19XR PIC II Unités de transfert

19XR PIC II Unités de transfert
19XR PIC II
Unités de transfert
50 Hz
Instructions d'installation, d'exploitation et d'entretien
Table des matières
1 - CONSIGNES DE SECURITE ..................................................................................................................................................... 3
1.1 - CONSIGNES DE SÉCURITÉ À L'INSTALLATION ............................................................................................................................. 3
1.2 - CONSIGNES DE SÉCURITÉ POUR LA MAINTENANCE ................................................................................................................. 3
1.3 - CONTRÔLES EN SERVICE, SOUPAPE ................................................................................................................................................ 3
1.4 - EQUIPEMENTS ET COMPOSANTS SOUS PRESSION ...................................................................................................................... 4
1.5- CONSIGNES DE SÉCURITÉ POUR LA RÉPARATION ....................................................................................................................... 4
2 - INTRODUCTION ET PRESENTATION DE L'UNITÉ DE TRANSFERT ........................................................................... 5
2.1 - MARQUAGE CE ...................................................................................................................................................................................... 5
2.2 - EQUIPEMENTS ET COMPOSANTS SOUS PRESSION ...................................................................................................................... 5
3 - INSTRUCTIONS D’INSTALLATION ....................................................................................................................................... 5
3.1 - INTRODUCTION ..................................................................................................................................................................................... 5
3.2 - RÉCEPTION DE LA MACHINE ............................................................................................................................................................ 5
3.2.1 - Inspecter le colis
5
3.2.2 - Protéger l'unité de transfert .......................................................................................................................................................... 6
3.3 - FIXATION DE LA MACHINE ................................................................................................................................................................ 6
3.4 - LE RACCORDEMENT DES CONDUITES EN EAU ............................................................................................................................ 6
3.4.1 - Installation des conduites d’eau vers les échangeurs de chaleur ............................................................................................ 6
3.4.2 - Installation de purges et de soupapes de sécurité ..................................................................................................................... 6
3.5 - BRANCHEMENT ÉLECTRIQUE ........................................................................................................................................................... 6
3.5.1 - Normes et précautions d’installation .......................................................................................................................................... 6
3.5.2 - Caractéristiques électriques des moteurs ................................................................................................................................... 7
4 - VÉRIFICATIONS AVANT LA MISE EN ROUTE INITIALE ............................................................................................... 7
4.1 - INFORMATIONS NÉCESSAIRES SUR LES CONDITIONS D'UTILISATION ................................................................................. 7
4.2 - MATÉRIEL NÉCESSAIRE ...................................................................................................................................................................... 7
4.3 - SERRER TOUS LES JOINTS D'ÉTANCHÉITÉ .................................................................................................................................... 7
4.4 - INSPECTER LES TUYAUTERIES. ......................................................................................................................................................... 7
4.5 - CONTRÔLE DES SOUPAPES DE SÉCURITÉ ...................................................................................................................................... 8
5 - ENTRETIEN ................................................................................................................................................................................. 8
5.1 - INSTRUCTIONS D'ENTRETIEN ........................................................................................................................................................... 8
5.1.1 - Brasage - Soudage ....................................................................................................................................................................... 8
5.1.2 - Propriétés des fluides frigorigènes .............................................................................................................................................. 8
5.2 - ENTRETIEN PÉRIODIQUE .................................................................................................................................................................... 9
5.2.1 - Inspection du centre de commande ............................................................................................................................................ 9
5.2.2 - Charge d'huile du compresseur .................................................................................................................................................. 9
5.2.3 - Vérification de la pression de déclenchement du pressostat ................................................................................................... 9
5.2.4 - Inspection des soupapes de sécurité et les tuyauteries ............................................................................................................. 9
5.2.5 - Inspection des tubes du condenseur .......................................................................................................................................... 9
5.2.6 - Contrôle corrosion ....................................................................................................................................................................... 9
6 - LES PROCEDURES DE TIRAGE AU VIDE ET DE TRANSFERT DU FLUIDE FRIGORIGENE ................................ 10
6.1 - PRÉPARATION ...................................................................................................................................................................................... 10
6.2 - MODE D'EMPLOI DU COMPRESSEUR DE TIRAGE AU VIDE ..................................................................................................... 10
6.3.1. - Transfert de fluide frigorigène de la machine au réservoir de stockage .............................................................................. 12
6.3.2. - Transfert du fluide frigorigène du réservoir de stockage à la machine ................................................................................ 12
L'image montrée en page de couverture sont uniquement à titre indicatif et ne sont pas contractuelles. Le fabricant se
réserve le droit de changer le design et la conception des unités à tout moment, sans préavis.
2
1 - CONSIGNES DE SECURITE
Les unités de transfert sont conçues pour apporter un
service sûr et fiable lorsqu’ils fonctionnent dans le cadre
des spécifications d’étude. Lors du fonctionnement de cet
équipement, suivre les précautions de sécurité et agir avec
bon sens pour éviter tout endommagement de l’équipement
et des biens ou tout risque de blessures du personnel.
Assurez-vous que vous comprenez et suivez les
procédures et les précautions de sécurité faisant partie des
instructions de la machine, ainsi que celles figurant dans
ce guide.
1.1 - Consignes de sécurité à l'installation
Dans certains cas les soupapes sont montées sur des
vannes à boule. Ces vannes sont systématiquement livrées
d'origine plombées en position ouverte. Ce système permet
d'isoler et d'enlever la soupape à des fins de contrôle ou de
changement. Les soupapes sont calculées et montées pour
assurer une protection contre les risques d'incendie.
Enlever la soupape ne peut se faire que si le risque
d'incendie est complètement maîtriser et sous la
responsabilité de l'exploitant.
Toutes les soupapes montées d'usine sont scellées pour
interdire toute modification du tarage. Si une soupape est
enlevée à des fins de contrôle ou de remplacement,
s'assurer qu'il reste toujours une soupape active sur chacun
des inverseurs installés sur l'unité.
Les soupapes de sécurité doivent être raccordées à des
conduites de décharge. Ces conduites doivent être
installées de manière à ne pas exposer les personnes et les
biens aux échappements de fluide frigorigène. Ces fluides
peuvent être diffusés dans l'air mais loin de toute prise
d'air du bâtiment ou déchargés dans une quantité adéquate
d'un milieu absorbant convenable.
Contrôle périodique des soupapes: Voir paragraphe
"Consignes de sécurité pour la maintenance".
DANGER - Ne pas libérer les soupapes de fluide
frigorigène à l’intérieur d’un bâtiment. L’échappement
provenant d’une soupape doit avoir lieu à l’extérieur.
L’accumulation de fluide frigorigène dans un espace
fermé peut déplacer l’oxygène et entraîner des risques
d’asphyxie.
Prévoir une bonne ventilation, particulièrement dans les
espaces fermés et au plafond bas. L’inhalation de
concentrations élevées de vapeur s’avère dangereuse et
peut provoquer des battements de coeur irréguliers, des
évanouissements ou même être fatal. Une mauvaise
utilisation peut être fatale. La vapeur est plus lourde que
l’air et réduit la quantité d’oxygène pouvant être respiré.
Le produit provoque des irritations des yeux et de la peau.
Les produits de décomposition sont également dangereux.
Ne pas utiliser pour purger les conduites ou pour
pressuriser une machine pour n’importe qu’elle raison.
L’oxygène réagit violemment en contact avec l’huile, la
graisse et autres substances ordinaires.
Ne jamais dépasser les pressions d’essais spécifiées,
Vérifier la pression d’essai admissible en se référant à la
documentation d’instructions et aux pressions nominales
sur la plaque d’identification de l’équipement.
Ne pas utiliser de l’air pour les essais de fuites. Utiliser
uniquement du fluide frigorigène ou de l’azote sec.
Ne pas fermer les dispositifs de sécurité.
S’assurer que toutes les soupapes sont correctement
installées avant de faire fonctionner une machine.
1.2 - Consignes de sécurité pour la maintenance
Le technicien qui intervient sur la partie électrique ou
frigorifique doit être une personne autorisée, qualifiée et
habilitée.
Toutes réparations sur le circuit frigorifique seront faites
par un professionnel possédant une qualification suffisante
pour intervenir sur les unités. Il aura été formé à la
connaissance de l'équipement et de l'installation. Les
opérations de brasage seront réalisées par des spécialistes
qualifiés.
Toute manipulation (ouverture ou fermeture) d'une vanne
d'isolement devra être faite par un technicien qualifié et
autorisé. Ces manœuvres devront être réalisées unité à
l'arrêt.
NOTA: Il ne faut jamais laisser une unité à l'arrêt avec la
vanne de la ligne liquide fermée.
Lors de toutes les opérations de manutention, maintenance
ou service, les techniciens qui interviennent doivent être
équipés de gants, de lunettes, de vêtements isolants et de
chaussures de sécurité.
AVERTISSEMENT - NE SOUDER OU COUPER A LA
FLAMME toute conduite ou réservoir de fluide
frigorigène qu'après avoir retiré tout le fluide frigorigène
(liquide et vapeur).
Les traces de vapeur doivent être éliminées à l’azote sec et
la surface de travail doit être bien ventilée. Le fluide
frigorigène en contact à une flamme découverte produit
des gaz toxiques.
Ne pas travailler sur un équipement sous tension à moins
que vous soyez un électricien qualifié.
Ne pas travailler sur les composants électriques, y compris
les panneaux de commande, les interrupteurs, les relais,
etc., avant d’être sûr qu’il y a eu coupure à tous les
niveaux de l'alimentation électrique; une tension
résiduelle peut s’échapper des condensateurs ou des
composants transistorisés.
Les circuits électriques doivent être verrouillés en circuits
ouverts et étiquetés durant l’entretien. En cas
d'interruption du travail, vérifier que tous les circuits
soient désexcités avant de reprendre le travail.
1.3 - Contrôles en service, soupape
Pendant la durée de vie du système, l'inspection et les
essais doivent être effectués en accord avec la
réglementation nationale.
L'information sur l'inspection en service donnée dans
l'annexe C de la norme EN378-2 peut-être utilisée quand
des critères similaires n'existent pas dans la réglementation
nationale.
Contrôle des dispositifs de sécurité (annexe C6-EN378-2):
Les dispositifs de sécurité sont contrôlés sur site une fois
par an pour les dispositifs de sécurité (pressostats HP),
tous les cinq ans pour les dispositifs de surpression
externes (soupapes de sécurité).
3
Si la machine fonctionne dans une atmosphère corrosive,
inspecter les dispositifs à intervalles plus fréquents.
Ne pas essayer de réparer ou de remettre en état une
soupape lorsqu’il y a corrosion ou accumulation de
matières étrangères (rouille, saleté, dépôts calcaires, etc.)
sur le corps ou le mécanisme de vanne. Remplacer la
vanne.
Ne pas installer de vannes de détente en série ou à
l’envers.
Prévoir un raccord d'évacuation dans la conduite de
décharge à proximité de chaque soupape pour empêcher
une accumulation de condensats ou d’eau de pluie.
1.4 - Equipements et composants sous pression
Ces produits comportent des équipements ou des
composants sous pression, fabriqués par Carrier ou par
d'autres constructeurs. Nous vous recommandons de
consulter votre syndicat professionnel pour connaître la
réglementation qui vous concerne en tant qu'exploitant ou
propriétaire d'équipements ou de composants sous
pression (déclaration, requalification, réépreuve...). Les
caractéristiques de ces équipements ou composants se
trouvent sur les plaques signalétiques ou dans la
documentation réglementaire fournie avec le produit.
1.5- Consignes de sécurité pour la réparation
Toutes les parties de l'installation doivent être entretenues
par le personnel qui en est chargé afin d'éviter la
détérioration du matériel ou tout accident de personnes. Il
faut remédier immédiatement aux pannes et aux fuites. Le
technicien autorisé doit être immédiatement chargé de
réparer le défaut. Une vérification des organes de sécurité
devra être faite chaque fois que des réparations ont été
effectuées sur l'unité.
En cas de fuite ou de pollution du fluide frigorigène (par
exemple court-circuit dans un moteur) vidanger toute la
charge à l'aide d'un groupe de récupération et stocker le
fluide dans des récipients mobiles.
Réparer la fuite, détecter et recharger le circuit avec la
charge totale de R-134a indiquée sur la plaque
signalétique de l'unité.
Ne pas siphonner le fluide frigorifique.
Eviter de renverser du fluide frigorifique sur la peau et
éviter tout éclaboussement des yeux. Porter des lunettes de
sécurité et des gants. Si du fluide a été renversé sur la peau,
laver la peau avec de l’eau et au savon. Si du fluide
frigorifique atteint les yeux, rincer immédiatement les
yeux avec de l’eau et consulter un médecin.
Ne jamais appliquer une flamme découverte ou de la
vapeur vive sur un cylindre de fluide frigorigène. Une
surpression dangereuse peut se développer. Lorsqu’il est
nécessaire de chauffer du fluide frigorifique, n’utiliser que
de l’eau chaude.
Ne pas réutiliser des cylindres jetables (non repris) ou
essayer de les remplir à nouveau. Ceci est dangereux et
illégal. Lorsque les cylindres sont vides, évacuer la
pression de gaz restante, desserrer le collier, dévisser et
mettre au rebut la tige de soupape.
Ne pas incinérer.
4
Lors des opérations de vidange, vérifier le type de fluide
frigorifique avant de l’ajouter sur la machine.
L’introduction d’un fluide frigorifique qui n’est pas adapté
peut provoquer des dommages ou un mauvais
fonctionnement de la machine.
Toute utilisation des refroidisseurs concernés ici avec un
fluide différent doit être en accord avec la norme ou
réglementation nationale en vigueur.
Ne pas essayer de retirer les raccords, composants, etc.,
alors que la machine est sous pression ou lorsque la
machine fonctionne. S’assurer que la pression est à 0 kPa
avant de rompre la connexion du fluide frigorifique.
ATTENTION - Aucune partie de l'unité ne doit servir de
marche pied, d'étagère ou de support. Surveiller
périodiquement et réparer ou remplacer si nécessaire tout
composant ou tuyauterie ayant subi des dommages.
Ne pas monter sur une machine. Utiliser une plate-forme.
Utiliser un équipement mécanique (grue, élévateur, etc.)
pour soulever ou déplacer des composants lourds. Même si
les composants sont légers, utiliser un équipement
mécanique lorsqu’il y a risque de glisser ou de perdre son
équilibre.
Ne pas utiliser d’oeillets pour le levage d’une partie du
groupe, ni du groupe tout entier.
FAIRE ATTENTION car certains dispositifs de démarrage
automatiques PEUVENT ENGAGER LES
VENTILATEURS DE LA TOUR DE REFROIDISSEMENT
OU LES POMPES. Ouvrir le sectionneur en avant des
ventilateurs de la tour de refroidissement ou des pompes.
Utiliser uniquement des pièces de réparation ou de
remplacement qui sont conformes aux spécifications du
code de l’équipement d’origine.
Ne pas dégager ou vidanger les boîtes d’eau contenant du
saumure industriel sans en avoir la permission de votre
groupe de contrôle industriel.
Ne pas desserrer les boulons des boîtes d’eau avant de les
avoir vidangées complètement.
Ne pas desserrer un écrou de presse-étoupe avant d’avoir
contrôlé que l’écrou a un engagement de filetage positif.
Inspecter périodiquement toutes les vannes, raccords et
tuyauteries pour s’assurer qu’il n’y a aucune corrosion,
rouille fuites ou aucun dommage.
Lors des opérations de vidange et de stockage du fluide
frigorigène, des règles doivent être respectées. Ces règles
permettant le conditionnement et la récupération des
hydrocarbures halogènés dans les meilleures conditions de
qualité pour les produits et de sécurité pour les personnes,
les biens et l'environnement sont décrites dans la norme
NFE 29795. Toutes les opérations de transfert et de
récupération du fluide frigorigène doivent être effectuées
avec une unité de transfert. Une prise 3/8 SAE située sur la
vanne manuelle de la ligne liquide est disponible sur toutes
les unités pour le raccordement du groupe de transfert. Il
ne faut jamais effectuer de modifications sur l'unité pour
ajouter des dispositifs de remplissage, de prélèvement et
de purge en fluide frigorigène et en huile. Tous ces
dispositifs sont prévus sur les unités. Consulter les plans
dimensionnels certifiés des unités.
2 - INTRODUCTION ET PRESENTATION DE L'UNITÉ
DE TRANSFERT
L'unité de transfert sert à récupérer tout le fluide
frigorigène des machines 19XR afin d'en assurer leur
maintenance sans avoir à réapprovisionner la totalité de la
charge en fluide.
Le petit groupe de régrigération monté au dessus du
réservoir de stockage et celui-ci constituent l'unité de
transfert.
Cette unité est un accessoire exclusivement réservé à
l'entretien des 19XR. Toute autre utilisation est strictement
interdite.
Toutes les personnes concernées par la mise en route, le
fonctionnement et l’entretien de l'unité de transfert doivent
être très bien informées des caractéristiques du site et avoir
lu attentivement les présentes instructions avant la mise en
route initiale. Cette brochure est présentée de telle sorte
que l’on puisse se familiariser avec le système de
commande avant d’exécuter la procédure de mise en route.
Les procédures sont traitées dans l’ordre nécessaire pour
mettre le groupe en route et le faire fonctionner
correctement.
Températures maximales ambiantes:
Dans le cas de stockage et du transport de ces unités, les
températures minimum et maximales à ne pas dépasser
sont -20°C et 48°C.
Plage de fonctionnement de l'unité
Condenseur (refroidi par eau)
Température d’entrée d’eau du condenseur
Température de sortie d’eau du condenseur
Pression côté eau
°C
°C
Kpa
Minimum
16
13,3
Maximum
35
44
10
2.1 - Marquage CE
Ces unités, lorsqu’elles sont destinées à une application
terrestre dans un des pays de la Communauté Européenne,
portent le marquage CE. La déclaration fournie dans les
machines précise les directives auxquelles elles sont
soumises.
73/23/CE
Basse tension
89/336/CEE Compatibilité électromagnétique
89/392/CE Sécurité des machines
Les machines seront donc livrées avec les certificats
suivants:
Directive
Sans démarreur
Basse tension
conformité
Compatibilité électromagnétique
conformité
Sécurité des machines
Incorporation
NOTA
Les normes génériques permettant de respecter les exigences de la Directive
Compatibilité Electromagnétique pour un environnement industriel sont les suivants:
EN 50082-2 pour l’immunité
EN 50081-2 pour les émissions
2.2 - Equipements et composants sous pression
Ces produits comportent des équipements ou des
composants sous pression, fabriqués par Carrier ou par
d'autres constructeurs. Nous vous recommandons de
consulter votre syndicat professionnel pour connaître la
réglementation qui vous concerne en tant qu'exploitant ou
propriétaire d'équipements ou de composants sous
pression (déclaration, requalification, réépreuve...). Les
caractéristiques de ces équipements ou composants se
trouvent sur les plaques signalétiques ou dans la
documentation réglementaire fournie avec le produit.
3 - INSTRUCTIONS D’INSTALLATION
3.1 - Introduction
L'unité est assemblée, câblée, détectée (fuites) et testée
électriquement en usine. L’installation consiste
principalement à réaliser les connexions d’eau et
électriques à la machine. La manutention et l’installation
sont donc sous la responsabilité de l’installateur ou du
client final.
3.2 - Réception de la machine
3.2.1 - Inspecter le colis
ATTENTION - N’ouvrir aucun robinet et ne desserrer
aucun raccord. Les groupes standards sont expédiés
pourvus d’une charge de maintien d’azote.
Inspecter le groupe de transfert afin de détecter toute
avarie éventuelle tant qu’il se trouve encore sur le camion
de transport ou autre. S’il est endommagé ou s’il a été
arraché de son ancrage, le faire examiner par des
inspecteurs du transport avant de le faire enlever. Déposer
toute réclamation directement auprès du transporteur. Le
fabricant décline toute responsabilité quant à d’éventuels
dégâts survenus pendant le transport.
Vérifier la plaque signalétique de l'unité pour s'assurer
qu'il s'agit du modèle commandé.
La plaque signalétique de l'unité doit comporter les
indications suivantes:
• N° variante
• N° modèle
• Marquage CE
• Numéro de série
• Année de fabrication et date d'essai
• Fluide frigorigène utilisé et groupe de fluide
• Charge fluide frigorigène par circuit
• Fluide de confinement à utiliser
• PS: Pression admissible maxi/mini (côté haute et basse
pression)
• TS: Température admissible maxi/mini (côté haute et
basse pression)
• Pression de déclenchement des soupapes
• Pression de déclenchement des pressostats
• Pression d'essai d'étanchéité de l'unité
• Tension, fréquence, nombre de phases
• Intensité maximale
• Puissance absorbée maximum
• Poids net de l'unité.
PS (bars)
TS (°C)
Pression de déclenchement des pressostats (bars)
Pression de déclenchement des soupapes (bars)
Pression d'essai d'étanchéité de l'unité (bars)
Haute
Mini
-0,9
-20
11
12,5
10
pression
Max
12,5
48
Basse
Mini
-0,9
-20
12,5
pression
Max
12,5
48
Vérifier qu’il ne manque aucune pièce par rapport au
bordereau d’expédition. En cas d’élément manquant,
prévenir immédiatement le distributeur Carrier le plus
proche.
Pour éviter toute perte et tout dégât (norme EN 378-2
11.22k annexes A et B), laisser toutes les pièces dans leur
emballage d’origine jusqu’à l’installation. Toutes
les ouvertures sont fermées à l’aide de couvercles ou de
bouchons pour empêcher la poussière et les débris de
pénétrer dans la machine lors du transport. Une charge
complète d’huile est placée dans le carter d’huile avant le
transport.
5
3.2.2 - Protéger l'unité de transfert
Protéger l'unité de transfert et son démarreur de la
poussière et de l’humidité causées par les travaux
d’installation. Laisser les bâches de protection prévues
pour le transport sur le groupe jusqu’à ce qu’il soit prêt à
démarrer.
Ne pas conserver l'unité de transfert dans un endroit
extérieur exposé aux intempéries.
Un contrôle périodique de l'unité devra être réalisé,
pendant toute la durée de vie de l'unité, pour s'assurer
qu'aucun choc (accessoire de manutention, outils... ) n'a
endommagé le groupe. Si besoin, une réparation ou un
remplacement des parties détériorées doit être réalisé. Voir
aussi paragraphe "Entretien".
Si le groupe est soumis à des températures de gel une fois
que les circuits d’eau sont déjà remplis, ouvrir les robinets
de vidange et enlever toute l’eau présente dans le circuit
du condenseur. Voir les conditions spéciales dans le
paragraphe "inspection des tuyauteries" de la section
"Vérifications avant la mise en route initiale".
3.3 - Fixation de la machine
Les utilisations types de ce type d' unité sont la
réfrigération et ne requièrent pas de tenir aux séismes. La
tenue aux séismes n'a pas été vérifiée.
L'unité doit être fixée au sol.
3.4 - Le raccordement des conduites en eau
Pour le raccordement en eau des unités, se référer aux
plans dimensionnels certifiés livrés avec la machine
montrant les positions et dimensions des entrées et sorties
d’eau des échangeurs.
Les tuyauteries ne doivent transmettre aucun effort axial,
radial aux échangeurs et aucune vibration.
L’eau doit être analysée (voir les préconisation du
paragraphe "inspection des tuyauteries") ; le circuit réalisé
doit inclure les éléments nécessaires au traitement de
l’eau: filtres, additifs, échangeurs intermédiaires, purges,
évents, vanne d’isolement, etc, en fonction des résultats,
afin d'éviter corrosion, encrassement, détérioration de la
garniture de la pompe...
Consulter tout manuel traitant de ce sujet ou un spécialiste.
3.4.1 - Installation des conduites d’eau vers les
échangeurs de chaleur
Installer les tuyaux en se basant sur les données du projet,
les plans des tuyauteries, et les procédures décrites cidessous.
3.4.2 - Installation de purges et de soupapes de sécurité
Le l'unité de transfert est équipée en usine de soupapes de
sécurité situées sur la virole du réservoir de stockage et du
condenseur.
Les soupapes du réservoir sont montées sur des vannes à
boule plombées en position ouverte.
Cette vanne permet d’isoler et d’enlever la soupape pour le
tarage ou le changement de soupape.
Lors d’un changement de soupape, ne pas laisser la
machine sans soupapes. N’enlever cette soupape que si le
risque d’incendie est complètement maîtrisé et est sous le
contrôle de l’exploitant. La moitié des soupapes est
suffisante pour protéger contre l’incendie. L’autre moitié
peut être démontée pour changement (voir consigne de
sécurité).
6
Raccorder les dispositifs de décharge à l’atmosphère
conformément à la norme nationale en vigueur (par
concernée.
exemple EN 378) sur la sécurité des appareils
frigorifiques ainsi qu’à toute autre réglementation
DANGER - La mise à l’atmosphère de fluide frigorigène
dans des locaux confinés risque de déplacer l’oxygène et
de provoquer l’asphyxie.
1 Si les soupapes de décharge sont posées sur des
collecteurs, la surface transversale de la conduite de
décharge doit être égale au moins à la somme des
surfaces nécessaires pour des conduites de décharge
individuelles.
2 Prévoir un bouchon à proximité de l’orifice de sortie de
chaque dispositif de décharge pour effectuer la
détection des fuites. Fournir des raccords de tuyaux qui
permettent de débrancher périodiquement les tuyaux
d’évents pour inspecter le mécanisme de la soupape.
3 Les tuyaux qui vont jusqu’aux soupapes de décharge ne
doivent pas imposer de contraintes à la soupape
proprement dite. Prévoir des supports adéquats pour les
tuyaux. Sur les machines montées sur ressorts, il est
indispensable de disposer d’un tronçon de tuyau souple
près d’un tel dispositif.
4 Recouvrir l’évent extérieur d’un capuchon pare-pluie.
Poser un tuyau d’évacuation des condensats au point le
plus bas du tuyau d’évent pour empêcher
l’accumulation d’eau dans le côté atmosphère du
dispositif de décharge.
5 Equiper les tuyauteries de raccordements qui permettent
de les débrancher pour inspecter les tuyauteries.
3.5 - Branchement électrique
3.5.1 - Normes et précautions d’installation
Les unités n’ont qu’un seul point de raccordement
puissance.
Raccordement sur chantier:
Tous les raccordements au réseau et les installations
électriques doivent être effectués en conformité avec les
réglementations applicables au lieu d’installation *.
Par exemple, en France, doivent être respectées, entre
autres, les exigences de la norme NFC 15 100.
Les unités de transfert sont conçues pour un respect aisé de
ces réglementations*, la norme Européenne EN 60204-1*
(sécurité des machines - équipement électrique des
machines première partie: règles générales) étant prise en
compte, pour concevoir les équipements électriques de la
machine.
*Note:
la norme EN 60 204-1 est un bon moyen de répondre aux
exigences de la directive machine § 1.5.1.
Généralement, la recommandation nominative CEI 364 est
reconnue pour répondre aux exigences des directives
d’installation. L’annexe B de la norme EN 60204-1 permet
de prendre en compte les caractéristiques des équipements
électriques des machines. Voir partie "Caractéristiques
électriques" de ce manuel.
L’environnement pour le fonctionnement des unités de
transfert est spécifié ci-dessous:
• Gamme de température ambiante: +5 à 40°C**
• Gamme d’humidité (non condensable):
- 90% HR à 20°C
- 50% HR à 40°C (si les conditions d’installations le
nécessitent, préconiser l’option tropicalisation).
• Altitude maximum: 2000 m.
• Installation à l’intérieur des locaux
- Présence d’eau: classification AD2** (possibilités de
chutes de gouttelettes d’eau)
- Présence de corps solides: classification AE2**
(présence de poussières non significatives)
• Compétences des personnes:
- Etre utilisé par un technicien confirmé en
réfrigération et avoir suivi une formation spécifique
sur un produit de type 19XR.
- Classification BA4** (personne qualifiée selon la CEI
364) jusqu’à 1000 V.
• Présence de substances corrosives et polluantes:
classification AF1 **(négligeable)
• Vibrations, chocs: AG2**, AH2**
• Variations de fréquence: ± 2 Hz.
**
Le niveau de protection requis au regard de ces codes est IP21B (selon
le document de référence CEI 529). Toutes les unités étant IP23B
remplissent cette condition de protection. Si les conditions d’installation
le nécessitent, sélectionner l’option IP renforcée
3.5.2 - Caractéristiques électriques des moteurs
Compresseur
Tension
= 400/3/50 (V/Nb.phases/Hz)
RLA (Courant nominal)
= 4,7 A
LRA (Courant à rotor bloqué)= 27,5 A
Alimentation de contrôle de la machine (tension-puissance)
115/1/50 (V/Nb.phases/Hz) - 20 VA
4 - VÉRIFICATIONS AVANT LA MISE EN ROUTE
INITIALE
4.1 - Informations nécessaires sur les conditions
d'utilisation
Contrôles avant la mise en route de l'installation:
Avant la mise en route du système de réfrigération,
l'installation complète, incluant le système de réfrigération
doit être vérifiée par rapport aux plans de montage,
schémas de l'installation, schéma des tuyauteries et de
l'instrumentation du système et schémas électriques.
Les réglementations nationales doivent être respectées
pendant l'essai de l'installation. Quand la réglementation
nationale n'existe pas, le paragraphe 9-5 de la norme
EN378-2 peut être pris comme guide.
Vérifications visuelles externes de l'installation:
• comparer l'installation complète avec les plans du
système frigorifique et du circuit électrique
• vérifier que tous les composants sont conformes aux
spécifications des plans
• vérifier que tous les documents et équipements de
sécurité requis par la présente norme européenne sont
présents
• vérifier que tous les dispositifs et dispositions pour la
sécurité et la protection de l'environnement sont en
place et conformes à la présente norme européenne
• vérifier que tous les documents des réservoirs à
pression, certificats, plaques d'identification, registre,
manuel d'instructions et documentation requis par la
présente norme européenne sont présents
• vérifier le libre passage des voies d'accès et de secours
• vérifier la ventilation de la salle des machines
• vérifier les détecteurs de fluides frigorigènes
• vérifier les instructions et les directives pour empêcher
le dégazage délibéré de fluides frigorigènes nocifs pour
l'environnement.
• vérifier le montage des raccords
• vérifier les supports et la fixation (matériaux,
acheminement et connexion)
• vérifier la qualité des soudures et autres joints
• vérifier la protection contre tout dommage mécanique
• vérifier la protection contre la chaleur
• vérifier la protection des pièces en mouvement
• vérifier l'accessibilité pour l'entretien ou les réparations
et pour le contrôle de la tuyauterie
• vérifier la disposition des robinets
• vérifier la qualité de l'isolation thermique et des
barrières de vapeur.
4.2 - Matériel nécessaire
•
•
•
•
•
Des outils de frigoriste
Un Ohmmètre-Voltmètre numérique
Un Ampèremètre à pince
Un détecteur de fuites électronique
Un manomètre de pression absolue ou indicateur de
vide à bulbe humide
• Un contrôleur d'isolation à 500V pour les moteurs de
compresseurs qui fonctionnent à une tension de
600Volts ou moins, ou un contrôleur d'isolation à 5000V
(megohmmètre) pour les moteurs de compresseurs qui
fonctionnent à une tension de plus de 600V.
4.3 - Serrer tous les joints d'étanchéité
Utiliser une clé dynamométrique (couple en fonction du
diamètre de la visse).
4.4 - Inspecter les tuyauteries.
Consulter les schémas de tuyauterie donnés dans les plans
certifiés et les instructions relatives aux tuyauteries dans le
manuel d'installation du groupe refroidisseur centrifuge.
Inspecter les tuyauteries du condenseur. S'assurer que le
sens de l'écoulement est correct et que toutes les
spécifications des tuyauteries sont respectées.
Ne pas introduire une pression statique ou dynamique
significative dans le circuit caloporteur, au regard des
pressions de service prévues.
Avant toute mise en route, vérifier que le fluide
caloporteur est bien compatible avec les matériaux et les
revêtements du circuit hydraulique.
En cas d'additifs ou de fluides autres que ceux préconisés
par Carrier S.A., s'assurer que ces fluides ne sont pas
considérés comme des gaz et qu'ils appartiennent bien au
groupe 2, ainsi que défini par la directive 97/23/CE.
Préconisations de Carrier S.A. sur les fluides caloporteurs:
• Pas d'ions ammonium NH4+ dans l'eau, très néfaste pour
le cuivre. C'est l'un des facteurs le plus important pour la
durée de vie des canalisations en cuivre. Des teneurs par
exemple de quelques dizaines de mg/l vont corroder
fortement le cuivre au cours du temps.
7
• Les ions chlorure Cl- sont néfastes pour le cuivre avec
risque de perçage par corrosion par piqûre. Si possible
en dessous de 10mg/l.
• Les ions sulfates SO42- peuvent entraîner des corrosions
perforantes si les teneurs sont supérieures à 30mg/l
• Pas d'ions fluorures (<0,1 mg/l)
• Pas d'ions Fe2+ et Fe3+ si présence non négligeable
d'oxygène dissous. Fer dissous < 5mg/l avec oxygène
dissous < 5mg/l.
• Silice dissous: la silice est un élément acide de l'eau et
peut aussi entraîner des risques de corrosion. Teneur
< 1mg/l
• Dureté de l'eau: TH > 5°F. Des valeurs entre 10 et 25
peuvent être préconisées. On facilite ainsi des dépôts de
tartre qui peuvent limiter la corrosion du cuivre. Des
valeurs de TH trop élevées peuvent entraîner au cours
du temps un bouchage des canalisations. Le titre
alcalimétrique total (TAC) en dessous de 100 est
souhaitable.
• Oxygène dissous: il faut proscrire tout changement
brusque des conditions d'oxygénation de l'eau. Il est
néfaste aussi bien de désoxygéner l'eau par barbotage
de gaz inerte que de la sur-oxygéner par barbotage
d'oxygène pur. Les perturbations des conditions
d'oxygénation provoquent une déstabilisation des
hydroxides cuivrique et un re-largage des particules.
• Résistivité - Conductivité électrique: plus la résistivité
sera élevée plus la vitesse de corrosion aura tendance à
diminuer. Des valeurs au dessus de 3000 ohms/cm sont
souhaitables. Un milieu neutre favorise des valeurs de
résistivité maximum. Pour la conductivité électrique des
valeurs de l'ordre de 200-600 S/cm peuvent être
préconisées.
• pH: cas idéal pH neutre à 20-25°C
7 < pH < 8
Lorsque le circuit hydraulique doit être vidangé pour une
période dépassant un mois, il faut mettre tout le circuit
sous azote afin d'éviter tout risque de corrosion par
aération différentielle.
Les remplissages et les vidanges en fluide caloporteur se
font par des dispositifs qui doivent être prévus sur le
circuit hydraulique par l'installateur. Il ne faut jamais
utiliser l'eau d'une autre unité.
Les tuyauteries doivent comporter des purgeurs d'air, et ne
doivent générer aucune contrainte.
4.5 - Contrôle des soupapes de sécurité
S'assurer que les soupapes de sécurité débouchent à
l'extérieur, conformément à la norme EN 378-2, et aux
codes de sécurité concernés. Les raccords des tubes
doivent permettre d'accéder au mécanisme des soupapes,
pour permettre des inspections et des essais de détection
des fuites à intervalles réguliers.
8
5 - ENTRETIEN
5.1 - Instructions d'entretien
Pendant la durée de vie de l'unité, les contrôles en service
et les essais doivent être effectués en accord avec la
réglementation nationale en vigueur.
L'information sur le contrôle en service donné dans
l'annexe C de la norme EN378-2 peut être utilisée quand
des critères similaires n'existent pas dans la réglementation
nationale.
Contrôles visuels externes: annexes A et B de la norme
EN378-2.
Contrôles de corrosion: annexe D de la norme EN378-2.
Ces contrôles doivent être effectués :
• Après une intervention susceptible d'affecter la
résistance ou un changement d'utilisation ou d'un
changement de fluide frigorigène à plus haute pression
ou après un arrêt supérieur à deux ans. Les composants
qui ne sont pas conformes sont changés. Des pressions
d'essai supérieures à la pression de conception
appropriée des composants ne sont pas appliquées
(annexes B et D).
• Après réparation ou altérations significatives ou des
extensions significatives apportées aux systèmes ou aux
composants (annexe B).
• Après réinstallation sur un autre site (annexes A, B et
D).
• Après réparation suite à une fuite de fluide frigorigène
(annexe D). La fréquence de détection de fuite de fluide
frigorigène peut varier d'une fois par an, pour des
systèmes avec moins de 1 % de taux de fuite par an, à
une fois par jour pour des systèmes avec taux de fuite de
35 % par an ou plus. La fréquence est en proportion du
taux de fuite.
NOTE 1: Les hauts taux de fuite sont inacceptables. Il
convient qu'une action soit prise pour éliminer chaque
fuite détectée.
NOTE 2: Les détecteurs de fluide frigorigène fixes ne sont
pas des détecteurs de fuite car ils ne localisent pas la
fuite.
5.1.1 - Brasage - Soudage
Les opérations de brasage ou de soudage de composants
(tuyauteries, raccords) doivent être réalisées avec des
modes opératoires et des opérateurs qualifiés. Les
réservoirs sous pression ne doivent pas subir de choc, ni
être soumis à de fortes variations de températures lors des
opérations de maintenance et de réparation.
5.1.2 - Propriétés des fluides frigorigènes
Le fluide frigorigène standard du groupe refroidisseur
19XR est le HFC-134a. A une pression atmosphérique
normale, le HFC-134a bout à -25°C; il doit donc être
conservé dans des réservoirs de stockage ou des récipients
sous pression. Ce fluide frigorigène est pratiquement
inodore lorsqu'il est mélangé à l'air. Il est incombustible à
la pression atmosphérique. Pour en savoir davantage sur
les précautions de manipulation de ce fluide frigorigène,
consulter la norme ou réglementation nationale en vigueur
(norme EN 378-1).
5.2 - Entretien périodique
Toute manipulation doit se faire par une personne agréée.
Etablir un programme de maintenance à intervalles
réguliers basé sur les besoins réels de la machine, telles
que la charge imposée à la machine, les heures de marche,
et la qualité de l'eau. Les intervalles cités dans la présente
section ne sont donnés qu'à titre indicatif.
5.2.1 - Inspection du centre de commande
La maintenance se limite en général à nettoyer, et à resserrer les branchements. Aspirer dans l'armoire électrique pour
supprimer les accumulations de poussière.
5.2.2 - Charge d'huile du compresseur
Utiliser de l'huile qui répond aux exigences de Carrier pour
le compresseur à piston.
Caractéristique de l'huile: Viscosité ISO 68
Le volume total de la charge d'huile (2,6 litres) comprend
2,0 litres pour le compresseur plus 0,6 litres pour le
séparateur d'huile.
L'huile doit être visible dans l'un des voyants du
compresseur, à la fois pendant la marche et à l'arrêt.
Toujours vérifier le niveau de l'huile avant de mettre le
compresseur en route. Avant de rajouter de l'huile ou de la
changer, détendre la pression du fluide frigorigène comme
suit (voir figure du chapitre suivant "Système de tirage au
vide"):
1. Raccorder un manomètre à l'orifice prévu à cet effet sur
l'une des vannes de service du compresseur.
2. Fermer la vanne de service de la conduite d'aspiration et
ouvrir la conduite de refoulement vers le réservoir de
stockage ou la machine.
3. Faire tourner le compresseur jusqu'à ce que la pression
dans le carter tombe à 10 kPa.
4. Arrêter le compresseur et isoler le système en fermant la
vanne de service de la conduite de refoulement.
5. Retirer lentement le raccord à la conduite de retour
d'huile. Rajouter de l'huile selon les besoins.
6. Remettre le raccord et ouvrir les vannes de service du
compresseur.
5.2.3 - Vérification de la pression de déclenchement du
pressostat
Le pressostat haute pression doit se déclencher à 11 kPa et
se réarmer lorsque la pression est redescendu à 8,96 kPa.
Vérifier le réglage du pressostat en faisant fonctionner le
compresseur et en restreignant lentement le flux de l'eau
du condenseur.
Une fois la vérification faite, rétablir le flux d'eau.
Voir annexe C, paragraphe C6-EN378-2
5.2.4 - Inspection des soupapes de sécurité et les
tuyauteries
Voir chapitre «Consignes de sécurité» en début de
document.
Les soupapes de sécurité de cette machine la protègent
contre les effets potentiellement dangereux des
surpressions.
Pour empêcher les dégâts que celles-ci peuvent causer au
matériel et les blessures au personnel, ces dispositifs
doivent être conservés en excellent état de marche.
Assurer au minimum la maintenance suivante:
1. Au moins une fois par an, ôter la tuyauterie de purge à
l'orifice de sortie de la soupape et inspecter
soigneusement le corps de la vanne et son mécanisme
pour y déceler toute trace de corrosion interne, de
rouille, saleté, tartre, fuites, etc.
2. Si l'on constate de la corrosion ou la présence de corps
étrangers, ne pas essayer de réparer ni de remettre en
état. Changer la soupape.
3. Si la machine est installée dans une atmosphère
corrosive ou si les purges des soupapes sont mises dans
un environnement corrosif, inspecter ces soupapes plus
souvent.
5.2.5 - Inspection des tubes du condenseur
Des pressions anormalement élevées dans le condenseur,
ainsi que l'impossibilité d'atteindre la pleine charge
frigorifique, dénotent en général des tubes sales ou de l'air
dans la machine. Si le livret de service indique une
augmentation de la pression au-dessus des pressions
normales du condenseur, vérifier la température du fluide
frigorigène dans le condenseur par rapport à la
température de l'eau glacée au départ du condenseur. Si
l'écart est supérieur à la normale, il se peut que les tuyaux
du condenseur soient sales, ou que le débit d'eau soit
incorrect. Du fait que le HFC-134a est un fluide
frigorigène à une pression élevée, l'air ne rentre en général
pas dans la machine, c'est plutôt le fluide frigorigène qui
s'en échappe.
Pour nettoyer le tube serpentin du condenseur, contactez
votre distributeur Carrier.
ATTENTION - Il se peut que du tartre durci nécessite un
traitement chimique, soit pour l'enlever, soit pour
empêcher sa formation. Faire appel à un spécialiste du
traitement de l'eau.
Traitement de l'eau
De l'eau non traitée ou mal traitée peut provoquer de la
corrosion, de l'entartrage, de l'érosion ou la croissance
d'algues. Faire appel aux services d'un spécialiste des
questions de traitement de l'eau pour mettre au point un
programme de traitement, puis le mettre en oeuvre.
5.2.6 - Contrôle corrosion
Toutes les parties métalliques de l'unité (châssis, panneaux
d'habillage, coffrets électriques, échangeurs...) sont
protégées contre la corrosion par une couche de peinture
poudre ou liquide. Toutefois pour éviter des risques de
corrosion caverneuse pouvant apparaître lors de la
pénétration d'humidité sous les revêtements protecteurs, il
est nécessaire de procéder à des contrôles périodiques de
l'état des revêtements (peinture).
9
6 - LES PROCEDURES DE TIRAGE AU VIDE ET DE
TRANSFERT DU FLUIDE FRIGORIGENE
Système de tirage au vide
10
6.1 - Préparation
Lors des interventions de révision sur l'unité 19XR, le
fluide frigorigène peut être transféré dans le réservoir à
l'aide du système de tirage au vide. Les procédures
suivantes décrivent comment transférer le fluide
frigorigène et comment effectuer les évacuations.
9
8
7
6
14
6.2 - Mode d'emploi du compresseur de tirage au
vide
13
15
Voir la figure de la colonne ci-contre et les figures de la
page suivante.
1 S'assurer que les vannes de service sur la conduite
d'aspiration et sur celle de refoulement sont ouvertes
pendant le fonctionnement. Pour les ouvrir, tourner la
tige à fond dans le sens trigonométrique. Fermer ces
vannes a pour effet de fermer la conduite de fluide
frigorigène et d'ouvrir la prise de manomètre pour la
pression du compresseur.
2 S'assurer que les boulons de fixation du compresseur
ont été desserrés pour qu'il flotte sur ses ressorts.
3 Ouvrir la vanne d'admission du fluide frigorigène dans
le compresseur de tirage au vide.
4 Le niveau d'huile doit être visible dans le regard du
compresseur, quelles que soient les conditions de
fonctionnement et pendant l'arrêt. Si le niveau d'huile
est bas, ajouter de l'huile comme indiqué dans la partie
intitulée "Entretien périodique".
Pour lire les pressions du fluide frigorigène pendant le
tirage au vide ou la détection des fuites:
1 L'affichage de l'interface locale peut indiquer les
pressions du circuit de fluide frigorigène et un vide peu
poussé. Pour les mesures à effectuer lors de l'évacuation
ou de la déshydratation, utiliser un indicateur de vide de
qualité ou un manomètre afin de s'assurer de l'exactitude
des valeurs constatées. Ce dispositif peut être placé sur
les raccords Schräder de chaque récipient une fois qu'on
en a retiré le transducteur de pression.
2 Pour déterminer la pression dans le réservoir de
stockage, y poser un manomètre de -1 à 27 kPa.
10
16
11
1
5
2
4
3
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
Voyant d’huile
Ressort d’isolation du compresseur
Vanne d’entrée réfrigérant
Connexion d’eau au condenseur
Soupape
Vanne de service aspiration
Tuyauterie de retour d’huile
Vanne de refoulement
Compresseur du groupe de transfert
Vanne 8
Coffret électrique groupe de transfert
Condenseur du groupe de transfert
Vanne 2
Vanne 3
Vanne 5
Vanne 4
12
Schéma de la tuyauterie du système de tirage au vide en option avec réservoir de stockage
1a
1b
2
3
4
5
6
7
8
10
Vannes de service sur la machine
Vannes de service sur la machine
Vannes de service du groupe
Vannes de service du groupe
Vannes de service du groupe
Vannes de service du groupe
Event du réservoir de stockage
Vanne de charge de la machine
Vanne de refoulement du compresseur
Vanne de charge du fluide frigorigène au
réservoir
11 Vanne d'isolement de l'évaporateur
12 Vanne d'isolement du condenseur
13 Vanne de refroidissement sur tuyauterie
moteur
14 Vanne d'isolement du gaz chaud en option
15 Vanne solénoïde pour bipasse gaz chaud
16 Détendeur linéaire
17 Condenseur
18 Evaporateur
19 Réservoir de stockage
20 Connexion pour chargement
21
22
23
24
25
26
A
B
C
Vanne de refoulement compresseur
Vanne d’aspiration compresseur
Compresseur du groupe de transfert
Séparateur d’huile
Alimentation d’eau au condenseur
Condenseur du groupe de transfert
Vanne de service sur le groupe de transfert
Vanne de service sur la machine
Maintenir au moins 610 mm d'espace autour
du réservoir de stockage pour la maintenance
Schéma de la tuyauterie du système de tirage au vide
1a
1b
2
3
4
5
7
8
Vannes de service sur la machine
Vannes de service sur la machine
Vannes de service du groupe
Vannes de service du groupe
Vannes de service du groupe
Vannes de service du groupe
Robinet de charge de la machine
Vanne sur la conduite de refoulement du
compresseur
11 Vanne d'isolement de l'évaporateur
12 Vanne d'isolement du condenseur
13 Vanne de la tuyauterie de refroidissement
moteur
14 Robinet d'isolement du gaz chaud en option
15 Vanne solénoïde pour bipasse gaz chaud
16 Détendeur linéaire
17 Condenseur
18 Evaporateur
19
20
21
22
23
24
A
B
Vanne de refoulement compresseur
Vanne d’aspiration compresseur
Compresseur du groupe de transfert
Séparateur d’huile
Alimentation d’eau au condenseur
Condenseur du groupe de transfert
Vanne de service sur le groupe de transfert
Vanne de service sur la machine
11
6.3.1. - Transfert de fluide frigorigène de la machine au
réservoir de stockage
1 Egaliser la pression du fluide frigorigène.
a Position des vannes (F= fermé):
Valve
1a
Condition
1b
2
F
3
4
F
5
F
6
7
F
8
F
10
11
12
13
14
b Ouvrir doucement la vanne n°5. Lorsque les pressions
sont égalisées, ouvrir les vannes 7 et 10 pour laisser le
fluide frigorigène s'écouler par gravité dans le réservoir
de stockage.
Valve
1a
Condition
1b
2
F
3
4
F
5
6
7
8
F
10
11
12
13
14
2 Transférer le reste du fluide frigorigène en phase
liquide.
a Fermer l'arrivée d'eau du condenseur au système de
tirage au vide. Amener les vannes dans les positions
suivantes:
Valve
1a
Condition
1b
2
3
F
4
F
5
6
7
8
F
10
11
12
13
Valve
1a
Condition
14
b Faire marcher le compresseur de tirage au vide pendant
30 minutes, puis fermer la vanne n°10.
Valve
1a
Condition
1b
2
3
F
4
F
5
6
7
8
F
10
F
11
12
13
14
c Arrêter le compresseur de tirage au vide.
3 Retirer tout fluide frigorigène restant.
a Mettre les pompes à eau en route à l'aide de la
fonction "Pumpdown" (tirage au vide) dans le cadre
de l'essai des commandes.
b Ouvrir l'arrivée d'eau du condenseur au système de
tirage au vide.
c Amener les vannes dans les positions suivantes:
Valve
1a 1b 2
Condition
3
4
F
5
6
7
F
8
10 11 12 13 14
F
F
d Faire marcher le compresseur jusqu'à ce que la
pression dépasse 207kPa pour le HFC-134a, puis
arrêter le tirage au vide. Dans le condenseur, l'eau
chaude fera évaporer tout fluide frigorigène liquide
piégé s'il y a, et la pression dans la machine
augmentera.
e Lorsque la pression atteint 276kPa pour le HFC-134a,
mettre le compresseur de tirage au vide en marche
jusqu'à ce que la pression atteigne de nouveau
207kPa pour le HFC-134a, puis arrêter le
compresseur. Renouveler ce processus jusqu'à ce que
la pression cesse d'augmenter, puis mettre le
compresseur de tirage au vide en marche jusqu'à ce
que la pression atteigne 40kPa de pression absolue.
f Fermer les vannes 1a, 1b, 3, 4,6 et 10.
Valve
1a 1b 2
3
4
5
6
7
8
10 11 12 13 14
Condition
F
F
F
F
F
F
F
F
F
F
6.3.2. - Transfert du fluide frigorigène du réservoir de
stockage à la machine
1 Egaliser la pression du fluide frigorigène.
a Utiliser la fonction TERMINATE LOCKOUT dans le
cadre de l'essai des commandes pour mettre les
pompes à eau en route et surveiller les pressions.
b Fermer les vannes n°2, 4, 5, 8 et 10 du système de
tirage au vide et fermer la vanne de charge de la
machine n°7; ouvrir les vannes de sectionnement de
la machine n°11, 12, 13 et 14 (s'il y a).
c Ouvrir les vannes n°3 et 6 du réservoir de stockage/
du système de tirage au vide; ouvrir les vannes de la
machine n°1a, et 1b.
g Arrêter la pompe à eau du condenseur de tirage au
vide et continuer le tirage au vide dans le cadre de
l'essai des commandes, qui bloque le compresseur de
la machine à l'arrêt.
4 Etablir le vide nécessaire à l'entretien. Pour
économiser le fluide frigorigène, faire marcher le
compresseur de tirage au vide jusqu'à ce que la pression
dans la machine soit abaissée à 40kPa de pression
absolue, conformément à l'opération décrite au
paragraphe 3e.
1b
2
F
3
4
F
5
F
6
7
F
8
F
10
F
11
12
13
14
d Ouvrir doucement la vanne n°5 pour augmenter la
pression dans la machine jusqu'à ce que la pression
dépasse 141 kPa pour le HFC-134a. Introduire le
fluide frigorigène lentement pour éviter le gel.
e Ouvrir la vanne n°5 à fond lorsque la pression a
dépassé le point de gel du fluide frigorigène. Ouvrir
les vannes 7 et 10 sur la conduite de phase liquide
jusqu'à ce que la pression soit égalisée.
Valve
1a
Condition
1b
2
F
3
4
F
5
6
7
8
F
10
11
12
13
14
12
13
14
2 Transférer le reste du fluide frigorigène.
a Fermer la vanne n°5 et ouvrir la vanne n°4.
Valve
1a
Condition
1b
2
F
3
4
5
F
6
7
8
F
10
11
b Arrêter les pompes à eau par l'intermédiaire de
l'interface locale.
c Arrêter l'eau dans le condenseur du système de tirage
au vide, et mettre le compresseur de ce système en
marche pour pousser le liquide hors du réservoir de
stockage.
d Fermer la vanne n°7 sur la conduite de liquide.
e Arrêter le compresseur de tirage au vide.
f Fermer les vannes n°3 et 4.
g Ouvrir les vannes n°2 et 5.
Valve
1a
1b
2
3
Condition
4
5
F
F
6
7
8
10
F
F
11
12
13
14
h Ouvrir l'arrivée d'eau du condenseur au système de
tirage au vide.
i Faire marcher le compresseur de tirage au vide
jusqu'à ce que la pression dans le réservoir de
stockage atteigne 34 kPa (40 kPa de pression absolue
si l'on répare le réservoir).
j Arrêter le compresseur de tirage au vide.
k Fermer les vannes n° 1a, 1b, 2, 5, 6 et 10.
Valve
1a
ConditionF
1b
F
2
F
3
F
4
F
5
F
6
F
7
F
8
F
10
F
11
12
13
14
3 Fermer l'arrivée d'eau du condenseur du système de
tirage au vide.
N° 29999-76, 08 2002 Annule N°: 29999-76, 07 2002
Le fabriquant se réserve le droit d'apporter toute amélioration sans avis préalable.
Fabriquant: Carrier S.A. Montluel, France.
Imprimé en Hollande sur papier blanchi sans chlore.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement