VITA SUPRINITY® +ZrO

VITA SUPRINITY® +ZrO
VITA SUPRINITY
®
Documentation technique scientifique
+ZrO2
Li2O
VITA Farbkommunikation
SiO2
VITA Farbkommunikation
Prise de teinte VITA
Communication de la teinte VITA
Reproduction de la teinte VITA
Contrôle de la teinte VITA
Édition 08.13
VITA shade, VITA made.
VITA
SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
1. Introduction3
1.1 Composition chimique
5
1.2 Propriétés physiques/mécaniques
5
1.3 Processus de fabrication
6
1.4. Structure 7
2. Propriétés physiques/mécaniques in vitro8
2.1 Résistance biaxiale
8
2.2 Résistance en flexion en 3 points
9
2.3 Charge de rupture statique
10
2.3.1 Couronnes sur molaires
10
2.3.2 Charge de rupture sur piliers implantaires 11
2.4 Charge de rupture dynamique
12
2.4.1 Procédé Dynamess 12
2.5 Module Weibull / Fiabilité
13
2.6Abrasion
14
2.6.1 Abrasion en deux milieux
14
2.7 Dureté Vickers
15
2.8Usinabilité
16
2.9 Temps d'usinage
17
2.10 Aptitude au polissage / Retouches manuelles
18
2.11Biocompatibilité
19
3. Céramique cosmétique VITA VM 11
3.1 Propriétés physiques/mécaniques
3.2 Composition chimique
3.3 Mesures au dilatomètre
3.4 Résistance aux chocs thermiques
20
20
20
21
22
4.Références23
2
VITA SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
1. Introduction
La technique CFAO s'est imposée en médecine bucco-dentaire depuis environ 10
ans. Ce procédé a vu le jour il y a plus de 25 ans avec la mise au point et la commercialisation réussies du premier système CFAO pour le secteur dentaire, à savoir
le système CEREC. La numérisation de la situation clinique et la fabrication numérisée et automatisée de restaurations en céramo-céramique furent possibles pour la
première fois. Dans le cadre du développment de la technologie CFAO, de nouveaux matériaux pour la dentisterie numérique sont apparus au fil du temps. Grâce
à la représentation en 3D et le calcul du retrait au frittage et de sa compensation il
fut possible d'utiliser des céramiques d'oxydes frittées à cœur pour la conception
des infrastructures.
2013 :
VITA SUPRINITY :
la nouvelle céramique vitreuse
à base de silicate de lithium
dopée au dioxyde de zirconium (ZLS)
VITA
SUPRINITY
Diox
yde de z
irconium
Silicate de l
ithiu
m
2002 :
dioxyde de
zirconium
2005 :
disilicate de
lithium
Au début du siècle l'utilisation du dioxyde de zirconium dans le secteur dentaire fut
une autre étape marquante puisque pour la première fois on put fabriquer des
bridges en céramo-céramique à plusieurs éléments.
Depuis 2005 avec l'introduction d'une céramique de disilicate de lithium le monde
dentaire bénéficie d'un autre matériau. Des céramiques vitreuses similaires s'étant
imposées préalablement pour des applications telles que les plaques de cuisson et
les miroirs télescopiques, on exploita alors la grande résistance de ces céramiques
dans le secteur dentaire en les colorant à la teinte des dents. VITA SUPRINITY
illustre la toute dernière évolution dans ce secteur.
3
VITA SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
Cette nouvelle céramique vitreuse de silicate de lithium dopée au dioxyde de zirconium (ZLS) a été mise au point en collaboration avec Degudent GmbH et l'institut
Fraunhofer pour la recherche sur les silicates (ISC). Cette nouvelle génération de
céramiques vitreuses conjugue les bonnes propriétés du dioxyde de zirconium (ZrO2)
et de la céramique vitreuse.
Compte tenu de la teneur en ZrO2 d'env. 10% en poids, après cristallisation la
structure est non seulement dotée d'une excellente résistance mécanique mais
aussi extrêmement esthétique.
Les résultats de nombreux tests en laboratoire et des études in-vitro internes et
externes nous montrent sous quelle forme ces propriétés s'expriment et en quoi la
céramique vitreuse ZLS se distingue des matériaux CFAO existants.
4
VITA
SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
1.1 Composition chimique
Composants
% en poids
SiO2
56 – 64
Li2O
15 – 21
K2O
1–4
P2O5
3–8
Al2O3
1–4
ZrO2
8 – 12
CeO2
0–4
Pigments
0–6
1.2 Propriétés physiques/mécaniques
Contrôles
VITA SUPRINITY Valeur norme ISO 6872
Résistance en flexion en 3 points
env. 420 MPa*1
Résistance en flexion en 3 points pré-cristallisé env. 180 MPa
> 100 MPa
Aucune indication
2
Résistance biaxiale
env. 540 MPa*
> 100 MPa
Module E
env. 70 GPa
Aucune indication
Module de Weibull
env. 8,9
Aucune indication
Ténacité à la rupture (SEVNB)
env. 2,0 MPa·m- 0,5 Aucune indication
Dureté
env. 7.000 MPa
Aucune indication
CDT
env. 12,3.10-6/K
Aucune indication
Température de transformation (TG)
env. 620 °C
Aucune indication
Température de ramollissement
env. 800 °C
Aucune indication
Solubilité chimique
env. 40 µg/cm²
< 100 µg/cm²
*1) La résistance en flexion en 3 points indiquée est une valeur moyenne établie à partir de multiples contrôles de lots
par le service qualité interne avec une préparation d'éprouvettes partiellement automatisée. De ce fait les valeurs
de résistance obtenues sont plus faibles que si les éprouvettes avaient été soigneusement préparées manuellement.
*2) Voir matériau et méthode page 8
5
VITA
SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
1.3Processus de fabrication
La fabrication de lingotins en céramique de disilicate de lithium dopée au dioxyde
de zirconium s'effectue en trois étapes. Après la première étape, dite étape de
mise en forme, le bloc est à l'état vitreux. À ce stade, le matériau compte tenu de sa
fragilité, n'est pas apte à l'usinage. C'est pourquoi les blocs subissent un traitement
thermique industriel. Après la nucléation initiale les premiers cristaux se forment
et commencent à grossir. Le verre acquiert de plus en plus les propriétés de la
céramique et l'usinage à ce stade est également possible avec des instruments
adéquats avec un gain de temps et d'argent.
C'est uniquement au cabinet dentaire et au laboratoire qu'aura lieu dans un four la
cristallisation finale du bloc qui lui conférera ses propriétés physiques et esthétiques définitives.
Courbe schématique température/temps VITA SUPRINITY
Fon te
Tem pérature
Mi se en form e +
él i m i nati on des contrai ntes
Nucl éati on +
pré-cri stal l i sati on
Tem ps
6
Cri stal l i sati on
fi nal e
VITA
SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
1.4 Structure
La céramique vitreuse ZLS étant dopée au dioxyde de zirconium et ayant subi un
processus de nucléation, elle présente un grain particulièrement fin. La structure
homogène confère au matériau une bonne aptitude au fraisage et au polissage,
même à l'état final cristallisé.
a) Matériau et méthode
On a scié des plaquettes dans un bloc VITA SUPRINITY et dans un bloc de céramique
de disilicate de lithium que l'on a polies et cristallisées. La surface des éprouvettes a
ensuite été mordancée avec une dilution d'acide fluorhydrique. Au cours d'une
autre étape, les surfaces ont été étudiées au microscope électronique à balayage
(MEB) sous un même facteur de grossissement.
b) Source
Recherche interne, R&D VITA ([1], voir page 23)
c) Résultat
VITA SUPRINITY, cliché MEB x 10.000
Disilicate de lithium, cliché MEB x 10.000
d) Bilan
Dans le cas de VITA SUPRINITY l'analyse des clichés montre une structure cristalline fine et homogène avec une taille moyenne des cristaux d'env. 0,5 µm. Dans le
cas de la céramique de disilicate de lithium se forme une structure dotée de cristaux
en forme d'aiguille et d'une taille moyenne d'env. 1,5 µm.
*) Source : mesures, Ivoclar Vivadent, Inc., IPS e.max lithium disilicate – The Future of All-Ceramic Dentistry, 2/2009
7
VITA SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
2. Propriétés physiques/mécaniques in vitro
2.1 Résistance biaxiale
a) Matériau et méthode
Le contrôle a été effectué conformément à la norme ISO 6872 avec une géométrie
d'éprouvette modifiée. Afin de limiter les défauts marginaux, les blocs n'ont pas été
rectifiés au départ. Par contre, on a scié des des plaques rectangulaires avec une
scie diamantée directement dans les blocs de géométrie comparable. Les éprouvettes ont ensuite été laminées jusqu'à une épaisseur de couche de 1,2 mm env.
puis soumises à une cristallisation finale selon les indications du fabricant.
20 éprouvettes de chaque matériau ont été mises en charge jusqu'à leur rupture
(appareil de contrôle universel Zwick) ce qui a permis de déterminer leur résistance.
Afin de définir la tension, le diamètre utilisé dans la formule a été remplacé par la
longueur du petit côté du rectangle.
b) Source
Recherche interne, R&D VITA ([1], voir page 23)
c) Résultat
Résistance biaxiale
700
Rési stance [MPa]
600
500
400
300
200
100
0
VITA SUPRINITY
Céramique de disilicate
de lithium
d) Bilan
Dans cette série de tests, VITA SUPRINITY atteint une résistance biaxiale moyenne
de 541 MPa (± 74 MPa). La céramique de disilicate de lithium atteint 471 MPa
(± 102 MPa). Hormis une résistance moyenne plus élevée, VITA SUPRINITY
démontre dans ce test un moindre écart type.
8
VITA SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
2.2 Résistance en flexion en 3 points
a) Matériau et méthode
Le contrôle s'est effectué selon ISO 6872. À partir des blocs, on a préparé des tiges
flexibles avec une scie diamantée. Les éprouvettes ont ensuite été meulées
manuellement à l'aide d'une suspension de SiC (granulométrie au 1.200e) sur une
épaisseur de couche uniforme d'env. 1,2 mm puis chanfreinées et enfin cristallisées
selon les indications du fabricant. Avec la céramique vitreuse dopée à la leucite,
aucun processus supplémentaire de trempage n'a été nécessaire.
Pour chaque matériau, 10 éprouvettes ont été mises en charge jusqu'à la rupture
(machine de test Zwick) et la résistance en flexion en 3 points déterminée.
b) Source
Recherche interne, R&D VITA , ([1], voir page 23)
c) Résultat
Résistance en flexion en 3 points après usinage
Rési stance en fl exi on en 3 poi nts [MPa]
600
500
400
300
200
100
0
VITA SUPRINITY
Céramique de disilicate
de lithium
Céramique dopée
à la leucite
d) Bilan
VITA SUPRINITY atteint dans cette série de tests une résistance en flexion
moyenne de 494,5 MPa. La valeur moyenne de la céramique vitreuse traditionnelle
dopée à la leucite de 138,7 MPa est ainsi triplée. Dans le cas de la céramique de
disilicate de lithium, le résultat est de 435 MPa.
La valeur d'env. 420 MPa indiquée pour VITA SUPRINITY dans le cadre des données
physiques (voir page 5) représente par contre la valeur moyenne résultant de
nombreux tests de lots effectués par le contrôle de qualité interne qui pour
optimiser le temps s'est basé sur une préparation partiellement automatisée.
De ce fait les valeurs de résistance sont plus faibles que dans le cas d'éprouvettes
minutieusement préparées soigneusement.
9
VITA SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
2.3 Charge de rupture statique
2.3.1 Couronnes sur molaires
a) Matériau et méthode
Des couronnes sur molaires ont été usinées dans VITA SUPRINITY avec l'unité de
fraisage MC XL puis polies et cristallisées. Les couronnes ont été scellées sur des
dies dans un matériau hybride (module E env. 23 GPa) avec RelyX Unicem (autoadhésif 3M ESPE) puis stockées dans de l'eau à 37°C pendant une semaine. Les couronnes
ont été soumises dans une machine test à des contraintes statiques jusqu'à rupture.
Les histogrammes représentent les valeur moyenne établie à partir de 6 couronnes.
b) Source
Recherche interne, R&D VITA ([1], voir page 23)
c) Résultat
Charge de rupture statique
2500
Charge de rupture [N]
2000
1500
1000
500
0
VITA SUPRINITY
Force masticatoire
moyenne *
d) Bilan
Scellé avec un autoadhésif VITA SUPRINITY résiste dans cet essai à une charge
d'env. 2.262 N. Par contre, la force masticatoire moyenne maximale mentionnée
est d'env. 490 N et les valeurs maximales de 725 N (*[2], voir page 23). Les
couronnes sur molaires utilisées (épaisseur de couche occlusale env. 1,0 mm)
résistent donc à des charges nettement supérieures.
10
VITA SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
2.3.2 Charge de rupture sur piliers implantaires
a) Matériau et méthode
Des implants ont d'abord été réalisés (métaux non précieux) se distinguant uniquement par la pente de l'épaulement. Pour ces essais, nous avons opté pour des
pentes de -10°, 0° et 15°. Les implants ont été mis en revêtement dans une résine
avec un module E similaire à celui de l'os (Ren Cast CW20/Ren HY49, Huntsman)
Avec Multilink Implant (Ivoclar Vivadent) les couronnes usinées (Sirona MC XL
System) ont ensuite été fixées sur les implants. Pour chaque inclinaison d'implant,
une série de 5 couronnes par matériau a été testée. Les couronnes ont alors été
soumises à sollicitation dans une machine test jusqu'à déformation du matériau.
b) Source
Recherche interne, R&D VITA ([1], voir page 23)
c) Résultat
Calcul de la charge de rupture des couronnes implantaires
3000
2500
Force [N ]
2000
1500
1000
500
0
- 10°
0°
15°
Angle de l'épaulement implantaire
VITA SUPRINITY
Céramique de disilicate de lithium
d) Bilan
Avec des valeurs autour de 2.000 N les essais statiques sur implants affichent pour
VITA SUPRINITY un résultat similaire à celui obtenu sur moignons dans un matériau
hybride (voir 2.3.1).
11
VITA SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
2.4 Charge de rupture dynamique
2.4.1 Procédé Dynamess
a) Matériau et méthode
6 couronnes de chaque matériau (VITA SUPRINITY et disilicate de lithium) ont été
testées dans l'appareil Dynamess. Après mordançage les couronnes ont été scellées
sur des dies conçus dans un matériau hybride (module E env. 23 GPa) avec RelyX
Unicem (3M ESPE). Les éprouvettes ont été mises en revêtement dans Technovit 4000
(Heraeus Kulzer) puis stockées dans de l'eau à 37°C pendant une semaine minimum.
Après stockage les couronnes ont été soumises à des cycles de charge : 1.200 N, 1,2
millions de cycles, 2,0 Hz de fréquence, billes de stéatite de 5 mm en tant
qu'antagoniste, température 37 °C.
b) Source
Recherche interne, R&D VITA ([1], voir page 23)
c) Résultat
Test de charge permanente
100
Taux de survi e (%)
80
60
40
20
0
VITA SUPRINITY
Céramique de disilicate
de lithium
d) Bilan
Aucune des couronnes VITA SUPRINITY ne s'est fracturée au cours de la mise en
charge dynamique. 4 couronnes en céramique de disilicate de lithium se sont
fracturées au cours de cette mise en charge. Le taux de survie des couronnes VITA
SUPRINITY est donc de 100% dans ce test. La force masticatoire appliquée soit
1.200 N est bien au delà de celle exercée par les muscles d'une mâchoire humaine
et atteint donc le maximum au cours du test effectué.
12
VITA SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
2.5 Le module de Weibull / Fiabilité
a) Matériau et méthode
Le module Weibull a été déterminé à partir des valeurs de résistance de 20
éprouvettes biaxiales (voir 2.1). "Avec une théorie développée par Weibull qui
repose sur le concept de la déformation provoquée par l'élément le plus faible, il
est possible de bien décrire mathématiquement la dispersion de résistance des
matériaux de céramique . […] Il en résulte en connaissant les paramètres de
distribution une corrélation précise entre la charge et la probabilité de rupture" ([3],
voir page 23). Formulé plus simplement cela signifie : un module Weibull élevé est
l'indice d'une qualité de matériau constante. Conjointement à de fortes sollicitations, c'est un indicateur de fiabilité d'un matériau.
b) Source
Recherche interne, R&D VITA ([1], voir page 23)
c) Résultat
Module de Weibull
10
2 ,0 0
1 ,0 0
0 ,0 0
l n l n 1/(1-F)
Modul e de Wei bul l (m )
9
8
-1 ,0 0
-2 ,0 0
-3 ,0 0
7
-4 ,0 0
6
-5 ,0 0
5 ,4 0
5 ,6 0
5 ,8 0
6 ,0 0
ln
5
6 ,2 0
6 ,4 0
6, 60
c
4
3
2
1
0
VITA SUPRINITY
Céramique de disilicate de
lithium
d) Bilan
VITA SUPRINITY affiche dans ce test le plus haut module Weibull. Le module
Weibull (m) est de 8,9 et atteint ainsi une bonne valeur sur le plan de la résistance
des céramiques vitreuses. Pour la céramique de disilicate de lithium, le module de
Weibull obtenu est de 5,0.
13
VITA SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
2.6 Abrasion
2.6.1 Abrasion dans deux milieux
a) Matériau et méthode
Afin de juger de l'abrasion, un test dit "Pin-on-block wear test " a été mené dans le
simulateur de mastication à l'université de Regensburg avec les paramètres
suivants :
• billes de stéatite en tant qu'antagoniste
• force exercée 50 N
• 1,2 x 105 cycles, 1,6 Hz
• 600 thermocycles, 5 – 55 °C
évaluation : mesure de la perte de substance
b) Source
Université de Regensburg, Priv.-Doz. Dr Rosentritt ([4], voir page 23)
250
6
5
200
4
150
3
100
2
50
1
0
0
VITA SUPRINITY
VITABLOCS Mark II
d) Bilan
L'abrasion de VITA SUPRINITY est d'env. 155 µm, soit proche de celle de VITABLOCS
Mark II dont le comportement à l'abrasion est cliniquement avalisé depuis des
dizaines d'années. De même l'usure de l'antagoniste au cours de ces essais est
proche de celle observée avec la céramique feldspathique et la céramique ZLS.
14
Verschl
ßfl ächeantagoni
Antagoniste
st [m m ²]
Surfaceeid'usure
Verschl ei ßtid'usure
efe Probe
[µm ]
Profondeur
éprouvette
[µm]
c) Résultat
Tests d'usure
VITA SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
2.7 Dureté Vickers
a) Matériau et méthode
La dureté est par définition la résistance déployée par un corps solide pour empêcher
la pénétration d'une autre substance plus dure (institut allemand de physique et de
technique). La définition de la dureté se différencie de celle de la résistance qui
représente la capacité d'un matériau à résister à la déformation et à la séparation.
Pour ces tests, les matériaux mis en revêtement dans de la résine époxy (VITA
SUPRINITY, céramique de disilicate de lithium) ont été polis jusqu'à une haute
brillance. Les pièces polies ont été placées dans l'appareil de contrôle de la dureté.
À chaque fois trois indentations par matériau ont été pratiquées à une force de 10 N.
Une fois la charge maximale atteinte, celle-ci a été maintenue pendant 20 secondes
avant d'être relâchée. Via la mesure des diagonales de l'indentation on a calculé la
dureté en méga pascals (MPa). Les histogrammes du diagramme correspondent aux
valeurs moyennes résultant des trois mesures.
b) Source
Recherche interne, R&D VITA ([1], voir page 23)
c) Résultat
2.6 Dureté Vickers
8000
7000
HV [MPa]
6000
5000
4000
3000
2000
1000
0
cristallisation finale
précristallisé
VITA SUPRINITY
cristallisation finale
précristallisé
Céramique de disilicate
de lithium
d) Bilan
La dureté de VITA SUPRINITY après cristallisation est d'env. 7.000 MPa.
Avant traitement thermique, le matériau avec une dureté d'env. 6.400 MPa est un
peu plus tendre et mieux adapté à un traitement mécanique.
15
VITA
SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
2.8 Usinabilité
a) Matériau et méthode
Avec le système Sirona MC XL des éprouvettes en forme de coin avec un angle de
30° ont été usinées en mode normal dans deux blocs de céramique vitreuse (VITA
SUPRINITY et disilicate de lithium). Afin de juger de la solidité des bords, la largeur
de la pointe des coins a été mesurée au microscope électronique à balayage.
b) Source
Recherche interne, R&D VITA ([1], voir page 23)
env. 163 µm
c) Résultat
env. 276 µm
VITA SUPRINITY, cliché MEB x 200
Céramique de disilicate de lithium, cliché MEB x 200
d) Bilan
En utilisant les programmes d'usinage enregistrés (mode normal) VITA SUPRINITY
présente une meilleure précision marginale que la céramique de disilicate de
lithium. Dans ces dimensions, VITA SUPRINITY permet de réaliser des épaisseurs
marginales d'env. 0,16 mm.
16
VITA SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
2.9 Temps d'usinage
a) Matériau et méthode
Les temps d'usinage pour trois types de restauration (inlay, couronne antérieure,
couronne postérieure) ont été calculés à l'aide de trois matériaux CFAO différents
(VITA SUPRINITY et VITABLOCS Mark II, tous deux de VITA Zahnfabrik, et IPS e.max
CAD, Ivoclar Vivadent). L es tests d'usinage ont été effectués avec l'unité d'usinage
Sirona MC XL, On a sélectionné à chaque fois l'un des matériaux sélectionnés et
effectué un usinage en mode normal et rapide de cinq restaurations par matériau.
Les temps d'usinage ont été extraits des fichiers log.
b) Source
Recherche interne, R&D VITA ([1], voir page 23)
c) Résultat
Temps d'usinage (minutes:secondes) en mode normal et rapide des matériaux VITA
SUPRINITY, VITABLOCS Mark II et IPS e.max CAD. Les temps correspondent à la
valeur moyenne calculée à partir de cinq mesures.
Normal
11:11
11:04
13:32
Rapide
7:50
6:57
8:38
Céramique feldspathique
Normal
10:27
10:35
13:29
(VITABLOCS Mark II)
Rapide
6:24
7:03
9:26
Disilicate de lithium
Normal
12:17
12:36
14:58
(IPS e.max CAD)
Rapide
10:00
8:11
12:14
VITA SUPRINITY
d) Bilan
Les restaurations en VITA SUPRINITY s'usinent aussi bien en mode normal que
rapide avec un gain de temps d'une à trois minutes comparativement au disilicate
de lithium.
17
VITA SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
2.10 Aptitude au polissage / Retouches manuelles
a) Matériau et méthode
Dans le cadre du développement du matériau divers polissoirs à grain gros et fin ont
été testés. Les instruments avec les meilleures performances subjectivement
observées ont été retenus pour les essais de polissage. Des plaquettes de 20 x 20
mm ont été fabriquées. Le polissage s'est fait manuellement. Les retouches ont été
effectuées en trois étapes : pointe diamantée fine, pré-polissage et polissage fin.
Chaque étape a duré 30 secondes.
b) Source
Recherche interne, R&D VITA ([1], voir page 23)
c) Résultat
Les clichés MEB de la surface fraisée après la première, deuxième et troisième étape.
Étape 1
Surfaces après passage
d'une pointe diamantée.
VITA SUPRINITY
Disilicate de lithium
Étape 2
Surfaces après passage
d'une pointe diamantée et
un polissage supplémentaire grossier.
VITA SUPRINITY
Disilicate de lithium
Étape 3
Surfaces après passage
d'une pointe diamantée et
un polissage supplémentaire grossier et fin.
VITA SUPRINITY
Disilicate de lithium
Clichés MEB, x 2.000
d) Bilan
Dans le cas de VITA SUPRINITY les éprouvettes se polissent jusqu'au lustrage en
90 secondes avec les instruments conseillés.
En complément des tests présentés, des résultats comparables ont été obtenus
avec des polissoirs destinés au dioxyde de zirconium.
18
VITA
SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
2.11 Biocompatibilité
L'ensemble des tests de biocompatibilité ont été menés par la NAMSA
(North American Science Associates Inc.).
Les points suivants ont été évalués :
• cytotoxicité,
• sensibilisation,
• irritation,
• toxicité systémique subchronique,
• génotoxicité.
VITA ENAMIC a été jugé biocompatible dans tous ces domaines.
19
VITA
SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
3. Céramique cosmétique VITAVM®11
3.1Propriétés physiques/mécaniques
VITA VM 11
Unité de mesure Valeur
CDT (coefficient de dilatation thermique)
10-6/K
env. 11,2
Température de ramollissement
°C
env. 600
Température de transformation (TG)
°C
env. 540
Solubilité aux acides
µg/cm2
env. 6
Granulométrie moyenne
µm (d50)
env. 18
Résistance en flexion en 3 points
MPa
env. 102
3.2 Composition chimique
Composants
20
% en poids
SiO2
62 – 65
Al2O3
8.5 – 12
Na2O
5 – 7.5
K2O
9 –12
CaO
1–2
ZrO2
<1
B2O3
4–6
VITA SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
3.3 Mesures au dilatomètre
a) Matériau et méthode
Les éprouvettes en VITA SUPRINITY et VITA VM 11 ont été mesurées en comparaison
directe dans un dilatomètre (Netzsch). Pour faire, elles ont été chauffées à un taux de
montée en température de 5°C par min jusqu'à leur point de ramollissement. En
fonction de l'allongement longitudinal mesuré jusqu'à une température donnée (500°C),
on obtient le coefficient de dilatation thermique (CDT) de chacun des matériaux.
b) Source
Recherche interne, R&D VITA ([1], voir page 23)
c) Résultat
Mesure au dilatomètre de VITA SUPRINITY et VITA VM 11
Vari ati on l ongi tudi nal e rel . [%]
0, 8
0, 7
0, 6
TG
0, 5
0, 4
0, 3
0, 2
0, 1
0
0
100
200
300
400
500
600
700
Tem pérature [°C]
VITA SUPRINITY
VITA VM 11
d) Bilan
VITA SUPRINITY présente un CDT d'env. 12,3 .10-6/K. Afin de garantir un rapport de
contrainte optimal la céramique VITA VM 11 avec un CDT d'env. 11,2 .10-6/K se
situe légèrement en dessous*. La température de ramollissement de la céramique
cosmétique se situe avec cette méthode à env. 600°C et donc tout juste 200°C en
dessous de celle du matériau d'infrastructure VITA SUPRINITY.
*) Vous trouverez des explications détaillées sur le thème "Rapports de contrainte" dans le mode d'emploi des
céramiques cosmétiques VITA.
21
VITA SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
3.4 Résistance aux chocs thermiques
a) Matériau et méthode
Concernant la résistance aux chocs thermiques (TWB), il s'agit d'un procédé de test
interne utilisé depuis quelques années afin d'évaluer l'interaction du matériau
d'infrastructure et de la céramique cosmétique et les contraintes résiduelles dans
l'ensemble du système.
Pour ce procédé, on commence par fabriquer six couronnes en VITA SUPRINITY selon
le mode d'emploi puis on les incruste de VITA VM 11. Les couronnes sont ensuite
chauffées dans un four à 105°C où elles demeurent 30 minutes puis elles sont
plongées dans de l'eau glacée. Après contrôle des éventuelles fissures et éclats, les
éprouvettes intactes sont chauffées à 120°C etc. Ce procédé s'échelonne par paliers
de 15°C jusqu'à 165°C. Pour la comparaison, on se base sur les valeurs moyennes
de séries d'essais menés pendant de longues années sur différentes générations de
céramo-métallique associées à divers alliages métalliques.
b) Source
Recherche interne, R&D VITA ([1], voir page 23)
c) Résultat
Taux de survie résistance aux chocs thermiques
100
Taux de survi e [%]
80
60
40
20
0
VITA SUPRINITY
avec VITA VM 11
Céramo-métallique
classique
d) Bilan
Plus le taux de survie dans ce test est élevé, moins il y a de risques de fêlures ou
d'éclats dans la céramique cosmétique d'après les années d'expérience accumulées
au quotidien. Les valeurs obtenues ont été comparées avec la moyenne des résultats
des études sur les alliages non précieux effectués au cours des années passées.
VITA SUPRINITY en combinaison avec VITA VM 11 ne pose aucun problème en
matière de résistance aux chocs thermiques. Pour ce qui concerne la céramique
classique, à partir de 135°C, les premières fissures apparaissent avec la plupart
des systèmes.
22
VITA
SUPRINITY® Documentation technico-scientifique
4. Références
1. Etudes internes, VITA R&D :
VITA Zahnfabrik H. Rauter GmbH & Co. KG
Département recherche & développement
Chimie anorganique
Spitalgasse 3
79713 Bad Säckingen
Dipl.-Ing. Michael Gödiker, responsable R&D Chimie anorganique,
Bad Säckingen
Prof. Dr Dr Jens Fischer, directeur du dept R&D Chimie anorganique,
Bad Säckingen édition : 07.13
2. Körber K, Ludwig K (1983). Force masticatoire maximale - facteur de calcul
des constructions prothétiques Dent-Labor XXXI, Heft 1/83 : 55 – 60.
3. Brevier Technische Keramik, Verband der Keramischen Industrie e.V., 2003
4. Études de l'abrasion, clinique universitaire de Regensburg,
Priv.-Doz. Dr Rosentritt rapport : essais d'usure sur des céramiques,
Report Number : 219_3; 02/2013
Auteur : Priv.-Doz. Dr-Ing. Martin Rosentritt, directeur de recherche, clinique
universitaire de Regensburg, Polyclinique de prothèse dentaire, Regensburg
23
Vous trouverez de plus amples informations sur VITA SUPRINITY
sous : www.vita-suprinity.de / www.vita-suprinity.com
N.B. : nos produits doivent être mis en œuvre selon le mode d‘emploi. Notre responsabilité n‘est pas engagée pour les dommages résultant d‘une manipulation ou d‘une
mise en œuvre incorrecte. En outre, l‘utilisateur est tenu de vérifier, avant utilisation,
que le produit est approprié à l‘usage prévu. Notre responsabilité ne peut être engagée si le produit est mis en œuvre avec des matériaux et des appareils d‘autres
marques, non adaptés ou non autorisés. De plus, notre responsabilité quant à
l‘exactitude de ces données, indépendamment des dispositions légales, et dans la
mesure où la loi l‘autorise, se limite en tous cas à la valeur de la marchandise livrée
selon facture hors taxes. En outre et dans la mesure où la loi l‘autorise, notre respo
sabilité ne peut, en aucun cas, être engagée pour les pertes de bénéfices, pour les
dommages directs ou indirects, pour les recours de tiers contre l‘acheteur. Toute
demande de dommages et intérêts pour faute commise (faute lors de l‘établissement
du contrat, entorse au contrat, négociations illicites etc.) n‘est possible qu‘en cas de
préméditation ou de négligence caractérisée. Le VITA Modulbox n‘est pas un comp
sant obligatoire du produit.
Date d’édition : 08.13
Cette nouvelle édition du mode d’emploi rend caduque toutes les versions antérieures.
La version la plus récente se trouve toujours sur le site www.vita-zahnfabrik.com
Sirona CEREC® et inLab® MC XL sont des marques déposées de la société Sirona
Dental Systems GmbH, D-Bensheim. IPS e.max CAD et Multilink® sont des marques
déposées de la société Ivoclar Vivadent AG, FL-Schaan. RelyX UnicemTM est une
marque déposée de 3M Company ou de 3M Deutschland GmbH. Technovit® 4000 est
une marque déposée de la société Heraeus Kulzer GmbH, D-Wehrheim. RenCast® CW
20 et Ren® HY 49 sont des marques déposées de la société Huntsman LLC ou d'une
entreprise liée à Huntsman LLC.
VITA Zahnfabrik H. Rauter GmbH & Co.KG
Postfach 1338 · D-79704 Bad Säckingen · Germany
Tel. +49 (0) 7761/ 562-0 · Fax +49 (0) 7761/ 562-299
Hotline: Tel. +49 (0) 7761/ 562-222 · Fax +49 (0) 7761/ 562-446
www.vita-zahnfabrik.com · info@vita-zahnfabrik.com
facebook.com/vita.zahnfabrik
2001F – 0813 (X.) S Version (01)
VITA Zahnfabrik est certifié conformément à la directive sur les dispositifs médicaux
et le produit suivant porte le marquage
VITA SUPRINITY® · VITAVM ®11
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising