Scène Nationale Aubusson - Saison 2014/2015

Scène Nationale Aubusson - Saison 2014/2015
La Scène Nationale d’Aubusson agit dans le cadre de ses missions et de ses activités sur le
territoire Limousin. Mais elle participe activement aux réseaux nationaux : Territoires de cirque ;
La Belle Saison des arts vivants avec l’enfance et la jeunesse ; les réseaux RIDA organisés par
l’Office National de Diffusion Artistique et le GRAC EST, réseau de structures nationales et
internationales. Cette participation active à ces multiples réseaux permet de faire connaître
Aubusson, son théâtre, les artistes du Limousin. Elle nous ouvre également les portes vers des
mondes artistiques riches et multiples, tant en France qu’à l’étranger.
L’association
des scènes nationaLes
À la lecture de la brochure de saison, chacun perçoit et ressent du désir pour la vitalité du
théâtre qu’il fréquente. Mais prendre la mesure de l’ensemble des propositions
artistiques et des actions en direction du public que les Scènes Nationales initient sur tout le
territoire nécessite un effort de synthèse et un souci de communication auxquels s’attache
l’association qui les regroupe.
Dignes héritières du mouvement de création des maisons de la culture initié par André
Malraux, sises aux quatre coins de l’Hexagone et jusqu’en Outre-mer, les 70 Scènes
Nationales emploient aujourd’hui plus de 1 700 permanents, offrent près d’un million d’heures de
travail à des intermittents du spectacle, totalisent à elles seules plus de 3,5 millions d’entrées.
Elles sont par ailleurs, un des premiers pôles de l’éducation artistique et de l’animation
culturelle sur les territoires, et tout particulièrement en direction des plus jeunes.
Au-delà de l’importance des chiffres, de l’intérêt des statistiques de tous ordres (fréquentation,
nombre de représentations…), les Scènes Nationales représentent l’un des maillons essentiels
de la chaîne des théâtres publics en région, aux côtés des Centres Dramatiques Nationaux,
des Centres Chorégraphiques Nationaux, des scènes conventionnées, des pôles cirques…
Elles souhaitent déclarer leur attachement indéfectible aux artistes et à la création, leur volonté
déterminée d’amplifier le rôle essentiel d’accès à tous aux œuvres comme aux pratiques
artistiques.
Devant la banalité du renoncement, dont l’abstention sur le plan électoral est un signe manifeste,
la vigilance quant aux engagements de l’État, comme de l’ensemble des collectivités locales
et territoriales est de mise. Elle conduit l’association à militer pour le développement de ce
réseau, pour ce paysage culturel exceptionnel que les pays européens nous envient, et qui ne
doit plus servir de variable d’ajustement financier, quand les études d’impacts économiques,
comme l’attachement des publics, témoignent de manière indiscutable de l’importance des
réalisations menées depuis près de 60 ans.
Nous sommes chargés de l’héritage du monde, mais il prendra la forme que nous lui donnerons.
André Malraux.
1
PRÉsentation de saison
Vendredi 12 septembre, à partir de 18h
Venez découvrir la programmation et rencontrer les artistes* invités pour cette
saison 2014-2015
Rodolphe dana, Collectif Les Possédés, artiste associé
nathalie Pernette, Compagnie Pernette, artiste associée
Pascale Henry, Compagnie Les voisins du dessous
Lucie Gougat et Jean-Louis Baille, Compagnie des Indiscrets
thomas Visonneau, Compagnie du Pas suivant
alban coulaud, O’Navio théâtre
Entrée libre
* Présence sous réserve de leur disponibilité
soMMaiRe
Édito ..........................................................................................................................................................................
artistes associés .......................................................................................................................................
compagnons ................................................................................................................................................
spectacles .........................................................................................................................................................
Festival au bord du risque #3 ................................................................................................
itinéraires d’artistes, spectacles vagabonds en Limousin ..............
La Pépinière ...................................................................................................................................................
approcher le spectacle vivant ..............................................................................................
nouvelles générations et spectacle vivant .............................................................
Partenaires .......................................................................................................................................................
calendrier .........................................................................................................................................................
Production des spectacles .........................................................................................................
Mode d’emploi et bulletin d’adhésion ......................................................................
Équipe .....................................................................................................................................................................
p. 3
p. 4 à 7
p. 8 - 9
p. 10 à 65
p. 66 - 67
p. 68 - 69
p. 70 - 71
p. 72 - 73
p. 74 - 75
p. 76 - 77
p. 78 - 79
p. 80 - 81
p. 82 - 83
p. 84
Édito
L’artiste est une souris !
À l’heure du renversement, de la contrainte, du retrait, à l’époque des déficits, des impossibilités
et des empêchements, l’artiste veille et ouvre des horizons nouveaux. Il crée des espaces
imaginaires, des futurs possibles. L’artiste est une souris qui se faufile. Maigre et malingre, elle
est maligne, la souris-artiste ; elle se joue des espaces restreints. Curieuse et persévérante, elle
traverse les cloisons, les planches, les plafonds de verre et crée toujours des brèches, ouvre
des zones éclairantes. Là où passe la souris, la lumière s’agrandit… Suivons les traces laissées
par nos souris-artistes éclaireuses…
La saison 2014-2015 déborde de mouvements et transforme les corps des artistes acrobates
du Groupe Bekkrell, fourmille au cœur de Tchekhov avec le Collectif Les Possédés, fabrique autour
des apparitions, des ombres et des statues chez Nathalie Pernette, expérimente du côté de la
danse et de la musique avec CFB 451, cherche le croisement des sonorités entre le violoncelle
et la kora de Delphine Noly, décortique les conditions faites à la femme : Ce qui n’a pas de
nom de Pascale Henry, questionne l’univers adolescent entre liberté et contrainte sociale, La
Constellation du chien d’Alban Coulaud.
La saison 2014-2015 recouvre deux thématiques fortes que nous pourrons suivre autour de huit
projets artistiques différents et complémentaires : le monde du travail et la condition de
l’homme dans sa vie professionnelle, le choix du travail, la souffrance et la dépendance du
salarié : Très nombreux chacun seul de Jean-Pierre Bodin, Travail de Philippe Jamet.
Les figures féminines : la femme, la sœur, la mère… Qui sont-elles ? Que vivent-elles ? Toutes
ces interrogations sont partagées entre six metteur(es) en scène, 3 hommes et 3 femmes. Les
spectacles déclinent la place de la femme dans la famille, dans l’entreprise et dans la société
entre intimité et vie sociale : Sœurs de Wajdi Mouawad, Platonov du Collectif Les Possédés,
Les Guerriers de Bruno Marchand, Ce qui n’a pas de nom de Pascale Henry, Elle brûle de
Caroline N’Guyen, Petit Eyolf de Julie Berès.
Autour de ces choix artistiques, vous rencontrerez des projets en création et en prise directe
avec des problématiques contemporaines de nos vies quotidiennes.
La saison 2014-2015 oscille entre fidélités à des artistes que vous connaissez car ils fréquentent
nos plateaux depuis plusieurs saisons et des découvertes qu’il faut accompagner pour ouvrir
nos regards à de nouvelles approches artistiques : Muriel Corbel, Ezech Le Flo’ch, Pierre Redon,
Pascale Henry, Philippe Jamet, Caroline N’Guyen, Sébastien Barrier.
Et puis, entre notoriété et légèreté, la saison 2014-2015 déroulera des propositions d’humour,
de musiques émergentes et de moments conviviaux notamment avec le cabaret de Sébastien
Barrier, Savoir enfin qui nous buvons.
L’artiste est aussi une souris itinérante et vous invite à six rendez-vous de spectacles vagabonds
sur le département de la Creuse.
Toutes ces énergies inépuisables des artistes se jouent des contraintes et des difficultés de leurs
métiers, sans cesse questionnés et remis en cause.
Saisissons nous de cette chance du spectacle vivant. Soutenons ces créations contemporaines.
Profitons de ces présences artistiques fortes en milieu rural.
Notre responsabilité de spectateur est engagée auprès des artistes de la saison 2014-2015
qui nous offrent, au-delà de la recherche de sens et d’esthétique, toute leur vitalité créatrice.
Belle saison 2014-2015.
Gérard Bono, directeur
3
2014-2015 Platonov
2013-2014
Voyage au bout de la nuit
2012-2013 Tout mon amour
2012-2013 Loin d’eux
2011-2012 Oncle Vania
2011-2012 Ce que la nuit doit au jour
coLLectiF Les PossÉdÉs
Rodolphe Dana
artiste associé
Depuis sa création en 2002, le Collectif Les Possédés, constitué de 9 comédiens, suit
la voie d’un théâtre qui s’intéresse profondément à l’humain : ses travers, ses espoirs,
ses échecs, ses réalisations, sa société… Prospecter, creuser, interroger ce que nos
familles, ce que nos vies font et défont, ce qui rend si complexe et si riche le tissu des
relations humaines qui enveloppe nos existences.
2012-2013
Derniers remords avant l’oubli
Ainsi, pour les textes qu’il monte, le collectif
creuse l’écriture : c’est d’abord l’approche
par une vue d’ensemble qui s’affine en
fonction de la richesse des regards de
chaque acteur, du degré d’intimité créé
avec la matière en question et de la
singularité des perceptions de chacun. Une
aventure intérieure collective vers les enjeux
cachés d’un texte, ses secrets et ses
mystères. Approcher l’auteur et son œuvre
pour, alors, s’en détacher, se délivrer de sa
force et de son emprise afin de faire
apparaître sa propre lecture, son propre
théâtre.
C’est certainement leur marque de fabrique :
un théâtre qui privilégie l’humain et la
fragilité qui le constitue. C’est donc assez
naturellement que des auteurs comme JeanLuc Lagarce ou Anton Tchekhov, grands
explorateurs de la condition humaine de
leurs époques respectives, ont pris place
dans le répertoire du collectif.
2011-2012 Bullet Park
5
2014-2015 Les ombres blanches
2013-2014 La cérémonie
2012-2013 Orphée et Eurydice
2012-2013 La collection
2011-2012 Le cabaret du 1er flocon
2011-2012 De profundis
cie PeRnette
Nathalie Pernette
artiste associée
Défi, coups reçus, donnés, corps à corps avec l’invisible, une rude énergie ciselée par
une gestuelle minutieuse… Outre la manipulation du corps de l’autre pour en saisir la
mobilité articulaire, Nathalie Pernette ancre le mouvement dans la spontanéité, la
décharge émotive nourrie de la sensation intérieure.
À la ville comme à la scène, toujours sur le qui-vive, Nathalie Pernette n’a de cesse
de tester ses hypothèses, traquer ses obsessions. Longuement, passionnément, avec
ce dosage de lucidité qui sied à une vraie tête chercheuse jamais contente. En treize
ans et onze spectacles (dont six chorégraphies en tandem avec Andréas Schmid),
Nathalie Pernette a fait du temps son luxe principal et du travail sa vertu.
2012-2013 Les naufragées
2011-2012 Les miniatures
7
Les coMPaGnons de La saison
cie dU Pas sUiVant
Thomas Visonneau et Aurélie Ruby
théâtre
La compagnie du Pas suivant a été créée en 2011 suite
à sa formation à l’Académie-École Professionnelle
Supérieure du Théâtre du Limousin-Théâtre de l’UnionCDN du Limousin. En 2012, la jeune compagnie a
présenté Les nuits blanches, roman de Fiodor
Dostoïevski, dans le cadre des Itinéraires d’Artistes,
spectacles vagabonds en Limousin.
En 2014, sa dernière création Training a connu une belle
rencontre avec le public. Cette saison, la compagnie sera
en résidence pour son nouveau spectacle La conjuration
des imbéciles qui verra le jour la saison prochaine.
GRoUPe BeKKReLL
arts de la piste
Fanny Alvarez (voltigeuse à la bascule et en main à
main), Sarah Cosset (acrobate au mât), Fanny Sintes
(comédienne et acrobate à la corde lisse) et Océane
Pelpel (acrobate au fil) se sont rencontrées au Centre
National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne
(CNAC). De cette rencontre est né le Groupe Bekkrell,
déformation d’Henri Becquerel physicien qui découvrit
la radioactivité et donna son nom à l’unité de mesure.
o’naVio tHÉâtRe
Alban Coulaud
théâtre
Compagnie de spectacles jeune public depuis 1996, elle
articule son travail autour de deux formes théâtrales : le
théâtre du langage et de la pensée et celui de la
“sensorialité” qui joue sur l’affectif et les sensations du
spectateur. Ses spectacles sont baignés de thématiques
récurrentes : passage de l’enfance à l’âge adulte, la vérité
et le mensonge, la mémoire, la guerre et le conflit… À
chaque création, elle tente d’interroger des questionnements
universels à partir de situations particulières, poétiques et
politiques, tentant de mettre à jour une certaine absurdité
du monde, une certaine vanité des hommes.
8
cie Les Voisins dU dessoUs
Pascale Henry
théâtre
Pascale Henry fonde en 1989 la compagnie Les voisins du
dessous, ainsi dénommée parce qu’elle n’aime rien tant
gratter que le dessous des choses. Le parcours de Pascale
Henry est de ceux qu’on suit, l’esprit et les yeux grands
ouverts. Par-delà la diversité des chemins d’approche –
le répertoire de la compagnie réunit une vingtaine de
pièces – la démarche révèle une profonde unité. À travers
son geste artistique, l’auteure-metteure en scène rapproche,
par une perception à la fois instinctive et cultivée, le corps
et la tête, cette cohabitation qui fait l’essence même de
la pensée, ce sel de l’existence, et elle en révèle le goût.
cie La toRtUe
Delphine Noly
conte, musique
La compagnie La Tortue a été fondée sous l’impulsion de
Delphine Noly et son désir d’explorer le croisement des
genres narratifs dans une recherche théâtrale qui met en
jeu le corps et l’espace. Les spectacles de la compagnie
sont écrits pour tous et animés par le souhait de
toucher l’adulte qui est dans l’enfant et l’enfant qui est
dans l’adulte. Chaque récit, choisi dans la littérature
orale, déploie son univers à travers l’espace, le corps et
la musique. La compagnie explore aussi une écriture
autobiographique plus personnelle, plus intime qui
résonne avec l’universalité des contes, des mythes…
La scène nationale a déjà accueilli Sage comme un orage (2012)
en RÉsidence
cie du Pas suivant pour L’HISTOIRE DU THÉÂTRE EN 2 LEÇONS du 17 novembre au 4 décembre
et pour LA CONJURATION DES IMBÉCILES du 8 au 12 septembre, du 6 au 13 janvier et
du 2 au 7 février.
La scène nationale a déjà accueilli Les nuits blanches (2012) et Training (2014).
Groupe Bekkrell pour TITRE INSTABLE du 16 au 27 septembre
o’navio théâtre pour LA CONSTELLATION DU CHIEN du 2 au 13 septembre
La scène nationale a déjà accueilli Flon Flon et Musette (2006), Moi j’attends (2010),
Un papillon dans la neige (2013), Otto, autobiographie d’un ours en peluche (2014).
cie Les Voisins du dessous pour CE QUI N’A PAS DE NOM du 22 au 30 janvier
9
ACROBATES
Stéphane Ricordel et Oliver Meyrou
ARTS DE LA PISTE
à partir de 10 ans
durée 1h15
Acrobates célèbre le rapport à l’apesanteur, au temps
qui s’étire, au souvenir et à la vie. Au-delà même du
mouvement, l’acrobate se dévoile, expose ses failles
et se livre au public à livre ouvert. C’est une manière
différente d’aborder l’espace, d’aborder la vie : une
énergie, un jet d’adrénaline.
Ce n’est pas un duo, c’est un trio. Car l’histoire s’appuie
sur une rencontre, un film, Parade réalisé par Olivier
Meyrou sur Fabrice Champion, ancien trapéziste des
Arts Sauts aujourd’hui disparu. C’est aussi une ode à
l’amitié, mise en scène par Stéphane Ricordel. Si ce
spectacle est l’histoire d’un deuil, c’est un deuil traité
avec une vitalité juvénile et une belle propension au
bonheur. C’est un spectacle de cirque à forte dimension
chorégraphique. Alexandre Fournier et Matias Pilet
sont autant acrobates que danseurs.
Avec ce spectacle, nous entrons dans le corps et la
tête de deux jeunes acrobates : qu’est-ce que c’est
que d’être acrobate ? Quelle est l’essence du geste
acrobatique ? Comment l’acrobatie arrive-t-elle à
transformer le rapport au monde ?
spectacle jumelé
avec titre instable
tarif B
Lundi
29 septembre
20h30
mise en scène Stéphane Ricordel
dramaturgie et images Olivier
Meyrou avec Alexandre Fournier,
Matias Pilet musique FrançoisEudes Chanfrault création son
Sébastien Savine scénographie,
construction Arteoh et Side-up
concept création lumières, vidéo,
consultants Joris Mathieu, Loïc
Bontems et Nicolas Boudier (Cie
Haut et Court) monteuse Amrita
David régie générale Simon André
Spectacle reporté de mai à
septembre en raison d’une blessure
d’un acrobate
11
LES CONTES-DITS-DU-BOUTDES-DOIGTS
Nicolas Fagart
Les compagnons de Pierre Ménard
CONTE
famille à partir de 6 ans
durée 1h
tarif d
Du théâtre pour deux voix et deux mains, original et
truculent. Rencontre fascinante entre la précision du
geste et le choix des mots.
Un dispositif scénique très simple : deux lecteurs de
côté, derrière des pupitres prêtant leur voix, non pas à
des marionnettes, mais à une comédienne, au centre,
qui s’exprime dans cette langue corporelle “étrangère”
et fascinante qu’est la langue des signes.
Le dialogue se crée d’emblée avec le public, dans une
introduction humoristique et interactive. Sur un conte
de Gripari, de Samivel ou des frères Grimm lu par les
deux comédiens-lecteurs qui font vivre le texte avec
leur voix, la comédienne va élaborer un vocabulaire
corporel issu de la langue des signes et du mime.
Cette rencontre de deux langues, dans une parfaite
synchronisation, aboutit à une forme burlesque peuplée
de personnages tout droit sortis d’un Tex Avery.
Une forme originale, hybride de théâtre et de lecture
pour un spectacle riche et exigeant, lu et signé.
Mercredi 1er octobre
19h30
▸ La Villedieu
en partenariat avec
la Communauté de communes
Creuse Grand Sud
scolaire du cP au cM2
Jeudi 2 octobre
10h et 14h30
▸ Bourganeuf
en partenariat avec
la Communauté de communes
de Bourganeuf
Royère-de-Vassivière
et la ville de Bourganeuf
scolaire du cP au cM2
scène nationale
Vendredi
3 octobre
10h et 14h30
mise en scène Nicolas Fagart
avec Nicolas Fagart, Isabelle
Florido et François Stemmer
13
SŒURS
Wajdi Mouawad
Au carré de l’hypoténuse
CRÉATION
L’histoire débute dans une chambre d’hôtel saccagée,
théâtre d’échanges entre une jeune femme et un
agent d’assurance. Et après ? Ce qui va survenir
ensuite reste encore au stade du mystère, du puzzle à
assembler.
Depuis Incendies il y a dix ans, Wajdi Mouawad fait
partie du paysage culturel aubussonnais. Toujours à
l’œuvre sur les odyssées théâtrales qui ont fait sa
renommée, il poursuit en parallèle le cycle domestique
entamé en 2008 avec Seuls. Le metteur en scène et
auteur libano-québécois y interprétait son premier
solo, réinventant une écriture polyphonique faite de
matériaux corporels, sonores, et visuels épars, autour
des mêmes obsessions, à l’intersection des violences
de la grande Histoire et des quêtes identitaires.
Après avoir ainsi exploré la figure du fils, Wajdi
Mouawad a invité la comédienne Annick Bergeron à
enquêter sur sa sœur à lui, tout en creusant une veine
proche de l’autofiction quotidienne et intime.
THÉÂTRE
durée estimée 1h30
tarif a
Jeudi 9 octobre
20h30
suivi d’un Bord de scène
texte et mise en scène Wajdi
Mouawad inspiré par Annick
Bergeron et Nayla Mouawad
avec Annick Bergeron dramaturgie
Charlotte Farcet assistance à
la mise en scène Alain Roy
scénographie Emmanuel Clolus
éclairages Éric Champoux costumes
Emma Thomas musique Christelle
Franca réalisation sonore Michel
Maurer maquillage Angelo Barsetti
Des pièces consacrées aux figures du frère, du père et
de la mère suivront dans les années qui viennent,
manière de reconstituer une galaxie de points de vue
familiaux sur des questions qui lui sont chères.
Spectacle également programmé à Limoges dans le cadre des
Francophonies en Limousin
15
LA CONSTELLATION DU CHIEN
Alban Coulaud
O’Navio Théâtre
Texte Pascal Chevarie
CRÉATION
Une seule nuit, deux destins bouleversés.
En 1957, alors que les russes envoyaient leur premier
module habité dans l’espace, avec à son bord la petite
chienne Laïka, Émile, un petit garçon de 12 ans, plutôt
solitaire, n’était pas né. Mais toute son enfance est
remplie de cette aventure et il attend toujours le retour
de Laïka, en guettant dans son télescope l’étoile la
plus brillante de la Constellation du Chien… Et ce soir,
justement, une étoile se détache, grossissant à vue
d’œil et semble chuter vers la terre, comme si elle
descendait à sa rencontre. Ce soir, Émile s’enfuit, son
télescope et ses cartes du ciel sous le bras, quittant
un monde où il ne se sent pas chez lui pour aller la
rejoindre, elle, la petite chienne de l’espace. Surgit
Léo, une jeune fugueuse à peine plus vieille que lui.
Cette rencontre va bouleverser leur trajectoire… et leur
vie.
La constellation du chien est l’histoire d’une rencontre,
aussi furtive soit-elle, entre Émile et Léo, pas tout à fait
des grands, encore… Mais pas des petits non plus,
quelque chose entre les deux, une rencontre qui
navigue sur les frontières de la détestation, de la
rancœur, de l’amitié et de l’amour.
THÉÂTRE
jeune public
durée 1h
scolaire du ce2 à la 5e
Mardi
14 octobre
10h et 14h30
texte de Pascal Chevarie [éditions
Lansman] mise en scène Alban
Coulaud avec Rebecca Bonnet,
Aurélien Ambach Albertini, Julien
Defaye scénographie Julien Defaye
assistante à la mise en scène
Élise Hôte costumes et objets
Isabelle Decoux musique originale
Christophe Roche construction
Alain Pinochet Ateliers du Théâtre de
l’Union / CDN de Limoges création
lumières Claude Fontaine création
son Simon Chapelas
Spectacle également programmé à Limoges dans le cadre des
Francophonies en Limousin
17
BIRDS ON A WIRE
Rosemary Standley et Dom La Nena
Voix de moire et de velours, Rosemary Standley s’est
échappée un temps de Moriarty pour feuilleter un livre
de chansons fantasques et gourmandes.
Rosemary Standley, c’est la voix sensuelle, aérienne et
puissante de Moriarty, groupe révélé en 2005 par ses
chansons, notamment “Jimmy”, à la fois mélancoliques
et explosives, fusion de traditionnel irlandais, de country
et de blues. La chanteuse franco-américaine revisite
ici un répertoire original où Leonard Cohen et Tom
Waits côtoient Monteverdi, Pablo Casals, Fairouz ou
Scarlatti.
MUSIQUE, CHANSON
Rosemary Standley a constitué un album des mélodies
qu’elle aime : airs d’opéra, traditionnels argentins,
folklores américains, chansons pop… La chanteuse
charismatique prend plaisir à voler d’un registre à l’autre
et nous embarque avec grâce d’univers en univers.
Avec la violoncelliste Dom La Nena, brésilienne
virtuose souvent sollicitée par Jane Birkin et Étienne
Daho, Rosemary nous livre de sa voix de velours un
programme inattendu.
avec Rosemary Standley (voix) et
Dom La Nena (violoncelle et voix)
lumières Anne Muller son Lucie
Laricq ou Anne Laurin
tarif a
Jeudi 16 octobre
20h30
Voici deux femmes qui explorent un répertoire de tous
les temps qu’elles livrent avec une irrésistible légèreté.
Rien de plus émouvant.
19
PLATONOV
Rodolphe Dana
Collectif Les Possédés
Texte Anton Tchekhov
CRÉATION
Dix ans après sa première mise en scène avec le
Collectif Les Possédés – Oncle Vania, qui tourne
encore –, Rodolphe Dana retourne à Tchekhov pour
monter (et incarner) Platonov.
Platonov. Un homme qui se débat avec ses désirs, ses
idées, ses lâchetés et autres mesquineries, instituteur
de campagne que ses congénères auraient voulu
promis à un brillant avenir intellectuel. Un “homme
sans qualités”, qui cristallise tous les fantasmes de vie
nouvelle.
Au cœur d’un entregent qui périclite irrémédiablement
mais se réunit le temps d’un dernier été comme si
de rien n’était, il est le symbole d’une génération
empêchée, qui rejette l’héritage de ses pères, mais
s’avère incapable de réinventer une existence sur fond
de crise des valeurs.
Une aristocratie ruinée, des marchands qui rodent “en
toute amitié”, des hommes et femmes en quête d’un
supplément d’âme ou d’argent… Oscillant du burlesque
au tragique, et du romantique à l’ironie, la première
pièce de Tchekhov semble faite sur mesure pour le
collectif que forment Les Possédés, acteurs aux 1001
registres rejoints pour l’occasion par Emmanuelle
Devos.
THÉÂTRE
durée 3h30
tarif a
Jeudi 6
et vendredi 7
novembre
19h30
suivi d’un Bord de scène
création collective dirigée par
Rodolphe Dana texte Anton Tchekhov
avec Yves Arnault, Julien Chavrial,
David Clavel, Rodolphe Dana,
Emmanuelle Devos, Françoise
Gazio, Antoine Kahan, Katja
Hunsinger, Émilie Lafarge, Nadir
Legrand, Christophe Paou, MarieHélène Roig traduction André
Markowicz et Françoise Morvan
adaptation Rodolphe Dana et
Katja Hunsinger scénographie
Katrijn Baeten et Saskia Louwaard
assistante à la mise en scène Inès
Cassigneul lumières Valérie Sigward
costumes Sara Bartesaghi Gallo
21
17 NUITS SANS SOMMEIL,
LISTE DE VIES CRÉATIONS
& BOLÉRO DEUX
Muriel Corbel
Cie Grégoire
DANSE
durée 1h15
spectacle jumelé
avec Les ombres blanches
Une soirée pour trois duos, trois espaces et quatre
danseurs, voici l’équation de Muriel Corbel.
tarif B / d
Pour cette soirée, nous sommes quatre danseurs qui
avons été interprètes d’Odile Duboc dans des temps
et des partages différents. Comme des fils qui nous
relient, un véritable héritage commun existe entre nous
et nous permet d’aller vers l’inconnu.
Jeudi
13 novembre
20h30
Muriel Corbel s’est plongée dans la création de deux
duos qui sommeillaient en elle depuis longtemps.
Ainsi 17 nuits sans sommeil, chorégraphie inspirée
d’une nouvelle de Murakami est le dialogue entre
deux mondes (la nuit et le jour, le Japon et la Russie,
des riches demeures et des sans logis, de l’inconscient
et de l’abondance de l’éveil) et Liste de vies, une liste
de ce qui a été fait, une liste de ce qui reste à faire,
le connu et l’inconnu, ont été créées.
Le dernier duo Boléro deux est extrait de la pièce
chorégraphiée par Odile Duboc Trois boléros. Dans ce
duo, on retrouve ce qui a fasciné Muriel Corbel chez
Duboc, l’éternité du mouvement, sans commencement
ni fin, sur le crescendo de la musique de Ravel.
Pendant que dure la danse, les deux interprètes
s’enroulent l’un autour de l’autre, statues serpentines
de l’extase amoureuse.
Vendredi 14 novembre
19h30
▸ Montboucher
en partenariat avec
la Communauté de communes
de Bourganeuf
Royère-de-Vassivière
et la ville de Bourganeuf
17 nuits sans sommeil
de et par Bruno Danjoux et Muriel
Corbel
Liste de vies
de et par Magali Caillet et Muriel
Corbel
Boléro deux,
extrait de Trois boléros
chorégraphie Odile Duboc
conception Odile Duboc et Françoise
Michel lumières Françoise Michel
musique Maurice Ravel - Orchestre
Symphonique de la RAI de Milan sous
la direction de Sergiu Celibidache
costumes Dominique Fabrègue
avec Bruno Danjoux et Stéfany
Ganachaud diffusion Prima Donna,
Carole Ivars
23
L’HISTOIRE DU THÉÂTRE
EN DEUX LEÇONS
Thomas Visonneau et Aurélie Ruby
Cie du Pas suivant
THÉÂTRE
durée 1h40
tarif B / d
Un spectacle pour les curieux.
De l’antiquité à nos jours, une traversée ludique et
pédagogique de l’histoire du théâtre d’hier, une plongée
exigeante et amoureuse dans l’histoire du théâtre
d’aujourd’hui. Mais attention, ceci n’est pas un cours,
ni même à proprement parler un spectacle : c’est une
leçon particulière. Une leçon sous la forme d’une
enquête qui permet de retracer les moments forts de
l’histoire du théâtre. Les comédiens sont les deux
enquêteurs qui, au fil de cette forme spectaculaire,
vont élucider les mystères qui leurs sont proposés. Des
objets, des cartons, des jouets, des masques, des
marionnettes, des chants, des danses… Un peuple
d’acteurs, d’anecdotes, d’inventions, d’interactions.
Rendre hommage au théâtre et à son histoire en
explorant toutes les formes de la théâtralité, telle est
la mission de ces deux jeunes acteurs incrédules et
passionnés.
Mardi
25 novembre
19h30
scolaire de la 4e à la tle
Mardi
25 novembre
14h30
Mercredi 26
et jeudi 27 novembre
▸ Établissements scolaires
Lundi 1er décembre
▸ saint-Pierre-Bellevue
en partenariat avec
la Communauté de communes
de Bourganeuf
Royère-de-Vassivière
et la ville de Bourganeuf
Mardi 2 décembre
19h30
▸ saint-Marc-à-Loubaud
en partenariat avec
la Communauté de communes
Creuse Grand Sud
avec Thomas Visonneau et Aurélie
Ruby
25
LES GUERRIERS
Bruno Marchand
Le Cyclique théâtre
Texte Philippe Minyana
Au lendemain d’une guerre de tranchées, trois soldats
plus que cabossés s’étripent pour la même femme.
THÉÂTRE
Face à Constance alias “la maman et la putain”,
débarquent Taupin - “celui qui creuse et qui a perdu
ses couilles”, Wolf - “celui qui erre et qui a perdu une
main”, et Noël - “celui qui transgresse et a perdu la
vie”. Lesquels ne semblent avoir d’autre choix que de
déverser les horreurs vécues. Comme pour surmonter
l’insurmontable.
En proposant une mise en scène minimaliste de cette
“histoire d’amour et de guerre” écrite d’un trait par
Philippe Minyana suite à une rencontre avec des
survivants de 14-18, Bruno Marchand creuse le
rapport de l’homme à sa mémoire dans ce qu’elle
peut avoir de plus innommable.
Avec la volonté de faire entendre le chant de quatre
acteurs possédés par la langue fleuve de Minyana, le
metteur en scène déroule une partition où l’horreur
confine au grotesque, pour une forme aussi épique
qu’intime, pensée comme une performance chaque
soir réinvestie.
durée 1h30
à partir de 15 ans
tarif B
Mardi
9 décembre
20h30
suivi d’un Bord de scène
mise en scène et scénographie
Bruno Marchand avec Laurianne
Baudouin, Christophe Luiz, Bruno
Marchand, Étienne Grebot assistanat
à la mise en scène Agnès Fanget
éclairages Jean-Christophe Goguet
sons Pierre-Marie Trilloux costumes
Marianne Mangonne accessoires
Karine Rapinat réalisation décors
Fabrice Coudert, Eui-Suk Cho
autour du spectacle, jeudi 4 décembre à 18h30, lecture de 14 de
Jean Échenoz par Bruno Marchand, p. 72
Ce soir, on sort au théâtre et nos enfants vont à la médiathèque !
p. 73
27
TÜLÜ
Pierre Redon
Cie Les Sœurs Grées
Tülü est un projet transdisciplinaire et participatif conciliant
une création plastique et musicale. Il prend sa source
dans la philosophie et la technique de fabrication d’un
tapis nomade turc qui porte le même nom.
MUSIQUE,
INSTALLATION PLASTIQUE
durée 1h
tarif B
Ces dernières années, le travail de composition de
Pierre Redon a été principalement tourné vers la
musique de film, qu’elle soit électroacoustique ou pour
orchestre. Avec ce projet, il souhaite revenir à la
musique pour la scène qu’il a pratiquée pendant
plusieurs années lors de son travail au sein du collectif
d’artistes l’Oreille électronique. Cette formation aux
allures rock, musique contemporaine ou traditionnelle,
est influencée, dans son instrumentation, par des pays
dans lesquels on retrouve ce type de tapis à point
noué : Roumanie, Suède, Maroc ou Turquie.
Vendredi
12 décembre
19h30
Cette pièce musicale pour six musiciens reprend la
structure tapis Tülü dans trois mouvements. Il s’agit
d’évoquer le rapport au temps et au rituel dans le
tissage. Le tapis est donc le condensé, compacté en un
objet, de cette longue temporalité qui est nécessaire
au tissage. Il s’y trame d’abord le temps mécanique
du tissage. Puis, l’organicité du corps échappe à
l’horloge et le temps archaïque de la connaissance
s’enlace au corps par des mouvements répétitifs et
hypnotiques.
direction
artistique,
artiste,
compositeur, interprète Pierre Redon
vièle de santiago, viole d’amour
Évelyne Moser batterie, percussions,
voix Marylise Frecheville contrebasse
Ingrid Obled, Gaël Ascal vièles
dilruba, sarangui, flûtes Fady
Zakar
scolaire du cM1 à la 5e
Vendredi
12 décembre
14h30
Dans le cadre d’une semaine
avec la Cité internationale de la
tapisserie et de l’art tissé
Ce soir, on sort au théâtre et nos enfants vont à la médiathèque !
p. 73
29
UN
Ezec le Floc’h
Ezec Le Floc’h tente de définir le champ d’action du
cirque. L’occasion de créer de nouveaux registres de
jeu, d’interroger le matériel, voire de l’adapter et
d’envisager la scénographie comme un réel support
artistique à l’excellence du corps.
Un jongleur de bilboquets entretient des jeux subtils
avec sa boule… Pourtant, un événement vient enrayer
cette plénitude : le bilboquet se rebelle, il se déforme,
prend vie, fait perdre la boule à ce personnage
rigoureux et méticuleux confronté à ses peurs et ses
faiblesses, qui se retrouve dans des situations aussi
ridicules qu’imprévues.
Doté d’une présence pleine de malice, de chaleur,
vibrant d’un talent généreux, il joue de son bilboquet,
en exploite les possibilités inattendues avec créativité,
jusqu’à flirter avec le surréalisme, voire l’absurde… Car
l’un des premiers talents de ce garçon est une
incroyable présence au public, chaleureuse, vibratile.
On a d’emblée envie de le suivre dans son jeu de
fantaisie.
BILBOQUET
famille à partir de 5 ans
durée 45 mn
tarif B
Vendredi
19 décembre
19h30
de et avec Ezec Le Floc’h création
lumières Catherine Noden régie
Jean-Pierre Legout et Minna
31
LA FIN DU MONDE
EST POUR DIMANCHE
François Morel
Mise en scène Benjamin Gaillard
Seul en scène, l’acteur humoriste joue un Monsieur
Loyal, tantôt harangueur, tantôt comédien, incarnant
les personnages nés de son imagination dans une
succession de tableaux quotidiens ou surréalistes.
THÉÂTRE, HUMOUR
Venez découvrir la caissière de supermarché qui écrit à
Sheila pour la remercier des années de bonheur passées
à l’ombre de ses chansons, le plaideur surréaliste d’un
tribunal improbable qui accuse le bonheur d’être une
forfanterie, le reporter de France Bleu Judée qui
assiste en direct à l’accouchement de la Vierge Marie,
l’amoureux passionné d’une huître fine de Claire n° 3
et autres curiosités.
Mais nul pathos dans ces portraits, car si François
Morel pose un regard aigu sur ses contemporains, il
l’accompagne toujours d’une bienveillante humanité
où son humour espiègle, parfois absurde, se glisse au
milieu de souvenirs nostalgiques, de douces folies, de
joies fugaces ou de blessures douces-amères. Rythmée
par la musique d’un piano mécanique ou nappée de
sobres effets vidéo, cette langue élégante et poétique
révèle un artiste généreux à l’empathie rare.
durée 1h20
tarif a
Jeudi 15 janvier
20h30
de et avec François Morel mise
en scène Benjamin Guillard
scénographie, lumières et vidéo
Thierry Vareille effets vidéos et
post-production Étienne Waldt
assistant à la lumière Alain Paradis
musique Antoine Sahler son Mehdi
Ahoudig costumes Christine Patry
direction technique Denis Melchers
33
RHIZIKON
Chloé Moglia
Cie Rhizome
Une pièce sur le rapport au risque qui nous amène à
cheminer au bord des précipices.
La question du risque – recherche des limites, mise en
danger de soi – s’est très vite imposée à Chloé Moglia
pour cette nouvelle pièce. Ce spectacle s’inscrit dans
un cheminement déjà engagé depuis plusieurs années :
saisir le sens de la notion du risque et en rendre
perceptibles les différentes approches. Pour cela elle
a conçu une sorte de conférence, à l’image d’une
parole adressée, portée tant par le corps que par les
mots, le dessin, l’univers visuel et sonore. Un tableau,
un mur, une surface verticale aux dimensions de son
corps.
ARTS DE LA PISTE
à partir de 11 ans
durée 30mn plus discussion
tarif d
Lundi 19 janvier
19h30
▸ Faux-Mazuras
en partenariat avec
la Communauté de communes
de Bourganeuf
Royère-de-Vassivière
et la ville de Bourganeuf
Mardi 20 janvier 19h30
Rhizikon est un condensé allégorique, physique, visuel,
auditif, visant à susciter sensations, sentiments,
questionnements, rêveries, réflexions autour de cette
question de la mise en jeu – mise en danger – de soi.
Le risque, l’imminence du danger ne sont-ils pas parfois
déclencheurs d’une force de vie... La fascination de la
limite dont le paradoxe est qu’elle peut être toujours
repoussée, la recherche d’une forme d’exaltation, la
tentative de restaurer un goût de vivre défaillant…
C’est cela qui est en jeu !
▸ Faux-la-Montagne
en partenariat avec
la Communauté de communes
Creuse Grand Sud
conception Chloé Moglia avec
Mathilde Arsenault son Chloé
Moglia et Alain Mahé dispositif
lumière Christian Dubet construction
scénographie Vincent Gadras
35
CE QUI N’A PAS DE NOM
Pascale Henry
Cie Les voisins du dessous
CRÉATION
Tout commence à la faveur d’un zapping télé. Sous les
yeux de Pascale Henry, un cadavre de femme comme
on en voit tant sur petit écran, esthétique, jusque dans
la mort. Et une question survient : quel est ce corps de
femme générique, arrivé au monde comme objet de
désir plutôt que sujet ?
Pour faire exister l’envers de ce corps-objet qu’on
connaît par cœur mais dont on n’entend pas grandchose, l’auteure et metteure en scène va tisser le fait
divers et la tragi-comédie, l’acrobatie aérienne, la
parole, et l’image.
Elle esquisse ainsi, à la faveur d’une rêverie théâtrale,
un portrait de “la fille d’en bas”, assassinée sur un
parking de supermarché. Une figure dédoublée,
capable de s’évader en pensée, de s’élever au sens
propre, et d’échapper au regard de l’homme.
C’est à Médée, Cassandre et Iphigénie, que reviendra
la charge de briser le silence. Trois “anti-tragédiennes”
surgies des tréfonds du parking souterrain pour
remettre à l’épreuve de l’imaginaire le mythe qui les
cantonna aux rôles de furieuse infanticide, de beauté
muselée (pour avoir osé se refuser), ou de vierge
sacrifiée…
THÉÂTRE
durée estimée 1h30
spectacle jumelé
avec elle brûle
tarif B
Jeudi 29 janvier
20h30
suivi d’un Bord de scène
mise en scène Pascale Henry
avec Melissa Von Vépy, Aurélie
Vérillon, Marie-Sohna Condé, MarieLaure Crochant, Farid Bouzenad
scénographie Michel Rose vidéo
et son Wilfrid Haberey lumière Léo
Van Cutsem chorégraphie Anna
Ventura costume en cours régie
générale Vanessa Haubrich
37
RAVEL, SUR LE MARCHÉ DE LIMOGES
Orchestre de Limoges et du Limousin
Direction musicale Robert Tuohy
Mezzo-soprano Michèle Losier
Nous allons découvrir deux facettes du grand musicien
français Maurice Ravel. D’une part, le compositeur
dans Shéhérazade et d’autre part, l’orchestrateur
dans les Tableaux d’une exposition, chef-d’œuvre de
Moussorgski.
Dans ces Tableaux, écrits pour piano et orchestrés par
Ravel, près de cinquante ans plus tard, l’auditeur se
promène d’une peinture à l’autre : d’un terrifiant conte
russe (Baba Yaga) aux jeux d’enfants des Tuileries,
des sombres catacombes romaines à un vieux château
des Carpates, de personnages de légende (Gnome)
à d’autres, réels et pittoresques, de la majestueuse
Grande Porte de Kiev à l’agitation fébrile du Marché
de Limoges, il jette un pont musical entre musique
russe et orchestration française.
Un pont musical que nous franchissons nous-mêmes
dès le début du programme : les Tableaux relient la
Khovanchtchina, dernier opéra de Moussorgski et
Shéhérazade de Ravel, qui nous emmène bientôt
au-delà de l’Oural… La mezzo-soprano Michèle Losier,
étoile montante de l’art lyrique français, chante la
volupté de l’Orient en nous enivrant d’un suave exotisme
à la française.
durée 1h30
tarif a
dimanche
8 février 16h
direction musicale Robert Tuohy
mezzo-soprano Michèle Losier
Orchestre de Limoges et du Limousin
Du prélude de la Khovanchtchina avec ses accents
tantôt tragiques, tantôt nostalgiques des fastes d’une
ancienne Russie aux légendes oniriques des Mille et
Une Nuits, illustrées par le génie de la musique
française, l’orchestre nous emporte aux confins des
civilisations, des styles et des époques.
39
LA LÉGÈRETÉ DES TEMPÊTES
Christian et François Ben Aïm
Cie CFB 451
CRÉATION
Les principes de l’OuLiPo (Ouvroir de Littérature
Potentielle) appliqués à la création chorégraphique…
Pour sonder les états du désir comme élan vital,
Christian et François Ben Aïm se sont donnés la
contrainte d’une bande originale préexistante,
commandée au compositeur Jean-Baptiste Sabiani,
à qui ils ont donné la contrainte d’une formation
instrumentale composée de trois violoncelles.
Accompagnés par un chanteur percussionniste, les
musiciens mènent donc la danse, en live, sur le plateau.
Porteurs d’une énergie souterraine, entraînante,
appelée à traverser le corps de quatre danseurs
confrontés à leurs états intérieurs.
Chorégraphes aussi capables de s’inspirer de Koltès
que de contes de fées, les frères Ben Aïm envisagent
le désir dans ce qu’il a de plus irrésolu. Sitôt satisfait,
sitôt réincarné dans un nouvel objet, un mouvement
en perpétuel recommencement.
Impuissance et vigueur, tourbillon et suspension, calme
et fracas, emportement et empêchement, retenue
et abandon… Traduisant, par d’étranges jeux de
dissociation corporelle, les tensions contraires qui nous
agitent, La légèreté des tempêtes nous fait complices
de nos ambivalences. Une création lyrique et ludique
qui “part des entrailles, bouscule les cœurs et chahute
les inconscients”.
DANSE, MUSIQUE
durée 1h
tarif B
Mercredi
11 février 20h30
chorégraphie et scénographie
Christian et François Ben Aïm avec
Aurélie Berland, Mélanie Cholet,
Aimée Lagrange, Christian Ben
Aïm musiciens Bruno Ferrier, Lili
Gautier, Frédéric Kret, Mathilde
Sternat composition musicale
Jean-Baptiste Sabiani création
lumières Laurent Patissier création
costumes Dulcie Best régie générale
Luc Béril régie son Sébastien Teulié
Tournée commune le 9 février à l’Équinoxe, Scène Nationale de
Châteauroux et le 13 février à Limoges, Festival Danse Émoi. Avec
le soutien de l’ONDA.
41
TRÈS NOMBREUX, CHACUN SEUL
Jean-Pierre Bodin
Cie La Mouline
Le fil conducteur est venu d’un fait divers lu dans
Libération. Un jour de 2009, le directeur informatique
et délégué C.G.T. d’une fabrique de porcelaine se
donne la mort, exigeant via une dernière lettre que son
suicide soit reconnu comme un accident du travail.
Jean-Pierre Bodin (régisseur, acteur-auteur et metteur
en scène) et Alexandrine Brisson (réalisatrice et
costumière) travaillent alors à une récolte de gestes,
sons, images et témoignages sur le monde ouvrier
d’hier à aujourd’hui.
Avec la conviction que le travail de théâtre traque ce
qu’il nous reste d’humain pour qu’il ne disparaisse pas
tout à fait, ils imaginent alors un spectacle hommage
pour en explorer les mutations, ponctué par la parole
filmée de Christophe Dejours (psychiatre spécialiste
de la souffrance au travail).
Seul en scène, Jean-Pierre Bodin se fait passeur de
paroles, confrontant des propos populaires,
journalistiques, philosophiques ou poétiques aux
images et sons d’usines et jardins, visages et gestes
ouvriers. Tout en nous invitant à décrypter les (en)jeux
pervers du management contemporain.
THÉÂTRE DOCUMENTAIRE
durée 1h30
spectacle jumelé
avec travail
tarif B
Mardi 17 février
20h30
suivi d’un Bord de scène
collectif de réalisation Jean-Pierre
Bodin, Alexandrine Brisson, JeanLouis Hourdin, Roland Auzet avec
Jean-Pierre Bodin textes Simone
Weil, Jean-Pierre Bodin, Alexandrine
Brisson, Christophe Dejours, Sonya
Faure (Libération du 15 avril 2009)
mise en scène Jean-Louis Hourdin
musique Thibault Walter images
Alexandrine
Brisson
(chef
opérateur Frédéric Mousson)
travail chorégraphique Cécile Bon
lumières Gérard Bonnaud régie
générale Jean-Pierre Dos régie
lumière et constructions JeanBaptiste Herry régie son et images
Bruno Michelet
43
LES OMBRES BLANCHES
Nathalie Pernette
Cie Pernette
CRÉATION
Ce qui m’intéresse, c’est le domaine de la peur, de
l’indicible, du fantastique. Ces endroits un peu
sombres et délicats qui participent à la construction
des êtres. Nos croyances et peurs fondatrices.
Nathalie Pernette.
DANSE
Depuis sa première pièce jeune public en 2006, Nathalie
Pernette a découvert chez les enfants-spectateurs une
approche de la danse exigeante et instinctive, parfois
moins “empêchée” que celle des adultes…
tarif B
Après avoir dansé avec 50 souris dans Animale, et
remué nos fantasmagories avec La peur du loup, elle
s’attaque ici aux fantômes, spectres, fées, revenants,
âmes en peine et autres feux follets…
Convoquant par la grâce de la magie nouvelle
quelques-unes de ces créatures fantastiques censées
relier les vivants et les morts, la chorégraphe dessine
un monde qui frise l’extraordinaire, autour d’un duo
dansé jouant sur la furtivité, et d’une bande-son
teintée d’étrangeté.
Un espace hanté d’esprits farceurs pour invoquer le
monstre et sa transformation, comme le spectre de la
disparition.
famille à partir de 5 ans
durée estimée 40 minutes
spectacle jumelé
avec 17 nuits sans sommeil,
Listes de vies & Boléro deux
Lundi 16 mars
19h30
suivi d’un Bord de scène
scolaire de la Gs au cM2
Mardi 17 mars
10h et 14h30
chorégraphie Nathalie Pernette
assistée de Regina Meier musique
Franck Gervais lumières Caroline
Nguyen direction technique Stéphane
Magnin avec Lisa Guerrero, Vincent
Simon costumes et maquillage en
cours scénographie Daniel Pernette
collaboration artistique, accessoires
et magie Thierry Collet
45
SAVOIR ENFIN QUI NOUS BUVONS
Sébastien Barrier
Sébastien Barrier, bonimenteur hors pair (particulièrement
bavard et culotté), est également un grand passionné
de vins naturels. Il est allé à la rencontre de sept
vignerons et revient vous servir leurs vins et vies, pour un
apéro documenté… à consommer sans modération !
CABARET MUSICAL ET DÉJANTÉ
Agnès et René, Marc, Jérôme, Jacques, Thierry et
Jean-Marie, Noëlla et Laurent, Pascal et Mose… Sept
vignerons dont vous allez découvrir portraits et
bouteilles, soit sept vins, rouge, blanc et rosé, issus de
sept savoir-faire et cépages différents. Sept occasions
d’évoquer le goût, l’odorat, les couleurs, l’oxydation,
les arômes du jus... mais surtout de dévoiler, un peu,
l’histoire de ceux et celles qui l’ont accompagné et
choyé… jusqu’à votre verre !
D’ailleurs, acceptez celui que l’on vous tend, sentez,
trempez vos lèvres, puis buvez… breuvages et paroles !
Car dans cette conférence œnolo-ludique, Sébastien
Barrier manie le verbe aussi bien qu’il transmet son
assumé goût du vin…
Ce surdoué de la logorrhée qui n’est ni œnologue, ni
sommelier, ni marchand de vin, vous donnera
l’étrange sensation que déguster ces jus, c’est un peu
les boire eux, ces hommes et femmes qui font le vin.
Et c’est en leur compagnie (virtuelle), dans un moment
de douce ivresse (verbale), que nous terminerons la
soirée avec un joyeux, SANTÉ !
durée possiblement
sans fin (4h)
tarif unique 20 € avec repas
Vendredi
20 mars
19h
de et par Sébastien Barrier
photographies Yohanne Lamoulère /
Picturetank typographie Benoît
Bonnemaison-Fitte-Bonnefrite regards
Benoît Bonnemaison-Fitte-Bonnefrite,
Catherine Blondeau, Laurent Petit
en partenariat avec L’avant-scène
47
ET APRÈS !
Jean-Louis Baille et Lucie Gougat
Cie des Indiscrets
Et après ! est un spectacle à propos d’un spectacle,
inspiré d’un spectacle…
L’acteur entre, s’adresse au public, nous dit qu’il y a
trois ans, la compagnie avait un projet de spectacle
appelé Fugues, sur la thématique du même nom et
construit sous la forme d’une fugue musicale. Mais ce
projet, prévu avec une équipe importante a été
annulé car l’acteur a fait une dépression. Deux ans
plus tard, l’acteur en meilleure forme, la compagnie
décide de reprendre le spectacle mais sous une
forme réduite.
Comme on le comprend, ce personnage mi-clown, miacteur Beckettien subit de nombreux empêchements
pour amener à bien son spectacle. Il fait face à toutes
les situations qui créent des impossibilités de jouer.
Il franchit tous les obstacles et avance malgré les
inconvénients rencontrés dans son histoire. Ses
comparses, la metteure en scène, le vidéaste, le
musicien et le public apportent son aide précieuse.
THÉÂTRE
durée 1h45
tarif B
Jeudi 26 mars
20h30
suivi d’un Bord de scène
textes Jean-Louis Baille mise en scène
Lucie Gougat musique Julien Michelet
création vidéo Paul Éguisier lumières et
décor Franck Roncière avec Jean-Louis
Baille, Paul Éguisier et Julien Michelet
Vous l’aurez compris Et après ! est une lutte de l’homme
pour exister à travers les vicissitudes de la vie d’un
clown. Joyeux, relevé, brillant, surprenant, drôle et
émouvant, ce spectacle nous transporte de surprise
en surprise avec bonhomie et tendresse jusqu’à la
surprise finale !
49
ALORS, ILS ARRÊTÈRENT LA MER
Sylvie Baillon
Cie Ches Panses Vertes
Texte Valérie Deronzier
Leila et son petit frère Théogène accueillent le Vieuxpère-grand-père, le papa de leur mamie, qui rentre
de l’hôpital… Avec Pierrot, l’amoureux de mamie, la
maman de leur maman, ils ont des envies de sortie, il
fait enfin beau. Alors les voilà qui traversent saisons et
paysages pour aller voir la mer. Bien fatigué, le Vieuxpère-grand-père demande à ce qu’ils arrêtent la mer
pour qu’il puisse faire sa sieste ! Non mais, elle est un
peu bruyante !
C’est important, quand on a trois ans, de savoir quelle
est l’histoire de ses parents et grands-parents, une
façon de se situer dans le temps… C’est important
quand on a trois ans de partager avec les grands,
plus ou moins vieux, des envies d’aller quelque part,
pour un grand pique-nique joyeux, pour se raconter le
monde tel qu’on se l’imagine, tel qu’on le rêve
ensemble… En utilisant une projection de dessins, les
comédiens inventent devant nos yeux un dessin animé
à l’ancienne. Les quatre générations de cette famille
d’aujourd’hui offrent chacune une définition de la
vieillesse et jettent un regard tendre sur leur passé ou
leur avenir.
THÉÂTRE, MARIONNETTES
jeune public
durée 35 mn
scolaire de la Ps au cP
Lundi 30
et mardi 31 mars
10h et 14h30
texte Valérie Deronzier mise en
scène Sylvie Baillon assistée d’Éric
Goulouzelle construction marionnettes
Éric Goulouzelle scénographie
Antoine Vasseur création costumes
Sophie Schaal création musique
Katerini Antonakaki création lumières
Yvan Lombard avec Audrey Bonnefoy,
Pierre Tual
Un road-movie familial entraînant, au fil des saisons,
une famille dans l’aventure de la découverte et le
plaisir de la rencontre. Un spectacle sur les générations
à la scénographie innovante. Un petit bijou à découvrir.
51
TITRE INSTABLE
Groupe Bekkrell
CRÉATION
Prenez un fil tendu, une corde lisse de 50 mètres de
long, un mât chinois et une petite bascule. Avant d’être
montés en agrès, les matériaux qui les composent
ressemblent à amoncellement de matière brute.
Dans un espace en mutation permanente, trois
circassiennes et une musicienne s’inspirent des
processus physiques de la radioactivité : un phénomène
au cours duquel des éléments instables se désintègrent
pour se transformer en noyaux atomiques plus stables,
en expulsant des particules dégageant de l’énergie.
Partant donc du principe que mobilité et stabilité vont
de pair, les 4 filles du groupe Bekkrell recréent une
microsociété dont les éléments se libèrent pour mieux
s’agglomérer, et vice–versa. Dans un espace qui ne
cesse de se construire et se déconstruire, elles campent
des corps en mutation permanente, de la femme au
garçon, ou de l’enfant au monstre.
L’individu, la masse, le conflit, l’amour… À travers les
matières – physiques et sonores – dégagées par leurs
corps et agrès qui s’entrechoquent, elles explorent
avec humour une dynamique d’électrons libres en
totale interdépendance.
ARTS DE LA PISTE
à partir de 8 ans
durée instable 1h
spectacle jumelé
avec acrobates
tarif B
Jeudi 2 avril
20h30
suivi d’un Bord de scène
de et avec Fanny Sintès (comédienne
et acrobate à la corde lisse), Sarah
Cosset (acrobate au mât chinois),
Océane Pelpel (acrobate au fil de
fer), Fanny Alvarez (acrobate au sol
et à la bascule) collaboration
artistique à la mise en scène
Pierre Meunier collaboration
artistique à l’écriture Marie-Josée
Mondzain création sonore et lumière
Thomas Laigle
53
LE PETIT CERCLE BOÎTEUX
DE MON IMAGINAIRE
Michel et Annie Gibé
Cie Les Zampanos
Comédie clownesque sous le plus petit chapiteau du
monde.
Dans un univers surprenant et drôle, un petit monde
bricolé et magique inspiré par le sculpteur Alexandre
Calder, il y a Boudu le chien, Irène la poule, Crakoz le
rat le plus malin du monde, Carlotta la femme canon,
Gaston à l’hélicon… Et puis un clown. Ce clown-là, il a
plein d’espoir, de projets, de perspectives, il aspire à
la réussite… comme tout le monde… ou presque. Ce
clown-là, il essaie d’exister. Mais c’est difficile d’exister
pour un clown. Il nous parle de la fragilité des choses.
Il est question d’humanité, d’animalité, de simplicité,
de sensibilité.
Sur une piste de 1m50, il nous prouve qu’avec de
petits riens peuvent être exécutés les plus beaux
numéros du monde. Des êtres de bois, de fer, de poil,
de plume, de chair et d’os nous proposent un voyage
dans l’archaïsme de notre enfance.
Un spectacle extrêmement poétique, décalé,
émouvant, drôle, dans un univers magique du cirque.
Petits et grands, tout le monde succombe à ce
joli spectacle tendre et maladroit qui réveille des
émotions insoupçonnées et nous emmène tout
simplement en voyage.
PETIT CIRQUE ARCHAÏQUE
SOUS CHAPITEAU
famille à partir de 4 ans
durée 1h15
tarif d
Mercredi 8 avril
14h30 et 19h30
▸ saint-Pardoux-Morterolles
en partenariat avec
la Communauté de communes
de Bourganeuf
Royère-de-Vassivière
et la ville de Bourganeuf
samedi 11 avril
14h30 et 19h30
▸ Gioux
en partenariat avec
la Communauté de communes
Creuse Grand Sud
avec Michel Gibé et la complicité
d’Annie Gibé écriture et conception
Michel Gibé mise en scène Michel
et Annie Gibé musique originale le
Sylo’s Band sculptures Jean-Louis
Garcia
55
ALI 74, LE COMBAT DU SIÈCLE
Nicolas Bonneau
Cie La volige
Mesdames et Messieurs,
Vous êtes allergiques à la boxe ? Ali 74 est fait pour
vous ! Oubliez la violence, les clichés et autres idées
reçues, la boxe est avant tout une métaphore de la
vie. Alors, laissez-vous surprendre par ce combat du
siècle aux accents poétiques, émouvants, politiques.
PS : Vous aimez la boxe ? Vous allez l’adorer !
THÉÂTRE, MUSIQUE, VIDÉO
30 octobre 1974 - Kinshasa, Zaïre. Mohammed Ali
remonte sur le ring après quatre années d’exil. Le
guerrier militant des Black Muslims boxe contre
George Foreman, champion du monde en titre, noir
comme lui mais héraut de l’Amérique blanche. Le
combat promet d’être chaud. Les 68 000 spectateurs
et les caméras du monde entier ont leurs regards rivés
sur le stade de Kinshasa, mis à disposition pour
l’événement par Mobutu. Ali enfile les gants de la
contestation noire, aiguise son gauche, affûte son
droit… et gagne.
Nicolas Bonneau aborde le combat légendaire
comme une épopée politique qui confine au mythe.
Parti lui-même sur les traces d’Ali en Afrique, il crée
un ciné-récit-concert électrique et choc. Sur les
trépidations de rythmes rock joués live, les images
d’époque et d’aujourd’hui percutent les mots déclamés
et scandés. Huit rounds énergiques qui nous mettent
poétiquement K.O.
durée 1h20
tarif B
Vendredi 10 avril
20h30
récit, voix Nicolas Bonneau
musique, voix Mikael Plunian et
Fannytastic en alternance avec
Mélanie Collin-Cremonesi regard
extérieur Anne Marcel montage
vidéo Laurent Rouvray mise en
lumière Xavier Baron
57
TRAVAIL
Philippe Jamet
Groupe Clara Scotch
DANSE, INSTALLATION VIDÉO
durée 1h30
Pour Philippe Jamet, chorégraphe et vidéaste interrogeant
sans relâche l’art et la manière dont nous menons nos
existences, le travail est un révélateur de nos rapports
à la vie, entre quêtes de sens et prosaïques réalités.
Dans la droite lignée de ses “portraits dansés”, il a
donc amené sa caméra à la rencontre de 36 personnes
avec ou sans profession(s), questionnées sur leur
perception du travail, et appelées à reproduire les
gestes de leur labeur quotidien.
Ces entretiens filmés forment le préambule d’un
spectacle co-écrit et interprété par un maître de
conférence, un océanographe, une prof de philo,
et trois “travailleurs chorégraphiques”, de diverses
générations.
Au fil de scénettes ludiques et décalées, le sextet
explore en mouvements, confidences et chansons, nos
automatismes et questionnements existentiels, face
aux nécessités d’un travail qui nous fait (sur)vivre et
nous épanouit, nous aliène et nous définit. Trouvant, à
travers la danse, une forme de libération.
spectacle jumelé avec
très nombreux, chacun seul
tarif B
Jeudi 16 avril
20h30
suivi d’un Bord de scène
direction artistique et réalisation
Philippe Jamet collaboration
artistique Patrick Harlay montage
et participation à l’écriture de
l’installation vidéo Jean-Marie
Roignant avec Mariane de Douhet,
Guillaume Dirberg, Patrick Harlay,
Martin Kravitz, Nikola Krizkova,
Marie-Aimée Lebreton création
lumières Renaud Lagier création
sonore Joachim Olaya costumes
Anne Benoit régie générale JeanBaptiste Lavaud conception,
image & musique de l’installation
interactive Jean-Baptiste Barrière
détection gestuelle pour l’installation
interactive
Thomas
Goepfer
graphisme installation interactive
Olivier Derozière construction du
décor Ateliers de construction de
la Maison de la Culture de Bourges
59
ELLE BRÛLE
Caroline Guiela Nguyen
Cie les Hommes approximatifs
Texte Mariette Navarro
THÉÂTRE
durée 2h
Ça commence presque comme du théâtre de boulevard.
Un salon middle class d’un confort sans charme, le
mari, l’amant, l’homme à tout faire, la fille, la bellemère. Sauf qu’Emma, dont il s’agit là, repose sans vie
sur le lit conjugal. Suicide.
S’inspirant d’Emma Bovary, de l’histoire de JeanClaude Roman, et d’un fait divers contemporain, Caroline
Guiela Nguyen reconstruit, quasi archéologiquement,
la lente érosion intérieure d’une mère de famille
ordinaire.
Tout va bien chez les Bauchin. Emma se fissure doucement
mais la façade reste intacte. Elle s’invente un boulotprovidence, prend un amant comme par inadvertance,
s’endette en silence. Tandis que le mari s’écoute amuser
la galerie, tout affairé à combler les absences de sa
discrète épouse d’une forme de suffisance paternaliste
et joviale…
Comment peut-on vivre à côté de quelqu’un qu’on
aime sans jamais s’apercevoir qu’il est désespéré ?
Sur un texte écrit par Mariette Navarro à partir d’un
mode d’improvisation original, la compagnie des
Hommes approximatifs esquisse une étonnante tragicomédie du déni, théâtre de vies qui se détraquent à la
lisière de l’étrange et du réalisme cinématographique.
spectacle jumelé
avec ce qui n’a pas de nom
tarif a
Mardi 21 avril
20h30
suivi d’un Bord de scène
mise en scène Caroline Guiela
Nguyen écriture au plateau Les
Hommes Approximatifs texte
Mariette Navarro avec Boutaïna El
Fekkak, Margaux Fabre, Alexandre
Michel, Ruth Nüesch, Jean-Claude
Oudoul, Pierric Plathier scénographie
Alice Duchange costumes Benjamin
Moreau création lumière Jérémie
Papin création sonore Antoine
Richard vidéo Jérémie Scheidler
collaboration artistique Claire
Calvi stagiaire à la dramaturgie
Manon Worms avec la collaboration
artistique de Julien Fišera à la
dramaturgie et de Teddy GauliatPitois au piano
Spectacle conseillé par Rodolphe
Dana, Collectif Les Possédés,
artiste associé
61
PETIT EYOLF
Julie Berès
Cie les cambrioleurs
Texte Henrik Ibsen
CRÉATION
Enfermé dans un vaste cube de verre saturé de jouets,
petit Eyolf peine à s’attirer l’affection de ses parents.
Un père obsédé par son grand œuvre à venir, un livre
sur “la responsabilité humaine” ; une mère qui revendique
un rapport fusionnel et exclusif avec l’homme qu’elle
a épousé.
Quand celui-ci se déclare subitement déterminé à
renoncer à ses écrits pour faire de petit Eyolf un petit
garçon élevé au grand air, l’enfant s’est déjà laissé
charmer, et conduire à la noyade, par la “demoiselle
aux rats”, une figure proche du joueur de flûte de
Hamelin.
Pour mettre en scène le drame initiatique d’Ibsen, ou
la transformation intérieure d’un couple face à la perte
d’un enfant, Julie Berès imagine un décor qui dégouline
d’une inquiétante irréalité. S’appuyant sur une nouvelle
traduction commandée à Alice Zenitzer, elle amène
ses interprètes à brouiller les pistes entre réalités
tangibles et échappées dans les tréfonds de la psyché,
à travers un théâtre aussi sensoriel que textuel, à la
lisière de la danse, de l’acrobatie et de la création
sonore.
THÉÂTRE
durée estimée 1h45
tarif a
Mardi 12 mai
20h30
suivi d’un Bord de scène
mise en scène Julie Berès traduction
Alice Zeniter adaptation Alice Zeniter
et Julie Berès avec Valentine Alaqui,
Sharif Andoura, Béatrice Burley,
AnneLise Heimburger, Julie Pilod,
Gérard Watkins assistante à la mise
en scène Elsa Dourdet dramaturgie
Olivia Barron scénographie Julien
Peissel création lumières Kelig Le
Bars création sonore David Ségalen
chorégraphe Stéphanie Chêne
costumes Aurore Thibout travail sur
le chant Ariana Vafadari
63
DZAAA !
RÉCRÉATION MONGOLE
Delphine Noly
Cie La tortue
CRÉATION
CONTE, MUSIQUE
Récit de corps et de voix pour deux femmes, un
violoncelle et une kora.
Deux corps de chair et de peau, deux instruments de
bois et de cordes. Quatre voix, quatre corps sonores
qui racontent l’histoire de Lucas, un garçon de huit ans
harcelé à l’école parce qu’il est rêveur. Dans une écriture
précise et épurée, librement inspiré d’un roman de
Karin Serres, la dimension musicale prend le relais de
la narration et le texte devient partition, tissant
ensemble plusieurs langages que sont le texte, la
musique, le chant, le mouvement et l’espace.
À l’origine il y a l’histoire de ce petit garçon solitaire
au monde intérieur en pleine ébullition, toujours à
l’ouest, malmené dans la cour de récréation, qui prend
son envol grâce à son imaginaire. Le jour où il est
traité de Mongol, son histoire va changer. Il ouvre un
dictionnaire et trouve “habitant de la Mongolie” et un
monde s’ouvre à lui. Les livres deviennent son arme
de rébellion, les images son billet d’avion. Grâce à
eux, il va se construire un espace imaginaire qui lui
donnera la force et l’impulsion d’agir et de ne plus
subir.
Une partition musicale où le récit, les instruments et
les corps dans l’espace interprètent ensemble une
épopée singulière et intime de l’enfance. Alors
Dzaaa ! En route pour ce voyage intérieur... Un grand
voyage qui mène aux autres, un grand voyage qui
mène à soi.
famille à partir de 7 ans
durée 50 mn
tarif d
scolaire du ce1 au cM2
Mardi 19 mai
10h et 14h30
Mercredi 20 mai 19h30
▸ La nouaille
en partenariat avec
la Communauté de communes
Creuse Grand Sud
Jeudi 21 mai 19h30
▸ Le Monteil-au-Vicomte
en partenariat avec
la Communauté de communes
de Bourganeuf
Royère-de-Vassivière
et la ville de Bourganeuf
librement inspiré du roman Mongol
de Karin Serres
conception, récit et kora Delphine
Noly violoncelle Rebecca Handley
accompagnement artistique et
aide à l’écriture Praline Gay-Para
regard chorégraphique Laure
Terrier et Nathalie Chazeau oreille
extérieure Jean-François Vrod
création lumière Léandre Garcia
Lamolla et Laura Mingueza
scénographie et costumes Juliette
Blondelle construction Baptiste
Douaud régie son Hubert Michel et
Jean-Philippe De Oliveira
65
aU BoRd dU RisqUe #3
Cabinet de curiosités
ce que l’on a jamais vu !
ce que l’on aimerait voir !
ce que l’on refuse de voir !
Des créateurs curieux, iconoclastes, innovants, surprenants et inclassables,
évoluant aux limites des marges et au bord des frontières, radicaux et
pluridisciplinaires, bousculant les frontières du théâtre, de la danse, de la
musique et de la performance, vous seront proposés pour cette troisième édition.
Le principe demeure, de privilégier les formes artistiques brèves, atypiques et
contemporaines.
La Scène Nationale vous propose un parcours avec une dizaine de propositions
artistiques atypiques. Toutes les disciplines sont représentées pour un cabinet
de curiosités insolites.
– Faut r’connaître... c’est du brutal !
– Vous avez raison, il est curieux, hein ?
– Ça dynamise, ça disperse, ça ventile ! *
* Emprunt libre des textes de Michel Audiard
du vendredi 29 au dimanche 31 mai
Programme détaillé et informations complémentaires disponibles au printemps 2015
67
itinÉRaiRes d’aRtistes,
sPectacLes VaGaBonds en LiMoUsin
Comme chaque année, les artistes vont rendre visite aux spectateurs éloignés d’Aubusson. Pour certains
habitants très distants de la ville ou dans l’incapacité de se déplacer, recevoir les artistes près de son
domicile est une nécessité. Nous considérons que la présence artistique professionnelle sur le
département de la Creuse est indispensable, au même titre que l’eau, l’électricité, la santé et le transport.
Nous poursuivons cette démarche de proximité et de rencontres entre le spectacle vivant sous toutes
ses formes, théâtre, danse, musique, arts de la piste… et la population vivant en milieu rural.
Ces actions de décentralisation ont toujours été soutenues par nos partenaires institutionnels mais
également aussi par les collectivités locales. De plus, ces spectacles vagabonds sont attendus par des
spectateurs actifs et volontaires.
Cette saison, six spectacles sont en vagabondages.
Nous remercions les villes, communes et les associations partenaires, dans l’aide qu’elles apportent
à la réalisation de ce projet. Nous remercions particulièrement, la Communauté de communes Creuse
Grand Sud qui poursuit le projet initialement soutenu par la Communauté de communes du Plateau
de Gentioux. Nous remercions également la Communauté de communes de Bourganeuf-Royère-deVassivière et la ville de Bourganeuf.
Avec cette saison 2014-2015, nous souhaitons aux futurs spectateur(rice)s de belles découvertes, des
émotions, des réflexions, des sourires, des échanges avec les artistes invités qui seront disponibles pour
vous rencontrer.
Gérard Bono, directeur
Les sPectacLes
Mercredi 1er octobre
19h30 La Villedieu
Vendredi 14 novembre 19h30
Mercredi 26 novembre
Jeudi 27 novembre
Lundi 1er décembre
Mardi 2 décembre
Lundi 19 janvier
Mardi 20 janvier
du 2 au 4 février
Mercredi 8 avril
samedi 11 avril
Mercredi 20 mai
Jeudi 21 mai
Montboucher
Établissement scolaire
Établissement scolaire
19h30 saint-Pierre-Bellevue
19h30 saint-Marc-à-Loubaud
19h30 Faux-Mazuras
19h30 Faux-la-Montagne
accès culture
14h30 et 19h30 saint-Pardoux-Morterolles
14h30 et 19h30 Gioux
19h30 La nouaille
19h30 Le Monteil-au-Vicomte
LES CONTES-DITSconte
DU-BOUT-DES-DOIGTS
17 NUITS SANS SOMMEIL,
danse
& LISTE DE VIES
p. 13
p. 23
L’HISTOIRE DU THÉÂTRE
EN DEUX LEÇONS
théâtre
p. 25
RHIZIKON
arts de la piste
p. 35
DU BOUT DES OREILLES
LE PETIT CERCLE BOÎTEUX
DE MON IMAGINAIRE
DZAAA !
RÉCRÉATION MONGOLE
Lecture, musique
p. 73
Petit cirque archaïque
p. 55
sous chapiteau
conte, musique
p. 65
69
La PÉPinièRe
Lieu de création et de résidences d’artistes
La Pépinière est un lieu de répétition, un laboratoire de recherche, un atelier de fabrication. Pour la
cinquième saison, des artistes, qu’ils soient en devenir, régionaux, confirmés, vont une fois de plus
mener à maturité des idées et expérimenter des œuvres en constructions. Autour de ces résidences,
des rencontres vous sont proposées. Ce sont les Premières pousses, temps d’échanges et de
rencontres, des moments importants pour chacun.
COLLECTIF ZAVTRA Il était une fois un pauvre enfant d’après Woyzeck de Georg Büchner
Nous avons décidé d’aller à la rencontre de cette matière Woyzeck, en laissant de côté le chef d’œuvre pour
interroger sa source : le fait divers. Un meurtre passionnel, banal et tragique, comme nos journaux locaux en
relatent fréquemment. Interroger l’acte plutôt que d’exposer la fable.
en résidence du 16 au 27 septembre Première pousse le jeudi 25 septembre à 16h
CIE DU DAGOR Culotte et crotte de nez d’après l’œuvre d’Alan Mets
Un homme et une femme. Deux êtres humains posés là, qui ne font rien, ou plutôt ne savent pas quoi faire.
Puisqu’ils sont deux, ils vont alors jouer ensemble, se distraire, avec des histoires. Et pour les histoires, il y a des
livres, du même auteur, Alan Mets.
en résidence du 17 au 23 novembre Première pousse le vendredi 21 novembre à 16h
CIRCO AÉRÉO Une séance peu ordinaire 2
Une séance peu ordinaire 2 est un spectacle de magie mentale imaginé par Jani Nuutinen. C’est un spectacle
qui explore les 5 sens humains, ses capacités, ses limites, ses défauts et ses atouts. Un spectacle qui nous fait
croire à l’existence d’un sixième sens. Les spectateurs assistent à une séance peu ordinaire entrecoupée de
moments de dégustations et discussions pour mieux se connaître et mieux entrer au plus profond de nous-même,
au cœur de l’homme. en résidence du 1er au 19 décembre
CIE LE PAS SUIVANT La conjuration des imbéciles
C’est l’histoire désopilante d’Ignatius Reilly, intellectuel déjanté, idéologue farcesque, éternel inadapté, dans sa
quête pour trouver un emploi. Le roman suit les aventures de ce curieux héros, sorte de Père Ubu moderne, de
Don Quichotte réincarné, qui croise, dans une Nouvelle Orléans en pleine expansion, une multitude d’autres
personnages qui se retrouvent eux aussi, volontairement ou involontairement, entraînés dans l’engrenage.
en résidence du 2 au 7 février Première pousse le vendredi 6 février à 16h
CIE LE CHAT PERPLEXE La puce, l’orange, le grain de sable
Il y a 500 ans, la Terre était ronde, et encore inexplorée. Il y a 300 ans, il fallait naviguer au moins six mois pour
aller de l’autre côté. Aujourd’hui, la Terre est minuscule, en 3 jours on peut en faire le tour ! Pourtant la Terre, elle,
n’a pas changé… Dans ce spectacle, nous avons envie de nous questionner sur le rapport que nous aurons au
monde dans l’avenir. Nous semblera-t-il encore plus petit qu’aujourd’hui ?
en résidence du 9 au 14 février, du 7 au 11 avril et du 17 au 26 juin Première pousse le vendredi 10 avril à 18h30
CIE DE L’HOMME IVRE Marie ou la chambre
Marie est une nouvelle de Robert Walser. Au cœur de ce texte, dans un décor forestier, le personnage de Marie
interrompt son silence pour “se dire”, d’un trait. Elle place son destin sous le signe d’une inadéquation aux autres.
En regard, la figure de Marion, qui vient interrompre un moment la trame de La Mort de Danton de Büchner est
une figure qui s’extrait du monde traditionnel et qui, en le transgressant, le confirme.
en résidence du 2 au 7 mars Première pousse le vendredi 6 mars à 16h
CIE LA GAILLARDE La ballade de Vieira ou la lumineuse incertitude
C’est en lisant Le monologue du peintre que je suis tombée sur cet entretien radiophonique de Vieira da Silva
réalisé par Georges Charbonnier. Depuis longtemps je voulais faire un spectacle sur la peinture, je voulais
parler des peintres, de leur façon de regarder le monde… Florence Évrard
en résidence du 23 au 28 mars Première pousse le jeudi 26 mars à 18h30
71
aPPRocHeR Le sPectacLe ViVant
Pour prolonger et enrichir votre découverte avec les artistes, des rencontres, des stages,
des ateliers, des projections, des débats, des discussions, des lectures en liaison avec la
programmation vous sont proposés durant la saison.
BoRds de scène
Des rencontres à l’issue des représentations seront prévues avec Wajdi Mouawad ou Annick
Bergeron, Rodolphe Dana, Bruno Marchand, Pascale Henry, Jean-Pierre Bodin, Nathalie Pernette,
Jean-Louis Baille et Lucie Gougat, le Groupe Bekkrell, Philippe Jamet, Caroline Guiela Nguyen et Julie
Berès.
soiRÉes cinÉMa
La Scène Nationale et le cinéma Le Colbert vous proposent des projections en relation avec les deux
thématiques prédominantes de la saison que sont le travail et les figures féminines.
danse
natHaLie PeRnette animera un atelier création autour de son prochain spectacle Les gisants
du lundi 20 au jeudi 23 octobre et du samedi 23 au lundi 25 mai
Information et réservation auprès de Virginie Chabat 05 55 83 09 10
tHÉâtRe
coMPaGnie dU Pas sUiVant La compagnie présentera L’histoire du théâtre en deux leçons dans
des établissements scolaires du département
Les mercredi 26 et jeudi 27 novembre
Le cycLiqUe tHÉâtRe Lecture de 14 de Jean Échenoz par Bruno Marchand
Le jeudi 4 décembre à 18h30
coMPaGnie des indiscRets Jean-Louis Baille animera un stage à destination des amateurs sur la
technique du clown épuré (pédagogie Lecoq)
Les samedi 14 et dimanche 15 février
Interventions en milieu scolaire auprès des classes option Théâtre de la Cité scolaire Eugène Jamot
sur l’improvisation et la présence scénique.
coLLectiF Les PossÉdÉs Rodolphe Dana et Katja Hunsinger animeront un stage autour de Tchekhov
Les samedi 25 et dimanche 26 avril
Information et réservation auprès de Kevin-Gabriel Fricot 05 55 83 09 10
D’autres rendez-vous vous seront proposés au cours de la saison. N’hésitez pas à vous renseigner auprès
du théâtre. Des informations complémentaires seront mentionnnées dans les Nouveaux Journaux.
72
ce soiR, on soRt aU tHÉâtRe
et nos enFants Vont à La MÉdiatHèqUe !
La médiathèque intercommunale d’Aubusson-Felletin assurera une animation (lecture) à destination
des enfants (à partir de 3 ans) pour que vous, parents, puissiez assister à quelques représentations
de la Scène Nationale.
Les spectacles concernés sont Les guerriers et Tülü.
Information auprès de la Scène Nationale et inscription obligatoire (48h avant) auprès de la Médiathèque
La BeLLe saison
avec l’enfance et la jeunesse
Comment l’art vient-il aux enfants et en quoi les aide-t-il à mieux grandir ?
Chaque jour, des milliers d’artistes, professionnels, médiateurs et éducateurs se mobilisent pour
proposer aux enfants et aux adolescents l’émotion et l’intelligence de la rencontre avec les œuvres
de l’art vivant.
C’est pour mettre en lumière cette vitalité et cet engagement, la force et la qualité de cette création
artistique, c’est aussi pour agir sur l’avenir que le Ministère de la culture et de la communication,
avec les artistes et les professionnels les plus investis et volontaires, ont décidé de placer 2014 et 2015
sous le signe d’une Belle Saison avec l’enfance et la jeunesse.
www.bellesaison.fr
Dans le cadre de cette opération nationale, la Scène Nationale d’Aubusson s’associe à O’Navio
Théâtre dans l’organisation d’un débat-table ronde sur la thématique “Peut-on évoquer tous les sujets
dans les spectacles à destination du jeune public ?”.
Le lundi 17 ou mardi 18 novembre à la scène nationale, à 17h
Dates sous réserve
aPPRocHeR Le sPectacLe ViVant, c’est aUssi…
La Visite dU tHÉâtRe
Si vous avez envie de visiter le théâtre et ses coulisses, avec votre association ou entre amis, nous pouvons
l’organiser en journée ou en soirée. Nous vous ferons découvrir l’envers du décor, le fonctionnement,
les moyens et l’histoire du Théâtre Jean Lurçat. Ces visites sont gratuites et durent 1 heure. Certains
aspects techniques (son, lumière, plateau…) peuvent également donner lieu à des visites spécifiques.
L’ÉcoLe dU sPectateUR
Nous pouvons proposer de multiples actions que vous soyez étudiant, professeur, membre d’une
association, d’un comité d’entreprise, d’un centre social ou hospitalier, d’une troupe de théâtre amateur.
Nous pouvons vous accompagner dans la définition de vos projets culturels, dans l’élaboration de vos
ateliers de pratiques artistiques, et nous pouvons imaginer des parcours culturels adaptés à vos
élèves, vous proposer des rencontres dans les classes avec les artistes présents sur la saison ou des
visites du théâtre.
73
Les noUVeLLes GÉnÉRations
et Le sPectacLe ViVant
Le partenariat entre la cité scolaire eugène Jamot d’aubusson
et la scène nationale
La Scène Nationale d’Aubusson et le lycée-collège Eugène Jamot d’Aubusson sont
partenaires de très longue date pour l’enseignement de la spécialité ThéâtreExpression Dramatique, le seul existant dans le département.
Au fil des années, le théâtre au sein de l’établissement scolaire s’est développé
autour de cet enseignement spécialisé, avec l’ouverture, successivement, d’un atelier
au collège, d’une seconde exploration des Arts du spectacle, puis d’une classe à
horaires aménagés Théâtre (C.H.A.T.) et à la rentrée 2014 d’un atelier de pratique
artistique à destination des première et terminale non littéraires du lycée général ainsi
que des élèves du lycée professionnel.
Désormais, la Cité scolaire Jamot Jaurès d’Aubusson, en partenariat avec la Scène
Nationale, est dotée d’une véritable “filière théâtre” permettant ainsi à un élève de
pratiquer le théâtre de son entrée en 6e à la terminale.
Tous ces élèves, au-delà de la pratique, découvrent les spectacles, l’univers du spectacle
vivant et ses métiers spécifiques, rencontrent les artistes, visitent le théâtre… La saison
dernière, ce sont près de 90 jeunes élèves de la Cité scolaire d’Aubusson qui ont
fréquenté le théâtre, devenant ainsi nos spectateurs d’aujourd’hui mais aussi, pour
beaucoup, de demain.
Le rectorat a salué particulièrement ce partenariat en créant un service éducatif
piloté par Geneviève Passani et Marina Loritte, enseignantes, qui travaillent à la
coordination entre les 2 structures et surtout à la conception, avec notre service
communication, d’une lettre électronique d’information artistique et pédagogique à
destination des enseignants et des élèves “L’École Aubussonière”.
Les cours de l’enseignement spécialisé Théâtre-Expression Dramatique sont assurés
par un professeur du lycée Eugène Jamot, Geneviève Passani et des comédiens ou
metteurs en scène professionnels : Bruno Marchand du Cyclique Théâtre, alexandra
courquet de la compagnie L’abadis et Renaud Frugier de L’unijambiste.
Les ateliers théâtre du collège et du lycée sont encadrés par Marina Loritte,
enseignante et Laurianne Baudoin du Cyclique Théâtre.
Enfin, la classe à horaires aménagés théâtre est animée par Pascal Gil enseignant
et céline deest-coirre pour le Conservatoire Départemental Émile Goué.
75
PaRtenaRiat
Depuis sa création en 1981 et sa labellisation Scène Nationale en 1991, le Théâtre Jean Lurçat a
ajouté à son titre une mission territoriale à l’échelle départementale et régionale en investissant les
plateaux et les scènes du Limousin. Cette mission de développement artistique s’est concrétisée avec
des artistes nationaux et régionaux, mais également autour de partenariats entre structures
culturelles, associations locales, collectivités, administrations et services de l’État.
Avec les artistes et la volonté active des réseaux professionnels et des collectivités territoriales, de
nombreux projets ont vu le jour. danses Vagabondes en Limousin, Festival créé en 2003, qui a lieu
en alternance avec au bord du risque, Festival de curiosités créé en 2011. itinéraires d’artistes,
spectacles vagabonds en Limousin créés en 2002, une programmation en décentralisation, véritable
saison culturelle sur la Communauté de communes de Bourganeuf-Royère-de-Vassivière et sur la
Communauté de communes Creuse Grand Sud. Cette saison, des artistes installés en région tels
que Alban Coulaud - O’Navio Théâtre, Thomas Visonneau - Cie du Pas suivant, Muriel Corbel Cie Grégoire, Jean-Louis Baille et Lucie Gougat - Cie des Indiscrets bénéficient de ces partenariats
sous forme de soutiens croisés.
À la croisée des chemins, la Scène Nationale entretient des rapports privilégiés avec les partenaires
locaux d’Aubusson-Felletin. Elle développe des partenariats fertiles avec les structures départementales,
de Guéret, La Souterraine, la Bibliothèque Départementale de la Creuse, le Conservatoire de musique
et de danse, l’ADIAM 23, la Métive et Pays’Sage.
Elle engage des productions avec les structures professionnelles de la région, Théâtre de l’Union-CDN
de Limoges, Festival des Francophonies, Centres culturels municipaux de Limoges.
Elle invente chaque saison de nouveaux projets avec de nouveaux partenaires. Chaque saison, ces
partenaires sont aussi des opérateurs culturels très actifs. Nous vous invitons à découvrir leurs activités :
le Sirque-Pôle National des Arts du Cirque-Nexon-Limousin, Théâtre de l’Union-CDN du Limousin, Opéra
Théâtre de Limoges, Centres culturels municipaux-Limoges, Festival Les Francophonies en LimousinLimoges, Centre International d’Art et du Paysage de l’Île de Vassivière, Théâtre des Sept CollinesScène conventionnée-Tulle, Théâtre Les Treize Arches-Brive, Pôle Culturel La Mégisserie–Saint-Junien,
La Fabrique-Scène conventionnée-Guéret, Centre Culturel Yves Furet-La Souterraine.
iLs noUs accoMPaGnent
Différents organismes ou structures accompagnent la Scène Nationale pour l’accueil d’un spectacle,
une exposition ou un rendez-vous singulier.
À Aubusson, la librairie la Licorne où vous retrouvez tous les ouvrages présentés cette saison, L’AvantScène, le cinéma Art & Essai Le Colbert, la Médiathèque intercommunale d’Aubusson-Felletin et la Cité
internationale de la tapisserie et de l’art tissé.
Les acteURs cULtUReLs cReUsois
Depuis quelques années, la Scène Nationale organise des rencontres entre acteurs culturels. Se
rencontrer, se connaître, échanger sur nos activités et enclencher ainsi une réflexion commune sur le
département. Chaque opérateur évoque son actualité, ses problématiques, ses axes de développement.
De cette familiarité et reconnaissance se dégagent peu à peu des envies d’agir, des connivences
et de vrais partenariats : ADIAM 23-Guéret, Bibliothèque Départementale de la Creuse-Guéret,
Conservatoire Départemental Émile Goué-Guéret, La Métive- Le Moutier d’Ahun, Centre International
d’Art et du Paysage de l’Île de Vassivière, Pays’Sage-Flayat, Quartier Rouge-Felletin, Naut’ActiveChampagnat, L’Atelier-Émile a une vache–Royère-de-Vassivière.
76
accès cULtURe : dU BoUt des oReiLLes
dispositif creusois favorisant l’accès culturel aux publics empêchés
Cette saison, la Scène Nationale d’Aubusson, soutenue par la DRAC Limousin et le Conseil général
de la Creuse, reconduit un projet autour du milieu hospitalier, en direction des publics empêchés.
Après les interventions dansées de Nathalie Pernette dans les EHPAD de Royère-de-Vassivière, La Courtine
et d’Aubusson, thomas Visonneau, de la cie du Pas suivant et Martine altenburger de l’ensemble
Hiatus vont prendre le relai à l’intérieur de ces établissements pour mener des mises en musique de
textes poétiques. Une classe de primaire sera associée à chaque intervention dans les établissements.
La librairie la Licorne d’Aubusson, et la médiathèque intercommunale d’Aubusson-Felletin sont partenaires
du projet.
Les interventions dans les eHPad auront lieu les lundi 2 et mardi 3 février
Une séance tout public à la médiathèque le mercredi 4 février
cHez nos Voisins
Des spectacles que nous avons repérés pour vos sorties
Centre Culturel Yves Furet, La Souterraine
D’hommages sans interdits, Jean-Claude Dreyfus
samedi 8 novembre à 20h30
Hilum, Cie les Antliaclastes
mardi 3 février à 20h30
Plouf, Cie des Indiscrets, Petites scènes,
jeudi 12 mars à 20h30, salle des fêtes de Bazelat
La Fabrique-scène conventionnée de Guéret
L’art et la révolte, hommage musical à Albert Camus, Abd al Malik
Jeudi 20 novembre à 20h30, Espace André Lejeune
The Waves, concert
samedi 20 décembre à 21h
Le silence de l’exode, Yom, concert
Vendredi 20 février à 21h
qUeLqUes PRoJets aRtistiqUes en toURnÉe en cReUse
La Scène Nationale d’Aubusson, La Fabrique-Scène conventionnée de Guéret et Le Centre Culturel
Yves Furet de La Souterraine accueillent cette saison en commun,
Et après !, Cie des Indiscrets
jeudi 27 novembre, Centre Culturel Yves Furet, La Souterraine
Ravel, sur le marché de Limoges, Orchestre de Limoges et du Limousin
samedi 7 février, La Fabrique-scène conventionnée de Guéret
77
caLendRieR
Les sPectacLes toUt PUBLic
78
Vendredi 12 septembre
Lundi 29 septembre
Jeudi 9 octobre
Jeudi 16 octobre
Jeudi 6 novembre
Vendredi 7 novembre
18h
20h30
20h30
20h30
19h30
19h30
Jeudi 13 novembre
20h30
Mardi 25 novembre
Mardi 9 décembre
Vendredi 12 décembre
Vendredi 19 décembre
Jeudi 15 janvier
Jeudi 29 janvier
dimanche 8 février
Mercredi 11 février
Mardi 17 février
Lundi 16 mars
Vendredi 20 mars
Jeudi 26 mars
Jeudi 2 avril
Vendredi 10 avril
Jeudi 16 avril
Mardi 21 avril
Mardi 12 mai
du vendredi 29
au dimanche 31 mai
19h30
20h30
19h30
19h30
20h30
20h30
16h
20h30
20h30
19h30
19h
20h30
20h30
20h30
20h30
20h30
20h30
PRÉSENTATION DE SAISON
ACROBATES
SŒURS
BIRDS ON A WIRE
arts de la piste
théâtre
Musique, chanson
p. 2
p. 11
p. 15
p. 19
PLATONOV
théâtre
p. 21
17 NUITS SANS SOMMEIL,
LISTE DE VIES & BOLÉRO DEUX
L’HISTOIRE DU THÉÂTRE EN DEUX LEÇONS
LES GUERRIERS
TÜLÜ
UN
LA FIN DU MONDE EST POUR DIMANCHE
CE QUI N’A PAS DE NOM
RAVEL, SUR LE MARCHÉ DE LIMOGES
LA LÉGÈRETÉ DES TEMPÊTES
TRÈS NOMBREUX, CHACUN SEUL
LES OMBRES BLANCHES
SAVOIR ENFIN QUI NOUS BUVONS
ET APRÈS !
TITRE INSTABLE
ALI 74, LE COMBAT DU SIÈCLE
TRAVAIL
ELLE BRÛLE
PETIT EYOLF
danse
p. 23
théâtre
théâtre
Musique, installation plastique
Bilboquet
théâtre, humour
théâtre
orchestre de Limoges et du Limousin
danse, musique
théâtre documentaire
danse
cabaret musical et déjanté
théâtre
arts de la piste
théâtre, musique, vidéo
danse, installation vidéo
théâtre
théâtre
p. 25
p. 27
p. 29
p. 31
p. 33
p. 37
p. 39
p. 41
p. 43
p. 45
p. 47
p. 49
p. 53
p. 57
p. 59
p. 61
p. 63
FESTIVAL AU BORD DU RISQUE #3
cabinet de curiosités
p. 67
Les sPectacLes JeUne PUBLic
Vendredi 3 octobre
10h et 14h30
Mardi 14 octobre
10h et 14h30
Mardi 25 novembre
14h30
Mercredi 26 novembre
Établissement scolaire
Jeudi 27 novembre
Établissement scolaire
Vendredi 12 décembre
14h30
Mardi 17 mars
10h et 14h30
Lundi 30 et mardi 31 mars 10h et 14h30
Mardi 19 mai
10h et 14h30
LES CONTES-DITS-DU-BOUTDES-DOIGTS
LA CONSTELLATION DU CHIEN
conte
p. 13
théâtre
p. 17
L’HISTOIRE DU THÉÂTRE
EN DEUX LEÇONS
théâtre
p. 25
TÜLÜ
LES OMBRES BLANCHES
ALORS, ILS ARRÊTÈRENT LA MER
DZAAA ! RÉCRÉATION MONGOLE
Musique, installation plastique
danse
théâtre, marionnettes
conte, musique
p. 29
p. 45
p. 51
p. 65
Les sPectacLes VaGaBonds
Mercredi 1er octobre
19h30 La Villedieu
Vendredi 14 novembre 19h30
Mercredi 26 novembre
Jeudi 27 novembre
Lundi 1er décembre
Mardi 2 décembre
Lundi 19 janvier
Mardi 20 janvier
du 2 au 4 février
Mercredi 8 avril
samedi 11 avril
Mercredi 20 mai
Jeudi 21 mai
Montboucher
Établissement scolaire
Établissement scolaire
19h30 saint-Pierre-Bellevue
19h30 saint-Marc-à-Loubaud
19h30 Faux-Mazuras
19h30 Faux-la-Montagne
accès culture
14h30 et 19h30 saint-Pardoux-Morterolles
14h30 et 19h30 Gioux
19h30 La nouaille
19h30 Le Monteil-au-Vicomte
LES CONTES-DITSconte
DU-BOUT-DES-DOIGTS
17 NUITS SANS SOMMEIL,
danse
& LISTE DE VIES
p. 13
p. 23
L’HISTOIRE DU THÉÂTRE
EN DEUX LEÇONS
théâtre
p. 25
RHIZIKON
arts de la piste
p. 35
DU BOUT DES OREILLES
LE PETIT CERCLE BOÎTEUX
DE MON IMAGINAIRE
DZAAA !
RÉCRÉATION MONGOLE
Lecture, musique
p. 73
Petit cirque archaïque
p. 55
sous chapiteau
conte, musique
p. 65
79
PRODUCTIONS DES SPECTACLES
acrobates
Production déléguée Le Monfort-Laurence de Magalhaes
co-productions Théâtre de la Ville-Paris, Théâtre VidyLausanne-Suisse, L’Agora-Pole National des Arts du
Cirque-Boulazac-Aquitaine, Cirque-Théâtre d’Elbeuf-Pôle
National des arts du Cirque Haute Normandie-Elbeuf,
L’Hippodrome-Scène nationale-Douai, Le Nouveau RelaxScène conventionnée-Chaumont soutiens Ministère de la
culture et de la communication-DRAC Ile-de-France, Académie
Fratellini-centre international des arts du spectacle-SaintDenis, la Fondation BNP Paribas résidences Le Monfort
théâtre-Paris, L’Hippodrome-Scène nationale-Douai, La
Faïencerie-Théâtre-Scène conventionnée-Creil, La Ferme
du Buisson-Scène nationale-Marne-la-Vallée, Le Nouveau
Relax-Scène conventionnée-Chaumont.
Les contes-dits-du-bout-des-doigts
Production Les compagnons de Pierre Ménard
sœurs
Production Au Carré de l’Hypoténuse-France, Abé Carré Cé
Carré-Québec, compagnies de création co-productions
Le Grand T-scène conventionnée de Loire-AtlantiqueNantes, le Théâtre National de Chaillot-Paris, le Théâtre
de l’Archipel-Scène nationale-Perpignan, Le Quartz-Scène
nationale-Brest soutien l’Athanor et la ville de Guérande
Wajdi Mouawad est artiste associé au Grand T. La
compagnie est conventionnée par le Ministère de la
culture et de la communication-DRAC Pays de la Loire et
la ville de Nantes. Abé Carré Cé Carré bénéficie du
soutien du Conseil des Arts et des Lettres du Québec.
La constellation du chien
Production O’Navio co-productions Les Francophonies
en Limousin, L’Apostrophe-Scène Nationale-Cergy Pontoise
et Val d’Oise, Théâtre de l’Union-CDN du Limousin, Centres
Culturels municipaux de Limoges, La Coloc’ de la Cultureville de Cournon d’Auvergne, Scène Nationale d’Aubussonthéâtre Jean Lurçat, Théâtre du Cloître-Scène conventionnéeBellac collaboration avec La Nuit européenne des chercheurs
pilotée par la Fondation partenariale de l’Université de
Limoges. Aide à la co-production de la région Limousin.
Birds on a wire
Production et diffusion Madamelune soutien Adami,
CNV, SACEM et SPPF.
Platonov
Production Collectif Les Possédés co-productions Théâtre de
Nîmes-Scène conventionnée pour la danse contemporaine,
Scène Nationale d’Aubusson-théâtre Jean-Lurçat, La CollineThéâtre National-Paris, La Comédie-Scène nationaleClermont-Ferrand, Le Bateau Feu-Scène nationaleDunkerque, Les Célestins-Théâtre-Lyon, Le Grand T-scène
conventionnée de Loire-Atlantique-Nantes, L’ÉquinoxeScène nationale-Châteauroux, Théâtre Olympia-Centre
Dramatique Régional-Tours, MA-Scène nationale-Pays de
Montbéliard, Théâtre de Rungis, La Passerelle-Scène
nationale des Alpes du Sud-Gap, Théâtre Firmin GémierLa Piscine-Antony soutien du Fonds d’insertion de l’ESTBA
financé par le Conseil régional d’Aquitaine résidence la
Ferme du Buisson-Scène nationale-Marne la Vallée.
17 nuits sans sommeil, Liste de vies et Boléro deux
17 nuits sans sommeil, Liste de vies
co-production les Treize Arches-Scène conventionnéeBrive.
80
Boléro deux
co-production 96, Contre Jour-Centre Chorégraphique
National de Franche-Comté-Belfort, La Filature-Scène
nationale-Mulhouse, Théâtre de la Ville-Paris, Centre Jean
Renoir, Scène nationale-Dieppe, La Coursive-Scène
nationale-La Rochelle.
L’histoire du théâtre en deux leçons
Production Cie du Pas suivant co-production Centres
culturels municipaux de la ville de Limoges.
Les guerriers
Production déléguée Le Cyclique Théâtre co-production
Théâtre-Scène Conventionnée-Aurillac avec l’aide du
Ministère de la culture et de la communication-DRAC
Auvergne, Le Conseil Régional Auvergne, Le Conseil
général du Puy-de-Dôme, la Ville de Clermont-Ferrand
soutien Le Fracas-CDN-Montluçon.
tülü
Production Les Sœurs Grées co-productions fondation
Laborie en Limousin, Centre International d’Art et du
Paysage-Ile-de-Vassivière, K2-Izmir, Éditions MF, Festival
Destination Ailleurs–Ile-de-Vassivière.
Un
Production ARCAD.
La fin du monde est pour dimanche
Production Les Productions de l’Explorateur, La CoursiveScène nationale-La Rochelle, Le Théâtre de la PépinièreParis, Scène nationale-Albi soutien Pôle Culturel-Commune
d’Ermont, CADO-Orléans production déléguée Valérie
Lévy et Corinne Honikman assistées de Constance Quilichini.
Rhizikon
Production Rhizome-Cie Moglice-Von Verx co-production
Scène nationale de Sète et du Bassin de Thau soutien le
Conseil régional Languedoc-Roussillon dans le cadre de
Languedoc-Roussillon lycéen tour.
ce qui n’a pas de nom
Production déléguée Les voisins du dessous co-productions
MC2:Grenoble, Les Nouvelles Subsistances-Lyon, Scène
Nationale d’Aubusson-théâtre Jean Lurçat, Le Grand
Angle-Voiron, Théâtre Théo Argence-Saint-Priest, Groupe
des 20-Rhône-Alpes.
Ravel, sur le marché de Limoges
L’Orchestre est financé pour sa mission lyrique et
symphonique par la Ville de Limoges et le Conseil
régional du Limousin.
La légèreté des tempêtes
Production CFB 451 co-productions Le Théâtre-Scène
nationale-Mâcon, Théâtre des Bergeries-Noisy-le-Sec,
Théâtre-Rungis, Chorège-Relais Culturel Régional du Pays
de Falaise, Accueil studio-CCN-La Rochelle-Kader Attou,
Le Cargo-Segré soutiens SPEDIDAM, Fonds SACD Musique
de Scène résidences de création La Briqueterie-CDCVal-de-Marne–Vitry-sur-Seine, Les Brigittines-Centre d’Art
Contemporain du Mouvement-ville de Bruxelles remerciements
au CCN de Créteil et du Val-de-Marne / Compagnie Käfig et
à l’Atelier de Paris Carolyn Carlson. La compagnie est soutenue
par le Ministère de la culture et de la communicationDRAC Île-de-France au titre de l’aide à la compagnie
chorégraphique conventionnée, par le Conseil régional
Île-de-France au titre de la permanence artistique et
culturelle et de l’Emploi-tremplin, par le Conseil général
du Val-de-Marne au titre de l’aide au fonctionnement. La
compagnie est en résidence au Théâtre de Rungis (94).
Pôle National des Arts du Cirque en Bretagne, ThéâtreCusset, La Cascade-Pôle National des Arts du CirqueBourg-Saint-Andéol, Le Nouveau Relax-Scène conventionnéeChaumont, CIRCa-Pôle National des Arts du Cirque-Auch.
très nombreux, chacun seul
Production déléguée La Mouline / Jean-Pierre Bodin
co-productions Act-Opus-Compagnie Roland Auzet,
GRAT/Jean-Louis Hourdin, la Ville de Chauvigny et la
Mégisserie-Saint-Junien avec l’aide du Ministère de la
culture et de la communication-DRAC-Poitou-Charentes,
l’aide à la diffusion du Conseil régional Poitou-Charentes,
du Conseil général des Deux-Sèvres soutiens Théâtre
Dijon Bourgogne, Société d’archéologie et du Musée
d’histoire et d’archéologie de Chauvigny. La résidence à
Chauvigny a reçu le soutien du Ministère de la culture et
de la communication-DRAC Poitou-Charentes dans le
cadre de la mission Culture pour chacun et du Conseil
régional Poitou-Charentes dans le cadre de l’aide à la
création et à la diffusion en région.
Le petit cercle boîteux de mon imaginaire
Production Cie Zampanos.
Les ombres blanches
co-productions, accueils en résidence Compagnie Pernetteassociation NA, Scène Nationale d’Aubusson-théâtre Jean
Lurçat, Les Deux Scènes-scène nationale-Besançon, MAscène nationale-Pays de Montbéliard, La Passerelle-scène
nationale-Gap, Le Dôme-scène conventionnée-Albertville,
Gallia Théâtre-scène conventionnée-Saintes soutien Conseil
général du Doubs. Aide à la co-production de la région Limousin.
savoir enfin qui nous buvons
accompagnement et production L’Usine-Scène conventionnée pour les arts dans l'espace public-Tournefeuille /
Toulouse Métropole co-productions et résidences Le
Channel-Scène nationale-Calais Le Grand T-Scène
conventionnée de Loire-Atlantique-Nantes, Le Carré / Les
Colonnes, Scène conventionnée-Saint Médard en Jalles /
Blanquefort, Pronomade(s) en Haute-Garonne, Centre
National des Arts de la Rue-Encausse les-Thermes,
Excentrique-Festival porté par Culture O Centre-Orléans,
Ateliers de développement culturel, La Paperie, Centre
National des Arts de la Rue-Angers, AGORA-Pôle
National des Arts du Cirque-Boulazac.
et après !
co-production Théâtre de l’Union-Centre Dramatique
National du Limousin, Théâtre des 7 collines-Scène
conventionnée-Tulle, Théâtre du Cloître-Scène conventionnéeBellac soutiens Centres culturels-Limoges, Le Transfo-Art
et Culture en région Auvergne, Scène Nationale
d’Aubusson-théâtre Jean Lurçat, Fabrique ÉphémérideVal-de-Reuil, Centre culturel Robert Margerit-Isle, Mairie
de Billom, Théâtre de la Marmaille-Limoges avec le
concours du Ministère de la culture et de la communicationDRAC Limousin.
alors, ils arrêtèrent la mer
Production déléguée Le Tas de Sable-Ches Panses
Vertes, Pôle des Arts de la Marionnette-région PicardieLieu compagnonnage marionnette soutiens Maison du
Théâtre-Amiens, Amiens Métropole, Théâtre de la
Marmaille-Limoges en co-réalisation avec le Théâtre
Dunois.
titre instable
Production Groupe Bekkrell co-productions et partenaires
Scène Nationale d’Aubusson-théâtre Jean Lurçat, Le MonfortParis, La brèche-Pôle National des Arts du Cirque de
Basse-Normandie, l’Espace Périphérique (Mairie de ParisParc de la Villette), Cirque-Théâtre d’Elbeuf-Pôle National
des Arts du Cirque de Haute-Normandie, Carré Magique-
ali 74, le combat du siècle
Production déléguée ici même-Rennes Production La
Volige-Cie Nicolas Bonneau co-productions NEST
Théâtre-CDN-Thionville-Lorraine, La Coupe d’or-Scène
conventionnée-Rochefort, Théâtre-Charleville-Mézières, Le
Théâtre-Scène conventionnée-Thouars, Ville de Bayeux,
La Halle aux Grains-Scène Nationale-Blois, Dieppe-Scène
Nationale, Les Carme-La Rochefoucauld, Cie Tam-TamKinshasa-République démocratique du Congo avec l’aide
du Ministère de la culture et de la communication-DRAC
Poitou-Charentes, Institut Français-Le Conseil régional PoitouCharentes, le Conseil régional de Poitou-Charentes, le
Conseil général des Deux-Sèvres soutien SPÉDIDAM.
travail
co-productions Maison de la Culture de la Seine-SaintDenis-MC 93, la Briqueterie-Centre de développement
chorégraphique du Val-de-Marne, la Coupole-Scène
nationale-Sénart, la Maison des Métallos-Établissement
culturel-ville de Paris, Le Channel-Scène nationale-Calais,
la Maison de la Culture-Bourges soutien Ministère de la
culture et de la communication-DRAC Centre, le Conseil
régional Centre, le Conseil général du Cher, la ville de
Bourges, le Conseil Régional d’Île-de-France et du
Ministère de la culture et de la communication (SCPCI).
elle brûle
Production déléguée La Comédie de Valence-Centre
Dramatique National Drôme-Ardèche co-productions
Compagnie Les Hommes Approximatifs, La Comédie de
Valence-Centre Dramatique National Drôme-Ardèche, La
Comédie de Saint-Étienne-Centre Dramatique National,
La Colline-Théâtre National-Paris, Comédie de CaenCentre Dramatique National de Normandie, Centre
Dramatique National des Alpes-Grenoble, Centre
Dramatique Régional-Tours. Ce projet a reçu l’Aide à la
création du Centre national du Théâtre.
Petit eyolf
Production déléguée L’Espace des arts-Scène nationale
de Chalon-sur-Saône co-productions Comédie de CaenCentre Dramatique National de Normandie, L’Espace des
arts-Scène nationale de Chalon-sur-Saône, Le Théâtre
des Célestins-Lyon, Le Parvis-Scène nationale-Tarbes, le
Théâtre Gérard Philipe-Champigny, Le Grand LogisScène conventionnée-Bruz, Le Théâtre-Pays de Morlaix,
Compagnie Les Cambrioleurs avec le soutien du T2GCDN-Gennevilliers et de l’Établissement Public du Parc et
de la Grande Halle de la Villette-Paris avec la participation
artistique du Jeune Théâtre National.
dzaaa ! Récréation mongole
Production Cie la Tortue co-production MA-Scène NationalePays de Montbéliard, La Ferme de Bel Ébat-Théâtre de
Guyancourt, La Maison du Conte-Chevilly-Larue, Scène
Nationale d’Aubusson-théâtre Jean Lurçat, l’Espace culturel
les Forges-Fraisans, le festival Rumeurs Urbaines soutien
Ville de Pantin-Théâtre au fil de l’eau, le Conseil général du
Doubs et de le Conseil régional Franche-Comté aide à la
production Ministère de la culture et de la communicationDRAC Franche-Comté.
81
LA SCèNE NATIONALE, MODE D’EMPLOI
accUeiL, BiLLetteRie, RÉseRVation
L’accueil-billetterie est ouvert au public du mardi
2 septembre au vendredi 17 octobre, le lundi
de 14h à 18h et du mardi au vendredi de 9h à 12h
et de 14h à 18h.
À partir du mardi 4 novembre, du mardi au
vendredi de 14h à 18h, les soirs de spectacle
jusqu’à 20h30 , les lundis de spectacle de 14h à
20h30.
inFoRMation et RÉseRVation
sur place, les réservations sont ouvertes pour
les adhérents dès le 2 septembre. Pour les nonadhérents, l’ouverture à la location se fait un
mois avant chaque spectacle.
Par courrier, vous pouvez envoyer vos
réservations et/ou votre bulletin d’abonnement
accompagné de votre règlement sous 48h.
Par téléphone au 05 55 83 09 09, règlement
sous 48h. Au-delà des 48h, les places sont
remises à la vente.
toute place réservée la veille ou le jour de la
représentation doit être réglée à la réservation.
aucun billet n’est ni remboursé, ni échangé.
La caRte d’adHÉsion
L’adhésion à l’association de gestion de la Scène
Nationale, c’est :
▸ soutenir la programmation, défendre le projet
artistique de la Scène Nationale et l’esprit de
service public qui l’anime,
▸ participer à la vie associative de l’association,
élire vos représentants à l’assemblée générale,
▸ recevoir le Nouveau Journal et les informations
de la Scène Nationale,
▸ bénéficier d’une priorité sur les réservations,
▸ pouvoir souscrire un abonnement,
▸ bénéficier de tarifs préférentiels sur les stages,
ateliers…
adhésion adulte 11 €
adhésion réduite (demandeur d’emploi, étudiant
ou moins de 26 ans) 3 €
adhésion famille (à partir de 3 personnes) 20 €
adhésion collective (comité d’entreprise,
association, établissement scolaire…) à partir
82
de 50 € avec sur demande, distribution d’une
carte nominative gratuite à chaque membre de
la structure adhérente.
L’aBonneMent
Avec l’adhésion, vous pouvez souscrire un
abonnement en choisissant un minimum de
4 spectacles à votre première venue (3 pour les
adhérents réduits). Vous payez ainsi les places
à un tarif unique et pouvez compléter votre
abonnement tout au long de la saison au même
tarif (sous réserve des places disponibles).
Possibilité de payer en deux fois.
L’abonnement adulte tous les spectacles à 10 €.
4 spectacles minimum répartis dans deux
rubriques (découvertes et créations, voir bulletin
d’abonnement).
L’abonnement réduit tous les spectacles à 6 €.
Pour les moins de 26 ans, les étudiants ou les
demandeurs d’emploi.
3 spectacles minimum répartis dans deux
rubriques (découvertes et créations, voir bulletin
d’abonnement).
L’abonnement Étoile pour les gourmands, tous
les spectacles de l’abonnement avec, en plus,
Savoir enfin qui nous buvons offert, soit
22 spectacles pour un coût, adhésion comprise,
de 160 €.
êtRe aBonnÉ/adHÉRent à La
scène nationaLe, c’est aUssi…
(sur présentation de la carte)
Bénéficier d’un tarif préférentiel au cinéma Le
Colbert d’Aubusson.
Bénéficier d’un tarif préférentiel dans les
structures suivantes : Théâtre de l’Union-CDN
du Limousin, Le Sirque-Pôle National des Arts du
Cirque-Nexon-Limousin, La Fabrique-Scène
conventionnée de Guéret, le Centre culturel
Yves Furet de La Souterraine, Le Fracas-CDN de
Montluçon et La Comédie-scène nationale de
Clermont-Ferrand.
coLLectiVitÉs
scoLaiRes
Les associations, comités d’entreprises, groupes
d’individus, établissements scolaires… peuvent
adhérer à la Scène Nationale pour un montant
forfaitaire à partir de 50 €. Cette adhésion permet
à tous les membres de la collectivité de bénéficier
des tarifs adhérents sur tous les spectacles ou
de souscrire un abonnement individuel.
L’établissement scolaire s’acquitte de l’adhésion
collective (à partir de 50 €) et permet ainsi aux
élèves, enseignants et personnels de souscrire
un abonnement (jeune et adulte) ou, pour les
déplacements en groupe, de bénéficier des
tarifs adhérent ou adhérent réduit.
TARIFS
Les spectacles sont répartis en 3 classes de tarifs
▸ PLein taRiF
tarif a 20 €, tarif B 15 €, tarif d adulte 6 € et enfant 4 €
▸ si VoUs êtes adHÉRent à La scène nationaLe
tarif a adhérent 13 € ou adhérent réduit 8 €, tarif B adhérent 11 € ou adhérent réduit 6 €
Certains spectacles sont proposés jumelés à un tarif duo très préférentiel de 16 € pour les 2 spectacles
▸ si VoUs êtes aBonnÉ à La scène nationaLe
Abonné 10 € ou abonné réduit 6 €
taRiF scoLaiRe
soiRs de sPectacLe
Pour les écoles maternelles et primaires en séances
scolaires au théâtre ou en décentralisation : 4 €.
Pour les élèves de l’option Théâtre - Expression
dramatique : adhésion + 4 € la place.
Pour les collégiens et les lycéens : tarif adhérent
réduit.
Pour le respect de tous et des artistes en
particulier, les spectacles débutent à l’heure
précise. L’accès des retardataires peut être
refusé ou soumis aux conditions de la
compagnie invitée. Les photos, avec ou sans
flash, et les enregistrements sonores et vidéos
sont formellement interdits, sauf accords
particuliers avec la direction du théâtre. Pensez
à éteindre votre téléphone portable dès votre
arrivée.
La scène nationale-théâtre Jean Lurçat ne
pourra être tenue responsable des
changements qui interviendraient dans la
programmation et qui seraient indépendants
de sa volonté.
disPositiF d’inseRtion
des PUBLics en diFFicULtÉ
Bénéficiaires du RSA, demandeurs d’emploi en
situation précaire.
Pour faciliter votre venue, des passeports culture
sont mis en place par le Service social du
Conseil général de la Creuse. N’hésitez pas à
contactez le service social de votre commune.
La caRte Be LiM*
Mise en place par le Conseil régional du
Limousin, la carte Be Lim*, carte culture/sport
est à destination de tous les lycéens et apprentis
scolarisés et des 16-20 ans domiciliés dans la
région. www.belim.fr
Une programmation particulière pour les jeunes
enfants vous est proposée en journée. N’hésitez
pas à accompagner votre enfant pour venir
assister à un spectacle programmé à 10h ou
14h30. Cependant, pour chaque spectacle un âge
minimum est indiqué. Faites-nous confiance et
respectez les âges préconisés par les compagnies
et nous-mêmes. Ces indications tiennent compte du
niveau de compréhension, d’attention et de
perception des enfants. Pour les spectacles tout
public proposés en soirée, consultez-nous pour
connaître l’âge minimum préconisé (en général
4 ans).
83
L’ÉQUIPE DU THÉâTRE
direction Gérard Bono
administration Marie-Pierre Jean communication et relations publiques Kevin-Gabriel
Fricot relations publiques Virginie Chabat secrétariat Christine Chausselat
accueil-billetterie Gwladys Gabriel-Lang employée administrative Lisa Rodwell
entretien et affichage Mélanie Shreeve
régie générale et lumière Jean-Christophe Legrand régie plateau Pierre Carnet régie
son Stéphane Ducourtioux avec le renfort des personnels intermittents techniques et
d’accueil
L’ASSOCIATION CCAJL
L’association Centre Culturel et Artistique Jean Lurçat, présidée par Gérard Crinière,
gère la Scène Nationale d’Aubusson-théâtre Jean Lurçat.
membres de droit des représentants de l’État, du Conseil régional du Limousin,
du Conseil général de la Creuse et de la ville d’Aubusson
membres fondateurs Jacqueline Defemme-Verdier et André Chandernagor
membres associés Geneviève Azaïs, Laurent Rouby, Gérard Crinière, Isabelle Grand
membre adhérent Annette Paquignon (MGEN), représentante des adhérents collectifs
représentants des adhérents individuels Patrick Faure, Daniel Petitbon, Marie-Ange
Gracia et Jean Régnier
composition du bureau Gérard Crinière président Daniel Petitbon vice-président Patrick
Faure trésorier Marie-Ange Gracia secrétaire
directeur de la publication Gérard Bono conception Scène Nationale d’Aubusson rédaction Cathy Blisson,
journaliste (p. 15, 21, 27, 37, 41, 43, 45, 53, 59, 61 et 63) et Scène Nationale d’Aubusson visuel de saison
Graphic Développement création graphique Scène Nationale d’Aubusson et Expatatas webmaster Graphic
Développement impression DGR-Limoges licences 1-1038264, 2-1038265, 3-1038263 code aPe 9004Z siRet 315 534 057 000 23
iconographie Artéos, Nicolas Barbarin, Christian Bes, Jean-Luc Betini, Olivier Biks, Renaud Callebaut, Cyclique théâtre,
Jean-Louis Fernandez, P. Gérard, Goudal, Groupe Clara Scotch, Pascale Henry, Jeremiah, Romain Lalire, Thierry
Laporte, Philippe Laurençon, Les compagnons de Pierre Ménard, Véronique Lespérat Héquet, Les Sœurs Grées,
Maleonn, Angélique Lileyre, Virginie Meigné, Benoit Paillé, Christophe Raynaud de Lage, Ernesto Timor, Manuelle
Toussaint, tous droits réservés.
LES PARTENAIRES FINANCIERS
La Scène Nationale est subventionnée pour son fonctionnement par le
Ministère de la culture et de la communication-DRAC Limousin, le
Conseil général de la Creuse, le Conseil régional du Limousin et les
villes d’Aubusson et Felletin
AVEC LE SOUTIEN
ONDA-Office National de Diffusion Artistique
PARTENAIRES PRESSE
La Scène Nationale bénéficie de l’aide de Quadria à Limoges
et d’un accord particulier avec l’Hôtel de la Beauze à Aubusson.
Avec le soutien de L’Avant-Scène.
Retrouvez toute la programmation, l’actualité, les informations pratiques,
l’histoire du théâtre et les archives sur
www.ccajl.com
scène nationaLe d’aUBUsson - tHÉâtRe Jean LURçat
Avenue des Lissiers, BP 11 - 23 200 Aubusson
billetterie 05 55 83 09 09
administration 05 55 83 09 10
infos@ccajl.com / www.ccajl.com
www.facebook.com/scenenationale.aubusson
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising