LE MANUEL DE LUC 10

LE MANUEL DE LUC 10
LE MANUEL DE LUC 10
LA MISSION
CONFIEE ET DEFINIE
PAR JESUS
STEVE ET MARILYN HILL
Jésus était le chef le plus intelligent et le meilleur qui ait jamais marché sur terre. Pourquoi croyons-nous que nous
avons une meilleure façon de faire ?
1
Le Manuel de Luc 10 – La Mission Confiée et Définie par Jésus
@ 2010 by Stephen and Marilyn Hill
HARVEST NOW
35 Colony Trail Boulevard
Holland Landing, Ontario
L9N 1C6
Canada
(905) 836 8943
www.harvest-now.org
stevehill@harvest-now.com
ISBN
Sauf indication contraire, toutes les citations bibliques sont prises de la Bible Martin 1744,
Copyright 1996
Broad & Holman Publishers
Nashville, Tennessee
Traduction : Philippe Fauconnet
Révision et correction : Aïda Valenzuela, Martine Mahouas
TOUS DROITS RÉSERVÉS
Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite, conservée dans un système de
récupération, ou transmise sous n'importe quelle forme ni aucun moyen électronique,
mécanique, photocopie, enregistrement, ou autre — sans la permission préalable exprès de
Harvest Now.
D'autres langues dans lesquelles c'est ou sera bientôt disponible y compris le Russe, Kyrgyze, le
néerlandais, l'allemand, le français, l'espagnol, le roumain, le Bulgare, le Tadjik et le norvégien.
Les demandes de traduction dans d'autres langues devraient être adressées à Harvest Now.
2
UN PEU D'AIDE DE MES AMIS
Ce petit volume est le meilleur que j'ai lu pour la présentation du Royaume de Dieu avec les paroles
de Jésus dépouillées de la culture occidentale et l’institutionnalisme religieux.
"Hamid" (un Musulman initié)
Depuis plus de dix ans j’écris une chronique sur l'avancement mondial du Royaume de
Dieu. Et c'est vrai - le livre des Actes se manifeste toujours aujourd'hui! Mais ce n'est pas
souvent sur les estrades des églises reluisantes, les conférences chrétiennes dont on a fait
beaucoup de publicités ou les voyages touristiques de réveil. Le Royaume arrive où les
disciples de Jésus ordinaires prient et sortent de leur zone de confort, vont dans des
endroits improbables (mais cela pourrait être chez le voisin d'à côté), là où ils servent,
partagent Jésus avec d'autres, se rencontrent, mangent, font des disciples et se multiplient.
C'est la dynamique que nous lisons dans Luc 10 et le livre des Actes. C'est la façon dont la
première église a commencé et a atteint l’Ancien monde. C'est la façon dont le Royaume
avance toujours aujourd'hui.
Steve Hill a été un ami et un compagnon pendant de nombreuses années. Lui et Marilyn se
sont investis dans les 'gens de paix' et de simples groupes d'église à travers l'Amérique du
Nord, l'Europe et l'Asie centrale. Ce qu'il partage dans ce livre n'est pas une théorie, c'est
l'expérience.
Marc van der Woude
publisher joelnews.org et chef d’équipe simplechuch.eu
Cela a été si rafraîchissant de lire le manuel de Luc 10 par Steve Hill.
Cela a apporté beaucoup de corrections nécessaires et un ajustement sur beaucoup de
convictions et de pratiques qui sont et qui prévalent dans les cercles
"charismatiques/apostoliques/prophétiques". Une grande partie de ce qui est exporté de
l'Ouest via la télévision chrétienne et les mass-médias est dénaturée, peu solide, maladif et
aberrant. L'influence des mass-médias Occidentaux est vaste dans d'autres parties du
monde : pour le meilleur, ou plus souvent, pour le pire. Toutes les choses Occidentales ne
sont pas "l'Évangile", mais certaines sont du poison. J'apprécie ainsi la façon de penser
missionnaire apostolique de Steve et son coté prophétique clair qui lui permet de dire des
choses dures nécessaires sans venin polémique. Il sonne un appel clair à revenir à un
message de l'Évangile du nouveau testament, centré sur Christ. Si on accepte, les
réprimandes et les instructions que Steve fournit cela épargnera à beaucoup de vies des
doctrines dans le vent, folles et sans perspectives dont la fin est le naufrage, la douleur
humaine et la diffamation sur le témoignage du Seigneur. On doit dire ces choses. Je suis
content que Steve les dise.
Stephen Crosby, D. Min.
Stephanos Ministries
www.stevecrosby.org
3
Le manuel de mission de Steve et Marilyn Hill basé sur Luc 10, est vraiment une
déclaration appelant chaque jour les Chrétiens à être quotidiennement des ouvriers dans la
vigne. Il montre, il forme, il cajole, il inspire, il défie - mais finalement c'est une parole à
propos de Dieu pour cette génération. Comme n'importe quel livre, vous devez mâcher de
la viande et cracher les os mais, il y a beaucoup de viande dans cette déclaration.
Brian J. Dodd
Ph D. (University of Sheffield, England, New Testament Studies)
Former Professor: Fuller Theological Seminary, Asbury Theological Seminary
Auteur de :
Praying Jesus Way_ (Inter Varsity Press, 1996)
Where Christology Began_ (Westminster John Knox Press, 1997)
The Problem with Paul_ (Inter Varsity Press, 1998)
Paul's Paradigmatic 'I': Personal Example as Literary Strategy_ (Sheffield Academic Press
JSNTSS 177, 1999)
Empowered Church Leadership: Ministry in the Spirit According to Paul_ (Inter Varsity
Press, 2003)
Pasteur, depuis 25 ans.
DEDICACE
A nos amis en Asie Centrale qui travaille avec ces vérités.
Vous êtes nos héros et nos héroïnes.
4
LUC 10 MODE D’EMPLOI
(La Mission définie et confiée par Jésus)
Sommaire
Préface .................................................................................................................................................................. 7
INTRODUCTION (Pour les amis Occidentaux)....................................................................................................... 8
INTRODUCTION (Pour nos amis orientaux) .......................................................................................................... 9
Chapitre Un : LE PROBLÈME DES OUVRIERS....................................................................................................... 12
A/ Le problème du cœur ................................................................................................................................ 12
B/ Le problème de la formation ..................................................................................................................... 13
C/ Le problème de la vision ou le blâme de la moisson ................................................................................. 16
Questions fréquemment posées .................................................................................................................... 17
Chapitre 2 : LES PRIÈRES GASPILLÉES ET LE PROBLÈME DE GÉOGRAPHIE ......................................................... 20
A/ LES PRIÈRES GASPILLÉES ............................................................................................................................ 20
B/ LE SEIGNEUR DE LA MOISSON ................................................................................................................... 22
C/ UNE PRIÈRE TRÈS SPÉCIFIQUE ET UN PROBLEME DE GEOGRAPHIE .......................................................... 23
Questions fréquemment posées .................................................................................................................... 24
Chapitre 3 : LE DANGER DEVANT NOUS ............................................................................................................. 26
A/ MOISSONNER EST CENSÉ ÊTRE UN TRAVAIL DANGEREUX !...................................................................... 26
B/ C'EST DANS LA SOUFFRANCE QUE LA NATURE DE JÉSUS EST MANIFESTÉE .............................................. 26
C/ NOUS SOMMES BÉNIS POUR ÊTRE UNE BÉNÉDICTION ............................................................................. 28
Questions fréquemment posées .................................................................................................................... 30
Chapitre quatre : Les bourses, les sacs, les sandales et les salutations. ............................................................ 32
A/ LES BOURSES ET LA MISSION .................................................................................................................... 32
B/ LES SACS ET LA CULTURE ........................................................................................................................... 33
C/ LES SANDALES ET LES MÉTHODES ET BRUCHKO ....................................................................................... 35
D/ L'HISTOIRE DE LA PISTE DU CHAMEAU ..................................................................................................... 36
E/ SALUTATIONS ET BUTS ............................................................................................................................... 37
Questions fréquemment posées .................................................................................................................... 38
Chapitre Cinq : VOTRE PAIX ET L'HOMME DE PAIX ............................................................................................ 41
A/ - LA PAIX SOIT AVEC VOUS !....................................................................................................................... 41
B/-TROUVER UN FILS DE PAIX ........................................................................................................................ 41
Questions fréquemment posées .................................................................................................................... 43
5
Chapitre 6 : AUTORISÉ A MANGER ET A BOIRE .................................................................................................. 45
A/-L’INTÉGRITÉ RELATIONNELLE ET LA MULTIPLICATION .............................................................................. 45
B. MANGER, BOIRE ET ACCEPTATION OU APPARTENANCE, CONDUITE ET CONVICTION............................. 46
C. ÊTRE DIGNE DE SALAIRE ET AUTRES PROBLEMES DE RESPONSABILITÉ .................................................... 47
Questions fréquemment posées .................................................................................................................... 49
Chapitre 7 : LA DÉMONSTRATION ET LA DÉCLARATION DU ROYAUME............................................................. 52
A / GUERISSEZ LES MALADES ET DEMONTREZ LE ROYAUME DE DIEU ! ........................................................ 52
B / DÉCLARER ET PRESENTER LE ROYAUME DE DIEU ! ................................................................................... 54
C / QUI EST RESPONSABLE ? ........................................................................................................................... 58
D. TOUJOURS UN SERVITEUR ET JAMAIS UN ROI. QUE DIRE DES ANCIENS ? .............................................. 60
E. JÉSUS, LA VRAIE TÊTE ET PAS SEULEMENT UNE HOMME DE PAILLE. ....................................................... 62
Questions fréquemment posées .................................................................................................................... 65
Chapitre 8 : LE REFUS, L'ACCEPTATION ET L'IDENTITÉ ....................................................................................... 69
Questions fréquemment posées .................................................................................................................... 71
Chapitre 9 : SE RÉJOUIR DES RELATIONS ............................................................................................................ 73
A/TOUTE L'AUTORITÉ ..................................................................................................................................... 73
B/ LA CHOSE LA PLUS IMPORTANTE C'EST LES RELATIONS ............................................................................ 74
C / JE VOUS AI APPELÉS MES AMIS................................................................................................................. 76
D / LA RESPONSIBILITES ET LA LIBERTÉS DES AMIS ....................................................................................... 77
Questions fréquemment posées .................................................................................................................... 79
APPENDICE 1- LES APÔTRES LES ESCLAVES DE CHRIST par Brian Dodd ............................................................. 96
APPENDICE 2 L’ÉGLISE DE MAISON DANS LE NOUVEAU TESTAMENT ............................................................ 99
APPENDICE 3 - LES VERSETS QUI PARLENT DE NOS RELATIONS LES UNS AVEC LES AUTRES........................... 103
APPENDICE 4 : LE MINISTÈRE A PLEIN TEMPS ET LES FINANCES DANS LE NOUVEAU TESTAMENT ................. 107
Quelques un de mes livres préférés ................................................................................................................. 116
6
Préface
Le Témoignage de Grace1
(Une servante Nouvellement Active)
Je remercie Dieu car je peux l'aimer, le servir et le glorifier. Je pleure de joie de ce que le
Seigneur m'a choisi pour partager ce qu'Il a fait cette année: Il m'a ouvert les yeux aux
grandes vérités de Jésus-Christ. Et bien que beaucoup d'années se soient passées depuis
que je lui ai donné ma vie, c'est seulement cette année que j'ai pleinement découvert en lui
que j'étais sa fille bien-aimée et qu'Il avait un ministère pour moi. L’année dernière, je criais
au Seigneur pour avoir son aide car j'étais dans un grand besoin. J’étais devenue tiède, ma
joie avait disparu et je n'avais aucun soutien spirituel. Puis j'ai rencontré la sœur Ruth que
je connaissais depuis longtemps. Nous avions l'habitude d'aller ensemble dans une grande
église avant que je ne parte au Kazakhstan et en Russie pour travailler. Là bas, j’ai été
baptisée d'eau en Russie et quand je suis revenue ici, j'ai continué à me rendre dans une
grande église. Mais quand j'ai vu Ruth, j'ai été surprise car elle semblait très solide sur le
plan spirituel. J'ai senti une telle chaleur et un tel amour qui émanait d'elle, que je lui ai
demandé si elle était devenue pasteur. Elle m’a répondu qu'elle était dans un mouvement
d'églises de maison et qu'elle avait déjà, quelques fois, bougé en dehors des limites de
notre ville et qu’elle était impliquée dans la multiplication à travers le pays et même au-delà.
Honnêtement j'ai eu des interrogations pendant toute une année : Comment est-il possible
de ne pas se rassembler le dimanche et ne pas écouter les pasteurs oints ? Comment estce possible pour quelqu'un comme moi, sans éducation spirituelle, d'être vraiment capable
de comprendre la Bible et d'être capable de fonder de nouvelles églises ?
J'ai alors commencé à assister à leurs réunions de temps en temps et j'y ai vu la vie.
Chacun se sentait libre de partager ses révélations et ses témoignages. Il n'y avait pas de
sermons mais les témoignages montraient que tous exerçaient un ministère dans les
familles, qu'ils visitaient les gens dans les villages pour les servir et les aider dans leurs
soucis et les affaires quotidiennes. Tout ce qu'ils disaient était confirmé par la parole de
Dieu. L’amour coulait d'eux.
J’ai commencé à chercher Dieu dans la prière alors même que je périssais, et Il est venu à
ma rencontre. J'étais de nouveau remplie de sa vie et je voulais aller vers les gens et
partager la bonne nouvelle avec eux. Cette année, au travers des témoignages, la
puissance du Saint-Esprit s'est manifestée. J'ai entendu la voix du ciel et reçu la libération
de mes péchés. Je fus capable de prier avec ma sœur qui était proche de la mort et j'ai vu
Dieu la guérir.
Ma prière était que Dieu me permette de partager sa lumière avec d'autres et il a entendu
mon cri. En ce moment, je sers beaucoup de gens. Dieu m'ouvre la porte de beaucoup de
maisons et maintenant huit d'entre elles ont commencé à écouter. Je visite les membres de
ma famille et des amis.
Chaque fois que nous nous rassemblons nous remercions Dieu de nous avoir donné la
révélation des maisons de paix où le feu de Dieu est ranimé. Nous prions pour nos amis
Steve et Marilyn et G et E. Que Dieu vous bénisse toujours et en toutes les choses.
1. Certains noms ont été changés pour des raisons de sécurité.
7
INTRODUCTION (Pour les amis Occidentaux)
Ce manuel a été écrit pour nos équipes d'Asie Centrale. Le but derrière cela n'est pas
théorique, mais pratique. Nous voulons beaucoup plus de témoignages comme celui cidessus. Nous ne nous sommes jamais attendus à ce que ce manuel pratique soit publié
dans les pays occidentaux. Or si ce manuel est destiné aux chrétiens d'orient, pourquoi
nous intéresser alors à traiter du sujet concernant l'expression charismatique des églises en
occident, nous ont demandé plusieurs amis qui l'ont lu ? Simplement parce que l'expression
charismatique occidentale est partout ! C'était un choc d’être à Bishkek et zapper vingt
canaux de chaînes chrétiennes gratuites via le satellite et de constater que tous prêchaient
l'Évangile de prospérité américain et qu'ils prenaient pour modèle les privilèges du
leadership et du pouvoir.
Saviez-vous que durant la décennie des années 90, le nombre des grandes églises
charismatiques indépendantes a considérablement augmenté dans toutes les grandes
régions de l'ancienne URSS. Mais saviez-vous aussi que pendant la dernière décade, la
plupart de ces églises ont décliné. Pourquoi ? Parce que la plupart de ces églises ont suivi
le modèle des privilèges du leadership et de son pouvoir qui était finalement peu différent
de ceux des chefs du monde de la politique et du crime.
Récemment j'étais dans une ville importante en Ukraine et ensuite dans une ville d'Arménie.
Dans les deux villes nous pouvions voir des jeunes debout tout autour de nous dans les
ténèbres de la nuit grâce à la lueur de leurs téléphones portables. Les appartements sont
petits et pleins. Ils n'ont pas d’argent pour aller dans les clubs ou les cafés. Ils traînent dans
les parcs et les rues toutes les nuits.
Dans ces deux villes j’ai posé la même question, “Comment pouvons-nous engager ces
jeunes adultes pour le Royaume ? Ils sont oisifs sur la place du marché.” Dans les deux
villes, mon hôte m'a donné la même réponse, “c'est presque impossible, la plupart ont déjà
été dans des églises et sont repartis par la porte de derrière.”
Beaucoup diraient qu'il y a eu un réveil en Ukraine pendant les années 1990. Nous avons
commencé à nous y impliquer intensément en 1998. Il y avait beaucoup de réunions
évangéliques et beaucoup de prises de décisions. Certains m'ont dit que le nombre de
décisions annoncées par tous les ministères travaillant en Ukraine s’élevait jusqu'à cinq fois
la population ! Un autre m'a dit que le nombre de décisions en Russie était égal à la
population totale. Je ne peux pas vérifier ces nombres mais beaucoup de décisions ont été
annoncées. Pourtant, Jésus ne nous a jamais commandé de compter des cartes de
décision. Il nous a commandé de faire des disciples.
Oui, les jeunes gens sont venus aux réunions, mais assister à une réunion ne fait pas d’eux
des disciples. Ces jeunes ont assisté aux réunions et ont vu comment les choses
fonctionnaient. Beaucoup sont venus à croire qu'il y a peu de différences entre la religion
organisée et le crime organisé (sauf que la Mafia a les meilleurs restaurants!). "L'Évangile"
de - donner pour obtenir des richesses - a marché pour les leaders et ils ont des maisons,
des voitures chères et ils ont construit des bâtiments d'église impressionnants avec des
bureaux sophistiqués. Mais cela n’a pas marché pour tous les gens qui ont donné. Ils sont
toujours pauvres.
8
Ensuite, si vous allez dans des petits villages pauvres, vous trouverez probablement un
petit groupe qui est conduit dans l’adoration par une équipe avec des guitares électriques et
des percussions. C'était ma situation il y a quelques jours dans un ghetto de gitans en
Bulgarie. Les gens ont un problème pour se nourrir mais ils mettent de l'argent dans la sono
et les guitares électriques pour que douze personnes puissent avoir un moment d’adoration
style rock ? Je leur ai demandé, “ Pourquoi faites-vous cela ?”
Ils ont répondu. “C'est ce que nous voyons de l'Amérique à la télé.”
C'est ma conviction que la majorité de l'expression charismatique occidentale du Royaume
des cieux, qui est copié partout dans le monde, est un mélange du culte de l'argent et de la
personnalité des dirigeants. Un des buts du manuel de Luc 10 est d'enlever ces idoles de
notre expression du Royaume des cieux. Nous devons être une institution, sans idoles et
sans persécution.
Nous devons voir notre mission comme mandatée et définie par Jésus. Nous devons voir
la communauté de disciples comme Jésus nous l’a mandatée et définie. L'église comme
nous l'avons connue 2 doit faire place à l'église telle que Jésus la veut et la construit.
Si vous deviez chercher un exemple de quelque chose qui est devenu l’absolu opposé de
l’intention de ses fondateurs, vous ne pouviez pas trouver mieux que l'église institutionnelle.
Ce qui était destiné à devenir une bande de frères et d’amis est devenu une hiérarchie
bureaucratique.
INTRODUCTION (Pour nos amis orientaux)
C’est un privilège de vous présenter ce support. Permettez-moi de commencer en déclarant
que la Bible, dans ses hypothèses culturelles, est un livre oriental et que Jésus était un
homme oriental. Le milieu culturel était hébreu, pas grec et le milieu géographique était le
moyen orient, pas l’Amérique du nord. Ainsi, vous, les orientaux, vous pouvez comprendre,
bien mieux que moi, ce que Jésus enseignait.
Pourtant, permettez-moi d'utiliser mon autorité d'occidental pour accentuer une chose, “ne
faites pas l'église comme nous l'avons fait en occident pendant des centaines d'années
passées. Cela n'a pas très bien marché pour nous. Pourquoi cela devrait-il marcher pour
les autres ? ”
Historiquement nous avons tendance à commencer par mettre en œuvre une église avec
nos traditions et façons de faire : un chef, une congrégation, un bâtiment, une réunion avec
un sermon chaque semaine, la prière de soutien et des petits groupes. Ensuite, autour de
notre pratique de l'église, nous bâtissons notre compréhension de la mission. Cette
pratique d'avoir un endroit spécial et un temps spécial où des choses spéciales sont faites
par une personne spéciale (des choses que vous ne feriez pas pour vous-même et en plus
2, voir le Christianisme Paganisé : Les origines des pratiques de notre église moderne, Frank Viola (Bradon, FL: Present
Testimony Ministry) un expose scolaire des origines païennes de l'église telle que nous l'avons connu.
http://www.actes2-42.net/viola.tdm.htm
9
vous paierez cette personne spéciale pour faire ces choses), c'est la marque de toutes les
religions dans le monde. C'est ainsi que nous commençons notre tradition religieuse.
Quand nous introduisons cette manière de concevoir l'église, notre compréhension
de la mission revient à essayer de faire venir les gens aux réunions, pour soutenir le
programme de l'église par la présence, le travail volontaire et les finances. On peut
difficilement appeler cela la mission. Au pire, c'est du marketing ciblant des
personnes déjà chrétiennes dans le but de les faire venir à vous plutôt qu'à l'église
du coin. Au mieux, c'est des gens sincères et dévoués faisant tout ce qu'ils savent
faire pour servir leur communauté de la manière dont ils l’ont toujours fait. Malgré
tout, dans ce contexte, l'apprentissage devient un endoctrinement composé de
doctrines distinctes et de structures d'autorité spécifique à ce mouvement
confessionnel particulier. C'est un endoctrinement absolu faisant que ce mouvement
est différent et meilleur que tous les autres. Après tout, ces choses sont crues et
pratiquées parce qu'ils ont raison et que tous les autres, s'ils n'ont pas tort, au moins
n'ont pas autant raison qu'eux. À peine utile quand on voit Jésus et Ses disciples
comme un seul Corps.
Pour employer de grands mots, nous commençons par notre Ecclésiologie : notre
façon de faire l'église. Celle-ci forme notre Missiologie : comment nous faisons la
mission. Nous espérons que d'une manière ou d'une autre, à travers cela, les gens
connaîtront quelque chose de Jésus (Christologie). Cela signifie que l'église et la
mission se ressemblent dans chaque culture à part les différences confessionnelles
qui ont tendance à être même plus retranchées dans la nouvelle culture que dans
l'ancienne.
On attribue à Albert Einstein le dicton, "la Folie c’est faire la même chose à maintes
reprises en s'attendant à un résultat différent". Un autre dicton que j'utilise est, "si
nous continuons à faire ce que nous avons toujours fait, nous aurons toujours ce
que nous avons eu. ” Nous avons de façon insensée fait ce que nous faisions
toujours en priant qu'autre chose puisse nous arriver!
Qu'arriverait-il si nous commencions en premier lieu avec Jésus? Puis qu'arriverait-il si nous
lui permettions de diriger notre mission et de construire Son église ? Et si l'ordre était
Christologie(Christ), Missiologie (Mission), et ensuite Ecclésiologie (l'église) ? 3
Et si Jésus dirigeait la mission différemment dans chaque culture et que l'église qu'Il
construisait avait des aspects différents dans chaque culture?
Examiner cela avec les paroles de Jésus dans Luc 10 est le but de ce livre. Depuis des
centaines d'années, nous avons bâti dans l'église un langage qui exprime la hiérarchie
(apôtre, prophètes, pasteurs, docteurs, évangélistes, anciens, diacres). On adapte les
paroles de Jésus à cette structure. Nous utilisons Ses paroles afin de soutenir nos traditions
et nos habitudes. C'est le piège de l'église comme nous le savons tous.
A quoi l'église devrait-elle ressembler d'après Jésus ? Qu'arriverait-il si nous
essayions de voir l'église au travers des paroles et de l'exemple de Jésus?
3. Steve Chaulk, “Intelligent Church”, page 29, ISBN-13:978-0-310-24884-2
10
Peut-être que si nous faisions ce qu'Il a ordonné et faisions des disciples (former les
nations à faire tout ce que Jésus nous a ordonné de faire), Il pourrait faire ce qu'Il a promis
de construire (diriger personnellement les membres de Son corps et être vraiment la Tête
plutôt que l'homme de paille de Son corps) Son église?
Et si nous avions commencé la mission comme Jésus l'avait fait et ordonné ?
Nous vous invitons à marcher avec nous par les commandements et les implications des
paroles de Luc 10.
11
Chapitre Un : LE PROBLÈME DES OUVRIERS
Alors Il leur dit, “la moisson est vraiment grande, mais il y a peu d'ouvriers :” Luc10 :2 (A)
A/ Le problème du cœur
Jésus met en contraste la grandeur de la moisson avec la rareté des ouvriers.
Il ne nous dit pas pourquoi les ouvriers sont peu nombreux, mais l'expérience montre que
la majorité des ouvriers chrétiens sont concentrés dans les parties les plus évangélisées du
monde alors que ces endroits non évangélisés sont dépourvus d'ouvriers.
Cela met peut être en cause notre désir de sécurité, de position, de salaire et de confort
puisque les incroyants ne sont pas prêts à établir ces choses ! Récolter est un travail
souvent difficile, dangereux et accompli à nos propres frais !
Cela pourrait montrer un problème avec le cœur de l'ouvrier. Je sens quelquefois que nous
nous limitons dans notre poursuite de Dieu. Nous allons assez loin pour sentir Son amour,
connaître Son pardon, connaître la guérison, en bref, nous sentir mieux, mais nous n'allons
pas assez loin pour être consumé par Son cœur, au moins pour les nations. Dieu est amour
mais Son amour est sauvage, dangereux, infini et courageux. Récolter est un travail dur la
plupart du temps mais peut aussi être sale et dangereux. Nos cœurs doivent être plus
grands que tout cela et il ne peut en être ainsi qu'en étant un avec Son cœur.
Nous devons aussi prendre conscience, qu’une nouvelle génération a le désir de
rechercher des expériences spirituelles, et elle en est friande, sans pour autant rechercher
Dieu. Quand il est courant de voir les choses de cette manière, la spiritualité n’est pas
séparée de la soumission et de l'obéissance à celui qui est plus expérimenté. Dans le
Nouveau Testament, l'expérience du Saint Esprit dans notre vie va nous motiver pour
dépendre de Jésus et lui obéir radicalement.
“Mais vous recevrez la puissance quand l'Esprit Saint sera sur vous et vous serez mes
témoins (mes martyrs) à Jérusalem et dans toute la Judée et la Samarie et aux extrémités
de la terre.” Actes 1:8
Le Nouveau Testament est plein de rencontres spirituelles dramatiques mais celles-ci ne
sont pas survenues parce que les premiers saints les ont cherchées en eux ou à l'extérieur.
Il n'y a aucune trace dans le Nouveau Testament qui montre que les apôtres enseignaient
aux saints la manière d'entrer au troisième ciel, ni comment connaître les anges, ni même
comment connaître la voix de Dieu. Il y a en occident beaucoup de ministères basés sur un
chef prétendant être capable d'enseigner aux autres comment connaître ces choses. Ils
parlent d'aller au troisième ciel aussi simplement qu'aller au restaurant et montrent ainsi
qu'ils ne sont jamais partis plus loin que dans leurs propres imaginations. C'est un
enseignement biblique supplémentaire.
Les gens éprouvent-ils quelque chose à ces réunions ? Oui, beaucoup, mais
qu’expérimentent-ils ? La dynamique de foule, la suggestion psychologique et l’accent sur
les émotions peuvent produire des sentiments intenses et des illusions spirituelles légitimes.
Ce n’est pas parce que les individus dans le Nouveau Testament avaient des expériences
12
surnaturelles que nous devons les rechercher comme eux. Beaucoup de ministère qui font
des conférences charismatiques et des ministères à la télé sont supplémentaires à la Bible.
Les versets bibliques ne sont pas utilisés de la même façon que dans le Nouveau
Testament. C'est l'erreur contre laquelle la première église a lutté quand certains ont
commencé à réclamer des expériences spéciales et la connaissance puis à enseigner
ceux-ci comme nécessaires pour le salut. On les a appelés les "Gnostiques". Ils ont élevé
leurs expériences "spirituelles" au-dessus des enseignements simples des Saintes
Écritures.
Jean pensait aux gnostiques avec leurs nouvelles révélations quand il a écrit 1Jean 1:1-4,
Ce qui était dès le commencement: nous l'avons entendu, nous l'avons vu de nos propres
yeux, nous l'avons contemplé et nos mains l'ont touché. Celui qui est la vie s'est manifesté:
nous l'avons vu, nous en parlons en témoins et nous vous annonçons la vie éternelle qui
était auprès du Père et qui s'est manifestée pour nous. ---Oui, ce que nous avons vu et
entendu, nous vous l'annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en
communion avec nous. Or, la communion dont nous jouissons est avec le Père et avec son
Fils Jésus-Christ. Si nous vous écrivons ces choses, c'est pour que votre joie soit complète.
(Semeur)
Dès le commencement, les choses connues par tous apportent la vraie amitié et la vraie
joie. Ce rapport avec Dieu sera déterminant dans les vraies relations avec les autres. Jean
est clair sur la pratique vivifiante d'une relation avec Dieu qui est de s'aimer et de se servir
les uns les autres.
Dans le Nouveau Testament, les expériences avec Dieu n'ont pas été cherchées
séparément de l'obéissance à Dieu. Ils ont connu des rencontres surnaturelles et des
interventions extraordinaires de Dieu alors qu'ils sont passés par des épreuves et des
souffrances pour obéir au Maître. Par exemple, j'approuverais beaucoup ceux qui croient
que l'expérience du troisième ciel de Paul est survenue quand il avait été lapidé et laissé
pour mort à l'extérieur de Lystre (Actes 14:19). Le point principal était d'être des ouvriers
avec Dieu ! Nous ne devons pas être des chercheurs d'expériences spirituelles pour faire
comme eux. Nous devons être de ceux qui savent qu'ils sont morts au péché et à l'égoïsme
en Christ et sont ainsi libres de lui présenter leur nouveau moi comme un sacrifice vivant.
Nous vivons pour suivre le Maître, de maison en maison, de village en village ou de pays
en pays. Nous marchons avec Lui.
B/ Le problème de la formation
La formation traditionnelle peut aussi être un problème. C'est devenu un truisme (évidence)
que, plus une personne a d'années d'éducation théologique, moins c’est probable qu'elle
mènera une autre personne à Jésus. En réalité, les écoles bibliques traditionnelles et les
séminaires ne forment pas d'ouvriers. Ils forment des professionnels dans l'art du maintien
et de la croissance d'une institution. Ces derniers sont tellement bien formés, que pour
devenir des disciples de Jésus, ils attestent souvent qu'ils ont dû désapprendre tout ce
qu'ils ont appris au séminaire afin d'être des disciples accomplis de Jésus et des mentors
d'hommes afin de voir venir beaucoup de disciples de Jésus
13
Une autre évidence est que plus vous éloignez quelqu'un de son environnement pour le
former, moins il est probable qu'il y retourne pour servir. Cela ne signifie pas grand-chose
dans la culture occidentale mais cela signifie beaucoup si vous prenez quelqu'un du tiersmonde et que vous le formez dans un contexte occidental, ou si vous prenez quelqu'un
d'une culture du tiers-monde rural et que vous le formez dans la ville. De nouveau, une telle
formation a tendance à produire des professionnels qui veulent alors un niveau de vie
professionnel. Elle ne forme pas d'ouvriers disposés à se livrer au travail difficile de la
moisson et du style de vie des champs de la moisson. Les ouvriers sont formés sur le tas !
Jésus a formé ses ouvriers sur le tas. Nous devons être des disciples de Jésus. Nous
n'avons pas de meilleure façon de faire ! Jésus a formé des pêcheurs et des fermiers sur le
tas et a promis de les former à être des pêcheurs d'hommes. Il ne s'est pas intéressé à
former des professionnels religieux. Il réprimandait, maudissait et affrontait généralement
les professionnels religieux de Son temps (Matthieu 23 est difficile a lire !) et Il ferait de
même aujourd'hui.
Jésus a parlé de formation sur le tas dans Jean 7:17, "si quelqu'un veut faire Sa volonté, il
saura si Ma doctrine, est de Dieu ou si je parle de ma propre autorité." Nous savons qu'il
faut travailler jusqu'au bout ! La discipline, la foi et la lutte pour travailler dans Sa volonté
produisent la dépendance de Lui et une humilité profonde. Maîtriser seulement des
informations, les détails, la connaissance de la doctrine, la vérité de la Bible et la théologie
peuvent produire l'arrogance la plus profonde comme les Pharisiens l'ont prouvé dans leur
déclaration dans Jean 7:49, "Mais cette foule qui ne connaît pas la loi est maudite".
Jésus a aussi parlé de formation sur le tas dans Matthieu 28:19-20 avec le commandement
de faire des nations des disciples "en leur enseignant à observer toutes les choses que je
vous ai ordonnées". Le pire apprentissage institutionnel est dans les caractéristiques
dogmatiques et les structures d'autorité de cette dénomination. Cela produit la séparation
du reste du corps de Christ et d'un sens de supériorité puisque vous croyez évidemment
que votre truc est le meilleur ! Au contraire, les commandements de Jésus impliquent
l'intégrité relationnelle par le pardon et la restitution et ensuite servir les autres avec une
véritable relation humaine. Le but est d’avoir des cœurs guéris et des rapports humains pas
des caractéristiques doctrinales. Malheureusement c'est souvent le plus brillant et le plus
doué qui est le plus pauvre dans les rapports mutuels. L'arrogance intellectuelle n'est pas
un bon fondement pour avoir des rapports affectueux ! Paul, un des hommes les plus
instruits de son temps, observe dans 1Corinthiens 8:1 que "la connaissance enfle mais
l'amour édifie."
Qui préféreriez-vous être, quelqu'un qui parle de miracles ou quelqu'un qui fait des
miracles? Quelqu'un qui parle de l'amour de Dieu ou quelqu'un qui peut étreindre quelqu'un
d'autre et procurer l’amour de Dieu ? Dans le Royaume de Jésus nous sommes connus par
notre fruit, pas par le nombre d'informations que nous avons maîtrisé. Il n'y a aucun diplôme
sur les murs du Royaume des cieux. Jésus a confié Son royaume à des "hommes sans
éducation et sans formation". Pourquoi croyons-nous faire mieux ?
“Maintenant quand ils virent l'audace de Pierre et de Jean et sachant qu'ils étaient des
hommes sans éducation et sans formation, ils furent étonnés. Et réalisèrent qu’ils avaient
été avec Jésus.” Actes 4:13
14
Une autre manifestation due à une erreur de formation délocalisée, est par exemple le cas
d’un chef charismatique qui réussit et qui ouvre une école de formation au ministère. Le but
est de former des étudiants pour faire ce que le leader fait quand il pratique son ministère,
comme par exemple la guérison. Cela semble bon n'est-ce pas ? Les étudiants
commencent à affluer dans cette école de tous les endroits où ce leader ou ses associés
ont servi. Souvent les plus affamés font les meilleurs sacrifices pour assister à ces écoles
de ministère. L'atmosphère de l'école et dans l'église centrale peut être très excitante, très
stimulante et changer la vie. Quel pourrait être le problème ?
Ce n'est pas ce que Jésus a fait, ni ce qu'Il nous a demandé de faire ; donc il y aura des
problèmes ! Les meilleurs viennent pour être formés. L'école du ministère grandit et ses
propres besoins commencent à se manifester - besoin d'administrateurs, d'enseignants, de
conseillers et d'assistants personnels. Beaucoup de ceux qui étaient venu en formation
restent à l’école. Ces ministères ne bénissent pas les communautés locales qui leur ont
envoyé leurs fils et leurs filles pour être formés et pour qu’ils soient renvoyés ensuite dans
les champs de moisson de leur région, mais désirent plutôt garder les meilleurs élèves pour
eux. Les moissons locales qui avaient besoin de plus d’ouvriers en auront fatalement moins
à cause de l'école du ministère.
Ce centre de formation au ministère a des conférences et des pasteurs, des conducteurs
ainsi que tous ceux qui peuvent prendre l’avion, conduire ou marcher pour se rendre chez
eux. Si vous voulez devenir quelqu'un dans le mouvement vous devez être là ! La
prédication et la prière sont sur le réveil et la moisson. Merveilleux ! Merveilleux ? Les
leaders dépenseront des milliers par an dans des conférences et investiront peu ou rien
dans leurs quartiers défavorisés. Et si le temps et l'argent investi dans les conférences
étaient plutôt investis dans les sans-abri, les pauvres, les prisons, les quartiers défavorisés
et les réfugiés ? Et si ? La moisson qu'ils prêchent et pour laquelle ils prient pourrait
vraiment arriver.
Ici en Asie Centrale, nous avons été surpris de trouver des individus qui ont accompli pas
moins de 8 cours de formation Bibliques d'organisations missionnaires différentes. Pourquoi
certains voudraient être toujours des étudiants, qui écoutent les mêmes choses encore et
encore ? Pourquoi chercheraient-ils un enseignement supplémentaire ? Quelquefois la
formation s'achève avec une place et une estrade, et cela est une attraction puissante dans
une culture de pauvreté. Quelquefois l'expérience de la formation apporte une connexion
avec une organisation missionnaire qui s'ensuit d'un poste payé - une autre attraction
puissante !
Vous pouvez être sûrs que les différentes missions ne disent pas à leurs partisans que la
majorité des étudiants dans l'école Biblique a déjà fini plusieurs autres cours. Je suis sûr
qu'ils signalent seulement les nombres qu'ils forment pour être “les futurs leaders de la
nation”. Pourquoi le feraient-ils ? Ils ont eux-mêmes été formés dans une école Biblique.
Diriger une école Biblique c'est tout ce qu'ils savent faire. Ils savent comment former des
professionnels pour un poste dans une institution. Ils ne savent pas comment former des
ouvriers pour les champs de la moisson. Leur succès est dans le nombre d'étudiants qui
passent par le programme. Ils comptent le nombre de certificats distribués. Ils ne comptent
pas le nombre de disciples faits.
15
Heureusement certains étudiants deviennent fatigués de ce manège et décident
simplement de suivre Jésus et continuent le travail. Cependant, encore certains
programmes traditionnels changent. J'ai entendu qu'une école Biblique en Indonésie ne
donnait pas aux étudiants leurs diplômes jusqu'à ce qu'ils soient sortis, aient baptisé 12
individus et qu’ils aient formé une communauté de disciples de Jésus.
La vérité est que n'importe quelle structure d'autorité ou d'institution qui s'élève en plus de
l'église locale devient finalement un ennemi de l'église locale. Ces institutions absorbent
des ressources financières et humaines et deviennent la tête de l'église locale à la place de
Jésus. Ce sont ces centres qui sont censés procurer une éducation et former les leaders de
la future église qui deviennent des sources d'hérésie. C'est une expression de la réalité de
l'anti-Christ, c'est-à-dire n'importe quelle institution, structure ou personne qui diminuent ou
nient la place de Jésus en tant que tête de Son église et qui demeure au milieu de son
peuple.
L'antéchrist n'est pas une seule personne qui doit venir, mais un esprit agissant déjà dans
l'église, dit Jean dans 1 Jean 2:18-23. Ces manifestations de l'antéchrist sont identifiées
comme étant venu de l'église et leur mensonge capital est de refuser que Jésus est le
Christ. Pourtant, je ne crois pas que Jean montre une dénégation verbale que Jésus soit le
Christ, mais plutôt une dénégation pratique de Sa seigneurie sur Son église. Nous
confessons Sa seigneurie avec nos bouches, mais prenons toutes les décisions nousmêmes et nous le réduisons ainsi à un homme de paille plutôt que la Tête réelle de Son
église.
Pourtant, pendant les vingt années passées, les plus grands mouvements d’implantation
d’église à travers le monde se sont élevés pour former des ouvriers pour la moisson dans
les champs de la moisson. Les ouvriers sont formés sur le tas ! C’est ce que Jésus a fait.
C'est dans les documents de David Garrison dans le " Mouvement d’implantation d'Églises”
http://www.churchplantingmovements.com/ . Les mouvements de formation de disciple
explosent dans les groupes de personnes non contactées auparavant et une des raisons
est la formation des ouvriers sur le tas.
Les disciples sont faits par les disciples. Les programmes et les événements ne produisent
pas de disciples. Ils produisent des gens qui savent comment diriger des programmes et
comment créer des événements. Jésus a renvoyé les foules et a investi Sa vie dans les
douze.
L'infrastructure (la fondation) du Royaume des cieux ce sont les relations.
C/ Le problème de la vision ou le blâme de la moisson
Dans le Chapitre 4 de L'Évangile de Jean nous avons l'histoire de la femme samaritaine au
puits. Normalement les Juifs méprisaient les Samaritains en tant qu'apostats de races
mélangées et contournaient la Samarie plutôt que de la traverser, mais Jean note dans le
verset 4 que Jésus “devait passer par Samarie”. Le résultat fut la réunion au puits et le salut
de la femme ce qui a amené Jésus à parler des champs qui sont “blancs pour la moisson”.
16
Vous-mêmes, vous dites : “Encore quatre mois et ce sera la récolte.” Mais moi, je
vous dis : levez les yeux et regardez les champs ! Les épis sont déjà mûrs pour la
récolte. Jean 4:35 (PDV)
Les disciples ainsi que Jésus regardaient le même champ, la Samarie. Les disciples
voyaient la terre encore vide à quatre mois de la moisson. Ils ne voulaient pas être en
Samarie et ils ne croyaient pas que quelque chose de bon puisse arriver là ! Jésus faisait
de la volonté de Son père sa nourriture et a vu des champs blancs prêts pour la moisson et,
en agissant sur cette foi par les dons du Saint Esprit, il a récolté une moisson. Ils ont tous
regardé le même champ mais ils "ont vu" selon leurs cœurs.
Décrire un champ comme “une terre difficile” c'est prononcer une prophétie qui se réalisera
d’elle-même. C’est blâmer aussi la moisson de n’être pas récoltée. Ou pire encore, blâmer
Dieu - “Dieu n'agit pas ici comme Il le fait dans d'autres nations”. Les problèmes de vision
sont des problèmes de cœur qui doivent être corrigés par un baptême dans le cœur du
Maître.
Pendant des années un ministère a diffusé en Arabie Saoudite ce message “Venez à Jésus,
trouvez ensuite une bonne église pour être baptisé et devenez un disciple”. Un message
problématique puisqu’il n'y a aucune église qui se réunit dans des bâtiments dans cette
nation pour citoyens arabes. Un changement de méthodologie a été appliqué. Ils ont
commencé à diffuser de simples réunions d’église de maisons avec des études Bibliques
participatives, des baptêmes et la prière pour les malades. Le message est devenu, "Venez
à Jésus et commencez une communauté de disciples dans votre maison." De telles
communautés se multiplient maintenant dans cette culture et le rapport est que, en
pourcentage de population, il y a plus de croyants baptisés en Arabie Saoudite qu'en
Belgique ou au Japon.
Cette même méthodologie de simple église sur DVD et sur Internet aide à libérer église de
maison après église de maison en Iran (http://www.222ministries.org/).
Questions fréquemment posées
1/. Cela semble un peu dur de blâmer soit le cœur, la vision ou la méthodologie des
ouvriers pour justifier d'un manque de moisson dans une culture donnée. N’est-il pas
vrai que certaines cultures sont plus ouvertes et plus réceptives à Jésus? N'y a-t-il
pas des saisons de semailles et de moisson?
Oui, il y a des saisons de semailles et de moisson mais elles semblent plutôt être assez
proches les unes des autres comme Paul le dit dans II Corinthiens 3. Il semble aussi que
dans chaque culture il y a des parties de la moisson où quelqu'un a simplement obéi à
Jésus et a ignoré la "dureté de la terre". La plupart de ces mouvements de Dieu ont
commencé parmi les pauvres, ceux qui étaient brisés et privés du droit électoral.
2/. N'est-il pas vrai que ce qui marche dans une culture ne marchera pas dans une
autre ?
Quand nous partageons ces principes en Occident, certains disent que cela marchera en
Orient mais pas ici. Quand nous les partageons en Orient certains disent que cela marchera
17
en Occident mais pas ici. Nous aimons tous donner des excuses ! Pourtant, cela concerne
les commandements de Jésus. Il est le plus grand chef et l'homme le plus sage qui ait
jamais existé. Si Ses paroles sont rattachées à une culture, on a tous un gros souci. Ses
paroles transcendent la culture et sont la clé pour ouvrir toutes les portes pour que la
culture de Son Royaume puisse remplir des cœurs, des familles, des villes et des nations.
3/ N’est-ce pas seulement une autre méthodologie ? Ne faisons-nous pas encore que
copier quelque chose qui marche quelque part en espérant que ça marche ici ?
Nous devons être des disciples de Jésus. Son ordre est que nous formions d'autres à obéir
à toutes les choses qu'Il a enseignées. Nous ne sommes les disciples d'aucun homme,
même de celui qui a le plus réussi. Oui, nous sommes redevables aux individus sans
nombre qui ont osé obéir aux paroles de Jésus dans Luc 10 et qui voient le fruit de cette
obéissance dans les cultures qui ont historiquement été des cultures "terrain dur». Ce n'est
pas seulement une autre méthode. C'est simplement ce que Jésus a ordonné.
Tant de stratégies de croissances d'églises sont fondées sur les affaires et les modèles
commerciaux. Tant de conférences de leaders sont fondées sur la dernière sagesse
d'entreprise. Le Nouveau Testament est utilisé comme "texte de preuves” de ce qui est
présenté mais la base est souvent le dernier engouement dans les affaires. Ces
engouements vont et viennent mais toute la vérité est en Jésus et nous cherchons ces
vérités qui sont en Jésus.
Ce n’est pas seulement une autre méthodologie. C'est Sa méthodologie ! Pourtant, il est
intéressant de savoir que certains formateurs d'affaires adoptent une grande partie de la
stratégie d'intégrité relationnelle et l'accompagnement intense des personnes dans leur
transformation continue, que Jésus a donné comme exemple.
4/ Pourquoi construisons-nous des institutions pour former et enseigner ?
Pourquoi ne faisons nous pas ce que Jésus a conçu et formé sur le terrain ? Peut-être cela
a un rapport avec des problèmes de puissance, de maîtrise, de réussite et d’exister ? Peutêtre cela à voir avec la façon dont les chrétiens copient la manière de faire du monde ?
Peut-être cela concerne-t-il la tradition ? Peut-être cela concerne-t-il l'insécurité
fondamentale et le manque de foi que les Saintes Écritures et l'Esprit Saint soient
suffisants ? Peut-être cela concerne-t-il un manque de foi dans les paroles de Jésus qui
disent que la condition fondamentale pour être un témoin de Lui et de son Royaume soit
d’être rempli et conduit par le Saint Esprit ? Peut-être que cela concerne le fait que peu
d'anciens dans la foi marchent vraiment avec les plus jeunes comme Jésus l’a fait avec Ses
disciples ? Peut-être parce qu’il n’y a pas d’apprentissage relationnel et de transformation
de vie, nous les substituons par des programmes et communiquons seulement des
informations pour agir avec les gens de la même manière que Jésus le faisait ?
5/. Êtes-vous en train de dire que tous ceux qui commencent des centres de
formation du ministère ou une école biblique ont de mauvaises motivations ?
Non, ce n’est pas ce que je dis. Nous commençons tous ces projets par de bonnes
motivations et les meilleures intentions. Nous avons notre propre histoire de
18
commencement et d'arrêt d'un centre de formation ! Le problème est que, quand nous ne
suivons pas les mots et l'exemple de Jésus, nous nous retrouvons toujours au mauvais
endroit. Les problèmes de la formation centralisée sont clairs et bien relatés. Il peut
commencer par les motifs nécessaires, mais dès qu'une institution est lancée et qu’elle
fonctionne, elle acquiert une autonomie. Alors la motivation de ces responsables peut
radicalement changer de l'intention qu’avait le fondateur. Ce dernier peut avoir eu un
objectif clair pour les ouvriers, mais ceux qui viennent après commencent à changer
d’objectif en maintenant l'institution en pleine croissance, en maintenant et en augmentant
leurs salaires et leurs positions.
De bonnes choses arrivent-elles ? Évidemment, mais finalement toutes les institutions
deviennent des ennemis de la moisson. EIles consomment des ressources financières et
des gens que Jésus aurait envoyés dans la moisson.
Ce qui a commencé comme une courte formation au ministère peut devenir une école
Biblique de trois ans, ce qui a commencé comme une école Biblique peut devenir un
séminaire de quatre ans et ce qui a commencé comme un séminaire peut devenir une
université. L'intention originale du fondateur est perdue et le mouvement institutionnel prend
le dessus.
Nous devons être des disciples de Jésus. Il les a formés sur le vif, sur le tas. Là où des
mouvements de formation de disciples et d’implantation d'églises se multiplient rapidement
dans une culture, une des caractéristiques communes est la formation sur le tas complétée
par de multiples périodes de repos et de formations, à court terme avec des occasions de
recevoir de la sagesse et les opinions des anciens dans la foi.
19
Chapitre 2 : LES PRIÈRES GASPILLÉES ET LE PROBLÈME DE GÉOGRAPHIE
"Priez donc le Seigneur de la moisson d'envoyer des ouvriers dans Sa moisson" Luc 10:2
(B)
A/ LES PRIÈRES GASPILLÉES
Noter que Jésus ne nous a pas commandé de prier pour les perdus, cela peut donner
matière à controverse, mais c'est la vérité. Il ne nous a pas demandé de prier pour la
moisson. Les cris du solitaire, de l'abusé, du torturé, de celui qui a peur, du malade, du
fanatique, du violé, de l'affamé, de l'opprimé et de l'affligé touchent constamment le cœur
du Père. Les cris du perdu sont efficaces, puissants et ses prières ne s'arrêtent jamais.
Jésus a vu les champs blancs sur le plan spirituel et plus que prêts. Ils n'ont plus besoin
d'aucune préparation spirituelle. Ils n'ont pas besoin de nos prières. Nous devons entendre
leurs prières ! Ils ont besoin de notre obéissance.
Noter que Jésus ne nous a pas ordonné de lier n'importe quelle puissance spirituelle
contrôlant le perdu ou de chasser n’importe quelle puissance spirituelle exerçant sur eux
une autorité, peut donner matière à controverse aussi. Ce n'est pas là où Il a vu un obstacle
pour moissonner. En plus Il savait qu'Il allait s'occuper de toutes les puissances des
ténèbres par Sa mort et Sa résurrection.
Méditer sur Ephésiens 1:15-23, Colossiens 2:14-15 et Hébreux 2:14-15. Les pouvoirs
spirituels tenant les nations en esclavage ont été traités par la mort et la résurrection de
Jésus. Pour nous, prier comme si nous faisions ce travail c'est tout simplement agir dans
l'incrédulité à l'égard de ce que Jésus a déjà accompli. Nous ne pouvons pas faire par la
technologie "spirituelle" ce qui a déjà été accompli sur la croix. C'est pourquoi nous
prêchons Christ et Christ crucifié ! Paul ne prie pas contre les pouvoirs des ténèbres, mais
que l'église ait la révélation de la victoire du Christ glorieux sur les ténèbres.
Jésus a déclaré aux disciples qui revenaient vers lui (Luc 10:18) qu'Il voyait “Satan tomber
comme la foudre du ciel.” Mais cela s'est accompli quand ils obéissaient à Jésus en
apportant le Royaume des cieux partout où ils allaient. C'était le résultat de leur obéissance
sur la terre. Il a déclaré qu'ils avaient l'autorité sur les "serpents et les scorpions et sur tout
le pouvoir de l'ennemi” et alors qu’ils exerçaient cette autorité dans la guérison et la
délivrance, Jésus a vu la chute de Satan.
Dans beaucoup de milieux charismatiques il semble que vous pouvez avoir "un ministère"
aussi longtemps que vous ne vous impliquez pas vraiment dans le service. Ils chanteront
pendant des heures, feront du combat "spirituel», feront des déclarations, une marche de
prière, des voyages de prière (un tourisme "spirituel" ?), prophétiser pour que la moisson
vienne, prier pour que la moisson vienne, déclarer que la moisson vient mais ils n'utiliseront
pas leurs temps ni leurs relations pour simplement obéir aux commandements de Jésus
dans Luc 10 et s'occuper des choses qui concernent la moisson.
Aussi longtemps que vous priez, que vous prophétisez, que vous vous préparez et que
vous faites des déclarations, vous êtes en sécurité. Il n'y a aucun risque d'échec. Il n'y a
aucun fruit à juger. Vous pouvez seulement juger l'atmosphère, "l'onction", la sensation de
20
la réunion. Vous pouvez parler des "percées spirituelles” (où parle-t-on dans le Nouveau
Testament de percées spirituelles ?). Mais vous devez être "spirituels" pour les détecter !
Vous jugez de l'art de l'interprétation. Il n'y a aucune responsabilité dans la vraie vie. Vous
avez ignoré l'ordre et la responsabilité de faire des disciples et vous vivez dans un monde
de fausse spiritualité.
Pourquoi prions-nous comme si nous devions convaincre, cajoler et tourner autrement le
bras de Dieu pour agir dans les nations ? Ne croyons nous pas qu'Il aime les gens et qu’il
veut le meilleur pour eux activement ? Beaucoup de prières sont dites selon la chair parce
que nous n'avons jamais rencontré la nature du cœur de Dieu. Oui, priez pour les nations
jusqu'à ce que vous ayez le cœur de Dieu pour y aller.
Pourquoi croyons-nous que plus on multiplie les prières ou plus on prie fort, Dieu entendra
et répondra plus probablement ? Jésus nous a demandé de ne pas le faire puisque ce sont
les païens qui s'imaginent qu'à force de paroles on les entendra (Matthieu 6:7). Dieu
entend nos cœurs.
Pourquoi essayons-nous de nous rassembler autant que possible dans d’énormes
rassemblements de prière? Pensons-nous vraiment que plus il y a de personnes qui prient,
plus Dieu répondra ? Pouvons-nous influencer Dieu par le nombre ? Jacques nous dit que
la prière d'un seul homme vertueux fait beaucoup et il nous donne ensuite l'exemple d'Elie
(Jacques 5:16-17). Dieu honore la foi et la droiture, pas le nombre.
Pourquoi croyons-nous que la prière publique de masse est efficace ? On peut faire des
"chefs de prière” des superstars, mais Jésus a condamné la foule religieuse de Son temps
pour leurs prières publiques et a dit que quand nous prions dans le secret, Dieu nous
récompensera. (Matthieu 6:5-6).
L'esprit religieux célébrera ce que Dieu a fait dans le passé et se réjouira du Messie qui
viendra dans le futur, mais cherchera à tuer Celui qui dit, “Aujourd'hui même, pour vous qui
l'entendez, cette prophétie de l'Ecriture est devenue réalité .” (Luc 4:21-30). Ce que Dieu a
fait dans le passé nous apporte du réconfort et ce que Dieu fera dans l'avenir nous apporte
un sentiment d’excitation mais l'ordre du Maître demande maintenant la foi, l'obéissance et
le sacrifice.
La vérité est que Jésus nous a ordonné de prier pour les ouvriers. La moisson est prête, et
plus que prête ! C'est sur le plan spirituel qu'elle est prête. Il a fait tous les préparatifs
indispensables. Il a accompli la grande intercession. Nous devons moissonner le fruit de
Son intercession. Nous devons prier pour les ouvriers.
Le danger de prier pour les ouvriers est exactement ce qui est arrivé aux disciples. On les a
immédiatement envoyés comme la réponse à leurs propres prières ! Quand nous nous
humilions pour obéir, nous nous retrouvons dans le flot de Ses desseins.
Nous ne sommes pas des directeurs, des professionnels ou des rois. Il n'y a aucun
ministère dans le Nouveau Testament ou don appelé “intercesseur prophétique”. Il n'y a
aucun “général d'intercession”. Nous sommes tous des sacrificateurs et nous prions tous
parce que cela fait partie de notre travail. Nous sommes des ouvriers.
21
Nous devons prier pour ceux qui seront humbles et qui feront un travail intensif, sale et
parfois dangereux dans la moisson. Dieu n’a qu’une méthode et c’est d’envoyer Sa Parole
en chair pour vivre parmi les gens afin qu'ils puissent voir la gloire de Dieu pleine de grâce
et de vérité. Jean 1:14 est Son plan “A”. Il n'a aucun plan “B”.
Nous ne pouvons pas prier pour les ouvriers sans être nous-mêmes prêts à en être.
Priez pour les ouvriers!
B/ LE SEIGNEUR DE LA MOISSON
Dans ce passage de Luc, Jésus s'est donné l'identité “du Seigneur de la Moisson”. Il a fait
tout ce qui est nécessaire pour s'identifier à ce titre. Certains croient que l'église diminuera
jusqu'à ce que Jésus revienne pour nous sauver de la nuit diabolique. Ils semblent vraiment
croire que le mal croîtra et prendra le contrôle du monde plutôt qu'un Royaume croissant
qui remplira la terre comme vu par Daniel dans Daniel 2 et déclaré par Jésus dans Matthieu
13. Ils croient que Jésus reviendra pour faire par force et violence ce qu'Il n'a pas réussi à
faire par un sacrifice d’amour. Ils croient vraiment que son œuvre n'était pas accomplie sur
la croix et que Son sacrifice n'était pas suffisant pour racheter la création perdue. Ils
semblent croire que Jésus devrait s'être appelé "le Seigneur de la Diminution".
Jésus a triomphé du mal sur Sa croix et l'amour effectivement n'échoue jamais ! Les chiffres
disent à l'histoire que le Royaume des cieux est un Royaume croissant. "En l'an 40 le
mouvement que Jésus a fondé avait environ 10,000 disciples. En l'an 300 le nombre avait
atteint environ 6 millions de personnes ou dix pour cent de la population de l'Empire
romain." 4 Cette croissance dynamique s'est arrêtée après le troisième siècle et l'église est
devenue institutionnalisée et morte mais la croissance a recommencé par le premier
mouvement missionnaire de St. Patrick et ensuite après une autre période de déclin, la
croissance a recommencé encore par Martin Luther et le début des réformes, des
restaurations et des mouvements missionnaires des 500 dernières années.
Pendant les trois premiers siècles, l'église était un mouvement d'églises simples se
rencontrant essentiellement dans les maisons. Ces réunions naturelles n'ont jamais
vraiment disparu, mais pendant des siècles, l'église traditionnelle a violemment persécuté et
a exécuté tous ceux qui lisaient la Bible dans leurs maisons ou priaient avec leurs propres
enfants. Ce qui était sporadique et caché a vraiment explosé au vingtième siècle comme les
églises de maison qui sont apparues sur la scène à nouveau, particulièrement en Chine. "
Dans les premières années de persécution, beaucoup de croyants chinois ont renoncé à
leur foi.... Certains historiens disent que 70 % des 750,000 membres de l'Eglise ont en ce
temps-là renié le Seigneur. Comme la Chine avait fermé ses portes, le reste du monde était
sûr qu'il n'y restait plus aucun Chrétien.... Vers la fin des années 1970 les portes de la
Chine ont commencé à s’ouvrir.... Et maintenant la plupart de ceux qui font des recherches
conviennent qu'il y a environ 100 millions de Chrétiens en Chine aujourd'hui. "5 Jetons un
coup d'œil en Afrique, “En 1900, l'Afrique coloniale avait une population de 108 millions de
personnes parmi laquelle 8.7 millions, ou 9% étaient chrétiens. La majorité de ces Chrétiens
était Orthodoxe copte et éthiopien. Ils ont été surpassés en nombre par 34.5 millions de
4. Steve Addison, Movements That Change the World, Missional Press, 2009, page 73
5. Asia Harvest Magazine, December 2009, Newsletter #102, www.asiaharvest.org
22
Musulmans, un rapport de quatre pour un. En 1962 .... Il y avait environ 145 millions de
Musulmans et 60 millions de Chrétiens - un rapport d'environ cinq sur deux.... En 2000 il y
avait 360 millions de Chrétiens en Afrique... 40.6 % d'Africains étaient Musulmans et 45 %
étaient Chrétiens. De 1900 à 2000 le pourcentage de Musulmans par rapport aux
Chrétiens est passé de quatre Musulmans pour un chrétien à moins d'un Musulmans pour
un Chrétien.” 6
En Inde... “L'Alliance de L'Étoile de mer, une collaboration d'églises de maison en réseaux,
dit que le jour de la Pentecôte de l'année 2009, ils ont baptisé 300,000 personnes. Les
chefs Victor et Bindhu Choudhrie disent que les incursions significatives ont été faites dans
les communautés de Brahmane et Musulmanes.” 7 L'Alliance de L'Étoile de mer ne
représente seulement qu’une seule parmi les réseaux qui se sont multipliés rapidement en
Inde.
James Rutz estime que le cœur croissant du christianisme traversant les différences
théologiques et comprenant 707 millions de personnes régénérées est en augmentation de
8 % par an. Ces 'apostoliques de cœur' sont une combinaison puissante de
Charismatiques, de Pentecôtistes et d’Evangéliques dont la distinction principale est qu'ils
sont en expansion, connectés en réseaux et facilement dénombrable. 8
Jésus est le Seigneur de la Moisson. C'est l'un de Ses titres. C'est une expression de Sa
Nature. Nous sommes une partie de Son Royaume croissant !
C/ UNE PRIÈRE TRÈS SPÉCIFIQUE ET UN PROBLEME DE GEOGRAPHIE
La demande “d'envoyer des ouvriers dans Sa Moisson” semble passive (au moins en
français). Nous envoyons des lettres, nous envoyons des e-mails, nous envoyons nos
félicitations ou nos condoléances. Pourtant, dans Luc 10, ce verbe devrait dépeindre un
tableau d'un fermier jetant sa semence sur son terrain de sa main. Jésus est-il le Seigneur
de nos vies au point qu'Il peut nous prendre dans Ses mains, de notre monde de confort, de
notre familiarité et notre sécurité et nous lancer dans Ses champs de moisson ? Sommesnous disposés à tomber dans la terre et devenir invisibles et mourir afin que nous puissions
porter beaucoup de fruits ? Quelle est notre motivation ? Voulons-nous utiliser Dieu pour
que nous puissions recevoir de Lui ou désirons-nous vraiment Sa gloire ?
Méditez sur Jean 12:23-26 ! Si nous servons et suivons Jésus, nous serons avec Lui là où
Il est et nous serons honorés par le Père. Où était Jésus en ce temps-là ? Il ne parlait pas
d'un endroit dans l'espace ou le temps, mais où Il était en relation et que l'endroit relationnel
était dans le cœur de Son Père. Nous ne pouvons exprimer le cœur du Père que si nous
savons que nous vivons dans le cœur du Père. C'est ce que Jésus connaissait et c'est ce
qu'il veut que nous connaissions.
Très peu de mouvements de Dieu sont venus du centre respectable et confortable de la
société. La plupart ont commencé avec les marginaux parmi les pauvres, ceux qui étaient
désespérés et brisés. Et très peu de mouvements de Dieu ont commencé en invitant les
6. Steve Addison, Movements That Change the World, Missional Press, 2009, Page 50- 51
7. Marc Van der Woude, Joel News International #708, November 17, 2009
8. Jim Rutz, Mega Shift, Colorado Springs, CO, 2005, page 15.
23
gens à venir à leurs réunions parmi ces marginaux de la société. Nous devons aller aux
limites.
Quelqu'un a dit que l'église a un problème de géographie. Jésus nous a commandé d'aller
et nous continuons à demander au monde de venir à nous. Pourquoi le faisons-nous ? Si
quelqu'un entre dans mon espace, il vient là où je contrôle la situation, où je connais les
règles orales et où je suis à l'aise. Plus il y a de personnes qui entrent dans mon espace,
plus je contrôle de ressources, plus je deviens puissant. Plus il y a de personnes qui entrent
dans mon espace, plus j'ai l'air d'avoir réussi. Réunir des foules a changé beaucoup de
leaders en rois, avec des styles de vie de cadres accomplis.
On l'a appelé le "modèle d'attraction”9 de la croissance de l'église. Le problème est que la
plupart d'entre ceux qui ont été attiré sont déjà des croyants, mais des croyants qui
cherchent une meilleure affaire. Est-ce notre tâche en tant que croyants de trouver une
communauté qui pourvoit à nos besoins perçus comme tels, ou est-ce notre tâche de créer
une communauté pour ceux qui n'en ont pas ? Il devrait être clair que nous ne sommes pas
des acheteurs ou des consommateurs d'expériences spirituelles. Nous devons être des
ouvriers dans les champs de la moisson.
La vérité est très simple. Ceux qui ne sont pas encore des disciples de Jésus ne viennent
pas généralement à nos réunions, peu importe comment nous sommes oints. Cela
ressemble à un fermier se tenant debout à la porte de sa grange et qui crie à la moisson,
“Entre moisson ! Nous avons une grange très agréable avec tout l'équipement pour ton
confort et tes commodités. Notre adoration est excitante. Ce que nous prêchons est oint.
Notre protection infantile est au top.”
Vous diriez qu'un tel fermier a perdu la raison. Si sa moisson doit entrer, il doit aller la
chercher et la rentrer. C'est cette sorte d'ouvriers pour laquelle nous devons prier. C'est ce
que le Maître de la Moisson nous ordonne de faire.
Questions fréquemment posées
1/ ainsi vous ne croyez pas à ce que certains appelle des “combats spirituels à un
niveau stratégique”? Vous ne croyez pas au fait de lier les forces spirituelles qui
tiennent les nations dans l’esclavage comme préparation pour l’évangélisation?
Non, je ne le crois pas. Jésus n'en n'a pas fait une condition sine qua non (indispensable)
pour y aller, alors pourquoi le ferions-nous ? En fait au milieu du chapitre 10 de Luc Jésus
dit " je voyais Satan tomber comme la foudre du ciel." De ce contexte nous pouvons
seulement conclure que c'était le résultat des œuvres du Royaume accompli sur la terre par
les disciples dans les versets précédents.
Pour une étude complète sur ce sujet vous pourriez aller voir "la Guerre Spirituelle Ultime la Révélation de la Gloire de Jésus" sur notre site Internet, www.harvest-now.org.
Le commandement est de prier pour les ouvriers et d'y aller. Le Maître nous enverrait-il si le
travail préparatoire n'avait pas été accompli ?
9. Michael Frost & Alan Hirsch, The Shaping of Things to Come, Hendrickson Publishers, 2006, page 225.
24
Certains d'entre ceux qui ont commencé cet enseignement sur le discernement des
principautés et des puissances et qui les chassent ensuite sont d'anciens pratiquants du
satanisme qui revendiquent la connaissance "d'initié" du royaume des ténèbres. Pourquoi
prendrions-nous leur témoignage pour remplacer l'enseignement clair des Saintes
Écritures ?
C'est devenu la part et le lot de beaucoup de ministères "d'intercesseurs prophétiques" (un
terme complètement non-biblique) prétendant être en mesure de discerner les principautés
sur les nations et ensuite être en mesure de les lier et de les chasser. Si c'est si important,
pourquoi ce n'est pas enseigné ni par Jésus ni par Paul ? Pourquoi Paul ne mentionne-t-il
aucune de ces pratiques avant d'aller dans chaque nouvelle région ?
Cela peut faire du bon théâtre sur une estrade pendant une conférence mais ce n'est pas le
Christianisme du Nouveau Testament et n'a aucune place dans notre pratique. Nous
devons guérir les malades et chasser les démons des gens. Faisons les œuvres de Jésus
et ne suivons pas les illusions de ceux qui sont concentrés sur les démons dans le ciel.
2 / Que pensez vous de la marche de prière avant de chercher une maison de paix
dans un endroit particulier ou un village ?
Oui, la prière qui cherche à bénir un village ou une zone, qui cherche des conseils envers
les gens de paix, et qui est liée à une action spécifique, à une obéissance et un service. Là
où cela ne vas pas, c'est lorsqu'il y a un décalage entre la prière et l'obéissance ou lorsque
l'activité "spirituelle" devient un substitut à l’obéissance au service des personnes. Le point
est que nous sommes tous des intercesseurs en vertu de ce que nous sommes des
sacrificateurs royaux et nous sommes tous des ouvriers. Comme le dit Nike, «Just do it !»
(Fais-le c’est tout !) .
3/ Tous doivent-il y aller ? Sommes-nous tous des planteurs d'église et des
évangélistes ? Jésus parlait-il aux apôtres oui ou non ?
Oui, Jésus parlait aux apôtres et clairement, tous n’ont pas des responsabilités de
ministères locaux supplémentaires. Pourtant, que ce soit d'un bout à l'autre de l'océan, d'un
bout à l'autre de la vallée ou d'un bout à l'autre de la rue, chacun d'entre nous a le privilège
et la responsabilité de servir le monde autour de lui et une responsabilité spécifique envers
la famille et les amis.
De même qu'il est normal dans la vie de famille que chaque couple désire des enfants, ainsi
il est normal dans notre relation avec Dieu le Père de partager Son cœur pour ses fils et ses
filles et de partager Son cœur pour une grande et belle épouse pour Son Fils et de partager
Son cœur pour un grand temple créatif et vivant pour que l'Esprit Saint en ait du plaisir.
25
Chapitre 3 : LE DANGER DEVANT NOUS
“ Allez, voici, je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.” Luc 10:3
A/ MOISSONNER EST CENSÉ ÊTRE UN TRAVAIL DANGEREUX !
Quand nous sommes allés en Asie Centrale, j'ai demandé comment l'Évangile était d'abord
parvenu dans la région. La réponse fut que les premiers missionnaires étaient venus avec
la permission de "l'Apôtre Staline". J'avais entendu dire beaucoup de choses sur les noms
donné a Staline, mais jamais "apôtre" ainsi, évidemment, j'ai demandé ce que signifiait
cette déclaration.
L'histoire est que Staline, dans sa haine de toutes les choses de Dieu, avait arrêté les
croyants autour de Moscou puis les avait envoyés par train dans des voitures à bétail au
Kyrgyzstan. Aujourd'hui c’est un voyage de trois jours et de trois nuits. A l'époque, ils sont
partis sans approvisionnement en nourriture ou en eau pour faire la route, mais juste ce
qu'ils pouvaient porter sur eux. Un tiers mourut pendant le voyage et un tiers mourut à
l'arrivée, puisqu'il n'y avait aucun approvisionnement pour eux à leur arrivée. Les premiers
témoins pour Jésus dans la région furent donc le tiers qui avait survécu. 10
Les membres du corps de Christ en Chine appellent aussi Mao Tse Tung "un apôtre".
Encore une fois, vous pouvez vous demander pourquoi ? Quand il a accédé au pouvoir,
l'église en Chine a été concentrée dans le Sud-est du pays, dépendant de la direction
occidentale, servile aux finances occidentales et faible. Mao a déporté les étrangers, a
détruit les écoles chrétiennes, les séminaires, les bâtiments d'église et a commencé à
arrêter les croyants pour les envoyer un peu partout dans le pays comme main d’œuvre
esclave dans les usines, dans les mines et dans les fermes. Ces chrétiens ont donné leur
pain et des couvertures pour les malades et les mourants. Ils ont pris les pires emplois
comme nettoyer les toilettes pour pouvoir aller de cellule en cellule et apporter du
réconfort. Le témoignage des croyants dans leur manière de vivre, de servir, de souffrir et
de mourir a commencé à amener des multitudes à Jésus. Le témoignage de Jésus qui avait
été isolé dans une culture étrangère et confiné à une partie du pays a été planté à travers la
nation à la charge de l'état chinois communiste. La parole est devenue chair et a demeuré
parmi eux! 11
Ces croyants ont-ils soufferts ? Oui, et beaucoup sont morts. Staline ou Mao ont-ils eu le
dernier mot ? Non. En essayant de supprimer l'église ils l'ont seulement planté plus
profondément dans le sol de leurs nations.
B/ C'EST DANS LA SOUFFRANCE QUE LA NATURE DE JÉSUS EST MANIFESTÉE
Heureux serez-vous quand les hommes vous insulteront et vous persécuteront, lorsqu'ils
répandront toutes sortes de calomnies sur votre compte à cause de moi.
Oui, réjouissez-vous alors et soyez heureux, car une magnifique récompense vous attend
dans les cieux. Car vous serez ainsi comme les *prophètes d’autrefois : eux aussi ont été
persécutés avant vous de la même manière. Matthieu 5:11-12 (La Bible du Semeur)
10. Recueillis de conversations avec des amis d'Asie Centrale.
11. Pour un rapport immédiat, voir The Heavenly Man, Paul Hathaway, Monarch Books, Mill Hill, London, 2003.
26
Les commandements de Jésus livrés dans le Sermon sur la Montagne affrontent ces
réalités. L'ordre d'aimer nos ennemis, de bénir ceux qui nous maudissent et de faire du bien
à ceux qui abusent de nous entre dans Matthieu 5:44. C'est l'accomplissement de ces
commandements qui ont tourné tant de cœurs à Jésus dans les prisons chinoises et les
systèmes de travaux forcés.
Ces ordres confrontent notre désir de facilité, de paix et de prospérité. Nous avons même
des parties entières de l'église qui enseignent qu'un signe de bénédiction de Dieu est votre
prospérité et que la difficulté, la pauvreté et la souffrance sont un signe de péché personnel
ou de manque de foi. C'est une perversion de l'Évangile du Royaume. Dans ce faux
environnement de paix, de prospérité et de plaisir les gens jouent facilement les victimes et
se demandent si Dieu les aime toujours quand ils ont eu une journée à s’arracher les
cheveux. Dieu n'est pas votre domestique. Nous ne venons pas à Dieu pour ce que nous
pouvons obtenir de Lui. Les formules de foi banales ne mettent pas Dieu dans votre poche.
Dieu n'est pas un distributeur automatique dans lequel vous placez un dollar de foi, un
dollar de confession et un dollar d'offrande et vous recevez ensuite ce que vous voulez.
Nous mourons au vieil homme de péché et donnons nos nouvelles vies à Dieu pour Sa
gloire, même si cela implique la souffrance et le sacrifice. La vérité dans de nombreuses
régions du monde est que venir à Jésus ne rendra pas la vie plus facile. Cela rendra votre
vie plus difficile et plus dangereuse. Entre mi-2008 et mi-2009 plus de 176,000 personnes
ont été martyrisées pour leur foi en Jésus selon www.opendoorsusa.org. C'est presque 500
personnes par jour qui on fait le sacrifice ultime.
Ces réalités de la souffrance et de la persécution affrontent un Évangile facile qui essaie
d'attirer les gens à venir à Jésus pour tout ce qu'Il fera pour eux et tout ce qu'ils obtiendront
de Lui. Au contraire, Paul a dit à Timothée (2 Timothée 3:12), "Oui, et tous ceux qui
désirent vivre pieusement en Christ Jésus subiront la persécution." Certains l'ont tourné
complètement à l'envers et ont enseigné que si nous avons juste assez de foi en Jésus, nos
vies seront en bonne santé, riches et remplies de paix et de plaisir. Cet "Évangile" de paix
et de prospérité n'est pas un Nouvel Évangile de Testament. Nous avons baptisé le
matérialisme occidental et la recherche du plaisir du nom de « Royaume des cieux ».
Peu importe combien de passages des Saintes Écritures le pasteur à la télévision utilise
pour prouver que son matérialisme et son amour de l'argent sont bénis par Jésus. Vous
savez qu'une grande partie de leur conversation est sur la bénédiction et la malédiction et
comment nous sommes bénis ou maudits selon ce que nous faisons, surtout dans le
domaine de ce que nous leur donnons. L'alliance de l'Ancien testament sur la bénédiction et
la malédiction basée sur l'obéissance à la loi mosaïque, est prêchée comme applicable
aujourd'hui. Pourtant, nous ne sommes plus dans l'ancienne alliance. La terre promise de
l’ancienne alliance est devenue l'Esprit promis de la Nouvelle. Les bénédictions de
prospérité sur la terre sont devenues les bénédictions d'être en Jésus dans chaque
situation. Nous sommes bénis en Jésus, à cause de ce qu'Il a fait et ces bénédictions de vie
intérieure et de paix sont assez puissantes pour nous rendre joyeux, même lorsque nous
souffrons.
L'église hébraïque a souffert et même “a joyeusement accepté le pillage (de leurs) biens”.
Pourquoi ? Ils savaient qu'ils avaient des " biens plus précieux et plus durables ... dans le
27
ciel” (Hébreux 10:34). Si nous avons vraiment vu l'éternité, cette vision met le temps et
toutes ces choses dans son contexte. Nous ne devons pas réagir comme des victimes,
mais être confiants qu'après avoir fait la volonté de Dieu, nous recevrons la promesse !
Paul a dit au Thessaloniciens dans 1Thessaloniciens 3:3, “afin que personne ne vienne à
vaciller dans les détresses par lesquelles vous passez. Vous savez vous-mêmes qu'elles
font partie de notre lot.” Nous ne sommes pas nécessairement destinés à la prospérité.
Nous sommes destinés à ressembler à Jésus et cela peut signifier destinés à la souffrance.
Beaucoup de saints dans des contextes de souffrance et de persécution permettent au
mystère de la croix de Jésus de travailler dès lors qu’ils transforment l'abus en grâce pour
pardonner et la malédiction en grâce pour bénir. La bénédiction est plus puissante que
n'importe quelle malédiction et le pardon est plus puissant que n'importe quel abus. Vous
ne pouvez pas être capables de choisir ce qui vous arrive mais vous pouvez choisir votre
attitude et votre réponse. La confiance silencieuse, la paix, la joie et le pardon face au
malheur sont un témoignage important que Christ vit en vous !
C/ NOUS SOMMES BÉNIS POUR ÊTRE UNE BÉNÉDICTION
Jésus a utilisé une autre métaphore et a dit que nous devions être aussi prudents que les
serpents, et simples comme les colombes (Matthieu 10:16). Oui, nous sommes bénis pour
être une bénédiction ! Vous ne pouvez pas bénir les autres à moins que vous ne soyez
bénis vous-mêmes. Nous devons donner comme ceux qui ont reçu gratuitement ! Celles-ci
sont essentiellement des bénédictions de grâce, de pardon, de guérison, de délivrance et
d'amour pour tous, même ceux qui agissent comme des ennemis, mais nous sommes
aussi bénis dans chaque domaine de notre vie, de la santé aux relations en passant par les
finances. Nous devons être sages dans la gestion des ressources, astucieux dans les
affaires et les finances et nous avons reçu l'ordre de ne pas avoir de dette personnelle.
Comme John Wesley, le fondateur du Méthodisme avait l'habitude de dire, “Faites tout ce
que vous pouvez. Sauvez tout ce que vous pouvez. Donnez tout ce que vous pouvez.”
La bénédiction apporte toujours une grande responsabilité envers ceux qui souffrent et
envers ceux qui partent ! Comment gérer la bénédiction est un autre sujet mais
fondamentalement le Nouveau Testament a reconnu deux domaines principaux pour
recevoir et donner des offrandes. L'un était pour les pauvres et l'autre pour envoyer des
équipes apostoliques pour servir dans de nouvelles régions. Mais si nous faisons de la
bénédiction un but à atteindre, alors c'est un raccourci pour faire du plaisir, de la sécurité,
du confort et aussi de l'absence du risque, un but en soit.
Une raison pour laquelle Jésus fait comprendre le danger et le dresse droit devant nous,
c’est pour éprouver par la persécution ses disciples et que ceux-ci répondent par un amour
créatif et un pardon profondément ancrés dans leur ADN. Ce sont les premières choses !
Pourtant même dans la sécurité comparative de l'occident, quand les gens viennent à
Jésus, nous avons tendance à leur demander de couper toutes leurs anciennes relations de
peur que leurs anciens amis ne les ramènent en arrière. Il n'y a aucune audace même face
à la tentation normale. Nous oublions que, “ celui qui est en vous est plus puissant que celui
qui inspire ce monde.” 1 Jean 4:4 (La Bible du Semeur). Ces nouveaux convertis se
28
blottissent avec nous par peur du monde et deviennent ensuite des prosélytes qui nous
ressemblent, qui parlent comme nous et qui font ce que nous faisons. Ils sont devenus une
partie de la sous-culture chrétienne ou du ghetto et ensuite, quand on leur demande d'aller
et de gagner leurs anciens amis à Jésus, ils se rendent compte qu'ils n'ont plus aucun
ancien ami. Ces relations sont toutes brisées.
Nous répondons à la peur du monde autour de nous et nous nous demandons ensuite
pourquoi nous avons une si petite influence sur ce monde. Nous faisons de la sécurité et du
calme le but et nous nous demandons ensuite pourquoi nous vivons dans la peur. Quand
nous faisons de la bénédiction, la bénédiction surtout financière la chose principale, nous
perdons les trésors de la foi, de l'amour et des relations. Nous avons bien développé des
théologies (des hérésies ?) sur la bénédiction mais de très faibles théologies sur la
persécution et sur la souffrance. Paul cite une liste de ses souffrances (II Corinthiens
11:23-33 ) comme preuve qu'il est “ministre de Christ” et conclut dans (II Corinthiens
12:11) qu'il “prendra plaisir dans les infirmités, dans les reproches, dans les besoins, dans
les persécutions, dans les détresses à cause de Christ. Car quand je suis faible alors je suis
fort.” Nous avons besoin de beaucoup plus de gens qui pourront citer des souffrances
comme preuve de leurs ministères !
Une caractéristique de l'angoisse des communautés d'église les plus traditionnelles de tous
niveaux d'orthodoxie est que la majorité des jeunes gens abandonne la pratique de leur foi
quand ils deviennent adultes. La raison pourrait-elle être du fait que nous n'avons pas été
faits pour être des consommateurs d'expériences religieuses sûres ni des observateurs
passifs de pratiques, combien même la louange serait contemporaine et les messages
intéressants?
Nous avons été créés pour l'aventure de la foi et de l'amour. Nous avons été faits pour vivre
sur le bord entre les deux royaumes et réduire le fossé pour que beaucoup puissent aussi
entrer dans cette aventure de marche avec Dieu. Dieu est dangereux. Dieu n’est pas
agréable. Il est amour mais Son amour est sauvage, imprévisible et est aussi décrit comme
un feu dévorant, des eaux puissantes et un vent puissant.
Nos natures ont été faites pour Lui. Nous n'avons pas été faits pour l'exactitude
théologique et les rituels réconfortants. Nous avons été faits pour le risque et les relations.
Nos jeunes voient peu de réalité dans l'église comme nous la connaissons. Ils voient
beaucoup de modification de comportement, des discours sur l'initiative personnelle, des
règles et des règlements et une conformité extérieure. Ils savent ce qu'il faut faire dans la
communauté pour être acceptés, promus et en sécurité mais peu d'aventures du né de
nouveau qui ressemblent au vent “qui souffle où il veut et vous en entendez le son, mais ne
pouvez pas dire d'où il vient ni où il va.” (Jean 3:8).
Marcher avec Jésus n'a jamais voulu dire être en sécurité. Cela voulait dire risqué. Cela
voulait dire dangereux. C'est ce que Jésus a promis,
“Ces choses que je vous ai dites, afin qu’en Moi vous puissiez avoir la paix. Dans le monde
vous aurez des tribulations ; mais prenez courage, j'ai vaincu le monde.” Jean 16:33
Chercher la souffrance est un signe de maladie spirituelle. Être préparé à ce qui vient parce
qu'on suit Jésus, même la souffrance, est un signe de santé spirituelle. Des parties de
29
l'église souffrent le plus souvent des gouvernements hostiles. Certains souffrent de la haine
de mouvements religieux violents. Certains souffrent des parties de l'église qui attaquent
tous ceux qui n'acceptent pas leurs doctrines, leurs pratiques ou leur style de vie particulier.
Paul a parlé de ces différentes souffrances dans 2 Corinthiens 11:26 “les périls de mes
propres compatriotes ... les périls des Gentils .... les périls de ”faux frères.
Marcher avec Jésus nous amènera à l'endroit où nous seront évalués et où nous
apprendrons que lui seul est notre ami, notre bouclier, notre protecteur, notre Seigneur et
notre vie.
Questions fréquemment posées
1/Pourquoi tant parler du danger de suivre Jésus ? Cela ne fait-il pas fuir les gens ?
Jésus dans Luc 14 :26-33 a déclaré que nous ne pouvons pas devenir ses disciples sans
compter le prix du renoncement total. Il a mis le prix bien en évidence. Nous essayons de
cacher le prix et d'accentuer les avantages ! En Vérité les différentes façons que vous allez
utiliser pour essayer de gagner les gens deviendront des principes élémentaires dans leur
vies spirituelles. Jésus veut nous former au service du sacrifice de notre vie pour le plus
petit, au risque de la foi et de l'amour et à une attitude de tout quitter pour le suivre. Ainsi Il
cherche à nous gagner avec un appel à la capitulation absolue à Lui et pour Lui seul. Il
cherche à nous gagner à Lui seul et avec l'appel de vivre comme Il a vécu.
Si nous gagnons des hommes pour nous identifier à Jésus à travers un appel à leur nature
égoïste, qui cherche le plaisir, nous devons continuer à nous divertir et rencontrer les
besoins ressentis par cette nature. Quand certaines attentes charnelles n’aboutissent pas,
ils abandonnent et disent que le Christianisme ne marche pas.
On ne peut pas divertir des consommateurs quand ils deviennent des disciples.
L'appel à donner nos vies doit être en premier. Pourtant un proverbe dit, “On n'a pas trouvé
le Christianisme à la hauteur. On l’a trouvé difficile mais on ne l'a pas essayé.”
Le détail que cette citation omet évidemment, est que cela ne marche pas par notre propre
force, mais seulement par la grâce à travers la capitulation absolue.
2. Donc vous ne croyez pas que la nouvelle alliance est une alliance de bénédictions
matérielles ?
Non la nouvelle alliance n'est pas une alliance de bénédictions matérielles. C’est une
alliance de gloire qui dit que quand nous donnons nos vies à Jésus, cela apportera la Gloire
à Dieu par nos vies peu importe le chemin par lequel nous passons. Le miracle de la croix
travaillera pour transformer notre souffrance pour Sa Gloire.
L'ancienne alliance était une alliance de bénédiction temporelle et elle s'applique toujours
en général aux familles, aux sociétés et aux nations. Le péché et l'égoïsme apportent la
maladie, la peur, l'aliénation, la solitude, la pauvreté et la destruction alors que “la droiture
exalte une nation”. Les nations ne sont pas bénies à cause du capitalisme ou de la
démocratie, mais à cause du degré auquel la société en générale suit les Dix
Commandements.
30
La Nouvelle alliance est une meilleure alliance puisque sous cette alliance Dieu vient pour
vivre à L’intérieur de Son peuple et pas seulement PARMI Son peuple. Son peuple devient
Son temple. Et la gloire de ce temple doit apporter la gloire à Dieu, peu importe le chemin
par lequel nous passons.
31
Chapitre quatre : Les bourses, les sacs, les sandales et les salutations.
"Ne portez ni bourse, ni sac ni sandales et ne saluez personne en chemin" Luc 10:4
A/ LES BOURSES ET LA MISSION
Comme nous avons lu le passage ci-dessus nous trouvons Jésus donnant l'ordre à ses
disciples de trouver une personne de paix, d’entrer dans leur maison puis de manger et
boire avec eux. Son instruction est qu'ils resteraient avec cette personne et les serviraient
dans leur maison. Si nous le faisons et surtout si nous commençons le voyage sans argent,
nous dépendrons de cette personne pour notre vie quotidienne. Ainsi la bourse, alors que
c'est littéralement vrai, devient aussi une métaphore (image), du pouvoir par rapport à
l'autre et comment nous gérons ces différences de pouvoir. 12
Si nous prenons notre argent avec nous, nous avons le pouvoir de créer une petite île avec
nos préférences au milieu de n'importe quelle culture et c'est exactement ce que les
missionnaires occidentaux ont fait dans le monde entier. Vous pouvez aller dans n'importe
quelle nation et trouver une enceinte agréable de confort occidental derrière des murs hauts
et épais. À l'intérieur de cette enceinte il y aura des maisons, une église et peut-être une
clinique, un orphelinat et une école Biblique. Les gens ont sacrifié des finances, du temps et
beaucoup d'énergie pour créer ces centres où un occidental se sent à l'aise, puissant et où
il peut diriger.
La mission se définit alors comme une tâche de rassembler autant d'individus que possible
de la culture environnante pour qu'ils entrent dans votre espace afin d'être instruits et
formés, apparemment pour être des leaders dans cette culture. Si la culture environnante
est hindoue, bouddhiste ou islamique, la chose la plus rebelle que vous pouvez faire est de
devenir chrétien. Ce modèle d'attraction a tendance à attirer les jeunes qui rejettent leur
culture. À l'intérieur de l'enceinte de la mission ils changent leurs noms pour un nom
"chrétien", changent leur tenue et se forment pour fonctionner à l'intérieur de cette île
culturelle. Comme Marshal McLuhan est connu pour le dire, “le moyen utilisé est le
message” et comme ces jeunes hommes et ces femmes passent par leur formation, ils
deviennent convaincus que la seule façon de devenir un leader est d'opérer au centre d'une
telle enceinte, en portant un costume, en parlant d'une estrade ou en dirigeant depuis un
bureau acheté avec de l'argent étranger devenu leur sponsor.
Un autre problème est que la création d'un tel centre est chère et ainsi relativement peu
peuvent être construits. Ils sont aussi vulnérables à la destruction et peuvent généralement
devenir la cible de n'importe quel sentiment antichrétien et/ou antioccidental dans cette
culture.
En plus, administrer et diriger un tel centre avec de grands budgets, s'octroyant des
services professionnels et une maintenance constante requiert généralement une expertise
occidentale ainsi que des finances pour être dirigé de la façon dont les donateurs
occidentaux veulent que cela soit dirigé. L'objectif est que, peut être que l'on donnera le
12. Nous allons utiliser les bourses, les sacs à dos et les sandales comme métaphores pour le pouvoir, la culture et les
façons de faire, je ne crois pas que cela fait violence au texte ou aux intentions de Jésus mais au contraire l'expérience a
montré combien ces métaphores sont appropriées !
32
contrôle "aux étudiants diplômés" au moment où ils seront prêts mais ce jour-là ne semble
jamais venir. La Règle d'or est, “Celui qui a l'or fait les règles” !
Une autre réalité est que ce qui est compliqué meurt. Un tel centre ne peut simplement pas
être maintenu en vie sans soutien extérieur. La simplicité se multiplie. Le principe énoncé
par Jésus ici est que seulement ce qui peut être multiplié et maintenu dans la culture locale
est acceptable. Ce qui était compliqué et dépendant de l'église chinoise a été détruit par
Mao. Ce qui était simple et porté dans le cœur, s’est multiplié.
Mais le principal problème n'est-il pas que des individus si instruits se sont trouvés rejetés
par leur famille, leurs amis et leur culture et n'ont pu avoir que très peu d'impact sur leur
culture. Tout l'argent gaspillé n'a pas apporté d'influence dans la culture, mais plutôt le refus
par cette culture. Nous avons accompli exactement le contraire de ce que nous nous
disposions à accomplir.
B/ LES SACS ET LA CULTURE
Je suis persuadé que Jésus n'avait rien contre les sacs d'autant plus que j’en porte un la
plupart du temps. Le sac, la valise, la Land Rover ou le cargo sont des moyens d'apporter
tous nos habitudes. Le sac est une métaphore de notre bagage culturel – ce que nous
aimons, ce que nous n’aimons pas, nos préférences, nos habits, nos manies, nos goûts
musicaux, nos avantages sociaux, nos coutumes de mariage, nos aliments, etc... Le sac a
un lien direct avec la bourse parce que si nous avons assez d'argent nous pouvons recréer
notre culture partout où nous irons. Et c'est exactement ce que nous avons fait dans le
monde entier. Cela crée une confusion mortelle dans les cœurs et les esprits des gens avec
qui nous cherchons à partager Jésus. Quel est le Royaume et quelle est notre culture ?
Souvent la réponse semble être que les deux sont les mêmes!
Souvent des personnes dans une culture qui détestent certaines choses occidentales (et il y
a une grande partie de la culture occidentale que Jésus déteste) vont aussi rejeter les
choses chrétiennes car les missionnaires occidentaux ont tellement mélangé Jésus à la
culture occidentale qu'ils sont devenus identiques dans leur esprit.
Les premiers missionnaires occidentaux étaient réputés pour apprendre aux gens, avec un
langage très correct et de magnifiques traditions musicales, à chanter des hymnes en
néerlandais, en allemand ou en anglais. Nous pouvons ne plus savoir où nous mettre
devant une telle arrogance culturelle, mais sommes-nous vraiment libérés de cela ?
Nous voulons toujours que les gens viennent à nous. Quand nous attirons les gens à nous,
dans notre espace, dans notre culture, où nous sommes confortables et où nous maîtrisons
la situation nous avons tendance à faire quelque chose que Jésus nous a expressément
défendu de faire et cela va en faire des prosélytes (Matthieu 23:15).
Un prosélyte est quelqu'un qui nous ressemble, qui parle comme nous, prie comme nous et
observe généralement toutes les règles et les règlements écrits et oraux de notre
communauté religieuse. L’accent est mis sur l'apparence extérieure et la représentation
publique. Nos cultures d'église sont remplies de gens qui ont tendance à se ressembler, qui
prient et adorent de la même façon et respectent les mêmes règles de comportement public.
Il peut y avoir certaines communautés où le déguisement est la norme, certaines où c'est
un péché de se maquiller, certaines où vous devez être décontractés pour être acceptés. La
conformité extérieure peut être récompensée par l'acceptation publique et l'approbation
33
mais au-dessous de laquelle il y a souvent la compétition pour la position, le désir de
prédominance, la jalousie, les potins et le péché secret.
Eugene Peterson parle de cette dynamique dans sa traduction de Galates 4:17,
"Ces enseignants hérétiques font tout pour vous flatter, mais leurs motifs sont véreux. Ils
veulent vous couper du monde libre de la grâce de Dieu pour que vous dépendiez toujours
d'eux pour l'approbation et la direction, pour les rendre importants." 13
C'est presque une loi que la forte conformité extérieure aux codes légalistes de
comportement, que de grandes attentes de performances et d’activités religieuses
publiques ardues deviennent une couverture pour le péché secret. Nous vivons par la grâce
ou par la dépendance !
La dynamique peut y ressembler. Quelqu'un était passionné de substances et/ou d’un style
de vie dangereux. Ils ont commencé à faire n'importe quoi pour être acceptés par une
certaine foule. Plus ils étaient idiots ou plus leurs comportements étaient dangereux, plus ils
avaient d'admiration et d’acceptation par leurs pairs. Au cours du temps ils peuvent se
fatiguer de ce style de vie et chercher à changer. Ils peuvent avoir une vraie expérience de
conversion et changer complètement leur style de vie. Mais si ce besoin d'acceptation n'est
pas rencontré dans le Père, ils sont facilement manipulés et rentrent facilement dans une
routine de performance d'activité religieuse et de conformité extérieure. Ils changeront leur
tenue. Ils donneront leur argent. Ils assisteront à chaque réunion. Ils aiment l'acceptation et
l'approbation qu'ils reçoivent pour leur comportement fidèle et engagé. Pourtant, après un
moment ils se sentiront utilisés. Ils réagiront dans la blessure et l'amertume et ils peuvent
même revenir à de vieux penchants. Ce qui est arrivé est qu'ils ont changé un penchant
pour un autre. Ils ont échangé le gangstérisme pour l'activité religieuse. Ils n'ont jamais
appris à vivre par la grâce et par l'amour libre de Dieu.
Un fort désir d'acceptation et d'approbation des figures vues comme spirituelles et comme
faisant autorité associé à un fort désir de devenir connu comme quelqu’un de spirituel dans
cette communauté peut donner une énergie gigantesque produisant un changement de
comportement et une conformité extérieure. C'est la réalisation d'un prosélyte qui adopte un
sac entier de comportements extérieurs, mais dont le cœur n'a jamais été consumé par
Jésus.
Le problème est la transformation du cœur. Encore une fois, en citant Eugene Peterson
mais cette fois dans son introduction au livre des Galates, "Par Jésus, Paul a appris que
Dieu n'était pas une force impersonnelle utilisée pour asservir les gens pour qu’ils se
comportent de manière prescrite, mais un Sauveur personnel qui nous a libérés pour mener
une vie libre. Dieu ne nous force pas de l'extérieur, mais nous libère de l'intérieur." 14
Tous les ordres de Jésus, condensés dans le Sermon sur la Montagne, concernent des
attitudes du cœur comme le pardon envers ceux qui nous ont fait du tort, la restitution
envers ceux que nous avons lésé et la recherche de Dieu dans le secret plutôt que faire un
spectacle public de notre activité religieuse.
13
14
Eugene Peterson, The Message, Navpress, 1994
Ibid, The Message
34
Dieu est une union de confiance et d'honneur du père, de la parole et de l'esprit. . La base
de l'univers est l’amour relationnel pas rationnel ou juridique. L'apprentissage n'est pas
essentiellement sur la doctrine puisque Dieu n'est pas un ordinateur théologique. Il est
Amour. Son univers est relationnel. L'apprentissage est essentiellement basé sur les
rapports d'un cœur libéré.
Nous n'entrons pas dans la maison de l'homme de paix avec le sac de nos valeurs
culturelles personnelles, mais avec un cœur d'amour, de respect et de liberté. Le Royaume
des cieux est à l’intérieur. C'est tout ce qu'il nous est permis d’apporter! C'est tout ce qu'il
nous est permis de partager. Le but est de se faire des amis, pas des prosélytes.
C/ LES SANDALES ET LES MÉTHODES ET BRUCHKO 15
Jésus est-il contre le port des sandales ? Il en portait sans doute une paire. Je crois que
dans le contexte de Luc 10, les sandales représentent la façon dont nous faisons les
choses, comment nous voyons le but et la relation avec Jésus.
L'histoire de Bruce Olsen, le missionnaire pionnier pour les Indiens Metilone (qui l'ont
appelé Bruchko), une tribu de l'âge de pierre d'Amérique Centrale, est très stimulante.
Il est réellement allé dans la brousse sans rien dans un de leurs villages. Il n'avait bien sûr
aucune bourse ni aucun sac. Il a vécu parmi eux comme l’un d'entre eux et a appris leur
langue sans aucun contact, sans provision, sans médicament ou soutien d’aucune sorte
émanant de sa patrie américaine. Il a failli plusieurs fois mourir de la fièvre et luttait
constamment contre les parasites. Pendant les premières années il a finalement conduit un
jeune homme à la foi en Jésus et a commencé à croire que bientôt beaucoup d'autres
suivraient.
Mais il était de plus en plus frustré avec son premier converti puisqu’il semblait hésiter à la
pensée de partager sa foi avec le reste de la communauté, en affirmant constamment que
ce n'était pas encore son temps. Olsen ne pouvait pas comprendre pourquoi ce nouveau
disciple refusait de partager quoi que ce soit avec les autres.
Puisque la culture de la tribu était orale, leur histoire était transmise par chaque membre qui
apprenait par cœur leurs légendes et les récitait pendant les soirées de récitations
particulières chacun leur tour. Olsen avait écouté beaucoup de ces récitations, mais ne
comprenait pas leur signification jusqu'au jour où son converti lui a dit que ce soir-là c’était à
son tour de réciter. Sa récitation cette nuit-là comportait le récit d'un rêve qu'un ancien jadis
avait eu, d'un homme à la peau claire qui serait venu pour leur parler de la vérité du Fils de
Dieu depuis un tas de feuilles de banane. Le converti a raconté le rêve, a donné son
interprétation et a parlé de son accomplissement par Olsen et le message du Fils de Dieu
de la Bible. Cette nuit là, la plupart des membres de cette tribu dans ce campement sont
devenus disciples de Jésus.
Olsen avait laissé sa bourse et son sac mais il avait toujours ses sandales américaines. Il
voulait que son converti parle individuellement, en privé à chaque personne de la tribu. Son
converti ne pouvait pas comprendre cette façon de faire. Son monde était oral et
communautaire, plutôt que privé, basé sur de l’imprimé et individuel. Dans le monde oral,
15
Bruce Olson, Bruchko, ISBN 9780884191339
35
les nouvelles parlent de la vérité de l’ancien et incluent tout. Sa perception du temps n'était
pas occidentale. Il ne sentait pas la pression du temps. Il savait que son temps pour réciter
viendrait. [6]
Il s'agit-là de problèmes d'ethnocentrisme, c'est à dire que nous (en tant que groupe social)
croyons que la façon dont nous pensons et faisons les choses est "normale" ou "juste" et la
façon dont les autres font les choses est "anormale" ou "fausse". Évidemment, nous ne
parlons pas des absolutismes moraux de l'amour, de dire la vérité, du pardon, de la pureté
sexuelle et de l’humilité. Le Nouveau Testament est clair sur les absolus relationnels de
notre Dieu relationnel qui sont la norme pour les cœurs libres et purs, mais comment nous
exprimons ces réalités du cœur et la façon dont nous les transmettons peut avoir d'énormes
variations selon la diversité de cultures que Dieu, l'artiste ultime, a créée pour une joie pure
et l'amour de la création.
D/ L'HISTOIRE DE LA PISTE DU CHAMEAU 16
Dans un pays du Sud-est asiatique, l'activité missionnaire normale sur plus de cent années
s'est traduit par une succession de différentes dénominations qui sont entrées dans le pays,
ont construit des enceintes, des cliniques, des écoles et des écoles Bibliques. Elles ont
activement enseigné que ceux qui étaient baptisés devaient changer leurs noms arabes en
noms chrétiens. Elles ont activement enseigné qu'ils devaient changer leur tenue pour
qu'ils ne soient pas identifiés avec la culture Musulmane locale. Le résultat de cela fut que
les nouveaux convertis avaient peu d'influence sur leur culture lorsqu’ils travaillaient,
vivaient, se mariaient et élevaient leurs enfants dans leur communauté chrétienne
occidentalisée. Leurs vies spirituelles ont été centrées autour des bâtiments et des pasteurs
professionnels. Les églises dans la nation ont été divisées par des conseils de mission de
dénominations qui les sponsorisaient...certains parleraient d’une situation très normale !
Après 100 ans de travail par plusieurs sociétés de mission dans cette nation de 160 millions
de personnes, le nombre de croyants baptisés s'est élevé à environ 100,000 et la
croissance s'est arrêtée.
Il y a environ quinze ans, deux jeunes hommes de cette culture sont venus à Jésus et ont
pris quelques engagements simples. Ils ne changeraient pas leurs noms ni leur tenue. Ils ne
s'identifieraient pas aux communautés chrétiennes occidentalisées existantes. Ils
chercheraient à respecter leur culture et à utiliser des éléments de la vérité pour construire
un pont entre leur culture et Jésus.
Ils ont constaté qu'il y avait des versets dans le Coran qui parlaient de Jésus. La sourate Al
Imran (l chapitre 3, versets 42-54) parle de Jésus étant né d'une vierge, faisant des miracles,
étant vertueux, venant de Dieu et revenant à Dieu. Un autre verset donne l'ordre au fidèle
de lire l’Ancien et le Nouveau Testament avant de lire d’autre livre. Leur tradition
Musulmane parle de 4 livres qui étaient nécessaires pour la foi, le Coran, le Hadith, l'Ancien
testament et le Nouveau testament. Ils ont constaté qu'en demandant de lire le Coran
ensemble et en posant des questions sur ces passages, beaucoup d'hommes de paix se
sont avancés pour poser plus de questions, demander des Nouveaux Testaments, les
inviter chez eux pour leur demander comment devenir des disciples de Jésus par le
baptême.
16
Kevin Greeson, The Camel Training Manual, www.churchplantingmovements.com
36
Quand on leur demandait ce qu'ils pensaient de Mohammed, ils ont cité le Coran où
Mohammed dit qu'il est seulement un chercheur de la vérité et celui qui la montre. Quand
on leur a demandé pour Jésus, ils ont montré le verset qui parle du jour où Jésus retournera
à Dieu. Le Coran déclare que Jésus n'est jamais mort par contraste avec Mohammed qui
est vraiment mort. Aucun commentaire de plus n’est nécessaire! Ils ont évité la controverse
à laquelle ils s’attendaient et ont utilisé le respect dans la culture pour le Coran et ont
permis au Coran de parler.
Les communautés de disciples ont été formées dans les maisons, les magasins de thé, les
lieux d'affaires et de travail. Quand on a parlé à certains croyants traditionnels de ce
mouvement, ils l'ont rejeté comme étant impossible. Ils ont dit que ces nouveaux disciples
ne garderaient pas leur foi, que c'était trop difficile pour eux de vivre à l'extérieur de la
protection de la communauté chrétienne. Oui, certains de ces nouveaux croyants furent
martyrisés pour leur foi mais ce mouvement a dépassé maintenant plus d'un million de
croyants baptisés et continue sa croissance. Quand on le compare aux mouvements
missionnaires traditionnels, il a fait dix fois plus de disciples en un dixième de temps! [7]
C’est une façon radicalement différente de faire les choses comparé à celle des
missionnaires qui avaient tant sacrifié pour démarrer le Royaume dans cette nation. Oui, les
missionnaires confessionnels étaient engagés, se sont sacrifiés et ont travaillé dur mais ils
ont apporté leurs bourses, leurs sacs et ils ont gardé leurs sandales. Il est toujours difficile
pour beaucoup d'entre eux de croire que Dieu pourrait agir dans cette nation sans leur
direction et sans leur paradigme.
E/ SALUTATIONS ET BUTS
Pourquoi ne devrions-nous pas “ saluer quelqu'un en chemin” ? Cela semble hostile
et antirelationnel. Cela semble avoir un effet contraire puisque notre travail est de
rencontrer des gens et de chercher des personnes de paix.
“ Après cela, le Seigneur désigna encore soixante-dix autres disciples, et il les envoya deux
à deux devant lui dans toutes les villes et dans tous les lieux où lui-même devait aller.” Luc
10:1
Ces soixante-dix ne devaient pas errer dans n'importe quel village, mais seulement là où
Jésus était sur le point d'aller! Jésus avait un plan stratégique et ils devaient y participer.
Jésus faisait bien comprendre qu'Il faisait seulement ce qu'Il avait vu le Père faire (Jean
5:19) et disait seulement ce qu'Il avait entendu le Père dire (Jean 6:26). Il a servi parce qu’il
avait une relation profonde avec Son Père. Il ne répondait pas seulement au besoin humain.
Oui, quel que soit ce que nous faisons pour le plus petit c’est quelque chose que l’on fait
pour Jésus. Oui, Matthieu 25 et Esaïe 58 sont des ancres et des normes dans tout ce que
nous faisons, mais beaucoup de gens en Israël n'ont pas été guéris par Jésus. Il y avait
beaucoup de morts qui n'ont pas été ressuscités. Beaucoup d’affamés n’ont pas été nourris.
Jésus a marché par la réalité des besoins humains en accord avec Son Père. Il y avait
beaucoup de villages Samaritains dans lesquels Il n'est pas allé mais Il est allé dans un
village alors qu’Il se nourrissait de la volonté de Son Père (Jean 4:34).
Le besoin humain peut être irrésistible, et nous consumer entièrement. Si notre réponse est
fondée uniquement sur le besoin, nous allons nous user, nous deviendrons furieux envers
37
tous ceux qui ne voient pas ce que nous voyons et nous serons ensuite furieux contre Dieu
de ne pas nous donner plus de ressources. Nous n’allons pas errer sur la route en essayant
de rencontrer chaque besoin. Nous ne sommes pas Jéhovah Jireh. Nous devons connaître
ce que Dieu dit, voir ce que Dieu fait et marcher avec Lui à travers cela. Ce n'est pas votre
monde et ce n'est pas votre église ! C'est le monde du Père et c'est l'église de Jésus Christ.
“ Car nous travaillons ensemble au service de Dieu, et vous, vous êtes le champ qu'il
cultive. Ou encore: vous êtes l'édifice qu'il construit. Conformément à la mission que Dieu,
dans sa grâce, m'a confiée, j'ai posé chez vous le fondement comme un sage architecte. A
présent, quelqu'un d'autre bâtit sur ce fondement. Seulement, que chacun prenne garde à
la manière dont il bâtit.” 2 Corinthiens 3:9-10 (La Bible du Semeur)
Paul savait qu'il était ouvrier avec Dieu et que, comme un sage architecte, il connaissait les
restrictions qu'il devait faire. Il a posé les fondations et a permis à d'autres d'en tirer parti !
C'est le champ de Dieu et c'est le bâtiment de Dieu. Vous ne pouvez pas tout faire. Gardez
votre attention sur la grâce que vous avez reçue pour faire et bien faire cette chose.
L’important n'est pas le besoin humain et le bien-être de l'homme. C'est de l'humanisme.
L’important est Dieu et Sa gloire. C’est cela suivre Jésus.
Questions fréquemment posées
1/Quand les croyants marchent dans la culture comme vous le décrivez n’y a-t-il pas
danger de syncrétisme, le mélange de choses de cette culture et du système de
conviction avec les choses du Nouveau Testament ?
Oui, c'est toujours un danger. Pourtant, nous sommes très forts pour voir des choses d'une
autre culture qui peut ne pas être vertueuse quand elle est mélangée avec l'Évangile du
Royaume, mais nous sommes très mauvais pour voir notre propre syncrétisme (un mélange
d'éléments pris dans différentes croyances).
Certains de l'ouest peuvent être dérangés si un croyant d’origine Musulmane prie cinq fois
par jour ou garde le jeune Musulman même si ce croyant prie clairement Jésus, en
regardant à Jésus pour toutes les choses et en risquant sa vie. Pourtant, je suis beaucoup
plus interpellé par la façon dont le matérialisme occidental, l'égoïsme et l'avarice sont entrés
dans la vie de tant de gens et qui ont fait d’une grande partie de l'église un culte de la
prospérité. Je suis beaucoup plus dérangé par le nombre de gens qui ont accepté
d'accentuer notre culture sur le don, la personnalité, la célébrité et le privilège et ont
transformé des sections entières de l'église en cultes de la personnalité. Nous avons
baptisé l'avarice un désir pieux et des styles de vie intéressés, bénédiction de Dieu.
2/ Si vous ne prenez pas d'argent, comment pouvez-vous faire des œuvres de
clémence et aider les pauvres ? Cela ne fait-il pas partie de notre tâche ?
Oui, nous levons des fonds pour deux buts fondamentaux, celui d’envoyer des équipes
apostoliques dans de nouvelles régions et celui d’aider les pauvres. Cela fait partie de notre
tâche.
Pourtant, la question est comment réalisons-nous cette tâche ? A votre avis quelle est la
meilleure façon d'aider des orphelins dans une société de fermiers du village ? Devriez38
vous construire des institutions de style occidental aux normes occidentales qui exigent le
financement occidental en cours et l'expertise pour fonctionner ou devriez-vous aider des
familles locales et les former à prendre des orphelins ? Dans l'orphelinat occidental ils
auraient des douches chaudes et des toilettes avec chasse d'eau pendant que dans les
maisons locales il n'y aurait aucune plomberie intérieure. Qu'est-ce qui serait le meilleur ?
L'institution de style occidentale demande beaucoup d'argent et peut aider seulement très
peu d'orphelins dans la population. Elle exige beaucoup d'expertises et est ainsi difficile à
multiplier. Les gens du pays ne peuvent pas la diriger ou la multiplier comme un moyen
pour soigner les orphelins dans leurs villages et leurs villes. C’est trop compliqué et cela
demande des ressources qu'ils n'ont pas. De telles institutions renforcent la pauvreté,
l'incapacité et la dépendance de la population locale. Ils font aussi des enfants qui ne
peuvent pas vivre dans leurs communautés locales ; qui veulent maintenant des styles de
vie occidentaux et des moyens.
Et si nous aidions les familles locales à prendre soin de leurs propres enfants et de leurs
orphelins dans leurs propres maisons ? A quoi cela ressemblerait-t-il ? Cela pourrait
ressembler exactement à ce que certains amis font au Kenya quand ils ont aidé une famille
locale avec les dons de bicyclettes pour qu'ils puissent gagner de l'argent comme
“ bicyclette taxis ” et emmener vingt gamins. Les enfants vivent comme n'importe quel
enfant dans cette culture et le modèle est simple et multipliable dans la culture. Ce modèle
donne un peu d'espoir de fournir vraiment des maisons à tous les orphelins de cette culture
puisqu'il peut être multiplié avec les ressources locales. Ce modèle permet de libérer la
créativité, l’initiative et crée l'indépendance.
Nous ne pourrions jamais construire ou avoir le personnel pour qu’il y ait assez
d'orphelinats de style occidental pour répondre à un besoin, alors pourquoi continuons-nous
à faire des projets si coûteux avec une expertise intensive ? Ils nous font nous sentir bien.
Ils nous font nous sentir puissants. Et oui, cette dynamique change, mais il y a toujours des
longues façons d'entrer dans beaucoup de régions. Nous devons penser local, simple,
multipliable, créatif, durable et autonome.
3/Que faites-vous des besoins auquel vous ne pouvez pas répondre ?
Espérez-vous que Dieu voie des besoins encore plus profondément que vous ? Priez-vous
pour des ouvriers pour ce champ ? Priez-vous pour la multiplication de ressources limitées ?
Priez-vous pour de nouvelles idées créatrices afin de résoudre de vieux problèmes ?
Cherchez-vous des associations stratégiques avec ceux qui ont différent appels, des dons
et des ressources ? Ouvrez-vous des portes pour eux ? Ou limitez-vous Dieu à ce que vous
pouvez faire ?
Le Brésil a un grand problème avec les enfants de la rue. Ces gamins se droguent,
reniflent de la colle et volent pour vivre. Dans quelques cas on a su que la police locale leur
tire dessus comme des chiens égarés. Nous avons des amis qui créent des maisons pour
ces orphelins en construisant des maisons où 10 ou 12 enfants peuvent vivre avec une
mère et un père adoptif. Leurs maisons sont magnifiques mais des milliers de gamins
restent dans les rues. Une association d'églises au Brésil a demandé au gouvernement de
faire quelque chose des enfants de la rue. Est-ce vraiment la responsabilité du
39
gouvernement ? Notre ami nous a dit que si chacun des chefs d'églises évangéliques au
Brésil adopterait un enfant, il n'y aurait plus aucun enfant dans les rues.
Êtes-vous confronté à des besoins auquel vous ne pouvez pas répondre ? Prenez le
conseil de Mère Teresa, "Commencez avec ce qui est à vos pieds." Faites ce que vous
pouvez faire, ne vous concentrez pas sûr ce que vous ne pouvez pas faire et ne regardez
pas ce que les autres ne font pas.
4/ Comment savez-vous où Dieu vous envoie ? Jésus leur a donné des villes où Il
allait passer. Comment savoir où nous devons aller ?
Nous devons écouter et agir. C'est la raison pour laquelle la fondation de l'église est les
prophètes et les apôtres. Nous pouvons avoir beaucoup de bonnes idées mais écoutonsnous vraiment ? Reconnaissons-nous la langue des rêves et des visions comme Pierre
dans Actes 10 ou Paul dans Actes 16 ? Reconnaissons-nous les ouvertures relationnelles
et les rendez-vous divins comme Paul dans Actes 18:1-3 ?
Écoutons-nous les désirs à long terme de nos cœurs ? Qu’est-ce que Dieu a placé en
vous ? De quoi rêvez-vous, que priez-vous, à quoi pensez-vous ? Dans quel but avez-vous
la foi et la grâce ? Etes-vous êtes disposés à commencer là où vous êtes ?
40
Chapitre Cinq : VOTRE PAIX ET L'HOMME DE PAIX
Lorsque vous entrerez dans une maison, dites d’abord : «Que la paix soit sur cette
maison[a].» Si un homme de paix y habite, votre paix reposera sur lui. Si ce n'est pas le cas,
elle reviendra à vous. Luc 10:5-6 (semeur)
A/ - LA PAIX SOIT AVEC VOUS !
La salutation standard à travers une grande partie de la culture Musulmane est “ Salam
Alaykoum!” qui se traduit par “la Paix soit avec vous.” La réponse est “Wa-Alaykoum Salam”,
“Et la paix soit avec vous.” C'est exactement ce que Jésus dit ici. Il est un homme oriental
dans une culture orientale.
Savez-vous que vous êtes un ambassadeur du Royaume qui amène la présence du Roi où
que vous alliez ? Connaissez-vous votre autorité d’ambassadeur pour procurer la paix du
Royaume ? Procurez-vous une paix qui reposera sur la maison ? Entrez-vous dans de
nouvelles situations avec la peur ou la paix ?
Ceux qui ne connaissent pas encore Jésus, estiment-ils que vous les aimez, que vous les
acceptez et que vous leur apportez la paix plutôt que la condamnation et la supériorité ? On
a appelé notre Maître “l'ami des pécheurs”. Avons-nous mérité le même nom ? Les
prostituées l'ont cherché parce qu'elles savaient qu'Il les acceptait et que Ses intentions
envers elles étaient vertueuses. Les percepteurs d'impôts étaient à l'aise avec Lui parce
qu'ils savaient qu'Il ne les condamnait pas.
La première priorité est de procurer la paix. Quelquefois nous prenons presque plaisir à la
confrontation, l'aliénation et nous suscitons le refus puisque cela nous permet de dire que
nous avons essayé de partager mais ils nous ont rejetés. L'esprit religieux est fier de la
persécution et de la confrontation des mots. Peut-être qu’ils rejettent nos méthodes et pas
Jésus ? La première tâche est de procurer la paix. La Vérité vous porte. Vous ne devez pas
porter la Vérité ! Reposez-vous dans Ses bras. Jésus, le Chemin, la Vérité et la Vie sont
venus comme un ami qui a désiré servir. Vous n'êtes pas le détenteur de la Vérité - la
Vérité vous défend. La paix soit avec vous !
B/-TROUVER UN FILS DE PAIX
On appelle cette personne “le fils de paix” parce qu'il y a des gens qui cherchent. Dieu a
travaillé leurs cœurs et nous devons découvrir où Dieu est en train de travailler. Comment
trouvons-nous une telle personne ?
Les frères qui ont mis au point les traces du Chameau, pouvaient entrer parfois dans une
mosquée et demander à lire le Coran avec les hommes qui se trouvaient là. Ils liraient la
Sourate de “la Femme” et commenceraient à poser des questions sur son sens. Leurs
questions ont été conçues pour produire plus de questions. Les questions qui en généraient
souvent d'autres, concernaient Jésus et le "Ningel", c'est à dire le Nouveau Testament. .
Cela pouvait arriver qu'on leur demande de revenir pour une autre conversation.
41
Quelquefois un homme les suivrait et leur demanderait de venir dans sa maison et de lui
apporter un Nouveau Testament. Ils pourraient avoir plusieurs conversations avec lui et être
ensuite invité à revenir et trouver la maison remplie de la famille proche et d'amis et qu'on
leur demande, “dites-leur maintenant tout ce que vous m'avez dit.”
Les visions et les rêves sont si communs parmi les chercheurs Musulmans17 Une façon
toute simple de commencer une conversation est de leur demander s'ils ont eu des rêves
ou des visions. S’ils ont eu une vision de Jésus, ils peuvent être très surpris par la question.
Ils seront même plus surpris si vous leur demandez si la vision concernait un homme habillé
de vêtements brillants vers lequel ils se sentaient étrangement attirés.
Si vous trouvez vraiment un fils de paix, votre paix reposera sur la maison. Sinon, votre paix
reviendra à vous lorsque vous continuerez votre route. Cette onction, cette présence de
l'Esprit Saint, cette paix est puissante ainsi qu'une grande partie du témoignage que vous
portez. Si vous trouvez vraiment un fils de paix, il reconnaîtra la paix que vous lui procurez
et ce sera une grande partie de son cœur et de sa maison qu'il ouvrira pour vous. Oui, il y a
quelques techniques de personnes impliqués et oui, nous devons être sages mais cela ne
marche pas à cause de la technique des gens ni de la formation.
Ca marche parce que Dieu travaille en eux à travers vous et Jésus appelle cette dynamique
une dynamique de paix. Quel travail puissant de Dieu pour apporter la paix dans les cœurs
où il y aurait naturellement la division ou même la haine.
Une personne de paix peut être le premier converti dans un groupe du village ou un groupe
social. Leur témoignage peut être spectaculaire et permettre au village ou au groupe de
recevoir Jésus. C'est ce qui est arrivé avec la femme au puits dans Jean 4 et le
démoniaque dans Marc 5:19.
Une personne de paix peut être celle qui a le plus d'influence dans leur contexte social. Il y
a beaucoup de témoignages venant d'Afrique du Nord de chefs Musulmans devenant des
disciples de Jésus et qui conduisent ensuite les membres de leur mosquée à devenir des
disciples de Jésus à leur tour.
Cette personne influente de paix fait partie de l'histoire de Pierre et de la maison de
Corneilles dans Actes 10 aussi bien que dans l'histoire de Paul et Silas Actes 16 avec la
conversion du geôlier de Philippes. Dans ces deux cas “lui et toute sa famille furent
baptisés”.
La personne de paix peut être le premier converti mais votre but devrait être de voir d'affilée
la famille toute entière baptisée. Nous sommes souvent trop rapides pour baptiser et ainsi
séparer un membre de sa famille. Vous feriez mieux de chercher une étude pour explorer la
Bible avec la famille entière et les mener eux tous à devenir des disciples de Jésus et à les
baptiser en groupe. Ainsi la célébration du baptême est aussi la célébration du fondement
de l'église.
17
Jim Rutz, Mega Shift, Colorado Springs, Colorado, Empowerment Press, 2005, page 79
42
Questions fréquemment posées
Qui est cet Homme de Paix dans la Culture Urbaine Occidentale ?
Nous avons eu plusieurs conversations au sujet de trouver une personne de paix dans les
cultures urbaines ou occidentales. Le contexte de Luc 10 est clairement oriental et rural où
trois générations et familles de plusieurs frères ou sœurs plus leurs domestiques pourraient
former une maison de vingt à quarante membres. Vivre parmi eux et apprendre à la
personne de paix à devenir le pasteur/aîné de leur famille et de leurs amis et les voir se
multiplier au travers des modèles familiaux est ce qui arrive en ce moment dans beaucoup
de cultures du tiers-monde et ces modèles alimentent l'église rapidement en multipliant les
mouvements d'implantation d'église.
Comment appliquons-nous ces principes de Luc 10 dans le monde occidental ou urbain où
l'individualisme est la norme et les rapports de famille étendue sont inexistants ?
L'enseignement de Jésus dans Luc 10 peut-il se prolonger dans toutes les limites
culturelles ? Bien sûr - c'est de Jésus que nous parlons! En occident "les familles", les gens
avec qui nous passons la plupart du temps, reflètent différentes sortes de groupes d'intérêt.
Le problème n'est pas avec la moisson. Vous attendez-vous toujours à ce que la moisson
vienne à vous ? Souvenez-vous que Jésus n'a jamais dit qu'elle viendrait ! Il nous a
commandé de prier pour des ouvriers qui iraient et il vous enverra comme la réponse à vos
propres prières. Voici certains exemples occidentaux contemporains :
Le chef d'équipe d'un ministère à multiples facettes en Angleterre a rejoint le club de cricket
local et était impliqué dans tous les aspects du club. Le résultat ? Plusieurs membres du
club ont été baptisés comme disciples de Jésus.
Une amie en Allemagne a entendu une instruction claire d'aller à son pub local. “Seigneur,
je ne suis jamais allé dans un pub de ma vie et pourquoi maintenant ?” Elle y est allée et a
été amenée à rejoindre une table de plusieurs dames qui étaient des chercheuses de
spiritisme ésotérique rassemblées pour leur discussion hebdomadaire. Elles l'ont acceptée
dans leur conversation. Après quelques semaines passées à les écouter et à leur répondre
doucement à quelques questions elles l'ont invitée à prendre une soirée entière pour
partager sa relation avec Jésus. Elle l’a fait dans cette maison de paix très intéressante.
S’en est suivit un Barbecue avec les maris et ils ont appris qu'un des maris avait lu la Bible
et s'était demandé “quelqu'un pourrait-il m'aider à la comprendre ?”
Un autre ami allemand a commencé à traîner dans un parc local avec les sans-abri, les
punks et d’autres marginaux. Le résultat ? Plusieurs disciples de Jésus baptisés et une
communauté de Jésus dans le parc. Un des hommes, dans une enfance atroce, avait été
abusé et vivait dans la rue depuis 15 ans.
Voulez-vous être un pasteur ? Pourquoi ne pas devenir le pasteur (plus précisément,
l'entraîneur) de l'équipe sportive de votre fils ? Un bon ami l'a fait et a rencontré un papa
vers lequel il se sentait attiré. À un moment donné le papa a arrêté de se présenter aux
entraînements de son fils et aux matches. Mon ami a continué à l’appeler, mais le papa ne
décrochait jamais jusqu'à la veille de Noël où il a décroché et a commencé à dire qu’il était
43
dans le désespoir total et prêt à se suicider. Ce fut le premier de beaucoup d’échanges et
maintenant ce papa et sa femme sont devenus des disciples de Jésus.
Nous avons rencontré Peter à Douchanbé, au Tadjikistan, qui fut un des premiers à faire un
ministère là-bas. Il faisait de la publicité de cours de deltaplane avec l'équipement fourni
gratuitement. Des jeunes aimaient l'aventure et voulaient tellement faire ce truc-là et
n'importe où, mais ils avaient peu de ressources et encore moins d'occasions. Peter a créé
sa propre maison de paix en deltaplane parmi les jeunes hommes.
À New York il y a un mouvement dans la culture hispanophone qui passe par ce qu'ils
appellent “les groupes de contact”. Les individus qui sont enthousiastes à propos de Jésus
invitent des amis, une famille et des collègues chez eux ou à un restaurant où il y a de la
nourriture, un film, un partage et la prière pour les malades. Alors que les gens viennent à
Jésus les groupes de contact peuvent devenir des églises de maison et de nouveaux
groupes de contact sont formés.
Parmi les meilleures introductions a l’implantation simple d’église en milieu urbain il y a celle
de Neil Cole l’Église Organique : faire croître l’église où la vie jaillit, Wiley Press, 2005.
Dans les cadres urbains et occidentaux la maison de paix a tendance à être un groupe
social ou un groupe d'intérêt. Ces groupes peuvent varier des hommes d'affaires riches aux
immigrants récents. L'Esprit Saint est la personne la plus créatrice dans l'univers - pourquoi
une grande partie de l'église semble sans imagination créatrice ? Demandez-lui. Rêvez
avec Lui. Marchez dans l'aventure de la foi et de l'amour avec Lui.
Trouvez votre personne de paix.
Votre destinée est là où est votre moisson.
Votre moisson est là où est votre destinée !
44
Chapitre 6 : AUTORISÉ A MANGER ET A BOIRE
“ Si un homme de paix y habite, votre paix reposera sur lui. Si ce n'est pas le cas, elle
reviendra à vous. Restez dans cette maison-là, prenez la nourriture et la boisson que l'on
vous donnera, car «l'ouvrier mérite son salaire». Ne passez pas d'une maison à l'autre pour
demander l'hospitalité.” Luc 10:6-7
A/-L’INTÉGRITÉ RELATIONNELLE ET LA MULTIPLICATION
Dès que vous trouvez votre maison de paix - séjournez-y. Ou comme Peterson dit dans le
Message, “n’allez pas de maison en maison pour chercher le meilleur cuisinier de la ville.”
Dès que vous trouvez une maison de paix, honorez cette maison. Démontrez une intégrité
relationnelle, une fidélité et une amitié. Si Dieu vous a menés là, outrepassez n'importe
quels malentendus et difficultés et séjournez-y. Faites que ça marche.
L'ordre de rester a un lien avec l'ordre de Jésus de faire des disciples, pour former tout le
monde à obéir aux choses que Jésus a ordonnées. Nous ne comptons pas les cartes de
décision. Votre rapport avec cette maison de paix n'est pas un événement dans le temps.
C'est du long terme ! Vous restez dans la maison, maintenez des relations amicales et ne
les quittez pas jusqu'à ce que l'apprentissage du disciple soit fait et ensuite vous
entretiendrez toujours cette relation d'amitié. Vous leur apprenez à être le pasteur de leur
famille et de leurs amis dans leur propre maison. Un nouvel ami peut être à l’aise quand il
vient chez vous, mais pas sa famille ni ses amis. Vous ne voulez pas vous rassembler pour
être tout seul. Vous voulez aller dans de nouvelles maisons et apprendre à votre homme de
paix à faire de même. Vous voulez la multiplication. Par vous-même vous ne pouvez voir la
croissance que par l’addition, mais quand vos disciples font de même, alors vous
commencez à voir la croissance par la multiplication.
A la quatrième génération on ne contrôle plus. La clé c’est de multiplier des rapports de
qualité. Jésus avait douze disciples et il est resté avec eux pendant trois ans. Il a continué à
renvoyer les foules, surtout quand ils ont voulu le faire le roi. Il a déversé Sa vie dans les
douze. Il n'a pas ajouté aux douze puisqu’Il ne voulait pas diluer la qualité des relations qu'Il
avait avec eux. J'ai entendu beaucoup de témoignages d'amitié intime, joyeuse, appréciée
par les gens alors qu’ils commençaient une église dans la maison de quelqu'un. Ils ont
grandi et ont bientôt estimé qu'ils avaient besoin d'un bâtiment et alors qu’ils grandissaient,
ils ont perdu la qualité de ces premières relations. Au lieu des amitiés, sont venu des
programmes et alors qu’ils réussissaient numériquement, ils ont perdu leur premier amour.
C'est le résultat de la croissance par l'addition.
Jésus n'a pas dilué la qualité des relations en permettant à d'autres de venir dans le groupe
des douze. Vous pouvez facilement imaginer que d'autres ont voulu se joindre à eux mais Il
ne leur a pas permis. Si chacun des douze avait alors eu ses propres groupes de disciples,
ces groupes auraient pu apprécier la même qualité de relations. La croissance est par la
multiplication et par la libération de nouvelles générations de disciples. Ce n'est pas un
système de vente pyramidale, mais l'expression naturelle d’une vie relationnelle en bonne
santé.
45
C’est un travail à long terme, discret et relationnel. Ce n'est pas rapide, basé sur des
événements et des programmes. Ces derniers ne produisent pas de disciples. Seuls les
disciples produisent des disciples
B. MANGER, BOIRE ET ACCEPTATION OU APPARTENANCE, CONDUITE ET
CONVICTION
Nous avons trouvé que chaque culture est la même d'une certaine façon. Quand vous
mangez avec de nouveaux amis ils sont toujours inquiets de savoir si vous appréciez leurs
aliments. Pourquoi ? Si vous appréciez leur nourriture, vous montrez l'acceptation et le
plaisir de leur culture, ce qu’ils aiment et ce qu’ils détestent, que vous acceptez leurs
cadeaux et, finalement, que vous les acceptez.
Cet ordre de manger et de boire, “ prenez la nourriture et la boisson que l'on vous donnera ”
est un ordre très fort dans une culture juive conservatrice qui interdisait de manger
beaucoup de choses considérées comme étant "impures". Mangez ce qui est mis devant
vous ? C'était une division culturelle pour laquelle Pierre avait eu besoin d'un rêve très fort
répété trois fois pour le comprendre et l’accepter. À cause de ce rêve il était prêt à manger
des aliments impures avec des Gentils impurs dans la maison de Corneille (Actes 10) et
défendre ensuite cette décision devant les autres apôtres dans Actes 11.
Remarquez l'ordre dans Luc 10 : 7-9... Nous devons manger, servir et déclarer ensuite le
Royaume. Manger montre l'acceptation et dans la culture de ce temps-là, c'était encore plus
fort. Rompre le pain avec quelqu’un d’autre signifiait que vous vous engagiez à être son ami
pour la vie. Jésus répète l’ordre de manger deux fois. Puis nous devons servir et ensuite
nous devons déclarer que "le Royaume des cieux s'est approché de vous.”
Permettez-nous de le dire autrement, d'abord l'appartenance, l'amitié et la communauté,
ensuite le comportement, le service, répondre aux besoins et enfin partager vos convictions,
la vérité et communiquer les choses du Royaume, le comportement et les convictions. La
plupart des gens de la communauté évangélique traditionnelle ont inversé ces trois choses.
Nous avons eu tendance à demander aux gens d’approuver d'abord notre version de la
vérité, de croire ce que nous croyons et de se comporter ensuite comme nous et en
échange, s'ils le font, alors nous les accepterons- ils pourront faire partie de nous. Notre
acceptation est la récompense que nous donnons aux d'autres pour avoir cru comme nous
et s’être comporter comme nous le voulions.
Jésus n'a pas fait comme ça. Il est allé dans la maison de Zachée (Luc 19) et à cause de
cette acceptation et de cette amitié, Zachée a reçu la conviction et la grâce de changer son
comportement.
La première exigence pour être un bon apôtre n'est pas seulement une longue formation
théorique, mais quelqu'un qui est capable d'apprécier toutes sortes de gens et qui est
capable de manger et de boire avec eux!
Comment est votre programme de formation ?
46
C. ÊTRE DIGNE DE SALAIRE ET AUTRES PROBLEMES DE RESPONSABILITÉ
Parler d'argent dans une culture simple, dans un groupe économique et dans une langue
est assez difficile, mais quand vous y ajoutez les différences culturelles, économiques et
linguistiques, vous avez un vrai problème. Alors que nous cherchons à construire des
relations interculturelles aucune question n'a créé autant de problèmes que la gestion des
finances.
Jésus nous donne un aperçu sur la façon d’éviter ces problèmes. Il dit qu’en tant qu’envoyé,
vous dépendez de l'hospitalité de la maison de paix. Vous, en tant qu'ouvrier, êtes digne de
vos salaires. C'est une affaire de responsabilité et si on n'accepte pas cette responsabilité
dès le début on ne l’acceptera probablement jamais après.
Quand quelqu'un qui a plus de ressources vient vers quelqu'un qui en a moins, il arrive
souvent que ceux qui en ont moins soient à la charge de ceux qui en ont plus. La
dépendance détruit l'intégrité, l'honneur personnel et le respect de soi. Nous ne devons pas
créer des relations de dépendance. Dans Jean 15, Jésus a regardé Ses douze disciples et
les a appelés amis. Nous ne voulons pas travailler avec des esclaves ou en être un. Nous
ne voulons pas être des projets. Nous voulons être des amis et être traités comme des amis.
Cependant, les amis ne veulent pas être un fardeau ou prendre la nourriture des enfants
des autres. Les amis se sacrifient les uns pour les autres et un tel sacrifice est un honneur
dans chaque culture. Un test de la maison de paix est le test de l'hospitalité - y aura-t-il une
personne de paix ? Vont-ils prendre la responsabilité de prendre soin de celui qui est
envoyé, de leur propre famille et de leurs amis. Sont-ils des gens responsables et
généreux ?
Pour Jésus, il est très clair que la provision quotidienne est la seule responsabilité de la
maison de paix envers l’envoyé. Cela contraste avec la religion qui opprime toujours les
masses et prend d'eux. La religion construit ses temples et donne des bureaux, des
voitures, des maisons et des terrains à ces prêtres. Que les gens soient riches ou pauvres
ils sont opprimés pour l'argent et on leur dits qu'ils seront maudits s'ils ne donnent pas et
bénis s'ils le font. La Vieille Église romaine vendait des indulgences pour avoir la
bénédiction dans la vie après la vie pendant que nous les modernes vendons des
bénédictions pour cette vie. La religion a toujours des bénédictions à vendre ! La religion a
toujours de la culpabilité et de la malédiction pour ceux qui n'achètent pas les bénédictions
en vente. La religion garde les gens dans la pauvreté. Par cette norme, une grande partie
de ce que l'on appelle l'église de Jésus Christ s'est transformée en culte de la prospérité et
n’est pas différente d'une autre religion.
Jésus a dit à Ses disciples qu'ils avaient reçus gratuitement et devaient ainsi donner
gratuitement. Le Royaume des cieux est donné gratuitement et reçu gratuitement. Ce que
nous utilisons pour les gagner est ce à quoi nous les gagnons. Gagnez-les avec le
Royaume ? Ils vivront dans le Royaume. Gagnez-les avec du riz ? Ils voudront de plus en
plus de riz. Si vous voyez les gens comme une source de gain et que vous les manipulez
pour avoir de l'argent, vous vous disqualifiez comme ministre du Royaume. Vous devenez
un faux apôtre.
47
L’argent est un grand problème ! Et oui, nous nous sentons souvent limités par le manque
de ressources. Pourtant, la croissance d'un mouvement ne dépend pas de l'argent. Tous
les mouvements commencent avec la foi, la passion, la vision, le sacrifice et peu d'argent.
Ce n'est pas l'argent qui motive. La passion, la foi et la vision motivent. C'est le cœur de
Dieu brûlant dans votre cœur qui motive ! Quand les mouvements échouent ce n'est pas à
cause d’un manque de finances. Beaucoup de mouvements arrivés à maturité ont des
terrains, des richesses, des bâtiments et un équipement mais ils échouent par absence de
vision, de foi, d'intégrité et de passion. Ils ont arrêté d'être des mouvements et sont devenus
des monuments à la gloire du passé. Dieu ne regarde pas tant à ce que vous avez dans
vos mains que ce que vous avez dans votre cœur. Les ressources coulent vers la vision et
la foi.
Une personne dira qu'elle ne peut pas y aller parce qu'elle n'a pas de voiture. Un autre
prend les transports en commun et utilise ce temps pour parler avec d'autres passagers et
trouve des gens de paix dans le bus. Un autre n'a pas d’argent pour s’acheter une voiture
ou pour prendre les transports en commun et donc il marche et en marchant trouve le
temps de prier et rencontre un autre piéton qui a faim de Jésus. Nos restrictions créent des
occasions pour que Dieu intervienne.
Si vous attendez plus d'argent avant d’obéir, vous n'obéirez jamais. Dieu n'est pas
impressionné par ce que vous dites que vous feriez, si vous aviez des ressources
abondantes. Il attend de voir ce que vous ferez avec ce que vous avez maintenant.
“ Car le règne de Dieu ne consiste pas à réglementer le manger et le boire, mais, par
l'Esprit Saint, à nous rendre justes et à nous donner la paix et la joie[a].Celui qui sert le
Christ de cette manière est agréable à Dieu et estimé des hommes.” Romains 14:17-18
Quand Jésus a publié l’ordre de faire des disciples, Il nous a ordonnés de faire quelque
chose pour laquelle chaque culture, chaque nation et chaque personne a exactement la
même quantité de ressource et de temps. Faire un disciple implique un investissement de
temps dans un individu pour le mener à un cœur pur, lui apprendre à dépendre de Jésus
qui vit en lui et lui apprendre à multiplier ce temps investi dans les autres. La seule
ressource nécessaire est le temps. Nous tous avons la même quantité de temps et la façon
dont nous dépensons cette ressource, qui est la plus précieuse de toute, montre ce à quoi
nos cœurs accordent vraiment de la valeur.
Mais comment pouvez-vous voyager sans argent ? Voyager sans argent est difficile, mais
arriver dans un autre village ou dans un autre pays ne dépend pas complètement des
finances. Si vous faites un disciple de la personne qui habite de l'autre côté de la rue et qu’il
fasse de même avec un membre de sa famille dans la ville limitrophe et qu’à son tour il
fasse de même, très bientôt vous pourrez avoir des disciples dans le pays d'à côté ! La
ressource primaire nécessaire est le temps ! Les relations qui vont se multiplier dépasseront
toutes les limites et les restrictions.
Si vous parlez dans un grand lieu de réunion à une grande foule de gens, qui est la
personne la plus importante dans la pièce ? C’est vous. C’est vous l’orateur. Dans chaque
culture, une telle personne ressent de l'honneur, de l'importance et peut même devenir
réputée pour son ministère public. Jésus était le meilleur de tous ceux qui ont vécu sur cette
terre pour attirer une foule mais nous lisons qu'Il a renvoyé les foules,
48
(Matthieu 14:22, 15:39, Marc 6:45, 8:9). Dans l'évangile de Jean Il a parlé si directement
du prix à payer pour le suivre que beaucoup de Ses disciples “ se retirèrent; et ne
marchèrent plus avec lui” (Jean 6:66). Jésus savait que le succès n'était pas dans les
foules. Un jour les foules voulaient le faire le roi et le jour suivant elles voulaient le tuer. Ce
que les hommes vous donnent, les hommes peuvent vous le reprendre.
En revanche, si vous parlez à un homme dans sa maison, qui est la personne la plus
importante dans la pièce ? Celui qui est devant vous. Vous êtes l'invité, vous êtes le
serviteur. La formation d’un disciple par le relationnel est que chaque personne sache que
Dieu l’aime assez pour lui envoyer son fils ou sa fille. Dieu aime tellement chaque personne
qu'Il n'envoie pas juste un message ou un livre ou un programme de télé, mais un fils ou
une fille.
Jésus a concentré Sa vie sur les douze. Le message de cette attention est que chacun
d'entre eux était important pour Dieu. C'est ce message qui est porté dans nos cœurs alors
que nous allons et investissons dans l’individu et les petits groupes. C'est l’un des
principaux messages de la formation d’un disciple à la manière de Jésus – tu es important
pour Dieu! Dieu désire avoir une communion avec toi et être ton ami. Et la principale façon
de communiquer ce message consiste en ce que vous investissez du temps dans les
relations avec les gens. Le faire c'est simplement être des imitateurs de Jésus.
L'autre facteur clé est que si les gens viennent à votre domicile et que vous vous occuper
d'eux, ils deviendront dépendants de vous. De plus, pendant qu'ils peuvent venir chez vous,
leur famille et leurs amis ne le peuvent pas. Ainsi, la croissance s'arrête au niveau d'une
génération. Alors que vous allez chez eux, c’est là où leur famille et leurs amis se sentiront
à l'aise de venir. Alors qu'une personne de paix prend la responsabilité de l'hospitalité, elle
saura assumer la responsabilité de sa famille et de ses amis et multiplier la prochaine
génération pour Jésus Christ. Aller dans une maison de paix est l'idée de génie de Jésus
pour éviter la création d'une dépendance et dégager les nouvelles générations de disciples
de la responsabilité
Questions fréquemment posées
1 / NE PARLEZ VOUS PAS CONTRE LES MINISTERES DE MASSE MEDIAS?
Oui, c'est vrai ! Jésus a parlé face à face à douze hommes et nous a demandé de le suivre
et de faire comme il a fait. Il a renvoyé les foules. Pourquoi croyons-nous faire
mieux ? Certaines croisades les plus importantes dans l'histoire ont eu lieu en Afrique
avec jusqu'à un million de décisions en une croisade. Le Nigeria a eu beaucoup de ces
grandes croisades et compte maintenant parmi les plus grandes églises dans le
monde. Dans le sud de la nation, bien que 80 % de la population pourrait prétendre être
chrétienne, le Nigéria n'en demeure pas moins une des sociétés les plus corrompues sur la
planète. Avant le génocide, la population rwandaise se prétendait chrétienne à 90 %,
pourtant les croyants qui allaient dans la même église se sont mutuellement tués à la
machette. Beaucoup ont signé des cartes de décision, mais peu ont été formés pour obéir
à tout ce que Jésus a commandé.
Les grandes foules pendant les croisades font qu’un évangéliste se sente bien et lui
permettent d'avoir d’énormes sommes d'argent mais le fruit est une catastrophe.
49
Pourquoi ? Nous ne faisons pas ce que Jésus nous a demandé. En fait les grandes foules,
les grandes estrades et les énormes sommes d'argent mises en jeu peuvent être l'unique
message d'un ministère et une affaire de position, de puissance, d'argent et de nombre de
gens. La position, la puissance, la richesse et les foules caractérisent une grande partie de
l'Église d'Afrique, mais pas l'intégrité ni la justice. Croire que c'est une question d'argent et
de pouvoir semble également signifier que tout moyen à cette fin est justifié. La BBC 18 avait
fait un sujet qui parlait de la politique Nigérienne et des chefs d'entreprises qui versaient
des millions pour construire certains des plus grands bâtiments d’églises dans le
monde. Ces chefs donnaient la dîme de ce qu'ils avaient volé afin que les autres 90 %
puisse être bénis !
Il semble si bon de parler à des milliers de foyers via la télévision mais si c’était si bien que
cela, pourquoi nous aurait-il demandé de faire des disciples et pourquoi ensuite nous auraitil montré comment le faire par sa relation avec les douze ? Le christianisme n'est pas
simplement un message à propos de Jésus. Le Christianisme c’est Jésus qui vit en vous et
qui chemine avec quelques uns. L'incarnation de Jésus est de continuer à travers nous
dans le monde. Les médias créent des pasteurs vedettes de cinéma et des styles de vie de
vedette de cinéma. Les medias poussent le ministère aux performances. Jésus a conçu le
ministère comme des relations qui se multiplient par le biais de la culture.
Le ministère des médias est en deux dimensions-les performances et l'argent, parler et
prendre. Le ministère de Jésus est en trois dimensions- la présence personnelle, l'intégrité
des caractères et des relations d'amour et de sincérité (sans aucune demande d'argent!).
2 / SOUHAITEZ-VOUS GARDER LES GENS DANS LA PAUVRETE ?
Non ! Bien qu'il soit vrai que plus l'argent provenant de l'extérieur coule dans une mission
de l'extérieur, moins il y a de résultat. Pourquoi ? Ce n'est pas parce que les gens du
deuxième et du tiers monde sont de pires gestionnaires que les occidentaux.
Il se peut qu’une mission qui murit arrive à gérer plus de fonds et gère des institutions
coûteuses comme des écoles et des hôpitaux. Toutefois, je pense que la raison
fondamentale est que plus l'argent provient de l'extérieur, plus les étrangers pensent qu'ils
ont le droit de contrôler ce que font les personnes qui reçoivent l'argent. Lorsqu'une
personne extérieure contrôle le processus de décision, ça tue la foi, la responsabilité et
l'initiative, en d'autres termes, le contrôle extérieur empêche Jésus de construire son église
à travers les croyants locaux.
La solution à ce problème n'est pas "le maintien des pauvres". La réponse est une foi
vivante en Jésus comme la source de toutes choses et une foi vivante dans l'esprit Saint,
comme l’esprit de sacrifice, de créativité et de multiplication. La solution consiste à habiliter
des amis pour créer et gérer leurs propres ressources. Cela peut impliquer le microcrédit et
de la formation d'entreprise.
Les pauvres dans le tiers monde ne sont pas pauvres parce qu'ils sont paresseux. Ils
travaillent très dur. La raison principale est la corruption systématique qui empêche un
juste retour sur leur travail.
18
http://news.bbc.co.uk/2/hi/africa/8219131.stm
50
Dans le passé, nous avons essayé de nous associer avec des amis occidentaux avec
lesquels nous pensions partager une vision et des valeurs similaires. Cependant, lorsque
nous avons eu un conflit, leur pression sur moi était, "Pourquoi ne pouvez-vous pas tout
simplement leur dire (à l'équipe d’Asie centrale) quoi faire?" Ils croyaient que, puisque
j’apportais un soutien financier a l'équipe (principalement pour les voyages et les actes de
pitié), que je devrais être en mesure de leur dire quoi faire et ils auraient dû le faire sous
peine de perdre ce soutien.
Ma réponse était que je ne pouvais pas le faire car je ne fonctionne pas avec des esclaves
ou des subordonnés, mais avec des partenaires et des amis. Mes amis en Asie centrale
doivent prendre des décisions et vivre avec. Nous sommes d'accord sur la vision-qui est
notre discipline. Nous sommes d'accord sur la stratégie - si elle n'est pas adaptée à la
vision, nous ne l’appliquons pas. Nous nous engageons chacun envers les autres comme
des amis et des partenaires. Ma responsabilité consiste à donner un conseil, qu’il soit sage
ou stupide, mais en fin de compte, ils devront faire ce qu'ils sentent que Jésus leur
demande de faire. Parfois j'ai appuyé des décisions que j'ai senti n'être pas sage. Toutefois,
dans la plupart des cas l’expérience a prouvé que mes amis ont été sages. D’autres fois
également, j'ai soutenu des décisions qui se sont avéré très malavisé et nous avons
supporté ensemble les conséquences.
L'amitié et le partenariat sont beaucoup plus importants que de vous protéger de certaines
souffrances, si le prix de cette protection est le commandement et le contrôle.
51
Chapitre 7 : LA DÉMONSTRATION ET LA DÉCLARATION DU ROYAUME
«Guérissez les malades, et dites, 'le Royaume de Dieu est venu près de vous.» Luc 10: 9.
"Voici, je vous donne le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et sur toute la
puissance de l'ennemi et rien ne pourras vous nuire. Luc 10 : 19.
A / GUERISSEZ LES MALADES ET DEMONTREZ LE ROYAUME DE DIEU !
Une grande partie du monde chrétien est composé de paroles, de livres, d'émissions de
télévision, de radio, de prédications, de CD, de DVD et à certains égards, tout cela semble
approprié puisque nous sommes des communicateurs de bonnes nouvelles. Nous devons
"sanctifiez le Seigneur dans nos cœurs, et être toujours prêts à répondre avec douceur et
avec respect à quiconque nous demande raison de l'espérance qui est en nous;"
(1 Pierre 3:15). Nous devons étudier, comprendre et être prêt à témoigner du Seigneur qui
est sanctifié dans nos cœurs ! Toutefois, Paul déclare aux Corinthiens
(1 Corinthiens 4:20) «Car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en
puissance.» Cette référence dans le contexte nous parle de son autorité morale pour
persuader mais il veut montrer un énorme problème. Nous ne pouvons pas convaincre les
gens de la réalité du Royaume par des paroles seulement et Jésus ne s'attend pas à ce
que nous le faisions.
Il nous a commandé de guérir les malades et de déclarer seulement le Royaume lorsque
nous avions tout d'abord démontré sa puissance et sa présence. Cette manifestation
devrait avoir lieu dans la maison de la personne de paix. Ca ne devrait pas avoir lieu dans
une croisade spéciale avec un évangéliste spécial pendant qu’une chorale chanterait et
créerait la bonne atmosphère. L'onction ne dépend pas de la sensation créée par des
musiciens professionnels chantant pendant une heure. L'onction ne descend pas. Pouvezvous imaginer Jésus refusant de prier pour des personnes tant que Pierre n’aurait pas
conduit une heure d’adoration et déclaré à la foule que l'esprit Saint soit venu ? L'onction
est l'expression de la puissance et la présence de l'esprit Saint, demeurant en vous et
reposant sur vous. Nous devons relire Luc 4:18-21 ! Nous ne sommes plus dans
l'ancienne Alliance où l'onction venait et se mettait sur des personnes particulières.
Votre corps est le temple de l'esprit Saint. L'onction ne vient pas pour partir. Elle vient pour
rester. Nous sommes l'habitation de Dieu, pas un lieu de visite.
Le problème avec les mots, c’est que n'importe qui peut dire des choses agréables, citer
des passages de l’écriture qui semblent spirituels et même en citant les écritures, ils
peuvent aussi parler de leur propre chef. Vous pouvez faire semblant avec des mots, et
vous pouvez manipuler les foules avec des exposés émotionnels et dynamiques. Le défi de
prier avec une ou deux personnes malades ou démonisés dans une salle et sans
dynamique de foule, c’est que vous ne pouvez pas faire semblant. Ils ne connaissent pas
encore Jésus. Ils ne vous connaissent pas non plus. Soit ils sont guéris et délivrés ou soit
ils ne le sont pas. Soit vous connaissez Jésus et l'esprit Saint qui demeure en vous ou soit
vous ne les connaissez pas.
Cela ne repose pas sur le nombre de versets que vous citez, ou combien vous semblez
spirituel lorsque vous priez ou la force de votre cri. (Vous vous sentiriez tellement stupide si
vous vous trouviez en train de crier et de sauter dans une cuisine chez quelqu'un) ! Les
52
gens sont guéris à cause de notre humble dépendance au Saint-Esprit qui demeure en
nous et de la simple foi dans sa capacité à les aimer et à les guérir.
Le besoin humain nous met nu devant Dieu. Amenons-nous le Royaume ou pas ?
Pouvons-nous démontrer le Royaume ou pas ? Aimons-nous les gens ou pas ?
L’esprit Saint est-il vraiment sur nous ou pas ?
Guérir les malades signifie aussi servir simplement les gens de façon pratique. Un vieux
dicton dit, "les gens ne prennent pas garde à ce que vous croyez jusqu'à ce qu'ils croient en
la façon dont vous vous occupez d’eux.» Il n’y a pas longtemps, un ami a commencé à
fréquenter un lieu appelé "Le Parc de la Drogue" avec des gens qui traînaient dans la rue,
des toxicomanes et des sans-abri. Il les a rassemblés, leur a donné des petits dons en
argent et leur a permis en général de se servir de lui. Bien sûr, ils ont dépensé la plupart de
l'argent dans les cigarettes, les drogues et l’alcool. Bien sûr, il savait qu'il favorisait
probablement la consommation de cigarettes, de drogues et d’alcool mais il les a
servis. Après un certain temps, ces gens qui traînaient dans la rue ont commencé à croire
qu'il s’intéressait réellement à eux et ils ont commencé à lui poser des questions. Avec le
temps "Le Parc de la Drogue" est devenu "Le Parc de la réunion de prière". Le service
pratique a conduit à la guérison, la délivrance, au salut et voici comment une église est née
dans ce parc.
Partout dans le monde on peut constater que de simples mouvements d’implantation
d’églises se multiplient et que bon nombre de nouvelles églises de maison commencent à
pratiquer la guérison et la délivrance par le Saint esprit. Souvent la personne de paix est
une personne qui a été guérie ou bien délivrée ou encore le chef d’une maison dans
laquelle leur enfant ou leur conjoint a été guérie. Les mots que vous avez utilisés pour
convaincre quelqu'un à croire, un autre sera capable de rétorquer avec ses propres mots, il
utilisera ses propres mots pour riposter aux vôtres et pour persuader la personne de
changer d'avis. Nous devons démontrer le Royaume par la guérison et la délivrance avant
de parler du Royaume. Quand vous avez vu l'amour de Dieu guérir ou délivrer un être cher,
vous savez ce que vous avez vu.
Certains chrétiens, surtout en occident, parlent beaucoup de la culture laïque qui ne croit
plus dans les vérités absolues ou approuve toute personne qui a une autorité. Ils parlent de
cette culture humaniste qui ne croit que ce qu'ils vivent et uniquement ce que leurs amis
leurs disent. Ils appellent cela un état d’esprit postmoderne où l'expérience est la vérité,
l’émotion est la preuve, la confirmation est le témoignage et l'expérience des amis. De
nombreux chrétiens désespèrent de parler de Jésus dans une telle culture du relativisme
moral.
Certes, cette culture laïque ne croit pas en la vérité absolue ou veut bien écouter parler de
la vérité par les personnes se présentant comme des autorités. Mais il n'y a jamais eu une
culture plus ouverte pour le surnaturel et la démonstration du Royaume de Dieu. Toutefois,
il y a un piège ! Ils n’iront pas à nos réunions pour en avoir la démonstration. Ils pensent
que ce que nous faisons n’est que de la propagande ou de la publicité, que pour l'argent et
lorsque vous voyez les appels aux offrandes pour les grandes croisades et à la télévision,
ils ont raison. On ne parle que d'argent. Pourquoi nous feraient-ils confiance ? Nous devons
aller vers eux, dans leur contexte, au milieu de leurs amis et tout simplement faire pour eux
53
les choses du Royaume là où ils peuvent voir que c’est réel. Il n'y a jamais eu une
génération avec laquelle il est plus facile de démontrer le Royaume. Mais nous devons
obéir à Jésus et aller vers eux. Nous devons le faire parmi eux, là où ils peuvent apprendre
à avoir confiance que cela ne concerne vraiment que les gens et les amitiés mais pas
l'argent ni le pouvoir.
B / DÉCLARER ET PRESENTER LE ROYAUME DE DIEU !
Il y a eu de nombreux mouvements de "restauration apostolique" depuis les années 1970 et
ils mettaient tous l’accent sur la restauration de l'autorité des cinq ministères avec un accent
particulier sur le ministère de l'Apôtre comme autorité de l'église. Des expressions telles
que "s’aligner", "reconnaître l'ordre divin", " la soumission à l'autorité du Royaume», «se
mettre en ordre", servir dans le ministère ","la soumission à l'autorité déléguée», «la
couverture spirituelle»,» honorer l’autorité "," reconnaître l'homme de Dieu" et "la paternité
spirituelle" tout cela est devenu monnaie courante de ces divers mouvements. L'image
mentale de cette conduite est la pyramide de l'ordre politique, des entreprises et du
Royaume des ténèbres où la soumission, l’honneur et de la richesse coulent vers le haut
alors que les ordres et le contrôle coulent vers le bas. La puissance, l’autorité, le prestige et
la richesse de la personne ou des personnes à la tète dépendent du nombre de personnes
qui sont dans les différents niveaux de la hiérarchie en dessous.
Il est courant pour ces mouvements de parler de faire des disciples mais dans leur contexte,
cela signifie créer un esclave – quelqu’un qui doit demander la permission pour faire
presque tout. Le but de faire des disciples est d'appliquer la hiérarchie. Dans le Royaume
de Dieu le but de faire des disciples est de partager son cœur et donner sa vie pour se
créer des amis (Jean 15).
Ces "nouveaux" mouvements apostoliques promettent tous la liberté dans l'esprit et sont
souvent caractérisés par une adoration contemporaine à haut volume sonore, la danse,
l’utilisation de bannières, de chant prophétique libre et de la parole prophétique. L'un de
leurs passages favoris est "là où est l'esprit du Seigneur il y a liberté" (II Corinthiens 3:
17). Tout cela est bon, sauf que la liberté est entre les quatre murs et ne concerne que la
façon dont vous bougez votre corps lors de la réunion. La structure du leadership est une
pyramide hiérarchique stricte et si vous vous écarter de ce qui est considéré comme un
comportement de soumission de n’importe quelle manière, vous êtes considérées comme
inapproprié pour diriger. Un homme qui conteste tout est un Absalon et une femme qui
remet tout en question est une Jézabel.
Un des seuls moyen par lequel une organisation importante et complexe comme un
gouvernement, le KGB, la mafia ou le Royaume des ténèbres, peut fonctionner, est la
hiérarchie puisqu’une seule et même personne ne peut être à la fois qu'à un seul endroit et
donc elle doit déléguer l'autorité et recevoir des rapports pour conserver la chaîne de
commandement. Quelqu’un a plaisanté en disant que la religion organisée et le crime
organisé sont bien les mêmes, sauf que la mafia avait les meilleurs restaurants. Toutefois, il
y a beaucoup de travaux effectués dans le monde des affaires dans des structures simples
et sur le pouvoir des organisations non hiérarchisés. 19?
19
“The Seven Day Weekend” by Ricardo Semler
“The Starfish and the Spider” by Ori Brafman & Rod Beckstrom
54
Le corps de Jésus Christ est une organisation simple. Il n’est pas limité. Il est omnipotent
et omniprésent. Il est en tous lieux en tout temps. Il voit tout et sait tout. Il n'a pas besoin
de rapports sur une chaîne de commandement et il n'a pas besoin de déléguer d’autorité.
Il n’a jamais donné à un homme quelconque autorité sur un autre. Oui, "sur toute la
puissance de l'ennemi" (Luc 10 : 19), mais nulle part Jésus donne une autorité à un homme
ou une femme sur quelqu'un d'autre. En fait, il interdit expressément tout exercice de cette
autorité - "il ne doit pas en être ainsi au milieu de vous" !
«Et Jésus, les ayant appelés auprès de lui, dit: Vous savez que les chefs des nations
dominent sur elles, et que les grands usent d'autorité sur elles. Il n'en sera pas ainsi parmi
vous; mais quiconque voudra devenir grand parmi vous sera votre serviteur; et quiconque
voudra être le premier parmi vous, qu'il soit votre esclave; de même que le fils de l'homme
n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et pour donner sa vie en rançon pour
plusieurs.» Matthieu 20:25-28
Vous pourriez dire n’est-ce pas " l’Apôtre" 20 le plus grands des dons du ministère ? C'est
un problème de perception qui n’est pas fondé sur le Nouveau Testament. Dans le monde
à cette époque-là, environ un tiers de la population était des esclaves, un autre tiers, des
esclaves affranchis et le dernier tiers était des propriétaires d'esclaves. Ce n'était pas de
l'esclavage pur comme ça existait aux États-Unis ou comme ça existe actuellement en
Afrique du Nord où les arabes musulmans possèdent des esclaves noirs africains. Selon les
règles de l'Empire romain, les esclaves devaient être bien pris en charge, puis libérés après
une période de service. Ils pouvaient être très instruits. Certains devenaient des membres
de la maison à qui on accordait une grande confiance. En effet, ils géraient les affaires de
leurs propriétaires, éduquaient leurs enfants et pouvaient acheter leur propre liberté de leur
propre salaire. Les esclaves affranchis revenaient souvent à l’état d'esclave simplement
parce qu'ils avaient une meilleure vie en tant qu’esclaves qu’en tant qu’hommes libres.
Le mot "Apôtre" signifie simplement "envoyé" mais nous avons perdu la signification de ce
sens. L'esclave le plus bas était appelé "Apôtre". Pourquoi ? Les voyages à cette époque
étaient souvent difficiles et dangereux. Si vous étiez en mission diplomatique ou que vous
transportiez une grande richesse, il vous fallait voyager avec une escorte armée pour vous
protéger des voleurs. Si vous transportiez quelque chose de peu de valeur, vous voyagiez
seul. Le maître envoyait son plus petit serviteur effectuer la livraison. Non protégé, cet
"Apôtre" pouvait être dévalisé, ou enlevé et vendu comme esclave. Si vous étiez de
moindre valeur à votre maître vous étiez l'Apôtre. Romains 1: 1 semble très différent à
cette lumière !
" Paul, serviteur de Jésus-Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l'Evangile
de Dieu".
Dans cette culture et en ces temps-là, les gens comprenaient que Paul se voyait comme le
plus petit des esclaves. Mais qu’est-ce que cela a à voir avec le Royaume de Dieu ?
20
This section is a summary of Apostles Slaves of Christ, Dr. Brian Dodd, Appendix 1 of this Manual
55
Tout ! L'Évangile du Royaume est censé être une bonne nouvelle pour tous ceux qui
l'entendent. Et c’est vrai ! L'Évangile du Royaume est que Jésus est votre Roi, votre
Seigneur, votre maître, votre responsable, votre gloire et il vit en vous et est votre
espérance de la gloire.
Mais si on vous annonce : « pour être dans le Royaume de Dieu vous devez vous
soumettre à moi ! », alors cela n'est pas une bonne nouvelle ! Quand on vous dit que tout
homme est votre chef spirituel ou votre couverture est un déni d' 1 Timothée 2: 5
«En effet, il y a un seul Dieu, et de même aussi un seul médiateur entre Dieu et les
hommes, un homme: Jésus-Christ.»
Il est intéressant de voir que nous sommes si clairs sur notre salut individuel, lequel repose
uniquement sur l’œuvre de Jésus et qu’il est notre chef individuel. Nous rejetons le dogme
catholique et orthodoxe sur le pardon des péchés par les prêtres et pour ce faire, je cite
1 Timothée 2: 5, mais lorsqu'il s'agit de la pratique de la vie collective dans le Royaume de
Dieu, nous prêchons le même dogme orthodoxe et catholique sur la soumission à un chef
humain. On nous dit que nous pouvons fonctionner dans le Royaume uniquement, si nous
sommes soumis à une tête humaine. On nous dit que notre relation avec Jésus en tant
qu’entité collective doit être arbitrée par quelqu'un d'autre que Jésus. Dans ce cas Jésus
devient simplement un homme de paille. Toutefois, Jésus est et sera toujours la vraie, tête
responsable de son corps.
Notre enseignement sur la seigneurie personnelle et la soumission collective à un dirigeant
humain est schizophrène. N’est-il pas étonnant que les croyants sont tellement confus et
donc infructueux ?
Il est également peu étonnant qu'un "problème " commun que les dirigeants de
congrégation ont avec les nouveaux convertis est qu'ils sont "rebelles", "indépendants" et
doivent apprendre à se "soumettre à l'autorité".
Le problème est que les nouveaux convertis ont rencontré leur roi, la voix du roi retentit
dans leur cœur, l'esprit du roi agit dans leurs êtres et ils sont en feu pour marcher avec leur
nouveau roi qui les a remplis de ses desseins et de son amour pour les gens.
La Congrégation autour d'eux est devenue endoctrinée dans la désobéissance collective
d'une culture religieuse qui se soucie seulement d’elle-même et a peu de relation ou
d'intérêt avec le monde autour d'elle et qui va nulle part.
La plupart des congrégations d'églises (des fidèles qui prient et chantent) sont à peu prés
les même aujourd'hui qu'elles l'étaient il y a vingt ans. Toutefois, pendant tout ce temps
elles ont déclaré le réveil, prié pour que le bâtiment soit rempli et ont prophétisé que tout
cela arriverait bientôt. Ils tuent la vie de Jésus dans les nouveaux convertis et ensuite
organisent des réunions de réveil pour tenter de faire revenir la vie qu'ils ont chassée.
Il faut beaucoup de force psychologique, de manipulation émotionnelle et de
conditionnement comportemental pour faire qu’un nouveau converti soit conforme à ce
système religieux et accepte, comme normal, l'absence d'obéissance du reste de la
congrégation. Les écritures sont maltraitées et tordues pour convaincre le nouveau
converti que ces gens désobéissants et spirituellement froids mais gentils sont
56
effectivement leurs aînés dans la foi ! C'est le processus de création d'un prosélyte plutôt
qu'un disciple de Jésus. C'est le processus d'institutionnalisation de quelqu'un au point
qu'il soit plus loyal envers l'institution qu’envers Jésus.
Cette fidélité au leadership et à l’institution devient très similaire à la loyauté exigée par la
mafia. Vous êtes fidèle même lorsque vous savez que ceux qui sont au dessus de vous
agissent mal. Vous êtes fidèles, même lorsque des questions de vérité sont violées.
Lorsque les exigences de loyauté sont plus élevées que les exigences de vérité vous
n'êtes plus dans le Royaume de Dieu. Vous êtes dans une organisation criminelle et
souvent les chefs religieux agissent comme des criminels lorsque vous les confronter à des
questions de vérité !
Qu'es-ce que tout cela a à faire avec Luc 10 ? Nous devons déclarer que le Royaume de
Dieu s’est approché après que nous ayons démontré le Royaume en guérissant les
malades. Quelle est la dynamique ici ? Que se passe-t-il tout naturellement si une
personne est malade est guérie, fils, mari, fille, épouse ou père lorsque vous priez ? Ils
vous tiendront en très haute estime. Vous pouvez facilement utiliser cette dynamique pour
devenir un roi. Mais quelle doit être votre réponse ? Votre réponse est de déclarer que le
Royaume de Dieu s’est approché d’eux. C'est ce que Paul et Barnabé ont fait dans Actes
14:8-18, «Nous sommes également des hommes de la même nature que vous.» Que cela
signifie-t-il? Cela signifie que votre hôte peut entrer dans le Royaume, s'il choisit de le faire
et avoir la même puissance sur la maladie et les démons que vous. Vous êtes uniquement
un "Apôtre" qui démontrez le Royaume afin que votre hôte puisse voir et entrer dans ce
royaume et connaître le roi Jésus pour lui-même.
Nous démontrons le Royaume en exprimant l'autorité du roi sur le Royaume des ténèbres
et nous présentons le Royaume en restant serviteurs de tous. Nous ne devenons jamais
des médiateurs entre Dieu et les hommes. Nous ne devenons jamais des chefs spirituels
sur quiconque.
C'est une sensibilité particulière envers ceux provenant de cultures musulmanes. Certains
sont des chercheurs passionnés de la vérité et prêts à mourir pour ce qu'ils comprennent
comme étant la vérité. Musulman signifie réellement soumis à Dieu. Cependant pour
entendre cela, pour pouvoir entrer dans le Royaume de Dieu, il doit se soumettre à une
culture religieuse étrangère, une hiérarchie ou entrer dans un bâtiment étranger ce qui est
pour lui choquant à l'extrême car il sent dans tout son esprit, et à juste titre, qu’une telle
soumission est tout simplement erronée.
Nous démontrons le Royaume de Dieu dans sa maison et sa culture. Nous ne sommes
jamais le roi, mais toujours le serviteur et notre service est de démontrer le Royaume de
Dieu, de telle sorte qu'il puisse librement y entrer par Jésus seul et vivre en lui par la
soumission à Jésus seul. Bien entendu, cela est vrai pour n'importe quel groupe de culture
ou de personnes.
57
C / QUI EST RESPONSABLE ?
La première question dans n'importe quelle organisation humaine et dans chaque église
congrégationaliste est, "qui est le responsable'' ? Le schéma d’organisation qui apparaît
alors dans notre esprit est pyramidal et hiérarchique. Cette organisation s'appuie sur le
besoin de connaître la structure du pouvoir. Les nouveaux mouvements apostoliques ont
ainsi tenté d'arrêter les conflits inévitables sur l'orientation, la vision et la répartition des
ressources dans l'Église locale en faisant valoir l'autorité centrale forte et le contrôle. Ils ont
dit que c'était une "restauration" de ce qui était dans la première Église mais en réalité,
c'était l'ancien système papal.
Prenez le Pape, le cardinal, l'évêque, le prêtre et substituez-les à l'apôtre, le prophète, le
Pasteur, l'ancien. Cela crée plusieurs petits papes, beaucoup d'esclaves, beaucoup de
problèmes et cela n'a rien à voir avec la première église. Les pyramides sont faites pour les
morts. Les pyramides sont construites par des esclaves ! Pourquoi y a t-il encore tant de
monde pour faire des briques pour Pharaon ?
Mais Luc 10 montre une autre image. Qui y avait-il dans la première église ? Lorsque vous
allez dans une autre maison, vous êtes toujours l'invité, toujours le serviteur. Vous n'êtes
jamais le responsable. Vous ne commencez pas à leur dire comment arranger leurs
meubles, mettre de l'ordre dans leur ménage ou exiger vos plats préférés. Votre travail, en
démontrant le Royaume, est de faire de votre hôte un disciple pour qu'il devienne le Pasteur
/ le Berger / l'évêque / l'ancien (tous ces termes sont utilisés indifféremment dans le
Nouveau Testament-voir Actes 20 : 17 & 28) de leur famille et de leur amis. L'autorité
naturelle, l'influence et l'expression du Royaume de Dieu sur la terre est par le biais de la
famille.
La triste réalité de nombreux systèmes d'églises traditionnelles est qu'ils sont devenus
destructeurs de l'autorité de la maison et les programmes de l'institution concurrencent le
temps et l'énergie pour la famille. Il en résulte que la majorité des enfants élevés dans des
maisons de croyants laissent la foi en devenant jeunes adultes.
Lorsque vous déclarez le Royaume vous déclarez également que votre nouveau disciple
est un membre d'une race élue, un sacerdoce royal, une nation Sainte (Pierre 2:1-10), fils
ou fille du Père céleste (1 Jean 3:1-3), il a accès au lieu très saint par le sang de Jésus
(Hébreux 10:19-25, 12:22-24), il a l'esprit Saint qui demeure en lui pour nous guider dans
toute la vérité (Jean 16:13-15 et Jean 2:24-27), il a un cœur nouveau sur lequel Dieu a écrit
ses lois (II Corinthiens 3: 3), il a Jésus comme gloire et chef (Colossiens 1: 18) et il a tout en
Christ (Ephésiens 1-3 et 1 Corinthiens 3:21-23).
Comment la direction humaine s'inscrit-elle dans cela ? La principale tâche d'un dirigeant
est de démontrer le Royaume en manifestant que vous êtes confiant et assuré de ce qu'ils
sont en Christ et que Dieu les guidera. Le but de la direction humaine est d'aimer et de
libérer les gens à la seigneurie du Christ en toutes choses.
«Non pas que nous dominions sur votre foi, mais nous contribuons à votre joie, car vous
êtes fermes dans la foi.» II Corinthiens 1: 24.
58
Dans les deux épîtres aux Corinthiens, Paul cherche à conseiller et persuader les
Corinthiens de traiter leurs problèmes et de discipliner un frère dans le péché. Il n'a pas
écrit aux anciens pour leur ordonner de le faire ! Il ne suit pas n'importe quel protocole
d'autorité déléguée ou une chaîne de commandement. Il a écrit à l'église entière et plaide
avec l'Église d'agir conformément à ce qu'ils savent être juste, car il les aime les et a
toujours servi à ses propres frais.
Le leadership dans le Royaume de Dieu est de guider par l’exemple et le conseil. Le
conseil s'adresse aux sages ou aux stupides et laisse la décision finale à ceux qui auront à
vivre avec. Il s'agit de laisser les enfants de Dieu faire face à leurs responsabilités devant
Dieu et de laisser Jésus construire son église. Le leadership dans la plupart des églises
contemporaines consiste à donner l'autorisation. Ils disent oui ou non. Ils vous diront ce
que vous pouvez ou ne pouvez pas faire. Tout se rapporte à l'ordre et au contrôle qui
produit des enfants spirituellement déformés qui ne savent pas comment s'associer avec
Dieu.
Il est communément admis que dans une grande entreprise le commandement et le
contrôle sont nécessaires. Probablement, mais l'église de Jésus devait-elle être une grande
organisation ? Si nous obéissons à Jésus et faisons des disciples dans les maisons et que
nous multiplions cela, alors, chaque église restera petite et chaque membre pourra exercer
facilement son héritage d'entendre et d'obéir à la voix du maître s'attendant les uns les
autres. Jésus a conçu une église de douze. L'église de Jésus-Christ devait être son
corps.
Ces petits organismes se sont multipliés dans l'Empire romain jusqu'à ce que dix pour cent
de l'Empire soit des disciples de Jésus. Ils ont fait cela avec aucune hiérarchie ni bureau
central, sans moyens de faire appliquer le contrôle hiérarchique ni collecte de fonds
centralisée ni système de distribution. Chaque croyant a transporté l'ADN de l'organisation
dans son cœur. Chaque croyant a transporté le dirigeant de l'organisation dans son
cœur. Chaque croyant a reproduit fidèlement, conformément à l'ADN du maître. Ça va mal
quand la direction humaine se met entre la tête et les membres de son corps ! Ça ne va
pas lorsque l'organisme devient l'organisation.
Nous avons vu l'église comme nous la connaissons depuis si longtemps que nous ne
pouvons pas imaginer quelle église Jésus voudrait vraiment qu'elle soit. Nous avons été
tellement conditionnés à accepter, à avoir besoin de la direction humaine et à lui faire
confiance que nous ne pouvons pas imaginer que Jésus pouvait diriger effectivement son
corps.
Nous avons été tellement conditionnés au "besoin" de la direction humaine qu'exprimer sa
confiance en Jésus, à la tête du fonctionnement de son corps est considéré comme une
indépendance rebelle !
Qu'est-ce qui caractérise mieux l'église comme Jésus la voyait en Luc 10 ? Un chêne ou
un fraisier ? Un éléphant ou un lapin ? Oui, Dieu a fait les deux mais lesquels
caractérisent les églises résultant de l'obéissance à Luc chapitre 10 ? La réponse est très
claire ! Le fraisier et les lapins. Dieu soit loué pour les éléphants et les chênes, mais
pourquoi les hommes continuent-ils à essayer de construire des chênes et des
59
éléphants ? Vous pouvez créer un trône dans un chêne ou sur un éléphant et tout le
monde peut vous voir sur votre trône et voir quel grand ministère vous avez. Mais vous
avez l'air bête d'essayer de vous asseoir sur un fraisier ou d'essayer de chevaucher un
lapin.
Si vous planter un fraisier dans un champ il va faire pousser des ramifications et démarrer
d'autres fraisiers. Chaque fraisier fera pousser ses racines et cherchera ses propres eaux
vive et chacun fera pousser ses feuilles et baignera dans l'amour du fils et bientôt le champ
sera couvert de fraisiers. Ils seront liés par une relation mais ne seront pas dépendants les
uns des autres ! Vous ne serez pas en mesure de dire quel a été le premier fraisier !
Si vous laissez deux lapins seul pendant deux ans, vous aurez au un moins un million
lapins. Après deux ans deux éléphants vont produire un éléphant de plus et auront besoin
de beaucoup de ressources pour le faire.
Le "problème" avec les organisations sans chef est qu'il est difficile de les utiliser pour créer
des richesses personnelles. Les hiérarchies créent des flux de richesse.
Un nouvel ami poursuit un doctorat de ministère dans un séminaire local. Bon nombre de
maîtres et de candidats au doctorat discutent de l'église simple et naturelle puis
commencent à croire que c'est le modèle biblique (celui d'organisations sans
chef). Cependant, ils ont un énorme problème. Ils ont étudié pendant des années pour être
capable de l'appliquer aux postes du ministère « professionnel » dans de grandes
églises. S'ils acceptent les conséquences de leur façons de penser l'église organique et
que le commandement de Jésus est de faire des disciples, pas de construire des
institutions, ils devront alors trouver un autre moyen de subvenir à leurs besoins et à ceux
de leurs familles. Ils ne seront pas responsables.
Qui est responsable ?
Jésus !
D. TOUJOURS UN SERVITEUR ET JAMAIS UN ROI. QUE DIRE DES ANCIENS ?
En feuilletant de Luc 10 jusqu’à la fin du Nouveau Testament, vous pouvez voir au moins 15
références directes et 15 références indirectes à l'église dans la maison (Voir l'Appendice
*2). Celles-ci sont des maisons où l'homme de paix a été encadré pour devenir le berger / le
pasteur / l'évêque / l'aîné de sa propre famille et de ses amis.
Oui, mais que dire de l'ordination d'anciens ? Cela n'implique-t-il pas une hiérarchie ?
Comment cela s'inscrit-il dans cette vision organique ? D'abord nous devons sans doute
nous éloigner du terme "ordonner". "L'ordination", comme utilisé dans les institutions
religieuses, implique fortement l'attribution d’une position et d'un pouvoir d'une personne
par une autre bien plus élevée dans la hiérarchie. Au lieu de cela le processus dont Paul
parle dans 1 Timothée 3 et Tite 1 est davantage caractérisé sur la simple reconnaissance
de la grâce de Dieu sur un individu qui se remarque par un fruit arrivé à maturité. Nous
devons aussi accentuer la réalité culturelle orientale de l'honneur de ceux qui sont devenus
des anciens au cours des années, l'expérience de la vie et du temps passé en Dieu. Ce
60
n'est pas une élévation du style occidentale la jeunesse due aux dons, à la personnalité ou
au charisme. C'est un honneur oriental pour ceux qui sont en mesure d'être un ancien en
raison d'une l'expérience de vie réussie.
Ainsi Paul est passé par la Crète et a établi plusieurs églises de maison. Alors dans Tite 1,
il dirige Tite pour qu'il retourne reconnaître des anciens et lui donne l'ordre de chercher le
caractère et l'intégrité relationnelle plutôt que le don ou la personnalité. Selon Luc 10, ce
serait un ancien par maison qui serait alors reconnu pour servir à l'extérieur de leurs
propres maisons et capable de donner des conseils dans les autres réunions d'église de la
ville.
Certains chefs de familles n'avaient pas le fruit dans leurs vies nécessaire pour être
reconnus comme anciens. Ceux qui l'avaient, étaient alors désignés comme les anciens de
l'église de Crète. Qu'est-ce qui a changé dans la maison du nouvel ancien ? Rien. Qu'estce qui a changé dans la maison où la personne n'a pas été reconnue comme ancien ? Rien.
Pourtant, un ancien serait reconnu comme celui qui pourrait aider les autres églises de
maison dans la région.
Regardons la charge de Paul aux anciens d'Ephèse à cette lumière. Le même processus
de planter, d'évaluer et de reconnaissance est survenu à Ephèse et, quand Paul a
rassemblé les anciens lors de son dernier voyage à Jérusalem, il les a prévenus dans Actes
20:29-30 :
“Je sais qu'il s'introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n'épargneront
pas le troupeau, et qu'il s'élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des
choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux.”
Il voit deux dangers. Le premier était "des loups cruels ” de l'extérieur. Il en a aussi parlé
dans II Corinthiens 11 quand il a parlé des faux apôtres qui ne cherchaient que le pouvoir
et l'argent. Il a parlé de ce danger extérieur de nouveau dans Tite 1:11,
“ Auxquels il faut fermer la bouche. Ils bouleversent des familles entières, enseignant pour
un gain honteux ce qu'on ne doit pas enseigner.”
Le deuxième danger était de l'intérieur. Le danger de l'intérieur consiste en ce que certains
des anciens attireraient les disciples à eux. Quel est la dynamique là ?
Un ancien était quelqu'un de reconnu à l'intérieur de son/sa propre église de maison à ce
titre et à l'extérieur de sa maison comme un ancien de l'église de la ville.
Les responsabilités de tels serviteurs devraient être premièrement de garantir la santé des
églises de maison individuelles en manifestant et en présentant le royaume; deuxièmement
d'être disponible pour le ministère de guérison par l'imposition des mains; troisièmement,
de travailler en réseau avec les autres églises locales, qui sont les églises dans la ville ou la
région locale; quatrièmement, de les aider à multiplier les nouvelles églises de maison dans
cette région et cinquièment de faciliter les occasions de service en dehors de la localité
comme Paul l'a fait en récoltant les dons des Macédoniens et des Corinthiens pour les
églises en Judée qui connaissaient la famine.
61
Au lieu de remplir ces cinq fonctions de service certains anciens pouvaient utiliser leurs
dons pour corrompre le royaume et attirer d'autres disciples à eux des autres églises de
maison. Mais au contraire, en continuant à servir dans leur maison et continueraient à
poursuivre le mandat de Luc 10, ils restaient serviteurs, toujours partants et désireux d'aider
de nouvelles maisons à devenir des disciples de Jésus.
Si des anciens attirent des disciples à eux, ils peuvent devenir des rois. Ils peuvent utiliser
leurs dons, leurs onctions, la force de leur personnalité pour usurper la place de Jésus sur
Son église. Ils peuvent construire une base pour favoriser la position, le pouvoir et la
richesse et saboter le processus de multiplication. Paul dit que ceux-là qui ont arrêté l'allure
des serviteurs et qui ont commencé à rassembler les gens à eux pouvaient seulement le
faire “en disant des choses perverses”.
Pourtant dans la Chrétienté contemporaine ceux qui attirent le plus grand nombre à eux
sont regardés comme ceux qui ont le plus réussi. Ils tiennent des conférences pour
enseigner à d'autres leaders comment copier ce succès. Selon Paul ils enseigneraient à
d'autres comment dire “des choses perverses”.
Ainsi oui, les anciens ont été reconnus. Pourtant, ils n'ont pas fonctionné en disant à
d'autres ce qu'ils pouvaient ou ne pas faire. Ils n'ont pas donné ou refusé de permission. Ils
ont servi les gens et ont servi de modèle pour marcher dans les commandements qui
concernent les rapports des uns envers autres.
Prendre des décisions sur la manière dont les autres pouvaient servir n'était pas leur travail.
Donner la permission n'est pas la fonction des anciens dans le Nouveau Testament. Les
anciens du Nouveau Testament sont des chefs d'église de maison adultes, féconds qui sont
reconnus comme étant en mesure de servir dans d'autres maisons. S'ils commencent à
attirer les gens à eux, ils corrompent leur ministère. S'ils deviennent des donateurs de
permission ils prennent la place de Jésus, la Tête du corps.
Êtes-vous un ancien ? Aimez-vous les gens ? Si oui vous leur donnerez la même liberté en
Jésus que vous désirez pour vous vous-même et serez un modèle d'humilité, vous direz la
vérité, vous donnerez et recevrez de la sagesse.
E. JÉSUS, LA VRAIE TÊTE ET PAS SEULEMENT UNE HOMME DE PAILLE.
Encore une fois, nous voulons démontrer le Royaume par notre manière d'honorer le
roi. Comment l'Église dans la maison fonctionne ? Comment un groupe de sacrificateurs
royaux fonctionne ? Comment les membres du corps du Christ expriment leur chef
commun ? Comment les pierres vivantes du temple de l'esprit Saint expriment leur honneur
et leur culte à Dieu qui est chez lui en chacun d'eux ? Les métaphores pour le corps du
Christ dans le nouveau testament s'étendent du corps, en passant par le temple jusqu'à la
famille et à l'armée. La métaphore du public n'est jamais utilisée ! Le corps n'est pas
constitué d'observateurs passifs qui paient pour regarder les supers dirigeants faire le
ministère. Nous ne sommes pas divisés en clergé et en laïcs, en gladiateurs et en
spectateurs. Si nous croyons que l'esprit Saint demeure en chaque croyant alors, nous
avons besoin de le voir travailler en chaque membre qui participe et exprime l'esprit qui
habite en lui.
62
Il y a environ quarante versets qui régissent nos rapports les uns avec les autres comme
"aimez vous les uns les autres", "attendez vous les uns les autres", "porter le fardeau les
uns des autres", "dites vous la vérité les uns les autres" et "soumettez vous les uns les
autres dans la crainte de Dieu" (pour une étude complète de cela voir l'appendice # 3).
Si nous ajoutons les versets qui parlent du prochain ou des frères, le nombre des
commandements relationnelles devient plus de soixante-dix et bien entendu, parmi ceux-ci,
le commandement « Tu aimeras ton prochain comme toi-même,»
Toutefois, il n’y a environ que six versets qui nous instruisent sur la façon dont nous devons
honorer ceux qui sont au dessus de nous dans le Seigneur. Sur quelle série de versets les
églises congrégationalistes mettent-elles le plus d'accent ? Exact ! Il n'y a que quelques
versets qui concernent la soumission aux conducteurs. C'est une erreur d'insister sur cette
sélection. Ces versets sont utilisés pour justifier une hiérarchie alors que la majorité des
Saintes Écritures parle d'un corps de sacrificateurs saints sous un Souverain Sacrificateur,
et cela est ignoré. En Amérique du sud, une sélection de certains passages des Saintes
Écritures a été détournée pour justifier l'esclavage. En Afrique du Sud on a abusé de ces
versets pour justifier l'apartheid mais les passages des Saintes Écritures qui sont
majoritaires sur l'égalité et la fraternité n'ont jamais été mentionnés.
Aussi, presque tous les versets qui parlent d'honorer les anciens sont dans un contexte de
la réalité "des uns envers les autres" Ainsi tous les rapports structurels exposés dans
Ephésiens 5 sont précédés par “vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de
Christ.” (Éphésiens 5:21). L'instruction dans 1Pierre 5:5, “De même, vous qui êtes jeunes,
soyez soumis aux anciens.” est suivi dans le MÊME verset par “Et tous, dans vos rapports
mutuels, revêtez-vous d'humilité”.
Oui, il y a des conducteurs. Oui, tout cela provient ou revient sur les dirigeants. Mais
comme Pierre dit dans 1Pierre 5:3 vous ne devez pas conduire “comme dominant sur ceux
qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau”. Vous devez
conduire comme étant le premier à souffrir, le premier à déposer votre vie, le premier à
pardonner et le premier à dire “j'ai eu tort voulez-vous me pardonnez”.
Nous conduisons essentiellement par l'exemple et par l'influence. Un conducteur qui
demande la soumission a perdu toute autorité morale. Voulez-vous des patrons et des
esclaves ou des frères et des amis ?
Ce n'est pas une mentalité religieuse, d'esclave ou servile. Ce n'est pas une fausse
humilité. Oui, nous sommes les Gosses du Roi. Oui, nous sommes la tête et pas la queue.
Oui, nous sommes placés avec Christ dans les lieux célestes.
Mais nous devons suivre l'instruction dans Philippiens 2:5,
“Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, lequel, existant en forme de Dieu,
n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, mais s'est dépouillé
lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; (2:7) et
ayant paru comme un simple homme, (2:8) il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant
jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix.”
63
Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ ! De cette manière, si Jésus est
vraiment la Tête de Son corps et pas seulement le Seigneur personnel de ses membres
individuels, une des disciplines principales du corps est d'apprendre à mettre de côté ce qui
peut être légitimement à nous et nous attendre les uns les autres. C'est l'un des messages
principaux de 1 Corinthiens 11:27-34. La "raison pour laquelle beaucoup sont faibles et
malades parmi vous et que beaucoup dorment” n'était pas à cause d'un péché personnel,
privé, ou non confessé. C'était leur attitude envers le corps de Christ démontré dans leur
manière de manger ensemble.
Nous mangeons du pain pour montrer que nous sommes un corps. Nous buvons la coupe
pour montrer que nous partageons une vie. Nous proclamons Sa mort jusqu'à ce qu'Il
vienne de nouveau. Nous déclarons la mort qui nous a faits un. Quand nous nous
réunissons pour manger, nous devons nous attendre. Quel était le problème à Corinthe? Le
dîner du Seigneur est un vrai repas Ce n'est pas un repas symbolique.
Les riches ont apporté beaucoup de nourriture et de boisson. Ils ont mangé jusqu'à ce qu'ils
soient rassasiés et ils ont bu jusqu'à ce qu'ils soient ivres, cependant les pauvres sont
repartis affamés. Les riches humiliaient les pauvres. Ils “ne discernaient pas le corps du
Seigneur”. Les pauvres sont autant une partie du corps du Seigneur que les riches. En
humiliant les pauvres, ils déshonoraient Jésus et tout ce pourquoi Il était mort.
La solution ? “Ainsi, mes frères, lorsque vous vous réunissez pour le repas, attendez-vous
les uns les autres.” (1 Corinthiens 11:33). Avez-vous tellement faim que vous ne pouvez
pas vous attendre pour manger ? Vous devez manger quelque chose avant que vous ne
veniez pour que vous ne mangiez pas un jugement (1 Corinthiens 11:34). Et s'il y a là un
pauvre homme qui est incapable de se nourrir ou de nourrir sa famille ? Assurez-vous qu'il
peut manger chez lui aussi afin que son besoin ne soit pas exposé devant tous et pour que
votre charité préserve sa dignité comme un membre du corps de Christ.
S'attendre les uns les autres a beaucoup d'implications. Si j'ai vraiment vu Jésus comme
ma Tête, j'honorerai et j'attendrai ceux qui sont plus vieux et plus mûrs en Lui que moi. Je
reconnaîtrai Christ en eux. C'est ce dont parle Hébreux 13:8, “Jésus Christ le même hier,
aujourd'hui et pour toujours. ”Ce passage des Saintes Écritures ne parle pas seulement de
Jésus. Oui, c'est vrai pour Jésus, mais on a tout juste besoin de le dire. Ce qui est
stupéfiant, c'est que quelqu'un peut tellement marcher dans la grâce de Dieu que
l'expression conséquente de sa vie quotidienne est Jésus. Ce passage des Écritures nous
parle de ce que nous voyons comme le résultat dans la vie de quelqu'un. Voyons-nous
Jésus dans leurs vies ? C'est la foi que nous devons suivre. Les individus en qui nous
voyons systématiquement Jésus Christ, n'ont jamais besoin d'exiger qu'on se soumette à
eux!
Si je marche vraiment avec Jésus comme ma Tête, comme un membre mûr du corps de
Christ, je reconnaîtrai et recevrai du tout dernier des membres du corps. Je verrai Jésus en
lui. Et si je me sens en sécurité en Jésus je ne demanderai jamais que quelqu'un se
soumette à moi. S'ils ne voient pas Jésus en moi et si l'Esprit Saint ne leur parle pas,
pourquoi devrais-je l'exiger ? Comment le pourrais-je ?
64
Questions fréquemment posées
1. que dire des "pères spirituels” ? Nous n'avons pas besoin des pères spirituels
pour nous conseiller et nous libérer dans notre destiné ?
Oui, Paul a appelé Timothée, “mon enfant légitime en la foi” (1 Timothée 1:2) et a
évidemment marché dans un conseil dynamique, une relation encourageante et
libératrice envers Timothée.
Paul a aussi exprimé un désir de plus de vrais pères par contraste avec les nombreux
enseignants qui étaient disponibles (1Corinthiens 4:15-17). Le problème avec le père
spirituel comme nous l'avons vu dans la structure pyramidale est que cela devient un
système de contrôle, de finance et de promotion. C'est ce qui arrive quand on demande que
chacun doive avoir un père spirituel et que chaque fils doive honorer son père spirituel en
lui donnant une dîme.
Les exemples donnés sont Josué sous Moîse, Elisée sous Elie et Timothée sous Paul. La
leçon prise de ces exemples est que vous devez avoir un rapport paternel pour “vous
libérer dans votre destinée”. Pourtant, la vérité des exemples cités n'est qu'aucun Moîse,
Elie ou Paul n'avaient un père spirituel. Ces exemples coupent les deux sens. Il est bon
d'avoir un frère aîné, un conseiller, un père spirituel mais ce n'est pas obligatoire ou
nécessaire. Ce manque ne les a pas empêchés de réaliser leurs destinées!
D'ailleurs Paul utilise même le fait qu'il n'avait pas de conseiller dans la foi comme une
validation de la révélation qu'il avait reçu directement de Jésus.
“Ceux qui sont les plus considérés-quels qu'ils aient été jadis, cela ne m'importe pas: Dieu
ne fait point acception de personnes, -ceux qui sont les plus considérés ne m'imposèrent
rien.” (Galates 2:6)
Et il l'a dit en parlant des apôtres à Jérusalem - “ceux qui semblaient être quelque chose”!
De vrais pères spirituels pressent leurs fils vers le Père Céleste et amènent les paroles de
Jésus dans leurs cœurs pour ne jamais prendre de fausse place dans leur relation. Ceux
qui ont vu Jésus ne se prennent pas au sérieux ni pour un autre chef.
“Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi; car un seul est votre Maître, et vous êtes
tous frères. Et n'appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui
qui est dans les cieux. Ne vous faites pas appeler directeurs; car un seul est votre Directeur,
le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Quiconque s'élèvera sera abaissé,
et quiconque s'abaissera sera élevé.” Matthieu. 23:8-12. Et que dire des pères spirituels
qui demandent que leur fils leur donnent la dîme ? Paul dirait que leur demande d'argent les
disqualifie d'être des pères de n'importe quelle sorte et parle aux Corinthiens de son attitude
paternelle,
“Je ne vous serai point à charge; car ce ne sont pas vos biens que je cherche, c'est vousmêmes. Ce n'est pas, en effet, aux enfants à amasser pour leurs parents, mais aux parents
pour leurs enfants.” (2 Corinthiens 12:14)
2. / Et pour l'apôtre Ivan ou le prophète Jimmy ? Vrai ou faux ? Comment savoir ?
Selon Jésus dans Matthieu 7:21-23, le faux peut faire des miracles et des signes et des
merveilles, mais tout en pratiquant l'iniquité, ils ne font pas la volonté du Père et ne le
65
connaissent même pas. De vrais miracles faits dans le nom de Jésus n'authentifient pas un
ministère. Les dons n'authentifient jamais. C'est plutôt le caractère et l'intégrité relationnelle
qui authentifient un ministère, un don et une personne.
Selon Jésus dans Matthieu 23 les signes des faux sont qu'ils attachent de lourds fardeaux
sur les épaules d'hommes (comme la dîme obligatoire) et aiment les positions, les titres et
une reconnaissance publique.
Selon Jésus dans Matthieu 20:25-28, le faux est exposé par sa façon de diriger qui est la
même que celle du monde plutôt que de suivre l'exemple de service sacrificiel du Maître.
Selon Paul dans les Actes 20:30 les faux sont révélés par leurs pratiques d'attirer des
hommes à eux “en leur disant des choses perverses” (comme la paternité spirituelle
obligatoire).
Selon Paul dans II Corinthiens 11 les signes d'un faux apôtre sont dans la manière de se
placer comme une autorité sur les gens et leurs façons de prendre de l'argent aux gens.
Le faux se voit par son penchant au pouvoir et à l'argent. Le faux utilise de vrais dons, de
vrais miracles et le surnaturel pour attirer à lui et utiliser le peuple de Dieu pour l'argent.
Une grande partie de l'église contemporaine est une combinaison du culte de la
personnalité ou de l'argent. L'épouse de Christ est ravagée.
Une déclaration dure ? Un ami au Nigeria atteste que le seul passage des Écritures prêché
des chaires dans sa région est Malachie 3. Les conducteurs mettent la pression sur leurs
gens pour qu'ils donnent la dîme et les offrandes en les attirant avec des promesses de
bénédictions s'ils le font et en semant la peur des malédictions s'ils ne le font pas. Les
conducteurs conduisent une Mercedes pendant que leurs gens ne peuvent pas nourrir leurs
enfants. Vous dites oui mais ça c'est l'Afrique. Si vous voulez voir la vraie nature de quelque
chose qu'il est souvent utile de remonter à sa conclusion logique.
Prenez l'Évangile de prospérité américain et étendez-le à sa conclusion logique.
Cela ne semble pas si mauvais en Amérique puisque chacun peut au moins nourrir ses
gosses. Que veux dire donner pour recevoir en Afrique? Ça ressemble au vol du pauvre.
C'est véritablement du vol.
Si celui qui prêche la foi croit tellement ce qu'il dit concernant le principe de semer et de
récolter, pourquoi ne donne-t-il pas à chacun dans la foule 100 euros pour recevoir la
moisson de sa foi et de son offrande ? La raison pour laquelle il ne le fait pas est parce qu'il
sait que ca ne marche pas. Il sait que c'est du mensonge.
Pourquoi tant de gens donnent à ces mensonges et ces fraudes? Ils veulent croire au
mensonge. C'est la loterie “chrétienne”, peut être que cette fois-ci j'aurais assez de
foi, peut-être que cette fois-ci le prédicateur aura suffisamment d'onction, peut être
que cette fois-ci ça va marcher pour moi. Peut être que cette fois-ci c'est mon jour de
percée financière !
Il y a quelque temps dans une conversation un conférencier a déclaré que ‘la plupart des
orateurs itinérants étaient comme des prostituées. Les pasteurs les payent pour que les
66
gens aient une expérience spirituelle, pour que les gens continuent à venir et que les
offrandes coulent à flots. Quand un corps commence à devenir un business, c'est de la
prostitution.
Et le corps de Christ alors ?
Un autre ami dit souvent, entendre un autre non-sens financier dans la Chrétienté, “Il y a
beaucoup de parasites dans le corps de Christ.” Dernièrement John Wimber a pris un taxi
de l'aéroport pour se rendre à un rendez-vous où il devait parler. Il a cherché à converser
avec le chauffeur de taxi, mais quand le chauffeur a appris qu'il était un conducteur chrétien
il s'est lancé dans une diatribe de scandale financier et sexuel de chaque célébrité
chrétienne. Il les connaissait tous! Quand il a commencé à se calmer Wimber lui a demandé,
“, Mais s'il y avait Jésus et s'Il avait vraiment une église, que croyez-vous que Son église
devrait faire ?” Le taxi a répondu, “Ils devraient s'aimer et aider les pauvres.” Le monde sait
ce que nous devrions faire et comment nous devrions vivre. C'est une tragédie que
beaucoup qui s'appellent Chrétiens ne l'appliquent pas.
3. Concernant ceux qui disent que le corps de Christ n'est pas une démocratie, mais
une théocratie et qu'ainsi nous devons nous soumettre à l'autorité déléguée par
Jésus et au cinq facettes du ministère ?
Oui, le corps de Christ est une théocratie, mais si vous vous soumettez à l'autorité d'un
autre homme vous n'êtes pas dans une théocratie. Vous êtes dans une monarchie. C'est
pour pourquoi Dieu et Samuel dans 1Samuel 8:7 n'ont pas voulu donner un roi au peuple,
“ce n'est pas toi qu'ils rejettent, c'est moi qu'ils rejettent, afin que je ne règne plus sur eux.”
Il n'y a aucune autorité déléguée dans le Corps de Christ. Il n'y a que l'autorité distribuée du
Roi à chaque membre et nous devons utiliser cette autorité pour nous servir les uns les
autres. Soyez prudents quand les conducteurs commencent à beaucoup parler de Saul,
David et Salomon. Nos exemples ne sont pas David et Salomon. Nos exemples sont Jésus
et Paul.
Nous sommes dans une théocratie et Jésus est le Roi.
Nous sommes tous ses serviteurs et ses frères.
Voulez-vous des patrons ou des frères ?
Qu’est-ce qui arrive quand les frères ne peuvent pas être d'accord ? Si vous vous engagez
à marcher et travailler ensemble, vous devrez vous attendre l'un l'autre jusqu'à ce que vous
entendiez la même chose du Maître. Et si vous ne pouvez pas être d'accord ? Comme Paul
et Barnabas dans Actes 15:36-40, vous acceptez d'être en désaccord et de continuer le
travail.
4. Et l'erreur et l'hérésie dans de simples églises ?
Permettez-moi de citer Roland Allan “la Vraie doctrine résulte de la vraie expérience du
pouvoir de Christ plutôt que d'une simple instruction intellectuelle. Les hérésies ne sont pas
produites par l'ignorance, mais par les spéculations d'hommes savants.” 21
21
Roland Allen, “The Spontaneous Expansion of the Church”, page 126, (London World Dominion Press), 1927
67
Avons-nous autant confiance dans le Saint Esprit que Jésus ? Sa confiance était que
l'Esprit Saint nous conduirait dans toute la vérité. C'était Sa confiance alors qu’Il quittait les
disciples après trois années passées avec eux.
Rendons-nous les gens dépendants de nous ou du Saint Esprit ? Pourrions-nous avoir écrit
Jean 16 à nos disciples ?
5 / Vous semblez dire que tous ceux qui ont de grands ministères ont de mauvaises
motivations, que ceux qui montent sur un éléphant le font seulement pour être vus ?
Oui, cela en a l'air. Pourtant, il y a beaucoup de serviteur, de conducteur dans beaucoup
de contextes différents. Dieu a créé des éléphants et des chênes. Il y a de bons
conducteurs sur les éléphants et beaucoup de disciples qui aiment nourrir les éléphants.
Pourtant, le but n'est pas de trouver quelques bons conducteurs d'éléphants qui ont bon
cœur avec de bonnes motivations et justifier ainsi tous ceux qui ont des motivations
discutables qui essaient de construire un éléphant. Le but doit être de faire des disciples de
Jésus et de faire les choses de la façon dont Il nous a commandé de les faire.
Sommes-nous des disciples de Jésus ou des disciples d'hommes qui ont réussi ? La réalité
est que même avec les meilleures motivations, quand nous faisons des choses que Jésus
n'a pas faites et qu'il ne nous a pas ordonnées de faire, nous nous retrouvons toujours au
mauvais endroit. Nous sommes des disciples de l'exemple et des commandements de
Jésus! Pourtant, je trouve impossible de comprendre comment quelqu'un qui a une
révélation claire de Jésus et de Son Royaume peut se contenter de rester pour nourrir des
éléphants !
68
Chapitre 8 : LE REFUS, L'ACCEPTATION ET L'IDENTITÉ
“Mais dans quelque ville que vous entriez, et où l'on ne vous recevra pas, allez dans ses
rues, et dites: Nous secouons contre vous la poussière même de votre ville qui s'est
attachée à nos pieds; sachez cependant que le royaume de Dieu s'est approché de
vous .....Celui qui vous écoute m'écoute, et celui qui vous rejette me rejette; et celui qui me
rejette, rejette celui qui m'a envoyé.” Luc 10:10-1
Les champs sont blancs et prêts pour la moisson, mais si vous n'êtes pas reçus,
débarrassez vous de la poussière de cet endroit et continuez! Jésus gère ce à quoi nous
attendre ici! “ Tous ne m'ont pas reçu et tous ne vous recevrons pas. Armez vous de cette
connaissance et ne permettez pas au refus de vous déconcerter.” “Comprenez que ce n'est
pas personnel. Ce n'est pas à cause de vous. C'est à cause du Royaume des cieux qui
s'est approché de ces gens et qu'ils le rejettent.”
Quelqu'un a dit que l'enfer c'est recevoir exactement ce que nous avons demandé; avoir
exactement ce que nous avons voulu. Rejetez-vous le Royaume des cieux ? Dieu
respectera vos choix pour l'éternité et vous découvrirez ce que c'est quand il n'y a aucune
grâce de Dieu. Voulez-vous qu'on vous laisse tranquille ? Vous découvrirez combien vous
êtes affreusement seul sans aucune présence de Dieu. Voulez-vous faire vos quatre
volontés ? Vous aurez l'éternité pour les apprécier.
Il n'y a rien de pire que le froid positif. Vous ne pouvez rien ajouter pour que ce soit plus
froid. Vous pouvez seulement rendre quelque chose plus froid en enlevant de plus en plus
d'énergie calorifique. Le zéro absolu est l'absence d'énergie d'une quelconque chaleur - il
ne reste plus d'énergie à enlever.
Il n'y a rien de tel que l'obscurité positive. Vous ne pouvez pas rendre quelque chose plus
sombre en ajoutant plus d'obscurité. L'obscurité devient plus sombre en enlevant de plus en
plus de lumière. L'obscurité totale est l'absence d'une quelconque source de lumière.
Il n'y a rien de tel que le mal positif. On ne devient pas de plus en plus méchant en
recevant davantage de méchanceté, mais en rejetant de plus en plus la droiture. Le mal
total est l'absence de toute droiture.
Il n'y a rien de tel que la haine positive. Vous ne pouvez pas faire qu'une personne haïsse
encore plus en ajoutant plus de haine. Une personne haïra davantage alors qu’elle rejettera
de plus en plus l'amour. La haine totale est l'absence de tout amour.
Rejetez-vous le Royaume ? Rejetez-vous Dieu ? Rejetez-vous Sa droiture et Son amour ?
Il respectera votre choix et ne permettra pas à son Royaume, à Son amour, à Sa Lumière, à
Sa droiture et à Sa grâce de couler vers vous et quand Il le fera, vous vous rendrez compte
qu'Il est la source de tout ce qui est bon.
Dieu n'a pas créé de mal. Dieu ne permet pas le mal. Il nous permet simplement d'avoir
nos voies. Vous le rejetez ? Il honorera votre choix et vous serez laissé dans une solitude et
une obscurité absolue.
69
Cette dynamique d'acceptation ou de refus est terrifiante. La liberté de l'être humain pour
faire des choix qui ont de l'importance pour toute l'éternité est magnifique et effrayante.
Pourtant, il est aussi stupéfiant que Jésus s'identifie totalement avec nous quand nous
entrons dans la moisson. Car si quelqu'un nous accepte ou nous rejette, cela revient à
l'accepter ou le rejeter et l'accepter ou le rejeter, c'est accepter ou rejeter le Père Céleste.
Nous sommes Son corps et Il nous rend complètement un avec Lui. C'est la même vérité
qui a affronté Paul sur le chemin de Damas, (Actes 9:4-5) quand Jésus lui a demandé,
“Saul, Saul pourquoi me persécutes-tu ? Et il a dit, ‘Qui es-tu, Seigneur ?’ Alors le Seigneur
lui a dit, ‘je suis Jésus que tu persécutes’.”
Jésus fait une autre identification complète et totale dans Matthieu 25 quand Il félicite les
justes pour avoir visité les malades et les prisonniers, nourri l'affamé, habillé celui qui était
nu et hébergé les réfugiés. Il leur dit, “toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de
ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites.” Il continue cette
identification quand il dira à ceux qui seront à sa gauche: “toutes les fois que vous n'avez
pas fait ces choses à l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne les avez pas faites.”
Les rejeter c'est le rejeter.
Jésus s'identifie totalement, complètement et de façon absolue avec les pauvres, celui qui
souffre, le plus petit et celui qui est brisé. Il place Son visage sur chaque orphelin affamé et
chaque bébé séropositif.
Plusieurs fois les gens de bonne volonté posent des questions difficiles.
“Où est Dieu dans tant de souffrance ? Comment Dieu peut-il permettre à de telles choses
d'arriver ? Comment peut-il être un Dieu d'amour et ne pas intervenir ? A-t-il vraiment si peu
de pouvoir ou de capacité ? Ou comment peut-il être un Dieu de puissance qui a créé
l'univers et ne pas intervenir ? Est-il si faible pour ne pas exprimer Son amour ?”
Dieu regarde le monde qu'il a créé, Il regarde l'homme à qui Il a donné la liberté, l'homme
qu'Il a établit partenaire pour prendre soin et garder ce monde et Il pose les mêmes
questions. “Comment pouvez-vous permettre à une telle souffrance de survenir ? Est-ce
que vous êtes vraiment si impuissants ? Vous souciez-vous vraiment si peu ?”
C’est vrai, personne d'entre nous ne peut faire tout cela mais chacun peut faire quelque
chose. Pourquoi faisons-nous si peu ? Nous avons les ressources et la capacité de nourrir,
habiller, instruire et abriter chaque personne sur la planète. Nous n'avons tout simplement
pas la volonté. Nous préférons gaspiller l'argent dans des bâtiments, des conférences et
dans la sono plutôt que nourrir des petits enfants.
Où est Dieu dans toute cette souffrance ? Il est aux deux endroits. Il est dans celui qui
souffre. Il est dans la personne la plus insignifiante du monde. Et Il est dans Son corps. Il
est dans son peuple. Dieu devient visible quand son peuple sert ceux qui souffrent. Dieu
devient visible quand son peuple étreint la personne la plus insignifiante du monde.
Cette révélation de Dieu n'est pas celle du Dieu de puissance et de force qui pourrait faire
que tous les hommes l'adorent.
L'adoration forcée n'est pas l'adoration. C'est le Dieu de l'Incarnation. C'est la parole faite
chair dont les hommes peuvent vouloir contempler la gloire, la gloire comme celle du Fils
même de Dieu pleine de grâce et de vérité. C'est Dieu qui est devenu un bébé dans l'utérus
70
d'une vierge et qui a grandi pour dire, “Laissez venir à moi les petits enfants car le
Royaume des Cieux” est pour ceux qui leur ressemblent.
Les hommes qui choisissent de voir cette gloire choisissent aussi d'aimer, d'adorer et de
devenir comme Lui. Ils choisissent de lui permettre de les remplir, de vivre en eux et à
travers eux. Ils choisissent de permettre au miracle de l'Incarnation de continuer. Ils
choisissent d'étreindre la personne la plus insignifiante du monde.
"Tout en haut" de la structure du Royaume des cieux il y a la personne la plus insignifiante
du monde. Ce qui est fait à la personne la plus insignifiante du monde est fait à Jésus. C'est
le Royaume à l'envers.
Questions fréquemment posées
1/Ainsi Dieu n'a pas créé le mal ?
Non, Dieu n'a pas créé le mal. Dieu a créé l'humanité et aussi les anges avec une
caractéristique commune qui est la capacité de choisir d'adorer Sa gloire ou de la rejeter.
L'obscurité et la haine, l'égoïsme et la soif du pouvoir sont les manifestations d'une volonté
qui a rejeté la gloire de l'amour sacrificiel.
2/Ainsi Dieu n'a pas le contrôle absolu ? 22
Non, Dieu ne contrôle pas dans le sens que chaque détail est prédéterminé par Lui. Nos
choix importent vraiment et ont des conséquences éternelles. Nous ne sommes pas des
créatures soumises à un destin mécanique. Nous vivons dans un Royaume où la grâce et
le bon sens font une différence.
Oui, tous les buts de Dieu seront réalisés! Tout ce qu'Il a résolu en Christ sera accompli.
Mais cela ressemble à un plan général pour faire un voyage d'Oslo à Bruxelles. Vous
pouvez prendre un vol direct. Vous pouvez prendre un train. Vous pouvez conduire. Si vous
conduisez, vous pouvez prendre le ferry d'Oslo jusqu'en Allemagne ou d'Oslo jusqu'au
Danemark. Vous pouvez choisir beaucoup d'autoroutes différentes. Vous pouvez louer un
yacht et faire la plupart du chemin par l'eau et prendre ensuite une voiture d'Anvers à
Bruxelles ou naviguer sur les systèmes de canaux à Bruxelles. Vous pouvez choisir de
prendre un ferry et marcher la majorité du chemin.
Chaque voyage en avion, en voiture ou à pieds peut prendre un trajet différent. Chaque
voyage pourrait avoir des accidents et des retards. Beaucoup de choses peuvent arriver.
Comment y ferez-vous face ? Il y a beaucoup de façons d'atteindre votre destination!
La gloire de Dieu consiste en ce que par le miracle de la croix Il peut transformer le pire
échec humain pour Sa gloire. Le pardon est plus puissant que n'importe quelle violation. La
bénédiction est plus puissante que n'importe quelle malédiction. L'amour n'échoue jamais.
22 . Pour une recherche approfondie concernant ces problèmes nous recommendons, God of the Possible: a Biblical
Introduction to the Open View of God, Greg Boyd, Baker Books, Grand Rapids MI, 2007 et aussi Who is God et
Christianity Unshackled par Harold Eberle, World Cast Publishing, Yakima, WA
71
Pendant un de mes premiers voyages en Asie Centrale je passais les montagnes en
voiture avec un chauffeur qui semblait déterminé à nous tuer tous. Il montait la colline par
des virages sans visibilité. Après avoir frôlé la collision avec une voiture qui descendait la
colline à grande vitesse pendant que nous dépassions un camion-benne qui montait, j'ai
arrêté la voiture et je me préparais à sortir et continuer a pied si sa conduite n'allait pas
changer. On m'a dit que je n'avais pas compris la culture du chauffeur - “si c'était la volonté
de Dieu que nous mourions, alors nous allions mourir, mais si ça ne l'était pas, nous allions
vivre !” Ma réponse fut que nous ne sommes pas des Musulmans. Nous ne sommes pas
des victimes passives d'un destin divin mais nous sommes des disciples de Jésus qui
marchent dans la grâce et le bon sens.
Dieu ne nous contrôle pas. Nous ne sommes pas de simples rouages dans une machine.
Nous ne contrôlons pas Dieu. Il n'y a aucune formule de foi pour garder votre vie de la
souffrance et de la difficulté.
Aucune formule de foi ne met Dieu dans votre poche.
Nous ne pouvons pas toujours choisir nos circonstances mais nous pouvons toujours
choisir nos réponses à nos circonstances. Nous ne sommes jamais les victimes à moins
que nous ne voulions l'être.
Mais tout contribue vraiment à la gloire de Dieu et nous pouvons “nous glorifier de
l’affliction,” sachant qu'elle produit l'espoir et l'espoir qui ne déçoit pas “parce que l'amour de
Dieu a été déversé dans nos cœurs par le Saint Esprit qui nous a été donné” (Romains
5:1-5).
Et nous savons que rien ne peut “nous séparer de l'amour de Christ” et que “dans toutes
ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.” (Romains 8:1839).
72
Chapitre 9 : SE RÉJOUIR DES RELATIONS
“ Les soixante-dix revinrent avec joie, disant: Seigneur, les démons mêmes nous sont
soumis en ton nom. Jésus leur dit: Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair. Voici, je
vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la
puissance de l'ennemi; et rien ne pourra vous nuire. Cependant, ne vous réjouissez pas
de ce que les esprits vous sont soumis; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont
écrits dans les cieux.’ Luc 10:17-20
“En ce moment même, Jésus tressaillit de joie par le Saint-Esprit, et il dit: Je te loue, Père,
Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux
intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu
l'as voulu ainsi. Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît qui
est le Fils, si ce n'est le Père, ni qui est le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le
révéler.”
Luc 10:21-22
A/TOUTE L'AUTORITÉ
Ces versets de Luc font écho à Matthieu 28:18-20 et disent très exactement comment ces
Écritures sont appliquées. Jésus déclare qu'IL a toute l'autorité dans le ciel et sur la terre et
déclare qu'Il donne Son autorité aux disciples sur “tout le pouvoir de l'ennemi”. Nulle part
dans les Évangiles nous voyons Jésus donner une quelconque autorité à ses disciples sur
le moindre de Ses disciples.
De même dans le Nouveau Testament, aucune autorité n’a été donnée à un souverain
sacrificateur sur un autre. Mais le commandement qui prédomine c’est que nous devons
“être remplis du Saint Esprit ... rendant continuellement grâces pour toutes choses ...vous
soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ.” Ephésiens 5:18-21. La réalité de
l'Esprit Saint qui demeure en nous doit travailler à un honneur réciproque envers tous ceux
qui sont également remplis de l'Esprit Saint.
Si le trône de Dieu est dans le cœur de votre frère comment pouvez-vous vous placer audessus de lui ?
Pourtant, Jésus nous donne vraiment l'autorité sur “tout le pouvoir de l'ennemi”. C'est
magnifique de voir la guérison et la délivrance, c'est la simple expression du Royaume des
cieux qui est à l'intérieur. Cela rend manifeste le royaume qui est là. Le Royaume des cieux
est venu. Il est ici. Et quand vous priez et que rien n'arrive ?
Hébreux 2:8-9 détient la vérité sur « toute l’autorité » et parle aussi du fait que tous ne sont
pas guéris (malgré cette autorité) dans les tensions de la vie dans lesquelles nous devrions
aussi détenir cette vérité (de l’autorité).
“’Tu as mis toutes choses sous ses pieds.’ En effet, en lui soumettant toutes choses, Dieu
n'a rien laissé qui ne lui fût soumis. Cependant, nous ne voyons pas encore maintenant que
toutes choses lui soient soumises. Mais celui qui a été abaissé pour un peu de temps audessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de la
mort qu'il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous.”
73
Nous voyons Jésus mais nous ne voyons pas encore toutes choses sous Ses pieds. Nous
souffrons comme Il a aussi souffert. 1Corinthiens 15:20-28 comporte la même vérité. “Car
il faut qu'il règne jusqu'à ce qu'il ait mis tous les ennemis sous ses pieds.” Il est le Seigneur
de tous mais tout n'est pas sous Ses pieds. Il a toute l'autorité, mais pas tous ne viennent
pas devant Lui pour l'adorer.
Le Royaume est ici mais le Royaume doit venir.
Le Royaume est maintenant et le Royaume n'est pas encore venu.
Le Royaume est venu et le Royaume vient.
Le Royaume peut venir parce que le Royaume est déjà venu.
Le Royaume continue à venir alors que chaque nouvelle personne commence à l'honorer,
l'aimer et obéir au Roi.
C'est par notre foi que nous voyons la promesse réalisée ou que nous subissons l'attente
de son accomplissement (hébreux 11:40). Peut-être que nous ne voyons ne pas encore
toutes choses sous nos pieds mais nous voyons Jésus!
B/ LA CHOSE LA PLUS IMPORTANTE C'EST LES RELATIONS
Pourtant, la chose la plus importante n'est pas l'autorité sur les démons. Jésus n'est pas
mort pour que vous puissiez avoir un ministère. Il est mort pour que vous puissiez entrer
dans une relation avec Son Père. La traduction d'Eugene Peterson de Matthieu 11:25-30
l'exprime si bien.
Brusquement Jésus est entré dans la prière : “merci, Père, Seigneur du ciel et de la terre.
Tu as caché tes voies aux sophistiqués et aux « je sais tout », mais tu les as expliquées
clairement aux gens ordinaires. Oui, Père c'est ainsi que tu aimes travailler.”
Jésus s'est remis à parler aux gens, mais maintenant tendrement. “Le Père m'a donné
toutes ces choses à faire et dire. C'est une opération unique de Fils-Père, venant de
l'intimité du Fils et du Père et de la connaissance.
Personne ne connaît le Fils comme le Père, ni le Père comme le Fils. Mais je ne garde pas
tout pour moi; je suis prêt à le transmettre ligne par ligne à quelqu'un disposé à écouter.
“Est-ce que vous êtes fatigués ? Épuisés ? Usés par la religion ? Venez à moi. Échappezvous avec moi et récupérerez votre vie. Je vous montrerai comment avoir un vrai repos.
Marchez avec moi et travaillez avec moi - regardez comment je fais. Apprenez les rythmes
spontanés de la grâce. Je ne poserai rien de lourd ou d’inapproprié sur vous. Restez avec
moi et vous apprendrez à vivre librement et légèrement.
Avant que l'homme soit tombé, avant que l'homme ait eu besoin de rédemption, avant que
Satan ait commencé à régner sur la terre, avant que l'humanité ait été corrompue et avant
qu'il y ait eu un quelconque besoin humain, Dieu avait un but dans Sa parole. Ce but était
de créer l'humanité pour qu'elle ait une relation avec Lui. Il a désiré que des fils partagent
Son cœur. Il a désiré des frères pour que Dieu le Fils multiplie Son cœur. Il a désiré un
temple vivant pour l'Esprit Saint afin que l'Esprit Saint puisse partager et multiplier Son
cœur d'adoration pour le Père et la Parole.
74
Dieu désirait que le mystère du feu et de la passion dans le centre de Son être soit
multiplié dans les cœurs de l'humanité et qu’elle accepte librement d’entrer dans ce même
mystère de la passion et du feu.
On ne peut pas appeler une personne « l'amour ». Une seule et unique personne ne peut
être caractérisée comme « l'amour ». Dieu le Père, Dieu la Parole et Dieu l'Esprit est une
relation de trois personnes dans une soumission réciproque dans la confiance, l'honneur, le
respect et l'amour. Dieu est amour!
Jésus est et était l'Agneau immolé depuis la fondation du monde parce que le mystère de
l'amour est une vie déposée dans l'honneur, la confiance et le sacrifice pour le bien de
l'autre. L'amour n'est pas essentiellement un sentiment. Ce n'est pas accessoirement un
sentiment. C'est un engagement total de ma vie pour le bien d'un autre, qui peut d'abord
apporter la souffrance et le sacrifice, bien que le fruit de cet engagement puisse générer
des sentiments puissants.
Tout ce que Dieu, le Père avait déterminé et préparé pendant toute l'éternité et présenté
dans le temps de l'Ancien testament, Il l’a alloué à Dieu le Fils. Le Père avait la pleine
assurance que Dieu le Fils ferait seulement ce que, Lui-même, faisait. Le Père était confiant
que la Parole dirait seulement ce que Lui-même disait. Le Père a mis toute sa confiance en
Dieu le Fils et Dieu le Fils a complètement honoré cette confiance au prix même de la mort
sur la Croix. Dieu le Fils n'a jamais cherché Sa propre volonté, mais seulement la volonté
du Père. Ainsi le Père dit que si quelqu'un reçoit pas Dieu le Fils, il ne peut pas connaître le
Père. Le Père honore Dieu le Fils en toutes choses et nous reçoit seulement par le Fils.
Tout ce que Jésus avait reçu du Père pendant toute l'éternité, Il l’a manifesté en son temps
puis l'a entièrement confié à l'Esprit Saint.
Jésus s’en remet au Saint Esprit pour révéler seulement la Parole, mais jamais pour parler
de Lui. L’Esprit Saint, tout comme Dieu le Fils a seulement révélé Dieu le Père. Tout ce que
Dieu le Fils a accomplit par sa mort, Il l'a placé dans les mains du Saint Esprit et compte sur
le Saint Esprit pour apporter cette plénitude sur la terre. Parce que le Saint Esprit honore
complètement Dieu le Fils, Dieu le Fils honore complètement le Saint Esprit et pardonnera
tout péché contre Lui mais Il ne pardonnera pas le péché de rejet du Saint Esprit. Personne
ne peut venir à Dieu le Fils sauf par le ministère du Saint Esprit.
Tout ce que le Père, la Parole et le Saint Esprit ont déterminé pendant l'éternité et présenté
en son temps, ils l’ont confié dans les mains de la famille de Dieu le Père, au corps de
Christ et au temple vivant du Saint Esprit. Dieu, qui est une communauté parfaite d'honneur
réciproque, de confiance et de soumission, s'est limité au travail de l'accomplissement de
Ses buts sur la terre à Sa relation avec l'humanité.
Ses buts seront accomplis par des relations plutôt que par des actes de puissance bruts.
C'est une relation d'amour. L'amour est ce qu’il y a de plus grand. Il nous invite dans cette
relation. Ses buts ne sont pas seulement de racheter l'humanité déchue. Son but était de
manifester à tous et par tous la Gloire de Dieu le Fils par notre relation avec Lui. 23
23. La première fois que je l'ai compris fut quand j'ai écouté DeVern Fromke parler des années 70. Je n'oublierai
jamais la passion et l'humilité avec laquelle il a parlé. Son livre The Ultimate Intention est un classique.
75
Jésus n'est pas mort juste pour que vous puissiez mener à présent une vie bonne et
heureuse. C'est de l'humanisme religieux. Jésus est mort pour que vous puissiez vivre pour
la gloire de Dieu. Dans le passé, cela signifiait pour Etienne mourir par lapidation. Qu'es-ce
que cela signifie pour vous ? Dieu est le juge de ce qui est à Sa gloire, pas Vous.
Jésus n'est pas mort pour que vous puissiez vivre heureux au ciel. C'est encore de
l'humanisme religieux. L'homme n'est pas le centre ni la mesure de toutes choses. Jésus
est mort afin que vous puissiez vivre pour la gloire de Dieu ici et maintenant ici.
C / JE VOUS AI APPELÉS MES AMIS
“Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis,
si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le
serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous
ai fait connaître tout ce que j'ai appris de mon Père.” Jean 15:13-15
Celui qui pourrait légitimement réclamer toute position, tout titre, tout honneur, toute gloire
et toute autorité ne l'a pas fait ! Il a examiné les yeux des hommes qui allaient bientôt le
trahir et les a appelés Ses amis. Et quand Il a fait cela, Il a entièrement détruit de façon
absolue et pour toujours la possibilité qu’une quelconque hiérarchie puisse représenter Son
royaume. Les pyramides sont pour les morts!
Devant le trône est une mer de verre! Il n'y a aucune montagne ou vallée sur une mer.
Chaque vallée a été exaltée et chaque montagne a été abaissée. Nous sommes tous frères
et soeurs devant le trône! C'est pourquoi il y a quarante commandements qui concernent
«les uns les autres» dans le Nouveau Testament! Le plus grand c'est l'amitié!
Dans chaque hiérarchie, les gens d'en dessous sont toujours des subalternes. Les chefs
hiérarchiques peuvent utiliser le langage de l'amitié mais celui-ci devient un code pour
l'ordre et le contrôle. Les pyramides sont construites par les esclaves. Dans chaque
hiérarchie les gens au-dessus de vous sont vos patrons.
Vous pouvez pratiquer la soumission mais souvent la vraie motivation est de prendre leur
place. Vous pouvez utiliser la langue de l'amitié, de l'honneur et du respect mais le succès
passe par des grades. Ceux au-dessus de vous et à côté de vous sont vos rivaux.
Jésus nous commande de ne pas diriger comme les Gentils qui ont exercé le pouvoir sur
leurs sujets. Nous devons diriger de la même façon que Jésus l'a fait. Le but de Sa direction
était de partager tout Son cœur et de déposer Sa vie pour Ses amis (Jean 15:15). Vous
déposez vraiment votre vie seulement pour des amis. Si votre but est de grimper l'échelle
vous n'aurez jamais d'amis - vous n'aurez jamais que des gens que vous utiliserez.
La traduction d'Eugene Peterson de 1 Corinthiens 10:14 nous lance un défi, “Ainsi mes
très chers amis, quand vous voyez les gens réduire Dieu à quelque chose qu'ils peuvent
utiliser ou contrôler, quitter leur compagnie aussi vite que vous le pouvez.” Le but de faire
des disciples est de se faire des amis - de nouer des relations d'égal à égal qui créeront des
relations avec le Père, la Parole et le Saint Esprit. Le but est d’entretenir des relations dans
lesquelles notre monde peut voir l'amour, l'honneur réciproque, la confiance et le service
dans la Divinité.
L'exemple de Jésus comme raconté dans Jean 16 est d’autant plus surprenant !
76
“Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m'en aille, car si je ne m'en
vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m'en vais, je vous l'enverrai. ”
Jean 16:7
Les disciples ne pouvaient pas imaginer pire événement que le départ de Jésus ! Jésus, le
meilleur conducteur qui n’ait jamais marché sur la terre, leur dire que c'est mieux pour eux
qu'Il parte! Et nous, nous croyons que nous sommes si importants, indispensables même ?
Qui croyons-nous que nous sommes ? Jésus savait qu’il valait mieux pour les disciples
qu’ils soient conduits intérieurement par le Saint Esprit plutôt que par sa chair et son sang !
Jésus voulait que Ses amis aient le même feu intérieur qu'Il connaissait.
Notre travail consiste à enlever chaque obstacle qui empêche nos amis de connaître la
conduite intérieure du Saint Esprit et la seigneurie pratique et personnelle de Jésus sur
leurs vies et notre vie collective. Souvent nous sommes le plus grand obstacle ! Le but de
faire des disciples est d’amener des amis à reposer complètement sur le Saint Esprit en
eux pour les guider dans toute la vérité.
Tant de directions humaines favorisent le développement de personnes qui deviennent
dépendantes de nous, qui s'en remettre à nous, s'attendent à nous, nous honorent et nous
soutiennent.
Créer de la dépendance c'est créer notre propre royaume.
C'est de la trahison contre le Roi des Rois.
Jésus avait une totale confiance en la capacité du Saint Esprit à conduire des hommes
dans la Vérité. Le sommes-nous ? C'est la raison pour laquelle Jésus a dit qu'il devait s'en
aller ! C’est la raison pour laquelle il a donné l'ordre à ses disciples de faire des disciples,
puis d’aller au prochain village pour y trouver un autre homme de paix. Ils ne devaient pas
créer de dépendance à leur égard. Ils ne devaient pas rester pour devenir des rois. Mais ils
devaient présenter des amis au Roi des Rois et les laisser ensuite à Ses soins.
D / LA RESPONSIBILITES ET LA LIBERTÉS DES AMIS
Évidemment, si des amis doivent étreindre le Royaume des cieux dans leurs vies ils,
devront en accepter quelques responsabilités fondamentales et c'est là où les problèmes
commencent ! Souvent les gens ne veulent pas assumer les responsabilités indissociables
de la liberté. Ils voudraient la liberté comme des esclaves qui n'ont pas de responsabilités.
Ils préféreraient qu'un roi leur dise quoi faire ! Il y a toujours ceux qui veulent un roi et ceux
qui veulent être roi, mais en faisant ainsi, les deux montrent qu'ils n'ont jamais vu le Roi !
Je vois quatre responsabilités fondamentales ou libertés dans le Royaume des cieux.
Encourager vos disciples à accepter ces libertés est l'une des principales responsabilités
pour celui qui fait des disciples.
1/ Cherchez le Roi pour vous-même !
Cela signifie que vous vous nourrissez vous-même ! Cela signifie que vous laissez Sa
grâce régner dans votre vie. Vous vivez soit par grâce, soit par dépendance! Et une
77
mauvaise dépendance des autres dans le but d’obtenir leur approbation, pour vivre sous
leur contrôle ou attirer leur attention produit une dépendance relationnelle. Ceux sont des
relations maladives et toxiques. À moins que nous ne mangions la chair et que nous ne
buvions le sang du Maître nous n'avons aucune vie en nous (Jean 6:53) et rien à donner
les uns aux autres.
On entend souvent dire parmi ceux qui vont dans une grande église que leur pasteur “les
nourrit bien” ou “ne les nourrit plus”. Si vous nourrissez un bébé de huit mois c'est normal,
mais si vous nourrissez toujours ce garçon à dix-huit ans, vous avez un très grand
problème! Pourquoi un adulte voudrait-il que quelqu'un d'autre le nourrisse ?
2/ Réaliser les commandements qui concernent "les uns les autres ” avec quelquesuns.
Si vous ne pouvez pas être l'église avec votre époux ou si vous ne pouvez pas être l'église
avec deux ou trois, une adoration publique de plus n'est seulement qu'un spectacle.
Ephésiens 4:15, “mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous
égards en celui qui est le chef, Christ. C'est de lui, et grâce à tous les liens de son
assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son
accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s'édifie lui-même
dans la charité” est un des commandements les plus importants concernant nos rapports
"les uns avec les autres" bien que cette expression ne soit pas utilisée dans le passage.
Pourtant, les expressions “le corps entier”, “chaque articulation fournit”, “chaque partie fait
sa part” qui sont employées, ont un sens très clair! Si nous ne professons pas la vérité dans
la charité, les uns avec les autres, le corps ne va pas arriver à maturité.
Je dois avoir l'amour et la conviction pour dire toutes les vérités, même des vérités
désagréables, à mes amis. Je dois avoir l'humilité et la confiance pour recevoir la vérité de
mes amis et de mon épouse. L'immaturité et l'arrogance détruisent ce processus. Si je ne
vous aime pas assez pour vous dire la vérité alors vraiment, je vous rejette et je détruis
notre amitié. Si je ne peux pas humblement recevoir de vous la vérité alors je ne vous ai
jamais vraiment aimé ou, je n'ai jamais eu confiance en vous comme un ami.
Une grande partie du corps de Christ reste dans un état de retard spirituel et d'immaturité
colossale parce qu'ils entendent seulement des vérités générales proclamées d'une estrade.
C'est une vérité à sens unique. Nous avons besoin d'une vérité à double sens. La vérité
donnée et reçue du cœur des amis. Si vous voulez faire des disciples, vous devez
concevoir le fait de parler et d'accepter la vérité d'un cœur à cœur et d'un face à face.
Bien que Jésus eût été un oriental, Il a outrepassé la culture orientale de « ne pas perdre la
face » ou « d’éviter les vérités désagréables ». Il est allé au-delà de la culture de l'honneur
pour dire la vérité à sa génération et à ses amis. Chaque culture a ses questions et ses
problèmes vis-à-vis de la vérité. Sans un engagement humble et passionné à dire la vérité,
nous devenons facilement le peuple du mensonge.
Le monde n'est pas offensé par l'humilité, la confession et l'échec. Ils sont offensés par
l'hypocrisie, la dissimulation, l'arrogance et les mensonges. Nous sommes les disciples de
Jésus qui est la Vérité!
78
3 / Discipliner vos propres enfants!
Si vous ne pouvez pas faire de vos propres enfants des disciples, comment allez-vous faire
des nations des disciples ? Si vous n'avez pas d'intégrité relationnelle avec vos propres
enfants, avec qui en aurez-vous ? Si vous échouez en tant que père, quel autre succès
vous importe plus ?
Une des raisons pour laquelle tant d'enfants de foyers chrétiens ne suivent pas Jésus à
l’âge adulte c’est que leurs parents ont poursuivi la vie chrétienne et le ministère comme un
commerce plutôt qu'une activité relationnelle. Les enfants voient les motivations réelles. Ils
voient l'hypocrisie et les mentalités de performance.
L'épreuve principale pour les anciens est le caractère vu dans la famille et le témoignage de
leur entourage. Nos enfants et les gens avec qui nous avons affaires ne sont pas
impressionnés par nos prières publiques ou par le nombre de versets de la Bible que nous
pouvons citer. Ils voient notre caractère, comment nous traitons nos époux/épouse et si
vraiment nous payons nos factures. Ils voient si vous avez des habiletés dans la vie et si
vous êtes intègre ou si vous jouez simplement un rôle dans un drame religieux.
4/ Multipliez votre relation avec le Roi en faisant des disciples.
L'ordre fondamental du Roi est de faire des disciples! Matthieu 28:18-20 est la grande
mission, pas la grande suggestion. Cela n’a rien à voir avec des événements ou des
programmes ! « Faire des disciples » est un processus relationnel basé sur la transparence
et l'humilité pour accomplir ces "les uns les autres" ensemble!
Seuls les disciples font des disciples. Mais si vos disciples ne font pas de disciples alors,
vous non plus ! Vous voyons apparaître le succès chez les petits-enfants. C’est dans la
troisième génération que se trouve le succès !
Si nous faisions comme Il a commandé et formions les nations à faire tout ce qu'Il a
commandé, Il pourrait faire comme Il a promis et construire Son église.
Questions fréquemment posées
1/En ce qui concerne les bâtiments n'est-il pas vrai que l'église du Nouveau
Testament n'a pas construit de bâtiments en raison de leur pauvreté et de la
persécution ?
C'est juste, il n'y a aucune preuve historique ou archéologique de la construction d’une
structure spécialement pour des réunions pendant les trois premiers siècles de l'église.
Pourtant, ce n'était pas en raison de la pauvreté ou de la persécution. Beaucoup de
croyants avaient de l'argent et bien qu'il y ait eu des périodes de persécution il y avait aussi
des périodes de paix et de liberté. Ils avaient des richesses et la liberté de construire des
bâtiments comme ils le voulaient.
Notons qu’une pression culturelle intense s’exerçait sur cette première église pour
construire et utiliser des bâtiments spéciaux pour se rassembler. D’un côté il y avait le
modèle juif avec le système de la synagogue, ses bâtiments et ses rabbins puis de l’autre
côté, le modèle romain avec ses temples païens et ses prêtres. Si bien que la première
79
église a dû faire face à une persécution violente parce qu'ils n'avaient pas de bâtiments
religieux spéciaux. Pour les romains, si quelqu'un n'avait pas de temple avec un autel, il
était athée et c’est pour cela que la première église a vraiment été persécutée.
Les pressions culturelles étaient présentes et les finances étaient disponibles. Les périodes
sans persécution qui auraient pu êtres encore plus grande si les premiers croyants avaient
construit des bâtiments. Mais les premiers saints n'ont pas construit de bâtiments par
révélation et par conviction. Ils croyaient à la prêtrise de tous les croyants et ainsi ils ne
soutenaient, ni ne sanctionnaient une classe sacerdotale particulière. Ils croyaient que le
Royaume des cieux était venu et acceptaient tout de la vie.
Donc ils ne croyaient pas en des lieux saints spéciaux. La terre entière est au Seigneur !
Jésus est mort pour sanctifier toute la vie et toute activité humaine pour Dieu. Ils se
rencontraient dans les maisons, avaient la conviction que leurs corps étaient le temple de
l'Esprit Saint car Dieu n'habite pas dans des temples faits de main d'homme mais plutôt
dans un temple vivant faits de pierres vivantes. Les pierres vivantes se réunissaient là où la
vie se trouvait pour démontrer que Jésus était au milieu d'eux.
En accord avec leur conviction que le temple de Dieu est le peuple de Dieu, ils n'ont pas
investi d'argent dans des briques et du mortier, mais dans les gens. Les offrandes dans le
Nouveau Testament étaient récoltées pour les victimes de la famine, les orphelins, les
veuves et les pauvres.
Nous pourrions grandement satisfaire les besoins des pauvres concernant le logement,
l'enseignement, la nourriture et l'eau si les finances investies dans les bâtiments, les sonos,
les bureaux et l'administration des différentes institutions chrétiennes dans le monde,
étaient investies dans le vrai temple de Dieu, c’est à dire les enfants de Dieu. Matthieu 25,
déclare que ce qui est fait au plus petit est fait à Jésus. Ce sera la norme par laquelle ceux
qui s'appellent les disciples de Jésus seront jugés. C'est la norme par laquelle Jésus
séparera les moutons des chèvres (les brebis des boucs).
Les Notre amour pour les gens et servir Jésus ne sont pas liés au bâtiment. Les bâtiments
sont nos propres petits royaumes. Les bâtiments sont des projets de pouvoir et de prestige.
Ils sont des monuments pour notre fierté et notre besoin de ressembler aux autres religions
autour de nous.
Chaque dollar investi dans un bâtiment est un dollar de moins disponible pour nourrir
l'affamé, habiller celui qui est nu, servir le malade et visiter ceux qui sont en prison. Chaque
bâtiment est un monument à l'égoïsme et à l'arrogance. Chaque dollar ainsi investi sera
jugé par Jésus comme l'argent des chèvres (des boucs).
Ceux qui utilisent des histoires de l'Ancien testament sur la construction du tabernacle ou
sur la construction du temple se trompent tout simplement. Nous ne sommes plus dans
l'ancienne alliance, cependant ces attitudes sont profondément ancrées ! Le conseil
municipal de Jérusalem est devenu fou furieux contre Étienne quand il a conclu son histoire
de la relation de Dieu avec la nation juive par “le Très-Haut n'habite pas dans des temples
faits de main d'homme” (Actes 7:48). Étienne a menacé leur système religieux entier et leur
façon de gagner leur vie quand il a déclaré qu'un temple fait de main d’homme n'était pas
un lieu de repos pour Dieu. Le premier martyr de l'âge de l'église a donné sa vie pour avoir
80
déclaré que Dieu vivait maintenant dans les gens plutôt que dans des bâtiments religieux.
Quelqu'un qui ose attaquer l'attrait idolâtre des bâtiments, se confronte à de telles réactions
encore à ce jour.
Est-il trop dur de parler de " l’argent des boucs ? Permettez-moi de partager trois histoires
avec vous. L'une s'est passé près de chez moi, au Canada.
Un groupe de jeunes adultes avait fait un voyage missionnaire dans un pays du tiersmonde. Là-bas ils ont visité et servi dans un orphelinat. Ils ont constaté que les enfants
étaient affamés parce que le soutien financier avait baissé et que le prix du riz avait doublé
cette année là.
De retour dans leur grande et riche église, et juste avant qu’ils ne donnent un compte rendu
de leur voyage, le pasteur principal a voulu les voir. Il leur a défendu de parler des besoins
de l'orphelinat dans leur rapport. Pourquoi ? Parce qu’en témoignant de ce besoin financier,
une partie de la congrégation aurait donné de l'argent pour ces orphelins et non pour
l'église qui avait besoin de chaque centime pour le programme du bâtiment.
La deuxième histoire vient d'une ville arménienne qui a terriblement souffert d’un séisme le
7 décembre 1988 et qui tua au moins 25,000 personnes à travers ce pays. En visitant cette
ville, on m'a dit qu'une région du centre était toujours sous les décombres du séisme et que
les gens qui vivaient sous ces décombres souffraient à tel point que même les rats
rongeaient leurs petits enfants. En me faisant faire le tour de la ville en voiture on m'a
montré la toute nouvelle Église Apostolique arménienne (leur église d'État) faite de pierres
remarquables qui a coûté 2.8 millions de dollars et où les bougies et les icônes pouvaient
dormir au chaud et au sec la nuit. Puis nous avons trouvé par hasard une toute nouvelle
Église Évangélique arménienne avec des pièces pour les laboratoires informatiques et des
cours d'anglais. C'était aussi un beau bâtiment en pierre et on m'a dit que la construction
avait coûté 4 millions de dollars pour que les ordinateurs et les livres de cantiques puissent
dormir au chaud et au sec la nuit.
Nous avons eu ensuite un repas chez un couple avec cinq enfants plus la mamie qui
vivaient dans un appartement avec deux chambres plus un autre frère, sa femme et leur
bébé. Ils demandaient de l'aide depuis que le frère n'avait plus de travail et ne pouvait plus
payer son propre toit. J'ai demandé si ce frère cherchait du travail et on m'a dit qu'il avait
travaillé à la construction de la nouvelle église charismatique indépendante en ville. C'est
une église où les grandes pointures du monde charismatique viennent parler.
J’ai donc demandé pourquoi il n’y travaillait plus et on m'a répondu qu'il n'avait pas pu
continuer puisque son salaire hebdomadaire ne couvrait même pas le prix du trajet en bus
pour s’y rendre. Savoir qu'une église ne permettait pas à un pauvre homme de vivre m'a
rendu furieux.
Puis cet après-midi-là, nous nous sommes rendus en voiture à un autre rendez-vous et mon
hôte m'a dit que nous passerions devant l'église en construction. C'était un bâtiment très
impressionnant avec trois étages et des colonnes en pierre blanches en façade. Mon esprit
essayait de comprendre la richesse évidente mise en contraste avec l'oppression des
pauvres qui construisaient ce temple d'idoles. Mais lorsque j'ai jeté un coup d'œil de l'autre
côté de la rue, ma mâchoire est tombée. En face, il y avait un pâté de maisons
complètement en ruine, causé par le séisme vingt ans plus tôt. Les gens dormaient mouillés
81
et au froid dans les décombres pendant que les rats attaquaient leurs gamins. Ils se
réveillaient chaque matin en regardant les Chrétiens construire un palais pour abriter leur
orgueil.
La troisième histoire vient d'une région frappée par la pauvreté en Asie Centrale où Ivan 24
travaille. Ivan était venu à Jésus dans la prison par les membres d'une dénomination très
traditionnelle. C'était la seule expression de l'église qu'il connaissait et il les aimait
beaucoup. Dès qu'Ivan sortit de prison, il a commencé à parcourir la nation pour implanter
des églises.
En prison, il a conduit un ami, Alexander, à Jésus mais une fois sorti de prison, cet ami est
allé dans un district où il n'y avait aucun croyant connu pour faire des disciples. Alors
qu’Alexander a très vite conduit un petit groupe de disciples à Jésus, le commissaire
divisionnaire de police est venu le voir pour lui demander de quitter le district parce qu’il ne
voulait pas de problème.” Le chef de la mosquée locale est venu et lui a demandé de partir,
“Ou il y aurait un problème !” Alexander est resté et un soir pendant qu'il menait sa femme
et deux frères dans l'adoration trois hommes sont venus et l'ont abattu par la fenêtre.
Quand Ivan m'a raconté cette histoire, il n'arrêtait pas de dire que la mort de son ami avait
provoqué chez lui une foule de questions puis même de la dépression. J'ai demandé à Ivan
si c'était parce qu'il avait peur. La question était presque insultante pour lui. Il n'a pas craint
pour sa vie, mais s'est demandé si le sacrifice et le danger en valait la peine. J’étais alors
perplexe. Pourquoi ?
Ivan me dit alors que sa question était : pour quelle raison devrait-il risquer sa vie et la vie
de ses amis pour former des groupes de disciples dans de nouvelles régions puisqu'une
dénomination viendrait par la suite construire un bâtiment, installer des bancs d'église et un
pasteur et que les nouveaux disciples finiraient par partir. Car ces nouveaux convertis
étaient des Asiatiques. Ils s'asseyaient par terre pendant des heures, pour boire du thé et
parler de Jésus. Ensuite, quand le groupe formerait environ quinze personnes, la
dénomination construirait un bâtiment et y installerait une école Biblique Slave avec un
pasteur formé de l'extérieur. Les Asiatiques commenceraient à partir jusqu'à ce que seuls
les gens qui restent sur les bancs de l'église ne soient plus que des mamies Slaves assez
âgées.
Ivan a commencé à aller chez les conducteurs de la dénomination pour leur demander
pourquoi ils devaient construire des bâtiments pour les groupes de disciples. Ils avaient des
maisons pour se réunir. Ils n'avaient pas besoin d'un autre bâtiment dans le village. Il y
avait même des maisons vides. Ils avaient besoin de pain pour se nourrir et des chaussures
pour leurs enfants. Ils voulaient s'asseoir en cercle et boire du thé et parler de Jésus avec
des amis. Ils ne voulaient pas écouter un étranger leur prêcher. Les conducteurs n'ont pas
aimé ses questions et ont jeté Ivan dehors comme un hérétique !
Depuis ce temps-là, Ivan a découvert qu'il y a beaucoup de personnes partout dans le
monde qui pensent comme lui et qu'il n'est pas un hérétique.
Il est retourné vers ceux qui l'on excommunié et leur a demandé “de le bénir dehors” et,
après un certain temps, ils l'ont fait. Ivan fait maintenant des disciples selon Luc 10.
Alexander n'est pas mort en vain !
24. Les noms ont volontairement été changés.
82
Le gaspillage et l'arrogance de construire des monuments pour nos traditions et notre fierté
religieuse ne sont pas exagérés. Chacune de ces structures est un témoignage de notre
désobéissance colossale et de notre rébellion totale contre les paroles et l'exemple de
Jésus.
Pourtant, nous avons vraiment besoin de plus de communautés vivante de guérison et
d'hospitalité pour accueillir les sans-abri, les drogués et ceux qui sont abandonnés. Pas de
grandes institutions mais des petites communautés pour donner une famille à ceux qui n'ont
jamais connu la réalité de l'amour de Dieu. Pas un centre de réhabilitation où vous passez
par un programme et partez ensuite, mais de petites communautés de témoins et de
guérison où les individus peuvent rester sur une base permanente s'ils le désirent et ainsi
cela peut être multiplié par la culture. Celles-ci ne sont pas dirigées par des experts, mais
surtout par ceux qui viennent des mêmes milieux et qui ont trouvé la guérison par la
communauté, l'adoration et le travail.
Il y a de nouvelles communautés qui se développent dans beaucoup de régions et de
quartiers défavorisés où les membres collaborent, servent ensemble et fournissent des
centres d'hospitalité, de guérison et de restauration pour les sans-abri, les drogués et les
malades mentaux.
Une équipe dans une ville d'Asie Centrale a une petite communauté de quartier défavorisé.
Un jour l'automne dernier, ils ont remarqué un Uigur (un Musulman du Nord-Ouest de la
Chine) debout au marché. Ils lui ont demandé s'il avait besoin d'un gîte. Il a dit qu'il en avait
besoin et est allé chez eux. Après plusieurs mois de vie dans cette communauté cet homme
a entendu une voix lui dire, “Ces gens qui te servent sont Mon peuple. Écoute-les. Ils te
disent la Vérité.” Il a écouté et est devenu un disciple de Jésus et a été baptisé en
décembre.
2/ Et la prédication alors ?
N’avons-nous pas besoin de nous rassembler pour écouter une bonne prédication ?
Question intéressante ! Il y a beaucoup d'intérêt à prêcher dans chaque bâtiment où les
croyants sont regroupés. Plus le pasteur est bon, plus vous pouvez rassembler de
personnes et plus de ressources vous pouvez contrôler. Prêcher est un moyen d'avoir
beaucoup d'influence et de reconnaissance.
Nous avons déjà vu quelle était l'attitude de Paul envers les anciens qui se rassemblaient
entre eux. Il les a appelé "pervers". Sa vision était en accord avec le Maître dans Luc 10.
C'est une vision de petits groupes, organiques se multipliant par les relations au travers de
la culture. Ceux qui se rassemblaient entre eux étaient pervers parce qu'ils ont arrêté cette
dynamique de faire des disciples par les relations et la multiplication.
Quelle était l'attitude de Paul envers la prédication ? Elle est très claire dans
1 Corinthiens 2:1-5, “Pour moi, frères, lorsque je suis allé chez vous, ce n'est pas avec
une supériorité de langage ou de sagesse que je suis allé vous annoncer le témoignage de
Dieu. Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus Christ, et
Jésus Christ crucifié. Moi-même j'étais auprès de vous dans un état de faiblesse, de crainte,
et de grand tremblement; et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours
persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d'Esprit et de puissance, afin que
votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.”
83
Nous ne comprenons pas le contexte culturel de ces jours-là et nous passons a coté de ce
qui continue à se passer ici. Un des arts principaux en ces jours-là était la rhétorique. Les
grands orateurs étaient les stars du rock du monde romain, qui savaient faire passer leur
public des larmes aux hurlements de rire. Paul le savait et en tant qu’un des hommes les
plus instruits de cette époque, il était sûrement bien entraîné à cet art. Les Corinthiens
s’attendaient à ce que Paul leur parle de cette manière.
Paul a refusé de le faire. Il préférait passer pour quelqu’un de faible, qui tremblait et qui
était effrayé. Il était de la sorte quelqu'un d’à peine écouté selon cette culture. Mais Paul ne
voulait pas attirer des hommes à lui. Il voulait que leur foi repose sur la puissance de Dieu
et l’œuvre du Saint Esprit. Il refusait d'opérer dans le domaine des dons humains en
utilisant la sagesse humaine et la force de la personnalité.
Le danger est que si vous permettez à certaines personnes de vous prêcher heure après
heure, semaine après semaine, conférence après conférence et de cd en cd, ils peuvent
vous faire croire que le noir est blanc! L'erreur est prêchée avec la même conviction et la
même onction que la vérité. Pas possible dites-vous ? Absolument possible. Ça arrive tout
le temps.
Comment "l'Évangile" de prospérité a-t-il pu trouver un tel accès dans tant de milieux sur
toute la terre ? Comment quelque chose qui n'a aucune base dans le Nouveau Testament
a-t-il pu prendre une si grande place dans les cœurs et les esprits des croyants ? Par la
multitude d’heures de sermons prêchés et enseignés à partir de versets de la Bible pris
hors de leur contexte et qui font appel à la cupidité humaine et au besoin.
Juste avant sa mort, Kenneth Hagin le père, qui est souvent appelé le père du mouvement
de la foi et, par extension, de l'Évangile de prospérité, a écrit un livre appelé “le Contact de
Midas”. Dans ce livre il a réprimandé ses disciples pour leur matérialisme et leur tactique de
collecte de fonds manipulatrice. 25 Ce n'est pas un livre que les pasteurs de la prospérité,
qui appellent Hagin leur père spirituel, vous enverront pour vos prochains dons.
Ma conviction est que l'enseignement sur la prospérité et les menaces de malédictions et
les promesses de bénédictions autour des dîmes et des offrandes sont exactement la
même chose que l’était la circoncision aux jours de Paul. C'est un autre Évangile qui mérite
la condamnation de Paul dans Galates 1:8, “ Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du
ciel annoncerait un autre évangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit
anathème !”
Paul donne instruction à Timothée sur la façon de traiter les faux enseignants dans
1Timothée 6:3-6-11 et conclut que ceux-ci sont “des ' hommes enflés d'orgueil, des
ignorants qui ont une passion maladive pour les spéculations et les controverses sur des
mots. Qu'est-ce qui en résulte ? Des jalousies, des disputes, des dénigrements réciproques,
des soupçons malveillants, 5 et des discussions interminables entre gens à l'esprit faussé.
Ils ne connaissent plus la vérité, et considèrent la foi en Dieu comme un moyen de
s'enrichir. 6 La véritable foi en Dieu est, en effet, une source de richesse quand on sait être
content avec ce qu'on a.
25 “Kenneth Hagin's Forgotten Warning”, Lee Grady (3/7/08), www.charisma.com/fireinmybones/index.php
84
Mais toi, homme de Dieu, fuis toutes ces choses. Recherche ardemment la droiture,
l'attachement à Dieu, la fidélité, l'amour, la persévérance, l'amabilité.” (Semeur)
C'est une instruction très forte mais absolument nécessaire!
Dans ce contexte de remettre en question la prédication, 1 Corinthiens 14:26 est très
puissant. “Comment donc agir, mes frères? Lorsque vous vous réunissez, l'un chantera un
cantique, l'autre aura une parole d'enseignement, un autre une révélation; celui-ci
s'exprimera dans une langue inconnue, celui-là en donnera l'interprétation; que tout cela
serve à faire grandir l'Eglise dans la foi.” (Semeur)
Si nous obéissons à cette instruction, personne ne peut dominer sur une autre personne,
manipuler ou conduire de quelque façon le cours de l'enseignement et de l'instruction dans
n'importe quelle direction. C'est une atmosphère de questions-réponses, de défis et de
réponses. C'est le mouvement que l'Esprit Saint peut diriger au travers de chaque membre
du Corps. C'est la structure dans laquelle Jésus peut être la véritable tête de Son corps et
pas seulement une tête virtuelle pendant que quelqu'un poursuit son propre ordre du jour
(agenda ou programme). C'est du donnant-donnant où chaque verset peut être équilibré
par un autre et où Jésus peut parler par chaque membre de Son corps.
Quand nous entrons dans le lourd contexte de la prédication, les conducteurs préparent
souvent le terrain en déclarant vraiment ou en impliquant imperceptiblement que celui qui
prêche est "l’homme ou la femme de Dieu” (c'est une appellation de 'l’Ancien testament et
quelqu'un qui l'utilise s'expose comme n'ayant aucune part à la prêtrise de la Nouvelle
Alliance pour tous les croyants) qui donne le privilège d’être entendu sans préjugé. Ici la
spiritualité est jugée par l'acceptation inconditionnelle et la soumission à la personne et à
l'enseignement. C'est la fondation de chaque culte. L'interrogation normale et la
responsabilité sont écrasées et un culte de conducteur est encouragé. Ce n'est pas l'église
de Jésus Christ. Remettez tout en question ! Le Saint Esprit ne peut pas vous guider dans
toute la vérité si vous ne lui posez pas de questions.
Comme Jean l’a déclaré autrefois dans 1Jean 2:24-27, “C'est pourquoi, tenez-vous
soigneusement à l'enseignement que vous avez reçu dès le commencement. Si ce que
vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous demeurerez aussi unis
au Fils et au Père. Et voici ce qu'il vous a promis: la vie éternelle. C'est au sujet de ceux qui
vous entraînent dans l'erreur que je vous écris ces choses. Quant à vous, l'Esprit[a] dont
vous avez été oints par le Christ demeure en vous. Vous n'avez donc pas besoin que l'on
vous instruise[b], car cet Esprit dont vous avez été oints[c]vous enseigne tout. Ce qu'il
enseigne est vrai, il ne ment pas. Restez donc attachés à cet enseignement tel que vous
l'avez reçu de l'Esprit.” (Semeur)
Un des problèmes avec la prédication, le contexte de conférence est que vous devez
trouver quelque chose de nouveau tout le temps pour vendre plus de livres, vendre plus de
conférences, vendre plus de vidéos et attirer plus de téléspectateurs. Vous devez trouver
quelque chose de nouveau pour que l'argent continue à venir et pour faire tourner la
machine à ministère. Vous ne vivez pas le royaume et vous allez au village suivant pour
commencer l'église de maison suivante. Vous ne faites que parler et prendre. Et un moment
après, pour avoir quelque chose de nouveau à vendre, vous devez commencer à l'inventer.
85
Vous vous demandez comment quelqu'un pourrait-il juste l'inventer ? Ce n'est pas si difficile
une fois que vous êtes devenus des vendeurs de la parole de Dieu. Dès que vous avez
perdu votre intégrité et que vous vendez la parole, il n’y a qu’un petit pas pour commencer à
vendre des mensonges.
Et pour les serviteurs de Dieu sincères et engagés qui voient leur tâche principale comme
étant de prêcher pour nourrir leur peuple et les motiver aux bonnes œuvres ? Le problème
avec la prédication est toujours là. Prêcher aux gens pour les voir changer et faire les
œuvres du Royaume ressemble à pousser un fil. Ainsi le pasteur est énervé parce que pas
grand-chose ne se produit. Pourtant, la direction chrétienne n'est pas une question de
vision et de motivation. Ces mots ne sont pas des mots Bibliques. La direction chrétienne
c’est l'exemple et l'influence. Vous y arrivez quand vous êtes les premiers à le faire.
De maison en maison et de relation en relation c’est comme ça qu’on y arrive. Il ne s’agit
pas d’avoir des performances dans les paroles, les apparences, la personnalité ou la
production d’émotions médiatiques. De maison en maison cela parle d'intégrité relationnelle
et de démonstration du Royaume.
Encore une fois, et la prédication alors ? Elle a une place très limitée. On peut faire valoir
l’argument que la prédication est quelque chose que nous faisons devant ceux qui ne sont
pas encore croyants. Si on doit obéir à 1 Corinthiens 14:26, le corps de croyants partagera
leur temps ensemble d'une façon radicalement différente. Ils ont chacun le Saint Esprit. Ils
n'ont pas besoin que quelqu'un prêche pour eux.
“Comment donc agir, mes frères? Lorsque vous vous réunissez, l'un chantera un cantique,
l'autre aura une parole d'enseignement, un autre une révélation; celui-ci s'exprimera dans
une langue inconnue, celui-là en donnera l'interprétation; que tout cela serve à faire grandir
l'Eglise dans la foi. 1 Corinthiens 14:26
3/ Et l’adoration corporative ? Nous n'avons pas besoin de connaître cette
dynamique ?
Il apparaît clairement que “ l’adoration corporative ” n'est pas un terme du Nouveau
Testament. Dans les trois premiers siècles de l'église il y n'avait pas de synthés, d’orgues,
de chœurs ni de toges, de même qu'il y n'avait pas de groupe de style pop, un son amplifié,
des sauts, des danses, ni des célébrités qui dirigeaient "l’adoration".
Avec ce phénomène récent, sont venus les termes “l’adoration corporative ”, “la présence
manifeste de Dieu”, “le poids de gloire”, “bâtir un autel d’adoration pour que le feu de Dieu
puisse tomber”, etc.… Ce langage donne l’impression qu’il y a plus de guérisons et de
délivrances qui surviennent dans une atmosphère où les gens connaissent cette “ onction
corporative ” et cette “présence de Dieu manifeste ”.
Vraiment ? Comment exprimez-vous la différence entre "l’onction corporative” et ce qu’on
peut ressentir lors d’un match de football ou à un concert de rock ? Toutes ces sortes
d'expériences impliquent une foule de gens. Ils sont tous concentrés sur une chose, ils
psalmodient, ils chantent et expérimentent une unité avec ceux qui sont autour d'eux.
Toutes les religions accentuent le pouvoir de l'unité et le pouvoir du nombre.
86
Pourtant, les chances que Dieu réponde à une demande ne montent pas avec le nombre de
gens qui prient ! Jacques nous dit que la "prière efficace, fervente d’un juste a une grande
efficacité” et montre ensuite l'exemple d’Elie (Jacques 5:16-17). Nous ne sommes pas
exaucés à cause du nombre ou de la répétition. Nous sommes exaucés à cause de
l'humilité, de la foi et de notre relation avec Jésus.
Comment comprenons-nous “l’onction corporative” ? Derren Brown26, un illusionniste
britannique qui était autrefois un chrétien charismatique, dirait que les orthodoxes utilisent
des cierges, de l’encens et psalmodient pour amener les gens dans un petit état d'euphorie
qu'ils attribuent alors à la présence de Dieu créée par les rites. Darren dirait que les
charismatiques utilisent l’adoration vivante, la danse et la prédication répétitive pour amener
les gens dans le même état influençable, euphorique et attribuent cela à la présence de
Dieu créée par l'activité. Intéressant !
Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi tant de gens, qui témoignant d'être guéris dans
les croisades, perdaient cette guérison ensuite ? La réponse de Darren Brown serait que
l'atmosphère de la réunion crée un état euphorique ou une hypnose légère où la foule est
ouverte aux suggestions comme "Sentez l’onction !”, “la douleur est-elle partie ?”, “vous
sentez-vous mieux ?” Sous l'hypnose on ne sent pas de douleur. Dès que l'état suggestif se
dissipe, la douleur revient et vous “perdez votre guérison”. Vous perdez une guérison que
vous n'aviez jamais eue.
De toute façon, à quel moment "l’adoration" est-elle devenue une heure ou deux de chant
intense mené par un groupe professionnel? À quel moment le but de ces chants est-il
devenu d'entrer dans un état euphorique ? L’adoration du Nouveau Testament c’est une vie
déposée à Jésus dans une obéissance sacrificatoire.
“Je vous invite donc, frères, à cause de cette immense bonté de Dieu, à lui offrir votre
corps comme un sacrifice vivant, saint et qui plaise à Dieu. Ce sera là de votre part un culte
spirituel. Ne vous laissez pas modeler par le monde actuel, mais laissez-vous transformer
par le renouvellement de votre pensée, pour pouvoir discerner la volonté de Dieu: ce qui est
bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait.” Romains 12:1-2
Il n'y a rien dans ce verset qui parle d'une grande émotion à atteindre après une heure de
chant. Dans cette poursuite de sentiments, nous nous sommes conformés au monde. Nous
voulons une expérience émotionnelle et nous avons souvent peu d'intention réelle d’obéir à
Jésus dès que nous aurons quitté le site où nous avons eu une expérience. Est-ce que
toute adoration corporative est mauvaise ? Évidemment non ! Chacun est-il là simplement
pour avoir des expériences de masturbation émotionnelle quand il "a une percée" ?
Évidemment non.
Pourtant, le problème est que c'est complètement en dehors de la réalité du Nouveau
Testament ou de n'importe quelle instruction de Jésus. Les choses qui sont extra-bibliques
finissent toujours par devenir des problèmes, peu importe les intentions originales de ceux
qui les ont commencées.
26. Derren Brown, www.youtube.com
87
Les compréhensions qui étayent ces événements d’adoration corporative ruinent les
réalités du Nouveau Testament :
1/. L’adoration comme événement dans un bâtiment, conduite par des professionnels nous
remet dans le mode religieux commun à toutes les religions. Cela fait de l’adoration une
performance dont la qualité est jugée par l'excellence artistique et l'expérience émotionnelle.
En bref, Cela fait de l’adoration un spectacle dont le but est une grande émotion jugée par
les humains qui la produisent. L'homme est le centre. C'est de l'humanisme religieux.
2/ L’adoration comme événement et comme performance ramène à l'Ancien testament pour
sa justification. Dans l'Ancien testament, Dieu vivait dans le tabernacle et ensuite dans le
temple. Son feu venait et partait. Sa présence venait et partait. L'Esprit Saint venait et
partait. Ils avaient des classes sacerdotales dont le seul travail était d’adorer par roulement
de six heures. Ces réalités de l’'Ancien testament sont importées dans nos expériences
d’adoration contemporaines en parlant d'accueillir l'Esprit Saint, en disant que l'Esprit Saint
descend et en exaltant différents artistes de renom qui sont supposés amener une capacité
à servir l’onction. Nous revenons fermement dans l’Ancienne Alliance. Mais la réalité du
Nouveau Testament est “Christ en vous l'espérance de la gloire”!
3/. Ce qu’il y a de commun à ces sortes d'événements d’adoration est que Dieu rencontre
seulement celui qui a faim et que nous devons avoir faim et être désespérés pour Dieu.
Dieu rencontre vraiment celui qui a faim et celui qui est désespéré et nous avons connu
qu’il nous remplit et qu’il nous rafraîchit quand nous l'avons cherché quand nous étions
brisés et désespérés. Pourtant, ce langage devient très facilement l’ancienne Alliance.
Par exemple, “Nous devons crier pour que Dieu s’approche nous.”, “Nous devons chercher
Sa face et Sa présence.” “Nous devons construire un autel pour que le feu descende.”
“Nous devons monter sur les lieux élevés.” “Nous devons avoir la présence manifeste de
Dieu.” Tout ce langage est conçu pour produire une ferveur émotionnelle et une
atmosphère d'attente.
Qu'est-ce qui ne va pas avec cela ? Peut-être pas grand chose mais si cela nous ramène à
la façon de penser de l’Ancienne Alliance, nous entrons dans des problèmes. Ils avaient la
présence manifeste de Dieu dans l'Ancien testament parce que Dieu ne pouvait pas habiter
dans Son peuple. Les païens montent dans les lieux élevés! Dieu est quelque part là-bas.
Comparez tout ce langage avec cette prière,
“ C'est pourquoi je me mets à genoux devant le Père,15 de qui dépendent, comme d'un
modèle, toutes les familles des cieux et de la terre.16 Je lui demande qu'il vous accorde, à la
mesure de ses glorieuses richesses, d'être fortifiés avec puissance par son Esprit dans
votre être intérieur.
17
Que le Christ habite dans votre cœur par la foi. Enracinés et solidement fondés dans
l'amour, 18 vous serez ainsi à même de comprendre, avec tous ceux qui appartiennent à
Dieu, combien l'amour du Christ est large, long, élevé et profond. 19 Oui, vous serez à
même de connaître cet amour qui surpasse tout ce qu'on peut en connaître, et vous serez
ainsi remplis de toute la plénitude de Dieu.20 A celui qui, par la puissance qui agit en nous,
peut réaliser infiniment au-delà de ce que nous demandons ou même pensons,21 à lui soit
la gloire dans l'Eglise et en Jésus-Christ pour toutes les générations et pour l'éternité.
*Amen ! ” Éphésiens 3:14-21
88
Que ce soit dans une grande réunion ou une petite, il y a certains qui reçoivent vraiment la
guérison et d’autres non. Les miracles de guérison qui durent, dépendent du cœur du
récepteur plus que l'endroit où ils se produisent. Pourtant, nous pouvons vous témoigner et
nous avons reçu beaucoup de témoignages de miracles de guérison durable qui sont
survenus alors que les saints priaient pour leurs amis dans leur salle à manger et dans les
rues. Il n'y avait aucune musique, aucune atmosphère spéciale. Il y avait seulement une foi
silencieuse dans le Christ qui demeure en nous et dans l’onction permanente du Saint
Esprit qui agit parce qu'Il aime les gens et qui aime apporter la gloire à Jésus. Ceux que
Jésus guérit reste guéris.
L’adoration est une vie menée tous les jours et à tout point de vue à la gloire de Dieu. La
vraie adoration n’a pas beaucoup de rapport avec la musique ou la foule. L’adoration du
Nouveau Testament était le repas du festin d'amour où ils se servaient et s’attendaient les
uns les autres. Cela n'avait rien à voir avec la création d'une atmosphère ou avec quelque
chose qui descend. Cela ne concernait que Christ qui demeure en nous et comment nous
nous honorons en tant que temples du Saint Esprit.
L’excitation autour de la faim et de la soif pour Dieu est un abus d'une des béatitudes où
Jésus dit, “ Heureux ceux qui ont faim et soif de justice, car ils seront rassasiés.” (Matthieu
5:6). "La droiture" dans ce verset pourrait être plus correctement traduite comme "la justice"
ou “la justice sociale”. Ce n'est pas une sainteté intérieure, individuelle et personnelle, mais
des relations justes, la justice pour les pauvres et la disposition pour les orphelins et les
veuves. Si c'est la sorte de droiture que vous recherchez, vous n'allez pas la trouver dans
une réunion! Vous allez dans les rues le faire. Vous cherchez Jésus dans le plus petit.
Si votre faim est pour Jésus, même Jésus dit qu'Il n'est pas avec les quatre-vingt-dix-neuf
qui sont en sécurité dans le troupeau, mais à la recherche de celui qui se sent perdu (Luc
15:4). Vous allez toujours dans les rues!
Que faisait Paul quand il cherchait Dieu ? Il n'est pas allé à Jérusalem où il y avait les
meilleures réunions. Il est allé au désert. Que faisait Jésus ? Il passait des nuits dans la
prière. Il sortait et priait tôt le matin. Voulez-vous de Dieu ? Allez là où vous pouvez
chercher Dieu sans distraction, sans interruption ou diversion. Rencontrez-le dans le temple
de votre cœur. Rencontrez-le dans le lieu secret. C'est Christ en vous qui est votre
espérance de la gloire (Colossiens 1:27).
Qu’es-ce que cela signifie d’autres, avoir faim et soif de Dieu ne signifie pas que vous allez
dans des réunions sans fin. C’est ce que certains revivalistes veulent que vous croyiez mais
ensuite ils gagnent leur argent quand ils font des réunions. Aller aux réunions ne prouve
pas que vous ayez faim et que vous ayez soif. Cela peut seulement prouver que vous vous
êtes investi corps et âme/entièrement dans une culture religieuse qui est centrée sur des
réunions d’extases conduites par des personnalités charismatiques.
3/. Que dire du soin pastoral suivi et prolongé ? Nous n'avons pas besoin de nous
assurer que les gens marchent vraiment avec Dieu ? Comment pouvez-vous
seulement rester avec une personne de paix pendant une courte période et la quitter
ensuite ?
89
Le Nouveau Testament rapporte que Paul restait rarement longtemps où il se rendait. Il
était à Éphèse pendant deux ans avec ce témoignage que : “tous les habitants de la
province d'Asie, tant Juifs que Grecs, entendirent la Parole du Seigneur.” (Actes 19:10).
Quelle est la dynamique ici ?
L'école de Tyrannus était sans doute un lieu de passage à côté d'une maison de passe où
Paul pouvait communiquer avec de petits groupes. Comment toute l'Asie pouvait-elle avoir
entendu la parole du Seigneur depuis cet endroit ? Éphèse était un centre d'affaires et un
centre religieux. Paul aurait fait des disciples de ceux qui venaient et qui ensuite partaient
puis d'autres les remplaçaient. Ces disciples sont rentrés chez eux et ainsi toute l'Asie a
entendu l'évangile.
La dynamique était d’envoyer et de multiplier et non pas d’attirer et d’additionner.
Paul comprenait qu'il posait une fondation de Christ dans leurs vies et il les confiait ensuite
à Christ comme qui les renvoyait. Écoutez Paul dans 1Corinthiens 3. Le chapitre est une
affirmation puissante de l'activité de Dieu dans les vies de Son peuple. Paul avait une foi
totale en la capacité de Dieu d'agir. Écoutez ces expressions de Dieu à l'œuvre :
“Le Seigneur a donné à chacun”
“Mais Dieu a donné de l'accroissement”
Car nous sommes ouvriers avec Dieu.
Vous êtes le champ de Dieu,
L’édifice de Dieu.
“Toutes choses sont à vous”
“Vous êtes à Christ et Christ est à Dieu”
“Selon la grâce de Dieu qui m'a été donné comme un sage architecte, j'ai posé la fondation
et un autre a construit dessus. Mais que chacun prenne garde comment il bâtit dessus. Car
personne ne peut poser autre fondation que celle qui est posé, c'est à dire Jésus Christ.”
Partout où il est allé, Paul a posé une telle fondation et il savait que son travail était achevé.
Il pouvait quitter l'église après trois ou quatre mois et espérer que Dieu continuerait à la
construire. Quelle était cette fondation ? La fondation était Christ.
Jésus est mort pour que vous puissiez être en Lui. Jésus est mort pour que vous puissiez
entendre Sa voix. Jésus est mort pour que vous puissiez être remplis de Son Esprit. Jésus
est mort pour qu'Il puisse vous montrer Son Père. Jésus est mort pour qu'Il puisse être
votre tête. Jésus est mort pour que Sa gloire puisse être votre couverture. Jésus est mort
pour être un médiateur entre vous et Dieu. Jésus est mort pour qu'Il puisse vous donner
l'autorité de Son nom.
Paul, permettait ensuite à chaque homme de construire sur cette fondation. Il n'essayait
pas de les protéger des fautes. Il ne les maternait pas. Il les engendrait. Le feu révélerait ce
qu'ils avaient construit. S'ils détruisaient ce que Dieu construisait, Dieu les détruirait.
Paul ne prenait aucune responsabilité dans ce qu'un autre homme avait construit. Il les
avait placés dans la main de Dieu.
90
Comment cela se passait-il dans la pratique ? Le grand problème à cette époque était
«lequel des jours de la semaine fallait-il se réunir» et «fallait-il oui ou non manger de la
viande offerte aux idoles». Vous penseriez que Paul, l'apôtre, celui qui avait la révélation,
celui qui avait fondé les églises et le père spirituel réglerait simplement ces problèmes par
un décret, non, il ne l'a pas fait.
En Romains 14 il expose les problèmes et les principes, mais ne fait aucune règle sauf
pour l'amour. Dans II Corinthiens 1:24 il déclare, “non pas que nous dominions sur votre
foi, mais nous contribuons à votre joie, car vous êtes fermes dans la foi.” Notez s'il vous
plaît, que cela s'adressait à l'église la plus immature parmi celles dont il prenait soin. Pour
les questions de discipline, il ne commandait pas, mais suppliait. S'il avait pris la domination
sur leur foi, il les aurait faits tomber.
Pourquoi les ferait-il tomber ? Il avait posé la fondation de Christ. S'il n'avait pas honoré et
fait confiance à la fondation comment les Corinthiens auraient-ils pu le faire à leur tour ?
Paul permettait à Jésus de construire Son église. Il pratiquait ce que Roland Allan appelle,
“l'art du retrait”. Si le père continue à prendre toutes les décisions, les fils ne grandissent
jamais.
Il n'y a pas d'autorité déléguée dans le corps de Christ. Il y a seulement l'autorité de Christ.
Christ distribue Son autorité à chaque membre du corps. L'autorité doit être utilisée pour se
servir les uns les autres.
Si vous posez une fondation de Christ, vous devez vous retirer et les laisser assumer leurs
responsabilités dans le corps de Christ. Si vous ne le faites pas, ils seront dépendants de
vous! Cela vous détruit et cela les détruit. La direction cesse d'être un exercice d'influence
et d'exemple et devient un exercice de pouvoir et de contrôle.
Oui, beaucoup de personnes veulent un roi et oui, beaucoup veulent être roi. Oui, cela
apparaît comme une réussite et un pouvoir à court terme. Pourtant, même le royaume de
Salomon n'a pas duré. Certains d'entre vous disent déjà, “Mais cela encouragera la
rébellion et l'individualisme.” Évidemment mais c’est le risque que Paul s’est disposé à
prendre. Il vaut mieux que les cœurs soient révélés plutôt que d’avoir une soumission
extérieure portée comme une cape qui dissimule l'ambition et le désir du pouvoir.
Après avoir parlé il y a des années dans une conférence de conducteurs (dirigeants), j'ai
entendu par hasard un homme dire que s’il libérait ses gens à la voix de Dieu, comme j'en
avais parlé, la plupart des gens de son église le quitterait. Celui qui l'écoutait était d'accord.
Si c'est vrai, vous construisez avec des formes différentes de légalisme et de manipulation.
S’il en est ainsi, il vaut mieux que ce soit révélé le plus tôt possible!
Si vous posez une fondation de Christ dans une autre personne, vous feriez mieux d'être le
premier à démontrer que vous avez confiance dans cette fondation ou votre disciple n'aura
jamais confiance lui-même. Dieu a réservé un espace pour Lui autour de chaque homme et
de chaque femme. Il est notre gloire et celui qui relève notre tête. Une des raisons pour
laquelle tant de conducteurs sont détruits est qu'ils sont dans l'espace que Dieu a réservé
pour Lui. En rendant les gens dépendant de nous, nous prenons la place de Dieu. Vous
91
pouvez vous asseoir sur le trône de Dieu si vous voulez mais ça fait vraiment mal quand Il
s'y assoit.
4/En ce qui concerne les apôtres et les cinq autres dons du ministère - ne sont ils pas
l'autorité de Christ sur l'église ?
Dans les nouveaux mouvements de réformes apostoliques, Il y a une image populaire de
l'apôtre comme de celui qui recueille des églises et règne ensuite sur elles. Quelqu'un qui
recueille des églises existantes n'est pas un apôtre du Nouveau Testament. Ils peuvent
être des administrateurs religieux, mais rien de plus. Un apôtre du Nouveau Testament est
quelqu'un qui ouvre de nouveaux endroits pour faire des disciples. Ce sont des pionniers,
de vrais envoyés. Ils ne sont pas des orateurs de conférence ou des artistes d'estrade.
Pendant des années dans certains milieux cela a été le tarif standard pour parler des cinq
ministères. Il est intéressant qu'Éphésiens 4:11 soit le seul verset qui les énumère
vraiment de cette manière. Beaucoup ont tiré parti d'un seul verset ! Il y a aussi un verset
qui parle d'être baptisé pour les morts. Oui, bien sur dans 1 Corinthiens 15:29. Pourquoi
n'attachons nous pas une grande importance à ce verset ? C’est parce que nous avons
des problèmes avec le baptême pour les morts et donc nous essayons de ne pas parler de
ce verset.
Pourtant, celui qui manque de maturité, qui est anxieux et ceux qui ont soif de pouvoir et de
position aiment parler d'Ephésiens 4:11 parce qu'il semble suggérer qu'il y a des positions
de pouvoir dans le corps de Christ. Dans le monde de l'individualisme où on cherche à
développer sa personnalité, nous sommes obsédés par nos dons, nos appels et nos
positions.
Avec une compréhension du Royaume des cieux comme étant une hiérarchie, nous
sommes obsédés par la place que nous aurons dans une structure de pouvoir.
Quelle sorte de conducteur cherche à avoir des contacts avec un des "réseaux
apostoliques” ? Quel conducteur cherche un "père apostolique” ? Quel conducteur
cherche des titres et des étiquettes ? C’est le genre de conducteur qui est anxieux et
ignorant qui il ou elle est en Jésus. Ils cherchent le pouvoir et l'autorité par l'association. Ils
cherchent la sécurité et le lieu par l'identification avec un mouvement plutôt qu'avec Jésus.
N'est-ce pas suffisant d'avoir Jésus pour Tête ? N'est-ce pas suffisant d'avoir Dieu pour
Père ? N'est-ce pas suffisant d'être simplement un membre du corps de Christ ?
“Personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres; autrement, le vin fait rompre les
outres, et le vin et les outres sont perdus; mais il faut mettre le vin nouveau dans des outres
neuves.” Jésus, Marc 2:22
Les outres neuves ne sont pas une nouvelle façon de faire l'église entre quatre murs et
dans une structure d'autorité hiérarchique. Personne ne se soucie si vous déplacez les
meubles à l'intérieur des quatre murs ou de la force de votre cri. Personne ne s'inquiète si
vous utilisez de l'encens ou des drapeaux. Néanmoins, quand vous dites que le Royaume
des cieux est constitué d'amis rassemblés sous Une Tête qui est Jésus et que c'est un
royaume à l'envers où la direction est au niveau le plus bas, vous êtes dans le pétrin. Vous
92
êtes à l'extérieur de la boîte religieuse et vous êtes une menace pour quelqu'un qui est
toujours à l'intérieur de la boîte.
Les outres neuves c'est un royaume à l’envers.
Les outres neuves c'est le chef qui devient serviteur.
Les outres neuves c'est l'église organique composée d'amis.
Les outres neuves c'est un royaume de sacrificateurs.
Les outres neuves expriment des rapports définis par l'amitié et par les réalités qui nous
lient les uns aux autres et non par le pouvoir et les positions dans une pyramide.
Évidemment certains diront que nous avons tous la même valeur et que nous sommes tous
égaux dans notre être à la base, mais que nous avons différentes fonctions. Bien sûr ceci
est vrai, mais utilisons-nous ces différentes fonctions pour nous servir les uns les autres ?
Ou bien certaines de ces fonctions-là donnent-elles à quelques-uns le pouvoir de donner
ou de différer la permission à d'autres ? Donner la permission nous remet dans les rapports
définis par le pouvoir.
C'est la "Ferme Animalière de George Orwell” où tous les animaux sont égaux mais
certains sont plus égaux que d'autres.
Les cinq dons du ministère ne sont pas des positions, une autorité ou une place dans une
structure. Si vous servez le plus petit, le monde et le corps de Christ - si vous devenez le
serviteur de tous-votre vie pourra produire certaines sortes de fruit. Si vos amis
reconnaissent le fruit, ils peuvent commencer à vous bénir comme un apôtre, un prophète,
un évangéliste, un pasteur ou un enseignant.
Mais peut-être que les cinq ministères sont des stades de nos vies. Nous commençons
comme évangéliste en parlant à nos amis et à notre famille de notre nouvelle vie en Jésus.
Quand ils viennent à Jésus, nous commençons à leur enseigner Jésus et le Royaume des
cieux. Nous devenons pasteur pour eux par la guérison des problèmes relationnels de la vie
par le pardon, la restitution et en disant la vérité. Nous pouvons avoir besoin de la révélation
prophétique pour défaire des nœuds relationnels et les libérer. Alors que nous arrivons à
maturité et que nous aidons des groupes de disciples adultes, nous commençons à aller
dans de nouveaux territoires pour tout recommencer dès le début en partageant Jésus et
en faisant des disciples. Nous arrivons à la phase d'apôtre, le plus bas des esclaves de
Christ, où nous prenons le maximum de risques et où nous sommes exposés à la plupart
des dangers.
Ou peut-être que les cinq dons du ministère sont des expressions de la manière dont Jésus
travaille au travers de nos vies en aimant et en servant les gens alors que les besoins se
présentent. Parce que nous sommes les membres de Son corps, Il s'exprime par nous dans
Sa plénitude quand nous devons agir comme pasteur, prophète, évangéliste, enseignant ou
apôtre.
Quels que soit votre appel ou votre ministère, si vous avez vu Jésus, vous saurez que
votre identité et votre valeur ne sont pas dans ce que vous faites, mais seulement en Jésus.
Si vous avez vu Jésus, vous saurez qu'il y a un Seigneur et nous sommes tous des amis; il
y a un Enseignant et nous sommes tous des débutants; il y a un Père et nous sommes tous
des fils; il y a un Saint Esprit et nous sommes tous Son temple.
93
Quelle que soit notre opinion, les cinq ministères ne sont pas des positions ni du pouvoir.
C’est de l'amour et du service. Il ne s’agit pas de rassembler des églises pour les amener
sous votre autorité. Il s’agit de libérer les gens pour que leur vie et leur place soit en Christ.
Ils trouvent leur place dans la nouvelle outre de l'amitié, de l'exemple et de l'influence, pas
dans la vieille outre de la hiérarchie, de l'ordre et du contrôle.
5/ En ce qui concerne la responsabilité ? n'exige-t-elle pas des positions d'autorité
pour que les gens continuent à rendre des comptes ?
Tout d'abord, que se passe-t-il quand il s’agit de la responsabilité exercé par un apôtre sur
des pasteurs quand ceux-ci sont très éloignés géographiquement ? L’autorité en dehors du
site ne peut que facilement être tronquée. On peut la traiter comme un champignon - la
garder dans l'obscurité et la nourrir de fumier de cheval.
Le conducteur sous sa responsabilité veut faire bonne impression et ainsi, partage
seulement les bonnes choses. Quand viennent les mauvais choses, c'est souvent pendant
les crises et le conducteur supérieur n'a alors ni le temps ni la confiance nécessaire pour
s'occuper d’une situation qui a débuté depuis déjà bien longtemps. On s'attend à ce qu'il
produise un genre de miracle, qu'il tire une solution de nulle part tel un magicien tirerait un
lapin d'un chapeau. Pendant le temps où les problèmes s’accumulaient, certaines
personnes sur place savaient ou voyaient que quelque chose n'allait pas, mais elles n'ont
rien fait puisque cela n'était pas de leur responsabilité.
Souvent l'ancien ne veut pas poser trop de questions car cela pourrait affecter le flot
d'argent. Le problème est toujours là. S'il avait été traité par un cercle d'amis qui ont
confiance les uns dans les autres et qui se disent la vérité alors même que le problème
était encore petit, les chances auraient été beaucoup plus grande d’obtenir du succès.
En plus, un homme commence à mentir au Saint Esprit bien longtemps avant qu'il ne
mente par omission. Si une personne ne rend pas de compte au Saint Esprit, pourquoi
croyez-vous qu'elle le fasse envers vous ?
Se dire la vérité est l'une des réalités qui concerne la catégorie " les uns les autres". La
confession des fautes en est une autre. La confession n'est pas une question de
hiérarchie pour faire respecter les responsables. C’est une question d'amitié, de confiance,
de vulnérabilité, d'humilité et sous-entend d'être libéré de la peur de la condamnation pour
se dire la vérité et se confesser. Cela n’est possible que dans une atmosphère où il n'y a ni
compétition, ni valeurs d'exécution, ni de luttes pour le pouvoir.
Les hiérarchies font naître les performances et les prétextes. Vous devez avoir l'air bon
pour pouvoir monter l'échelle. La conduite à avoir pour paraître bon implique que la
faiblesse et l'échec soient dissimulés. Vous monterez plus dans la hiérarchie par les dons et
les performances publiques plutôt que par le caractère et l'intégrité relationnelle. Souvent
ceux qui avancent sont ceux qui ont le caractère le plus faible et qui ont le moins d'intégrité.
Ils savent comment jouer au jeu du pouvoir. Une partie de ce jeu a une petite règle - si je te
gratte le dos, tu me gratteras le mien.
Si je te couvre, tu dois me couvrir. Les hiérarchies peuvent avoir toute l'apparence de la
responsabilité et c'est là où je voulais en venir - l'apparence n'a pas de réalité.
94
La hiérarchie et les mentalités de performance dans le ministère détruisent les amitiés.
Ceux qui sont consommés par l'ambition du ministère n'ont pas d'amis. Ils ont seulement
des connaissances qu'ils utilisent. Ceux qui sont ainsi utilisés ne réagissent pas contre cela
simplement parce qu'ils jouent au même jeu. Tout le monde sait que vous utilisez les autres
et qu'ils vous utilisent mais c'est accepté comme partie intégrante" d'un ministère en pleine
croissance".
Jésus a conçu Son Royaume pour pouvoir avancer par le moyen de groupes de frères. Il a
appelé Ses disciples, des amis. Aucune charte confessionnelle ou code de conduite ne
peuvent remplacer le partage d'un cœur vulnérable et le partage d'une vie d'amis. La
responsabilité ne peut pas être forcée quelque soit le pouvoir qu'une personne peut avoir
sur une autre. Nous n'avons pas été faits pour les pyramides. Nous avons été faits pour
être les amis de Dieu et les amis des uns des autres.
95
APPENDICE 1- LES APÔTRES LES ESCLAVES DE CHRIST par Brian Dodd
Pourquoi certains apôtres se prennent pour des supers stars ? Et inversement, pourquoi
certaines personnes prétendent qu'il n'y a pas d'apôtre aujourd'hui ? Paul les identifie
comme l'un des cinq dons nécessaires pour l'édification et la maturité de l'église. Pourquoi
certains exaltent ce don ? Et pourquoi certains croient que Dieu a ôté ce don ?
La réponse vient d'un malentendu de ce qu'un apôtre était en premier lieu (dans le
contexte social Gréco-romain) et qui est fondé sur une compréhension hiérarchique qui
place les apôtres au sommet de la structure de l'église alors que le Nouveau Testament les
place clairement en bas. La compréhension « du leadership » dans le Nouveau Testament
qui doit profiler notre compréhension des apôtres est le lavage des pieds, le plus bas statut
de l'esclave (Jean 13) et la "course de fond” pour devenir " l’esclave de tous” (Matthieu
20:20-28; 1 Corinthiens 9:19).
"Un apôtre" au temps des romains était simplement quelqu'un que l'on envoyait (en grec :
apostolos). Un apôtre était quelqu'un que l'on envoyait pour faire des affaires pour le
compte de quelqu'un d'autre. À l'origine ce terme n'avait rien de religieux. C’était un esclave
sans valeur, qui n'était pas indispensable. Les voyages au temps des romains étaient
dangereux et c’est quelque chose que les gens ne choisissaient pas de faire à la légère.
Qui avait le droit d'envoyer quelqu'un à sa place ? Un propriétaire d'esclave, un dirigeant du
gouvernement ou un militaire. La personne envoyée — l'apôtre — n'avait pas le choix.
Quand c'était pour le gouvernement ou les militaires, l'apôtre qui était envoyé avec des
ordres avait normalement une escorte armée. L'apôtre-esclave n'avait pas une telle
protection.
Le maître choisissait l'esclave le moins utile et l'envoyait pour s'occuper de ses affaires
dans un lieu éloigné. L'esclave-apôtre pouvait être l'esclave le plus bas de la maison, qui
avait le devoir honteux de laver les pieds (voir Jean 13). Celui qui avait le moins de valeur
était donc envoyé.
Paul s'identifie comme l'un de ces esclave-envoyé de plusieurs manières dans ses lettres :
“Paul, esclave de Christ Jésus, appelé à être un apôtre et mis à part pour l'Évangile de
Dieu” (Romains 1:1). La description la plus commune que Paul donne de lui-même partout
dans ses lettres est : “je suis un esclave qui est envoyé par Jésus aux non-juifs pour
communiquer la bonne nouvelle que le Royaume des cieux est venu en Jésus.” Ceux qui
lisent la Bible en anglais trouvent facile de fermer les yeux sur cet aspect important de la
compréhension que Paul avait de lui-même puisque les 19 termes grecs différents utilisés
pour l'esclavage dans le Nouveau Testament sont expurgés et remplacés par "serviteur.”
Ce n'est pas une traduction très appropriée, puisqu'au temps de Paul un tiers de la
population de l'empire romain était constitué de maîtres qui possédaient des esclaves, un
tiers était des esclaves et un tiers était d'anciens esclaves. Paul précise qu'il veut dire
qu’être esclave de Christ veut dire être la propriété exclusive de Christ, qu'il est maître et
seigneur (kurios est un mot simple signifiant propriétaire-maître d'un esclave). “Et
maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je
cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur
de Christ.” (Galates 1:10).
96
Il y a un autre problème pour comprendre comment le mot "apôtre" est utilisé dans la Bible
à cause des peintures médiévales que nous avons dans nos esprits des douze disciples de
Jésus avec un halo autour de leurs têtes. C’étaient des gens prestigieux avec beaucoup de
pouvoir et il n'y en avait seulement que quelques-uns. C'est une interprétation révisionniste
complète de ce qu'un apôtre était à l’origine. "L'apôtre" n'était pas un titre pour une haute
position de direction. Avant et après Jésus, "les apôtres" étaient des esclaves de basse
condition sans pouvoir et étaient aussi communs que les lave-vaisselle le sont aujourd'hui.
Si nous avions continué à pratiquer l'esclavage comme ils l'avaient fait à cette époque,
quand vous auriez parlé "d'un apôtre" personne ne penserait à un directeur, un propriétaire
ou un cadre de restaurant. Ils penseraient à un lave-vaisselle ou à un garçon de café. On
ne cherchait pas à être "apôtre" pour avoir une bonne condition sociale ou une autorité,
mais on revendiquait une mauvaise condition sociale. Quand vous rattachez les mots “de
Christ” cela montrait les affaires et l'autorité sous lesquelles l'apôtre opérait. Christ est le
patron, il a envoyé l'apôtre et, quand l'apôtre parle, il est simplement le canal.
"Apostolique" n'est pas un terme biblique. Si je parlais bibliquement, j'aurais expliqué
pourquoi les apôtres-esclaves (comme les aides, les dons, la miséricorde, etc.) étaient des
dons communs d'ailleurs, et devraient l'être encore maintenant. Il y avait beaucoup
d'apôtres dans le Nouveau Testament qui ne faisaient pas partie des Douze ou Paul, qui
n'ont pas écrit de passages des Saintes Écritures et n'auraient pas considéré le don comme
un titre, un statut ou un privilège. Ce dont nous avons besoin plus que n'importe quoi
d'autre est une libération de ces apôtres-esclaves pour la mission de Jésus envers les
perdus et ceux qui souffrent. Dieu est un Dieu qui envoie et commande à ses disciples
d'aller chez ceux qui se sont égarés, sans attendre que ce soit eux qui viennent.
Beaucoup de conducteurs en ont entendu parler et ont lu les livres et voudraient être
“apostoliques dans leur façon de diriger” et rester encore responsables, dans la sureté et la
sécurité, dans le confort tranquille d'un bunker chrétien. Ce n'est pas possible dans ces
conditions. Être un apôtre, c'est ne pas être indispensable, avoir une mauvaise condition de
vie, être exposé à la moquerie et l'insécurité dans cette vie : “Car Dieu, ce me semble, a fait
de nous, apôtres, les derniers des hommes, des condamnés à mort en quelque sorte,
puisque nous avons été en spectacle au monde, aux anges et aux hommes. Nous sommes
fous à cause de Christ; mais vous, vous êtes sages en Christ ” (1 Corinthiens 4:9,10).
Les apôtres sont donnés par Dieu comme un don à l'église et au monde (Ephésiens 4:11)
et on a désespérément besoin d'eux. Une église sans apôtres (et sans prophètes, d'ailleurs)
est un feu sans flamme. Quel est le problème de ce Corps ? Nous avons coupé un membre
essentiel, celui des apôtres et remplacé par l'intellectualisme, le contrôle religieux et la chair
(et donc la plupart des dons sont endormis et ne sont pas offert à Dieu — le rôle des
apôtres est un pilier dans l'équipement du Corps pour le service et la maturité; Ephésiens
4:11). La plupart des apôtres ne sont pas trouvés dans l "église telle que nous la
connaissons" et c'est la raison pour laquelle la flamme brûle ailleurs. Jésus est le patron comme il était envoyé, donc Il envoie ceux qu'Il possède pour souffrir et servir afin
d'annoncer la présence et la plénitude à venir de Son Royaume. Les apôtres et les
prophètes sont la fondation de l' "église comme Dieu la veut" (Ephésiens 2:20; 3:5-6; 4:11).
Nous avons besoin qu'ils soient libérés. Ce sont des apôtres et des prophètes avec un petit
"a" et un petit "p", des moins que rien qui sont devenus quelqu'un pour Dieu par Christ.
97
Nous ne parlons pas d'une nouvelle version d'un “one man show” qui tarabuste (harcèle)
l'église telle que nous la connaissons. Il y a des apôtres et des prophètes avec un petit "a"
et un petit "p" avec un S majuscules à la fin. Et Dieu a donné certains comme apôtres,
certains comme prophètes. On n'a pas besoin de super stars individualistes. Nous avons
besoin d'exemples de ce que veut dire "vous soumettant les uns aux autres dans la crainte
de Christ".
(Ephésiens 5:21).
S'il te plait Seigneur, envoie des ouvriers dans ton abondante moisson !
brianjosephdodd@yahoo.com
14/1/2007
Permission accordée pour l'utilisation et faire suivre Brian Dodd (Docteur en étude sur le
Nouveau Testament, Sheffield University) il est l'auteur de "habilité à conduire l'église : Le
ministère dans l'esprit selon Paul [Downers Grove: Inter-varsity Press, 1991].
98
APPENDICE 2 L’ÉGLISE DE MAISON DANS LE NOUVEAU TESTAMENT 27
Nous commençons cette annexe en suivant le récit de Luc et en précisant la façon dont
Jésus a accompli son ministère dans les foyers. Oui, Lui et Paul et les autres apôtres ont
aussi accompli leur ministère dans les synagogues ainsi qu'au porche du temple au début
du livre des Actes. Toutefois, il est clair que Paul a fini par prendre la décision de ne plus
aller vers les Juifs, mais seulement vers les païens (Actes 18:6-7). Le livres des Actes
mentionne également : "de nombreux ... Juifs...ont cru et ils sont tous zélés pour la loi.
"(Actes 21:20). Toutefois, cette portion de l'église n'a pas survécu au troisième siècle, sans
doute parce que ceux qui croyaient en Jésus ont été absorbés par le système de la
synagogue. Alors bien sur, il y avait un mélange de lieux de réunion au début, mais ceux à
qui le Nouveau Testament a été écrit se rencontrait partout où la vie se manifestait et c'était
principalement dans les maisons.
A. / Neuf références, du récit de Luc, du ministère de Jésus dans les maisons:
Luc 5:19, Comme ils ne savaient par où l'introduire, à cause de la foule, ils montèrent sur le
toit, et ils le descendirent par une ouverture, avec son lit, au milieu de l'assemblée, devant
Jésus.
Luc 5:29, 29 Lévi lui donna un grand festin dans sa maison, et beaucoup de publicains et
d'autres personnes étaient à table avec eux.
Luc 7:36, Un pharisien pria Jésus de manger avec lui. Jésus entra dans la maison du
pharisien, et se mit à table.
Luc 10:7, Demeurez dans cette maison-là, mangeant et buvant ce qu'on vous donnera; car
l'ouvrier mérite son salaire. N'allez pas de maison en maison. (Le commandement de Jésus
d'établir des églises de maison)
Luc 10:39 Elle avait une sœur, nommée Marie, qui, s'étant assise aux pieds du Seigneur,
écoutait sa parole. (La maison de Marthe et Marie était un centre pour Jésus)
Luc 11:37, Pendant que Jésus parlait, un pharisien le pria de dîner chez lui. Il entra, et se
mit à table.
Luc 14:1, Jésus étant entré, un jour de sabbat, dans la maison de l'un des chefs des
pharisiens, pour prendre un repas, les pharisiens l'observaient.
Luc 19:5, Lorsque Jésus fut arrivé à cet endroit, il leva les yeux et lui dit: Zachée, hâte-toi
de descendre; car il faut que je demeure aujourd'hui dans ta maison.
Luc 22:11.12, et vous direz au maître de la maison: Le maître te dit: Où est le lieu où je
mangerai la Pâque avec mes disciples ? Et il vous montrera une grande chambre haute,
27. Pour une étude approfondie de l'église de maisons dans le Nouveau Testament voir Paul's Idea of Community: The
Early House Churches in Their Cultural Settings par Robert and Julia Banks (Peabody, MA: Hendirckson), 1994 et
House Church and Mission: the importance of household structures in early Christianity par Roger Gehring, (Peabody,
Hendrickson), 2004.
99
meublée: c'est là que vous préparerez la Pâque. (La fête de l'amour a été instituée par le
maître dans une maison)
B / Une quinzaine de références directes à l'église de maison dans le Nouveau
Testament:
En regardant à travers Luc 10, nous comprenons que Paul écrivait souvent à l'église de la
ville, puis faisait référence aux églises particulières dans les maisons de divers saints. Ces
différentes églises de maison composaient l'église de la ville. Les anciens et les diacres
étaient choisis parmi les églises de maison individuelle pour prendre soin de l'église de la
ville. Les aînés prenaient la surveillance générale, tandis que les diacres administraient les
soins pour les orphelins et les veuves dans les églises de maison.
Cependant, Paul n'a jamais écrit aux anciens de l'église, mais aux saints. Il n'a jamais
instruit les anciens pour leur dire ce qu'ils devraient faire mais faisait appel à toute l'église.
Actes 1:13- 14, Quand ils furent arrivés, ils montèrent dans la chambre haute où ils se
tenaient d'ordinaire; c'étaient Pierre, Jean, Jacques, André, Philippe, Thomas, Barthélemy,
Matthieu, Jacques, fils d'Alphée, Simon le Zélote, et Jude, fils de Jacques. Tous d'un
commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, et Marie, mère de Jésus, et
avec les frères de Jésus.
Actes 2:2, Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit
toute la maison où ils étaient assis.
Actes 2:46 Ils étaient chaque jour tous ensembles assidus au temple, ils rompaient le pain
dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur,
Actes 5:42, Et chaque jour, dans le temple et dans les maisons, ils ne cessaient
d'enseigner, et d'annoncer la bonne nouvelle de Jésus-Christ.
Actes 8:3, Saul, de son côté, ravageait l'Église; pénétrant dans les maisons, il en arrachait
hommes et femmes, et les faisait jeter en prison.
Actes 10:24. Ils arrivèrent à Césarée le jour suivant. Corneille les attendait, et avait invité
ses parents et ses amis intimes.
Actes 12:12, Après avoir réfléchi, il se dirigea vers la maison de Marie, mère de Jean,
surnommé Marc, où beaucoup de personnes étaient réunies et priaient.
Actes 16:15, Lorsqu'elle eut été baptisée, avec sa famille, elle nous fit cette demande: Si
vous me jugez fidèle au Seigneur, entrez dans ma maison, et demeurez-y. Et elle nous
pressa par ses instances.
Actes 16:25-34, Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges
de Dieu, et les prisonniers les entendaient. Tout à coup il se fit un grand tremblement de
terre, en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés; au même instant, toutes les
portes s'ouvrirent, et les liens de tous les prisonniers furent rompus. Le geôlier se réveilla,
100
et, lorsqu'il vit les portes de la prison ouvertes, il tira son épée et allait se tuer, pensant que
les prisonniers s'étaient enfuis. Mais Paul cria d'une voix forte: Ne te fais point de mal, nous
sommes tous ici. Alors le geôlier, ayant demandé de la lumière, entra précipitamment, et se
jeta tout tremblant aux pieds de Paul et de Silas; il les fit sortir, et dit: Seigneurs, que faut-il
que je fasse pour être sauvé? Paul et Silas répondirent: Crois au Seigneur Jésus, et tu
seras sauvé, toi et ta famille. Et ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu'à tous
ceux qui étaient dans sa maison. Il les prit avec lui, à cette heure même de la nuit, il lava
leurs plaies, et aussitôt il fut baptisé, lui et tous les siens. Les ayant conduits dans son
logement, il leur servit à manger, et il se réjouit avec toute sa famille de ce qu'il avait cru en
Dieu.
Actes 16:40, Quand ils furent sortis de la prison, ils entrèrent chez Lydie, et, après avoir vu
et exhorté les frères, ils partirent.
Actes 28:30- 31 Paul demeura deux ans entiers dans une maison qu'il avait louée. Il
recevait tous ceux qui venaient le voir, prêchant le royaume de Dieu et enseignant ce qui
concerne le Seigneur Jésus-Christ, en toute liberté et sans obstacle.
Romains 16:5 Saluez aussi l'Église qui est dans leur maison (Prisca et Aquilas). Saluez
Épaïnète, mon bien-aimé, qui a été pour Christ les prémices de l'Asie.
Romains 16:23, Gaïus, mon hôte et celui de toute l'Église, vous salue. Éraste, le trésorier
de la ville, vous salue, ainsi que le frère Quartus.
1 Corinthiens 16:19, Les Églises d'Asie vous saluent. Aquilas et Priscille, avec l'Église qui
est dans leur maison, vous saluent beaucoup dans le Seigneur.
Colossiens 4:15 Saluez les frères qui sont à Laodicée, et Nymphas, et l'Église qui est dans
sa maison.
Philémon 1:2, À la sœur Apphia, à Archippe, notre compagnon de combat, et à l'Église qui
est dans ta maison:
B/ quinze références indirectes aux églises dans les maisons dans le Nouveau
Testament:
Si nous lisons ces versets en pensant à des communautés ayant pour base des bâtiments
cela va nous paraitre peu, mais si nous les voyons au travers de Luc 10 et parce que
l'église du premier siècle a eu pour fondement les maisons, ils prennent un sens
radicalement différent et font partie de l'histoire de la simple église de maison.
Actes 18:7 Et sortant de là, il entra chez un nommé Justus, homme craignant Dieu, et dont
la maison était contiguë à la synagogue.
Actes 19:9, Mais, comme quelques-uns restaient endurcis et incrédules, décriant devant la
multitude la voie du Seigneur, il se retira d'eux, sépara les disciples, et enseigna chaque
jour dans l'école d'un nommé Tyrannus.
101
Actes 20:8, Il y avait beaucoup de lampes dans la chambre haute où nous étions
assemblés.
Actes 20:20, Vous savez que je n'ai rien caché de ce qui vous était utile, et que je n'ai pas
craint de vous prêcher et de vous enseigner publiquement et dans les maisons,
Romains 16:10, Saluez Apellès, qui est éprouvé en Christ. Saluez ceux de la maison
d'Aristobule.
Romains 16:11, Saluez Hérodion, mon parent. Saluez ceux de la maison de Narcisse qui
sont dans le Seigneur.
Romains 16:16, Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser. Toutes les Églises de
Christ vous saluent.
1 Corinthiens 1:11, Car, mes frères, j'ai appris à votre sujet, par les gens de la maison de
Chloé, qu'il y a des disputes au milieu de vous.
1 Corinthiens 1:16, J'ai encore baptisé la famille de Stéphanas; du reste, je ne sache pas
que j'aie baptisé quelque autre personne.
1 Corinthiens 16:15, Encore une recommandation que je vous adresse, frères. Vous
savez que la famille de Stéphanas est les prémices de l'Achaïe, et qu'elle s'est dévouée au
service des saints.
Philippiens 4:22, Tous les saints vous saluent, et principalement ceux de la maison de
César.
2 Timothée 1:16, Que le Seigneur répande sa miséricorde sur la maison d'Onésiphore, car
il m'a souvent consolé, et il n'a pas eu honte de mes chaînes;
2 Timothée 4:19, Salue Prisca et Aquilas, et la famille d'Onésiphore.
Tite 1:11, auxquels il faut fermer la bouche. Ils bouleversent des familles entières,
enseignant pour un gain honteux ce qu'on ne doit pas enseigner.
2 Jean 1:1, L'ancien, à Kyria l'élue et à ses enfants, que j'aime dans la vérité, -et ce n'est
pas moi seul qui les aime, mais aussi tous ceux qui ont connu la vérité,
102
APPENDICE 3 - LES VERSETS QUI PARLENT DE NOS RELATIONS LES UNS
AVEC LES AUTRES
La bonne doctrine sans intégrité relationnelle est une orthodoxie morte, un conformisme
sans vie. Vous n'apprenez pas à être des amis en restant assis dans une classe et en
écoutant quelqu'un faire un cours. Vous apprenez à être des amis en suivant Jésus
ensemble dans la vie quotidienne. Le Nouveau Testament est plein de commandements
relationnels. Quarante versets qui mentionnent “les uns les autres” sont donnés ici mais la
liste pourrait être prolongée à environ soixante-dix si vous avez inclus des versets
semblables qui utilisent des mots comme " frères", " prochains" ou " membres".
Ces commandements, semés partout dans le Nouveau Testament appliquent la réalité de
communautés d'amis dans les structures relationnelles plates qui doivent suivre l'élan du
cœur pour se servir les uns les autres et servir ainsi le Roi qui vit en chacun d'entre eux.
1) Jean 13:34-35, Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les
autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous
connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres.
2) Jean 15:12, C'est ici mon commandement: Aimez-vous les uns les autres, comme je
vous ai aimés.
3) Jean 15:17, Ce que je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres.
4) Romains/12:10, Par amour fraternel, soyez pleins d'affection les uns pour les autres;
5) Romains 12:10. Par honneur, usez de prévenances réciproques.
6) Romains 12:16, Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres. N'aspirez pas à
ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne soyez point sages à
vos propres yeux.
7) Romains 13:8, Ne devez rien à personne, si ce n'est de vous aimer les uns les autres;
car celui qui aime les autres a accompli la loi.
8) Romains 14:13, Ne nous jugeons donc plus les uns les autres; mais pensez plutôt à ne
rien faire qui soit pour votre frère une pierre d'achoppement ou une occasion de chute.
9) Romains 15:7, Accueillez-vous donc les uns les autres, comme Christ vous a accueillis,
pour la gloire de Dieu.
10) Romains 15:14, Pour ce qui vous concerne, mes frères, je suis moi-même persuadé
que vous êtes pleins de bonnes dispositions, remplis de toute connaissance, et capables de
vous exhorter les uns les autres.
11).Romains 16:16, Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser. Toutes les Églises
de Christ vous saluent.
103
12) 1 Corinthiens 1:10 Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ,
à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être
parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment.
13)1 Corinthiens 10:2. Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun
cherche celui d'autrui.
14) 1 Corinthiens 11:33. Ainsi, mes frères, lorsque vous vous réunissez pour le repas,
attendez-vous les uns les autres.
15) 1 Corinthiens 12:25-27, Afin qu'il n'y ait pas de division dans le corps, mais que les
membres aient également soin les uns des autres. Et si un membre souffre, tous les
membres souffrent avec lui; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent
avec lui. Vous êtes le corps de Christ, individuellement. et vous êtes ses membres, chacun
pour sa part.
16) Galates 5:13-15, Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de
cette liberté un prétexte de vivre selon la chair; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs
les uns des autres. Car toute la loi est accomplie dans une seule parole, dans celle-ci: Tu
aimeras ton prochain comme toi-même. Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns
les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres.
17) Galates 5:26, Ne cherchons pas une vaine gloire, en nous provoquant les uns les
autres, en nous portant envie les uns aux autres.
18) Galates 6:2, Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de
Christ.
19) Ephésiens 4:2, en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les
autres avec charité,
20) Ephésiens 4:32, Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous
pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.
21) Ephésiens 5:19, Entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des
cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre cœur les louanges du Seigneur;
22) Ephésiens 5:21, Vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ.
23) Philippiens 2:3-4. Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que
l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. 4 Que
chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres.
24/ Colossiens 3:9-10, Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil
homme et de ses œuvres, et ayant revêtu l'homme nouveau, qui se renouvelle, dans la
connaissance, selon l'image de celui qui l'a créé.
104
25/ Colossiens 3:13, Supportez-vous les uns les autres, et, si l'un a sujet de se plaindre
de l'autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné,
26/ Colossiens 3:16, Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment; instruisezvous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des
hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos cœurs sous l'inspiration de
la grâce.
27/ 1 Thessaloniciens 4:18, Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles.
28/ 1 Thessaloniciens 5:11, C'est pourquoi exhortez-vous réciproquement, et édifiez-vous
les uns les autres, comme en réalité vous le faites.
29) Hébreux 3:13,
Mais exhortez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu'on peut dire:
Aujourd'hui! Afin qu'aucun de vous ne s'endurcisse par la séduction du péché.
30) Hébreux 10:24-25
Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres.
N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns; mais
exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour.
31) Jacques 4:11, Ne parlez point mal les uns des autres, frères. Celui qui parle mal d'un
frère, ou qui juge son frère, parle mal de la loi et juge la loi. Or, si tu juges la loi, tu n'es pas
observateur de la loi, mais tu en es juge.
32) Jacques 5:9,
Ne vous plaignez pas les uns des autres, frères, afin que vous ne soyez pas jugés: voici, le
juge est à la porte.
33) Jacques 5:16,
Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que
vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace.
34) 1 Pierre 1:22, Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité pour avoir un amour
fraternel sincère, aimez-vous ardemment les uns les autres, de tout votre cœur,
35) 1 Pierre 3:8, 8 Enfin, soyez tous animés des mêmes pensées et des mêmes
sentiments, pleins d'amour fraternel, de compassion, d'humilité.
36) 1 Peter 4:8-9 Avant tout, ayez les uns pour les autres une ardente charité, car La
charité couvre une multitude de péchés. 9 Exercez l'hospitalité les uns envers les autres,
sans murmures.
37) 1 Pierre 4:10, Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun
de vous mette au service des autres le don qu'il a reçu,
105
38) 1 Pierre 5:5, 5 De même, vous qui êtes jeunes, soyez soumis aux anciens. Et tous,
dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d'humilité; car Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il
fait grâce aux humbles.
39) 1 Jean 1:7, Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la
lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous
purifie de tout péché.
40) 1Jean 3:11, Car ce qui vous a été annoncé et ce que vous avez entendu dès le
commencement, c'est que nous devons nous aimer les uns les autres,
41) 1 Jean 3:23 Et c'est ici son commandement: que nous croyions au nom de son Fils
Jésus-Christ, et que nous nous aimions les uns les autres, selon le commandement qu'il
nous a donné.
106
APPENDICE 4 : LE MINISTÈRE A PLEIN TEMPS ET LES FINANCES DANS LE NOUVEAU
TESTAMENT
Dans certains milieux Chrétiens “le ministère à plein temps” est devenu une idole à laquelle
on se livre à n'importe quel prix. L'attitude derrière cette poursuite est destructive pour le
corps de Christ. Elle élève des pasteurs à plein temps au statut de saint spécial au-dessus
des autres membres du corps de Christ.
Cette idole introduit aussi un faux dualisme dans nos vies en ce qu'un ministère chrétien est
un travail "spirituel" ou "sacré" alors que tout autre travail est "séculier " ou "de ce monde".
C'est un dualisme religieux et n'a rien en commun avec la compréhension du Nouveau
Testament ou une façon de voir le monde.
Paul a enseigné au Colossiens qui travaillaient comme esclaves au chapitre 3 versets 2224, “Serviteurs, obéissez en toutes choses à vos maîtres selon la chair, non pas seulement
sous leurs yeux, comme pour plaire aux hommes, mais avec simplicité de cœur, dans la
crainte du Seigneur. Tout ce que vous faites, faites-le de bon cœur.”
C'est un thème du Nouveau Testament puisque nous sommes tous des sacrificateurs
royaux, “un en Christ” comme Paul le dit dans Galates 3:26-28, “Car vous êtes tous fils de
Dieu par la foi en Jésus-Christ; vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu
Christ. Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni
femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ.”
Les agneaux et les chèvres ne sont plus les sacrifices. Nous sommes les sacrifices vivants
(Romains 12:1-2) et ainsi quelle que soit ma vie quotidienne, c'est mon offrande
quotidienne à Lui. Il n'y a aucune division entre sacré et profane ou spirituel et séculaire.
Christ a racheté toute ma Vie! Quels que soit ce que nous faisons, nous devons le faire
pour lui et faire de cela notre sacrifice quotidien.
Beaucoup font le ministère pour l'argent, pour être vus et poursuivre un statut. Le ministère
n'est pas notre identité. Jésus ne reçoit pas un tel ministère comme une offrande. Le
ministère exercé pour de mauvaises raisons n'est pas une offrande acceptable. Ce n'est
pas ce qui est fait qui définit ce qui est acceptable comme sacrifice vivant. C'est le cœur
avec lequel il est fait et à qui il est offert. La récompense est donnée selon la fidélité à
l'appel. Servir le plus petit c'est servir Jésus. Le Royaume des Cieux est un royaume à
l'envers où le premier sera le dernier et le dernier sera le premier. Ainsi la personne
inconnue qui sert fidèlement le plus petit peut avoir une plus grande récompense que
l'orateur bien connu des conférences dont les livres ont beaucoup influencé.
Tout travail légitime est un ministère ! Qui a le ministère le plus important ? L’orateur ou le
cuisinier ? L’orateur ou celui qui nettoie les toilettes ? L’orateur ou le chauffeur ? Sans les
cuisiniers, les nettoyeurs et les chauffeurs, il ne pourrait y avoir aucun séminaire. Nous
sommes le corps de Christ. Nous sommes tous sacrificateurs royaux et sans notre service
les uns pour les autres et pour Jésus le Royaume n'avance pas.
Jésus veut que Sa vie soit incarnée dans chaque domaine d'effort humain afin que tous
puissent voir la Parole faite chair!
107
A). Pourtant, le Nouveau Testament parle vraiment de ceux qui ont vécu de
l'Évangile, que c'est leur "droit" et que ce droit a été commandé par le Seigneur :
1) Luc 8:1-3, nous dit que Jésus et Ses disciples ont voyagé sans avoir besoin de subvenir
à leurs besoins à cause d'un groupe de femmes riches qui les assistaient de leurs biens.
2/ Actes 6:1-7, nous dit que le groupe des apôtres et aussi les diacres servaient aux tables
et étaient soutenu par les dons de l'église entière.
3) 1 Corinthiens 9:7-14 parle du droit de ceux qui sèment les biens spirituels à recevoir
les choses matérielles en échange et concluent que le Seigneur a ordonné que ceux-là qui
prêchent l'Évangile doivent vivre de l'Évangile. C'est ce que Jésus a fait et a ordonné
comme normal pour ceux qui voyagent comme Lui et Paul pour prêcher la bonne nouvelle
du Royaume des cieux.
4/. 2 Corinthiens 11:9 est le témoignage de Paul de la manière dont ses besoins, pendant
qu'il était à Corinthe, ont été pourvus par les frères de la Macédoine. Il a exercé son droit de
vivre de l'Évangile.
5) Philippiens 4:10-15 félicite les Philippiens pour leur fidélité et les complimente sur la
manière dont ils ont été les seuls, parmi toutes les églises, qui ont partagées avec lui pour
ce qu'elle donnait et recevait;
6) 1 Timothée 5:17-20 parle de donner un double honneur aux anciens qui dirigent bien
surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l'enseignement. Certains diraient que cela
montre qu'il faut donner un salaire aux pasteurs locaux. Permettez-nous de nouveau de
retourner à Luc 10. Pourquoi un groupe se rencontrant dans une maison aurait besoin ou
voudrait donner un salaire à leur évêque / berger / ancien / pasteur ? Pourquoi voudraientils le faire? Si nous voyons les anciens comme des chefs d'église de maison qui ont fait un
bon travail avec leurs familles et leurs amis et qui ont été reconnus comme capables de
servir au-delà de leur propre église de maison alors cela commence à avoir du sens. Ils
voyagent pour donner conseil, enseigner et aider à commencer de nouvelles églises de
maison. Comme ces serviteurs voyagent, ils ne sont plus capables d'exercer leurs
professions et de s'occuper de leur commerces comme auparavant et doivent exercer leur
droit de vivre de l'Évangile.
Pourtant, une des caractéristiques constantes des mouvements d'église de maison qui se
multiplient rapidement est l'autofinancement des conducteurs locaux et le plus souvent, au
moins partiellement, l'autofinancement des conducteurs qui voyagent aussi. Les dirigeants
pourvoient à leurs propres besoins. Si vous êtes perçu comme quelqu'un qu'on doit payer
pour dire ce qu'il a à dire, vos paroles n'ont que peu d'autorité morale. Si vous parlez à vos
propres frais, vos paroles acquièrent une plus grande autorité. Vous devez croire ce que
vous dites !
De plus, l'activité qui vous permet de pourvoir à vos propres besoins vous garde engagé
dans le monde normal qui est le lieu de la moisson. Tant de conducteurs sont isolés dans
leur ghetto chrétien, se parlant entre eux et en dirigeant par décret, c’est-à-dire, qu’ils disent
108
quelque chose et le font et c'est pour eux une seule et même chose. Ils ne rendent pas des
comptes à la vie normale (ne s'en préoccupe pas) et doivent être jugé par leurs fruits.
Paul est un exemple de conducteur qui pourvoit à ses propres besoins.
B) L'exemple de Paul et l’enseignement concernant la raison pour laquelle il refusait
souvent d'exercer son droit de vivre de l'Évangile...
1) Actes 20:26-35 Est le récit du discours final de Paul aux anciens d'Éphèse et lance un
grand défi du point de vue de son enseignement et de son exemple. Il déclare qu’il n’a
convoité les affaires de personne, qu'il a travaillé avec ses propres mains pour pourvoir à
ses besoins et à ceux de son équipe et il dit ensuite, «Je vous ai montré de toutes manières
que c'est en travaillant ainsi qu'il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du
Seigneur, qui a dit lui-même: Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir. »
Il présente sa vie comme un exemple et une norme pour ceux qui conduiraient d'autres à
suivre Jésus. Il s'attend à ce que les anciens d'Ephèse suivent son exemple et travaillent
comme il l’a fait. C'est un exemple pour tous les anciens pour toujours.
C'est aussi des versets au sujet des finances que vous n'entendrez jamais à une
conférence !
2) 1 Corinthiens 4:12 expose simplement que nous nous fatiguons à travailler de nos
propres mains; Paul le présente comme une preuve de son amour et de ses soins envers
les Corinthiens et comme preuve de sa paternité envers eux.
3) 1 Corinthiens 9:1-19 est le passage où Paul parle de la façon dont d'autres apôtres ont
exercé leurs droits d'emmener une femme et vivre de l'Évangile. Il déclare de nouveau que
lui et Barnabas n'ont pas exercé leurs droits dans l'Évangile, mais ont continué à travailler
pour subvenir à leurs besoins et endurer toutes choses afin de ne pas créer d'obstacle à
l'Évangile de Christ. De quelle façon accepter l'argent des Corinthiens aurait entravé
l'Évangile ? Très simplement, ils auraient pu l'accuser d'être venu chez eux dans l'espoir de
recevoir quelque chose d'eux.
4) 2 Corinthiens 11:7-9 rapporte une partie de l'autorité morale de Paul sur les
Corinthiens car il leur a prêché gratuitement et s'est interdit d'être un fardeau pour eux.
5) 2 Corinthiens 12:13 rappelle de nouveau comment Paul s'est retenu d'être un fardeau
pour les Corinthiens.
6) 2 Corinthiens 12:14 répète le thème de ne pas être un fardeau, « Ce n'est pas, en effet,
aux enfants à amasser pour leurs parents, mais aux parents pour leurs enfants.» Ceux qui
s'appellent “les pères apostoliques” et qui enseignent que leurs fils doivent leur donner la
dîme n'ont simplement jamais lu leur Bible et se montrent motivés par l'avarice. Ils ne sont
pas des apôtres comme Paul l'était. Selon Paul ce sont des faux apôtres.
7) 2 Corinthiens 12:17-18 nous permet de savoir que ceux de l'équipe de Paul marchaient
comme il marchait en ce qui concerne les finances. Quelquefois le conducteur d'un
ministère ne parlera pas de finances, mais permettra à une personne de son équipe de le
109
faire en son nom. Il veut se garder de parler d'argent. Paul ne l'a pas fait et pouvait montrer
que toute son équipe partageait ses valeurs et ses engagements.
8) 2 Thessaloniciens 3:6-12 est une instruction très simple. Paul leur conseille de
s'éloigner de n'importe quel frère qui marche dans le désordre, en voulant dire quelqu'un
qui ne travaille pas! Son exemple de travail est soutenu bien qu'il expose son droit de vivre
de l'Évangile et leur demande de suivre son exemple. La conclusion ? “Si quelqu'un ne veut
pas travailler, qu'il ne mange pas non plus.
C/ les Faux apôtres et les prophètes sont exposés par leur amour de l'argent...
Paul était très agressif en exposant les faux apôtres et les faux prophètes par leur attitude
envers l'argent. Dans ce contexte, il n'est pas surprenant qu'il était si inflexible au sujet du
travail pour montrer un exemple aux autres conducteurs.
Jésus condamnait les conducteurs juifs pour leur amour de l'argent, de la position et de
l'honneur. Il les condamnait car ils plaçaient des fardeaux sur les épaules des hommes
qu'eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt, (Matthieu 23:4) et une grande partie de
ce fardeau était l'exploitation financière.
Tous les systèmes sacerdotaux et de temple dans le monde placent un grand fardeau
financier sur ceux qui s'y rendent. La religion opprime toujours les gens et surtout les
pauvres, pour avoir de l'argent. Paul ne voulut pas en faire partie et, comme Jésus, il était
très clair dans sa condamnation envers ceux qui faisaient du ministère pour de l'argent. En
travaillant nuit et jour pour pourvoir à ses besoins il avait résolu de se démarquer de ceux
dont la motivation était l'avidité. Il préférait souffrir que de laisser quelqu'un l'accuser de
vendre la parole de Dieu.
Si c'était vrai à l'époque de Paul, combien plus encore aujourd’hui où le monde entier
pense que chaque conducteur chrétien n'exerce que pour l'argent. On fait de la publicité
pour des livres, on vend des bibelots religieux et on raconte des mensonges en promettant
des bénédictions au centuple si seulement vous donnez et tout ce fait par des arnaqueurs
portant des montres Rolex et des costumes de stylistes. Pourtant, ceux qui aiment la parole
de Dieu ne la vendent pas.
1/ 2 Corinthiens 11:13-20 parle directement aux faux apôtres. Paul accuse les Corinthiens
de supporter une conduite offensante. Si quelqu'un les asservit, si quelqu'un les dévore, si
quelqu'un s'empare d'eux, si quelqu'un est arrogant, si quelqu'un les frappe au visage, ils le
supportent. Ceux sont des faux apôtres qui amènent les saints sous leur contrôle, les
manipulent pour obtenir de l'argent et les utilisent pour construire leurs propres petits
royaumes.
2) 1 Timothée 6:3-10 . Paul parle à Timothée des faux enseignants qui supposent que la
piété est une source de gain. Et quel est son commandement aux saints quand ils
rencontrent de tels faux enseignants ? Fuyez-les. Avec cette norme nous devons prendre
nos distances avec la plupart de ceux qui prêchent à la télé et de tous ceux qui prêchent la
prospérité comme preuve d'obéissance et de fidélité.
110
3) Tite 1:11 Paul enseigne Tite qu'il y aura des faux enseignants dont les bouches
doivent être fermées, qui déstabilisent des maisons entières, enseignant pour un gain
honteux ce qu'on ne doit pas enseigner. Oui, les pasteurs de la télévision utilisent la Bible.
Oui, ils se disent Chrétiens. Oui, ils ont l'air d'avoir réussi. Mais Paul dit que leurs bouches
doivent être fermées. Pourquoi ? Le but principal de tout ce qu'ils font est de se procurer de
l'argent.
4) 1 Pierre 5:2-3 est un appel aux bergers à servir le peuple de Dieu qui est sous leur garde,
non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu; non pour un gain sordide, mais avec
dévouement; non comme dominant sur ceux qui leur sont échus en partage, mais en étant
les modèles du troupeau. De nouveau le thème de l'avarice et du contrôle faussent notre
façon de diriger. Suivi par la déclaration étourdissante affirmant que Dieu résiste aux
orgueilleux mais il fait grâce aux humbles. Comment Dieu s'oppose-t-il aux orgueilleux ? Ce
verbe-là n'est pas passif et pourrait être lu, “lutte contre les orgueilleux”. Je ne veux pas que
Dieu lutte contre moi !
5) 2 Pierre 2:3 et 14 sont des versets qui déclarent clairement est identifié par la cupidité.
Comment ca marche ? Un conducteur à une certaine sorte d'automobile ou de mobilier de
bureau et le suivant le veut aussi. Un pasteur qui passe à la télé, qui a un jet privé et le
reste en veut un aussi. Cela ne "répand pas l'Évangile”. C'est un mensonge. C'est de la
cupidité.
Lorsque des conducteurs Chrétiens célèbres sont les uns après les autres impliqués dans
des scandales financiers et sexuels, il est évident que Dieu lutte contre les orgueilleux. Il
permet à la trinité du mal d'obtenir ce qu'elle veut. D'abord il y a l'orgueil de la vie, l'orgueil
de la position, de la réussite et du don. Alors la convoitise des yeux commence à être
satisfaite. Nous pouvons avoir ce que nous voulons. On abuse de l'argent du peuple de
Dieu pour financer un style de vie de cadre.
Alors vient le désir de la chair et du péché sexuel (Proverbes 22:14). Si je peux avoir la
chose que je veux, pourquoi pas alors telle femme ou tel homme ?
Quand Paul indiquait à Timothée quelles devait être ses relations avec les anciens dans
1Timothée 5:17-21 il trouvait le juste milieu entre recevoir des accusations et réprimander
ceux qui étaient dans le péché. Les accusations ne devaient pas venir que d’une personne.
Mais pour ces conducteurs trouvés en train de pécher, Timothée devaient les reprendre
devant tous, afin que les autres aussi éprouvent de la crainte.
Nous voyons de plus en plus de péchés graves parmi les conducteurs célèbres qui sont
couverts par leur entourage et ceux dans le ministère avec eux. Si quelqu'un cherche à les
affronter et les discipliner à cause de leur avarice de l'argent, on leur dit qu'ils ont un esprit
religieux, de pauvreté et de jugement. Si on cherche à affronter leur péché sexuel, on nous
dit qu'on a aucune pitié, qu'on n'est pas rédempteurs et finalement que le monde a besoin
du don de ceux qui sont tombés pour qu'il y ait la restauration. Il n'y a ni réprimande ni peur.
Il y a seulement la justification pour le péché et un désir que le spectacle continu.
La plupart des médias "chrétiens" sont très bons quand il s’agit de créer des occasions afin
que les hommes parlent de choses dont ils ne devraient pas pour un gain malhonnête mais
très médiocres quand il s’agit de faire des disciples. Les médias sont bons pour créer une
111
audience et une base financière, mais très médiocres pour faire des disciples qui se
sacrifient pour Jésus. Jésus a confié le ministère de Sa vie entière à douze disciples et a
cru en eux pour multiplier Sa vie par une intime. Il n'avait aucun plan B. Le seul plan était la
multiplication relationnelle sous la direction du Saint Esprit.
Nous sommes des disciples de Jésus. Ne soyez pas trompés par le pouvoir des médias et
par ses célébrités Chrétiennes. Jésus a mis au point et conçu Sa méthode pour faire
progresser Ses buts qui était d'investir Sa vie dans quelques-uns et leur donner le droit de
faire de même. Nous ne pouvons pas améliorer Sa méthode.
D/ Prendre soin des Pauvres dans le Nouveau Testament
Nous avons parlé de cette réalité que Jésus a fait une identification totale avec les pauvres
et avons déclaré que ce qui est fait au plus petit, c'est à lui qu’on le fait.
Matthieu 25 et Esaïe 58 devrait être des passages fondamentaux dans toute notre
réflexion et toute notre vie, comme ils l'étaient aux croyants du premier siècle. Une des
raisons de la croissance rapide de la première église était leur pratique de recueillir des
bébés abandonnés dans les gouttières de l'Empire romain et de les élever comme leurs
propres enfants.
Jacques 1:27, “La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les
orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde.”
Actes 6:1, “En ce temps-là, le nombre des disciples augmentant, les Hellénistes
murmurèrent contre les Hébreux, parce que leurs veuves étaient négligées dans la
distribution qui se faisait chaque jour.”
1 Timothée 5:3, “Honore les veuves qui sont véritablement veuves.”
1Timothée 5:16, “Si quelque fidèle, homme ou femme, a des veuves, qu'il les assiste, et
que l'Église n'en soit point chargée, afin qu'elle puisse assister celles qui sont véritablement
veuves.”
Les diacres représentaient ceux qui géraient les fonctions bienveillantes du corps de Christ.
Ils devaient s'occuper des défis concernant la façon d'aider, savoir envers qui apporter de
l’aide et faire le tri parmi ceux qui la demandaient car certains n'en avaient pas vraiment
besoin.
Cette inquiétude pour les pauvres était la seule instruction financière venant du conseil de
Jérusalem d'Actes 15 et le récit ne mentionne rien des finances. Nous l'apprenons des
Galates.
Galates 2:10
“ Ils nous recommandèrent seulement de nous souvenir des pauvres, ce que j'ai bien eu
soin de faire.”
112
C’est pourtant la collecte des églises pour aider les saints pauvres à Jérusalem pendant
un temps de famine qui nous donne l'image la plus claire de la façon dont Paul a pensé
recueillir et donner de l'argent pour aider les pauvres.
1 Corinthiens 16:1-2, “Pour ce qui concerne la collecte en faveur des saints, agissez, vous
aussi, comme je l'ai ordonné aux Églises de la Galatie. Que chacun de vous, le premier jour
de la semaine, mette à part chez lui ce qu'il pourra, selon sa prospérité, afin qu'on n'attende
pas mon arrivée pour recueillir les dons.”
Tout d'abord la collecte a été ordonné, mais il n'y avait aucune quantité spécifique ni aucun
pourcentage demandé. Chacun, devait plutôt donner comme il avait été béni.
Deuxièmement notez que Paul voulait que les collectes soient terminées avant qu'il soit
venu. Beaucoup de nos pasteurs de la prospérité veulent prendre leurs propres offrandes.
Pourquoi ? Ils se fient à leur capacité de manipuler les gens pour qu'ils donnent. Paul ne
voulait aucune manipulation ou coercition. Dans la tranquillité de leur propre cœur devant
Dieu, les gens devaient décider de ce qu'ils allaient donner. Il a montré sa confiance dans
le Saint Esprit pour parler au peuple de Dieu.
II Corinthiens 8:1- 8, Nous vous faisons connaître, frères, la grâce de Dieu qui s'est
manifestée dans les Églises de la Macédoine. Au milieu de beaucoup de tribulations qui les
ont éprouvées, leur joie débordante et leur pauvreté profonde ont produit avec abondance
de riches libéralités de leur part. Ils ont, je l'atteste, donné volontairement selon leurs
moyens, et même au delà de leurs moyens, nous demandant avec de grandes instances la
grâce de prendre part à l'assistance destinée aux saints. Et non seulement ils ont contribué
comme nous l'espérions, mais ils se sont d'abord donnés eux-mêmes au Seigneur, puis à
nous, par la volonté de Dieu. Nous avons donc engagé Tite à achever chez vous cette
œuvre de bienfaisance, comme il l'avait commencée. De même que vous excellez en
toutes choses, en foi, en parole, en connaissance, en zèle à tous égards, et dans votre
amour pour nous, faites en sorte d'exceller aussi dans cette œuvre de bienfaisance. Je ne
dis pas cela pour donner un ordre, mais pour éprouver, par le zèle des autres, la sincérité
de votre charité.
L’offrande était destinée aux Saints et cette association de ministères envers les saints était
entrée dans beaucoup de sacrifices et de joie. C'est dur d'être joyeux quand il faut payer
pour des briques et du mortier, les factures du combustible et les salaires des secrétaires et
des gardiens pour continuer à faire tourner un bâtiment. C'est autre chose de connaitre la
communion du sacrifice pour les frères et les soeurs.
II Corinthiens 8:13-15, Car il s'agit, non de vous exposer à la détresse pour soulager les
autres, mais de suivre une règle d'égalité: dans la circonstance présente votre superflu
pourvoira à leurs besoins, (8:14) afin que leur superflu pourvoie pareillement aux vôtres, en
sorte qu'il y ait égalité, selon qu'il est écrit: Celui qui avait ramassé beaucoup n'avait rien de
trop, et celui qui avait ramassé peu n'en manquait pas.”
Cette communion du ministère envers les saints était l'égalité et la réponse aux besoins
pour que vos besoins puissent être pourvus à l'avenir. Comment voyons-nous des frères et
soeurs dans le besoin ? Comment voyons-nous nos responsabilités envers eux ? Comment
113
le concept de l'égalité entre-t-il dans notre réflexion ? Comment s'attendre les uns les autres
peut-il s'appliquer ici ?
Certains pasteurs célèbres exhibent leur richesse et leur style de vie pour montrer la faveur
de Dieu et prouver leur message et manipuler leurs auditeurs pour qu'ils leur donnent plus
puisqu'ils sont “une bonne terre” pour qu'ils sèment leurs finances avec l'espoir d'une
récolte financière. Ils exhibent l'inégalité et se moquent des pauvres comme étant une
“mauvaise terre” dans laquelle semer des finances. C’est un mensonge total.
Dieu déclare que les "pauvres aux yeux du monde sont riches en foi et héritiers du
royaume qu'il a promis à ceux qui l'aiment” (Jacques 2:5).
Les proverbes déclarent '“Celui qui a pitié du pauvre prête à l'Éternel, Qui lui rendra selon
son œuvre.” (Proverbes 19:17).
II Corinthiens 9:1, “Il est superflu que je vous écrive touchant l'assistance destinée aux
saints.
Les offrandes étaient pour les saints, pas pour les conducteurs. Même dans le livre des
actes où les offrandes ont été déposées aux pieds de l'apôtre, le but principal des offrandes
était de prendre soin des saints et surtout des veuves et des orphelins. Les offrandes
n'étaient pas utilisées pour que les conducteurs aient un style de vie de cadre.
II Corinthiens 9:5 “...de manière à être une libéralité, et non un acte d'avarice.”
Les dons dans le Nouveau Testament doivent rester dans le domaine de la générosité et
ne jamais devenir une obligation légaliste ou une coercition. La Nouvelle Alliance est une
alliance d'un nouveau cœur qui vient de Dieu, qui est comme Dieu, un cœur de générosité.
Avons-nous confiance en la générosité de Dieu par Son peuple ou non ?
II Corinthiens 9:6, “...celui qui sème abondamment moissonnera abondamment. ”
La promesse des semailles et des moissons est faite quant à l'offrande pour les pauvres et
cette offrande libère une récolte de toute la grâce, une abondance pour toute bonne œuvre,
(9:8) et multipliera la semence que vous avez semé et augmentera les fruits de votre justice.
(9:10), qui, par notre moyen, feront offrir à Dieu des actions de grâces. (9:11), les feront
glorifier Dieu de votre obéissance dans la profession de l'Évangile de Christ, (9:13) et
augmentera leur prière pour vous (9:14).
Les actions de grâces, la prière et la gloire à Dieu sont énumérées comme étant multipliées
aussi bien que la semence à semer de nouveau dans l'avenir.
Jacques 2:5, “Écoutez, mes frères bien-aimés: Dieu n'a-t-il pas choisi les pauvres aux
yeux du monde, pour qu'ils soient riches en la foi, et héritiers du royaume qu'il a promis à
ceux qui l'aiment?”
Jacques châtie l'église pour avoir donné la préférence aux riches et les met en présence du
fait que faire ainsi c'est montrer une partialité et devenir des juges avec de mauvaises
pensées. La norme est : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Nous posons toujours
114
la question, “qui est mon prochain ?” C'est une énorme question dans le monde où nous
connaissons la souffrance de beaucoup de gens. C'est aussi une énorme question dans
chaque ville où vous connaissez la personne qui habite en face ou dans la rue. La
conclusion de Jacques ?
Jacques 2:15-17, “Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de nourriture de chaque
jour, que l'un d'entre vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez! et que
vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il? Il en est ainsi
de la foi: si elle n'a pas les œuvres, elle est morte en elle-même.”
Le Nouveau Testament ne sait rien des offrandes pour subvenir aux besoins des bâtiments
et des styles de vie somptueux. Tout ce qui importe, ce sont les gens et ce point central est
sérieux pour le Maître qui dit que, ce que nous faisons au plus petit, c'est à lui que nous
l'avons fait.
Steve et Marilyn Hill
stevehill@harvest-now.com
www.harvest-now.org
115
Quelques un de mes livres préférés
Houses That Change the World, Wolfgang Simson (Waynesboro, GA: Om Publishing), 2001, 303
pages. C'est le livre par qui tout cela a commencé pour beaucoup! Complet, lisible et
puissamment convaincant.
Merci beaucoup Wolf!
Organic Church, Neil Cole, (San Francisco, CA, Jossy-Bass), 2005,
www.cmaresourcefs.org. Dieu agit-il seulement très très loin ou il y a très très longtemps ?
Compte rendu d'un mouvement qui a commencé en Californie et fait le tour du monde.
Simply Church, Tony and Felicity Dale (Austin, TX: Karis Publishing), 2002, 120 pages. Une
très bonne introduction à toutes les choses qui concerne l'église de maison Grand site
Internet sur www.house2house.org
Le Christianisme Paganisé: les Racines de nos Pratiques d'Église, Franck Viola et George
Barna (Tyndale House). Le plus complet en note de bas de page ou beaucoup verront les
racines païennes de pratiques adoptées par l'église moderne exposées et documentées.
Church Planting Movements, David Garrison (Richmond, VA: International Mission Board of
the Southern Baptist Convention), 1999. Un livret de 30 pages gratuitement disponible en
téléchargement à www.churchplantingmovements.com le livre complet et beaucoup
d'autres ressources.
Missionary Methods: St Paul's or Ours, Roland Allen (Grand Rapids; Erdmans), 1954. Un
Missionnaire anglican en Chine, Allan a dit que ses livres ne seraient pas lus jusqu'à au
moins vingt ans après sa mort. IL nous parle toujours ! Un classique.
The Global House Church Movement, Rad Zdero (Pasedena: William Carey Library),
2004. Une grande introduction au mouvement d'église de maison d'un bon ami.
Pour la formation, l'exemple, le défi de David Watson, un disciple principal qui faisait des
pionniers, allez sur www.cpmtr.org Pratique et puissant !
[1] Certains noms ont étés changés pour des raisons de sécurité
[2] voir le Christianisme Paganisé : Les Origines des Pratiques de notre église Moderne ,
Frank Viola (Bradon, FL: Present Testimony Ministry) un expose scolaire des origines
païennes de l'église telle que nous l'avons connu.
[3] Steve Chaulk, “Intelligent Church”, page 29, ISBN-13:978-0-310-24884-2
[4] Steve Addison, Movements That Change the World, Missional Press, 2009, page 73
[5] Asia Harvest Magazine, December 2009, Newsletter #102, www.asiaharvest.org
[6] Steve Addison, Movements That Change the World, Missional Press, 2009, Page 5051
[7] Marc Van der Woude, Joel News International #708, November 17, 2009
[8] Jim Rutz, Mega Shift, Colorado Springs, CO, 2005, page 15.
9] Michael Frost & Alan Hirsch, The Shaping of Things to Come, Hendrickson Publishers,
2006, page 225.
[10] Recueillis de conversations avec des amis d'Asie Centrale.
116
[11]. Pour un rapport immédiat, voir The Heavenly Man, Paul Hathaway, Monarch Books,
Mill Hill, London, 2003.
[12] Nous allons utiliser les bourses, les sacs a dos et les sandales comme métaphores
pour le pouvoir, la culture et les façons de faire. ,je ne crois pas que cela fait violence au
texte ou aux intentions de Jésus mais au contraire l'expérience a montré comblen ces
métaphores sont appropriées !
[13] Eugene Peterson, The Message, Navpress, 1994
[14] Ibid, The Message
[15] Bruce Olson, Bruchko, ISBN 9780884191339
[16] Kevin Greeson, The Camel Training Manual, www.churchplantingmovements.com
[17] Jim Rutz, Mega Shift, Colorado Springs, Colorado, Empowerment Press, 2005, page
79
[18] http://news.bbc.co.uk/2/hi/africa/8219131.stm
[19] “The Seven Day Weekend” by Ricardo Semler “The Starfish and the Spider” by Ori
Brafman & Rod Beckstrom
[20] Cette section est un resumé d'Apostres esclaves de Christ, Dr. Brian Dodd, Appendix 1
de ce Manuel
[21] Roland Allen, “The Spontaneous Expansion of the Church”, page 126, (London World
Dominion Press), 1927
[22] Pour une recherche approfondie concernant ces problemes nous recommendons, God
of the Possible: a Biblical Introduction to the Open View of God, Greg Boyd, Baker Books,
Grand Rapids MI, 2007 et aussi Who is God et Christianity Unshackled par Harold Eberle,
World Cast Publishing, Yakima, WA
[23] La première fois que je l'ai compris fut quand j'ai ecouté DeVern Fromke parler des
années 70. Je n'oublierai jamais la passion et l'humilité avec laquelle il a parle. Son livre
The Ultimate Intention est un classique.
[24] Les noms ont volontairement été changés.
[25] “Kenneth Hagin's Forgotten Warning”, Lee Grady (3/7/08),
www.charisma.com/fireinmybones/index.php
[26] Darren Brown, www.youtube.com
[27] Pour une étude approfondie de l'église de maisons dans le Nouveau Testament voir
Paul's Idea of Community: The Early House Churches in Their Cultural Settings par Robert
and Julia Banks (Peabody, MA: Hendirckson), 1994 et House Church and Mission: the
importance of household structures in early Christianity par Roger Gehring, (Peabody,
Hendrickson), 2004.
117
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising