491 Juin 10 N°160

491 Juin 10 N°160
Cultures urbaines et d’ailleurs / Grand Lyon, Villefranche/Saône, Région…
MENSUEL GRATUIT - N°208 NOVEMBRE 2014
Hélène Dumas
éclats D'arfi
Gilles Pastor
slow Joe
instances
Balises
Decouflé
DaviD BoBée
william
forsytHe
Jacques
Damez
anDré
sanfratello
© Bruno Pin
...
l’invité du mois
Chaque mois 491 offre une carte blanche à un acteur ou une actrice de la vie culturelle
Hélène
Dumas
© DR
Hélène Dumas est docteur en histoire
à l’eHess. elle a travaillé sur l’histoire
du génocide des tutsi rwandais de
1994 après avoir suivi plusieurs procès
sur place, au rwanda, où elle a séjourné
une quinzaine de fois.
elle à publié cette année le génocide
au village - le massacre des tutsi au
rwanda (seuil)
Au printemps 1994, en moins de trois mois, un pays
devenait un charnier à ciel ouvert. Un million de
personnes venaient d’y être assassinées au cours du
dernier génocide du XXe siècle : celui des Tutsi du
Rwanda. De cet immense événement de notre histoire
contemporaine, je tente depuis bientôt dix ans de
restituer les logiques à travers la parole de ses acteurs
: les tueurs et leurs victimes. Et les personnes que j’ai
écoutées pendant de longues heures dans les procès,
sur les lacis de terre ceignant les pentes des collines
ou en prison me racontèrent une histoire qui correspondait si peu aux fresques forgées en Occident sur
les massacres « interethniques », malheureux, mais
inévitables dans ces contrées exotiques et barbares.
quand elle retrace son arbre généalogique, parce que
la plupart des siens sont morts dans des conditions
terribles. Approcher au plus près la douleur d’une
mère en deuil. Chantal a survécu au grand massacre
de Nyanza le 11 avril 1994, elle perd alors son époux
et cinq de ses six enfants. Un fils lui reste, du moins
le croit-elle en le voyant s’enfuir ce jour-là. Après le
génocide elle attend le retour de ce fils qu’elle imagine
devenu militaire. Puis, Chantal apprend sa mort. Elle
entame alors une course folle à la recherche de son
corps qui, seul, manque à son mausolée familial.
Quand j’entends le récit de Chantal, douze ans après,
sa quête n’est pas achevée, elle supplie les tueurs de
lui révéler l’endroit où le corps chéri fut jeté.
Leurs récits, d’une brutalité tragique, dévoilaient la
spécificité irréductible d’une entreprise d’extermination
menée au nom de la défense d’une « race », la seule
légitime à vivre au Rwanda. Les Tutsi, et tous ceux
qui tentèrent de s’opposer à leur massacre, furent
inlassablement traqués, torturés, assassinés. Des familles
entières disparurent, seuls quelques survivants portaient
alors leur souvenir dans les procès. Dans les marches sur
les lieux de massacre, au creux des parcelles familières,
les noms des disparus ressurgirent aussi dans la bouche
d’Angélique, rescapée devenue juge. Aujourd’hui, rien
ne subsiste de leur existence. Les noms égrenés par
Angélique, je les ai écrits. Écrire le nom des morts, je
m’y suis appliquée du mieux qu’il m’a été possible.
Ce travail engageait un peu plus d’un simple enjeu
scientifique : un génocide n’est pas un objet froid.
Depuis l’émotion ressentie à l’écoute de ces récits,
l’historien prend la mesure de la profondeur de la perte,
de la radicalité d’une telle expérience. Ensuite, et ensuite
seulement, il peut en tenter la description et l’analyse.
C’est dans la douleur des récits que mon livre trouve
sa source. Ceux des survivants d’abord. Approcher
au plus près les souvenirs brutaux d’un monde
englouti : celui de Joséphine fondant en larmes
BP 24 - 69910 Villié-Morgon
Tél : 04 72 57 75 99 - 06 82 37 53 38
Email : 491@wanadoo.fr - Site : www.491.fr
Décrypter l’intelligence meurtrière des tueurs, voilà
une autre entreprise du livre. Dans les procès, au plus
près des mondes sociaux et affectifs des collines, ils
apparurent alors sous les traits du voisin, de l’ami
cher, de l’instituteur, de l’officier ou encore des édiles
locaux. Pour la plupart, leurs victimes ne leur étaient
pas inconnues. Ceux qu’ils poursuivirent et tuèrent
sans relâche partageaient leur vie d’avant. Ce mystère
du retournement féroce du voisinage, j’ai tenté non de
le percer, mais de le décrire, dans sa plus brutale factualité.
Dans un contexte où l’État, par sa propagande, ses
moyens administratifs et militaires, encourageait
l’extermination des Tutsi, les tueurs locaux prirent
toute leur part dans la réalisation de cette utopie
meurtrière. Prises dans l’étau d’un État criminel et de
la réversibilité de leur monde social, les victimes
RÉDACTEUR EN CHEF BRUNO PIN
MAQUETTE ET INFOGRAPHIE JEAN-MARC CLEYET-MARREL - Tél : 04 78 39 89 27
jmcleyetmarrel@wanadoo.fr
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION FRÉDÉRIQUE MATAGRIN
RÉDACTION ANNE HUGUET - ÉTIENNE FAYE - CHRISTOPHE JACQUET
avaient peu de chance de survivre. Et si le grand massacre
fut aussi efficace, c’est bien parce que les tueurs
employèrent toute leur intelligence à son exécution.
Jamais cette sophistication dans le meurtre ne m’est
apparue de manière aussi nette que dans les récits
des tueurs relatant la mort des enfants. En avril 1994,
Étienne est un adolescent âgé de 16 ans. Son père,
responsable local d’un parti politique appelant à la
chasse aux Tutsi, en fait l’émissaire de la mort de
trois jeunes enfants. Étienne sait où se cachent les
enfants de Domitilla et c’est lui qui les débusque
avant de les mener au bord de latrines où ils sont battus
puis jetés dans l’ordure. Son père lui a confié cette
sinistre besogne pariant sur la confiance que les
petites victimes pouvaient avoir en un autre enfant.
Étienne a raconté leur agonie.
Ces fragments de récits rapportés ici représentent les
pages les plus difficiles que j’ai écrites. Parce que j’ai
voulu écrire une histoire sensible, une histoire incarnée
de la dernière grande catastrophe du XXe siècle, il a
fallu se laisser traverser par le chagrin, la colère, le
désespoir et la violence de cette parole.
Le cours douloureux de ces voix, de ces images rapportées
du Rwanda, je l’ai transformé en mots, depuis le creux
d’une bibliothèque parisienne, avec, toujours, les
œuvres de Bach dans les oreilles. Les longues heures
de la Passion selon Saint Mathieu me ramenaient à un
autre tragique, portant celui qui sortait de mes lignes.
Hélène Dumas sera présente le 27 novembre
à la Journée à Sciences Po Lyon autour du thème
Le gouvernement des émotions dans le cadre
de Mode d’Emploi - 17 au 30 novembre.
PUBLICITÉ Tél : 04 72 57 75 99 - Portable : 06 82 37 53 38
IMPRESSION IPS Reyrieux
...491 est édité par 491 Sarl de presse au capital de 305€ - BP 24 - 69910 Villié-Morgon
ISSN : 1268-9149 - SIRET : 40325001600021
DIRECTEUR DE PUBLICATION BRUNO PIN
© 491 2014. Tous droits de reproduction réservés.
...491 est édité sans aucune subvention - 32000 exemplaires
/ NOVEMBRE 14 / N°208 / 3
Emancipées
Trois grandes questions marquent
« Emancipées », temps fort de la
saison culturelle du Centre Charlie
Chaplin que nous avons choisi de
consacrer à ce sujet.
Trois questions qui parcourent
trois spectacles :
• la marchandisation
du corps des femmes, objets
de désir, (Mademoiselle Else),
• le génie au féminin : les femmes
sont-elles inférieures aux hommes
sur le plan de la création littéraire
(Une chambre à soi),
• l'exil comme facteur
d'émancipation des femmes
(Fille de).
Emancipation des femmes
et émancipation de tous, guerre
des sexes ou guerre tout court,
la réflexion à mener est riche,
complexe, profonde. C'est pourquoi
autour de ces moments théâtraux,
d'autres espaces du Centre culturel
seront investis pour débattre,
penser, ébranler nos certitudes,
repousser les lignes d'horizon.
Si les arts du spectacle restent
l'enjeu primordial du Centre,
ces bordures d'échanges et d'être
ensemble le sont tout autant.
Et comme la pensée est vivante,
mobile et en construction permanente, ce temps fort l'est également.
Nous vous conseillons donc
de consulter le site Internet du
Centre Charlie Chaplin pour trouver
les informations réactualisées
au fil de la progression de la
programmation.
LES SPECTACLES
Mademoiselle Else
THEATRE
Jeudi 13 novembre - 19h
Vendredi 14 novembre - 19h
Samedi 15 novembre - 19h
Théâtre Compagnie Mala Noche
Durée : 80 min
Nombre de places limité
Else, une ado - presque femme - apprend de sa mère
qu'elle doit soutirer de l'argent à Dorsday, vieil ami de la
famille, pour sauver son père coupable de malversations.
Cet homme lui fait alors une proposition singulière.
Cet événement va la conduire sur un chemin inattendu,
parce qu'il engendre l'opportunité de se frotter à la vie. Elle
est dans un âge transitoire impardonnable. Comment
devenir adulte, responsable, entière, orgueilleuse ? Tout lui
fait peur. Et pourtant, elle démontre une légèreté et une
impétuosité surprenantes. Elle se balance perpétuellement
entre grande lucidité et amusement espiègle, transforme la
brutalité du monde en jeu. Nous sommes au plus près de
ses réflexions spontanées et indomptables, sans censure
ni retenue. Nous sommes en présence de pensées très privées
et pourtant universelles : considérations insolentes, peurs
profondes, montées d'adrénaline et séries d'humiliations
qui traversent tout un chacun mais que nous avons appris
à maîtriser et dissimuler à la face du monde.
Texte Arthur Schnitzler
Jeu et adaptation Anaïs Mazan
Mise en scène Charly Marty
Création lumière Sabrina Bayet
Costumes Sigolène Petey
Photo © Atelier Contrast - Patrice Forsans
Production Compagnie Mala Noche (Festival de Caves)
Remerciements au Théâtre de l'Elysée et à Guillaume Dujardin.
Créé en mai 2013 au Festival de Caves à Besançon, Lyon, Dole,
Saint-Claude, Montbozon, Villersexel, Saint-Hippolyte, Baumeles- Dames,
Le Creusot, Nancray…
© Contrast - Patrice Forsans
Conférences,
expositions,
surprises,
dégustations,
rencontres, goûter,
débats, trois jours
de réflexion
et de convivialité
autour de trois
propositions
artistiques et d'une
proposition culinaire.
Bonne dégustation !
© Lorenzo Papace
du 13 au 15 novembre
Mademoiselle Else
Une chambre à soi
Une chambre à soi
THEATRE
Jeudi 13 novembre - 21h00
Samedi 15 novembre - 21h00
Auteure de génie, critique littéraire et éditrice, Virginia Woolf
a fasciné ses contemporains par sa créativité d'avant-garde
et sa vie de femme libre. En 1929, elle publie Une chambre
à soi, essai passionnant et énergique, plein de lucidité et
d'humour qui deviendra un véritable texte de référence pour
le droit des femmes à l'égalité et à la liberté intellectuelle.
« Dans Une chambre à soi, Virginia Woolf traite des rapports
que les femmes entretiennent avec la littérature. Plus précisément, le texte révèle la disparité historique entre hommes
et femmes, les contingences économiques privant les
secondes de leur liberté d'écrire. Ainsi, la thèse de l'écrivain
anglais consiste à montrer la nécessité pour une femme de
disposer de son indépendance financière et d'un espace à soi
pour pouvoir écrire et s'abstraire des obligations matérielles
et triviales auxquelles elle est trop souvent condamnée. Au fil
des pages, le texte énonce les limites matérielles et immatérielles
qui barrent l'accès des femmes à l'écriture. À commencer par
la vision hautement misogyne longtemps portée sur « le sexe
faible ».
Anne de Boissy excelle en endossant un rôle qu'elle maîtrise
parfaitement. Espiègle, perspicace sans jamais cesser d'être
drôle, par sa gestuelle et la qualité de sa présence,
la comédienne ravive, porte l'énergie du texte. L'extrême
limpidité de sa diction est pareille à un éclairage, une mise
en relief permanente du propos, témoignant par la même
occasion d'une impeccable direction d'acteur et ce jusque
dans les moindres détails (...). L'essai de Virginia Woolf a
trouvé une mise en scène à la hauteur de son propos ».
Élise Ternat, Les trois coups
Théâtre / Les Trois huit / Durée : 80 min / À partir de 15 ans
Texte Virginia Woolf / Traduction Clara Malraux, éd. Denoël
Mise en scène Sylvie Mongin-Algan
Avec Anne de Boissy
Scénographie Carmen Mariscal / Lumière Yoann Tivoli / Son Véronique Dubin
Costumes Clara Ognibene / Photo © Lorenzo Papace
Production Les Trois-Huit / Nouveau Théâtre du 8e
Avec le soutien de L'Arc, Scène nationale Le Creusot (71). Les Trois-Huit
au Nouveau Théâtre du 8e sont conventionnés par la Ville de Lyon,
le Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Rhône-Alpes
et la Région Rhône-Alpes.
AUTOUR DES SPECTACLES
Fille de
Jeudi 13 novembre
Femmes et Beaux-arts
THEATRE
Vendredi 14 novembre - 21h00
Samedi 15 novembre - 17h00 - Durée : 70 min
À la lisière du réel et de l'imaginaire, Fille de est le récit d'un exil en même
temps que celui d'un devenir, celui d'une jeune femme emportée adolescente
loin du pays où elle a grandi.
Entre réminiscences ténues et souvenirs fantasmés, le texte redonne vie aux instants
déterminants de l'exil, et fait entendre les voix de celles et ceux dont les
silences, les larmes, les cris ont étouffé le sens de cet arrachement : la mère, la
deuxième mère, le père, le petit frère, la sœur. Fille de est un acte d'écriture
nécessaire, un geste poétique d'émancipation sans concession qui allie une
douce et cruelle lucidité avec une profonde générosité. Mettre en scène cette
écriture c'est faire de l'espace scénique le lieu où se rejoue le passé. Leïla Anis
est seule en scène, comme chacun de nous est seul face à la mémoire des
événements déterminants de son passé. Leïla est multiple, elle redonne corps
et voix à ceux qui peuplent son histoire, elle est son petit frère, sa mère, son
père, sa sœur, elle fantasme les mots et les dialogues jamais prononcés.
On ne sait plus ce qui relève du réel ou de la fiction, mais qu'importe, l'essentiel
est que la parole est le chemin vers la liberté de vivre ce qu'on a choisi de devenir.
Texte Leïla Anis / Mise en scène Géraldine Bénichou
Interprétation Leïla Anis / Création musicale Antony Gatta
Conception scénographique et visuelle Denis Couvet
Lumière Richard Fontaine / Costumes Clara Ognibene
Lumières et régie générale Valentin Paul / Son Thomas Bouts
Photo © Denis Couvet, les boites noires
Avec le soutien du Fonds SACD Théâtre
Le texte Fille de est publié chez Lansman.
En 2013, il a reçu l'aide à la création du Centre National du Théâtre. Leïla est lauréate 2012 des
Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre
© Denis Couvet - Studio Les Boites Noires
Création Compagnie Théâtre du Grabuge
Coproduction la Maison des métallos, établissement culturel de la Ville de Paris et le Nouveau
Théâtre du 8e, Lyon.
Avec le soutien de la Fabrique de Théâtre, Bastia et la SPEDIDAM. La Compagnie Théâtre du
Grabuge est soutenue par la Région Rhône- Alpes (convention triennale), la Drac Rhône- Alpes,
la Ville de Lyon et l'Acsé.
18h30 Femmes comme objets d'art
A quelques rares exceptions, l'histoire de l'art est une affaire d'hommes.
Des hommes qui représentent des femmes. Des Venus paléolithiques au
Déjeuner sur l'herbe d'Edouard Manet, le corps de la femme fascine, et sa nudité
est utilisée autant pour l'art sacré que pour la pornographie.
20h20 Femmes sujets de l'art contemporain
Au XXe siècle, de nombreuses femmes artistes prennent en main la production
d'images. Elles deviennent alors sujets de l'art et leur influence sur l'art contemporain
est considérable. Plutôt que de représenter des corps et des paysages, les
artistes femmes mettent en scène la féminité dans des œuvres plus volontiers
abstraites (Sonia Delaunay) et/ou symboliques (Louise Bourgeois).
Rencontre avec : Guillaume Thouroude, philosophe, chercheur et écrivain.
Vendredi 14 novembre
Exil comme source d'émancipation ?
18h30 1/ Exilés, immigrés, rapatriés. Penser la diversité des parcours de mobilité.
20h20 2/ Traversée des frontières et constructions identitaires.
De quelle émancipation parler ?
Rencontre avec :
Nancy Venel, maître de conférences en science Politique - Université Lyon 2
- Laboratoire Triangle. Ses domaines de recherche concernent :
• la citoyenneté et les constructions identitaires des populations issues de
l’immigration
• Les mémoires de l’immigration
• Les religiosités islamiques en France et en Europe
Géraldine Bénichou, metteure en scène de Fille de…
Nadia Lakehal, Adjointe déléguée à la Culture et à la Vie associative - Ville de
Vaulx-en-Velin
Samedi 15 novembre
Femmes de lettres et femmes de sciences...
Parents venez avec vos enfants ! Nous vous accueillons avec un goûter sociologique et pendant que vous assisterez au spectacle Fille de ou à la rencontre
Genre et Education, vos bambins participeront à l'atelier " Egalli’science ".
16h30 Accueil, goûter sociologique
17h00 à 18h30 “ Egalli'science : toutes et tous des scientifiques ! ”
Entrez dans la science comme le fait un chercheur ou une chercheuse, c'est-à-dire
en la faisant !
Atelier de découvertes scientifiques pour les enfants de 4 à 10 ans animé par
deux médiateurs-trices scientifiques d'Ebulliscience.
17h00 à 18h30 Genre et Education
Rencontre avec Anne-Cécile Nentwig - Docteure en sociologie, laboratoire EMC2,
Université Pierre Mendès France (Grenoble 2), enseignante à l 'EAC Lyon
Virginia Woolf : d’hier à aujourd’hui
Fille de
20h20 Woolf : au-delà du féminisme ?
Après spectacle les conditions concrètes de l'indépendance féminine.
L'originalité de la pensée de Virginia Woolf la situe au-delà du féminisme de
son époque. C'est ce qui explique en partie sa modernité et la force plus actuelle
que jamais de ses textes.
Rencontre avec : Anne Verjus, politiste, chercheure au CNRS, membre du laboratoire
Triangle à Lyon, est spécialiste de l'histoire politique des femmes et de la famille.
Chaplin pratique
Transports en commun
Accès direct :
- ligne C3 (Saint-Paul, Terreaux, Cordeliers,
Part-Dieu, Bonnevay...),
le centre est à côté de l’arrêt Hôtel de Ville - Campus.
Transport individuel
Par le boulevard périphérique sortie pont de Cusset,
puis prendre direction Vaulx-en-Velin centre ville.
Le Centre culturel est situé à côté de l'Hôtel de Ville.
Covoiturage
www.covoiturage-grandlyon.com/evenements.html
Infos et billetterie en ligne sur
www.centrecharliechaplin.com
Tarif unique par spectacle 7€
ou formule abonnement.
place de la Nation
69120 Vaulx-en-Velin
tèl. 04 72 04 81 18/19
accueil@centrecharliechaplin.com
www.centrecharliechaplin.com
Musique
Alain et Clément Gibert
Éclats d’Arfi
c’est en novembre qu’auront lieu les
10e eclats D’arfi, un événement qui
cette année encore plus que les autres
aura un éclat particulier avec une
belle soirée, haute en musique et en
émotion, une nuit « Gib, l’homme
sauterelle » qui rendra un hommage
au tromboniste Alain Gibert disparu
l’année passée. les musiciens de l’arfi
seront là avec plein d’invité(es)s pour
faire de ce moment un beau souvenir
entre marmite et Bomonstre,
la musique répondra à la nuit,
c’est le 22 novembre à l’ensatt.
D’autres concerts arfistes seront
au programme du mois, la rencontre
arfi et Gaffer rds, le ciné-concert
les raisins de la déraison entre
musique, ciné et vin, une marque
de fabrique que les arfistes
affectionnent, crossed meeting
avec notamment Xavier Garcia et
Gilles laval, les rendez-vous
sont nombreux.
quelques questions à Christian Rollet
et à Clément Gibert.
Par Bruno Pin
Alain Gibert était un des membres fondateurs de l’Arfi,
est-ce que l’on peut revenir sur la naissance du
collectif Arfi ?
Clément Gibert : je suis moi-même né en 77, année de
la création officielle de l'Arfi ; j'ai donc été conçu un
peu avant, je crois que mon père a joué un rôle
déterminant dans les 2 conceptions.
Christian Rollet : On n'en revient toujours pas du
phénomène et de la longévité, c'est depuis toujours un
groupement par affinité de musiciens à faibles revenus
mais grande imagination et forte émancipation.
Quelle place tenait Alain Gibert ?
CG : Je ne sais pas vraiment mais il n'était pas souvent
à la maison. Il partait avec des compositions et il revenait
avec du pognon.
CR : Un axe d'1m81 au centre d'un cercle de 3m30
lorsqu'il tournait sur lui même avec la coulisse du trombone en position de si grave... Plus sérieusement il a été
très important pour beaucoup de musiciens et ses
mélodies ont enchanté et fortifié nombre d'auditeurs
qui les chantent encore...
Aujourd’hui une nouvelle génération de musiciens
vous ont rejoint ?
CG : Non, c'est moi et quelques autres qui avons intégré
une vieille génération de musiciens. Encore de nombreuses
soirées d'hommage en perspective...
CR : Visiblement le fait de rentrer dans l’Arfi fait
vieillir prématurément...en moins de 40 ans. Nous
sommes envahis par une bande de jeunes musiciens
meilleurs instrumentistes que nous à leur âge mais
incultes sur les années 60/80, les meilleures...
Que pouvez vous nous dévoiler sur cette soirée
hommage ?
CG/CR : Seront présents une soixantaine de musiciens
venus de la France entière. Il y aura à boire et à manger
dans tous les sens du terme, des fausses notes qui
garantiront l'authenticité de l'hommage aux musiques
magnifiques d'Alain. Normalement il n'y aura pas de
pianiste, car comme l'a écrit Alain Gibert : « Le piano
est l'accordéon du riche... (Thélonious Monk)» extrait
de l'instrumentiaire d'Alain Gibert « le piano ».
Du 5 au 26 novembre, TNG, Ensatt, CCO, Comoedia,
Périscope, Astrée
6 / NOVEMBRE 14 / N°208 /
musique
Slow Joe
& the Ginger
accident
Interview par Anne Huguet
c’est la voix de Slow Joe qui
ouvre les hostilités sur you don’t
have to tell me avec juste quelques
accords de synthé sur les premières
mesures. frissons garantis ! et ça
vous met immédiatement dans le
bain de ce 2e album lost for love
de slow Joe and the Ginger
accident, un 10-titres qui joue
peut-être la carte du vintage mais
aussi vagabonde entre vieux rock
californien, blues rauque et rock
psyché. il y a surtout la voix
incroyable aux trémolos rauques
de ce looser magnifique qu’est
slow Joe. on se souvient que
le guitariste lyonnais Cédric de
La Chapelle a craqué sur la voix
du vieux guide indien rencontré
en 2007 à Goa. il l’a pris sous son
aile. a monté un projet fou avec
ses potes du Ginger accident pour
lui constituer un répertoire de
chansons délicieuses sublimées
par sa voix de crooner cabossé,
quelque part entre sinatra, elvis
et autres vieux jazzmen américains.
cédric de la chapelle nous parle
de ce nouvel album.
Un album d’amour ? Ou d’amour perdu ?
Plutôt de perte pour l’amour ou d’amour
déçu. Il y a un désespoir avoué, affirmé
et assumé, quelque chose de plus sombre
que sur le 1er disque. Quand Joe vous dit qu’il
est le descendant des ténèbres The Eye of
Death, c’est sincère, il le pense vraiment.
Avec notre 1er album Sunny Side Up, on
était parti sur des fanfaronnades avec
plein d’envies et plein d’idées. Là c’est
plus recentré. Plus sobre On s’est aperçu
qu’on ne pouvait garder que ce qui
concernait la vie de Joe, son esprit, son
autobiographie, tout ce qui parlait de
l’intime. Ce qui donne aussi ce côté plus
sombre car la vie est fragile.
Y-a-t’il un son « Slow Joe And The
Ginger Accident »?
Plus qu’un son, j’espère que c’est un esprit.
Que ce n’est pas qu’un son un peu vintage,
élégant et classe. J’ai l’impression que cet
album est plus volontairement pop avec
plus de chœurs, des phrases -il faut parler
anglais pour bien comprendre ce disqueet des refrains à double-tranchant…
Comment naissent vos chansons ?
Aucune méthode ! Une façon de dire
qu’il ne faut jamais se conforter dans
une manière de faire, il faut savoir être
un peu perdu. Si on n’accepte pas de se
perdre un peu, on ne trouve jamais ce
qu’on cherche. Du coup sur certains
titres, on enregistre Joe a capella puis on
joue par-dessus en construisant tout un
univers autour. Il y a Gimme No Direction,
sorte de symphonie-western écrite par
Alexis, le bassiste, sur de vieux souvenirs
de Joe lorsqu’il prenait le bus à Bombay
au pif avec 50 roupies en poche. On a
écrit tous ensemble To be Loved. Joe écrit
globalement tous les textes. Il a un rapport
très brut à l’écriture. Avec une spontanéité,
une sorte de transcendance dans l’instant
où il ne réfléchit pas et laisse son esprit
jouer avec les mots. Mais ça l’emmerde
de retravailler un couplet. Du coup on
s’en occupe si besoin. Je crois qu’on se
met dans la tête de Joe et Joe s’imprègne
de ce qu’on lui offre comme musiques
avec l’idée de donner naissance à un seul
corps à la fin.
Le morceau avec Yael Naïm est superbe.
Cover Me Over est un morceau simple et
immédiat. On a eu envie de le faire revivre
différemment, d’abord en rajoutant des
cordes. Puis on a pensé à Yael Naïm, elle
avait ce côté intemporel, cette élégance et
cette classe naturelle dans la voix. Le
morceau est très lent, il y a beaucoup
d’espace entre les phrases, ce qui rend
difficile de lui imposer une présence. Je crois
que ça l’a beaucoup excitée de trouver le
juste ton…
Si vous ne deviez retenir qu’un titre ?
The Eye Of Death pour l’histoire de ce
petit thème au Farfisa né du côté de Berlin
sous une pluie diluvienne, pour le texte
de Joe que je trouve magistral « je vois
l’œil de la mort qui me regarde comme
un sale gosse » et pour cet inattendu
côté spoken-word.
L’Épicerie Moderne, 20 novembre
/ NOVEMBRE 14 / N°208 / 7
concerts express
CHRONIQUE
par Anne Huguet
Imelda May
Lee Fields
■ Rosemary Standley, la voix intrigante du groupe
Moriarty, n’en finit pas de butiner à tout va, sons,
projets et expériences confondus. À 8 ans déjà,
elle chantait avec son père du Hank Williams.
La suite sera bien sûr musicale, mais la Francoaméricaine peut aussi se targuer d’études en arts
plastiques et vidéo à La Sorbonne. Deux albums
avec Moriarty, une collaboration avec la chef
d’orchestre Laurence Equilbey, un trio vocal avec
ses copines Brisa Roché et Ndidi O sans oublier
ces expérimentations baroques (de Purcell à Cohen)
avec la violoncelliste Dom la Nena, miss Standley
ose les grands écarts et les mixtures singulières.
Cette fois-ci elle s’illustre dans un cabaret de la
grande époque, un récital piano/voix très scénarisé
-mis en scène par Juliette Deschamps- qui raconte,
entre jazz et music-hall, les femmes de tête et de
cœur des Années Folles tout en s’autorisant un
vaste et iconoclaste répertoire (Bernstein, Poulenc,
Purcell, Porter, Weill ou encore Nina Simone,
Peggy Lee et même Bashung).
© Adrien Landre
Théâtre de Vénissieux, 14 novembre
Grand Blanc
© Loll Willems
■ On le surnomme Little JB pour sa ressemblance
vocale (et même physique) à James Brown. Il est
sûrement l’une des grandes voix soul encore en
activité, à l’instar d’un Charles Bradley. Lee Fields
a plus de 40 ans de carrière avec des hauts et des
bas, il a tout chanté, gospel (bien sûr), soul,
blues, funk et le revoilà plus soul que jamais
depuis son excellent Faithful Man en 2012. Avec
ses musiciens new-yorkais The Expressions, il a
sorti il y a peu Emma Jean, un 11-titres classieux
qui serait le prolongement contemporain du
meilleur de la soul music des années 70. Le show
sur scène et la voix qui feule, gémit et caresse
pour titiller nos sentiments les plus profonds.
Lisiaco, Lissieu, 14 novembre / Radiant, 16 novembre /
C.C. L’Aqueduc, 27 février / Le Polaris, 15 mai /
L’Allegro, 29 mai /
L’Épicerie Moderne, 5 novembre
Le Sonic, 6 novembre
+ Cave à Musique (avec Mustang), 8 novembre
■ The Legendary Tigerman a sorti au printemps
dernier True, nouvelle galette foutraque qui
donne l’impression de partir en tous sens même
si son ADN central reste le rock’n’roll, celui sale
et possédé qui fait mouiller la culotte. Derrière ce
one-man-band tatoué se cache un zélateur sans
concession du blues pur jus qu’il délivre à sa
manière, sensuel et sauvage. Ça hume bon tout
plein d’influences garage, vaudou, boogie-woogie, punk et tout ce que vous voulez, mais il y a
chez lui comme une respiration personnelle qui
le rend assez unique.
Cave à Musique, 15 novembre + Manifest’A’Son
à Chabeuil, 10 novembre /Brise-Glace, 14 novembre
Transbordeur, 7 novembre /
Festival Nouvelles Voix du Beaujolais, 22 novembre /
Théâtre de Mâcon, 12 décembre
© Dimitri Coste
■ Pas très joyeuse la musique de ces quatre-là.
Grand Blanc est sorti de nulle part après avoir
grandi quelque part près de Metz entre sidérurgie
sub-claquante et FC Metz relégué, c’est sûr que
ça ne fait pas envie. Le quatuor (3 gars, 1 fille)
cultive un son assez inconfortable peuplé de voix
hypnotiques mixées très en avant et d’ambiances
anxiogènes sorties tout droit du meilleur des
années 80. On se doute sous obédience Joy
Division, le groupe revendiquant aussi celle de
Bashung. Coup de cœur des Inouïs (Printemps
de Bourges 2014), le quatuor messin vient aussi
de claquer un 1er EP glauque plutôt bien foutu.
©JB Mondino
Transbordeur, 5 novembre
Rosemary Standley
■ Yeux bleus revolver, rouge à lèvres sanglant et
danse survoltée : HollySiz a un peu cassé la
baraque cet été sur la route des festivals avec un
set sur-mesure. Bien servie aussi, avouons-le, par
une certaine hype et une bonne dose de glamour.
HollySiz alias Cécile Cassel est fille et sœur de dont Rockin’ Squat du groupe Assassin (ça aide
toujours un peu), bien sûr actrice et maintenant
chanteuse depuis un 1er album My name is sorti
en 2013. Un 12-titres aux rythmes entraînants qui
mélange guitares, programmations et tripes à vif et
surfe sur une pop synthétique plutôt taillée dancefloor qui a tout pour plaire au plus grand nombre.
The Legendary Tigerman
© Sébastien Gosset - vivement la photo
■ Le rockabilly remis au goût du jour avec Imelda
May ! Depuis ses débuts en 2008 (et son 1er album
Love Tattoo), elle sert un cocktail musical rafraichissant de surf music, pop rétro et rockabilly
servi avec ce qu’il faut de suavité jazzy. À 16 ans
déjà, elle donnait ses 1ers concerts rock dans les clubs
dublinois. La pin-up irlandaise n’a pas molli, elle
a sorti il y a peu un 4e opus, Tribal, toujours dans
la même veine pêchue et rockabilly. On se doute
que ses shows sont des plus affûtés, guitares aux
taquets, voix de tigresse ronronnante et look
sexy délicieusement rétro.
■ Carton plein pour les Fills Monkey qui s’amusent
comme des fous avec un Incredible Drum Show
(à classer entre le vrai concert et le two-men-show)
autour de leur instrument de prédilection qu’est
la batterie. Derrière les fûts et autres cymbales se
planquent deux sales gosses, soit Yann Coste (vu
chez Prohom, No One Is Innocent ou Anaïs) et
Sébastien Rambaud (JMPZ). Tour à tour batteurs
fortiches, mimes ou encore jongleurs, ils s’amusent
comme larrons en foire pour redorer le blason de
leur instrument sur un mode humo-rythmique
assez délirant.
Fills Monkey
HollySyz
8 / NOVEMBRE 14 / N°208 /
par Anne Huguet
■ Une histoire de rencontre, évidente
dès les premières mesures. Comment
ces musiciens auraient-ils pu ne pas
se croiser et passer à côté de cet
univers fait d’improvisation, de
jazz et d’Afrique. Ils sont trois
musiciens et pour ce concert il y a
de surcroit une belle invitée, la
chanteuse ivoirienne Dobet Gnahoré,
alors, alors... Si l’envie d’entendre
la kora de Chérif Soumano prendre
son envol entre le violoncelle
inventif d’Eric Longsworth et les
percussions de David Mirandon, le
World Kora Trio devrait être à son
affaire.
© ThomasDorn
Le 14 novembre à l’Amphithéâtre
de L’Opéra.
Angélique Ionatos
■ « Chacun selon ses armes » disait
le poète Elytis. « Parce que l’art doit
absolument témoigner de son temps
et que chanter devient alors un
acte militant ». C’est donc avec sa
guitare, sa voix rauque et bouleversante qu’Angélique Ionatos (voir
491 N°198) fait gronder la rébellion
et résonner l’espoir. La belle Grecque
avait subjugué en décembre dernier
au Théâtre des Ateliers avec ses
textes à fleur de peau et un chant
brûlant entre ombre et lumière. La
revoilà avec Et les rêves prendront
leur revanche pour un tour de
chant obligatoirement libertaire et
politique, crise grecque et état du
monde obligent.
Le Polaris, 28 novembre
Klô Pelgag
Les Nouvelles Voix en Beaujolais
reviennent plus gourmandes que jamais
avec un programme de 6 jours éclatés
dans 7 lieux plutôt intimistes avec une
réelle proximité avec le public. Depuis
2005, ce festival se veut un tremplin
pour les nouveaux talents des
musiques actuelles. « Accompagner les
artistes en émergence ou repérer «les
« pépites » comme Feu ! Chatterton »
sont autant de missions stimulantes
au quotidien. Si la programmation se
veut ouverte et défricheuse, on peine
toujours parfois à trouver une ligne
artistique qui relie tout ça et c’est un
peu dommage. Au menu donc, de la
chanson (le festival le revendique
toujours fortement), mais aussi du
rock, de la folk, de l’électro-pop ou
encore l’ovni Lior Shoov qui mélange
étranges bruitages sonores, jeu corporel,
danse et chant.
Cette 10e édition accueillera quelque
17 artistes avec trois grosses soirées
au Théâtre de Villefranche pour s’en
mettre plein les oreilles. S’y croiseront
jeunes artistes aux dents longues en
devenir (on pense aux Lyonnais de
Pethrol avec leurs sonorités singulières
et cette espèce d’indie-pop moite et
obsédante. Ils y seront d’ailleurs en
résidence) et formations repérées,
plus ou moins précédées d’un certain
buzz (telle la Québécoise Klô Pelgag
avec ses histoires à dormir debout et sa
musique bric-à-brac ou encore Talisco
et son road-trip expérimental à la
conquête du St-Graal de l’Ouest).
Mais aussi le blues décharné du Vincent
Gallo français, Sammy Decoster, et
la pop millésimée d’Elephanz.
concerts express (suite)
CHRONIQUE
Les Nouvelles Voix du Beaujolais,
18 au 23 novembre
World Kora Trio
/ NOVEMBRE 14 / N°208 / 9
Par Étienne Faye
tramontane, violente, nous environne.
Une multitude de personnages,
témoins de toutes les époques des
immigrations, sont convoqués, depuis
Walter Benjamin à Monsieur Anouar
El Younis, expulsé en 2006.
Du 6 au 14 novembre au NTH8
© Thierry Laporte-Unijambiste
THÉÂTRE express
CHRONIQUE
■ Une pièce s'annonce comme un
réjouissant maelström de noirceur, à
Théo Argence, Ekatérina Ivanovna,
de Léonid Andreïev. Titre éponyme,
puisque c'est aussi le nom du personnage central, la femme du député
Guéorgui Dmitriévitch Stibéliov.
Celui-ci tente de l'assassiner. Il échoue,
mais Ekatérina, accusée injustement
d'adultère, tombe dans un gouffre,
et toute la famille est entraînée. Cette
pièce a été écrite et créée en 1912,
l'Europe s'emballe vers les grands
massacres du XXe siècle, et, en
Russie, ce sera bientôt la révolution
d'octobre. L'auteur avoue : « J’ai envie
de me gausser de l’humanité, de rire
de tout mon soûl de sa bêtise, de son
égoïsme, de sa crédulité ». Pendant les
commémorations de la Guerre de 14,
David Gauchard, metteur en scène
de la Compagnie L'Unijambiste,
s'empare d'une pièce à découvrir,
sans doute !
©Lorenzo Papace
Le 14 novembre au Théâtre Théo Argence
■ Quand on parle du loup... Le loup de
Nino D'Introna est tantôt une bête
effrayante, qui pourrait bien être celle
qui nous habite, ou qui plane sans
cesse sur l'inconnu, tantôt un mâle
grimé de noir et de poils, poursuivit
par un petit chaperon rouge limite
lubrique – mais non, j'extrapole,
sauf qu'il y a du désir. Les images
proposées sont très belles, ce qui ne
saurait surprendre un fidèle du TNG,
le coup du souffle du loup qui fait
un gigantesque museau 3D au rideau
de scène, et nous donne presque le
sentiment de tomber dedans, est
magistral. Pourtant, l'ennui peut
gagner le spectateur qui se demande
s'il y a un propos original, sur la
fable, ou s'il faut juste se satisfaire
de toutes ces belles images.
22, 23 et 29 novembre au TNG
■ Marguerite Duras aurait cent ans...
Sa prose, elle, ne vieillit guère.
Didier Bezace monte Le Square, et
s'invite au Toboggan en novembre.
L'autrice publie son roman en 1955 :
on peut dire qu'elle sort encore de la
guerre, avec une langue « moins
éthérée » que dans les années 80,
selon le metteur en scène et comédien.
Ancienne résistante, elle rêve encore
de changer le monde. « Si on me
demande comment j'ai écrit Le Square,
je crois bien que c'est en écoutant les
gens se taire dans les squares »,
confesse-t-elle. Une femme qui garde
l'enfant d'une autre, rencontre un
homme, un représentant en petits objets
qu'on n'achète pas. Ils échangent,
en fait, ils sont pris du désir de parler.
Sur scène, Didier Bezace est accompagné de Clotilde Mollet et d'un
enfant.
Le 27 novembre au Toboggan
Rivesaltes-fictions, question suivante
■ Au NTH8, Vincent Bady termine sa
trilogie européenne avec un retour à
Rivesaltes. La bourgade, connue
aujourd'hui davantage pour son vin
et son aéroport, abrita en effet un
camp militaire, transformé dès 1940
en camp d'internement pour étrangers.
Une création de Vichy, donc, mais
qui ne ferma ses portes qu'en... 2007.
Entre-temps, plusieurs populations se
sont succédées derrière les barbelés.
Vincent Bady, auteur, metteur en scène
et comédien de Rivesaltes-fictions,
question suivante, est allé sur les lieux
et, comme semble le dire ce titre,
loin de faire l'historique du camp, il
nous propose sa rêverie, elle-même
travaillée par la mémoire. Comment
justifier l'internement de gens pour
la seule raison qu'ils sont étrangers ?
Cette qualité est-elle punissable ?
Cela mérite-t-il une privation de
liberté ? Des images du camp sont
projetées, et la météo capricieuse, la
10 / NOVEMBRE 14 / N°208 /
© Nathalie Hervieux
Le square
© Vincent Bosc
spectacles vivants
Instances,
un endroit
de vitalité
substantiel
Interview par Anne Huguet
Stravinsky Motel
Découverte, émergence, curiosité
ou encore rareté sont autant de mots
forts qui collent parfaitement à l’esprit
du Festival Instances. le festival de
chalon dédié à l’art chorégraphique
poursuit ses explorations avec une
e
12 édition toujours audacieuse et hybride,
forcément défricheuse de talents.
9 spectacles dont 2 créations
et 2 premières françaises sont
au programme, occasion de montrer
toute la vitalité créatrice de la danse
avec des œuvres souvent inclassables
au croisement des esthétiques,
des arts et des formes.
focus avec Philippe Buquet,
directeur passionné de l’espace
des arts et d’instances.
Comment édition après édition orientez vous votre
programmation ?
Dans le principe il n’y a pas de règle! On ne sait jamais
quelle sera la cohérence finale, cela reste un mystère.
C’est extrêmement intuitif. Ces dernières années on a
eu une grande attention au monde, notamment à
l’Afrique et à l’Afrique du Sud. On a ainsi pu accueillir
des artistes aujourd’hui reconnus, je pense notamment
à Dada Masilo venue chez nous avec un solo sublime
que peu de gens ont vu.
En 2014, je voulais revenir vers la création française.
Avec un angle particulier qui serait une espèce de
quintessence non objective de ce que serait la vie
artistique (au plateau) des compagnies professionnelles
maintenant. Un état non complet mais assez clair de ce
qui se produit aujourd’hui. Ce qu’on constate ?
La danse ne s’interdit pas grand chose, elle touche à la
fois au théâtre, au cirque, au cinéma etc. Il y a aussi
une telle diversité des formes…
Emergence et découverte maîtres mots ?
On ne se donne pas une mission particulière parce
qu’on est une institution, une scène nationale plutôt
estimée. En se disant qu’il faut qu’on soit plus attentif
à la découverte. C’est imprimé en moi, absolument central
et c’est la base, mais ce n’est pas facile parce qu’on est
dans un territoire extrêmement modeste économiquement
et fragilisé. Pouvoir tenir ce pari d’une programmation
ambitieuse lorsque l’essentiel du monde de la danse
n’est pas reconnu par les publics, à part quelques
« blockbusters » (Prejlocaj, Decouflé, Gallotta…), c’est
compliqué. Il y a pour moi quelque chose de l’ordre de
ne rien lâcher alors que les temps sont difficiles. Il y a
cet endroit de vitalité qui est absolument substantiel.
Cette semaine est comme une vague qui nous arrive et
nous submerge, mais ça vient nous réchauffer même si
ça nous bouscule…
Des pièces uniques et rares ?
Pas forcément mais il est évident qu’on ne peut pas être
sur le lieu commun de la danse. On essaie d’être en
éveil et en attention au réel ne pas avoir trop d’idées sur
la danse… mais plutôt d’être confronté à un ensemble
de situations, de spectacles ou d’artistes… On cherche
à gratter à des endroits pour donner à voir des artistes
autrement. Ainsi Emmanuelle Huyn (ex-directrice du
CNDC d’Angers) revient avec pièce de compagnie, ce
qui induit ni avec les mêmes moyens, ni les mêmes
réseaux. C’est intéressant de voir comment ça rebondit
artistiquement en termes d’écriture chorégraphique.
De Nathalie Pernette à Tatiana Julien en passant par
La BaZooKa, jeune compagnie bouillonnante qui bouscule
les dispositifs et codes habituels (et coup de cœur de
l’Espace des Arts qui produit leur prochaine création),
sans oublier un focus Afrique avec le danseur-performer
congolais Florent Mahoukou, cette 12e édition d’Instances
ouvrira tous les possibles. C’est aux gens de faire leur
chemin même si nous avons certaines idées de vers
quoi on veut aller, conclut Philippe Buquet sibyllin…
Festival Instances à Chalon, 18 au 22 novembre
/ NOVEMBRE 14 / N°208 / 11
© Jean Pierre Maurin
spectacles vivants
trois
chorégraphes
à l’Opéra
de Lyon
Par Anne Huguet
Workwithinwork
la saison danse de l’opéra de
lyon a ouvert en fanfare pour
la Biennale de la Danse dans
un grand écart stylistique
avec deux créations, dont celle
équilibriste des trublions
chaignaud / Bengolea, et l’entrée
au répertoire de Heart’s labyrinth
de Jirí Kylián. retour aux
classiques, pourrait-on dire,
pour ce deuxième temps fort
danse avec deux chorégraphes
majeurs sur le plateau. quelle
aubaine d’ailleurs de revoir le
travail de William Forsythe. le
Ballet de l’opéra de lyon est
passé maître dans la relecture
de ses œuvres -entrées au
répertoire il y a plusieurs
années- pour en restituer la
substantifique moelle.
Une danse physique et exigeante où ne compte
finalement que le mouvement pour et par le
mouvement. Ses pièces ne racontent rien, ni
ne délivrent réellement de message. Chez
Forsythe, on danse. En pointes ou pas, en
soli, duos, trios, en groupes, tout est bon à
expérimenter. On le sait il connaît parfaitement
le vocabulaire classique, simplement il le
déconstruit, le détourne ou le pousse à bout
ou le déplace pour le montrer sous un autre
12 / NOVEMBRE 14 / N°208 /
angle. Les gestes sont souvent poussés à
l’extrême, les corps arqués et désarticulés,
les genoux désaxés, les bras étirés ; les
mains sont bavardes chez Forsythe, là encore
souvent en torsion ; il y a des grands jetés,
des ronds de jambe à 360°, des glissades ;
il y a des déséquilibres, des ruptures, de
l’accélération, des fragments et une époustouflante virtuosité. Dense et intense, en tension,
graphique, violent, à profusion, abstrait,
éblouissant, imprévisible, improvisé … sont
autant de qualificatifs qui racontent la
danse de Forsythe. À (re)voir donc
Workwithinwork et son flux incessant de pas
de deux (le fameux), le fougueux ballet de
Steptext en contrepoint de la Chaconne en ré
mineur de Bach avec ces quatre interprètes
tendus comme des cordes de violon. Et
pour clôturer la soirée, One Flat Thing,
reproduced et son magnifique chaos organisé
au milieu de grandes tables, corps tronqués,
malmenés mais corps qui exultent. Avec
Sarabande de Benjamin Millepied, on
devrait reprendre sa respiration avec une
danse tout en fluidité et souplesse, sûrement
plus fantaisiste.
Autre reprise toujours bienvenue, la Cendrillon
de Maguy Marin, créée il y a déjà vingt-neuf
ans : une pièce évidemment à son image, à
savoir engagée et déstabilisante qui revisite
le conte et en bouscule les codes pour
raconter un peu le monde qui nous entoure.
Opéra de Lyon, 2 soirées / 3 chorégraphes,
4 au 13 novembre
spectacles vivants
Quand Lucrèce
vampirise
Béatrice
© Arnaud Bertereau / Agence Mona
Par Christophe Jacquet
qui est lucrèce Borgia ?
la princesse sanguinaire,
assoiffée de lucre, de
vengeance, honnie par toute
l’italie ? ou la femme jouet
d’une famille dissolue, trouvant
sa liberté dans la protection
des arts, comme l’envisage
l’exposition les Borgia
au musée maillol à Paris ?
victor Hugo en dresse un
portrait médian. Dans la
pièce écrite en 1832
à la suite du roi s’amuse,
il l’imagine héroïne tragique,
médée bipolaire. « Dans votre
monstre, mettez une mère »
disait Hugo, « et cette créature
qui faisait peur fera pitié. »
chez lui, lucrèce Borgia
surprend, cherchant la
rédemption et la vertu là où
tous attendent sa cruauté.
En confiant le rôle à Béatrice Dalle,
David Bobée ne lui fait pas de cadeau.
La Lucrèce d’Hugo est manichéenne.
C’est Lilith ou mater dolorosa – pas de
nuance d’une réplique à l’autre. Difficile
à jouer. Pour sa première au théâtre,
Bobée réserve à son actrice une entrée
superbe. Vestale imposante, elle glisse à
pas de louve sur l’eau noire du plateau
jusqu’à ce soldat endormi qui ignore être
son fils, ce Gennaro qui lui est offert et
qu’elle recouvre, mais de quel amour ?
Amante (religieuse) ou mère courage ?
L’ambiguïté est encore là. Dès qu’elle
disparaît, Béatrice Dalle ferraille avec le
texte, reste conduite par lui et non
emportée, joue sur la même note, un peu
mécanique, les deux états de Lucrèce.
Son engoncement contraste avec la
fougue de la mise en scène par ailleurs.
De l’ouverture festive à Venise à la
conclusion mortuaire à Ferrare, David
Bobée figure le romantisme noir d’Hugo
en trois tableaux puissants. Dans la
lignée de son Hamlet, monté aux
Subsistances en 2010, il convoque des
moyens et surtout des corps neufs au
théâtre. Sous les lumières crépusculaires
et les complaintes rock de Butch McKoy,
sa troupe d’athlètes se bat, vit et meurt,
bref exulte en tout sens. Et prend avec la
lettre hugolienne une liberté que Bobée,
visiblement, n’a pu offrir à Béatrice
Dalle. Elle qui préfère Lucrèce Borgia
« plus incestueuse que maternelle ».
Lucrèce Borgia, du 12 au 22 novembre
au théâtre de la Croix-Rousse
/ NOVEMBRE 14 / N°208 / 13
© Bruno Pin
NOVEMBRE 2014
spectacles vivants
Opération
Balises
Interview par Étienne Faye
avez-vous vu ce camping-car
jaune et noir bizarre qui stationne
à l'entrée de votre théâtre ?
c'est le véhicule principal de
l'opération Balises, pilotée par
Jacques fayard, le directeur
du théâtre de l’élysée. il s'agit
en fait de proposer, pour un
certain nombre de spectacles,
toute l'année, dans trente-deux
lieux très différents de l'agglomération, un contingent
de places gratuites : une offerte
pour une achetée, sur le site
balises-theatres.com.
Puisqu'on en parle, en novembre,
il y a éloge de la pifométrie /
Ça résiste, de luc chareyron,
à astrée, l'or, par Xavier simonin,
au Karavan théâtre, le voyage
égaré, par la compagnie les
nuits claires à l'espace albert
camus, métallos et dégraisseurs
par la compagnie taxi-Brousse
à l'espace Jean Poperen, et
enfin quand on parle du loup,
de nino D'introna au tnG...
alors, est-ce qu'il n'est pas
temps de s'y intéresser ?
Je rencontre Jacques Fayard
un matin, dans son théâtre.
Quels sont les objectifs et les moyens
de l'opération Balises ?
Nous voulons d'abord assurer une présence
des Théâtres dans l'espace public, aller à
la rencontre des gens : « est-ce que vous
connaissez le Théâtre près de chez vous ? »
La première année, nous avons organisé
trois semaines d'événements, avec des bons
16 / NOVEMBRE 14 / N°208 /
de réduction, mais c'était un festival qui
s'ajoutait à une liste et notre visibilité en
a pâti. C'est clair qu'un jour, il faudrait
une biennale du Théâtre, sur Lyon, mais
ce n'est pas dans nos moyens. Donc, depuis
l'an dernier, nous avons changé de formule.
Nous n'avons pas de direction artistique,
et ce sont les Théâtres eux-mêmes qui
choisissent les spectacles qui entrent dans
le dispositif, en fonction de ce qui est
important dans leur ligne artistique, et
avec cette contrainte d'être à la portée du
plus grand nombre. Balises, avec l'énergie
bénévole de chaque lieu, grâce à l'apport
de deux volontaires du service civique,
organise des opérations de communication
ciblées, avant les spectacles sélectionnés,
à proximité des Théâtres, ou quelques
actions plus larges, comme, par exemple,
à Bellecour, où nous avions installé un
container à nos couleurs. Nous communiquons, et le public est invité à se rendre sur
notre site internet pour réserver ses places.
Vous avez évoqué l'impossibilité de
faire une biennale... Quelles sont les
ambitions de Balises, pour l'avenir ?
Il existe une biennale extraordinaire, c'est
Sens Interdit, dirigé par Patrick Penot, et
nous avons des liens avec ce festival.
Nous constatons en revanche que le
Grand Lyon communique assez peu sur
le théâtre, alors ce n'est pas rien, à Lyon.
Cela fait partie de notre travail, discuter
avec la Métropole, et par exemple, nous
leur suggérons de donner un coup de pouce
à des gens de qualité et à des spectacles
qui mériteraient de tourner. À terme, nous
aimerions que Balises aide à faire tourner
des spectacles dans l'agglomération. Il y a
beaucoup de créations à Lyon et alentours,
avec les écoles qui sortent des gens, des
compagnies qui se créent tous les ans.
Pour qu'elle se multiplie, il faut rentabiliser
au maximum la création.
© Laurent Philippe
spectacles vivants
Philippe Decouflé
descend l’escalier
– plutôt deux fois
qu’une
Par Christophe Jacquet
Contact joue avec la forme de la comédie
musicale, celle de Broadway ou de l’âge
d’or hollywoodien, toujours prompte à
porter les coulisses sur le devant de la
scène. Decouflé montre une bande
d’artistes à l’œuvre, hommage discret à
Pina Bausch et sa troupe de Wuppertal.
Lui-même ne se considère pas comme
un grand chorégraphe. Alors Philippe
Decouflé expérimente à tout va, ose
toutes les combinaisons d’arts et de
techniques, c’est même à ça qu’on le
reconnaît. En novembre, il se dédouble
entre un nouveau spectacle et une
performance ludique peu jouée jusqu’ici.
Contact, sa revue créée à Rennes en
septembre, ne déroge pas à la règle fixée
depuis Codex au moins, en 1986. À la
Maison de la danse, la pièce assemble en
un tumulte d’images les arabesques de
costumes pailletés, les portés et agrès
venus du cirque, les scènes décuplées
sur écran très large et toujours ses jeux
d’ombre et de lumière. Rien de nouveau
sous le soleil decoufléen ? Cette fois, le
maître de ballet du Crazy Horse assume
une ligne « carrément divertissante ».
Aux Ateliers, il installe un tout autre
dispositif, statique en apparence, pas
moins surréaliste. À table, trois conférenciers, Decouflé lui-même, ses complices
Alice Roland et Christophe Salengro,
refont le portrait de Marcel Duchamp.
La trajectoire de l’anartiste, peintre du
Nu descendant l’escalier, y est brisée en
une suite de moments absurdes. Inspirée
de la correspondance de Duchamp et
son ami Henri-Pierre Roché, cette lecture
animée s’amuse avec sérieux des contradictions de l’inventeur des ready-made.
Marcel Duchamp, mis à nu…,
du 14 au 16 novembre
au théâtre Les Ateliers
Contact, du 19 au 29 novembre
à la Maison de la Danse
/ NOVEMBRE 14 / N°208 / 17
spectacles vivants
Affabulazione
© Vincent Delpeux
Par Étienne Faye
après tout, qu'est-ce que raconter
une histoire au théâtre, si ce n'est
affabuler. Gilles Pastor le sait
depuis longtemps, lui qui connaît,
aussi, le pouvoir de l'illusion sur
nos consciences et sur nos vies.
Dans la pièce bien nommée
affabulazione, Pier Paolo Pasolini
plante le décor d'une famille
bourgeoise, qui semble parfaite,
et qui, par l'irruption d'une image, va
exploser. le trouble, contrairement
à théorème, le roman et film du
même auteur, ne vient pas de
l'extérieur, puisque c'est au cœur
même de ce foyer sans histoire,
dans la tête du père, que surgit le
rêve en apparence anodin, en
réalité destructeur, d'une paire de
jambes de garçon. le tnP accueille
donc en résidence, la nouvelle
création de Kastôragile, emmenée
par Gilles Pastor, avec une troupe
superbe de comédiens dont
angélique clairand, Jean-Philippe
salério, et la voix de Jeanne moreau.
rencontre avec le metteur en scène,
alors entre deux répétitions.
Pier Paolo Pasolini est d'abord connu pour
son cinéma, en France. Pouvez-vous nous
parler de son écriture théâtrale ?
Impossible de ne pas voir le cinéaste dans son
acuité visuel, omniprésente dans son théâtre.
Mais son écriture dramatique est d'abord
alimentée par sa poésie, sachez qu'en Italie,
il est avant tout un poète. Dans Affabulazione,
comme dans sa poésie, la parole est âpre.
Il s'agit d'un père de famille, un patron, mais
plutôt un bon patron, pas un salop, non,
c'est un homme qui a tout réussi. Sauf qu'il
a rêvé des jambes d'un garçon, et cela bouleverse tout dans sa tête, au point qu'il va
commettre un œdipe à l'envers.
18 / NOVEMBRE 14 / N°208 /
C'est-à-dire ?
Que le père va tuer le fils ! Cette image qui le
hante est un souvenir de Pasolini lui-même,
lorsqu'il avait trois ans, il le confesse dans ses
cahiers rouges. Quand il se replonge dans les
sentiments qu'il ressentait à ce moment-là, il dit
retrouver « dans [ses] entrailles, l'attendrissement, l'affliction et la violence du désir ».
Il faut ajouter qu'en 1967, lorsqu'il écrit
Affabulazione, il vient de réaliser Œdipe-Roi,
film qu'il a déclaré autobiographique, lui qui
refusait absolument d'être père. Avec cette
pièce, il se propose de réécrire le mythe, sous
le regard même de Sophocle. Le père est pris
d'une logorrhée, comme sur le divan, il se
met à parler, il affabule. Il s'interroge, sur
lui-même, et surtout à propos de son fils, qui
est comme le reflet de sa jeunesse perdue, et
il tombe dans un abyme.
Formellement, Affabulazione est un récit,
plus qu'une suite d'actions ?
Ici les personnages existent par la parole, qui
génère elle-même des images érotiques ou
tragiques. Dans cette famille « normale » ou
« idéale », la parole est devenue nécessaire,
mais pas comme dans une comédie bourgeoise.
Les acteurs sont traversés par le je de Pasolini,
c'est de l'intime, qui, d'ailleurs, se joue également
dans la troupe, puisque les comédiens ont
chacun l'âge du rôle.
Avec la voix de Jeanne Moreau, dans le rôle
de Sophocle...
C'est mon affabulation, mon rêve, mon bouleversement à moi. Jeanne Moreau a en effet
accepté de donner sa voix à ce personnage,
elle qui a toujours regretté de ne pas avoir
été présentée au poète. J'ai demandé aussi à
de jeunes footballeurs, dont Pasolini chantait
l'acte poétique, de jouer sur la pelouse verte
de la scène, ils seront comme la présence
d'un chœur antique.
Du 4 au 16 novembre au TNP à Villeurbanne
Les 19 et 20 novembre au Théâtre du Vellein
à Villefontaine
mot[s]
Chaque mois deux artistes choisissent un mot afin de vous livrer
un texte court et une image autour de ce choix.
Jeanne Candel
est metteure en scène
Dormir
tu enfanteras dans la douleur
Une femme rêve qu’elle accouche dans son sommeil dans une sensation « calfeutrée » et « amnésique » - les mots
qu’elle emploie- et que soudain après ce moment d’inconscience, elle se retrouve avec un fils dans les bras, très
beau et très « à l’aise dans l’existence » ( à nouveau ses mots). Et dans la deuxième partie de son rêve elle
regarde le ciel et dit: « dans la Genèse il est dit que la femme enfantera dans la douleur. Alors Dieu, regardemoi bien dans le fond des yeux car j’ai trouvé la solution, il suffit de dormir un peu et tout va mieux. »
derrière
Un soir, un enfant de 3 ans demande à sa mère : « il y a quoi derrière la peau ? ». Et la mère de se lancer dans
une explication fragile sur les cellules, le sang quand on tombe sur les genoux et les poux que l’on peut observer
au microscope comme les cellules... L’enfant la regarde et lui dit: « je suis fatigué, je veux aller dormir et rêver
des miscrocopes. »
les mains dans le saumon
À l’adolescence, j’ai rêvé d’une grande réception avec un immense banquet de poissons et volailles en tout
genre. Je devais absolument bien me tenir ce qui m’angoissait terriblement car j’avais l’impression d’avoir oublié
toutes les règles de savoir-vivre. Je me suis réveillée, j’étais allongée sur le dos avec les bras au-dessus de la
tête et pendant un temps il m’a été absolument impossible de bouger, j’étais victime de « paralysie du sommeil ».
Au moment où j’ai réussi à ramener mes bras vers mon ventre j’ai sursauté car j’ai mis mes mains dans une
assiette de saumon. J’ai eu un fou rire et je me suis rendormie.
Le Goût du Faux ou autres chansons
Comédie de Valence, du mercredi 12 au mardi 18 novembre (création)
24 nov. au 13 déc. 2014 - Théâtre de La Cité internationale dans le cadre du Festival d'Automne à Paris
04 au 14 fév. 2015 - Théâtre Garonne, Toulouse - 26 fév. 2015 - Théâtre de Vanves dans le cadre du Festival Artdanthé
09 & 10 avr. 2015 - Le Phénix, Scène nationale, Valenciennes
Jeanne Candel, membre du collectif artistique de La Comédie de Valence, présentera 2 performances (B.A.R.K / W.A.T.E.R)
du 29 mai au 02 juin à Valence, dans le cadre de la 5e édition du festival Ambivalence(s).
Sébastien Valignat
est comédien
et metteur en scène
crise
MÉD. « Ensemble des phénomènes pathologiques se manifestant de façon brusque et intense, mais
pendant une période limitée, et laissant prévoir un changement généralement décisif, en bien ou en mal,
dans l'évolution d'une maladie. »
D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours entendu dire qu'économiquement, nous étions dans une période
de crise. Lorsque j’apprenais que nous étions sortis d'une crise c'était uniquement pour apprendre que nous
pénétrions dans une nouvelle. Comme si nous étions tous embarqués définitivement sur un navire-monde
bravant ces tempêtes, cherchant à maintenir un cap (lequel?) à la recherche d'un havre, (sans être sûr
que quelqu'un à bord croie encore à son existence). Ces tempêtes nous apparaissent parfois sous des
surnoms sympathiques, Crise Tequila, Crise des Tigres Asiatiques, comme ces cyclones aux prénoms
féminins exotiques qui nous donnent l'impression d'un peu les connaître : Xinthia, - Cynthia masquant
sous leur familiarité des catastrophes humaines démesurées.
Utiliser un mot évoquant un phénomène temporaire pour décrire quelque chose de permanent, c'est plus
qu'étrange, c'est bien pratique, « à circonstances exceptionnelles mesures exceptionnelles », « Encore un
effort, la veille du jour qui précèdera les lendemains qui chantent c'est peut-être aujourd'hui. ».
Thucydide constatait déjà qu'en période de guerre, les mots se vident de leur sens, c'est peut-être simplement
cela que révèle l'étrange emploi du mot crise pour décrire notre situation économique : une économie en
état de guerre, à l'échelle de la planète.
T. I.N.A. (There is No Alternative)
Le Sou, La Talaudière, 31 janvier 15 / CC Jean-Jacques Rousseau Seyssinet, 13 mars 15 / Centre Culturel Charlie Chaplin, 22 mai
Quatorze
Théâtre La Mouche, 7 novembre / Festival Les Théâtrales Charles Dullin - Val de Marne, 10 et 11 novembre /
Théâtre de Roanne, 14 novembre / Théâtre de L’Atrium, 18 novembre / Maison de la Culture Le Corbusier à Firminy,
20 et 21 novembre / Théâtre Jean Marais - St-Fons, 25 novembre / Amphithéâtre - Pont-de-Claix, 27 et 28 novembre /
EC Georges Sand - St-Quentin-Fallavier, 12 décembre / La Passerelle Scène Nationale de Gap, 18 décembre /
Théâtre de Givors, 9 janvier / Théâtre Théo Argence - St-Priest, 23 janvier / Théâtre Jean Vilar - Bourgoin, 25 et 26 mars /
EC La Buire à L’Horme, 30 avril
ciecassandre.com
/ NOVEMBRE 14 / N°208 / 19
spectacles vivants
Le père, le fils,
et Louis Calaferte
tu as bien fait
de venir, Paul
Par Étienne Faye
André Sanfratello, directeur
et fondateur de l'espace 44,
a l'excellente idée de mettre en
scène un texte de louis calaferte,
tu as bien fait de venir, Paul,
« un bijou », me confie le metteur
en scène, « une situation banale,
écrite avec de l'or ». car c'est le
miracle calaferte, cette langue crue,
sans fard, et pourtant travaillée
dans ses moindres méandres,
l'amour du mot pour sa tonalité,
sa justesse, et la simplicité apparente,
le rythme de sa phrase. Dans ses
romans autobiographiques, dans
sa poésie, dans ses essais ou dans
son écriture dramatique, l'auteur
lyonnais sait si bien rendre cet
émouvant effet de réel qui n'est
possible qu'avec ce grand soin
du style qui le caractérise.
Paul, le fils, rend visite à son père, veuf. Il ne
fait que passer, comme d'habitude, il va partir,
mais non, cette fois, quelque chose l'en
empêche. « La parole n'est pas facile, entre père
et fils, mais les rapports de l'un à l'autre suffisent
à montrer leurs sentiments », selon Monsieur
Sanfratello, qui dit aussi qu'il veut monter cette
pièce comme au cinéma : « Plus les situations
seront simples, mieux elles seront... Il faut
entendre les mots de Calaferte ». Il m'avoue
également que les comédiens eux-mêmes ont
pu d'abord montrer des doutes, tellement la
situation semble banale, de prime abord,
mais c'est que le plaisir de la langue, l'émotion
ou le rire qu'elle libère, exige de chacun une
20 / NOVEMBRE 14 / N°208 /
forte intensité de jeu. « Et alors la tendresse
transparaît, et son humour acide, dépourvu
de gag, émanant plutôt des gaucheries des deux
mâles incapables de communiquer correctement,
se déploie ». Lorsque Louis Calaferte évoque
des rapports père, fils, on peut en effet attendre
de lui qu'il ne déroge pas à son principe de
lutte perpétuelle contre la niaiserie universelle.
On se rappelle que Septentrion (chez folio),
son roman de 1963, où il raconte sa jeunesse
à l'usine, son errance avant de se mettre,
enfin, à écrire, avec au passage quelques
lignes sans égard pour la vierge Marie, et
plein de gourmandises pour les femmes, fut
interdit pendant vingt ans à cause de son
incapacité à garder sa langue, ou son stylo,
dans sa poche. Un mot à propos de l'un de
ses thèmes de prédilection, la femme (lire
aussi La Mécanique des femmes, chez folio,
plein d'amour pour elles).
Selon le directeur de l'Espace 44, dans Tu as
bien fait de venir, Paul, « la femme est absente
de la scène et présente dans les esprits ». Le père
est veuf et ne se remet pas de sa solitude, il
semble attendre la mort. Et le fils, qui n'a plus
de cercle d'amis depuis qu'il s'est enfermé
dans son couple, se retrouve désarmé,
désappointé, quand il sent que son couple,
justement, se délite. Les deux solitudes se
confrontent dans un décor abstrait et sans âge
(« parce que ces deux hommes me rappellent
Beckett »). C'est un après midi d'orage, caniculaire et oppressant, les éléments se manifestent,
évoluent en même temps que les relations
entre les personnages. La lumière du dehors
éclaire la scène depuis une fenêtre à clair-voie,
« c'est un peu une ambiance de film policier ».
Et la langue de Calaferte, pleine de rupture de
rythme et de détours, agit comme un révélateur.
Du 5 au 16 novembre à l'Espace 44
expositions
La-Couleur du noir et blanc.
© Jacques Damez.
Courtesy galerie Le Réverbère, Lyon
Entrée libre
au Réverbère
Interview par Étienne Faye
« À la différence des musées, les galeries privées
ne sont pas payantes », me confie Jacques Damez,
dont il faut, je l'apprends, prononcer le z. il est
le co-fondateur de la galerie le réverbère,
il y a trente-trois ans, avec sa compagne,
Catherine Dérioz – le prononcer aussi.
c'est probablement ce qui explique ce titre
de l'exposition de Jacques Damez, jusqu'au 27
décembre, Entre[z] libre !. l'artiste, qui se
consacre aujourd'hui entièrement à son art,
présente ici ce qu'il appelle un parcours de
photographe, avec des images datant de
1977, de 1986... et jusqu'à une série de 2014.
où l'on se rend compte que, traitant de différents
sujets, il est pourtant toujours dans cette recherche,
et cette fascination de la technique photographique. Dans un miroir, il met au point sur un
défaut d'usure, rendant le reste de l'image flou.
Puis il s'approche peu à peu du reflet, jusqu'à
la disparition totale de ce trait noir qui barre
toujours, pourtant, le miroir. Plus tard, il fait le
portrait d'une femme, en proposant plusieurs
détails, avec des zones de netteté fort réduites,
et il trouve, dans cette composition, une nudité
essentielle, « la note bleue », aime-t-il à dire.
et il ajoute : « Je ne suis pas du côté d'une
imagerie et je me pose forcément la question
des enjeux de la photographie ». après tout,
comme il le souligne, les écrivains qui racontent
quelque chose ne sont intéressants que s'ils créent
une forme capable de nous inspirer des émotions.
ainsi en est-il, aussi, de la photographie que
défend le réverbère.
rencontre avec catherine Dérioz
et Jacques Damez.
Comment définiriez-vous le genre de photographie
que vous exposez au Réverbère ? Y a-t-il une esthétique
propre à votre galerie ?
Catherine Dérioz : Une esthétique, je ne crois pas, bien
qu'on pourrait sans doute mettre en relation les œuvres
de plusieurs artistes qui travaillent avec nous... par
exemple, certains d'entre eux font de très beaux paysages... c'est un art très compliqué, la photographie de
paysage... mais ce qui les réunit le plus sûrement, c'est
la photographie qui ne se réduit pas à son sujet. On
n'en a rien à faire, du sujet, de la couleur, du noir et
blanc... ou plutôt, non, tout nous intéresse, du moment
que l'artiste interroge son outil.
Jacques Damez : Je dirais que nous sommes davantage
une famille de pensée que les tenants d'une esthétique.
Catherine Dérioz : Nous aimons les personnalités qui
partagent des valeurs avec nous, c'est bête à dire. Mais
nos vies ne sont pas toujours roses, artistes et galeristes,
alors il nous faut un respect mutuel. Finalement, la
qualité de la photo nous inspire, mais le choix s'est fait
sur des gens qui savent vivre avec nous.
Il y a trente-trois ans que vous tenez cette galerie...
CD : Nous avons pris de l'âge, et nous savons maintenant que tout le monde n'est pas beau et gentil ! Mais,
trêve de plaisanterie, nous sommes toujours dans l'obligation
de lutter pour nos idées, et il en faut de l'opiniâtreté,
lorsqu'on est une galerie de province, la seule représentée
au Salon Paris Photo, et avec une renommée internationale, puisque nous avons, entre autres, dans notre
catalogue, rien moins qu'un des dix photographes les
plus courus au monde, William Klein...
JD : Je sais que nous avons la réputation de ne pas
nous laisser marcher sur les pieds, mais, croyez-moi,
c'est surtout que le milieu est féroce et qu'il faut bien
s'y faire une place.
CD : D'autres parlent du Réverbère comme d'une institution.
Ce qui est un non sens. D'ailleurs il faudrait une institution
de la photographie à Lyon, c'est une évidence, l'épisode
Marc Riboud l'a démontré, et nous allons défendre cette
idée. Il voulait léguer son fond à la ville, mais faute de
structure, c'est Paris qui en a hérité.
Jusqu'au 27 décembre à la Galerie Le Réverbère
/ NOVEMBRE 14 / N°208 / 21
spectacles vivants
Itinérances
Tsiganes
© Carole Pontvianne
Par Étienne Faye
cette année le festival organisé
par la maison des passages, en
collaboration avec l'artaG
(association régionale des
tsiganes et de leurs amis
Gadjé) et le centre social
mobile aPmv (action promotion
en milieu voyageur)
de Bourgoin-Jallieu, durera plus
de cinq semaines,
du 6 novembre au 14 décembre.
et cette fois, les festivaliers iront
à la recherche des sources
de leurs itinérances, c'est
le thème annoncé, par le biais
de rencontres, de spectacles,
de concerts, d'ateliers
créatifs et de cinéma...
Comme un symbole, l'inauguration, à la
médiathèque Jean Prévost de Bron, occasion
d'un apéro-concert avec le groupe Sindhî,
mettra à l'honneur Raymond Gurême,
auteur du livre Interdit aux nomades
(Calmann-Lévy) et dont l'histoire est édifiante.
Enfermé dans un camp pendant la seconde
guerre, il s'en évade, s'engage dans la résistance,
libère Paris. Et soixante-dix ans plus tard,
c'était le 23 septembre dernier, est frappé
par la police française, ainsi que sa famille,
sur leur terrain. Du 10 au 21 novembre à
Brignais, du 24 novembre au 6 décembre à
Saint-Genis-Laval, une exposition de Francis
Groux, cofondateur du festival d'Angoulême,
montrera le traitement qui est fait aux
Tsiganes dans la BD : beaucoup d'affreux
clichés, mais pas seulement. La chanson et
la poésie ont également évoqué les gens du
voyages, et des ateliers ouverts aux
Voyageurs et au non-Voyageurs construira, à
partir de ce répertoire hétéroclite et fort
riche, un spectacle à voir (et à écouter)
le 12 décembre à la Maison des Passages et
le 14 à la Maison des habitants de Champfleuri à Bourgoin-Jallieu. Et puis, le festival
offre énormément de dates, de la musique,
des contes, des débats, dans plein de lieux !
Du 6 novembre au 14 décembre
à la Maison des Passages et dans de nombreux
lieux dans le Rhône et l'Isère.
22 / NOVEMBRE 14 / N°208 /
agenda
Pour décembre, envoyez vos infos avant le 10 novembre à 491@wanadoo.fr et ah491@wanadoo.fr
POIL - VITAS GUERULAITIS
Périscope à 21h. 10€ - 8€
SNARKY PUPPY
Théâtre de Villefranche à 20h30. 28€ - 18€
VALÉRIAN RENAULT - CONSTANCE AMIOT
Train-Théâtre à 20h30. 15,5€ - 13.5€
MERCREDI 5 NOVEMBRE
POINT INVISIBLE - KLAUS LEGAL - MOTHERFUCKI’
Sonic à 20h30. Prix libre
VENETIAN SNARES - ROOM 204
Marché Gare à 20h30. 16€ - 12€
IMELDA MAY - Transbordeur à 20h. 33€
YODELICE - JAIN
Radiant-Bellevue à 20h30. 30€ - 27€
LEE FIELDS - L’Épicerie Moderne à 20h30. 16€- 12€
PARISIEN & PEIRANI - ANNE QUILLIER 6TET
Crescent Jazz Club à 20h30. 15€ - 11€
SAMEDI 1ER NOVEMBRE
VAUDOU GAME - DJ JULIEN LEBRUN
Le Sucre 23h/4h. 12€ - 8€
DAVID EHNCO QUARTET - FLORENT NISSET QUINTET
Périscope à 21h. 10€ - 8€
PEPPERMINT - OUTSHAPE - AURÉLIA SUN
Kraspek Myzik à 20h30. Prix libre
TAGADA TSING - Agend’Arts à 20h. 12€ - 7€
STAND HIGH PATROL - JAHTARI RIDDIM FORCE
ROOTS ATAO - ACKBOO etc.
Transbordeur à 23h. 23,5€
LAURA MEYER - 6e Continent à 21h. 5€ - 3€
KARIM ZIAD - Crescent Jazz Club à 21h. 15€ - 11€
ASTON VILLA - MIRABO - Le Fil à 20h30. 20€ - 14€
DIMANCHE 2 NOVEMBRE
TAGADA TSING - Agend’Arts à 18h. 12€ - 7€
MARCEL DETTMAN - ANTHONY PARASOLE - KOBOSIL
Le Sucre 15h/2h. 24€ -20€
GRABBEN ORCHESTRA - Crescent Jazz Club à 16h. 5€
LUNDI 3 NOVEMBRE
SHARON JONES AND THE DAP KINGS
Radiant-Bellevue à 20h. 30€ - 27€
MARDI 4 NOVEMBRE
FINK - DOUGLAS DARE - Transbordeur à 20h. 25€
BRIT FLOYD
Amphithéâtre-Cité Internationale à 20h. 56,5€ - 45€
JEUDI 6 NOVEMBRE
GRAND BLANC - Sonic à 21h. 11,5€
TIM HOLEHOUSE - JULIA KAT - NICOLAS QUIRIN
Kraspek Myzik à 20h30. 6€
LES OGRES DE BARBACK « 20 ANS »
Radiant-Bellevue à 20h. 28€
LOÏC LANTOINE / KARIM ARAB & INVITÉS
Marché Gare à 20h30. 12€ - 8€
ALB - MONOGRENADE - Club Transbo à 20h. 20€
ST.LÔ + WILD WILD WAVES / Rock
Jack Jack à 20h30. 12€ - 10€
FATOUMATA DIAWARA
Salle de l’Isle d’Abeau à 20h30. 21€ - 15€
ÉRIC PROST / ROMAIN NASSINI /
STÉPHANE FOUCHER etc.
Crescent Jazz Club à 19h. Prix libre
VENDREDI 7 NOVEMBRE
ÉMILIE SIMON - Radiant-Bellevue à 20h30. 37€- 27€
CHRIS LEHACHE & CHANSONGS
Agend’Arts à 20h. 9€ - 4€
CARTE BLANCHE À VINCENT SÉGAL
avec BALLAKO SISSOKO
Amphi-Darasse CNSMD à 19h et 21h. 12€
DEAD HOSE ONE - CLOUD ATLAS
Kraspek Myzik à 20h30. 6€
GUILLAUME BARRABAND
A Thou Bout D’Chant à 20h30. 13€ - 9€
MIREILE MATHIEU
Bourse du Travail à 20h30. 64€ - 48,5€
SLAMARILLA - 6e Continent à 21h. Gratuit
PAU WOOLFORD vs MIDLAND
Le Sucre 23h/5h. 15,5€ - 11,5€
HOLLYSIZ - THE BUNS - Transbordeur à 20h. 28€
MM / KM - CONTAINER - EIDN - HEBLANK
Club Tranbo à 23h30. 13€
PIRA.TS - Toï Toï Le Zinc à 20h30. 6€
MENDOSA - L’Aqueduc à 20h. Gratuit
BROKEN feat. SIR JEAN - ALFIO vs ALEM
Crescent Jazz Club à 21h. 12€ - 8€
GÉRARD MOREL ET L’HOMME ORCHESTRE
QUI L’ACCOMPAGNE
Piccolo Théâtre à 20h. 23€ - 9€, 03 85 42 5212
BACK TO THE SEVENTIES - DIZZY STICKS
Le Fil à 20h30. 16€ - 11€
DUB INC. - BLITZ THE AMBASSADOR
NÉMIR - MUNGO’S HIFI
Palais de Spectacles St-Étienne à 20h. 29€
JEAN GUIDONI - Train-Théâtre à 20h30. 19,5€ - 16€
SAMEDI 8 NOVEMBRE
GLASGOW - Radiant-Bellevue à 20h. 10€
LUBIN / FAU PROJECT - Agend’Arts à 20h. 9€ - 4€
BEE TRICKS - THE WILD SONS
Kraspek Myzik à 20h30. 6€
FROM & ZIEL
A Thou Bout D’Chant à 20h30. 13€ - 9€
SEARCH FOR A NEW LAND, A TRIBUTE TO
LEE MORGAN - Périscope à 21h. 10€ - 8€
VISITORS FOR REWORKS - RAJA - NOMA
Le Sucre 23h/5h. 10€ - 6€
DELUXE - CHARLIE & THE SOAP OPERA
Transbordeur à 20h. 25€
MORICE BENIN - MODAM - MJC Monplaisir à 20h
BLITZ THE AMBASSADOR - TCHOPDYE
Les Abattoirs à 20h30. 14€ - 11€
MUSTANG - GRAND BLANC
Cave à Musique à 21h. 11€ - 7€
L’ÉQUILIBRE DE NASH - BRUNO RUDER SOLO
Crescent Jazz Club à 21h. 12€ - 8€
GÉRARD MOREL ET L’HOMME ORCHESTRE
QUI L’ACCOMPAGNE
Piccolo Théâtre à 20h. 23€ - 9€, 03 85 42 5212
THE BUTTSHAKERS - BODYBEAT
LaPéniche à 20h. 8€ - 5€
FRÉDÉRIC FRANÇOIS - Le Scarabée Roanne
à 20h30. 64€ - 40€, 04 77 20 04 86
MOHAMED ALLOUA - Le Fil à 20h30. 22€ - 16€
TAL - Zenith à 20h. 45€ - 39€
DUB INC ANTHONY B - REBELUTION & MUNGO’S HIFI
Palais de Spectacles St-Étienne à 20h. 29€
DIMANCHE 9 NOVEMBRE
ARCHIMÈDE - Transbordeur à 20h. 22€
TAL - Halle Tony Garnier à 20h. 45€ - 39€
GALLON DRUNK - GAP DREAM
Le Sucre 15h/22h. 5€
LUBIN / FAU PROJECT - Agend’Arts à 18h. 9€ - 4€
STÉPHANE GUILLAUME - Le Fil à 18h. 12€ - 8€
LUNDI 10 NOVEMBRE
FUTURE - Radiant-Bellevue à 20h. 33€
Dantesk2 ! : GRAMATIK - SBCR - ACE VENTURA
DAVE CLARKE - POPOV - LIQUID SOUL etc.
Eurexpo 22h/7h. 34€
MARDI 11 NOVEMBRE
GIRLS IN HAWAI UNPLUGGED
Radiant-Bellevue à 20h. 31€
DAPHNÉ - FRANCK MONNET
Train-Théâtre à 20h30. 17,5€ - 14€
JEUDI 13 NOVEMBRE
POLA FACETTES - EUSTACHE MC QUEER
PLANÈTE SAUVAGE - Les Valseuses Lyon 1er à 20h.
6€, pass à retirer JFX Store, 13, rue Leynaud
SIN TIEMPO - ELWOOD AND THE HARVEY
ORCHESTRA - MÉTROFRESH - Kraspek Myzik à 20h30.
6€, pass à retirer JFX Store, 13, rue Leynaud
SOFY MAJOR - ULTRA PANDA - HYACINTH DAYS
Le Trokson à 20h. 6€,
pass à retirer JFX Store, 13, rue Leynaud
HELLS KITCHEN’S - ADIEU GARY COOPER
Les Capucins à 20h. 6€,
pass à retirer JFX Store, 13, rue Leynaud
TIKEN JAH FAKOLY - SMARTY
Radiant-Bellevue à 20h. 30€
SKIP THE USE - TAPINI AND THE STRONGS
Transbordeur à 20h. 30€
FLAVIA COELHO - SEU MATUTO
Salle du Kao à 20h30. 20€ - 17€
RAOUL BJÖRKENHEIM ECSTASY - SKULLTONE
Périscope à 21h. 12€ - 10€
JEAN MEREU, GAGAS DÉLICES
Espace Culturel Albert Camus à 19h30. 16€ - 10€
SARAH MC COY - Allégro à 20h30
WASHINGTON DEAD CATS - THE SPANT X
La Soute Chambéry à 20h30. 18€ - 14€
PLAZA FRANCIA - POHO / COBO
Le Fil à 20h30. 28€ - 22€
VENDREDI 14 NOVEMBRE
LES FATALS PICARDS - L’ARMÉE DU LOVE
Transbordeur à 20h. 28€
L’AFFAMEUSE - LE GRAND WAHZOU
Toï Toï Le Zinc à 20h30. 6€
AL’TARBA & DJ NIX’ON - BONNIE LI - DANITSA
Marché Gare à 20h30. 18€ - 12€
SUPERGOMBO - DJ JAMES STEWART
Périscope à 21h. 10€ - 8€
SHAKLETON - MICK WILLS - SACHA MAMBO
Le Sucre 23h/5h. 16€ - 12€
ZIM - A Thou Bout D’Chant à 20h30. 13€ - 9€
WORLD KORA TRIO - Amphi-Opéra à 20h30. 16€- 10€
JEANNE D4RC - Kraspek Myzik à 20h30. 6€
BERNARD LAVILLIERS
Radiant-Bellevue à 20h30. 43€ - 41€
BOTTLE NEXT + AURÉLIA SUN / Rock
Jack Jack à 20h30. 12€ - 10€
ROSEMARY STANDLEY
Théâtre de Vénissieux à 20h30. 18€ - 6€
MESHELL NDEGEOCELLO
L’Épicerie Moderne à 20h30. 20€ - 16€
/ NOVEMBRE 14 / N°208 / 23
agenda
FILLS MONKEY - Le Lissiaco Lissieu à 20h30.
25€ - 19€, 04 78 47 60 35
ANNICK TANGORRA - ELEPHANT TOK
Crescent Jazz Club à 20h30. 10€ - 6€
CELKILT - WAZOO - Le Fil à 20h30. 18€
Z3BRA TRIO - ALKABAYA - B-ROY / MADJID
MJC Aurec / Loire à 20h. 10€, 06 22 62 14 69
IMUZZIC “OVER THE HILLS”
Train-Théâtre à 20h30. 15,5€ - 13,5€
SAMEDI 15 NOVEMBRE
HIGH TONE - APASHE - GUTS - GANGPOL UND MIT
SENBEI etc. - Transbordeur à 22h. 22€
ILLEGAL ZARBA - 6e Continent à 21h. 5€ - 3€
RAUL PAZ - Salle du Kao à 19h45. 22€
MERCHANDISE - Sonic à 21h. 10€
TRIO BAROLO - Amphi-Opéra à 20h30. 16€ - 10€
GUILLETON PÈRE & FILLE
A Thou Bout D’Chant à 20h30. 13€ - 9€
SHINGAMI SAN - METTANI
Kraspek Myzik à 20h30. 5€
DENIS RIVET & FRÉDÉRIC BOBIN
Agend’Arts à 20h. 9€ - 4€
LE PEUPLE DE L’HERBE - SCHILAASSS
Les Abattoirs à 20h30. 18€ - 15€
THE LEGENDARY TIGERMAN - HAROLD MARTINEZ
Cave à Musique à 21h. 12€ - 8€
MELLANOISE ESCAPE - MICHEL CLOUP DUO
LaPéniche à 21h. 8€ - 5€
FORRÓ DE REBECCA - TEMPO FORTE & BAL LATINO
Le Fil à 20h30. 18€ - 12€
STARS 80’s avec PATRICK COUTIN
ROSE LAURENS etc. - Zenith à 20h. 56€ - 2€
DIMANCHE 16 NOVEMBRE
BRIAN SMITH - MELNELSON
Kraspek Myzik à 20h30. 6€
DENIS RIVET & FRÉDÉRIC BOBIN
Agend’Arts à 20h. 9€ - 4€
DIXON - ÂME - RECONDITE
Le Sucre 15h/22h. 24€ - 20€
FILLS MONKEY - Radiant-Bellevue à 17h. 25€ - 18€
JC BROOKS & THE UPTOWN SOUND - MOUNAM
AND THE SOUL FUNK SOLIDERS
Cave à Musique à 21h. 10€ - 6€
LUNDI 17 NOVEMBRE
SELAH SUE - SON LITTLE - Transbordeur à 20h. 29€
MARDI 18 NOVEMBRE
THE ORWELLS - Marché Gare à 20h30. 15€ - 11€
MERCREDI 19 NOVEMBRE
THE NAGHASH ENSEMBLE
« The sound of Ancient Armenia meet the 21st Century »
Grand Temple de Lyon à 20h30. 20€ - 15€,
04 74 24 70 17
ANNE SYLVESTRE - Salle Rameau à 20h30. 42€- 35€
MIOSSEC - MELLANOISESCAPE
Transbordeur à 20h. 28€
UPTAKE - Centre Culturel d’Écully à 20h30. 10€ - 8€
ÉRIC BIBB / RUTHIE FOSTER / HARRISON KENEDY
OLIVIER GOTTI - Les Abattoirs à 20h30. 18€ - 15€
DIANE TELL & ROBBIE McINTOSH - JEANNE PLANTE
Le Sémaphore à 20h30. 26€ - 12€
BARCELLA - Théâtre Jean Marais à 20h30. 13€- 10€
BEST OF FLOYD
Le Scarabée Roanne à 20h30. 39€, 04 77 20 04 86
LES FRÈRES CASQUETTE - Le Fil à 20h. 8€
IBRAHIM MAALOUF
Théâtre de Bourg-en-Bresse à 20h30. 30€ - 20€
SAMEDI 22 NOVEMBRE
WILLIAM SABATIER & QUATUOR TERPSYCORDES
« Les Hommes de Piaf »
Amphi-Opéra à 20h30. 16€ - 10€
PAULO TRANSPIRE - Kraspek Myzik à 20h30. 6€
UNICUM ORCHESTRA - 6e Continent à 21h. 5€ - 3€
DIMONÉ - KEITH KOUNA
Salle des Rancy à 20h30. 12€ - 9€
JULIANO - VISITORS FOR REWORKS - JUDAAH
Le Sucre 23h/5h. 11€ - 7€
ED SHEERAN - SAINT RAYMOND
Transbordeur à 20h. 26€
DIANE TELL & ROBBIE MCINTOSH - JEANNE PLANTE
Le Sémaphore à 20h30. 26€ - 12€
ORANGE BLOSSOM - SMADJ
Cave à Musique à 21h. 14€ - 7€
MAC ABBÉ ET EL ZOMBI ORCHESTRA
THE URBAN VOODOO MACHINE - HOLY BONES
Le Fil à 20h30. 18€ - 12€
FUTURE OF THE LEFT - COBRA
LES OLIVENSTEINS - HAMMER’S TRUCK etc.
Le Manège / Espace St-Germain Vienne à 19h.
15€ - 13€
DIMANCHE 23 NOVEMBRE
BERNHOFT - Transbordeur à 20h. 21€
MARDI 25 NOVEMBRE
SAXON - SKID ROW - Transbordeur à 19h. 35€
F.M. FRANÇOIS MAURIN
Espace Culturel Albert Camus à 20h30. 18€ - 10€
OMAR ET MON ACCORDÉON - RAFOU ET MOI
La Mouche St-Genis-Laval à 19h30. Prix libre,
06 95 07 9550
FÉLOCHE - JUR - Train-Théâtre à 20h30. 15,5€- 13,5€
MERCREDI 26 NOVEMBRE
KREATOR - ARCH ENEMY - NOTHNEGAL - HELL
Transbordeur à 19h. 32€
PETER GABRIEL - Halle Tony Garnier à 20h. 79€- 59€
CHICAGO BLUES FESTIVAL feat. ANDREW JONES
& KERRIE LEPAÏ
Le Manège / Espace St-Germain à 20h30. 20€ - 10€
YANNICK NOAH - Zenith à 20h. 65€ - 29€
JEUDI 27 NOVEMBRE
ENSEMBLE GOUSSAN
Amphi-Darasse CNSMD Lyon à 20h. 12€
BRETON - Marché Gare à 20h30. 19€ - 15€
COURIR LES RUES - CÉDANE
Salle des Rancy à 20h30. 12€ - 9€
SALUT LES COPAINS
Bourse du Travail à 20h30. 60€ - 45€
MASSILIA SOUND SYSTEM - LA MINE DE RIEN
PENSE BÊTE - Transbordeur à 20h. 22€
VINYLE THE CRAMPS - COWBONES
Kraspek Myzik à 20h30. 6€
KYO - Radiant-Bellevue à 20h30. 38€
MAC DEMARCO
L’Épicerie Moderne à 20h30. 16€ - 12€
TIKEN JAH FAKOLY - Le Fil à 20h30. 28€
GRÉGOIRE - Le Firmament à Firminy à 20h. 39€,
04 77 20 04 86
POLAR POLAR POLAR POLAR
LaPéniche à 19h. gratuit
VENDREDI 28 NOVEMBRE
TRALALA LOVERS - 6e Continent à 21h. 5€ - 3€
LENNY KRAVITZ - GABRIEL GARZÓN-MONTANO
Halle Tony Garnier à 20h30. 68,5€ - 46,5€
LILY LUCA - Salle des Rancy à 20h30. 12€ - 9€
AMIR ALEXANDER - S3A - SILER & DIMA
Le Sucre 23h/5h. 14€ - 10€
SHIELD YOUR EYES - POLAR POLAR POLAR POLAR
Périscope à 21h. 10€ - 8€
CHILLBUMP - RAISTLIN’S
Marché Gare à 20h30. 17€ - 13€
THIBAUD - ÉVELYNE ZOU
Salle Léo Ferré à 20h30. 12€ - 9€
L’OMBRE DU 8 - WHY JACK ? - ULYSSES
Marquise à 20h. 6€
PHILIBERT - A Thou Bout D’Chant à 20h30. 13€ - 9€
DE PALMAS - Radiant-Bellevue à 20h. 42€ - 32€
ABIGOBA + 1ère partie Jazz / fusion
Jack Jack à 20h30. 12€ - 10€
ANGELIQUE IONATOS / KATERINA FOTINAKI
Le Polaris à 20h30. 15€ - 9€
BANNED FROM UTOPIA - CORSSED MEETING & ARFI
Les Abattoirs à 20h30. 20€ - 17€
CABARET JAZZ NEW ORLEANS
Le Sémaphore à 20h30. 18€ - 8€
LES OGRES DE BARBACK fêtent leurs 20 Ans
Le Fil à 20h30. 27€ - 21€
CALOGERO - Zenith à 20h. 65€ - 29€
MASSILIA SOUND SYSTEM - NAOUACK
Théâtre Le Rhône Bourg-lès-Valence à 20h30.
25€ - 22€, 04 75 06 39 80
HYPHEN HYPHEN - BISON BISOU
Cave à Musique à 21h. 10€ - 6€
SAMEDI 29 NOVEMBRE
UN COSTARD POUR DEUX
A Thou Bout D’Chant à 20h30. 13€ - 9€
BAMBAZU - Amphi-Opéra à 20h30. 16€ - 10€
HOBO - Agend’Arts à 20h. 9€ - 4€
MAX LAVÉGIE - BOB SOLO
Salle Léo Ferré à 20h30. 12€ - 9€
RIEN - NI - Marché Gare à 20h30. 13€ - 9€
FLY - Périscope à 21h. 12€ - 10€
CLAVE DOCE - 6e Continent à 21h. 5€ - 3€
MILOW - Transbordeur à 20h. 30€
MODULE#4 MIRAGE FESTIVAL
Club Transbo à 23h. 10€
VENDREDI 21 NOVEMBRE
WILLIAM SABATIER / DIEGO FLORES
Amphi-Opéra à 20h30. 16€ - 10€
MARIA MAGDALENA - SULPHAT’KETAMINE
Kraspek Myzik à 20h30. 6€
NATAS LOVE YOU - FNAC Bellecour à 17h30. Gratuit
FRED P - GIFTED & BLESSED - KOSME
Le Sucre 23h/5h. 16€ - 12€
NATAS LOVES YOU - H-BURNS
Marché Gare à 20h30. 14€ - 10€
MR ROUX & SÉBASTIEN LACOMBE
Salle Léo Ferré à 20h30. 12€ - 9€
EMMANUEL LE POULICHET - ANDRÉ MARGUIN
Salle des Rancy à 20h30. 12€ - 9€
MAHSSI - ZBRAH CREW - 6e Continent à 21h. Gratuit
NOZ.2 - LES BECS BIEN ZEN
Salle du Kao à 19h30. 27€ - 20€
DELTRON 3030 - KID KOALA - LV FEAT. JOSH IDEHEN
Transbordeur à 20h. 18€
TERROR - COMEBACK KID - STICK YOUR GUNS etc.
CCO à 17h. 27,5€
ANIMALI + SLY APPOLINAIRE / Pop
Jack Jack à 20h30. 8€ - 5€
MARDI 4 NOVEMBRE
QUATUOR DEBUSSY - Haydn
Espace Albert Camus à 12h30. 11€ - 8€
MERCREDI 5 NOVEMBRE
ADRIEN LA MARCA / JULIEN QUENTIN
Prokofiev, Schumann, Clarke
Salle Rameau à 20h. 33€ - 10€, 04 78 38 0909
MUSIQUE DE CHAMBRE, CNSMD Lyon
Amphi-Opéra à 12h30. Gratuit
VENDREDI 7 NOVEMBRE
MUSIQUE DE CHAMBRE, CNSMD Lyon
Amphi-Opéra à 12h30. Gratuit
MERCREDI 12 NOVEMBRE
CLASSES DE PIANO CNSMD LYON
Gœthe-Loft à 18h et 20h. Gratuit
SAMEDI 15 NOVEMBRE
LES NOUVEAUX CARACTÈRES, dir. Sébastien d’Hérin
Leclair, Marais, Pergolese etc.
Chapelle de la Trinité à 18h. 20€ - 10€
LUNDI 17 NOVEMBRE
MUSIQUE DE CHAMBRE CNSMD LYON
Amphi-Opéra à 18h et 20h. Gratuit
€
MARDI 18 NOVEMBRE
ORCHESTRE ET CHŒURS DE L’OPÉRA
dir. Evelino Pido - SEMIRAMIS de G. Rossini
Opéra de Lyon à 19h30. 85€ - 10€
DAVID KADOUCH - Bach, Janacek, Shumann, Brahms
Salle Rameau à 20h30. 37€ - 20€
DÉPARTEMENT DE MUSIQUE ANCIENNE
CNSMD LYON - Leclair
Médiathèque de Vaise à 12h30. Gratuit
#
&
FESTIVAL NOUVELLES VOIX
EN BEAUJOLAIS #10 ANS
Théâtre de Villefranche + Limas, Arnas, Gleizé,
Jassans - 04 74 68 02 89
7 lieux, 5 communes, 20 talents émergents.
Expo DOMINIK FUSINA « The Tomme Studio »
18 au 23 nov dès 19h. 26€ à 5€, pass/55€ à 35€
BLACK LILYS - JOE BEL 18/11, Théâtre Gleizé
LES FRÈRES CASQUETTE 19/11 à 15h, Limas
JACINTHE 19/11 à 20h, CC de Gléteins Jassans
SAMMY DECOSTER 23/11 à 17h,
Auditorium Villefranche
SAMMY DECOSTER 23/11, Église d’Arnas
Théâtre Villefranche
FÉLOCHE + KLÔ PELVAG + LIOR SHOOV
LES YUCCAS 20/11
ELEPHANZ - TALISCO - PETHROL
WE JUST HAD SEX 21/11
HOLLYSIZ - FRANÇOIS AND THE ATLAS MOUNTAIN
FEU ! CHATTERTON - KID WISE 22/11
MANIFEST’A’SON
Centre culturel de Chabeuil (26) - 0952 08 62 77
PAR LE BOUDU, Bonaventure Gacon
+ THE LEGENDARY TIGERMAN + BODYBEAT
10 nov dès 19h. 10€
JEUDI 13 NOVEMBRE
DÉPARTEMENT CHANT CRR DE LYON
Schubert, Schumann, Debussy, Fauté, Wolff
Théâtre Astrée à 19h19. Gratuit
MATTHIEU JOLIVET - Gœthe-Loft à 20h. Gratuit
EMANUEL AX & ONL, dir. Ron Koopman
La Rampe à 20h. 30€ - 9€
€
"
FESTIVALS
LUNDI 3 NOVEMBRE
TRIO PALMER - Schubert, Ravel
Gœthe-Loft à 20h. Gratuit
Quand ?
Tarifs€:
DIMANCHE 30 NOVEMBRE
SOULAŸRÈS DUO MONDO
Agend’Arts à 18h. 9€ - 4€
SOUNDSTREAM - DON WILLIAMS
KONSTANTIN SIBOLD - Le Sucre 15h/22h. 17€ - 13€
TONY CARRERA - Halle Tony Garnier à 18h. 58€- 39€
MOLLY JOHNSON - Transbordeur à 19h. 33€
PROTOJE AND THE INDIGGNATION - LEEROY
Cave à Musique à 20h. 14€ - 10€
CLASSIQUE
Chanson
JULIETTE
Centre Culturel Charlie Chaplin à 20h30. 24€ - 10€
KÈLÈ KÈLÈ - LaPéniche à 20h30. Prix libre
JEUDI 20 NOVEMBRE
THE URBAN VOODOO MACHINE
MAC ABBÉ & LE ZOMBI ORCHESTRA
Salle du Kao à 20h. 15€ - 10€
DADI ET CHARLIE - NICOLAS JULES
Salle Paul Garcin à 20h. 12€ -9€
CASSE GUEULE - Kraspek Myzik à 20h30. 6€
SATELLITE JOKCKEY - HOLY TWO - ALTO CLARK
THOMAS BARRANDON - Marché Gare à 20h. 3€
SLOW JOE & THE GINGER ACCIDENT
L’Épicerie Moderne à 20h30. 12€
OUTSHAPE - Les Abattoirs à 19h. Gratuit
ONE SHOT SESSION - Cave à Musique à 21h. prix libre
NEVCHÉ - CHARLIE TANGO - HORLA
Train-Théâtre à 20h30. 15,5€ - 13,5€
HIGH TONE - DUBMATIX - TETRA HYDRO K
LE SON ÉTRANGE - NOMAT X etc.
Le Fil à 21h. 23€ - 17€
L’ORCHESTRE D’HOMMES-ORCHESTRES
Train-Théâtre à 20h30. 19,5€ - 16€
DENIS RIVET - LEILA - ELENA MELODY - ZIM
Théâtre de Vienne à 19h30. 12€ - 8€
CHAPELIER FOU - WE : MANTRA
Auditorium Conservatoire de Chalon à 20h30.
10€ - 8€,03 85 94 05 78
!"
MERCREDI 19 NOVEMBRE
LES NOUVEAUX CARACTÈRES, dir. Sébastien d’Hérin
Scylla et Glaucus de Leclair
Chapelle de la Trinité à 20h. 60€ - 25€
"
JEUDI 20 NOVEMBRE
ORCHESTRE ET CHŒURS DE L’OPÉRA
dir. Evelino Pido - SEMIRAMIS de G. Rossini
Opéra de Lyon à 19h30. 85€ - 10€
DÉPARTEMENT DE MUSIQUE ANCIENNE
CNSMD LYON - Leclair
Musée des Beaux-Ars de Lyon à 12h5. Gratuit
!
#
24 / NOVEMBRE 14 / N°208 /
#
# "#
&
"
%
#$
'
VENDREDI 21 NOVEMBRE
ORCHESTRE DU DÉPARTEMENT DE MUSIQUE
ANCIENNE DU CNSMD LYON, dir. Marie Rouquié
Nuit Leclair - Récréations musicales
Chapelle de la Trinité à 18h, 20h et 21h45. 12€
Stabat Mater de Dvořák
Abbaye D’Ainay à 20h30. 18€ - 15€, 04 78 31 43 84
QUATUOR WASSILY - Beethoven, Dvorak
Théâtre du Vellein à 19h. 8€
ORCHESTRE DU CNSMD DE LYON, dir. Peter Csaba
Debussy, Rimski-Korsakov
Espace Bergès*Villard-Bonnot (38) à 20h30.
15€ à gratuit, 09 50 26 82 29
DIMANCHE 23 NOVEMBRE
LA MAÎTRISE CHANTE NOËL, dir. Karine Locatelli
Église St-Bonaventure à 16h. 16€ - 10€
LES PETITS CHANTEURS DE SAINT-MARC /
LANDRY CHOSSON, dir. Nicolas Porte
Chapelle de la Trinité à 17h. 15€
ENSEMBLE VOCAL DE LYON, dir. Guy Cornut
Stabat Mater de Dvořák
Abbaye D’Ainay à 17h. 18€ - 15€, 04 78 31 43 84
LUNDI 24 NOVEMBRE
PHILIPPE JAROUSSKY & ENSEMBLE ARTASERSE
Vivaldi - Chapelle de la Trinité à 20h. 110€ - 40€
ORCHESTRE DU CNSMD DE LYON, dir. Peter Csaba
Debussy, Rimski-Korsakov
Auditorium de Lyon à 20h. Gratuit
VENDREDI 28 NOVEMBRE
ENSEMBLE WASSILLY
Théâtre de Villefranche à 12h15. 14,5€ - 10,5€
SAMEDI 29 NOVEMBRE
LA GRANDE CHAPELLE - MADRID,
dir. Albert Recasens
Vêpres de la Vierge à la Cathédrale de Tolède
Chapelle de la Trinité à 20h. 35€ - 18€
DIMANCHE 30 NOVEMBRE
EMMANUEL KRIVINE
& LA CHAMBRE PHILHARMONIQUE
Beethoven, Mendelssohn
Opéra de Lyon à 16h. 52€ - 10€
LA MAÎTRISE CHANTE NOËL, dir. Karine Locatelli
Église St-Bonaventure à 16h. 16€ - 10€
THE TALLIS SCHOLARS, dir. Peter Phillips
Tallis, Pärt
Chapelle de la Trinité à 17h. 60€ - 25€
SPECTACLES
MUSICAUX
ÉCLATS D’ARFI #10 ANS
TNG, Ensatt, Périscope, Astrée etc.
04 72 98 22 00. www.arfi.org
Performances et créations musicales, rencontres,
ciné-concerts etc.
5 au 26 nov
TNG Lyon 9e
NOUS MIX - Trio Effet Vapeur & Benoît Voarick
5 et 7 nov à 20h, me. à 15h. 17€ - 9€
BM Part-Dieu
Événement-rencontre Label Arfi
21 nov à 18h30.Gratuit
ENSATT Lyon 5e
« GIB l’HOMME SAUTERELLE ». NUIT ALAIN GIBERT
Collectif Arfi & invités
22 nov à 19h. 9€ - 3€
Cinéma Comœdia Lyon 7e
PUPILLES & PAPILLES / Le Palace d’Arfi
23 nov à 11h. 4,8€ - 4€
Théâtre Astrée Villeurbanne
LA BÊTE, Xavier Garcia / Laurence Bourdin
+ AU-DESSUS DU MONDE
+ LETTRES À DES AMIS LOINTAINS
24 nov à 19h19. 10€ - 6€
Périscope Lyon 2e
LES RAISINS DE LA DÉRAISON (docu, 95) /
Arfi & Michel Dugelay
23 nov à 18h. Gratuit
ARFI vs GAFFER RECORDS
25 nov à 20h30. 10€ - 6€
CCO Villeurbanne
CROSSED MEETING - 26 nov à 20h30. 10€ - 6€
AMPHITHÉÂTRE OPÉRA DE LYON
Place de la Comédie - Lyon 1er - 04 69 85 54 54
JUSQU’AU DERNIER SOUFFLE
Cie Les Neuf Filles de Zeus /
Catherine Delaunay / Yann Karaquillo
13 nov à 20h30. 16€ - 10€
agenda
THÉÂTRE DE LA CROIX-ROUSSE
Place Joannès Ambre - Lyon 4e - 04 72 07 49 49
MENU : PLAISIRS - MS : Jean Lacornerie
4 au 7 nov. à 20h, 8 nov. à 19h30. 26€ - 13€
HALLE TONY GARNIER
20, place A. Perrin - Lyon 7e
MOZART L’OPÉRA ROCK - LE CONCERT
Orchestre symphonique & Chorale Nationale
de Kiev / Solal etc. - 12 nov à 20h. 55€ - 35€
THÉÂTRE ASTRÉE
Campus de la Doua - 6, av. G. Berger
Villeurbanne - 04 72 44 79 45
DU CARAVANIER À L’EXILÉ, Bab Assalam &
Khaled AlJaramani + Lectures d’ANAS ALAILI
27 nov à 19h19. 12€ - 6€
RADIANT-BELLEVUE
1, rue Jean Moulin - Caluire - 04 72 10 22 19
OPERETTA de et avec Jordi Purti
25 nov. à 20h30. 37€ - 27€
THÉÂTRE DE LA RENAISSANCE
7, rue Orsel - Oullins - 04 72 39 74 91
PÉCHÉS D’ITALIE
Chœurs et Solistes Lyon Bernard Tétu /
Agnès Melchior / Gilles Chabrier
12 nov à 20h. 22€ - 9€
MAISON DU PEUPLE
4, pl. Jean Jaurès - Pierre Bénite - 04 78 86 62 90
L’HISTOIRE DU CINÉMA EN 1H10 PÉTANTE
Cie Le Chromosome 42
7 nov à 12h30. 15€ - 13€
THÉÂTRE DE VÉNISSIEUX
8, bd Laurent Gérin - Vénissieux - 04 72 90 86 68
CABARET BRISE-JOUR, Kurt Weil
L’ORCHESTRE D’HOMMES-ORCHESTRES
28 nov. à 20h. 18€ - 6€
THÉÂTRE THÉO ARGENCE
Pl. Ferdinand Buisson - St-Priest - 04 78 20 02 50
LA FILLE BIEN GARDÉE + EMBRASSONS-NOUS,
FOLLEVILLE ! d’après Labiche
L’Équipe Rozet - MS : Bernard Rozet
29 nov à 17h. 26€ - 14€
THÉÂTRE DE VIENNE
4, rue Chantelouve - Vienne - 04 74 85 00 05
LES JUSTES. REGARDING THE JUST d’après Camus
Cie de l’Intervention & Trap Door Theatre Chicago
Conception, MS : Valéry Warnotte
14 nov à 20h30. 20€ - 10€
GAGAS DÉLICES
Jean Mereu / Pierre Gagnaire / Bertrand Crimet
MS : Christian Taponard
20 nov à 20h30. 20€ - 10€
THÉÂTRE DE BOURG-EN-BRESSE
11, pl. Grenette - Bourg-en-Bresse - 04 74 50 40 00
LA CANOPÉE DE L’ARBRE CANAPAS
Variations Goldberg / L’Effet Foehn
+ Le Tutti de La Table de Mendeleïev
15 nov à 20h30. 22€ - 10€
MÂCON SCÈNE NATIONALE
1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99
MENU : plaisirs avec Jean-Paul Fouchérourt
MS : Jean Lacornerie
THE TELEPHONE - Dir. Éric Genest
9 nov. à 17h. 24€ - 14€
HISTOIRE DU SOLDAT de Stravinsky / Ramuz
MS : Jean-Christophe Saïs
30 nov. à 17h. 24€ - 14€
CENTRE CULTUREL LE SOU
19, rue Romain Rolland - La Talaudière
04 77 53 03 37
LE BANQUET DE LA SAINTE-CÉCILE de et avec
Jean-Pierre Bodin & Harmonie de la Chazotte
15 nov à 20h30. 14€ - 7€
ZENITH SAINT-ÉTIENNE
Rue Scheurer Kestner - St-Étienne
MOZART L’OPÉRA ROCK - LE CONCERT
Orchestre symphonique
& Chorale Nationale de Kiev / Solal etc.
11 nov à 20h. 55€ - 35€
LA COMÉDIE DE VALENCE
Pl. Charles Huguenel - Valence - 04 75 78 41 70
LE GOÛT DU FAUX ET AUTRES CHANSONS
MS : Jeanne Candel
12 au 18 nov à 20h. 22€ à 5€
TRAIN-THÉÂTRE
1, rue Aragon - Portes-lès-Valence - 04 75 57 14 55
L’HISTOIRE DE CLARA.
CONCERT NARRATIF SOUS CASQUES
Cie (Mic)zzaj & Bimbom Théâtre
19 nov à 18h30. 9€ - 6€
HUMOUR COMÉDIE
SALLE RAMEAU
29, rue de la Martinière - Lyon 1er
NORA HAMZAWI - 7 nov à 20h30. 26€
GUILLAUME BATS - 8 nov à 20h30. 26€
COMÉDIE ODÉON
6, rue Grolée - Lyon 2e - 04 72 05 1000
LIFE TIME, Cie Amadeus Rocket
17 nov à 20h30. 18€ - 13€
BOURSE DU TRAVAIL
205, place Guichard - Lyon 3e
100% INÉDIT, Élisabeth Buffet
4 nov à 20h30. 30€
MICHAËL GRÉGORIO EN CONCERTS
5 et 6 nov à 20h30
À LA FOLIE PASSIONÉMENT, Ary Abittan
12 nov à 20h30. 35€
C’EST MOI LA PLUS BELGE, Nawell Madani
29 nov à 20h30. 29€
ESPACE GERSON
1, place Gerson - Lyon 5e - 04 78 27 96 99
DÉCOUVERTE JEUNES TALENTS - Lu. à 20h30. 5€
BAZAR, Et Compagnie - Ma. à 20h30. 15€ - 5€
TA GUEULE !, Jacques Chambon et Dominic Palandri
5 au 15 nov à 20h30, sa. à 19h et 21h. 16€ - 12€
FABRICE LUCHINI ET MOI, Olivier Sauton
19 au 22 nov à 20h30, sa. à 19h et 21h. 16€ - 12€
MAUX DITS MOTS MÉLÉS, Mathieu Cohin
26 au 29 nov à 20h30, sa. à 19h et 21h. 16€ - 12€
HALLE TONY GARNIER
20, place A. Perrin - Lyon 7e
SHOW MAN, Anthony Kavanagh
15 nov à 18h. 39€ - 30€
TRANSBORDEUR
3, bd. Stalingrad - Villeurbanne - 04 78 93 08 33
MATCH D’IMPRO THÉÂTRALE. LYON vs MONTRÉAL
16 nov à 16h. 22€ - 18€
RADIANT-BELLEVUE
1, rue Jean Moulin - Caluire - 04 72 10 22 19
CHRISTELLE CHOLLET - 15 nov. à 20h. 44€ - 37€
L’AQUEDUC
1, chemin de la Liasse - Dardilly - 04 78 35 98 03
L’ASCENSEUR par la Ligue d’Improvisation Lyonnaise
21 nov. à 20h30. 16€ - 7€
ESPACE CULTUREL JEAN CARMET
Bd du Pilat - Mornant - 04 78 44 05 17
DANS LA PEAU D’UN NOIR, Clémentine Célarié
13 nov à 20h30. 20€ - 12€
THÉÂTRE DU VELLEIN
Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85
EMMA LA CLOWN, LA CONFERENCE
13 nov. à 20h30. 18€ - 12€
EMMA LA CLOWN, TOUT SUR L’AMOUR
14 nov. à 20h30. 18€ - 12€
SALLE JEANNE D’ARC
16, rue Jean-Claude Tissot - St-Étienne
04 77 20 04 86
NORMAN « SUR SCÈNE » - 1er nov à 20h. 29€
Malik Bentalha SE LA RACONTE
7 nov à 20h30. 28€ - 25€
LE CLAN DES VEUVES
Claudine Barjol, Sophie Darel, Annie Stone
14 nov à 20h30. 42€ - 37€
ZENITH SAINT-ÉTIENNE
Rue Scheurer Kestner - St-Étienne
SHOW MAN, Anthony Kavanagh
14 nov à 20h30. 39€ - 30€
LES ÉTERNELS DU RIRE
LIANE FOLY / TEX / JOLIVET / GUSTIN etc.
22 nov à 20h. 59€ - 39€
ARTURO BRACHETTI - COMEDY MAJIK CHO
29 nov à 20h30. 65€ - 25€
ARTS MÊLÉS
PERFORMANCES
FESTIVAL ITINÉRANCES TSIGANES #8
Divers lieux Rhône & Isère - 04 78 42 19 04
Expos débats BD musiques contes documentaires
poésie etc.
Richesse et diversité de la culture tsigane
6 nov au 14 déc
SOIRÉE D’INAUGURATION
avec SINDHÎ & RAYMOND GURÊME
Médiathèque Jean-Prévost, 6/11 à 18h30
RIVESALTES FICTION / QUESTION SUIVANTE
NTH8, 7/11 à 20h
IMAGINAIRES TSIGANES / SINDHÎ
15/11 (MJC ö Totem), 28/11 (Chessy-les-Mines),
29/11 (Maison des Passages)
CONTES ET MUSIQUES TSIGANES
Musée Théâtre Guignol Brindas, 21/11 à 18h30
Histoire de l’identification des personnes
en France et l’exemple des Nomades
Archives Municipales, 27/11 à 18h30
LIVE PAINTING / NUMA SUTTER
Maison des Passages, 29/11 à 18h
JAPAN TOUCH [16E]
Eurexpo à Chassieu - 04 72 91 4373
Le Japon pop et zen. Manga, glam rock,
expo sur L’érotisme japonais etc.
Yamatogawa / Romain Slocombe /
Jaïpur Maharaja Brass Band etc.
8 et 9 nov, sa. 11h/20h, di. 10h/18h. 10€, 2J/15€
NTH8 / NOUVEAU THÉÂTRE DU 8E
22, rue Cdt Pégout - Lyon 8e - 04 78 78 33 30
SALLE 7 UNDERGROUND (short-performances)
Guy Naigeon - Marion Aeschlimann
Étienne Gaudillère - Elsa Rocher
28 nov à 19h. Gratuit
MAISON DE LA DANSE
8, av. Jean Mermoz - Lyon 8e - 04 72 78 18 00
ARCHIPEL DECOUFLÉ - 2 spectacles + 1 concert
14 au 16 nov
MARCEL DUCHAMP MIS À NU
PAR SA CÉLIBATAIRE, MÊME
Cie DCA / Philippe Decouflé
TLA, Théâtre Les Ateliers, 14 au 16 nov à 20h30,
sa. à 19h, di. à 17h. 29€ - 17€
NOSFELL - 15 nov à 21h. 29€ - 17€
CONTACT - Cie DCA / Philippe Decouflé
19 au 29 nov à 20h30, me. à 19h30, di. à 17h.
42€ - 22€
LE TOBOGGAN
14, av. Jean Macé - Décines - 04 72 93 3014
LES SAISONS DE LA GUERRE
200 choristes et instrumentistes
+ Textes de Genevois, Roland, Cendrars...
lus par BRUNO FONTAINE
22 nov. à 15h et 20h30 et 23 nov à 15h.
ARTS DU CIRQUE
CLOWN
SALLE PAUL GARCIN
Impasse Flesselles - Lyon 1er - 06 15 38 07 42
LOUCHE / PAS LOUCHE ? 2e MANCHE
Cirque Albatros / Olivier Burlaud
et Bastien Lambert
25 et 26 nov à 20h. 10€ - 5€
ÉCOLE DE CIRQUE DE LYON /
MJC MÉNIVAL
29, avenue de Ménival - Lyon 5e - 04 72 38 81 61
STOÏK, Cie Les Gums - MS : Johan Lescop
15 nov à 20h30. 9€ - 6€
THÉÂTRE THÉO ARGENCE
Pl. Ferdinand Buisson - St-Priest - 04 78 20 02 50
PSS PSS - cBaccalà Clown - MS : Louis Spagna
21 nov à 20h30. 18€ - 6€
LE POLARIS
Av. de Corbetta - Corbas - 04 72 51 45 55
LA COLLECTION CRAYONI - Roultabi Production
14 et 15 nov. à 20h30. 15€ - 9€
LE LISSIACO
3, chemin de Marcilly - Lissieu - 04 78 47 60 35
PSS PSS - Baccalà Clown - MS : Louis Spagna
30 nov à 16h. 15€ - 5€
LE SÉMAPHORE, THÉÂTRE D’IRIGNY
Centre Culturel Champvillard - Rue de Boutan
Irigny - 04 72 30 47 90
CIRCO BAROLO - Les Nouveaux Nez Cie
14 nov. à 20h30. 15€ - 7€
L’ÉPICERIE MODERNE
Place René Lescot - Feyzin - 04 72 89 98 70
WESTERN SPAGHETTI, Cie 220 Vols
23 nov à 17h30. 10€ - 5€
ESPACE CULTUREL JEAN CARMET
Bd du Pilat - Mornant - 04 78 44 05 17
LIAISON CARBONE
Cie Les Objets Volants / Denis Paumier
30 nov à 20h30. 17€ - 10,5€
THÉÂTRE DE GIVORS
2, rue Puits Ollier - Givors - 04 72 24 25 50
LOUCHE / PAS LOUCHE ? 2e MANCHE
Cirque Albatros / Olivier Burlaud
et Bastien Lambert
21 nov à 20h30. 10€ - 5€
AUDITORIUM DE VILLEFRANCHE
96, rue de la Sous-Préfecture
Villefranche / Saône - 04 74 60 31 95
LES ROIS VAGABONDS
Julia Moa Caprez et Igor Sellem
23 nov à 17h. 17€ - 14€
THÉÂTRE DE VILLEFRANCHE
Place de la Sous-Préfecture - Villefranche
04 74 68 02 89
KNEE DEEP - Cie Casus
26 nov. à 19h30, 27 nov. à 20h30. 24€ - 15€
TRAIN-THÉÂTRE
1, rue Aragon - Portes-lès-Valence - 04 75 57 14 55
KNEE DEEP, Cie Casus
5 et 6 nov à 20h30, me. à 18h30. 13,5€ - 10,5€
DÔME THÉÂTRE
135, place de l’Europe - Albertville - 04 79 10 44 80
PAN POT OU MODÉRÉMENT CHANTANT
Collectif Petit Travers
13 nov à 19h30. 25€ - 7€
CÉLESTINS, THÉÂTRE DE LYON
4, rue Charles Dullin - Lyon 2e - 04 72 77 4000
NOVECENTO d’après Alessandro Baricco
MS : André Dussolier, Pierre-François Limbosch
Jusqu’au 9 nov à 20h, di. à 16h. 35€ - 9€
LES AIGUILLES ET L’OPIUM - Texte & MS : R. Lepage
15 au 20 nov à 20h, di. à 16h. 35€ - 9€
PLATONOV d’Anton Tchekhov
Collectif Les Possédés, dir. Rodolphe Dana
25 nov au 5 déc à 20h, di. à 16h. 35€ - 9€
THÉÂTRE LES ATELIERS
3, rue Petit David - Lyon 2e - 04 78 37 46 30
LA MEJOR MANERA PARA ENCONTRAR
ES PERDERSE (LA MEILLEURE FAÇON
DE TROUVER C’EST DE SE PERDRE)
Teatro de los sentidos & Enrique Vargas
6 au 8 nov, sa. à 16h. 15€ - 10€
THÉÂTRE DES MARRONNIERS
7, rue des Marronniers - Lyon 2e - 04 78 37 98 17
DES INCONNUS CHEZ MOI.
DES TIRAILLEURS SÉNÉGALAIS
CHEZ LUCIE COUTURIER
Cie La Poursuite - MS : Magali Berruet
13 au 23 nov à 20h30, di. à 17h, lu. à 19h. 15€ - 8€
LES SAISONS DE L’ÂME. PAROLES DE POILUS
Bosse Cie - MS : Karine Revelant
26 nov au 1er déc à 20h30, di. à 17h, lu. à 19h.
15€ - 8€
AGEND’ARTS
4, rue Belfort - Lyon 4e
NOUS SOMMES QUI ? d’après Visniec
Cie Pas d’Ici - MS : Guillaume Méra
21 au 23 nov à 20h, di. à 18h. 9€ - 4€
LETTRES AUX ACTEURS de Valère Novarina
Christophe Fievet / Nicolas Guépin
27 et 28 nov à 20h. 9€ - 4€
THÉÂTRE DE LA CROIX-ROUSSE
Place Joannès Ambre - Lyon 4e - 04 72 07 49 49
LUCRÈCE BORGIA de Victor Hugo - MS : David Bobée
12 au 22 nov. à 20h, sa. à 19h30. di. à 15h. 26€- 13€
BIGRE - MS : Pierre Guillois
25 au 29 nov. à 20h, sa. à 19h30. 26€ - 13€
MUSÉES GADAGNE
1, pl. du Petit Collège - Lyon 5e - 04 37 23 60 46
ÉPISODE 3 DE LA RÉVOLTE DES CANUTS
Cie du Chien Jaune - 26 nov à 20h. Gratuit
THÉÂTRE DU POINT DU JOUR
7, rue des Aqueducs - Lyon 5e - 04 72 38 7250
THÉÂTRE PERMANENT
MS : Gwenaël Morin
ma. au sa. à 20h. 5€
L’ÉLYSÉE
14, rue Basse Combalot - Lyon 7e - 04 78 58 88 25
VIETNAM ETC
Cie No Man’s Land / Elsa Rocher
7 au 14 nov à 19h30. 12€ - 10€
L’ÉTOURDISSEMENT
Cie Sens Inverse / Joël Egloff / Denis Déon
20 au 28 nov à 19h30. 12€ - 10€
NTH8 / NOUVEAU THÉÂTRE DU 8E
22, rue Commandant Pégout - Lyon 8e
04 78 78 33 30
RIVESALTES FICTIONS / QUESTION SUIVANTE
Les Trois-Huit - Texte & MS : Vincent Bady
6 au 14 nov à 20h, sa. à 17h, me. à 21h. Prix libre
+ Rencontre avec DENIS PESCHANSKI
CHRD, 12 nov à 18h
+ Soirée de la revue « Le bruit du Monde »
(débats, performances, lectures etc.)
15 nov 18h30 / 22h15. Prix libre
TNG
23, rue de Bourgogne - Lyon 9e - 04 72 53 15 15
LA MAISON PRÈS DU LAC
Yael Rasooly, Yaara Goldring
15 et 16 nov à 20h, di. à 16h. 17€ - 9€
QUAND ON PARLE DU LOUP …
d’après Grimm et Perrault
Théâtre Nouvelle Génération / CDN Lyon
MS : Nino D’Introna
22, 23 et 29 nov à 20h, di. à 16h + le 29 à 18h.
17€ - 9€
LES DERNIERS GÉANTS de François Place
Théâtre Nouvelle Génération / CDN Lyon
MS : Nino D’Introna
26 et 29 nov, me. à 15h, sa. 20h. 17€ - 9€
+ Lectures « Dans l’univers de François Place »
26 nov à 14h
LE TOBOGGAN
14, av. Jean Macé - Décines - 04 72 93 3014
LE SQUARE de Marguerite Duras
MS : Didier Bezace
27 nov. à 20h30. 21€ - 12€
THÉÂTRE
ESPACE 44
44, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 78 39 79 71
TU AS BIEN FAIT DE VENIR, PAUL de Louis Calaferte
MS : André Sanfratello
5 au 16 nov à 20h30, me. à 19h30, di. à 16h.
15€ - 11,5€
LES WOMEN’S CONTEST AWARDS - Cie La Nébuleuse
8 nov à 17h. 8€ - 5€
RAVAGE - Cie le Festin des Idiots
MS : Caroline Blanpied
18 au 23 nov à 20h30, me. à 19h30, di. à 16h.
15€ - 11,5€
LA DER DES DERS. CORRESPONDANCE
DU FRONT ET DE L’ARRIÈRE À PARTIR DE
LETTRES INÉDITES DE POILUS
Cie Les Planches Courbes - MS. Marin Vendeville
25 au 30 nov à 20h30, me. à 19h30, di. à 16h.
15€ - 11,5€
LES CLOCHARDS CÉLESTES
51, rue des Tables Claudiennes - Lyon 1er
04 78 28 34 43
CATHARSIS - MS : Sugrid Flory, François Huchard
30 oct au 9 nov à 19h, me. à 15h et 19h,
sa. di. à 17h. 15€ - 8€
UN OBUS DANS LE CŒUR de Wajdi Mouawad
Cie Autochtone - MS : Louis Puissant
18 nov au 4 déc à 20h, je. à 19h, le 29/11 à 17h.
15€ - 8€
THÉÂTRE INSTANT T
35, rue Imbert Colomès - Lyon 1er - 04 78 39 45 83
ŒIL POUR ŒIL d’après Feydeau
Cie Instant T - MS : Claude Monteil
12 nov au 28 fév, je. ve. sa. à 20h30. 11€
/ NOVEMBRE 14 / N°208 / 25
agenda
RADIANT-BELLEVUE
1, rue Jean Moulin - Caluire - 04 72 10 22 19
LES PALMES DE M. SCHULTZ
de Jean-Noël Fenwick
4 nov. à 20h30. 37€ - 27,50€
SONATE D’AUTOMNE d’Ingmar Bergman
MS : M-L Bischofberger
12 nov. à 20h30. 34€ - 25,50€
UN GRAND MOMENT DE SOLITUDE
de Josiane Balasko - 26 nov. à 20h30. 43€ - 41€
MENSONGES D’ETATS de X. Daugreilh
29 nov. à 20h30. 38€ - 28,50€
THÉÂTRE ASTRÉE
Campus de la Doua - 6, av. G. Berger
Villeurbanne - 04 72 44 79 45
L’ENVIE DE DORMIR EST UNE ODEUR
Cie Théâtre D’OUBLE / Gérald Robert-Tissot
5 nov à 15h15. Gratuit
ÉLOGE DE LA PIFOMÉTRIE, Luc Chareyron
5 nov à 19h19. 12€ - 6€
ÇA RÉSISTE, Luc Chareyron
6 nov à 19h19. 12€ - 6€
THÉÂTRE DE L’IRIS
331, av. de Préssensé - Villeurbanne
04 78 68 72 68
THE LITTLE SOLDIERS d’après Abel et Caïn
Cie Théâtre Re - MS : Guillaume Pigé
4 au 16 nov à 20h + 11*16 / 10 à 16h. 14€ - 4€
L’HOMME QUI TUA DON QUICHOTTE
d’après Cervantès
Cie Premier Acte - MS : Sarkis Tcheumlekdjian
25 nov au 5 déc à 20h, di. à 16h. 14€ - 4€
TNP
8, place Lazare-Goujon - Villeurbanne
04 78 03 30 00
L’ÉCOLE DES FEMMES de Molière
MS : Christian Schiaretti
Jusqu’au 7 nov à 20h, di. à 16h. 24€ - 8€
AFFABULAZIONE de Pasolini
Cie KastôrAgile - MS : Gilles Pastor
4 au 16 nov à 20h, di. à 16h. 24€ - 8€
SIX PERSONNAGES EN QUÊTE D’AUTEUR
de Pirandello - MS : Emmanuel Demarcy-Mota
15 au 26 nov à 20h, di. à 16h. 24€ - 8€
PLEASE, CONTINUE (HAMLET)
Conception : Yan Duyvendak, Roger bernat
19 au 30 nov à 20h, di. à 16h. 24€ - 8€
LE GALET ESPACE CULTUREL
Rue du Collège - Reyrieux - 04 74 08 9281
LES FOURBERIES DE SCAPIN
de Molière
Cie de l’Iris - MS : Philippe Clément
14 nov à 20h30. 20€ - 10€
CENTRE CULTUREL CHARLIE CHAPLIN
Pl. de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 72 04 81 18 / 19
« Émancipées »
MADEMOISELLE ELSE d’Arthur Schnitzler
Cie Mala Noche - MS : Charly Marty
13 au 15 nov à 19h. 7€
UNE CHAMBRE À SOI de Virginia Woolf
Les Trois-Huit - MS : Sylvie Mongin-Algan
13 et 15 nov à 21h. 7€
FILLE DE - Théâtre du Grabuge / Leila Anis /
Géraldine Bénichou
14 et 15 nov, ve. à 21h, sa. à 17h. 7€
LE KARAVAN THÉÂTRE
60, rue de la République - Chassieu - 04 37 42 14 40
REGARDEZ MAIS NE TOUCHEZ PAS
Théophile Gautier / JC Penchenat
7 nov à 20h. 19€ - 13€
L'Or - D'après Blaise Cendrars - MS : Xavier Simonin
14 nov à 20 h. 19€ - 13€
FRIC FRAC L’ARNAQUE
Théâtre de l’Écume / Yvette Hamonic
25 nov à 20h. 13€ - 5€
1913-1914 L’ENGRENAGE - Patrick Poivre d’Arvor
28 nov à 20h. 19€ - 13€
THÉÂTRE THÉO ARGENCE
Pl. Ferdinand Buisson - St-Priest - 04 78 20 02 50
ON EN CROIRAIT PAS SES YEUX (AU DÉBUT)
de Sébastien Joanniez
Cie Arnica - MS : Émilie Flacher
7 nov à 20h30. 18€ - 6€
ÉKATÉRINA IVANOVNA de Léonid Andreïev
Cie L’Unijambiste - MS : David Gauchard
14 nov à 20h30. 18€ - 6€
THÉÂTRE DE VÉNISSIEUX
8, bd Laurent Gérin - Vénissieux - 04 72 90 86 68
JE SUIS NÉE SOUS UNE BONNE ÉTOILE
de Magali Moigel - MS : Sylvain Stawski
7 nov. à 20h. 18€ - 6€
ILLUMINATION(S) d’Ahmed Madani
MS : Ahmed Madani - 21 nov. à 20h. 18€ - 6€
ESPACE ALBERT CAMUS
1, rue Maryse Bastié - Bron - 04 72 14 63 40
LE VOYAGEUR ÉGARÉ d’Aurélie Namur
Cie Les Nuits Claires - MS : Félicie Artaud
20 nov. à 19h30. 16€ - 10€
THÉÂTRE JEAN MARAIS
53, rue Carnot - St-Fons - 04 78 67 68 29
QUATORZE - Cie Cassandre - MS. Sébastien Valignat
25 nov. à 20h30. 13€ - 10€
THÉÂTRE DE LA RENAISSANCE
7, rue Orsel - Oullins - 04 72 39 74 91
L’AMANT de Harold Pinter
Cie Ostinato - MS : Olivier Maurin
4 au 8 nov à 20h. 22€ - 9€
MAISON DU PEUPLE
4, pl. Jean Jaurès - Pierre Bénite - 04 78 86 62 90
NOUS NE L’EMBRASSERONS PLUS...
La Face Nord Cie - MS : Jérôme Sauvion
28 nov. à 20h30. 15€ - 13€
LA MOUCHE,
THÉÂTRE SAINT- GENIS-LAVAL
8, rue des Écoles - St-Genis-Laval - 04 78 86 82 28
QUATORZE - Cie Cassandre - MS : Sébastien Valignat
7 nov. à 20h30. 16€ - 9€
LE SÉMAPHORE, THÉÂTRE D’IRIGNY
Centre Culturel Champvillard - Rue de Boutan
Irigny - 04 72 30 47 90
NOUS NE L’EMBRASSERONS PLUS...
La Face Nord Cie - MS : Jérôme Sauvion
7 nov. à 20h30. 15€ - 7€
THÉÂTRE DE L’ATRIUM
35, av. du 8 Mai - Tassin - 04 78 34 70 07
QUATORZE - Cie Cassandre - MS : Sébastien Valignat
18 nov. à 20h30. 15€ - 8€
RAMDAM
16, chemin des Santons - Ste-Foy-lès-Lyon
04 78 59 62 62
L’ESSAI 4 - MS : Konrad Kaniuk
12 nov à 19h30. 5€ à gratuit
MUSÉE-THÉÂTRE GUIGNOL
Montée de la Bernarde - Brindas - 04 78 57 5740
BLACK VARIETÁ - Teatro Medico Ipnotico & Cie Spina
5 nov à 16h30. 10€ - 4€
THÉÂTRE DE VILLEFRANCHE
Place de la Sous-Préfecture - Villefranche
04 74 68 02 89
LA LEÇON de Ionesco
Treteaux de France. MS : Christian Schiaretti
11 au 13 nov. à 20h30. 24€ - 15€
MÂCON SCÈNE NATIONALE
1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99
LA TRAGÉDIE EST LE MEILLEUR MORCEAU
DE LA BÊTE - Théâtre de la Mezzanine
MS : Denis Chabroullet
20 et 21 nov. à 20h30. 17€ - 10€
THÉÂTRE DE BOURG-EN-BRESSE
11, pl. Grenette - Bourg-en-Bresse - 04 74 50 40 00
FRATRIE (IL ME RESSEMBLE COMME L’HIVER)
Didascalies & Co - MS : Renaud Marie Leblanc
12 et 13 nov à 19h, je. à 14h. 22€ - 10€
LE CIEL DES OURS, Teatro Gioco Vita
22 et 26 nov à 15h. 10€ - 6€
L’ENFANT DE LA HAUTE MER, Théâtre de la Nuit
26 nov à 15h. 10€ - 6€
FEMME DE PORTO PIM, Teatro Gioco Vita
Itinérant [01], 25 nov au 7 déc
FRONTIÈRES - Les Rémouleurs / Bérénice Guénée
28 nov à 20h30. 22€ - 10€
ESPACE DES ARTS
5 bis, av. Nicéphore Niepce - Chalon / Saône
03 85 42 52 12
AUCUN HOMME N’EST UNE ÎLE !
Fabrice Melquiot / Roland Auzet
6 nov à 20h. 23€ - 9€
TARTUFFE OU L’IMPOSTEUR de Molière
MS : Benoît Lambert
26 au 28 nov à 20h. 23€ - 9€
HORS LES MURS THÉÂTRE JEAN VILAR
Maison du Conseil Général - 18, av. Frédéric-Dard
Bourgoin-Jallieu - 04 74 28 05 73
TARTUFFE / MOLIÈRE
Groupe Fantomas / Guillaume Bailliart
12 et 13 nov à 20h30, je. à 14h30. 18€ - 10€
RIXE - La Quincaillerie Moderne
MS : Benjamin Villemagne
26 et 27 nov à 20h30, me. à 16h. 18€ - 10€
THÉÂTRE DU VELLEIN
Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85
AFFABULAZIONE de Pier Pasolini
Kâstor Agile - MS : Gilles Pastor
19 et 20 nov à 20h30. 18€ - 10€
THÉÂTRE DE VIENNE
4, rue Chantelouve - Vienne - 04 74 85 00 05
ARRANGE-TOI de Saverio La Ruina,
Cie AnteprimA - MS : Antonella Amirante
6 et 7 nov à 20h30. 20€ - 10€
THÉÂTRE DE GIVORS
2, rue Puits Ollier - Givors - 04 72 24 25 50
V&A (VÉNUS ET ADONIS)
Cie les Indiens - MS : Charly Marty
27 nov à 20h30. 10€ - 5€
LA RAMPE
15, av. du 8 mai 45 - Échirolles - 04 76 40 05 05
TRATANDO DE HACER UNA OBRA QUE CMABIE
EL MUNDO (EL DELIRIO FINAL DE LOS ULTIMOS
ROMANTICOS)
Cie La Re-sentida - MS : Marco Layera
28 nov à 20h. 21€ - 9€
LA PONATIÈRE
2, av. Paul Vaillant Couturier - Échirolles
04 76 400 505
TIERRA EFÍMERA - Collectif Terrón
26 nov à 14h30. 11€
LA COMÉDIE DE VALENCE
Pl. Charles Huguenel - Valence - 04 75 78 41 70
Comédie Itinérante (divers lieux, 07+26)
FEMME VERTICALE [Simone Veil, Virgnie
Despentes, Nancy Huston…] - MS : Éric Massé
5 au 28 nov à 20h. 12€ à 5€
THÉÂTRE DE LA VILLE / LA COMÉDIE
Pl. de l’Hôtel de Ville - Valence - 04 75 78 41 70
DOCTEUR CAMISKI OU L’ESPRIT DU SEXE
(ÉPISODES 3 ET 4)
de Fabrice Melquiot et Pauline Sales
OUVERT AU COUP DE FOUDRE
MS : Guy-Pierre Couleau
PURPLE RADIO - MS : Pauline Bureau
6 et 7 nov à 20h. 22€ à 5€
LECTURES
RENCONTRES
CONFÉRENCES
MODE D’EMPLOI
Organisé par la Villa Gillet et Les Subsistances.
04 78 27 02 48 / 04 78 39 10 02
Rencontres, performances, débats, films, lectures,
spectacles... - 17 au 30 nov
Hôtel de Région
MARIO MONTI - BRUNO BONNELL
JEAN-JACK QUEYRANNE - SYLVIE GOULARD
Qui décide ? - 20/11 à 20h. gratuit.
HARTMUT ROSA - JOHN UEEY - GEORGES AMAR
VINCENT KAUFMANN - La fin des sociétés mobiles ?
21/11 à 19h30h. gratuit.
26 / NOVEMBRE 14 / N°208 /
ALEXANDRE LACROIX - KAROL BEFFA
FRANCIS HALLE - FRANCOIS JULLIEN
Harmonie et concorde
22/11. à 11h. gratuit
NATALIE DEPRAZ - LAURENT HABIB
JEAN-PHILIPPE LACHAUX - L’écologie de l’attention
22/11 à 14h30. gratuit
DANIEL DEFERT - JONATHAN METZL
BRUNO LINA - PATRICK ZYLBERMAN
La maladie : entre l’imaginaire social
et le fait politique
22/11 à 17h. gratuit
AVITAL RONELL - JEAN-CLAUDE MONOD
Qu’est-ce que l’autorité ?
22/11 à 19h30. gratuit
BEN KAFKA - PATRICK LEVY - TOBIE NATHAN
Pourquoi dort-on ?
23/11 à 11h. gratuit
ADRIEN CANDIARD - SUDIPTA KAVIRAJ
SOULEYMANE BACHIR DIAGNE
Philosophie, religions et tolérance
23/11 à 14h30. gratuit
MAURICE GODELIER - MICHEL LUSSAULT
23/11 à 17h. gratuit
Journée à Sciences Po Lyon - 27/11 gratuit
VICTORIA CAMPS - Émotion et bioéthique à 10h
HÉLÈNE DUMAS - ISABELLE DELPLA
SAMUEL LEZE - L’émotion et le chercheur à 11h
GERALD BRONNER - JOSEP RAMONEDA
OLIVIER RAVANELLO - Réagir à chaud à 14h30
FRANCK DEBOUCK - MICHEL POLACCO
Réagir à chaud à 16h30
PATRICK BOUCHERON - COREY ROBIN
Entretien autour de la peur à 17h30
Débats à Lyon
CÉCILE GUILBERT - CATHERINE MILLET
BEATRIZ PRECIADO - HÉLÈNE CIXOUS
Le courage d’être soi
17/11 à 19h30. gratuit. Théâtre des Célestins
SYLVAIN BOURNEAU - GAYATRI CHAKRAVORTY
SPIVAK - ANNE VERJUS - Babel est notre refuge
18/11 à 20h. gratuit. Théâtre de la Croix-Rousse
GAYATRI CHAKRAVORTY SPIVAK
ROBERT MAGGIORI - PIERRE MERCKLE
Enseigner les humanités
19/11 à 17h. gratuit. Institut Français de l’Éducation
ARJUN APPADURAI - PATRICK BOUCHAIN
GÉRARD COLOMB - VINCENT KAUFMANN
La ville cosmopolite
19/11 à 20h. gratuit. Opéra de Lyon
GUILLAUME LE BLANC - AVITAL RONELL
MAURO CARBONE - Pourquoi la philosophie
raconte-t-elle des histoires ?
20/11. à 14h. gratuit. Université Jean Moulin Lyon 3
MARINA GARCES - VALÉRIE PIHET
STÉPHANE VAN DAMME - Du commun au collectif
20/11 à 16h30. gratuit. Université Jean Moulin Lyon 3
DANIEL DEFERT - JEFFREY WEEKS
Histoire de sexualités
24/11 à 18h30. gratuit. Université Lumière Lyon 2
ITZIAR GONZALES-VIROS - L’architecture invisible
26/11 à 17h. gratuit. Grand Lyon
LAURENCE BARTHE - DOMINIQUE MARCHAIS
JEAN-LUC MAYAUD - JEAN VIARD
26/11 à 18h30. gratuit. Université Lumière Lyon 2
CHRISTINE BERGE - KATRIN SOLHDJU
ÉLISABETH OLLAGNON-ROMAN
L’oracle et le médecin
29/11 à 14h30. gratuit. Subsistances
CEES NOOTEBOOM - GEORGES VIGARELLO
L’aventure de la pensée
29/11 à 17h. gratuit. Subsistances
En Région
JACQUES ARNOULT - SYLVAIN VENAYRE
JEAN-PIERRE HAIGNERE
La fascination de l’impossible,
la tentative de l’aventure
24/11 à 20h. gratuit. Comédie de St-Étienne
LAURENT BACHLER - ITZIAR GONZALES VIROS
25/11 à 19h30. gratuit. Espace Malraux Chambéry
KAREN BARKEY - SUDIPTA KAVIRAJ
ESTHER BENBASSA - NADIA URBINATI
25/11 à 20h30. gratuit. MC2 Grenoble
Live aux Subsistances
BONS BAISERS DE HUNTINGTONLAND
Collectif Dingdingdong
27 au 29/11 à 19h. 30/11. à 15h. 8€
APOLLO - MS : Bruno Meyssat
27 au 29/11 à 21h. 30/11. à 17h. 8€
JOURNÉES CHARLES PÉGUY
Conférences-débats autour du centenaire
de la mort de Charles Péguy
www.journeespeguy.com - 12 au 14 nov. gratuit
Péguy Combattant - Uni Lyon 2, 12/11
Péguy écrivain - BM Part-Dieu, 13/11
Péguy prophète - Uni Catholique Lyon, 14/11
AMPHITHÉÂTRE DE L’OPÉRA
Place de la Comédie - Lyon 1er - 04 69 85 54 54
Lettres du Front, lettres de Poilus
Clémentine Allain - 12 et 14 nov à 12h30. Gratuit
Festival Belles Latinas, lectures
19 et 20 nov à 12h30
Portraits de la littérature contemporaine
d’Amérique Latine - Jaime Salazar / Olivier Truchot
19 nov à 18h30. Gratuit
Le chant dans la culture tango
William Sabatier / Jaime Salazar
21 nov à 2h30
FNAC BELLECOUR
85, rue de la République - Lyon 2e - 04 72 40 49 49
AMÉLIE NOTHOMB - 14 nov à 17h
THÉÂTRE DES MARRONNIERS
7, rue des Marronniers - Lyon 2e - 04 78 37 98 17
LES APÉRITIVES. Les jeunes dramaturges
de l’ENSATT lisent leurs pièces
4 nov à 18h30. Gratuit sur réserv.
CHAMBRES D’ÉCHO
[dans le cadre de Parole Ambulante]
5 et 6 nov à 18h30. Gratuit sur réserv.
CARINE FERNANDEZ - 5/11
DANIEL BOUGNUX - 6/11
AGEND’ARTS
4, rue Belfort - Lyon 4e
ATTAQUE À MOTS ARMÉS, Cocteau Mot Lotov
13 et 14 nov à 20h. 9€ - 4€
GALERIE DE LA BOMBARDE
Angle rue St-Jean / rue de la Bombare - Lyon 5e
04 78 28 92 57
L’imaginaire du vin dans le théâtre de Guignol ?
20 nov à 18h. Gratuit sur réserv.
MUSÉES GADAGNE
1, pl. du Petit Collège - Lyon 5e - 04 78 42 03 61
La Campagne d'Égypte de Bonaparte
6 nov à 18h30. Gratuit
Le Compagnonnage et ses enjeux d’aujourd’hui
et demain - 14 nov à 19h. Gratuit
Alexis Roillet, Compagnon Charpentier
des Devoirs FCMB - 15 nov à 14h30
Mariage et prostitution à Lyon,
à la Renaissance - 19 nov à 18h. Gratuit
« La Croix-Rousse des Canuts ».
L’empreinte de l’industrie de la soie à Lyon
20 nov à 11h. Gratuit
L’Utopie républicaine et son évolution
21 novà 18h30. Gratuit
150 Ans de la SEPR - 27 nov à 19h. Gratuit
La Formation professionnelle et le compagnonnage
29 nov à 14h30
LIBRAIRIE LA GRYFFE
5, rue Gryphe - Lyon 7e
Révolte, Paresse et Liberté ! - Lionel Perrin
25 nov à 19h. Au chapeau
MÉDIATHÈQUE DU BACHUT
2, pl. du 11 Novembre 1918 - Lyon 8e - 04 78 78 12 76
DURAS : C’EST TOUT, JE N’AI PLUS RIEN À DIRE
4 comédiennes, 100 ans à elles 4 et Duras
MS : Guy Naigeon - 7 nov à 19h30. Gratuit
AU BONHEUR DES OGRES
9, Grande Rue de Vaise - Lyon 9e - 09 51 69 78 02
MARIN LEDUN - 6 nov à 19h
CAFÉTÉRIA DU CROUS
Campus de la Doua - Bâtiment Astrée
6, av. G. Berger - Villeurbanne - 04 72 44 79 45
Café Dingo. Le rêve : protecteur du sommeil
(Freux) u travail psychique (Maurice Despinoy) ?
17 nov à 18h18. Gratuit
CENTRE NATIONAL
DE LA MÉMOIRE ARMÉNIENNE
32, rue du 24 Avril 1915 - Décines - 04 72 05 13 13
Mémoire Diasporique et co-création
socioculturelle : « Rester soi en devenant autre »
29 nov 9h30 / 17h. 5€ à gratuit
CENTRE CULTUREL CHARLIE CHAPLIN
Pl. de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 72 04 81 18 / 19
Femmes et Beaux-arts
Femmes comme objet d’art - 13 nov à18h30
Femmes sujets de l’art contemporain - 13 nov à 20h20
Exil comme source d’émancipation ?
NANCY VENEL, GÉRALDINE BÉNICHOU,
NADIA LAKEHAL - 14 nov à18h30 et 20h20
Femmes de lettres et femmes de sciences...
Virginia Woolf : d’hier à aujourd’hui - 15 nov à 20h20
PLANÉTARIUM DE VAULX-EN-VELIN
Pl. de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 78 79 50 12
Atlas de la lumière et de la matière.
La lumière est notre guide dans l’exploration
de l’Univers… - 27 nov à 20h. Gratuit sur réserv.
THÉÂTRE DE VIENNE
4, rue Chantelouve - Vienne - 04 74 85 00 05
La France dans la guerre :
une victoire au-dessus de nos moyens ?
18 nov à 18h30
EMMANUEL CARRÈRE (Le Royaume)
27 nov à 20h + Librairie des Lucioles Vienne,
27 nov à 18h
CINÉMA
CINÉ-CONCERT
AMPHITHÉÂTRE DE L’OPÉRA
Place de la Comédie - Lyon 1er - 04 69 85 5454
DOCUMENTAL. FESTIVAL DE DOCUMENTAIRES
L’Amérique Latine en 11 documentaires
24 au 28 nov à 12h30 et 18h30. Gratuit
CNP TERREAUX
40, rue du président Édouard Herriot - Lyon 1er
DANGER DAVE de Philippe Petit (Fr, 2014)
+ Débat « La Résistance » - 12 nov à 20h30. 5€
MUSÉES GADAGNE
1, pl. du Petit Collège - Lyon 5e - 04 37 23 60 45
L’ÉCHO DE LA FABRIQUE de Stéphane Andrivot
docu & débat - 28 nov à 16h. Gratuit
ECOLE NORMALE SUPERIEURE DE LYON
Amphithéâtre Charles Mérieux - 46, allée d’Italie
Lyon 7e - 04 72 69 0500
CONFLUENCES, LE NOUVEAU MUSÉE
BRUNO JACOMY + WOLF D. PRIX
4 nov à 18h30. Gratuit
CINÉMA LE COMŒDIA
13, av. Berthelot - Lyon 7e - 04 26 99 45 00
ARRIETTY. LE PETIT MONDE DES CHAPARDEURS
de Hiromasa Yonebayashi (JP, 11)
19 nov à 14h. 8,6€ - 4€, duo TNG / 13,8€
THÉÂTRE ASTRÉE
Campus de la Doua - 6, av. G. Berger
Villeurbanne - 04 72 44 79 45
RÊVES EN COURTS - 21 nov à 19h19. 5,7€
CINÉ- TOBOGGAN
14, av. Jean Macé - Décines - 04 72 93 30 00
BLINDNESS de Fernando Meirelle (2008)
+ Lectures « L’Aveuglement »
de José Saramago (1995) - 13 nov à 20h30
agenda
DANSE
FESTIVAL INSTANCES
Espace des Arts + Théâtre Piccolo
+ CRR Chalon / Saône - 03 85 42 52 12
18 au 22 nov. 15€ - 6€
RUINES Tatiana Julien / Marine de Missolz
18 et 19/11 à 19h, me. à 21h
TÔZAÏ !... Cie Mûa / Emmanuelle Huynh
18/11 à 21h
ATTRACTION PLURIELLES Kitsou Dubois
Théâtre Piccolo, 19 nov à 19h
LA FIGURE DU GISANT - Nathalie Pernette
19 et 20/11 à 22h15, je. à 20h
THE MOST TOGETHER WE’WE EVER BEEN
Ame Henderson / Matija Ferlin
20/11 à 20h30
STRAVINSKY MOTEL (1-L’ÉVASION)
La BaZooKa / Étienne Cuppens & Sarah Crépin
CRR Chalon, 21 et 22/11 à 19h
LÀ OÚ J’EN SUIS… (CHECK TWO)
Florent Mahoukou - 21/11 à 21h
DEBOUT ! Cie Traces / Raphaëlle Delaunay
22/11 à 19h
THE GOLDLANDBERGS Emmanuel Gat
22/11 à 21h
OPÉRA NATIONAL DE LYON
Place de la Comédie - Lyon 1er - 04 69 85 5454
BENJAMIN MILLEPIED / WILLIAM FORSYTHE
Workwithinwork, Sarabande, Steptext,
One Flat Thing, Reproduced
4 au 8 nov. à 20h30. 38€ - 10€
CENDRILLON, chor. Maguy Marin
11 au 13 nov. à 20h30. 50€ - 10€
MUSÉE DES BEAUX-ARTS
20, place des Terreaux - Lyon 1er - 04 72 10 17 40
VISITE CHORÉGRAPHIÉE / CIE CHATHA
27 nov à 12h15
BOURSE DU TRAVAIL
205, place Guichard - Lyon 3e
ROCK IT ALL TOUR, Brahim Zaibat
1er nov à 15h30 et 20h30. 43€ - 38€
MUSÉES GADAGNE
1, pl. du Petit Collège - Lyon 5e - 04 78 42 03 61
TRICHOS - Cie Pascoli & Nadine Lahoz-Quilez
15 et 16 nov à 16h
SALLE LÉO FERRÉ
MJC St-Jean - Lyon 5e - 06 79 31 5194
SO(S)CIETY / Valentina Ferraro
+ SKIN / Atsushi Takenouchi & Hiroko Komiya
13 nov à 20h30. 15€ - 12€
MAISON DE LA DANSE
8, av. Jean Mermoz - Lyon 8e - 04 72 78 18 00
BARBE NEIGE ET LES 7 PETITS COCHONS
AU BOIS DORMANT - Chor : Laura Scozzi
4 au 7 nov à 20h30, me. à 19h30. 29€ - 9€
WHAT THE BODY DOES NOT REMEMBER
Chor. Wim Vandekeybus
12 et 13 nov. à 20h30, me. à 19h30. 29€ - 9€
RADIANT-BELLEVUE
1, rue Jean Moulin - Caluire - 04 72 10 22 19
STOMP - 18 au 23 nov. à 20h30, sa. à 17h et
20h30, di. à 15h. 49€ - 33€
THÉÂTRE ASTRÉE
Campus de la Doua - 6, av. G. Berger
Villeurbanne - 04 72 44 79 45
SHINMU - Cie Atou - Chor : Anna Atoyama
20 nov à 19h19. 12€ - 6€
LE TOBOGGAN
14, av. Jean Macé - Décines - 04 72 93 3014
SACRÉ PRINTEMPS
Cie Chatha - Chor : Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou
5 et 6 nov. à 20h30. 21€ - 12€
CCNR [CENTRE CHORÉGRAPHIQUE
NATIONAL DE RILLIEUX-LA-PAPE]
30 ter, av. du Général Leclerc - Rillieux
04 37 85 01 50 / 04 72 01 12 30
PLAY TIME # - 29 nov au 4 déc
L’ASSEMBLÉE DES ANIMAUX - Tim Spooner
30 nov à 15h30. Gratuit sur réserv.
STÉRÉOSCOPIA
J’y pense souvent (…) / Vincent Dupont
30 nov à 16h30. 10€ - 7€
CENTRE CULTUREL CHARLIE CHAPLIN
Pl. de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 72 04 81 18/19
MILLE OASIS - Cie AToU - Chor : Anan Atoyama
5 au 8 nov à 19h30, ve. sa. à 20h30. 13€ - 5€
THÉÂTRE DU VELLEIN
Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85
CENDRILLON - Malandain Ballet Biarritz
25 au 27 nov. à 20h30. 25€ - 18€
THÉÂTRE DE BOURG-EN-BRESSE
11, pl. Grenette - Bourg-en-Bresse - 04 74 50 40 00
LES CHANTS DE L’UMAÏ - Système Castafiore
Marcia Barcellos & Karl Biscuit
18 nov à 20h30. 22€ - 10€
MÂCON SCÈNE NATIONALE
1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99
LA LÉGERETÉ DES TEMPÊTES - Cie CFB 451
Chor. Christian et François Ben Aïm
7 nov. à 20h30. 24€ - 14€
COMÉDIE DE VALENCE
THÉÂTRE LE BEL IMAGE
Pl. Charles Huguenel - Valence - 04 75 78 41 70
COUP FATAL
Serge Kakudji / Fabrizio Cassol / Alain Platel
25 et 26 nov à 20h. 22€ à 5€
LA RAMPE
La Ponatière - 15, av. du 8 Mai 45
Échirolles - 04 76 40 05 05
EMZARA (NOÉ DANS LE LIVRE DES JUBILÉS)
Cie Maryse Delente - 6 nov à 20h. 21€ - 9€
CONCOURS [RE]CONNAISSANCE#14
6e Plateforme de danse contemporaine,
12 cie et 3 lauréats
TATIANA JULIEN - MARION MOTIN
ÈS COLLECTIF - CHRISTIAN UBL etc.
21 et 22 nov ve. à 1730, sa. à 17h30. 6€, 2J / 10€
DÔME THÉÂTRE
135, pl. de l’Europe - Albertville - 04 79 10 44 80
CHORUS - Cie B.I.P.
& Ensemble A capella Voix Humaines de Brest
Chor : Mickaël Phelippeau
29 nov à 20h30. 29€ - 8€
EXPOSITIONS
LE MARCHÉ DES SOIES # 10 ANS
Palais du Commerce - Place de la Bourse - Lyon 2e
www.intersoie.org
Cédric Brochier Soieries / Tassinari et Chatel
Marc Rozier etc.
20 au 23 nov 10h/19, di. 10h/18h. 2€, 4J / 3€
BF 15
11, quai de la Pêcherie - Lyon 1er - 04 78 28 66 63
MIREIA C. SALADRIGUES
Abans que els gestos esdevinguin paraules
(avant que les gestes ne deviennent paroles)
Jusqu’au 8 nov, me. au sa. 14h/19h
DELPHINE REIST & LAURENT FAULON
Les produits fatals (Discount)
20 nov au 17 jan, me. au sa. 14h/19h
GALERIE-ATELIER 28
28, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 78 28 07 72
JEAN-MICHEL LETELLIER - MIKI NAKAMURA
Lace No Kami
5 nov au 6 déc, me. au sa. 14h30 / 19h30
ANNE-MARIE ET ROLAND PALLADE
ART CONTEMPORAIN
35, rue Burdeau - Lyon 1er - 0950 45 85 75
06 72 53 70 34
VLADIMIR VELICKOVIC
Jusqu’ au 6 déc, me. au sa. 15h/19h
GALERIE LE RÉVERBÈRE
38, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 72 00 06 72
JACQUES DAMEZ - Entre[z] libre !
Jusqu’au 27 déc, me. au sa. 14h/19h
GALERIE NÉON
41, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 78 39 55 15
MARZIA CORINNE ROSSI - Flesh Out
Jusqu’au 29 oct, me. au sa. 14h/19h
GALERIE REGARD SUD
1/3, rue des P. Plantées - Lyon 1er - 04 78 27 44 67
ILIES ISSIAKHEM - Vestiges & traces
Vernissage le 6 nov. de 18h à 21h
ma. au sa. 14h/19h - 6 nov. au 21 déc.
LE BLEU DU CIEL
12, rue des Fantasques - Lyon 1er - 04 72 07 84 31
DANA POPA [ Not Natasha / Our father Ceausescu]
& ALEXANDRA DEMENKOVA
[Russian Women] - Humaines, trop humaines
Jusqu’au 8 nov, me. au sa. 14h30 / 19h
JÜRGEN NEFZGER - Villa Florès
GILLES VERNERET - Le Voyage de Nuremberg,
sur les traces du 3e Reich
26 nov au 17 jan, me. au sa. 14h30/19h
MAPRA
9, rue Paul Chenavard - Lyon 1er - 04 78 29 53 13
MARIE-ALIX HADAECK
JULIETTE NICOLAS-VULLIERME
6 au 22 nov, ma. au sa. 14h30/18h30
MUSÉE DES BEAUX-ARTS
20, place des Terreaux - Lyon 1er - 04 72 10 17 40
DIALOGUE AVEC LA FONDATION BULLUKIAN
Jusqu’au 10 nov, me. au lu. 10h/18h. 7€ à gratuit
JACQUELINE DELUBAC,
LE CHOIX DE LA MODERNITÉ.
Rodin, Lam, Picasso, Bacon
7 nov au 16 fév, me. au lu. 10h/18h. 12€ à gratuit
+ Nocturne « Autour de la Mode »
avec Alexis Mabille - 7 nov 18h/22h
RAYMOND GRANDJEAN À L’HONNEUR
27 nov au 30 mars, me. au lu. 10h/18h. 7€ à gratuit
LE PLATEAU
Conseil Régional Rhône-Alpes
1, esplanade François Mitterrand - Lyon 2e
04 26 73 40 00
MARC RIBOUD, Premiers déclics
Jusqu’au 21 fév 15, lu. au sa. 10h/18h, sa. 10h/19h
LES ARCHIVES MUNICIPALES DE LYON
18, rue Dugas-Montbel - Lyon 2e - 04 78 92 32 50
LYON L’ITALIENNE - Deux siècles d’immigration
italienne dans la région lyonnaise
Jusqu’au 20 déc, ma. au sa. 13h/18h
MPT SALLE DES RANCY
249, rue Vendôme - Lyon 3e - 04 78 60 64 01
KUDSI BORTOLAN -31 oct au 28 nov, ma. au sa.
OLIVIER DES SAGES K-FÉ SOCIAL
8, rue de l’Épée - Lyon 3e
YVES NEYROLLES
La Guillotière, métamorphose et permanence
7 au 28 nov 10h/18h
GALERIE VRAIS RÊVES
6, rue Dumenge - Lyon 4e - 04 78 30 65 42
THOMAS KELLNER - Contacts
Jusqu’au 8 nov, me. au sa. 15h/19h
MUSÉES GALLO-ROMAINS
LYON-FOURVIÈRE
17, rue Cléberg - Lyon 5e - 04 72 38 49 30
MA MAISON À LUGDUNUM
Jusqu’au 4 jan, ma. au di. 10h/18h. 7€ à gratuit
COLLECTIONS PERMANENTES.
REVUES DE MODE À LUGDUNUM
2 au 30 nov, ma. au di. 10h/18h. 7€ à gratuit
MUSÉES GADAGNE
1, pl. du Petit Collège - Lyon 5e - 04 78 42 03 61
MUSÉE D’HISTOIRE DE LYON & MUSÉE DES
MARIONNETTES DU MONDE
COLLECTIONS PERMANENTES
Me. au di. 11h/18h30. 8€ à gratuit -26ans
FESTIVAL LABELSOIE #4. LA RÉCOLTE DE 1834
14 au 30 nov 11h/18h30. 8€ à gratuit
LA RECHERCHE DE L’EXCELLENCE.
Le compagnonnage à Lyon,
de ses origines mythiques à nos jours
Jusqu’au 4 jan, me. au di. 11h/18h30.
6€ à gratuit -26 ans
+ Balade dans la ville.
Tailleurs de ville, sur la trace des bâtisseurs.
Place St-Jean, 16 nov à 15h. 5€
MAC LYON
[MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN]
Cité Internationale - 81, quai Ch. de Gaulle
Lyon 6e - 04 72 69 17 17
RÉTROSPECTIVE ERRÓ (>500 œuvres)
Jusqu’au 22 fév, me. au di. 11h/18h. 8€ - 6€
+ La Mécanique d’Erró - 5 nov à 18h30. sur réserv.
+ Alexis Jenni - Comment voir le monde malgré
ses images ? - 13 nov à 18h30
CENTRE D’HISTOIRE DE LA RÉSISTANCE
ET DE LA DÉPORTATION
14, av. Berthelot - Lyon 7e - 04 78 72 23 11
C’EST LE DÉBARQUEMENT !
Jusqu’au 5 jan 15, me. au di. 10h/18h.
6€ à gratuit - 18 ans
GALERIE ROGER TATOR
36, rue d’Anvers - Lyon 7e - 04 78 58 83 12
LAURA LYNN JANSEN & THOMAS VAILLY
Objet géologie
Jusqu’au 14 nov, lu. au ve. 14h/19h
INSTITUT D’ART CONTEMPORAIN
11, rue Dr Dolard - Villeurbanne - 04 78 03 47 00
Également au TNP / M.L.I.S. / URDLA / Le Rize / INSA
COLLECTION À L’ÉTUDE À VILLEURBANNE.
EXPÉRIENCES DE L’ŒUVRE
Jusqu’au 11 jan, me. au di. 13h/19h. 4€ - 2,5€
LE RIZE
23 / 25, rue Valentin-Haüy - Villeurbanne
04 37 57 17 17
UTOPIES RÉALISÉES. PAROLE AUX HABITANTS.
Exposition sonore - Jusqu’au 24 déc,
ma. au sa. 12h/19h, je. 17h/21h. Gratuit
CENTRE NATIONAL
DE LA MÉMOIRE ARMÉNIENNE
32, rue du 24 avril 1915 - Décines - 04 72 05 13 13
MÉMOIRES CROISÉES DE l’ESCLAVAGE
ET DE LA COLONISATION
Jusqu’au 20 déc, me. ve. sa.
LA SPIRALE
Espace d’exposition Le Toboggan
14, av. Jean Macé - Décines - 04 72 93 30 00
SCÈNES DE BAL, BALS EN SCÈNE
Jusqu’au 23 nov, ma. au di. + soirs spectacle
PLANÉTARIUM DE VAULX-EN-VELIN
Pl. de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 78 79 50 13
Me. 13h30 / 17h, sa. di. 10h30 / 18h. 7€
HISTOIRE D’UNIVERS,
DU BIG BAND AU GRAIN DE SABLE.
Expo permanente
LAURENT MULOT - Entre//Mondes - Jusqu’au 4 jan
LA FERME DU VINATIER
CH Le Vinatier - 95, bd Pinel - Bron - 04 37 91 51 11
LA MATRICE. LOOP - Old School & Lamento
5 nov au 19 déc, ma. au ve. 14h/17h
ESPACE ARTS PLASTIQUES
MADELEINE LAMBERT
12, rue Eugène-Peloux - Vénissieux - 04 72 21 44 44
CÉLINE DUVAL
Jusqu’au 15 nov, me. au sa. 14h30 / 18h
CENTRE D’ARTS PLASTIQUES
Espace Léon Blum - Rue de la Rochette
St-Fons - 04 72 09 20 27
DELPHINE REIST & LAURENT FAULON
Les produits fatals (Laboratoire)
20 nov au 17 jan, ma. au sa. 14h/18h
L’AQUEDUC
1, chemin de la Liasse - Dardilly - 04 78 35 98 03
DE L’ART EN BULLES
JIM MAITRE / ZERRIOUH etc.
22 nov au 12 déc, lu. au ve.
L’ÉPICERIE MODERNE
Place René Lescot - Feyzin - 04 72 89 98 70
JULIEN ROCHE - Tokyo
5 nov au 19 déc, ma. au ve. 10h/12h - 14h/17h
+ soirs de concerts
LA MOSTRA DE GIVORS
3, rue du Suel - Givors - 04 72 49 18 18
ERRÓ, UN MONDE D’IMAGES
15 nov au 11 déc, me. sa. 15h/18h
+ Erró : toutes les images du monde
19 nov à 19h. sur réserv.
MUSÉES GALLO-ROMAINS
SAINT-ROMAIN-EN-GAL / VIENNE
Route Départementale 502 - St-Romain-en-Gal
04 74 53 74 01
COLLECTIONS PERMANENTES
Ma. au di. 10h/18h. 4€ à gratuit
MAISON D’IZIEU, MÉMORIAL
DES ENFANTS JUIFS EXTERMINÉS
70, rte de Lambraz - Izieu (01) - 04 79 87 21 05
MÉMORIAL.
Visite, photos, dessins, lettres, extraits films
Lu. au ve. 9h/17h, sa. di. 10h/18h. 7€ - 3,5€
MONASTÈRE ROYAL DU BROU
Église & musée - 63, bd du Brou
Bourg-en-Bresse - 04 74 22 83 83
COLLECTIONS PERMANENTES
(peintures, sculptures, mobilier, etc.)
Tlj 9h/12h-14h/17h. 7,5€ à gratuit
MUSÉE DÉPARTEMENTAL DE LA
BRESSE-DOMAINE DES PLANONS
987, chemin des Seiglières
St-Cyr / Menthon (01) - 03 85 36 31 22
EMAUX DE BRESSE. JOYAUX DU QUOTIDIEN
Jusqu’au 15 nov, me. au lu. 10h/18h. 4€ à gratuit
CITÉ DU DESIGN
3, rue Javelin Pagnon - St-Étienne - 04 77 49 74 70
DESIGN MAP, DESIGNERS CRÉATEURS
DE VALEURS POUR L’ENTREPRISE
JE NE SAIS PAS CE QUE J’AI VU.
COLLECTION DU FRAC PACA
Jusqu’au 4 jan15, ma. au di. 11h/18h. 6,2€ - 4€
MUSÉE D’ART MODERNE
Rue Fernand Léger (La Terrasse)
St-Priest-en-Jarez - 04 77 79 52 52
GIANNI CARAVAGGIO - JANNIS KOUNELLIS
PAUL WALLACH - Where what was ?
CORNELIA SCHLEIME
11 oct au 4 jan, me. à lu. 10h/18h. 5€ - 4€
PALAIS IDÉAL DU FACTEUR CHEVAL
8, rue du Palais - Hauterives - 04 75 68 81 19
LAURENT CONDMINIAS
GIULIO PIETROMARCHI
Le Jardin des Tarots de Nicki de Saint-Phalle
(photos)
Jusqu’au 14 jan15, tlj 9h30 / 17h30. 6,5€ - 5€
LIEUX DE CONCERTS
6e Continent - 51, rue St-Michel - Lyon 7e - 04 37 28 98 71
Abattoirs - Route de L’Isle d’Abeau - Bourgoin - 04 74 19 14 20
Agend’Arts - 4, rue Belfort Lyon 4e
Allégro - Place de la République - Miribel - 04 78 55 80 20
Aqueduc : chemin de la Liasse - Dardilly - 04 78 35 98 03
Artis mbc : 24, rue Mazagran - 06 16 92 01 73
À Thou Bout d'Chant - 2, rue de Thou - Lyon 1er - 04 72 98 28 22
Amphithéâtre Astrée - 6,av. Gaston Berger - Villeurbanne - 04 72 43 19 11
Bar L’Absynthe - 22, rue de Flesselles - Lyon 1er - 06 76 72 14 26
Bastringue - 14, rue Laurencin - Lyon 2e
Bistro Fait Sa Brocante - 3, rue Dumenge - Lyon 4e - 04 72 07 93 47
Boulangerie du Prado - 69, rue Sébastien Gryphe - Lyon 7e - 06 21 21 41 33
Boulevardier - 5, rue de la Fromagerie - Lyon 1er - 04 78 28 48 22
Bourse du Travail - Place Guichard - Lyon 3e
C.C.O. - 39, rue Courteline - Villeurbanne - 04 78 93 41 44
Café du Bout du Monde Brotteaux - 120, rue Bugeaud - Lyon 6e - 04 72 74 44 82
Carré 30 - 12, rue Pizay - Lyon 1er - 04 78 39 74 61
Casa Musicale - 1, ch. de Fontenay - Lyon St-Rambert - Vergoin - 06 14 02 81 40
Cave à Musique - 119, rue Boulay - Mâcon - 03 85 21 96 69
Caveau du Chien à 3 Pattes - Croix-Rouge - Belleville - 04 74 66 14 61
Centre Charlie Chaplin - Place de la Nation - Vaulx-en-Velin - 04 72 04 81 18
Centre Culturel d’Écully - 21, avenue Edouard Aynard - Écully - 04 78 33 64 33
Chapelle de la Trinité - 31, rue de la Bourse - Lyon 1er - 04 78 38 09 09
Citron - 20, rue St-Georges - Lyon 5e - 04 78 37 63 97
Clacson - 10, rue Orsel - Oullins - 04 72 39 74 93
Clef de Voûte - 1, place Chardonnet - Lyon 1er - 04 78 28 51 95
Cocotte Minute - 4, rue Belfort - Lyon 4e - 04 72 00 96 412
Crescent Jazz Club - Place St-Pierre - Mâcon - 03.85.39.08.45
De l’Autre Côté du Pont - 25, cours Gambetta - Lyon 7e - 04 78 95 14 93
Double Mixte - 19, Avenue Gaston Berger - Villeurbanne - 04.72.44.60.17
DV1 - 6, rue Violi - Lyon 1er - 06 61 64 43 69
Épicerie Moderne - Ctre Léonard de Vinci - pl. R. Lescot - Feyzin - 04 72 89 98 70
Espace Albert Camus - 1, rue M. Bastié - Bron - 04 72 14 63 40
Espace Baudelaire - 83, av. de l’Europe - Rillieux-la-Pape - 04 37 85 01 50
Espace Double Mixte - La Doua - 43, bld du 11 Nov. 1918 - Villeurbanne - 04 72 44 60 19
Espace Jean Carmet - Bld du Pilat - Mornant - 04 78 44 03 12
Espace Culturel Saint-Genis-Laval - 8, rue des Écoles - St-Genis-Laval - 04 78 86 82 28
Espace des Arts - 5 bis, av. Nicéphore Niepce - Châlon-sur-Saône - 03 85 42 52 12
Espace St-Germain - 30, av. Général Leclerc - Vienne
Espace Tonkin - 1, av. Salvador Allende - Villeurbanne - 04 78 93 11 38
Fée Verte - 4, rue Pizay - Lyon 1er - 04 78 28 32 35
Fnac Bellecour - 85, rue de la République - Lyon 2e - 04 72 40 49 49
Fnac Part-Dieu - 17, rue du Docteur Bouchut - Lyon 3e - 04 78 71 87 00
Hall C - Plaine Achille - St-étienne - 04 77 48 76 16
Halle Tony Garnier - 20, place Antonin Perrin - Lyon 7e - 04 72 76 85 85
Îlo Café d’Expression - RN 89 - Rte de Lyon - St-Genis l’Argentière - 04 74 72 26 12
Jack Jack / Mjc Aragon - Place Gaillard Romanet - Bron - 04 78 26 87 25
Jazz Club Lyon St-Georges - 4, Rue St-Georges - Lyon 5e 04 78 03 88 71
Jazz Du Bout du Monde - 3, rue d’Austerlitz - Lyon 4e - 04 72 98 39 08
Johnny’s Kitchen - 48, rue St-Georges - Lyon 5e - 04 78 37 94 13
Karavan Théâtre - 60, rue de la République - Chassieu - 04 78 90 88 21
Kraspek Myzik - 20, montée St-Sébastien - Lyon 1er - 04 69 60 49 29
Kotopo - 14, rue René Leynaud - Lyon 1er - 04 72 07 75 49
L’Apéro Rock - 31, rue Ste-Geneviève - Lyon 6e - 06 63 95 09 94
L’Atrium - 35, avenue du 8 mai 1945 - Tassin-la-Demi-Lune - 04 78 34 70 07
L’Atribut - 122, rue Marietton - Lyon 9e - 04 72 29 10 66
LaPéniche - 52, quai St-Cosme - Chalon/Saône - 03 85 94 05 78
Le 13 Espace d’Interventions - 13, rue Leynaud - Lyon 1er - 06 03 94 23 14
Le Fil - 20/22, bld Thiers - St-Étienne - 04 77 34 46 40
Le Galet, Espace culturel - rue du Collège - Reyrieux - 04 74 08 92 81
Le Rize - 23/25, rue Valentin-Haüy - Villeurbanne - 04 37 57 17 17
Le Sou - 19, rue Romain Rolland - La Talaudière - 04 77 53 03 37
Le Sucre - 50, quai Rambaud -Lyon 2e
Les Trois Gaules - 10, rue Burdeau - Lyon 1er - 04 72 87 08 25
Les Valseuses - 1, rue Chappet - Lyon 1er
L'Impromptu Kafé - 7 place Colbert - Lyon 1er - 06 61 18 67 24 / 06 17 52 45 75
Luminier - 50, rue de la République - Chassieu - 04 78 90 88 21
Lyon’s Hall - 21, rue Joannes Carret - Lyon 9e - 06 61 43 45 35
Mâcon Scène Nationale - 1511, av. Ch. de Gaulle - Mâcon - 03 85 22 82 99
Marché Gare - 34, rue Casimir Périer - Lyon 2e - 04 78 38 49 69
Marquise - Quai Augagneur - Lyon 3e - 04 72 61 92 92
Médiathèque de Vaise - Place Valmy - Lyon 9e - 04 72 85 66 20
MJC Le Cadran - 15, chemin de Feyzin - Vénissieux - 04 72 50 00 69
Mjc de Chazelles - rue Joanny-Désage - Chazelles/Lyon - 04 77 54 29 21
Mjc Jean Cocteau - 23, rue du 8 Mai - St-Priest - 04 78 20 07 89
Mjc Ô Totem - 11, av. G. Leclerc - Rillieux - 04 78 88 94 88
Mjc de Ste-Foy-lès-Lyon - 112, av. Foch - Ste-Foy-lès-Lyon 04 78 59 66 71
Mjc de Tassin - 16, av. de Lauterbourg - Tassin - 04 78 34 28 78
Moulin de Brainans - Poligny - 03 84 37 50 40
Nakamal - 36, av. Joannès Masset / Angle rue L. Loucheur - Lyon 9e - 04 78 47 20 16
Ninkasi / Kafé / Kao - 267, rue Marcel Mérieux - Lyon 7e- 04 72 76 89 00
Opéra National de Lyon - 1, place de la Comédie - Lyon 1er 04 72 00 45 45
Péniche Loupika - 47, Quai Rambaud - Lyon 2e - 04 72 41 75 24
Périscope - 13, rue Delandine - Lyon 2e - 04 78 42 63 59
Plateforme - Face au 4, quai Augagneur - Lyon 3e - 04 37 40 13 93
Polaris - Av. de Corbetta - Corbas - 04 72 51 45 55
Pub des Capucins - 5, place des Capucins Lyon 1er - 06 76 37 63 67
Radiant-Bellevue - 1 rue Jean Moulin - Caluire - 04 72 10 22 19
Salle 3000 - Cité Internationale - 50, quai Charles de Gaulle - Lyon 6e
Salle Aristide Briand - Jardin des Plantes - Av. Antoine Pinay - St-Chamond - 04 77 31 04 41
Salle Genton - 21, rue Genton - Lyon 8e - 04 37 90 55 93
Salle des Iris - montée des Roches - Francheville - 04 78 59 66 66
Salle Jean Carmet - Mornant - 04 78 44 05 17
Salle Jeanne d'Arc - 16, rue Jean-Claude Tissot - St-Étienne - 04 77 25 01 13
Salle Léo Ferré / MJC Vieux Lyon - 5, place St-Jean - Lyon 5e - 04 78 42 48 71
Salle Molière - 18-20, quai de Bondy - Lyon 5e
Salle Rameau - 29, rue de la Martinière - Lyon 1er
Salle des Rancy - 249, rue Vendôme - Lyon 3e - 04 78 60 64 01
Salle Varèse - CNSMD - 3, quai Chauveau - Lyon 9e - 04 72 19 26 59
Sémaphore - Théâtre d’Irigny- rue de Boutan - Irigny - 04 72 30 47 90
Sirius - face 21, quai Augagneur - Lyon 3e - 04 78 71 78 71
Sonic - Péniche Mascaret, face au 4, quai des Étroits - Lyon 5e - 04 78 38 27 40
Soucoupe - 4, rue Mourguet - Lyon 5e - 04 78 38 31 25
Subsitances - 8, quai St-Vincent - Lyon 1er - 04 78 39 10 02
Tannerie - 123, place de la Vinaigrerie - Bourg-en-Bresse 04 74 21 04 55
Théâtre Antique Vienne - rue Pipet - Vienne - 0892 702 007
Théâtre Astrée - Campus de la Doua - 6, av. G. Berger
Villeurbanne - 04 72 44 79 45 / 04 72 43 19 11
Théâtre des Pénitents - Place des Pénitents - Montbrison - 04 77 96 39 16
Théâtre de Vénissieux - 8, bld. Laurent-Gérin - Vénissieux - 04 72 90 86 68
Théâtre de Villefranche - Pl. de la Sous-Préfecture Villefranche - 04 74 68 02 89
Théâtre du Vellein - Av. du Driève - Villefontaine - 04 74 80 71 85
Théâtre Jean Marais - 53, rue Carnot - Saint-Fons 04 78 67 68 29
Théâtre Jean-Vilar - 12, rue de la République - Bourgoin-Jallieu - 04 74 28 05 73
Théâtre Théo Argence - Pl. Ferdinand Buisson - Saint-Priest - 04 78 20 02 50
Toboggan - 14, avenue Jean Macé - Décines - 04 72 93 30 00
Toï Toï le Zinc - 17/19, rue Marcel Dutartre - Villeurbanne - 04 37 48 90 15/06 87 15 52 82
Train Théâtre - 1, rue Aragon - Portes-lès-Valence - 04 75 57 14 55
Transbordeur - 3, bld Stalingrad - Villeurbanne - 04 72 43 09 99
Trokson - 110, montée de la Grande Côte - Lyon 1er - 04 78 28 52 43
Zenith - St-Étienne - Rue Scheurer Kestner - St-Étienne
/ NOVEMBRE 14 / N°208 / 27
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising