Une réunion efficace : mode d`emploi

Une réunion efficace : mode d`emploi
Une réunion efficace : mode d’emploi
Christoph Rechsteiner
Ce qui fait toute la différence entre le succès et l’échec
d’une réunion tient à sa préparation ainsi qu’à
son organisation, explique Christoph Rechsteiner,
Directeur pays chez Regus
A la suite d’une réunion réussie, vous pouvez vous
sentir plein d’énergie, enthousiaste et
rajeuni. A l’inverse, une réunion ratée
peut vous donner envie de changer de
métier, voire de prendre un nouveau
départ professionnel.
Nous déplorons tous le nombre élevé
de réunions auxquelles nous sommes
tenus d’assister. Toutefois, bien menées,
ces réunions peuvent être sources
d’idées, de revenus, d’énergie et de
bonne volonté. Mais comment arriver
à ce résultat ?
Les trois composantes d’une réunion
Une réunion se compose de trois éléments : l’« Avant
», le « Pendant » et l’« Après ». De nombreux conseils
sont déjà prodigués concernant le « Pendant ». Respecter le temps imparti et rester concentré sont des
facteurs clés. S’assurer que les participants au caractère affirmé ne prennent pas l’ascendant sur les personnalités plus effacées compte également parmi les
attitudes qu’il est recommandé d’adopter.
De la même manière, l’« Après » a déjà fait l’objet
d’innombrables conseils. Ainsi, il faut par exemple
exprimer clairement les résultats, les actions de
suivi et les délais attendus.
Mais nous avons tendance à négliger quelque peu
l’« Avant ». Pourtant, mon expérience m’a régulièrement montré que l’étape de l’organisation peut
conditionner l’issue d’une réunion.
Définissez l’objectif de la réunion : les réunions sont
tellement inscrites dans la vie de l’entreprise que
les employés finissent par les considérer comme
des options « par défaut ». Bien trop souvent, les
véritables objectifs des réunions restent vagues ;
c’est notamment le cas lors de réunions d’équipe
hebdomadaires et de réunions d’information sur les
progrès réalisés. Les réunions les plus efficaces sont
celles focalisées sur l’action à entreprendre et dont
les objectifs ou les résultats sont clairement énoncés.
Limitez le nombre de participants : d’une manière
générale, plus le nombre de participants est important et plus le risque qu’ils gaspillent leur énergie
est élevé. Demandez-vous si chaque participant a
réellement besoin d’y assister, et s’il ne pourrait pas
simplement être informé à un moment ultérieur
des résultats attendus. Faites preuve
de diplomatie : vous devez faire comprendre à ceux qui ne participent pas
à la réunion qu’ils ont ainsi plus de
temps à accorder à leur travail, et qu’ils
ne sont nullement laissés de côté.
L’ordre du jour n’est pas qu’une simple
formalité : l’ordre du jour est la base de
toute organisation réussie. Il devrait
au préalable être distribué aux participants afin qu’ils puissent le lire et s’y
conformer. Tous doivent savoir exactement comment se préparer en vue de la réunion.
Plantez le décor : parlons maintenant en termes de
« pièce de théâtre » et de « film », et non plus de «
réunion ». Le scénario et les acteurs peuvent être
exceptionnels, le succès de la pièce de théâtre ou
du film n’est pas assuré si le lieu, le décor, l’éclairage et le son ne sont pas appropriés. Un certain
nombre d’éléments inhérents à la mise en scène
ne doivent pas être omis.
Une gestion harmonieuse de l’« Avant », du «
Pendant » et de l’« Après »
Combien de fois avez-vous remarqué qu’une salle
où l’air ne circule pas correctement a un effet soporifique sur les participants ? Combien de fois
la lumière du soleil, entrée par la fenêtre, vous a-telle donné mal à la tête ou a-t-elle rendu impossible la lecture des notes sur le tableau ? Combien
de fois avez-vous assisté à une réunion sans cesse
interrompue par le va-et-vient des personnes souhaitant savoir si la pièce est libre ?
Ces désagréments perturbent la concentration
des participants et ont ainsi des conséquences
fâcheuses sur la productivité. Dans une salle de
réunion professionnelle disposant d’un éclairage
et d’une ventilation adéquats, les participants ont
moins tendance à se laisser distraire.
La première impression que l’on donne peut également jouer en notre défaveur. Elle se révèle particulièrement importante lors de la rencontre de
collaborateurs ou de clients extérieurs. Une réunion organisée dans un bureau visiblement laissé
à l’abandon ou au café du coin ne laissera pas la
même impression qu’une réunion tenue dans une
salle à la taille appropriée, située dans un lieu prestigieux et facile d’accès, et disposant d’équipements
de qualité.
Si votre bureau ne propose pas de tels équipements, peut-être devriez-vous songer à la location
de salles de réunion à la journée, à la demi-journée ou à l’heure. Même si les autres participants
savent pertinemment que les salles de réunion
ne vous appartiennent pas, peu leur importe. Le
simple fait de les recevoir dans une salle de réunion
adéquate est une preuve de respect et d’efficacité : vous faites ainsi passer un message subliminal positif.
Lorsque vous envisagez de louer temporairement
des salles de réunion, réfléchissez au type et à la
taille des salles dont vous avez besoin : salle de
conseil de direction, salle en U ou encore salle de
classe ? Prenez ensuite le temps de réfléchir à tous
les services complémentaires. Des participants
qui ont faim ou soif sont moins productifs. Sans
doute apprécieraient-ils qu’on leur propose du
thé, du café et de l’eau, et pourquoi pas des en-cas
ou un véritable repas. Ils doivent également disposer de suffisamment d’espace pour pouvoir poser leur tasse et leur assiette. Les fournisseurs de
salles de réunion tels que Regus peuvent prendre
en charge l’ensemble de ces aspects.
Viennent ensuite les équipements. Interrogez les
animateurs sur leurs propres besoins : tableau de
présentation, tableau blanc, espace pour réaliser
des impressions ou des photocopies ? Les participants visionneront-ils une présentation ? Si c’est le
cas, l’agencement des sièges devra être pensé en
conséquence. Là encore, les fournisseurs de salles
de réunion répondent à la plupart de vos besoins ;
mieux vaut toutefois ne pas s’y prendre au dernier
moment.
Un autre type d’équipement peut s’avérer très utile :
la vidéoconférence. Si, par le passé, les réunions né-
cessitaient de rassembler tous les participants dans
une même salle, ce temps est aujourd’hui révolu.
Lorsque vous vous demandez quelles personnes
doivent participer à une réunion, demandez-vous
également comment elles doivent y participer. La
technologie de vidéoconférence de qualité vous
permet d’économiser du temps et des milliers d’euros sur vos frais de déplacement, tout en protégeant l’environnement. Renseignez-vous auprès
de votre fournisseur de salles de réunion pour
savoir s’il fournit ce type d’équipement.
Restez toujours prêt
Aux yeux d’un potentiel client, le soin que vous
apportez à l’organisation d’une réunion est le reflet du soin que vous apportez aux services que
vous lui proposez. C’est pourquoi les préparatifs,
tels que la mise en place des sièges, la restauration et la salle, ne doivent pas être pris à la légère ;
ce sont peut-être eux qui feront le succès ou l’échec
de votre entreprise. En ne les prenant pas en considération, vous pourriez bien sceller l’issue de la
réunion avant même qu’elle n’ait commencé.
Christoph Rechsteiner,
Directeur pays chez Regus
Was this manual useful for you? yes no
Thank you for your participation!

* Your assessment is very important for improving the work of artificial intelligence, which forms the content of this project

Download PDF

advertising