'unités ou d'épreuves constitutives d'un diplôme
donné, à la suite de l'analyse des acquis issus de l'expérience d'une personne.
Niveau de formation : position hiérarchisée d'un diplôme, d'un titre ou d'une formation dans une nomenclature (Afnor
NF X -750).
Référentiel : inventaire d'actes, de performances observables détaillant un ensemble de capacités (référentiel de formation) liées aux référentiels de métier ou de formation (Afnor NF X 50-750-1). Un référentiel est un document officiel, habituellement lié à un titre ou à un diplôme, dont il remplace le programme.
Requis : acquis attestés par le référentiel de certification du diplôme. Ce que le titulaire d'un diplôme connait et sait
faire.
VAE : Validation des Acquis de l'Expérience. Procédure entreprise en vue d'une reconnaissance institutionnelle des
acquis. Acte officiel par lequel des acquis sont reconnus (Afnor-NFX50-750-1). Opération visant à attribuer une
valeur aux acquis d'un individu par rapport à une norme préalablement définie et selon des moyens codifiés à l'avance. Cette opération est formalisée par l'attestation de cette valeur, établie par une autorité compétente habilitée par l'Etat. Elle aboutit à la délivrance de certifications.
33
Mode d’emploi
des fiches certification
34
W
Contacts
Ucanss :
„
Lise Rothnemer
01 45 38 82 75
lrothnemer@ucanss.fr
la licence professionnelle :
Driss Alem
01 45 38 82 27
Télécopie : 01 45 38 81 76
„ pour
dalem@ucanss.fr
Ucanss
18, avenue Léon
Gaumont
75980 Paris Cedex 20
Directeur
de la publication
Philippe Renard
Rédaction
Greta
Mise en page
Yannick Pladys
mai 2007
Télécopie : 01 45 38 81 76
Bac pro
secrétariat
W
16e CPC Techniques administratives et de gestion
Le titulaire de l'emploi couvert par le Bac
professionnel secrétariat travaille au sein
d'équipes regroupant des spécialités
et des métiers divers.
Il ou elle :
5 accueille,oriente et renseigne les interlocuteurs
qui présentent une demande (en relation directe
et en relation téléphonique),
5 organise et planifie les activités du service
(organisation de réunions et de déplacements...),
5 enregistre, trie et diffuse le courrier,
5 collecte et classe des informations, constitue des dossiers,
Î
5 gère et met à jour les dossiers liés aux différentes
fonctions de l'entreprise,
„ secrétaire,
„ secrétaire spécialisé,
5 transmet les informations aux différents interlocuteurs
(internes ou externes),
„ agent administratif,
„ employé administratif
5 prend des notes, rédige des messages, saisit et met
en forme des documents de qualité en utilisant les outils
bureautiques et les procédures appropriés.
Communication
W
5 Accueil et relations avec les interlocuteurs internes ou externes
„ Etablir et faciliter la communication : face à face, téléphone (orientation et filtrage), réunion,
respect des consignes, des contraintes de temps, coût, qualité, confidentialité, disponibilité et adaptation
„ Adaptation au travail en équipe et permutabilité des postes
„ Valorisation de l'image de l'entreprise
5 Communication écrite
„ Réceptionner et diffuser un message
„ Rédiger des messages à caractère courant
„ Produire éditer et archiver des messages écrits
„ Prendre des notes
„ Utiliser les outils de communication
32 Communication et information
NSF
324 Secrétariat, bureautique
W
Organisation
5 Participation à la gestion des activités du service
„ Gérer des dossiers
„ Participer à la gestion des fournitures, des matériels et des logiciels
„ Gérer le poste de travail et exploiter les ressources logicielles
„ Gérer un budget
5 Participation à la planification des activités du service
„ Gérer le temps
„ Organiser et planifier une réunion, une manifestation courante
„ Organiser et planifier un déplacement
„ Assurer la continuité des activités du service
Gestion des dossiers fonctionnels
W
„ Gestion des dossiers clients et participation à l'action commerciale (catalogue, devis, fichier client, livraison, facturation, suivi des règlements, événements commerciaux, suivi administratif de la force de vente)
„ Gestion des dossiers fournisseurs et participation aux achats (préparer les achats - suivi des stocks- passer des
commandes, assurer le suivi des achats - contrôle des factures-)
„ Gestion des dossiers du personnel (recrutement, formation, gestion des absences et congés, suivi administratif,
sécurité, paie, départ des salariés, représentation du personnel)
Comptabilité
„ Tenir la comptabilité client et fournisseur
„ Comptabiliser les opérations de trésorerie
„ Comptabiliser la paie
„ Gérer les opérations relatives à la tva
Aide soignant
W
Ministère de la santé et des solidarités
Durée de la formation
W
L'ensemble de la formation comprend 41 semaines soit
1 435 heures d'enseignement théorique et clinique en institut de
formation et en stage, réparties comme suit :
5 Enseignement en institut de formation :
17 semaines, soit 595 heures ;
5 Enseignement en stage clinique :
24 semaines, soit 840 heures.
Les modules de formation
W
correspondent à l'acquisition des huit compétences du diplôme :
5
5
5
5
5
5
5
5
Module 1 : Accompagnement d'une personne dans les activités de la vie quotidienne - 4 semaines (140 heures)
Module 2 : L'état clinique d'une personne - 2 semaines (70 heures)
Module 3 : Les soins - 5 semaines (175 heures)
Module 4 : Ergonomie - 1 semaine (35 heures)
Module 5 : Relation - Communication - 2 semaines (70 heures)
Module 6 : Hygiène des locaux hospitaliers - 1 semaine (35 heures)
Module 7 : Transmission des informations - 1 semaine (35 heures)
Module 8 : Organisation du travail - 1 semaine (35 heures)
Unités de formation
Modules de formation
Stages cliniques
Unité 1
Module 1 : 4 semaines
4 semaines
Unité 2
Module 2 : 2 semaines
4 semaines
Unité 3
Module 3 : 5 semaines
8 semaines
Unité 4
Module 4 : 1 semaine
2 semaines
Unité 5
Module 5 : 2 semaines
4 semaines
Unité 6
Module 6 :1 semaine
2 semaines
Unité 7
Module 7 :1 semaine
Pas de stage
Unité 8
Module 8 : 1 semaine
Pas de stage
Total
17 semaines
24 semaines
33 Services aux personnes
NSF
331 Diagnostic, prescription, application des soins
B.E.P Métiers
du secrétariat
W
16e CPC Techniques administratives et de gestion
Le titulaire de ce BEP a des activités liées
à la gestion de l'information à l'aide des technologies
et des méthodes de l'informatique et de la communication.
Il a également des activités liées à l'organisation comme
la tenue des dossiers (clients, fournisseurs,
trésorerie du personnel).
Il s'occupe de l'accueil, du standard, du traitement
de courrier.
Informatique
et logiciels bureautiques
W
5 Mettre en œuvre le poste de travail
informatique
5 Utiliser le clavier rationnellement
et avec dextérité
5 Mettre en œuvre les méthodes et les
ressources d'un traitement de texte
et d'un tableur
5 Editer et gérer des fiches
5 Transmettre un document
Î
„ Agent de secrétariat
„ employé de secrétariat
„ agent administratif
ou privée
W
„ Entreprise publique
Communication
5 S’intégrer dans une équipe de travail
5 Rédiger des messages écrits et produire des documents
W
5
5
5
5
Tenir des dossiers
Organiser le poste de travail
Gérer le temps
Participer à la préparation de réunions,
de manifestations courantes
5 Participer à l'organisation de déplacements
5 Participer aux activités du service du personnel
32 Communication et information
W
Organisation
Activités
commerciales
5 Identifier l'entreprise, ses interlocuteurs,
les phases du cycle d'exploitation
5 Participer à la préparation et au suivi
des opérations d'achat et de vente
5 Participer à la gestion commerciale informatisée
5 Participer aux opérations de trésorerie,
à la comptabilité des opérations courantes,
aux opérations de tva
NSF
324 Secrétariat, bureautique
Descriptif des composantes
de la certification :
W
5 Epreuve de pratique professionnelle
5 Epreuve technique : activités professionnelles sur dossier
5 Epreuve économique et juridique
5 Français
5 Mathématiques
5 Langue vivante étrangère
5 Histoire Géographie
Auxiliaire
de puériculture
W
Ministère de la santé et des solidarités
Réaliser, dans le cadre du rôle propre de l'infirmier ou de la puéricultrice, en collaboration avec lui et sous sa responsabilité, des
activités d'éveil et d'éducation et dispenser des soins
d'hygiène et de confort pour préserver et restaurer la
continuité de la vie, le bien être et l'autonomie de l'enfant.
Dans les établissements et services d'accueil des
enfants de moins de six ans, l'activité est encadrée
par les articles R2324-16 à R2324-47 du Code de la
santé publique.
Activités et compétences
W
5 Accompagner l'enfant dans les activités d'éveil et de la vie quotidienne
et les parents dans leur rôle éducatif
5 Apprécier l'état clinique d'une personne à tout âge de la vie
Î
5 Réaliser des soins adaptés à l'état clinique de l'enfant
„ Secteur hospitalier
5 Utiliser les techniques préventives de manutention et les règles de sécurité pour
l'installation et la mobilisation
ou extrahospitalier
5 Etablir une communication adaptée à la personne et à son entourage
(public ou privé)
5 Utiliser les techniques d'entretien des locaux et du matériel spécifiques
„ Secteur social
ou médico-social
„ Services d'accueil
des enfants de moins
aux établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux
5 Rechercher, traiter et transmettre les informations
pour assurer la continuité des soins
5 Organiser son travail au sein d'une équipe
pluriprofessionnelle
de six ans
Descriptif des composantes de la certification :
W
Module 1 : Accompagnement d'une personne dans les activités de la vie quotidienne - 4 semaines
(140 heures)
Module 2 : L'état clinique d'une personne - 2 semaines (70 heures)
Module 3 : Les soins - 5 semaines (175 heures)
Module 4 : Ergonomie - 1 semaine (35 heures)
Module 5 : Relation - Communication - 2 semaines (70 heures)
Module 6 : Hygiène des locaux hospitaliers - 1 semaine (35 heures)
Module 7 : Transmission des informations - 1 semaine (35 heures)
Module 8 : Organisation du travail - 1 semaine (35 heures)
33 Services aux personnes
NSF
331 Diagnostic, prescription, application de soins
Lorsque le cursus est réalisé partiellement, la formation s'effectue par unité de formation.
Chaque unité correspond à un module d'enseignement théorique et, pour six modules sur huit,
un stage clinique qui lui est rattaché :
Unités de formation
Modules de formation
Stages cliniques
Unité 1
Module 1 : 5 semaines
6 semaines
Unité 2
Module 2 : 2 semaines
4 semaines
Unité 3
Module 3 : 4 semaines
6 semaines
Unité 4
Module 4 : 1 semaine
2 semaines
Unité 5
Module 5 : 2 semaines
4 semaines
Unité 6
Module 6 :1 semaine
2 semaines
Unité 7
Module 7 :1 semaine
Pas de stage
Unité 8
Module 8 : 1 semaine
Pas de stage
Total
17 semaines
24 semaines
Diplôme d’Etat
d’auxiliaire de vie sociale
W
Ministère des affaires sociales
Le diplôme d'Etat d'auxiliaire de vie sociale atteste des
compétences pour effectuer un accompagnement social et
un soutien au domicile de publics fragiles.
Ils interviennent auprès des familles, des enfants,
des personnes âgées, des personnes malades
et des personnes handicapées.
L'auxiliaire de vie sociale exerce les activités suivantes :
5 Un accompagnement et une aide des personnes
dans les actes essentiels de leur vie quotidienne
(le déplacement, l'habillage, et, sous certaines
conditions, une aide à l'alimentation, la toilette,
la prise de médicaments…).
5 Un accompagnement et une aide des personnes dans
les activités ordinaires de leur vie quotidienne (petits
achats, élaboration de menus spécifiques, entretien
du linge et du cadre de vie).
5 Un accompagnement des personnes dans les activités de la vie
sociale et relationnelles (activités de loisirs et de la vie sociale,
participation à la gestion des documents familiaux ou administratifs) et une participation au maintien de l'équilibre psychologique de ces personnes.
Î
„ Auxiliaire de vie,
aide ménagère,
travailleur familial
5 Une participation au diagnostic de la situation de la personne
aidée et une adaptation de son intervention.
5 Une communication et une liaison avec les autres intervenants
à domicile.
Le DEAVS est l'équivalent de la MCAD (Mention complémentaire
aide à domicile)
Descriptif des composantes de la certification :
W
Les enseignements théoriques se décomposent en unités de formation et modules suivants :
Unités de formation
Unité 1
Unité 2
Unité 3
Unité 4
Unité 5
Modules de formation théorique
Module 1 : Connaissance des publics
63 heures
Module 2 : Pathologies, processus invalidants
63 heures
Module 3 : Ergonomie
28 heures
Module 4 : Santé et Hygiène
49 heures
Module 5 : Alimentation/repas
42 heures
Module 6 : Entretien du linge et du cadre de vie
42 heures
Module 7 : Action sociale et ses acteurs
28 heures
Module 8 : Animation et vie quotidienne
35
35
49
49
Module 9 : Exercice professionnel, responsabilité et déontologie
Module 10 : Mise en œuvre de l'intervention
Module 11 : Communication, liaison et relation d'aide
Total
33 Services aux personnes
heures
heures
heures
heures
500 heures
NSF
330 Spécialités plurivalentes des services aux personnes
Dispenses de formation
W
5 DPAS : modules 1, 4, 5, 7 et
5 DEAMP : domaines de formation 1,2,5,6 et allègements de formation pour les domaines 3 et 4
5 Titulaire d'une certification de niveau IV ou d'un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social
homologué au minimum au niveau V : dispensés de l'épreuve écrite de culture générale pour intégrer
la formation
5 DPAP : modules 4,5,7
Secteurs d'activités, lieux d'exercice
W
L'auxiliaire de vie sociale est un salarié employé par des organismes publics, privés à but non lucratif
ou lucratif, œuvrant pour le maintien à domicile, la préservation, la restauration ou la stimulation
de l'autonomie des personnes aidées et leur insertion sociale, ou par des particuliers :
Associations d'aide et de maintien à domicile, collectivités territoriales, employeurs particuliers, organismes
et services concourant au maintien à domicile.
Arrêté du 26 mars 2002 relatif au diplôme d'Etat
d'auxiliaire de vie sociale
W
Diplôme d’Etat d’aide
médico-psychologique
W
Ministère de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement
L'aide médico-psychologique (A.M.P.) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il
intervient auprès d'enfants, d'adolescents, d'adultes en situation
de handicap (que la déficience soit physique, sensorielle, mentale, cognitive, psychique, résulte d'un polyhandicap ou d'un
trouble de santé invalidant). Il peut également intervenir
auprès de personnes dont la situation nécessite une aide
au développement ou au maintien de l'autonomie sur le
plan physique, psychique ou social.
Le rôle de l'A.M.P. se situe à la frontière de l'éducatif
et du soin. Il prend soin des personnes par une aide de
proximité permanente durant leur vie quotidienne, en les
accompagnant tant dans les actes essentiels de ce quotidien que dans les activités de vie sociale et de loisirs.
A travers l'accompagnement et l'aide concrète qu'il
apporte, l'A.M.P. établit une relation attentive et sécurisante pour prévenir et rompre l'isolement des personnes et
essayer d'appréhender leurs besoins et leurs attentes afin de
leur apporter une réponse adaptée. Il a un rôle d'éveil, d'encouragement et de soutien de la communication et de l'expression verbale
ou non.
Par le soutien dans les gestes de la vie quotidienne, l'aide médico-psychologique participe donc au bien-être physique et psychologique de la personne. Il contribue également à la prévention de la
„ Institutions sociales
rupture et/ou à la réactivation du lien social par la lutte contre
ou éducatives
l'isolement, le maintien des acquis et la stimulation des potentialités.
L'A.M.P. intervient au sein d'équipes pluri-professionnelles. Selon
(CHRS, MECS...)
les situations, il travaille sous la responsabilité d'un travailleur social
ou d'un professionnel paramédical. C'est ainsi qu'il seconde suivant
les structures ou au domicile et selon les circonstances, un éducateur,
un animateur, un infirmier, un kinésithérapeute, ...
La profession d'aide médico-psychologique constitue une première qualification
de la filière éducative.
Î
W
Descriptif des composantes de la certification :
W
Unités de formation
Durée des unités
de formation
correspondantes
Modules de formation théorique
DC1
Connaissance de la personne
105 heures
DC2
Accompagnement éducatif et aide individualisée
dans les actes de la vie quotidienne
90 heures
DC3
Animation de la vie sociale et relationnelle
70 heures
DC4
Soutien médico-psychologique
125 heures
DC5
Participation à la mise en place
et au suivi du projet personnalisé
70 heures
DC6
Communication professionnelle
et vie institutionnelle
125 heures
500 heures
Total
NSF
330 Spécialités plurivalentes des services aux personnes
Dispenses de formation
W
5 Titulaire d'une certification de niveau IV ou d'un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau V : dispensés de l'épreuve écrite de culture générale pour intégrer la formation DPAS et DPAP
5 DPAS : en cours
5 DPAP : modules 4,5,7 et 8
5 DEAVS : demander une attestation d'équivalence à la DRASS sous réserve de 800 heures d'expérience
dans l'aide à domicile
Secteurs d'activités, lieux d'exercice
W
L'aide médico-psychologique est un salarié employé par des établissements publics, privés à but non
lucratif ou lucratif.
Leurs principaux secteurs d'intervention sont dans des institutions telles que notamment :
maisons d'accueil spécialisées (MAS), instituts médico-éducatifs (IME), instituts d'éducation motrice
(I.E.M.), instituts accueillant des enfants handicapés dépendants, foyers d'hébergement pour adultes
handicapés, foyers de vie, foyers d'accueil médicalisés, foyers occupationnels pour adultes (FOA), centres
d'aide par le travail (CAT), foyers d'insertion et de transition (FIT), maisons de retraite, services de long
séjour, établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes (EHPAD), centres hospitaliers
spécialisés (CHS), hôpitaux psychiatriques, SSIAD et services polyvalents d'aide à domicile
W
Cap Maintenance
de bâtiments
de collectivités
20e CPC Secteur sanitaire et social
Services aux entreprises et aux collectivités
Le titulaire de ce diplôme est un professionnel polyvalent capable d'assurer la maintenance et l'entretien de
premier niveau au sein d'un bâtiment important. Son
champ d'intervention couvre la maintenance de structures fixes (gros et second œuvre) et mobiles (ouvertures,
mobiliers de collectivité) ainsi que les réseaux et les
appareillages concernant la plomberie, le chauffage et
l'électricité.
5 Il est capable par exemple de faire un raccord
de carrelage, peinture, papier peint, maçonnerie.
5 Il sait changer une porte en la recalant, ressouder
un barreau, réparer une fuite d'eau simple,
poser une prise, un interrupteur, etc.
5 Il sait faire des commandes simples de matériaux
et planifier son travail.
W
Î
„ administrations,
5
hôpitaux,
Activités et compétences
Identifier - Contrôler
‰ Collecter les informations
sièges sociaux
‰ Décoder et analyser des documents
d'entreprises
‰ Effectuer des constats
‰ Effectuer des contrôles
5
Diagnostiquer
‰ Evaluer le mode d'intervention
‰ Organiser-ordonnancer
‰ Préparer et gérer son intervention
‰ Traduire graphiquement, oralement ou par écrit, une situation donnée
5
Intervenir ou faire intervenir
‰ Assurer les conditions de son intervention en toute sécurité (neutraliser, isoler)
‰ Exécuter des tâches d'entretien ou de réparation
‰ Constater l'état après une intervention
‰ Assurer les vérifications périodiques
‰ Rendre compte d'une intervention
notamment sur un carnet d'entretien
23 Génie civil, construction, bois
NSF
230 Spécialités pluritechnologiques génie civil, construction, bois
Descriptif des composantes
de la certification :
W
5Technologie - Prévention (coef 3)
5 Mise en œuvre : épreuve en situation de dysfonctionnement avec prise en compte de la sécurité (coef 11)
5 Français (coef 2)
5 Mathématiques et sciences physiques (coef 2)
5 Economie familiale et sociale, législation du travail (coef 1)
Cap Assistant(e) technique
en milieu familial et collectif
W
20e CPC Secteur sanitaire et social
Services aux entreprises et aux collectivités
Le titulaire du CAP assistant(e) technique en milieux
familial et collectif assure des activités de maintien en état
du cadre de vie des personnes, de préparation et de services
des repas en respectant les consignes données et la
réglementation relatives à l'hygiène et à la sécurité.
En collectivité il exerce des activités de :
5 production alimentaire : réception, stockage,
entreposage de denrées, de préparations culinaires
élaborées à l'avance ; préparation préliminaires des
denrées en vue de leur cuisson ou de leur assemblage ;
réalisation par asemblage de préparations servies
froides ; réalisation de préparations culinaires simples ;
adaptation de préparations culinaires à des spécifications diététiques prescrites ; préparations de collations ;
conditionnement en vue d'une distribution différée dans le
temps ou dans l'espace ; maintien et remise en température
des préparations culinaires élaborées à l'avance ; service et
distribution ; remise en état des espaces de préparation
et de service des repas.
Î
„ aide ménagère
Services techniques
des structures collectives
publiques ou privées
assurant ou non
l'hébergement
des personnes.
5 d'entretien du cadre de vie en collectivité : gestion des
matériels et des produits d'entretien des locaux ; entretien
des espaces privés et des espaces collectifs.
5 d'entretien du linge et des vêtements en collectivité : gestion
du linge de la collectivité traité sur place ou à l'extérieur ;
gestion des produits et des matériels d'entretien du linge
traité sur place ; entretien du linge traité sur place.
Il travaille seul ou en équipe selon le contexte professionnel
dans lequel il se trouve.
W
5
Activités et compétences
Activités de production alimentaire
‰ Réception, stockage, entreposage de denrées, de préparations culinaires élaborées à l'avance
‰ Préparations préliminaires des denrées en vue de leur cuisson ou de leur assemblage
‰ Réalisation par assemblage de préparations servies froides (entrées, desserts..)
‰ Réalisation de préparations culinaires simples
‰ Adaptation de préparations culinaires à des spécifications diététiques prescrites
‰ Préparation de collations
‰ Conditionnement en vue d'une distribution différée dans le temps ou dans l'espace
‰ Maintien et remise en température des préparations culinaires élaborées à l'avance
‰ Assurer le service des repas, des collations en collectivités
‰ Remise en état des espaces de préparation et de service des repas
33 Services aux personnes
NSF
330 Spécialités plurivalentes des services aux personnes
5
Activités d'entretien du cadre de vie
‰ Gestion des matériels et des produits d'entretien des locaux
‰ Entretien des espaces privés et des espaces collectifs
Activités d'entretien du linge et des vêtements
‰ Gestion du linge de la collectivité (réception, préparation, rangement) (inclus les vêtements
de travail, les vêtements des usagers/clients)
‰ Gestion des produits et des matériels d'entretien du linge traité sur place
‰ Entretien du linge traité sur place
W
5
Descriptif des composantes
de la certification :
‰ Services en collectivités (coef 6) ;
‰ Français et histoire-géographie (coef 3);
‰ Mathématiques-sciences (coef 2) ;
BTS Comptabilité
et gestion
des organisations
W
Le titulaire du BTS est un technicien supérieur comptable, qui
peut travailler en cabinet comptable, au sein des services
comptabilité des entreprises ou dans les banques, les
assurances et les administrations.
5 Il traduit de manière comptable toutes les opérations commerciales ou financières et établit les
documents comptables.
5 Ils analyse également ces informations
pour préparer des décisions de gestion.
5 Il maîtrise les logiciels spécialisés et est capable
de participer aux projets informatiques de service.
Î
„ Entreprises du secteur industriel et
commercial, cabinets comptables,
centres de gestion agréées, secteur
public et associatif
„ Comptable, technicien comptable
5 Il se voit confier la tenue de la comptabilité financière,
l'établissement des états financiers, la gestion des
relations avec les administrations fiscales et sociales,
la production, l'analyse et la communication d'informations financières et de gestion. Il est en mesure d'assurer la gestion de la paie, le suivi des contrats de travail
et le respect des obligations sociales. Il peut également participer ou avoir en charge l'élaboration des
données prévisionnelles (en particulier la construction
des budgets et des indicateurs de suivi de gestion),
et produire les informations permettant de préparer
les décisions.
Activités et compétences
W
Les activités réalisées par le titulaire du diplôme s'inscrivent dans un ensemble de processus :
1. gestion comptable des opérations commerciales
2. gestion des relations avec les salariés et les organismes sociaux
3. gestion fiscale et relations avec l'administration des impôts
4. production et analyse de l'information financière
5. gestion des immobilisations et des investissements
6. gestion de la trésorerie et du financement
7. détermination et analyse des coûts
8. prévision et gestion budgétaire
9. mesure et analyse de la performance
10. organisation du système d'information comptable et de gestion
31 Echanges et gestion
NSF
314 comptabilité, gestion
W
5
5
5
5
5
5
comptabilité financière
droit fiscal, social, droit des affaires
gestion financière
comptabilité de gestion
gestion budgétaire et contrôle de gestion
informatique et organisation du système d'information comptable et de gestion
W
5
5
5
5
5
5
5
Savoirs et savoir-faire professionnels
Descriptif des composantes
de la certification :
Gestion des obligations comptables, fiscales et sociales (coef 4)
Analyse de gestion et organisation du système d'information (coef 4)
Conduite et présentation d'activités professionnelles (coef 3)
Français (coef 2)
Langue vivante étrangère 1 (coef 2)
Mathématiques (coef 2)
Economie et droit (coef 3)
Bep Bioservices
W
Dominante Agent Technique
d’Alimentation
20e CPC Secteur sanitaire et social
Le titulaire du BEP bioservices à dominante "agent
technique d'alimentation" (ATA) exécute des techniques
d'entretien appliquées aux équipements et aux locaux
du secteur alimentaire.
Il prépare et distribue des produits alimentaires.
Activités et compétences
W
W
Préparer et conditionner
des produits alimentaires
5 Préparation, conditionnement des produits alimentaires
Î
„ agent de service hospitalier,
aide à domicile, agent
hospitalier, agent de service
„ structures sanitaires et sociales,
maisons de retraite, hopitaux
(Réceptionner et entreposer des denrées ; contrôler
qualitativement et quantitativement les produits alimentaires
à la réception ; ventiler les produits dans les aires
de stockage ; ranger les produits selon un plan des réserves ;
opérer les saisies et éditer les états relatifs aux stocks ;
réaliser l'inventaire)
5 Préparation des denrées en vue d'une production culinaire
ou de leur consommation. Préparer les légumes et fruits frais
(éplucheuse, laver, tailler), les produits de la pêche, les viandes,
les volailles. Déconditionner et traiter des denrées conservées.
Prélèvements et mesures avant l'intervention.
Identifier les supports, les salissures, dégradations et dysfonctionnements. Evaluer le niveau de propreté ou le degré de dégradation ou de dysfonctionnement avant l'intervention. Choisir les
méthodes et les moyens, préparer et contrôler les équipements,
les matériels, les produits et le site d'intervention)
5 Fabrication de préparations culinaires simples (techniques de cuisson : bain marie, étuver,
griller, rôtir, sauter, braiser…). Préparer un appareil ou une sauce. Réaliser des pâtisseries
(crêpes, pâte à choux, nappage, caramel,…). Assembler des produits semi-élaborés)
5 Conditionnement des denrées et des préparations (collage, operculage, thermocellage,
étiquetage des produits conditionnés)
5 Maîtriser les techniques du froid pour la conservation (réfrigération, congélation)
Distribuer les produits alimentaires et les repas
5 Réceptionner et entreposer les repas ou les préparations
5 Remettre ou maintenir en température les préparations
5 Dresser les préparations (assiette individuelle, plateaux)
5 Organiser son travail au sein d'une équipe pluriprofessionnelle
34 Services à la collectivité
NSF
343 Nettoyage, assainissement, protection de l’environnement
Descriptif des composantes
de la certification :
W
5 Techniques de bioservices (coef 10)
5 Sciences appliquées : microbiologie en alimentation, nutrition, aseptisation, hygiène et qualité
de l'environnement (coef 6)
5
5
5
5
Français (coef 4)
Mathématiques-sciences physiques (coef 4)
Histoire-géographie (coef 1)
Langue vivante étrangère (coef 1)
Bep Métiers de l’hygiène,
de la propreté et de
l’environnement
W
20e CPC Secteur sanitaire et social
Services aux entreprises et aux collectivités
Le titulaire de ce BEP est un professionnel qualifié du
nettoyage, de la désinfection, de l'entretien des locaux.
Ses activités peuvent être classées en cinq fonctions :
5Préparation des chantiers et des interventions
(prélèvements d'échantillons, identification
des supports, évaluation du niveau de propreté)
5Exécution (opérations d'entretien courant,
de remise en état, de décontamination...)
5 Maintenance
5 Participation à la gestion de la qualité
5 Service et communication interne et externe.
Activités et compétences
W
Préparation des chantiers et des interventions
Î
„ agent qualifié en désinfection et
en bionettoyage,
„ agent qualifié dans les services
d'entretien des collectivités
„ Etablissements d'hospitalisation ,
5 Prélèvements et mesures avant l'intervention
5 Identification des supports, des salissures, dégradations
et dysfonctionnements. Evaluation du niveau de propreté
ou du degré de dégradation ou de dysfonctionnement avant
l'intervention
5 Choix des méthodes et des moyens, préparation et contrôle
des équipements, des matériels, des produits et du site
d'intervention
de cure et de convalescence;
Exécution d'opérations
entreprises agroalimentaires,
5entretien courant : dépoussiérage, lavage séchage, spray
méthode, lustrage
entreprises à contrainte
d'empoussièrement
5 remise en état ou rénovation des surfaces de toute nature :
détachage, décapage, détartrage, injection-extraction,
protection, shampooing, nettoyage à la mousse,
nettoyage à la haute pression, nettoyage vapeur
5 décontamination, prédésinfection, désinfection et conditionnement de matériels.
5 nettoyage dans les zones à risques ou sensibles
5 nettoyage ou nettoyage-désinfection et rangement des équipements, des matériels,
des accessoires et des produits ; Clôture du chantier
Maintenance
Mise en oeuvre d'opérations de maintenance préventive et corrective de premier
et de deuxième niveaux des moyens de production
Déclenchement d'un processus d'intervention corrective
34 Services à la collectivité
NSF
343 Nettoyage, assainissement, protection de l’environnement
Participation à la gestion de la qualité
5 Enregistrements techniques liés à la mise en oeuvre de la démarche qualité
5 Autocontrôle de la qualité des prestations
5 Traitement des prestations non conformes dans la limite de ses compétences
Communication et service
5 Collecte et transmission des informations susceptibles d'améliorer la qualité du service pour le client
5 Relations professionnelles internes à l'entreprise
Descriptif des composantes
de la certification :
W
5 Techniques professionnelles (coef 10)
5 Sciences appliquées, prévention et traitement des biocontaminations (coef 4)
5 Analyse d'une situation professionnelle (coef 2)
5 Français (coef 4)
5 Mathématiques-sciences physiques (coef 4)
5 Histoire-géographie (coef 1)
5 Langue vivante étrangère (coef 1)
Mention complémentaire
Assistance, conseil,
vente à distance
W
15e CPC Techniques de commercialisation
Le titulaire de la mention complémentaire Assistance, conseil,
vente à distance assure à distance, en utilisant les technologies
de l'information, la gestion de la "relation client": il accueille,
renseigne, conseille et fidélise la clientèle.
5 Il peut être amené à vendre un produit ou une prestation, fournir une assistance technique ou assurer le
suivi des clients.
5 Il est l'interlocuteur du client au premier niveau ;
il intervient sous la responsabilité d'un superviseur,
d'un chef de plateau en centre d'appels, ou d'un
cadre commercial, technique...
Î
„ Télé-opérateur, gestionnaire
d'appel, télé-conseiller,
télé-vendeur, téléprospecteur,
conseiller clientèle, conseiller
téléphonique....
„ Entreprises qui intègrent
dans leurs structures un
service dédié à la gestion
de la relation client qu'elle soit
commerciale (vente,
prospection, animation,
fidélisation, recouvrement)
ou de service (consommateur,
gestion de crise, assistance
téléphonique, réservation
5 Le titulaire de cette mention complémentaire travaille dans des bureaux de type paysagé ou organisés en plateau. Pour toute activité, il utilise avec
rigueur, précision et rapidité, selon des procédures
normées et, en général dans le cadre d'une charte
"qualité", des applications informatiques professionnelles couplées avec un équipement
téléphonique adéquat. Il est évalué en fonction
d'indicateurs de performance.
L'activité est tributaire des flux d'appels téléphoniques
entrants ou sortants.
Les conditions de travail s'inscrivent dans une large
amplitude horaire qui peut être en horaires décalés,
samedi, dimanche et jours fériés, dans le cadre des
réglementations en vigueur.
5 Il doit faire preuve du niveau de culture générale,
de curiosité et de maîtrise des outils d'information et
de communication, nécessaires à l'exercice de ses
fonctions.
L'activité ne s'exerce pas en face à face, elle nécessite
une excellente élocution, un sens de l'écoute et un sens
commercial développés, une capacité d'adaptation et de
réactivité aux différentes situations de communication
et une résistance au stress.
Descriptif des composantes
de la certification :
W
5 Conduite d'activités professionnelles : pratique de la relation client à distance (Coef 5)
5 Gestion de la relation client : environnement professionnel et communication écrite (Coef 3)
5 Anglais professionnel (Coef 1)
31 Echanges et gestion
NSF
312 Commerce, vente
Activités et compétences
W
Maîtriser la relation client au téléphone
5 Réception/émission d'appels : enquête, sondage, recouvrement, assistance de premier niveau,
vente, qualification fichier, consignes et procédures, scripts d'entretien, guides argumentaires,
historiques clients, objectifs quanti/quali, contraintes temps/délais, démarche qualité
5 Conseiller/assister : donner l'explication, lister les manipulations à effectuer, vérifier la compréhension et/ou rassurer, obtenir l'agrément, sécuriser et conforter l'interlocuteur,
5 vendre (prospecter, négocier, fidéliser) : proposer, argumenter, répondre aux objections,
conclure la vente, vente additionnelle, prise de rdv, encaissement, sécuriser et conforter le
client,
5 enquête/sondage : consulter la liste de noms, administrer le questionnaire, enregistrer les
réponses,
5 procéder à un recouvrement : consulter le fichier client, repérer les informations utiles, relancer
le client, obtenir le paiement ou négocier un échéancier
Utiliser les technologies de l'information
et de la communication
5 Gestion des appels : réception, lancement, transfert, clôture des appels
5 Traiter les documents et les informations à l'aide de l'outil informatique : formulaires électroniques, consultation de fichiers simultanément, sauvegarde et archivage des informations
5 Transmettre et recevoir des données numériques
5 Savoirs associés : couplage CTI, SVI, messagerie, internet, CRM, SGBDR
Utiliser les techniques de communication
5 Rendre compte par écrit, traiter un message écrit = annotations, analyse, recherche
et choix des informations, rédaction de la réponse, transmission des messages en français
et en anglais, produire un message personnalisé à partir de lettres type
Travailler au sein d'une équipe
5 Transmettre des consignes, signaler les anomalies, émettre des propositions,
évaluer sa performance globale, concourir à l'atteinte d'objectifs individuels
et collectifs
Bac pro Services
(accueil, assistance,
conseil)
W
15e CPC Techniques de commercialisation
Le titulaire du baccalauréat professionnel Services est
en relation avec la clientèle ou avec un public d'usagers.
Dans ce cadre il accueille, informe, conseille la clientèle
ou le public en face à face ou au téléphone.
5 Il recherche les informations relatives à la demande
d'assistance, oriente les demandeurs vers les personnes ou les services compétents.
5 Il traite les réclamations, les mécontentements en
repérant les éléments du conflit, et propose des
solutions adaptées.
5 Il est amené également à commercialiser les services marchands de l'entreprise ou de l'organisme qui
l'emploie. Dans ce cas il doit être capable de détecter les besoins des clients, de présenter les différents services offerts et les vendre, de participer à
la mise en place d'opérations promotionnelles et de
suivre la clientèle.
Î
„ agent d'accueil, agent d'informa-
tion, agent relations-clientèle
„ entreprises de services (compagnies aériennes, d'assurances)
„ administrations (caisse d'assurances maladie, d'allocations
familiales, Urssaf…)
„ collectivités territoriales
5 Pour mener à bien ces différentes activités l'employé
tient des fichiers informatisés (clients, prospects,
adhérents, affiliés ..) qu'il met régulièrement à jour.
5 Il se constitue une documentation qu'il sait exploiter
et actualiser.
5 Il peut être amené à rendre compte en faisant
remonter des informations à sa hiérarchie. Pour cela
il établit des statistiques, met en place des études de
satisfaction, fait des propositions pour améliorer les
services rendus.
W
Descriptif des composantes
de la certification :
W
5 Organisation et gestion de prestations de services (Coef 4)
5 Cadre économique et juridique de l'activité professionnelle (Coef 1)
5 Mathématiques (Coef 1)
5 Communication orale professionnelle (Coef 3)
5 Pratiques et techniques relationnelles d'accueil, assistance, conseil (Coef 4)
5 Montage de projet ((Coef 1)
5 Langue vivante (Coef 2)
5 Français (Coef 3)
5 Histoire géographie (Coef 2)
5 Education artistique - Arts appliqués (Coef 1)
33 Services aux personnes
NSF
330 Spécialités plurivalentes des services aux personnes
Activités et compétences
W
Relation avec la clientèle
5 Information, orientation, réclamations
5 Travailler en équipe, consignes, script
5 Accueil du public : accueil physique/téléphonique, information du public, orientation sélective
5 Conseil assistance : explication/argumentation, proposition de solutions, médiation gestion des
conflits, aide personnalisée
Commercialisation du service
5 Identification de la cible et de ses attentes
5 Fichier client, opérations promotionnelles
5 Adapter, faire évoluer, suivre l'offre de service
5 Enquête, actions d'information, démarche qualité, gestion des réclamations
5 Connaissance du public et des attentes, offre de services adaptés aux besoins, suivi des usagers, respect de la qualité et des normes, gestion des litiges
Organisation et gestion de son activité
5 Travaux administratifs, outils bureautiques
5 Documentation, gestion de dossiers, traitement de l'information
5 Animation d'équipe, planification
5 Gestion commerciale, statistique, prévisionnel, budget, analyse des résultats
5 Gestion du temps et des priorités, analyse, traitement et suivi des dossiers, gestion et résolution
des réclamations, traitement de données quantitatives, gestion informatisée de l'activité, montage de dossiers et calculs des coûts, statistiques
Adaptation à l'environnement
5 Identifier le besoin, mettre en œuvre (budget), présenter un projet :
éléments économiques et juridiques
5 Situer l'environnement économique, respecter les contraintes juridiques
5 Identifier un projet, mettre en forme et en œuvre
Bac pro Services
de proximité et vie
locale
W
20e CPC Techniques administratives et de gestion
Services aux personnes
Le titulaire de ce diplôme est un intervenant
de proximité pouvant s'adresser à différents publics
(enfants, adolescents, adultes, habitants d'un quartier,
locataires, usagers d'un service public, clients d'un
service commercial...) dont les besoins spécifiques ne
requièrent pas les compétences d'un travailleur social.
Ses activités sont fondées sur un processus relationnel destiné à améliorer les relations entre les personnes mais aussi entre les usagers/clients
Activités et compétences
W
Accompagnement de publics aux demandes
spécifiques, dans les démarches ou pour l’accès des services administratifs, medico-sociaux,
techniques...
Î
„ Assistant de gestion locative,
animateur de services périscolaires, adjoint d'animation,
animateur de vie résidentielle,
agent administratif de proximité,
médiateur social
„ Activités de soutien et d'aide à
l'intégration
5 Identification des demandes spécifiques des personnes :
demande d'informations (accès aux soins, formation…)
de services (portage à domicile…), d'aides
(pour retour au domicile après hospitalisation… )
5 Identification des ressources de proximité disponibles, relations avec les partenaires (structures administratives, sanitaires, sociales travailleurs sociaux, autres professionnels)
5 Accompagnement des personnes dans le repérage des
structures locales ou dans la recherche de solutions
5 Aide à la constitution de dossiers, aide à la réalisation de
courriers administratifs, aide aux démarches
5 Mise en relation de l'usager avec les structures, les services
concernés et accompagnement éventuel de l'usager
5 Aide à la résolution des difficultés rencontrées avec intervention éventuelle auprès des structures et suivi de la résolution des difficultés rencontrées
5 Bilan des activités conduites : nature, nombre de sollicitations,…
Animation de dispositifs d’information ou de points d’écoutes personnalisés
5 Mise en place des conditions d'accueil des personnes (accueil direct ou par moyens de communication) : planification des écoutes, coordination des écoutants, organisation matérielle des
lieux…
5 Veille de l'offre d'informations et actualisation
5 Accueil des publics, écoute des demandes, orientation vers les dispositifs de proximité ou
d'autres professionnels
5 Information des publics et conseils d'utilisation/d'accès sur les ressources de proximité (équipements culturels, équipements sanitaires, sociaux…) ou mise à disposition de documents d'information assortie d'explications
33 Services aux personnes
NSF
330 Spécialités plurivalentes des services aux personnes
5 Aide des publics dans la recherche d'informations (consultation de bases de données,
de documentation administrative locale…)
5 Suivi de l'activité des dispositifs (enregistrement des indicateurs, bilans d'activités, gestion
des doléances,…)
Organisation et animation d’actions en direction de certains publics (aide
aux enfants scolarisés, adultes demandeurs d’emplois, population d’origine
étrangère...)
5 Identification des publics et accompagnement dans l'expression de leurs besoins, de leurs attentes
5 Identification des moyens mis à disposition (moyens matériels, moyens humains, moyens financiers…)
5 Mise en relation des intervenants, ou organisation de rencontres entre divers partenaires (parents,
enseignants, éducateurs…)
5 Planification des activités selon un cahier des charges donné, et coordination éventuelle avec
l'activité d'autres professionnels
5 Assistance au déroulement des actions : aide au travail scolaire pour des enfants handicapés
ou en difficulté scolaire, ateliers d'alphabétisation, actions d'insertion professionnelle…
5 Suivi, évaluation des actions et ajustements si nécessaire avec les autres intervenants
(de l'organisation, des objectifs, des contenus…)
Descriptif des composantes
de la certification :
W
5 Réalisation d'actions professionnelles (coef 4)
5 Préparation et mise en oeuvre d'un projet d'activités, d'actions (coef 4)
5 Communication - médiation (coef 3)
5 Cadre de l'action professionnelle (coef 3)
5 Mathématiques (coef 1)
5 Langue vivante (coef 2)
5 Français (coef 3)
5 Histoire géographie (coef 2)
5 Éducation artistique-arts appliqués (coef 1)
Bts Assistant(e)
de direction
W
16 e CPC Techniques administratives et de gestion
L'Assistant de direction est le collaborateur d'un Directeur général,
d'un Directeur d'unité ou d'un chef de service.
5 Il (ou elle) exerce son activité autour de trois pôles :
la communication écrite et orale, l'organisation
et la documentation.
5 Il rédige, traite, produit, diffuse et transmet des
textes divers (courriers, notes, comptes rendus,
rapports) et des messages visuels (tableaux,
graphiques, diagrammes, schémas).
5 Il élabore et présente des synthèses
de documents, de dossiers, prépare des revues
de presse.
5 Il accueille en situation de face à face ou au
téléphone, filtre les appels.
5 Il est amené à faire des présentations orales devant
un groupe ou à animer une petite équipe. Il participe
régulièrement à des réunions, des entretiens qu'il peut
avoir à conduire.
5 Il choisit, conçoit et utilise des supports d'information papier ou
magnétiques (disque dur, disquette, vidéodisque) ainsi que des
fichiers et bases de données. Il s'occupe du classement et de
l'archivage de l'ensemble de ces supports.
Î
„ assistant(e)
de direction, secrétaire
de direction, collaborateur (trice) de direction,
attaché(e) de direction
5 Il gère le temps de son responsable : il organise les rendezvous, tient l'agenda, conçoit et suit des plannings.
5 Il organise les réunions, voyages et déplacements et peut avoir
à tenir un budget lié à une activité du service.
5 Il peut être amené à répartir les tâches au sein d'une équipe et
à gérer des projets (organisation d'une manifestation exceptionnelle ou introduction de nouvelles procédures par exemple).
5 Il recherche, exploite et actualise les sources documentaires, choisit et
consulte des banques de données, constitue des dossiers documentaires.
L'ensemble de ces activités implique un recours constant aux outils de la
bureautique et des technologies de l'information et de la communication, et
se pratique aussi bien en langue française qu'en langue étrangère.
W
Activités et compétences
W
Communiquer en français et dans une langue étrangère
5 Communiquer par écrit : produire un écrit, retraiter un écrit existant, faire une synthèse, rendre
compte, utiliser des outils bureautiques
5 Communiquer oralement dans une relation interpersonnelle ou au sein d'un groupe : traiter les
objections, utiliser des supports audiovisuels, accueillir (en respectant des consignes, informations,
contraintes qualité, confidentialité, temps, coûts)
5 Diffuser et transmettre : déterminer les destinataires, choisir des moyens, des outils et procédures
32 Communication et information
NSF
324 Secrétariat, bureautique
Gérer et organiser
5 l'information et la documentation : rechercher, collecter, saisir, organiser l’indexation, les
banques de données, archiver, traiter et diffuser : mettre à jour, gérer les moyens de diffusion
5 le temps : évaluer le temps nécessaire, ordonnancer les activités, assurer le suivi, réagir aux
imprévus
5 les activités et les ressources : organiser (locaux, matériels, procédures, établir un budget),
mettre en œuvre (donner des consignes, coordonner, gérer matériel et fournitures), suivre et
contrôler (écart prévu/réalisé), rendre compte
5 traitement des données quantitatives : coûts, budget, statistiques
Assister
5 Délimiter son domaine d'intervention : initiatives, autonomie, champ relations
humaines, organisation, équipement bureautique, financier
5 Faciliter, repérer les dysfonctionnements, actions correctives, méthodologie
de résolution de problèmes, préparer la prise de décision, alerter (traces,
attirer l'attention du décideur), suivi des décisions
5 Décharger : filtrer, suppléer
5 Conduire un projet : monter un dossier, comparer des solutions, ordonnancer
et répartir les tâches, contrôler le déroulement, évaluer les résultats
Titre Assistant de vie
aux familles
W
Ministère de l’emploi
CPC Autres services aux entreprises,
aux collectivités et aux particuliers
L'assistant(e) de vie aux familles (ADVF) effectue les
services attendus par les personnes auprès desquelles
il (elle) intervient pour concourir au maintien à domicile
et faciliter la vie quotidienne :
5 réalisation de leurs tâches domestiques (entretien du
logement, du linge, courses, préparation des repas) ;
5 assistance pour les actes qui les concernent
personnellement (leur hygiène corporelle, leur
alimentation, leurs déplacements) ;
5 prise en charge de leurs jeunes enfants.
Cet emploi s'exerce auprès de familles, de personnes
dites " fragilisées " ou " sensibles " comme les jeunes
enfants, les personnes malades, handicapées, les personnes âgées, soit ponctuellement, soit régulièrement.
L'assistant(e) de vie aux familles assure ses fonctions de façon
autonome, s'adapte à des contextes familiaux différents.
Î
„ Cet emploi de service s'exerce le plus souvent
au domicile des particuliers et parfois dans
leur espace privé au sein de structures
collectives.
„ L'assistant(e) de vie aux familles utilise les
équipements et produits disponibles au
L'assistant(e) de vie aux familles met en
place une relation professionnelle, planifie
et organise ses interventions, prend en
compte les mesures de prévention et de
sécurité, tient compte des personnes,
respecte et met en œuvre les règles
professionnelles de base.
Cet emploi peut s'exercer auprès d'un seul
employeur ou auprès d'employeurs multiples.
domicile des personnes.
„ L'emploi peut être dans des associations
d'aide à domicile, en emploi direct, dans des
entreprises de services à la personne ou dans
des collectivités publiques.
33 Services aux personnes
Il peut s'exercer à temps plein mais le plus
souvent il s'exerce à temps partiel. Les
horaires sont variables, décalés (y compris
le travail de nuit, de fin de semaine).
Il nécessite des déplacements qui peuvent
représenter un temps important.
La possession d'un moyen de locomotion
est parfois nécessaire.
NSF
330 Spécialités plurivalentes des services aux personnes
Activités et compétences
W
1 - ASSISTER LES PERSONNES DANS LES ACTES
ESSENTIELS DE LEUR VIE QUOTIDIENNE
5 Prendre contact, créer et maintenir une relation professionnelle avec la personne
et son entourage
5 Organiser les actes à accomplir en accord avec la personne et en s'adaptant au contexte
5 Faire face aux situations d'urgence, ou qui nécessitent la mise en place d'un relais
5 Contribuer à l'autonomie physique, intellectuelle et sociale des personnes
5 Mettre en œuvre les techniques et gestes professionnels appropriés dans l'aide à la toilette
et à l'habillage, aux déplacements, à l'alimentation
2 - RELAYER LES PARENTS DANS LA PRISE EN CHARGE
DE LEURS ENFANTS A LEUR DOMICILE
5 Etablir le premier contact, communiquer et assurer le relais des parents à chaque intervention.
5 Organiser le temps et les activités avec un ou plusieurs enfants
5 Assurer la sécurité physique et morale des enfants
5 Accompagner la socialisation et les apprentissages de base des enfants
5 Mettre en œuvre les techniques et gestes professionnels appropriés aux enfants lors des levers
et couchers, de la toilette et de l'habillage, des repas
3 - ASSISTER LES PERSONNES
DANS LEURS TACHES DOMESTIQUES
5 Débuter et conclure les interventions à domicile
5 Organiser les tâches domestiques en fonction du contexte
et du temps imparti
5 Travailler en sécurité et prévenir les risques domestiques
5 Etre attentif aux personnes et respecter leurs habitudes
5 Mettre en œuvre les techniques et gestes professionnels appropriés dans l'entretien du logement, du linge, la préparation des
repas et des courses
Brevet professionnel
Administration
des fonctions publiques
W
Le titulaire du BP Administration des fonctions publiques
exerce des tâches relevant des techniques administratives
de base, incluant :
5 d'une part le secrétariat et l'accueil du public
5 et d'autre part des activités de gestion
administrative et de communication, ou de gestion
financière et comptable, l'assistance télématique,
informatique et bureautique.
Activités et compétences
W
Communication professionnelle
5 Pratique du téléphone, exploitation des messages
reçus, production de messages écrits
Î
Organisation administrative
„ Agent administratif de
services administratifs
publics ou privés,
d’administrations
5 Gestion du temps, de l'espace ergonomique et bureautique,
de l'information et suivi des dossiers
5 Gestion des matériels et fournitures
5 Administration des commandes aux fournisseurs
Pratique des outils informatiques
5 Traitement de texte, tableur, systèmes de gestion de bases de données
Droit appliqué aux fonctions publiques
5
5
5
5
5
Environnement économique de l'activité administrative
Bases du droit et des institutions publiques
L'organisation constitutionnelle et administrative française
Moyens de l'administration : le budget, le statut fonctionnaire
Contrôle de l'activité administrative
Trois options :
Gestion administrative et communication
5 Suivi administratif et gestion, accueil, pratique du téléphone, production de messages écrits,
informations intra et inter services, documentation
Gestion financière et comptable
5 Liquidation, mise en recouvrement, engagement, liquidation ordonnancement, travaux de fin
de période, surveillance de la trésorerie, gestion comptable prévisionnelle, détermination
des coûts et des résultats, gestion des stocks
Assistance télématique, informatique et bureautique
5 Mise en place, maintenance, analyse d'applications, télématique, conseil et formation
utilisateurs
31 Echanges et gestion
NSF
310 Spécialités plurivalentes des échanges et de la gestion
Descriptif des composantes
de la certification :
W
5 Activités professionnelles de synthèse
5 Pratique des outils informatiques
5 Droit appliqué aux fonctions publiques
5 Epreuve optionnelle (au choix) :
„ gestion administrative et communication
„ gestion financière et comptable
„ assistance télématique, informatique et bureautique
5 Expression française et ouverture sur le monde
Mention complémentaire
Aide à domicile
W
20e CPC Secteur sanitaire et social
Services aux personnes
Le titulaire de la Mention complémentaire aide à domicile
exerce ses fonctions auprès de familles, de personnes âgées
ou handicapées vivant en logement privé, individuel ou
collectif. Il travaille en étroite collaboration avec les
différents partenaires sanitaires et sociaux intervenant
auprès de ces catégories d'usagers. Il contribue
au maintien de leur vie sociale.
Activités et compétences
W
W
Diagnostic de situation
5 Repérage des besoins, des attentes, et des potentialités
des personnes : évaluation des ressources et des contraintes
des situations ; recueil des consignes à respecter ;
identification des tâches prioritaires à effectuer ;
repérage des limites de compétences et identification
des personnes à solliciter
„ Auxiliaire de vie, aide ménagère,
Î
travailleur familial
„ Associations d'aide et de maintien
à domicile, collectivités territoriales,
employeurs particuliers, organismes
et services concourant au maintien
à domicile
Communication
5 Prise de contact avec la personne et son entourage ;
écoute, dialogue, négociation avec la personne,
la famille ; sécurisation de la personne, participation au soutien psychologique... ; relations avec
les autres partenaires intervenant à domicile ;
transmission d'informations...
Maintien et restauration
de l'autonomie :
5 Stimulation des fonctions intellectuelles, sensorielles et motrices par les activités de vie
quotidienne ; aide au repérage temporel et spatial ; stimulation des relations sociales
Accompagnement de la personne dans les actes de la vie
quotidienne :
5 Participation à l'élaboration et/ou la réalisation de repas équilibrés et conformes aux régimes prescrits, service des repas ; veille, si nécessaire, à la prise de médicaments selon les indications
médicales ; aide aux activités de loisirs et de la vie sociale, à la mobilisation, aux déplacements et
à l'installation de la personne, au retrait et à la mise en place d'appareillages, aux soins d'hygiène
et de confort, à l'habillage et au déshabillage, aux fonctions d'élimination
D'entretien et d'aménagement du cadre de vie :
5 Entretien courant du linge, des vêtements, du logement...
33 Services aux personnes
NSF
330 Spécialités plurivalentes des services aux personnes
Organisation et gestion :
5 Gestion des produits courants, du budget alloué pour les achats, aide au classement
des documents familiaux et aux démarches administratives
Gestion de la qualité :
5 Evaluation de la qualité de l'action ; réajustement de l'action ; participation aux action qualité
Descriptif des composantes
de la certification :
W
Epreuve pratique (coef 4) :
5 Concevoir un repas et en préparer une partie, réaliser l'entretien d'un local et des équipements et/ou
l'entretien de linge et de vêtements et/ou assurer la gestion de documents de la vie quotidienne,
réalisation de soins d'hygiène corporelle et/ou d'aide au confort et aux activités motrices et/ou
des techniques de prévention et de sécurité, des activités de maintien de la vie sociale et de loisirs
Sciences et technologies (coef 3) :
5 Sciences médico-sociales, physiopathologie et/ou technologies du logement et/ou techniques
de services à l'usager
Entretien (coef 2) :
5 Présentation de deux situations différentes (niveau d'autonomie des personnes, environnement humain
et matériel…) en indiquant les besoins identifiés, les moyens mis en œuvre, son rôle dans le dispositif
mis en place et dans l'accompagnement de la personne
Licence Professionnelle Manager opérationnel
dans la protection sociale
W
Ministère de l’Education nationale
Le manager opérationnel encadre une équipe de travail
dans un organisme de Protection sociale. Il anime
l'équipe et manage les personnes qui la compose
Activités et compétences
W
5 Il exerce son activité dans tout organisme
de Sécurité sociale
5 Il participe à la réalisation des objectifs fixés par la
direction de l'organisme, en assurant le fonctionnement
optimum d'une ou plusieurs équipe(s) d'opérationnels
5 Il détermine les objectifs opérationnels de son secteur d'activités
5 Il organise et gère les moyens et évalue la performance de son secteur
Î
5 Il anime son (ou ses) équipe(s) et manage les personnes
qui la (ou les) composent
„ Manager opérationnel
Responsable d'unité
de travail
Cadre de proximité
„ Organisme de protection
sociale,
5 Il met en oeuvre des démarches de résolution de problèmes
pour optimiser l'action de son secteur d'activités
5 Il propose des changements contribuant au développement
de son secteur et/ou de l'organisme
5 Il participe, en tant que personne ressource, à des projets
ou missions spécifiques
5 Il recherche et développe des coopérations avec des réseaux
de partenaires et intervient dans des actions de communication
à l'attention des assurés
Descriptif des composantes
de la certification :
W
Cinq unités d'enseignement en " face à face " pédagogique (400 heures)
W
coefficient
Unité 1
Unité 2
Unité 3
Unité 4
Unité 5
31 Echanges et gestion
Protection sociale et évolution du monde contemporain
Management des unités de travail
Systèmes d'information et de gestion des données
Communication et animation d'équipe
Stratégie et management de projet
NSF
3
7
5
6
3
310 Spécialités plurivalentes des échanges et de la gestion
Une unité d'initiation à la recherche (150 heures)
W
coefficient
Unité 6
Projet de recherche tutoré en groupe
6
Une unité d'apprentissage et rédaction du mémoire professionnel (560 heures)
W
coefficient
Unité 7
Stage pratique en organisme
W
Durée totale : 1 110 heures
W
Pré-requis :
Bac + 2
9
BTS Economie
sociale et familiale
W
20e CPC Secteur sanitaire et social
Service aux personnes
Le titulaire de ce BTS est un travailleur social
qui informe et conseille les personnes et les familles
en difficulté sur tous les problèmes de la vie quotidienne :
insertion, logement, gestion de budget, santé...
Il joue un rôle important en matière de développement
social des quartiers.
Il contribue à la prévention de l'exclusion sociale sous
toutes ses formes.
Ce spécialiste du conseil et de l'information est
également un formateur qui organise diverses actions
de formation (stages d'insertion, cours d'économie
sociale et familiale...).
Il travaille en collaboration avec les autres travailleurs
sociaux.
Activités et compétences
W
Aide à la conception et à la promotion
de produits et de services
Î
„ conseiller en économie
sociale et familiale
„ petites collectivités, structures
d'accueil, services de consommateurs des entreprises,
organisations de protection
des consommateurs,
caisses d'allocations familiales,
bureaux d'aide sociale,
collectivités locales et
territoriales, les établissements
de soins, mutuelles,
coopératives, associations...
5 Participation à des études de besoins : élaboration des
outils d'enquête, mise en œuvre, analyse des résultats,
définition des besoins
5 Etude technique de produits et de services : mise au point
de protocoles (culinaire, entretien), comparaison
de produits/services …
5 Production de doc. Technique, outils pédagogiques
de présentation de produits/services
5 Information à destination des usagers,
suivi des réclamations
Expertise et conseils techniques
5 Etude de besoins et conseils en matière d'achats
de produits, de matériels et d'équipements
5 Proposition de conception ou d'adaptation de circuits
(distribution des repas, collecte du linge, entretien
des locaux, collecte et évacuation de déchets)
5 Etude technique de logement (équipements, matériaux,
organisation dans l'espace)
5 Suivi du patrimoine locatif
5 Participation au suivi qualité
33 Services aux personnes
NSF
32 Travail social
Gestion hôtelière
5 Accueil, gestion de l'entretien des locaux et du linge, gestion de la distribution des repas
en petite collectivité, aménagement de l'espace, participation à l'élaboration et au suivi
de contrats de sous-traitance (locaux, linge, repas, matériels)
Animation-formation à visée éducative et socio éducative
5 Organisation d'activités d'information, d'ateliers, animation des ateliers, participation à la mise en
œuvre de formation professionnelle
5 Encadrement et gestion
5 Participation au recrutement du personnel, suivi du travail des équipes, animation des équipes
de travail relevant de sa compétence
5 Gestion administrative et financière : tenue et suivi des dossiers (aide au logement,
amélioration de l'habitat, aide à domicile, recours en consommation)
5 Suivi du paiement des différentes prestations de service, des loyers
5 Gestion de budgets de fonctionnement
Encadrement et gestion
5 Participation au recrutement du personnel, suivi du travail des équipes, animation des équipes
de travail relevant de sa compétence
5 Gestion administrative et financière : tenue et suivi des dossiers (aide au logement,
amélioration de l'habitat, aide à domicile, recours en consommation)
5 Suivi du paiement des différentes prestations de service, des loyers
5 Gestion de budgets de fonctionnement
Descriptif des composantes
de la certification :
W
5 Société, institution et vie quotidienne (coef 5)
5 Economie et gestion appliquée à la profession (coef 2)
5 Sciences appliquées à l'alimentation et à la santé (coef 3)
5 Sciences et technologie de l'habitat et de l'environnement (coef 3)
5 Epreuve pratique : alimentation, habillement ou aménagement du cadre de vie (coef 5)
5 Etude et projet (coef 5)
5 Langue vivante étrangère (coef 2)
Métiers de l’informatique
W
Sur ce site nous avons organisé un groupe de six personnes appartenant à trois services différents :
) Technicien du service Prestations en nature
) Technicien du service Prestations en espèce
) Technicien agent d'accueil
deux personnes (Tulle et Brive)
deux personnes (Tulle et Brive)
deux personnes (Tulle et Brive)
Nous avons également mené trois entretiens individuels avec un représentant de chacun des services.
Les personnes que nous avons rencontrées travaillent à la CPAM pour la plupart depuis plus de dix ans. Ils ont tous occupé des postes dans d'autres services ce qui fait
que tous ont une bonne connaissance du fonctionnement des services et leurs activités. Certains ont travaillé sur des projets importants comme la mise en place de la CMU.
Nous avons donc choisi de faire une restitution par service et non par personne car les différences individuelles sont peu significatives au niveau du diplôme validable.
REGROUPEMENT DES FONCTIONS DE GESTIONNAIRE
DE L'INFORMATIQUE LOCALE ET D'INFORMATICIEN
W
ACTIVITES PRINCIPALES
TACHES
Gestion du parc micro
machines
Tenue de l'inventaire
Suivi du matériel et de
l’environnement des logiciels
Maintenance/Hotline/Assistance
Analyse du problème
Dépannage
Appel maintenance extérieure
Orientation vers les "bons
"intervenants
Suivi des incidents (traçabilité)
Pédagogie/formation
CARACTERISTIQUES
PERSONNNELLES
Méthodique, organisé
Disponible
Rigoureux
Savoir analyser l'urgence
Convivial
Patient
Pédagogue
Disponible, aimable
Réception, déballage
Installation et paramétrage
Curieux
Installation des logiciels
Réception, validation,
Généralisation/déploiement
Masterisation
Ingénieux
Débrouillard
Gestion de la sécurité
Gestion des habilitations
Création des personnes, droits
d'accès,
Cartes, personnalisation
Lutte anti-virus
Vérification du partage des
ressources
Culture de l'entreprise
Connaissances acquises sur le
terrain
(expérience)
Connaissances techniques :
- langages
- matériels
- composants
- système d'exploitation
Connaître les outils
- Access-Master
Installation du matériel
Sauvegarde du système et des
Administration des serveurs et données
systèmes d’informatiques
Supervision du réseau
locaux
Mise à jours des différentes
versions et des patchs
CONNAISSANCES
- Netware
- Windows NT
Sens des responsabilités
Vigilant
Persuasif(ve)
Capable d'écoute
Maîtrise du conflit
Communication/Information
Lutte anti-virus
Vérification du partage des
ressources
Rappel des procédures (prêt de
carte, …)
Mise en place d’un contrôle
interne
Capacité d'écoute
En interne : hiérarchie locale,
CPAM, direction régionale,
utilisateurs
Capacité d'adaptation
Clarté, précision
Connaissances bureautiques
(Word/Excel…)
Qualités rédactionnelles
Bonne élocution
Connaissances pédagogiques
Capacité d'animation
Techniques de formation
En externe : CRAM, Contrôle
Médical,
Maintenance, support national
Elaboration de procédures,
Messagerie/Serveur vocal
Tableaux de bord
Réunions : élaboration de
comptes-rendus
Plannings
Formation
Gestion des supports et des
versions
Elaboration de
supports/documentation
Organisation de la formation
(salle, moyens)
Définition du contenu après
analyse des besoins
Tutorat, accompagnement
Méthodes d'évaluation (création
d'indicateurs)
Partage des connaissances (AideGIL)
Stockage et classement des
supports
Pédagoque
Esprit d'équipe
REGROUPEMENT DES FONCTIONS
D’ADMINISTRATEUR RESEAUX INFORMATIQUES
W
ACTIVITES PRINCIPALES
Développement de projets
♦ Installation et configuration
TACHES
Par exemple :
Installation d'un réseau
Développement d'un site web
Mise en place d'une configuration
Client serveur (partage
d'applicatifs)
Renouvellement de matériels
Automatisation du système…
d'où :
étude des besoins
techniques, contraintes,
avantages, recherche des
solutions, analyse, études
des coûts, élaboration des
cahiers des charges ou des
dossiers techniques d'aide à
la décision, mise en œuvre,
élaboration de stratégies
d'intervention…
CARACTERISTIQUES
PERSONNNELLES
Méthodique
Organisé
Rigoureux
CONNAISSANCES
Grande culture technologique
matériels ( postes, serveur,
connectique, périphériques),
systèmes, applications,
langage, évolutions…
Sens de l'analyse
Imaginatif
Sens des responsabilités
Installation du réseau complet
Faculté d'adaptation
(avec Wind2000 par exemple)
Installation du serveur et des
postes
Installation des logiciels, bases de Autonomie
données
Partage des applicatifs
Mise en place des sauvegardes
Configuration
Paramétrage
♦ Connaissance des systèmes
d'exploitation et environnement
NT, Unix, Windows, Dos..
Connaître les outils
bureautiques et de gestion
(Excel, Word, GED…)
g
pp
Mise en place des sauvegardes
Configuration
Paramétrage
Administration et exploitation
des réseaux
Surveiller le réseau
Repérer et analyser les anomalies
Assurer la maintenance
Résoudre les incidents
Apporter les modifications
Assurer les sauvegardes
Améliorer le système
Administration à distance
Suivi de la Base de donnée
Actualisation des logiciels
Mise à jour technique
q
g
(Excel, Word, GED…)
Réactif
Patient
Maîtrise des outils de
communication
Maîtrise technique et complète du
système
Capacité d'écoute et de
compréhension
Sérieux
Gestion
Suivi du budget (tableaux de bord
sur Excel)
Analyse des coûts
Mise en œuvre de la sécurité
informatique
Sensibiliser et informer les
Avoir le sens des responsabilités
utilisateurs et les techniciens
Vigilant
Sécurisation du système (logiciels)
Gestion des droits
Persuasion
Formation et encadrement
Préparation de supports
d'information, d'utilisation
Animation de réunion et
d'information
Capacité de synthèse
Clarté, précision
Avoir l'esprit d'équipe
Maîtrise du conflit
Qualités rédactionnelles
METIER DE
TECHNICIEN
INFORMATIQUE
MÉTIER
DE TECHNICIEN
INFORMATIQUE
W
Participation à l'élaboration d'un projet
d'équipement ou d'installation réseau
5
- aide/conseil par rapport aux choix d'équipements
- analyser les contraintes techniques
- analyser les contraintes d'interventions
- respecter la réglementation et la sécurité
4
Gestion et planification
- gestion et organisation des interventions
- tenue de l'inventaire
- suivi des matériels et logiciels
3
2
1
0
Formation et relation utilisateurs
- connaître le réseau existant :
matériels, logiciels, réseau de câblage, plan
implantation...
- gestion et mise à jour des documents
techniques
- gestion du matériel ( inventaire, commandes,
suivi des réparations externes)
- relations fournisseurs (appuis techniques)
Préparation des installations
- réception et vérification du matériel
- analyser les procédures d'installation
- respecter les règles de sécurité
- préparation intégration matérielle des équipements
- établir un plan d'action d'exécution des travaux
- savoir réaliser un plan de cablâge
- recensement des besoins et des
problèmes auprès des utilisateurs
- conception de guides ou procédures
- formation
Maintenance / Hotline / Assistance
- gestion des interventions
(urgences)
- analyse et diagnostic des pannes :
supports, alimentations, matériels,
logiciels, réseau...
- tests des matériels
- réaliser l'intervention
Connaissance du réseau et gestion du parc
micro
Installation et mise en œuvre du matériel
référentiel diplôme
métier de technicien
- réaliser ou modifier le cablâge
- installer des supports (connectique)
- mise à jour ou rédaction d'un rapport d'installation
- installation physique des matériels
- installer et configurer les logiciels, paramétrage...
- analyser les dysfonctionnement et effectuer les
modifications, tester
- vérification des accès et des droits
Métiers de technicien informatique
W
Epreuves du diplôme BAC PRO
Micro-informatique et réseaux : installation et maintenance
Etude des supports et protocoles de communication
MATHEMATIQUES
ANALYSE FONCTIONNELLE ET STRUCTURELLE D'UN RESEAU OU SYSTEME DE COM.
EVALUATION DE LA FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL
PREPARATION, INSTALLATION, MISE EN SERVICE D'UN EQUIPEMENT ET
MAINTENANCE
EPREUVE D'ANGLAIS
FRANÇAIS
HISTOIRE GEOGRAPHIE
ARTS APPLIQUES
épreuve validable
epreuve susceptible d’être validee
epreuve non validable
METIER D’ADMINISTRATEUR INFORMATIQUE
W
Etudier et proposer des solutions
- analyser les besoins
techniques adaptées
5
4
- élaboration d'un cahier des charges
- analyser les solutions, les propositions
- choix des matériels adaptées
- comparaison coûts/techniques/besoins
- estimer les containtes; les incidences
- respecter les réglementations
3
2
Sécurité informatique
- reperer les problèmes de sécurité
- proposer et mettre en place la
sécurité du réseau ( anti-virus…)
Installer et configurer un système
1
0
Assister et former les utilisateurs et les
techniciens
- mise en place des postes
- installer et configurer le réseau
- installer un système de SGBD (base de données)
- gérer les périphériques
- installer une solution client-serveur
- respecter les délais
- assurer la sécurité réglementaire
- tester
Administrer et assurer la maintenance
- aider les utilisateurs et proposer des solutions
- rédiger des procédures ou des guides d'utilisation
- former les techniciens ou les utilisateurs
référentiel diplôme BTS
métier de technicien
- gérer la configuration du système
- gérer la gestion des utilisateurs et des droits
- assurer la surveillance du fonctionnement
- analyser les incidents et maintenance
- faire évoluer le système en fonction des besoins et
assurer les modifications
- analyser les anomalies
- administrer une base de données
Métier d’administrateur réseaux
W
Epreuves du diplôme BTS
Informatique de gestion
Français
LANGUE ANGLAISE APPLIQUEE A L'INFORMATIQUE ET A LA GESTION
MATHEMATIQUES
ECONOMIE DROIT
ETUDE DE CAS
PRATIQUE DES TECHNIQUES INFORMATIQUES
SOUTENANCE DE PROJET
épreuve validable
epreuve susceptible d’être validee
epreuve non validable
Métiers des services comptables
W
Epreuves du diplôme Bac pro comptabilité
Activités professionnelles de synthèse
ECONOMIE - DROIT
MATHEMATIQUES
PRESENTATION D’UNE ETUDE A CARACTERE PROFESSIONNEL
PRATIQUES PROFESSIONNELLE EN ENTREPRISE
PRATIQUES PROFESSIONNELLE SUR POSTE INFORMATIQUE
EPREUVE D’ANGLAIS
FRANÇAIS
HISTOIRE GEOGRAPHIE
ARTS APPLIQUES
épreuve validable
epreuve susceptible d’être validee
Métiers d’assistante
de direction - Cpam Tulle
W
Epreuves du diplôme BTS Assistant de Direction
Français
EPREUVE DE LANGUE VIVANTE
ECONOMIE ET DROIT
PRATIQUE DES TECHNIQUES PROFESSIONNELLES
ETUDE DE CAS
EPREUVE PROFESSIONNELLE DE SYNTHESE
épreuve validable
epreuve susceptible d’être validee
epreuve non validable
METIER D’ASSISTANTE DE DIRECTION
W
. Accueil physique personnalisé/téléphonique
. Relations internes et externes (fournisseurs, entreprises)
. Relation avec les partenaires
. Réception et diffusion des messages
Communication. Rédaction des courriers personnalisés,
. Rédaction de compte rendu
5
. Filtre des appels téléphoniques, notes et transmission
. Animation de réunion
4
. Formation de stagiaires, nouveaux employés..
….
3
2
Conduite de projets
Organisation et suivi des dossiers
. Participation à la mise en place de la qualité
. Mise en place d'une documentation
. Conception d'outils, de documents, supports..
. Elaboration de plaquettes
. Mise en place de procédures...
1
0
Assistanat
. Assister le Directeur dans divers domaines
(préparation de dossier, organisation de
réunion, rendez-vous…)
. Être la personne relais du service
. Régler des dysfonctionnement
...
. Gestion du temps et des urgences
. Récolte et diffusion de l'information
. Gestion et suivi des dossiers
. Mise à jour de la documentation
. Organisation des réunions
. Préparation des réunions (documents,
matériels...)
. Prise de notes
. Rédaction de synthèses
. Propositions et/ou mise en place
d'amélioration.
. encadrement/gestion personnel
Gestion
référentiel diplôme BTS Assistant de direction
métier d'assistante de direction
. Gestion et suivi de budget
. Participation à l’élaboration d’un budget
. Élaboration de statistiques
. Conception de graphiques
. Actualisation de données quantitatives
METIER
DE SECRETAIRE
METIER DE SECRETAIRE
W
Communication
5
4
. Accueil physique/téléphonique
. Relations internes et externes (fournisseurs, entreprises)
. Relation avec les partenaires
. Réception et diffusion des messages
. Rédaction des courriers
. Filtres des appels téléphoniques, notes et transmission
4
3
3
2
Technique informatique
. Utilisation des outils informatiques et
télématique adaptés à la réalisations des
tâches (tableur, bases de données,
traitement de texte, comptable, minitel,
fax…)
2
1
1
0
gestion comptable
. Gérer un budget
. Facturation
. Calculs de coûts
. Commandes matériel
. Gestion de stocks des fournitures
Organisation
. Gestion du temps et des priorités
. Classement, archivage des dossiers
. Organisation de réunions,..
. Tenue de planning, échéancier, agenda…
. Gestion des courriers et des demandes
gestion de dossiers
référentiel diplôme Bac pro
secrétariat métier de technicien
. Traitement des dossiers
. Montage des dossiers
. Suivi des dossiers
. Conception d'outils (tableux de bord, courrier
type,..)
METIER DE TECHNICIEN
W
Accueil du public
5
. accueil physique/ téléphonique
. information
. orientation sélective
4
3
2
Adaptation à l'environnement
Conseil Assistance
1
. Economique
. Juridique
0
commercialisation des services avec le
public
Organisation et gestion de l'activité
. gestion du temps et des priorités
. analyse, traitement et suivi des dossiers
. gestion et résolution des réclamations
. traitement de données quantitatives
. gestion informatisée
. montage de dossiers et calculs de coût
. statistiques
. explication
. proposition de solution
. médiation
. aide personnalisée
. connaissance du public/attentes
. offre des services adaptée aux besoins
. suivi des usagers
. respect quallité
. gestion des litiges
référentiel diplôme Bac Pro
Services métier de technicien
METIER D’AGENT DE MAINTENANCE
W
Gestion des interventions
5
4
. Analyse des problèmes
. Diagnostic des problèmes
. Proposition de solutions techniques
. Gestion des priorités
. Réalisation des interventions préventives et curatives
. Organisation du chantier
. Prévision du matériel nécessaire
. Commandes
. Gestion du stock
. Sécurité
3
Plomberie
Peinture/revêtement
. Pose de papier peint
. Rénovation des locaux
. Pose des moquettes
. Mise en place de faux planchers ...
2
1
0
Métallerie-serrurerie
Menuiserie
. Pose de cloisons
. Fabrication portes, rangements…
. Réparations des huisseries ...
. Maintenance des stores
. Changement de serrures
. Réparation divers, soudures..
Electricité
référentiel diplôme CAP Maintenance de bâtiments de collectivité
métier d' agent de maintenance
. Pose de radiateurs
. Entretien courant de la chaufferie
. Renovation des sanitaires
. Entretien des tuyauteries
. Réparation des fuites…
. Pose de prises de courant
. Vérification / entretien d'appareils électriques
. Maintenance des portails électriques
. Pose de rampes de néon
. Cablage
METIER D’AGENT D’AGENT D’ACCUEIL - CPAM TULLE
W
Accueil du public
5
. accueil physique/ téléphonique
. information
. orientation sélective
4
3
2
Adaptation à l'environnement
Conseil Assistance
1
. Economique
. Juridique
commercialisation des services avec le
public
Organisation et gestion de l'activité
. gestion du temps et des priorités
. analyse, traitement et suivi des dossiers
. gestion et résolution des réclamations
. traitement de données quantitatives
. gestion informatisée
. montage de dossiers et calculs de coût
. statistiques
. explication
. proposition de solution
. médiation
. aide personnalisée
0
. connaissance du public/attentes
référentiel diplôme Bac Pro
Services métier de technicien
. offre des services adaptée aux besoins
. suivi des usagers
. respect quallité
. gestion des litiges
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising