Télécharger le mode d`emploi
Pupitre numérique programmable
pour satellites MAF60 serie II
Mode d’emploi
23 Septembre 2015
Tir manuel
Tir automatique programmable
•
Tir avec assistance DMX
•
Tir par PC
•
•
Cette notice d’utilisation est uniquement valable pour les produits correspondants à la version décrite dans le
présent mode d’emploi et vendus à partir de la date mentionnée ci-dessus.
Avant toute utilisation, lisez attentivement ce mode d’emploi et vous serez pleinement satisfait de
votre nouveau matériel. Respectez toujours les consignes de sécurité.
Genetec, ZA, 84120 La Bastidonne, France. Tel 04 90 07 27 79
www.genetec.fr
1
Le pupitre programmable Oxydium 600 lignes a été développé afin de pouvoir piloter très
efficacement les satellites MAF60 serie II, cela avec des fonctions que ne peut pas fournir
la télécommande de base du système MAF60 serie II.
Il possède quatre modes principaux de fonctionnement :
•
•
•
•
Tir manuel
Tir semi-automatique et tir automatique
Tir avec assistance DMX
Tir à partir d’un PC avec Oxydium Pyromusical Creator
Le présent mode d’emploi à été divisé en deux parties distinctes :
•
•
Le fonctionnement du pupitre Oxydium lui-même (pages 1 à 20 de la 1ere partie)
Le logiciel de programmation sur PC Oxydium Suite (pages 1 à 16 de la 2eme partie)
Tout ce qui attrait au fonctionnement des satellites MAF60 serie II n’est pas abordé dans
le présent document. Se référer au mode d’emploi courant de la MAF60 serie II.
Le kit Oxydium est composé d’un pupitre Oxydium et d’un satellite MAF60 serie II, d’un
chargeur de batterie, d’un cordon USB et du logiciel Oxydium Suite.
Important : Dans le cadre de achat d’un kit Oxydium, le(s) satellite(s) MAF60 serie II fourni
(s) a(ont) été informatiquement mis à jour pour être totalement compatible(s) avec son pupitre Oxydium. En revanche, si vous devez utiliser un pupitre Oxydium avec un satellite
MAF60 serie II mis en service antérieurement, il est nécessaire de réaliser cette mise à
jour du satellite. Elle est présente sur le cdrom fourni avec l’Oxydium, ou en vous rendant
sur notre site www.genetec.fr , rubrique « Mises à jour ». Cette mise à jour permet, outre
harmoniser la communication, de faire passer votre ancien satellite MAF60 serie II de 3
soixantaines à 10 soixantaines différentes afin de pouvoir exploiter pleinement les capacités de 600 lignes de l’Oxydium (voir détails page 18). Toujours s’assurer que tous les appareils de la configuration disposent des dernières mises à jour et télécharger aussi les
dernières versions des modes d’emploi.
2
PRESENTATION GENERALE
Connectique DMX
3 sorties modem vers les
satellites MAF60 serie II
Entrée recharge
batterie
Connecteur USB
avec bouchon de
protection
Marche / Arrêt
général
Touches interactives de fonctions
F1 à F8
Ecran LCD
rétroéclairé
Bouton de tir gauche
Commutateur de sélection des voies
Bouton de tir droit
L’Oxydium est intégré dans une valise étanchéité IP65 (lorsqu’elle est fermée),
de même que les satellites MAF60 serie II.
3
INSTALLATION :
CONNEXION VERS LE(S) SATELLITE(S) :
Pour pouvoir transmettre les informations, l’Oxydium doit être reliée au satellite MAF60 serie II par
deux fils. Pour cela Oxydium est équipé de trois borniers « Sorties numériques » 1, 2 et 3. Ces sorties modem ne sont pas polarisées, donc inutile de repérer les fils.
C’est indifféremment sur un de ces trois borniers que doivent être branchés les deux simples fils qui
relient Oxydium au satellite. Chacune de ces sorties possède son propre modem, mais les ordres
issus de ces 3 borniers sont identiques. La liaison filaire vers le(s) satellite(s) peut aller jusqu’à 5km.
S’il y a plusieurs satellites, utiliser de préférence les deux autres sorties modem inutilisées plutôt
que de charger inutilement un seul modem.
Si vous avez à connecter plus de trois satellites MAF60 serie II, préférez pour le(s) satellite(s) supplémentaire(s) une connexion parallèle en cascade à partir des trois satellites originaux.
Ne pas faire de court-circuit entre ces bornes, ne pas leur connecter une source d’énergie.
Nota : Le nombre de satellites pilotés par chaque sortie n’est pas illimité, cela principalement à
cause de la « dilution » du signal dans les circuits : 5 satellites pilotés par chacune des sorties est
un maximum et il est nécessaire de vérifier très rigoureusement la bonne réception des ordres de la
balise. Cela fait donc en théorie un maximum de quinze satellites pour un pupitre Oxydium.
LA BALISE DE TEST DE COMMUNICATION :
Lorsque le mode tir n’est pas activé, Oxydium émet automatiquement un ordre de balise toutes les
3 secondes afin de visualiser sur le(s) satellite(s) si la communication entre l’Oxydium et le(s) satellite(s) est opérationnelle.
Le satellite est équipé d’un voyant de balise qui doit ainsi s’allumer 1 seconde toute les 3 secondes.
Ainsi, le contrôle de la liaison filaire entre ces deux éléments en est grandement facilité. Si ce n’est
pas le cas (aucune balise reçue, ou certains tops de balise sautés) la communication est mauvaise
et il convient de contrôler le(s) fil(s) de liaison vers le(s) satellite(s).
Nota : dès que le mode tir est activé la fonction balise est automatiquement coupée.
ALIMENTATION ELECTRIQUE :
L’alimentation est réalisée par un accumulateur au plomb de 12V lui conférant une autonomie en
veille d’environ 30 heures.
Le niveau de la batterie est indiqué sur l’écran LCD par :
Au fur et à mesure que la batterie se décharge, cet indicateur voit sa zone noire diminuer.
Afin de préserver l’autonomie de l’Oxydium, après 30mn d’inutilisation le rétroéclairage s’éteint (il se
rallume dès qu’une fonction manuelle ou automatique est sollicitée). Après 120mn d’inutilisation en
mode tir (par exemple en cas d’oubli d’arrêt après un spectacle), l’Oxydium repasse automatiquement en mode normal. Lorsque la batterie passe sous un seuil de tension trop bas, l’indicateur de
niveau de batterie clignote et affiche « LOW », puis encore plus bas le rétroéclairage s’éteint. Enfin
en dessous d’un seuil critique ne permettant plus à l’appareil de fonctionner l’écran indique alors
que l’appareil doit être rechargé (cela tant qu’il reste un peu d’énergie pour alimenter l’écran LCD).
Recharge de l’accumulateur au plomb interne :
Oxydium doit être arrêtée. Retirer le bouchon de protection de l’embase XLR « Battery charger » (à
droite) et brancher la fiche XLR femelle du chargeur fourni. La durée de charge peut aller de quelques dizaines de minutes à plusieurs heures selon l’état de décharge. Dès que le chargeur est branché sur le secteur, la LED du chargeur s’allume de manière continue. Cette LED s’éteindra progressivement en fin de charge. Débranchez la fiche XLR, replacez toujours le bouchon de protection.
Pour que votre batterie dure longtemps : La batterie ne doit jamais être profondément déchargée.
En cas de non utilisation, la recharger tous les deux mois. A titre indicatif, durée de vie moyenne de
la batterie : 4 à 5 ans. Recharger la batterie à la livraison de la mallette, avant la 1ère utilisation.
4
F1
F2
F3
F4
F5
F6
F7
F8
F1
F2
F3
F4
F5
F6
F7
F8
ACTIVATION DU MODE TIR
F1
F2
F3
F4
Code de sécurité pour l’activation du mode tir :
Appuyer sur F1 (Tir), puis sur F3 (OK), rentrer le code* de déverrouillage à 4 chiffres à l’aide des touches F5 (-) et F6 (+) ou
la molette pour rentrer le chiffre, et des touches F7 (<) et F8 (>)
pour sélectionner le digit. Une fois le code réglé appuyer sur
F3 (OK). Les deux boutons de tir s’allument et sont désormais
actifs.
Un écran vous signale si le code est erroné, vous pouvez alors
recommencer l’opération en appuyant sur F3 (OK).
Par défaut Oxydium est livré avec le code 0000, code que
nous vous recommandons de changer (voir page 2, partie
« notice Oxydium suite »).
* Le nombre d’essais de ce code n’est pas limité.
F5
F6
F7
F8
A partir de l’écran d’accueil :
REGLAGE DE LA LANGUE
Appuyer sur F2 (Opt), choisir « Choix de la langue » avec F5
(-) ou F6 (+) ou la molette, sélectionner la langue désirée
(Français ou Anglais), appuyer sur F3 (OK) puis F4 (Quit).
REGLAGE ECRAN
Contraste :
Moins de contraste par touche de fonction F5
Plus de contraste par touche de fonction F6
(réglage nominal conseillé : 050)
Luminosité :
Moins de luminosité par touche de fonction F7
Plus de luminosité par touche de fonction F8
(réglage nominal conseillé : 001)
REGLAGE DE L’HEURE ET DE LA DATE
Appuyer sur F2 (Opt), choisir réglage de l’heure avec F5(-) et
F6(+) ou la molette, à l’aide des touches F7 (<) et F8 (>) sélectionner la zone à régler. Avec les touches F5 (-) et F6(+)
ou la molette ajuster le réglage de la zone sélectionnée. Une
fois les réglages terminés, appuyer sur F3 (OK) pour sortir de
cet écran de réglage.
5
LE TIR MANUEL
Sélection du mode de tir manuel :
Sur l’écran suivant choisir à l’aide de F5 (-) et F6 (+) ou la molette :
« Tir manuel ».
Valider avec F3 (OK).
Affectation des voies de secours :
Sur l’écran suivant vous devez affecter aux touches F5 à F8
les 4 voies de secours de votre choix. Ces 4 voies de secours
pourront ainsi être tirées rapidement en cas de besoin.
Se mettre sur zone d’affichage « Fx » à l’aide des touches F7
(<) et F8 (>). Avec les touches F5 (-) et F6 (+) ou la molette,
afficher F5. Ensuite, toujours avec F7 (<) et F8 (>) aller sur la
zone d’affichage de la voie de secours et régler avec F5 (-) et
F6 (+) un digit après l’autre la ligne souhaitée. La touche de
secours F5 est paramétrée.
Ensuite recommencer l’opération pour les 3 autres voies de
secours (F6, F7, F8). Valider avec F3 (OK).
F1
F2
F3
F4
F5
F6
F7
F8
NB : S’il n’y a pas besoin de voie de secours, toujours affecter des voies inexistantes sur les satellites
(par exemple 180, 181, 182 et 183) car lors du tir manuel les voies de secours sont sautées.
Il est possible d’affecter à plusieurs touches F la même voie de secours.
Une fois les voies de secours paramétrées, apparaît l’écran de tir en mode manuel proprement dit, et
les deux boutons de tir s’allument et deviennent actifs.
Sur cet écran nous trouvons :
F1 (Start & Pause) : démarrage manuel des chronomètres
F2 (RAZ) : remise à zéro des chronomètres
F3 (X10) : lorsque cette touche est maintenue enfoncée, la
molette permet un déplacement rapide (10 par 10) des voies.
F4 (Annul) : Pour sortir du tir manuel
F5 à F8 : l’accès direct aux voies de secours (ici 56 à 59)
F1
F2
F3
F4
F5
F6
F7
F8
La voie en attente de tir est indiquée par :
Chronomètre indiquant le
temps intermédiaire entre chaque tir. Il se remet à zéro automatiquement après chaque tir.
Chronomètre indiquant le
temps total soit depuis le tir de
la 1ere voie, ou depuis le lancement manuel du chronométrage.
6
LE TIR :
Appuyer simultanément sur les deux boutons de tir pour mettre à feu la voie affichée.
Dès cet instant, le système s’incrémente automatiquement sur la voie suivante qui à son
tour passe en attente de tir. Ainsi de suite jusqu’à la fin du spectacle.
Il est possible avec la molette de sélectionner une autre voie désirée que celle affichée par
l’incrémentation automatique (permet par exemple de sauter une voie, ou de revenir en arrière).
Grâce à la touche F3 (X10) il est très facile et rapide d’accéder à des voies chronologiquement éloignées (par exemple présentes sur un satellite réglé sur une autre soixantaine).
En effet, lorsque cette touche est maintenue appuyée, chaque cran de la molette permet
un déplacement de 10 par 10 des voies.
En mode manuel le délai minimal entre deux tirs est 0.5 seconde.
Activation d’une voie de secours :
Appuyer (et maintenir) d’abord sur la touche jaune F5 à F8 qui correspond à la voie de secours souhaitée, puis ensuite appuyer sur un des deux boutons de tir.
Afin de connaitre facilement l’état des voies de secours, à savoir si elles ont été tirées ou
pas, leurs affichages à l’écran changent : une voie de secours non encore activée est affichée en texte clair sur fond noir, et quand elle a été activée elle est affichée en texte noir
sur fond clair (cette mémoire d’affichage des voies de secours tirées se réinitialise automatiquement lors de l’arrêt et du rallumage de l’Oxydium avec l’interrupteur général 0/1).
Nota : Il est possible de tirer plusieurs fois la même voie de secours.
7
LE TIR AUTOMATIQUE
Oxydium est en mesure de tirer automatiquement selon un programme spectacle établi à l’avance. Il
y a deux possibilités pour créer ce programme spectacle :
•
•
Soit directement à partir de la console Oxydium elle-même.
Soit sur PC avec le logiciel « Oxydium suite » fourni avec l’appareil (voir page 13). Il est à noter
que la création d’un programme spectacle à partir du PC est à préférer car plus pratique, et propose plus de fonctionnalités.
La mémoire interne de l’Oxydium permet de stocker quatre programmes spectacles différents.
CREATION D’UN PROGRAMME SPECTACLE A PARTIR DE LA CONSOLE
A partir de l’écran d’accueil appuyer sur F3(Prog) pour accéder à
l’écran « Mode de programmation ».
F1
F2
F3
F4
F5
F6
F7
F8
F1
F2
F3
F4
F5
F6
F7
F8
Dans l’écran « Mode de programmation », avec F5(-) et F6(+) ou
de la molette sélectionner le numéro du programme à créer (de 0
à 3). Appuyer sur F3(OK).
Donner un nom au programme à créer, pour cela utiliser les touches F5(-) et F6(+) ou la molette pour faire défiler les caractères,
et les touches F7(<) et F8(>) pour passer au caractère suivant.
Par exemple ici « TEST1 ».
Une fois le nom paramétré, appuyer sur F3(OK) pour valider.
Affectation des voies de secours :
Sur l’écran suivant vous devez affecter aux touches F5 à F8 les
4 voies de secours de votre choix. Ces 4 voies de secours pourront ainsi être tirées rapidement en cas de besoin.
Se mettre sur zone d’affichage « Fx » à l’aide des touches F7 (<)
et F8 (>). Avec les touches F5 (-) et F6 (+) ou la molette, afficher
F5. Ensuite, toujours avec F7 (<) et F8 (>) aller sur la zone d’affichage de la voie de secours et régler avec F5 (-) et F6 (+) un digit après l’autre la voie souhaitée. La touche de secours F5 est
paramétrée (dans cet exemple ligne 56)
Ensuite recommencer l’opération pour les 3 autres voies de secours (F6, F7, F8). Valider avec F3 (OK).
8
F1
F2
F3
F4
F5
F6
F7
F8
Programmation des voies :
Sur l’écran suivant vous devez affecter à chaque voie les informations nécessaires la caractérisant :
•
•
•
La voie à tirer (s’affiche automatiquement dans l’ordre
chronologique)
Le mode de la voie : automatique ou manuel (manuel par
défaut)
Le temps entre chaque tir (temps intermédiaire)
Le mode manuel signifie que la voie pour être tirée doit l’être manuellement avec les 2 boutons de tir.
Le mode auto signifie que la voie est tirée automatiquement selon le programme spectacle établi.
1/ Commençons par le tir n°000 (zone noircie), c’est la première voie (n°000) du spectacle. Cette voie
est obligatoirement en mode manuel, en effet c’est à partir du tir manuel (en appuyant sur les deux
boutons de tir) que démarrera l’exécution du programme spectacle.
Il est toutefois possible de lui affecter un retard (qui diffèrera le tir après l’appui sur les boutons de tir)
2/ Passons au tir n°001, pour cela tourner la molette d’un cran ou appuyer sur F6(+). Le n° de voie
passe lui aussi à 001.
Il faut rentrer les informations de base :
a) Avec F1(Auto) sélectionner si cette voie doit être tirée automatiquement dans le cadre de l’exécution du programme spectacle. Si ce n’est pas le cas, la laisser en mode manuel.
b) Avec F7(<) et F(8) déplacer la zone noircie sur « Temps intermédiaire » 000:00,0 et à l’aide de
F5(-) et F6(+) rentrer successivement les informations du retard par rapport à la voie précédente.
Ce retard est exprimé en minutes:secondes, dixièmes de seconde.
Une fois la voie 001 totalement renseignée, passer à la 002. Pour cela à l’aide de F7(<) et F8(>) retourner sur la zone d’affichage Voie n°001 et appuyer une fois sur F6(+) ou tourner la molette d’un
cran pour afficher 002. Il faut refaire la même opération que pour la ligne 001 (appuyer sur Auto, et
rentrer le délai par rapport à la ligne 001). Ainsi de suite.
Le compteur « Temps total » indique en minutes:secondes, dixièmes de seconde le temps total cumulé depuis la dernière voie programmée en mode manuel. Ainsi, si tout le spectacle est en automatique,
c’est le temps total depuis le tir de la première voie qui est indiqué.
Une fois le programme spectacle terminé, faire un balayage de contrôle voie après voie avec la molette pour vérifier que rien n’a été oublié (sélection du mode Auto ou Manuel, le temps…). Quand les
vérifications sont terminées, appuyer sur F3(OK) pour sortir du menu de programmation.
Il est toujours possible d’apporter des modifications au programme en retournant dans le mode de programmation.
Enfin, il est conseillé de faire un test final en lançant une simulation du programme, comme cela est
expliqué dans le chapitre suivant.
Nota : le mode de programmation direct à partir de la console ne permet pas de programmer les voies
dans le désordre, c’est pour cela que le n° de voie correspond au n° de tir. Cela est uniquement possible à partir du logiciel Oxydium Suite sur PC, plus pratique et qui propose plus de fonctionnalités.
Il n’est pas possible de programmer des temps intermédiaires inférieurs à 0,2 seconde.
9
ACTIVATION D’UNE SEQUENCE AUTOMATIQUE
Mettre en marche l’Oxydium avec le bouton 0/1.
Appuyer sur F1(Tir), et passer en mode Tir en appuyant sur F3(OK).
Rentrer le code d’activation du mode tir comme expliqué en page 5.
Les deux boutons de tir s’allument alors et sont actifs.
Avec F5(-) et F6(+) ou la molette sélectionner : « Tir automatique ».
F1
F2
F3
F4
F5
F6
F7
F8
Sélectionner le programme spectacle souhaité avec F5(-)
et F6(+) ou la molette (par exemple ici « TEST1 »). Valider
en appuyant sur F3(OK).
F1
F5
F2
F6
F3
F7
F4
F8
Il apparait alors l’écran du programme spectacle prêt à être lancé.
Pour cela appuyer simultanément sur les deux boutons de tir pour
démarrer l’exécution du programme.
- « Voie n° » indique la prochaine voie qui va être tirée (la 52 dans
l’exemple ci-contre)
- « Mode » indique si cette voie sera tirée automatiquement par le
programme ou bien si elle doit être tirée manuellement.
- « Temps intermédiaire » indique le temps qui se cumule depuis le
tir de la voie précédente si la voie suivante est en mode manuel, ou
le temps à rebours qui reste jusqu’au tir de la voie suivante si elle en
mode automatique.
« Temps total » indique le temps depuis le tir de la première voie.
Nota : pour éviter toute erreur de manipulation, si la voie suivante à tirer est automatique, il n’est pas
possible de changer manuellement de voie en cours d’exécution de programme.
La touche F1 (Pause) permet d’interrompre le déroulement du programme. Lors d’une pause la molette de sélection de voie redevient active et permet ainsi de se déplacer librement dans le programme
afin par exemple de redémarrer le cycle à l’endroit souhaité (par exemple pour revenir en arrière, ou
sauter des voies initialement programmées). Il est possible d’accéder plus rapidement à la voie souhaitée avec la touche F3 (X10) et en tournant la molette, en effet lorsque cette touche est maintenue
enfoncée, la molette permet alors un déplacement rapide (10 par 10) des voies. La voie affichée devient alors en mode manuel et son éventuel reliquat de temps est annulé (le tir sera immédiat). Pour
redémarrer le déroulement du programme il faut alors appuyer sur les deux boutons de tir.
Activation d’une voie de secours pendant l’exécution du programme : Appuyer (et maintenir) d’abord
sur la touche F5 à F8 qui correspondant à la voie de secours souhaitée, puis ensuite appuyer sur un
des deux boutons de tir (voir explications complémentaires en page 7).
Nota : Il n’est pas possible de tirer un secours exactement simultanément avec une voie programmée.
Il est aussi toujours possible d’interrompre un programme spectacle en cours d’exécution pour continuer le tir en mode totalement manuel si le besoin s’en fait sentir. Pour cela appuyer sur F4( Annul) et
sélectionner « Tir manuel », aller jusqu’à la voie souhaitée et continuer le spectacle en mode manuel.
10
LE TIR MANUEL AVEC ASSISTANCE DMX
La console Oxydium est pourvue d’une entrée compatible avec le protocole DMX et est destinée à
ceux qui sont déjà équipés d’un contrôleur DMX et qui souhaitent l’utiliser. Avec le mode DMX assisté, à chaque « top » DMX, l’écran de l’Oxydium le signale et c’est l’opérateur qui doit manuellement confirmer l’ordre de tir. Ce mode DMX « assisté » est éventuellement adapté pour le tir de
produits pyrotechniques car il requiert à chaque fois une confirmation manuelle.
Mettre en marche l’Oxydium avec le bouton 0/1. Connecter le cordon XLR de liaison DMX depuis
votre interface DMX dans l’embase DMX Entrée.
Appuyer sur F1(Tir), et passer en mode Tir en appuyant sur F3(OK). Rentrer le code d’activation du
mode tir (expliqué p13). Avec F5(-) et F6(+) ou la molette sélectionner : « DMX Assisté ».
F1
F2
F3
F4
Sélectionner le canal DMX à l’aide de F5(-) et F6(+) ou la molette sur lequel vous avez topé votre bande son (ici le canal 1)
Appuyer sur F3(OK) pour valider.
Les deux boutons de tir s’allument alors et sont actifs.
Ainsi chaque top DMX de ce canal sera reconnu par Oxydium.
F5
F6
F7
F8
F1
F2
F3
F4
F5
F6
F7
F8
L’écran de tir DMX assisté s’ouvre alors.
Apparait la ligne en attente de tir
(voie 000 pour commencer).
Lancer votre contrôleur DMX
avec sa bande son préalablement topée. A chaque top DMX
identifié par Oxydium, la voie affichée en attente de tir apparait
en négatif.
Appuyer immédiatement sur les
deux boutons de tir pour activer
le tir du premier top.
F1
F2
F3
F4
F5
F6
F7
F8
Le système passe alors automatiquement à la voie suivante (voie 001). Dès le deuxième top DMX la
voie 001 s’affiche en négatif, appuyer immédiatement sur les deux boutons de tir pour activer le tir du
deuxième top. Ainsi de suite...
Observations :
Pour qu'un « top » soit clairement reconnu par Oxydium, il doit être d'une amplitude supérieure à 200,
et sa durée doit être réglée à 1/10eme de seconde à partir de votre logiciel DMX.
Cet appareil se comporte comme n'importe quel récepteur DMX et il convient donc de lui appliquer
toutes les règles d'usage.
Temps minimal entre deux tops DMX : 1 seconde.
Utiliser le cordon de liaison référence DMXCORD pour connecter l’interface DMX à l’Oxydium.
11
LE DECLENCHEMENT EN MODE DMX AUTOMATIQUE
Restriction d’usage : Ce mode DMX auto est accessoire et est à réserver uniquement pour
le pilotage d’effets non pyrotechniques (par exemple confettis, cotillons…) à partir d’une interface DMX standard qui pilote l’Oxydium. Autrement, utiliser le mode « DMX assisté » ou
« Tir auto synchro DMX ».
Une impulsion de 0.1 seconde est délivrée automatiquement successivement sur les sorties du satellite MAF60 serie II au fur et à mesure des tops DMX intégrés sur un fichier audio.
Mettre en marche l’Oxydium avec le bouton 0/1.
Connecter le cordon XLR de liaison DMX depuis votre interface DMX
dans le connecteur DMX Entrée.
Appuyer sur F1(Tir), et passer en mode Tir en appuyant sur F3(OK).
Rentrer le code d’activation du mode tir comme expliqué en page 13.
Avec F5(-) et F6(+) (ou molette) choisir «Déclenchement DMX Auto».
Sélectionner le canal DMX à l’aide de F5(-) et F6(+) ou la molette
sur lequel vous avez topé votre bande son (ici le canal 1)
Appuyer sur F3(OK) pour valider.
Ainsi chaque top DMX de ce canal sera reconnu par Oxydium.
L’écran de tir DMX automatique s’ouvre alors.
Apparait la voie en attente (voie 000 pour commencer).
Lancer votre contrôleur DMX avec sa bande son préalablement
topée. A chaque top DMX identifié par Oxydium, la voie en attente est alors activée. Le système fonctionne en pas à pas simple, il passe alors automatiquement à la voie suivante (voie 001)
et la met en attente. Dès le deuxième top DMX la voie 001 est activée. Ainsi de suite...
Observations :
Pour qu'un « top » soit clairement reconnu par Oxydium, il doit être d'une amplitude supérieure à 200,
et sa durée doit être réglée à 1/10eme de seconde. Cet appareil se comporte comme n'importe quel
récepteur DMX et il convient donc de lui appliquer toutes les règles d'usage. Temps minimal entre
deux tops DMX : 1 seconde. Utiliser uniquement le cordon de liaison vendu sous la référence
DMXCORD pour connecter l’interface DMX à l’Oxydium. Rester disponible au niveau de la console
pour un éventuel arrêt en cours d’utilisation (bouton Marche/Arrêt 0-1).
12
LE TIR AUTOMATIQUE AVEC SYNCHRONISATION DMX
Avec le mode « Tir auto synchro DMX » il est possible de lancer un programme de tirs crée avec le
logiciel « Oxydium suite » avec l’aide d’une synchronisation automatique sur un « top » DMX intégré dans un fichier audio. En cas d’utilisation du DMX, ce mode est éventuellement adapté pour le
tir de produits pyrotechniques car il requiert une confirmation de la part de l’opérateur.
Mettre en marche l’Oxydium avec le bouton 0/1. Connecter le
cordon de liaison référence DMXCORD de votre interface DMX
à l’embase DMX Entrée de l’Oxydium.
Appuyer sur F1(Tir), et passer en mode Tir en appuyant sur F3
(OK). Rentrer le code d’activation du mode tir (expliqué p13).
Avec F5(-) et F6(+) ou la molette sélectionner : « Tir auto synchro DMX ».
F1
F2
F3
F4
Sélectionner le canal DMX à l’aide de F5(-) et F6(+) ou la molette sur lequel vous avez topé votre fichier audio (ici le canal 1)
Appuyer sur F3(OK) pour valider.
Ainsi chaque top DMX de ce canal sera reconnu par Oxydium.
F5
F6
F7
F1
F2
F3
F4
F5
F6
F7
F8
F8
Sélectionner le programme spectacle souhaité avec F5(-)
et F6(+) ou la molette. Valider en appuyant sur F3(OK).
Les deux boutons de tir s’allument alors et sont actifs et
une synchronisation DMX est en attente.
F1
F2
F3
F4
Il apparait alors l’écran du programme spectacle prêt à être lancé.
- « Voie n° » indique la prochaine voie qui va être tirée (la 000 dans
l’exemple ci-contre)
- « Tir n° » correspond au nombre chronologique de tirs (000 dans
l’exemple ci-contre). Si les voies sont dans un ordre numérique normal (000, 001, 002, 003...), alors « Tir n° » et « Voie n° » indiqueront
le même nombre.
•
« Mode » indique si cette voie sera tirée automatiquement par
le programme ou bien si elle doit être tirée manuellement.
F5
F6
F7
F8
Utiliser uniquement le cordon de liaison vendu sous la référence
DMXCORD pour connecter l’interface DMX à l’Oxydium
13
F1
F2
F3
F4
F5
F6
F7
F8
A partir de votre console DMX (ordinateur, lecteur, etc) lancer votre
fichier audio ayant un « top » DMX. Ce « top » DMX servira de synchronisation à la console Oxydium pour démarrer le programme sélectionné (ici le n°0).
Pour lancer l’exécution du programme, maintenir appuyés les deux
boutons de tir, il apparait alors « ATTENTE SYNCHRO DMX ». Dès
que le « top » DMX » du fichier audio est repéré par l’Oxydium l’exécution du programme démarre. Relacher alors les boutons de tir.
Si le programme sélectionné est entièrement automatique, un seul
« top » DMX de synchronisation est nécessaire au début du fichier
audio.
Un « top » DMX seul, c'est-à-dire sans action sur les boutons de tir,
est sans effet.
Nota : Il est possible de générer manuellement un « top » DMX de
synchronisation en appuyant sur la touche F2 (Sync).
Comme dans tout programme crée avec « Oxydium suite », on peut intercaler des voies en mode manuel. A ce moment là, pour les déclencher, il faudra à nouveau un « top » DMX de synchronisation
pour redémarrer : comme précédemment maintenir appuyés les deux boutons de tir, il apparait alors
« ATTENTE SYNCHRO DMX ». Dès qu’un nouveau « top » DMX » présent sur le fichier audio est repéré par l’Oxydium l’exécution du programme redémarre. Relacher alors les boutons de tir.
Nota : afin d’éviter toute erreur de manipulation, si la voie suivante à tirer est automatique, il n’est pas
possible de changer manuellement de voie en cours d’exécution de programme.
La touche F1 (Pause) permet d’interrompre le déroulement du programme. Lors d’une pause la molette de sélection de voie redevient active et permet ainsi de se déplacer librement dans le programme
afin par exemple de redémarrer le cycle à l’endroit souhaité (par exemple pour revenir en arrière, ou
sauter des voies initialement programmées). Il est possible d’accéder plus rapidement à la voie souhaitée avec la touche F3 (X10) et en tournant la molette, en effet lorsque cette touche est maintenue
enfoncée, la molette permet alors un déplacement rapide (10 par 10) des voies. La voie affichée devient alors en mode manuel et son éventuel reliquat de temps est annulé (le tir sera immédiat). Pour
redémarrer le déroulement du programme il faut alors appuyer sur les deux boutons de tir et attendre
un « top » DMX de synchronisation (ou de le générer avec la touche F2).
Activation d’une voie de secours pendant l’exécution du programme : Appuyer (et maintenir) d’abord
sur la touche F5 à F8 qui correspondant à la voie de secours souhaitée, puis ensuite appuyer sur un
des deux boutons de tir (voir explications complémentaires en page 7).
Nota : Il n’est pas possible de tirer un secours simultanément avec une ligne programmée.
Il est aussi toujours possible d’interrompre un programme spectacle en cours d’exécution pour continuer le tir en mode totalement manuel si le besoin s’en fait sentir. Pour cela appuyer sur F4(Annul) et
sélectionner « Tir manuel », aller jusqu’à la voie souhaitée et continuer ainsi le spectacle en mode manuel.
LE TIR PAR PC (Oxydium PyroMusical Creator)
Ce mode est destiné uniquement aux utilisateurs du logiciel de création directe de projets sur un fichier
audio : Oxydium PyroMusical Creator.
A ne pas confondre avec le logiciel « courant » de programmation de l’Oxydium : Oxydium suite.
Oxydium Pyromusical Creator permet le tir d’un spectacle pyrotechnique en fonction d’un fichier audio
préalablement topé. Ce mode passe par une connexion USB directement entre le PC et la console
Oxydium et n’utilise pas le protocole DMX. Ce n’est plus la mémoire autonome seule de l’Oxydium qui
gère les actions, mais un ordinateur externe qui donne des consignes de tir à l’Oxydium qui lui les répercute alors aux satellites MAF60SII. Pour plus d’informations sur cette fonction se reporter à la notice spécifique du logiciel Oxydium Pyromusical Creator.
14
CONTRÔLE DES SATELLITES DEPUIS L’OXYDIUM
Il est possible depuis la console OXYDIUM de vérifier directement plusieurs paramètres des différents satellites et accessoires connectés filairement à l’Oxydium (satellites & émetteur HF).
Ces vérifications de tests sont complémentaires et ne se substituent pas aux vérifications courantes détaillées dans le mode
d’emploi de la MAF60 serie II ou des accessoires (émetteur
HF…).
Pour réaliser ces contrôles, un Oxydium ne pourra trouver que
les satellites et accessoires qu’il connait. Pour ce faire il faut préalablement mémoriser* dans l’Oxydium les n° de série de vos
satellites et accessoires. Cette opération n’est à réaliser qu’une
seule fois.
*Voir mémoriser les satellites page 9, chapitre Oxydium suite .
A partir de l’écran d’accueil, appuyer sur la touche F4 (Veri)
Voir nota page 17 pour l’accès à ces fonctions de tests à distance avec des satellites plus anciens.
F1
F5
F2
F6
F3
F7
F4
F1
F2
F3
F4
F5
F6
F7
F8
APPRENTISSAGE DE LA CONFIGURATION : Une fois tous
vos satellites connectés et allumés (avec la clef de mode tir
sur 0), il convient d’informer l’Oxydium du positionnement du
ou des différents satellites et accessoires éventuels
(émetteur HF Telecomaf60TX par exemple) sur le site. Cette
opération s’effectue automatiquement avec la fonction
« Apprentissage config. ».
Pour cela sélectionner cette fonction (ligne 3) et appuyer sur
F3 (OK).
F1
F2
F3
F4
F4
F5
F6
F7
F8
F8
Quand la recherche est terminée un écran indique soixantaine
par soixantaine (c’est celle qui est réglée sur les satellites) les
satellites trouvés. Dans cet exemple, il n’y a qu’un seul satellite (le Sat 0 n° de série 412290006) trouvé, et qu’il est branché sur la sortie Modem 1 de l’Oxydium. Pour vérifier s’il y a
des satellites sur les autres soixantaines, utiliser les touches
F5 (-) et F6(+).
En cas de modification de la configuration (changement de
modem, de satellite…) il faut refaire un apprentissage de
configuration, sinon un message d’erreur le signalera. Il est à
noter que l’Oxydium garde en mémoire la dernière configuration, même s’il a été éteint. Il est donc possible de préparer sa
config à l’avance.
F8
Apparait l’écran indiquant que la configuration actuelle est
en cours d’acquisition.
Nota : Ces fonctions de contrôles ne sont pas disponibles
pour les satellites connectés par radio HF.
F1
F5
F2
F6
F3
F7
15
CONTROLES DE L’ETAT DES SATELLITES : Cette fonction permet de visualiser les paramètres relatifs à l’état des satellites Une
fois tous vos satellites connectés et allumés, vous pourrez ainsi
vérifier :
•
Si les satellites sont présents et en marche
•
La soixantaine sur laquelle sont réglés les satellites
•
La sortie Modem de l’Oxydium sur laquelle sont branchés
les satellites
•
L’activation de la sortie Puissance du mode tir (clef)
F1
F2
F3
F4
F5
F6
F7
F8
Pour accéder à cette fonction sélectionner « Verif état Satellites »
F1
F2
F3
F4
Sur l’écran suivant apparaissent soixantaine par soixantaine les
états des satellites. Nous avons dans cet exemple sur la soixantaine n°0 (voies de 00 à 59) :
Le satellite 0 n° de série 412290006 qui a été identifié, qu’il est
connecté au modem 1 (M1) de l’Oxydium et que sa sortie Puissance (c'est-à-dire l’état de la clef du satellite) n’est pas activée
sur OFF (P:OFF). Si la clef avait été sur 1, nous aurions eu P:ON
Pour vérifier les satellites réglés sur les autres soixantaines, agir
sur F5 et F6, ou bien tourner la molette. Après la 9eme soixantaine, il y a l’état des accessoires (par ex. émetteur HF).
F5
F6
F7
F8
CONTROLES DE L’ETAT DES LIGNES DES SATELLITES :
Cette fonction permet de visualiser d’un simple coup d’oeil si les
lignes des satellites sont toujours en concordance avec le test ohmique effectué préalablement sur le (ou les) satellite(s). L’Oxydium
réalise une comparaison ligne par ligne par rapport aux mesures
réalisées à partir du satellite, donc l’étape du test ohmique directe
sur le satellite reste indispensable. Ainsi un √ indiquera si l’état de
la ligne est identique au test ohmique de référence, et signalera tout
changement éventuel d’état (donc si une voie n’est normalement
pas câblée lors du test de référence, un√ apparaitra dans le tableau, et inversement la case sera vide si entre temps une ligne a
été câblée sur cette voie).
Pour accéder à cette fonction sélectionner « Verif Voies Satellites »
F1
F2
F3
F4
F5
F6
F7
F8
F1
F2
F3
F4
F5
F6
F7
F8
Sur l’écran suivant apparaissent satellite par satellite et soixantaine
par soixantaine les états des lignes satellites. Dans cet exemple,
nous avons dans le tableau de 60 cases (disposées comme sur les
satellites) sur la soixantaine n°0 (lignes de 00 à 59) toutes les voies
qui sont en concordance avec le test ohmique réalisé préalablement sur le satellite (un √ = Valide, ou si la case est vide = état ligne différent). S’il y a des √ dans toutes les cases, y compris pour
les voies non câblées, la concordance par rapport au test de référence est bonne. Pour vérifier les autres satellites appuyer sur F5
et F6 (ou tourner la molette) pour accéder à un autre satellite réglé
sur la même soixantaine, et F7 et F8 pour accéder aux satellites
réglés sur d’autres soixantaines.
Nota : Cette fonction de contrôle de l’état des lignes n’est pas active si le mode tir du satellite est activé (clef sur 1).
Pour rappel, la soixantaine n°0 correspond aux voies 00 à 59, la
soixantaine n°1 aux voies de 60 à 119, etc… (voir page 18).
16
Note sur l’éligibilité des satellites déjà en service aux fonctions de contrôles depuis l’Oxydium :
Tous les satellites commercialisés depuis fin septembre 2012 sont électroniquement prévus pour être
compatibles avec cette fonction de communication bidirectionnelle liée aux tests (à partir du moment
où leurs firmwares ont été mis à jour).
Pour les satellites plus anciens, ce n’est pas systématique selon les versions : le plus simple étant encore de réaliser la dernière mise à jour du firmware des satellites disponible sur www.genetec.fr et de
suivre la procédure décrite en page 15 (mémorisation, puis apprentissage de configuration). Les satellites électroniquement éligibles apparaîtrons dans la liste des satellites trouvés par l’Oxydium. Un ancien satellite non éligible restera « invisible » à ces nouvelles fonctions de test depuis l’Oxydium (et
seulement à ces fonctions de test). Il est tout à fait possible d’avoir au sein d’une même configuration
des satellites procurant le retour d’information avec d’autres satellites plus anciens ne le faisant pas.
Le fonctionnement courant (balise, tir…) restera rigoureusement inchangé et parfaitement opérationnel, mais seuls les satellites éligibles apparaîtrons dans la liste de tests de l’Oxydium.
D’une manière plus générale, tous les satellites produits depuis 2007 peuvent prétendre à procurer un
retour d’information vers l’Oxydium : pour certains une simple mise à jour informatique de leur firmware suffit, pour d’autres il faut une mise à jour informatique de leur firmware et une modification
(mineure) de l’électronique physique de leur modem (qui peut très bien être réalisée gratuitement par
nos services à l’occasion d’une simple opération de révision ou de changement de batterie par exemple).
Vous pouvez aussi nous écrire à contact@genetec.fr et nous donner le numéro de série de vos satellites afin que nous vérifions l’éligibilité à la fonction de retour d’informations pour les tests depuis la
console Oxydium.
Dans tous les cas, il faut toujours réaliser les mises à jour informatiques des firmwares de tous vos
appareils : même si votre ancien satellite n’est pas compatible avec cette fonction de communication
bidirectionnelle, cette mise à jour ne changera en rien votre façon de l’utiliser et apportera tout de
même les éventuels autres bénéfices courants d’optimisation des mises à jour.
CARACTERISTIQUES PRINCIPALES
•
Tir manuel avec incrémentation ascendante ou sélection par molette
•
Tir mixte manuel/automatique
•
Tir totalement automatique
•
Tir manuel avec assistance DMX
•
Tir automatique avec assistance de synchronisation de départ DMX
•
Programmable directement sur la console, ou bien à partir d’un PC (USB)
•
Logiciel de programmation OXYDIUM SUITE et cordon USB fournis
•
Programmation au 1/10eme de seconde (temps mini entre 2 tirs 0.2 sec)
•
Mémoire interne 4 programmes
•
Balise automatique de test de communication avec les satellites
•
Chronomètres temps partiel, total, rebours
•
Affectation libre des 4 lignes de secours
•
8 touches de fonctions interactives
•
Gère jusqu’à 600 lignes différentes
•
Validation du mode tir sécurisée par entrée d’un code personnel à 4 chiffres
•
3 sorties numériques de liaison vers les satellites (jusqu’à 5 satellites par sortie)
•
2 boutons de tir lumineux
•
Ecran LCD rétroéclairé
•
Retour d’informations des satellites vers l’Oxydium (lignes, connexions…)
•
Indicateur de niveau de batterie
•
Alimentation par batterie rechargeable 12V (chargeur fourni dans le kit Oxydium)
•
Dimensions 464x360x176mm, poids 6kg, valise étanchéité IP65 (fermée)
17
OBSERVATIONS, CONSEILS IMPORTANTS :
• Avant la première utilisation, vous devez vous familiariser avec ce nouveau système, faites des
simulations.
•
Ayez la maîtrise totale des fonctions avant toute prestation.
•
Protégez le matériel des éventuelles retombées incandescentes.
• Protégez l’appareil contre les chocs (notamment lors du transport). En cas d’utilisation par
grand froid (station de ski, par exemple), préservez vos batteries du gel. Ne pas placer les appareils directement dans la neige.
• En cas de pluie, protégez Oxydium de l’eau. Faire tout particulièrement attention à l’eau de mer
qui est conductrice et corrosive, ainsi qu’au sable. Laisser sécher les appareils ayant pris l’humidité couvercle ouvert.
• N’utilisez pas de solvant (acétone, alcool à brûler, white spirit…) pour nettoyer votre système,
mais uniquement avec un chiffon doux humidifié (éventuellement additionnée de lave vitres).
• N’utilisez pas à proximité immédiate du système, ni du câblage, d’émetteur radioélectrique (le
téléphone portable doit être éteint, talky-walky,…)
• Pour des raisons évidentes de sécurité, n’hésitez pas à fractionner vos tableaux importants en
plusieurs lignes indépendantes : par exemple, ne mettez jamais le bouquet final sur une seule et
unique ligne avec des retards pyrotechniques mais préférez un fractionnement de ce bouquet sur
plusieurs lignes distinctes.
• Pour effectuer un RESET de l’Oxydium, éteindre avec le bouton 0/1 et d’attendre quelques secondes avant de le rallumer.
• La liaison filaire télécommande/satellite est prévue pour du bifilaire ordinaire d’artificier. Toutefois, il est aussi possible d’utiliser du fil téléphonique gainé afin d’avoir une meilleure résistance
mécanique.
•
Recharger régulièrement la batterie, ne pas la laisser se décharger.
Détail de la mise à jour des anciens satellites MAF60SII.
Cette mise à jour permet d'harmoniser la communication du nouveau pupitre Oxydium avec les anciens satellites
MAF60SII éventuellement déjà en votre possession.
En outre, elle permet au satellite de toute première génération de passer de 3 soixantaines au maximum (soit 180 voies) à
10 soixantaines (soit 600 voies) pour pouvoir exploiter pleinement les capacités de l'Oxydium.
Comme auparavant, la sélection des soixantaine s'effectue avec le poussoir "Soixantaine".
Avant la mise à jour nous avions :
- 1 led allumée (led n°0 = soixantaine n°0 , +0) : le satellite réagit des voies 00 à 59
- 2 leds allumées (led n°1 = soixantaine n°1 , +60) : le satellite réagit des voies 59 à 119
- 3 leds allumées (led n°2 = soixantaine n°2 , +120) : le satellite réagit des voies 120 à 179
Avec la mise à jour nous avons en plus :
- 4 leds allumées (led n°3 = soixantaine n°3 ) : le satellite réagit des voies 180 à 239
- 5 leds allumées (led n°4 = soixantaine n°4 ) : le satellite réagit des voies 240 à 299
- 6 leds allumées (led n°5 = soixantaine n°5 ) : le satellite réagit des voies 300 à 359
- 7 leds allumées (led n°6 = soixantaine n°6 ) : le satellite réagit des voies 360 à 419
- 8 leds allumées (led n°7 = soixantaine n°7 ) : le satellite réagit des voies 420 à 479
- 9 leds allumées (led n°8 = soixantaine n°8 ) : le satellite réagit des voies 480 à 539
- 10 leds allumées (led n°9 = soixantaine n°9 ) : le satellite réagit des voies 540 à 599
- 5 leds allumées alternativement (leds 0 + 2 + 4 + 6 + 8) : le satellite est en mode adressage (personnalisation des sorties).
Genetec, ZA, 84120 La Bastidonne, France. Tel 04 90 07 27 79
www.genetec.fr
18
CONSIGNES DE SECURITE :
N’intervenez jamais sur les artifices lorsque le système
est en fonctionnement. Eteindre complètement Oxydium
lors de l’installation ou en cas d’intervention.
•
Le satellite MAF60SII doit être placé à une distance de sécurité suffisante des pièces d’artifices pour permettre l’intervention. Coupez le contact à clef et éteindre complètement le satellite MAF60SII lors de l’installation ou en cas
d’intervention.
•
La mise en marche générale du système ne doit se faire
que si la clef « Mode tir » du satellite MAF60SII est sur 0.
•
Le contrôle de résistance des lignes ne doit se faire que
lorsque tout le personnel est sorti la zone dangereuse.
•
ABSOLUMENT AUCUN PERSONNEL DANS LA ZONE
DANGEREUSE A LA MISE SOUS TENSION DU SYSTEME.
LE CHEF DE TIR DOIT FAIRE RESPECTER CES CONSIGNES.
•
Le poste de commande doit être suffisamment éloigné du
pas de tir, même lors des tests.
•
Respectez les consignes de sécurité habituelles, et de
bon sens, de la profession.
•
•
L’utilisateur doit connaître ce mode d’emploi.
La sécurité des personnes est toujours prioritaire sur
toute autre considération.
•
19
DECLARATION
DE CONFORMITE
Nous déclarons, sous notre propre responsabilité que l’appareil suivant :
Console numérique marque GENETEC modèle OXYDIUM
Est conforme aux exigences essentielles listées ci-dessous :
EN55022 (1998) classe B/CISPR 22 (1985) classe B
IEC 801-2 (1991) seconde édition/prEN 55024-2 (1992) : 4 kV CD, 8 kV AD
IEC 801-3 (1984)/prEN 55024-3 (1992) : 3V/m
IEC 801-4 (1988)/prEN 55024-4 (1992) : Alimentation 1kV signal 0.5kV
Information supplémentaire :
Ce produit est conforme à la CEM directive 89/336/CEE du 3 mai 1989 concernant le rapprochement des législations des états membres relatives à Compatibilité ElectroMagnétique.
Les produits ont été testés dans une configuration normale.
La Bastidonne, le 19 mars 2010.
Bertrand GAYMARD
Gérant
20
LE LOGICIEL Oxydium Suite version 3.5 du 15/05/2014
Oxydium Suite est le logiciel destiné à créer sur PC les programmes spectacles (ou projets) pour votre
console Oxydium. Il apporte plus de facilité, de souplesse et de fonctionnalités que la création directe
sur la console. Oxydium Suite a été conçu pour être simple et rapidement pris en main. Néanmoins,
nous vous recommandons de prendre connaissance de ce mode d’emploi.
Insérez le cd rom dans votre pc et à l’aide de votre explorateur, créez un dossier « Oxydium » sur votre
PC, et copiez le cd rom dans ce dossier, il contient cinq éléments dans lesquels se trouvent :
- Oxydium Suite (logiciel de création de programme pour l’Oxydium)*
- Les modes d’emploi (console Oxydium et Oxydium suite, MAF60 serie II et Telecomaf60…)
- Driver USB Oxydium (driver pour que le PC communique par USB avec la console Oxydium)
- Mise à jour du satellite MAF60SII (mise à jour à réaliser sur vos anciens satellites MAF60SII)
- Acrobat reader (il est généralement déjà présent sur votre PC, dans ce cas inutile de le copier)
Une fois que le cd rom est copié, retirez-le de votre PC.
Lisez le mode d’emploi de l’Oxydium (fichier pdf). Vous pouvez l’imprimer pour plus de facilité.
Installez le driver USB en cliquant sur CP210xVCPInstaller.exe présent dans le dossier « Driver USB »
et suivez les instructions à l’écran.
Si vous en possédez, mettez à jour vos anciens satellites MAF60SII et autres accessoires (HF…).
Lancez le logiciel OxydiumSuite.exe présent dans le dossier Oxydium Suite (vous pouvez créer une copie directement sur votre bureau pour y accéder plus rapidement).
*Nota : s’il s’agit de la réinstallation d’une nouvelle version, supprimez la précédente version en y cliquant dessus à partir de
votre explorateur windows et en faisant directement « Suppr. ». Conservez vos projets en « .tir » car ils restent compatibles.
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
PERSONNALISATION DU CODE SECRET DU MODE TIR (page 2)
CREATION D’UN PROJET (pages 2 à 5)
•
L’écran de programmation
•
Lignes de secours
•
Programmation des tirs
•
Création d’une rafale
•
Enregistrement du projet
•
Impression du projet
MODIFICATIONS D’UN PROJET EXISTANT (pages 6 et 7)
•
Gestion du temps : Priorité du temps total ou du retard voie
•
Insertion et suppression de ligne
•
Annulation et restauration de la dernière opération
•
Ajout d’une rafale
VERIFICATION DU PROJET (page 8)
TRANSFERT DU PROJET VERS L’OXYDIUM (page 8)
MEMORISATION DES SATELLITES DANS LA MÉMOIRE DE L’OXYDIUM (page 9)
Fonction spéciale : ADRESSAGE DES SORTIES DES SATELLITES (page 10)
Une version plus récente de ce logiciel (et du mode d’emploi) que celle présente sur le cd peut être disponible en téléchargement gratuit sur www.genetec.fr . N'hésitez pas à visiter régulièrement ce site.
1
1/ PERSONNALISATION DU CODE SECRET DU MODE TIR :
Avant toute chose, vous devez personnaliser le code d’activation du
mode tir de votre console Oxydium (qui d’usine est réglé sur 0000).
Pour cela connectez le PC à l’Oxydium avec le cordon USB fourni.
Lancez le logiciel Oxydium Suite, cliquez sur « Connection » puis
« Code secret du tir ». Dans les fenêtres « Nouveau mot de passe »
rentrez deux fois votre code personnel à 4 chiffres (dans l’exemple
0411) et cliquez sur « Valider ». Le message « Transmission réussie »
vous signale la fin de l’opération. Eteindre et rallumer le pupitre Oxydium pour que le nouveau code soit effectif.
Observations : Il n’est pas nécessaire de connaître l’ancien code pour
en rentrer un nouveau. Toute mise à jour de l’Oxydium est susceptible
de réinitialiser ce code à 0000.
- Pour plus d’informations au sujet de la communication par port USB
se référer au *nota page 8 -
2/ CREATION D’UN PROJET :
L’écran de programmation :
•
En cliquant sur la page blanche en
haut à gauche apparait l’écran de
programmation du projet. Dans le
champs « Nom du feu d’artifice »,
indiquez le nom du spectacle (pas
de caractères spéciaux ou de ponctuation).
•
Affectation des voies de secours :
Vous devez affecter aux touches F5 à F8 les 4 voies de secours de votre choix. Ces 4 voies de secours pourront ainsi être tirées rapidement en cas de besoin.
Cliquez sur le champs F5 et tapez la voie de secours souhaitée. Ainsi de suite pour F6, F7 et F8.
Dans l’exemple ci-contre nous avons mis 56 pour F5, 57 pour F6, 58 pour F7 et enfin 59 pour F8.
2
•
Programmation des tirs :
Commençons par la voie 0, c’est la première voie du spectacle. Cette voie est obligatoirement en
mode manuel, en effet c’est à partir du tir manuel (en appuyant sur les deux boutons de tir) que démarrera l’exécution du programme spectacle.
Il est toutefois possible de lui affecter un retard (qui diffèrera le tir après l’appui sur les boutons de tir).
Ensuite la voie 1 : cliquez sur les 2 points d’interrogation
pour faire apparaître automatiquement le chiffre 1.
Puis dans la colonne « Type Voie », cliquez sur Automatique pour que cette voie se déclenche automatiquement, ou
bien la laisser en manuel pour qu’elle soit déclenchée en
appuyant sur les deux boutons de tir.
Afin de ne pas avoir pour chaque voie à préciser « Manuel » ou
« Automatique », sélectionner dans le Mode de création de voie (en haut à
droite de l’écran) le mode par défaut de rajout des voies. Ainsi à partir de ce
moment là, toutes les voies créées le seront en fonction de ce choix.
Puis dans la colonne « Retard Voie », cliquez et rentrez le retard en secondes qui doit s’écouler entre le tir de la voie 0 et le tir de la voie 1. Ce temps est exprimé en secondes et dixièmes de secondes. Le temps minimal étant de 0.2 seconde.
Si vous préférez programmer les temps depuis la voie manuelle précédente, et non en temps intermédiaires, alors rentrez les temps directement dans la colonne « Total en Sec ».
Dans cet exemple 5 secondes, les deux colonnes « Total en sec » et « Total » se remplissent automatiquement au fur et à mesure (elles indiquent respectivement les temps totaux cumulés depuis la
précédente voie en mode manuel pour la première au format secondes,1/10eme de secondes et
pour la deuxième au format heures:minutes:secondes,1/10eme de seconde).
La colonne de droite facultative est destinée à la description de la ligne (produit, effet…).
Remplissez chronologiquement les champs des voies de votre projet. Par exemple :
Il est bien entendu possible de laisser des voies en mode manuel.
Par exemple :
3
Il est possible de modifier l’ordre des voies en rentrant directement le
n° de voie souhaité. Cette fonction est utile si vous possédez plusieurs
satellites MAF60 réglés sur des soixantaines différentes et que vous
ne souhaitez pas utiliser l’adressage personnalisé des satellites. Il faudra alors faire la différence entre le numéro du tir et le numéro de voie.
Dans l’exemple ci-contre les voies 60 et 61 d’un 2eme satellite sont
tirées en alternance avec les lignes du 1er satellite.
Observation importante : Si vous optez pour l’utilisation de l’adressage personnalisé des satellites
(explication page 10), il est préférable pour éviter tout risque d’erreur de laisser les voies dans l’ordre
des tirs (numéro de Tir = numéro de Voie).
Nota :
- Il n’est pas possible d’utiliser une voie qui a déjà été enregistrée en tant que voie de secours.
- Il n’est pas possible de tirer plusieurs voies différentes à la fois.
- Il est possible d’utiliser plusieurs fois la même voie (utile pour le déclenchement de séquenceurs pas à pas). Un message avertit de cette répétition, mais ne l’interdit pas.
- Il est conseillé de sauvegarder le programme spectacle original avant de lui apporter des modifications et de travailler
sur une copie renommée (exemple : Test1 puis Test1bis) afin de pouvoir toujours retrouver facilement le programme initial si les modifications ne conviennent pas.
- Il est possible d’annuler la dernière action dans « Edition », puis « Défaire » (et inversement avec « Refaire »), ou plus
directement avec les flèches bleues :
•
Création d’une rafale :
Il est possible de créer automatiquement des séquences de tirs successifs sans avoir à les rentrer un à un. Cliquez sur Edition, puis
« Créer une rafale », ou directement sur la case RAF. Le tableau de
génération de rafale s’ouvre.
Dans ce tableau vous devez renseigner plusieurs paramètres :
- Le Numéro du 1er tir. Numéro d’ordre du 1er tir de la rafale dans la chronologie générale des tirs.
- Le Numéro de la 1ere voie. Si les voies sont dans l’ordre cela correspond aussi au numéro de tir.
- Le Nombre de tirs de la rafale
- L’Emplacement du 1er tir (c’est son emplacement temporel) : Retard du 1er tir de la rafale si elle
est en déclenchement mode Manuel (laisser 0 si la rafale doit démarrer dès l’appui sur les boutons),
ou en temps total en secondes par rapport au dernier tir manuel précédent si le mode Automatique
est coché (ex: si une rafale doit démarrer automatiquement 5sec après le tir précédent qui avait lieu à
100 sec indiqué dans la colonne « Retard voie », alors mettre 105 dans « Emplacement du 1er tir »).
- Le Type du 1er tir : déclenchement de la rafale (Manuel ou Automatique).
- Le Temps entre 2 tirs successifs (ne peut pas être inférieur à 0.2 seconde).
- L’Accélération : temps à déduire ou à rajouter pour que les tirs accélèrent ou ralentissent.
- L’Insertion de voies d’une rafale : fonction sans incidence en création de rafale, mais utile dans le
cas de l’ajout d’une rafale au sein une chronologie déjà existante. Voir page 7.
Dans l’exemple de création de rafale ci-dessous la séquence commence sans retard au 1er tir (si les lignes sont dans l’ordre c’est aussi la voie 00), elle est composée de 10 tirs. Le temps initial entre le 1er et le 2eme tir est de 4.5 sec. Nous
avons rentré 0.4 seconde dans « Accélération », ce qui implique que les temps entre chaque tir se réduiront au fur et à
mesure de 0.4 sec (pour ralentir il faut rentrer un temps d’accélération négatif). Une fois le tableau renseigné, cliquez sur
« OK ». Votre séquence sera automatiquement intégrée dans votre écran de programmation principal.
4
Exemple 1 de programme : 35 tirs avec un seul satellite
MAF60 serie II, avec une voie intermédiaire (la 12) en
mode manuel créant ainsi une pause dans le programme.
Une fois la voie 12 en stand-by tirée, le programme reprend son cours.
Exemple 2 de programme : 40 tirs répartis sur deux satellites MAF60 serie II réglés sur des soixantaines différentes (un de 0 à 59 et l’autre de 59 à 119).
Enregistrement du projet :
Créez un dossier spécifique dans votre PC et enregistrez y votre projet en
cliquant sur Fichier, puis Enregistrez sous. Donnez lui un nom. Ensuite, tout
au long de la création de votre projet, vous pourrez faire des sauvegardes
en cliquant directement sur Enregistrer (ou directement sur l’icône).
•
•
Impression du projet :
Pour imprimer votre programme, cliquez sur « Fichier », puis « Imprimer ».
5
3/ MODIFICATIONS D’UN PROJET :
•
Gestion du temps :
Avant d’apporter des modifications, il faut savoir qu’Oxydium suite dispose d’une fonction de correction automatique du temps. Selon le besoin, cette fonction peut être désactivée dans la case
« Gestion du temps ».
- Si « Temps total prioritaire » (dit temps absolu) est coché : le logiciel modifiera automatiquement le
temps de la (ou des) voie(s) automatique(s) qui suivent la modification afin que le temps Total demeure inchangé (dans la mesure du possible). Cette fonction est utile par exemple dans le cadre
d’une utilisation avec synchronisation sur une bande son car une modification ne décalera pas toute
la suite du projet.
- Si « Retard voie prioritaire » (dit temps relatif) est coché : ce sont les temps entre chaque tir qui deviennent prioritaires, la correction automatique qui veille au maintien du temps total est donc désactivée. Ce mode permet plus de liberté avec le projet.
•
Insertion ou suppression de ligne :
Pour insérer une ligne :
La ligne insérée sera placée en dessous de la ligne sélectionnée et
le numéro de voie qui lui sera attribué par défaut est le numéro du tir
suivant (même s’il est déjà attribué). Si le(s) numéro(s) de voie(s)
après insertion ne correspond(ent) pas ou plus à votre besoin vous
pouvez manuellement le(s) rectifier.
Insérer une ligne
Supprimer une ligne
Pour supprimer une ligne :
La ligne supprimée sera celle qui est sélectionnée.
Exemples d’insertions d’une ligne dans un projet existant :
Programme avant correction
Programme initial : au final le tir de la
voie 50 se fait à 1000 secondes du
début du programme (si toutes les
voies sont en mode automatique).
•
Le tir de la voie 60 est inséré pour
avoir lieu 5 sec après la 48. Avec
« Temps total prioritaire » activé, le
retard de la voie suivante sera automatiquement réduit de 5 sec pour que le
temps total soit toujours à 1000 secondes.
Le tir de la voie 60 est inséré pour
avoir lieu 5 sec après la 48. Avec
« Retard voie prioritaire » activé, le
retard de la voie suivante restera de 20
sec, le temps total sera donc majoré
de 5 sec, et passera à 1005 secondes.
Annulation ou restauration de la dernière opération réalisée :
Pour annuler la dernière opération, cliquer sur « Edition », puis « Défaire » :
Pour restaurer la dernière opération annulée, cliquer sur « Edition », puis Refaire » :
ou :
6
•
Ajout d’une rafale dans un projet existant :
Si la rafale doit être rajoutée à la fin d’un projet existant, cela revient à créer une rafale de manière ordinaire, se reporter à la page 4.
Si la rafale doit être intercalée entre les tirs d’un projet existant, cliquer sur RAF, le tableau de génération de rafale apparait. Vous devez :
-Indiquer le Numéro du 1er tir de la rafale. C’est le numéro d’ordre du 1er tir de la rafale dans la chronologie générale des tirs.
- Indiquer le Numéro de la 1ere voie de la rafale. Ce numéro doit être différent du n° du1er tir pour que
la rafale n’écrase pas les voies en aval déjà créées. En effet, en cas d’ajout de dernière minute d’une
rafale dans un spectacle déjà installé et câblé, il est intéressant de pouvoir ajouter une rafale sans pour
autant avoir à décâbler les lignes installées. Exemple : si votre spectacle existant comporte 45 tirs, et
que vous vouliez intégrer chronologiquement une rafale de 10 tirs entre le tir n°20 et le tir n°21, cochez
préalablement « Retard voie prioritaire », puis dans le tableau de génération de rafale vous devrez mettre : Numéro du 1er tir 21, Nombre de tirs de la rafale 10, Numéro de la 1ere voie 50, Insertion de voie
coché (ainsi vous câblerez physiquement les 10 lignes de la rafale sur les sorties 50 à 59 du satellite
sans avoir à décâbler les lignes existantes après la 21). L’ordre des voies tirées sera : 0, 1, 2, 3, 4,
………19, 20, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 21, 22, 23,……….44. Voir nota* ci-dessous.
- Le Nombre de tirs de la rafale
- L’Emplacement du 1er tir : (c’est son emplacement temporel). Retard éventuel du 1er tir de la rafale
si elle est en déclenchement mode Manuel (laisser 0 si la rafale doit démarrer dès l’appui sur les boutons), ou en temps total en secondes par rapport au dernier tir manuel précédent si le mode Automatique est coché (exemple : si une rafale doit démarrer automatiquement 5sec après le tir précédent qui
avait lieu à 100 sec indiqué dans la colonne « Retard voie », alors mettre 105 dans « Emplacement du
1er tir »).
- Le Type du 1er tir : déclenchement de la rafale (Manuel ou Automatique).
- Le Temps entre 2 tirs successifs (ne peut pas être inférieur à 0.2 seconde).
- L’Accélération : temps à déduire ou à rajouter pour que les tirs accélèrent ou ralentissent.
- L’Insertion de voies d’une rafale (voir nota* ci-dessous) : dans le cas de l’ajout d’une rafale dans une
chronologie déjà existante. Doit être coché si les voies de la rafale doivent s’intercaler entre 2 voies
existantes du projet, sinon la rafale de n voies remplacera les n voies existantes suivantes.
* Nota : En cas d’insertion d’une rafale (donc sans remplacement) entre des tirs déjà crées, si le numéro de la 1ere voie n’a pas été renseigné, alors les n° des voies de cette rafale insérée suivront le n° de
la voie précédant la rafale sans renuméroter les numéros des voies qui suivent la rafale. Si le(s) numéro(s) de voie(s) après insertion ne correspond(ent) pas ou plus à votre besoin vous pouvez bien entendu le(s) rectifier manuellement.
Exemple d’insertion d’une rafale dans un projet existant :
But : insertion d’une petite rafale de 5 tirs rapides 20 secondes après le tir n°4.
L’ordre des voies tirées sera après insertion : 0, 1, 2, 3, 4, 50, 51, 52, 53, 54, 6, 7, 8, 9, etc……
Programme avant correction
Programme après correction
7
4/ VERIFICATION DU PROJET :
Une fois le projet terminé, toujours faire une vérification automatique. Cliquez sur « Vérification du
Programme ». Si une fenêtre d’information s’ouvre, il y a des points à corriger éventuellement :
- Une erreur indique une anomalie qui doit être corrigée (dans l’exemple l’oubli du nom de projet).
- Un avertissement indique un fait inhabituel (dans l’exemple une répétition de voie, mais qui peut
être voulue), mais n’oblige pas une correction.
5/ TRANSFERT DU PROJET VERS L’OXYDIUM :
Une fois votre programme spectacle vérifié, il est nécessaire de le transférer du PC vers l’Oxydium. Cliquez sur « Connexion » puis « Transfert ».
Suivez les étapes données par les écrans successifs :
Pour cela connectez le PC à l’Oxydium avec le cordon USB
fourni.
Mettez en marche l’Oxydium.
Cliquez sur « Connecter ».
Nota : il n’est pas possible d’effectuer de transfert de programme si le mode tir de l’Oxydium est activé.
*Nota : Si un message d’erreur au niveau du « Port com » apparait notifiant que le transfert n’est pas possible,
vous devez affecter un autre port com au contrôleur USB de l’Oxydium : ce dernier doit être affecté à un port
compris entre 1 et 9. Pour cela (toujours avec l’Oxydium connecté au PC) allez dans le panneau de configuration de Windows, puis Système, puis Matériel, puis Gestionnaire de périphérique, puis sur le + Port Com et
LPT, puis cliquez droit sur Silicon Labs CP210xUSB, puis sur Propriétés, paramètres du port, Avancés, et enfin
sur Numéro du port Com sélectionnez un port libre compris entre 1 et 9. Cliquez sur OK et fermez les fenêtres.
Dans la zone « Emplacements mémoires » sélectionnez la
mémoire de destination du programme spectacle.
Attention : veillez à le transférer dans une mémoire libre,
dans le cas contraire le programme existant dans la
console Oxydium sera remplacé par le nouveau programme.
Cliquez sur « Valider ».
Le message « La programmation de l’appareil Oxydium a
réussi » vous indique la fin de l’opération.
Cliquer sur « Oui ».
Vous pouvez débrancher le cordon USB.
Vérifiez que votre programme a bien été enregistré. Enfin,
il est conseillé de faire un test final en lançant une simulation du programme directement sur la console.
Nota : Il est rigoureusement nécessaire d’atteindre l’étape (cicontre) indiquant clairement que la programmation a réussi.
Dans le cas contraire le transfert du programme peut avoir été
perturbé ou être incomplet et cela même si le nom de votre programme apparaît bien sur l’écran de l’Oxydium (le nom d’un
programme n’est pas le programme lui-même).
8
6/ MEMORISATION DES SATELLITES DANS LA MÉMOIRE DE L’OXYDIUM :
Pour réaliser ces contrôles, un Oxydium ne pourra trouver que les satellites (et accessoires comme
les émetteurs HF Telecomaf60TX) qu’il connait. Pour ce faire il faut préalablement mémoriser dans
l’Oxydium les n° de série de vos satellites et accessoires. Cette opération n’est à réaliser qu’une
seule fois, l’Oxydium conservera ces numéros en mémoire, même éteint.
Pour cela connectez le PC à l’Oxydium avec le cordon USB. Lancez Oxydium Suite V3.0, cliquez sur
« Connection » et « Gestion des Listes de Satellites ».
Dans la zone de saisie, entrez le n° de série de votre satellite. Puis cliquez sur
« Ajouter ». Le n° passe de la zone de saisie dans le cadre en dessous
« Numéro de série ». Recommencez l’opération si vous avez plusieurs satellites.
Une fois que tous les n° de série de vos satellites apparaissent bien dans le cadre, cliquez sur « Sauve en mémoire ». La fenêtre ci-dessous apparaît et le
transfert des n° de série vers la mémoire de l’Oxydium débute. Attendre la fin de
l’opération avec « Transmission réussie ».
Nota : Si vous désirez ajouter un satellite à la liste existante déjà en mémoire
dans l’Oxydium, tout en conservant les satellites déjà mémorisés, faire d’abord
un « Lecture Mémoire » afin que le cadre des numéros de série se remplisse
automatiquement des appareils déjà mémorisés, puis entrez le nouveau n° dans
la zone de saisie, puis cliquez sur « Ajouter » (en effet seul ce qui est présent
dans le cadre est mémorisé et écrase la mémorisation précédente, donc s’il n’y
a que le seul nouveau satellite présent dans le cadre il n’y aura plus qu’un seul
satellite dans la mémoire de l’Oxydium).
L’Oxydium peut mémoriser jusqu’à 100 n° de série, et gérer les tests jusqu’à 10
satellites par soixantaine différente.
En outre, le logiciel propose d’autres fonctions :
•
« Tout effacer » : vide la cadre N° de série et si on
refait « Sauve en mémoire » supprime les satellites
de la mémoire de l’Oxydium.
•
« Ouvrir » pour accéder à un fichier de votre PC dans
lequel figure une liste de n° de série
•
« Enregistrer » pour créer un fichier dans votre PC
dans lequel figure une liste de n° de série (nous vous
conseillons d’ailleurs vivement de créer ce fichier afin
de récupérer facilement vos listes de satellites)
Où trouver les n° de série des satellites ? Les numéros de série des satellites sont gravés sur la cornière verticale du fond
pour la version flight-case coté droit, et pour la version valise
IP65 par une étiquette dans le couvercle. Ce n° de 10 chiffres
commence toujours par « 04 » pour un satellite (et « 06 »
pour un émetteur radio). Si vous ne parvenez pas lire le numéro, il est possible de le retrouver informatiquement par plusieurs façons :
•
soit en faisant une mise à jour du firmware de l’appareil
(même si elle a déjà été faite), à ce moment là l’écran de
mise à jour vous donne le n° série.
•
Soit dans le fichier des utilitaires, disponible sur le cdrom « Oxydium suite » (ou sur notre site internet), avec
les petits programmes « LectureInfo... ». Il y a un programme par type d’appareil qui vous donne son n° série.
0412220241
9
7/ Fonction spéciale : L’ADRESSAGE DES SORTIES
Cette fonction permet d’affecter un numéro de voie aux sorties de chaque satellite.
Une sortie pourra se voir affecter :
•
Pour une utilisation avec la télécommande de la MAF 60 , la voie 0 à 179.
•
Pour une utilisation avec le pupitre Oxydium , la voie 0 à 599.
Pour ce faire, et après avoir effectué votre programme de tirs (voir page 3), il faudra pour chaque satellite, suivre les étapes suivantes :
1.
2.
3.
Déclaration du satellite MAF60.
Adressage de chacune de ses sorties.
Programmation physique du satellite.
1 Ajout d’un satellite
•
•
•
•
Appuyez sur la case + bleu
Renseignez nom et numéro de série de ce nouveau satellite.
Cliquez sur Ok pour valider.
Pour supprimer un satellite, cliquez sur la case x rouge
2 Adressage des sorties
Sur le tableau :
•
Cliquez sur l’onglet Sorties ( à coté de l’onglet gestion de temps)
•
Sélectionnez par un clic la sortie du satellite à associer au numéro
de voie. La case s’affiche en bleu.
•
Cliquez une nouvelle fois sur la case sélectionnée pour afficher
le visuel d’adressage du satellite.
•
Sur ce visuel, cliquez sur la sortie à associer à cette voie.
Nota :
•
Les sorties libres apparaissent de couleur verte
•
Les sorties déjà associées apparaissent en rouge.
•
Si vous ne souhaitez pas adresser la sortie d’un satellite à une
voie, laissez cette case vide du satellite correspondant.
•
Procédez de même pour adresser chaque sortie du satellite.
Pour supprimer l’adressage d’une sortie :
•
Cliquez sur la case associée pour faire apparaître le visuel du satellite. La sortie
sélectionnée s’affiche en bleu.
•
Cliquez avec le bouton droit de la souris pour faire apparaître le menu contextuel.
•
Sélectionnez « Aucune sortie ».
•
L’adressage de la sortie disparaît dans la case correspondante du tableau.
3 Programmation physique du satellite
Une fois les adressages des satellites définis , il faut les transférer dans chacun des satellites.
Pour cela :
•
Connectez le satellite à adresser à votre PC avec le cordon (comme si vous vouliez lui faire une
mise à jour).
•
Mettez en marche le satellite (clef Mode tir sur 0).
•
Cliquez sur « Connexion », puis « Programmer satellite »
•
Sélectionnez le port correspondant dans « Configuration du port » et validez.
•
Choisissez le satellite à programmer , puis cliquez sur « Ecriture voies ».
•
Attendez le message de fin complète du transfert.
•
Recommencez l’opération pour chacun des satellites.
10
Impressions des tableaux d’adressages :
Le logiciel Oxydium suite vous propose plusieurs choix d’impressions, en fonction de votre méthode de travail, correspondants aux divers tableaux d’adressages.
En sélectionnant l’onglet « Sorties », puis
sur « Fichier » et « Imprimer », il est possible d’imprimer le tableau général des sorties de tous les satellites en fonction des
tirs, des voies de l’Oxydium (ou de la télécommande).
En sélectionnant l’onglet correspondant à chacun des
satellites (A et B dans l’exemple), puis toujours
« Fichier » et « Imprimer », vous avez le choix entre 3
possibilités :
Possibilité d’impression 1 « Tableau des sorties avec description » :
Cette impression est surtout destinée au câbleur pour l’installation. Aucune notion d’adressage
n’apparait : uniquement la description de la ligne et de la sortie physique du satellite sur laquelle la
brancher.
11
Possibilité d’impression 2 « Tableau des sorties avec description et voies » :
En plus de la description de la ligne et de la sortie physique du satellite sur laquelle la brancher,
apparait, pour mémoire, l’indication de la correspondance sorties physiques / voies.
Possibilité d’impression 3 « Vue affectations des voies » :
Pour optimiser cette impression, sélectionnez dans les paramètres d’impression le format « paysage».
C’est la vue de dessus du satellite : on y retrouve schématisées les 60 sorties physiques, avec le
repérage de la sérigraphie par unités/dizaines du satellite. Dans les 60 cases correspondantes
aux 60 sorties physiques, apparaissent la nouvelle affectation de chacune d’elles (ici le satellite A
de notre exemple ci-dessus). Les cases vides sont les sorties qui n’ont pas été adressées (elles
ne seront donc pas activables en mode adressage car ne correspondent à aucune voie).
12
Sélection du mode « Adressé » sur satellite :
Mêmes reprogrammés les satellites continuent à fonctionner normalement sur les dix premières
soixantaines (repérées de 0 à 9).
Mais après la dixième soixantaine, un appui supplémentaire sur la touche de sélection des soixantaines du satellite place ce dernier en le mode « adressage » personnalisé, c'est-à-dire sur votre
propre numérotation de ses sorties.
La sélection de ce mode adressage sur le satellite est affiché
par l’échelle de leds des soixantaines qui ne va allumer
qu’une led sur deux.
Compléments d’information :
•
Il n’est pas nécessaire d’avoir établi un programme pour l’Oxydium pour pouvoir adresser les
sorties des satellites, en effet vous pouvez très bien adresser les satellites dans le but d’un
spectacle ayant 100% des tirs en mode manuel (ou avec la télécommande MAF60 de base
qui, elle, est totalement manuelle). Il suffit de rentrer simplement le nombre de tirs du spectacle
(jusqu’à 180 pour la télécommande MAF60 ou jusqu’à 600 pour l’Oxydium).
•
Par « sorties » il est toujours sous entendu « sorties physiques », elles désignent les 60 ensembles de deux bornes rouges et noires de sorties présentent sur un satellite, leurs positions
géographiques ne changent évidemment pas, seules leurs correspondances aux voies de
l’Oxydium (ou de la télécommande MAF60) sont modifiées.
Conclusion :
Vous l’aurez compris, cette nouvelle fonction qui permet de modifier la numérotation des 60 sorties
des satellites, est très pratique à partir de plusieurs satellites car elle permet une recombinaison des
sorties autorisant à la fois des tirs simultanés et alternés entre les différents satellites.
Elle rend totalement inutile la possibilité de placer ses voies dans le désordre lors de la création d’un
programme pour l’Oxydium. De ce fait si vous optez pour l’utilisation de l’adressage personnalisé
des satellites, pour éviter tout risque d’erreur, laissez les voies dans l’ordre chronologique des tirs
(onglet « Gestion de temps », numéro de Tir = numéro de Voie).
Exemple :
Pour une série de 10 tirs nous voulons renuméroter les sorties de deux satellites : un premier satellite
nommé « A » placé sur le terrain du coté gauche, et un deuxième satellite nommé « B » placé du coté
droit du terrain. Nous souhaitons obtenir que :
La voie 000 active les sorties 000 sur les deux satellites à la fois
La voie 001 active uniquement la sortie 001 du satellite de gauche A
La voie 002 active uniquement la sortie 001 du satellite de droite B
La voie 003 active uniquement la sortie 002 du satellite de gauche A
La voie 004 active uniquement la sortie 002 du satellite de droite B
La voie 005 active les sorties 003 sur les deux satellites à la fois
La voie 006 active les sorties 004 sur les deux satellites à la fois
La voie 007 active uniquement la sortie 005 du satellite de gauche A
La voie 008 active uniquement la sortie 005 du satellite de droite B
La voie 009 active les sorties 006 sur les deux satellites à la fois
13
Cela correspond au tableau ci-dessous :
VOIES
(celles affichées par
l’Oxydium ou la télécommande MAF60)
SORTIES
PHYSIQUES
SATELLITE
A
SORTIES
PHYSIQUES
SATELLITE
B
DESCRIPTIONS DE L’AFFECTATION
DES SORTIES PHYSIQUES
000
000
000
Les sorties 000 des satellites correspondent à la voie 000
001
001
RIEN
La sortie 001 du satellite A correspond la voie 001
002
RIEN
001
La sortie 001 du satellite B correspond à la voie 002
003
002
RIEN
La sortie 002 du satellite A correspond à voie 003
004
RIEN
002
La sortie 002 du satellite B correspond à la voie 004
005
003
003
Les sorties 003 des satellites correspondent à la voie 005
006
004
004
Les sorties 004 des satellites correspondent à la voie 006
007
005
RIEN
La sortie 005 du satellite A correspond à la voie 007
008
RIEN
005
La sortie 005 du satellite B correspond à la voie 008
009
006
006
Les sorties 006 des satellites correspondent à la voie 009
Lancez le programme Oxydium suite (version 3.5 minimum) et créez une suite simple de 10 tirs manuels par exemple (voir page 3).
Comme expliqué précédemment il n’est pas forcément nécessaire d’avoir établi un programme pour
l’Oxydium pour pouvoir adresser les sorties des satellites. Il suffit de rentrer simplement le nombre de
tirs du spectacle.
L’Oxydium (ou la télécommande MAF60) donne des ordres de pilotage des voies, peu lui importe l’adressage éventuel des satellites qui aura été fait puisque l’adressage ne concerne que les satellites et
uniquement eux.
Puis ajoutez les deux satellites A et B, pour cela cliquez sur le « + » bleu :
Il s’ouvre la boite de dialogue de création de satellites. Renseignez le nom du premier satellite (ici A),
puis en dessous son numéro de série* (ici 1. Pour
trouver le véritable n° de série de votre satellite voir
page 9, il est du type : 0412220241).
Cliquez sur OK. Le satellite A est crée.
Procédez de même pour le deuxième satellite : B.
*Nota : la saisie du numéro de série est facultative
14
Il faut maintenant affecter à chacun des satellites la nouvelle numérotation de ses sorties.
Cliquez sur l’onglet « Sorties » (à coté de Gestion temps). Il s’ouvre le
tableau ci-contre :
Il faut dire à quelles voies vont correspondre
les sorties des satellites A et B.
Cliquez sur la 1ere cellule bleue de la colonne du satellite A, il apparait la vue du satellite. Cliquer sur la case verte de la sortie
« 0 ». La cellule bleue est alors automatiquement renseignée avec « 0 ». Recommencez
l’opération pour le satellite B.
Au final pour être en concordance avec notre
exemple, le tableau doit être rempli ainsi :
Au fur et à mesure de l’affectation des sorties,
les sorties déjà adressées apparaissent en
rouge dans les vues des satellites.
En cliquant sur les onglets correspondants aux satellites, vous pouvez visualiser les nouvelles affectations
des sorties physiques de chacun d’eux, et aussi remplir
à cette occasion remplir les descriptions correspondantes (liste des pièces, calibres, couleurs…).
Vous pouvez sauvegarder vos adressages personnalisés en cliquant sur « Fichier », puis sur
« Enregistrer sous ».
15
Transfert de l’adressage dans les satellites
Une fois les adressages des satellites définis avec Oxydium
suite, il faut les transférer dans les satellites.
Pour ce faire, connectez le satellite à adresser à votre PC avec
le cordon (comme si vous vouliez lui faire une mise à jour).
Mettez en marche le satellite (clef Mode tir sur 0).
Cliquez sur « Connexion », puis « Programmer satellite »
Sélectionnez le port correspondant dans « Configuration du
port » et validez.
Choisissez le satellite à programmer (dans notre exemple A ou
B), puis cliquez sur « Ecriture voies ».
Votre premier satellite enregistre cette configuration. Attendez
le message de fin complète du transfert.
Recommencer l’opération pour le(s) satellite(s) suivant(s).
Vos satellites sont maintenant adressés.
Nota : vous pouvez réaliser des essais pour vérifier votre
adressage à l’aide de lampes témoins de sortie ref. Visulamp.
Et une fois reprogrammées les sorties des satellites correspondront aux voies :
Satellite A :
00
01
03
05
06
07
09
00
02
04
05
06
08
09
Satellite B :
16
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising