01-04 Couv15.qxp
01-04 Couv15.qxp
27/08/2006
13:49
Page 20
01-04 Couv15.qxp
27/08/2006
13:50
Page 21
Processeurs Intel Core 2 Duo
Ils sont supérieurs aux AMD Athlon 64
et Athlon FX
Lire notre test exhaustif des E6300, E6400, E6600,
E6700 et X6800 p.10
CARTE MÈRE
REFROIDISSEMENT
Quelle plate-forme
pour votre processeur AMD ?
Aerocool Dominator, le premier
ventirad de 140 mm p.44
p.18
4 chipsets au banc test :
ATi Xpress 1100 et 3200
nVidia nForce 570 et 590
PRATIQUE
7 pâtes thermiques au labo
Laquelle choisir pour aider au refroidissement
de votre CPU ? p.52
Bien polir la base d'un radiateur
Pour mieux refroidir son CPU et perdre quelques
degrés ! Suivez notre mode d'emploi p.50
Tuning : pour en finir avec les câbles inutiles !
Notre guide illustré pour transformer
une alimentation normale
en une alimentation
modulaire p.54
La nouvelle norme
Wi-Fi 802.11n testée
Un débit de 600 Mbps
et une meilleure sécurité pour
le réseau sans fil p.36
Face aux best-sellers
Thermalright
et Zalman de 92 mm
et 120 mm
MATÉRIEL
Radeon X1900GT et GeForce 7900GT
Deux cartes vidéo haut de
gamme commercialisées
aujourd'hui à un prix
milieu de gamme p.22
Watercooling : Waterchill
Xternal
Un kit de refroidissement à eau conçu par Asetek,
célèbre pour ses Vapochill p.40
Alimentation Tagan Dual engine
Elle dispose de deux transformateurs pour fournir deux
lignes distinctes de 12 V. Stabilité exemplaire ! p.34
5 boîtiers passés au crible
Les microATX Antec NSK 1300 et NSK 2400, les
moyennes tours Cooler Master Mystique et
Gigabyte Triton, et le Lian Li PC-S80 p.26
Toute l'actualité du hardware ! p.05
Guide d'achat : les bonnes configurations de la rentrée de 800 à 5 000 euros p.60
B I M E S T R I E L
S E P T E M B R E
-
O C T O B R E
2006
01-04 Couv15.qxp
27/08/2006
13:51
Page 22
01-04 Couv15.qxp
27/08/2006
13:52
Page 23
03-04 Edito - sommaire corrigØ.qxp
27/08/2006
20:12
Page 3
ÉDITO
Intel fait sa rentrée
MAGAZINE BIMESTRIEL ÉDITÉ PAR :
Arobace-Raphaëllo Presse
26, rue du Bourg-Tibourg 75004 Paris
La rédaction de PC Assemblage :
Tél. 01 53 33 07 81 - Fax. 08 70 25 07 81
redaction@pc-assemblage.fr
Directeur de la publication :
François Anéas, aneas@pc-assemblage.fr
Rédacteur en chef :
Hai Nguyen, hai@pc-assemblage.fr
Secrétaire de rédaction : Stéphanie Meyniel
Rédacteurs : Vincent Alzieu, Julien Arrachart,
Gaëtan et Fleur Artaud, Guillaume Henri, Nicolas Hing,
Quentin Lathuille, Olivier Nilsson et Paul da Silva
Rédactrice-graphiste : Charline Jacques
Web : www.pc-assemblage.fr
Webmaster : François Cerret,
webmaster@pc-assemblage.fr
Service abonnement :
abonnement@pc-assemblage.fr
Photographie : DR
Impression : Arobace Éditions, imprimé en UE
Commission paritaire : 0210 K 86062
ISSN : 1769-8855
Service marketing et publicité : Tolbiac Régie
Directeur commercial : Hubert Cabanes,
hubert.cabanes@tolbiac-regie.fr
Tél. 01 45 82 45 06
Toute reproduction ou représentation, intégrale
ou partielle, par quelque procédé que ce soit,
des pages publiées dans la présente publication
faite sans l’autorisation de la société
Arobace-Raphaëllo Presse constitue
une contrefaçon.
Les Athlon 64 et FX sont des processeurs d'entrée
de gamme ! Qui l'aurait cru encore cet été ?
Pourtant, c'est la réalité aujourd'hui avec le
lancement, par Intel, de la gamme des processeurs
Core 2 Duo, successeurs des vieillissants
Pentium. A titre comparatif, un Core 2 Duo E6400,
situé en entrée de gamme chez Intel, est plus
rapide qu'un FX-62, le processeur le plus puissant
chez AMD.
Incontestablement, Intel est redevenu le numéro
1 des processeurs en termes de performances
grâce à la nouvelle architecture du Core 2 Duo.
A n'en point douter, il s'agit là d'une véritable
avancée qui ne manquera pas de marquer durablement le marché de la micro informatique.
Le test complet de ces nouveaux processeurs
Intel est présenté en page 10 de votre magazine
préféré. Au final, chapeau à Intel !
Ce n'est, bien sûr, pas la fin d'AMD. Sentant le vent tourner, le concurrent historique
a déjà baissé par deux le prix de ses processeurs Athlon et Sempron. Il a aussi acheté
ATi (pour 5,4 milliards de dollars) pour renforcer sa position sur le marché, occupant
désormais le secteur du chipset et celui des puces graphiques. D'un point de vue purement
commercial, cette fusion AMD ATi change complètement la donne du marché actuel.
En effet, AMD a toujours été lié à nVidia, les deux firmes développant leurs produits
main dans la main. L'exemple le plus concret est le chipset nForce pour les processeurs
AMD… Il en est de même pour Intel et ATi ! En effet, jusqu'à aujourd'hui Intel est le
principal promoteur des solutions ATi. La firme va même jusqu'à intégrer les chipsets
ATi sur ses propres cartes mères (alors que c'est loin d'être le genre de la maison).
Quelle sera la réaction de nVidia maintenant qu'AMD, en prenant le contrôle d'ATi, est
devenu un rival ? Intel continuera-t-il à promouvoir ATi alors que la firme appartient à
son concurrent AMD ?
C'est donc une période passionnante qui s'annonce ! Au-delà des baisses de tarifs
prévisibles, il est fort probable que le consommateur y trouve de nouvelles et bien belles
opportunités d'achat dans les semaines à venir
La rédaction
www.pc-assemblage.fr
SUR NOTRE SITE
ConcoursRETROUVEZ
des lecteurs dans PC Assemb
Nous avons sélectionné les cinq gagnants. Leurs
LES ARTICLES
réalisations
seront publiées dans
DES ANCIENS NUMÉROS
- Et aussi toute l’actualité
quotidienne du hardware.
- Discutez directement avec
les journalistes de la rédaction de
PC Assemblage et partagez
vos expériences avec les
autres utilisateurs
SUR LE FORUM DU SITE
03-04 Edito - sommaire corrigØ.qxp
27/08/2006
20:13
SOMMAIRE
NEWS
P. 05 Actu hardware
Un nouveau processeur, une
nouvelle puce vidéo à l'horizon,
une innovation qui va améliorer
les performances de la
micro-informatique…
PROCESSEUR
P. 10 Intel Core 2 Duo
au banc test
Véloces, très véloces ! Dans les
benchmarks, les nouveaux
processeurs Intel dominent
largement leurs concurrents
chez AMD, les Athlon 64 et FX.
Notre test exhaustif de la
gamme : E6300, E6400, E6600,
E6700 et X6800.
P. 18 4 chipsets
pour processeurs AMD
socket AM2
Notre comparatif des jeux
de circuits ATi Xpress 1100
et 3200, et nVidia nForce 560
SLI et 590 SLI.
VIDÉO
P. 22 ATi Radeon X1900GT vs
nVidia GeForce 7900GT
C’est l’affaire du moment !
Ces deux cartes vidéo haut de
gamme sont vendues à un prix
milieu de gamme aux alentours
de 250 euros.
Page 4
RO 16 06 !
NUMÉno
vembre 20
en vente début
P. 29 Deux boîtiers moyennes
tours de grande qualité
P. 44 Aircooling : 8 ventirads en
compétion
Le face à face Cooler Master Gigabyte, en l’occurence le
boîtier Mystique face au Triton.
Thermalright SI-120,
Thermalright XP-90 Cu, Zalman
9500, Zalman 8000, Zalman
7700 Cu, Zalman 7000 Cu,
Aerocool Dominator, Raidmax
Glacier dual 120 mm et AMD box.
P. 32 Boîtier Lian Li PC-S80 en
aluminium
Lian Li, toujours fidèle à sa
réputation, propose un boîtier
très haut de gamme, très
silencieux et d’une finition
parfaite.
P. 34 Alimentation Tagan Dual
engine
Elle dispose de deux
transformateurs pour fournir
deux lignes distinctes de 12 V.
Du coup, ses tensions 12 V sont
d’une stabilité exemplaire.
P. 50 Comment bien polir la base
d’un radiateur
Suivez notre mode d’emploi
pour optimiser votre ventirad et
perdre quelques degrés !
P. 52 Comparatif de 7 pâtes
thermiques
Thermalright, Cooler Master
Premium, Geil, Ocz Ultra 5 +,
Antec Formula 5, Artic Silver 5 et
Artic Céramique.
PRATIQUE
P. 36 La nouvelle norme Wi-Fi
802.11n
Banc test du
routeur Netgear
WNR834B et de la
carte PCMCIA
WN511B, deux
produits sans fil
à la norme
802.11n Draft.
P. 55 Tuning : modifiez votre
alimentation !
Notre guide illustré pour
transformer une alimentation
normale en une alimentation
modulaire.
REFROIDISSEMENT
P. 40 Watercooling : le Waterchill
Xternal à la loupe
HARDWARE
P. 26 Boîtiers Antec microATX
Banc test des deux boîtiers
Antec au format microATX,
les NSK 1300 et NSK 2400.
Notre banc test de ce kit
de refroidissement à eau conçu
par le fabricant Asetek, célèbre
pour ses Vapochill.
P. 58 Le dico de PC Assemblage
Un lexique non exhaustif qui
vous simplifie la lecture de
PC Assemblage.
P. 60 Le must des configurations
Guide d’achat :
nos configurations de référence
de 800 à 5 000 euros.
ACTUALITÉ
05-09 News 4p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:03
Page 5
QUOI DE NEUF ?
Un processeur avec un nouveau core, une nouvelle puce vidéo à l’horizon, une innovation
qui va améliorer les performances de la micro-informatique… Notre sélection de news.
PROCESSEUR
IBM overclocke des processeurs de 350
GHz dans l'espace
Un processeur mis au point
par IBM et l'institut technologique de Géorgie, fonctionnant
à 350 GHz à température
ambiante, a réussi à être overclocké jusqu'à 500 GHz avec
une température de l'ordre du
zéro absolu (-268 °C). Il s'agit
bien ici d'overclocking extrême. Les deux seuls moyens
connus pour arriver à cette température sont de se trouver dans l'espace ou d'utiliser de l'hélium liquide.
Le plus drôle dans l'histoire, c'est qu'IBM a utilisé un
principe mis au point en 1989 et qui consiste à alterner des couches de silicium et de germanium et qui
s'appelle SiGe. Dommage que ça coûte aussi cher,
cette technologie étant très peu utilisée pour cette
raison.
Au revoir Pentium D
Avec l'arrivée du Core 2 Duo,
le Pentium D n'a plus de raison
d'être. Effectivement, Intel
maintient les commandes
jusqu'au 15 décembre et les
livraisons jusqu'au 8 février
2007 pour les processeurs
OEM et jusqu'au 9 mars 2007
pour les versions boîte. Cette
actualité concerne les Pentium D
830, 840, 930 et 940. On peut dire que les 9xx n'auront pas vécu longtemps. Pour résumer, ce sont les 3,0
et les 3,2 GHz dual core qui seront supprimés.
classe des processeurs dual core
à son prédécesseur le 3600+.
Il s'agirait toujours
de deux cores
Venice, cadencés à la même fréquence que le 3800+,
mais disposant de la moitié de la mémoire cache
actuelle. Il passerait de 1 Mo de cache à 512 Ko.
Le socket F enfin en cours
de commercialisation
Décidément, AMD fait couler
beaucoup d'encre… Comme
nous l'annoncions dans le
numéro 14 de votre magazine,
AMD arrive avec son socket F.
Destiné à remplacer les
Opteron à 940 broches (2xx)
pour un socket Land Grid Ray
(sans pattes comme le 775), il
est équipé de 1 207 connecteurs. Il apportera une baisse
de la consommation électrique, le support de la virtualisation et entraînera l'arrivée des processeurs quad core
sur les plates-formes à base de socket F et de socket AM2.
CARTE MèRE
Carte mère Asus socket AM2
En parlant des processeurs AMD, il ne faut pas perdre
de vue la baisse des prix. La diminution subite des prix
provoque très souvent une rupture de stock. Or, il s'agit
bien de cela. Les constructeurs des grandes marques
se sont rués dessus pour nous concocter des ordinateurs performants pour la rentrée, qui est tous les ans
une période faste pour le marché informatique. Pour
l'instant, il est difficile de trouver des processeurs dual
core mais ce n'est que provisoire. AMD a décidé de
réduire ses prix pour faire face à l'arrivée du Conroe
sur le marché, orientant donc ses machines sur les produits bon marché.
Le leader mondial des cartes
mères, annonce la sortie de
sa prochaine M2N32 WS
Professional. Elle sera dotée
de 2 ports PCI-X, 1 port PCI,
2 ports PCI-Express 1x,
10 ports USB, 2 ports
FireWire, 10 ports SATA-2. Elle intégrera le chipset
nForce 590 SLI et sera compatible avec le socket AM2
(Athlon M2). Elle apportera également son lot de nouveautés, avec par exemple AI Nap qui met l'ordinateur
en mode semi-veille, AI Gear pour régler les cadences
du processeur, Stack Cool 2 pour répartir la chaleur des
deux côtés du PCB, des caloducs (heat pipes) avec
radiateur passif en cuivre pour refroidir le chipset mais
surtout un circuit d'alimentation à huit phases.
Cette dernière technologie fonctionne en augmentant
le nombre de mosfets pour assurer un Vcore et un overclock plus stables.
Athlon 64 X2 3600+, un Sempron dual core ?
MéMOIRE
AMD agrandit sa gamme de processeurs dual core mais
cette fois-ci, il s'attaque à l'entrée de gamme. Le célèbre 3800+ laisserait sa place de petit dernier de la
Alors que la GDDR4 n'est pas encore sortie chez ATi,
la GDDR5 est déjà en développement et un prototype
AMD revoit ses prix à la baisse
La mémoire GDDR5 à l'horizon
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P. 5
ACTUALITÉ
05-09 News 4p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:04
Page 6
est prévu pour mi-2007. Elle aurait pour nouveauté de
changer d'un constructeur de cartes à l'autre. Elle serait
plus rapide en fréquence pour ATi mais avec des temps
d'accès plus courts pour nVidia. Cela laisse le temps
d'anticiper sur les GeForce 9 et les ATi Radeon 2xxx
(ce ne sont que de simples suppositions).
Nouveaux kits mémoire SuperTalent
Un nouveau kit de
mémoire de 2 x 1 Go
sera commercialisé en
septembre. Ce sera un
kit de barrettes de
DDR2 mais fonctionnant à 1 GHz (comprendre DDR2 PC8000) au lieu de 800 pour les
concurrents. Elles auront des timings agressifs de 4-54-12 en fonctionnement à 2,2 V. Elles intégreront même
l'EPP (remplaçant du SPD, réglage automatique des
paramètres de la RAM par la carte mère) avec deux
choix concernant le principe de fonctionnement :
normal et overclock.
Kingston et nVidia
Kingston nous présente des kits
de modules Hyper X de 1
ou 2 Go spécifiquement
conçus pour les cartes mères
à base de nForce5, ceci grâce
à la puce EPP (nouveau SPD) que
seul le nForce5 est capable, en ce moment, d'exploiter. Il s'agit de modules de PC6400 (800 MHz) avec des
timings de 4-4-4-12. Les prix annoncés sont de
177 euros pour le kit d'1 Go et 319 euros pour le kit
de 2 Go.
ALIMENTATION
Alimentation Corsair HX
Corsair se lance dans les alimentations après les systèmes de watercooling et les clés USB. Corsair ne
vise pas le marché des bas de
gamme et devrait arriver avec deux
puissances, une “petite” de 520 W et sa grande sœur
de 620 W. Selon le communiqué de presse, elles
devraient avoir un rendement de 80 %. Elles seront bien
sûr aux normes ATX V2.2 avec donc un connecteur ATX
20+4 plus 4 broches pour le processeur. La particularité de ces alimentations réside dans le fait qu'elles
auront trois rails 12 V, délivrant au total 50 A sur le 12
V. Elles procureront de la stabilité pour overclocker. De
plus, elles sont annoncées avec des câbles gainés
semi-rigides, pour faciliter le flux d'air.
Stockage
Les nouveautés
chez Seagate
Les disques durs de la série
7200.9 de chez Seagate s'offrent
une petite cure d'amincissement en diminuant l'épaisseur de leur coque externe, passant de
26 à 20 mm. Maxtor (propriété de Seagate) l'avait fait
avec ses 40 Go. Ceci est certainement dû à une évolution de la quantité de données sur un plateau, donc
cela diminuerait le nombre de plateaux nécessaire
pour une capacité de stockage équivalente. Chacun y
voit son intérêt, aussi bien le client pour qui le disque
est mieux ventilé en cas d'utilisation de plusieurs disques, que le constructeur qui économise sur les matériaux et le prix du transport. Effectivement, le poids
moyen d'un disque dur passe de 500 à 366 g.
Le constructeur a effectué une autre mise à jour qui
consiste à ne plus exposer un seul composant du
PCB. Nous supposons que c'est dans l'idée d'éviter
tout arrachage de composants lors d'un montage
hasardeux (ça s'est déjà vu) et de refroidir les composants pour augmenter la durée de vie de la carte électronique.
Après la nouvelle du “perpendicular recording”, il semblerait que Seagate soit déjà en train de travailler sur un
autre moyen d'augmenter encore la densité de données sur un plateau. Là où l'enregistrement perpendiculaire permet de gagner à peu près 50 % d'enregistrement en plus, la nouvelle technologie permettrait de
multiplier par dix la quantité de données pour une
même surface.
Pour ce faire, il suffit de réduire l'écart entre la tête et
les plateaux pour en augmenter la précision. Or, une
couche de lubrifiant sur la surface des plateaux empêche les têtes de frotter sur ces derniers et le seul
moyen de réduire la distance entre eux est de diminuer
l'épaisseur de ce lubrifiant. Pour contourner ce problème, Seagate fait des recherches sur un lubrifiant
composé de nanotubes.
Autre solution pour améliorer la précision des têtes :
changer le procédé de lecture/écriture en passant par
une technique magnéto-optique. Pour faire simple, un
laser guiderait l'orientation des particules magnétiques
et permettrait de les réchauffer au moment de l'écriture, et ce, uniquement en cas de besoin. Le laser altérant la couche de lubrifiant, Seagate prévoit un moyen de répartition de ce dernier par évaporation/condensation.
Espérons que cela sera plus
rapide que la mise au point
de l'enregistrement perpendiculaire qui a mis
près de dix ans pour arriver chez vos distributeurs.
Alimentation Antec TruePower Trio
Après les célèbres TruePower et TruePower 2.0,
le constructeur Antec se lance dans la troisième génération de ces alimentations fers de lance de la gamme.
Contrairement à Corsair, elles seront déclinées en
trois puissances de 430, 550 et 650 W. Elles sont affichées avec un rendement de 85 %. Voici des alimentations qui promettent de ne pas trop chauffer.
Les points communs avec les alimentations Corsair sont
P. 6
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 s e p t e m b r e - o c t o b r e 2 0 0 6s e p t e m b r e - o c t o b r e 2 0 0 6 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P. 6
05-09 News 4p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:04
Page 7
les trois rails 12 V, la norme ATX 2.2, le PFC actif, les
deux connecteurs PCI-Express SLI Ready et le ventilateur de 120 mm thermorégulé. Laquelle sera la meilleure ? A tester donc dans une prochaine édition de
PC Assemblage.
mettre aux condensateurs de se recharger en quelques
secondes uniquement. Pour quand dans les baladeurs ?
Boîtier Cooler Master iTower
Après l'annonce des alimentations Corsair et Antec à
trois rails 12 V, Silverstone se prépare à sortir des alimentations silencieuses à quadruple rail 12 V avec quatre connecteurs graphiques pour le Quad SLI ou pour
la solution 2+1 d'ATi. Il faudra bien les 850 W pour alimenter tout le monde. Elle sera
bien évidemment à la norme
ATX 2.2 avec un rendement
compris entre 80 et 87 %, le
tout avec une température de
fonctionnement avoisinant les
50 °C. Une alimentation pour
les overclockers.
Cooler Master présente son nouveau boîtier grande tour
haut de gamme, l'iTower 930, dédié aux gros utilisateurs. Le montage sans vis, les quatre baies pour disques durs “hot swappable” en façade (échangeables
à chaud) et l'emplacement pour une alimentation compatible PSU/EPS 12 V ou miniredundant en option en font un outil
indispensable pour les passionnés
de hardware (tous ceux qui ne cessent de changer de pièces notamment). On apprécie les six emplacements 5,25", ainsi que les
ventilateurs (120 mm à l'arrière,
plus un 92 mm pour un disque
dur). L'iTower 930 sera bientôt disponible chez nos revendeurs au prix
public conseillé de 174,90 euros TTC.
HARDWARE
Le nouveau type de graveurs par Plextor
Alimentation Silverstone Zeus
ST85ZF
Disque dur 1 pouce Cornice Dragon
Le fabricant de disques durs mobiles vient de rejoindre Seagate au niveau de fabrication d'un disque dur
d'un pouce contenant " seulement " 12 Go. Etant donné
sa taille, il est destiné, par exemple, au marché des lecteurs MP3 à disque dur.
Cornice innove face à
Seagate dans l'intégration
de nouvelles technologies
contre les secousses et les
chocs, permettant donc
une lecture fluide et des
dommages limités voire
nuls s'il est maltraité.
La plus petite mémoire portable sans fil
du monde
Elle s'appellera Memory
Spot et est développée par
les ingénieurs de HP. 500
Ko, c'est peu pour une clé
USB mais elle intègre un
processeur, un modem et
une antenne. Elle mesure la
taille d'un grain de riz. Elle est capable de transmettre
des informations en Wi-Fi à 10 Mbit par seconde sur
un réseau crypté. D'ailleurs, elle se nourrit des ondes
l'entourant pour assurer sa consommation d'énergie.
Nous préférons vous laisser imaginer les applications
possibles car elles sont innombrables.
Les nouvelles batteries
On sait que par principe un condensateur accumule de
l'énergie électrique, et que pour augmenter cette
capacité, il suffit d'augmenter la surface des deux électrodes avec un isolant au milieu. C'est sur ce principe
que les chercheurs du MIT travaillent pour améliorer les
batteries de nos appareils nomades, en utilisant la
nanotechnologie. Ils utilisent de très petits filaments
(30 000 fois plus fins qu'un cheveu) pour augmenter au
maximum la surface de chaque électrode, et ainsi per-
P. 7
Le Plexeraser, c'est
son nom, est un drôle
d'appareil prévu pour
détruire toutes les
données présentes sur
n'importe quel média
(CD, DVD). En rendant
illisible la TOC (table d'allocation des fichiers), un
pirate est incapable de lire les informations gravées
sur le disque. Evidemment, il sera prévu pour les
entreprises.
Encore du nouveau pour Plextor
Le revoilà avec cette fois-ci un nouveau graveur slim
(donc orienté portable). Il sera au format mange-disque. Bien sûr, il gravera les DVD multiformats : DVD+/DL en 4x, DVD+/- en 8x, DVD-RW en
6x, DVD RAM en 5x, CD-R et RW en
24x. Le prix n'a pas été communiqué. Il est bon de rappeler de ne
jamais mettre un miniCD dans un
mange-disque sous peine de devoir
tout démonter pour le ressortir.
Le socket F enfin en cours
de commercialisation
Une solution de sauvegarde selon Enermax
Le système Glory du constructeur Enermax ne sera
ni plus ni moins qu'un boîtier en aluminium pour disques durs 3,5 pouces externes en USB 2.0.
Il proposera trois boutons programmables en façade
pour sauvegarder votre travail. Il a été conçu afin
d'éviter tout problème de chaleur et de bruit.
Disques durs holographiques
Maxell annonce un nouveau type de supports de
stockage basés sur une technologie d'enregistrement
holographique développée avec InPhase. Celle-ci utilise un rayon laser pour créer et stocker des données
sur des images holographiques. Chaque emplacement
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 s e p t e m b r e - o c t o b r e 2 0 0 6s e p t e m b r e - o c t o b r e 2 0 0 6 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P. 7
ACTUALITÉ
05-09 News 4p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:05
Page 8
peut contenir des centaines de pages de données et
chaque disque 5 pouces ¼ peut en contenir des millions. Chaque média optique coûtera cinq fois moins
cher que si les données avaient été gravées sur des
cassettes vidéo. Les premiers médias vierges auront
une capacité pouvant aller jusqu'à 300 Go de données
sur un disque de 130 mm de diamètre pour 1,5 mm
d'épaisseur, mais Maxell se donne comme objectif d'atteindre dans un premier temps 800 Go courant 2008
puis 1,6 To de données en 2010. Cette technologie
devrait être disponible à la fin de l'année et sera destinée aux professionnels. Les médias vierges devraient coûter
entre 120 et 180 dollars
le disque. Quant au
graveur, il devrait être
facturé aux alentours
de 15 000 dollars.
VIDéO
ATi Radeon X1950
Peu de temps après la sortie de la gamme des X1900,
ATi nous présente déjà une gamme de X1950. Les grosses nouveautés sont la gravure à 80 nm et l'embarcation de GDDR4. Trois modèles sont déjà attendus :
X1950 XTX, X1950XT, X1950 Pro, par ordre décroissant
de puissance, et une “petite” dernière : la X1950
CrossFire édition. Hormis la X1950 Pro qui sera
construite avec la puce RV570, toutes les autres seront
obtenues à partir de la RV580+. Elles devraient même
être toutes dotées d'un nouveau système de refroidissement qui, espérons-le, sera moins bruyant que celui
actuellement employé. Enfin, voici les premières cartes graphiques en GDDR4. Ces puces mémoire
devraient atteindre de 1,4 GHz pour la X1950 Pro à 2
GHz pour la X1950 XTX. La X1950 Pro devrait être proposée aux alentours de 200 euros, et 300 euros pour
la X1950 XT qui est là pour assurer la concurrence de
la 7900GT, à la place de la X1900GT. Pour
le reste de la gamme, les prix
devraient avoisiner les
400 euros, voire plus
pour une X1900 XTX.
Elles devraient être disponibles fin septembre.
DIVERS
Windows Vista gratuit ?
Pour éviter que le marché des portables du dernier trimestre de cette année ne s'effondre, Microsoft et les
constructeurs de PC portables ont conclu un accord
concernant la mise à disposition de Windows Vista gratuitement pour les acheteurs de portables avec un processeur Intel Merom. Ils seront fournis avec un coupon
qui vous donnera droit à une mise à jour gratuite dès
la sortie de Vista. Peut-être en janvier 2007. Aucune précision n'a été donnée sur la version fournie (probablement pas l'Ultimate) ni sur la date de disponibilité de
ces portables avec un processeur Merom.
P. 8
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
Bon anniversaire le PC
Tout le monde souhaitera un bon anniversaire à
son PC (la plate-forme) car il vient de souffler sa
25e bougie. En 1981, IBM sortait le premier PC qui
s'appelait d'ailleurs : “IBM PC”. Il avait un
processeur 8088 à 4,7 MHz contenant 29 000
transistors avec 16 Ko de RAM. Heureusement que
ça a bien évolué car c'est difficile d'imaginer jouer
à F.E.A.R. sur cette configuration.
Dossier préparé par Fleur Artaud
et Olivier Nilsson
Fusion
Même pour les gros, c'était les soldes
Cet été, pendant les soldes,
de grandes entités du monde
informatique ont déboursé
de grosses sommes pour
racheter ou fusionner avec
d'autres. AMD a racheté ATi
pour la bagatelle de 5,4 milliards de dollars. Ce qui permettra à AMD de renforcer son image auprès de son éternel concurrent
Intel. Le problème, c'est que cela risque de créer
des alliances AMD/ATi contre Intel/nVidia. Pourquoi
Intel sortirait de nouveaux composants compatibles
CrossFire alors que cette norme appartient désormais à sa concurrence ? L'avantage pour AMD sera
de pouvoir sortir des chipsets spécialement conçus
et optimisés pour ses plates-formes comme le fait
Intel. Il faut espérer qu'AMD améliore le SB200 d'ATi
et vienne en aide pour le futur SB600. Qu'adviendrat-il du SLI sur les processeurs AMD ? Peut-être que
nVidia se concentrera sur les processeurs 775 et
quittera le marché du socket AM2 (Athlon M2) ou
du K10 (le successeur de l'Athlon 64). Peut-être que
nous aurons des cartes graphiques capables d'augmenter la fréquence du port PCI-Express, comme
c'est déjà le cas avec les 7950 GX² sur les chipsets nForce5. Ce n'est pas le seul regroupement qui
a eu lieu cet été. Il y a eu, bien sûr, la création d'une
nouvelle firme commune à Asus et Gigabyte qui
s'appellerait Gigabyte. Les deux sociétés y voient
leur intérêt. Gigabyte, d'une part, voit ses coûts de
fabrication baisser pour mieux concurrencer ECS et
MSI et éviter son rachat par Foxconn. Cette fusion
permet à Asus d'asseoir sa position dominante sur
le marché des cartes mères, détenant ainsi près de
50 % des parts du marché.
05-09 News 4p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:06
Page 9
PROCESSEUR
10-17 Conroe 8p corrigØ.qxp
TEST
27/08/2006
20:05
Page 10
Intel Core 2 Duo
LA
SUPRÉMATIE
DES PROCESSEURS CORE 2 DUO
S'il y a encore quelque temps Intel souffrait des assauts d'AMD,
ce n'est plus vrai aujourd'hui, la tendance s'inverse, Intel a repris la main,
et ne semble pas vouloir quitter sa place de leader à en croire les performances
qu’affichent les processeurs Core 2 Duo qui font rougir de jalousie plus d'un !
Intel
Incontestablement, le n°1
du secteur des processeurs.
I
l y a environ six ans, Intel introduisait sa toute nouvelle architecture nommée Netburst, remplaçante du
P6 souffrant face aux redoutables AMD Athlon ayant
dépassé le fameux seuil du gigahertz. Le géant mondial de la micro-informatique de Santa Clara introduit
aujourd'hui sa nouvelle architecture, l'architecture Core.
La fin de l'architecture Netburst
Le principe de Netburst était simple et s'énonce en trois
mots : une fréquence maximale, pour obtenir la fréquence la plus haute possible, Intel fit le choix de générer une architecture à pipelines longs. Pour mieux comprendre le fonctionnement d'un pipeline, admettons que
pour accomplir une instruction ordonnée par le système,
le processeur ait besoin de cinq cycles (chaque cycle
correspond à une “action”, par exemple pour le premier : charger l'instruction à exécuter depuis la
mémoire vive). Ainsi, si le processeur exécute les ins-
P.10
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
tructions les unes à la suite des autres, il aura besoin
de vingt (4 * 5) cycles pour accomplir quatre instructions.
Mais, si l'on ajoute des “pipelines registers” entre chaque unité à l'intérieur du processeur, il pourra en traiter plusieurs à la fois : si le pipeline a une profondeur
de quatre étapes (qualifié de four stage pipeline) alors
quatre instructions se chevaucheront à un instant précis, et l'exécution de ces quatre instructions ne mobilisera le processeur que pendant huit cycles, permettant une très forte augmentation de la vitesse de
traitement des données, la fréquence étant plus que
doublée dans notre cas avec un pipeline d'une profondeur de quatre étapes.
L'augmentation du nombre d'étapes est bénéfique
jusqu'à un certain point car cette augmentation de la
profondeur du pipeline impose un nombre d'opérations
par cycle plus faible pour des raisons complexes. Il faut
O
10-17 Conroe 8p corrigØ.qxp
27/08/2006
20:05
Page 11
Traitement de trois instructions par un processeur ne possédant pas de
pipeline, durée : 15 cycles.
Traitement de cinq instructions par un processeur possédant un pipeline
de 4 étages, durée : 8 cycles.
alors trouver le meilleur compromis entre l'augmentation de cette même profondeur et la diminution du nombre d'opérations réalisées par cycle. Selon Intel, sur son
architecture Netburst, le compromis idéal est de 55 étapes, nombre au-delà duquel les performances commencent à décroître. Une profondeur de pipeline de 31 étapes devait permettre à un processeur basé sur le core
Prescott d'atteindre une fréquence de fonctionnement
supérieure à 5 GHz.
Problème de chauffe avec Netburst
Les processeurs à base de cœur Tejas basés sur des
pipelines d'une profondeur de 45 étapes devaient quant
à eux pouvoir fonctionner à plus de 7 GHz. Mais nous
supposons que vous n'avez jamais entendu parler de
ce même Tejas, ce qui est normal car il n'a jamais vu
le jour. En effet, Intel s'est heurté à un problème de dissipation thermique excessive. D'une part, l'augmentation de la profondeur du pipeline impose l'utilisation de
transistors plus nombreux et plus rapides, donc plus
gros et plus grands consommateurs d'énergie.
L'intégralité de l'énergie consommée par un processeur
étant dissipée sous forme thermique (un processeur ne
produit pas de lumière ni de mouvement par exemple,
ça ne vous aura pas échappé…) le CPU chauffe plus.
D'autre part, une profondeur accrue du pipeline permet une fréquence de fonctionnement supérieure qui
fait également chauffer d'avantage le processeur,
comme nous le montre la formule P = f * v² * k (“P”
étant la puissance dissipée, “f” la fréquence du processeur, “v” sa tension d'alimentation et “k” le coefficient d'ajustement, dépendant de l'architecture de ce
même processeur).
Le premier problème qu'a posé Netburst a été son utilisation dans les ordinateurs portables. Comme nous
venons de le voir, cette architecture impose une
consommation plus forte et une dissipation plus élevée, deux caractéristiques entraînant deux soucis intimement liés, une baisse de l'autonomie et la nécessité
d'un système de refroidissement plus performant. Une
batterie plus grosse est donc requise pour tenir une
même durée et un système de refroidissement très optimisé est obligatoire. L'utilisation courante d'un système
à changement de phase, les heat pipes (petits tubes
de cuivre remplis d'un fluide s'évaporant et se condensant successivement), ne dispensera pas de posséder
un gros radiateur, qui servira d'échangeur thermique
entre le caloporteur (ce fameux liquide dans des heat
pipes ou un simple morceau de métal : cuivre ou aluminium) et l'air ambiant. Ces deux contraintes font augmenter le volume de l'objet, ce qui représente une nuisance certaine pour l'utilisation d'un ordinateur
(trans)portable.
L'architecture Mobile
Intel a donc été contraint de développer en parallèle
une autre architecture, découlant de l'architecture P6
(inaugurée avec les Pentium Pro) : l'architecture nommée Mobile. Celle-ci utilise un pipeline d'une profondeur plus faible, ce qui permet de limiter la consommation d'énergie et de fait, la dissipation thermique, tout
en gardant de très bonnes performances grâce à un
nombre d'opérations par cycle plus élevé.
Il s'avérera que cette architecture Mobile permettra également une bonne augmentation de la fréquence proportionnellement à celle d'origine. Mais pas autant
qu'un Netburst ! Par exemple, un processeur basé sur
cette architecture Mobile ne pourra jamais atteindre
7 GHz (chose qu'un processeur basé sur l'architecture
Netburst peut faire, une fréquence incroyable de
7 657 MHz ayant été obtenue sur un Pentium 4 670
refroidi aux alentours de -200 °C grâce à de l'azote
liquide s'évaporant au contact du processeur). Mais,
même à une fréquence inférieure, l'architecture Mobile
dépasse les performances de Netburst dans tous les
domaines, que ce soit pour du calcul bête de décimales du nombre Pi ou en jeux vidéo. Intel a su tirer (avec
brio, nous le verrons) les leçons de cette dominance
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.11
10-17 Conroe 8p corrigØ.qxp
27/08/2006
20:05
Page 12
Un die de 65 nm
Le cache unifié correspond à la partie inférieure de l’image.
Par ailleurs, de nombreux efforts ont été effectués,
notamment sur les instructions où les processeurs AMD
K8 étaient les plus performants (additions d'entiers,
etc.). Au niveau des instructions SSE par exemple, le
SSE4 est maintenant au programme (avec l'ajout de
seize nouvelles instructions SIMD permettant d'améliorer les performances vidéo) et trois unités SSE dédiées
aux opérations SIMD sont implantées, ce qui permet
d'augmenter très nettement les performances du processeur pour des instructions “basiques” telles que les
multiplications.
D'autre part, le cache L2 est partagé par les deux
cores, et géré de façon plus fine : l'Advanced Smart
Cache est lancé. Dans le but de baisser les latences
d'accès à la RAM, Intel développe par ailleurs le Smart
Memory Acess, technique destinée à “deviner” si une
instruction de lecture dans la mémoire système est ou
n'est pas liée à des écritures en cours. Si elle ne l'est
pas, elle pourra être traitée sans attente, entraînant une
augmentation des performances de la mémoire vive.
Tout ceci fait que les capacités de calcul des processeurs de cette gamme sont très impressionnantes sur
le papier, nous le vérifierons dans la pratique…
de l'architecture Mobile, et développe donc l'architecture Core qui en reprend de nombreux points, et la
généralise aux processeurs de bureau et aux serveurs.
Naissance de l'architecture Core
Comme nous l'avons vu plus haut, les performances
d'un processeur sont en grande partie dépendantes du
nombre d'opérations par cycle et de la profondeur du
pipeline. Dans le cas de l'architecture Core, celui-ci ne
comporte plus que 14 étapes (environ deux fois moins
qu'un Prescott et deux de plus qu'un Dothan, processeur pour ordinateurs portables). Le pipeline est également plus large que celui utilisé avec l'architecture
Netburst, ceci signifie que le processeur est capable
de traiter un nombre maximum d'opérations par cycle.
C'est ce qu'Intel appelle le Wide Dynamic Execution.
Gestion du cache avec et sans ASM.
La gravure se fait toujours en 65 nm (comme sur les
derniers processeurs Netburst) et le dégagement thermique est très raisonnable, le processeur étant spécifié pour un TDP (Thermal Design Power) de 65 W. De
plus, l'UFGPC (Ultra Fine Grained Power Control) permet de désactiver certaines unités du processeur
n'étant pas utilisées, et le SpeedStep permet de baisser le coefficient du processeur pour diminuer sa fréquence quand il n'est pas stimulé. On aboutit ainsi à
un processeur consommant relativement peu. Intel souhaite (et c'est compréhensible) se défaire de son image
de fabricant de grille-pain.
Intel Wide Dynamic Execution.
P.12
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
Les processeurs Core 2 Duo
La seconde lignée de processeurs basés sur l'architecture Core, baptisée tout à fait logiquement Core 2
Duo, ne contient pas moins de 18 processeurs. Ils sont
10-17 Conroe 8p corrigØ.qxp
27/08/2006
20:05
Page 13
destinés à couvrir toute la gamme des besoins possibles, que ce soit pour les serveurs avec les Xeon 51xx,
pour les ordinateurs de bureau avec les Core 2 Duo
X6800, E6x00 et E4200 et enfin pour les ordinateurs
portables avec les Core 2 Duo T7x00 et T5x00 (leurs
caractéristiques respectives sont regroupées dans le
tableau ci-contre). On remarque qu'ils comportent tous
2 ou 4 Mo de cache de niveau L2. Leur FSB varie entre
667 et 1 333 MHz en mode “Quad pumped”, et fonctionne donc à une fréquence “réelle” allant de 166 à
333 MHz. Ils sont disponibles sur trois sockets différents : le LGA771, LG775 et mPGA479.
Rappelons que LGA signifie Land Grid Array et que ce
système possède pour particularité des pins (pattes
métalliques, dorées pour empêcher toute oxydation nuisant au passage du courant) sur le socket et que le processeur possède de simples “plots” de contact : il peut
donc être aisément démonté, sans risquer de tordre un
pin lors du retrait du radiateur (chose courante et couverte par la garantie chez AMD) ou d'arracher le processeur de son lieu de résidence. Tous les éléments
sont métalliques, exit le plastique utilisé précédemment.
Le processeur est maintenu en place par un cadre de
rétention très pratique, ce socket - inspiré de ceux utilisés déjà bien avant sur les serveurs - est remarquable pour sa solidité et ses qualités électriques. Les trous
de fixation du radiateur sont disposés en carré : ils
offrent une fixation solide et la garantie d'un bon
contact. On regrettera toutefois la forme souvent
concave des dissipateurs de chaleur (heat spreaders)
intégrés aux processeurs, ce qui anéantit les nombreux
efforts faits pour les rendre performants (utilisation de
cuivre nickelé, de soudure à froid). Il vous reste bien
la possibilité de les poncer, mais dans ce cas, dites
adieu à la garantie…
Au niveau de la gamme de prix, elle s'adapte à tous
les budgets excepté les plus faibles, ce qui est assez
normal vu les différences de performances par rapport
aux concurrents. Cela laisse aussi un tout petit souffle
d'air à AMD qui a récemment descendu tous ses prix,
profitant de l'absence actuelle de processeurs Intel
basés sur l'architecture Core dans le créneau des 100
à 200 euros…
Quelle carte mère ?
Les processeurs Core 2 Duo desktop ne sont pas compatibles avec la majorité des cartes mères conçues pour
les processeurs Pentium, ils exigent en effet un mécanisme de régulation de la tension CPU (noté VRM pour
Voltage Regulation Module) de 11e génération. Au
niveau des processeurs pour portables, ils sont compatibles avec presque toutes les cartes mères supportant les processeurs Core (ou Yonah), vous pourrez
donc upgrader votre ordinateur portable facilement.
Deux cartes mères sont censées être compatibles Core
2 Duo et sont facilement disponibles à l'heure où nous
écrivons cet article (bien que le “facilement” reste relatif), il s'agit de l'Asus P5W DH Deluxe et de l'Intel
D975XBX.
Carte mère compatible
Asus P5W DH Deluxe avec chipset i975X.
Malheureusement, elles présentent un souci de compatibilité avec les processeurs de stepping 5 (ceux qui
seront vendus en magasins dans un premier temps).
Pour l'Asus P5W DH, il s'agit simplement d'un BIOS
ne permettant pas à la carte mère de démarrer, un flashage est donc nécessaire. Quant à l'Intel D975XBX, elle
n'offre aucune option d'overclocking dans le BIOS sans
modification physique de la carte mère. Nous avons
donc pour nos tests choisi d'utiliser une Asus P5W DH
flashée avec le dernier BIOS, car une fois ce petit flashage effectué, toutes les options sont disponibles, et
l'overclocking est permis, aucun besoin de soudures
pour y avoir accès. D'autre part, ce petit problème de
BIOS étant facilement corrigeable est appelé à être
réglé rapidement, les prochaines versions devraient
donc être pleinement compatibles, sans flashage
nécessaire…
Néanmoins, dans le futur, d'autres cartes mères seront
disponibles, et il y a fort à parier que leur potentiel
d'overclocking sera élevé, surtout en termes de FSB
maximal. Nous attendrons la disponibilité de toutes les
cartes pour juger et élire la meilleure.
La carte mère Asus P5W DH Deluxe
Tout d'abord, sur le plan de l'aspect physique, cette
carte présente un PCB (circuit imprimé) noir, contrastant avec les ports DDR2 et la couleur cuivre du système de refroidissement. Celui-ci semble avoir été particulièrement travaillé, on trouve en effet un radiateur
couvrant le chipset i975X, en cuivre. Celui-ci est lié par
un heat pipe à un radiateur surmontant les
mosfets de l'étage
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.13
10-17 Conroe 8p corrigØ.qxp
27/08/2006
20:06
Page 14
Asus P5W DH
Panneau arrière.
d'alimentation du processeur. Ce heat pipe comporte
un fluide, qui comme tous les fluides va, à une pression donnée, être liquide ou gazeux en fonction de la
température à laquelle il se trouve, le fluide au contact
de la zone chaude (située en principe vers le chipset)
va devenir gazeux, puis va remonter et se recondenser, et ainsi de suite. Ce cycle a l'avantage de permettre une bonne conduction de la chaleur, et est utilisé
sur différents systèmes, notamment les radiateurs pour
processeurs.
Le radiateur situé au-dessus des mosfets peut être
refroidi par un ventilateur additionnel fourni, s'il n'y a
pas de mouvements d'air dans la zone concernée (utilisation de refroidissement à eau entre autres). Le southbridge est lui aussi recouvert d'un radiateur en cuivre,
pour finir, l'arrière de la carte utilise le dispositif Stack
cool V2 destiné à aider à refroidir les composants situés
sur la carte en dissipant une partie de la chaleur par
l'arrière. En somme, ce système est complet et plutôt
bien pensé, néanmoins on regrette les plaques habituelles “Asus” et “Digital Home” situées sur les radiateurs, elles empêchent en effet la circulation d'air absolument essentielle au refroidissement des radiateurs !
L'alimentation de la carte se fait par un connecteur
24 broches et un connecteur additionnel de 2 broches,
on s'étonne un peu de ne pas trouver de connecteurs
Molex supplémentaires pour l'alimentation d'un éventuel CrossFire. L'alimentation du processeur possède
huit phases, ce qui devrait être suffisant pour fournir
une tension stable au processeur, sans perdre beaucoup en rendement, et ainsi devrait permettre d'éviter
le catastrophique “Vdroop” ou changement permanent
de la tension du CPU, qui nuisait aux performances en
overclocking de celui-ci sur les anciennes cartes Asus
pour Intel.
Une fois la carte mère examinée en profondeur, on se
penche sur les fonctionnalités qu'elle propose. Quelles
sont-elles ? Pourquoi la dénomination Digital Home ?
Un examen approfondi du bundle (ensemble des
accessoires fournis avec la carte mère elle-même) suffit à y répondre. Celui-ci est très complet (et le mot est
faible), il comporte en plus des câbles classiques en
tout genre une petite télécommande sans fil, son récepteur et un petit support permettant de la fixer au boîtier. Celle-ci permet d'allumer l'ordinateur, de régler le
volume et de contrôler une application multimédia, elle
est configurable sous Windows avec le logiciel fourni.
Sur le plan de la gestion du réseau, deux ports RJ-45
Gigabit gérés par des puces Marvell 88E8053 connectées au reste du système par une interface PCI-Express
sont présents. La gestion du Wi-Fi est également de
mise, grâce à une puce 802.11a/b/g Realtek RTL8187L,
connectée en USB. La connectique est très bien fournie, on trouve un port FireWire (géré par une puce Texas
Instruments), un port eSATA et
5 ports SATA classiques pouvant être
utilisés
en
RAID
ou
Asus P5W DH
Zoom sur le
système de
refroidissement
heat pipe du chipset
et les étages
d’alimentation.
P.14
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
10-17 Conroe 8p corrigØ.qxp
27/08/2006
20:06
Page 15
non. La partie audio est gérée par une puce HD Realtek
ALC882M, et présente un son correct, sans atteindre
la qualité d'une bonne carte son. Dernier “gadget” du
bundle : le Q-connector, il permet de brancher facilement les câbles du boîtier (power on, reset, la LED d'activité, etc.), les câbles USB et IEEE1394 sur de petits
modules colorés qui iront se fixer sur la carte mère par
la suite. Ça n'a l'air de rien, mais cela simplifie très nettement le montage dans un boîtier ! Nous sommes forcé
de reconnaître que cette carte est très bien pensée,
autant sur le plan du refroidissement que des fonctionnalités et des petits détails du bundle, le seul regret peut
être la facture… Mais c'est vite pardonné, une carte de
cette qualité de finition ayant rarement été vue.
Le Core 2 Duo au banc test
Pour tester la nouvelle architecture Core 2 Duo, nous
avons choisi de comparer les solutions offertes par Intel
pour les ordinateurs de bureau à celles proposées par
AMD. Une nouvelle architecture pour réussir son lancement se doit d'être au moins aussi performante que
la précédente, et en moyenne, aussi voire plus performante que celle du concurrent. Dans ce test, nous
avons donc choisi de benchmarker les cinq principaux
processeurs de la gamme desktop des Core 2 Duo.
Il s'agit des X6800, E6700, E6600, E6400 et enfin
E6300, ils valent donc tous entre 200 euros et
1 100 euros.
Leurs performances seront comparées à celles d'un
Pentium D 930, il appartient à la génération des derniers processeurs de l'architecture Netburst, sa fréquence de fonctionnement est de 3 GHz et son prix
actuel est légèrement inférieur à 200 euros. Du côté
AMD, les processeurs testés seront un Athlon FX62 et
un Athlon X2 4000+, sur socket AM2. Le FX62 est le
processeur le plus haut de gamme AMD, et est vendu
près de 900 euros, il devrait donc surpasser les performances d'un E6700 pour être compétitif. De son
côté, l'Athlon X2 4000+ est le processeur le moins cher
possédant 2 * 1 Mo de cache, il sera prochainement
disponible pour moins de 200 euros. Tous ces processeurs sont dual core. Du côté de la mémoire vive, les
deux systèmes sont équipés de la même quantité, à
savoir 2 Go, il s'agira de mémoire Crucial PC8000
CAS5, elle sera utilisée à 400 MHz (DDR800 ou encore
PC64000) en CAS 3. Cette valeur du CAS (cf. notre article précédent sur la mémoire vive DDR2) est la plus
performante utilisable sur ces plates-formes. Les CPU
seront testés grâce à plusieurs logiciels de sorte à évaluer leurs performances dans tous les domaines : multimédia, calcul à virgule flottante, etc. Les chiffres affichés sont des scores pour tous les benchmarks, à
l'exception de SuperPi où il s'agit de la durée du calcul en secondes.
Le Core 2 Duo en position de force
A l'issue de ces tests, on remarque une très forte domination des processeurs Core 2 Duo, en effet, ils écrasent les processeurs AMD et ont un bon rapport
Asus PRW DH
La télécommande fournie dans le bundle.
qualité/prix. Au niveau du milieu de gamme, où se
retrouvent confrontés le Core 2 Duo E6300 et l'Athlon
X2 4000+, les résultats restent relativement mitigés, ceci
parce que nous sommes aux fréquences par défaut.
En effet, l'Athlon X2 4000+ résiste plutôt bien, même
si ses performances restent inférieures dans tous les
domaines, en 3D, comme en calcul pur. Mais c'est sans
compter sur l'overclocking !
Après une légère augmentation de la tension d'alimentation de notre E6300, nous avons pu obtenir l'incroyable fréquence de 3,2 GHz ! Soit une augmentation de
pratiquement 1 500 MHz, ce qui est impensable avec
notre 4000+. Il offre en effet un potentiel incroyable, et
se permet de rattraper les performances de l'X6800,
vendu quelque 900 euros plus cher. Les scores
s'envolent, l'Athlon X2 ne fait plus le poids. Au niveau
du haut de gamme, le verdict est le même, le Core 2
Duo domine très nettement aux fréquences par défaut.
Et une fois de plus, un X6800, ou un E6700, présente
encore un grand potentiel d'overclocking : il pourra
atteindre 3,8 GHz, soit pratiquement 1 GHz de plus que
sa fréquence d'origine. A cette fréquence, le FX62 sera
très très loin derrière.
Intel nous présente donc un processeur extrêmement
performant, mais pour autant les prix ne s'envolent pas
littéralement. Il représente bien la meilleure solution pour
vous équiper, même avec la grande baisse du prix
Asus P5W DH
Les connecteurs Q-connector qui facilitent
le branchement des câbles power on, reset,
LED d’activité...
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.15
10-17 Conroe 8p corrigØ.qxp
27/08/2006
20:06
Page 16
Les principales évolutions
apportées par l'architecture
Core 2 Duo
> Intel Smart Cache, le cache est partagé, gestion de la technologie Advanced Transfer Cache
Architecture.
> Smart Memory Access, accès intelligent à la
mémoire.
> Instructions SSE4, cela permet d'augmenter les
performances en vidéo (compression, etc.).
> Technologie Intel Virtualization, permet d'utiliser
plusieurs OS (Operating System) en même temps.
> Compatible avec les applications 64 bits, support du jeu d'instructions EM64T (Extended
Memory 64 Technology).
des processeurs AMD qui ne seront intéressants
que dans le bas de gamme (moins de 200 euros).
Si vous devez opter pour un processeur, les meilleurs
rapports qualité/prix sont l'E6300 (avec 2 Mo de cache)
et l'E6600 (avec 4 Mo de cache). Au final, cette architecture se montre très efficace, bien plus que Netburst
(cf. les performances de notre Pentium 4 D).
Cette architecture restera de mise dans les années
à suivre, et équipera les processeurs quad core
“Kentsfield” dans le futur.
Quentin Lathuille
CONFIGURATION DE TEST
Processeur
Carte mère
Processeur
Carte mère
Processeur
Carte mère
Mémoire vive
Carte graphique
Disque dur
Alimentation
Ventirad
Intel Core 2 Duo
Intel Core 2 Duo E6300, E6400, E6600,
E6700 et E6800
ASUS P5W DH
Intel Pentium D
Intel Pentium D 930
ASUS P5WD2 Premium
AMD AM2
Athlon FX-62, Athlon X2 4000+
MSI K9N Platinium
Plate-forme commune
2 x 1 Go DDR2 Crucial PC8000
Colorful 7800GT 512 Mo
2 x Hitachi 250 Go en RAID 0
Antec Neo HE 550 W
Thermaltake Big Typhoon
FICHE TECHNIQUE
Asus P5W DH
Format
Processeur
Chipset
Mémoire
Port
Audio
Divers
P.16
ATX
tous les processeurs LGA 775
i975X (northbridge) & ICH7R (southbridge)
DDR2, 240 pins, 4 ports, maximum 8 Go
2 x PCI-Express 16x (8x en mode CrossFire) ; 2 x PCI-Express 1x ; 3 x PCI ;
5 x SATA ; 1 x eSATA ; 2 x Lan Gigabit ; 1 x FireWire ; 8 x USB 2.0
HD Realtek ALC882M
Wi-Fi 802.11a/b/g, télécommande multifonction
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
10-17 Conroe 8p corrigØ.qxp
27/08/2006
20:06
Page 17
Asus P5W DH
Carte fille audio pour un meilleur son
numérique 7.1.
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
>
Xeon 5160
Xeon 5150
Xeon 5140
Xeon 5130
Xeon 5120
Xeon 5110
Core 2 Duo
Core 2 Duo
Core 2 Duo
Core 2 Duo
Core 2 Duo
Core 2 Duo
Core 2 Duo
Core 2 Duo
Core 2 Duo
Core 2 Duo
Core 2 Duo
X6800
E6700
E6600
E6400
E6300
E4200
T7600
T7400
T7200
T5600
T5500
3,00
2,66
2,33
2,00
1,86
1,60
2,93
2,66
2,40
2,13
1,86
1,60
2,33
2,16
2,00
1,83
1,66
GHz
GHz
GHz
GHz
GHz
GHz
GHz
GHz
GHz
GHz
GHz
GHz
GHz
GHz
GHz
GHz
GHz
FSB 1 333
FSB 1 333
FSB 1 333
FSB 1 333
FSB 1 066
FSB 1 066
FSB 1 066
FSB 1 066
FSB 1 066
FSB 1 066
FSB 1 066
FSB 800
FSB 667
FSB 667
FSB 667
FSB 667
FSB 667
4
4
4
4
4
4
4
4
4
2
2
2
4
4
4
2
2
Mo
Mo
Mo
Mo
Mo
Mo
Mo
Mo
Mo
Mo
Mo
Mo
Mo
Mo
Mo
Mo
Mo
L2
L2
L2
L2
L2
L2
L2
L2
L2
L2
L2
L2
L2
L2
L2
L2
L2
socket LGA771
socket LGA771
socket LGA771
socket LGA771
socket LGA771
socket LGA771
socket LGA775
socket LGA775
socket LGA775
socket LGA775
socket LGA775
socket LGA775
socket mPGA479
socket mPGA479
socket mPGA479
socket mPGA479
socket mPGA479
851 euros
690 euros
450 euros
320 euros
260 euros
200 euros
1 100 euros
570 euros
330 euros
270 euros
200 euros
Prix non disponible
650 euros
420 euros
300 euros
250 euros
200 euros
BANC TEST
Processeur
Pentium
D 930
SuperPi 1M *
42
CPUMark
195
CrystalMark
ALU
13 413
CrystalMark
FPU
14 386
Sandra
Benchmark
arithmétique 27 521
Sandra
Benchmark
multimédia
73 863
Score CPU
3DMark06
1 503
X2 4000+ Athlon Allendale Allendale Conroe
FX62
E6300
E6400
E6600
41
29
29
26
21
260
350
260
280
316
Conroe
E6700
19
354
Conroe
X6800
17
390
13 379
19 250
14 822
16 169
20 789
23 087
25 485
15 089
21 420
16 373
18 198
25 234
28 237
30 812
30 156
39 523
31 883
37 145
44 531
49 742
54 996
80 064
111 069
85 844
111 858
130 595
140 613
157 635
1 553
2 008
1 720
1 902
2 200
2 354
2 582
* Mesure en durée, plus c'est court meilleures sont les performances.
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.17
PROCESSEUR
18-21 AM2 4p corrigØ.qxp
27/08/2006
COMPARATIF
20:03
Page 18
Cartes mères
QUATRE CHIPSETS
POUR L'ATHLON AM2
Dans ce numéro, nous allons comparer des produits ATi et nVidia. Ce ne sont pas des
cartes graphiques que nous allons tester pour vous mais bel et bien des chipsets. Quatre
cartes mères, quatre prix et surtout quatre technologies différentes pour un seul type de
processeurs sur socket AM2.
A
Ti arrive sur le socket AM2, mais que valent ses
produits face à son concurrent ? Après le récent
achat d'ATi par AMD lui-même, on peut penser que les nouveaux produits ATi sont optimisés.
Peut-être que le temps redéfinira la donne. Pour l'instant, c'est nVidia qui remporte le match selon notre
banc test.
ECS RS485M-M
C'est la seule carte mère du comparatif à être conçue
en microATX. Elle embarque un chipset baptisé Radeon
Xpress 1100 qui est composé d'un northbridge RS485
et d'un southbridge SB460. Etant conçu pour les portables, le northbridge intègre un chipset graphique et
consomme peu d'énergie. C'est une version “allégée”
en composants optionnels. Pas de FireWire mais une
prise Ethernet et une carte son AC'97. Heureusement
qu'ECS nous la propose pour moins de 80 euros,
ce qui reste au-dessus d'une carte concurrente avec
un GeForce 6150.
Bien que le Radeon Xpress 1100 soit moins performant
en 3D que son concurrent, il a cependant un avantage
car il intègre la technologie PureVideo. Peut-être que
la carte trouvera sa place dans un PC home cinéma
mais elle n'a pas de sortie son numérique.
ECS KA3MVP Extreme
Encore une carte mère ECS et encore une avec un chipset ATi. Cette fois-ci c'est un Express 3200 composé
d'un northbridge RD580 et d'un southbridge SB600.
On peut voir qu'ECS a vraiment mis du bon matériel.
Ici que du gros avec deux cartes réseau (Agere et
Realtek 8100C), FireWire VIA, carte son Realtek ALC
883 (HD), SATA du southbridge et contrôleur JMB363.
ECS a prévu un bundle très complet car il fournit même
une puce de BIOS en cas de flash raté.
Elle est montée sur un joli PCB violet avec un ventilateur de 40 mm à l'arrière du panneau pour extraire de
P.18
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
l'air chaud du processeur et des mosfets qui ne sont
pas refroidis autrement. Bien sûr, elle supporte le
CrossFire avec ses deux ports PCI-Express 16x.
Vraiment que du bon pour cette carte mère surtout
qu'elle est annoncée à 140 $ outre-Atlantique, dommage qu'elle ne soit pas disponible ici pour l'instant.
Gigabyte M57SLI S4
Enfin une carte mère avec un chipset nVidia. Gigabyte
a choisi pour ce modèle d'intégrer le nouveau nForce
570 SLI. Comme ses concurrentes, la carte est en passif avec un radiateur en aluminium volontairement long
mais le nForce chauffe plus que les chipsets ATi, ce
qui peut entraîner une surchauffe. Nous pouvions à
peine toucher le radiateur après deux heures de
benchmarks.
Ce chipset s'est montré plus véloce que ses concurrents. Les mosfets ne sont pas refroidis pourtant des
trous sont prévus de part et d'autre de la ligne pour y
assembler un radiateur. C'est même pire car il n'y a
pas le petit ventilateur en extraction.
L'emplacement du deuxième BIOS est prévu mais le
dual BIOS se fait “virtuellement” depuis le BIOS.
Les composants optionnels présents sont l'IEEE1394a
géré par une puce ITE8716 et le son HD par une puce
Realtek ALC 883. Son prix est d'environ 150 euros, ce
qui est très correct pour une carte de cette gamme.
Asus Crosshair
La meilleure pour la fin, il est bon d'admettre qu'elle
est époustouflante. Il ne faut pas oublier que c'est un
nForce 590SLI, à savoir le fleuron de nVidia. La première chose qu'on aperçoit, même sans ouvrir la boîte,
est le petit afficheur à l'arrière du PC qui indique l'état
du BIOS et la date. Ensuite, c'est la carte son
PCI-Express 1x avec un chipset AD1988B et le micro
spécial joueur fourni. La seconde chose qui saute aux
yeux est la présence de beaucoup de tuyauterie et d'un
18-21 AM2 4p corrigØ.qxp
27/08/2006
20:03
Page 19
Notre banc test
Le ventirad utilisé est un Gigabyte 3D
Rocket II compatible avec le socket AM2.
radiateur heat pipe tout en cuivre pour un silence et un
refroidissement impeccables surtout avec le ventilateur
optionnel fourni (idéal en cas de solution watercooling).
Ensuite dès que l'on branche l'alimentation, elle s'illumine grâce à une dizaine de petites diodes bleues pour
vous aider dans vos branchements les soirs de LAN.
Même les boutons Power, Reset et Clear CMOS restent illuminés en permanence. Tout est soigné, même
les condensateurs japonais (meilleure qualité), les mosfets bien refroidis. Nous n'avons qu'un petit regret
auquel il est bon de s'intéresser, même si la carte mère
fonctionne bien à plat ou debout, il ne faudra en aucun
cas l'installer la tête en bas (le liquide dans le heat pipe
aura du mal à circuler).
Rien n'a été oublié, même pas les logiciels avec par
exemple 3DMark 2006 Advanced Edition. Même le panneau arrière peut s'allumer. Bref, que du bonheur. C'est
vraiment de loin la meilleure des quatre cartes mères
testées mais aussi de loin la plus chère avec un prix
exorbitant annoncé à près de 280 euros.
Différence de design : 1 ou 2 puces ?
L'avantage de ce comparatif est de voir les différences entre les chipsets car seules les cartes mères
étaient changées. Le processeur, les mémoires, la carte
graphique et le disque dur étaient strictement
les mêmes. Là où les ECS embarquent un chipset ATi,
les Gigabyte et Asus quant à elles embarquent un
chipset nVidia.
Les chipsets ATi embarquent un northbridge et un
southbridge comme pour le 590SLI de chez Asus, alors
que la Gigabyte n'intègre qu'une puce qui sert aux deux
fonctions. Pour ATi, la séparation des deux puces avait
un avantage certain lorsque les constructeurs de cartes mères souhaitaient changer le southbridge peu performant par celui de chez ULI, avant le rachat d'ULI par
nVidia.
nVidia court en tête
Pour les tests, nous avons utilisé un processeur AMD
Athlon 64 X2 4000+ socket AM2, 2 * 1 Go de DDR2
Kingston PC 8000, une carte graphique Gigabyte
7900GT, une alimentation Antec TruePower 480 W, un
disque dur Maxtor 160 Go SATA, Windows XP Pro service pack 2, les pilotes Catalyst 6.8 pour les chipsets
ATi et nVidia 99.31 pour les chipsets nVidia et 91.31
pour la carte graphique.
On peut voir que dans toutes les situations, les nForce
590SLI s'en sortent le mieux. Nous pouvons même
conclure que les chipsets nVidia s'en sortent mieux que
les chipsets ATi. Même si la différence n'est pas forcément flagrante en utilisation normale. Cela vient du
fait que les chipsets nVidia gèrent mieux le processeur
et donc la mémoire, ce qui les rend supérieurs sur tous
les tableaux.
En fait, pour les fans de multiples cartes graphiques,
il faudra choisir entre le CrossFire et le SLI. Pour une
plate-forme multimédia, il sera judicieux de choisir l'ECS
RS485M-M et pour le très haut de gamme orienté
joueur, il conviendra bien sûr de choisir l'Asus
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.19
18-21 AM2 4p corrigØ.qxp
27/08/2006
20:04
Page 20
ECS RS485M-M
ECS KA3MVP Extreme
Gigabyte M57SLI S4
Asus Crosshair
Crosshair. Côté overclocking, c'est l'Asus qui s'en sort
une fois de plus le mieux, c'est sans doute dû à son
étage d'alimentation CPU très bien refroidi pour assurer un Vcore stable, juste suivie de l'ECS KA3MVP
Extreme, ensuite la Gigabyte et en dernière position
l'ECS RS485M-M.
Gaëtan Artaud
P.20
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
CONFIGURATION DE TEST
Processeur
Mémoire
Carte graphique
Disque dur
Alimentation
Ventirad
Pilotes
AMD Athlon 64 X2 4000+ socket AM2
Kingston DDR2 HyperX PC 8000
Gigabyte 7900GT
Maxtor 160 Go SATA
Antec TruePower 480 W
Gigabyte 3D Rocket II
ATi Catalyst 6.8 ; nVidia nForce 99.31 ;
nVidia ForceWare 91.31
18-21 AM2 4p corrigØ.qxp
27/08/2006
20:04
Page 21
FICHE TECHNIQUE
ECS
RS485M-M
Chipset
Emplacement
DDR2
Emplacement
PCI-Express
Emplacement
PCI
Connecteur
stockage
RS485
SB460
ECS
KA3MVP
Extreme
RD580
SB600
2
4
4
4
1
1 * 1x
2 (CrossFire)
1 * 1x
2 (SLI)
3 * 1x
2 (SLI)
1 * 4x + 1 * 1x
2
2
2
3
ATA
SATA
4
4
1
Realtek alc 655
2
6
2
Realtek alc 883
1
6
1
Realtek alc 883
Externe
Branchement
interne
Externe
Branchement
interne
4
4
4
1
6 + 2 eSATA
2
AD 1988 sur
PCI-Express 1x
4
2*2
0
2*2
0
3*2
1
2*2
1
0
2
1
1
Northbridge
Southbridge
16x
1x
Carte réseau
Carte son
USB
IEEE1394a
Gigabyte
M57SLI S4
Asus
Crosshair
nForce 570 SLI
nForce 590 SLI
BANC TEST
ECS
RS485M-M
3DMark 2006
Cinebench*
CPUMark
ScienceMark*
SuperPI*
Sandra 2007
PC Wizzard
Score
CPU
1 CPU
rendering
X CPU
rendering
Molecule
Dynamic
Cypher
Bench
1M
4M
CPU AR
CPU MM
Mémoire
CPU
14
37
6
6
Mémoire
3
Latence
Gigabyte
M57SLI S4
Asus
Crosshair
4 355
1 512
298
ECS
KA3MVP
Extreme
4 381
1 534
298
4 384
1 544
298
4 405
1 566
298
554
559
562
563
259
74,11
260
73,65
260
73,7
260
73,86
13,55
13,29
13,27
13,24
42
212
501/12 269
612/40 951
049/5 768
071/7 666
/15 572
676/2 303
/4 044
57
14
37
7
5
3
42
211
553/12 314
739/41 079
261/7 239
434/7 010
/16 183
798/2 348
/4 256
56
14
37
7
5
3
41
207
581/12 334
815/41 173
702/7 690
446/7 027
/16 397
449/2 541
/4 438
53
14
37
7
5
4
40
206
573/12 327
790/41 148
497/7 476
738/7 890
/17 333
031/2 675
/4 528
51
* Mesure en durée : plus c'est court meilleures sont les performances.
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.21
VIDÉO
22-25 X1900GT 4p corrigØ.qxp
COMPARATIF
26/08/2006
23:19
Page 22
Cartes PCI-Express
X1900GT VS 7900GT
UNE CONFRONTATION AU SOMMET
Pour ce numéro, nous avons testé pour vous des cartes graphiques de gamme équivalente.
La gamme reste quand même supérieure mais ce n'est pas le très haut de gamme. Il s'agit
de la Gigabyte 7900GT comparée à la Sapphire X1900GT. Les deux cartes sont disponibles
aux alentours de 250 euros, voire seulement 200 euros pour la X1900GT.
N
ous devons admettre que les deux noms se ressemblent. Les deux constructeurs auraient-ils
compris que leurs acheteurs s'y perdaient ?
Le nom c'est bien, mais ça ne fait pas tout. Passons
maintenant au sujet qui vous intéresse.
Son silence est d'or
La X1900GT ressemble à s'y méprendre à une
X1800XL, le PCB et le refroidissement sont quasiment
identiques. En parlant de refroidissement, nous pouvons
affirmer avec certitude que le ventilateur est de meilleure facture car même à l'allumage du PC, on peut se
dire que la carte va être très bruyante étant donné le
rugissement qu'elle nous lâche désespérément. En fait,
ce n'est pas le cas en utilisation et même en pleine partie
endiablée.
Par contre, le mot silence rime trop souvent avec le mot
chaleur. Le ventirad de référence de la X1900GT comporte un cadre en aluminium où est fixé le ventilateur
à ailettes droites, d'un radiateur plaqué sur le GPU par
la croix au verso de la carte. Ce radiateur est composé
de fines ailettes (assujetties à la poussière) en cuivre
et un petit radiateur en aluminium couvre l'étage d'alimentation. Sinon au niveau des performances brutes,
elle n'est pas décevante du tout, même si elle est un
peu en retrait face à sa concurrente. Sur les résultats
des benchmarks, on peut constater qu'elle prend
l'avantage sur les tests récents mais laisse tout de
même l'avantage à sa concurrente une fois les benchmarks synthétiques passés et ce, quels que soient les filtrages ou la résolution.
D'après une nouvelle diffusée sur Internet, on pourrait
activer le CrossFire logiciellement c'est-à-dire sans
carte maître et sans câble externe, avec “juste” deux
X1900GT sur une carte mère CrossFire Ready et ce,
depuis la révision 6.6 des célèbres drivers Catalyst.
Malheureusement, nous n'avons pas pu faire le test car
nous n'avions qu'une carte. L'énorme avantage de la
X1900GT réside dans le fait qu'elle possède la puce
Rage Theater qui permet théoriquement d'améliorer l'affichage en 2D mais surtout de faire de l'acquisition
P.22
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
GeForce 7900GT
Avec son ventirad de référence. Vue recto et verso.
vidéo grâce à la fonction VIVO. Encore une précision,
la carte est tellement longue qu'elle condamne un port
IDE de la carte mère de test, donc méfiez-vous si l'envie
vous prend de vous l'offrir.
Laquelle des deux tire son épingle ?
La 7900GT peut être fière de fournir autant de capacité pour son prix, certes loin d'être modique. Disons
22-25 X1900GT 4p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:19
Page 23
T
Ventirads
En haut, celui de la 7900GT ; en bas,
celui de la X1900GT.
GeForce 7900GT
Avec son ventirad démonté.
qu'il s'agit de LA bonne affaire du moment surtout
si l'on prend en compte le Vmod proposé par un de
nos rédacteurs dans le numéro 14 qui permet d'avoir
des performances dignes de sa grande sœur la
7900GTX. Il est vrai que la question de l'overclocking
n'est pas intervenue dans cet article parce que là n'est
pas la question.
Disons juste qu'encore une fois la 7900GT s'en sort
mieux en pouvant gagner près de 40 MHz pour le GPU.
Une autre raison encore, ces deux cartes chauffent.
La ventilation de la 7900GT se montre constamment
un poil bruyant et ce, quel que soit l'un des deux types
de ventirads de référence. Effectivement, il y a deux
types de ventirads, un “petit” qui ne couvre que le GPU
avec une base et des ailettes espacées en cuivre (c'est
le plus courant et celui utilisé, on a même l'impression
qu'il est monté à l'envers) avec un ventilateur qui ressemble à celui employé pour les 7800GTX mais en plus
bruyant et un autre modèle plus grand qui couvre en
plus les puces mémoire. Là, a été notre déception
quand nous avons découvert que le ventilateur ne fait
que ressembler à celui de la 7800GTX. Effectivement,
il n'en reprend que le design.
Autre problème de taille, les puces mémoire et l'étage
d'alimentation ne sont pas refroidis, ce qui lui a valu
ses défauts de jeunesse. N'oublions pas que la 7900GT
a été conçue pour concurrencer la 7800GTX et par
ce biais la X1800XT. Une nouvelle architecture a été
mise au point avec l'arrivée des 7900. Nous rencontrons surtout une optimisation des pixels pipelines
qui avaient déjà évolué avec l'arrivée des GeForce 7xxx,
donc on peut presque en conclure que les 7900GT
et GTX sont considérables comme des GeForce 8xxx.
Différences et points communs
La 7900GT utilise le même GPU que la GTX juste avec
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.23
22-25 X1900GT 4p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:20
Page 24
Radeon X1900GT
Avec son ventirad de référence.
Vue recto et verso.
des fréquences et un voltage plus bas et elle n'est fournie qu'avec 256 Mo de mémoire contre 512 Mo pour
sa grande sœur. Alors que la X1900GT n'est autre
qu'une X1900XT à laquelle le constructeur a désactivé
12 pixels pipelines passant de 48 à 36 et baissé
les fréquences. D'un côté, nous avons plus de pipelines et de l'autre des pipelines optimisés et de nouvelle
génération. Nous pouvons aussi remarquer que
la 7900GT sollicite moins le processeur pour ses calculs car elle obtient toujours un score supérieur, peutêtre est-ce dû à des pilotes plus au point, pourtant dans
les deux cas, les derniers pilotes en date étaient
utilisés.
Pour ce qui est du bundle, c'est ATi qui prend un
peu les devants. On peut même affirmer que le bundle
est pauvre. Il faut garder à l'esprit que ce ne sont
pas des cartes très haut de gamme mais tout de
même. L'ATi est fournie avec un câble composite,
S-Vidéo, VIVO pour les entrées/sorties, HDMI et un
adaptateur d'alimentation 2 Molex vers PCI-Express,
deux convertisseurs DVI/VGA, une notice en noir et
blanc un CD de pilotes, un autre d'utilitaires d'acquisition vidéo, Power DVD 6 et un CD qui vous permettra de choisir un jeu parmi les quatre proposés. La carte
au caméléon est quant à elle fournie avec un boîtier
pour la sortie TV, un adaptateur d'alimentation deux
Molex vers PCI-Express, un adaptateur DVI/VGA, une
notice en noir et blanc, une notice de montage en
couleur et multilingue, une petite notice en noir et blanc
mais en français, il y a aussi un CD de pilotes et d'uti-
litaires incluant Power DVD 6 et un deuxième CD contenant le jeu Serious Sam 2.
Quelle est la meilleure ?
Les points communs sont les technologies utilisées
pour les calculs dans les jeux. Il faut comprendre par
exemple l'implémentation des Shaders Model 3.0 qui
n'a été intégrée qu'à partir de la série X1xxx chez le
Canadien et de la série 6600 et 6800 chez le Caméléon.
Peut-être que nVidia maîtrise mieux le sujet que son
concurrent car dans la plupart des résultats du comparatif, l'écart se creuse lorsque les fonctions des
Shaders Model 3.0 sont utilisées.
La plate-forme de test utilisée est un Athlon 64 FX60,
1 Go de RAM PC3200 avec des timings 3, 3, 3, 6 en
2T, une carte mère Epox 9Npa+ ultra, un disque dur
Maxtor 160 Go SATA, une alimentation Antec
TruePower 2 délivrant 530 W. Et pour le logiciel, nous
avons Windows XP Pro avec le service pack 2, les pilotes 6.86 pour le chipset nForce4, les drivers Catalyst
6.7 et les ForceWare 91.31.
Pour conclure, la 7900GT sort vainqueur de presque
toutes les situations. Certes, elle est en général plus
chère de quelques dizaines d'euros mais cela en
vaut-il la chandelle ? Et peut-être que nVidia prépare
un alignement de ses tarifs pour un futur proche.
Parfois, la concurrence, ça a du bon. OK, c'est vrai,
l'ATi devance la nVidia dans 3DMark mais se situe derrière dans tous les jeux, donc en situation réelle.
Gaëtan Artaud
P.24
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
22-25 X1900GT 4p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:20
Page 25
FICHE TECHNIQUE
Puce
Surface du die
Nombre
de transistors
Pixels pipelines
Vertex
Fréquence GPU
Fréquence RAM
CONFIGURATION DE TEST
Processeur
Carte mère
Mémoire
Disque dur
Ventirad
Alimentation
AMD Athlon FX-60
Epox 9NPA+ Ultra
2 x 512 Mo DDR Adata PC4800 Adata
Maxtor 160 Go SATA
Thermalright XP-90C + Papst 92 mm
Antec TruePower 2.0 530 W
X1900GT
R580
351 mm²
7900GT
G71
196 mm²
384 millions
36
8
575 MHz
600 MHz
278 millions
24
8
450 MHz
660 MHz
BANC TEST
3DMark 2003
3DMark 2005
3DMark 2006
nBench
Code Creatures
Doom 3
Quake 4
Far Cry
Half-Life 2
F.E.A.R
Global
CPU
Global
CPU
Global
CPU
CPU
GPU
OverAll
Official
1 600 * 1 200
1 280 * 1 024
1 024 * 768
1 280 * 1 024 (FPS)
1 600 * 1 200 (FPS)
1 280 * 1 024 16x 4x (FPS)
1 600 * 1 200 16x 4x (FPS)
1 280 * 1 024 (FPS)
1 600 * 1 200 (FPS)
1 280 * 1 024 16x 4x (FPS)
1 600 * 1 200 16x 4x (FPS)
1 280 * 1 024 (FPS)
1 600 * 1 200 (FPS)
1 280 * 1 024 16x 4x (FPS)
1 600 * 1 200 16x 4x (FPS)
1 280 * 1 024 (FPS)
1 600 * 1 200 (FPS)
1 280 * 1 024 16x 4x (FPS)
1 600 * 1 200 16x 4x (FPS)
1 280 * 1 024 (FPS)
1 600 * 1 200 (FPS)
1 280 * 1 024 16x 4x (FPS)
1 600 * 1 200 16x 4x (FPS)
X1900GT
14 930
1 148
9 582
5 539
4 585
1 994
15 668
20 887
3 655
8 516
9 770
11 306
12 649
100
76
62
45
90
70
54
40
110
93
70
56
82
68
72
55
70
50
50
33
7900GT
17 201
1 247
8 023
5 937
4 565
1 952
15 767
20 720
3 648
9 821
11 338
12 983
14 610
115
100
76
56
112
90
72
52
117
100
75
55
95
83
74
68
75
55
50
35
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.25
HARDWARE
26-28 Antec 3p corrigØ.qxp
TEST
27/08/2006
14:08
Page 26
Antec NSK 1300 et NSK 2400
DEUX BOÎTIERS MICROATX
SELON ANTEC
A voir les derniers produits sortis par Antec, le NSK
1300 et le NSK 2400 en tête,
on se rend compte que le constructeur de
boîtiers n'est résolument pas décidé
à abandonner le standard
microATX.
A
mi-chemin entre le barebone et le boîtier ATX
se trouve le standard microATX, quelque peu
délaissé depuis peu au profit de son grand
frère. Antec le remet au goût du jour, d'abord avec le
NSK 1300. C'est dans un tout petit carton que l'on
retrouve le tout petit boîtier. Celui-ci ne fait que 32 cm
de large pour 37 cm de long et 25 de haut. C'est donc
une carte microATX qu'il nous a fallu trouver pour tester le NSK 1300.
Parmi les différentes cartes dont nous disposons,
cachée sous un stock d'oldies, on retrouve une Asrock
K7S41GX qui va nous servir pour l'occasion. Petite
configuration à base de socket 462 donc. La mise en
position de la carte mère se fait relativement sans
encombre. Il suffit en fait d'enlever le berceau qui maintient les lecteurs et les disques durs ainsi que les panneaux latéraux pour pouvoir avoir le champ libre. Ces
panneaux s'enlèvent d'ailleurs sans aucune vis à l'exception du panneau supérieur qui est maintenu par une
vis à main. La carte mère en position, deux vis suffisent à la maintenir grâce à un système de fixation qui
vient se positionner dans les trous de la carte.
Une fois la carte à sa place, on voit le premier problème
arriver : le processeur est dans l'axe du bloc d'alimentation. Il faut donc éviter d'avoir un ventirad volumineux.
Le K7 Silent Boost que nous avions en stock par exemple ne passe pas, nous avons été obligé d'enlever le
ventilateur pour ne laisser que le radiateur. Le radiateur fourni en box avec les processeurs devrait passer
mais nous n'en avions pas sous la main pour tester.
NSK 1300 : quelques ombres au tableau
Arrive le montage du lecteur et du disque dur. Le disque dur se monte sans trop de problèmes sur la partie inférieure du berceau, des vis (avec des silentblocs)
sont même fournies à cet usage. Rajoutons qu'Antec
P.26
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
NSK 1300
Un barebone “made by Antec”.
fournit aussi des rails pour pouvoir mettre trois disques
durs. Pour ce qui est du lecteur, c'est une autre histoire : une fois celui-ci en place et la nappe branchée,
le berceau ne rentre plus. On va donc être obligé de
monter le berceau sans lecteur puis de dévisser la
façade afin de faire passer le lecteur par celle-ci. Et là,
ça passe très juste. La nappe fournie par Antec va d'ailleurs casser pendant le montage alors que nous
n'avons pas spécialement eu à forcer. Une fois tout cela
en place, on peut facilement revisser la façade et en
brancher les prises. Tout cela est nettement simplifié
par un large espace de travail obtenu grâce aux panneaux latéraux amovibles.
Tout en place, tout branché, on remet les panneaux,
là encore pas besoin de vis et on allume le monstre de
puissance (un Duron 800 MHz sous-cadencé à
500 MHz pour fonctionner en passif). Un halo bleu va
alors faire son apparition sur l'avant du boîtier. Si de
loin c'est du plus bel effet, de près on remarque tout
de même que la finition n'est pas extraordinaire.
Un point positif de cette mise sous tension est sans
nul doute le silence qui règne dans la pièce. En effet,
le seul ventilateur que ce boîtier intègre est le 120 mm
26-28 Antec 3p corrigØ.qxp
27/08/2006
14:09
Page 27
X
NSK 1300
Problème d’agencement intérieur : le berceau des lecteurs a du mal
à rentrer dans son emplacement.
NSK 1300
Un espace de travail optimal mais peu de place pour le
refroidissement.
de l'alimentation et celui-ci s'avère totalement inaudible notamment grâce au fait qu'il est thermorégulé
et se branche sur la carte mère. Reste qu'avec la
place réservée au ventirad, il y a fort à parier qu'on n'en
trouve pas beaucoup de silencieux dans ces proportions. Ce petit boîtier peut servir pour le montage d'une
petite configuration ne dissipant que peu de watts.
Il est tout de même déconseillé de caser un FX60
et une X1900XTX dedans. L'esthétique générale est
plutôt réussie et il se mariera à un intérieur high-tech
grâce à son look épuré. Il est toutefois un peu cher
puisqu'il faudra se délester de plus de 100 euros pour
l'acquérir.
NSK 2400 : simplicité et efficacité
C'est après le test du NSK 1300 que nous avons entrepris de monter le 2400. C'est donc avec beaucoup d'a
priori qu'on a sorti le boîtier de son carton. A priori qui
se sont vite dissipés.
Dès la sortie du carton dans lequel il est enfermé, le
NSK 2400 nous a tapé dans l'œil. Il adopte un style
hi-fi très épuré qui pourra facilement se marier à un intérieur récent. Le boîtier s'ouvre à l'aide d'une unique vis
à main qui permet de dévisser le panneau supérieur.
Le NSK 2400 est comme son petit frère un boîtier
microATX. C'est par conséquent avec la même
K7S41GX que nous l'avons testé. Une fois le panneau
supérieur soulevé, la carte mère dans la main droite,
le tournevis dans la gauche, on se rend compte que le
montage va être aisé. Il est très spacieux et l'espace
est bien organisé. Niveau refroidissement, là encore,
rien à voir avec le NSK 1300 puisque le 2400 intègre
en standard deux ventilateurs de 120 mm munis d'un
sélecteur de vitesse à trois positions. Le montage,
comme prévu, se passe sans encombre.
Le berceau soutenant les lecteurs optiques se fixe à la
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.27
26-28 Antec 3p corrigØ.qxp
27/08/2006
14:09
Page 28
perfection
dans l'espace qui
lui
est
dédié, permettant
même de cacher
les câbles de l'aliNSK 1300
mentation qui ne serUn boîtier microATX
vent pas en dessous. Et
convaincant.
concernant le maintien des
disques durs, un système spécifique est prévu avec la visserie fournie. Les disques,
au nombre de deux au maximum, sont maintenus par
la tranche en position verticale. D'épais silentblocs permettent d'anéantir le bruit habituel des disques durs mal
fixés. C'est donc un sans-faute pour ce qui est des périphériques IDE. Seul point négatif à ce propos, le compartiment pour les lecteurs optiques est un peu loin
pour une nappe de taille standard. On est en effet obligé
de brancher les lecteurs une fois le berceau en place
et Antec ne fournit aucune nappe avec ce boîtier.
Un boîtier sans défaut
Ça y est, tout est en place, le boîtier est fermé et la
configuration fonctionnelle. On allume et grâce aux deux
ventilateurs à vitesse réglable, le silence se fait. Malgré
le fait que le processeur, un Duron 800 MHz, soit en
passif sous un rad en cuivre, il ne chauffe pas.
Les ventilateurs sont donc idéalement placés. Autre
chose à noter une fois l'ordinateur allumé, le bouton
Power s'encercle d'une lumière bleue qui s'accorde très
bien au style général du boîtier sans pour autant déranger. C'est au démontage du NSK 2400 qu'on s'aperçoit finalement d'un défaut : les caches pour les
lecteurs optiques sont faits d'un plastique un peu trop
mou qui a tendance à se tordre quand on les enlève
pour installer les lecteurs. C'est donc un défaut qui ne
devrait pas trop gêner même les plus exigeants d'entre nous. Au final, le NSK 2400 est un très bon choix
pour qui veut se monter un magnétoscope numérique
silencieux ou un petit PC de salon discret. Ce boîtier
que l'on trouve aux alentours de 100 euros est une
petite merveille qui nous a même donné envie de trouver une carte mère en microATX.
Olivier Nilsson
NSK 2400
Idéal pour assembler une configuration multimédia
performante et silencieuse.
FICHE TECHNIQUE
Format
Dimensions
Poids
Matériau
Baie
Ventilateur
Alimentation
P.28
NSK 1300
µATX
NSK 2400
µATX
254 x 318 x 368 mm
6,2 kg
alu et plastique
1 x 5 1/4 + 3 x 3 1/2
0 emplacement
300 W fournie
140 x 445 x 414 mm
7,9 kg
acier
2 x 5 1/4 + 2 x 3 1/2
2 x 120 mm fournis
380 W fournie
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
29-31 Boitier MoyTour 3p corrigØ.qxp
TEST
27/08/2006
14:13
Page 29
Cooler Master Mystique 631 et Gigabyte Triton
MOYENNES
TOURS
LE FACE À FACE COOLER MASTER - GIGABYTE
Et c'est parti pour le test de deux nouvelles références : le Cooler Master Mystique 631
et le Gigabyte Triton. On ne sait pas qui a copié sur l'autre mais une chose est sûre, ces
boîtiers ont un petit air de ressemblance : ils adoptent les mêmes systèmes de fixation
et ne dévoilent pas leurs attraits d'emblée.
U
n style très épuré, une douce lumière bleue qui
filtre à travers la façade avant… pas de doute
possible, ce boîtier Cooler Master est mystique.
C'est en effet le nom donné par Cooler Master au dernier sorti de ses usines. Qu'à cela ne tienne, chez
PC Assemblage, on n'a pas peur des mythes.
Cooler Master Mystique 631
On saisit donc le boîtier à deux mains pour l'extraire
du carton et on se lance. Deux vis à main suffisent à
détacher le panneau latéral gauche. Il faudra ensuite
tirer sur la poignée pour libérer la porte de ses gonds.
Celle-ci enlevée, on se retrouve avec un système sans
aucune vis en dehors de celles qui fixent la carte mère
et celles qui maintiennent l'alimentation. En effet, les
lecteurs, les disques durs et les cartes filles sont retenus par différents systèmes clipsables. C'est le système
de fixation des disques durs qui nous a laissé le plus
perplexe à première vue. C'est finalement, celui des cartes filles qui est le plus douteux. Une simple poignée
retient l'ensemble des cartes additionnelles, nous doutons sérieusement de la durée de vie d'un port PCIExpress dans lequel serait installée une carte lourde.
En standard, le boîtier intègre deux ventilateurs de
120 mm que l'on peut soit brancher sur la carte mère
soit sur une prise Molex de l'alimentation grâce aux
adaptateurs fournis. C'est par contre la seule ventilation envisageable puisque aucun emplacement libre
n'est disponible. Mais pour dire vrai, le flux d'air est
largement suffisant avec ces deux ventilateurs et le fanduct présent sur la porte latérale gauche qui amène de
l'air frais au processeur permet encore d'améliorer le
refroidissement de l'ensemble.
Des détails bien pensés
Derrière l'appellation “Mystique” se cache donc en fait
un boîtier plutôt sobre mais dont quelques détails en
font un bon produit. La première petite chose est le passage pour tuyaux de watercooling présent à l'arrière du
boîtier et permettant à deux tuyaux d'assez large section de passer. Cet aménagement peut s'avérer très
pratique si l'on possède une watercase ou même simplement un des éléments du watercooling à l'extérieur
du boîtier. Le positionnement de ce passage oblige, par
contre, à mettre la watercase plus haut que la tour ou
à avoir une pompe puissante.
Cooler Master Mystique 631
Esthétiquement réussi, non ?
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.29
29-31 Boitier MoyTour 3p corrigØ.qxp
27/08/2006
14:14
Page 30
Cooler Master Mystique 631
Emplacements et système de fixation
des disques durs.
Le deuxième détail qui facilite la vie aux assembleurs
est la présence de connecteurs audio différents pour
les principaux chips son intégrés sur les cartes mères
actuellement. On retrouve donc pour les mêmes prises (in et out) des pins pour AC97, Azalia et HD. Cela
évite d'avoir à ressortir le manuel de la carte mère pour
peu que l'on connaisse le nom du chipset son intégré.
Pour finir, nous allons décrire quelque peu la porte de
la façade avant qui est une des particularités de ce boîtier. En effet, elle est faite d'aluminium de bonne qualité et n'a rien à voir avec les portes habituelles en plastique présentes sur les boîtiers classiques. De plus, elle
est amovible et peut se fixer d'un côté ou de l'autre
de la façade selon ce qui arrange l'utilisateur. Bien pratique, si le PC est contre un mur par exemple. La fermeture de cette porte se fait à l'aide de deux aimants.
Gigabyte Triton
Le moins que l'on puisse dire c'est que de prime abord,
ce boîtier ne paye pas de mine. Sa façade en
plastique nous a même conduit à nous demander s'il
s'agissait bien du bon boîtier. Mais nous sommes allé
Gigabyte Triton
Il cache bien son jeu...
P.30
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
de surprise en surprise et ce, dans le bon sens.
Sous ses faux airs d'entrée de gamme, le Triton cache
donc tous les détails qui font la qualité d'un boîtier. Le
montage s'est déroulé dans les règles de l'art en commençant comme il se doit par le positionnement de l'alimentation. Jusque-là, rien de bien difficile et rien de
spécial à relever. Vient le positionnement de la carte
mère, là encore pas de problèmes majeurs à signaler.
Les ports d'entrée/sortie se trouvent excentrés par rapport à la plaque qui se fixe à l'arrière mais en forçant
un peu, ça finit par passer. Puis arrive le moment de
positionner le lecteur. Un rapide coup derrière le cache
pour le faire tomber… et là, bien sûr, apparaissent les
complications : les caches ne s'enlèvent qu'une fois la
façade désolidarisée du boîtier. En effet les caches, qui
contrairement au reste de la façade sont en aluminium,
sont clipsés de telle façon qu'il faut faire pression sur
deux morceaux de plastique pour les libérer.
Une fois le lecteur en place, on utilise un système de
fixation sans vis semblable à celui utilisé par Cooler
Master sur le Mystique. Il suffit de mettre en place le
lecteur et de tirer le loquet vers l'avant puis de
29-31 Boitier MoyTour 3p corrigØ.qxp
27/08/2006
14:14
Page 31
Gigabyte Triton
Gigabyte a prévu des passe-tuyaux
pour faciliter le montage d’un système
watercooling.
verrouiller avec un autre loquet. Les cartes filles en PCI,
PCI-Express et AGP sont aussi maintenues à l'aide d'un
système sans vis qui peut être renforcé par une vis si
la carte à installer est trop lourde ou si vous n'avez que
moyennement confiance en cette fixation. Et pour finir
avec les fixations sans vis et avec les similitudes entre
le Triton et le Mystique, on note aussi une ressemblance
entre les deux systèmes de fixation des disques durs.
Le principe est en fait strictement le même, la seule différence est la couleur des ergots qui se placent sur les
côtés des disques.
Un Triton froid ?
Après le Gigabyte Aurora et le Gigabyte Galaxy, on était
en droit de se demander ce que ce Triton nous réservait côté refroidissement. Eh bien, on retrouve les
passe-tuyaux du Aurora qui vous permettront d'installer un hypothétique watercooling sans avoir à jouer de
la perceuse. Par contre, l'installation d'un rad double,
comme cela était possible sur le boîtier Aurora, paraît
plus difficile sur le Triton puisqu'à l'arrière, celui-ci
n'intègre “qu'un seul” ventilateur de 120 mm.
Côté ventilation, on trouve un deuxième 120 mm à
l'avant juste devant la cage à disques durs amovible.
Ces deux ventilateurs se branchent sur la même prise
grâce à une prise unique. Ils seront donc régulés à la
même vitesse. Ce câble est par contre trop petit, il nous
a fallu forcer un peu pour raccorder les ventilateurs à
la carte mère. Rajoutons qu'un airduct est présent pour
amener l'air de l'extérieur du boîtier au processeur.
Olivier Nilsson
FICHE TECHNIQUE
Format
Dimensions
Poids
Matériau
Baie
Emplacement ventilateur
Prise en façade
Alimentation
Gigabyte Triton
moyenne tour ATX
200 x 440 x 480 mm
6,2 kg
aluminium et plastique
5 x 5 1/4 externes ;
3 x 3 1/2 internes ;
2 x 3 1/2 externes
2 x 120 mm
USB 2.0 x 2 ;
1 x FireWire (IEEE 1394) ;
entrée/sortie audio
non fournie
Cooler Master Mystique 631
moyenne tour ATX
205 x 480 x 445 mm
7,9 kg
aluminium
4 x 5 1/4 externes ;
4 x 3 1/2 internes ;
2 x 3 1/2 externes
2 x 120 mm ;
une conduite d'air CPU
avec 1 x 120 mm
2 x USB 2.0 ;
1 x FireWire (IEEE 1394) ;
entrée/sortie audio
non fournie
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.31
HARDWARE
32-33 Lian Li 2p corrigØ.qxp
TEST
26/08/2006
23:28
Page 32
Lian Li PC-S80
UN
BOÎTIER
EN
ALU
EXCEPTIONNELLEMENT SILENCIEUX !
On a tous nos rêves d'enfant. Qu'il s'agisse du camion de pompier en 1/43e ou de la
dernière console embarquant 320 Go de RAM cadencée à 700 GHz et un optocore à la
même fréquence. Mais il est un rêve que tous les geeks ont en commun, un rêve de prestige
qui se résume en deux mots : Lian Li.
C
’est armé d'un simple tournevis cruciforme et les
mains tremblotantes d'émotion que l'on a attaqué le boîtier. Le tournevis va peu à peu être
délaissé, mais l'émotion restera. C'est en effet à l'aide
de nos mains que nous allons éplucher les différentes
couches du boîtier pour atteindre les emplacements des
divers composants informatiques. Les deux panneaux
latéraux s'enlèvent à l'aide d'une vis par panneau.
Puis, on tire un loquet par porte et elles se libèrent.
Et là, c'est la surprise : même une fois les panneaux
enlevés, on n'a accès à rien. Il faudra encore enlever
deux panneaux du côté gauche et un du côté droit pour
pouvoir avoir un aperçu de la place dont nous allons
disposer pour caser une malheureuse configuration.
Les panneaux en question s'enlèvent aussi à l'aide de
vis à main et permettent de mieux contrôler le flux d'air
à l'intérieur du PC. On se saisit de la carte mère mais
il va y avoir un autre obstacle au montage : une pièce
d'aluminium qui sert à guider l'air venant de l'extérieur
vers le CPU, comme le ferait un fanduct. Cette pièce
s'enlève assez facilement et le montage peut commencer.
Quelques écueils au montage
C'est avec un outil fourni par Lian Li que l'on vise les
entretoises au panneau supportant la carte mère.
Nous avons en effet eu la surprise de trouver un tour-
P.32
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
nevis prévu pour cet usage dans
le sachet contenant les vis. La
carte mère se positionne sans
encombre, mais on voit directement le problème de ce boîtier : la
cage à disques durs qui va s'avérer très pratique par la suite nous
empêche de brancher le lecteur de
disquettes. La nappe floppy ne
passe pas.
Autre problème dû à la promiscuité de
cette cage à disques durs et de la carte mère,
l'usage d'une carte graphique longue est soumise
à la condition que les prises PCI-Express soient d'une
taille réduite. La carte mère logée à sa place, on envisage de mettre les disques durs à la leur.
Il y a un nouveau système, et c'est une découverte pour
nous. Les disques durs vont en fait se visser dans des
radiateurs à l'aide de vis dont la forme va nous permettre de faire glisser le tout dans des rails sur la cage
à HDD. Une fois le disque en position, on n'a plus qu'à
baisser les loquets des deux côtés de ce dernier pour
qu'il soit maintenu en place. Si ce système est simple
d'emploi, ses vertus dans le domaine de l'élimination
des vibrations des disques durs restent à prouver.
Et là, c'est le drame, à ce moment du montage on se
rappelle la règle numéro un du bon assembleur : toujours commencer par mettre l'alimentation en place.
Déjà persuadé de devoir tout recommencer, on regarde
un peu comment se fixe l'alimentation et là, oh miracle, elle se fixe sur une plaque d'aluminium de plusieurs
millimètres d'épaisseur qui elle-même se fixe sur le
boîtier à l'aide de quatre vis. Le placement de l'alimentation peut donc se faire à n'importe quel stade de
l'assemblage.
Le moment vient de mettre le lecteur DVD. Et là, c'est
le drame (deuxième édition) le placement du lecteur est
assez fastidieux, il faudra en effet enlever le cache de
la baie qui se trouve en dessous de celle dans laquelle
on va installer le lecteur. Cette opération va nous per-
32-33 Lian Li 2p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:28
Page 33
Le système de fixation
des disques durs
Refroidis par deux 120 mm.
mettre de faire coulisser le cache spécial lecteur vers
le bas afin de passer le lecteur par l'avant de la tour.
Une fois le lecteur en place, il faut revisser son cache
en face et remettre celui de la baie d'en dessous. Ces
quelques lignes, qui paraissent relativement simples,
prennent en fait quelques minutes d'intense réflexion.
Arrive enfin le moment que tout assembleur aime plus
que tout (vous aurez saisi l'ironie de la phrase), à savoir
le branchement de toutes les petites prises sur la carte
mère. Et Lian Li ne nous fait pas de cadeaux puisque
le boîtier n'intègre pas moins de quatre ventilateurs à
raccorder à la carte mère, en plus des habituelles prises en façade et des boutons et voyants. Finalement,
certains des câbles d'alimentation des ventilateurs
seront trop courts pour nous permettre de les brancher
sur la carte et nous les alimenterons à l'aide des adaptateurs Molex fournis.
Une insonorisation parfaite
Une simple pression sur le bouton Power et le PC
démarre (qui l'eût cru ?) Et les trois ventilateurs de
120 mm font concurrence à celui de 80 mm en matière
de silence. Finalement, ce sont, comme prévu, les
disques durs que l'on va entendre le plus. Mais une fois
le boîtier fermé, l'épaisseur d'aluminium est telle que
plus aucun son n'est perceptible. Le flux d'air à l'intérieur du PC est dirigé à merveille et les températures
des différents composants font plaisir à voir en plein
été, tout pluvieux qu'il soit.
Un boîtier d'exception à ajouter à la
longue lignée des réussites estampillées Lian Li. Il n'en reste pas moins que
ce produit est à réserver aux plus
fortunés d'entre nous puisqu'il est proposé à partir de 269 $. Mais à ce prix,
la qualité est au rendez-vous et chaque
détail est soigné. Un beau rêve…
Paul Da Silva
Un boîtier haut de gamme
Bénéficiant d’une finition parfaite.
FICHE TECHNIQUE
Format
Dimensions
Matériau
Baie
Emplacement ventilateur
Prise en façade
Alimentation
grande tour ATX
210 x 590 x 590 mm
aluminium
4 x 5 1/4 externes ; 5 x 3 1/2 internes
3 x 120 mm ; 1 x 80 mm ; une conduite d'air CPU avec 1 x 120 mm
USB 2.0 x 2 ; FireWire (IEEE 1394) x 1 ; entrée/sortie audio
non fournie
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.33
HARDWARE
34-35 Tagan 2p corrigØ.qxp
TEST
27/08/2006
14:26
Page 34
Tagan Dual engine
UNE
ALIMENTATION
AVEC UN DOUBLE TRANSFORMATEUR !
Tagan, toujours à la recherche de la technologie ultime en matière d'alimentations,
va de l'avant et bouscule ce secteur en lui faisant prendre un nouveau tournant.
Le fabricant nous a en effet concocté une gamme nouvelle génération : les alimentations
Dual engine. PC Assemblage vous en dit un peu plus sur ces alimentations d'un autre type.
Tagan Dual engine
Existe en quatre versions : 500, 600, 700 et 800W.
L
e mot “deux” commence à prendre de l'ampleur
dans le monde de l'informatique : dual core, SLI,
CrossFire, biprocesseur, dual channel… De nos
jours, tout va par paire. Eh bien, c'est maintenant au
tour des alimentations de se mettre à cette mode.
Tagan, pour pallier ce manque de “deux” dans le
monde des alimentations nous présente sa gamme Dual
engine. Cette gamme constituée de trois modèles de
500, 600 et 700 W (800 W à venir) a la particularité
d'avoir deux transformateurs, là où les autres blocs n'en
ont qu'un.
Dual engine ? Pourquoi ?
Pour bien comprendre l'intérêt du double transformateur, il faudrait détailler le fonctionnement d'une alimentation à découpage, ce qu'il nous est impossible de faire
en ces quelques pages. Nous allons donc résumer le
principe en quelques lignes et de façon synthétique.
Une alimentation à découpage, comme son nom l'in-
P.34
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
dique, permet d'abaisser la valeur de la tension
en découpant et en redressant le signal d'entrée.
Le bloc d'alimentation va donc à partir d'un signal
alternatif de 220 V (secteur) “créer” différentes
valeurs de tension continue pour alimenter les
composants. Le transformateur est le composant
qui se situe juste après l'étage de découpage et
qui va permettre d'abaisser de façon constante
la tension. Le gestionnaire de découpage s'occupera de réguler la tension en fonction de la
charge. Le choix de l'utilisation de deux transformateurs va donc permettre d'obtenir deux
lignes physiquement distinctes de 12 V, avec leur
propre étage de découpage. La possibilité d'une
stabilité exemplaire, malgré une charge importante, devient donc envisageable à condition d'avoir une
bonne gestion du découpage.
Est-ce bien adapté ?
Curieux, intrigué et intéressé à la fois, c'est avec une
certaine excitation que nous avons testé ce bloc plein
de promesses, une Tagan Dual engine 700 W.
On monte une configuration un peu robuste à base
d'AMD Athlon FX60 et de X1900 afin de solliciter un
peu la bête. Arrivent les branchements du disque dur
de données et du lecteur DVD. On sort les adaptateurs
miracles de Tagan qui permettent d'utiliser une prise
SATA pour alimenter un périphérique en IDE. Impossible
de démarrer. Une fois les deux périphériques précédemment cités débranchés, la machine boote de nouveau. Ces adaptateurs qui se révèlent difficiles à mettre en place nous paraissent plus que suspects. Ces
malheurs passés, on finit par trouver un câble avec des
prises Molex 4 pins classiques et on rebranche tout cela
dessus. Mauvaise nouvelle : il ne reste plus de Molex
pour prendre les tensions au voltmètre. Qu'à cela ne
tienne : deuxième essai avec un adaptateur. Et là, c'est
le drame : l'alimentation court-circuite tout dès l'insertion de la pointe de touche dans la prise et se met en
34-35 Tagan 2p corrigØ.qxp
27/08/2006
14:27
Page 35
N!
L’alimentation
Et ses câbles blindés.
A l’intérieur
Les deux transformateurs sont biens visibles.
protect. Décidément, ces adaptateurs commencent
à poser beaucoup de problèmes. Il nous a finalement
fallu ouvrir le capot de l'alimentation pour prendre les
tensions directement sur le PCB. Nous vous déconseillons donc l'utilisation des adaptateurs fournis avec
l'alimentation.
Et en pratique ?
Ces mésaventures passées, nous avons quand même
pu torturer la Tagan. Eh bien, le résultat est bien là, les
tensions de l'alimentation sont très stables et cela malgré la sollicitation habituelle (un scan d'artefact, quatre SP2004 et tout cela sur une configuration poussée
dans ses retranchements s'il vous plaît). Avec une variation sur le 12 V de seulement 0,02 V, on obtient vraiment de bonnes performances. Restent quelques problèmes pratiques qui nous ont interpellé.
Pour commencer, l'alimentation est équipée d'un
refroidissement cher à Tagan : un duo (encore deux,
vous avez remarqué ?) de ventilateurs 80 mm montés
en “push-pull”. Ce système, s'il s'avère très efficace
pour maintenir les composants à une température hivernale, n'est que peu utile et relativement peu discret.
Même au repos, l'alimentation se fait entendre.
Deuxième problème, logique du
fait de l'ajout d'une ligne physique de 12 V dans l'alimentation, le bloc est plus long
qu'un bloc traditionnel, il se
peut qu'il ne s'adapte pas à
certains boîtiers. Le dernier
défaut que nous ayons remarqué
se situe au niveau des câbles
PCI-Express qui sont blindés et
dont le connecteur est serti dans une
coque en plastique d'une taille impo-
Adaptateurs Molex > Sata
Risque de court-circuit ! Evitez de les utiliser.
Les spécifications
Des watts à gogo !
sante. Cette coque rigide vient buter contre la cage
HDD du boîtier dans le cas où la carte à alimenter est
une carte longue. L'alimentation possède donc en plus
de la prise ATX 20 + 4 broches classique, une prise
ATX 12 V tout aussi classique, un connecteur 8 pins
et 2 connecteurs PCI-Express. Pour finir, on retrouve
10 prises SATA (rien que ça) et 4 Molex 4 pins dont
une est blindée. Et la petite particularité du bloc est la
présence d'un connecteur de masse à fixer sur une
masse commune. Ce connecteur peut servir par exemple pour un boîtier full plexi.
Pour résumer, cette alimentation est une bonne alimentation à l'exception de quelques problèmes d'ergonomie qui viennent faire de l'ombre à ses performances.
Si vous avez une grosse machine à alimenter, il se peut
que la Dual engine soit l'alimentation que vous recherchiez. Reste que les tarifs de la Dual engine sont dans
la moyenne avec un premier prix à 120 euros pour la
500 W et un haut de gamme de 700 W qui vous
coûtera 180 euros.
Paul Da Silva
CONFIGURATION DE TEST
Processeur
Carte mère
Mémoire
Carte vidéo
Disque dur
AMD Athlon FX60
DFI LP Ultra-D
2 x 512 Mo DDR Corsair PC3200 CL2
Sapphire X1900 CrossFire Edition
Seagate Barracuda 120 Go SATA
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.35
HARDWARE
36-39 wifi 4p corrigØ.qxp
TEST
26/08/2006
23:34
Page 36
Réseau sans fil
WI-FI
802.11N
UN DÉBIT DE 600 MBPS !
Depuis son apparition, le Wi-Fi n'a cessé d'évoluer afin d'offrir à ses utilisateurs un réseau
toujours plus rapide et plus vaste. En avril dernier, la norme 802.11n a été partiellement
ratifiée et l'on connaît désormais les grandes lignes de cette évolution.
Routeur Netgear WNR834B
C’est l’un des premiers routeurs à
la norme Wi-Fi 802.11n Draft.
P.36
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
!
36-39 wifi 4p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:34
Page 37
S
ans attendre la validation
définitive, qui devrait arriver
début 2007, certains fabricants n'ont pas hésité à sortir des
produits pré802.11n. Ces derniers
tiennent compte des principales
améliorations et promettent des
débits encore plus alléchants avec
une portée accrue. Voici pour commencer un petit récapitulatif sur le
Wi-Fi et ses différentes normes.
Les normes Wi-Fi
Le Wi-Fi existe maintenant depuis
quelques années et n'a jamais cessé
d'évoluer. Voici donc les différentes
variantes que l'on trouve toujours,
même si la 802.11g est la plus
répandue. La norme 802.11a est
quasiment inconnue en France car
Carte PCMCIA WN511B
les fréquences utilisées sont occuEgalement à la norme 802.11n Draft.
pées par les militaires, ce qui en
interdit l'usage. L'intérêt de cette
norme est qu'elle utilise la bande des 5 GHz qui est
Le sauveur : la norme 802.11n
très peu utilisée, il y a donc beaucoup moins d'interAfin d'uniformiser tout ça, la norme 802.11n a été créée.
férences. La norme 802.11b a démocratisé le Wi-Fi.
Même si elle n'est toujours pas validée, on connaît
Lancé il y a trois ans environ, ce protocole disparaît
néanmoins ses grandes lignes. Son débit maximal
peu à peu principalement à cause de son débit assez
devrait être entre 500 et 600 Mbps et sa portée plus
faible (11 Mbps théoriques). Cette norme permet de
grande que la norme 802.11g. Elle promet d'offrir un
connecter deux points séparés au maximum de
débit stable permettant de regarder des vidéos HD
150 mètres dans les meilleures conditions (terrain plat,
(gourmandes en bande passante), de jouer en réseau
aucun obstacle). Aujourd'hui en fin de vie, elle ne sufet d'utiliser la VoIP sans la moindre coupure, et tout
fit même plus pour faire transiter une bonne connexion
ça en même temps !
ADSL.
Ces améliorations sont principalement dues à l'adopLa norme 802.11g est l'évolution au niveau des débits
tion et l'optimisation du MIMO. Cette technologie
de la 802.11b et permet d'atteindre les 54 Mbps.
consiste à multiplier les antennes de l'émetteur et du
Elle apporte aussi un niveau de cryptage plus imporrécepteur afin de répartir le trafic et de jouer avec les
tant et permet de connecter des postes distants de
réflexions sur les obstacles. Plus il y a d'antennes, plus
300 mètres. Pratiquement chaque fabricant a “bricolé”
le débit est élevé. Pour atteindre les 600 Mbps, quaune variante de cette norme afin de proposer des débits
tre antennes seront nécessaires (4 x 150 Mbps), vulsupérieurs, cela va de 108 Mbps à 270 Mbps pour les
gairement, c'est comme si vous aviez quatre cartes
plus rapides ! Certains ont même eu recours au MIMO
Wi-Fi Turbo G en RAID 0.
pour booster leurs produits alors que cette technoloCette norme fonctionne toujours dans les bandes de
gie aurait dû être utilisée qu'avec la norme 802.11n.
fréquences 2,4 et 5 GHz afin de rester compatible avec
Hélas, toutes ces solutions propriétaires ne sont comles normes 802.11a/b/g (en France, on restera en
patibles qu'avec des produits du même fabricant et de
2,4 GHz).
même gamme. Si on les mélange, on obtient un réseau
Si cette norme tient réellement ses promesses, les jours
du réseau filaire, au moins chez les particuliers, sont
802.11g standard !
comptés.
Des constructeurs impatients…
Comme nous l'avons dit plus haut, la norme 802.11n
n'est pas encore totalement validée. Toutefois, cela n'a
pas empêché certains fabricants de sortir des cartes
Wi-Fi, des routeurs et des points d'accès sous une
norme Draft-N (“draft” signifie ébauche en français).
Annonçant des débits entre 270 et 300 Mbps, ces produits sont au premier abord très intéressants.
Cependant, avant de se jeter dessus, il faut savoir qu'il
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.37
36-39 wifi 4p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:34
Page 38
n'est pas du tout sûr que ces derniers soient compatibles avec la norme 802.11n définitive et qu'ils fonctionnent à ces vitesses avec des produits d'autres fabricants ! Dans le meilleur des cas, une mise à jour du
firmware et des pilotes fera l'affaire mais à cette heure,
rien ne peut nous permettre de le certifier.
L'heure de vérité…
Nous avons eu l'occasion de tester un ensemble
Wi-Fi Netgear composé d'un routeur WNR834B et
d'une carte PCMCIA WN511B. Ces deux produits
estampillés Draft-N revendiquent un débit théorique de
270 Mbps et font partie de la nouvelle gamme
RangeMax Next. Nous ne nous attarderons pas sur la
carte PCMCIA qui ressemble à toute autre carte Wi-Fi
de ce type. Une fois enfichée dans son slot, rien ne
laisse présager que la WN511B est un nouveau produit censé offrir des débits sans fil ultravéloces.
Le WNR834B, d'aspect extérieur, est tout de suite plus
intriguant. Netgear a abandonné les formes rondes pour
des lignes plus sobres, plus droites. De couleur grise
et blanche, son look est passe-partout. Haut de 23 cm
et large de 4 cm, ce routeur est fait pour se tenir
debout. En effet, les inscriptions sont placées vertica-
lement et il n'y a aucun pied pour un éventuel rangement horizontal. Assemblé d'un seul bloc, le WNR834B
ne dispose d'aucune antenne apparente.
Cela peut paraître choquant pour un produit MIMO
censé être équipé de plusieurs émetteurs. Pas de panique, ces dernières sont intégrées à l'intérieur du boîtier et sont pleinement opérationnelles.
Niveau connexion, on trouve un port RJ45 pour brancher un modem ADSL/câble et un switch quatre ports
Ethernet. Hélas, celui-ci fonctionne en 10/100 Mbps.
Nos prières restent sans réponse ! Il est incompréhensible que des fabricants proposent des solutions haut
de gamme qui n'offrent pas de port Gigabit, surtout que
99 % des cartes mères du commerce en disposent
maintenant. Il est vraiment temps que cela change !
Si cela continue, les transferts Wi-Fi seront bridés par
le débit maximal du switch. Un comble !
Niveau configuration et installation, les modifications de
design n'ont pas atteint le firmware. Cette configuration se fait toujours via un navigateur Web et les habitués de Netgear trouveront tout de suite leurs repères.
On trouve toutes les fonctions nécessaires au bon fonctionnement d'un réseau et permettant de maintenir un
bon niveau de sécurité : NAT, DHCP, firewall, clé de
cryptage… Pour les novices, Netgear
propose une option de configuration
automatique qui permet de mettre le
routeur en service en un minimum de
temps.
Nous avons donc mis en place
un petit réseau afin d'évaluer les performances de cette norme “brouillon”
qu'est le Draft-N. Pour cela, nous
avons relié un PC de bureau au
switch du WNR834B et nous avons
effectué des transferts avec deux
portables. L'un était équipé d'une
carte Intel 802.11g intégrée et
le second de la carte PCMCIA
Netgear WN511B. Nous avons essayé
ces configurations à moins d'un mètre
du routeur, puis nous nous sommes
Notre banc test Wi-Fi
Composé de deux PC portables.
BANC TEST
Configuration
Distance
Matériel
Débit moyen
Stabilité du flux
P.38
270 Mbps
Carte Intel
Netgear
802.11g
WN511B
26 Ko/s
220 Ko/s
Catastrophique Catastrophique
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
130 Mbps
1 mètre
Carte Intel
Netgear
802.11g
WN511B
2 699 Ko/s
5 276 Ko/s
Très stable
Très stable
802.11g et b
Carte Intel
802.11g
2 570 Ko/s
Stable
Netgear
WN511B
5 507 Ko/s
Très stable
r
B
/s
ble
36-39 wifi 4p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:34
Page 39
Routeur Netgear WNR834B
Esthétiquement sobre et classe !
éloigné de 12 mètres afin de voir le comportement du
signal malgré la présence de murs et de meubles.
Pour chaque phase, nous avons passé le WNR834B en
270 Mbps, 130 Mbps et en 802.11g classique.
Bilan positif… excepté à 270 Mbps
Les résultats sont très encourageants, avec notre carte
Intel, les débits sont de 2 200 à 2 700 Ko/s. La distance n'influe quasiment pas sur le signal, le débit s'affaiblit à peine et reste toujours stable ! Petit bémol, en
mode 270 Mbps, le réseau s'écroule complètement :
à un mètre du routeur, on frôle les 20 Ko/s !
Avec la carte PCMCIA Netgear, les débits sont excellents, on se rapproche enfin du filaire même si on est
toujours aussi loin du débit théorique annoncé.
Selon la distance et les obstacles, on obtient entre
3 et 5,5 Mo/s. Il est loin le réseau Wi-Fi 802.11b ! Même
remarque que précédemment, en mettant le routeur
à 270 Mbps, le réseau s'amenuise complètement.
Etrange, car Windows annonce la connexion comme
“excellente” avec un flux de 270 Mbps. Il faut donc se
contenter d'un “130 Mbps” déjà très efficace. Entre les
deux portables, le débit plafonne à la vitesse maximale
de la carte 802.11g Intel. Les transferts s'effectuent à
des taux d'environ 2 Mo/s.
270 Mbps
Carte Intel
802.11g
Impossible
Impossible
Netgear
WN511B
Impossible
Impossible
Vivement les produits compatibles 802.11n !
Netgear propose ici une solution Wi-Fi haut de gamme
vraiment excellente. Les débits sont élevés et stables
et permettent de profiter du réseau sans le moindre
souci. Le matériel aux anciennes normes profitera aussi
des excellentes qualités du routeur mais les transferts
entre Wi-Fi 802.11g et Draft-N ne bénéficieront pas de
ces améliorations.
Toutefois, le prix élevé de ces produits (219 euros le
WNR834B et 149 euros le WN511B) et l'incertitude que
ces derniers fonctionnent bien avec la vraie norme
802.11n nous empêchent de vous conseiller l'achat
à l'aveuglette d'une telle solution. Il faudra vraiment
déterminer vos besoins et voir si cela ne vaut pas la
peine de se contenter d'un réseau Wi-Fi 802.11g
abordable en attendant la validation définitive de la
norme 802.11n. Malgré tout, cet ensemble Netgear
Draft-N nous offre un bel aperçu de ce que sera la
norme 802.11n et l'on reste rêveur quand on entend
parler des 600 Mbps théoriques. Il risque d'y avoir du
câble à recycler dans les mois à venir !
Nicolas Hing
130 Mbps
12 mètres
Carte Intel
Netgear
802.11g
WN511B
2 299 Ko/s
3 777 Ko/s
Moyennement
Stable
stable
802.11g et b
Carte Intel
802.11g
2 490 Ko/s
Moyennement
stable
Netgear
WN511B
2 995 Ko/s
Stable
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.39
REFROIDISSEMENT
41-43 Waterchill 4p corrigØ.qxp
TEST
27/08/2006
00:50
Page 40
Waterchill Xternal
UNE WATERCASE
SIGNÉE ASETEK
Avec l’avènement du dual core et la montée en fréquence continue, les processeurs
chauffent de plus en plus, et ce, en dépit de leur finesse de gravure. Nos radiateurs
classiques commencent à montrer leurs limites. Qui prendra leur place dans votre PC ?
Un système de watercooling certainement, et c’est déjà le cas dans certains Macintosh.
Waterchill Xternal
La watercase conçue par Asetek dans
sa version silver.
I
l existe plusieurs façons de dissiper la chaleur
générée par un processeur ou chipset. Le principe
sera toujours le même : il s’agit de faire passer
les calories que la puce dégage dans l’air ambiant.
Deux éléments déterminent l’efficacité d’un système de
refroidissement classique. Il s’agit du caloporteur qui
apporte la chaleur à l’échangeur, et de l’échangeur qui
la dissipe dans l’air ambiant. Les radiateurs (dits ventirads) les plus performants existant sur le marché sont
très optimisés à ces deux niveaux. Un système de
caloducs apporte les calories très efficacement à un
grand radiateur qui les dissipe rapidement. Mais il n’est
pas possible d’augmenter indéfiniment la taille du
radiateur : des problèmes de poids et de taille se posent
très vite.
P.40
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
Du radiateur au watercooling
Ayant atteint (ou presque) la limite de ces systèmes,
le watercooling s’impose comme une solution pour
le futur. Comme son nom l’indique, de l’eau va entrer
en jeu dans le fonctionnement d’un tel système. On va
en effet se servir d’eau pour transmettre la chaleur dissipée par les éléments à un radiateur excentré (rôle de
caloporteur).
Quels avantages ? Le premier est la possibilité d’avoir
un radiateur plus gros, les limites de taille étant pratiquement inexistantes. Le second réside dans le fait que
ce radiateur sera placé dans une zone plus fraîche,
à l’extérieur du boîtier ou à la sortie de celui-ci. La température dans un boîtier non ventilé monte en effet très
vite à 10 °C au-dessus de la température ambiante…
41-43 Waterchill 4p corrigØ.qxp
27/08/2006
00:50
Page 41
L’intérieur de la watercase
A gauche, le radiateur et les ventilateurs ;
à droite, la pompe d’eau.
Ces deux avantages lui confèrent la possibilité d’être
plus efficace qu’un simple “ventirad” ou, vu autrement,
d’avoir des performances correctes avec très peu, voire
pas de ventilation !
Mise en place de tels systèmes
La démocratisation du watercooling est bien en cours,
pas de doute là-dessus… Il y a quelques années, watercooling rimait avec pompe d’aquarium, radiateur récupéré à la casse et waterblocks home made.
De nos jours, de nombreux constructeurs proposent
des pièces à l’unité conçues pour être utilisées dans
un circuit watercooling. On peut citer pour les plus illustres 1A-Cooling, Nexxxos, Swiftech, Eheim, Laing,
Dangerden… Il vous est donc possible de construire
un système de watercooling sans outillage spécial et
sans avoir besoin de partir en expédition punitive à
la recherche de radiateurs de Twingo.
Néanmoins, ce genre de systèmes demande un
minimum de réflexion pour leur conception. Que cela
soit au niveau du choix des pièces, de leur disposition
dans le boîtier, etc. Pour les moins téméraires, de
nombreux fabricants se sont lancés dans la vente de
solutions “clés en main”. Celles-ci permettent de
refroidir plus ou moins d’éléments, et sont intégrables
d’une manière ou d’une autre, on en trouve de tous les
genres !
Cependant, profitant du manque de connaissances de
leurs clients, de nombreux constructeurs abusent de
pratiques marketing douteuses. Ainsi, on retrouve
régulièrement des solutions bien présentées mais avec
des choix honteux faits au niveau de leur conception.
Pour faire la part des choses, nous vous présentons
ici le test du dernier-né de chez Asetek.
Ce kit fabriqué par Asetek permet de refroidir trois
éléments différents. Il s’agit du processeur, du chipset
et du GPU (processeur graphique). Difficile de faire plus
complet à ce niveau. Il est destiné à être posé sur
le boîtier de votre ordinateur. Le fait de placer l’unité
de refroidissement au-dessus de la boîte du PC est plutôt une bonne chose. Cette solution est bien plus efficace qu’un module placé dans des baies pour lecteurs
optiques par exemple. On refroidira plus efficacement
tout d’abord, l’air aspiré et injecté dans le radiateur
étant plus frais. Par ailleurs, l’air chaud refoulé ne contribuera pas à réchauffer vos disques durs et autres composants. On pourra alors éventuellement se passer de
ventilateurs de boîtier ou les faire tourner plus lentement.
Dans un carton, bien emballé, on trouve plusieurs
pièces composant ce kit :
> L’unité de refroidissement, elle contient en fait trois
éléments : une pompe, un réservoir et un radiateur.
Rien de spécial à signaler pour la pompe et le réservoir. Le radiateur provient de la firme Hwlabs.
Quatre ventilateurs sont montés en push/pull sur ce
dernier. Ce système permet d’augmenter l’efficacité
du brassage d’air. Il est correctement dimensionné,
même si, compte tenu du nombre d’éléments à
refroidir, un radiateur triple (montage de 3 ou 6) ventilateur aurait été préférable. Mais cela devient vraiment
très dur à intégrer dans ces dimensions… On notera
l’intégration d’un petit contrôleur dans la carcasse de
la pompe. Il gère la vitesse de rotation de la pompe,
des ventilateurs et deux sondes de température.
Les sondes sont des thermistances : la première est
placée à la sortie de l’unité, la seconde est accolée au
radiateur. Elles mesureront donc respectivement la température de l’eau en sortie et celle de l’air traversant le
radiateur.
> Le waterblock CPU. C’est un Asetek Antarctica, il est
compatible avec la majorité des sockets utilisés de nos
jours. Ce waterblock se base sur le principe de l’impact de jet. De l’eau sera projetée au centre de canaux,
et la création de turbulences engendrera une bonne
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.41
41-43 Waterchill 4p corrigØ.qxp
27/08/2006
00:51
Page 42
Waterblock en cuivre
Zoom sur le waterblock du processeur, un Asetek
Antarctica.
conduction de la chaleur. L’entrée d’eau se fait par
le tube central et le refoulement par les deux aux extrémités du bloc. Les canaux font 1 mm de large, la qualité de fabrication est relativement bonne, et les traces
d’usinage encore présentes. La distribution de l’eau
dans le bloc aurait pu être mieux optimisée. La base
en cuivre est protégée par un film plastique empêchant
son oxydation avant utilisation. Le polissage est grossier, la base n’est pas plane, un petit coup de papier
à poncer pourrait donc être utile. Mais attention, procédez sur une surface bien plate, avec du papier
mouillé. L’utilisation de produits comme le Mirror est
totalement inutile et ne fera qu’empirer la situation.
> Les waterblocks chipset & VGA. Ils sont tous deux
identiques sur le plan de la conception, la seule différence étant les embouts, qui sont coudés pour la carte
graphique. Le maze interne est relativement simple,
et ne créera que peu de pertes de charge. Néanmoins,
vu que le chipset et la carte graphique sont deux
éléments chauffant peu, cela ne sera pas très problématique. Et ceux-ci ne briseront pas le débit !
Les remarques concernant la base du waterblock CPU
sont valides pour ces deux blocs également.
> Les tuyaux et autres accessoires. On trouve trois
mètres de tuyau rigide, même si la mise en place est
plus difficile à cause de cette rigidité, elle est plus sécurisante grâce aux embouts employés. Par ailleurs,
une seringue de liquide antialgue est fournie (de très
belle couleur rose !). On trouve finalement un “Y” qui
permettra de relier les deux sorties d’eau du waterblock
CPU pour n’en former qu’une seule, puis un câble USB
assorti du logiciel Asetek qui permettra de gérer plusieurs choses depuis votre ordinateur. Une rallonge
Molex permet d’alimenter l’unité depuis l’alimentation
de votre ordinateur. Le passage de tous les câbles, du
câble d’alimentation ainsi que des tuyaux se fait par
une baie PCI et grâce au passe-cloison fourni.
P.42
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
Montage des blocs
Le montage est aisé à première vue… Pour le bloc
CPU, un système avec des tiges creusées et des vis
écrasant des ressorts est proposé. Il est efficace et
permet une répartition efficace de l’effort sur le CPU.
Pour les blocs chipset et GPU, vous pourrez utiliser
au choix des colliers de serrage (cartes à crochets) ou
des vis avec ressorts (cartes avec des trous). Les blocs
CPU et GPU seront compatibles pratiquement avec
tous les modèles, par contre, celui du chipset pas forcément. On trouve en effet des cartes avec des crochets bien plus espacés (exemple : Intel D975XBX), ou
avec des systèmes pas forcément retirables (systèmes
à heat pipes). Mais difficile de faire mieux à ce niveau,
pensez donc à vérifier que votre carte est compatible !
Le montage est détaillé précisément dans les manuels
fournis, et en français aussi, s’il vous plaît !
Les raccords utilisés sont des modèles plug ’n’ cool
modifiés, et c’est là que ça se gâte… Ils sont basés
sur deux éléments. On trouve un joint torique placé au
fond du trou, dans lequel le tuyau est censé passer, et
un système de rétention en plastique qui maintient
le tuyau dans ce joint. L’utilisation de ce système a fait
couler beaucoup d’encre sur Internet. Il a été très
controversé et critiqué pour son manque de fiabilité,
ce que nous avons malheureusement pu vérifier !
Attention aux embouts “plug ’n’ cool”
Le montage d’embouts plug ’n’ cool doit être réalisé
très attentivement ! Les tuyaux doivent être coupés
droits et surtout être enfoncés à fond dans les blocs !
Impossible de le faire avec les éléments montés dans
votre ordinateur, au risque de briser les cœurs (pire que
dans Les Feux de l’amour) du chipset et de la carte
graphique… Nous vous conseillons donc de placer
une première fois les blocs sur vos éléments et de
découper les tuyaux à la bonne longueur. Puis dans
un second temps, de tout démonter et de faire
le montage avec les blocs non fixés, et de les fixer dans
un dernier temps. C’est plus facile à dire qu’à faire, c’est
sûr, mais ces minutes perdues à vous “battre” avec
ces blocs vous éviteront peut-être une inondation…
Dernière précaution à prendre : les tuyaux ne doivent
pas être trop tordus, imposez donc des angles de
courbure assez faibles. Les tuyaux rigides rendent
ceci assez difficile, mais un tuyau trop tordu causera
une fuite… Ces damnés (n’ayons pas peur des mots)
embouts plug ’n’ cool imposent donc énormément
de contraintes au niveau du montage. Et ils font finalement perdre immensément plus de temps que
des raccords à coiffe… Un très mauvais choix et le pire
est que, même si on fait avec ces contraintes et
qu’on réalise le montage parfaitement, le risque de fuite
est toujours présent !
Tout baigne !
Comme nous l’avons déjà vu, toute l’étanchéité se
fait grâce à un petit joint torique. Manque de chance :
sur le kit que nous avons reçu, celui-ci était
41-43 Waterchill 4p corrigØ.qxp
27/08/2006
00:51
Page 43
Inondation !
Même si ça ne se voit pas,
il y a bien de l’eau !
manifestement défectueux. Mais, nous nous en
sommes rendu compte un peu tard, après autopsie du
bloc. En effet, un crime s’est bien produit… Une fois
notre montage attentivement réalisé, l’eau introduite
dans le réservoir (ainsi que l’antialgue) et la pompe allumée, une quantité d’eau considérable est sortie du bloc
CPU… Le joint était défectueux… Et la bague de rétention en plastique n’a pas gêné pour le moins du monde
cette remontée d’eau… On s’est donc retrouvé avec
de l’eau partout autour du CPU… Des courts-circuits
ont eu lieu partout, et notamment aux niveaux des
étages d’alimentation des divers éléments. La carte
mère, le CPU, la carte graphique, la mémoire vive ainsi
que l’alimentation y ont laissé leur silicium… R.I.P.
Ceci aurait pu être évité en partie si ces divers éléments
n’étaient pas alimentés. Pour ça, Asetek fournit un petit
câble permettant de démarrer l’alimentation sans
ordinateur. Mais il a dû lui échapper que toutes les
alimentations n’acceptent pas de démarrer sans
une charge importante… Donc, nous nous sommes
vu obligé d’allumer l’ordinateur pour mettre en route
la pompe, ce qui a causé ce désastre. Si l’ordinateur
avait été éteint, seule la carte mère aurait été
touchée. C’est alors bien plus tard qu’on comprend
pourquoi ce petit bout de fil était là…
Néanmoins, un rapide test, grâce à un bricolage, sur
un simulateur de charge, nous a permis de constater
des températures assez bonnes. Après le choix d’un
dégagement de chaleur représentatif pour chaque élément, nous avons pu obtenir des valeurs inférieures
de 20 °C en moyenne à celles obtenues avec des systèmes d’aircooling. La ventilation de l’appareil était alors
à son maximal. Ces performances sont très bonnes,
c’est sûr, mais les nuisances sonores importantes.
Dans tous les cas, ceci met bien en évidence l’aptitude
élevée de ce genre de systèmes à évacuer la chaleur
produite par tous les éléments importants d’un ordinateur. Il est plutôt bien conçu et esthétique, l’interface
proposée pour le monitoring est très complète.
La conception des blocs est certes perfectible, mais
on est bien au-dessus de nombreux kits disponibles sur
le marché ! Malheureusement, à vouloir faire trop
simple, Asetek fait une grosse erreur avec les embouts
plug ’n’ cool, même si vous ne devriez pas avoir
de problèmes avec les vôtres. C’était un souci de
fabrication et il n’est en aucun cas présent sur tous
les circuits. D’ailleurs, seulement un des huit joints
présentait un problème. C’est déjà bien trop, et ça
suffirait à dégoûter certains du watercooling…
C’est un faux pas bien maladroit de la part de la firme.
Sortez les boules Quiès
Suite à cet incident, nous n’avons pas souhaité continuer les tests sur des plates-formes informatiques.
Quentin Lathuille
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.43
REFROIDISSEMENT
44-49 Ventirad 5p corrigØ.qxp
COMPARATIF
27/08/2006
14:53
Page 44
Ventirads
RADIATEURS POUR CPU
FAITES LE BON CHOIX !
Refroidissez votre processeur du mieux possible en aircooling, gagnez encore quelques
mégahertz en overclocking avec un meilleur refroidissement, choisissez bien votre nouveau
radiateur.
Huit ventirads
au banc test
Le processeur à refroidir
est un Athlon 64 4000+.
I
l fait de plus en plus chaud ces derniers jours, ce qui
augmente considérablement la température de votre
processeur. Cela a pour effet de limiter l'overclocking
et de diminuer son espérance de vie. Il faut savoir, qu'un
processeur fonctionnera parfaitement avec un rad box
AMD/Intel mais vous serez très vite limité en overclocking,
et en cas de forte chaleur, votre processeur chauffera
beaucoup plus. Au final, il sera plus intéressant de changer celui d'origine par un radiateur plus performant, d'une
part, vous pourrez gagner quelques mégahertz en plus
dans votre overclocking et d'autre part, vous gagnerez
aussi en silence. En théorie, un ventilateur de 80 mm (d'origine rad box) est plus bruyant à vitesse égale qu'un
120 mm de bonne marque comme Antec, Noiseblocker.
En termes de refroidissement, nous trouvons des radiateurs avec heat pipes, les radiateurs de base AMD/Intel
n'en possèdent pas, sauf les rad box des 4400+x2 à
5000+x2. Ce système permet d'évacuer l'air chaud plus
rapidement en dehors du radiateur. Les bases, ailettes,
et heat pipes sont maintenant fabriqués la plupart du
temps en cuivre. Le cuivre fournit une meilleure dissipation thermique, mais ce dernier est plus lourd au poids
et plus coûteux que l'alu, ce qui augmente donc le prix
d'un radiateur entre la version alu/cuivre.
Avec tous les radiateurs commercialisés en ce moment,
on a un peu de mal à faire son choix avec un prix raisonnable, tout en ayant un bon refroidissement. C'est pour
cela que nous avons comparé sept radiateurs pour processeurs dont les Zalman CNPS 7000, 7700, 8000 et
P.44
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
9500, chez Thermalright le XP-90 Cu et le SI-120, le
Raidmax Glacier RC-002 et l'Aerocool Dominator, pour
que vous puissiez mieux faire votre choix.
Qui est Zalman ?
Zalman est un fabricant coréen assez connu dans le milieu
du refroidissement, avec ses différents refroidisseurs pour
processeurs et cartes graphiques. Les radiateurs pour
processeurs Zalman possèdent déjà leur ventilateur
contrairement à beaucoup d'autres marques qui permettent l'intégration d'un ventilateur 92/120 mm. En général,
les produits proposés par Zalman sont de bonne qualité,
et offrent de bonnes performances. Nous verrons en détail,
ce qu'il en est du Zalman CNPS-7000, 7700, 8000 et
9500.
Zalman CNPS-7000 Cu/7700 Cu
Le Zalman CNPS-7000 existe en deux versions : alu et
cuivre. Pour le test, nous avons eu la version cuivre.
Une fois le produit déballé, nous trouvons dans le bundle
le radiateur de chez Zalman, ainsi que les différentes fixations pour les sockets AMD/Intel. En parlant de compatibilité, le Zalman CNPS-7000 est compatible AMD
socket 462, 754, 939, 940 et socket 478 Intel, en plus
Zalman livre un petit tube de pâte thermique, mais il vaut
mieux opter pour de l'Artic Silver 5. Une fois le radiateur
sorti de la boîte, nous avons pu remarquer très rapidement qu'il est assez lourd, une fois sur la balance, il fait
tout de même près de 740 g pour des dimensions de
44-49 Ventirad 5p corrigØ.qxp
27/08/2006
14:53
Page 45
U
Zalman CNPS-7700 Cu/7000 Cu
Le 7700 est plus grand, avec un ventilateur de 120 mm ;
le 7000, lui, dispose d’un ventilateur de 92 mm.
70 (L) x 26 (W) x 26 (H) mm. Le radiateur est de forme
cylindrique (ailette), le ventilateur de 92 mm se trouve ainsi
au milieu pour évacuer l'air chaud, Zalman livre aussi un
régulateur pour contrôler manuellement la vitesse du ventilateur et ainsi diminuer le bruit émis par ce dernier. Les
ailettes sont en cuivre et assez nombreuses, la base du
radiateur est aussi en cuivre, et de très bonne qualité, bien
plane et sans défauts particuliers. Dans l'ensemble, la finition du radiateur est assez bonne, tout comme le Zalman
CNPS-7700 (70 (L) x 26 (W) x 26 (H) mm) qui n'est en fait
qu'une version plus grande du CNPS-7000… Toujours le
même design, ce dernier dispose d'un ventilateur de
120 mm au lieu de 92 mm sur le CNPS-7000. Pour le
poids, le CNPS-7700 pèse environ 900 g, soit 160 g de
plus que le modèle inférieur.
Zalman CNPS-9500
Tout comme les autres radiateurs Zalman,
nous trouvons les différentes pièces du
bundle, à savoir les fixations pour la compatibilité socket AMD 754, 939 et 940, et
du côté de chez Intel socket 478 et 775,
de la pâte thermique et le régulateur pour
le ventilateur.Le Zalman CNPS-9500 est
complètement différent des anciens radiateurs de cette marque. Le design a été
revu avec plusieurs améliorations, tout d'abord le radiateur est disponible seulement en version cuivre, et cette
fois-ci le radiateur/ventilateur est vertical par rapport à la
carte mère, nouvelle disposition qui devrait en théorie évacuer l'air chaud plus rapidement vers l'arrière du boîtier
Zalman CNPS-9500
Nouveau design chez Zalman avec un ventirad en position verticale par
rapport à la carte mère.
et ainsi le ventilateur en extraction à l'arrière du
boîtier évacue la chaleur en dehors, nous verrons
dans les tests si les performances sont bien là. De
plus, Zalman se sert du système de heat pipes sur
ce radiateur, le premier CNPS à se servir de ce
système de dissipation thermique. Les heat pipes
sont au nombre de 3 avec un diamètre de 6 mm
formant un huit. Le radiateur est refroidi par un
ventilateur de 92 mm qui fournit un débit d'air de
80 Cfm (Cubic Feet per Minute), pour 18 à 27,5
dB. Il est transparent avec des LED bleues, qui
donnent un effet sympathique dans le boîtier une fois qu'il
est
allumé.
Le
radiateur
est
imposant,
70 (L) x 26 (W) x 26 (H) mm, et beaucoup plus léger que les
anciens CNPS-7000 en cuivre, le 9500 affiche 510 g, un
poids encore raisonnable pour un radiateur pour processeurs. Tout comme les autres Zalman du test, la finition
du radiateur est bien là.
Zalman CNPS-8000
Actuellement, le dernier refroidisseur sorti par Zalman. Le
CNPS-8000 revient avec le même design que les CNPS7000 mais avec quelques changements. Toujours le
même contenu dans le bundle, des fixations, de la pâte
thermique, un petit autocollant. Le radiateur est compatible avec les sockets AMD 754, 939 et 940 et du côté
de chez Intel socket 775. Tout d'abord, les ailettes sont
de chaque côté du radiateur est non plus tout autour du
ventilateur comme c’est le cas sur les trois autres CNPS7000/7700/9500, ça ressemble un peu au SI-94 de chez
Zalman CNPS-8000
Le tout dernier ventirad conçu par Zalman.
Termalright. Tout comme le Zalman CNPS-9500,
le 8500 utilise les heat pipes, au nombre de 4 de
6 mm. Il est seulement disponible en version alu,
mais les heat pipes et la base du radiateur sont
en cuivre. Le rad fait environ 380 g et mesure 108
(L) X 108 (W) X 62,5 (H) mm. Le ventilateur de 92
mm peut se détacher du rad, mais l'intérêt est
minime, quand on sait que l'on ne peut pas le remplacer par un autre ventilateur de 92 mm à moins
de faire un peu de bricolage. Le ventilateur d'origine monte de 1 400 à 2 800 tr/min, pour 18 à 30
dB. Dans l'ensemble, la finition du rad est assez
bonne. La base est bien plane, mais n'est pas aussi polie
(miroir) que les versions 7000/7700 et 9500.
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.45
44-49 Ventirad 5p corrigØ.qxp
27/08/2006
14:53
Page 46
Thermalright
Tout comme le Coréen Zalman, le Taïwanais Thermalright
est assez connu dans le milieu du refroidissement, après
quelques modèles connus et qui offrent de bonnes
performances, en général, comme le XP-90 alu/cuivre,
Thermalright a sorti les modèles pour 120 mm, le XP-120
alu, et peu de temps après est apparu le SI-120,
une version corrigée du XP-120, il y a plus d'espace entre
la base et les ailettes du radiateur, ce qui permet une
fixation plus facile du radiateur sur le socket. Thermalright
n'a pas commercialisé le SI-120 en cuivre, seulement
en version alu (tout comme le XP-120). Plus récemment,
Thermalright a sorti les modèles Ultra-120, le Ultra-90 K8
et le HR-05 dans un design différent de ce qu'il faisait
avant. Pour ce test, nous avons eu le XP-90 cuivre et le
SI-120.
Thermalright XP-90 cuivre
Le Thermalright XP-90 existe en deux versions alu et cuivre, pour le test, nous avons eu la version cuivre du radiateur. Dans le bundle, nous trouvons donc les différents
systèmes de fixation, compatibles avec les sockets 478
et LGA 775 pour Intel, et 754, 939,940 pour AMD, ainsi
que la pâte thermique Thermalright, et un autocollant de
la marque.
Le radiateur est entièrement en cuivre, composé de plusieurs ailettes, et de quatre heat pipes de
6 mm pour un poids total de 690 g. Il
mesure 116 (L) X 96 (W) X 75 (H) mm. Le
radiateur est livré sans ventilateur, il est
prévu pour un 92 mm, il faudra en acheter un. On trouve de bonnes marques de
ventilateurs comme Antec, Noiseblocker
ou encore Aerocool.
Dans le bundle, Thermalright livre deux
petites barres en alu pour pouvoir maintenir le ventilateur sur le rad, de plus deux
autocollants antivibrations sont fournis, afin
d'éviter un quelconque frottement du ventilateur contre
le radiateur. Le système de fixation est un peu plus simple que sur les Zalman, il suffira juste de dévisser le socle
en plastique qui se trouve autour de votre socket (et qui
permet la fixation d'un radiateur), de monter celui fourni
par Thermalright, et de clipper les pattes en acier du radiateur dans les trous prévus dans le socle. La qualité du
radiateur est bonne, tout comme la base.
Thermalright XP-90 Cu
Une base bien polie !
P.46
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
Thermalright SI-120
Le même bundle que le XP-90. Le SI-120 est compatible avec les mêmes sockets que le XP-90 Cu. Le SI-120
est prévu pour un ventilateur de 120 mm, c'est un peu
une version corrigée du XP-120, l'espace entre la base
et les ailettes du radiateur est plus grand, ce qui permet
une fixation plus facile du radiateur sur la carte mère (pour
enclencher les clips du rad), pas de réelles différences
entre le XP-120/SI-120. Les ailettes sont en alu, par contre
on pourrait croire que les heat pipes et la base du radiateur sont en alu, pourtant elles sont bien en cuivre (nickelé)
pour éviter l'oxydation du cuivre, ce qui donne cet aspect
(couleur) alu. Les heat pipes sont au nombre de cinq avec
un diamètre de 5 mm. Pour les dimensions, elles sont de
135 x 125 x 90 mm pour un poids total de 390 g, il reste
très léger par rapport aux autres radiateurs du comparatif. La fixation reste identique au XP-90.
Dans l'ensemble, tout comme le XP-90 cuivre, la qualité
du rad est assez bonne, toutefois, sur le SI-120, la base
n'est pas parfaitement lisse, et laisse apparaître des rayures, mais cela ne joue souvent que sur quelques degrés.
Raidmax Glacier
Le Raidmax Glacier n'est pas encore (et ne le sera peutêtre pas) disponible en France. On le trouve dans les
magasins en Allemagne, au Luxembourg ou en Amérique.
Thermalright SI-120
Une version améliorée du célèbre XP-120.
Il ressemble énormément au radiateur Aerocool
Dominator. Une fois sorti de la boîte, le radiateur est assez
imposant, il donne 134 x 126 x 97 mm, pour un poids
total de 590 g. Le design est dans l'ensemble assez sympathique avec une forme originale et de petites découpes sur les côtés. Les ailettes du radiateur
sont en alu, par contre les heat pipes et
la base sont en cuivre. On trouve trois heat
pipes de 8 mm ! Ils sont plutôt assez gros
donc en théorie plus efficaces.
On peut aussi apercevoir un petit rad en
alu sur le dos de la base même du radiateur afin d'évacuer l'air chaud de la base
plus rapidement.
Prévu pour les ventilateurs 120 mm, le
radiateur fait aussi dual fan 120, cela veut
dire que l'on peut mettre 2 x 120 mm sur
le même radiateur, cela permet en théorie d'évacuer l'air
chaud ou de souffler plus d'air frais, plus rapidement. Un
44-49 Ventirad 5p corrigØ.qxp
27/08/2006
14:53
Page 47
> En full (charge) : la température est relevée après des tests SP (Stress Prime), et
OCCT mode Torture en même temps pendant 10 min (ventilateur en 5 V et 12 V).
Raidmax Glacier
Conçu pour du dual fan 120 mm.
ventilateur Raidmax est livré dans le bundle, mais nous
conseillons d'en acheter un autre, la qualité de fabrication (niveau fonctionnement) du ventilateur laisse à désirer… le ventilateur ne démarre pas tout le temps, et s'arrête parfois de fonctionner. Dans le bundle, les fixations
sont fournies, ainsi que la pâte thermique Raidmax. Dans
l'ensemble, la finition du radiateur est bonne, seule la base
n'est pas aussi lisse que les Zalman, la finition ressemble à la base du SI-120 Thermalright.
Aerocool Dominator
Grosse ressemblance avec le Raidmax Glacier, l'Aercool
Dominator se différencie par la taille de
140 mm pour le ventilateur, et par le design. Le radiateur est assez imposant, et ne
rentrera peut-être pas dans tous les boîtiers, il vaudra mieux mesurer l'espace qu'il
occupera dans votre tour avant son achat,
afin que l'alimentation (ou un autre composant) ne vienne pas gêner son installation.
Pour les dimensions, elles sont de :
155 x 140 x 100 mm presque 2 cm de plus
que le Raidmax Glacier en largeur et longueur. Un ventilateur de 140 mm est déjà livré dans le bundle du radiateur, il se révèle assez performant et silencieux pour un
ventilateur d'origine 68,37 Cfm pour seulement 20,87
dB(A).
On retrouve quasiment le même design que le Raidmax,
à savoir les trois heat pipes de 8 mm, et le petit radiateur sur le dessus de la base qui fera contact avec le processeur, le radiateur, lui, est un peu plus grand pour pouvoir accueillir un 140 mm. Ce radiateur est compatible
avec les sockets suivants : Intel 775 et AMD 754, 939,
940. Il pèse 680 g, il se trouve dans la moyenne par rapport aux autres radiateurs du comparatif. La finition du
radiateur est très bonne, la surface de contact est bien
lisse et plane, aucun défaut sur le radiateur n'a été repéré.
Au banc test, le vainqueur est…
Tous les radiateurs ont été testés avec la même pâte thermique à savoir de l'Artic Silver 5.
> En idle (repos) : l'ordinateur est allumé sous Windows
pendant environ 20 min et la température relevée (ventilateur en 5 V et 12 V).
En première position, on retrouve le
Raidmax Glacier avec 26° en idle et 36°
en full qui fait jeu égal avec le Thermalright
SI-120, comme dit dans la présentation du
Raidmax, il utilise le système dual fan 120
mm, pour le test, nous avons donc utilisé deux ventilateurs de 120 mm sur le radiateur.
Du côté de chez Zalman, les modèles CNPS 9500 et 8000
offrent quasiment les mêmes performances de refroidissement, autant opter pour le moins cher soit le Zalman
8000, de plus, il est plus léger et son installation plus facile.
Les Zalman 7700/7000 Cu, offrent des performances un
peu décevantes en 12 V en full, par rapport aux autres
radiateurs. De plus, ce sont les radiateurs les plus lourds
du comparatif, à savoir 900 g pour le 7700 et 740 g pour
le 7000 Cu. Autant dépenser 5 à 7 euros de plus et prendre le Thermalright SI-120.
L'Aerocool se trouve dans la moyenne, et permet d'avoir
de bonnes températures pour seulement 35 euros, ce
radiateur est plutôt une bonne solution. Mais il prend
beaucoup de place une fois installé dans la tour (ventila-
Aerocool Dominator
Conçu pour accueillir un ventilateur de 140 mm !
teur de 140 mm), cependant il est très silencieux même
en 12 V.
Le Thermalright XP-90 Cu fait presque jeu égal avec le
Zalman 8000, mais son prix est légèrement supérieur,
49 euros contre 42 euros pour le Zalman, sans compter
qu'il faut acheter un ventilateur pour le Thermalright, environ 7 euros à ajouter, il revient plus cher que le SI-120
pour des performances moins bonnes.
Dans le comparatif, nous avons aussi indiqué les températures avec un rad box, et on peut voir que la différence
de température entre le meilleur radiateur (SI-120) et le
rad box est quand même assez importante, à savoir 5°
en idle, et 13° en full. Surtout que l'on atteint les 54° en
full avec le ventilateur en 5 V sur le rad box, avec une
température ambiante de 23° ! et seulement 41° avec le
Thermalright dans les mêmes conditions.
Au final, le Thermalright SI-120 est la meilleure solution
pour un bon refroidissement à bon prix, le Raidmax est
un peu meilleur mais pour l'instant, il n’est malheureuse-
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.47
44-49 Ventirad 5p corrigØ.qxp
27/08/2006
14:54
Page 48
CONFIGURATION DE TEST
ment pas disponible en France. Le Zalman 8000 sort aussi
du lot, et offre un bon refroidissement, ainsi que
l'Aerocool. Il faudra éviter le Zalman 7700, trop lourd,
et qui est à peine moins cher que le CNPS-8000 et offre
des performances très décevantes.
Processeur
Carte mère
Carte graphique
Mémoire
Disque dur
Julien Arrachart
Alimentation
AMD Athlon X2 4200+
DFI Infinity nF4
MSI 7950 GX2
2 x 1 024 Mo DDR Geil Value PC3200
Western Digital 250 Go SATA-2
16 Mo de cache
LC Power 550 W
BANC TEST
Idle
5V
28°C
29°C
30°C
28°C
30°C
30°C
29°C
27°C
32°C
Thermalright SI-120
Thermalright XP-90 Cu
Zalman 9500
Zalman 8000
Zalman 7700 Cu
Zalman 7000 Cu
Aerocool Dominator
Raidmax Glacier dual 120 mm
AMD box
Full
12 V
26°C
27°C
27°C
27°C
28°C
29°C
28°C
26°C
31°C
5V
41°C
46°C
42°C
41°C
45°C
46°C
45°C
39°C
54°C
12 V
36°C
40°C
39°C
39°C
42°C
44°C
38°C
36°C
49°C
FICHE TECHNIQUE
Modèle
Ailettes Base Heat pipe /
Matériau /
Diamètre
Zalman 9500 Cuivre Cuivre Oui (3) /
Cuivre /
6 mm
Zalman 8000 Alu Cuivre Oui (4) /
Cuivre /
6 mm
Zalman 7700 Cuivre Cuivre
Non
Cu
Zalman 7000 Cuivre Cuivre
Non
Cu
Thermalright Cuivre Cuivre Oui (4) /
XP-90 Cu
Cuivre /
6 mm
Thermalright Alu Cuivre Oui (5) /
SI-120
nickelé Cuivre /
6 mm
Raidmax
Alu Cuivre Oui (3) /
Glacier
Cuivre /
8 mm
Aerocool
Alu Cuivre Oui (3) /
Dominator
Cuivre /
8 mm
P.48
Dissipation Poids
area
Ventilo Taille
ventilo
Vitesse
de rotation
dB(A)
3,698 cm2
510
Oui
92
1 350 à
18 à
2 600 rpm 27,5 dB(A)
2,815 cm2
380
Oui
92
1 350 à
2 600 rpm
3,268 cm2
900
Oui
120
3,154 cm2
740
Oui
92
*
690
Non
92
1 000 à
20 à
2 000 rpm 32 dB(A)
1 350 à
18 à
2 600 rpm 27,5 dB(A)
/
/
*
390
Non
120
/
/
*
590
Oui
120
900 à
2 400 rpm
18,5 à
39 dB(A)
*
680
Oui
140
1 200 rpm
20,87
dB(A)
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
18 à
30 dB(A)
44-49 Ventirad 5p corrigØ.qxp
27/08/2006
14:55
Page 49
REFROIDISSEMENT
50-51 Polissage 3p corrigØ.qxp
PRATIQUE
26/08/2006
23:44
Page 50
Polir un ventirad
LE POLISSAGE
OU COMMENT PERDRE QUELQUES DEGRÉS !
Par ce temps de forte chaleur, les ventilateurs de votre boîtier tournent à plein régime afin
de refroidir votre fournaise ? Nous avons essayé une vieille solution utilisée depuis les
Pentium premiers du nom : le polissage. Cette solution permet de gagner quelques degrés
sur un ventirad et donc de baisser le régime
du ventilateur de votre processeur ou de
votre carte graphique afin de réduire
sa nuisance sonore.
Notre plan de travail
Les outils nécessaires : scotch, papier de verre et eau.
L
e principe du polissage est simple en théorie, il faut
augmenter la surface de contact entre le processeur
et le ventirad. En effet, la surface d'un ventirad n'est
pas toujours plane, seuls certains fabricants se soucient de
la finition de la surface qui sera en contact avec le processeur. Pour obtenir un transfert de chaleur optimum entre le
processeur et le ventirad, il faut qu'un maximum de matière
de votre ventirad soit en contact avec le processeur. Comme
nous l'avons vu, les ventirads ne sont pas toujours polis par
les fabricants et leur surface est souvent striée ou marquée
par le fraisage dans le cuivre ou l'aluminium. Bien que la pâte
thermique corrige les stries, il reste toujours des micropoches d'air (l'air étant un très mauvais conducteur). Le polissage permet d'enlever les stries et rayures et de maximiser
le contact avec le processeur.
Le polissage ne demande pas beaucoup de matériel et n'est
pas très coûteux : environ 1 euro la feuille de papier de verre :
P.50
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
Zalman CNPS-7700 Cu
Notre ventirad prêt à être poli.
> papier de verre p800, p1000 et p1200
> scotch papier
> de l'eau
> du Miror
> et un dégraissant type acétone (du dissolvant fait très bien
l'affaire).
Comment bien polir
Pour effacer les stries provoquées par le fraisage, nous allons
les poncer jusqu'à les faire disparaître afin d'obtenir une surface totalement plane. Le but étant de faire de la surface de
notre ventirad un miroir.
Nous commençons donc par fixer notre feuille de papier de
verre sur la surface la plus plane possible, un marbre est
l'idéal, nous nous sommes contenté d'un coin de bureau.
Nous fixons alors la première feuille de papier de verre,
le p800, afin de dégrossir les stries (le p800 étant le plus abrasif et
le p1200 le plus fin).
50-51 Polissage 3p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:44
Page 51
du p800, environ après 10 min de ponçage, passez au p1000
puis au p1200 pour la finition.
Comment obtenir une bonne finition
Une fois au p1200, il faut appuyer de moins en moins fort
sur le ventirad pour ne pas le marquer d'éventuelles rayures
qui gâcheraient votre travail, dès votre polissage au p1200
terminé, il faut ôter de votre ventirad l'eau qui servait de lubrifiant et l'essuyer délicatement. Si la finition au p1200 n'est
pas satisfaisante ou si quelques rayures persistent, il est
possible d'obtenir une finition miroir avec le Miror.
Le Miror est un produit bien connu des ménagères qui ont
des cuivres, il permet de les rénover et d'enlever l'oxydation
en abrasant très légèrement leur surface. Son utilisation est
simple, il suffit d'appliquer un peu de produit à l'aide d'un
tissu non pelucheux sur le ventirad et de frotter légèrement
en effectuant des cercles. Une couche noire va se former
sur la base du ventirad. Pas de panique, c'est normal, tout
en frottant de plus en plus légèrement, cette pellicule noire
va disparaître et enfin révéler le rendu miroir.
Cette opération effectuée, il faut dégraisser la surface du
ventirad car le Miror laisse une couche légèrement grasse
qui nuit à la conduction thermique, ça serait dommage de
tout gâcher maintenant. Pour cela, nous allons utiliser de l'acétone avec un coton démaquillant en étant le plus doux
possible pour ne pas créer de nouvelles rayures.
!
Avant polissage
Les stries du fraisage sont visibles...
Après polissage
... Admirez l'effet miroir !
Avant de poncer le ventirad, il faut étaler de l'eau sur le papier
de verre afin de lubrifier notre surface car le début du ponçage est assez délicat. Vous risquez d'arracher le papier avec
les coins du ventirad.
Commencez doucement en dessinant des 8 sur le papier
afin de ne pas créer d'autres stries et pensez à changer régulièrement l'orientation du ventirad et à rincer votre feuille de
papier de verre. Lorsque vous pensez avoir obtenu les limites
2°C à 3°C de moins !
Le gain ainsi obtenu varie selon les ventirads utilisés, leur marque et la finition initiale de ces derniers. Certains ont obtenu
des gains de l'ordre de 5 °C, nous ne pouvons pas en dire
autant. En essayant de faire un banc test le plus objectif possible, nous avons obtenu des gains de 2 °C sur un Zalman
7700Cu et 3 °C sur un Zalman VF700-Cu.
Notre banc test était composé pour la partie processeur d'un
Athlon 64 3200+ cadencé à 2 400 MHz et pour la partie graphique d'une 6600GT cadencée à 530 MHz pour le GPU et
à 1 100 MHz pour la RAM. La température dans la pièce
était de 29 °C, dans le boîtier 32 °C. Au niveau des ventilateurs, deux 120 mm, un en aspiration, l'autre en extraction
tournant à 1 400 tpm et le ventilateur du 7700Cu
à 2 900 tr/min et celui du VF700-Cu en 12 V à 2 650 tr/min.
Ces conditions n'ont pas changé durant le test et nous avions
effectué un nettoyage des ventirads et un remplacement de
la pâte thermique pour ne pas fausser les gains après polissage. Le relevé de température a été effectué après 30 min
de CPU Burn pour le processeur et pour la carte graphique,
nous avons lancé un log des températures avec nTune
et relevé la plus élevée durant une partie de 30 min de
Need for speed most wanted.
Guillaume Henri
BANC TEST
Au repos
En charge
Avant polissage
7700Cu
VF700-Cu
35 °C
35 °C
44 °C
49 °C
7700Cu
32 °C
42 °C
Après polissage
Gains
VF700-Cu
3 °C
33 °C
2 °C
46 °C
Gains
2 °C
3 °C
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.51
REFROIDISSEMENT
52-53 Pate 2p corrigØ.qxp
27/08/2006
COMPARATIF
19:45
Page 52
Pâtes thermiques
PÂTE
THERMIQUE
LAQUELLE POUR REFROIDIR VOTRE CPU ?
Pour tous ceux qui overclockent (et les autres), tous les moyens sont bons pour abaisser
la température de sa configuration : changer les ventilateurs, le ventirad ou la pâte
thermique. Cette dernière peut faire perdre quelques petits degrés, c'est déjà ça de gagné.
Mais toutes les marques ne se valent pas, parmi celles testées, laquelle engloutira les
calories dissipées par le processeur et s'attirera les faveurs de PC Assemblage ?
acheté un radiateur Zalman, Thermalright ou autres, la
marque livre dans le bundle de ce dernier de la pâte
thermique.
On dit souvent de plutôt utiliser de l'Artic Silver 5, Geil…
les pâtes thermiques que l'on trouve commercialisées
dans les magasins d'informatique, ce que l'on pourrait
se demander c'est : “Vaut-il vraiment le coup de dépenser de 5 à 12 euros pour un tube de pâte thermique ?”
C'est ce que l'on va voir avec les différents tests entre
plusieurs références.
ne fois les radiateurs testés dans l'article précédent, nous avons voulu savoir, s'il y a une différence de température entre les pâtes thermiques
livrées par les différentes marques, comme Thermalright,
Zalman, Raidmax, Artic et la pâte thermique vendue sur
le marché comme l'Artic Silver 5, Ocz… Pour cela, nous
avons fait un petit comparatif, pour vous aider à choisir
la meilleure pâte thermique pour votre refroidissement.
La première question que vous vous posez, c'est :
“A quoi sert la pâte thermique ?” Le core de votre processeur et la base du radiateur n'ont pas une surface
“parfaitement” plane (lisse), donc il peut y avoir de petits
défauts de planéité, qui laissent des espaces d'air et
réduisent la dissipation thermique. La pâte thermique
permet d'assurer le meilleur contact possible entre le
core (ou IHS) du processeur et la base du radiateur en
comblant la microporosité (imperfections…) et en permettant un meilleur contact entre le core et le
radiateur.
L'application de la pâte
Si vous possédez ou que vous allez mettre un rad box
sur votre processeur, le changement de la pâte thermique est plutôt “minime” en termes de gains (température), ce n'est pas en changeant de pâte thermique,
que vous allez voir une réelle différence de température. Si votre processeur chauffe trop, il vaut mieux
d'abord acheter un meilleur refroidissement.
Si vous êtes en train de changer votre rad box par un
autre radiateur, il vous faut dans un premier temps enlever l'ancienne pâte qui est sur votre processeur après
avoir retiré votre rad box. Pour cela, il suffit juste de
frotter un peu avec l'aide d'un coton-tige pour enlever
toute trace de pâte thermique. Si celle-ci a du mal à
partir, vous pouvez mettre un peu d'alcool à 70/90° ou
de l'éther sur votre coton-tige, puis frotter de nouveau.
Une fois votre CPU (core ou IHS) tout propre, prenez
le tube de pâte thermique que vous venez d'acheter,
mettez une petite goutte et étalez celle-ci sur tout l'IHS
de votre processeur (par exemple si c'est un processeur socket 754 ou 939…). Pour un processeur socket
462, il ne faut en mettre que sur le core, et surtout pas
à côté. Il faut que la couche de pâte thermique soit la
plus fine possible. Pour l'étaler, nous vous conseillons
de prendre une carte de téléphone (par exemple) ou
un petit morceau de carton (pas trop épais et rigide).
Une fois la couche très fine de pâte thermique mise,
vous pouvez alors fixer votre nouveau radiateur.
Les pâtes thermiques
Si vous avez acheté un processeur en version “box”,
vous avez alors remarqué que la pâte thermique est
déjà mise sur le radiateur. Dans le cas où vous avez
Quelle pâte choisir ?
Nous avons testé différentes pâtes thermiques, pour
voir la différence de température obtenue sur le processeur avec ces dernières.
Sept pâtes thermiques au labo !
Thermalright, Cooler Master Premium, Geil, Ocz Ultra 5 +,
Antec Formula 5, Artic Silver 5 et Artic Céramique.
U
P.52
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
52-53 Pate 2p corrigØ.qxp
27/08/2006
19:45
Page 53
E?
De la pâte thermique sur un processeur
Une très fine couche suffit ! N’en mettez pas plus.
Un test de pâte thermique n'est jamais précis car :
> Il faut environ 48 heures pour que la pâte thermique soit à son efficacité maximum.
> Les pâtes Artic Silver sont plus efficaces au bout
de 200 heures.
> Les températures relevées grâce à une sonde ne
sont pas précises à 100 %.
> Les pâtes thermiques peuvent ne pas être
posées exactement de la même façon, ce qui peut
faire varier un peu la température.
> La température de l'environnement lors du test
a une influence sur les résultats.
Pour être le plus précis possible, toutes les pâtes thermiques ont été testées sur la même configuration,
le processeur est toujours à fréquence d'origine, rien
n'a été changé pendant le test. Elles ont toutes été testées dans la même journée, afin d'avoir le moins possible d'écart de température d'environnement, et enfin
avec le même radiateur, à savoir le Thermalright SI-120.
Voici les pâtes thermiques testées :
> Geil
> Ocz Ultra 5+
> Cooler Master Premium
> Artic Silver 5
> Artic Silver Céramique
> Antec Formula 5
> Thermalright
Au banc test, trois pâtes thermiques sont assez proches. Tout d'abord, la Cooler Master Premium qui
obtient un meilleur résultat par rapport à l'Artic Silver 5,
suivie de la Geil. Il faut savoir qu'au bout de 48 heures de pose, la pâte thermique Artic Silver gagne 0,5°
par rapport au moment de pose, et donne des températures pratiquement égales par rapport à la Cooler
Master.
L'Antec Formula 5 arrive dans le milieu du classement
avec un prix de 11 euros ! Son prix n'est pas justifié
par rapport aux performances qu'elle offre, il vaut mieux
s'orienter vers de l'Artic ou de la Cooler Master…
Le résultat qu'offre la Ocz Ultra 5+ est très décevant :
0,5° de plus qu'une pâte thermique Thermalright…
qui est livrée gratuitement dans les bundles des radiateurs de cette marque, la pâte thermique d'Ocz n'a aucun
intérêt.
On peut remarquer, qu'il y a 1° en idle de différence
entre la meilleure pâte et la plus mauvaise du comparatif et 1,5° en full. La différence n'est pas vraiment très
grande, il vaut mieux acheter une pâte thermique
comme l'Artic Silver 5 ou la Cooler Master Premium,
elles offrent toutes les deux des résultats équivalents
pour environ 4 à 5 euros contre 7 euros pour l'Ocz et
11 euros pour l'Antec.
Pour une personne qui utilise son PC, sans chercher
le meilleur du refroidissement à quelques degrés près,
l'utilisation de la pâte thermique qui est livrée dans les
bundles des différentes marques des radiateurs est suffisante. Pour ceux qui veulent gagner encore quelques
degrés en moins, optez pour de l'Artic Silver 5, Geil ou
encore la Cooler Master Premium, en fonction du prix.
Ces trois pâtes thermiques offrent quasiment les
mêmes performances.
Julien Arrachart
CONFIGURATION DE TEST
Processeur
Carte mère
Carte graphique
Mémoire
Disque dur
AMD Athlon X2 4200+
DFI Infinity nF4
MSI GeForce 7950 GX2
2 x 1 Go DDR Geil Value PC3200
Western Digital 250 Go SATA-2
16 Mo de cache
BANC TEST
Geil
Ocz Ultra 5+
Cooler Master Premium
Artic Silver 5
Artic Silver Céramique
Antec Formula 5
Thermalright
Idle
30 °C
30,5 °C
29,5 °C
29,6 °C
29,8 °C
30 °C
30,2 °C
Charge
37,5 °C
39 °C
37,5 °C
38 °C
38,3 °C
38 °C
38,5 °C
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.53
PRATIQUE
54-57 Alim 4p corrigØ.qxp
HOME MADE
27/08/2006
15:01
Page 54
Alimentation modulaire
MODULEZ VOUS-MÊME
Vous en avez marre des câbles qui traînent partout dans votre tour et qui ne servent à rien, vous avez
déjà pensé à acheter une alimentation modulaire, mais votre budget ne vous le permet pas…
Il y a toujours des câbles en trop sur une alimentation,
la plupart du temps pour cacher ceux qui ne servent
pas, on les passe derrière les racks CD-Rom, on les
gaine… Mais ce n'est pas toujours évident.
Il n'y a pas longtemps, sont sorties des alimentations
de type “modulaire”, à connectique EZ-Plug, qui permettent une connexion et déconnexion des câbles
directement à partir de l'alimentation. Grâce à ce
système, on peut brancher uniquement les câbles dont
on va se servir, on a donc plus besoin de les ranger.
Les risques
Tout d'abord, avant les manipulations qui vont suivre,
nous tenons à prévenir qu'il vaut mieux avoir un “minimum” de connaissances dans le domaine (alimentation/courant…) afin d'éviter toute erreur de manipulation.
Avant toute chose, ne jamais faire ces manipulations
avec l'alimentation allumée, ou lors de l'utilisation du
courant !
Pour l'article, nous avons utilisé une Xilence 400 W.
Démontez le socle de l'alimentation (les vis se trouvent
juste à côté des vis du ventilateur), une fois le socle
démonté, vous verrez alors l'alimentation.
Les étapes de fabrication
Si votre alimentation est encore dans le boîtier, éteignez votre PC, (coupez aussi l'interrupteur de l'alimentation), et attendez quelques heures afin que le courant ne circule plus dans l'alimentation, et qu'elle
refroidisse.
Dévissez les 4 vis qui fixent l'alimentation (sur l'arrière
de votre boîtier), et sortez-la.
Dans un premier temps, dévissez les 4 vis qui fixent le
PCB de l'alimentation à son boîtier. Ensuite faites
glisser les câbles afin de les enlever du boîtier (évitez
au maximum de toucher au reste de l'alimentation pour
ne pas tordre ou abîmer un composant.)
Sur certaines alimentations, le ventilateur peut se détacher, dans ce cas, il est simplement connecté à une
prise 2 pins sur le PCB de l'alimentation. Dans le
P.54
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
z
54-57 Alim 4p corrigØ.qxp
27/08/2006
15:01
Page 55
VOTRE ALIMENTATION !
Le plus souvent, une alimentation modulaire n'est pas donnée, il faut compter environ 110/120 euros,
pourtant avec seulement 20/25 euros, vous pouvez transformer votre alimentation en une modulaire !
second cas, il peut arriver que les fils du ventilateur
soient directement soudés au PCB…
Vous remarquerez que vous ne pourrez pas retirer complètement l'alimentation de son boîtier, un fil qui relie
l'interrupteur au PCB de l'alimentation est directement
“soudé”…. A moins de le dessouder.
Dans notre modding, nous n'avons pas dessoudé les
fils de l'interrupteur, l'alimentation était encore à côté
de son boîtier, dans ce cas précis ! Il faut absolument
mettre l'alimentation dans un torchon (ou tissu…) et
bien l'enrouler, afin de la protéger lors des découpes !
Regardez à l'avance où vous avez de la place pour mettre les raccords pour les câbles, de façon à ne pas
gêner l'insertion du ventilateur ou autres composants
de l'alimentation. Dans notre exemple, nous avons mis
le ventilateur de l'alimentation à l'extérieur (avec changement de ventilateur). Faites selon vos goûts pour la
disposition des composants. Notre alimentation n'est
qu'un exemple.
modulaire, avec le “détrompeur” pour ne pas se tromper dans la position d'insertion du raccord.
Pour en trouver, il faudra aller dans un magasin d'électronique.
“Embase châssis mâle 4 broches + femelle 4 broches”
pour une prise de type Molex,
“Embase châssis mâle 5 broches + femelle 5 broches”
pour du SATA, il faudra en prendre à 5 broches.
Place aux choses sérieuses : la mise en place
des embases
Faites les trous (suivant le nombre de connecteurs
que vous voulez) et en fonction du diamètre de
“vos raccords”.
Faites attention à ce que les raccords ne gênent pas
l'insertion du ventilateur de l'alimentation ou un composant du PCB.
Les raccords (connecteurs multicontacts) servent pour
la connexion de type EZ-Plug sur l'alimentation, ce sont
les mêmes quasiment que ceux d'une alimentation
Pour en revenir au trou à réaliser pour l'insertion de
l'embase châssis, il faudra percer avec un Dremel (un
foret), puis agrandir le trou avec une fraise.
Poncez avec une lime ronde pour avoir un cercle parfait, vous pouvez aussi passer un petit coup de p380
ou au maximum 600 (papier abrasif) pour enlever les
petites bavures qui restent.
Ensuite, fixez vos embases au boîtier de votre alimentation (dans notre cas, il y avait juste besoin de mettre un écrou…), cela dépendra de la méthode de fixation de ces dernières.
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.55
54-57 Alim 4p corrigØ.qxp
27/08/2006
15:01
Page 56
Une fois tous les fils soudés à l'embase, il faut faire de
même sur la fiche femelle 4 broches,
Prenez alors votre câble (que vous avez coupé, où il y
a la prise Molex au bout), et soudez les fils sur le
connecteur femelle.
Attention au sens des fils, veillez à ce que votre fil jaune
(embase) soit bien relié au fil jaune du connecteur
Molex… et ainsi de suite, si vous inversez deux fils entre
eux (de couleur différente), vous risquez d'endommager les composants de votre ordinateur ainsi que
l'alimentation !
Le câblage
Une fois les embases fixées sur le boîtier de l'alimentation, il ne reste plus qu'à couper les câbles (4 pour
une Molex et 5 pour une prise d'alimentation SATA.).
Regardez bien sur votre alimentation les câbles, afin de
ne pas vous tromper.
Ensuite, soudez les fils qui partent du PCB de l'alimentation au connecteur (intérieur) de l'embase, pour cela,
un fer à souder 40 W suffit amplement avec de l'étain
de 1 mm.
P.56
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
Une fois que vous avez tout soudé et remonté correctement les connecteurs, le câblage est fini.
54-57 Alim 4p corrigØ.qxp
27/08/2006
15:02
Page 57
Attention !
Remontez votre alimentation, en n'oubliant pas :
- de remettre la prise de terre de l'alimentation.
- de remettre le ventilateur de l'alimentation
(et de le reconnecter).
- de revisser toutes les vis de fixation.
En plus de rendre votre alimentation modulaire, vous
pouvez aussi la personnaliser, en mettant le ventilateur
de l'alimentation à l'extérieur, en la ponçant pour donner un look plus “métal”, en la repeignant… Nous n'entrerons pas en détail dans la personnalisation de
l'alimentation, l'article s'attache à vous expliquer comment la rendre modulaire, pour le look à vous de voir.
Voici quelques photos de notre alimentation à la fin
des travaux :
Julien Arrachart
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.57
PRATIQUE
58-59 Lexique 2p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:49
Page 58
LEXIQUE
LE DICO DE PC
Ce lexique ne se veut pas exhaustif mais il sert simplement à vous guider pendant la lecture de PC Assemblage.
FSB : le Front Side Bus est le canal de transfert des
données entre le chipset et le processeur, sa vitesse est
exprimée en mégahertz.
BIOS : Basic
Input/Output System est
un programme contenu
dans la mémoire de la
carte mère (CMOS) qui
s'exécute au démarrage
de l'ordinateur. Il déclare
les disques, configure les
composants et recherche
un système d'exploitation
avant de le lancer. Sa
tâche principale est de fournir un support pour
communiquer avec les périphériques.
Socket : le socket est l'emplacement sur la carte mère
où l'on assemble le processeur avec celle-ci. Bien souvent,
un type de processeur possède son propre socket avec un
nombre de broches défini, par exemple l'AM2 possède
940 broches, contrairement à l'Athlon 64 qui en possède
939 sur le nForce4.
PPU : Physic Processing Unit, tout nouveau, c'est le
processeur qui se charge des calculs physiques notamment
la carte d'Ageia.
Cache (L1 et L2) : la mémoire cache est la mémoire
intermédiaire dans laquelle se trouvent stockées toutes les
données que le processeur est le plus susceptible de
demander avant de les traiter. Le cache L1 est le plus petit
mais le plus rapide, contrairement au cache L2 qui est plus
gros mais aussi plus long.
RAID : les RAID (0, 1, 0+1, 2, 3,4 et 5) définissent des
règles d'enregistrement des données et de gestion des
disques durs.
CPL : Courant Porteur en Ligne, c'est une méthode de
transmission d'informations par les câbles électriques
existants pour créer un réseau par exemple.
Wi-Fi : c’est une technologie de réseau informatique sans
fil mise en place pour fonctionner en réseau interne et qui
depuis est devenue un moyen d'accès à haut débit à
Internet. Il existe plusieurs normes qui correspondent à des
vitesses de transmission des données.
AGP : Accelerated Graphic Port. Ce port, qui offre un
meilleur débit que le PCI, est destiné à recevoir la carte
graphique. Aujourd'hui, il est supplanté par le port
PCI-Express.
Bus : canal de communication interne à un ordinateur et
par lequel transitent les informations.
CMOS : Complementary Metal Oxyde Semi-conductor,
autre nom donné au support électronique contenant
le BIOS.
CPU : Central
Processing Unit, c'est
tout simplement le
processeur. Sa vitesse
s'exprime en mégahertz.
GPU : Graphic
Processing Unit, c'est le
nom donné au processeur de votre carte graphique.
P.58
DDR : Double Data Rate, type de mémoire qui est capable
de transférer deux informations par cycle contrairement à la
SDRAM qui n'en transfère qu'une seule et à la DDR-2 qui
elle, en transfère quatre.
Chipset : c’est un groupe de circuits intégrés que l'on
trouve sur les cartes mères, son rôle est de contrôler les
échanges de données entre les divers composants de
celles-ci, tels que le processeur, la RAM, ou le disque dur.
Il est souvent décomposé en deux puces : le northbridge et
le southbridge. On utilise aussi ce terme pour définir une
puce graphique ou audio.
Pixel pipeline : ce terme désigne les unités de calcul sur
les cartes graphiques.
SATA : le Serial ATA est la
nouvelle norme pour relier les
disques durs et les lecteurs
optiques à la carte mère.
Cette norme est censée
apporter un meilleur débit que
l'IDE et utilise des câbles plus
fins que les nappes de l'IDE.
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
58-59 Lexique 2p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:49
Page 59
ASSEMBLAGE
e.
Die : le die d'un processeur est la portion du wafer sur
laquelle ont été gravés les transistors. Le wafer étant la
galette de silicium utilisée pour la fabrication des
processeurs.
HyperTransport : le bus HyperTransport est un bus
local série/parallèle plus rapide que le bus PCI et qui utilise
le même nombre de broches. C'est une technologie
concurrente du PCI-Express.
SLI : c'est la technologie développée par nVidia pour
utiliser deux cartes graphiques afin de doubler les
performances (en théorie). Et le quad SLI
utilise quatre processeurs graphiques.
L'idée initiale d'assembler
deux cartes graphiques
provient de la société
3Dfx qui a été rachetée
plus tard par nVidia.
Overclocking : l'overclocking ou surfréquençage est
une méthode pour augmenter la fréquence d'un
composant : processeur, mémoire ou carte graphique. La
méthode contraire, l'underclocking ou sous-fréquençage,
est utilisée lorsque le processeur n'est pas sollicité pour
baisser sa température et sa consommation, la technologie
Cool'n'Quiet utilise cette méthode.
Bande passante : la bande passante est la capacité
de données qu'un bus est capable de fournir, elle s'exprime
en Mo/s ou Go/s.
MHz : unité de mesure d'une vitesse d'horloge, un hertz
est égal à un cycle d'horloge par seconde.
RAM : Random Acces
Memory, c'est la mémoire
vive où est stockée une
information afin d'être
traitée par le
processeur.
ROM : Read Only
Memory, c'est la mémoire
morte où est stockée une
information de manière permanente telle que le BIOS.
CrossFire : c'est la technologie concurrente au SLI
Timing : réglages des temps de réponse ou latence du
traitement d'une information par la mémoire DDR.
développée par ATi.
Vcore : tension en volts du processeur.
VDDR : tension en volts de la mémoire DDR
HyperThreading : technologie utilisée par Intel
notamment sur les Pentium 4 pour simuler deux
processeurs au lieu d'un seul.
Caloducs ou heat pipes : ce sont les tubes visibles
sur les ventirads ou les radiateurs des cartes mères, ils
permettent de déplacer la chaleur d'un endroit chaud
(processeur ou chipset) à un autre endroit plus frais
(radiateur).
Northbridge : le northbridge est une des puces avec le
southbridge qui composent le chipset. Son rôle est de
gérer les échanges entre le processeur, la mémoire, les
ports PCI-Express et le southbridge. Il gère quant à lui le
reste des composants de la carte mère : USB, chipset
audio, SATA…
Ventirad : c'est la
contraction de deux mots,
ventilateur et radiateur.
Il permet d'évacuer la chaleur
d'un processeur. Il est
composé d'un radiateur
surmonté d'un ventilateur.
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.59
PRATIQUE
60-61 800 2p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:51
Page 60
ASSEMBLAGE
LA PERFORMANCE
Grand bouleversement dans la configuration d'entrée de gamme, elle ressemble d'ailleurs de moins
en moins à une configuration d'entrée de gamme. La sortie du Core 2 Duo a contraint AMD à
baisser tous ses prix qui n'est pas pour nous déplaire.
Boîtier :
Côté boîtier, ce n'est pas
non plus le grand
bouleversement,
donc un boîtier d'entrée
de gamme aux alentours
de 50 euros avec
une alimentation d'un
minimum de 400 W suffit
pour cette configuration.
Carte mère :
Pour accompagner
notre processeur
avec le socket AM2,
nous choisissons la
carte de chez MSI
basée sur le nForce
570 Ultra.
Au programme
SATA-2, RAID,
DDR2 800 et double
port Ethernet.
Mémoire :
2 x 512 Mo en DDR2 en PC3500, vous
avez noté le passage à la DDR2. En
effet, la DDR vit ses dernières heures
de gloire, d'ailleurs son prix remonte
tout doucement. Pour la DDR2,
préférez un CAS Latency de 4 car la
différence de prix avec le 5 est minime
mais les performances ne seront que
meilleures.
Carte graphique :
Exit la 6600GT, qui a elle aussi connu son heure de gloire.
Et bienvenue à la 7600GS dans notre configuration, bien
qu'elle ne possède pas le potentiel de vente de la 6600GT,
elle est un peu plus performante que celle-ci et moins chère.
P.60
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
Graveur DVD :
Pas de grandes nouveautés du côté des lecteurs
optiques, nous gardons la valeur sûre des graveurs
de DVD, le Nec ND 3550.
60-61 800 2p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:51
Page 61
À 800 EUROS
Autre changement, celui du passage à la DDR2, en effet la DDR est sur le déclin et son prix
augmente. Et enfin, notons la sortie de la 6600GT qui commençait à se faire vieille au profit
de la 7600GS.
Processeur :
La sortie du Core 2 Duo a
eu pour conséquence de
faire baisser le prix de la
plupart des processeurs
AMD, on se retrouve
donc avec un AMD 3500+
AM2 pour 110 euros.
Les périphériques :
Aucune sélection
particulière au niveau des
périphériques mais il est
préférable de faire
confiance aux marques
Microsoft et Logitech pour
l'ensemble clavier/souris et
Creative et Altec Lansing
pour les enceintes.
Comptez 60 euros pour le
tout en entrée de gamme.
Disque dur :
160 Go, 8 Mo de cache et SATA-2, voilà les
caractéristiques du disque dur de notre configuration.
Pour un modèle précis, choisissez parmi ces
différentes marques : Maxtor, Hitachi, Seagate et
Samsung.
L’ADDITION
Processeur : Athlon AM2 3500+ Box
Ventirad : ventirad box fourni avec l'Athlon
Carte mère : MSI K9N Neo F
110 €
......................................
....................................................................
Mémoire : 2 x 512 Mo DDR2 PC3500
Écran :
Les écrans LCD n'en
finissent plus de
baisser malgré la taxe
européenne, trouver
un LCD de 17 pouces
à moins de 200 euros
n'est plus un miracle.
Cependant, ne vous
contentez pas du
minimum, exigez un
temps de réponse
d'au maximum 8 ms.
..............................................
Carte vidéo : GeForce 7600GS
0€
70 €
............................................ .100
............................................................
€
130 €
Disque dur : 160 Go SATA-2
....................................................................
70 €
Graveur DVD : Nec ND 3550
....................................................................
35 €
Boîtier : Advance Jupiter 400 W
.............................................................
Alimentation : 400 W fournie avec le boîtier
Écran : écran LCD 17" 8 ms
TOTAL :
...................................
...................................................................
Périphériques : souris, clavier et enceintes
50 €
..................................
..................................................................................................................
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
0€
200 €
60 €
825 €
P.61
PRATIQUE
62-63 1500 2p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:54
Page 62
ASSEMBLAGE
LE MEILLEUR RAPPORT
Tout comme la configuration à 800 euros, notre configuration visant à réunir les composants les
plus performants pour un prix “raisonnable” est chamboulée. L'arrivée des Core 2 Duo n'y est pas
étrangère et souhaitons-lui la bienvenue dans notre configuration.
Boîtier :
Changement de
boîtier ce mois-ci,
nous délaissons
le Tsunami de
Thermaltake pour
un P150 d'Antec
avec son
alimentation
incluse de 430 W
réputée pour son
silence.
Mémoire :
GSkill propose un kit
DDR2 Extreme de 2 x 1
Go PC6400 ZX avec un
CAS Latency de 4 qui
offre de meilleures
performances que les
kits en CAS 5.
Il accompagnera
avantageusement notre
Duo.
Carte mère :
La Gigabyte GA-965P DS3 (merci pour le nom) sera le chef
d'orchestre de notre configuration, véritable bête
d'overclocking grâce à de multiples réglages et notamment
un FSB maximum de 600 MHz.
Disque dur :
Pour accueillir vos jeux, vos
films et photos de vacances,
tout en ayant une bonne
rapidité, un modèle de
250 Go en SATA-2
accompagné de 8 Mo de
cache est le minimum.
Carte graphique :
La 7900GT persiste et signe, c'est encore et toujours
le top au niveau des performances pour 300 euros.
P.62
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
Processeur :
Nous sélectionnons le
Core 2 Duo E6400 bien
que ne disposant que de
2 Mo de cache par
rapport au E6600, il est
moins cher que le E6600
qui reste trop élevé et
c'est le meilleur rapport
qualité/prix des
processeurs Duo.
Lecteur optique :
Pour la gravure, nous
sélectionnons le Nec ND
3550 qui truste notre
configuration depuis plus
de quatre mois. En
l'absence de nouveautés
pour ce qui est du lecteur,
nous n'en conseillons
aucun mais préférez de la
marque.
62-63 1500 2p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:55
Page 63
PERFORMANCES/PRIX
Les périphériques :
Pas de renouvellement non plus pour les
périphériques. Le clavier UltraX Flat avec
son toucher de clavier de notebook est très
agréable et silencieux, nous l'accompagnons
d'une MX 518 : capteur optique réglable,
conçu pour fragger. C'est la souris du gamer,
le tout chez Logitech.
Ventirad :
Le Zalman 9500AT
semble le plus à même
de refroidir notre Duo
disposant de bonnes
performances, qui plus
est, dans un boîtier fermé,
contrairement à certains
ventirads très imposants
en hauteur.
L’ADDITION
........................................................................230
€
.........................................................................................45
€
Processeur : Core 2 Duo E6400
Ventirad : Zalman 9500AT
Carte mère : Gigabyte GA-965P DS3
...........................................................150
....................200
€
...........................................................................300
€
Mémoire : 2 x 1 Go DDR2 GSkill Extreme PC6400 ZX
Carte vidéo : GeForce 7900GT
Disque dur : 160 Go SATA-2
...................................................................................70
€
.....................................................................................................110
€
..................................0
€
.........................................................................................225
€
Alimentation : Antec 430 W fournie avec le boîtier
Écran : Viewsonic VP730
Écran :
Aucun changement par contre pour l'écran,
nous gardons le Viewsonic VP730 de 17'' qui
est le plus équilibré au niveau des jeux, des
films et du rendu des couleurs.
€
........................................65
Lecteur optique : Nec ND 3550 + lecteur DVD
Boîtier : Antec P150
€
Périphériques : clavier Logitech UltraX, souris MX518
et enceintes ......................................................................................150 €
TOTAL..................................................................................................................................1 545 €
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.63
PRATIQUE
64-65 5000 2p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:56
Page 64
ASSEMBLAGE
LA DÉFONCE
Nous vous l'avions dit dans le précédent numéro, l'arrivée du Conroe va faire mal à AMD. C'est
fait, AMD a perdu sa place de leader au niveau des processeurs des gamers, Intel reprend donc
le flambeau.
Boîtier :
Pas de changement de boîtier pour cette configuration,
toujours et encore le P180 de chez Antec pour le silence qu'il
procure et sa sobriété.
Carte mère :
Avec la Gigabyte GA-965P DQ6, digne grande sœur du
modèle de notre configuration à 1 500 euros, vous disposez
d'une carte compatible CrossFire ou SLI mais uniquement
avec les drivers modifiés.
Carte graphique :
nVidia truste toujours le monde des cartes graphiques avec
sa 7950GX2, prenez en deux pour un SLI avec les drivers
modifiés de notre carte mère, si vous voulez éviter les
complications, une suffira.
Carte son :
La Creative Fatal1ty FPS
pourvue du processeur X-Fi
et de 64 Mo de mémoire
intégrée permettra de
soulager votre processeur
des calculs utilisés
normalement pour les effets
sonores. Elle permet aussi de
rendre le son plus immersif
durant les jeux avec l'EAX et
durant les films avec l'effet
Crystalizer.
Mémoire :
Suite à notre test concernant les kits de DDR2, le kit GSkill
Extreme 2 x 1 Go PC 8 000 Hz accompagne notre Core
Extreme pour des performances de haut vol.
Processeur :
C'est le processeur du
moment ! Vous ne trouverez
pas plus puissant, si vous en
doutez Intel a même
débloqué son coefficient
multiplicateur. Nous avons
nommé l'Intel Core 2
Extreme X6800.
P.64
P C A s s e m b l a g e n ° 1 5 septembre-octobre 2006
64-65 5000 2p corrigØ.qxp
26/08/2006
23:56
Page 65
DU GAMER
Ventirad :
Composons
notre propre
ventirad : en
radiateur, nous
sélectionnons le
Noctua NH-U9
(modèle 92 mm)
accompagné
par le ventilateur
Coolink Swif
921 Super Silent
en 92 mm. Si
l'envie de gros
overclockings
vous prend,
prenez le tout
en 120 mm
(radiateur
version 120 mm
ainsi que le
ventilateur).
Alimentation :
Tout comme pour la mémoire, suite à nos
tests, nous gardons l'Antec Neo HE en
550 W, silence, stabilité et modularité sont
ses atouts.
Disque dur :
En attendant patiemment les disques durs
à mémoire flash, les Raptor sont toujours
les plus rapides donc deux Raptor 74 Go
en RAID pour le système d'exploitation et
quatre Maxtor Maxline III de 250 Go pour
le stockage de masse, le tout en SATA-2.
Écran :
C'est décidé nous passons
à un écran 20 pouces au
format large 16/10e, on
aime ou pas mais nous,
nous aimons. 1 680 pixels
par 1 050, de quoi voir large
dans les jeux ou regarder
deux pages Internet en
même temps, bah oui,
on a deux yeux !
Lecteur optique :
Plextor tient toujours le haut du pavé
pour ce qui est des graveurs, nous
prenons un PX-760 SA qui grave en
18x, à vous de trouver les médias
vierges qui vont bien et pour le lecteur,
toujours chez Plextor, nous choisissons
le PX-130 A pour son silence.
L’ADDITION
Processeur : Core 2 Extreme X6800 ......................................................1 099 €
Radiateur : Noctua NH-U9 ..................................................................................45 €
Ventilateur : Coolink Swif 921 Super Silent ...............................................15 €
Carte mère : Gigabyte GA-965P DQ6 ......................................................220 €
Mémoire : 2 x 1 Go DDR2 GSkill Extreme PC 8000 HZ ..................490 €
Carte graphique : GeForce 7950 GX2
.................................................1
100 €
Carte son : SoundBlaster X-Fi Fatal1ty .....................................................190 €
Périphériques :
Pas de modification ici, on
reprend les mêmes et on
recommence. Logitech G5
pour la souris, le Func 1030
sera son tapis. Notre
clavier, le Logitech UltraX
Flat de la configuration
inférieure, a des goûts
de luxe et accompagne
celle-ci et pour les LAN
parties, un casque micro
Senheiser p160.
Disque dur système d'exploitation : 2 x Raptor 74 Go .................364 €
Disque dur de stockage : 4 x Maxtor Maxline 250 Go ...................320 €
Lecteur optique : Plextor PX-760 SA + PX-130A ...............................135 €
Boîtier : Antec P180 .............................................................................................135 €
Alimentation : Antec Neo HE 550 W ..........................................................130 €
Écran : Nec LCD 20WGX² .................................................................................569 €
Périphériques : souris, tapis, clavier et casque micro ......................300 €
TOTAL :
...............................................................................................................5
septembre-octobre 2006 P C A s s e m b l a g e n ° 1 5
P.65
112 €
27/08/2006
01:13
Page 66
- BULLETIN D’ABONNEMENT • Recevez PC Assemblage directement dans votre boîte aux lettres*
6 numéros pour 22 €
Prénom :
...............................................................................................................................................................................
Adresse :
...............................................................................................................................................................................
................................................................................................................................................................................................
.......................
Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
..........................................................................................................
Date :
40 € pour 12 numéros
Signature
Bulletin d’abonnement également disponible en téléchargement sur notre site : www.pc-assemblage.fr
Pour toute information, contactez le service abonnement : abonnement@pc-assemblage.fr
* Les adresses électroniques soumises ne seront jamais cédées à des tiers ni réutilisées par la suite.
- o c t o b r e
• Ci-joint mon règlement de
22 € pour 6 numéros OU
par chèque bancaire ou postal libellé à l’ordre de :
Arobace-Raphaëllo Presse - 26, rue du Bourg-Tibourg, 75004 Paris.
S e p t e m b r e
Mon abonnement démarre au prochain numéro de PC Assemblage.
2 0 0 6
-
E-mail (indiquez clairement une adresse valide*) :
P C
Code postal :
N ° 1 5
....................................................................................................................................................................................
A s s e m b l a g e
Nom :
12 numéros pour 40 €
* Offre réservée à la France métropolitaine
66 Abonnement corrigØ.qxp
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising