DOSSIER DE PRESSE

DOSSIER DE PRESSE
DOSSIER DE PRESSE
(Conférence de presse du 21 septembre 2011)
1
SOMMAIRE
01. EDITORIAUX
p004
Editorial d’Olivier Gourmet
Editorial de Jean-Louis Close & Nicole Gillet
02. PRESENTATION
p006
Introduction
Olivier Gourmet, Président d'Honneur
Historique du FIFF
Assemblée Générale du FIFF
Partenaires & Sponsors
La francophonie dans le monde
03. PRIX ET JURYS
p017
Les Bayards d'Or et les Prix
Le Jury Officiel Longs Métrages
Le Jury Officiel Courts Métrages
Le Jury Emile Cantillon
Le Jury Junior
04. PROGRAMMATION LONGS METRAGES
p027
Editorial de l’équipe de Programmation
Ouverture et Clôture
Compétition Officielle
Compétition Emile Cantillon
Regards du présent
Cinéma Belge Francophone
Cinéma Belge Flamand
Séances Spéciales
Décentralisation
05. PROGRAMMATION COURTS METRAGES
p099
Compétition Internationale
Compétition Nationale
Compétition Clips musicaux
Regards du présent
Séances Spéciales
06. COUP DE CŒUR
p115
07. PLEINS FEUX SUR…
p121
Les documentaires
Les avant-premières
Le cinéma belge francophone
08. FIFF CAMPUS
p127
2
09. RENCONTRES PROFESSIONNELLES
p132
Atelier d’expertises - 8ème Forum francophone de la production
Atelier De l’écrit à l’écran
Dans les traces de l’Atelier Grand Nord
Journée du cinéma belge
Le Brunch des programmateurs et producteurs
Des histoires à lire… et à regarder
Présentation du livre Destins Animés d’Alain Lorfèvre sur l’œuvre de
Vincent Patar et Stéphane Aubier.
« Osez le cinéma belge ! »
Diffusion du cinéma belge francophone : Marketing cross media, mode d’emploi
Atelier SACD - Les aides publiques à la création audiovisuelle en Belgique : enjeux
et perspectives
Séminaire MEDIA : quel marketing pour les producteurs ?
La Semaine Internationale de la Critique fête ses 50 ans
Tax Shelter, mode d’emploi
La production sonore, rencontre IAD/RITS : conférence sur le bruitage
Rencontre CSEM : salon des opérateurs cinéma
10. EVENEMENTS PUBLICS
p142
Rencontre publique avec Bouli Lanners
Rencontre avec Ariane Ascaride
2ème édition d’Echanges de Talent(s)
Apéro du 26ème
Semaine Internationale de la Critique
Séance de dédicasse de Stefan Liberskini
Cérémonie des Bayards d’Or
Fest’FIFF
Expositions – Spectacles
Animations musicales
Activités Jeunes
Animations dans la ville
L’information en direct du Festival
11. HORAIRES
p153
Horaire des projections et activités
Horaire des visions de presse
12. LES INVITES
p179
13. INFOS PRATIQUES
p216
La billetterie
Infos pour le public
Les lieux du festival
Catalogue et Quotidien
L'équipe du Festival
Le service presse
Impact Namurois, Hôtels et restaurants
Plan de Namur
3
01. EDITORIAUX
EDITORIAL DE MR OLIVIER GOURMET
Cela dépend des histoires, des auteurs, des cultures aussi… Mais, on s’accorde en
général sur le fait qu’un lien affectif protecteur, complice, unit un parrain à son filleul.
Pour cette 26ème édition du FIFF, j’ai le plaisir d’assumer pour la 4ème année consécutive
le rôle de Président d’honneur de cette dynamique création namuroise. Cela ne fait
de moi ni un garant, ni un tuteur, mais bien un compère, témoin et accompagnateur
de l’évolution du Festival et, surtout, des œuvres qu’il porte.
Présent au Festival en tant que comédien, Président d’honneur ou cinéphile, je croise
chaque année une production cinématographique originale, où des sensibilités
diverses, passionnées se sont unies pour créer. Avec la création, on peut tout
construire, déconstruire et reconstruire : le monde, l’éducation, les passions, les
révolutions !
Et puisqu’elle est sans cesse une métamorphose du réel, une création ne nait pas seule
et ne meurt jamais tout à fait solitaire non plus. C’est la rencontre de tous ces trajets de
l’âme et du regard qui m’intéresse.
Cette année encore, grâce à la promotion du cinéma francophone à Namur, je vous
convie à la curiosité, à la découverte, au simple bonheur de participer à toutes ces «
matières à… » réflexion, évasion, changement et sourire.
Olivier Gourmet
Président d’Honneur du Festival
4
EDITORIAL DE MR JEAN-LOUIS CLOSE & MME NICOLE GILLET
Après une 25ème édition célébrant tout particulièrement la talentueuse jeunesse du
cinéma francophone, nous rêvons de passer le prochain quart de siècle en témoin du
dynamisme et de l'originalité de cette production cinématographique.
Témoin, assurément. Mais également acteur, passeur. Entremetteur, aussi : lors du
Festival, ceux qui font le cinéma retrouvent ceux qui vont au cinéma. Et les œuvres qui
se donnent à voir fêtent la francophonie, les réalisateurs lointains... et la belgitude.
Cette année en effet, le FIFF nous renvoie, en miroir du Festival d'Ostende, certaines
œuvres de l'univers fictionnel flamand.
Par ailleurs, si le Festival International du Film Francophone de Namur est connu et
reconnu pour sa programmation originale, il l'est un peu moins pour ces initiatives de
rendez-vous entre professionnels. Ainsi, pendant le FIFF, sur divers îlots namurois, se
rassemblent les meilleurs techniciens, producteurs et auteurs. Ils partagent ensemble,
qui, une leçon de cinéma, qui, un atelier d'écriture, ici une table de production, ailleurs
encore un laboratoire à créations.
En permettant cela, le FIFF réalise un autre de ses objectifs : soutenir, développer et
encourager la production cinématographique.
La programmation FIFF Campus 2011 illustre, quant à elle, le troisième axe centrifuge du
FIFF : un espace ouvert, dynamique où l’on prend en main les photogrammes, où on
les décortique avec curiosité et les recompose de façon inédite. Cette démarche
permet d’étudier le cinéma par le cinéma.
Enfin, le FIFF est réellement une fête. Pour nos 26 ans, ouvrons donc à nouveau cette
vaste fenêtre posée sur le bord du monde, penchons-nous au balcon, regardons,
discutons et célébrons le 7ème art !
Jean-Louis Close
Président du Festival
Nicole Gillet
Déléguée Générale
5
02. PRESENTATION
INTRODUCTION
En constante évolution, le Festival International du Film Francophone de Namur se
positionne désormais comme un événement culturel incontournable et attendu,
attirant aussi bien un large public qu’un grand nombre de professionnels. Après avoir
brillamment fêté son 25e anniversaire l’an dernier, le FIFF présente sa 26ème édition cette
année. Ces 8 jours dédiés au cinéma francophone seront agrémentés de quelques
petites surprises…
Le FIFF, c’est avant tout une ligne éditoriale qui permet de présenter un panorama des
productions courts et longs métrages de l’année, en fiction comme en animation et en
documentaire. Les programmateurs se sont fixés pour mission d’aller chercher aux
quatre coins de la Francophonie des œuvres exigeantes et pointues mais aussi des films
plus populaires. C’est ce large éventail de films qui fait la force du FIFF et de sa
programmation.
Le Festival se donne également comme mission d’aider à l’achat et à la diffusion des
œuvres cinématographiques francophones en invitant de nombreux programmateurs
et acheteurs internationaux. À la vue du grand nombre de nouveaux longs métrages
qui sortent chaque semaine, et en raison d’une rotation effrénée des films dans les
salles, les festivals jouent aujourd’hui un rôle incontournable dans le cycle de vie d’un
film. Ils se retrouvent en effet parfois les vecteurs principaux, voire uniques, de diffusion.
Il est donc nécessaire de promouvoir ces œuvres auprès des exploitants, des
acheteurs, des distributeurs et des programmateurs nationaux et internationaux pour
offrir à ces longs et courts métrages la chance de découvrir de nouveaux horizons et
de rencontrer un autre public.
Nous pouvons aujourd’hui parler du réel impact économique et culturel du FIFF tant au
niveau national qu’international. Les différents Bayards et Prix attribués par le Jury en
2009 ont ainsi permis à d’autres films de voir le jour ! Il y a deux ans « J’ai tué ma mère »
de Xavier Dolan raflait le Bayard d’or du meilleur film, le Bayard d’or de la meilleure
première production ainsi que le Bayard d’or de la meilleure actrice. Ces récompenses
ont permis à Xavier Dolan de réaliser son second long métrage « Les amours
imaginaires », proposé au festival l’an dernier.
La diversité culturelle est une force et une promesse d’avenir qui se doit d’être
défendue et c’est à cela que s’emploie le FIFF à travers sa programmation mais
également ses rencontres et ses différentes activités. Réputé pour sa convivialité, le FIFF
a permis à de nombreux projets de voir le jour grâce aux nombreuses rencontres,
formelles et informelles, qui ont lieu durant ces 8 jours de festivités, lors de colloques ou
tout simplement sous le Chapiteau. Les ateliers et les rencontres du FIFF ont acquis en
quelques années une reconnaissance internationale, faisant ainsi du Festival un lieu
privilégié pour les professionnels.
6
Forum de la production, ateliers d’écriture, ou encore, en primeur, le 1er congrès des
exploitants, autant d’occasions de rencontres et de réflexions pour les professionnels.
Chaque année ils sont massivement présents à ces événements qui proposent des
thématiques répondant non seulement aux attentes des professionnels, mais aussi aux
impératifs du marché de l’audiovisuel.
En outre, les oeuvres proposées sont le plus souvent ancrées dans la société et
l’actualité, aidant ainsi nos concitoyens à ouvrir les yeux sur le monde qui les entoure.
Elles permettent notamment d’éduquer les plus jeunes afin qu’ils portent sur les images
un regard cohérent et constructif. Les séances du FIFF Campus ont d’ailleurs pour
mission première l’éducation à l’image des jeunes générations, fondamentale pour
l’avenir du cinéma. Alors que la société actuelle est en pleine crise, il est plus que
jamais nécessaire de conserver un espace de réflexion et de transmission culturelle.
Le FIFF, c’est une grande fête pour tous dédiée au cinéma francophone. Expositions,
animations musicales, soirées thématiques, rencontres publiques, émissions radio et
télé : c’est toute la ville de Namur et le public qui vibreront au rythme de cette 26ème
édition pendant 8 jours !
7
OLIVIER GOURMET, PRESIDENT D'HONNEUR
Il y a maintenant quatre ans, le comédien Olivier Gourmet nous a fait le plaisir et
l’honneur d’accepter de prendre le relais de Gérard Corbiau en tant que Président
d'honneur du Festival. Prenant son rôle à coeur, il n’a eu de cesse, depuis, de toujours
répondre présent.
Il apporte son soutien en délivrant un discours fort et appelle à rester vigilant, combatif
et à promouvoir, encore et toujours, un cinéma de qualité. Cette année encore, il etait
à l’affiche de nombreux film dont « Robert Mitchum est mort » d’Olivier Babinet et Fred
Kihn, présenté l’année dernière lors du FIFF. Il est également présent dans « le gamin au
vélo » des frères Dardenne sorti en mai dernier sur nos écrans, prouvant, s’il en était
encore besoin, l’étendue de son talent.
Olivier Gourmet s'est très vite distingué par son talent et sa sincérité. Né à Namur, il
grandit à Mirwart dans les Ardennes. Il obtient le Premier Prix du Conservatoire de Liège
avant de suivre le cours Florent à Paris puis l'école des Amandiers de Chéreau. Son rôle
de père brutal dans « La Promesse » est la révélation de la Quinzaine des Réalisateurs
cannoise en 1996 et lui vaut son premier prix d'interprétation, le Bayard d’Or du meilleur
comédien. Il devient l'acteur fétiche des Dardenne et tourne dans « Rosetta », « Le Fils »
(Prix d'interprétation à Cannes), « L'Enfant » ou encore « Le Silence de Lorna ». Olivier
Gourmet a aussi remporté le Prix du meilleur acteur au Festival de Karlovy en 2009 pour
« Un ange à la mer » de Frédéric Dumont, projetté au festival il y a deux ans.
En quelques années, Olivier Gourmet est devenu l'acteur courtisé par tous les cinéastes
européens, aussi bien en Belgique (« Trouble » de Harry Cleven, « Pour le plaisir » de
Dominique Derruddere, « Ordinary Man » de Vincent Lannoo) qu’en France («
Nationale 7 » de Jean-Pierre Sinapi, « Sur mes lèvres » de Jacques Audiard, « Le Mystère
de la chambre jaune » et « Le Parfum de la dame en noir » de Bruno Podalydès, « Pars
vite et reviens tard » de Régis Wargnier, « Mon colonel » de Laurent Herbiet) ou encore
en Autriche (« Le Temps du loup » de Michael Haneke) et en Espagne (« Les Mains vides
» de Marc Recha).
Olivier Gourmet alterne films d'auteurs et cinéma grand public avec la même aisance.
Sa filmographie compte plus d'une soixantaine de longs métrages.. Cette année, il
était notamment à l’honneur dans « Légitime défense » de Pierre Lacan et « Rien à
déclarer » de Dany Boon. L’année passée, c’est « Bancs publics » de Bruno Podalydès
qui le met à l’affiche. En outre, sa carrière est véritablement significative de l’essor
actuel des échanges et des coproductions entre pays francophones. Citons
notamment « Home » d’Ursula Meier, film belgo-franco-suisse, ou encore « Congorama
» de Philippe Falardeau, coproduction belgo-québécoise née au FIFF et pour lequel il
remporte le Jutra du meilleur comédien.
Le FIFF est donc très fier de pouvoir compter une nouvelle fois sur le soutien sans faille
de son Président d’honneur ! Cette année, le festival présentera son nouveau film
« L’Exercice de l’Etat » de Pierre Schöller.
8
HISTORIQUE DU FIFF
Créé en 1986 sous le nom "Festival Cinématographique de Wallonie", le festival
répondait au défi lancé par les chefs d'Etats et de Gouvernement ayant en commun
l'usage du français, lors du Sommet de Paris. Quelques partenaires privés ainsi que les
Pouvoirs publics de la Communauté française, de la Province de Namur et de la Ville
de Namur se sont immédiatement associés.
Dès sa création, l'objectif était de présenter une sélection de films issus de l'espace
francophone afin de révéler cette francophonie vivante et dynamique, forte de ses
richesses pluri-culturelles, une francophonie qui n'est pas un simple concept sociopolitique mais plutôt une puissante réalité culturelle et humaine, aussi capable de
générer un processus d'expansion sociale et économique.
Parallèlement au Festival International du Film de Gand en Flandre et au Festival
International du Film à Bruxelles (aujourd'hui Festival du Film Européen), le FIFF offre à la
Wallonie l'opportunité d'un projet cinématographique d'envergure internationale lui
permettant de développer son activité culturelle, économique et touristique.
Dès sa 2ème édition, le Festival reçoit l'appui de la presse grâce à une remarquable
couverture médiatique relayant une programmation d'une soixantaine de films, pour la
plupart inédits, en provenance d'une dizaine de territoires francophones.
Dès 1988, l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) soutient officiellement
le Festival. L'année suivante, le Festival – devenu Festival International du Film
Francophone de Namur – est reconnu par la Fédération Internationale des Associations
de Producteurs de Films (FIAPF) comme un festival compétitif spécialisé, s'inscrivant
ainsi parmi la liste des festivals officiels. Le FIFF attribuera désormais ses célèbres Bayards
d'Or (meilleurs film, comédien, comédienne et Prix Spécial du Jury).
Parallèlement, le Festival Panafricain de Ouagadougou (Fespaco) amorce un
rapprochement avec Namur qui se concrétise par le jumelage des deux
manifestations.
En 1990, la Société des Auteurs Compositeurs Dramatiques (SACD) propose au FIFF de
récompenser le meilleur scénario en attribuant le Bayard d'Or de la meilleure
contribution artistique.
L'année 98 va accueillir une nouvelle initiative au sein du festival, visant à choyer un
public avide de découvertes, avec la création du Ciné-Pass. Cette formule permet
désormais au spectateur d'accéder à l'ensemble des séances pour un montant
forfaitaire modique. Le succès est immédiat. A sa convivialité internationalement
reconnue, Namur ajoutait ainsi un véritable succès public.
Conscient de l'importance jouée dans la promotion du cinéma francophone, le
Festival de Namur inaugure son premier Marché du Film en 1998. Dès l'année suivante,
ce Marché proposait plus de 200 titres aux différents acheteurs et programmateurs
invités à Namur. En 2000, le Marché réunissait plus de 400 titres.
9
En 2002, sous l'impulsion de sa nouvelle directrice Dominique Jamar, le FIFF décide de
renforcer l'intérêt indiscutable des professionnels du cinéma en créant la première
rencontre sur « La circulation des œuvres cinématographiques, un enjeu pour la
diversité culturelle ». Dès 2004, le Festival de Namur lance son premier Forum d'expertise
francophone qui rencontre un franc succès, accueillant des intervenants
incontournables du cinéma francophone tels que Daniel Toscan du Plantier (France),
Jean-Marie Teno (Cameroun), Dora Bouchoucha (Tunisie), François Yon (France),
Grace Winter (Belgique), Christian Verbert (Québec), Xavier Merlin (France), Ahmed
Attia (Tunisie), Bassek Ba Kobhio (Cameroun) ou encore Jean-Claude Crépeau
(France). Cette fructueuse expérience a été poursuivie au cours des années suivantes.
Plusieurs projets ont vu le jour dont ‘Cages’ d’Olivier Masset-Depasse, ‘A Perfect Day’
de Khalil Joreige & Joana Hadjithomas, ‘Tissée des mains et d’étoffe’ de Omar Chradi,
‘Rêves de poussière’ de Laurent Salgues, ‘Faro, les reines des eaux’ de Salif Traoré et
aussi ‘ Le jour où Dieu est parti en voyage’ de Philippe Van Leeuw, récompensé par le
prix découverte lors du festival de 2008.
Ces dernières années ont confirmé l'importance
économique et culturelle acquise par le Festival de
Namur. Tant sur la scène belge qu'internationale, le FIFF
est plus que jamais un espace d'expression et de
rencontres incontournables. Au-delà de la fraternité et de
l'amitié qui se tissent chaque jour autour de lui, il est
devenu emblématique du combat pour le respect d'une
diversité culturelle et linguistique.
Avec une programmation réunissant 30 films à sa
création, le Festival passe à une moyenne de 130 films
par
an
dès
2003.
En présentant une francophonie rayonnante à travers le monde, le FIFF témoigne de la
réelle existence d'une identité francophone, une identité forte qui rassemble des
individus proches de cette culture. Le Festival de Namur souhaite ainsi renforcer les liens
qui existent entre ces peuples tout en gardant cette ouverture vitale à l'autre afin que
cette identité francophone ne cesse d'évoluer et de grandir avec les individus qui la
façonnent.
Il faut également noter que le Festival International du Film Francophone de Namur
entretient des relations privilégiées avec plusieurs festivals ainsi que partenaires.
10
ASSEMBLEE GENERALE DU FIFF
Olivier Gourmet : Président d’Honneur
Jean-Louis Close : Président
Membres
Eric Bauche : S.R.IW.
Bassek Ba Kobhio : Directeur d’Ecrans Noirs, Cameroun
Malika Ben Brahim
Fredéric Bereyziat : CNC, Directeur des aff europ et interne
Georges Bodson : ASBL Les 400 Coups
Frédéric Bouillieux : directeur de la langue française et de la diversité culturelle et
linguistique de l’Organisation internationale de la Francophonie.
Philippe Bourgueil : Monteur
Jean Boreux : Coordinateur Média 10/10 – service cinéma
Frédéric Bovesse : Médiateur à la Région wallonne
Guy Carpiaux : Conseiller provincial
Bernard Chateau : Directeur de la Coordination, Promotions et Marques à la RTBF
Florence Collard : Conseillère communale
Patrick Colpé : Directeur du Centre Culturel Régional
Dan Cukier : Administrateur de société/Trésorier
John Delville : Distributeur
Pierre-Yves Dermagne : Conseiller provincial
Bernard Ducoffre : Conseiller provincial
Arnaud Gavroy : Premier échevin
Anne Humblet : Conseillère provinciale
Luc Jabon : Scénariste de la SACD
Martine Jacques : Député permanent de la Province de Namur
Baudouin Lenelle : Directeur Canal C
Philippe Mahoux : Sénateur, Président Canal C
Jean-Luc Maquet : Président de l’Association des commerçants de Namur
Benoît Mariage : Réalisateur
Eric Miévis : Conseiller communal
Jacqueline Pierreux : Productrice « Pierre Films »
Stéphanie Scailquin: Conseillère communale
Vincent Tavier : Producteur "La Parti"
Jean-Pierre Tilman : Exploitant salle cinéscope (Louvain-la-Neuve)
Jean-Marc Van Espen : Député provincial
Patrick Van Hoeck: Service audiovisuel de la Maison de la Culture
Maurice Vanschel : Directeur de La Renaissance SA
Christian Verbert : Directeur du bureau européen de la SODEC
Chris Vermorcken : SABAM
Observateurs
Jean-Pierre Berckmans : Producteur & réalisateur
Anne Lenoir : Représentante du WBI
Thierry Vandersanden : Chargé de la promotion du cinéma à la Communauté
française de Belgique
11
PARTENAIRES ET SPONSORS
Le Festival de Namur remercie les institutions, sponsors et partenaires qui le soutiennent :
Institutions belges et étrangères
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
La Ville de Namur
La Province de Namur
La Wallonie
La Fédération Wallonie-Bruxelles
L’Agence wallonne à l’Exportation (AWEX)
Le BEP
Le Commissariat général au Tourisme de la Région wallonne
La Coopération belge au Développement (DGD)
La Fédération internationale des associations de producteurs de films (FIAPF)
Le Fonds national de soutien à la production audiovisuelle du Grand Duché de
Luxembourg (Film Fund Luxembourg)
Mediadesk de la Commission européenne
Le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles
La Ministre de la Culture et de l’Audiovisuel de la FWB
La Ministre de l’Enseignement supérieur, de le Recherche scientifique et des
Relations internationales de la FWB.
Le Ministre-Président de la Wallonie
Le Ministre de l’Economie, de l’Emploi, du Commerce extérieur et du Patrimoine
de la Wallonie
Le Service Public de Wallonie (SPW)
L’Office fédéral de la Culture suisse (OFCS)
L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)
Le Parlement wallon
Roumanian Information Centre
Le Secrétaire d’Etat aux Affaires Sociales, chargé des Personnes handicapées
Société des Auteurs et Compositeurs dramatiques (SACD)
Société en Développement des Entreprises culturelles du Québec (SODEC)
Telefilm Canada
Wallonie-Bruxelles International (WBI)
Swiss Films
SRIW
Unifrance
12
Sponsors
-
Axa
CBC
Chimay
Coca cola
Ethias
Europabank
City Mall
Lancia Groupe Picard
Loterie Nationale
Maes
ORES
Q8
Ricoh
Sabam
Solidaris Mutualité
TWIST
Thomas & Piron
Médias
-
RTBF
La Trois
La Première
Pure FM
Arte
Be TV
Canal C
Ecran Total
Fasozine
Notre Afrik
Brightfish
Le Soir
TV5 Monde
L'Avenir
Partenaires
-
Les Auberges de Jeunesse
Air Canada
Ambassade de France
AREAS
Artexis
Assemblée Générale des Etudiants de Namur
Le Bon Vin
Berhin
Cafés Antillia
Carrément Bon
Centre Wallonie-Bruxelles
Cercle de Wallonie
Christies
CLIP
13
-
Château de Namur
Cinéma Acinapolis
Cinéma Caméo
Cinéma Eldorado
Cinépocket
L’Espièglerie
Franck Provost
Expansion
Fed Ex
Flag 2000
Genval les Dames
Les Gîtes du Vieux Namur
Hampton’s hôtel
Hôtel Ibis
Hôtel des Tanneurs
Huis-Clos
IAD
IATA
Justice et Paix
L’Ilon St Jacques
Institut Félicien Rops
Kodak
Lenco
Les Loges
Maison de la Culture de Namur
La Médiathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Le Moulin à poivre
Phat Thaï
Péniche Les Embruns
Poids Plume
Production Ressources Group
Propaganda
Le Royal
Schmitz
Studio Equipe
Le Temps des Cerises
TEC
Ticketnet
Universciné
UCM
Wallimage
XDC
Voyages Copine
Wep Events (Traiteur)
14
Festivals partenaires et amis
-
Ecrans noirs à Yaoundé (Cameroun)
Festival panafricain du Cinéma et de la Télévision - FESPACO de Ouagadougou
(Burkina Faso)
Festival international du film d’Aubagne (France)
Festival international du film de Rotterdam (Pays-bas)
Festival du court métrage de Prague (République tchèque)
Festival du Film francophone d’Angoulême (France)
Festival du film de Cabourg (France)
Festival international du cinéma francophone en Acadie à Moncton(Canada)
Journées de Soleure (Suisse)
NexT Film Festival à Bucarest (Roumanie)
Quinzaine du cinéma francophone du centre Wallonie-Bruxelles à Paris (France)
Les Rendez-vous du cinéma québécois à Montréal (Québec/Canada)
Semaine de la critique de Cannes (France)
Timishort Film Festival à Timisoara (Roumanie)
Vues d’Afrique à Montréal (Québec/Canada)
Le FIFF remercie tous les distributeurs pour leur précieuse collaboration :
ABC Distribution
Alternative Films
Artebis
Beeck Turtle
Belga Films
Benelux Film Distributors (BFD)
Big Bang Distribution
BrunBro Films
Coopérative Nouveau Cinéma (CNC)
Cinéart
Dream Touch
Imagine Film Distribution
Kinepolis Film Distribution (KFD)
La Parti Production
Le Parc Distribution
Les Films de l’Elysée
Libération Films
Lumière
Need Productions
O’brother Distribution
Paradiso
uDream
Universal Pictures International (UPI)
Victory Productions
Et la Cinematek.
Le Festival remercie également
Les sociétés nationales et centres du film, les vendeurs internationaux
et tous les producteurs, réalisateurs et auteurs
pour leur collaboration et leur soutien.
15
LA FRANCOPHONIE DANS LE MONDE
Lors de sa création en 1986, le Festival International du Film Francophone de Namur a
choisi de promouvoir les œuvres des cinéastes qui partagent l'usage ou la défense du
français. Son but est de mettre en exergue une francophonie vivante et dynamique,
forte de ses richesses pluri-culturelles. Le FIFF s'appuie sur l'Organisation Internationale
de la Francophonie (O.I.F.) qui réunit à ce jour 56 Etats et gouvernements membres et
19 observateurs. Site de l'OIF : www.francophonie.org .
L'OIF conduit des actions dans les domaines de la politique internationale et de la
coopération multilatérale.
La Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement ayant le français en partage,
appelée Sommet, se réunit tous les deux ans afin de définir les orientations de la
Francophonie. Les Sommets de la Francophonie se sont déroulés à Paris en 1986,
Québec en 1987, Dakar en 1989, Chaillot en 1991, Maurice en 1993, Cotonou en 1995,
Hanoi en 1997, Moncton en 1999, Beyrouth en 2002, Ouagadougou en 2004, Bucarest
en 2006, Québec en 2008 et Montreux en 2010. La prochaine édition se tiendra à
Kinshasa en 2012.
Les 75 territoires de l'OIF :
Albanie
Andorre
Arménie **
Autriche **
Belgique
Bénin
Bosnie-Herzégovine
**
Bulgarie
Burkina Faso
Burundi
Cambodge
Cameroun
Canada
Canada NouveauBrunswick
Canada Québec
Cap-Vert
Centrafrique
Chypre*
Communauté
française
de
Belgique
Comores
Congo
Congo RD
Côte d'Ivoire
Croatie **
Djibouti
Dominique
Egypte
* membres associés
** observateurs
Émirats Arabes Unis
**
Estonie **
Ex-République
yougoslave
de Macédoine
France
Gabon
Géorgie **
Ghana *
Grèce
Guinée
Guinée Bissau
Guinée équatoriale
Haïti
Hongrie **
Laos
Lettonie **
Liban
Lituanie **
Luxembourg
Madagascar
Mali
Maroc
Maurice
Mauritanie
Moldavie
Monaco
Monténégro **
Mozambique **
Niger
Pologne **
République
Dominicaine **
République Tchèque **
Roumanie
Rwanda
Sainte-Lucie
Sao Tomé et Principe
Sénégal
Serbie **
Seychelles
Slovaquie **
Slovénie **
Suisse
Thaïlande **
Tchad
Togo
Tunisie
Ukraine**
Vanuatu
Vietnam
16
03. PRIX ET JURYS
Les Bayards d’or et les Prix
Reconnu par la Fédération Internationale des Associations de Producteurs de Films
(FIAPF), le FIFF organise une Compétition Officielle depuis 1989. Cette année encore, les
films longs métrages concourront dans la Compétition Officielle et la Compétition Emile
Cantillon (premières œuvres) tandis que les courts métrages seront partagés entre les
Compétitions internationale et nationale.
Créateur du légendaire Cheval Bayard qui défie la Meuse à Namur, le sculpteur
namurois, Olivier Strebelle, a réalisé une réduction de son œuvre originale, le désormais
célèbre Bayard d'Or qui récompense les meilleurs films francophones.
Ces Bayards sont assortis de prix en espèces pour un montant total de plus de 70.000 €.
Les Bayards sont attribués par le Jury Long Métrage, le Jury Court Métrage et le Jury
Emile Cantillon. D'autres prix sont également décernés par le Jury Junior et le public.
La cérémonie de remise des Bayards d'Or se déroulera le vendredi 7 octobre 2011 à
18h30 au Théâtre Royal de Namur.
17
Le Jury Officiel Longs métrages décernera les Bayards d’Or suivants
•
Bayard d’Or du Meilleur film, remis au réalisateur
10.000 € seront offerts au distributeur par la RTBF pour l'achat des droits TV.
7.500 € seront offerts au distributeur par le FIFF pour une aide à la distribution en
Belgique.
5.000 € seront offerts au distributeur par la SABAM pour une aide à la distribution
en Belgique
7.500 € seront attribués par TV5 monde pour une aide à l'exportation sur un
territoire francophone au 1er distributeur qui s'engagera à sortir le film en salle
dans l'un des pays francophones appartenant à l'OIF, hors du pays d'origine. (Prix
Pierre Couchard)
•
Prix Spécial du Jury, remis au réalisateur
10.000 € seront offerts au réalisateur par Dame Blanche Genval pour une aide à
la post-production sur son prochain long métrage.
•
Bayard d’Or du Meilleur scénario, remis à l’auteur et/ou scénariste,
2.500 € seront offerts par la SACD Belgique.
•
Bayard d’Or de la Meilleure photographie, remis au directeur de la photographie
Un prix d’une valeur de 2.000 € en pellicule seront remis par KODAK au réalisateur.
•
Bayard d’Or de la Meilleure comédienne
1.000€ seront offerts par Franck Provost Coiffure.
•
Bayard d’Or du Meilleur comédien
1.000€ seront offerts par le Magazine « Notre Afrik ».
Le Jury Emile Cantillon décernera, parmi les premiers longs métrages de
fiction présentés, les prix suivants :
•
Bayard d’Or de la Meilleure première œuvre – Prix Émile Cantillon remis au
réalisateur
7.500 € seront offerts au distributeur par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour la
promotion et la diffusion en salles commerciales en Belgique.
•
Prix découverte remis au réalisateur
1.000 € seront offerts au réalisateur par l’Ambassade de France en Belgique.
18
Le Jury Officiel Courts métrages décernera les prix suivants :
COMPÉTITION INTERNATIONALE :
•
Bayard d’Or du Meilleur court métrage – Prix François Bovesse, remis au
réalisateur
2.500€ seront offerts au réalisateur par l’Association « Les Amis et Disciples de
François Bovesse ».
•
Prix du jury remis au réalisateur
Un prix d’une valeur de 2.000 € sera offert par Studio l’Equipe pour des prestations
techniques effectuées en Belgique et/ou en France (le type de prestation et le
lieu de réalisation seront déterminés de commun accord entre Studio l’Équipe et
le bénéficiaire).
COMPÉTITION NATIONALE (Fédération Wallonie-Bruxelles) :
•
Prix du Meilleur court métrage remis au réalisateur
2.500 € seront offerts par la Fédération Wallonie-Bruxelles.
•
Prix du jury, remis au réalisateur
Un prix d’une valeur de 2.000€ sera offert au réalisateur par Clap ! Bureau
d’accueil des tournages (Bourse versée pour repérages et tournages en Province
de Liège, Luxembourg, Namur).
•
Prix de la Meilleure photographie remis au directeur de la photographie
Un prix d’une valeur de 500 € sera offert par KODAK.
•
Prix d’interprétation
500€ Seront offerts par la boutique Huis Clos de Namur
COMPÉTITION CLIPS :
•
Prix du meilleur clip remis au réalisateur
Prix d’une valeur de 400 € offert par LENCO
19
Autres prix décernés :
•
Prix du Public Long métrage Fiction de la Ville de Namur et UniversCiné (attribué
à un long métrage de fiction programmé dans le cadre des sections Compétition
officielle/Compétition Emile Cantillon/Regards du présent)
4.000 € seront offerts par la ville de Namur pour une aide à la réalisation
2.500 € seront offerts par UniversCiné.be (en échange d’un mandat sur les droits
vidéo à la demande du film pour la distribution aux opérateurs VoD belges).
•
Prix du Public Documentaire de la Province de Namur et UniversCiné (attribué à
un court ou long métrage documentaire programmé dans le cadre des sections
Compétition et Regards du présent)
1.500 € seront offerts par la Province de Namur pour une aide à la réalisation
1.000 € seront offerts au producteur par UniversCiné Belgique (en échange d’un
mandat sur les droits vidéo à la demande, pour l’exploitation du film sur la
plateforme VoD)
•
Prix du Public Court Métrage UniversCiné (attribué à un court métrage
programmé dans le cadre des sections Compétition nationale FWB et
internationale)
500 € seront offerts au réalisateur par UniversCiné Belgique (en échange d’un
mandat sur les droits vidéo à la demande pour l’exploitation du film sur la
plateforme VoD)
•
Prix du Jury junior remis au réalisateur
Décerné au réalisateur du film coup de cœur d’un jury composé de sept jeunes
belges âgés de 13 et 14 ans. Il consiste en une sculpture de l’artiste namurois,
Jean-Claude Simus
•
Prix BeTV – Long Métrage belge, remis aux ayant-droits
BeTV soutient la diffusion et la promotion du cinéma belge francophone par
l’intermédiaire de ce prix consistant en l’achat des droits de diffusion sur la
chaîne et décerné à l’un des longs métrages belges en sélection.
•
Prix BeTV – Court Métrage belge, remis aux ayant-droits
BeTV soutient la diffusion et la promotion du cinéma belge francophone par
l’intermédiaire de ce prix consistant en l’achat des droits de diffusion sur la
chaîne et décerné à l’un des courts métrages belges de la sélection.
NB : Pour l’ensemble des prix attribués, il ne sera pas décerné d’ex-æquo.
20
LE JURY OFFICIEL LONGS MÉTRAGES
Abdellatif KECHICHE – Président du jury
Tunisie – Réalisateur
2000, 15ème FIFF : « La Faute à Voltaire », le premier film réalisé par Abdellatif Kechiche,
remporte le Prix Spécial du Jury ainsi que le Prix du Jury Émile Cantillon. 11 ans plus tard,
il préside le Jury Longs Métrages.
Né à Tunis, en 1960, Abdellatif Kechiche arrive en France à l’âge de 6 ans. Passionné de
théâtre, il se produit dans diverses pièces puis met en scène « L'Architecte », présentée
au Festival d'Avignon en 1981. À 24 ans, il décide de tourner son regard vers le cinéma et
obtient le rôle principal dans le long métrage « Thé à la menthe » d'Abdelkrim Bahloul
puis joue sous la direction d’André Téchiné dans « Les Innocents ». En 1991, il s’illustre
dans le long métrage de Nouri Bouzid, « Bezness ». Sa performance de jeune prostitué
tunisien lui permet de décrocher le Bayard du Meilleur acteur au FIFF en 1992.
En 2000, Abdellatif Kechiche décide de passer derrière la caméra et d'adapter ses
propres scénarios ; il signe alors son premier long métrage de fiction
« La Faute à Voltaire ». Cette œuvre magistrale sera saluée par la critique et consacrée
par un Lion d'or de la meilleure première œuvre au Festival de Venise ainsi que par deux
prix au FIFF.
En 2003, il écrit et réalise son second long métrage, « L'Esquive », film culte qui obtient les
César du meilleur scénario, du meilleur réalisateur et du meilleur film, et offre également
à la jeune Sarah Forestier le César du meilleur Espoir féminin.
Quatre ans plus tard, Abdellatif Kechiche reçoit le Prix Spécial du Jury à la 64ème Mostra
de Venise pour son film « La Graine et le mulet », ainsi que les César 2008 du meilleur film,
du meilleur réalisateur et du meilleur scénario.
En 2010, il signe « Vénus Noire », avec notamment Olivier Gourmet, notre Président
d’honneur. Son premier film à costume reçoit le Prix Lumière Espace Cinecitta, prix de
l’égalité des chances à la Mostra de Venise.
21
Alex Beaupain
France – Auteur/Compositeur/Interprète
En 2002, Alex Beaupain compose la musique de « 17 fois Cécile Cassard », marquant les
débuts de sa collaboration avec Christophe Honoré. L’alchimie entre le réalisateur et le
cinéaste fait des merveilles et Christophe Honoré fait de nouveau appel à lui pour les
partitions de « Dans Paris », « Les Chansons d’amour », « La Belle personne » et « Non ma
fille tu n’iras pas danser ». En parallèle, le compositeur sort un album intitulé « 33 tours »
très inspiré par la pop des années 80, dans lequel participent Christophe Honoré,
Ludivine Sagnier, ou encore Chiara Mastroianni. L’artiste a reçu en 2008 le César et
l’Etoile d’Or de la meilleure musique pour « Les Chansons d’Amour » ainsi que le Grand
prix international du disque de l'académie Charles Cros. Son troisième album solo, intitulé
« Pourquoi battait mon cœur » sort en avril 2011, quelques mois avant la BO du dernier
film de Christophe Honoré à Cannes, « Les Bien-aimés ».
Alex Beaupain est en concert à la Maison de la Culture de Namur le jeudi 06 octobre à
21h. Gratuit pour les détenteurs du FIFFpass.
Isabelle Blais
Québec – Comédienne/Musicienne
Native de Trois-Rivières, Isabelle Blais se distingue d’abord au théâtre par ses rôles dans
« Roméo et Juliette » ou encore « Hamlet », pour lesquels elle obtiendra plusieurs prix
d’interprétation. En 2002, elle remporte le Jutra de la meilleure interprétation féminine
dans un rôle de soutien pour « Québec-Montréal » de Ricardo Trogi, présenté et primé
lors du 17ème FIFF. On la voit ensuite dans « Les Invasions barbares » de Denys Arcand,
« Monica la mitraille » de Pierre Houle, « Saints-Martyrs-des-Damnés » de Robin Aubert et
« Les Aimants » d’Yves Pelletier. En 2007, Isabelle Blais est invitée au FIFF et y présente
« Bluff » de Simon-Olivier Fecteau et Marc-André Lavoie et « La Belle Empoisonneuse » de
Richard Jutras. Elle poursuit en 2008 avec le film « Borderline » qui lui vaut, à nouveau, la
reconnaissance de la profession. En 2011, elle est à l’affiche de « The High Cost of Living »
avec Zach Braff. Isabelle Blais est également connue comme chanteuse et compositrice
du groupe « Caïman Fu ».
Berni Goldblat
Suisse/Burkina-Faso – Réalisateur/Producteur
Cinéaste autodidacte, Berni Goldblat réalise, monte, produit et distribue des films depuis
1999, principalement des documentaires en Afrique de l’Ouest. En 2000, il cofonde l'ASBL
Cinomade, dont l'objectif est la création et la diffusion d'outils de sensibilisation, avec
laquelle il met en place le cinéma débat interactif (CDI), sorte de cinéma d'intervention
au bénéfice des populations. En 2006, il fonde « Les films du Djabadjah », une société de
production établie au Burkina Faso. Après « Mokili » (2006), il signe le documentaire «
Ceux de la Colline », Prix Spécial du Jury et Prix du Public documentaire lors de la 24ème
édition du FIFF, ainsi que Prix du Meilleur Film documentaire au 12ème Brooklyn
International Film Festival, en 2009. Actuellement, il finalise un film d'animation « Siébou et
le vol des oeuvres sacrées » qu'il coréalise avec Gilles Palenfo. Depuis 2007, Berni
Goldblat est membre de Jury aux Africain Movie Academy Awards (AMA), les Oscars du
film africain qui ont lieu
chaque année au Nigéria.
22
Guillaume Laurant
France – Scénariste
Guillaume Laurant débute sa carrière comme dialoguiste du film « La Cité des Enfants
perdus » de Jean-Pierre Jeunet en 1995. Leur fructueuse collaboration se poursuit avec
brio puisqu’il signera le scénario des 4 longs métrages du cinéaste, dont le « Fabuleux
Destin d’Amélie Poulain » en 2001 et pour lequel il est nommé pour l’Oscar du meilleur
scénario. Son adaptation de « L’Homme qui rit » pour Jean-Pierre Améris rentrera en
production début 2012. Guillaume Laurant finalise actuellement l’adaptation de
« L’Extravagant Voyage du Jeune et Prodigieux T.S. Spivet ». Il a également publié deux
romans : « Les Années Porte-Fenêtre » en 2003 et « Happy Hand » en 2006 prochainement
adapté par Jérémy Clapin, qui a reçu le Bayard en 2008 pour son court métrage
d’animation « Skhizien ». En 2005, Guillaume Laurant a participé à l’Atelier des Auteurs
lors de la 20ème édition du FIFF.
Georgette Paré
Burkina Faso – Comédienne/Directrice de casting
Après ses débuts dans le long métrage « Yelbéedo » d’Abdoulaye D.Sow, Georgette
Paré tourne « Rue Princesse » (1993) d'Henri Duparc. Elle s’engage par ailleurs à
promouvoir les comédiens et le cinéma burkinabés. Elle travaille notamment sur le film «
Moolaadé », d’Ousmane Sembène, produit et joue au théâtre dans « Milaloza, l’enfant
qui cherche le malheur » et tourne dans « La Nuit de la vérité » de Fanta Régina Nacro,
présenté au FIFF 2004. En tant que directrice de casting, elle collabore notamment avec
Marion Hänsel sur « Si le vent soulève les sables » en 2006. En 2009, son rôle principal dans
le long métrage « Une femme pas comme les autres » d’Abdoulaye Dao lui vaut de
recevoir la Pellicule d’or de la meilleure interprétation féminine lors de la première édition
de la Cérémonie de récompenses des professionnels du cinéma au Burkina Faso.
Sophie Quinton
France – Comédienne
En 2000, Sophie Quinton tourne dans son premier court métrage « Dimanche »
d'Emmanuel Finkiel. Elle enchaîne avec deux autres courts très remarqués de Gérald
Hustache - Mathieu, « Peau de vache », César du Meilleur court métrage en 2003 et pour
lequel elle reçoit le prix d'interprétation au Festival de Clermont-Ferrand, et « La Chatte
andalouse ». Son rôle dans « Qui a tué Bambi ? » de Gilles Marchand la révèle au grand
public et lui vaut une nomination au César du Meilleur Espoir Féminin en 2004. Elle tourne
ensuite dans « Müetter » de Dominique Lienhard et retrouve Gérald Hustache-Mathieu
dans son premier long métrage « Avril » (2006) ainsi que dans « Poupoupidou » (2011). Elle
sera sur les écrans prochainement dans « Skylab » de Julie Delpy, « Fils unique » de Miel
van Hoogenbemt, présenté cette année au FIFF, ainsi que dans « Une nuit », le nouveau
long métrage de Lucas Belvaux.
23
LE JURY OFFICIEL COURTS MÉTRAGES
Emilie Simon – Présidente du Jury
France – Auteur/compositeur/interprète
Née à Montpellier , Émilie Simon baigne toute jeune déjà dans l’univers musical . Elle
étudie le chant lyrique au Conservatoire national de Montpellier pendant sept ans,
poursuit sa formation par le cycle de musicologie donné à l’université Paris-Sorbonne et
se perfectionne en électro acoustique et ingénierie sonore à l’IRCAM dirigé jusqu'en
1992 par le célèbre compositeur Pierre Boulez. En 2003 paraît un premier album
éponyme qui séduira tout autant le public que la critique et qui remportera la Victoire
de la musique dans la catégorie « album électronique ». Émilie Simon met son talent et
son univers musical particulier au service du cinéma en composant la bande sonore de
« La Marche de l’empereur » de Luc Jacquet sorti en 2005. Son travail sera à nouveau
récompensé par une Victoire de la musique pour l'album de musique originale en 2006
et sera également nominé au César de la meilleure musique écrite pour un film. Fin
septembre 2006, Emilie Simon suit le groupe de rock anglais Placebo dans sa tournée et
en assume leurs premières parties. L’année suivante, elle sort son troisième album
« Végétal » dans lequel elle incorpore de nouvelles sonorités (flûtes, percussions,
violoncelles) et qui sera, une nouvelle fois, couronné par une Victoire de la musique dans
la catégorie « album électronique ». La sortie, en 2009, de l’album « The Big Machine » –
entièrement créé et enregistré à New-York – , où réside désormais la chanteuse, est suivi
par une tournée internationale. Après la composition de la bande originale de film
« Survivre avec les loups » de Vera Belmon, en 2008, Emilie Simon signe la musique du
premier long métrage coréalisé par David et Stéphane Foenkinos, « La Délicatesse » sur
nos écrans en 2010. Son tout nouvel album sortira en novembre de cette année.
Mehdi Dehbi
Belgique – Comédien/Metteur en scène
Né à Liège en 1985, Mehdi Dehbi tient à 16 ans le rôle principal du film d'Abdelkrim
Bahloul, « Le Soleil assassiné », présenté au FIFF en 2003. Il poursuit sa formation en art
dramatique à Bruxelles, Paris et Londres. Son rôle dans « La Folle histoire d’amour de
Simon Eskenazy » lui vaut d'être pré-nominé comme révélation aux César. Il enchaine
avec « Sweet Valentine » d’Emma Luchini avant de tenir le rôle principal de « L’Infiltré »
de Giacomo Battiato, pour lequel il reçoit le FIPA d’or d’interprétation masculine à
Biarritz. Il prépare actuellement sa première mise en scène, « Les Justes », au Théâtre de
la Place à Liège et à Ramallah avec des acteurs palestiniens. Il vient également de
réaliser son premier court métrage, « Honey », tourné en Palestine. En 2012, il sera à
l’affiche dans « Le Sac de farine » de Kadija Leclère, « Le Fils de l’autre » de Lorraine Levy
et « Mary’s Ride » de Thomas Imbach.
24
Maxime Giroux
Québec – Réalisateur
Né à Montréal en 1976, Maxime Giroux se lance, dès la fin de son cycle d’études en
cinéma à l'Université Concordia, dans la réalisation. En quelques années, il tourne une
cinquantaine de publicités et réalisera une centaine de clips vidéos. Après « Projet 3 » en
2003, il réalise « Le Rouge au sol » sélectionné notamment à Clermont Ferrand et au FIFF
en 2006. L'histoire de vengeance et de deuil contée dans « Les Jours » est récompensée
par le Prix du meilleur Court métrage au Festival international du film de Toronto. L'année
2008 marque son passage au long métrage avec la réalisation de
« Demain » sélectionné notamment au Festival de Turin et au Festival du film
francophone de Tübingen Stuttgart. En 2010, il signe « Jo pour Jonathan », œuvre
présentée en première mondiale au Festival de Locarno ainsi qu’au 25ème FIFF.
Eileen Hofer
Suisse – Réalisatrice
Après des études en Lettres et un post-grade en histoire du cinéma, elle travaille 4 ans en
tant qu’attachée de presse pour un festival de film. D’abord journaliste pour un
quotidien suisse romand, elle tient ensuite le poste de rédactrice en chef d’un magazine
avant de se lancer, autodidacte, dans la réalisation cinématographique. Son premier
court métrage « Racines » (2008) est présenté dans 70 festivals (dont Namur, en 2009) et
remporte une dizaine de prix. Elle réalise ensuite « Le deuil de la cigogne joyeuse » qui
remporte le prix du Meilleur court métrage suisse de la relève 2010 et est présenté au FIFF
la même année. Pour son troisième court « Soap opera in Wonderland » Eileen Hofer est
honoré d’une Mention spéciale du jury à Amiens. Parallèlement à ces réalisations, elle
poursuit un travail photographique de portraits en polaroid noir et blanc, qui sont
notamment publiés dans la revue « Technikart ».
Ozana Oancea
Roumanie – Comédienne
Diplômée de la « Theater and Film Academy » de Bucarest, Ozana Oancea joue de
nombreuses années au Théâtre National de Craiova, son théâtre de prédilection tout en
se produisant également sur les planches de Bucarest et Lausanne. Au cinéma, elle tient
le rôle principal dans « Felicia, avant tout» de Razvan Radulescu et Mélissa de Raaf,
présenté en Compétition au FIFF en 2009. En 2001, Gabriel Achim fait appel à son talent
pour interpréter l’un des personnages du film « Adalbert’s Dream ». Ozana Oancea a
remporté de nombreux prix d’interprétation, notamment celui de meilleure actrice au
Festival international du film de Transylvanie. Elle collabore également aux Festivals NEXT
à Bucarest ainsi qu’au Festival du Film de Transylvanie à Cluj.
25
LE JURY EMILE CANTILLON
Le Jury Émile Cantillon, composé de jeunes âgés de 18 à 25 ans sélectionnés à travers
toute la Francophonie, visionne toutes les premières œuvres de fiction présentées dans le
cadre du Festival. Il a pour mission de remettre le Bayard d’Or de la meilleure première
œuvre, accompagné d’une aide de 7.500 euros octroyée par la Fédération WallonieBruxelles au distributeur pour la promotion et la diffusion du film primé en Belgique. Cette
aide a permis ces dernières années de voir sur les écrans belges des films tels que « Le
Grand Voyage » d’Ismaël Ferroukhi, « Faro, la reine des eaux » de Salif Traoré,
«Heremakono (En attendant le bonheur) » d’Abderrahmane Sissako, « J’ai tué ma mère »
de Xavier Dolan ou encore « Une vie qui commence » de Michel Monty. Ce jury remet
aussi le Prix Découverte, d’une valeur de 1.000 €, remis au réalisateur par l’Ambassade
de France.
Si la participation à ce jury permet aux jeunes de découvrir un cinéma différent, elle
favorise également les échanges culturels, constituant dès lors une expérience humaine
des plus enrichissantes. Les membres du jury 2011 sont :
Les membres du Jury Cantillon 2011 sont :
• Maud Batifoulier (France)
• Pierre-Michel Chevigné (Belgique)
• Fillipo de Marchi (Suisse)
• Alessia Gasparella (Val d’Aoste)
• Rosalie Konkobo (Burkina Faso)
• Michèle-Andrée Lanoue (Québec)
• Andreea Mihalcea (Roumanie)
• Mehdi Sli (Maroc)
LE JURY JUNIOR
Composé de jeunes Belges de 12-13 ans, le Jury Junior est une initiative qui vise à
développer un projet pédagogique dans l’espoir qu’un jour le langage
cinématographique soit intégré dans les programmes scolaires de toutes les classes. Ces
jeunes ont l’occasion de visionner huit films de la programmation 2011 et de remettre au
lauréat le Prix du Jury Junior, symbolisé par une sculpture de l’artiste namurois JeanClaude Simus.
Les membres du Jury Junior 2011 sont :
• Lynn Deneyer (Institut Saint-Berthuin, Malonne)
• Roman Gilles (IATA, Namur)
• Mathilde Goffart (Athénée Royal d’Auderghem)
• Maxime Libois (Collège Saint-André, Auvelais)
• Amina Mahdad (Athénée Royal de Gatti de Gamond, Bruxelles)
• Lisa Ponsard (Collège d’Alzon)
• Timothée Verstraeten (Athénée Royal de Gatti de Gamond, Bruxelles)
Les films visionnés par le Jury Junior sont :
« 17 filles » de Delphine et Muriel Coulin (France)
- « Crulic – le chemin vers l’au-delà » d’Anca Damian (Roumanie)
- « Et maintenant on va où » de Nadine Labaki (Liban/France)
- « Les Géants » de Bouli Lanners (Belgique/France/Luxembourg)
- « Monsieur Lazhar » de Philippe Falardeau (Québec)
- « Opération Casablanca » de Laurent Nègre (France/Suisse/Québec)
- « Roméo onze » d’Ivan Grbovic (Québec)
- « Voie rapide » de Christophe Sarh (France)
26
04. PROGRAMMATION LONGS METRAGES
EDITORIAL DE L’EQUIPE DE PROGRAMMATION
En 2010, le FIFF célébrait ses 25 ans en fermant la porte à la nostalgie pour tourner son
regard vers l’avenir. Ce cap symbolique passé, c’est bel et bien la même ligne éditoriale
que nous poursuivons pour cette 26ème édition.
Après avoir visionné quelque 1.000 oeuvres, longs et courts métrages confondus, nous
sommes heureux et impatients de vous livrer une sélection représentative de la vitalité et
de la diversité du cinéma francophone actuel.
Alors que ces dernières années, la sélection était marquée par de nombreux films aux
sujets personnels, relevant souvent de l’intime et de la sphère familiale, nous notons une
prédominance de sujets politiques et sociaux résolument ancrés dans l’actualité. Notre
société traverse depuis quelques années une crise rude et profonde, les artistes se font
bien évidemment l’écho de cette situation. Exclusion sociale, perte de repères, conflits
politiques et religieux, révolutions au sein du monde arabe…, autant de sujets abordés
par les cinéastes qui interrogent plus que jamais nos modèles politiques, économiques et
sociaux. Epinglons par exemple les deux films tunisiens qui ouvriront le focus
documentaire, tous deux témoins du profond bouleversement qu’a connu la Tunisie en
ce début d’année.
Notre volonté reste également de proposer un éventail le plus large possible, adapté à
tous les publics alliant aussi bien films populaires et œuvres plus pointues. Il est d’ailleurs
intéressant de souligner que cette année des oeuvres aux thématiques graves et
sérieuses ont aussi tous les ingrédients pour toucher un large public, utilisant parfois
l’humour comme vecteur du message à transmettre. Une sélection de films prônant
souvent solidarité et tolérance, valeurs fondamentales par les temps qui courent.
Le FIFF est par ailleurs très fier de suivre le parcours de réalisateurs ayant fait leurs premiers
pas à Namur avec leurs courts métrages. Ces cinéastes reviennent aujourd’hui avec leur
long métrage, certains d’entre eux ayant d’ailleurs été développés au sein d’un des
ateliers professionnels organisés par le FIFF.
Pour présider nos Jurys, deux figures emblématiques ! Abdellatif Kechiche est un fidèle
ami du FIFF, ayant déjà remporté plusieurs Bayard, aussi bien comme comédien («
Bezness » de Nouri Bouzid) que comme réalisateur (« La Faute à Voltaire »). Son retour à
Namur, 11 ans après son dernier passage, est donc forcément très attendu ! Quant à
Emilie Simon, ce sera sa toute première fois à Namur ! Auteur-compositeur-interprète
multi récompensée, elle a notamment magnifiquement mis en musique les images de
Luc Jacquet dans « La Marche de l’empereur ».
C’est de plus un immense plaisir d’accueillir Ariane Ascaride comme Coup de coeur !
Celle qui a été révélée au grand public avec le rôle de Jeannette, sous l’oeil de Robert
Guédiguian, viendra à votre rencontre pour évoquer sa carrière et ses passions. Autre
grande figure du 7ème art français que nous recevons avec beaucoup de bonheur :
Pierre Etaix qui présentera son premier film « Le Soupirant ». Merci aussi infiniment à nos
Parrains et Marraines des différents ateliers et événements que nous mettons en place :
Baloji, Narjiss Nejjar et Fabrizio Rongione.
Merci pour leur fidélité, leur implication et leur disponibilité. Enfin, merci à vous, cher
public, de répondre chaque année présent. Merci pour votre curiosité, votre soif de
découvertes et votre passion. Rendez-vous dans les salles pour 8 jours de ce voyage au
coeur du cinéma francophone !
27
SOIRÉE D'OUVERTURE DU FIFF – VENDREDI 30 SEPTEMBRE
Les Géants
(Belgique/France/Luxembourg - 2011 - 35mm/DCP - Couleur - Fiction - 84 min)
Paul Bartel – Martin Nissen – Zacharie Chasseriaud © Versus Production
Réalisation : Bouli Lanners
Scénario : Bouli Lanners et Elise Ancion
Montage : Ewin Ryckaert
Photographie : Jean-Paul De Zaeytijd
Acteurs : Zacharie Chasseriaud, Martin Nissen, Paul Bartel, Didier Toupy, Karim Leklou,
Marthe Keller, Gwen Berrou
Production : Versus production, Haut et Court, Samsa Film, Arte France Cinéma, RTBF,
avec la participation du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle du
Grand-Duché de Luxembourg, du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la
Communauté française de Belgique et de VOO, du Centre National du Cinéma et de
l’Image Animée, et avec la participation de Orange Cinéma Séries, CANAL+, Belgacom,
Arte France et de la Région wallonne, et avec le soutien du Tax Shelter du
gouvernement fédéral belge en partenariat avec Inver Invest, Casa Kafka Pictures,
Dexia. Avec l’aide du Programme Media de la Communauté Européenne.
Distribution belge : O'brother Distribution (sortie en Belgique le 12 octobre)
Ventes internationales : Memento Films International
Synopsis : C’est l’été, Zak et Seth se retrouvent seuls et sans argent dans leur maison de
campagne. Les deux frères s’attendent encore une fois à passer des vacances de
merde. Mais cette année là, ils rencontrent Danny, un autre ado du coin. Ensemble, à un
âge où tout est possible, ils vont commencer la grande et périlleuse aventure de leur vie.
Commentaires : Peintre et autodidacte, Bouli Lanners est passé par tous les postes et tous
les métiers sur les tournages avant de se rendre populaire sur Canal+ Belgique avec Les
Snuls. Depuis lors, il réalise des films et enchaîne les rôles au cinéma dans des productions
belges et françaises. Le FIFF a d’ailleurs souligné ses talents d’acteur en présentant
notamment « Les Convoyeurs attendent » en 1999, « Bunker Paradise » (Bayard d’or de la
meilleure première oeuvre) en 2005, « Cow-Boy » (ouverture du FIFF 2007), « J’ai toujours
rêvé d’être un gangster » (clôture du FIFF 2007), « Rien de personnel » en 2009 et « Sans
queue ni tête » de Jeanne Labrune en 2010. Bouli Lanners se tourne vers la réalisation dès
1999. Son premier court métrage « Travellinckx » reçoit une mention du Jury à Namur
tandis que « Muno » y remporte le Bayard d’Or du meilleur court métrage et le Prix
Sabam en 2001. En 2005, il réalise son premier long métrage « Ultranova » primé au
Festival de Berlin. Son deuxième long métrage « Eldorado » récolte trois prix à la
Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2008. Son troisième long métrage, Les Géants, a
été présenté en clôture de la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes où il a remporté le
Prix SACD et le Prix CICAE.
28
SOIRÉE DE CLÔTURE DU FIFF – VENDREDI 7 OCTOBRE
Mon Pire Cauchemar
(France/Belgique - 2011 - 35 mm/DCP - Couleur - Fiction - 103 min)
Réalisation : Anne Fontaine
Scénario : Anne Fontaine, Nicolas Mercier
Montage : Luc Barnier, Nelly Ollivault
Photographie : Jean-Marc Fabre
Acteurs : Isabelle Huppert, Benoît Poelvoorde, Virgine Efira, André Dussollier
Production : Ciné-@, Maison de Cinéma, F.B. Productions,
Pathé, M6 Films, Entre Chien et Loup, Artémis Productions, RTBF
Distribution belge : Alternative Films (sortie en Belgique le 5 octobre)
Ventes internationales : Pathé
Synopsis : Elle habite avec son fils et son mari en face du Jardin du Luxembourg... Il
habite seul avec son fils à l’arrière d’une camionnette. Elle dirige une prestigieuse
fondation d’art contemporain... Il vit de petits boulots et d’allocations. Elle a fait bac +
7... Il a failli faire 7 ans de prison. Elle tutoie le Ministre de la Culture... Il tutoie toutes les
bouteilles d’alcool qu’il rencontre. Elle aime le débat d’idées... Il aime le sexe avec des
inconnues à forte poitrine. Ils ne se ressemblent pas du tout... Et se supportent encore
moins. Et pourtant…
Commentaires : Anne Fontaine, de son vrai nom Fontaine Sibertin-Blanc, est née au
Luxembourg. Danseuse de formation, elle apparaît au cinéma dans des films comme « Si
ma gueule vous plaît... » ou « P.R.O.F.S » en 1985. En 1986, elle collabore avec Fabrice
Luchini à la mise en scène de la pièce adaptée de « Voyage au bout de la nuit ».
Quelques temps plus tard, elle signe son premier film, « Les Histoires d'amour finissent
mal... en général », prix Jean Vigo en 1993. Elle signe également le moyen métrage
« Augustin », dans lequel elle fait jouer son frère, Jean-Chrétien Sibertin-Blanc, et qui sera
présenté en 1995 en compétition officielle au FIFF. En 1997, elle réalise « Nettoyage à
sec » où se chamaillent Charles Berling, Miou-Miou et Stanislas Merhar, diffusé au FIFF.
Dans « Comment j'ai tué mon père » (2001), elle retrouve Charles Berling et Michel
Bouquet qui recevra le César du Meilleur Acteur. Dans « Nathalie... », réalisé en 2003, elle
explore une nouvelle fois le triangle en mettant en scène Fanny Ardant, Emmanuelle
Béart et Gérard Depardieu. En 2005, elle signe le très différent « Entre ses mains » avec
Benoît Poelvoorde présenté en avant-première au FIFF. Elle retrouve notre compatriote
dans « Coco avant Chanel » sorti en 2009 ainsi que dans « Mon pire cauchemar », film de
clôture de cette 26ème édition du FIFF.
29
COMPÉTITION OFFICIELLE – LONGS MÉTRAGES
L’Amante du Rif
(Maroc/Belgique – 2011 – DCP – Couleur – Fiction – 91 min)
Réalisation : Narjiss Nejjar
Scénario : Narjiss Nejjar
Montage : Julien Foure
Acteurs : Mourade Zeguendi, Omar Lotfi, Nadia Kounda, Nadia Niazi, Siham Assif
Photographie : Maxime Alexandre
Production : Sbila Méditerranée Productions, Tarantula
Ventes internationales : Urban Distribution International
Synopsis : Aya a vingt ans. Elle est belle, parfois ingénue, souvent rebelle. Elle n’a de rêve
que l’amour, sublimé et fantasmé à souhait. Elle traîne son insouciance au milieu des
volutes de kif : ses deux frères travaillent pour un gros trafiquant de haschich surnommé «
Le Baron ». Sa vie bascule le jour où son frère aîné la jette dans les bras de ce dernier, en
échange d’un lopin de terre pour cultiver son herbe…
Commentaires : Née en 1971 à Tanger, Narjiss Nejjar est à la fois réalisatrice et scénariste.
1989 marque son départ vers Paris où elle poursuit des études de réalisation avant de
travailler comme assistante réalisatrice sur plusieurs films. Après deux documentaires «
L'Exigence de la Dignité » (1994) et « Khaddouj... mémoire de Targha » (1996), Narjiss
Nejjar réalise 3 films : « Le Septième Ciel » (2001), « Le Miroir du Fou » (2001) et « La
Parabole » (2002). Son premier long métrage de fiction « Les Yeux secs » (2003) est
sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, au Festival de Marrakech et au
FIFF où elle remporte le Bayard d'Or du Meilleur scénario. Après une participation en 2010
au film collectif « Terminus des anges », elle signe « L'Amante du Rif », produit par la
société belge Tarantula.
30
COMPÉTITION OFFICIELLE – LONGS MÉTRAGES
Beyrouth Hôtel
(Liban/France - 2011 - DCP - Couleur - Fiction - 98 min)
Réalisation : Danielle Arbid
Scénario : Danielle Arbid
Montage : Julien Leloup et Anne-Laure Viaud
Photographie : Pierric Gantelmid’ille
Acteurs : Darine Hamze, Charles Berling , Fadi Abi Sampra, Rodney El Haddad
Production : Les Films Pelléas
Ventes internationales : Films Distribution
Synopsis : Ils se rencontrent une nuit dans un bar, à Beyrouth. Lui, reporter étranger en
partance pour la Syrie. Elle, jeune chanteuse locale qui essaie de s’affranchir de la
mainmise de son ex-mari... « Beyrouth Hôtel » est l’histoire de cette passion fortuite,
racontée sur dix jours et du monde menaçant qui l’entoure.
Commentaires : Danielle Arbid quitte le Liban à 18 ans, quelques mois avant la fin de la
guerre civile, pour venir faire des études de lettres et de journalisme à Paris. Pendant six
ans, elle travaille dans la presse écrite (Courrier international, Le magazine littéraire, La
Libération). En 1998, elle réalise son premier court métrage « Raddem », grâce au
Groupe de Recherches et d'Essais Cinématographiques. Viendront ensuite notamment
un deuxième court, « Le Passeur », son premier film en français, et un moyen métrage
réalisé pour une soirée thématique d'Arte, « Seule avec la guerre » (2000). Son premier
long métrage « Dans les champs de bataille » a été sélectionné à la Quinzaine des
Réalisateurs en 2004 et remporte le Bayard d’Or du meilleur scénaro au FIFF 2004. Son
film « Un homme perdu » sera lui aussi sélectionné à Cannes en 2007. Elle signe
également plusieurs documentaires (« Seule avec la guerre », « Aux frontières ») et courts
métrages (« Conversation de salon ») qui reçoivent un excellent accueil critique. «
Beyrouth Hôtel » a été présenté en première lors du dernier Festival de Locarno.
31
COMPÉTITION OFFICIELLE – LONGS MÉTRAGES
Crulic – Le chemin vers l’au-delà
(Crulic – Drumul Spre Dincolo)
(Roumanie - 2011 - 35 mm - Couleur – Documentaire animé - 73 min)
Réalisation : Anca Damian
Scénario : Anca Damian
Montage: Catalin Cristutiu
Photographie: Ilija Zogowski
Acteurs: Vlad Ivanov, Jamie Sives
Production: Aparte Films (Roumanie), Magellan Foundation (Pologne)
Ventes internationales : Wide Management Enterprise
Site : http://www.crulic.ro
Synopsis : Ce long métrage d’animation s’inspire de la vie et de la mort de Claudiu
Crulic, un Roumain de 33 ans décédé à la suite d’une grève de la faim dans une prison
polonaise, grève qu’il avait entreprise pour clamer son innocence. Le 11 juillet 2007, un
important juge polonais est victime d’un vol et quelque 500 euros sont retirés avec ses
cartes de crédit. Le 10 septembre, Crulic, accusé du crime, est conduit au centre de
détention de Cracovie où il entame immédiatement une grève de la faim. Affirmant
qu’il était en Italie au moment des faits, ses revendications sont claires: il veut rencontrer
un représentant du consulat de Roumanie et un autre avocat. Début 2008, l’état de
santé de Crulic, passablement dégradé, incite la cour à le libérer. Mais cette décision
vient trop tard: le jeune homme meurt seize heures plus tard.
Commentaires : Née en Roumanie, Anca Damian obtient son doctorat à l'Académie de
théâtre et de film de Bucarest, où elle enseignera à partir de 1993. Elle réalise, écrit et
produit des courts métrages de fiction pour enfants, ainsi que des documentaires sur l'art
dont plusieurs participeront au FIFA, unique festival spécialisé dans le domaine du film sur
l'art de tout le continent américain. On lui doit ainsi les documentaires « Eminescu, truda
întru cuvant » en 1996 et « Atâta liniste-i în jur » en 2000, coréalisés avec Laurentiu Danian,
et « Eu si cu mine » en 2006. En 2008, elle réalise son premier long métrage de fiction
« Intalniri incrucisate (Crossing Dates) », sélectionné à Pusan, Chicago et Goteborg, ainsi
qu’au Festival of East European Cinema (Cottbus), à l’India International Film Festival
(Goa) et au Festival du Film Indépendant de Rome. Anca Damian a par ailleurs travaillé
comme directrice de la photographie sur deux longs métrages : « Forgotten by God »
(1991) et « The Way of Dogs » (1992). Son nouveau film « Crulic » était présenté en
compétition cet été à Locarno.
32
COMPÉTITION OFFICIELLE – LONGS MÉTRAGES
De Bon matin
(France/Belgique - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 90 min)
Réalisation : Jean-Marc Moutout
Scénario : Jean-Marc Moutout, Olivier Gorce, Sophie Fillières
Montage : Marie Da Costa
Photographie : Pierric Gantelmi d’Ille
Acteurs : Jean-Pierre Daroussin, Xavier Beauvois, Valérie Dreville, Yannick Renier
Production : Les Films du Losange, Need Productions, France 2 Cinéma
Distribution belge : O'brother Distribution
Synopsis : Lundi matin, Paul Wertret, cinquante ans, se rend à la Banque Internationale
de Commerce et de Financement, où il est chargé d’affaires. Il arrive, comme à son
habitude, à huit heures. Il s’introduit dans une salle de réunion, sort un revolver et abat
deux de ses supérieurs. Puis il s’enferme dans son bureau. Dans l’attente des forces de
l’ordre, cet homme, jusque là sans histoire, revoit des pans de sa vie et les évènements
qui l’ont conduit à commettre son acte.
Commentaires : Jean-Marc Moutout a suivi des études scientifiques et a obtenu une
licence de mathématiques appliquées. Il se lance ensuite dans des études supérieures
de réalisation à l'I.A.D (Institut des Arts de Diffusion) à Louvain-La-Neuve. En 1996, il réalise
« Tout doit disparaître » et 2 ans après « Electrons statiques » qui fut présenté au Festival
International du Film Francophone de Namur en 1999. En 2000, il signe le documentaire
« Le dernier navire » et réalise en 2001 une fiction pour la télévision intitulée « Libre
circulation ». Mais c’est avec le film « Violence des échanges en milieu tempéré » en
2003 qu’il se fait connaître du grand public, une fiction qui projette Jérémie Renier dans
le monde impitoyable de l'audit. En 2007, il réalise « La fabrique des sentiments »,
comédie dramatique avec Elsa Zylberstein dans le rôle principal. Ce dernier fut présenté
au FIFF en 2009 dans le cadre du Coup de Cœur à la comédienne.
33
COMPÉTITION OFFICIELLE – LONGS MÉTRAGES
Décharge
(Québec - 2011 - DCP - Couleur - Fiction - 93 min)
Réalisation : Benoît Pilon
Scénario : Pierre Szalowski, Benoît Pilon
Montage : Comeau Richard, Louis-Philippe Rathé
Photographie : Michel La Veaux
Acteurs : David Boutin, Isabel Richer, Sophie Desmarais
Production : Forum Films
Synopsis : Ancien bum repenti, Pierre Dalpé est aujourd’hui un homme heureux. Il a
découvert les joies de la vie familiale grâce à l'amour. À trente-cinq ans, il vit des heures
paisibles auprès de sa femme Madeleine et de leurs trois enfants. Il est vidangeur, gère
quelques camions et les affaires vont bien. De son côté, Madeleine est intervenante
sociale auprès des jeunes. Elle a connu Pierre dans la rue presque vingt ans plus tôt et
elle s’est attachée à lui. Mais depuis peu, leur quartier est envahi par des dealers et de
jeunes prostituées. Lorsqu’un de ses enfants se pique avec une seringue souillée, Pierre
participe à une expédition punitive pour nettoyer le quartier. Au cours d’une tournée
nocturne, Pierre violente une jeune junkie, Ève, qui tombe en convulsions et perd
connaissance. Après l’avoir abandonnée à son sort, Pierre est pris de remords. Il se met à
la chercher, son souvenir l’obsède. Au moment où il la retrouve, les démons du passé
refont surface et son destin bascule.
Commentaires : Benoît Pilon a commencé à gagner des prix dès l’Université, alors qu’il
étudiait le cinéma à Concordia. Ensuite, tout en travaillant comme assistant avec les plus
grands réalisateurs québécois, il reçoit plusieurs nominations et prix pour ses propres
œuvres dont « Regards volés » (1994) et « Rosaire et la Petite-Nation » (1997). « Roger
Toupin, épicier variété » (2003) lui a valu le Jutra 2004 du Meilleur Documentaire et le
Bayard d’Or du Meilleur Documentaire au FIFF à Namur. Depuis, Benoît Pilon a
également réalisé « Nestor et les oubliés » (2006) et « Des nouvelles du Nord » (2007) ainsi
que « Ce qu’il faut pour vivre » (2008), présenté à Namur et récompensé de trois prix au
Festival des Films du Monde de Montréal.
34
COMPÉTITION OFFICIELLE – LONGS MÉTRAGES
En Terrains connus
(Québec – 2011 – 35 mm – Couleur – Fiction – 88 min)
Réalisation : Stéphane Lafleur
Scénario : Stéphane Lafleur
Montage : Sophie Leblond
Photographie : Sara Mishara
Acteurs : Francis La Haye, Fanny Malette, Michel Daigle, Denis Houle, Suzanne Lemoine,
Sylvain Marcel
Production : Micro_Scope
Ventes internationales : E1 Entertainment One - Films Séville
Site : www.enterrainsconnus.com
Synopsis : Maryse et son conjoint Alain vivent une existence sans histoire dans leur maison
de banlieue, où ils essaient de vendre leur pelle mécanique. La vie de Benoît, le frère de
Maryse, est un peu plus compliquée : il habite avec son père malade, entretient une
relation amoureuse difficile avec une mère monoparentale et vient de faire la rencontre
d'un homme qui prétend venir du futur, et qui veut le mettre en garde au sujet d'un
accident imminent. Afin d'aider sa soeur, il se rend avec elle au chalet familial où ils
doivent récupérer une remorque. Ces quelques heures passées ensemble vont leur
permettre de se rapprocher.
Commentaires : Stéphane Lafleur est le réalisateur de plus d’une trentaine de courts
métrages indépendants. « Karaoké », « Snooze » et « Claude » se sont tous trois distingués
sur le circuit des festivals, dont celui de Namur. En 2007, son premier long métrage,
« Continental, un film sans fusil », est présenté en première mondiale au prestigieux
Festival de Venise et remporte le Prix du Meilleur Premier Film Canadien au Festival
International du Film de Toronto et le Bayard d’Or du Meilleur Film au FIFF de Namur. « En
terrains connus » a été sélectionné au Festival de Berlin cette année. Stéphane Lafleur
est, par ailleurs, l’un des membres fondateurs du mouvement Kino.
35
COMPÉTITION OFFICIELLE – LONGS MÉTRAGES
Et maintenant on va où ?
(France/Liban/Egypte/Italie – 2011 – 35 mm – Couleur – Fiction – 98 min)
Réalisation: Nadine Labaki
Scénario: Nadine Labaki, Jihad Hojeily, Rodney Al Haddad
Montage : Véronique Lange
Photographie : Christophe Offenstein
Acteurs : Claude Moussawbaa, Layla Hakim, Nadine Labaki, Antoinette Noufaily, Yvonne
Maalouf
Production : Les Films des Tournelles, Les Films de Beyrouth, Pathe, United Artistic Group,
Prima TV, France2 Cinéma, Chaocorp
Distribution belge : BFD (sortie en Belgique le 5 octobre)
Ventes Internationales : Pathé
Synopsis : Sur le chemin qui mène au cimetière du village, une procession de femmes en
noir affronte la chaleur du soleil, serrant contre elles les photos de leurs époux, leurs pères
ou leurs fils. Certaines portent le voile, d’autres une croix, mais toutes partagent le même
deuil, conséquence d’une guerre funeste et inutile. Arrivé à l’entrée du cimetière, le
cortège se sépare en deux : l’un musulman, l’autre chrétien. Avec pour toile de fond un
pays déchiré par la guerre, « Et maintenant on va où ? » raconte la détermination sans
faille d’un groupe de femmes de toutes religions, à protéger leur famille et leur village
des menaces extérieures. Faisant preuve d’une grande ingéniosité, inventant de drôles
de stratagèmes, unies par une amitié indéfectible, les femmes n’auront qu’un objectif :
distraire l’attention des hommes et leur faire oublier leur colère et leur différence. Mais
quand les événements prendront un tour tragique, jusqu’où seront-elles prêtes à aller
pour éviter de perdre ceux qui restent.
Commentaires : Née au Liban, Nadine Labaki passe son baccalauréat à Beyrouth en
1993. Diplômée en études audiovisuelles à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (IESAV),
elle réalise son film d’école, « 11 rue Pasteur », en 1997, qui obtient le Prix du Meilleur
court métrage à la Biennale du Cinéma arabe de l’IMA (Paris) en 1998. Elle tourne
ensuite des publicités et de nombreux clips musicaux pour de célèbres chanteuses du
Moyen-Orient pour lesquels elle obtient des prix en 2002 et 2003. En 2004, elle participe à
la Résidence du Festival de Cannes pour l’écriture de « Caramel », son premier long
métrage, qu’elle tourne en 2006. « Caramel » a été présenté à la Quinzaine des
Réalisateurs à Cannes en 2007 avant d’entamer une carrière internationale
exceptionnelle. Son deuxième long métrage « Et maintenant on va où ? » a été présenté
à Cannes cette année.
36
COMPÉTITION OFFICIELLE – LONGS MÉTRAGES
L’Exercice de l’état
(France/Belgique - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 112 min)
Réalisation : Pierre Schöller
Scénario : Pierre Schöller
Montage : Laurence Briaud
Photographie : Julien Hirsch
Acteurs : Olivier Gourmet, Michel Blanc, Zabou Breitman, Laurent Stocker, Sylvain Deblé
Production : Archipel 35 et Les Films du Fleuve, France 3 Cinéma, RTBF, Belgacom
Distribution belge : Cinéart
Ventes internationales : Doc & Film International
Synopsis : Le ministre des transports, Bertrand Saint-Jean, est réveillé en pleine nuit par son
directeur de cabinet. Un car a basculé dans un ravin. Il y va, il n'a pas le choix. Ainsi
commence l'odyssée d'un homme d'Etat dans un monde toujours plus complexe et
hostile. Vitesse, lutte de pouvoirs, chaos, crise économique... Tout s'enchaîne et se
percute. Une urgence chasse l'autre. A quels sacrifices les hommes sont-ils prêts ?
Jusqu'où tiendront-ils, dans un Etat qui dévore ceux qui le servent ?
Commentaires : Né en 1961, Pierre Schöller étudie le cinéma à l’École Louis Lumière de
Paris avant d’opter pour l’écriture de scénario. Il collabore tant pour la télévision que
pour le cinéma. Il co-écrit les fictions de Fabrice Cazeneuve et de Merzak Allouache
mais aussi les premiers longs métrages d’Alain Gomis « L'Afrance », d’Eric Guirado
« Quand Tu Descendras Du Ciel » et de Brice Cauvin « De Particulier à Particulier ». En
2003, il réalise son premier film « Zéro Défaut ». Cinq ans plus tard, il écrit et réalise
« Versailles », film présenté en Sélection Officielle Un Certain Regard au Festival de
Cannes. En 2011, son long métrage « L'Exercice de L'Etat » est présenté lui aussi dans Un
Certain Regard lors de la 64ème édition du Festival de Cannes. A l’affiche de ce dernier
long métrage, Olivier Gourmet, notre président d’honneur depuis 4 ans.
37
COMPÉTITION OFFICIELLE – LONGS MÉTRAGES
Les Géants
(Belgique/France/Luxembourg - 2011 - 35mm/DCP - Couleur - Fiction - 84 min)
Paul Bartel – Martin Nissen – Zacharie Chasseriaud © Versus Production
Réalisation : Bouli Lanners
Scénario : Bouli Lanners et Elise Ancion
Montage : Ewin Ryckaert
Photographie : Jean-Paul De Zaeytijd
Acteurs : Zacharie Chasseriaud, Martin Nissen, Paul Bartel, Didier Toupy, Karim Leklou,
Marthe Keller, Gwen Berrou
Production : Versus production, Haut et Court, Samsa Film, Arte France Cinéma, RTBF.
Avec la participation du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle du
Grand-Duché de Luxembourg, du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la
Communauté française de Belgique et de VOO, du Centre National du Cinéma et de
l’Image Animée. Avec la participation de Orange Cinéma Séries, CANAL+, Belgacom,
Arte France et de la Région wallonne. Avec le soutien du Tax Shelter du gouvernement
fédéral belge en partenariat avec Inver Invest, Casa Kafka Pictures, Dexia. Avec l’aide
du Programme Media de la Communauté Européenne.
Distribution belge : O'brother Distribution (sortie en Belgique le 12 octobre)
Ventes internationales : Memento Films International
Synopsis : Tourné en Belgique et au Luxembourg, « Les Géants » met en scène trois
garçons en quête de liberté. C’est l’été, Zak et Seth se retrouvent seuls et sans argent
dans leur maison de campagne. Les deux frères s’attendent encore une fois à passer
des vacances de merde. Mais cette année là, ils rencontrent Danny, un autre ado du
coin. Ensemble, à un âge où tout est possible, ils vont commencer la grande et périlleuse
aventure de leur vie.
Commentaires : Entre Bouli Lanners et le FIFF, c’est une longue histoire d’amitié et de
confiance. Son court métrage « Travellinckx » reçoit une mention du Jury en 1999 tandis
que « Muno » remporte le très convoité Bayard d’Or du Meilleur court métrage, ainsi que
le Prix Sabam, en 2001. Le FIFF présentera également « Ultranova » en 2005 et
« Eldorado » en 2008 dans le cadre de son Focus du Cinéma Belge. Le FIFF a également
souligné ses talents d’acteur en présentant notamment « Les Convoyeurs attendent » de
Benoît Mariage en 1999, « Bunker Paradise » de Stefan Liberski (Bayard d’or de la
meilleure première oeuvre) en 2005, « Cow-Boy » de Benoît Mariage en ouverture du FIFF
2007, « J’ai toujours rêvé d’être un gangster » de Samuel Benchétrit en clôture du FIFF
2007, « Rien de personnel » de Mathias Gokalp en 2009 et « Sans queue ni tête » de
Jeanne Labrune en 2010. Le FIFF est d’autant plus heureux de présenter son nouveau film
« Les Géants » en ouverture cette année !
38
COMPÉTITION OFFICIELLE – LONGS MÉTRAGES
Koundi et le jeudi national
(Cameroun – 2010 – Betacam SP - Couleur – Documentaire – 86 min)
Réalisation : Ariane Astrid Atodji
Scénario : Ariane Astrid Atodji
Montage : Mathilde Rousseau, Sebastian Winkels
Photographie : Isabelle Casez
Production : Goethe-Institut Kamerun
Ventes internationales : Doc Net Films
Synopsis : C’est dimanche, jour de la réunion du village à Koundi, petite localité de 1 200
habitants située à l’Ouest du Cameroun. Au menu des débats, la création d’un futur
« champ communautaire » de cacao. Il s’agit de prévenir l’éventuelle suppression par le
gouvernement central de la licence d’exploitation forestière dont le village tire l’essentiel
de ses revenus. Face à cette menace, les habitants s’organisent et décident d’instituer
un « jeudi national » mensuel au cours duquel les hommes devront dédier leur temps de
travail à ce projet coopératif. « La forêt peut s’arrêter, pas le cacao », dit-on.
Commentaires : Ariane Astrid Atodji est née en 1980 à Nguelemendouga (Cameroun).
Après une Licence en Arts du Théatre à l'Université de Yaoundé, Ariane Astrid Atodji a
participé à des ateliers au Goethe-Institut Kamerun et a fait l'école de cinéma LN
International à Yaoundé. En décembre 2010, elle obtient le Prix Spécial du Jury au
Festival International de Dubaï pour son documentaire « Koundi et le Jeudi National
(Koundi and the National Thursday) ».
39
COMPÉTITION OFFICIELLE – LONGS MÉTRAGES
Meilleures intentions (Din Dragoste Cu Cele Mai Bune Intentii)
(Roumanie – 2011 – DCP - Couleur - Fiction - 105 min)
Réalisation : Adrian Sitaru
Scénario : Adrian Sitaru
Montage : Andrei Gorgan
Photographie : Adrian Silistreanu
Acteurs : Bogdan Sumitrache, Natasa Raad, Alina Grigore, Marian Râlea
Production : HiFilm Productions
Ventes internationales : Films Boutique
Synopsis : A environ trent-cinq ans, Alex est un personnage émotif et névrosé. Quand sa
mère est subitement hospitalisée à la suite d’un accident vasculaire cérébral, la vie du
fils attentionné déraille. A l’hôpital, Alex se retrouve dans une sorte de parodie de zoo
humain, aussi comique que dramatique, où se succèdent personnages inattendus et
événements surprenants. Tentant désespérément de se faire à sa nouvelle situation, il se
retrouve coincé entre les conseils bien intentionnés des médecins, ses parents et ses
amis. Encore davantage déséquilibré, Alex commet ses propres erreurs – avec les
meilleures intentions.
Commentaires : Adrian Sitaru est un cinéaste roumain né en 1971, auteur de courts
métrages et films télévisés, dont le plus connu, « Vagues » présenté au FIFF en 2007 dans
la Compétition court métrage, a obtenu de nombreux prix. Il a collaboré avec CostaGavras à la réalisation de « Amen » en 2002. Son premier long métrage « Picnic » a été
sélectionné dans les festivals de Toronto, Palm Springs, ainsi que dans la Compétition
Officielle du Festival Premiers Plans d'Angers en 2009. Lors de la 25ème édition du FIFF,
Adrian Sitaru présente deux courts métrages : « Lord » et « La cage ». Ce dernier court
métrage a remporté le Prix du Service Allemand des Échanges Académiques (DAAD) au
Festival International de Film de Berlin 2010.
40
COMPÉTITION OFFICIELLE – LONGS MÉTRAGES
Monsieur Lazhar
(Québec - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 90 min)
Réalisation : Philippe Falardeau
Scénario : Philippe Falardeau, Evelyne de la Chenelière
Montage : Stéphane Lafleur
Photographie : Ronald Plante
Acteurs : Mohamed Fellag, Sophie Nélisse, Émilien Néron, Brigitte Poupart, Danielle Proulx,
Jules Philip, Francine Ruel, Louis Champagne
Production : Micro_Scope
Ventes Internationales : Films Distribution
Synopsis : Bachir Lazhar, Algérien de 50 ans, va prendre en charge une classe de 6ème
année, suite au décès de leur institutrice. Celui-ci va tisser des liens avec sa nouvelle
classe. Mais Bachir cache un secret...
Commentaires : Après des études en sciences politiques et relations internationales,
Philippe Falardeau est choisi comme candidat à la « Course destination monde »,
diffusée sur Radio Canada en 1993. Ce n’est un secret pour personne : entre Namur et le
Québec, c’est une grande histoire d’amour et de fidélité! Après son inoubliable premier
long métrage « La moitié gauche du frigo » en 2000, le cinéaste a réalisé « Congorama »
dont le projet a vu le jour durant le FIFF. Réunissant Paul Ahmarani et Olivier Gourmet
(notre Président d’honneur),
cette coproduction canado-franco-belge a été
sélectionnée à Cannes et à Namur avant de récolter 5 Jutra (les Oscars québécois) en
2007. L’année suivante, il réalise « C’est pas moi, je le jure! » et nous revient aujourd’hui
avec son quatrième opus, « Monsieur Lazhar ». Inspiré de la pièce éponyme d’Evelyne
de la Chenelière, le film a déjà récolté deux prix au récent Festival de Locarno et était
présenté au récent Festival de Toronto.
41
COMPÉTITION OFFICIELLE – LONGS MÉTRAGES
Territoire perdu
(France/Belgique – 2011– Bétacam Numérique – N/B - Documentaire - 75 min)
Réalisation : Pierre-Yves Vandeweerd
Scénario : Pierre-Yves Vandeweerd
Montage : Philippe Boucq
Photographie : Pierre-Yves Vandeweerd
Production : Zeugma Films (France), Cobra Films (Belgique)
Distribution belge : CBA
Ventes internationales : CBA
Site : www.territoireperdu.com
Synopsis : En plein désert, au milieu de nulle part, un mur absurde tel une blessure vive,
une improbable frontière. Un mur de 2 400 kilomètres construit par le Maroc et qui
tranche le pays Sahraoui en deux zones de résistance. D’un côté, le territoire occupé par
les troupes marocaines et cette fragile République Arabe Sahraouie qui survit aux
contrôles incessants et à la violence d’un pouvoir militaire dont le but avoué est de la
voir disparaître. De l’autre, cette terre d’exil, reconquise par le Front de Libération du
Sahara Occidental, le Polisario, avec ses camps retranchés, ces hommes et ces femmes
en arme qui, depuis le cessez le feu de 1991, vivent une guerre d’usure en une attente
désespérante où seul le désir de retrouver leur terre ancestrale les tient toujours debout.
Commentaires : Pierre-Yves Vandeweerd est un cinéaste belge. Ses films s’inscrivent
dans le cinéma du réel et sont, pour la plupart, tournés en Afrique. En Mauritanie
« Némadis, des années sans nouvelles », « Racines lointaines », « Le Cercle des noyés », au
Sahara occidental « Les Dormants », « Territoire perdu », au Soudan « Closed district ».
Habitué du FIFF, il gagne le Prix de la CICAE pour « Sida d’ici et de là bas » en 1998.
« Territoire Perdu » a été sélectionné au Festival de Berlin et à Visions du Réel en Suisse.
42
COMPÉTITION OFFICIELLE – LONGS MÉTRAGES
Toutes nos envies
(France – 2010 – DCP – Couleur – Fiction – 120 min)
Réalisation : Philippe Lioret
Scénario : Philippe Lioret et Emmanuel Courcol
Montage : Andréa Sedlackova
Photographie : Andréa Sedlackova
Acteurs : Marie Gillain, Vincent Lindon, Amandine Dewesmes, Yannick Renier, Pascale
Arbillot, Isabelle Renauld
Production : Fin août production, France 3 Cinéma, Rhône-Alpes Cinéma, Nord-Ouest
Films et Mars films
Distribution belge : Les Films de l’Elysée (sortie en Belgique le 9 novembre)
Ventes internationales : Other Angle Pictures
Synopsis : Claire est une jeune juge au tribunal de Lyon où elle rencontre Stéphane, juge
chevronné et désenchanté, qu'elle entraîne dans son combat contre le surendettement.
Quelque chose naît entre eux, où se mêlent la révolte et les sentiments, et surtout
l'urgence de les vivre.
Commentaires : Philippe Lioret débute sa carrière dans les années 80 comme ingénieur
du son sur plus d’une vingtaine de films. En 1984, l’artiste écrit et réalise son premier court
métrage « Tout doit disparaître ». En 1993, il passe définitivement derrière la caméra,
dirige « Tombés du Ciel » et reçoit le Prix de la Mise en Scène, le Prix du Scénario au
Festival de San Sebastian et le Bayard de la Meilleure Première Oeuvre au FIFF. Le
réalisateur réalise à nouveau deux courts métrages : « La Sirène » (1994) et « 1, 2, 3
lumières ! » (1995). En 1997, Philippe Lioret renoue avec le long métrage en présentant
« Tenue correcte exigée ». Il réalise ensuite « Mademoiselle » (2001), « L’Équipier » (2004)
nominé à trois reprises aux César, « Je vais bien, ne t’en fais pas » (2006) qui remporte le
Bayard d’Or de la Meilleure comédienne au FIFF et « Welcome » (2009) qui obtient 10
nominations aux César 2010.
43
COMPETITION EMILE CANTILLON
17 filles
(France – 2011 – 35 mm – Couleur – Fiction – 87 min)
Réalisation : Delphine et Muriel Coulin
Scénario : Delphine et Muriel Coulin
Montage : Guy Lecorne
Photographie : Jean-Louis Vialard a.f.c.
Acteurs : Noémie Lvovsky, Louise Grinberg, Juliette Darche, Roxane Duran, Esther Garrel,
Yara Pilartz, Solène Rigot
Production : Archipel 35, en coproduction avec ARTE France Cinéma
Distribution belge : Lumière
Ventes Internationales : Films Distribution
Synopsis : Dans une petite ville au bord de l'océan, un groupe d'adolescentes décident
de tomber enceintes en même temps. Les adultes n'y comprennent rien, pas plus que les
garçons. Pourquoi ces filles, toutes scolarisées dans le même lycée, ont-elles décidé de
faire un enfant? Ce film est inspiré d'un fait divers survenu en 2008.
Commentaires : Delphine et Muriel Coulin ont réalisé cinq courts métrages avant leur
premier long métrage « 17 Filles ». Chacun d’entre eux ont été présentés lors de divers
festivals et notamment à Clermont-Ferrand, Londres, Séoul ou encore Madrid. « Roue
libre » a reçu une Mention Spéciale au Festival Italia 2002 ainsi que le Prix Europa.
« Souffle » fut sélectionné pour le Prix Jean Vigo et couronné, entre autres, par le Prix de
la Critique Française et le Prix Spécial du Jury au Festival de Brest. Quant à « Il faut
imaginer Sisyphe heureux », il a remporté le Best Drama Award au Festival de Los
Angeles. Par ailleurs, Delphine écrit des romans, et Muriel réalise des documentaires.
44
COMPETITION EMILE CANTILLON
Americano
(France – 2011 – DCP – Couleur – Fiction – 105 min)
Réalisation : Mathieu Demy
Scénario : Mathieu Demy
Montage : Jean-Baptiste Morin
Photographie : George Lechaptois
Acteurs : Mathieu Demy, Jean-Pierre Mocky, Chiara Mastroianni et Géraldine Chaplin
Production : Ciné Tamaris, Les Films de l'Autre
Distribution belge : Imagine Film
Ventes Internationales : Bac Films
Synopsis : Martin refuse de faire face à la mort de sa mère, restée à Los Angeles.
Désorienté par ses souvenirs d’enfance, il s’égare dans les bas-fonds de Tijuana sur les
traces de Lola, une stripteaseuse mexicaine.
Commentaires : Mathieu Demy apparaît dès son plus jeune âge dans les films de ses
parents dont « Mur, murs » en 1980, « Documenteurs » en 1981 et surtout « Kung-Fu
Master » d’Agnès Varda en 1987 dans lequel il incarne le fils passionné de jeux vidéo de
Jane Birkin. En 1990, il est à l’affiche de « Jeanne et le garçon formidable » qui fait de lui
un jeune espoir du cinéma français. En 1999, il est à l’affiche de « Mes Amis », il retrouve
ensuite Antoine Desrosières pour « Banqueroute » la même année.
En 2001, il joue dans « Dieu Est Grand, Je Suis Toute Petite » de Pascale Bailly, aux côtés
d’Audrey Tautou, Edouard Baer et Mathilde Seigner. Après avoir retrouvé Benoît Cohen
pour « Nos enfants chéris » où il joue un père de famille trentenaire qui tombe par hasard
sur un amour de jeunesse (Romane Bohringer), il affronte la vendetta muette d’un village
corse dans « Le silence ». A noter par ailleurs que Mathieu Demy a déjà réalisé deux
courts métrages : « Le plafond » et « La bourde », dont il tient les rôles principaux. Pour son
premier long métrage « Americano », on le retrouve à lafois devant et derrière la
caméra.
45
COMPETITION EMILE CANTILLON
Après le sud
(France – 2011 – DCP – Couleur – Fiction – 92 min)
Réalisation : Jean-Jacques Jauffret
Scénario : Jean-Jacques Jauffret
Montage : Lise Beaulieu
Photographie : Samuel Dravet
Acteurs : Ulysse Grosjean, Adèle Haenel, Sylvie Lachat, Yves Ruellan
Production : Explicit Films, Neon Productions
Ventes Internationales : Visit Films
Synopsis : Dans un après-midi caniculaire du sud de la France, quatre parcours se
croisent : ceux de Stéphane et Luigi, deux cousins à peine sortis de l'adolescence, de
Georges, ancien ouvrier à la retraite, d'Amélie, la petite amie de Luigi, et d'Anne, la
mère d'Amélie. Quatre vies quotidiennes semées de blessures, d'humiliations, de peurs et
de fatigue, qui convergent vers une tragédie.
Commentaires : Jean-Jacques Jauffret a travaillé en tant qu'assistant réalisateur sur de
nombreux longs métrages, dont « Les Nuits Fauves » de Cyril Collard. Il réalise deux courts
métrages et un documentaire. Depuis 2003, il enseigne à l'ESRA (école de cinéma).
« Après le Sud », présenté à la 43ème Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2011, est
son premier long métrage.
46
COMPETITION EMILE CANTILLON
Au cul du loup
(Belgique/France – 2011 – DCP – Couleur – Fiction – 90 min)
Réalisation : Pierre Duculot
Scénario : Pierre Duculot
Montage Image : Susana Rossberg et Virginie Messiaen.
Montage Son : Sarah Gouret
Photographie : Hichame Alaouié
Acteurs : Christelle Cornil, François Vincentelli, Jean-Jacques Rausin, Pierre Nisse, Roberto
D’Orazio, Marijke Pinoy, Cédric Eeckhout, William Dunker
Production : Need Productions (Belgique) et Perspective Films (France)
Distribution belge : Need Productions (sortie en Belgique le 25 janvier 2012)
Ventes Internationales : MK2
Site : www.auculduloup.be
Synopsis : Depuis des années, Christina a noué une relation privilégiée avec sa grandmère, qui vit seule dans le voisinage de la maison de ses parents. Un soir d’automne,
celle-ci décède, lui laissant en héritage une maison en Corse. Dans son entourage,
personne ne semble savoir pourquoi la vieille dame possédait cette maison.
Commentaires : Professeur et journaliste de cinéma, Pierre Duculot réalise son premier
court métrage « Dormir au chaud » en 2006. Après sa présentation au FIFF, le film a
remporté le Grand Prix de la Communauté Française, le Prix d’Interprétation Féminine
pour Christelle Cornil au festival « Le Court en Dit Long » à Paris, le Grand Prix de la
Section « Jeunes Auteurs en Europe » au 26ème Festival International d’Amiens et le Prix
de la Meilleure Première Oeuvre au Festival Media 10/10 de Namur. En 2007, Pierre
Duculot réalise son deuxième court métrage « Dernier voyage », toujours avec Christelle
Cornil dans le rôle principal. Le film est en compétition au FIFF et sera récompensé au
Festival International du Film d'Amiens par le Prix du Public, au Festival Media 10/10 de
Namur (Prix « La Deux – L’envers du court »), au Festival du Film Indépendant de Bruxelles
(Prix du Scénario), au Concours de Courts – Toulouse (3ème prix), à Bello Horizonte au
Brésil et à Sienne en Italie. Tournant dans ses deux patries, Charleroi (où il vit) et la Corse
(où il s’occupe chaque année du Festival de Lama), il réalise son premier long métrage
« Au cul du loup » avec sa muse Christelle Cornil dans le rôle principal. Pierre Duculot
vient d’être nommé secrétaire général du WIP (Wallonie Image Production).
47
COMPETITION EMILE CANTILLON
De leur vivant
(Belgique – 2011 – DCP – Couleur – Fiction – 88 min)
Réalisation : Géraldine Doignon
Scénario : Géraldine Doignon
Montage image: Stéphanie Goldschmidt
Montage son: Magali Schuermans
Image : Manu Dacosse
Acteurs : Christian Crahay, Mathylde Demarez, Yoann Blanc, Raphaële Germser, JeanFrançois Rossion, Pedro Cabanas, Anne Pascale Clairembourg
Production : Hélicotronc SPRL, avec l'aide du Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel de la
Communauté française de Belgique et des Télédistributeurs wallons
Site : www.helicotronc.com
Synopsis : Henri vient de perdre sa femme, après 40 ans de vie commune. Ils tenaient un
hôtel dans la campagne belge. Pour Dominique, Ludovic et Louis, ses 3 enfants, il faut
vendre l’hôtel et recommencer une nouvelle vie, loin du souvenir de leur mère. Sans
affronter ni partager la douleur de leur père, ils prennent les choses en main. Mais
l’arrivée d’Alice, une jeune femme enceinte de 8 mois, va chambouler leurs plans. Henri
rouvre l’hôtel pour elle et, puisqu’il n’arrive pas a parler a ses enfants, en fait sa
confidente.
Commentaires : Diplômée de l’IAD, Géraldine Doignon y réalise « Pas fini», son film de fin
d’études en 2000. En 2003, « Trop Jeune » obtient le Grand Prix au Festival de Bruxelles,
avant d’être sélectionné dans de nombreux festivals internationaux, notamment à
Clermont-Ferrand et au Fipa de Biarritz. « Comme personne », réalisé en 2006, est
sélectionné au Festival de Brest. « De leur vivant » est son premier long métrage. Elle
prépare actuellement son deuxième long métrage, « Un homme à la mer », en
coproduction avec la France et le Québec, avec Charlotte Rampling et Riccardo
Scamarcio dans les rôles principaux.
48
COMPETITION EMILE CANTILLON
Le Grand’tour
(Belgique – 2011 – Betacam Numérique – Couleur – Fiction – 98 min)
Réalisation : Jérôme Le Maire
Scénario : Jérôme Le Maire, Vincent Solheid, Benjamine de Cloedt
Montage : Matyas Veress
Photographie : Jérôme Le Maire
Acteurs : Vincent Solheid, Christian Henrard, Denis Burton, Emmanuel Lawa
Production : La Parti Production
Distribution belge : La Parti Production
Synopsis : Un week-end du mois d’août, une fanfare amateur emmenée par son
président s'est donné rendez-vous sur la place d’un petit village ardennais. Ils sont 10
hommes, dans la quarantaine, 10 amis. Ils ont décidé de se rendre au « carnaval du
monde » de Stavelot qui n’a lieu qu’une fois tous les dix ans. Une belle occasion de sortir
le drapeau en somme. Initialement, le projet de randonnée ne comportait qu'une seule
étape, mais l’ivresse est trop forte et trop belle et les 10 camarades décident de la
prolonger, parcourant des centaines de kilomètres et traversant toutes les fêtes, des
joyeuses et des plus glauques. Au début du printemps, ils ne sont plus que trois sur les
routes et le président, qui semble ailleurs, n’a visiblement pas l’intention de s’arrêter…
Commentaires : Jérôme Le Maire est né à Liège en 1969. Sorti candidat en journalisme et
communication à l'Université Libre de Bruxelles, il termine ses études à l'Institut des arts de
diffusion de Louvain-la-Neuve en 1995. Il réalise deux courts métrages : « Meilleurs Vœux »
et « Salutations distinguées », qui sera sélectionné dans différents festivals européens dont
celui d’Angers. En 1999, il réalise 8 épisodes du docu-soap « Le Belge Été ». À partir de
l’année 2000, il écrit et réalise plusieurs documentaires : « Volter ne m'intéresse pas »
(2000), « Un jour, une vie » (2001) et « Où est l'amour dans la palmeraie ? » (2002) qui sera
présenté dans plus d'une trentaine de festivals internationaux. En 2011, il sort coup sur
coup deux longs métrages : « Le Grand'tour » (fiction) et « le thé ou l'électricité »
(documentaire).
49
COMPETITION EMILE CANTILLON
JC comme Jésus Christ
(France/Belgique – 2011 – 35 mm – Couleur – Fiction – 75 min)
Réalisation : Jonathan Zaccaï
Scénario : Jonathan Zaccaï
Montage : Vanessa Zambernardi
Photographie : Bruno Degrave
Acteurs : Vincent Lacoste, Elsa Zylberstein, Aure Atika, Jonathan Zaccaï, Gilles Lellouche,
Kad Merad, Elodie Hesme, Eric de Montalier, Nathanaël Karmitz, Tania Garbarski
Production : Nexus Factory, Vicious
Ventes internationales : MK2
Synopsis : Une Palme d'Or à 15 ans, un César à 16, Jean Christophe Kern, plus connu sous
le pseudonyme de J.C, règne en maître sur la jeune génération du cinéma. Mélange de
Peters Sellers, de Jean-Luc Godard et d’un ado lambda, J.C jongle entre ses projets
toujours plus ambitieux, ses conquêtes féminines, ses parents, ses producteurs... et ses
heures de colle. Car à 17 ans, le vrai problème de J.C, c’est le bac à la fin de l’année...
Commentaires : D’origine belge, Jonathan Zaccaï envisage d'abord une carrière de
réalisateur avant de se tourner vers le métier d'acteur. Après un passage par la publicité,
il figure dans de nombreux spots diffusés notamment en Grande-Bretagne et quelques
apparitions au cinéma « La révolte des enfants » en 1991 et à la télévision « Lifeline » en
1996. Il incarnera le compagnon maladroit d'Hélène Fillières dans « Bord de mer » en 2002
de Julie Lopes-Curval, et dansera « Le Tango des Rashevski » en 2003 pour Sam
Garbarski. On le retrouve ensuite aux côtés d'Agnès Jaoui et Karin Viard dans « Le rôle de
sa vie » en 2004, puis dans un rôle de mort-vivant dans « Les revenants » en 2004 de Robin
Campillo. En 2005, il partage avec Hélène de Fougerolles la tête d'affiche du film « Le
plus beau jour de ma vie », une comédie populaire sur le mariage. Dans un registre plus
noir, il incarne un agent immobilier escroc aux côtés de Romain Duris dans « De battre
mon cœur s’est arrêté » de Jacques Audiard. Il réalise son premier court métrage
« Sketches chez les Weiz » en 2004 et son deuxième court « Comme James Dean » en
2005 avant de passer à son premier long métrage « JC comme Jésus Christ ».
50
COMPETITION EMILE CANTILLON
Louise Wimmer
(France – 2011 – 35 mm – Couleur – Fiction – 80 min)
Réalisation : Cyril Mennegun
Scénario : Cyril Mennegun
Montage : Valérie Brégaint
Photographie : Thomas Letellier
Acteurs : Corinne Masiero, Jérôme Kircher, Jean-Marc Roulot
Production : Zadig Films
Ventes internationales : Films Distribution
Synopsis : Insoumise et révoltée, Louise Wimmer a tout perdu. Armée de sa voiture et de
la voix de Nina Simone, elle va tout faire pour reconquérir sa vie.
Commentaires : Documentariste et cinéaste français né en 1975, Cyril Mennegun est
l’auteur de films comme « Tahar l'étudiant » et « Le journal de Dominique ». Dès son plus
jeune âge, il choisit de s'exprimer par la peinture et par le cinéma en réalisant son
premier court métrage en 1997. Le hasard le conduit à réaliser en 2002 un premier
documentaire très remarqué où il se rapproche de son passé scolaire houleux « Quel
travail ». Suivent: « Les apprentis » en 2003, « Jours précaires » en 2004, « Le magnifique »
ainsi que « Tahar l'étudiant » en 2005, et dernièrement « Le journal de Dominique ». En
compétition au FIFF cette année, « Louise Wimmer », est son premier long métrage de
fiction.
51
COMPETITION EMILE CANTILLON
Marécages
(Québec – 2011 – 35 mm – Couleur – Fiction – 111 min)
Réalisation : Guy Edoin
Scénario : Guy Edoin
Montage : Sophie Leblond
Photographie : Sara Mishara
Acteurs : Pascale Bussières, Gabriel Maillé, Luc Picard, François Papineau, Angèle Coutu,
Denise Dubois
Production : Max Films Inc.
Ventes internationales : Fortissimo
Synopsis : Un frère et une soeur. Benoit et Maryse. Employée d’usine, Maryse vit un
quotidien de banlieue banal auprès de son conjoint Alain. Leur principale
préoccupation du moment : vendre la pelle mécanique qui traîne sur leur terrain et dont
personne ne semble vouloir. Benoit habite quant à lui avec leur père convalescent,
prisonnier d’une existence d’adolescent attardé. Amouraché de Nathalie, une mère
monoparentale, Benoit espère se réinventer une vie d’adulte à ses côtés… mais le fils de
cette dernière n’envisage pas les choses de la même façon. Lorsqu’un grave accident
survient à l’usine où travaille Maryse, une série d’incidents fortuits et l’énigmatique visite
d’un homme prétendant venir du futur plongeront frère et sœur au cœur d’une sorte de
road-movie fraternel qui changera leur destinée.
Commentaires : En 2000, Guy Edoin obtient un certificat en scénarisation de l’Université
du Québec à Montréal. Il réalise ses premiers courts métrages « Comme une image » et
« Placebo » en 2002. En 2004, il entame « Le Pont », premier volet d’une trilogie intitulée
« Les Affluents ». En 2005, « Le Pont » est présenté au FIFF dans les courts métrages
Regards du Présent. Suivra en 2006 « Les Eaux mortes », sélectionné dans de nombreux
festivals. En 2008, « La battue », court métrage qui retrace l’histoire d’une jeune fille
annonçant à sa mère qu’elle quitte la ferme familiale, est sélectionné en Compétition
Internationale Courts Métrages au FIFF. « Marécage » est son premier long métrage.
52
COMPETITION EMILE CANTILLON
My Little Princess
(France – 2011 – 35 mm – Couleur – Drame – 105 min)
Réalisation : Eva Ionesco
Scénario : Eva Ionesco, Marc Cholodencko, Philippe Leguay
Montage : Laurence Briaud
Photographie : Jeanne LaPoirie
Acteurs : Isabelle Huppert, Anamaria Vartolomei, Georgetta Leahu
Production : Les productions Bagheera et France 2 Cinéma
Distribution belge : ABC Distribution
Ventes internationales : Urban Distribution International
Synopsis : Hannah et Violetta forment un couple hors du commun : mère insaisissable et
fillette en quête d'amour maternel, artiste fantasque et modèle malgré elle.
Lorsqu’Hannah demande à sa fille si elle veut être son modèle, tout bascule dans la vie
de Violetta qui vivait jusque là avec sa tendre grand mère. D’une enfance banale elle
devient égérie du milieu branché parisien ...
Commentaires : A 5 ans, Eva est le modèle favori de sa mère, Irina Ionesco,
photographe à la réputation sulfureuse. Elle fait sa première apparition à l'écran en 1976
dans « Le Locataire » de Roman Polanski, puis joue les lolitas dans des films marginaux de
la fin des années 70. Elève de la prestigieuse école des Amandiers, dirigée par Patrice
Chéreau et Pierre Romans dans les années 80, Eva Ionesco est l'une des héroïnes de « L'
Amoureuse », que Jacques Doillon réalise en 1987 avec les apprentis comédiens de
Nanterre. Cette blonde fantasque à la voix haut perchée devient bientôt une silhouette
familière du jeune cinéma français : multipliant les seconds rôles (« Vive la Republique! »,
« La Patinoire ») et les participations à des courts métrages, elle tourne avec des
réalisateurs débutants nommés Herve Le Roux (« Grand Bonheur », 1993) ou Pascal
Bonitzer (« Encore », 1996). Son talent comique fait merveille dans les oeuvres loufoques
d'Agnes Obadia (« Romaine », 1997) et Danièle Dubroux (« Eros thérapie », 2004). La
même année, la comédienne participe au film « Quand je serai star » aux côtés d'Arielle
Dombasle et enchaîne avec « Les Invisibles ». On la retrouve en 2006 dans « Ecoute le
temps ». Habituée d'un certain cinéma d'auteurs, c'est dans « J'ai rêvé sous l'eau » qu'Eva
Ionesco poursuit son parcours, avant de rejoindre le cinéma d'Axelle Ropert pour « La
Famille Wolberg », en 2009. Changeant radicalement de registre, elle aborde un autre
pan cinématographique résolument noir avec « Crime », premier film d'un autre
journaliste des « Inrockuptibles », Vincent Ostria.
53
COMPETITION EMILE CANTILLON
Nana
(France – 2011 – DCP– Couleur – Fiction – 68 min)
Réalisation : Valérie Massadian
Scénario : Valérie Massadian
Montage : Dominique Auvray, Bruno Ehlinger, Valerie Massadian
Photographie : Léo Hinstin, Valérie Massadian
Acteurs : Kelyna Lecomte, Alain Sabras, Marie Delmas, Yves Monguillon, Leo et Max
Penot
Production : Gaijin
Synopsis : Nana a 4 ans et vit dans une maison de pierres par-delà la forêt. De retour de
l’école, une fin d’après-midi, elle ne trouve plus dans la maison que le silence. Un
voyage dans la nuit de son enfance. Le monde à sa hauteur.
Commentaires : « Ce que tu fais, une fois terminé, ne t'appartient plus, il faut le
montrer » : c'est cette phrase de Nan Goldin, avec qui Valerie Massadian a longuement
travaillé, qui a ouvert la voie à cette réalisatrice. C'est au travers de la photographie
qu'elle a d'abord abordé l'image, et notamment sous forme de projections-diaporamas
(« The Link », « Mary Go Round », « Journal de Bord »), exposés à Tokyo, à Londres, ou à
Porto. De là s’est imposé le désir de réaliser son propre film, de cette nécessité est né
« Nana », son premier long métrage, qui a reçu le Prix du Meilleur Premier Film au Festival
du Film Locarno 2011.
54
COMPETITION EMILE CANTILLON
Noces Ephémères
(France/Iran – 2011 – DCP – Couleur – Fiction – 78 min)
Réalisation : Reza Serkanian
Scénario : Reza Serkanian
Montage : Caroline Emery
Photographie : Medhi Jafari
Acteurs : Mahnaz Mohammadi, Hussein Farzi Zade, Javade Taheri, Dariush Asad Zade,
Clothilde Joulin, Fabrice Desplechin
Production : Overlap Films
Ventes Internationales : Jupiter Communications SA
Synopsis : Une société qui étouffe les désirs et les aspirations individuelles. Une relation
entre le jeune et fougueux Kazem et sa belle-soeur Maryam. Une ville iranienne où se
pratique une coutume étrange : le mariage à durée déterminée. Après la mort d'un
vieux mollah, un voyage commence, vers une ville où l'on peut espérer se marier pour
une durée déterminée. Dans une société qui pèse de toutes ses contraintes sur les
aspirations individuelles, Kazem et Mariam partent à l'aventure de leurs désirs.
Commentaires : Reza Serkanian est né en 1966 à Hamedan, en Iran. A l'âge de 17 ans, il
réalise ses premiers courts métrages, et obtient de nombreux prix dans son pays. Il
effectue des études de cinéma à Téhéran. A partir de 1989, ses films obtiennent une
reconnaissance au-delà des frontières de l'Iran (Festivals de Clermont-Ferrand, Vila do
Conde, Bilbao, Copenhague, Sarrebruck, Amiens,...). C'est en 1997 qu'il décide de
quitter son pays où la voix d'un cinéma traditionnel semble pourtant tracée pour lui.
Après deux années aux Pays-Bas, il s'installe en France où il réalise plusieurs courts
métrages et documentaires (entre autres, « Retrouvailles », une fiction en co-production
avec l'Iran). En 2006, il revient à ses origines avec l'écriture de « Noces éphémères ». Il
s'associe bientôt à la création d'Overlap-Films, société de production déléguée du film.
55
COMPETITION EMILE CANTILLON
Roméo onze
(Québec – 2011 – 35 mm – Couleur – Fiction – 91 min)
Réalisation : Ivan Grbovic
Scénario : Ivan Grbovic, Sara Mishara
Montage : Hubert Hayaud
Photographie : Sara Mishara
Acteurs : Ali Ammar, Joseph Bou Nassar, Sanda Bourenane, Éléonore Millier, May Hilal,
Caline Habib, Ziad Ghanem
Production : Reprise Films
Site : www.romeoonze.com
Synopsis : Roméo Onze est le portrait intime d’un jeune homme timide cherchant l’amour
aux mauvais endroits. Une traînée de mensonges le rattrape avant de nous amener à
une conclusion surprenante et touchante.
Commentaires : Ivan Grbovic est né en 1979. Il a étudié le cinéma à l’Université
Concordia et a obtenu une maîtrise en direction photo à l’American Film Institute de Los
Angeles. Il signe la direction photo de plusieurs courts métrages dont « Zachary Samuels »
(2007), « Web Dream »s (2005) et « Fine » (2001). En 2006, il réalise son premier court
métrage « La Tête Haute » qu’il a écrit et scénarisé. S’ensuivent « Les Mots et La Chute »
en 2008. Il vient de terminer la production de son premier long métrage, « Roméo Onze »,
qui a été présenté en première mondiale à Karlovy Vary en juillet 2011 où il a remporté la
mention Spéciale du Jury Oecuménique.
56
COMPETITION EMILE CANTILLON
Tayeb, Khalas, Yalla
(Liban – 2011 – DCP – Couleur – Fiction – 93 min)
Réalisation : Rania Attieh et Daniel Garcia
Scénario : Rania Attieh, Daniel Garcia
Montage : Garcia Daniel, Attieh Rania
Photographie : Daniel Garcia
Acteurs : Daniel Arzrouni, Nadime Attieh, Sablawork Tesfay, Nawal Mekdad et Walid
Ayoubi
Production : En passant
Site : http://www.okenoughgoodbye.com
Synopsis : À Tripoli, au Liban, où les liens familiaux sont encore précieux, un homme de
quarante ans vit toujours avec sa mère âgée. Il a d’ailleurs renoncé à l'idée de devenir
indépendant. Mais lorsqu’elle le quitte brutalement, il ne reste rien. Sauf la compagnie
d'une ville. Et ce qu'elle a à offrir.
Commentaires : Rania Attieh est née à Tripoli au Liban et Daniel Garcia au Texas. C’est
dans le pays des cow-boys qu’ils se rencontrent lors de leurs études. Ensemble, ils ont
écrit et réalisé plusieurs courts métrages projetés à travers le monde, et, notamment, à
Abou Dhabi, Fribourg, Munich et Avignon ainsi qu’à l'Anthology Film Archives et au
Metropolitan Museum of Art de New York. Leur film « From the Parapet » (2005) remporta
le Student Academy Awards. « Almost Brooklyn (2007) fut réalisé sous la supervision du
cinéaste iranien Abbas Kiarostami. Quant à « Tripoli, Quiet » (2009), il fut récompensé par
le prix du Meilleur court métrage au Festival du film d'Abou Dhabi. « Tayeb, Khalas, Yalla »
est leur premier long métrage.
57
COMPETITION EMILE CANTILLON
Voie rapide
(France – 2011 – DCP – Couleur – Fiction – 90 min)
Réalisation : Christophe Sahr
Scénario : Christophe Sahr, Olivier Gorce, Elodie Monlibert
Montage : Isabelle Poudevigne
Photographie : Julien Poulard
Acteurs : Christa Theret, Isabelle Candelier et Guillaume Saurrel
Production : Sésame Films
Ventes internationales : Sophie Dulac Distribution
Synopsis : Les voitures customisées, le tuning, les rassemblements, les courses, la vitesse, la
route : c’est toute la vie d’Alex, 20 ans, rivé au volant de sa Honda Civic jaune et noire.
Une passion exclusive, avec ses rites et ses codes, sans vraie place pour sa copine
Rachel et leur enfant. Et une nuit, au détour de la route, la mort d’un autre. Le premier
virage, la sortie de route dans la vie en ligne droite et à toute allure d’Alex. La fuite, la
culpabilité, et puis, face à Marthe, la mère du garçon tué, une lente prise de
conscience…
Commentaires : Après des études de cinéma et d’anglais à l’Université de Paris 7,
Christophe Sahr a travaillé pendant quelques années dans une société de production. Il
réalise son premier court métrage, « House hunting », pour Canal +, dans la Collection
"Une certaine idée du bonheur". C’est à l'Atelier scénario de La Fémis qu’il entame
l’écriture de ce qui sera son premier long métrage, « Voie rapide », dont l’action se
déroule dans l’univers du tuning. Le scénario a ensuite participé à l'Atelier Grand Nord
au Québec, mis en place par la SODEC et le C.N.C. Pendant l’écriture de ce film,
Christophe Sahr a également réalisé un court métrage de fiction (Contact), un court
documentaire (« Custom ») et un clip vidéo (« Bot’Ox – Overdrive »), tous liés au monde
des voitures customisées. Il travaille actuellement à l’écriture de son prochain long
métrage, un film d’horreur.
58
REGARDS DU PRÉSENT
A Pas de Loup
(Belgique/France – 2011 – DCP – Couleur – Fiction – 77 min)
Réalisation : Olivier Ringer
Scénario: Olivier Ringer, Yves Ringer
Montage: Olivier Ringer
Photographie : Olivier Ringer
Acteurs : Wynona Ringer
Production : Ring Prod, les Films d’Antoine
Distribution belge : Jekino
Ventes internationales : Delphis Films
Site : www.apasdeloup-lefilm.com
Synopsis : Dans un monde pas si lointain, à une époque pas si éloignée, vivait une petite
fille comme les autres. Pourtant, elle était pratiquement certaine d’être invisible aux yeux
de ses parents. Pour en être sûre, elle décida de disparaître. Et ce qui aurait pu mal se
terminer se transforma en une aventure extraordinaire.
Commentaires : Olivier Ringer est né à Bruxelles. Il commence sa carrière comme
assistant de chefs opérateurs comme Jean Badal et Henri Alekan. En 1987 il tourne son
premier court métrage, « Haute pression ». Il travaille ensuite beaucoup pour la télévision.
En 2006, il réalise son premier long métrage, « Pom Le Poulain » où il dirige Richard
Bohringer et présenté au FIFF la même année. « A pas de Loup » est le second long
métrage qu’il réalise pour le grand écran.
59
REGARDS DU PRÉSENT
L’Art d’aimer
(France – 2011– 35 mm – Couleur – Fiction – 85 min)
Réalisation : Emmanuel Mouret
Scénario : Emmanuel Mouret
Montage : Martial Salomon
Photographie : Laurent Desmet
Acteurs : François Cluzet, Frédérique Bel, Julie Depardieu, Judith Godrèche, Laurent
Stocker, Elodie Navarre, Gaspard Ulliel
Production : Moby Dick Films et Partizan Films
Distributeur : Victory Productions
Ventes internationales : Kinology
Synopsis : Au moment où l’on devient amoureux, à cet instant précis, il se produit en nous
une musique particulière. Elle est pour chacun différente et peut survenir à des moments
inattendus...
Commentaires : Emmanuel Mouret est né en 1970 à Brioude, en Auvergne. Après des
études d'art dramatique et de cinéma à la FEMIS, il réalise son premier film « Promène toi
donc tout nu ! », suivi de « Laissons Lucie faire », deux films dans lesquels il interprète le
personnage principal. En 2004, il présente « Venus et fleur », un conte sentimental
interprété par deux jeunes comédiennes, à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes. En
2006, il est à nouveau sélectionné à la Quinzaine avec « Changement d'adresse » où il
tient le rôle principal d’un homme toujours maladroit et amoureux... En 2008, on le
retrouve à l'affiche du film « Les Bureaux de Dieu », de Claire Simon. Devenu une
référence du cinéma burlesque français, très ancré dans un esprit "à l'ancienne" type
Buster Keaton ou Harold Lloyd, Emmanuel Mouret revient devant et derrière la caméra
pour le film « Fais-moi plaisir » où il incarne un homme qui est, contre son gré, poussé par
sa femme à avoir des aventures en dehors du couple.
60
REGARDS DU PRÉSENT
Au fil de l'eau (Canh Dong Bat Tan)
(Vietnam – 2010 – DCP – Couleur - Fiction - 113min)
Réalisation : Nguyen Phan Quang Binh
Scénario : Nguy Ngu
Montage : Folmer Wiesinger
Photographie : Nguyen Tranh
Acteurs : Dustin Nguyen, Do Hai Yen, Tang Thanh ha, Lan Ngoc
Production: BHD Media, Media Development Authority of Singapore
Ventes internationales : Vietnam Media Corporation
Synopsis : Trahi par sa femme, Ut Vo élève leurs deux enfants dans la colère des femmes.
Il les aime mais il ne relève jamais son amour. Deux enfants - deux cœurs immatures ont
grandi dans l’indifférence et la colère de leur père. Dans ce cercle vicieux, ils n’osent
pas à se souvenir de leur mère ou penser à l’amour...
Commentaires : Nguyen Phan Quang Binh a été diplômé à l’Université des Beaux-Arts de
Hanoi. Il commence sa carrière de réalisateur en 1996. Son premier film de fiction « Vu
khuc con co (Song of the Stork) » (co-réalisateur avec Jonathan Foo) a obtenu le Prix du
Meilleur Film de Fiction au Festival du Film de Milano – Italie en 2002. Nguyen Phan
Quang Binh est également Directeur de production pour d’autres films de fictions
comme : « Ao lua Ha dong (The White Silk Dress) », « Nhung nu hon ruc ro (The Brilliant
Kisses) », « Dep tung centimet (Every Inch of Beauty) ». Nguyen Phan Quang Binh est un
des 10 réalisateurs qui ont été choisis parmi 500 participants de toute l’Asie pour obtenir
le fonds de “National Geographic US” afin de faire un film documentaire de 30 minutes
« Chuyen tinh Khau Vai (Love Market in the Clowns) » (2002). Nguyen Phan Quang Binh
est un producteur bien connu pour ses téléfilms et séries au Vietnam.
61
REGARDS DU PRÉSENT
Bons Baisers de la Colonie
(Belgique/France – 2011 – Betacam SP – Couleur – Documentaire – 74 min)
Réalisation : Nathalie Borgers
Scénario : Nathalie Borgers
Montage : Catherine Gouze
Photographie : Nicolas Rincon-Gille
Production : Centre Vidéo de Bruxelles (CVB), Cargo Films, Limited Adventures
Synopsis : 1926, Suzanne nait de l’union entre un administrateur territorial belge et une
femme rwandaise, en pleine époque coloniale. A 4 ans, son père l'embarque vers la
Belgique pour qu'elle y reçoive une éducation européenne. Elle est ce que les milieux
bien pensants appellent « une enfant métisse sauvée d’un destin nègre ». Le père de
Suzanne est aussi le grand-père de la réalisatrice qui découvre, à l'âge de 27 ans,
l'existence de sa tante Suzanne. Le film croise l'histoire familiale et l'histoire coloniale.
Suzanne est une enfant, entre quelques milliers, à être arrachés, dans un silence total, à
ses racines. D'autres, bien plus nombreux, furent tout simplement abandonnés sur place,
conséquence dans les deux cas d'une politique basée sur la ségrégation raciale.
L'histoire unique de Suzanne est aussi celle des autres enfants et fait partie d'une page
de notre histoire sur laquelle un tabou pèse encore aujourd'hui.
Commentaires : Née à Bruxelles, Nathalie Borgers commence à travailler à la RTBF après
des études de journalisme à l’Université Libre de Bruxelles (ULB). Elle s'installe à San
Francisco en 1987 pour y continuer des études de réalisation. En 1989, elle gagne le prix
de "Documentary Writing" décerné par la National Academy of Television Arts and
Sciences. Elle devient productrice exécutive et réalisatrice pour ATRIOM Productions, une
société de production basée à San Francisco et spécialisée dans les documentaires à
caractère social et socio-politique. De retour en Europe, elle continue à réaliser des
documentaires.
Son film « Vents de sable, femmes de roc » était présenté à Namur l’an dernier.
62
REGARDS DU PRÉSENT
Le Cœur d’Auschwitz
(Québec – 2010 – Bétacam Numérique – Couleur – Documentaire – 85 min)
Réalisation : Carl Leblanc
Scénario : Carl Leblanc, Luc Cyr
Montage : Stanley Brown
Photographie : Alex Margineanu
Acteurs : Fania Feiner, Carl Leblanc
Production : Ad Hoc Films
Ventes internationales : Filmoption International
Synopsis : Le jour de ses vingt ans, Fania Feiner reçoit une carte de souhaits en forme de
coeur dans laquelle lui sont adressés toutes sortes de voeux. En d'autres temps et en
d'autres lieux, la chose aurait été banale. Mais Fania Feiner est alors, comme celles qui
ont contribué à la réalisation de la carte, emprisonnée à Auschwitz, le tristement célèbre
camp de concentration nazi. Une fois en possession du cadeau, Fania le conserve, au
péril même de sa vie. Aujourd'hui, ce petit morceau d'humanité est exposé au Centre
commémoratif de l'Holocauste de Montréal. Fasciné par l'objet, le documentariste
Carl Leblanc tente de retrouver et réunir les signataires de la carte.
Commentaires : Fondateur d’Ad Hoc Films, Carl Leblanc est journaliste pour la radio et la
télévision avant de se lancer dans la réalisation de documentaires. Avec Luc Cyr, il
coréalise les séries « 24 heures pour l’Histoire » et « La boîte noire ». En 2004, il signe
« L’otage », son premier long métrage documentaire.
63
REGARDS DU PRÉSENT
L’été de Giacomo (L’estate di Giacomo)
(Belgique/France/Italie – 2011 – Betacam Numérique – Couleur – Documentaire – 78 min)
Réalisation : Alessandro Comodin
Scénario : Alessandro Comodin
Montage : Joao Nicolau, Alessandro Comodin
Photographie : Tristan Bordmann
Acteurs : Giacomo Zulian, Stefania Comodin, Barbara Colombo
Production : Les Films d'Ici, Les Films Nus, Faber Film
Synopsis : C’est l’été dans la campagne du nord-est de l’Italie. Giacomo, dix-neuf ans,
devenu sourd au plus jeune âge, et Stefania, son amie d’enfance de seize ans, font une
ballade au fleuve pour un pique-nique. Comme dans une fable, les deux adolescents se
perdent dans le bois pour se retrouver dans un endroit paradisiaque, où ils seront seuls et
libres pour une après-midi qui semble durer le temps d’un été entier. C’est un
apprentissage des sens : on ne se touche pas et pourtant il n’y a que de peaux et
souffles. La sensualité accompagne les jeux d’enfant, jusqu’à ce que Stefania et
Giacomo ne réalisent que l’aventure qu’ils viennent de vivre ensemble, n’est qu’un
souvenir doux-amer d’un temps perdu.
Commentaires : Né le 5 Juin 1982 en Italie, Alessandro Comodin est diplomé en section
réalisation à l’INSAS de Bruxelles en 2008. Son documentaire de fin d’études,
« Jagdfieber », est un film sur la chasse, ses traques, ses rituels, ses gestes, et ses silences.
« Jagdfieber » est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2009 et gagne le
Prix du CBA au Festival de Courts Métrages « Het Grote Ongeduld » à Bruxelles.
64
REGARDS DU PRÉSENT
Fils unique
(Belgique – 2011 – DCP – Couleur – Fiction – 99 min)
Réalisation: Miel Van Hoogenbemt
Scénario: Miel Van Hoogenbemt, Dominique Sampiero
Montage : Veress Matyas
Photographie : Virginie Saint-Martin
Acteurs : Patrick Chesnais, Laurent Capelluto, Sophie Quinton
Production : Entre Chien et Loup
Distribution belge : Dream Touch
Ventes internationales : Films Distribution
Synopsis : Vincent a bientôt 40 ans. Il vit seul avec sa fille Lucie et gagne sa vie en faisant
le taximan à défaut d’être photographe. Aujourd’hui, sa mère jubile, on vient enfin de lui
trouver « son » cancer. Elle veut que Vincent promette d’héberger son père, juste
quelques semaines, le temps de se remettre. Mais Vincent n’a plus parlé à son père
depuis 10 ans. Se retrouver face à « l’ogre » comme il l’appelle, chez lui en plus, c’est un
retour dans la nuit de son enfance. Mais qu’est-ce que Vincent, « le gentil », peut refuser
à sa mère ?
Commentaires : Né à Uccle (Belgique), Miel van Hoogenbemt est réalisateur,
producteur, directeur de production, ainsi que professeur à l’Hogeschool Sint Lukas à
Bruxelles depuis 1996. Véritable autodidacte, Miel van Hoogenbemt apprend la
réalisation sur le tas auprès de Frans Buyens et Lydia Chagoll, deux réalisateurs belges qui
ont étroitement travaillé ensemble. Il se lance quelque temps dans la production de
courts métrages (" Donut Productions ") avant de se spécialiser dans la réalisation de
documentaires. Tandis que « Les Gens de Migdal » présente des familles allemandes
parties vivre en Israël pour s’occuper de personnes handicapées, « Demain est un autre
jour », présenté en 2000 au FIFF, analyse les causes et conséquences d’une crise
économique dans une région défavorisée. C’est dans un de ses documentaires que Miel
van Hoogenbemt trouve le sujet de son premier long métrage de fiction. « Miss
Montigny » (2004) met en scène une jeune femme (Sophie Quinton), obnubilée par
l’idée de gagner un concours de beauté. Avec « Pas sérieux, s'abstenir (Man zkt vrouw) »
(2007) interprété par Jan Decleir, le réalisateur signe son second long métrage. Ces deux
derniers furent présentés respectivement en 2005 et 2007 au FIFF. Miel Van Hoogenbemt
a également fait partie du Jury CFB pour la 20ème édition du FIFF.
65
REGARDS DU PRÉSENT
La Folie Almayer
(France/Belgique – 2011 – 35 mm – Couleur – Fiction – 130 min)
Réalisation : Chantal Akerman
Scénario : Chantal Akerman
Montage : Claire Atherton
Photographie : Rémon Fromont, SBC
Acteurs : Stanislas Merhar, Marc Barbé et Aurora Marion
Production : Artémis productions, Liaison Cinématographique et Paradise Film
Distribution belge : Cinéart
Synopsis : Quelque part en Asie du Sud-Est, loin de tout, sur la rive d'un grand fleuve
tumultueux. Un fleuve qui aura un rôle déterminant dans l'histoire. Une simple histoire qui
réunit passion et rêves, racisme et argent, désir d'indépendance et lâcheté, mais par
dessus tout l'amour d'un père pour sa fille. Un amour qui l'entraînera vers sa perte.
Commentaires : Née à Bruxelles, Chantal Akerman réalise son premier court métrage en
1968, film dont elle est l’unique interprète et où s’annonce déjà le regard singulier de la
cinéaste sur l’environnement quotidien, entre humour noir, fantastique et rebelle. Elle
réalise son premier long métrage à New York en 1972, mais c’est avec Jeanne Dielman
que la critique et le public découvrent son oeuvre. Ses dernières oeuvres alternent
documentaires et fictions autobiographiques : « Sud » (1999), un documentaire, « La
Captive » (1999), une fiction, « De l'autre côté » (2001), un documentaire, « Demain on
déménage » (2003), une fiction et « Là-bas » (2006), un documentaire. Chantal Akerman
est une habituée du FiFF où plusieurs de ses films ont été présenté comme « Golden
Eighties » (1986), « Les rendez-vous d’Anna » (1987), « Nuit et jour » (1991), « Le
déménagement » (1994), « Un divan à New York » (1996) et « La captive » en 2000.
66
REGARDS DU PRÉSENT
Indochine sous les traces d’une mère
(Bénin/France – 2010 – Bétacam SP – Couleur – Documentaire – 71 min)
Réalisation : Idrissou Mora Kpai
Scénario : Idrissou Mora Kpai
Montage : Rodolphe Molla, Agnès Contensou
Photographie : Jacques Besse
Acteurs : Christophe Soglo, Dang Van Viet, Boko Sozo, Zocli Jean-Pierre, Mme Dansi
Production : MKJ Films, Noble Films
Synopsis : Entre 1946 et 1954 plus de 60 000 soldats d'Afrique noire furent engagés en
Extrême-Orient contre le Viet Minh. Dans une guerre qui n'était pas la leur, les tirailleurs
africains, déjà distingués pendant la première et la deuxième guerre mondiale
découvrent une Indochine avec des réalités sociales et un quotidien très proche de leur
pays d'origine. Les officiers français s'étonnent des contacts qui se nouent entre ces deux
groupes de "colonisés" que les circonstances ont rendu adversaires. Des liens se créent et
nombre de soldats africains prennent comme épouses des femmes vietnamiennes. De
ces unions naissent de nombreux enfants métis. En 1954, fin de la guerre, l'armée
coloniale ordonne le rapatriement en Afrique de tous les enfants noirs, officiellement
pour les protéger des Vietminh qui sont désormais les nouveaux maîtres du Vietnam. Si
certains enfants sont rentrés avec père et mère, d'autres ont simplement été enlevés par
leurs pères laissant les mères derrière. Ceux qui n'avaient ni père ni mère et abandonnés
dans les orphelinats de Saigon, étaient mis aux enchères pour des adoptions de masse
destinées aux officiers africains, à l'instar de Christophe et de six autres enfants adoptés
par le capitaine dahoméen Soglo. Après l'indépendance du Dahomey en 60, le
capitaine Soglo, devenu officier, s'installe avec ses sept enfants africains vietnamiens au
Dahomey. A travers l'histoire de Christophe, c'est une page peu connue de l'histoire
d'une guerre de conquête coloniale qui s'ouvre.
Commentaires : Né au Bénin, Idrissou Mora Kpai quitte son pays à 19 ans. Après avoir
séjourné en Algérie, puis en Italie, il décide de s'installer en Allemagne. Il étudie la
civilisation américaine à l'Université libre de Berlin, avant de se présenter au concours
d'entrée en réalisation à l'École Supérieure de Cinéma et de la Télévision de Babelsberg.
En 2002, il réalise son premier documentaire « Si-Gueriki, la Reine-Mère », une œuvre
intime tournée dans le Nord du Bénin. Ce film reçoit plusieurs distinctions, dont le Bayard
d'Or du Meilleur Documentaire au FIFF en 2002. Deux ans plus tard, Idrissou Mora Kpai est
membre du Jury Officiel Documentaire à Namur. En 2005, il remporte de nouveau le
Bayard d'or pour « Arlit, deuxième Paris ». Devenu producteur de ses films, Idrissou vit et
travaille entre Cologne et Paris. Son film « Indochine sur les traces d'une mère » remporte
le prix du documentaire au FESPACO 2011.
67
REGARDS DU PRÉSENT
Intouchables
(France – 2011 – DCP – Couleur – Fiction – 112 min)
Réalisation : Olivier Nakache et Eric Toledano
Scénario : Olivier Nakache et Eric Toledano
Montage : Dorian Rigal - Ansous
Photographie : Mathieu Va Depied
Acteurs : François Cluzet, Omar Sy, Anne Le Ny, Audrey Fleurot, Clotilde Mollet, Alba
Gaïa Bellugi, Cyril Mendy, Christian Ameri, Marie-Laure Descoureaux, Grégoire
Oestermann
Production : TF1 Films Production, Quad Productions
Distribution belge : Victory Distribution
Ventes internationales : Gaumont
Site : www.intouchables-lefilm.com
Synopsis : A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage
comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison… Bref la
personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth
Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement… Deux
univers vont se téléscoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi
dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les
rendra… Intouchables.
Commentaires : Né à Paris, Eric Toledano rencontre Olivier Nakache au début des
années 90. C'est ensemble qu'ils réalisent leur premier court métrage en 1995, « Le jour et
la nuit », avec Zinedine Soualem et Julie Mauduech. Après un bref retour vers l'assistanat
pour l'un comme pour l'autre, le duo se reforme en 1998 pour un second court métrage
écrit et réalisé ensemble : « Les Petits souliers » avec Gad Elmaleh, Jamel Debbouze,
Roschdy Zem, et Gilbert Melki entre autres. Sélectionné à Clermont-Ferrand, il obtient le
Prix du Public en 1999 au Festival du Film de Paris, plus une dizaine d'autres récompenses
dans divers festivals français et étrangers. Ils poursuivent leur collaboration en 2001 pour
réaliser « Ces jours heureux », court métrage d'une durée de 17 minutes avec Lorant
Deutsch, Lionel Abelanski, Omar et Fred et Barbara Schulz, qui deviendra le long
métrage que l'on sait. En 2005, il réalise « Je préfère qu'on reste amis... ». Le film met en
scène Gérard Depardieu et Jean-Paul Rouve. Le duo passe à la réalisation en 2006 pour
reprendre la trame de « Ces jours heureux » qui devient « Nos jours heureux ». C'est un
accueil très enthousiaste que reçoit ce film porté par Jean-Paul Rouve. En 2009, le duo
s'attaque cette fois-ci aux dîners de famille avec « Tellement proches ! » porté par un
casting haut de gamme : Vincent Elbaz, Isabelle Carré, Omar Sy, François-Xavier
Demaison...
68
REGARDS DU PRÉSENT
Laïcité, inch'Allah
(Tunisie/France – 2011 – Betacam Numérique – Couleur – Documentaire – 75 min)
Réalisation : Nadia El Fani
Scénario : Nadia El Fani
Montage : Jérémy Leroux, Rania Majdoub
Photographie : Fatma Chérif, Dominique Delapierre, Nadia El Fani
Production : K'IEN Productions, Z’Yeux Noirs Movies
Ventes internationales : Doc et Film International
Synopsis : Août 2010, en plein Ramadan, sous Ben Ali, et malgré la chape de plomb de la
censure, Nadia El Fani filme une Tunisie qui semble ouverte au principe de liberté de
conscience et à son rapport à l'Islam… Trois mois plus tard, la Révolution tunisienne
éclate. Nadia est sur le terrain. Alors que le monde arabe aborde une phase de
changement radical, la Tunisie, ayant insufflé le vent de révolte, est à nouveau le pays
laboratoire pour sa vision de la religion. Et si, pour une fois, par la volonté du peuple, un
pays musulman optait pour une constitution laïque ? Alors, les Tunisiens auraient vraiment
fait « La Révolution ».
Commentaires : Nadia El Fani est née d'un père tunisien et d'une mère française. En
1982, elle débute en tant qu’assistante à la réalisation sur les tournages de Roman
Polanski, Romain Goupil ou encore Franco Zefirelli. A partir des années 90 elle réalise des
courts métrages et fonde sa propre maison de production « Z'Yeux Noirs Movies ». En
2002, son premier long métrage de fiction « Bedwin hacker » est primé aux Festival de
Mons, de Sarasota et au festival « Vues d’Afrique ». En 2008, elle réalise et produit le
documentaire « Ouled Lenine ». Nadia El Fani a déjà présenté deux de ces films à
Namur : « Tant qu’il y aura des femmes » (1987) et « Tanitez-moi » (1994). Elle a de plus été
Jury Officiel Documentaire au FIFF en 2005.
69
REGARDS DU PRÉSENT
My Land
(Maroc/France – 2011 – Beta num – Couleur – Documentaire – 80 min)
Réalisation: Nabil Ayouch
Scénario: Nabil Ayouch
Montage: Ruth Litan, Keren Benrafael
Photographie: Wajdi Elian, Daniel Gal
Acteurs: Khadijeh Gharabli, Abou Afifi Abou Hassan, Abou Nabil Kurdieh et Oum
Souleiman
Production : Ali n' Productions, Les films du nouveau monde et French Connection
Synopsis : « My land » donne la parole à de vieux réfugiés palestiniens qui ont fui en 1948
sans jamais retourner sur leur terre, et qui vivent dans des camps au Liban depuis plus de
60 ans. Cette parole est entendue par de jeunes israéliens de 20 ans qui construisent
leurs pays, se sentent viscéralement attachés à leur terre, mais sans jamais vraiment
savoir expliquer pourquoi.
Commentaires : Outre un formidable directeur d’acteurs, Nabil Ayouch est un réalisateur
incontournable. De père marocain musulman et de mère française juive, Nabil Ayouch
a grandi à Paris. Un brassage de cultures qu’il insufflera avec subtilité dans son œuvre.
Dès son premier court métrage « Les Pierres bleues du Désert » en 1992, il nous révèle les
talents de comédien de Jamel Debouzze. Il dirige ensuite Rachid el Ouali dans son long
métrage « Mektoub » en 1997 (qui bouleversera le box-office marocain) et Saïd
Taghmaoui dans le fameux « Ali Zaoua, prince de la rue » (qui a remporté trois prix au FIFF
en 2000, dont un Bayard d’Or, avant de battre un nouveau record au box-office
marocain et représenter le Maroc aux Oscars). En 2003, il réalise « Une minute de soleil en
moins », présenté à Namur et interdit dans son pays pour avoir bousculé les tabous, et en
2008, « Whatever Lola Wants » où il nous emmène de New York jusqu’au Caire.
70
REGARDS DU PRÉSENT
Ode Nomade (Beit Sha'ar)
(Egypte – 2010 – Bétacam Numérique - Couleur – Documentaire – 61 min)
Réalisation: Iman Kamel
Scénario: Iman Kamel, Klaus Freund
Montage : Klaudia Begic
Photographie : Ute Freund
Production : Nomads Home Productions, Linked Productions
Acteurs : Selema Gabali, Iman Kamel
Site : www.nomadshome.net
Synopsis : Ode nomade (Beit Sha’ar) est un portrait de deux femmes arabes nées en
Egypte dans une situation sociale et culturelle tout à fait différente : Iman Kamel est une
réalisatrice égyptienne qui a quitté le Caire pour vivre à Berlin et Selema Gabali une
entrepreneuse bédouine confinée dans les régions éloignées de la péninsule du Sinaï.
Commentaires : Réalisatrice égyptienne, natif du Caire (Egypte), Iman Kamel a suivi des
études interdisciplinaires en art, danse et cinéma à l'École des Arts de Berlin. Elle est
toujours en mouvement et a beaucoup voyagé dans les pays d'Afrique australe et en
Chine. Ses courts métrages comprennent "Noara" 1995, "Khadega" 1997, "Nachiket" 2004,
"The Clouds Are There" 2006 et "Hologram" 2002. Iman Kamel a fondé l'Initiative Film Aktiv
à l'Ecole de Berlin pour travailler de façon créative sur des projets avec les jeunes et les
immigrants.
71
REGARDS DU PRÉSENT
Opération Casablanca
(Suisse/Québec/France – 2011 – 35 mm – Couleur – Fiction – 88 min)
Réalisation : Laurent Nègre
Scénario : Laurent Nègre
Montage : Julien Sulser, Jean-Paul Cardinaux, Xavier Ruiz
Photographie : Yves Bélanger
Acteurs : Tarik Bakhari, Zinedine Soualem, Elodie Yung, Jean-Luc Bideau
Production : Bord Cadre Films, Equinoxe Productions, Ex Nihilo, AGAT Films & Cie,
Peacock Film, Téléfilm Canada, TSR
Ventes internationales : The Yellow Affair
Site : http://www.operation-casablanca.com/
Synopsis : Ce jour-là, Saadi, un jeune marocain clandestin qui galère à Genève depuis
quelques mois, se fait maltraiter une fois de trop par son patron. Et parce qu'il ose
protester, il se fait virer sans ménagement. Sur le chemin qui le mène à la ville, il tombe
au beau milieu d'une prise d'otages et se fait arrêter par une armada de policiers qui le
prennent pour un membre du commando. Jeune, arabe et clandestin, il est le suspect
idéal. Bientôt, il se voit accusé d’avoir participé à l’enlèvement du… Secrétaire Général
des Nations Unies ! Plongé dans la tourmente d'un complot terroriste délirant, Saadi va
tout tenter pour se sortir de cette histoire de fous.
Commentaires : Né à Genève en 1973, Laurent Nègre sort diplômé de L'ESBA (École
Supérieure des Beaux-arts) de Genève, section cinéma, en 2002. La même année, il cofonde la maison de production Bord Cadre films. Assistant et réalisateur de nombreux
courts métrages et documentaires, il se fait remarquer en 2003 grâce à « Schenglet »,
court métrage primé, notamment, à Locarno et Venise. En 1998, il tourne « Pourquoi c'est
toujours les trains qui partent et jamais les gares », puis « La Tong bleue ». Actif sur de
nombreux projets en Suisse et à l’étranger, il se perfectionne dans l’écriture de scénarios
et réalise en 2005, « Fragile », son premier long métrage de fiction. « Opération
Casablanca » est son deuxième film.
72
REGARDS DU PRÉSENT
Paris mon Paradis
(Burkina Faso/France – 2011 – Beta num – Couleur – Documentaire – 69 min)
Réalisation : Eléonore Yameogo
Scénario : Eleonore Yameogo
Montage : Julien Chiaretto
Photographie : Rodrige Ako
Production : Overlap Films
Ventes internationales : Overlap Films
Site : http://www.parismonparadis.com/
Synopsis : « Les immigrés africains entretiennent le rêve, le mythe d’un Eldorado, d’une
immigration synonyme de réussite et de bonheur. Je suis Africaine. J’ai grandi dans ce
mythe. Je veux désormais comprendre et montrer les mécanismes d’un phénomène qui
entretient les illusions et les désillusions. »
Commentaires : Née au Burkina-Faso, Eléonore Yaméogo se tourne avec détermination
vers une passion difficile d’accès pour une femme en Afrique : la réalisation. Elle se forme
sur de nombreux tournages à Ouagadougou où elle acquiert une expérience de terrain.
Elle entre ensuite à l’Institut Supérieur de l’Image et du Son (ISIS) au Burkina-Faso. En 2007,
elle co-réalise le documentaire « Parole croisée, regard de femmes ». Elle suit des stages
en Belgique et en France, tout en terminant un nouveau documentaire « Waga HH, de
l’ombre à la lumière », sélectionné au Festival Afrique taille XL 2008. L’année suivante,
elle signe « La main tendue », film documentaire sur les sans-abris.
73
REGARDS DU PRÉSENT
Plus jamais peur (Khaoufa baada al'yaoum)
(Tunisie – 2011 – Betacam Numérique – Couleur – Documentaire – 74 min)
Réalisation : Mourad Ben Cheikh
Scénario : Mourad Ben Cheikh
Montage : Imen Abdelberi, Pascale Chavance
Photographie: Mehdi Bouhlel, Lassaad Hajji, Hatem Nechi
Acteurs : Lina ben Mhenni, Karem Cherif, Radhia Nasraoui
Production : Cinetelefilms
Ventes internationales : Films Boutique
Synopsis : Malade de sa Tunisie, un personnage lance la réplique du film : « Cette
révolution tunisienne n’est pas le fruit de la misère, mais plutôt le cri de désespoir d’une
génération de diplômés. Ce n’est, ni la révolution du pain, ni celle du jasmin... Le jasmin
ne sied pas aux morts, il ne sied pas aux martyrs. Cette révolution est celle du
dévouement d’un peuple... »
Commentaires : Né en 1964 à Tunis, Mourad ben Cheikh vit et exerce ses activités
professionnelles entre la Tunisie et l’Italie. Il réalise des courts métrages, notamment « Le
Pâtre des étoiles » (2003) et « Une saison entre enfer et paradis » (2008), ainsi que des
documentaires : « Histoire en Méditerranée » (2004-2005) ; « Mare Nostrum » (2007) ;
« Bobodioulasso » au Burkina Faso et « Djenne » au Mali (2008). Son dernier documentaire
« Plus jamais peur » fut présenté en Séance Spéciale au 64eme Festival de Cannes.
74
REGARDS DU PRÉSENT
Polisse
(France – 2011 – 35 mm – Couleur – Fiction – 134 min)
Réalisation : Maïwenn Le Besco
Scénario : Maïwenn Le Besco et Emmanuelle Bercot
Montage : Laure Gardette
Photographie : Pierre Aïm
Acteurs : Maïwenn Le Besco, Karin Viard, Joey Starr, Marina Foïs, Gilles Lelouche
Production : Les Productions du Trésor, Mars Film, Chaocorp, Arte France Cinéma
Distribution belge : Cinéart
Ventes internationales : Wild Bunch
Synopsis : Le quotidien des policiers de la BPM (Brigade de Protection des Mineurs) ce
sont les gardes à vue de pédophiles, les arrestations de pickpockets mineurs mais aussi la
pause déjeuner où l’on se raconte ses problèmes de couple ; ce sont les auditions de
parents maltraitants, les dépositions des enfants, les dérives de la sexualité chez les
adolescents, mais aussi la solidarité entre collègues et les fous rires incontrôlables dans les
moments les plus impensables ; c’est savoir que le pire existe, et tenter de faire avec…
Commentaires : Elle apparait sur scène pour la première fois au conservatoire et sera par
la suite remarquée par Antoine Vitez qui la propulsera au devant de la scène. A 5 ans,
Maïwenn commence sa carrière cinématographique avec « L’année prochaine… Si
tout va bien » de Jean-Loup Hubert. C’est dans « La Gamine » qu’elle incarne son
premier grand rôle aux cotés de Johnny Hallyday. En 2003, Maïwenn fait son retour au
cinéma avec le film d’horreur « Haute tension » d’Alexandre Aja. Trois ans plus tard, elle
écrit, produit et réalise son premier long métrage « Pardonnez-moi » et obtient deux
nominations aux César 2007 (Meilleur Espoir Féminin et Meilleur Premier Film). Son
troisième long métrage « Polisse » décroche le Prix du Jury en 2011 à Cannes.
75
REGARDS DU PRÉSENT
La Reine Malade
(Québec – 2010 – Betacam SP – Couleur – Documentaire – 90 min)
Réalisation : Pascal Sanchez
Scénario : Pascal Sanchez
Montage : Natalie Lamoureux
Photographie : Geoffroy Beauchemin et Pascal Sanchez
Acteurs : Anicet Desrochers
Production : Esperamos Films
Synopsis : « La Reine malade » raconte l’histoire inspirante d'un apiculteur qui tente
d'abord de vivre de son métier. Bien ancré dans son coin de pays, il rêve d’une
apiculture durable, d’un autre lien avec la nature et la façon d'en vivre.
Commentaires : En 1996-1997, alors qu’il est encore photographe, Pascal Sanchez
participe à « La Course » destination monde diffusée à Radio-Canada et gagne le
Grand prix SODEC-SRC. Dans la foulée, il réalise, en 2000, « Un arbre avec un chapeau »,
court métrage de fiction sélectionné dans de nombreux festivals. Après des réalisations
pour la télévision « Bons Baisers d'Amérique », « Taxi pour l'Amérique », son premier film
documentaire, « L'Île », est présenté dans divers festivals. En 2003, Pascal signe « Dessinemoi ! », un documentaire sur le tatouage. Il est également coscénariste, avec Wajdi
Mouawad, de « Littoral », l'adaptation pour le cinéma de la pièce de théâtre du même
nom. En 2005, il assure la réalisation, la coordination et la scénarisation de la série
documentaire « Saltimbanques ! ». C’est en 2007-2008 qu’il coréalise, avec Hugo
Latulippe, la série documentaire « Manifestes en série ». Pascal Sanchez est également le
réalisateur du film « Réel du fromager ».
76
REGARDS DU PRÉSENT
Le Sacrifice (Yoole)
(Senegal – 2010 – Bétacam Numérique – Couleur – Documentaire – 75 min)
Réalisation : Moussa Sene Absa
Scénario : Moussa Sene Absa
Photographie : Moussa Sene Absa
Acteurs : Niang Abdou Karim, Mbaye Serigne Mor, Lam Aly
Montage : France-Sophie Langlois
Production : Absa Films
Synopsis : Un jeune clandestin adresse une lettre déchirante à sa mère. Il lui conte les
affres de la mer que ses amis d'infortunes et lui-même ont eu à vivre des semaines durant
en partant à l'assaut de la grande bleue. L'espoir béat du début fera très vite place à la
désolation mais surtout à la mort qui aura raison de 50 de ses compagnons de voyage.
Commentaires : Moussa Sène Absa est né dans la banlieue de Dakar. Artiste aux
multiples facettes, peintre, écrivain, musicien, acteur, metteur en scène de théâtre,
Moussa Sène Absa a débuté au cinéma par l’écriture du scénario « Les enfants de
Dieu », puis celui du court métrage « Le prix du mensonge », primé à Carthage en 1988. Il
débute sur les planches comme acteur puis passe à la mise en scène de théâtre avec la
pièce « La légende de Ruba » dont il est, par ailleurs, l'auteur. Dès 1991, sa filmographie
s’enrichit de courts, moyens et longs métrages tels que « Jaaraama » (1992), « Yalla
Yaana » (1994), « Madame Brouette » (2002) et « Ngoyaan… et autres chants de
séduction » (2004). Il produit, par ailleurs, pour la télévision sénégalaise une série
humoristique quotidienne, « Goorgorlu », qui remporte un succès inégalé auprès des
téléspectateurs.
77
REGARDS DU PRÉSENT
La Source des femmes
(France/Belgique/Italie/Maroc – 2011 – DCP – Couleur – Fiction – 124 min)
Réalisation : Radu Mihaileanu
Scénario : Radu Mihaileanu, Alain-Michel Blanc
Montage: Ludo Troch
Photographie: Glynn Speeckaert
Acteurs : Leïla Bekhti, Hafsia Herzi, Hiam Abbass, Saleh Bakri, Sabrina Ouazani, Karim
Leklou
Production : Oï Oï Oï Productions, Elzévir Films, France 3 Cinéma, Europacorp
Distribution belge : Cinéart
Ventes internationales : EuropaCorp
Synopsis : Cela se passe de nos jours dans un petit village, quelque part entre l'Afrique du
Nord et le Moyen-Orient. Les femmes vont chercher l'eau à la source, en haut de la
montagne, sous un soleil de plomb, et ce depuis la nuit des temps. Leila, jeune mariée,
propose aux femmes de faire la grève de l'amour : plus de câlins, plus de sexe tant que
les hommes n’apportent pas l’eau au village.
Commentaires : Après avoir fui la Roumanie de Ceaucescu, Radu Mihaileanu a étudié le
cinéma en France, où il est resté. Ce n’est donc pas pour rien que les thèmes de
l’immigration et du choc des cultures sont très présents dans ses films. Après son premier
long métrage « Trahir » en 1993, il tourne « Train de vie » qui sera primé à Venise en 1998
puis « Les Pygmées de Carlo », récompensé à Namur en 2002. En 2005, il réalise le
superbe « Va, vis et deviens », immense fresque primée à Berlin avant de récolter le
César du Meilleur Scénario Original. En 2009, son film « Le Concert » est un véritable razde-marée au box-office. Avec « La Source des femmes », Radu Mihaileanu retrouve ses
thèmes de prédilection et se penche sur la condition de la femme. En 2011, son film est
en compétition au 64ème festival de Cannes.
78
REGARDS DU PRÉSENT
Starbuck
(Québec – 2011 – 35 mm – Couleur – Fiction – 109 min)
Réalisation : Ken Scott
Scénario : Ken Scott et Martin Petit
Montage : Yvann Thibaudeau
Photographie : Pierre Gill
Acteurs : Patrick Huard, Julie Le Breton, Antoine Bertrand, Dominic Philie, Marc Bélanger
et Igor Ovadis.
Production : Caramel films
Ventes internationales : eOne Films International, Les Films Séville
Site : www.starbuck-lefilm.com
Synopsis : Au moment où David Wosniak apprend que Valérie est enceinte, cet éternel
adolescent de 42 ans découvre qu’il est le géniteur de 533 enfants. Dans la foulée, il
apprend aussi que ses enfants se sont regroupés dans un recours collectif qui veut faire
invalider la clause d’anonymat qu’il a signée lors de ses dons de sperme. Catastrophé,
David refuse de se révéler.
Commentaires : Ken Scott est un scénariste, acteur et humoriste québécois. Membre du
groupe ‘Les Bizarroïdes’, l’humoriste québécois Ken Scott a également signé le scénario
des films « La Grande Séduction » (Bayard d’Or au FIFF en 2003), « La Vie après l’amour »,
« Maurice Richard » ou encore « Le Guide de la petite vengeance ». Dès 2008, il réalise
son premier film « Les Doigts Croches » avec Roy Dupuis. Pour sa deuxième réalisation
« Starbuck », il retrouve son ancien acolyte des ‘Bizarroïdes’, Martin Petit, avec qui il
cosigne le scénario.
79
REGARDS DU PRÉSENT
Un Amour de jeunesse
(France/Allemagne – 2011 – 35 mm – Couleur – Fiction – 110 min)
Réalisation : Mia Hansen-Love
Scénario : Mia Hansen-Love
Montage : Marion Monnier
Photographie : Stéphane Fontaine (AFC)
Acteurs : Lola Créton, Sebastian Urzendowsky, Magne-Håvard Brekke, Valérie Bonneton,
Serge Renko, Özay Fecht
Production : Les films Pelléas, Razor Film, Arte France Cinéma, Arte, Rhône-Alpes Cinéma
et Jouror Productions
Distribution belge : Lumière
Ventes Internationales : Films Distribution
Synopsis : Paris, hiver 1999. Camille a 15 ans, Sullivan 19. Ils s’aiment d’un amour
passionnel, mais Sullivan veut partir en Amérique du Sud pendant un an et ce projet
désespère Camille. A la fin de l'été, Sullivan s'en va, et quelques mois plus tard, il cesse
d'écrire à Camille. Au printemps, Camille fait une tentative de suicide. 2003. Camille se
consacre à ses études d'architecture. Elle fait la connaissance d’un architecte reconnu,
Lorenz, qui lui redonne confiance en elle et dont elle tombe amoureuse. 2007. Camille et
Lorenz forment un couple solide. Camille est son assistante, mais elle se sent bientôt
capable de fonder sa propre agence. C’est à ce moment qu’elle recroise le chemin de
Sullivan. Malgré une première rencontre sans chaleur, Camille le revoit une deuxième
fois, et renoue avec lui. Elle n’a jamais cessé de l’aimer ; il devient son amant. Son coeur
est désormais partagé entre deux amours.
Commentaires : Après avoir joué dans les films d'Olivier Assayas « Fin août, début
septembre » (1999) et « Les Destinées sentimentales » (2000), Mia Hansen-Love étudie au
conservatoire avant de collaborer à la rédaction des Cahiers du Cinéma de 2003 à 2005
et de réaliser parallèlement plusieurs courts métrages. Son premier long métrage « Tout
est pardonné », sort en 2007 et obtient le Prix Louis-Delluc du premier long métrage. En
2009, inspirée du destin tragique du regretté producteur Humbert Balsan, son deuxième
long métrage « Le Père de mes enfants », est présenté au Festival de Cannes dans la
catégorie « Un Certain Regard » ainsi qu’au FIFF en Compétition Officielle longs
métrages.
80
REGARDS DU PRÉSENT
Un Monstre à Paris
(France – 2011 – 35 mm – Couleur – Animation – 80 min)
Réalisation : Eric (Bibo) Bergeron
Scénario : Stéphane Kazandjian et Eric (Bibo) Bergeron
Avec les voix de : Vanessa Paradis, Mathieu Chedid, Gad Elmaleh, François Cluzet
Production: EuropaCorp, Bibo Films, Walking the Dog, France 3 Cinéma
Distribution belge : uDream
Ventes Internationales : EuropaCorp
Synopsis : Dans le Paris inondé de 1910, un monstre sème la panique. Traqué sans
relâche par le redoutable préfet Maynott, il demeure introuvable... Et si la meilleure
cachette était sous les feux de « L’Oiseau Rare », un cabaret où chante Lucille, la star de
Montmartre au caractère bien trempé…
Commentaires : Après avoir réalisé et animé des spots pour diverses sociétés de
production françaises, Bergeron travaille à Londres chez le producteur de films
publicitaires Film Garage et aux studios ULI Meyer, où il a également l'occasion d'animer
une séquence des « Aventures de Zak et Crysta dans la forêt de Ferngully ». En 1993, Eric
« Bibo » Bergeron crée son propre studio d'animation : Bibo Films. A cette époque, il
travaille également comme superviseur de l'animation sur des films comme « Les
Aventures de Pinocchio » - aux studios Amblimation de Londres (« Fievel au Far-West » et
« Les Quatre dinosaures et le cirque magique »). Pour son premier long métrage en solo,
Eric (Bibo) Bergeron nous donne déjà l’eau à la bouche : une animation grandiose qui
mêle nostalgie et images de synthèse.
81
REGARDS DU PRÉSENT
La Vie au loin
(France – 2011 – Betacam Numérique – Couleur – Documentaire – 81 min)
Réalisation : Marc Weymuller
Scénario : Marc Weymuller
Montage : Marc Weymuller
Photographie : Xavier Arpino
Acteurs : António Lourenço Fontes, José Manuel Gonçalves Dos Santos, Mario Inácio Vaz
Pereira
Production : Le Tempestaire
Synopsis : Le Barroso est une région isolée du Portugal où l’on continue à vivre, au rythme
lent des troupeaux et des saisons. On assiste là-bas aux derniers souffles d’un mode de
vie ancestral. Chacun sait que c’est bientôt la fin et tire en secret les mailles de souvenirs
épars. La mémoire résiste, le décor fait office de miroir. En nous rappelant ce que nous
étions, il nous renvoie aussi à ce que nous sommes devenus.
Commentaires : Marc Weymuller est né à Marseille en 1965. Depuis 1989, il écrit et réalise
des fictions ou des documentaires autour de l’absence, des façons d’être au monde, de
la disparition et de la perte. Sur ces thèmes, il a notamment réalisé « L’Attente » en 1996,
court métrage de fiction sans dialogue, « Ici et là-bas, récit d’un voyage immobile » en
1998, « Malgré la nuit » en 2004 et « Quatre Murs et le Monde » en 2009, une évocation
des derniers jours de l’écrivain Açoréen José Dias de Melo dans son village natal,
Calheta de Nesquim sur l’île de Pico. « La vie au loin » est son premier long métrage
documentaire sur une région isolée du nord du Portugal et est présenté cette année au
FIFF. Il travaille actuellement sur deux autres longs métrages : « Un figuier sans feuilles », sur
la mémoire des habitants de Belchite, une ville emblématique de l’amnésie collective
qui a frappé l’Espagne après la guerre civile et « Little América ».
82
REGARDS DU PRÉSENT
-
SOIRÉE FWB
La Folie Almayer
(France/Belgique - 2011 – 35 mm - Couleur – Fiction – 130 min)
Réalisation : Chantal Akerman
Scénario : Chantal Akerman
Montage : Claire Atherton
Photographie : Rémon Fromont, SBC
Acteurs : Stanislas Merhar, Marc Barbé et Aurora Marion
Production : Artémis productions, Liaison Cinématographique et Paradise Film
Distribution belge : Cinéart
Ventes internationales : Shellac Distribution
Synopsis : Quelque part en Asie du Sud-Est, loin de tout, sur la rive d'un grand fleuve
tumultueux. Un fleuve qui aura un rôle déterminant dans l'histoire. Une simple histoire qui
réunit passion et rêves, racisme et argent, désir d'indépendance et lâcheté, mais par
dessus tout l'amour d'un père pour sa fille. Un amour qui l'entraînera vers sa perte.
Commentaires : Née à Bruxelles, Chantal Akerman réalise son premier court métrage en
1968, film dont elle est l’unique interprète et où s’annonce déjà le regard singulier de la
cinéaste sur l’environnement quotidien, entre humour noir, fantastique et rebelle. Elle
réalise son premier long métrage à New York en 1972, mais c’est avec Jeanne Dielman
que la critique et le public découvrent son oeuvre. Ses dernières oeuvres alternent
documentaires et fictions autobiographiques : « Sud » (1999), un documentaire, « La
Captive » (1999), une fiction, « De l'autre côté » (2001), un documentaire, « Demain on
déménage » (2003), une fiction et « Là-bas » (2006), un documentaire. Chantal Akerman
est une habituée du FiFF où plusieurs de ses films on été présenté comme « Golden
Eighties » (1986), « Les rendez-vous d’Anna » (1987), « Nuit et jour » (1991), « Le
déménagement » (1994), « Un divan à New York » (1996) et « La captive » en 2000.
83
CINÉMA BELGE FRANCOPHONE : FOCUS SUR 2010-2011
Le cinéma belge a le vent en poupe ! Pourtant le public belge ne connaît que trop peu
nos productions nationales. C’est pourquoi, comme depuis plusieurs années maintenant,
nous proposons une programmation de films belges francophones sortis en salles depuis
le dernier FIFF. Les longs métrages belges francophones ont été sélectionnés en
collaboration avec la Fédération Wallonie-Bruxelles. Voici l’occasion aussi de proposer
au public internationale présent à Namur la diversité de notre cinématographie.
Elle ne pleure pas, elle chante
(Belgique – 2011 – 35 mm – Couleur – Fiction – 78 min)
Réalisation : Philippe De Pierpont
Scénario : Philippe De Pierpont
Montage : Philippe Boucq
Photographie : Alain Marcoen
Acteurs : Erika Sainte, Jules Werner, Marijke Pinoy, Laurent Capelluto
Production : IOTA Production
Distributeur : IOTA Production
Synospsis : C’est l’histoire d’une délivrance. Laura, la trentaine, habite seule à la
périphérie d’une grande ville d’Europe. Elle apprend que son père est dans le coma,
suite à un grave accident de la route. Elle décide d’aller le voir à l’hôpital : l’occasion se
présente enfin de régler ses comptes, peut-être même de se venger...
84
CINÉMA BELGE FRANCOPHONE : FOCUS SUR 2010-2011
Le Gamin au Vélo
(Belgique/France – 2011 – Betacam SP – Couleur – Fiction – 87 min)
Réalisation : Jean-Pierre et Luc Dardenne
Scénario : Jean-Pierre et Luc Dardenne
Montage : Marie-Hélène Dozo
Photographie : Alain Marcoen
Acteurs : Cécile de France, Thomas Doret, Jérémie Renier
Production : Archipel 35, Lucky Red, Les Films du Fleuve
Distribution belge : Cinéart
Ventes internationales : Wild Bunch
Synopsis : Cyril, bientôt 12 ans, n’a qu’une idée en tête : retrouver son père qui l’a placé
provisoirement dans un foyer pour enfants. Il rencontre par hasard Samantha, qui tient
un salon de coiffure et qui accepte de l’accueillir chez elle pendant les week-ends. Mais
Cyril ne voit pas encore l’amour que Samantha lui porte.
85
CINÉMA BELGE FRANCOPHONE : FOCUS SUR 2010-2011
Illégal
(Belgique/Luxembourg/France – 2010 – 35 mm – Couleur – Fiction – 95 min)
Réalisation : Olivier Masset-Depasse
Scénario : Olivier Masset-Depasse
Montage : Damien Keyeux
Photographie : Tommaso Fiorilli
Acteurs : Anne Coesens, Essé Lawson, Alexandre Gontcharov, Christelle Cornil.
Production : Versus production, Iris productions, Dharamsala, Prime Time et RTBF
Distribution belge : O’brother Distribution
Ventes Internationales : Films Distribution
Synopsis : Tania et Ivan, son fils de 14 ans, sont Russes et vivent clandestinement en
Belgique depuis huit ans. Sans cesse sur le qui-vive, Tania redoute les contrôles de police
jusqu’au jour où elle est arrêtée. La mère et le fils sont séparés. Tania est placée dans un
centre de détention. Elle fera tout pour retrouver son fils mais n’échappera pas pour
autant aux menaces d’expulsion.
86
CINÉMA BELGE FRANCOPHONE : FOCUS SUR 2010-2011
Noir Océan
(Belgique/France/Allemagne – 2010 – 35 mm – Couleur – Fiction – 86 min)
Réalisation : Marion Hansël
Scénario : Marion Hansël
Montage : Michèle Hubinon
Photographie : Jan Vancaillie
Acteurs : Adrien Jolivet, Romain David, Nicolas Gob et Nicolas Robin
Production : Man's Films Productions, Asap Films, Neue pegasos Films, Arte France
Cinéma, ZDF/ARTE RTBF et Rhône Alpes Cinéma
Distribution : Cinéart
Ventes internationales : Doc & Film International
Synopsis : Trois jeunes garçons à bord d’un navire de la Marine française en 1972,
participeront aux essais nucléaires à Mururoa, dans le Pacifique, inconscients des
dangers qu’ils encourent et des effets dramatiques pour notre planète. Histoire âpre sur
les rapports des hommes à bord, confrontés à la discipline, l’agressivité, l’amitié parfois,
mais surtout à la solitude et la détresse impossibles à partager et trop lourdes à porter
quand on n’a que 18 ans.
87
CINÉMA BELGE FRANCOPHONE : FOCUS SUR 2010-2011
Quartier Lointain
(Belgique/Luxembourg/Allemagne/France – 2010 – 35mm – Couleur – Fiction – 95 min)
Réalisation : Sam Garbarski
Scénario : Sam Garbarski, Philippe Blasband, Jérôme Tonnerre d’après le manga
éponyme de Jiro Taniguchi
Montage : Ludo Troch
Photographie : Jeanne Lapoirie
Acteurs : Pascal Greggory, Jonathan Zaccaï, Alexandra Maria Lara, Léo Legrand
Production : Entre chien et loup, Samsa Films, Archipel 35, Pallas Films, Artemis
Productions Ateliers De Baere, RTBF et Rhône-Alpes Cinéma
Distribution belge : Imagine Film Distribution
Ventes Internationales : Wild Bunch
Synospsis : Thomas, la cinquantaine, revient par hasard dans la petite ville de son
enfance. Alors qu’il se recueille sur la tombe de sa mère, il est pris d’un étrange malaise
et se retrouve projeté dans le passé. Thomas est redevenu l’adolescent de 14 ans qu’il
était, tout en gardant son vécu et son caractère d’adulte.
88
CINÉMA BELGE FLAMAND
En 2006, le FIFF a inauguré la section Cinéma belge flamand. Sont ainsi présentées des
productions encore inédites en Wallonie. L’édition 2011 ne fait pas exception puisque le
FIFF propose des longs métrages précédés d’une séance de courts métrages (Ouvrir la
programmation à nos compatriotes du Nord du pays est une manière pour le Festival de
participer à une plus large diffusion du Cinéma belge dans son ensemble et de soutenir
ainsi la diversité culturelle qui sous-tend notre pays. En collaboration cette année avec le
Festival du Film d’Ostende (Film Festival Oostende), le FIFF met à nouveau le cinéma
flamand en exergue à l’occasion d’une journée spéciale démontrant la vitalité de nos
voisins du Nord. Deux longs métrages précédés de 5 courts sont présentés le mercredi 5
octobre à l’Eldorado à partir de 15h30 :
Deux longs métrages sont présentés cette année :
• « Hasta La Vista » de Geoffrey Enthoven
le mercredi 05/10 à 18h30 à l’Eldorado 2
• « Swooni » de Kaat Beels
le lundi 03/10 à 9h30 à l’Eldorado 1 (FIFF Campus)
et le mercredi 05/10 à 21h15 à l’Eldorado 2
Ces deux longs métrages seront précédés de cinq courts métrages le mercredi 05/10 à
15h30 à l’Eldorado 2:
•
•
•
•
•
« Badpakje » de Wannes Destoop
« Hitomi » de Manu De Smet
« Now/here » de David Williamson
« Paroles » de Gilles Coulier
« Bento monogatari » de Pieter Dirkx
89
CINEMA BELGE FLAMAND
Hasta La Vista
(Belgique – 2011 – DCP – Couleur - Fiction – 115 min)
Réalisation: Geoffrey Enthoven
Scénario:
Montage:
Photographie:
Acteurs: Vanden Thoren, Gilles De Schryver, Tom Audenaert, Johan Heldenberg, Isabelle
De Hertogh, Karlijn Sileghem, Katelijne Verbeke, Karel Vingerhoets
Production : Fobic Films
Distribution belge : KFD
Ventes internationales : Films Boutique
Site Internet : http://www.hastalavistadefilm.be/
Synopsis : Trois jeunes gens aiment les vins et les femmes. Ils dégustent les premiers avec
plaisir mais n'ont pas encore pu goûter aux dernières. Sous prétexte d'effectuer un
voyage de dégustation, ils partent tous trois vers l'Espagne. Rien ne pourra les arrêter et
certainement pas le fait que le premier est aveugle, le second est en chaise roulante et
le troisième est complètement paralysé...
90
CINEMA BELGE FLAMAND
Swooni
(Belgique – 2011 – DCP – Couleur – Fiction – 90 min)
Réalisateur : Kaat Beels
Scénario: Annelies Verbeke, Michel Sabbe, Kaat Beels
Montage: Philippe Ravoet
Photographie: Frank Van den Eeden
Acteurs: Sara De Roo, Geert Van Rampelberg, Natali Broods, Viviane De Muynck, Vigny
Tchakouani, Issaka Sawadogo, Wim Danckaert, Stijn Van Opstal, Maaike Neuville,
Enrique De Roeck, Tibo Vandenborre
Production: Eyeworks Film & TV Drama
Distribution belge: KFD
Ventes internationales : Delphis Films
Titre international : Hotel Swooni
Site : www.swooni.be
Synopsis : Une journée et une nuit dans un hôtel, les vies de six personnes s’entrelacent.
Alors que dehors la ville souffre d’une oppressante canicule, les émotions à l’intérieur
s’amplifient...
91
SEANCES SPECIALES – LES AMIS DES AVEUGLES
L’asbl « Les Amis des Aveugles » propose cette année deux films dont l’un destiné aux
élèves de primaire, dans le cadre du FIFF Campus « Le Petit Nicolas » de Laurent Tirard.
Ces projections inédites tentent de sensibiliser les festivaliers et les enfants au handicap
visuel. Grâce à une bande son adaptée, ils se mettent dans la peau d’une personne
touchée par ce handicap et vivent une expérience hors du commun. Là où l’image
nécessite essentiellement le sens de la vue, cette projection demande aux jeunes de
développer également leur sens de l’ouïe.
L’Association Socialiste de la Personne Handicapée (ASPH) propose des animations
touchant au handicap juste avant la projection du film. Jeux adaptés, parcours
« aveugles », activités de sensibilisation sont mis en place pour les élèves. A l’issue de la
projection, des personnes atteintes de handicap visuel seront présentes pour un
échange avec les enfants.
Le Gamin au Vélo
(Belgique/France – 2011 – Betacam SP – Couleur – Fiction – 87 min)
Scénario : Jean-Pierre et Luc Dardenne
Montage : Marie-Hélène Dozo
Photographie : Alain Marcoen
Acteurs : Cécile de France, Thomas Doret, Jérémie Renier
Production : Archipel 35, Lucky Red, Les Films du Fleuve
Distribution belge : Cinéart
Ventes internationales : Wild Bunch
Synopsis : Cyril, bientôt 12 ans, n’a qu’une idée en tête : retrouver son père qui l’a placé
provisoirement dans un foyer pour enfants. Il rencontre par hasard Samantha, qui tient
un salon de coiffure et qui accepte de l’accueillir chez elle pendant les week-ends. Mais
Cyril ne voit pas encore l’amour que Samantha lui porte.
92
SEANCES SPECIALES - LES AMIS DES AVEUGLES
Le Petit Nicolas
(France/Belgique – 2009 – Betacam SP – Couleur – Fiction – 86 min)
Scénario : Laurent Tirard et Grégoire Vigneron
Montage : Valérie Deseine
Photographie : Denis Rouden
Acteurs : Maxime Godart, Valérie Lemercier, Kad Merad...
Production : Fidélité productions, Wild Bunch, M6 Films, Mandarin Films et Scope Pictures
Distribution belge : Cinéart
Ventes Internationales: Wild Bunch Distribution
Site : www.lepetitnicolas-lefilm.com
Synopsis : Nicolas mène une existence paisible. Il a des parents qui l’aiment, une bande
de chouettes copains avec lesquels il s’amuse bien, et il n’a pas du tout envie que cela
change. Mais un jour, Nicolas surprend une conversation entre ses parents qui lui laisse
penser que sa mère est enceinte. Il panique alors et imagine le pire…
93
SEANCES SPECIALES - SÉANCE FAMILLE
Le cinéma se partage, réunit et rassemble. Les séances famille sont l’occasion pour les
parents, grands-parents et enfants de passer un moment ensemble autour d’un film qui
relie toutes les générations. Deux projections sont organisées : « Un monstre à Paris » le
dimanche 3 octobre à 15h30 à l’Eldorado et « À pas de loup » le mercredi 5 octobre à
14h00 au Caméo. De quoi passer un agréable moment en famille !
A Pas de Loup
(Belgique/France – 2011 – DCP – Couleur – Fiction – 77 min)
Réalisation : Olivier Ringer
Scénario: Olivier Ringer, Yves Ringer
Montage: Olivier Ringer
Photographie : Olivier Ringer
Acteurs : Wynona Ringer
Production : Ring Prod, les Films d’Antoine
Distribution belge : Jekino
Ventes internationales : Delphis Films
Site : www.apasdeloup-lefilm.com
Synopsis : Dans un monde pas si lointain, à une époque pas si éloignée, vivait une petite
fille comme les autres. Pourtant, elle était pratiquement certaine d’être invisible aux yeux
de ses parents. Pour en être sûre, elle décida de disparaître. Et ce qui aurait pu mal se
terminer se transforma en une aventure extraordinaire.
Commentaires : Olivier Ringer est né à Bruxelles. Il commence sa carrière comme
assistant de chefs opérateurs comme Jean Badal et Henri Alekan. En 1987 il tourne son
premier court métrage, « Haute pression ». Il travaille ensuite beaucoup pour la télévision.
En 2006, il réalise son premier long métrage, « Pom Le Poulain » où il dirige Richard
Bohringer et présenté au FIFF la même année. « A pas de Loup » est le second long
métrage qu’il réalise pour le grand écran.
94
SEANCES SPECIALES - SÉANCE FAMILLE
Un Monstre à Paris
(France – 2011 – 35 mm – Couleur – Animation – 80 min)
Réalisation : Eric (Bibo) Bergeron
Scénario : Stéphane Kazandjian et Eric (Bibo) Bergeron
Avec les voix de : Vanessa Paradis, Mathieu Chedid, Gad Elmaleh, François Cluzet
Production: EuropaCorp, Bibo Films, Walking the Dog, France 3 Cinéma
Distribution belge : uDream
Ventes Internationales : EuropaCorp
Synopsis : Dans le Paris inondé de 1910, un monstre sème la panique. Traqué sans
relâche par le redoutable préfet Maynott, il demeure introuvable... Et si la meilleure
cachette était sous les feux de « L’Oiseau Rare », un cabaret où chante Lucille, la star de
Montmartre au caractère bien trempé…
Commentaires : Après avoir réalisé et animé des spots pour diverses sociétés de
production françaises, Bergeron travaille à Londres chez le producteur de films
publicitaires Film Garage et aux studios ULI Meyer, où il a également l'occasion d'animer
une séquence des « Aventures de Zak et Crysta dans la forêt de Ferngully ». En 1993, Eric
« Bibo » Bergeron crée son propre studio d'animation : Bibo Films. A cette époque, il
travaille également comme superviseur de l'animation sur des films comme « Les
Aventures de Pinocchio » - aux studios Amblimation de Londres (« Fievel au Far-West » et
« Les Quatre dinosaures et le cirque magique »). Pour son premier long métrage en solo,
Eric (Bibo) Bergeron nous donne déjà l’eau à la bouche : une animation grandiose qui
mêle nostalgie et images de synthèse.
95
SEANCES SPECIALES - LES SÉANCES CLASSIQUES
Depuis nos dernières éditions, le FIFF présente, en partenariat avec Cinematek ainsi
qu’avec Les Classiques du Mardi organisés par la Province de Namur, des classiques du
cinéma francophone afin de garder vivante la mémoire du 7ème art. Cette année, le FIFF
a tenu à rendre hommage à un grand cinéaste français : Pierre Etaix.
Heureux anniversaire
(France – 1962 – 35 mm – N/B – Fiction – 12 min)
Réalisation : Pierre Etaix et Jean-Claude Carrière
Scénario : Pierre Etaix et Jean-Claude Carrière
Photographie : Pierre Levent
Acteurs : Pierre Etaix, Georges Loriot, Nono Zammit, Lucien Frégis, Robert Blome
Production : Paul Claudon
Ventes Internationales : Carlotta Films et Studio 37
Synopsis : Une jeune femme prépare la table pour fêter son anniversaire de mariage. Le
mari se trouve coincé dans les encombrements parisiens. Les quelques arrêts pour les
derniers achats ne font que le retarder davantage.
Commentaires : « Heureux Anniversaire » a remporté l’Oscar du Meilleur court métrage à
Hollywood, le Grand Prix du Festival Oberhausen, le Prix Simone Dubreuilh à Mannheim,
le Meilleur Film de court métrage au British Film Academy de Londres et la Mention
Spéciale à la Semaine Internationale des Films à Vienne.
96
Le Soupirant
(France – 1962 – 35 mm – N/B – Fiction – 83 min)
Réalisation : Pierre Etaix
Scénario : Pierre Etaix et Jean-Claude Carrière
Montage : Pierre Gillette
Photographie : Pierre Levent
Acteurs : Pierre Etaix, Karin Vesely, Claude Massot, France Arnel, Laurence Lignères,
Denise Péronne
Production : Paul Claudon
Ventes Internationales : Carlotta Films et Studio 37
Synopsis : Un jeune homme d’excellente famille part à la recherche d’une épouse…
97
DÉCENTRALISATION À LIÈGE
Depuis quelques années, le Festival s’exporte au-delà des rues de la capitale wallonne.
Dans le prolongement des précédentes éditions, le FIFF propose à Liège plusieurs
projections, en présence des équipes de films, dans l’objectif de permettre au public
local de découvrir un ou plusieurs films sélectionnés dans le cadre du Festival ; une
manière de faire porter la voix de la francophonie plus loin encore et de faciliter les
échanges et les rencontres autour de ces productions cinématographiques.
Le dimanche 2 octobre :
20h00 : « Toutes nos envies » de Philippe Lioret (France)
Le lundi 3 octobre :
20h00 : « Et maintenant on va où ? » de Nadine Labaki (Liban-France)
Le mercredi 5 octobre :
20h00 : « 17 filles » de Delphine et Muriel Coulin (France)
Adresse :
Cinéma Sauvenière
Place Xavier Neujean
4000 Liège
Les FIFFpass sont acceptés.
Plus d'infos sur www.grignoux.be
« Toutes nos envies »
« Et maintenant on va où ? »
« 17filles »
98
05. PROGRAMMATION COURTS METRAGES
COMPÉTITION INTERNATIONALE - COURTS MÉTRAGES
Cette section de courts métrages internationaux permet au public namurois de découvrir de
nombreux cinéastes prometteurs issus de la Francophonie.
Alexis Ivanovitch vous êtes mon héros
(France - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 20 min)
Réalisation : Guillaume Gouix
Acteurs : Swann Arlaud, Fanny Touron, Michaël Abiteboul, Nade Dieu, Simon Bellouard,
Ophélie Bourgès, David Ribeiro.
Photographie : David Chambille
Production : Dharamsala
Synopsis : Alex et Cerise s’aiment. Un après midi, Alex est agressé devant Cerise, et la peur
l’empêche de réagir. Alors que Cerise fait de cette histoire une simple anecdote, Alex la vit
comme une réelle humiliation.
Dans la neige (Québec - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 15 min)
Réalisation : Alexis Fortier Gauthier
Acteurs : Ariane Legault, Amélie Dallaire, Christopher Parent
Photographie : Philippe Roy
Production : Art et Essai
Ventes Internationales : Travelling
Synopsis : Vicky, 13 ans, le visage hésitant entre l’enfance et l’adolescence est aux prises
avec un lourd secret. Lorsque sa mère découvre la nature de ses tourments, Vicky prend
une grave décision.
Des Nœuds dans la Tête (France - 2010 - 35 mm - Couleur - Fiction - 23 min)
Réalisation : Stéphane Demoustier
Acteurs : Grégoire Leprince-Ringuet, Anaïs Demoustier, Bruno Clairefond
Photographie : Benoît Rambourg
Production : Année Zéro
Synopsis : Damien est en vacances chez Elise, sa petite amie, dans la maison de vacances
familiale. Le grand frère d’Elise les rejoint pour le week-end. Il se montre possessif, intrusif.
L’amour fraternel flirte avec les limites. Damien s’en tiendra t-il au rang de spectateur ?
99
Hope (Québec - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 11 min)
Réalisation : Pedro Pires
Acteurs : Bill Croft, Lucas Silveira, Vincent d’Arbouze, Catherine Lipscombe
Photographie : Pedro Pires
Production : Phi Film
Distributeur : Phi Group
Synopsis : Pedro Pires explore ici la violence de la guerre, vue par les yeux d’un général à
l’agonie. Ce dernier, habitué à une vie sur le champ de bataille, cède au débordement de
sa conscience qui entremêle la mort, la brutalité, l’espoir et, finalement, suscite un dernier
geste d’espoir.
Mauvaise Lune (Belgique - 2011 - 35 mm - N/B - Fiction - 28 min)
Réalisation : Xavier Seron, Meryl Fortunat Rossi
Acteurs : Jean-Jacques Rausin, Philippe Grand’Henry, Jean-Benoît Ugueux, Catherine Salée
Photographie : Mathieu Cauville
Production : Hélicotronc
Synopsis : Paul est différent.
Son père est sa mère.
Il aime les chiens passionnément.
Mais c’est la bière qu’il préfère.
Quand la lune est pleine, Jean-Paul est plein.
Demain, il ne se souviendra plus de rien.
Mokhtar (Québec/Suisse/Maroc - 2010 - 35 mm - Couleur - Fiction - 16 min)
Réalisation : Halima Ouardiri
Acteurs : Abdellah Ichiki, Omar Belarbi, S'fia Moussa
Photographie : Duraid Munajin
Production : EyeSteelFilm
Site : www.eyesteelfilm.com/projects/completed-films/mokjtar
Synopsis : Mokhtar, un enfant chevrier, découvre un jeune hibou au pied d’un arbre à
chèvres. Dans la région, un hibou est le signe d’un mauvais présage. Le soir, Mokhtar décide
de rapporter sa trouvaille à son père.
Les Navets blancs empêchent de dormir
(France/Belgique - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 27 min)
Réalisation : Rachel Lang
Acteurs : Salomé Richard, Julien Sigalas, Patrick Lang, Christiane Simon-Lang, Anna Franziska
Jaeger, Arnaud Bronsart, Cyril Pointurier
Photographie : Fiona Braillon
Production : Stempel, Chevaldeuxtrois
Synopsis : " Les navets blancs" c'est l'histoire d'une rupture amoureuse :
1. Trouver une explication rassurante à une insomnie : avoir mangé des navets blancs.
2. Observer le mécanisme des passions.
3. Sortir des idées inadéquates.
100
La photographie (Roumanie - 2010 - 35 mm - Couleur - Fiction - 18 min)
Réalisation : Victor Dragomir
Acteurs : Luminita Gheorghiu, Razvan Oprea, Victor Rebengiuc, Serban Pavlu
Photographie : Mihai Marius Apopei
Production : UNATC
Synopsis : Avant une réunion d'affaires, Claudiu passe chez son père pour prendre une
photo de lui, photo que son père lui réclame depuis longtemps. Ce qui semblait, à la base,
une simple tâche devient en réalité très compliquée, car la photo est très importante pour le
vieux.
Skin (Roumanie - 2010 - 35 mm - Couleur - Fiction - 16 min)
Réalisation : Ivana Mlade Novic
Acteurs : Maria Mitu, Andrei Seusan, Istvan Teglas
Photographie : Diana Vidrascu
Production : UNATC
Synopsis : Le jour où Alex sort de prison après un an d’incarcération, il rencontre sa petiteamie et son meilleur ami. Alors que le jour défile devant lui, il découvre que les choses ont
changées pendant qu’il était là-bas.
Tinye So (Mali/France - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 24 min)
Réalisation : Daouda Coulibaly
Acteurs : Bocar Bâ , Téhibou Bagayoko , Tiécoura Traoré , Hamadoun Kassogué
Photographie : Stéphane Mauger
Production : Daouda Coulibaly
Synopsis : Dans la tradition bambara, ce sont les ancêtres qui détiennent la vérité et qui
guident les vivants sur la voie de la connaissance. Ils prennent la parole peut-être pour la
dernière fois...
Un Mardi (Liban/France - 2010 - 35 mm - Couleur - Fiction - 20 min)
Réalisation : Sabine El Chamaa
Acteurs : Siham Haddad, Chadi Akkouch et Mona Melhem
Photographie : Pascal Auffray
Production : Goyave Production
Synopsis : Un mardi, dans une rue de Beyrouth, une dame âgée vêtue d'un élégant tailleur
noir est arrêtée par un policier qui lui demande de retourner à la boutique d'où elle est sortie
sans régler la facture. Mais il finit par la raccompagner chez elle.
La Vie Facile (Suisse - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 22 min)
Réalisation : Julien Rouyet
Acteurs : Milo McMullen, Michel Voïta, Delphine Théodore, Baptiste Gilleron
Photographie : Patrick Tresch
Production : Box Productions
Synopsis : Catherine vit oisivement dans la villa de son père. Mais un soir, celui-ci ramène à la
maison une jeune femme qui prend rapidement de l’influence. Catherine tente alors de
l’écarter pour regagner ses privilèges.
101
COMPÉTITION NATIONALE – COURT METRAGE CFB
Les courts métrages belges sont régulièrement considérés comme des laboratoires en vue
d’un long métrage. Pourtant, ils constituent un genre à part entière. Avec des courtes
durées, les cinéastes proposent des idées, non pas simplifiées, mais plus directes. Evitant les
détours et les longueurs, ils plongent le spectateur au cœur de leurs univers, des univers
tantôt personnels, tantôt complètement décalés. Comme chaque année, les courts
métrages belges sont présents en nombre au FIFF. Une occasion pour le public de sauter
d’un univers à l’autre et de découvrir ces talents tantôt confirmés, tantôt en devenir.
À ton vieux cul de nègre (Belgique - 2011 - Beta Num - Couleur - Fiction - 12 min)
Réalisation : Aurélien Bodinaux
Acteurs : Dieudonné Kabongo, François Beukelaers
Photographie : Manu Dacosse
Production : Néon Rouge Production
Synopsis : Bruxelles, 2010. Deux hommes discutent. La discussion s'envenime sur de vieilles
histoires. Histoires de rêves brisés, histoires de vies gaspillées. Une histoire du passé pour
regarder aujourd’hui.
Ciao Bambino
(Belgique - 2011 - Beta Num - Couleur - Fiction - 20 min)
Réalisation : Thibaut Wohlfahrt
Acteurs : Tom Boccara, Sophie Museur, Laura Den Hondt, Daniel Decot, Gregory Carnoli,
Barbara Calonger
Photographie : Thomas Wilski
Production : Mediadiffusion
Synopsis : Nadine emmène Baptiste à la mer. Entre confidences et rejets, mère et fils vont
essayer de trouver les « mots » pour se comprendre…
Comme des héros (Belgique - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 21 min)
Réalisation : Véronique Jadin
Acteurs : Pauline Etienne, Thomas Coumans, Laurent Van Wetter, Nicolas Buysse, Philippe
Nahon, Véra Van Dooren, Bernard Eylenbosch
Photographie : Virginie Saint Martin
Production : La Compagnie Cinématographique Européenne
Synopsis : Il y a Rose et ses parents, il y a Martin et aussi un drôle de type qui a l’air content
d’être là, dans cette prison. Une prison qui ne ressemble à rien. Une prison dont on peut
sortir. Il suffit de donner un mot de passe. Mais donner son mot de passe c’est avouer qu’on
a perdu, qu’on n’est pas un héros.
Le Cours des choses (Belgique - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 17 min)
Réalisation : Caroline Tambour
Acteurs : Béatrice Balcou, Gaël Maleux, Mélanie Zucconi, Fred Haugness
Image : Michael Inzillo
Production : Tarantula
Synopsis : Quand on n’arrive pas à anéantir l’angoisse, on en anéantit la raison… C’est
l’histoire d’un amour qui déborde, d’une jeune femme aliénée par l’angoisse terrible de
perdre celui qu’elle aime. En tentant d’avoir le contrôle de la vie de Mathieu, Elise perd le
contrôle de la sienne.
102
Dimanches (Belgique - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 15 min)
Réalisation : Valéry Rosier
Acteurs : Germaine Dervaux, André Caron, André Lefèbvre, Jean-Louis Lejeune, André
Delcroix
Photographie : Olivier Boonjing
Production : Ultime Razzia Productions, papyrus Films
Synopsis : Les dimanches et l’homme face au temps qui passe. Le temps libre qu’on tente
de remplir à tout prix. Que l’on observe passer, avec rire ou avec ennui.
Dos au mur (Belgique - 2011 - Beta Num - Couleur - Fiction - 12 min)
Réalisation : Miklos Keleti
Acteurs : Erika Sainte, David Serraz, Luana De Vuyst, Renaud Rutten
Photographe : Pierre-Hubert Martin
Production : INSAS
Synopsis : Natacha travaille dans une station service au bord d’une route nationale à la
campagne. Durant la journée, un homme et une petite fille rentrent dans le magasin. La
petite est sous le choc car ils viennent d’écraser un chevreuil. L’homme, énervé et impatient,
devient vite agressif avec la petite fille. Natacha n’ose pas intervenir pourtant la petite fille
essaye de lui communiquer quelque chose. Natacha découvrira la vérité derrière cette
situation après leur départ. Elle devra désormais agir, mais n’est-il pas trop tard ?
Fancy-Fair (Belgique - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 20 min)
Réalisation : Christophe Hermans
Acteurs : Dominique Bayens, Kris Cuppens
Photographie : Frédéric Noirhomme
Production : Eklektik Productions, Anotherlight asbl
Synopsis : Nathalie veut assister au spectacle de sa fille. Elle veut aussi sentir que son mari
l’aime encore, que ses enfants la voient toujours comme leur mère. Cette journée est celle
d’une femme qui cherche à se reconstruire.
Fugue (Belgique/France - 2011 - 35 mm - Couleur - Animation - 11 min)
Réalisation : Vincent Bierrewaerts
Animation : Vincent Bierrewaerts, Jean-Guillaume Culot, Pierre Mousquet
Production : La Boîte,...Productions, Les Films du Nord
Synopsis : Un petit bonhomme veut prendre soin d'une jeune pousse en la mettant au soleil.
Dans un filet, il capture un nuage pour pouvoir abreuver la plante, mais celui-ci, se
transformant en eau, s'échappe au travers des mailles.
La Maison (Belgique/France - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 20 min)
Réalisation : Vania Leturcq
Acteurs : Edwige Baily, Cédric Eeckhout, Thomas Boucart et Pascale Lecussan
Photographie : Juan Cristobal Fontès Salinas
Production : Hélicotronc, Courte Echelle Prod
Synopsis : Un jeune couple trentenaire visitent une maison dans le sud de la France. Lui désire
l’acheter et elle la découvre pour la première fois. Ils devront prendre une décision...
commune ?
103
Mauvaise Lune (Belgique - 2011 - 35 mm - N/B - Fiction - 28 min)
Réalisation : Xavier Seron, Meryl Fortunat Rossi
Acteurs : Jean-Jacques Rausin, Philippe Grand’Henry, Jean-Benoît Ugueux, Catherine Salée
Photographie : Mathieu Cauville
Production : Hélicotronc
Synopsis : Paul est différent.
Son père est sa mère.
Il aime les chiens passionnément.
Mais c’est la bière qu’il préfère.
Quand la lune est pleine, Jean-Paul est plein.
Demain, il ne se souviendra plus de rien.
Les Navets blancs empêchent de dormir
(France/Belgique - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 27 min)
Réalisation : Rachel Lang
Acteurs : Salomé Richard, Julien Sigalas, Patrick Lang, Christiane Simon-Lang, Anna Franziska
Jaeger, Arnaud Bronsart, Cyril Pointurier
Photographie : Fiona Braillon
Production : Stempel, Chevaldeuxtrois
Synopsis : " Les navets blancs" c'est l'histoire d'une rupture amoureuse :
1. Trouver une explication rassurante à une insomnie : avoir mangé des navets blancs.
2. Observer le mécanisme des passions.
3. Sortir des idées inadéquates.
L’Œil du Paon (Belgique - 2010 - Beta Num - Couleur - Animation - 13 min)
Réalisation : Gerlando Infuso
Montage : Gerlando Infuso
Photographie : Gerlando Infuso
Production : Atelier de Production de La Cambre
Distribution : ADIFAC
Synopsis : Sibylle chasseresse, collectionneuse, artiste en fin de parcours, en quête du
dernier coup de pinceau...
Le Petit Chevalier (Belgique - 2011 - Beta Num - Couleur - Fiction - 36 min)
Réalisation : Emmanuel Marre
Acteurs : Maxime Damman, Aurore Fattier, Yoann Blanc
Photographie : Stéphane Boissier, Pierre Choqueux
Production : Hélicotronc
Synopsis : C’est l’histoire du fils qui veut passer du temps seul avec sa mère. C’est l’histoire du
père qui ne veut pas que le fils voie la mère seule. C’est l’histoire de la mère qui n’a jamais
su ce qu’elle voulait.
Point de Fuite (Belgique/France - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 16 min)
Réalisation : Benjamin D'Aoust
Acteurs : Mathieu Busson, Aude Pépin, Jean-Benoît Ugeux, Franck Moreau, Vincent Bouré,
Christophe Brunessaux
Image : Virginie Surdej
Production : Les Films au Long Cours, Ultime Razzia Productions
Synopsis : Un homme, perdu dans ses fantasmes, enquête sur la disparition d'une femme...
104
Sidewalk (Belgique - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 17 min)
Réalisation : Berivan Binevsa
Acteurs : Nazmi Kirik, Hevi Dilara, Nicole Valberg, Koffi Sadjo
Photographie : Guillaume Vandenberghe
Production : Playtime Films
Synopsis : C’est l’histoire de Mémo, un immigré kurde vivant avec son épouse dans l’un de
ces entresols bruxellois. Cloîtré pour échapper aux contrôles et attendant patiemment le
retour de son épouse, Mémo passe son temps à épier les passants par le soupirail. Dans
cette danse de pieds défilant devant son soupirail, Mémo se retrouve témoin d’histoires et
de drames quotidiens sans avoir l’occasion de prendre position.
Terre Nouvelle (Belgique - 2011 - Beta Num - Couleur - Fiction - 22 min)
Réalisation : Bernard Dresse
Acteurs : Arieh Worthalter, Kaat Arnaert et Edwige Baily
Photographie : Manu Dacosse
Production : Neon Rouge Production
Site : www.neonrouge.com/terrenouvelle
Synopsis : Un jeune cuistot, aidé de sa nouvelle compagne, prépare le dîner de mariage de
son ex-compagne. Les amours du passé s’immiscent comme un obstacle aux amours en
devenir.
La Version du loup (Belgique - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 10 min)
Réalisation : Ann Sirot, Raphaël Balboni
Acteurs : Ana Cembrero Coca, Jean-Jacques Rausin
Photographie : Jorge Piquer Rodriguez
Production : Frakas Productions
Synopsis : Comme dans le conte traditionnel, le loup convoite le petit chaperon rouge et se
déguise pour arriver à ses fins. Mais cette version dévoile un petit chaperon plus espiègle
que la candide fillette de la légende.
Walking Ghost Phase (Belgique - 2011 - Beta Num - Couleur - Fiction - 29 min)
Réalisation : Bruno Tracq
Acteurs : Baptiste Sornin, Selma Alaoui, Peter Snowdown
Image : Colin Levèque
Production : Michigan Films
Synopsis : C’est l’histoire d’une explosion brutale. C’est l’histoire d’un couple irradié par
l’amour, d’une planète contaminée. C’est une histoire intime et collective. Tchernobyl et le
virus HIV. C’est l’histoire d’une recherche obsessionnelle, d’une course-poursuite avec un
monde à ré-inventer. Dévastation et souffle incandescent. C’est l’histoire d’une renaissance.
Les Yeux de la tête (Belgique/France - 2011 - 35 mm - Couleur - Animation - 8 min)
Réalisation : Pierre Mousquet, Jérôme Cauwe
Photographie : Pierre Mousquet, Jérôme Cauwe
Production : La boîte… Productions et Les Films du Nord
Synopsis : John, un grand acteur américain, alors qu’il joue amicalement au golf en France,
reçoit une balle en pleine figure et perd un œil. Il peut cependant compter sur l’excellence
de la médecine européenne et l’émergence de l’économie chinoise…
105
COMPÉTITION CLIPS MUSICAUX – COURT MÉTRAGE
Le Festival s’est lancé dans la danse il y a quatre ans en programmant des clips musicaux
lors d’une séance spéciale. Le succès a été au rendez-vous et c’est pourquoi nous
proposons depuis, parallèlement aux compétitions internationales et nationales de courts
métrages, cette nouvelle compétition ! Le réalisateur lauréat se verra remettre par le Jury
courts métrages le Prix du Meilleur clip en collaboration avec notre partenaire LENCO.
Si le FIFF a décidé de porter une attention toute particulière à ce genre, c’est tout
simplement parce qu’il s’agit d’un terreau fertile d’où émergent régulièrement de nouvelles
générations de cinéastes qui font bien souvent leurs premières armes sur ces petits films.
Devant combiner à la fois l’aspect promotionnel et marketing, inhérent à cet exercice, et le
volet artistique et esthétique, les réalisateurs de clips en profitent pour expérimenter, tenter,
innover. Venez découvrir ce programme d’une vingtaine de clips signés par des réalisateurs
francophones, jeunes pousses ou professionnels confirmés. Des œuvres musicalement et
esthétiquement innovantes, brillantes et intelligentes !
Les clips sélectionnés sont :
Au départ (France - 3 min 44s)
Réalisation : Le Groupuscule (France)
Artiste : Alex Beaupain (France)
Couque de Dinant (Belgique - 2 min 13s)
Réalisation : Julien Bechara (Belgique)
Artiste : Hoquet (Belgique)
Crawling to your door (Belgique/Roumanie - 3 min 17s)
Réalisation : Mihnea Popescu (Roumanie)
Artiste : The Dallas Explosion (Belgique)
Grind (Suisse/France - 3 min 08s)
Réalisation : Marie Taillefer et Thomas Koening (Suisse/France)
Artiste : Solange La Frange(Suisse)
I Like You (France - 3 min15s)
Réalisation : David Freymond (France)
Artiste : The Chase (France)
Iron (France - 3 min 46s)
Réalisation : Yoann Lemoine Woodkid (France)
Artiste : Woodkid (France)
Jouer dehors (France - 3 min 35s)
Réalisation : Rodolphe Pauly (France)
Artiste : Mademoiselle K (France)
Jump (Belgique - 3min10s)
Réalisation : François Chandelle (Belgique)
Artiste : Badi (Belgique)
The Key (Luxembourg/Allemagne - 5 min 30s)
Réalisation : Jeff Desom (Luxembourg)
Artiste : Hauschka (Allemagne)
106
Kiss me forever (France/Belgique - 4 min 48s)
Réalisation : Christine Massy et Julien Doré (Belgique/France)
Artiste : Julien Doré (France)
Late Lights (Roumanie/Belgique - 3 min 15s)
Réalisation : Minhea Popescu et Olivier Boonijng @ Royal Party
Gentlement(Roumanie/Belgique)
Artiste : Great Montain Fire (Belgique)
La Musique (France - 3 min 21s)
Réalisation : We are from LA (France)
Artiste : Yelle (France)
My name is Trouble (France - 4 min 11s)
Réalisation : Benjamin Seroussi (France)
Artiste : Keren Ann (France)
Nocturne #632 (Québec - 3 min 31s)
Réalisation : Gabriel Allard-Gagnon (Québec)
Artiste : Philippe B (Québec)
Not and ending (France - 5 min 52s)
Réalisation : Alexandre Rochon (France)
Artiste : The Delano Orchestra (France)
Only Man (France/Royaume-Unis - 3 min 08s)
Réalisation : Jonas et François (France)
Artiste : Audiobullys (Royaume-Unis)
Sea Monsters (Suisse - 3 min 35s)
Réalisation : Germinal Réaux (Suisse)
Artiste : Anne Aaron (Suisse)
She Wants (Royaume-Unis/France - 5 min 11s)
Réalisation : Jul et Mat (France)
Artiste : Metronomy (Royaume-Unis)
The Ship (Roumanie - 3 min 15s)
Réalisation : Anton Octavian (Roumanie)
Artiste : The Mantra ATSMM (Italie)
Shipwrek(Québec - 2 min 40s)
Réalisation : Dominique et Olivier Laurence (Québec)
Artiste : Random Recipe (Québec)
Synésthésie (Québec - 3 min 04s)
Réalisation : Yan Giroux (Québec)
Artiste : Malajube (Québec)
Walking alone (Belgique/France - 2 min 42s)
Réalisation : Seb Rekorder (Belgique)
Artiste : Clare Louise (France)
Wastin Time (France - 3 min 48s)
Réalisation : Yoann Lemoine Woodkid (France)
Artiste : The Shoes (France)
107
REGARDS DU PRÉSENT – COURT MÉTRAGE
Angela (Suisse - 2010 - 35 mm - Couleur -fiction - 22 min)
Réalisation : David Maye
Acteurs : Manuel Vallade, Nina Langensand
Photographie : Joakim Chardonnens
Production : Ecal
Synopsis : Devant le collège où il enseigne, Olivier est interpellé par une fille qui fait la
manche. Il reconnaît alors Angela, son amour de jeunesse. Embarrassée, elle se volatilise.
Au Milieu de Nulle Part Ailleurs (Québec - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 15 min)
Réalisation : Annick Blanc
Acteurs : Bénédicte Decary, Martin Dubreuil
Production : Annick Blanc
Synopsis : Incapable de visiter sa mère malade, Jade s’arrête avec sa famille dans un motel
au milieu de nulle part. Dans cet étrange lieu désert, son fils est témoin d’apparitions de la
Vierge et Jade se sent rattrapée par la peur d’une folie héréditaire....
Brûleurs (France/Algérie - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 15 min)
Réalisation : Farid Bentoumi
Acteurs : Samir Harrag, Djanis Bouzyani, Salim Kéchiouche
Photographie : Lucas Leconte
Production : Les Films Velvet
Synopsis : Armé d’une caméra amateur, Amine, un jeune algérois, filme les traces de son
voyage vers l’Europe. Avec Malik, Lotfi, Mohammed et Khalil, ils embarquent sur une barque
de fortune pour traverser la Méditerranée.
Categoria grea (Roumanie - 2010 - 35 mm - N/B - Fiction - 13 min)
Réalisation : Olivia Caciuleanu
Acteurs : Maria Teslaru, Alexandru Georgescu
Photographie : Tudor Avram
Production : UNATC
Synopsis : Le passé révolu revient toujours hanté nos vies ...
Chernobyl Forever
(Belgique - 2011 - Beta Num - Couleur - Documentaire - 56 min)
Réalisation : Alain De Halleux
Photographie : Colin Levêque
Production : Simple Production
Synopsis : 25 ans après Tchernobyl, nous avons oublié les dangers du nucléaire... Les
conséquences de ce désastre ne sont toujours pas maîtrisées. Les derniers évènements au
Japon, nous montrent que nous n'en avons pas tiré les leçons de cette catastrophe.
108
Corps Etrangers (Belgique - 2011 - Beta Num - Couleur - Documentaire - 51 min)
Réalisation : Christophe Hermans
Photographie : Christophe Hermans
Production : Frakas Productions
Distribution : Wallonie Image Production (WIP)
Ventes internationale s: Cat & Doc
Synopsis : Arnaud est un jeune homme d’une vingtaine d’années. Suite au décès de sa
mère trois ans auparavant, Arnaud a arrêté ses études et il s’est réfugié dans la nourriture
pour combler le vide. Il pèse aujourd’hui 177 kilos et vit avec son père, avec qui il ne cesse
d’être en conflit. Aujourd’hui, Arnaud a décidé de subir une opération de réduction de
l’estomac…
Les Eaux silencieuses (Apele Tac)
(Roumanie/Allemagne - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 30 min)
Réalisation : Anca Miruna Lazarescu
Acteurs : Toma Cuzin
Photographie : Christian Stangassinger
Production : Filmallee, Bayerischer Rundfunk et Strada film
Ventes internationals : Some Like It Short
Site : www.silent-river.com
Synopsis : Roumanie, 1986: Gregor et Vali veulent s'éloigner. Tous deux ont besoin de l'autre,
et pourtant il y a une méfiance mutuelle. Une nuit, Gregor trouve ses doutes confirmés. En fin
de compte le seul espoir est à gauche.
Les Enfants (Belgique - 2011 – Betacam SP - Couleur - Documentaire - 52 min)
Réalisation : Christophe Hermans
Photographie : Emilie Montagner
Production : Ambiances… asbl
Distributeur : Wallonie Image Production (WIP)
Ventes internationale s: Wallonie Image Production
Synopsis : Dans cette famille particulière, il y a vingt-cinq enfants. Ils portent des noms
différents et aucun parent ne veille sur eux. Ce sont d'autres adultes qui les entourent et les
aident à grandir. Comme des anges gardiens…
La Fille et le Chasseur (Suisse/Pologne - 2010 - 35 mm - Couleur - Animation - 5 min)
Réalisation : Jadwiga Kowalska
Acteurs : Patric Gehrig , Joan Seiler
Production : Hélium Films, Jadwiga Kowalska
Distribution et ventes internationales : Folimage
Synopsis : Il pleut. Un petit village est menacé. Les gouttes sont les larmes d’une petite fille. Le
chasseur doit venir à bout de la situation...
Haram (France - 2011 - DCP - Couleur - Fiction - 11 min)
Réalisation : Benoît Martin
Acteurs : Johan Libéreau, Sabrina Ouazani, Salim Kechiouche
Photographie : Benoît Rambourg
Production : Année Zéro
Synopsis : Leila est Marocaine, Mathieu est Français. Ils vivent ensemble depuis deux ans.
Leila étant depuis peu en situation irrégulière, ils ont pris la décision de se marier. Le mariage
approche et il ne leur manque plus qu'un document : le certificat de célibat de Leila, qui ne
leur sera délivré que si la jeune femme épouse un musulman. Pas le choix, Mathieu doit se
convertir à l'islam.
109
L’Homme qui ne voulait pas être fou
(Belgique - 2011 - Beta Num - Couleur - Documentaire - 52 min)
Réalisation : Véronique Fievet, Bernadette Saint-Rémi
Acteurs : Patrice Vareltzis
Photographie : Xavier Préat
Production : Luna Blue Film
Synopsis : Patrice, 43 ans, est schizophrène. Il peut vivre dans la rue ou enfermé à l'hôpital, au
gré des mouvements de sa maladie. Il peut passer de l'écrivain à l'homme terrassé par une
crise. Loin de toute idée reçue sur la folie, les réalisatrices au jour le jour et pendant plusieurs
mois, vivent ses tourments, sa famille, ses répits, ses victoires, ses rechutes. Patrice aime la
caméra, il a des choses à dire et à montrer. Un fou ? Un poète, un homme qui tient debout.
Ici-bas (Belgique/France - 2010 - Beta Num - Couleur - Documentaire - 55 min)
Réalisation : Comes Chahbazian
Photographie : Comes Chahbazian
Production : Matière Première
Synopsis : Perte de l’espace familial, de l’espace de travail, de l’espace urbain et de
l’espace de la mémoire. Ces quatre déclinaisons de l’espace soumis à l'épreuve du temps
se cherchent et se répondent, contaminés par le chaos - hors champ commun à tous d'une ville en destruction.
L’Invention des jours heureux (France - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 26 min)
Réalisation : Sandrine Dumas
Acteurs : Yanan Li, Katia Golubeva, Tien Shue, Eliott Olivrie, Lucie Laporte, Jen Yi-Han
Photographie : Marc Tevanian
Production : Sotavento
Synopsis : Deux femmes étrangères, l’une russe, l’autre chinoise, vivent en France, et font des
petits boulots. Olga et Mai, si différentes, partagent toutes les deux la même réalité, celle
des immigrants. Pas de quoi rêver et pourtant…
J'aurais pu être une pute (France - 2011 - 35 mm - Couleur - Fiction - 24 min)
Réalisation : Baya Kasmi
Acteurs : Vimala Pons , Bruno Podalydes, Jean-Claude Deret, Claudia Tagbo
Photographie : Amandine Escoffier
Production : Karé Productions
Ventes internationales : Premium Films
Synopsis : A la caisse d’un magasin de bricolage, Mina est submergée par une crise
d’angoisse et tombe dans les bras de Pierre. Voici l’histoire d’une fille un peu folle, d’un type
trop normal, d’un grand sécateur et d’un vieux professeur de piano.
Paris Shanghaï (France - 2011 - 35mm - Couleur - Fiction - 25 min)
Réalisation : Thomas Cailley
Acteurs : Franc Bruneau et Constantin Burazovitch
Production : Little Cinéma
Vente internationale : Ouat Media
Synopsis : Alors qu’il commence un périple de 20 000 km à vélo, Manu croise la route de
Victor, un adolescent au volant d’une voiture volée… Manu aime les voyages, les grands
espaces et les rencontres. Victor non.
110
Les Sabres (Hasaki ya suda) (France - 2011 – 35mm - Couleur - Fiction - 24 min)
Réalisation : Cédric Ido
Acteurs : Jacky Ido, Cédric Ido, Ma Min Man
Photographie : Thomas Garret
Production : DACP
Synopsis : 2100 et des poussières. Le réchauffement planétaire a causé de terribles
sécheresses, provoquant famines et conflits. Premières victimes de ces changements
climatiques : les populations du Sud.
Sophie Lavoie (Québec - 2010 - 35 mm - N/B - Fiction - 9 min)
Réalisation : Anne Emond
Acteurs : Catherine De Léan
Photographie : Philippe St-Laurent Lévesque
Production : Anne Emond
Ventes internationales : Vidéographe
Synopsis : Sophie Lavoie est au rendez-vous. Le temps s'arrête. Le vertige commence.
Tabou (Tunisie - 2010 - 35 mm - Couleur - Fiction - 15 min)
Réalisation : Meriem Riveill
Acteurs : Emel Mathlouthi, Ahmed Amin Ben Saad, Raouf Ben Amor, Dalila, Meftahi, Salma
Baccar, Mohsen Bourara
Photographie : Amine Messaadi
Production : Inter Medias Production
Synopsis : Le long d'une veillée solitaire de Ramadhan, Leila, une jeune fille de dix-huit ans,
sera confrontée à ses propres démons et son corps la poussera à se remémorer ce qu'elle
avait vécu pour enfin libérer sa parole.
T'embrasser une dernière fois (France - 2011 - 35mm - Couleur - Fiction - 30 min)
Réalisation : Olivier Johan
Acteurs : Nathalie Richard, Jeanne Rosa, Lyes Salem, Christine Brücher
Photographie : Emmanuel Pineau
Production : Envie de Tempête Productions
Synopsis : Marie, la trentaine, doit prendre une décision particulièrement douloureuse… En
l’espace d’une nuit, elle va être confrontée à des émotions contradictoires.
111
SÉANCES SPÉCIALES – COURT MÉTRAGE
Focus flamand
Badpakje 46 (Belgique - 2010 - Betacam SP - Couleur - Fiction - 15 min)
Réalisation : Wannes Destoop
Acteurs : Janis Vercampst, Lies Pauwels, Johan Heldenbergh, Kenneth Vanbaeden, Wim
Opbrouck
Image : Dries Delpute
Production : KASK,
Synopsis : Chantal, une fille potelée de douze ans, peine à trouver sa voie dans la vie. Elle
n'a pas beaucoup d'amis et à la maison seul son beau-père lui apporte un peu de réconfort
comme elle ne s'entend pas avec sa mère et son beau-frère. Ce n'est qu'à la piscine locale,
où elle s'entraîne de manière intensive, qu'elle se sent vraiment bien. Mais quand elle a
besoin de nouvelles lunettes protectrices, tout ne se passe comme prévu et elle met tout en
œuvre pour les obtenir.
Bento Monogatari (Belgique - 2010 - Blu-ray - Couleur - Fiction - 27 min)
Réalisation : Pieter Dirkx
Acteurs : Béa Duchateau, Dirk Lavryssen, Pieter Dirkx
Image : Benjamin Lauwers
Production :Sint-Lukas Brussel
Synopsis : Yvonne tente désespérément d’apporter un souffle nouveau à son couple en se
plongeant dans la culture pop japonaise. Chaque matin, elle prépare un repas japonais à
emporter pour son époux (Bento).
Hitomi (Belgique - 2010 - Beta SP - Couleur - Fiction - 20 min)
Réalisation : Manu De Smet
Acteurs : Tiemen Van Haver, Gilles De Schryver, Na-Young Jeon
Photographie : Jochen Struyf
Production : Rembert Evenepoel
Synopsis : Tom affectionne particulièrement la culture japonaise. Quand il rencontre une
jeune Japonaise, il tente de l'impressionner avec ce qu'il connait de sa culture.
Now/here (Belgique - 2010 - Beta SP - Couleur - Fiction - 25 min)
Réalisation : David Williamson
Acteur : Pieter Genard, Angelo Tijssens, Sura Dohnke, Sara Vertongen
Photographie : Gilles Coulier
Production : LAMPOST
Synopsis : À la mort de sa mère, un homme retourne dans sa ville natale. Il y retrouve de
vieux amis et une part de lui-même…
Paroles (Belgique - 2010 - Blu-ray - Couleur - Fiction - 24 min)
Réalisation : Gilles Coulier
Acteurs : Gilles De Schryver, Sam Louwyck, Angelo Tijssens et Wim Willaert
Photographie : David Williamson
Production : Watch and behave Pictures
Synopsis : Les rencontres nocturnes impliquent un retour, un retour qui devrait faciliter un
départ… L'histoire de deux frères à la recherche d'un père qu'ils n'ont jamais rencontré.
112
Classique du mardi
Heureux Anniversaire (France - 1961 - 35mm - N/B - Fiction - 13 min)
Réalisation : Pierre Etaix
Acteurs : Pierre Etaix Georges Loriot, Nono Zammit, Lucien Frégis, Ican Paillaud, Robert
Blome, Laurence Lignières
Photographie : Pierre Levent
Production : C.A.P.A.C
Distribution : Atlantic Pictures
Synopsis : Une jeune femme prépare la table pour fêter son anniversaire de mariage. Le mari
se trouve coincé dans les encombrements parisiens. Les quelques arrêts pour les derniers
achats ne font que le retarder davantage.
113
Projection Spéciale « De L’Ecrit à L’Ecran »
S'adressant aux auteurs - réalisateurs des pays du Maghreb, de l'Afrique subsaharienne et du
Proche-Orient francophone, l’atelier « De l’écrit à l’écran » vise à favoriser la création
d'œuvres cinématographiques à travers l'accompagnement scénaristique de projets de
courts métrages. Depuis trois ans, l'Atelier a accueilli treize lauréats. Une séance spéciale
sera consacrée aux quatre premiers films issus de l’Atelier : « Du riz blanc aux drogues noires »
de Ludovic Randriamanantsoa, « Home » de Sarah Lamrini, « La récréation» de Abdoul Aziz
Nikiema et « Nil ailleurs » de Myriam El Hajj.
Du riz blanc aux drogues noires (Madagasca - Fiction )
Réalisation : Ludovic Randriamanantsoa
Synopsis : L’histoire se déroule dans un village dans l’Est de Madagascar en 1941, alors sous
occupation française. Des soldats indigènes malgaches sont envoyés en première ligne en
Europe pour combattre les Allemands. Pour ravitailler les soldats, les « dogues noirs de
l’empire » ont pour ordre de ne laisser aucun stocke de riz dans aucun foyer. Vero, une jeune
indigène de 20 ans et son fils Joro âgé de 9 ans habitent une simple cabane. Ils se préparent
à cuire du riz mais les « dogues noires » font une descente dans le village…
Home (Maroc - Fiction)
Réalisation : Sarah Lamrini
Synopsis : Amal est institutrice. À quarante ans, elle est ce qu’on appelle une vieille fille,
vivant auprès de sa mère, une inconsolable veuve qui souffre de ne pas avoir eu de fils.
Meryem, sa soeur cadette installée en Europe revient subitement perturber leur existence.
La récréation (Burkina Faso - Fiction)
Réalisation : Abdoul Aziz Nikiema
Synopsis : La cloche sonne, c’est l’heure de la récréation. Mme Koné institutrice de
permanence surveille la cour. Amina et Nadège élèves de CE2 jouent à la marelle. Gérard,
Karim et Lucien élèves de CM1 jouent à la course poursuite. Sita et Fanta élèves de CM2
elles vont au petit marché. Gérard lance maladroitement la chaussure de jeu sur madame
Koné. Il est puni et passe sa récréation à travers la fenêtre. D’une fenêtre à l’autre Gérard
observe les jeux de ses amis...
Nil ailleurs (Liban - Fiction)
Réalisation : Myriam El Hajj
Synopsis : Aujourd’hui toujours, après les guerres civiles, la vie à Beyrouth est violente, le
climat délétère et l’amour impossible pour toute une génération. La jeune Nil décide de
quitter le Liban.
114
06. COUP DE CŒUR A… ARIANE ASCARIDE
Tous droits réservés
Comme chaque année, le FIFF met en avant une personnalité du cinéma francophone à
travers son « Coup de cœur ». Des artistes aussi prestigieux que Jean Rochefort, Philippe
Noiret, Jean-Claude Brialy, Bernadette Lafont, Sandrine Bonnaire, Emmanuelle Béart, Kristin
Scott Thomas, Isabelle Huppert ou Elsa Zylberstein nous ont fait l’honneur de leur présence
lors de ces dernières années.
Pour cette 26ème édition, le FIFF a l’immense plaisir d’accueillir la comédienne française
Ariane Ascaride. Pour ce Coup de cœur, nous lui avons demandé d’établir une sélection
d’œuvres parmi sa filmographie, des œuvres qu’elle souhaitait partager avec les festivaliers
namurois.
Quelques années après son passage à Namur pour défendre le film « Brodeuses » d’Éléonore
Faucher, Ariane Ascaride a choisi de nous présenter « Nadia et les hippopotames » de
Dominique Cabrera (1999), « Brodeuses » d’Éléonore Faucher (2003), ainsi que deux films
réalisés par son mari Robert Guédiguian, « Marie-Jo et ses deux amours » (2001) et « Le
Voyage en Arménie » (2006) qu’elle a coécrit et pour lequel elle a remporté le Prix
d’Interprétation au Festival de Rome.
Ariane Ascaride participera à une rencontre publique le samedi 1er octobre
à 17h00 à l’Eldo 2. Cette rencontre est ouverte à tous et gratuite.
Après avoir suivi les cours d’Antoine Vitez et de Marcel Bluwal au Conservatoire National
supérieur d’Art Dramatique de Paris, Ariane Ascaride débute dans les pièces de son frère
Pierre Ascaride et joue plusieurs petits rôles au cinéma. Son premier rôle lui est offert par
René Féret dans « La Communion solennelle » (en Compétition Officielle au Festival de
Cannes 1977).
115
Son époux Robert Guédiguian fait appel à elle dans tous ses films, notamment dans « À la
vie, à la mort », présenté au FIFF en 1995. La consécration arrive avec son interprétation dans
« Marius et Jeannette » qui lui vaut la reconnaissance du public et un César de la Meilleure
actrice en 1998. On la voit ensuite dans les films de Dominique Cabrera (« Nadia et les
hippopotames »), Olivier Ducastel et Jacques Martineau (« Ma vraie vie à Rouen », « Drôle
de Félix »), Éléonore Faucher (« Brodeuses »), ou encore Emmanuel Mouret (« Changement
d’adresse ») et Mona Achache (« L’élégance du hérisson »). En 2000, elle obtient le Prix
d’Interprétation au Festival de Valladolid, pour son rôle dans « La ville est tranquille » de
Robert Guédiguian. Elle est également nominée deux fois aux César pour son interprétation
dans « Marie Jo et ses deux amours » et « Brodeuses ».
Le théâtre jalonne sa carrière avec bonheur, dans les pièces de Véronique Olmi ou de Serge
Valletti. Ariane Ascaride a notamment triomphé dans « La maman Bohême » et « Médée »
de Dario Fo mis en scène par Didier Bezace.
La télévision, enfin, accueille régulièrement Ariane Ascaride : « George et Fanchette »,
réalisé par Jean-Daniel Verhaege, « Les Mauvais jours » de Pascale Bailly et prochainement
« Enfin seule » d’Olivier Peray.
En 2010, Ariane Ascaride a d’ailleurs signé sa première réalisation avec « Ceux qui aiment la
France », dans la collection « Identités » de France 2.
Cet automne, on la retrouvera dans le nouveau film de Robert Guédiguian, « Les Neiges du
Kilimandjaro », présenté dans la section Un Certain Regard au Festival de Cannes 2011 et
déjà ovationné par ses premiers spectateurs! Et elle sera aussi à l’affiche de « L’Art d’aimer »
d’Emmanuel Mouret, présenté cette année au FIFF.
Pour débuter en beauté cette nouvelle édition, le FIFF est donc fier d’accueillir cette
comédienne talentueuse à la carrière exemplaire. Elle viendra partager avec les festivaliers
son talent, ses passions et … ses coups de cœur !
116
COUP DE CŒUR À ARIANE ASCARIDE
Brodeuses
(France – 2003 – 35 mm – Couleur – Fiction – 89 min)
Réalisation : Éléonore Faucher
Scénario : Éléonore Faucher
Montage : Joële van Effenterre
Photographie : Pierre Cottereau
Acteurs : Ariane Ascaride, Lola Naymark, Marie Felix, Thomas Laroppe
Production : Sombrero Productions
Distribution belge : Paradiso
Synopsis : Quand, du haut de ses 17 ans, Claire apprend qu'elle est enceinte de cinq mois,
elle décide d'accoucher sous X. C'est chez Mme Melikian, brodeuse à façon pour la haute
couture, qu'elle trouve refuge. Et, jour après jour, point après point, à mesure que le ventre
de Claire s'arrondit, se transmet entre elles deux, plus que l'art de la broderie, celui de la
filiation.
117
COUP DE CŒUR À ARIANE ASCARIDE
Marie-Jo et ses deux amours
(France – 2001 – 35 mm – Couleur – Fiction – 124 min)
Réalisation : Robert Guédiguian
Scénario : Robert Guédiguian, Jean-Louis Milesi
Montage : Bernard Sasia
Photographie : Renato Berta
Acteurs : Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan, Julie-Marie Parmentier,
Jacques Boudet, Yan Tregouët
Production : Agat Films & Cie, Canal+, Centre National de le Cinématographie (CNC),
Cofimage 13, France 3 Cinéma
Distribution belge : Cinéart
Synopsis : Sur le chemin des contrebandiers, un jour de pique-nique, Marie-Jo applique la
lame d'un couteau sur son poignet. Elle aime profondément Daniel, son mari, mais éprouve
également la même passion à l'égard de Marco, son amant. Ces deux amours sont
impossibles à vivre simultanément.
118
COUP DE CŒUR À ARIANE ASCARIDE
Nadia et les hippopotames
(France – 1999 – 35 mm – Couleur – Fiction – 100 min)
Réalisation : Dominique Cabrera
Scénario : Dominique Cabrera, Philippe Corcuff
Montage : Sophie Brunet
Photographie : Hélène Louvart
Acteurs : Ariane Ascaride, Thierry Frémont, Philippe Fretun, Najd Hamou-Medja, Olivier
Gourmet, Pierre Berniau, Laurent Arnal
Production : Agat Films & Cie, Canal+, Centre National de la Cinématographie (CNC), La
Sept-Arte, La Sofica Gimages 2
Ventes internationales : Films Distribution
Synopsis : Novembre 1995. La France est paralysée par la grève des transports. Serge, Claire,
Jean-Paul et plusieurs autres employés de la SNCF se mobilisent contre le plan Juppe. Alors
qu'ils rejoignent leur base en dehors de Paris, ils rencontrent Nadia. Elle porte un enfant dans
les bras et cherche le père qui l'a quittée au moment de la naissance. Comprenant son
désarroi, les grévistes l'enjoignent à se joindre à eux.
119
COUP DE CŒUR À ARIANE ASCARIDE
Le Voyage en Arménie
(France – 2006 – 35 mm – Couleur – Fiction – 125 min)
Réalisation : Robert Guédiguian
Scénario : Robert Guédiguian, Marie Desplechin, Ariane Ascaride
Montage : Bernard Sasia
Photographie : Pierre Milon
Acteurs : Ariane Ascaride, Gérard Meylan, Simon Abkarian, Serge Avédikian, Chorik
Grigorian, Romik Avinian
Production : Agat Films & Cie, France 3 Cinéma, Canal +
Distribution belge : Les Films de l’Élysée
Synopsis : Se sachant gravement malade, Barsam souhaite retourner sur la terre qui l'a vu
naître. Il souhaite également léguer quelque chose à sa fille Anna. Elle est pétrie de
certitudes. Il voudrait lui apprendre à douter. Lorsqu'il s'enfuit en Arménie, il prend soin de
laisser de nombreux indices pour qu'Anna puisse le rejoindre. Ce voyage obligé dans ce
pays inconnu deviendra pour elle ce que Barsam voulait qu'il soit : un voyage initiatique, une
éducation sentimentale, une nouvelle adolescence... C'est dans un petit village perdu dans
les hautes montagnes du Caucase qu'elle le retrouvera, assis à rêver sous un abricotier en
fleur... Sur son identité, sur ses amours, sur ses engagements, Anna doutera et aura grandi.
120
07. PLEINS FEUX SUR…
LES DOCUMENTAIRES
Au fil des générations de cinéastes, la frontière entre les genres s’est affinée. Le
documentaire s’est rapproché de la fiction et inversement, l’un empruntant de temps en
temps le langage de l’autre. Avec l’apparition de ces nouvelles formes que sont le docufiction, le documentaire scénarisé, le cinéma du réel, ou encore la fiction tournée à la façon
d’un documentaire ou d’un reportage, les étiquettes se sont envolées. En mêlant les
langages et en décloisonnant les genres, les professionnels se sont simplement inscrits dans
une évolution naturelle. C’est pourquoi, cette année encore, le Festival présente les films
documentaires et les films de fiction dans les mêmes sections.
Longs métrages documentaires
« Black Heart, Withe Men » de Samuel Tilman (Belgique)
« Bons Baisers de la Colonie » de Nathalie Borgers (Belgique)
« Congo en 4 » de Dieudo Hamadi, Divita Wa Lusala et Kiripi Katembo Siku (Congo/Belgique)
« Crulic – Le chemin vers l’au-delà (Crulic – Drumul spre dincolo) » d’Anca Damian
(Roumanie)
« Indochine, sur les traces d’une mère » d’Idrissou Mora Kpai (Bénin/France)
« Koundi et le jeudi national » d’Ariane Astrid Atodji (Cameroun)
« Laïcité, inch’Allah » de Nadia El Fani (Tunisie/France)
« La Reine Malade » de Pascal Sanchez (Québec)
« La Vie au Loin » de Marc Weymuller (France)
« Le Sacrifice (Yoole) » de Moussa Sene Absa (Sénégal)
« L’Été de Giacomo (L’ Estate di Giacomo) » d’Alessandro Comodin (Belgique/France/Italie)
« My Land » de Nabil Ayouch (Maroc/France)
« Ode nomade (Beit Sha’ar) » d’Iman Kamel (Égypte)
« Paris mon Paradis » d'Éléonore Yameogo (Burkina Faso/France)
« Plus jamais peur (Khaoufa baada al'yaoum) » de Mourad Ben Cheikh (Tunisie)
« Territoire Perdu » de Pierre-Yves Vandeweerd (Belgique)
Séances FIFF Campus
« Black Heart, White Men » de Samuel Tilman
Courts métrages documentaires
« 9ter » de Céline Darmayan et Origan Cannella (Belgique)
« Chernobyl Forever » d’Alain de Halleux (Belgique)
« Corps étranger » de Christophe Hermans (Belgique)
« Ici-bas » de Comes Chahbazian (France/Belgique)
« L’Homme qui ne voulait pas être fou » de Véronique Fievet et Bernadette Saint-Rémi
(Belgique)
« La Crise Alimentaire, une chance pour les paysans » de Pierre Doumont (Belgique)
« Les Enfants » de Christophe Hermans (Belgique)
121
LES AVANT-PREMIÈRES
Les avant-premières en Belgique :
(en exclusivité au FIFF et bientôt dans une salle près de chez vous)
« 17 Filles » de Delphine et Muriel Cousin
« Americano » de Mathieu Demy
« A pas de loup » d’Olivier Ringer
« L’Amante du rif » de Narjiss Nejjar
« L’Art d’aimer » d’Emmanuel Mouret
« Au cul du loup » de Pierre Duculot
« De Bon matin » de Jean-Marc Moutout
« De leur vivant » de Géraldine Doignon
« Et maintenant on va où ? » De Nadine Labaki
« L’Exercice de l’état » de Pierre Schöller
« Fils unique » de Miel Van Hoogenbemt
« La Folie Almayer » de Chantal Akerman
« Les Géants » de Bouli Lanners
« Le Grand’tour » de Jérôme Le Maire
« Intouchables » de Toledano et Nakache
« JC comme Jésus Christ » de Jonathan Zaccaï
« Mon Pire Cauchemar » d’Anne Fontaine
« My Little Princess » d’Eva Ionesco
« Polisse » de Maiwenn
« La Source des Femmes » de Radu Mihaileanu
« Territoire perdu » de Pierres-Yves Vandeweerd
« Toutes nos envies » de Philippe Lioret
« Un amour de jeunesse » de Mia Hansen-Love
« Un monstre à Paris » de Bibo Bergeron
122
LE CINÉMA BELGE FRANCOPHONE
Si le FIFF se destine au cinéma francophone international, sa localisation au cœur de la
Région wallonne et de la Fédération Wallonie Bruxelles en fait un lieu privilégié pour le
cinéma belge, un cinéma foisonnant et reconnu sur la scène internationale. Aussi, le Festival
considère-t-il comme une priorité de lui consacrer une place de premier plan. Le temps
d’une semaine, Namur voit défiler cinéastes, acteurs, scénaristes, producteurs et techniciens
qui, plus que jamais, s’affirment comme les ambassadeurs éclatants de notre identité
nationale.
Les longs métrages
« 9ter » de Céline Darmayan et Origan Cannella(Belgique)
« L’Amante du Rif » de Narjiss Nejjar (Maroc/Belgique)
« A pas de loup » d’Olivier Ringer (Belgique/France)
« Au cul du loup » de Pierre Duculot (Belgique/France)
« Bons Baisers de la Colonie » de Nathalie Borgers (Belgique)
« Congo en 4 » van Dieudo Hamadi, Divita Wa Lusala et Kiripi Katembo Siku
(Congo/Belgique)
« La Crise Alimentaire, une chance pour les paysans » de Pierre Doumont (Belgique)
« De Bon Matin » de Jean-Marc Moutout (Belgique)
« De leur vivant » de Géraldine Doignon (Belgique)
« L’été de Giacomo » d’Alessandro Comodin (Italie/France/Belgique)
« Illégal » d’Olivier Masset-Depasse (Belgique/Luxembourg/France)
« L’Exercice de l’Etat » de Pierre Schöller (France/Belgique)
« Fils Unique » de Miel Van Hoogenbemt (Belgique)
« La Folie Almayer » de Chantal Akerman (France/Belgique)
« Les Géants » de Bouli Lanners (Belgique/Luxembourg)
« Le Grand’Tour » de Jérôme Le Maire (Belgique)
« JC comme Jésus Christ » de Jonathan Zaccaï (France/Belgique)
« Mon Pire Cauchemar » d’Anne Fontaine (France/Belgique)
« Le Petit Nicolas » de Laurent Tirard (France/Belgique)
« Quartier lointain » de Sam Garbarski (Belgique/Luxembourg/Allemagne/France)
« La Source des femmes » de Radu Mihaileanu (France/Belgique/Italie/Maroc)
« Territoire Perdu » de Pierre-Yves Vandeweerd (Belgique)
123
Les courts métrages
« A ton vieux cul de nègre » d’Aurélien Bodinaux (Belgique)
« Chernobyl Forever » d’Alain de Halleux (Belgique)
« Ciao Bambino » de Thibaut Wohlfahrt (Belgique)
« Comme des Héros » de Véronique Jadin (Belgique)
« Corps étrangers » de Christophe Hermans (Belgique)
« Le Cours des choses » de Caroline Tambour (Belgique)
« Dimanches » de Valéry Rosier (Belgique)
« Dos au mur » de Miklos Keleti (Belgique)
« Les Enfants » de Christophe Hermans (Belgique)
« Fancy Fair » de Christophe Hermans (Belgique)
« Family Story » de Collectif (Belgique)
« Fugue » de Vincent Bierrewaerts (Belgique/France)
« La Garde-barrière » de Hugo Frasseto
« L’Histoire du petit Paolo » de Nicolas Liguori
« L’Homme qui ne voulait pas être fou » de Véronique Fievet et Bernadette Saint-Rémi
(Belgique)
« Ici-bas » de Comes Chahbazian (France/Belgique)
« Kin » du Collectif Zorobabel
« La Maison » de Vania Leturcq » (Belgique)
« Mauvaise Lune » de Xavier Seron et Merym Fortunat Rossi (Belgique)
« Mur » de Collectif
« Les Navets blancs empêchent de dormir » de Rachel Lang (France/Belgique)
« L’Œil du Paon » de Gerlando Infuso (Belgique)
« Le Petit Chevalier » d’Emmanuel Marre (Belgique)
« Point de Fuite » de Benjamin D’Aoust (Belgique/France)
« Rumeurs » de Fritz Standaert
« Sidewalk » de Berivan Bineysa (Belgique)
« Sous un coin de ciel bleu » d’Arnaud Demuynck et Cécilia Marreiros Marum
« Terre Nouvelle » de Bernard Dresse (Belgique)
« La Version du loup » d’Ann Sirot et Raphaël Balboni (Belgique)
« La Vie de Poxy » de Louise-Marie Colon, Benjamin Vinck et 15 enfants congolais
« La Violence de Clochette » de Yannick Bandali-Renard
« Walking Ghost Phase » de Bruno Tracq (Belgique)
« Les Yeux de la Tête » de Pierre Mousquer et Jérôme Cauwe (Belgique/France)
124
Focus Cinéma belge francophone
À l’initiative de la Fédération Wallonie Bruxelles, le FIFF est heureux de proposer une sélection
de films sortis dans les salles belges entre octobre 2010 et août 2011.
• « Elle ne pleure pas, elle chante » de Philippe de Pierpont (Belgique)
• « Illégal » d’Olivier Masset-Depasse (Belgique/Luxembourg/France)
• « Noir Océan » de Marion Hansël (Belgique/France/Allemagne)
• « Quartier Lointain » de Sam Garbarski (Belgique/Luxembourg/Allemagne/France)
• « Le Gamin au vélo » de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique)
Les rencontres professionnelles
Soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles, le FIFF collabore avec elle et d’autres
partenaires à l’organisation d’ateliers et rencontres parmi lesquels cet année : l’Atelier
d’expertises – Forum francophone de la production, l’Atelier « De l’écrit à l’écran », « Dans
les traces de l’Atelier Grand Nord », le Brunch des programmateurs et des producteurs, le 1er
Congrès des exploitants, l’Atelier des auteurs SACD, etc
Les Prix et jurys
La Fédération Wallonie-Bruxelles s’associe au Prix Émile Cantillon, qui récompense la
meilleure première œuvre de fiction, en offrant une aide de 7.500 €. Cette somme, attribuée
au distributeur belge, favorise ainsi la promotion et la diffusion en salles commerciales de ce
film. La FWB dote également le Prix du Meilleur court métrage belge en offrant un montant
de 2.500 € au réalisateur lauréat. Les comédiens belges sont à l’honneur cette année avec,
entre autres, Fabrizio Rogione, parrain des 6 échanges de talen(s), dont 2 belges : Edwige
Baily et Jonas Bloquet. Mehdi Dehbi fait lui partie du Jury Officiel Courts métrages. Sans
oublier le membre belge du Jury Émile Cantillon, Pierre-Michel Chevigné, ainsi que les jeunes
Belges issus des écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui composent le Jury Junior
125
Le FIFF Campus
Les séances pédagogiques sont l’un des points forts du FIFF. Chaque année, plus de 7000
jeunes participent aux activités FIFF Campus. La programmation scolaire s’articule autour de
3 axes :
•
•
•
« Une éducation à l’image ». Le FIFF Campus propose de nombreux ateliers pratiques
destinés à décoder le langage de l’image, à comprendre les techniques
cinématographiques et à s’exercer aux métiers du cinéma.
« Une éducation à la diversité francophone ». Via ce volet, le FIFF Campus souhaite
promouvoir la francophonie auprès du public jeune en proposant notamment un
focus belge ou encore des séances découverte. Le FIFF Campus aura d’ailleurs la
chance cette année d’être parrainé par Bouli Lanners !
« Une éducation à la citoyenneté. Le FIFF Campus, en partenariat avec diverses
associations, aborde la citoyenneté et les droits humains au départ de projections
accompagnées de débats et d’animations.
Les jeunes sont les spectateurs de demain, c’est pourquoi le FIFF leur donne la parole en les
incluant dans ses jurys officiels. Le Jury Emile Cantillon et le Jury Junior sont les deux jurys
jeunes qui accompagnent les professionnels du Jury longs métrages et du Jury courts
métrages.
Le FIFF Campus, c’est aussi des expositions, des formations à destination des professeurs, des
conférences, des visites, des animations, un espace d’information ainsi qu’un grand projet
fédérateur. Cette année les jeunes de 3 à 25 ans sont invités à participer au projet
« Retroussons-nous les manches ! » et à illustrer leur vision de l’engagement en customisant
un T-Shirt. Le vendredi 07 octobre le FIFF Campus clôturera ce projet par un défilé, un
spectacle hip-hop et récompensera les meilleures créations par de nombreux prix.
L’espace FIFF Campus, espace de rencontre entre l’équipe pédagogique, les enseignants
et les visiteurs, vous attend tous les jours de 8h30 à 18h00, sous le chapiteau public, place
d’Armes.
126
08. FIFF CAMPUS
La brochure complète du FIFF Campus reprenant tous les films et ateliers est disponible sur
demande à sophie.verhoest@fiff.be
Parce que le cinéma est une porte ouverte sur le monde, parce qu’il s’adresse à nous dès le
plus jeune âge, parce que notre société est une société de l’image, le FIFF Campus invite le
public scolaire à découvrir les richesses du cinéma francophone à travers des projections
ludiques et inédites, 100 % adaptées. Chaque année, ce sont plus de 7.000 jeunes qui
foulent le sol du Festival.
Courts métrages d’animation pour les maternelles, films classiques et longs métrages pour les
primaires, projections citoyennes pour le secondaire : chacun trouvera dans notre
programmation une continuité, un appui au programme pédagogique vu en classe.
Pour la première fois depuis sa création, le FIFF Campus à l’honneur d’avoir un parrain : Bouli
Lanners. Dans le cadre de la projection scolaire de son film « Les Géants » le mercredi 05
octobre, Bouli viendra à la rencontre des étudiants.
Le FIFF Campus se joint à la thématique centrale défendue cette année par l’Union
Européenne, le volontariat. A travers son projet fédérateur, « Retroussons-nous les manches !
», le FIFF Campus invite les jeunes à jouer un rôle actif en proposant leur vision de
l’engagement.
Afin de mieux comprendre les mécanismes de l’image, mais également les nombreux
messages que celle-ci véhicule, le FIFF Campus propose une approche complète divisée en
3 volets :
1. Une éducation à l'image : ateliers cinéma
C’est en manipulant et en s’essayant aux techniques du cinéma que les jeunes
peuvent comprendre le travail des professionnels du grand écran. C’est pourquoi le
FIFF Campus leur propose des ateliers pratiques touchant à l’écriture de scénario, au
tournage, au montage, au jeu d’acteur…
2. Une éducation à la diversité francophone
Le FIFF est le plus grand festival du film francophone. Le FIFF Campus souhaite
promouvoir cette Francophonie auprès de son public jeune en proposant des films
de différents genres et formats, adaptés à des tranches d’âge spécifiques. Le
cinéma belge tient une place de choix dans cette programmation avec non
seulement des rétrospectives, mais également de nombreuses avant-premières !
3. Une éducation à la citoyenneté
Le cinéma francophone ne sert pas seulement à divertir, mais posséde un véritable
potentiel pédagogique et citoyen. A travers nos séances, les élèves viennent
découvrir une culture, un mode de vie, une problématique d’actualité, un fait de
société… Pour accompagner les jeunes dans ces réflexions, le FIFF Campus collabore
avec de nombreuses associations proposant des animations complémentaires.
Pour une collation saine, le Centre Horticole de Gembloux offre des pommes à la sortie des
séances scolaires !
127
Après la Mosaïque des Droits de l’Homme qui avait voyagé jusqu’à l’ONU à New York en
2008, la grande pellicule « Arrêt sur Image citoyen » en 2009 et la liberté d’expression de
« L’Arbre à Palabres » en 2010, le FIFF Campus mobilise à nouveau les jeunes autour de son
nouveau projet fédérateur « Retroussons-nous les manches ! ». Lancé à tous les élèves de 3 à
25 ans, le FIFF Campus invite les jeunes à customiser un t-shirt illustrant leur représentation de
l’engagement et du volontariat. La meilleure illustration sera récompensée, sur base du
respect de la thématique, par de nombreux prix. Pour plus d’informations, consultez le
règlement sur www.fiff.be
Mais le FIFF Campus c’est aussi un espace de découverte dynamique et ludique où vous
pourrez assister à des rencontres, des expositions, des visites, des projections, des ateliers, des
débats, etc. L’espace FIFF Campus, le Jury Emile Cantillon, le Jury Junior, des dossiers
pédagogiques à l'attention des enseignants, ... autant d'activités mises en place par le FIFF
Campus afin de répondre au mieux aux attentes !
N’hésitez pas à venir jeter un coup d’œil à cet espace ! Nombreux sont les invités,
comédiens et réalisateurs qui y passent.
En cette année européenne du volontariat, le FIFF Campus invite les jeunes à customiser un
T-Shirt illustrant leur représentation de l’engagement et du volontariat. Lancé à tous les
élèves de 3 à 25 ans, ce projet vise à rassembler tous les âges autour de la défense d’un
projet commun. Chaque jour, 5 réalisations seront sélectionnées pour participer au défilé de
clôture le vendredi 07 octobre à 13h. Des chantiers à l’étranger, des classes de mer, des prix
Lenco et de nombreux autres cadeaux sont à remporter. La meilleure illustration aura la
chance d’être imprimée sur un T-Shirt de la collection le Fabuleux Marcel de Bruxelles !
Comment participer ?
Rien de plus simple ! Un T-Shirt blanc, quelques matériaux résistant à la pluie et une bonne dose de créativité. Pour les écoles qui le désirent, Solidaris mutualité - Province de Namur
met à disposition des T-Shirts permettant de participer au concours. Ce projet est réalisable
seul ou en groupe, dans le cadre scolaire ou para-scolaire (mouvements de jeunesse,
maisons de jeunes, écoles de devoirs…). Les T-Shirts peuvent être déposés du vendredi 30
septembre au jeudi 06 octobre, sur l’espace FIFF Campus, sous le chapiteau public, Place
d’Armes. Les T-Shirts seront exposés chaque jour autour du chapiteau. Le vendredi 07
octobre, le FIFF Campus invite les jeunes à venir clôturer en beauté le projet « Retroussonsnous les manches ! » ainsi que cette semaine dédiée au cinéma. Suite au défilé présentant
les T-Shirts, une vente aux enchères sera organisée. Grâce à l’argent récolté, l’ensemble des
T-Shirts déposés sera envoyé au Burkina Faso, au profit de l’asbl Cinomade*. Et pour finir
cette journée festive, un groupe Hip-Hop de la Maison des Jeunes « Jeunesse et Culture » du
réseau Solidaris viendra présenter un spectacle mettant en scène ses danseurs. Un drink sera
offert à tous les participants. Toutes les informations relatives à ce projet sont reprises dans le
règlement du concours « Retroussons-nous les manches ! » disponible sur notre site Internet
www.fiff.be.
Une éducation à l’image : Ateliers cinéma
Le FIFF Campus se révèle être un formidable terrain d’expériences en matière
d’apprentissage des nombreuses techniques du cinéma. En s’encadrant d’animateurs à la
pointe du langage cinématographique et de professionnels du grand écran, le FIFF Campus
offre au public scolaire un panel d’ateliers représentatifs des différentes étapes den la
construction d’un film. Dès le primaire, les enfants sont sensibilisés à ces techniques à travers
des ateliers de réalisation, mêlant créativité et manipulation du matériel. Pour le
128
secondaire, ce sont les processus de création de scénario, de tournage-montage ou encore
de jeu d’acteur qui sont abordés. Le FIFF Campus vous réserve quelques petites nouveautés
qui vous permettront d’élargir la gamme des métiers du cinéma déjà couverts dans nos
ateliers. Le bruiteur et ses secrets seront notamment au cœur d’une nouvelle animation !
Chaque atelier est mis en relation avec une séance lors du Festival, afin que les jeunes
puissent comparer leur travail avec celui de véritables techniciens du cinéma.
Une éducation à la diversité Francophone
En amenant le public jeune vers des œuvres exigeantes, des réalisations issues exclusivement
de la Francophonie, le Festival redonne toute leur importance aux mots qualité et diversité.
Cette ouverture à la Francophonie s’inscrit à travers des films de différents genres et formats :
des courts métrages d’animation pour les tout petits et des longs métrages de fiction et
documentaires pour les plus grands.
Une éducation à la citoyenneté
Le cinéma possède le véritable pouvoir de nous confronter au monde, à ce qui se passe à
côté de nous ou encore à nos propres comportements. Avec émotion, sensibilité et justesse,
il nous aide à découvrir ce qui nous est encore inconnu ou à affronter ce que nous ne
voulons pas voir. Grâce à de nombreux films exploitant des thématiques d’actualité, des
problématiques mondiales, des faits de société, le FIFF Campus propose au public jeune
d’acquérir un regard critique et de se positionner en connaissance de cause. De
nombreuses associations partenaires viennent d’ailleurs aider les jeunes à approfondir ces
thématiques par des ateliers citoyens sous forme de débats, de jeux de rôle, d’ateliers
créatifs…!
129
Liste des films projetés dans le cadre du FIFF Campus
Courts Métrages:
-
9ter de Céline Darmayan et Origan Cannella
Alexis Ivanovitch, vous êtes mon héros de Guillaume Gouix
Brûleurs de Farid Bentoumi
Chernobyl 4 ever de Alain De Halleux
La crise alimentaire, une chance pour les paysans… de Pierre Doumont
Dans la neige de Alexis Fortier Gauthier
Les enfants de Christophe Hermans
Family Story de Collectif
Fancy Fair de Christophe Hermans
La fille et le chasseur de Miel Jadwiga Kowalska
Fugue de Vincent Bierrewaerts
La garde barrière de Hugo Frasseto
L'Histoire du petit Paolo de Nicolas Liguori
Kin de l’Atelier Collectif Zorobabel
Mokhtar de Halima Ouardiri
Mur de Collectif
L'œil du paon de Gerlando Onfuso
Le petit chevalier d’Emmanuel Marre
Rose et Violet de Claude Grosch et Luc Otter
Rumeurs de Frits Standaert
Les Sabres (Hasaki ya suda) de Cédric Ido
Sophie Lavoie de Anne Emond
Sous un coin de ciel bleu de Arnaud Demuynck et Cécilia Marreiros Marum
Tinye So de Daouda Coulibaly
La version du loup de Ann Sirot et Raphaël Balboni
La vie de Poxy de Louise-Marie Colon, Benjamen Vinck et 14 enfants congolais
La violence de Clochette de Yannick Bandali-Renard
Les yeux noirs de Nicola Lemay
Longs Métrages:
-
17 filles de Delphine et Muriel Coulin
A pas de loup de Olivier Ringer
Black Heart, White Men de Samuel Tilman
Bons baisers de la colonie de Nathalie Borgers
Congo en 4 actes de Dieudo Hamadi, Divita Wa Lusala, Kiripi Katembo Siku, Dieudo
Hamadi, Kiripi Katembo Siku
Elle ne pleure pas, elle chante de Philippe de Pierpont
Le gamin au vélo de Luc et Jean-Pierre Dardenne
Les géants de Bouli Lanners
Hector de Stijn Coninx
Illégal d’Olivier Masset-Depasse
Laicité incha'Allah de Nadia El Fani
Louise Wimmer de Cyril Mennegun
Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau
My land de Nadil Ayouch
Noir Océan de Marion Hänsel
Paris mon paradis de Eléonore Yameogo
Le petit Nicolas de Laurent Tirard
Plus jamais peur de Mourad Ben Cheikh
130
-
Quartier lointain de Sam Garbarski
La reine malade de Pascal Sanchez
Swooni de Kaat Beels
Un monstre à Paris de Bibo Bergeron
Yoyo de Pierre Etaix
131
09. RENCONTRES PROFESSIONNELLES
Si le Festival de Namur se distingue par une programmation dense et diversifiée, il est
également devenu un lieu incontournable de rendez-vous pour les professionnels des quatre
coins de la Francophonie. Les nombreux ateliers et colloques organisés par le FIFF s'imposent
comme des lieux stratégiques de rencontre pour les professionnels de l'audiovisuel, fertiles en
découvertes, connaissances, et à l'origine de nombreuses collaborations.
L’ATELIER D’EXPERTISES - 8ÈME FORUM FRANCOPHONE DE LA PRODUCTION
Du 30 septembre au 3 octobre
Palais des Congrès, Place d'Armes
Organisé du 30 septembre au 3 octobre 2011, lors du 26ème FIFF à Namur, le Forum accueille
les producteurs et auteurs de 6 projets de film lors de 4 journées d'expertises délivrées par des
professionnels aussi bien en matière de production que de réalisation.
Lors de ses précédentes éditions, le Forum a expertisé 60 projets, dont 6 travaillés en 2010
dans le cadre du 25ème FIFF et 54 analysés entre 2004 et 2009. Sur les 54 projets expertisés lors
des 6 premières éditions, 20 ont été finalisés : ils ont été projetés en salles dans de nombreux
pays, présentés en Festivals et certains d’entre eux ont même été primés. Ainsi, un tiers des
projets expertisés ont vu le jour dans le paysage cinématographique francophone. Depuis
2004, de nombreux projets passés par le Forum ont logiquement vu le jour. Ce n’est pas sans
fierté ni réussite (à en juger les palmarès !) que le FIFF a déjà eu l’occasion de programmer
certains d’entre eux : « A Perfect Day » de Joanna Hadjitomas et Khalil Joreige, Bayard du
meilleur comédien en 2005 pour Ziad Saad (Liban) ; « Cages » d’Olivier Masset-Depasse, Prix
du public et Prix du Jury Junior en 2006 (Belgique) ; « Rêves de poussière » de Laurent
Salgues, Prix Ciné-FX en 2007 (France/ Burkina Faso) ; « Faro, la Reine des eaux » de Salif
Traoré, Prix Emile Cantillon en 2007 (Mali) ; « Le Jour où Dieu est parti en voyage » de Philippe
Van Leeuw, Prix Découverte Emile Cantillon en 2009 (France/ Belgique/ Rwanda). Cette
année, le Festival propose pas moins de 3 longs métrages passés par le Forum : « Opération
Casablanca » de Laurent Nègre (Suisse), et « Noces Ephémères » de Reza Serkanian
(France/ Iran).
Pour cette 8ème édition, l'Atelier permettra à 6 projets de longs métrages francophones,
chacun représenté par son producteur et son auteur, de bénéficier des conseils et
recommandations de 5 experts de renom: un producteur, un réalisateur, un expert en
développement, un directeur de casting, et pour la première fois, un expert en marketing.
Des rendez-vous collectifs leurs seront également proposés, notamment une rencontre sur le
marketing B2B et B2C, ainsi qu’une classe de maître sur la direction de casting.
132
Les projets 2011 :
- « De la où tu es tu peux m’entendre », de Jean-Philippe Martin, produit par Anthony
Rey, Hélicotronc (Belgique)
- « Retour à Tirana », de Luc Jabon, produit par Catherine Burniaux et Robin Linon,
Stromboli (Belgique)
- « Le Charlatan », de Giovanni Sportiello, produit par Julien Berlan, 1.85 productions
(France)
- « Les Loups », de Sophie Desrapes, produit par Marc Daigle, ACPAV (Canada)
- « L’Art de la Guerre », de François Yang, produit par Xavier Grin, PS Productions
(Suisse)
- « Taalibe », de Joseph Gaye Ramaka, produit par Angèle Diabang Brener, Karoninka
Prod (Sénégal)
Les experts 2011 :
-
Emmanuelle Beaugrand Champagne, directrice de casting (Canada)
Férid Boughedir, réalisateur (Tunisie)
Sarah Calderon, experte en marketing (Espagne)
Isabelle Fauvel, consultante spécialiste en développement, Initiative Films (France)
Joseph Rouschop, producteur Tarantula (Belgique)
En partenariat avec la Fédération Wallonie-Bruxelles, l'Organisation internationale de la
Francophonie (OIF), la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC
Québec), l'Office fédéral de la culture suisse, Téléfilm Canada, et le Fonds national de
soutien à la production audiovisuelle du Grand Duché de Luxembourg, avec le soutien
d’Unifrance et de TV5 Monde.
Renseignements : forumproduction@fiff.be
ATELIER « DE L’ÉCRIT À L’ÉCRAN »
Du 2 au 7 octobre
Bureaux du Festival, Rue des Brasseurs
S'adressant aux auteurs - réalisateurs des pays du Maghreb, de l'Afrique subsaharienne, de la
Caraïbe francophone et du Proche-Orient francophone, cet atelier d'écriture vise à favoriser
la création d'œuvres cinématographiques à travers une proposition d'accompagnement
scénaristique de 4 projets.
Durant toute la durée du Festival, au fil de réflexions, de partages et de rencontres, ces 4
auteurs - réalisateurs du Sud auront l'opportunité d'être accompagnés dans la réécriture de
leur scénario de court métrage de fiction par 4 professionnels du cinéma.
Les 4 formateurs sont :
•
•
•
•
Aurélien Bodineaux, cinéaste et producteur (Belgique)
Tahar Chikhaoui, enseignant et critique de cinéma (Tunisie)
Stéphanie Durand-Barracand, responsable de développement et script doctor
(France)
Jean-Pierre Morillon, directeur littéraire (France)
133
Lors des précédentes éditions, cet Atelier a été parrainé par la réalisatrice belge Marion
Hänsel, le réalisateur marocain Faouzi Bensaïdi, le réalisateur sénégalais Moussa Touré, et le
comédien et réalisateur d'origine algérienne, Lyes Salem.
La marraine sera cette année Narjiss Nejjar. Son premier long métrage, Les Yeux Secs, avait
reçu le prix du meilleur scénario au FIFF en 2003. Son nouveau film, L’Amante du Riff, sera
cette année en compétition officielle.
Les lauréats 2011 sont :
-
Du riz blanc aux dogues noirs de Ludovic Randriamanantsoa, Madagascar
Home de Sarah Lamrini, Maroc
La Recréation de Abdoul Aziz Nikiema, Burkina Faso
Nil Ailleurs de Myriam El Hajj, Liban
17 projets ont été retenus et travaillés dans le cadre des 4 précédentes éditions. A l’heure
actuelle, une demi-douzaine ont déjà vu le jour et les autres projets sont en développement
ou en recherche de financements. Parmi les réalisateurs qui ont réussi à finaliser leur projet,
citons notamment Khaled Benaïssa, Poulain d’or au FESPACO 2009 pour le film Sektou (Ils se
sont tus), développé au sein de l’Atelier et présenté au FIFF en 2010.
L’atelier d'écriture « De l'écrit à l'écran » est organisé en collaboration avec WallonieBruxelles International.
Contact : rencontres@fiff.be
DANS LES TRACES DE L’ATELIER GRAND NORD
Du 1er au 3 octobre
Palais des Congrès, Place d'Armes
Depuis de nombreuses années, le FIFF met en avant les auteurs dans leur grande diversité et
dans leur souci commun de l’écriture, ce maillon initial et indispensable de la grande chaîne
de production du cinéma.
Suite au succès rencontré depuis 2008, le FIFF s’inscrit à nouveau « Dans les traces de l’Atelier
Grand Nord ». Après l’édition 2011 de cet atelier qui a eu lieu en février dernier au Québec, il
nous semble plus que jamais utile pour les auteurs qui le désirent de se retrouver à l’occasion
du FIFF. Vu les enjeux et le temps de la mise en production d’un film, le poids qui repose sur
le scénario pose la question de sa réécriture et de la pertinence de celle-ci. Après avoir
entendu toutes les remarques, les suggestions, les analyses, les retours, les avis, comment
réécrire sans perdre sa spontanéité originelle, sans sombrer dans la confusion, sans
régresser? Le suivi est une étape cruciale de la réécriture.
Parallèlement à ces retrouvailles, les participants de l’Atelier auront l’opportunité de prendre
part aux autres activités du FIFF, et de rencontrer les professionnels présents, notamment les
participants du Forum francophone de la production, présents eux aussi durant le weekend.
134
« Dans les traces de l’Atelier Grand Nord » est une initiative de la SODEC, en partenariat
avec Wallonie Bruxelles International, le Centre national du Cinéma et de l’image animée
(CNC, France), et les Sociétés des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD France,
Belgique et Canada). La 8ème édition de l’Atelier Grand Nord s’est déroulée du 29 janvier au
6 février derniers.
Se retrouveront à Namur pour ce suivi :
Les scénaristes :
- Julia Kowalski, « Récits de famille et de frustration », France
- Simon Leclère, « Le Déserteur », France
- Vania Leturcq, « L’Année Prochaine », Belgique
- Marianne Tardieu , « Vigile Urbani », France
Les experts :
- Emmanuel Courcol, expert, France
- Jérôme Larcher, expert, France
- Benoît Pilon, expert, Québec
Contact : rencontres@fiff.be
Journée du cinéma belge
Brunch des programmateurs et des producteurs francophones
Mardi 4 octobre à 10h,
Palais des Congrès, Terrasse (sur invitation)
Depuis 4 ans, le FIFF organise avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de
Wallonie-Bruxelles International et de WBImages, un brunch au cours duquel les producteurs
belges et programmateurs de grands festivals internationaux sont invités à se rencontrer de
façon informelle et amicale. Cette initiative a pour but de permettre aux professionnels
étrangers de repérer les nouveautés belges à venir, et d’offrir aux producteurs belges
l’opportunité de rencontrer des programmateurs incontournables sur la scène internationale.
Par le biais de ces rencontres informelles, le FIFF souhaite favoriser la diffusion du cinéma
belge à l’étranger. Les deux premières éditions ont permis de créer de fructueux contacts
entre les professionnels et les programmateurs présents.
En plus des programmateurs partenaires qui nous font l’amitié de revenir au FIFF (Dicky
Parlevliet pour le Festival international du Film de Rotterdam, Ivana Novotna pour le festival
de Karlovy Vary, Hélène Auclaire pour la Semaine de la Critique, Arnaud Gourmelen pour le
Festival Premiers Plans à Angers qui représente également cette année la Quinzaine des
Réalisateurs de Cannes, Agnès Wildenstein pour le Festival de Locarno), nous aurons le plaisir
d’accueillir de nouveaux venus, Paolo Moretti pour la Mostra de Venise, et Séverine
Kandelman et Fabienne Hanclot pour l’ACID(Association du Cinéma Indépendant pour sa
Diffusion), Anca Gradinariu pour le Transilvania Film Festival de Cluj en Roumanie et
Dominique Ollier pour le Festival du Film Indépendant de Lille.
Le Brunch s’inscrit dans le cadre des activités proposées à l’occasion de la journée
consacrée au cinéma belge. Cette journée aura pour objectif d’aider à la promotion et à la
diffusion du cinéma belge, aussi bien sur un plan international que national. La journée se
clôturera par le Gala de la Fédération Wallonie-Bruxelles, à l’occasion duquel sera projeté
en Avant-première le dernier long métrage de Chantal Ackerman, La Folie Almayer.
Contact : rencontres@fiff.be
135
Des histoires à lire… et à regarder
Mardi 4 octobre, 10h
Palais des congrès, Place d’Armes (sur invitation)
Vous cherchez des histoires, des univers littéraires à transposer au cinéma ou à la télévision ?
Dans le cadre du 26ème Festival International du Film Francophone de Namur, le Centre du
Cinéma et de l’Audiovisuel et la Commission des Lettres du Ministère de la Fédération
Wallonie-Bruxelles organisent une matinée de présentation d’œuvres littéraires d’auteurs de
la Fédération Wallonie-Bruxelles pouvant faire l’objet d’une adaptation télévisuelle ou
cinématographique.
Les ouvrages seront, pour la plupart, présentés en présence des auteurs et de « parrains » qui
ont eu un véritable coup de cœur pour ces histoires.
Les œuvres présentées ont été choisies par la Commission des Lettres en concertation avec
la Commission de Sélection des Films et la SACD, en fonction de leur capacité à faire l’objet
d’une adaptation et/ou de l’univers très particulier de leur auteur.
Contact : rencontres@fiff.be
Présentation du livre Destins Animés d’Alain Lorfèvre sur l’œuvre de Vincent
Patar et Stéphane Aubier.
Mercredi 5 octobre à 17h30
Chapiteau public, bar Champagne (sur invitation)
Alain Lorfèvre, présentera en présence de Vincent Patar et Stéphane Aubier, les
incomparables auteurs de « Pic Pic André » et « Panique au village », l’ouvrage qu’il a
consacré à leur œuvre, Destins Animés. Cet ouvrage est co-édité par Wallonie Bruxelles
International et le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Au-delà des anecdotes – souvent très savoureuses – de l’aventure de Panique au Village, ce
livre présente l’histoire de la genèse du film, et à travers elle, de l’avènement d’une nouvelle
ère de cinéastes belges d’animation qui ont tous, à un moment ou à un autre, gravité dans
le sillage de ce film étendard. Et pour cette génération dont le duo Vincent Patar et
Stéphane Aubier fait partie, l’avenir est vraiment promis à un « destin animé » !
Contact : rencontres@fiff.be, marie-France.dupagne@fiff.be
« Osez le cinéma belge ! »
Mardi 4 octobre à 16h30
Eldo 2 (sur invitation)
Cette séance exceptionnelle permettra aux professionnels (exploitants, distributeurs,
producteurs, programmateurs de festivals, responsables de centres culturels) et à quelques
spectateurs privilégiés de découvrir en avant-première les films qui feront l’actualité du
cinéma belge francophone dans l’année à venir, notamment via des extraits, bandesannonces et autres teasers, mais aussi grâce à la présence de certaines équipes de films !
Contact : rencontres@fiff.be
136
Diffusion du cinéma belge francophone : Marketing cross media,
mode d’emploi
Mercredi 5 octobre à 14h
Palais des Congrès, Place d’Armes (sur invitation)
Le mercredi 5 octobre, le Festival International du Film Francophone de Namur, en
collaboration avec Creative Wallonia, Wallimage, TWIST et l’INFOPOLE Cluster TIC.
Cette rencontre s’inscrit dans le suivi d’une série d’évènements produits par le Festival axés
autour d’une réflexion sur la diffusion du cinéma belge francophone en Belgique et au-delà.
Après avoir évoqué les questions de production, de distribution et d’exploitation, nous
souhaitons cette année aborder celle de la promotion, et en particulier celle de la
promotion cross media.
Un premier constat s’impose : rares sont à ce jour les exemples de productions
cinématographiques belges ayant bénéficié d’une campagne de communication
intégrant des techniques de marketing cross media. Or, ce type de marketing s’appuie
largement sur la viralité, autrement dit le bouche-à-oreille virtuel, dont on connaît
l’importance pour les films d’auteur et les productions indépendantes. Il n’a pas pour but de
se substituer aux moyens classiques de promotion, mais bien de les compléter, pour toucher
différemment des audiences en général plus ciblées.
En Wallonie, de nombreux prestataires offrent des services performants et adaptés à ce type
de communication. A l’heure où le fonds Wallimage lance une ligne de financement
spécifique au Cross Media et s’apprête à en proclamer les premiers bénéficiaires, la balle
est dans le camp des producteurs et des distributeurs. Le but de cette rencontre est de
présenter les possibilités offertes par le marketing cross media, et les avantages que les
productions belges pourraient en tirer.
Contact : rencontres@fiff.be
137
Atelier SACD - Les aides publiques à la création audiovisuelle en
Belgique : enjeux et perspectives
Mercredi 5 octobre, 10h
Palais des congrès, Place d’Armes (sur invitation)
Si de nombreuses structures de financement existent en Belgique dans le secteur audiovisuel
(Commission de Sélection des Films, Wallimage/Bruxellimage, Tax Shelter, télévisions, éditeurs
de services), on peut s’interroger sur leur complémentarité, mais aussi sur leur survie à l’orée
des changements politiques qui nous attendent, tant sur le plan national que sur le plan
international. L’objectif de cette réunion est de pointer des modifications qui pourraient être
apportées à ces différentes aides pour une meilleure efficience, en s’interrogeant par
exemple sur la création d’une aide au développement, ou encore sur la complémentarité
des guichets, notamment dans les domaines du court métrage, du documentaire ou des
œuvres télévisuelles.
Notre souhait est également de privilégier la transversalité des débats, au-delà des
compétences communautaires, régionales ou fédérales de chacun des guichets. Comment
favoriser une vision commune quant au développement futur des soutiens à la création
audiovisuelle en Belgique francophone, pour dégager les priorités pour l'avenir? N'est-il pas
temps, à l'orée des discussions européennes sur la mise à plat du rôle des aides d'Etat
(2012), de créer une sorte de coordination de défense des aides publiques à la création et a
la production culturelle?
Cette première rencontre pourrait ainsi inaugurer des rendez-vous semestriels qui nous
permettraient de nous positionner de manière commune sur un certain nombre de points de
principe indispensables pour continuer à dynamiser la création et la production
audiovisuelles en Belgique francophone.
Cette rencontre est une initiative de la SACD.
Contact : rencontres@fiff.be
Séminaire MEDIA : quel marketing pour les producteurs ?
Lundi 3 octobre à 11h
Palais des Congrès, Place d’Armes (sur invitation)
Tout film, petit ou grand, d’auteur ou commercial, s’efforce d’attirer des investisseurs, des
soutiens publics, des distributeurs, des exploitants … et bien évidemment des spectateurs.
Sans une stratégie de marketing bien conçue et équilibrée, le meilleur des films n’a que peu
de chances de succès sur un marché du cinéma très embouteillé et concurrentiel. Le rôle
du producteur est donc d’orchestrer l’avancée du film depuis le développement du
scénario, le recrutement des talents, le montage financier jusqu’à la distribution et aux
ventes internationales, mais aussi de positionner correctement son film sur le marché. A cet
égard, il est essentiel de mettre en place une stratégie de marketing adaptée à chaque
projet.
138
Les MEDIA Desks Belgique, France et Luxembourg, en collaboration avec EAVE (Les
Entrepreneurs de l’Audiovisuel européen) et en partenariat avec le FIFF, proposent un
séminaire conçu pour les producteurs disposant de projets de long métrage en
développement. Son objectif est de créer une connaissance basique et structurée du
marketing, mais surtout une conscience de l’importance de l’implication du producteur
dans les activités du marketing pour le cinéma.
Dans un premier temps, les participants découvriront quelles sont les clés du business de la
distribution à l’international, et comment envisager les différents stades de la chaîne à
travers des outils de marketing adéquats, ce qu’on appelle « B2B » ou « Business To Business
Marketing ». Cette première problématique nous amènera à la deuxième partie du
séminaire où les participants verront quel sera leur rôle en tant que producteurs dans la
quête du public, ce que l’on appelle « B2C » ou « Business To Consumer ». Autrement dit,
leur donner des clés pour qu'ils puissent participer au marketing de leur projet en étant
accompagnés (ou non) par un agent de vente ou un distributeur.
Le séminaire sera donné par Sarah Calderon, agent de vente (Coproduction Office, Paris),
responsable des acquisitions et de la distribution (Karma Films, Madrid) et expert marketing
aux EAVE. Chaque concept évoqué durant la session sera illustré par des cas spécifiques du
cinéma.
Contact : rencontres@fiff.be
La Semaine Internationale de la Critique fête ses 50 ans
Mercredi 5 octobre, 18h30
Galerie du Beffroi (entrée libre)
Ce mercredi 5 octobre prochain, le Festival International du Film Francophone de Namur
invitera la Semaine Internationale de la Critique pour célébrer ses 50 ans. 50 ans de
découvertes, de premières fois, de révélations sur grand écran. Suite au lancement de cette
année anniversaire à Cannes, de nombreux hommages ont été, sont et seront organisés à
travers le monde du Musée d’art moderne de Rio au MOMA à New York, en passant par
Beyrouth, Pusan ou… Namur !
Le FIFF accueillera donc le critique Alex Masson, qui a fait partie du comité de sélection de
la SIC en 2008 (année qui a vu la participation de Rumba d’Abel & Gordon et Home
d’Ursula Meier), qui reviendra sur la présence belge à la SIC depuis 1992 et la présentation
de « C’est arrivé près de chez vous »,. Autour de lui des réalisateurs et producteurs belges
ayant été sélectionnés à la SIC prendront part aux discussions, menées par un critique
belge. Seront présents Fabrice Du Welz (Calvaire), Benoît Mariage (Le Convoyeur), Vincent
Tavier (C’est arrivé près de chez vous) et Micha Wald (Les Folles Aventures de Simon
Konianski).
Et pour continuer cette soirée en beauté, une séance exceptionnelle avec deux œuvres
présentées lors de la dernière SIC, « My Little Princess » d’Eva Ionesco, et « Dimanches » de
Valery Rosier.
Contact : rencontres@fiff.be
139
Tax Shelter, mode d’emploi
Mardi 4 octobre à 15h
Cercle de Wallonie (sur invitation)
Le groupe social Zenito et l’association des comptables CRECCB invitent les comptables
francophones à venir découvrir le fonctionnement du Tax Shelter, avec démonstration de la
société d’Inver Invest, cocktail et projection d’un film soutenu par Inver Invest.
Contact : rencontres@fiff.be
La production sonore, rencontre IAD/RITS : conférence sur le
bruitage
Mardi 4 octobre à 14h,
Maison de la culture
Cette année, le FIFF se joint à la conférence organisée conjointement par l’IAD et le RITS à
destination de leurs étudiants. Le grand public est invité à venir assister à cette rencontre sur
le bruitage animée par Marie-Jeanne Wyckmans et Michel Coquette, bruiteuse et ingénieur
professionnels. Pourquoi bruiter alors qu’on enregistre le son lors du tournage ? Où peut-on
bruiter ? Comment crée-t-on tel ou tel effet sonore ? Est-ce qu’un bruiteur travaille seul ? Qui
décide des sons à enregistrer ? Voici quelques questions qui seront abordées lors de cette
conférence où échanges avec le public et démonstrations en direct seront de la partie.
Public : tout public
Partenaire : l’IAD et le RITS
Sur réservation uniquement auprès de l’équipe FIFF Campus
Contact : fiffcampus@fiff.be - 081/ 23 40 97
Rencontre CSEM : salon des opérateurs cinéma
Mercredi 5 octobre à 16h
SPW (anciennement MET, derrière la gare)
En partenariat avec le Conseil supérieur de l’Education aux Médias (CSEM), le FIFF invite les
instituteurs de l’enseignement fondamental à participer à une demi-journée de
sensibilisation à l’éducation au cinéma. A l’issue de la projection du film « Á pas de loup », les
enseignants sont invités à visiter les stands des différents opérateurs cinéma de la région
actifs en éducation à l’image. Une occasion de s’informer sur les nombreuses techniques
d’éducation à l’image disponibles.
• 14h00 : projection du film d’Olivier Ringer « Á pas de loup », accompagnée de
quelques clés de lecture. Rencontre avec l’équipe du film.
• 16h-18h : visite des stands des opérateurs en éducation au cinéma et drink dans les
bâtiments du SPW. Possibilité de visite du plateau de tournage.
140
Le Conseil supérieur de l’Education aux Médias (CSEM), institué par Décret le 8 juin 2008, a
pour mission de développer et coordonner toute une série d’initiatives visant à promouvoir
l’Education aux Médias au sens large du terme auprès des enseignants tous niveaux et
réseaux confondus et auprès des acteurs de l’Education permanente.
Parmi ces activités, le CSEM entend développer une approche spécifique d’éducation au
cinéma en Communauté française. Depuis deux ans, le CSEM organise des journées en
partenariat avec les Centres de Ressources, le Centre du Cinéma et la Cellule Culture et
Enseignement ainsi que les opérateurs en Education au cinéma dans le cadre de festivals
internationaux.
La participation aux activités est gratuite (les enfants des enseignants sont les bienvenus).
Les inscriptions sont à envoyer pour le 28/09 à fiffcampus@fiff.be, 081/ 23 40 97
141
10. EVENEMENTS PUBLICS
Le cinéma, c’est avant tout des films : des longs métrages, des courts métrages, des
documentaires... Mais pour que ces productions puissent exister, elles doivent être
rencontrées par le public. Ce dernier est véritablement leur raison d’être. Aussi le FIFF met-il
un point d’honneur à créer des événements gratuits et ouverts au public.
RENCONTRE AVEC BOULI LANNERS
Mercredi 5 octobre à 17h15
Chapiteau Public, Place d’Armes
À l'occasion du Festival, la médiathèque de Namur vous convie à une rencontre avec le
réalisateur Bouli Lanners. Présentant en ouverture du Festival son nouveau film « Les Géants »
(prix SACD et Art Cinéma Award de la Confédération Internationale des Cinémas d’Art et
Essai à la quinzaine des réalisateurs à Cannes), Bouli Lanners fait l'honneur de sa présence
sous le chapiteau public pour un échange convivial autour du 7ème art. Accès gratuit réservation souhaitée à namur@lamediatheque.be ou au 081/22.55.66.
RENCONTRE AVEC ARIANE ASCARIDE
Samedi 1 octobre à 17h
Cinéma Eldorado
Pour sa 26ème édition, le FIFF a souhaité un Coup de Cœur exceptionnel ! C’est avec un
immense plaisir que nous accueillons cette année la comédienne française: Ariane
Ascaride. À Coup de Cœur exceptionnel, programmation exceptionnelle. Nous lui avons
demandé de présenter à la fois des films de sa filmographie mais également des œuvres
francophones ayant marqué son parcours et son regard de spectatrice cinéphile. Elle a
choisi de nous présenter « Nadia et les hippopotames » de Dominique Cabrera (1999),
« Brodeuses » d’Éléonore Faucher (2003), ainsi que trois films réalisés par son mari Robert
Guédiguian, « La Ville est tranquille » (2000), « Marie-Jo et ses deux amours » (2001) et « Le
Voyage en Arménie » (2006).
142
2ÈME ÉDITION D’ECHANGES DE TALENT(S)
Dimanche 2 octobre à 21h15
Maison de la Culture
Depuis quelques années déjà, les jeunes réalisateurs sont sous le feu des projecteurs
namurois notamment grâce à la Compétition Émile Cantillon qui récompense les premières
œuvres de fiction. Il était temps de se pencher davantage sur les visages du cinéma de
demain. En 2010, l’événement exceptionnel « 25 ans, 25 talents » fut une belle réussite. Se
déclinant en 2 volets, il mettait à l’honneur d’une part, la nouvelle génération de comédiens
belges (« Génération 25ème ») et, d’autre part, 5 jeunes comédiens en provenance de divers
pays francophones : Felipe Castro, Merce Llorens, Benoit McGinnis, Ruth Niréré et JeanJacques Rausin. Suite à cette 1ère édition, deux de ces comédiens ont trouvé un agent en
France.
Après le succès remporté et l’enthousiasme tant du côté des jeunes participants que des
professionnels, nous avons décidé de renouveler l’expérience. 6 jeunes comédien(ne)s
francophones ont, cette année encore, l’opportunité de rencontrer les professionnels
présents et de participer à différents évènements et activités mis en place spécialement à
leur attention : Classe de maître sur la Direction de casting, shooting photo, projection de
leur démos, lectures des textes et rencontre avec le public. L’objectif de cette opération est
de permettre à ces jeunes d’ouvrir leur carrière à l’international. Ces 6 jeunes auront la
chance d’être « parrainés » par le comédien belge Fabrizio Rongione.
A Namur, ils auront l’opportunité de profiter de la dynamique et de l’effervescence du
Festival pour faire des rencontres avec tous les professionnels présents à notre 26ème édition
mais aussi de se faire connaitre auprès du grand public belge.
Deux grands rendez-vous au programme :
-
-
La séance spéciale du dimanche 2 octobre sera l’occasion de découvrir les
démos des 6 jeunes comédiens qui feront également à cette occasion des
lectures de textes (extraits de romans belges)
Lors de la Rencontre Face à Face du 3 octobre (à 14h au Palais des Congrès),
ces 6 jeunes seront confrontés aux directeurs de casting belges, français et
québécois ainsi qu’à un agent français. Sur le principe du speed meeting, ils
auront ainsi l’occasion de se présenter à ces professionnels qui, à leur tour, leur
délivreront de précieux conseils.
Les « Echanges de Talent(s) » Francophones
•
•
•
•
•
•
Edwige Baily (Belgique)
Jonas Bloquet (Belgique)
Maxime Dumontier (Québec)
Nadia Kounda (Maroc)
Baptiste Gilliéron (Suisse)
Ana Ularu (Roumanie)
143
APÉRO DU 26ÈME
Jardin du Maïeur
Le 1/10 à 12h00
Un cocktail pour le 25ème anniversaire ? Et pourquoi pas pour la nouvelle édition ? Cette
année encore, le FIFF vous offre l’apéro en présence des invités du jour. Ambiance
conviviale et chaleureuse assurée.
SEMAINE INTERNATIONALE DE LA CRITIQUE
Mercredi 5 octobre, 18h30
Galerie du Beffroi
Ce mercredi 5 octobre prochain, le Festival International du Film Francophone de Namur
invitera la Semaine Internationale de la Critique pour célébrer ses 50 ans. 50 ans de
découvertes, de premières fois, de révélations sur grand écran. Suite au lancement de cette
année anniversaire à Cannes, de nombreux hommages ont été, sont et seront organisés à
travers le monde du Musée d’art moderne de Rio au MOMA à New York, en passant par
Beyrouth, Pusan ou… Namur !
Le FIFF accueillera donc le critique Alex Masson, qui a fait partie du comité de sélection de
la SIC en 2008 (année qui a vu la participation de Rumba d’Abel & Gordon et Home
d’Ursula Meier), qui reviendra sur 49 ans de présence belge à la SIC, de Déjà s’envole la fleur
maigre de Paul Meyer en 1963 à Dimanches de Valery Rosier en 2011. Autour de lui des
réalisateurs et producteurs belges ayant été sélectionnés à la SIC prendront part aux
discussions, menées par un critique belge. Seront présents Fabrice Du Welz (Calvaire), Benoît
Mariage (Le Convoyeur), Vincent Tavier (C’est arrivé près de chez vous) et Micha Wald (Les
Folles Aventures de Simon Konianski).
SÉANCE DE DÉDICASSE DE STEFAN LIBERSKINI
Chapiteau public
Le 05/10 à 20h
Stefan Liberski, ex-Snuls, romancier, réalisateur de « Bunker paradise », dédicace son
nouveau livre, « Le Triomphe de Namur », roman satyrique sur le cinéma et les bien-pensants
cyniques dont l’action se déroule … au FIFF !
CÉRÉMONIE DES BAYARDS D’OR
Théâtre Royal de Namur
Le 07/10 à partir de 18h30
Soyez au rendez-vous lors de l’immanquable remise des Prix du Festival, dans le cadre
prestigieux du Théâtre Royal de Namur, en présence de nombreux invités.
Réservations à promotion@fiff.be.
Nombre de places limité. Tenue de soirée.
144
FEST’FIFF
Chapiteau public
Tous les jours dès 21h00
Envie de faire la fête ? N’attendez plus, courrez sous le Chapiteau et participez à nos
animations quotidiennes : concerts, émissions de la RTBF et Canal C, Blind Test, projection
« Clap ou pas Cap ? », …
EXPOSITIONS – SPECTACLES
RETROUSSONS-NOUS LES MANCHES !
Chapiteau public
du 30/09 au 07/01
Après la Mosaïque des Droits de l’Homme qui avait voyagé jusqu’à l’ONU à New York en
2008, la grande pellicule « Arrêt sur Image citoyen » en 2009 et la liberté d’expression de
« L’Arbre à Palabres » en 2010, le FIFF Campus mobilise à nouveau les jeunes autour de son
nouveau projet fédérateur « Retroussons-nous les manches ! ».
En cette année européenne du volontariat, le FIFF Campus invite les jeunes à customiser un
T-Shirt illustrant leur représentation de l’engagement et du volontariat. Lancé à tous les
élèves de 3 à 25 ans, ce projet vise à rassembler tous les âges autour de la défense d’un
projet commun. Chaque jour, 5 réalisations seront sélectionnées pour participer au défilé de
clôture le vendredi 07 octobre à 13h. Des chantiers à l’étranger, des classes de mer, des prix
Lenco et de nombreux autres cadeaux sont à remporter. La meilleure illustration aura la
chance d’être imprimée sur un T-Shirt de la collection le Fabuleux Marcel de Bruxelles !
Comment participer ?
Rien de plus simple ! Un T-Shirt blanc, quelques matériaux résistant à la pluie et une bonne
dose de créativité. Pour les écoles qui le désirent, Solidaris mutualité - Province de Namur
met à disposition 600 T-Shirts permettant de participer au concours. Ce projet est réalisable
seul ou en groupe, dans le cadre scolaire ou para-scolaire (mouvements de jeunesse,
maisons de jeunes, écoles de devoirs…).
Les T-Shirts peuvent être déposés du vendredi 30 septembre au jeudi 06 octobre, sur
l’espace FIFF Campus, sous le chapiteau public, Place d’Armes. Les T-Shirts seront exposés
chaque jour autour du chapiteau.
Le vendredi 07 octobre le FIFF Campus invite les jeunes à venir clôturer en beauté le projet
« Retroussons-nous les manches ! » ainsi que cette semaine dédiée au cinéma. Suite au
défilé présentant les T-Shirts, une vente aux enchères sera organisée. Grâce à l’argent
récolté lors de cette vente, l’ensemble des T-Shirts déposés sera envoyé au Burkina Faso, au
profit de l’asbl Cinomade. Et pour finir cette journée festive, un groupe Hip-Hop de la Maison
des Jeunes « Jeunesse et Culture » du réseau Solidaris viendra présenter un spectacle
mettant en scène ses danseurs. Un drink sera offert à tous les participants.
Toutes les informations relatives à ce projet sont reprises dans le règlement du concours
« Retroussons-nous les manches ! » disponible sur notre site Internet www.fiff.be
145
Exposition « Toi+Moi+Nous …. 52 portraits de volontaires en mouvement »
Foyer de la Maison de la Culture
Du 02/10 au 07/10
Cette exposition proposée par la plateforme francophone du volontariat met en lumière le
travail des volontaires. « Toi + moi + nous ... » c'est d'abord une invitation à s'engager, à
l'action collective. « 52 portraits ... » pour 52 semaines, car c'est tout au long de l'année qu'ils
répondent présents, « Volontaires en mouvement ... » parce qu'à travers leurs actes, leurs
sourires et leurs paroles, ils sont acteurs du changement pour une société plus juste, plus
sociale, plus démocratique et solidaire.
Expositions de la DGCD sur les objectifs du Millénaire et les Forêts
Palais des Congrès (objectif Millénaire et sur l’espace FIFF Campus (forêts)
Du 30/09 au 07/10
Les forêts au Congo. Tout au long du festival, les visiteurs auront l’occasion de découvrir le
poumon vert de l’Afrique centrale et les nombreux défis qui se posent pour le futur. La
Commission Justice et Paix propose à des groupes de visiteurs une visite guidée de
l’exposition
Les objectifs du Millénaire. Cette exposition interactive sur les 8 objectifs du Millénaire pour le
développement permet de s’interroger et d’évaluer ses connaissances sur les 8 objectifs
adoptés en 2000 par quelque 189 Etats décidés à remplir leur mission d’ici 2015.
Public : tout public
Partenaire : DGCD - La Direction Générale de la Coopération au Développement
Exposition CNCD
Jardin du Maïeur, derrière l’Hôtel de Ville de Namur
Du 30/09 au 08/10
Cette année, le CNCD -11.11.11 lance une vaste campagne sur la « Justice climatique » en
présentant notamment une exposition illustrée par des caricatures de Pierre Kroll. Ces
caricatures composent une exposition extérieure de 5 « bornes » qui seront visibles toute la
semaine du Festival dans les Jardins du Maïeur de la Ville de Namur. Cette exposition aussi
ludique que pédagogique vous permettra de comprendre les enjeux de la campagne
11.11.11 qui concerne aussi bien le Nord que le Sud de la planète.
Musée Provincial Félicien Rops
Musée Provincial Félicien Rops
Du 30/09au 07/10 octobre
Né à Namur, Félicien Rops est un artiste étonnant, aux talents multiples, emporté par le
tourbillon du 19e siècle. Situé au cœur du vieux Namur, le musée présente la vie et l’œuvre
de l’artiste, de ses débuts comme caricaturiste à ses travaux les plus sulfureux, à travers ses
thèmes de prédilection : le réalisme, le symbolisme, la femme, la satire sociale, les
techniques de gravure. L’exposition temporaire en cours met à l’honneur la caricature
sociale : « Pour rire ! Daumier-Gavarni-Rops, l’invention de la silhouette ».
Durant le festival, l’entrée est gratuite pour les groupes scolaires (possibilité de réserver une
visite guidée d’1h, 40 euros par guide). Réservation obligatoire auprès du FIFF Campus que
ce soit avec ou sans visite guidée.
Public : tout public
Partenaire : Musée Provincial Félicien Rops
146
Visite d’un plateau de tournage
SPW - Service Public de Wallonie
Le 5/10 de 13h00 à 17h00
Pour sa seconde participation, l’Institut des Arts de Diffusion (IAD) investit de nouveau les
bâtiments du SPW avec la reconstitution d’un plateau de tournage. C’est le film « J’ai
toujours rêvé d’être un gangster » de Samuel Benchetrit, film de clôture du Festival en 2007,
qui sera au centre de cette étonnante activité. Des visites d’1 h sont prévues toute la
journée du mercredi 05 octobre. Les élèves auront l’occasion d’assister au tournage d’une
scène du film, à sa projection sur grand écran et à un échange questions-réponses avec les
équipes techniques présentes. De quoi connaître le véritable envers du décor !
Accès gratuit aux détenteurs d’un FIFF Pass et sur inscription uniquement. Inscriptions auprès
du FIFF Campus : fiffcampus@fiff.be.
Public : public scolaire en matinée / grand public l’après-midi
Durée : visite d’1h
Partenaire : IAD - Institut des Arts de Diffusion
Exposition Art Public
Cœur historique de Namur
Du 29/9 au 06/11/2011
L’art s’installe au cœur de Namur à l’occasion de l’exposition ART PUBLIC. La Commission
des Arts de Wallonie, qui en assure le commissariat, a retenu les artistes suivants : Charley
Case et David Demazy, Isabelle Copet, Michael Dans, Emilio Lopez-Menchero, Xavier Mary,
Johan Muyle, Frédéric Platéus, Léopoldine Roux et Fabrice Samyn. Aucune thématique n’a
été imposée, si ce n’est la nécessité de tenir compte de l’environnement architectural,
urbanistique, naturel et surtout humain des espaces proposés. Ces derniers ont été choisis en
fonction de la fréquentation des lieux et de leurs significations historiques et sociales. Le
parcours urbain cherche ainsi à éclairer ce que la ville peut signifier pour ses habitants, ses
utilisateurs et ses visiteurs. Il s’agit, en outre, d’introduire un élément de compréhension dans
la géographie de Namur et de relever la qualité de son patrimoine.
Les Forêts au Congo
Espace FIFF Campus
Du 30/09 au 07/10
Tout au long du festival, les visiteurs auront l’occasion de découvrir le poumon de l’Afrique
centrale et les défis qui se posent pour le futur. La Commission Justice et Paix propose une
visite guidée de l’exposition.
147
ANIMATIONS MUSICALES
Un festival, c’est du cinéma, mais ce sont aussi des festivités ! De nombreuses animations
gratuites sont mises en place pour le public cette année afin que la ville et ses habitants
puissent vivre au rythme du Festival ! Vous en trouverez ci-dessous un aperçu. Plus
d’informations sur www.fiff.be
Blind Test animé par DJ Vastapan – Gratuit !
Chapiteau public, Place d’Armes
Le samedi 1 octobre, à partir de 21h
Un évènement devenu aujourd’hui incontournable ! Le FIFF vous propose pour la 3ème année
consécutive une nouvelle soirée blind test, animée par notre fidèle Dj Vastapan, au rythme
de tubes incontournables, de perles de la chanson et autre Quizz Cinéma. Nombreux
cadeaux à gagner !
GALA DU 26ème – LE BAL DES ACTEURS
Chapiteau réception, Place d’Armes
Le samedi 1 octobre à 23h
Pour sa soirée d’ouverture, le FIFF vous invite à venir swinguer sur les chansons du « Bal des
Acteurs ». On le sait, les comédiens ont plusieurs cordes à leur arc. Celui de la chanson en
fait partie. Et quoi de plus logique qu'un groupe composé d'acteurs pour animer une grande
soirée au FIFF. Venez vous trémousser au son de la valse musette, du rock’n roll, de la soul, de
la pop, des sixties, du disco, du reggae, des hits des années 80, des slows, du zouk, de la
variété française, du rock énergique et festif, et bien sûr des tubes actuels…
Concert exceptionnel d’Alex Beaupain
Maison de la Culture
Le jeudi 6 octobre à 21h00
Depuis que "Les Chansons d'amour" de Christophe Honoré est devenu le film d'une
génération, Alex Beaupain occupe une place à part dans la chanson française. Aujourd'hui,
il s'émancipe, mais dans la fidélité. D'un côté, il a écrit et composé les chansons des "Bienaimés", réalisé à nouveau par Christophe Honoré et présenté hors compétition en clôture du
festival de Cannes. De l'autre, voici "Pourquoi battait mon coeur", un 3ème album, plus
léger, qui n'appartient qu'à lui.
Si tristesse il y a, elle est celle des élans qui retombent, des ruptures consommées, des
séparations annoncées. Mais d'abord, il y a l'ivresse de la fusion, l'idéal que seul l'être aimé
peut incarner. Le partage se précise entre les sentiments et le sexe, qui est la source
d'inspiration des titres les plus rythmiques. La chanson qui donne son titre à l'album, "Pourquoi
battait mon coeur", est celle qui le résumé le mieux. Energique et mélancolique, elle parle
du tourbillon de la vie, de la confusion des sentiments et donne congé aux souvenirs mais
garde le tempo de l'amour en fuite.
Gratuit pour les détenteurs du FIFFpass
Billetterie Maison de la Culture : Tarif 1 : 15 euros / 12 euros (abonnés) – Tarif 2 : 12 euros / 9
euros (abonnés)
148
Soirée d’ouverture – DJ Olivier Noisiez
Chapiteau – réception
Le vendredi 30 septembre à 23h
Soirée OIF – Timès Trio
Chapiteau - réception
Le lundi 3 octobre à 23h
Soirée DGCD – IDIRAD
Chapiteau – Réception
Le jeudi 6 octobre à 23h
Soirée de clôture – Could I Ply my LP’s
Chapiteau – réception
Le vendredi 7 octobre à 23h
Retransmission des Bayard – Gratuit !
Chapiteau public
Le vendredi 7 à 19h30
Souny Sinto – Gratuit !
Chapiteau public
Le vendredi 30/09 à 21h00
Blues Café – Gratuit !
Chapiteau public
Le lundi 03 octobre à 21h
Flashback – Gratuit !
Chapiteau public
Le vendredi 07 octobre à 21h
Chimères Bleues – Gratuit !
Chapiteau public
Le jeudi 06 octobre à 21h
Colline Hill – Gratuit !
Chapiteau public
Le mardi 04 octobre à 21h
Monday Morning – Gratuit !
Chapiteau public
Le dimanche 02 octobre à 21h
149
ACTIVITÉS JEUNES
Jeu Cinéfil !
Samedi 1er de 13h à 15h, mardi 4 et jeudi 6 à partir de 12h
Sur l’espace FIFF Campus, Chapiteau public, Place d’Armes
Les Auberges de jeunesse proposent un blind test sur le thème du cinéma. Les jeunes sont
invités à venir tester leurs connaissances en matière de cinéma à travers une série
d’activités :
- reconnaître l’affiche d’un film
- trouver l’extrait d’un film
- retrouver la bande originale
- compléter des dialogues célèbres
Une occasion de prolonger les projections avec vos élèves ou de passer une après-midi
sympa sur le Festival !
Public : les 10-15 ans
Durée : 30 min. par groupe de 20 jeunes
Cap ou pas clap
Chapiteau public
Projection des courts métrages le 5/10 à 21h00 en présence de Baloji, parrain du concours
Initié l’année dernière, le concours de très courts métrages sur GSM « Clap ou pas cap ? » a
connu un énorme succès ! Tu as plus de 16 ans ? Réalise ton film avec ton GSM et gagne
peut-être de nombreux prix. C’est le moment de faire ton cinéma ! Inscris-toi dès aujourd’hui
sur le site de Cinepocket. Plus d’infos sur www.fiff.be.
Les 15-18 – Gratuit !
Caméo, Eldorado et Maison de la Culture
du 30/09 au 07/10 aux séances de 15h30, 15h45, 18h30 et 18h45
Vous avez entre 15 et 18 ans ? Venez gratuitement à toutes les séances du FIFF comprises
entre 15h30 et 18h45 et visionnez gratuitement des films sur UniversCiné ! Venez retirer votre
bracelet sur l’espace FIFF Campus, sous le chapiteau Public, place d’Armes. En
collaboration avec UniversCiné Belgique.
150
ANIMATIONS DANS LA VILLE
Cocktail au Jardin du Mayeur
Jardin du Mayeur
Le 1 octobre, de 11h30 à 12h30
Le FIFF invite les Namurois et les festivaliers à fêter ses 26 ans. Pour l’occasion, une fanfare
sera présente lors de l’apéro dans le Jardin du Mayeur, près de l’Hôtel de Ville de Namur.
La Compagnie des Bonimenteurs en triporteur
Dans toute la ville
Le samedi 01 et mercredi 05 octobre de 12h30 à 14h et de16h30 à 18h
Fini les files moroses devant les cinémas ! Laissez-vous surprendre par l’univers décalé de la
Compagnie des Bonimenteurs. Celle-ci rend vos moments d’attente étonnants et festifs !
Turbus Philomelos
Vendredi 30/09 de 19h30 à 21h
Les commerçants font leur cinéma !
Dans les magasins participants
Action à partir du 14 septembre jusqu’au 7 octobre
À l’occasion de la 26ème édition du Festival International du Film Francophone, et dans la
continuité du projet initié il y a deux ans, une centaine de commerçants prennent part à
l’évènement et gâtent le grand public, les clients et les festivaliers.
Achetez vos « FIFF Pass » en prévente, flânez dans les rues de Namur et repérez, dès le 14
septembre, les affichettes du 26ème FIFF : « Les commerçants font leur cinéma, je participe ».
Vous profiterez alors pleinement des avantages et cadeaux que vous feront les
commerçants sur présentation du PASS.
Plus d’informations ? Consultez la liste des commerçants participants sur notre site Internet
www.fiff.be
151
L’INFORMATION EN DIRECT DU FESTIVAL
De nombreuses émissions de Canal C et des différentes chaînes de la RTBF seront en direct
depuis un studio commun installé au centre du chapiteau public (place d’Armes) pour toute
la durée du festival (éclairage aux couleurs des chaines).
Radio
La Première accueillera durant toute la période du festival, divers invités sur le plateau de ses
émissions en direct telles que :
« Culture Club » le vendredi 30/09 de 11h à 12h,
« @.com » le mercredi 05/10 de13h30 à 14h,
« Sacré Cocktail ! » sera également présente durant toute la période du Festival, notamment
avec un direct le 05/10 de 14h à 16h.
PURE FM : Hugues Dayez sera bien sûr de la partie et couvrira le festival avec des chroniques
régulières ainsi qu’avec sa célèbre émission « 5 heures Cinéma » le mercredi 05/10 de 17h à
19h en compagni de Rudy Léonet.
VIVACITE sera en direct du Festival le vendredi 30 septembre de 15h30 à 18h au travers de
l’émission « Aller-retour ». Des capsules ponctuelles seront également consacrées tous les
jours à l’événement.
CLASSIC 21 emmènera les auditeurs au cœur du Festival le lundi 3 octobre de 21h à 23h
avec l’émission de Francis Delvaux, « Blues Café ». Cathy Immelen sera également présente
pour ses chroniques ciné.
MUSIQ’3 couvrira l’événement grâce aux chroniques cinés de Jean-François Pluijgers.
Télévision
La RTBF consacrera des reportages réguliers au FIFF durant les « JT » de 13h et 19h30 tout au
long de l’événement. Parmi les moments forts:
Hugues Dayez sera en direct de Namur notamment le vendredi 30 septembre avec Bouli
Lanners à l’occasion de la projection de son film « Les Géants », mais encore le vendredi 7
octobre, où Hugues Dayez commentera le palmarès du Festival en direct depuis le Théâtre
de Namur.
La nouvelle émission cinéma ‘CINE STATION’ sera diffusée le 28 septembre. Jérôme Colin
promènera des invités du Festival comme Bouli Lanners dans son fameux ‘HEP TAXI!’. On
parlera également du FIFF dans ‘CA BOUGE’, ‘LES NIOUZZ’, etc.
ARTE Belgique enregistrera 5 émissions du programme ‘50° NORD’ le samedi 1er octobre dans
le hall du Théâtre de Namur. Celles-ci seront diffusées tous les soirs du lundi 3 au vendredi 7
octobre.
La télévision namuroise, CANAL C, sera bien entendu sur le pied de guerre afin de couvrir
l’entièreté du Festival avec un direct sous le chapiteau, tous les jours de 18h30 à 19h.
Le Quotidien du Festival
Retrouvez chaque jour votre « Quotidien » gratuit qui reprend les activités et les projections
du jour. Il propose des interviews et articles qui vous donneront envie d’aller au cinéma !
Le Quotidien du Festival paraîtra du 1er au 7 octobre et sera disponible sur tous les lieux du
Festival (cinémas, hôtels, restaurant, Chapiteau, etc.) et en ligne sur www.fiff.be.
152
11. HORAIRES – projections & activités (mise à jour du 21/09/2011)
Cet horaire est toujours susceptible de modifications. Une mise à jour régulière sera disponible
sur notre site internet www.fiff.be.
VENDREDI 30 SEPTEMBRE
Exposition « Retroussons-nous les manches ! » – Chapiteau public
Exposition de la DGCD sur les objectifs du Millénaire et les Forêts – Palais des congrès
Exposition CNCD – Jardin du Maïeur
Exposition « Art Public » – Cœur historique de Namur
Visite du Musée Provincial Félicien Rops – visite scolaire gratuite – FIFF campus.
9h30
Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau (LMF – Québec – 90’) + Alexis
Ivanovitch de Guillaume Gouix (CMF – France – 20’) – Durée totale : 110' –
Eldo 2
9h30
A pas de loup d'Olivier Ringer (LMF – Belgique - 77') – Eldo 1
9h30
Rose et violet de Claude Grosch et Luc Otter (CMA – Luxembourg/Québec
– 26’) + Les yeux noirs de Nicola Lemay (CMA – Québec – 14’) + Rumeurs
de Frits Standaert (CMA – Belgique/France – 7’) – Durée totale : 47' - MDC
10h00
Paris mon paradis de Eleonore Yameogo (LMD – Burkina Faso/France – 68’)
Caméo 2
10h00
Chernobyl Forever d'Alain De Halleux (CMD – Belgique – 55’) – Caméo 5
10h30
Vision de Presse : Les Géants de Bouli Lanners (LMF – Belgique – 84’ –
O’brother Distribution) – Eldo 3
11h – 12h
La Première – « Culture Club » – Emission spéciale en direct du FIFF –
Chapiteau public
12h30
Vision de Presse : L'Exercice de l'Etat de Pierre Schöller (LMF –
France/Belgique – 112’ - Cinéart) – Eldo 3
13h00
Kin d’un atelier Collectif Zorobabel (CMA – Belgique/Burkina Faso – 11’) +
L’œil du paon de Gerlando Infuso (CMA – Belgique – 13 ‘) + Tinye So
Daouda Coulibaly (CMF – Mali/France – 24’) + Brûleurs de Farid Bentoumi
(CMF – France/Algérie – 15’) + Mokhtar d’Halima Ouardiri (CMF –
Québec/Suisse/Maroc – 16’) + La Version du loup, d’Ann Sirot et Raphaël
Balboni (CMF – Belgique – 10’) – Durée totale : 89’ – Caméo 2
153
13h00
Fugue de Vincent Bierrewaerts (CMA – Belgique/France – 12’) + La Garde
barrière de Hugo Frasseto (CMA – Belgique/France – 12’) + L'histoire du petit
Paolo de Nicolas Liguori (CMA – Belgique/France – 22’) + Sous un coin de
ciel bleu d'Arnaud Demuynck et Cécilia Marreiros Marum (CMA – Belgique
– 14’) – Durée totale : 60' – MdC
14h30
Vision de Presse : Americano de Mathieu Demy (LMF – France – 105’) – Eldo
3
15h30 – 18h00
Vivacité – « Aller-retour » – Emission spéciale en direct du FIFF – Chapiteau
public
16h30
Vision de Presse : Monsieur Lazhar de Philipe Falardeau (LMF – Québec –
90’)
18h30 – 19h00
Canal C : émission spéciale FIFF en direct sous le chapiteau
18h30
Forum de la Production : Cocktail de bienvenue pour les participants – Bistro
des Pros
18h30
Vision de Presse : Toutes nos envies de Philippe Lioret (LMF – France – 120’ –
Films de l’Elysée) – Eldo 3
19h00
Forum de la Production + Echange de Talent(s) : Walking Dinner avec les
membres du Jurys et Equipe film ouverture – Galerie du Beffroi
19h30
Animation musicale : Turdus Philomelos – ville
20h00
Gala d’Ouverture : Les Géants de Bouli Lanners (LMF – Belgique – 84’) –
Caméo 1
20h30
Vision de Presse : Opération Casablanca de Laurent Nègre (LMF –
Suisse/Québec/France – 88’) – Eldo 3
20h45
Gala d’Ouverture : Les Géants de Bouli Lanners (LMF – Belgique – 84’) –
Haram de Benoît Martin (CMF – France – 11’) – Durée totale : 95’ – Eldo 1
21h15
Gala d’Ouverture pour le public : Les Géants de Bouli Lanners (LMF –
Belgique - 84 min) – Haram de Benoît Martin (CMF – France – 11’) – Durée
totale : 95’ – Acinapolis 1
21h00
Animation Musicale : Groupe – Souny Sinto – Chapiteau public
23h00
Soirée Ouverture du 26ème FIFF – Chapiteau Réception
154
SAMEDI 1er OCTOBRE (Journée du 26ème FIFF)
Exposition « Retroussons-nous les manches ! » – Chapiteau public
Exposition de la DGCD sur les objectifs du Millénaire et les Forêts – Palais des congrès
Exposition CNCD – Jardin du Maïeur
Exposition « Art Public » – Cœur historique de Namur
Visite du Musée Provincial Félicien Rops – visite scolaire gratuite – FIFF campus.
09h00 – 10h30
Forum de la Production : Accueil et présentation des projets – Petit Auditoire
du Palais des Congrès
10h00
Séance des Mouvements de Jeunesse : Le Coeur d’Auschwitz
Leblanc (LMF – Québec – 85’)
10h00
Compétition clips – Caméo 2
10h00
Echange de talent(s) : Briefing comédiens et parrain Palais des Congrès,
Terrase
10h 30 – 11h30
Forum de la Production : Introduction au pitch – Petit Auditoire Palais des
Congrès
10h30
Vision de Presse : Laïcité Inch’Allah de Nadia El Fani (LMD – Tunisie/France –
75’) – Eldo 2
10h30
Vision de Presse : Après le sud de Jean-Jacques Jauffret (LMF – France –
92’) – Eldo 3
11h30 – 12h30
Forum de la Production : Introduction Marketing – Petit Auditoire Palais des
Congrès
11h30 – 12h30
Apéro du 26ème FIFF : Ouvert à tous – Jardin du Maïeur
12h30 – 14h
La compagnie des Bonimenteurs sur le marché de Namur
12h00
Animation musicale : Fanfare apéro – ville
12h00
Apéro 26ème FIFF : Réception Ville : accueil des invités, Echange de Talent(s),
etc. – Les Jardins du Maïeur
12h30 – 13h00
Forum de la Production : Présentation du Fonds francophone – Petit
Auditoire Palais Congrès
12h30
Vision de Presse : Plus jamais peur de Mourad Ben Cheikh (LMD – Tunisie –
74’) – Eldo 2
12h30
Vision de Presse : Un monstre à Paris de Bibo Bergeron (LMA – France – 80’ –
uDream) – Eldo 3
de Carl
155
13h00
Forum de la Production : Déjeuner – Ilon St Jacques
13h15
Compétition Internationale Courts métrages : Partie 1 – Caméo 2
14h30
Vision de Presse : JC comme Jésus Christ de Jonathan Zaccaï (LMF –
France/Belgique – 75’) – Eldo 3
14h30 – 16h30
Forum de la Production + Echange de Talent(s) : Classe de Maître, Casting –
Petit auditoire du Palais des Congrès
16h00
Compétition Internationale Courts métrages : Partie 2 – Caméo 2
16h30 – 18h
La compagnie des Bonimenteurs sur le marché de Namur
16h30 – 18h30
Forum de la Production : Séances plénières producteurs/auteurs – Petit
auditoire et Terrasse du Palais des Congrès
16H30
Vision de Presse : Koundi et le jeudi national d'Astrid Ariani Atodji (LMD –
Cameroun – 86’) – Eldo 3
17h00
Rencontres « Coup de cœur » Ariane Ascaride – Eldo 2
18h30 – 19h00
Canal C : émission spéciale FIFF en direct sous le chapiteau
18h15
Laïcité, Inch'allah de Nadia El Fani (LMD – Tunisie/ France – 75’) – MdC
18h15
L'Exercice de l'Etat, de Pierre Schöller (LMF – France/Belgique – 112’) + La
Fille et le chasseur de Jadwiga Kowalska (CMF – Suisse/Pologne – 5’) –
Durée totale : 117' – Caméo 1
18h30
Americano de Mathieu Demy (LMF – France – 105’) – Eldo 1
18h30
Opération Casablanca de Laurent Nègre (LMF – Suisse/Québec/France –
88’) + Categoria Grea d'Olivia Caciuleanu (CMF – Roumanie – 13’) – Durée
totale : 124’ – Caméo 2
18h30
Marie Jo et ses deux amours de Robert Guédiguian (LMF – France – 124’) –
Ouverture du coup de cœur à Ariane Ascaride – Caméo 5
18h30
Vision de Presse : Marécages de Guy Edoin (LMF – Québec – 111’) – Eldo 3
19h00
Suivi Atelier Grand Nord : Accueil des experts et des participants – Bistro des
Pros
20h00
De l’écrit à l’écran : Dîner entre participants
20h00
Suivi Atelier Grand Nord : Dîner de retrouvailles
20h30
De leur vivant de Géraldine Doignon (LMF – Belgique – 88’) – Acina 7
20h30
Vision de Presse : Voie Rapide de Christophe Sahr (LMF – France – 90’)– Eldo
3
21h00
De l’écrit à l’écran : Dîner entre formateurs – Temps des Cerises
156
21h00 – 23h00
Blind Test / Quizz Cinéma : animé par DJ Vastapan – Chapiteau public
21h00
Monsieur Lazhar de Philipe Falardeau, (LMF – Québec – 90’) + Les Sabres de
Cédric Ido (CMF – Belgique/France – 25’) – Durée totale : 115’ – Caméo 1
21h15
Après le sud de Jean-Jacques Jauffret (LMF – France – 92’) + Brûleurs de
Farid Bentoumi (CMF – France/Algérie – 15’) – Durée totale : 107’ – Caméo 2
21h15
Plus jamais peur de Mourad Ben Cheikh (LMD – Tunisie – 74’) – MdC
21h15
Le Cœur d'Auschwitz de Carl Leblanc (LMF – Québec – 85’) – Caméo 5
21h15
Gala du 26ème (Invitation) : Toutes nos envies de Philippe Lioret (LMF –
France/Belgique – 120’) – Eldo 1
21h30
Souper officiel du 26ème FIFF – Cercle de Wallonie
23h30
Gala du 26ème FIFF : Bal des acteurs – Chapiteau Réception
157
DIMANCHE 2 OCTOBRE
Exposition « Retroussons-nous les manches ! » – Chapiteau public
Exposition « Toi+Moi+Nous…. 52 portraits de volontaires en mouvement » – Foyer de la Maison
de la Culture
Exposition de la DGCD sur les objectifs du Millénaire et les Forêts – Palais des congrès
Exposition CNCD – Jardin du Maïeur
Exposition « Art Public » – Cœur historique de Namur
Visite du Musée Provincial Félicien Rops – visite scolaire gratuite – FIFF campus.
09h00
Suivi de l’Atelier Grand Nord : Entretiens Individuels (experts/participants) –
Palais Congrès, Terrasse
09h00
Forum de la Production : Présentation des projets – Petit auditoire du Palais
Congrès
10h00
Ouverture de l’Atelier : « De l’écrit à l’écran » : en présence de la Marraine –
Bureaux FIFF
10h00 – 12h00
Forum de la Production : Entretiens Individuels – Terrasse Palais des Congrès
10h30
Vision de Presse : Décharge de Benoît Pilon (LMF – Québec – 93) – Eldo 3
11h00
Compétition Nationale du Court Métrage – FWB : Partie 1 – Caméo 2
12h00
Réception Province – Palais du Gouverneur
12h00 – 14h00
Déjeuner des Rencontres du FIFF (50) : Forum, Suivi Grand Nord, Atelier « De
l’écrit à l’écran, « Echange de Talents » – Chapiteau Public, Bar
Champagne
12h30
Vision de Presse : L'Art d'aimer d'Emmanuel Mouret (LMF – France – 85’ –
Victory Productions) – Eldo 3
13h00
Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau (LMF – Québec – 90’) – Caméo 5
13h30
Compétition Nationale du Court Métrage – FWB : Partie 2 – Caméo 2
14h00
Forum de la production : entretiens individuels – Palais Congrès, Terrasse
14h00 – 18h00
Suivi de l’Atelier Grand Nord : entretiens individuels experts/participants –
Palais Congrès, Terrasse
14h30
Vision de Presse : Un amour de jeunesse de Mia Hansen Love (LMF – France
– 110’ - Lumière) – Eldo 3
15h15
L'Exercice de l'Etat de Pierre Schöller (LMF – France/Belgique – 112’) –
Caméo 5
158
15h30
Un monstre à Paris de Bibo Bergeron (LMD – France – 80’) – Séance Famille –
Eldo 2
15h30
Starbuck de Ken Scott (LMF – Québec – 109’) + La Fille et le chasseur de
Jadwiga Kowalska (CMF – Suisse/Pologne – 5’) – Durée totale : 114’ –
Caméo1
15h45
Compétition Nationale du Court Métrage – FWB : Partie 3 – Caméo 2
16h30
Vision de Presse : Beyrouth Hôtel de Danielle Arbid (LMF – Liban/France –
98’) – Eldo 3
17h00
Accueil du Jury Junior – Bistro des Pros
17h30
Réception Ville de Namur – Chapiteau Réception
18h15
Opération Casablanca de Laurent Nègre (LMF – – 88’) – séance privée –
MdC
18h15
Marécages de Guy Edoin (LMF – Québec – 111’) + J'aurais pu être une pute
de Baya Kasmi (CMF – France – 24’) – Durée totale : 135’ – Caméo 1
18h30 – 19h00
Canal C : émission spéciale FIFF en direct sous le chapiteau
18h30
Compétition Nationale du Court Métrage – FWB : Partie 4 – Caméo 2
18h30
Koundi et le jeudi national d’Ariane Astrid Atodji, (LMD – Cameroun – 86’) +
J'aurais pu être une pute de Baya Kasmi (CMF – France – 24’) – Durée
totale : 110’ – Eldo 2
18h30
Vision de Presse : L'Amante du Rif de Narjiss Nejjar (LMF – Maroc/Belgique –
91’) – Eldo 3
18h30
Le Sacrifice (Yoole) de Moussa Sene Absa (LMF – Sénégal – 75’) – Caméo 5
20h00
Toutes nos envies de Philippe Lioret (LMF – France – 120’) + Cocktail et
animations musicales – Décentralisation à Liège : Brasserie du Sauvenière
20h00
Drink : Echange de Talent(s), Equipes des CM belges, Dir. de casting,
Comédiens belges – Galerie du Beffroi
20h30
Au cul du loup de Pierre Duculot (LMF – Belgique/France – 90’) + Haram de
Benoît Martin (CMF – France – 11’) – Durée totale : 101’ – Acina 1
20h30
Vision de Presse : La Folie Almayer de Chantal Akerman (LMF –
France/Belgique – 130’ - Cinéart) – Eldo 3
21h00
Monday Morning – Chapiteau Public
21h00
JC comme Jésus Christ de Jonathan Zaccaï (LMF – France/Belgique – 75’) +
Paris Shanghaï de Thomas Cailley (CMF – France – 25’) – Durée totale :100’ –
Caméo 1
159
21h15
Voie rapide de Christophe Sahr, (LMF – France – 90’) + Au milieu de nulle
part ailleurs d'Annick Blanc (CMF – Québec – 15’) – Durée totale : 105’ –
Eldo 2
21h15
Paris mon paradis d'Eléonore Yameogo (LMD – Burkina-Faso/France – 60’) –
Caméo 5
21h15
Décharge de Benoît Pilon (LMF – Québec – 93’) + Mokhtar de Halima
Ouardiri, (CMF – Québec/Suisse/Maroc – 16’) – Durée totale : 109’ –
Caméo 2
21h15
Echange de Talent(s) : Séance de DEMO des comédiens + lecture des
romans – MdC
21h45
Décentralisation à Liège : Cocktail d’ouverture et Animation musicale –
Brasserie du Sauvenière
160
LUNDI 3 OCTOBRE (Journée de la Francophonie)
Exposition « Retroussons-nous les manches ! » – Chapiteau public
Exposition « Toi+Moi+Nous…. 52 portraits de volontaires en mouvement » – Foyer de la Maison
de la Culture
Exposition de la DGCD sur les objectifs du Millénaire et les Forêts – Palais des congrès
Exposition CNCD – Jardin du Maïeur
Exposition « Art Public » – Cœur historique de Namur
Visite du Musée Provincial Félicien Rops – visite scolaire gratuite – FIFF campus.
09h00 – 12h00
Suivi Atelier Grand Nord : débriefing – Palais des Congrès, Salon des invités
ou Tanneurs
09h00 – 10h30
Forum de la Production : débriefing des participants – Palais des congrès, Pt
auditoire
09h30
Focus Cinéma Belge Françophone : Le Gamin au vélo de Luc et Jean-Pierre
Dardenne (LMF – Belgique - 87') + Mokhtar de Halima Ouardiri (CMF –
Québec/Suisse/Maroc - 16') – Durée totale : 103' – Caméo 1
09h30
Swooni de Kaat Beels (LMF – Belgique (Flandres) – 100') – Eldo 1
09h30
Rose et violet de Claude Grosch et Luc Otter (CMA – Luxembourg/Québec
– 26') + Les Yeux noirs de Nicola Lemay (CMA – Québec – 14') + Rumeurs de
Frits Standaert (CMA – Belgique/France – 7') – Durée totale : 47' – MdC
10h00
La Crise alimentaire, une chance pour les paysans… de Pierre Doumont
(CMD – Belgique – 55’) – Caméo 2
10h00
9ter de Céline Darmayan et Origan Cannella (CMD – Belgique – 56') –
Caméo 5
10h00
Atelier : « De l’écrit à l’écran » - Bureaux FIFF
10h30
Vision de Presse : Crulic, le chemin vers l'au-delà d'Anca Damian (LMD –
Roumanie – 73’) – Eldo 3
11h00 – 13h15
Rencontre MEDIA : Marketing – Palais des Congrès Petit auditoire
12h00
Réception Province – Palais du Gouverneur
12h30
Vision de Presse : Louise Wimmer de Cyril Mennegun (LMF – France – 80’) –
Eldo 3
13h00
Atelier de l’écrit à l’écran : Dîner – Ilon St Jacques
13h00
Marécages de Guy Edoin (LMF – Québec – 111’) – Caméo 5
161
13h00
Le Petit Nicolas de Laurent Tirard (LMF – France – 90’) –– Caméo 2
13h00
Hector de Stijn Coninx (LMF – Belgique (Flandres) – 90’) – Caméo 1
13h15 – 14h15
Rencontre MEDIA : Déjeuner – Chapiteau, Bar Champagne ou Bistro des
Pros
13h15
Toutes nos envies de Philippe Lioret (LMF – France – 120’) – Eldo 2
14h00
Echange de Talent(s) : Speedmeeting - Palais des Congrès, Terrasse
14h30 – 17h00
Rencontre MEDIA : Marketing – Palais des Congrès Petit auditoire
14h30
Vision de Presse : Et maintenant, on va où ? de Nadine Labaki (LMF –
Liban/France/Egypte/Italie – 98’ - BFD) – Eldo 3
15h15
Après le sud de Jean-Jacques Jauffret (LMF – France – 92’) + Les Sabres de
Cédric Ido (CMF – Burkina-Faso/France – 25’) – Durée totale : 117’ –
Caméo 2
15h15
Compétition Nationale du Court Métrage – FWB : Partie 1 – Caméo 5
15h30
Décharge de Benoît Pilon (LMF – Québec – 93’) + Au milieu de nulle part
ailleurs d'Annick Blanc (CMF – Québec – 15’) – Durée totale : 108’ – Eldo 2
15h45
Brodeuses d’Eléonore Faucher (LMF – France – 89’) – Coup de cœur – MdC
16h30
Vision de Presse : 17 filles de Delphine et Muriel Coulin (LMF – France – 90’ Lumière) – Eldo 3
17h00
Rencontre MEDIA : cocktail – Chapiteau, Bistro des Pros
18h15
Louise Wimmer de Cyril Mennegun (LMF – France – 80’) – MdC
18h15
Un amour de jeunesse de Mia Hansen Love (LMF – France – 110’) + Hope de
Pedro Pires (CMF – Québec – 11’) – Durée totale : 115’ – Caméo 1
18h30 – 19h00
Canal C : émission spéciale FIFF en direct sous le chapiteau
18h30
Vision de Presse : Intouchables d'Olivier Nakache et Eric Toledano (LMF –
France – 112’ - Victory) – Eldo 3
18h30
Beyrouth Hotel de Danielle Arbid (LMF – Liban/France/Suisse – 98’) – Eldo 1
18h30
Séance spéciale « Amis des aveugles » : Le Gamin au vélo de Luc et
Jean-Pierre Dardenne (LMF – Belgique – 87’) – Caméo 2
18h30
La SCAM présente : les rendez-vous du documentaire belge : Ici bas de
Comes Chahbazian (CMD – France/Belgique – 55’) + Chernobyl Forever de
Alain De Halleux, (CMD – Belgique – 55’) – Durée totale : 110’ – Caméo 5
20h00
Et maintenant on va où ? de Nadine Labaki (LMF – Liban/France – 98’) –
Décentralisation à Liège : Brasserie du Sauvenière
162
20h30
Vision de Presse : Polisse de Maïwenn Le Besco (LMF – France – 134’ Cinéart) – Eldo 3
20h30
A pas de loup d'Olivier Ringer (LMF – Belgique/France – 77’) – Acina 7
21h00 – 23h00
« Blues Café » : Emission en direct RTBF Classic 21 – RTBF Ciné Lounge sous le
Chapiteau Public
21h00
L'Art d'aimer d'Emmanuel Mouret (LMF – France – 112’) + Sophie Lavoie
d'Anne Emond (CMF – Québec – 9’) – Durée totale 121’ – Caméo 1
21h15
Ode nomade (Beit Sha'ar) d'Iman Kamel (LMD – Egypte – 61’) –
21h15
Le Grand'tour de Jérôme Le Maire( LMF – Belgique – 98’) - MdC
21h15
Crulic, le chemin vers l'au-delà d'Anca Damian (LMD – Roumanie – 73’) +
Les
Eaux
silencieuses
de
Anca
Miruna
Lazarescu
(CMF
–
Roumanie/Allemagne – 30’) – Durée totale : 103’ – Caméo 2
21h15
Gala de l'OIF : L’Amante du Rif de Narjiss Nejjar (LMF – Maroc/Belgique – 91’)
– Eldo 1
23h00
Gala OIF – Chapiteau réception
Caméo 5
163
MARDI 4 OCTOBRE (Journée du Cinéma Belge)
Exposition « Retroussons-nous les manches ! » – Chapiteau public
Exposition « Toi+Moi+Nous…. 52 portraits de volontaires en mouvement » – Foyer de la Maison
de la Culture
Exposition de la DGCD sur les objectifs du Millénaire et les Forêts – Palais des congrès
Exposition CNCD – Jardin du Maïeur
Exposition « Art Public » – Cœur historique de Namur
Visite du Musée Provincial Félicien Rops – visite scolaire gratuite – FIFF campus
09h30
Focus Cinéma Belge Francophone : Quartier lointain de Sam Garbarski (LMF
– Belgique/Luxembourg/Allemagne /France – 98') + La Version du loup
d'Ann Sirot et Raphaël Balboni (CMF – Belgique – 10') – Durée totale : 108' –
Caméo 1
09h30
Atelier Bruitage – MdC
10h00
Des histories à lire… Et à regarder - Palais des congrès, Place d’Armes
10h00
Black Hearts, White Man de Samuel Tilman (LMD – Belgique – 102’) – Caméo
2
10h00
Congo en 4 actes de Dieudo Hamadi et Divita Wa Lusala, Kiripi Katembo
Siku, Dieudo Hamadi, Kiripi Katembo Siku (LMD – RDC – 69') – Caméo 5
10h00
Laïcité, Incha'Allah de Nadia El Fani (LMD – Tunisie/France - 75') – Eldo 2
10h00 – 12h00
Journée du Cinéma Belge : Brunch des producteurs et des programmateurs
– Terrasse Palais des Congrès
10h00
Atelier « De l’écrit à l’écran » – Bureaux FIFF
10h30
Vision de Presse : Au cul du loup de Pierre Duculot (LMF – Belgique/France
– 90’ – Need Production) – Eldo 3
12h00
Réception Ville – Musée de Croix
12h00
Les Classiques du Mardi : Le Soupirant de Pierre Etaix (LMF – France – 83’) +
Heureux anniversaire de Pierre Etaix (CMF – France – 12’) – Durée totale : 95'
– MdC
12h00
Vision de Presse : My Little Princess d'Eva Ionesco (LMF – France – 105’ – ABC
Distribution) – Eldo 3
13h00
Yoyo de Pierre Etaix (LMF – France – 92') – Caméo 1
13h00
Koundi et le jeudi national d’Ariane Astrid Atodji, (LMD – Cameroun – 86’) –
Caméo 5
164
13h00
Opération Casablanca de Laurent Nègre(LMF – Suisse/Québec/France –
88’) – Caméo 2
13h00
Atelier de l’écrit à l’écran : Dîner – Îlon St-Jacques
13h15
Beyrouth Hôtel de Danielle Arbid (LMF – Liban/France – 98’) – Eldo 2
13h30 - 15h30
Des histoires à lire et à voir : Rencontres Adaptation littéraire SACD/FWB –
Palais des Congrès Place d’Armes
14h00 – 15H30
Rencontre IAD / RITS : La production sonore – MdC
14h30
Vision de Presse : En terrains connus de Stéphane Lafleur (LMF – Québec –
88’) – Eldo 3
15h00
Rencontre ZENITO/CRECCB Tax Shelter – Cercle de Wallonie
15h15
Au cul du loup de Pierre Duculot (LMF – Belgique/France – 90’) + Brûleurs
de Farid Bentoumi (CMF – France/Algérie – 15’) – Durée totale : 105’ –
Caméo 2
15h15
Compétition Nationale du Court Métrage – FWB : Partie 2 – Caméo 5
16h30-18h30
Osez le cinéma belge : Séance d’extraits – Eldo 2
16h30
Vision de Presse : Tayeb, Khalas, Yalla de Rania Attieh et Daniel Garcia
(LMF – Liban – 93’) – Eldo 3
18h30 – 19h00
Canal C : émission spéciale FIFF en direct sous le chapiteau
18h30
Vision de Presse : Territoire perdu de Pierre-Yves Vandeweerd (LMD –
Belgique – 75’) – Eldo 3
18h30
17 filles de Delphine et Muriel Coulin (CMF – France – 90’) + Tabou de
Meriem Riveill (CMF – Tunisie – 15’) – Durée totale : 105’ – Caméo 2
18h30
La SCAM présente : les rendez-vous du documentaire belge : Bons baisers
de la colonie de Nathalie Borgers (LMD – Belgique – 73’) – Caméo 5
18h30
Intouchables d'Olivier Nakache et Eric Toledano (LMF – France – 112) – Eldo
1
19h00
Journée du cinéma belge – Bistro des Pros Chapiteau public
20h00
Les Classiques du Mardi : Le Soupirant de Pierre Etaix (LMF – France – 83’) +
Heureux anniversaire de Pierre Etaix (CMF – France – 12’)– Durée totale : 95'
– MdC
165
20h30
Gala de la CFB : La Folie Almayer de Chantal Akerman (LMF –
Belgique/France – 130’) – Caméo 1
20h30
Voie Rapide de Christophe Sahr (LMF – France – 90’) – Acina 7
20h30
Vision de Presse : A pas de loup d'Olivier Ringer (LMF – Belgique/ France –
77’) – Eldo 3
21h00
Colline Hill – Chapiteau public
21h15
Et maintenant, on va où ? de Nadine Labaki (LMF – Liban/France – 98’) + La
Photographie de Victor Dragomir (CMF – Roumanie – 17’) – Durée totale :
115’ – Caméo 2
21h15
My Land de Nabil Ayouch (LMD – Maroc/France – 80’) – Caméo 5
21h15
Polisse de Maïwenn Le Besco (LMF – France – 134’) – Eldo 1
22h30
Gala de la CFB – SPW/MET
166
MERCREDI 5 OCTOBRE
Exposition « Retroussons-nous les manches ! » – Chapiteau public
Exposition « Toi+Moi+Nous…. 52 portraits de volontaires en mouvement » – Foyer de la Maison
de la Culture
Exposition de la DGCD sur les objectifs du Millénaire et les Forêts – Palais des congrès
Exposition CNCD – Jardin du Maïeur
Exposition « Art Public » – Cœur historique de Namur
Visite du Musée Provincial Félicien Rops – visite scolaire gratuite – FIFF campus
09h30
17 filles de Delphine et Muriel Coulin (LMF – France - 90') – Eldo 1
09h30
Rose et violet de Claude Grosch et Luc Otter (CMA – Luxembourg/Québec
– 26’) + Les Yeux noirs de Nicola Lemay (CMA – Québec – 14') + Rumeurs
de Frits Standaert (CMA – Belgique/France – 7') – Durée totale : 47' - MdC
09h30
Focus Cinéma belge Francophone : Noir Océan de Marion Hänsel (LMF –
Belgique/France/Allemagne – 86') + Mokthar d'Halima Ouardiri (CMF –
Québec/Suisse/Maroc – 16') – Durée totale : 99' – Caméo 1
10h00
Les Géants de Bouli Lanners (LMF – Belgique/France – 85’) – Caméo 2
10h00
My Land de Nabil Ayouch (LMD – Maroc - 80') – Caméo 5
10h00
Un Monstre à Paris d'Bibo Bergeron (LMA – France – 80') – Eldo 2
10h00
Atelier « De l’écrit à l’écran » – Bureaux FIFF
10h00 – 12h00
Atelier des auteurs SACD : Les guichets de financement – Palais des
Congrès, Terrasse
10h30
Vision de Presse : Le Grand'tour de Jérôme Le Maire, (LMF – Belgique – 98’ –
La parti Production) – Eldo 3
12h00
Réception Ville – Musée de Groesbeek de Croix
12h00
Déjeuner de la SACD – Chapiteau, Bar Champagne
12h30
Vision de Presse : De leur vivant de Géraldine Doignon (LMF – Belgique –
88’) – Eldo 3
12h30 – 14h
La compagnie des Bonimenteurs sur le marché de Namur
13h00
Atelier de l’écrit à l’écran : Dîner – Ilon St Jacques
13h00
Louise Wimmer de Cyril Mennegun (LMF – France – 80’) + Angela de David
Maye (CMF – Suisse – 22’) – Durée totale : 102’ – Caméo 2
13h00
Crulic, le chemin vers l'au-delà d'Anca Damian (LMD – Roumanie – 73’) –
Caméo 5
167
13h30 – 14h00
La Première – « @.com » - Emission spéciale en direct du FIFF – Chapiteau
public
13h00 – 17h00
Visite d’un plateau de tournage - « J’ai toujours rêvé d’être un gangster » de
Samuel Benchetrit - SPW
14h00
Atelier SACD - Les aides publiques à la création audiovisuelle en Belgique :
enjeux et perspectives - Palais des congrès
14h00
Rencontre CSEM : salon des opérateurs cinéma - SPW
14h00
A pas de loup d’Olivier Ringer (LMF – Belgique/France - 77') – Séance
Famille – Eldo 2
14h00 – 16h00
La Première – « Sacré Cocktail ! » – Emission spéciale en direct du FIFF –
Chapiteau public
14h00 – 18h00
Diffusion du cinéma belge : Marketing cross media, mode d’emploi – Palais
des congrès, Grand auditoire
14h30
Vision de Presse : De bon matin de Jean-Marc Moutout (LMF –
France/Belgique – 90’ – O’brother) – Eldo 3
15h15
Le Grand'tour de Jérôme Le Maire (LMF – Belgique – 98’) + Paris Shanghai
de Thomas Cailley (CMF – France – 25’) – Durée totale : 123' – Caméo 2
15h15
Compétition Nationale du Court Métrage – FWB : Partie 3 – Caméo 5
15h30
Focus Cinéma flamand : Badpakje 46 (CMA – Belgique/Flandre – 14’) +
Hitomi (CMF – Belgique/Flandre – 19’) + Now/Here (CMF – Belgique/Flandre
– 25’) + Paroles (CMF – Belgique/Flandre – 23’) + Bento Monogatari (CMF –
Belgique/Flandre – 27’) – Durée totale : 108’ – Eldo 2
15h45
Nadia et les hippopotames de Dominique Cabrera (LMF – France – 100’) –
Coup de cœur – MdC
16h00
Conférence de Presse : « Le triomphe de Namur », ouvrage rédigé par
Stefan Liberski.
16h00
Rencontre CESEM : Forum des opérateurs et plateau de tournage (MET)
16h30
Vision de Presse : Starbuck de Ken Scott (LMF – Québec – 109’) – Eldo 3
16h30 – 18h
La compagnie des Bonimenteurs sur le marché de Namur
17h00 – 17h00
Pure FM – « 5 heures » – Emission spéciale en direct du FIFF – Chapiteau
public
17h15
Rencontre de la Médiathèque avec Bouli Lanners – Chapiteau public
17h30
Diffusion du cinéma belge : Marketing Cross Media : cocktail (Bistro des
Pros)
17h30
Conférence de presse « Destins Animés » : Présentation du livre d’Alain
Lorfèvre – Chapiteau Bar Champagne
168
18h30 – 19h00
Canal C : émission spéciale FIFF en direct sous le chapiteau
18h15
En terrains connus de Stéphane Lafleur (LMF – Québec – 88’) + La Vie facile
de Julien Rouyet (CMF – Suisse – 22’) – Durée totale : 127’ – Caméo 1
18h15
Compétition Clips – MdC
18h15
Rencontre : Semaine Internationale de la Critique – Gallerie du Beffroi
18h30
Vision de Presse : Nana de Valérie Massadian (LMF – France – 68’) – Eldo 3
18h30
Taleb, Khallas, Yalla de Rania Attieh et Daniel Garcia (LMf – Liban – 93’) +
Dans la neige d'Alexis Fortier Gauthier (CMF – Québec – 15’) – Durée totale :
108' – Caméo 2
18h30
La SCAM présente : les rendez-vous du documentaire belge : Corps
étranger de Christophe Hermans ( CMD – Belgique – 51’) - Les Enfants de
Christophe Hermans (CMF – Belgique – 52’) – Durée totale :103’ – Caméo 5
18h30
Focus Cinéma flamand : Hasta La Vista de Geoffrey Enthoven (CMF –
Belgique/Flandre – 115’) –– Eldo 2
19h00
L'Exercice de l'Etat de Pierre Schöller (LMF – France/Belgique – 112’) –
Séance privée Wallimage – Acina 10
20h00
17 filles de Delphine et Muriel Coulin (LMF – France – 90’) – Décentralisation
à Liège : Brasserie du Sauvenière
20h00
Séance de dédicasse de Stefan Liberskini - Chapiteau public
20h30
Americano de Mathieu Demy (LMF – France – 105’) – Acina 7
20h30
Vision de Presse : La Source des femmes de Radu Mihaileanu (LMF –
France/Belgique/Italie/Maroc – 124’ - Cinéart) – Eldo 3
21h00
Clap ou Pas Cap ? – Chapiteau public
21h00
My Little Princess d'Eva Ionesco (LMF – France – 105’) + Dimanches de
Valéry Rosier (CMF – Belgique – 15’) – Durée totale : 120’ – Caméo 1
21h15
Gala WBI : Au fil de l’eau de Nguyen Phan Quang Binh (LMF – Vietnam –
105’) – MdC
21h15
Territoire perdu de Pierre-Yves Vandeweerd (LMD – Belgique – 75’) + Des
nœuds dans la tête de Stéphane Demoustier (CMF – France – 23’) – Durée
totale : 98' – Caméo 2
21h15
Focus Cinéma flamand : Swooni de Kaat Beels (LMF – Belgique/Flandre –
90’) – Eldo 2
21h15
La Reine malade de Pascal Sanchez (LMD – Québec – 90’) – Caméo 5
23h00
Gala WBI : Réception – Maison Culture
169
JEUDI 6 OCTOBRE (Journée de la Coopération au Développement
DGD)
Exposition « Retroussons-nous les manches ! » – Chapiteau public
Exposition « Toi+Moi+Nous…. 52 portraits de volontaires en mouvement » – Foyer de la Maison
de la Culture
Exposition de la DGCD sur les objectifs du Millénaire et les Forêts – Palais des congrès
Exposition CNCD – Jardin du Maïeur
Exposition « Art Public » – Cœur historique de Namur
Visite du Musée Provincial Félicien Rops – visite scolaire gratuite – FIFF campus
09h30
Focus Cinéma belge francophone : Illégal d'Olivier Masset-Depasse (LMF –
Belgique/Luxembourg/France – 95') + La Version du loup d'Ann Sirot et
Raphaël Balboni (CMF – Belgique – 10') – Durée totale : 105' – Caméo 1
09h30
Les Enfants de Christophe Hermans (CMD – Belgique – 52') – MdC
10h00
Fugue de Vincent Bierrewaerts (CMA – Belgique/France – 12') + La Garde
barrière de Hugo Frasseto (CMA – Belgique/France – 12’) + L'Histoire du petit
Paolo de Nicolas Liguori (CMA – Belgique/France – 22') + Sous un coin de
ciel bleu d'Arnaud Demuynck et Cécilia Marreiros Marum (CMA –
Belgique/France – 14') – Durée totale : 60’ – Caméo 2
10h00
La Reine malade de Pascal Sanchez (LMD – Québec – 90') – Caméo 5
10h00
Plus jamais peur de Mourad Ben Cheikh (LMD – Tunisie – 74') – Eldo 2
10h00
Atelier « De l’écrit à l’écran » – Bureaux FIFF
10h30
Vision de Presse : Mon pire cauchemar d'Anne
France/Belgique – 103’ – Alternative Films) – Eldo 3
12h00
Réception : Sur invitation de la Députation – Musée Félicien Rops
12h30
Vision de Presse : Meilleures intentions (Din Dragoste Cu Cele Mai Bune
Intentii) d'Adrian Sitaru (LMF – Roumanie – 105’) – Eldo 3
13h00
JC Comme Jésus Christ de Jonathan Zaccaï (LMF – France/Belgique – 75’) Caméo 5
13h00
Atelier « De l’écrit à l’écran » : Dîner – Ilon St-Jacques
13h00
Bons Baisers de la colonie de Nathalie Borgers (LMD – Belgique – 73’) –
Caméo 2
Fontaine
(LMF
–
170
13h00
Fancy Fair de Christophe Hermans (CMF – Belgique – 20') + Les Sabres de
Cédric Ido (CMF – Québec – 25') + Sophie Lavoie d'Anne Emond (CMF –
Québec – 8') + Le Petit Chevalier d'Emmanuel Marre (CMF – Belgique – 36')
– Durée totale : 89' - MdC
13h15
De leur vivant de Géraldine Doignon (LMF – Belgique – 88’) – Eldo 2
14h30
Vision de Presse : Fils unique de Miel Van Hoogenbemt (LMF – Belgique –
99’) – Eldo 3
15h15
Et maintenant, on va où ? de Nadine Labaki (LMF – Liban/France – 98’) +
L'Invention des jours heureux de Sandrine Dumas (CMF – France – 26’) –
Durée totale : 124’ – Caméo 2
15h15
Compétition Nationale du Court Métrage – FWB : Partie 4 – Caméo 5
15h30
En terrains connus de Stéphane Lafleur (LMF – Québec – 88’) + Les Eaux
silencieuses d'Anca Miruna Lazarescu (CMF – Roumanie/Allemagne – 30’) –
Durée totale : 118’ – Caméo 1
15h30
L'Amante du Rif de Narjiss Nejjar (LMF – Maroc/Belgique – 91’) + T'embrasser
une dernière fois d'Olivier Jahan (CMF – France – 30’) – Durée totale : 121’ –
Eldo 2
16h30
Vision de Presse : Roméo Onze de Ivan Grbovic (LMF – Québec – 91) – Eldo
3
17h30
Rencontre Jury Longs Métrages – Chapiteau, Place d’Armes
18h15
Starbuck de Ken Scott (LMF – Québec – 109’) + Categoria Grea d'Olivia
Caciuleanu (CMF – Roumanie – 13’) – Durée totale : 122’ – Caméo 1
18h30 – 19h00
Canal C : émission spéciale FIFF en direct sous le chapiteau
18h30
Meilleures intentions (Din Dragoste Cu Cele Mai Bune Intentii) d'Adrian Sitaru
(LMF – Roumanie – 105’) + Un Mardi de Sabine El Chamaa (CMF –
Liban/France – 20’) – Durée totale : 125’ – Caméo 2
18h30
La SCAM présente : les rendez-vous du documentaire belge : L'Eté de
Giacomo d'Alessandro Comodin (LMD – Belgique/Italie/France – 75’) –
Caméo 5
18h30
Nana de Valérie Massadian (LMF – France – 68’) + Tinye So de Daouda
Coulibaly (CMF – Mali/France – 24’) – Durée totale : 92’ – Eldo 2
18h30
Vision de Presse : Noces éphémères de Reza Serkanian (LMF – France/Iran –
78’) – Eldo 3
20h30
Fils unique de Miel Van Hoogenbemt (LMF – Belgique – 99’) – Acina 7
21h00
Concert – Alex Beaupain – MdC
21h00
Chimères Bleues – Chapiteau Public
171
21h00
De bon matin de Jean-Marc Moutout (LMf – France/Belgique – 90’) + Alexis
Ivanovitch vous êtes mon héros de Guillaume Gouix (CMF – France – 20’) –
Durée totale : 110’ – Caméo 1
21h15
Roméo Onze de Ivan Grbovic (LMF – Québec – 91’) + Angela de David
Maye (CMF – Suisse – 22’) – Durée totale : 113’ – Caméo 2
21h15
Indochine, sur les traces d'une mère d'Idrissou Mora Kpai (LMD –
Bénin/France – 71’) – Caméo 5
21h15
Gala DGD : La Source des femmes de Radu Mihaileanu (LMF –
France/Belgique Italie/Maroc – 124') – Eldo 1
23h00
Gala DGD : Réception – Chapiteau Réception
172
VENDREDI 7 OCTOBRE
Exposition « Retroussons-nous les manches ! » – Chapiteau public
Exposition « Toi+Moi+Nous…. 52 portraits de volontaires en mouvement » – Foyer de la Maison
de la Culture
Exposition de la DGCD sur les objectifs du Millénaire et les Forêts – Palais des congrès
Exposition CNCD – Jardin du Maïeur
Visite du Musée Provincial Félicien Rops – visite scolaire gratuite – FIFF campus
09h30
La Vie de Poxy de Louise-Marie Colon, Benjamin Vinck et 14 enfants
congolais (CMA – Belgique – 6') + Kin d'Atelier collectif Zorobabel (CMA –
Belgique – 11') + Les Yeux noirs de Nicola Lemay (CMA – Québec – 14') + La
Fille et le chasseur de Jadwiga Kowalska (CMA – Suisse – 5') + Fugue de
Vincent Bierrewaerts (CMA – Belgique/France – 12') + Mur (CMA – Belgique
– 9') + Family story (CMA – Belgique – 10') – Durée totale : 67' - MdC
9h30
Focus Cinéma belge francophone : Elle ne pleure pas, elle chante de
Philippe de Pierpont (LMF – Belgique/Luxembourg – 78') + La Version du loup
d'Ann Sirot et Raphaël Balboni (CMF – Belgique – 10') – Durée totale : 98' –
Caméo 1
10h00
Atelier « De l’écrit à l’écran » – Bureaux FIFF
10h00
Louise Wimmer de Cyril Mennegun (LMF – France - 80') – Caméo 2
10h00
Fils unique de Miel Van Hoogenbemt (LMF – Belgique – 98) – Eldo 2
13h00
Atelier « De l’écrit à l’écran » : Dîner – Ilon St Jacques
13h00
My Little Princess d'Eva Ionesco (LMF – France – 105’) – Caméo 2
13h00
Territoire perdu de Pierre-Yves Vandeweerd (LMD – Belgique – 75’) – Caméo
5
13h00
Mokhtar de Halima Ouardiri (CMF – Québec/Maroc – 16') + Dans la neige
d'Alexis Fortier Gauthier (CMF – Québec – 15') + La Violence de clochette
de Yannick Bandali-Renard (CMF – Belgique – 13') + Alexis Ivanovitch de
Guillaume Gouix (CMF – France – 20') – Durée totale : 64' – Mdc
13h15
Nana de Valérie Massadian (LMF – France – 68’) – Eldo 2
15h00
Atelier « De l’écrit à l’écran » : Débriefing – Bureaux FIFF
15h15
De bon matin de Jean-Marc Moutout (LMF – France/Belgique – 90’) +
Sophie Lavoie d'Anne Emond (CMF – Québec – 9’) – Durée totale : 99’ –
Caméo 2
173
15h15
Roméo Onze de Ivan Gbrovic (LMF – Québec – 91’) + Tabou de Meriem
Riveill (CMF – Tunisie – 15’) – Durée totale : 106’ – Caméo 5
15h30
Meilleures intentions (Din Dragoste Cu Cele Mai Bune Intentii) d'Adrian Sitaru
(LMF – Roumanie – 105’) + J'aurais pu être une pute de Baya Kasmi (CMF –
France – 24’) – Durée totale : 129’ – Eldo2
15h45
Le Voyage en Arménie de Robert Guédiguian (LMF – France – 25’) – Coup
de cœur – MdC
18h30 – 19h00
Canal C : émission spéciale FIFF en direct sous le chapiteau
18h30
Noces éphémères de Reza Serkanian (LMF – France – Italie – 78’) +
T'embrasser une dernière fois d'Olivier Jahan (CMF – France – 30’) – Durée
totale : 108 – Caméo 2
18h30
La SCAM présente : les rendez-vous du documentaire belge : L'Homme qui
ne voulait pas être fou de Véronique Fievret et Bernadette Saint-Remi (CMD
– Belgique – 52’) – Caméo 5
18h30
Tayeb, Khallas, Yalla de Rania Attieh et Daniel Garcia (LMF – Liban – 93’) +
L'Invention des jours heureux de Sandrine Dumas (CMF – France – 26’) –
Durée 119 – Eldo 2
18h30
Cérémonie de remise des Bayards d’Or 2011 – Théâtre
19h30
Retransmission des Bayards d’Or – Chapiteau public
20h30
Gala de Clôture : Mon pire cauchemar d'Anne Fontaine (LMF –
France/Belgique – 103’) – Caméo 1
20h30 – 23h00
Buffet de clôture pour les invités – Galerie du Beffroi
20h45
Gala de Clôture : Mon pire cauchemar d'Anne Fontaine (LMF –
France/Belgique – 103’) – Eldo 1
21h00
Animation Musicale – groupe – Flashback – Chapiteau public
21h15
Gala de Clôture : Mon pire cauchemar d'Anne Fontaine (LMF –
France/Belgique – 103’) – Acina 1
21h15
La Vie au loin de Marc Weymuller (LMD – France – 81’) – Caméo 5
22h30/45
Accueil des parents du Jury Junior – Bar Champagne
23h00
Soirée de clôture : Could I Play my LP’s – Chapiteau réception
174
HORAIRE DES VISIONS DE PRESSE (mise à jour du 21/09/2011)
Attention, cet horaire est toujours susceptible de changements. Vous trouverez une mise à
jour sur le site : www.fiff.be, dans la rubrique presse.
Toutes les visions de presse se déroulent au cinéma Eldorado 3 (rue de Fer 40, Namur),
excepté les deux documentaires tunisiens qui seront projetés à l’Eldorado 2.
Accès aux visions de presse : uniquement sur présentation de l’accréditation « presse »,
« professionnelle » ou « invité ». Les FIFFpass ne sont pas acceptés aux visions de presse.
Vendredi 30 septembre
10:30
Les Géants de Bouli Lanners >>> O’brother
(LMF – Belgique/France/Luxembourg – 84 min) – Compétition Officielle & Ouverture
12:30
L’Exercice de l’Etat de Pierre Schöller >>> Cinéart
(LMF – France/Belgique – 112 min) – Compétition Officielle
14:30
Americano de Mathieu Demy >>> Imagine
(LMF – France – 105 min) – Compétition Cantillon
16:30
Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau
(LMF – Québec – 90 min) – Compétition Officielle
18:30
Toutes nos envies de Philippe Lioret >>> Les Films de l’Elysée
(LMF – France – 120 min) – Compétition Officielle
20:30
Opération Casablanca de Laurent Nègre
(LMF – Suisse/Québec/France – 88 min) – Regards du présent
Samedi 1 octobre
10:30
Après le Sud de Jean-Jacques Jauffret
(LMF – France – 92 min) – Compétition Cantillon
10:30
Laïcité, Inch’Allah de Nadia El Fani – Eldorado 2
(LMD – Tunisie/France – 75’)
12:30
Un monstre à Paris de Bibo Bergeron >>> uDream
(LMA – France – 80 min) – Regards du Présent
12:30
Plus jamais peur de Mourad Ben Cheikh – Eldorado 2
(LMD – Tunisie – 74’)
14:30
JC comme Jésus Christ de Jonathan Zaccaï
(LMF – France/Belgique – 77 min) – Compétition Cantillon
175
16:30
Koundi et le jeudi national de Astrid Ariani Atodji
(LMD –Cameroun – 86 min) – Compétition Officielle
18:30
Marécages de Guy Edoin
(LMF – Québec – 111 min) Compétition Cantillon
20:30
Voie Rapide de Christophe Sahr
(LMF – France – 90 min) – Compétition Cantillon
Dimanche 2 octobre
10:30
Décharge de Benoît Pilon
(LMF - Québec – 93 min) – Compétition Officielle
12:30
L’Art d’aimer d’Emmanuel Mouret >>> Victory Productions
(LMF – France – 85 min) – Regards du Présent
14:30
Un amour de jeunesse de Mia Hansen-Love >>> Lumière
(LMF – France – 110 min) – Regards du Présent
16:30
Beyrouth Hotel de Danielle Arbid
(LMF – Liban/France – 98 min) – Compétition Officielle
18:30
L’amante du Rif de Narjiss Nejjar
(LMF – Maroc/Belgique – 91 min) – Compétition Officielle
19:45
Cocktail Echanges de talent(s) – Maison de la Culture
20:30
La Folie Almayer de Chantal Akerman >>> Cinéart
(LMF - France/Belgique – 130 min) – Regards du Présent
Lundi 3 octobre
10:30
Crulic, le chemin vers l’au-delà d’Anca Damian
(LMD – Roumanie – 73 min) – Compétition Officielle
12:30
Louise Wimmer de Cyril Mennegun
(LMF – France – 80 min) – Compétition Cantillon
14:30
Et maintenant on va où? de Nadine Labaki >>> BFD
(LMF – France/Liban/Egypte/Italie – 98 min) – Compétition Officielle
16:30
17 filles de Delphine et Muriel Coulin >>> Lumière
(LMF – France – 87 min) – Compétition Cantillon
18:30
Intouchable d’Olivier Nakache et Eric Toledano >>> Victory Productions
(LMF – France – 102 min) – Regards du Présent
20:30
Polisse de Maïwenn Le Besco >>> Cinéart
(LMF – France – 134 min) – Regards du Présent
176
Mardi 4 octobre
10:30
Au cul du Loup de Pierre Duculot >>> Need Productions
(LMF – Belgique/France – 90 min) – Compétition Cantillon
12:30
My Little Princess d’Eva Ionesco >>> ABC Distribution
(LMF – France – 105 min) – Compétition Cantillon
14:30
En terrains connus de Stéphane Lafleur
(LMF – Québec – 88 min) – Compétition Officielle
16:30
Tayeb, Khalas, Yalla de Rania Attieh et Danielle Garcia
(LMF – Liban – 98 min) – Compétition Cantillon
18:30
Territoire Perdu de Pierre-Yves Vandeweerd
(LMD – Belgique – 75 min) – Compétition Officielle
20:30
A pas de loup d’Olivier Ringer >>> Jekino
(LMF - Belgique/France – 77 min) – Regards du Présent
Mercredi 5 octobre
10:30
Le Grand’tour de Jérôme Le Maire >>> La Parti Production
(LMF – Belgique – 98 min) – Compétition Cantillon
12:30
De leur vivant de Géraldine Doignon
(LMF – Belgique – 88 min) – Compétition Cantillon
14:30
De bon matin de Jean-Marc Moutout >>> O'brother Distribution
(LMF – Belgique/France – 90 min) – Compétition Officielle
16:00
Conférence de Presse « Le triomphe de Namur », ouvrage rédigé par Stefan Liberski,
Chapiteau du Festival
16:30
Starbuck de Ken Scott
(LMF – Québec – 109 min) – Regards du Présent
17:15
Rencontre de la Médiathèque avec Bouli Lanners, Chapiteau du Festival
17:30
Conférence de presse « Destins Animés », présentation du livre d’Alain Lorfèvre,
Chapiteau Bar Champagne
18:30
Nana de Valérie Massadian
(LMF – France – 68 min) – Compétition Cantillon
20:30
La Source des femmes de Radu Mihaileanu >>> Cinéart
(LMF – France/Belgique/Italie/Maroc – 124 min) – Regards du Présent
177
Jeudi 6 octobre
10:30
Mon pire cauchemar d’Anne Fontaine >>> Alternative Films
(LMF – France/Belgique Suisse – 103 min) – Clôture
12:30
Meilleures intentions (Din Dragoste Cu Cele Mai Bune Intentii) d’Adrian Sitaru
(LMF – Roumanie – 105 min) – Compétition Officielle
14:30
Fils unique de Miel Van Hoogenbemt >>> DreamTouch
(LMF – Belgique – 99 min) – Regards du Présent
16:30
Roméo Onze de Ivan Grbovic
(LMF – Québec – 91 min) – Compétition Cantillon
17:30
Rencontre Jury Longs Métrages, Chapiteau du Festival
18:30
Noces éphémères de Reza Serkanian
(LMF – France/Iran – 78 min) – Compétition Cantillon
Vendredi 7 octobre
18:30
Cérémonie de Remise des Bayards d’Or, Théâtre Royal de Namur
(places nominatives, réservation indispensable auprès du service presse)
20:00
Cocktail & interviews des lauréats et des jurys, Foyer du Théâtre de Namur
(accès uniquement pour la presse)
178
12. LES INVITES
(mise à jour 21/09/2011)
Au fil de ses éditions, le FIFF a accueilli des milliers d'invités venus des quatre coins de la
Francophonie et au-delà. Vous trouverez ci-dessous la liste des invités confirmés à ce jour.
Cette liste sera régulièrement mise à jour sur le site www.fiff.be, dans la section presse.
Attention, vos demandes d’interviews sont à adresser aux attachés de presse
mentionnés en-dessous de chaque invité.
Danielle Arbid (Liban – Réalisatrice) Beyrouth Hôtel
Danielle Arbid quitte le Liban à 18 ans, quelques mois avant la fin de la guerre civile, pour
venir faire des études de lettres et de journalisme à Paris. Pendant six ans, elle travaille dans
la
presse
écrite
(Courrier
international,
Le
magazine
littéraire,
Libération).
Elle réalise en 1998 son premier court métrage « Raddem », grâce au Groupe de Recherches
et d'Essais Cinématographiques. Viendront ensuite notamment un deuxième court, « Le
passeur », son premier film en français, et un moyen métrage réalisé pour une soirée
thématique d'Arte, « Seule avec la guerre » (2000). "Dans les champs de bataille", son
premier long métrage a été sélectionné par la Quinzaine des réalisateurs en 2004. Ses autres
films, notamment « Seule avec la guerre », « Aux frontières » et « Conversation de salon » ont
reçu un très bon accueil à la fois public et presse, ainsi que plusieurs récompenses dont le
Prix Albert Londres et le Léopard d’Or Vidéo au Festival de Locarno.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Chantal Akerman (Belgique - Réalisatrice) La folie Almayer >>>> Cinéart
Née à Bruxelles, Chantal Akerman débute sa carrière de réalisatrice en 1974 avec son
premier film « Je, tu, il, elle » dans lequel apparaît Niels Arestrup. C’est avec son deuxième
long métrage « Jeanne Dilman, 23, Quai du Commerce, 1080, Bruxelles », description
hyperréaliste du quotidien d’une mère au foyer-prostituée, qu’elle atteindra la notoriété
critique. Forte de ce premier succès, Chantal Akerman, poursuit son travail en explorant
tous les genres cinématographiques : le road movie avec le film « Les rendez-vous d’Anna »
(1978) ; la comédie musicale dans « Golden eighties »(1986), présenté lors de la première
édition du FIFF ; la comédie romantique dans « Un divan à New York » (1996), avec dans les
rôles principaux William Hurt et Juliette Binoche ; le thriller sentimental dans « La Captive »
(2000), film qui vaudra à la comédienne Sylvie Testud une nomination dans la catégorie
meilleure actrice pour le Prix du cinéma européen ; et enfin, pour compléter cette
filmographie variée, le genre documentaire, qu’elle développe brillamment avec le film
« Là-bas » (2006), belle recherche sur les paradoxes de l’état d’Israël, nommé pour le César
du meilleur documentaire en 2007. Invitée dès la première édition du FIFF, Chantal Akerman
reviendra régulièrement y présenter ses films, notamment « Nuits et jour » en 1991, « Le
Déménagement » en 1994, « Un divan à New York » en 1996, ainsi que la « La Captive » en
2000. Fidèle à cette tradition, Chantal Akerman défendra cette année son dernier long
métrage « La Folie Almayer », dans la catégorie Regards du présent, et en soirée de la
Fédération Wallonie-Bruxelles.
Présence au FIFF : mardi 4 octobre
Contact interviews : Heidi Vermander (+32 475 62 10 13 – heidi@cineart.be)
179
Ariane Ascaride (France – Actrice) COUP DE CŒUR 2011
Après avoir suivi les cours d’Antoine Vitez et de Marcel Bluwal au Conservatoire National
supérieur d’Art Dramatique de Paris, son premier rôle lui est offert par René Féret dans « La
Communion solennelle », en compétition officielle au Festival de Cannes 1977. Elle reçoit, en
1998, un César de la Meilleure actrice avec « Marius et Jeannette ». En 2000, elle est
nominée aux European Awards et obtient le Prix d’interprétation au Festival de Valladolid,
pour son rôle dans « La ville est tranquille » de Robert Guédiguian. Le théâtre jalonne
également sa carrière, dans les pièces de Véronique Olmi ou de Serge Valletti. Ariane
Ascaride a notamment triomphé dans « La maman Bohême » et « Médée » de Dario Fo mis
en scène par Didier Bezace. En 2010, elle signe sa première réalisation avec « Ceux qui
aiment la France ». Cet automne, on la retrouvera dans le nouveau film de Robert
Guédiguian, « Les Neiges du Kilimandjaro » qui était présenté au récent Festival de Cannes.
Ariane Ascaride nous fera l’honneur de sa présence au FIFF en Coup de cœur de cette
26ème édition.
Présence au FIFF : du 30 septembre au 1er octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Ariane Astrid Atodji (Cameroun – Réalisatrice) Koundi et le jeudi national
Ariane Astrid Atodji est née à Nguelemendouga au Cameroun. Après une licence en Arts du
théâtre à l'Université de Yaoundé, Ariane Astrid Atodji participe à des ateliers au GoetheInstitut Kamerun et étudie le cinéma à LN International à Yaoundé. « Koundi et le jeudi
national » obtient en décembre 2010 le Prix Spécial du jury au Festival International de
Dubaï.
Présence au FIFF : du samedi 1er au mercredi 5 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Yannick Bandali-Renard (Belgique – Réalisateur) La Violence de Clochette
Présence au FIFF : vendredi 7 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 235802 – presse1@fiff.be)
Paul Bartel (France – Acteur) Les Géants >>> O’brother Distribution
Paul Bartel a participé aux ateliers de théâtre de Châteauroux puis aux ateliers d’Orly en
préparation au Festival d’Avignon 2008. Il tient le rôle le Dany, l’un des trois héros au cœur
du film « Les Géants » de Bouli Lanners, sélectionné à Cannes et présenté en ouverture du
FIFF cette année. Depuis, il a joué dans le téléfilm « Fracture » d’Alain Tasma et tient le rôle
principal dans le nouveau téléfilm « Viens que je te tue ma belle » de Jean-Stéphane
Sauvaire.
Présence au FIFF : du 30 septembre au 1er octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@skynet.be)
Maud Batifoulier (France) JURY EMILE CANTILLON
Présence au FIFF : du 30 septembre au 7 octobre
Contact interviews : Antoine Cuypers
180
Alex Beaupain (France - Auteur-Compositeur-Interprète) JURY OFFICIEL LONGS MÉTRAGES
En 2002, Alex Beaupain compose la musique de « 17 fois Cécile Cassard », marquant les
débuts de sa collaboration avec Christophe Honoré. Le réalisateur fait de nouveau appel à
lui pour les partitions de « Dans Paris », « Les Chansons d’amour », « La Belle personne », « Non
ma fille tu n’iras pas danser » et « Les Bien-aimés ». En parallèle, le compositeur sort un album
intitulé « 33 tours » très inspiré par la pop des années 80, dans lequel participent Christophe
Honoré, Frédéric Lo, Ludivine Sagnier, Clotilde Hesme ou encore Chiara Mastroianni. L’artiste
a reçu en 2008 le César et l’Etoile d’Or de la meilleure musique pour « Les Chansons
d’Amour » ainsi que le Grand prix international du disque de l'académie Charles Cros. Son
troisième album solo, intitulé « Pourquoi battait mon cœur » sort en avril 2011, quelques mois
avant la BO du dernier film de Christophe Honoré à Cannes, « Les Bien-aimés ».
Présence au FIFF : du 30 septembre au 6 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Kaat Beels (Belgique – Réalisatrice) Swooni >>> KFD
Après avoir obtenu son Master en arts audiovisuels à Saint-Luc, Kaat Beels tourne son premier
court métrage « Bedtime Stories », qui lui vaut le prix Sabam du meilleur court métrage au
Festival du Film de Bruxelles en 1998. Elle a longtemps travaillé pour la VRT en tant que
scénariste et réalisatrice de courts métrages et de documentaires. Son film « Cologne » a
remporté différents prix, dont celui du meilleur court métrage au Birds Eye View à Londres,
celui du meilleur court métrage au Festival du Film de Bruxelles, le Prix de la première œuvre
au Festival du court métrage de Bruxelles, prix du meilleur court métrage au Festival du Film
de Gent, et le Prix du Jury au Festival du court métrage de Leuven. Elle a également
coréalisé avec Nathalie Basteyns la série télévisée « Jes ». « Swooni » est son premier long
métrage de fiction. Sous le titre « Hotel Swooni », il était présenté en première internationale
du Festival de Toronto cette année.
Présence au FIFF : mercredi 5 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Mourad Ben Cheikh (Tunisie – Réalisateur) Plus jamais peur
Né en 1964 à Tunis, Mourad ben Cheikh vit et exerce ses activités professionnelles entre la
Tunisie et l’Italie. Il réalise des courts métrages, notamment « Le Pâtre des étoiles » (2003) et
« Une saison entre enfer et paradis » (2008), ainsi que des documentaires : « Histoire en
Méditerranée » (2004-2005), « Mare Nostrum » (2007), « Bobodioulasso » au Burkina Faso et
« Djenne » au Mali (2008). Son dernier documentaire « Plus jamais peur » fut présenté en
Séance Spéciale au 64eme Festival de Cannes.
Présence au FIFF : du 1er au 2 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Berivan Binevsa (Belgique – Réalisateur) Sidewalk
Présence au FIFF : mercredi 5 octobre
Contact interview: Anaïs Gauthier (+32 494 235802 – presse1@fiff.be
Biyouna (Algérie – Actrice) La Source des femmes >>> Cinéart
Cette actrice algérienne a appris son métier sur les scènes des cabarets mythiques d’Alger.
Elle danse, elle chante, et elle écrit ses propres sketches comiques. Fidèle au réalisateur
Nadir Moknèche, elle joue pour lui dans « Le Harem de Mme Osmane » en 1999, puis dans
« Viva Laldjérie » en 2004, véritable portrait des femmes de son pays. En 2007, c’est dans
« Délice Paloma » qu’elle montre son talent, toujours dirigée par Nadir Moknèche. Le film est
présenté la même année dans la compétition longs métrages du FIFF. Cette année, elle
revient à Namur avec « La Source des femmes » de Radu Mihaileanu.
Présence au FIFF : jeudi 6 octobre
Contact interviews : Brigitta Portier (+32 477 982584 – brigitta@cineart.be)
181
Isabelle Blais (Québec – Actrice/Musicienne) JURY OFFICIEL LONGS MÉTRAGES
Native de Trois-Rivières, Isabelle Blais se distingue d’abord au théâtre par ses rôles dans
« Roméo et Juliette », « Au cœur de la rose » ou encore « Hamlet », pour lesquels elle
obtiendra plusieurs prix d’interprétation. En 2002, elle remporte le Jutra de la meilleure
interprétation féminine dans un rôle de soutien pour « Québec-Montréal » de Ricardo Trogi.
On la voit ensuite dans « Les Invasions barbares » de Denys Arcand, « Monica la mitraille » de
Pierre Houle, « Saints-Martyrs-des-Damnés » de Robin Aubert et « Les Aimants » d’Yves
Pelletier. En 2007, Isabelle Blais est invitée au FIFF et y présente « Bluff » de Simon-Olivier
Fecteau et Marc-André Lavoie et « La Belle Empoisonneuse » de Richard Jutras. Elle poursuit
en 2008 avec le film « Borderline » qui lui vaut, à nouveau, la reconnaissance de la
profession. Dernièrement, elle participait à la distribution du « Baiser du barbu » d’Yves
Pelletier et de « The High Cost of Living ». Isabelle Blais est également connue comme
chanteuse et compositrice du groupe « Caïman Fu ».
Présence au FIFF : du 30 septembre au 7octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Aurélien Bodinaux (Belgique – Réalisateur) A ton vieux cul de nègre !
Aurélien Bodinaux est né en 1968. Il obtient un diplôme en interprétation dramatique à
l’INSAS puis en Réalisation Cinéma à l’Université de la Nouvelle-Orléans aux Etats-Unis. Il
réalise plusieurs courts métrages dont « C’est l’amour qui passe ». De retour en Europe en
2000, il crée une structure de production Neon Rouge avec laquelle il développe, produit et
réalise des projets. Il est également membre de la Commission de sélection des films de la
Communauté française et donne des formations en écriture et réalisation cinéma
notamment au FIFF dans l’Ateliers de l’écrit à l’écran. Son troisième court métrage « A ton
vieux cul de nègre ! », participe à la compétition nationale au FIFF 2011.
Présence au FIFF : du 1er au 8 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 235802 – presse1@fiff.be)
Nathalie Borgers (Belgique – Réalisatrice) Bons baisers de la Colonie
Née en 1964 à Bruxelles, Nathalie Borgers commence à travailler à la RTBF après des études
de journalisme à l'Université libre de Bruxelles (ULB). Elle s'installe ensuite à San Francisco où
elle devient productrice exécutive et réalisatrice pour ATRIOM Productions, société de
production spécialisée dans les documentaires à caractère social et sociopolitique. De
retour en Europe, elle continue à réaliser des documentaires dont « Vérité Assiégée » (1994),
« Krone, l'Autriche entre les lignes » (2002), « Arrangements avec le destin » (2005), « Où sont
les femmes ? Les Françaises et le politique » (2006), ou encore « Vents de sable, femmes de
roc » présenté en compétition au FIFF en 2009.
Présence au FIFF : mardi 4 octobre
Contact interview : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Peter Bouckaert (Belgique – Producteur) Swooni >>> KFD
Peter Bouckaert est l’un des plus importants producteurs flamands. Avec sa société Eyeworks
Film & TV Drama (anciennement appelée MMG) fondée en 1981, il a produit de nombreux
films qui ont remporté un franc succès tant auprès du public que de la critique, notamment
« Crazy Love », « Brussels by Night », « Wait until Spring, Bandini », « Ben X » de Nic Balthazar,
présenté au FIFF en 2008, De Zaak Alzheimer (The Memory of a Killer)qui a rencontré un
succès phénoménal aussi bien en Belgique qu’à l’étranger, ou encore « Hector », « Missing »,
« Storm Force » et « Dossier K ». Parmi les dernières productions, citons « Zot van A » de Jan
Verheyen (présenté au FIFF l’an dernier), « Rundskop » (sélectionné à Berlin avant de
cartonner en Belgique) et « Swooni » (présenté en première internationale à Toronto sous le
titre « Hotel Swooni »).
Présence au FIFF : mercredi 5 octobre
Contact interviews : Annemie Van Duvel (+32 2 453 03 04 – annemie.van.duvel@eyeworks.tv)
182
Jacques-Henri Bronckart (Belgique – Producteur) Les Géants >>> O’brother Distribution
Avec son frère Olivier, Jacques-Henri Bronckart fonde la société Versus Production en 1999,
qui deviendra en quelques années l'un des acteurs incontournables du cinéma belge et
international par sa volonté de soutenir, révéler et accompagner une nouvelle génération
de cinéastes porteurs d'un univers fort tels que Bouli Lanners (Ultranova, Eldorado, Les
Géants), Joachim Lafosse (Élève libre), Micha Wald (Voleurs de chevaux, Les aventures de
Simon Konianski), Olivier Masset-Depasse (Cages, Illégal) ou Nicolas Provost (L’envahisseur).
La plupart des films produits par Jacques-Henri et Olivier Bronckart ont été primés dans les
plus grands festivals internationaux comme Cannes, Berlin ou Venise. Actuellement, les deux
frères préparent les prochains films de Joachim Lafosse, Stefan Liberski et Dominique
Laroche. Depuis deux ans, Olivier et Jacques-Henri assurent également la distribution de films
dans le Benelux avec leur société O’brother Distribution.
Présence au FIFF : du 30 septembre au 1er octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@skynet.be)
Olivier Bronckart (Belgique – Producteur) Les Géants >>> O’brother Distribution
Avec son frère Jacques-Henri, Olivier Bronckart fonde la société Versus Production en 1999,
qui deviendra en quelques années l'un des acteurs incontournables du cinéma belge et
international par sa volonté de soutenir, révéler et accompagner une nouvelle génération
de cinéastes porteurs d'un univers fort tels que Bouli Lanners (Ultranova, Eldorado, Les
Géants), Joachim Lafosse (Élève libre), Micha Wald (Voleurs de chevaux, Les aventures de
Simon Konianski), Olivier Masset-Depasse (Cages, Illégal) ou Nicolas Provost (L’envahisseur).
La plupart des films produits par Jacques-Henri et Olivier Bronckart ont été primés dans les
plus grands festivals internationaux comme Cannes, Berlin ou Venise. Actuellement, les deux
frères préparent les prochains films de Joachim Lafosse, Stefan Liberski et Dominique
Laroche. Depuis deux ans, Olivier et Jacques-Henri assurent également la distribution de films
dans le Benelux avec leur société O’brother Distribution.
Présence au FIFF : du 30 septembre au 1er octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@skynet.be)
Denis Burton (Belgique – Acteur) Le Grand'tour >>> La Parti Production
Denis Burton figure au casting du film « Le Grand’tour » réalisé par Jérôme Le Maire à partir
d’une idée originale de Vincent Solheid.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre & mercredi 5 octobre
Contact interviews : Philippe Kauffmann (+32 475 953487 – philippe.kauffmann@laparti.com)
Origan Cannela (Belgique – Réalisateur) 9ter
Origan Cannella est d'origine belgo-italienne, il a grandi près de Mons, dans le Borinage. Il
fait ses études d’ingénieur du son à l’INSAS, une des principales écoles de cinéma en
Belgique. Il a ensuite travaillé en tant qu’ingénieur du son sur de nombreux documentaires. Il
est également animateur-réalisateur sur des ateliers radiophoniques ou d’animation vidéo
avec des enfants. Il se tourne vers la réalisation avec le film 9ter. Aujourd’hui, il continue à
travailler en tant qu’ingénieur du son et prépare de nouveaux projets.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
183
Zacharie Chasseriaud (France - Acteur) Les Géants >>> O'brother Distribution
Né en 1996 à Gonesse dans le Val d'Oise, Zacharie Chasseriaud est un jeune acteur qui
enchaîne déjà les tournages. Il commence par une incursion au cinéma dans « L'empreinte
de l'ange » où il interprète le rôle de Jérémy. Il a également tourné dans « Drôle de famille »
et « Ma première fiancée ». Cette année, on le redécouvre dans le long métrage de Bouli
Lanners « Les Géants ». Cet été, il vient de tourner dans « Quartier Lointain » de Frédéric
Fonteyne et dans le nouveau film de Vincent Lannoo. Il est actuellement en tournage en
France aux côté de Sandrine Bonnaire et Jean-Pierre Lorit dans le téléfilm « La balade de
Lucie » de Sandrine Ray.
Présence au FIFF : du 30 septembre au 1er octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@skynet.be)
Pierre-Michel Chevigné (Belgique) JURY EMILE CANTILLON
Présence au FIFF : du 30 septembre au 7 octobre
Contact interviews : Antoine Cuypers
Alessandro Comodin (Belgique – Réalisateur) L’été de Giacomo
Né le 5 juin 1982 en Italie, Alessandro Comodin est diplômé en section réalisation à l’INSAS
de Bruxelles en 2008. Son documentaire de fin d’études, « Jagdfieber », est présenté à la
quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2009. « L’Eté de Giacomo » est sélectionné au
Festival de Locarno 2011 et remporte le Léopard d'Or dans la catégorie Cineasti del
presente.
Présence au FIFF : jeudi 6 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Christelle Cornil (Belgique – Actrice) Au cul du loup >>> Need Productions
Depuis son 1er Prix en Art dramatique au Conservatoire de Bruxelles, Christelle Cornil
enchaîne les rôles dans des courts métrages parmi lesquels « Dormir au chaud » de Pierre
Duculot, « Révolution » de Xavier Diskeuve ou encore « Stencil » de Dominique Laroche pour
lequel elle obtient le Prix d’interprétation au Festival « Paris tout court ». Elle est à l’affiche
également des longs métrages « Le vélo de Ghislain Lambert » de Philippe Harel,
« Cowboy » de Benoît Mariage, « La Guerre des Miss » de Patrice Leconte, « My Queen
Karo » de Dorothée Van Den Berghe, « Sœur Sourire » de Stijn Coninx et « OSS 117 – Rio ne
répond plus » de Michel Hazanavicius. Christelle Cornil tourne ensuite dans « Illégal » d’Olivier
Masset-Depasse, présenté en ouverture du 25ème FIFF. Cette année, elle tient le rôle principal
dans le premier long métrage de Pierre Duculot, « Au cul du loup » tourné en Belgique et en
Corse.
Présence au FIFF : dimanche 2 & mardi 4 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@skynet.be)
Delphine Coulin (France – Ecrivain/Réalisatrice) 17 Filles >>> Lumière
Delphine Coulin est née en Bretagne et vit à Paris. Elle a publié aux Éditions Grasset un
roman, Les Traces (Prix du Télégramme de Brest et Prix du premier roman au Salon de
Besançon) et un recueil de nouvelles, Une seconde de plus, qui a obtenu en Belgique en juin
2007 le Prix de La Renaissance. Son roman Les Milles-vies est paru aux Éditions du Seuil en
2008. Avec sa sœur Muriel Coulin, elle écrit et réalise plusieurs courts métrages dont "Souffle"
en 2000, "Sens dessus dessous : roue libre" en 2003 et "Seydou" en 2009. Elles sortent leur
premier long métrage « 17 Filles » en 2011 qui a également été présenté en Sélection de la
50ème Semaine de la Critique de Cannes 2011.
Présence au FIFF : du 5 au 6 octobre
Contact interview : Veerle Creve (+32 473 506879 – veerle@lunanime.be)
184
Muriel Coulin (France – Réalisatrice) 17 Filles >>> Lumière
Muriel Coulin écrit et réalise, avec sa sœur Delphine Coulin, plusieurs courts métrages dont
"Souffle" en 2000, "Sens dessus dessous : roue libre" en 2003 et "Seydou" en 2009. Elles sortent
leur premier long métrage « 17 Filles » en 2011 qui a également été présenté en Sélection de
la 50ème Semaine de la Critique de Cannes 2011.
Présence au FIFF : du 5 au 6 octobre
Contact interview : Veerle Creve (+32 473 506879 – veerle@lunanime.be)
Erwann Créac’h (France – Producteur) Noces éphémères & Paris mon paradis
Né en 1973, Erwann Créac’h est vétérinaire de formation, mais il se réoriente vers le théâtre
où il devient comédien, auteur et metteur en scène. Il crée sa compagnie de théâtre et
produit plusieurs spectacles, tout en poursuivant un apprentissage du cinéma. Il est ensuite
assistant réalisateur (long métrage, court métrage et clip). Il se tourne alors vers la
production, afin de s'y consacrer, notamment sur les films de Reza Serkanian, au sein de
Majorelle Harmonie Films. En 2006, il s'investit dans le développement de « Noces
éphémères » de Reza Serkanian et s'associe avec lui à la création d'Overlap Films, société
de production.
Présence au FIFF : vendredi 30 octobre
Contact interview : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Lola Créton (France – Actrice) Un Amour de jeunesse >>> Lumière
Lola Créton commence sa carrière très jeune. A 14 ans à peine, on la voit dans un épisode
de la série « Louis Page » et la jeune actrice fait, en outre, une apparition au cinéma dans
« La chambre des morts » d’Alfred Lot. En 2008, Lola Créton est à l'affiche des « Enfants de
Timpelbach », un film pour jeune public signé par Nicolas Bary. Elle joue la troublante Mireille
Stettner, avec d'autres enfants artistes tels que Martin Jobert ou encore Raphaël Katz. La
comédienne est ensuite dirigée par Catherine Breillat pour « Barbe bleue ». La réalisatrice lui
confie un rôle plus important que ceux qu'elle avait obtenus précédemment. En effet, la
jeune fille interprète Marie-Catherine, épouse adolescente de Barbe bleue. En 2011, Lola
Créton est à l'affiche de deux romances. Elle incarne Iris dans « En ville » de Valérie Mréjen et
Bertrand Schefer, et elle est Camille dans « Un amour de jeunesse », le troisième film de Mia
Hansen-Love, en compétition officielle à Locarno.
Présence au FIFF : du 03 octobre au 04 octobre
Contact interview : Veerle Creve (+32 473 506879 – veerle@lunanime.be)
Anca Damian ( Roumanie – Réalisateur) Crulic, Le Chemin vers l’au-delà
Née en Roumanie, Anca Damian obtient son doctorat à l'Académie de théâtre et de film
de Bucarest où elle enseignera à partir de 1993. Elle réalise, écrit et produit des courts
métrages de fiction pour enfants, ainsi que des documentaires sur l'art dont plusieurs
participeront au FIFA, unique festival spécialisé dans le domaine du film sur l'art de tout le
continent américain. En 2008, elle réalise « Intalniri incrucisate (Crossing Dates) », sa première
fiction, qui fut sélectionnée à Pusan, Chicago et Goteborg, ainsi qu’au Festival of East
European Cinema (Cottbus), à l’India International Film Festival (Goa) et au Festival du Film
Indépendant de Rome. Anca Damian a par ailleurs travaillé comme directrice de la
photographie sur deux longs métrages : « Forgotten by God » (1991) et « The Way of Dogs »
(1992).
Présence au FIFF : du 02 octobre au 05 octobre
Contact interview : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
185
Benjamin d’Aoust (Belgique/France - Réalisateur) Point de fuite
Benjamin d’Aoust, né à Bruxelles en 1979 et diplômé d’ELICIT. Il s’est lancé dans l’écriture de
« Mur » avec son co-scénariste Xavier Claus lors d’un séminaire d’écriture de scénarios
organisé par Jean-Jacques Andrien. À deux, ils créent Lemurian Production asbl, fin 2004 et
se lancent dans cette première aventure.
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre
Contact interview: Anaïs Gauthier (+32 494 235802 – presse1@fiff.be)
Céline Darmayan (France/Belgique – Réalisatrice) 9 ter
Céline Darmayan est née dans le sud de la France. Elle a suivi des études de montage à
Biarritz, avant de venir s’installer en Belgique. Elle s’est rapidement intéressée à la démarche
d’ateliers vidéo. Elle a réalisé, d’abord en tant que monteuse puis en tant qu’animatricecinéaste plusieurs de ces ateliers. Elle s’est tournée vers la réalisation avec le documentaire
“Johan Muyle : Atelier d’artiste”, en collaboration avec Virginie Cordier. Puis, en 2009, elle se
tourne complètement vers la réalisation avec le documentaire 9ter. Elle prépare
actuellement son prochain documentaire.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Jean-Pierre Darroussin (Belgique – Acteur) De bon matin >>> O’brother Distribution
Né en 1953 à Courbevoie, Jean-Pierre Darroussin se découvre une passion pour le théâtre
dès ses études au lycée. En 1975, il entre au Conservatoire national supérieur d'art
dramatique de Paris avec Catherine Frot et Ariane Ascaride. Dès 1980, il se fait connaître du
grand public avec son second film « Psy » de Philippe de Broca. Parallèlement, il joue avec
succès au théâtre notamment pour la « Compagnie du Chapeau Rouge » de Pierre
Pradinas avec sa complice Catherine Frot. En 1997, il est récompensé du César du meilleur
acteur dans un second rôle pour son interprétation dans « Un air de famille » de Cédric
Klapisch, d'après la pièce de théâtre éponyme d'Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri. En 1998, il
joue son premier ‘premier rôle’ dans « Le Poulpe » de Guillaume Nicloux, puis enchaîne avec
« 15 Août », « Le Cœur des hommes » et bien d’autres.
Présence au FIFF : jeudi 6 octobre
Contact interviews : Barbara Van Lombeek (+32 486 546480 – barbara@obrother.be)
Pierre De Clercq (Belgique – Scénariste) : Hasta La Vista >>> KFD
Pierre De Clercq est l’auteur du scénario de « Hasta La Vista » du réalisateur Geoffrey
Enthoven. Il a également coécrit le scénario de « Pas sérieux s’abstenir » de Miel Van
Hoogenbemt en 2007.
Présence au FIFF : mercredi 5 octobre
Contact interviews : Isabelle Couvreur (+32 476 669295 – icouvreur@kinepolis.com)
Alain De Halleux (Belgique – Réalisateur) Chernobyl Forever
Après un diplôme en Sciences chimiques (nucléaire) à l'UCL obtenu avec distinction, Alain
De Halleux passe un diplômé en réalisation de film à l'INSAS. En 1983, il obtient le Prix de la
vocation pour ses travaux photographiques pendant la guerre en Afghanistan. De 1987 à
2005, il réalise de nombreux spots publicitaires, films industriels, bandes-annonces et clips. Il a
remporté 3 prix internationaux dans le domaine du film d’entreprise. Il a également travaillé
deux ans dans le comité de lecture de scénario du CBA (Centre de l'Audio-visuel à Bruxelles)
où il a eu l'occasion de suivre de nombreux projets documentaires, dont le controversé RAS
nucléaire, rien à signaler sur nos écrans en 2009.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 235802 – presse1@fiff.be)
186
Isabelle De Hertogh (Belgique – Actrice) : Hasta La Vista >>> KFD
En 2010, Isabelle De Hertogh joue dans le court métrage « Le Miroir » de Sébastien Rossignol.
Elle figure au casting du film « Hasta La Vista » du réalisateur Geoffrey Enthoven.
Présence au FIFF : mercredi 5 octobre
Contact interviews : Isabelle Couvreur (+32 476 669295 – icouvreur@kinepolis.com)
Viviane De Muynck (Belgique – Actrice) Swooni >>> KFD
Viviane De Muynck a étudié le théâtre au Conservatoire de Bruxelles. En 1980, elle joue
notamment dans « Le Pélican », « Le laxatif », « La force de l’habitude » et « Le Parc ». En
1987, elle a obtenu le ‘Théo d’Or’ pour son interprétation de Martha dans « Who’s afraid of
Virginia Woolf? » dans une mise en scène de Sam Bogaerts, avec la compagnie De Witte
Kraai. Sa collaboration avec trois théâtres aux Pays-Bas la fait jouer dans « Count your
Blessings » avec le Toneelgroep Amsterdam, « in Taurus » avec le Nationaal Toneel de La
Haye dans une mise en scène de Ger Thijs, « Hamlet » au Zuidelijk Toneel dans une mise en
scène d’Ivo Van Hove. En 2007, elle a joué le rôle principal dans « Ein fest für Boris » une
création pour le Festival de Salzbourg. Au cinéma, on la voit, entre autre, dans « Les sœurs
Lumières » en 2000, « Confituur » de Lieven Debrauwer en 2004, « Vidange » en 2006 et
« Swooni » de Kaat Beels, long métrage présenté cette année dans la catégorie Focus
Cinéma Belge Flamand.
Présence au FIFF : mercredi 5 octobre
Contact interviews : Isabelle Couvreur (+32 476 669295 – icouvreur@kinepolis.com)
Philippe de Pierpont (Belgique – Réalisateur) Elle ne pleure pas elle chante >>> Iota
Production
Philippe de Pierpont est né en 1955 à Bruxelles. Après une formation d'historien de l'art, sa vie
professionnelle est très diversifiée : théâtre, bande dessinée et cinéma. Il a réalisé une
dizaine de films documentaires ("La ville invisible", "La vie est un jeu de cartes", ...) primés
dans de nombreux festivals. Dans le domaine du cinéma de fiction, après avoir été second
assistant réalisateur sur "La promesse" des frères Dardenne, il réalise "L'héritier" (court métrage
sélectionné à la Mostra de Venise) et "Elle ne pleure pas, elle chante" présenté cette année
au FIFF.
Présence au FIFF : vendredi 7 octobre
Contact interviews : Iota Production
Sara De Roo (Belgique – Actrice) Swooni >>> KFD
Sara De Roo débute sa carrière avec le film « Rosie » de Patrice Toye en 1998. Kaat Beels la
dirige ensuite dans son court métrage « Bruxelles mon amour » en 2000. En 2008, Sara De Roo
retrouve Patrice Toye pour son nouveau film « Nowhere ». Cette année, elle joue dans le
long métrage « Swooni » de Kaat Beels.
Présence au FIFF : mercredi 5 octobre
Contact interviews : Isabelle Couvreur (+32 476 669295 – icouvreur@kinepolis.com)
Mehdi Dehbi (Belgique – Acteur/Metteur en scène) JURY OFFICIEL COURTS MÉTRAGES
Né à Liège en 1985, Mehdi Dehbi est engagé à 16 ans par le cinéaste Abdelkrim Bahloul sur
le film « Le Soleil assassiné », présenté au FIFF en 2003, dans lequel il tient le rôle principal. Plus
tard, il intègre le Conservatoire Royal de Bruxelles pour entamer une formation en art
dramatique qu’il poursuit à Paris puis à Londres. Il alterne ensuite cinéma, théâtre et
télévision, apparaissant au grand écran dans « Sweet Valentine » d’Emma Luchini, au
théâtre dans « Terre Sainte », mis en scène par Sophie Akrich et à la télévision dans
« L’infiltré » de Giacomo Battiato. Pour ce rôle, il reçoit le FIPA d’or d’interprétation au Festival
International de Programmes Audiovisuels de Biarritz. Son personnage de travesti face à
Antoine de Caunes dans « La Folle histoire d’amour de Simon Eskenazy » lui vaut le Prix
Premiers Rendez-Vous pour un acteur au Festival du Film de Cabourg en 2010. Il prépare
également sa première mise en scène, « Les Justes » d’Albert Camus.
Présence au FIFF : du 30 septembre au 3 octobre
Contact interview : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
187
Stéphane Demoustier (France – Producteur/Réalisateur) Des nœuds dans la tête & Haram
Après « A main nue », Stéphane Demoustier vient nous présenter son nouveau court métrage
« Dans la jungle des villes » fort du Prix de la Réalisation du Festival du Cinéma Européen de
Lille 2010 et du Prix Cinécinéma du Festival Itinérances d’Alès 2010.
Présence au FIFF : vendredi 30 septembre & samedi 1er octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Mathieu Demy (France – Réalisateur) Americano >>> Imagine
Mathieu Demy apparaît dès son plus jeune âge dans les films de ses parents dont « Mur,
murs » en 1980, « Documenteurs » en 1981 et surtout « Kung-Fu Master » en 1987 dans lequel il
incarne le fils passionné de jeux vidéo de Jane Birkin. En 1990, il est à l’affiche de « Jeanne et
le garçon formidable » qui fait de lui un jeune espoir du cinéma français. En 1999, il est à
l’affiche de « Mes Amis ». Il retrouve ensuite Antoine Desrosières pour « Banqueroute » la
même année. En 2001, il tourne « Dieu Est Grand, Je Suis Toute Petite » de Pascale Bailly, aux
côtés d’Audrey Tautou, Edouard Baer et Mathilde Seigner. Après avoir retrouvé Benoît
Cohen pour « Nos enfants chéris » où il joue un père de famille trentenaire qui tombe par
hasard sur un amour de jeunesse (Romane Bohringer), il affronte la vendetta muette d’un
village corse dans « Le silence ». A noter par ailleurs que Mathieu Demy a déjà réalisé deux
courts métrages : « Le plafond » et « La bourde », dont il tient les rôles principaux. On le
retrouve pour son premier long métrage avec « Americano ».
Présence au FIFF : 1er ou 5 octobre
Contact interview : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Sophie Deraspe (Québec – Réalisatrice) Les Loups – Forum de la Production
Sophie Deraspe est une cinéaste, directrice de la photographie et productrice québécoise.
Elle est considérée comme l’une des figures remarquées du nouveau cinéma québécois.
Son œuvre, qui porte notamment sur les arts actuels, questionne sans cesse les limites, en
particulier celles de la représentation, du réel et de la fiction. En 2001, son court métrage
Moi, la mer, elle est belle est sélectionné en compétition officielle au FIFF. Saute la coche, un
court métrage de fiction, est primé dans des festivals à travers le monde. En 2006, elle
tourne « Rechercher Victor Pellerin » et enchaîne avec son second film « Les Signes Vitaux »
en 2009. Cette année, elle participera au 8ème Forum de la Production avec son nouveau
projet, Les Loups.
Présence au FIFF : 30 septembre au 3 octobre
Contact interviews : Aurore Engelen (rencontres@fiff.be)
Amandine Dewasnes (France – Actrice) Toutes nos envies >>> Les Films de l’Elysée
Amandine Dewasnes s’est véritablement fait découvrir dans « Le bas des actrices » de
Maïwenn Le Besco en 2009. On la retrouve ensuite dans une kyrielle de films dont « La bonté
des femmes » de Marc Dugain et Yves Angelo, « L’amour c’est mieux à deux » de
Dominique Farrugia et Arnaud Lemort, « L’arnacoeur » de Pascal Chaumeil, « Une exécution
ordinaire » de Marc Dugain et « Les enfants du naufrageur » de Jérôme Foulon. Elle incarne
le rôle de Céline dans « Toutes nos envies » de Philippe Lioret.
Présence au FIFF : samedi 1er octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
188
Géraldine Doignon (Belgique – Réalisatrice) De leur vivant
Diplômée de l’IAD, Géraldine Doignon réalise son film de fin d’études en 2000. En 2003, son
court métrage « Trop Jeune » obtient le Grand Prix au Festival de Bruxelles, avant d’être
sélectionné dans de nombreux festivals internationaux, notamment à Clermont-Ferrand et
au Fipa. « Comme personne », présenté dans la Compétition nationale courts métrages au
FIFF en 2006, connaît le même succès en festivals. Après « De leur vivant », elle prépare « Un
homme à la mer », dont le tournage est prévu prochainement, avec Charlotte Rampling
dans le rôle principal.
Présence au FIFF : samedi 1er octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Pierre Doumont (Belgique – Réalisateur) La crise alimentaire, une chance pour les paysans...
Présence au FIFF : lundi 3 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 235802 – presse1@fiff.be)
Victor Dragomir (Roumanie – Réalisateur) La Photographie
Présent au FIFF : du 5 au 7 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Pierre Duculot (Belgique – Réalisateur) Au cul du Loup >>> Need Productions
Après des études en Philosophie et en Arts et Science de la Communication, Pierre Duculot
devient professeur et journaliste avant de collaborer avec de nombreux festivals belges et
français dont celui de Namur et de Lama en Corse. En 2006, il se lance dans la réalisation et
reçoit, pour son premier court métrage « Dormir au chaud », le Grand Prix de la
Communauté Française ainsi que le Prix d’interprétation féminine au festival Le Court en Dit
Long à Paris et le Prix de la meilleure première œuvre au festival de Media 10/10. En 2007, il
enchaine avec un deuxième court métrage « Dernier voyage » qui est récompensé à
Amiens, Namur, Bruxelles, Toulouse… Il nous présente aujourd’hui son premier long métrage
« Au Cul du Loup », pour lequel il retrouve son actrice fétiche, Christelle Cornil, présenté en
compétition Emile Cantillon au FIFF 2011.
Présence au FIFF : vendredi 30 septembre au mardi 4 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@skynet.be)
Bogdan Dumitrache (Roumanie – Comédien) Meilleures intentions
Présence au FIFF : jeudi 6 et vendredi 7 octobre
Contact interview : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Virginie Efira (France/Belgique – Acteur) Mon Pire cauchemar >>> Alternative Films
Présence au FIFF : vendredi 7 octobre
Contact interviews: Barbara Van Lombeek (+32 486 546480 - barbaravanlombeek@skynet.be)
Sabine El Chamaa (Lian/France – Réalisatrice) Un mardi
Présent au FIFF : jeudi 6 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
189
Nadia El Fani (Tunisie/France – Réalisatrice) Laïcité, Inch’allah
Nadia El Fani est née d'un père tunisien et d'une mère française. En 1982, elle débute en tant
qu’assistante à la réalisation sur les tournages de Roman Polanski, Romain Goupil ou encore
Franco Zefirelli. A partir des années 90 elle réalise des courts métrages et fonde sa propre
maison de production « Z'Yeux Noirs Movies ». En 2002, son premier long métrage de fiction
« Bedwin hacker » est primé aux Festival de Mons, de Sarasota et au festival « Vues d’Afrique
». En 2008, elle réalise et produit le documentaire « Ouled Lenine ». Nadia El Fani a déjà
présenté deux de ces films à Namur : « Tant qu’il y aura des femmes » (1987) et « Tanitezmoi » (1994). En 2005, elle faisait partie du Jury Officiel Documentaire au FIFF.
Présence au FIFF : samedi 1er octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Geoffrey Enthoven (Belgique – Réalisateur) Hasta La Vista >>> KFD
Né à Wilrijk, Geoffrey Enthoven étudie à l'Académie royale des beaux-arts de Gand. Son film
de fin d'études « The Undertaker » (1999) est primé dans des festivals en Belgique et à
l'étranger. En 2003, il coréalise le court métrage « Héliotropes » (2003) avec Sarah McMaster,
puis se lance dans la réalisation de longs métrages avec « Les Enfants de l’Amour » (2001), «
Vidange Perdue » (2006), « Happy Together » (2007) et « Meisjes » (2009). Geoffrey Enthoven
a, par ailleurs, réalisé des publicités, vidéoclips et épisodes de séries télévisées. Il fonde Fobic
Films avec Mariano Vanhoof et exerce des activités pédagogiques, en tant que professeur
invité à la Royal Academy of Fine Arts. Son nouveau long métrage « Hasta La Vista » a été
primé au récent Festival de Montréal.
Présence au FIFF : mercredi 5 octobre
Contact interviews : Isabelle Couvreur (+32 476 669295 – icouvreur@kinepolis.com)
Pierre Etaix (France – Réalisateur) Heureux anniversaire & Le Soupirant
Graphiste de formation, Pierre Etaix a construit sa carrière essentiellement autour du
comique. En 1954, il rencontre Jacques Tati pour lequel il travaille pendant 4 ans comme
dessinateur sur la réalisation de son film « Mon Oncle », puis comme assistant-réalisateur. Sept
ans plus tard, il réalise deux courts métrages « Rupture » et « Heureux anniversaire », ce
dernier obtient un Oscar du Meilleur court métrage à Hollywood en 1963. Sa carrière prend
un nouveau tournant en 1971 lorsqu’il fonde l’Ecole Nationale de Cirque aves sa femme
Annie Fratellini. Il réalise de nombreux films dont « Yoyo », « Tant qu’on a la santé » et « J’écris
dans l’Espace ».
Présence au FIFF : mardi 4 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Philippe Falardeau (Québec – Réalisateur) Mr Lazhar
Après des études en sciences politiques et relations internationales, Philippe Falardeau est
choisi comme candidat à l'émission « La Course destination monde », diffusée sur Radio
Canada en 1993. Il tourne à cette occasion 20 courts métrages et remporte le 1er prix. Il
signe alors son 1er long métrage « La Moitié gauche du frigo », présenté au FIFF en 2002. «
Congorama », son 2ème long métrage de fiction, coproduit avec Tarantula en Belgique, est
présenté à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes et au FIFF en 2006. Il gagne également 5
Jutra en 2007, dont Meilleur Film, Meilleure Réalisation et Meilleur Comédien pour le duo
d'acteurs Paul Ahmarani et Olivier Gourmet. Après, « C'est pas moi, je le jure ! » en 2008, il
réalise « Monsieur Lazhar » qui remporte le Prix du public au dernier Festival de Locarno.
Présence au FIFF : 30 septembre au 4 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
190
Véronique Fievet (Belgique - Réalisatrice) L’Homme qui ne voulait pas être fou
Après avoir obtenu une licence en Journalisme et Communication section information,
Véronique Fievet collabore avec Radio Contact. Elle sera engagée à la RTBF en 1987 avant
de se lancer dans la réalisation de divers reportages documentaires. « L’Homme qui ne
voulait pas être fou », réalisé avec Bernadette Saint-Rémi, figure dans la catégorie court
métrage Regards du Présent.
Présence au FIFF : vendredi 7 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Marina Foïs (France – Actrice) Polisse >>> Cinéart
Après avoir suivi les cours Florent, Marina Foïs intègre la troupe des « Robins des Bois » qui se
produit sur Canal+ en 1999. Elle débute sa carrière d'actrice au cinéma avec
« La Tour Montparnasse Infernale » en 2001 puis « Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre » d'Alain
Chabat en 2002 et « Rrrrrrr !!! » d’Alain Chabat et coécrit par les Robins en 2004,
« Casablanca Driver » de Maurice Barthélémy et « J’me sens pas belle » de Bernard
JeanJean. En 2005, elle prête sa voix à l’hippopotame dans « Madagascar ». On la retrouve
également dans « Le bal des actrices » de Maïwenn et « Non ma fille tu n’iras pas danser »
de Christophe Honoré. En 2010, elle apparaît également dans « Happy few » d’Anthony
Cordier et « Les yeux de sa mère » sous la direction de Thierry Klifa.
Présence au FIFF : mardi 4 octobre
Contact interviews : Heidi Vermander (+32 475 621013 – heidi@cineart.be)
Anne Fontaine (France – Réalisatrice) Mon pire cauchemar >>> Alternative Films
Anne Fontaine, de son vrai nom Fontaine Sibertin-Blanc, est née au Luxembourg. Danseuse
de formation, elle apparaît au cinéma dans des films comme « Si ma gueule vous plaît... » ou
« P.R.O.F.S » en 1985. En 1986, elle collabore avec Fabrice Luchini à la mise en scène de la
pièce adaptée de « Voyage au bout de la nuit ». Quelques temps plus tard, elle signe son
premier film, « Les Histoires d'amour finissent mal... en général », prix Jean Vigo en 1993. Elle
signe également le moyen métrage « Augustin », dans lequel elle fait jouer son frère, JeanChrétien Sibertin-Blanc, et qui sera présenté en 1995 en compétition officielle au FIFF. En
1997, elle réalise « Nettoyage à sec » où se chamaillent Charles Berling, Miou-Miou et
Stanislas Merhar et sélectionné au FIFF. Dans « Comment j'ai tué mon père » (2001), elle
retrouve Charles Berling et Michel Bouquet qui recevra le César du meilleur acteur. Dans
« Nathalie... », réalisé en 2003, elle explore une nouvelle fois le triangle en mettant en scène
Fanny Ardant, Emmanuelle Béart et Gérard Depardieu. En 2005, elle signe le drame « Entre
ses mains » avec Benoît Poelvoorde présenté en avant-première au FIFF. Elle retrouve notre
compatriote dans « Coco avant Chanel » sorti en 2009 ainsi que dans « Mon pire
cauchemar », film de clôture de cette 26ème édition du FIFF.
Présence au FIFF : vendredi 7 octobre
Contact interviews: Barbara Van Lombeek (+32 486 546480 - barbaravanlombeek@skynet.be)
Pierre Fontaine (Belgique – Acteur) Le Grand'tour >>> La Parti Production
Pierre Fontaine figure au casting du film « Le Grand’tour » réalisé par Jérôme le Maire à partir
d’une idée originale de Vincent Solheid.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre & mercredi 5 octobre
Contact interviews : Philippe Kauffmann (+32 475 953487 – philippe.kauffmann@laparti.com)
191
Alexis Fortier Gauthier (Québec – Réalisateur) Dans la neige
Originaire de la ville de Québec, Alexis Fortier Gauthier a étudié le cinéma à l'UQÀM où il
réalise plusieurs courts métrages. En 2005, il coréalise un documentaire tourné au Viêt Nam,
« Sur le quai de la gare », présenté aux Rencontres Internationales du Documentaire de
Montréal (RIDM). Celui-ci remporte par la suite le Prix Pierre et Yolande Perrault pour le
Meilleur Espoir documentaire aux Rendez-vous du cinéma québécois en 2006. Dans le cadre
d’un Projet spécial de l'INIS, il réalise «Après tout», un court métrage qui rafle plusieurs prix
internationaux, dont le Prix Génie du Meilleur court métrage dramatique en 2008. Après un
passage remarqué à «Fais ça court» en début d’année 2009, Alexis se consacre au
développement de différents projets dont un long métrage à la COOP Vidéo avec la
scénariste émérite Géraldine Charbonneau.
Présence au FIFF : du 30 septembre au 4 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Méryl Fortuna-Rossi (Belgique – Réalisateur) Mauvaise lune
Présence au FIFF : samedi 1er et dimanche 2 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Alessia Gasparella (Val d’Aoste) JURY EMILE CANTILLON
Présence au FIFF : du 30 septembre au 7 octobre
Contact interviews : Antoine Cuypers
Marie Gillain (Belgique – Actrice) Toutes nos envies >>> Les Films de l’Elysée
Très jeune, elle se passionne pour l’univers du spectacle. A 16 ans, elle incarne la fille délurée
de Gérard Depardieu dans « Mon père, ce héros » de Gérard Lauzier, film qui lui vaudra sa
première nomination pour le César du Meilleur espoir féminin. Elle joue également dans
« L’Appât » de Bertrand Tavernier qui lui vaudra une nouvelle nomination aux Césars et le Prix
Romy-Schneider qui marque un tournant dans sa carrière. A partir de 1998, Marie Gillain
devient ambassadrice pour les parfums Lancôme et en 2005 celle des montres Piaget.
Alternant cinéma d’auteur, films grand public et théâtre, elle rejoint Bertrand Tavernier pour
« Laissez-passer ». En 2007, on la voit dans « Pars vite et reviens tard » de Fred Vargas. Un an
plus tard, elle joue dans « Magique » de Philippe Muyl, aux côtés de Cali.
Présence au FIFF : samedi 1er octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Maxime Giroux (Québec – Réalisateur) JURY OFFICIEL COURTS MÉTRAGES
Né à Montréal en 1976, Maxime Giroux se lance, dès la fin de son cycle d’études en cinéma
à l'Université Concordia, dans la réalisation d’illustrations cinématographiques. En quelques
années, il tourne une cinquantaine de publicités et réalisera une centaine de clips vidéo.
Après « Projet 3 » en 2003, il réalise « Le Rouge au sol » sélectionné notamment à Clermont
Ferrand et au FIFF en 2006. L'histoire de vengeance et de deuil contée dans « Les Jours » est
récompensée par le Prix du meilleur Court métrage au Festival international du film de
Toronto. L'année 2008 marque son passage au long métrage avec la réalisation de
« Demain » sélectionné notamment au Festival de Turin et au Festival du film francophone de
Tübingen Stuttgart. En 2010, il signe « Jo pour Jonathan », œuvre présentée en première
mondiale au Festival de Locarno ainsi qu’au FIFF lors de la précédente édition.
Présence au FIFF : du 1er au 3 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 235802 – presse1@fiff.be)
Judith Godrèche (France – Actrice) L’art d’aimer >>> Victory Productions
Présence au FIFF : venue à confirmer
Contact interviews : Gudrun Burie (+32 498 101001 – gudrunburie@telenet.be)
192
Berni Goldblat (Suisse – Réalisateur) JURY OFFICIEL LONGS MÉTRAGES
Cinéaste autodidacte, Berni Goldblat réalise, monte et produit des films depuis 1999,
principalement des documentaires en Afrique de l’Ouest. En 2000, il cofonde « Cinomade »,
une association burkinabaise dont l'objectif est la création et la diffusion d'outils de
sensibilisation à la réalité du pays. Investi dans la production, il crée « Les films du
Djabadjah », une société de production établie, elle aussi, au Burkina Faso. Après « Mokili »,
un long métrage de fiction réalisé en 2006, il signe le documentaire « Ceux de la Colline » qui
remporte, entre autres, le Prix Spécial du Jury et le Prix du Public documentaire lors de la
24ème édition du FIFF, ainsi que le Prix du Meilleur Film documentaire au 12ème Brooklyn
International Film Festival de New York, en 2009.
Présence au FIFF : du 30 septembre au 7 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Guillaume Gouix (France – Réalisateur) Alexis Ivanovitch, vous êtes mon héros
Acteur depuis une dizaine d’années pour le cinéma, la télévision et le théâtre, Guillaume
Gouix tient en 2003 le premier rôle masculin dans « Les Lionceaux de Claire Doyon ». Suivront
ensuite « Les Hauts Murs » de Christian Faure ou encore « Belle Épine » de Rebecca Zlotowski.
En 2011, il est à l’affiche de « Poupoupidou » de Gérald Hustache-Mathieu, « Et Soudain tout
le monde me manque » de Jennifer Devoldere et « Jimmy Rivière » de Teddy Lussi-Modeste.
« Alexis Ivanovitch vous êtes mon héros » est sa première réalisation.
Présence au FIFF : du 6 au 7 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 235802 – presse1@fiff.be)
Olivier Gourmet (Belgique – Acteur) L’Exercice de l’Etat >>> Cinéart
& Président d’honneur du FIFF
Président d’honneur du Festival International du Film Francophone de Namur, Olivier
Gourmet séduit le public en 1996 avec « La Promesse » où il campe son premier rôle. On
peut le retrouver dans le cinéma d’auteur (« Le Pont des arts » - 2004, « Rosetta » - 1999, «
Congorama », « Home » - 2008) mais aussi dans le cinéma grand public (« Mesrine » - 2008,
« Coluche » - 2008). Olivier Gourmet a remporté le Prix du meilleur acteur au Festival de
Karlovy en 2009 pour « Un ange à la mer » de Frédéric Dumont, projeté au FIFF en 2009.
Cette année, en plus d’assumer avec bonheur sa fonction de Président d’Honneur du FIFF, il
nous revient dans « L’Exercice de l’Etat ».
Présence au FIFF : vendredi 30 septembre au samedi 1er octobre
Contact interviews : Brigitta Portier (+32 477 982584 – brigitta@cineart.be)
Ivan Grbovic (Québec – Réalisateur) Roméo Onze
Ivan Grbovic est né en 1979. Il étudie le cinéma à l’université Concordia et obtient une
maîtrise en direction photo à l’American Film Institute de los Angeles. Il signe la direction
photo de plusieurs courts métrages. En 2006, il scénarise et réalise son 1er court métrage « La
Tête Haute ». S’ensuivent « Les Mots » et « La Chute », en 2008. Présenté en 1ère mondiale à
Karlovy Vary où il remporte la mention spéciale du jury œcuménique, « Roméo Onze » est
son 1er long métrage.
Présence au FIFF : jeudi 6 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Ulysse Grosjean (France – Acteur) Après le Sud
Présence au FIFF : samedi 1er octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
193
Mia Hansen-Love (France – Réalisatrice) Un Amour de jeunesse >>> Lumière
Mia Hansen-Love fait ses débuts au cinéma dans deux longs métrages d’Olivier Assayas « Fin
août, début septembre » (1998) et « Les Destinées sentimentales » (2000). En 2001, elle suit les
cours du Conservatoire d'art dramatique de Paris qu’elle quitte pour collaborer aux Cahiers
du cinéma. Elle passe très vite derrière la caméra en réalisant d’abord des courts puis des
longs métrages dont « Tout est pardonné » (2007) et « Le père de mes enfants », présenté au
FIFF en 2009.
Présence au FIFF : lundi 3 au mardi 4 octobre
Contact interviews : Veerle Creve (+32 473 506879 – veerle@lunanime.be)
Christian Henrard (Belgique – Acteur) Le Grand'tour >>> La Parti Production
Christian Henrard figure au casting du film « Le Grand’tour » réalisé par Jérôme Le Maire à
partir d’une idée originale de Vincent Solheid.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre & mercredi 5 octobre
Contact interviews : Philippe Kauffmann (+32 475 953487 – philippe.kauffmann@laparti.com)
Christophe Hermans (Belgique – Réalisateur) Les Enfants & Fancy Fair & Corps étranger
Adepte du documentaire, Christophe Hermans nous livre régulièrement sa vision de la
société au travers de films comme « Poids Plume », « La balançoire » ou encore « Jeu de
dame ». Son dernier documentaire « Etrangère » (une coproduction Anotherlight asbl et
Eklektik productions) met en scène la solitude de Sophie qui, pour continuer à exister, sculpte
son corps.
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre & mercredi 5 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Elodie Hesme (France – Actrice) JC comme Jésus Christ
Elodie Hesme a commencé sa carrière d'artiste en tant qu'actrice dans des séries TV telles
que le Commissaire Valence sur TF1 en 2004. Elle joue son premier grand rôle au cinéma
dans la comédie « Au secours, j’ai trente ans ! » de Marie-Anne Chazel en 2004.
Parallèlement, elle intègre le groupe d'auteurs-compositeurs créée par Pascal Obispo
« Atlético » pour collaborer en tant que parolière avec d'autres professionnels de la musique
française tels que Tina Arena pour « Aimer jusqu'à l'impossible » et « Je m'appelle Bagdad ».
En 2007, elle publie son premier roman aux éditions Bernard Pascuito et joue dans « La
Maison » de Manuel Poirier.
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Eileen Hofer (Suisse – Réalisatrice) JURY OFFICIEL COURTS MÉTRAGES
Eileen Hofer est née en 1976 à Zurich. Après des études en Lettres et un post-grade en
histoire du cinéma, elle travaille comme attachée de presse d'un festival de cinéma.
Journaliste RP pour un quotidien suisse romand depuis 2005, elle a tenu durant deux ans le
poste de rédactrice en chef d’un magazine suisse avant de se lancer dans la réalisation
comme autodidacte. Son premier court métrage « Racines » (2008) a été présenté dans 70
festivals et a remporté une dizaine de prix. « Le deuil de la cigogne joyeuse » a remporté le
prix du meilleur court métrage suisse de la relève 2010, « Soap opera in Wonderland » a reçu
la mention spéciale du jury à Amiens. En parallèle à ces réalisations, Eileen Hofer poursuit son
travail photographique (portraits en polaroid noir et blanc), publié notamment dans
Technikart.
Présence au FIFF : du 30 septembre au 3 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 235802 – presse1@fiff.be)
194
Patrick Humblet (Belgique – Acteur) Le Grand'tour >>> La Parti Production
Patrick Humblet figure au casting du film « Le Grand’tour » réalisé par Jérôme Le Maire à
partir d’une idée originale de Vincent Solheid.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre & mercredi 5 octobre
Contact interviews : Philippe Kauffmann (+32 475 953487 – philippe.kauffmann@laparti.com)
Gerlando Infuso (Belgique - Réalisateur) L’œil du paon
Gerlando Infuso a suivi une formation en arts visuels à La Cambre (Bruxelles) dans la section
animation. Son univers, sombre et poétique à la fois, lui vaut les honneurs de plusieurs
festivals mondiaux avec des courts-métrages comme « Margot » (prix du jury junior au
festival international du film d’animation d’Annecy en 2008) et « Milovan Circus » en 2009. En
juin dernier, il est contacté par la chanteuse RoBERT pour réaliser le clip de sa chanson
« Ange et démon » bande original du nouveau parfum de Givenchy.
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Eva Ionesco (France – Réalisatrice) My little princess >>> ABC Distribution
A 5 ans, Eva est le modèle favori de sa mère photographe, Irina Ionesco. Elle fait sa première
apparition à l'écran en 1976 dans « Le Locataire » de Roman Polanski, puis joue les lolitas
dans diverses productions marginales des années 70. Élève de l’École des Amandiers, elle
est l'une des héroïnes de « L' Amoureuse » (1987) de Jacques Doillon. Elle multiplie ensuite les
seconds rôles (« Vive la République ! », « La Patinoire ») et les participations à des courts
métrages. En 2004, la comédienne tourne dans « Quand je serai star » et enchaîne
notamment avec « Les Invisibles » de Thierry Jousse, « La Famille Wolberg » d'Axelle Ropert.
Avec « My Little Princess », Eva passe pour la 1ère fois derrière la caméra. Ce film est
présenté dans le cadre d'une séance célébrant les 50 ans de la Semaine de la Critique de
Cannes.
Présence au FIFF : mardi 4 octobre
Contact interviews : Henk Cluytens (+32 479 770638 – henk@abc-distribution.be)
Véronique Jadin (Belgique – Réalisatrice) Comme des héros
Présence au FIFF : lundi 3 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 235802 – presse1@fiff.be)
Jean-Jacques Jauffret (France – Réalisateur) Après le sud
Jean-Jacques Jauffret a travaillé en tant qu'assistant réalisateur sur de nombreux longs
métrages, dont « Les Nuits Fauves » de Cyril Collard. Il réalise deux courts métrages et un
documentaire. Depuis 2003, il enseigne à l'ESRA (école de cinéma). « Après le Sud »,
présenté à la 43ème Quinzaine des Réalisateurs à Cannes cette année, est son premier long
métrage.
Présence au FIFF : samedi 2 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
195
Abdellatif Kechiche (Tunisie – Réalisateur) JURY OFFICIEL LONGS MÉTRAGES
Abdellatif Kechiche arrive en France à l’âge de 6 ans. A 24 ans, après avoir passé son
adolescence dans le milieu du théâtre, il décide de se tourner vers le monde du cinéma. En
1991, il s’illustre dans le long métrage de Nouri Bouzid, « Bezness ». Sa performance de jeune
prostitué tunisien, lui vaudra le Prix du meilleur acteur au Festival International de Damas ainsi
qu’au Festival du Film Francophone de Namur (6éme édition, 1992). En 2000, Abdellatif
Kechiche décide de passer derrière la caméra et d'adapter ses propres scénarios. Il est
appuyé par le producteur Jean-François Lepetit afin de réaliser « La Faute à Voltaire ». Cette
œuvre magistrale sera saluée par la critique et consacrée par un Lion d'or de la meilleure
première œuvre au Festival de Venise ainsi que par deux prix au FIFF. En 2003, il écrit et
réalise son second long métrage, « L'Esquive », qui obtient le César du meilleur scénario, du
meilleur réalisateur et du meilleur film. A la 64ème Mostra de Venise, en 2007, Abdellatif
Kechiche reçoit le Prix Spécial du Jury (ex aequo) ainsi que les César du meilleur film, du
meilleur réalisateur et du meilleur scénario pour son film « La Graine et le mulet » en 2008.
Présence au FIFF : du 30 septembre au 7 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Miklos Keleti (Belgique – Réalisateur) Dos au mur
Présence au FIFF : lundi 3 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Rosalie Konkobo (Burkina-Faso) JURY EMILE CANTILLON
Présence au FIFF : du 30 septembre au 7 octobre
Contact interviews : Antoine Cuypers
Nadia Kounda (Actrice) L’amante du Rif
Née à Casablanca, Nadia Kounda fait des études d’ingénierie avant de décrocher son
premier rôle dans le court métrage « Tentations » de Mohcine Nadifi (2008). Portée par sa
passion, elle apparaît ensuite dans diverses productions marocaines, ainsi que dans le long
métrage hollandais « Rabat » de Jim Taihuttu et Victor Ponten. En 2010, elle décroche le rôle
principal dans « L’Amante du Rif » de Narjiss Nejjar, présenté cette année en compétition
officielle au FIFF. Cette année, on la retrouve également dans « Raltat » du réalisateur
américain Alfred Robbins. La comédienne entame actuellement des études en réalisation à
l’Université de Montréal.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Marie Kremer (Belgique – Actrice) Au cul du loup >>> Need Productions
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre & mardi 4 octobre (venue à confirmer)
Contact interviews : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@skynet.be)
Nadine Labaki (Liban/France – Réalisatrice) Et maintenant on va où ? >>> BFD
Née au Liban, Nadine Labaki passe son baccalauréat à Beyrouth en 1993. Diplômée en
études audiovisuelles à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (IESAV), elle y réalise « 11 rue
Pasteur », qui obtient le prix du Meilleur Court Métrage à la Biennale du Cinéma arabe de
l’IMA (Paris) en 1998. Elle tourne ensuite des publicités et de nombreux clips musicaux pour
de célèbres chanteuses du Moyen-Orient et pour lesquels elle obtient des prix en 2002 et
2003. En 2004, elle participe à la Résidence du Festival de Cannes pour l’écriture de
« Caramel », son premier long métrage qu’elle tourne en 2006. Celui-ci est présenté à la
Quinzaine des réalisateurs à Cannes et sort en France avec succès en 2007. Après un
passage remarqué cette année à Cannes, elle présente son deuxième long métrage « Et
maintenant on va où ? » en compétition officielle au FIFF.
Présence au FIFF : lundi 3 au mardi 4 octobre
Contact interviews : Thijs Verhaeren (+32 491 390957 – thijs@bfdfilm.com)
196
Vincent Lacoste (France – Acteur) JC comme Jésus Christ
Révélé par « Les beaux gosses » de Riad Sattouf en 2009, Vincent Lacoste a obtenu pour ce
film le Prix Lumière 2010 du Meilleur Espoir Masculin et une nomination pour les César. Il a
joué depuis dans « Low Cost » de Maurice Barthelemy et « Au Bistrot du coin » de Charles
Nemes en 2010, « Skylab » de Julie Delpy et « De l’huile sur le feu » de Nicolas Benamou en
2011. Il tourne actuellement « Asterix et Obelix : God save Britannia » de Laurent Tirard.
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Stephane Lafleur (Québec – Réalisateur) En terrains connus
Stéphane Lafleur a réalisé plus d’une trentaine de courts métrages indépendants.
« Karaoké », « Snooze » et « Claude » se sont tous les trois distingués sur le circuit des destivals,
dont celui de Namur. En 2007, son premier long métrage, « Continental, un film sans fusil », est
présenté en première mondiale au prestigieux Festival de Venise et remporte le Prix du
Meilleur Premier Film Canadien au Festival International du Film de Toronto et le Bayard d’Or
du Meilleur Film à Namur. « En terrains connus » a été présenté en première au Festival de
Berlin cette année. Stéphane Lafleur est, par ailleurs, l’un des membres fondateurs du
mouvement Kino.
Présence au FIFF : dimanche 2 au jeudi 6 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Rachel Lang (Belgique – Réalisatrice) Les navets blancs empêchent de dormir
Née à Strasbourg en 1984, Rachel Lang y suit deux ans de philosophie à l’université ainsi que
des cours d’art dramatique au Conservatoire de Strasbourg. Elle entre ensuite à l'Institut des
arts de diffusion (IAD) à Louvain-la-Neuve en réalisation cinéma. « Pour toi, je ferai bataille ! »
achevé en juin 2010, est son film de fin d’études.
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Bouli Lanners (Belgique – Acteur) Les Géants >>> O’Brother Distribution
Peintre et autodidacte, Bouli Lanners est passé par tous les postes et tous les métiers sur les
tournages avant de se rendre populaire sur Canal+ Belgique avec Les Snuls. Depuis lors, il
réalise des films et enchaîne les rôles au cinéma dans des productions belges et françaises,
dont Les convoyeurs attendent, Aaltra, Bunker Paradise, Enfermés dehors, Cow-Boy, Astérix
aux jeux olympiques, Louise Michel, Rien de personnel, Blanc comme neige, Mammuth, Sans
queue ni tête, ou plus récemment Rien à déclarer de Dany Boon aux côtés de son compère
Benoît Poelvoorde. On le verra prochainement dans les nouvelles aventures d’Astérix et
Obélix : God save Britannia et dans Des vents contraires de Jalil Lespert. Dès 1999, Bouli
Lanners se tourne vers la réalisation avec le court métrage Travellinckx qui a fait le tour du
monde des festivals dont le FIFF. Deux ans plus tard, le court métrage Muno est sélectionné à
Cannes et récompensé du Bayard d’Or du meilleur court métrage au FIFF 2001. En 2005, il
réalise son premier long métrage, Ultranova, primé à Berlin. Son deuxième long métrage,
Eldorado, est sélectionné à Cannes en 2008 où il récolte trois prix. Son troisième long
métrage, Les Géants, a été présenté en clôture de la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes
où il a remporté le Prix SACD et le Prix CICAE. Actuellement, Bouli Lanners écrit son quatrième
long métrage, Tenderville.
Présence au FIFF : du 30 septembre au 1er octobre (Les Géants) et le 5 octobre (FIFF Campus)
Contact interviews : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@skynet.be)
Michèle-Andrée Lanoue (Québec) JURY EMILE CANTILLON
Présence au FIFF : du 30 septembre au 7 octobre
Contact interviews : Antoine Cuypers
197
Guillaume Laurant (France – Scénariste) JURY OFFICIEL LONGS MÉTRAGES
Guillaume Laurant débute sa carrière par la rédaction des dialogues du film « La Cité des
Enfants perdus » de Jean-Pierre Jeunet en 1995 et la co-écriture du scénario de « Un Samedi
sur la terre » de Diane Bertrand. Sa fructueuse collaboration avec Jean-Pierre Jeunet se
poursuit avec brio puisqu’il assure l’écriture des 4 longs métrages du cinéaste, dont le
« Fabuleux Destin d’Amélie Poulain » en 2001, film pour lequel il est nommé pour l’Oscar du
meilleur scénario. Son adaptation de « L’Homme qui rit » d’après Victor Hugo pour JeanPierre Améris, rentrera en production début 2012, tandis qu’il finalise l’adaptation de
« L’Extravagant Voyage du Jeune et Prodigieux T.S. Spivet ». Egalement écrivain, Guillaume
Laurant a publié deux romans : « Les Années Porte-Fenêtre » en 2003 et « Happy Hand » en
2006. En 2005, Guillaume Laurant a par ailleurs participé à l’Atelier des Auteurs lors de la
20ème édition du FIFF.
Présence au FIFF : du 30 septembre au 7 septembre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Manuel Lawa (Belgique – Acteur) Le Grand'tour >>> La Parti Production
Manuel Lawa figure au casting du film « Le Grand’tour » réalisé par Jérôme Le Maire à partir
d’une idée originale de Vincent Solheid.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre & mercredi 5 octobre
Contact interviews : Philippe Kauffmann (+32 475 953487 – philippe.kauffmann@laparti.com)
Maïwenn Le Besco (France – Actrice/Scénariste/Réalisatrice) Polisse >>> Cinéart
Maïwenn étudie au Conservatoire avant d’être remarquée par Antoine Vitez qui la
propulsera au devant de la scène. A 5 ans, Maïwenn commence sa carrière
cinématographique avec « L’année prochaine… Si tout va bien » de Jean-Loup Hubert.
C’est dans « La Gamine » qu’elle incarne son premier grand rôle aux côtés de Johnny
Hallyday. En 2003, elle fait son retour au cinéma avec le film d’horreur « Haute tension »
d’Alexandre Aja. Trois ans plus tard, elle écrit, produit et réalise son premier long métrage
« Pardonnez-moi » et obtient deux nominations aux César 2007 (meilleur espoir féminin et
meilleur premier film). Son deuxième long métrage « Le Bal des actrices » a rencontré un
franc succès. Son troisième long métrage « Polisse » a décroché le Prix du Jury cette année à
Cannes.
Présence au FIFF : mardi 4 octobre
Contact interviews : Heidi Vermander (+32 475 621013 – heidi@cineart.be)
Jérôme Le Maire (Belgique – Réalisateur) Le Grand’tour >>> La Parti Production
Jérôme Le Maire est né à Liège en 1969. Après des candidatures en journalisme et
communication à l'Université Libre de Bruxelles, il termine ses études à l'Institut des arts de
diffusion de Louvain-la-Neuve en 1995. Il réalise deux courts métrages : « Meilleurs Vœux » et
« Salutations distinguées » qui sera sélectionné dans différents festivals européens dont celui
d’Angers. En 1999, il réalise 8 épisodes du docu-soap « Le Belge Été ». À partir de l’année
2000, il écrit et réalise plusieurs documentaires : « Volter ne m'intéresse pas » (2000), « Un jour,
une vie » (2001) et « Où est l'amour dans la palmeraie ? » (2002) qui sera présenté dans plus
d'une trentaine de festivals internationaux. En 2011, il sort coup sur coup deux longs
métrages : « Le Grand'tour » (fiction) – qui a beaucoup fait parlé de lui à Cannes – et « Le thé
ou l'électricité » (documentaire).
Présence au FIFF : lundi 3 octobre & mercredi 5 octobre
Contact interviews : Philippe Kauffmann (+32 475 953487 – philippe.kauffmann@laparti.com)
Vania Leturcq (Belgique – Réalisatrice) La Maison
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
198
Johan Libéreau (France – Acteur) Voie Rapide
Johan Libéreau a suivi un parcours surprenant que rien ne prédestinait au cinéma.
Chaudronnier de formation, il est remarqué dans un train de banlieue en 2003 par un agent
artistique et voilà sa carrière lancée ! Il joue dans « Douches Froides » d'Antony Cordier en
2005 et dans « Le Grand Meaulnes » de Jean-Daniel Verhaeghe en 2006. Il incarne par la
suite le personnage principal de « Dans le rang », court métrage de Cyprien Vial. La qualité
de son interprétation le fait remarquer d'André Téchiné qui l'auditionne trois mois plus tard et
lui confie le rôle principal de son film « Les Témoins » en 2007. C'est d'ailleurs pour son
interprétation remarquée qu'il est nommé au César du Meilleur espoir masculin en 2008.
Cette même année, il apparaît aux côtés de la réalisatrice Sylvie Verheyde pour jouer dans
le film « Stella » et enchaîne avec « Je te mangerais » de Sophie Laloy, le thriller d'Abel Ferry
« Vertige » et « Belle épine » de Rebecca Zlotowski.
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Arnaud Libert (Belgique – Acteur) Le Grand'tour >>> La Parti Production
Arnaud Libert figure au casting du film « Le Grand’tour » réalisé par Jérôme le Maire à partir
d’une idée originale de Vincent Solheid.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre & mercredi 5 octobre
Contact interviews : Philippe Kauffmann (+32 475 953487 – philippe.kauffmann@laparti.com)
Nicolas Liguori (Belgique/France – Réalisateur) L’histoire du petit Paolo
Présence au FIFF : vendredi 30 septembre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Philippe Lioret (France – Réalisateur) Toutes nos envies >>> Les Films de l’Elysée
Philippe Lioret débute sa carrière dans les années 80 comme ingénieur du son sur plus d’une
vingtaine de films. En 1984, l’artiste écrit et réalise son premier court métrage « Tout doit
disparaître ». En 1993, il passe définitivement derrière la caméra et réalise « Tombés du Ciel »
pour lequel il reçoit le Prix de la Mise en Scène et le Prix du Scénario au Festival de San
Sebastian avant de remorter le Bayard de la meilleure première œuvre au FIFF. Le réalisateur
réalise ensuite deux courts métrages : « La Sirène » (1994) et « 1, 2, 3 lumières ! » (1995). En
1997, Lioret renoue avec le long métrage en présentant « Tenue correcte exigée ». Il réalise
ensuite « Mademoiselle » (2001), « L’Équipier » (2004), nominé à trois reprises aux César, « Je
vais bien, ne t’en fais pas » (2006), qui remporte le Bayard d’Or de la Meilleure comédienne
au FIFF, et « Welcome » (2009), qui obtient 10 nominations aux César 2010.
Présence au FIFF : samedi 1er octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Fillipo de Marchi (Suisse) JURY EMILE CANTILLON
Présence au FIFF : du 30 septembre au 7 octobre
Contact interviews : Antoine Cuypers
Aurora Marion (France – Actrice) La Folie Almayer >>> Cinéart
Présence au FIFF : mardi 4 octobre
Contact interviews : Heidi Vermander
Emmanuel Marre (Belgique – Réalisateur) Le Petit chevalier
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Benoît Martin (France – Réalisateur) Haram
Présence au FIFF : vendredi 30 septembre au 1er octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
199
Corinne Masiero (France – Actrice) Louise Wimmer
Présence au FIFF : lundi 3 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Valérie Massadian (France – Réalisatrice) Nana
« Ce que tu fais, une fois terminé, ne t'appartient plus, il faut le montrer » : c'est cette phrase
de Nan Goldin, avec qui Valerie Massadian a longuement travaillé, qui a ouvert la voie à
cette réalisatrice. C'est au travers de la photographie qu'elle a d'abord abordé l'image,
notamment sous forme de projections-diaporamas (« The Link », « Mary Go Round », « Journal
de Bord »), exposées à Tokyo, à Londres, ou à Porto. De là s’est imposé le désir de réaliser son
propre film, de cette nécessité est né « Nana », son premier long métrage, qui a reçu le Prix
du Meilleur Premier Film au Festival du Film de Locarno 2011.
Présence au FIFF : jeudi 6 au vendredi 7 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Khaled Mauzanar (Liban - Compositeur) Et maintenant on va où ? >>> BFD
Présence au FIFF : lundi 3 au mardi 4 octobre
Contact interviews : Thijs Verhaeren (+32 491 390957 – thijs@bfdfilm.com)
Radu Milhaileanu (Roumanie – Réalisateur) La Source des femmes >>> Cinéart
Après avoir fui la Roumanie de Ceaucescu, Radu Mihaileanu a étudié le cinéma en France,
où il est resté. Ce n’est donc pas pour rien que les thèmes de l’immigration et du choc des
cultures sont très présents dans ses films. Après son premier long métrage « Trahir » en 1993, il
tourne « Train de vie » qui sera primé à Venise en 1998 puis « Les Pygmées de Carlo »,
récompensé à Namur en 2002. En 2005, il réalise le superbe « Va, vis et deviens », immense
fresque primée à Berlin avant de récolter le César du Meilleur Scénario Original. En 2009, son
film « Le Concert » est un véritable raz-de-marée au box-office. Avec « La Source des
femmes », Radu Mihaileanu retrouve ses thèmes de prédilection et se penche sur la
condition de la femme. Son film était présenté en compétition cette année à Cannes.
Présence au FIFF : jeudi 6 octobre
Contact interviews : Brigitta Portier (+32 477 982584 – brigitta@cineart.be)
Andreea Mihalcea (Roumanie) JURY EMILE CANTILLON
Présence au FIFF : du 30 septembre au 7 octobre
Contact interviews : Antoine Cuypers
Emmanuel Mouret (France – Réalisateur) L’art d’aimer >>> Victory Productions
Emmanuel Mouret est né en 1970 à Brioude, en Auvergne. Après des études d'art
dramatique et de cinéma à la FEMIS, il réalise son premier film « Promène toi donc tout nu ! »
puis « Laissons Lucie faire », deux films dans lesquels il interprète le personnage principal. En
2004, son conte sentimental « Venus et fleur » est sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs
à Cannes. Deux ans plus tard, son film « Changement d'adresse » où il interprète à nouveau
le personnage principal, toujours maladroit et amoureux, est de nouveau sélectionné à
Cannes. En 2008, on le retrouve à l'affiche du film « Les Bureaux de Dieu » de Claire Simon.
Devenu une référence du cinéma burlesque français, très ancré dans un esprit "à
l'ancienne" type Buster Keaton ou Harold Lloyd, Emmanuel Mouret revient devant et derrière
la caméra pour le film « Fais-moi plaisir » où il incarne un homme qui est, contre son
gré, poussé par sa femme à avoir des aventures en dehors de leur couple.
Présence au FIFF : lundi 3 au mardi 4 octobre
Contact interviews : Gudrun Burie (+32 498 101001 – gudrunburie@telenet.be)
200
Jean-Marc Moutout (Belgique – Réalisateur) De bon matin >>> O'brother Distribution
Après avoir suivi des études scientifiques et obtenu une Licence de mathématiques
appliquées, Jean-Marc Moutout se lande dans des études supérieures de réalisation à l'I.A.D
(Institut des Arts de Diffusion). En 1996, il réalise « Tout doit disparaître » et, deux ans plus tard,
« Electrons statiques » qui fut présenté au Festival International du Film Francophone en 1999.
En 2000, il signe le documentaire « Le dernier navire » et réalise l’année suivante une fiction
pour la télévision intitulée « Libre circulation ». C’est avec « Violence des échanges en milieu
tempéré » en 2003 qu’il se fait connaître du grand public, un film qui projette Jérémie Renier
dans le monde impitoyable de l'audit. En 2007, il réalise « La fabrique des sentiments »,
comédie dramatique avec Elsa Zylberstein dans le rôle principal. Ce dernier fut présenté au
FIFF en 2009 dans le cadre du Coup de Cœur rendu à la comédienne.
Présence au FIFF : jeudi 6 octobre
Contact interviews : Barbara Van Lombeek (+32 486 546480 – barbara@obrother.be)
Olivier Nakache (France – Réalisateur) Intouchables >>> Victory Productions
C’est avec Eric Toledano qu’Olivier Nakache se lance dans la réalisation avec le court
métrage « Les Petits souliers » en 1999, qui reçoit le Prix du Public au Festival du Film de Paris.
Les deux amis poursuivent leur collaboration avec le court « Ces jours heureux » en 2002. En
2005, ils tournent leur premier long métrage « Je préfère qu’on reste amis... » avec Jean-Paul
Rouve et Gérard Depardieu. Ils tournent leur deuxième long métrage « Nos Jours heureux ».
En 2009, ils signent à nouveau en duo « Tellement proches » avec notamment Vincent Elbaz
et Isabelle Carré.
Présence au FIFF : mardi 4 octobre
Contact interviews : Gudrun Burie (+32 498 101001 – gudrunburie@telenet.be)
Laurent Nègre (Suisse/Québec – Réalisateur) Opération Casablanca
Né à Genève en 1973, Laurent Nègre étudie à l'École Supérieure des Beaux-arts de Genève,
section cinéma, en 2002. La même année, il cofonde la maison de production Bord Cadre
films. Assistant et réalisateur de nombreux courts métrages et documentaires, il se fait
remarquer en 2003 grâce à « Schenglet® », court métrage primé, notamment, à Locarno et
Venise. Actif sur de nombreux projets en Suisse et à l’étranger, il réalise en 2005 « Fragile »,
son premier long métrage de fiction. « Opération Casablanca » est passé par le Forum de la
production en 2006.
Présence au FIFF : du samedi 1er au 4 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Narjiss Nejjar (Maroc/Belgique – Réalisatrice) L’amante du Rif
Née à Tanger, Narjiss Nejjar est réalisatrice et scénariste. 1989 marque son départ vers Paris
où elle poursuit des études de réalisation avant de travailler comme assistante réalisatrice sur
plusieurs films. Après deux documentaires « L'Exigence de la Dignité » (1994) et « Khaddouj...
mémoire de Targha » (1996), Narjiss Nejjar réalise les films : « Le Septième Ciel » (2001), « Le
Miroir du Fou » (2001) et « La Parabole » (2002). Son premier long métrage de fiction « Les
Yeux secs » (2003) est sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, au Festival de
Marrakech et au Festival de Namur où il remporte le Bayard d'Or du Meilleur scénario. Après
une participation en 2010 au film collectif « Terminus des anges », Narjiss Nejjar signe son
nouveau film « L'Amante du Rif », produit par la société belge Tarantula.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
201
Frédéric Niedermayer (France – Producteur) L’art d’aimer >>> Victory Productions
Fréderic Niedermayer a joué dans plusieurs films dont « Changement d’adresse » en 2006 ou
encore « Fais-moi plaisir ! » qu’il a également produit. En 2007, il produit « Un baiser s’il vous
plaît » d’Emmanuel Mouret. Il poursuit sa carrière de producteur avec « A l’aventure »
l’année suivante. C’est en 2010 que Frédéric Niedermayer produit « Belle épine », suivi de
« L’art d’aimer » présenté en Regards du Présent cette année au FIFF.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre au mardi 4 octobre
Contact interviews : Gudrun Burie (+32 498 101001 – gudrunburie@telenet.be)
Pierre Nisse (Belgique – Acteur) Au cul du loup >>> Need Productions
Diplômé du Conservatoire de Bruxelles en 2007, Pierre Nisse apparaît d’abord dans
« Dikkenek » d’Olivier Van Hoofstadt et tourne dans plusieurs courts métrages dont « Michel »
d’Emmanuel Marre et Antoine Russbach, pour lequel il décroche le Prix d’interprétation
masculine au Brussels Short Film Festival. En 2010, le comédien joue dans « Cannibal » de
Benjamin Viré présenté l’année dernière au FIFF avant de tourner dans « Au cul du loup » de
Pierre Duculot. En mai dernier, Pierre Nisse était sélectionné comme « Jeune talent Cannes
2010 ».
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre & mardi 4 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@skynet.be)
Martin Nissen (Belgique – Acteur) Les Géants >>> O’brother Distribution
Martin Nissen interprétait Bacon dans le film de « Oscar et la Dame Rose » de Eric-Emmanuel
Schmitt en 2008 avant d’enchaîner, l’année suivante, avec le rôle de Louis dans « Un ange à
la mer » de Frédéric Dumont, présenté au FIFF en 2009.
Présence au FIFF : du 30 septembre au 1er octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@skynet.be)
Ozana Oancea (Roumanie – Actrice) JURY OFFICIEL COURTS MÉTRAGES
Diplômée de la « Theater and Film Academy » de Bucarest, elle joue de nombreuses années
au Théâtre National de Craiova, son théâtre de prédilection, tout en se produisant
également sur les planches de Bucarest et Lausanne. Sur grand écran, elle tient le rôle
principal dans « Felicia, avant tout » de Razvan Radulescu et Mélissa Raaf, présenté en
Compétition au FIFF en 2009. Cette année, c’est Gabriel Achim qui fait appel à son talent
pour interpréter Lidia dans « Adalbert’s Dream ». Ozana Oancea a remporté de nombreux
prix d’interprétation, notamment celui de meilleure actrice au Festival international du film
de Transylvanie. Elle collabore également très régulièrement au Festival NEXT à Bucarest ainsi
qu’au Festival du Film de Transylvanie à Cluj.
Présence au FIFF : du 30 septembre au 3 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Roberto d’Orazio (Belgique – Acteur) Au cul du loup >>> Need Productions
Ancien représentant syndical des Forges de Clabecq, Roberto d’Orazio se convertit au
cinéma grâce au premier long métrage « Au cul du loup » de Pierre Duculot.
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@skynet.be)
Halima Ouardiri (Québec/Maroc – Réalisatrice) Mokhtar
Née à Genève d'une mère suisse et d'un père marocain, Halima Ouardiri s'est rendue au
Québec pour étudier les sciences politiques et la production cinématographique.
« Mokhtar » (2010), son premier film, raconte l'histoire d'un jeune chevrier habitant avec sa
famille berbère dans un village reculé du Maroc. Elle reçu pour ce film le Prix Simplex, prix du
meilleurs court métrage de fiction, au 29ème RVCQ (Rendez-vous du cinéma québécois 2011,
Montréal).
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre
Contact interview: Anaïs Gauthier (+32 494 235802 – presse1@fiff.be)
202
Sabrina Ouazani (Actrice) La Source des femmes >>> Cinéart
Présence au FIFF : jeudi 6 octobre
Contact interviews : Brigitta Portier (+32 477 982584 – brigitta@cineart.be)
Georgette Paré (Burkina Faso – Actrice/Directrice de casting) JURY OFFICIEL LONGS
MÉTRAGES
Après ses débuts dans le long métrage « Yelbéedo » d’Abdoulaye D.Sow, Georgette Paré
tourne « Rue Princesse » (1993) d'Henri Duparc. Elle s’engage par ailleurs à promouvoir les
comédiens et le cinéma burkinabés. Elle travaille notamment sur le film « Moolaadé »,
d’Ousmane Sembène, produit et joue au théâtre dans « Milaloza, l’enfant qui cherche le
malheur » et tourne dans « La Nuit de la vérité » de Fanta Régina Nacro, présenté au FIFF
2004. En tant que directrice de casting, elle collabore notamment avec Marion Hänsel sur «
Si le vent soulève les sables » en 2006. En 2009, son rôle principal dans le long métrage « Une
femme pas comme les autres » d’Abdoulaye Dao lui vaut de recevoir la Pellicule d’or de la
meilleure interprétation féminine lors de la première édition de la Cérémonie de
récompenses des professionnels du cinéma au Burkina Faso.
Présence au FIFF : du 30 septembre au 7 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Benoit Pilon (Québec – Réalisateur) Décharge
Fort d’une solide expérience tant comme réalisateur que scénariste, Benoit Pilon se voit
récompenser pour ses réalisations dès l’Université. Parallèlement à une carrière d'assistantréalisateur, il récolte plusieurs nominations et prix notamment pour « Regards volés » (1994) et
« Rosaire et la Petite-Nation » (1997). « Roger Toupin, épicier variété » (2003) lui vaut le Jutra
2004 du meilleur documentaire et le Bayard d’or du meilleur documentaire à Namur. Benoit
Pilon signe ensuite « Nestor et les oubliés » (2006) et « Des nouvelles du Nord » (2007). Son
premier long métrage de fiction, « Ce qu’il faut pour vivre » (2008), remporte plus d’une
douzaine de prix nationaux et internationaux dont trois prix au Festival des films du Monde
de Montréal, quatre prix Genie et trois prix Jutra. Présenté au FIFF et choisi pour représenter
le Canada, « Ce qu’il faut pour vivre » se hisse parmi les 9 demi-finalistes dans la course à
l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère en 2009. « Décharge » est son nouveau long
métrage.
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Marijke Pinoy (Belgique – Actrice) Au cul du loup >>> Need Productions
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre (à confirmer)
Contact interviews : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@skynet.be)
Pedro Pires (Québec – Réalisateur) Hope
Présence au FIFF : lundi 3 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
203
Sophie Quinton (France – Actrice) JURY OFFICIEL LONGS MÉTRAGES
En 2000, Sophie Quinton joue dans son premier court métrage « Dimanche » d'Emmanuel
Finkiel. Elle enchaîne avec deux autres courts très remarqués de Gérald Hustache-Mathieu, «
Peau de vache », César du Meilleur court métrage en 2003 et pour lequel elle reçoit le prix
d'interprétation au Festival de Clermont-Ferrand, et « La Chatte andalouse ». Son rôle dans «
Qui a tué Bambi ? » de Gilles Marchand la révèle au grand public et lui vaut une nomination
au César du Meilleur Espoir Féminin en 2004. Elle tourne ensuite dans « Müetter » de
Dominique Lienhard et retrouve Gérald Hustache-Mathieu dans son premier long métrage «
Avril » (2006) ainsi que dans « Poupoupidou » (2011). Elle sera sur les écrans prochainement
dans « Skylab » de Julie Delpy, « Fils unique » de Miel van Hoogenbemt, présenté cette
année au FIFF, ainsi que dans « Une nuit », le nouveau long métrage de Lucas Belvaux.
Présence au FIFF : samedi 1er au venredi 7 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Renaud Quirin (Belgique – Acteur) Le Grand'tour >>> La Parti Production
Renaud Quirin figure au casting du film « Le Grand’tour » réalisé par Jérôme le Maire à partir
d’une idée originale de Vincent Solheid.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre & mercredi 5 octobre
Contact interviews : Philippe Kauffmann (+32 475 953487 – philippe.kauffmann@laparti.com)
Jean-Jaques Rausin (Belgique – Acteur) Au cul du loup >>> Need Productions
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre & mardi 4 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@skynet.be)
Yannick Renier (Belge – Acteur) De bon matin >>> O’brother Distribution
& Toutes nos envies >>> Les Films de l’Elysée
Né à Bruxelles en 1975, Yannick Renier se tourne d’abord vers le théâtre et obtient le 1er Prix
du Conservatoire Royal de Bruxelles en 1996. Pour la télévision, il incarne le rôle d'Hugo dans
la série Septième Ciel Belgique. Au cinéma, il s’est fait remarquer dans « Nue Propriété » de
Joachim Lafosse, huis clos intense présenté à la Mostra de Venise, où il y incarne le fils
d'Isabelle Huppert aux côtés de son frère Jeremy Renier. Yannick Renier a tourné dans de
nombreux films dont « Les chansons d’amour » de Christophe Honoré (2007), « Coupable »
de Laetitia Masson (2008), « Elève Libre » de Joachim Lafosse (2008), « Plein Sud » de
Sébastien Lifshitz (2009), « Welcome » de Philippe Lioret (2009), « Une petite zone de
turbulences » d’Alfred Lot (2010), « L’arbre et la forêt » d’Olivier Ducastel et Jacques
Martineau (2010) et « Pauline et François » de Renaud Fély, présenté l’an dernier à Namur.
Cette année, on le retrouve dans deux films présentés au FIFF : « De bon matin » de JeanMarc Moutout et « Toutes nos envies » de Philippe Lioret.
Présence au FIFF : à préciser
Contact De Bon matin : Barbara Van Lombeek (+32 486 546480 – barbara@obrother.be)
Contact Ttes nos envies : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Olivier Ringer (Belgique – Réalisateur) A pas de loup >>> Jekino
Olivier Ringer est né à Bruxelles en 1961. Il commence sa carrière comme assistant de chefs
opérateurs comme Jean Badal et Henri Alekan. Dès 1987, il tourne des courts métrages de
fiction comme « Good » et « Haute pression », primé au Festival d’Avoriaz. Il a à son actif la
réalisation de vidéo-clips, de films institutionnels et de nombreux sketches pour “les Guignols
de l’Info“ (Canal+). En 2006, il réalise son premier long métrage, « Pom Le Poulain » où il
dirige Richard Bohringer. Le film est présenté au FIFF la même année et est primé à Moscou
en 2007. Sélectionné au Festival de Berlin, « A pas de Loup » est le second long métrage qu’il
réalise pour le cinéma.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
204
Wynona Ringer (France – Actrice) A pas de loup >>> Jekino
Wynona Ringer interprète le rôle principal du film « A pas de loup ».
Présence au FIFF : lundi 3 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Yves Ringer (France – Scénariste/Producteur) A pas de loup >>> Jekino
Après le succès rencontré par « Pom Le Poulain » d’Olivier Ringer, Yves Ringer poursuit sa
collaboration familiale. Il a écrit le scénario et produit son deuxième long métrage « A pas
de loup », avec leur maison de production Ring Prod.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Valéry Rosier (Belgique – Réalisateur) Dimanches
Après son succès à Cannes, Valéry Rosier viendra présenter son court métrage à Namur.
Présence au FIFF : mercredi 5 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 235802 – presse1@fiff.be)
Julien Rouyet (Suisse – Réalisateur) La Vie facile
Julien Rouyet est né à Lausanne en 1985 où il suit une formation en cinéma à l’Ecole
cantonale d’art. Il est membre fondateur de la société Thera Production. Il y a notamment
réalisé « Après, peut-être » en 2007, ainsi que « La Délogeuse ») en 2008.
Présence au FIFF : samedi 1er octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Michel Sabbe (Belgique – Scénariste) Swooni >>> KFD
Michel Sabbe a coécrit le scénario du film « Swooni », réalisé par Kaat Beels et présenté en
première internationale à Toronto cette année.
Présence au FIFF : mercredi 5 octobre
Contact interviews : Isabelle Couvreur (+32 476 669295 – icouvreur@kinepolis.com)
Christophe Sahr (France – Réalisateur) Voie Rapide
Après des études de cinéma et d’anglais à l’Université de Paris 7, Christophe Sahr travaille
pendant quelques années dans une société de production. En 2003, il réalise son premier
court métrage, « House hunting ». C’est à l'Atelier scénario de La Fémis qu’il entame
l’écriture de ce qui deviendra son 1er long métrage, « Voie rapide », mettant en scène
Johan Libereau (« Douches froides ») et Christa Theret (« LOL »). Parallèlement, Christophe
Sahr réalise un court métrage de fiction (« Contact », 2008), un court documentaire («
Custom », 2009) et un clip vidéo (« Bot’Ox - Overdrive », 2010). Il travaille actuellement à
l’écriture de son prochain long
métrage « Sang noir ».
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Bernadette Saint-Rémi (Belgique - Réalisatrice) L’Homme qui ne voulait pas être fou
Bernadette Saint-Rémi obtient une licence en Information et Art de Diffusion en section
cinéma et télévision. Après avoir travaillé 10 ans dans les télévisions communautaires, elle
réalise différentes émissions : « Inédits », « Forts en tête », « Cartes sur table », « C’est la vie », …
En 2006, dans le cadre de l’émission « Immersion », elle réalise plusieurs longs métrages
documentaires tel que « Le petit Château » ou encore « Ados en crise ». Coréalisé avec
Véronique Fievet, « L’homme qui ne voulait pas être fou » figure dans la catégorie court
métrage Regards du Présent.
Présence au FIFF : vendredi 7 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
205
Pierre Schoeller ( France – Réalisateur) L’Exercice de l’Etat >>> Cinéart
Né en 1961, Pierre Schöller étudie le cinéma à l’École Louis Lumière de Paris. Il se tourne vers
l’écriture de scénario et collabore aussi bien à la télévision qu’au cinéma. Il coécrit les
fictions de Fabrice Cazeneuve et de Merzak Allouache mais aussi les premiers longs
métrages d’Alain Gomis « L'Afrance », d’Eric Guirado « Quand Tu Descendras Du Ciel » et de
Brice Cauvin « De Particulier à Particulier ». En 2003, il réalise son premier film « Zéro Défaut ».
Cinq ans plus tard, il écrit et réalise « Versailles », film présenté en Sélection Officielle Un
Certain Regard au Festival de Cannes. En 2011, son long métrage « L'Exercice de L'Etat » est
également sélectionné dans la sélection Un Certain Regard du Festival de Cannes. Le film
met en scène, Olivier Gourmet, notre président d’honneur depuis 4 ans.
Présence au FIFF : samedi 1er octobre
Contact interviews : Brigitta Portier (+32 477 982584 – brigitta@cineart.be)
Reza Serkanian (France/Iran – Réalisateur) Noces éphémères
Reza Serkanian est né en 1966 en Iran. A l'âge de 17 ans, il réalise ses premiers courts
métrages et obtient de nombreux prix dans son pays. Il effectue des études de cinéma
Téhéran et dès 1989, ses films obtiennent une reconnaissance au-delà des frontières de l'Iran
et sont sélectionnés dans les festivals de Clermont-Ferrand, Vila do Conde, Bilbao,
Copenhague, Sarrebruck, Amiens,... C'est en 1997 qu'il décide de quitter son pays où la voix
d'un cinéma traditionnel semble pourtant toute tracée pour lui. Après 2 années aux PaysBas, il s'installe en France où il réalise plusieurs courts métrages et documentaires dont «
Retrouvailles », une fiction en coproduction avec l'Iran. Parallèlement, il poursuit une carrière
de chef-monteur et de chef-opérateur. En 2006, il revient à ses origines avec l'écriture de «
Noces éphémères » qu’il réalise ensuite.
Présence au FIFF : vendredi 7 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Xavier Seron (Belgique – Réalisateur) Mauvaise lune
Présence au FIFF : samedi 1er et dimanche 2 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Emilie Simon (France – Auteur-compositeur-interprète) JURY OFFICIEL COURTS MÉTRAGES
Émilie Simon baigne toute jeune dans l’univers musical. Elle étudie le chant lyrique au
Conservatoire national de Montpellier, poursuit sa formation à l’Université Paris-Sorbonne en
musicologie et se perfectionne en électro acoustique et ingénierie sonore à l’IRCAM. Émilie
Simon met son talent et son univers musical au service du cinéma en composant la bande
sonore de « La Marche de l’empereur » de Luc Jacquet sorti en 2005. Son travail sera à
nouveau récompensé par une Victoire de la musique pour l'album de musique originale en
2006 et sera également nommé au César de la meilleure musique écrite pour un film. Fin
septembre de la même année, Emilie Simon suit le groupe de rock anglais Placebo et
assume leurs premières parties. Tout comme son premier album en 2003, son troisième album
« Végétal » sera récompensé par une Victoire de la musique. Après la composition de la
bande originale du film « Survivre avec les loups » de Vera Belmont en 2008, Emilie Simon
signe la musique du premier long métrage coréalisé par David et Stéphane Foenkinos, « La
Délicatesse ». Son tout nouvel album sortira en novembre de cette année.
Présence au FIFF : du 30 septembre au 3 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
206
Ann Sirot (Franco-américaine résidant en Belgique – Réalisatrice) La version du loup
Avant de se mettre à écrire, Ann Sirot a fait des études scientifiques et urbanistiques, puis a
travaillé en tant que comédienne au théâtre pendant quatre ans. Dans "Dernière Partie",
son premier court métrage, elle combine l'écriture, la réalisation et le jeu. Dès lors, elle choisit
de se consacrer à la conception et de ne se cantonner qu'à un seul côté de la caméra.
"Juste la lettre T", le court métrage de fiction suivant, coréalisé de même que "Dernière
Partie" avec Raphaël Balboni, explore le fonctionnement communautaire d'un monde postapocalyptique qui a éliminé la propriété individuelle. "La version du loup" est une exploration
autour du conte du "Petit Chaperon Rouge".
Présence au FIFF : lundi 3 octobre
Contact interview: Anaïs Gauthier (+32 494 235802 – presse1@fiff.be)
Mehdi Sli (Maroc) JURY EMILE CANTILLON
Présence au FIFF : du 30 septembre au 7 octobre
Contact interviews : Antoine Cuypers
Vincent Solheid (Belgique – Acteur) Le Grand'tour >>> La Parti Production
Artiste protéiforme, formé au dessin et à la gravure à Saint-Luc à Liège, Vincent Solheid
développe, rapidement, outre un travail de peinture, des réalisations tournées vers l’espace
public, entre installations et œuvres monumentales. Il accumule des expériences qui lui
permettent de se frotter à d’autres disciplines : théâtre, performance et musique. Il est
également le Président de la “Rwayâl Printen, fanfare d’amour et d’amitié” qui fêtera ses 20
ans au prochain carnaval de Malmédy, et qui est à l’origine du film « Le Grand’tour ».
Présence au FIFF : lundi 3 octobre & mercredi 5 octobre
Contact interviews : Philippe Kauffmann (+32 475 953487 – philippe.kauffmann@laparti.com)
Ada Solomone (Roumanie – Productrice) Meilleures intentions
Présence au FIFF : jeudi 6 au vendredi 7 octobre
Contact interview : Marie-France Dupagne (+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Gabi Suciu (Roumanie – Producteur) La Photographie
Présent au FIFF : mardi 4 au vendredi 7 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Omar Sy (France – Acteur) Intouchables >>> Victory Productions
Présence au FIFF : mardi 4 octobre
Contact interviews : Gudrun Burie (+32 498 101001 – gudrunburie@telenet.be)
Caroline Tambour (Belgique – Réalisatrice) Le cours des choses
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 235802 – presse1@fiff.be)
David Thion (France – Producteur) Beyrouth Hôtel & Un amour de jeunesse >>> Lumière
David Thion a produit « La France » de Serge Bozon en 2007 ainsi que les deux films de Mia
Hansen-Love : « Le père de mes enfants » en 2009 et « Un amour de jeunesse » en 2011.
Cette année, il sera doublement présent au FIFF avec « Un amour de jeunesse » mais
également « Beyrouth Hôtel » de Danielle Arbid présenté en Compétition officielle.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre au mardi 4 octobre
Contact interview : Veerle Creve (+32 473 506879 – veerle@lunanime.be)
207
Eric Toledano (France – Réalisateur) Intouchables >>> Victory Productions
Lorsqu’Eric Toledano se lance dans le cinéma, c’est déjà aux côtés d'Olivier Nakache avec
lequel il écrit et réalise, en 1999, le court métrage « Les Petits souliers » qui reçoit le Prix du
Public au Festival du Film de Paris. Les deux amis poursuivent leur collaboration avec le court
« Ces jours heureux » en 2002. En 2005, ils tournent leur premier long « Je préfère qu’on reste
amis... » avec Jean-Paul Rouve et Gérard Depardieu, suivi de « Nos jours heureux » en 2006.
En 2009, ils signent, à nouveau en duo, « Tellement proches » avec notamment Vincent Elbaz
et Isabelle Carré.
Présence au FIFF : mardi 4 octobre
Contact interviews : Gudrun Burie (+32 498 101001 – gudrunburie@telenet.be)
Fanny Touron (France – Actrice) Alexis Ivanovitch, vous êtes mon héros
Présence au FIFF : samedi 1er octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Anne-Dominique Toussaint (Belgique - Productrice) Et maintenant on va où ? >>> BFD
Présence au FIFF : mardi 4 octobre
Contact interviews : Thijs Verhaeren (+32 491 390957 – thijs@bfdfilm.com)
Bruno Tracq (Belgique – Réalisateur) Walking Ghost Phase
Présent au FIFF : mercredi 5 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Pierre-Yves Vandeweerd (Belgique – Réalisateur) Territoire perdu
Pierre-Yves Vandeweerd est un cinéaste belge. Ses films s’inscrivent dans le cinéma du réel
et sont, pour la plupart, tournés en Afrique. En Mauritanie « Némadis, des années sans
nouvelles », « Racines lointaines », « Le Cercle des noyés », au Sahara occidental « Les
Dormants », « Territoire perdu », au Soudan « Closed district ». Habitué du FIFF, il gagne le Prix
de la CICAE pour « Sida d’ici et de là bas » en 1998. « Territoire Perdu » a été sélectionné au
Festival de Berlin et à Visions du Réel en Suisse.
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Miel Van Hoogenbemt (Belgique – Réalisateur) Fils unique >>> Dream Touch
Né à Uccle, Miel van Hoogenbemt est réalisateur, producteur, directeur de production, ainsi
que professeur à la Hogeschool Sint Lukas à Bruxelles depuis 1996. Véritable autodidacte,
Miel van Hoogenbemt apprend la réalisation sur le tas auprès de Frans Buyens et Lydia
Chagoll, deux réalisateurs belges. Il se lance quelque temps dans la production de courts
métrages avant de se spécialiser dans la réalisation de documentaires. Tandis que « Les
Gens de Migdal » (1996) présente des familles allemandes parties vivre en Israël pour
s’occuper de personnes handicapées, « Demain est un autre jour », présenté en 2000 au
FIFF, analyse les causes et conséquences d’une crise économique dans une région
défavorisée. En 2005, il tourne son premier long métrage de fiction, « Miss Montigny ». Deux
ans plus tard, il réalise « Man zkt vrouw (Pas sérieux, s'abstenir) ». Ces deux longs métrages ont
été présentés respectivement en 2005 et 2007 au FIFF. Miel Van Hoogenbemt a également
fait partie du Jury CFB pour la 20ème édition du Festival. Dans son nouveau film « Fils Unique »,
il dirige Patrick Chesnais.
Présence au FIFF : jeudi 6 octobre
Contact interviews : Gabriella Marchese (+32 476 847316 - gabriella@entrechienetloup.be)
Geert van Rampelberg (Belgique – Acteur) Swooni >>> KFD
Acteur réputé en Flandre, Geert van Rampelberg interprète l’un des rôles principaux du film
« Swoonie » de Kaat Beels.
Présence au FIFF : mercredi 5 octobre
Contact interviews : Isabelle Couvreur (+32 476 669295 – icouvreur@kinepolis.com)
208
Patrice Vareltzis (Belgique - Protagoniste) L’Homme qui ne voulait pas être fou
Patrice Vareltzis est au cœur du documentaire « L’Homme qui ne voulait pas être fou » des
réalisatrices Bernadette Saint-Rémi et Véronique Fievet.
Présence au FIFF : vendredi 7 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 23 58 02 – presse1@fiff.be)
Karin Viard (France – Actrice) Polisse >>> Cinéart
Karin Viard suit les cours de comédie de Vera Grengh et Blanche Salant pendant deux ans
avant d’incarner son premier rôle dans « Tatie Danielle» en 1989. A partir des années 90, on
la retrouve dans « Fourbi » et « Les Randonneurs », la fameuse comédie à succès de Philippe
Harel. En 1999, « La Nouvelle Eve » de Catherine Corsini lui vaut le César de la Meilleure
actrice et en 2002 elle reçoit le César du Meilleur second rôle féminin dans « Embrassez qui
vous voudrez » de Michel Blanc. De plus en plus sollicitée, Karin Viard enchaîne les films tels
que « L’emploi du temps », le « Rôle de sa vie », « L’Enfer », « La Tête de maman », « Les
derniers jours du monde » en 2009 ou encore « Potiche » de François Ozon. Récemment, on
l’a vue dans « Rien à déclarer » de Dany Boon ou « Ma part du Gâteau » de Cédric Klapisch.
Présence au FIFF : mardi 4 octobre
Contact interviews : Heidi Vermander (+32 475 62 10 13 – heidi@cineart.be)
Thibaut Wohlfahrt (Belgique – Réalisateur) Ciao Bambino
Présence au FIFF : mardi 4 octobre
Contact interviews : Anaïs Gauthier (+32 494 235802 – presse1@fiff.be)
Jonathan Zaccaï (Belgique – Réalisateur/Acteur) JC comme Jésus Christ
Originaire de Bruxelles, Jonathan Zaccaï pense d'abord à une carrière de réalisateur avant
de se tourner vers le métier d'acteur. Après avoir figuré dans plusieurs spots publicitaires et
fait quelques apparitions au cinéma et à la télévision, le grand public le découvre
véritablement aux côtés d'Agnès Jaoui et Karin Viard dans « Le Rôle de sa vie » (2004), tandis
que la critique salue sa prestation de mort-vivant au regard pénétrant dans « Les Revenants
» de Robin Campillo. Valeur montante du cinéma français, il partage avec Hélène De
Fougerolles la tête d'affiche du « Plus beau jour de ma vie » de Julie Lipinski, une comédie
populaire sur le mariage avant d’enchaîner avec « De battre mon cœur s’est arrêté » de
Jacques Audiard, « Entre ses mains » d’Anne Fontaine » ou encore « Elève Libre » de Joacim
Lafosse. En 2009, il joue le rôle titre dans « Simon Konianski » de Micha Wald. Avec son rôle
dans « Robin des Bois » (2010) de Ridley Scott, l'acteur innove en jouant pour la première fois
dans une grosse production américaine. On le retrouve la même année dans « Blanc
comme neige » de Christophe Blanc, « L’âge de raison » de Yann Samuell aux côtés de
Sophie Marceau, et « Quartier lointain » de Sam Garbarski, sélectionné l’an dernier à Namur.
Après les courts métrages « Comme James Dean » (2005) et « Y'a pas de quoi », il réalise son
premier long métrage « JC comme Jésus Christ » dans lequel il tient le rôle principal.
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Mourade Zeguendi (Belgique – Acteur) L’amante du Rif
Mourade Zeguendi prend goût à la comédie en participant à des ateliers d’écriture et de
comédie et débute sa carrière en jouant dans une dizaine de pièces de théâtre. Il cofonde
la troupe de théâtre « Les Glandeurs » en 2002 et le groupe de théâtre indépendant « Union
Suspecte » en 2003. Le comédien belge s’est d’ores et déjà illustré dans de nombreuses
productions à succès : « Dikkenek » en 2005, « Taxi 4 » en 2006, « Go Fast » en 2007 et « JCVD »
en 2008. Mais c’est surtout avec « Les Barons » de Nabil Ben Yadir (présenté en ouverture du
FIFF 2009) qu’il s’impose comme un des talents de demain.
Présence au FIFF : lundi 3 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
209
Eleonore Yameogo (Burkina Faso – Réalisatrice) Paris mon Paradis
Née au Burkina Faso, Eléonore Yaméogo se tourne avec détermination vers une passion
difficile d’accès pour une femme en Afrique : la réalisation. Elle se forme sur de nombreux
tournages à Ouagadougou où elle acquiert une expérience de terrain. Elle entre ensuite à
l’Institut Supérieur de l’Image et du Son (ISIS) au Burkina Faso. En 2007, elle coréalise le
documentaire « Parole croisée, regard de femmes ». Elle suit des stages en Belgique et en
France, tout en terminant un nouveau documentaire « Waga HH, de l’ombre à la lumière »,
sélectionné au Festival Afrique taille XL 2008. L’année suivante, elle signe « La main tendue »,
film documentaire sur les sans-abris.
Présence au FIFF : dimanche 2 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
Do Thi Hai Yen (Vietnam – Actrice) Au fil de l’eau
Hai Yen est à l’affiche de « Un Américain bien tranquille » de Philip Noyce pour lequel elle est
nominée pour le Prix de la meilleure actrice au Golden Satellite Award en 2002. On la voit
également dans « Vertige » de Bui Thac Chuyen sorti en 2011.
Présence au FIFF : mercredi 5 octobre
Contact interviews : Marie-France Dupagne(+32 477 626770 – mariefrance.dupagne@fiff.be)
210
Invités liés aux Rencontres professionnelles
De l’écrit à l’écran
Contact interviews : Aurore Engelen (+32 485 279250 - rencontres@fiff.be)
Aurélien Bodinaux – Formateur
Présence au FIFF :
Tahar Chikhaoui – Formateur
Présence au FIFF : du 1er au 7 octobre
Stéphanie Durand-Barracabd – Formatrice
Présence au FIFF : du 1er au 7 octobre
Jean-Pierre Morillon – Formateur
Présence au FIFF : du 1er au 7 octobre
Sarah Lamrini - Participant
Présence au FIFF : du 1er au 7 octobre
Myriam El Hajj – Participant
Présence au FIFF : du 1er au 7 octobre
Aziz Nikiema Abdoul – Participant
Présence au FIFF : du 1er au 7 octobre
Ludovic Randriamanantsoa Rianando – Participant
Présence au FIFF : du 1er au 7 octobre
Narjiss Nejar – Marraine de l’atelier
Présence au FIFF : à préciser
8ème Forum francophone de la production – Atelier d'expertises
Contact interviews : Aurore Engelen (+32 485 279250 - rencontres@fiff.be)
Les experts :
Emmanuelle Beaugrand Champagne
Présence au FIFF : du 30 septembre au 4 octobre
Férid Boughedir
Présence au FIFF : du 1er au 4 octobre
Sarah Calderon
Présence au FIFF : du 1er au 3 octobre
Isabelle Fauvel
Présence au FIFF : du 30 septembre au 3 octobre
211
Lucie Robitaille
Présence au FIFF :
Ben Mahmoud Mahmoud
Présence au FIFF :
Joseph Rouschop
Présence au FIFF : à préciser
Projets 2011 :
Philippe Avril
Présence au FIFF :
Marcel Beaulieu
Présence au FIFF :
Julien Berlan
Présence au FIFF : du 30 septembre au 3 octobre
Marc Daigle
Présence au FIFF : du 30 septembre au 3 octobre
Sophie Deraspe
Présence au FIFF : du 30 septembre au 3 octobre
Angele Diabang
Présence au FIFF :
Joseph Gaye Ramaka
Présence au FIFF :
Xavier Grin
Présence au FIFF :
Luc Jabon
Présence au FIFF :
Robin Linon
Présence au FIFF : du 1er au ??? octobre
Jean-Philippe Martin
Présence au FIFF :
Anthony Rey
Présence au FIFF :
Sophie Salbot
Présence au FIFF :
Giovanni Sportiello
Présence au FIFF : du 30 septembre au 3 octobre
François Yang
Présence au FIFF :
212
Dans les traces de l'Atelier Grand Nord
Contact interviews : Aurore Engelen (+32 485 279250 - rencontres@fiff.be)
Emmanuel Courcol
Présence au FIFF :
Julia Kowalski
Présence au FIFF :
Jérôme Larcher
Présence au FIFF :
Simon Leclère
Présence au FIFF :
Vania Leturcq
Présence au FIFF :
Benoit Pilon
Présence au FIFF : du 30 septembre au 3 octobre
Marianne Tardieu
Présence au FIFF :
Journée du cinéma belge – Brunch des producteurs et des programmateurs
Contact interviews : Aurore Engelen (+32 485 279250 - rencontres@fiff.be)
Hélène Auclaire
Présence au FIFF : du 4 au 5 octobre
Arnaud Gourmelen
Présence au FIFF : du 3 au 5 octobre
Anca Gradinariu
Présence au FIFF : du 3 au 4 octobre
Fabienne Hanclot
Présence au FIFF : du 3 au 4 octobre
Séverine Kandelman
Présence au FIFF : du 3 au 4 octobre
Paolo Moretti
Présence au FIFF :
Ivana Novotna
Présence au FIFF : du 1 au 5 octobre
213
Dominique Ollier
Présence au FIFF :
Dicky Parlevliet
Présence au FIFF : du 3 au 5 octobre
Semaine de la critique et cinéma belge :
Contact interviews : Aurore Engelen (+32 485 279250 - rencontres@fiff.be)
Fabrice Du Welz
Présence au FIFF :
Benoit Mariage
Présence au FIFF :
Alex Masson
Présence au FIFF : du 5 au 6 octobre
Vincent Tavier
Présence au FIFF :
Micha Wald
Présence au FIFF :
Echanges de Talents (dimanche 2 & lundi 3 octobre):
Contact interviews : Hervé Le Phuez (+32 472 940892 – herve.lephuez@fiff.be)
Edwige Baily - Actrice
Présence au FIFF :
Christel Barras - Directrice casting
Présence au FIFF :
Jonas Bloquet - Acteur
Présence au FIFF :
Sarah Calderon
Présence au FIFF : du 2 au 3 octobre
Elodie Demey
Présence au FIFF : du 2 au 4 octobre
Brigitte Descormiers - Agent
Présence au FIFF : du 2 au 4 octobre
Maxime Dumontier - Acteur
Présence au FIFF : du 30 septembre au 3 octobre
Dorianne Flamand - Directrice casting
Présence au FIFF :
Baptiste Gillieron - Acteur
Présence au FIFF : du 30 septembre au 4 octobre
214
Nadia Kounda - Actrice
Présence au FIFF : du 30 septembre au 3 octobre
Brigitte Moidon - Directrice casting
Présence au FIFF : du 2 au 4 octobre
Ana Ularu - Actrice
Présence au FIFF : du 30 septembre au 3 octobre
Cocktail du 02 octobre à 19h45 - Maison de la Culture:
Contact interviews : Hervé Le Phuez (+32 472 940892 – herve.lephuez@fiff.be)
En présence notamment de :
Diop Aissatou
Julie Bernard (sous réserve)
Christelle Cornil
Thomas Coumans
Titus de Voogdt
Cédric Eeckhout
Circé Lethem
David Murgia
Maaike Neuville
Pierre Nisse
Jean-Jacques Rausin
Matteo Simoni
Mourade Zeguendi
215
13. INFOS PRATIQUES
LA BILLETTERIE
Tarifs
• FIFFpass hebdomadaire :
Prévente du 1er au 29 septembre 2011 : 20 €
Tarif réduit ((chômeurs, étudiants, séniors) : 20 €
Tarif plein du 30 septembre au 7 octobre 2011 : 25 €
Les détenteurs de la carte Culture et de la carte Delhaize bénéficient du prix
prévente jusqu’au 7/10, uniquement au guichet des cinémas partenaires (Eldorado,
Caméo, Acinapolis), à la Maison de la Culture et au Chapiteau du Festival.
Le FIFFpass donne accès à toutes les séances du Festival (à l’exception des visions
de presse et de certaines séances FIFF Campus) dans la limite des places
disponibles. Non remboursable.
Avantages pour les FIFFpass hebdomadaires !
• Entrée gratuite au Musée Félicien Rops
• Accès aux expositions de la Maison de la Culture
• Accès gratuit au concert d’Alex Beaupain à la Maison de la Culture
• Diverses remises chez les commerçants participants à cette 26e édition. Consultez
la liste des commerçants sur le site du FIFF.
• Navettes P + R gratuites : à voir avec René Rob
• Un abonnement « Découverte » au journal Le Soir (uniquement si l’achat s’effectue
via www.ticketnet.be)
• FIFFpass quotidien : 8 €
En vente uniquement du 30/9 au 7/10 dans les cinémas et sous le Chapiteau du
Festival
Article 27 : 1,25 € (aux guichets, sur présentation d'un justificatif)
Le FIFFpass donne accès à toutes les séances de la journée une fois poinçonné (à
l’exception des visions de presse et de certaines séances FIFF Campus) dans la limite
des places disponibles. Non remboursable.
• Séances 15-18 :
Accède gratuitement aux séances de 15h15 à 18h45. Bracelet à retirer sur le stand
Solidaris mutualité – Province de Namur, sous le Chapiteau et sur présentation de la
carte d'étudiant.
• Séances familles :
Gratuit pour les enfants de - de 12 ans accompagnés d'un adulte détenteur d'un
FIFFpass
Catalogue : 2€
Livre « 25 ans d’images » : 25€
216
Points de vente des FIFFpass
Les Pass sont disponibles dès à présent sur Ticketnet.be ou au 070/660 601, à la FNAC, dans
les Free Record Shops ainsi que les Night&Day.
Également en vente dans les cinémas partenaires :
Cinéma Caméo : Rue des Carmes, 49
Cinéma Eldorado : Rue de Fer, 40
Maison de la Culture : Avenue Golenvaux, 14
Cinéma Acinapolis : Rue de la Gare Fleurie, 16 à 5100 Jambes
Chapiteau : Place d'Armes (du 1er au 8/10)
INFOS POUR LE PUBLIC
Toutes les infos sont disponibles sur le site du festival : www.fiff.be
Tél. +32 81 24 12 36
217
LES LIEUX DU FESTIVAL
Lieux du FIFF
Le Chapiteau du FIFF
Véritable cœur du Festival, situé sur la Place d’Armes, à proximité du Théâtre Royal de
Namur, le Chapiteau est aménagé afin de recevoir le public, les professionnels et les invités
en toute convivialité, avec un bar, un studio radio pour les directs de la RTBF et de Canal C,
les stands des partenaires, le Bistro des Pros, l’espace réception, l’espace FIFF Campus
(dédié aux jeunes), etc. Des écrans y diffusent diverses informations telles que les rendezvous incontournables, les personnalités du jour, les photos, les émissions en direct du FIFF, des
bandes annonces de films et les changements d’horaires.
Le Bistro des Pros
Situé à l’intérieur du Chapiteau, cet espace est exclusivement réservé aux professionnels,
afin de leur permettre d'y organiser rendez-vous, rencontres et discussions durant tout le
Festival. Un badge d'accès et une carte d'accréditation sont exigés à l'entrée.
L'espace FIFF Campus
Depuis 2006, le Festival de Namur destine un espace sous le chapiteau public spécialement
dédié aux jeunes, l'Espace FIFF Campus. Cet espace de vie et de rencontres permet au
jeune public de découvrir le monde cinématographique qui l'entoure. Le public peut y
découvrir des films réalisés par des élèves, participer à des concours et des débats,
échanger des opinions sur les films vus en journée, etc.
Les bureaux du Festival
Le temps du Festival, nos bureaux sont situés au sein du Palais des Congrès, place d’Armes,
en face du Chapiteau. S’y trouvent la plupart des services du Festival : accueil et
accréditations, la presse, le service invités et le bureau des chauffeurs. L’accès à cet espace
est exclusivement réservé aux accrédités et invités du Festival.
Les cinémas
Les projections du FIFF se déroulent dans trois cinémas et un lieu culturel :
Cinéma Caméo - 3 salles (492, 234 et 99 places)
Rue des Carmes, 49 - Tél : +32 81 22 26 19
Cinéma Eldorado - 3 salles (444, 200 et 117 places)
Rue de Fer, 40 - Tél : +32 81 22 04 44
Cinéma Acinapolis - 1 salle (283 places)
Rue de la Gare fleurie, 16 à 5100 Jambes - Tél : +32 81 32 04 40
Maison de la Culture - 1 salle (461 places)
Avenue Golenvaux, 14 - Tél : +32 81 22 90 14
Les séances publiques sont essentiellement réparties sur sept salles (Caméo 1, 2, 5, Eldorado
1 et 2, Acinapolis et Maison de la Culture) à raison d'une à cinq séances par jour.
Les visions de presse se déroulent à l’Eldorado 3.
218
Coordonnées des différents lieux du Festival
Chapiteau Public du Festival Place d'Armes 5000 Namur
Bureaux du Festival Palais des Congrès, Place d'Armes Tél. 081 24 12 36
Cinéma Caméo Rue des Carmes, 49 Tél. 081 22 26 19 Fax: 081 22 47 15
Cinéma Eldorado Rue de Fer, 44 Tél. 081 22 04 44 Fax: 081 22 56 26
Cinéma Acinapolis Rue de la Gare fleurie, 16 à 5100 Jambes - Tél.: 081 32 04 40 - Fax: 081 313
454
Maison de la Culture Avenue Golenvaux, 14 Tél. 081 22 90 14 Fax: 081 22 17 79
Théâtre Royal de Namur Place du Théâtre, 2 Tél. 081 25 61 61 Fax: 081 25 61 60
Galerie du Beffroi Rue du Beffroi, 13 Tél. 081 23 14 14 Fax: 081 26 26 38
Cercle de Wallonie Avenue de la Vecquée, 21 Tél. 081 73 40 80 Fax: 081 73 60 70
Maison de la Laïcité / Le Miroir Rue Lelièvre 5
Maison de la Poésie Rue Fumal 28
Musée provincial Félicien Rops Rue Fumal 12
Service de l’Audiovisuel de la Province de Namur Rue Borset 16
Service public de Wallonie – SPW Place Joséphine Charlotte 5 - 5100 Jambes
Parkings à proximité du Festival
Parking Hôtel de Ville, rue des Dames Blanches
Parking Gifar, Rue des Echasseurs
Parking du Centre, Rue de Fer
City Parking, Square Léopold
Interparking Beffroy, Place d'Armes
219
LE CATALOGUE ET LE QUOTIDIEN DU FESTIVAL
Le Catalogue
Le catalogue officiel du 26ème Festival comprenant toutes les informations sur les films ainsi
que sur les activités organisées dans le cadre du Festival, sera disponible au prix de 2€ dans
les endroits habituels du Festival.
Le Quotidien
Un Festival respire jour après jour au rythme des projections et des événements. Rencontres,
séances spéciales, émissions, colloques, autant d’activités qui se doivent d’être relatées au
jour le jour. Depuis les débuts du festival, une petite équipe de rédacteurs se chargent de
cette mission. Assistant aux visions de presse, s’imprégnant de l’ambiance des festivaliers, ils
se font les témoins du FIFF.
Le « Quotidien » comprend des articles sur les films du jour, des interviews de cinéastes, de
courts comptes-rendus des colloques, des photos de la veille, le programme du jour et du
lendemain matin, etc. En écrivant au jour le jour, l’équipe de rédacteurs couchent sur le
papier le Festival tel qu’il est vécu à la fois par l’équipe du FIFF, les invités, les professionnels,
mais aussi les Festivaliers.
Edité à 1000 exemplaires, le « Quotidien » sera distribué gratuitement tous les jours du
vendredi 30 septembre au vendredi 7 octobre sur les lieux du Festival ainsi que dans la
plupart des hôtels, restaurants et endroits publics de la ville.
220
L’ÉQUIPE DU FESTIVAL
ASBL Festival International du Film Francophone De Namur
Rue des Brasseurs 175
B- 5000 Namur (Belgique)
tel : +32 81 24 12 36 – Fax : +32 81 22 43 84
E-mail : info@fiff.be – http://www.fiff.be
Président d'Honneur : Olivier Gourmet
Président : Jean-Louis Close
Déléguée Générale & Directrice de la programmation : Nicole Gillet
tél. +32 81 23 40 90 - e-mail : nicole.gillet@fiff.be
Assistante de Direction, Communication et coordinatrice de la Promotion : Anne-Françoise
Reynders
tél. +32 81 23 40 95 - e-mail : annefrancoise.reynders@fiff.be
assistante de Promotion: Alice Petraud : promotion@fiff.be
Directrice de Gestion : Barbara Firquet
tél. +32 81 23 40 94 - e-mail : barbara.firquet@fiff.be
Coordonnateur de la Programmation : Hervé le Phuez
tél. +32 81 23 40 91 – e-mail : herve.lephuez@fiff.be
assisté de Justine Gustin et Alexia De Gyns
Assistante de gestion et de programmation : Justine Gustin
tél. +32 81 23 40 92 – e-mail : justine.gustin@fiff.be
assistée de Gauthier Jacquinet
Directrice Administrative : Patricia Monnom
tél. +32 81 23 40 93 – e-mail : patricia.monnom@fiff.be
Secrétaire et gestionnaire de la base de données : Rehema Bwenda
tél. +32 81 24 12 36 – e-mail : rehema.bwenda@fiff.be
assistée d’Aurélie Losseau
Coordinatrice FIFF CAMPUS : Sophie Verhoest,
tél. +32 81 23 40 97 – e-mail : sophie.verhoest@fiff.be
assistée de Morgane Lambert, Marie Lessire
Attachée de Presse : Marie-France Dupagne
tél. +32 81 24 12 36 – e-mail : mariefrance.dupagne@fiff.be
assistée d’Anaïs Gauthier, Estelle Patiny
Sponsors & Partenariats : Jacqueline & Francis Déom (Sponsor One)
gsm : +32 475 66 79 90 - tél. +32 81 73 68 90
fax: +32 81 73 87 83 - e-mail : francis.deom@skynet.be
Accueil des invités : Justine Gustin
tél. +32 81 23 40 92 – e-mail : justine.gustin@fiff.be
Assistée de Gauthier Jacquinet
Catalogue et documentation : Catherine Lemmens
tél. +32 81 24 12 36 – e-mail : catalogue@fiff.be
Assisté de Geneviève Van Boxtael
Rencontres Professionnelles et Forum Francophone : Aurore Engelen
tél. +32 81 24 12 36 – e-mail : rencontres@fiff.be
Assistée d’Alicia Del Puppo et d’Anne-Sophie Fadeux
Animations: Shanty Rouch
tél. +32 81 24 12 36 – e-mail: animations@fiff.be
221
Graphisme : Delphine Piron
Traduction : Ann Lemmens, Emilia Guido, Kristel Putseys
Accréditations et Galas: Rehema Bwenda, Aurélie Losseau, assistées Laura Istace
tél. +32 81 24 12 36 - e-mail : accreditations@fiff.be
Responsable Transport: Bérengère Soummaraga
tél. +32 81 24 12 36 – e-mail : transports@fiff.be
Présentateurs : Stéphanie Terwagne, assistée de Gauthier Jacquinet
Action commerçants : Shanti Rouch
tél. +32 81 24 12 36 – e-mail : commercants@fiff.be
Développement public : Léonore Lagoutte
tél. +32 81 24 12 36 – e-mail : developpementpublic@fiff.be
Protocole et hôtesses : Floria Hennes, e-mail : protocole@fiff.be
Régie copies : Sébastien Zaghdane, assisté de Yanis Badjou
e-mail : copie.films@fiff.be, assistée de Yanis Badjou
Régie technique : Frédérique Laniel, assistée d’Arthur Barbot - e-mail : regie@fiff.be
Chauffeurs : Patrick Fouarge et son équipe - e-mail : chauffeurs@fiff.be
Équipe Photographes : Michel D’Urso, Marc Bo, assistés François de Ribaucourt, Enzo Zucchi,
Mara De Sario, Daniel Dubois, Fabrice Mertens
Le Quotidien du Festival : Géraldine Rutsaert, Nicolas Gilson, Pauline Labadie, Sébastien
Regniers, Delphine Piron
Jury Longs métrages : Claudine Dacier
Jury Courts métrages : Karin Schneider
Jury Émile Cantillon : Antoine Cuypers
Jury Junior : Damien Raud
Cinéma Caméo : Jean-Louis Gérard, François Nicolas et leurs projectionnistes
Cinéma Eldorado et Acinapolis : Isabelle Vanschel, Sophie Vanschel et leurs projectionnistes
Maison de la Culture : Alain Baccus, Marc Deneffe et leurs projectionnistes
Sans oublier l’équipe des chauffeurs, des présentateurs, des accueils-invités, des hôtesses de
l’École Félicien Rops, Karine Beckers et les élèves de l’IATA ainsi que les nombreux stagiaires
et bénévoles.
Comité de programmation : Anne-Sophie Ducarme, Marie-France Dupagne, Barbara
Firquet, Jean-Benoît Gabriel, Justine Gustin, Nicole Gillet, Michaël Ismeni, Hervé Le Phuez,
Gabriella Marchese, Anne-Françoise Reynders et Roch Tran.
Relais internationaux : Armand Lafond (Québec), Alain Bottarelli (Suisse), Tahar Chikhaoui
(Tunisie) et Jean Rabinovici (France)
Site Internet : Expansion
Agence de communication : Poids plume
Imprimerie : Bietlot
Infographiste : Alexandre Jenet
LE FIFF TIENT À REMERCIER TRÈS CHALEUREUSEMENT TOUS LES ANCIENS COLLABORATEURS ET LES TRÈS
NOMBREUX STAGIAIRES ET BÉNÉVOLES QUI ONT PERMIS, AU FIL DES ANS, DE FAIRE DE CE FESTIVAL CE
QU’IL EST AUJOURD’HUI. MERCI !
222
LE SERVICE PRESSE
Service Presse :
Festival International du Film Francophone – Service Presse
Rue des Brasseurs 175 - 5000 Namur (Belgique)
e-mail : mariefrance.dupagne@fiff.be - Tél. : + 32 81 24 12 36 – Fax : + 32 81 22 43 84
Durant le Festival, le Bureau de Presse sera accessible
du vendredi 30 septembre au jeudi 6 octobre de 10h à 20h
et le vendredi 7 octobre de 10h à 16h
au 1er étage du Palais des Congrès
(ancienne Bourse du Commerce)
Place d'Armes, 5000 Namur
Equipe presse :
Attachée de presse : Marie-France Dupagne
Assistante : Anaïs Gauthier
Stagiaire : Estelle Patiny
Bénévoles : Aurore Mathys, Catherine Detry, Aurélie Comps, Angélique de Lannoy, Hadrien
Daoust, Raphaël Jomaux
Accréditation Presse :
La date limite pour la remise des formulaires de demande d’accréditation presse était fixée
au 2 septembre 2011. Au-delà de cette date, nous ne pouvons vous garantir l'accréditation.
Les journalistes dont la demande d’accréditation a été acceptée reçoivent une
confirmation par e-mail les invitant à retirer leur badge presse dès le vendredi 30 septembre
à partir de 10h au Bureau de Presse, situé au 1er étage du Palais des Congrès, place d'Armes
à Namur.
Sur présentation du badge presse, vous aurez accès :
•
•
•
•
•
aux visions de presse qui se déroulent au cinéma Eldorado 3
aux projections publiques (dans la limite des places disponibles)
aux rencontres et conférences de presse,
à un casier de presse, dans le bureau de presse,
à un « Espace Internet » au Palais des Congrès, où vous aurez accès à des
ordinateurs connectés à internet & réseau wifi.
Vous recevrez également le catalogue du Festival.
223
Visions de presse :
Afin de vous aider dans la réalisation de vos articles et reportages, des visions de presse sont
organisées pour tous les nouveaux longs métrages à l’Eldo 3 (111 places). Accès sur
présentation de votre badge d’accréditation presse.
Ces séances sont accessibles uniquement aux journalistes accrédités, aux professionnels
accrédités et aux invités du Festival.
Vous trouverez le planning de ces visions dans le chapitre Horaire. Ce programme est
toujours susceptible de modifications (disponibles au bureau de presse ou sur notre site).
Interviews des invités :
Vous trouverez la liste des invités attendus dans le chapitre « Invités » de ce dossier. Cette
liste sera régulièrement mise à jour sur notre site.
Vos demandes d’interviews seront à effectuer auprès des attachés de presse dont le nom est
indiqué en-dessous de chaque nom d'invité. Les interviews auront essentiellement lieu au
Théâtre Royal de Namur.
Espace presse au service des journalistes
Un petit espace équipé d’ordinateurs avec connexion internet et un réseau wifi, sera installé
au rez-de-chaussée du Palais des Congrès, place d’Armes. Les journalistes pourront ainsi y
rédiger leurs articles.
Casiers & documentation :
Des casiers sont prévus pour les journalistes accrédités au Festival. Le numéro de votre casier
sera indiqué sur votre badge. Les casiers seront disposés dans le bureau de presse. Les
informations, modifications, nouveautés, confirmations d'interviews, dossiers de presse,
photos, etc, seront déposés dans votre casier. Merci de vérifier régulièrement le contenu de
votre casier.
Une mise à jour des activités journalières du Festival ainsi que la liste des invités seront
disponibles tous les jours au bureau de presse durant le Festival.
La documentation sur les films sera disponible au bureau de presse durant le Festival. Les
photos haute définition des films sont disponibles sur le CD-rom du Festival ainsi que sur notre
site internet : http://www.fiff.be, dans la rubrique presse.
Revue de Presse :
Une revue de presse journalière sera réalisée tous les matins du vendredi 30 septembre au
vendredi 7 octobre 2011. Elle sera disponible sur simple demande au bureau de presse. Afin
de la rendre la plus complète possible, nous vous invitons à déposer vos articles au bureau
presse ou nous les envoyer par e-mail. Une revue de presse générale réunira tous les articles
rédigés sur le Festival depuis cet été jusqu'à fin octobre.
Afin de vous proposer l’accréditation l’an prochain, nous vous demandons d’envoyer tous
vos articles dès parution à Marie-France Dupagne, Festival International du Film
Francophone de Namur, Rue des Brasseurs 175, B-5000 Namur, ou en format PDF par e-mail
à mariefrance.dupagne@fiff.be
224
IMPACT NAMUROIS, HÔTELS & RESTAURANTS
Chaque année, le Festival de Namur rayonne dans la ville entière, occupant le Cinéma
Caméo, le Cinéma Eldorado, Acinapolis, la Maison de la Culture, le Théâtre Royal de
Namur, le Palais des Congrès (ancienne Bourse du Commerce), le Cercle de Wallonie, la
Galerie du Beffroi, la Maison de la Laïcité/le Miroir, La Maison de la Poésie, le Musée
provincial Félicien Rops, le Service de l’Audiovisuel de la Province de Namur, le Service
public de Wallonie – SPW, les chapiteaux installés sur la Place d'Armes, mais également les
rues namuroises.
Le Festival fait appel à nombre de sociétés namuroises mais aussi aux écoles largement
impliquées dans l'événement.
Hôtels
Le FIFF réserve plus de mille nuitées dans les différents hôtels de la région :
Auberge de Jeunesse de Namur
Av. Félicien Rops 8 – 5000 Namur - Tél. +32 81 22 36 88 – Fax : +32 81 22 14 12
e-mail : namur@laj.be - site : www.laj.be
Château de Namur
Avenue de l’Ermitage 1 – 5000 Namur – Tél. +32 81 72 99 00
e-mail : info@chateaudenamur.com – site : www.chateaudenamur.com
Hampton’s Hotel
Chaussée de Dinant 1149 – 5100 Wépion – Namur - Tél. +32 81 46 08 11
Fax: +32 81 46 19 90 – email : info@hamptons-hotel.com
Hôtel Ibis
Rue du Premier Lancier 10 – 5000 Namur - Tél. +32 81 25 75 40 - Fax : +32 81 25 75 50
e-mail : h3151@accor.com
Hôtel des Tanneurs
Rue des Tanneries 13 – 5000 Namur - Tél. +32 81 24 00 24 - Fax : +32 81 24 00 25
e-mail : info@tanneurs.com – site : www.tanneurs.com
Les Gîtes du Vieux Namur
Rue du Président 32 – 5000 Namur – Tél. +32 495 27 59 31
e-mail : info@lesgitesduvieuxnamur.be – site : www.lesgitesduvieuxnamur.be
Les Loges
Rue Emile Cuvelier 7 (Place du Théâtre) – 5000 Namur - Tél. +32 81 83 41 85
Fax: +32(0)81 83 53 81- e-mail : info@lesloges.be
Péniche L’Embrun
Marc Libeer – Tél. +32 476 05 20 05
e-mail : info@penichehotel.com – site : www.penichehotel.com
225
Restaurants
Côté restaurants, le FIFF collabore avec les établissements suivants :
Le Bon Vin
Rue du Président 43 – 5000 Namur – Tél. : +32 81 22 28 08
Le Christie’s
Rue Saint-Joseph 10 – 5000 Namur – Tél. : +32 81 23 04 65
Cuisine et moi
Rue Notre-Dame 44 – 5000 Namur - Tél. : + 32 81 22 91 81
L’Espièglerie
Rue des Tanneries 13B – 5000 Namur – Tél. : +32 81 24 00 24
Institut Ilon Saint-Jacques
Rue des Carmes 12 – 5000 Namur – Tél. : +32 81 25 37 81
http://www.ilonstjacques.net/index.html
Le Moulin à Poivre
Rue Bas de la Place 15 – 5000 Namur – Tél. : +32 81 23 11 20
Le Phat-Thaï
Rue des Carmes 46 – 5000 Namur – Tél. : +32 81 22 86 17
Le Royal
Rue des Brasseurs, 22 – 5000 Namur – Tel. : +32 81 22 53 26
Le Temps des Cerises
Rue des Brasseurs 22 – 5000 Namur – Tél. : +32 81 22 53 26
Des informations sur Namur sont disponibles sur les sites suivants :
www.ville.namur.be ou www.namurtourisme.be
226
PLAN DE NAMUR
CONTACTS
Courriel : info@fiff.be
Site web : www.fiff.be
Jusqu’au 29 septembre 2011 :
Rue des Brasseurs, 175 - 5000 Namur
Tél. +32 81 24 12 36 - Fax +32 81 22 43 84
Du 30 septembre au 7 octobre 2011 :
Palais des Congrès, Place d’Armes
Tél. +32 81 24 12 36 - Fax +32 81 22 43 84
227
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising