Packs jeunes

Packs jeunes
EN ROUTE VERS
L’AUTONOMIE
LA JOURNÉE DE
TOUS LES LOISIRS
LE CORBUSIER
IMPRESSIONNISTE
PROMOTION DU
SPORT SCOLAIRE
Logement, santé, loisirs/citoyenneté,
la Ville lance trois packs jeunes,
destinés aux 16-25 ans. p. 2 et 3
Soixante associations et les
services municipaux vous donnent
rendez-vous le 7 septembre. p. 4
L’exposition « L’art et l’eau »
est visible au lycée du
2 au 22 septembre. p. 13
Mercredi 18 septembre, collégiens et
lycéens sont conviés à une journée de
découverte du sport scolaire. p. 15
du 29 août au 19 septembre 2013 - n° 169
Les rythmes
de la rentrée
Des journées de classe plus courtes, de l’école le mercredi matin…
La Ville applique dès cette rentrée la réforme des rythmes
scolaires et renforce son dispositif d’accueil périscolaire. p. 8 à 11
15 JOURS EN VILLE
Santé/logement/loisirs
Packs jeunes :
le bon coup de pouce
En septembre, la Ville met en place un nouveau dispositif à destination des 16-25 ans. Les trois packs
jeunes consacrés au logement, à la santé, aux loisirs et à la citoyenneté sont destinés à favoriser
l’accès à l’autonomie, aux droits et plus généralement au bien-être des jeunes.
À
Saint-Étiennedu-Rouvray
comme ailleurs,
la majorité des
jeunes, âgés de 18 à 25 ans,
sont sujets aux mêmes besoins,
aux mêmes interrogations et
parfois aux mêmes rêves. C’est
l’âge de tous les possibles avec
son cortège d’envies toutes
aussi légitimes : avoir son propre
appartement, voyager, s’engager pour les autres, prendre soin
de soi. Pour répondre en partie
à ces attentes, la Ville met à leur
disposition, dès le mois de septembre, trois packs jeunes qui
concentrent des informations,
des solutions pratiques, des formulaires et des prestations afin
de permettre aux adolescents et
jeunes adultes de mieux aborder des thèmes aussi essentiels
que le logement, la santé, les
loisirs et la citoyenneté.
« Ces packs ne sont pas une fin
en soi, ils sont plutôt un moyen
d’initier un dialogue privilégié
avec des référents spécialisés,
identifiés au sein des services
municipaux (lire aussi p3). Puis,
éventuellement, si le jeune le
désire, de l’accompagner dans
certaines démarches voire plus
largement dans un projet de vie.
Il n’est donc pas question de
les distribuer comme n’importe
quelle brochure et de laisser
ensuite le jeune se débrouiller
seul », précise Marie-Blandine
Couette, en charge de l’accompagnement individualisé de ce
public. Concrètement, dès lors
qu’un jeune passera la porte de
l’une des 8 structures munici-
Les packs jeunes serviront de point de départ à un suivi individualisé.
2
Le Stéphanais du 29 août au 19 septembre 2013
pales impliquées sur la commune et qu’il fera état de ses
aspirations ou de ses difficultés,
les packs jeunes serviront de
point de départ à un suivi individualisé avec, le cas échéant,
la possibilité d’orienter les
jeunes vers des interlocuteurs
spécifiques auprès de services
comme la Caisse primaire
d’assurance maladie (CPAM) ou
le Centre régional d’information
jeunesse (Crij).
Si chaque pack se distingue
donc par ses objectifs, c’est
le principe de l’universalité qui
a prévalu lors du processus
d’élaboration de ce nouvel outil
qui s’adresse à tous les jeunes
Stéphanais, sans autre critère
que l’âge.
UN CONCENTRÉ
D’ACCÈS
AUX DROITS
Par ailleurs, les parents
devraient pouvoir y trouver
aussi des éléments de réponse
qui les aideront à orienter q
Dans le pack santé, deux bons de 10 € permettent de payer
certains produits chez les pharmaciens partenaires.
Où les trouver ?
Les packs jeunes seront présentés pour la première fois
lors de la Journée des loisirs et des associations qui se
déroulera samedi 7 septembre. Chacun de ces packs sera
ensuite disponible auprès d’un réseau de 8 structures municipales
qui comprend les centres socioculturels Georges-Brassens, JeanPrévost et Georges-Déziré ainsi que la Station, le Périph’, la Maison
de l’information pour l’emploi et la formation (Mief), le service des
sports et le service logement de la Ville.
Deux aides en bonus
Trois packs jeunes sont consacrés au logement, à la santé, aux loisirs et à la citoyenneté.
leurs enfants. Ainsi, sur un sujet
aussi vaste que le logement, le
pack détaille de manière quasi
exhaustive les aides auxquelles
les jeunes peuvent prétendre
en tant que locataires et
dresse l’inventaire des bonnes
questions à se poser avant de
commencer une recherche : le
budget minimum, le dépôt de
garantie, la caution, etc.
De la même manière, sur la
question de la santé, il est
essentiel qu’un jeune puisse
faire valoir ses droits, sachant
que l’accès à la sécurité sociale
et aux assurances maladie est
ouvert à tous, sans conditions, et dès l’âge de 16 ans.
Au-delà, des thèmes de prévention aussi divers que la sexualité, les addictions, les lieux
de consultation spécifiques,
l’alimentation et la santé buccodentaire sont abordés avec
le même souci de diffuser une
information.
Enfin, les sujets relatifs au bienêtre sont traités sous toutes
leurs formes, avec notamment
l’ensemble des dispositifs de
loisirs de la Ville et de l’agglomération en faveur de l’accès
aux activités sportives et culturelles ou aux formations comme
le Bafa (Brevet d’aptitude aux
fonctions d’animateur).
Dans un même esprit, le pack
loisirs et citoyenneté a vocation
à encourager l’engagement
citoyen. Tant il est avéré que
le service civique, les chantiers
jeunes bénévoles et les missions de volontariat européen
ou international sont autant
d’expériences susceptibles
d’enrichir le vécu d’un jeune,
de lui donner confiance et de lui
offrir des perspectives professionnelles et humaines rares.
Dans tous les cas, les packs
jeunes sont autant de passeports destinés à mieux vivre le
présent et à envisager l’avenir
avec à la fois plus d’ambition et
de sérénité. �
Les packs logement et santé permettront d’activer, suite
à un entretien, deux prestations afin d’aider les jeunes
Stéphanais à réaliser leur projet et à accéder aux soins.
Dans les deux cas, les critères d’attribution sont soumis à trois
principes : la domiciliation à Saint-Étienne-du-Rouvray, la tranche
d’âge du pack sélectionné et la signature d’une autorisation parentale pour les moins de 18 ans, concernant la santé.
1/ Le bonus logement, unique et non renouvelable, s’adresse
aux Stéphanais âgés de 18 à 30 ans qui souhaitent accéder à un
premier logement situé sur la commune. Cette prise en charge
comprend les frais d’ouverture du compteur d’eau du logement
concerné (tarif au 01/06/2013 : 29,67 €, actualisé chaque année
par la Crea).
2/ Le bonus santé, unique et non renouvelable, concerne les
16-25 ans et correspond à un montant de 20 € (2x10 €). Cette
prestation est destinée à permettre le paiement, auprès des pharmaciens partenaires du dispositif *, des produits santé suivants :
produits dermatologiques, protections auditives, éthylotest, substitut nicotinique, contraceptifs.
* La liste de ces pharmaciens est à retrouver sur le site de la Ville. Ils sont
identifiables grâce à l’autocollant packs jeunes apposé sur leur vitrine.
À mon avis
Une rentrée au côté de la jeunesse
Plus que jamais, cette rentrée est placée sous le signe de la jeunesse.
Il y a bien sûr la réforme des rythmes scolaires et le choix de la municipalité de mettre en œuvre la semaine de quatre jours et demi dès cette
année, avec de nouveaux horaires et des cours le mercredi matin. Vous
pouvez être assurés de la mobilisation de la Ville et de son engagement
pour garantir aux enfants des temps périscolaires riches en activités
épanouissantes et accessibles à tous. Parce qu’ils participent pleinement à l’éducation des petits Stéphanais, nous accordons une attention
toute particulière au nombre et au niveau de qualification des personnels
investis au sein des Animalins.
Pour les plus grands, la Ville renouvelle son soutien aux lycéens et étudiants en leur octroyant des allocations bonus et cursus à même de les
soutenir financièrement dans leurs études.
C’est également en septembre que vont être lancés les
packs jeunes. Pensés comme des coups de pouce aux 16/25 ans, ils
ambitionnent de leur donner les clés pour accéder à un logement, pour
mieux appréhender le monde de la santé ou encore avoir toutes les informations en matière de loisirs et de citoyenneté.
Enfin, à tous, je donne rendez-vous le 7 septembre à la traditionnelle
Journée des loisirs et des associations. Quels que soient vos centres
d’intérêts et vos envies, vous êtes assurés d’y trouver votre bonheur
grâce à un tissu associatif local dense et à une offre municipale riche. Ce
sera également l’occasion d’inaugurer la nouvelle aire de jeux qui vient
de voir le jour dans le parc omnisports Youri-Gagarine et qui a d’ores et
déjà séduit petits et grands.
Hubert Wulfranc, maire, conseiller général
N°169
3
15 JOURS EN VILLE
Journée des loisirs
Un rendez-vous
incontournable
Rendez-vous samedi 7 septembre à la Journée des loisirs et des associations.
Chaque année, la manifestation permet de mesurer la diversité des activités
proposées dans les domaines du sport, de la culture, des loisirs ou de la solidarité.
D
es petites voitures à la boxe
thaïe en passant par la percussion, les échanges avec
l’Afrique ou l’Ukraine, la danse,
le jardinage, le twirling bâton, la
course à pied, les anciens combattants, le théâtre, la défense
des locataires… Avec près de
60 associations et la plupart
des services municipaux ras-
semblés dans la salle festive
et autour, le rendez-vous du
7 septembre est incontournable
pour trouver l’activité sportive,
culturelle ou sociale de son
choix.
La manifestation s’étend
même cette année avec la
création d’un nouvel espace,
à côté de la salle festive, pour
faciliter les démonstrations de
volley-ball et d’arts martiaux.
De quoi aider les enfants et les
adultes au moment du choix
de leur pratique sportive. « Le
club n’est pas fait que pour les
enfants, souligne Enzo Legrand,
entraîneur du judo club stéphanais. Nous accueillons aussi les
adultes pour une pratique de
loisirs, tous nos adhérents ne
font pas de la compétition. »
À côté, nul doute qu’un nouveau club présent à ce ren-
dez-vous, le Tyee’s mushing
club, attirera le public, avec
ses chiens aux yeux bleus…
Eh oui ! La course de chiens
de traîneau est aussi un sport
normand. « Le Tyee’s mushing
organisera en décembre prochain le championnat national
d’attelages de chiens de traîneau, hors neige, dans la forêt
du Rouvray », précise Yohann
Henry, son président. Le club
regroupe quelques adhérents
dans la région et présentera les
différents types d’attelage, sur
neige ou hors neige, avec vélo,
kart, patinette ou traîneau.
DÉMONSTRATIONS
ET DÉCOUVERTES
Les services municipaux
seront là pour présenter leurs
activités, comme les centres
socioculturels, ou leur programme comme Le Rive
Gauche. Plusieurs ont choisi
Les Stéphanais pourront se renseigner auprès des responsables d’associations.
de renforcer les activités de
découverte : démonstrations
de step avec le service des
sports, possibilité d’essayer
des instruments au stand du
conservatoire, débat sur vos
livres, disques ou films préférés à l’occasion de deux SameDiscute organisés au stand
des bibliothèques à 11 h 15 et
15 heures. Les parents pourront se renseigner sur les activités des Animalins au stand
du service enfance. Pour sa
part, le service jeunesse mettra
l’accent sur les nouveaux packs
jeunes, présentés pour la première fois à cette occasion (lire
aussi pages 2/3), et organisera
une information spécifique
autour de la santé à destination
des adolescents. �
� JOURNÉE DES LOISIRS
• De 10 à 18 heures, salle
festive, rue des Coquelicots.
Pas de guichet Unicité
La Ville n’ouvre pas cette année de guichets Unicité
sur le site de la Journée des loisirs et des associations.
Le dispositif, assez lourd à gérer, n’a que peu d’utilité, la plupart
des Stéphanais ayant déjà effectué leurs démarches d’inscription avant. Ceux qui ne l’ont pas encore fait peuvent profiter des
ouvertures non-stop des guichets Unicité du 2 au 6 septembre,
de 8 heures à 18 h 30.
Deux temps forts
Des démonstrations de plusieurs disciplines sportives sont au programme.
4
Le Stéphanais du 29 août au 19 septembre 2013
À 11 heures, les élus reçoivent les nouveaux habitants pour une
présentation de la ville et des services.
À 16 heures, inauguration de l’aire de jeux du parc omnisports
Youri-Gagarine (lire aussi page 5).
Aménagements
Une nouvelle ère pour les jeux
Trois nouvelles aires de jeux ont vu le jour durant l’été dans le parc omnisports Youri-Gagarine,
le parc Gracchus-Babeuf et au sein du groupe scolaire Louis-Pergaud. Trois espaces
dédiés aux jeunes enfants ainsi qu’aux adolescents.
A
u-delà des plaisirs du vertige,
de la vitesse et de la glisse
que peuvent procurer les jeux
installés au cœur de la ville, les espaces
dédiés aux enfants ont aussi des vertus
qui relèvent du « vivre ensemble » et qui
participent de la vie d’un quartier. C’est
dans cet esprit que la Ville a souhaité
créer trois nouvelles aires de jeux qui
concentrent de nombreuses activités et
qui s’adressent à tous les âges, depuis
les plus petits, dès 2 ans, jusqu’aux
grands adolescents.
Aussitôt installés, aussitôt pris d’assaut !
Le toboggan, les cubes d’escalade, le
petit hamac du parc omnisports YouriGagarine n’ont pas manqué de séduire
les enfants, tout comme la balançoire et
le jeu à ressort réservés aux plus jeunes
au cœur du parc Gracchus-Babeuf. Au
total, ce sont près d’une quinzaine de
nouveaux jeux qui ont vu le jour durant
l’été, répartis sur les deux sites.
Dans le même temps, la Ville a réalisé un aménagement au sein du
groupe scolaire Louis-Pergaud qui
pourrait servir de test pour l’avenir.
L’idée est simple : optimiser l’utilisation
des cours d’école qui bénéficient parfois
de jeux, sous-exploités en dehors des
temps scolaires. Dès le 1er septembre,
l’école Louis-Pergaud changera donc
de physionomie. Du côté du centre de
loisirs, trois jeux à destination des petits
ont été mis en place tandis qu’un plateau
Dès leur installation, les jeux ont été pris d’assaut.
multisports flambant neuf, destiné à la
pratique du football, du handball et du
basket est dorénavant accessible aussi
bien par une entrée donnant sur l’école
élémentaire que par un accès grand
public ouvert sur la rue de l’Argonne, en
dehors des temps scolaires. �
À noter
Le 7 septembre, à l’occasion de la Journée des loisirs et des associations, la nouvelle aire de jeux créée au cœur du parc omnisports Youri-Gagarine sera
inaugurée à 16 heures en présence du maire, Hubert Wulfranc. Une déambulation
emmènera les enfants et les familles depuis la salle festive jusqu’à l’aire de jeux au
rythme des percussions de l’association Nandhima et avec la participation des clowns
du Jardin des planches (lire aussi p. 4).
Soutien
Allocations d’études, pensez-y !
Deux allocations municipales aident les jeunes à mener leurs études :
l’allocation bonus s’adresse aux lycéens de moins de 21 ans inscrits en second cycle
dans un lycée d’enseignement général et technologique ou lycée professionnel ; l’allocation cursus concerne les étudiants de moins de 23 ans, titulaires du baccalauréat
ou d’un diplôme en équivalence, et suivant – sans redoublement – deux années d’une
formation homogène dans un établissement public.
Les dossiers sont à retirer dès le 16 septembre et à rendre le 15 octobre au plus
tard au Périph’, avenue de Felling ; au Point information jeunesse (PIJ) à La Station,
11 avenue Olivier-Goubert ; ou dans un des guichets Unicité : mairie, maison du
citoyen, piscine Marcel-Porzou, espace Georges-Déziré. Les dossiers pourront être
aussi téléchargés sur le site saintetiennedurouvray.fr �
• Renseignements auprès du service jeunesse : 02 32 95 83 83.
N°169
5
15 JOURS EN VILLE
Insertion professionnelle
La Mief au plus près du public
Une conseillère en insertion professionnelle renforce désormais les services de la Mief.
Dès septembre, elle ira au plus près des Stéphanais lors de permanences de proximité.
A
naïs Deschamps est conseillère en insertion professionnelle, elle est chargée
d’accueillir, conseiller, orienter les
Stéphanais en recherche d’emploi ou
de réorientation professionnelle. « Il
ne s’agit pas d’agir à la place de Pôle
emploi ou du Plie (NDLR : Plan local pour
l’insertion et l’emploi) mais d’informer et
d’orienter sur les dispositifs existants, ou
d’aider à construire un projet », préciset-elle. Elle accueille notamment les plus
de 26 ans qui ne sont pas ou plus suivis
par la mission locale, « un public grandissant et pour lequel il y a peu d’accueil
individualisé », souligne Serge Soares,
directeur de la Mief.
Pour faciliter l’accès de tous les
6
La conseillère en insertion professionnelle tient des permanences décentralisées
dans plusieurs quartiers.
habitants, ces permanences sont
décentralisées dans plusieurs
quartiers.
Le Stéphanais du 29 août au 19 septembre 2013
Ces permanences ont lieu :
- les lundis de 9 à 12 heures à la Mief,
3 rue du Jura, sans rendez-vous,
- le 1er mardi du mois de 9 à 12 heures,
au centre social de La Houssière, espace
Célestin-Freinet, 15 avenue AmbroiseCroizat, sans rendez-vous,
- le 3e mardi du mois de 9 à 12 heures au
centre Georges-Brassens, 2 rue GeorgesBrassens, sur rendez-vous à prendre
auprès du centre au 02 32 95 17 33,
- le 4e mardi du mois à partir d’octobre
de 9 à 12 heures au centre GeorgesDéziré, sans rendez-vous.
- le 2e jeudi du mois, au Point information jeunesse (PIJ) à La Station de 14 à
17 heures, sans rendez-vous. �
� RENSEIGNEMENTS
• Mief : 3 rue du Jura.
Tél. : 02 32 95 83 35.
EN BREF…
RENDEZ-VOUS
Foire à tout
Le comité des quartiers centre organise une foire à tout rue Lazare-Carnot
dimanche 15 septembre. 4 € le
mètre. Les inscriptions seront prises
à la Journée des loisirs et des associations, samedi 7 septembre de 10 à
18 heures, à la salle festive.
Don du sang
L’Établissement français du sang
organise une collecte de sang
mercredi 18 septembre, de 15 h 30
à 19 heures, place de l’Église.
PENSEZ-Y
Les 30 ans du conflit
de Chapelle Darblay
Le comité d’entreprise de la papeterie
Europac organise, du 6 au 25 septembre, une exposition dans ses
locaux sur le 30e anniversaire de la
lutte menée pour empêcher la fermeture de l’entreprise alors Chapelle
Darblay. Exposition visible de 12 à
17 heures. Vernissage vendredi
6 septembre à partir de 17 heures.
Renseignements au 02 35 64 51 16.
Appel aux archives
des Stéphanais
L’atelier Histoire et patrimoine du
centre socioculturel Georges-Déziré
travaille actuellement à une histoire
plus complète de la ville entre 1850 et
aujourd’hui. Il fait appel à la mémoire
des Stéphanais et aux « trésors » parfois insoupçonnés que recèlent leurs
archives : lettres, documents administratifs, diplômes, photographies…
Renseignements au 02 35 66 50 23.
En train
dans la Somme
Le Pacific vapeur club organise une sortie en train des années 1930 vers la baie
de Somme samedi 21 septembre.
Départs : Sotteville-lès-Rouen : 6 h 25
et retour à 20 h 40 (horaires sous
réserve). La Pacific 231 est encore
en révision, c’est une loco diesel
BB63832 qui mènera le convoi.
Renseignements et réservations
au 02 35 72 30 55 ou par courriel
pacific-vapeurclub@orange.fr. Site
internet : pacificvapeurclub.free.fr.
ACCUEIL MAIRIE : 02 32 95 83 83
État civil
MARIAGES David Lenoir et Christelle Hinfray, Nasreddine Khalissa et
Priscillia Grante, Tayeb Gouijjane et de Sarah Petit, Gaylord Mainberte
et Stéphanie Plichon, Simon Coat et Christiane Lejeune, Laurent Cairon et
Michèle Caté, Parfait Ndomba Boudiaka et Audrey Moutimba, Erdal Deniz
et Sevgi Karadede, Alain Chancerel et Monique Martin, Jérôme Grout et
Élodie Schiano
NAISSANCES Mohamed-Amine Aamriu, Hind Ben Alma, Bilal Dabo,
Adriano De Neiva, Milan Desamais, Emma Dubuc Tabur, Léo Duhamel,
Rayan El Karraz, Sana Essabery, Jade Géat, Sara Guendouzi, Ayoub Nasri,
Nolan Sebire, Aya Temajnit, Youness Aouti, Loubna Arbi, Paco Barbosa,
Rihan Bentouati, Ilhem Boizoragh, Léa Bultel, Yanis Cotelle, Énola Gaffé
Gaillard, Yléona Grévrand, Emre Havuz, Dina Khemmar, Mélissa Le
Bozec, Ilyès Lenenn, Gabin Pinçon, Lena Verdier, Zineb Aït Ichou, Imran
Allaoui, Elia Besnard, William Blanchard, Kaïs Boucher, Youssef Chourak,
Aminata Cisse, Baptiste Copez, Tilyan Crosnier, Romane Delahaye.
DÉCÈS Monique Chevalier, Alice Miralles, Anna Cinello, Paulette
Courtois, Jean-Michel Lacour, Mauro Crisante, Marcelle Baudouin, André
Lebourgeois, Gilbert Nadal, Patrick Bouillot, Gaëtan Groix, Alice Dujardin,
Jean Fleury, Bernard Lémery, Simonne Thierry, Gérard Caron, Ange Jorge,
Mohammed Hafsi, Jean Tinoco, Hervé Godallier.
Démarchage suspect
pour le contrôle des charpentes
Plusieurs habitants ont été démarchés par téléphone par une entreprise d’ « inspection et rénovation de l’habitat » se disant mandatée par la Ville pour contrôler
leur charpente (qui pourrait être infestée par les termites ou capricornes). La Ville
ne mandate aucune entreprise pour ce type de démarche qui est purement commerciale. La déclaration de présence de termites est obligatoire et publiée dans
un arrêté préfectoral ; à ce jour, il n’y a pas de présence connue de termites sur
la commune.
: Bon à savoir
Noces de diamant
Jacqueline et
Serge Lhernault
Serge Lhernault
est retraité de la
Chapelle Darblay
où il a travaillé
trente-neuf ans et participé à de
nombreuses luttes. Jacqueline était
ouvrière en filature avant d’arrêter
pour élever leurs cinq enfants qui
leur ont donné sept petits-enfants
et sept arrière-petits-enfants. Ils se
sont mariés il y a soixante ans et
ont fêté leurs noces de diamant en
mairie le 20 juillet.
PRATIQUE
Fermeture
de la piscine
La piscine Marcel-Porzou sera
fermée pour entretien du dimanche
1er septembre (13 heures)
au jeudi 5 septembre (9 heures).
La Station
ne répond plus
Suite à un problème téléphonique
momentané, la Station (11 avenue
Olivier-Goubert) est injoignable. Pour
toute demande de renseignements,
notamment sur les Contrats partenaires
jeunes, il faut contacter l’accueil
de la mairie au 02 32 95 83 83.
À partir de la mi-septembre (au plus
tard), vous pourrez de nouveau joindre
directement la Station.
Écoute psychologique
Arrivée
d’une nouvelle kiné
Deux permanences d’écoute psychologique sont à disposition des Stéphanais
le lundi à la maison du citoyen, le mardi en mairie. Elles sont assurées par un
psychologue clinicien de l’association Ensemble qui anime déjà un relais d’aide
et d’écoute psychologique à Elbeuf. Ces permanences sont gratuites et ouvertes
à tous, à partir de 16 ans (exceptés les allocataires du RSA qui peuvent disposer
d’autres aides).
Ces temps d’écoute sont mis en place dans le cadre des actions de santé développées par la Ville avec l’Agence régionale de santé (ARS) et la Direction départementale de cohésion sociale (DDCS). Ils visent à apporter une aide psychologique
aux personnes qui peuvent en avoir besoin, à assurer un suivi quelque temps
pour apporter un mieux-être et, si besoin, à orienter les personnes vers d’autres
structures. Les entretiens se font sur rendez-vous, mais chaque permanence
propose un temps d’accueil libre de 8 h 30 à 10 heures pour un premier contact.
- Permanence le lundi de 8 h 30 à 17 heures à la maison du citoyen, place JeanPrévost, rendez-vous à prendre au 02 32 95 83 60.
- Permanence les 2e et 4e mardis du mois, de 8 h 30 à 17 heures en mairie,
bureau des permanences, place de la Libération, rendez-vous à prendre au CCAS :
02 32 95 93 29 ou 02 32 95 93 30.
Julie Locqueneux, masseurkinésithérapeute, va rejoindre
le cabinet paramédical situé 180 rue
de la République, à compter
du 9 septembre. Tél. : 02 35 65 20 98.
Le Stéphanais
journal municipal d’informations locales
Directeur de la publication : Jérôme Gosselin.
Réalisation : service municipal d’information et de communication
Tél. : 02 32 95 83 83 - serviceinformation@ser76.com
CS 80458 - 76 806 Saint-Étienne-du-Rouvray CEDEX.
Conception : Frédéric Capouillez/service communication.
Mise en page : Aurélie Mailly.
Rédaction : Sandrine Gossent, Nicole Ledroit, Fabrice Chillet.
Secrétariat de rédaction : Céline Lapert.
Photographes : Jean-Pierre Sageot, Éric Bénard, Marie-Hélène
Labat, Jérôme Lallier.
Illustrations : Gayanée Béreyziat.
Distribution : Claude Allain.
Tirage : 15 000 exemplaires. Imprimerie : ETC, 02 35 95 06 00.
Publicité : Médias & publicité, 01 49 46 29 46.
N°169
7
Changements
de rythmes
En septembre, SaintÉtienne-du-Rouvray
fera partie des
77 communes de la
Seine-Maritime qui
appliqueront la réforme
des rythmes scolaires.
Cette nouvelle
organisation s’appuiera
en grande partie sur
l’offre périscolaire mise
en place depuis 2010
avec les Animalins.
8
I
l est d’usage de considérer
que les rentrées se suivent
et se ressemblent. Pourtant,
en 2013, un nouvel emploi
du temps sera en cours dans les
écoles maternelles et élémentaires
de la ville avec son lot de petits et de
grands changements à la fois pour
les enfants, les enseignants et les
parents. Le cadre général de cette
réforme, initiée par le ministère de
l’Éducation nationale, prévoit que la
semaine scolaire comportera « pour
tous les élèves, vingt-quatre heures
d’enseignement, réparties sur
9 demi-journées » et que « la pause
méridienne ne peut être inférieure à
une heure trente ».
À partir de ces éléments et après
une phase de concertation initiée
par la Ville auprès des conseils
d’école, des partenaires éducatifs,
des délégations d’enseignants et
Le Stéphanais du 29 août au 19 septembre 2013
de parents d’élèves, il a finalement
été décidé d’opter pour le modèle
recommandé par les instances
locales de l’Éducation nationale.
Les écoliers stéphanais seront donc
dorénavant en classe de 8 h 30 à
11 h 30 le matin, mercredi compris,
et de 13 h 30 à 15 h 45 l’après-midi.
En dehors de ces temps de classe,
la Ville prend en charge l’accueil du
matin à partir de 7 h 30, la pause
du midi et l’accueil du soir jusqu’à
18 heures. Soit 45 minutes supplémentaires de temps libéré sur
4 jours par semaine.
La réforme
appliquée
dès cette année Si le gouvernement a prévu de laisser aux communes le choix d’appliquer cette réforme jusqu’en 2014, la
Ville quant à elle n’a pas souhaité
repousser l’échéance. « D’abord
parce que le temps périscolaire et
plus largement le temps libre de
l’enfant sont depuis longtemps au
cœur de notre réflexion et de nos actions, en lien avec les associations.
Notre souci majeur reste de favoriser l’accès aux loisirs éducatifs pour
le plus grand nombre, grâce notamment à des équipements de proximité et à une tarification solidaire »,
explique le maire, Hubert Wulfranc.
Ainsi, l’expérience accumulée avec
les Animalins depuis 2010 et le
dynamisme du réseau constitué
avec les centres socioculturels, les
bibliothèques, le conservatoire et
les gymnases sont autant d’atouts
qui devraient permettre de négocier
au mieux cette transition.
La seconde raison qui a prévalu
pour intégrer la réforme dès la q
DOSSIER
première année tient au fait de pouvoir bénéficier d’un coup de pouce
financier de l’État à hauteur de 50 €
par élèves et jusqu’à 90 € pour les
établissements classés en Zone
urbaine sensible (ZUS).
Les Animalins auront sans doute à
gérer une augmentation des effectifs d’enfants accueillis sur le temps
périscolaire pour les parents qui ne
seront pas en mesure de récupérer
leurs enfants à 11 h 30 et/ou 15 h 45.
Équipes renforcées Pour anticiper sur ces attentes et
ces besoins, la Ville a décidé de
consolider le dispositif Animalins
et l’offre d’activités. En septembre,
les équipes seront donc renforcées
grâce notamment au recrutement
de 5 directeurs adjoints et 9 animateurs qui peuvent tous se prévaloir
d’un bon niveau de qualification et
de compétence. En cas de besoin
et pour compléter les effectifs, la
Ville se tient prête à faire appel à
des animateurs vacataires dont la
rémunération vient d’être revalorisée avec un taux horaire qui passe
de 9,20 € à 10,37 €. Une inquiétude
demeure néanmoins pour l’avenir
avec l’éventuel transfert de l’intégralité du financement du temps
périscolaire sur les communes
dans un contexte de réforme de la
décentralisation et de réduction des
budgets des collectivités.
L’enjeu majeur sera toujours de
maintenir pour aujourd’hui et pour
demain un juste équilibre entre le
besoin de garde des familles et la
qualité de l’accueil éducatif. �
� INSCRIPTIONS
AUX ANIMALINS,
SÉANCE DE RATTRAPAGE
• Pour les inscriptions aux Animalins,
les guichets Unicité fonctionneront
à nouveau en journée continue
du 2 au 6 septembre, de 8 heures
à 18 h 30. Accueil de l’hôtel de ville
maison du citoyen, piscine MarcelPorzou, espace Georges-Déziré,
centres socioculturels GeorgesBrassens et Jean-Prévost, accueil
enfance de l’hôtel de ville.
Sports et loisirs :
la Ville s’adapte
Au-delà des enjeux financiers et éducatifs, la mise en place de cette réforme aura également des implications
sur les emplois du temps des centres sportifs et culturels. Ainsi, au conservatoire de musique et de danse,
les cours du mercredi matin seront reportés au samedi matin, tandis qu’en semaine un accès prioritaire sera
prévu pour les enfants des écoles maternelles et élémentaires. Dans un même esprit, une partie des activités
de natation devrait glisser du mercredi matin vers d’autres horaires en semaine et le dispositif « premiers pas
sportifs » s’inscrira alors dans le cadre des espaces éducatifs Animalins.
Bons et mauvais points de rentrée
Parallèlement à la mise en place de la réforme, la rentrée 2013 se révèle en demi-teinte avec son lot de bonnes
et de mauvaises nouvelles. Parmi les points positifs, il faut retenir les deux ouvertures de classes en élémentaire confirmées en juin dernier pour les écoles Jean-Macé et Louis-Pergaud. Dans le même temps, les dispositifs « accueil de moins de 3 ans » à la maternelle Henri-Wallon et « plus de maîtres que de classes » à l’école
élémentaire Henri-Wallon seront également mis en place dès septembre.
Dans un registre plus négatif, Frédéric Muller, secrétaire général de la Direction des services départementaux
de l’Éducation nationale (DSDEN) confirmait début juillet la suppression de la plupart des postes d’assistants
d’éducation dans les écoles primaires et maternelles de la commune. « Cette mesure s’étend à toute l’académie
et ne se concentre pas exclusivement sur Saint-Étienne-du-Rouvray. En outre, si nous n’avions pas opéré ces
diminutions d’effectifs, nous n’aurions pas pu payer ces personnels au-delà de décembre 2013. » Seul bémol,
le maintien des postes d’assistants d’éducation pour la classe d’intégration scolaire (Clis) à André-Ampère et
à Joliot-Curie I.
N°169
9
DOSSIER
Des enfants
bien dans leurs temps
À vos agendas ! Entre temps de classe, temps d’accueil, temps de projets,
voici à quoi ressemblera dorénavant la journée type des écoliers
stéphanais de maternelle et d’élémentaire dès cette rentrée.
10
TEMPS DU MATIN
TEMPS DU MIDI
L’accueil échelonné des enfants sera
possible dès 7 h 30 avec les Animalins.
Au programme : jeux libres, jeux de
société, atelier dessins ou coin lecture. À noter, les maternelles Frédéric-Rossif, Pierre-Semard et Maximilien-Robespierre auront un horaire
décalé de quinze minutes avec une
entrée en classe à 8 h 45 afin de
permettre aux parents qui ont également des enfants en primaire de
s’organiser plus facilement.
Tandis qu’en maternelle les plus petits déjeuneront en premier afin de préserver le temps de
la sieste, les plus grands seront pris en charge par les animateurs des Animalins dans le cadre
d’ateliers ou par les enseignants pour les activités pédagogiques complémentaires (APC).
En élémentaire, les repas échelonnés permettront aux enfants d’accéder au créneau d’activité
choisie. Deux temps de projets de 50 minutes sont prévus, répartis entre 11 h 40 et 13 h 20.
Les activités physiques et sportives seront privilégiées lors du premier temps afin de respecter
les rythmes chronobiologiques des enfants. Une partie de ces projets aura lieu dans des équipements de proximité comme les bibliothèques, les gymnases, le conservatoire ou encore Le
Rive Gauche. Un temps de retour au calme est prévu avant que les enseignants ne prennent à
nouveau le relais.
Le Stéphanais du 29 août au 19 septembre 2013
Le mercredi
Les cours auront lieu de 8 h 30
à 11 h 30. Les enfants inscrits
en centre de loisirs quitteront
l’école en car et ils déjeuneront
sur site avant de débuter leurs
activités du mercredi aprèsmidi.
Les activités pédagogiques
complémentaires
C’est une autre nouveauté de cette rentrée 2013. Dès septembre, les activités pédagogiques complémentaires (APC) remplacent l’aide personnalisée et s’ajoutent aux 24 heures hebdomadaires d’enseignement sur
le temps scolaire. Elles se déroulent par groupes restreints d’élèves et sont organisées par les enseignants,
sous leur responsabilité. Les APC ont vocation à apporter une aide aux élèves qui rencontrent des difficultés
d’apprentissage, une aide au travail personnel ou à mettre en œuvre une activité prévue par le projet d’école.
Ces APC sont susceptibles de s’adresser à tous les élèves de maternelle et d’élémentaire, selon les besoins
identifiés par les enseignants.
TEMPS DU SOIR
Les enfants inscrits aux activités pédagogiques complémentaires (APC) et aux ateliers des Animalins dans les équipements de proximité pourront prendre leur goûter dès 15 h 45
afin de permettre un démarrage rapide des activités. Les activités se dérouleront sur une durée minimum d’une heure avec
un retour en espace autonome à partir de 17 h 30 afin de faciliter un départ échelonné et de favoriser un contact avec les
familles. En maternelle, les enfants accueillis en espace autonome pourront être récupérés par leurs parents dès 16 h 15.
N°169
11
TRIBUNES LIBRES
Élus communistes
et républicains
Élus socialistes
et républicains
« Le passé éclaire l’avenir », ce
n’est pas ce qui a guidé les travaux
du gouvernement. Alors que même
le FMI recommande de mettre
la pédale douce sur les plans de
rigueur, il n’y a rien de nouveau à
l’Élysée et à Matignon.
2025 est pourtant loin, aussi loin
que les promesses du candidat
socialiste. L’été aura été particulièrement mauvais pour nos concitoyens les plus modestes : hausse
des tarifs EDF, après ceux de GDF,
diminution du taux d’intérêt du livret d’épargne, record des prix des
fruits et légumes. Le porte-monnaie vient de prendre un sale coup.
Pendant ce temps-là, les riches
s’enrichissent et sont plus nombreux… ainsi que les chômeurs
qui s’appauvrissent.
Après avoir donné tous les pouvoirs par les urnes aux socialistes,
il est grand temps que nos conci-
Les résultats économiques du deuxième trimestre 2013 qui viennent
d’être publiés par l’Insee confirment que la récession de l’hiver est
terminée et que le creux du cycle
est derrière nous.
Ce rebond de 0,5 % sur un trimestre
confirme également que la France
enregistrera une croissance positive de son PIB en 2013, comme le
prévoit le gouvernement dans la loi
de finances 2013.
La demande interne française est le
moteur de croissance au deuxième
trimestre.
Ces premiers signaux de reprise
s’expliquent notamment par un
début de retour de confiance des
ménages, dont l’épargne ne baisse
plus, conséquence directe des premiers résultats de la politique de
soutien à l’emploi mise en œuvre
depuis un an.
Par ailleurs, le redémarrage du
toyens reprennent la main sur
leurs affaires. L’argent existe pour
satisfaire l’essentiel des besoins du
quotidien, revaloriser les salaires,
retraites et pensions, proposer aux
jeunes du travail et aux anciens le
pouvoir de partir en retraite dès
60 ans dans la dignité. Les élus
communistes et républicains seront
aux côtés de toutes celles et ceux
qui agiront le 10 septembre.
Nous vous souhaitons une bonne
rentrée, combative et courageuse.
Hubert Wulfranc, Joachim Moyse,
Francine Goyer, Michel Rodriguez,
Fabienne Burel, Jérôme Gosselin,
Marie-Agnès Lallier, Pascale Mirey,
Josiane Romero, Francis Schilliger,
Robert Hais, Najia Atif,
Murielle Renaux, Houria Soltane,
Daniel Vezie, Vanessa Ridel,
Malika Amari, Pascal Le Cousin,
Didier Quint, Serge Zazzali,
Carolanne Langlois.
Élus UMP,
divers droite
Rémy Orange, Patrick Morisse,
Danièle Auzou, David Fontaine,
Daniel Launay, Thérèse-Marie Ramaroson,
Catherine Depitre, Philippe Schapman,
Dominique Grevrand, Catherine Olivier.
Élue Droits de cité,
100 % à gauche
Tribune non parvenue au moment
de l’impression
Louisette Patenere,
Samir Bouzbouz,
Sylvie Defay.
12
financement des collectivités
locales par les lignes de crédit
débloquées, sous l’impulsion du
ministère de l’Économie et des
Finances, par la Caisse des dépôts
et consignations et La Poste, est
très positif.
Quoiqu’encore fragile, la reprise est
bien là, et doit continuer d’être soutenue par la triple politique mise en
œuvre par le gouvernement : soutien massif à l’emploi, protection
du pouvoir d’achat des Français,
et relance des mécanismes de
financement de l’économie pour
l’investissement.
Le Stéphanais du 29 août au 19 septembre 2013
Pas touche à nos retraites ! Tous
ensemble dans la rue le 10 septembre. La clé du financement
du système des retraites est au
niveau de l’emploi. Avec moins de
chômage, il y aurait moins de problèmes de financement, et plus du
tout avec le plein emploi. Et c’est
possible, en fonction de mesures
que le gouvernement pourrait,
devrait prendre. En fait, partout en
Europe, la volonté des capitalistes
est de faire payer les salarié-e-s,
toujours plus, pour accroître sans
limites leurs profits. Hollande va
manœuvrer pour embrouiller le
dossier. Oui, il faut tenir compte de
la pénibilité au travail, mais ce n’est
pas aux autres travailleurs d’en
faire les frais. Oui, l’espérance de
vie a augmenté. Tant mieux ! Que
les seniors prennent une retraite
bien méritée, que les jeunes aient
un emploi : c’est la justice sociale,
avec une véritable répartition des richesses. Que les riches, les patrons
sortent de leurs niches fiscales. On
s’est battu pour gagner notre système de retraites, on se battra pour
le garder ! Pour l’avenir des jeunes,
pour une belle vie après le travail
pour les salarié-e-s, pour un niveau
de vie digne pour les seniors. Alors,
tous ensemble, répondons présent
à l’appel unitaire des syndicats.
Michelle Ernis.
CULTURE EN SCÈNE
Lycée Le Corbusier
Aux couleurs
de l’impressionnisme
En septembre, le lycée polyvalent Le Corbusier montre tout son savoir-faire à travers une exposition
consacrée à l’art et la Seine. La manifestation est inscrite au programme du festival Normandie
impressionniste et ouverte au public.
Pour réaliser cette exposition, le lycée a fait appel à tous les savoir-faire des élèves d’enseignement général ou professionnel.
«
C
’est une
promenade, une
remontée de la Seine, à travers les
hommes d’art, de lettres qui
ont marqué la vallée, du Havre
à Giverny », explique JeanPierre Dassonneville, un des
enseignants coordonnateurs
du projet « L’art et l’eau » avec
Corinne Delafosse, professeur
d’anglais, Alexandre Dijoux,
professeur de l’atelier signalétique et Benoît Godin, professeur de l’atelier staff.
Dès le parvis du lycée, le ton
est donné avec un gigantesque
tube de peinture et des arbres
habillés de couleurs, « dans le
respect de l’environnement et
avec les conseils des services
de la Ville », notent les organisateurs. Dans le hall, tout habillé
de voiles de bateaux et où est
retracé le parcours du fleuve,
c’est le blanc qui domine. La
couleur est réservée aux évocations d’Auguste Perret, Le
Corbusier évidemment, Victor
Hugo, Hector Malot et Claude
Monet, ponctuées d’un rappel
des activités portuaires et de
la navigation en Seine. Enfin,
la salle polyvalente accueille
une exposition des peintres
de l’Ayak, une association de
peintres cauchois.
Un projet
fédérateur
Pour réaliser cette exposition
d’ampleur, intégrée au festival
Normandie impressionniste, le
lycée a fait appel à tous les
savoir-faire des élèves d’enseignement général ou professionnel : classes de maths,
d’informatique et de français,
élèves architectes, menuisiers,
peintres, plaquistes, staffeurs,
ornemanistes, graphistes.
« Nous voulions un projet
fédérateur, mené dans une
démarche professionnelle »,
précise Jean-Pierre Dassonneville. Toutes les classes ont
participé au projet, des métrés
des salles à la réalisation des
textes, du décor de balises et
de caisses prêtes à embarquer
sur les bateaux, aux vidéos et
à la reproduction des cathédrales de Monet. « C’est très
constructif, ça vaut un stage,
juge Benoît Godin. Cela donne
du sens aux enseignements. »
L’exposition démarre le 2 septembre, jour de la rentrée scolaire et de l’accueil des élèves
et leurs familles. Le lycée
ouvre exceptionnellement les
week-ends de septembre pour
accueillir le public. Enseignants, élèves et parents
d’élèves seront mobilisés pour
assurer les visites. �
� L’ART ET L’EAU
• Exposition du 2 au
22 septembre, ouverture
en semaine après les cours,
de 17 h 30 à 19 heures,
les samedi et dimanche de
10 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 30
à 18 h 30. Lycée Le Corbusier,
avenue de l’Université.
Tél. : 02 32 95 85 15.
N°169
13
CULTURE EN SCÈNE
Bibliothèques
Une seconde vie
pour les livres
Le 21 septembre, la bibliothèque Elsa-Triolet organise une vente
exceptionnelle de livres et de CD à tout petit prix, avec une
large sélection de documents pour les enfants et les adultes.
C
’est un rituel saisonnier, tous les étés,
les agents des bibliothèques municipales font le tri
des documents qui ont « fait
leur temps ». Dans le métier,
cela s’appelle un « désherbage ». Un peu oubliés, passés
de mode, délaissés sur les
rayonnages, ces documents
jugés obsolètes sont le plus
souvent stockés en réserve,
parfois donnés aux centres de
loisirs afin de laisser la place à
des nouveautés.
Pour la première fois, le
21 septembre, la bibliothèque Elsa-Triolet proposera au grand public, inscrit
ou non inscrit, de profiter
d’une vente exceptionnelle
qui se déroulera en journée
continue de 10 à 16 heures.
La sélection présentée sera des
plus larges et se composera de
documents certes anciens mais
en bon état avec, pêle-mêle,
des bandes dessinées, des
albums jeunesse, des romans
pour tous les âges, des livres
La sélection présentée sera des plus larges et se composera de documents anciens mais en bon état.
documentaires, des revues et
quelques beaux livres d’art, de
reportage et de photos. Pour
les mélomanes, des CD de
musique pop-rock, jazz et classique seront également mis en
vente durant cette journée. Pas
moins de 2 000 documents au
total. Côté prix, il faudra compter 10 centimes pour les revues
à l’unité et seulement 2 €
maximum pour les beaux livres.
Dans ces conditions, nulle raison de se priver. Il s’agit bien
plutôt de profiter de l’occasion
pour se faire plaisir. �
� DÉSHERBAGE
• Vente de livres et de CD,
bibliothèque Elsa-Triolet,
place Jean-Prévost,
samedi 21 septembre
de 10 à 16 heures. Tout
public. Renseignements au
02 32 95 83 68 ou dans les
bibliothèques municipales.
Permanence
Associations mode d’emploi
Comment créer une association ?
Quelles sont les démarches à
accomplir ? Comment rédiger des
statuts, monter un budget ? Où
demander une salle municipale ou
obtenir une autorisation de manifestation sur la voie publique ?…
Les obligations légales qui régissent la
vie associative sont multiples et diverses,
14
d’autant plus complexes que les responsables associatifs sont des bénévoles.
Pour faciliter leurs activités, la Ville met
en place des permanences le mercredi et
le jeudi à l’espace des Vaillons. « L’horaire du jeudi, en fin d’après-midi, permet de recevoir des gens qui travaillent
en journée, espère Nicolas Moy, chargé
du secteur associatif au sein du service
Le Stéphanais du 29 août au 19 septembre 2013
des activités socioculturelles et festives.
Les permanences visent à accompagner
les associations selon leurs besoins,
statuts, organisation d’une manifestation, formation des bénévoles. Et à
créer du lien : cela peut aider à mieux se
connaître, et pourquoi pas aussi mutualiser des moyens ou monter des projets
communs entre associations. » �
• Permanences du service de la vie
associative, à partir du 18 septembre,
le mercredi de 14 à 16 heures et le jeudi
de 17 h 30 à 19 h 30 à l’espace des Vaillons, 267 rue de Paris. Les bureaux du
secteur association sont installés dans
les préfabriqués face à la salle Coluche.
Tél. : 02 32 95 93 62
JOURNAL DES SPORTS
Sport scolaire
Rentrée
au pas de course
La journée nationale du sport scolaire a lieu le 18 septembre, afin d’inciter les jeunes à pratiquer un
sport. L’UNSS organise diverses manifestations au gymnase de l’Insa pour les collégiens et lycéens.
M
algré une
valorisation
importante
du sport et
une place grandissante dans
les médias, beaucoup d’adolescents ne pratiquent pas de
sport hors des cours, c’està-dire trois à quatre heures
hebdomadaires au collège,
deux heures au lycée. Pour
leur donner l’envie d’en faire
un peu plus, la communauté
scolaire consacre une journée
nationale au sport, mercredi
18 septembre, point d’orgue
d’une semaine dédiée à
l’activité physique, du 16 au
22 septembre.
À cette occasion, l’Union nationale du sport scolaire (UNSS)
organise plusieurs rencontres
dans le département, notamment au gymnase de l’Insa,
pour les collégiens et lycéens.
« C’est une journée de découverte sportive, explique Bernard Géronimi, un des deux
directeurs adjoints de l’UNSS
en Haute-Normandie. Nous essayons d’y associer les écoles
primaires, les universités. À
Rouen, il y aura un tournoi de
rugby, de l’escalade. À l’Insa,
nous proposerons du football,
une course d’orientation, du
basket. »
Dans tous les collèges et
lycées publics, il existe une
association sportive animée
par les profs d’EPS (Éducation
physique et sportive) pour les
élèves qui ont envie de pratiquer davantage d’activités
sportives. L’UNSS les coordonne, organise les rencontres
sportives et les championnats,
Course d’orientation, football et basket seront proposés au gymnase de l’Insa le 18 septembre. (© UNSS)
comme l’Usep (Union sportive
de l’enseignement du premier
degré) qui fédère les activités
sportives des écoles primaires
publiques.
« LES PRATIQUES
ÉVOLUENT
VERS LE SPORT
NATURE »
« Nous donnons la possibilité
aux jeunes de découvrir une
soixantaine de disciplines.
Parmi elles, il y en a sans doute
une qui leur plaira, avec tout
l’intérêt en matière de santé,
d’hygiène de vie qu’apporte
la pratique sportive, poursuit
Bernard Géronimi. Une licence
à l’UNSS coûte 15 € par an, des
familles ont leurs enfants chez
nous parce qu’ils ne pourraient
pas les inscrire ailleurs. »
Cette année, l’UNSS espère
passer le cap des 20 000
licenciés en Seine-Maritime.
Elle a du succès surtout dans
les collèges, un peu moins dans
les lycées. « Notre job n’est pas
de faire des champions, mais
de faire découvrir des pratiques
sportives et les comportements
responsables qui vont avec,
précise Bernard Géronimi. Avec
un encadrement de qualité,
puisque ce sont les enseignants
d’EPS. Ensuite, éventuellement,
les jeunes s’orientent vers une
fédération. Mais beaucoup ne
sont pas intéressés par la compétition, les pratiques évoluent
vers le loisir et nous développons aujourd’hui les activités
de sport nature, voile, vélo,
raid, course d’orientation. »
L’UNSS s’adresse également
aux non-sportifs, en leur proposant d’autres fonctions : arbitre,
manager de l’équipe, reporter
sur les rencontres. De quoi
préparer de futurs bénévoles
d’associations. �
À VOS MARQUES
Baby judo
Le club de judo propose pour
cette rentrée des séances
d’éveil (dès 4 ans) le mardi
de 16 h 15 à 17 heures, en
remplacement des cours du
mercredi matin. Les séances
ont lieu au Cosum du parc
omnisports Youri-Gagarine.
Inscriptions à partir du 2 septembre, reprise des cours le
16 septembre.
N°169
15
BLOC-NOTES
Libération
Une bonne idée à piocher,
un événement à noter sur son
agenda, un coup de cœur à partager, un jeu à recommander ou
un réseau social à rejoindre… �
�
de la ville
� Le 31 août 1944, Saint-Étiennedu-Rouvray était libérée de l’occupation allemande par l’arrivée des
armées alliées, l’armée canadienne
particulièrement, et l’action du comité
local de libération composé de résistants.
Chaque année, la municipalité marque cet
événement d’une manifestation à laquelle
toute la population est conviée. Le rendezvous est fixé samedi 31 août à 11 heures
devant la mairie, place de la Libération,
pour un dépôt de gerbes au monument aux
morts et une allocution du maire.
À l’agenda
Ouverture des abonnements
au Rive Gauche
� Les abonnements pour la nouvelle saison sont ouverts à compter de
mardi 3 septembre. À partir de cette date, le formulaire d’abonnement
peut être téléchargé sur le site internet lerivegauche76.fr et renvoyé rempli par courrier. Les abonnements directs au guichet commenceront mardi
17 septembre. À côté des quatre formules d’abonnement déjà existantes,
pour 3, 7, 10 ou 15 spectacles, Le Rive Gauche propose cette année un
passe danse de 10 tickets donnant accès à tous les spectacles de danse
et aux séances « Voulez-vous danser avec moi ? ». Un abonnement « stéphanais » pour trois spectacles est aussi proposé avec un tarif réduit.
Journées européennes
� LES CASTORS EN FÊTE :
la fête du quartier des Castors
s’installe dimanche
1er septembre sur la pelouse de
la place des Nations-Unies. Au programme : foire à tout, concours de
pétanque dès 9 heures, jeux pour
les enfants, repas champêtre avec
cochon grillé et bal avec l’orchestre
Maurice Robert.
� COURSE À PIED :
le Running club 76 invite
le 8 septembre les amateurs
de course à pied à découvrir
le charme de la course nature
en forêt. Rendez-vous avec vos
chaussures de course à 9 heures
au parking Novotel, carrefour des
avenues de l’Université et de la
Mare-Sansoure.
� ENTREZ DANS
LA DANSE :
du patrimoine
Sur internet, signaler
un problème
� Un lampadaire en panne, un trottoir abîmé, un
arbre qui menace de tomber : en cas de problème
constaté sur un équipement municipal, la rubrique « signalez un problème » du site saintetiennedurouvray.fr permet
aux habitants d’écrire à la mairie à toute heure, 7 jours
sur 7. Les signalements arrivent dans la messagerie du
webmestre qui les redistribue rapidement vers le service
concerné. L’auteur du signalement est informé du suivi par
messagerie. La rubrique est accessible d’un seul clic, dès
la page d’accueil du site.
16
• Visites du bourg ancien. Laissez-vous conter l’histoire des rues et des bâtiments du bourg ancien samedi
14 septembre et dimanche 15 septembre. L’atelier Histoire et patrimoine du centre socioculturel Georges-Déziré
organise deux visites dans Saint-Étienne-du-Rouvray.
Samedi et dimanche à 14 h 30 place de l’Église.
• Visite guidée du temple hindouiste de Gopalji
Mandir. Samedi 14 septembre à 13 h 30, 15 h 30 et
17 h 30. 41 rue du Madrillet. Tél. : 02 35 62 53 13.
Le Stéphanais du 29 août au 19 septembre 2013
Les ateliers du Made in SaintÉtienne-du-Rouvray débutent samedi 5 octobre au Rive Gauche.
Made in… est une chorégraphie
participative de Joanne Leighton
avec 99 danseurs amateurs et cinq
professionnels. Elle sera présentée
le 12 octobre au public. Nul besoin
d’être danseur pour y participer,
juste d’être en forme et de suivre
les ateliers de préparation du 5
au 11 octobre. Renseignements
et inscriptions auprès de Laurence
Izambard : 02 32 91 94 93. Suivre le
projet sur Facebook : Made in Saint
Etienne du Rouvray.
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising