prevention des risques professionnels

prevention des risques professionnels
CRAM DES PAYS DE LA LOIRE
2, place de Bretagne
44932 Nantes cedex 9
www.cram-pl.fr
Téléphone 0 821 100 110
Télécopie 02 51 82 31 62
SR 21 - PREV
PREVENTION
DES RISQUES
PROFESSIONNELS
Pour les intérimaires
(suite)
f) w Un intérimaire peut se retirer d’une situation de travail présentant un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé.
Aucune sanction ni retenue de salaire ne peut en découler.
2 - Autres aspects
w Le livret d’accueil peut être remis en agence et commenté sur les
aspects généraux.
Ce guide a été réalisé par un groupe de travail composé
des Services de Santé au Travail de Loire-Atlantique,
de Mayenne et de la Sarthe et de la CRAM des Pays de la Loire.
Précédemment, avec la coopération des Services de Santé
au Travail de Maine-et-Loire, avait été élaborée une brochure
spécifiquement destinée aux intérimaires « Comment organiser
accueil et formation sécurité ».
Ce guide poursuit cette démarche. Il a un objectif plus modeste :
vous donner des conseils pour élaborer un livret d’accueil
destiné à tous ceux qui commencent un nouveau travail
dans une entreprise, qu’ils soient en CDI ou en CDD ou
en statut plus « précaire » intérimaires, stagiaires.
w Souvent, un document est remis à l’intérimaire, mentionnant :
- le nom de la personne à contacter,
- les coordonnées précises de l’entreprise, en particulier un
numéro de téléphone (n° atelier) pour prévenir en cas de
retard.
w La visite médicale de l’intérimaire a lieu pendant le temps de tra-
vail, à défaut, celle-ci doit être rémunérée comme temps de travail, y compris le temps de déplacement (R.241-53).
w Elle doit avoir lieu avant la fin de la période d’essai (deux jours
pour une mission d’une semaine, une semaine pour une mission
d’un mois).
w Attention ! Rappel : il existe une liste de travaux interdits aux
intérimaires.
Un paragraphe sera consacré aux intérimaires.
Conclusion
Une maquette du livret d’accueil est disponible sur le site
www.cram.pl.fr/RisquesProfessionnels/Dossier/Intérim/Accueil-Formation-Sécurité.
« Il ne faut jamais regretter le temps qui a été nécessaire pour bien
faire ce qu’on a fait. »
Joseph JOUBERT
(1754 - 1874 Recueil de pensées)
9
V - Pour les intérimaires
Pourquoi ce guide ?
1 - Aspects réglementaires spécifiques
Tout nouvel embauché doit recevoir, à la fois, un accueil et une formation à la sécurité au poste.
Le Code du Travail parle de formation pratique et appropriée.
Pour les salariés, contrat à durée indéterminée et déterminée (CDI,
CDD), les intérimaires et les stagiaires, c’est à l’entreprise de s’organiser
pour qu’ils aient les informations utiles à la préservation de leur santé
au travail.
Le premier contact et la période d’accueil sont donc très importants et
méritent d’être organisés avec soin. Le livret d’accueil en est la trace
écrite qui prolonge la mémoire de cette période et ce document est un
guide pour le concevoir et bien l’employer.
Il reprend les principales rubriques à aborder pour donner au lecteur
une vue d’ensemble de l’entreprise, les risques auxquels il pourra être
exposé et les mesures de prévention associées.
Il se doit d’être attrayant dans la mise en page et ses couleurs, se
décliner sur un mode positif en évitant de trop fréquents rappels à la
réglementation. Ce guide donne une enveloppe et laisse à l’entreprise
la plus entière liberté de création et d’expression.
Il est intéressant que les tuteurs ou référents ou parrains, qui forment
au poste de travail, soient associés à la conception du livret d’accueil.
Pour les salariés autres que CDI, il peut être intéressant de recueillir
leur avis sur l’accueil en général et le livret d’accueil en particulier, à
la fin de leur contrat, mission ou stage.
Bien entendu, l’élaboration d’un livret d’accueil suppose que soient
appliqués les principes de prévention contenus dans la loi du 31 décembre 1991 :
- éviter les risques,
- évaluer les risques qui ne peuvent être évités.
Ensuite, il appartient à l’entreprise de traiter les risques.
Ce guide comporte les chapitres suivants :
a) w Le contrat de travail temporaire doit être passé par écrit et
adressé au salarié dans les deux jours ouvrables suivant sa
mise à disposition.
Doivent y figurer : les caractéristiques du poste à pourvoir, le
contenu exact de la tâche, l’environnement du poste.
Il serait souhaitable d’indiquer le nom de la personne sous les
ordres directs de laquelle le salarié travaillera.
b) w Les obligations afférentes à la médecine du travail sont à la
charge de l’entreprise de travail temporaire.
Cependant, lorsque l’activité exercée par le salarié temporaire
nécessite une surveillance médicale renforcée, les obligations
correspondantes sont à la charge de l’entreprise utilisatrice
(exemple : examens complémentaires).
c) w Accès aux équipements collectifs : les intérimaires ont accès, dans l’entreprise utilisatrice, aux moyens de transport collectifs et aux installations collectives, notamment la restauration dont peuvent bénéficier ces salariés.
d) w Les salariés intérimaires bénéficient des dispositions de droit
commun en matière de formation à la sécurité : tout chef
d’établissement doit organiser, pour chaque travailleur, une
formation pratique et appropriée en matière de sécurité.
Pour certains postes « à risques » (L.231-3-1), une formation
renforcée à la sécurité est nécessaire.
e) w Les équipements de protection individuelle (EPI) sont
fournis par l’utilisateur.
Toutefois, certains équipements de protection individuelle
personnalisés, définis par convention ou accord collectif,
peuvent être fournis par l’entreprise de travail temporaire
(L.124-4-6 – 5e alinéa).
L’accord national interprofessionnel du 24 mars 1990 prévoit
que l’entreprise de travail temporaire ne fournisse que casques et chaussures de sécurité comme « EPI personnalisé ».
Les intérimaires n’ont pas à supporter la charge financière
de ces équipements (L.124-4-6 –6e alinéa). L’article R.23342 spécifie que les EPI et certains vêtements visés à l’article
L.233-1 doivent être fournis gratuitement.
8
w w w w w Sommaire
I
II
III
IV
V
Liste des sujets à aborder dans le livret
Conseils généraux de rédaction
Le livret d’accueil, mode d’emploi
L’accueil au poste de travail
Pour les intérimaires
page
page
page
page
page
2
3
6
6
8
Nota : Ce livret d’accueil est, en principe rédigé par l’entreprise utilisatrice.
Si l’entreprise de travail temporaire le rédige, il doit être personnalisé
pour cette entreprise utilisatrice particulière.
1
I - Liste des sujets à aborder dans le livret d’accueil
L’accueil au poste de travail
Cette liste est donnée à titre indicatif et pourra être enrichie par l’entreprise. Des notes de service, consignes de sécurité pourront notamment y être incluses. Pour les points 4) et 7), voir les paragraphes spécifiques
2) w Présenter le poste de travail en abordant les thèmes liés :
w à la production,
w à la qualité, environnement,
w à la sécurité,
w aux tâches annexes découlant du poste de travail,
w aux relations avec les autres postes,
w à la circulation à proximité du poste…
Préambule
Déroulement de l’accueil et de la formation
1 - Généralités
a)
b)
c)
d)
w
w
w
w
w
w
Adresse
N° de téléphone
Mot de bienvenue
Présentation entreprise/produits
Présentation société
À qui vous adresser en arrivant
2 - Renseignements pratiques
a)
b)
c)
d)
w
w
w
w
Accès
Plan du site
Plan des locaux
Emplacement des vestiaires, restaurant, salle de pause,
locaux sociaux
Horaires
e) w Organigramme (présentation simplifiée)
f) w Présentation des services
3 - Consignes de sécurité générales
a)
b)
c)
d)
w
w
w
w
Circulation/Incendie/Évacuation
Organisation des secours
Risques généraux spécifiques à l’entreprise
Hygiène personnelle
4 - Poste de travail
a)
b)
c)
d)
2
w
w
w
w
Présentation du poste (production/qualité)
Consignes de sécurité du poste
Fiche de poste (éventuellement)
Équipements de Protection Individuelle
(suite)
3) w Développer les aspects sécurité-prévention de la situation de
travail à partir des propositions suivantes
w commenter la fiche de poste si elle existe,
ou
w créer une fiche spécifique au poste avec les mesures de prévention existantes,
ou
w adopter une méthode de prévention qui consiste :
- d’une part, à présenter les dangers du poste à partir de l’évaluation des risques, exemple :
- la manutention manuelle,
- les déplacements,
- les risques mécaniques,
- les risques chimiques,
- le bruit,
- etc…
- d’autre part, à présenter les dispositifs de prévention des
risques du poste en respectant toujours la logique suivante :
- la protection collective,
- les équipements de protection individuelle, dont les
vêtements de travail,
- les consignes.
4) w Il est nécessaire de s’assurer que le nouvel embauché a assimilé les informations par un questionnement oral ou écrit, à
la suite de la présentation ou après quelques jours.
5) w En cas de changement de poste, mettre en place une procédure pour que la formation soit complétée.
7
III - Le livret d’accueil, mode d’emploi
Liste des sujets à aborder dans le livret d’accueil
(suite)
Quand ?
Avant la prise de poste. L’idéal est que le livret d’accueil soit remis le plus
tôt possible au nouvel embauché pour qu’il en prenne connaissance. Il
est souhaitable qu’il soit remis en mains propres et commenté avant
la prise de poste.
Par qui ?
Généralement, c’est le service du personnel qui remet le livret et le
commente.
5 - Autres domaines
a) w Hygiène du produit (agro-alimentaire)
b) w Confidentialité
w Autres...
6 - Divers
a) w Accusé de réception du document avec signature(s)
b) w Information générale sur la sécurité :
- animateur sécurité ?
- CHSCT ?
- Médecin du Travail ?
Comment ?
w Prévoir le temps nécessaire à la lecture de manière à ce que le nouvel
embauché puisse poser des questions.
w La présentation de trois points :
1) généralités
2) renseignements pratiques
3) consignes de sécurité générales
peut se faire en salle.
Cela est d’autant plus pratique si plusieurs nouveaux embauchés
sont accueillis le même jour.
w
w
w
w
La visite médicale (médecin de l’ETT)
Surveillance Médicale Renforcée (médecin de l’EU)
Information et sensibilisation par ETT
Danger grave et imminent
IV - L’accueil au poste de travail
II - Conseils généraux de rédaction
Le nouvel arrivant est censé avoir pris connaissance des généralités
des renseignements pratiques et des consignes générales. Si on lui a
laissé du temps, il a eu un commentaire du reste du livret d’accueil et
connaît le déroulement de l’accueil au poste.
Les étapes de l’accueil peuvent être les suivantes :
Déroulement de l’accueil et de la formation.
Décrire au nouvel arrivant son parcours avant qu’il ne soit affecté à son
poste de travail.
1) w Présenter le nouvel embauché à un « référent » dans l’équipe
ou dans l’environnement de travail (chef d’équipe, tuteur…)
Présenter l’équipe dans laquelle le nouvel embauché sera intégré.
6
7 - Spécificité de l’intérim
Accueil
au poste
de garde
Accueil
général
Accueil
sécurité
Visite
de
l’entreprise
Accueil
au poste
de travail
3
Conseils généraux de rédaction
(suite)
1 - Généralités – 2 - Renseignements pratiques
Adresse et téléphone sont parfois oubliés. Si le livret d’accueil est
distribué à l’extérieur de l’entreprise, ces renseignements sont fondamentaux.
Les points 1d) et 2e) et f) sont essentiels (voir page précédente).
Prévoir et préciser le nom de la personne qui accueille le nouvel arrivant. Ce n’est pas toujours le cas !
Dans l’organigramme, prévoir aussi le numéro de téléphone des assistantes des personnes à contacter.
Un plan d’accès est indispensable.
Ne pas oublier le plan des locaux, clair et lisible. S’il y a plusieurs
portes, prévoir des lettres ou des numéros pour ces portes.
3 - Consignes de sécurité générales
a) w Circulation/Incendie/Évacuation
Rappeler les consignes de sécurité générale.
Circulation = plan
Incendie = signal d’alarme
Évacuation = point de rassemblement
Incendie, indiquer simplement la procédure :
w les points de rassemblement
w le nom des guides d’évacuation et des serre-files.
Ne pas encombrer le guide avec le maniement des extincteurs.
b) w Organisation des secours
Préciser la localisation de l’infirmerie et (ou) des boîtes à pharmacie.
En cas d’accident, avertir l’infirmière ou le secouriste le plus proche ou un responsable ou utiliser la procédure interne/téléphoner
aux secours (0 + 15).
Dire comment les secouristes peuvent être repérés dans l’entreprise.
Ne pas oublier de parler des modalités de déclaration d’accident du travail.
Conseils généraux de rédaction
(suite)
d) w Hygiène personnelle
Cette rubrique concerne les accès aux sanitaires et douches.
4 - Poste de travail
L’encadrant doit présenter l’équipe, l’environnement du poste, la
sécurité, commenter la fiche de poste et informer des dangers.
Intégrer dans le livret les protections individuelles si elles sont nécessaires.
Prendre en compte les changements de poste.
Voir le chapitre IV spécialement consacré à l’accueil au poste de
travail.
5 - Autres domaines
a) w Hygiène du produit agro-alimentaire
Ce sont des conseils concernant les procédures à adopter pour
le respect des normes « qualité du produit ».
b) w Confidentialité
On trouve parfois une telle clause dans des industries telles que
l’armement.
6 - Divers
L’accusé de réception (mentionné en 6a, chapitre I) doit être signé
à la fois par le nouvel arrivant et par l’entreprise (responsable qui
va l’accueillir).
Reprendre la formule : « le livret de sécurité m’a été remis et commenté par ».
Dire dans le guide que le référent doit avoir le temps d’assurer
l’accueil et la formation.
7 - Intérim
Voir chapitre V
c) w Risques généraux spécifiques à l’entreprise
Ne traiter que des risques tels que les glissades, le bruit, etc.
Citer les accidents les plus fréquents qui peuvent se produire
dans l’entreprise (ex : manutention).
4
5
Conseils généraux de rédaction
(suite)
1 - Généralités – 2 - Renseignements pratiques
Adresse et téléphone sont parfois oubliés. Si le livret d’accueil est
distribué à l’extérieur de l’entreprise, ces renseignements sont fondamentaux.
Les points 1d) et 2e) et f) sont essentiels (voir page précédente).
Prévoir et préciser le nom de la personne qui accueille le nouvel arrivant. Ce n’est pas toujours le cas !
Dans l’organigramme, prévoir aussi le numéro de téléphone des assistantes des personnes à contacter.
Un plan d’accès est indispensable.
Ne pas oublier le plan des locaux, clair et lisible. S’il y a plusieurs
portes, prévoir des lettres ou des numéros pour ces portes.
3 - Consignes de sécurité générales
a) w Circulation/Incendie/Évacuation
Rappeler les consignes de sécurité générale.
Circulation = plan
Incendie = signal d’alarme
Évacuation = point de rassemblement
Incendie, indiquer simplement la procédure :
w les points de rassemblement
w le nom des guides d’évacuation et des serre-files.
Ne pas encombrer le guide avec le maniement des extincteurs.
b) w Organisation des secours
Préciser la localisation de l’infirmerie et (ou) des boîtes à pharmacie.
En cas d’accident, avertir l’infirmière ou le secouriste le plus proche ou un responsable ou utiliser la procédure interne/téléphoner
aux secours (0 + 15).
Dire comment les secouristes peuvent être repérés dans l’entreprise.
Ne pas oublier de parler des modalités de déclaration d’accident du travail.
Conseils généraux de rédaction
(suite)
d) w Hygiène personnelle
Cette rubrique concerne les accès aux sanitaires et douches.
4 - Poste de travail
L’encadrant doit présenter l’équipe, l’environnement du poste, la
sécurité, commenter la fiche de poste et informer des dangers.
Intégrer dans le livret les protections individuelles si elles sont nécessaires.
Prendre en compte les changements de poste.
Voir le chapitre IV spécialement consacré à l’accueil au poste de
travail.
5 - Autres domaines
a) w Hygiène du produit agro-alimentaire
Ce sont des conseils concernant les procédures à adopter pour
le respect des normes « qualité du produit ».
b) w Confidentialité
On trouve parfois une telle clause dans des industries telles que
l’armement.
6 - Divers
L’accusé de réception (mentionné en 6a, chapitre I) doit être signé
à la fois par le nouvel arrivant et par l’entreprise (responsable qui
va l’accueillir).
Reprendre la formule : « le livret de sécurité m’a été remis et commenté par ».
Dire dans le guide que le référent doit avoir le temps d’assurer
l’accueil et la formation.
7 - Intérim
Voir chapitre V
c) w Risques généraux spécifiques à l’entreprise
Ne traiter que des risques tels que les glissades, le bruit, etc.
Citer les accidents les plus fréquents qui peuvent se produire
dans l’entreprise (ex : manutention).
4
5
III - Le livret d’accueil, mode d’emploi
Liste des sujets à aborder dans le livret d’accueil
(suite)
Quand ?
Avant la prise de poste. L’idéal est que le livret d’accueil soit remis le plus
tôt possible au nouvel embauché pour qu’il en prenne connaissance. Il
est souhaitable qu’il soit remis en mains propres et commenté avant
la prise de poste.
Par qui ?
Généralement, c’est le service du personnel qui remet le livret et le
commente.
5 - Autres domaines
a) w Hygiène du produit (agro-alimentaire)
b) w Confidentialité
w Autres...
6 - Divers
a) w Accusé de réception du document avec signature(s)
b) w Information générale sur la sécurité :
- animateur sécurité ?
- CHSCT ?
- Médecin du Travail ?
Comment ?
w Prévoir le temps nécessaire à la lecture de manière à ce que le nouvel
embauché puisse poser des questions.
w La présentation de trois points :
1) généralités
2) renseignements pratiques
3) consignes de sécurité générales
peut se faire en salle.
Cela est d’autant plus pratique si plusieurs nouveaux embauchés
sont accueillis le même jour.
w
w
w
w
La visite médicale (médecin de l’ETT)
Surveillance Médicale Renforcée (médecin de l’EU)
Information et sensibilisation par ETT
Danger grave et imminent
IV - L’accueil au poste de travail
II - Conseils généraux de rédaction
Le nouvel arrivant est censé avoir pris connaissance des généralités
des renseignements pratiques et des consignes générales. Si on lui a
laissé du temps, il a eu un commentaire du reste du livret d’accueil et
connaît le déroulement de l’accueil au poste.
Les étapes de l’accueil peuvent être les suivantes :
Déroulement de l’accueil et de la formation.
Décrire au nouvel arrivant son parcours avant qu’il ne soit affecté à son
poste de travail.
1) w Présenter le nouvel embauché à un « référent » dans l’équipe
ou dans l’environnement de travail (chef d’équipe, tuteur…)
Présenter l’équipe dans laquelle le nouvel embauché sera intégré.
6
7 - Spécificité de l’intérim
Accueil
au poste
de garde
Accueil
général
Accueil
sécurité
Visite
de
l’entreprise
Accueil
au poste
de travail
3
I - Liste des sujets à aborder dans le livret d’accueil
L’accueil au poste de travail
Cette liste est donnée à titre indicatif et pourra être enrichie par l’entreprise. Des notes de service, consignes de sécurité pourront notamment y être incluses. Pour les points 4) et 7), voir les paragraphes spécifiques
2) w Présenter le poste de travail en abordant les thèmes liés :
w à la production,
w à la qualité, environnement,
w à la sécurité,
w aux tâches annexes découlant du poste de travail,
w aux relations avec les autres postes,
w à la circulation à proximité du poste…
Préambule
Déroulement de l’accueil et de la formation
1 - Généralités
a)
b)
c)
d)
w
w
w
w
w
w
Adresse
N° de téléphone
Mot de bienvenue
Présentation entreprise/produits
Présentation société
À qui vous adresser en arrivant
2 - Renseignements pratiques
a)
b)
c)
d)
w
w
w
w
Accès
Plan du site
Plan des locaux
Emplacement des vestiaires, restaurant, salle de pause,
locaux sociaux
Horaires
e) w Organigramme (présentation simplifiée)
f) w Présentation des services
3 - Consignes de sécurité générales
a)
b)
c)
d)
w
w
w
w
Circulation/Incendie/Évacuation
Organisation des secours
Risques généraux spécifiques à l’entreprise
Hygiène personnelle
4 - Poste de travail
a)
b)
c)
d)
2
w
w
w
w
Présentation du poste (production/qualité)
Consignes de sécurité du poste
Fiche de poste (éventuellement)
Équipements de Protection Individuelle
(suite)
3) w Développer les aspects sécurité-prévention de la situation de
travail à partir des propositions suivantes
w commenter la fiche de poste si elle existe,
ou
w créer une fiche spécifique au poste avec les mesures de prévention existantes,
ou
w adopter une méthode de prévention qui consiste :
- d’une part, à présenter les dangers du poste à partir de l’évaluation des risques, exemple :
- la manutention manuelle,
- les déplacements,
- les risques mécaniques,
- les risques chimiques,
- le bruit,
- etc…
- d’autre part, à présenter les dispositifs de prévention des
risques du poste en respectant toujours la logique suivante :
- la protection collective,
- les équipements de protection individuelle, dont les
vêtements de travail,
- les consignes.
4) w Il est nécessaire de s’assurer que le nouvel embauché a assimilé les informations par un questionnement oral ou écrit, à
la suite de la présentation ou après quelques jours.
5) w En cas de changement de poste, mettre en place une procédure pour que la formation soit complétée.
7
V - Pour les intérimaires
Pourquoi ce guide ?
1 - Aspects réglementaires spécifiques
Tout nouvel embauché doit recevoir, à la fois, un accueil et une formation à la sécurité au poste.
Le Code du Travail parle de formation pratique et appropriée.
Pour les salariés, contrat à durée indéterminée et déterminée (CDI,
CDD), les intérimaires et les stagiaires, c’est à l’entreprise de s’organiser
pour qu’ils aient les informations utiles à la préservation de leur santé
au travail.
Le premier contact et la période d’accueil sont donc très importants et
méritent d’être organisés avec soin. Le livret d’accueil en est la trace
écrite qui prolonge la mémoire de cette période et ce document est un
guide pour le concevoir et bien l’employer.
Il reprend les principales rubriques à aborder pour donner au lecteur
une vue d’ensemble de l’entreprise, les risques auxquels il pourra être
exposé et les mesures de prévention associées.
Il se doit d’être attrayant dans la mise en page et ses couleurs, se
décliner sur un mode positif en évitant de trop fréquents rappels à la
réglementation. Ce guide donne une enveloppe et laisse à l’entreprise
la plus entière liberté de création et d’expression.
Il est intéressant que les tuteurs ou référents ou parrains, qui forment
au poste de travail, soient associés à la conception du livret d’accueil.
Pour les salariés autres que CDI, il peut être intéressant de recueillir
leur avis sur l’accueil en général et le livret d’accueil en particulier, à
la fin de leur contrat, mission ou stage.
Bien entendu, l’élaboration d’un livret d’accueil suppose que soient
appliqués les principes de prévention contenus dans la loi du 31 décembre 1991 :
- éviter les risques,
- évaluer les risques qui ne peuvent être évités.
Ensuite, il appartient à l’entreprise de traiter les risques.
Ce guide comporte les chapitres suivants :
a) w Le contrat de travail temporaire doit être passé par écrit et
adressé au salarié dans les deux jours ouvrables suivant sa
mise à disposition.
Doivent y figurer : les caractéristiques du poste à pourvoir, le
contenu exact de la tâche, l’environnement du poste.
Il serait souhaitable d’indiquer le nom de la personne sous les
ordres directs de laquelle le salarié travaillera.
b) w Les obligations afférentes à la médecine du travail sont à la
charge de l’entreprise de travail temporaire.
Cependant, lorsque l’activité exercée par le salarié temporaire
nécessite une surveillance médicale renforcée, les obligations
correspondantes sont à la charge de l’entreprise utilisatrice
(exemple : examens complémentaires).
c) w Accès aux équipements collectifs : les intérimaires ont accès, dans l’entreprise utilisatrice, aux moyens de transport collectifs et aux installations collectives, notamment la restauration dont peuvent bénéficier ces salariés.
d) w Les salariés intérimaires bénéficient des dispositions de droit
commun en matière de formation à la sécurité : tout chef
d’établissement doit organiser, pour chaque travailleur, une
formation pratique et appropriée en matière de sécurité.
Pour certains postes « à risques » (L.231-3-1), une formation
renforcée à la sécurité est nécessaire.
e) w Les équipements de protection individuelle (EPI) sont
fournis par l’utilisateur.
Toutefois, certains équipements de protection individuelle
personnalisés, définis par convention ou accord collectif,
peuvent être fournis par l’entreprise de travail temporaire
(L.124-4-6 – 5e alinéa).
L’accord national interprofessionnel du 24 mars 1990 prévoit
que l’entreprise de travail temporaire ne fournisse que casques et chaussures de sécurité comme « EPI personnalisé ».
Les intérimaires n’ont pas à supporter la charge financière
de ces équipements (L.124-4-6 –6e alinéa). L’article R.23342 spécifie que les EPI et certains vêtements visés à l’article
L.233-1 doivent être fournis gratuitement.
8
w w w w w Sommaire
I
II
III
IV
V
Liste des sujets à aborder dans le livret
Conseils généraux de rédaction
Le livret d’accueil, mode d’emploi
L’accueil au poste de travail
Pour les intérimaires
page
page
page
page
page
2
3
6
6
8
Nota : Ce livret d’accueil est, en principe rédigé par l’entreprise utilisatrice.
Si l’entreprise de travail temporaire le rédige, il doit être personnalisé
pour cette entreprise utilisatrice particulière.
1
Pour les intérimaires
(suite)
f) w Un intérimaire peut se retirer d’une situation de travail présentant un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé.
Aucune sanction ni retenue de salaire ne peut en découler.
2 - Autres aspects
w Le livret d’accueil peut être remis en agence et commenté sur les
aspects généraux.
Ce guide a été réalisé par un groupe de travail composé
des Services de Santé au Travail de Loire-Atlantique,
de Mayenne et de la Sarthe et de la CRAM des Pays de la Loire.
Précédemment, avec la coopération des Services de Santé
au Travail de Maine-et-Loire, avait été élaborée une brochure
spécifiquement destinée aux intérimaires « Comment organiser
accueil et formation sécurité ».
Ce guide poursuit cette démarche. Il a un objectif plus modeste :
vous donner des conseils pour élaborer un livret d’accueil
destiné à tous ceux qui commencent un nouveau travail
dans une entreprise, qu’ils soient en CDI ou en CDD ou
en statut plus « précaire » intérimaires, stagiaires.
w Souvent, un document est remis à l’intérimaire, mentionnant :
- le nom de la personne à contacter,
- les coordonnées précises de l’entreprise, en particulier un
numéro de téléphone (n° atelier) pour prévenir en cas de
retard.
w La visite médicale de l’intérimaire a lieu pendant le temps de tra-
vail, à défaut, celle-ci doit être rémunérée comme temps de travail, y compris le temps de déplacement (R.241-53).
w Elle doit avoir lieu avant la fin de la période d’essai (deux jours
pour une mission d’une semaine, une semaine pour une mission
d’un mois).
w Attention ! Rappel : il existe une liste de travaux interdits aux
intérimaires.
Un paragraphe sera consacré aux intérimaires.
Conclusion
Une maquette du livret d’accueil est disponible sur le site
www.cram.pl.fr/RisquesProfessionnels/Dossier/Intérim/Accueil-Formation-Sécurité.
« Il ne faut jamais regretter le temps qui a été nécessaire pour bien
faire ce qu’on a fait. »
Joseph JOUBERT
(1754 - 1874 Recueil de pensées)
9
CRAM DES PAYS DE LA LOIRE
2, place de Bretagne
44932 Nantes cedex 9
www.cram-pl.fr
Téléphone 0 821 100 110
Télécopie 02 51 82 31 62
SR 21 - PREV
PREVENTION
DES RISQUES
PROFESSIONNELS
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising