Mode d`emploi des générations d`appareils précédentes

Mode d`emploi des générations d`appareils précédentes
auroSTEP
VIH SN 150 i
BE
Pour l’utilisateur et l’installateur
Description du système
auroSTEP
Table des matières
1
1.1
1.2
Remarques relatives à la documentation . . .
Rangement des documents . . . . . . . . . . . . . . . . .
Symboles utilisés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2
2
2
2
2.1
2.2
Description du système . . . . . . . . . . . . . . . . .
Colisage et accessoires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Ballon de stockage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2
2
4
Description du système auroSTEP
2.3
2.4
2.5
2.6
2.7
2.8
Principe de fonctionnement. . . . . . . . . . . . . . . . .
Inventaire des fonctions du régulateur solaire.
Schéma fonctionnel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Tuyauterie solaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Fluide caloporteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Capteurs plans auroTHERM VFK 900 . . . . . . . .
BE fr
4
6
6
8
8
9
1
1 Remarques relatives à la documentation
2 Description du système
1
Remarques relatives à la
documentation
2
Les indications suivantes sont valables pour l’ensemble
de la documentation.
D’autres documents sont valables en complément de
cette notice d’emploi et d’installation.
Nous déclinons toute responsabilité en cas de dommages imputables au non-respect de ces instructions.
Documents d’accompagnement applicables
Pour l’utilisateur :
- Notice d’emploi
n° 839520
Pour l’installateur :
– Notice d’utilisation et d’installation
– Notice de montage capteur solaire plan
auroTHERM VFK 900
n° 839520
n° 835227
1.1
Rangement des documents
Veuillez conserver cette notice d’emploi et d’installation
ainsi que tous les documents d’accompagnement applicables afin qu’ils soient à disposition en cas de besoin.
Transmettez-les au nouvel utilisateur en cas de déménagement ou de vente de l’appareil.
1.2
Symboles utilisés
Veuillez respecter les consignes de sécurité de cette
notice d’emploi lors de l’utilisation de l’appareil.
Danger !
Danger de mort et risque d’accident corporel !
Attention !
Situation potentiellement dangereuse pour le
produit et l’environnement !
Description du système
La description de ce système s’adresse aussi bien à l’utilisateur du système auroSTEP qu’à son installateur.
Cette description contient des informations relatives au
système et a la vocation de compléter les notices d’emploi et d’installation. La description du système figure au
début de cette notice afin que vous la lisiez avant de
passer aux autres instructions.
2.1
Colisage et accessoires
Les numéros des positions dans les tableaux 2.1 à 2.4
tels que suit se rapportent à l’illustration 2.1.
Pos. Liste du matériel
Tube solaire en cuivre 2 en 1, longueur 10 m
5
Joint bout à bout
2
6
Raccord à vis coudé
2
7
Support pour tube solaire en cuivre
6
8
Douille d’appui
6
9
Tube solaire en cuivre 2 en 1, longueur 10 m
N° réf.
• Ce symbole signale une activité nécessaire.
1
302 359
Tube solaire en cuivre 2 en 1, longueur 20 m
5
Joint bout à bout
6
Raccord à vis coudé
2
2
7
Support pour tube solaire en cuivre
6
8
Douille d’appui
6
9
Tube solaire en cuivre 2 en 1, longueur 20 m
1
7
Support pour tube solaire en cuivre
N° réf.
302 360
N° réf.
302 364
4
Tab. 2.1 Accessoire « tube solaire en cuivre 2 en 1 »
Pos. Liste du matériel
10
Quantité
Mitigeur thermostatique d’eau potable
1
N° réf.
Remarque
Informations et consignes importantes.
Quantité
11
12
Isolation tubulaire, résistante aux chocs provoqués par les becs d’oiseaux, longueur 0,75 m
N° réf.
Poignée de transport pour capteur
302 366
2
302 361
2
N° réf.
302 358
Tab. 2.2 Autres accessoires
2
Description du système auroSTEP
Description du système 2
�
�
��
�
�
�
�
�
��
�
�
��
��
��
��
��
��
��
��
��
��
��
��
��
��
��
��
��
��
��
��
��
��
��
��
Fig. 2.1 Colisage et accessoires du système auroSTEP
Légende :
Colisage :
1 Capteur auroTHERM VFK 900
2 Câble adaptateur
3 Sonde de capteur
4 Ballon de stockage auroSTEP VIH SN 150i
Tube solaire en cuivre 2 en 1 (accessoire) :
5 Joint bout à bout
6 Raccord à vis coudé
7 Support pour tube solaire en cuivre
8 Douille d’appui
9 Tube solaire en cuivre 2 en 1, longueur 10 m
9 Tube solaire en cuivre 2 en 1, longueur 20 m
Autres accessoires :
10 Mitigeur thermostatique d’eau potable
11 Isolation tubulaire, résistante aux chocs provoqués par les becs
d’oiseaux (2 x 0,75 m)
12 Poignée de transport pour capteur
Description du système auroSTEP
Accessoires pour montage sur toiture :
13 Griffe de fixation type P pour tuiles mécaniques (4 pièces)
14 Vis pour griffe de fixation (12 pièces)
15 Griffe de fixation type W90 pour plaques ondulées (4 pièces)
16 Profilé de montage, longueur 1202 mm (2 pièces)
17 Vis à tête rectangulaire en acier inoxydable M10x30 (9 pièces)
18 Écrou M10 en acier inoxydable pour vis à tête rectangulaire
(13 pièces)
19 Cale de fixation pour capteur (4 pièces)
20 Griffe de fixation type S pour tuiles plates écailles ou ardoise
(4 pièces)
21 Griffe de fixation capteur type K pour fixation de vis à double
filetage (4 pièces)
22 Vis à double filetage M12x280 avec trois écrous, anneau d’étanchéité EDM et rondelle (4 pièces)
23 Cheville pour vis à double filetage (4 pièces)
Accessoires pour montage sur toit plat
24 Cornière profilée en aluminium, longueur 1 244 mm (2 pièces)
25 Cornière profilée en aluminium, longueur 952 mm (2 pièces)
26 Cornière profilée en aluminium, longueur 1 240 mm (2 pièces)
27 Cale de fixation pour capteur (4 pièces)
28 Vis en acier inoxydable M10x30 (4 pièces)
29 Écrou en acier inoxydable M10 (8 pièces)
30 Vis en acier inoxydable M10x30 (6 pièces)
31 Vis à bois hexagonale avec rondelle et cheville (8 pièces)
32 Support cadre avec vis et écrou (8 pièces)
33 Planche d’aluminium à rebords (3 pièces)
BE fr
3
2 Description du système
Pos. Liste du matériel
Quantité
Jeu de griffes de fixation type P
13
Griffe de fixation pour tuiles mécaniques
14
Vis
4
12
N° réf. 302 351
Jeu de griffes de fixation type W90
15
Griffe de fixation pour plaques ondulées, zinguée
4
14
Vis
8
N° réf. 302 353
Jeu de griffes de fixation type S
20
14
Griffe de fixation pour tuiles plates écailles ou
ardoises
Vis
4
16
N° réf. 302 352
Jeu de griffes de fixation type K
21
Griffe de fixation capteur
4
22
Vis à double filetage avec trois écrous, anneau
d’étanchéité EDM et rondelle
Cheville
4
23
4
N° réf. 302 367
Kit auroSTEP 150 T*
16
Barrette de montage, longueur 1202 mm
2
17
Vis à tête rectangulaire en acier inoxydable
9
18
Écrou en acier inoxydable pour vis à tête rectangulaire
Cale de fixation pour capteur
13
19
4
N° réf. 302 661
* Ce kit comprend en outre les pos. 1 à 4 (voir fig. 2.1).
2.2 Ballon de stockage
L’installation solaire auroSTEP est un dispositif permettant
la préparation d’eau chaude potable par énergie solaire.
La plupart des composants de l’installation solaire compacte sont intégrés dans le ballon d’eau chaude. Le système comporte un régulateur intégré permettant la commande de l’installation solaire et le réchauffage adéquat
pour les appareils de chauffage Vaillant selon les besoins.
Les ballons Vaillant VIH SN 150 i sont des ballons solaires
indirectement chauffés et fournissent de l’eau chaude
obtenue par énergie solaire.
Afin de leur garantir une grande longévité, les ballons et
les serpentins de chauffage sont émaillés côté eau potable. Tous les conteneurs sont protégés de la corrosion par
une anode de protection en magnésium. Pour assurer une
protection durable contre la corrosion, procédez à un
entretien annuel de ces anodes de protection.
Les ballons solaires à apport indirect fonctionnent en circuit fermé, c’est-à-dire que l’eau contenue dans le ballon
n’est pas en contact avec l’atmosphère. Lorsque vous
ouvrez la soupape de distribution d’eau chaude, l’eau
chaude est évacuée du ballon sous la pression de l’eau
froide entrant dans le ballon.
L’échangeur solaire se trouve dans la partie inférieure,
celle-ci étant froide. Les températures relativement basses
de l’eau dans la partie inférieure garantissent une transmission optimale de la chaleur du circuit solaire à l’eau du
ballon, même en cas de faible rayonnement solaire.
Tab. 2.3 Accessoires montage sur toiture
Pos. Liste du matériel
Quantité
Jeu de planches d’aluminium à rebord
32
Support cadre avec vis et écrous
33
Planche d’aluminium à rebords
8
3
N° réf. 302 369
Kit auroSTEP 150 F*
24
27
Cornière profilée en aluminium, longueur 1 244
mm
Cornière profilée en aluminium, longueur 952
mm
Cornière profilée en aluminium, longueur 1 240
mm
Cale de fixation pour capteur
28
Vis en acier inoxydable M10x30
4
29
Écrou en acier inoxydable M10
8
30
Vis en acier inoxydable M10x30 avec écrou
6
31
Vis à bois hexagonale avec rondelle et cheville
8
25
26
2
2
2
4
N° réf. 302 660
* Ce kit comprend en outre les pos. 1 à 4 (voir fig. 2.1).
Lorsque l’ensoleillement n’est pas suffisant au réchauffement de l’eau potable du ballon ou que le besoin en eau
chaude est important, l’emploi d’un autre système de
chauffage s’avère nécessaire. L’appareil de chauffage est
contrôlé par le dispositif de réglage intégré au ballon.
Le ballon VIH SN 150 i peut être utilisé en conjonction
avec un appareil de réchauffage. Vous pourrez vous procurer la liste des appareils de réchauffage autorisés chez
votre distributeur Vaillant.
Le ballon solaire dispose d’une pompe de circulation qui
permet une adaptation optimale de la quantité de pompage requise ainsi que de la puissance de la pompe.
La régulation du débit nominal est effectuée par le régulateur ; il n’est pas nécessaire de procéder manuellement.
Le seul réglage devant être effectué sur l’installation est
d’indiquer qu’il s’agit d’un système à un capteur.
2.3 Principe de fonctionnement
Le principe de fonctionnement de l’installation solaire
auroSTEP se distingue des nombreuses autres installations solaires.
Tab. 2.4 Accessoires montage sur toit plat
L’installation solaire auroSTEP n’est pas remplie de fluide caloporteur et n’est pas sous pression. C’est pourquoi
les pièces habituellement intégrées aux installations
solaires, telles que le vase d’expansion, le manomètre et
le purgeur, ne se trouvent pas sur celle-ci.
4
Description du système auroSTEP
Description du système 2
1
2
5
3
4
Fig. 2.2 Répartition du fluide caloporteur en cas d’arrêt de la
pompe solaire
Lors de l’arrêt de la pompe solaire (4) le liquide solaire se
répartit dans le serpentin de chauffage (3), dans la
pompe solaire et dans la tuyauterie solaire au niveau du
ballon. C’est pourquoi il est important d’installer le champ
de capteurs (1) et toutes les conduites solaires (2) et (5)
de manière à ce que le fluide caloporteur puisse s’écouler
dans le ballon par l’inclinaison en place. Les conduites
solaires et le champ des capteurs sont alors remplis d’air.
Une préparation spéciale à base d’eau et de glycol constitue le fluide caloporteur. Le ballon est déjà rempli de ce
mélange lors de la livraison.
�
�
�
�
�
Lorsque le régulateur met en marche la pompe solaire
(5), la pompe recueille le fluide caloporteur du serpentin
de chauffage (4) par la conduite de retour (6) dans le
champ de capteurs (1). C’est à cet endroit que le fluide
est réchauffé et reconduit au ballon de stockage par la
conduite de refoulement solaire (2).
Le volume du fluide contenu dans les conduites solaires
et dans le champ de capteurs est minime comparé à
celui contenu dans le serpentin de chauffage du ballon,
étant donné la minceur des conduites et l’épaisseur du
serpentin. Aussi, le niveau du fluide caloporteur ne diminue que très peu lors du fonctionnement de la pompe
solaire. La partie supérieure (3) du serpentin de chauffage recueille l’air refoulé par les conduites solaires et le
champ de capteurs.
En cas de réchauffement du système, le liquide solaire et
l’air se dilatent quelque peu. La pression de l’air contenu
dans l’installation solaire augmente alors légèrement. La
bulle d’air contenue dans l’installation accomplit la tâche
d’une cuve de compensation. Cette pression est indispensable et ne doit en aucun cas s’évacuer. C’est pourquoi aucun purgeur ne peut être monté sur l’installation
solaire.
Lorsque la pompe solaire est en marche, le fluide caloporteur contenu dans la partie supérieure du serpentin
de chauffage (3) est en contact permanent avec l’air.
Les conditions suivantes découlent du principe de fonctionnement précité :
- Étant donné que l’installation solaire est en arrêt pendant les saisons fraîches et que le capteur et les conduites solaires ne contiennent que de l’air, il est nécessaire d’entreprendre des mesures de protection contre
le gel pour le lieu où le ballon est entreposé.
- L’installation prescrite du champ de capteurs ainsi que
des conduites solaires et plus particulièrement l’inclinaison des conduites constituent une condition indispensable afin de garantir un fonctionnement parfait
de l’installation solaire.
- Le volume du liquide du champ de capteurs ainsi que
des conduites solaires doit être adapté à l’installation
solaire. Aussi, les conduites solaires ne peuvent pas
avoir une longueur supérieure ou inférieure aux
valeurs prescrites, leur diamètre intérieur ne peut être
divergent et la construction ainsi que le nombre de
capteurs ne peuvent être modifiés.
- Les caractéristiques physiques du fluide caloporteur
comptent également parmi les conditions indispensables au bon fonctionnement de l’installation. Aussi, si
le fluide doit être changé, il convient d’utiliser exclusivement le fluide caloporteur Vaillant (n° réf. 302 363)
sans aucun additif.
�
Fig. 2.3 Répartition du fluide caloporteur lors du fonctionnement de la pompe solaire
Description du système auroSTEP
BE fr
5
2 Description du système
2.4 Inventaire des fonctions du régulateur solaire
Le réglage des installations solaires auroSTEP est effectué par un régulateur solaire à micro-processeur.
L’appareil de régulation permet donc de régler la température d’attente du ballon ou la température maximale
du ballon.
Le régulateur solaire intégré est un système entièrement équipé pour la régulation d’un capteur et d’un ballon.
Le régulateur fournit à l’installation une zone de raccordement suffisante et dispose d’un écran de taille conséquente ainsi que d’éléments de commande pour l’affichage des données et la saisie de tous les paramètres
nécessaires.
Régulation à température différentielle
Le régulateur solaire fonctionne selon le principe de
régulation à température différentielle. Le régulateur
solaire active la pompe dès que la différence de température (température capteur - température ballon) est
supérieure à la différence de mise en marche.
Le régulateur solaire arrête la pompe dès que la différence de température (température capteur - température ballon) est inférieure à la différence de mise en marche.
La différence de température à la mise en marche est
calculée en fonction des courbes mémorisées dans le
régulateur ; il existe différentes courbes pour les installations, selon qu’elles aient un ou deux capteurs.
Réchauffage
Le réchauffage sert à augmenter la température de l’eau
préchauffée du ballon, p. ex. lorsque le rendement solaire est insuffisant. Le réchauffage s’effectue grâce à un
système de préparation d’eau chaude branché en aval, p.
ex. un chauffe-eau instantané ou un chauffe-eau à gaz.
Mode de remplissage/de service
Pour garantir un remplissage rapide de l’installation
après le démarrage de la pompe du circuit solaire, le
régulateur est équipé d’une fonction « Mode de remplissage ». À chaque démarrage, la pompe fonctionne en
mode de remplissage avec puissance réglée. La régulation différentielle n’est pas active pendant cette durée,
ce qui évite l’arrêt de la pompe, même en dessous du
seuil de mise à l’arrêt. Dans le niveau de réglage 1, la
pompe est amorcée avec la puissance minimale pour
20 sec. Pendant les 20 sec. suivantes, au niveau de
réglage 2, la pompe fonctionne à un niveau de réglage
moyen (env. 65 %). Ensuite, dans le niveau de réglage 3,
la pompe fonctionne à 100 % de sa puissance pour la
durée restante du mode de remplissage.
Le mode de service succède au mode de remplissage,
une fois ce dernier terminé. Afin d’éviter une mise à l’arrêt prématurée de la pompe solaire en cas de faible rendement solaire, la pompe fonctionne tout d’abord un
moment en puissance minimale, et ce indépendamment
de la régulation différentielle. La durée du fonctionnement de la pompe est déterminée par votre installateur
lors du montage de l’installation solaire. Après écoulement de ce délai, la régulation différentielle définit la
durée du fonctionnement de la pompe solaire par la
suite.
2.5 Schéma fonctionnel
L’installation solaire auroSTEP est une installation solaire thermique permettant la production d’eau chaude. En
cas d’arrêt de l’installation solaire, le fluide caloporteur
contenu dans les capteurs et les conduites regagne le
ballon solaire. Les dégâts dus au gel et à un excès de
chaleur peuvent être évités de cette manière. Une protection antigel supplémentaire garantit l’efficacité du
mélange eau-glycol en tant que fluide caloporteur.
Protection anti-blocage des pompes
Un lancemement de pompe d’environ trois secondes a
lieu pour tous les pompes raccordées au bout d’une
immobilisation de 23 heures afin d’éviter un blocage de
celles-ci.
��
Éphéméride
Le régulateur est équipé d’un éphéméride permettant un
passage automatique en heure d’été/d’hiver. Pour l’activer, il suffit de saisir une seule fois la date actuelle dans
le niveau réservé à l’installateur.
��
Remarque
Veuillez noter qu’en cas de panne de courant, le
régulateur ne dispose que d’une autonomie de
30 min. L’horloge interne s’arrête au bout de 30
min. et le calendrier ne redémarre pas après la
reprise de l’alimentation. Dans ce cas, il faut
procéder à un nouveau réglage de l’heure et à
une vérification de la date actuelle.
6
�
��
�
�
�
�
�
�
�
��
��
��
��
�
�
�
�
Fig. 2.4 Composants principaux de l’installation auroSTEP avec
ballon VIH SN 150 i (schéma de principe, accessoires
de raccordement non compris)
Description du système auroSTEP
Description du système 2
Légende
1 Conduite de refoulement solaire
2 Conduite eau froide
3 Régulation
4 Système de préparation d’eau chaude
5 Conduite eau chaude
6 Sonde ballon supérieure
7 Échangeur solaire
8 Sonde ballon inférieure
9 Tuyauterie solaire intégrée
10 Soupape de sécurité
11 Robinet de remplissage et de vidange inférieur
12 Pompe solaire
13 Robinet de remplissage et de vidange supérieur
14 Conduite de retour solaire
15 Capteurs plans
16 Sonde de capteur
Le système se compose de trois éléments principaux :
A : un capteur,
B : la tuyauterie isolée et
C : le ballon solaire avec pompe intégrée et régulation.
Capteur A
Il s’agit ici d’un capteur plan auroTHERM VFK 900 (15) à
absorbeurs en serpentin. Une sonde de capteur (16)
fixée dans le capteur mesure la température du capteur.
Tuyauterie B
La tuyauterie du système se compose de la conduite de
refoulement (1) et de la conduite de retour (14). Les conduites sont installées l’une à côté de l’autre dans une
isolation couvrant également un câble pour la sonde de
capteur (16). Ce module porte également le nom de
« tube solaire en cuivre 2 en 1 ». Afin d’établir une connexion avec le toit, les conduites en cuivre sont dégagées de leur isolation, allongées en conséquence, isolées
individuellement, et fixées sur le capteur au moyen de
vis de serrage.
Remarque
Étant donné le dimensionnement de la tuyauterie, veillez à utiliser exclusivement un tube en
cuivre au diamètre intérieur de 8,4 mm pour
toute l’installation.
Vaillant recommande le « tube solaire en cuivre
2 en 1 », disponible en accessoire, longueur
10 m (n° réf. 302 359) ou longueur 20 m (n°
réf. 302 360). Il est facile à monter et permet à
l’installation de fonctionner de manière optimale et sécurisée.
Ballon solaire C
Le ballon monovalent VIH SN 150 i dispose d’un volume
de 150 l et est équipé d’un échangeur.
L’échangeur solaire (7) se situe dans la partie inférieure
du ballon. Cet échangeur est connecté au circuit de capteurs. Le préparateur d’eau chaude (4) sert au réchauffage de l’eau accumulée, au cas où l’ensoleillement
serait trop faible. Il est raccordé en série (principe de
régulation).
Les deux sondes ballon (6) et (8) indiquent les températures prélevées sur le régulateur (3), intégré au ballon.
Les autres pièces intégrées au ballon de stockage sont
la pompe solaire (12), qui assure la circulation du fluide
caloporteur par le circuit solaire, une soupape de sécurité (10) et deux robinets de remplissage et de vidange
(11) et (13). Le ballon sert à l’approvisionnement en eau
potable qui entre par la conduite d’eau froide (2) et
s’écoule par la conduite d’eau chaude (5).
Circuit solaire
Le circuit solaire contient un capteur (15), dans lequel
l’extrémité du tube supérieur est raccordée à la conduite
de refoulement du tube en cuivre solaire (1). L’autre
extrémité de cette conduite est connectée au raccordement supérieur de l’échangeur solaire (7). Le raccordement inférieur de l’échangeur solaire passe par une partie de la tuyauterie solaire (9) intégrée au ballon pour
déboucher sur le côté admission de la pompe solaire
(12). La pompe aspire le fluide solaire de la conduite de
retour du tube solaire en cuivre (14), qui est connecté au
raccordement inférieur du capteur (15).
La tuyauterie solaire (9) intégrée au ballon contient également les robinets de remplissage et de vidange (11) et
(13) ainsi que la soupape de sécurité (10).
Le circuit solaire renferme un mélange de fluide caloporteur et d’air. Le fluide caloporteur se compose d’un
mélange eau-glycol contenant également des inhibiteurs.
L’injection du fluide caloporteur doit être effectuée de
manière à ce que seul l’échangeur solaire (7) contienne
le fluide caloporteur lorsque l’installation est à l’arrêt.
Par contre, le capteur (15) et les tubes solaires en cuivre
(1) et (14) ne contiennent que de l’air.
Il n’est pas indispensable d’intégrer un vase d’expansion
au circuit solaire puisque le circuit solaire n’est pas
entièrement rempli de fluide caloporteur. Il faut plutôt
que l’air du circuit soit en quantité suffisante afin de
compenser l’expansion du volume du fluide caloporteur
chauffé. L’air contenu dans le circuit revêt donc une
importance fonctionnelle. Le montage d’un conduit
d’évacuation sur l’installation est hors de question puisque l’air doit impérativement rester dans l’installation.
Fonctionnement de l’installation solaire
Lorsque la différence de température entre la sonde de
capteur (16) et la sonde de collecteur inférieure (8)
dépasse une valeur limite déterminée, la pompe solaire
(12) se met en marche. Elle aspire le fluide calopoteur de
l’échangeur solaire (7) par la conduite de retour du tube
en cuivre solaire (14), par le capteur (15) et par le retour
Description du système auroSTEP
BE fr
7
2 Description du système
du tube en cuivre solaire (1) pour injecter le fluide dans
l’échangeur solaire du ballon.
L’air contenu jusqu’à présent dans le capteur (15) est
éjecté du capteur et redirigé, en passant par la conduite
de refoulement du tube en cuivre solaire (1) dans
l’échangeur solaire (7). La plupart de l’air est ensuite
recueillie dans les spires supérieures du serpentin de
chauffage de l’échangeur solaire. Le fluide caloporteur
est maintenu dans la partie restante de l’échangeur
solaire, puisque les contenus du capteur (15) et des
tubes en cuivre solaires (1) et (14) sont inférieurs en
volume à celui de l’échangeur solaire (7) dans le ballon.
Dès que le capteur (15) et les tubes solaires en cuivre (1)
et (14) sont remplis de fluide caloporteur, le régime de la
pompe baisse puisque les colonnes de fluide ascendant
et descendant se compensent en raison du très petit diamètre des tubes solaires en cuivre. Par conséquent, la
pompe n’a plus qu’à canaliser la résistance hydraulique
de l’installation.
Si après une courte période de service la différence de
température entre la sonde de capteur (16) et la sonde
inférieure du ballon (8) dépasse une température constatée sur la base des courbes mémorisées, le régulateur
(3) arrête la pompe solaire et le fluide caloporteur regagne l’échangeur solaire (7) par la conduite de retour du
tube solaire en cuivre (14) et par la pompe. L’air auparavant contenu par la partie supérieure de l’échangeur
solaire est réinjecté simultanément par la conduite de
refoulement du tube solaire en cuivre (1), par le capteur
(15) et par le tube de trajet de retour du tube solaire en
cuivre (14).
irréprochable tout en optimisant la consommation
d’énergie :
- Pour la tuyauterie solaire, il ne peut être fait recours
qu’à un tube en cuivre d’un diamètre intérieur de
8,4 mm.
Vaillant recommande le « tube solaire en cuivre 2 en
1 », disponible parmi les accessoires, longueur 10 m
(n° réf. 302 359) ou longueur 20 m (n° réf. 302 360). Il
est facile à monter et permet à l’installation de fonctionner de manière optimale et sécurisée. Les tubes
en cuivre composant la conduite de refoulement et la
conduite de retour du « tube solaire en cuivre 2 en 1 »
sont déjà isolés et contiennent déjà la conduite pour la
sonde de capteur.
- Seuls les vissages à rondelle de serrage dont la température autorisée par le fabricant s’élève à 200 °C peuvent être utilisés.
Dans ce cas, Vaillant recommande également d’utiliser
les vissages à rondelle de serrage comprises dans les
accessoires « tube solaire en cuivre 2 en 1 », longueur
10 m (302 359) et « tube solaire en cuivre 2 en 1 »,
longueur 20 m (302 360) !
Attention ! - Raccordez le circuit solaire à la
terre !
Raccordez impérativement le circuit solaire à la
prise de terre du capteur afin d’éviter des différences de potentiel.
Montez par exemple à cet effet des colliers de
mise à la terre sur les conduites du circuit
solaire et raccordez ces premiers à l’aide d’un
câble de 16 mm2 à un rail de liaison équipotentielle. Vous encourez dans le cas contraire le
risque d’une destruction par la foudre des composants électroniques de l’installation solaire,
du système de chauffage ou de la maison.
Protection contre le gel
Si le ballon reste pendant une longue période hors service dans une pièce non chauffée (par ex. pendant les
vacances d’hiver), vidangez-le entièrement pour éviter
des dommages causés par le gel.
Échaudage
L’eau contenue par le ballon peut, indépendamment du
rendement solaire, atteindre 75 °C.
Danger !
Pour vous protéger efficacement contre
l’échaudage, montez un mitigeur thermostatique sur la conduite d’eau chaude. Réglez le mitigeur thermostatique sur < 60 °C puis contrôlez
la température au point de puisage de l’eau
chaude.
2.6 Tuyauterie solaire
L’installation solaire Vaillant est un système hydraulique
fermé dans lequel la transmission de chaleur vers les
consommateurs d’énergie ne peut s’effectuer que par le
biais des échangeurs, et cela en raison de la spécificité
du liquide caloporteur. Veillez à ce que les conditions
suivantes soient réunies pour obtenir un fonctionnement
8
Si votre maison est déjà équipée d’un paratonnerre, raccordez les capteurs à ce dernier.
2.7
Fluide caloporteur
Caractéristiques du fluide caloporteur
Les données ci-dessous se rapportent au fluide caloporteur prescrit obligatoirement par Vaillant (n° réf.
302 363).
Le fluide caloporteur Vaillant est un produit antigel et
anticorrosion prêt à l’emploi, composé de 50 % de propylène glycol avec inhibiteurs anticorrosion et de 50 %
d’eau. Ce fluide résiste à de très hautes températures et
dispose en outre d’une haute capacité thermique avérée.
Les inhibiteurs garantissent une protection anticorrosion
efficace sur tous les métaux employés (installations mixtes).
Description du système auroSTEP
Description du système 2
Attention !
Le fluide caloporteur Vaillant est un produit fini,
un mélange prêt à l’emploi.
Ne le mélangez en aucun cas avec de l’eau ou
d’autres liquides. Dans le cas contraire, les propriétés antigel et anticorrosion du produit disparaîtraient. La destruction des capteurs ou
d’autres éléments de l’installation pourrait en
être la conséquence.
Vous pouvez conserver indéfiniment le fluide caloporteur Vaillant dans un récipient fermé et étanche à l’air.
L’entrée en contact du produit avec la peau est en principe sans danger ; en cas de contact avec les yeux, une
légère irritation est à craindre ; rincez-vous immédiatement les yeux avec de l’eau. Veuillez observer les consignes de la fiche technique de sécurité telles que décrites
dans le paragraphe 3.1.2 de la notice d’installation et
d’entretien.
2.8
Capteurs plans auroTHERM VFK 900
Sécurité
Danger de brûlures !
Afin d’éviter de vous blesser, l’intégralité des
travaux sur les éléments brûlants des capteurs
devrait être effectuée exclusivement par temps
couvert. Il existe une alternative par temps
ensoleillé, celle-ci consistant à effectuer ces
travaux de préférence tôt le matin ou en fin de
journée, ou à couvrir les capteurs.
Remarque
Les capteurs de l’installation solaire auroSTEP
ne peuvent être disposés qu’en position horizontale.
Protection antigel et anticorrosion du circuit solaire
Remarque
Une installation remplie de fluide solaire peut
résister à des températures allant jusqu’à 28°C.
Si la température descend en dessous de -28°C,
les risques de gel n’apparaissent pas immédiatement car l’effet d’éclatement par l’eau est
réduit.
Fig. 2.5 Vue capteur plan auroTHERM lors d’un montage sur
toiture
Description du système auroSTEP
BE fr
9
2 Description du système
�
�
�
�
�
�
�
Fig. 2.6 Coupe capteur plan Vaillant auroTHERM VFK 900
Légende
1 Verre solaire de sécurité
2 Profilé EPDM enveloppant
3 Isolation bords pour isolation thermique optimale
4 Profilé enveloppant pour montage rapide à l’extérieur du toit et
mise à l’air libre
5 Paroi arrière aluminium
6 Isolation thermique épaisseur 40 mm
7 Absorbeur pleine surface à revêtement sous vide
Le capteur plan Vaillant auroTHERM classic ainsi que le
VFK 900 sont équipés d’un cadre aluminium résistant à
l’eau de mer et d’un absorbeur à surface de cuivre avec
revêtement sous vide sélectif et verre solaire de sécurité. L’isolation thermique des deux capteurs est excellente et durable ; elle ne comprend pas de CFC et l’isolation
de laine minérale résiste aux températures de l’installation hors fonctionnement. Tous les raccordements ont
été prévus afin de pouvoir procéder à un montage flexible des jonctions par brasage ou des vissages à rondelle
de serrage recommandés par Vaillant. La douille de la
sonde étant intégrée dans une position centrale et la
structure interne symétrique, vous pouvez varier l’agencement du champ de capteurs.
10
Description du système auroSTEP
Pour l’utilisateur
Notice d’emploi
auroSTEP
Table des matières
1
1.1
1.2
1.3
1.4
Remarques relatives à la documentation . . .
Rangement des documents . . . . . . . . . . . . . . . . .
Symboles utilisés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Plaque signalétique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Marquage CE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2
2
2
2
2
2
Sécurité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2
3
3.1
3.2
3.3
3.4
3.5
3.6
3.7
Remarques relatives au fonctionnement . . .
Garantie d’usine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Remarques générales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Utilisation conforme de l’appareil . . . . . . . . . . . .
Choix de l’emplacement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Entretien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Emballage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Conseils d’économie d’énergie . . . . . . . . . . . . . .
3
3
3
3
4
4
4
4
Notice d’emploi auroSTEP
4
4.1
4.2
4.3
4.3.1
4.3.2
4.3.3
4.3.4
4.3.5
4.4
4.5
4.6
4.7
4.8
4.9
Utilisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vue d’ensemble des commandes . . . . . . . . . . . .
Mesures à prendre avant la mise en service. . .
Mise en fonctionnement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Aide à l’utilisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vue d’ensemble de l’écran . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Types d’affichage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Réglages du niveau de commande principal. . .
Accès aux valeurs de réglage et de service . . .
Messages d’erreur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Détection des pannes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Mise hors fonctionnement . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Protection contre le gel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Entretien et service après-vente. . . . . . . . . . . . .
Contrôle de la soupape de sécurité . . . . . . . . . .
BE fr
4
4
4
5
5
5
5
6
7
7
8
8
8
9
9
1
1 Remarques relatives à la documentation
2 Sécurité
1
Remarques relatives à la
documentation
2
Les indications suivantes sont valables pour l’ensemble
de la documentation.
D’autres documents sont valables en complément de
cette notice d’emploi et d’installation.
Nous déclinons toute responsabilité en cas de dommages imputables au non-respect de ces instructions.
Documents d’accompagnement applicables
Pour l’utilisateur :
- Description du système
n° 839520
- Notice d’emploi
n° 839520
Pour l’installateur :
- Description du système
– Notice d’utilisation et d’installation
– Notice de montage capteur solaire plan
auroTHERM VFK 900
n° 839520
n° 839520
Les installations solaires Vaillant auroSTEP ont été conçues selon l’avancement actuel de la technique et les
règles de sécurité reconnues. Toutefois, une utilisation
incorrecte ou non conforme peut être à l’origine d’un risque corporel et / ou avoir des répercussions négatives
sur le fonctionnement d’autres appareils et matériaux.
Attention !
Les appareils doivent être utilisés exclusivement pour le chauffage de l’eau potable. Si l’eau
ne correspond pas aux indications relatives à
l’eau potable, l’appareil peut être endommagé
par la corrosion.
Montage
Seul un installateur qualifié, tenu responsable du respect
des prescriptions, règles et directives en vigueur est
autorisé à installer l’installation solaire auroSTEP.
n° 835227
1.1
Rangement des documents
Veuillez conserver cette notice d’emploi et d’installation
ainsi que tous les documents d’accompagnement applicables afin qu’ils soient à disposition en cas de besoin.
Transmettez-les au nouvel utilisateur en cas de déménagement ou de vente de l’appareil.
1.2
Symboles utilisés
Veuillez respecter les consignes de sécurité de cette
notice d’emploi lors de l’utilisation de l’appareil.
Danger !
Danger de mort et risque d’accident corporel !
Attention !
Situation potentiellement dangereuse pour le
produit et l’environnement !
Remarque
Informations et consignes importantes.
• Ce symbole signale une activité nécessaire.
1.3
Plaque signalétique
Les plaques signalétiques de l’installation solaire
auroSTEP sont apposées au capteur et au ballon de
stockage.
1.4
Marquage CE
Le marquage CE atteste que l’installation solaire
auroSTEP satisfait aux exigences élémentaires des directives européennes.
2
Sécurité
Pour bénéficier de la garantie constructeur, l’appareil
doit impérativement avoir été installé par un professionnel qualifié.
Celui-ci est également responsable de l’inspection / de
l’entretien, des réparations et modifications effectuées
sur les ballons.
Soupape de sécurité et conduite de décharge
Lors du chauffage de l’eau dans le ballon, le volume de
l’eau augmente et chaque ballon doit donc être équipé
d’une soupape de sécurité et d’une conduite de décharge.
Pendant l’opération de chauffage, de l’eau sort de la
conduite de décharge.
Remarque
En cas de présence d’un vase d’expansion pour
eau potable, il ne sort pas d’eau de la conduite
de décharge pendant l’opération de chauffage.
Attention !
Ne fermez jamais la soupape de sécurité ou la
conduite de décharge, il y aurait alors un risque
de surpression dans le ballon solaire.
La surpression peut endommager le ballon !
Danger !
La température de l’eau sortant de la soupape
de sécurité et de la conduite de décharge peut
atteindre 75 °C.
Si vous touchez ces éléments ou l’eau sortant
de ces éléments, vous risquez de vous brûler !
Notice d’emploi auroSTEP
Sécurité 2
Remarques relatives au fonctionnement 3
Risque de gel
Si vous laissez le ballon dans une pièce non chauffée
sans l’utiliser pendant une longue période (p. ex. pendant les vacances d’hiver, etc.), vous devez vidanger le
ballon complètement.
Modifications
Aucun des composants de l’installation ne peut subir des
modifications, à l’exception de ceux décrits dans cette
notice.
Attention !
Risques de dommages en cas de modifications
non conformes !
Ne procédez jamais vous-même à des interventions ou des manipulations sur le ballon ou les
régulateurs, sur les conduites d’eau et de courant, sur la conduite de décharge, sur la soupape de sécurité ou sur d’autres parties de l’installation.
Fuites
En cas de fuite sur les conduites d’eau chaude situées
entre le ballon et l’endroit de puisage, veuillez fermer la
vanne de coupure d’eau froide du ballon et faire réparer
la fuite par votre spécialiste agréé.
3
Remarques relatives au
fonctionnement
3.1
Garantie d’usine
Vous pouvez vous renseigner sur les conditions actuelles
de garantie chez votre distributeur.
Vous pouvez vous renseigner sur les clauses de garantie
en vigueur en vous adressant aux coordonnées figurant
au dos de cette notice.
3.2
Remarques générales
Assurance
Il est conseillé de déclarer à l’assurance l’installation
solaire comme objet de grande valeur et de l’assurer
explicitement contre les dommages causés par la chute
de la foudre. Une assurance contre les dommages causés par la grêle est de plus judicieuse si vous habitez
dans une région particulièrement exposée.
Ballon de stockage et installation solaire
Danger !
Vous prenez un risque de brûlures graves en
cas de contact avec des éléments conducteurs
de fluide caloporteur, comme les capteurs et les
conduites solaires ainsi que les conduites d’eau
chaude.
Ces composants atteignent de très hautes températures lors du fonctionnement en mode
solaire. Ne touchez ces éléments qu’après avoir
contrôlé leur température.
Danger !
Ne procédez à aucune modification au niveau du
ballon ou du régulateur, des conduites d’eau et
de courant (le cas échéant), de la conduite de
décharge ou de la soupape de sécurité pour
l’eau du ballon. Vous encourriez dans le cas
contraire un risque de fuites de vapeur, d’explosion ou de détérioration de l’installation.
L’installation fonctionne de manière autonome après le
réglage. Vous pouvez consulter les possibilités de réglage au chapitre 4. Vous n’avez aucune mesure particulière à prendre en cas de vacances.
Veuillez suivre les consignes suivantes pour un fonctionnement irréprochable de votre installation solaire
Vaillant :
• N’éteignez jamais l’installation, même avant de partir
en vacances ou si vous soupçonnez une panne.
Utilisez à des fins de comparaison les remarques du
chapitre 4.5, Détection des pannes.
• Ne retirez pas le fusible.
• Ne remplissez sous aucun prétexte le circuit de capteurs vous-même.
3.3 Utilisation conforme de l’appareil
Les installations solaires Vaillant auroSTEP servent
exclusivement à l’alimentation en eau potable chauffée
jusqu’à 75 °C des bâtiments privés et professionnels. Ils
doivent être utilisés uniquement dans ce but. Toute utilisation abusive est interdite.
Danger !
Dans le cas du ballon de stockage auroSTEP, la
température de l’eau sortant des puisages peut
atteindre 75 °C.
Vous risquez de vous brûler !
Le ballon solaire VIH SN 150 i peut être utilisé en conjonction avec un système de préparation d’eau chaude
branché en aval.
Toute autre utilisation est considérée comme non conforme. Le fabricant ou le fournisseur ne peut en aucun
cas être tenu pour responsable de dommages en résultant. L’utilisateur en assume l’entière responsabilité.
Notice d’emploi auroSTEP
BE fr
3
3 Remarques relatives au fonctionnement
4 Utilisation
Fait également partie d’un usage conforme le respect
des notices d’emploi et d’installation, ainsi que des conditions d’inspection et de maintenance.
4
Utilisation
4.1
Vue d’ensemble des commandes
3.4 Choix de l’emplacement
Le lieu de montage doit être complètement protégé contre le gel. Si vous ne pouvez garantir cette protection,
respectez les indications concernant les mesures de protection contre le gel.
1
Remarque
De plus, un espace séparant l’appareil d’éléments combustibles ou composés de matières
combustibles n’est pas nécessaire, puisque, la
température de la surface de l’appareil ne peut
dépasser la température autorisée de 85 °C.
Un espace d’au moins 35 centimètres doit être libéré audessus du ballon de stockage afin de pouvoir procéder
au changement de l’anode protection en magnésium lors
de l’entretien annuel de l’appareil.
3.5 Entretien
Nettoyez les éléments extérieurs de votre ballon de stockage à l’aide d’un chiffon humide (éventuellement trempé dans de l’eau savonneuse).
Remarque
Afin de ne pas endommager le revêtement de
votre appareil, veuillez ne jamais utiliser de produits détergents ou dissolvants (entre autres,
les détergents de toutes sortes, l’essence).
Le nettoyage des capteurs n’est pas nécessaire. Les capteurs solaires se salissent au même titre que les lucarnes. Cependant, la pluie s’avère être à elle seule un
agent nettoyent efficace et naturel.
2
Fig. 4.1 Commandes
Légende
1 Ecran
2 Régleur (tourner et cliquer)
i Touche d’info
F Touche des fonctions spéciales
P Touche de programmation
4.2 Mesures à prendre avant la mise en service
Lors de la mise en fonctionnement de votre ballon de stockage (par exemple après l’avoir éteint et vidangé avant une
absence prolongée), veuillez procéder comme suit :
• Avant le premier chauffage, ouvrez un robinet d’eau
chaude afin de vérifier que le conteneur est rempli
d’eau et que le dispositif de coupure de la conduite
d’eau froide n’est pas fermé.
3.6 Emballage
Veuillez jeter l’emballage conformément aux dispositions
habituelles pour l’élimination des déchets.
Remarque
Veuillez respecter les prescriptions légales en
vigueur dans votre pays.
3.7
Conseils d’économie d’énergie
Consommation modérée de l’eau
Une consommation modérée de l’eau peut également
contribuer à une réduction considérable de vos frais.
Par exemple : douchez-vous au lieu de prendre des bains.
Alors que 150 litres d’eau sont nécessaires pour un bain,
une douche équipée d’une robinetterie moderne et économe en eau ne nécessite qu’un tiers de cette quantité.
En outre : un robinet qui goutte se traduit par un gaspillage pouvant atteindre 2000 litres d’eau par an, une
chasse d’eau qui fuit, 4000 litres ; en revanche, un nouveau joint ne coûte que quelques centimes.
4
1
Fig. 4.2 Soupape de vidange pour ballon d’eau potable
• S’il ne coule pas d’eau au niveau du robinet d’eau
chaude, vérifiez que la soupape de vidange (1) du conteneur du ballon est fermée et ouvrez ensuite le dispositif de coupure de la conduite d’eau froide.
Notice d’emploi auroSTEP
Utilisation 4
• Ouvrez un robinet d’eau chaude et laissez sortir l’air
de la conduite jusqu’à ce que l’eau sortant du robinet
ne présente plus de bulles d’air.
Remarque
En cas de fuite sur les conduites d’eau chaude
situées entre l’appareil et l’endroit de puisage,
veuillez fermer aussitôt le dispositif de coupure
d’eau froide devant être monté par le client sur
la conduite d’eau froide. Faites colmater les fuites par votre spécialiste agréé.
6
7
8
9
10
11
12
13
Rendement solaire (clignote lorsque c’est le cas)
Unités
Curseur
Affichage multifonctions
Jours de la semaine
Valeur de consigne / valeur réelle
Modes de fonctionnement
Fonctions spéciales
Signification des symboles figurant sur l’écran
Programmation du temps :
n’est pas disponible sur auroSTEP VIH SN 150i
4.3 Mise en fonctionnement
• Mettez l’installation solaire auroSTEP en marche en
activant l’alimentation électrique de l’installation sur le
dispositif de séparation (par ex. fusible ou sélecteur de
puissance) devant être monté sur place par votre installateur et sélectionner l’un des modes de fonctionneou (voir section 4.3.2).
ment ,
• Au cas où l’alimentation électrique aurait été coupée
pendant plus de 30 min., vous devriez alors entrer la
date actuelle et l’heure.
Modes de fonctionnement :
Appareil en service
Appareil en service
Appareil en service
Appareil éteint
4.3.1 Aide à l’utilisation
Le régulateur dispose d’un écran composé de symboles
et est conçu selon le concept de commande spécifique à
Vaillant « Tourner et cliquer ». Vous pouvez cliquer sur
le dispositif de réglage et les différentes valeurs s’afficheront. Tournez le dispositif de réglage pour modifier la
valeur affichée. Trois touches de sélection vous permettent d’accéder à d’autres niveaux de commande et d’affichage.
Fonctions spéciales :
4.3.2 Vue d’ensemble de l’écran
Affichage niveau de commande principal
Le niveau de commande principal s’affiche lorsque vous
allumez l’appareil. La section 4.3.4 détaille comment
procéder au réglage et à la modification des valeurs.
�
�
��
�
��
�
��
��
�
�
Fig. 4.3 Affichage
Légende
1 Niveau de programmation
2 Niveau de maintenance / de diagnostic
3 n’est pas disponible sur auroSTEP VIH SN 150i
4 Programmation du temps
5 Niveau d’info
Notice d’emploi auroSTEP
�
�
�
n’est pas disponible sur auroSTEP VIH SN 150i
n’est pas disponible sur auroSTEP VIH SN 150i
n’est pas disponible sur auroSTEP VIH SN 150i
4.3.3 Types d’affichage
6
5
1
4
3
2
Fig. 4.4 Affichage niveau de commande principal
Légende
1 Affichage rendement solaire (pompe solaire en marche)
2 Température réelle du capteur
3 Heure actuelle
4 Jour de la semaine en cours
5 La température réelle du ballon (tournez le dispositif de réglage
pour afficher la température de consigne du ballon et la modifier)
6 Mode de fonctionnement en cours
BE fr
5
4 Utilisation
Affichage niveau d’info
L’accès au niveau d’info s’effectue en appuyant sur le
bouton d’info. L’écran représenté ci-dessous s’affiche
tout d’abord. L’accès à d’autres informations s’effectue
en appuyant à plusieurs reprises sur le bouton d’info
(voir section 4.3.5). Les informations auxquelles l’accès a
été requis s’affichent à l’écran pendant cinq secondes
environ, suite à quoi le niveau de commande principal
s’affiche à nouveau.
3
1
2
4.3.4 Réglages du niveau de commande principal
Le niveau de commande principal vous permet de procéder aux réglages suivants :
– Température de consigne du ballon
– Mode de fonctionnement
– Jour de la semaine en cours
– Heure actuelle
Le réglage auquel l’accès a été requis s’affiche à l’écran
et peut être modifié pendant cinq secondes environ,
suite à quoi le niveau de commande principal apparaît à
nouveau dans l’affichage de base. Cliquez sur le dispositif de réglage dans l’intervalle de ces cinq sec. afin d’accéder à la valeur de réglage suivante.
Ecran
Fig. 4.5 Affichage niveau d’info
Légende
1 Niveau d’info
2 Affichage rendement solaire (pompe solaire en marche)
3 Température de consigne du ballon
Écran du niveau de programmation
Les fonctions du niveau de programmation ne sont pas
disponibles sur l’auroSTEP VIH SN 150i.
L’accès au niveau de programmation s’effectue en
appuyant sur la touche de programmation P. L’accès au
niveau de commande principal s’effectue en appuyant
une nouvelle fois sur la touche de programmation P.
Affichage des fonctions spéciales
Les fonctions spéciales ne sont pas disponibles sur
l’auroSTEP VIH SN 150i.
L’accès au niveau des fonctions spéciales s’effectue en
appuyant sur la touche F. Le niveau de commande principal s’affiche au bout de 10 sec. env.
Affichage niveau de maintenance / de diagnostic et
affichage du niveau réservé à l’installateur
Ces deux niveaux sont réservés à l’installateur. Si vous
accédez à l’un de ces deux niveaux à la suite d’une fausse manipulation des touches de sélection, ne modifiez
en aucun cas les valeurs existantes ! Quittez immédiatement ces niveaux en appuyant sur la touche de programmation P. Le niveau de commande principal s’affiche à nouveau.
6
Etapes nécessaires
Cliquez sur le dispositif de réglage ;
après 3 sec., le curseur met en évidence
l’affichage de la température qui de plus
clignote.
Réglez la valeur de température de consigne du ballon en tournant le dispositif
de réglage.
Cliquez sur le dispositif de réglage ; le
curseur met en évidence les modes de
fonctionnement. Le mode de fonctionnement sélectionné clignote.
Sélectionnez un mode de fonctionnement en tournant le dispositif de réglage.
Cliquez sur le dispositif de réglage ; le
curseur met en évidence les jours de la
semaine. Le jour de la semaine sélectionné clignote.
Sélectionnez le jour de la semaine
en cours en tournant le dispositif de
réglage.
Cliquez sur le dispositif de réglage ; le
curseur met en évidence l’affichage des
heures et des minutes.
Sélectionnez l’heure actuelle en tournant
le dispositif de réglage.
Tab. 4.1 Réglages du niveau de commande principal
Notice d’emploi auroSTEP
Utilisation 4
4.3.5 Accès aux valeurs de réglage et de service
Vous pouvez accéder aux valeurs sélectionnées en
appuyant à plusieurs reprises sur la touche d’info.
Les informations auxquelles l’accès a été requis s’affichent à l’écran pendant cinq secondes environ, suite à
quoi le niveau de commande principal s’affiche à nouveau.
Ecran
Réglages
Valeur de consigne de la température du
ballon
4.4 Messages d’erreur
En cas de pannes dans l’installation, le régulateur solaire
affiche des messages d’erreur dans le niveau de commande principal.
Lors de la mise en fonctionnement de l’appareil, p. ex.
suite à une interruption et une remise en marche de l’alimentation, la configuration de la sonde apparaît toujours. Le régulateur reconnaît au réglage du schéma
hydraulique s’il y a erreur ou si cette sonde n’est pas
nécessaire au fonctionnement de l’appareil.
Attention !
N’essayez jamais d’entreprendre vous-même
des réparations ou des travaux d’entretien sur
votre appareil. Confiez ces tâches à un technicien agréé. Nous vous recommandons pour cela
de conclure un contrat d’entretien pour votre
installation solaire avec votre entreprise spécialisée.
Température sonde du ballon 1
(sonde ballon supérieure)
Le tableau suivant détaille la signification des messages.
Température sonde du ballon 2
(sonde ballon inférieure)
Ecran
Message / signification du message
Erreur sur la sonde du capteur 1
Cette erreur advient lorsque la sonde
raccordée est défectueuse ou manquante.
Température sonde du capteur 1
Erreur sur la sonde du ballon 1
Cette erreur advient lorsque la sonde
raccordée est défectueuse.
Tab. 4.2 Valeurs de réglage et de service
Erreur sur la sonde du ballon 2
Cette erreur advient lorsque la sonde
raccordée est défectueuse ou manquante.
Blocage des erreurs
Fonction de protection : La pompe solaire s’éteint lorsque la température de la
sonde du ballon 2 est trop élevée.
Tab. 4.3 Messages d’erreur
Notice d’emploi auroSTEP
BE fr
7
4 Utilisation
4.5
Détection des pannes
Remarque
En cas de fuites au niveau des conduites d’eau
situées entre le ballon et le robinet, veuillez fermer le robinet d’arrêt d’eau froide du ballon.
Dans le cas contraire, des dégâts des eaux
pourraient s’ensuivre. Faites colmater la fuite
par votre spécialiste agréé.
4.7 Protection contre le gel
Si votre ballon solaire est monté dans une pièce qui n’est
pas protégée contre le gel et n’est pas chauffée, celui-ci
risque de geler en hiver. Dans ce cas, vidangez votre ballon solaire en hiver.
• Mettez votre ballon hors service selon la description
du paragraphe 4.5.
• Fermez le dispositif de coupure de la conduite d’arrivée d’eau froide du ballon.
Le robinet d’arrêt d’eau froide se trouve au niveau du
raccordement tuyaux entre l’arrivée domestique d’eau et
le ballon (raccordement eau froide), à proximité du ballon.
Que faire quand ...
Solution
des gouttes de liquide s’écoulent de l’installation ?
Récupérez-le autant que faire
se peut (avec un seau) et appelez un professionnel.
du liquide / de la vapeur
s’échappe de la soupape de
sécurité au niveau de la conduite d’eau potable ?
Appelez un professionnel
le régulateur affiche « sonde
défectueuse » ou « câble
brisé » ?
Appelez un professionnel
la vitre d’un capteur plan est
brisée ?
Ne touchez pas à l’intérieur du
capteur. Protégez-le de la pluie
avec une bâche. Appelez un
professionnel.
le ballon ne fournit pas assez
d’eau chaude ?
Vérifiez que le réglage de
la température d’attente du
ballon est correct (nous conseillons env. 60 °C).
Contrôlez le réglage du mitigeur thermostatique d’eau
chaude (nous conseillons env.
60 °C).
Si les réglages sont corrects,
c’est que le ballon est probablement entartré. Ensuite :
Appelez un professionnel
Tab. 4.4 Détection des pannes
Danger !
N’essayez jamais vous-même de réparer votre
installation solaire. Pensez au fait que des travaux effectués par une personne non qualifiée
mettent en danger la vie et la sécurité des personnes. Faites appel à un professionnel agréé en
cas de panne.
4.6 Mise hors fonctionnement
dans le
• Sélectionnez un mode de fonctionnement
niveau de commande principal (voir section 4.3.5). Si
vous éteignez l’installation pendant les saisons les plus
froides de l’année, veuillez consulter les informations
relatives à la protection contre le gel, voir section 4.7.
8
Fig. 4,6 Vidange du ballon
• Fixez un tuyau adéquat à la soupape de vidange du
ballon.
• Placez l’autre extrémité du tuyau à un endroit adapté
pour l’écoulement.
• Ouvrez la soupape de vidange.
• Ouvrez le puisage d’eau chaude le plus haut du circuit
afin de purger et de vidanger complètement les conduites d’eau.
Danger !
Dans le cas du ballon de stockage auroSTEP, la
température de l’eau sortant des puisages peut
atteindre 75 °C.
Vous risquez de vous brûler !
• Lorsque l’eau s’est complètement écoulée, refermez la
soupape de vidange et les robinets d’eau chaude.
• Retirez le tuyau de la soupape de vidange.
Notice d’emploi auroSTEP
Utilisation 4
4.8 Entretien et service après-vente
Une inspection / un entretien réguliers de l’installation
solaire auroSTEP par un technicien sont nécessaires
pour garantir un fonctionnement, une fiabilité durables
et une grande longévité.
Attention !
N’essayez jamais de procéder vous-même aux
travaux d’entretien de votre appareil. Confiez
ces tâches à un technicien agréé. Nous vous
recommandons pour cela de conclure un contrat
d’entretien avec votre spécialiste agréé.
Danger !
Si les inspections / les entretiens ne sont pas
effectués, la sécurité d’exploitation de l’appareil
peut être altérée et entraîner des dommages du
matériel et des personnes.
Le rendement de l’installation risque de plus de ne pas
répondre aux attentes.
Remarque
Lorsque l’eau est très calcaire, il est recommandé de procéder régulièrement à une élimination
des dépôts de calcaire.
Entretien du ballon
Comme pour l’ensemble du système, une inspection / un
entretien annuel(le) de votre ballon Vaillant, effectué(e)
par un professionnel est la condition des facteurs suivants : fonctionnement et sécurité durables, fiabilité et
longévité véritables.
Le colisage du ballon Vaillant comporte une anode de
magnésium. Un professionnel devra impérativement contrôler son degré de corrosion dans le cadre de l’entretien / l’inspection annuel(le). L’installateur devra au
besoin remplacer l’anode de magnésium usée, et cela
exclusivement avec une pièce détachée originale.
Lorsque l’eau est très calcaire, il est recommandé de
procéder régulièrement à une élimination des dépôts de
calcaire. Si votre ballon ne fournit pas assez d’eau chaude, cela peut s’expliquer par l’entartrage. Confiez le
détartrage du ballon à un professionnel. Il déterminera
les intervalles de détartrage.
Entretien de l’installation solaire
Il faut changer le fluide caloporteur tous les trois ans.
Cette activité fait normalement partie du contrat d’entretien conclu avec votre entreprise spécialisée.
4.9 Contrôle de la soupape de sécurité
Une soupape de sécurité est montée à proximité du ballon, sur la conduite d’alimentation en eau froide.
• Vérifiez le bon fonctionnement de la soupape de sécurité à intervalles réguliers, en l’ouvrant une fois.
Notice d’emploi auroSTEP
BE fr
9
Epargne de consommation de système solaire VSL 150S.
auroSTEP VSL S 150
2 personnes = 80 l/jours à 50°C, arrivée d’eau froide = 10°C
Endroit Uccle, 40° d’inclinaison, direction sud
Energie nécessaire pour l’eau chaude
Energie ajoutée par chaudière combi
contribution exprimée en pourcentage de
l’énergie solaire
Heure fonctionnement pompe
Consommation pompe électrique
(10% cycle remplissage compris)
KWh/ année
kWh/ année
2x5 m de
conduit
1356
595
2x10 m de
conduit
1356
613
%
h/ année
kWh/ année
56,1
1777
123
54,8
1771
122
*Eclaircissement des résultats :
La contribution en pourcentage de l’énergie solaire devrait être égale en théorie à l’économie en
pourcentage de gaz après l’installation du système.
Si on veut sur base de ces calculs connaître la quantité réelle nécessaire de gaz, on doit également
tenir compte du rendement de chauffe de l’appareil.
Les chiffres montrés sont calculés avec le programme polysun.
Ce programme est seulement un modèle et les résultats ont une certaine imprécision.
Elément de correction en face du rendement standard d’orientation Sud avec
pente de 40° du collecteur
Pente du collecteur
Direction du
ciel
E
ESU
SE
SSE
S
SSO
SO
OSO
O
30°
0,78
0,86
0,92
0,96
0,99
0,98
0,94
0,89
0,81
40°
0,76
0,85
0,92
0,97
1,00
0,98
0,94
0,88
0,79
50°
0,73
0,83
0,91
0,96
0,99
0,96
0,93
0,86
0,76
Multipliez une fraction de solar de la feuille "Tableaux consommations divers" à obtenir avec l’élément
de correction fraction de solar.
Caractéristiques VSL S 150L.
150 L
système
Temp.
eau
chaude
40°C
50°C
60°C
150 L
système
Temp
eau
chaude
40°C
50°C
60°C
Fraction solar consommation totale de x L/jour
Tube
duo
2x5m
2x5m
2x5m
50 L/j
78,1
66,2
55,1
80 L/j
68,9
56,1
45,7
100 L/j
63,4
50,5
40,9
150 L/j
52,2
40,1
32,1
200 L/j
43,5
32,9
26,3
kWh circulateur énergie consommation de x L/jour
Tube
duo
2x5m
2x5m
2x5m
50 L/j
104
109
111
80 L/j
118
123
124
100 L/j
125
129
130
150 L/j
137
138
138
200 L/j
142
142
142
auroSTEP VSL S 150 (location Uccle)
solar fraction [%]
100
80
40°C 2x5m
60
50°C 2x5m
40
60°C 2x5m
20
0
40
60
80
100
120
140
160
180
200
consommation totale eau chaude par jour
[l/j]
Epargne d’énergie : Combien d’énergie vous pouvez épargner avec l’auroSTEP VSL 150 S
C’est très simple (Voir graphique)
Quand vous consommez 100L/jour d’eau chaude à 40°C, vous recevez 63,4% d’énergie
solaire gratuit pour chauffer cet eau.
(éventuellement diminuer avec un élément de correction voir tableau)
10
Notice d’emploi auroSTEP
Pour l’installateur
Notice d’installation et d’entretien
auroSTEP
Table des matières
6.3
1
1.1
1.2
1.3
Remarques relatives à la documentation . . .
Documents associés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Rangement des documents . . . . . . . . . . . . . . . . .
Symboles utilisés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2
2
2
2
2
2.1
2.2
2.3
Description du système . . . . . . . . . . . . . . . . .
Plaque signalétique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Marquage CE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Utilisation conforme de l’appareil . . . . . . . . . . . .
2
2
2
2
3
3.1
3.1.1
3.1.2
3.2
3.2.1
Consignes de sécurité et réglementations . .
Consignes de sécurité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Ballon de stockage solaire . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Fiche technique de sécurité Fluide caloporteur
Directives. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Normes applicables dans l’Union Européenne
2
2
3
3
5
5
4
4.1
4.2
4.3
Montage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Lieu d’installation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Installation de l’appareil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dimensions de l’appareil et des raccordements
7
7
7
8
5
5.1
Installation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Montage des conduites de raccordement d’eau
potable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
5.2
Montage des raccordements solaires. . . . . . . . . 9
5.3
Installation électrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
5.3.1 Directives. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
5.3.2 Raccordement électrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
6
6.1
6.2
Mise en fonctionnement . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
Remplir le système d’eau potable . . . . . . . . . . . . 14
Réglage des paramètres de l’installation . . . . . 15
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
6.4
6.6
6.7
6.8
7
7.1
7.2
Procédure d’équilibrage de la pression de
l’installation solaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Contrôle de l’étanchéité de l’installation solaire
Réglage du mitigeur thermostatique d’eau
potable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Remise à l’utilisateur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Compte-rendu de mise en fonctionnement. . . .
17
18
18
18
19
7.3
7.4
7.5
7.6
7.7
Entretien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
Nettoyage de l’intérieur du ballon . . . . . . . . . . . 20
Entretien de l’anode de protection en
magnésium . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
Contrôle de la soupape de sécurité . . . . . . . . . . 20
Changement du fluide caloporteur. . . . . . . . . . . 21
Capteurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
Pièces de rechange . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
Liste de contrôle de l’entretien (recommandée) 22
8
Maintenance / diagnostic . . . . . . . . . . . . . . . . 23
9
9.1
9.2
9.3
9.4
Recyclage et mise au rebut . . . . . . . . . . . . . .
Appareil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Capteurs solaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Fluide caloporteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Emballage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
10
10.1
10.2
Service après-vente et garantie . . . . . . . . . . 24
Service après-vente . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
Garantie d’usine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
11
11.1
11.2
11.3
Caractéristiques techniques . . . . . . . . . . . . .
Ballon de stockage VIH SN 150 i . . . . . . . . . . . . .
Caractéristiques de la sonde . . . . . . . . . . . . . . . .
Capteur plan VFK 900 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
BE fr
24
24
24
24
24
24
24
25
25
1
1 Remarques relatives à la documentation
2 Description du système
3 Consignes de sécurité et réglementations
1
Remarques relatives à la
documentation
que corporel et / ou avoir des répercussions négatives
sur le fonctionnement d’autres appareils et matériaux.
Les indications suivantes sont valables pour l’ensemble
de la documentation.
D’autres documents sont valables en complément de
cette notice d’emploi et d’installation.
Nous déclinons toute responsabilité pour des dommages imputables au non-respect de ces notices.
1.1
Documents associés
Pour l’installateur :
- Description du système
– Notice d’utilisation et d’installation
– Notice de montage capteur solaire plan
auroTHERM VFK 900
n° 835227
1.3
Symboles utilisés
Veuillez lors de l’installation de l’appareil respecter les
consignes de sécurité contenues dans cette notice.
Danger !
Danger de mort et risque d’accident corporel !
Le ballon auroSTEP VIH SN 150 i peut être utilisé en
conjonction avec un appareil de réchauffage. Vous pourrez vous procurer la liste des appareils de réchauffage
autorisés chez votre distributeur Vaillant.
Toute autre utilisation est considérée comme non conforme. Le fabricant ou le fournisseur ne peut en aucun
cas être tenu pour responsable de dommages en résultant. C’est l’utilisateur qui en assume l’entière responsabilité.
Fait également partie d’un usage conforme le respect
des notices d’emploi et d’installation, ainsi que des conditions d’inspection et de maintenance.
Attention !
Situation potentiellement dangereuse pour le
produit et l’environnement !
3
Consignes de sécurité et
réglementations
Remarque
Informations et consignes importantes.
3.1
Consignes de sécurité
• Ce symbole signale une activité nécessaire.
Description du système
2.1
Plaque signalétique
Les plaques signalétiques de l’installation solaire
auroSTEP sont apposées au capteur et au ballon de
stockage.
2.2 Marquage CE
Le marquage CE permet de certifier que le régulateur
est conforme aux exigences élémentaires de la directive
relative à la compatibilité électromagnétique (directive
89/336/CEE du Conseil).
2.3 Utilisation conforme de l’appareil
Les installations solaires Vaillant auroSTEP ont été conçues selon l’avancement actuel de la technique et les
règles de sécurité reconnues. Toutefois, une utilisation
incorrecte ou non conforme peut être à l’origine d’un ris-
2
Attention !
Les composants de l’installation auroSTEP doivent être utilisés exclusivement pour le chauffage de l’eau potable. Si l’eau ne correspond pas
aux indications relatives à l’eau potable, l’installation auroSTEP peut être éventuellement
endommagée par la corrosion.
n° 839520
n° 839520
1.2
Rangement des documents
Veuillez transmettre ces notices d’emploi et d’installation ainsi que les pièces jointes à l’exploitant de l’installation. Celui-ci la conserve afin de pouvoir la consulter
en cas de besoin.
2
L’installation solaire Vaillant auroSTEP sert exclusivement à l’alimentation en eau potable chauffée jusqu’à
75 °C des bâtiments privés et professionnels. Elle doit
être utilisée uniquement dans ce but. Toute utilisation
abusive est interdite.
Généralités
D’une manière générale, l’installation solaire doit être
montée dans son intégralité et utilisée selon les règles
de l’art reconnues. Veillez au respect des consignes de
sécurité professionnelles, notamment pour les travaux
sur le toit. En cas de risque de chute, vous devez absolument porter un dispositif de protection anti-chutes.
(Nous conseillons le harnais de sécurité Vaillant, n° réf.
302 066.)
Danger de brûlures
Montez / remplacez les capteurs ou des éléments de capteurs quand le temps est fortement couvert afin d’éviter
de vous blesser en manipulant des éléments brûlants. Il
existe une alternative par temps ensoleillé, celle-ci consistant à effectuer ces travaux de préférence tôt le
matin ou en fin de journée, ou à couvrir les capteurs.
Risque de surtension
Raccordez le circuit solaire à la terre afin d’éviter les différences de potentiel et de prévenir les surtensions !
Fixez à cet effet des colliers de mise à la terre sur les
conduites du circuit solaire et raccordez ces premiers à
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
Consignes de sécurité et réglementations 3
l’aide d’un câble de 16 mm2 à un rail de liaison équipotentielle.
d’eau et de courant, de la conduite de décharge et de la
soupape de sécurité pour l’eau du ballon.
3.1.1 Ballon de stockage solaire
Installation
L’installation électrique ne doit être effectuée que par
un installateur agréé et responsable du respect des normes et du règlement en vigueur. Nous déclinons toute
responsabilité pour les dommages imputables au nonrespect des instructions contenues dans cette notice.
3.1.2 Fiche technique de sécurité Fluide caloporteur
1
1.1
1.2
Danger !
Danger de mort par électrocution au niveau des
raccords conducteurs de tension.
Couper l’alimentation électrique avant d’effectuer les travaux sur l’appareil et le bloquer pour
empêcher toute remise sous tension.
Pour bénéficier de la garantie constructeur, l’appareil
doit impérativement avoir été installé par un professionnel qualifié.
Danger !
Danger de mort par électrocution.
Si l’installation n’est pas conforme aux règles
de l’art, vous encourez un danger d’électrocution et d’endommagement de l’appareil.
Soupape de sécurité et conduite de décharge
Lors du chauffage de l’eau dans le ballon, le volume de
l’eau augmente et chaque ballon doit donc être équipé
d’une soupape de sécurité et d’une conduite de décharge.
2.
2.1
Composition / indications sur les composants
Caractéristiques chimiques
Solution aqueuse de 1,2 - propylène glycol avec
inhibiteurs de corrosion.
3.
3.1
Dangers potentiels
Aucun danger particulier connu
4.
4.1
Premiers soins
Consignes générales :
Retirez les vêtements souillés.
Après inspiration
Lors de difficultés à inspirer la vapeur / l’aérosol :
air frais, appel d’un médecin.
Après contact avec la peau
Nettoyez à l’eau et au savon.
Après contact avec les yeux
Rincez minutieusement les yeux à l’eau courante
pendant 15 min au minimum en maintenant les
paupières ouvertes.
Après ingestion
Rincez-vous la bouche et buvez ensuite beaucoup
d’eau.
Remarque pour le médecin
Traitement symptomatique (décontamination,
fonctions vitales) ; pas d’antidote spécifique
connu.
4.2
4.3
4.4
Attention !
Un panneau portant la mention suivante doit
être apposé à proximité de la conduite de
décharge de la soupape de sécurité de l’eau
potable :
« Pour des raisons de sécurité, de l’eau s’écoule
de la conduite de décharge de la soupape de
sécurité pendant le chauffage du ballon !
Ne pas fermer ! »
Danger !
La température de l’eau sortant de la soupape
de sécurité et de la conduite de décharge peut
atteindre 75 °C.
La conduite de décharge doit aboutir à un
endroit d’écoulement adapté, où elle ne présente pas de danger pour les personnes.
Si vous touchez ces éléments ou l’eau sortant
de ces éléments, vous risquez de vous brûler !
Inspection / entretien et modifications
Seul un artisan spécialisé est habilité à effectuer les travaux d’inspection et d’entretien ainsi que les modifications au niveau du ballon ou du régulateur, des conduites
Désignation produit / préparation et marque
Indications produit :
Nom commercial fluide caloporteur Vaillant (n°
réf. 302 363)
Indications fournisseur :
Vaillant GmbH, Berghauser Str. 40, 42859
Remscheid, téléphone (02191) 18 - 0, télécopie
(02191) 182810,
Situation d’urgence : centre anti-poison le plus
proche (appelez les renseignements ou consultez
l’annuaire).
4.5
4.6
5.
5.1
5.2
5.3
Lutte contre les incendies
Agents d’extinction appropriés
Eau pulvérisée, agent d’extinction sec, mousse
résistante à l’alcool, gaz carbonique (CO2).
Dangers particuliers
gaz / vapeurs toxiques. Émanation de fumée / brume. Les substances / catégories de substances
mentionnées peuvent être libérées en cas d’incendie.
Équipement de protection particulier
Portez un appareil de protection respiratoire isolant autonome.
3
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
BE fr
3 Consignes de sécurité et réglementations
5.4
Autres indications
Le degré de danger s’évalue en fonction des
matières qui brûlent et des conditions de l’incendie. Faites recycler / éliminer l’eau d’extinction
contaminée en respectant la législation locale.
6.
Mesures à prendre en cas de dégagements
involontaires
Mesures liées aux personnes
Pas de mesure particulière indispensable.
Mesures écologiques
Une déversement du produit dans les égouts sans
traitement préalable (dans une station d’épuration biologique) est formellement interdit.
Procédure de nettoyage / pompage
Pour les grandes quantités : Aspirer le produit.
Prélever les petites quantités à l’aide d’un tissu
absorbant. Ensuite, éliminer en respectant les
directives à ce sujet. Projections : continuez de
rincer avec beaucoup d’eau ; s’il s’agit de quantités plus importantes qui pourraient faire irruption
dans le drainage ou les égouts, informez les autorités responsables de la distribution des eaux.
6.1
6.2
6.3
9.
Propriétés chimiques et physiques
Forme : liquide
Couleur : violet
Odeur : spécifique au produit
Température de solidification : env. -28 °C (DIN 51583)
Température d’ébullition : > 100 °C (ASTM D 1120)
Point d’éclair : aucun
Limite inférieure d’explosibilité : 2,6 Vol.-% (données
relatives 1,2 glycol de propylène)
à la limite supérieure d’explosibilité : 12,6 Vol.-%
Température d’inflammation : néant
Pression de vapeur (20 °C) : 20 mbar
Densité (20 °C) : env. 1,030 g/cm3 (DIN 51757)
Hydrosolubilité : intégralement soluble
Solubilité (qualitative) du solvant : solvant polaire : soluble
Valeur pH (20 °C) : 9,0–10,5 (ASTM D 1287)
Viscosité, cinématique (20 °C) : env. 5,0 mm2/s
(DIN 51562)
10.
10.1
10.2
7.
7.1
7.2
7.3
8.
8.1
8.2
8.3
4
Manipulation et stockage
Manipulation
Aération convenable du poste de travail, sinon pas
de mesures particulières obligatoires.
Protection contre les explosions et les incendies
Pas de mesure particulière indispensable.
Refroidir les récipients pouvant être concernés
avec de l’eau.
Stockage
Fermez hermétiquement le récipient et entreposez-le dans un endroit sec. Il est interdit d’utiliser
des récipients en zinc pour le stockage.
Limitation des expositions et équipement de
protection individuel
Équipement de protection individuel
Protection des mains : Gants de protection résistant aux produits chimiques (EN 374). Matériaux
adéquats en cas de contact prolongé et direct
(recommandation : indice de protection 6, correspondant à un temps de perméation > 480 min.
selon EN 374) : Élastomère de fluor (FKM) - épaisseur de couche 0,7 mm. Matériaux adéquats en
cas de contact bref et projections (recommandation : indice de protection 2 minimum, correspondant à un temps de perméation > 30 min. selon
EN 374) : caoutchouc de nitriles (NBR) - épaisseur
de couche 0,4 mm. En raison de la grande diversité des matériaux, veuillez tenir compte des
recommandations d’utilisation du fabricant.
Protection des yeux : Lunettes de protection avec
protection latérale (EN 166)
Mesures générales d’hygiène et de protection
Prenez les mesures usuelles de protection relatives à la manipulation de produits chimiques.
10.3
11.
11.1
11.2
12.
12.1
12.2
Stabilité et réactivité
Substances à éviter :
Agents oxydants puissants
Réactions dangereuses
Pas de réactions dangereuses si les consignes / remarques relatives au stockage et au maniement
sont respectées.
Produits de décomposition dangereux
Les produits de décomposition ne présentent
aucun danger si les consignes / remarques relatives au stockage et au maniement sont respectées.
Toxikologie
Forte toxicité
LD50 / oral / rat : > 2000 mg/kg
Irritation cutanée primaire / lapin : non irritant
(directive 404 de l’OCDE)
Irritation cutanée primaire / lapin : non irritant
(directive 405 de l’OCDE)
Remarques supplémentaires :
Le produit n’a pas été testé. Les positions ont été
prises en fonction des composants.
Écologie
Toxicité écologique :
Toxicité pour les poissons : LC50/(96h), leuciscus
idus > 100 mg/l
Invertébrés aquatiques : EC50 (48 h) : > 100 mg/l
Plantes aquatiques : EC50 (72 h) : > 100 mg/l
Micro-organismes / effet sur la boue activée :
DEV-L2 > 1000 mg/l. La présence de quantités
minimes de produit dans des stations d’épuration
biologique n’aura pas de conséquences sur les
capacités de biodégradation de la boue activée.
Test de toxicité aquamatique :
le produit n’a pas été testé.
Les positions ont été prises en fonction des
propriétés des composants.
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
Consignes de sécurité et réglementations 3
12.3
13.
13.1
13.2
Persistence et biodégradabilité / élimination :
Méthode d’essai OECD 301 A (nouvelle version)
Méthode d’analyse : contrôle DOC
Degré d’élimination > 70 % (28 d)
Evaluation : légèrement biodégradable.
Consignes de recyclage/d’élimination
Élimination :
Déposez le fluide caloporteur Vaillant (Art.-Nr.
302 363) dans une décharge ou usine d’incinération spécialisée en observant les réglementations
locales. Contactez les services de propreté municipaux ou l’écobus local s’il s’agit d’une quantité
ne dépassant pas les 100 l.
Emballages non nettoyés :
Vous pouvez réutiliser les emballages non contaminés. Faites recycler / éliminer les emballages
non nettoyables au même titre que la substance.
14.
Transport
VbF (ordonnance sur les produits inflammables) : ne concerne pas la substance. Envoi par la poste autorisé.
GGVE / RID : -, n° UN : -,
GGVS / ADR : -, IATA-DGR : -, code IMDG : -, « TA-Luft »
(technique sur la pureté de l’air) : -.
Aucune marchandise dangereuse au sens des directives
de transport.
15
15.1
15.2
Prescriptions
Marquage CE / règlements nationaux :
pas d’obligation.
Autres règlements :
Classe de danger pour l’eau (Allemagne, annexe 4
de la réglementation administrative concernant
les produits dangereux pour l’eau du 17.05.1999) :
(1), danger faible pour l’eau.
16.
Autres indications
La fiche technique de sécurité est destinée à communiquer les données physiques, relatives aux techniques de
sécurité, toxicologiques et écologiques essentielles lors
de la manipulation de substances et de préparations chimiques, ainsi qu’à dispenser des conseils pour assurer
une manipulation, un stockage et un transport en toute
sécurité. Nous déclinons toute responsabilité pour des
dommages survenus lors de la mise en pratique de ces
informations ou bien lors de l’utilisation, l’adaptation ou
le traitement des produits que nous venons de décrire.
Cela n’est pas valable dans la mesure où nous, nos
représentants légaux ou auxiliaires d’exécution devons
obligatoirement porter la responsabilité d’intention malveillante ou de négligence. Nous déclinons toute responsabilité pour des dégâts indirects.
Ces indications ont été rédigées sur l’honneur et la conscience et correspondent à l’état de nos connaissances.
Elles n’impliquent aucune garantie des caractéristiques
des produits.
17.
État
Édité le 01.07.2003 par Vaillant SARL
3.2 Directives
Veuillez observer en ce qui concerne l’installation les
lois, règlements techniques, normes et dispositions en
vigueur suivantes.
Remarque
L’énumération des normes ci-dessous ne saurait
être interprétée comme étant exhaustive.
3.2.1 Normes applicables dans l’Union Européenne
Généralités sur les installations solaires
PrEN ISO 9488
Terminologie installations solaires thermiques et composants (ISO/DIS 9488, 1995)
EN 12975-1
Les installations solaires thermiques et leurs composants ; les capteurs, 1ère partie : exigences générales
EN 12975-2
Les installations solaires thermiques et leurs composants ; les capteurs, 2e partie : méthodes d’essais
ENV 1991-2-3
Eurocode 1 - Bases du calcul et actions sur les structures, partie 2-3 : actions sur les structures, charges de
neige
EN 12976-1
Les installations solaires thermiques et leurs composants ; les installations préfabriquées, 1ère partie :
Exigences générales
EN 12976-2
Les installations solaires thermiques et leurs composants ; les installations préfabriquées, 2ème partie :
méthodes d’essais
ENV 12977-1
Les installations solaires thermiques et leurs composants ; les installations préfabriquées spécifiques aux
clients, 1ère partie :
Exigences générales
ENV 12977-2
Les installations solaires thermiques et leurs composants ; les installations préfabriquées spécifiques aux
clients, 2ème partie : méthodes d’essais
ISO 9459-1, 1993
Chauffage solaire systèmes de préparation d’eau chaude, 1ère partie : procédure d’évaluation des performances au moyen de tests en intérieur
5
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
BE fr
3 Consignes de sécurité et réglementations
ISO/TR 10217
Energie solaire / systèmes de préparation d’eau chaude /
guide de sélection des matériels avec le critère de la
corrosion interne
DIN EN 12976-2
Les installations solaires thermiques et leurs
composants/installations préfabriquées, 2e partie :
méthode d’essai, version allemande prEN 12976-2, 2000
Capteurs et montages des capteurs
Capteurs et montage des capteurs
ENV 1991-2-4
Eurocode 1 - Bases du calcul et actions sur les structures, partie 2-4 : actions sur les structures, actions du
vent
DIN EN 12975-1
Les installations solaires thermiques et leurs
composants/capteurs, 1ère partie : exigences générales,
version allemande
EN 12975-1, 2000
Ballon et montage du ballon
PrEN 12977-3
Les installations solaires thermiques et leurs composants ; les installations préfabriquées spécifiques aux
clients,
Partie 3 : analyse de performance des ballons d’eau
chaude.
DIN EN 12975-2
Les installations solaires thermiques et leurs
composants/capteurs, 2e partie : méthode d’essai (avec
rectification AC 2002), version allemande EN 12975-2,
2001 et AC 2002
Régulateur et montage du régulateur
Raccordement électrique
Parafoudre
PrEN 12897
Prescriptions d’approvisionnement en eau pour installations avec ballons d’eau chaude, indirectement chauffées et non ventilées (fermées)
PrEN 806-1
Règles techniques concernant les installations d’eau
potable dans des bâtiments fournissant de l’eau pour la
consommation humaine, 1ère partie : généralités
PrEN 1717
Prévention de la présence d’impuretés dans les installations d’eau potable et exigences générales relatives aux
dispositifs de sécurité prévenant de la présence d’impuretés due au reflux, dans l’eau potable
EN 60335-2-21
Appareils électriques de sécurité pour usages ménagers
et similaires, 2e partie : exigences particulières concernant les chauffe-eaux (ballons d’eau chaude et chauffeeaux) ; (IEC 335-2-21 : 1989 et compléments 1 ; 1990 et 2 ;
1990, mise à jour)
Protection contre la foudre
ENV 61024-1
Protection des structures contre la foudre, partie 1 :
règles générales (IEC 1024-1 : 1990 ; mises à jour)
Généralités sur les installations solaires
DIN EN 12976-1
Les installations solaires thermiques et leurs
composants/installations préfabriquées, 1ère partie : exigences générales, version allemande EN 12976-1, 2000
6
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
Montage 4
4
Montage
4.1
Lieu d’installation
4.2 Installation de l’appareil
Le ballon solaire est livré complètement monté.
Une poignée située sur la partie inférieure du revêtement facilite le portage de l’appareil.
Ballon de stockage solaire
• Pour éviter des déperditions de chaleur, veuillez monter le ballon solaire le plus près possible du capteur ;
l’écart doit être de 3 m au minimum.
• Lors du choix du lieu d’installation, veuillez tenir
compte du poids du ballon rempli (voir chapitre 10
Caractéristiques techniques).
• Le ballon solaire doit être monté dans une pièce protégée contre le gel.
• Choisissez un lieu de montage du ballon permettant
une pose correcte des conduites (côté solaire et côté
eau).
Attention !
Le ballon de stockage doit être monté sous le
capteur et les conduites se trouvant sur le toit,
afin de permettre une vidange du capteur. La
différence de hauteur entre le point le plus haut
(conduite du capteur) et le point le plus bas de
l’installation (arête inférieure du ballon) doit
être inférieure à 8,5 m, sans quoi le rendement
de la pompe ne sera pas suffisant et la « cuve
retour solaire » disponible en accessoire (n° réf.
302 362) devra être intégrée au circuit solaire.
Attention !
L’inclinaison des lignes de connexion entre l’emplacement du capteur et le ballon solaire ne doit
jamais être inférieure à 4 % (4 cm/m), afin de
garantir un écoulement suffisant du fluide solaire.
Attention !
La longueur du tube disposée horizontalement
ne peut dépasser 10 m pour le « tube solaire en
cuivre 2 en 1 », longueur 10 m (Art.-Nr. 302
359) ou le « tube solaire en cuivre 2 en 1 » longueur 20 m (Art.-Nr. 302 360) (à condition que
l’inclinaison de 4 % soit respectée) .
Dans ce cas, «horizontal» signifie que l’angle de
pose du tube doit être inférieur à 45° !
�
�
Fig. 4.1 Transport du ballon solaire
• Ne sortez le ballon solaire (1) de son emballage qu’une
fois qu’il se trouve sur le lieu d’installation.
• Placez le ballon en position verticale à l’aide des trois
pieds amovibles (2) du ballon.
Remarque
À l’instar de tous les appareils destinés à la
préparation d’eau chaude, l’installation solaire
émet des bruits, dont le niveau sonore est
cependant bien inférieur à celui atteint par les
appareils de chauffage à combustion communément utilisés ; cependant, il est fortement
déconseillé d’installer le ballon solaire dans les
chambres à coucher !
7
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
BE fr
4 Montage
����
Dimensions de l’appareil et des raccordements
����
4.3
��
�
���
���
�
����
���
�����
���
�
�
�
�
�
Fig. 4.2 Dimensions de l’appareil
Légende
1 Raccord eau chaude R 3/4
2 Raccord eau froide R 3/4
3 Autocollant schéma du raccordement
4 Sans fonction
5 Anode protection en magnésium
6 Tube plongeur pour sonde ballon Sp1
7 Soupape de vidange
R = filetage extérieur
4.4 Montage des capteurs
Montez les capteurs. Conformez-vous à la notice de
montage des capteurs plans VFK 900.
8
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
Installation 5
5
Installation
Montage des raccordements solaires
5.1
���. � �
����������
Montage des conduites de raccordement d’eau
potable
Afin de raccorder les conduites d’eau potable au ballon
solaire, Vaillant propose différents jeux de tuyauterie (en
accessoire) pour l’installation apparente ou encastrée. Il
est ainsi possible d’acquérir des accessoires de raccordement permettant d’obtenir, dans le cas d’un raccordement à un chauffe-eau instantané, une compensation de
tolérance aussi bien verticale qu’horizontale, ce qui
garantit une flexibilité suffisante de l’installation. Vous
trouverez les informations concernant les accessoires
dans les listes de prix en vigueur.
5.2
Remarque
Veuillez respecter les instructions jointes aux
accessoires lors du montage des conduites de
raccordement.
Les composants suivants sont nécessaires pour le montage par le maître d’oeuvre de la tuyauterie :
– Soupape de sécurité (10 bar) pour conduite d’eau froide
- Mitigeur thermostatique d’eau chaude potable
– Vase d’expansion eau potable le cas échéant
– Détendeur de pression sur la conduite d’eau froide le
cas échéant
– Robinets d’entretien
Mitigeur thermostatique d’eau chaude potable
Le mitigeur thermostatique d’eau chaude potable a pour
fonction de mélanger de l’eau chaude du ballon avec de
l’eau froide à la température souhaitée, entre 30 et
70°C.
Lors de la mise en fonctionnement de l’installation solaire, réglez le mitigeur thermostatique sur la température
maximale souhaitée ; celle-ci restera ainsi constante aux
points de puisage de l’eau chaude.
Danger !
Pour vous protéger efficacement contre
l’échaudage, réglez le mitigeur thermostatique
sur < 60°C puis contrôlez la température au
point de puisage de l’eau chaude.
Abb. 5.1 Hauteur de l’installation et inclinaison des conduites
sans « cuve retour solaire »
Attention !
La longueur totale des lignes de connexion
entre l’emplacement du capteur et le ballon
solaire ne doit pas dépasser 40 m, il faut donc
utiliser « tubes solaires en cuivre 2 en 1» de
20 m (correspondant à 40 m de longueur au
total).
Si la longueur totale des lignes de connexion
dépasse 40 m ou si le diamètre intérieur de la
ligne de connexion est supérieur ou inférieur à
8,4 mm, Vaillant ne peut garantir le bon fonctionnement de l’installation solaire.
Attention !
Vaillant ne peut garantir le bon fonctionnement
de l’installation solaire qu’en cas d’utilisation
du « tube solaire en cuivre 2 en 1 », longueur de
10 m (n° réf. 302 359) ou de 20 m de long
(n° réf. 302 360) et de remplissage de l’installation solaire avec le fluide solaire Vaillant (n°
réf. 302 363).
9
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
BE fr
5 Installation
min. 4
%
Abb. 5.2 Position du ballon solaire dans le grenier
Attention !
Si le ballon solaire est placé au grenier, le raccord solaire supérieur du ballon doit toujours se
trouver au dessous du point le plus bas de l’emplacement du capteur.
L’inclinaison des lignes de connexion entre l’emplacement du capteur et le ballon solaire ne doit
jamais être inférieure à 4 % (4 cm/m), afin de
garantir un écoulement suffisant du fluide caloporteur.
Attention !
Les parties dénudées du « tube solaire en cuivre 2 en 1 » ne peuvent être infléchies que
manuellement.
Veillez à ce que le rayon de courbure ne dépasse
pas 100 mm, afin d’éviter les rétrécissements
transversaux, le plissement ou les plis.
• Posez le « tube solaire en cuivre 2 en 1 » du toit jusqu’au lieu de montage du ballon solaire. Veuillez respecter les indications concernant la longueur maximale de la ligne de connexion et l’inclinaison nécessaire.
Fig. 5.3 Retirer / monter l’habillage
• Retirez l’habillage de l’avant du ballon de stockage en
retirant l’habillage des parties supérieure et inférieure
des étriers de retenue.
Attention !
Lors de l’utilisation du « tube solaire en cuivre 2
en 1 » recommandé et sécurisé, lors de la section
des tubes en cuivre et l’isolation, veillez à ne pas
endommager la ligne électrique de connexion
avec la sonde solaire, présente dans l’isolation.
• Raccordez la ligne partant du raccord solaire supérieur au niveau du capteur (conduite solaire montante)
avec le petit tube en cuivre situé dans la partie supérieure gauche du ballon solaire.
• Raccordez la ligne partant du raccord solaire inférieur
au niveau du capteur (conduite solaire descendante)
avec le petit tube en cuivre situé dans la partie supérieure droite du ballon solaire.
Pour le raccord, conformez-vous aux instructions sur
l’autocollant situé sur la partie supérieure du ballon de
stockage.
Pour établir la connexion, utilisez les vis de serrage de la
manière suivante :
Attention !
Si vous montez les vis de serrage sans utiliser
les douilles d’appui, le tube en cuivre risque de se
déformer. Ceci se traduirait par un défaut d’étanchéité et une détérioration du raccord solaire !
Veillez à ce que les vis de serrage soient bien
serrées.
Lorsque vous serrez les vis, veillez à bien maintenir l’autre côté afin d’éviter toute détérioration
du raccord solaire.
10
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
Installation 5
Vous devrez donc procéder à un raccordement fixe du
ballon solaire et installer un dispositif de séparation sur
tous les pôles avec un intervalle de coupure d’au moins
3 mm (ex. : fusibles ou disjoncteur).
�
�
�
�
�
5.3.2 Raccordement électrique
Seul un installateur spécialisé est habilité à effectuer le
raccordement électrique.
Danger !
Danger de mort par électrocution au niveau des
raccords conducteurs de tension.
Couper l’alimentation électrique avant d’effectuer les travaux sur l’appareil et le bloquer pour
empêcher toute remise sous tension.
Abb. 5.4 Raccords solaire sur le ballon de stockage
• Introduisez une douille d’appui (2) jusqu’à la butée
dans le tube en cuivre (1).
• Enfilez un écrou-raccord (3) et une rondelle de serrage
(4) sur le tube en cuivre.
• Engagez à fond le tube en cuivre dans le corps de vissage (5) jusqu’à la butée, puis serrez les écrous-raccords dans cette position.
5.3
Installation électrique
5.3.1 Directives
Les prescriptions des entreprises d’alimentation en électricité doivent être respectées lors de l’installation électrique.
Des câbles standard doivent être utilisés pour le câblage.
Section minimale des câbles :
– Câble de raccordement 230 V
(câble de raccordement de pompe) :
1,5 mm2
– Câbles pour faibles tensions
(câbles de sonde) :
0,75 mm2
Danger !
Risque d’endommagement de la platine par
court-circuit des câbles de raccordement.
Attention ! Pour des raisons de sécurité, les
extrémités des conducteurs des câbles transportant le courant à 230 V peuvent être dénudées au maximum de 30 mm pour le raccordement sur le connecteur ProE. Un dénudage plus
important risque de causer des courts-circuits
sur la plaquette de circuit imprimé.
Danger !
Risque d’endommagement de la platine par surcharge.
Le contact C1/C2 est un contact en basse tension de 24 V et ne doit en aucun cas être utilisé
comme contact de commutation de 230 V.
Les câbles de sonde ne doivent pas dépasser une longueur de 50 m.
À partir d’une longueur de 10 m, les câbles de raccordement avec une tension de 230 V doivent être posés
séparément.
Les câbles de raccordement 230 V doivent occuper
1,5 mm2 et être fixés au socle au moyen des soulagements de traction fournis.
1
Fig. 5.5 Ouverture du boîtier du régulateur
Le couvercle du boîtier est divisé en deux, les deux parties peuvent être enlevées séparément.
• Retirez le revêtement à l’avant de la partie inférieure
(1) du boîtier du régulateur.
Les bornes libres des appareils ne doivent pas être utilisées comme supports pour poursuivre le câblage.
L’installation du ballon solaire doit avoir lieu dans des
locaux secs.
11
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
BE fr
5 Installation
1
�
�
�
Fig. 5.8 Refermer la partie commande
Fig. 5.6 Pose du câble de raccordement réseau
• Posez le câble de raccordement réseau (1) de la partie
supérieure du ballon vers le régulateur. Si besoin est,
étalez également le câble d’interruption à deux conducteurs du rotor du préparateur d’eau chaude (à raccorder au C1/C2) vers le régulateur.
Le câble de raccordement réseau peut, pour des raisons d’esthétique, être étalé le long de la partie inférieure du ballon, puisque celui-ci repose sur des pieds
en plastique. Connectez le câble de raccordement
réseau au régulateur, par la partie inférieure et les
passe-câbles.
2
• Procédez au câblage de l’appareil de régulation en
fonction du schéma hydraulique choisi (voir fig. 5.9 et
5.10).
• Branchez le câble de raccordement réseau (1) sur les
prises PE, N et L du système ProE prévues à cet effet .
• Branchez le câble de sonde (2) sur les prises KOL1 du
système ProE prévues à cet effet.
• Branchez, si besoin est, le câble d’interruption sur les
prises C1 / C2 du système ProE prévues à cet effet.
• Bloquez tous les câbles avec les décharges de traction
fournies (3).
• Abaissez le panneau de commande.
• Ouvrez à nouveau le couvercle avant.
Câblage selon le schéma hydraulique
Afin de simplifier l’installation, le régulateur contient
deux schémas hydrauliques parmi lesquels il faut sélectionner le plus approprié. Pour l’auroSTEP VIH SN 150 i,
il faut se conformer au schéma hydraulique 1, il correspond au réglage d’usine (voir tableau 6.1).
Les schémas hydrauliques représentent différentes possibilités de configuration dans lesquelles certains composants de l’installation sont optionnels.
Attention !
Ces schémas hydrauliques ne sont que des
représentations et ne peuvent en aucun cas
servir à la réalisation de la tuyauterie hydraulique.
Fig. 5.7 Pose du câble de sonde du capteur
• Posez la ligne électrique (2) présente dans l’isolation
du « tube solaire en cuivre 2 en 1 » de la sonde de capteur de la partie supérieure du ballon au régulateur.
Attention !
Risques d’endommagement pour la ligne électrique !
Le câble de sonde ne peut reposer sur les
câbles en cuivre transportant le fluide caloporteur, celui-ci pouvant atteindre de hautes températures.
12
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
Installation 5
����
��
�
�����
�����
���
M
M
���
���
���
��
��
������
Fig. 5.9 Schéma hydraulique 1
Désignation
dans le
schéma
hydraulique / plan de
raccordement
I, II
C1/C2
LEG/BYP
KW
Kol1-P
Kol 1
Sp1
Sp2
230 V
Composant
Possibilité de raccordement de différents systèmes de préparation d’eau chaude pour réchauffage de l’eau
Interruption du réchauffage, au cas où la température de l’eau du ballon serait suffisante
Une dérivation est possible en option afin de
permettre l’arrivée de suffisamment d’eau du
ballon solaire directement aux points de puisage sans activer le préparateur d’eau chaude
au préalable
Eau froide
Pompe solaire
Sonde du capteur 1
Sonde du ballon 1
Sonde du ballon 2
Câble alimentation secteur 230 V réseau
Tab. 5.1 Légende des fig. 5.9 et 5.10
13
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
BE fr
5 Installation
���
���
��
��
��
��
��
��
���������
�������
�������
���
������
�
����������
�������
������
�����
����
����
* Le raccordement EP n’est pas nécessaire pour le VIH SN 150i.
Fig. 5.10 Schéma hydraulique 1
Remarque
Lors de la connexion du régulateur, veillez à ce
que la valve de mélange thermique intervienne
toujours pour la limitation de la température
maximale, laquelle doit être réglée en fonction
de l’appareil de chauffage, p. ex. sur 60 °C.
Remarque
Lors d’une utilisation en conjonction avec les
appareils combinables VCW Vaillant, une instruction doit être transmise à l’appareil de
chauffage par le contact C1/C2 du régulateur
indiquant que la température du ballon solaire
est suffisante et qu’un réchauffage par l’appareil de chauffage n’est pas nécessaire. Coupez la
connexion des fiches entre le capteur de courant (CC) et la boîte électronique (BE) et rétablissez la connexion avec l’adaptateur (1)
compris dans la livraison. Étendez le câble de
l’adaptateur jusqu’au régleur du système
auroSTEP en vous conformant au schéma 5.10
et raccordez-le au contact C1/C2.
Remarque
Les VED E exclusiv de puissance 18, 21, 24 kW
contrôlent de manière autonome la température
d’admission et mettent en marche le réchauffage en fonction de la température du ballon
solaire. Il n’est pas nécessaire d’avoir recours à
une instruction de contrôle supplémentaire.
6
Mise en fonctionnement
Le serpentin du ballon solaire contient dès le départ
usine la quantité de fluide caloporteur nécessaire au
fonctionnement de l’installation solaire.
Effectuez dans l’ordre les opérations suivantes lors de la
mise en fonctionnement :
• Remplir le ballon d’eau potable et purger les conduites
d’eau chaude
• Adapter les paramètres du régulateur préréglés en
usine pour l’optimisation du système
• Procéder à l’équilibrage de la pression de l’installation
solaire
• Contrôler l’étanchéité
• Régler le mitigeur thermostatique
6.1
Remplir le système d’eau potable
• Remplir le côté eau potable par le biais de l’arrivée
d’eau froide et purgez par le biais de l’endroit de puisage le plus haut du circuit.
14
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
Installation 5
Mise en fonctionnement 6
• Contrôler l’étanchéité de l’installation et du ballon.
• Contrôler le fonctionnement et le réglage de tous les
dispositifs de régulation et de contrôle.
6.2
Réglage des paramètres de l’installation
Attention !
Risques d’endommagement pour la pompe solaire.
Éteignez la pompe solaire aussitôt après avoir
allumé pour la première fois l’alimentation électrique lors de la première mise en fonctionnement en sélectionnant le mode de fonctionnedepuis le régulateur.
ment
Après avoir réglé les paramètres de l’installation, il est absolument nécessaire de purger en
premier lieu l’installation solaire (voir section
6.3).
Pour adapter l’installation de façon optimale aux conditions présentes, il peut être nécessaire de régler quelques paramètres de l’installation. Ces paramètres sont
résumés dans un niveau de commande et ne doivent
être réglés ou modifiés que par un spécialiste.
Ecran
Vous accédez à ce niveau de commande en maintenant
enfoncée la touche de programmation pendant 3 sec
env.
Par la suite, vous pouvez accéder à tous les paramètres
de l’installation l’un après l’autre en cliquant sur le dispositif de réglage.
Vous pouvez régler les valeurs souhaitées en tournant le
dispositif de réglage. Un seul clic suffit à mémoriser la
valeur réglée.
Appuyer sur la touche Programmation fait repasser l’installation à l’affichage de base sans que la valeur soit
mémorisée.
Le tableau suivant fournit un aperçu de tous les paramètres de l’installation et de leur réglage d’usine.
Réglage en tournant le dispositif de réglage Plage de réglage
Réglage usine
Sélection du schéma hydraulique
1, 2
1
Réglage de la température maximale du ballon 1
20 à 75 °C
75 °C
Activation du programme de protection contre les légionelles
0 [arrêt], 1 [jour], 2 [nuit]
0 [arrêt]
Réglage de la durée du mode de remplissage
3 - 9 min
9 min
Réglage de la durée du mode de service
1 - 10 min
3 min
Tab. 6.1 Réglage des paramètres de l’installation
15
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
BE fr
6 Mise en fonctionnement
Ecran
Réglage en tournant le dispositif de réglage Plage de réglage
Réglage usine
Sélection du nombre de capteurs
1, 2
2
Réglage du temps de blocage de la pompe
solaire
1 - 60 min
10 min
Activation du programme de temporisation
de recharge
0=désactivé ; 1=activé
0
Réglage du jour en cours
1 - 31
1
Réglage du mois en cours
1 - 12
1
Réglage de l’année en cours
2000 - 2215
2000
Lors de la première mise en fonctionnement du VIH SN 150i, le nombre de capteur
doit être modifié et réglé sur un.
Tab. 6.1 Réglage des paramètres de l’installation (suite)
Remarque
Vous pouvez rétablir les valeurs de réglage
d’usine des paramètres de l’installation et de la
programmation du temps en appuyant environ
10 sec sur la touche Programmation. L’affichage
clignote ensuite à trois reprises et tous les
paramètres sont rétablis aux valeurs de réglage
d’usine.
16
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
Mise en fonctionnement 6
• Ne plongez pas l’extrémité du flexible dans le fluide
caloporteur afin de vous protéger contre d’éventuelles
fuites de vapeur ou de fluide caloporteur chaud.
6.3
Procédure d’équilibrage de la pression de
l’installation solaire
L’air contenu dans le capteur est chauffé pendant le
montage de l’installation solaire dans son intégralité.
Cela signifie que le volume de l’air du capteur baisse.
Danger !
Si la purge du système n’est pas effectuée de
manière conforme à cette description, il y a
danger de brûlures pouvant être causées par la
chaleur de la vapeur ou du fluide caloporteur.
8
1
7
2
3
5
6
4
Fig. 6.1 Procéder à l’équilibrage de la pression de l’installation
solaire
Lors du premier démarrage de l’installation solaire, l’air
chaud quitte le premier capteur (8) et s’écoule dans le
serpentin (6), sensiblement plus frais, du ballon solaire,
où l’air se refroidit. Cela entraîne une dépression dans le
système.
Étant donné qu’une dépression du système peut provoquer des bruits dans la pompe et que ladite dépression
influence tout particulièrement la longévité de la pompe,
il est indispensable de procéder à un équilibrage de la
pression lors de la première mise en fonctionnement.
L’eau potable contenue dans la partie inférieure du ballon doit être froide, c’est à dire que la température de la
sonde du ballon Sp2 doit être inférieure à 30°C.
Remarque
Après avoir procédé une fois à l’équilibrage de
la pression, il n’est pas nécessaire de recommencer l’opération tant que l’installation solaire
n’est pas ouverte.
• Raccordez un flexible (3) (1,5 m de long environ) au
raccord de remplissage supérieur.
• Placez l’extrémité du flexible dans une cuve de rétention adaptée au fluide solaire (4). Maintenez le flexible
dans la cuve de rétention de telle sorte que l’air puisse
s’y écouler.
• Mettez la pompe solaire en marche en activant l’alimentation électrique du secteur et en sélectionnant le
mode de fonctionnement du régulateur. Si le soleil
brille suffisamment, la pompe solaire (5) fonctionne
alors pendant quelques minutes au régime maximal,
afin de remplir l’installation solaire.
• Lorsque le soleil ne brille pas, vous devez appuyer
simultanément sur les touches I et F du régulateur
solaire pendant 3 sec. La pompe solaire fonctionne
alors indépendamment des différences de mise en
marche du temps de remplissage défini dans le régulateur solaire en mode de remplissage (réglé à neuf min
au départ usine). Après écoulement de ce délai, la
charge par énergie solaire dépendra du fonctionnement ou de l’arrêt de la pompe.
Remarque
Lors de la première mise en fonctionnement de
l’installation, il est possible que de l’air se trouve à l’intérieur ou dans la partie précédant la
pompe solaire. Il peut donc être nécessaire de
redémarrer la pompe à plusieurs reprises afin
d’évacuer l’air. Lors du fonctionnement de la
pompe, des bruits et des vibrations peuvent se
produire, ceux-ci ne causant cependant aucun
inconvénient.
Si le fluide caloporteur du tube indicateur (1)
s’écoulant vers le capteur ne contient pas de
bulle d’air et que la pompe solaire est en marche, c’est que la pompe solaire ne contient plus
d’air.
• Attendez sept minutes pendant le mode de remplissage (pompe solaire en marche, réglé à neuf min au
départ usine) et alors que la pompe solaire continue
de fonctionner, ouvrez le robinet (2) du raccord de
remplissage supérieur avec précaution. Il est possible
que, sous l’effet de la pression, un peu de fluide caloporteur s’écoule du tuyau. Vous entendez ensuite que
l’air est aspiré dans l’installation (7).
• Au bout de quelques secondes, l’installation n’aspire
plus d’air. Refermez alors le robinet (2) du raccord de
remplissage supérieur.
17
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
BE fr
6 Mise en fonctionnement
Attention !
Lors de la première mise en fonctionnement (et
après chaque changement du fluide caloporteur), l’installation solaire doit absolument être
purgée pendant le temps de remplissage de
l’installation solaire (réglé à neuf min au départ
usine).
La purge doit absolument avoir lieu pendant le
mode de remplissage ; Vaillant recommande
d’ouvrir la vanne de remplissage au bout de
sept min.
Si l’aération est effectuée à un autre moment,
cela peut entraîner l’endommagement de l’installation solaire. Dans ce cas, Vaillant ne répond
pas du bon fonctionnement de l’installation
solaire.
6.7 Remise à l’utilisateur
L’utilisateur de l’installation solaire auroSTEP doit impérativement être informé de la manipulation et du fonctionnement du système, et plus particulièrement de son
régulateur. Remettez-lui toutes les instructions le concernant ainsi que les documents de l’appareil qui
devront être conservés. Parcourez avec lui la notice
d’emploi et répondez à ses éventuelles questions.
Attirez son attention sur les consignes de sécurité qu’il
doit respecter.
Attirez son attention sur le fait qu’il est nécessaire que
les notices restent à proximité de l’installation.
• Retirez le flexible du raccord de remplissage supérieur.
6.4 Contrôle de l’étanchéité de l’installation solaire
• Tandis que la pompe solaire fonctionne, vérifiez que le
fluide caloporteur ne s’écoule pas par les interstices
autour des vis situées sur le tube solaire en cuivre sur
le toit ou sur le ballon.
Attention !
Lorsque vous serrez les vis, veillez à bien maintenir l’autre côté afin d’éviter toute détérioration des raccords solaires du capteur et du ballon solaire.
• Resserrez éventuellement les vis.
• Une fois le test d’étanchéité terminé, revêtez de matériel isolant approprié les vis de serrage et toutes les
conduites solaires nues qui se trouvent sur le toit.
Vaillant recommande l’isolation tubulaire, résistante
aux chocs provoqués par les becs d’oiseaux, avec tresse de protection PA, longueur 2 x 75 cm, disponible en
accessoire (n° réf. 302 361).
6.6
Réglage du mitigeur thermostatique d’eau
potable
Vous pouvez régler l’eau chaude, provenant du ballon et
issue d’un mélange d’eau chaude et froide effectué par
un mitigeur thermostatique d’eau potable à monter sur
place, sur une température maximale située entre 30 °C
et 70 °C.
• Réglez le mitigeur thermostatique par le bouton de
réglage de sorte que la température souhaitée reste
constante au niveau des robinets d’eau chaude.
Danger !
Pour vous protéger efficacement contre
l’échaudage, réglez le mitigeur thermostatique
sur < 60°C puis contrôlez la température au
point de puisage de l’eau chaude.
18
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
Mise en fonctionnement 6
6.8
Compte-rendu de mise en fonctionnement
L’installation solaire de : _____________________________
a été mise en service compte tenu des points suivants :
1. Montage
Étrier du capteur fixé conformément aux instructions
effectué Remarques
Conduite solaire câblée avec liaison équipotentielle
Couverture du toit remise en place après fixation des étriers conformément aux instructions
Toiture non endommagée
Éventuelle protection des capteurs retirée
Conduite de purge installée sur soupape sécurité côté eau potable et raccordée aux égouts
Contrôle de l’anode de protection en magnésium du ballon
Mitigeur thermostatique installé, température réglée et contrôlée
2. Mise en service
Purge de l’installation
Étanchéité des joints contrôlée au niveau des robinets d’arrêt, des vis de serrage et du robinet de
remplissage / vidange (le cas échéant, resserrer les écrous raccord)
Sélection correcte du nombre de capteurs
Calottes robinet de remplissage / vidange vissées
Ballon purgé
3. Systèmes de régulation
Capteurs de température affichent valeurs réalistes
Pompe solaire fonctionne et fait circuler
Circuit solaire et ballon chauffent
Schéma hydraulique correct réglé
4. Initiation
L’exploitant de l’installation a été initié aux activités suivantes :
Fonctions de base et commande du régulateur solaire
Fonctions et commandes du réchauffage
Fonctionnement de l’anode de protection en magnésium
Résistance de l’installation au gel
Intervalles d’entretien
Remise des documents, éventuellement avec plan d’installation spécial
Suivi des instructions de fonctionnement
19
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
BE fr
6 Mise en fonctionnement
7
Entretien
Une inspection / un entretien réguliers de l’installation
auroSTEP sont nécessaires pour garantir un fonctionnement, une fiabilité durables et une grande longévité.
En votre qualité d’utilisateur, n’essayez jamais de procéder vous-même à des travaux d’entretien sur votre appareil. Confiez ces tâches à un technicien agréé. Nous vous
recommandons pour cela de conclure un contrat d’entretien avec votre spécialiste agréé.
Si les inspections / les entretiens ne sont pas effectués,
la sécurité d’exploitation de l’installation solaire peut
être altérée et entraîner des dommages du matériel et
des personnes.
Le tableau à la fin de ce chapitre indique les travaux
d’entretien essentiels sur l’installation solaire et leurs
intervalles.
7.1
Nettoyage de l’intérieur du ballon
Etant donné que les travaux de nettoyage de l’intérieur
du ballon sont effectués sur le contenant d’eau potable,
veillez à ce que l’hygiène des appareils et des produits
de nettoyage soit respectée.
Pour nettoyer l’intérieur du ballon, veuillez procéder de
la façon suivante :
• Videz le ballon.
1
• Nettoyez l’intérieur du conteneur au jet d’eau. Si cela
s’avère nécessaire, enlevez les dépôts à l’aide d’un
outil adéquat – racloir en bois ou en plastique – et rincez le conteneur pour éliminer les dépôts.
Remarque
Après chaque nettoyage, vérifiez également
l’anode de protection en magnésium avant de
remplir à nouveau le ballon.
Remarque
Vous devez changer les joints usagés ou
endommagés.
• Revissez l’anode de protection dans le ballon avec le
joint adéquat.
• Vissez l’anode de protection à fond.
• Remplissez le ballon et contrôlez qu’il est étanche à
l’eau.
7.2
Entretien de l’anode de protection en magnésium
Les ballons sont équipés d’une anode de protection en
magnésium dont il faut contrôler l’état une première fois
au bout de deux ans, puis tous les ans. Tous les ballons
sont équipés au départ de l’usine d’une anode en forme
de barre.
Contrôle visuel
• Retirez l’anode de protection en magnésium (1) comme
le décrit la figure 7.1 et vérifiez son degré de corrosion.
• Si cela s’avère nécessaire, remplacez l’anode de protection en magnésium par une anode de rechange
Vaillant.
Remarque
Vous devez changer les joints usagés ou
endommagés.
• Après le contrôle, vissez l’anode de protection à fond.
• Contrôlez l’étanchéité du ballon solaire.
7.3
Fig. 7.1 Retrait de l’anode de protection
Contrôle de la soupape de sécurité
Danger !
Eau chaude ! Risque de brûlures !
La conduite de décharge de la soupape de sécurité à monter sur place doit toujours rester
ouverte.
• Dévissez l’anode de protection en magnésium (1).
Attention !
Si la partie intérieure du ballon est défectueuse,
danger de corrosion.
Lors des travaux de nettoyage, veillez à ce que
l’émail de l’échangeur thermique et de l’intérieur du ballon ne soit pas endommagé.
20
• Vérifiez le bon fonctionnement de la soupape de sécurité en l’ouvrant pour faire sortir l’air.
• S’il ne s’écoule pas d’eau lorsque vous ouvrez la soupape ou si vous ne pouvez pas fermer la soupape de
sécurité de façon étanche, vous devez la changer.
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
Entretien 7
7.4
Changement du fluide caloporteur
Il faut changer le fluide caloporteur tous les trois ans.
Remplissage du fluide caloporteur
Remarque
Pendant le remplissage du nouveau fluide caloporteur, raccordez une conduite de purge de la
soupape solaire à la cuve de rétention.
Attention !
Vaillant ne garantit le bon fonctionnement de
l’installation solaire qu’en cas de remplissage de
l’installation solaire avec le fluide caloporteur
Vaillant (n° de réf. 302 363). La quantité de
remplissage est de 8,5 l. environ.
�
�
Évacuation du fluide caloporteur
�
�
�
����± ����
�
�
�
�
�
Abb. 7.2 Évacuation du fluide caloporteur
• Arrêtez l’installation solaire en interrompant l’alimentation électrique.
• Séparez les deux vis (1) et (2) entre le « tube solaire
en cuivre 2 en 1 » et les petits tubes en cuivre sur le
ballon solaire (cela peut éventuellement provoquer un
écoulement de fluide caloporteur chaud).
• Raccordez un flexible (3) (1,5 m de long environ) au
raccord de remplissage inférieur (4).
• Placez l’extrémité du flexible dans une cuve de rétention adaptée, d’une contenance minimale de 10 l.
• Ouvrez le robinet du raccord de remplissage inférieur
(4).
• Laissez s’évacuer intégralement le fluide caloporteur.
• Fermez le robinet du raccord de remplissage inférieur.
• Retirez le flexible du raccord de remplissage inférieur.
Abb. 7.3 Remplissage du fluide caloporteur
• Ouvrez le robinet du raccord de remplissage supérieur
(4).
• Connectez le raccord de remplissage supérieur avec
un tuyau d’arrosage (5) et engagez un entonnoir de
remplissage (6) dans le tuyau.
• Maintenez l’entonnoir à une hauteur dépassant de
0,4 m ± 0,1 m le raccord de remplissage.
Remarque
Le tuyau doit être entièrement dépourvu de plis
et de cols de cygne.
• Déversez ensuite environ 8,5 l du fluide caloporteur
Vaillant (n° réf 302 363) avec précaution dans l’entonnoir, jusqu’à ce que le fluide caloporteur soit visible
dans le tube indicateur (3).
• Si la longueur du « tube solaire en cuivre 2 en 1 » utilisée dans l’installation solaire est inférieure à 5 m, vous
devez ensuite, en vous conformant aux étapes de travail précédentes, laisser s’évacuer environ 0,5 l de fluide caloporteur.
• Fermez le robinet du raccord de remplissage supérieur
(3).
• Retirez le tuyau d’arrosage, ainsi que l’entonnoir, du
raccord de remplissage supérieur.
• Joignez à nouveau les deux vis (1) et (2) entre le ballon solaire et le « tube solaire en cuivre 2 en 1 ».
21
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
BE fr
7 Entretien
Procéder à l’équilibrage de la pression
Remarque
Suite au changement du fluide caloporteur, il
est possible que la pompe solaire contienne de
l’air. Il peut donc être nécessaire de redémarrer
la pompe à plusieurs reprises afin d’évacuer
l’air. Lors du fonctionnement de la pompe, des
bruits et des vibrations peuvent se produire,
ceux-ci ne causant cependant aucun inconvénient.
Si le fluide caloporteur du tube indicateur
s’écoulant vers le capteur ne contient pas de
bulle d’air et que la pompe solaire est en marche, c’est que la pompe solaire ne contient plus
d’air.
• Après le nouveau remplissage du fluide solaire, procédez à un équilibrage de la pression comme il est décrit
à la section 6.3.
7.5
Capteurs
Contrôlez régulièrement la tenue du montage des capteurs (voir liste de contrôle de l’entretien).
7.6
Pièces de rechange
Les catalogues en vigueur des pièces de rechange contiennent les pièces éventuellement requises.
Nos bureaux de distribution et le service après-vente
vous fourniront les renseignements nécessaires.
7.7
Liste de contrôle de l’entretien (recommandée)
intervalle
d’entretien
Travaux d’entretien sur
Circuit solaire
Remplacement du fluide caloporteur
au maximum tous
les trois ans
Contrôle fonctionnement pompe solaire
Niveau du fluide solaire dans circuit solaire,le cas
échéant, remplissage
annuel
annuel
Capteur
Contrôle visuel capteur, fixations capteurs et raccor- annuel
dements
Contrôle encrassement et installation des supports annuel
et éléments capteur
Contrôle des détériorations de l’isolation des tuyaux annuel
Régulateur solaire
Contrôle fonctionnement pompe (marche / arrêt,
automatique)
Contrôle affichage température sondes
annuel
annuel
Réchauffage
Contrôle réglage minuterie / programme horaire
Contrôle fonctionnement mitigeur thermostatique
eau chaude
Réchauffage : fournit-il la température de mise hors
service souhaitée ?
annuel
annuel
annuel
Ballon
Nettoyage ballon
Contrôle et remplacement éventuel anode magnésium
annuel
annuel
Contrôle étanchéité raccords
annuel
Tab. 7.1 Liste de contrôle de l’entretien (recommandée)
22
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
Maintenance / diagnostic 8
8
Maintenance / diagnostic
Vous accédez au niveau de maintenance/de diagnostic
en appuyant simultanément sur les touches du dispositif
de réglage / de la programmation (pendant 3 sec env.).
Après avoir cliqué une autre fois, il est alors possible
d’activer tous les acteurs les uns après les autres ou
d’appeler toutes les valeurs de la sonde en tournant le
régleur.
Ecran
Vous pourrez procéder au contrôle de tous les affichages en cliquant une autre fois sur le dispositif de réglage. Un autre clic affichera la version actuelle du logiciel
du régulateur. Cliquez sur la touche de programmation
pour quitter le niveau de maintenance / de diagnostic.
Acteurs / valeurs de la sonde
Déroulement du test
Test de la pompe du capteur 1
Pompe du capteur 1 en marche, tous les autres
capteurs arrêtés
Test Pompe anti-légionnelles / vanne de dérivation
Pompe anti-légionelles en marche, tous les autres
capteurs arrêtés
Thermoplongeur électrique (EP)
Test du thermoplongeur électrique (EP), tous les
autres capteurs arrêtés
Test contact C1/C2
Contact C1/C2 fermé, tous les autres acteurs arrêtés
Affichage de la température de la sonde du ballon 1
Affichage de la température de la sonde du ballon 2
Affichage de la température de la sonde du capteur 1
Tab. 8.1 Test acteurs / capteurs
23
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
BE fr
9 Recyclage et mise au rebut
10 Service après-vente et garantie
11 Caractéristiques techniques
9
Recyclage et mise au rebut
10 Service après-vente et garantie
9.1
Appareil
Pour tous les produits Vaillant, le recyclage ultérieur ou
l’élimination des déchets fait partie intégrante du développement des produits. Les normes d’usine de Vaillant
imposent des exigences rigoureuses.
Lors de la sélection des matières premières, la capacité
de récupération des matériaux, de démontage et de
séparation des matériaux et des groupes d’assemblage
sont pris en considération ainsi que le risque pour la
santé et l’environnement lors du recyclage et de l’élimination (parfois inévitable) des déchets non recyclables.
Le ballon est composé en grande partie de matériaux
métalliques, qui peuvent être refondus dans les aciéries
et les fonderies et qui sont ainsi réutilisables de manière
presque illimitée.
Les plastiques utilisés sont identifiés, afin que le tri et la
séparation des matériaux soient conditionnés pour le
recyclage ultérieur.
10.1 Service après-vente
Conseils de réparation pour les professionnels.
Capacité nominale du ballon
l
150
9.2 Capteurs solaires
Tous les capteurs solaires de Vaillant SARL répondent
aux exigences du label écologique « Blauer Engel »
(Ange Bleu).
Dans ces conditions, nous nous sommes assignés le
devoir en tant que fabricant de reprendre les pièces et
de les recycler après des années de bon fonctionnement.
Surpression de service autorisée
bars
10
Surface de chauffe
m2
1,3
Besoin en fluide caloporteur
l
8,5
l
8,4
°C
110
°C
V CA/Hz
W
A
75
230/50
max. 180
2
min.
min.
°C
V
mm2
10
30
50
5
0,75
mm2
1,5
9.3 Fluide caloporteur
Observez impérativement les instructions relatives à la
mise au rebut du fluide solaire fournies dans la fiche
technique de securité, section 3.1.2.
9.4 Emballage
Vaillant a réduit les emballages de transport des appareils à l’essentiel. Lors de la sélection des matériaux
d’emballage, nous portons toute notre attention sur la
possibilité de réutilisation des matériaux.
Les cartonnages de haute qualité sont déjà depuis longtemps une matière secondaire recherchée de l’industrie
du papier et du carton.
Le polystyrène expansé (Styropor)® est nécessaire à la
protection des produits pour le transport. Le polystyrène
expansé est recyclable à 100 % et exempt de CFC. Les
films ainsi que les bandelettes de cerclage sont également des matières plastiques recyclables.
Ligne d’assistance Vaillant pour les professionnels 01 49
74 11 11.
10.2 Garantie d’usine
Vous pouvez vous renseigner sur les clauses de garantie
en vigueur en vous adressant aux coordonnées figurant
au dos de cette notice.
11
Caractéristiques techniques
11.1
Ballon de stockage VIH SN 150 i
Unité
Échangeur solaire
Capacité en fluide caloporteur de la spirale
de chauffage
Température de départ solaire maxi.
Température maxi. de l’eau chaude
Tension de fonctionnement
Puissance maximale absorbée
Charge maximale de contact du relais de
sortie
Écart de commutation le plus court
Autonomie
Température ambiante max. autorisée
Tension de fonctionnement sonde
Section minimale des câbles des sondes
Section minimale des câbles de raccordement 230 V
Protection électrique
Classe de protection pour appareil de régulation
Consommation d’énergie en veille
IP 20
I
KWh/24h ≤ 1,3
Mesure
Diamètre extérieur du cylindre du ballon
mm
600
Diamètre extérieur du cylindre du ballon
sans isolation
Largeur
mm
500
mm
605
Profondeur
mm
731
Hauteur
mm
1082
Raccord eau chaude et eau froide
Ø
R 3/4
Circuit solaire trajet départ et retour (vis de mm
serrage)
10
Poids
Ballon avec isolation et emballage
kg
110
Ballon rempli prêt à l’emploi
kg
250
Tab. 11.1 Caractéristiques techniques ballon de stockage
24
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
Caractéristiques techniques 11
11.2
Caractéristiques de la sonde
Sondes du ballon Sp1 et Sp2, construction CTN 2,7 K
Paramètre
caractéristique
sonde
0 °C
Résistance
5 °C
7064 Ohm
10 °C
5214 Ohm
20 °C
3384 Ohm
25 °C
2692 Ohm
30 °C
2158 Ohm
40 °C
1416 Ohm
50 °C
954 Ohm
60 °C
658 Ohm
70 °C
463 Ohm
80 °C
333 Ohm
120 °C
105 Ohm
9191 Ohm
Tab. 11.2 Caractéristiques sondes du ballon Sp1 et Sp2
Sondes du ballon VR 11, construction CTN 10 K
Paramètre
caractéristique
sonde
-20 °C
Résistance
-10 °C
55330 Ohm
-5 °C
42320 Ohm
0 °C
32650 Ohm
5 °C
25390 Ohm
10 °C
19900 Ohm
15 °C
15710 Ohm
20 °C
12490 Ohm
25 °C
10000 Ohm
30 °C
8057 Ohm
35 °C
6532 Ohm
40 °C
5327 Ohm
50 °C
3603 Ohm
60 °C
2488 Ohm
70 °C
1752 Ohm
80 °C
1258 Ohm
90 °C
918 Ohm
100 °C
680 Ohm
110 °C
511 Ohm
120 °C
389 Ohm
130 °C
301 Ohm
97070 Ohm
Tab. 11.3 Caractéristiques sonde de capteur VR 11
11.3
Capteur plan VFK 900
Désignation appareil
Unité
2
VFK 900
Surface (brute, ouverture/
nette)
Hauteur
Largeur
Profondeur
Poids
m
2,24 / 2,01
mm
mm
mm
kg
1160
1930
90
39,4
Épaisseur du verre solaire
Rendement η0
Coefficient rendement k1
Coefficient rendement k2
Humidité de l’air environnant
moyenne c
Cadre
mm
4
0,79
W/(m2•K) 3,78
W/(m2•K2) 0,015
m/s
3,5
Aluminium à isolation
thermique sur la partie
arrière et sur les côtés
Cuivre
Vakuum
Matériau récepteur
Protection
Absorption absorbeur α
Émission absorbeur ε
Contenu absorbeur
Fluide caloporteur
Pression de service max :
Pression de contrôle
Température arrêt
Douille de la sonde solaire Ø
Conduites solaires
%
%
l
bars
bars
°C
mm
95
5
1,25
Mé,lange glycol-eau
3
13
196
6
Tube solaire avec vis
de serrage 10 mm ou
raccords de brasage
(joints plats)
Tab. 11.4 Caractéristiques techniques capteur plan VFK 900
η
1
0,8
0,6
0,4
0,2
0
0
0,02
0,04
0,06
0,08
0,1
Tm* [m2K/W]
Fig. 11.1 Contrôle du capteur solaire selon la norme
DIN EN 12975-2 :
Courbe caractéristique de rendement pour une intensité
d’irradiation de 800 W/m2, se rapportant à un champ
d’ouverture de 2,015 m2
25
Notice d’installation et d’entretien auroSTEP
BE fr
839520_00 BE 05 2004 Änderungen vorbehalten
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertisement