théâtre du parc - Andrézieux Bouthéon

théâtre du parc - Andrézieux Bouthéon
“
Le monde n’est pas
seulement à habiter,
il est aussi à inventer.
”
Saison
2014 - 2015
2
Édito
L’accès et le développement de la culture pour tous restent une volonté politique d’Andrézieux-Bouthéon, notamment par la
programmation diverse et de qualité du théâtre.
Nouvelle élue, je suis heureuse et honorée de ma nouvelle fonction et souhaite continuer cet engagement auprès de vous.
Je remercie sincèrement Martine Crawford pour le travail accompli lors de son mandat.
Le Théâtre du Parc, en deux ans, a augmenté sa fréquentation en nombre d’abonnés et a vendu davantage de places à l’unité.
Ce succès est dû au travail des professionnels de l’équipe du théâtre ; nous leur sommes reconnaissants.
Le Département et le Conseil Régional nous soutiennent dans notre projet artistique actuel.
Nous maintenons les tarifs précédents, avec des abonnements plus complets afin de vous faire découvrir d’autres types de
spectacles.
Nous poursuivons l’offre en direction des scolaires, de la maternelle au lycée, avec plus de 4000 places proposées pour que
chacun, à tout âge, participe à la vie culturelle de notre commune.
Soutenant les associations, nous recevons les deux festivals « l’Été Indien » et « Coulisses d’Automne ».
Nous développons aussi notre partenariat avec les différentes structures culturelles, particulièrement avec l’ouverture en
2015 du pôle culturel (conservatoire-médiathèque) qui offrira un nouveau potentiel pour des spectacles adaptés.
Nous vous remercions tous pour votre confiance et votre fidélité et vous invitons à découvrir cette nouvelle saison 2014-2015.
Nous espérons vous retrouver nombreux au cours des différents spectacles.
Hélène Fabre,
adjointe à la culture
Jean-Claude Schalk,
maire d’Andrézieux-Bouthéon
3
Le mot du directeur
L’envie de vous dire merci. Vous avez été nombreux à nous faire confiance, à renforcer votre présence au théâtre. Nouer une
relation d’estime a aidé à faire converger les volontés pour que le théâtre reste un lieu dédié au spectacle vivant de qualité,
exigeant et populaire.
Dans ce lieu de vie et de rencontre, ouvert à tous, la parole des artistes offre de nouveaux possibles et ne cesse de remettre
en question nos regards de spectateurs. Les propos artistiques visent à nous faire grandir, avec humour, poésie, audace,
réalisme, dérision parfois, et nous rappellent le sens du service public de la culture.
Le thème de la filiation nourrit la programmation 2014 - 2015. L’héritage familial est inséparable de la condition humaine. Le
choix face à son devenir auquel sont confrontés tant de héros dans la poursuite de leur quête : celle de la vérité, de sa vérité,
de soi-même : Hamlet, Œdipe, Antigone, le Cid, Pantagruel … Des mythes fondateurs sont à l’affiche. Tous nous révèlent avec
force et humanité notre liberté, notre capacité à changer le cours de nos vies.
« Le monde n’est pas seulement à habiter, il est aussi à inventer » disait le poète Patrick Chamoiseau.
D’autres belles affiches sont là : Jean-François Zygel et l’EOC font la leçon de musique, l’emblématique Olivier Py donne la
parole à Miss Knife, le concert de CharlÉlie Couture coïncidera avec la sortie attendue de son prochain album, de la danse
de haut niveau avec deux Centres chorégraphiques nationaux : Malandain Ballet de Biarritz et le très plébiscité Kader Attou.
Nous fêterons des retrouvailles, non préméditées, mais parce que la qualité artistique s’impose par elle-même : Fellag, les
Semianyki, la Cie les Anges au plafond, l’Agence de Voyages Imaginaires ... Beaucoup d’entre vous verront au fil des pages ce que
d’autres ne savent pas, parce que vous étiez là.
L’aide à la création reste toujours bien ancrée dans nos orientations. Le Travelling Théâtre, la Cie Stylistik et celle des
Transformateurs résideront un temps donné sur scène pour amorcer ou finaliser leurs prochains spectacles.
Enfin, parce que l’expérience du cirque Pagnozoo a été une réussite la saison dernière, nous la reconduisons avec le réseau
Loire en scène et l’accueil du prestigieux cirque Akoreacro, sur les bords de Loire, en clôture de saison.
Vous disposez de ce programme avec choix et libre arbitre. Que vous soyez hésitant ou enthousiaste à sa lecture, la place est
donnée à qui veut bien la prendre. L’important est là, pour faire un pas de plus ensemble et défier la gravité.
Tenons tête aux idées reçues,
Patrice Melka
4
aide à la création
Compagnie les Transformateurs
Théâtre
L
« Compagnie Stylistik
Danse
A
a compagnie les Transformateurs est invitée à participer à la vie du Théâtre du Parc dès janvier 2015. Je serai
donc régulièrement présent à Andrézieux-Bouthéon pour
vous rencontrer et échanger autour de la prochaine création
de la compagnie, afin de construire des projets ensemble. Le prochain spectacle, Festum, s’articulera autour de la
notion de fête dans la ville, à travers l’histoire des carnavals
ancestraux et des rituels païens, pour en proposer une version plus actuelle. Il s’agira d’un spectacle participatif mêlant acteurs professionnels et amateurs. Chacun pourra y trouver sa place, des
plus jeunes aux plus anciens.
Nous lancerons le spectacle par une déambulation dans
la rue qui invitera les spectateurs à nous rejoindre et nous
accompagner dans la salle du théâtre. Nous vous ferons entendre des histoires qui viennent
conter nos peurs contemporaines.
Le rendez-vous est pris, au plaisir de vous y retrouver ! »
bdou N’gom et Clarisse Veaux ont créé la compagnie
Stylistik en 2006. Depuis, ils élaborent une danse sensible
et sensée, enrichissant leur langage hip hop d’autres formes
d’art et d’écriture.
Le Théâtre du Parc a choisi de les accompagner dans la
création de leur prochain spectacle, Sara, qui sera créé et
coproduit au cours de la saison 2015-2016. Pour apprendre
à mieux les connaître, nous vous proposons de découvrir
deux petites formes de leur répertoire, qui seront présentées en première partie d’autres spectacles de la saison :
Entre-deux et Same Same.
Pour préparer cette création, ils bénéficieront de deux
semaines de résidence au plateau. À l’issue de chacune de
ces sessions de travail, quelques jours seront consacrés à
l’action culturelle : ateliers de pratique et rencontres avec
le public. Des actions sont d’ores et déjà prévues avec les
lycées François Mauriac et Pierre Desgranges, d’autres
restent à imaginer …
Nicolas Ramond,
metteur en scène
Théâtre
Travelling théâtre (cf. page 10)
5
4 juil. à 20 h 30
Cirque Tarif : 10 / 14 €
Renseignements
et réservations : 04 77 32 54 13
www.festivaldes7collines.com
Mar.
— partenariats d’été —
au Théâtre du Parc
croisé
les notes de l’espoir
Festival des 7 collines
Compagnie Et des hommes et des femmes
Conception :
Johanne
Madore
Avec : Kyle
Driggs, Jimmy
Gonzalez,
Erika Nguyen,
Maude Parent,
Joachim Ciocca
Musiques : Éric
Forget
Soutien :
Conseil des
arts et des
lettres du
Québec
C
roisé réunit sur scène de jeunes artistes issus de la prestigieuse École nationale de
cirque de Montréal. Dans
un décor épuré et délicat,
des chaises aux armatures
en métal deviennent des
agrès auxquels les acrobates se suspendent. La
lumière, utilisée comme
un miroir déformant, sert
d’écrin à des numéros de
cirque mêlant technique
et élégance, acrobatie,
jonglage et danse.
Estival de la Bâtie
Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel
C
omment peut-on être ému aux larmes par une mélodie et l’instant d’après
commettre les plus
grands crimes ? Peu
de gens savent qu’il
y avait à Auschwitz
deux orchestres. À
partir du témoignage
de musiciens, littéralement sauvés par la
musique, Emmanuelle
Bertrand et Pascal
Amoyel nous font
revivre avec humour
et gravité cette expérience incroyable.
LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE
présente
Information et réservations : 04 77 49 90 20
Espace 42 - 3 rue Charles de Gaulle 42000 Saint-Étienne
Rejoignez-nous aussi sur notre page Facebook
www.lestivaldelabatie.fr
6
8 juil. à 20 h 30
Musique Tarif : 5 / 11 / 20 €
Renseignements
et réservations : 04 77 49 90 20
www.lestivaldelabatie.fr
CRÉATION : DIRECTION DE LA COMMUNICATION - CG42 - DÉPÔT LÉGAL : 04/14 - Crédits photos : Cirque Hirsute - Olivier Houeix – DR - Sita Productions Cie Colette Roumanoff
Ven.
Mise en scène :
Jean Piat
Violoncelle :
Emmanuelle
Bertrand
Piano : Pascal
Amoyel
Musiques de
Kreisler, Liszt,
Bach, Amoyel,
Laks, Bloch,
Chopin et
Messiaen
En partenariat
avec le festival
Jeunes Talents
de Montrondles-Bains.
Du
24 au 28 sept.
Théâtre
Renseignements
et réservations : 06 88 06 00 57
www.ab-coulissesdautomne.fr
Du
— partenariats d’automne —
au Théâtre du Parc
C
Musique et Théâtre
Renseignements et réservations :
06 20 99 36 84 – bri.chalon@yahoo.fr
la belgique
francophone
coulisses d’automne
Festival de théâtre amateur
13 au 19 oct.
L
Festival de l’Été Indien
ette nouvelle édition sera composée de dix spectacles,
a francophonie a connu, et connaît encore, un destin
dont huit en compétition. La séance d’ouverture sera consacrée assez agité en Belgique. Mais, après tout, n’est-ce pas la
à un spectacle d’improvisation théâtrale, une soirée gratuite preuve qu’il s’agit d’un enjeu important sur le plan culturel et
et largement ouverte au
politique ?
public, sur simple réserC’est là un des éléments
vation. Les pièces présenqui nous ont poussés à
tées seront très variées,
retenir ce pays, à la fois
de la comédie de bouleproche et différent : tout
vard à un répertoire plus
comme au Québec, c’est
classique. Une rencontre
parce qu’elle y est contesavec deux auteurs ligétée que la francophonie
riens est prévue samedi
demeure vivante et dyna27 septembre à 17 h. Les
mique, notamment dans
le domaine de la culture.
enfants ne seront pas
oubliés : un spectacle leur
Le temps d’un festival, les
marionnettes liégeoises
sera dédié le dimanche 28
vont donc côtoyer la BD, la
septembre à 11 h. Toutes
les autres séances débutenouvelle scène belge, l’huront à 19 h 30.
mour et, bien sûr, tous les
produits du terroir wallon.
Mer. 15
oct. à 15 h,
spectacle
de marionnettes
JP/TP par
le Théâtre
à Denis
Jeu. 16 oct.
à 20 h, concert
Boyzband
dessinée
et Battle BD
Ven. 17 oct.
à 20 h, soirée
Nouvelle scène
musicale, avec
Getch Gaetano
Sam. 18 oct.
à 20 h 30,
le Cabarire
avec les
Zindésirables
et Albert Roulive
7
Mer.
17 sept. à 16 h
Théâtre du Parc
Projection/rencontre danse et cinéma
Tarif unique : 5 €
Sam.
Halle de marché de la Chapelle
Théâtre
Gratuit
— préambule de saison —
des
arts // des cinés
Temps fort en écho à la Biennale
allons
z’enfants
Appel au rassemblement festif
Troupe du Levant
de la danse de Lyon
L
e Théâtre du Parc et DesArts//DesCinés vous proposent de découvrir le parcours et le travail du chorégraphe
Thomas Lebrun, directeur du Centre chorégraphique national de Tours. Charlotte Rousseau, vidéaste, travaille depuis
plusieurs années avec lui et sera là pour partager le fruit de
cette collaboration. Un temps d’échange unique pour plonger au cœur de leur travail respectif.
La projection/rencontre sera ouverte par une surprise dansée en compagnie des Chaplinettes, personnages fétiches
de la programmation DesArts//DesCinés.
Production : Stéla - le pass pour les étoiles.
Partenariat : CCN de Tours, Opéra Théâtre de Saint-Étienne,
Sou de la Talaudière, Échappé de Sorbiers. Soutien : Saint-Étienne
Métropole, Biennale de la Danse de Lyon. www.desartsdescines.org
8
20 sept. à 18 h
À
l’occasion des Journées du patrimoine, la Troupe du
Levant revisite la mémoire ouvrière dans un spectacle participatif investissant l’espace public. Les spectateurs sont invités à revivre les « grèves de la joie » du Front populaire, les
danses dans les usines, les flirts sur les chaînes de montage
et la buvette improvisée au pied des immeubles … Une fête
théâtralisée, ouverte à tous et gratuite.
Mise en scène : Benjamin Forel.
Avec les comédiens de la Troupe du Levant.
La Troupe du Levant reçoit le soutien de la Ville de Lyon.
— sommaire —
Spectacles
Les Psychopompes�������������������������������������������������������������� 11
Entre-Deux / Fille de ���������������������������������������������������� 13
Pierre à pierre�������������������������������������������������������������������� 15
CharlÉlie Couture�������������������������������������������������������������� 17
Sur le sentier d’Antigone����������������������������������������������������18
El Cid ! ������������������������������������������������������������������������������19
Contes Chinois ������������������������������������������������������������������21
Miss Knife chante Olivier Py����������������������������������������������23
Malandain Ballet de Biarritz����������������������������������������������25
La Cour d’Éole ������������������������������������������������������������������27
Diptyque Feydeau������������������������������������������������������������� 29
Aldebert - Enfantillages 2��������������������������������������������������� 31
Au fil d’Œdipe��������������������������������������������������������������������33
Circus Incognitus���������������������������������������������������������������� 35
Pantagruel ������������������������������������������������������������������������37
Carte blanche à Jean-François Zygel��������������������������������� 39
The Roots��������������������������������������������������������������������������41
Hamlet 60 ������������������������������������������������������������������������43
Semianyki Express��������������������������������������������������������������45
Discours à la nation ��������������������������������������������������������� 47
L’après-midi d’un foehn - version 1 ����������������������������������� 49
Same Same / le Tour de Valse�������������������������������������� 51
Petits chocs des civilisations������������������������������������������������ 53
Ensemble Sylf�������������������������������������������������������������������� 55
Welcome����������������������������������������������������������������������������57
Klaxon��������������������������������������������������������������������������������59
Théâtre
Cirque
Danse
Musique
Très jeune
public
Accueil des scolaires
Démarche�����������������������������������������������������������������������������60
Spectacles : À la porte / City Life����������������������������������61
Actions culturelles ��������������������������������������������������������������� 62
Réseaux et soutiens������������������������������������������������������������� 64
Expositions��������������������������������������������������������������������������� 66
Informations pratiques
Tarifs et formules d’abonnement����������������������������������������� 68
Venir au théâtre / Où réserver ?������������������������������������������� 70
Le théâtre, mode d’emploi����������������������������������������������������71
Calendrier������������������������������������������������������������������������������72
Équipe / Crédits������������������������������������������������������������������� 74
Plan de la salle ����������������������������������������������������������������������75
9
Gilles Granouillet a fondé la compagnie Travelling théâtre en 1989.
En 2002, il crée à Saint-Étienne le
théâtre Le Verso, un lieu ouvert
aux jeunes équipes régionales,
notamment à celles travaillant
sur les écritures contemporaines.
La saison 2012 - 2013 a permis de le découvrir auteur et
metteur en scène, avec Zoom
et Poucet pour les grands. L’accueil
de sa compagnie en résidence
pendant 15 jours et la coproduction de sa nouvelle création s’inscrivent donc dans la continuité.
Ce temps sera l’occasion d’organiser différentes actions de médiation, tout en préservant le travail
des artistes : rencontres avec
Gilles Granouillet et les comédiens, ouverture de répétitions,
etc. La création marquera le début
d’une longue tournée, en région
Rhône‑Alpes et également ailleurs
en France.
10
Ven.
les psychopompes
10 oct. à 20 h
[ découverte ] Théâtre
À partir de 14 ans
Durée : 1 h 20
Compagnie Travelling théâtre
Texte et mise en scène : Gilles Granouillet
Chansons et création musicale :
Claudine Charreyre et Sébastien Quencez
Avec : Yves Barbaut, Anthony Breurec,
Claudine Charreyre, Gilles Fisseau,
Véronique Kapoïan-Favel
Production : Cie Travelling Théâtre
Coproduction : Théâtre du Parc Andrézieux-Bouthéon
Texte édité chez Actes-Sud/Papiers
D
ans la mythologie, le qualificatif de psychopompe est appliqué aux dieux ou
demi-dieux, conducteurs des âmes des morts ; Apollon, Hermès, Orphée en font partie.
Dans sa nouvelle création, l’auteur et metteur en scène stéphanois Gilles Granouillet
crée un personnage de psychopompe résolument contemporain, Pater : adieu la barque
pour conduire les morts d’une rive à l’autre, le trajet se fait désormais en taxi. Demidieu descendu sur terre pour faire son travail, Pater est tout proche des humains. Sans
doute trop proche … C’est là que la comédie commence. D’autant que, confronté à la
léthargie boutonneuse de son fils adolescent, il se met en tête de lui apprendre son
étrange métier. Comédie céleste, certes, mais également comédie de la transmission,
que Gilles Granouillet imagine comme une féérie déjantée, qui laisserait voir les ficelles
de la machinerie théâtrale.
Pour ce road-movie en taxi, il fait appel à cinq comédiens, dont l’expérience laisse présager du meilleur. La musique y est prépondérante, entièrement intégrée au spectacle grâce
au personnage de la chanteuse et à ses chansons jazzy.
Gilles Granouillet propose aux spectateurs un théâtre actif, joyeux, mais dont la mélancolie n’est pas absente. La première représentation de ce spectacle aura lieu au Théâtre du
Parc, après quinze jours de résidence au plateau pour finaliser sa création.
11
Entre-deux
Chorégraphie : Clarisse Veaux
et Abdou N’gom
Interprétation : Abdou N’gom
Musique : Damien Traversaz
Ce projet a obtenu l’aide à la création
2009 DRAC Rhône-Alpes
Coproduction : Initiative d’Artistes
en Danses Urbaines (Fondation
de France, Parc de La Villette, Caisse
des dépôts, ACSE), Karavan Théâtre
de Chassieu
Soutien : association Friends
de la Maison de la Danse.
12
Ven.
entre-deux / fille de
7 nov. à 20 h
[ découverte ] Danse et théâtre
À partir de 14 ans
Durée : 2 h, entracte compris
Compagnies Stylistik et Théâtre du Grabuge
Fille de
Texte et interprétation : Leïla Anis
Mise en scène : Géraldine Bénichou
Musique : Antony Gatta
Coproduction : Maison des métallos
– établissement culturel de la ville de Paris,
NTH8 – Lyon.
Soutien : la Fabrique de Théâtre – Bastia
C
e premier co-plateau de la saison sera l’occasion, en mêlant deux esthétiques,
de donner la parole à des artistes qui questionnent les notions d’identité et d’exil.
Le début de soirée permettra de découvrir le travail de la compagnie Stylistik, accueillie en résidence pour la saison 2014-2015. Entre-deux est un solo puissant et sensible
dans lequel Abdou N’gom, danseur et chorégraphe d’origine sénégalaise, interroge la
question de l’identité et de l’entre-deux cultures : comment se construire lorsqu’on est
partagé entre plusieurs appartenances, lorsqu’on ne se sent ni d’ici, ni d’ailleurs, perçu
de toutes parts comme un étranger ?
et la SPEDIDAM
La compagnie Théâtre du Grabuge
est soutenue par la Région Rhône-Alpes,
la DRAC Rhône-Alpes, la ville de Lyon
et l’ACSE
Le texte Fille de est publié chez
Lansman. En 2013, il a reçu l’aide à la
création du Centre National du Théâtre.
Leïla Anis est lauréate 2012 des journées
de Lyon des auteurs de théâtre.
À ces questions feront écho les mots de la comédienne Leïla Anis. C’est à l’occasion d’un
projet similaire à Pose ta valise – qui avait conduit 30 habitantes d’Andrézieux-Bouthéon
à la création d’un spectacle mêlant chants et récits d’exil en 2012 - 2013 – qu’elle a commencé à écrire, racontant son départ de Djibouti.
Le spectacle Fille de, mis en scène par Géraldine Bénichou, est le récit d’un exil en même
temps que celui d’un devenir. Leïla Anis y est seule en scène, mais redonne corps et voix
à ceux qui peuplent son histoire. La parole, magnifiquement mise en valeur par une scénographie astucieuse, devient chemin vers la liberté de vivre ce qu’on a choisi de devenir.
Une soirée riche, qui mettra les langages artistiques au service d’un propos universel.
13
14
Sam.
pierre à pierre
Teatre de l’Home Dibuixat
15 nov. à 11 h
Représentations scolaires :
ven.
14 nov. à 9 h, 10 h 30 et 14 h 15
[ famille ]
Théâtre d’objets
De 2 à 8 ans
Durée : 30 min
U
« Acteur/Manipulateur : Tian Gombau
Direction : Rosa Díaz
Musique : Mariano Lozano-P
Mise en scène et objets : Isa Soto
Remerciements : Isidro Ferrer, “ Pajarito ”,
l’école de La Marina, Pepa Plana y Oriol
Ramassage de pierres :
Iris, Mariano, Marc, Laia, Olga,
Dominguet, Tian y Rosa
n jour que je me promenais pieds nus sur la plage, je me rendis compte
que la terre était remplie de pierres. J’ai commencé à les classer et à les garder comme
un précieux trésor. Si tu regardes l’intérieur de ces pierres, tu peux voir bien plus qu’une
simple pierre. » Voilà comment débute cette histoire, racontée avec douceur et simplicité
par le comédien-manipulateur Tian Gombau.
Tel un enfant à la plage, il donne corps à son récit en puisant dans les matériaux qui
lui tombent sous la main : du sable, des galets, des brindilles et une boîte de sardines
abandonnée. Sous les yeux ébahis des enfants, le décor se construit et de drôles de personnages prennent vie. Les jeunes spectateurs découvrent que les pierres ont une âme,
qu’il suffit d’écouter pour entendre leur cœur.
L’histoire est celle de l’homme en fer-blanc. Ce petit homme un peu différent cherche des
amis, tout simplement, et, tout simplement parce qu’il est différent, il ne rencontre que
rejet chez ses voisins. Jusqu’au jour où …
Pierre à Pierre est un spectacle étonnant, aussi délicieux qu’inventif, un appel direct à
l’intelligence et à l’imagination des enfants et des parents. Après avoir remporté une
dizaine de prix dans des festivals en Espagne, mais aussi en Chine et en Russie, il a déjà
conquis les spectateurs de plus de 20 pays partout dans le monde.
15
16
Ven.
charlélie couture
CharlÉlie Couture
Karim Attoumane, guitare
Emmanuel Trouvé, clavier
Denis Benarrosh, batterie
Bobby Jocky, basse
21 nov. à 20 h
[ valeur sûre ]
Musiques actuelles
À partir de 12 ans
Durée : 1 h 30
A
rtiste aux multiples facettes, CharlÉlie Couture revient en 2014 avec un nouvel
album, prévu pour l’automne, ImMortel. Ce titre s’entend à la fois en français et dans la
langue de la ville où il vit depuis plus de dix ans, New York ; il en a confié la réalisation à
Benjamin Biolay.
CharlÉlie Couture nous promène au bord des gouffres avec la grâce d’un ange gardien.
Ses chansons nous prennent par la main. On marche avec lui sur le fil de la musique à
la recherche d’un équilibre incertain, entre jazz complice, berceuse consolatrice, cuivres
fatigués d’une fanfare qui s’éteint et guitares rock. On a à la fois le sentiment de retrouver
le CharlÉlie qu’on a aimé, patiné par le voyage de la vie, et la joie enfantine de rencontrer
un être renouvelé.
Biolay est l’artisan de cet assemblage. Le résultat est plein de nuances et de malice, il
nous rappelle qu’une chanson n’impose rien : elle suggère des émotions portées au bout
des doigts. Elle nous offre la consolation sans s’abîmer dans le mensonge de l’illusion.
La lave de CharlÉlie Couture est toujours là, elle nous réchauffe de sa brûlure adoucie, mais son énergie s’est dépouillée de toute agressivité. Tranquillement bouleversant,
ImMortel signe le retour d’un artiste qui a beaucoup à partager.
17
Mar.
25 nov. à 20 h
sur le sentier
d’antigone
Théâtre
À partir de 12 ans
Durée : 1 h 20
Après-spectacle gourmand
Mise en scène : Philippe Car,
assisté de Laurence Bournet
Adaptation et écriture : Valérie Bournet
et Philippe Car, d’après Sophocle
Musique : Vincent Trouble
Avec : Valérie Bournet, Lucie Botiveau,
Marie Favereau
Coproduction : Bonlieu - Scène nationale
d’Annecy, le Cratère - Scène nationale
d’Alès, Théâtre de Cusset, Théâtre Paul
Éluard - Choisy-le-Roi, le Sémaphore Port de Bouc, Théâtre des Bernardines
- Marseille, Institut français de BoboDioulasso - Burkina Faso.
Soutien : DRAC PACA, ADAMI
et Institut français.
18
L
Agence de Voyages Imaginaires
Cie Philippe Car
’Agence de Voyages Imaginaires s’installe au
théâtre pour jouer deux spectacles de son répertoire.
Revisitant les classiques, la troupe investit l’espace
comme un véritable terrain de jeux ; le spectateur est
convié à un voyage, une fête poétique, qui se prolonge par un repas cabaret en musique concocté par
l’équipe. Pour cette première soirée, le spectateur
est invité à s’aventurer Sur le sentier d’Antigone : nous
sommes à Thèbes, Créon prend le pouvoir et décide
que, des deux frères d’Antigone, l’un aura droit à des
funérailles et l’autre pas. Antigone, courageuse et
obstinée, s’oppose à Créon et fait tout pour ensevelir son frère.
Le metteur en scène Philippe Car met Antigone à la
portée de tous, en injectant dans la tragédie humour
et fantaisie. L’histoire est racontée par le clown
Séraphin, accompagné par ses deux anges gardiens
comédiens, musiciens et manipulateurs ; le personnage est un concentré d’émotions et de justesse.
Comme souvent avec cette compagnie, la mise en
scène révèle mille trouvailles, qui donnent vie à un
discours de résistance intemporel.
Ven.
el cid !
28 nov. à 20 h
Représentation scolaire :
jeudi
novembre à 14 h 30
27
[ famille ] Théâtre
À partir de 10 ans
Durée : 1 h 20
Après-spectacle gourmand
Agence de Voyages Imaginaires
Cie Philippe Car
L
a semaine continue avec El Cid !, une adaptation généreuse, ludique et toujours intelligente du
classique de Corneille. L’action y est resserrée autour
des amours menacées de Chimène et Rodrigue,
contraint de tuer le père de sa promise pour laver
l’honneur de son père offensé.
Créé en itinérance sur les routes d’Espagne et
du Maroc, le spectacle est nourri de toutes les
influences du périple. Dans une ambiance de fête
foraine, le texte est magnifiquement vivant et laisse
apparaître de manière saisissante les enjeux dramatiques du dilemme des personnages principaux.
Cinq personnages fictifs, les Alonzos, passant du
jeu théâtral au jeu musical, guident le spectateur à
travers la pièce et le questionnent.
Une fois encore, la force de la mise en scène de
Philippe Car repose sur sa capacité à stimuler tout
à la fois les neurones et les zygomatiques du spectateur. Un Cid festif et enthousiasmant, qui se prolongera par des tables nomades, repas cabaret et
musique à partager avec la compagnie.
Mise en scène : Philippe Car,
assisté de Laurence Bournet
Adaptation et écriture : Philippe Car
et Yves Fravega, d’après Pierre Corneille
Musique : Vincent Trouble
Avec : Philippe Car, Valérie Bournet
ou Lucie Botiveau, Vincent Trouble,
Marie Favereau, Nicolas Delorme
Coproduction : Théâtre du Gymnase
- Marseille, Marseille-Provence 2013,
Théâtre des Sablons - Neuilly-sur-Seine,
Espace Diamant - Ajaccio, le Cratère Scène nationale d’Alès, Instituts français
d’Espagne et du Maroc
Soutien : Institut français de Paris, Région
PACA, SPEDIDAM, SNCM
19
20
Mer.
contes chinois
Théâtre de Nénéka
Textes choisis de Chen Jiang Hong
Mise en scène : François Orsoni
Conteuse : Estelle Meyer
Illustrations : Chen Jiang Hong
Musique : Rémi Berger et Thomas Landbo
Collectivité Territoriale Corse
et Ville d’Ajaccio
Création à l’occasion
du festival Codex 2008
Diffusion Scène 2- Séverine André Liebaut
3 déc. à 10 h
Représentations scolaires :
mar. déc. à 10 h et 14 h
et mer. déc. à 10 h
2
3
[ famille ] Contes picturaux
À partir de 5 ans
Durée : 1 h
L
e peintre et illustrateur Chen Jiang Hong s’est plongé dans ses racines pour trouver l’inspiration de ses histoires. Chacun de ses albums est un objet magnifique, dont
on tourne délicatement les pages pour se laisser transporter. Grâce à la mise en scène
de François Orsoni, ses histoires prennent vie sur le plateau : les couleurs jaillissent, les
images défilent au rythme de la narration, donnant corps à ce spectacle d’une grande
beauté visuelle.
Deux contes, deux techniques d’animation mêlant voix, dessin, vidéo et musique en
direct, qui retranscrivent le caractère intime et ludique d’une lecture du soir dans une
chambre d’enfant. Pour le Prince tigre, les tableaux visuels sont projetés à l’échelle de
la scène ; celle-ci devient une sorte de livre ouvert, des pop-up géants jaillissant du sol.
Le cheval magique de Han Gan est, quant à lui, une véritable performance picturale : le
peintre y dessine l’action à l’encre de chine, faisant du spectateur le témoin du trait en
train d’apparaître. La poésie est dans chacun des dessins et l’action se déploie avant tout
dans l’imaginaire du spectateur.
Ce spectacle est une véritable pépite artistique, captivant les petits et fascinant les grands.
Si la vidéo constitue bien le noyau de la scénographie, elle est ici au service du dessin et
du théâtre, dans sa fonction première : celle de raconter des histoires.
21
22
Sam.
miss knife
6 déc. à 20 h
Musique - cabaret
À partir de 13 ans
Durée : 1 h 30
Après-spectacle gourmand
chante Olivier Py
Avec : Olivier Py - chant, Julien Jolly batterie, Olivier Bernard - saxophone,
flûte, Stéphane Leach - piano,
Sébastien Maire - contrebasse
Musique : Stéphane Leach
Textes : Olivier Py
Musique : Jean-Yves Rivaud pour Les
cafés du Ve, Dans les jardins de Pampelune,
J’ai bien roulé ma bosse, Le tango du suicide
Production : Les Visiteurs du Soir
Coproduction : Odéon-Théâtre de l’Europe
Album disponible chez Actes Sud
C’
est la nuit, dans ce paradis de tristesse où les hommes se parlent pour se
dire ce qu’ils n’osent pas se dire le jour, qu’elle apparaît. Parée de strass et de plumes,
perchée sur d’infinis talons aiguilles, Miss Knife égrène les ballades : les premières sont
consacrées à la vie dans les théâtres, puis la Miss sort en ville, cherche les rencontres et
les paradis perdus.
Personnage inouï créé par Olivier Py, Miss Knife est née presque par hasard en 1996.
Créature de rêve dans tous les sens du terme, elle représente pour son créateur tous
les vécus de toutes les figures de femmes qu’il a rencontrées, admirées ou imaginées.
Avec les années, l’offre d’un soir s’est transformée en demande du public et un second
spectacle a vu le jour en 2013.
Les chansons de Miss Knife disent la vie brève, l’espérance violente, les amours détraquées et les artistes perdants. Elles sont mélancoliques et pleines d’humour.
Olivier Py, comédien, metteur en scène et actuel directeur du festival d’Avignon, se révèle
chanteur aux moyens sûrs et amples : sa voix est chaude, jamais caricaturale ; Barbara et
Marlène Dietrich ne sont pas loin. La musique mêle tango, jazz, romances ; les arrangements sont soignés et la complicité entre la Miss et ses musiciens, tous excellents, est
palpable. Un moment de music-hall d’une qualité rare et d’une grande poésie.
23
24
Ven.
malandain ballet de biarritz
12 déc. à 20 h
[ valeur sûre ] Danse
À partir de 12 ans
Durée : en cours
de création
Centre chorégraphique national
Chorégraphie : Thierry Malandain
Une dernière chanson - 30 min
Musique : Aux Marches du Palais Le Poème Harmonique - Vincent Dumestre
Coproduction : Opéra de Reims, Scène
nationale de Bayonne, Teatro Victoria
Eugenia - Ballet T, CCN d’Aquitaine
en Pyrénées-Atlantiques / Malandain
Ballet Biarritz
La mort du Cygne - 15 min
Musique : Camille Saint-Saëns
Estro (en cours de création)
Musique : Antonio Vivaldi
Coproduction : Teatro Victoria Eugenia Ballet T, Opéra de Reims, CCN d’Aquitaine
en Pyrénées Atlantiques
D
epuis sa création en 1998, Malandain Ballet de Biarritz bénéficie d’une solide
réputation internationale. Ses interprètes sont rompus aux techniques de la danse classique, mais leur expression est résolument actuelle : priorité est donnée au corps dansant,
à sa puissance, sa virtuosité, sa sensualité.
Lauréate du Grand prix 2012 du syndicat de la critique danse, la première pièce du programme, Une dernière chanson, est d’une mélancolie douce et raffinée. Malandain a choisi
de travailler sur des airs d’autrefois, un album de chansons anciennes tout droit sorties
de l’enfance, magnifiquement ciselées par Vincent Dumestre et Le Poème Harmonique.
Chaque chanson est traitée comme un tableau vivant d’une incomparable légèreté. Ce
ballet a le charme de tout ce qui finit bien. Comme on savoure un dernier verre, un dernier
rayon de soleil, une dernière chanson.
Plus ancienne – la pièce a été créée en 2002 –, la Mort du cygne est considérée comme
l’un des bijoux de l’art de Malandain. Trois danseuses y interprètent, chacune à sa façon,
le célèbre chant funèbre de Saint-Saëns, extrait du Carnaval des animaux. Trois monologues
évoquant la puissance et la grâce d’un oiseau, trois danseuses évoquant brillamment la
gamme des humeurs de la femme.
En troisième partie, la compagnie présentera une nouvelle pièce, Estro, qui sera créée au
cours de l’été 2014.
25
26
Mer.
la cour d’éole
17 déc. à1710 h
Représentations scolaires : mer.
et jeu.
à 10 h
18 déc. à 9 h 30 et 14 h
[ famille ] Spectacle musical
À partir de 3 ans
Durée : 50 min
Collectif l’Arbre Canapas/Ensemble la Corde à Vent
Avec : Gérald Chagnard - saxophone,
mandoline, composition, création de
lutheries numériques - et Sylvain Nallet
- clarinettes, composition, création de
lutheries sauvages
Écriture, mise en scène : Claire Monot
L’Arbre Canapas est soutenu par le CG
de l’Ain, la Région Rhône Alpes, la DRAC
Rhône Alpes, l’ADAMI et la SPEDIDAM.
Résidence au Théâtre de Bourg-en-Bresse
et soutien du Maillon.
T
out commence par une rencontre entre deux musiciens dans une cour d’école.
L’un habite ici : bricoleur inventif, il joue avec les sons et danse sur une marelle. L’autre
vient d’ailleurs sur un vélo chargé de bagages. Ensemble, ils fabriquent de drôles de
musiques et inventent des voyages…
Dans ce spectacle sans parole, les deux musiciens font entendre aux enfants des
musiques de traverse, qui puisent leurs origines dans le jazz, les musiques du monde
et les musiques improvisées. Utilisant à la fois les lutheries traditionnelles - clarinette,
saxophone entre autres - et les lutheries sauvages - entendez par là les instruments fabriqués à l’aide d’objets de récupération - ils créent un univers insolite, ludique et poétique.
Dans la Cour d’Éole, les fruits étranges d’un arbre métallique tintinnabulent, le souffle
du saxophone fait tourner une éolienne, les mandolines se bricolent avec des skis,
d’étonnantes sculptures sonores fabriquées à partir de roues de vélo créent des boucles
musicales.
Un concert pour les yeux et les oreilles, destiné au jeune public « sans limite d’âge »,
nominé en 2013 pour les prestigieux Young audience music awards (YAMA) récompensant le meilleur spectacle musical jeune public de l’année au monde.
27
Mais n’te promène donc
pas toute nue !
28
Feu la mère de Madame
diptyque feydeau
Sam.
17 jan. à 20 h
[ valeur sûre ] Théâtre
À partir de 12 ans
Durée : 1 h 40
Théâtre Régional des Pays de la Loire
Texte : Georges Feydeau
Mise en scène : Patrick Pelloquet,
assisté de Hélène Gay
Feu la mère de Madame
Avec : Jean-Marc Bihour, Pierre Gondard,
Sylvie Tamiz, Patricia Varnay
Mais n’te promène donc pas toute nue !
Avec : Jean-Marc Bihour, Pierre Gondard,
Patrick Pelloquet, Gwénaël Ravaux,
Georges Richardeau
Musique : Arthur Pelloquet
Le Théâtre Régional des Pays de la Loire
est subventionné par la Région Pays de la
Loire, la CA du Choletais, les CG du Maineet-Loire, de la Vendée et de la Mayenne.
T
out au long de sa vie, Feydeau a cultivé une misanthropie générale, qu’il restitue
dans ses pièces avec un humour féroce. Les deux courtes pièces présentées en sont une
illustration parfaite. Dans la première, Feu la mère de Madame, un homme rentrant tard
de soirée se prend une remontée par sa femme ; dans la seconde, Mais n’te promène
donc pas toute nue !, un député, exaspéré par l’habitude de sa femme de se promener en
chemise, engage une belle dispute.
Ces pièces ont deux points communs majeurs : d’abord, le succès critique et public
considérable qu’elles ont connu à leur création. De plus, toutes deux illustrent un genre
nouveau développé par Feydeau : du vaudeville, l’auteur glisse vers la farce conjugale,
évoquant l’enfer à deux. Ses pièces montrent davantage de finesse, de légèreté dans la
construction, mais aussi plus de cruauté ; le couple petit-bourgeois y est bousculé, voire
dévasté. Par un étrange paradoxe, le comique dégagé y est encore plus puissant que
dans ses précédentes pièces, parvenant à masquer à une partie du public la noirceur de
la peinture.
Le metteur en scène propose une lecture dynamique et fidèle de ces deux pièces, dans
une esthétique évocatrice de l’époque de leur création. C’est drôle et énergique ; on jubile
à voir ces personnages enclenchant malgré eux une machine infernale à problèmes !
29
30
Ven.
aldebert
Enfantillages 2
Aldebert : guitare, chant
Christophe Darlot :
claviers, accordéon, chœurs
Cédric Desmazière :
batterie, percussions, chœurs
Hubert Harel : guitares, accordéon, chœurs
Jean-Cyril Masson : basse, chœurs
En partenariat avec le festival
Les Poly’sons de Montbrison.
23 jan. à 20 h
Représentations scolaires : 9 h 30 et 14 h
[ famille ] Musiques actuelles
À partir de 6 ans
Durée : 1 h 40
A
ldebert est un chanteur accompli, mais il a gardé son âme d’enfant. Pour s’en
convaincre, il suffit d’écouter avec quelle facilité il parle aux plus jeunes et avec quelle justesse
il raconte leurs aventures du quotidien. Enfantillages, son premier album à destination des
minots, est sorti en 2008, dix ans après le début de sa carrière « pour les grands ». Un disque
d’or, 80 000 albums vendus et 300 concerts plus tard, il remet ça avec Enfantillages 2. Pendant
les longs trajets en voiture, c’est LE disque qui met tout le monde d’accord ; au concert, entre
parents et enfants, difficile de dire qui accompagne qui.
Enfantillages 2, c’est une succession de courts métrages vifs, tendres et drôles, dont chacun emprunte à des styles musicaux différents : musique tsigane, rock, hip hop … Plein
d’espièglerie et de poésie, Aldebert nous raconte ses histoires, celles d’un enfant qui
fabrique des soucoupes volantes, adopte des dragons et discute avec un fakir. Ce petit
gars-là a deux ambitions : devenir dinosaurologogue et supprimer les lundis matin du
calendrier …
Au-delà du disque, le concert. Aldebert et ses quatre compères musiciens nous offrent un
spectacle complet : dans un décor futuriste haut en couleurs, les chansons s’enchaînent
et témoignent du soin apporté aux arrangements. Si seulement la fin de la récré pouvait
ne jamais sonner …
31
32
Jeu.
au fil d’œdipe
Compagnie Les Anges au plafond
Avec : Brice Berthoud, Wang Li,
Piero Pépin et Marc Martinez
Mise en scène : Camille Trouvé,
assistée de Saskia Berthod
Texte : Brice Berthoud
Musique : Piero Pépin et Wang Li
Coproduction : Théâtre 71 - Scène nationale
Malakoff, TJP Strasbourg - CDN, Atelier du Rhin
de Colmar - CDR, Équinoxe - Scène nationale
Châteauroux (artistes associés), Théâtre
Gérard Philipe - Frouard. Soutien : Théâtre
Paul Éluard - Choisy-le-Roi, Service culturel
de l’AME, Zaman Production.
Aide à la création : DRAC Île-de-France
et Région Centre
À Gerdi.
29 et ven. 30 jan. à 20 h
Représentation scolaire :
vendredi
janvier à 14 h 30
30
[ découverte ] Théâtre – marionnettes
À partir de 12 ans
Durée : 1 h 20
L
e plateau est vide, balayé par les vents. La flèche décochée par le manipulateur met en branle les rouages d’une machine infernale. Un radeau s’arrache du
sol. Nous embarquons pour une traversée, un voyage incertain, une errance. Cette
errance, c’est celle d’Œdipe, fuyant sa terre d’adoption pour échapper à son destin.
Il ne cesse en fait de s’en rapprocher. La compagnie Les Anges au plafond a imaginé
Œdipe comme un migrant, un homme refusant la fatalité. Il nous interroge sur notre
liberté et notre capacité à changer le cours de nos vies. Nul doute que le mythe parle
avec force du monde d’aujourd’hui.
Le dispositif scénique met le spectateur en première ligne, témoin privilégié, complice ou voyeur. Au centre de l’arène, l’unique marionnettiste manie avec talent et
énergie tous les personnages de cette histoire. L’émotion et la poésie sont renforcées
par les mélodies envoûtantes des instruments à vent, qui s’accordent parfaitement
avec le texte : deux musiciens accompagnent en effet Œdipe tout au long de son
errance.
Après Une Antigone de papier, accueillie en 2009 - 2010, la compagnie Les Anges au
plafond poursuit son exploration des mythes fondateurs. Leur tentative de démêlage témoigne d’une intelligence dans la relecture ; elle est d’une beauté visuelle
époustouflante.
33
34
Jeu.
circus incognitus
5 fév. à 20 h
[ famille ] Cirque
À partir de 8 ans
Durée : 1 h 05
Jamie Adkins
Créateur et interprète : Jamie Adkins
Musique : Lucie Cauchon
Diffusion : Drôles de Dames
www.dddames.eu
J
amie Adkins est réputé pour être l’un des meilleurs clowns de sa génération. Il est
passé un temps par les prestigieux cirque du Soleil et cirque Éloïse, mais c’est
aujourd’hui un personnage de Pierrot lunaire, sensible et poétique, qu’il promène sur
les scènes du monde.
Ne vous y trompez pas : sous ses airs de ne pas y toucher et sa capacité à rater ses
numéros à la perfection, Jamie Adkins est un virtuose. Dans ce spectacle, on rit autant
qu’on s’extasie devant les techniques de jonglage ou d’acrobatie. L’histoire est celle d’un
garçon un peu ahuri, qui a beaucoup à dire mais ne sait pas comment s’y prendre. Il
découvre finalement qu’il n’a pas besoin de mots : avec lui, le corps parle. Il réinvente un
univers fantastique à partir d’objets du quotidien et illustre parfaitement ce qu’on peut
attendre d’un vrai clown : quelqu’un capable de nous faire rire avec des riens.
On pense bien sûr à Buster Keaton et à Chaplin. Mais si l’artiste reconnaît avoir été
influencé par ces deux-là pour construire son personnage, il précise que cela s’est fait via
Bugs Bunny et les dessins animés.
Les petits comme les grands se régalent devant ce spectacle authentique et humain, à
contre-courant des procédés high-tech de plus en plus souvent utilisés. Un spectacle de
bric et de broc, plein de fraîcheur.
35
36
Mer.
pantagruel
25 fév. à 20 h
[ découverte ] Théâtre
À partir de 13 ans
Durée : 1 h 40
François Rabelais - Benjamin Lazar
Olivier Martin-Salvan
Mise en scène : Benjamin Lazar, avec
la collaboration de Amélie Enon
Avec : Olivier Martin-Salvan,
Benjamin Bédouin et Miguel Henry
Musique : David Colosio
Tsen productions
Coproduction : Théâtre de Cornouaille
- Scène nationale Quimper, CDDB Théâtre
de Lorient - CDN, Incroyable compagnie,
TNP Villeurbanne, Théâtre des 13 vents
- CDN Montpellier, le Quartz - Scène
nationale Brest, Théâtre du Château d’Eu
Aide à la création : Ministère de la Culture,
DRAC Île-de-France et SPEDIDAM
Soutien : Tréteaux de France - CDN, Opéra
Comique, Athénée Théâtre Louis-Jouvet,
Théâtre de l’Incrédule
L’
histoire nous est contée par Alcofribas Nasier, qui a servi et accompagné
Pantagruel dans ses voyages. Bientôt rejoint par deux acolytes musiciens, il détaille le
parcours hors du commun de son héros : les circonstances apocalyptiques de sa naissance, la force de son appétit, relayée bientôt par son égal appétit de savoir, ou encore le
fameux périple des « mots gelés ». Le spectateur participe ainsi à la gigantesque initiation humaniste du héros.
La langue de Rabelais est sans nul doute l’une des plus inventives de notre histoire littéraire. Elle incite au théâtre, rendue accessible par le corps et la voix de l’acteur. Et pas
n’importe quel acteur : Olivier Martin-Salvan campe un personnage d’une incroyable
virtuosité, qui parcourt la scène avec gourmandise. Ce rôle lui a d’ailleurs valu une nomination aux Molières 2014 du meilleur acteur. Dans une ambiance crépusculaire, le merveilleux des images et des décors se dévoile au fil du récit. Le plateau est peu à peu
recouvert d’objets hétéroclites, à mesure que le héros part à la découverte du monde.
Ce Pantagruel signe les retrouvailles du metteur en scène érudit et orfèvre Benjamin
Lazar, spécialiste du baroque, et du comédien surdoué Olivier Martin-Salvan, qui donne
toute sa dimension comique au texte. Et on rit, beaucoup. Ce spectacle est un enchantement, depuis sa création début 2013, le public comme la critique ne s’y sont pas trompés.
37
Programme :
Jean-François Zygel
Concerto « ouvert » pour piano
et ensemble (2014)
Karlheinz Stockhausen
Tierkreis pour hautbois, clarinette,
percussions et basse électrique
(1974)
John Adams
Son of Chamber Symphony (2007)
Jam Session
Séance d’improvisation
avec Jean-François Zygel
et les musiciens de l’EOC
38
carte blanche
à jean-françois zygel
Sam.
7 mars à 20 h
[ valeur sûre ] [ famille ] Musique contemporaine
Tout public
Durée : 1 h 45
entracte compris
Ensemble Orchestral Contemporain
Daniel Kawka, direction
Jean-François Zygel, piano
Production : Ensemble
Orchestral Contemporain
Coproduction : La Rampe-La Ponatière
scène conventionnée - Échirolles
L’
Ensemble Orchestral Contemporain (EOC) et son chef Daniel Kawka reviennent
à Andrézieux-Bouthéon, une fois encore avec un invité de marque : le pianiste virtuose
Jean-François Zygel. Si ce musicien accompli est avant tout connu du public pour ses
passionnantes émissions de télévision, la Boîte à musique en tête, il est d’abord compositeur, interprète et improvisateur. C’est d’ailleurs autour de l’improvisation – dont Zygel
affirme qu’elle est d’abord un art de la scène, virtuosité expressive devant et pour un
public – que se construit ce programme.
La première pièce est un concerto « ouvert » pour piano et ensemble. Ouvert, car si
les parties d’orchestre sont écrites, celle du pianiste sera improvisée. Suivra Tierkreis,
une pièce de Stockhausen également basée sur l’improvisation, un ensemble de douze
mélodies sur les signes du zodiaque. L’EOC interprètera ensuite un chef-d’œuvre de
la musique d’aujourd’hui : Son of Chamber Symphony, du compositeur américain John
Adams. Cette pièce, d’une virtuosité folle, ouvrira la voie à la dernière partie du concert :
une séance d’improvisation entre des musiciens de l’EOC et Jean-François Zygel.
Jean-François Zygel, dont chacun connaît les talents de passeur et de pédagogue, commentera avec sa fantaisie habituelle chacune des pièces de ce programme peu ordinaire.
Une soirée placée sous le signe de l’excellence.
39
40
Jeu.
the roots
12 mars à 20 h
[ famille ] Danse hip hop
À partir de 8 ans
Durée : 1 h 30
Kader Attou - CCN La Rochelle / Cie Accrorap
Direction artistique
et chorégraphie : Kader Attou
Avec : Babacar “ Bouba ” Cissé, Bruce
Chiefare, Virgile Dagneaux, Erwan Godard,
Mabrouk Gouicem, Adrien Goulinet, Kevin
Mischel, Artem Orlov, Mehdi Ouachek,
Nabil Ouelhadj, Maxime Vicente
Musique : Régis Baillet - Diaphane
Production : CCN de La Rochelle
et du Poitou-Charentes / Cie Accrorap
Coproduction : La Coursive - Scène
nationale de La Rochelle, MA Scène
nationale - Pays de Montbéliard / avec
l’aide de Chateauvallon, centre national
de création et de diffusion culturelles
E
n 1984, le jeune Kader Attou découvrait ce qui allait devenir son art par le biais
d’une émission de télévision. Quelques années plus tard, il créait, avec Mourad Merzouki,
la compagnie Accrorap, avant que ce dernier ne fonde Käfig. Ces deux compagnies sont
aujourd’hui considérées comme les références du hip hop français et les deux artistes
sont devenus directeurs de Centres chorégraphiques nationaux.
Avec The Roots – les racines, en anglais – Kader Attou remonte aux origines du hip hop
et revisite son propre parcours. L’univers est celui du quotidien, évocateur de l’enfance.
La musique joue un rôle important : elle ouvre des portes à cette humanité qui danse.
Onze danseurs hip hop d’excellence sont les interprètes de cette mémoire des corps :
leurs gestes sont autant de citations de l’histoire d’un art né dans la rue, qui a aujourd’hui
acquis ses lettres de noblesse. Remonter aux racines, puiser dans cette danse généreuse
pour découvrir de nouveaux chemins, voilà à quoi nous invite cette pièce.
Les tableaux vivants conçus par le chorégraphe viennent rappeler que le hip hop n’est
pas que question de musculature, mais d’abord d’équilibre. Spectaculaire et poétique,
The Roots célèbre l’inventivité du hip hop, qui apparaît ici dans toute sa richesse.
41
42
Jeu.
hamlet 60
Théâtres de l’Entre-Deux
Texte : William Shakespeare
Traduction : André Markowicz
Adaptation et mise en scène :
Philippe Mangenot
Avec : Rafaèle Huou, Gilles Chabrier, Émilie
Guiguen, Olivier Borle, Philippe Mangenot,
Hervé Daguin
Production : Théâtres de l’Entre-Deux
Coproduction : Théâtre du Point du Jour Lyon, Théâtre de l’Iris - Villeurbanne
Soutien : Adami, Région Rhône-Alpes,
Ville de Lyon
19 mars à 20 h
Représentation scolaire :
Vendredi
mars à 14 h 30
20
[ découverte ] Théâtre
À partir de 13 ans
Durée : 1h25
H
amlet, la plus célèbre des pièces de Shakespeare, racontée par son ami
Horatio en 60 minutes. Voilà le défi relevé avec énergie par les six comédiens de la
compagnie Théâtres de l’Entre-Deux. 60 minutes entre la naissance et la mort sanglante
du prince du royaume du Danemark, pourri de l’intérieur par l’assassinat d’un roi et
l’adultère d’une reine.
Les comédiens jouent avec le temps, le suspendent. Ils ne sont jamais figés dans les
conventions théâtrales, passant d’un personnage à l’autre dans un jeu limpide. Car il
s’agit bien d’un jeu, une mise en abîme joyeuse et intelligente montrant les ficelles d’un
théâtre en train de se faire. Philippe Mangenot s’est appuyé sur la structure de l’œuvre
pour la déconstruire et la condenser. Elle apparaît ainsi riche d’un sens nouveau, que la
traduction d’André Markowicz, choisie par le metteur en scène, vient nourrir : travail sur
la langue, jeux de mots et de sons ont la part belle.
On rit beaucoup, on est tenu en haleine par le jeu des comédiens et par l’ironie qui pointe
bien souvent dans les interventions d’Horatio, à la fois conteur, bruiteur et maître de
cette cérémonie théâtrale audacieuse.
Il y a fort à parier que les mots de Shakespeare résonneront différemment dans l’esprit du
spectateur et complice de cette expérience théâtrale radicale, contemporaine et joyeuse.
43
44
Sam.
semianyki express
28 mars à 20 h
[ valeur sûre ] Cirque
Tout public
Durée : 1 h 40
Après-spectacle gourmand
Teatr Semianyki
Avec : Olga Eliseeva, Alexandre Gusarov,
Marina Makhaeva, Kasyan Ryvkin,
Elena Sadkova, Yulia Sergeeva
En accord avec Quartier Libre Productions
I
l y a quelques années, le public du théâtre avait fait la connaissance d’une famille
russe particulièrement déjantée, aussi détestable qu’attachante. Après près de dix années
de tournée à travers le monde, c’est avec un nouveau spectacle que la joyeuse troupe de
Semianyki revient poser ses valises à Andrézieux-Bouthéon. Et de valises, il en est question dans cette création sur le thème du voyage, et plus particulièrement sur les relations
éphémères qui se nouent, sur le quai d’une gare ou dans un train, entre des voyageurs
qui viennent d’horizons différents.
Comme à leur habitude, les Semianyki croquent les personnages et les situations du quotidien avec une férocité délicieuse. Dans un joyeux capharnaüm, on croise un petit chef de
gare tyrannique, une vamp hystérique et aguicheuse, un barman alcoolique, paumé mais
réjouissant, et des voyageuses loufoques au caractère bien trempé … Chaque saynète
est un régal qui nous entraîne dans un univers onirique, proche du cinéma muet, où la
cruauté et le drame se transforment très vite en de francs éclats de rire.
Un spectacle qu’on parie aussi déjanté que le précédent, qui conduira le spectateur bien
loin de la morosité ambiante. Chez les Semianyki, « on ne fait pas son clown, on laisse
son clown faire » comme l’affirme Kasyan Ryvkin ; et c’est ce qui les rend si attachants.
45
— spectacle en écho —
notre peur de n’être
Du mar.
4 au ven. 7 nov. à 20 h
à La Comédie de Saint-Étienne
Théâtre
durée estimée : 1 h 20
D
epuis quelques années, Fabrice Murgia
s’attache à dresser le portrait de l’être humain
et à comprendre ses
angoisses. Son nouveau spectacle, qui
sera créé au Festival
d’Avignon 2014, est
né de la volonté de parler de ceux qu’on appelle
au Japon les Hikikomori : ces jeunes adultes coupés du monde, refusant tout contact avec la société. Sa venue dans la Loire, la même année que
son frère David Murgia – comédien de Discours à
la nation – est l’occasion de découvrir son travail
poétique et hors normes.
Tarif réduit 15 € pour les abonnés du théâtre. Réservation
possible sur le bulletin d’abonnement ou à la billetterie du
Théâtre du Parc.
Texte et mise en scène : Fabrice Murgia, en collaboration avec
Michel Serres, autour de son essai Petite Poucette
Avec : Clara Bonnet, Nicolas Buysse, Anthony Foladore, Cécile
Maidon, Magali Pinglaut, Ariane Rousseau
Production Cie Artara et Théâtre National de Bruxelles
46
Discours à la nation
Sam.
discours à la nation
Ascanio Celestini et David Murgia
Mise en scène : Ascanio Celestini
Avec : David Murgia
Composition et interprétation musicale :
Carmelo Prestigiacomo
Adaptation française : Patrick Bebi
Coproduction : Festival de Liège et Théâtre
National de Bruxelles
Avec le soutien de l’ANCRE Charleroi dans
le cadre de ‘Nouvelles Vagues’
4 avr. à 20 h
au Théâtre du Parc
3
et ven. avr. à 20 h 30 à Firminy,
Maison de la culture Le Corbusier
Théâtre
À partir de 15 ans
Durée : 1 h 20
L
orsque la situation générale est dramatique, mieux vaut en rire, pour mieux y
réfléchir. Voilà qui pourrait résumer le parti pris féroce et salutaire d’Ascanio Celestini
dans son Discours à la nation. Depuis plusieurs années, cet auteur italien jongle avec les
mots des prolétaires pour leur donner la parole. Dans cette création à quatre mains avec
et pour le comédien David Murgia, il renverse pour la première fois son point de vue : ce
sont les puissants qui parlent.
Dans des harangues enflammées ou des discours d’un cynisme suffocant, David Murgia
donne vie à ces politiciens et ces dirigeants dont le discours, débarrassé de son vernis de
respectabilité, se pare d’un grotesque aussi comique qu’effrayant. Solidarité, chômage,
marché globalisé : on assiste à un petit cours de géopolitique et d’économie vu par les
puissants. C’est percutant et décapant.
Presque seul en scène, simplement accompagné par un guitariste, le prodige du cinéma
belge David Murgia porte ce texte avec une aisance incroyable, campant avec aplomb
cette succession de personnages sûrs d’eux-mêmes et de leur domination. On rit aux
éclats, mais le spectacle met aussi le doigt là où ça fait mal, sur les aberrations de nos
sociétés modernes.
Un spectacle engagé et drôle, qui a reçu en 2013 le prix du public du festival off d’Avignon.
47
48
Mer.
8 avr. à 15 h 30
Représentations scolaires :
l’après-midi d’un foehn
– version 1
7 avr. à 9 h, 10 h 30 et 14 h 15
et merc. 8 avr. à 9 h et 10 h 30
mar.
[ famille ] Manipulation de matières
À partir de 5 ans
Durée : 25 min
Compagnie Non Nova
Conception et écriture : Phia Ménard,
assistée de Jean-Luc Beaujault
Interprétation: Jean-Louis Ouvrard
Musique : Ivan Roussel, d’après l’œuvre
de Claude Debussy
La Compagnie Non Nova
est conventionnée par le Ministère
de la Culture - DRAC des Pays de la Loire,
la Région Pays de la Loire, le CG
de Loire-Atlantique et la Ville de Nantes.
Elle reçoit le soutien de l’Institut français
et de la fondation BNP Paribas.
Ce spectacle a reçu un Award au Festival
Fringe d’Edimbourg 2013 dans la catégorie
« Physical / Visual Theatre ».
C
ombien de temps vit un sac plastique ? Rien comparé au temps où il va errer
sur la planète au gré des vents et des tourbillons, franchissant les obstacles pour aller
se frotter à de nouvelles vies. Là commence la vraie vie, celle de son autonomie, poche
anonyme parmi les poches du monde entier, en route pour une éternité imputrescible.
Le vent, c’est justement ce qui anime ce ballet aléatoire et féérique, imaginé par la compagnie Non Nova, dont les spectacles ont été joués dans une cinquantaine de pays, sur
les cinq continents. Sous les yeux du spectateur, les sacs plastiques colorés prennent vie,
marionnettes attachantes et gracieuses façonnées à l’aide de ciseaux et de scotch. Libres
de toute attache et sous l’effet d’une poignée de ventilateurs, ils frémissent, se gonflent,
se redressent et se mettent à danser. Le spectateur, petit ou grand, ne peut être que subjugué par la vie qui s’empare de ces drôles de personnages.
La musique de Debussy – le titre fait référence à son Prélude à l’après-midi d’un faune,
joliment transformé en hommage au vent transalpin aux effets parfois dramatiques, le
foehn – ajoute à la poésie et au mystère qui se dégagent de l’ensemble. L’après-midi d’un
foehn – version 1 est un spectacle inclassable, une performance dansée étourdissante de
grâce, qui fascine les petits et fait rêver les grands.
49
Same Same
Chorégraphie : Clarisse Veaux
et Abdou N’gom
Interprétation : Sithy Sithadé Ros
ou Ounla Pha Oudom, Abdou N’gom
Musique : Pascal Krieg-Rabeski + Inanna
d’Armand Amar
Coproduction : CDC Les Hivernales
- Avignon, Pôle Culturel de Sorgues
Soutien : DRAC Rhône-Alpes, Ville de Lyon,
Institut français de Vientiane - Laos,
Institut français de Paris
Remerciements : Thi-Von Muong-Hane,
Olé Khamchanla, Caroline Cochet, Émilie
Huard, Laurent Montillet, Ounla Pha
Oudom, Les Lao Bang Faï, Guna
Subramaniam
50
Mer.
same same C Stylistik
/ le tour de valse
ie
Le Tour de valse
D’après une idée originale de Tony Canton
Dessins, scénario : Ruben Pellejero,
Denis Lapière
Direction artistique : Tony Canton
Musique : Jean-Pierre Caporossi
et Tony Canton
29 avr. à 20 h
[ découverte ]
Danse et BD-Concert
À partir de 12 ans
Durée : 2 h, entracte compris
L
a résidence de la compagnie Stylistik offrira aux spectateurs l’opportunité d’un
second co-plateau, avec une soirée à même de les surprendre.
Same Same d’abord, une expression équivalente au « kif kif » d’Afrique du nord dans les
pays d’Asie du sud-est. C’est en voyageant dans cette région du monde que les chorégraphes Clarisse Veaux et Abdou N’gom ont fait germer cette création. Dans ce magnifique duo, qui sera présenté à l’automne 2014 dans le cadre de la Biennale de la danse de
Lyon, ils interrogent la différence comme matière à danser autrement.
Voix off : Iryna Vayda
Avec l’aimable autorisation des Éditions
Dupuis – collection Aire libre
Création du spectacle avec le soutien des
villes de La Talaudière, Chartres, Apt, les
Concerts de l’Auditorium
de Villefranche-sur-Saône
Production & diffusion : Athos Productions
La seconde partie de soirée sera consacrée à un objet artistique rare : un BD-Concert.
La bande dessinée met en scène Kalia, une femme prête à tout pour retrouver son mari
à l’heure où des milliers d’anciens prisonniers sont libérés des goulags. Au fil de ses
recherches, elle découvre ce dont personne ne veut parler : le tour de valse. Tony Canton
et Jean-Pierre Caporossi se sont saisis de ce récit poignant : sur les vignettes de la BD,
projetées à l’écran, ils ont créé une composition musicale qui donne le ton de ce XXe
siècle tourmenté. Leur musique, interprétée en direct, confère aux images une dimension
dramatique impressionnante. Le spectateur est immergé dans cette histoire d’amour,
qui conjugue la petite histoire avec la grande.
51
52
Mar.
petits chocs
des civilisations
5 mai à 20 h
[ valeur sûre ] Théâtre - humour
À partir de 12 ans
Durée : 1 h 30
Après-spectacle gourmand
Fellag
De et par Fellag
Mise en scène : Marianne Épin
Volubile productions
Avec le soutien de la Comédie de Picardie
Diffusion Arts et Spectacles Production
Spectacle nominé aux Molières 2014,
catégorie Seul(e) en scène
À
l’origine de ces Petits chocs des civilisations, il y a un sondage d’opinion selon
lequel le couscous serait devenu le plat préféré des Français. Fellag y voit un aveu
détourné d’une affection toute nouvelle des Français pour les Maghrébins. Qu’à cela ne
tienne, il enfile un tablier et se met au fourneau pour livrer à nos compatriotes les secrets
d’un authentique couscous pour fêter la fraternité retrouvée. Viande, épices, légumes …
Peu à peu, les odeurs envahissent le théâtre.
Le couscous devient ici un prétexte pour parler des sujets graves de notre temps, une
mise en équation humoristique des grands riens et des petits touts qui sèment la zizanie entre l’Islam et l’Occident, le Sud et le Nord, la France et l’Algérie, selon les propres
mots du comédien. Et quoi de mieux que le rire pour déjouer nos peurs et nos préjugés
tenaces ? Dans ce one-man-show théâtralisé et très écrit, l’absurde se mêle au burlesque,
le politique au poétique et les petites histoires rejoignent la grande.
Peintre sensible de la vie et de la société, né en 1950 dans un village de Kabylie, Fellag
manie toujours l’humour avec autant d’élégance et livre sur scène ce qui s’apparente à
une vraie déclaration d’amour à ses deux patries, la France et l’Algérie.
53
54
Mar.
ensemble sylf
12 mai à 20 h
Château de Bouthéon
Musique classique
Tout Public
Durée : 1 h 15
Vivaldi - Les Quatre Saisons
Antonio Vivaldi
Violon solo : Louis-Jean Perreau
Continuo : Marianne Pey, violoncelle
et Martial Morand, clavecin
Ensemble Sylf
P
rès de quatre siècles après leur parution à Amsterdam au sein d’un recueil de
douze concertos, rares sont ceux qui n’ont jamais entendu un air des Quatre Saisons.
L’élan irrésistible de ses mouvements vifs et l’effusion lyrique de ses mouvements
lents en font, aujourd’hui encore, un des concertos pour violon les plus connus et les
plus populaires. À contre-courant des clichés associés à cette œuvre, l’ensemble Sylf –
Symphonie Loire-Forez – nous propose ici de la redécouvrir.
Composé de jeunes professionnels issus de formations prestigieuses, en France ou à
l’international, l’ensemble Sylf s’affirme aujourd’hui comme l’orchestre de chambre de
référence en terre ligérienne. Chacun de ses programmes est le résultat de recherches
artistiques poussées : les clés d’écoute livrées par les musiciens en première partie du
concert confèrent ainsi à cette œuvre intemporelle un éclairage nouveau.
Vivaldi était un grand violoniste ; dans les Quatre Saisons, il pousse la virtuosité plus
loin que ses prédécesseurs et fait preuve d’une ingéniosité sans limite. Au-delà de cette
dimension pédagogique, la finesse d’interprétation de ces jeunes musiciens à l’enthousiasme communicatif est un réel plaisir pour les oreilles. En les entendant, la vérité de
cette peinture musicale s’impose et la beauté des sons émeut.
55
Programme
Waves
Sun-A Lee
Le Corbeau et le Renard
Dominique Hervieu
Transmission : Bobo Pani
Pochette surprise
Blanca Li
Transmission : Pascale Peladan
Waxtaan / Afro-Dites
Germaine et Patrick Acogny
Transmission : Germaine Acogny,
Patrick Acogny et Bertrand Saki
Plexus 10
Katharina Christl
Let me change your name
Eun-Me Ahn
Transmission : Clint Lutes
Création soli : Eun-Me Ahn
et Clint Lutes
56
Mar.
welcome
19 mai à 20h
[ découverte ] [ famille ] Danse
À partir de 7 ans
Durée : 1 h 15
Compagnie Grenade - Josette Baïz
Direction artistique : Josette Baïz
Interprètes : Aurore Indaburu, Axel
Loubette, Félix Héaulme, Lola Cougard,
Michaël Jaume, Mylène Lamugnière,
Noëlle Quillet, Nordine Belmekki, Pierre
Boileau, Rafaël Sauzet, Sinath Ouk
La Compagnie Grenade est conventionnée
par le Ministère de la Culture - DRAC PACA
et subventionnée par le CG des Bouchesdu-Rhône, la Région PACA, la Ville de
Marseille et la Ville d’Aix-en-Provence.
Avec le soutien de KLAP Maison pour la
danse de Marseille.
D
epuis la création de la compagnie, les danseurs de Grenade ont inventé
une danse métissée, chacun arrivant avec sa propre culture tout en intégrant l’univers
contemporain de la chorégraphe Josette Baïz. Ensemble, ils ont élaboré un style propre,
porté par une énergie jubilatoire reconnaissable. À l’occasion des 20 ans de la compagnie, Josette Baïz avait choisi de mettre en avant l’ouverture, en invitant sept chorégraphes emblématiques à travailler avec les danseurs. Ces sept chorégraphes étant
essentiellement masculins, elle a ressenti le besoin de donner également la parole à des
femmes : le projet Welcome était né.
Dominique Hervieu, Blanca Li, Germaine Acogny, Sun A Lee, Katharina Christl, Eun-Me
Ahn : reconnues ou émergentes, ces six femmes chorégraphes ont donc été invitées pour
transmettre aux danseurs de la compagnie une de leurs pièces les plus typiques. Elles
livrent ici leur vision décalée et personnelle du monde. La mise en commun de ces pièces
en un seul et même spectacle en fait un événement rare et dresse un panorama éclectique de la danse contemporaine actuelle, telle qu’elle est imaginée par les femmes à
travers le monde.
La plupart des danseurs de Grenade sont issus de la compagnie d’enfants qui avait présenté Oliver Twist en 2011 - 2012. Nous les retrouvons avec beaucoup de plaisir pour ce
spectacle étonnant.
57
58
Ven.
klaxon
Compagnie Akoreacro
Acrobates : Claire Aldaya, Basile Narcy,
Romain Vigier, Maxime Solé, Antonio
Segura-Lizan, Maxime La Sala
Musiciens : Mathieu Santa-Cruz, Guillaume
Thiollière, Guilhem Fontes, Boris
Vassallucci, Vladimir Tserabun
Mise en jeu : Alain Reynaud,
Henzi Lorenzo
Production : AKOREACRO
Coproduction : Le Volcan - Scène nationale
du Havre, Cirque Théâtre d’Elbeuf, Circa
- Pôle national cirque - Auch, Théâtre
de Cusset, La Strada - Autriche, la Cascade
- Maison des arts du clown et du cirque,
École nationale de cirque de Châtellerault,
Festival des Élancées
Soutien : Ministère de la Culture - DGCA,
S
29, sam. 30 à 20 h 30
et dim. 31 mai à 17 h
Site des bords de Loire
Représentation scolaire :
er
lundi
juin à 14 h
[ valeur sûre ] [ famille ] Cirque
À partir de 5 ans
Durée : 1 h 15
1
ous le chapiteau de la compagnie Akoreacro, la réalité semble déformée : les
acrobaties les plus périlleuses paraissent simples et le temps passe à une vitesse ahurissante … Partis ensemble parfaire leur technique en Russie, ces joyeux casse-cou ne se
sont plus quittés ; leur troisième spectacle, Klaxon, traduit une alchimie parfaite entre
musique et acrobaties. Depuis sa création, il a été repéré dans de nombreux festivals
de cirque, en France et en Europe. Cette année encore, les structures du réseau Loire en
scène s’associent pour rendre possible l’accueil de ce spectacle hors normes.
Les onze personnages y jouent avec les limites pour tenter de se hisser à la hauteur de
leurs désirs. Les acrobaties surgissent là où on ne les attend pas, c’est-à-dire tout le
temps : à chaque instant, elles sont là, comme support du rêve. La technique des artistes
est sidérante ; dans le public, leur virtuosité fait frémir les uns, rire les autres, mais tous
ouvrent de grands yeux ébahis.
La musique devient ici une façon de repenser le cirque, les notes dans l’espace prenant la même importance que les corps, dans une ambiance musicale qui entraîne le
spectateur du côté des Balkans. Les interprètes de Klaxon métamorphosent le réel pour
mieux atteindre ses limites : sous l’apparente pagaille du chapiteau se cachent poésie et
prouesses.
DRAC Centre, Région Centre, Ville
du Blanc, CC Brenne Val de Creuse
59
accueil des scolaires
P
our répondre à sa mission d’éducation artistique et de sensibilisation, le Théâtre
du Parc pérennise son offre à destination des établissements scolaires, avec plus de
4 000 places proposées en matinée, de la maternelle au lycée.
L’objectif est d’accompagner les élèves au sein d’une véritable « école du spectateur »,
afin de leur permettre, quel que soit leur âge, de se confronter aux œuvres et aux artistes
et d’aiguiser leur regard au fil des années.
Des partenariats sont ainsi tissés depuis plusieurs années avec l’ensemble des établissements de la commune, mais la programmation est également ouverte à ceux situés
ailleurs dans le département.
La venue au spectacle est le plus souvent possible accompagnée par une visite du bâtiment ou une rencontre avec les artistes. Un dossier pédagogique est adressé à tous les
enseignants ayant pour projet d’emmener leurs élèves.
Un dossier complet présentant l’ensemble des spectacles à destination des établissements scolaires, ainsi que la démarche d’inscription, est disponible sur simple demande
au Théâtre du Parc.
60
Démarche
Contact :
Jeanne-Leïla Mounaud,
chargée de relations publiques
jlmounaud@andrezieux-boutheon.com
04 77 36 26 08
Mar.
3 mars à 9 h 30 et 14 h
Théâtre
À partir de 8 ans
Durée : 1 h
à la porte
À
Compagnie des Ô
la porte raconte les petits
bonheurs et les grands malheurs
de Maurice, huit ans. Et s’appeler Maurice quand on a huit
ans, ça n’est vraiment pas facile.
Heureusement, il a son copain
Boris, qui le pousse à réaliser ce
qu’il n’ose pas faire et l’oblige à
affronter la réalité. Avec tendresse
et ironie, À la porte propose un
arrêt sur image de l’enfance et ses
petits rituels.
Idée originale et interprétation :
Jérôme Rousselet et Nicolas Turon
Texte : Nicolas Turon
Mise en scène : Odile Rousselet
Production : La Sarbacane Théâtre
Diffusion : La Sarbacane Théâtre
et Cie des Ô
Ven.
22 mai à 9 h 30
city life
Danse
À partir de 6 ans
Durée : 1 h
Groupe « Orteils de Sable »
/ Ballets Contemporains de Saint-Étienne
P
ièce chorégraphique pour
neuf danseurs, City Life s’appuie
sur l’œuvre musicale de Steve
Reich et dresse un reportage à
chaud sur New York et la vie qui
s’y déploie. Les jeunes danseurs
de la compagnie professionnelle
« Orteils de Sable » s’y interrogent
sur les relations que peuvent
entretenir les êtres humains au
cœur de la cité : craintes, indifférence, rapprochement, frictions.
Confidences d’Orteils / City Life
Conception : Mireille Barlet
Chorégraphie : Mireille Barlet et
les interprètes
Interprètes : distribution en cours
Musique : Steve Reich (City Life)
Bande son : Gregory Alliot
(Confidences d’Orteils)
61
actions culturelles
Le Théâtre du Parc et les publics
A
u Théâtre du Parc, nous affirmons la culture comme moyen de développement personnel, d’émancipation et d’intégration : tisser des liens, faire rêver, partager des émotions, aiguiser le regard, notre mission de service public nous impose
de partager ces objectifs avec le plus grand nombre. Dans cette logique, des partenariats voient régulièrement le jour afin
d’ouvrir grand les portes du théâtre et de bâtir des ponts en direction de publics peu habitués à fréquenter les salles de spectacle. Mais cette mission d’ouverture est indissociable de l’accompagnement de nos spectateurs pour aller plus loin dans la
découverte et la pratique, par le biais de rencontres et d’actions de sensibilisation, imaginées avec les compagnies.
ATELIERS THÉÂTRE
Après une réorganisation de sa structure, la Compagnie 400 Loges devient La Compagnie du Ruban Fauve. Les comédiennes Irène Chauve, Margot Forissier et Maud Terrillon continuent d’animer les ateliers théâtre le mercredi après-midi.
Pour répondre à la demande grandissante de pratique, un atelier supplémentaire de deux heures est ouvert pour les pré-ados.
L’atelier des plus jeunes est allégé. Début des cours le 1er octobre. Renseignements à l’accueil du théâtre.
• de 14 h à 15 h : 6 - 8 ans, tous niveaux, tarif : 120 € par an ;
• de 15 h à 16 h 30 : 9 - 11 ans, tous niveaux, tarif : 160 € par an ;
• de 16 h 45 à 18 h 45 : 12 - 15 ans, tous niveaux, tarif : 200 € par an ;
• de 19 h 30 à 21 h 30 : adultes et jeunes à partir de 16 ans, tous niveaux, tarif : 240 € par an.
COMPAGNIES EN RÉSIDENCE
Que ce soit pour une période donnée – avec le Travelling théâtre par exemple – ou tout au long de la saison – avec les compagnies Stylistik et les Transformateurs – les résidences d’artistes seront chaque fois l’occasion de tisser des liens avec le public,
en lui permettant de rencontrer les artistes et parfois de découvrir les étapes du processus de création.
62
ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES
Outre l’accompagnement habituel des classes, des partenariats dans la durée permettront la mise en place d’interventions
artistiques au lycée François Mauriac et au lycée professionnel Pierre Desgranges d’Andrézieux-Bouthéon, avec les compagnies Stylistik et Théâtres de l’Entre-Deux (Hamlet 60). Le metteur en scène Philippe Mangenot devrait également intervenir
au collège Saint-Joseph de Saint-Just-Saint-Rambert.
D’autres projets, avec l’Agence de Voyages Imaginaires au collège Jacques Prévert, ou avec l’équipe de Pantagruel au lycée
Mauriac, sont également en préparation.
PARTENAIRES EN TERRITOIRE : CONSERVATOIRE, CENTRE SOCIAL, MÉDIATHÈQUE
Les projets menés avec les partenaires situés sur le territoire de la commune permettent depuis plusieurs années de faire
le lien entre pratiques amateurs et pratiques de spectateur, et d’aller à la rencontre d’habitants n’ayant pas l’habitude de
fréquenter le théâtre.
Le spectacle Tour de valse permettra ainsi un travail en réseau avec la future médiathèque du quartier des Terrasses et le
conservatoire François Mazoyer : ateliers menés au conservatoire et dans les écoles de musique partenaires, conférences,
rencontres … Le conservatoire bénéficiera également de la venue de l’Ensemble Orchestral Contemporain et de Jean-François
Zygel, par le biais d’ateliers sur le thème de l’improvisation.
Des projets verront enfin le jour avec l’Espace socio-culturel le Nelumbo, autour du spectacle Allons z’enfants, de Fille de, et
à d’autres occasions de la saison.
APRÈS-SPECTACLES GOURMANDS
Pour la troisième année consécutive, nous prolongerons certaines soirées par des repas partagés avec les artistes.
Mardi 25 et vendredi 28 novembre : pour Sur le chemin d’Antigone et El Cid !, la compagnie voyage avec sa cuisine et sa
musique. Elle est heureuse de partager avec le public un repas et quelques chansons aux saveurs des pays parcourus. Les
Tables Nomades sont des occasions conviviales, festives et gourmandes de prolonger le spectacle, d’échanger et de rêver
ensemble…
Samedi 6 décembre : pour Miss Knife, la soirée se prolongera par un repas à la Taverne du Forez avec les artistes.
Samedi 28 mars : à l’occasion de Semianyki Express, nous convierons le public à une dégustation de spécialités russes.
Mardi 5 mai : dans la lignée des Petits chocs des civilisations, nous partagerons un couscous avec Fellag.
Tarifs : 11€ pour les adultes / 8 € pour les enfants de moins de 12 ans.
Vous pouvez d’ores et déjà pré-réserver pour chacun de ces après-spectacles gourmands dans votre bulletin d’abonnement
ou à la billetterie.
63
réseaux et soutiens
Le Théâtre du Parc est membre
du réseau
Le réseau Loire en scène est une association loi
1901 qui regroupe un ensemble de professionnels
représentant des lieux de création et de diffusion
artistique et culturelle, agissant dans le domaine du
spectacle vivant et implantés sur le département de
la Loire.
L’ensemble des adhérents partage une préoccupation commune d’élargissement des publics, de service public de la culture, d’aide à la création avec
une attention particulière, mais non exclusive, orientée vers les artistes ligériens.
Dix structures membres du réseau se sont regroupées pour organiser la venue de la compagnie
Akoreacro : l’ODAC de Saint-Just-Saint-Rambert, le
Théâtre du Parc à Andrézieux-Bouthéon, le Verso
à Saint-Étienne, l’Échappé à Sorbiers, la Buire à
l’Horme, la saison culturelle de Firminy, le Centre
Culturel la Ricamarie, le Sou à la Talaudière, l’Essaim
de Julie à Saint Julien-Molin-Molette et le Théâtre
des Pénitents à Montbrison.
64
Des avantages pour nos abonnés
Festival les Poly’sons
Pour la deuxième année consécutive, un partenariat est tissé avec
le festival les Poly’sons, porté
par le théâtre des Pénitents à
Montbrison. Cette année, il permettra aux abonnés du Théâtre
du Parc de bénéficier du tarif
réduit sur tous les concerts du
festival, prévu en janvier - février
2015. Le concert d’Aldebert sera
également accueilli en partenariat
par les deux structures.
www.theatredespenitents.fr
ODAC Saint-Just-Saint-Rambert
Les abonnés du Théâtre du Parc
bénéficient du tarif réduit pour le
spectacle de l’ensemble Suavitas
Coloris. Ce concert a pour ambition d’exprimer les tourments de
l’âme humaine, dans la musique
italienne et anglaise des XVIIe et
XVIIIe siècles, notamment avec
des compositeurs tels que Corelli,
Selma de Salverde et d’anonymes
anglais. Une musique sublime qui
nous transporte.
Suavitas coloris - samedi 23 mai
2015 à 18 h - église de Saint
Rambert
8 € (au lieu de 14 €) pour les abonnés du Théâtre du Parc.
Le Théâtre du Parc est membre
du Groupe des 20 de la Région Rhône-Alpes
Situés dans les villes moyennes au cœur de la
région ou dans les périphéries des agglomérations grenobloises, lyonnaises et stéphanoises, les
théâtres du Groupe des 20 constituent un réseau
représentatif de la décentralisation du théâtre public français : inscription dans un territoire avec une activité de diffusion pluridisciplinaire ; soutien des équipes artistiques
régionales pour la création ; médiation entre les publics et les artistes afin de favoriser la
découverte des œuvres.
Coproduction et diffusion en réseau Cette saison, le Groupe des 20 accompagnera trois
créations en coproduction et diffusion :
• Le retour de Garance, Théâtre de nuit, Aurélie Morin.
• Ce qui n’a pas de nom, Cie les voisins du dessous, Pascale Henry.
• Chant d’hiver, Samuel Sighicelli.
La route des 20, rencontre professionnelle entre compagnies et responsables de programmation aura lieu les 7 et 8 janvier 2015 au théâtre du Vellein à Villefontaine (38).
Le Groupe des 20 travaille en partenariat avec la Région Rhône-Alpes et le Ministère de la
Culture-Direction Régionale des Affaires Culturelles, qui le soutiennent pour l’ensemble
de ses activités.
Nos soutiens :
Le théâtre est membre :
Nos partenaires :
Le Groupe des 20 Rhône-Alpes : Théâtre du Parc – Andrézieux-Bouthéon / Château Rouge – Annemasse /
Quelque P’arts – Boulieu-lès-Annonay / Théâtre de Bourg-en-Bresse / Espace Albert Camus – Bron / Le Polaris
– Corbas / La Rampe-La Ponatière – Echirolles / L’amphithéâtre – Le Pont de Claix / L’Hexagone Scène nationale
– Meylan / Train Théâtre – Porte-lès-Valence / Théâtre de Privas / Centre Culturel – La Ricamarie / Théâtre
de Roanne / L’Heure Bleue – St Martin d’Hères / Théâtre Théo Argence – St-Priest / L’Auditorium – Seynod
/ La Maison des Arts – Thonon les Bains / Théâtre de Vénissieux / Théâtre de Vienne / Théâtre du Vellein –
Villefontaine / Théâtre de Villefranche.
65
expositions
Vasilie Botnaru
Du vendredi 12 au mercredi 24 septembre
Vernissage vendredi 12 septembre à 18 h 30
Chantal Longeon
Du vendredi 26 septembre au vendredi 10 octobre
Vernissage vendredi 26 septembre à 18 h 30
Colette Vanel
Du vendredi 7 au vendredi 21 novembre
Vernissage vendredi 7 novembre à 18 h 30
Alexis Chomel
Du vendredi 5 au vendredi 19 décembre
Vernissage vendredi 5 décembre à 18 h 30
66
Dominique
et Camille Michel
Du vendredi 16 au vendredi 30 janvier
Vernissage vendredi 16 janvier à 18 h 30
Marie-José Cellier
& Bruno Baralon
Du vendredi 27 février au vendredi 13 mars
Vernissage vendredi 27 février à 18 h 30
Exposition collective
Sébastien Chartier, Adelaïde Klein, Joëlle Rousselet,
Mériadec Leclinche, Lydie Thonnerieux, Julie Bonnard
Du vendredi 27 mars au vendredi 10 avril
Vernissage vendredi 27 mars à 18 h 30
Catherine Haro
Du mardi 5 au mardi 19 mai
Vernissage mardi 5 mai à 18 h 30
67
infos pratiques
Places à l’unité
• Tarif plein : 18 € – Tarif réduit : 15 € (groupes de plus de 10
personnes, comités d’entreprise, familles nombreuses, plus
de 65 ans – sur présentation d’un justificatif).
• Tarif étudiant et solidaire : 10 € (chômeurs, bénéficiaires
du RSA, personnes en situation de handicap, cartes
M’RA, moins de 18 ans, étudiants – sur présentation d’un
justificatif).
• Tarif - 12 ans : 6 €
• Tarif accompagnateur - 12 ans : 12 €
• Tarif unique spectacles « très jeune public » : 6 €
Pierre à Pierre, Contes chinois, La Cour d’Éole et L’Après-midi
d’un foehn - version 1
Tarifs spéciaux spectacle Klaxon :
• Tarif plein : 18 €
• Tarif réduit unique : 15 € (lycéens, étudiants, demandeurs
d’emploi, personnes en situation de handicap, groupes de
plus de 10 personnes).
• Tarif - 15 ans : 10 € (tarif famille : tarif réduit pour l’adulte
accompagnateur d’un enfant de moins de 15 ans).
68
Abonnements
ABONNEMENT DÉCOUVERTE : 3 SPECTACLES
Obligation de choisir au moins un spectacle dans la catégorie
[ découverte ], un spectacle [ valeur sûre ] maximum. Tarif
réduit pour tous les autres spectacles de la saison.
• Tarif plein : 48 €, soit 16 € la place.
• Tarif réduit : 39 €, soit 13 € la place (groupes de plus de 10
personnes, comités d’entreprise, familles nombreuses, plus
de 65 ans – sur présentation d’un justificatif).
ABONNEMENT TRANQUILITÉ : 5 SPECTACLES
Obligation de choisir au moins un spectacle par genre :
théâtre, danse et musique, et deux spectacles en choix libre.
Tarif réduit pour tous les autres spectacles de la saison.
• Tarif plein : 70 €, soit 14 € la place.
• Tarif réduit : 60 €, soit 12 € la place (groupes de plus de 10
personnes, comités d’entreprise, familles nombreuses, plus
de 65 ans - sur présentation d’un justificatif).
ABONNEMENT PASSION : 10 SPECTACLES
Choix libre sur tous les spectacles de la saison et votre fidélité
récompensée : si vous choisissez au moins un spectacle de
la catégorie [ découverte ], vous bénéficiez en plus d’un tarif
place achetée = place offerte, pour emmener avec vous deux
amis non abonnés pour un de ces spectacles.
• Tarif unique : 110 €, soit 11 € la place.
ABONNEMENT FAMILLE : 3 SPECTACLES
À choisir parmi la sélection [ famille ]
• Tarif enfant - 12 ans : 15 €, soit 5 € la place.
• Tarif accompagnateur - 12 ans : 3 3 €, soit 11 € la place.
Modes de payement acceptés : espèces, chèque, carte bancaire, chèque culture, carte M’RA, chèque vacances.
Bulletin d’abonnement à retirer à l’accueil du théâtre ou à télécharger sur www.theatreduparc.com.
Spectacles [ valeur sûre ] : Diptyque Feydeau, Petits Chocs des civilisations, CharÉlie Couture, Zygel/EOC, Malandain Ballet
de Biarritz, Semianyki Express et Klaxon. Spectacles [ découverte ] : Les Psychopompes, Entre-deux / Fille de, Au fil d’Œdipe,
Pantagruel, Hamlet 60, Same same / Tour de valse, Welcome. Spectacles [ famille ] : Pierre à pierre, contes chinois, la Cour d’Éole,
l’Après-midi d’un foehn – verision 1, Aldebert, Welcome, The Roots, Circus Incognitus, Klaxon, El Cid !, Carte blanche à Jean-François Zygel.
69
infos pratiques (suite)
Venir au théâtre
THÉÂTRE DU PARC
1 avenue du Parc, 42 160 Andrézieux-Bouthéon
Accès bus :
– Stas : lignes 37, 38 et 39 – arrêt Rond Point Dallière
– Til : lignes 101, 111 et 120 – arrêt Police municipale
Accès par la route :
– au départ de Saint-Étienne : autoroute A72 direction
Roanne-Clermont, sortie n°8b (Montbrison / AndrézieuxBouthéon), puis direction centre ville.
– au départ de Roanne : autoroute A72 direction SaintÉtienne-Lyon, sortie n°8 (Veauche / Andrézieux-Bouthéon)
puis direction centre ville.
CHÂTEAU DE BOUTHÉON
Rue Mathieu de Bourbon à Andrézieux-Bouthéon.
LES BORDS DE LOIRE
Rue des Garennes, en face du Complexe d’animation des
bords de Loire (Cabl) à Andrézieux-Bouthéon.
70
Où réserver ?
À LA BILLETTERIE
La billetterie du Théâtre du Parc est ouverte du lundi au vendredi de 13 h 30 à 18 h. L’accès se fait exclusivement par la
porte située à l’étage du théâtre.
Ouverture de la billetterie lundi 16 juin pour les abonnements ; lundi 15 septembre pour les ventes à l’unité.
Fermeture du 18 juillet au 18 août et pendant les vacances
de Noël.
SUR INTERNET
À partir du 15 septembre, achetez vos billets en ligne sur le
site internet du théâtre : www.theatreduparc.com
C’est simple : les billets sont au même prix qu’en billetterie et vous pouvez imprimer directement chez vous votre
réservation, à échanger au guichet. Attention : vente à l’unité
uniquement.
PAR COURRIER
Vous pouvez adresser votre bulletin d’abonnement par courrier, directement au Théâtre du Parc, 1 avenue du Parc, 42 160
Andrézieux-Bouthéon. Il devra impérativement être accompagné de votre règlement (chèque libellé à l’ordre de Régie
de recettes – Théâtre du Parc).
Les abonnements seront traités par ordre d’arrivée. Vous
serez placé au mieux des disponibilités.
Un courrier de confirmation vous sera adressé suite au traitement
de votre abonnement. Vous pourrez retirer vos billets à la billetterie
aux heures d’ouverture ou le soir du premier spectacle choisi.
Le théâtre, mode d’emploi
HORAIRES
Le Théâtre du Parc ouvre ses portes une heure avant la
représentation.
PLACES NUMÉROTÉES
La salle de spectacle est numérotée, vos places sont donc
réservées jusqu’à l’heure indiquée de début de spectacle.
L’équipe du théâtre se réserve le droit de modifier le plan de
salle en cas de nécessité technique. Les spectacles hors les
murs et très jeune public sont en placement libre.
RETARDATAIRES
Les personnes arrivées en retard ne pourront prétendre à leur
place réservée et seront placées en fonction de l’accessibilité.
Si le spectacle l’exige, l’accès à la salle pourra leur être refusé.
PARKING
Les soirs de spectacle, le parking au dessus du théâtre est
exclusivement réservé aux personnes à mobilité réduite et
aux personnels. Des places sont disponibles le long de l’avenue du parc, sur le parking de la mairie et au parking souterrain place des Cèdres.
ACCÈS PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE
Des places dans la salle sont réservées aux fauteuils roulants.
Merci de nous prévenir lors de votre réservation, afin de nous
permettre de vous accueillir dans les meilleures conditions.
Nous vous accueillerons à l’étage billetterie.
BAR
Le bar est ouvert une heure avant et après chaque spectacle.
Dans la mesure du possible, nous vous y proposons des produits locaux.
ÂGE DES SPECTATEURS
Pour bien grandir en spectateur, mieux vaut commencer
par des propositions adaptées. La plaquette vous fournit
des indications concernant l’âge minimum conseillé par les
artistes pour profiter au mieux du spectacle. De même, certains spectacles ne sont pas ouverts au tarif moins de 12 ans.
N’hésitez pas à vous renseigner : vous trouverez des spectacles pour tous les âges !
ÉCHANGE
Aucun billet ne pourra être repris, ni échangé et aucun duplicata ne sera délivré. À titre exceptionnel et uniquement dans
le cadre des abonnements, il pourra être effectué un échange
en cas d’indisponibilité du spectateur. Cet échange devra
intervenir impérativement avant la représentation.
CHANGEMENTS
Dans de très rares cas, la programmation est susceptible
de connaître des changements en cas d’indisponibilité des
artistes. Dans ce cas, l’ensemble des spectateurs sera prévenu par courrier, mais nous vous conseillons de rester
attentifs : parce qu’il est vivant, le spectacle peut parfois
connaître des aléas.
71
calendrier
Théâtre
Cirque
Danse
Musique
Préambule – DesArts//DesCinés
Préambule – Allons Z’enfants
Les Psychopompes
Notre peur de n’être Comédie de Saint-Étienne
Entre-Deux / Fille de
Pierre à pierre
CharlÉlie Couture
Sur le sentier d’Antigone
El Cid !
Contes Chinois
Miss Knife chante Olivier Py
Malandain Ballet de Biarritz
La Cour d’Éole
Diptyque Feydeau
Aldebert - Enfantillages 2
72
17 septembre à 16 h
Samedi 20 septembre à 18 h
Vendredi 10 octobre à 20 h
Du 4 au 7 novembre à 20 h
Vendredi 7 novembre à 20 h
Samedi 15 novembre à 11 h
Vendredi 21 novembre à 20 h
Mardi 25 novembre à 20 h
Vendredi 28 novembre à 20 h
Mercredi 3 décembre à 10 h
Samedi 6 décembre à 20 h
Vendredi 12 décembre à 20 h
Mercredi 17 décembre à 10 h
Samedi 17 janvier à 20 h
Vendredi 23 janvier à 20 h
Mercredi
Très jeune
public
Au fil d’Œdipe
Circus Incognitus
Pantagruel
À la porte
Carte blanche à Jean-François Zygel
The Roots
Hamlet 60
Semianyki Express
Discours à la nation
L'après-midi d'un foehn - version 1
Same Same / Tour de valse
Petits chocs des civilisations
Ensemble Sylf
Welcome
City life
Klaxon
29 et vendredi 30 janvier à 20 h
Jeudi 5 février à 20 h
Mercredi 25 février à 20 h
Mardi 3 mars à 9 h 30 et 14 h
Samedi 7 mars à 20 h
Jeudi 12 mars à 20 h
Jeudi 19 mars à 20 h
Samedi 28 mars à 20 h
Samedi 4 avril à 20 h
Mercredi 8 avril à 15 h 30
Mercredi 29 avril à 20 h
Mardi 5 mai à 20 h
Mardi 12 mai à 20 h
Mardi 19 mai à 20 h
Vendredi 22 mai à 9 h 30
Vendredi 29, samedi 30 mai à 20 h 30
et dimanche 31 mai à 17 h
Jeudi
73
équipe / crédits
L’équipe du théâtre
Crédits
Patrice Melka, directeur, programmateur
Responsable de la publication : Jean-Claude Schalk
Jean Bourgeois, régisseur général / son
Rédaction des textes : Jeanne-Leïla Mounaud
Nadine Costechareyre, accueil, secrétariat et billetterie
Édition et design graphique : service communication, ville d’Andrézieux-Bouthéon
Philippe Lévèque, régisseur plateau / lumière
Imprimerie : Les Arts Graphiques
Laurent Morschhauser, cintrier, régisseur plateau / vidéo
Crédit photo couverture : Getty Images
Jeanne-Leïla Mounaud, chargée de relations publiques
Citation de couverture : Patrick Chamoiseau
Christine Roume, agent d’entretien, accueil bar et vernissages
Ainsi que toute l’équipe des ouvreurs et les intermittents
qui collaborent avec nous tout au long de la saison.
Crédits photos des productions
74
Entre Deux : Pascal Vilsans
Aldebert : Sylvain Granjon
Après-midi d’un foehn - version 1 : Jean-Luc Beaujault
Fille de : Denis Couvet / studio LesBoitesNoires
Au fil d’Œdipe : Vincent Muteau
Same same : Clémence Richier
Pierre à pierre : Home Dibuixat
Circus incognitus : Amanda Russel
Le Tour de Valse : édition Dupuis
CharlÉlie Couture : Gérard Rancinan
Pantagruel : Nathaniel Baruch
Fellag : tri-angles.com
Sur le chemin d’Antigone / El Cid ! : Elian Bachini
À la porte : Stéphane Thevenin
Ensemble Sylf : Michel Dieudonné
Contes chinois : Nathalie Prébende
Jean-François Zygel : Franck Juery / Naïve
Welcome : Léo Ballani
La cour d’Éole : G. Amorin
The Roots : João Garcia
City life : Cyrille Cauvet
Malandain Ballet de Biarritz : Olivier Houeix
Hamlet 60 : Bob Mauranne
Klaxon : Niels Benoist
Miss Knife : Éric Deniset
Semianyki : Pavel Kiselev
Diptyque Feydeau : E. Lizambard
Discours à la nation : Hélène Legrand
théâtre du parc
Salle Delphine Seyrig
Repérez votre place numérotée avant l’entrée en salle.
actrice et réalisatrice française (1932 - 1990)
— Côté jardin —
— Côté cour —
SCÈNE
<— Entrée de la salle
75
2014 - 2015
Saison www.theatreduparc.com
Théâtre du Parc – Andrézieux-Bouthéon
Théâtre du Parc
1 avenue du Parc
42160 Andrézieux-Bouthéon
Tél. : 04 77 36 26 00
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising